You are on page 1of 16

Février 2014

Bienvenue 2014

Les acteurs locaux en réunion

Vie scolaire

Bienvenue 2014
Souhaitons pour Charleval, une année de réalisations concrètes, de développement de projets et de bien vivre ensemble au quotidien. Notre village améliore encore et toujours sa beauté et sa qualité de vie, que 2014 voit la poursuite de ces efforts ! La rue Bourbon, récemment achevée, marque le style nouveau de la voirie communale. Clair, organisé et égayé par quelques touches végétales : de quoi établir un look charlevalois à la hauteur des qualités architecturales du centre-village. La rue Saint-Joseph est en cours de réaménagement, les autres rues basses suivront sur le même modèle, suivant un calendrier lié aux ressources de la commune et aux financements de nos partenaires. En plus d’améliorer la qualité de vie de chacun de nous, ces aménagements sécurisent la circulation des piétons. Lorsque toutes nos voiries seront rénovées, nous pourrons aussi penser autrement les circulations voitures et ainsi, finaliser la requalification du centre-village. Les désagréments d’aujourd’hui augurent une meilleure occupation et un meilleur partage de l’espace de demain. Patience Yves WIGT
Maire de Charleval Vice-président d’Agglopole Provence

Action sociale Histoire(s) Côté Actu Service Publis Action sociale

3 4 6 10 11

Entreprendre Côté Assos État Civil À noter

12 14 15 16

2

TE NOM : POR SIMON PRÉNOM : RÉATEUR C : N O PROFESSI ANS ÂGE : 23

DE

MODE

r l'œil des ussi à attire ré a l a v e rl a aise. e Ch ans, natif d mode franç 3 la 2 e e d d e te st n ta styli étoile mon ténacité, le ésormais l’ d À force de st e Il . e d rk. Il vient de mo et New-Yo s rédactrices re d n Lo s, éfilé, au Pari troisième d ris. e, il sur n is so lo r a v te e n rl a se Ch pré er à Pa eurs. de ne famille prêt à port lt ’u u u d c d ri r g u su 'a jo Is d r premie une famille une allure grandi dans ylisme, il est mus cultive e a st u e q s d c s 2014, le s se Ja e c d e e v rt tu a son fait d'é n printemp ui part anche o s tr Simon Po a À ti i p c u e . q ’a ll te n o e c c Il u a q q id manti r Pour la es matières ent autod r "une fille de héros ro illés dans d cu un atelie complètem r fait défile ta in u , tombe a s i. e v te re n tt lu a b o o r c ré so u c a o -M ts p e il ière Paris, Grand s peu m è à vêtemen la tr re e à , p é s ly iv e ir sa rr c g a n s e a uir es". "Je ne vac lace détail re de prod nd des glac x créer e du en pas de la p e tu ff brutes. Les v x u ri u t o g e e c d e à se sa d u m re u u wroo as de il a baptisé ents ; je ve ère, amo Il a son sho ue, à Paris. "Je n’ai p collection, de sa m s des vêtem e-t-il. Les halls a il p e q tll is li fi e b fa u is e c p é n de la R tion pré s ", expliqu m de jeu t disparue trop tôt. de séduc s immeuble un univers s mails no n e e d m ! ie se re o u v tu n re ue pour se n stratégie e u n e J' e n v le o a lh s! c e a é ta d é ir m n it le sp c ra À g dans de la ide ont in part d’une cebook ». « Je fonce e e de pyram Point de dé ucoup Fa rm a e fo b n ", d'une rob . e é se li in s sexy déterm eant, "en U et j'uti e g s ll è n fi tr lo s p st le e té re e n d ll . o Simo e pas à ren e les déc urte et très années 60 l’évidence, Il ne cherch crée. Il aim o l c ’i u s q è tr ts n e m de dans les vête les uniformes, l'idée garde sa s, l, le p ra é m n Jacquemus a é s g e e n rt E o . P t. "Je coup té li n a Simo e neutr ppartemen d a t re n e è ti so n a o s m ti n a ti d oupe répé seule collection habits. Je c e sur une s t tr û le n o e c ts c e n e o m d c je cet il se isons me lève et i", raconte o our des ra e m p d r i n c o su u is so rs sa u être par par les longue "Ça doit également ". is il a a m v a r, tr sû e ysans bien "obsédé d parents, pa s se d c . n e c ra r n g e v s re e u é s de tro coh familial : m jamais pri on peut e t , u n e 'o c rq n n a ra im s, F lt te suis mu En et grossis vie. Je u magasin à r a u r le ie ts n m e e re m p d ance ; le vête es que ça n'av n-Provence également vacanc is d -e e ix m A à Je , . o é iser : Gag Il est ultra-stress i de relativ ss x confiance. u u a it a fa ie y, a ir n o ss o v e a lui erem verrait pas, mais j' Opening C , Simon se r e e z v e u rm h o c te tr À u re d " autre ven a pu j'ai 23 ans. i pour une e Cet été, on d ss . u is e a n in U r a z le u ts il ste. Eta e do bien trava ège et Laco s dans un g rr n n u o o o ti C -K a e g ré n m c o m H ses on, à maison, co ente, au Jap que dans si in points de v a t, n e notamm es et en Suisse de boutiques branché e in une trenta

