MCA

Alors que Kaci-Saïd l’a défendu après le match

Boumella enfonce Bouali
«Il a une part de responsabilité dans cette défaite» «S’il veut partir, je ne le retiendrai pas de force !»
LUNDI 24 FÉVRIER 2014

Vers la mise à l’écart de Bellaïd

De notre envoyé spécial en Italie

Exclusif

www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2565 PRIX 20 DA

Diego Milito au Buteur
«Depuis 2007 et le match face à l’Argentine, l’Algérie a fait un grand bond en avant»
«L’image que je garde de l’équipe d’Algérie ? Elle était très forte sur les balles arrêtées» «Je n’ai aucun doute sur les capacités de l’Algérie à passer le premier tour»
USMA

JSK

Benlamri crie
«Parfois, je me dis qu’on ne veut pas de moi en Equipe nationale» «J’ai été critiqué Hammar «L’USMA de toutes parts, après est favorisée à 200% avoir mal joué contre par l’arbitrage !» Aïn Fekroun»

Hammar-Haddad,

sa colère

le torchon brûle

Haddad «Non, on n’est pas
avantagés par les arbitres, en témoigne notre victoire face au MCA»

Iaïche démissionne, Henkouche ou Bouali pour lui succéder

CRB

02

N° 2565

www.lebuteur.com

Exclusif
De notre envoyé spécial en Italie Mohamed Saâd

D

Lundi 24 février 2014

«Depuis 2007 et le match face à l’Argentine, l’Algérie a fait un grand bond en avant»
elle sera opposée à la Belgique, la Russie et la Corée du Sud. Que pouvez-vous nous dire sur ce groupe ? Il ne faut pas penser que ça sera facile parce qu’on est quand même en Coupe du monde et tous les groupes sont difficiles. Au Brésil, il y aura les meilleures sélections du monde, mais je n’ai aucun doute sur les possibilités de l’Algérie à franchir tranquillement le premier tour. L’Algérie, qui jouera sa deuxième Coupe du monde consécutive, mérite tout le respect. Ça sera compliqué, mais l’Algérie se qualifiera. Certains en Algérie pensent que le fait de se qualifier est en soi une prouesse et qu’il faudrait, de ce fait, se contenter d’une bonne participation, sans plus… C’est une erreur de penser de cette manière car en football, il ne faut jamais se mettre de limites. Même si on connaît tous nos limites, on ne doit quand même pas s’empêcher de rêver. Ce n’est pas interdit, non ? Il faut donc avoir l’ambition de toujours progresser et faire mieux à chaque fois. C’est ce que fait l’Algérie depuis le match du Camp Nou. Les deux qualifications en Coupe du monde en sont la meilleure preuve. Ce n’est donc pas le moment de s’arrêter là. L’Argentine a, pour sa part, hérité d’un groupe abordable. Pensez-vous que les adversaires de l’Argentine sont faciles ? Aucun footballeur argentin n’utilisera le mot facile pour qualifier un adversaire. Encore moins dans une Coupe du monde. Il faut être sincère et dire que nous avons hérité d’un groupe accessible sur le papier. Nous avons quand même une grande sélection avec de très grands joueurs, mais je n’oserai jamais dire que nos adversaires en Coupe du monde seront faciles. Il faut respecter tous les adversaires car au risque de me répéter, nous sommes en Coupe du monde et il y aura les 32 meilleures sélections au monde. L’Argentine a les qualités pour passer sans encombre le premier tour. Avec la génération Messi qui arrive à maturité, pensez-vous que l’Argentine est capable de ramener la Coupe du monde au pays ? J’espère que Dieu vous écoutera. Je crois que nous sommes sur la bonne voie. Je vois que l’ossature de la sélection possède, désormais, une grande expérience. La génération Messi a joué des Coupes du monde, des éliminatoires. Tous ces garçons arrivent à un bel âge dans le football et surtout avec beaucoup d’expérience. Je souhaite de tout cœur que cette génération joue enfin une finale de Coupe du monde et naturellement réussit à ramener le trophée au pays. C’est le rêve de tous les Argentins. L’Argentine dépendra-t-elle de la forme de Messi ? Sincèrement, Leo, c’est notre atout majeur. C’est le meilleur joueur du monde. Donc, s’il est en forme durant le Mondial, nos chances augmenteront sensiblement. Mais attention ! Ce serait une erreur de miser tout sur lui parce qu’à côté de Messi, il y a une

iego ilito au Buteur
très bonne équipe et d’excellentes individualités. Malgré tout, on aura besoin d’un Messi en possession de tous ses moyens pour espérer gagner la Coupe du monde. Ses buts et ses prestations avec le Barça sont-ils une bonne nouvelle pour les Argentins ? Sans aucun doute. Le voir revenir aussi fort, après une période de deux mois d’indisponibilité, génère beaucoup d’espoir et beaucoup de confiance. J’espère qu’il va continuer à progresser jusqu’en juin, sans devoir souffrir du moindre problème physique pour arriver en Coupe du monde au top. En plus de l’Argentine, quels seraient les favoris pour gagner la Coupe du monde ? Pour moi, les mêmes seront toujours là avec le Brésil au-dessus de tout le monde, surtout parce qu’il joue chez lui, mais aussi parce que c’est une grande sélection. Le fait de jouer à domicile augmente les chances de gagner le Mondial. Après, il y a l’Allemagne et l’Espagne. Je crois aussi que l’Italie est capable de réaliser un grand Mondial. Parlons de vous maintenant. Malgré une carrière très riche, vous avez dû attendre jusqu’à 30 ans pour gagner votre premier titre majeur avec l’Inter. A-t-on besoin d’une si longue durée pour le faire ? On a toujours besoin d’être patient en football et dans la vie. Moi, j’ai dû attendre d’avoir 30 ans pour gagner la Coppa Italia. Pourtant, j’ai bien entamé ma carrière en Argentine avec le titre de champion avec le Racing Club d’Avellaneda, après 35 ans d’attente. Si vous voulez la vérité, je ne me suis pas posé de questions, mon seul souci était de travailler dur à l’entraînement et progresser, sans jamais baisser les bras. J’avais, certes, des objectifs qui ont tardé à se concrétiser, mais qui se sont concrétisés quand même. Ma patience et ma foi ont fini par payer. C’est peut-être une leçon pour la jeune génération. La saison 2009-2010 a été la meilleure pour vous avec trois titres majeurs avec l’Inter, 52 matchs joués et beaucoup de buts marqués. Pourtant cette année-là, vous n’avez même pas été nominé pour le Ballon d’or. Avez-vous été déçu ? Sincèrement, non. En toute modestie, j’aurais dû faire au moins partie des nominés, je crois qu’ils étaient 50 nominés, mais je n’ai pas été déçu. Mais vraiment, pas du tout parce que ce qui compte pour moi, ce sont les titres collectifs. Naturellement, si on m’avait demandé de choisir entre le Ballon d’or et les titres que j’avais gagnés cette saison-là avec l’Inter, le choix aurait été évident pour moi. Je n’aurais eu aucun doute à choisir les titres gagnés en club, parce que la plus belle chose de ma carrière, c’est lorsque nous avons gagné le triplé avec l’Inter. Quel a été le secret de la réussite cette année-là ? Il n’y a pas eu un seul secret, mais beaucoup, dans le sens où ce fut une

M

Coup d’œil

Entretien

«L’image que je garde de l’équipe d’Algérie ? Elle était très forte sur balles arrêtées» «Au Brésil, Messi sera l’atout majeur de l’Argentine, mais ce serait une erreur de ne compter que sur lui»
Merci Diego d’avoir accepté de nous recevoir au centre d’entraînement de l’Inter pour parler à un média algérien, pour la première fois de votre carrière. C’est un plaisir d’autant plus qu’on a des Algériens à l’Inter. Justement, ce début de saison a été très spécial pour les Algériens intéristes avec la présence de Taïder et Belfodil (Ndlr. entretemps, Belfodil a été transféré à Livourne au Mercato). Que pensez-vous de ces deux joueurs ? Ce sont deux très bons joueurs sur lesquels l’Inter a beaucoup investi. Ce sont deux valeurs sûres qui, dans un avenir proche, feront l’histoire de ce grand club ou d’autres clubs pour Belfodil. Les deux ont apporté beaucoup à l’Inter. Taïder continue à le faire par son talent, sa jeunesse et son envie de s’imposer. Etant en fin de parcours, contrairement à eux, je leur souhaite de réaliser une grande carrière. Avant de connaître Belfodil et Taïder, vous avez eu l’occasion de découvrir le football algérien lorsque vous avez affronté la sélection de notre pays au Camp Nou, en 2007. Gardez-vous une image particulière de ce match ? Oui, ce fut un match très dur au Camp Nou que nous avons gagné sur un score inhabituel de 4 à 3. Ce fut réellement très difficile parce qu’en face, il y avait une très bonne équipe algérienne. Je me rappelle surtout que cette équipe algérienne était très forte sur les balles arrêtées puisqu’elle nous a marqué trois buts sur ce genre d’exercice. C’était une belle coursepoursuite puisque nous menions au score puis l’Algérie a renversé la vapeur, avant qu’on termine fort le match en l’emportant au final. Nous avons été surpris par la qualité de jeu des Algériens. Quand une équipe comme l’Argentine est menée au score à la mitemps par une petite équipe comme l’Algérie de cette période, comment réagit-on dans le vestiaire ? La réaction, c’est d’essayer de corriger les erreurs commises sur le terrain tout simplement pour ensuite tenter de renverser le score. Heureusement pour nous, nous avons réussi à gagner le match. Mais sincèrement et comme je vous disais tout à l’heure, nous avons été surpris par les Algériens parce que nous ne pensions pas que l’Algérie allait être un adversaire aussi coriace, comme ce fut le cas ce jourlà, en première mi-temps notamment. Depuis ce match face à l’Argentine, l’Algérie semble avoir pris conscience de ses possibilités puisqu’elle a été présente en Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud et sera présente aussi au Brésil où

Coup d’œil

Entretien

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

03

«Je n’ai aucun doute sur la capacité de l’Algérie à passer le premier tour»
saison parfaite. Et pour qu’une saison soit parfaite, on a besoin de beaucoup de facteurs. D’abord, il y a eu un engagement sans faille de la part des joueurs. Ensuite, on avait un staff technique de très grande qualité commandé par Mourinho. Enfin, il y a eu un certain nombre de facteurs qui nous ont permis de gagner plusieurs titres. … dont le duo d’attaque composé de Samuel Eto’o et vousmême… Pas seulement, nous avions des individualités de très grande qualité dans notre effectif. Avoir des joueurs de qualité fait aussi partie des secrets de notre réussite. Que faut-il à l’Inter pour refaire une saison pareille ? Du temps. On a besoin de temps, car l’Inter est en période de reconstruction avec beaucoup de nouveaux joueurs, un staff technique nouveau aussi. Avec un changement de propriétaires. Avec toutes ces nouveautés, on a forcément besoin de temps pour travailler, afin que les choses reprennent leur cours normal. Je pense qu’avec tout ce que ce maillot de l’Inter représente, ce club doit viser les objectifs ball car en Algérie, on adore aussi le football… C’est difficile à expliquer, mais chez nous, on naît avec ça. Le foot, c’est le sport le plus pratiqué en Argentine. Comme on dit chez nous, 90% des bébés argentins naissent avec un ballon dans les bras. Tout le monde en Argentine veut jouer au foot et ressembler à ses idoles. C’est ce qui explique cette grosse pression permanente sur la sélection… Oui, la pression est toujours là. Nous sommes un pays consommateur de football et comme il y a longtemps qu’on n’a pas eu la possibilité d’aller loin dans une Coupe du monde, la pression on la vit, on la sent. Espérons qu’elle sera positive cette fois-ci et qu’elle nous permettra de ramener la Coupe du monde au pays. Quandonaunfrèrefootballeurdehautniveau commevous,dequoionparleàlamaison? On parle de tout, mais généralement le sujet de discussion, c’est le football. Nous sommes une famille de footballeurs puisque même mon père a joué au foot, sans avoir eu la chance d’évoluer dans de grands clubs. Cette chance, on l’a eue Gabi et moi qui avons joué dans de grands championnats, raison pour laquelle on se considère comme des privilégiés. Entretien réalisé par M. S.

«90% des bébés argentins naissent avec un ballon dans les bras»

les plus importants. Avec un peu de temps, je suis persuadé qu’on va réussir à atteindre tous nos objectifs. Quel était votre joueur modèle lorsque vous étiez jeune ? Quand on est jeune, on est attiré par les joueurs qu’on voit tous les dimanches en Argentine. Sans parler de Maradona qui a été notre idole à tous, mon joueur modèle a été Enzo Francescoli, un joueur extraordinaire. En plus, vous lui res-

semblez physiquement… Oui, on me l’a dit plusieurs fois. En plus, il a toujours été une référence pour moi, sur et en dehors des terrains. L’Argentine est une véritable usine à fabriquer des footballeurs. C’est quoi la recette ? Pourquoi plusieurs nations n’arrivent pas à faire comme vous ? Ne me dites pas c’est parce que vous aimez le foot-

«En Coupe du monde, le Brésil sera archi favori, loin devant l’Allemagne et l’Espagne»

La Pinetina, le centre d’entraînement de l’Inter, Les se trouve à quelques dizaines de kilomètres au nord éditions du de Milan, dans la commune de Como. Pas loin de Ballon d’Or algérien Como, se trouve Milanello dans la commune de Varese, le centre d’entraînement du Milan AC. Il fallait dans les archives Depuis quelques semaines, Le Buteur donc prendre le même chemin pour rejoindre les est devenu un habitué de la Pinetina, de l’Inter centres d’entraînement des deux clubs. Vous vous grâce à nos deux compatriotes Taïder et En quittant Alger pour Milan à la fin du Ballon demandez sans doute pourquoi ces explications Belfodil qu’on a eu l’occasion d’intervied’Or, Edoardo, le responsable de la cellule de comgéographiques. Eh bien, parce que sur notre chewer. La venue de Zanetti au Ballon d’Or, munication de l’Inter, a insisté auprès de nous min à la Pinetina, nous avons aperçu un fou au accompagné de deux membres de la celpour lui envoyer les éditions de la cérémonie granvolant d’une flamboyante Ferrari zigzaguant sur lule de communication, a permis au Budiose organisée au Hilton, en décembre dernier. une route pourtant étroite. Le temps pour notre teur de faire partie des médias préférés Edoardo savait qu’il pouvait voir tout ça sur interphotographe d’apercevoir la tête de Mario Badu club lombard. La preuve, à l’Inter, net, mais il voulait le papier pour le garder comme lotelli et de sortir son appareil pour immortalinous avons eu droit à un accueil des souvenir. Avant notre voyage à Milan, nous avons ser l’évènement qu’on arrive à la bretelle plus chaleureux avec du café, du thé, donc pris le soin de lui préparer plusieurs éditions menant à Varese. Une accélération fulgudes croissants chauds et tout le resde nos trois journaux, Le Buteur, El Heddaf et El rante et Gustavo le photographe n’y a vu pect qu’on doit à un grand média. On Heddaf dawli. Lui, ses collègues et Zanetti ont que du feu. La Ferrari de Balotelli a également mis à notre disposition décortiqué les photos de l’évènement. Ils ont roulait au moins à 180 km une grande salle pour la réalibeaucoup apprécié la Une d’El Heddaf à l’heure. sation des interviews. dawli avec une grande photo de Slimani entouré de Rivaldo et Zanetti.

Un fou zigzaguant avec sa Ferrari, c’était Balotelli !

On nous reçoit avec des boissons chaudes et des croissants

En Argentine, Diego Milito est surnommé le Prince pour son élégance sur et en dehors des terrains, mais aussi pour sa ressemblance avec Enzo Francescoli, l’ancienne star de Marseille et de la sélection uruAlors que tous les clubs guayenne, surnommé lui-même le Prince. qu’on a visités, même les plus D’ailleurs au cours de l’interview qu’il nous a fermés comme le Real Madrid, accordée, Milito nous a appris que durant font parfois des concessions en son adolescence, son modèle de joueur a ouvrant les séances d’entraînetoujours été Francescoli. «En plus, ment aux médias, à l’Inter, les tout le monde me disait que je lui séances se tiennent toujours à huis ressemblais», nous a-t-il dit clos et c’est le club qui met à la dispoentre autres. sition des médias les photos, les images et les informations concernant son quotidien. Nos confrères italiens se contentent donc des conférences de presse et de quelques rares ouvertures pour des interviews personnalisées.

Les entraînements toujours à huis clos

Milito, alias le Prince comme Francescoli

Zanetti-Le Buteur, les retrouvailles
Dès qu’il a appris que les envoyés spéciaux du Buteur étaient à la Pinetina, le centre d’entraînement de l’Inter, Javier Zanetti a tenu à venir nous saluer et discuter un peu avec nous, pour se rappeler un peu son récent voyage à Alger en tant qu’invité d’honneur du Ballon d’Or algérien. Il Capitano nous a montré une autre facette de sa personnalité car aussi surprenant que cela puisse paraître, Zanetti est un grand plaisantin qui ne lâche personne, encore moins ses jeunes coéquipiers argentins de l’Inter qu’on a réussi à interviewer. Dès qu’il nous a vus, Javier Zanetti est venu vers nous pour nous faire une accolade très chaleureuse. Remarquant notre tenue vestimentaire tout en bleu, il n’a pas tardé à lancer sa première boutade : «Désormais, vous êtes un interista (Ndlr : supporter de l’Inter) comme tout le monde ici, à moins que vous n’ayez choisi ces couleurs que pour nous faire plaisir !» Tout en continuant de discuter avec nous, il saluait tout le monde, ses trois coéquipiers dont Diego Milito, les trois membres de la cellule de communication de l’Inter, le photographe et le cameraman.

«Vous êtes désormais un interista»

L’image de Lalmas l’a beaucoup touché
Revenant un peu sur le Ballon d’Or, Javier Zanetti nous a réitéré avoir été enchanté de venir en Algérie et d’assister à la seule grande soirée sportive algérienne. Il a beaucoup aimé la soirée, mais une chose l’a beaucoup ému : la présence de Lalmas. «Je ne connais pas le joueur en question, mais j’ai beaucoup de respect pour lui, il a été honoré et a tenu à répondre à l’invitation, malgré son état de santé, l’ovation de l’assistance prouve qu’il fut un très grand joueur dans son pays, c’était émouvant», nous a expliqué Zanetti. lancé en cachant son visage avec les mains. «Je ne voudrais pas être à ta place», a-t-il ajouté. Réaction du joueur : «J’espère que si je ne suis pas convoqué, tu oublieras ces photos», dira-t-il en s’adressant au photographe.

Reprenant son air plaisantin, Zanetti s’est attaqué à un coéquipier argentin dont l’interview sera publiée bientôt sur Le Buteur. Le coéquipier en question a été sollicité par un photographe de son pays qui voulait une photo un peu spéciale pour la Une de Olé, en prévision du Mondial. Le joueur se faisait photographier avec le maillot, le drapeau et un chapeau aux couleurs de l’Argentine. Zanetti regardait tranquillement le manège, puis à la fin, il a lancé à son coéquipier qui n’est pas certain de faire partie des 23 de Sabella : «J’aimerais bien voir ta tête si le sélectionneur oublie de te prendre au Brésil», lui a-t-il

«J’aimerais bien voir ta tête si tu n’es pas convoqué»

«La prochaine fois, je resterai plus longtemps à Alger»
Afin de ne pas nous déranger dans notre travail puisqu’il restait encore une interview à réaliser (celle que vous avez entre les mains), Javier Zanetti a pris congé de tout le monde pour rentrer à la maison après un entraînement sérieux, non sans avoir accepté de nous accorder une photo. «Il faut bien immortaliser votre venue ici à Milan; j’espère pour ma part retourner à Alger et y rester un peu plus de temps», nous a-t-il dit. Il s’engouffre ensuite dans un long couloir qui mène vers le parking. Il rentrera à la maison pour une sieste réparatrice et une bonne récupération en pensant à l’entraînement du lendemain. Des gestes qu’il fait déjà depuis plus de 20 ans.

M. S.

04
Son but a relancé ses camarades dans le match

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale
Remplacé en raison d’une blessure au dos

Slimani mène le Sporting Grosse frayeur pour Medjani

vers la victoire

V

alenciennes FC a concédé deux points précieux dans sa course pour le maintien. Tenus en échec par un relégable, le FC Sochaux Montbéliard, Valenciennes maintient ses chances intactes mais doit absolument assurer presque un sans-faute jusqu’au bout. Carl Medjani, le défenseur central de l’EN, a, comme à son habitude, commencé la partie d’entrée. Titulaire pour la 7e fois de suite en un mois et demi, Carl a quitté ses camarades avant la fin du match en raison d’une blessure certainement de fatigue.

Il sera là pour le stage de la Slovénie
Cette blessure de Carl Medjani inquiète à plus d’un titre le staff technique de l’EN, représenté au stade Hainaut par l’entraîneur en chef, Vahid Halilhodzic. Renseignements pris, Medjani ne souffre pas d’une grosse blessure. Selon notre source, sa présence pour le prochain stage des Verts à Sidi Moussa n’est pas remise en cause. C’est du moins ce que les premiers tests médicaux passés ont révélé. pause. Entré donc en jeu à la 55’ à la place de son camarade Edouardo, Islam s’est fortement distingué. A la réception d’un joli centre de l’un de ses camarades venant de la gauche, l’Algérien a, au prix d’un joli heading, placé le cuir hors de portée du portier de Rio Ave. Buteur à quatre reprises en championnat jusquelà, l’ancien buteur belouizdadi qui a inscrit 2 buts en coupe venait de marquer son 6e de la saison. se sont même interrogés sur les vraies raisons de la mise sur le banc d’un buteur racé alors que son concurrent Fredy Montero est en panne de buts depuis plusieurs journées. Slimani a encore une fois fait objet de débat dans certains réseaux sociaux qui réclament plus de temps de jeu au jeune international algérien.

Sa sortie a coûté le nul à Valenciennes
Souffrant de douleurs au niveau du dos, l’Algérien de Valenciennes, Carl Medjani, n’a pas pu tenir le coup jusqu’au bout. Medjani, qui s’est sacrifié pour son club, ne pouvait pas prendre d’autres risques lorsque la douleur s’est étalée jusqu’au cervical. C’est ainsi qu’il a été remplacé à la 80’ par son camarade international sénégalais Cissé. Une sortie préjudiciable pour Valenciennes qui a vu sa défense complètement déstabilisée. Pis, les gars du nord de la France qui tenaient la victoire jusqu’à la 88’ ont subi l’égalisation en raison d’un mauvais placement de l’arrière-garde valenciennoise. «Carl renaît la baraque derrière, il est clair que sa sortie nous a handicapés. Il est sorti par précaution parce qu’il ne pouvait plus supporter la douleur», nous disait un responsable de cette équipe hier.

Une efficacité retrouvée au bon moment
e Sporting Lisbonne, grâce à son buteur international algérien Islam Slimani, est parvenu à renverser une situation des plus défavorables avant-hier en Liga Zonez Sagres face à Rio Ave en déplacement. Les Lisboètes, menés 1 but à 0, ont dû donc attendre l’entrée en jeu de Slimani pour revenir dans un match qui semblait leur échapper. Islam, comme à son habitude très opportuniste et assez adroit de la tête, a profité de sa première véritable occasion pour la transformer en but, signant ainsi l’égalisation du Sporting. Un but qui a eu comme effet d’encourager ses coéquipiers à pousser leur adversaire dans ses derniers retranchements avant de chercher une belle victoire qui leur permet de surclasser le FC Porto, et offre le droit de rêver d’une place en Ligue des champions, la saison prochaine.

Montero suspendu, Slimani titulaire face à Braga
Le Sporting de Lisbonne recevra le 1er mars prochain Braga sur son terrain. En l’absence de l’attaquant de pointe titulaire, le Colombien Fredy Montero, suspendu après avoir écopé d’un 3e carton jaune synonyme de suspension, Slimani commencera la partie d’entrée et aura ainsi l’occasion de confirmer sa bonne forme.

L

Cette septième réalisation de Slimani vient confirmer le bon début professionnel au Portugal. Une efficacité retrouvée au bon moment, soit à quelques jours du match amical qui opposera l’Algérie à la Slovénie, le 5 mars prochain, à Blida. Le driver des Verts, Vahid Halilhodzic, pourra ainsi compter sur un attaquant en confiance et surtout qui semble retrouver un meilleur temps de jeu avec le Sporting de Lisbonne.

Il a dédié son but à un fan menu d’un drapeau algérien
Islam Slimani est adulé par les supporteurs du Sporting. Il faut dire que ses entrées réussies en cours du jeu font de lui un joueur très aimé et apprécié par les fans du club de la capitale Lisboète. Avant-hier soir, un supporteur spécial menu du drapeau algérien s’est déplacé spécialement pour encourager Islam. Touché par cette marque de sympathie, Slimani a dédié son but à ce fan spécial. «C’est un plaisir de voir le drapeau national agiter au Portugal, croyez-moi ce n’était pas un Algérien, c’était des fans du Sporting reconnaissant», nous disait Islam.

Jardim (ent. Sporting) : «Slimani a prouvé qu’il peut être décisif à tout moment»

Halilhodzic est parti rassuré
Profitant de sa présence en France, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, s’est déplacé au stade Hainaut pour suivre la rencontre importante pour la survie de cette équipe en Ligue 1 face au FC Sochaux. L’occasion était aussi donnée au driver des Verts de venir aux nouvelles de Medjani. Halilhodzic, qui a donc assisté à la sortie sur blessure de Carl, a été rassuré lorsqu’il a été informé par son défenseur central qu’il n’avait rien de grave. Vahid, qui compte beaucoup sur son défenseur central, compte bien l’utiliser dans l’axe de la défense surtout qu’au milieu du terrain, le choix demeure ouvert pour le technicien bosnien. Moumen A.

6 buts en 667 minutes, Islam marche fort
Alors qu’il était fortement pressenti pour débuter la rencontre d’entrée, finalement, Islam Slimani a été laissé sur le banc pendant toute la première mi-temps. Seulement, l’entraîneur Leonardo Jardim est revenu au plan prévu et n’a pas trop attendu avant d’incorporer Slimani après la

La presse portugaise s’interroge sur sa non-titularisation
Ce but marqué par Islam Slimani a été de nouveau salué par la presse portugaise proche du Sporting. D’autres quotidiens sportifs spécialisés

Très satisfait de l’entrée en jeu de son international algérien islam Slimani, dans ce duel gagné in extremis face à Rio Ave à l’extérieur, l’entraîneur du Sporting de Lisbonne, Leonardo Jardim, a mis en avant le mérite de Slimani et de son camarade Mané dans ce succès précieux réalisé face à une équipe qui se bat toujours pour sa survie. «C’est difficile de jouer une équipe pareille, mais je crois que nous avons fait la différence grâce à la richesse de notre effectif. Slimani a prouvé que je pouvais compter sur lui. Au Sporting, on n’est pas uniquement 11 joueurs sur le terrain, même ceux qui sont sur le banc peuvent être décisifs», a déclaré l’ex-driver de l’Olympiakos à la presse portugaise en fin de rencontre. Moumen A.

Boudebouz et Harek battus par Saint-Etienne
L’AS Saint-Etienne est allée imposer sa loi en Corse, chez le Sporting de Bastia. Les Stéphanois assez opportunistes ont infligé aux Bastiais une défaite dure à avaler. Les deux Algériens qui figurent dans la liste élargie établie par Vahid Halilhodzic récemment, à savoir Ryad Boudebouz et Fethi Harek, ont commencé la partie d’entrée. Ils ont joué l’intégralité de la rencontre. Harek, malheureux sur le second but de Saint-Etienne, a marqué contre son camp à la 90’+2, scellant ainsi le sort de cette rencontre.

Cadamuro confirme son retour en force auparavant, Liassine avait Le Real Majorque s’est ressaisi
en allant chercher le point du nul de l’extérieur à Mirandes. Grâce à ce point, Majorque reste à deux longueurs de la 6e place qui offre le droit de disputer des play-offs pour une accession en Liga. Par ailleurs, le défenseur polyvalent algérien Liassine Bentaiba Cadamuro a enchaîné par une autre titularisation de suite, la 5e depuis qu’il est à Majorque. stoppé nette une tentative d’un atatquant de Mirandes qui s’apprêtait à reprendre le ballon alors qu’il était tout près des buts.

Le match de Slovénie coïncidera avec son anniversaire
Liassine Bentaiba Cadamuro attend avec impatience la prochaine sortie avec les Verts face à la Slovénie. Né le 5 mars 1988, cette rencontre amicale coïncidera avec la date de l’anniversaire de Cadamuro qui veut ainsi fêter ses 26 ans avec un retour gagnant en sélection. Moumen A.

Il a sauvé plusieurs situations de but
Aligné comme défenseur central droit, l’Algérien de Majorque a tiré son épingle du jeu. Très appliqué au marquage, Cadamuro, qui s’est montré intraitable dans le jeu aérien, a aussi sauvé deux véritables situations de but à son équipe notamment lorsqu’il avait à la 87’ repoussé sur la ligne une tentative adverse à bout portant. Quelques minutes

Mostefa et Ajaccio laissent des plumes à Montpellier
Alors qu’ils devaient le remporter pour espérer un retour dans la course pour le maintien, les Corses d’Ajaccio ont de nouveau concédé un autre revers à Montpellier sur le score de 2 buts à 0. A 10 points du premier non relégable, l’AC Ajaccio est, à moins d’un miracle, quasiment en Ligue 2. Mehdi Mostefa Sbaâ, le milieu de terrain algérien, a été repositionné au milieu du terrain. Placé juste devant les deux axiaux en défense, Mostefa s’est bien battu. Il est resté sur le terrain jusqu’au bout de la partie.

Le Club Africain dément pour Belaili On le disait hier, la rumeur propagée hier dans la presse tunisienne faisant état de la signature d’un précontrat de Youssef Belaili au Club Africain avait peu de chances d’être crédible. L’équipe intéressée a d’ailleurs tenu à démentir l’information via un communiqué officiel dans lequel il est clairement signifié que Belaili n’avait rien signé.

Coup de poing

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

05
Bentaleb et Tottenham s’inclinent face à Norwich
Le club de Tottenham a enregistré sa deuxième défaite en quatre jours, hier sur la pelouse de Norwich (1-0), à l’occasion de la 27e journée de Premier League. Une nouvelle fois, le néointernational algérien, Nabil Bentaleb a joué l’intégralité de la partie. Aligné dans un premier temps dans un registre plus offensif, le Lillois a dû être replacé devant la défense après la sortie sur blessure de Capoue au terme du premier quart d’heure. Nabil a livré un bon match dans l’ensemble, mais n’a pu éviter la défaite aux siens.

La FAF ouvre une enquête !

Saccages et dégâts à la tribune officielle et dans le vestiaire du stade Tchaker

Kadir titulaire face à Nantes
Le Stade Rennais a réalisé un gros coup hier en allant s’imposer sur la pelouse du FC Nantes (3-0). Foued Kadir, titulaire pour l’occasion, a livré une bonne prestation, avant de céder sa place tout de suite après le deuxième but de son équipe, à la 64’.

I

l n’y a pas que la défense du Mouloudia à avoir subi des dégâts lors du derby contre l’USM Alger disputé samedi. Le stade Mustapha-Tchaker a lui aussi subi d’importants dégâts, matériels ceux-là, suite à l’inconscience et au chauvinisme de supporters et joueurs irresponsables. En effet, les bagarres qui ont éclaté entre supporters des deux clubs à la tribune officielle a engendré la détérioration de plusieurs sièges et fauteuils, alors que des joueurs du MCA ont saccagé leur vestiaire en détruisant plusieurs robinets et en délabrant un sanitaire. Des supporters ont bouclé la boucle en saccageant la porte.

L’affaire est prise au sérieux par la FAF alors que se profile le match Algérie-Slovénie
L’affaire est prise très au sérieux au niveau de la FAF puisque ces incidents interviennent à moins de deux semaines du match amical que l’Algérie doit disputer face à la Slovénie dans ce même stade de Blida. Une commission d’enquête a été dépêchée sur les lieux et même le président de la fédération, Mohamed Raouraoua, était attendu dans l’après-midi pour constater de visu les dégâts qui s’élèveraient, selon les premières estimations, à plusieurs millions de centimes. Les délais sont courts

pour effectuer les réparations nécessaires avant le match du 5 mars. Un des responsables du stade a dénoncé ce qui s’est passé, surtout le saccage du vestiaire dont la responsabilité est clairement imputée au MCA, alors qu’il s’est abstenu d’accuser une partie aux dépens de l’autre en ce qui concerne la tribune officielle puisque les bagarres sporadiques qui y ont eu lieu ont opposé des supporters des deux clubs.

Des dégâts à l’aller au 5-Juillet, des dégâts au retour à Blida : MCA-USMA devient un match à risques
Ce qui est certain, c’est que déci-

sion a été prise de ne programmer plus aucun derby algérois au stade Mustapha-Tchaker afin de préserver cette enceinte qui est devenue la seule où peuvent être organisés les matches internationaux de l’Algérie après la fermeture du stade du 5-Juillet et celle, prochaine, du stade du 19-Mai 1956 de Annaba pour travaux. Ainsi, après que le match aller eut engendré l’effondrement d’une partie d’un gradin, causant le décès tragique de deux supporters de l’USMA, le retour du derby a valu également des dégâts à l’enceinte qui l’a abrité. Le derby, autrefois paisible et sans aucun problème, devient un match à risques. Mehdi T.

Mesbah et Belfodil s’inclinent à domicile
Victorieux lors de la précédente journée à Cagliari, Livourne n’a pas su enchaîner hier à domicile avec un second succès consécutif en Serie A face au Hellas Vérone. En effet, le club a concédé la défaite (2-3) et reste toujours très menacé par la relégation. Une nouvelle fois, Djamel Mesbah a débuté cette partie en tant que titulaire, prenant part à l’intégralité des 90’. De son côté, Ishak Belfodil, toujours pas encore au top de sa forme physique, a été laissé sur le banc des remplaçants. L’ancien Parmesan a été incorporé au retour des vestiaires. Une mi-temps sur le terrain, mais le joueur n’a pas su trouver le chemin des filets.

Taïder n’a pas joué face à Cagliari
L’Inter de Milan a concédé hier le match nul (1-1) à domicile devant Cagliari à l’occasion de la 24e journée de Serie A. Saphir Taïder a suivi les débats de cette partie sur le banc, puisqu’il n’a pas été incorporé par son coach, Walter Mazzarri. La situation de Taïder se complique davantage.

Passeur et buteur décisif

Il paraphera son contrat aujourd’hui

Tafer s’éclate avec Lausanne
Le jeune attaquant algérien formé à Lyon, Yanis Tafer est en train de faire parler de lui en Suisse. 3e dans le classement des meilleurs buteurs du championnat Suisse, Tafer qui a marqué 7 buts, jusque-là s’est notamment distingué face au 2e du championnat Young Boys, en signant un doublé. Hier, Tafer a sorti deux passes décisives qui ont permis à son équipe de glaner trois précieux points après son succès 3 buts à 0 face Saint-Gall. Relancés grâce à Tafer dans la course pour le maintien, Lausanne mise sur son buteur algérien pour sauver une saison très difficile.

Guedioura de retour à Nottingham
Comme indiqué dans notre édition d’hier, le milieu de terrain Adlene Guedioura va refaire son retour à Nottingham Forest, avec lequel il terminera la saison. Selon plusieurs rapports de médias britanniques, l’Algérien a eu hier l’accord du coach de Crystal Palace, Pulis, de quitter le club, alors qu’il y a trois jours, ce dernier assurait vouloir garder Adlene. L’ancien sociétaire de Wolverhampton ralliera aujourd’hui Nottingham où il paraphera son contrat de prêt pour les quatre derniers mois de cette saison.

2 minutes pour Yebda face à l’Atalanta
Touché aux adducteurs en début de semaine dernière, Hassan Yebda a pu récupérer et prendre part au match de championnat d’hier, disputé face à l’Atalanta Bergame. L’international algérien a été toutefois incorporé en fin de match, précisément à la 88’. Le match s’est conclu sur un score de parité (1-1).

Matmour retrouve le chemin des filets
Le FC Kaiserslautern a réalisé une très mauvaise opération hier après-midi, en concédant la défaite (1-2) à domicile devant Aalen pour le compte de la 22e journée de la Bundesliga 2. Une défaite qui éloigne davantage les locaux du duo de tête et de la montée en élite. Karim Matmour, à nouveau titulaire, avait réussi à réduire la marque à la 67’, redonnant de l’espoir à son team. Toutefois, K’lautern et malgré ses nombreuses tentatives, n’a pu égaliser. 22 journées, 22 matchs, tous comme titulaire ! Le but inscrit par l’ancien international algérien, demeure son deuxième de la saison en championnat (Le 1er avait été inscrit face au FSV Francfort le 8 novembre dernier), le 4e, toutes compétitions confondues. Toutefois, ce qui retient notre attention dans la saison de Matmour, c’est sa régularité impressionnante au niveau du temps de jeu. En effet, l’ancien sociétaire du Borussia Monchengladbach a joué l’ensemble des 22 journées du championnat disputées jusque-là par le club. Le plus sensationnel, c’est qu’il les a joués toutes en tant que titulaire. Il est allé au bout de 14 rencontres, et les fois où il a été remplacé, c’était surtout lors des dix dernières minutes des matchs. A ces statistiques de championnat, on pourra ajouter ceux de la Coupe d’Allemagne, où Karim a joué l’intégralité des quatre matchs disputés. Il cumule en tout, un total de 2290 minutes jouées. Des chiffres impressionnants, quand on sait que le joueur a souvent galéré lors des quatre dernières saisons, où il bénéficiait d’un temps de jeu très limité. S. F.

Fin de mission pour la délégation algérienne

Le séminaire de la FIFA sur le Mondial a pris fin
Le séminaire (Workshop) des 32 fédérations participantes à la Coupe du monde 2014 au Brésil, a pris fin vendredi soir à Florianopolis avec la présence de la délégation algérienne de la FAF conduite par Djahid Zefzef et Walid Sadi. Les chefs de délégation, entraîneurs, médecins et autres personnes chargées de la gestion et de l'encadrement technique se sont réunis pendant trois jours à Costo do Santinho, dans la capitale de l'Etat de Santa Catarina, pour discuter des aspects organisationnels et logistiques liés à la présence de leurs sélections nationales respectives dans la compétition majeure du football mondial. La délégation algérienne composée de sept personnes, a pu superviser durant son séjour au pays du Roi Pelé, l’état d’avancement des travaux du centre sportif de Sorocaba qui accueillera les Verts au mois de juin prochain, mais aussi faire un tour d’inspection du côté des trois stades qui abriteront les matchs de l’Algérie, respectivement à Belo Horizonte, Curitiba et Porto Alegre. La FIFA met en garde la FAF Par ailleurs, on a appris qu’en marge de ce séminaire, la FIFA a mis en garde la FAF contre les violences qui sévissent dans la région de Sao Paulo et qui pourraient s’accentuer durant la phase finale du prochain Mondial. L’instance mondiale a expliqué à la FAF qu’un dispositif sécuritaire impressionnant sera mis en place durant cette période. Ainsi, la délégation algérienne sera suivie pour ses déplacements par une brigade armée, qui veillera à sa sécurité. Les sorties des Verts doivent absolument être suivies d’une escorte. S. F.

Abeïd et le Pana tenus en échec
Pour le compte de la 26e journée du championnat grec, le Panathinaikos de Mehdi Abeïd a été tenu en échec à domicile par PAE Ergotelis (1-1). Remplaçant au coup d’envoi, le milieu de terrain algérien a été incorporé par la suite, à la 58’. Le Pana se maintient toujours au 4e rang du classement.

Aoudia a purgé sa suspension
Le Dynamo Dresde s’est incliné hier après-midi devant Sankt Pauli à domicile (1-2) lors de la 22e journée de Bundesliga. Une défaite qui ne fait pas les affaires des locaux qui flirtent toujours avec la zone rouge. Aoudia a purgé à l’issue de cette partie sa suspension de trois matchs et pourra du coup reprendre sa place dès le week-end prochain. Idir Ouali pour sa part a joué tout le match.

Feghouli passeur décisif face à Granada

Le FC Valence est venu hier à bout de Granada CF, assurant la victoire lors du temps additionnel (2-1). Sofiane Feghouli, titulaire, a de nouveau sorti un grand match, en ayant été notamment le passeur décisif sur l’égalisation des Valencians à la 47’. Yacine Brahimi, titulaire lui aussi, fut l’auteur d’une bonne prestation. Il a cédé sa place à la 68’.

06

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup de joie

JSK

Après leur brillante victoire face aux Belouizdadis

battre ceux de la JSMB !

Les joueurs perçoivent Les Kabyles de la JSK veulent millions chacun
Le président Hannachi a toujours été correct avec ses joueurs. Avant même d’atteindre la finale de la Coupe d’Algérie, il leur a promis une prime de 150 millions, en cas de sacre. Et pour conserver la même motivation en championnat, le premier responsable du club, qui gâte souvent ses poulains, leur a promis une prime alléchante, en cas de victoire contre le CRB. Chose promis chose due ! Selon une source généralement bien informée, le chairman kabyle, qui a félicité ses joueurs après le match de samedi soir, a décidé d’offrir un chèque de 20 millions à chaque joueur, en guise de récompense. Une prime qui a fait énormément plaisir aux joueurs qui vont certainement redoubler d’efforts pour battre la JSMB, la semaine prochaine. Le bilan de la JSK jusqu’à présent est très positif avec une troisième place au classement et une demi-finale en Coupe d’Algérie.

20

Saïd D.

Benlamri avait les larmes aux yeux, après le match
ui paie ses dettes s’enrichit ! Il a fallu attendre six ans pour assister à une nouvelle victoire de la JSK face au CRB, au stade du 1er-Novembre. Le dernier succès des Kabyles face aux Algérois remonte à 2007, sous la coupe de Azzedine Aït Djoudi. Ce jour-là, les Jaune et Vert avaient frappés fort en surclassant le CRB par un score sans appel de quatre buts deux. Certes, les deux équipes se sont croisées en Coupe d’Algérie en 2011 et les Kabyles avaient eu, encore une fois, le dernier mot (4-2). Malheureusement, la joie n’a pas duré très longtemps ! Quelques jours plus tard, et lors d’une journée de championnat, les Rouge et Blanc avaient réussi une excellente performance en battant la JSK sur le score de sept buts à un. Une défaite que les supporters kabyles n’arrivent toujours pas à digérer. Samedi après-midi, à l’occasion de la 21e journée de la Ligue 1, les Canaris ont reçu le CRB, avec la

Q

ferme intention de prendre leur revanche. Malgré plusieurs occasions ratées, la JSK a réussi quand même à mettre trois buts avec notamment une domination totale. Un résultat qui a fait énormément plaisir aux fans et aux responsables qui espèrent enchaîner avec un autre succès contre la JSMB.

joueurs les trois points, pour espérer s’accrocher au podium.

Une victoire pour réduire l’écart sur les leaders
La 21e journée de la Ligue 1 a été favorable aux Canaris qui ont grimpé à la troisième place du classement, après les défaites du MCA et de l’ASO. Seulement, l’écart entre les Jaune et Vert et les deux leaders, l’USMA et l’ESSS, est de huit points. C’est dire que la JSK est contrainte de bien négocier son déplacement à Béjaïa, dans l’espoir de revenir avec les trois points et garder l’espoir de terminer la saison à une place honorable.

Hannachi et Aït Djoudi exigent les 3 points
La JSK a fait le plein à domicile avec une qualification en demi-finale de la Coupe d’Algérie et une victoire face au CRB. Deux performances qui donneront certainement des ailes aux équipiers de Mohamed Walid Bencherifa qui sont appelés à confirmer leur bonne santé, la semaine prochaine, contre la JSMB. Certes, il s’agit d’un derby entre deux équipes qui se connaissent parfaitement bien, mais la situation critique que traversent les Béjaouis avantagera les Canaris qui n’auront pas le droit à l’erreur, surtout que la JSMB a déjà mis un pied en Ligue 2. D’ailleurs le président Hannachi et l’entraîneur Aït Djoudi ont exigé de leurs

Le défenseur Djamel Benlamri mérite plus que tout le monde une place en sélection. Malgré ses performances et ses qualités, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, hésite toujours à le convoquer. Récemment, Benlamri était tout proche d’un retour chez les Verts. Malheureusement, le Bosniaque a préféré l’ignorer, encore une fois. Une décision qui a affecté le joueur qui a traversé des moments très difficiles, après que la liste des joueurs ait été rendue publique. Malgré cela, l’ancien joueur du NAHD continue à se donner à fond à l’entraînement. Samedi dernier, il a sorti un grand match contre le CRB, avec à la clé un joli doublé. A la fin de la rencontre, et après avoir été élu l’homme du match, Benlamri, qui avait les larmes aux yeux, a refusé, dans un premier temps, de s’adresser à la presse. Selon lui, personne ne s’est rangé de son côté lorsqu’il avait besoin qu’on l’aide, alors que tout le monde reconnaît qu’il a sa place en EN les yeux fermés.

«Dans les moments difficiles, je n’ai trouvé personne à mes côtés»
Après une première tentative ratée, Djamel Benlamri a finalement accepté de nous parler, lui qui s’est senti seul dans des moments très difficiles : «Sincèrement, je suis affecté. Au moment où j’avais besoin de la presse, je n’ai trouvé personne. Je me suis senti seul. D’ailleurs, c’est pour cette raison que j’ai joué avec une rage contre le CRB. Je me demande pourquoi je n’ai pas été épargné par les critiques lorsque j’ai mal joué contre Aïn Fekroun . Parfois, je me dis que personne ne veut de moi en EN.»

Saïd D.

Saïd D.

Yesli épate ! S

elon les observateurs, la JSK a livré son meilleur match de championnat depuis l’entame de la saison. Motivés à Bloc, les joueurs kabyles n’avaient qu’une seule idée en tête : faire tomber le CRB et offrir aux supporters une belle victoire. Chose promis, chose due ! Comme on s’y attendait, les poulains de Azzedine Aït Djoudi ont débuté le match à 100 à l’heure. Une minute de jeu ne s’était pas encore écoulée que Sid Ahmed Aouedj a raté lamentablement l’ouverture du score. Les occasions se multipliaient et la défense du CRB a fini par se lâche. Après quelques occasions nettes ratées, le meilleur buteur Albert Ebossé a ouvert le score, à la suite d’un corner de Yesli. Quelques minutes plus tard, le même Yesli adressera un joli centre à Benlamri qui, d’une tête rageuse, doublera la mise. Il est vrai que la JSK a réussi par la suite à aggraver la marque par le même Benlamri, mais ce que nos lecteurs doivent retenir, c’est que le rendement de la JS K s’est nettement amélioré, grâce au milieu de terrain Kamel Yesli qui a secoué ses partenaires. Avec trois buts en championnat et plusieurs passes décisives, l’ancien joueur de Paris FC est devenu une pièce maîtresse du coach Azzedine Aït Djoudi. Le Franco-Algérie, qui avait eu du mal à s’adapter lors de ses premiers jours à la JSK, s’y sent aujourd’hui très à l’aise. A ce rythme, Yesli pourrait facilement prétendre à une place en Equipe nationale, après la Coupe du monde.

«Si je joue bien, c’est parce que je suis très à l’aise»
Auteur de deux passes décisives face au CRB, le milieu de terrain Kamel Yesli est devenu un élément incontournable de l’effectif kabyle. Interrogé par nos soins, à la fin de la rencontre face au CRB, Kamel estime que les joueurs de la JSK ont tout donné pour décrocher les trois points et faire
Vous avez créé plusieurs occasions en première mitemps. Ne pensez-vous pas que le score aurait pu être encore plus lourd ? Tout à fait, on a eu plusieurs occasions, que ce soit en première période ou bien en deuxième mi-temps. Malgré les quelques ratages, nous avons quand même réussi à mettre trois buts. Comme je viens de le dire, je suis très heureux de cette belle victoire qui tombe vraiment à pic. Avant la rencontre, saviezvous que les supporters rêvaient d’une revanche sur cette équipe qui avait battu la vôtre sur le score de sept buts à un, il y a de cela trois ans ? Oui, nous savions que cette rencontre signifiait beaucoup pour les supporters qui rêvent toujours d’une revanche contre le CRB. Mais n’oubliez pas que ce revers remonte à trois ans quand même. Nous sommes en 2014 et il faut aller de l’avant. De l’avis de tous, vous avez été l’un des meilleurs joueurs de la JSK sur le terrain, avec notamment deux passes décisives. Un commentaire ? Si je suis à la hauteur, c’est parce que je me sens bien. Tout le monde me fait confiance et je me sens très à l’aise sur le terrain. Toutefois, je tiens à dire que je travaille très dur pendant la semaine dans l’espoir d’être à la hauteur et apporter un plus à mon équipe. Hamdoullah, c’est le plus important. Le président Hannachi estime que vous êtes l’un des meilleurs joueurs de la JSK. Une reconnaissance de la part du président vous fait quoi, Kamel ? Ça me fait un très grand plaisir, j’en suis honoré. J’espère garder cette forme le plus longtemps possible. Je veux être utile et servir mon équipe à chaque rencontre. Encore une fois, je remercie le président pour sa déclaration. Vous allez vous rendre à Béjaïa pour affronter la JSMB dans un derby palpitant. Selon vous, seriez-vous capables de revenir avec les trois points sachant que les Béjaouis jouent leur survie en Ligue 1 ? Certes, nous allons affronter une équipe qui traverse des moments pénibles en championnat, mais un derby reste quand même difficile. La JSMB va certainement tout donner pour gagner à domicile. De notre côté, on doit rester sur notre lancée et seuls les trois points nous intéressent. Nous avons encore une semaine devant nous pour préparer ce match. J’espère qu’on sera à la hauteur. Entretien réalisé par Saïd D.

Beziouen brille de mille feux
Souvent relégué sur le banc des remplaçants, le FrancoAlgérien Farid Beziouen, retrouve progressivement la compétition, suite aux blessures de Messadia et Zabiaa. L’absence de ces deux joueurs a contraint l’entraîneur kabyle à solliciter Beziouen qui, de l’avis de tous, brille de mille feux à chaque rencontre. Autrement dit, il mérite vraiment d’être reconduit à chaque rencontre, du moment que l’attaque kabyle s’illustre lorsqu’il joue. Avec ses dribles et sa vitesse, Beziouen provoque plusieurs coups francs.

plaisir aux supporters. Concernant son rendement, Kamel nous a révélé qu’il se sentait très à l’aise.
Félicitations pour cette victoire amplement méritée contre le CRB. Qu’avez-vous à nous dire là-dessus ? Je suis très content de cette belle victoire. Que demander de plus ? Une qualification mardi dernier en demi-finale de la Coupe d’Algérie et une belle victoire contre le CRB en championnat, c’est vraiment fantastique. Nous allons faire de notre mieux pour garder cette invincibilité le plus longtemps possible.

Saïd D.

Coup de jeune

JSK

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

07
Raïah : «Mon objectif est de m’imposer en seniors»
Le jeune Raïah a révélé tout modestement en fin de match face au CRB qu’il était content de sa première titularisation réussie, avec à la clé une victoire de trois buts à un. Satisfait de son rendement et de l’accueil qui lui a été réservé, Raïah nous a déclaré : «Franchement, j’ai apprécié l’accueil du public qui a scandé mon nom avant le début du match. J’ai ressenti une grosse responsabilité. Dieu merci, j’ai tenu mon rôle convenablement et je pense avoir fait de mon mieux pour convaincre et honorer la confiance placée en moi. Mon objectif est de m’imposer en équipe première. Je garde les pieds sur terre et je continuerai à travailler sans relâche.»

Raïah, Aïboud et Ihadjadène séduisent face au CRB

La révolte des joueurs du cru !
ieux vaut tard que jamais ! L’entraîneur de la JSK, Azzedine Aït Djoudi, met en pratique sa stratégie de faire appel aux enfants du club. La JSK, comme toutes les autres formations du pays, possède un réservoir non négligeable dans ses jeunes catégories et qui nécessite seulement une bonne prise en charge. Depuis le retour de l’enfant de l’ex-Michelet aux affaires techniques du club le plus titré du pays, les enfants du cru bénéficient d’une attention particulière. En effet, plusieurs joueurs, promus en seniors l’été dernier, continuent de travailler dans l’espoir de s’imposer un jour en équipe première, à titre illustratif le milieu de terrain Malik Raïah qui a été tout simplement époustouflant samedi soir face au CRB ainsi que les deux autres juniors mis dans le bain,Ihadjadene et Aïboud, appelés communément Mirou, qui ont épaté l’espace de quelques minutes en deuxième mi-temps. De l’avis des observateurs, le moment est venu pour mettre en confiance les enfants formés au club.

M

«Je remercie l’entraîneur et les responsables pour cette marque de confiance»
Aussi, Raïah n’a pas manqué de remercier le driver qui lui a donné l’occasion de jouer ainsi que les responsables : «Je dois remercier l’entraîneur qui m’a accordé cette chance d’évoluer aux côtés de mes aînés, je reconnais que la responsabilité était lourde, mais j’ai fait en sorte à ce que je réussisse cette sortie. Je tâcherai de rester régulier et garder les pieds sur terre pour honorer la confiance placée en moi par le staff et les responsables du club.» L. A.

Raïah épate et promet de s’imposer
En l’absence de Kaci Sedkaoui suspendu pour contestation de décision, l’occasion a été donnée à Aït Djoudi de lancer le jeune Raïah au milieu avec Yesli. L’enfant de l’ex-Mirabeau a saisi cette opportunité pour faire étalage de son talent et de tout son savoir faire. Pétri techniquement et prêt physiquement, Raïah est déterminé à ne pas retourner sur le banc, pourvu que le coach lui accorde plus de temps de jeu. Préférant travailler dans la discrétion, ce joueur promet de s’imposer.

Amara veut jouer
Même le portier Amara, fils de l’ex-international Mourad Amara, est, lui aussi, pétri de qualités et s’impatiente d’être lancé en équipe première. Certes, en présence d’Asselah et de Mazari, le jeune doit encore attendre, mais une chose est sûre, il promet de convaincre dès la première occasion.

Tout a commencé avec Ferguène face au MCO, en coupe
Il est vrai que ce n’est pas la première fois qu’un produit du cru s’illustre. L’on se rappelle du jeune Lamhene qui a, lui aussi, laissé une bonne impression au sein de son équipe, malheureusement,il n’a pas été régulièrement aligné. La semaine dernière, le jeune attaquant Ferguène a ouvert le bal, lui qui comptabilise deux buts en Coupe d’Algérie cette saison. En jouant une mitemps,il aura quand même laissé bonne impression chez son entraîneur, ce qui a poussé les dirigeants à songer aux autres éléments.

Hikem freiné par une méchante blessure
Par ailleurs, le jeune milieu de terrain récupérateur et polyvalent, puisqu’il peut jouer dans l’axe,Hikem, est malheureusement freiné en début de la phase aller par une méchante blessure qui l’a éloigné des terrains. Ce jour, qui a été déjà lancé sous l’ère de Meziane Ighil, promet de rebondir et de s’imposer en équipe première. L. A.

Ihadjadene : «Devant une galerie pareille, on er» nddira nsce se ,tra doit : «C’est forne jade Ihad r sa part le jeune

Ihadjadène et Mirou ont réussi leurs débuts
En seconde mi-temps, et dans l’optique de préserver certains joueurs qui ont joué mardi un match de coupe, le technicien a fait appel à deux autres éléments du cru, qui découvrent pour la première fois un match de Ligue 1, entre autres Ihadjadene etAïboud. Leur rendement est épatant, selon les présents au stade.

Pou a battu le CRB midable d’avoir fait partie de l’équipe qui joie et je rede blé avec l’art et la manière. Je suis com nêtement, Hon és. urag enco a s nou mercie ce public qui sir notre réus devant une telle galerie, on ne peut que ns endevo s nou que crois match, c’est formidable et je » oser. imp s nou pour r aille trav core continuer à L. A.

Deux jours de repos bien mérités

Aït Djoudi : «On ne
lâchera plus le podium !»

Il s’est totalement rétabli de sa blessure au genou

Asselah revient et rassure !
Le staff technique de la JSK a beaucoup appréhendé le dernier match du CRB. En effet, non seulement le club de Belouizdad restait jusqu’à samedi dernier la bête noire des Canaris, mais Aït Djoudi a fait face à une situation critique, notamment avec le nombre de joueurs blessés et qui ont déclaré forfait. Aussi, il avait eu des appréhensions sur la fraîcheur physique des joueurs, après avoir déjà joué la double confrontation face au MCO. Par ailleurs, les Kabyles ont enregistré face au CRB le grand retour du portier numéro un, Malik Asselah. Ce dernier, qui a été éloigné de la compétition pour cause de blessure, est revenu avec brio, en contribuant à la victoirede son team. Asselah se porte mieux et affiche de belles dispositions qui ont rassuré l’entourage de la JSK,laquelle compte beaucoup sur lui pour le reste du parcours. Il sera reconduit face à la JSMB En prévision du derby de samedi prochain, le staff technique rassemblera ses troupes cet après-midi,à la reprise des entraînements. Le portier a terminé le match du CRB sans ressentir la moindre douleur et sera, selon nos échos, reconduit dans le onze kabyle.

«Je n’ai ressenti aucune douleur» Interrogé en fin de match, Asselaha face à la JSMB constitue une confié : «Tout d’abord, je tiens à exprimer chance pour confirmer : «C’est une ma joie après cette belle victoire que nous belle victoire obtenue face au CRB. On avons réalisée face au CRB. On a été suavait les moyens d’en rajouter d’autres buts. périeurs sur tous les plans. Notre domiMessadia, Désormais, nous ne lâcherons pas le ponation de bout en bout a payé avec ces dium. On va encore travailler cette seZabiaa et Merbah trois buts inscrits. J’estime que nous maine pour aller en conquérants à Béjaïa. Face à la JSMB, on va avons prouvé nos forces, en atétaient aux soins hier confirmer.» tendant d’enchaîner la seAlors que les joueurs kabyles ont été libémaine prochaine. rés par le staff technique pour deux jours de Concernant ma blessure, je «Heureux qu’on ait retrouvé rassure que je n’ai ressenti repos, les blessés au nombre de trois, les deux atnotre efficacité» aucune douleur, j’ai tenu taquants Messadia et Zabiaa ainsi que l’axial MerAprès avoir déploré le manque d’efficacité devant les buts, le mon rôle sans difficultés.» bah, ont effectué, hier, des soins sous la houlette technicien a révélé : «On a marqué trois buts face au CRB et il y du staff médical. Ils suivront le même proavait de la place pour d’autres. Je suis très heureux du retour de l’ef«On a battu le CRB gramme aujourd’hui et ne seront autorisés à ficacité. C’est un bon signe pour la suite.» pour nos reprendre qu’une fois les blessures rétasupporters» blies. Reconnaissant l’apport du «On doit gérer le reste du parcours match public, Asselah poursuit : par match» «Nos supporters ont prouvé Parlant de la suite du parcours, sachant que la JSK est engagée sur deux Zabiaa encore une fois leur amour au fronts, coupe et championnat, le coach enchaîne : «Nous sommes en demiclub. Malgré le mauvais pourrait finale et nous allons tout faire pour décrocher notre ticket pour la grande temps, cela n’a pas empêché finale. En championnat, les choses sont également claires, on continuera le public de répondre reprendre demain à gérer notre parcours match par match. On ne laissera aucun point à présent. On a battu le L’attaquant libyen Mohamed Zabiaa, qui a domicile, et à l’extérieur, on doit aussi récolter des points. La JSK doit CRB pour nos supraté les deux derniers matchs face au MCO en retrouver sa vitesse de croisière.» porters, on savait à coupe et samedi dernier contre le CRB, se porte quel point ils voulégèrement mieux, avons-nous appris du médecin «Merci aux supporters, on veut toujours laient nous voir chef, Ahmed Djadjoua. C’est dire qu’il est possible gagner, on l’a de le voir reprendre avec le groupe, dès ce mardi. cette ambiance de folie» fait et on leur Rendant un hommage appuyé aux supporters qui continuent de promet d’aller Pour sa participation au derby, il est encore tôt pousser vers l’avant les camarades de Rial, Aït Djoudi ajoute : «Nos encore de de se prononcer, et le coach devra attendre supporters sont formidables, ils doivent maintenir la cadence. Je les apl’avant et leur jusqu’à la fin de semaine pour prendre pelle à rester toujours aux côtés de l’équipe.Quant à nous, on continuera offrir pourquoi une décision. à leur procurer du bonheur. Je le dis et je le répète, les supporters sont notre pas un titre en force.» fin de saison.» L. A. L. A.

Les Canaris, qui ont remporté une préAït Djoudi était très satiscieuse victoire samedi face au CRB, ont bénéfi- fait de la prestation de ses cié de deux jours de repos bien mérités. Il fallait poulains face au CRB. La quand même s’y attendre, après trois gros matchs victoire qui met fin au signe indien aura procuré face au MCO en coupe et championnat puis le beaucoup de joie à toute la CRB. Le staff technique a programmé la reprise famille de la JSK, un succès des entraînements pour demain, à 16h30. Les qui replace la JSK sur le pojoueurs auront trois séances de travail à Tizi, dium. Avec du recul,il estime avant de se déplacer à Béjaïa pour afqu’il faut encore continuer à fronter la JSMB. récolter des points et le match

08

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup sûr

MCA

Il l’a confirmé par téléphone à sa direction

Bouali bien décidé à ne

G Alors qu’une polémique était G née suite au refus de la direction de l’USMA concernant la tenue de la demi-finale de la Coupe d’Algérie à Omar-Hamadi, le président Rebouh Haddad a confirmé que cette affiche qui oppose deux clubs voisins, à savoir la JSMC et le MCA, pourrait se tenir dans l’antre de Bologhine à condition que la FAF donne son aval. Pour rappel, la direction de Chéraga refuse catégoriquement de délocaliser cette demi-finale à Tchaker de Blida sous peine de boycotter ce rendezvous comme nous l’avait déclaré le président de section, Lacet.

Haddad donne son aval pour le déroulement de la demi-finale JSMC MCA à Bologhine

plus revenir

A

l’issue de cette lourde défaite qui a été suivie par une tornade provoquée par les contestataires, Fouad Bouali a eu droit aux insultes et même à l’agression physique. Dépité par l’attitude de certains supporters qui ne sont pas représentatifs du Mouloudia, Bouali avait fini par annoncer à ses joueurs sa démission dans le vestiaire. Malgré le refus catégorique de Kamel Kaci Saïd, lequel avait déclaré sa ferme détermination de maintenir le coach à son poste, Bouali serait décidé à ne plus revenir au Mouloudia. Piqué dans son amour-propre, Bouali n’a plus l’envie de poursuivre l’aventure avec un club qui lui a tourné le dos à son deuxième faux pas sur onze matchs disputés, toutes compétitions confondues. Sauf revirement de situation propre au Mouloudia, Bouali ne devrait pas être demain mardi pour la re-

prise des entraînements. Se trouvant actuellement dans sa ville natale de Tlemcen, l’ex-coach du Widad l’a d’ailleurs confirmé lors d’une communication téléphonique qu’il aurait eue avec Boumella deux heures après le match perdu.

Une réunion d’urgence se tiendra aujourd’hui entre Boumella, Bouali et Kaci Saïd
Selon nos informations, c’est aujourd’hui que devrait se tenir la réunion d’urgence au siège du club à Hydra entre le président Boumella, Fouad Bouali et Kamel Kaci Saïd. C’est à l’issue de cette entrevue que tous les Mouloudéens seront fixés sur l’avenir de Bouali au club.

Le Doyen met une croix définitive sur la C1

G En tout début de saison, G Boumella avait déclaré qu’une qualification à la Ligue des

Le CRB veut le récupérer à tout prix
Les responsables du Chabab de Belouizdad qui veulent tout faire pour sauver leur équipe de la relégation, voient là une aubaine avec le départ annoncé de Bouali. Les Belouizdadis vont sauter sur cette occasion inouïe pour récupérer le coach mouloudéen qui est toujours très estimé du côté de Laâqiba. T.Che

Champions était la priorité du club. Mais après un parcours en dents de scie, les Algérois ont commencé à rêver de cette possibilité de coiffer sur le poteau les Usmistes qui trônent en rois sur la capitale. Finalement, tout est tombé à l’eau en l’espace d’un week-end avec cette défaite face à l’USMA qui a relégué le MCA à neuf longueurs du duo de tête. Résultat des courses, le vieux club algérois doit mettre une croix définitive sur cette volonté de participer à la compétition la plus prestigieuse du continent africain.

Menad, Bracci et Michel soutiennent Bouali et condamnent l’acte d’agression
agression dont a été victime Fouad Bouali à l’issue du match derby a choqué beaucoup de gens, notamment les anciens entraîneurs du club. Djamel Menad est monté au créneau pour défendre son collègue en nous déclarant : «On ne peut accepter de telles agissements. Certes, cette défaite face à l’USMA fait mal mais en aucun cas elle justifie un tel acte de violence. Je suis persuadé que si l’entraîneur était étranger, l’attitude des contestataires

L’

aurait été tout autre car malheureusement en Algérie nous avons encore le complexe du coach étranger». Bracci qui a toujours battu l’USMA, condamne avec fermeté cette agression. «C’est inadmissible de s’attaquer physiquement à un entraîneur, même si le derby génère une grosse ferveur chez le Mouloudia et l’USMA. On doit bannir ce type d’attitude de nos stades. Je voudrais aussi préciser que l’attitude de cette minorité de fans ne représente en aucun cas les supporters du Moulou-

dia.» Alain Michel qui avait lui aussi vécu la ferveur de ce derby face à l’USMA a affiché lui aussi son soutien à Bouali. «On ne peut tolérer de telles actes de violence. Dans aucun pays du monde, on voit l’entraîneur se faire agresser sous prétexte qu’il a perdu un match. C’est malheureux d’en arriver là, d’autant plus que le Mouloudia est en course en Coupe d’Algérie et toujours idéalement placé pour une place sur le podium.»

Boumella : «S’il veut partir, je ne le retiendrai pas»
joueurs sont tout aussi coupables, je ne peux m’empêcher de dire que Bouali aussi à une part de responsabilité dans cette défaite avec certains choix. Son coaching avec ses changements n’ont pas eu le résultat escompté. J’ai constaté après le deuxième but aucune réaction de notre part. Nous étions groggy, alors qu’on avait le temps pour revenir dans la partie et semer de nouveau le doute dans l’esprit de nos adversaires.»

«Si Bouali veut partir, il est évident que je ne vais par le retenir contre sa volonté»
A la question de savoir si Bouali continuera à œuvrer au Mouloudia, la réponse de Boumella à été sans équivoque : «Au moment où je vous parle, Bouali ne m’a rien signifié. Il n’y a rien d’officiel. Maintenant, si Bouali veut partir, il est évident que je ne vais pas le retenir contre sa volonté. S’il veut rester, il est chez lui. Mais pour le moment, rien n’a encore été décidé concernant l’avenir de Bouali.»

Ligue des Champions l’un des objectifs majeurs du club, le Mouloudia devra désormais faire une croix sur la compétition la plus prestigieuse du continent. «Après cette défaite, désormais, on ne peut plus parler de titre ni de la Ligue des Champions. Nous accusons un très gros déficit en termes de point, pour espérer accrocher cette deuxième place.»

pour sauver notre saison. A nous de tout faire pour y arriver.»

«L’absence de Bachiri a laissé un boulevard dans notre défense»
Boumella a voulu aussi évoquer la défection de certains cadres qui a été préjudiciable à l’équipe à l’image de celle de Redouane Bachiri qui sera forfait pour une période de quatre semaines. «Il faut aussi reconnaître que nous avons été très pénalisés par l’absence de certains cadres à l’image de Bachiri qui a laissé un boulevard dans notre défense. Il ne faut pas oublier que Ghazi et Bouguèche manquaient eux aussi à l’appel. Nous espérons récupérer tout le monde dans les prochaines semaines, afin d’œuvrer pour atteindre nos objectifs.»

«On se battra pour terminer la saison sur le podium»
Par contre, Boumella affiche toujours cette même envie de terminer la saison sur le podium synonyme de qualification pour la Coupe de la CAF. «Mais croyez moi, on ne va pas baisser les bras facilement. Nous allons nous battre pour terminer la saison sur le podium. C’est un objectif qui reste largement à notre portée. Et on fera tout pour l’atteindre.»

«On aurait pu opter pour le turnover car certains joueurs paraissaient très émoussés»

«Je tiendrai une réunion d’urgence avec Bouali et Kaci Saïd pour redéfinir nos objectifs»
L’homme fort du Doyen nous a confirmé la tenue dans les prochaines heures d’une réunion d’urgence, afin de reparler de ce match perdu face à l’USMA et des objectifs qu’il faudrait redéfinir. «Face à cette situation, il est clair qu’une réunion d’urgence s’impose avec Bouali et Kamel Kaci Saïd. Nous allons refaire ce match face à l’USMA et voir les raisons de cet échec. On profitera aussi pour redéfinir les objectifs du club.»

T

rès affecté par cette lourde défaite essuyée face à l’ennemi juré qui a provoqué un véritable séisme à Bab El Oued et ses environs, le président Boudjemaâ Boumella a été franc est direct en imputant au coach la responsabilité de cette défaite. Boumella n’a pas caché que la pilule a du mal à passer, surtout lorsqu’on perd une rencontre de la sorte où l’adversaire vous humilie sans possibilité de réagir. «Cette défaite face à l’USMA nous fait très mal, car elle stoppe nette notre marche en avant. Même si les

Une fois n’est pas coutume, Boumella s’est permis de parler du côté technique avec la titularisation de certains joueurs qui n’étaient pas au mieux physiquement. «Il faut reconnaître que l’enchaînement des matchs a eu raison de nos joueurs, c’est pour cela qu’on aurait dû opter pour le turn-over. Il y avait des joueurs comme Djaghbala, Besseghier et autres qui étaient plus frais physiquement et qui auraient pu apporter le plus escompté. C’est pour cela que je dis que Bouali a une part de responsabilité dans cet échec.»

«Il nous reste la coupe pour sauver notre saison»
Par la force des choses, la Coupe d’Algérie est devenue l’objectif majeur du vieux club algérois. Boumella n’a pas manqué de le faire rappeler, d’autant plus que le Mouloudia n’est qu’à une marche de la finale tant attendue. «Etant en demi-finale, la Coupe d’Algérie est devenue notre objectif principal. Il nous reste donc l’épreuve populaire

«La colère de nos supporters est légitime mais démesurée»
En conclusion, Boumella est revenu sur les incidents qui ont émaillé ce derby et la furia des Chnaoua qui ont déversé leur colère sur Bouali et certains joueurs en s’en prenant à eux physiquement. «C’est sûr qu’une telle défaite passe mal auprès de nos supporters dont la colère est légitimes, mais démesurée. A nous de tout faire pour rendre le sourire au peuple du Mouloudia.»

«Désormais, le titre et la C1 ne sont plus d’actualité»
Faisant de la participation à la

T.Che

Coup franc

MCA

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

09
La reprise est prévue jusqu’à présent au 5-Juillet

Boucherit sort de son mutisme

«Il ne faut pas incriminer Bellaïd et Lavatsa car on est tous responsables de cet échec»
«Le but de Ziaya nous a scié les jambes»
Une lourde défaite face à l’USMA, c’est révolvainqueur et un vaincu. tant quand même… Quelle est la solution selon Oui, bien sûr. Sincèrement, on ne s’attendait vous ? pas à une telle défaite. On avait bien préparé le Je pense que les supporters match et on l’avait bien commencé. On a raté doivent se montrer patients. quelques occasions en première mi-temps avant Il faut prendre l’exemple de d’encaisser un but. Ce but de Ziaya nous a fait l’USMA. Il y a quelques ansortir du match carrément. Il nous a même scié nées, le Mouloudia était la les jambes. On avait le moral à plat avant d’enbête noire de l’USMA. Même caisser un deuxième but. On était vraiment avec la venue de Haddad, la abattus. Cette lourde défaite nous touche beaupremière saison était catastrocoup, on ne s’attendait pas à un tel scénario. phique et l’USMA avait lutté Beaucoup pensent que le but raté par Lapour le maintien. Finalevatsa était le tournant du match… ment, le club a retrouvé sa Non, il ne faut incriminer ni Lavatsa ni stabilité et des couleurs. «C’est Bellaïd. On avait encaissé un but contre Ils jouent les premiers dans ces le cours du jeu et sur une erreur de la rôles ces dernières andéfense. C’est vrai, Lavatsa avait raté nées. moments un but tout fait, mais il ne faut pas A la fin du match, difficiles qu’on l’incriminer. Nous avions donné le avez eu une altera besoin des vous meilleur de nous-mêmes mardi en cation avec un supporcoupe, ç’a influé sur nous sur le plan Chnaoua» ter… physique. Ce n’est pas la fin du monde. Non, ce n’était pas une alOn est à la quatrième place. On va se dontercation. J’ai essayé de faire ner à fond pour terminer la saison sur le pocomprendre à ce supporter que dium et essayer de décrocher cette coupe Bouali est âgé et quelqu’un de calme. Je lui d’Algérie. ai aussi dit que nous assumons tous la resLes supporters sont vraiment touchés car ponsabilité de cette défaite. Mais tout est c’est la troisième défaite d’affilée face à rentré dans l’ordre avec ce supporter. Je lui l’USMA… ai parlé au téléphone et je lui ai expliqué Oui, je comprends. Un derby c’est particulier. que le Mouloudia a besoin de ses supporLes supporters veulent toujours la victoire mais ters dans les moments difficiles. il faut comprendre que dans le football, il y a un Entretien réalisé par R.B.

Les supporters préparent une virée et ne comptent pas se taire La reprise des entraînements
du Mouloudia risque d’être mouvementée ce mardi. Officiellement, la séance de la reprise est prévue sur le terrain annexe du stade du 5-Juillet. Seulement, il y a des chances qu’elle soit délocalisée vers le terrain militaire de Ben Aknoun. La cause est bien simple, fuir la gronde des supporters. Ces derniers sont en train de s’organiser pour préparer une virée importante sur le lieu des entraînements pour la séance de la reprise. Du coup, le premier constat fait c’est que ça promet beaucoup pour cette séance de reprise, après la défaite humiliante. Une défaite qui a beaucoup touché les inconLe choix de Blida ditionnels des Vert et Rouge dans leur remis en cause amour-propre. Selon Au lendemain de la lourde et hunos informations, les enet voisin au miliante défaite face supporters ne compnemi juré, les questions ne cessent tent pas se taire et de se poser. La prestation médiocre vont se faire entendre et Noir et de l’équipe face aux Rouge encore une fois (après notamment cette défaite risquent de la défaite face à et Vert des maison la faire bouger l’USMH) où ils reproRouge. Seulement, selon les spéciacheront à certains choix le club, du s proche des et listes joueurs leur manque du stade Mustapha-Tchaker de Blida de volonté à défendre peut être remis en cause pour plu- les couleurs du plus sieurs raisons. La première raison, prestigieux club du c’est que c’était prévisible que sur le pays. plan technique, le Mouloudia ne une sur A l’USM battre Une partie pouvait pas pelouse naturelle. Le match aller qui devrait se avait eu lieu au stade du 5-Juillet en rendre au siège est la meilleure preuve. Puis, aujourd’hui l’USMA avait réussi à battre avec pour rencontrer Suen Sétif l’ES e manièr la l’art et Boumella percoupe à Blida. Elle a démontré Par ailleurs, des que c’est une équipe qui est presque intraitable sur les grands terrains en supporters de diffépelouse naturelle. L’autre raison, c’est rents fiefs du Mouce qui s’est passé après le match. Les loudia se sont réunis supporters du Mouloudia ont af- hier pour se mettre d’accord et aller fronté ceux de l’USM Blida, qui faire une virée au avaient soutenu l’USMA pendant le siège du club à match. Des affrontements qui auraient pu provoquer de graves inci- Hydra et s’entretenir dents n’était la présence massive des avec le PDG du club, Boudjemaâ Bousupporters du club. Cela dit, la dimella. Selon notre une is comm a udia Moulo du rection erreur en optant pour Blida. Elle de- source, cette frange de supporters devait en premier lieu penser à la sécurité de ses supporters. vrait se rendre auH.R. jourd’hui ou au plus tard demain au siège rencontrer Boumella et exiger des changements. H.R.

Face au niveau limité de certains joueurs

Djaouchi et Chita vont avoir leur chance
La lourde défaite face à l’USMA fera tomber des têtes. Après l’annonce du départ de Fouad Bouali qui a refusé de revenir sur sa décision, à cause de sa dispute avec un supporter, la direction du club compte sévir afin de mettre fin à cette situation. Ainsi, une source proche du club nous a révélé que parmi les décisions qui seront prises, la confiance à certains jeunes du club est la priorité. Parmi eux, le baroudeur de l’équipe U-21, Hamid Djaouchi et le milieu de terrain Chita. Les deux jeunes qui ont été convoqués lors de certains matchs vont ainsi avoir la chance de jouer et montrer leur savoir-faire face à l’insuffisance de niveau de certains titulaires. Ainsi, les deux joueurs pourraient même être alignés lors du prochain déplacement de l’équipe à Chlef face à l’ASO, samedi prochain.

Vers la mise à l’écart de Bellaïd Parmi les autres décisions qui devraient être prises, figure la mise à Au Mouloudia, apparemment les l’écart de Habib Bellaïd. Le longiligne choses ne sont pas près de changer, malgré défenseur mouloudéen pourrait l’arrivée de la Sonatrach, comme actionainsi faire les frais de son erreur fatal naire majoritaire. La lourde défaite face à face à l’USMA, qui a amené le prel’USMA semble être une bonne occasion mier but de Ziaya. Cette erreur im- pour certains anciens dirigeants, notamment pardonnable risque de lui couter sa un dirigeant qui a été radié à vie du mouveplace, puisqu’on chuchote qu’il ne ment sportif, de prendre le train en marche sera plus aligné. Au cas où ça se et manipuler les supporters pour se retourconfirme, le joueur devra se contenter ner contre la direction du club. Une camuniquement des entraînements avec pagne a été lancée pour « bien préparer » l’équipe et suivre les matchs à partir de la demi-finale de Coupe d’Algérie face la tribune, et ce, jusqu’à la fin de la saison. à la JSM Chéraga à Bologhine. Les H.R. Chnaoua ne doivent pas entrer dans ce genre d’histoire qui ne peut que nuire au club.

D’anciens dirigeants veulent déstabiliser l’équipe en prévision du match de coupe

Et la responsabilité des joueurs dans tout ça !
Au Mouloudia, les joueurs ne s’adressent plus aux médias depuis quelque temps, sauf certains joueurs qui ont répondu parfois aux sollicitations des journalistes, par respect. Hormis ces quelques occasions, les coéquipiers de Hadj Bouguèche ne s’expriment plus dans la presse. Ce que ces derniers ne savent pas, c’est que cette dernière n’est pas du tout pénalisée par ce mutisme, dès lors qu’il s’agit tout simplement d’un manque de respect à l’égard des supporters qui veulent parfois connaitre l’état d’esprit des joueurs à travers les interviews. Ce boycott a été décidé par certains joueurs, accusant la presse d’avoir abordé le sujet de leurs exigences financières quant à la prime de la finale de la Coupe d’Algérie. Bref, on ne peut pas accuser tous les joueurs car dans le monde entier, il y a le bon et le mauvais, mais ce qu’il faut savoir c’est qu’à travers cette démarche, ils se sont mis de la pression. Avec le départ de Geiger et l’arrivée de Bouali, tout le monde pensait que les choses allaient changer. Mais finalement, le Mouloudia est retombé dans ses travers. On a même l'impression qu’après un succès, c’est la victoire des joueurs et après une défaite, c’est la faute à la presse. La question qui se pose actuellement est : les joueurs vont-ils faire leur mea culpa cette fois-ci dans cette lourde défaite ou non. Après un tel match, il ne faut pas se voiler la face pour dire que les joueurs n’ont pas de responsabilité car ils sont avec Fouad Bouali, les seuls responsables de cette désillusion.

L’autre bouc émissaire, le public et le stade de Bologhine
Certains joueurs (pas tous) qui ne cherchent que les excuses pour justifier leurs échecs ont trouvé un autre bouc émissaire, outre la presse. Il s’agit du stade de Bologhine et les supporters, trop exigeants, qui réclament les bons résultats. Ces joueurs ont trouvé la parade : «Le terrain de Bologhine est trop exigu et ne nous permet pas de faire le jeu. C’est un avantage pour les équipes visiteuses». Cet argument qui ne tient pourtant pas la route aux yeux des connaisseurs du football, a été livré par la suite par l’entraîneur Fouad Bouali. Plus que ça, au cours du stage en Espagne, les joueurs avaient clairement demandé à Kaci-Saïd de domicilier les matchs du Mouloudia à Blida pour montrer soi-disant leur savoir-faire (on a vu face à l’USMA ce qu’ils savent faire). Fort heureusement que le mana-

ger général du club, un ancien international et entraîneur aussi, s’est rendu compte que l’argument du stade ne tenait pas la route. Il a ainsi maintenu la domiciliation du club à Bologhine. Aujourd’hui, les supporters ne doivent qu’être heureux car si le Mouloudia était allé jouer à Blida plus tôt, le club serait déjà en crise. Le but de cette frange vicieuse de joueurs était carrément de fuir les supporters pour être à l’aise loin de la pression de la grande galerie mouloudéenne, quels que soient les résultats enregistrés, et se rendre par la suite à la banque (le 25 de chaque mois) pour toucher le magot. Hamza R.

10
Madoui a rédigé un rapport sur Bouazza

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup de poing

ESS
Le MCA d’accord pour avancer le match au 5 mars L’Entente de Sétif et le MCA ont réussi à s’entendre sur le principe d’avancer le match de la 22e journée devant opposer les deux équipes au jeudi 5 mars. Un accord verbal a été trouvé entre les deux directions après un premier round de négociations. Il ne reste plus qu’à mettre ça sur écrit et saisir officiellement la Ligue pour entériner cet accord. En attendant, il va falloir que Hassan Hammar et Kamel Kaci-Saïd se rencontrent une dernière fois pour confirmer l’accord préalablement trouvé. Il faut dire que la défaite face à l’USMA (3-0) a provoqué des remous au sein du Doyen et il faudra, par conséquent, quelques jours pour remettre de l’ordre et éventuellement rediscuter du match. Megatli contacté Hassan Hammar a un œil sur certaines cibles susceptibles de venir garnir l’effectif de l’ESS. En plus de l’ambition affichée de faire revenir Abdelmalek Ziaya (USMA), Abderrahmane Hachoud (MCA) et Madjed Arras (MSPB), la direction de l’Entente lorgnerait du côté du latéral droit de la JSMB, Amine Megatli. La rétrogradation du club béjaoui en Ligue 2 pourrait inciter le défenseur polyvalent à quitter Béjaïa et c’est dans cette optique que Hassan Hammar l’a appelé samedi pour le sonder. Les deux hommes devraient reparler de ça incessamment. 477’ d’invincibilité Un record ! La défense de l’Entente de Sétif n’a pas cédé depuis 477’. Alors que l’actuel leader du championnat de Ligue a aligné, samedi, sa cinquième victoire de suite, le gardien Khedhaïria a continué de son côté à garder sa cage vierge. Un record à battre ! S.B.

ESS-USMA, c’est la

Encore une affaire d’absence ! Hameur Bouazza, l’ancien attaquant international, a surpris tout le monde à Sétif par son absence à la séance d’entraînement de vendredi, puis au match du lendemain face à l’ASO Chlef. D’autant qu’il était prévu que l’ancien attaquant de Blackpool débute d’entrée, samedi. De ce fait, Kheireddine Madoui a rédigé un rapport sur son attaquant dénonçant l’absence du joueur sans préavis ni excuse et l’a remis à la direction qui va sans doute devoir instruire le conseil de discipline pour traiter l’affaire. Hammar fait venir un huissier de justice pour constater son absence Faisant les choses dans les règles, Hassan Hammar a demandé à la direction de faire venir un huissier de justice à l’entraînement pour constater l’absence de Hameur Bouazza. La direction compte selon toute vraisemblance préparer un dossier en béton à faire valoir en cas de rupture de contrat, une issue, selon toute vraisemblance, très envisageable. Un problème d’argent à l’origine Il semblerait que l’absence subite de Hameur Bouazza à l’entraînement puis au match de l’ASO soit liée à un désaccord avec la direction d’ordre financier. En effet, la direction de l’ESS qui a octroyé une avance de quatre mois de salaire à l’ancien international veut que le contrat prenne effet à compter du 15 décembre, date de qualification du joueur, ce qui fait qu’il est dans ce cas payé jusqu’ai 15 avril. Ce que Buazza refuse en bloc, soutenant que son contrat a pris effet à compter du jour de sa signature, le 30 septembre et dans ce cas, la direction lui doit un mois de salaire. Vers la résiliation du contrat Selon une source sûre, la direction de l’Entente songe très sérieusement à résilier le contrat de Hameur Bouazza. Le rendement insuffisant du joueur et son absence injustifiée ont conforté la direction de se séparer de ses services. Il faudra du coup s’attendre à ce qu’on nous annonce la rupture du contrat. S.B. Départ pour le Burkina le 5 mars au soir La direction de l’Entente de Sétif a fixé la date du départ pour le Burkina Faso dans le cadre du 16e de finale retour de la Ligue des champions d’Afrique face à ASSAFA Enienga au jeudi 5 mars au soir. Selon toute vraisemblance, la délégation ententiste s’envolera pour Ouagadougou juste après son match contre le MCA d’Alger. Retour le 11 Il est aussi prévu que la délégation de l’Entente rentre à Sétif le 11 mars prochain. Comme le match est programmé pour les dates du 8-9-10 mars, les Sétifiens pourront quitter Ouagadougou le 10 au soir et arriveront à Alger le lendemain matin. La date du retour pourrait toujours être avancée de vingt-quatre-heures dans le cas où le match se jouerait le 8 mars. Enienga gagne enfin en championnat ! Pas très clinquant depuis le début de la saison, ASSAFA Enienga, l’adversaire de l’ESS en 16es de finale de la Ligue des champions d’Afrique, a remporté ce samedi sa première victoire dans le championnat burkinabè. En six journées, ASSAFA a fait au mieux un match nul. A l’issue de la 6e journée, il occupe la 12e place avec 7 points seulement. Du menu fretin pour l’Entente, assurément !

guerre froide !
pris de la Ligue après sa décision d’avancer le match RCA-ESS à jeudi. «J’ai été étonné d’entendre Allache et Haddad parler de favoritisme. S’il y a une équipe qui est favorisée actuellement, c’est bel et bien l’USMA. L’arbitrage roule avec elle à 200% ! Ils devraient plutôt s’occuper de leurs affaires et laisser les gens travailler. Cette décision est du ressort de la Ligue, ça ne les regarde pas», a-t-il assené sèchement. De quoi raviver la tension entre les deux clubs. «L’Entente représente l’Algérie, c’est de soutien dont on a besoin» Plus démagogue, Hassan Hammar baisse le ton : «Nous allons jouer un match de Ligue des champions. C’est les couleurs de l’Algérie qui sont représentées à travers l’Entente de Sétif. Par conséquent, c’est de soutien dont nous avons besoin en ce moment. L’USMA devait normalement applaudir la décision et encourager cette souplesse étant donné que c’est l’honneur de l’Algérie que nous défendons. Au lieu de cela, on nous accuse d’être favorisés. Là, il y a un problème, parce que cela fait six journées que les arbitres influencent

L

a 20e journée de la Ligue 1 a accouché d’une certitude : le titre de champion d’Algérie se jouera bel et bien entre l’Entente de Sétif et l’USM Alger qui occupent toutes deux la première place du podium. Les deux équipes vont sans doute devoir jouer du coude jusqu’à l’ultime journée qui verra l’Aigle noir rendre visite aux Rouge et Noir à Bologhine. En attendant cette ultime explication par voie de presse interposée que les deux clubs se sont échangé quelques «salamalecs » à l’issue de la journée de samedi. Autant le dire, le ton est monté d’un cran après les déclarations de Salah Allache qui a dénoncé la décision de la LFP d’avancer le match RCA-ESS à jeudi, un peu plus depuis que Hammar a accusé l’USMA d’être favorisée par l’arbitrage. Bonjour l’ambiance ! Hammar : «L’USMA dénonce un parti pris de la Ligue alors qu’elle est favorisée à 200% par l’arbitrage !» Hassan Hammar a dit ne pas comprendre les réactions des dirigeants de l’USMA qui ont dénoncé un parti

directement les résultats des matches de l’USMA et nous n’avons rien dit. Nous, on a fait preuve de retenue. Je les invite à en faire de même.» «Ils veulent le titre sans suer, qu’ils oublient !» Soufflant le chaud et le froid, Hassan Hammar a continué à tirer à boulets rouges sur l’USMA et sa direction : «J’ai l’impression qu’ils veulent remporter le titre sans suer. Qu’ils oublient, parce que nous n’allons pas les lâcher. Qu’ils se mettent dans la tête une bonne fois pour toutes que l’Entente de Sétif jouera le titre à fond. On ne cédera rien !» Le ton est donné. «Merci au RCA et au MCA pour leur soutien» Pour finir, le président de la SSPA/ESS a tenu à rendre hommage au RCA et au MCA qui ont appuyé la demande de l’ESS d’avancer le match RCA-ESS auprès de la Ligue : «Je tiens à remercier particulièrement les présidents du RCA et du MCA pour leur soutien. Ils ont compris que c’est l’Algérie que nous représentons. C’est tout à leur honneur.» S.B.

Djahnit «Désormais, on n’a
plus le droit à l’erreur»
De retour dans le groupe après une absence pour cause de blessure, Djahnit a pesé comme à son habitude sur le match en inscrivant l’unique but de la partie. L’attaquant ententiste est revenu à froid sur le match de Chlef et sa prestation personnelle. C’est une victoire précieuse que vous avez réalisée face à l’ASO, un commentaire ? Ce fut un match extrêmement difficile face à un adversaire réputé pour ne pas être facile à jouer. Il y avait une grosse pression, de plus est, sur nous du fait que nous étions tenus par l’obligation de résultat. La victoire de l’USMA face au MCA (3-0, ndlr) a fait qu’on n’avait pas le droit de se rater. Comment avezvous accueilli la victoire de l’USMA dans son derby face au MCA ? En fait, on n’a pris connaissance du résultat final qu’à la fin de notre match face à l’ASO. Après, on nous a dit dans le vestiaire que l’USMA menait au score. A partir de là, on était dans l’obligation de battre Chlef. Est-ce à dire que le titre va se jouer entre l’USMA et vous ? Selon toute vraisemblance, oui. L’USMA a fait preuve de régularité jusqu’ici. Elle ne veut rien lâcher. Nous aussi. A partir de là, on s’attend à ce que ça se joue entre nous et l’USMA. On va tâcher de gérer match par match et faire en sorte de ne pas concéder trop de points. A ce stade de la compétition, le faux pas est interdit. Vous avez aligné votre cinquième victoire de rang, l’assurance doit être au rendezvous… Absolument. C’est une belle performance qu’il faudra faire prolonger le plus longtemps possible. Le groupe a prouvé qu’il avait du caractère. Malgré les problèmes, nous avons su relever le défi à chaque fois. C’est ce qui nous a permis de rester en tête. Je crois que l’Entente a retrouvé son véritable niveau depuis la reprise. Vous avez renoué avec la compétition après une absence pour cause de blessure, comment jugez-vous votre rendement ? Je pense avoir fait le boulot. Dans l’ensemble, je suis franchement satisfait. Bon, il est vrai que j’éprouve encore des réticences à aller au choc. Ça se passe dans la tête, mais cela ne m’a pas empêché de me donner à fond néanmoins. Je pense pouvoir reprendre tous mes automatismes d’ici un match ou deux. Entretien réalisé par S.B.

Toujours à l’écoute des attentes de ses clients, Ooredoo revient avec une nouvelle offre inédite, avec une promotion à 500 DA seulement, disponible jusqu’au 02 mars 2014 inclus. Pour toute acquisition d’une SIM Ooredoo, le client bénéficie d’un crédit initial de 350 DA, qu’il peut utiliser pour ses consommations, avec en prime une clé internet offerte. Cette offre exceptionnelle permet au client de Ooredoo de profiter d’un réseau internet de qualité à un tarif préférentiel. Destinée aux particuliers, cette promotion permet au client de bénéficier d’une clé Internet gratuite offrant une connexion de haute qualité à travers tout le territoire national et ce, grâce à la large couverture réseau continuellement optimisée de Ooredoo. Cette nouvelle promotion est disponible dans tous les Espaces Services Ooredoo (ESO) et les points de vente agréés à travers tout le territoire national jusqu’au 02 mars 2014.

Achetez une SIM Ooredoo et repartez avec une clé internet gratuite !

Jusqu’au 02 mars 2014

Communiqué

Coup de vent

USMA

N° 2565
Lundi 24 février 2014

11

R. Haddad «On n’est pas avantagés par
les arbitres, notre victoire face au MCA est la meilleure réponse à nos détracteurs»
tendais pas à un trois buts à zéro, dernière minute. mais ce score me comble et me rend Le fait que l’ESS dispute une compétition internaun homme heureux, donc je n’ai pas tionale avantage-t-il votre équipe ? à me plaindre. Le parcours de nos adversaires ne nous intéresse pas. Les joueurs auront-ils droit à une Le mieux sera de se concentrer uniquement sur le prime spéciale ? notre. Nous avions les moyens de jouer sur plusieurs Oui, ils le méritent. Ils seront bien réfronts, c’est pour cette raison que nous visons de remcompensés après les efforts qu’ils ont fournis. porter le titre de champion et disputer la Ligue des champions la saison prochaine. J’aimerais aussi ajouter Est-ce que cette victoire est une réponse pour une petite précision tant que nous y sommes. vos détracteurs ? Oui, elle l’est. Ce brillant succès est une bonne Allez-y… réplique à tous ceux qui n’ont pas cessé de dire que Je n’ai rien contre l’ESS. J’entretiens d’ailleurs d’excell’USMA profite d’un coup de main des arbilentes relations avec tres pour gagner à chaque fois. Tout le monde Hammar. Je ne veux «L’USMA a été a vu que notre victoire a été décrochée avec pas également que la brio, nette et sans bavure. Les arbitres sont des victime de LNF sabote nos concurêtres humains, ça leur arrive de commettre des l’arbitrage, mais rents, mais ce que je n’arrive fautes. Nous avons été victimes de ces fautes pas à digérer, c’est comment les nous n’avons cette saison et lors des deux précédents exerresponsables de cette instance ont jamais fait de Pour cices, mais nous n’avons jamais fait un scanaccepté de revoir la programmation scandale» comdale. Au pire des cas, nous avons critiqué les en acceptant d’avancer les matches de menarbitres, mais jamais nos adversaires. l’Entente alors qu’en début de saison un cer, un communiqué officiel a été publié dans leQue pensez-vous de l’arbitrage de M.Bicommenquel ils nous informent qu’ils n’allaient pas chari lors de ce grand derby ? taire sur la toucher à la programmation. Les Sétifiens peuJe tiens à le féliciter parce qu’il a été vraivictoire dévent défendre les intérêts de leur club et je comment à la hauteur. Il a été soumis à une forte pression. crochée face prends leur réaction mais si j’avais su qu’ils allaient Je sais que ce n’est pas facile de diriger une telle renconau MCA… avoir droit à un tel traitement, nous n’aurions pas retre, mais il a tenu comme il se doit son rôle. C’est un Je ne pourrai bon arbitre, il mérite d’arbitrer ce genre de rendez-vous. noncé à la Coupe de la CAF. Aujourd’hui, nous d’écrire la grande sommes les plus grands perdants parce que participer à Pensez-vous qu’après cette victoire l’USMA a pris joie que je ressens. cette compétition est avant tout notre droit en étant le une sérieuse option pour le titre ? Nous avons remporté vainqueur de la Coupe d’Algérie en 2013. Nous l’espérons, mais la suite du parcours est encore ce derby avec l’art et la Vous semblez en vouloir aux responsables de la longue. C’ e st le seul titre que nous pouvons remporter, manière. Les joueurs ont LNF… puisque nous avons renoncé à la Coupe de la CAF et pratiqué un beau football, Oui, et non pas aux dirigeants de l’ESS. Si je suis en nous avons été éliminés de la Coupe d’ A lgérie, c’ e st tout ils ont été les meilleurs sur la colère, c’est parce que la saison passée, on nous a refusé pelouse. Je suis fier d’eux parce à fait normal que nous fassions tout notre possible pour d’avancer notre match face à la JSMB alors que nous alle décrocher. qu’ils ont prouvé que nous mélions disputer la finale de la Coupe arabe durant laLa lutte pour le titre bat son plein surtout après le ritons d’être à la première place quelle nous avons représenté l’Algérie et non pas retour en force de l’ESS… au classement. l’USMA uniquement. Une nouvelle participation en La concurVous attendiez-vous à un tel Coupe de la CAF nous aurait permis d’avoir plus d’exrence entre score ? périence avant de s’attaquer à la Ligue des champions la l’USMA et l’ESS «C’est à cause de la LNF Personne ne peut prédire le saison prochaine si nous avions réussi à terminer preexiste depuis pluque nous avons score final d’une telle rencontre. Note mier au second cette saison. sieurs années et non C’est un derby, et ce genre de complète renoncé à la Coupe Est-il vrai que vous refusez que le match de coupe pas cette saison uniquerencontre ont toujours réaux supporters entre la JSMC et le MCA se déroule à Bologhine ? de la CAF, ment. Le titre ne se jouera Présents en grand nombre à Blida, servé des surprises. Nous C’est faux ! La JSMC est la bienvenue au stade Omarque lors des dernières jouraujourd’hui nous les supporters de l’USMA ont encore une aurions pu perdre ou gaHamadi. Nous n’avons jamais refusé d’aider ce club ni nées. Pour atteindre notre but, fois créé une superbe ambiance lors du gner par la plus petite des sommes les d’autres d’ailleurs. Le MCA reçoit à Bologhine, le RCA grand derby de la capitale. Fidèles à eux il va falloir continuer sur cette marges. Le plus imporplus grands mêmes, ils ont déployé les gros moyens pour a décroché son accession à Bologhine. Je ne vois pas lancée. Il ne faut rien lâcher et nous tant était de prendre les soutenir leur club favorite et cette fois-ci, ils l’intérêt d’une telle polémique. Une polémique stérile et perdants» continuerons à nous battre jusqu’à la trois points, peu importe n’ont pas hésité à confectionner pas moins de sans aucun intérêt. 200 drapeaux avec lesquels ils ont garni les le score et la manière. Entretien réalisé par Mohamed Zerrouk tribunes qui leur ont été réservées. Au coup Pour être franc, je n’y at-

C’est un Haddad heureux que nous ayons eu au bout du fil juste après la fin du grand derby de la capitale disputé avant-hier au stade Mustapha-Tchaker. Profitant de cette occasion, nous avons posé plusieurs questions à l’homme fort de l’USMA qu’on vous laisse le soin de découvrir dans cet entretien qu’il nous a accordé. Ecoutons-le.

de sifflet final, ils ont longtemps fait la fête avec les joueurs reportant ainsi une nouvelle victoire. Une victoire acquise sur les gradins après celle décrochée par les coéquipiers de Gasmi sur la pelouse.

Haddad a été à l’accueil à Dar Diaf
Même s’il ne s’est pas déplacé à Blida, Haddad, aux anges après l’exploit réalisé par son équipe, n’a pas hésité à se déplacer de chez lui à l’hôtel Dar Diaf après la fin de la rencontre où il a été à l’accueil de la délégation. Le n°2 du club a tenu à féliciter les joueurs, mais aussi les membres du staff technique et médical ainsi que les autres employés du club après ce brillant succès. Il a diîné en suite avec eux avant de quitter les lieux en leur donnant rendez-vous lors des jours à venir.

Une offre alléchante en provenance d’Allemagne pour Ferhat
En plus de quelques clubs français, nous avons appris d’une source digne de foi que Zinedine Ferhat vient de recevoir une offre officielle de la part d’un club allemand. Evoluant en Bundesliga 2, les dirigeants de cette équipe veulent à tout prix enrôler Zinou et seraient même prêts à mettre plus d’un million d’euros pour s’offrir les services de ce grand espoir du football algérien. Pour le moment, le nom de cette formation n’a pas été dévoilé et ce n’est que lors des jours à venir que tout sera clair. Le joueur, pour sa part, n’a pas émis le vœu de tenter une expérience à l’étranger à partir de la saison prochaine et serait prêt à étudier toutes les pistes même celles qui pourraient le mener dans d’autres championnats tels que l’Espagne, l’Italie ou même le Portugal et l’Allemagne.

Comme nous l’avons annoncé le jour du match, cette rencontre face au MCA à Blida comptant pour la vingtième Conscients qu’ils ont pris une sérieuse journée de la Ligue 1 était un virage à option sur le MCA dans la course au titre, les ne pas rater. En fin de compte, les Rouge et Noir l’ont négociée de la joueurs de l’USMA ont longtemps fait la fête meilleure des manières en l’emporaprès la fin de la rencontre que ce soit sur la pelouse ou dans leur vestiaire, mais tellement tant haut la main sur le score de trois buts à zéro. Les Rois d’Alger ont encette rencontre a été spéciale pour eux, ils core une fois frappé en infligeant une n’ont pas cessé de le faire également penraclée aux Mouloudéens lors d’une dant le trajet de Blida jusqu’à Alger. confrontation que tous les Usmistes n’oublieront pas si tôt vu la façon avec Khoualed et les siens ont créé une sulaquelle les coéquipiers de Chafaï ont perbe ambiance dans le bus. Une ambattu leur éternel rival. Sur leur lancée, biance que les supporters les protégés de Velud ont encore une fois espèrent qu’elle durera le été impressionnants en malmenant leur adplus longtemps possiversaire du jour sur la pelouse du stade Mustable. pha-Tchaker. Une victoire qui leur a permis de

Les joueurs ont longtemps fait la fête pendant le trajet Blida-Alger

Les Rouge et Noir se dirigent droit vers le titre !
consolider leur statut de leader. Premier avec le même nombre de points que l’ESS, mais avec une meilleure différence de buts, l’USMA a peut être remporté l’une des précieuses victoires cette saison. Ayant pour objectif de remporter le titre de champion, l’USMA ne cesse de confirmer chaque week-end que rien n’est dû au hasard et que la place que le club occupe depuis quelques mois n’est qu’une preuve que ce groupe a les moyens pour aller au bout afin de réaliser le vœu des supporters et des responsables. technique a su conquérir de la meilleure des manières le cœur des supporters. Ces derniers et même s’ils ont toujours fait part de leur admiration pour Courbis et le travail qu’il a effectué n’ont pas pu rester insensible à celui que l’ex-sélectionneur du Togo est en train de faire. En poste depuis le mois de novembre, Velud a apporté sa touche personnelle et le fait que l’USMA évolue en 4-3-3 au lieu du 4-4-2 mis en place par l’actuel coach de Montpellier prouve que l’entraîneur usmiste a voulu donner une nouvelle identité à son équipe et c’est ce qu’il a parfaitement réussi jusque-là. Imbattable en championnat, Velud continue donc d’améliorer ses statistiques et est bien parti pour battre tous les record d’ici la fin de la saison si les Rouge et Noir maintiennent ce cap.

Velud conquit définitivement le cœur des supporters
La victoire décrochée face au Doyen a été spéciale également pour Hubert Velud. L’artisan de ce succès, le premier responsable de la barre

A.C.

12

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup nul

USMH

Coup mou

ASO

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

13
Salhi a sauvé l’équipe d’une lourde défaite
Le jeune portier Abdou Salhi s’est illustré encore lors de ce match et a privé l’Entente de plusieurs tentatives de marquer, donnant toujours l’espoir à ses camarades de revenir dans le match, une prestation qui a fait de lui l’homme du match du côté de son équipe comme c’était le cas lors du match de l’Arbaâ où il a sorti un penalty qui a été le tournant du match.

Un nul au goût de défaite
P
ar rapport à la prestation de l'équipe harrachie et les nombreuses occasions de but qu'elle s'est créée face au MCEE samedi dernier, on peut dire que l'USMH a raté une bonne occasion d'arracher les points de la victoire. La déception des supporters était telle que ce nul avait un goût de défaite. Dès le coup de sifflet final, on a remarqué une certaine amertume chez les joueurs et les dirigeants de l'USMH. A l'extérieur du stade, les supporters n'affichaient pas une bonne mine. Cela est compréhensible, car à El Harrach on voulait coûte que coûte gagner ce match. Les Harrachis voulaient également prouver que leur retour en force dans le championnat n'est guère le fruit du hasard.

Lakhdari
«On se rachètera face au Mouloudia»
Comment ça va après votre blessure au visage ?
Ça va, je vais mieux, j’ai eu un télescopage avec le joueur Karaoui, et heureusement pour moi que j’ai repris connaissance après ce choc et j’ai pu terminer le match car je ne voulais pas laisser mes camarades.

L’ASO s’est fait piéger

Des joueurs diminués physiquement
Même si la majorité des joueurs est disponible, certains, considérés comme éléments clés dans l'équipe, ne sont pas au mieux de leur forme pour donner un bon rendement dans la compétition officielle. Boualem Cha-

ref se trouve ainsi quelque peu embarrassé pour dégager un onze capable sur lequel il peut compter pour les prochaines rencontres de championnat. C'est le cas de Boumechra, Azzi, Amada. Ce dernier qui a raté la préparation, a par la suite souffert d'une blessure à la cuisse qui l'a contraint à un repos actif pour une durée de trois semaines. Idem pour Ziane Chérif qui revient à la compétition après une longue période d’indisponibilité. Pareil pour Azzi qui a souffert d’une blessure. Cela fait que tous ces éléments se retrouvent, avec un retard

sur le double plan physique et compétitif par rapport à leurs camarades. Par conséquent, on ne peut pas dire qu'ils pourront retrouver leurs moyens en une durée aussi courte.

Charef en homme averti
Afin de bien préparer son équipe pour la prochaine confrontation, qui mettra aux prises l'USMH avec le MCO, prévue samedi prochain, le staff technique prévoit un travail psychologique, après ce nul à domicile que beaucoup, parmi les supporters

de l'USMH, considèrent comme un semi-échec après une série de bons résultats. Les camarades de Hendou, qui ont réalisé une belle prestation en première mi-temps, ont payé pour leurs excès de confiance en concédant ce nul 2-2 qui n'arrange pas leurs affaires. En homme averti, l'entraîneur harrachi a longuement parlé aux joueurs, hier, avant le début de la séance. Charef veut éviter que le scénario du match face au MCEE ne se reproduise.

Ali Hadji a failli…
Karim Ali Hadji a failli offrir à son équipe le point du nul lors de cette sortie dans le temps additionnel lorsque le portier de l’ESS a effectué un belle parade pour sortir une tête qui se dirigeait vers les buts, une occasion en or qui a fait couler des sueurs froides à l’adversaire.

Quel commentaire faites-vous sur cette défaite ?
Je pense qu’on ne méritait pas de perdre ce match. Certes, on a mal entamé le match, ce qui nous a couté un but mais on est revenus petit à petit en deuxième mi-temps et on s’est créé des occasions, mais on a manqué de finish, on regrette beaucoup cette défaite.

Daham, Farhi et Ali Hadji ont donné un plus
Le staff technique a joué toutes ses cartes offensive en seconde mi-temps afin de revenir au score. L’équipe est revenue dans le match, mais n'a pas pu au niveau du score car ses attaquants ont été bien muselés, mais le système de jeu n’a pas évolué car l’ASO a continué à jouer sur les longues balles qui ont facilité le travail des défenseurs de l’Entente. On a noté deux actions dangereuses dans le match, celles de Messaoud et Ali Hadji.

N. R.

Est-ce que l’adversaire était supérieur à vous dans ce match ?
Sincèrement non, l’adversaire n’est pas paru comme d’habitude, je crois que le problème c'est notre prestation, on est passé à côté dans ce match, on n’a pas cru en nos moyens jusqu’en fin de match où nous sommes revenus et on a dominé sans pouvoir concrétiser cette domination. On voulait réaliser un résultat lors de ce match mais on n’a pas pu le faire

Sellama était le plus affecté

U

Une telle défaite vous affecte-t-elle ?
On est affectés en ce moment, mais on se ressaisira car on a d’autres matches qui attendent et un défi en jeu. On n’a pas le temps de penser au passé, le match du Mouloudia s’annonce encore plus difficile et notre public ne nous pardonnera pas un autre faux pas.

Un match ou vous serez encore plus sous pression, non ?

obile liman Djaafar Bous groupe de téléphonie m n croit ec le g. O av rin so es on cé sp an av t de être conclu ur un contra «Mobilis», po contrat est sur le point d’ de 10 milre le rd e l’o qu de ir t vo i es sa 1er parties et qu t à partir du entre les deuxes et devrait prendre effe ntinue à être im H co à liards de cent in. Pour l’instant, l’USM edjma, jusqu’ juillet procha r le groupe Ooredoo ex-Ne de l’USMH debl pa sa ée on ris sp so ier re spon direcison. Le prem semaine, le la fin de la sa r, encore une fois cette iser. Le nouveau al tre fin on nc ut re to ls ur vrait des industrie me Mobilis, po teur de la fir est en négociations avec Il compte i . ch ch rra rra ha Ha boss dans le cription d’El de la circons maximum de sponsors s des Peut-on avoir vos impressions un nom conclure avec e crise financière. Les ilés. un vo sur le faux pas à domicile, contre dé é ét s pa but d'éviter t rs n'on le MCEE ? autres sponso N. R.

Mobilis ra l’USMH o s spon rise chaine pro gociations très la saisoni es t en né

Abid : «Mon doublé n’a aucune saveur»

Boumechra, retour probable face au MCO
Le milieu de terrain de l'USMH, Salim Boumechra, fera probablement son retour à la compétition, samedi prochain, après une semaine d'absence. Il aura pour cela à avoir le feu vert de son médecin, ce qu'espère fortement le staff technique : «Cette absence des terrains me pèse et ma blessure est survenue au moment où plusieurs de mes coéquipiers sont aussi forfaits pour cause de blessures. Je ne ressens plus aucune douleur et cela même en cas d'effort intense. Je fais les sacrifices nécessaires à l'entraînement pour retrouver au plus vite ma forme.»

C’est vrai, c’est un match qu’il faut gagner. Dans ce match, on sera sous forte pression car on jouera chez nous et devant notre public, on est obligés de mener le jeu et de gagner afin de satisfaire nos fans et se racheter aussi de cette défaite. L’adversaire revient aussi d’une défaite et voudra se relever face à nous, c’est pour cette raison qu’il faudra faire très attention.

Entretien réalisé par Ahmed Feknous

ne défaite banale, que celle face à l’Entente qui n’a pas démontré grand-chose lors de cette confrontation où l’équipe chélifienne s’est fait piéger par son schéma tactique trop défensif, selon les supporters qui n’ont pas compris l’attitude du staff technique qui a aligné un seul attaquant en pointe, Messaoud, qui n’a pas joué dans son poste d’ailleurs. Une situation qui a beaucoup facilité la travail aux camarades de Mellouli qui ont joué le premier quart d’heure dans la zone des visiteurs qui ne pouvaient même pas sortir de leur surface. Une relance complètement à l’arrêt, un milieu de terrain étouffé par la présence exagérée de joueurs de milieu qui se sont tous regroupés entre le milieu de terrain et les 18 mètres, ce qui n’a pas permis à la défense de reprendre son souffle ni de monter pour retrouver ses marques, ce qui prouve aussi que l’équipe n’a pas brillé et à perdu son match sur le plan tactique car ce schéma n’a pas donné de résultats et cette façon de jouer à l’extérieur ne reflète pas les vraie compétences de l’équipe qui jouait le titre,

il y a seulement deux ou trois semaines.

Un 4-5-1 qui a étouffé l’équipe
Ce dispositif adopté lors de la confrontation du RCA a failli couter à l’équipe une défaite durant ce match, et elle s’en est tirée avec un match nul parce que l’adversaire a trouvé un bon gardien en face et non pas parce que ce schéma était efficace. Mais le staff technique a préféré jouer encore avec ce dispositif qui amontré ses limites. L’équipe a fait une bonne fin de match quand Ighil a incorporé ses attaquants, ce qu'il aurait dû faire dès le début du match. Les joueurs étaient mal placés sur le terrain et il y avait beaucoup d’erreurs dans la relance et des déchets dans le jeu chélifien. Des choses qui doivent être retravaillées lors des séances d’entrainements.

L’auto-goal explique tout !
La façon dont a été encaissé le seul but explique tout dans ce match car

le pire ennemi de l’équipe durant ce match était sa prestation et non pas l’adversaire. L’ASO pouvait très bien arracher un bon résultat si elle avait osé s’aventurer en attaque. Une volonté qui devait commencer par le staff technique qui pouvait bien ajouter un ou deux attaquants afin d’équilibrer son jeu. Messaoud était resté isolé au moment où le reste des joueurs s’occupait de repousser les tentatives de l’adversaire comme si l’objectif de gagner à l’extérieur ne fait plus partie des objectifs de l’équipe, et le nul la meilleure des performances. Cette attitude si elle a été adoptée seulement avec le leader, aurait été compréhensible, mais l’ASO joue trop derrière lors de ses sorties et ne sort que si elle encaisse. Beaucoup de supporters se demandent la raison surtout que l’équipe est dans un classement confortable et joue, comme le disent les responsables et le staff technique, pour le maintien. Alors pourquoi ne pas préparer l’équipe à bien assimiler un système de jeu moderne pour préparer la saison prochaine ?

Kheireddine Sellama qui a fait un bon retour à la compétition lors des derniers matches était le plus affecté en fin de match non seulement à cause de la défaite mais aussi à cause du but après son erreur de dégagement où il a mis le cuir au fond des filets de son gardien, une erreur qui l'a beaucoup affecté.

Reprise à 18h
Le groupe reprendra le travail en fin de cet après-midi où Ighil reprendra son groupe en main pour préparer le match du Mouloudia. Le coach devra faire la critique du dernier match et inciter les joueurs à faire plus d’efforts pour reprendre les places perdues lors de la dernière journée et ajouter trois points qui seront très importants pour le reste du parcours

Zaoui et Tedjar attendus ce soir
Le groupe récupérera deux éléments importants cet après-midi, il s’agit de Zaoui et Tedjar qui rejoindront le groupe pour préparer le prochain match. Ces deux éléments joueront le prochain match, ce qui devrait rassurer le staff technique et lui donner plus de choix sur le plan tactique.

Quand verra-t-on Guennaou ?
C'est la question que se posent les supporters en ce moment, car après cinq journées de la phase retour, on n’a pas encore vu la seule et unique recrue de ce mercato, Mohamed Guennaou qui a été retenu par le staff technique. Ce Libyen qui évolue comme milieu offensif n’a pas été incorporé par Ighil malgré l’absence de Tedjar. On attend toujours de le voir à l’œuvre pour donner un plus au compartiment offensif.

A.F.

PUB

Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Le Buteur du 24/02/2014

Vous savez, cet échec m'est resté en travers de la gorge. Les deux équipes ont entamé la rencontre avec les mêmes al données, même si une victoire était obligaMatch amic e toire pour notre formation, après notre ixerain contreprT défaite contre l’USMA. Ainsi, la presle prochain er ar ép Pour bien nat, prévu en champion lem Charef sion était de notre côté, mais nous s ou -v ez nd re ua avons pu ouvrir la marque au prere le MCO, Bo samedi cont un match amical pour ce mier quart d'heure avant d’ajouter é du m m es ra br og em m a pr argé certains un second but avant la demi-heure de mardi. Il a ch à conclure avec des dirie jeu. En dépit de cette bonne entame du staff techniqu autre club qui servira de et Noir. Aux match, nous n'avons pas préservé notre geants d’un er aux Jaune sparring-partnuvelles, les dirigeants de avance et l'égalisation du MCEE est venue dernières no de Tixeraine ont rédans un moment sensible de la rencontre. la formation t. emen Sur le plan comptable, nous avons laissé filer pondu positiv deux précieux points. Comment expliquer ce revers ? Sincèrement, je ne sais quoi dire. Nous s avons fourni notre meilleure première miRidicules lede temps depuis l'entame de la sais n o ti a s u c c a ! son, mais nous n'avions pas rs e rt o p p u ins s été récompensés. Sur le plan harrachis ns certa fa s de ajorité comptable, nous avons Même si la m e Lavigerie ni contents ni stad ceront quitté le sultat, il se trouve que ridi- laissé filer deux précieux ré n le tio r déçus pa r une réac ters de points. manifestés pa tains se sont fin du match, des suppor micile Le groupe est-il affecté, après do la à cule. Après ment déçus par ce nul le ux à faire ce résultat ? l'USMH, visib E, n'ont pas trouvé mie s qu'ils Ce nul a un goût de défaite, contre le MCE endre à certains joueur voupr mais il faut positiver les choses, Ils en . ed pi que de s'en le vé me d'avoir le ont accusés à certains éléments com cu- dans la mesure où il ne faut ut ac s rto atch. De laient su pas mettre trop de pression i a raté son m s Belkaroui qu uites contre des joueur sur les joueurs. Il nous faut at gr H, ns satio arrivée à l’USM ur seulement provoquer le déle is pu de ilqui, eur de m font le bonh clic pour retrouver nos sen. liers de fans sations et la dynamique des bons résultats. Il faut nous Un faire confiance, car on saura rearbitrage à le défi. r u ute USMH- lever la ha La défense aussi prend l'eau ch mat lL'arbitre du ef a été exce qui … ar Ch id Ab MCEE, ession La responsabilité est collective la grande pr lent. Malgré et pendant le match, et les joueurs essayent par tous les t an é av régnait ent laiss moyens de tenir leur rôle aucun mom il ne s'est à r les dirigeants harpa ni - convenablement sur le terad e ip influencé qu l’é ceux de rachis ni par rigé d'une main de rain. Il ne faut pas se focaliser sur un compartiment, verse. Il a di bats en intervemaître les dé toutes les car c'est toute l'équipe qui nant sur est passée à côté en sefautes. conde mi-temps. Il faut tirer les leçons et pen-

ser à l'avenir. Un match important vous attend face au MCO à Oran. Dans quel état d'esprit allez-vous l'aborder? Nous allons l’aborder avec l'intention de réussir une belle opération, et pas pour autre chose. A mon avis, cette défaite ne va pas influe sur le moral des joueurs, bien au contraire. Je pense qu’il y aura une très grande motivation chez nous au

Ziane-Cherif souffre des adducteurs
L'autre joueur qui souffre d'une blessure est Ziane-Cherif. En effet, le défenseur central de l’USMH s'est blessé lors d'un match amical. Il a d'ailleurs passé une échographie de contrôle qui a révélé qu'il souffrait des adducteurs. D'après les résultats, le joueur devrait se reposer pendant au moins quatre jours.

Abid passera une échographie aujourd’hui
Le jeune Abid n'a vraiment pas de chance. Auteur d’un doublé face au MCCE ce jeune attaquant n’a pas pu terminer la rencontre. Il a dû quitter le terrain à dix minutes de la fin, après avoir ressenties des douleurs à la cuisse. «Les douleurs ont commencé à se faire sentir durant le match et se sont accentuées vers la fin de la rencontre», nous dira Abid. Ce dernier devra passer des examens plus approfondis et une échographie pour savoir s'il sera de retour parmi le groupe avant le match contre le MCO.

sein du groupe. Nous allons faire preuve de beaucoup de solidarité et d'application dans le jeu. Cela ne sera pas facile contre une équipe qui est en quête de rachat, n'est-ce pas ? Nous n'aurons pas la tâche facile face au MCO. Nous devons nous en méfier. Il faut surtout se montrer très vigilant le jour du match. Nous avons des arguments à faire valoir et une grande envie de nous surpasse. Ce qui est sûr, c'est que nous allons aborder ce match avec la ferme intention de le gagner. Désormais, aucun autre faux pas n'est toléré. On fera le maximum pour atteindre cet objectif. Sur un plan personnel, vous avez confirmé votre ascension en inscrivant un doublé de votre équipe… J'aurais aimé ne pas marquer et gagner contre le MCEE. Ma joie n'a pas été complète. Malgré cela, je resterai au service de mon équipe et je me donnerai à fond pour honorer mon contrat et être à la hauteur de la confiance placée en moi.

Communiqué
Ouverture de l’Académie d'Alhan Oua Chabab Mobilis Partenaire Officiel

Mobilis a le plaisir d'accompagner le plus ancien programme de la Télévision Algérienne "Alhan Oua Chabab", pour sa cinquième édition dans son nouveau look et son thème pour cette année "Amour et Amitié". Une téléréalité musicale pour laquelle la diffusion des castings a débuté le 02 janvier 2014 et sera clôturée par le show de la grande finale le 21 mars prochain. Ce sont 15 finalistes venus de 10 wilayas : d'Alger, Béchar, Béjaïa, Biskra, Blida, Boumerdès, M’sila, Saïda, Tipasa et Tizi Ouzou, après une audition de plus de 20 000 jeunes à travers les 48 wilayas qui a permis de présélectionner 280 talents. Alhan Oua Chabab, c'est une grosse production 100% algérienne, pour plus de 40 heures de programmes diffusés grâce à une équipe de plus de 150 personnes, entre effectifs techniques de production, de la régie et la captation. Ce programme sera artistiquement sous l'égide du maestro Farid Aouameur, accompagné de son orchestre composé de 35 musiciens et 4 choristes. Pour cette nouvelle saison, il est prévu cinq (05) primes, à partir de vendredi 28 février 2014, après que les 15 élèves aient rejoint l'académie installée pour la première fois au Village des Artistes à Zéralda. L'ouverture officielle de l'académie s'est faite cette fin de semaine par Monsieur le Ministre de la Communication, accompagné du P-DG de Mobilis, du Directeur Général de l'ONCI et des Directeurs Généraux de la Télévision et la Radio Algérienne. L'accompagnement d'un tel programme affirme l'engagement de Mobilis à promouvoir les jeunes talents partout en Algérie et à rendre hommage au patrimoine national et à mettre en valeur la diversité culturelle de notre grand pays. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de Mobilis au www.mobilis.dz ou la page Facebook.

14

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

JSMB

Béjaïa fait ses adieux à la Ligue 1 !
était le match à ne pas rater. Et pourtant, c’est le cas. La JSMB, dos au mur avant le coup d’envoi face au CABBA lors d’une rencontre pour le compte de la vingtième journée du championnat, n’a pu faire mieux que s’incliner lourdement contre une équipe juste moyenne. Durant cette partie, les Béjaouis étaient méconnaissables. Les camarades de Boukmacha n’étaient pas convaincants, et leur équipe jouait sans âme. Une fois de plus décevants, les Vert et Rouge continuent d’enregistrer les mauvais scores en cascade, sans qu’il n’y ait aucune réaction des dirigeants. Cette humiliante défaite face au CABBA qui a envoyé officiellement le club en Ligue 1 après 20 journées jouées seulement, a été accueillis sévèrement par les supporters béjaouis. Les jours se suivent et se ressemblent pour la JSMB qui a réalisé l’un de ses plus mauvais parcours dans l’histoire du club.

C’

en championnat. Depuis son retour parmi l’élite en 2006, la JSMB n’a jamais vécu une telle situation. Même à l’extérieur, les Béjaouis négociaient très bien leurs sorties. Avec ces derniers revers, la formation béjaouie enregistre donc le plus mauvais parcours depuis 20 ans. Le dernier plus mauvais parcours en championnat remonte à la saison 2003-2004. C’était d’ailleurs la saison de la relégation après un parcours catastrophique des Béjaouis. Dix ans après, la JSMB se retrouve dans la même situation qui la conduit au même endroit, la Ligue 2. Il faut dire aussi que cette saison, c’est pire, du moment que le club ne peut pas quitter la dernière place depuis des mois. La JSMB est en Ligue 2 même s’il reste encore 10 journées. Du jamais vu !

maintien que d’autre chose. Ce qui intrigue et paraît paradoxal, c’est que cette situation serait orchestrée. C’est du moins ce qu’estime l’opinion sportive à Béjaïa car, selon elle, il faudrait juste jeter un coup d’œil sur les autres formations qui, pourtant, moins nanties, jouent les premiers rôles, pour deviner les intentions. De nombreux connaisseurs pensent, en effet, que l’équipe joue en deçà de sa valeur réelle. Il semblerait, en effet, qu’un réel problème se pose actuellement au club. Ajouter à cela l’absence des responsables qui ne se soucient guère de l’intérêt du club. En somme, c’est toute la stratégie de la gestion du club qui est remise aujourd’hui en question.

comptent trois succès à leur actif. C'est pour dire que la JSMB est actuellement la formation la plus médiocre du championnat. Parmi les causes de cet échec c'est la gestion des dirigeants, lors de l'intersaison. En effet, le club avait effectué un recrutement de quantité, mais qui n'a rien à voir avec la qualité. Donc, le premier échec remonte à l'été dernier et la série des mauvais résultats n'est qu'une suite logique.

Et dire que Djabour était le problème !

contraire, elle a chuté devant l’une des plus faibles équipes du championnat. Où est donc le vrai problème de cette équipe ? Les supporters ne savent plus qui accuser, ne comprennent pas ce qui se passe dans leur club ces derniers temps. Cela dit, Djabour n’était pas le seul responsable de cette situation car, comme dirait l’autre, le mal est plus profond. S.A.

La plus faible équipe du championnat, ditesvous ?
En effet, le scénario tant redouté refait malheureusement surface. L’équipe étant logée à la dernière place de la zone rouge, les dirigeants actuels devront désormais se soucier plus du

Le seul club qui ne compte que 2 victoires
Avec treize points, la JSMB ne totalise que deux succès à son actif. Un maigre chiffre pour une équipe qui s’était fixée les premiers rôles comme objectif. Le comble, c'est que la JSMB est l'unique formation à ne totaliser que deux victoires depuis le début de saison. D’ailleurs, même le CRBAF et le CABBA

Le plus mauvais parcours dans l’histoire du club
La JSMB rate rarement ses débuts

Evidemment, un coaching n’est Reprise pas une panacée et chaque ce matin à 9h coach ne produit pas tous ces Après la dernière rencontre effets miraculeux à la fois. qu’a livrée son équipe samedi derC’est le cas d’ailleurs du nier face au CABBA, le coach béjaoui nouvel entraîneur Hassan a accordé une journée de repos, hier, Hamouche, qui a rempour ses capés. Toutefois les gars de placé Kamel Djabour, qui Yemma Gouraya reprendront le chemin a été remercié par la didu stade ce matin comme d’habitude à 9h rection suite à l’insuffiau stade de l’UMA pour une séance de sance de résultats travail afin d’entamer la préparation techniques. Après son dépour le match de la 21e journée part, tout le monde pensait prévu ce samedi face à la JSK que les choses allaient s’améà domicile. liorer mais ce qui ne devait pas arriver arriva finalement. La JSMB n’a pas gagné face au CABBA. Au

La défense prend encore l’eau
De flagrantes fautes défensives commises par les joueurs ont permis aux Bordjiens de réaliser l’essentiel, en laissant les camarades de Mebarakou se noyer dans ses travers. Les amoureux des Vert et Rouge sont mécontents, surtout lorsqu’ils ont découvert des failles dans les lignes arrières de leur équipe, ce qui a permis, facilement, aux joueurs du CABBA de provoquer le danger et d’inscrire trois buts. Une erreur que certains responsables n’ont pas avalée, l’imputant ainsi à la «naïveté» des défenseurs, qui ont leur part de responsabilité.

