You are on page 1of 4

Département STPI 1

ere

année - 2

nd

semestre

UF2 - Mécanique du point

Examen du 14 mai 2012
Vous disposez de 2 heures pour résoudre les trois exercices proposés. Aucun document ni calculatrice n'est admis. Le barème est donné à titre indicatif uniquement. Vous disposez d'un formulaire en dernière page du sujet.

Exercice 1 [4 pts]
On considère le montage ci-contre, dans lequel une masse m repose librement sur un support plat. Ce dernier est monté sur un ressort qui impose un mouvement de va-et-vient sinuzoïdal de sorte que la coordonnée z (t) du plateau s'écrit : z (t) = z0 + A cos(ω.t). Nous supposons qu'il n'existe aucun frottement. Le système évolue dans un champ de gravité g dirigé selon −ez avec g = 10 m.s−2 . Question 1 (1pts) : Question 2 (2pts) : A quelle condition la masse m est-elle susceptible de décoller de son support ? Justiez votre réponse. En utilisant la relation fondamentale de la dynamique appliquée à la masse m dans le référentiel lié au sol (supposé galiléen), déterminez la pulsation maximum ωm des oscillations du support avant que la masse ne se détache de ce dernier. Pour ω = ωm , quelle est la coordonnée z du plateau à l'instant où la masse est susceptible de se détacher du support ?

Question 3 (1pts) :

Exercice 2 [4 pts]
Une boule B2 de masse m est attachée à l'une des extrémités d'un ressort de constante de raideur k (l'autre extrémité est xée à un mur immobile). La boule est astreinte à se déplacer uniquement selon l'axe [Ox] et est soumise à une force de frottement cinétique constante notée f au cours de son déplacement. Un projectile (une boule B1 ) de masse identique i i m est lancée à la vitesse v1 = v1 .ex sur la boule B2 initialement au repos comme indiqué sur le schéma ci-dessous. On suppose que le choc entre le projectile et la boule est élastique. Le système évolue dans un champ de gravité g dirigé selon −ey avec g = 10 m.s−2 .

Question 1 (1.5pts)Donnez : le nom de l'ensemble des forces qui s'appliquent sur la boule B2 , ainsi que leur expression vectorielle (bilan des forces). Indiquez celle(s) qui dérive(nt) d'un potentiel que vous calculerez Question 2 (1pts) : Donnez le module de la vitesse des boules B1 et B2 juste après le choc en justiant votre réponse Question 3 (1.5pts)En : utilisant le théorème de l'énergie cinétique, montrez que la distance maximale xM de recul de la boule B2 après avoir été percutée par le projectile est donnée par la solution de l'équation 1 2 i 2 suivante : 1 2 k.xM + f.xM − 2 m.(v1 ) = 0 (ne pas résoudre cette équation)

la masse m est immobile et est placée sur la coordonnée θ = θ0 . le chariot est immobile et le point O est repéré par la coordonnée y = 0. sin θ. Exprimez vos résultats selon les vecteurs de base {eρ . L'ensemble du système est soumis à un champ de gravité g dirigé selon −ez avec g = 10 m.e z Question 1 (0.5pts)Calculez : le moment des forces Γ par rapport à O (sans oublier le moment des pseudo-forces d'inertie).5pts)En : utilisant le théorème du moment cinétique dans le référentiel du point M est régit par le système d'équations suivant : ¨ + ψ sin θ = 0 avec ψ = g. Nous décrivons le mouvement du point M dans le référentiel solidaire du chariot en mouvement. sin α = 0 . puis calculez le moment cinétique du point M . On donne : ey = cos α. cos α (1) θ (2) m. eθ .s−2 . Il se déplace de la gauche vers la droite avec un mouvement uniformément accéléré (||a(O / ) || = A = C te ). les frottements sont négligés. Dans ce problème. Le chariot est repéré par le point O .5pts)Le : référentiel est-il galiléen ? Justiez votre réponse.eρ − cos α. à l'instant t = 0. La position du point M est repérée grâce à l'angle θ formé entre le l et l'axe médiant du chariot.Exercice 3 [5 pts] Par rapport au référentiel terrestre supposé galiléen.A. De même. une masse m représentée par le point M est suspendue à un l sans masse de longueur . cos θ. montrez que le mouvement : qu'il existe une valeur critique de A pour laquelle le pendule reste immobile. . sin α−A.eθ + sin α. e z }. cos α − R + m.5pts)Montrer son expression analytique en fonction des données du problème.eθ + cos α. A l'instant t = 0. eθ .e z et ez = − sin α. e z }.eρ + sin α. en utilisant le repère associé {eρ . Sur le toit du chariot. Question 2 (2. cos θ. Question 3 (1. Donnez Question 4 (0. sin θ.g. on considère un chariot dont le toit est un plan incliné faisant un angle α avec l'horizontale (voir schéma ci-dessous).