bien jouer e d t s ’e c t L’importan

3

Le canal bien avant Charleval
Le Canal de Craponne existait bien avant la création de Charleval. Le Canal a été creusé vers les années 1555 et Charleval, bâti par César de Cadenet en 1760 !

Ce véritable cours d’eau bordant l’espace construit est à l’origine de la configuration même du village pensé par César de Cadenet. C’est un peu le fil conducteur de l’architecture des rues qui s’alignent et des traverses qui convergent vers le canal.

Le Canal, dans l’esprit de son fondateur, génial ingénieur du 16ème siècle, était une solution à la sècheresse de la Provence, région régulièrement frappée de famine. Le Canal devait emmener l’eau en Crau et, pour se faire, il passait par cet endroit qui ne s’appelait pas encore Charleval.

C’était aussi une énergie ; aujourd’hui, on parle d’énergies propres ou renouvelables… L’eau est la première de celles-ci, dans notre région, elle était utilisée pour faire tourner les moulins, à huile ou à farine. Un apport d’eau régulier était plus fiable que le vent !

4

Avec la construction du village, aux abords du Canal, les habitants avaient une source inépuisable d’eau : pour laver, pour les animaux qui étaient dans les écuries attenantes aux maisons, pour le moulin en face du château et certainement pour boire aussi parfois ! Une vraie richesse quand on sait qu’il y a eu conflit avec César de Cadenet à propos du puits qui était dans la propriété de César ! Pendant longtemps, Craponne a été aussi un lieu de jeux. Par mesure d’hygiène et sécurité, on ne se baigne plus dans Craponne, mais jusqu’à la fin des années 60,

les Charlevalois ont appris à nager là. Des fêtes nautiques s’y déroulaient pour la Saint Césaire et les quinquagénaires de Charleval peuvent raconter leurs souvenirs de lâcher de canards sur le canal et les plongeons depuis l’ile, qui se trouvait derrière le cours de la République.

Le grand changement est intervenu avec la construction de la « gavette », au moment de la construction du canal EDF dans les années 1970. Bientôt, par de nouveaux aménagements, les Charlevalois de tous âges pourront se réapproprier cet espace, comme promenade, lieu de vie et de loisirs.

5

Vie scolaire

La mairie de Charleval à la demande des enseignants a décidé de doter la classe de CM2 d’un tableau interactif. Cette expérience pilote, si elle est positive, sera suivie par l’installation d’un tableau identique dans les six autres classes.

écrit de sa main au tableau, il clique et le logiciel transforme en un document informatique. De même pour les formes et formules mathématiques, on trace un «à peu près cercle » et le logiciel reconnait et trace un cercle. Mme Campinchi, enseignante de la classe de CM2 : « Cet outil moderne est l’avenir. Il nous permet de préparer nos cours de manière informatique, d’enregistrer le travail des élèves dans des dossiers et de les partager avec eux ou leurs parents. Le logiciel comprend plus de 4 000 ressources numériques (images et animations attrayantes, bibliothèque extrêmement complète…) pour l’enseignement dans les différents domaines disciplinaires. À ces ressources s’ajoutent plus de 60 outils pour créer, afficher, annoter, organiser, contrôler, importer, capturer, enregistrer et partager des contenus pédagogiques. ». Gageons que cette expérience pilote sera couronnée de succès et que nous équiperons en 2014 le reste des classes de l’école élémentaire, pour préparer au mieux nos jeunes à leur avenir. Nous n’oublierons pas non plus l’école maternelle, car il existe aussi des applications pour les tout petits.

« Les élèves de CM2 seront l’année prochaine dans l’enseignement du 2ème cycle où ils retrouveront ces techniques d’enseignement, c’est pourquoi nous avons choisi de les équiper en premier avec ces nouvelles technologies pédagogiques » explique Mme la directrice. Parmi le foisonnement d’équipements et de logiciels disponibles et étudiés, le système sélectionné par la mairie comprend un vidéo projecteur interactif équipé de hauts parleurs, un logiciel pédagogique « e-instruction » et un PC portable connecté au projecteur et à Internet à travers le serveur sécurisé de l’éducation nationale. Cela permet à l’enseignante d’accéder à tout l’éventail pédagogique offert par Internet. Nous avons été guidé dans notre choix par M. Ferrané, enseignant ressources informatiques et pédagogiques : « Il existe en effet de multiples solutions. Un petit rappel technique, un tableau interactif comprend un vidéo projecteur à ultra-courte focale : c'est un peu plus cher qu'un vidéo projecteur ordinaire mais supprime les problèmes d'ombre portée et d'éblouissement lorsqu'on se retourne. Indispensable pour un usage quotidien avec des élèves. Ce vidéo projecteur doit être fixé au mur ou au plafond. Je termine par une remarque d'ordre pédagogique : il est nécessaire que ce matériel soit installé dans une salle de classe pour un usage vraiment quotidien, soit à la place du tableau ordinaire soit à côté de celui-ci. Il existe des solutions qui permettent la projection sur un tableau blanc ce qui donne un double usage : interactif et classique. » C’est la solution qui a été retenue par la mairie après une étude des différentes solutions sélectionnées. Le logiciel choisi présente de nombreuses fonctionnalités dont la reconnaissance d’écriture. L’élève

6

Digue de Durance
La mairie sur proposition du SMAVD a fait procéder à des travaux de réparation suite aux crues répétées de la Durance depuis 2008. Ces travaux, entièrement financés par la mairie concernent le confortement de la berge en aval de la digue du Colombier. Ils étaient absolument nécessaires car l’érosion de la berge avait déjà pris des terres agricoles, mais menaçait la plaine, les terres agricoles et habitations. Les travaux consistent essentiellement à faire une berge inclinée au niveau d’eau de la Durance. Pendant les crues « moyennes » de la Durance, c'est-à-dire 1000 à 1200 m3/secondes de débit ; ce plan avec ses ensemencements et plantations, permettra de résister à l’érosion. L’eau « glissera » sur cette berge, même en la submergeant, plutôt que de l’éroder, comme un mur de terre ce qui était le cas avant les travaux. B. Jacopin du Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance explique : « L’érosion en cours des terres de conquêtes récentes en aval de l’épi du Colombier est due à la succession de crues morphogènes depuis 2008. Dans le secteur considéré, l’érosion s’est produite par glissement progressif d’un bras actif de la Durance depuis la tête de l’épi du Colombier vers l’aval. Le SMAVD a procédé à la réalisation de levés topographiques et a conduit une analyse de la situation. L’érosion de la berge est nourrie d’une part par des attaques en pied (érosions dues aux vitesses et angles d’écoulement du cours d’eau en crue) et d’autre part par l’instabilité d’ensemble du talus vertical en matériaux terreux. Le phénomène d’érosion en pied ne pourra pas être traité sans une opération d’une ampleur considérable. L’évolution du glissement vers l’aval, limité aux terres de conquêtes récentes, laisse à penser que le bourrelet pourrait rester quelques temps encore à l’abri d’érosions massives. Le SMAVD a étudié la réalisation d’un talutage généralisé de la berge dans le secteur (pente de 3/1), la mise en place de protections naturelles contre les érosions de surface (natte biodégradable et ensemencements) et le renforcement de la stabilité du pied de berge remodelée dans le secteur le plus critique (tressage de saules vivants et bouturages).» C’est cette recommandation qui a été mise en place. Les travaux ont été gérés par le SMAVD et se sont terminés fin novembre.

Dernière minute La crue du 26 décembre a démontré l’efficacité des travaux effectués. La crue, d’environ 1000 m3 seconde n’a pas eu d’effet négatif sur la berge. Les toiles de jutes sur le plan incliné ont rempli leur office : faire glisser l’eau sur la berge. Tout est resté en place. Le dispositif sera encore plus efficace une fois que l’herbe aura poussé et que les buissons d’osier auront fixé le bas de l’ouvrage.

7

Cadre de vie

Machinerie La rénovation de la machinerie, à la piscine municipale, a été effectuée dans des délais très serrés, contraints par l’ouverture au public fin juin. Aussi, cet hiver, les raccordements et finitions sont réalisés. Un bâtiment va bientôt enserrer et protéger cette installation. Il offrira par ailleurs l’espace nécessaire, sur son toit plat, pour le poste de secours des Maîtres Nageurs. De quoi améliorer la surveillance et l’animation des bassins l’été prochain !

