MCA

Pour le poste de DTS du Mouloudia

Saâdane pressenti «Il faut y remettre de l’ordre !»
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2578 PRIX 20 DA

Rial pris à partie
par des supporters
Hannachi : «Une personne d’Alger les a payés pour qu’ils s’en prennent à lui»

JSK 1 - ASO 0

les a sauvés !
«Cette victoire est pour toi, Asselah !»
USMA

Ebossé

Chafaï : «On jouera deux matchs à Bologhine pour creuser l’écart»
Ligue des champions : ASFA

0 - ESS 0

L’Entente était déjà qualifiée !
Coupe de la CAF : hui à 17h30 CSC-Red Lions, aujourd’

Maïza : «Faire oublier la défaite contre l’USMA !»

Chelsea 4 - Tottenham 0

90’+4, KO met o k o y a g a B ! le Chabab

B JSS 1 - CR

0

vant A « : s è n u Yo i été le but, j’a un privé d’ penalty»

CRBAF 0 USMH 1 -

Un derby anglais au goût d’un Algérie-Belgique

Hazard prend le dessus sur Bentaleb

02

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale

Le programme de préparation complètement modifié
uste après la qualification de l’Equipe nationale en Coupe du monde du Brésil, Vahid Halilhodzic s’était réuni avec l’ensemble des staffs de la sélection afin de tracer le programme du stage d’avant le Mondial. L’on se souvient qu’au cours de cette réunion, Vahid Halilhodzic avait désigné l’ancien capitaine des Verts, Abdelhafid Tasfaout, manager général de l’EN jusque-là, comme étant un assistant. Pour Halilhodzic, le programme était déjà fait mais il manquait tout de même à choisir les trois adversaires pour les matchs amicaux du 5 mars et de juin. Avec le conflit qui avait éclaté entre Halilhodzic et Raouraoua, les choses ont pris du temps. Le sélectionneur national avait refusé un certain nombre d’adversaires pour le mois de mars, comme le Portugal de Cristiano Ronaldo par exemple, mettant ainsi la FAF dans l’embarras. C’est ce qui a empêché la Fédération de penser aux matchs du mois de juin car, l’obligation était trouver d’abord un adversaire pour le mois de mars. Et ce n’est qu’une fois que la convention avec la Fédération slovène a été signée que la FAF a commencé à chercher des adversaires. Après avoir

J

conclu avec la Roumanie pour le 4 juin à Genève, la FAF a trouvé aussi un accord avec l’Arménie pour un match amical le 31 mai, mais à une condition bien précise. Jouer le match en Europe. Du coup, le match a été programmé en Suisse. C’est cette donne qui a obligé la FAF et Halilhodzic à procéder à une modification du programme du stage. Le premier stage commencera le 15 mai à SidiMoussa Ainsi, le début du stage était prévu au départ 22 ou 23 mai à Alger. Halilhodzic avait décidé dans un premier temps de donner suffisamment de temps aux joueurs pour se reposer. Finalement, Halilhodzic a décidé d’avancer la date du coup d’envoi du regroupement. En effet, ce sera le premier stage qui aura lieu au centre technique national de Sidi-Moussa. Le coup d’envoi de ce stage a été fixé pour le 15 mai. Les joueurs qui auront terminé leurs championnats rejoindront Alger après un repos de 24 ou 48 heures au grand maximum pour se remettre au travail et notamment aux tests d’évaluation qu’a programmés le préparateur physique de

l’EN, Cyril Moine. Pour ce qui est des joueurs qui auront terminé la saison plus tard que le 12 mai, ils rejoindront leurs coéquipiers à SidiMoussa au plus tard le 17 mai. Départ pour Genève le 27 mai pour entamer le second stage Ainsi, le premier stage de l’EN commencera le 15 et durera jusqu’au 26 du mois de mai, soit une durée de onze jours. Par la suite, la sélection nationale s’envolera à destination de Genève, le 27 mai pour entamer un second stage, qui sera le plus important, puisque ce second regroupement permettra à l’EN de disputer deux rencontres amicales, face à l’Arménie le 31 mai puis la Roumanie le 4 juin. Les deux rencontres sont ainsi prévues au stade international de Genève. A Alger, les Verts ne disputeront aucune rencontre amicale et se contenteront uniquement des séances d’entraînement. L’EN sera dans un centre à 40 kilomètres de Genève A Genève, la sélection nationale algérienne sera dans un coin un peu éloigné de la ville. Selon une source bien informée, la sélection nationale algérienne sera dans un hôtel situé à

40 kilomètres de la ville et renfermant des terrains d’entraînement et toutes les commodités nécessaires. Pour ce second stage, la Fédération algérienne de football a décidé de prendre toutes les dispositions nécessaires pour qu’il soit une réussite totale. Halilhodzic en Suisse samedi prochain pour visiter le centre Vahid Halilhodzic sera en Suisse samedi prochain pour visiter le centre où la sélection nationale sera logée pendant son séjour. Le sélectionneur national sera accompagné du président de la commission des équipes nationales, Walid Sadi. Une fois que Halilhodzic donnera son accord pour le choix de ce centre, Sadi s’occupera des formalités administratives pour le réserver et des modalités de payement. Selon nos informations, la FAF, qui a choisi ce centre, possède des informations positives à son propos. Départ pour le Brésil reporté au 7 Juin Parmi les nouveautés, le départ pour le Brésil a été retardé de deux jours. Au départ, il était prévu que les Verts rejoignent Sao Paulo le lendemain de la rencontre face à la Rou-

manie, le 5 juin. Finalement, le départ a été décalé au 7 juin, soit deux jours plus tard. Les 5 et 6 juin, quartier libre Vahid Halilhodzic a décidé par ailleurs de donner quartier libre aux joueurs. Les joueurs quitteront Genève le 5 juin pour aller se ressourcer auprès de leur famille avnt de se retrouver, deux jours plus tard, le 7 juin, pour rallier Sao Paulo à bord d’un vol spécial de la compagnie nationale Air Algérie. Le départ vers Sao Paulo se fera à partir de Paris ou de Genève Ce qui n’a pas encore été décidé, c’est le point de départ vers la ville de Sao Paulo. En effet, la FAF n’a toujours pas décidé si le départ vers Sao Paulo se fera à partir de Paris ou de Genève. L’instance dirigée par Mohamed Raouraoua étudiera toutes les possibilités pour choisir le bon endroit afin de rassembler rapidement l’ensemble des joueurs. Selon nos informations, il y a de très fortes chances à ce que les joueurs se rassembleront à Paris pour rejoindre le Brésil. Une fois à Sao Paulo, l’EN rejoindra Sorocaba à bord d’un bus. Hamza R

Raouraoua n’a pas apprécié les propos de Halilhodzic !
Après le match amical face à la Slovénie, Vahid Halilhodzic avait déclaré au cours du point de presse : «J’aurais aimé affronter une grande équipe comme le Brésil, l’Allemagne ou l’Espagne, mais on n’en a pas trouvé». Une déclaration de Halilhodzic qui, indirectement, a accusé la Fédération algérienne de football de n’avoir pas trouvé un adversaire solide pour la préparation en vue de la Coupe du monde. Cette déclaration n’a pas été appréciée, selon une source digne de foi, par le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua. Il est en colère contre Vahid Halilhodzic qui avait refusé lui- même d’affronter le Portugal, le 5 mars. L’on se souvient que l’instance dirigée par Mohamed Raouraoua avait trouvé un accord avec son homologue du Portugal pour la programmation d’un match amical le 5 mars. Au moment où l’accord final a été trouvé et que la convention allait être signée, Halilhodzic avait fait part à la FAF de son refus d’affronter les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, pour éviter sans doute une défaite qui pourrait jouer à la sélection un mauvais tour sur le plan mental.

Le sélectionneur avait déclaré avoir émis le vœu d’affronter une grande équipe au lieu de la Slovénie

Il était hier à Tizi-Ouzou

Halilhodzic a supervisé le gardien de l’ASO, Salhi
Vahid Halilhodzic était présent hier au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou où il a assisté à la rencontre mettant aux prises la JS Kabylie avec l’ASO Chlef, pour le compte de la 22e journée de la Ligue1. Selon nos informations, Vahid Halilhodzic s’est déplacé à Tizi-Ouzou dans le but de suivre de près le jeune gardien de but de l’ASO Chlef, Salhi, ce gardien qui monte et ne cesse de montrer de belles choses en championnat. Moussa. Halilhodzic devrait ainsi voir de près Salhi, surtout qu’il est excellent cette saison, dans le but de relancer la concurrence dans les bois.

Le président compréhensif avec le cas Feghouli
Selon nos informations, le président de la Fédération algérienne de football n’est pas sur la même longueur d’onde que Halilhodzic concernant le cas Sofiane Feghouli. Au moment où Halilhodzic veut en faire une affaire, Raouraoua se montre très compréhensif vis-à-vis de l’attaquant du FC Valence. Pour le premier responsable du football algérien, l’absence de Feghouli au stage de la sélection est logique du fait que le staff médical de Valence avait programmé une intervention chirurgicale pour le 3 mars, soit deux jours avant le match. Sachant que le joueur est sous contrat avec son club qui a le droit de prendre de telles décisions, pour le bien du joueur, Raouraoua ne trouve pas de problème quant à l’absence de Feghouli, qu’il estime même justifiée. Cette réaction du président va sans doute obliger le sélectionneur à réviser sa position.

Il a profité de l’occasion pour superviser Rial, Yesli et Tedjar
Présent au stade du 1er-Novembre de TiziOuzou pour assister à cette rencontre, Halilhodzic a profité de l’occasion pour superviser le défenseur, Ali Rial. Il a aussi profité de l’occasion pour voir Kamel Yesli qu’il avait apprécié dernièrement. Idem pour Saâd Tedjar qui porte les couleurs de l’ASO Chlef. Dommage, Djamel Benlamri était suspendu, sinon il aurait pu profiter de cette chance.

Le sélectionneur pourrait le convoquer pour le stage des locaux
Selon nos informations, le sélectionneur national pourrait le convoquer pour le prochain stage de l’Equipe nationale, réservé aux joueurs locaux. Ce stage est en effet prévu la fin du mois de mars ou au début du mois d’avril au CTN de Sidi-

H.R.

Sofiane refuse de polémiquer
La presse espagnole n’a pas raté la présence de Sofiane Feghouli à la conférence de presse d’avant- match (Valence-Bétis) pour essayer de faire parler le meneur de jeu des Verts, Sofiane Feghouli, à propos des déclarations du coach Vahid Halilhodzic qui n’a pas apprécié le fait que le sociétaire de Valence programme une chirurgie dentaire au milieu d’un stage de l’EN. Feghouli a botté en touche les questions de nos confrères espagnoles, préférant s’expliquer directement avec son entraîneur. H.R.

Coup d’œil

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2578
Diamanche 9 mars 2014

03
de la Belgique, futur adversaire de l’EN en Coupe du monde a joué toute la rencontre, avec à la clé un but marqué sur penalty.

Bentaleb s’incline face à Hazard C
helsea a remporté hier le derby londonien qui l’a opposé à Tottenham, réduit à 10. Les Blues se sont imposés sur le score sans appel de 4 buts à 0. Aligné d’entrée, l’international algérien des Spurs a retrouvé sa place de titulaire. Après son magnifique match contre la Slovénie, Bentaleb a été de nouveau aligné par son entraineur Tim Sherwood, hier, contre Chelsea. Nabil, auteur d’une intervention énergique sur un adversaire, a écopé d’un carton jaune dans ce match à la 8’. D’autre part, Eden Hazard, l’attaquant

Un derby anglais au goût d’un AlgérieBelgique

Ce derby londonien de Premier League qui a opposé Chelsea à Tottenham, hier, samedi, aura été aussi un duel algérobelge entre le milieu de terrain des Spurs, Nabil Bentaleb, et l’attaquant vedette des Blues, Eden Hazard. L’international belge s’est distingué en marquant un but sur penalty. Bentaleb n’a pas été en reste puisqu’il a sorti un match plein, avec au bout plusieurs ballons ratissés et des duels costauds gagnés au milieu de terrain, malgré ce lourd revers. Ces deux joueurs se croiseront en Coupe du monde puisqu’ils seront, sauf blessure de dernière minute, avec leurs sélections respectives de la fête mondiale, l’été prochain, au Brésil. M.A.

Frédéric Basire

Son ex-coach à Dunkerque révèle

«Bentaleb à Tottenham ? Je n’aurais pas mis un billet de 100 €»
L’ancien entraîneur de Nabil Bentaleb à Dunkerque, affirme qu’il est agréablement surpris de l’ascension de son ancien poulain, Nabil Bentaleb. Interrogé par nos confrères de la Voix du Nord, Frédéric Basire déclare : «Il avait des qualités intéressantes. Je me disais qu’il pourrait faire un bon joueur de Nationale. Et, ensuite, attraper une Ligue 2. Mais c’est mentir de dire que j’aurais mis un billet de 100 € sur ce qui se passe aujourd’hui. On m’avait dit : ‘‘Ne le prends pas. Il a des comportements inacceptables.’’ On arrivait en 17 ans nationaux, mais quand on est à Dunkerque, on est obligés de faire des coups, entre guillemets. C.. comme je suis, je l’ai pris…» 16 piges, qui un jour, a décidé qu’il ne voulait, par exemple, pas défendre. Mais il était attachant. Il a mis du temps à adhérer chez nous, trois, quatre mois. J’ai été obligé de m’adapter tout en gardant une ligne de conduite. Parfois, t’es obligé de fermer les yeux sur des choses qui t’irritent. Au fond de toi-même, tu sais que ç’a peu d’importance. Sa réussite, c’est d’avoir su faire évoluer sa mentalité, prendre le bon wagon.»

«L’histoire de ce gamin, ça arrive une fois sur mille»
Etant l’unique entraîneur qui avait accepté de lui accorder une chance lorsqu’il avait 16 ans, Frédéric Basire se rappelle toujours du message plein de gratitude qui lui a été envoyé par Nabil Bentaleb, lorsqu’il avait signé son contrat à Tottenham : «Quand il est parti pour Tottenham, il m’a envoyé un texto, qui fait chaud au cœur à tout éducateur. Il m’a remercié d’avoir su le comprendre, lui parler. Il était pétri de qualités, un peu mal dans sa peau. Il a explosé là-bas. Mais ça arrive une fois sur mille l’histoire de ce gamin.» Moumen A.

Après Southampton et l’AS Monaco, c’est au tour de Tottenham de mettre l’Algérien de l’Inter de Milan, Saphir Taïder, dans ses plans de recrutement en prévision de la saison prochaine. Ainsi, plusieurs rapports de presse anglais ont évoqué l’intérêt des Spurs pour le jeune milieu de terrain formé à Grenoble. Utilisé par intermittence à l’Inter, Taïder pourrait bien être placé sur le matché des transferts, l’été prochain. Même s’il est prématuré encore de parler de transfert, Saphir plait déjà aux clubs anglais de Premier League.

Tottenham veut Taïder

«Sa réussite, c’est d’avoir su faire évoluer sa mentalité»
Voulant savoir comment un joueur refoulé par plusieurs clubs en France, a réussi à s’imposer dans un club qui s’appelle Tottenham, Frédéric Basire dira : «Il n’a jamais manqué de respect mais il avait des sautes d’humeur. C’est le gamin de

Feghouli au cœur d’une action de solidarité à Valence
Très sensible aux personnes défavorisées, l’Algérien Sofiane Feghouli a été de nouveau au centre d’une initiative de solidarité menée avec son club et l’un de ses sponsors en faveur de la petite fille de 12 ans, Lucia Moreno, qui souffre d’une grave maladie appelée dystrophie. Derrière l’impulsion de cette action de bienfaisance qui a débuté vendredi et qui s’étalera tout au long du week-end à la Mestalla, Sofiane veut redonner le sourire à cette supportrice inconditionnelle du FC Valence. Feghouli a offert la rémunération qu’il devait percevoir d’un spot publicitaire à la petite Lucie afin qu’elle puisse acquérir une machine coûteuse qui lui permettra d’aller mieux à défaut de retrouver l’usage de ses jambes.

Boudebouz et Harek corrigés par le PSG
Le Sporting de Bastia n’a rien pu faire face aux stars parisiennes, hier après-midi. Les coéquipiers de Fethi Harek, titulaire, se sont inclinés 3 buts à 0. Ryad Boudebouz a été titularisé. Tout comme Harek, il est allé jusqu’au bout de cette rencontre.

Arrivé 24 heures avant le match

Halliche ménagé par son entraîneur
L’Académica a tenu bon, avant-hier soir, en match d’ouverture de la 22e journée de la Liga Zone Sagres. Les gars de l’Université de Coimbra sont revenus avec le point du nul (0-0) de leur déplacement chez Rio Ave qui se bat pour le maintien. Un résultat qui fait les affaires des camarades de l’international algérien Rafik Halliche puisqu’il leur permet de rester dans la course pour une place européenne. Par ailleurs, comme attendu, Halliche qui a été convoqué par son entraîneur, ne pouvait prendre sa place d’entrée. De retour de sélection, jeudi après-midi, soit la veille de ce duel joué vendredi soir, Rafik ne pouvait pas jouer surtout qu’il avait prit part à une mi-temps pleine avec l’Equipe nationale algérienne.

Medjani n’a pas joué, Kadir titulaire
On le disait hier, la participation du défenseur algérien de Valenciennes, Carl Medjani, pour le match d’hier face à Rennes, s’est décidée ce samedi dans le vestiaire du Hainaut. Non remis de sa blessure, l’Algérien n’a pas été aligné par Ariel Jacobs, son entraineur. Quant à Kadir, il a commencé la partie comme titulaire.

Gerets préserve Bougherra
Le défenseur central de l’EN, Madjid Bougherra, n’a pas été convoqué par l’entraîneur de Lekhwiya, le Belge Eric Gerets. Madjid qui avait rejoint ses camarades, il y a 3 jours au Qatar, est arrivé fatigué. Gerets qui compte beaucoup sur l’expérience de son capitaine d’équipe, l’a donc préservé pour la prochaine rencontre importante de Ligue des Champions, prévue mercredi.

Sofiane veut voir la petite Lucia marcher
En plus du don, le milieu de terrain de Valence, Sofiane Feghouli, a aussi signé des calendriers du club 2014 qui seront mis en vente au magasin du stade de la Mestalla, aujourd’hui dimanche au prix de 8 euros, à l’occasion du match qui opposera Valence à l’Athletic Bilbao. Les fonds de ces ventes seront exclusivement versés à la petite Lucie Moreno afin qu’elle continue à se soigner et pouvoir un jour se remettre définitivement sur ses deux jambes. Pour rappel, Feghouli qui n’est pas à sa première œuvre de charité, avait rencontré la Lucie dans une émission de télévision du FC Valence et, depuis, il ne ménage aucun effort pour lui procurer du bonheur, indique le site officiel du club espagnol.

Lacen a joué 54 minutes face à Bétis
Getafe est revenue bredouille de son déplacement chez le Bétis Séville. Battus 2 buts à 0, les camarades de Medhi Lacen se compliquent l’existence en Liga. Lacen qui a débuté la rencontre a été remplacée à la 54’ par Gavilan.

Ghoulam retrouve la Roma
Pour le compte de la 27e journée de Serie A, l’AS Roma sera cet après-midi en déplacement à Naples où les deux équipes joueront gros dans leur course pour une place sur le podium. Faouzi Ghoulam qui n’a pas joué l’intégralité de la dernière sortie de l’EN face à la Slovénie, est annoncé quand même titulaire par la presse italienne. Une aubaine pour Faouzi d’effacer les doutes relevés par la presse italienne et confirmer son bon état de forme.

Guedioura sommé de réagir avant le Mondial
Le milieu de terrain de l’EN, Adlène Guedioura, n’a pas été retenu par son entraineur, samedi, contre Southampton. Ecarté des 18 depuis plus d’un mois et demi, la situation du joueur algérien de Crystal Palace ne s’améliore pas. Il est du coup menacé directement et sa participation au prochain Mondial passera par une bonne réaction avec son club, comme indiqué par Vahid Halilhodzic.

Une semaine d’indisponibilité pour Djebbour
Hier, Rafik Djebbour n’a pas été convoqué par son entraîneur pour le match joué par Nottingham Forest en déplacement. Blessé lors du match amical de mercredi face à la Slovénie, Rafik souffre d’une inflammation de la cheville. Les examens qu’il a passés n’ont rien révélé de grave. Il en aura pour une semaine.

Moumen A.

04

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale
play-offs pour désigner le champion de la saison et les équipes qui descendront en Ligue 2. Du coup, Rais Ouaheb Mbolhi qui est le titulaire en puissance de son équipe, et toujours en course pour l’une des places qualificatives à l’Europe, disputera au moins 12 matchs d’ici au mois de mai prochain.

Dans un match qui a connu 14 cartons

Mbolhi mène le CSKA vers la victoire et se fait expulser

D

ans l’autre derby de la capitale bulgare, le portier international algérien, Rais Ouaheb Mbolhi, a brillé en sortant une prestation remarquable. Désigné numéro 1 de son équipe à la place de l’international tchèque, Thomas Cerny, Rais, qui enchaine les matchs, a été décisif dans ce derby gagné par le CSKA Sofia contre son rival et ennemi juré du Levski Sofia. Les coéquipiers de Mbolhi l’ont remporté 1 but à 0 dans ce match qui a connu 4 expulsions et 14 cartons jaunes. Une victoire qui permet au CSKA de finir ce premier championnat sur le podium, en attendant de disputer les play-offs.

Il a été désigné homme du match
Auteur de plusieurs arrêts qui ont permis à ses camarades de rester dans le match, Rais Ouaheb Mbolhi aura été l’un des artisans de ce succès signé par le CSKA contre le Levski Sofia. Rais a été même désigné homme du match par plusieurs sites bulgares spécialisés, dont News7.bg. «Mbolhi a à lui seul annulé toutes les actions du Levski, c’est incontestablement l’homme du match» peuton lire dans l’article consacré au derby bulgare.

Il en aura pour un seul match
Par ailleurs, le gardien de but de l’EN, Rais Ouaheb Mbolhi, n’est pas allé au bout de cette empoignade. Le portier du CSKA, qui voulait gagner du temps avant de dégager, a écopé d’un second carton jaune. Il a été de ce fait expulsé à la toute dernière minute du temps additionnel. Expulsé donc suite à deux cartons, Rais devrait purger sa sanction, dès la prochaine sortie de ses camarades. Moumen A.

Rais sera prêt pour le Mondial
Contrairement à ce qui a été dit, le championnat bulgare ira au moins jusqu’au mois de mai prochain. Il est vrai que la première phase du championnat en Bulgarie prendra fin aujourd’hui mais ce que les gens ne savent pas c’est qu’il y aura en Bulgarie des

«L’Algérie, la Russie et la Corée sont des finales pour nous»
Daniel van Buyten, le Bayern Munich est champion du monde des clubs et aborde chaque match en position de favori. En revanche, votre sélection fait plutôt figure d'outsider. Ce changement de contexte est-il difficile à gérer ? C'est plus simple aujourd'hui qu'il y a quelques années. À l'époque, le Bayern possédait déjà un effectif impressionnant, alors que l'équipe nationale était un peu à la traîne. Depuis, nous avons assisté à l'avènement d'une nouvelle génération. De nombreux internationaux belges évoluent à l'étranger et sont habitués à disputer des compétitions de haut niveau. Tout ça nous a permis de progresser. Venir en sélection est redevenu un plaisir. Comment expliquez-vous le redressement de votre équipe nationale ? La Fédération a évolué dans tous les domaines. Aujourd'hui, il y a plus de professionnalisme, un nouvel entraîneur et une nouvelle équipe médicale. Tout à coup, une nouvelle génération est apparue et tout à coup, les internationaux déjà en poste se sont mis à élever leur niveau de jeu. C'est un phénomène courant : quand l'équipe s'améliore, on progresse aussi individuellement. Beaucoup de jeunes joueurs ont trouvé un club à l'étranger. C'est important. Avant, tout le monde jouait en Belgique. Il y avait de bons joueurs, certes, mais ils étaient limités par le niveau du championnat. Plusieurs internationaux belges évoluent en Bundesliga. Qu'avez-vous pensé en voyant Kevin de Bruyne débarquer au VfL Wolfsbourg ? Tant mieux pour lui ! Chelsea est évidemment un grand club, mais il ne jouait pas làbas. A cet âge, c'est problématique. J'en ai souvent parlé avec lui. J'ai 36 ans, je vais vers la fin de ma carrière. Je n'ai pas besoin d'enchaîner les matches. J'ai la chance de m'entraîner quotidiennement avec les meilleurs. Je joue dans le plus grand club du monde. Lui, il a 22 ans. Il lui faut du temps de jeu pour progresser. S'entraîner à Chelsea, ça ne suffit pas. Il m'a dit qu'il avait reçu des offres intéressantes en provenance d'Allemagne. Il connaissait le championnat, il connaissait la langue… Il avait toutes les cartes en main pour faire son choix. La Belgique possède un effectif intéressant. Jusqu'où peut-elle aller lors de la prochaine Coupe du monde ? J'entends souvent dire que nous avons les moyens de créer la surprise au Brésil. Naturellement, nous sommes tous très motivés et nous aimerions bousculer l'ordre établi. Mais après 12 ans d'absence, nous ne pouvons pas partir bille en tête. Nous allons tout donner, mais il est encore beaucoup trop tôt pour af-

Van Buyten

aniel van Buyten est le deuxième Belge de l'histoire à avoir remporté la Ligue des champions de l'UEFA, après Eric Gerets. L'ancien Marseillais compte également trois Bundesligas, trois Coupes d'Allemagne, une Supercoupe de l'UEFA et une Coupe du monde des clubs de la FIFA à son palmarès, ce qui fait de lui l'un des joueurs belges les plus titrés de tous les temps. Le grand défenseur de 1 m 97 fait évidemment partie des habitués de l'équipe nationale : il totalise plus de 70 sélections avec les Diables Rouges. Si la Belgique est présentée comme l'une des révélations potentielles de la Coupe du monde, elle le doit autant à l'expérience du Munichois qu'au talent de jeunes espoirs comme Kevin de Bruyne ou Eden Hazard. Au micro de FIFA.com, Van Buyten ne cache pas son impatience à l'idée de participer pour la deuxième fois à l'épreuve suprême, 12 ans après Corée-Japon 2002. Il revient également sur le redressement du football belge, les ambitions de son équipe au Brésil et les attentes des supporters.

D

«J’ai 36 ans, mais je ne compte pas aller au Brésil pour suivre les matches depuis le banc»
situation peut-elle avoir un imfirmer que nous visons une place «Après en demi-finale. pact sur vos chances de parti12 ans cipation à la Coupe du d'absence, Au premier tour, vous affronterez la Russie, l'Algé- nous ne pouvons monde ? Évidemment, j'espère jouer pas affirmer que rie et la République de le plus possible. Cependant, je nous visons une Corée. Que pensez-vous n'ignore pas que la concurrence place en demide ce tirage ? est de plus en plus rude. Il y a finale» C'est un groupe correct. On ne plusieurs joueurs à mon poste qui peut pas dire que nous ayons été se trouvent dans la même situation particulièrement chanceux ou malque moi, tout en étant beaucoup plus jeunes. chanceux. Nous avons des raisons d'y croire. Le sélectionneur connaît mon professionnaIl va falloir préparer chaque match comme une finale. Tout peut aller très vite à ce ni- lisme. Je ne suis effectivement pas titulaire, mais on me donne quand même du temps de veau. jeu. Quel que soit mon âge, j'espère toujours Vous pourriez rencontrer l'Allemagne passer le plus de temps possible sur le terrain. dès les huitièmes de finale. En avez-vous Je ne compte pas aller au Brésil pour suivre discuté avec vos coéquipiers du Bayern ? les matches depuis le banc. Je veux participer Un petit peu. C'est agréable de voir qu'ils activement à cette Coupe du monde. nous respectent. Il n'y a pas si longtemps, ils Quel regard les Belges portent-ils sur auraient été très sûrs d'eux. Ils auraient pris cette Coupe du monde ? le match à la légère. Maintenant, ils ne tienIls sont euphoriques. Il y a quelque temps, nent plus tant que ça à nous rencontrer. C'est le cœur n'y était pas vraiment. La passion agréable de voir qu'une grande nation de n'était plus au rendez-vous dans le stade, ni football se méfie de la Belgique. même dans tout le pays. Depuis quelques anVous n'êtes pas titulaire au Bayern. Cette nées, nous avons réussi à réunir toute la na-

tion derrière nous. Nous sommes un petit pays, mais nous avons une chance d'accomplir quelque chose de grand. Les supporters sont enthousiastes et ils s'identifient à nous. Ça n'a pas toujours été le cas. Avez-vous le sentiment que les supporters vous attendent au tournant ? Oui, sans aucun doute. On en veut toujours plus. On ne se satisfait jamais de ce qu'on a. Toute la Belgique ne pense qu'à la Coupe du monde. Quand je suis chez moi et que je rencontre des supporters, on me dit toujours : "Allez-y ! Il faut tout donner au Brésil !" On ne parle que de ça. La famille est aussi mise à contribution. Avant chaque match, il faut organiser un barbecue. C'est la folie. Je ne peux pas avoir une conversation avec un compatriote sans que nous parlions du Brésil. "De notre côté, tout est prêts. Nous avons déjà acheté nos maillots. À vous de jouer !" Voilà ce qu'on me dit. C'est fantastique ! Quels souvenirs gardez-vous de CoréeJapon 2002 ? Je me rappelle surtout notre triste défaite face au Brésil en huitièmes de finale. Pour le reste, c'était un tournoi magnifique au cours duquel nous avons vécu de belles expériences. Nous avons passé un mois ensemble à l'hôtel. Nous étions presque en famille. C'était génial ! J'étais encore jeune à l'époque et j'ai beaucoup appris durant ce séjour. Je pense que nos jeunes espoirs ont aussi beaucoup à gagner en allant au Brésil. Eux aussi vont progresser là-bas. Cette expérience en Asie peut-elle vous servir, cet été au Brésil ? Bien sûr. J'en ai déjà parlé avec les plus jeunes. Nous allons passer beaucoup de temps ensemble. On ne peut pas se permettre d'avoir des problèmes sur place. Il faut donc tout régler avant. Nous ne pouvons pas travailler dans une mauvaise ambiance. Si quelqu'un n'est pas content, il doit parler dès maintenant. Sur place, nous devons pouvoir nous consacrer entièrement au football. Pour ça, il faut avoir l'esprit libre. C'est très important. On ne peut pas jouer son meilleur football en étant stressé. RIn fifa.com

Le trophée de la Coupe du monde le 21 mars en Belgique
Le trophée de la Coupe du monde de football sera présenté au public belge le vendredi 21 mars, après-midi, au stade Constant Vanden Stock (Anderlecht). Il est prévu également que quelques Diables Rouges soient présents ainsi que d'anciens joueurs qui ont fait la gloire de l'équipe nationale.

www.lebuteur.com

Coup difficile

Ligue des Champions

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

05
SAFA ESS

De notre envoyé spécial à Ouagadougou : Khoualdia. K - Khallil. L

0
Affluence : moyenne Arbitres : Seykou Ahmed Touré, Sidiké Sidibé, Mamadou Thierri Avertissements : Siaka (30’) (ASFA) ; Zerrara (37’) (ESS)

Stade : 4-Août (Ouagadougou)

0

ASFA Yenninga : Kaboré M., Coulibaly Adama, Nykiama, Siaka, Coulibaly Yaya, Nabi Daouda, Oudraougou Yacouba (Aboubacr Osmane 56’), Adama (Nibie Amroud 79’), Ouadraougou Bassiro, Osmane, Yaya Lassirib (Yamigoud 55’) Entraîneur : Assimi Zerbo

ESS : Khedhaïria, Aoualmi, Boukria, Ziti, Aroussi, Zerrara, Ferrahi, Legraa, Belameiri (Ogbi 78’), Nadji (Amokrane 80’), Lamri (Touahri 69’) Entraîneur : Madoui

le panache en plus !
as de quart d’heure d’observation au coup d’envoi de ce match comptant pour le retour des seizièmes de finale du championnat d’Afrique des clubs champions et ce sont les Burkinabés qui prendront les choses en main d’entrée de jeu.

Une qualif'avec
talement démarqué. Après avoir laissé passer l’orage, les Sétifiens sortiront de leur coquille. Ils le feront par Ferrahi qui, servi par Nadji, ne trouvera pas le cadre d’un tir des vingt mètres (27’). L’occasion suivante aurait pu être la bonne. Belameiri partira dans le dos des défenseurs mais il croisera un peu trop son tir alors que le gardien de l'ASFA était archi battu (31’). La réplique burkinabé se fera par Osmane. Ce dernier effectuera un joli travail dans une position excentrée avant d’adresser un tir des vingt mètres qui faillit tromper Khedhaïria un peu trop avancé. Nadji, suite à un service de Lamri, aurait pu ouvrir la marque juste avant la pause. Les Sétifiens, grâce à un solide dispositif tactique et en se battant avec courage, ont réussi à atteindre la fin de la première période sans encaisser le moindre but.

Les Ententistes au stade à 15 heures

LE CHIFFRE

GComme cela leur a été demandé par le G commissaire du match lors de la réunion technique, les Sétifiens ont rejoint le stade du 4Août à 15 heures. Ils étaient donc à pied d'œuvre deux heures avant le coup d'envoi du match.

P

Sous une chaleur étouffante
Après les citrons, les joueurs de Sétif montreront la même organisation de jeu. Les attaques burkinabé se multiplieront mais la défense de l'ESS, bien emmenée par Aroussi, tenait bon. Les Sétifiens montreront des signes d’essoufflement suite à l’extrême chaleur et l’humidité maximale. Ils se défendront cependant bec et ongles pour ne pas encaisser de but. A la 62’, Osmane, l’attaquant le plus dangereux de l'ASFA, adressera un tir des vingt mètres que captera Khedhaïria. On jouait la 66’, quand ce même Osmane débordera sur la gauche et adressera un centre qui sera repris du plat du pied par un de ses coéquipiers juste à côté, les défenseurs de Sétif étant totalement à l’arrêt sur

ce coup. Suite à un contre très rapide, Belameiri verra son essai raser le poteau du portier de l'ASFA. A la 74’, Ferrahi adressera un tir puissant qui obligera le gardien local à la parade.

De l’eau fraîche pour tout le monde

GConstatant que l'eau fournie par les G Burkinabés n'était pas à la bonne température, les dirigeants sétifiens ont acheté des glacières pour que les joueurs puissent avoir de l'eau fraîche à volonté.

Comme le nombre de corners pour l'ASFA au cours du match contre l'ESS, ces coups de pied sont restés sans effet puisque les Sétifiens se sont montrés dominateurs, sur les balles aériennes notamment.

14

Les Sétifiens conquérants
Paradoxalement, ce sont les Sétifiens qui termineront très fort le match. Nadji reprendra juste à côté un centre venu de la droite. Sentant le danger, les Burkinabés reculeront d’un cran. En toute fin de match, Legraa servira Ogbi dont la reprise terminera à côté du montant du portier local. Malgré des conditions climatiques extrêmes, les Sétifiens ont rempli de la plus belle des manières la mission qui leur a été dévolue, à savoir être présents au prochain tour de la LDC. K.L.

Khedhaïria époustouflant

TOP ³

Héroïques Sétifiens
La première tentative des locaux est signée Oudraougou. A la 10’, l’attaquant de l'ASFA adressera un missile des trente mètres que repoussera Khedhaïria dans les pieds d’un joueur burkinabé qui ne profitera pas de cette aubaine. Devant une équipe sétifienne regroupée en défense, les locaux feront cavalier seul et leurs rushs se succèderont comme ceux menés par N’Daouda (11’) et Osmane (25’). Ce dernier échouera alors qu’il était to-

Un public bon enfant

GMalgré le prix relativement bas du G billet d’entrée, le stade du 4-Août était à moitié rempli. Aucune hostilité, cependant, de la part des supporters locaux, qui se sont montrés d'une extrême sportivité.

Même si toute l'équipe de Sétif est à féliciter, la mention très bien va à Khedhaïria. Ce dernier a tout simplement été impérial sur sa ligne.

Pour cause de Coupe du monde, le programme de la LDC 2014 réaménagé
GLes dates des matchs comptant G pour la Ligue des cham-

³

FLOP

Pratiquement tous les organes de presse burkinabés ne donnaient que très du 4-Août, un peu de chance à l'ASFA de se qualifier aux dépens de l'ESS. Le journaliste vrai bijou de Faso Sport, l'hebdomadaire sportif le plus lu au Burkina, parle de miLes joueurs et les autres membres racle : «Surclassés 5-0 en Algérie, les Asfasiens pourront-ils réussir l’exploit de renverser la vapeur à domicile ? Après avoir été laminés en de la délégation sétifienne ont été Algérie par l’ES Sétif, les champions en titre du Burkina Faso sont agréablement surpris par la beauté conscients que les chances de qualification sont devenues très et l’architecture du stade du 4-Août. minces.» Le matin de Ouagadougou fait preuve du même pessimisme : «Après la rouste enregistrée, les poulains d’Assimi Zerbo se sont remis Ce petit bijou d’une contenance au travail, car la mission s’annonce complexe. Pour se qualifier, la Vieille de 33 000 supporters est un de Zempasgho doit s’offrir un festival offensif en faisant, au pire des cas, chef-d’œuvre en la matière. aussi bien que son adversaire lors du match aller. Ce sera très compliqué face à une grande équipe de Sétif.»

La presse burkinabée pessimiste avant le match

Le stade

Benabderrahmane forfait

Une petite séance au 4-Août
Les Sétifiens se sont entraînés, vendredi après-midi, sur la pelouse où s’est déroulée la rencontre qui les a opposés à l’ASFA. La séance n’a duré en tout et pour tout que 35 minutes. Après un petit échauffement, les joueurs ont disputé un match d’application. Il est certain que Madoui a voulu que ses capés gardent toute leur énergie et leur influx pour le match de samedi.

Madoui a chauffé les gardiens
L’entraîneur de l’ESS, Kheireddine Madoui, a pris une certaine habitude, celle de «chauffer» les gardiens avant le début des exercices, en s’adonnant à des tirs sur balles arrêtées des vingt mètres. Il s’y applique avec l’art et la manière, en préférant les frappes styles «feuille morte». Il faut dire que Madoui n’a rien perdu de sa vista et rate rarement le cadre.

C'est avec la mort dans l'âme que le défenseur central sétifien Benabderrahmane a dû déclarer forfait pour le match d'hier. Il a ressenti de fortes douleurs à la séance d'entraînement qui s'est déroulée la veille du match. Dès le retour au pays, il doit passer des 38 degrés à L’ESS, examens médicaux et l’heure du match un abonné des une IRM La température est caniculaire à compétitions Un stage de 3 Ouagadougou. Il fait près de 38°C, africaines jours pour mais l’humidité n’ e st pas très élevée. C’est la 13e fois que De toutes les façons, les Sétifiens l’ESS participe à une l'ASFA compétition africaine. étaient prévenus en ce qui concerne L’ASFA Yennenga, Lors de la dernière déles conditions climatiques dans le en regroupement cennie, les Sétifiens sont pays de Blaise Campaoré. depuis le 5 mars, a systématiquement présents à l’une des épreuves décidé de mettre l’acorganisées par la CAF. Une cent sur les phases ofC’est le 146e première pour fensives. On a compté matchs sur Bassirou Ouéplusieurs joueurs La rencontre disputée hier draogo et Ousmane Plusieurs habituels titulaires par l’ESS contre l’ASFA Yenninga est, pour les caont effectué hier leur baptême Nana pour faire preuve marades de Ziti, la 146e de réalisme pour rendu feu dans les compétitions internationale, toutes verser la vapeur ou à africaines. Il s’agit entre aucompétitions confondues. Cette confrontation est par défaut sortir de la comtres de Belameiri et ailleurs la 83e sur le plan afripétition avec les honneurs. Lamri. cain.

pions 2014 ont été arrêtées lors de la dernière réunion de la commission des compétitions de la CAF. Plusieurs aménagements ont été apportés et cela à cause de la Coupe du monde qui se déroulera au Brésil.

Une mi-temps et c'est tout
Les joueurs de l'ASFA ont été décevants et c’est ce qui a bien sûr fait les affaires des Sétifiens. Ils ne se sont montrés menaçants que durant la première période. Après la pause, manifestement ils n'ont plus cru à la qualification.

Réunion technique, Djerroudi a représenté l'ESS

GC'est le chef de la délégation à OuagaG dougou, Rachid Djerroudi, qui a représenté l'ESS à la réunion qui s'est déroulée à l'hôtel Palm Beach où résident les officiels. Tous les points inhérents au bon déroulement de la rencontre ont été abordés.

22 tickets pour l'ESS
Lors de la réunion technique, il a été décidé l'octroi de 22 tickets d'entrée aux Sétifiens. 20 billets donnent accès aux gradins et 2 pour des places VIP. Plusieurs membres de notre représentation diplomatique ont pris place dans les tribunes en compagnie des membres de la délégation qui n'étaient pas sur le terrain.

Le dîner chez le consul

GA la fin du match, les Sétifiens ont reG gagné leur hôtel. Ils ont eu juste le temps de se changer avant de se rendre au siège de notre consulat à Ouagadougou. Ils étaient conviés par Benchayah à dîner, notre consul dans la capitale burkinabée.

Des billets entre 300 et 1000 CFA
Le moins que l'on puisse dire est que le billet d'entrée au stade du 4-Août est très bon marché. Une place aux gradins coûte 300 CFA (environ 70 DA). Celle des tribunes revient à 1000 CFA (250 DA).

K.L.

06
CSC – Red Lions ce soir à 17h30

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coupe d’œil

Coupe de la CAF

Attention de tout perdre !

B

on, qu’on se le dise franchement, le CSC n’a rien à espérer du championnat cette saison, il faut être clair sur ce point. Pour avancer sur le bon chemin, il faut aussi accepter cette réalité et ne se concentrer pleinement que sur la coupe de la CAF. C’est ce qu’il fallait faire peut-être dès le départ, mais les regrets ne servent à rien en fin de compte, le parcours dans la compétition africaine est trop long mais vu les chiffres du club, le CSC ne jouera pas une autre compétition africaine l’année prochaine. Donc le Chabab n’a d’autres choix que de tout se jeter dans cette aventure version 2014. Pour réussir et éviter de gâcher la saison, les coéquipiers de Bezzaz doivent dépasser le stade de la déception, se débarrasser des mauvais souvenirs de l’USMA passera par un but qu’il faudra inscrire en première mitemps cet après-midi pour pouvoir gérer la suite de la rencontre sereinement et sans stress face aux fougueux Red Lions. Un scénario pareil donnera la confiance nécessaire à l’équipe constantinoise obligée de bien réagir pour au moins aider les Sanafir à vite se remettre de la dernière déception en championnat. Le public constantinois n’a pas besoin de donner plus de preuve pour démontrer son amour et sa fidélité à son club, mais il faut comprendre les sentiments de ces jeunes supporters qui voient d’une semaine à l’autre la majorité de

leurs rêves partir en fumée. Malgré ce constat, les Sanafir doivent jouer leur rôle ce soir et pousser le CSC à se qualifier au 3e tour préliminaire de la Coupe des confédérations, car sans soutien du 12e homme, tout risque de se briser ce soir au bout de 90’.

Houri et Benattia forfaits, Bezzaz incertain
Le match d’aujourd’hui est sans doute celui de la dernière chance pour sauver la saison et regagner la confiance des fans, la réussite ou le gâchis d’une saison se joue ce soir. Pour ce rendez-vous qui débutera à 17h30, Simondi n’aura pas trop l’embarras du choix, en plus de Houri et Benattia qui sont à l’infirmerie, le staff technique a de sérieux doute sur l’état de forme du vieux briscard Bezzaz sorti à la 34’ après le mauvais coup qu’il a reçu au tibia de la part de Khoua-

led. La participation de l’ex-international est presque compromise, enfin on ne peut pas dire autant sur le défenseur central Bouhenna qui a sorti une performance du tonnerre face à l’USMA. Après avoir quitté le terrain sur blessure, il n’est pas concerné par ce match des Red Lions. le Franco-Algérien n’est pas qualifié tout comme Ziad et Sayeh.

Les Libériens n’ont pas dit leur dernier mot
On peut dire que les Libériens ont eu tout le temps pour bien s’adapter au climat et au froid de la ville des Ponts. L’arrivée de la délégation jeudi soir à 21h15 lui a rendu service et a permis aux Lions Rouges de s’acclimater aux conditions de vie constantinoise, avec deux séances d’entraînement dans les jambes effectuées vendredi et hier, donc peu importe le

degré de température en cette soirée, cela n’affectera pas les hôtes du CSC. Enfin, il faut préciser que les joueurs des Red Lions croient toujours à la qualification, l’optimisme démesuré démontré par les joueurs depuis leur venue est la preuve que ces derniers n’ont pas renoncé à la qualification. Les Libériens tiennent à la coupe de la CAF, une compétition qui peut leur apporter de l’argent pour un club qui souffre atrocement de ce côté-là. les Clubistes sont prévenus, les Red Lions entameront la rencontre avec férocité et volonté, ce qui annonce un match riche en rebondissements et engagé où le spectacle est assuré.

Simondi va opérer des changements dans son onze
Préparer un match après un échec est déconseillé pour une

équipe de football, la confiance et la motivation sont moins présentes après un mauvais pas, surtout si ce dernier a lieu à domicile. C’est ce que vient de subir le CSC en championnat, il y a de cela 48h. Les Verts ont laissé des plumes face à l’USMA dans un match où le sort a basculé dans les dernières dix minutes du débat, presque le même scénario et déception ressentis face à Chéraga en coupe, le genre de défaite qui peut faire très mal à l’esprit général d’une équipe. Simondi qui a une part dans le dernier faux pas a insisté sur l’aspect psychologique pour retaper le moral de son team, importante comme étape, car s’il y a une chose qui est arrivée aux Clubistes, c’est bien cette défaite choquante que même les plus pessimistes n’attendaient pas face à une USMA froide et en manque de panache. Le staff technique clubiste optera encore pour un autre onze plus frais physiquement parlant. Ce soir, on verra les Berthé, Sebbah, Hadiouche, Zerdab, Naït Yahia et Henaïni commencer en tant que titulaires, alors que le reste de l’équipe sera formé de cinq éléments qui ont pris part au match de l’USMA. Abdou H.

Simondi ne s’est-il pas mélangé les pinceaux ?
Plus les matches passent, plus on confirme la thèse suivante : Simondi ne sait plus comment gérer les efforts de son effectif. On dirait L’un des défenseurs clubistes qui a afque le coach constantifronté l’USMA vendredi et qui sera en nois s’est embrouillé principe présent ce soir aussi face aux Red dans le choix des Lions, Maïza, trouve la défaite très amère et joueurs vendredi, alors non méritée pour son équipe. «Cette défaite que le CSC tenait son est très brûlante surtout qu’on a sorti un match et menait au grand match. Malheureusement, elle score jusqu'à la 80’. Pentombe au mauvais moment, on esdant ce temps, Simondi se sayera de se rattraper en Coupe régalait avec le jeu des de la CAF face aux Red changements peu compréhenLions». sibles, à part la sortie obligée de

Bentoubal : «Ce n’est pas la fin du monde et on parlera différemment la saison prochaine»

Maïza : «Une défaite amère, mais on va réagir en Coupe de la CAF»

Bezzaz après sa blessure au Tibia et à un degré moindre celle de Bouhenna blessé aussi et qui a laissé une excellente impression. Ce qu’on n’arrive pas à comprendre, c’est l’incorporation de Sebbah et Bahloul, deux joueurs totalement hors sujet et mauvais comme choix. Ils n’ont rien apporté sur le tapis vert, leur entrée a juste déstabilisé l’équilibre général du CSC. Velud en vieux renard a vite senti le bon coup et a fait entrer ses meilleurs cartes en attaque pour aider Ziaya dans sa mission surtout qu’il a senti que Gil était

Pour le nouveau patron de la dans un jour sans appui derrière SSPA, cette défaite n’est pas une si avec Maïza. Alors que la sortie de mauvaise chose pour le CSC. Très Boulahia reste un secret que Siserein et confiant, Bentoubal dira à mondi seul peut expliquer. Mola fin du match : «On a sorti un grand ralité, le CSC paie peut-être la match, la défaite n’est pas la fin du note de courir deux lièvres à la monde pour nous, il faut commencer à fois, la confirmation est qu’il se préparer pour la saison prochaine dès n’a pas l’habitude de disputer maintenant, avec un recrutement bien deux ou trois compétitions étudié qui ira avec les ambitions et objecdifférentes, un petit défaut tifs du club, on aura un autre visage et disdans le travail du technicours la saison prochaine.» Une promesse cien français qui est en que les Sanafir ne sont pas prêts à oublier. train d’apprendre des Pendant ce temps, il faut attendre que cette choses chez nous finale- saison se termine, après on verra plus clair ment. dans les paroles de Bentoubal.

Communiqué Journée Internationale de la femme 2014

Ooredoo, Sponsor Majeur des 3èmes Foulées des Gazelles Algériennes

O

oredoo réaffirme une nouvelle fois sa dimension d’entreprise citoyenne et honore son statut de Premier Sponsor du sport national en célébrant avec les Algériennes, la Journée Internationale de la Femme. En effet, pour la troisième année consécutive, Ooredoo est le Sponsor Majeur des "3èmes Foulées des Ga-

zelles Algériennes" organisées le samedi 08 mars 2014, au Village Africain du Parc Zoologique de Ben-Aknoun (Alger), apportant ainsi son soutien à cette manifestation sportive placée cette année sous le signe de la solidarité et du noble objectif de lutte contre le cancer du sein. Les "Foulées des Gazelles Algériennes" regroupent à

chaque édition, des centaines de femmes pour une course en allure libre. Par cette opération de sponsoring, Ooredoo contribue à encourager la pratique sportive auprès de la gent féminine et confirme par la même occasion, son statut de partenaire de choix de la vie sociale et quotidienne des algériennes.

Coup de pouce

USMA

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

07
R. Haddad a motivé les joueurs à l’hôtel Même s’il n’a pas assisté au
match d’avant-hier, Haddad s’est déplacé vendredi matin à Constantine, où il a eu une discussion avec les protégés de Velud, avant de regagner Alger. Au cours de cette halte à l’hôtel l’Arc-enCiel, il tenait à encourager les coéquipiers de Khoualed pour réaliser le meilleur match possible. Vu le résultat de la partie, les propos du n°2 ont assurément fait du bien aux Rouge et Noir, et cela le stimulera pour l’avenir. Voilà pourquoi il n’a pas assisté à la rencontre En le questionnant sur les raisons de son absence à la rencontre, il nous a fait savoir qu’il était pris par des affaires personnelles. Rebouh Haddad, en vrai, n’a pas voulu rater l’anniversaire de ses deux fils jumeaux, Ahcen et El Hocine, en tenant à suivre les débats chez lui sur le petit écran. «J’ai dit aux joueurs d’offrir une victoire pour mes enfants» Après maintes tentatives, nous avons réussi à l’avoir au bout du fil, et le président de l’USMA nous a confirmé cette information en nous déclarant : «Oui, je suis allé à Constantine pour toucher quelques mots aux joueurs, avant de revenir chez moi. Je leur ai demandé de se donner à fond pour maintenir le cap, mais aussi pour m’offrir une victoire que je dédierai à mes deux fils. Ça a été le cas, et c’est ce qui m’a rendu heureux.» Deux jours de repos aux joueurs De retour à Alger vendredi soir, les joueurs de l’USMA ont été informés, au moment où ils allaient quitter l’aéroport, que le coach leur a accordé deux jours de repos. Une nouvelle qui les a réjouis. D’ailleurs, la plupart ont regagné leurs familles, avant de reprendre le service ce lundi.

Les Rouge et Noir foncent droit vers un nouveau titre

L

eader avec deux points d’avance, avant de se présenter avant-hier à Constantine pour affronter l’équipe phare de la ville des Ponts suspendus, l’USMA a créé l’exploit en allant s’imposer au stade Hamlaoui sur le score de deux buts à un (1-2), réalisant par la même la meilleure opération de cette 22e journée. Désormais à cinq longueurs de leur premier concurrent, les gars de Soustara ont fait ce week-end un grand pas vers le titre, puisque à huit journées de la fin, les coéquipiers de Meftah sont plus que jamais les favoris pour terminer sur la plus haute marge du classement. Il suffit, d’ailleurs, de jeter un coup d’œil sur la suite du programme pour constater qu’ils sont en pole position pour aller jusqu’au bout, à condition de bien négocier leurs prochains rendez-vous. N’ayant que deux rencontres à disputer hors d’Alger face à Aïn M’lila et Béjaïa,

en défiant les deux mal-classés, le CRB Aïn Fekroun et la JSMB. La balle étant dans leur camp. Les protégés de Velud roulent à plein régime et à ce rythme-là, ils pourraient bien mettre un terme au suspens plus tôt que prévu. C’est aussi la victoire de Velud A Constantine, les coéquipiers de Chafaï n’ont pas livré leur meilleur match cette saison, mais ils ont pu, par contre, décrocher l’un de leur plus précieux succès. Un succès arraché grâce à la grande détermination des joueurs, mais surtout à un bon coaching de Velud. En effet, le premier responsable du staff technique a pris ses responsabilités en osant des choix risqués, après avoir sorti un défenseur, Boudebouda, et le remplacer par un attaquant. Il a, ensuite, aligné un autre attaquant à la place d’El-Orfi. Des choix qui se sont avérés fructueux. Le Français ne cesse de prouver ses capacités de match en match et les responsables n’avaient

pas tort de l’enrôler, après la démission de Courbis. L’artisan de la bonne recette, quatorze rencontres sans défaite, l’ex-sélectionneur du Togo, est bien parti pour décrocher son second titre de champion de suite et battre par la même tous les records. Les deux prochaines journées seront déterminantes Les Rouge et Noir passeront une nouvelle semaine en tête du classement et pourraient bien garder les commandes durant quelques semaines s’ils sauront négocier leurs prochaines sorties. En effet, ils recevront deux fois de suite, en accueillant le MCEE et l’ASO Chlef. Une occasion pour creuser un peu plus l’écart, du moment que l’ESS recevra la JSK au stade du 8-Mai, avant d’aller défier le CSC chez lui. Deux rendez-vous qui seraient déterminants pour la course au titre. Adel Cheraki

au hasard, c’est le fruit de nos efforts»
L’un des piliers de l’équipe usmiste, Farouk Chafaï, a été, en toute logique, reconduit dans le onze de départ des Rouge et Noir avant-hier, à l’occasion du match à Constantine face à l’équipe phare de cette ville. Le défenseur central, comme ce fut le cas à chaque fois, ne s’est pas contenté de jouer son rôle uniquement puisque, lors de cette rencontre, il a donné un coup de main à ses coéquipiers offensivement, ce qui lui a permis d’être l’auteur du premier but des Algérois. Joint par nos soins après la fin de la rencontre, il revient sur cette belle performance dans l’entretien qu’il nous a accordé. Pour commencer, quelle analyse faites-vous de ce match face au CSC ? Dès le départ, nous savions que notre mission allait être difficile face à un adversaire dont les joueurs cherchaient par tous les moyens à se racheter après la lourde défaite concédée la précédente journée. Ils voulaient aussi retrouver la confiance avant d’aborder leur match retour en Coupe de la CAF. En ce qui nous concerne, notre seul objectif était de réaliser la meilleure opération possible. Nous avons eu du mal à bien entamer notre rencontre, mais nous avons pu par la suite revenir et prendre les choses en main. Même si on a encaissé un but, nous n’avons pas baissé les bras. Nous avons continué à fournir des efforts, et au final, nous avons été récompensés. Que demander de plus ? Vous n’avez renversé la vapeur qu’en fin de match ; quel est le secret de ce retour en force durant les dernières minutes ? Il n’y en a aucun, je vous assure. Si nous nous sommes parvenus à revenir au score puis prendre l’avantage, c’est tout simplement parce que nous étions déterminés à le faire. Nous avons continué à croire en nos chances. Tous les joueurs visaient le même objectif, celui de revenir au score. Nous avons fait le plus dur, et le fait d’avoir égalisé nous a donné des ailes. Ça nous a libérés et au final nous nous sommes même permis le luxe de doubler la mise. Rien n’est dû au hasard. Si nous avons pu réussir un tel exploit, c’est tout simplement grâce à notre détermination de bien faire. Vous avez inscrit votre troisième but lors de cette rencontre. Ça doit faire du bien, n’est-ce pas ? Oui, bien évidemment. C’est toujours agréable de marquer des buts, surtout pour un défenseur. Je me donne à fond à chaque fois. Ce weekend, j’ai été récompensé et j’espère que cette réalisation en appellera d’autres. Pour moi, le plus important est que mon équipe gagne, peu importe le nom du buteur, mais si l’occasion se présente pour le faire, je n’hésiterai pas une seconde. Ce succès vous a permis de creuser l’écart à cinq points. Pensez-vous que votre concurrent peut remonter un tel écart ? Il est un peu trop tôt pour crier victoire ! La suite du parcours est encore longue. Cinq points d’avance nous permettront de négocier nos prochains rendez-vous tranquillement, mais il ne faut surtout pas croire que l’ESS est hors course pour le titre. Personnellement, je pense qu’il faut rester concentré et continuer à faire ce que nous avons bien su faire jusque-là, c'est-à-dire continuer à enchaîner les bons résultats sans se soucier de ceux de nos concurrents. Le résultat de l’ESS ne vous a-t-il pas mis la pression ? La pression est présente en permanence, mais le fait de savoir que nous allions rester leader dans tous les cas nous a fait un bien énorme. Ne pensez-vous pas que le fait de jouer deux fois de suite à Bologhine sera une bonne occasion pour maintenir cet écart ? Effectivement, mais nous allons essayer d’en profiter pour prendre un peu plus de large si l’occasion se présente. Il ne faut pas croire aussi que nos deux rencontres à domicile sont gagnées d’avance, donc il va falloir être vigilants pour éviter toute mauvaise surprise. Lors de vos huit prochains rendezvous, l’USMA jouera six fois à Alger. Peut-on dire que le titre de champion vous tend les bras ? Nous avons un bon coup à jouer, mais il ne sera pas facile parce que nous allons affronter des équipes du bas du tableau mais aussi des clubs qui jouent les premiers rôles. Il faut s’attendre à ce que ces matches soient compliqués. Nous disposons d’assez d’expérience pour bien les gérer. A nous de le faire pour pouvoir atteindre notre but avant même la fin de la saison. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Chafaï «Notre victoire n’est pas due

08

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup de vent

MCA

A

Saâdane pressenti pour le poste de DTS du Mouloudia
son lustre d’antan. Les deux hommes se sont échangé les idées sur le sujet et chacun a exposé son point de vue. Boumella s’est montré attentif aux explications de Saâdane sur un plan purement sportif. Depuis, ils sont restés en contact et ont même eu l’occasion de discuter du sujet lors du stage de préparation en Espagne, où l’ex-sélectionneur occupait la même fonction au sein de l’ESS. Lui qui a préféré se retirer par la suite, lorsqu’il a constaté que les Sétifiens manquaient terriblement de moyens, ce qui ne lui permettra pas de mettre son plan de travail en œuvre, car la volonté ne pourra suffire à elle seule.

lors que l’actuel exercice tire vers sa fin, au Mouloudia on pense d’ores et déjà au prochain qui est considéré comme une période de transition. Le président du club Boudjemâa Boumella qui a réussi à mettre les moyens nécessaires à la disposition de l’équipe est en train de déployer de gros efforts afin de lui donner une nouvelle dimension et faire du Doyen un club professionnel digne de ce nom. Afin de mettre en œuvre ce grand chantier, le premier responsable songe à confier cette mission à l’ex-entraîneur de l’EN, en l’occurrence Rabah Saâdane, qui sera nommé au poste de DTS. Ce dernier semble être l’homme de la situation pour mettre en place une stratégie de travail à long terme, lorsqu’on sait que Boumella ne lésinera pas sur les moyens afin de réussir sa mission.

La Sonatrach favorable et il aura carte blanche

Boumella avait discuté avec lui au sujet du projet sportif

L’idée de nommer Saâdane au poste de DTS a eu des échos très favorables dans les pôles de décision de la Sonatrach, qui veulent à leur tour que l’équipe réussisse son projet, lorsqu’on sait que le MCA aura une base de vie à Rouiba la saison prochaine, En effet, le contact entre Boumella et mais bénéficiera aussi de son centre de formation, Saâdane ne date pas d’aujourd’hui, puisque une politique qui sera le cheval de bataille de la le premier responsable du MCA et suite au firme pétrolière qui ne veut plus que l’argent soit limogeage de Geiger pour insuffisance de dépensé pour le recrutement de joueurs qui ne sarésultats techniques a décidé de faire appel à vent même pas taper dans un ballon. Afin de ulo l’ex-coach de l’EN pour prendre les destinées ou ortif du M le projet sp nous avons solli- mener ce grand projet, la Sonatrach sera satisfaite de la barre technique. Bien que Boumella re uv œ en e e qu du choix de Saâdane qui aura carte blanche sur TS et mettr é. Rabah Saâdane, même titre que les soit prêt à mettre le paquet pour le recruteposte de D ss au r sur de tous les plans. Ce dernier aura aussi à tracer une ti occuper le Boumella par le pa ivre le Mouloudia bâ ur re ment de Rabah Saâdane, ce dernier n’était pas po la ti Pressen forme. ain de su quipe pour uté avec emballé par l’idée de prendre l’équipe en a déjà disc dira : «Je suis en tr e de l’ordre dans l’é me en bonne et due e rien stratégie de travail pour les jeunes catégories, afin il nt do a, ch tr de miser sur les joueurs du cru. En somme, on sujet, nous ne vous ca essionnalis faut remet main. Le président du MCA s’est montré com- di cité sur ce s et je pense qu’il i, y instaurer le prof projet sportif et je lème.» peut dire que la Sonatrach est décidé à tout faire préhensif envers Saâdane qui a décliné poliautres club s, et pouvoir, ains ’on pourra parler de de ce genre de prob se t pour que ce projet réussisse en misant sur les ment l’offre, mais il lui a parlé du projet sportif bonnes ba ent à partir de là qu les clubs souffren us compétences locales. sant que to qui est le seul moyen pour que le club retrouve C’est seulem K. M. en vous di K.M.

loudia, u o M e l e r in de suiv a r t n e s i rdre» u ’o l e d «Je s e r t t me il faut y re

révue au stade municipal de la ville de l’Arbaâ, la rencontre, qui opposera le RCA au MCA, aura finalement lieu à Brakni, c’est ce qu’a décidé la LFP. En effet, la formation chère à Djamel Amani souhaitait jouer son premier match de la saison dans son stade fétiche contre le MCA, du fait que les travaux de rénovation, qui ont été entamés depuis deux années, sont enfin arrivés à leur terme. Toutefois, la Commission de la LFP, dépêchée sur les lieux, n’a pas homologué le stade municipal de l’Arbaâ en formulant des réserves qui ont essentiellement concerné la tribune officielle, celle réservée à la galerie adverse, ainsi que la tribune de presse, exigées à travers le cahier des charges et qui ne seraient pas encore fonctionnelles. C’est pour cette raison que si les responsables du RCA tiennent à ce que leur équipe reçoive ses hôtes au stade municipal de l’Arbaâ, ils doivent impérativement prendre ces réserves en considération. Par conséquent, le Mouloudia donnera la réplique, au stade Brakni, aux poulains de Cherif El Ouazzani qui sont difficiles à manier sur leurs bases. Le Mouloudia applaudit la nouvelle Maintenant que la rencontre se jouera officiellement à Brakni, les Mouloudéens ont poussé un ouf de soulagement, car ils redoutaient les conditions dans lesquelles allait se dérouler cette confrontation, si le RCA avait obtenu gain de cause. Au MCA on est persuadés que la pression aurait atteint son paroxysme au stade municipal de l’Arbaâ où l’équipe locale aimerait inaugurer, coûte que coûte, son retour par un succès, alors que les poulains de Bouali trouvent souvent les pires difficultés pour se montrer sous leur meilleur jour, quand ils évoluent dans un petit stade qui se transforme en chaudron. La nouvelle a, donc, réjoui le MCA, qui aura des arguments à faire valoir au stade Brakni 500 places pour ses supporters En dépit de la contre-performance enregistrée contre l’ESS, les fidèles supporters du MCA sont prêts à se déplacer en masse à Blida, au stade Brakni. Toutefois, la direction du RCA ne mettra que 500 places à la disposition de la galerie mouloudéene, chiffre qui ne sera en aucun cas revu à la hausse, du fait que c’est le même nombre de places qui a été réservé aux supporters des équipes qui se sont déjà rendues à Brakni. Le RCA rassure que le meilleur accueil sera réservé aux Mouloudéens, samedi prochain. K. M.

P

finalement à Brakni

Le match contre le RCA aura lieu

«Je terminerai la saison en force pour prouver ce que je vaux»
Le Mouloudia a manqué une belle opportunité de se relancer dans la course et disputer la Ligue des champions. Avec un peu de recul, à quoi attribuez-vous cet échec ? Tout le monde est d’accord pour dire que nous avons réalisé une bonne partie, notamment en première mi-temps. Nous avons concédé le premier but contre le cours du jeu, on aurait pu ouvrir la marque avant que notre adversaire ne le fasse. Je ne vous cache pas que cela nous a un peu perturbés, on était pressés de niveler la marque en seconde période, c’est ce qui nous a joué un bien mauvais tour. Bien que nous soyons déçus par cette contre-performance, nous avons, tout de même, pris un point qui nous permettra de continuer à croire en nos chances. Voulez-vous dire que vos chances restent intactes pour jouer la Ligue des champions ? On y croit toujours car il suffit juste de faire deux bons résultats contre le RCA et la JSK pour se relancer dans la course à la deuxième place. Rien n’est encore joué et nous avons prouvé, à maintes reprises, que les grandes équipes réagissaient toujours dans les moments les plus difficiles. Votre qualification à la Ligue des champions devient incertaine. Peut-on dire maintenant que la Coupe d’Algérie est votre principal objectif ? On commettrait une erreur si on venait à parler de finale ou de consécration dès maintenant. Notre principal objectif est de bien négocier le prochain match, que nous allons jouer contre la JSMC. Celle-ci n’est pas arrivée, par hasard, à ce stade de la compétition. Il faut, donc, se méfier de cette formation qui a tout à gagner. Chaque chose en son temps, avant de penser à la Coupe d’Algérie, nous avons une importante rencontre à disputer devant le RCA. Justement, parlons de cette rencontre. Vous serez confrontés à une équipe difficile à manier… Depuis l’entame du parcours, aucun match n’a été facile. On s’attend à rencontrer des difficultés devant une équipe qui a, souvent, bien négocié ses rencontres à domicile. Il faut que nous restions vigilants, pour pouvoir revenir avec un bon résultat et, pourquoi pas, refaire le coup de Chlef, où nous avons su prendre les trois points du match. Il faut, donc, aborder cette rencontre de la meilleure manière et rester concentrés pour atteindre l’objectif tracé. Réussir nous aidera à nous déplacer à Tizi-Ouzou avec un bon moral. Sur le plan personnel, vous avez confirmé votre bonne prestation devant l’ASO en vous illustrant comme meilleur joueur sur le terrain mercredi dernier, Avez-vous enfin retrouvé vos moyens ? J’avoue avoir passé des moments bien difficiles. Je suis venu au MCA pour m’imposer et progresser, seulement, j’ai rencontré des difficultés qui ne m’ont pas permis de montrer de quoi j’étais vraiment capable sur le terrain. Cependant, je n’ai pas baissé les bras, j’ai, au contraire, continué à travailler, ce qui m’a aidé à retrouver, progressivement, mes moyens et fournir deux bonnes prestations contre l’ASO et l’ESS. Je tâcherai de terminer la saison en force pour prouver ce que je vaux. Je demande seulement aux supporters de nous encourager, car nous avons grand besoin de leur soutien dans ces moments difficiles. Entretien réalisé par K. M.

Gherbi

Coup double

MCA

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

09
Une commission a été installée pour poursuivre les négociations avec la SSPA/MCA
Au cours des travaux de l’AG, une commission a été installée et qui sera chargée de poursuivre les négociations avec la SSPA/MCA, afin d’aboutir à la signature de la convention entre les deux parties. Selon les membres de cette commission, une rencontre sera programmée dans les jours à venir et on se montre optimiste à aboutir à un terrain d’entente et qui mettra fin aux divergences entre les deux parties. La composante de ladite commission a été approuvée par les membres de l’AG établie sur la liste de Brahmia, où on a noté la présence de Aziz Derouaz.

La Sonatrach pose ses conditions à Bouali

La Coupe d’Algérie et
une place sur le podium

L’AG approuve le bilan moral et financier de Brahmia
Quelques jours après les travaux de l’AG tenue par le comité directeur et qui s’est achevé par l’élection de Abdelghani Mebarek au poste de président du CSA/MCA. Ammar Brahmia crie à qui veut l’entendre que l’AG organisée par ses opposants ne repose sur aucune légitimité, et il a tenu, comme prévu, l’AGO qu’il avait prévue bien avant que le conflit n’éclate au grand jour. C’est hier donc à Zéralda que se sont tenus les travaux de l’AG sous la présidence de Ammar Brahmia pour présenter son bilan moral et financier. Ce dernier a exhibé l’autorisation délivrée par les services de la DJSL afin de prouver qu’il est toujours le président en poste, en faisant aussi valoir la liste de l’AG qu’il a établie en s’appuyant sur les dispositifs réglementaires intérieurs.

D’anciens membres réintégrés

A

huit journées de la fin du championnat, et même si mathématiquement, tout reste possible, à la Sonatrach, on se montre très réalistes, dans la mesure où les dés ont été jetés pour la course au titre qui s’envole, en dépit de l’importante manne financière qui a été déboursée depuis l’intersaison. Le Mouloudia, de son côté, ne tient pas à sortir les mains vides, car il est inadmissible qu’un club qui dispose d’autant de moyens, se contente de jouer les seconds rôles du championnat, alors que l’un des principaux objectifs fixés par la firme pétrolière est de gagner le titre et retrouver la scène africaine, en prenant part à la C1. Maintenant que le rêve s’est volatilisé, il sera difficile, pour le MCA, de décrocher la seconde place du classement qui lui permettra de prendre part à la Ligue des champions. La Sonatrach mise sur la Coupe d’Algérie pour sauver les meubles, mais aussi la troisième place du podium et ce,

dans le cas le plus défavorable. Il est vrai que si le Mouloudia arrive à gagner cette compétition, cela lui ouvrira le droit de jouer la Coupe de la CAF au même titre qu’une troisième place sur le podium. Seulement, les pensionnaires de Hydra ne peuvent tolérer qu’une équipe aussi prestigieuse que le MCA termine son parcours à la quatrième place du classement. Ainsi, ils exigent de Bouali de remplir ces deux conditions, faute de quoi, il ne sera pas reconduit dans ses fonctions la saison prochaine.

On veut bien la stabilité mais...
Si à la Sonatrach on a décidé d’exiger de Bouali les deux objectifs évoqués, c’est pour la simple raison qu’ils sont actuellement à la portée du Mouloudia. Le tapis rouge a été déroulé pour cette équipe, à l’occasion de sa

deuxième finale d’affilée, où la victoire est plus qu’attendue, étant donné que Cheraga demeure une modeste formation, qui sera confrontée, à son tour, en cas de qualification, à la JSK ou le CRBAF. Alors qu’en championnat, les chances du Doyen sont intactes pour terminer sur le podium, la mission des poulains de Bouali ne s’annonce pas aussi facile, surtout que le match ne se jouera pas à domicile. Certes, Bouali, qui a pris le train en marche, n’est pas responsable de cette situation, mais il a, tout de même, eu cette opportunité de bénéficier de la trêve pour revoir beaucoup de choses avec ses joueurs. Tout en prônant la stabilité, la Sonatrach souhaite, malgré tout, garder Bouali si, toutefois, il parvenait à atteindre les objectifs qui lui ont été assignés, on n’hésitera pas à le remercier, à l’issue de ce exercice, en cas d’échec, quelles que soient les conséquences.

Après que les membres de l’AG ont rénover le siège du club approuvé les deux bilans moral et finanLors des travaux de l’AG, la présence cier du président Ammar Brahmia, ce du président du conseil d’administration dernier a proposé la réintégration de de la SSPA/MCA, en l’occurrence Boudcertains anciens membres qui ont été jemâa Boumella, n’est pas passée inaexclus par le passé à l’image de Zedek, perçue, et elle est interprétée comme Langar, Aouf, Aïzel, ainsi que d’autres un bon signe de poursuivre le dialogue, anciens dirigeants du MCA. Ainsi, les mais aussi une volonté de la Sonatrach membres de l’AG ont approuvé à l’unad’aider le MCA. Boumella a nimité la réintégration de ces profité de l’occasion pour anciens membres, une dédiscuter avec certains cision qui a été même membres de l’AG, applaudie, dans la d’anciens dirimesure où elle pergeants et le présimettra d’unifier la dent Brahmia à famille du MCA. Alors que Brahmia estime qu’il est D’autre part, il a toujours le président du CSA/MCA, du côté qui il a promis été décidé que de ses opposants on semble confiant d’avoir de rénover le des sanctions gain de cause et on crie à qui veut l’entendre siège du club seront prises à que Brahmia a été bel et bien destitué. Elu sis à Cheraga. l’encontre de lors des travaux de l’AGE qui a eu lieu la se- C’est sur ces certains mem- maine dernière au siège du club, Abdelghani décisions que se sont achebres du comité Mebarek se réunira avec les membres de vés les travaux directeur qui son bureau ce lundi à 18h pour entamer de l’AG, dont le ont provoqué sa mission. Le dossier des travaux de PV sera déposé l’AGE, leur dél’AGE a été déposé à la DRAG et la auprès des insmarche ayant été DJSL, et les opposants de Brahmia tances compéqualifiée d’illégale et sont persuadés qu’il sera vatentes. de tentative de déstalidé. K.M. biliser le club.

Boumella promet de

Mebarek se réunira avec son bureau, ce lundi

K. M.
De notre envoyé spécial en Angleterre Farid Aït Saâda

Loukab et Touili à pied d’œuvre

à la finale mondiale de Nike The Chance

L

a finale du tournoi Nike The Chance se déroule depuis vendredi au Saint George Park, le centre de préparation des sélections anglaises de football qui se trouve être aussi celui d’entraînement de la Nike Football Academy. Sur les 44 jeunes talents venus de 32 pays qui participent à l’événement, deux sont Algériens : Samy Loukab (Tizi Ouzou) et Sid-Ali Touili (Chlef) qui se sont qualifiés en passant successivement les concours national (à Aïn Benian) et continental (à Johannesburg). L’enjeu : être parmi les meilleurs afin d’être retenus dans la Nike Football Academy et, ainsi, augmenter leurs chances de se faire repérer par des clubs professionnels.

tré est que l’enchaînement des exercices et le rythme des épreuves est assez éprouvant pour eux qui n’ont pas l’habitude d’entraîner avec une telle intensité. Cependant, ils ont bien tenu le coup en prenant part à tous les exercices.

Les finalistes ont porté le fameux Magista lancé par Iniesta
Le must du must pour eux ainsi que pour tous les finalistes est le fait d’avoir testé, en quasi exclusivité mondiale, le Magista, le nouveau soulier de foot conçu par Nike en prévision de la Coupe du monde de football. Ce soulier a été officiellement présenté mercredi passé à Barcelone par Andrès Iniesta, l’un des ambassadeurs de Nike. Il a été conçu spécialement pour les meneurs de jeu. Sa mise en vente au public débutera le 22 mai. Loukab n’a pas boudé son plaisir en essayant le nouveau produit. «C’est la meilleure paire de soulier que je n’ai jamais portée. Elle est très souple et adhère parfaitement aux pieds», a-t-il déclaré. Avoir su que Iniesta et Götze l’ont déjà portée a excité les deux représentants de l’Algérie.

Une finale dans le centre de préparation des Rooney, Terry et Gerrard
Pour cette édition, les organisateurs ont vu grand : ils organisent les épreuves de la finale au Saint George Park, là où Wayne Rooney, John Terry, Steven Gerrard et toutes les autres stars de la sélection d’Angleterre effectuent, depuis un an et demi, leurs regroupements de préparation. Ce centre splendide, avec 12 terrains d’entraînement dont un doté d’une réplique exacte de la pelouse du stade de Wembley, un terrain couvert, un terrain d’athlétisme, des bassins et des salles de gym, a coûté 109 millions de livres sterling, soit plus de 150 millions d’euros. C’est le plus spécieux et le plus moderne de tous les centres de préparation dédiés à des sélections nationales. Il est situé au milieu d’un vaste parc avec un lac à quelques mètres de l’hôtel Hilton où sont logés les candidats, les entraîneurs et les accompagnateurs. Loukab et Touili ont été subjugués par le cadre, lequel a accentué leur motivation pour faire bonne figure dans cette finale.

Deux internationaux algériens, Abdelmoumen Djabou et Azzedine Doukha, ont signé un contrat avec Playmode, représentant officiel et exclusif de Nike en Algérie. Il s’agit d’un contrat d’équipement suivant lequel les deux joueurs joueront désormais avec des souliers de football fournis par Nike, dans toutes les compétitions auxquelles ils participeront. Ils rejoignent ainsi Hilal Soudani et Islam Slimani, deux autres internationaux sous contra avec Nike.

Djabou et Doukha signent un contrat avec Nike Algérie

Les nouveaux admis à la Nike Football Academy seront connus ce soir
C’est ce soir, à l’issue des derniers matches à 11 contre 11 destinés à départager les candidats qui se sont fait remarquer hier, que le vainqueur du tournoi sera connu. Un vainqueur qui adhèrera automatiquement à la Nike Football Academy. Cependant, il y a de fortes chances que trois ou quatre autres candidats y soient admis, à condition qu’ils se distinguent et que le niveau qu’ils affichent se rapproche de celui des élèves actuels de la Nike Football Academy. Qui sait ? Peut-être qu’il y aura ce soir une belle surprise avec l’admission de l’un ou des deux Algériens.

Soudani est passé à Nike Global
Il faut préciser aussi que Soudani est passé à une étape supérieure : désormais, il est sous contrat avec Nike Global, c’est-à-dire la direction centrale de l’équipementier américain. C’est dire que les performances d’un joueur sur le terrain peuvent l’amener à améliorer encore son statut pour devenir l’un des incontournables de la marque.

Djabou portera le nouveau Magista
En sa qualité de meneur de jeu, Djabou portera bientôt les souliers Magista, le nouveau produit phare de Nike, destiné surtout aux créateurs et meneurs de jeu. Cela correspond parfaitement au profil du joueur, connu pour sa faculté à créer des situations de but. Plusieurs stars mondiales porteront ces souliers durant le Mondial-2014.

Les Algériens ont très bien rivalisé sur le plan technique
Les épreuves, mises au point et dirigées par Jimmy Gilligan, entraîneur en chef de la Nike Football Academy, consistent en des jeux va-

riés sur des petits espaces ainsi que des matches à 11 contre 11. Hier, les exercices de la matinée se sont déroulés dans la salle couverte, alors que l’après-midi a été consacrée à des matches. Les deux Algériens ont été loin d’être ridicules. Ils ont pu largement rivaliser sur le plan technique. Le seul souci qu’ils ont rencon-

F. A.-S.

F. A.-S.

10

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
ASO

JSK

1
Affluence : moyenne Arbitres : Ghorbal, Serradj et Charchar Avertissements : Badarou (31’), Zaoui (86’)(ASO) ; Aouedj (43’) (JSK) But : Ebossé (84’ sp) (JSK)

Stade : 1er-Novembre

0

JSK : Mazari, Sedkaoui, Mekkaoui (Zabiaa 71’), Bencherif, Rial, Yesli, Raïah (Maroci 61’), Aouedj (Aïboud 61’), Beziouen, Bencherifa, Ebossé Entraîneur : Aït Djoudi ASO : Salhi, Badarou (Ali Hadji 90’), Zazou, Zaoui, Lakhdari, Tedjar (Farahi 75’), Meliani, Bentoucha, Deham (Meraba 80’), Boussaïd, Messaoud Entraîneur : Ighil

Une victoire tirée par les cheveux A
l’occasion de ce match, on a été étonnés par l’indifférence affichée par les supporters de la JSK à cette rencontre alors qu’il s’agissait d’une confrontation entre deux équipes concernées par une place sur le podium, d’autant que les Kabyles avaient la chance, suite au dernier faux pas du MCA sur son terrain face à l’ESS, de monter momentanément seule sur la troisième marche. Un enjeu qui valait le détour quand même, mais on ne sait pour quelle raison les gradins du 1er-Novembre étaient presque vides. Il faut reconnaître, néanmoins, que sur le plan du jeu et côté spectacle, les absents n’ont pas eu vraiment tort, si cela peut les réconforter. Cela dit, Beziouen aurait pu enflammer la première mi-temps lorsque sa belle reprise de volée est passée près du poteau, sur un beau centre de Aouedj(8’). Même l’engagement était là, les occasions étaient rares. On citera ce puissant coup franc de Rial à la 17’ que Salhi a repoussé difficilement, ou l’autre coup franc de Yesli que le gardien chélifien a intercepté facilement (22’). Mais la plus grosse occasion de ces premières quarante-cinq minutes est à mettre à l’actif de l’équipe de Meziane Ighil qui a failli ouvrir la marque à la 27’, n’était l'intervention de l’excellent Mazari qui a sauvé son équipe d’un but certain. Une belle remise d’un très beau geste technique de Daham permet à Messaoud de se retrouver seul face au gardien kabyle, mais ce dernier, du bout des doigts, parvient à dévier en corner. On ne verra rien d’intéressant jusqu’à la pause. A la reprise, on n’avait pas l’impression que les choses allaient changer, même si les Kabyles sont revenus avec de meilleures intentions. Ils obtiennent, en effet, leur première véritable occasion à la 51’ que Aoeudj ratera lamentablement. Bencherifa lance Ebossé dans la profondeur. Ce dernier, après un beau contrôle dans les airs, enchaîne d’une frappe

Bencherif, pour la première fois dans l’axe
Titulaire indiscutable dans l’axe central de la défense de la JSK, Djamel Benlamri, auteur d’une saison exceptionnelle, a écopé d’un quatrième avertissement lors du derby kabyle contre la JSMB. Devant cette situation, l’entraîneur en chef, Azzedine Aït Djoudi, était dans l’obligation de lui trouver un remplaçant, d’autant plus que le défenseur Merbah est toujours blessé. Alors qu’on avait annoncé Mekkaoui en défense, le coach kabyle a décidé d’aligner Bencherif aux côtés de Rial.

LE CHIFFRE

puissante que Salhi repousse dans les pieds de Aouadj qui, seul dans les six mètres, trouvera le moyen de rater le cadre. Pendant ce temps-là, les Chélifiens, qui opèrent par des contres, se montrent dangereux. La JSK a failli, en effet, regretter l’occasion en or ratée par Aouedj, n’était le penalty que lui accordera l’arbitre Ghorbal à la 84’, suite à une faute sur Ebossé que les Chélifiens ont fortement contestée. Un penalty qui sera transformé par le même Ebossé, donnant ainsi l’avantage à son équipe. Les Kabyles, grâce à ce succès, s’emparent de la troisième place au classement, à cinq longueurs des Sétifiens. L. A.

En inscrivant hier le seul but de la rencontre, sur penalty, qui a donné la victoire à son équipe, Ebossé porte son compteur buts à dix réalisations cette saison, neuf en championnat et une en coupe d’Algérie. Le Camerounais, qui est le buteur des Canaris, montre encore une fois qu’il demeure incontournable en attaque.

10

Aïboud s’ilustre
Le jeune Aïboud, incorporé en seconde période à la place de Aouedj, a encore une fois donné satisfaction, il a même failli débloquer la situation n’était le poteau droit de Salhi qui a renvoyé sa balle à la 77’. C’est sa troisième apparition avec l’équipe première, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le joueur, malgré son jeune âge, ne développe aucun complexe vis-à-vis de ses aînés.

TOP ³

Confiance renouvelée pour Raïah
Titularisé contre le CRB pour remplacer Kaci Sedkaoui, le jeune Malik Raïah commence, petit à petit, à gagner sa place dans l’échiquier tactique d’Azzedine Aït Djoudi. Le jeune Kabyle a été, encore une fois, reconduit. Apparemment, l’entraîneur commence à croire en les capacités de cet élément pétri de qualités.

Aït Djoudi
«C’est une victoire réconfortante»
largement méritée par rapport à la physionomie du match que nous avons dominé dans son ensemble. Je ne vais commenter l’arbitrage pour dire s’il y a penalty ou non, mais sachez que nous avons été privés d’un penalty en première mi-temps.»

Ighil retrouve Tizi...
L’entraîneur Meziane Ighil, qui est en train de réaliser d’excellents résultats avec l’ASO Chlef, a retrouvé, à l’occasion de la 22e journée, le stade du 1er-Novembre. Ce dernier, rappelons-le, a déjà drivé la JSK en 2012, avant qu’il ne soit limogé pour insuffisance de résultats.

Beziouen reconduit
Un autre élément brille d’une rencontre à une autre. C’est le jeune Beziouen. Etincelant lors des deux derniers matchs contre le CRB et la JSMB, le Franco-Algérien est devenu un élément important dans l’équipe de la JSK. Rappelons qu’il a été derrière le penalty obtenu face à la JSMB.

«Les supporters doivent s’unir autour de leur équipe»
Aït Djoudi a profité de l’occasion pour appeler, une nouvelle fois, les supporters à s’unir autour de l’équipe, après ce qui s’est passé durant toute la semaine, surtout la veille du match où un groupe de supporters a essayé de perturber l’équipe. «Ceux qui doutent de leur équipe doivent cesser d’être supporters. J’appelle les supporters à s’unir autour du club et à l’aider à se reconstruire. Ceux qui viennent pour insulter les joueurs ou pour les perturber n’arrangent pas les choses, bien au contraire, ils entravent la bonne marche de l’équipe. Tout le monde a vu dans quelles conditions nous avons perdu notre match contre la JSMB. Si à chaque fois on vient perturber le groupe à cause d’un faux pas, on ne s’en sortira pas. Si on doit reconstruire la JSK, il faudra que tout le monde y mette du sie.»

³

FLOP

... Zazou, Daham et Tedjar aussi
En plus de Meziane Ighil, trois joueurs de l’ASO ont retrouvé, hier, le stade du 1er-Novembre. Il s’agit de l’arrière gauche Samir Zazou, du milieu de terrain Saâd Tedjar et de l’attaquant Noureddine Daham qui ont été titularisés par leur entraîneur.

Mazari d’entrée
Annoncé absent pour cette nouvelle journée de championnat, le gardien de but Nabil Mazari, qui souffrait d’une otite, a failli rater cette rencontre. D’ailleurs, le staff technique a même préparé le jeune Amara pour disputer son premier match avec les Seniors. Seulement, et à la dernière minute, le staff médical a donné le feu vert à Mazari qui a été titularisé.

«Cette victoire vient nous réconforter, après une semaine difficile que nous avons vécue, le lendemain de notre défaite à Béjaïa. C’est une victoire très importante pour nous, mais elle a été difficile à réaliser pour plusieurs raisons, entre autres les nombreuses défections que nous avons enregistrées pour cause de blessures et de suspensions. Mais j’ai été très content du comportement de ceux qui les ont remplacés, à l’image d’Aiboud, Raïah et Zabiaa qui ont fait ce qu’il fallait et qui ont montré qu’on peut compter sur eux.»

L’arbitre pris à partie par les dirigeants chéliffiens
Les dirigeants et les responsables de l’ASO, qui ont déclaré avoir été victimes d’une erreur d’arbitrage, ont continué à contester la décision de l’arbitre à la fin du match. Ils se sont d’ailleurs rendus au niveau du vestiaire du referee qu’ils ont traité de tous les noms, l’accusant d’avoir sifflé penalty imaginaire.

Mohamed Gnaw et Zabiaa heureux de se revoir
Le joueur libyen de l’ASO, Mohamed Gnaw, a retrouvé, hier, son ex-camarade en équipe nationale, Mohamed Zabiaa. Les deux joueurs ont profité de l’occasion pour échanger quelques mots. L’attaquant de la JSK était très heureux d’avoir rencontré l’un de ses coéquipiers en sélection.

«On a mérité ce succès»
«Je pense aussi que notre victoire est

L. A.

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

11

Ebossé «Le penalty est valable»
Interrogé par nos soins, à la fin de la rencontre, l’attaquant de la JSK, Albert Ebossé, estime que le penalty que l’arbitre lui a accordé en fin de match était valable, du moment qu’il a été fauché dans la surface de réparation. Toutefois, il a tenu à dire que son équipe a assuré le plus important dans une rencontre qui s’annonçait difficile.

22e journée

JSK-ASO
mécontent
GLes de la rencontre JSKASO, on a observé une G minute de silence à la mémoire d’un employé du stade de Tizi Ouzou décédé, hier, à l’âge de 46 ans. En cette douloureuse occasion, les responsables de la JSK présentent leurs sincères condoléances à la famille du défunt. GPour soutenir leur équipe qui occupe G la sixième place au classement Après une heure de jeu, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi a procédé à deux changements à la fois. Apparemment, SidAhmed Aouedj n’a pas apprécié son remplacement, lui qui avait l’habitude d’aller au bout des rencontres. Le moins que l’on puisse dire est que l’entraîneur aurait voulu secouer son élément qui a raté un but tout fait en début de deuxième période. cette saison, une vingtaine de supporters chélifiens ont effectué le déplacement à Tizi Ouzou. GLe capitaine de l’ASO, Samir Zaoui, a renoué G avec la compétition après trois mois d’absence pendant lesquels il a dû Zaouche et Messaoud portaient la brassard. Hier, c’est donc Zaoui qui l’a porté, lui ne cessait pas de motiver ses co-

Aouedj

«Je dédie cette victoire à Asselah et à ma sœur malade»
Après une défaite amère contre la JSMB, vous avez réussi à vous racheter à domicile en battant l’ASO ; que pouvez-vous nous dire là-dessus ? Aujourd’hui, nous avons assuré le plus important devant une solide équipe. On savait que notre mission allait être difficile, après tout ce que nous avons traversé à la suite de la défaite contre la JSMB. Nous y avons cru jusqu’au bout. Nous avons réussi à débloquer la situation, c’est le plus important. Vous étiez très timide sur le terrain ; peut-on en connaître la raison ? Comme je viens de le dire, c’était difficile pour nous de retrouver notre efficacité, après les incidents survenus à Béjaïa. Toutefois, il faut dire que nous avons quand même eu quelques occasions pendant le match. Heureusement que nous avons été récompensés par un penalty qui ne souffre d’aucune contestation. Après le CRB, vous avez retrouvé le chemin du but en ayant inscrit votre 9e but de la saison ; un commentaire ? Je suis très content d’avoir inscrit mon 9e but de la saison. Comme je viens de la dire, le mérite revient à tous les joueurs. Ils étaient tous solidaires. Désormais, il faut essayer de rester sur cette lancée. Je ne terminerai pas sans dédier cette victoire à Asselah et à ma sœur malade. Entretien réalisé par L. A.

Une minute de silence, avant le coup d’envoi

20 supporters chélifiens présents

Zaoui reprend son «bien»

Tedjar de retour dans le onze
Saâd Tedjar, qui a fait son retour lors de la rencontre du Mouloudia, a repris sa place dans le onze. Après trois matchs d’absence, Tedjar était a retrouvé le stade du 1er-Novembre qu’il connaît bien. Ighil lui a fait confiance, surtout que le joueur veut retrouver son meilleur niveau.

Ighil encense Raïah
La formation de l’ASO s’est entraînée, la veille du match, à Draâ Ben Khedda. A la fin de la séance, plusieurs supporters de la JSK se sont approchés de l’entraîneur Meziane Ighil. Ce dernier a tenu à leur faire savoir que leur équipe renferme un joueur pétri de qualités. Il s’agit du jeune Malik Raïah. Selon le coach chélifien, ce joueur est très bon et progresse davantage. L. A.

Le match de coupe confirmé pour le 28 mars
Après la brillante qualification, arrachée au forcep contre le MCO, la JSK affrontera, en demi-finales, le nouveau promu de la Ligue 1, le CRBAF. Cette rencontre a été confirmée pour le 28 mars prochain, à Tizi Ouzou.

Les Espoirs s’inclinent
Les Espoirs de la JSK se sont inclinés, hier, devant leurs homologues chélifiens, trois buts à un. Après un bon début de saison, les Canaris éprouvent, désormais, des difficultés pour renouer avec le succès, eux qui occupent la huitième place.

Ighil fidèle à sa stratégie
L’entraîneur Ighil Meziane n’a pas changé, hier, de stratégie de jeu à l’extérieur. On dirait que le coach est déterminé à jouer avec les capacités du groupe actuel et à adopter le même schéma tactique, surtout qu’il est convaincu qu’il n’a pas une attaque capable de rivaliser à l’extérieur

Medouar était présent
Le président Medouar s’est rendu hier à Tizi où il a rejoint son équipe à l’hôtel. Il s’est rendu aussi au stade pour parler aux joueurs, avant d’entrer sur le terrain. Sa présence nous renseigne sur le grand intérêt qu’il a accordé à ce match.

Deux jours de repos
Après la fin du match, Ighil a acordé deux jours de repos à ses joueurs pour récupérer. La majorité des joueurs ainsi qu’Ighil ont rallié Alger, tandis que le reste du groupe s’est dirigé vers Chlef. La reprise est prévue mardi prochain

Les travaux du stade Boumezrag débuteront fin mars
Les travaux de rénovation de la pelouse du stade Boumezrag commenceront, après le match du CABBA la semaine prochaine. Ces travaux dureront une vingtaine de jours et l’ASO devra s’entraîner dans un autre stade de la ville, en attendant le retour dans leur jardin.

«Ghorbal a offert un cadeau à la JSK»
«Je ne sais pas ce qui se passe avec ces arbitres, ça devient vraiment grave. Ghorbal est un bon arbitre international, il n’avait aucune pression et il ne s’est rien passé pendant le match pour qu’il fausse la partie. Je ne sais pas ce qui lui a pris, mais il nous a privés d’une victoire certaine. Il a donné un cadeau à la JSK, il n’y a pas d’autre mot pour qualifier sa décision. Un penalty gratuit que lui seul a vu. L’arbitrage est le point noir de ce championnat qui a été faussé par de nombreuses décisions qui ont influé sur l’issue des matchs.» L. A.

Boussaïd a joué
Le match d’hier était l’occasion pour le jeune Boussaïd de reprendre sa place dans le onze, après une blessure. Ighil lui a fait confiance, car il est convaincu de ses qualités.

12

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup sûr
22e journée

Ligue 1

Un groupe de supporters

a malmené Rial

JSK-ASO

A

la fin de la première mi-temps, un petit groupe de supporters kabyles a malmené le défenseur central Ali Rial. Il estime que le joueur avait raté volontairement le penalty contre la JSMB, ce qui n’a pas été à leur goût, d’autant plus qu’il s’agissait d’un derby.

Qui est derrière cette manipulation ?
Après ce geste, plusieurs personnes se demandent qui est derrière cette manipulation. Est-ce que Rial a vraiment raté volontairement le penalty face aux Béjaouis ? Vous aurez la réponse lors de notre prochaine édition. A. C.

Hannachi «J’exige qu’on respecte notre capitaine !»
«Il a toujours prolongé son contrat sans discuter»
Selon le président Hannachi, le défenseur Ali Rial est le seul élément qui prolonge son contrat sans discuter : «Si je défends Rial, c’est parce qu’il n’a jamais tourné le dos à la JSK. C’est le seul joueur qui prolonge son contrat sans rien réclamer. Les supporters doivent le respecter !» core plus forte avec le retour des blessés.»

«Ce n’est pas normal qu’on vienne à l’hôtel pour insulter les joueurs»
La veille du match contre l’ASO, une poignée de supporters se sont déplacés à l’hôtel pour perturber les joueurs et insulter le capitaine Ali Rial. Un acte que le président Hannachi n’a pas du tout apprécié : «Ce n’est pas normal qu’on vienne à l’hôtel pour perturber les joueurs et insulter Rial. Je le dis encore une fois, Rial est un exemple. Il est l’un des joueurs les plus disciplinés d’Algérie.»

«Je ne peux rien dire de méchant sur Lacarne»
Le président Hannachi, qui a toujours critiqué les arbitres pour leur mauvaises prestations, n’a pas voulu critiquer Belaïd Lacarne qui a été sanctionné par les instances de notre football, il y a quelques jours : «Je n’ai rien à dire à propos de Belaïd Lacarne qui m’avait arbitré lorsque j’étais joueur. Il a cédé son poste et je ne peux rien dire de méchant sur lui.»

«Les joueurs ont bien réagi, c’est le plus important»
Revenant sur la victoire arrachée au forceps contre l’ASO, le premier responsable du club estime que ses joueurs ont assuré le plus important, après tout ce qui s’est passé dernièrement lors du derby contre la JSMB : «Après la défaite amère contre la JSMB, je pense que mes joueurs ont bien réagi, et c’est le plus important. Nous avons décroché une victoire et l’équipe a retrouvé son efficacité. Il faut rester sur cette lancée.»

«Il faut être patient avec Aïboud»
Désormais, Azzedine Aït Djoudi fera jouer les Espoirs à chaque rencontre. Hier, c’était la deuxième participation du jeune Aïboud qui brille de match en match. Selon Hannachi, ce jeune joueur représente l’avenir de la JSK, à l’instar d’Ihadjadène, Raïah et Ferguène : «Aïboud est un joueur qui a beaucoup de qualités. Nous avons décidé de l’incorporer au moins 25 minutes à chaque rencontre. Il faut être patient avec lui, car il est encore jeune.»

«Une personne d’Alger a payé les supporters pour insulter Rial»
Le président Hannachi estime qu’une personne d’Alger, proche de la JSK, a payé certains supporters pour déstabiliser le club et insulter Ali Rial : «Je suis au courant de tout. Je sais bien qu’une personne d’Alger, proche du club, a payé les supporters pour déstabiliser le club et insulter Rial. Nous dévoilerons son identité au moment opportun.»

«Je suis content pour Ebossé»
Auteur de son neuvième but de la saison, l’attaquant Albert Ebossé a offert à la JSK une très importante victoire contre l’ASO. D’ailleurs, le président Hannachi n’a pas manqué l’occasion d’encenser son élément, à la fin de la partie : «Je suis content pour Albert Ebossé qui a retrouvé son efficacité. Il avait besoin d’un but pour retrouver ses sensations de buteur. J’espère que ce but en appellera d’autres.»

la fin de la rencontre, nous nous sommes rapprochés du président de la JS Kabylie, Mohand Chérif Hannachi, pour nous livrer ses impressions après la victoire de son équipe qui s’est installée confortablement à la troisième place du classement. Avant d’aborder la rencontre, le boss kabyle a tenu à défendre son capitaine Ali Rial qui a été la cible d’un groupe de supporters à la fin de la première mi-temps. Selon Hannachi, Rial est un élément important de la JSK et les supporters doivent le respecter pour son statut de capitaine. A ce sujet, il dira : «Sincèrement, je suis déçu par rapport au comportement de certains supporters qui ont invectivé Rial à la fin de la première période. J’en profite pour leur dire que ce joueur est considéré comme l’un des plus importants de la JSK. S’il n’avait pas joué contre l’ASO, ç’aurait été une vraie catastrophe pour nous. Sincèrement, on doit le respecter car il s’agit d’un élément sérieux qui a toujours été présent et qui n’a jamais tourné le dos à la JSK.»

A

«Yarichène doit déposer sa démission en faisant un écrit, pas à travers les journaux !»
Revenant sur la démission de l’ancien président de section, Yazid Yarichène, le président Hannachi a tenu à déclarer que son ancien bras droit doit déposer sa démission par écrit au niveau du conseil d’administration, pas dans les colonnes des journaux : «Yarichène doit déposer sa démission par écrit au niveau du conseil d’administration. Il n’avait pas à le faire dans les journaux.»

«Bencherif sera encore meilleur à l’avenir»
Avant de conclure, Hannachi a tenu à encenser son nouveau joueur, Bencherif qui, selon lui, a tenu convenablement son rôle dans l’axe : «Bencherif souffre d’un manque de compétition. Il n’a pas trop joué depuis son arrivée. Malgré cela, il a été bon dans l’axe. Je suis persuadé qu’il sera encore meilleur à l’avenir.» L. A.

«La JSK reviendra en force avec le retour des blessés»
Comme tout le monde le sait, plusieurs joueurs de la JSK n’étaient pas présents, hier, contre l’ASO. Il s’agit de Messadia, Remache, Madi, Benlamri, Asselah et Merbah. Selon Hannachi, son équipe sera encore plus forte, avec le retour des blessés : «Désormais, après cette victoire, il faut gérer match par match. Notre objectif est de terminer la saison sur le podium. Je suis persuadé que la JSK sera en-

« Qu’il se taise, sinon… »
Le premier responsable du club kabyle n’a pas manqué l’occasion de s’en prendre à Yarichène, lui conseillant de rester à l’écart de l’équipe : «Qu’il se taise, sinon je dévoilerai des trucs graves qui l’enfonceront.»

Publicité

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

13

Le Buteur du 09-03-2014

Le Buteur du 09-03-2014

14

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
JSMB

MCEE

2

Stade : MessaoudZeggar (El Eulma)

1

Affluence : moyenne Arbitres : Zerrouki, Ayad, Hellal Avertissements : Chenihi (60’), Naâmane (78’) (MCEE) ; Laribi (75’) (JSMB) Buts : Hamiti (7’ sp, 25’) (MCEE) ; Zeghli (79’) (JSMB)

MCEE : Ousserir, Naâmane (Belkhiter 77’), Belhadi, Berchiche, Zeghidi, Bentayeb, Hemmami, Derrardja, Chenihi (Abbas 60’), Kadri, (Ghazi 70’), Hamiti Entraîneur : Accorsi JSMB : Djebarat, Chehaïma (Boukmacha 30’), Zeghli, Mebarakou, Coulibaly, Laribi, Aït Fergane, Meddahi, Hamouche (Saïghi 63’), Niati, Chalali (Tatem 61’) Entraîneur : Hamouche

Chehaïma sort blessé

LE CHIFFRE

Béjaïa accuse Zerrouki !
n appel, hier, au stade de Bordj, les Béjaouis, qui restaient sur une victoire à domicile, n’ont pas tenir leur promesse en concédant une défaite amère face à une équipe prenable, surtout en seconde période. Pour en revenir à la rencontre et ayant zappé ce traditionnel round d’observation, les Eulmis ont mis à contribution le gardien de but de la JSMB, Djebarat, à plusieurs reprises durant la première demi-heure. Et la première menace n’a pas tardé à se faire puisqu’à la 5’, Kadri, sur le côté droit, adresse le ballon à son camarade Chenihi. Ce dernier amortit le ballon et enchaîne avec un tir croisé mais sa balle passe au-dessus de la barre. Deux minutes plus tard, l’arbitre siffle un penalty, à la grande surprise des locaux, qui

E

sera transformé par le buteur-maison, Farès Hamiti (7’). A la 15’, sur un travail individuel, Derardja aura l’occasion d’aggraver la marque, mais son tir des 18 mètres n’était pas puissant pour inquiéter le gardien Djebarat. Il a fallu attendre la 20’ de jeu pour voir la première vraie alerte des Béjaouis. Mebarakou, d’une tête croisée, a failli tromper la vigilance du gardien Ousserir qui dévie en catastrophe en corner. La domination territoriale du MCEE en cette première période a été couronnée par un second but inscrit par de ce même Hamiti, à la 25’, sur une passe en profondeur de Derrardja. Les Béjaouis se réveillent et auront une très belle occasion par l’intermédiaire d’Aït Fergane dont le coup de tête s’est écrasé sur la transversale (30’). La mi-temps est sifflée

sur le score de 2 à 0 pour le MCEE. Après la pause citron, le jeu redouble d’intensité. Les Béjaouis ont essayé de porter le danger dans la zone adverse. Les occasions les plus nettes sont à mettre à l’actif des poulains de Hamouche qui ont raté une occasion en or à la 66’, lorsque Niati reprend un centre de la tête qui heurte le poteau droit du gardien Ousserir. A la 79’, suite à un coup franc des 20 mètres, Zeghli a pu trouver la lucarne du portier Ousserir, resté pantois. 86’, Hamiti a failli s’offrir un hat-trick, suite à un joli tir qui frôle légèrement le poteau gauche de Djebarat. L’arbitre siffle la fin du match sur cette victoire contestée des Béjaouis qui étaient très remontés contre lui, qui a faussé pratiquement les débats. Khalil A.