Des joueurs ne méritent pas de jouer à la JSMB
Etant presque tous dans un jour sans hier, les joueurs de la JSMB ont été pointés du doigt par leurs supporters qui leur ont fait porter le chapeau, faisant d’eux la principale raison de la situation actuelle. Traités de nonchalants, mais aussi de mercenaires qui ne pensent qu’à leurs intérêts sans accorder d’importance aux couleurs du club ni à son honneur. Selon eux, des joueurs, pour ne pas dire tous, ne méritent pas de porter le maillot de la JSMB. continent la saison dernière en Ligue des champions, à l’image de l’ES Tunis et l’Asanté Kotoko, vient de juste de perdre un match contre une équipe très faible. Aujourd’hui, la JSMB est en zone rouge mais les joueurs ne semblent pas intéressés. Le plus important pour eux c’est d’être payés chaque fin du mois et rien d’autre. rappelé à tout le monde que la JSMB vient de quitter la Ligue 1 et qu’ils devaient avoir honte de rigoler de la sorte.

Après Mebarakou la semaine dernière

Agoune victime d’un accident de la circulation
L’arrière gauche de la JSMB, Farès Agoune a eu chaud ! De retour à Alger après avoir joué le match d’avant-hier face au CABBA, le joueur a été victime d’un accident sur le chemin du retour à Khemis El Khechna. On ne connaît pas encore les circonstances de cet accident, mais il paraît que le joueur a perdu le contrôle de sa voiture qui a percuté la bordure de séparation en voulant éviter un autre véhicule. Il s’en est sorti avec quelques frayeurs. Encore heureux qu’il s’en est sorti sans trop de casse. Hormis un véhicule partiellement endommagé, Agoune n’a rien de grave.

Les supporters comptent revenir à la charge aujourd’hui
N’ayant toujours pas digéré la relégation de leur équipe en Ligue 2 et des joueurs qui n’ont pas fait grand-chose pour éviter cette catastrophe, certains supporters de la JSMB ne comptent pas tourner la page de sitôt. A ce sujet, nous avons appris qu’ils songent sérieusement à faire irruption une nouvelle fois au stade où aura lieu la reprise des entraînements afin d’exprimer à leur manière leur déception.

Tiab compte prendre les mesures nécessaires et exclure les mercenaires
Toute porte à croire que la fin de saison a sonné pour certains joueurs qui n’ont rien apporté au club depuis le début de saison. Outre les sanctions financières, la direction de la JSMB compte bien mettre fin aux services de plusieurs joueurs. Le président Tiab compte donc faire le grand ménage même avant la fin de saison. Le chairman béjaoui qui a décidé de se séparer de son entraîneur, osera aussi le faire avec certains joueurs qui n’ont pas eu le rendement escompté, alors que d’autres n’arrêtaient pas de semer la zizanie au sein du groupe. S.A.

Furieux de leur attitude, Hamouche les sermonne
Pas du tout fier de certains joueurs, notamment de ceux qui faisaient la fête dans le bus après une défaite et la relégation, Hamouche n’a pas pu maîtriser ses nerfs. Connu pour son attachement au club, ce dernier n’a pas hésité donc à rappeler à l’ordre certains éléments. Une intervention marquée par un discours franc et sévère à l'encontre de ses interlocuteurs qui n’ont trouvé aucune réponse à lui donner. Ce dernier a

Ils rigolaient dans le bus, comme si de rien n’était
Sur le chemin du retour à Béjaïa et malgré la défaite qui a envoyé le club en Ligue 2, il y avait quand même de la joie dans le bus de la JSMB. On dirait que le club venait de réaliser une belle victoire ou bien plus, alors qu’en réalité, le club phare de la Soummam qui a fait trembler de grands clubs du

Ils exigent d’ores et déjà le départ de la direction actuelle
Après les dernières déconfitures, il apparaît évident que les supporters béjaouis commencent à se lasser de cette situation qui s’éternise. Pour les fans des Vert et Rouge, cela commence à prendre des proportions alarmantes. Pour eux, la situation chaotique de l’équipe ne fera qu’attiser leur colère. Ils comptent aller jusqu’au bout dans leur affrontement. Ces derniers font le forcing sur les autorités jusqu’à ce que les dirigeants actuels s’en aillent. C’est d’ailleurs la seule et unique doléance des supporters, qui comptent bien la mettre en pratique.

«Je suis encore sous le choc»
Juste après avoir eu l’information, on a pris attache avec Farès Agoune, qui, sous le choc, nous a dit : «Juste après le match face au CABBA, j’ai pris la route d’Alger dans la soirée. J’ai voulu éviter les bouchons de la circulation de la journée. La chaussée glissante en ce temps de pluie m’a fait perdre le contrôle de mon véhicule. Dieu merci, je n’ai rien eu de grave. Je ne vous cache pas que j’ai eu une peur bleue au moment de l’accident. Je suis encore sous le choc mais Dieu soit loué, je n’ai rien de grave».

Hichem Bouyoucefi ne passera pas sur le billard. C’est ce qu’a décidé hier le Dr Zemmouri. Rappelons que le joueur, qui a été examiné à Tunis par le Pr Trabelsi, a dû repasser quelques examens médicaux, dont l’IRM, avant qu’on ne décide de lui faire subir une intervention. Hier dimanche, l’enfant d’El Bahia est retourné chez le Dr Zemmouri, mais ce dernier a décidé d’annuler l’opération prévue depuis quelques jours. Bouyoucefi était très soulagé hier en prenant connaissance de cette nouvelle. En effet, l’examen médical a révélé que sa blessure au genou ne nécessitait pas une opération. Le joueur devra seulement bénéficier de quelques jours de repos et une longue période de rééducation avant de reprendre le travail.

Bouyoucefi ne passera pas sur le billard

Dr Zemmouri l’a décidé hier

16

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup difficile

MCO
Reprise aujourd’hui
Les joueurs du Mouloudia qui ont regagné le bercail très tard dans la nuit d’avant-hier ont obtenu une journée de repos. La reprise des entraînements est prévue cet aprèsmidi au stade Ahmed-Zabana.

Les Hamraoua se compliquent

D
L

écidément, les Oranais n’arrivent pas à se dégager de cette spirale de mauvais résultats que l’équipe est en train d’enchaîner depuis le début d’année. En effet, les Rouge et Blanc n’ont pas encore aligné la moindre victoire en 2014, toutes compétitions confondues. En sept matchs (cinq en championnat et deux en Coupe d’Algérie), le Mouloudia a perdu à cinq reprises contre deux matchs nuls, l’un réalisé en coupe face à Magra et l’autre à do-

micile contre la JSK. D’aucuns estiment qu’à ce rythme, l’équipe risque de se retrouver en train de se frôler avec la zone des relégables. Il faut dire que le Mouloudia donne l’impression de ne pas profiter de la situation délicate que vivent ses adversaires directs. Il n’y a pas seulement le CSC qui était en difficulté avant-hier. Les Oranais ont été battus par l’ESS qui a débarqué non seulement avec le moral au plus bas suite à son élimination à domicile face au CSC mais aussi privée de ses

l’existence !
meilleurs éléments. Ensuite, le MCO n’a pas pu saisir l’occasion du huis clos imposé au MCA qui en plus dans une petite forme, pour s’incliner sèchement 2-0. Enfin, le Mouloudia s’est montré incapable de battre la JSK en championnat alors que l’équipe kabyle beaucoup plus préoccupée par la coupe était plus jamais prenable ce jour-là. Donc, si le Mouloudia ne semble pas avoir les moyens de battre ces équipes qui sont en difficultés, l’on se demande comment le MCO va réagir face aux formations qui joueront le titre ou leur survie en Ligue 1.

La pression commence à se faire sentir
En tous les cas, la pression commence à se faire sentir du côté d’El Hamri. Certes,

la plupart des équipes du bas de tableau ont été battues avant-hier, mais le CABBA toujours relégable a gagné trois précieux points et revient à seulement trois unités du Mouloudia. Donc, jusqu’à quand le MCO va donc rester à la merci des faux pas des autres équipes qui risquent d’être encouragées par les faux pas des premiers non relégables ?

Faux pas interdit face à El Harrach
Ce qui est sûr, le Mouloudia semble avoir grillé tous

ses jokers en ce début de phase retour. Les Rouge et Blanc n’ont plus droit à l’erreur. Samedi prochain en accueillant l’USM Harrach au stade Zabana, le MCO est appelé à mettre un terme à cette série de huit matchs sans victoire toutes compétitions confondues par un succès, même si l’adversaire du jour aura pour nom l’USM Harrach qui ne marche pas très fort ces derniers temps. Pour cela, une mobilisation générale devra avoir lieu à Oran. A. L.

problème d’efficacité»
e coach du Mouloudia d’Oran pense que l’équipe a besoin de plusieurs réglages d’où un travail colossal l’attend dans l’avenir. «Nous avons fait un match correct dans l’ensemble. Mais il nous manque encore quelques réglages importants pour espérer parfaire nos résultats», explique Omar Belatoui joint avant-hier sur son mobile : «Nous avons pourtant bien débuté le match. Nous avons même matérialisée notre domination en ouvrant le score, terminant même la première mi-temps en avance. Malheureusement pour nous, on n’a pas su gérer la suite des débats. Le penalty concédé en tout début de la seconde période entaché par cette expulsion nous a compliqué la vie. A partir de cette action fatidique, je m’attendais au pire. Et ce qui devait arriver arriva.» Pour Belatoui qui a dirigé deux matchs à partir du banc de touche a bien confirmé si besoin était que son équipe souffre d’un vrai problème d’efficacité : «Certes, nous avons réussi à marquer un but au cours de ce match. J’ai même cru que c’était le déclic pour nous. Ce but a été inscrit au prix de quelques ratages avant et après. Quand on veut revenir avec un match de ce genre face à une formation du CSC considérée comme étant l’une des grosses cylindrées du championnat, il faut avoir un secteur offensif à la hauteur.» heureusement pour nous, on a perdu cinq joueurs importants dans notre échiquier après le match de coupe contre la JSK. Du coup, je n’avais pas trop de choix. La preuve, j’avais un banc de touche avec des joueurs à vocation offensive, alors que j’avais besoin de renforcer ma défense et mon milieu notamment après l’expulsion d’Aouamri.»

Belatoui «Un gros

Kouriba : «J’aurais aimé que mon but soit décisif»
Buteur pour la seconde fois d’affilée en championnat à Constantine, Iliès Kouriba n’a pas pu savourer sa réalisation puisque son équipe s’est encore une fois inclinée du côté de Hamlaoui. A cette occasion, le joueur voudrait bien revenir en pointe de l’attaque, lui qui a été utilisé comme milieu récupérateur aux côtés de Bouterbiat avant-hier.
Votre équipe n’a pas réussi à éviter la défaite à Constantine. Que s’est-il réellement passé sur le terrain ? Il ne s’est rien passé de spécial, sauf qu’on n’a pas su comment gérer la seconde période de cette rencontre. Je pense que nous avons bien commencé le match, en ouvrant le score. Nous avions même eu quelques occasions pour porter l’estocade, mais nous ne l’avons pas fait. Après la pause, nous avons concédé un penalty d’entrée accompagné d’une expulsion. Ça été le tournant du match. Après l’égalisation, nous nous sommes systématiquement repliés à cause de l’infériorité numérique. Nous n’avons pas réussi à éviter ce second but qui a eu pour effet de couper nos jambes. Pourtant, le CSC paraissait prenable au cours de ce match ? Le CSC a montré deux visages différents. L’adversaire était prenable en première période durant laquelle on aurait pu marquer plus d’un but. Ils sont toutefois revenus déterminés à nous bousculer en seconde période. Ils ont eu la chance de revenir au score en tout début du second half sur une erreur de concentration de notre équipe. Comme je l’ai dit, l’expulsion d’Aouamri a considérablement diminué nos chances pour revenir avec un résultat probant. Mais comme à chaque fois, votre équipe a raté plusieurs occasions pour marquer d’autres buts. Ne pensez-vous pas que ce problème d’efficacité commence à peser lourd sur votre équipe ? Que voulez-vous que je vous dise ? Ce problème nous gêne sérieusement. C’est vrai qu’on a réussi à ouvrir le score face au CSC, mais cela s’est finalement avéré insuffisant. On aurait aimé au moins revenir avec le point du match nul, comme ça personne ne parlera d’un problème offensif, mais lorsqu’on perd, on peut parler de tout et critiquer tout le monde. Vous avez réussi à ouvrir votre compteur en championnat. Apparemment, c’est la deuxième fois cette saison que vous inscrivez votre premier but à Constantine. Quel était votre sentiment ? J’étais heureux, en l’espace d’une mi-temps seulement. Après le match, j’ai dû constater que mon but n’avait aucun sens puisqu’on est rentrés bredouilles. J’aurais aimé que ce but soit décisif en revenant avec un résultat probant. Le fait que vous avez été incorporé comme milieu récupérateur et que vous avez réussi à marquer ce but prouve que vous avez toujours l’instinct d’un buteur, non ? Même si j’ai joué comme milieu récupérateur, cela ne m’empêche pas d’aller vers l’avant. Bouterbiat m’a beaucoup aidé en me couvrant, ce qui explique ce but que j’ai marqué à l’entrée des 18 mètres. Il faut dire aussi que l’équipe s’est portée directement en attaque dès les premières minutes du match. N’avez-vous pas envie de revenir en pointe de l’attaque ? Je ne sais pas trop. C’est vrai que j’aimerais bien avoir plus de chance en attaque et jouer à mon poste de prédilection, mais je suis aussi là au service de l’équipe. Je suis appelé à répondre favorablement à la sollicitation de l’entraîneur. Comment s’annonce ce prochain match du championnat contre l’USMH ? Ce sera un match très important pour nous. Je pense que nous avons grillé quelques jokers en notre disposition. Maintenant, nous n’avons pas trop de choix que de gagner ce match. Entretien réalisé par Amine L.

«Heureusement qu’on va récupérer certains joueurs»
Belatoui estime que le fait d’être obligé de remanier l’équipe à presque 50% par rapport à celle qui a évolué contre la JSK est déjà un handicap en lui-même : «N’oubliez pas que nous avons eu quatre absences que sont Dagoulou, Berradja, Heriet et les deux arrières droit Bourzama et Saïdi. Des éléments qui ont leur poids dans l’équipe pour être des titulaires à part entière. Je pense que le retour de certains d’entre eux va nous faire du bien lors du match contre l’USMH.»

«Les autres résultats n’étaient pas défavorables»
Belatoui ne faisait pas la fine bouche en fin de match en apprenant les résultats des autres équipes du bas de tableau, qui ont pratiquement toutes perdues : «Disons qu’on avait la chance que certaines équipes derrière nous se sont inclinées au cours de cette journée d’où un statut quo a marqué le classement en championnat. Mais il ne faut surtout pas attendre des cadeaux de la part des autres équipes. On doit réagir au plus vite.»

«Mes choix étaient limités»
L’entraîneur du Mouloudia reconnaît que ses choix étaient limités sur le terrain : «Dans ce genre de situations où une équipe veut sortir d’une crise de résultat, elle aura besoin de tous ses éléments. Mal-

«La victoire sera impérative face à l’USMH»
Pour son premier match à domicile, Belatoui sait mieux que quiconque qu’il n’aura pas droit à l’erreur où la victoire sera comme unique mot d’ordre samedi prochain : «Il n’y a rien à dire. On n’a pas le choix samedi prochain que de gagner notre match. El Harrach ou une autre équipe, le Mouloudia doit réagir en mettant fin à cette série de cinq matchs sans succès. Pour cela, tout le monde doit unir ses forces pour passer ensemble cet écueil. Le groupe a besoin d’un déclic psychologique et seule une victoire pourra le libérer.»

Amine L.

e part à une émissi tré directeSollicité pour prendr traîneur n’est pas ren Alger pour l’en r, gga chaîne d’El Ho en effet rester à dû a Il r. hie ntment à Oran ava ait rallier le bercail itation. Belatoui dev répondre à cette inv idi. hier en fin d’après-m

r Il est resté à Alge on sportive sur la

Coup par coup

MOB

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

17
Dehouche inscrit son premier but Le milieu de terrain du MOB, en l’occurrence Nassim Dehouche, a démontré encore une fois qu’on peut compter sur lui lorsque le club a besoin de ses services. En effet, l’enfant de Béjaïa qui a été incorporé par le coach Amrani en deuxième période samedi dernier face au RCA à la place de son coéquipier Ferhat a réussi à inscrire un but important qui a permis à son équipe de débloquer la situation et d’engranger trois points. D’ailleurs, c’est la première réalisation de ce joueur depuis le début de saison avec son équipe. Sidibé a réussi une belle prestation Pour son premier match officiel avec son équipe, le milieu de terrain malien, en l’occurrence Soumeïla Sidibé, a réussi une belle prestation samedi dernier face au RC Arbaâ où il a assuré son rôle convenablement en contribuant à la victoire arrachée par son équipe. D’ailleurs, le staff technique s’est montré satisfait du rendement de son joueur et cela confirme qu’il ne s’est pas trompé dans son recrutement. Nemdil et Akrour seront prêts face à Aïn Fakroun N’ayant pas été convoqués pour le dernier match face au RC Arbaâ pour diverses raisons, les deux attaquants béjaouis, en l’occurrence Akrour et Nemdil, seront prêts pour le prochain match face au CRB Aïn Fakroun qui aura lieu samedi prochain au stade de Aïn M’lila. Ce qui a soulagé beaucoup le staff technique qui pourrait ainsi bénéficier de certains ingrédients pour espérer réussir un bon résultat devant cette équipe du CRBAF. Yettou confirme sa bonne santé S’il y a bien un joueur qui est en train de s’illustrer de fort belle manière, c’est bien le jeune milieu de terrain, à savoir Nassim Yettou qui a confirmé encore une fois sa bonne santé en inscrivant son cinquième but avec le MOB. D’ailleurs, il est l’un des meilleurs buteurs du club avec l’attaquant Rahal avec cinq réalisations. Ce qui lui permet de gagner encore davantage la confiance du coach et celle des supporters qui demandent déjà aux dirigeants de racheter son contrat auprès de l’USMA puisqu’il est au MOB à titre de prêt. Les supporters toujours à la hauteur Encore une fois, les supporters du MOB ont confirmé qu’ils sont le 12e homme de cette équipe à travers leur soutien à cette dernière à chaque fois que l’équipe joue à domicile. Samedi dernier, les fans du MOB ont été à la hauteur en soutenant leur équipe jusqu’au bout. Cela a poussé les joueurs à réussir deux buts et arracher une belle victoire. Ce qui veut dire que les supporters sont devenus une source de motivation pour les joueurs. Reprise des entraînements cet après-midi C’est aujourd’hui lundi que les Crabes du MOB reprendront le chemin des entraînements pour préparer le prochain déplacement à Aïn Fakroun pour le compte de la 21e journée du championnat de Ligue 1. Les Béjaouis veulent assurer une bonne préparation afin d’espérer revenir avec un résultat positif. Yugurtha A.

Les Crabes doucement mais sûrement

pour réussir le maintien

es Crabes du MO Béjaïa n’ont pas raté la venue de la formation de RC Arbaâ pour confirmer leur solidité à domicile et prendre une option pour la réalisation de leur objectif qui demeure le maintien en s’imposant difficilement mais logiquement (2-0) sur des réalisations signées Dehouche et Yettou en deuxième période. Ayant abordé le match sous une grosse pression en apprenant les résultats des autres rencontres, les camarades de Ferhat ont trouvé des difficultés pour entrer dans le match notamment en première période où ils ont fait preuve de précipitation en laissant filer de belles opportunités de prendre l’avantage comme cela a été le cas lors de la 20’ sur le tir puissant de Semani qui s’est écrasé sur le poteau. Néanmoins, les Béjaouis qui ont été décidés à arracher les trois points de la victoire n’ont pas baissé les bras et ont consenti des efforts qui ont donné leurs résultats à la 77’ quand le rentrant Dehouche a réussi à débloquer la situation et libé-

L

rer les siens sur un joli but après un corner bien botté. Une réalisation qui a permis à ses camarades de conserver le score avant que Yettou mette fin aux débats par un deuxième but et permette à son équipe de s’imposer logiquement. La rage de vaincre béjaouie Ainsi, ayant achevé la première mitemps sur un score de parité en dépit des occasions procurées, les Béjaouis ont fait preuve d’une grande détermination pour s’imposer et surtout bien profiter de cette opportunité pour s’éloigner de la zone de turbulences. En effet, lors de cette rencontre face au RC Arbaâ, nous avons remarqué une rage de vaincre inhabituelle chez les camarades de Berrefane qui n’ont pas baissé les bras en décidant de fournir beaucoup d’efforts pour engranger les trois points de la victoire. Ce qui a donné ses résultats puisque les poulains de Amrani ont réussi à inscrire deux buts en un quart d’heure et s’imposer logiquement devant une solide équipe du

RCA qui n’a au final pas fait le poids. Cette victoire est jugée d’une grande importance pour la suite du parcours puisque les Crabes comptent désormais sept points sur la troisième équipe concernée par la relégation et se mettent déjà à l’abri d’une mauvaise surprise bien qu’ils n’aient pas encore assuré leur maintien en Ligue 1. Les changements de Amrani ont porté leurs fruits En décidant d’opérer quelques changements à l’équipe type qui a débuté la partie avec l’incorporation de Sidibé et Semani, les Béjaouis se sont bien illustrés lors de cette rencontre, notamment en première période où ils se sont procurés des occasions sans pour autant parvenir à les transformer en buts par manque de concentration et l’excès de précipitation. Toutefois, il faut signaler que les changements positifs du coach béjaoui en deuxième période avec l’incorporation de Dehouche à la place de Ferhatont vite porté leurs fruits puisque l’enfant de

Béjaïa a réussi à débloquer la situation (77’) avant que Yettou mette son équipe à l’abri. Ce qui a permis à la formation mobiste d’enchaîner par un deuxième succès à domicile et de faire un pas vers le maintien. Les absences n’ont pas influé sur le rendement de l’équipe Alors que le staff technique a été privé des services de pas moins de trois éléments pour des raisons de blessures à l’image de Rahal, Akrour et Nehari, voilà que ces absences n’ont pas influé beaucoup sur le rendement de l’équipe qui a réussi une belle prestation où les camarades de Yettou se sont procurés beaucoup d’occasions dans le match, notamment en première période. Les nouveaux éléments alignés pour pallier les absences ont fourni une belle prestation, à la satisfaction du staff technique bien que les poulains du coach Amrani aient trouvé quelques difficultés pour entrer dans le match. Yugurtha A.

Ferhat : «Cette victoire va nous motiver pour les matchs à venir»
Le milieu de terrain du MO Béjaïa, en l’occurrence Malek Ferhat, affirme dans cet entretien que son équipe a réussi à arracher une belle victoire face au RC Arbaâ. Cette victoire est d’une grande importance pour la suite du parcours mais aussi dans la lutte pour le maintien. Pour l’enfant de Tinebdar, son équipe se dirige doucement vers la réalisation de son objectif primordial qui demeure le maintien en Ligue 1. Vous venez de réussir une victoire difficile mais importante face au RCA, un commentaire ? Effectivement, je pense que cette victoire que nous avons arrachée face au RC Arbaâ est d’une grande importance pour nous puisqu’elle nous permettra d’aborder la suite du parcours avec un moral au beau fixe et surtout de faire un pas de plus pour atteindre notre objectif qui demeure le maintien en Ligue 1. D’ailleurs, je ne vous cache pas que nous avons trouvé quelques difficultés pour nous imposer puisqu’on a attendu la deuxième période pour débloquer la situation et mettre un terme au suspense. Vous ne pensez-pas que les résultats des autres matchs joués à 15h ont accentué la pression dans cette rencontre ? C’est sûr, en prenant connaissance des autres rencontres qui ont été disputées à 15h, on a subi une pression supplémentaire dans le match pour arracher les trois points surtout que les résultats enregistrés nous ont été favorables. Cela explique les occasions ratées pour cause d’excès de précipitation et de manque de concentration. Mais l’essentiel pour nous est cette belle réaction en deuxième période en inscrivant deux buts qui ont été suffisants pour nous afin de se rassurer et d’arracher les trois points de la victoire. Avec ce succès, vous venez de remonter au classement et de vous éloigner des équipes menacées par la relégation, n’est-ce pas ? Bien sûr, cette victoire est d’une grande importance pour nous puisqu’elle nous a permis de nous éloigner de la zone de turbulences et prendre une marge sécurisante sur les équipes menacées de relégation. Certes, on n’a pas encore assuré notre maintien, mais je suis persuadé qu’on va se permettre d’aborder les matchs restants avec un moral au beau fixe. Et qu’en est-il de votre prochain déplacement à Aïn Fakroun ? Ça sera un match difficile puisqu’on aura affaire à un adversaire direct pour la lutte au maintien. De ce fait, on doit aborder ce match avec beaucoup de détermination et de volonté afin de réussir un bon résultat et se permettre de faire un autre pas pour le maintien. Les joueurs sont conscients de ce qui les attend et décidés à revenir avec notre premier point de l’extérieur bien que nous sommes amplement conscients que notre tâche ne sera pas facile. Et comment se présente la suite du parcours ? Comme je viens de le dire, on doit impérativement réussir un bon résultat à Aïn Fakroun et remporter notre prochain match à domicile afin de consolider notre place au classement et se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise. Certes, les matchs restants ne seront pas faciles, mais avec plus de volonté, on peut prétendre à un meilleur avenir et assurer notre maintien en Ligue 1 à l’aise, pour éviter les calculs de fin de saison. Entretien réalisé par Yugurtha A.

18

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1

CABBA

Messaoudène
«Ça y est, c’est le déclic !»
C’est un succès qui permet à l’équipe de reprendre confiance pour la suite du parcours qu’il faut gérer match par match. Je reconnais que notre mission ne sera pas facile mais elle n’est pas impossible au vu de l’écart minime des équipes du bas du tableau. Nous croyons au maintien et c’est pour cela que nous le jouerons à fond et jusqu’à l’ultime seconde du dernier match du championnat.»

MCEE
Le match face au CSC sera-t-il avancé ?
Le prochain match de championnat contre le CS Constantine est officiellement programmé pour ce vendredi à 16h, selon le programme de la Ligue de football professionnel (LFP). Mais des informations font état d’une éventuelle déprogrammation de la rencontre. Selon notre source, le match pourrait être avancé à mardi prochain (25 février) car la formation des Ponts suspendus jouera le même jour la Coupe de la CAF au Liberia et la direction ne veut pas former deux équipes, comme cela a été le cas lors du tour précédent. Pour ce match, la formation des Sanafir veut bénéficier des services de tout son effectif dans l’espoir de réaliser le meilleur résultat possible.

«Il n’y a pas seulement le match du CRB qui sera difficile»
«Le match sera difficile pour les deux équipes. Même si nous réussissons un bon résultat là-bas, il nous restera du chemin à parcourir pour atteindre notre objectif. Tous les matches restants ne seront pas aisés, il faut les gérer comme il se doit en mettant l’équipe dans de bonnes conditions.» Propos recueillis par A. B.

Herrida : «Je n’ai rien reçu d’officiel»
La rumeur a fait le tour de la ville des Hauts-Plateaux, c’est ce qui a fait réagir le président Arras Herrida qui a démenti catégoriquement l’information : «Je n’ai reçu aucun décision officielle de la part de la LFP concernant la déprogrammation du match. Pour nous, il est maintenu pour le vendredi à 16h. Il est vrai, j’ai été contacté par le président du CSC, Bentobal, une heure avant le match de mon équipe contre l’USMH, mais il est difficile d’avancer la rencontre car tous les joueurs ont été libérés après le match et la reprise est fixée à lundi. J’espère que les supporters du CSC nous comprendront car nous aussi nous avons un programme à respecter et un objectif à atteindre.»

«J’ai eu raison de garder Biskri !»

ontacté par téléphone au cours d’une émission sportive hier, le président Messaoudène est revenu sur le succès de son équipe face à la JSMB : «L’équipe n’a fait que confirmer son regain de santé durant la phase retour. Il faut reconnaître que depuis le match du CSC la manière y était seulement la réussite n’a pas été au rendez-vous comme c’est le cas pour Yaya qui avait mis des ballons sur le poteau face à l’USMA et le CRBAF ou

C

encore le penalty raté contre le MCEE. Quand j’ai repris l’équipe en main, les joueurs avaient le moral dans les talons et il fallait un peu de temps pour remettre les pendules à l’heure sur le plan psychologique.»

«Nous croyons au maintien»
«Cela dit, j’aurais aimé que le déclic soit provoqué contre une grande équipe mais il est bon à prendre en ce moment.

«Des voix se sont élevées Une pour demander le départ de Biskri mais prime ns pas été j’ai vu qu’il faisait illione 6m de t n’a oudè du bon travail sa es M à domiLe présiden la prime du succès ue trant depuis qu’il avait la itiq cr ub re do iè en nc e avar es ion fina é la situat chant que les compt re pris en main cile malgr club sa s’attend le ut r fa pa Il ée s. l’équipe mais les vers oqué ueur à ce jour bl chaque jo demeurent ce qu’il remette à résultats n’ont es avant im à nt s ce ur lle de ns d’ai ochain. de 6 millio pas suivi. J’ai samedi pr une prime CRB prévu du ch at m senti cela car je le voyais que l’équipe progressait de match renaît poir en match et qu’il falce à un L’es à gagner fa la JSMB t an en rv n, ie En pa nt lait seulement savoir ai m ncurrent au rt et la manière, le sérieux co être patient, ce qui e, avec l’a ntien. En l’occurrenc ître l’espoir du mai en été na n’était pas le cas de re it uvetage a fa sa a on A ti B B ra ille CA pé fa l’o ’il e qu qu r e sû mbl certains. Aubien effet, il se sitifs condition po à s ée at lt ch jourd’hui, je peux enfin enclenla dynamique des résu verochain ad maintenir it que le pr tre concursa n ’o dire que je ne me qu rs B, un au surtout lo ra que le CR dire que suis pas trompé en saire ne se aintien. C’est pour m ante soitrt po rent au im i attendant bien sûr la s re auss cette victoi re confirmée lors de confirmation.» elle doit êt ez-vous.
prochains rend

Hamiti sanctionné financièrement
L’attaquant et buteur de l’équipe Farès Hamiti, qui a été retiré de la liste de l’équipe qui a fait le déplacement à Alger pour y affronter l’USMH, s’est vu infliger une amende de 5 millions de centimes par la direction. Cette dernière affirme qu’elle se contenterait de simple sanction financière, sauf si l’entraîneur Accorsi décide de prendre d’autres sanctions disciplinaires à l’encontre du joueur allant jusqu’à sa mise à l’écart pour les prochaines rencontres. Dans le même chapitre, on apprend que le jeune portier Chater, qui a affiché son mécontentement après sa non- convocation pour le match contre l’USMH et son remplacement par Ousserir qui était pourtant blessé, a été rétrogradé en équipe espoir jusqu’à la fin de saison.

Trois millions pour chaque joueur
Après le nul décroché face à l’USMH, la direction du MC El Eulma a décidé d’octroyer une prime ordinaire aux joueurs estimée à 3 millions de centimes chacun. A noter que les responsables du club ont décidé de doubler la prime de match uniquement dans le cas d’une victoire à domicile ou à l’extérieur.

JSS

Saoura enchaîne les victoires
Et de trois pour Saoura qui vient d’enchaîner une troisième victoire de suite à domicile, en venant à bout d’une accrocheuse formation du CRBAF, sur le score de 2-1, lors d’une rencontre qu’ils ont globalement dominée. Les Vert et Jaune étaient à la recherche de ce précieux succès afin de rester au contact des équipes du haut de tableau, et c’est chose faite même si ça n’a pas été facile face à une équipe du CRBAF qui n’a jamais abdiqué tout au long de la partie. La première période a d’ailleurs permis aux Sudistes d’asseoir leur domination, même s'ils ne sont pas parvenus à prendre l’avantage. Le début de la seconde période à été complètement en faveur des Sudistes qui ont pris l'avantage par l’intermédiaire de Hamzaoui avant de creuser l'écart sur une seconde réalisation de Bakayoko. On croyait que la fin de la rencontre n’allait être qu’une simple formalité pour la JSS, avant de vivre une fin de match sous grosse pression exercée par les poulains de Abbes. Au final, ce fut une victoire importante pour les Sudistes qui ont réussi à mettre définitivement de côté la mauvaise passe qu’ils ont connue à la fin de la phase aller.

Gourari : «Il nous faut maintenir ce rythme !»
On vous imagine très heureux après cette victoire… Effectivement, je peux vous affirmer que je suis très content de la victoire remportée haut la main par les joueurs qui sont à féliciter pour leur prestation. Je peux vous dire que nous avons joué contre un adversaire coriace qui nous a posé énormément de problèmes. Aussi, notre succès a été, certes, difficile, mais mérité. Le public vous a soutenus durant toute la rencontre… Franchement, nos supporters ont été à la hauteur du match qui a tenu toutes ses promesses. Le public a joué son véritable rôle de douzième homme. Je le remercie infiniment. Je pense qu’avec la victoire et la prestation des joueurs, ils sont satisfais de nous. C’est une journée qui vous a été favorable, qu’en pensezvous ? Il est vrai que les résultats enregistrés par les équipes du milieu de tableau nous arrangent, dans la mesure où nous avons pu remonter au classement. Il nous faut maintenant maintenir ce rythme pour réduire davantage l’écart et ne pas nous laisser distancer. Avec le Français Alain Michel, tout le monde s’accorde à dire que vous avez réussi tous deux à remettre en confiance le groupe… Vous savez, les résultats arrivent grâce à un travail collectif, en ce sens que chacun apporte sa contribution pour parvenir à l’objectif fixé. Comment voyez-vous la suite du championnat ? Je ne vous cache pas que les difficultés s’accentuent au fur et à mesure des journées. Je pense que la victoire face au CRBAF va stimuler davantage les joueurs qui entameront les matches sous de bons auspices. Entretien réalisé par Billel G

S. H.

CRBAF
Le rapport contre Aouina n’a rien donné
Les dirigeants et le staff technique du Chabab sont en colère. Il semble, que le rapport remis par la direction du club, remettant en cause l’arbitrage d’Aouina, lors d’un certain JSK-CRBAF, n’aurait rien donné. La commission d’arbitrage et la Ligue professionnelle n’auraient donné aucune suite aux réclamations des responsables de Aïn Fekroun. Le match en question date d’une quinzaine de jours et Aouina continue à officier. Il n’est pas question pour nous de remettre en question les décisions de la Ligue professionnelle. Juste pour faire remarquer que l’arbitre Aouina continue à officier. Il avait dirigé les débats du match CSC-MCO et avait arbitré l’avant-dernier match du RCA. Pour rappel, Aouina, qui avait dirigé la rencontre du CRBAF à Tizi Ouzou, avait signalé un penalty à la 93’, au profit de la JSK. Le score était de parité et le penalty sifflé avait permis aux Kabyles de prendre in extremis les trois points du match.

Un succès très précieux
Cette victoire est très précieuse pour les Vert et Jaune qui ont réussi en l’espace de 90 minutes à réduire encore plus l’écart qui les séparait du podium. Il faut dire que les résultats de cette 20e journée du championnat de L1 ont été totalement à l’avantage des Sudistes, notamment après les mauvais résultats de l’USMH et du RCA, respectivement face au MCEE et le MOB. Des résultats qui on permis aux Vert et Jaune de ne plus compter que 3 points de la 5e place et 5 points du podium, un écart aussi infime que la JSS peut combler dès la prochaine journée de championnat lors du déplacement à Bologhine, pour affronter le leader, l’USM Alger, afin de réduire l’écart avec les équipe du haut de tableau. B. G.

L’arbitre de JSS-CRBAF pointé du doigt
Aziz Abbès était en colère, samedi dernier, contre l’arbitrage. Il ne comprenait pas pourquoi l’arbitre a décidé de fermer les yeux sur une faute commise par la défense de la Saoura dans la surface de réparation. «Ça commence à faire trop», ont dit les gars de Aïn Fekroun. Et si le staff technique du CRBAF n’avait pas accordé à la télévision des déclarations de fin de match, c’est en raison, dit le staff technique de Aïn Fekroun, de la censure d’une partie des déclarations de Aziz Abbès au sujet de l’arbitrage.

T. H.

Publicité

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

19

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION REGIONALE DU CADASTRE DE CHLEF
La direction régionale du cadastre de Chlef, organise des concours sur titre pour les recrutements suivants :
Grade Mode de recrutement Nombres de postes Wilaya concernées par les recrutements conditions statutaires Licence d’enseignement supérieur dans les spécialités suivantes : - Cadastre - Topographie - Photogrammétrie - Cartographie - Science géométrie de la terre - Topométrie - Science géométrie - Géographie - Science de la terre Licence d’enseignement supérieur dans les spécialités suivantes : Cadastre - Topographie - Photogrammétrie - Cartographie - Science géométrie de la terre - Topométrie - Science géométrie - Géographie - Science de la terre - ingénieur d’état en informatique ou titre reconnu équivalant.

Ingénieur principal du cadastre

Concours sur titre

01

01 DCW Ain Defla

Inspecteur du cadastre

Concours sur titre

01

01 DCW chlef

Ingénieur d’état en informatique

Concours sur titre

01

01 DRC chlef

PIECES A FOURNIR : - une demande manuscrite pour la participation au concour. - une copie légalisée du diplôme+bulletins des notes du cursus de formation - une copie légalisée de la carte nationale d’identité - fiche d’information renseignée par le candidat. Les candidats admis sont tenus de compléter leurs dossiers pour leur installation : PIECES A FOURNIR : - une attestation justifiant le dégagement du service national. - un extrait du casier judiciaire n°3 datant de moins de trois mois.

- attestation de résidence. - extrait de naissance n° 13 - (02) deux certificats médicaux (générale+phtisio) - 02 photos d’identité. - L’attestation de travail délivrée par le secteur privé doit être visée par la CNAS A JOINDRE EVENTUELLEMENT : -une attestation de major de promotion -une attestation de formation complémentaire dans la même spécialité -les attestations des études ou travaux exécutés * Les dossiers doivent être adressés aux directions concernées au plus tard 10 jours après la date de publication du présent avis

Adresse de la direction concernée: Direction régionale du cadastre de Chlef, Rue de la Résidence,57 logts BP 659 Tel : 027/79/08/75 - 027/77/60/64 Observation : Aucune suite ne sera donnée aux dossiers incomplets ou parvenus après la date de clôture des inscriptions ou provenant de wilayas autre que celles prévues. N. B. : La fiche de renseignement pour candidature doit être renseignée A récupérer la fiche de renseignement auprès de la Direction Régionale et des Direction de wilayas du Cadastre de : Chlef, Ain Defla
ANEP : 108138 - Le Buteur du 24-02-2014

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA POSTE ET DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DIRECTION DE LA POSTE ET DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION RELIZANE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE MASCARA DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION

AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT N°01/ DWPTIC/2014
La Direction dé la poste et des technologies de l’information et de la communication de la wilaya de Relizane, dont le NIF. (408021000048006) lance le présent avis d’appel d’offre national restreint pour : PROJET: Réalisation d’un Siège de direction de la poste et des technologies de l’information et de la Communication avec un logement de fonction à Relizane. Lot 01 : Bloc administration avec logement de fonction. Lot 02 : Courant faible Lot 03 : Chauffage central. Lot 04 : Aménagement extérieur + Eclairage extérieur. - LES ENTREPRISES INTERESSEES PEUVENT RETIRER LES CAHIERS DES CHARGES AUPRES DE LA DIRECTION DE LA POSTE ET DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DE LA WILAYA DE RELIZANE ( BUREAU ADMINISTRATION ET MOYENS RUE EL KODS -RELIZANE) Les offres accompagnées des pièces réglementaires en cours de validité : - Offres technique (A) : l’offre technique doit comprendre le Dossier suivant : - Déclaration à souscrire dûment remplie datée et signée. - Copie du certificat de Qualification activité principale en bâtiment (catégorie 02 ou plus) pour : Lot 01 : Bloc siège administration avec un logement de fonction. - Copie de registre de commerce portant les codes des réseaux informatiques, téléphoniques et télésurveillances pour : Lot 02 :Courant faible. - Copie du certificat de Qualification principale en bâtiment catégorie 01 ou plus et porte le code chauffage 335-3522 pour : Lot 03 chauffage central. Lot 04 : Aménagement extérieur + Eclairage extérieur : Spécialement prioritaire pour les enterprises crée dans le cadre ANSEJ et CNAC Toutefois toute entreprise ayant te certificat de qualification et de classification dans le secteur du bâtiment catégorie 01 et plus peut aussi soumissionner pour ce lot (lot n°04). - Références professionnelles de l’entreprise justifiées par des attestations de bonne exécution délivrées par les maîtres de l’ouvrage Pour les entreprises crées dans te cadre CNAC et ANSEJ doivent présenter des références prof a justifiées par des attestations. - Extrait de casier judiciaire n° 03 du gérant, du directeur général de l’entreprise installé en Algérie en cours de validité. - Extrait de registre de commerce copie légalisée en coure de validité - Statut de l’entreprise (SPA, SARL, SNC, EURL) - Extrait de Role - Attestations fiscales et parafiscales pour les soumissionnaires (CNAS, CASNOS, CACOBATH) en cours de validité - Bilans financiers des 3 dernières années dûment certifiés par le commissaire au compte et visés par les services des impôts compétents pour les entreprises algériennes. - Listes Moyens matériels à mettre en œuvre pour la réalisation du projet justifiées par des cartes grises pour le matériel roulant ou factures d’achat pour te matériel non roulant+police d’assurance. - Listes Moyens Humains à mettre en œuvre pour la réalisation du projet, justifiée par des diplômes et CV ou attestation et affiliation CNAS. - Cahier des prescriptions spéciales dûment approuvé et signé sans faire référence au montant de l’offre. - Relever d’identification bancaire (RIB) - Délais de réalisation du projet avec un planning d’avancement des travaux. - Des références bancaires à justifier par l’attestation de solvabilité. - Attestation de L’accomplissement de la procédure de dépôt légal des comptes sociaux, délivrée par tes antennes locales du centre national du registre du commerce conformément à l’article 29 de l’ordonnance n°29-01 du 22/07/2009 portant loi de finance complémentaire pour 2009, exiger aux entreprises, personne morales, copie légalisée. - Déclaration de probité conformément au modèle joint en annexe, dûment datée et signé. - Numéro d’immatriculation Fiscale (NIF) - Décision d’exploitation *D.O.A.E* pour les micro-entreprises crées dans le cadre des dispositifs de l’A.N.S.E.J et la C.N.A.C P.V de visite du site -Offre financière (B) L’offre financière doit comprendre - La lettre de soumission remplie, datée et signée - Le bordereau des prix unitaires (BPU) rempli et dûment datée et signé. - Le devis quantitatif et estimatif rempli et dûment datée et signé.
ANEP : 31001917 - Le Buteur du 24-02-2014

1er AVIS APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINTE N° 04/2014
La direction de la santé et de la population de la wilaya de Mascara lance un avis d’appel d’offres national restreint intitulé de l’opération : Acquisition des équipements pour maternité 60 lits à Mascara (F.P, installation et mise en service) Lot 01 : matériels de réanimation Lot 02 : matériels de transfusion sanguine Lot 03 : matériels d’urgence et de consultation de gynéco-obstétrique Lot 04 : unité de néonatologie + boxe d’isolement + soins intensif Lot 05 : bloc opératoire Lot 06 : laboratoire Lot 07 : mobilier médicale Les soumissionnaires fabricants, importateurs et vendeurs intéressés par le présent avis d’appel d’offres restreint peuvent retirer le cahier des charges auprès de la direction de la santé et de la population de la wilaya de Mascara (bureau des marchés). Les soumissionnaires doivent transmettre leurs offres sous double plis cachetés dont l’enveloppe extérieure doit porter la mention suivante : (soumission à ne pas ouvrir) avec l’intitulé de projet. Les offres doivent être adressées à la direction de la santé et de la population – Cité Administrative – Wilaya de Mascara. Le cahier des charges étant établi en 07 lots, les soumissionnaires peuvent soumissionner pour un lot ou pour l’ensemble des lots ou par équipement séparés. A. L’OFFRE TECHNIQUE : cette offre doit contenir : 1. Agrément délivré par ministère de la santé et réforme hospitalier 2. Statut et registre de commerce nouvellement immatriculé 3. Numéro d’identification fiscale 4. Casier judiciaire de moins de 03 mois 5. Ressources humaines (maintenance) 6. Les attestations fiscales (extrait de rôle apuré, carte d’immatriculation fiscale, 7. que le soumissionnaire est en règle 8. Les attestations parafiscales (mise à jour CNAS, CASNOS, etc…) 9. Les bilans fiscaux des trois dernières années 10. Les références bancaires permettant d’apprécier la solvabilité et l’assise financière du 11. Soumissionnaire 12. Certificat de conformité de l’équipement (copie originale) 13. Références de l’entreprise avec mention bonne exécution 14. Attestation des comptes sociaux de l’entreprise (EURL-SARL) 15. Déclaration à souscrire 16. Déclaration de probité 17. attestation des moyens humains visée par la CNAS 18. planning de livraison 19. Listes des moyennes matériels (accompagnés photocopies des cartes grises avec leur polices d’assurances en cours de validité) 20. N. B. : Les documents fournis doivent être dûment légalisés, en cours de validité. B. L’OFFRE FINANCIERE : - Lettre de soumission - Cahier des charges dûment rempli et paraphé (proposition financière, coût de délai) - Bordereau des prix unitaires - Devis quantitatifs et estimatifs La date limite des dépôts des offres est fixée de 21 jours à compter de la 1er parution dans les quotidiens à 12h sous triple enveloppes (enveloppe extérieure qui contiendra deux (02) enveloppes séparées, l’une comportant l’offre technique et l’autre financière) cachetée et anonyme portant la mention suivante : Soumission (à ne pas ouvrir) Intitulé de l’opération : Acquisition des équipements pour maternité 60 lits à Mascara (F.P, installation et mise en service) Lot 01 : matériels de réanimation Lot 02 : matériels de transfusion sanguine Lot 03 : matériels d’urgence et de consultation de gynéco-obstétrique Lot 04 : unité de néonatologie + boxe d’isolement + soins intensif Lot 05 : bloc opératoire Lot 06 : laboratoire Lot 07 : mobilier médicale Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance d’ouverture des plis technique et financière après 21 jours de la date de la 1er parution dans les quotidiens au siège de la Direction de la Santé et de la Population de la Wilaya de Mascara – cité administrative). La date d’ouverture des plis techniques et financières se fera le même jour à 14h 00. Si la date d’ouverture coïncide avec un jour de weekend ou un jour férié la date d’ouverture se fera le jour ouvrable suivant. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant la durée de préparation des offres augmentée de 03 mois à compter de la date d’ouverture des plis techniques et financiers.
ANEP : 31001916 - Le Buteur du 24-02-2014

20
USMBA

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

ESM
Gacemi : «Je pense que nous avons manqué un peu d’expérience surtout devant les buts adverses»
L’attaquant des Vert et Blanc de l’ES Mostaganem affirme qu’il n’a pas le moral au beau fixe suite au dernier échec à domicile devant le Nasr Hussein Dey. Selon lui, il y a des moments où le joueur n’est pas dans son jour de chance.

L’ESM en point de mire

n prévision de sa prochaine rencontre face à l ’ E S M , l’USMBA a repris les entraînements, hier après-midi, au stade 24-Février-56, ses joueurs ayant bénéficié de deux jours de repos après leur retour de Médéa où ils y avaient affronté l’OM. Bira, l'entraîneur de la formation bel-abbésienne, n'a pas manqué de souligner l'importance de cette joute : «On travaillera tous les aspects qui pourront aider les joueurs à améliorer leurs capacités physique, tactique, technique et psychologique du mieux qu’on peut pour cette confrontation, car, pour nous, quelle que soit la qualité ou le rang de l’adversaire notre objectif demeure le même.»

E

au mur. Après ses dernières contre-performances, l’équipe veut éviter d’être en proie au doute. La rencontre face à l’ESM est une opportunité pour les Vert et Rouge de se rattrapper. Pour ce faire, ils doivent glaner les trois points salutaires et éviter ainsi un mauvais résultat qui évoluerait en scénario catastrophe. A présent que tout le monde est conscient de l’importance des 3 points, ce n’est pas la défaite du week-end dernier qui viendra ébranler l’équipe, son staff technique et ses responsables qui ont accordé des circonstances atténuantes aux joueurs, estimant que l’équipe a, plus que jamais, besoin de toutes ses forces.

nées lorsque l’on sait qu’en cas de faux pas, la démotivation risque de s’installer. Une évidence qui n’échappe pas à Bira qui insiste sur le mental de son groupe. Retaper le moral de sa troupe et la motiver s’avère impérieux pour la confiance et la stabilité de l’équipe. Une prise de conscience est nécessaire pour mettre tout le monde devant ses responsabilités et l’entraîneur n’a pas voulu trop enfoncer son groupe préférant, malgré tout, le préserver de la pression. Cependant, même face à cette stratégie, il semble que l’étreinte soit déjà montée d’un cran.

Apaiser la tension…
Du côté du staff technique et de l’entraîneur Bira particulièrement, le dernier faux pas n’a été n’a pas été sans provoquer le mécontentement de tous. Cependant et comme pour ne pas accabler davantage le groupe, on essaye d’oublier le passé et ne se concentrer que sur cette rencontre face à Mosta. Le revers de Médéa est donc mis sur le compte des accidents de parcours et l’on préfère passer l’éponge sur ce qu’on a qualifié d’anormal dans l’équipe. Maintenant, l’urgence est de mettre à la disposition du groupe tous les atouts qui lui permettront de ravir la victoire vendredi prochain. Les joueurs unionistes devront faire preuve de plus de solidarité et de combativité pour arracher les trois points.

L’entraineur exige un sursaut d’orgueil de ses hommes
Même si, au final, l’USMBA est tout proche de l’accession, Bira veut préparer avec rigueur le match de demain contre l’ESM. Il est en train de concocter un plan pour contrer l’adversaire qui reste difficile à manier à domicile, et surtout qui a besoin de points pour sortir de la zone de turbulences et éviter la relégation. Bira veut que le travail qu’il a entamé depuis son avènement soit couronné de bons résultats. On s’attend donc à un sursaut d’orgueil des Unionistes, notamment par rapport à l’entraîneur et aux dirigeants qui n’admettront pas un autre faux pas, de surcroit à domicile. Tout cela pour dire que les camarades de Khali évolueront sous une grande pression, et que seule une victoire peut soulager les dirigeants et apaiser la tension. Néanmoins, il faut reconnaître que ce rendez-vous, même s’il sera à la portée d’El Khadra en raison de nombreuses défaillances au niveau de l’arrière-garde, les joueurs n’auront devant eux qu’un seul et unique devoir : celui d'honorer leur contrat moral. M. O. Noureddine

Bira veut mettre les bouchées doubles
Indubitablement, les derniers faux pas concédés par l’USMBA ont donné matière à réfléchir à son entraîneur qui cible, désormais, à reconquérir son groupe dans le but de lui permettre de rattraper les points perdus lors des rencontres à venir, notamment face à l’Espérance de Mostaganem. Ainsi, la défaite de Médéa semble métamorphoser tout le monde à l’USMBA. Malgré les déboires qu’endure le club, dirigeants et staff technique estiment que l’équipe est capable de revenir dans la compétition. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire, car il n’y a plus de place à d’autres faux pas, à domicile particulièrement. Même si Assas et sa troupe savent que ce ne sera pas simple, il n’en demeure pas moins qu’ils sont déterminés à se ressaisir. Le ton est donné.

D’aucuns s’accordent à dire que l’Espérance de Mostaganem a raté une belle opportunité de renouer avec le gain du match face au NAHD … Exactement, car nous avons raté un nombre incalculable d’occasions. En fait, nous avons dominé toute la partie de la première à la dernière minute. Néanmoins, encore une fois, l’efficacité devant les buts nous a fait défaut. On a failli dans la dernière touche et nous avons manqué de chance aussi. Nous souffrons de ce problème depuis le début de saison. De plus, nous avons évolué avec un effectif réduit pour cause de blessure et de suspensions. Donc, la plupart des joueurs incorporés sont des jeunes, notamment dans la ligne d’attaque et moi, comme ailier gauche. Je pense que l’inexpérience nous a pénalisés puisque le match du NAHD était à notre portée, surtout qu’on avait dominé le match et fait le jeu durant toute la rencontre. Surtout à la dernière minute du match où vous avez raté l’immanquable… On était tous abattus après cette action, puisque j’ai pu reprendre le ballon de la tête après une balle arrêtée. Le ballon était cadré et se dirigeait vers les filets, mais malheureusement, il a heurté mon coéquipier qui était sur la ligne de but, ce qui a changé sa trajectoire. Vraiment, cette action a démontré qu’on manquait cruellement de chance. Le staff technique a beaucoup contesté votre prestation face aux Nahdistes, qu’avez-vous à en dire ? Je ne suis pas contre l’avis du staff technique mais il faut coprendre que parfois le joueur passe à côté du sujet. Si on revenait sur la dernière rencontre du Nasr Hussein Dey…

Quelles sont les leçons à en tirer ? Je pense que nous avons manqué d’expérience surtout devant les buts adverses. Je pense qu’il y a des choses à revoir dans les jours à venir. Il ne faut pas oublier que nous avons été handicapés par l’absence de plusieurs joueurs lors de la rencontre face à Hussein Dey, ce qui nous a un peu perturbés dans cette même rencontre. Dans le même contexte, comment voyez-vous le reste du parcours après ce match ? Je pense que nous avons une très belle formation. On aurait pu avoir un bien meilleur classement mais il y avait des lacunes qui nous ont considérablement gênés. Cette défaite vous a valu les insultes des Mostaganémois présents au stade Bensaid Mohamed… La réaction de nos supporters qui voulaient nous voir gagner ce match est légitime. Quand vous voyez des milliers de fans se déplacer pour soutenir leur équipe qui, à la fin, fournit une piètre prestation, c’est normal qu’ils soient en colère. Il faut qu’on réagisse vite pour redonner le sourire à nos supporters. Le score aurait pu être plus lourd si vous aviez été plus concentrés devant les bois, n’est-ce pas ? Peut-être, oui. Nous avons inscrit un but en deuxième mi-temps. Nous avons passé le reste de la rencontre à gérer, sans fournir plus d’énergie en prévision des prochaines échéances. Cela dit, il nous reste énormément à faire sur le plan de l’efficacité et de la cohésion, mais la chose positive, c’est qu’on progresse nettement de match en match par rapport à notre rendez-vous de la saison que nous avons lamentablement raté à Mostaganem. Un dernier mot pour conclure… Je veux m’adresser aux fidèles supporters de Mostaganem. Certes, je comprends leur colère contre l’équipe, mais je leur dirai que l’effectif actuel est très limité, il ne faut pas blâmer les joueurs. Je leur promets un meilleur visage de l’équipe face au leader du groupe, l’USMBA. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

Reprise aujourd’hui
Après avoir bénéficié de deux jours de repos bien mérité, les joueurs Mostaganémois vont reprendre aujourd’hui le chemin de l’entraînement en prévision du match prochain en déplacement face au leader du groupe, l’USM Bel Abbès.

Les inconditionnels ne pardonneront jamais un autre faux pas
Les inconditionnels de Mostaganem ne pardonneront jamais un autre faux pas à leurs protégés. Le nouveau coach, Blidi, aura du pain sur la planche pour apporter des correctifs pour espérer se racheter face au leader, l’USM Bel Abbès.

Blidi Touati, nouvel entraineur
Côté staff technique, l’administration vient d’engager le technicien mostaganemois, Blidi Touati, qui était présent au stade. Il a supervisé le groupe pour entamer son travail aujourd’hui au côté de Henni Abdelhak.

… et remobiliser l’état d’esprit du groupe.
Le plus dur est à venir avec cette cascade de rencontres aussi importantes que dangereuses. C’est dire que les trois points face à l’ESM deviennent désormais nécessaires car la situation risquerait de se gâter lors des prochaines jour-

Le portier Damasse écarté du groupe
Le président nous a fait savoir que l’administration vient de décider d’écarter le gardien, Damasse, et ce, suite à ses mauvaises prestations lors des derniers matches livrés par le club face à l’ASK et l’ABM puis face au NAHD.

Le prochain test mettra plus de pression sur tout le groupe
Le prochain test mettra plus de pression sur tout le groupe et particulièrement sur le staff technique, lequel doit trouver la bonne formule pour relancer son équipe car la situation est en train de se dégrader. Seul un résultat probant sauvera cette équipe du naufrage. E. W.

La victoire, seule dilemme
Il va sans dire que l’USMBA est désormais dos

20

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

Coup osé

CSC

Le podium à présent

Le nouveau directeur général de la SSPA/CSC

jouable

Bentoubal : «On jouera le titre la saison prochaine»
e successeur de Boulhabib, fraîchement installé dans son nouveau poste à la tête de la société sportive, jeudi dernier, Bentoubal, a vécu le match de samedi face au MCO sur les nerfs. Lui qui a salué chaleureusement Simondi et le gardien Si Mohamed après le coup de sifflet final de l’arbitre Aouina montre déjà le taux de pression qui pesait sur ses épaules, lui qui ne pouvait pas espérer un meilleur début avec le CSC en tant que président général. Il est très optimiste et promet aux supporters le titre la saison prochaine : «Je remercie les supporters qui m’ont souhaité la bienvenue au club, je souhaite que la réussite soit à mes côtés pour leur offrir des titres à l’avenir, je leur promets une équipe qui jouera les titres dès la saison prochaine, car on a tous les ingrédients pour le faire.» «Pourquoi ne pas finir sur le podium ?» La victoire face au MCO a été la première pour Bentoubal en tant que directeur général et premier responsable de l’équipe. Le nouveau patron déguste ce succès qu’il qualifie de très important : «La victoire du MCO nous a fait sortir d’un puits, je suis très heureux de ce succès, on avait besoin de ces trois points en cette période difficile, Dieu nous a aidés pour dépasser cet obstacle ; je considère cette victoire importante, car elle nous aidera dans un avenir proche à recoller en haut du tableau et pourquoi pas finir sur le podium pour disputer une autre compétition continentale la saison prochaine.» «Oublier le passé et ne penser qu’à l’avenir» Le départ de Soussou a ouvert la voie à Bentoubal de prendre les rênes de l’équipe. Le nouveau boss, qui a accueilli chez lui nos confrères d’El Haddef pour s’ouvrir plus aux Sanafir qui, à vrai dire, ne connaissent pas grand-chose sur l’ex-commandant Bentoubal, même si le CSC est une équipe de foot qui n’a rien à voir avec l’armée, ne s’inquiète pas, car il est prêt à diriger l’équipe avec plus de fer-

L

près l’orage, il vient toujours le bon temps. Cela s’applique parfaitement sur le CSC qui, avant le match de samedi, a connu une semaine intense, stressante et torride à l’intérieur du club. L’élimination en coupe par petit poucet JSM Chéraga n’a pas trop influé sur les joueurs, même le début de match difficile qu’a connu le Chabab, mais au bout du compte, les Verts ont su comment renverser la situation en leur faveur devant un MCO venu tenter sa chance en dehors de ses bases. Le maillot vert mouillé et bien honoré, le CSC mérite son succès de samedi, c’est une victoire importante sur le plan comptable, car elle remet le club à la 5e place du classement. Les faux pas de l’ASO et du MCA ont fait les affaires de la bande à Simondi, qui est distancée à présent par le 3e au classement, la JSK, que par deux points d’écart. Les Kabyles, qui disputeront un derby contre la JSM Béjaïa, samedi prochain, peuvent bien laisser des plumes, le CSC pourrait, en revanche, se re-

A

trouver sur le podium. A imaginer ce scénario donne ambitionne déjà les Clubistes qui ont une chance de jouer dans cette Ligue 1.

Et de 10 pour Boulemdaïs !
Après un mois de sommeil, le buteur du Chabab s’est réveillé samedi face au MCO. Hamza Boulemdaïs a inscrit son 7e but en championnat, mais le 10e si l’on compte les 3 marqués en Coupe d’Algérie. L’autre buteur de la journée, Yacine Bezzaz, qui a traduit le premier penalty en égalisant, a inscrit son second but de la saison, sur penalty, comme face au ASN Nigelec, au match retour de la Coupe de la CAF.

Trois jours pour préparer un autre marathon
La victoire arrachée samedi face au MCO est venue après un grand effort des joueurs, qui ont assuré l’essentiel et rassuré leurs fans. Même si ces derniers sont encore sous le choc de leur élimination en coupe, la victoire contre les Oranais a rassuré les Constantinois pour effacer les mauvais souvenirs. Il ne faut pas oublier que ces trois points viennent après une semaine où le CSC a disputé trois rencontres en l’espace de cinq jours, un pari fou que le Chabab a relevé avec panache. Simondi, qui a souffert après la défaite contre Chéraga, était très heureux, car se faire attaquer par son ex-président et certains pseudo-supporters lui a fait mal. Au final, c’est un soulagement pour toute la famille du CSC qui a trois jours pour récupérer des forces, avant d’attaquer un autre marathon.

meté : «Je ne crains pas les challenges, mais j’adore les relever, mon caractère de militaire m’aide à donner beaucoup de belles choses au CSC, bien sûr, je ne m’attendais pas à devenir le grand gérant du club, mais quand on m’a fait appel, je ne pouvais refuser ce devoir, surtout que je suis un enfant du CSC. Je ferai tout pour réussir ma mission, malgré les difficultés, et honorer cette confiance placée en moi.» Sa désignation tombe dans un moment un peu délicat, surtout que le CSC vient de se faire éliminer en coupe par une petite formation, une défaite qui a énervé aussi le nouveau patron du club, en déclarant : «La défaite face à Chéraga n’est pas facile à accepter et à avaler, c’était un immense choc pour nous tous, mais il ne faut pas trop se focaliser sur cet échec, on doit vite tourner cette mauvaise page et inhumer ce passé douloureux et se concentrer sur l’avenir. Le CSC a trop souffert et a besoin de soutien de ses fans, le temps est venu pour aller de l’avant et mettre en marche une vraie stratégie de travail pour réussir que de belles choses à l’avenir, surtout que les moyens financiers et humains existent.» «Un Constantinois de souche, retraité de l’armée et fervent supporter de l’équipe» Pour ceux qui ne connaissent pas Bentoubal, ce dernier essaie d’en brosser un portrait pour se faire connaître chez les Sanafir et nos lecteurs : «Un ancien cadre de l’Armée nationale algérienne, je suis à la retraite depuis quelques temps. Après 30 ans de service, on me connaît plus avec ma discipline et ma fermeté dans le travail, très respectueux aussi, ce que je compte apporter au club, je suis un fervent supporter du CSC où j’ai même joué dans un passé lointain. Enfant de l’antique ville de Constantine où je compte finir ma vie aussi.» Enfin, l’ex-commandant a déclaré même ses biens pour les Sanafir : «J’ai un 4x4 et un logement en construction, et cela me suffit largement, je quitterai le club sans prendre quoi que se soit.» Synthèse Abdou H.

Les Sanafir boycottent à leur manière
Depuis la montée du CSC en Ligue 1, le public constantinois n’a jamais boycotté les tribunes de Hamlaoui, comme il l’a fait samedi dernier. Seuls 1 000 supporters était présents, alors que d’autres ont refusé d’acheter les billets et sont restés devant l’entrée de l’enceinte, une manière civilisée d’exprimer leur colère. Les Sanafir ont vraiment mûri. Aux joueurs de bosser plus pour mériter les 50 000 senfour habituels. Abdou H.

Communiqué
Grand Concert de Babylone : Samsung au rendez-vous

Le Sud-Coréen encore plus proche des Algériens en encouragent la créativité et la passion des jeunes talents
Dans le cadre de son accompagnement des jeunes talents et de son intérêt pour les arts et la culture, Samsung Electronics Algérie prend part au concert du groupe Babylone qui aura lieu le 21 février prochain au niveau du chapiteau de l’hôtel Hilton, et cela, avec une ouverture des portes à 15h30 pour un concert unique en son genre. Cette initiative soutenue par Samsung Algérie ambitionne de se rapprocher davantage des jeunes talents par la promotion des activités culturelles et la mise en valeur du patrimoine des différentes régions de l’Algérie. Créé en 2012, le groupe Babylone a déjà su faire preuve d’un savoir-faire singulier. Cette jeune formation apporte un son nouveau à la musique algérienne avec leur «DZIRI STYLE» qui est un mélange intimiste entre sonorités algériennes et occidentales. Les membres de ce groupe font partie de ces artistes qui ont le don de créer une musique mélodique, simple et accrocheuse, présentant un savoureux mélange musical qui ne connaît pas de frontières. Babylone compte 15 millions de vues sur YouTube, près de 60 000 fans sur Facebook, un tube en tête de tous les classements, et 2 concerts à guichets fermés (1000 personnes à Tlemcen et 2600 personnes à Oran). Le mois dernier, le groupe a remporté deux prix lors des Algerian Music Awards : le titre de la meilleure chanson de l’année avec son tube Zina et le titre du meilleur groupe. En participant à cet évènement culturel, Samsung marque son soutien et son encouragement pour les jeunes talents ; la firme sud-coréenne est toujours heureuse de participer à l’épanouissement des jeunes créateurs. Samsung s'intéresse depuis toujours à la vie de la société algérienne en s’impliquant dans de multiples manifestations culturelles et caritatives. Ce genre d’opérations fait partie des traditions de la marque qui confirme sa volonté d’être une entreprise citoyenne digne de confiance qui met à l'honneur le concept de responsabilité sociale des entreprises.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

21

NAHD

USMB

Aliouane «Nous devons
confirmer notre beau succès contre Mostaganem»
Cette victoire vous permettra de respirer un peu et surtout retrouver la sérénité du groupe. Vous attendiez-vous à une telle performance après votre mauvais départ lors de cette phase retour? Vous savez, on ne peut rien avancer tant que le match n’est pas fini. La réalité du terrain est différente. Je vous mentirais si je vous disais que ce match a été facile pour nous mais on a entamé la rencontre avec la ferme intention d’arracher les trois points de la victoire. J’espère que ce succès sera le véritable déclic. Donc, le moral est au beau fixe... Après la rencontre, nous étions contents car on ne pouvait prétendre à mieux. Les joueurs étaient heureux et ont savouré ce succès. En plus, les résultats de cette journée étaient favorables pour le NAHD. A présent, il faut tourner la page et se concentrer sur le prochain rendez-vous de championnat. Comment voyez-vous ce duel contre le WAT ? Ce sera, sans l’ombre d’un doute un périlleux match face à un sérieux prétendant à l’accession. Nous allons affronter une équipe qui se trouve pratiquement dans la même position que la nôtre. Le WAT revient en force depuis l’entame de la phase retour. Le match se jouera sur un petit détail et le mieux préparé et le plus concentré l’emportera. Nous sommes dans l’obligation de réussir un résultat probant et confirmer ainsi notre beau succès face à l’ESM. Désormais, nous n’avons plus le droit à l’erreur, notamment lorsqu’on évolue à domicile. Entretien réalisé par Youcef M. Après une période de doute, votre équipe a réussi une belle surprise en récoltant trois précieux points. Vos Aujourd’hui impressions ? face au Chabab C’est une belle surprise pour nous d’ailleurs. Sans prétention aucune, on Annassers est rentrés sur le terrain pour récolter Le NAHD disputera cet après-midi, les trois points de la victoire même si au stade du 20-Août, une joute amicale l’équipe a été amputée des services de contre le Chabab des Annassers. Un test plusieurs cadres. Nous étions dans qui sera dédié aux joueurs blessés et à ceux l’obligation de renouer avec le succès à qui manquent de compétition. Younes Ifl’extérieur et faire en sorte de se raticen aura l’opportunité de voir cercheter de nos mauvais résultats. Cela tains éléments avant de mettre en n’a pas été facile face à une équipe de place son dispositif pour le Mostaganem qui nous a causé des promatch de ce vendredi blèmes. Nous avons pu marquer deux buts et ce succès est bon pour le moral du contre le WAT. groupe pour la suite du championnat.

a reprise fut très difficile pour les joueurs de l’USM Blida après les malheureuses scènes de violence qui se sont produites vendredi à Bou Saâda à l’occasion du match de championnat face à l’ABS local. 24h plus tard, et lors de la séance de décrassage, les coéquipiers de Hamia n’en revenaient toujours pas. Le coach blidéen, Benchouia, nous a dit à ce propos : «J’ai constaté que les joueurs étaient toujours sous le choc après ce qu’ils ont enduré à BouSaâda. C’est désolant que le foot en soit arrivé à ça. J’ai décidé de leur accorder 24h de repos afin qu’ils puissent retrouver leur sérénité et se remettre au travail dans de meilleures conditions.»

L

Benchouia : «Les joueurs sont toujours sous le choc»

«Je ne peux rien leur reprocher»
Sur la défaite concédée à Bou Saâda, Benchouia a assuré que, vu le contexte dans lequel la partie s’est déroulée, il était quasi impossible de parler football : «Je ne peux rien analyser de ce match face à l’ABS. Mon équipe n’a pas joué avec tous ses moyens et s’est inclinée pour des raisons purement extra sportives. La victoire n’est pas revenue au plus fort sur le terrain, et je crois que si le match s’était déroulé dans des conditions normales, on aurait accroché au moins le nul. Je ne peux rien reprocher aux joueurs qui ont quand même donné le meilleur d’eux-mêmes.»

«Un gros travail psychologique m’attend»
«Cette semaine, un gros travail sur le plan psychologique m’attend. Je dois tout faire pour faire oublier ce match à mes joueurs et les remobiliser pour celui de vendredi prochain. Il faut que les joueurs passent à autre chose, car le championnat n’est pas encore terminé.» ment. L’USMAn reste un grand club et va certainement bien préparer le match, puisqu’il joue sa survie en Ligue 2. On doit jouer à fond et tout faire pour l’emporter.»

«Ce ne sera pas facile face à l’USM Annaba»
Ce vendredi, l’USMB affrontera l’USM Annaba. Un match que les gars de la ville des Roses doivent emporter coûte que coûte pour ne pas perdre de vue l’accession : «Le match face à l’USM Annaba sera compliqué pour nous et on ne doit pas prendre à la légère cette équipe malgré les difficultés qu’elle traverse en ce mo-

«On doit éviter le scénario du MSPB»
«Les joueurs doivent prendre très au sérieux cette équipe de l’USMAn et ne pas croire que la victoire est déjà acquise. On doit absolument éviter le scénario du match aller face au MSPB où on avait un peu pris à la légère l’adversaire, et qui, au final, est venu nous imposer le nul à domicile. On doit être concentrés et offrir la victoire à nos fans qui ont galéré à Bou Saâda.» A. K.

Benacer souffre du genou
Le joueur Benacer n’a pas pris part à la séance de décrassage qui s’est déroulée avanthier. Renseignements pris auprès de ce dernier, il souffre d’une blessure du genou après l’agression dont il a fait l’objet par un stadier au cours du match face à l’ABS.

Bendiaf s’est blessé à la cheville
Le meneur de jeu, Bendiaf, n’a, lui non plus, pas pris part à cette séance de reprise. Le joueur s’est en effet blessé à la cheville. Le staff médical lui a accordé quelques jours de repos.

Benyahia prêt pour le WAT
Alors qu’il a préféré ne pas prendre de risque lors du dernier déplacement à Mostaganem, l’entraîneur Younes Ifticen devrait faire appel à l’attaquant Ahmed Zakaria Benyahia à l’occasion du prochain duel face au WAT. Le joueur s’entraîne régulièrement avec ses coéquipiers mais n’a toujours pas renoué avec la compétition officielle. Le coach du Nasria ne veut pas brusquer Benyahia et compte l’utiliser vendredi prochain durant le dernier quart d’heure.

Bendebka sera fixé aujourd’hui

Khellaf réintègre le groupe

ESM
Reprise aujourd’hui
Après avoir bénéficié de deux jours de repos bien mérité, les joueurs Mostaganémois vont reprendre aujourd’hui le chemin de l’entraînement en prévision du match prochain en déplacement face au leader du groupe, l’USM Bel Abbès.

Les inconditionnels ne pardonneront jamais un autre faux pas
Les inconditionnels de Mostaganem ne pardonneront jamais un autre faux pas à leurs protégés. Le nouveau coach, Blidi, aura du pain sur la planche pour apporter des correctifs pour espérer se racheter face au leader, l’USM Bel Abbès.

Blidi Touati, nouvel entraineur
Prévu pour jeudi passé, le rendez-vous de Sofiane Bendebka auprès du médecin de l’équipe a été repoussé pour aujourd’hui. Le joueur effectuera cette matinée un dernier contrôle afin d’avoir l’autorisation de reprendre les entraînements ou non. Ainsi, Bendebka sera fixé aujourd’hui. Le défenseur latéral Oussama Khellaf a eu le feu vert du staff médical pour renouer avec les entrainements. Le joueur a réintégré le groupe et s’entraîne normalement avec ses camarades. Ifticen pourrait compter sur ses services à l’occasion du match contre Tlemcen.

Côté staff technique, l’administration vient d’engager le technicien mostaganemois, Blidi Touati, qui était présent au stade. Il a supervisé le groupe pour entamer son travail aujourd’hui au côté de Henni Abdelhak.

Le prochain test mettra plus de pression sur tout le groupe
Le prochain test mettra plus de pression sur tout le groupe et particulièrement sur le staff technique, lequel doit trouver la bonne formule pour relancer son équipe car la situation est en train de se dégrader. Seul un résultat probant sauvera cette équipe du naufrage. E. W.

Le portier Damasse écarté du groupe
Le président nous a fait savoir que l’administration vient de décider d’écarter le gardien, Damasse, et ce, suite à ses mauvaises prestations lors des derniers matches livrés par le club face à l’ASK et l’ABM puis face au NAHD.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

21

ASK

MSPB

Boukhezzar : «De grosses primes en cas de victoire à l’extérieur»

aucun penalty cette saison»
Aziz Guerrab récidive. Contre l’ABM, l’attaquant du MSPB marque deux buts sur penalty. Il s’est spécialisé dans la série des tirs au but. Quand l’arbitre siffle un penalty, aucun de ses coéquipiers ne s’aventure pour exécuter la sentence. Vous marquez deux penaltys dans un match. Ne prenez-vous pas trop de risque ? Je n’ai pas raté un seul penalty, depuis le début de la saison. Quand l’arbitre avait désigné le point de penalty contre l’ABM, je n’ai pas hésité un seul instant pour le tirer. J’étais sûr de moi. Une première mi-temps difficile, contre Merouana qui vous a posé des problèmes, n’est-ce pas ? On n’est pas rentré dans le match. On n’était pas au top. En 2e mi-temps, on était dos au mur. Si on perdait le match, on risquait de retrouver la Division 2 amateur. On n’avait pas trop le choix. En ce qui me concerne, j’ai marqué un autre but, que l’arbitre avait refusé, pour je ne sais quelle raison. Un mot sur l’ABM, votre adversaire ? On a rencontré une équipe coriace. Les joueurs étaient bien en place. Cette équipe de Merouana nous a créé beaucoup de problèmes. Quelle lecture faites-vous de la 20e journée ? La 20e journée a été favorable pour nous. L’USMAn et le CAB qui sont les équipes les plus mal classées n’ont pas fait mieux qu’une défaite. Ce qui nous permet de prendre notre distance par rapport à ces deux équipes. Peut-on dire que deux clubs sont déjà en Division 2 amateur, en l’occurrence l’ESM et l’USMAn ? Non pas encore. Il ne faut pas croire que ces deux équipes ont baissé les bras. On doit s’occuper plus de nos prochaines sorties et essayer

Guerrab : «Je n’ai raté

L

a raclée infligée aux Annabis vendredi dernier a redonné le sourire à tous les amoureux de l’ASK. Voilà de quoi est capable leur équipe quand elle joue sans pression et qu’elle ne parle pas trop argent avant les matchs. En tout cas, la dernière victoire a fait du bien, même aux joueurs qui pensaient qu’ils allaient bénéficier d’une prime conséquente après leur carton 6-0 face à l’USMAn. Un score que l’ASK n’a jamais réussi ni en Ligue1 ni en Ligue 2 les dix dernières années précédentes, mais la direction askiste voit la situation sous un autre angle. Pour elle, cette victoire est synonyme de trois points… c’est tout ! Le boss du club amateur a fait comprendre cela aux joueurs après le match et leur a promis une prime de victoire normale et toute simple car ce score a été réussi à Abed-Hamdani : «J’ai beaucoup de respect pour nos joueurs, mais la question des primes sera gérée comme on l’a dit avant. Si les joueurs veulent de grosses primes, ils n’ont qu’à rapporter des victoires de l’extérieur. Nous, on jouera le jeu et ils seront bien récompensés.» Des paroles qui démontrent que la balle est dans le camp des coéquipiers de Ouhadda qui savent ce qu’il leur reste à faire à l’avenir pour se remplir les poches.

Une victoire à Marouana égale maintien assuré
La bande à Khezzar a eu droit à une seule journée de repos, samedi. Les joueurs n’ont pas dépensé beaucoup d’énergie vendredi, donc ils n’auront pas de souci de récupération. La reprise a eu lieu hier après-midi avec une séance légère. La préparation pour le prochain match débutera dès aujourd’hui avec un biquotidien. Il faut dire que le match de vendredi prochain sera plus important que celui d’Annaba. Contre l’ABM, l’ASK, qui est déjà bien loin de la zone rouge, a besoin de trois points pour enfoncer plus l’écart sur les équipes mal classées. Sept points d’écart actuellement et en cas de succès vendredi prochain, l’ASK augmentera cet intervalle à 10 points, peu importe l’identité des trois équipes relégables au prochain week-end. Cela veut dire aussi que le maintien sera presque assuré si on ajoute évidemment les points qui restent en jeu au Khroub et qu’il faut absolument avoir. Toutes ces données donnent de l’importance au prochain rendezvous qui éclairera encore plus la route pour les dirigeants et le staff technique khroubis. Abdou H.

de nous en sortir. En football, rien n’est impossible. Vous serez l’hôte du MCS, vendredi prochain, un mot sur votre prochaine sortie en championnat ? Le match sera difficile. Saïda compte 27 points. On en a 23 au classement. Ça se jouera très serré. On doit se serrer les coudes pour espérer revenir de Saïda avec un bon résultat.

Entretien réalisé par M.B.

Arras a subi une opération à l’avant-bras
Aziz Arras était toujours hospitalisé au lendemain du match. Le défenseur central du MSPB a dû subir une opération à l’avant-bras. Selon l’entourage du joueur, il aurait contracté une double fracture, juste en dessous du poignet. Il devrait s’éloigner plusieurs semaines de la compétition.

Quatrième match sans défaite
Quatrième match sans défaite. La bonne série continue pour le Mouloudia de Batna. Deux matchs nuls à l’extérieur contre le NAHD et l’USMAn. Deux victoires à domicile face à l’ASK et l’ABM. Soit, huit points en quatre matchs. M. B.

CAB
e report d’une journée du match USMMH-CAB n’a pas eu l’effet escompté. Le Chabab n’a pas pu faire mieux qu’une défaite. Il est vrai que la situation des deux clubs étant difficile. Hadjout ne pouvait pas se permettre un faux pas à domicile. Désormais, le CAB occupe la 15e place et se trouve depuis quelques semaines dans le lot des relégables. La situation aurait pu être autrement plus inconfortable, si l’USMAn et l’ESM se portaient bien. L’ESM est quasi reléguée en Division 2 amateur et l’USMAn vit une crise aiguë. Le résultat des Bônois contre l’ASK atteste le climat malsain qui entoure cette équipe.

WAT
Zenasni : «Important d’accumuler du temps de jeu»
Quel est votre sentiment après le récent succès remporté face au MCS ? Nous sommes soulagés et contents d’avoir remporté ce derby, car il fallait à tout prix renouer avec le succès, après notre récent revers face à l’ABM. Nous avons fait l’essentiel en partageant ce moment de bonheur avec nos supporters qui ont joué dignement leur rôle de douzième homme. Vous avez trouvé d’énormes difficultés pour vous offrir cette victoire, n’est-ce pas ? Vous avez raison, car nous étions dans une situation assez embarrassante où le moindre faux pas pourra nous coûter très cher à domicile. Nous avons joué donc sous une terrible pression, et ce n’est pas évident de pratiquer notre meilleur football dans de telles conditions. Vous attendiez-vous à une telle résistance de la part des Saidis ? Nous étions conscients que ce serait un match assez difficile, face à une équipe, qui voulait repartir avec un résultat positif afin de rester toujours en course pour l’accession. Mais nous étions à 200%, en tenant à nous offrir à tout prix ce derby, afin de rester toujours proches du podium. On imagine que l’expulsion du défenseur, Hadjari, vous a nettement facilité la tâche en seconde période, non ? Effectivement, car cela nous a donné plus d’espace tout en gagnant la bataille du milieu de terrain. Néanmoins, il fallait bien gérer nos nerfs, en évitant de répondre aux provocations des Saidis, afin de finir la rencontre à onze. Vous avez participé à ce succès en rentrant en jeu en seconde période. Est-ce que c’était difficile de rentrer vu la pression du derby ? Je ne vous cache pas que j’étais un peu stressé au moment de l’échauffement, mais le staff m’a rassuré ainsi que mes coéquipiers, qui m’ont conseillé de jouer comme j’ai l’habitude de le faire avec les Espoirs ou aux entraînements. Au final, j’avais l’impression de jouer à huis clos, me concentrant uniquement sur ma tâche sur le terrain. En l’absence de Chaouti, blessé, et Dif, suspendu, pensez-vous avoir des chances de postuler à une place de titulaire face au NAHD ? Tout d’abord je suis peiné pour mon coéquipier Chaouti, mais je vais faire en sorte de bien travailler cette semaine afin de prouver au staff que je suis prêt physiquement et moralement à tenir ma place. C’est un match important, et il faut donner le meilleur de nous-mêmes pour espérer revenir avec un résultat positif. Quel sera votre objectif principal d’ici à la fin de saison ? Jouer le maximum de matchs possible, afin de gagner en expérience. Je suis ambitieux dans la vie sans pour autant vouloir brûler les étapes, mais j’ai hâte de démarrer la saison prochaine avec le statut de joueur senior et non de simple espoir du club. Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

L

La défaite complique davantage la situation
Bendoukha et Dekhinet ont retrouvé l’équipe A. La paire centrale en défense a été métamorphosée en raison de la blessure de Belhadi et de la suspension de Rezak Bitam.

Soualah purge
Samir Soualah a purgé son match de suspension contre l’USMMH. Le latéral droit était sous le coup d’une suspension pour un match pour contestation de décision. Ce retour ne peut être que bénéfique, quand on sait qu’en défense, Rezak Bitam continuera à s’absenter. Le défenseur central du CAB est sous le coup de deux matchs de suspension.

Kebia retrouve le onze titulaire
Anis Kebia retrouve de nouveau les terrains et la compétition. Le demi défensif du CAB était affecté par le décès de son père. Le staff technique a dû faire appel à son joueur, parce que l’effectif contre l’USMMH était réduit.

Merazka en dehors de la liste des 18

Hichem Merazka est de nouveau absent en championnat. L’attaquant du CAB Rezak connaît un parcours en dents de scie. Peu compétitif, Bitam de retour Merazka a marqué un contre le MSPB seul but en championDeux matchs importants attendent Latrèche a fait nat, depuis le début de la le CAB. On a envie de dire des matchs appel aux U21 saison face au MSPB. Le à l’issue capitale. Le CAB reçoit l’ABS En raison de nomstaff technique s’est disdans un derby difficile, avant celui breuses absences, nopensé des services de son du MSPB-CAB. Rezak Bitam tamment en défense, attaquant contre l’entraîneur du CAB a dû sera de retour contre son l’USMMH. faire appel à des U21. Ainsi, ancienne équipe. M. B. les Selmi, Benchadi et autres

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

21

e leader du championnat de la division régionale une, l’US Béni Douala, ne compte guère lâcher ses acquis, bien au contraire ! L’objectif est d’aller de l’avant jusqu’au sacre final. Samedi après-midi au stade de Ben Aknoun, l’US Béni Douala a su comment renverser la situation et sauver la mise vers la fin du match face à l’ES Ben Aknoun en égalisant et en repartant à la maison avec un précieux point, qui lui a permis de garder son avance de cinq points sur ses deux dauphins le CRB Bordj El Kiffan, qui a fait match nul à l’extérieur face au DRB Baraki, et l’EC Oued Semar qui s’est imposé en dehors de ses bases, face au NR Bouchaoui 4 à 1. Les coéquipiers de Brahim Halata ont bien entamé le match, en tenant tête à cette coriace équipe de Ben Aknoun. D’ailleurs, c’est sur le score blanc que la première mitemps s’est achevée. En seconde période,

L

Régionale 1 ES Ben Aknoun 1 US Béni Douala 1 Les Ath Douala reviennent de loin
les locaux ont réussi à trouver la faille à la 70’, sur une erreur de marquage. Mais ce n’était que partie remise puisque les poulains du trio Feltène-Meftah-Hamcha ont réussi à égaliser et à remettre les pendules à l’heure dans les toutes dernières minutes de la partie. Sur un joli centre en retrait de Brahim Halata, l’attaquant, Salim Medjbour, contrôla le ballon de la poitrine et enchaîna avec un tir enveloppé qui ne laissera aucune chance au keeper de l’ES Ben Aknoun qui n’a fait que constater les dégâts. L’US Béni est revenue de loin dans ce match, au moment où tous les présents au stade s’attendaient à une défaite. L’équipe chère à Hocine Ammam a réussi son 2e périlleux déplacement en l’espace d’une semaine et peut désormais entrevoir la suite sous de bons auspices et le moral au beau fixe. Yacine Moussi

MB Bouira 2 - CB Sidi Moussa 1 Le Mouloudia en deuxième mi-temps
nette domination, Hamadi remit les pendules à l’heure d’un superbe tir des 30 mètres. Les visiteurs se jettent alors en attaque pour essayer d’inscrire un second but, mais en vain devant un gardien de but, Maayouf, des grands jours. La deuxième mi-temps s’est jouée sur le plan tactique avec des locaux près une prequi excellèrent dans le jeu mière mides contres rapides menés temps dans par Gani, Hamadi et Ferrah. une large meA un quart d’heure du coup sure ratée et de sifflet final, suite à une illustrée par un but encaissé belle action collective, Feraprès 6 petites minutes de rah, bien servi par Gani, jeu, le Mouloudia s’est comaprès un joli contrôle de la plètement métamorphosé poitrine, adresse un boTellal durant la seconde moitié lide et corse l’addidu match. Ça a très mal Ali Entraîneur tion. Gani a même commencé donc, avec du MBB : failli en rajouter cette action de Attia, lorsque son tir «Les joueurs le centre avant de rebondit sur la Sidi Moussa, qui ont bien réagi» transversale. récupéra une «C’était un match piège, l’adversaire menacé par La suite de la balle. Isolé et sans la relégation s’est déplacé à Bouira pour essayer de rencontre a solution, il décida revenir au moins avec un point. Après avoir envu les gars de de tenter un tir de caissé un but très tôt, qui nous a quelque part asTellal bien loin, la balle tousommés, mes joueurs ont démontré qu’ils ont du gérer le score chera le défenseur caractère en seconde mi-temps en réussissant qui leur peravant de changer de d’abord à égaliser puis à inscrire un second met d’engranger trajectoire, trompant but. C’est une victoire qui nous permet leur quatrième la vigilance du gardien de poursuivre le championnat victoire de suite. ,Maayouf. Les Moulouavec plus de sérénité». Adjaout déens ont bien tenté de re-

Stade : Bourouba-Said de Bouira Affluence : moyenne Arbitres : Hamadache, Mokrane, Halimi Avertis : Attia (CBSM) Buts : Attia (6’) CBSM. Hamadi (65’) Ferrah (75’) MBB

A

venir au score, mais ils étaient trop énervés pour réussir une quelconque action, notamment par l’intermédiaire de Kacel, très en verve mais qui a raté à deux reprises l’égalisation. L’arbitre a eu du boulot en première mi-temps et s’est montré très passif par rapport à certaines fautes commises de part et d’autre. En deuxième mitemps, les Bouiris sont revenus avec une nette détermination de ne pas laisser échapper les trois points. Chose faite, puisque après u n e

Dahmane Azem (manager général) : «Un bon point de pris»
«On a eu affaire à une très bonne équipe de Ben Aknoun qui tenait vraiment à nous battre et à se rapprocher de nous au classement, mais on a su comment la contrer. En première mi-temps, on a fait jeu égal avec cette équipe de l’ESBA et le résultat est resté le même 0 à 0, mais en deuxième mi-temps, nos joueurs ont été surpris par ce but à 20 minutes de la fin de la rencontre, suite à une erreur de marquage en défense. Les joueurs n’ont pas baissé les bras et ont cru en leurs chances, et on est parvenus à égaliser avant le coup de sifflet de l’arbitre. Ce point est très important pour nous notamment après tout ce qui s’est passé ces derniers temps dans le club. On ira encore de l’avant et on saura comment sauvegarder cet acquis». Y. M.

A

près deux défaites consécutives, les Akbouciens se devaient de réagir au plus vite, malheureusement pour eux, ils sont tombés sur un adversaire résolu à récolter le maximum de points eu égard à la situation délicate qu’il traverse. Dans une partie intense, les deux formations n'ont pas trop attendu pour entrer dans le vif du match puisque, d'entrée, l'équipe akboucienne a ouvert les hostilités par Belkadi qui a obligé le gardien de Boudouaou à sauver sa cage grâce à une belle parade. Ce n'était que partie remise puisque les coéquipiers du revenant Boukir parviendront à ouvrir le score par le virevoltant et toujours aussi opportuniste Lardjene au quart d'heure de jeu. Nullement découragés, les

ESM Boudouaou - 2 JS Akbou 1
Les Akbouciens de nouveau dans leurs travers
coéquipiers de Hadjersi redoubleront d'efforts jusqu'à obtenir l'égalisation dix minutes plus tard (25') suite à un mouvement collectif ponctué par une réalisation signée Benmaza. La partie sera caractérisée par un jeu ouvert des deux côtés mais sans qu'aucune des deux équipes n'ait pu matérialiser les opportunités qui se sont présentées à elles jusqu’à la 44' qui voyait les locaux reprendre l'avantage par le biais de Kherroubi qui permet ainsi à ses coéquipiers de rejoindre les vestiaires avec un ascendant psychologique certain. A la reprise, le rythme de la partie s'est un peu plus élevé. Poussant fort pour rattraper leur retard, les coéquipiers de Bachouche réussiront à se procurer des occasions mais à chaque fois ils pècheront par manque d'efficacité dans le dernier geste. Dans le dernier quart d'heure, sentant qu'il y avait un bon coup à jouer, les Belkadi, Lardjene et autre Sid Ali ont multiplié les assauts pour trouver la faille, mais la défense locale bien articulée autour de Boussa tenait bon. Ainsi, les protégés de Mira, malgré une grande débauche d'énergie, n'ont pu négocier comme il se doit ce déplacement, laissant échapper le point du nul face, il est vrai, à un adversaire très volontaire et désireux d'arracher les trois points dans

la perspective de son maintien. Tout compte fait, la formation akboucienne se doit de réagir dès samedi prochain à domicile face à l'OC Beaulieu pour éviter de replonger à nouveau dans le doute. Zahir Ait Hamouda

Abdennour Mira (Entr. JSA) : «Des satisfactions malgré la défaite»
«C’était un match très disputé de part et d’autre dans un fair-play total. On a eu une belle entame de match puisque on est parvenus à ouvrir le score et l'on a même pris l'ascendant sur notre adversaire. Malheureusement, dans un moment d'inattention, on a encaissé un but assassin juste avant la pause. En seconde période, on a tout essayé pour revenir dans la partie. Mes joueurs ont péché par excès de précipitation, on a manqué de concentration dans les derniers instants du match. Dommage de perdre aussi bêtement. Malgré tout, j’ai décelé pas mal de satisfactions dans l’évolution de mon équipe qui n’a pas démérité. C'est la loi du sport on doit accepter la défaite face à cette fougueuse équipe de l'ESMB qui en voulait plus».

Stade : Larbi-Touati d’Amizour Affluence : Moyenne Arbitres : Rahmine, Babouche, Saadallah But : Meberouk (75’) pour l’USOA Avertis : Dahou, Saci (USOA) Boutrig, Chaib, Khenifsi, Arab (WAB)

Division nationale amateur USO Amizour 1-WA Boufarik 0

Les Unionistes vont mieux
Djabel (3-1). Dès l’entame de la partie, les visiteurs avaient décidé d’opter pour la prudence tout en procédant par des attaques rapides afin d’essayer de surprendre les locaux. Ils ont exercé une forte pression sur leur vis-à-vis durant les trente premières minutes de la première mi-temps, faisant douter les supporters de l’USOA. Il fallait voir comment les Boufarikois ont contraint les Unionistes à se contenter de se défendre pour écarter le danger au point de faire croire qu’ils jouaient chez eux tellement leur domination était écrasante. Khechine, puis Chikhi, rataient deux occasions nettes de scorer avant que l’arrière, Djouah, sur un coup franc des 25 mètres, passe encore plus près de l’ouverture du score. Les Unionistes ont eu, eux aussi, deux occasions de scorer ratées en fin de mi-temps sur deux contres rapides de Tighilt et Dahou. La mi-temps est ainsi sifflée sur un score vierge. De retour des vestiaires, les Unionistes reviennent avec beaucoup plus de détermination et d’entrain sur le plan offensif. Les gars de Boufarik vont quant à eux se montrer moins conquérants, préférant rester sur leurs gardes en opérant par des contre-attaques. La première occasion de la seconde période sera à l’actif des locaux, par l’intermédiaire de Yaya, mais le tir de ce dernier est capté par l’excellent portier, Boutrig. Les locaux se sont mis à dominer les débats, mais ne parvenaient pas à concrétiser devant les buts jusqu’à cette 75’ qui verra le stade littéralement exploser. Le jeune espoir, Meberouk, réussit en effet l’exploit d’ouvrir la marque et libérer ainsi son équipe. Un but qui va donner plus d’intensité au match durant le dernier

USOA : Hamdaoui, Boulekhmir, Larabi (Larbi Bacha), Kherraz, Chabane (Brikh), Dahou, Saci, Hamouche (S. Kherraz), Tighilt, Yaya, Mebirouk Entr. : Boudjaarane WAB : Boutrig, Azzoun, Chaib, Djouah, Khenifsi (Bouderbala), Arab, Moukroula, Slimane (Meziani), Chikhi (Hanane), Doghmane, Khechine. Entr. : Maghraoui

quart d’heure, mais le score restera inchangé et l’équipe unioniste réussit l’essentiel, à savoir engranger les trois points et renouer après une longue période creuse avec la victoire at home. Ce premier succès de l’année 2014 au stade Larbi-Touati sera certainement très important pour la suite des événements pour l’USOA qui, avec 26 points au compteur, est à présent neuvième au classement général, ce qui est de bon augure pour le reste du parcours. M. Mustapha

Meberouk : «On est plus libérés à présent»
«On a fait ce qu’on devait faire. Malgré la pression qui nous a étouffés, surtout en première période, mais on a pu marquer un but en fin de la deuxième mi-temps, ce qui nous a offert trois importants points qui ramèneront la confiance au groupe. Après cette victoire, on peut dire qu’on est plus libérés».

I

l a fallu attendre la 19e journée pour voir l’USOA renouer avec la joie de la victoire à domicile. Son dernier succès remonte, en effet, au 25 octobre dernier, lorsque les Unionistes se sont imposés au stade Larbi Touati d’Amizour, face au JS Hey

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

21
WAT
Zenasni : «Important d’accumuler du temps de jeu»
Quel est votre sentiment après le récent succès remporté face au MCS ? Nous sommes soulagés et contents d’avoir remporté ce derby, car il fallait à tout prix renouer avec le succès, après notre récent revers face à l’ABM. Nous avons fait l’essentiel en partageant ce moment de bonheur avec nos supporters qui ont joué dignement leur rôle de douzième homme. Vous avez trouvé d’énormes difficultés pour vous offrir cette victoire, n’est-ce pas ? Vous avez raison, car nous étions dans une situation assez embarrassante où le moindre faux pas pourra nous coûter très cher à domicile. Nous avons joué donc sous une terrible pression, et ce n’est pas évident de pratiquer notre meilleur football dans de telles conditions. Vous attendiez-vous à une telle résistance de la part des Saidis ? Nous étions conscients que ce serait un match assez difficile, face à une équipe, qui voulait repartir avec un résultat positif afin de rester toujours en course pour l’accession. Mais nous étions à 200%, en tenant à nous offrir à tout prix ce derby, afin de rester toujours proches du podium. On imagine que l’expulsion du défenseur, Hadjari, vous a nettement facilité la tâche en seconde période, non ? Effectivement, car cela nous a donné plus d’espace tout en gagnant la bataille du milieu de terrain. Néanmoins, il fallait bien gérer nos nerfs, en évitant de répondre aux provocations des Saidis, afin de finir la rencontre à onze. Vous avez participé à ce succès en rentrant en jeu en seconde période. Est-ce que c’était difficile de rentrer vu la pression du derby ? Je ne vous cache pas que j’étais un peu stressé au moment de l’échauffement, mais le staff m’a rassuré ainsi que mes coéquipiers, qui m’ont conseillé de jouer comme j’ai l’habitude de le faire avec les Espoirs ou aux entraînements. Au final, j’avais l’impression de jouer à huis clos, me concentrant uniquement sur ma tâche sur le terrain. En l’absence de Chaouti, blessé, et Dif, suspendu, pensez-vous avoir des chances de postuler à une place de titulaire face au NAHD ? Tout d’abord je suis peiné pour mon coéquipier Chaouti, mais je vais faire en sorte de bien travailler cette semaine afin de prouver au staff que je suis prêt physiquement et moralement à tenir ma place. C’est un match important, et il faut donner le meilleur de nous-mêmes pour espérer revenir avec un résultat positif. Quel sera votre objectif principal d’ici à la fin de saison ? Jouer le maximum de matchs possible, afin de gagner en expérience. Je suis ambitieux dans la vie sans pour autant vouloir brûler les étapes, mais j’ai hâte de démarrer la saison prochaine avec le statut de joueur senior et non de simple espoir du club.

ASMO Mouassa : «J’ai apprécié la réaction de mes joueurs face à l’USC»
Mouassa, ce résultat va permettre aux joueurs d’aborder dans la sérénité la plus totale la suite de la compétition. «Le match a été plaisant. Il ne faut pas oublier que nous avions affronté une solide équipe de l’US Chaouia qui aspire elle aussi à retrouver l’élite. Nous avons bien maitrisé les débats en première mi-temps. Nous avons été bien en place. Malheureusement, nous avons encaissé un but dans le temps additionnel de la première-mi-temps» dira l’entraîneur asémiste avant d’ajouter : «Nous avons donné des conseils bien précis aux joueurs en leur demandant de ne pas s’énerver et de continuer à développer leur football habituel. Nous avons bien débuté la seconde mi-temps, mais malheureusement, nous avons encaissé un second but. Ce que je retiens de ce match c’est la bonne réaction de mes joueurs qui n’ont pas baissé les bras et qui ont réussi à revenir dans le match et à inscrire deux buts.»

Megueni indisponible 10 jours
Le défenseur central de l’ASMO, Megueni Mokhtar, sera absent des terrains pendant 10 jours. Victime d’une blessure lors du précédent match de son team face à l’US Chaouia, l’ancien sociétaire de la JSM Bejaia avait été contraint de céder sa place à son coéquipiers, Saâdaoui, à la 57’ du match face à l’USC. Les tests qu’il a effectués à son retour à Oran ont révélé qu’il souffre d’une petite blessure du pied. Cette blessure va forcer Megueni au repos pendant 10 jours. Du coup, il est d’ores et déjà out pour le prochain match de son équipe prévu ce vendredi face à l’USMM Hadjout. L’ancien joueur de l’ESS devrait peut être effectué son retour à la compétition lors du match de la 22e journée de championnat face à l’AS Khroub. Arrivé à l’ASMO cet été, Megueni a souvent été victime de blessure. Mouassa sera obligé de procéder à un changement au sein de son équipe face à l’USMMH afin de meubler son absence. Le premier responsable à la barre technique asémiste aura le choix en Benayada, Saâdaoui ou Tahar pour remplacer Megueni face à l’équipe de Hadjout. R. O.

«On pouvait marquer un troisième but»
Même s’il s’est dit satisfait par le point récolté du côté d’Oum El Bouaghi face à l’US Chaouia, l’entraîneur asémiste estime que son équipe avait la possibilité de marquer un troisième but et de repartir du stade Zerdani Hassouna avec les trois points de la victoire : «Lors des dernières minutes de ce match, les joueurs de l’USC ont joué l’attaque à outrance afin de gagner le match. Ils ont laissé beaucoup d’espace en défense que nous n’avons malheureusement pas réussi à bien occuper pour marquer un troisième but. Mais je suis sur l’ensemble satisfait de résultat qui va nous permettre d’aborder la suite du championnat avec plus de détermination» dira le premier responsable à la barre technique de l’ASMO avant d’ajouter : «Nous sommes toujours sur le podium, et c’est le plus important pour nous. Maintenant, il faudra continuer à travailler et à corriger nos lacunes pour être encore meilleurs lors des prochaines journées de championnat.» Riad O.

L

e premier responsable à la barre technique de l’ASMO, Mouassa Kamel, s’est dit très satisfait du point récolté par son team au stade Zerdani-Hassouna. Pour

4 joueurs ont rejoint le stage de l’EN Olympique
Quatre joueurs de la formation de M’dina J’dida ont rejoint avant-hier le stage de l’EN Olympique. Il s’agit de Barka, Tahar Fethi, Belalem et Tabti. Le stage de l’EN Olympique durera jusqu’à mercredi et sera ponctué par un match amical contre le Niger. Les joueurs asémistes ne s’entraîneront donc pas cette semaine avec leurs coéquipiers et ne pourront rejoindre le groupe que le jeudi, soit la veille du match contre l’USMM Hadjout.

La direction promet une forte prime aux joueurs
La direction de l’ASMO a promis une forte prime aux joueurs après avoir réussi à décrocher le précieux point du match nul à Oum El Bouaghi contre l’US Chaouia. Selon les informations en notre possession, les coéquipiers de l’attaquant, Benkablia, avaient réclamé à l’issue du match la prime de sept millions de centimes. La direction du club avait promis aux joueurs avant ce match une forte prime en cas de succès face à l’USC. Les Asémistes devraient, comme ce fut le cas depuis le début de la saison, percevoir la prime de ce match de l’USC avant leur prochain match face à l’USMMH.

Reprise des entraînements ce matin
De retour à Oran samedi matin, les Asémistes ont effectué le même jour une séance de sauna afin d’évacuer la fatigue du match disputé vendredi à Oum El Bouaghi face à l’US Chaouia. Hier, les joueurs ont bénéficié d’un jour de repos et reprendront aujourd’hui le chemin des entraînements pour préparer leur prochain match prévu ce vendredi au stade Habib-Bouakel face à l’USMM Hadjout. L’occasion pour l’entraîneur, Mouassa, de revenir avec ses joueurs sur le précédent match disputé face à l’USC et d’entamer la préparation de la rencontre de ce week-end face à l’USMMH. Après une série de cinq matchs nuls consécutifs, les Asémistes seront dans l’obligation ce vendredi de renouer avec le succès.

R. O.

MCS
près la dernière défaite face au WAT, l’équipe de Saïda a raté son accession. En plus, le maintien n’est pas assuré. Elle a dégringolé au classement, en joignant les relégables.

A

Le maintien n’est pas encore assuré
quelle elle patauge. Vu les autres relégables, il suffit d’un faux pas pour voir l’équipe en bas du tableau. Ainsi, la fin de ce parcours devrait être géré intelligemment par les concernés. l’ASMO, à Saïda. Hadjar et ses joueurs devraient arracher des succès à domicile pour assurer le maintien.

Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

L’équipe est fragile à l’extérieur
Les prétendants à l’accession comptent frapper fort à Saïda pour assurer leur objectif. Les défaites ramenées de l’extérieur n’arrangent pas les affaires des Saïdis. Seuls les bons résultats à domicile garantiront le maintien à l’équipe.

l’ASMO, le NAHD et l’USC. Les points vaudront cher. Ainsi, l’équipe est appelée à sortir le grand jeu pour se maintenir.

Quand Kherris retrouve sa Grinta !
Entre le WAT et Kherris, c’est une longue histoire d’amour ! Joueur puis entraîneur adjoint et entraîneur en chef, Kheredinne Kherris a tout connu avec le club phare des Zianides, lui qui n’a jamais porté d’autre maillot que le fameux Bleu et Blanc. En compagnie de Djawed Yadel, l’ancien capitaine d’équipe est en train de driver les Widadis, avec toujours beaucoup de passion et d’amour. Face au MCS, «Kheiro», qui était mécontent de la prestation de ses joueurs, a décidé de ne pas s’assoir en seconde période, boostant à fond les coéquipiers de Sidhoum, et donnant l’impression qu’il voulait rechausser les crampons et rentrer sur le terrain, en ne perdant nullement de sa grinta et sa rage de vaincre qui ont fait de lui un international et l’un des meilleurs défenseurs en Algérie durant les années 90.

La mission se compliquera davantage
Après ce faux pas, l’équipe devra se contenter de sa survie en Ligue 2. Mais les matchs restants sont très difficiles, à domicile comme en déplacement. Depuis la deuxième phase, elle a laissé des plumes à l’extérieur. Saïda devrait arracher de précieux points pour sortir de cette zone dangereuse dans la-

Les prétendants à l’accession joueront à Saïda
Les Saïdis devraient se déplacer chez l’USMAn, l’USMB, NAHD et l’équipe de Chaouia, qui fera tout pour gagner son match et sortir de sa position dangereuse. En revanche, pour les autres confrontations, l’équipe devrait faire le déplacement chez les prétendants à l’accession. De chauds derbys l’attendent face à l’USMBA et

Khaldi et Hadjar sous pression
Les derniers résultats ne rassurent guère. La grogne gagne les supporters qui ne cessent de réagir. Ils ciblent les deux responsables, Khaldi et Hadjar. Ce dernier devra chercher la bonne formule pour sortir de ce marasme. La pression pèse lourdement sur leurs épaules. Face à l’ASK, l’équipe de Saïda devra relever le défi pour épargner le moindre doute sur sa relégation. AMAR B.

Le maintien, pas facile à atteindre
La suite du parcours s’avère difficile pour les Saïdis, vu les équipes qu’elle affrontera, entre autres, l’USMBA, l’USMB,

O. R. B. A.

22
Real Madrid

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

«Le match de Bale a été limpide»
En l’absence de Cristiano Ronaldo, le Gallois Gareth Bale a fait admirer sa puissance en inscrivant un superbe but d'une frappe lointaine lors de la victoire du Real Madrid contre Elche (3-0), à l'occasion de la 25e journée de championnat. Après la rencontre, l’entraîneur italien Carlo Ancelotti a tenu à saluer la bonne prestation de l’ancien joueur de Tottenham : « Le match de Bale a été limpide : un match sans confiance avant son superbe but et, après ce but, un tout autre match. Pour un joueur comme lui, le but qu'il a marqué va beaucoup l'aider à prendre davantage confiance. On ne peut pas toujours s'attendre à ce que tout se passe bien, parfois les joueurs ont des problèmes parce qu'il y a un adversaire qui a une organisation défensive et qu'il est difficile de trouver des solutions. Le match de Bale était suffisant avant son but et fantastique après.» Pour rappel, Gareth Bale a déjà inscrit 9 buts en 16 matchs de championnat.

Ancelotti

Coup d’œil

International

PSG

«Motta est l’ADN de notre système de jeu»

Blanc

«La suspension n’a pas nui à l’image de Ronaldo»
Malgré la bonne passe du Real Madrid, l’ancien entraîneur du PSG n’a pas oublié l’absence de Cristiano Ronaldo, suspendu en Liga depuis la rencontre face à l’Athletic Bilbao il y a maintenant presque trois semaines : « Personne n’est content de cette situation. Sa sanction ne paraît pas normale, d’autant que nous avons dû attendre jusqu’à 14h cet aprèsmidi pour savoir s’il pourrait jouer ou non face à Elche. Nous avons gagné nos trois matches sans lui

donc il n’y a pas eu d’incidence sur le plan sportif. Mais ce qui s’est passé est incroyable. Je ne comprends pas et je ne l’oublierai pas. Néanmoins je ne crois pas que cette suspension ait pu nuire à l’image de Cristiano. » A noter que ce nouveau succès contre Elche (3-0) a permis à Carlo Ancelotti d’afficher une série de 26 matches sans défaite à la tête du Real Madrid, toutes compétitions confondues, en dépassant le record de son compatriote Fabio Capello (25 rencontres sans défaite lors de l’exercice 1996-97).

Prolongé jusqu’en juin 2016, le PSG a montré sa totale confiance envers le milieu de terrain italien, Thiago Motta, qui fait désormais partie des cadres essentiels du club parisien, comme l’a affirmé l’entraîneur Laurent Blanc en conférence de presse : « Sa prolongation est très importante. C’est une garantie par rapport au jeu que l’on veut proposer. Que ce garçon reste à Paris cela constitue une garantie de pouvoir mettre en place notre philosophie de jeu. Car il rentre tout à fait dans ce qui est notre philosophie. Il est l’ADN de notre système du jeu. » Des compliments auxquels le joueur ne restera certainement pas insensible.

Ibrahimovic
«La Premier League ? Je l'aurais détruite»

Benzema «J'ai fait abstraction des
Annoncé dans le viseur d’Arsenal, l’Inter Milan, la Juve, la Roma ou encore Liverpool, l’attaquant français Karim Benzema, qui réalise actuellement sa meilleure saison sous le maillot merengue (14 buts et 5 passes décisives en championnat), n’écarte pas la possibilité de relever un nouveau défi la saison prochaine, lors d’un entretien accordé à Marca : « Il reste encore beaucoup de matches mais cela peut devenir une grande année pour moi. Mon avenir ? Je n’y pense pas trop. Un transfert ? On verra si ça arrive cette année ou la prochaine. J’espère que tout se passera bien pour moi, sans plus. Je veux tout gagner avec le Real Madrid. » L'ancien joueur de l’OL est notamment revenu sur ses relations avec le public madrilène. « Au début cela a été compliqué. Je savais que le public de Santiago Bernabeu était très exigeant, qu'ils attendent toujours

Llorente

Juventus

«Avec Tevez, nous formons un merveilleux partenariat»

Actuellement meilleur buteur du PSG et de Ligue 1, l'international suédois Zlatan Ibrahimovic n'a aucun doute sur le fait que s'il avait joué dans le championnat anglais, il aurait également montré son talent, comme il l'a déjà fait en Pays-Bas, Italie, EsVarane pagne et maintenant en France. conseille Pogba Dans un entretien accordé au Daily de venir au Real Mirror, Ibra a rappelé qu’il était Revenu en forme après une longue sifflets de Santiago Bernabeu» proche de signer à Arsenal au blessure, le jeune défenseur central Raphaël début de sa carrière, avant de le plus de vous-même. J'espère Varane a profité d’un entretien accordé a Téléfinalement opter pour l’Ajax : toujours faire un grand match, foot pour inviter son compatriote Paul Pogba à le « J’aurais pu jouer à Arsenal, c'est normal. Peut-être qu'ils en rejoindre au Real, dès la saison prochaine : « Je n’ai comme beaucoup de gens le attendaient encore plus. Je savais que je ne pouvais pas abanpas d’info mais s’il vient je serai très content. Claire- savent, mais je ne voudrais donner, alors j'ai continué à ment je lui ai dit de venir ! (rires) J’aimerais bien pas faire un procès. Qui doit travailler, à me dire : je dois me jouer avec lui, mais ce n’est pas moi qui décide. » battre. J'ai dû croire en moi et avoir le plus de regret, Arpenser que la réussite reviendrait Reste à savoir si l’ancien joueur de Manchester Uni- sène Wenger ou Zlatan ? Ça tôt ou tard. Aujourd'hui, cela foncted parviendra à trouver un accord avec sa direc- me fait toujours sourire tionne bien », a estimé l'international tion turinoise pour prolonger son bail, ou sera quand on me demande ce que tricolore, qui a tenu à remercier ses coéquipiers et le staff madrilène pour leur tenté par les sirènes de ses prétendants. cela me fait de ne pas avoir testé soutien dans ces moments diffila Premier League. La dernière ciles : « Mentalement, c'était dur. Mais je suis fort mentalement, fois que j’ai joué face à l’Angleterre, j'étais bien entouré. J'ai eu le souqui est censé être composée des meiltien de tout le vestiaire, de Carlo leurs joueurs de Premier League, que Ancelotti et de Zinédine Zidane qui prend toujours soin de moi. Lorsque s’est-il passé ? Peut-être que les gens j'entendais les sifflets de Santiago ont besoin de se rappeler que c’était le Bernabeu, cela me touchait mais je show Zlatan… La Premier League ? ne voulais pas que cela affecte mon C’est un très bon championnat, avec jeu, j'y ai fait abstraction. » trois ou quatre équipes qui font partie des meilleures en Europe. Mais si j’y avais joué, je l’aurais détruite, comme j’ai pu le faire partout où je suis passé. »

Euro 2016

Après un début de saison très délicat, l’attaquant espagnol Fernando Llorente a réussi à gagner la confiance de l’entraîneur Antonio Conté, en formant un duo très efficace avec l’Argentin Carlos Tevez, en marquant 23 des 59 buts de la Juventus Turin cette saison en Serie A. Une complicité sur et en dehors des terrains, comme l’a révélé l’ancien joueur de l’Athletic Bilbao dans Tuttosport : « Tevez est plus agressif, plus petit et plus mobile. Nous formons un merveilleux partenariat. On se côtoie beaucoup en dehors du terrain. Nous sommes tous deux orientés vers nos familles. Mais il faut avouer qu’avec les entraînements, je le vois plus souvent que ma petite copine. »

Le tirage au sort complet !

Pirlo : «Logique de laisser la chance à d’autres joueurs»
Avec plus de 100 sélections pour la Squadra Azzura, l’ancien joueur de l’AC Milan ne sera plus sélectionnable avec l’équipe d’Italie après la Coupe du Monde au Brésil. « Je vais avoir trente-cinq ans, c’est donc logique de laisser la chance à d’autres joueurs, a-t-il confié au quotidien transalpin La Stampa. Aussitôt que je réaliserai que je ne peux plus faire certaines choses, je serai le premier à me retirer. Je ne veux simplement pas être un fardeau pour l’équipe ».

d’autres choses… Je veux simplement jouer le plus longtemps possible, jusqu’à que mon corps se sente bien. Toutes les cartes sont là pour que je continue avec la Juventus, je ne m’inquiète pas. »

«Gerrard possède un bon QI football»
Considéré comme l’un des meilleurs milieux de terrain du monde ces dernières années, l’élégant Andrea Pirlo a vanté les mérites de Steven Gerrard, capitaine emblématique des Reds de Liverpool, dans des propos reportés par Goal : « En tant que joueur, vous arrivez à une étape où vous vous rendez compte que vous n'avez plus 25 ans et vous ne pouvez plus jouer de la même façon. Les joueurs intelligents savent s'adapter. Et Steven Gerrard a la capacité de le faire. Il est un excellent passeur, possède un bon QI football, et a une grande vision du jeu. Il ne sera probablement plus capable de courir pendant 90 minutes mais il a toutes

«Revenir au Milan AC ? C’est fini !»
Si son aventure avec la Juventus Turin devrait se prolonger sous peu, Andrea Pirlo a écarté un retour au club lombard : « Revenir au Milan AC ? C’est fini, j’ai fait ce que j’avais à faire pendant dix merveilleuses années. Maintenant, je suis heureux d’être à la Juventus. Je ne pense pas qu’un joueur doit retourner dans un club qu’il a quitté. Je veux rester ici. Nous discutons actuellement pour essayer de trouver un accord commun. Le Real Madrid ? Je n’ai jamais parlé avec eux. Comme toujours, on m’annonce dans le club où Carlo Ancelotti est. Mais parlons

Le tirage au sort des éliminatoires de l'Euro 2016 a eu lieu hier à Nice. Pour rappel, la phase finale sera la première à 24 équipes (contre 16 jusqu'à présent). Les deux premiers de chaque groupe et le meilleur troisième seront directement qualifiés. Les huit autres troisièmes en découdront lors de barrages aller-retour. Voici le tirage complet : Groupe A : Pays-Bas, République tchèque, Turquie, Lettonie, Islande, Kazakhstan Groupe B : Bosnie-Herzégovine, Belgique, Israël, Pays de Galles, Chypre, Andorre Groupe C : Espagne, Ukraine, Slovaquie, Biélorussie, Macédoine, Luxembourg Groupe D : Allemagne, République d'Irlande, Pologne, Ecosse, Géorgie, Gibraltar Groupe E : Angleterre, Suisse, Slovénie, Estonie, Lituanie, Saint-Marin Groupe F : Grèce, Hongrie, Roumanie, Finlande, Irlande du Nord, Iles Féroé Groupe G : Russie, Suède, Autriche, Monténégro, Moldavie, Liechtenstein les qualités pour jouer un rôle plus important. C'est Groupe H : Italie, Croatie, Norvège, un grand professionnel, et il pourra jouer un nouveau Bulgarie, Azerbaïdjan, Malte rôle à Liverpool et en sélection nationale pendant pluGroupe I : Portugal, Danemark, Sersieurs années encore.» bie, Arménie, Albanie, France Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saada, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2565
Lundi 24 février 2014

23

Chelsea

futur entraîneur des jeunes ?
Alors qu’il arrive en fin de contrat avec Galatasaray, Didier Drogba pourrait effectuer son retour à Chelsea, l’été prochain. Joueur légendaire des Blues, l'attaquant international ivoirien se serait vu proposer une offre de la part de Roman Abramovich, pour entraîner les jeunes attaquants du club, d'après les informations du Sunday People. Le joueur, qui n'a jamais caché son attachement au club londonien, réfléchirait sérieusement à cette option, surtout que sa femme et ses enfants vivent toujours dans la capitale britannique. La présence du technicien portugais pourrait évidemment faciliter les choses : les deux hommes se connaissent par cœur et s'apprécient pour s'être côtoyés pendant trois ans à Londres. Si cette idée semble ambitieuse, reste à voir si le principal intéressé acceptera de ranger ses crampons.

Drogba,

Inter Milan elsea à Ch partMilan n déde nie so ZanettiAlors Thohir, a Erick , l'Inter que le président

Torres dans le viseur du FC Valence
Simple remplaçant de Samuel Eto’o cette saison à Chelsea, l’attaquant espagnol Fernando Torres serait courtisé par Valence. L’ancien joueur de l’Atletico Madrid et de Liverpool, qui est sous contrat avec les Blues jusqu’en juin 2016, pourrait faire l’objet d’une offensive dans les prochaines semaines de la part de Peter Lim, l'homme d'affaires singapourien qui songe toujours à racheter le FC Valence. A la recherche d'un nouvel attaquant, les Blues pourraient laisser filer "El Nino" pour environ 16 millions d'euros, selon le tabloïd britannique Sunday Mirror.

France Platini exige plus de Ribéry avec l’EDF

exclu la possibilité de laisser Javier Zanetti filer à Chelde sea, l'intéressé est également monté au créneau, afin touêtre t adme qu’il Bien démentir cette rumeur. jours en relation avec le technicien portugais, il assure au micro de la chaîne du club que l’Inter est sa seconde famille : «Honnêtement, j’ai un bon rapport avec Mourinho. Nous nous appelons souvent, mais nous n’avons jamais discuté de ces choses. Je crois que les fans de l’Inter savent ce que je ressens à propos de ce maillot. J’ai toujours souligné que ce club est ma vie et ma maison. C'est mon désir de rester ici. Je n'ai pas besoin d'ajouter quoi que ce soit d'autre.» Rappelons ue que Javier Zanetti, âgé de 40 ans, arbore la tuniq ! 1995 juillet de mois le s depui zurri des Neraz

S’il a soutenu le milieu de terrain bavarois, Franck Ribéry, dans la course pour le sacre du Ballon d’Or, le président de l’UEFA, Michel Platini, qui s’est confié au Journal du Dimanche, exige nettement plus de l’ancien joueur de l’OM avec l’Equipe de France : « C’est peut-être aussi la Coupe du monde qui te fait grand. Jusqu'ici, il a plus fait pour le Bayern que pour l'équipe de France. Or, c'est l'équipe nationale qui te donne la grandeur. Un leader, c'est quelqu'un qui sait parler aux joueurs, qui réunit ses équipiers, qui tire tout le monde dans le même sens. Le football français aura besoin de Ribéry pour le faire ou de quelqu'un d'autre… ».

Del Bosque «Puyol est un cas spécial pour moi»

Espagne

«Une très mauvaise lecture de ma part»

Martino

Barça

Longtemps indiscutable au sein de la défense du Barça et de l’équipe nationale d’Espagne, Carles Puyol semble tout proche de la fin. Un déclin évident qui suscite un sérieux doute quant à sa présence au sein de la sélection espagnole lors de la prochaine Coupe du monde au Brésil. Et pourtant, lors d’un entretien accordé au Mundo Deportivo, le sélectionneur Vicente Del Bosque assure que ses chances de faire partie de la liste des 23 sont égales à celles des autres joueurs. «Ecoutez, personne, absolument personne n’est écarté à l’heure actuelle pour le Brésil. Et encore moins Carles Puyol. Carles est un cas spécial pour moi. Tout dépend s’il aura du temps de jeu, s’il joue de manière assidue avec le Barça et son état de forme à la fin de la saison. (…) Son rétablissement est extraordinaire en termes de dévouement et d’efforts. Nous devrons faire un choix et ce ne sera pas simple. Ça vaut pour Carles et aussi pour tous les autres». Pour rappel, Carles Puyol est international espagnol depuis 1999, en totalisant pas moins de 399 capes.

Divers

Des extraits de l’autobiographie de Neymar
perds. Si mon équipe n'avait pas été là, j'aurais même perdu la tenue que j'avais le jour de ma présentation à Barcelone. S'ils n'avaient pas ramassé derrière moi les vêtements après que je me sois changé, je les aurais laissés dans le vestiaire du Camp Nou. Et pas seulement les vêtements. J'oublie aussi les trophées. Celui du meilleur joueur que j'ai gagné aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, je l'ai oublié dans le placard de ma chambre d'hôtel. J'ai oublié un autre trophée en Argentine lors de la Coupe d'Amérique. Je suis comme ça, un peu tête en l'air.»

Battu par la Real Socidead d’Antoine Griezmann (3-1), le FC Barcelone a laissé s’échapper le Real Madrid en tête du classement de la Liga. Une contre-performance pour Tata Martino et les siens qui concèdent leur troisième défaite de la saison. Après la rencontre, le coach catalan, expulsé pendant la partie, a présenté ses excuses : «Nous estimons que c’était un match où nous devions rechercher davantage la profondeur et, avant la rencontre, j’ai estimé que cette profondeur, il fallait la rechercher en alignant un attaquant de plus. C’était probablement une très mauvaise lecture de ma part de ce dont nous avions besoin (...) L’adversaire a très bien joué, il nous a été supérieur. Concernant mon exclusion, je n’ai rien à dire. L’arbitre a pris la décision qu’il a prise, rien de plus. Il y a la douleur de la défaite, la douleur d’avoir perdu une autre fois la première place du championnat, mais nous continuons de regarder de l’avant. Nous devons essayer de nous remettre parce que nous avons une nouvelle opportunité la semaine prochaine et nous allons continuer à nous battre jusqu’au bout. » Le Barça compte désormais trois points de retard sur le Real Madrid.

Dans son autobiographie «Je m'appelle Neymar» qui sortira en Espagne le 26 février, Eurosport a repris certains morceaux choisis sélectionnés par le site espagnol sport.es.

«J’ai l'impression d'être un grand enfant»

Messi bat le record de Raul
Défait sur la pelouse de la Real Sociedad, Lionel Messi a marqué, néanmoins, de son empreinte cette partie, en inscrivant le seul but du Barça. En effet, en égalisant à la 36e minute, l’Argentin, grâce à cette réalisation, se retrouve sur le podium des meilleurs buteurs de toute l’histoire de la Liga. Avec 229 buts, l’Argentin a dépassé l’emblématique buteur espagnol du Real Madrid, Raul. La «Pulga» a de bonnes chances de dépasser bientôt un autre Madrilène, Hugo Sanchez (234 buts), mais il devrait, selon toute vraisemblance, attendre la saison prochaine pour dépasser les 251 buts de Telmo Zarra.

Piqué forfait pour deux semaines
La défaite de samedi soir contre la Real Sociedad (3-1, 25e journée de Liga) a laissé des traces. Le club catalan enregistre une autre mauvaise nouvelle puisque l'un de ses meilleurs éléments sera éloigné des terrains pendant environ deux semaines. Touché au mollet, Gerard Piqué sera absent pour les deux prochaines semaines, a indiqué le club catalan sur son site officiel par le biais d'un communiqué : "Le joueur souffre d'une petite lésion myofasciale de la jambe droite. Le temps d'indisponibilité est d'environ deux semaines". Une blessure qui va donc priver le défenseur barcelonais de la réception d'Almeria le week-end prochain, mais surtout la rencontre amicale de la sélection espagnole face à l'Italie, prévue le 5 mars prochain au Stade Vicente Calderon

«Quand je suis avec mes amis, je me rends compte qu'au fond, je suis toujours un enfant. C'est vrai que j'ai des responsabilités professionnelles et que je suis père de famille depuis mes 19 ans. Mais souvent, j'ai l'impression d'être un grand enfant. Ça me manque beaucoup de ne plus jouer au foot dans la rue, de m'amuser avec mes amis, de jouer aux jeux vidéo. Je suis nostalgique d'une époque où grâce à Dieu et à mes parents, j'ai pu profiter au maximum. Je suis né simple et je mourrai simple. À table aussi, mes goûts sont assez basiques, typiquement brésiliens : riz, haricots, steaks, frites et la traditionnelle farofa. A-t-on besoin de plus ? Ah si ! J'adore les petits gâteaux depuis mon enfance. Et les glaces... Pour vous donner une idée, chez moi j'ai un congélateur, comme ceux dans les bars, plein de glaces.»

«Je regarde aussi du ‘‘freestyle’’ pour développer quelques mouvements»
«La seule chose que je n'oublie pas, c'est ma passion. Je vis football vingt-cinq heures par jour. Que ce soit en frappant dans un ballon ou en le regardant rouler. J'aime bien regarder ce que j'ai fait sur le terrain pour corriger mes erreurs et regarder ce qui fonctionne. J'adore aussi regarder les autres joueurs pour essayer de les imiter. Je regarde aussi les exhibitions de " freestyle " pour développer quelques mouvements. Et je me souviens parfaitement de certains enchaînements de la plupart de mes matches. Je pense que c'est important de se rappeler des phases de jeu, des buts et des matches. Ça aide à progresser.»

«J'oublie mes maillots… mais aussi les trophées»
«Cependant, il y a une chose à laquelle je ne prête pas trop attention : les tenues officielles. Je ne garde pas mes maillots. Je promets toujours de les donner à mes amis et à la fin, il ne m'en reste aucun. Ou alors je les

24

N° 2565
Lundi 24 février 2014

www.lebuteur.com

PUBLICITÉ

Le Buteur du 24-02-2014