seront ainsi créées, en épis, pour garantir un parking facile. D’ors et déjà, rappelons que des places restent libres autour des jeux de boules. Ordures ménagères Depuis plusieurs mois maintenant, les charlevalois hors centre-village ont été équipés de bacs de collecte d’ordures ménagères par Agglopole Provence… C’est bien, mais un peu injuste pour les habitants du centre où la densité de population rend impossible cet équipement individuel. Pour rééquilibrer la donne, la mairie prévoit (et construit déjà) des bennes collectives enfouies en divers points du centre-village. Ainsi, nous pourrons tous jeter simplement et directement, sans stocker dans nos entrées ou garages, sans déposer des sacs à même le trottoir…

Rue Saint Joseph Les travaux de rénovation de la rue Saint Joseph vont bon train, malgré les intempéries. Sur le modèle de la rue Bourbon, les réseaux eaux sont améliorés et les câbles sont enfouis. Les places de stationnement se dévoilent déjà, par la pose de bordures. Bientôt, la circulation sera réouverte et grandement améliorée ! La 1ère partie de la rue, entre la mairie et la Poste, sera mise en service le 1er février. Pour la 2ème partie allant jusqu’au cours de la République, il faudra attendre le 15 février.

Citoyenneté

Stationnement Les charlevalois du centre-village sont nombreux à rencontrer des problèmes de stationnement. Pour y répondre, au moins partiellement, un nouveau parking est aménagé en lieu et place de l’esplanade Jean Monnet qui n’était que très peu utilisée. Seize places dont deux pour les personnes à mobilité réduite

En mars prochain, vous allez élire vos conseillers municipaux et vos conseillers communautaires pour 6 ans. Les conseillers municipaux gèrent les affaires de la commune et élisent le maire et les adjoints. Les conseillers communautaires représentent votre commune au sein de l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) auquel elle appartient, c’est-à-dire pour Charleval, Agglopole Provence. À Charleval, vous allez élire 19 conseillers municipaux. 3 d’entre eux (2 titulaires et 1 suppléant) seront aussi conseillers communautaires. Les conseillers municipaux ne sont plus élus au scrutin majoritaire comme lors des élections municipales de 2008 mais au scrutin de liste bloquée. Contrairement aux précédentes élections municipales, vous ne pouvez plus ni ajouter de noms ni en retirer ni raturer : le panachage n’est plus autorisé. Si vous le faites, votre bulletin sera nul. Vous aurez un seul bulletin de vote sur lequel figureront les conseillers municipaux et les conseillers communautaires. Vous votez donc avec le même bulletin pour ces candidats. Autre modification cette année : la présentation d’une pièce d’identité est désormais obligatoire pour voter.

8

Sécurité

Pour la refonte de son service de Police Municipale, la Commune de Charleval recrute deux policiers municipaux et/ou ruraux à temps plein. Le départ de M. Denis Montagné, aussi soudain que regretté, entraîne la mise en place d’une nouvelle équipe. Les tâches sont nombreuses : - Application des pouvoirs de police du Maire - Surveillance générale des voies et espaces publics ainsi que le respect des conditions d'occupation du domaine public communal (relevé des infractions au Code de la Route, surveillances des abords des établissements scolaires, îlotage...)

- Maintien du bon ordre, de la tranquillité, de la salubrité et de la sécurité publiques (chiens dangereux, nuisances sonores...) - Rédaction des mains courantes, rapports, procès-verbaux, enquêtes administratives - Partenariat avec les services municipaux et la gendarmerie, notamment au niveau des actions de prévention - Participation à la surveillance des manifestations publiques et des cérémonies officielles - Police funéraire et police de l'urbanisme.

Emploi

Chaque mois, les acteurs locaux de l’emploi se réunissent dans les villes et villages d’Agglopole où existent des bureaux de l’emploi. À Charleval, c’est Annick Kérimel de Kervenno qui accomplit cette fonction, sur rendez-vous uniquement. Dernièrement, la réunion s’est tenue à Charleval, avec environ une trentaine de personnes. Orchestrée par Pôle Emploi et plus particulièrement les conseillers Patrick Tallet et Françoise Delmas, ces réunions sont intéressantes, formatrices,

informatives. Tous les bureaux de l’emploi du territoire sont conviés, mais aussi d’autres structures comme des organismes de formations, CFA, structures associatives... Les représentants de Pôle Emploi y transmettent les informations actualisées : mesures de l’emploi, dispositifs liés à l’emploi... L’après-midi, la rencontre se poursuit par une visite d’entreprise. Isabelle TROTABAS, gérante de la ferme pédagogique a très gentiment présenté son exploitation agricole et sa ferme aux acteurs locaux de l’emploi.

9

Une journée à la crèche des Cardelines
Il est 11h, le personnel de la crèche est au complet : Sandrine TISSOT, Maureen DE REGIBUS, Cynthia RICHARD et Jacqueline HEMBERT. Les repas peuvent commencer pour les bébés. Les moyens (à partir de 18 mois) et les grands (qui ont moins de 3 ans) suivront vers 11h15. La cuisine ouverte toute équipée permet de partager ce bon moment ensemble, dans le calme. 12h30, il est l’heure pour les plus grands de se reposer à leur tour. L’après-midi voit s’enchaîner les activités, mais le temps passe vite entre le dodo et le goûter ! Quand le temps le permet, les petits sont dehors autour des ballons, vélos, et même des petites piscines quand il fait très chaud ! D’autres fois, des manifestations sont organisées tels le Carnaval, le goûter de Noël, un spectacle à la bibliothèque… 16h20, les premiers enfants retrouvent leurs parents ; La crèche des Cardelines commence à se vider. Ilan et Marwan, les jumeaux font « la fermeture », à 18h20. À demain… « Après un an de fonctionnement, je dirais que la crèche présente un bilan très satisfaisant. Rappelons qu’elle est associative et que la mairie n’en a pas la gestion directe. Néanmoins, nous suivons ce qui se passe et devons exiger une implication forte de Familles Rurales » explique Gaby TISSERANT, adjointe au maire en charge des affaire scolaires. « L’équipe qui travaille au quotidien est vraiment extra. Je tiens à saluer leur implication et leur conscience professionnelle. Il faut souligner aussi la venue régulière des assistantes maternelles agréées dans cette Maison de l’enfance » conclut-elle. Pour vous renseigner et inscrire votre enfant à la crèche : 04.90.58.93.50, Familles Rurales, Orgon. Pour connaître la liste des Assistantes maternelles agréées, adressez-vous en mairie.

Le Père Noël est venu offrir des « gros » animaux aux jeunes habitants des Cardelines. De quoi rebondir toute l’année 2014 ! Il est 7h30 en ce lundi 13 janvier 2014. Jean est le premier ‘petit bout’ à arriver à la crèche, avec sa maman. Deux nounous sont déjà là pour l’accueillir et ses 10 copains et copines ne tarderont pas à le rejoindre, au plus tard à 9h. Entre 9h et 9h30, une des taties prend en charge la réception des repas livrés par « Provence plats », un traiteur de Manosque. Après avoir vérifié la quantité et la qualité des aliments, une fiche de liaison est renseignée et tout est mis au frais. Seul le lait des plus petits est apporté par les parents ; y compris le lait maternel congelé. Durant la matinée, les plus jeunes dorment un peu tandis que les plus grands jouent et participent à des ateliers. Trois nounous s’occupent d’eux, chacune suivant sa fiche de poste. En fonction des saisons, des activités thématiques en groupe sont organisées. « Actuellement, nous réalisons des couronnes des rois, nous proposons des travaux manuels de toutes natures » explique Sandrine TISSOT.

10

Un pour tous !
Nous aspirons à vivre dans une société solidaire, au sein de laquelle, chaque individu, quel que soit son sexe, son statut social, son âge, son handicap, accède à ses droits fondamentaux. Chaque personne doit disposer des moyens nécessaires à une vie décente ; c'est-à-dire, notamment, se nourrir sainement ; se loger dignement ; s’éduquer ; se soigner… Pour concrétiser cette légitime aspiration, il convient d’agir, à tous les niveaux, y compris au niveau communal. Dans les limites de ses prérogatives et de ses moyens, le CCAS de CHARLEVAL anime une action générale visant à réduire certaines difficultés sociales dans l’urgence mais aussi, préventivement, à anticiper sur celles-ci. Assistantes sociales, associations type ADMR, mission locale… assurent des permanences afin que les Charlevalois le désirant puissent obtenir conseils et accompagnements. Le Centre communal d'Action Sociale est ouvert à tous les Charlevalois. Les préoccupations quotidiennes des ménages et des personnes, notamment confrontés à des difficultés, constituent les priorités du CCAS. Ses missions : informer, orienter, accompagner et rechercher des solutions. Le CCAS participe activement dans l’équité à la qualité du mieux vivre ensemble et au bien-être de tous. Il peut notamment : - aider à compléter les dossiers d’aides sociales légales telles que la prise en charge d’aide ménagère, la demande d’allocation personnalisée d’autonomie. L’aide sociale légale dépend du règlement départemental d’aide sociale. Elle n’intervient qu’à défaut de ressources du demandeur et de ses obligés alimentaires. - apporter des aides facultatives.

