PROGRAMME THESES ADEME

Appel à candidatures Edition 2014

Date de clôture de l’appel à candidatures

01/04/2014 – 14h
Saisie en ligne des candidatures http://thesenet.ademe.fr/

Dates reten!r
Le dépôt de candidatures est à effectuer sur le site http://thesenet.ademe.fr/ entre le 01/01/2014 et le 01/04/2014 02/04/2014 Contrôle des dossiers de candidature recevables pour évaluation cf. point !."# $valuation des dossiers de candidatures Date limite de réception des documents originau% signés par le candidat& le laboratoire et le cofinanceur (hors Conseils Régionaux) Commission d’évaluation des dossiers de candidatures 'rganisation éventuelle d’entretiens cf. point !.(# Sélection finale des pro)ets de th*se Communication des résultats $laboration de la convention et du CDD par l’+D$,$ Début du CDD +D$,$ des doctorants

A"r!#$Ma! 2014 %1/0&/2014

'(!n 2014

D)*(t '(!##et 2014

'(!##.$Sept. 2014 01/10/2014

+,nta-ts adm!n!strat!fs
.a#)r!e P/0EA1 et Ma2(3 4A.RE5/ERE
+D$,$-Cellule .h*ses /0& avenue du 1résillé - 23 40(05 (400( +61$7S Cede% 0"

theses8ademe.fr

+,nta-ts s-!ent!f!6(es 7-f. part!e 48
pren,m.n,m9ademe.fr

2 /40

Programme Thèses ADEME - Edition 2014

P,!nts reten!r
Candidat
• • • Ne seront évalués, après le 1er Avril, que les dossiers avec candidat Les candidats étrangers sont acceptés Les thèses commencées, depuis moins d’un an, sont éligibles

• Le doctorant est obligatoirement salarié ADEME et à temps
complet

Cofinancement
• • Un cofinancement est très fortement recommandé (cf. 3.2.3) Le montant de la rémunération du doctorant n’est pas plafonné : l’ADEME fixe la rémunération minimale, sa participation est fixe et égale à 50% ; le cofinanceur est libre d’augmenter sa contribution pour proposer au doctorant une rémunération supérieure (cf. 5.1) Pour la rémunération minimale fixée par l’ADEME, le cofinanceur s’engage à verser sur 3 ans : - ~ 55 k€ pour une collectivité, - ~ 63 k€ pour une entreprise ou un organisme de recherche (cf. Annexes) Le cofinancement peut être apporté par plusieurs cofinanceurs (qu’ils soient de nationalité française ou étrangère)

3 /40

Programme Thèses ADEME - Edition 2014

S,mma!re
1. 2. PRESENTATION GENERALE DU PROGRAMME THESES ............................................... 5 MODALITES DE SOUMISSION ............................................................................................... 7
2.1. 2.2. 2.%. +,nten( d( d,ss!er de s,(m!ss!,n ................................................................................ : Pr,-)d(re de s,(m!ss!,n .............................................................................................. : +,nse!#s et re-,mmandat!,ns ....................................................................................... :

3.

EXAMEN DES PROPOSITIONS ............................................................................................... 8
%.1. %.2. +r!t;res de re-e"a*!#!t) ................................................................................................. < +r!t;res d=)#!2!*!#!t) ...................................................................................................... <
Le candidat ...................................................................................................................................... 9 Le s# laboratoire s# .......................................................................................................................... 4 Le partenaire socio-économi:ue..................................................................................................... 4

!./.". !././. !./.!.

%.%. %.4.

E"a#(at!,n .................................................................................................................... > S)#e-t!,n .................................................................................................................... 10

4.

CHAMP THEMATIQUE DE L’APPEL A CANDIDATURES ............................................. 11
4.1. 4.2. 4.%. .!##es et terr!t,!res d(ra*#es........................................................................................ 14 S3st;mes de pr,d(-t!,n? (t!#!sat!,n eff!-a-e des ress,(r-es et )ner2!es ren,("e#a*#es 1> A2r!-(#t(re? f,r@t? *!,masse et s,#s ............................................................................. 24

4.4. /mpa-ts s(r #a sant) et #=en"!r,nnement? r)d(-t!,n des !mpa-ts des a-t!"!t)s h(ma!nes s(r #a 6(a#!t) de #=a!r .............................................................................................................. 2> 4.&. Ener2!e? en"!r,nnement et s,-!)t).............................................................................. %2

5.

ELEMENTS CONTRACTUELS .............................................................................................. 37
&.1. &.2. 5e stat(t d( d,-t,rant ................................................................................................ %: +,ntra-t(a#!sat!,n a"e- #es partena!res ....................................................................... %:

6.

ANNEXES .................................................................................................................................. 38

4 /40

rat.-!e (n -and!dat? (n #a*.cologie& du Développement durable et de l<.2ramme Th.3e(r des doctorants& ceu%-ci étant accueillis par un laboratoire de recherche dans un cadre contractuel cf. Les actions de recherche soutenues par l’+gence visent notamment à : • • construire des réponses au% attentes sociétales et apporter un appui au% pouvoirs publics pour b>tir des politi:ues contribuant au développement durable adaptées à ces attentes ? accompagner l’émergence et la mise en =uvre d’une offre nationale de technologies et services répondants au% en)eu% de l’environnement et de l’énergie dans un conte%te de changement climati:ue. @l vise par ailleurs à renforcer les capacités de recherche au plan national et à former des candidats dans les domaines d’intervention de l’+D$.-t. La présence d’un cofinanceur est donc fortement recommandée pour les autres disciplines / " 5 /40 . +ha6(e pr.se8 et (n partena!re -. partie A#. Cha:ue année& l’appel à candidatures vise à sélectionner A0 n. +insi& depuis "44/& plus de " A00 étudiants ont bénéficié de ce programme de formation pour ensuite s’insérer professionnellement dans les établissements publics& dans les entreprises& dans les métiers de service& voire pour créer leur propre entreprise.tablissement public à caract*re industriel et commercial& placé sous la tutelle con)ointe des minist*res en charge de l<.$ BBB.nergie et de l<$nseignement Supérieur et de la 7echerche& l<+D$.Programme Thèses ADEME .$& :ui vise à encourager les recherches accompagnant la transition énergéti:ue et écologi:ue dans un conte%te de changement climati:ue en vue de préparer et de soutenir les actions opérationnelles de l’+gence.h*ses de l’+D$.$ en termes de montage du pro)et sont précisées dans ce document cf. Le programme .$.n de th.Edition 2014 1.$f!nan-e(r2. Pr)sentat!.ademe.h*ses de l’+D$.p.$ a pour ob)ectif de financer de la recherche prospective pour e%plorer de nouvelles thémati:ues ou approfondir certains su)ets et concourt ainsi à aborder des :uestions de recherche émergentes.$ participe à la mise en =uvre des politi:ues publi:ues dans les domaines de l<environnement& de l<énergie et du développement durable. +fin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale& l<+gence met à disposition des entreprises& des collectivités locales& des pouvoirs publics et du grand public& ses capacités d<e%pertise et de conseil.$ se garde la possibilité de financer à "00 C :uel:ues pro)ets de th*se ? cha:ue année& A-"0 C des th*ses sélectionnées D (-5 pro)ets de th*se# ne sont pas cofinancées ? cependant& il est à noter :ue ce financement total cible prioritairement des th*ses en sciences humaines et sociales. 5=ADEME est #=emp#. $lle aide en outre au financement de pro)ets& de la recherche à la mise en =uvre et ce& dans ses domaines d<intervention : énergie et climat& villes et territoires durables& production et consommation durable& déchets& sols& air.s!t!. Le programme .ses .fr/theses L’+D$. partie !#.3enne de 200 220 -and!dat(res? s(r #es th)mat!6(es pr)sent)es dans #a part!e 4.h*ses" est un des outils d’intervention pour mettre en =uvre la stratégie 7echerche de l’+D$.rants? s(r (ne *ase m. @nformations concernant le programme .!re d=a--(e!# 7a"e.("ea(B d. Les attentes de l’+D$.se ass.(n d!re-te(r de th.n 2)n)ra#e d( pr.

Le dépôt d’un dossier de candidature à cette 3hD School doit se faire le plus tôt possible dans le déroulement de la th*se afin d’étaler les formations et mobilités sur toute la durée de la th*se..$ a établi un partenariat avec la E@C EnoBledge and @nnovation CommunitF# @nno$nergF pour permettre à ses doctorants de candidater à la 3hD School& et ainsi de bénéficier de formations et d’aides à la mobilité. Cha:ue année& la E@C @$ publie un ou plusieurs# appel s# pour sélectionner des doctorants dans le cadre de sa 3hD School. L’ensemble des frais formation& mobilité# sont pris en charge par la 3hD School. 1r>ce à ce partenariat& les doctorants +D$. Ce programme doctoral :ue le doctorant suit en parall*le de son travail de th*se# lui permet de développer une culture de l’innovation et de l’entreprenariat via notamment des activités de formation dans le domaine de l’innovation et de la création d’entreprise& ainsi :u’un support à la mobilité au sein d’un réseau européen universités& institutions de recherche et entreprises#.# C/+ /nn.Edition 2014 Partenar!at ADEME / PhD S-h.Gic-innoenergF. La E@C @$ souhaite assurer la compétitivité globale de l’$urope dans le domaine des technologies de l’énergie via une combinaison uni:ue entre éducation& recherche& innovation& développement et commercialisation de produits sur ses si% thémati:ues de travail sustainable energF sFstems for reneBables& sustainable nuclear and converging technologies& smart cities& energF from chemical fuels& clean coal technologies& smart electric grids and storage#.Programme Thèses ADEME .com/education/phd-school/ 6 /40 .Ener23 L’+D$.$ sont éligibles au% appels de la 3hD School et sont invités à F répondre. L’ensemble des informations sur ce programme sont disponibles sur : http://BBB.

nten( d( d.(m!ss!. Le dossier peut Itre constitué et complété au fur et à mesure de l’obtention des informations re:uises.nse!#s et re-.ss!er.nt remettre a( p#(s tard #e %1 Ma! 2014. @l sera possible )us:u’au "er avril /0"( "(h#& de revenir à tout moment sur le dossier pour apporter toutes les informations nécessaires et complémentaires à la constitution et la validation de la candidature sur le site 6om du directeur de th*se& nom du candidatM#.n 2.fr. 3our ouvrir un dossier sur l’e%tranet& cli:ueJ sur K @nscription L dans l’encart de conne%ion (à gauche de l’écran).$ mentionnés dans le te%te de l’appel afin de s’assurer de la pertinence de la proposition su)et et partenariat# par rapport au% priorités de l’+gence.2.thesenet. @l est donc tr*s important :ue cha:ue partenaire du pro)et compl*te le plus précisément possible les informations :u’il souhaite apporter à la défense de son pro)et. @l est possible de prendre contact (prenom.%. @l est recommandé de ne pas attendre #a date #!m!te de d)pDt des -and!dat(res p. L’e%pertise des pro)ets repose sur les informations déposées sur le site.r!2!na(B des f!-hes$)-ran !mpr!m)es et s!2n)es s. /.nom@ademe.n 5e d)pDt des -and!dat(res s=effe-t(e en #!2ne s(r #=eBtranet These0etADEME http://BBB.fr) avec un ou plusieurs ingénieurse%perts de l’+D$. 2. +.1.n Les informations demandées dans le dossier de soumission sont listées à la fin de ce document partie 5 H +nne%es#.da#!t)s de s. Pr. 2. .outes les informations demandées permettront de générer le contrat si le dossier est retenu.mmandat!.("r!r (n d.Programme Thèses ADEME . renseigneJ vos nom& prénom et une adresse e-mail à la:uelle vous seront envoFés vos !dent!f!ant et m.-)d(re de s. $n effet& cha:ue partenaire laboratoire& cofinanceur& doctorant# aura à remplir indépendamment une partie du dossier apr*s avoir obtenu des codes d’acc*s personnels.(m!ss!. Le dossier d’inscription peut Itre ouvert soit par l’étudiant& soit par le laboratoire (si le candidat n’est pas encore identifié au moment de l’ouverture du dossier).(r . +. Cha:ue partenaire associé au dossier laboratoire s# et cofinanceur# doit se connecter ensuite et avec ses propres codes! pour compléter son écran et préciser l<intérIt du pro)et pour son é:uipe ou organisme& puis imprimer sa fiche avec page de signatures (voir encadré ci-après).Edition 2014 2.ss!er de s.ademe.(m!ss!. ! 3our retrouver ses codes& cli:ueJ sur K @dentifiants oubliés L 7 /40 . 5es . M.ns ".t de passe& codes de conne%ion à utiliser pour compléter votre dossier )us:u’au "er +vril.

Candidat déjà inscrit en th se : L<+D$.n +.ns %. Les propositions doivent s’inscrire dans un ou plusieurs# a%e thémati:ue décrit précédemment dans le te%te de l’appel.n. EBamen des pr.rmat pdf sur l’e%tranet# doivent respecter le plan de présentation demandé voir guide# et Itre suffisamment e%plicites et concis sur les ob)ectifs de la recherche proposée et précis sur la méthode et les moFens consacrés.". @l est donc demandé au% proposants de bien développer leur argumentation à ce propos. #e candidat • • • • Itre titulaire ou en cours d’obtention d’un .s)s a( f.2. @l est aussi utilisé comme sFnth*se du pro)et dans les documents remis au% membres de la commission d’évaluation. • %.8 Les coordonnées du directeur de th*se Le résumé du pro)et de th*se :ui est utilisé pour identifier les évaluateurs du dossier.1. @l doit donc Itre suffisamment e%plicite pour identifier& à sa lecture& la thémati:ue abordée Les des-r!pt!fs d)ta!##)s 7d)p.$ accepte les candidats& maNtrisant la langue franOaise& proposés par un encadrant du laboratoire d’accueil situé en Prance et avec accord du partenaire cofinanceur.!.Programme Thèses ADEME .nn)es d( -and!dat 7a!ns! 6(e s.Edition 2014 %.rd.res de re-e"a*!#!t) Seuls les dossiers de candidature complets au "er avril /0"( "(h00# seront conservés puis déclarés comme recevables apr*s cette date..rs des m!ss!. 8 /40 .aster ou diplôme permettant l’inscription dans une $cole Doctorale au "er 'ctobre /0"(. l’inscription à une $cole Doctorale est obligatoire ne pas effectuer d’autres activités professionnelles cumul d’activités e%clu# Candidats étrangers : L<+D$.ns de #=ADEME ser.nt d=em*#)e )-art)s d( pr.res d=)#!2!*!#!t) 5es pr. Dans ce cas et pour les pro)ets retenus& la durée sera de / ans ma%imum.-ess(s de s)#e-t!.s!t!. +r!t. cursus de bon niveau et adapté au su)et avec par e%emple une formation technologi:ue initiale pour les pro)ets de cette nature.p. .$ accepte la candidature d’étudiants en premi*re année de doctorat.Eets E(2)s h. +r!t. $n particulier& les éléments suivants doivent obligatoirement Itre renseignés : • • • • Le titre de la th*se 5es -. Ces candidats devront présenter (si leur dossier est retenu dé$ut %uillet) les documents attestant la régularité de leur sé)our en Prance carte de sé)our autorisant à travailler à temps complet ou carte de sé)our accompagnée d’une autorisation provisoire de travail à temps complet#.

partie 5 H +nne%es# pour la durée totale de son contrat& soit trois ans ma%imum cet engagement se traduit par la signature du formulaire d’engagement de cofinancement accessible sur .$ et par des e%perts e%ternes si )ugé nécessaire.!.ademe. plan proposé.$#.!re et a( -and!dat. #e(s) la$oratoire(s) Le laboratoire d’accueil principal est rattaché à un établissement de recherche public franFa!s 'rganismes de recherche& QniversitésM#. La présence d’un cofinanceur est donc fortement recommandée pour les autres disciplines.fr http://thesenet.n.oute structure franOaise ou étrang*re# dotée d’une personnalité morale peut se porter cofinanceur. .m!6(e re"!ent a( #a*.rat. +e7s8 partena!re7s8 s=en2a2e7nt8 -. Les 'rganismes de tutelle du laboratoire doivent prendre connaissance du mod*le de convention de collaboration tripartite élaboré par l’+D$.f!nan-er a"e. pertinence de la démarche scientifi&ue.$& gestion de la propriété intellectuelleM#.$A afin d’en évaluer les possibilités d’adoption par sa structure dans le cas oR le pro)et serait retenu modalités de cofinancement du salaire du doctorant& gestion de la propriété intellectuelle#.!.$( afin d’en évaluer les possibilités d’adoption par leur structure dans le cas oR le pro)et serait retenu modalités de mise à disposition du doctorant salarié de l’+D$. Le partenaire prend connaissance du mod*le de convention de collaboration tripartite élaboré par l’+D$.$ se garde la possibilité de financer à "00 C :uel:ues pro)ets de th*se ? cha:ue année& A"0 C des th*ses sélectionnées D A-5 pro)ets de th*se# ne sont pas cofinancées ? cependant& il est à noter :ue ce financement total cible prioritairement des th*ses en sciences humaines et sociales. L’+D$. . %.n La premi*re phase est l’e%pertise des candidatures réalisée par les ingénieurs-e%perts de l’+D$. @l doit disposer des moFens d’encadrement d’un doctorant. S’il s’agit d’un Conseil 7égional& il convient au% candidats et au% laboratoires de s’assurer de la recevabilité de la proposition et des conditions propres à cha:ue conseil régional avant de l’associer au pro)et calendrier compatible avec celui de l’+D$. 3lusieurs partenaires peuvent s’associer au cofinancement d’un mIme pro)et.h)ren-e du pro)et avec les a%es thémati:ues identifiés dans l’appel à candidatures th*ses& #a 6(a#!t) s-!ent!f!6(e du pro)et de th*se au regard de la faisabilité et du montage de la proposition (méthodologie.$)-. . Le cofinancement& sans Itre obligatoire& est tr*s fortement recommandé.Edition 2014 . L’e%pertise porte sur ! familles de crit*res : • • la -.!.%.ademe.-!.$& modalités de dépôt& thémati:ues soutenues& politi:ue de soutien à la recherche& admission de l’+D$.hese6et+D$.Programme Thèses ADEME .$ comme partenaireM#.fr 9 /40 .#=ADEME le coSt de la rémunération versée au doctorant cf. ( A http://thesenet. #e partenaire socio-économi&ue 5a re-her-he d( partena!re s. E"a#(at!. positionnement par rapport à l’état de l’art').

Le comité d’évaluation est e%clusivement constitué de personnalités e%ternes à l’+D$. +insi des entret!ens d.$ peut demander à ce :u’une rencontre avec le candidat& le directeur de th*se et le partenaire cofinanceur soit organisée afin :ue l’+D$.(rra!ent -.n au regard de la réalisation d’une th*se (cursus du candidat. S)#e-t!.(r #a re-her-he.t!"at!. Son cursus doit Itre adapté au su)et avec par e%emple une formation technologi:ue initiale pour les pro)ets de cette nature. +u regard des e%pertises effectuées et de son analFse propre& le comité d’évaluation émet un avis sur la :ualité des pro)ets de th*ses et des candidats& et formule tous commentaires ou observations )ugés utiles pour la décision finale de l’+D$.p.n des m. Le crit*re de :ualité académi:ue& eu égard à l’obtention in fine d’un diplôme du plus haut niveau& distingue le pro)et de th*se d’une participation à un pro)et de 7TD.!t fa!re pre("e d=(ne f.$# effectue une sFnth*se des éléments contenus dans la présentation du dossier et des e%pertises effectuées& sFnth*se :ui sera présentée au comité d’évaluation.#e #a*.s!t!. 10 /40 . tra!ter p.n La commission d’évaluation ou l’+D$. La seconde phase est l’évaluation par un comité de personnalités scientifi:ues e%ternes à l’+D$.nt adapt)es a(B p.!t 2arant!r #a m!se d!sp.rte m.!nts -erta!nes -and!dat(res -.rat.da#!t)s ser.$ : 3our chacun des dossiers& un rapporteur ingénieur +D$.$.$ appartenant à des organismes de recherche académi:ues.nt #es m. capacité d’encadrement du la$oratoire') ( .p.3ens mat)r!e#s& notamment e%périmentau%& et l’encadrement du doctorant.!re? a($de# de ses r)f)ren-es s(r #e s(Eet pr.$. Les mentions et notes obtenues témoigneront du niveau de ses compétences. .(rant '(!n.Edition 2014 • #a 6(a#!t) a-ad)m!6(e de #a pr.n p. %.Programme Thèses ADEME . Cette décision est prise début )uillet au cours d’un comité de pilotage interne +D$.s!t!.#e -and!dat d.4.n-erner La décision finale de financement tient compte de la note attribuée par la commission& des résultats des entretiens et des priorités d’orientation stratégi:ue de l’+D$.$.s)? d.$ puisse éclaircir des interrogations émises par la commission ou précisées dans les rapports d’e%pertise.

mes de pr. s+stèmes énergéti&ues intelligents Solutions de mobilité innovantes -xes SFst*mes énergéti:ues intelligents thémati&ues 2>timents et sFst*mes urbains performants • S3st.h*ses /0"(. caractérisation et gestion dura$le des sols et sous-sols / productions agricole et forestière.Programme Thèses ADEME . +hamp th)mat!6(e de #=appe# -and!dat(res $n tant :u’agence d’orientation et de programmation& l’+D$.échets et matière / écoconception et éco-efficience des s+stèmes de production / production. territoires à énergie positive et à fai$le impact environnemental.Edition 2014 4.echnologies de production& de réseau% et de stocGage de vecteurs énergéti:ues électricité& chaleur& hFdrog*ne& CU(& sFngas# Captage& stocGage et valorisation du C'/ • A2r!-(#t(re? f. Les a%es thémati:ues prioritaires sont réunis au sein des programmes principau% suivants : • .!res d(ra*#es : )ots clés ( *éhicules propres et économes.r@t? *!. +insi& sont mentionnés dans cette partie les a%es thémati:ues sur les:uels des travau% de th*se sont attendus dans le cadre de cet appel à candidatures . s+stèmes de mo$ilité.$ souhaite initier et cofinancer des pro)ets de th*se sur certaines thémati:ues prioritaires pour l’agence. caractérisation et valorisation de la $iomasse $valuation et transition des sFst*mes agricoles et forestiers Caractérisation& mobilisation et valorisation des biomasses& produits chimi:ues et -xes thémati&ues matériau% biosourcés 1estion durable des sols et sous-sols& réhabilitation des sites pollués et recon:uIte des fonciers dégradés • /mpa-ts s(r #a sant) et #=en"!r. $.n? (t!#!sat!.#s : )ots clés ( 1$servation.timents performants. caractérisation des pollutions et de leurs effets sanitaires et environnementaux / développement de solutions efficaces pour réduire les pollutions locales / outils et méthodes d’évaluation des politi&ues pu$li&ues / outils et méthodes pour l’évaluation des impacts sanitaires et environnementaux 11 /40 . planification.n des !mpa-ts des a-t!"!t)s h(ma!nes s(r #a 6(a#!t) de #=a!r : )ots clés ( pollution de l’air intérieur et extérieur.(r-es et )ner2!es ren.nnement? r)d(-t!.n eff!-a-e des ress.d(-t!.!##es et terr!t.("e#a*#es : )ots clés ( . L’adé:uation de la proposition de th*se avec un ou plusieurs# des a%es thémati:ues ci-dessous fait partie des crit*res d’évaluation du dossier de candidature. gestion et stoc0age des vecteurs énergéti&ues / captage et valorisation du C1! $conomie circulaire $co-efficience des sFst*mes de production -xes thémati&ues .masse et s.

nnement et s.& -!$dess.odélisation et démarches prospectives -xes 3rati:ues& comportements et )eu% d’acteurs thémati&ues +nalFse et instruments de politi:ues publi:ues 5es part!es 4. compta$ilité 3452financière .# Service 2>timent S2# Service 7éseau% et $nergies 7enouvelables S7$7# Service 'rganisations Qrbaines S'Q# Service $conomie et 3rospective S$3# Service Pili*res 7$3 et 7ecFclage SP77# Service 3révention et 1estion des Déchets S31D# Service $co-conception et consommation durable S$CCD# Service $ntreprises et $cotechnologies S$$.echnologies +vancées S7. for6t.(s pr)-!sent -ha-(n des aBes th)mat!6(es ment!.Edition 2014 .echnologies +vancées S7.nn)s. utilisation efficace des ressources et énergies renouvela$les -griculture.+# Service 2ioressources S2@'# Service +griculture et PorIt S+P# Service 2ioressources S2@'# Service Priches Qrbaines et Sites 3ollués SPQS3# Service $valuation de la Vualité de l’+ir S$V+# Service 7echerche et . $iomasse et sols 7mpacts sur la santé et l’environnement. réduction des impacts des activités humaines sur la &ualité de l’air 12 /40 .2ramme pr!n-!pa# *illes et territoires dura$les Ser"!-es te-hn!6(es ADEME "!s)s pr!. + titre d’information& et pour éventuellement prendre contact avec des ingénieurs de l’+D$.# Service 7éseau% et $nergies 7enouvelables S7$7# Service 7echerche et .ransports et mobilité S.+# Service $ntreprises et $cotechnologies S$$.# Service .1? 4..r!ta!rement Service .2? 4.ransports et mobilité S..Programme Thèses ADEME .éterminants socio-économi&ues de la pollution de l’air -ccompagnement des actions d’amélioration de la &ualité de l’air • Ener2!e? en"!r.$& cha:ue programme mobilise en priorité les services techni:ues suivants : Pr.# Service 2>timent S2# Service 2ioressources S2@'# Service +griculture et PorIt S+P# Service $conomie et 3rospective S$3# 5+stèmes de production.iagnostic de la pollution de l’air et ses effets -xes thémati&ues . évaluation politi&ue pu$li&ues (dont politi&ues d’adaptation au changement climati&ue).4 et 4.%? 4.-!)t) : )ots clés ( )odélisation technico économi&ue 2 macroéconomi&ue / évolutions des prati&ues et des comportements.

