COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Un rapport de l’UNICEF « A promise Renewed » (Une Promesse Renouvelée) fait mention d’une réduction significative de la mortalité au niveau mondial des enfants de moins de cinq ans, mais beaucoup reste à faire
Conakry – le 16 Septembre 2013 – “le Vendredi 13 Septembre 2013, UNICEF a publié son rapport “Une Promesse Renouvelée ” qui fait l’examen de la mortalité des enfants de moins de cinq ans dans le monde. Le rapport révèle que grâce aux efforts aux niveaux global et national, la vie de 90 millions d’enfants au niveau mondial a été sauvée au cours des 22 années passées ; des enfants qui seraient morts si les taux de mortalité étaient restés les mêmes que ceux de l’année 1990. En Guinée, nous avons aussi enregistré un progrès remarquable. Depuis 1990, le nombre d’enfants mourant avant l’âge de cinq ans a baissé de 58%. La possibilité de mettre fin à la mortalité infantile évitable n’a jamais été aussi grande. Pendant que ceci constitue une nouvelle à saluer et démontre que le progrès même face à des défis immenses peut être réalisé, il reste quand même beaucoup à faire. La Guinée reste un des pays les plus dangereux pour les enfants de moins de cinq ans. Plus de 100 enfants sur 1000 naissances vivantes, meurent, cela voudrait dire que 53 000 enfants meurent chaque année, soit 145 enfants par jour. Aussi, en Guinée, plus de 29 bébés sur 1000 (un total de 15 000 enfants) sont morts en 2012 avant d’atteindre un mois de vie ; une tragédie pour les parents et une grande perte pour les sociétés. C’est vraiment regrettable qu’un tel nombre d’enfants meurent chaque année. Mais cette situation ne doit pas être considérée comme telle. Nous savons que nous avons des solutions efficaces et supportables pour prévenir la mortalité des enfants. La pneumonie, la diarrhée et le paludisme tuent 36 500 enfants en Guinée chaque année. Pratiquement, ce sont les enfants les plus pauvres et les plus marginalisés qui sont victimes de ces maladies facilement évitables et traitables. En plus, des études récentes ont démontré que la malnutrition est la cause de 45% de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans. Les solutions sont simples. Pour inverser l’effet dévastateur de la diarrhée sur les enfants, l’Unicef et ses partenaires travaillent pour améliorer l’accès à l’eau potable et la vulgarisation des pratiques de base en matière d’hygiène. Le nombre de décès dus à la pneumonie peut être réduit par un meilleur accès aux médicaments. Les cas de paludisme baissent suffisamment avec l’utilisation des moustiquaires imprégnées. A la fin de cette année, l’Unicef et ses partenaires étatiques et de la societe civile, auront distribué 2 moustiquaires à chaque famille en Guinée. Afin de faire face au sidérant nombre de cas de décès néonataux, l’Unicef Guinée s’est lancé dans une campagne pour l’augmentation des accouchements assistés par les professionnels de la santé notamment dans les zones rurales et la mise en place d’unités de soins intensifs pour la prise en charge des urgences néonatales dans les grands hôpitaux à travers le pays. En plus, l’Unicef est entrain de soutenir des soins de qualité pour les enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère.

Des enfants vivants dans un environnement sain sont plus enclins à vivre longtemps, rester à l’école, se marier plus tard, réaliser leurs rêves, et être productifs pour leur société en créant des situations bénéfiques pouvant avoir des répercussions sur les générations futures. Et c’est cela qui constitue la motivation pour l’Unicef quant à travailler avec ses partenaires dans « le mouvement de la Promesse Renouvelée pour l’éradication des décès qu’on pourrait prévenir. Le mouvement qui est basé sur les responsabilités conjointes pour la survie des enfants a grandi depuis sa création il y a environ un an. L’engagement se traduit par des actions sur le terrain en faveur des enfants. A ce jour, 176 gouvernements ont signé la convention de « Une Promesse Renouvelée » et des milliers de groupes des sociétés civiles ainsi que des privés ont mobilisé des ressources et entrepris des actions pour réduire de manière drastique les taux de mortalité et même plus. Le gouvernement de la République de Guinée qui a signé également la promesse, envisage de lancer cette initiative au plan national plus tard cette année. Avec moins de mille jours de l’atteinte de 2015, année buttoir pour les objectifs du millénaire pour le développement, il est à présent temps de faire des efforts afin de s’assurer que les enfants guinéens vivent au-delà de leurs cinq ans et disposent de la chance de faire usage de tout leur potentiel dans leur vie. Mohamed Ayoya, MD, PhD Représentant, UNICEF Guinée Suivez-nous sur: Twitter : @unicefguinea Facebook : http://facebook.com/unicefguinee Flickr: http://flickr.com/unicefguinea Instagram: unicefguinea Google+: unicefguinea

Pour de plus amples informations, veuillez contacter : Timothy La Rose, Chargé de la Communication Extérieure, Guinée, tlarose@unicef.org Rita Ann Wallace, UNICEF Médias, New York, Tél. : + 1 212 326 7586, rwallace@unicef.org Iman Morooka, UNICEF, Communication stratégique, New York, Tél. : + 1 212 326 7211, imorooka@unicef.org À propos de l’UNICEF L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour de plus amples informations sur l’UNICEF et son travail : www.unicef.org

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful