Introduction au Droit

Titre 1 : Penser le Droit et les droits Chapitre 1 : Définition du cadre du droit On distingue Droit objectif et droits subjectifs. Le Droit objectif : ensemble de règles, normes dans une société donné à un moment T. Les droits subjectifs : le résultat pour notre personne, nos prérogatives. La notion de droit désigne les prérogatives juridi ues ue c!a ue sujet retire de l"e#istence du droit Objectif. La définition est l"ensemble des règles de conduite socialement édictées et sanctionnées ui s"imposent au# membres de la société. Le droit est une tec!ni ue pour justifier les obligations, des devoirs mais aussi des prérogatives par un enc!ainement de normes créées et appli uées par des autorités !abilitées, suivant des procédures régulières. Section 1 : Le positivisme étatique Le fondement du droit est pensé par le positivisme et le juste naturalisme de l"autre. Paragraphe 1 : L’apport du positivisme Dans le cadre du positivisme une règle est valable en droit si elle est édictée par une autorité compétente et conformément a une procédure régulière. $ela dépend aussi de normes. % l"opposé il & a le jusnaturalisme, les obligations des 'tres !umains découlent non pas des normes mais de l"observation de la nature ui varie selon les siècles. D"après madame (erverin, le jusnaturalisme s"appuie sur une représentation des normes comme valeurs dont la source réside dans la nature et non dans la volonté des !ommes et ui peuvent 'tre dégagés par la connaissance de la nature des c!oses. Il en résulte ue les normes ne doivent 'tre obèles ue dans la mesure o) elles sont justes. La posture positivisme fait la majorité. $eci est le fait de l"importance d"un auteur, *elsen avec + La t!éorie pure du droit ,. On écrit un ordre de lancement de normes. Le cadre ui permet cela c"est l"état, l"organisation des peuples sous forme étati ue. Le jugement moral est à mettre de c-té. Paragraphe 2 : droit positif et état ou union d’état %ujourd"!ui on constate ue c"est la norme étati ue ui l"emporte, à la base du pouvoir souverain apte à ordonner un s&stème de droit, de normes, de procédures, et d"autorités compétentes. $"est l"état ui est la garantie de l"application des règles. L"état fran.ais garanti de se regrouper dans des associations. /n 0rance cet état est la1c, et n"accorde pas de place au# décisions prises par des institutions religieuses. /n Iran il & a un lien entre le s&stème juridi ue et religieu#. %rticle 23454 du $ode $ivil parle de l"autorité parentale comme un ensemble de droit et de devoir patati patata. Section 2 : Les normes

/st5ce ue ces effets sont contraignants C Doivent5ils 'tre anal&sés comme de la contrainte ou autorité de l"état C La contrainte devient le critère du droit. 6ne fois cela fait. 7ar e#emple : des parents mettent leur enfant de!ors. Le droit c"est l"objet d"un débat. ils doivent avoir des ressources suffisantes. 9'me si le procureur sait u"il & a eu une infraction il n"est pas obligé de la suivre. Toutes normes sont structurées par cela. Paragraphe $ : La norme irréducti#le a la contrainte Dans cette opti ue c"est un ordre acceptable et ce droit c"est le travail social ue la société fait sur elle5 m'me pour l"ensemble de ces membres. e#pli ue tout cela. Paragraphe 2 : !ariation de la fonction normative : commandement" ha#ilitation" procédure . On délègue la force à un tiers. La permission comme l"e#ercice du droit de grèves. On accorde à l"état le monopole de l"usage de la contrainte. et c"est lui ui nous indi ue cette trilogie. Le respect du droit n"est pas une valeur en soit. dire u"une règle de droit c"est vérifié la vocation d"une règle à servir de référence afin de déterminer comment les c!oses doivent 'tre. La plupart des règles ne sont pas appli uées totalement. Les conditions sont d"'tre l"enfant de ces parents. 9a# :eber dans + économie et société . permet au# personnes de l"e#ercer pour obtenir des revendications. on peut mobiliser la règle de droit pour déclenc!er un effet juridi ue. $"est une norme d"!abilitation. $ette règle se justifie. des conditions et des effets. L"ordre juridi ue assure une sécurité au# éc!anges économi ues. • Les normes de procédures. • L"!abilitation c"est la possibilité offerte par le droit pour les individus de structurer des droits et des devoirs <%rt 442= pour le contrat>. article 23458 du $ode $ivil à alinéa 8 dit ue ces obligations ne cessent pas de plein droit à partir de la majorité. $ela fonctionne ainsi parce ue des personnes de droit vont vouloir mobiliser des règles de droit pour en tirer uel ue c!ose et pour avoir cela il faut avoir des conditions. ?evue Dallo@ en 4AAB c!roni ue + la règle de droit comme modèle . On peut voir ue dans certains cas on est en dans le droit mais on ne . • Les commandements indi uent les interdictions.Paragraphe 1 : Structure des énoncés normatifs : conditions effets Il & a une structure binaire des conditions des effets. De plein droit signifie automati uement. $ette opportunité de poursuite est une règle de procédure et cela nous dit aussi ue le droit n"est pas toujours appli ué. Les prescriptions c"est l"obligation de faire uel ue c!ose. ui écrit + le concept de droit . Les juges !abilités à prendre des décisions sont !abilités par des normes d"!abilitation. %vec ce titre e#écutoire on peut déclenc!er la force publi ue et donc l"!uissier. L"obligation alimentaire est possible dans l"autre sens. L"effet juridi ue peut 'tre abstrait. sinon le droit serait impossible. et si on suit ces auteurs on part de l"idée ue le s&stème du droit est ue nul ne peut se faire justice en lui5m'me.art. (i le commandement n"est pas respecté une sanction pénale peut 'tre rattac!é ou en civil des réparations. $"est la société ui construit un ordre acceptable. On ne vérifie pas à c!a ue fois les conditions. les prescriptions. L"application des normes c"est le produit jugement mais le produit de la discussion des deu# parties dans un procès. et les permissions. Les conditions des différentes normes ne sont pas vérifiées de manière s&stémati ue.

il n"est pas nécessaire u"elle se concrétise. Paragraphe 2 : Le droit privé $es personnes privées ont des relations régies par des règles. droit administratif. mais c"est l"inverse. La norme juridi ue c"est celle ui peut 'tre appelé à 'tre appli uée par un juge a un moment ou une uestion juridi ue peut 'tre posé à ce juge. e#trapatrimonial et patrimonial des biens.. $ela pose des problèmes politi ue et juridi ue et c"est une autre uestion pour le droit lui5m'me. Le droit administratif concerne le droit de la fonction publi ue. c"est5à5dire l"intér't général. de lien de droit entre les personnes ui ne fondent pas seulement sur l"autorité et sur la contrainte. L"effet juridi ue peut 'tre abstrait. Droit privé : intér't des personnes en particuliers Il & a le tiers. Il & a aussi le droit fiscal dans le droit public. droit du commerces ou des affaires. $e code de régulation va de pair avec la possibilité de recourir à un tiers. Il & a beaucoup de partie du droit. Chapitre 2 : Classification des droits /#ercice de ualification. Droit privé : droit des personnes et de la famille. Section 2 : La classification des situations %uridiques . droit fiscal. et regroupé en ordres juridictionnel. et droit public On s"intéresse au# intér'ts publics. Paragraphe $ : Les inclassa#les et la critique de la distinction La santé. ("il & a contrainte c"est u"il & a du droit. mais aussi le droit de l"environnement et puis aussi le droit de l"action sociale et le droit des étrangers. des régions. Le droit civil comprend le droit des personnes et de la famille. droit des obligations. Tiers ui sera appeler à juger pour tranc!er les conflits lors ue les personnes ne sont pas d"accord sur comment les c!oses doivent 'tre. + Initiation au Droit . Paragraphe 1 : Le droit pu#lic $"est l"organisation et le fonctionnement des collectivités publi ues. des communes etc. car il & a une c!aine logi ue. l"environnement. Le droit constitutionnel porte sur le fonctionnement des prérogatives des sujets face à cette puissance étati ue. On appelle cela les libertés publi ues. /t dans ce mode régulation. le juge. (ous la direction de 9at!ieu Tou@ell Divina. %u contraire en droit public et privé. de l"état. le droit des biens public. ce juge va se servir de normes comme un instrument de mesure pour tranc!er cette contestation. droit social.passe pas par le mécanisme de contrainte. l"ordre judiciaire et administratif. la définition d"%ntoine Deammaud dire u"une règle est une règle de droit c"est vérifié la vocation d"une règle à servir de référence afin de déterminer comment les c!oses doivent 'tre. 7our cela. droit du travail. une grande partie des règles juridi ues s"appuient sur le consentement des personnes. Section1 : La distinction Droit pu#lic Droit privé Droit public : doit constitutionnel.