Programme Thèses ADEME .Edition 2014 4nergie. environnement et société Service $conomie et 3rospective S$3# Service Climat SC# Service 'rganisations Qrbaines S'Q# 13 /40 .

rôle des collectivités et des consommateurs pour l’acc*s et l’e%ploitation des données réelles accessibilité& données publi:ues& données partagées# !é#erine $%&'A()* +athieu C. .!##es et Terr!t.!res de dema!n en s=!nt)ressant a(ss! *!en a( d)"e#.*!#!t) !nn.Programme Thèses ADEME .1.mes )ner2)t!6(es !nte##!2ents 73 -.sur l’ob)et véhicule : l’architecture innovante et l’all*gement à des fins de réduction des émissions de gaJ à effet de serre& de polluants atmosphéri:ues et des consommations d’énergie : structure du véhicule sans ouvrants latérau%& matériau% composites compatibles avec des cadences industrielles et propriétés mécani:ues& phFsicochimi:ues adaptées au% pi*ces structurelles& prise en compte des aspects durabilité& réparabilité et recFclabilité& l’élaboration de véhicules à traction décarbonée pour tous : innovations techni:ues et abaissement des coSts des fonctions d’hFbridations& traction électri:ues & autres vecteurs énergéti:ues.A!!-.n de s3st.ns ha(tes perf."antes? #a -.!res d(ra*#es H vise à accompagner les solutions et technologies pour minimiser les impacts énergéti:ues& environnementau% et climati:ues des villes et des territoires en vue de l’atteinte de l’engagement de la division par ( des émissions de 1$S à l’horiJon /0A0 et dans le cadre d’une dFnami:ue d’adaptation au changement climati:ue.mes (r*a!ns perf.ns de m.n-ept!.*!#!t)s et #e(rs perspe-t!"es d=)".!tat!.#(t!.(s : .nna!ssan-es s(r #es m.ns de maJtr!se de #a demande )ner2)t!6(e8? et #=)mer2en-e de *Kt!ments et s3st.n : .Edition 2014 4.#& .acc*s au% données réelles dans un ob)ectif de reconstruction des parcours de mobilité& modélisation temps réel& e%ploitation des données en vue de la conception d’outils numéri:ues d’aides au% déplacements multi-modalité& contenu carbone etc.!##es et terr!t.dépendance au% modes routiers impacts démographie& vieillissement de population& catégorie socioprofessionnelle à faibles revenus& lieu% de vie en particulier les territoires éloignés du centre-ville& géoréférencement des activités/fonctions et des populations#& .sur l’interface véhicule/réseau% pour les véhicules électri:ues& 14 /40 ./E0 )o$ilité et organisation ur$aine ( !arah +A(1&E0 • A--. . !olutions de mo"ilité inno#antes Les pro)ets de th*se doivent contribuer au% ob)ectifs suivants : • A-6()r!r des -.nnementa#es en #e"ant des "err.rman-es en"!r.impact de l’essor du numéri:ue outils numéri:ues portables& réseau% sociau% : prise en compte& acceptabilité# vis-à-vis des différents acteurs citoFens& collectivités& entreprises#& .#(t!.#(t!.mpa2ner #=)mer2en-e de s.n et #=eBp#.ppement p(!s #a m!se en I("re de s.rmants.mpr!s #es a-t!.!res d(ra*#es Le programme G . @l s’agit donc de part!-!per #=)mer2en-e des "!##es et terr!t.

interopéra$ilité ( +athieu C.Edition 2014 - - - sur les outils d’aide à la prévision et à l’organisation des mobilités ou des sFst*mes de transports et de logisti:ues outils e%perts : sur les modes de déplacements& sur la localisation des ménages et des activités& sur l’organisation des entreprisesM#& sur les sFst*mes de transports voFageurs : les mod*les économi:ues autour des véhicules électri:ues ou hFdrog*ne& la multi-modalité : sFst*mes d’information dFnami:ue& optimisation des circuits et horaires permettant d’assurer la compatibilité multimodale.+nalFser et :uantifier la fle%ibilité des usages électri:ues résidentiels à plus grande échelle plusieurs b>timents# pour :uantifier la fle%ibilité apportée au réseau.ns LKt!ment $ Ener2!es Ren.Programme Thèses ADEME ./E4A-/ )ulti-modalité. L<autoconsommation de la production solaire pour le flu% électri:ue doit Itre mis en avant& dans l<opti:ue de limiter le plan de charge du réseau. -llègement ( $ertrand2%li#ier )&C(E&3* 'aurent ./E0* Christelle $%(0%'-/-* 4ierre 0A-''A/0 *éhicule électri&ue ( +a5ime 4A!1&-E(* +atthieu +E66'E0 *éhicule 8!29ile à com$usti$le ( 'o7c A/0%-/E !8st mes énergéti9ues intelligents • /ntera-t!. Ces actions cherchent à limiter le recours à des moFens de production émetteurs en C'/& garantir l’é:uilibre offre/demande en cas de moindre disponibilité des ressources variables& limiter la congestion et les investissements dans de nouvelles infrastructures. Les pro)ets de th*se auront donc pour vocation de : • 15 /40 .("e#a*#es Les pro)ets de th*se attendus sur ce champ doivent notamment contribuer à : . MaJtr!se de #a demande )ner2)t!6(e 7MDE8 Les réseau% électri:ues intelligents peuvent permettre des actions significatives de maNtrise et de gestion de la demande et de la production variable. Les contrôles seront analFsés du point de vue du réseau électri:ue mais aussi du point de vue du consommateur par l<intermédiaire des gains ou pertes monétaires et de confort#.+méliorer la gestion et le pilotage intelligent des sFst*mes solaires thermi:ues / photovoltaW:ues ou sFst*mes couplés solaires X 3+C& en vue d<optimiser les flu% énergéti:ues chaud / froid / électricité dédiés au% usages de l<habitat. sur les sFst*mes de transports marchandises : la maNtrise de la demande : information fournie au% consommateurs et impact sur la chaNne logisti:ue& l’interopérabilité& le couplage voFageurs-marchandises freins& levée des verrous#.Concevoir un sFst*me pacGagé de boucle de distribution électri:ue en courant continu DC# pour un b>timent à haute performance énergéti:ue : le sFst*me doit pouvoir gérer les interfaces entre moFens de production et de consommation énergéti:ues locau% dispositif photovoltaW:ue& batterie& appareils divers au sein du b>timentM# ? :uantifier les améliorations de performance du sFst*me énergéti:ue global à l’échelle du b>timent#& .A!!-. L<ob)ectif devant conduire à l<application des 2>timents à $nergie 3ositive& .A.

1pérationnels (outil de conduite des réseaux intégrant les caractéristi&ues des nouveaux modes de production') ( @ntégration des mod*les de prévisions météo à la conduite des réseau% et des sFst*mes de production/consommation/stocGage& 3ilotage et sécurisation des réseau% de distribution actifs. Les apports pourront Itre : . .D$ dFnami:ue en lien avec des stratégies de contrôle commande et des problémati:ues tarifaires : évaluer des profils d’occupation de l’habitat pour :uantifier l’impact d’action de . Les pro)ets de th*se attendus sur ce th*me devront contribuer à la méthodologie d’évaluation des impacts sur la biodiversité et du suivi des sites d’implantation.@C évaluer les gains directs apportés par le contrôle actif des charges au regard de la consommation énergéti:ue induite pour l’ensemble des moFens mis en =uvre#.n pr. L!.éthodologie de prise en compte du changement climati:ue dans les scénarios prospectifs.D$ dFnami:ue incluant toute la couche .4n%eux techni&ues. . Les mesures d’atténuation et de compensation des impacts sur la biodiversité seront • 16 /40 .Edition 2014 - - - Vualifier et :uantifier l<effacement et les gisements de fle%ibilité& +méliorer les mod*les phFsi:ues de simulation b>timents-chauffage.au% d<actualisation applicables au% pro)ets énergéti:ues& 3lanification géographi:ue de la production énergéti:ue sur des bases économi:ues : sFnergies entre réseau% électri:ues et réseau% de gaJ : électrolFse et méthanation.spe-t!"e et eBp#.D$ en termes de contrôle-commande et de gisement de fle%ibilité& étudier des mod*les d’optimisation du contrôle commande d’usages en lien avec la production d’énergie renouvelable& évaluer les coSts et les bénéfices engendrés par l’application du contrôle-commande à distance au niveau d’un b>timent e%ploitation& gestion des é:uipements#& Développer une méthodologie d’évaluation du bilan énergéti:ue global de la .mes @l s’agira ici de contribuer à l’élaboration des sFst*mes énergéti:ues de demain& dans un conte%te de changement climati:ue& :ui doivent permettre une amélioration de l’efficacité énergéti:ue globale et l’intégration massive d’énergie renouvelable.:echnico-économi&ues ( .d!"ers!t) : Les implantations d’unités de production d’énergie renouvelable terrestres $n7# et marines $.7# sont susceptibles de perturber ou d’impacter la biodiversité.)éthodologi&ues (méthodes d’anal+se. Les mod*les ont besoin d’affiner les calibrages à partir de données d’e%périmentations réelles et de données détaillées sur les b>timents raccordés au réseau de distribution& 3ermettre une évaluation :uantitative des stratégies de .Programme Thèses ADEME . • P#an!f!-at!.n de s3st.!tat!. outils d’optimisation) ( 'ptimisation et évaluation multicrit*res de scénarios prospectifs d’évolution des sFst*mes énergéti:ues& +nalFse comparative& notamment pour des tFpes de déploiement plus ou moins centralisé& sur la base d’indicateurs techni:ues& économi:ues& climati:ues& environnementau%& . . économi&ues et sociaux ( évaluation des potentiels nationau% de développement de mini-step détection de sites& viabilité économi:ue& )eu% d<acteurs et verrous au déploiement#.

') ( !amira >.de durée de vie& de robustesse& de recFclage& . 4nergies Renouvela$les 2 .&-''E(+-/E0 9lanification ur$aine ( !ophie )E$E(.'-A -pplications 8!29ile à com$usti$le ( 'o7c A/0%-/E -spects économi&ues ( Anne2'aure* )&$-''<* +arie 'aure .A'-A/% $=timents et s8st mes ur"ains performants Les pro)ets de th*ses devront contribuer au% ob)ectifs suivants : • Développer des outils de conception ex ( outils de conception multicritères.de contenu carbone des matériau% / composants / sFst*mes d’enveloppe / é:uipements& . ( #es produits 2 technologies traitant de la &ualité de l’air intérieur sans lien avec les produits et procédés liés aux $.timent sont développés cidessus dans la partie = 5+stèmes énergéti&ues intelligents >.iodiversité ( +ila . 4nveloppe du $. composants isolants.Programme Thèses ADEME .E((%&6 17 /40 • • • . sols et $iomasse >.a:lle (E$EC* +artin (E.! ( #es o$%ectifs relatifs à l’intégration des 4<R dans le $. ( #es attentes sur la thémati&ue des matériaux $iosourcés sont précisées ci-dessous dans la partie = -griculture. réduction des impacts des activités humaines sur la &ualité de l’air> @ntégration d’intelligence pour l’optimisation énergéti:ue dans les composants de construction tous usages& tous tFpes de b>timents# ? gestion de la communication entre composants& gestionnaires et usagers ? ergonomie et interface homme-machine ? 'rganisation et formes urbaines favorisant compacité& :ualité de vie et adaptation au changement climati:ue.timent : (odolphe +%('%0 ).ean $aptiste 4A1&E'* +artin (E. Qne des pistes de recherche pourra viser les impacts cumulés dans le cadre de scénarios énergéti:ues à forte pénétration de renouvelables à horiJon /0/A./E( -spects technologi&ues ( .:ualité environnementale et sanitaire des b>timents et des territoires e% : :ualité de l’air intérieur& consommation d’espace& ambiance sonore et lumineuse#& ..Edition 2014 également étudiées et évaluées.&E . anal+se de c+cles de vie#& des matériau%& composants et sFst*mes d’enveloppe ex ( nouveaux matériaux. piles à com$usti$le# favorisant la réduction des consommations unitaires des b>timents et l’amélioration du confort de l’ambiance intérieure notamment le confort d’été#& notamment dans un conte%te de changement climati:ue <.timents performants doivent s’inscrire dans les priorités du thème =7mpacts sur la santé et l’environnement.a:lle (E$EC* .4 ( .timent (thermi&ue. enveloppe multifonctionnelle'# et des é:uipements ex ( s+stèmes de ventilation innovants. <. for6t./E(* !téphane $-!CA. Développer des produits et procédés réduisant les consommations unitaires et compatibles avec la poursuite d’ob)ectifs en mati*re de : . <.changement climati:ue et d’adaptation à ses effets.

