JSK

Aït Djoudi : «Oui, j’ai songé

à démissionner !»
Hannachi :

«Moh Cherif m’a appelé après le match et on s’est expliqués»

Aouedj «Il est de mon devoir de «Le président a le droit de me secouer les joueurs !» critiquer»
www.lebuteur.com
DIMANCHE 16 FÉVRIER 2014
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2557 PRIX 20 DA

MCA

La vengeance d’Aksas ! «Il y a une justice divine» Bachiri
out face à Hadjout
G«Certains ont voulu que je quitte le Chabab par la petite porte»

G«On a dit que j’allais lever le pied»
CRB

Malek :
USMA 2 - USMH 1

«Mazal Mouloudia !»
Velud
«J’espère qu’on ne jouera pas à huis clos !»

«Ce n’est pas à moi de contrôler l’entrée du stade !»

Equipe nationale
Des surprises dans la liste retenue contre la Slovénie

Mazari «Ils doivent remercier l’arbitre»

Halilhodzic maintient Belkalem et Cadamuro
Rial écarté, Belfodil et Halliche réservistes

02
Il sera libre en fin de saison

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale
Mandi dans le viseur de Lyon

Ouali courtisé par Valladolid
En Bundesliga 2, le Dinamo Dresde a cru pendant longtemps tenir son succès en déplacement à Frankfurt, hier après-midi, avant de s’écrouler en fin de rencontre sur le score de 3 buts à 2. L’Algérien Idir Ouali, titulaire, a de nouveau sorti une passe décisive. Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de son équipe, Ouali a joué toute la rencontre. D’autre part, l’ancien joueur du Mans n’a pas prolongé son contrat à Dresde. Courtisé en France, l’Algérien pourrait atterrir en Liga espagnole où la formation de Valladolid lui a proposé une bonne offre, en prévision de la nouvelle saison.

En marge du match PSG-Valenciennes

Kourichi a rencontré Medjani au Parc des Princes
n match avancé de la Ligue 1 française, Valenciennes FC n’a pas pesé vendredi soir contre le Paris Saint-Germain. Battus 3 buts à 0, les gars du nord de la France demeurent relégables et doivent impérativement se ressaisir lors des prochaines journées au risque de sombrer. Le défenseur central de l’Equipe nationale, Carl Medjani, s’est battu comme il pouvait face aux attaquants vedettes du PSG. Carl, qui a aligne les matchs à Valenciennes, est allé jusqu’au bout de cette rencontre.

Aoudia s’offre un doublé en amical
La réserve du Dinamo Dresde s’est imposée en amicale avant-hier soir face à la formation Bisschofswerdaer FV 08 sur le score de 4 buts à 2. L’attaquant algérien, Mohamed Amine Aoudia, toujours sur le coup de la suspension, n’a pas été retenu pour la rencontre d’hier face au FSV Frankfurt. Il a donc été utilisé avec la réserve du club pour pouvoir gagner en temps de jeu. L’occasion que l’Algérien n’a pas ratée pour inscrire un doublé qui vient le remettre en confiance.

E

En dépit de ce revers, Medjani croit toujours au maintien de son équipe : «C’est toujours jouable, le maintien sera difficile à réaliser mais j’espère connaître le même sort que j’avais connu à Ajaccio où on avait réussi à se maintenir pratiquement dans cette même situation qu’on est en train de vivre à VA.»

Ils ont eu une brève discussion en fin de match
Nordine Kourichi, l’adjoint de Vahid Halilhodzic, était présent vendredi au Parc des Princes pour sui-

vre la rencontre PSG-Valenciennes et du coup superviser de près le défenseur axial de l’EN, Carl Medjani. Medjani a eu même une discussion avec Kourichi en fin de rencontre. L’adjoint de Vahid a voulu surtout s’arrêter sur le retour en forme de Medjani qu’il croise souvent depuis qu’il est à Valenciennes puisque depuis qu’il a rejoint le nord de la France, Carl qui habite non loin du domicile de Kourichi est en contact avec son entraîneur.

Moumen A.

Aïssa Mandi, le latéral droit de l’EN, suscite déjà l’intérêt des grosses cylindrées. Brillant en Ligue 1 avec le Stade de Reims, Mandi est suivi par la formation lyonnaise. A la recherche d’un latéral droit de métier, l’entraîneur Remi Garde a conseillé à ses responsables le recrutement immédiat de Mandi, aussi courtisé par l’AS SaintEtienne. Les Stéphanois avaient, pour rappel, tenté une offensive désespérée quelques heures seulement avant la clôture du mercato d’hiver.

Reims exige 5 millions d’euros
Devant l’intérêt affiché par quelques formations de Ligue 1 française qui se sont renseignées sur l’Algérien du Stade de Reims, Aïssa Mandi, les dirigeants rémois ne seraient pas prêts de négocier son départ l’été prochain à moins de 5 millions d’euros. C’est ce qui a été indiqué par quelques sites français spécialisés.

Ghezzal participe au succès de Latina
Latina US a souffert avant de remporter le match en Serie B d’Italie face à Cittadella, 1 but à 0. Peu utilisé jusqu’ici, l’Algérien de Latina, Abdelkader Ghezzal, a repris du temps de jeu en prenant part aux 13 dernières minutes du match.

Harek titulaire, Boudebouz a joué 10 minutes
Le Sporting Bastia a fait les frais de la forme éblouissante qu’affiche l’AS Monaco ces dernières semaines. Les Corses ont été défaits 2 buts à 0 à Furiani. Ryad Boudebouz, qui revenait de blessure, a joué 10 minutes. Quant à Fethi Harek, titulaire, il est resté sur le terrain jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre.

Agouazi blessé
Le stade Malherbe de Caen a renoué avec le succès en s’imposant par la plus petite des marges, face à Arles-Avignon, vendredi soir à la maison. Laurent Karim Agouazi, qui enchaînait une série de matchs, s’est blessé en Coupe de France face à Lille. Il n’a pas été retenu pour cette rencontre d’avant-hier

Retour reporté pour Belkalem
Essaid Belkalem, qui était pressenti pour reprendre la compétition cette semaine, n’a pas été retenu pour la rencontre d’hier jouée et gagnée par Watford (1-0) face à Middlesbrough

Ghilas pressenti contre Gil Vicente
Le FC Porto, qui est devenu le dauphin du championnat portugais, sera en déplacement chez Gil Vicente. L’attaquant algérien Nabil Ghilas pourrait bien saisir cette chance que l’entraîneur Fonseca compte lui attribuer pour retrouver le chemin des buts, après l’avoir fait en Coupe du Portugal.

M.A.

Samedov (International russe)
Unai Emery encense Feghouli
A la veille du match qui opposera Valence FC au FC Séville, l’entraîneur andalou, Unai Emery, qui n’est autre que l’ex-coach de Sofiane Feghouli à Valence, n’a pas tari d’éloges sur son ancien international algérien. Emery, qui a été derrière l’éclosion de l’ancien Grenoblois, a appelé ses joueurs à faire preuve de vigilance vis-à-vis de Sofiane : «Feghouli est un très bon joueur. Valence compte sur des joueurs comme lui qui ont une forte capacité de percussion et une force de pénétration remarquable dans la surface, notamment sur les ailes.»

Russie

Zeffane s’inscrit dans un projet d’avenir
On le disait, le coach Vahid Halilhodzic, qui avait réussi son pari de rajeunir l’Equipe nationale algérienne, continuera de le faire mais de manière rationnelle et progressive. C’est ainsi qu’après avoir déniché l’oiseau rare qui manquait à son effectif, en l’occurrence l’arrière droit du Stade de Reims, Aïssa Mandi, Halilhodzic, qui a donné feu vert pour ramener dans l’immédiat le jeune milieu de terrain de Tottenham, Nabil Bentaleb, garde un œil attentif sur d’autres éléments susceptibles de renforcer à tout moment le groupe des Verts. C’est le cas du jeune arrière droit de Lyon, Mehdi Zeffane. Ce joueur s’inscrit dans un projet d’avenir prôné essentiellement par la FAF et son président Mohamed Raouraoua. C’est dire que la conviction du défenseur lyonnais pour le match de la Slovénie n’était pas d’actualité.

«On a du mal à s’informer sur les joueurs algériens»
Dans une déclaration accordée à un journal russe, l’international du Lokomotive Moscou, Alexander Samedov, a avoué que ses camarades et lui éprouvent du mal à collecter des informations sur la façon de jouer de l’équipe algérienne : «On connaît bien les joueurs coréens qu’on a déjà affrontés ; bon, les Belges ils ne sont plus à présenter, ils évoluent tous dans de très grands clubs en Europe, mais en parallèle, on a éprouve du mal à suivre les joueurs algériens.»

Yebda annoncé rentrant face à Genoa
L’Udinese, éliminée de la demi-finale de la Coupe d’Italie, jouera gros ce dimanche en championnat face à Genoa en déplacement. L’Algérien Hassan Yebda, auteur d’un début fracassant avec son équipe en championnat, a été pour rappel relégué au poste de remplaçant en coupe face à la Fiorentina. Aujourd’hui, l’ancien joueur de Naples est annoncé par les sites des journaux spécialisés en Italie comme étant de retour dans le onze de base du coach Francesco Guidolin. Une belle opportunité à saisir pour Hassan afin de confirmer son retour et rassurer un peu plus le driver des Verts, Vahid Halilhodzic, avant l’annonce définitive de la liste des joueurs concernés par le prochain match de l’EN contre la Slovénie.

Halilhodzic le suit depuis quelques matchs
De son côté, malgré tout ce qui a été dit à propos de la sélection de l’arrière droit lyonnais, Mehdi Zeffane, pour ce match de la Slovénie, l’entraîneur Vahid Halilhodzic estime qu’il était très risqué de trop changer son effectif, alors que dans ce poste bien précis, le driver des Verts veut plutôt compter sur des éléments qui ont plus de matchs en Ligue 1, comme Mostefa ou Aïssa Mandi. Vahid a toutefois signifié à ses proches qu’il connaissait bien Zeffane et qu’il le suivait depuis que ce dernier fut aligné par son entraîneur à l’OL, Remi Garde.

Belgique

Wilmots «Je ne priverai pas les joueurs qui ont fait les éliminatoires du Mondial»
Tout comme Vahid Halilhodzic, le sélectionneur national de la Belgique, Marc Wilmots, est confronté à l’épineux problème de joueurs en manque de compétition. Harcelé par la presse sur ce point bien précis, Wilmots trouve le débat assez logique et préfère argumenter que de polémiquer : «Il y a une grande différence entre un match de qualification ponctuel et un tournoi comme la Coupe du monde. Si le 5 mars (jour du match amical contre la Côte d'Ivoire, ndlr), nous avions une rencontre à enjeu, j'hésiterais à sélectionner certains joueurs. Par contre, pourquoi me priverai-je de Fellaini, Vermaelen, Chadli ou Alderweireld pour une Coupe du monde ?»

Cadamuro de retour comme titulaire
Comme indiqué hier, le latéral droit de Majorque, Liassine Bentaiba Cadamuro, a pris sa place d’entrée dans ce match joué hier par ses camarades contre Hercules. L’ancien joueur de la Real Sociedad est de retour après une brève absence d’un match due à une légère blessure. Liassine, qui a donc enchaîné par un 5e match depuis qu’il est à Majorque, cumule un temps de jeu appréciable.

M.A.

Champions League asiatique

Lekhwiya et Bougherra sur la voie royale
En Champion’s League asiatique, Lekhwiya, club entraîné par Eric Gerets, s’est largement imposé face au représentant koweitien sur le score de 4 buts à 1. Après avoir rejoint le vestiaire à la pause sur un score de parité (1-1), les coéquipiers de Madjid Bougherra, titulaire dans ce match, ont réussi à marquer 3 buts en seconde période, signant ainsi leur qualification au prochain tour.

M.A.

M.A.

Coup neuf

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

03

Des surprises dans la liste de la Slovénie

Halilhodzic maintient Belkalem et Cadamuro

L

a liste de Halilhodzic pour le match face amical face à la Slovénie est presque connue. Selon l’entourage de Halilhodzic, le sélectionneur national a décidé de reconduire les deux défenseurs, Essaid Belkalem et Liassine Cadamuro. Cette décision parait en effet surprenante, notamment pour ce qui concerne le défenseur central de Watford qui souffrait d’une blessure et qui est resté loin des terrains pendant un bon moment. Mais Halilhodzic en a décidé autrement. Le sélectionneur national a mis le nom de Belkalem dans la liste et une convocation lui a été adressée, apprenons-nous d’une source généralement bien informée. Liassine Cadamuro, qui était blessé, a été lui aussi retenu dans la liste pour le match de la Slovénie. Selon notre source, la liste est composée de 26 joueurs. Les quatre gardiens de but habituels, Mbolhi, Zemmamouche, Doukha et Si Mohamed, seront encore là.

Rial écarté, Belfodil et Halliche réservistes
Parmi les nouveautés, on sait que Nabil Bentaleb, qui a choisi dernièrement la sélection nationale, et Zinedine Ferhat, de l’USM Alger, font

partie de la liste de Halilhodzic. Ce sera les deux nouveautés. Par ailleurs, une source proche de Halilhodzic nous a confié que le capitaine d’équipe de la JS Kabylie, Ali Rial, a été écarté de la liste de la Slovénie, pour des raisons sans aucun doute techniques après avoir été supervisé au cours de deux matchs de la JSK, respectivement face à l’USM Alger et le CRB Aïn Fekroun. Concernant les réservistes, trois noms ont été cité dans notre précédente édition. Il s’agit de Ghilas, Aoudia et Boudebouz. Seulement, deux autres noms ont été ajoutés à cette liste. Une source proche de Vahid Halilhodzic nous a évoqué que les noms de Rafik Halliche et Ishak Belfodil figurent dans cette petite liste. Notre source nous a évoqué que les convocations leur ont été envoyées, tout comme Aoudia, Ghilas et Boudebouz mais ils seront des réservistes. Halilhodzic pense en effet que Ishak Belfodil n’est pas encore prêt après le manque de compétition qu’il accuse. Pour ce qui est de Rafik Halliche, Halilhodzic sait pertinemment que le joueur a retrouvé la compétition et affiche en ce moment une excellente forme, mais il préfère lui laisser encore du temps pour retrouver le groupe des 23.

Bentaleb, 19e joueurs chipé à la France
Nabil Bentaleb est le dix-neuvième joueur que chipe la Fédération algérienne de football à son homologue français. Depuis 2003, la FAF ne cesse d’exploiter la piste des Franco-algériens pour renforcer la sélection nationale et donner le plus. Exploitant la bonne assise de formation qu’ils ont, les Franco-algériens ont été d’un bon apport pour la sélection nationale, ce qui lui a permis de se qualifier à deux reprises en Coupe du monde. Bref, Nabil Bentaleb a fait ses classes en France avant de rejoindre l’équipe réserve des Spurs de Tottenham. L’apport de Bentaleb pour la sélection nationale sera sans le moindre doute important du fait que ce joueur a réussi à s’imposer dans un championnat ayant la réputation d’être le meilleur au monde, mais surtout dans un club d’envergure. Après les Feghouli, Brahimi, Belfodil, Taïder, Ghoulam, un autre jeune confirmé rejoint la sélection.

Hamza R.

Alors qu’il avait envisagé envoyer des superviseurs le 5 mars

Halilhodzic hésite toujours !
ans l’une de nos précédentes éditions, nous avions indiqué que Vahid Halilhodzic envisage d’envoyer des techniciens pour superviser les trois matchs amicaux du 5 mars prochain des adversaires de l’EN en Coupe du monde. Ainsi, Vahid Halilhodzic avait prévu au départ déléguer Saïd Haddouche, Taoufik Korichi et un technicien parmi le staff pour suivre sur place les matchs Belgique-Côte d’Ivoire, Grèce-Corée du Sud et RussieAndorre pour établir par la suite des rapports sur les trois équipes. Seulement, Halilhodzic n’a pas encore tranché de manière définitive quant à l’envoi des trois émissaires. Le sélection-

Pizzi mise sur Feghouli pour battre Séville chez lui
e FC Valence sera en périlleux déplacement ce soir à Séville pour affronter le FC Séville pour le compte de la 24e journée de championnat. Pizzi, l’entraîneur de Valence a retenu vingt joueurs pour cette rencontre, dont Sofiane Feghouli. L’attaquant algérien, qui est au sommet de sa forme ces derniers temps, sera un atout important pour Valence afin de revenir chez lui avec les points du match. Pizzi mise beaucoup sur Feghouli, selon la presse ibérique. Elle évoque en effet la forme éblouissante de l’attaquant algérien qui a été derrière les der-

D

neur national compte prendre une décision finale au cours de cette semaine.

ce qui a poussé Halilhodzic à hésiter quant à cette question.

Le sélectionneur estime que les matchs peuvent ne pas être un baromètre
Vahid Halilhodzic hésite par rapport au timing. En effet, le sélectionneur national pense qu’il est trop tôt pour commencer à superviser les adversaires de près. Selon la version du sélectionneur, d’ici au mois de mai, il y aura beaucoup de changements au sein des effectifs. Dans ce caslà, Halilhodzic estime qu’il sera carrément inutile d’envoyer des émissaires sur place pour superviser la Belgique, la Corée du Sud et enfin la Russie. C’est

Il pourrait se contenter de suivre les adversaires à la télévision
Par ailleurs, dans le cas où Vahid Halilhodzic décide de ne pas envoyer des émissaires sur place, il se contentera de suivre les trois matchs à travers la télévision puisque le caméraman de l’EN, Samir Brixi, lui préparera des vidéos des trois matchs. Halilhodzic les suivra pour avoir quelques informations qu’il pourra exploiter durant sa préparation.

L

niers succès de son équipe.

L’Algérien est le joueur le plus en forme de son équipe en ce moment
Selon la presse espagnole, Sofiane Feghouli est le joueur le plus en forme du moment du FC Valence et c’est ce qui a poussé l’entraîneur Pizzi à compter sur lui. Ce dernier sera sous les projecteurs lors de cette rencontre pour essayer de faire la différence et conduire son équipe vers un autre succès.

H.R.

De bon augure avant la Slovénie
L’excellente forme en ce moment de Sofiane Feghouli est bon signe pour le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Ce dernier va sans le moindre doute miser sur Feghouli lors du match amical international du 5 mars prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida. La bonne forme actuellement du joueur va être aussi un atout pour la bande à Halilhodzic lors de la Coupe du monde. Selon nos informations, le sélectionneur est très content de constater l’excellent état de forme de son joueur. Ce qui l’a beaucoup réconforté par rapport à la situation que vivent beaucoup de joueurs.

Rais Ouaheb Mbolhi, le gardien de but de l’EN, aura été, selon plusieurs sites bulgares, derrière le succès arraché par ses camarade, hier, dans ce match amical gagné 1 but à 0 par le CSKA Sofia. L’Algérien a arrêté un penalty et s’est interposé avec brio aux tentatives de la formation de Salim Kerkar, Beroe.

Mbolhi enchaine les belles prestations

Le Dinamo Zagreb a repris la compétition après longue période de trêve. Les gars de la capitale croate se sont imposés face au RNK Split, sur le score de 2 buts à 1. Hilal al Arbi Soudani a été titularisé d’entrée mais il n’a pas été buteur dans ce match.

C’est Soudani pour ti repar et le Dinamo

Lacen retenu pour affronter le Real Madrid
Pour le compte de la 24e journée de la Liga, Getafe accueil le Real de Madrid. L’Algérien, Medhi Lacen, a été retenu pour cette confrontation importante pour Getafe qui joue pour se maintenir en première division. Malgré un écart de quatre points avec le premier relégable, Valladolid, Getafe doit impérativement réaliser un bon résultat pour rester toujours en course pour le maintien. Medhi Lacen devrait commencer la partie sur le banc de touche, si l’on se fie aux derniers matchs où le milieu de terrain algérien n’était pas rentré dans les calculs de son coach.

H.R.

Mesbah et Belfodil en périlleux déplacement à Cagliari
Luttant pour sa survie parmi l’élite de la série A, Livourne sera en périlleux déplacement à l’occasion de la 24e journée du Calcio lorsqu’il rendra visite à Cagliari qui lutte aussi pour se maintenir en série A. Les deux Algériens de Livourne, Djamel Mesbah et Ishak Belfodil, sont concernés par cette rencontre. L’arrière gauche de la sélection, Djamel Mesbah, devrait ainsi commencer la partie sur le terrain, lui qui a laissé une très bonne impression lors de sa première apparition où il avait même inscrit un but, mais refusé par l’arbitre. D’un autre côté, Ishak Belfodil devrait commencer la partie sur le banc de touche pour faire par la suite son apparition en cours de jeu. L’entraîneur de Livourne compte miser sur le joueur une fois qu’il aura retrouvé sa forme.

Le joueur travaille dur pour retrouver sa place de titulaire
Par ailleurs, le joueur travaille dur et ne perd pas espoir afin de gagner sa place de titulaire de nouveau. Medhi Lacen veut à tout prix redevenir titulaire, comme il était auparavant, afin d’espérer jouer en Coupe du monde.

H.R.

04

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup dur

MCA

Nouveau coup dur

Bachiri sera forfait face

Alors que les Chnaoua redoutent le huis clos face à l’USMA

Le Mouloudia encourt une amende

à Hadjout et l’USMA

de 40 000 DA assortie d’un avertissement

près sa sortie prématurée à la 34’ suite à cette blessure contractée au genou gauche, Redouane Bachiri sera officiellement forfait pour le match de Coupe d’Algérie contre Hadjout prévu pour après-demain. Le défenseur central sera contraint de faire l’impasse sur le derby, l’unique contre l’USMA. Un autre coup dur pour le Mouloudia qui avait perdu le week-end dernier Hadj Bouguèche à l’issue du match gagné contre le MCO à Bologhine. Deux cadres blessés en l’espace d’une semaine, voilà des paramètres qui compliquent la tâche de Fouad Bouali, lequel sait qu’il pourra compter sur Habib Belaïd qui palliera cette défection.

A

Il passera demain une échographie
Ne pouvant l’ausculter en raison de cette inflammation au genou gauche qui empêche tout examen clinique, il faut attendre quatre-huit heures avant de pouvoir agir. C’est donc demain lundi que Bachiri devra passer une échographie qui déterminera avec exactitude la nature de sa blessure et la durée de son indisponibilité. Côté mouloudéen, on croise les doigts pour que la blessure de Bachiri ne soit pas trop grave et qu’il pourra ainsi reprendre la compétition dans les plus brefs délais. T.Che

La 4e fois de l’histoire que le MCA bat le Chabab en aller-retour

En s’imposant avant-hier dans l’antre du 20-Août, les gars de Bab El Oued ont surfé sur les traces de leurs aînés Reversé en espoirs afin d’affronter le Daoud gagne des qui avaient mis fin en 2008 à une hégémonie de 27 ans Chabab de Belouizdad dans son antre du 20points dans la du CRB chez lui dans ce stade d’El Annasser. Dans Août en ouverture des seniors, le jeune Djaouchi quête d’une place toute l’histoire des confrontations entre les deux clubs, a été étincelant en inscrivant un doublé. Une perle Mouloudia s’est imposé à quatre reprises en aller-re- formance qui a d’ailleurs permis aux U21 du MCA au soleil tour. Le Doyen a réalisé cette performance lors des sai- de s’imposer, donnant ainsi des idées à leurs aînés. Impressionnant de maîsons 1964-65, 1975-76, qui était l’année du triplé, et trise lors du stage en EsAutant dire que Djaouchi n’est pas près d’oublier enfin en 2006-2007. Cela faisait donc huit ans que le pagne au cours duquel il cette virée gagnante du côté d’El-Annasser. Le fait Mouloudia n’avait pas réussi le coup double face aux de s’entraîner avec l’équipe professionnelle semble Après la défaite essuyée à la surprise avait fait sensation face au Belouizdadis. C’est chose faite pour les hommes de avoir donné des ailes à Djaouchi qui prend de générale face à Aïn Fakroun, personne ne Cercle de Bruges et le FC Bouali qui ont marqué avant-hier l’histoire du club. l’envergure au fil des week-ends. Avec Ouspensait à ce moment que le Mouloudia al- Utrecht, Farid Daoud n’atsama Chita, Djaouchi constitue l’avenir lait amorcer un retour en force en cham- tendait désormais qu’un du Mouloudia, si bien évidempionnat. Accusant un retard de huit unités signe de Bouali pour rement on prend soin de lui. sur l’USMA, les Chnaoua avaient perdu es- trouver une place au soleil, poir et surtout foi dans leur équipe. Mais mais cette fois-ci en match Fouad Bouali a su trouver la bonne formule officiel. Avant-hier face au 50 fans au stade pour remettre ses troupes dans le sens de la Chabab, dans une renconpour féliciter marche. Vainqueur contre le MCO à huis tre très disputée, Farid a fait son apparition à un clos et réussissant par la suite un coup d’éclat leurs héros quart d’heure de la fin. au stade du 20-Août, les Algérois ont totaleAyant décidé de faire Evoluant aux côtés de ment changé la donne. Désormais avec ce vœu de silence, les supporKarim Ghazi, cette option succès qui permet au Mouloudia de prenters du Mouloudia n’ont pas à permis à Antar Bouchedre place sur le podium, tous les espoirs résisté à cette envie de se rensont permis. Le Doyen peut aisément rit de monter d’un cran. dre à l’entraînement pour féliUne situation qui avait prétendre jouer la plus haute marche du citer les leurs. Hier matin sur le amené le surnombre depodium surtout qu’un certain MCAterrain «Hadjout», ils étaient USMA se profile à l’horizon. Une vant et à provoquer l’ouprès de cinquante fans à avoir verture du score signé autre victoire, et le Mouloudia aura Il s’est rendu aux vestiaires pour féliciter ses troupes assisté à cette reprise du travail. Les Zeghdane. Très appliqué à toutes ses chances de décrocher un Chnaoua ont donné de la voix et ont Boumella : «Vous étiez onze guerriers sur la récupération, ce fan de huitième sacre à la fin de la saison. félicité leurs joueurs pour cette belle le terrain, vous avez fait honneur au club» Paul Scholes a rempli Même s’il faut surtout éviter de victoire face au Chabab. Les supporters A l’issue du match face au Chabab, Boudjes’enflammer, on ne peut pas empê- convenablement sa misen question ont promis de jouer leur rôle maâ Boumella était un président comblé. C’est sion. Daoud aura même cher les Chnaoua de nourrir cette de douzième homme lors du quart de fiavec un grand sourire que le boss mouloudéen gagné des points dans sa ambition de détrôner l’ e nnemi nale de Coupe d’Algérie contre l’USMMH. s’est rendu aux vestiaires pour féliciter ses éléquête d’une juré. ments qui ont répondu présents. «Je vous féliplace au soT.Che cite, car vous étiez onze guerriers sur le terrain et leil. Le natif Décrassage pour les titulaires vous avez fait honneur au maillot du club. Il faut de Beni ZeFace à cette grosse débauche d’énergie, les persévérer et poursuivre cette lancée. Je suis fier menzer astitulaires ont eu droit hier à une séance de déde vous», a dit Boumella à ses joueurs. Par ailpire à glaner crassage question de dégager les toxines et leurs, l’homme fort du Doyen a promis à ses un certain mieux oxygéner les organismes qui ont été mis éléments de leur octroyer une prime de 20 milvolume de à rude épreuve. Footing puis étirement ont été lions de centimes dans les jours qui viennent en jeu et pourau menu d’Aksas, Ghazi et consorts. guise d’encouragement après avoir damé le pion quoi pas dès au Chabab dans son jardin. ce mardi, Travail intense pour le reste du lors du quart groupe de finale de Concernant les remplaçants et ceux qui n’ont pas coupe contre joué, Fouad Bouali leur a concocté un programme l’USMMH. très intense afin que tout le monde reste compétitif T.Che surtout qu’il aura besoin de l’ensemble de ses troupes A l’initiative du président de l’USMMH et d’un quotidien régional et ïd Kaci-Sa pour affronter Hadjout avant de croiser le fer avec «Le Chabab», le manager général du Mouloudia, Kamel l’USMA en championnat. le comité de supporters ont été conviés à une cérémonie qui aura CSA MOULOUDIA CLUB D’ALGER (MCA) acteurs des e initiativ Une ville. Tipasaà situé a Chenou lieu à l’hôtel de club le et déens Aujourd’hui, séance à 10h30 à locaux qui a pour but de rapprocher les Moulou «Hadjout» Hadjout à quelques heures de ce quart de finale de coupe. DésorL'’assemblée générale extraordinaire du CSA C’est à 10h30 que les joueurs devront s’entraîner mais, la direction de Hadjout prône les bonnes relations avec le Mouloudia d’Alger (MCA) aura lieu le mardi 18 février à partir de 16H00 au siège du club situé au aujourd’hui à l’annexe du 5-Juillet et plus préciséDoyen qui est resté sur une impression négative suite aux incidents Lotissement Benhadadi, Villa n° 12 (Cheraga). ment à «Hadjout». Le cap sera désormais mis sur ce graves qui ont émaillé le match de championnat en 2003, lorsque les Tous les membres de l'assemblée générale du club quart de finale qui est prévu pour après-demain à deux clubs œuvraient en D2. Faisant partie du passé, on veut dans sont invités à y prendre part. reces et saines et es nouvell bases des Hadjout qui vibre au rythme de cette affiche histoles deux camps repartir sur Ce communiqué tient lieu de convocation. les Pour le Bureau exécutif rique. trouvailles en Coupe d’Algérie devraient contribuer à améliorer Le Secrétaire Général : Kamel Kasbadji relations entre l’équipe de Marengo et le Doyen. T.Che

Une virée inoubliable au 20-Août pour Djaouchi

Suite à l’utilisation massive de fumigènes, qu’on appelle dans le jargon un craquage, par les supporters du Mouloudia qui avait provoqué l’arrêt momentané de la partie, les inconditionnels du Doyen craignent que ces incidents ne soient suivis par des sanctions fermes. Ayant déjà écopé du huis clos face au MCO à Bologhine, les Chnaoua ne veulent surtout pas être privés du big derby face à l’USMA, prévu pour samedi prochain. C’est en tout cas les craintes relayées par les Chnaoua sur les différents réseaux sociaux. Que les Mouloudéens se rassurent, car au pire des cas, le Mouloudia encourt une amende de 40 000 DA, assortie d’un avertissement conformément à la réglementation en vigueur. A ce moment-là, tout dépassement sera suivi par le huis clos. Raison de plus pour redoubler de vigilance car la moindre réprimande aura des répercussions néfastes sur l’équipe surtout qu’elle doit recevoir prochainement l’Entente de Sétif à Bologhine.