l"ensemble des passifs. La ualification découle des règles de droit u"on veut bien regarder. les actionnaires ne seront pas redevables sur les dettes de leur société. Le patrimoine d"une personne c"est l"ensemble des actifs d"une personne. Dans la t!éorie classi ue. les grandes notions du droit privé. ?oc!efeld. pas sens économi ue. il s"agit des ensembles de biens d"une personne envisagés comme formant une universalité de droits <abstrait. 'u#r& et +auh <4Aeme s> ont étudié la t!éorie du patrimoine. le concept de droit subjectif traduit la faculté pour l"individu de déclenc!er l"impératif contenu par la règle de droit. $e n"est pas la fortune d"une personne. 4A=F. des droits. 9OT6L(*E. Il & a des biens ui sont insaisissables <pensions alimentaire> et une partie des revenus du salaire et ce ue l"on appelle le reste à vivre. *elsen parle d"imputation. principe d"une réalisation mét!odi ue du droit privé. Le droit subjectif suppose ue les gens ui le sou!aite déclenc!e eu# m'me la règle de droit. définit de tels manières u"ils vont provo uer une consé uence juridi ue. au moment de la mort d"une personne son patrimoine va 'tre transmis par !éritage. De défends l"!&pot!èse selon la uelle la ualification est fonctionnelle. (elon lui. Paragraphe 1 : La qualification La personne utilise des faits pour montrer ue ces faits peuvent 'tre ualifié. Le 7DG d"une société. . $ette opération est faite par les personnes ui accomplissent l"activité juridi ue et les faits peuvent tous devenir juridi ue. un patrimoine K une personne juridi ue et toute personne a un patrimoine. %rticle H8= du $ode $ivil. De veu# montrer ue les événements peuvent ualifier de tels sortes u"on va pouvoir déclenc!er la consé uence juridi ue ui nous convient. des créances et de ces dettes. 8B44 $"est la rencontre entre l"intér't d"une personne et l"application des normes à son cas. seuls les droits subjectifs patrimoniau# entrent dans le patrimoine. D. 760.Les situations juridi ues sont des droits subjectifs c"est5à5dire les prérogatives reconnues par une personne reconnue par le droit objectif pour ces besoins et sa satisfaction personnels. on ne peut le peser> cet ensemble peut 'tre constitué uni uement de dettes donc ce n"est pas forcément positif. Les créanciers sont les personnes ui ont des créances envers un débiteur. Les fonctions : article 88F= et 88FI 5J $es articles indi uent ue le créancier a un droit de gage général sur le patrimoine du débiteur. Le fait devient juridi ue parce u"une règle de droit peut lui 'tre appli ué. Paragraphe 2 : Les différents t&pes de droits su#%ectifs '( 1( Les droits patrimoniau) *otion de patrimoine Le patrimoine est une universalité. /videmment on a des conflits sur la ualification. /#emple : Lapins de Garennes classés en droit en 9eubles et Immeubles.