'A)E -m$iances sonores ( Emmanuel 0.u"ert )E!4(E0? 7ntelligence 2 $.*#)mat!6(es de re-her-he en s-!en-es h(ma!nes et s.nnement et s.-$-E( ?r$anisme et formes ur$aines ( !ol ne +A((< 5es pr.tamment pr)-!s)es -!$dess.Edition 2014 *entilation. 18 /40 .Programme Thèses ADEME . gestion de l’air intérieur ( 4ierre )E(%&$A-3 4valuation environnementale des produits de construction ( 4hilippe 'E%/A()%/ 1utils de conception ( .-!a#es s(r #a th)mat!6(e .nt n.-!)t)H.timent ( Ariane (%?% @ Alain A/.!res s.!##es et terr!t.(s dans #a part!e G Ener2!e? en"!r.'A)E 4&uipements électri&ue (éclairage) ( $runo 'A6-00E 4&uipements électri&ues (autres usages) ( 0hér se >(E-0? @ Alain A/.

ffre de pr. S3st.él ne $%(0%'• O(t!#s et m)th.2.d(-t!.n de te-hn.res "!er2es .n.(r-es et mat!.d(-t!.éthodes multicrit*res d’analFse de cFcle de vie +CZ# et bases de données : principes de modélisation des sFst*mes& construction d’inventaires& développement de facteurs de caractérisation& interfaOage entre les outils métiers et les outils +CZ& fiabilité des indicateurs& utilisation de la normalisation dans l’interprétation (e%emples : fili*res agricoles et sFlvicoles dont les bilans 1$S et proposition d’indicateurs applicables sur le terrain pour les identifier et les corriger # ? .Programme Thèses ADEME .("e#a*#es N • en-.él ne $%(0%'@ilières agricoles et s+lvicoles ( Aincent C%'%+$ 19 /40 .n et #e st. Economie circulaire • Ress.n p#(s eff!-a-es gain de productivité& moindre impact environnemental# et m.n "ers (ne )-.n ress.n? (t!#!sat!.nna#!t) .Développer / affiner les méthodologies d’analFse multi-crit*res techni:ues& économi:ues& environnementales et climati:ues# sur l’état& l’accessibilité et l’utilisation des ressources hors énergies fossiles#& identifier les param*tres de sensibilité des estimations ? .n de pr.d(!ts 7*!ens et ser"!-es8 )-.-Ma2e de "e-te(rs )ner2)t!6(es !ss(s de s.(r-es ren.n? #a 2est!.m!e -!r-(#a!re.n.mes de pr. -nal+se de c+cle de vie.#.mes de pr.res 7consommation de ressources& pollution de l’air& de l’eau& des sols& production de déchets& M# appli:uée au cFcle de vie du produit ? • fa". $ases de données ( .des d=)-.Concernant le su)et spécifi:ue de l’économie de la fonctionnalité& les propositions de th*se doivent s’intéresser au développement d’outils et de méthodes favorisant le passage d’un business model basé sur la vente de produit à celui basé sur la vente de service.n-ept!.Edition 2014 4.-he m(#t! -r!t.d(-t!.(ra2er #a trans!t!.("e#a*#es eff!-a-e des Ce programme vise à améliorer l’éco-efficience des sFst*mes de production& dont la production d’énergie renouvelable& et l’utilisation efficace des ressources& les en)eu% au%:uels doit répondre le programme sont de : • rendre #es s3st.nF(s se#.res prem!. 4conomie de la fonctionnalité ( .(r-es et )ner2!es ren.m!e de #a f.n-ept!.Contribuer à l’amélioration des méthodes d’analFse de cFcle de vie et à l’alimentation de bases de données pour les mati*res premi*res criti:ues et leurs produits finis : inventaires et méthodes de caractérisation de faOon cohérente avec les travau% du Y7C-@S37+#.!ns d)pendants des ress.(r-es )ner2)t!6(es et nat(re##es ? • fa".ppement et #a -ara-t)r!sat!.(r #a pr..d(!ts 7*!ens et ser"!-es8 et )-.n (ne appr.n? et #e d)"e#.r!ser #a -.2!es p.$-.r!ser (ne .n-t!. 4coconception.$-.

( #’évaluation des gisements de $iomasse est traitée dans la partie = -griculture.l’approfondissement des connaissances ou le développement de nouvelles voies dans le domaine de la valorisation énergéti:ue par voie thermochimi:ue incluant les étapes de préparation& de transformation et de valorisation mati*re ou énergie# proprement dite des déchets#& . $iomasse et sols >.modes de valorisation adaptés au% déchets futurs& issus des produits actuellement conOus et mis sur le marché.métau% rares et criti:ues& . .matériau% composites& . Les propositions de th*se participeront à : 20 /40 .res de re-3-#a2e : .$tablir des méthodes d’échantillonnage et d’analFse pour la caractérisation des mati*res issus de déchets.la collecte et de la gestion des biodéchets issus des gros producteurs& .Programme Thèses ADEME .&A' @ . for6t. L’+D$.A0EA& :raitement thermi&ue ( André >&/E.nouvelles voies de méthanisation de déchets organi:ues& . ( #e tri et le rec+clage des matériaux $iosourcés sont traités dans la partie = -griculture. <.ulien 0.Edition 2014 • O*ser"at!.:9 ( 'aurent C.$ aFant lancé en parall*le l’appel à pro)ets de recherche C@De Connaissance des @mpacts de la gestion des Déchets#& les travau% de th*se& s’ils sont liés à un pro)et déposé dans le cadre de cet +37 C@De& devront Itre complémentaires.érCme $E00%/ • Les pro)ets de th*ses attendus pourront également contribuer à mieu% évaluer les impacts environnementau%& sanitaires et climati:ues des déchets et de leurs fili*res de gestion prévention& collecte& tri& recFclage& valorisation énergéti:ue et agronomi:ue des déchets#. <.3& .la valorisation mati*re des cendres dont cendres de chaufferie biomasse# pour une utilisation non agricole et non foresti*re& . Des innovations technologi:ues& organisationnelles& logisti:ues et de service sont attendues dans les domaines de la prévention& de la collecte& du tri& de la préparation& de la transformation et de la mise en =uvre des mati*res et des produits usagés ? l’ob)ectif est d’améliorer le bouclage des flu% de mati*re faire durer les mati*res& limiter les pertes# et d’optimiser la valorisation énergéti:ue en réduisant les impacts ? des travau% de th*se sont notamment attendus dans les domaines des : .E' )éthanisation ( .Développer des outils d’évaluation des gisements en faisant la distinction entre gisement potentiel et mobilisable ma%imau%& potentiels& mobilisables ou réels& et des stocGs de mati*res de recFclage ? .déchets du 2.n et -ara-t)r!sat!.n des mat!. for6t.A(AAA0 1pérations de tri ( .uillaume $A!0-)E Collecte des déchets ( %lga >E(.plasti:ues& .ean26ranBois $'%0 *alorisation organi&ue ( 6a"ienne +&''E( -utres champs ( . $iomasse et sols >.

n maEe(re de #=eff!-a-!t) mat!.n d=)ner2!e therm!6(e 7-ha#e(r et fr.Zalorisation de la chaleur perdue permettant la réutilisation de cette chaleur sur d’autres applications industrielles& .!d8 dans #es pr.Programme Thèses ADEME .rat!.n et #a "a#.rat!.Qtilisation de la chaleur fatale pour la production de froid& d’énergie mécani:ue ou électri:ue& .StocGage d’énergie thermi:ue appli:ué à l’industrie.-)d)s : Le procédé en :uestion doit Itre amélioré et/ou substitué par un procédé plus sobre en mati*res premi*res et/ou produisant moins de déchets.Edition 2014 • • • • • • La caractérisation des sources& transferts / devenir des polluants dans l’environnement et chaNne alimentaire# pour l’évaluation des e%positions des populations ? L’ac:uisition de données to%icologi:ues / écoto%icologi:ues / épidémiologi:ues sur différents tFpes de polluants et ou familles de polluants& notamment en mélange& issu des fili*res de gestion des déchets et identifiés comme prioritaires afin de construire des mod*les K doses-réponses L ? Le développement de méthodes et d’outils d’aide à la décision : méthodes d’analFses des ris:ues sanitaires de tFpe K $7S L& épidémiologie& M#& outils de hiérarchisation& outils intégrés / combinés de comparaison de fili*res& surveillance des populations et milieu% ? L’évaluation des impacts environnementau% et sanitaire des activités du recFclage et d’actions visant la prévention des déchets ? L’inventaire des émissions des fili*res de traitement des déchets les moins renseignés& d’un procédé récent ou d’une nouvelle fili*re te%tiles& mobilier notamment# :ue ce soit par la métrologie ou les méta-analFses ? L’amélioration des outils e%istants pour évaluer les impacts locau% liés au% fili*res déchets& la compatibilité de ces outils avec l’+CZ ainsi :ue le développement d’+CZ consé:uentielles sur les fili*res de gestion.-)d)s et (t!#!t)s . 5=am)#!.Développement de méthodologies d’intégration énergéti:ue en vue de l’optimisation de l’efficacité énergéti:ue des procédés& .re des pr. 7mpacts environnementaux ( Elisa"eth 4%/CE'E0 5anté 2 déchets ( -sa"elle )E4%(0E! Eco efficience des s8st mes de production Les pro)ets de th*ses devront contribuer à répondre au% ob)ectifs suivants : • 5a r)-(p)rat!.r!sat!.n maEe(re de #=eff!-a-!t) )ner2)t!6(e des pr. @l est attendu :ue les travau% proposés participent à améliorer de mani*re significative l’efficacité énergéti:ue des procédés ou utilités# 5=am)#!.-)d)s et (t!#!t)s : Le procédé ou utilité# en :uestion doit Itre amélioré et/ou substitué par un procédé ou utilité# plus sobre en énergie primaire. La recherche peut également concerner des procédés permettant de valoriser in-situ des déchets produits par le site ré-incorporation mati*re en amont du procédé par e%emple#.@nnovations technologi:ues appli:uées au% échangeurs de chaleur : des performances de plus en plus élevées sont attendues des échangeurs en termes de performances d’échange& de coSt& de fiabilité et de maintenance& . @l est attendu dans les • • 21 /40 .

res/mat)r!a(B p.él ne (-A-E(E2>A'&C* .uillaume )A-'' 4changeurs ( !8l#ie (-%& 9rocédés électri&ues ( 6rédéric !0(E-66 Chaufferies .#.iomasse ( +arina $%&C.(r #es te-hn.Développement de matériau%& capteurs et architectures innovants fili*res solaires et hFdrog*ne# contribuant à l’augmentation des performances& à une baisse des coSts de possession& facilitant le recFclage et augmentant la durée de vie 22 /40 .r!a#e 7E/T8 La particularité de l’$@.2!es de #=)ner2!e 3Z& habitat& éclairage& batteries& pile à combustible&M# .E( 4fficacité matière des procédés ( +arl ne )(E!C. 4cologie industrielle et territoriale ( /icolas 4E0-0 0echnologies de production* de réseau5 et de stocDage de #ecteurs énergéti9ues @l s’agit ici de contribuer à la conception et l’amélioration de bri:ues technologi:ues pour les étapes de production& de gestion é:uipements réseau%# ou de stocGage de divers vecteurs énergéti:ues.2!e !nd(str!e##e et terr!t. Des travau% de recherche permettraient de lever certains freins au déploiement de ces démarches.#. • E-. @l s’agit notamment de : concevoir et e%périmenter des outils& méthodes et instruments au service de l’$@.Programme Thèses ADEME . : instruments )uridi:ues et réglementaires& mod*les économi:ues& outils d’évaluation& approches sFstémi:ues& aides multicrit*res à la décision& :uantification des flu%& modes de gouvernance& d’animation& de coordination& nouvelles formes de relations sociales& démarches participatives 9rocédés thermi&ues ( . est de combiner des approches technologi:ues& méthodologi:ues et de nouveau% modes de gouvernance et mod*les d’affaires.'ptimiser les :uantités de mati*res utilisées& substitution des mati*res premi*res criti:ues& . Les pro)ets de th*se devront donc contribuer à répondre au% ob)ectifs suivants : • $tudier le vieillissement des modules et sFst*mes solaires : étude et caractérisation& modélisation pour la prédiction de la production électri:ue des modules et sFst*mes 3Z& • +méliorer la performance fiabilité& rendements# de l’ensemble des composants 2'S 2alance 'f SFstem# du sFst*me 3Z& pile à combustible ou électrolFseur • Contribuer au développement et mise au point de sFst*mes pacGagés& développer et affiner les outils de dimensionnement des installations et sFst*mes • Concevoir des technologies capables de s’adapter au% effets du changement climati:ue • Concevoir des outils& indicateurs et/ou méthodologies de suivi des performances ? développer des outils et stratégies de régulation& contrôle-commande dans un ob)ectif d’amélioration de la fiabilité& de la fle%ibilité& de la prédiction du productible et d’optimisation énergéti:ue • 7éduire le coSt de la fonction stocGage pour la chaleur et l’électricité issues de sources renouvelables • Mat!.Edition 2014 travau% proposés des améliorations significatives en mati*re d’utilisation efficace des ressources mati*res premi*res pour les procédés.