Titularisé pour la deuxième fois de suite, le jeune défenseur de la JSMB, Ahmed Chehaïma, qui a remplacé Megatli, hier, n’a pu aller jusqu’au terme du match face au MCEE. Touché à la cheville, le jeune joueur de la JSMB a dû céder sa place à la 30’, à Nassim Boukmacha qui a joué au poste d’arrière droit, hier.

Les Béjaouis s’en prennent à l’arbitre
A la fin de la rencontre, les joueurs de la JSMB s'en sont pris à l'arbitre de la rencontre, lui reprochant d’avoir favorisé le MCEE. Les Béjaouis, même s'ils ne contestent pas la victoire de l’équipe adverse, estiment que l'arbitre les a lésés et qu'il sanctionnait la moindre faute des Béjaouis alors qu'il fermait les yeux sur celles des Eulmis. Ce dernier leur a même accordé un penalty imaginaire en début de match, avant de refuser un but aux Béjaouis.

On retiendra le chiffre 12 du match d’hier. C’est le nombre de buts marqués par Farès Hamiti depuis le début de la saison. Désigné meilleur joueur de la Ligue 1, il y a quelques jours, Farès Hamiti caracole en tête du classement des buteurs de notre championnat. Hier face à la JSMB, l’attaquant eulmi a de nouveau frappé en marquant un doublé.

12

Hamouche : «L’arbitre nous a lésés»

L’entraîneur de la JSMB s’est dit déçu, hier, après la défaite concédée par son équipe face au MCEE, lui qui n’a pas manqué de critiquer l’arbitre qui, selon lui, n’a pas été à la hauteur. «Je suis naturellement déçu par cette défaite, dans la mesure où nous avons fait le déplacement à El Eulma avec la ferme intention de réaliser un résultat positif. Nous avons encaissé deux buts à des moments cruciaux de la rencontre. En outre, l’arbitre nous a lésés. Sans son coup de pouce, le MCEE n’aurait jamais gagné. On a bien joué et je pense qu’on méritait mieux dans ce match», dira le premier responsable de la barre technique de la JSMB, et d’ajouter : «Nous allons devoir continuer à travailler pour corriger nos lacunes. On ne doit pas baisser les bras.»

L’entraîneur du MCEE, Accorsi, reconnaît que son équipe a éprouvé des difficultés pour venir à bout de cette équipe de Béjaïa mais pense que le succès des siens ne souffre d’aucune contestation : «Nous avons, une nouvelle fois, assuré l’essentiel à domicile, face à une équipe qui ne s’est pas mal défendue. La victoire était très difficile. On a rencontré beaucoup de problèmes, avant de l’emporter. On savait que ça allait être très difficile devant la JSMB qui n’avait rien à prendre dans ce match. L’essentiel a été réalisé mais on doit récolter aussi des points de l’extérieur pour améliorer notre classement.» Khalil A.

Accorsi : «Difficile mais précieuse victoire !»

Les Béjaouis n’ont jamais renoncé
Pour une fois, on met en évidence la belle réaction de l’équipe de la JSMB qui a su se battre jusqu’au bout. Malgré toute la pression de l’équipe adverse et l’arbitre qui était dans un jour sans, les joueurs béjaouis ont sorti une grande seconde mi-temps. Hier, ils ne méritaient pas de perdre.

TOP ³

Zeghli retrouve une place de titulaire
En dehors des plans plans du staff technique, le temps de quelques matches, suite à une blessure à la cheville, le jeune lutin béjaoui, Kamel Zeghli, a retrouvé sa place de titulaire, hier après-midi, à l’occasion du match face au MCEE. Le joueur, qui revient d’une blessure qui lui a coûté sa place dans l’équipe, a disputé l’intégralité de la rencontre avec au bout un bon rendement.

³

FLOP

Megatli forfait à la dernière minute
L’arrière droit béjaoui Amine Megatli a déclaré forfait pour ce match de la 22e face au MCEE, hier matin. Le défenseur de la JSMB était incapable de prendre part à cette rencontre, à cause de la blessure qu’il a contactée la veille du match, lors de la dernière séance effectuée à Sétif au stade du 8-Mai dans l’après-midi d’avant-hier. Il aura fallu d’un banal exercice de tirs au but, exécuté dimanche, pour que la douleur réapparaisse. Rappelons que ce même joueur a vécu pareille situation lors du match face à l’ASO lorsqu’il a déclaré forfait à la dernière, suite à une blessure à la cheville contractée à l’échauffement, à quelques minutes du match. pétition pour cause de blessures. Le joueur, qui a passé une échographie, hier, dans une clinique privée, a révélé une déchirure musculaire de plusieurs millimètres qui nécessite plusieurs jours de repos. Ainsi, le staff médical béjaoui lui a prescrit pas moins d’une semaine de repos, avant de reprendre le travail. Après avoir fait l’impasse sur le match d’hier face au MCEE, Megatli risque même de rater la prochaine sortie de son équipe face à l’USMH à Béjaïa.

L’arbitre Zerrouki hors sujet
L’arbitre de la rencontre d’hier entre le MCEE et la JSMB, en l’occurrence Zerrouki, est passé à côté de son sujet. Ce dernier n’a pas été à la hauteur des attentes des deux équipes, à cause de ses interventions incompréhensibles durant toute la partie. D’ailleurs, il a accordé un penalty imaginaire pour le MCEE, avant de refuser un but valable pour la JSMB. Comme l’a si bien dit Hamouche, l’arbitre y a été pour beaucoup dans la défaite de la JSMB, hier.

Hamouche procède à deux changements
Par rapport au dernier match face à la JSK, la semaine dernière, l’effectif béjaoui a enregistré, hier, deux changements. On a noté la présence de Zeghli à la place de Megatli, blessé, et Chalali à la place de Tatem qui a débuté le match d’hier sur le banc.

G G G

Benmansour, Aroul et Debeka mis à la disposition des Espoirs
Trois joueurs qui s’entraînent régulièrement avec l’équipe première ont été laissés à la disposition des U21. Il s’agit de Benmansour, Aroul et Debeka qui ont joué avec les Espoirs, hier en ouverture. Pour rappel, Benmansour réintégrera l’équipe première cette semaine, après avoir été sanctionné pour cause de mauvais comportement.

Mohamed Chalali, qui a inscrit le but de la victoire face à la JSK, a enregistré, hier, sa première titularisation sous l’ère Hamouche. Depuis le début de la phase retour, le joueur n’avait plus joué été aligné d’entrée. Hier, c’était l’occasion pour lui de confirmer son renouveau. Malheureusement, il est resté muet.

Une première pour Chalali sous l’ère Hamouche

Il a été remplacé par Chehaïma
Ahmed Chehaïma, qui a joué le dernier match face à la JSK à domicile sur le côté gauche de la défense, a été aligné à son poste de prédilection, arrière droit, à la place d’Amine Megatli qui n’a pas pu prendre part à ce match, à cause d’une blessure à la cuisse. Par ailleurs, le côté gauche de la défense a été confié au jeune Kamel Zeghli, attaquant de nature mais reconverti en défenseur depuis quelque temps. S. A.

Naâmane suspendu contre l’USMA
Lors du match d’hier, Naâmane a reçu un carton jaune synonyme de suspension automatique, car il s’agissait de son quatrième avertissement. Ainsi, le joueur devra faire l’impasse sur le prochain match de son équipe face à l’USMA, en déplacement. S. A.

Confiance renouvelée à Djebarat
Comme on s’y attendait, Yacine Djebarat a été, une nouvelle fois, aligné dans l’équipetype face au MCEE, hier, après avoir été titularisé une première fois contre la JSK, le week-end dernier. Le gardien béjaoui a apparemment donné entière satisfaction, ce qui a contraint Hamouche à lui renouveler sa confiance.

U21 : MCEE 2 - JSMB 2
La rencontre ayant opposé les jeunes Béjaouis à leurs homologues du MCEE, pour le compte de la 22e journée du championnat des U21 ans qui s’est déroulée au stade de Messaoud-Zeggar, hier dans la matinée, s’est soldée par un score de parité 2-2.

Il souffre d’une déchirure à la cuisse
Décidément, la poisse semble poursuivre l’enfant de Médéa qui a raté la phase aller, suite à une blessure au genou. Pas seulement, il a raté deux matchs de cette seconde manche de la com-

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

15
MOB MCO
Stade de l’UnitéMaghrébine (Béjaïa)

1

0

Arbitres : Hellalchi, Azrine, Badache Avertissements : Chebana (88’) MOB, Bourzama (84’) et Belabbès (90’) MCO But : Bouâamria (85’) pour le MOB

MOB : Zaïdi, Baouali, Guedjali, Bouaâmria, Chebana, Sidibé, Yaya (Nemdil, 69’) Yettou (Brahimi, 81’) Magasouba (Semani, 46’) Akrour, Betrouni. Entraîneur : Amrani MCO : Belarbi, Bourzama, Nessakh, Belabbès, Aouamri, Bouterbiat, Dagoulou (Aoued, 88’), Chérif, Kouriba (Mokhtar, 90’), Amri (Bouaïcha, 65’) Berradja. Entraîneur : Belatoui

I

l a fallu attendre les dernières minutes du match afin que le MOB puisse marquer l’unique but du match qui permit à l’équipe béjaouie de réaliser un autre succès dans l’un des matches les plus difficiles joués au stade de l’Unité-Maghrébine. Poussés par un public en nombre acquis à leur cause, les joueurs du MOB ont commencé la partie pied au plancher. En effet, les coéquipiers de Betrouni, qui répondaient hier à sa première titularisation, ont zappé le traditionnel round d’observation, obligeant les Oranais à rester regroupés devant leur portier, Belarbi, qui, cinq minutes seulement après le coup d’envoi du match, s’est vu obligé de sortir tout son savoir-faire pour dévier en corner une tête de Magasouba qui se dirigeait droit vers le filet. Encouragés par ce bon début de match, les locaux n’ont pas baissé d’un iota leur domination territoriale par rapport aux gars d’El Hamri qui se contenaient durant ce début de

Les Crabes pincent les Hamraoua
match de défendre leur zone. On jouait la 13’… Yettou, bien incrusté dans la défense du Mouloudia, sert idéalement Betrouni qui a vu sa tentative terminer sur le petit filet de Belarbi qui avait bien accompagné le cuir. Dix minutes plus tard, Betrouni se transforme en passeur pour Yaya qui a trouvé le pied d’un défenseur du Mouloudia alors que son ballon prenait le chemin des filets. La dernière tentative de la première période sur un corner d’Akrour est à mettre à l’actif de Yettou dont le tir est passé légèrement à côté des bois de Belarbi. Les Oranais, qui ont subi la domination du MO Bejaïa ont commencé à sortir de leur coquille durant la seconde moitié de la première période sans parvenir à être dangereux au point d’inquiéter Zaïdi. Après la pause, le MOB est revenu avec l’intention de faire la différence mais s’est heurté à une solide défense oranaise et un portier Belarbi

très bien en place à l’image de son intervention à la 55’ sur un tir puissant de Yettou qu’il arrive à capter difficilement. Les Oranais, bien regroupés en défense ont commencé à procéder par des contres. Ils ont attendu la 64’ pour enchainer un premier mouvement collectif ponctué par un tir à l’entrée de la surface de réparation par Bouterbiat qui n’a pas trouvé le cadre. Plus le temps passait, plus les visiteurs prenaient confiance en leurs moyens alors que les Mobistes entraient dans la précipitation et la domination devenait plus en plus stérile. Il a fallu donc attendre les toutes dernières minutes de cette rencontre pour que le MOB trouve la faille. A la 85’ Bouaâmria, bien placé dans la surface de réparation, a repris un ballon qui n’arrivait pas à se dégager de la surface de réparation suite à un énorme cafouillage. Un but qui a libéré les supporters du MO Béjaïa mais qui a surtout mis à genoux les joueurs du Mouloudia qui croyaient avoir réussi le point du nul.

Résultats et classement de la 22e journée de Ligue 1
JS Saoura MO Bejaia USM El Harrach CS Constantine MC Alger JS Kabylie CABB Arreridj MC El Eulma

Amrani : «Je ne retiens que les trois points de la victoire»
«Je pense que nous n’avons pas été à la hauteur aujourd’hui en réalisant un match quelconque à cause certaines erreurs que je qualifie de débutants. Bon, je ne retiens que le succès ce soir qui nous a permis d’effectuer un autre pas vers notre maintien en Ligue1 et par là même préparer le prochain match de championnat le moral au beau fixe».

1-0 1-0 1-0 1-2 1-1 1-0 1-3 2-1

CR Belouizdad MC Oran CRB Ain Fekroun USM Alger ES Sétif ASO Chlef RC Arbaa JSM Bejaïa

Classement

Belatoui «Le but du MOB est entaché d’un hors jeu»
«Je pense qu’on aurait pu revenir avec le point du nul. Je trouve que le but que nous avons concédé en fin de match est entaché d’une situation de hors jeu. Certes, le MOB nous a dominés mais nous étions bien en place. Cette défaite ne va pas nous décourager. On va tout faire pour sortir l’équipe de cette situation».

Aoued sur le banc de touche
Le maitre à jouer des Rouge et Blanc, qui n’a joué qu’une seule mi-temps face à l’USM Harrach, ne bénéficie apparemment plus de la confiance du coach. Le joueur a débuté hier le match sur le banc de touche. Belatoui a préféré donner la chance à Amri Chadli.

U21 : MOB 0 MCO 1 Les Hamraoua continuent sur la lancée
Apparemment, les jeunes du Mouloudia continuent sur la lancée en enchainant avec un autre succès en championnat. Les protégés de Hamhami et Benchadli se sont imposés hier sur la plus petites des marges. Une victoire qui permet aux Espoirs du Mouloudia de non seulement se hisser au classement général mais aussi de prendre confiance en prévision de ce très attendu match de Coupe d’Algérie contre l’ABM à Merouana même.

Prochaine journée
JSM Bejaïa ASO Chlef ES Sétif RC Arbaa USM Alger CRB Ain Fekroun MC Oran CR Belouizdad

USM El Harrach CABB Arreridj JS Kabylie MC Alger MC El Eulma CS Constantine JS Saoura MO Bejaia

Une dizaine de fans du MCO à Béjaïa
Pour ce déplacement à Bejaïa, les supporters du Mouloudia d’Oran n’étaient pas très nombreux. Leur nombre était estimé à seulement une dizaine de supporters qui n’ont pas réussi à donner la voix au cours de ce match d’autant plus que le stade affichait presque complet suite à la présence massive des Crabes. Néanmoins, ces quelques inconditionnels d’El Hamri n’ont pas abdiqué, continuant à soutenir leur équipe malgré la série de mauvais résultats.

Zaïdi de retour Après plusieurs semaines d’absence, le gardien de but, Zaïdi, a repris sa place dans les bois du MO Béjaïa. C’est pour des raisons purement tactiques que l’entraîneur Amrani avait tenu à l’écart des onze rentrants le portier en question, lui préférant Berrafane. Le liftier a fait l’impasse sur quatre matches d’affilée avant de marquer sa présence hier soir face aux Hamraoua. Chebana retrouve sa place Le match d’hier a été également marqué par le retour du défenseur central, Chebana, qui a retrouvé sa place de titulaire. Magasouba préféré à Semani L’entraîneur, Abdelkader Amrani, a opéré également quelques changements au niveau de l’attaque. Le coach des Crabes a préféré cette fois l’attaquant malien, Magasouba, à la place de Semani. Nemdil de retour dans les 18 Après une absence de deux mois pour cause de blessure, l’ailier, Nemdil, a été convoqué pour la première fois durant cette phase retour. Le joueur a commencé le match sur le banc de touche. Belaïnceur hors 18 Pour des choix tactiques, l’entraîneur, Amrani Abdelkader, s’est passé des services du centre avant, Boulaïnceur, qui s’est retrouvé, pour la première fois depuis plusieurs semaines, en dehors de la liste des 18 lui qui avait l’habitude soit d’être titulaire ou au moins dans les 18. Ferhat sur le banc de touche Titulaire à part entière lors des précédents matches, le milieu de terrain, Ferhat, a dû commencer le match hier sur le banc de touche. 1re titularisation de Betrouni… Considéré comme un joker de luxe depuis le début du championnat, le jeune Betrouni a bénéficié d’une promotion de la part de son coach, à l’occasion du match d’hier, en étant aligné comme titulaire. … et la 2e de Chadli Amri L’ex-international algérien, Amri Chadli, a été titularisé pour la seconde fois depuis sa qualification en début de la phase retour. Après avoir joué d’entrée le premier match contre l’ASO Chlef au stade Boumerzag, le joueur, qui ne faisait que de rares apparitions, vient de bénéficier d’une seconde chance de la part de Belatoui.

LE CHIFFRE

Cela fait sept matches que le Mouloudia d’Oran n’a pas réalisé le moindre bon résultat en championnat. En sept rencontres depuis le début de la phase retour, les Oranais ont enregistré cinq défaites et deux matches nuls. Un bilan insuffisant qui risque de plonger davantage dans le doute l’équipe du Mouloudia. Heureusement pour les Hamraoua, les équipes du bas de tableau ont toutes perdu.

7

TOP ³
Bouaâmria joue et marque
Impérial en défense, annihilant plusieurs tentatives des Hamraoua, le joueur axial, Bouaâmria, ne s’est pas contenté de son rôle de défenseur puisque le joueur s’est transformé en buteur, signant l’unique réalisation de son équipe, permettant ainsi au MO Béjaïa de gagner un match très difficile et de s’approcher davantage du maintien en Ligue1.

³

FLOP

Le plus mauvais match du MOB à Béjaïa
Comme en témoigne la difficulté rencontrée pour battre le Mouloudia d’Oran hier en ayant recours aux dernières minutes du match pour ouvrir le score, le MO Bejaïa a réalisé de l’avis de tout le monde son plus mauvais match au stade de l’Unité-Maghrébine cette saison. Les nombreux fans des Crabes présents au stade ne retiennent finalement que ce précieux succès.

16

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
CRB
Stade : 20-Août (Béchar)

JSS

1
Affluence : moyenne Arbitres : Achouri, Amri, Bougherara Avertissements : Khoudi (16’), Chouih (45’)(CRB) But : Bagayoko (90’+4)(JSS)

0

JSS : Boussouf, Toubal, Terbah, Bagayoko, Sebie, Bousmaha, Belkhir, Amri, Bouguelmouna (Mebarki 67’), Zouaoui, Hamzaoui (Sayah 68’) Entraîneur : Alain-Michel CRB : Chouih (Ouadah 46’), Messaoudi, Abdat, Khoudi, Tiza, Meguehout, B. Benaldjia, Rebbih, Dahar (Hadjadj 65’), M. Benaldjia (Kherbache 67), Dahmane Entraîneur : Henkouche-Yahi

Bendjilali, le grand absent

LE CHIFFRE

Merci qui ? Merci Bagayoko

R

evancharde de son dernier revers devant l’USMA lors de la journée précédente, la formation de la JSS a accueilli, hier, les Belouizdadis, avec la ferme intention de rebondir pour assurer, une fois pour toutes, son maintien. La détermination des hommes d’Alain Michel s’est vite fait sentir sur la pelouse, dès l’entame du match. 7’, Belkhir adresse un centre millimétré vers Zaoui qui arrive à ajuster son tir, sans que cela arrive à tromper la vigilance du portier Chouih. Dix minutes plus tard, Terbah, profitant d’une jolie passe de Bousmaha, s’introduit dans la surface, avant d’enchaîner par un tir qui finira dans les bras du gardien adverse. Toujours portée vers l’attaque, la formation de la JSS était toute proche d’ouvrir le score à la demiheure de jeu, profitant d’une erreur d’appréciation du gardien Chouih, qui

laisse filer le ballon pour Bouguelmouna, seul devant les buts grands ouverts, il rate le cadre. Bouguelmouna se fait encore remarquer à la 34’, en s’introduisant dans la surface adverse, driblant le gardien Chouih qui était sorti en catastrophe, mais il bute sur Khoudi qui sauve son équipe. Avant la fin de la première mi-temps, Terbah envoie un bon ballon à Hamzaoui qui prend à contre-pied Chouih, mais pas Tiza qui sauve sur sa ligne. A l’image de la première période, la seconde manche connaîtra le même scénario, une équipe du CRB décidée à rester en bloc derrière, alors que la JSS ne peut se permettre de céder, devant un autre club algérois en l’espace de deux semaines. C’est Amri qui est à l’œuvre pour la première offensive des siens. Le milieu de terrain se déjoue de la défense belouizdadie, mais il rate son face-à-face avec

le gardien Ouadah, entré à la mi-temps pour remplacer Chouih, sorti sur blessure. Le gardien remplaçant se fait, lui aussi, malmener par les attaquants. A vrai dire, même les défenseurs s’y sont mis pour tenter de fléchir cette arrièregarde belouizdadie, comme ce fut le cas pour Toubal à la 55’, qui tente sa chance des 30 mètres, obligeant Ouadah à se déployer pour sauver en corner. 79’ enfin une action pour les visiteurs sur une balle arrêtée. Rebbih, profitant d’un coup franc bien placé, tente de se déjouer du gardien Boussouf pour la première fois du match, en vain, ce dernier répond présent. Les Bécharis, en manque de réussite, ne désespèrent pas pour autant, et trouvent le salut à la 94’, par le biais de Bagayoko qui détourne un centre de Terbah dans les buts de Ouadah. B. Sofiane

Le milieu de terrain et capitaine de la JS Saoura, Bendjilali, était le grand absent du côté des locaux, pour cette affiche de la 22e journée du championnat. Une sanction survenue lors du déplacement à l’USMA au cours duquel le capitaine a écopé d’un avertissement pour contestation d’arbitrage. Ce qui lui a valu un match ferme.

Le chiffre neuf de la soirée représente les neuf défaites consécutives du club belouizdadi à l’extérieur, à commencer par le déplacement face au MOB, lors de la 8e journée, jusqu'à ce revers devant la JSS. Avant cela, le club avait réussi à tenir en échec le CABBA sur son terrain, en revenant avec un point.

9

Comme au retour
Décidément, la chance ne sourit jamais au capitaine de la JSS contre le CRB. Bendjilali, absent lors de la défaite concédée à Alger en raison d’une blessure, se voit, encore une fois, face à cette même équipe du Chabab, obligé de déclarer forfait.

La persévérance des Bécharis finit par payer
Durant cette partie, la formation de la JSS s’est montrée très maladroite devant le but. En dépit des offensives qui pleuvaient sur une équipe belouizdadie qui est restée dans ses bases, les camarades de Toubal ont manqué, plus d’une fois, l’occasion de tuer le match. Toutefois, cette preuve de persévérance, dont ils ont fait preuve, finira par payer, puisqu’ils arriveront à arracher les trois points de la rencontre à la 94’.

TOP ³

Alain Michel :
«Une victoire très importante pour le maintien»

Le wali de Béchar, au rendez-vous
Le wali de la ville de Béchar n’a pas manqué l’occasion, hier, de soutenir les gars d’Alain Michel, dans leur nouvelle mission contre le CRB. Ce dernier, avant le coup d’envoi de la rencontre, s’est rendu au vestiaire des joueurs pour leur toucher quelques mots d’encouragement. Et comme si cela n’était pas suffisant, M. Salamani, en vrai amateur de foot, a été jusqu’à montrer la voie aux joueurs sur le terrain avec quelques gestes techniques.

Amri l’a remplacé
Pour remplacer son capitaine, Alain Michel, le technicien de la JSS, a opté pour Amri. De retour de blessure, ce dernier profitera de l’absence de Bendjilali, pour retourner sur les terrains, avec un statut de titulaire pour l’occasion.

A la fin de la rencontre, Abdat l'entraîneur de la JSS, préféré à Khelili Alain Michel, était très Bien qu’il soit un pilier dans l’efcontent de cette victoire fectif du CRB, Khelili a payé cher sa gagnée in extremis. prestation moyenne du dernier match D’ailleurs, il a déclaré contre le CABBA. Ce dernier s’est vu reléaux médias : «C’était une gué sur le banc de touche, en cédant sa très belle victoire, très imporplace à Abdat. tante pour nous dans cette course au maintien. L’équipe du CRB était bien Dahmane organisée derrière. Avec son prend la place jeu en bloc, ça nous a compliqué la tâche. Nous de Bourekba avons eu beaucoup d’occaLe second changement qu’a effectué le sions, on sentait que ça fiduo Henkouche-Yahi dans le groupe qui nirait par venir, c’est avait pris part, une semaine auparavant, à la pourquoi les joueurs ont rencontre devant le CABBA, est la titularicontinué à pousser. C’est sation de Dahmane à la place de Boule foot, on pouvait facilerekba. Un changement attendu, vu les ment plier le match dès la bonnes prestations de l’ancien du première mi-temps, mais il CSC lors de ses apparitions. a fallu attendre la dernière seconde.»

Les Espoirs de la JSS victorieux
Quelques heures avant le big match, le stade du 20-Août de Béchar a accueilli la rencontre des Espoirs des deux formations. Ce sont les locaux qui ont pris le dessus par la plus petite des marges, avec un but signé Benslimane. L’équipe du Chabab était complètement épuisée, après un long voyage en bus, depuis la capitale.

Yahi :
«Difficile d’accepter une telle défaite»
Cette défaite du CRB,qui s’est dessinée en toute fin de match, pourrait être très difficile à digérer. C’est l’impression que nous a laissée le coach Yahi. «Perdre un match comme ça, c’est toujours difficile à accepter. Nous avons tenu bon durant les 90’ et ce point qui se dessinait pouvait être très important pour nous et pour le moral des joueurs. Pour ce qui est de notre tactique défensive, c’est un schéma que nous avons choisi, car ce n’est pas facile d’affronter la JSS chez elle, on a préféré jouer les contres, mais cela n’a pas payé.»

Bousmaha, capitaine d’un soir
En l’absence du capitaine habituel, c’est l’autre milieu de terrain Bousmaha qui a hérité du brassard, pour la réception du CRB, à l’occsion de la 22e journée du championnat.

³

FLOP

Le jeu du CRB continue à décevoir
Le Chabab de Belouizdad de cette saison est loin de faire honneur à son histoire, surtout quand il s’agit d’un déplacement. Après sa victoir à domicile contre le CABBA, on s’attendait à un meilleur visage des Belouizdadis qui ont repris goût à la victoire. Or, ce ne fut pas le cas. Le club a, encore une fois, été l’auteur d’une prestation décevante. On dira donc que cette défaite ne sera pas imméritée, puisqu’avec une seule action, les joueurs n’ont rien fait pour déstabiliser leur adversaire.

Bouguelmouna remplace Aoudou
L’autre absence qui pesait sur l’effectif du club de Béchar, hier, a concerné le secteur offensif. Il s’agit de celle d’Aoudou qui, après avoir collecté quatre avertissements, a été écarté pour le match d’hier devant le CRB. Pour le remplacer, le staff a fait appel à Bouguelmouna.

Le Chabab en bleu

C’est assez rare de voir le club, connu pour ses fameuses couLa dernière victoire devant le CABBA leurs en rouge et blanc, se prosemble avoir redonné espoir aux supporduire avec du bleu, comme ce fut ters du CRB qui, pour cette occasion, le cas hier devant la JSS, après que ont quand même répondu présents, l’équipe locale ait décidé de porter du moment qu’une cinquantaine son maillot rouge. de fans qui ont fait le déplacement.

Environ 50 supporters du CRB présents

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

17
USMH

1

CRBAF

Stade : 1er-Novembre El Harrach

0

Affluence : Nombreuse Arbitres : Sahraoui, Benali, Bouchaâla Avertissements : Ait Ouamar (21’) Hendou (70’) (USMH) Naili (21’) (CRBAF) Buts : Boumechra (90’+1’) (USMH)

USMH : Doukha, Azzi, Belkaroui, Mazari, Boulakhoua (Belaaroussi 85’), Ait Ouameur, Hendou, Boumechra, Younes, Mebarki (Abid 61’), Sylla (Benmerah 73’). Entraineur : Boualem Charef CRBAF : Khiri, Belaili, Taibi, Ziad, Oukrif, Daira, Belaâlem (Mancer 51’), Amroune, Naili, Chouieb (Saidi 54’), Douadi Entraineur : Abbes

Bechouche LE CHIFFRE
«Une victoire importante, mais cela a été pénible»
«Je savais que la tâche allait être très compliquée face à un adversaire qui a refusé de jouer. Mes joueurs ont, sauf à certains moments, fait ce qui leur a été demandé de faire. Nous avons su varier nos attaques. Nous commettons encore des erreurs sur des fautes de placement. N’empêche qu’on aurait pu l’emporter par un plus gros score si on avait concrétisé toutes nos occasions de but. Il faut dire aussi que l'arbitre nous a privés d'un penalty très valable en première mi-temps. Le défenseur du CRBAF a tiré Younes par le maillot au moment où ce joueur allait tirer au but. C’est une faute flagrante à l'intérieur des 18 mètres. Tout le monde l'a vue sauf le referee. Cette victoire est rassurante et elle est la bienvenue, mais il y a encore du travail et rien n'est acquis. Nous dédions cette victoire à nos supporters». Deuxième but de Boumechra cette saison Avec ce but inscrit dans le temps additionnel Boumechra était à sa deuxième réalisation depuis le début de saison.

2

Combien ce fut pénible…
n recevant la formation d’Ain Fakroun, l’USMH, malgré une nette domination, a dû attendre le temps additionnel pour arracher une victoire grâce à un but signé Boumechra. D'entrée de jeu, les deux équipes affichent leurs intentions dans ce match qui s'est joué dans une ambiance des plus colorées, car le spectacle était aussi dans les tribunes. Les visiteurs adoptent un système de jeu défensif : cinq défenseurs, quatre hommes au milieu. La première mèche est allumée la 2’ de jeu suite à un corner d’Ait Ouamar qui verra son tir frôler le poteau gauche de Khiri. Quelques minutes après, le même Ait Ouamar centre sur Belkaroui qui dévie sur Younes. Ce dernier est tiré par le maillot dans le périmètre du camp adverse. Les Harrachis réclament le penalty, mais l’arbitre fait signe de jouer. Cette alerte sera suivie par celle de Younès qui sert Sylla dans une bonne position, le Guinéen verra son tir passer juste au-dessus de la transversale. A partir de ce moment, le pressing

E

harrachi sera intense et il aurait pu être payant si la reprise de Sylla, bien lancée par Younès (42’), n'avait pas trouvé le gardien qui s’est opposé avec brio à la tentative de l’attaquant de l’USMH. Les Jaune et Noir continuent à assiéger le camp des visiteurs, mais ni Younes (43’), ni Sylla n'arriveront à tromper Khiri. Les deux équipes regagnent les vestiaires sur un score blanc. Au retour des vestiaires, les Jaune et Noir se montreront plus entreprenants et très motivés durant cette seconde manche, et ils sont passés à plusieurs reprises tout près de l’ouverture du score

marque. L'ouverture du score aurait pu survenir à la 72'. Belaaroussi mettra le cuir juste à côté du poteau, suite à un tir enveloppé et cela après un joli travail préparatoire de Younes. Malgré les nombreux changements et des intentions résolument offensives, les camarades de Doukha ne parviendront pas à ouvrir la marque. Le portier d’Ain Fakroun multipliera les parades. La fin de match sera palpitante et les joueurs de l'USMH mettront toutes leurs forces dans la bataille et feront le forcing pour trouver le chemin des filets.

Boumechra sauve les meubles
Le jeune milieu de terrain de l'USMH a inscrit dans le temps additionnel un but plein d'opportunisme. Ce but, en plus d'être joli, est aussi très important car il permet à l'USMH de renouer avec la victoire après trois matchs sans le moindre succès.

TOP ³

91'… et surgit Boumechra !
Khiri et ses défenseurs tiendront bon et ils se battront bec et ongles pour garder leur cage vierge. On jouait le temps additionnel quand Boumechra, libérera les Harrachis en reprenant un centre venu de la droite (1-0). El Harrach a souffert devant une courageuse et très disciplinée équipe du CRBAF qui ne méritait pas de s’en retourner bredouille à la maison. Les locaux quant à eux, ont joué avec le feu, car ils ont cruellement manqué de lucidité. H. M.

Les Harrachis à la peine
La pression harrachie sera encore plus accentuée en seconde période et, d'entrée de jeu, le buteur attitré de El Harrach, Younes, mettra à contribution le gardien Khiri d'un tir enveloppé des vingt mètres. Sylla ne sera pas plus heureux sur coup franc, à la 60'. Il verra passer son tir, de très peu, à côté du cadre. Les joueurs de l’USMH se feront, à partir de ce moment, un peu plus entreprenants et Abid, à la 65’, sera très près d'ouvrir la

³

FLOP

Carton rouge pour Abbès
On jouait les toutes dernières minutes quand l’entraineur du CRBAF, Abbes, a été prié de rejoindre les vestiaires pour ses nombreuses contestations. Le coach d’Ain Fakroun avait auparavant été vainement remis à l’ordre par le referee qui a fini lui brandir le carton rouge.

Accrochage Ait Ouamar-Naili

Benomar : «On a fait un grand pas vers le maintien»

«Qu'importe le score avec lequel on a fini le Sur une action anodine, Ait Ouamar, le milieu de terrain har- match, l'essentiel était de gagner, c'est ce qui nous intéresse. N’oublions pas le ratage de rachi, a eu un accrochage avec le plusieurs points à domicile cette saison. Aumilieu de terrain offensif adverse, Naili. Ils ont même failli en venir aux jourd'hui, on a remporté le match, c'est tout ce qui nous intéresse car, avec ces trois mains mais l’intervention de leurs camarades a réussi à calmer les es- points, je pense qu’on a fait un grand pas vers le maintien. Psychologiquement, c'est très prits. Suite à cet accrochage les bon pour l'avenir de notre équipe», dira l'addeux joueurs ont écopé joint entraîneur, Hacen Benomar, en fin de d’un carton jaune match. chacun.

Malgré la tristesse de repartir Le milieu de terrain harrachi, bredouilles d'Alger après Sa Amada, était dans le onze qui dela défaite de son équipe non «Le défenseur vait affronter le CRBAF. Il s’apface à l'USMH, le prêtait a pénétrer sur le titularisation a adverse m’a tiré président du surpris les Harrachis par le maillot et terrain pour l’échauffement CRBAF n'était mais une douleur aux Alors qu'il est l'un des meilleurs nullement en col’arbitre n’a pas adducteurs l’a poussé joueurs de l’USMH, l'absence du milieu lère à la fin de la sifflé penalty» à déclarer forfait à offensif, Amada, du onze de départ, a partie, félicitant «Nous sommes forcément heureux la dernière mi- surpris les Harrachis qui ne s'attendaient la bande à Chaaprès cette victoire, car le plus impornute. nullement à ce choix assez surprenant de ref pour ce suctant était de remporter les trois points afin la part de l'entraîneur. En fait, les fans cès mérité selon de stopper notre mauvaise série. Nous avons bien harrachis ne savaient pas qu’Amada ses dires, tout en entamé le match en ouvrant la marque en première période, avait ressenti des douleurs tenant à remercier malheureusement on a manqué de réussite à l’approche des quelques minutes avant le les Harrachis, pour buts. L’arbitre nous a privés d’un penalty. Le défenseur m’a tiré coup d’envoi de la renl'accueil réservé à son par le maillot. Malgré cela on n’a pas baissé les bras jusqu'au coup contre. équipe. de sifflet final».

Amada forfait à la dernière minute

Le président du CRBAF satisfait de l'accueil des Harrachis

Younès

La rencontre ayant opposé les jeunes de l'USMH et ceux «Tout d'Ain El Fakroun, comptant d'abord, je pour la 22e journée du voudrais championnat d'Algérie U-21, s'est achevée par la victoire féliciter de la formation harrachie (1mon équipe qui 0). Après ce succès, les Jaune a fait jeu et Noir reprennent leur place égal avec de dauphin au classement. un adverMebarki a saire de rem placé Abid valeur. Comme nous l'avons déjà Mes rapporté dans notre édition joueurs d'hier, Boualem Charef, le ont su, grâce à une grande coach harrachi a procédé à discipline tactique, contenir sans trop de problème les at- la titularisation de Mebarki taques adverses, tout en por- à la place d’Abid qui souffre de douleurs du genou. Il tant le danger dans le camp harrachi. Sincèrement, un nul devait effectuer son entrée, en deuxième période, à la aurait été équitable. L’arbitre place de son camarade. ne devrait pas accorder le but de l’USMH parce qu’il y avait C'est ainsi que Mebarki a marqué son retour dans position de hors-jeu du joueur l'équipe type, après pluharrachi. Malgré cette défaite sieurs journées passées sur je reste quand même optile banc. miste pour le maintien».

«Une défaite imméritée !»

Abbès

U-21 : USMH 1 – CRBAF 0

18
USMBA

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2
WAT

Après sa deuxième défaite de suite en déplacement

Bel Abbès voyage mal
pourtant, le mercato hivernal était une occasion idoine pour recruter des éléments censés donner un plus qualitatif. Pour le moment, Bira fait avec ses moyens du bord en misant sur la dynamique du groupe et la stabilité dont il fait son cheval de bataille. L’entraîneur de l’USMBA n’a pas omis outre mesure de saluer l’engagement de ses hommes et leur assiduité malgré leur baisse de régime lors des deux dernières rencontres. Dans la sphère d’El Khadra, on estime que cela est dû à une succession erreurs d’appréciation mais surtout aux joueurs qui auront manqué de rythme et perdu ainsi leurs marques. En somme, la formation bel-abbésienne souffrait de plusieurs tares et insuffisances qui ont fait qu’elle a accumulé ces contre-performances.

Yadel

T

«Qui manque d’ambition fera du surplace»

Ne pas se laisser gagner par le découragement
Malgré ce coup du sort, l’USMBA reste leader mais pour combien de temps. Cela étant, l’on craint que la situation ne perdure. L’autre raison de la déroute de l’USMBA réside indubitablement dans la candeur de ses joueurs et les buts encaissés face à Boussaâda et Médéa sont édifiants. En dépit de leur dépense sur le terrain, ces derniers ne réussissent pas à concentrer leur énergie. Il faut dire que les choses risquent de se gâter à l’avenir. La venue du MSPB constitue en quelque sorte une aubaine pour se racheter et remonter la pente. Toutefois et pour se faire, il faut avant tout se remobiliser en oubliant les deux derniers échecs. Il est évident que les dernières contre-performances risquent de laisser des retentissements, profusément qu’elle risque de donner un coup de massue au groupe. Il ne faut pas céder au découragement.

ncore une fois, l’USMBA vient de marquer le pas en concédant une deuxième défaite de suite en déplacement. La rencontre contre le WAT et sur laquelle reposaient les espoirs des Bel-Abbésiens pour consolider ses chances n’a pas apporté l’espérance tant attendue. L’USMBA a laissé des plumes affirmant ainsi tout le mal qu’elle endure en dehors de ses bases. Il faut dire que le revers met l’équipe dans une situation assez délicate bien qu’elle ait été battue par une formation alerte mais surtout hargneuse et qui postule à l’accession. Il ne saurait en être autrement lorsqu’on aborde une équipe en déplacement, et de surcroît après un fléchissement dans la prestation du groupe. Cette défaite ne fait qu’augmenter les appréhensions et a causé à satiété des douleurs dans le fief vert et rouge.

E

pouvaient pas devant un adversaire frénétique et volontaire à souhait en dépit de la réduction du score dans le temps additionnel.

Un problème d’ordre psychologique ou relâchement passager ?
Le plus alarmant est que nombreux ceux qui prédisaient cette défaite. Il y a des signes qui ne trompent pas : l’USMBA a perdu sa réputation d’équipe accrocheuse en déplacement et ce n’est pas les deux dernières défaites qui vont contredire l’évidence. Dans le cercle des supporters, on sentait une certaines résignation dans le groupe en dépit du travail psychologique titanesque de l’entraîneur Bira durant la semaine qui a succédé la défaite contre l’O Médéa. Cependant au-delà de l’état d’âme du groupe, il ne faut pas être angélique pour dire que ce revers a aussi son lot d’aléas et d’erreurs. Il est vrai que défensivement l’équipe est loin d’être rassurante au moment où les attaquants ont perdu le sens du but. Un mal préjudiciable auquel Bira n’a pas trouvé de roulements.

rès content a été l’entraîneur du Widad de Tlemcen, Djawed Yadel, à l’issu du derby de l’Ouest puisque sont équipe est l’une des rares formations de la Ligue 2 à avoir fait tomber le leader du championnat. Une victoire qui a permis aux gars de la capitale des Zianides de faire une nouvelle fois la jonction avec les équipes du haut de tableau : «Le Widad de Tlemcen croit toujours en ses chances d’accession car celui qui manque d’ambition fera du surplace et risque de perdre son objectif. C’est pourquoi nous allons jouer à fond le coup. On ne baissera pas les bras jusqu’à la dernière journée du championnat. Pour concrétiser notre objectif, on est appelés à mettre les bouchées doubles afin de cueillir les fruits de notre sacrifice en fin de saison.»