On suppose. A l'instant initial t = 0.4 Kg . dans cet exercice. 6 (on rappelle que la masse volumique de l'eau est de ρ = 1000 Kg/m3 ). il est lâché sans vitesse initiale.z = β où vous préciserez les expressions analytiques de α et de β en fonction des données du problème. de rayon R = 5 cm et de hauteur 2H = 20 cm est partiellement immergé dans un liquide de densité σ = 1. Question 1 (2pts) : Montrez que la poussée d'Archimède s'exerçant sur le cylindre au point G est de la forme A = κ. Le cylindre est préalablement enfoncé dans le liquide d'une profondeur z0 = −5 cm (distance entre le centre de gravité G du cylindre et la base du liquide). Le cylindre est assimilé à un point matériel G (son centre de gravité) et sa masse est de m = 31.Exercice 4 [7 pts] Un cylindre plein. Deux tiges parallèles. Question 2 (2pts) : En justiant votre démarche. que les frottements sont négligeables et que le récipient est susamment volumineux de sorte que les variations éventuelles du niveau de liquide puissent être négligées. attachées au récipient contenant le liquide permettent de guider le cylindre selon l'axe vertical et empêchent tout mouvement de rotation.ez où vous préciserez l'expression analytique de κ en fonction des données du problème. montrez que l'équation diérentielle du mouvement est de la forme z ¨ + α. Montrez que le mouvement du centre de gravité du cylindre est périodique en donnant l'équation horaire complète du mouvement z (t) Donnez la valeur numérique de la période des oscillations (en précisant l'unité !) Question 3 (2pts) : Question 4 (1pts) : . (H − z ) .

. ˙ eφ (en coordonnées sphériques) v = r.Fθ ) ∂ρ − ∂Fρ ∂θ . ˙ er + r.ez (en coordonnées cylindriques) OM = r.ez en coordonnées sphériques..ey + ∂Fy ∂x − ∂Fx ∂y .eφ rot(F ) = ∂ (sin θFϕ ) ∂θ − ∂Fθ ∂ϕ er r. sphériques) a= r ¨ − rθ ˙θ ˙φ .ez (en coordonnées cartésiennes) OM = ρ.eθ + ∂ (r.Fϕ ) r ∂r .θ = cos(θ) + i.θ 2.ey + z.eρ + 1 ∂ ρ ∂θ .ez rot(F ) = 1 ∂Fz ρ ∂θ − ∂Fθ ∂z .eρ + z. ˙ ex + y.eθ + ∂ ∂z .eθ + 2rφ ˙θ ˙ cos θ + 2r ˙ sin θ + rφ ¨ sin θ .e x + y ¨. ˙ ez (en coordonnées cartésiennes) ˙ eθ + z. v= ds dt . grad = ∂ ∂x . ˙ eρ + ρ.ey + ∂ ∂z .eρ + 2ρ ˙ + ρθ ¨ . sin(θ) cos(θ) = ) ei.ey + z ¨. grad = ∂ ∂ρ .eθ + z a= ρ ¨ − ρθ ˙θ ¨.θ +e−i.θ.ex + y. v = ρ.eθ + 1 ρ ∂ (ρ.φ..ex + ∂ ∂y .i Loi de composition des accélérations : a(M/ avec d a( / ) = dt OO 2 et ac = 2ωe ∧ v(M/ ) 2 = a( / ) + ac + a(M/ + dωe dt ∧ O M + ωe ∧ ωe ∧ O M sin(θ) = Trigonométrie cos2 α + sin2 α = 1 sin(a − b) = sin a cos b − cos a sin b sin(a + b) = sin a cos b + cos a sin b cos(a − b) = cos a cos b + sin a sin b cos(a + b) = cos a cos b − sin a sin b cos a × cos b = cos(a−b)+cos(a+b) 2 sin a × sin b = cos a × sin b = cos(a−b)−cos(a+b) 2 sin(a+b)−sin(a−b) 2 a+b 2 a+b 2 cos a + cos b = 2 cos cos a − cos b = −2 sin sin a + sin b = 2 sin sin a − sin b = 2 cos cos sin a−b 2 a−b 2 a+b 2 a+b 2 cos sin a−b 2 a−b 2 Expression du vecteur gradient et du vecteur rotationel en coordonnées cartésiennes. ˙ ey + z.er (en coordonnées sphériques) OM = .θ.eρ + ∂Fρ ∂z − ∂Fz ∂ρ . ˙ ez (en coordonnées cylindriques) ˙ eθ + r.ex + ∂Fx ∂z − ∂Fz ∂x .θ −e−i. sin θ + ∂Fr 1 r.(repère de Frenet) v = x.Formulaire Changement de référentiel Loi de composition des vitesses : v(M/ avec Relations d'Euler ) = v( / ) + v(M/ ) v( / ) = d dt OO + ωe ∧ O M ) ei..eθ + 1 ∂ r.er + 2r ˙ + rθ ¨ − rφ ˙ 2 sin θ cos θ . sin θ ∂ϕ − 1 ∂ (r.eφ (en c. sin θ.Fθ ) ∂r − ∂Fr ∂θ eϕ r Expression générale du vecteur position Expression générale du vecteur vitesse OM = x. sin θ ∂φ ..ez rot(F ) = ∂Fz ∂y − ∂Fy ∂z .θ 2 ei.ez (en coordonnées cylindriques) ˙2 − rφ ˙ 2 sin2 θ . grad = ∂ ∂r ..er + 1 ∂ r ∂θ .ez (en coordonnées cartésiennes) ˙2 ..ez en coordonnées cylindriques..eT (repère de Frenet) Expression générale du vecteur accélération a=x ¨ .