n d( +O2& capté sur des sources fi%es d’émissions ou issu de purification de gaJ: développer des méthodologies d’évaluation des impacts énergéti:ues& environnementau% et sanitaires des différentes voies de valorisation biologi:ues et chimi:ues Captage C1! ( /athalie 0.a#.+méliorer les outils et méthodologies de :uantification des capacités de stocGage& de réponse au% probl*mes d’in)ectivité& de compréhension des phénom*nes observés liés au stocGage et de conception d’outils innovants de monitoring et de surveillance.Développement et optimisation des performances énergéti:ues de sFst*mes faibles puissances adaptés à la production d’énergie pour les b>timents et Nlots à énergie positive .iomasse énergie ( +arina $%&C. S)-(r!t) d( st.[ 9hotovoltaA&ue ( <#onnicD )&(A/)* (odolphe +%('%0 5olaire thermi&ue ( Céline C%&'A&)* (odolphe +%('%0 5olaire thermod+nami&ue ( Céline C%&'A&) :echnologies pile à com$usti$le.'-A .- • 23 /40 . .-Ma2e de +O2 : .<$A&) 5toc0age et valorisation C1! ( A7cha E' >.+c:uérir des connaissances sur les impacts environnementau% et sanitaires du stocGage géologi:ue du C'/ incluant les substances anne%es associées ou remobilisées# et leur maNtrise .r!sat!.'ptimisation énergéti:ue et environnementale des appareils indépendants pour le domesti:ue et les chaudi*res de !00 G[ à /0 .A+'-C. électrol+seur.Edition 2014 • 'ptimisation d<é:uipements innovants : matériau%& électrodes& pla:uettes& cellules ou modules& L!.Programme Thèses ADEME . 8! ( 'o7c A/0%-/E 5toc0age ( !téphane $-!CA.masse )ner2!e : .(r-e f!Be : développer des sFst*mes de captage de faible pénalité énergéti:ue \ "0C# et développer / adapter des sFst*mes de captage dédiés au% petits émetteurs de C'/ en vue de valoriser les émissions de C'/ capté.A(A+ Captage* stocDage et #alorisation du C%2 Les travau% de th*se attendus doivent permettre de : • • +apta2e de +O2 )m!s par (ne s.E(* 6lorence 4(%.

#es et f. Dans ce conte%te& et en tenant également compte du changement climati:ue& le sol est un élément vital pour la production de biomasse étant donné :u’il est un support nourricier.res est de pr.#s et *!.masse H a pour ob)ectif de soutenir la gestion durable des sols et sous-sols& et des productions agricoles et sFlvicoles tout en favorisant la valorisation de biomasse. A2r!-(#t(re? f. +u vu de la pression e%ercée sur les biomasses& ressources de plus en plus convoitées pour de nouveau% usages& énergéti:ues notamment& il devient nécessaire d’utiliser au mieu% les biomasses disponibles en optimisant leurs mobilisations et leurs transformations.d(-t!.d(!re p#(s et m!e(B en pr)ser"ant #a 6(a#!t) des m!#!e(B ea(? a!r et s.#s Le programme K A2r!-(#t(re? 4.n de mat!. 4nergie en agriculture ( +arc $A()-/A' -limentation et approches territoriales ( !arah +A(0-/ 5+stèmes agricoles ( Audre8 0(EA-!-%' )éthodes d’évaluation des productions agricoles et des filières ( Aincent C%'%+$ @or6t ( Caroline (A/0-E/ 24 /40 .mes de pr.r@t? S.res a2r!-.Edition 2014 4.rest!.masse et s.Programme Thèses ADEME . Sa dégradation peut Itre catastrophi:ue et dans certains cas irrémédiable. @l est donc nécessaire d’apporter un soin particulier à la préservation des :ualités des sols& de développer des moFens pour mieu% caractériser les pollutions et d’améliorer les solutions de traitement e%istantes.%.res prem!.#s& et ceci afin de pérenniser une ressource naturelle :ui est renouvelable. : prime& modification des régimes alimentaires& conditionnalité& fiscalité& bonus-malus& démarches volontaires& organisations territoriales& labelsM# au% différentes échelles e% : e%ploitations& fili*res& collectivités et territoires#. +u)ourd’hui& #=enEe( maEe(r des s3st.r@t? *!. : +CZ# des fili*res agricoles et sFlvicoles dont les bilans 1$S et la prise en compte du carbone biogéni:ue ? • 3roposition d’indicateurs applicables sur le terrain& si possible co-construits& pour identifier& suivre et réduire les impacts environnementau% ? • 3roposer des solutions techni:ues ou organisationnelles à mettre en =uvre dans les sFst*mes agricoles e% : bas intrant& associations culturales& valorisation de la chaleur fatale# pour répondre notamment à la hausse du coSt de l’énergie et à une adaptation au changement climati:ue ? • @dentifier et évaluer l’effet de leviers d’action pour orienter l’agriculture sur les territoires e% : modification des régimes alimentaires& organisation de fili*res approvisionnement& distributionM# ? • @dentification de stratégies de gestion de la forIt permettant de lutter contre le changement climati:ue par des mesures d’atténuation& sans regret vis-à-vis des stratégies d’adaptation étude du lien atténuation-adaptation et impact sur la ressource disponible# ? • +nalFse socio-économi:ue des transitions environnementales et climati:ues e% : coSts de la transition& acceptabilité& freins& appropriation des en)eu%#& et évaluation de mécanismes permettant le changement e%. E#aluation et transition des s8st mes agricoles et forestiers Les travau% de th*se devront répondre au% ob)ectifs suivants : • +mélioration et/ou développement des méthodes multicrit*res d’évaluation des impacts environnementau% e%.

a%imiser la conversion énergéti:ue en carburants ou produits analogues au% produits pétroliers : améliorer les rendements et bilans environnementau%& réduire les coSts des procédés de production par voies biologi:ue ou thermochimi:ueM ? • Développer des procédés de culture d’algues et de microorganismes robustes destinés à la production de biocarburants et / ou de produits chimi:ues : ingénierie des réacteurs& 25 /40 . Th.Programme Thèses ADEME .*!#!sat!. L!. par e%emple : algues& déchets organi:ues& résidus agricoles& sous-produits des @++M# pour la production de bioénergies et de produits biosourcés ? • Développer des méthodologies et outils innovants de caractérisation de la biomasse pour notamment améliorer la :ualité du combustible humidité& homogénéitéM# ? • @dentifier les pistes de mobilisation des résidus agricoles et des couverts à vocation environnementale ainsi :ue leurs impacts sur les milieu% eau& air& sols#& leurs bilans 1$S et les consé:uences en termes d’usage des terres ? • @dentifier les freins e% : techni:ues& sociau%& économi:ues# et les leviers à la mobilisation de la biomasse e% : prime& fiscalité& bonus-malus& démarches volontaires& organisations territoriales& labels# afin de proposer des solutions innovantes concernant par e%emple l’organisation des fili*res depuis les détenteurs de ressource )us:u’à la mise à disposition au% utilisateurs observatoires biomasse& disposition des sites de stocGage de bois et des chaufferies& modélisation du comportement des propriétaires# ? • +nalFser de nouveau% schémas économi:ues de production-mobilisation-utilisation de la biomasse pour des usages bioénergies / produits biosourcés.me trans"ersa# -.Edition 2014 Caractérisation* mo"ilisation et #alorisation des "iomasses* produits chimi9ues et matériau5 "iosourcés La biomasse& ressource renouvelable& peut Itre valorisée pour la production de biocarburants li:uides ou gaJeu%& la production de chaleur ou d’électricité& la production de mati*re pour la chimie& les matériau%& etc.n et #=(t!#!sat!. + court terme& compte tenu des usages concurrents et des surfaces limitées& le développement des bioénergies / produits biosourcés impose de ma%imiser l’utilisation de la biomasse efficacité par hectare# et de diversifier les bioressources e%ploitables. Les bioressources entrant dans le périm*tre sont les suivantes : biomasse lignocellulosi:ue résidus agricoles et forestiers& cultures dédiéesM#& ressources algales& coproduits organi:ues industriels @++M#& déchets organi:uesM • +méliorer les procédés de prétraitement et de déconstruction de la biomasse lignocellulosi:ue : torréfaction& pFrolFse& gaJéification& biotechnologies blanchesM ? • Développer des procédés de valorisation de la biomasse pour des applications chimie et matériau% ? • .masse : • $valuer la ressource disponible à différents horiJons temporels en considérant le changement climati:ue F compris les événements e%trImes# et les stratégies d<atténuation / adaptation ? • Développer des méthodes et des connaissances en vue de l’évaluation des gisements de biomasses foresti*res et identification de nouveau% gisements mobilisables en Prance et D'.ettre en =uvre des procédés de biotechnologies industrielles performants : amélioration des rendements& optimisation des étapes de purification& réduction des coSts de productionM ? • .-.n de #a *!.n? #a m.raff!ner!es: développement et mise en =uvre de procédés innovants de conversion de la biomasse en produits chimi:ues& matériau% et biocarburants.n-ernant #a -ara-t)r!sat!.'.

Edition 2014 • • procédés de culture& récolte et e%traction& levée de verrous biologi:ues et métaboli:uesM ? +c:uérir des connaissances et développer de nouvelles méthodologies pour l’évaluation des impacts locau%& des transferts éventuels de pollution et des impacts sociau% et économi:ues des produits et/ou procédés liés au% unités de bioraffineries. Les besoins de recherche sont multiples caractérisation de la pollution& de ses effets& solutions de remédiation& intégration de ces sites au% stratégies urbainesM# et nécessitent de mobiliser de nombreuses disciplines en vue d’une gestion durable de ces sites sciences du sol& sciences économi:ues& humaines et sociales#.&E&)E0 .ntre #=)ta#ement (r*a!n et #a re6(a#!f!-at!.n des fr!-hes de"r./E4A-/ -pplications chimie du végétal ( Airginie 'e (AAA'EC* Al"a )E4A(0E* Alice . +u travers de la re:ualification de ces sites& et au-delà de la gestion des ris:ues environnementau% :u’ils peuvent présenter& c’est la lutte contre l’étalement urbain :ui est visée& permettant de réduire la surconsommation d’espaces et d’énergie notamment lié au% transports des biens et des personnes sur de plus grandes distances# et de préserver les autres usages fonciers agricoles& forestiers& espaces naturels#.n. 5es th.#s Les propositions de su)ets de th*ses doivent contribuer à : • 3articiper à la définition d’outils e% : économi:ues& réglementaires# permettant de préserver la ressource en sol ? • 'bserver& caractériser les usages et :uantifier les impacts environnementau% F compris climati:ues# des changements d’usage des sols e%.nt p.rter s(r #=(n des aBes d)-r!ts -!$dess.'-/ Changement d’usage des sols ( Antonio $-!4% R)ha*!#!tat!.##()s et re-.-!a#es sO!ns-r!"ant dans #a #(tte -.n des s!tes p.A.%&)%/* $runo . Ressource sol ( 0homas E.n-!ers d)2rad)s La recon:uIte des friches urbaines et la mise en sécurité des sites pollués& voire leur remise en état font parties des missions de l’agence.estion dura"le des sols et sous2sols* réha"ilitation des sites pollués et recon9uEte des fonciers dégradés Gest!.m!6(es? h(ma!nes et s.(s : 26 /40 . 7dentification des gisements et de leurs potentiels de mo$ilisation ( Caroline (A/0-E/* +arc $A()-/A' 9otentiel et schémas organisationnels $iomasse ( !8l#ain $%()E$E&(E* Al"a )E4A(0E -pplications $iocar$urants ( Aude2Claire .n6(@te des f.ses pr)sent)es dans des d!s-!p#!nes des s-!en-es )-.n d(ra*#e des s. Ces connaissances devront permettre de :uantifier à terme de nouveau% indicateurs pertinents définis au% niveau% européen et international ? Développement de procédés de tri et identification des options de valorisation les plus pertinentes recFclage& valorisations organi:ues ou énergéti:ues& recFclage chimi:ue des monom*resM# pour la minimisation des impacts en fin de vie des matériau% biosourcés.Programme Thèses ADEME . : artificialisation des sols& politi:ues agricoles& développement d’indicateurs#.