Les obligations peuvent porter sur des obligations de données <pas un don mais au sens de transfert de propriété. $e sont les droits ui portent sur des biens matériels. c"est un lien d"obligation entre créancier et débiteur. alors ministre du $ommerce. #( Les droits personnels Lien juridi ue entre 8 personnes Les droits personnels sont des droits de créances c"est5à5dire le pouvoir d"e#iger uel ue c!ose dont un créancier est investi à l"égard d"une autre personne <le débiteur>. 6sufruit K 6sus P fructus Qu propriétaire : Télé. une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée </6?L> jouit dLun statut similaire à celui de la société à responsabilité limitée <(%?L>. Deu# personnes ont des droits réels sur le m'me bien. La fiducie permet de créer un patrimoine d"affectation <loi de 8BB3> ce ui permet à certaines entreprises <les ban ues> de créer des patrimoines d"affectation <des petits sacs à l"intérieur de l"énorme sac pour pouvoir s"occuper du patrimoine d"autres personnes> 2( a( Classification des droits patrimoniau) Les droits réels $"est le droit d"une personne sur un bien. ordi <meuble corporel> et une action dans une société <meuble incorporel> les règles peuvent 'tre différentes. mobiliers ou immobiliers. conclus par une étude de Dean5Denis Mredin penc!ant vers la + formule rivale . /lle permet également de passer en (%?L par simple c!angement de statuts. après trente ans de débats juridi ues sur lLunicité du patrimoine et la nature contractuelle de la société. On dit ue c"est un droit erga omnes. de + patrimoine dLaffectation . $e droit est à l"égard d"une personne <le débiteur> et est opposable au# tiers <les autres>.. permet dLinstaurer lLautonomie juridi ue du patrimoine dédié dLun entrepreneur individuel. Droit de suite : l"action en revendication ui est une action réelle.On peut créer des /6?L. Le débiteur doit en répondre sur son patrimoine. /# <vente en OI%G/?>. ce pouvoir est opposable à tous. D"une part le droit de suite et d"une autre part le droit de préférence. $Lest une structure nouvelle créée par la loi du 44 juillet 4AFI. Droit de propriété : droit d"user de la c!ose : usus N le droit de percevoir le fruit de la c!ose : fructus N et le droit de disposer de la c!ose : abusus. Les tiers ne peuvent pas 'tre à la place du débiteur et sont amenés à rester ce lien de droit entre créancier de débiteur. /n droit fran. Le contenu est le pouvoir juridi ue d"une personne juridi ue sur une c!ose. Droit de préférence : classe de réserve de propriété : 7ermet ue celui ui est titulaire du droit réel est prioritaire. . /lle a été transposée en e#ploitation agricole à responsabilité limitée pour le secteur agricole. à la différence uLil suffit dLune seule personne pour la constituer. de lL%rtisanat et du Tourisme. Les droits du créancier à l"égard du débiteur <droit de gage>K donner. Les pouvoirs ui découlent de ces droits réels. faire ou pas faire. on s"oblige à transférer une propriété> de faire ou de ne pas faire <e#emple : clause de non concurrence>.ais. $e statut élaboré à lLinitiative de 9ic!el $répeau. et inversement. $"est le créancier c!irograp!aire <celui ui a ue des droits personnels et pas de garantit>.

C( Les autres droits : les droits intellectuels Les droits intellectuels ou 7ropriétés incorporels sont les monopoles d"e#ploitation d"un produit ou d"un mo&en ou d"une activité intellectuelle <brevet. • Les droits liés à la personne : catégorie particulière <participation à la vie collective> ou droit de la personnalité <e#emple : droit au respect de la vie privée.Droit de créancier à l"égard du débiteur : • Droit de gage • ?ésolution en dommages et intér'ts <on évalue le dommage causé par le man uement à l"obligation de faire> -( Les droits e)tra patrimoniau) • Les droits des liens familiau# <par e#emple : l"autorité parentale ui indi ue ue les parents sont les représentants des enfants mineurs et doivent un certain nombre d"obligation>. Le simple ris ue entraine une responsabilité. . /#emple : si on prend l"article 4H5I du code civil je ne peu# pas céder un Ril par contrat par e#emple. respect du corps !umain K droits pour protéger les personnes p!&si ues>. écoulement du temps : ui permet d"éteindre les obligations par la prescription> • -( L"e#istence d"un lien de parenté crée une obligation Les actes %uridiques On a une manifestation de volonté. • 0ait de l"!omme ou non <e#emple : temp'te. Il & a aussi le droit moral <e#emple : je fais un tableau j"ai un droit moral dessus>. $"est le droit moral de l"auteur ui le protège contre le recopiage. d"une part la liberté <liberté personnelle> mais règles ui limitent les droits de la personne. Paragraphe $ : Les différentes sources d’o#ligation /vènements au# uels on peut imputer la consé uence juridi ue : e#istence d"une obligation. droits d"auteurS>. c"est un fait générateur de responsabilité civile <le fait fautif est : je roule en vélo. $e sont des droits subjectifs de c!a ue personne contre tout le monde. $es droits naissent du fait u"on est un 'tre !umain. '( Les faits %uridiques • La responsabilité : indemnisation du dommage : elle peut découler de faits fautifs ou de faits non fautifs. je commets une faute et j"écrase une personne>. %rticle 4H53 est important pour le TD Traite convention portant sur la procréation ou la gestation pour le compte d"autrui est nulle. et ui protège la personne contre un certain nombre d"actions. Les droits d"une personne sur son corps sont entre 8 feu#. u"on est né <ne dépend pas de ui on est>.

