,egards croisés

4cquis de premi2re * as:métries d#information ;otions : 7aux de salaire réel! salaire d#efficience! salaire minimum! contrat de travail! conventions collectives! partenaires sociaux! segmentation du marc"é du travail.

& 6 7ravail! emploi et c"8mage

1.1 6 'omment s’articulent marc"é du travail et gestion de l’emploi 9

(ic)e ' * $omment les salaires sont+ils fixés en (rance au ourd’)ui?

Un contrat de travail précise la rémunération, le contenu du poste, les conditions de travail et engage le salarié dans une relation de subordination par rapport à l’employeur, reflet du caractère hiérarchique de la relation salariale D’après l’IN !!, le salaire est le paiement du travail convenu entre un salarié et son employeur" #e salaire brut correspond à l$intégralité des sommes per%ues par le salarié au titre de son contrat de travail, avant toute déduction de cotisations obligatoires" #e salaire net &de prélèvements sociau'( est le salaire que per%oit effectivement le salarié"

I.

Quelles contraintes pèsent sur la fixation des salaires ?
A. Des contraintes légales : le salaire minimum
alaire minimum ) salaire plancher ) aucun salarié ne peut *tre rémunéré en dessous

1. L’ob ectif du salaire minimum a. Le !"I# : !alaire "inimum Interprofessionnel #aranti
Le Smig est créé en 1950. L’objectif est de donner un revenu qui permette aux salariés de disposer d’un niveau de vie décent. our cela! il suit l’inflation! ce qui assure une stabilité du pouvoir d’ac"at l#anc$tre du Smic actuel.

b. Le !"I$ : !alaire minimum Interprofessionnel de $roissance
Le S%&' remplace le S%&( au début des années )0. L’objectif est de réduire les inégalités de salaires et permettre aux salariés de bénéficier des fruits de la croissance. L’objectif a été atteint * en 19+,! le S%&' représentait la moitié du salaire médian! en ,01, -./. Le Smic est alors indexé sur deux variables * l’inflation et la croissance économique

%. Quel ni&eau fixer ?
0n plus de cette indexation automatique! le S%&' peut conna1tre un coup de pouce * il peut augmenter plus vite que l’inflation et la croissance économique. Le probl2me est alors de savoir 3 quel niveau le fixer *  Pour les keynésiens, la hausse du SMIC relancerait la consommation des ménages les plus pauvres, donc les débouchés des entreprises qui embaucheraient davantage  Pour les libéraux, dans un contexte de mondialisation, la hausse du coût du travail générerait une baisse de la compétitivité prix, donc une diminution des parts de marché des entreprises !ran"aises et une hausse du ch#mage $c! !iche %&

'. Qui le fixe ?
 4ujourd’"ui! le salaire minimum est fixé par le gouvernement fran5ais

<n peut se demander si le niveau optimal de décision ne serait pas aujourd’"ui l’0urope! dans al mesure o= il : a ouverture des économies * o >n pa:s qui n’a pas de salaire minimum gagne en compétitivité?prix par rapport 3 ceux qui en ont un o Le probl2me est qu’il faudrait adopter un salaire par branc"e! et non un salaire général. 'ela signifierait alors pour un pa:s comme la @rance par une augmentation des inégalités

-. Des contraintes con&entionnelles
1. Qu’est+ce .u’une con&ention collecti&e ?
#a convention collective est un accord conclu entre un employeur &ou un groupement d$employeurs( et une &ou plusieurs( organisations syndicales représentatives des salariés" !lle complète la législation du travail par des dispositions propres à un champ d$application donné" #a convention collective a vocation à déterminer le statut collectif des salariés concernés et à régir la relation employeur+ salarié" !lle comporte des clauses relatives au contrat de travail, à la période d$essai, à la rémunération, à la durée du travail, au' congés payés, au' absences, au préavis, au' indemnités de rupture, etc"""complétant le code du travail sans pouvoir y *tre plus défavorable pour les dispositions ayant un caractère d$ordre public"

%. Quel r/le sur la fixation des salaires ?
Le r8le des conventions collectives dans la fixation des salaires est asseA clair. 0lles fixent les salaires minimaux. 'es derniers sont applicables pour c"aque profession et c"aque catégorie professionnelle. La fixation du niveau des salaires n#est! en effet! pas le résultat d#un processus individuel mais se déroule le plus souvent dans le cadre des conventions collectives de branc"es signées entre les représentants des salariés et des emplo:eurs. 'es conventions! fruits de rapports de force et de compromis dans la négociation! imposent le plus souvent des conditions minimales de rémunération Bles C minima conventionnels DE! en m$me temps qu#elles organisent les grilles de qualification et de salaires BLa grille des salaires correspond 3 l’éc"elle des salaires en vigueur dans une entreprise! généralement exprimée en fonction de la classification professionnelle de l’emploi applicable 3 l’entreprise ou 3 une branc"eE et qu#elles fixent les normes d#emploi Bdurée du travail! congés! droit 3 la formation! conditions de travail! etc.E.

II.

Les entreprises ont toutefois une marge de man0u&re
A. Quelle liberté ?
Si l’entreprise respecte ces contraintes! elle a alors une certaine liberté. Le montant du salaire est déterminé en fonction de ce qu’on appelle C le principe de la liberté contractuelle D. 'ela signifie que le montant du salaire doit $tre négocié et fixé entre le salarié et l#emplo:eur. &l n’: a donc pas de salaire plafond.

-. Quelles &ariables influencent le salaire ?
Fans la mesure o= l’entreprise doit $tre rentable! le niveau de salaire doit $tre inférieur 3 l’efficacité du salarié. lus l’individu est productif! plus le salaire sera élevé. Le niveau de salaire dépend donc * ? Fu dipl8me * plus il est élevé! plus le niveau de salaire sera fort ? Fe l’ancienneté * plus il est élevé! plus le niveau de salaire sera fort

$. $omment fixer le salaire ?
 La fixation du salaire est primordiale pour l’entreprise car elle détermine sa compétitivité et sa rentabilité * • Fes salaires élevés peuvent nuire 3 la compétitivité ?prix • %ais cela assure une compétitivité?qualité. @ixer des salaires élevés permet de sélectionner! embauc"er et fidéliser des salariés performants B cf t"éorie du salaire d’efficience! des contrats implicites! fic"e ,E

'omment doit?il évoluer en fonction du contexte économique 9 • 0n @rance! la caractéristique du salaire est d’$tre rigide * en période de c"8mage! le salaire ne diminue pas G il augmente plus rapidement que la productivité • 'ette situation est critiquée par les libéraux • %ais valorisée par les He:nésiens et les néo?He:nésiens B cf fic"e , E

$onclusion * (aut+il fixer un salaire plafond ?
0n @rance! se pose aussi aujourd’"ui la question d’un salaire plafond * faut?il limiter les rémunérations des grands patrons. Se pose alors la question de la justice sociale B cf t"2me , des regards croisés * justice sociale et inégalités E

Des ressources complémentaires
0xercices de remédiation Fe base
avec &? Iuelles contraintes 4pprendre p2sent sur la fixation l’&;S00 Salaires des salaires 9 SMIC * questions?réponses ? La Jie des idées La relation salariale 10 c"iffres clés sur les salaires et l#emploi en France ? L#0xpress ... 'ompétitivité * l#<'F0 accable la France ? Le @igaro

Sur le net! articles et vidéos 4pprofondissement
K Rapport sur le SMIC ,01. ? %inist2re du 7ravail! de l#0mploi

&&. Les entreprises 'oMt du travail et ont toutefois une marge emploi de manLuvre

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful