strasbourgeois veulent que ça change ...

Résultat d'un sondage effectué les 23 et 24 janvier sur un échantillon de 300 personnes par ED institut. Tous les résultats sur le site www.francoisloos.fr

74 des

%

Candidat à la mairie de Strasbourg

François Loos

Les Propositions

Je veux une ville prospère, humaine, mobile et ambitieuse
Je suis un homme de parole, responsable et engagé : mes responsabilités ont toujours été conduites dans le souci de l’efficacité et de l’intérêt général. C’est dans le même état d’esprit que je présente ma candidature aux prochaines élections municipales des 23 et 30 mars 2014. Nous partageons plus d’ambitions pour Strasbourg que celles imaginées par les équipes précédentes : je refuse de laisser notre ville à la traîne. Je veux pour mes concitoyens et leurs enfants une ville qui rayonne en Alsace, en France, en Europe et à travers le monde. Je ne proposerai pas un catalogue de promesses : la situation financière actuelle de notre ville, le niveau déjà trop élevé des impôts locaux nous impose de faire des choix. J’ai lancé depuis plusieurs mois des cafés-rencontres dans tous les quartiers pour entendre vos besoins, recueillir vos idées. Ce sont vos contributions qui me permettent aujourd’hui de partager avec vous mon projet pour Strasbourg.

FRANÇOIS L OOS En avant Strasbourg

Agir maintenant et imaginer demain.
LA PRIORITÉ
RELANCER LA CRÉATION D'EMPLOIS
85% d’entre vous attendent d’autres solutions face au problème de l’emploi : je veux porter l’ambition d’une ville prospère, à la fois innovante et attractive. Ma première priorité : favoriser la création d’emplois, l’installation d’entreprises, le développement de la prospérité. Bordeaux, Nantes et Lyon ont mis en œuvre les conditions de la création d’emplois et ont réussi.

François Loos

CRÉER ENFIN UNE VILLE A L'ECHELLE HUMAINE

LA MISSION

Les emplois de demain sont ceux de la proximité :
- relance des filières vertes et de l’artisanat : un plan "Strasbourg 2020 rénovation thermique" - encouragement du tourisme : festival des cultures du Rhin, biennale des cultures urbaines et animations fluviales d’été. - prise en compte du vieillissement de nos aînés : de nouvelles structures et des emplois consacrés à l’aide à la personne

75% d’ entre vous, veulent une autre qualité de vie et d’autres modalités d’urbanisme : je veux porter l’ambition d’une ville plus juste, durable et solidaire. Mon deuxième enjeu : transformer Strasbourg en ville à vivre à travers tous les âges.

Les idées nouvelles au service de l’emploi
1 développer les filières créatrices d'emplois 2 place aux idées nouvelles 3 faciliter le développement des entreprises 4 les grands projets

Demain, Strasbourg peut rayonner par ses quartiers-villages :
Vivre à Strasbourg c’est aussi pouvoir y loger : permettre la construction de logements avec un réflexe de densité plus vivable et des squares en ville comme dans les quartiers. - Bien vivre dans son quartier nécessite des équipements de proximité adaptés : il faudra au moins 25% de places de crèches en plus d’ici 2020. - Les quartiers fragiles doivent, comme les autres, disposer d’équipements et de services publics en proximité : par la tenue de guichets uniques. - La propreté est un enjeu partout : des modes d’interventions plus adaptés et plus d’efficacité

les 4 mesures phare

- l’économie solidaire : soutenir le secteur associatif et contribuer à des succès nouveaux - le numérique au service de l’économie : des espaces réservés pour les Start Up et enfin une ville en free wifi comme le sont Luxembourg et Bruxelles

Faciliter le quotidien des entrepreneurs

- dans les quartiers, mise à disposition d’espaces moins chers pour les nouveaux entrepreneurs - zones d’activité : la Communauté Urbaine dispose de nombreuses friches qu’il faut optimiser - permettre le maintien des commerces de proximité et l’installation de nouveaux équipements dans les quartiers les plus fragiles - Faciliter davantage l’accès aux marchés publics pour nos PME et nos artisans - un Conseil des Entrepreneurs auprès du Maire

1 de nouvelles règles pour un urbanisme raisonné et économe 2 faciliter la vie quotidienne dans les quartiers 3 la propreté et la sécurité pour tous 4 re-naturer la ville
- La sécurité est un droit pour tous : davantage de vidéo surveillance au plus près des besoins, une police municipale renforcée et davantage de concierges là où c’est utile

Les 4 dossiers essentiels

et des grands projets pour développer l'attractivité de la ville
- La gare-basse, son quartier d’affaires numérique en cœur de ville, ainsi que la gare routière et de nouveaux accès autoroutiers pour limiter l’arrivée des voitures par le centre-ville. - Le Port du Rhin et ses nouvelles vocations : le cœur d’un parc de loisirs familial et un pôle dédié à l’économie numérique - Strasbourg, ville-laboratoire des rénovations thermiques dans le parc social et dans le privé. - Demain, un port européen commercial peut optimiser notre rayonnement, notre attractivité et notre prospérité. - Le projet de Parc des Expositions et l’enjeu de son accessibilité pour les grandes manifestations : le terrain Starlette remplit les objectifs et ouvre le développement d’une ville nouvelle au bord du Rhin - Strasbourg-ville d’eau : révélons ce potentiel à travers les sports et l’animation de notre ville. - l’Université de Strasbourg est une chance pour notre ville : contribuons à son rayonnement et sa promotion parce que l’enseignement et la recherche sont des moteurs dans notre développement.

Et engager un urbanisme durable et végétalisé
- La nature a sa place en ville : les jardins partagés méritent d’être généralisés tout comme la végétalisation des toits. Cela réussit aujourd’hui à NewYork et demain à Strasbourg - organisons ensemble un maillage de corridors verts et de rues végétalisées en ville et dans les faubourgs : Strasbourg peut devenir un modèle de ville verte en 2020 avec ruches et jardins sur les toits dans tous les quartiers - nouveaux logements : tous dotés d’ilots de fraicheur pour aérer les espaces, limiter la densification minérale.

POUR UNE VILLE ACCESSIBLE, FLUIDE ET RESPIRABLE
60% d’entre vous pensent autrement les transports et la mobilité : je veux porter l’ambition d’une ville fluide, douce à vivre et moderne. Ma troisième priorité : rendre la ville accessible et fluide. Quoi qu’on en dise, il y aura plus de voitures dans les prochaines années : la circulation est un enjeu essentiel pour l’attractivité mais c’est aussi une question de santé publique. Il est insupportable de ne pas y répondre.

L'URGENCE

LA VISION IMAGINER LA GRANDE
CITE DE DEMAIN
Parce que vous exprimez le souhait de nouveaux projets pour Strasbourg : je veux porter l’ambition d’une ville d’avenir, créative et rayonnante. Le quatrième défi : penser aujourd’hui les transformations nécessaires pour l’avenir de nos enfants. Choisir quel Strasbourg pour demain c’est agir maintenant.

Capitale de l’Europe, dans les statuts mais pas seulement

La mobilité ,demain, se fera par la conjugaison de solutions nouvelles : inutile de culpabiliser les automobilistes :

1 grand trafic, grand chantiers 2 les transports alternatifs en vedette 3 faciliter le stationnement pour tous 4 poursuivre le maillage marche, vélo, tram

Les 4 grands projets

- Participer au projet de l’A35 et du Grand Contournement Ouest : désengorger la ville, reporter le trafic des camions - des modes plus doux et alternatifs : maillage en bornes pour véhicules électriques, renforcement de l’offre de voitures partagées, incitations au co-voiturage - penser à des plans de circulations sans rupture pour la sécurité des cyclistes et piétons.

Le statut de capitale Européenne doit devenir une réalité : nous devons sortir de la défensive, affirmer et assumer notre place. Etre enfin respectée en tant que telle, Strasbourg le mérite. 75% d’entre vous considère ce sujet prioritaire : nous devons faire venir d’autres institutions (la cour pénale internationale pour les crimes et délits financiers, le Secrétariat de l’Eurogroupe ou de l’accueil des sommets franco-allemands) Strasbourg est la seconde capitale diplomatique en France : c’est aussi à Paris que nous devons faire valoir notre place singulière.

1 renforcer le statut européen 2 une référence en eco-responsabilité 3 une cité connectée 4 une cité rayonnante

Les 4 orientations d'avenir

Strasbourg doit s’ouvrir pour être plus accueillante :

Ville ouverte sur les défis de demain
- Penser l’avenir et prendre de l’avance sur les défis environnementaux : nous ferons de notre ville une référence en éco-responsabilité avec des quartiers verts + (jardins partagés, géothermie et réseaux de chaleur etc.) - Penser l'avenir et faire de Strasbourg une ville de citoyenneté numérique pour faciliter la vie de tous : une plate forme "SOS services techniques" pour accélérer les interventions en cas d’urgence ; un réseau de "causeries en ligne" (réseau social interquartier) ; un open data performant pour échanger en temps réel les infos pratiques et les actualités en temps réel et enfin une boite à idées interactive.

- Adapter le stationnement : de nouveaux parkings en accès directs au tram pour les visiteurs et les véhicules résidants - Respecter les besoins d’accessibilité aux usagers de la ville - Poursuivre le maillage équitable des quartiers par le tram - développer les nouvelles technologies au service de la mobilité : une application générale sur la circulation et le stationnement

L’avenir passera aussi par la culture
Le rayonnement de Strasbourg passe inévitablement par les arts et la culture, dans un environnement patrimonial exceptionnel au cœur et dans les quartiers de la ville : Osons l’ambition d’Eurométropole culturelle : - Capter les évènements culturels internationaux et les inscrire dans une politique des cultures urbaines européennes - Compléter l’offre des musées en revalorisant leurs orientations rhénanes autour de la Cathédrale, le Musée de l’œuvre Notre Dame devant devenir la vitrine des civilisations européennes et le fer de lance d’un pôle muséal autour de la Via Europa. - Accompagner les artistes en résidence à Strasbourg dans leurs créations au sein du « labo », nouvel espace de promotion dédié. - Intégrer la gastronomie locale dans la hiérarchie des arts majeurs. - Créer l’Office de la Culture qui manque à Strasbourg.

Candidat à la mairie de Strasbourg francoisloos.fr
Permanence : 3A rue du Marais Vert 67000 Strasbourg Tél.: 03 88 22 55 04

facebook.com/francois.loos

@francoisloos

En avant Strasbourg !
Strasbourg en 2020 sera une ville moderne, résolument tournée vers l’avenir : elle devra permettre à ses citoyens de s’y épanouir. Strasbourg doit renouer avec sa tradition humaniste : une ville fraternelle, mobilisée pour une réelle égalité des droits et des chances. Strasbourg, ville de toutes les générations - Agir pour le grand âge et renforcer le lien social face à un isolement croissant - favorisons les temps de convivialité avec des espaces réservés. - développer me service civique du lien intergénérationnel. Strasbourg, ville facile pour les personnes dépendantes Faciliter l’accès aux espaces verts et parcs de la ville faciliter l’intégration des enfants handicapés au quotidien. Strasbourg, ville au service de la famille La réforme des rythmes scolaires aurait du permettre de penser globalement les services aux familles : je ne souhaite pas l’application des dispositions telles que prévues parce que je ne souhaite pas cautionner les inégalités de traitement des enfants. Je propose une nouvelle programmation périscolaire «Destination épanouissement» : ouverture à la culture, aux activités physiques et l’éducation à l’environnement. Une ville à vivre doit permettre l’accès à la culture pour tous : les scènes ouvertes, programmations et des tarifs plus adaptés Accueil d’artistes en résidences de création et de recherche au service des quartiers. Strasbourg, ville jeune et fière Accompagner les jeunes scolarisés : Strasbourg mérite sa Cité des métiers comme l’a fait Mulhouse. Nos jeunes sont créatifs : les scènes ouvertes seront dédiées au repérage de toutes les initiatives. Aider les jeunes Strasbourgeois qui créent leur emploi avec des locaux à tarif raisonnable. Strasbourg, ville sportive Le sport doit être accessible à la fois pour les loisirs et le plus grand nombre; Partageons la responsabilité de la gestion des équipements avec le secteur sportif pour encourager la pratique de tous. Nos gymnases seront davantage ouverts en présence d’adultes professionnels. Les parcours santé en plein air encadrés seront mis en place. Des équipements adaptés pour encourager l’accès au niveau européen de nos clubs et de nos sportifs Strasbourg, ville de démocratie locale La concertation reprend sa place à travers des forums ouverts Chaque quartier disposera d’une plate forme de partages d’idées et d’informations L’initiative citoyenne sera encouragée pour plus de co-construction des projets Strasbourg, ville ouverte sur le monde et le Rhin Encourager le bilinguisme dès le plus jeune âge à l’école comme dans le périscolaire Investir l’apprentissage des langues pour faciliter l’employabilité outre-Rhin Promouvoir la langue régionale dans la culture Strasbourg, ville engagée Encourager le bénévolat en direction des associations Promouvoir l’économie sociale et solidaire à chaque fois que cela est possible Permettre au secteur associatif d’ouvrir un schéma «Ville-Associations 2020» Strasbourg, ville mobilisée face à la précarité Rien n’est possible sans les associations caritatives : elles seront missionnées pour élaborer un plan de lutte contre la précarité et les exclusions. Eté comme hiver, nos concitoyens les plus fragiles doivent pouvoir trouver un soutien pour cheminer vers une solution durable.