Il & a des sources internationales ou européennes élaborées à la suite de la (econde Guerre 9ondiale. celui de l"esclavage. $es sources sont constitutionnelles. 7ar forcément écrit. Section $ : Les considérations relatives au) droits de l’homme ou droits fondamentau) $ette catégorie a des caractéristi ues communes avec le droit des personnalités. La plupart de ces conventions sont très souvent consignés dans un mail. mais il faut savoir ue cette assemblée générale des états unis ne peut créer des normes et ce n"est u"une déclaration ui n"a pas de valeur normative T • Le pacte international relatif au# droits civils et politi ues de HH et le pacte international au# droits économi ues. • La c!arte des droits fondamentau# de l"union européenne de Décembre 8BBB est au départ une simple déclaration et c"est le traité de Lisbonne ui lui donne une force normative le 4 décembre 8BBA. un écrit papier. une référence en matière de droit de l"!omme en 0rance. un contrat peut 'tre passé à l"oral et m'me au silence. Paragraphe2 : Caract. DD. avec le negocium et l"instrumentiome. /#emple : • source interne.Définition : L"action juridi ue est l"action de volonté ui est destinée à produire valablement des effets juridi ues. sociau# et culturels.$ est une source. dans un fic!ier. il & a le Déclaration 6niverselle des Droits de L"!omme du 4B décembre 4A=F. on a une manifestation de volonté ui est à l"origine des actions juridi ue. Différence entre action juridi ue <faits au uel le droit soumet des consé uences voulues par le créancier et le débiteur <volonté commune> et fait juridi ue. il suffit d"'tre un 'tre !umain pour ue ces droits e#istent. ui vont 'tre admis par les autres. $!acun des états accordent ces droits à l"ensemble des personnes. Dans l"action juridi ue. • Le conseil de l"/urope.$ 43FA. Les droits de l"!omme c"est le droit des personnes face à la puissance étati ue. parce u"il & a le préambule de la constitution ui fait référence à cette déclaration. et d"autre forme. Deu# t&pes d"actes juridi ues.res $omme leur intitulé le dit. Il & a un autre sens. c!acun à droit à <S>. $e sont des droits à vocation universelle. Il & a contre5e#emple. $ela permet de considérer ue la DD. c"est le sens de l"écrit de l"instrument. $es sont une déclaration de droits pour les individus ui composent le peuple. • (ur un plan mondial. considéré comme une valeur normative. en 4AIB est adopté la convention européenne des sauvegarde des droits de l"!omme et des libertés fondamentales ui édictent une série de droit et de libertés. $ela a une portée universelle dans la rédaction mais on admet ue cela ne va pas . L"acte matériel et l"acte opération abstraite juridi ue. au sein des constitutions étati ues au moment m'me de la constitution de l"état ou à un moment donné de la formation étati ue. Paragraphe 1 : Sources Les droits de l"!omme sont des droits consacrés par des règles juridi ues adoptées par des états. D"une part cette universalité est postulée par un certains nombres d"états dont l"!istoire a fait ue ces traités sont énoncés.

s"appli uer partout.omme. et cette atteinte doit 'tre proportionné entre celle5ci et l"objectif visé.omme ue c"est un droit absolu. $e n"est pas parce ue c"est un droit de l". Il faut ajouter u"il & a des droits individuels mais aussi des droits collectifs : par e#emple la liberté de se réussir et créer des associations. /lle doit 'tre faite dans le cadre d"une procédure formelle. L"atteinte doit 'tre légitime pour 'tre possible. /n droit cette portée est très relative. 9ais il & a aussi les droits relatifs à l"environnement <article H de la c!arte de l"environnement de 8BB=>. . c"est une liberté collective ui se tourne vers un groupe de personne. bien sur l"écrit est une grammaire universelle mais en aucun cas la 0rance n"oblige un autre état à respecter les droits de l".