- proposer différentes actions en faveur des seniors répondants au mieux à leurs besoins et dans un objectif de favoriser le lien social et le maintien à domicile tel que le dispositif Quiétude 13 (boitier d’alerte téléphonique). Le conseil d’administration du CCAS de Charleval est composé du maire en tant que président et de 8 membres (4 conseillers municipaux et 4 représentants d’associations charlevaloises à but social). Il sera prochainement renouvelé.

11

Menuiserie et Ferronnerie
Suite logique de son parcours, il a su se former sur le terrain, acquérir des savoirs faire avant de s’installer à son compte, de monter sa propre entreprise. Aujourd’hui, il propose des produits de ferronnerie qui répondent aux exigences de ses clients. Il vous apporte conseils et expérience dans la réalisation sur mesure de toutes vos demandes : portails, pergolas, grilles, escaliers, rampes d’escaliers, garde corps, serrures… D’autre part, il vous accompagne dans votre projet de menuiseries : fabrication et pose de menuiseries bois, fenêtres, portes fenêtres, la pose de menuiseries en PVC, moustiquaires… Il met désormais tout son savoir faire à votre service. La rigueur, le dynamisme et l’expérience vous garantissent la qualité de ses prestations, de l’étude personnalisée à la mise en œuvre. Il dispose d’un atelier de fabrication équipé d’un parc de machines traditionnelles et spécifique pour répondre à tous types de demandes. Depuis novembre 2013, Romain Chaffard, natif de Charleval, a repris l’entreprise de menuiserie SARL Dijon en location gérance et y a ajouté la partie ferronnerie. Romain a travaillé chez Michel Dijon pendant plus de 10 ans. Quand Michel a pris sa retraite, Romain n’était pas prêt à reprendre le flambeau, par manque d’assurance et d’expérience peut-être… Il a préféré continuer à se former dans d’autres entreprises. Il a travaillé notamment chez deux entreprises importantes qui faisaient du blindage de banques notamment et ensuite chez un artisan local. Contact : Romain Chaffard 06.03.87.38.11 / 04.42.28.42.07 menuiserie.ferronneriechaffard@gmail.com

12

La vie en rose
Le salon Pascale coiffure affiche la couleur grâce à une rénovation complète. Désormais, Pascale Vacherot voit la vie en rose en accueillant ses clients dans un espace moderne et confortable. Le mobilier et le matériel ont été renouvelés. Plus clair et plus agréable, le salon, tenu depuis 2004 par Pascale Vacherot est ouvert du mardi au samedi, entre 9h et 12h et entre 14h et 18h. Pour prendre rendez-vous avec Pascale et Jenny, son apprentie en formation CAP coiffure, composez le 04.42.28.41.58.

Bon appétit
Le grand voyageur qu'est Maurice Carillo, le traiteur du marché, a finalement décidé de poser ses valises dans notre région. Ses parents, immigrés de la période Franquiste, arrivent en France dans les Charentes. Maurice Carillo après un certificat d'études commence à travailler très tôt et décide de partir aux Émirats ou il restera 7 ans, dans le métier de la maintenance industrielle et d'homme à tout faire. Père de famille avec trois enfants ; grands maintenant, notre homme a plus de 60 ans... on dit que les voyages forment la jeunesse - ils la conservent aussi ! Maurice est passionné par ce qu'il fait et aime tout faire à sa manière. C'est ainsi qu'il a construit lui-même son outil de travail, équipé pour les marchés où il prépare les plats sous vos yeux. Expert de la Paella, il n'en est pas moins intéressé par les spécialités régionales et peut vous proposer aussi bien, des encornets à la Setoise, de la daube de taureau de Camargue, des pieds et paquets de Sisteron ou des tourtons du Champsaur des célèbres frères Pellegrin. Son enthousiasme et sa bonne humeur vous régaleront d'abord de son sourire et de ses attentions. Il est tous les samedis matins sur votre marché à Charleval, passez faire un brin de causette avec lui, le fumet montant de sa cuisine itinérante vous donnera envie de gouter à ses préparations. Bonne dégustation.

13

Les Jardins de la Martelière
Une nouvelle association est née, qui a pour objet l’encadrement, la gestion et l’animation des jardins familiaux de Charleval. Tous les jardiniers à jour de leur cotisation en sont membres actifs et celles et ceux qui souhaiteraient rejoindre ce joyeux groupe en seraient membres d’honneur. Pour l’heure, voici les premiers membres du conseil d’administration : AUFFRANC Gérard, JAQUEMET Laurence, MARTINOLI Patrick, VIALA François et ZEGUERFI Mohamed. Souhaitons longue vie à cette belle association où déjà, l’ambiance est au partage et à la mutualisation des moyens. Cultiver son jardin, c’est bien. Mais le cultiver entre amis ; c’est mieux !