# de"r.éthode éventuelle : croiser les différents points de vue de ces acteurs élus& aménageurs& e%perts& riverains& usagers& habitants potentiels# afin de vérifier la cohérence des ob)ectifs du pro)et en terme d’aménagement urbain et de gestion de la pollution des sites et sols pollués# avec les attentes sociales.*a(B d=(ne rem)d!at!.Programme Thèses ADEME . 3our ce faire& on pourra par e%emple s’appuFer sur une analFse multicrit*res d’une opération mi%te d’aménagement développée sur une ancienne friche à comparer à : .nna!ssan-es s(r #es *)n)f!-es s. Cependant& l’ensemble des impacts est rarement pris en compte dans les discussions pour )ustifier les actions de remédiation ou la priorisation d’actions& la communication avec les acteurs locau% ou encore pour la sélection de la meilleure option de traitement.n.##() -.une situation de maintien de la friche en l’état sur une période donnée& A ans par e%emple pour la:uelle les coSts correspondants seront évalués perte de la valeur des terrains et biens immobiliers avoisinants ? coSts générés par la friche du fait de la persistance de nuisances environnementalesM. Développer les connaissances sur les !mpa-ts 2#.'& travau% de mise en attente& démolition et dépollution& assurances et suivi# n’est pas tou)ours une charge& mais plutôt un investissement :ui va engendrer un retour fiscal& économi:ue et social positif.Le développement de méthodes et d’outils adaptés pour mesurer l’impact global d’une dépollution / gestion de sites incluant les aspects environnementau%& économi:ues et sociau%# et utilisables dans un processus d’aide à la prise de décision . .ses pr)sent)es dans des d!s-!p#!nes des s-!en-es d( s.mme . La remédiation dépollution et/ou gestion# des sites n’a pas :ue des effets sur la santé et l’environnement& des bénéfices effets positifs# ou des impacts négatifs peuvent aussi Itre observés au niveau social ou économi:ue. $n effet& les approches actuelles de gestion des sites pollués impli:uent les phases de "# caractérisation des milieu%& des contaminations et de leurs impacts potentiels ? /# d’évaluation 27 /40 .n de s!te p.nt -.pper #es -.# ? .la réalisation d’une opération d’aménagement similaire en nombre de logements en périphérie gains/pertes économi:ues et sociau% liés à l<étalement urbain#.Edition 2014 • E"a#(er #e ret.ntr!*(er r)d(!re #es !n-ert!t(des af!n de 2)rer a( m!e(B #es s!tes p.-!a(B attend(s par #Oensem*#e des a-te(rs& dans les différentes échelles spatio-temporelles parcelle& :uartier& commune voire agglomération# afin de répondre au% en)eu% socio-économi:ues des pro)ets de re:ualification des friches urbaines polluées.La :ualification de param*tres et d’indicateurs de suivi pertinents pour mesurer les impacts d’une remédiation à court et moFen-long terme • • 5es th. +fin de répondre à ces problémati:ues& il pourra Itre fait appel à une analFse coSts H avantages +C+# ou coSts bénéfices +C2# ou encore à la méthode hédoni:ue d’évaluation appelée également méthode des pri% hédonistes. Les thémati:ues à traiter concernent par e%emple : .(t!# d=a!de #a d)-!s!. Vuelles :ue soient les méthodes choisies& elles devront tenir compte de l’aspect temporel particuli*rement prégnant dans le cas de reconversions de friches polluées. D)"e#.La conception d’outils décisionnels& tenant compte notamment de facteurs socioéconomi:ues& pour statuer sur les techni:ues adé:uates et optimales selon le site traité .##()s.(r s(r !n"est!ssement attendu de mani*re à démontrer :ue la reconversion notamment études& +.

r!2!ne a2r!-.ns d=. La priorité est donnée cette année au% recherches concernant les ob)ectifs suivants : • Am)#!.n adapt)es a(B -as des p.ns de d)p.# et t.n& et notamment pour les polluants organi:ues& les mi%tures& les polluants émergents et les molécules de dégradation& et la caractérisation des sources de pollution : .ns des p.+méliorer la représentativité des mesures de contamination des sols et autres matrices environnementales conne%es.ettre au point des te-hn!6(es de d)p.p)rat!.(tes #es a(tres matr!-es en"!r.##(t!.(ss!.uillaume +A!!E'%0 28 /40 .eau% souterraines.( -ara-t)r!ser #=eff!-a-!t) des d!sp.pper et/.##(t!.Solutions innovantes pour améliorer les investigations sur site& . • +méliorer les connaissances& outils et méthodes permettant d=)"a#(er #=eBp.rer et -.denrées alimentaires& .émissions de poussi*res& .ns. .s!t!.Edition 2014 des e%positions et des effets de la pollution des sols sur la santé et les écosFst*mes et !# de remédiation des milieu% impactés.émarche de planification de la re&ualification des friches ur$aines B sauf aspects économi&ues ( )idier +A(.nneBes. • . 5es p.#s afin d’améliorer la prise en compte de la part directement inhalée dans le calcul de l’e%position ? • D)"e#.'utils de monitoring pour l’optimisation en temps réel de la caractérisation& de la surveillance et du suivi des opérations de dépollution& .res !ss(es des s. Ces étapes gén*rent des incertitudes à tous les niveau%& notamment liées à l’hétérogénéité des matrices environnementales& au% facteurs humains& à la représentativité des échantillons et des mod*les de transfert et d’e%position.rs d( -hamp de -et appe# -and!dat(re.#!der #es m)th. investigation et transfert des polluants dans l’air ( 6rancD +A(%0 et <#es )&C'%! 7mpacts écos+stèmes B transferts dans les chaines trophi&ues ( Cécile . Qne attention particuli*re sera portée au% pro)ets traitant les 6(est!.( de r)d(!re #es transferts et #=eBp.s!t!fs permettant d=enra3er .#es s.él ne (%&!!E' Caractérisation.s!t!.ns en m!#!e( (r*a!n en tenant compte des contraintes des chantiers de reconversion de friches délais& rendements épuratoires& M#.##(t!.des de d!a2n. investigation et transferts dans le compartiment sol ( .(A/) Caractérisation de l’exposition et évaluation des ris&ues sanitaires et denrées alimentaires ( 6rancD +A(%0 Remédiation 2 :echni&ues de traitement et de gestion des sols et des eaux souterraines ( 6rédéri9ue CA)-E(E et .remontés de vapeurs dans les environnements intérieurs& .st!-s de s!tes et de s(!"! des . investigation et transfert des polluants dans les eaux souterraines ( <#es )&C'%! Caractérisation.nnementa#es -.##(t!.n pour les : .n d( "!"ant a( m!#!e( s.A!!A0 Caractérisation.nt h.Programme Thèses ADEME .%0 Re&ualification des friches ur$aines B aspects économi&ues ( Claire )E'A'A/)E Caractérisation. 7nvestigation par méthodes géoph+si&ues ( 4hilippe $E.

$ sur les aspects air et bruit& notamment: ^ C'7.Développer les connaissances sur la transformation des polluants en champ proche de la source d’émission& .ns? a!ns! 6(e #a t. +ara-t)r!sat!.+méliorer la caractérisation des émissions de polluants identification des sources& :uantification des émissions& M#& .raitement des $missions dans l’+ir L ^ 37@.Programme Thèses ADEME .ns de #=a!r !nt)r!e(r .ns adapt)s a(B -as d=eBp.Edition 2014 4. • Les th*ses présentées dans des disciplines des sciences humaines et sociales s<inscrivant dans cette thémati:ue devront porter sur l’un des a%es décrits ci-dessous : • $valuation multicrit*res des impacts de la pollution et des actions d<amélioration coSts/bénéfices& inégalités socio-économi:ues& géographi:ues& ou sanitairesM# ? • +nalFse et instruments de politi:ues publi:ues identification des mesures et plan d’action les plus pertinents et efficaces& méthodes d’évaluation#.].t.erritoriales et locales en faveur de l’+ir L )iagnostic de la pollution de lFair et ses effets • +ara-t)r!sat!.mp.n des eBp.s!t!.$+ K C'nnaissances& 7éduction à la source et .n des eBp.2!e et #=)-.2!e des -.#. Les recherches attendues viseront à développer des connaissances et des outils pour aider à cibler et évaluer des actions d<amélioration de la :ualité de l<air& développer de nouvelles solutions techni:ues& organisationnellesM# et accompagner l<intégration opérationnelle de la :ualité de l<air e%térieur et intérieur dans les actions ]ville durable]& ]production] et ]agriculture.d.B!-.4.$ en mati*re d’amélioration et de prévention de la :ualité de l<air e%térieur et intérieur.s)s (t!#!s)s dont nanoparticules#& à commencer par ceu% mis en =uvre dans les domaines de l’énergie et du traitement des pollutions ou posant d’ores et dé)à des :uestions de gestion de fin de vie compte tenu de leur large diffusion sur le marché ? 5=)#a*.#. /mpa-ts s(r #a sant) et #=en"!r.ns de #=a!r eBt)r!e(r : .#es d=)"a#(at!. $lles viennent notamment en soutien au% programmes pilotés / soutenus par l’+D$.n des p.$VQ+L K programme de recherche interorganisme pour une meilleure :ualité de l’air L ^ 37$S.nnement? r)d(-t!.s!t!.B!-.ses..n des p. S(r #a 6(a#!t) de #=a!r& les pro)ets de th*se doivent avoir pour ob)ectif d<accompagner les actions opérationnelles de l’+D$.##(t!.##(t!.n des !mpa-ts des a-t!"!t)s h(ma!nes s(r #a 6(a#!t) de #=a!r La dimension santé environnement n’est envisagée :u’en interface avec les champs d’intervention de l’+gence. Les pro)ets de th*se attendus sur ce champ doivent notamment contribuer& de faOon transversale& à: • 5=)"a#(at!.rat!.’+ir : K +ide à l’+ction des Collectivités .ravail L ^ ++C.+méliorer les capacités à représenter les phénom*nes de pollution atmosphéri:ue dans un ob)ectif d’aide à la décision polluants secondaires& outils de modélisation& anticipation de l’évolution de la problémati:ue +ir& e%positionM#.s!t!.. L’analFse des impacts sur la santé et l’environnement doit se faire dans une logi:ue de long terme avec prise en compte du changement climati:ue.ns m(#t!p#es fa!*#es d.+méliorer la connaissance sur les émissions dans les lieu% clos& • 29 /40 . K 3rogramme national $nvironnement& Santé& .n de m.

n de #a 6(a#!t) de #=a!r : .#(t!.ppement de s. réutilisation des résidus.) et émergents (ex ( nanoparticules et nanomatériaux. :ous polluants.nnaJtre #es !mpa-ts san!ta!res des p.nnaJtre #es enEe(B s. etc. • Accompagnement des actions dFamélioration de la 9ualité de lFair • S. 30 /40 . l’ox+de d’éth+lène.(r a--.Compléter les connaissances sur les impacts sanitaires de la pollution atmosphéri:ue effets neuroto%i:ues& effets des polluants secondaires.Développer des méthodologies d’évaluation des retombées économi:ues des politi:ues et actions visant à améliorer la :ualité de l’air. '). C1*. prévention.(ten!r #e d)"e#.ns de r)d(-t!.n des )m!ss!.ns : . 4missions du secteur transport ( améliorer la connaissance des émissions à l’échappement des véhicules (facteurs d’émissions. compacité.mm(n!-at!. composés nitrés liés aux s+stèmes avancés de dépollution) / améliorer les connaissances sur l’évolution rapide des polluants dans le champ proche de leur source d’émission.-!a(B p.( de -. etc.ns : Solutions non technologi:ues plans d’action& politi:ues publi:ues& méthodologies d’évaluation de l’efficacité des solutions M#& Solutions technologi:ues de traitement à l’émission traitement des effluents gaJeu% et particulaires#. 51x. comme les transformations des polluants à l’échappement des véhicules en particulier la contri$ution des polluants primaires à la formation d’-érosols 1rgani&ues 5econdaires ou encore l’évolution intra-canopée des C1* $iogéni&ues.ns d=am)#!. M!e(B -. réglementés (<1x. 4missions du secteur industriel ( les propositions de développement de solutions de réduction (su$stitution. #a connaissance des émissions de polluants émergents (identification de sources. etc. mécanismes de formation).Edition 2014 • Développer des techni:ues de mesures adaptées à la caractérisation des environnements intérieurs et à la recherche de sources& +méliorer les connaissances sur la :ualité de l’air intérieur 23$& hôpitau%&M# et sur les processus impli:ués. réduction des coCts de fa$rication et exploitation.). E"a#(er #es -.ConnaNtre les comportements en lien avec la :ualité de l’air modes de vie& prati:ues et ancrages culturels susceptibles d’influer sur les choi%& raison des blocages& leviers d’action&M#.#(t!. nanoparticules. notamment sur les polluants émergents ( <1!. )éterminants socio2économi9ues de la pollution de lFair • M!e(B -.rat!. traitement) porteront sur( #es technologies innovantes de réduction des émissions de polluants en tenant compte des effets croisés (impacts énergéti&ues.) sont concernés.Développer des méthodologies permettant de définir les conditions optimales de mise en =uvre d’une opération ou d’une politi:ue analFses coSts-efficacité& coStsbénéfices& multicrit*res& coSt de l’inactionM#& .ns .Pts et *)n)f!-es des a-t!.mpa2ner eff!-a-ement #a m!se en I("re de s.##(ants : .Programme Thèses ADEME . #es technologies innovantes de mesure en continu.

pper des m)th.et 'ucie 'E 6'%C. métaux lourds et 8-9. • +.mparat!"e de #=eff!-a-!t) a pr!. D)"e#.A'!%+-E! 7mpacts sanitaires ( .n de #a 6(a#!t) de #=a!r N 4a". C1!. furanes.-hes -r.n -.rat!. 4missions d’origine agricole ( 0homas E.'-/ 4mission par la com$ustion de $iomasse énergie ( 6lorence 4(%.Edition 2014 4missions de la com$ustion de $iomasse (industrielle et domesti&ue) ( amélioration des connaissances des facteurs d’émissions réels (particules./E4A-/ 4missions industrielles ( Emmanuel 6-A/. suies. dioxines. 51!. C1*.#(t!. <1x.##(t!.#.ppement de s.!s)es / !nt)2r)es : @dentifier les sFnergies et antagonismes de politi:ues / solutions dédiées à l’amélioration de la :ualité de l’air avec celles répondant à d’autres en)eu% énergéti:ues& climati:ues& M# et développer des solutions prenant en compte l’ensemble des en)eu%& Développer des méthodes d’estimation et de :uantification des impacts sur la :ualité de l’air et l’environnement d’actions dans le domaine de l’énergie& du climat& de la mobilité& de l’aménagement du territoireM 9ollution de l’air intérieur ( !ouad $%&A''A'A 9ollution de l’air extérieur ( /athalie 4%-!!%/ Réduction des impacts de la pollution de l’air ( 'aurence .ntr!*(er a( d)"e#.ster!.r! et a p.2!es d=)"a#(at!.ns de d)p. C1.ns d=am)#!. 13C) / développement d’outils métrologi&ues d’estimation des émissions réelles de chauffage domesti&ue $ois par opposition avec les conditions selon des protocoles normalisés / développement de procédés pour une amélioration con%ointe des performances énergéti&ues et environnementales (&ualité de l’air) / anal+se de la représentativité des traceurs de com$ustion (lévoglucosan').r! des a-t!. dioxines.Programme Thèses ADEME .A(A+ • • 31 /40 . 4missions des matériaux ( amélioration des connaissances des impacts en &ualité de l’air intérieur des produits $iosourcés et comparaison avec les produits pétrosourcés.n : Développer et évaluer des sFst*mes automatisés de ventilation et de renouvellement d’air adaptés et économes pour les b>timents& les véhicules& M#& $valuer l’efficacité et l’innocuité des différents produits et techni:ues d’épuration photocatalFse& ionisation négativeM#.A.él ne )E!1&E<(%&3 ?r$anisme ( !ol ne +A((< -ccompagnement des collectivités ( +arie 4%&4%//EA& *entilation et gestion de l’air intérieur ( 4ierre )E(%&$A-3 4missions à l’échappement des véhicules : 'aurent .d.r!ser #es appr.

m!e s.-!)t)s s=.r2an!ser (ne trans!t!.n.r2an!sent p.(r-es? m.ntr!*(ent de faF.ns.##(ante et m.n )-.n d(ra*#e& diffuser les énergies renouvelables& augmenter l’efficacité énergéti:ue& diminuer les différentes pollutions de l’airM sont autant de moFens pour F parvenir et d’ob)ectifs pour l’+D$.re d. 5es S-!en-es H(ma!nes et S.ns.nteBte de -han2ement -#!mat!6(e R +méliorer la prévention et la gestion des déchets& a##er "ers (ne -.2!6(e "ers (ne )-.d(!re? -.!ns )mettr!-e de 2aQ effet de serre dans (n -. La recherche dans le domaine de la prospective et de la modélisation énergéti:ue a connu des développements importants ces derni*res années.-!a#es 7SHS8 -.-!)t) +.mment .*re en )ner2!e et en ress.Edition 2014 4.rtante .-!)t) H vise notamment à • @dentifier les verrous au changement et à la diffusion de nouvelles technologies& • ConnaNtre et analFser les innovations sociales& les K nouvelles L organisations sociales et économies pour en identifier les conditions d’émergence& voire les favoriser.(r pr.nnement et S.mmer? am)na2erS et p#(s 2)n)ra#ement se d)"e#.odélisation macroéconomi:ue& sous contrainte de changement climati:ue& intégrant les principau% flu% de mati*res significatifs pour l’activité économi:ue ? • 3rospective et modélisation territoriale d’une transition vers une société sobre en ressources& visant à la fois la réduction des déchets et la mobilisation de gisements de ressources recFclables et renouvelables.#. $lles peuvent ainsi )ouer un rôle important pour éclairer et soutenir les politi:ues publi:ues.!ns p.&. Les pro)ets de th*se pourront ainsi se focaliser sur : • La modélisation détaillée de la transition énergéti:ue dans différents secteurs& en particulier dans le secteur des services ? • La modélisation des besoins de transitions professionnelles nécessaires à l’atteinte d’ob)ectifs environnementau% ? • La prise en compte du changement climati:ue dans les mod*les notamment sur l’offre énergéti:ue& tant conventionnelle :ue renouvelable& et sur la demande sensible au climat# ? • L’appréhension macroéconomi:ue des en)eu% de la production agricole et sFlvicole pour répondre au% ob)ectifs de biomasse énergie tout en satisfaisant une demande en aliments et en bioressources en prenant en compte les en)eu% du changement climati:ue ? • L’application de la modélisation et de la prospective à l’échelle territoriale& notamment pour l’optimisation de la demande énergéti:ue en fonction de la production locale d’énergie renouvelable et des solutions de stocGage ou encore dans une opti:ue de transition multiscalaire ou de subsidiarité énergéti:ue cha:ue échelon territorial mobilisant ce :u’il est en mesure de produireM# ? • La modélisation et la simulation des besoins énergéti:ues et la recherche de leur satisfaction par la mutualisation des productions et des consommations& les consé:uences sur les modalités de pro)ets urbains& les )eu% d’acteurs et sFst*mes sociotechni:ues innovants correspondants ? 32 /40 . Le programme K Ener2!e? en"!r.Programme Thèses ADEME . +odélisation et démarches prospecti#es Les propositions de th*se attendus doivent contribuer à des travau% de : • .mmat!. Ener2!e? en"!r.nt #es s.*ser"er et eBp#!6(er #a man!.pper.$ :ui ne pourront pas Itre atteints à partir des seuls progr*s techni:ues.nnement et s. Les en)eu% de la transition énergéti:ue ont soulevé de nombreuses :uestions au%:uels des travau% complémentaires pourront chercher à répondre.n !mp.

élevage ( Audre8 0(EA-!-%' @or6t.mmat!. )odélisation 2 démarche prospective : Eric A-)A'E/C et .nt a#!mentat!.D$ dFnami:ue contrôle actif des charges# vue de la demande acceptabilité par le consommateur d’un contrôle et d’une gestion intrusive de son mode de consommation# ? • L’évaluation de l’effet& sur les habitudes de consommation et sur la facture énergéti:ue& d’une information :uasi temps réel et directement accessible de la puissance consommée et du tarif de l’énergie gestion de la pointe mobile# ? • La :uantification des gains / pertes potentielles de bien-Itre liés à l’évolution de modes de vie contribuant à la transition énergéti:ue ? • L’identification et la conception de modes et tFpes de communication F compris moFens et supports# pertinents pour parler de changement climati:ue et d’adaptation à ses effets.A&)-/ -griculture.ns.d(-t!.n de d)-hets / -.n d(ra*#e 7d.n8 Les propositions de th*se doivent permettre de : • $tudier le lien entre les modes de vies dont la consommation#& les politi:ues publi:ues concernant les déchets et les autres politi:ues aFant un impact sur la production des déchets et les impacts environnementau% liés • .a:l CA''%//EC 4mploi ( 0homas .n de #a pr.Edition 2014 • L’estimation de l’impact de scénarios de transition sur différentes catégories de population liées à la localisation& le revenus& l’>geM#. Pr)"ent!.ransférer les connaissances de psFchologie sociale développées dans le champ de politi:ues publi:ues santé& sécurité environnement ou marGeting sur l’influence et le 33 /40 .Programme Thèses ADEME . mo$ilisation de la $iomasse ( Caroline (A/0-E/ 4rati9ues* comportements et jeu5 dFacteurs Les pro)ets de th*ses devront approfondir l’analFse de comportements et prati:ues émergentes en lien avec les scénarios de la transition énergéti:ue& notamment : • L’usage et réactions à de nouvelles technologies : motorisation électri:ue& hFbride& hFdrog*ne#& et leur articulation avec les nouvelles formes de mobilité autopartage& covoiturageM#& compteurs intelligentsM ? • Les )eu% d’acteurs et les processus de décision dans le secteur du b>timent ainsi :ue le fonctionnement et l’évolution des marchés en lien avec le b>timent ? • Les conditions réelles d’usage des sFst*mes et technologies& notamment énergéti:ues& et les éventuels impacts sur les performances attendues ? • Les freins socio-économi:ues& technico-)uridi:ues& organisationnels lié au passage de l’échelle du b>timent à celui de l’Nlot à des fins de mutualisation énergéti:ue en particulier ? • Les )eu% d’acteurs impli:ués dans les processus de fabrication de la ville centrée sur l’énergie planification intégrée énergie-urbanisme& mod*les d’affaires en lien avec la mutualisation des besoins et des productions& incidences sur les métiers et les réseau% d’acteurs&M# et sur le changement climati:ue ? • L’évaluation des habitudes de consommation& sur la facture énergéti:ue& d’un tarif incitatif lié au% besoins du réseau électri:ue dans un sFst*me électri:ue présentant un fort tau% de pénétration d’énergies renouvelables variables ? • L’étude de la perception et de l’impact de la .

et Claire 4-/E0 -limentation ( !arah +A(0-/ Anal8se et instruments de politi9ues pu"li9ues Les politi:ues publi:ues évoluent et se développent pour répondre au% nouveau% en)eu% de la transition énergéti:ue dans un conte%te de crise et de changement climati:ue.a:lle (E$EC* +artin (E.Programme Thèses ADEME .a"riel 4'A!!A0 -pplications 8!29ile à com$usti$le ( 'o7c A/0%-/E )aEtrise de l’énergie : .él ne $%(0%'.A!4A() Deux d’acteurs et fa$ri&ue ur$aine ( Amandine C(A+$E! <ouvelles prati&ues de mo$ilité et électromo$ilité ( 4ierre 0A-''A/0* . gouvernance. Les travau% de th*se devront ainsi s’intéresser à : • +nalFse des politi:ues de gouvernance ou de planification de la transition énergéti:ue& de leur élaboration à leur mise en =uvre& de l’échelle nationale à l’échelle locale& • $volutions des politi:ues publi:ues ciblant le secteur énergéti:ue intégration de nouveau% acteurs& prise en compte de l’échelon local& appréhension des nouveau% en)eu% d’é:uilibre de l’offre et de la demande#& • Développement d’outils et solutions pour réorienter des financements sur la transition énergéti:ue : des mécanismes de fiscalité à l’investissement responsable& • 3roposition / évaluation de politi:ues de soutien à l’innovation pour les nouvelles organisations& à mIme de participer au% tra)ectoires énergéti:ues& • De mani*re transversale à l’ensemble des fili*res de production d’électricité à partir des sources renouvelables& étude des évolutions possibles des politi:ues de soutien permettant d’assurer la rentabilité des installations sous la contrainte de soutenabilité sociale.Edition 2014 • • • changement de comportement théorie de l’engagement& nudges& influence de l’inertie& de la pression sociale&M#& notamment dans le cadre de la prévention de la production de déchets $valuer les impacts environnementau% et énergéti:ues mais aussi les impacts sociau% et économi:ues des formes et prati:ues de consommation actuelles et émergentes e% : dématérialisation& consommation de services au lieu de la consommation de biens& régimes alimentaires& nouveau% aliments& gaspillages& mode d’approvisionnement& circuits de distribution& lieu% de consommation# $valuer l’impact du changement climati:ue sur la dFnami:ue du changement& les prati:ues de consommation et la prise de décision dans un futur incertain 3oursuivre une approche sociologi:ue de la transition vers des consommations alimentaires durables compréhension des déterminants& identification des freins et leviers# Comportements. Design de ce soutien au regard : des courbes d<apprentissage& des ris:ues des industriels& de l’impact sur la concurrence& de l’acceptabilité socialeM& • $tude des mécanismes de compensation pour accompagner les acteurs en situation de vulnérabilité face à la transition énergéti:ue ménages en précarité& ménages contraints dans les déplacements& entreprises vulnérables au% pri% de l’énergieM#& 34 /40 ./E( 9révention production de déchets ( +arianne $'%1&E' Consommation dura$le ( . conduite du changement : Al"ane .