La victoire qui relance le Doyen dans la course au titre

L’heure au rapprochement entre le MCA et l’USMMH

COMMUNIQUE

Coup de joie

MCA

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

05

En dépit des moments difficiles qu’il a passés vendredi dernier au stade du 20-Août en étant la cible privilégiée des supporters du CRB qui l’ont traité de tous les noms d’oiseau, Amine Aksas n’a pas réagi à la provocation, se concentrant convenablement sur son sujet, ce qui lui a permis d’être l’un des meilleurs joueurs de son équipe. Aksas, qui a réservé sa réponse sur le terrain à ses détracteurs, n’a pas hésité à fêter la victoire avec les Chnaoua en fin de partie. Ce dernier a livré ses impressions à une chaîne de télévision privée à travers laquelle il s’est exprimé sur cette victoire face à son ancienne formation.

Aksas : «J’ai le droit de faire la fête»
«A ceux qui m’ont insulté, je m’en remets à Dieu !»
tout le monde sait que je joue mes matchs avec la même détermination, je pense beaucoup plus qu’il y a eu une justice divine. Une fois de plus, je m’en remets à Dieu envers ceux qui ont insulté ma mère. Il semble bien que vous êtes affecté par cette réaction ? J’étais très affecté mais aussi sous une grande pression, car avant le match, on est allé même jusqu'à faire circuler une rumeur faisant état que j’allais arranger la rencontre au profit du CRB. Seulement, j’ai essayé de garder mon son sang-froid pour que je réussisse mon match, et ma joie était indescriptible au coup de sifflet final. Et vous avez couru vers les supporters pour fêter la victoire… Je remercie les supporters qui m’ont soutenu durant cette rencontre et cela m’a vraiment encouragé et ce au même titre que mes coéquipiers qui m’ont remonté le moral. Comme je l’ai dit, j’étais sous pression et je voulais partager la joie avec les supporters que je remercie du fond du cœur, eux qui étaient depuis le matin au stade pour nous encourager et la victoire était la moindre des choses pour les récompenser. Il était donc de mon droit de fêter cette victoire, mais cela ne veut nullement dire que je me montre Vous avez réussi une belle victoire dans le derby face à une équipe qui était tenue par l’obligation de résultat… C’est une belle victoire comme vous dites, car elle ne s’est dessinée qu’en fin de partie et je pense que nos efforts ont été récompensés. La rencontre était difficile pour les deux équipes et je pense que l’enjeu a pris le dessus sur le spectacle et il fallait s’attendre à cette situation, car nous étions tous les deux tenus par l’obligation de résultat. Mais sur l’ensemble de la rencontre, je pense qu’on méritait la victoire, car on a eu les occasions les plus dangereuses de la rencontre. Vous avez joué avec une grande détermination, peut-on dire que vous avez répondu à vos détracteurs sur le terrain ? Il est de mon habitude de jouer avec une grande détermination et les derbys m’ont toujours réussi. Mais je ne vous cache pas que j’étais très affecté avant l’entame du match, après que les supporters du CRB se soient mis à insulter ma mère que j’ai perdue depuis huit mois seulement. C’était vraiment très dur pour moi et je m’en remets à Dieu. C’est inadmissible qu’on en arrive là. Vous avez pris votre revanche sur le terrain ? Je ne parle pas de revanche, car ingrat envers le CRB. Soyez explicite… Je ne vous cache pas que je suis peiné pour ce qui arrive au CRB et je souhaite que l’équipe s’en sorte, car il y a des hommes à Belouizdad. J’en veux seulement à ceux qui ont voulu que je quitte le club par la petite porte et sachez que j’étais contraint de renoncer à mon argent bien que je suis resté sept mois sans que je ne sois payé. Cette victoire vous permet de remonter le classement et de préparer votre match de coupe face à Hadjout dans de bonnes conditions Nous avons prouvé que nous avons une bonne équipe, bien que certains aient voulu créer toute une histoire après notre défaite à Aïn Fakroun. Cette victoire nous a permis de remonter dans le classement et de retrouver le podium mais il faut l’oublier, car il faut penser à notre match de coupe qui sera très difficile, car dans cette épreuve, il n’y a aucune différence entre équipes d’élite et ceux qui évoluent dans le palier inférieur. Je remercie une fois de plus nos supporters pour leur soutien et je suis certain qu’ils seront à nos côtés mardi prochain. Entretien réalisé par Kamel M.

Bouali : «Je n’ai jamais parlé du titre, mais du podium !»

Des réglages s’imposent, avant le match de coupe

près une deuxième victoire consécutive, le Mouloudia a retrouvé le podium et maintient ses chances de jouer le titre qui est loin d’être acquis, lorsqu’on sait que le MCA en découdra avec le leader, la semaine prochaine. Toutefois, le coach Fouad Bouali ne veut pas mettre de pression sur son équipe et dira : «Après avoir réussi à prendre le dessus sur le MCO, qui nous a permis de souffler un peu, cette victoire aux dépens du CRB confirme que nous sommes sur la bonne voie. Seulement, je n’ai jamais parlé du titre, mais je ne vous cache pas que je vise le podium qui reste notre objectif. On fera tout pour atteindre nos objectifs, bien que notre mission ne soit pas facile, car il y a d’autres équipes qui ont les mêmes chances que nous.»

A

coup de bien, parfois et même si on joue bien et on ne gagne pas, on passe souvent une semaine difficile, car en Algérie c’est le résultat qui prime et on veut réussir toujours vite réussir. Cette victoire nous permettra de préparer Hadjout en toute sérénité, et cela est très important pour nous.

«On trouvera aussi des solutions en Coupe d’Algérie»
Pour ce match de Coupe d’Algérie, le Mouloudia sera privé de deux pièces maîtresses dans son échiquier, à savoir Hadj Bouguèche, qui ne s’est toujours pas rétabli, mais aussi de Bachiri, qui s’est blessé au genou et qui était contraint de céder sa place à Belaïd. «On aurait bien souhaité avoir tous nos joueurs pour le match de Coupe d’Algérie, mais on trouvera les solutions nécessaires face à Hadjout. Au Mouloudia, on compte sur l’ensemble des joueurs et je suis persuadé que ceux qui seront alignés mardi prochain à Hadjout sauront s’acquitter de leur tâche», ajoute Bouali.

«Maintenant, on va préparer Hadjout en toute sérénité»
Même si le coach du MCA ne veut pas mettre de pression sur son équipe, il reconnaît toutefois que ce succès lui permettra de préparer le match de coupe en toute sérénité et dira : «Je reconnais que cette victoire nous fera beau-

«On part à chances égales avec Hadjout»
Bien que le MCA soit le favori pour ce

Avant le derby face au CRB, personne ne misait sur les chances du Mouloudia de sortir vainqueur de cette confrontation, en raison de la situation très critique du CRB, mais aussi pour les prestations tout justes moyennes que fournissent les camarades d’Aksas. Il est vrai que le MCA a eu la match de coupe face à l’USMMH, il n’en deréussite de son côté, ce qui est le plus immeure pas moins que Bouali se montre réaliste portant dans un match de football, mais le et dira : «En Coupe d’Algérie, il n’y a pas de fafait d’empocher les trois points ne pourra vori et on part à chances égales, car notre adverpas suffire au Mouloudia pour terminer la saire reste tout de même une bonne équipe et saison sur le podium. N’était le beau but voudra continuer son aventure dans cette de Zeghdane qui était la seule chose à reépreuve. Il faut donc bien préparer ce rendeztenir dans ce derby de piètre qualité, le vous sur tous les plans afin qu’on puisse réussir MCA a fourni une prestation très notre rencontre et se qualifier en demi-finale.» moyenne au même titre que son adver«Je suis peiné par la situation saire dont il ne reste que le nom de ce du CRB et je demande à ses prestigieux club. Bouali, qui a réussi dans supporters de le soutenir» tous les clubs où il est passé, aura à apporVendredi dernier, contrairement à toute la ter les correctifs nécessaires, à commencer délégation du Mouloudia, Fouad Bouali a eu par ce match de coupe face à l’USMMH. un accueil chaleureux de la part des supporEn effet, la défense du Mouloudia a monters du CRB qui n’ont pas oublié les bons résultré des signes de fébrilité, même si elle n’a tats qu’il a réalisés la saison passée avec leur encaissé aucun but lors de ces deux deréquipe. Bouali jouit donc d’une grande estime nières confrontations livrées respectivede la part des Belouizdadis qui ont même ment face au MCO et le CRB, et l’absence scandé son nom, lui qui n’a jamais tourné le de Bachiri ne va pas arranger les affaires dos au Chabab. Le coach du Mouloudia, tout du Chabab. Les joueurs du milieu de teren étant content de la victoire de rain doivent à leur tour s’appliquer et esson équipe, était tout de sayer de porter le jeu plus vers l’avant Mention même peiné par la sipour assurer une bonne relance et spéciale pour les tuation du CRB et animer le jeu, car les attaquants dira : «Je suis très n’ont pas eu beaucoup de dirigeants et le Comité peiné par le siballes et doivent à leur tour ers support de tuation du s’appliquer, car le salut ne Vendredi dernier, les supporters du Mouloudia CRB et je depourra, à chaque fois, et ont envahi le poulailrencontre la à assister pu ont mande à venir que sur des balles le dernier mot et remplir toute avoir à réussissant ler, tous les suparrêtées ou par des la tribune qui leur a été réservée, bien que les Belouizdaporters du défenseurs. Ainsi, du Toutedis aient voulu leur accorder 800 places seulement. Chabab travail attend encore a été bien encadrée grâce au MCA du galerie la fois, d’aider Bouali pour que concours de ses dirigeants et du Comité de supporters qui leur l’ é quipe puisse amédu dirigeants des ont accompli un gros travail. En effet, équipe et liorer son rendeHadj Ahmed, étaient présents sur les Rafik tête leur à MCA, d’être à ses ment, mais la balle lieux pour veiller à ce que l’accord conclu lors de la réunion côtés dans est aussi dans le Aussi, respecté. soit nel technique sur le volet organisation ces mocamp des joueurs qui les vestiaires a été évacué dès que vers menant tunnel le ments diffidoivent à leur tour l’équipe est arrivée sur les lieux, ce qui a assuré à ciles pour s’appliquer, car on sent misleur Dans on. concentrati l’équipe une meilleure l’aider à réusparfois qu’ils ont tension, les dirigeants ont été aidés par le Comité de sir son maindance à oublier les les Chnaoua ont eu un D’ailleurs, supporters. tien.» consignes de leur coach. ent exemplaire. comportem Kamel M. K. M.

K. M.

06

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup de bluff

JSK

Aït Djoudi : «Oui, j’ai songé à démissionner !»

A

fin d’en savoir davantage sur sa réaction après le match de vendredi soir face au MCO, nous avons pris attache avec l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi dans la journée d’hier. Le coach s’était quelque peu remis de ses émotions, ce qui lui a permis d’évoquer le sujet de manière objective. Aït Djoudi nous a bel et bien confirmé qu’il avait sérieusement songé à jeter l’éponge pour les raisons suivantes : «Effectivement, j’ai songé à démissionner après le match de vendredi dernier. J’étais vraiment fatigué. C’est la première fois que cette idée me traverse la tête. Je dois dire que j’étais sous pression.»

n’ont à aucun moment visé le staff ni ma personne. Il a voulu seulement secouer les joueurs qui, à ses yeux, n’ont pas été à la hauteur. Jusque-là, rien d’anormal. Il est le président et c’est lui qui paye les joueurs. Il a un droit de regard sur leur rendement. Je n’ai aucun problème sur ce point. Sauf qu’on évoquera à l’avenir ces points entre nous.»

«Nous avons un match important mardi et l’heure est à la mobilisation»
Azzedine Aït Djoudi estime que le moment est à la mobilisation : «Nous avons une rencontre très importante pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie ce mardi. L’heure est à la mobilisation. On doit s’unir autour de cette équipe pour espérer aller le plus loin possible en coupe. Cette compétition nous tient à cœur et il va falloir mettre tous nos chances pour aller le plus loin possible.»

«Je n’ai pas apprécié certaines choses»
Par la suite, le coach n’a pas caché le fait que les déclarations du président l’ont quelque peu affecté, en ajoutant : «Ce qui m’a touché, ce sont les déclarations de Hannachi en fin de match. Je n’ai pas apprécié certaines choses. J’ai fait des changements pour le bien de mon équipe. Il n’y a aucun entraîneur qui veut du mal à son équipe. Bien évidement que j’aurais souhaité qu’on remporte notre match face au MCO, mais parfois, l’équipe ne tourne pas comme on veut. Nous avons un match important ce mardi et ce n’est pas le moment de remettre le travail du staff en question.»

«C’est aux joueurs d’arracher la qualification»
Avant d’ajouter : «Les joueurs sont les principaux acteurs sur le terrain. C’est à eux d’arracher cette qualification pour le bien de la JSK. Nous sommes là pour leur apporter les consignes nécessaires afin de réussir cette mission. J’espère qu’ils vont réagir ce mardi, car nous en avons besoin.»

«Hannachi m’a appelé après le match»
Comme nous l’avons annoncé précédemment, le président Hannachi avait pris attache avec l’entraîneur pour le rassurer. Azzedine Aït Djoudi nous dira à ce sujet : «Le président Hannachi m’a appelé dans la soirée car il a appris que j’ai songé à démissionner. On a eu une conversation, mais sans trop tarder. J’étais en route pour Alger. On a parlé de certaines choses liées à l’équipe».

«Nous sommes toujours en course pour le podium et il n’y a pas le feu à la JSK !»
Quant aux chances de son équipe de terminer sur le podium, le coach nous dira : «Bien évidemment que nous sommes toujours en course pour le podium. La saison est encore longue et rien n’est joué. Nous ne sommes qu’à 2 points du podium et on essayera de réagir lors de la prochaine journée à domicile face au CRB. Je tiens à dire qu’il n’y a pas le feu en la demeure. Il faut poursuivre sur cette voie et croire en nos chances.» A.A.

«Il m’a expliqué que la raison de ces déclarations était de secouer les joueurs, rien de plus»
Avant d’ajouter dans la foulée : «Le président m’a fait savoir pour la même occasion que ses déclarations

e moins que l’on puisse dire est que les récentes déclarations du président Hannachi après le nul face au MCO n’ont pas été sans conséquences. Et c’est l’entraîneur en chef, Azzedine Aït Djoudi, qui fut le premier frustré par la sortie médiatique de son président. Et pour manifester son mécontentement, le coach kabyle a fait savoir à son entourage dans la soirée du vendredi qu’il était démissionnaire. D’ailleurs, le coach l’a même déclaré à un groupe de supporters, avant de revenir sur sa décision. Il faudrait dire qu’Azzedine Aït Djoudi a déclaré cela dans un moment de colère. Aux yeux de ses proches, le fait qu’il ait déclaré cela prouve qu’il était vraiment affecté par ce qui a été dit à son sujet, surtout que ce n’est pas une première cette saison. Pas plus tard que la semaine dernière, le président Hannachi visait indirectement le staff en déclarant que le rendement de l’équipe n’est pas convaincant.

L

Retour sur une soirée mouvementée à la JSK !
ments effectués, notamment la sortie de l’attaquant Ebossé. Aux yeux du coach, les changements étaient justifiés et il n’était pas nécessaire de polémiquer à quelques heures des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Les dirigeants ont expliqué par la suite à l’entraîneur que le président était simplement déçu du résultat et qu’il fallait poursuivre le travail le plus normalement du monde. de trouver les solutions et de justifier ses changements. Aït Djoudi a considéré cela comme un manque de considération. Il a fait savoir à ses proches que la confiance doit régner entre lui, le staff et le président. De plus, le coach reste convaincu qu’il a fait les changements qu’il fallait, puisque la sortie d’Aouedj et d’Ebossé avait pour seul but de secouer les deux joueurs avant le match de coupe. De plus, l’entrée de Fergane a fait bouger le compartiment offensif. Aït Djoudi s’est dit convaincu des choix qu’il a faits. Moh-Cherif Hannachi a appelé dans la même soirée Aït Djoudi par téléphone, pour apporter certaines explications. D’après nos sources, le président a estimé que les déclarations n’avaient pas pour but de remettre en question les compétences des membres du staff, mais seulement pour secouer les joueurs. Hannachi a fait savoir à Aït Djoudi qu’il n’y avait aucune raison de chercher à jeter l’éponge et que ce n’était qu’un malentendu entre eux. Un discours qui a quelque peu apaisé le coach.

midi d’hier pour crever l’abcès. Hannachi a eu l’occasion d’apporter des éclaircissements à l’entraîneur. Aux yeux des dirigeants, c’est une bonne chose pour l’équipe que les deux hommes aient eu cette discussion. Cela ne fera que baisser la tension sur les joueurs, mais aussi de mettre un terme à la polémique à quelques heures du match de coupe d’Algérie de ce mardi face au MCO.

Voici ce qu’a exigé Aït Djoudi à Hannachi
Aux dernières nouvelles, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi n’a exigé qu’une seule chose au président Hannachi, c’est de ne plus étaler les affaires internes dans les médias. Le coach souhaiterait à présent que les choses se disent entre eux et en privé pour la stabilité de l’équipe. Aït Djoudi se tient prêt à parler de tout en toute clarté avec le président, mais que les choses se fassent en interne.

Il n’a pas apprécié que le boss remette en question le travail du staff
Parmi les déclarations qui n’ont pas fait plaisir à Azzedine Aït Djoudi, il y a le fait que Hannachi remette en question le travail du staff technique, en déclarant que l’entraîneur se doit

L’appel de Hannachi qui a apaisé le coach
Sachant que ses déclarations ont vexé l’entraîneur en chef, le président

Les deux hommes se sont vus hier
D’après la même source d’information, les deux hommes se sont donné rendez-vous dans l’après-

Et les joueurs dans tout ça ?
Aux yeux de l’ensemble des observateurs, il n’y aurait jamais eu cette étincelle entre le président Hannachi et l’entraîneur Aït Djoudi si les joueurs s’étaient donnés à fond face au MCO. Ce qui a fait réagir le président et l’entraîneur est le niveau très moyen du jeu produit. Le visage inquiétant démontré sur le terrain a suscité une grosse inquiétude chez les dirigeants. Les observateurs sont unanimes à penser que c’est aux joueurs de réagir ce mardi pour enterrer cette polémique, car l’élimination serait synonyme de catastrophe. Pour d’autres, le temps est venu peut-être de revoir les objectifs à la baisse, après que le groupe ait montré certaines limites en championnat, notamment lors des grosses affiches où la JSK fut incapable de remporter la moindre victoire, à savoir face à l’ESS, l’USMA en aller-retour, le MCA, l’ASO et le CSC. A.A.

La rumeur a circulé tard dans la soirée
Les rumeurs circulent vite à la JSK ! Pour cause, tard dans la soirée de vendredi dernier, les nombreux supporters ont rapporté dans les sites sociaux cette «fausse nouvelle» de démission d’Azzedine Aït Djoudi. Ils n’étaient pas les seuls, puisque même les dirigeants du club ont pris attache avec l’entraîneur de la JSK pour en savoir davantage sur cette démission inattendue. D’après la même source d’information, Aït Djoudi a déclaré à certains de ses proches qu’il songeait vraiment à partir, car il se sentait visé directement par le président.

Justifier les changements, le coup de gueule d’Aït Djoudi
On l’aura compris, Azzedine Aït Djoudi n’a pas apprécié que le président remette en cause les change-

Coup ferme

JSK

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 janvier 2014

07
En dépit de leur grosse déception, après la prestation de l’équipe à Oran…

Les supporters rempliront le 1er-Novembre, ce mardi
e match nul réalisé face au MCO, vendredi soir, au stade Zabana, est loin de satisfaire les supporters kabyles, notamment ceux qui ont fait le déplacement dans cette ville de l’ouest du pays. En effet, face à une équipe oranaise, qui vit une situation des plus critiques cette saison, les Kabyles auraient pu profiter pour revenir avec les trois points et gagner des places au classement. Or, le match nul qui, dans d’autres situations, aurait constitué un bon résultat, est mal pris par les Kabyles, lesquels regrettent le nombre d’occasions franches de scorer ratées par une attaque stérile et qui continue d’inquiéter. Par ailleurs, à deux jours seulement d’un important rendez-vous pour les quarts de finale de la coupe face ce même adversaire, les supporters se préparent activement pour envahir le 1er-Novembre. En effet, le stade de Tizi risque de ne pas contenir cette marée humaine attendue mardi après-midi pour assister à la rencontre. En d’autres termes, les supporters ne comptent pas lâcher leur équipe fétiche, d’autant plus que dans pareille situation la mobilisation de tous est souhaitée.

L

u lendemain de la rencontre livrée face au MCO, le président de la SSPA/JSK, Mohand-Cherif Hannachi, est revenu sur ses déclarations d’après-match, où il a critiqué le rendement et les choix de son entraîneur, en avouant : «Mon devoir me commande de donner mon avis sur le rendement de l’équipe. Je n’ai pas aimé du tout la qualité de jeu développé. A travers mes critiques, j’ai voulu secouer quelque peu les joueurs. Il est anormal de laisser filer des points faciles, alors qu’on avait les moyens de rentrer avec la victoire». Les Kabyles en mise au vert de 48h avant la coupe ! En dépit de la grosse déception qui a caractérisé le retour de la JSK, vendredi soir, d’Oran où elle a livré son match face au MCO pour le compte de la 19e journée, dans une partie qui s’est soldée, rappelons-le, par le score vierge de zéro partout, et une soirée mouvementée qui a vu la

A

«Mon devoir me commande de secouer les joueurs !»
nouvelle de la démission du premier responsable technique se propager à travers le Tout-Tizi, Azzedine Aït Djoudi a quand même prôné la concentration totale à son groupe, en prévision d’un autre important rendezvous en coupe que les Canaris vont livrer ce mardi soir à Tizi face à la même formation des Hamraoua. En effet, les joueurs n’ont pas bénéficié d’une journée de repos, comme ce fut le cas lors des précédentes rencontres. Le staff technique a programmé une séance de décrassage pour hier après-midi au stade de Tizi. Aussi et dans le cadre de ce quart de finale de la coupe face au MCO et en vue de mettre les joueurs dans les meilleures conditions psychologiques, voire les éloigner de toute forme de pression pouvant influer négativement sur leur moral, le technicien a décidé de programmer une mise au vert de quarantehuit heures, soit deux jours avant le match à l’hôtel Amraoua. Après la reprise d’hier soir, l’équipe s’entraînera encore deux fois, aujourd’hui et demain, avant le jour du match, et le coach songe à secouer ses troupes pour arracher le ticket qualificatif en demi-finale. Les quelques bobos que traînent certains joueurs, notamment les deux attaquants Messadia et Zabiaa, devraient être pris en charge d’ici mardi, et l’on fera tout pour que les deux éléments ne ratent pas ce rendez-vous. La direction s’engage à doubler la prime de la qualif Pour sa part, la direction, qui mise énormément sur cette épreuve populaire qu’elle veut réussir, surtout que la JSK jouera avec l’avantage du terrain et du public à la faveur d’un tirage au sort favorable aux Canaris, promet une forte prime en cas de qualification. Le président Hannachi qui, lui aussi, comme son entraîneur, a déploré la qualité de jeu développée à Oran, vendredi soir, à Zabana, tout en confiant à ses proches qu’il doublera la prime, pourvu que ses joueurs fassent preuve de réalisme et parviennent à retrouver leur efficacité devant les buts. Les joueurs sont tenus donc de réagir rapidement et le faux pas est strictement interdit. Les joueurs promettent une réaction Touchés dans leur amour-propre, suite aux déclarations de l’entraîneur et du président, qui ont déploré la qualité et le rendement face au MCO, les joueurs promettent de se ressaisir au plus vite. A l’unanimité, ils sont déterminés à sortir le grand jeu ce mardi et arracher cette qualification en demi-finale qui permettra, bien entendu, au club de retrouver la joie des victoires et le relancera en championnat, sachant que la prochaine sortie est programmée pour samedi prochain au stade de Tizi face au CRB, qui reste sur une défaite face au MCA au 20-Août. L.A/M.L.

Hannachi

Ils apportent leur soutien à Aït Djoudi et son staff…
La démission d’Aït Djoudi et des autres membres de son staff s’est vite répandue tard dans la soirée de vendredi sur tous les réseaux sociaux. Le coach n’avait pas apprécié qu’on critique ses choix et que le match nul est dû à d’autres paramètres, notamment l’inefficacité du compartiment offensif qui n’a pas su exploiter les nombreuses occasions de but. Les supporters kabyles, anxieux du devenir de leur club qu’ils ne souhaitent pas voir revenir à la case départ, ont tenu à apporter leur soutien total à l’entraîneur en chef et à son staff. Ces soutiens et la confiance renouvelée par la direction ont fini par faire revenir l’enfant de l’ex-Michelet à de meilleurs sentiments, qui mise énormément sur cette affiche de mardi soir pour assurer le vrai départ de l’équipe en cette phase retour.

… et n’accorderont plus aucun sursis, après ce match de coupe
Le match de coupe que livreront les Canaris ce mardi face au MCO est déterminant à plus d’un titre pour la suite du parcours. En effet, les supporters kabyles, qui ont décidé de tourner la page du match et de la piètre prestation de vendredi soir, savent que l’équipe a besoin de plus de sérénité en ce moment. Toutefois, tout porte à croire que les supporters seront plus exigeants à l’avenir et n’accorderont plus aucun autre sursis, à partir de cette affiche, en exigeant une qualification en demi-finale. Le tirage au sort étant favorable à la JSK et en recevant le MCO à Tizi, les camarades du capitaine Ali Rial partent avec les faveurs du pronostic et auront l’occasion de jouer l’avant-dernier tour encore à Tizi, avant la grande finale qui fait déjà rêver les fans kabyles.

Bencherifa : «Ça sera une autre affaire en coupe !»
Le président Hannachi comme l’entraîneur Aït Djoudi n’ont pas été tendres avec vous, déplorant le rendement du groupe. Quelle a été votre réaction ? Nous acceptons les critiques surtout lorsqu’elles viennent des responsables. Effectivement, nous n’avons pas bien joué et je pense que les critiques vont nous secouer quelque peu pour nous ressaisir dès le prochain match. On a un rendez-vous important à préparer, qui nécessite une bonne concentration. Ce mardi, vous recevrez la même formation du MCO pour le compte des quarts de finale de coupe, comment se présente ce match ? Je pense que les deux compétitions sont différentes. Ce mardi, on est tenus de gagner pour arracher notre ticket qualificatif aux demi-finales. Nous avons l’avantage de jouer le match sur notre terrain et devant notre public ; à mon avis, on n’a d’autres choix que de réagir au plus vite et relancer comme il se doit notre parcours. Avec la qualification de ce mardi, on abordera la suite sous de bons auspices. Entretien réalisé par S.D.

L.A.

Le latéral gauche, Walid Bencherifa, n’a pas caché sa déception à l’issue de la rencontre face au MCO, et avoue que l’équipe aurait pu revenir avec un succès. Selon lui, la déception ne va pas les empêcher de se ressaisir, ce mardi, et lui comme tous ses partenaires promettent un match d’hommes. Quel est votre sentiment à l’issue de cette rencontre qui s’est soldée par un score de parité ? Personnellement, je ne suis pas satisfait du résultat. On avait les moyens de repartir à Tizi avec la totalité des points. J’avoue que nous avons très mal démarré la rencontre, mais la suite a été bien meilleure. Les occasions de buts pleuvaient, malheureusement, l’efficacité nous tourne encore le dos. Le match était dans nos cordes, on n’a pas su profiter.

L’OPOW de Tizi attend toujours la réponse de la LFP !
La rencontre JSK-MCO pour le compte des quarts de finale de la Coupe d’Algérie était, jusqu’à hier, programmée à 17h30, malgré le courrier de l’OPOW de Tizi adressé à la LFP qui demandait d’avancer le match à 15h, afin d’éviter toute mauvaise surprise, entre autres, une panne d’électricité. On a appris d’un responsable de l’OPOW que la direction de l’office va saisir une fois de plus cet organisme, aujourd’hui, pour avancer cette confrontation.

08

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup triple

JSK

Messadia, Zabiaa et Asselah out face au MCO

M

auvaise nouvelle ! L’attaquant Ahmed Messadia, titulaire vendredi dernier contre le MCO, n’a pas pu aller au terme de la rencontre, après avoir contracté une blessure aux adducteurs. Ce dernier, qui a cédé sa place quinze minutes avant la fin de la rencontre, a passé, hier matin, une échographie pour en savoir plus sur blessure. Malheureusement, les résultats ne sont pas rassurants. L’ancien Batnéen souffre, selon nos informations, d’un hématome aux adducteurs. Une blessure qui empêchera l’attaquant kabyle d’affronter le MCO, ce mardi, à l’occasion des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Devant cette situation difficile, le premier responsable à la barre technique devra d’ores et déjà trouver une solution pour remplacer son attaquant.

l’attaquant kabyle effectuera, ce soir, une seconde échographie pour en savoir davantage sur sa blessure. Par ailleurs, Aït Djoudi souhaiterait récupérer son joueur dans les plus brefs délais d’autant que la JSK a besoin de tous les joueurs pour les prochaines rencontres.

Même Zabiaa sera ménagé
De son côté, l’attaquant Mohamed Zabiaa, qui a terminé la partie difficilement, après avoir contracté une blessure, sera lui aussi absent face au MCO, en Coupe d’Algérie. Malgré le fait qu’il n’ait toujours pas effectué une échographie pour connaître l’origine de la blessure, le Libyen sera absent après-demain. Le staff médical aurait décidé de préserver le joueur et ne prendre aucun risque avec lui. Du coup, Azzedine Aït Djoudi sera appelé à trouver des solutions au niveau de l’attaque.

On soupçonne une déchirure
Après avoir récupéré les résultats de l’échographie, Messadia s’est rendu au stade pour voir le médecin de la JSK. Dr Djadjoua a préféré ne pas se prononcer, du moment que l’échographie n’était pas claire. Il a, en effet, demandé à son patient de la refaire, car il a soupçonné une déchirure. D’après nos informations,

Messadia : «Je ne pourrai pas jouer face au MCO»
Quelques minutes avant la fin de la rencontre de vendredi soir face au MCO, l’attaquant Ahmed Messadia a contracté une blessure qu’il l’a poussé à quitter le terrain et céder sa place à Beziouen. Hier, l’attaquant

kabyle a effectué une échographie pour connaître l’origine de la blessure. D’après les résultats, Messadia souffre d’un hématome aux adducteurs. Du coup, il ne sera pas présent, ce mardi, contre le MCO : «J’ai passé une échographie pour connaître l’origine de la blessure. D’après les résultats, je souffre d’un hématome aux adducteurs. Donc je ne pourrai pas être présent ce mardi contre le MCO. Croyez-moi, j’ai même des difficultés à marcher.» «Je ne sais plus ce qui m’arrive cette saison» Face au MCO, l’attaquant Ahmed Messadia a été titularisé, après plusieurs semaines passées sur le banc. Ce dernier, qui a joué pratiquement toute la partie, a raté un but tout fait en deuxième mi-temps. D’ailleurs, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi n’a pas manqué l’occasion de déclarer que «Messadia a raté un but tout fait en deuxième mi-temps. Même Beziouen aurait pu ouvrir le score aussi.» Interrogé par nos soins, hier soir, l’ancien Batnéen estime qu’il est en train de traverser l’une des pires saisons depuis le début de sa carrière footballistique : «Croyez-moi, je ne sais plus ce qui m’arrive. Je ne suis plus le même. Je n’ai jamais vécu une saison pareille par le passé. J’espère

revenir en force prochainement. Je ne dois pas baisser les bras. Il faut que je continue à travailler sérieusement.»

Asselah : «Je ne rejouerai plus avant d’être rétabli à 100%»
Coup dur pour la JSK ! Le gardien de but Malik Asselah, qui souffre d’une blessure au genou, ne sera pas présent, mardi, en quart de finale de la Coupe d’Algérie contre le MCO. L’ancien keeper du NAHD, qui a contracté une blessure lors de la première journée de la phase retour, souffre d’une légère blessure du ménisque. L’IRM qu’il a effectuée jeudi soir a révélé un enflement du genou. D’ailleurs, le médecin lui a demandé d’éviter les terrains pour quelques jours, avant de reprendre le plus normalement du monde, sans même passer sur le billard. Une nouvelle qui a ravi le joueur qui estime revenir le plus vite possible parmi ses coéquipiers. Devant cette situation embarrassante, le premier responsable à la barre technique renouvellera sa confiance à Nabil Mazari. Ce dernier, qui a su garder sa cage vierge dernièrement, aura une énorme responsabilité, d’autant plus que les supporters rêvent d’une qualification en demi-finale de la Coupe d’Algérie. Hier. Avant la reprise de l’entraî-

nement, nous avons pris attache avec Malik Asselah pour nous parler de sa blessure et sur la possibilité de sa participation au match contre le MCO. Le gardien numéro 1 de la JSK estime qu’il est préférable qu’il cède sa place, afin de ne pas prendre de risque avec sa blessure : «Dernièrement, j’ai effectué une IRM et les résultats m’ont beaucoup soulagé. D’ailleurs, je ne ressens plus de douleurs. Seulement, je préfère prolonger mon absence pour ne pas prendre le risque de rechuter. Je vais rater un match important ,certes, mais je ferai tout mon possible pour revenir dans les meilleurs délais.»

Mazari : «Je ferai tout pour être à la hauteur»
Pour sa part, le gardien de but Nabil Mazari estime qu’il est prêt à tenir convenablement sa place et qu’il fera tout pour contribuer à la qualification de son équipe au prochain tour : «Je l’ai toujours dit, je travaille dur à l’entraînement. J’essaye à chaque fois de tenir convenablement ma place et convaincre le staff technique. Je ne sais pas encore si je serai reconduit en coupe, mais si c’est le cas, je tâcherai d’être à la hauteur et donner entière satisfaction. Saïd D.

Mekkaoui reprend
l’entraînement aujourd’hui
Le latéral gauche Zinedine Mekkaoui était absent, hier, à la reprise de l’entraînement. Le joueur, qui a contracté, la veille du déplacement à Oran, une blessure du genou, a passé une radio hier. Selon les résultats, Mekkaoui reprendra l’entraînement aujourd’hui avec le groupe et fera partie de la liste des 18 joueurs qui vont rentrer en mise au vert, en prévision du match de coupe.

Critiqué par le président Hannachi à la fin du match contre le MCO
Au cours d’une réunion sur la pelouse

«Je serai d’attaque ce mardi»
Joint par nos soins, Mekkaoui dira : «Les résultats de la radiogra-

phie sont rassurants. Je «Je suis satisfait de ne souffre d’aucune mon rendement et blessure grave. Je serai de je respecte l’avis du retour à président !» l’entraîLe jeune milieu offensif, Si nement Salem, que l’entraîneur Aït Djoudi dia incorporé en manche deuxième Hier, quelques minutes avant la reprise de l’entraînement, le matin staff technique a tenu à réunir les joueurs pendant quelques mi- mi-temps, a été cri(aunutes sur la pelouse. Le dernier match nul ramené d’Oran est tiqué jourd’hui considéré comme une défaite par les responsables kabyles qui ont par le reproché aux joueurs beaucoup de lacunes. Les membres du ndlr) et je staff, en particulier Aït Djoudi, n’ont pas manqué d’exprimer leur présipeux vous rassudent par rapport au rendement de l’équipe et exigent désrer que je serai d’at- déception Hanormais beaucoup d’efforts, afin de récupérer tous les points nachi taque face au MCO, perdus. A deux jours d’un important match de Coupe d’Algéqui n’a ce mardi. On aura rie qu’abritera le stade du 1er-Novembre, le staff remobipas apune seule et unique lise ses troupes et compte mettre les bouchées doubles précié le lors des prochaines quarante-huit heures, afin de mission, gagner et arrarendement bien négocier leur match de ce mardi face à une cher notre qualification de certains équipe du MCO capable de créer la surprise. au quarts de finale.» joueurs. Si

Si Salem

Le staff remobilise ses troupes !

«Hannachi est le président, il a le droit de nous critiquer !»
Pour sa part, Si Ahmed Aouedj dira : «Personnellement, j’accepte sportivement les critiques du président Hannachi. J’estime qu’il a entièrement le droit d’émettre des critiques que j’accepte en toute sportivité. Face au MCO, on avait les moyens de revenir effectivement avec les trois points. Malheureusement, on n’a pas su exploiter toutes ces bonnes occasions. On a un autre match important, on doit tous se mobiliser pour arracher une qualification au prochain tour de la Coupe

Aouedj

Salem, qui n’a pas souhaité rentrer en polémique, estime qu’il est satisfait de son rendement pendant la mi-temps qui lui a été accordé non sans avouer qu’il est tenu en tant que professionnel d’accepter Pas encore autorisé à reprendre avec le groupe, le milieu récupérateur Tayeb Comme il fallait s’y attendre, le prési- les critiques en déclarant : dent kabyle, Mohand Cherif Hannachi, a «Personnellement, je suis Maroci s’est entraîné en solo, hier. Maroci a effectué des tours de piste, avant de’effectuer des exercices de renforcement musculaire. L’état du joueur est en nette tenu à assister, hier soir, à la reprise. Le satisfait de mon rendement premier responsable du club espère que pendant le temps de jeu qui amélioration et le staff reste optimiste pour le récupérer très prochainement. ses joueurs montreront un autre visage m’a été accordé, notamment ce mardi. Hannachi a suivi la séance en deuxième mi-temps. d’hier au côté de plusieurs dirigeants Franchement, je ne suis pas et autres membres du CA. le genre qui polémique, je respecte l’avis du président. Je suis un professionnel, je contiAbsent vendredi dernier contre le MCO, le milieu de terrain Kaci Sedkaoui a rénuerai toujours à me donner à intégré, hier soir, le groupe. L’ancien Nahdiste sera de retour à la compétition, ce mardi fond. A chaque fois qu’on fera appel contre le MCO. Le retour du joueur tombe à pic, d’autant que Bencherif ne pourra pas à moi, je ne ménagerai aucun effort pour apporter un plus à mon jouer, après avoir été expulsé contre les Oranais. équipe.»

Tours de piste pour Maroci

Hannachi assiste à la reprise

d’Algérie.»

Anniversaire
Notre petit ange Hosni Mohamed Abdelillah vient de souffler sa 2e bougie. En cette heureuse occasion, sa maman, sa mamy, son papy Omar Semrouni et son frère Sifou lui souhaitent une longue vie pleine de réussite. Nous t’aimons plus que tout !

Sedkaoui d’attaque

Coup sur coup

MCO

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

09

C’est oui pour

Heriet
«On se rachètera en Coupe d’Algérie»

Très content de l’accueil qui a été réservé à son équipe, le président de la JSK, Moh Chérif Hannachi, a promis de permettre au Mouloudia d’Oran d’effectuer une séance d’entraînement au stade 1er-Novembre de Tizi Ouzou mardi prochain. Les Hamraoua ont apLes Hamraoua rallieront précié le geste du premier responsable kabyle au moment où cerTizi Ouzou lundi matin par tains présidents de club n’ont jamais respecté cette note de la LFP, route. Les Oranais prendront celle de permettre aux équipes visiteuses de s’entraîner sur le terdirectement la destination de rain principal à la veille de chaque rencontre. A préciser que le la ville des Genêts où ils efmatch MCO-JSK s’est déroulé dans un fair-play parfait entre fectueront leur mise au vert les deux galeries ainsi qu’entre les deux équipes avant, duà l’hôtel Littoral. rant et après le match.

Le milieu récupérateur des Rouge et Blanc, Hamza Heriet, pense que son équipe a tout fait au cours de ce match contre la JSK, sauf marquer le but de la victoire les négociations après le n dirigeant du technique demeure inévita: «Nous sommes vraiment ble. Sans avoir annoncé le dé- match. Belatoui, qui a touclub a pris atdéçus de ce résultat car on part de Benchadli qui, jusqu’à jours réussi ses passages au tache avantavait tablé sur un succès afin Mouloudia avec une accespreuve du contraire, est enhier après la de mettre un terme à cette sion en 2009, un maintien en contre-perfor- core en poste, les dirigeants crise. Nous avons réalisé le 2010 et la saison passée, est du Mouloudia, se sont mis mance contre la JSK match qu’il fallait sur les considérée par la direction avant-hier juste après le avec Omar Belatoui. plans combativité et tacmatch à penser au successeur du club comme l’homme de Les deux parties ont tique. Nous avons dominé la même entamé les né- de l’actuel entraîneur en chef. la situation. Mais le technimajeure partie du match en cien en question ne semble Ainsi, l’on vient d’apprendre gociations au télécréant plusieurs occasions à pas en mesure de quitter qu’un dirigeant du Moulouphone. Pour la scorer. Malheureusement, l’OM Arzew aussi facilement direction du club, dia a déjà pris attache avec encore une fois, la réussite sachant que son équipe est Belatoui il y a de cela une seaprès ce quan’était pas dans notre camp en tête du classement de la maine avant de le relancer trième match car on aurait pu au moins division amateur et projette avant-hier. Préoccupé par un sans succès en marquer un but qui aurait à rejoindre la Ligue 2 cet été. match important de son championnat, été suffisant pour nous.» A.L. le changement équipe l’OM Arzew qui deL’ex-milieu de terrain du CA vait défier la JS Sig, l’ancien au niveau de Batna ajoutera : «Il ne sert à libero international a reporté l’encadrement rien de se lamenter. Certes Benchadli qu’on est déçus par ce résultat mais il nous reste un assure la Benchadli match de Coupe à jouer n’ira pas à Tizi reprise mardi prochain contre cette Une séance Bien que son limogeage soit prononcé par Ouzou même équipe de la JSK. la direction du club, Benchadli, en compaBien qu’il devait diriger la séance d’end’entraînement prévue gnie de son adjoint, a assuré le plus norma- Nous allons tout faire pour traînement d’hier après-midi, le lement du monde la reprise des coach, Djamel Benchadli, ne sera au 1er-Novembre arracher la qualification.»

Belatoui !
U

Déplacement par route

360’ sans le moindre but ! C’est trop !

entraînements hier après-midi au stade pas du voyage lundi prochain à Tizi Ahmed-Zabana. Le technicien en quesOuzou. A en croire une source tion attend qu'un des dirigeants du proche du club d’El Hamri, la direcclub lui signifie sa mise à l'écart tion du club, qui a commencé à prende manière officielle. dre attache avec certains entraîneurs juste après le match, aurait pris la décision de mettre un terme aux fonctions de Benchadli et confier la tâche de diriger l’équipe lors du déplacement de Tizi-Ouzou à un autre technicien. Selon la même source, le changement va toucher l’ensemble de l’encadrement technique. Les deux joueurs, Amri Chadli et Mohamed Amine Aouamri, se sont présentés hier en tenue de ville. Les deux joueurs étaient blessés.

Saïdi
«J’avais un problème de dos»
Sorti au milieu de la seconde période du match, Lyès Saïdi a quitté le terrain en boitant. Renseignements pris, le joueur souffrait d’un problème dorsal : «Je n’ai pas pu aller au terme des 90‘ à cause des douleurs au dos. J’avais souffert de ce problème lors du précédent contre le MCA.» Et de poursuivre : «Je vais me soigner durant les prochains jours afin d’être prêt pour le match retour.»

Amri et Aouamri en tenue de ville

A

pparemment, ni la motivation de l’argent encore moins celle du wali d’Oran qui leur a rendu visite avant le match à leur lieu de mise au vert n’ont permis aux Hamraoua de se révolter avant-hier sur la pelouse du stade Ahmed-Zabana, concédant un nul sans gloire face à une équipe de la JSK qui, de l’avis de tous, était prenable ce jourlà. Certes, les Oranais étaient meilleurs sur le plan du jeu, créant plusieurs occasions à scorer durant les 90 mn. Cependant l’inefficacité offensive s’est avérée fatale à cette formation oranaise qui a enchaîné avec un quatrième match sans le moindre succès. Sur douze points possibles, les Rouge et Blanc n’ont récolté une seule unité. Une moyenne inquiétante qui risque de replonger les Oranais dans les précédents scénarios où l’équipe jouait pour sa survie. Largement en avance par rapport aux relégables en fin de phase aller, le MCO ne possède désormais que trois points de plus par rapport au CRB Aïn Fekroun, vainqueur avant-hier face au CABBA. En tout cas, même les plus optimistes parmi les fans du Mouloudia ont commencé à consulter le classement général compte tenu que leur équipe n’est plus loin de la zone rouge. Quoi que l’on puisse dire au sujet des prestations des Hamraoua ou des choix de l’entraîneur, Djamel Benchadli, il faut avouer que l’équipe est en train de pécher en premier lieu sur le plan offensif. Les Oranais sont les auteurs de l’un des pires records en matière de stérilité offensive. C’est la première fois depuis longtemps que le Mouloudia n’a pas enregistré le moindre but en l’espace de quatre matches d’affilée en championnat. Les Hamraoua n’étaient pourtant pas aussi catastrophiques durant ces quatre matches où ils n’ont pas inscrit le moindre but. Face à Chlef, ils se sont procurés plu-

sieurs occasions en première période. Idem contre le MCA en seconde mitemps sans parler du match d’avanthier. Donc, le problème n’est pas dû forcément aux choix tactiques du staff technique encore moins à la façon de jouer de cette formation du Mouloudia d’Oran. L’équipe semble payer en effet les frais de l’absence d’un centre avant ou d’un attaquant de métier capable de traduire ces nombreuses occasions en but car finalement Benchadli a fait tourner tout son effectif en utilisant tous les attaquants et les milieux offensifs qui étaient sous sa coupe. A Tizi, avec un moral au plus bas ! Il faut reconnaître que la première manche de cette double confrontation orano-kabyle s’est soldée à l’avantage des Canaris qui ont pris un réel ascendant psychologique face aux Hamraoua avant le match de Coupe d’Algérie prévu mardi prochain au stade 1er-Novembre de Tizi Ouzou. Sans être vraiment dans un grand jour, les Kabyles ont réussi à arracher le point du match nul. Bien qu’aucune équipe n’ait réussi à réaliser une belle opération sur le plan comptable, il faut dire que ce nul va permette aux coéquipiers de Yesli de prendre part à ce match aller sous de meilleurs auspices contrairement à leurs homologues du Mouloudia qui avaient le moral au plus bas avant-hier à la sortie des vestiaires. Livrés à eux-mêmes à la sortie du stade, les joueurs avaient bien senti avoir

non seulement déçu leurs fans mais aussi leurs dirigeants qui comptaient sur une réaction positive au cours de cette empoignade. De toutes les façons, un grand travail psychologique devra s’effectuer à partir de demain pour permettre aux joueurs de bien aborder ce match de coupe face aux Canaris. A.L.

Aoued absent
La séance d'hier après-midi a été marquée par l'absence de Mohamed Amine Aoued. Personne parmi les sociétaires du club ne connait les raisons de l'absence de l'ex-milieu de terrain du CR Belouizdad.

Naït Slimani
«J’ai terminé le match sur le rouleau»
Auteur d’une belle première période durant laquelle il a fait étalage de son talent, le jeune milieu offensif, Naït Slimani, s’est montré essoufflé en fin de match : «C’est tout a fait normal car ce n’est pas facile de jouer un match complet après une très longue absence. D’un coup, je me suis retrouvé en train de jouer une demi-heure contre le MCA et un match de 90’ avant-hier. J’ai tout donné en première période et j’avais du mal par la suite à terminer la rencontre.» L’enfant de Tissemsilt a toutefois montré de belles choses durant la première mitemps de cette rencontre.

10

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup de pied

Ligue 1
ESS

JSMB

0

Stade : UMA (Béjaïa)

2

Affluence : nombreuse Arbitres : Bouster, Haci, Tchamby Avertissements : Louangou (7’), Boukemacha (80’) (JSMB) ; Ziti (69’) (ESS) Buts : Karaoui (76’), Nadji (89’)

JSMB : Kaci, Coulibaly, Megatli, Bouabta, Mebarakou, Laribi (Boukemacha 79’), Louangou, Hamouche (Belgherbi 72’), Medahi, Niati, Agoud (Chellali 57’). Entraîneur : Djabour ESS : Ghoul (Belhani 16’), Ziti, Boukria, Bouchar, Benabderrahmane, Legraâ, Karaoui, Ferrahi, Lamri (Touahri 90’), Nadji, Bouazza (Belameïri 64’). Entraîneur : Madoui

Madoui «Une victoire

LE CHIFFRE

C'est par ici la L2 !

importante, mais nous avons du pain sur la planche»
«Je savais que la tâche allait être très compliquée face à un adversaire qui joue sa survie. Mes joueurs ont, sauf à certains moments, fait ce qui leur a été demandé de faire. Nous avons su varier nos attaques et cela a été payant en fin de match. Nous commettons encore des erreurs, surtout de placement et cela ne doit plus se renouveler. Il est vrai que mon équipe a joué avec prudence en première période. Cette victoire est rassurante et elle est la bienvenue, mais je maintiens ce que je vous dis, il y a encore du pain sur la planche et rien n’est encore acquis… Nous dédions cette victoire à nos supporters qui ont été magnifiques.»

L

a formation de Sétif en adoptant une tactique défensive et en étant très disciplinée a compliqué sérieusement la tâche aux Béjaouis qui, dès le coup d’envoi, se sont rués vers l'avant. Durant presque tout la première période, le coach de l'ESS n’a laissé que Nadji errer comme une âme en peine sur tout le front de l’attaque. Tous les autres joueurs avaient pour mission première de défendre.

après, à la 33', le même Kaci repoussera le cuir suite à un tir lointain de Nadji. Le dernier quart d’heure de la première mitemps sera totalement pour les locaux et ni Aggoune, d’une frappe des vingt mètres (38’), ni Meddahi de la tête (42’) n’arriveront à tromper la vigilance de Belhani qui a remplacé Ghoul dans la cage. La pause sera sifflée sur un score blanc.

Le but sera refusé pour une charge pas du tout évidente.

Comme le nombre de défaites consécutives concédées par la JSMB. Cette formation a perdu tous ses matchs depuis l'entame de la phase retour. Elle s'est inclinée successivement face au MCA, au RCA, à l'ASO et à l'ESS.

4

76', Karaoui n'a pas tremblé
L’ouverture du score surviendra à la 76'. Karaoui fusillera Kaci, suite à un tir à l'entrée de la surface et cela après un travail préparatoire de Ziti (0-1). Malgré les nombreux changements et les intentions résolument offensives, les Béjaouis ne parviendront pas à revenir à la marque. Le portier de Sétif multipliera les parades. A la 80', Belhani sortira le cuir suite à une superbe parade, après un tir de Medahi. La fin de match sera palpitante et les locaux mettront toutes leurs forces dans la bataille et feront le forcing pour trouver le chemin des filets.

Le 12e homme sétifien
Une centaine de supporters sétifiens ont effectué le déplacement à Béjaïa. Ces fans ont joué leur rôle de 12e homme à merveille et ils ont su transcender leurs joueurs dans les moments difficiles du match.

TOP ³

L’ESS à la peine
La pression bejaouie sera encore plus accentuée en seconde période et d’entrée de jeu, Niati mettra à contribution le gardien de Sétif d’un tir enveloppé des vingt mètres. Les joueurs Béjouis se sont, à partir de ce moment, un peu plus entreprenants et Medahi sera très près d’ouvrir la marque. Le même Medahi ne sera pas plus heureux sur coup franc, à la 58'. Il verra passer son tir de très peu à côté du cadre.

Le camp de Sétif assiégé
Ce sera Niati qui le premier se montrera dangereux. Dès la 9e minute, il éliminera un défenseur avant d’obliger le portier de Sétif à se détendre suite à un tir sec. Ce même Niati sera à deux doigts d’ouvrir la marque d’une reprise qui rasera la transversale à la 13e minute. La domination de la JSMB sera quasiment permanente, sans pour autant changer quoi que ce soit au score. Les essais de Meddahi (16’) et Agoud (23’) seront annihilés par le portier de l'ESS. Il y aura une tentative de l'ESS, suite à un contre très rapide de Karaoui à la 30' mais le tir de ce dernier sera trop mou pour inquiéter le portier bejaoui Kaci. Trois minutes

³

FLOP

89’… Et Nadji met fin aux espoirs bejaouis !
On jouait les toutes dernières secondes du temps réglementaire quand Nadji assurera la victoire de son équipe en mettant le cuir hors de portée de Kaci (0-2). Malgré sa victoire, Sétif a souffert devant une courageuse équipe de Yemma Gouraya qui, très certainement, aura beaucoup de mal à rester parmi l'élite. Sofiane A.

Djabour «Une défaite
difficile à digérer»

«Ils ont envoyé la JSMB en L2 !»
Pour tous les Bejaouis, les responsables de la situation vécue par la JSMB sont connus. Ce sont tous les joueurs de l'effectif sans exception. On vous dira du côté de la Soummam qu'ils ont envoyé la JSMB en L2.

«Mon équipe a fait plus que jeu égal avec un adversaire de valeur. Mes joueurs ont su L'un des tournants de ce match a eu grâce à une grande discipline lieu à la 60'. Après un joli travail sur l'aile tactique contenir sans trop de droite, Medahi trouvera Niati qui proproblèmes les attaques de l’adpulsera le cuir dans la cage de Belhani. versaire tout en portant le danger dans le camp sétifien. Nous La guerre aux trafiquants nous sommes créés un grand nombre d’occasions et c’est surComme il fallait s’y attendre, la énième défaite à domicile de la JSMB, est déclarée Certaines pratiques ont de tout temps été dénon- tout le manque de réussite et hier, face à l’ESS, a eu pour conséquence la fin de l’ère Djabour. On sales qualités du gardien adverse vait que ce dernier jouait sa tête à chaque match, hier c’était sa der. Au- cées. Ce n'est pas un secret, du côté de Sétif, cerqui ont fait que nous n’avons tains préposés procèdent à la pratique frauduleuse jourd’hui, la direction de la JSMB rencontrera Djabour pour une pas réussi à scorer. Sincèrecommunément appelée le retour de billet. La porésiliation de contrat à l’amiable. Il faut dire qu’avec la succession des sition de Hammar est sans équivoque : «Croyez- ment, le nul aurait été équitamauvais résultats et la position de relégable du club, il fallait vite faire un moi, à l’heure actuelle, nous n’avons aucune ble et cette défaite est difficile à sacrifice, celui de l’entraîneur bien sûr car il est impossible de toucher aux preuve contre les gens qui pratiquent cette digérer. Nous continuerons à nous battre.» joueurs. Reste à savoir maintenant qui va prendre le relais et assumer la fraude qui n’honore ni l’ESS ni la ville de Sétif. lourde responsabilité de sauver le club de la relégation. Nous prendrons des mesures pour débusquer Benabderrahmane les fraudeurs, ils le paieront très cher. Nous Affrontement entre forces de l’ordre et supporters de retour dans La défaite d’hier face à l’ES Sétif, qui a rendu la tâche de la JSMB très difficile pour se main- nous pencherons sur ce volet avec beaucoup de tenir en première division, n’est pas passée sans dégâts. En effet, des affrontements ont éclaté sérieux. C’est très important.» l'équipe

60', le but de Niati est valable, monsieur l'arbitre !

Djabour, c’est fini !

Une équipe de la JSMB remaniée
Trois joueurs, qui ont joué le dernier match de l'équipe béjaouie, ont cédé leur place. Il s'agit de Chehaïma, Boukemacha et Belgherbi, qui ont été remplacés par Megatli, Laribi et Niati.

Boukemacha sur le banc
Le coach béjaoui Djabbour a surpris tout son monde. En effet, lors de la réception de l'ESS, il a laissé sur le banc plusieurs de ses habituels titulaires dont Boukemacha.

à la sortie du stade de l’Unité-Maghrébine entre les supporters de la JSM Béjaïa et les forces de sécurité. On parle ainsi d’une vingtaine d’arrestations parmi les supporters.

U21, JSMB 0-ESS 3
Tout comme les seniors, les espoirs béjaouis n'en finissent pas de manger leur pain noir. Ils ont d'ailleurs été sérieusement défaits par leurs homologues de l'ESS (0-3).

Pour cause de Coupe du monde, le programme de la LDC 2014 réaménagé
Les dates des matchs comptant pour la Ligue des Champions 2014 ont été arrêtées depuis longtemps par la commission des compétitions de la CAF. Plusieurs aménagements ont été apportés à cause de la Coupe du monde qui se déroulera au Brésil.

Après une absence qui a duré près de deux semaines, Farès Benabderrahmane a retrouvé sa place dans l'équipe. Il a formé, avec le jeune Bouchar, la paire axiale sétifienne.

Même s'il est totalement rétabli, Djahnit n'a pas effectué le déplaceOn se rappelle que lors du dernier match de ment à Béjaïa. Madoui a voulu mél'ESS joué au stade du 8-Mai contre le CRB, nager son meneur de jeu qui a été Bouazza Hameur n'avait pas été convoqué. remplacé par Ogbi. L'ex-international était dans le onze de départ Les clubs pénalisés Sofiane A. hier à Béjaïa. Les matchs de Coupe d’Afrique des clubs champions, depuis la création de Ghoul évacué vers Un duo d'attaque cette épreuve en 1965, se jouent en allerLe l'hôpital inédit retour. La nouveauté en 2014 est que ces brassard On jouait la 16' quand le porLe duo d'attaquants de deux manches se joueront au cours de pour Ziti tier de l'ESS, Nadjib Ghoul, a pointe aligné par Mala semaine. Les clubs auront à s’adapter Même si l'habituel capi- doui était composé de effectué un faux mouvement. Il à cet état de fait. Il est certain que tous restera un petit moment au sol taine était sur le terrain, c'est Bouazza Hameur et les clubs, au vu des distances qu’ils auen se tordant de douleurs. Le Ziti qui a arboré le brassard Nadji. Une association ront à parcourir, vont particulièremédecin du club demandera de capitaine. Une fonction assez inédite, car c'est la ment souffrir. Contrairement au CSC, que le défenseur sétiaussitôt son remplacement. toute première fois de la l'ESS a été dispensée de tour prélimifien a assurée avec Ghoul a été évacué au CHU de saison que ces deux joueurs naire, suite au forfait de Steve Biko. brio. Béjaïa. sont alignés ensemble.

Confiance renouvelée à Bouazza

Djahnit ménagé

Zerrara et Khedhaïria non convoqués
Madoui a surpris tout son monde en décidant de se passer des services de deux joueurs qui avaient l’habitude d’être titularisés. Il s’agit du gardien de but Khedhaïria qui a été remplacé par Ghoul et du milieu de terrain Zerrara.

Saïghi, Benmansour et Lahlouh avec les espoirs
Djabbour a effectué une petite révolution au sein de son équipe. C'est ainsi qu'il a mis trois joueurs de l'effectif professionnel à la disposition de l'entraîneur des espoirs, entre autres Saïghi, Benmansour et Lahlouh.

Tatem et Challali parmi les dix-huit
Tatem et Challali, qui reviennent de blessures, ont été convoqués par Djabbour. Challali a remplacé Aggoune en seconde période, en effectuant ainsi son retour dans l'équipe après une longue absence.

Bouziani non convoqué
Cela n'est pas arrivé depuis plusieurs matchs. Le milieu de terrain béjaoui, Bouziani, n'a pas été convoqué pour le match d'hier face à l'ESS.

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

USMA

2
Affluence : Nombreuse Arbitres : Necib, Boudebouz et Boutaghane Avertissements : Benamara (69’) (USMA), Boulekhoua (35’), Hendou (51’), Doukha (55’), Amada (81’) (USMH) Buts : Baïtèche (6’), (Feham 55’ sp) (USMA) Sylla (45’) (USMH).

Stade : Omar-Hamadi (Bologhine)

USMH

11

1

USMA : Zemmamouche, Benamara (Andria 76’), Benmoussa, Khoualed, Laïfaoui, Bouchema, Koudri, Feham, Ferhat, Baïtèche (Boudbouda 74’), Ziaya (Djediat 84’). Ent : Velud USMH : Doukha, Belkheir, Mazari (Azzi 87’), Boulekhoua, Ziane Cherif, Aït Ouamar, Boumechra (Abid 76’), Sylla, Hindou, Amada (Mebarki 85’), Younès. Ent : Charef

U21 USMA 2 – USMH 0

LE CHIFFRE

Un derby comme on les aime
équipe d’Hubert Velud était hier sous une grande pression avant l’entame du derby qui allait l’opposer à son voisin harrachi. Le Mouloudia, qui avait battu 24 heures auparavant le CRB, était revenu à trois points derrière, et l’Entente de Sétif, qui avait battu la JSMB à Béjaïa moins d’une heure avant, lui a ajouté davantage de pression. L’USMA n’a jamais été aussi en danger depuis qu’elle s’est emparée de la tête du championnat et cette rencontre face à l’USMH s’annonçait très compliquée pour elle. Mais dès le coup d’envoi, les Rouge et Noir montrent que les résultats des autres matchs ne les ont guère déstabilisés. Ils font le siège dans le camp harrachi et privant carrément leurs vis-à-vis du ballon. Acculées dans leurs derniers retranchements, les troupes de Boualem Charef sont étouffées et n’arrivent pas s’en sortir. Un premier coup franc de Ferhat (3’) donne l’alerte. Les Usmistes poursuivent leurs assauts et ne tardent pas à trouver la brèche. Un long dégagement de Zemmamouche est récupéré sur la

L’

ligne de but par Ferhat qui a pu remettre dans le paquet à Ziaya. Ce dernier tente une frappe, mais c’est Baïtèche, à l’affût, qui va conclure de la tête en battant Doukha (6’).