L’Amicale des 4 Saisons
Les joyeux adhérents de l’Amicale des 4 saisons alternent leurs activités entre voyages et animations, jeux et ateliers. Ils ne s’ennuient jamais. Récemment, les plus sportifs étaient en Sicile grimpant au pas de course des escaliers vertigineux tandis que d’autres (ou parfois les mêmes), quelques temps après, participaient à une animation solidaire au profit de la lutte contre le cancer. Comme l’Amicale des 4 saisons ne fait jamais les choses à moitié, 5000€ étaient récoltés et reversés au profit de l’Institut Paoli Calmette et du centre Ressources. Bravo aux adhérents et aux bénévoles qui les motivent et les encadrent. Ensemble, ils réussissent le magnifique pari de l’entraide et de la solidarité.

Frou-frou les bains
Grâce à la troupe de théâtre du Foyer Rural, Charleval prenait des airs de station thermale pour une soirée « inoubliable ». Le centre culturel était comble ; des fauteuils ont même été rajoutés pour satisfaire le public venu du village, bien sûr, mais aussi de l’extérieur. Le travail d’Isabelle Ricard et de sa troupe Lou Pantaï a déclenché des applaudissements et des éclats de rire. Il y eut du chant, il y eut de la danse, il y eut du vrai et du bon théâtre ! BRAVO les artistes.

14

Naissances 2013
Bienvenue aux nouveau-nés charlevalois Ramos Emy, née le 11 janvier Lakhal Imrane, né le 15 janvier Dubruque Mélo, né le 16 janvier Cristofari Lou, née le 16 janvier Voillot Paul, né le 17 janvier Kieger Justine, née le 1 février Antar Mélina, née le 8 février Jacques Lucie, née le 4 avril Leger Maxence, né le 15 avril Michel Maëlys, née le 21 avril Gemini Mathieu, né le 25 avril Gemini Emma, née le 25 avril Puzin Joshua, né le 26 avril Ortega Duchene Tristan, né le 27 avril Genvrin Louise, née le 23 mai Pelissier Maé, né le 4 juin Djahafi Lariviere Loona, née le 4 juin Minous Léonie, née le 16 juin Da Costa Esteves Magalie, née le 21 juin Vieille Ludivine, née le 3 juillet Claverie Anthony, né le 12 juillet Madiot Juliette, née le 14 juillet Andreo Louhane, née le 31 juillet Pages Kelian, né le 16 août Rayo Cordon Isaac, né le 8 septembre Colin Paul, né le 23 septembre Fromont Tom, né le 18 octobre Hammou Mahdi, né le 24 novembre

Mariages 2013
Ils se sont unis… Félicitations
Mejia Emmanuel & Sanchez Christine le 12 janvier Klock Laurent & Vaudois Fabienne le 4 mai Melloul Abdellouaed & Ouazzani-Touhami Nadia le 22 juin Schmidt Josef & Benbaraka Nadia le 29 juin Maiorana Marc & Berre Virginie le 6 juillet Balthazart Michaël & Diago Olivia le 6 juillet Innocenti Bruno & Amador Odile Ramos Damien & Chabaud Manon Martin Pierre-Yves & Requena Sophie Arena Patrick & Pripis Gabriela Buson Marc & Fananas Baptiste Rodier Thierry & Lapeyre Maguelone le 7 septembre le 14 septembre le 21 septembre le 14 octobre le 30 novembre le 27 décembre

Décès 2013
Moragues veuve Soler Jeannine, décédée le 4 janvier Francois veuve Weibel Pierrette, décédée le 6 janvier Fachan Guy, décédé le 11 janvier Assemat épouse Cappellugola Véronique, décédée le 19 janvier Clenchard Guy, décédé le 21 janvier Pierret épouse Nicolas Brigitte, décédée le 22 janvier Bernard veuve Baudet Denise, décédée le 1er février Herry Yvonne, décédée le 14 février Fabre épouse Pauriol Marcelle, décédée le 15 février André veuve Aune Marthe, décédée le 19 mars Georget Jacques, décédé le 24 mars Bouloc Jeanne, décédée le 25 mars Lledo veuve Kebaili Marie, décédée le 31 mars Bagarri Aimé, décédé le 1er mai Notaire Martial, décédé le 9 mai Blat épouse Coustet Sylviane, décédée le 10 mai Appy veuve Pittore Lucette, décédée le 12 mai Tavernier Gabriel, décédé le 13 mai Bonnard Yvonne, décédée le 14 mai Aupetit veuve Matteoda Edmonde, décédée le 26 mai Rouzeau Marceau, décédé le 26 mai Boméa Marie-Joëlle, décédée le 22 juin Bard veuve Degletagne Marcelle, décédée le 12 juillet Serreau Bernard, décédé le 22 juillet Carlier Serge, décédé le 31 août Usclat veuve Barbier Reine, décédée le 2 septembre Bonnieu veuve Giraud Georgette, décédée le 3 septembre Delvalle Arlette, décédée le 17 septembre Clerc Georges, décédée le 26 septembre Blanc veuve Ruiz Marguerite, décédée le 15 octobre Battistini épouse Salero Marie, décédée le 16 octobre Alfardous Mohamed, décédé le 28 octobre Ambrosio Marie-Catherine, décédée le 4 novembre Jacquet Régis, décédé le 9 novembre Chabas Henri, décédé le 14 novembre Durand veuve Pelissier Aline, décédée le 20 novembre Cano Pierre, décédé le 12 décembre Chapay épouse Allemand Jeanne, décédée le 12 décembre Ducrocq Georges, décédé le 21 décembre Lopez Marcel, décédé le 21 décembre Lande Mathieu, décédé le 27 décembre Martini veuve Trouillard Yvonne, décédée le 30 décembre

15

62 55 7 81 33 0 n io t a rv Février l – rése Culture e r t n e 20h - C chouns, it P s Mairie e L 8h45 legan u t r o a B p , é t ,d ansan l Oliviers Repas d Culture are Les F a er : L Centre , IL h A 1 4 s 1 e née d aisons, Randon des 4 S le a ic m A , ise (OT) 2: des Rois entrepr aurant x / t s u e is a R e lo t r p â e G y m 5h - Fo Relais e raide, 1 17h – t à n E 0 l’ 3 e h 4 Loto d culturel ouge, 1 Centre Croix R la h 5: 8 e 1 d , aurant les ence yer Rest les Rura o Perman il F m a i F id érale de après m lée Gén t loto, l’ e h 2 1 Assemb , a urel as paëll tre cult me, rep è n e h t C à s 0 Repa », 20h3 arettes z 7: a B urel s e «L tre cult n e C Théâtre les, 18h 8: les Rura il m aurant a F , lturel Loto yer Rest o F Danse ntre cu h e 5 C 1 , e Salle de h 9: id 0 a 2 r » , t s n 7 n E a l’ io Anahat Animat Loto de arleval iation « c h o C s , s e A 12 : n , 2h thèque lsacien - Biblio , 9h à 1 e » r t s ê Soirée A e ir n to n et bie se d’his 14 : ie Fileu relaxatio C e « d , e h g 7 1 Sta culturel eaux », 15 : Centre tits cad e p h s 8 e 1 L is Club, Conte « du Tenn le a r é n Changement d’horaires lée Gé Assemb À compter du 1er Novembre, la déchèterie modifie ses horaires : Lundi : 13h30 – 17h30 Du mardi au samedi Matin 8h30 -12h Après-midi 13h30 -17h30 Dimanche matin : La déchèterie, un autre lieu de tri 8h30 – 12 h En déchèterie vous pouvez déposer vos déchets verts, encombrants, bois, cartons, ferrailles, gravats, piles, batteries, cartouches d’encre, capsules à café en aluminium, huiles végétales et huiles de moteur, déchets toxiques des ménages, pneus déjantés, déchets d’équipement électriques et électroniques.

Grâce à vos déplacements en déchèterie en 2012, 68 % des matériaux déposés ont retrouvé une seconde vie. Cette progression de 13% du taux de valorisation correspond à + 6 300 tonnes. Les encombrants sont des déchets qui, en raison de leur poids ou de leur volume, ne peuvent être pris en compte par la collecte régulière des ordures ménagères. Ils doivent être déposés dans les déchèteries qui accueillent jusqu’à 1,5m3 par jour et par usager. Vous ne pouvez pas vous déplacer ? L’enlèvement des encombrants trop gros pour entrer dans un véhicule léger sera effectué tous les 1er lundis du mois. Les encombrants sont à sortir devant chez vous avant 9h. Pour plus d’information : Agglopole Provence - Service Collecte et Traitement des Déchets : 04 90 44 77 90

Côté Charleval est un magazine municipal trimestriel
Directeur de la publication : Yves Wigt Rédactrice en chef : Carine Fabre Rédacteurs : Lalia Boukraa, Nathalie Faure, François Guimard, Annick Kérimel, Daniel Galiana, Jacqueline Rouxel.

Utilisez ce TAG pou vous connecter au site officiel de la Mairie. Dépôt légal 11 septembre 2008 - 1 200 exemplaires gratuits Mise en page/création : ARTCOM • 04 90 56 01 24 Imprimeur : Imprimerie MASSON • Salon-de-Provence Imprimé sur papier recyclé.