-.mpta*!#!t) GES et -.re L<économie mondiale est tributaire à plus de 90 C des énergies fossiles.#!t!6(es p(*#!6(es Qn travail d’analFse et de proposition d’évolution des méthodes d’évaluation e%-post des politi:ues publi:ues pourra également Itre proposé. e% : politi:ues énergéti:ues basées sur la biomasse& rôle des sols#& $tude des différentes approches d’aide à la décision pour les politi:ues d’adaptation au changement climati:ue analFse coSt-bénéfices& etc.éthodologies d’évaluation de la vulnérabilité des territoires F compris urbains& agricoles et forestiers# au changement climati:ue& Développement de nouveau% leviers d’adaptation au changement climati:ue. Les politi:ues dans le domaine doivent tenir compte du fait :u’il subsiste de nombreuses incertitudes sur ce :ue seront les consé:uences du changement climati:ue : il est donc nécessaire d’envisager des modes de gouvernance et des stratégies d’adaptation organisationnelles et phFsi:ues# :ui puissent à la fois se pro)eter sur le long terme et Itre évolutifs à court terme.'. Aff!ner #es d)mar-hes d=)"a#(at!. + ce titre l’ensemble du sFst*me économi:ue est tributaire des 1$S.n des !mpa-ts des p. 35 /40 .Edition 2014 • • • • • $tude des sFnergies et les conflits entre politi:ues d’adaptation5 et d’atténuation au changement climati:ue en Prance métropolitaine et dans les D'.Programme Thèses ADEME . +. +u-delà des distinctions entre approches :uantitatives économétri:ues notamment# et :ualitatives& les recherches pourront e%plorer des démarches intermédiaires liant les deu% approches. De plus& certains accords internationau% ou bilatérau% relatifs à la maNtrise du changement climati:ue& pourraient avoir des impacts sur l’e%ploitation des ressources 5 L’adaptation consiste à rendre les Itres vivants& les territoires et les sFst*mes moins vulnérables au changement climati:ue& au travers d<actions diminuant les impacts effectifs& ou améliorant les capacités de réponse des sociétés. Cela permet de réduire les effets sur la population et l’environnement mais également de planifier dans le temps les dépenses nécessaires.#& .esures de développement et leviers de mise en =uvre organisation& réglementation& incitationM# de technologies d’adaptation au changement climati:ue à faible émission de gaJ à effet de serre ? analFse globale de leurs impacts +CZ& impact social et économi:ue& impact sur la :ualité de l’air et la santé#& . Les travau% de th*se devront porter plus spécifi:uement sur trois domaines : • l<évaluation a posteriori des impacts des politi:ues& selon les ! piliers du développement durable : impacts environnementau%& sociau% et économi:ues ? • l<évaluation de l’impact d’un soutien à la 7D@ en faveur de technologies sobres en carbone accompagnant la transition énergéti:ue et écologi:ue ? • les indicateurs de suivi et les démarches d’évaluation des impacts des politi:ues publi:ues ou mesures d’adaptation au changement climati:ue. 3oliti:ues d’atténuation et d’adaptation doivent Itre complémentaires et menées de front pour répondre au Changement Climati:ue. +u-delà du C'/& d’autres gaJ à effet de serre sont émis lors de la production de divers biens de consommations CU( et 6/' pour l’agriculture& 3PCs pour l’électroni:ue#. Les travau% du 3lan 6ational +daptation Changement Climati:ue de /0"" mettent en évidence :ue des mesures d’adaptation anticipées et réfléchies dans le cadre de stratégies nationales ou locales sont indéniablement préférables à des mesures spontanées et réactives suite au% aléas climati:ues.mpta*!#!t) f!nan-!. Les pro)ets de th*se liés à l’adaptation devront e%plicitement s’articuler avec des éléments de cadrage liés au% politi:ues publi:ues d’atténuation au changement climati:ue scénario d’évolution des émissions de gaJ à effet de serre&M# ou d<autres politi:ues environnementales préservation des sols#.

9oliti&ues pu$li&ues : Aude $%)-.Programme Thèses ADEME .Edition 2014 énergéti:ues fossiles dont les consé:uences sur les places boursi*res sont au)ourd’hui mal connues.Suivre l<efficacité du financement des secteurs facilitant la transition vers une économie décarbonée.$valuer et suivre la performance carbone du secteur financier& .$valuer et suivre la contribution du secteur financier à la transition vers une économie décarbonée& .-''-4! *ulnéra$ilité des territoires agricoles et forestiers ( Audre8 0(EA-!-%' 4valuation de politi&ues pu$li&ues ( -sa"elle !A//-E 7ndicateurs de suivi (thémati&ues. Les émissions de 1$S doivent Itre drasti:uement réduites pour maNtriser les changements climati:ues futurs.&E' 36 /40 .-''-4! Réorientation de financements et compta$ilité de gaG à effet de serre ( (omain 4%-AE0 et Aude $%)-.ettre en relation la comptabilité 1$S et la comptabilité financi*re.éterminants du climat ur$ain (de lFElot de chaleur au microclimat) et dispositifs de rafraEchissement ( Céline 4. Ceci passe notamment par une meilleure connaissance des ris:ues et opportunités K carbone L liées au% activités des entreprises cotées en bourse ou non et des investissements bancaires. sectoriels) et méthodologie d’évaluation des politi&ues d’adaptation ( 6ann8 6'E&(-%0 . Dans un conte%te oR les prises de décisions d’un certain nombre d’acteurs sont dominées par des considérations financi*res& il est primordial d’identifier les liens entre échanges& bilans financiers et émissions de 1$S.&E' )arché de l’énergie ( +arie2'aure . $clairer les décideurs :uant à la matérialité des ris:ues carbone-climat ? • Pournir des méthodes pertinentes pour :ue les déclarations 1$S des entreprises puissent Itre prises en compte dans les études de ris:ues / opportunités par les investisseurs notamment via l’intégration des émissions futures ? • 3roposer des analFses et méthodes d’évaluation carbone des investissements / produits bancaires ? • 3roduire des indicateurs de performance climati:ue permettant notamment de : . développement de stratégies et de mesures d’adaptation ( Céline 4. Les pro)ets de th*se devront contribuer au% ob)ectifs suivants : • .&-''E(+-/E0 1utils et méthodologies dFétude de la vulnéra$ilité des territoires.

$n cas de dépôt de brevet& la propriété industrielle revient au% partenaires copropriétaires ? ceu%-ci doivent en informer l’+D$.n s(p)r!e(re 7#a part!-!pat!.n de #=ADEME )tant -ependant f!Be et )2a#e &0 U d( m. E#)ments -.*#!2at. +u cours de cette période& le cumul d’activités est e%clu pour le doctorant.ous autres frais missions& collo:ues& impression de la th*se& soutenanceM# sont à la charge du laboratoire d’accueil.fr#.ntra-t(e#s &.Programme Thèses ADEME .ntants s. Le contrat de / ans& spécifi:ue et adapté pour une formation& pourra Itre renouvelé une seule fois et pour un an ma%imum& si avis favorable lors du bilan à mi-parcours du comité de pilotage et sur proposition motivée du directeur de th*se l’autorisant à s’inscrire en !e année. La rémunération mensuelle brute est de 1 <A>?A1 T tarif /0"(# pour les / premi*res années& portée à "&A fois le Smic la !e année 2 1A<?0: T#.rant (ne r)m(n)rat!. @l détermine les modalités de mise à disposition d’un doctorant salarié +D$.aNtrise de l’$nergie. 5e stat(t d( d.2.-t.$ s’engage uni:uement sur la prise en charge du salaire du doctorant. Le mod*le de convention-tFpe :ui sera proposé au% partenaires des pro)ets sélectionnés est consultable sur .$ aupr*s de son laboratoire d’accueil& du suivi de la th*se et de cofinancement du partenaire socio-économi:ue. Les modalités de dépôt peuvent faire l’ob)et d’un accord séparé.p.Edition 2014 &.rant 5e d. 37 /40 . .thesenet.n a"e. L’+D$. +es m. +.mp#et : CDD de / ans renouvelable " an.-t.$ .-t.+gence de l’$nvironnement et de la . &.$& • le s# organisme s# de tutelle du ou des laboratoires d’accueil du doctorant& • l’+D$.$ c*de au% partenaires les droits patrimoniau% attachés au% rapports scientifi:ues et au mémoire de th*se au fur et à mesure de leur réalisation& droits :u’elle aura obtenus au préalable aupr*s du doctorant dans le cadre de son contrat de travail. $n ce :ui concerne la propriété intellectuelle& l’+D$.$ :ui veille au% droits des inventions de mission du doctorant-salarié régime général H article L5""-_ C3@# et de sa rémunération éventuelle.ntant m!n!ma#8.nt des m!n!mas : #e -.ser a( d.h*se6et+D$.f!nan-e(r pe(t parfa!tement pr.1.!rement sa#ar!) de #=ADEME et temps -.ademe.$ http://BBB.ntra-t(a#!sat!.#es partena!res Qne convention de collaboration est établie d’office pour les ! années de th*se avec les différents partenaires associés du pro)et& :ui en acceptent les modalités : • le s# partenaire s# cofinanceur s# de l’allocation versée au doctorant par l’+D$.rant est .

f!nan-e(r • 7enseignements sur l’activité recherche de l’entreprise& son intérIt et ses attentes au développement& au soutien du pro)et • Désignation d’un correspondant scientifi:ue pour le suivi du pro)et • +ccord sur la candidature proposée • +dresse de facturation *érification des données administratives (5tatut.rat.Programme Thèses ADEME .oFens consacrés • +vis sur le candidat • 6om de s# l’organisme s# représentant le laboratoire *érification des données administratives (organisme. directeur. coordonnées') +.. AnneBes Composition du dossier de candidature • • • • +and!dat • 3résentation du Su)et : .!re d=a--(e!# • Désignation et CZ du directeur de .Descriptif détaillée selon les consignes et plan demandés @ichier (format pdf) à déposer sur le site (voir guide de présentation) $tat-Civil Curriculum Zitae Lettre de motivation +)out des partenaires associés au pro)et Laboratoire s#& Cofinanceur s# 5a*. représentant. nH 5iret.Edition 2014 A. coordonnées') 38 /40 .h*se • Descriptif de l’activité recherche menée au sein du Laboratoire • 'b)ectifs et intérIt pour le su)et déposé • . fonction.itre et résumé franOais et anglais# .

04 € 62 715.Montant mensuel brut (estimation) Réévaluation 1% au 01/01/2015 (estimation) Réévaluation 1% au 01/01/2016 1.31 € 1 907.Programme Thèses ADEME .47 € 26 016.71 € 109 069.11 € Arrondi à *** 20 900.88 € 18 180.00 € 54 530.02 € 18 809.88 € TARIF Société : 1 an de thèse avec réévaluation (moyenne) 3 ans de thèse avec réévaluation (dont 3è3e année =1.5 SMIC ** -Valeur au 01/01/2014 pour estimation (source DRH) 18.00 € 62 710.23 € 62 715.32 € 39 378.61 € 1 888.53 € 34 242.07 € 35 725.88 € 8 180.99 % pour les 1ere et 2eme années & 57.16 € 71 450.3% pour la 3ème année (cf grilles tarifs) ** à réactualiser selon valeur du SMIC au 01/10/2016 *** Montant inscrit sur le formulaire d'engagement de cofinancement et dans la convention de collaboration 39 /40 .22 € 1 869.05 € 37 619.00 € * Charges patronales : 49.00 € 18 178.62 € 11 412.84 € 14 907.53 € 33 903.12 € 5 085.75 € 16 360.70 € 18.46 € 125 430.58 € 22 829.11 € TARIF 2014 .5 Smic) Salaires Charges patronales * Total 1 Frais Gestion 15% TOTAL 22 603.15 € 5 136.47 € 38 988.29 € 54 534.65 € 40 924.58 € 11 299.5 SMIC) 20 905.5 SMIC) Collectivité (hors frais de gestion) 1 an de thèse avec réévaluation (moyenne) 3 ans de thèse avec réévaluation (dont 3è3e année =1.85 € 54 534.19 € 2 168.49 € 6 138.Edition 2014 Montant du cofinancement PROMO 2014 (01/10/2014 au 30/09/2017) Estimation du coût salaire d'une thèse ADEME sur 3 ans ANNEES UNIVERSITAIRES 01/10/2014 au 30/09/2015 01/10/2015 au 30/09/2016 01/10/2016 au 30/09/2017 MONTANT TOTAL des 3 années Part Cofinanceur 50% pour 3 ans (3 mois + 9 mois) (3 mois + 9 mois) 12 mois (1.67 € 47 063.

de la recherche à la mise en œuvre et ce. l'agence met à disposition des entreprises. du Développement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale. l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables. des Finances et de l'Industrie. Elle aide en outre au financement de projets.L’ADEME EN BREF L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) est un établissement public sous la triple tutelle du ministère de l'Ecologie. des Transports et du Logement. du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère de l’Economie. des collectivités locales. 40 /40 . de l'énergie et du développement durable. la préservation des sols. dans les domaines suivants : la gestion des déchets. Elle participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement. la qualité de l'air et la lutte contre le bruit. des pouvoirs publics et du grand public. ses capacités d'expertise et de conseil.