El Harrach se ressaisit, Boumechra et Sylla désarçonne la défense usmiste
Dans la foulée, l’USMA va se créer d’autres occasions, mais les Harrachis ne tarderont pas à se ressaisir en profitant des faiblesses de la défense de l’USMA, notamment sur le couloir droit qu’occupait Benamara. Ce dernier, qui manquait de compétition et qui a fait à l’occasion sa réapparition depuis plusieurs mois, était un peu dépassé. Charef donne des instructions pour opérer par ce couloir et cela ne va pas tarder à donner des fruits. Le technicien harrachi n’oublie l’axe central de la défense usmiste qui a été remanié à la dernière minute. Avec les débordements de Boumechra à gauche et les appels de balles de Sylla dans la profondeur, l’USMA va vivre des moments très difficiles. Très vite, la vapeur est renversée. A la 27’, Boumechra avait la balle d’égalisation dans les pieds en se

présentant seul face à Zemmamouche. Mais en voulant en faire trop, il permet aux défenseurs usmistes de revenir. Sa frappe manquera par la suite de puissance et il finira par rater lamentablement un but tout fait. Quelques minutes plus tard, Sylla s’échappe dans la profondeur et parvient à marquer après le coup de sifflet de l’arbitre qui a signalé une position de hors jeu pas du tout évidente. L’attaquant harrachi revient à la charge et fait encore un appel dans la profondeur. Il est servi idéalement par Amada et s’en va défier Zemmamouche en réussissant à le battre du plat du pied (45’). El Harrach remet logiquement les pendules à l’heure et promet une seconde période palpitante.

l’avantage dix minutes plus tard. Une belle ouverture de Feham dans l’intervalle permet au jeune Baïtèche de se retrouver seul face à Doukha qui était sorti pour intervenir. La balle de l’attaquant usmiste va heurter le poteau avant de sortir mais l’arbitre est revenu à la faute commise par Doukha sur Baïtèche pour désigner le point de penalty (55’). La sentence est exécutée par Feham qui redonne l’avantage à son équipe.

Les Espoirs de l’USMA n’ont pas raté l’occasion hier de monter seuls sur la deuxième marche du podium, profitant du match nul de la JSS face au CSC. Les Rouge et Noir ont battu leurs homologues de l’USMH par deux buts à zéro et restent à un point du leader l’ESS qui est allé gagner à Béjaïa face à la JSMB 3 buts à 0.

Zemmamouche chaleureusement accueilli
Mohamed Lamine Zemmamouche a été le premier Usmiste à avoir fait son apparition sur le terrain. Le gardien des Rouge et noir a été chaleureusement accueilli par les supporters des Rouge et Noir qui l’ont beaucoup encouragé.

Benmoussa trop égoïste
Par la suite, toute la seconde période va se dérouler à sens unique avec une domination totale du leader du championnat qui va se procurer un nombre incalculable d’occasions qui seront toutes ratées, surtout en raison de l’égoïsme d’un certain Benmoussa qui a privé Ziaya d’au moins deux buts (63’ et 83’) en préférant tirer dans un angle fermé. Feham lui aussi ratera le cadre à la 75’, tout comme Andria à la 88’. Heureusement que l’USMA ne va pas regretter tous ces ratages, puisque l’USMH ne reviendra pas au score.

12 est le nombre de points gagnés par l’USMA jusqu’à cette 19e journée de Ligue 1 dans les derbys. Les Rouge et Noir, sans conteste les rois d’Alger, ont remporté les quatre derbys qu’ils ont déjà joués, faisant ainsi le plein. Ils ont battu l’USMH en aller et retour, ainsi que le CRB et le MCA lors des matchs aller. Ils ont ainsi réalisé un sans-faute dans les derbys de la capitale.

12

Premier but de Baïtèche
En ouvrant hier le score à la sixième minute et en donnant l’avantage à son équipe, le jeune Baïtèche a inscrit son premier but en championnat sous les couleurs de l’USMA. Le joueur a été également derrière le second but de son équipe en provoquant le penalty transformé par Feham.

Baïtèche à la hauteur
Titularisé hier par Velud à la place d’Andria, Baïtèche a répondu présent. Le jeune attaquant de l’USMA, promu cette saison en équipe première, a été tout simplement derrière le succès de son équipe. Il a d’abord donné l’avantage aux Rouge et Noir en marquant le premier but avant de provoquer le penalty qui a permis à l’USMA de l’emporter au final.

TOP ³

L’USMA reprend les choses en main… et l’avantage
Mais à la reprise, ce sont les Usmistes qui vont reprendre les choses en main. Velud a su comment réaménager son dispositif et a donné des instructions à ses joueurs pour ne pas retomber dans le même piège. Les coéquipiers de Zineddine Ferhat parviennent d’ailleurs à reprendre

Briksi présent
Le membre du staff technique, Briksi, était présent hier dans la tribune officielle. Il a été certainement dépêché par Halilhodzic pour suivre la rencontre et superviser les joueurs.

A. C.

Velud : «Nos efforts ont été récompensés»

Bekakchi à la rescousse
Pour remplacer Chafaï dans la

«C’est une victoire importante pour la suite du parcours, liste des 18, le staff technique de Une absence de taille a sauté aux surtout que ce match a été très disputé. Nous avons bien l’USMA a fait appel au jeune défen- yeux hier dans l’effectif rentrant de entamé la rencontre, mais il y a eu un petit relâchement par la suite et notre adversaire a su en profiter pour reveseur, Bekakchi. Ce dernier ne faisait l’USMA, plus précisément dans nir à la marque et nous mettre en danger. Mais après la pas partie évidemment du groupe l’axe central de la défense. Farouk pause, nous nous sommes corrigés et avons su comment qui a été convoqué pour le match Chafaï a été remplacé par Abdelkareprendre les choses en main. Nous efforts ont été récompensés et je pense que nous avons logiquement repris der Laïfaoui. Un changement qui a d’hier avant le renvoi de Chal’avantage. Voilà, comme vous le constatez, le championnat suscité des interrogations, mais la réfaï. est très serré et rien n’est encore joué, il faut continuer à traponse n’a pas tardé à tomber. Le défenvailler.»

Chafaï renvoyé de l’hôtel

«Mazal Mouloudia»
Après l’inscription du second but de l’USMA, les supporters des Rouge et Noir, comme s’ils étaient sûrs que leur équipe allait l’emporter, ont scandé tous en chœur, «Mazal Mouloudia, mazal mazal», puisque le derby entre les deux frères ennemis, c’est lors de la prochaine journée.

seur des Rouge et Noir a été renvoyé par son entraîneur pour manquement à la discipline du «Cette victoire va nous permettre, évidemment, de préparer le groupe. La veille du match, prochain derby contre le Mouloudia dans de très bonnes condiComme on le sait, Abdelkader LaïChafaï était arrivé en retard tions. J’espère toutefois que ce derby ne se jouera pas à huis clos. Aussi, je pense que le stade de Blida convient le mieux à l’hôtel où l’équipe était en faoui a perdu cette saison sa place de pour abriter ce match.» mise au vert. Velud n’a pas titulaire et ne fait que quelques apparimanqué de le rappeler à Bechouche : «L’USMA a été tions depuis le début du championnat. l’ordre, mais le lendemain Hier, suite à l’ e xclusion de Chafaï, Laïavantagée par l’arbitre» matin, c’est-à-dire le jour faoui a signé sa quatrième «Je ne sais pas trop quoi dire, mais je pense que l’USMA a été du match, le joueur s’est avantagée par l’arbitre. Le but qui a été refusé à Sylla était vatitularisation de la permis en plus une lable et pour le penalty de l’USMA, je laisse ceux qui ont vu le Ferhat, saison. match de le juger. Après, c’est cela le football, nous avons fait ce longue grasse matimeilleur joueur qu’il fallait faire et cela n’a pas été facile face à une bonne équipe née et s’est réde l’USMA. Il faut continuer à travailler et nous allons nous ressaisir du mois de Maracana veillé très tard très vite.». Le milieu de terrain de l’USMA, Zipar rapport à Mazari : «Sans l’aide de l’arbitre, neddine Ferhat, a été désigné par le ses coéquiquotidien spécialisé, Maracana, meilpiers. Cette l’USMA ne nous aurait pas battus» «Nous avons fait un bon match, cela a été difficile pour nous au début, mais fois-ci, Huleur joueur du mois du championnat. nous sommes revenus et nous avons réussi à égaliser. Je pense que sans bert Velud a Avant le coup d’envoi du match d’hier l’aide de l’arbitre, l’USMA ne nous aurait pas battus.» décidé de face à l’USMH, le jeune international sévir en renusmiste a reçu son trophée sous les Charef s’accroche avec un agent de l’ordre voyant son A la fin de la partie, Boualem Charef s’est dirigé directement vers l’arbitre du applaudissements des suppormatch à qui il voulait reprocher certaines choses, mais les agents de l’ordre l'ont joueur de l’hôtel ters des deux équipes. empêché de s’en approcher. Charef a fini par s’accrocher violemment avec l’un pour qu’il serve d’entre eux. d’exemple.

«J’espère que le derby contre le Mouloudia ne se jouera pas à huis clos»

Quatrième titularisation de Laïfaoui

La tribune du virage rouverte
Fermée lors du dernier match face à la JSK pour travaux, la tribune du virage a été rouverte hier aux supporters suite aux rapports du CTC qui n’ont émis plus aucune réserve après les travaux qui y ont été effectués. Afin de gagner du temps, le président de l’USMA, Ali Haddad, a dépêché sa propre entreprise sur les lieux pour la rénovation de la tribune du virage, dont la fermeture a suscité une grande polémique ces derniers temps.

³

FLOP

Accrochage entre Khoualed et Boumechra
Ce qui a émaillé le match d’hier, c’est l’incident qui a eu lieu en début du match avec cet accrochage entre Nacereddine Khoualed et Salim Boumechra qui a failli dégénérer n’était l’intervention des joueurs des deux équipes. Khoualed et Boumechra portaient pourtant le même maillot, il y a deux saisons.

12
Ce revers enregistré avant-hier ne sera pas sans conséquences. La direction a décidé de tenir une réunion extraordinaire aujourd’hui, pour discuter de l’avenir du technicien Iaïche qui, après quatre journées, risque de rendre le tablier. Aussi, on devrait discuter du cas du président Malek qui a annoncé son départ à ses proches, à la fin de la partie, suite à un différend avec les supporteurs.

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup de massu

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

CRB

13

Avenir de Iaïche, décision aujourd’hui
qui a décidé à pointer le bout de son nez à la fin du match, de ne pas avoir habitué les joueurs au 20Août. Depuis la nomination de Iaïche à la tête du club, le groupe ne s’est entraîné qu’une seule fois dans son jardin. C’était à la veille du départ pour le premier stage effectué à Sétif. Depuis, les joueurs vivent un peu comme des pigeons voyageurs : Bouchaoui, Dar El Beida, Aïn Benian, avant de se fixer à Ben Aknoun. Cette situation aura fait perdre aux joueurs leurs repères sur le terrain, mais surtout cette habitude de se produire devant leur public, sans parler des nouveaux éléments, à l’image de Bogy et Dahmane qui auraient gagné en se familiarisant à ce stade.

Malek
«Mon avenir ? Je vais attendre la réunion pour trancher» Suite à la rumeur de son départ qui s’est propagée comme une trainé de poudre, le président Malek nous a déclaré : «Sur le moment, j’avais réellement pensé à rendre le tablier. Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi on me porte responsable des agissements des supporteurs du MCA. Ce n’est pas mon rôle d’aller les contrôler à l’entrée du stade quand même ! Sincèrement, je n’ai pas apprécié ce geste. Pour ce qui est de mon avenir, nous allons nous rencontrer demain pour tirer les choses au clair.»

Il était fou de rage avant le match

Il est contesté par les Belouizdadis
Le coach du CRB, Iaïche, a été contesté, à l’occasion de ce match qui s’est pourtant joué à la maison. Encore une fois, certains choix de l’entraîneur suscitent quelques interrogations, à commencer par l’équipe-type qu’il a alignée pour cette confrontation. Certains choix tactiques restent incompris, à l’image de la non titularisation de Dahmane. Aussi, ses changements effectués en deuxième période n’ont pas fait l’unanimité. Le coach a incorporé Bourekba en sacrifiant Mehdi Benaldjia pourtant très actif durant la partie. Pas seulement, l’incorporation de Hadjadj à la place de Dahar, un milieu de terrain à la place d’un attaquant, n’avait pas lieu d’être, selon les observateurs.

Le Chabab au bord de la Ligue 2 !
e que nous ont proposé les Belouizdadis avant-hier face au voisin mouloudien n’était qu’un résumé d’un parcours complètement manqué jusque-là. Même quand cela s’agit d’une rencontre décisive pour se détacher du peloton de la relégation, corsé par la caractéristique d’un derby de cette confrontation, les joueurs, encore une fois, nous ont proposé une prestation amorphe, vide de détermination. Avec ce second revers consécutif, le CRB est le plus grand perdant de cette 19e journée de championnat. Le CRBAF, qui a remporté les débats dans la même journée face à une autre formation de la zone rouge, le CABBA, pointe aujourd’hui à la 14e position, à un point seulement du Chabab. La situation est appelée à empirer dans les prochains jours, selon certains observateurs. Premièrement, en raison des répercussions que pourrait avoir ce genre de revers dans un derby, et la scène à laquelle nous avons assisté à l’après-match est annonciatrice de turbulences qui attendent le club dans les prochains jours. Ce qui aussi laisse certains perplexe par rapport à l’avenir du club, c’est sans doute ce calendrier qui ne va pas

C

ménager les Belouizdadis qui se déplacera chez la JSK, l’USMH ainsi que la JSS, sans oublier un autre derby face à l’USMA, à domicile. Pour revenir à cette rencontre du Mouloudia, les éléments de Iaïche auront beaucoup à s’en vouloir, face à une équipe du MCA qui avait affiché ses intentions défensives dès l’entame du match. Les éléments du Chabab n’ont rien fait pour provoquer une victoire, hormis quelques tentatives isolées çà et là.

staff, Iaïche, qui était visé.

Sur le terrain, c’est chacun pour soi !
Avant cette histoire du vestiaire, sur le terrain, les joueurs n’étaient mieux lotis. C’est le même souci qui se pose depuis maintenant un bon moment, c’est chacun pour soi. Cette équipe, qui pourtant renferme des qualités, manque cruellement de cohésion dans son jeu collectif. La preuve, les rares actions que l’équipe a réussi à se mettre sous la dent ont étaient construites à partir de quelques exploits individuels.

Les supporteurs ne veulent plus de lui
A la fin de la partie qui a vu les Belouizdadis s’incliner à domicile face au voisin du MCA, certains supporteurs, abattus, se sont lâchés sur l’entraîneur en chef, en scandant haut et fort son départ dans l’immédiat. Ce dernier a acquiescé en hochant de la tête pour leur dire que ça se fera. Maintenant, ce n’est ni confirmé ni infirmé d’ailleurs.

On sent qu’il y a quelque chose qui s’est cassé dans le groupe
Après cet épisode du MCA, on sent aujourd’hui qu’il y a comme quelque chose qui s’est cassé dans cette équipe belouizdadie. La scène d’après-match vécue dans le vestiaire en est la meilleure preuve, car des voix se sont élevées tantôt des joueurs puis de quelques représentants du club qui se sont immiscés dans la pagaille. Il a fallu l’intervention de quelques agents pour calmer les esprits. C’est vous dire que cette histoire dépasse les querelles d’une simple déception d’après-match. Dans cette mêlée, on apprendra que c’est le premier responsable du

«On s’est fait avoir, une fois de plus !»
Le président est lui aussi très atteint par ce revers. «Nous avons tout fait pour que cette rencontre se termine en notre faveur. Nous leur avons tout mis à leur disposition, je ne comprends pas ce qui s’est passé. Le MCA n’était pas vraiment aussi dangereux que ça, nous pouvions le battre. Mais comme à chaque fois, on se fait avoir.»

Voilà ce qui se passe, quand on ne s’entraîne pas au 20-Août !
Les représentants des supporteurs présents devant les vestiaires, après le match, ont reproché au staff technique, tout en s’adressant à Bouhila, le seul

Seuls Meguehout et Khoudi ont émergé du lot
Deux joueurs, dont les prestations ont été bonnes, ont émergé du lot. Il s’agit de Khoudi qui a, encore une fois, prouvé son poids dans cette défense centrale au côté de Khelili. Aussi, le milieu de terrain Meghehout a réalisé un grand travail dans la récupération et l’animation du jeu. L. A

Dans l’entourage du club, on s’interroge, au lendemain de ce revers face au Mouloudia, sur le rôle de Dahmane dans cette équipe. Lors de sa venue cet hiver, Dahmane avait signé au CRB pour apporter son expérience au club, c’est ce que la direction a voulu nous faire comprendre dans ses sorties médiatiques. Pour sa part, le joueur est plutôt discret. Après un premier match assez satisfaisant face à l’Arba l’attaquant, qui a contracté une blessure, a dû observer du repos. De retour depuis deux semaines maintenant, Dahmane semble avoir perdu cette place de titulaire que tout le monde lui avait prédit, après son premier match à l’Arba. Face au MCA, le coach ne l’a même pas intégré, alors que son équipe avait besoin de sang neuf en attaque. Selon nos sources présentes à proximité du vestiaire du CRB, à quelques minutes du coup d’envoi du match, Dahmane aurait pété les plan, après avoir su qu’il n’allait pas figurer dans le 11 de départ. D’ailleurs, il l’a fait savoir à son entraîneur dans le vestiaire.

Dahmane : «Je me suis emporté car je voulais jouer ce derby»

que les esprits se soient plus ou moins calmés, nous avons pris attache avec Dahmane pour mieux comprendre la situation que traverse son club. «Je n’ai pas dormi de la nuit, à cause de cette défaite. Prendre un but en toute fin de match était un comme une punition. Nous ne méritions pas un tel scénario. Nous sommes déçus. Nous avons fourni de gros efforts pour préparer ce match et nos supporteurs se sont déplacés en masse, mais on n’a pas gagné.»

«Je n’ai rien contre l’entraîneur»
Concernant l’incident qui s’est produit avant le début du match, l’attaquant du CRB a accepté de nous éclairer. «Avant d’en parler, je voudrais tirer les choses au clair, à savoir que je n’ai strictement rien contre mon entraîneur. Pour ce qui s’est passé dans le vestiaire avant le match, c’est parce que j’étais très déçu de ne pas figurer dans l’équipe qui devait débuter le match. Je m’étais donné à fond lors de la préparation, je me sentais au meilleur de ma forme. En plus, je voulais jouer ce derby. Je me suis emporté, car je voulais aussi aider mes camarades sur le terrain. Cette défaite ne fait qu’empirer les choses.»

L. A.

«Je n’ai pas dormi, à cause de cette défaite»
Le lendemain de la rencontre, après

Lamine Amimi

PUB

PUB

Le Buteur du 16-02-2014

Le Buteur du 16-02-2014

14

N° 2557
Dimanche 16 Février 2014

www.lebuteur.com

Coup mou

Ligue 1
Stade : Brakni (Blida)

RCA

0

ASO

0

Affluence : Nombreuse Arbitres : Aouina, Benaissa, Chenaoua Avertissements : Lakhdari (34’), Selama (36’), Messaoud (36’) (ASO)

RCA : Fellah, Nemdil, Zedam, Cherfaoui, Belaid, Rait, Amiri, Harrouche (Icko 27’) (Abdelkadous 63’), Mokdad, Bougueroua, Drami Entraîneur : Chérif El Ouazan ASO : Salhi, Nassé Laraba, Zazou, Lakhdari, Nana, Bentocha (Hadouche 70’), Selama (Ali Hadji 77’), Meliani, Bousaid, Mesaoud, Deham (Farhi 82’) Entraîneur : Ighil

Un rempart nommé Salhi
L
es poulains de Cherif El Ouazani n’ont pas su profiter de l’avantage pour arracher les points de la victoire. Face à une équipe de Chlef qui a joué regroupée derrière et au milieu les Bleus du RCA ont nettement dominé sans pouvoir concrétiser les nombreuses occasions de buts. Les deux équipes n’ont pas eu recours au traditionnel round d’observation. Dès le coup d’envoi, Zazou donnera la première alerte ; le défenseur gauche de l’ASO qui a hérité d’un centre de Messaoud, récupère la balle et d’un tir puissant obligera Fellah à étaler toute sa classe pour dévier le cuir. Méfiantes, les deux équipes ne s’aventurent pas trop. Le jeu est concentré surtout au milieu du terrain. N’empêche que les attaquants du RCA se montrent plus dangereux dans leurs rares tentatives. A la 19’ Bougueroua récupère une balle venue de la gauche, il tire mais le gardien Salhi intervient et sauve sa cage miraculeusement. Quelques minutes plus tard Salhi interviendra encore fois sur une tentative de Bougueroua en déviant le cuir en corner. Les locaux dominent et maintiennent la pression dans le camp des visiteurs. Peu après la demi-heure de jeu, Amiri fait un centre-tir, la balle se dirige vers les buts et Selama sauve de la main. L’arbitre accorde un penalty. Chargé de le botter, Bougueroua rate devant un grand Salhi qui intervient avec brio. La mi-temps est sifflée sur un score vierge. Au retour des vestiaires, les camarades de Fellah reviennent avec une plus grande détermination. Sur une action de Bougueroua, celui-ci sert Amiri dont le tir passera juste à côté. Les locaux poussent encore et finiront pas s’installer carrément dans le camp des vi-

Kebir : «Compte tenu des nombreuses absences, ce nul est bon à prendre» «Ce nul me satisfait car nous l'avons obtenu face à une bonne équipe. Un club qui n'a pas pour habitude de partager les points sur son terrain. Je sais que le rendement de l’équipe a été moyen mais si l’on tient compte des nombreuses absences dans mon équipe je dirais que le point est bon à prendre.»

Cherif El Ouazani : siteurs. A l’heure de jeu, Bougueroua «La réussite encore lui, récupère une balle et se renous a fait défaut» trouve en position idéale, il tire mais «Comme vous avez dû le verra sa balle dégagée sur la ligne par constater, mon équipe a dola défense de l’ASO. Le RCA attaque miné largement les débats. On avec pas moins de six joueurs et méritait la victoire au vu des nombreuses occasions de continue à dominer les débats mais buts, malheureusement la point de buts malgré une multitude chance n'a pas été de notre d’occasions. Dans les dernières micôté. Je reconnais aussi que la nutes, ce sont les poulains d’Ighil qui dernière touche nous pouvaient repartir avec les a fait défaut.» Un trois points, si l’attaquant Nassé Laraba poursupporter tant seul devant les grièvement blessé buts s’était monUn supporter de l'ASO appelé Mohamed Zerrouki, tré plus adroit. Il qui a effectué le déplacement hier à Blida a été grièvene restait que le ment blessé après avoir été électrocuté par un câble à temps additionhaute tension lors de son voyage par train. Ce jeune âgé de 19 ans était monté au dessus du train en nel et c’est sur ce marche, il a été évacué de toute urgence dans un score vierge que état critique vers l'hôpital de Blida avec de l’arbitre mettra fin graves brûlures au cou et à l'abdoaux débats. men. M. Ouada
CRB Ain Fekroun MC Oran CR Belouizdad CS Constantine USM Alger JSM Bejaïa RC Arbaa MC El Eulma

Salhi : «Sur le penalty j’étais confiant» Au sein de la formation harrachie, Salhi, le gardien de but, aura été sans conteste le meilleur élément de son équipe et parmi les joueurs qui se sont illustrés sur le terrain. Par sa très belle prestation, le portier de l'USMH a confirmé tout le bien que l'on pense de lui ; interrogé après la fin du match le gardien de l’ASO Chlef nous dira : «Dès mes premiers arrêts, je me suis rendu compte que j’étais dans un bon jour et cela m’a donné une grande confiance. D’ailleurs sur le penalty j’étais presque sûr de l’arrêter.» La défense de l’ASO a tenu bon Bien que diminués par l'absence de certains titulaires, parmi eux les éléments clés, et grâce à une défense remodelée, les poulains de Meziane Ighil ont tenu le coup face à un RCA soutenu par des milliers de supporters qui ont mis une forte pression sur les visiteurs. Ces derniers ont, malgré tout, tenu le coup jusqu'à décourager l'équipe locale et ses supporters. Ce nul arraché à Blida par l'ASO n'est pas un exploit, certes, mais n'empêche que les Chélifiens méritent bien les félicitations pour cette performance qui leur permettra de se maintenir dans le sillage des cinq premiers.

CABBA
Les supporters demandent l’installation d’un directoire
La situation inquiétante que vit l’équipe cette saison a fait réagir les Criquets qui ont demandé à ce que la SSPA soit dissoute et qu’elle soit remplacée par un directoire qui gérera les affaires jusqu’à la fin de la saison. Ses membres tenteront dans un premier temps de sauver l’équipe de la relégation, ce qui serait un véritable miracle.

Résultats et classement de la 19e journée de ligue 1
2-0 0-0 0-1 1-1 2-1 0-2 0-0 2-0
CABB Arreridj JS Kabylie MC Alger JS Saoura USM El Harrach ES Sétif ASO Chlef MO Bejaia

Messaoudène accuse ses joueurs de trahison : «3 joueurs ont levé le pied contre Aïn Fakroun» Classement
es Bordjiens ont une nouvelle fois déçu en concédant sans grande surprise une défaite amère devant un concurrent au maintien qui les laisse du coup plantés en bas du classement. Ce énième ratage a mis le président Messaoudène dans tous ses états contre ses joueurs en les accusant même de trahison : «Contre le CRBAF surtout en seconde période, j’ai remarqué que certains, pas tous heureusement, ont évolué d’une manière bizarre qui m’a laissé mettre en doute leur bonne foi, ce qui m’amène à dire qu’ils ont levé le pied. Lorsque j’aurais tous les éléments de cette affaire en main, vous en saurez plus.»

L

joueurs avaient reçu nettement plus pour provoquer la défaite.»

«Je suis prêt à céder mes actions en compagnie d’autres membres»
«Cependant si le problème réside au sein du conseil d’administration, je suis prêt à céder mes actions en compagnie des deux frères Benhamadi, Mebarkia et Bensaâdi. Mebarkia m’a confié que s’il trouve preneur non seulement il cédera ses actions, mais il ajoutera 500 millions.» A. B. La

Benkhodja a commis l’irréparable
Alors que son équipe avait tenu bon en défense durant 75’, Nassim a commis l’irréparable en laissant filer un ballon anodin qui a profité à un attaquant adverse qui n’en demandait pas tant. Benkhodja qui a été irréprochable en étant même décisif sur quelques arrêts qui ont découragé l’adversaire a été malheureux sur cette action. Le but bête qu’il a encaissé a complètement scié les jambes de ses coéquipiers qui ont baissé pavillon en fin de match en concédant une seconde réalisation.

«Ils le payeront cher»

«Ces joueurs dont je me garderais En écopant de deux cartons jaunes, l’arrière de révéler l’identité, pour le moment latéral gauche Chebira a laissé un vide dans ce du moins, payeront cher leur trahicouloir occupé par Mansour qui avait fait son son envers les couleurs qu’ils porentrée après seulement 20 minutes de jeu à la tent. Je mettrais tout en œuvre pour place de Hamimid, blessé. Chebira, qui a fait que leur carrière prenne fin à l’issue son retour à la compétition en tant que titude cette saison. J’ai tout fait pour ne laire contre l’USMA après une longue abpas perdre au moins ce match en metsence due à une déchirure musculaire à tant en jeu une prime de 20 millions, la cheville, ratera le prochain renune somme qui a été revue à la hausse à dez-vous contre la JSMB. la mi-temps mais il est clair que ces

sortie de Chebira, le tournant

Prochaine journée
JS Kabylie CS Constantine JS Saoura MC Alger USM El Harrach ES Sétif MO Bejaia CABB Arreridj
CR Belouizdad MC Oran CRB Ain Fekroun USM Alger MC El Eulma ASO Chlef RC Arbaa JSM Bejaïa

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

MCEE

MOB

15

2

Stade : MessaoudZougar (El Eulma)

0

Arbitres : Benouza, Omari, Bouhassoune Affluence : moyenne Avertissements : Derrardja (83’), Belkhiter (87’) (MCEE) ; Ferhat (54’) (MOB) Buts : Hamiti (10’ s.p), Derrardja (83’) (MCEE)

MCEE : Mehssas, Belkhiter, Berchiche, Zeghidi, Belhani, Bentayeb, Gharbi, Derrardja (Mebarakou 85’), Chenifi (Abass 69’), Kadri (Ghazi 65’), Hamiti. Entraîneur : Accorsi MOB : Berrefane, Baâouali, Guedjali, Bouaâmria, Chebana, Ferhat, Yettou (Dehouche 76’), Rahal, Akrour, Boulaincer (Brahimi 68’), Magassouba (Yaya 43’) Entraîneur : Amrani

Les Béjaouis toujours fragiles à l’extérieur !
ondamnés à réagir, après leur défaite concédée à Béchar face à la JS Saoura, les gars du MCE Eulma, voulant éviter d’être envanis par le doute, exercent un grand pressing dès l’entame de la partie, à la recherche du but libérateur. D’un ailleurs, les Béjaouis, qui se sont montrés fragiles jusque-là en dehors de leurs bases, assisteront au même scénario que celui face à la JS Saoura en encaissant un but à la 7’, suite un penalty transformé par Hamiti, après le fauchage d’un attaquant eulmi par un défenseur béjaoui. Un but qui va chambouler les plans du coach Amrani qui réorganisera ses

C

troupes pour espérer revenir dans le match. D’ailleurs, les Béjaouis vont réagir en tentant de porter le danger dans le camp adverse, sans pour autant inquiéter la vigilance du gardien Mehssas qui a eu froid notamment lorsque Rahal voit sa tête passer audessus de la transversal. Les locaux, pour leur part, vont tenter de se mettre à l’abri par Chenifi dont le tir manque le cadre. Le jeu se concentrera, par la suite, au milieu du terrain. Le capitaine du MOB, en l’occurrence Akrour, tente un coup franc, en vain. C’est ainsi que se termine la première période sur cet avantage des gars du MCE Eulma sur

le score de 1-0. De retour des vestiaires, on assistera au même scénario avec une équipe du MOB qui tente de réagir, après les les changements effectués par le coach Amrani qui a incorporé Yaya à la place de Magassouba et Brahimi à celle de Boulaïncer. La fragilité des Béjaouis affichée à l’extérieur s’est confirmée par ce rendement juste moyen.

Derrardja assomme les Béjaouis
Alors qu’on s’attendait à une bonne réaction des camarades de Yettou pour espérer revenir au score et tenter de réus-

sir un bon résultat, ce sont les locaux qui vont se metre à l’abri en inscrivant un deuxième but, confirmant leur solidité à domicile. Les Béjaouis concèdent leur énième défaite cette saison à l’extérieur, la deuxième durant cette phase retour. Désormais, les poulains de coach Amrani doivent désormais réagir dès la prochaine journée, à l’occasion de la réception de la formation du RC Arba où la victoire devient impérative pour s’éloigner de la zone rouge et consolider encore mieux leur position au classement général. A. Y.

Encore un autre but encaissé sur penalty ! En dépit des réglages effectués par le coach Amrani depuis quelques journées, les Béjaouis continuent de se montrer fragiles à l’extérieur. Ils ont même encaissé un autre but sur penalty, suite à une erreur commise par un défenseur sur un attaquant d’El Eulma. D’ailleurs, c’est la deuxième réalisation encaissée par les Béjaouis à l’extérieur sur penalty. On a donc assisté au même scénario que celui lors de la 17e journée face à la JS Saoura. Hamiti frappe encore Encore une fois, l’attaquant du MCE Eulma, Hamiti, s’est montré à la hauteur, à l’occasion de la rencontre d’hier face au MCE Eulma en contribuant à la belle prestation de son équipe et en étant derrière la première realisation, après avoir transformé un penalty dont a bénéficié son équipe à la 7’. Mieux encore, Hamiti a perturbé à plusieurs reprises la défense béjaouie. Amrani a reconduit l’équipe vainqueur du CSC Appliquant la règle qui dit qu’ on ne change pas une équipe qui gagne, le premier responsable de la barre technique du MOB, en l’occurrence Amrani, n’a pas voulu procéder à des changements sur l’équipe qui a affronté, hier, le MCE Eulma sur le terrain de cette dernière, préférant reconduire le même groupe. Malgré cela, il a décidé d’effectuer quelques changements en deuxième période qui n’ont pas donné les résultats escomptés puisque les Béjaouis ont concédé une autre défaite à l’extérieur. Yaya a débuté sur le banc Alors qu’il s’est montré prêt à disputer ce match face au MCE Eulma et aider ses camarades à réussir un bon résultat, l’attaquant Yaya a débuté la partie sur le banc, avant de faire son apparition en fin de première période (43’), en remplacement de l’attaquant malien Magassouba. Son entrée a donné du sang neuf au compartiment offensif mais sans pour autant permettre à son équipe d’éviter la défaite.

LE CHIFFRE

En concédant une autre défaite, hier, à l’extérieur sur le score de 0-2, les Béjaouis semblent sérieusement s’accommoder au chiffre deux lorsqu’il s’agit d’évoluer en dehors de leurs bases. La preuve, les poulains de Amrani ont perdu la majorité des rencontres sur le score de 0-2, comme cela a été le cas face à l’ASO, le CSC (en coupe), la JSS et hier encore face au MCEE. Soit un chiffre qui ne porte pas bonheur aux camarades de gardien Berrefane qui se sont inclinés encore.

2

El Eulma toujours solide à domicile
En disposant de la formation du MO Béjaïa, hier, sur le score de 2-0, voilà que les camarades du buteur maison Hamiti viennent de confirmer leur solidité à domicile cette saison et continuent d’engranger encore des points sur leur terrain en remontant même dans le classement. Ce qui leur permettra d’aborder la suite du parcours avec plus de motivation et d’assurer le maintien avant la fin de la saison, surtout qu’ils occupent une place au milieu du tableau avec 28 points. La venue du coach français Accorsi semble avoir donné plus de rigueur à cette équipe.

TOP ³

Adrar
«Benouza assume une part de responsabilité dans cette défaite»
Le président du MOB, en l’occurrence Adrar, s’est montré mécontent de la prestation de ses joueurs qui continuent de céder des points lorsqu’ils évoluent à l’extérieur. Cependant, l’arbitre Benouza n’a pas échappé aux critiques des dirigeants béjaouis qui ont tenu à lui incomber une part de responsabilité de cette défaite concédée face au MCEE. Le président Adrar a tenu à déclarer : «Je pense que l’arbitre de la partie assume une part de responsabilité dans cette défaite, car ses interventions n’ont pas été à la hauteur. C’est vraiment dommage qu’on continue de payer les erreurs des arbitres.»

Dehouche rejoue

Amrani évite la presse

Le premier responsable de la barre N’ayant pas été aligné lors de la dertechnique béjaoui s’est illustré par un geste nière rencontre face au CS Constantine, pas professionnel à la fin de la partie en refule milieu de terrain Dehouche a fait son apparition, à l’occasion du déplacement sant de se présenter devant la presse, pour la déclaration d’après-match. Déçu certainement par de son équipe à Eulma où il a été incorla tournure des événements, du moment que poré en deuxième période par le coach son équipe continue de se montrer fragile à Amrani à la place de son camarade Yetl’extérieur, Amrani aurait pu se montrer tou. Ce qui lui a permis d’affronter son professionnel, surtout que la défaite ex-équipe qu’il a quittée la saison doit être assumée par lui et ses dernière. joueurs.

³

Akbou
«Notre victoire est très logique»
L’entraîneur adjoint de la formation du MCE Eulma, en l’occurrence Hens Akbou, a tenu à déclarer à la fin de la rencontre : «Je pense que notre victoire est logique, dans la mesure où nous étions meilleurs que l’adversaire. D’ailleurs, on a préservé le score par rapport au résultat final mais on était bien organisés sur le terrain et on s’est procuré beaucoup d’occasions. Ce succès nous permet de nous éloigner de la zone rouge. Désormais, on est sur la bonne voie pour la réalisation de notre objectif qui demeure le maintien.»

GLes supporters du MOB ont tenu à faire le déplacement, hier, à l’occasion G de la rencontre qui a opposé le MCE Eulma à leur équipe, afin de soutenir les joueurs et les pousser à réaliser un bon résultat. D’ailleurs, ils étaient plus d’une centaine à avoir fait le trajet jusqu’à El Eulma, mais leur club a concédé une autre défaite en dehors de Béjaia.

Plus d’une centaine de supporters dans les gradins

FLOP

Les Béjaouis méconnaissables à l’extérieur
Les Béjaouis ne vont peutêtre pas empocher le moindre point cette saison en dehors de la Kabylie, eux qui ont raté toutes leurs sorties jusque-là. Mis à part le point ramené de Tizi Ouzou, les Béjaouis ont démontré qu’ils sont fébriles à l’extérieur et continuent de céder des points qui pourraient coûter cher à la fin de la saison, surtout qu’ils ne sont pas encore à l’abri d’une mauvaise surprise, eux qui occupent la 11e place avec 21 points seulement. Le coach Amrani n’arrive pas à trouver des solutions.

GDécidément, le gardien du MOB, en G l’occurrence Berrefane, a gardé de bonnes relations lors de son passage au MCE Eulma, avant de rejoindre le MOB la saison dernière. A la fin de la rencontre d’hier, lui et Herrada se sont fait la bise et, confirmant que les deux hommes entretiennent de bonnes relations.

Berrefane et Herrada gardent de bonnes relations

16

N° 2457
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

CAF
ASN Nigelec

Qualification au bout d’un scénario hitchcockien !

CSC

4

Stade : Hamlaoui (Constantine)

1

Affluence : moyenne Arbitres : Mounir Mabrouk, Mouhib Abdallah et Abdelaziz Mraji (Tunisie) Avertissements : Sebbah (34’) (CSC) ; Noumao (34’), Issoufou (35’), Bourima (64’, 77’), Ouna (78’) (ASN Nigelec) Expulsion : Bourima (77’) (ASN Nigelec) Buts : Issoufou (36’ CSC), Henaïni (44’), Sameur (54’), Bezzaz (90’+4 sp) (CSC) ; Talato (90’+3) (ASN Nigelec)

CSC : Gaouaoui, Boulahia, Bellakhdar, Sebbah (Maïza 63’), Gilles, Benatia, Sameur, Houri (Naïth Yahia 79’), Hadiouche (Boulemdaïs 79’), Henaïni, Bezzaz Entraîneur : Simondi ASN Nigelec : Ouna, Moussa, Bourima, Victor, Harouna, Thomas (Idrissa 60’), Jialika, Noumao, Talato, Issoufou, Ibrahim Entraîneur : Siomoko

Première titularisation de Gaouaoui

Les joueurs de l’ASN Nigelec applaudis
A leur entrée sur le terrain du stade Hamlaoui, les joueurs de l’ASN Nigelec ont été fortement applaudis par les supporters du CSC présents dans les gradins. Cela les a fortement réconfortés et poussés à jouer sans crainte et sans complexe.

L

e match retour CSCASL Nigelec du tour préliminaire de la Coupe de la CAF a connu un scénario hitchcockien puisque les Constantinois étaient éliminés, à une minute de la fin du temps additionnel, avant qu’un penalty vienne tout relancer. La première mi-temps a démarré en trombe. Ce sont les Nigériens qui ont été les premiers à créer le danger, avec un tir puissant de Noumao que le gardien de but, Lounès Gaouaoui, a capté non sans mal (5’). Cette occasion a eu le mérite de fouetter les Constantinois qui ont pris dès lors le match en main, à l’image de l’incursion de Houri sur le côté droit conclue par un tir tendu qui a trouvé le petit filet (12’). Le même Houri a été, deux minutes plus tard, au départ et à la conclusion d’une action collective qui a vu son tir bloqué par le gardien de but de l’ASN Nigelec (14’). Hadiouche était lui aussi tout près d’ouvrir la marque, mais sa reprise en demi-volée est passée au-dessus du cadre 17’. Harouna secoue la transversale, Issoufou secoue les filets… de son gardien Loin de se laisser impressionné par cette «déferlante verte» sur leur but, les joueurs nigériens ne

se sont à aucun moment cantonnés en défense, montrant une réelle volonté de vouloir marquer sur le terrain de leur adversaire. Harouna a failli y parvenir, mais son centre-tir à partir de la droite a percuté la transversale (18’). La délivrance pour le CSC viendra d’un joueur de l’ASN Nigelec, Issoufou, qui a trompé malencontreusement son gardien de but d’une tête, suite à un corner botté par Yacine Bezzaz (36’). Henaïni ramène le CSC au niveau de son adversaire Les Constantinois ont profité de cet ascendant psychologique pris sur leur adversaire en accentuant la pression. Cela a fini par payer à la 44’ lorsque Henaïni, bien lancé par Benatia, a battu avec beaucoup de sang-froid le gardien de but de l’ASN Nigelec, après s’être retrouvé face à lui. Le CSC a refait ainsi le retard accusé au match aller et il ne lui restait plus qu’à porter l’estocade. Ce projet a failli être contrarié par Noumau, mais ce dernier a fait preuve de maladresse dans le dernier geste (45’+2). Sameur met son équipe devant Au retour des vestiaires, les Constantinois n’ont pas laissé de place au doute. Après un ratage lamentable de Henaïni, seul face au but (50’), Sameur s’est chargé de

mettre son équipe dans la position du qualifié en marquant de la tête, suite à un corner tiré par Bezzaz (54’). On avait cru que le plus dur était fait et qu’il fallait juste gérer la suite du match, surtout que le CSC s’est procuré d’autres occasions de marquer, malheureusement gâchées, et que l’ASN Nigelec s’est vu réduit à dix, après l’expulsion de son défenseur Bourima, pour cumul de cartons jaunes (77’). Talato «élimine» le CSC, mais Bezzaz le propulse au prochain tour L’équipe constantinoise a frôlé le cauchemar. En effet, alors qu’elle attendait le coup de sifflet final, elle a été surprise par un but de son adversaire inscrit par Talato d’un tir lointain à ras de terre qui a trompé Gaouaoui (90’+3). Il ne restait qu’une minute de temps additionnel et beaucoup de supporters constantinois croyaient que c’en était fini pour leur équipe, mais une ultime incursion de Maïza a valu à ce dernier d’être crocheté. C’est le penalty inattendu. Un vrai cadeau du ciel que Bezzaz a su exploiter avec sangfroid, offrant ainsi la qualification à son équipe dans les ultimes instants du match (90’+4). Le CSC a eu chaud, mais il est passé. C’est l’essentiel. H. S.

Lounès Gaouaoui a connu, hier, sa première titularisation de la saison avec le CS Constantine. L’entraîneur Bernard Simondi lui a fait confiance, au regard de sa longue expérience sur la scène africaine, que ce soit avec la sélection nationale ou avec son ancien club, la JS Kabylie.

Quelque 70 étudiants nigériens dans la tribune
Quelque 70 étudiants nigériens établis actuellement en Algérie se sont déplacés au stade Hamlaoui, afin d’encourager le représentant de leur pays, l’ASN Nigelec. Ils se sont installés dans la tribune officielle, d’où ils ont donné de la voix tout au long de la partie afin d’encourager leur équipe.

L’équipe qui a affronté la JSS a effectué un décrassage
L’équipe du CS Constantine qui a affronté la JS Saoura vendredi en championnat a effectué hier une séance de décrassage, afin de récupérer des efforts fournis la veille et préparer le match de Coupe d’Algérie de mardi face à la JSM Chéraga. Seuls Sebbah et Hadiouche, qui ont été alignés également hier contre l’ASN Nigelec, n’ont pas été concernés par le décrassage.

La majorité des joueurs nigériens ont changé de numéro…
La majorité des joueurs de l’ASN Nigelec ont changé les numéros qu’ils portaient lors du match aller. Le but était clair : brouiller les pistes et empêcher les joueurs et l’entraîneur du CSC de reconnaître leurs vis-à-vis.

La délégation nigérienne subjuguée par l’accueil
La délégation de l’ASN Nigelec a été subjuguée par l’accueil qui lui a été réservée à Constantine. Elle n’a pas manqué d’en faire part aux dirigeants du CSC, les remerciant des marques de respect et de sollicitude à leur égard. D’ailleurs, même le délégué de la CAF a mentionné dans son rapport la qualité de l’accueil.

… et porté des gants
Même si la température était hier relativement douce à Constantine par rapport à la saison, elle était quand même assez basse pour les joueurs de l’ASN Nigelec, habitués à la chaleur et à l’humidité. Cela explique que la majorité des joueurs de l’équipe nigérienne portaient des gants pendant le match.

CRBAF

JSS

Aïn Fekroun, le maintien n’est pas si loin

Saoura confirme son réveil

E

n s’imposant sur le score de 2 buts à 0 face au CABBA, vendredi dernier, la formation du CRBAF a augmenté ses chances de maintien en Ligue 1 qui demeure le principal objectif du club cette saison, après celui d’atteindre la finale de la Coupe d’Algérie. Les joueurs de Aïn Fekroun ont fait preuve d’un grand sens de responsabilité en réussissant l’affaire de la journée, en empochant les 3 précieux points à domicile. Victoire spéciale pour Abbès C’est incontestablement sa plus belle victoire depuis qu’il est à la tête de la formation de Aïn Fekroun. En effet, l’entraîneur Abbès était aux anges, après ce précieux succès à domicile. Il faut dire que cette rencontre était très spéciale pour le coach, lui qui est natif de Bordj Bou-Arréridj. Mieux encore, c’est un club qu’il a entraîné par le passé à plusieurs reprises. Cette victoire à la tête du CRBAF restera gravée dans les annales, puisque le CABBA a été battu par un de ses enfants. N. B.

I

nvaincu depuis trois trois matches consécutifs, les Vert et Jaune de Saoura ont confirmé, avant-hier, leur réveil en ramenant un précieux point de Constantine. Les Sudistes ont pu arracher un point important pour la suite du parcours, acquis avec l’art et la manière, dominant ainsi leur adversaire durant la majeure partie de la rencontre. En plus du résultat, c’est bien la prestation de l’équipe qui a plu aux supporters. Ce bon résultat, le quatrième depuis l’arrivée d’Alain Michel, est le troisième match sans défaite pour les Sudistes. Après une prestation tout simplement affreuse face au MCEE, les poulains de Michel ont su réagir de la plus belle des manières, rame-

Bousmaha poursuit les soins Le milieu de terrain e Bousmaha Nabil n’a pas effectué le déplacement à ConstanAoudou est à présent le meilleur joueur de la JSS. Très tine. Il est resté à Béchar pour dangereux en attaque, l’intercontinuer les soins, en prévinant un point important national béninois a inscrit son sion du prochain match de l’extérieur qui leur per7e but de la saison, après un face au CRBAF à Bédébut difficile où il a éprouvé les mettra de revenir à six unichar. pires difficultés à s’adapter à la ville. tés du podium. Ce match nul Actuellement, il enregistre un retour aura un effet positif sur le époustouflant. C’est grâce à trois doublés, groupe. Il permettra à Beldjilali et face au MCO, JSMB et CABBA et à sa réalisation à ses coéquipiers de reprendre Constantine, que la JSS a pu ramener un point très confiance en eux, après une phase important de Constantine qui n’a pas pu tenir le coup. Une prestation qui lui permet d’être le aller très difficile. Saoura a montré son vrai visage Les Vert et Jaune ont donné le meilleur d’eux-mêmes contre les Constantinois. Ils ont prouvé qu’ils méritent de porter ce maillot de Saoura, malgré toutes les critiques qu’ils ont essuyées. A eux de confirmer ce regain de forme face au CRBAF, à Béchar. B. G.
deuxième meilleur buteur du championnat, après Daham.

Aoudo marque son 7 but

«Je promets aux supporters d’autres buts»
Dans une discussion téléphonique avec lui, Aoudo promet aux supporters de la JSS d’autres buts : «C’était un match très difficile, on pensait qu’on allait rencontrer des difficultés sur le gazon naturel, mais en fin de compte, on était mieux que notre adversaire sur le terrain. El Hamdouallah, j’ai inscrit mon 7e but que je dédie à nos supporters auxquels je promets plus de buts à l’avenir.»

Publicité
Ref. : 422/2014

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

17

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA FORMATION ET DE L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA D’ORAN DIRECTION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

MINISTERE DE L’HABITAT, DE L’URBANISME ET DE LA VILLE Office de Promotion et de Gestion Immobilière de RELIZANE
NIF : 0976.16010.020057

ANNONCE DE RECRUTEMENT
La direction de la formation professionnelle de la wilaya d’Oran, organise un concours de recrutement dans les grades intitulées dans le tableau suivant : PSFEPl : Prodessseur spécialisé de formation et d’enseignement prodessionnels 1er grade PSFEP2 : Prodessseur spécialisé déformation et d’enseignement prodessionnels 2ème grade PFP : Professeur de Formation Professionnelle
N° Etablissement 1 CFPA HAI EL BADR Intitulés des grades PFP Postes ouverts 2 Conditions mode d’Accès de recr 1- Hôtellerie option cuisine Technicien Supérieur dans la spé1- Bâtiment et Travaux cialitée ou un titre Publique équivalent Technicien SupéIngenerie Mécanique rieur dans la spécialitée ou un titre Electrotechnique équivalent Technicien Supérieur dans la spéProduction Animale cialitée ou un titre équivalent Parmi les titulaires 1- Micro-biologied’une licence d’en1- Biologie /spécialité géni- seignement supétique animal rieur ou d’un titre reconnu équivalent Technicien Supé1-Hotellerie/option cuisine rieur dans la spé1-Froid et Climatisation cialitée ou un titre équivalent Parmi les titulaires 1-Electronique / spécialitée d’un ingéniorat informatique industrielle d’état ou d’un titre reconnu équivalent SPECIALITE Maintenance des engins poids légers 1- Réseaux en systèmes informatiques 1- Styliste Modéliste 1- Hotellerie/option cuisine 1- Froid et Climatisation 1 -Gâteaux Traditionnels Production Végétale 1- Bâtiment et Travaux Publique 1- Menuiserie Alluminuim Parmi les titulaires d’une licence d’enseignement supérieur ou d’un titre reconnu équivalent Technicien Supérieur dans la spécialitée ou un titre équivalent Parmi les titulaires d’un ingéniorat d’état ou d’un titre reconnu équivalent Technicien Supérieur dans la spécialitée ou un titre équivalent

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° 06/2014
L’office de promotion et de gestion immobilière de RELIZANE dont le siège social est à l’impasse ZAGHLOUL cité BERREZGA Wilaya de RELIZANE lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour la réalisation des projets suivants : PROGRAMME 4400 LPL 2011 3100 RHP 2011 400 RHP 2TR 2009 SITE OUELDJA LAHLEF RELIZANE NBRE LOGTS 50 50 40 I et plus CQC

2 CFPA METAUX

PFP

2

PFP 3 CFPA HASSI BOUNIF PSFEP1

1

2

PFP 4 CFPA GARÇONS 3 PSFEP2 OUED TLI5 CFPA LET AIN EL6 CFPA TURCK 7 CFPA FEMININ 3 CFPA 8 EL SEDDIKIA 9 CFPA MESSERGHINE 10 CFPA GDYEL

2

1

PFP PFP PFP PFP PSDEP2

1 2 2 1 1

PFP

2

Seules les entreprises possédant un certificat de qualification et de classification professionnelle Comme activité Bâtiment principale catégorie I et plus _ et ayant réalisés au moins un projet de même nature Peuvent retirer le cahier des charges auprès de L’office de promotion et de gestion immobilière de RELIZANE. Adresse impasse ZAGHLOUL cité BERREZGA Wilaya de RELIZANE contre paiement des frais de reproduction fixés à 1000.00 DA non remboursables. Les offres, accompagnées des pièces et documents et en cours de validité tels qu’exigé par le cahier des charges, doivent être présentées dans deux (Q2) enveloppes distinctes. Une enveloppe contenant « l’offre technique » avec l’ensemble des documents exigés dans le cahier des charges. Une enveloppe contenant « l’offre financière » comprenant les pièces requises par le cahier des charges. Les documents et les pièces requises sont ceux exigés à l’article 07 pages 08 et 09 des instructions aux soumissionnaires du cahier des charges. Les deux enveloppes doivent parvenir sous pli anonyme et fermé à l’adresse suivante : A MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL DE L’OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION IMMOBILIERE DE RELIZANE « Soumission à ne pas ouvrir » AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° 06/2014 La date de dépôt des offres est fixée au 22ème jour avant 13.30 heures, à compter de la date de la première parution de l’avis d’appel d’offres dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP. L’ouverture des plis est prévue le même jour de dépôt des offres à 14.00 heures. Les soumissionnaires sont invités à y assister. Si la date de dépôt et d’ouverture des offres coïncide avec un jour férié ou un jour de Week-end celle-ci est reportée au jour ouvrable suivant aux mêmes horaires.
ANEP : 31001820 - Le Buteur du 16-02-2014

Sur titre

CFPA 11 BOUTLELLIS

PSFEP1

1

Anglais

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

12 CFPA BIR EL DJIR 13 CFPA FEMININ 1

PFP

3

1- Bâtiment et Travaux Publique1- Froid et Climatisation 1- Construction Mécanique 1- Bâtiment et Travaux Publique 1- Maintenance équipements Audios Visuels

DIRECTION DE L’EDUCATION DE LA WILAYA DE MASCARA SERVICE DE PROGRAMATION ET DE SUIVI

PFP

2

Avis d’appel d’offres national RESTREINT N° 02/2014
La direction de l’éducation de la wilaya de Mascara lance un avis d’appel d’offres national restreint afin de Rééquiper les établissements scolaires du cycle primaire dans la wilaya de MASCARA en : Lot n° 01 : Tables bancs n° 02 Les personnes physiques ou morales exerçant dans l’ensemble du territoire national, spécialisés dans le domaine de fourniture en équipements scolaires (fabriquant, grossiste ou importateur) intéressées par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges auprès de la direction de l’éducation de la wilaya de MASCARA à l’adresse suivante : (Place Amir Khaled) (service de la programmation et du suivi) Bureau des constructions et équipement scolaire Les offres doivent être obligatoirement accompagnées des pièces réglementaires suivantes : (article 11 du cahier des charges) a) l’offre administrative technique comprend : * La déclaration à souscrire selon le modèle ci-joint. * La déclaration de probité selon modèle cijoint * Copie légalisée de l’attestation de dépôt des comptes sociaux pour les sociétés commerciales dotées de la personnalité morale de droit algérien. * Le numéro d’identification fiscale (NIF), pour les soumissionnaires nationaux et les soumissionnaires étrangers ayant déjà travaillé en Algérie. * Copie légalisée de l’extrait du casier judiciaire du soumissionnaire. * Le présent cahier des charges paraphé par le soumissionnaire annexé de ses spécifications techniques * Délai et planning d’exécution des prestations. * Une copie légalisée du registre de commerce. * Les attestations des chiffres d’affaires des trois (03) dernières années (2010-2011-2012) * Attestations de bonne exécution de prestations réalisées. * L’engagement solidaire Fabricant/Importateur. * Statut de l’entreprise s’il y’a lieu. * Les références bancaires * Délégation de signature s’il y’a lieu * Copies légalisées des attestations fiscales et d’organisme de sécurité (CNAS, CASNOS, extrait de rôle et carte d’immatriculation fiscale). b) L’offre financière comprendra : * Le bordereau des prix unitaires dûment signé par le soumissionnaire. * Le devis quantitatif- estimatif de l’offre dûment signé par le soumissionnaire. * La lettre de soumission selon le modèle ci-joint dûment signée par le soumissionnaire. * Le dépôt des offres doit être effectué sou double plis (plis technique et plis financier), enveloppe extérieur anonyme à l’adresse sus indiquée avec la mention suivante : Appel d’offre n°02/2014 « A NE PAS OUVRIR» La date limite de dépôt des offres est de 15 jours à partir de la première parution dans la presse au plus tard à 12 h 00, .et L’ouverture des plis aura lieu le dernier jour du délai de préparation des offres à 14 heures. Le délai accordé pour la préparation des offres est de 15 jours. Un délai de validité de l’offre est accordé aux soumissionnaires. Dans le cadre de ce cahier des charges le délai est de (90) quatre vingt dix jours, augmenter de la durée de la préparation des offres. N.B : - Toute copie d’un document présenté doit être légalisée. Les soumissionnaires sont invités à assister la séance d’ouverture des plis prévue à l’expiration du délai de dépôt des offres à 14 heures, au siège de la direction de l’éducation.
ANEP : 31001826 - Le Buteur du 16-02-2014

PSFEP1 14 INSFP SENIA PFP 15 INSFP ORAN EST PFP

1

Construction Métallique

Parmi les titulaires d’une licence d’enseignement supérieur ou d’un titre reconnu équivalent

2 1

1- Construction Mécanique -1 Bâtiment et Travaux Pu- Technicien Supérieur dans la spéblique cialitée ou un titre 1 - Bâtiment et Travaux Pu- équivalent blique Parmi les titulaires d’une licence d’enseignement supérieur ou d’un titre reconnu équivalent Parmi les titulaires d’un ingéniorat d’état ou d’un titre reconnu équivalent

PSFEP1

1

Techniques de gestion

PSFEP2

2

16 IEP ARZEW

Administrateur

1

1 - Bâtiment Mécaniques option/ingénerie Mécaniques 1-Mécanique option/maintenance des équipements industriels juridique et administrative économique, -commerciale, -gestion - politique et relations international - sociologie sauf science de l’éducation - psychologie sauf travail et organisation - communication sauf presse écrite et audiovisuel - science islamique filière charia et droit Comptabilité- Comptabilité et fiscalité - Comptabilité et gestion financière des entreprises - Comptabilité et gestion - Gestion des stocks – Comptabilités C.E.D

Parmi les titulaires d’une licence d’enseignement supérieur ou d’un titre reconnu équivalent

sur épreuves

Comptable ADM/PRINC

2

Diplôme d’études universitaires appliqués / Technicien supérieur

Ts en Informatique

1

DEUA Informatique/BTS in- Diplôme d’études formatique ou informatique universitaires appliqués / Technicien de gestion supérieur

Composition du dossier 1- Demande Manuscrite 2- Photocopie de la carte d’identité nationale légalisée 3- Photocopie du titre ou diplôme accompagné des bulletins du cursus de formation 4- Fiche de renseignement a retirer auprès de l'établissement concernée. Dépôt du dossier Le dépôt des dossiers de candidature se fera auprès de l’administration de l’établissement concernée, dans un délai de (10) dix jours à compter de la première parution du présent avis.
ANEP : 31001721- Le Buteur du 16-02-2014

18 NAHD 2 - ASK 0

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

USMMH
Ifticen : «Nous avons réussi l’essentiel» «Nous avons réussi l’essentiel en nous imposant face à l’ASK. Certes, le rendement n’a pas été meilleur mais l’essentiel était de renouer avec le succès et engranger les trois points. Nous ne devons pas baisser les bras et les joueurs doivent continuer à travailler et avancer.» Khezzar : «Nous n’avons rien fait pour espérer un résultat probant» «On s’attendait à ce que le match soit aussi difficile face à une équipe condamnée à gagner. Nous n’avons rien fait pour vaincre et nous étions loin de notre niveau. Je félicite le NAHD pour son succès et nous ne sommes guère inquiets. Nous sommes toujours dans nos prévisions et l’équipe assurera son maintien sans trop de difficulté.»

Le Nasria renoue

avec la victoire

Stade : 20-Août-55 Alger Affluence : Moyenne Arbitres : Bessiri, Bouchaala, Berrachou Avertissements : Abdeslam (40’), Herida (59’) - NAHD Djahel (84’) ASK Buts : Hafid (31’), Guebli (90’+ 3’)NAHD NAHD : Mokrani, Khiter, Herida, Bessaha, Guebli, Aliouane, Abdeslam (Zerrouki 62’), Belakhdar, Hafid (Benayache 85’), Ladraâ (Brinis 62’), Hemani. Entraîneur : Ifticen ASK : Toual, Boudemagh, Bendridi (Dib 65’), Zaalali (Bouhakak 17’), Mellouli, Lahcen, Kitouni, Zmit (Zid 73’), Herbache, Ouhadda, Djahel. Entraîneur : Khezzar

GPour se relancer dans la course à l’accession, les G Husseindéens n’avaient pas d’autre alternative que de s’imposer. Les gars du Nasria assureront l’essentiel en s’imposant sur le score de 2 à 0 et renouent ainsi avec la victoire après presque deux mois de disette. Hafid, d’une frappe à bout pourtant, avait ouvert les hostilités à la demi-heure de jeu avant que Guebli réussisse le break dans le temps additionnel d’un lob astucieux. Une victoire ô combien précieuse qui remet les Sang et Or en ordre de marche. Youcef M.

Rebbah et Souakir agressés Rebbah et Souakir, deux joueurs de l'équipe de Hadjout, sont tombés dans un véritable guet-apens. En effet, juste après leur arrivée au stade, ils ont été agressés par un groupe de voyous. Des dizaines de supporters de l'USMMH subiront le même sort à leur sortie du stade. Ces pratiques d'un autre âge doivent être bannies de notre football. Le pire risque pour Hadjout est celui de ne pas en prendre Les choses ne s’annoncent pas du tout faciles pour Zemiti et ses joueurs ce mardi pour le compte de la Coupe d'Algérie. Il y a matière à se poser des questions pour le coach hadjouti, au vu de la prestation de son équipe, lors de sa dernière sortie en championnat. Celle-ci n'a pas trouvé de solutions contre une équipe de Blida au mieux de sa forme. La suite est connue, les joueurs de Marengo concéderont une lourde défaite. Cet échec a fait perdre des places à l'USMMH. Se ressaisir passe nécessairement par des victoires qui ne seront possibles qu'après une prise de risque.

Il faut gagner à domicile maintenant ! Les Vert et Blanc de Hadjout occupent la douzième place du classement. En effet, réussir la fin de saison ne leur permet pas ce laisser-aller au point de vue comptable. La réception du CAB lors du prochain match de championnat constitue une étape importante. Une victoire et les Hadjoutis montreront que la machine est encore en route et bien huilée, une contre-performance (surtout à domicile) et les doutes risqueraient de pointer leur nez. Le Mouloudia en quarts de finale de la coupe ce mardi… Il est permis de rêver Les fans de cette équipe de Hadjout, que nous avons rencontrés, auront des paroles d’espoir. L’un d’eux nous dira : «Plusieurs équipes aimeraient être à notre place. A nous les supporters de nous mobiliser et d’aider l’équipe à aller chercher cette qualification. Nous avons le devoir d’être tous derrière l’équipe et les joueurs car ce sont eux qui ont l’avenir du club entre leurs mains. Ce mardi, il est certain que les faveurs des pronostics vont au MCA. Je peux vous dire que cette équipe n'aura pas du tout la partie facile.» La frénésie de la Coupe d'Algérie a bel et bien gagné la ville de Hadjout. S. B.

USMB

Le scénario idéal Benacer : «Se battre jusqu’au bout»
belles performances. Il n’était pas question pour nous de céder le moindre point. Nous ne devions en aucun cas passer à côté de ce match. Pour ce qui est pour le reste du championnat, nous devons garder le même état d’esprit. Justement, vous avez des matchs importants à jouer et il s’agira pour vous de bien les négocier, n’est-ce pas ? Ce seront des matchs très compliqués et nous sommes décidés à en gagner un maximum et pour cela faire tous les sacrifices qu’il faut. C’est le serment que nous avons fait, nous les joueurs. Nous sommes conscients que nous avons le destin de l’USMB entre nos mains. Vous êtes donc convaincus que tous les joueurs ont envie de se battre. Cela, je peux vous l’assurer, ce qui disent qu’il y a des joueurs qui sont indifférents au sort du club, ne veulent que sa perte et veulent ainsi, nous déstabiliser. Ils n’y arriveront pas car nous resterons unis et c’est ensemble que nous réussirons notre saison. C’est le message que vous voulez transmettre aux supporters ? Nous comprenons l'inquiétude dans laquelle se trouvent nos supporters et le message que nous aurons à leur transmettre, nous le leur ferons parvenir à partir du terrain. Et pour ce qui est de votre prochain match contre BouSaâda ? Je dirais que ce sera difficile face à une bonne équipe. Je peux seulement vous dire que nous ferons tout pour que pour nos adversaires, cela soit aussi très compliqué. Entretien réalisé par Slimane B.

La ville des Roses est en ébullition, depuis vendredi passé. L’équipe de l’USMB a enfin présenté un football de qualité. Cela ne lui est pas arrivé, depuis plusieurs semaines. Le lendemain, les supporters étaient tout heureux de voir que leur équipe occupe la deuxième place du classement. Le plus important, maintenant est de s'y maintenir. Le club phare de la Mitidja a trusté ces deniers temps des résultats mitigés et les joueurs doivent cravacher dur pour occuper l'une des trois premières places du classement. On ne parle que de cela à Blida et on essaie de comprendre et surtout d’espérer qu’il y a réellement des chances pour que le club retrouve sa place parmi l’élite, à la fin de cet S. B. exercice.

Le moral au beau fixe !

1-1

Résultats et classement de la 19e journée de ligue 2
USM Annaba NA Hussein-Dey ASM Oran CA Batna USM Blida USM Bel Abbès MC Saida AB Merouana

enjeu n'a donc pas crispé les Blidéens. Obligés de vaincre vendredi après-midi, s’ils voulaient espérer rester au contact des meilleurs, les hommes de Bechouia donnent le tempo à ce début de rencontre face à la formation de Hadjout en monopolisant le ballon. Plus audacieux, maîtres techniquement, les Blidéens profiteront de la passivité de leurs adversaires, probablement crispés par l’enjeu, pour prendre le dessus dans le jeu. Blida a réussi à trouver la faille suite à un rush de Noubli dès la troisième minute. Après ce but, ce sont des Blidéens transfigurés qui dominent les débats dans un stade aux gradins acquis à leur cause. Les hommes de Bechouia avaient, à ce moment-là, fait le plus dur et ne lâcheront rien jusqu'à la fin. Ils inscriront trois au-

L'

0-0 2-0 1-1 1-2 4-1 3-2 4-0 2-1

MSP Batna AS Khroub O Médéa US Chaouia USMM Hadjout A Bou Saada ES Mostaganem WA Tlemcen

tres buts pour assoir leur victoire. Ce match pourrait être le déclic pour une équipe de Blida qui a gagné beaucoup en confiance. Cap sur Bou-Saâda maintenant... Les hasards du calendrier ont fait que les camarades de Belhadj auront à en découdre avec les joueurs de l'ABS qui se battront avec toute leur énergie pour gagner des places au classement. L’USMB aura donc à se déplacer à Bou Saâda. Ce sera là un match qui se jouera, comme on dit, au couteau et le perdant aura vraiment beaucoup à perdre. On espère vivement, du côté de Blida, un résultat probant. Si les Blidéens veulent ne pas continuer à péricliter, ils iront chercher des points avec toute leur énergie au vu du programme qui les attend. S.B.

Classement

Tout d’abord, cette titularisation est-elle pour vous une surprise ? Oui et non. Vous savez, moi je travaille beaucoup à l’entraînement et cela afin d’être fin prêt. Trois jours avant la rencontre, le coach m’a averti que c’était moi qui allait jouer au poste de latéral droit. Je me suis préparé moralement à cela. Une fois sur le terrain, on ne pense qu’au match. C’est une bien belle victoire que celle que vous avez remporté contre Hadjout, n’est-ce pas ? Elle est surtout très importante car, en cas de mauvais résultat, vendredi passé, nous serions dans une situation très compliquée. Toute l’équipe s’est bien battue et notre victoire est méritée. Aviez-vous des appréhensions avant d’aborder ce match ? C’est certain, je ne vous cache pas que tout le monde était sous pression car nous avions en face de nous une équipe qui a réalisé de

Prochaine journé
USMM Hadjout US Chaouia AS Khroub MSP Batna ES Mostaganem WA Tlemcen A Bou Saada O Médéa

CA Batna ASM Oran USM Annaba AB Merouana NA Hussein-Dey MC Saida USM Blida USM Bel Abbès

18
MCS

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

USMBA
Après la laborieuse victoire de son équipe face à Boussaâda

Hadjar : «La victoire face à l’ESM est bonne pour le moral»
importante sur tous les plans pour son équipe. IL nous a confié : «La venue de l’ESM était une bonne occasion pour nous pour se refaire une santé et bonne aussi sur le plan comptable car les trois points nous ont permis de nous rapprocher des clubs du haut du tableau et surtout de quitter la zone dangereuse de la relégation. Ce succès motivera davantage mes joueurs.» «Ils doivent confirmer lors des prochaines rencontres» Même s’il sait que cette victoire est très importante pour son équipe, il ne cache pas que les prochains rendez-vous sont déterminants pour l’avenir des Saïdis : «Cette victoire est venue au bon moment, ce qui nous a permis de quitter la deuxième moitié du classement, mais le MCS doit confirmer lors des prochains matches car le maintien n’est pas encore assuré et ça ne sera pas une mince affaire. On doit bien gérer le reste du parcours afin de terminer en beauté. On doit surtout rester intraitables à domicile.» «On ira à Tlemcen pour faire un grand match» Le premier responsable à la barre technique du MCS pense déjà au prochain match : «Dès ce dimanche, on va entamer la préparation pour le prochain match face au WAT. Cette rencontre sera difficile pour les deux équipes, mais on va se préparer comme il se doit pour faire un grand match à Tlemcen. Je pense que mon équipe est capable de revenir avec un bon résultat puisque le moral et la sérénité sont revenus au sein de groupe.» «Les supporters doivent soutenir leur équipe» Le MCS a raté sa première moitié du championnat, néanmoins depuis le début de la deuxième phase, les camarades de Allaoui sont en train de réaliser de bons résultats, mais certains supporters ne cessent de fustiger cette équipe sans la moindre raison et l’entraîneur Hadjar n’a pas raté cette occasion pour lancer un message aux supporters : «Le MCS est en train de rectifier le tir depuis le début de la deuxième phase. Il est intraitable chez lui et arrache de précieux points. Le groupe a besoin d’aide et je dis à nos supporters de soutenir cette équipe qui a besoin d’eux pour le reste du parcours.» Amar B.

Bira : «Ce match nous servira de leçon»
l’issue de la partie, l'entraîneur de l’USMBA, Abdelkrim Bira, cachait en lui un certain dégrisement. Et pourtant il s’est dit satisfait de la victoire à minima de son équipe face à Boussaâda. «C'est une victoire très importante. Elle l’est car elle est arrachée laborieusement. C’était un chaud débat et une rencontre difficile du moment où nous avons affronté une solide équipe de Boussaâda laquelle a démontré de belles dispositions depuis la phase retour. Les joueurs ont réussi à arracher cette victoire et les trois points étaient nécessaires et c’est le plus important. Notre position et notre objectif nous ne permettaient pas de rater l’occasion d’aligner une autre performance surtout après notre dernier résultat en déplacement face à l’ASMO. Cette victoire aura certainement un bon impact sur le groupe. La victoire était impérative pour nous même si nous avions joué sous une grande pression, mais le fait de prendre les trois points nous a permis de prendre option quant à l’accession.»

A

près la fin de la rencontre face à l’ESM, l’entraîneur du MCS et très content du résultat car son équipe a réussi à renouer avec la victoire. Ce succès a propulsé ce club de Saïda à la septième place. La sérénité et la confiance sont revenues au sein de l’équipe avant d’affronter le WAT vendredi prochain. «Le faux pas n’était pas permis» Le premier responsable à la barre technique est revenu sur la situation du club avant ce match face à l’ESM : «Après la défaite contre l’ABS, nous étions dos au mur et en recevant l’ESM. Mon équipe n’avait pas le droit à l’erreur, la victoire était impérative pour nous afin de s’assurer et de reprendre confiance. Un faux pas à domicile pouvait nous coûter très cher et nous avons bien préparé cette confrontation. Dieu merci, nous avons gagné avec l’art et la manière. Les trois points arrachés face aux Mostaganémois nous ont évité une période de doute. Maintenant, on devra poursuivre cette série des bons résultats en déplacement, puisque le MCS depuis la phase retour est intraitable chez lui.» «On a fait un bon match» Commentant la rencontre face à l’ESM, le premier responsable à la barre technique était très satisfait du résultat et de la manière de jouer de son équipe : «La rencontre face à l’ESM était très importante pour la suite de

A

notre parcours et il fallait réagir chez nous et devant notre public. Dieu merci, le MCS a fait un bon match et nous avons dominé les débats durant toute la partie et le score reflète la physionomie de cette confrontation. Nous étions supérieurs sur tous les plans et le succès était amplement mérité.» «Les joueurs sont à féliciter» L’entraîneur a voulu rendre hommage à ses poulains pour ce succès arraché devant les Mostaganémois : «Même avec ce score de 4 à 0, la rencontre au début n’était pas du tout facile car nous avons affronté une équipe qui est venue sans la moindre pression. Nous étions dans l’obligation de renouer avec le succès chez nous. Les joueurs ont été à la hauteur de cette mission et ont fait le match qu’il fallait. Les joueurs sont à féliciter pour cette prestation face à l’ESM.» «Ce succès les motivera davantage» Hadjar a misé sur les trois points de la victoire car il savait que c’était une rencontre très

«Les joueurs ont démontré qu’ils ont du caractère»
Méfiant avant la rencontre en raison des circonstances particulières entourant la rencontre, Bira reconnaît que «le match a été difficile. Nous n'avons pas été très bons par moment. Cela est compréhensible d’autant que la victoire hantait l’esprit de mes hommes. Cependant dans l’ensemble, nous avons mis une bonne intensité dans la partie et trouvé un bon équilibre. Nous avons mérité de gagner.» Conscient toutefois du rôle une nouvelle fois joué par ses hommes durant le second half : «Les joueurs ont démontré qu’ils avaient du caractère car, en dépit des deux buts encaissés à la fin de la première mi-temps, ils ont réussi un retournement de situation extraordinaire. Nous avons su bien gérer la situation. Nous avons utilisé nos moyens et nous aurions pu marquer deux fois. A aucun moment, nous n’avons remarqué des signes de relâchement.»

La reprise cet après-midi Le MCS va reprendre les entraînements cet après-midi au stade du 13-Avril1958 après une journée de repos. Hadjar devra entamer la préparation de son équipe pour le prochain match face au WAT dans un derby où la défaite est interdite.

«On apprend des erreurs»
Tout en estimant que les trois points de la victoire sont salvateurs, Bira reconnaît que son équipe n’a pas eu le rendement escompté par moment : «On aurait pu avoir un meilleur rendement n’avaient été les conditions particulières de cette rencontre. Il y a eu ces moments de déconcentration fatale pour l’équipe et nous avons payé cash nos erreurs. Mais cela n’a pas pour autant influé sur l’état d’esprit du groupe qui est revenu encore plus fort. Nous avons fait l’essentiel qui était de gagner dans notre jardin. Le reste du parcours sera de plus en plus difficile et les points seront très chers à prendre. Maintenant, il faut continuer sur cette lancée, rester intraitables à domicile et en même temps négocier favorablement nos déplacements.»

WAT
pparemment, le Widad de Tlemcen commence à perdre du terrain par rapport au peloton de tête. Trois points séparent en effet l’équipe du WAT des deux formations qui partagent cette place au pied du podium que sont l’ASM Oran et l’US Chaoui qui revient fort en cette phase retour. Il faut dire que les gars de la cité des Zianides donnent l’impression de n’avoir pas les moyens de concurrencer ces

A

Le Widad réduit ses chances d’accession
équipes qui luttent pour la montée en Ligue 1 comme en témoignent les résultats en dents de scie que les Tlemcéniens sont en train de réaliser depuis la phase retour. En effet, les Bleu et Blanc, qui ont réussi à ramener cinq résultats positifs en dehors de leurs bases durant la phase aller, sont en train de collectionner les défaites à l’extérieur depuis le début d’année. Ayant déjà laissé filer les trois points de la victoire du côté du Khroub, voilà que l’équipe s’incline une nouvelle fois face à Merouana. Pourtant, les poulains du duo Yadel-Kherris avaient réalisé le plus difficile dans ce genre de matches, c’està-dire prendre l’avantage avant d’être rejoints au score et encaisser par la suite le but de la défaite. En tous les cas, ce scénario prouve si besoin était la fragilité de cette équipe de Tlemcen en dehors de ses bases, elle qui avait réussi à récolter le maximum de points en dehors de ses bases durant la phase retour. Ce n’est donc pas en s’imposant à Tlemcen et en s’inclinant en déplacement que l’équipe va pouvoir rattraper son retard par rapport aux formations du haut de tableau surtout que d’autres font tout pour revenir dans la compétition, à l’image de l’US Chaoui et l’USM Blida. T. H.

«Il faut savoir tirer les enseignements»
Quoique la mission s’annonce difficile, l’entraîneurs de la formation unioniste croit dur comme fer en les capacités de son groupe : «Notre équipe a les moyens de faire mieux et d’assurer son accession. C’est vrai que ça ne sera pas toujours facile mais on n’abandonnera pas notre ligne de conduite qu’est de gérer les imprédictibles qui se présenteront pour pouvoir assurer et ses rassurer. En tout cas, le match contre Boussaâda est plus qu’édifiant et nous devons le prendre comme indication pour l’avenir et ce bien qu’il ne soit pas une réelle référence.» En sommes, c’était une rencontre riche en enseignements pour Bira et ses joueurs car même en cas de victoire il y a des leçons à en tirer. M. O. Noureddine

L’équipe est rentrée au petit matin
Contrairement à l’aller où ils ont rejoint la ville de Batna par avion, les Tlemcéniens ont rebroussé chemin par route juste après le match. Ayant effectué 12 heures à bord d’un bus de luxe, les coéquipiers de Dif qui ont regagné leurs domiciles au petit matin, consacrant la journée entière à récupérer leurs forces.

Reprise aujourd’hui
Après avoir bénéficié d’une journée de repos, les joueurs du Widad de Tlemcen sont attendus à partir de cet après-midi au stade Akid-Lotfi afin de reprendre le chemin des entraînements pour préparer le rendez-vous de vendredi prochain où ils vont donner la réplique au Mouloudia de Saïda dans un derby qui promet beaucoup.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

19

CAB

MSPB
Ziadi et Hellal retrouvent à la compétition
Le match disputé vendredi dernier par le MSP Batna sur le terrain de l’USM Annaba a vu le retour à la compétition du défenseur Ziadi et du milieu de terrain Hellal, après une longue absence. Le premier, victime de nombreux ennuis de santé, puis retenu dans la sélection nationale U23, a été titularisé par l’entraîneur Mustapha Heddane comme latéral droit, comme cela avait été le cas lors du derby contre le CA Batna où il s’en était plutôt bien tiré, alors que le second a disputé son premier match de cette phase retour. le joueur adverse Mhimdatsi. Ce dernier lui avait asséné un coup au vu et au su de tout le monde et il n’avait fait qu’écarter son adversaire de la main. Or, l’arbitre Benbraham a brandi le carton rouge aux deux joueurs, sans chercher à déterminer les responsabilités de chacun. Cette expulsion a été très préjudiciable au CAB puisque Bitam était le meilleur joueur de son équipe.

Bitam injustement expulsé

Il risque une suspension de 3 matchs
L’arbitre Benbraham a mentionné sur la feuille de match «coups réciproques» au sujet de l’expulsion de Bitam et Mhimdatsi. Selon le barème des sanctions de la réglementation, Bitam risque une suspension de 3 matchs. La décision sera prise au cours de la semaine par la commission de discipline de la LFP. F. A. S.

5 points en 3 matchs !
L’espoir de maintien grandit parmi les supporters du MSP Batna, surtout après le début de phase retour plutôt prometteur de l’équipe. En effet, sous la conduite de Mustapha Heddane, les Batnéens ont totalisé 5 points en 3 matchs, dont 2 ramenés de leurs deux déplacements à Alger et Annaba. En effet, ils ont tenu en échec le NA Hussein Dey au stade du 20-Août-1955 lors de la phase retour, avant de battre l’AS Khroub à domicile et ramener vendredi le nul de Annaba face à l’USMAn, un concurrent pour le maintien. Une éventuelle victoire à domicile, le week-end prochain contre l’AB Merouana, constituerait une grande bouffée d’oxygène pour l’équipe. F. A. S.

L

e défenseur central du CA Batna, Abderazzak Bitam, a été injustement expulsé au

cours du match face à l’US Chaouia. En effet, il n’était aucunement l’instigateur de l’accrochage qu’il a eu avec

ESM

ASMO
Les Asémistes victimes des erreurs arbitrales
n concédant le nul à la maison contre l’OM, le quatrième de suite depuis le début de la seconde manche de championnat, l’ASMO a perdu deux autres précieux points dans la course pour l’accession. A l’issue de cette 19e journée de championnat, le club de M’dina J’dida a été rejoint à la 3e place par l’US Chaouia qui n’est autre que son prochaine adversaire en championnat. Vendredi à Bouakel, les Asémistes ont perdu leur huitième point à la maison. Mais contrairement à ce qui avait été le cas contre le WAT et l’USMB où les Vert et Blanc ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes, ils ont été lésés lors des deux précédents matchs face à l’USMBA et l’OM. Avant-hier, l’arbitre Bahloul est passé complètement à côté de son sujet en commettant plusieurs fautes dont une qui très grave lorsqu’il a oublié de brandir un avertissement pour Drifel qui, pour fêter son but, a enlevé son maillot. Cette omission a pesé lourd sur ce match puisque ce même joueur devait être expulsé quelques minutes plus tard. En effet, écopant d’un avertissement à la 74’, Drifel devait écoper d’un carton rouge pour cumul de cartons si Bahloul lui avait brandi le jaune après avoir enlevé son maillot. Ce n’est pas la première fois que l’ASMO est lésée par l’arbitrage. Face à l’USMBA, les gars de M’dina J’dida ont été victimes du mauvais arbitrage de M. Necib. Cette situation commence à faire peur aux Asémistes qui commencent à crier au scandale. Riad O.

eux qui ont eu l’occasion de suivre la rencontre d’avant-hier opposant dans un derby chaud les deux voisins, le Mouloudia de Saïda et l’Espérance de Mostaganem sont unanimes à dire que les gars de la ville des Eaux n’ont pas bien joué et particulièrement en seconde période de jeu. La majeure partie du temps a été dominée par les locaux face à une équipe sans âme, qui a placé une muraille infranchissable, en restant aussi bien regroupé devant son gardien. Ce dernier à lui seul découragea les attaquants mostaganémois, qui n’arrivaient pas à le prendre en défaut. Les poulains du duo Henni-Bott se sont procuré de nombreuses occasions nettes de scorer, en vain. Ni le remuant Aït Ali ni Amroune avec ses frappes puissantes, encore moins le capitaine n’ont pu arriver aux filets du gardien des locaux. Les changements opérés par le staff technique de Mostaganem en seconde mi-temps n’ont pas également donné leurs fruits en attaque. En somme, l’équipe de la ville de Mostaganem est revenue avec une défaite, mais elle a raté le coche, car elle n’a pas su concrétiser les occasions qui se sont présentées à elle et engranger les 3 points de la victoire qui auraient fait certainement le bonheur de tous les Mostaganémois.

C

Une défaite amère

Mouassa exprime son ras-le-bol :

«Je suis inquiet car le championnat entame son étape des coulisses et des combines»
est un entraîneur de l’ASMO frustré et très en colère contre l’arbitre, M. Bahloul, que nous avons rencontré à l’issue du match d’avant-hier face à l’O Médéa. Interrogé sur cette rencontre, le premier responsable de la barre technique asémiste dira : «C’est un sentiment de frustration qui se dégage de moi. Nous avons bien joué contre une équipe de Médéa qui n’a rien fait durant le match et qui ne méritait guère ce point du match nul. Notre équipe méritait de remporter cette rencontre. On a su mener les débats en parvenant à ouvrir le score en début de la seconde mi-temps. Malheureusement, les erreurs commises par l’arbitre ont influé négativement sur le résultat final du match. C’est vraiment dommage !»

E

C’

Tirer les enseignements de cette lourde défaite
L’Espérance de Mostaganem qui a ramené une défaite amère de Saïda a présenté un visage plutôt terne face aux Saïdis pourtant en proie à des problèmes internes et de surcroît après le départ de son entraîneur Mekhazni qui fut tout de suite remplacer par Cherif Hadjar. Ce vendredi, au grand dam de ses supporters, les Vert et Blanc n'ont pas répondu à l'attente. Brouillons dans le jeu, en dépit d'une grande débauche d'énergie, avec un milieu qui, hormis Aït Ali, n'a pas tenu son rôle, une défense défaillante et des attaquants peu inspirés, l’échec était prévisible. Le bloc mouloudéen a pu contenir toutes les velléités des camarades d’Aït Ali. Même plus, les gars de la ville des Eaux lancèrent des contres dont quatre ont abouti. La tactique adoptée par les Mostaganémois a mis à nu les carences de l'arrière-garde du Mouloudia de Saïda, notamment son axe où Aït Ali a commis plusieurs erreurs d'appréciation. Le portier mostaganémois grâce à son métier a dû intervenir pour sauver à maintes reprises des situations dangereuses. Le staff technique de Mostaganem n'a pu contenir sa déception à la fin de la rencontre quant à la prestation de ses attaquants. «Au moins un nul était à notre portée si les joueurs s'étaient mieux appliqués devant les bois et faisaient preuve de sang-froid et d'efficacité», confiera le staff technique. Toujours est-il que les Mouloudéens doivent s'estimer heureux, car n’avait été la maladresse des attaquants de l’Espérance, le résultat aurait été tout autre. Dans le camp mostaganémois, le nouveau coach fraîchement installé à la tête de la barre technique, Henni Abdelhak, aura réussi dans son entreprise en déjouant les plans de son homologue Slimani en ratant une victoire certes.

«Le terrain ne suffit malheureusement pas à lui seul pour accéder»
Mouassa a pointu du doigt accusateur l’arbitre du match d’avant-hier contre l’OM en nous déclarant : «J’estime que nous avions un penalty valable à la première minute de jeu que l’arbitre ne nous pas accordé. L’expulsion de Bentiba est injuste dans la mesure où il n’y avait même pas d’altercation entre lui et le joueur de l’OM. C’est ce dernier qui a empêché notre joueur de tirer la balle. S’il a jugé qu’il y avait une faute sur cette action, l’arbitre devait, à mon sens, expulser les deux joueurs. L’arbitre n’a pas brandi le moindre carton contre un joueur de Médéa qui a agressé à deux reprises notre gardien de but au moment où il allait dégager la balle. Le comble est qu’il n’a pas averti le joueur de l’OM qui a enlevé son maillot après avoir inscrit le but de l’égalisation. C’est très grave car ce même joueur devait être exclu du match quelques minutes plus tard.»

lisses et des combines : «Notre équipe est lésée. C’est la triste réalité car avec un bon arbitrage, nous aurions facilement pu remporter nos deux précédents matchs face à l’USMBA et l’OM. Le championnat a entamé son étape des coulisses et des combines et là je suis vraiment inquiet car désormais, le terrain ne suffit pas à lui seul pour accéder en Ligue 1.»

«Face à l’OM, nous avons été doublement sanctionnés»
Malgré ce quatrième match de suite sans le moindre succès, l’entraîneur de l’ASMO a affirmé que son équipe va continuer à lutter jusqu’à la dernière journée de championnat avec l’espoir de surmonter tous les obstacles : «Notre équipe a été doublement sanctionnée par rapport aux événements qui ont marqué le précédent match face à l’USMBA, puisque nous avions joué sans public face à l’OM et perdu deux précieux points de cette rencontre. Mais bon, je félicite mes joueurs qui ont tout fait pour remporter ce match. Nous avons la conscience tranquille et nous allons continuer à travailler avec l’espoir de terminer la saison en force.» Riad O.

Du pain sur la planche pour les entraîneurs
Dans le camp espérantiste, les entraîneurs Henni Abdelhak et Bott ont du pain sur la planche pour redresser la barre après les lacunes relevées au grand jour surtout que des matches à risque attendent les coéquipiers de Damasse prochainement face au Nasria de Hussein Dey, l’USM Bel Abbès et l’USM Blida pour ne citer que ceux-là. Des prémonitions qui trouvent leurs origines dans le chambardement survenu à la barre technique mais aussi dans la qualité de certains enrôlements. Raison suffisante pour Henni Abdelhak d'accorder des circonstances atténuantes à ses hommes. Ettaoui Wassim

«Notre équipe est lésée»
L’entraîneur de l’ASMO estime que son équipe est lésée. L’ancien driver de la JSK a affirmé également que le championnat de Ligue 2 a entamé son étape des cou-

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

19

Régionale 2 MC Bouira 1 - Gouraya de Béjaïa 1
Stade : Bourouba-Said (Bouira) Affluence : moyenne Arbitres : Oukil, Doulache, Kichni Avertissements : Zaidi, Aoudia, Maache (MCB). Ounadi, Zoltani (GB) Buts : Laalou (5’) (GB) Messedek (60’) (MCB)
ien qu’amoindri notamment par le départ lors du dernier mercato de son buteur attitré Salhi Yacine vers le MO Bejaia, et les absences conjoncturelles de Mohad, Aouadi et Ferrah, le MC Bouira n’a pas vécu de grosses frayeurs devant le leader, le Gouraya de Béjaïa, qui n’a pas été l’auteur d’une prestation digne de son statut. La rencontre a été toutefois marquée par un jeu basé sur les longues passes et les contre-attaques. Ce sont

Honneur Béjaïa

Équitable
les gars de Yemma Gouraya qui ont ouvert le score, et ce, dès la cinquième minute de jeu suite à une des multiples bévues commises par la défense bouirie. En effet, suite à un mauvais contrôle de Tellal Kamel, Laalou ne s’est pas fait prier pour ouvrir le score. Le MCB répliquera peu avant la fin du premier quart d’heure, lorsque le jeune Araar plaçait une jolie tête, obligeant le portier de Gouraya de dégager la balle d’une belle claquette, le cuir revient sur Tellal Kamel qui ratait l’égalisation. A la 23’, le Gouraya de Béjaïa a raté lamentablement le deuxième but par l’intermédiaire de Benziad qui a manqué de peu le cadre. A la fin de la première mi-temps, le MCB aurait pu revenir au score, lorsque le très en vue Tellal Kamel, très bien servi par Zaidi, voyait son tir frôler le poteau droit. A la 45’, le même Tellal Kamel, intenable, hérita d’une longue passe avant de mettre le ballon dans le tas, Araar manqua lamentablement l’égalisation devant la cage vide. La reprise, comme le début de match, a de nouveau été marquée par une erreur monumentale qui a failli coûter cher aux Bouiris. Benziane profitera d’une mésentente entre deux défenseurs du MCB pour s’en aller se présenter seul face à Maache, mais son tir butera dans les jambes de ce dernier. Après une heure de jeu, le MCB hérita d’un coup franc au niveau du milieu de terrain, Zaidi d’un centre en profon-

B

deur trouvera la tête de Tellal Mohamed, le portier ne put que boxer le ballon qui revient sur Messedek, bien placé pour reprendre de plein fouet le ballon et rétablir l’équilibre au score. Il faut dire que la deuxième mi-temps était nettement meilleure que la première. La partie s’enflammera et l’arbitre a dû arrêter à plusieurs reprises le jeu pour rappeler les joueurs à l’ordre. A maintes reprises, la mésentente entre les joueurs aurait pu valoir de sérieux désagréments au MCB, n’a pas su en profiter notamment par l’intermédiaire de Bourai qui, à deux reprises aux 75’ et 78’, se retrouva seul face à Maache qui sauva la mise pour les siens. Malgré les cinq minutes de temps additionnel ajoutées par l’arbitre Oukil, et la pression exercée par les visiteurs sur les locaux, le score restera inchangé.

