DEVOIR SURVEILLE N°2 (sujet B), classe de 1°S

(20 points ; 1h55min)
N.B. Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction. Dans la mesure du possible toute réponse devra être justifiée.

Exercice 1 ( 6 points)
1. Le phosphate de cuivre (II) est un solide ionique constitué par un assemblage compact et ordonné 32+ d’ions phosphate (PO4 ) et d’ions cuivre (II) (Cu ) 1.1. Ecrire la formule statistique du phosphate de cuivre (II). 1.2. Comment peut-on expliquer la cohésion de ce solide ionique ? Le phosphate de potassium est un solide ionique de formule statistique K 3PO4. On dissout une masse m = 5,31 g de phosphate de potassium dans de l’eau distillée. On obtient un volume V = 250,0 mL de solution S. 2.1. La molécule d’eau est une molécule polaire. Justifier cette affirmation à l’aide d’un schéma. 2.2. Ecrire l’équation de dissolution du phosphate de potassium dans l’eau. 2.3. Dans la solution S les ions sont solvatés. Faire un schéma illustrant cette solvatation. 2.4. Calculer la concentration molaire C en soluté apporté de la solution S. En déduire les concentrations molaires effectives des ions présents dans la solution.

2.

Donnée : Masse molaire du phosphate de potassium en g.mol : M(K3PO4) = 212
-1

Exercice 2 (6 points)
Les parties I et II de cet exercice sont indépendantes et peuvent donc être traitées séparément.

L’iodure d’hydrogène
Dans les conditions normales de température et de pression (CNTP) l’iodure d’hydrogène est un gaz (incolore, d’odeur suffocante) de formule brute HI.

Partie I : Synthèse de l’iodure d’hydrogène
On peut répondre aux questions 2 et 3 de la partie I sans avoir répondu à la question 1.2. On peut fabriquer l’iodure d’hydrogène gazeux en faisant réagir une solution d’hydrazine (N2H4) avec du diiode (I2) L’équation de la réaction s’écrit : 2 I2 + N2H4  4 HI + N2

Page 1 sur 5

1.

On met initialement en présence une quantité ni(N2H4) = 30,0 mmol d’hydrazine et une masse mi(I2) = 12,7 g de diiode. 1.1. Déterminer la quantité initiale ni(I2) de diiode utilisé. 1.2. La bouteille de la solution commerciale S d’hydrazine utilisée pour réaliser la réaction porte les indications suivantes : hydrazine 61% en masse ; densité d = 1,03. Quel volume V de solution S doit-on prélever pour réaliser la réaction ?

2.

3.

A l’aide d’un tableau d’avancement, déterminer : 2.1. L’avancement final (xmax) et le réactif en excès ; 2.2. La quantité, puis le volume d’iodure d’hydrogène dégagé dans les CNTP, en fin de réaction. La quantité initiale d’hydrazine restant inchangée, quelle masse de diiode aurait-il fallu utiliser pour que le mélange initial de réactifs soit stœchiométrique ?

Partie II : Dissolution de l’iodure d’hydrogène dans l’eau.
1. 2. 3. 4. La molécule HI est une molécule polaire. Le justifier à l’aide d’un schéma (on pourra aussi utiliser l’extrait de la classification périodique se trouvant en annexe 1). Le gaz iodure d’hydrogène est soluble dans l’eau. La solution obtenue est conductrice du courant électrique. Que peut-on en déduire ? Ecrire l’équation de la réaction de dissolution de l’iodure d’hydrogène gazeux dans l’eau. 5 Quel volume v(HI) de HI gazeux, pris à une pression P de 1,013 x 10 Pa et une température T de 298 K (25°C), doit-on dissoudre dans de l’eau distillée pour obtenir un volume V = 250 mL de -1 solution de concentration molaire apportée c = 0,20 mol.L en iodure d’hydrogène.

Données : Masse molaire atomiques en g.mol : M(I) = 126,9 -1 Masse molaire de l’hydrazine en g.mol : M(N2H4 ) = 32,0 ; 5 Volume molaire des gaz dans les CNTP ( = 0 °C (273K) ; P= 1,013 x 10 Pa) : Vm = 22,4 L ; L’iodure d’hydrogène sera considéré comme un gaz parfait ; Constante des gaz parfaits : R = 8,314 S.I.
-1

Exercice 3 (6 points) PARTIE I
Les graphes en annexe2 représentent l’évolution des quantités de matière des réactifs en fonction de l’avancement x de la réaction dans le cas de la réaction de précipitation de l’hydroxyde de cuivre (II) selon l’équation : Cu (aq) + 2 HO (aq)  Cu(OH)2 (s) Les graphes correspondent à l’évolution de deux systèmes (a) et (b) dont les états initiaux sont différents. 1. 2. Pour chaque système, déduire des graphes la composition du système dans l’état initial. L’un des deux systèmes correspond-il à un mélange stœchiométrique ? Si oui lequel ?
2+ -

Page 2 sur 5

3.

Pour l’autre système déterminer : 3.1. l’avancement maximal de la réaction et le réactif limitant ; 3.2. la quantité de matière de l’autre réactif dans l’état final.

PARTIE II
On verse dans un bécher un volume V1 = 20 mL d’une solution d’hydroxyde de sodium (Na (aq) + HO (aq)) de -1 concentration molaire apportée C1 = 0,40 mol.L et un volume V2 = 30 mL d’une solution de sulfate de cuivre 2+ 2-1 (Cu (aq) + SO4 (aq)) de concentration molaire apportée C2 = 0,10 mol.L . Il se forme un précipité bleu d’hydroxyde de cuivre (II) (Cu(OH)2). Les ions sulfate et les ions sodium sont des ions spectateurs. 1. 2. Déterminer les quantités de matière de réactifs dans l’état initial. Compléter le tableau d’évolution de la réaction se trouvant en annexe 3 (aucune justification n’est demandée). En déduire la masse de pécipité obtenue ainsi que les concentrations molaires effectives 2+ en ions cuivre (II) (Cu ) et en ions hydroxyde (HO ) en fin de réaction.
+ -

Données : Masses molaires atomiques en g.mol : M(H) = 1,0 ; M(O) = 16,0 ; M(Cu) = 63,5
1

Annexe 1 de l’exercice 2
H Li Na K Rb Be Mg Ca Sr He

B Al Ga In

C Si Ge Sn

N P As Sb

O S Se Te

F Cl Br I

Ne Ar Kr Xe

Page 3 sur 5

Annexe 2 de l’exercice 1

Système (a)
n(Cu2+) (mmol) n(HO-) (mmol) 9 8 7 6 5 4 3 2 1 0 0 1 2 3 4 5 6 7

x(mmol)

Système (b)
n(Cu2+) (mmol) n(HO-) (mmol) 9 8 7 6 5 4 3 2 1 0 0 1 2 3 4 5 6 7

x(mmol)

Page 4 sur 5

Annexe 3 de l’exercice 3 (à rendre avec la copie)

N.B. On écrira dans le tableau les valeurs numériques des quantités initiales et finales des réactifs et du produit ainsi que la valeur numérique de xmax
Equation de la réaction

Cu2+(aq)

+

2 HO-(aq)

Cu(OH)2 (s)

Etat du système

Avancement (mmol) 0
2+

Quantités de matière (mmol)

Etat initial

ni(Cu )=……………...

ni(HO )=………………… ni(Cu(OH)2)= ..……….

-

Etat intermédiaire

x

…………..

…………..

…………..

Etat final

Xmax =…………….

nf(Cu )=………………. nf(HO )=………………… nf(Cu(OH)2)= …………

2+

-

Page 5 sur 5