Ils témoignent :
...J'ai surtout pu constater qu'il est toujours resté un homme ouvert, chaleureux, humain. Pierre Karli
Professeur émérite à la Faculté de Médecine de Strasbourg

...François ressemble à l'Alsace. Quelqu'un de modeste, qui déteste le tape à l'oeil et en même temps très expérimenté. Il est neuf pour Strasbourg mais il a été trois fois ministre. Sa pudeur n'a d'égal que sa solidité. Jean-Louis Borloo

Président de l’UDI

...L'identité strasbourgeoise est centriste, mais le seul vrai c'est lui. Rama Yade

Conseillère régionale d'Ile de france, Ministre des droits de l'Homme, Ministre des sports

...L'heure est venue de partager une vision de très haut niveau. François incarne cette dimension là... Jean Weber Inspecteur général des finances, ancien PDG du CIAL

Photos : B.Naegelen. Vu le candidat. - imprimé en France - Ne pas jeter sur la voie publique

UN SACRE PARCOURS Né à Strasbourg le 24.12.1953, de Schilick au Lycée Kléber, il mène une scolarité brillante. Il sort parmi les premiers de sa promotion(1973) , et est nommé Ingénieur des mines en 1975. LA FAMILLE Elevé dans une famille alsacienne modeste, il est très attaché au respect des personnes et de la famille. Marié avec Catherine Berger, ils ont 6 enfants et 5 petits-enfants . DE L’ENTREPRISE À LA CHOSE PUBLIQUE Il sera ingénieur en Alsace et en Allemagne ; après avoir été secrétaire général de la recherche chez RhônePoulenc, il sera directeur général de LOHR de 1990 à 1993 . Conseiller de Pierre Pflimlin, puis d’Hubert Curien (ministre de la recherche), il apprendra qu’une GRANDE VILLE doit entretenir un rapport de force pour dialoguer avec la puissance publique. ELU DU PEUPLE Conseiller régional avec Adrien Zeller en 1992, il est élu Député

BIOEXPRESS

du Bas-Rhin en 1993. Défendre les problèmes des Alsaciens à Paris a été son quotidien jusqu’en 2011. LE MINISTRE Il sera nommé trois fois ministre de 2002 à 2007, à l’Enseignement supérieur et à la recherche, au Commerce extérieur et à l’Industrie. Il créera alors les Pôles de compétitivité. En 2011 , François LOOS sera nommé Président directeur général de l’Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’Energie(ADEME). AUJOURD’HUI En janvier 2013, il démissionnera pour préparer les élections municipales à Strasbourg. Il est Vice-président de la région Alsace et président de l’école de management de Strasbourg. Premier signataire de la charte Antichor, il est investi par l’UDI (dont il est le président 67 pour l’élection municipale à la mairie de Strasbourg. S’il est élu, il démissionnerait du poste de conseiller régional. Son action politique a toujours été celle d’un centriste proche de tous qui souhaite rassembler plus largement que son camp

Related Interests