Les Olympiens détrônent

OS El Kseur 1 - ES Timezrit 0

les Ath Yemmel !
Stade : Zaidi-Braham (El Kseur) Affluence : record Arbitres : Labassa, Nahnah, Goussas (ligue régionale de Constantine) Avertissements : Baour (OSEK) Ghabriou, F. Yaya (EST) Expulsion : Mameri (OSEK) ; Ait Dahmane (EST) But : Hamadou (35’) (OSEK) OSEK : Amsili, Ounoughi S Mameri, Ait Moussa , Terki, Ouanoughi F, Ami, Ait Amara (Ghanem), Sellami, Baour (Hedroug), Hamadou (Abdeladim). Entraîneur : Azzedine Irid EST : Hamani, Yaya H (Benhadad), Mazer L, Ghebrioua, Tilkout, Mazer T, Rehal, Gassa, Ait Dahmane, Yaya F (Zerari), Aït Moussa (Boulaincer). Entraîneurs : Bouzit et Boulaincer e derby très attendu entre le leader, l’ES Timezrit, et son poursuivant direct, l’OSEK, a été captivant de bout en bout et musclé, avec un enjeu de taille. Comme attendu, il y avait beaucoup de monde et un service d’ordre tel qu’on n’en a pas vu depuis des lustres au stade Zaidi-Braham. C’est une rencontre qui a tenu toutes ses promesses, dirigée par un trio d’arbitres de la Ligue régionale de Constantine. Du jeu et de l’engagement, les présents ont en vu même su parfois la limite a été franchie, mais dans le meilleur esprit. La rencontre a été donc très disputée et plaisante avec un certain ascendant des Olympiens, meilleurs physiquement et tactiquement. En plus de son pesant sur la suite du championnat, la rencontre tenait à cœur des El Kseurois qui entendaient déloger leurs invités de la première place et, ainsi, d’entrevoir l’accession en Régionale 2. Les locaux ont prit les choses en main dès le premier coup de sifflet, mais ce sont les visiteurs qui furent les premiers à créer la première occasion par Yaya. La véritable réplique des locaux surviendra à la 22’ par Ouanoughi d’un tir puissant qui finira dans le petit filet. Les gars d’Azzedine Irid ont voulu imposer un jeu rapide, fait d’attaques répétées et menées surtout par Ait Amara, Baour et Hamadou, mais ils confondaient entre vitesse et précipitation malgré des opportunités nettes. Survint alors la fatidique minute pour le leader. On jouait la 35’ lorsque l’Olympien Hamadou logea la balle dans les bois de Hamini, suite à un joli service de la tête de son camarade Sellami. On vous laisse imaginer l’explosion de joie qui secoua les tribunes. Malheureusement, après cette réalisation un accrochage entre les supporters des deux équipes a poussé l’arbitre à arrêter la partie pendant dix minutes. Le calme reviendra progressivement et c’est tranquillement que s’acheva la première mitemps. En seconde période, les deux équipes reviennent sur le terrain plus déterminées et c’est du tac au tac qu’elles se répondirent. Le jeu continua avec une très rude bataille au milieu de terrain, avec un léger ascendant des locaux sans pour autant trouver la faille. Les Orange de Timezrit n’ont à aucun moment abdiqué, ils se mettront même à presser très fort après le recul des Olympiens, mais il y avait trop peu d’espaces dans les parages de la cage des locaux pour espérer trouver une faille dans la muraille olympienne. Ce n’est que vers la fin que les locaux se sont remis à inquiéter les Ath Yemmel, comme sur cette action de la 86’, suite à un mouvement collectif, Sellami mettait sur orbite l’arrière-droit Ouanoughi qui ratait le cadre alors que le ballon ne demandait qu’à être bien placé. Les derniers instants n’apporteront rien et l’Olympique d’El Kseur pouvait apprécier comme il se doit son exploit qui fait de lui, désormais, le nouveau leader de la division d’Honneur de Béjaia. H. Tahar

Adjaout

Stade : Baccaro Affluence : nombreuse Arbitre : Hellal, Chaterbach et Arezki But : Chachaoua (36’) (JST)

JS Tichy 1 - CR Thameur 0

La belle affaire
tre. Ce qui est certain en tous les cas, c’est que les littoraux ont sué pour arracher la victoire et le score de la rencontre étriqué témoigne parfaitement de la difficulté de leur tâche. Dès l’entame de la rencontre, les locaux exercèrent un pressing sur le gardien Sefah qui a été l’auteur d’une excellente rencontre et sauva sa cage de plusieurs buts faits. La bande à l’entraineur Boualem Rouam procédait par des contres qui se sont avérés souvent très dangereux, jusqu’à donner des sueurs froides aux supporters de la JS Tichy. Le pressing que se sont mis à exercer les locaux au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient s’est avéré payant puisque à la 36’ ce diable de Chachoua trouva le chemin des filets sur une action pourtant pas évidente du tout. La première mi-temps s’est terminée sur cette unique réalisation de Chachoua. Durant la deuxième, les locaux, sûrement sermonnés par leur entraîneur, ont montré un visage meilleur que celui de la première mi-

es présents au stade de Baccaro ont été les témoins d’une belle partie entre la JS Tichy et le CR Thameur, deux équipes qui se sont donné sans ménagement avec un beau football à la clé. Les gars de Thameur se sont déplacés à Baccaro avec l’espoir de rentrer à la maison avec un très bon résultat et cela se voyait durant le long de la rencon-

L

temps, ils ont même dominé la majeure partie de la deuxième mi-temps, ils étaient plus volontaires et voulaient à tout prix que les trois points restent à Baccaro. Grâce notamment à l’expérience de la plupart de leurs joueurs, les gars de Tichy ont réussi à gérer le match et garder ainsi leur cage vierge. Au final, ils l’ont emporté et gagnent du coup deux points par rapport au leader qui s’est fait accrocher chez les voisins de leurs rivaux du jour, le MC Bouira. Plus que jamais, la JST ne veut pas s’avouer vaincue dans la course au titre.

L

Hafit Zaouche

AS Tizi Ouzou 1 - ORB Akbou 0

La remontée se poursuit
Stade : Oukil-Ramdane de TiziOuzou Affluence : moyenne Arbitres : Belmeksem, Guessab et Medahi Avertissements : Grim (ASTO) ; Melchane (ORBA) But : Hammar (52’) (ASTO)
es Tizi-Ouziens, qui ont fait sensation lors de la journée précédente en allant battre la JS Boumerdès sur ses terres, étaient attendus avec impatience par leurs supporters au stade Oukil-Ramdane de Tizi Ouzou dans la perspective d’une confirmation aussi retentissante, mais force était de constater que c’est laborieusement que les coéquipiers de HadjBoudi ont pu venir à bout de la coriace équipe d’Akbou. Les gars de Abdellah Dries ont entamé leur partie sur les chapeaux de roues avec un Hadj Boudi survolté dans le rôle du fer de lance. Les Tizi-Ouziens se verront même refuser un but à la 15’ de jeu alors qu’il n’y avait absolument rien sur l’action. Malgré cette domination, les coéquipiers du capitaine Amiri n’ont pas pu donner une suite concluante à leur hégémonie. De leur côté, les Olympiens d’Akbou essayeront d’exploiter le peu d’occasions

L

Abdenour Harzouz (entr. adjoint OSEK) :
«C’était un match d’hommes»
qu’ils ont engrangées, mais ils étaient surtout concentrés sur le travail défensif pour stopper Hadj Boudi et Maldji. Un score de parité viendra sanctionner la fin de cette première période même si sur une dernière action, le gardien de but local sauvera son but en remportant son face-à-face avec Taouri. Au retour des vestiaires, les locaux dominaient toujours autant alors que les poulains de Djamel Hamidouche commençaient très vite à montrer quelques signes de fatigue. Et aussi vite, ils accuseront le coup sur un coup franc de Hammar qui fusilla littéralement le gardien de but akboucien. Par la suite, le cours du match prendra un peu d’animation sous l’impulsion de Hadj Boudi pour l’ASTO et Amaouche du côté des visiteurs. Mais le score ne subira pas de changement pour autant malgré quelques alertes mais sans grand danger notamment dans les ultimes moments de la partie. Ainsi, le club du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou engrange ces trois précieux points et sors un peu plus de l’impasse en quittant la zone rouge.

« On s’attendait à ce que cette rencontre soit difficile, et que ça allait se jouer sur de petits détails, mais on s’est préparés en conséquence. Je félicite nos joueurs pour cette victoire, ils ont fait un match d’homme. Je dédie cette victoire à nos supporters. Je leur dirais merci mais il reste encore beaucoup de chemin à faire.»

Kamel Bouzit (entr. EST) :
«Le championnat est encore long»
« On a trop focalisé sur ce match, tellement on lui a donné de l’importance au détriment des précédents au point de passer à côté de la plaque. Aujourd’hui, on n’a pas développé notre jeu habituel et notre ligne d’attaque n’a pas joué sur sa vraie valeur. Je dirais que sur le but, il y avait charge sur notre gardien. Le championnat est encore long, on se donne rendez-vous au mois de mai.» H. T.

B. Antar

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

19

ASMO
Les Asémistes victimes des erreurs arbitrales
n concédant le nul à la maison contre l’OM, le quatrième de suite depuis le début de la seconde manche de championnat, l’ASMO a perdu deux autres précieux points dans la course pour l’accession. A l’issue de cette 19e journée de championnat, le club de M’dina J’dida a été rejoint à la 3e place par l’US Chaouia qui n’est autre que son prochaine adversaire en championnat. Vendredi à Bouakel, les Asémistes ont perdu leur huitième point à la maison. Mais contrairement à ce qui avait été le cas contre le WAT et l’USMB où les Vert et Blanc ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes, ils ont été lésés lors des deux précédents matchs face à l’USMBA et l’OM. Avanthier, l’arbitre Bahloul est passé complètement à côté de son sujet en commettant plusieurs fautes dont une qui très grave lorsqu’il a oublié de brandir un avertissement pour Drifel qui, pour fêter son but, a enlevé son maillot. Cette omission a pesé lourd sur ce match puisque ce même joueur devait être expulsé quelques minutes plus tard. En effet, écopant d’un avertissement à la 74’, Drifel devait écoper d’un carton rouge pour cumul de cartons si Bahloul lui avait brandi le jaune après avoir enlevé son maillot. Ce n’est pas la première fois que l’ASMO est lésée par l’arbitrage. Face à l’USMBA, les gars de M’dina J’dida ont été victimes du mauvais arbitrage de M. Necib. Cette situation commence à faire peur aux Asémistes qui commencent à crier au scandale. Riad O.

Mouassa exprime son ras-le-bol :
est un entraîneur de l’ASMO frustré et très en colère contre l’arbitre, M. Bahloul, que nous avons rencontré à l’issue du match d’avant-hier face à l’O Médéa. Interrogé sur cette rencontre, le premier responsable de la barre technique asémiste dira : «C’est un sentiment de frustration qui se dégage de moi. Nous avons bien joué contre une équipe de Médéa qui n’a rien fait durant le match et qui ne méritait guère ce point du match nul. Notre équipe méritait de remporter cette rencontre. On a su mener les débats en parvenant à ouvrir le score en début de la seconde mi-temps. Malheureusement, les erreurs commises par l’arbitre ont influé négativement sur le résultat final du match. C’est vraiment dommage !»

E

«Je suis inquiet car le championnat entame son étape des coulisses et des combines»

C’

nous déclarant : «J’estime que nous avions un penalty valable à la première minute de jeu que l’arbitre ne nous pas accordé. L’expulsion de Bentiba est injuste dans la mesure où il n’y avait même pas d’altercation entre lui et le joueur de l’OM. C’est ce dernier qui a empêché notre joueur de tirer la balle. S’il a jugé qu’il y avait une faute sur cette action, l’arbitre devait, à mon sens, expulser les deux joueurs. L’arbitre n’a pas brandi le moindre carton contre un joueur de Médéa qui a agressé à deux reprises notre gardien de but au moment où il allait dégager la balle. Le comble est qu’il n’a pas averti le joueur de l’OM qui a enlevé son maillot après avoir inscrit le but de l’égalisation. C’est très grave car ce même joueur devait être exclu du match quelques minutes plus tard.»

triste réalité car avec un bon arbitrage, nous aurions facilement pu remporter nos deux précédents matchs face à l’USMBA et l’OM. Le championnat a entamé son étape des coulisses et des combines et là je suis vraiment inquiet car désormais, le terrain ne suffit pas à lui seul pour accéder en Ligue 1.»

«Face à l’OM, nous avons été doublement sanctionnés»
Malgré ce quatrième match de suite sans le moindre succès, l’entraîneur de l’ASMO a affirmé que son équipe va continuer à lutter jusqu’à la dernière journée de championnat avec l’espoir de surmonter tous les obstacles : «Notre équipe a été doublement sanctionnée par rapport aux événements qui ont marqué le précédent match face à l’USMBA, puisque nous avions joué sans public face à l’OM et perdu deux précieux points de cette rencontre. Mais bon, je félicite mes joueurs qui ont tout fait pour remporter ce match. Nous avons la conscience tranquille et nous allons continuer à travailler avec l’espoir de terminer la saison en force.» Riad O.

«Le terrain ne suffit malheureusement pas à lui seul pour accéder»
Mouassa a pointu du doigt accusateur l’arbitre du match d’avant-hier contre l’OM en

«Notre équipe est lésée»
L’entraîneur de l’ASMO estime que son équipe est lésée. L’ancien driver de la JSK a affirmé également que le championnat de Ligue 2 a entamé son étape des coulisses et des combines : «Notre équipe est lésée. C’est la

Coupe d’Algérie : Les U20 affronteront USM Khenchla en quarts de finale
Les U20 de l’ASMO sont allés vendredi chercher leur billet pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie chez le SKAF Khemis (0-2). Les deux réalisations de l’équipe junior de M’dina J’dida ont été l’œuvre de Bendjeloul et Berrani. En quarts de finale de la Coupe d’Algérie, les U20 de l’ASMO croiseront le fer avec l’USM Khenchla qui a atteint ce tour de la compétition grâce à sa victoire face au WA Tlemcen (3-2). Ce match entre l’ASMO et l’USMK aura lieu au stade Habib-Bouakel.

Les U21 leaders de la Ligue 2
Les U21 de l’ASMO se sont imposés avant-hier sur le score de deux buts à un face à l’OM. Les deux réalisations de l’équipe entraînée par Zehaf ont été réalisées grâce à Tahar et Bensafi. Les espoirs de l’ASMO occupent, à l’issue de cette 19e journée de championnat de Ligue 2, la première place du classement avec une avance de quatre unités sur le WA Tlemcen. Rappelons que les U21 asémistes sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie. R. O.

ESM

Une défaite amère pour les Mostaganémois

C

eux qui ont eu l’occasion de suivre la rencontre d’avant-hier opposant dans un derby chaud les deux voisins, le Mouloudia de Saïda et l’Espérance de Mostaganem sont unanimes à dire que les gars de la ville des Eaux n’ont pas bien joué et particulièrement en seconde période de jeu. La majeure partie du temps a été dominée par les locaux face à une équipe sans âme, qui a placé une muraille infranchissable, en restant aussi bien regroupé devant son gardien. Ce dernier à lui seul découragea les attaquants mostaganémois, qui n’arrivaient pas à le prendre en défaut. Les poulains du duo Henni-Bott se sont procuré de nombreuses occasions nettes de scorer, en vain. Ni le remuant Aït Ali ni Amroune avec ses frappes puissantes, encore moins le capitaine n’ont pu arriver aux filets du gardien des locaux. Les changements opérés par le staff technique de Mostaganem en seconde mi-temps n’ont pas également donné leurs fruits en attaque. En somme, l’équipe de la ville de Mostaganem est revenue avec une défaite, mais elle a raté le coche, car elle n’a pas su concrétiser les occasions qui se sont présentées à elle et engranger les 3 points de la victoire qui auraient fait certainement le bonheur de tous les Mostaganémois.

Tirer les enseignements de cette lourde défaite
L’Espérance de Mostaganem qui a ramené une défaite amère de Saïda a présenté un vi-

sage plutôt terne face aux Saïdis pourtant en confiera le staff technique. Toujours est-il proie à des problèmes internes et de surcroît que les Mouloudéens doivent s'estimer heuaprès le départ de son entraîneur Mekhazni reux, car n’avait été la maladresse des attaqui fut tout de suite remplacer par Cherif quants de l’Espérance, le résultat aurait été Hadjar. Ce vendredi, au grand dam de ses tout autre. Dans le camp mostaganémois, le supporters, les Vert et Blanc n'ont pas ré- nouveau coach fraîchement installé à la tête pondu à l'attente. Brouillons dans le jeu, en de la barre technique, Henni Abdelhak, aura dépit d'une grande débauche d'énergie, avec réussi dans son entreprise en déjouant les un milieu qui, hormis Aït Ali, n'a pas tenu plans de son homologue Slimani en ratant son rôle, une défense défaillante et des atta- une victoire certes. quants peu inspirés, l’échec était prévisible. Le Du pain sur la planche bloc mouloudéen a pu contenir toutes les vel- pour les entraîneurs léités des camarades d’Aït Ali. Même plus, les Dans le camp espérantiste, les entraîneurs gars de la ville des Eaux lancèrent des contres dont quatre ont abouti. La tactique adoptée Henni Abdelhak et Bott ont du pain sur la planche pour redresser la barre par les Mostaganémois a mis à nu les caaprès les lacunes relevées au rences de l'arrière-garde du Moulougrand jour surtout que dia de Saïda, notamment son axe des matches à risque Aujourd’hui où Aït Ali a commis plusieurs erattendent les coéquireurs d'appréciation. Le portier repos piers de Damasse mostaganémois grâce à son Juste après le match livré avantprochainement métier a dû intervenir pour hier contre l’équipe du Mouloudia de face au Nasria de sauver à maintes reprises Saida, le coach mostaganémois Henni des situations dangereuses. Abdelhak a informé les camarades de Da- Hussein Dey, l’USM Bel masse que la journée de dimanche sera Le staff technique de MosAbbès et l’USM taganem n'a pu contenir sa consacrée au repos pour leur permettre de Blida pour ne se délasser de la fatigue du travail accomdéception à la fin de la renciter que ceux-là. pli durant la semaine passée et particucontre quant à la prestation Des prémonilièrement lors de ce match, où ils ont de ses attaquants. «Au moins tions qui trouvent jeté toutes leurs forces dans la baun nul était à notre portée si les leurs origines dans taille face à la coriace équipe joueurs s'étaient mieux applide la ville des Eaux, le le chambardement qués devant les bois et faisaient MCS. survenu à la barre techpreuve de sang-froid et d'efficacité», nique mais aussi dans la

qualité de certains enrôlements. Raison suffisante pour Henni Abdelhak d'accorder des circonstances atténuantes à ses hommes.

Les joueurs ont besoin encore de temps pour retrouver leurs repères
Le technicien mostaganémois signale que «les joueurs ont encore besoin de temps pour retrouver leurs repères. On s'attendait en quelque sorte à ce rythme de début de cette phase retour». En plus du manque de fraîcheur physique, la cohésion a fait défaut, la défense un peu lourde, le milieu avec des éléments de relance mal inspirés qui n'alimentaient que rarement les avants en usant souvent de longues balles en profondeur.

Henni : «Un grand chantier nos attend»
«Nonobstant les quelques incursions individuelles d’Aït Ali, Harizi et Yahia Islam, les autres joueurs n'arrivaient pas à se défaire de l'arrière-garde du Mouloudia de Saïda. Les Saïdis qui ont eu l'emprise sur l'ensemble du jeu n'ont pas démérité. Nous n'avons pas à rougir de cette défaite. Nos joueurs se sont bien dépensés sur le terrain et avec un peu plus de réussite, on aurait pu revenir avec le point du match nul. Toujours est-il un grand chantier nous attend pour répondre à l'attente de tout le monde.» Ettaoui Wassim

20
Real Madrid

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

International
Bale évoque les difficultés de son intégration

Benzema jusqu'en 2020 ?
Alors qu'il a récemment rejoint Ronaldo au classement des meilleurs buteurs de l'histoire du Real Madrid, Karim Benzema pourrait bien se voir offrir l'occasion de dépasser très largement le nombre de buts de son idole (104). Selon Marca, le club madrilène et l'international français sont en discussions pour une prolongation du contrat de l'ancien Lyonnais, qui court actuellement jusqu'en juin 2015. Le buteur merengue souhaite lui signer jusqu'en 2018 et même 2020 en faveur de la Maison Blanche. Auteur de 13 buts en 22 matches de Liga cette saison, l'ancien Lyonnais occupe le cinquième rang du classement des buteurs espagnols, derrière son coéquipier Cristiano Ronaldo (22), Diego Costa (20), Alexis (14) et Antoine Griezmann, l'ailier français de la Real Sociedad (14).

Suspendu trois matches par le Comité des compétitions espagnol après son exclusion face à l’Athletic Bilbao (1-1) il y a deux semaines, l’attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo ne pourra prendre part au match de son équipe à Getafe dimanche pour le compte de la 24e journée de Liga. L’international portugais s’est donc vu accorder deux jours de vacances par ses dirigeants et ne fera son retour dans la capitale espagnole que lundi, pour la reprise hier de l’entraînement. CR7 s’est donc envolé oremp le, nata île son matin pour Madère, remd’Or n Ballo ieux préc son lui tant avec idien Marca, le trophée va porté le 13 janvier dernier. D’après le quot ldo, après avoir été exRona de désormais prendre place au sein du musée à Santiago-Bernabeu. ngue Mere club du posé durant un mois dans celui

CR7 part en week-end avec son Ballon d’Or

Une amende ridicule pour l’Atlético après le briquet lancé sur Cristiano
Touché par un briquet lancé depuis les tribunes du stade Vicente-Calderon mardi soir lors de la demi-finale retour de la Coupe du Roi entre l’Atlético Madrid et le Real (0-2), l’attaquant merengue Cristiano Ronaldo devrait rire jaune en apprenant que la Ligue espagnole a infligé une amende de… 600 euros aux dirigeants colchoneros. La Ligue a considéré qu’il s’agissait « d’un fait isolé, pour lequel a été utilisé un objet dont l’introduction n’est pas interdite dans les enceintes sportives et qui, fort heureusement, n’a causé ni dommage ni blessure ». Comme quoi, ce n’est pas toujours l’intention qui compte…

«Cavani veut aller au Real Madrid»

Gallardo

Transféré l’été dernier de Tottenham au Real Madrid, l’ailier gallois Gareth Bale réalise pour le moment des débuts mitigés dans le championnat espagnol. S’exprimant pour le compte de Champions Matchday, le magazine de l’UEFA, le Madrilène a en effet confié ses difficultés à s’intégrer à la vie madrilène. « C’est très différent d’être ici ou au Royaume-Uni. Je commence à parler espagnol, lentement mais sûrement. J’ai juste besoin de continuer à travailler dur. Beaucoup de joueurs et de membres du staff technique parlent anglais, mais je continue d’apprendre à parler la langue. Cela me prend plus de temps que ce que je pensais, néanmoins, c’est un processus et je suis disposé à continuer à travailler », a-t-il déclaré. L’ancienne star de Tottenham a également évoqué les ambitions très élevées du Real Madrid cette saison. « Il y a beaucoup d’attentes ici, nous voulons gagner chaque match et chaque titre que nous disputons. Nous pouvons encore nous améliorer. Nous allons prendre les matches les uns après les autres et j’espère que nous pourrons gagner la Ligue des Champions. C’est bon de pouvoir gagner la majeure partie de temps », a-t-il ajouté.

Jesé fan de Cristiano Ronaldo
Le jeune attaquant du Real Madrid Jesé Rodriguez a confié en conférence de presse l’admiration qu’il vouait à son double Ballon d’Or de coéquipier Cristiano Ronaldo. «J’apprends quotidiennement à ses côtés. C’est le meilleur joueur du monde et il mérite les meilleurs prix car c’est un grand professionnel. Ce qui m’a le plus impressionné, c’est l’ambition dont il fait preuve jour après jour », a-t-il confié dans des propos relayés par As.

Malheureux à Paris, où il ne joue pas à un poste qui lui plaît, Edinson Cavani pense à un départ. L'Uruguayen, qui avait été pisté par le Real Madrid l'été dernier, souhaiterait rallier la Casa Blanca dans quelques mois. A en croire François Gallardo, agent FIFA qui s'était distingué en annonçant le départ de Lionel Messi de Barcelone l'été prochain, Cavani n'aurait pas écarté l'éventualité de rejoindre le Real Madrid dans quelques mois. « Là-bas, un joueur de l’effectif du PSG n’est pas à l’aise, veut partir et s’appelle Cavani, a-t-il déclaré sur La Sexta. Si le Real Madrid cherche un crack en attaque, ce serait bientôt le moment de jouer. » Une information à prendre toutefois avec des pincettes...

Barça

La réponse cinglante de Messi à l'un de ses détracteurs Accusé il y a quelques jours d’avoir « perdu sa

Chelsea Mourinho :

passion du football », Lionel Messi a répondu à son principal détracteur l’entraîneur argentin Présent en conférence de Ángel Cappa. « Je n’accorde aucune importance à presse vendredi, José Mourinho le coach de Chelsea - a répondu la déclaration de Cappa, a lancé le quadruple Balaux déclarations d'Arsène Wenlon d’Or au micro de Radio La Red dans des proger. Le Français avait en effet afpos relayés par Sport. Je ne sais pas pourquoi il a firmé un peu plus tôt que le dit ça. Je pense au contraire que je vais retrouver Portugais avait « peur de l'échec. » Interrogé en conférence de mon niveau. À mesure que les matches paspresse, à la suite des déclaraPiqué sent, je vais me sentir de mieux en tions d'Arsène Wenger, Mourinho fan de José mieux. Comme c’était prévu. » « J’ai lui a répondu avec une pointe d'humour. « Huit ans sans une pris cette blessure avec Mourinho ? pièce d'argenterie, c'est l'échec. sérénité. Elle m’a Dans un long entretien accordé Wenger, c'est un spécialiste de tenu éloigné des au Telegraph, le défenseur du FC l'échec, a-t-il terrains pendant Barcelone Gerard Piqué s’est dans longtemps mais amusé du style de José Mourinho. des je suis resté « Quand vous n’avez pas à l’affronpropos tranquille et ne ter, c’est amusant d’entendre la ma- repris par The Guardian. Et me suis pas prénière dont il parle, dont il travaille supposons cipité. Mainteaprès le match. Sa conférence de qu'il ait raison nant, je ne me presse après le match face à City et que j'ai peur de l'échec, c'est préoccupe que de (victoire 1-0 de Chelsea) était marparce que je jouer. Même quand je ne rante. Il est comme ça. On le sait. Et n'échoue pas marquais pas, j’étais satisfait de mes maintenant, c’est Pellegrini qui beaucoup. Donc peut-être qu'il a raiperformances. Je n’attache aucune imen souffre. » son. Je ne suis pas habiportance à ce qu’il se dit sur moi. » tué à l'échec. »
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

«Wenger est un spécialiste de l'échec»

Aresnal Offensive de Wenger pour Van Persie
D’après les informations de Sky Italia, Arsène Wenger aurait rencontré l’agent de Robin Van Persie en vue d’un retour du buteur néerlandais du côté d’Arsenal. D’après le quotidien anglais Metro, qui relaye les informations de Sky Italia, le manager des Gunners Arsène Wenger aurait même rencontré l’agent de l’international néerlandais à Londres dans les derniers jours du mois de janvier. Et ce dernier aurait clairement annoncé l’intention de Van Persie de quitter United pour revenir à Arsenal. Wenger réfléchirait actuellement à la marche à suivre mais le profond renouvellement souhaité par David Moyes à United pourrait lui faciliter la tâche l’été prochain. Affaire à suivre.

Vermaelen sur le départ
Selon les informations de La Dernière Heure, Thomas Vermaelen aurait décidé de quitter Arsenal en fin de saison. Lié jusqu'en 2015 avec le club londonien, le défenseur belge n'a été titulaire qu'à trois reprises, cette saison, en Premier League. Toujours selon le quotidien belge, Manchester United se serait d'ores et déjà renseigné sur le cas du stoppeur, en janvier dernier.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saada, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

21

Cuadrado dans le viseur

Juventus

Messi des milieux !»

Sampaoli «Vidal, le

Le sélectionneur du Chili, Jorge Sampaoli, a comparé l'influence du milieu de la Juventus Arturo Vidal à celle de Lionel Messi. L'international Chilien se décrit lui-même comme le meilleur milieu de terrain du monde et son sélectionneur en équipe nationale a tenu un refrain identique. « Il n'y a qu'un Messi. Il est unique. Mais nous pouvons dire que Vidal est le Messi des milieux de terrain », a lancé Sampaoli à Tuttosport. « Il y a peu de joueurs comme lui : il est polyvalent, tueur, c'est un expert dans la récupération du ballon. » Sampaoli reconnaît toutefois que le Ballon d'Or est un objectif difficile à atteindre pour son protégé. « Le Ballon d'Or est difficile. Il est généralement attribué à des attaquants, à des buteurs... » Pas sûr que cela ne décourage l'ambitieux Vidal, qui a annoncé vouloir conquérir la plus prestigieuse des récompenses individuelles.

Désireux de renforcer son secteur offensif, l'entraîneur de la Juventus, Antonio Conte, serait sur la piste de Juan Cuadrado, joueur de la Fiorentina. L'international colombien appartient pour moitié au club florentin et à l'Udinese. Dans l'optique d'un changement tactique pour la saison prochaine, Antonio Conte aimerait bien pouvoir compter sur l'international colombien, Juan Cuadrado, fait savoir la Gazzetta Dello Sport. Mais le dossier s'annonce compliqué. Le joueur appartient pour moitié à deux clubs comme c'est souvent le cas en Italie. Et la Fiorentina serait également sur les rangs pour acquérir entièrement le joueur. Mais d'autres prétendants pourraient sortir de l'ornière, surtout si le joueur réalise de belles performances pendant la Coupe du monde 2014 au Brésil avec la Colombie.

Les deux pistes de la Juve pour l’après-Buffon
Titulaire dans les buts de la Juventus Turin depuis maintenant douze saisons, Gianluigi Buffon n’est pourtant pas éternel. La Juve pense déjà à sa succession… En effet, alors que le remplaçant de Buffon, Marco Storari, est encore plus âgé que lui (37 ans), la Juve aurait coché le nom de Kevin Trapp pour lui succéder, à en croire les informations de Bild. International espoirs à 11 reprises, le gardien de 23 ans évolue actuellement à l’Eintracht Francfort. Sous contrat jusqu’en 2016, il dispose néanmoins d’une clause de sortie valable en juin 2015, soit exactement la date de la fin du contrat de Gianluigi Buffon… En cas de faux pas sur ce dossier, le club cher à la puissante famille Agnelli aurait d’ores et déjà trouvé son plan B en la personne de Jan Oblak. Gardien de but polonais de 21 ans, ce dernier s’est récemment imposé en tant que titulaire dans les buts du Benfica Lisbonne. D’après le quotidien A Bola, des émissaires de la Juve étaient à Lisbonne lors du derby Sporting-Benfica pour superviser le portier. Ce dernier est sous contrat avec le club lisboète jusqu’en juin 2018.

Fiorentina

Matri a retrouvé «la paix» en quittant l'AC Milan

Alessandro Matri, prêté cet hiver par l'AC Milan à la Fiorentina savoure le fait d'être plus tranquille à Florence. « J'étais dans un tunnel à l'AC Milan. Je voulais faire beaucoup mieux là-bas mais j'ai échoué, j'en prend l'entière responsabilité. Depuis que je suis arrivé à la Fiorentina, Vicenzo Montella m'a donné la seule chose dont j'avais besoin, la liberté d'esprit. Je manquais de confiance et je suis arrivé ici et j'ai marqué directement, ça ne pouvait pas être mieux », a déclaré le joueur à la Gazzetta Dello Sport.

Milan AC PSG

Balotelli

Liverpool

Falcao a fait peur à Luis Suarez
En forme étincelante depuis le début de la saison avec Liverpool, Luis Suarez est annoncé comme l’une des plus grandes attractions pour le prochain Mondial au Brésil. Pour autant, échaudé par les blessures longue durée de Falcao et Walcott, Suarez redoute de devoir manquer ce grand rendez-vous footballistique. « La vérité c’est que j’ai peur de ce qui est arrivé à Falcao et Walcott. Mais il faut vire le moment présent et toujours tout donner pour le club, il ne faut pas penser à la Coupe du monde tout le temps », confie-t-il à Sky Sports. Et de poursuivre : « C’est une opportunité unique et nous voulons tous y aller, mais je préfère me concentrer sur la Premier League en ce moment. »

Ibrahimovic : «Pas forcément fantastique»

Auteur d'un but splendide pour donner la victoire au Milan contre Bologne (1-0), Mario Balotelli a fait une petite mise au point. Mario Balotelli est au cœur de tous les débats. Le buteur international italien avait En ouverture de la 25e journée de Ligue 1, le fondu en larmes sur le banc PSG a facilement maîtrisé son sujet face à Valencontre le Napoli, la semaine derciennes (3-0). Pourtant, l'attaquant parisien Zlatan nière, mais vendredi, il a offert la Ibrahimovic n'a pas semblé plus ravi que cela de victoire aux siens grâce à un but la performance de son équipe à l'issue de la renmagnifique. De quoi mettre les contre. «C'était important de gagner ce points sur les i. « On s'occupe un match. Ce n'était pas forcément fantaspeu trop de ma vie privée », atique mais on a fait ce qu'on avait à t-il expliqué au sujet de sa fille faire. C'est vrai qu'on joue beauPia, reconnue suite à un test de coup de matches mais le coach paternité : « Je conseillerais à tout fait des changements et c'est le monde de me laisser tranquille, et je important d'utiliser tous les donnerai tout sur le terrain. » Le message joueurs dans la saison.» est passé. Propos relayés par l'Equipe.

«On s'occupe trop de ma vie privée»

Des nouvelles d'El Shaarawy

«Vous allez être surpris si Sturridge ne marque pas»
En conférence de presse, le manageur de Liverpool a salué la régularité dans les performances de Daniel Sturridge : « Il est avec Luis Suarez, le meilleur finisseur de notre championnat. Tout le monde est surpris avec Daniel (Sturridge) quand il loupe une occasion. Vous même vous allez être surpris quand il ne marque pas lors d'un match. Il est exceptionnel dans le duel en un contre un. Il est très régulier, quand il joue il marque quasiment à chaque fois. Il y en a qui ne marque pas pendant plusieurs matches puis marque sept buts en dix matches, mais avec Daniel c'est différent, c'est beaucoup plus consistant. »

Rodgers

Absent des terrains depuis plusieurs semaines maintenant, l'attaquant italo-égyptien du Milan AC, Mustapha El-Shaarawy, continue sa convalescence. Son retour n'est pas attendu avant la fin du mois de mars par les dirigeants du club lombard. D'ailleurs, Adriano Galliani, le numéro 2 du Milan AC, a donné des nouvelles de son attaquant, lors d'un passage sur l'antenne de Sky Sports Malgré la victoire du PSG face à Valenciennes Italia. « L'équipe est en train de faire un bon boulot, vendredi soir (3-0), Jérémy Ménez a été sifon espère que les joueurs continueront sur cette flé par le public du Parc des Princes. voie. El Shaarawy est un joueur très important et Une réaction que l’attaquant parisien dans ce schéma tactique, il pourrait l'être encore ne comprend pas : « C’est dur, ça plus. Maintenant qu'il a pu retirer son attelle, nous espérons que son ne fait jamais plaisir, on ne va pas calvaire soit bientôt terminé. C'est un beau signal mais il manque encore se le cacher. Mais dans une car6 semaines avant son retour », a-t-il déclaré. En attendant, le Milan AC rière c’est comme ça. L’année peut compter sur Mario Balotelli. dernière il n’y avait pas de sifflets, cette année il y en a, c’est comme ça. Il faut savoir faire avec et travailler encore plus pour montrer aux gens qu’on est capable de mieux. »

Ménez raconte les sifflets du Parc des Princes

Tottenham

Selon le Daily Mail, la formation de Tottenham pourrait accueillir un nouvel entraîneur à l’issue de la saison. Les Spurs auraient coché le nom de Sami Hyypia. Ce dernier est actuellement sous contrat avec le Bayer Leverkusen.

Hyypia futur entraîneur ?

Inter Milan

Alors qu'il arrive en fin de contrat avec Manchester United, et qu'il n'envisage pas d'aller au-delà de l'été prochain avec les Red Devils, le défenseur international français, Patrice Evra, serait en contact avec les dirigeants de l'Inter Milan, club désormais entraîné par Walter Mazzarri. Patrice Evra arrive en fin de contrat avec Manchester United le 30 juin prochain. Ce dernier, convoité par Monaco notamment, pourrait prendre la direction de l'Italie. La presse locale a fait état d'un rendez-vous entre le défenseur français et le directeur sportif du club lombard pour évoquer une éventuelle arrivée du défenseur de l'équipe de France après la Coupe du monde.

Contact avec Evra

Lloris suivi par l'Atlético de Madrid
L'Atlético de Madrid envisagerait d'enrôler le gardien de but de Tottenham, Hugo Lloris l'été prochain, selon le Sunday Mirror. D'après le journal anglais, les Colchoneros seraient prêts à s'offrir les services de l'international français en cas de départ de Thibaut Courtois, prêté par Chelsea depuis l'été 2011. Le club londonien étant moins bien parti pour jouer la prochaine Ligue des Champions, l'aventure madrilène pourrait être tentante pour l'ancien Lyonnais, sous contrat jusqu'en 2016 avec les Spurs.

Vous regardez ce dimanche
Championnat d’Espagne (24e journée) : Granada CF-Betis Séville (12h) Getafe-Real Madrid (17h) Athletic Bilbao-Espanyol Barcelone (19h) FC Séville – Valence (21h) Championnat d’Italie (24e journée) : Catane-Lazio Rome (12h30) Juventus de Turin-Chiévo Verone (15h) Cagliari-Livourne (15h) Sassuolo-Naples (15h) Atalanta Bergame-Parme (15h) Genoa-Udinese (15h) AS Roma -Sampdoria (20h45) Championnat de France (25e journée) : Lyon-Ajaccio (14h) Evian Thonon Gaillard-Lille (17h) Saint-Etienne-Marseille (21h) Championnat d’Allemagne (21e journée) : FC Augsburg-Nuremberg (15h30) Hertha Berlin-VfL Wolfsburg (17h30) Coupe d'Angleterre : Everton-Swansea City (14h30) Sheffield United-Nottingham Forest (16h) Arsenal-Liverpool (17h)

22
OIR V SA tile

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

www.lebuteur.com

Le vrai nom u In de Freddie Mercury était Farrokh Bulsara.

QCM
Qui a peint Guernica ?
a. Picasso b. Goya c. Dali

e-mail : Réagissez à cette page parur.com ute leb te@ an jeux-s

Sudoku

Détente

L’intrus
Kia Daewoo Toyota Hyundai

LS V
eaviez-

ous ?

Pourquoi l'atome porte-t-il ce nom ?
On pense souvent que la découverte de l'atome est récente avec Sir Ernest Rutheford en 1911. Détrompezvous, car il faut remonter au cinquième siècle avant JC pour constater que c'est Leucippe et Démocrite qui en parlèrent les premiers. Il faut quand même attendre 25 siècles, soit en 1897, pour connaître les particules composant l'atome comme l'électron. C'est John Thomson qui les explique en 1897 et Sir Rutheford qui découvre le noyau atomique, en 1911. Le nom d'atome vient donc du grec atomos qui veut dire “ne peut pas être coupé”.

M

éli Débusquez 2 martyrs de la Révolution algérienne dont les noms ont élo été mélangés :

Qui C’est

BHL

RAGAMIBOURA

Charade
Mon premier est ce que les Chinois mangent Mon second est le poste de gardien Mon tout est un endroit où coule l'eau

D

Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

evinette

«Il pleuvait», c'est quel temps ?

Qui a dit ?
«La guerre ! c'est une chose trop grave pour la confier à des militaires»
Winston Churchill JFK Kennedy
Charles de Gaulle Georges Clemenceau

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature
C’est un réalisateur

E

nigme

On en jette l'extérieur et on en cuit l'intérieur ; ensuite, on mange l'extérieur et on jette l'intérieur. De quoi s'agit-il ?

Mots fléchés

Ce

jour-là

1937 : Un brevet d'invention pour le nylon est accordé au Dr. Wallace Carothers. Le mot Nylon vient des initiales du prénom des épouses des cinq chercheurs ayant participé à la mise au point de cette matière. Son invention date du 28 février 1935. 1937 : Innovation au New York Times : ce n'est pas encore Internet mais le journal transmet une édition via les ondes électromagnétiques pour une impression à distance. 1959 : Fidel Castro devient chef du gouvernement cubain. 1970 : L'Union soviétique annonce son intention d'apporter «toute l'aide dont ils auront besoin» aux pays arabes dans leur conflit avec Israël.

Humour…
G Deux hommes sont partis à la chasse dans les Pyrénées. Soudain, un ours d'au moins deux cents kg surgit de derrière un rocher et commence à les poursuivre dans les chemins rocailleux. Finalement, les deux hommes se réfugient sur un arbre. L'ours n'en démord pas et commence à grimper lui aussi. L'un des deux compagnons ouvre son sac à dos, sort ses chaussures de sport et les chaussent. Il se débrouille juste après pour ôter son pantalon de toile et enfiler un short. L'autre lui demande : - Mais qu'est-ce que tu fais ? Il répond : - Lorsque l'ours sera à trois mètres, on saute de l'arbre et on court. Le compagnon demande alors : - Tu crois vraiment que tu peux battre un ours à la course ? Alors le premier répond : - Ce nʼest pas l'ours que je veux battre à la course, mais c'est toi !

La photo du jour
Qui cʼest ? Bernard-Henri Lévy

Sudoku

De qui sʼagit-il ? Oliver Stone Charade Rigole

Solution des jeux…

Méli-Mélo Bougara - Mira

QCM a. Picasso Lʼintrus Toyota est une marque japonaise, alors que les trois autres sont coréennes Devinette Un sale temps Enigme Un épi de maïs Qui a dit ? Georges Clemenceau

D écrassage
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

N° 2557
Dimanche 16 février 2014

23
Prévisions météo pour Alger et ses environs
Dimanche Lundi
: 13h02 : 16h04 : 18h33 : 19h51 : 06h07 : 07h35

Horaires des prières

Le proverbe du jour

16 Rabie Atani 1434

«Tel acte, telle récompense»
(Proverbe hindou)

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha

Lundi
Fedjr Chourouk

Matin : 13 ° C A-M : 21 ° C Vent : 14 km/h Direction : S.W.

Matin : 10 ° C A-M : 22 ° C Vent : 11 km/h Direction : E.

ACTUEL

Le maire de New York tend la main aux sans-papiers
Pour son premier discours sur lʼétat de la ville de New York, lundi, le maire Bill de Blasio a frappé fort. Entré en fonction le mois dernier, le plus grand édile de lʼhistoire de la ville (1,96m) a annoncé une série de mesures très sociales, de lʼétablissement dʼun salaire minimum à la création dʼune carte dʼidentité municipale pour les immigrés clandestins de New York. Cette dernière mesure va permettre aux ressortissants étrangers de la ville de prétendre aux services publics, à un logement et un compte bancaire. Le maire a détaillé une partie de son projet en espagnol, signe quʼil vise lʼimportante communauté hispanique de New York. Elu en novembre dernier, Bill de Blasio nʼa pas oublié quʼil a bénéficié dʼun large vote latino, estimé à 85% environ. «Je crois très honnêtement que ça correspond à ses convictions, analyse James Cohen, professeur à lʼInstitut du monde anglophone de lʼUniversité Paris 3. Cʼest une question de principe pour De Blasio mais aussi un coup politique qui lui permet de cimenter des secteurs déterminés de sa base électorale : les Latinos certes mais aussi lʼaile gauche de la coalition qui a soutenu sa candidature.»

TROIS ASTUCES POUR RESISTER AUX VIRUS DE L'HIVER
Pourquoi certains nous rendentils malades à un moment donné ? Parce qu'ils sont devenus plus agressifs ? Peut-être, mais c'est surtout parce que les virus trouvent en nous un terrain favorable. Autrement dit parce que nos défenses se sont fragilisées.Voici 3 grandes astuces pour résister aux virus tout l'hiver. Première stratégie pour résister aux virus : bien dormir Un bon sommeil permet à notre organisme de récupérer, tant physiquement que mentalement d'ailleurs. Bien dormir permet également de mieux résister aux virus. Pour preuve, dormir un minimum de 8 heures par nuit divise par trois le risque de développer un rhume. Il est donc indispensable de bien s'organiser pour avoir son comptant de sommeil ! Deuxième stratégie pour résister aux virus : bien bouger L'activité physique a la particularité de stimuler le système immunitaire. Résultat, si, au minimum, vous marchez 30 minutes par jour, au moins 5 fois par semaine, vous allez augmenter votre résistance aux virus.

Tarte aux amandes et aux bananes

Rec e tt e

Pour 8 personnes Temps de Préparation : 15 minutes Temps de Cuisson : 25 minutes Ingrédients : Q 250g de pâte brisée Q 4 bananes Q 200g de sucre en poudre Q 4œufs Q 2 dl de crème fraîche Q 1 filet dʼextrait de vanille naturelle Q 2 cuillerées à soupe de poudre dʼamandes Q 30g dʼamandes effilées Q 1 citron Préparation : Abaissez votre pâte et la mettre dans le moule que vous aurez préalablement fariné. Pi-

Le castor, l'arme secrète des Britanniques contre les inondations
Des castors. Cʼest la solution aux inondations avancée par Marina Pacheco, directrice générale de The Mammal Society, une organisation environnementale britannique. Elle avance dans le Telegraph que ce gros rongeur "pourrait constituer une contribution précieuse et peu onéreuse à une série de mesures de réduction des crues". Selon le Met Office, les services météorologiques britanniques, "le sud de lʼAngleterre est touché par les plus importantes inondations depuis vingt ans". La région connaît son hiver le plus humide depuis 1995, avec 369,7 mm de pluie tombée, et subit de nombreux dégâts. Le castor est connu pour sa capacité à construire de véritables barrages naturels. Chassé à l'époque moderne, cet herbivore semi-aquatique a aujourd'hui pratiquement disparu à l'état sauvage en Grande-Bretagne.

Troisième stratégie pour résister aux virus : bien manger L'alimentation est votre alliée contre les virus. Quelles sont les consignes de base ? G Mangez moins de produits sucrés et de produits gras. G Remplacez les aliments à base de farine blanche par des produits complets. G Privilégiez l'huile d'olive et de colza. G Augmentez fortement votre consommation de fruits et de lé-

gumes. G Privilégiez les légumes plus particulièrement connus pour stimuler le système immunitaire : choux, brocolis et champignons. G Utilisez à gogo l'ail, les oignons, les échalotes... G Au moins une fois par jour, ajoutez à un de vos plats des herbes et des épices, notamment : origan, thym, curcuma... G Le thé vert possède aussi des vertus antivirales : buvez-en 3 à 5 tasses par jour.

quez le fond avec une fourchette. Dans un récipient, cassez les œufs et ajouter le sucre en poudre. Battez énergiquement jusquʼà obtention dʼun mélange nappeux et blanchâtre. Dans un autre récipient, mixez les bananes, la crème fraîche, la vanille, le jus du citron et 2 cuillerées à soupe de poudre dʼamandes. Mélangez les 2 préparations. Versez lʼensemble dans le fond de tarte cru. Répartissez les amandes effilées sur le dessus. Faites cuire à four chaud Th. 6/7 (180°/210°C) pendant 25 minutes.

A stuce

13 conseils pour éviter le cancer
Limiter la viande rouge et les graisses trans, surveiller son poids ou encore débusquer les produits cancérigènes qui nous entourent : voici 13 conseils pour faire baisser ses risques de cancer au quotidien.

Faire un cataplasme sur une légère brûlure
Quand on se fait une légère brûlure, on peut y mettre un cataplasme dessus fait maison et naturel. Il faut faire macérer des fleurs de lys dans de lʼhuile dʼolive pendant une semaine. Mettre le mélange sur une compresse quand on en a besoin et laisser agir quelques heures puis changer la compresse.

N’oubliez pas les dépistages
Se faire dépister reste le meilleur moyen de détecter un cancer le plus tôt possible et d’augmenter les chances de guérison. La médecine peut dépister la plupart des cancers les plus fréquents. En pratique : Le cancer du sein est dépisté principalement par mammographie. Le cancer du col de l’utérus se détecte par frottis. Les cancers colorectaux : grâce au test Hemoccult® II et à une coloscopie éventuelle. Les personnes concernées ne doivent pas hésiter à participer aux dépistages organisés gratuits. Non systématique, le dépistage du cancer de la prostate se fait par toucher rectal et prise de sang (dosage PSA). Pour limiter les risques de cancer de la peau, il est recommandé de consulter régulièrement un dermatologue. En particulier si un grain de beauté semble irrégulier ou change d’aspect.

People

John Travolta surveillé 24/24 par la scientologie à la mort de son fils
C'est dans les années 70 que John Travolta avait rejoint la scientologie. Il a toujours été fidèle à ceux qui, 40 ans en arrière, avaient sauvé sa vie. Le 3 janvier 2009, Jett Travolta (fils de John Travolta et Kelly Preston) décède des suites d'une crise cardiaque à l'âge de 17 ans. A cette époque, l'expert en scientologie, Rick Ross, avait lancé une rumeur selon laquelle John était sur le point de quitter la scientologie, car il était déçu que la religion ne fût pas en mesure d'aider son fils. Ce qui l'aurait amené à remettre en question sa foi. Suite à ces rumeurs incessantes, l'église a assigné des assistants à temps plein pour rester près de John 24/24 pendant plus de deux ans. C'est l'acteur luimême qui l'a confié dernièrement au Telegraph UK : « Ils étaient avec moi tous les jours après la mort de Jett. Ils ont même voyagé avec moi quand j'ai eu besoin de le faire ! Et cela pendant deux bonnes années, c'était comme ça. Ce n'est que la deuxième année que j'ai commencé à prendre des pauses d'un jour ou deux, juste pour voir si je m'en sortais par moi-même. »

Question

Le stress fait grossir
VRAI !
L'organisme cherche à pallier un éventuel stress supplémentaire. Et d'autre part, le stress engendre une rétention d'eau, une mobilisation de la graisse moins importante et une élévation du taux de sucre dans le sang... Alors relaxez-vous, faites une pause, et évitez au maximum de vous laisser envahir par le stress.

N ew s
Santé

Rougeole : la «menace reste mondiale»

Moins 78% ! La mortalité par rougeole a chuté fortement dans le monde depuis le début des années 2000 ! Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ces progrès obtenus grâce à la vaccination restent fragiles. De nombreuses populations ne sont toujours pas protégées contre cette maladie... Résultats, les flambées persistent, comme ce fut le cas en France en entre 2008 et 2011. Dans un point épidémiologique publié ce jeudi soir, l'OMS évoque «une baisse historique du nombre annuel de décès par rougeole ». Ces derniers sont passés de 562 000 en 2000 à 122 000 en 2012. Soit une chute de 78% en 12 ans. Elle ajoute que «pendant la même période, 13,8 millions de décès ont été évités grâce à la vaccination antirougeoleuse. Les données de la surveillance montrent que le nombre de cas notifiés a baissé de 77%, s'établissant aujourd'hui à 226 722, contre 853 480 ».

Situation fragile dans le monde... Malgré ces acquis considérables, les progrès vers l'élimination de la rougeole « restent irréguliers. Certaines populations n'étant toujours pas protégées ». C'est pourquoi l'agence onusienne insiste : «la rougeole reste une menace mondiale. Cinq des six Régions de l'OMS connaissant encore des flambées épidémiques importantes. Les Régions de l'Afrique, de la Méditerranée orientale et de l'Europe ne sont pas susceptibles d'atteindre les cibles fixées pour l'élimination de la rougeole dans les délais».

Le

C hiffre du jour

650

Découverte d'une galaxie apparue 650 millions d'années après le Big Bang
Après l'annonce de l'observation de la plus vieille étoile connue par une équipe australienne, le ciel continue de livrer ses secrets. Des astronomes ont découverte une galaxie très ancienne et lointaine, qui serait apparue alors que l'univers avait seulement 650 millions d'années, soit une fraction de son âge actuel évalué à 13,8 milliards d'années. La galaxie en question, Abell 2744Y1, est une trentaine de fois plus petite que la Voie lactée. Elle est la première galaxie lointaine à être découverte dans le cadre d'un nouveau projet du télescope spatial Hubble utilisant un effet de grossissement naturel appelé« lentille gravitationnelle ». Les astronomes espèrent que cette technique leur permettra un jour d'«apercevoir des galaxies nées jusqu'à trois cents millions d'années seulement après le Big Bang», a déclaré Nicolas Laporte, de l'institut d'astrophysique des Canaries.

12:00 Le bar de l'Europe 12:10 Internationales 13:00 Al dente 13:30 Journal (RTBF) 14:05 Coup de pouce pour la planète 14:10 Les documents de complément 15:15 Geopolitis 15:35 Miss Inc. 16:30 Taratata 17:00 Kiosque 18:00 64', le monde en français, 1re partie 18:25 Le jt des nouvelles technos 18:30 64', le monde en français, 2e partie 18:50 L'invité 19:00 64', l'essentiel 19:05 360°-GEO 20:00 MaghrebOrient-Express 20:25 Un objet, un exploit 20:30 Journal (France 2) 21:00 On n'est pas couché 00:05 Journal (RTS) 00:35 Acoustic 01:00 Nec plus ultra 01:30 TV5MONDE, le journal Afrique

12:00 Les douze coups de midi 13:00 Journal 13:25 Du côté de chez vous 13:40 Mentalist 14:35 Mentalist 15:25 Les experts : Miami 16:20 Les experts : Miami 17:05 Les experts : Miami 18:00 Sept à huit 19:50 Toi toi mon toit 20:00 Journal 20:30 Du côté de chez vous 20:35 Là où je t'emmènerai 20:50 Les Tuche 22:50 Esprits criminels 23:40 Esprits criminels 00:30 Esprits criminels 01:15 Dexter 02:20 L'actualité du cinéma 02:30 A l'écoute 02:55 Le club de l'économie 03:30 Reportages

13:02 Journal 13:20 13h15, le dimanche... 14:05 Point route 14:15 Vivement dimanche 16:15 Grandeurs nature 16:55 Jeux olympiques Sotchi 2014 20:00 Journal 20:30 20h30 le dimanche 20:40 D'art d'art 20:45 Burn After Reading 22:25 Non élucidé 00:00 Histoires courtes 00:40 Thé ou café 01:40 Parloirs 02:40 Voyage au bout du monde 03:35 Le temple des rats sacrés 04:00 Miss Manager et ses footballeurs 04:50 Dans le secret des inspecteurs du travail assassinés

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Maison à vendre 15:00 Recherche appartement ou maison 16:15 D&CO 17:15 66 minutes 18:40 66 minutes : grand format 19:45 Le 19.45 20:05 E=M6 20:40 Sport 6 20:50 Zone interdite 23:00 Enquête exclusive 00:25 Enquête exclusive 01:50 Météo 01:55 Meurtre en haute société 03:25 M6 Music

24

N° 2557 Dimanche 16 janvier 2014

omme C il a dit lui

«L’Entente est une famille soudée» Sid-Ali Lamri, milieu de terrain de l’ESS Issue d’un mariage mixte !
Ce n’est pas de la langue de bois

Une mauvaise traduction fait passer Slimani pour une priorité… de Zidane
C’est fou comme une mauvaise traduction peut déboucher sur de fausses informations ! A l’heure de la technologie, les traducteurs électroniques peuvent être d’une certaine aide pour comprendre un texte écrit dans une autre langue, mais ça ne remplacera jamais un vrai traducteur. Le site espagnol realidadblanca.com l’a appris à ses dépens : en faisant traduire sur un site web l’interview que Zinédine Zidane a accordée au Buteur, il a cru comprendre des propos de l’entraîneur adjoint du Real Madrid que ce dernier est intéressé par le profil… de Slimani. C’est sans doute flatteur pour l’attaquant algérien du Sporting du Portugal, mais très peu flatqui se is teur pour le urb Co d llan Ro que Il n’y a pas site en quese de la victoire en finale ori uph e l’ s dan rne ste pro tion. La proToufik Zeghdi, dre Ven . rie lgé A d’ de la Coupe aussi lui st chaine fois, e s’ A, MC du che dane, l’arrière gau on pensera ercier Dieu pour rem r pou ût Ao 20au rné proste peut-être à -Algérien a nco Fra Le . urs ille d’a u son but ven fournir la sur la main courante rassemblé ses coéquipiers jamaâ pour une traduction en a sejd e un à ités inc a et les même temps l’horizon. Ça victoire qui se profilait à que le texte orien Coupe ens pti nous rappelle les Egy ginal… d’Afrique !

«Notre souhait a toujours été que Nabil joue pour l’Algérie»
Le père de Nabil Bentaleb, le milieu de terrain de Tottenham

La Sejda de Zeghdane

Malek, une situation pas du tout enviable ! G Il n’est pas beau être dans la G peau de Rédha Malek lors d’un CRB-MCA. Le président qui a pris
place dans la tribune officielle aux côtés de Vahid Halilhodzic, venu mater le match à l’occasion, en a entendu des vertes et des pas mûres. Comme, après toutes ces années passées chez nous, on s’en doute que VH comprend un petit peu qu’on était en train d’insulter son hôte. Rédha Malek a dû se sentir vraiment très mal à l’aise. Et comme il n’a pas la peau aussi dure que certains présidents — vous voyez de qui on parle — il a annoncé sa démission juste après.

Belle trouvaille que cette photo de Mevlut Erding postée sur twitter cette semaine. L'actuel attaquant de St-Etienne a ainsi retrouvé sa photo de classe de 4e au collège. En plus de l'ancien Rennais et de sa carrure de videur (en haut à droite), on peut reconnaître aussi le Franco-Algérien, Romain Hamouma qui garde, aujourd’hui encore sa frimousse juvénile (en haut, quatrième en partant de la gauche) et Jérémy Ménez juste à sa droite. Reste à savoir si le prof ’ avait décelé chez eux les qualités qu’on leur connait aujourd’hui.

Hamouma au collège

CR7 a envoyé un bouquet de fleurs «anonyme» à our Irina Shayk pn tin ale m int-i V la Sa nt anaie ur l’a qu ux ce

CRB

C’est un stadier qui a monté les uns contre les autres

Pour in russe Irina qué, le mannequ - fameuse élite de notre football ! — qui aurait mis le feu aux poudres en allant déverser sa ent fêté la Saint colère sur Abdelkader Iaïche, faisant monter du coup les uns contre les autres. Il aura Shayk a dignem di re nd ve t an fallu l’intervention de plusieurs policiers pour faire sortir cet énergumène du vestiaire. Valentin en publi e un Instagram Les joueurs du CRB auront des choses à se raconter à la reprise. sur son compte La plus sexy. photo d’elle des ldo na Ro o ian ist compagne de Cr tit cadeau de pe méritait bien un njoint. Justela part de son co mme vient de fe e ment, la jeun u cliché où ea publier un nouv fois un boutte ce it ço er ap l’on nt l’expéditeur quet de fleurs do Mais on se . isé éc n’est pas pr s’agir d’un cerit do ’il qu e ut do tain CR7…

G Vendredi au 20-Août, les joueurs du CRB en sont venus aux mains dans le vesG tiaire, chacun tapant sur l’autre, car n’ayant pas d’explications techniques à cette défaite face au MCA (1-0). Selon des témoins oculaires, ce serait un stadier — Ah cette

USMK - WAT C’est un match complètement fou qui a opposé, vendredi, les U20 du WAT à leurs homologues de l’USMK à Khenchela. Un match comptant pour les 8es de finale de la Coupe d’Algérie, au cours duquel l’arbitre s’est illustré par un arbitrage pour le moins surréaliste. Voilà, c’est le terme ! Et ne croyez pas qu’on le dit juste pour coller à l’actualité du moment qui veut que l’on tire sur l’homme en noir à tort et à travers. C’est que lors dudit USMK-WAT, l’arbitre a accordé deux penaltys à l’équipe locale, lui permettant ainsi de revenir à auteur de son adversaire (2-2), expulsé deux joueurs et l’entraîneur du WAT. Tout ça en un laps de temps très court. Suffisant pour provoquer un envahissement du terrain, puis l’arrêt définitif de la partie. La LFP décidera ce lundi de faire rejouer ou non le match. On devrait songer à décerner la médaille de l’ordre du mérite à cet arbitre.

Un arbitrage surréaliste !

G Lors de CRB – MCA, les deux galeries se sont chamaillées à coups de banderoles. G Circonstance aidant, les supporters du MCA se sont rappelés une fois dans les gradins que c’était la journée des amoureux et se sont dépêchés de souhaiter une joyeuse

Echange d’amabilités à coups de banderoles improvisées

Saint- Valentin à la galerie du CRB dans une grande banderole confectionnée sur place à la va-vite. Ceux du CRB qui avaient la « matière grise » à portée de main ripostent, s’ensuit alors un échange d’amabilités à coups de banderoles improvisées. Il n’y a que chez nous qu’on va au stade avec des rouleaux de tissu blanc, des pinceaux et des bidons de peinture. Artistique !

Footaises
I Vahid Halilhodzic était à I Bologhine vendredi : il a jeté des fleurs aux joueuses de

l’EN !

p eo ple

I Moh-Chérif Hannachi et I Azzedine Aït Djoudi ne sont plus sur la même longueur

fo n i ’ L

d’ondes : l’un est sur le câble, l’autre sur le satellite.

I Les joueurs du CRB sont I plus doués avec les mains qu’avec les pieds !