«Le public a rempli son rôle»
Pour le coach du WA Tlemcen, le public a joué son entièrement son rôle lors de ce derby face à l’USM Bel-Abbès : «La présence en masse des supporters ne me surprend absolument pas. Le WAT n’appartient ni aux dirigeants ni aux joueurs et aux entraîneurs. C’est un club qui représente toute une ville avant tout. On est convaincus que les supporters vont nous aider jusqu’à la dernière minute. Nous demandons aussi pour qu’ils soient patients avec nous car rien ne pourra être acquis facilement.»

L’accession n’est pas une mince affaire
En concédant une autre défaite, l’USMBA a laissé échapper une bonne opportunité pour rester dans la dynamique des performances et augmenter leur capital points. Aussi, l’entraîneur devra s’efforcer de réguler les lacunes relevées surtout que des matches à risque attendent l’USMBA prochainement, à commencer par ce périlleux déplacement à Hadjout, l’autre journée, dans une rencontre qui paraît escarpée pour les Vert et Rouge. Faut-il s’hasarder à dire que le club bel-abbésien n’a plus son destin entre les mains ? L’USMBA est condamnée à réagir avant qu'il ne soit trop tard. L’équipe peine à retrouver ses marques hors de ses bases suite à une entame mêlée depuis la phase retour. Il faut dire qu’il n’y pas même le feu, mais un homme averti en vaut deux. M. O. Noureddine

L’équipe fait peine à voir
Les coups de boutoir des milliers de ses fans n’ont pas suffi pour autant aux hommes de Bira pour se surpasser. Contre le WAT, la formation bel-abbésienne était timorée et resta agglutinée avant d’accuser le coup en deuxième mi-temps en encaissant deux buts. Malgré cela, les Vert et Rouge faisaient peine à voir. Les joueurs semblaient brandir le drapeau blanc et restèrent sans réaction palpable pourtant il leur restait suffisamment de temps pour s’organiser, organiser leur jeu et revenir au score. Cependant, ils ne le

L’effectif a-t-il l’étoffe ?
Cela nous ramène à la qualité de l’effectif belabbésien. Beaucoup ceux qui estiment que le groupe n’est pas bien armé. Certains iront encore plus loin lorsqu’ils diront qu’il y a des manques dans l’équipe et que exception faite pour quelques éléments l’effectif n’est pas parfait et certains joueurs manquent cruellement de modération. Et

«Rien n’est encore joué pour l’accession»
L’ex-arrière gauche du Widad de Tlemcen pense que rien n’est encore joué pour la course à l’accession : «Certes que la victoire réalisée aux dépens du leader du championnat est très importante pour la suite de la compétition car elle devra nous booster en prévision des prochaines matches mais rien n’est encore joué et le plus dur reste à venir. En tous les cas, ce succès va nous permettre de préparer dans les meilleures conditions possibles ce prochain match contre le CA Batna.»

MCS Un point qui vaut son pensant en or
C’était un déplacement périlleux à Chaouia où le MCS avait une confrontation très difficile face à un prétendant pour l’accession. Les Saïdis étaient déjà sous pression avant ce match car le faux pas à domicile a pesé négativement sur leur moral. Mais ils ont fait le déplacement à Oum EL Bouaghi avec l’intention de se racheter et finalement ils ont eu ce qu’ils voulaient, ils ont réussi un exploit face à l’USC et sont revenus à Saïda avec un précieux point du match nul en dehors de leurs bases et ce point vaut son pesant en or à la fin de saison pour le maintien qui ne sera pas du tout facile.

Allaoui : «Je n’ai fait que mon boulot»
Un mot sur ce point arraché face à l’USC ? C’était un match très difficile car nous avons affronté une solide équipe de l’USC sur son terrain laquelle misait sur la victoire afin de s’approcher du trio de tête. Dieu merci, nous avons fait le match parfait et le MCS est sorti indemne de ce déplacement et je pense que c’était une mission réussie pour nous. Donc c’est un point mérité pour le MCS ? Oui, malgré la difficulté de notre tâche, nous avons affronté un adversaire qui était très motivé, mais nous avons bien géré cette confrontation et l’ensemble de l’effectif était à la hauteur de cette mission. Ce point est amplement mérité. Vous étiez l’artisan de ce point arraché face à cette équipe de Chaouia, qu’en pensez-vous ? Le mérite de ce point arraché face à l’USC revient à l’ensemble des joueurs. En ce qui me concerne, je n’ai fait que mon boulot et j’ai été à la hauteur des attentes de l’entraîneur, des dirigeants et de mes coéquipiers. Ce précieux point du match nul nous a rendu la confiance et l’espoir. Vous étiez à chaque fois décisif face aux attaquants de l’USC, n’est-ce pas ? Il fallait à tout prix revenir à Saïda avec un bon résultat et j’étais très motivé lors de cette confrontation et surtout déterminé de faire un grand match. Dieu merci à chaque fois j’ai eu le dernier mot face aux attaquants de l’USC et le fait d’avoir capté le ballon lors du penalty m’a donné plus de confiance, sans oublier les encouragements de mes coéquipiers Comment voyez-vous le reste du parcours ? Même avec ce point arraché face à l’USC, nous ne sommes pas encore à l’abri, ce qui veut dire que le MCS devra rester sur une série de bons résultats. Le plus important sera d’être intraitable chez nous et dès le prochain match on devra confirmer ce bon résultat que nous avons arraché face à Chaouia. Donc vous devrez renouer avec la victoire chez vous... Absolument. Dorénavant, on n’a pas le droit de rater le moindre match chez nous. Notre maintien n’est pas encore assuré et afin de l’atteindre, on devra reste intraitable à Saïda. Comment se présente le prochain match face à l’ASK ? C’est un match entre deux équipes qui sont presque dans la même position, ce qui veut dire que cette confrontation sera très difficile pour les deux camps mais le fait de jouer chez nous et devant notre public, on n’a pas le droit à l’erreur et le maintien passera obligatoirement par un succès face à cette équipe ce vendredi

«On doit provoquer le déclic psychologique en dehors de nos bases»
Concernant les résultats en dents de scie du Widad de Tlemcen qui arrive souvent à s’imposer à domicile et laisser filer de précieux points à l’extérieur, Yadel reconnaît que le problème est d’ordre psychologique : «Je pense que mes joueurs souffrent d’un blocage mental lorsqu’ils se produisent à l’extérieur. Je dirai qu’on est obligés de trouver les solutions qui s’imposent pour mettre un terme à ce souci car nous avons plus que jamais besoin de points en dehors de nos bases.» M.B.

La défense a bien tenu face à l’USC
Le premier mérite de cette confrontation revient aux joueurs qui ont fait un match plein surtout le compartiment défensif qui a subi presque tout le poids de ce match. Cela a permis au MCS de mettre fin à sa série des défaites en dehors de ses bases.

Le gardien Allaoui impérial !
La défense a bien tenu durant les 90 minutes et l’USC n’est pas arrivée à secouer les filets du gardien Allaoui. Ce dernier a dissuadé tout l’effectif de cette équipe de Chaouia, il a été impérial et l’artisan de ce point arraché face à l’USC. Face aux attaquants de l’USC, Allaoui a eu le dernier mot et en plus il a arrêté un penalty. Avec cette prestation il a confirmé qu’il est et restera le n° 1 du MCS qui pourra compter sur lui pour assure son maintien.

A. B.

Entretien réalisé par A. B.

18

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
RCA

Bordj prend la direction de la Ligue 2

CABBA

1
Affluence: Faible Arbitres : Necib, Bouteghane, Dilmi Avertissements : Cherfaoui (52’), Nazaref (45’+2’) (RCA) Ali Guechi (76’), Oudni (78’) (CABBA) Buts : Bougaroua (35’), Abdelkadous (45’+1’), Dramé (84’ sp) (RCA) ; Chebira (88’) (CABBA)

Stade : 20-Août (Bordj)

3

3’

, la barre transversale renvoie une balle chaude à la suite d’une frappe de Ammour. Les débats sont lancés et le CABBA n’a aucun autre choix, mis à part la victoire. Ce n’est pas le cas de l’Arbaâ, qui se voyait bien revenir à la maison avec le partage des points. Contre toute attente, c’est un scénario catastrophique que va vivre le CABBA.

CABBA : Belkhodja, Maameri, Chebira, Benhanine, Hamdadou, Oudni, Ammour, Djerrar (Ali-Guechi 50’), Bougherra (Bouamrane 73’), Mesfar, Mansour (Benai 61’) Entraîneur : Biskri RCA : Kara, Lemdil, Belaid, Cherfaoui, Zeddam, Rait, Nazaref (Amiri 64’), Hadji (Chaoui 57’), Bougaroua (Bouketouh 76’), Abdelkadous, Dramé Entraîneur : Cherif El Ouzani

La transversale par trois fois
La transversale va à nouveau sauver par deux fois encore, les buts de Kara. A la 33’, Masfar voit son tir repoussé par la barre transversale. La domination des locaux est claire. Le RCA défend bien et va se montrer dangereux. D’abord par Bougueroua à la 35’, qui profite d’une opportunité à l’extérieur de la surface de réparation pour ajuster Belkhodja et ouvrir la marque au grand dam du maigre public du stade du 20-Août de Bordj.

Erreur de Kara, Mansour n’en profite pas
Le CABBA aurait pu revenir au score, à la 43’. Mauvais dégagement de Kara, Mansour se retrouve seul face au gardien de l’Arbaâ, mais tire dans les décors. Dans les temps morts de la première mi-temps et après une mésentente dans l’axe de la défense, Abdelkadous profite de l’erreur des défenseurs de Bordj pour doubler la mise. Biskri

ne quittera pas le stade cette fois, comme face au CRB, malgré le score. Aucun reproche à faire à «Rivaldo» qui n’est autre que l’arbitre Necib qui ressemble comme deux gouttes d’eau à l’ancien international du Brésil. La défense de Bordj est une passoire.

la consternation sur le banc du Ahly. Biskri ne sait plus à quel saint se vouer. La guigne n’a pas encore décidé de lâcher l’entraîneur du CABBA.

Cherif El Ouazzani
«Nous sommes venus pour un point»
CEO avoue que son équipe aurait pu se contenter de prendre un point contre le CABBA. «Nous sommes venus pour prendre un point. L’adversaire nous a facilité la tâche et on a pris les trois points. On était motivés. Mes joueurs étaient efficaces devant les buts. On a bénéficié aussi, du facteur chance. Si le CABBA avait réussi son penalty, le match aurait pu prendre une autre tournure. Je félicite mes joueurs pour leur volonté de bien faire.»

Une cinquantaine de supporters de l’Arbaâ
Le RCA ne s’est pas déplacé seul à Bordj. Une cinquantaine de supporters de l’Arbaâ ont fait le voyage, pour soutenir leur équipe.

Chebira sauve l’honneur
L’Arbaâ aggravera le score par Dramé, le Camerounais réussit le penalty accordé par Necib. A quelques minutes de la fin du match, les jeux étaient pratiquement faits. Malgré la réduction du score par Chebira, à la 88’. A.B.

Mansour rate un penalty
53’, Necib accorde un penalty au CABBA. C’est Mansour qui se présente face à Kara pour le tirer. Le penalty est raté. Kara choisit le bon côté et sauve ses buts. Le CABBA échoue dans tout ce qu’il entreprend. C’est

Trois changements chez les locaux
Des changements par la force des choses. En effet, Bendahmane et Yaya sont suspendus. Les deux éléments ont été expulsés contre le CRB, pour cumul de cartons jaunes. Ils devront purger un match de suspension. Tandis que le troisième changement, il concerne, Mosrati, blessé. A la place de ces trois absents. Biskri, qui est revenu à de meilleurs sentiments, a accepté de revenir, a titularisé Maameri, Djerrar et Bougherra.

«Ce n’est pas comme ça qu’on joue le maintien»

Biskri

Biskri met cette défaite sur le dos de ses joueurs. Pas un seul instant l’entraîneur du CABBA n’a parlé de l’arbitre. «Ce n’est pas comme ça qu’on joue pour assurer le maintien. On a eu des occasions faciles, qu’on n’a pas su concrétiser. Pire que ça, on a raté un penalty. Je n’ai jamais vécu une telle situation dans ma carrière d’entraîneur. Ce qui est arrivé face à l’Arbaâ est incroyable.»

«C’est ça le niveau des joueurs» On a demandé à Biskri, de nous expliquer ce qui s’est passé durant ce match. Là aussi, l’entraîneur du CABBA n’y va pas avec le dos de la cuillère pour expliquer la défaite de son équipe. «C’est ça le niveau des joueurs. S’ils étaient bons, Halilhodzic en aurait convoqué quelques-uns. On a offert deux cadeaux à l’adversaire. S’il y a un vrai projet, je suis prêt à rester. Si c’est pour continuer à bricoler, je préfère me retirer», conclut Mustapha Biskri.

Les Espoirs dos à dos
Chez les Espoirs, le CABBA n’a pas pu faire mieux que match nul. Les deux équipes se sont séparées dos à dos. Score final : 0-0.

Ligue 2
USMBA
Après sa deuxième défaite de suite en déplacement

WAT
Yadel : «Rien n’est encore joué pour l’accession»

MCS
Un mot sur ce point arraché face à l’USC ? C’était un match très difficile car nous avons affronté une solide équipe de l’USC sur son terrain laquelle misait sur la victoire afin de s’approcher du trio de tête. Dieu merci, nous avons fait le match parfait et le MCS est sorti indemne de ce déplacement et je pense que c’était une mission réussie pour nous. Donc c’est un point mérité pour le MCS ? Oui, malgré la difficulté de notre tâche, nous avons affronté un adversaire qui était très motivé, mais nous avons bien géré cette confrontation et l’ensemble de l’effectif était à la hauteur de cette mission. Ce point est amplement mérité. Vous étiez l’artisan de ce point arraché face à cette équipe de Chaouia, qu’en pensez-vous ? Le mérite de ce point arraché face à l’USC revient à l’ensemble des

Allaoui
joueurs. En ce qui me concerne, je n’ai fait que mon boulot et j’ai été à la hauteur des attentes de l’entraîneur, des dirigeants et de mes coéquipiers. Ce précieux point du match nul nous a rendu la confiance et l’espoir. Vous étiez à chaque fois décisif face aux attaquants de l’USC, n’est-ce pas ? Il fallait à tout prix revenir à Saïda avec un bon résultat et j’étais très motivé lors de cette confrontation et surtout déterminé de faire un grand match. Dieu merci à chaque fois j’ai eu le dernier mot face aux attaquants de l’USC et le fait d’avoir capté le ballon lors du penalty m’a donné plus de confiance, sans oublier les encouragements de mes coéquipiers Comment voyezvous le reste du parcours ? Même avec ce point arraché face à l’USC, nous ne sommes pas encore à l’abri, ce qui veut dire que le MCS devra rester sur une série de bons résultats. Le plus important sera d’être intraitable chez nous et dès le prochain match on devra confirmer ce bon résultat que nous avons arraché face à Chaouia. Donc vous devrez renouer avec la victoire chez vous... Absolument. Dorénavant, on n’a pas le droit de rater le moindre match chez nous. Notre maintien n’est pas encore assuré et afin de l’atteindre, on devra reste intraitable à Saïda. Comment se présente le prochain match face à l’ASK ? C’est un match entre deux équipes qui sont presque dans la même position, ce qui veut dire que cette confrontation sera très difficile pour les deux camps mais le fait de jouer chez nous et devant notre public, on n’a pas le droit à l’erreur et le maintien passera obligatoirement par un succès face à cette équipe ce vendredi

Bel Abbès voyage mal

«Je n’ai fait que mon boulot»

ncore une fois, l’USMBA vient de marquer le pas en concédant une deuxième défaite de suite en déplacement. La rencontre contre le WAT et sur laquelle reposaient les espoirs des Bel-Abbésiens pour consolider ses chances n’a pas apporté l’espérance tant attendue. L’USMBA a laissé des plumes affirmant ainsi tout le mal qu’elle endure en dehors de ses bases. Il faut dire que le revers met l’équipe dans une situation assez délicate bien qu’elle ait été battue par une formation alerte mais surtout hargneuse et qui postule à l’accession. Il ne saurait en être autrement lorsqu’on aborde une équipe en déplacement, et de surcroît après un fléchissement dans la prestation du groupe. Cette défaite ne fait qu’augmenter les appréhensions et a causé à satiété des douleurs dans le

E

fief vert et rouge. L’équipe fait peine à voir Les coups de boutoir des milliers de ses fans n’ont pas suffi pour autant aux hommes de Bira pour se surpasser. Contre le WAT, la formation belabbésienne était timorée et resta agglutinée avant d’accuser le coup en deuxième mi-temps en encaissant deux buts. Malgré cela, les Vert et Rouge faisaient peine à voir. Les joueurs semblaient brandir le drapeau blanc et restèrent sans réaction palpable pourtant il leur restait suffisamment de temps pour s’organiser, organiser leur jeu et revenir au score. Cependant, ils ne le pouvaient pas devant un adversaire frénétique et volontaire à souhait en dépit de la réduction du score dans le temps additionnel. M. O. Noureddine

Très content a été l’entraîneur du Widad de Tlemcen, Djawed Yadel, à l’issu du derby de l’Ouest puisque sont équipe est l’une des rares formations de la Ligue 2 à avoir fait tomber le leader du championnat. Une victoire qui a permis aux gars de la capitale des Zianides de faire une nouvelle fois la jonction avec les équipes du haut de tableau : «Le Widad de Tlemcen croit toujours en ses chances d’accession car celui qui manque d’ambition fera du surplace et risque de perdre son objectif. C’est pourquoi nous allons jouer à fond le coup. On ne baissera pas les bras jusqu’à la dernière journée du championnat. Pour concrétiser notre objectif, on est appelés à mettre les bouchées doubles afin de cueillir les fruits de notre sacrifice en fin de saison.» L’ex-arrière gauche du Widad de Tlemcen pense que rien n’est encore joué pour la course à l’accession : «Certes que la victoire réalisée aux dépens du leader du championnat est très importante pour la suite de la compétition car elle devra nous booster en prévision des prochaines matches mais rien n’est encore joué et le plus dur reste à venir. En tous les cas, ce succès va nous permettre de préparer dans les meilleures conditions possibles ce prochain match contre le CA Batna.»

Entretien réalisé par A. B.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

19

NAHD
Après le nul concédé face à l’ABS

USMB

Le Nasria perd le podium
première mi-temps. Finalement, cette équipe n’a pas l’étoffe d’un champion…

L’inefficacité encore au rendez-vous
Les Sang et Or ont laissé filer une occasion en or pour s’emparer de la deuxième place suite à leur faux pas à Boussaâda. Si le NAHD n’a pas réussi la victoire, c’est surtout à cause des ratages répétés tout au long de la rencontre. Boussaïd, Belakhdar, Ledraâ et Hafid ont manqué d’efficacité en ratant plusieurs buts tout fait. L’inefficacité demeure ainsi un gros problème pour l’entraîneur. Force est de reconnaître que certains attaquants sont loin d’avoir les qualités des grands même s’ils sont pétris de qualité. Malheureusement, les attaquants du NAHD ne pèsent pas, comme on dit, sur les défenses adverses et font preuve systématiquement de maladresse dans le dernier geste. Honnêtement, ils sont tout juste moyens. Younes Ifticen est le premier à reconnaître que la cause principale est ce cruel manque d’efficacité en attaque. Cette panne de la machine offensive hahdiste s’est confirmée, une nouvelle fois, vendredi dernier face à l’ABS. Jusqu’à quand ? Youcef M.

Q

Une dizaine de supporters blidéens blessés à Mostaganem
que l’équipe, dont ils ont la charge, gagne. On ne pointe pas un doigt accusateur sur les responsables de club, gratuitement. Ces derniers préparent minutieusement leurs basses manœuvres, en triant sur le volet, des spécialistes de l’agression en touts genres et leur font revêtir «la chasuble de la honte» qu’est devenu ce gilet de stadier… Pour la énième fois, les pouvoirs de décision et toutes les parties prenantes du football sont interpellés. S’ils ne veulent pas prendre des mesures, il devient une mission de salut public que de les sanctionner, eux, qui font semblant de ne rien voir, alors que des jeunes risquent de perdre la vie en allant voir un match de foot… Scandaleux ! Slimane B.

algré leur retour en force et cette troisième place au classement, les coéquipiers de Belakhdar ont déçu leurs supporters vendredi dernier avec ce nul inutile ramené de Boussaâda. Ils n’ont pas su profiter du huis clos et surtout des résultats de la 22e journée du championnat. Un succès contre l’ABS aurait consolidé la place du NAHD sur le podium et aurait aussi réduit l’écart sur l’USMBA et l’ASMO. Le constat à l’issue de cette empoignade été accablant puisque les Sang et Or ont perdu la troisième place. Pour revenir à la rencontre en elle-même, on peut d’ores et déjà dire que le Nasria avait perdu deux précieux points qui auront leur pesant d’or

M

lors du décompte final. En effet, l’ABS n’a pas fait grand-chose vendredi pour inquiéter l’arrièregarde husseindéenne. Les attaquants du NAHD se sont procuré pas mal d’occasions de but mais ils manquaient d’efficacité. Ils n’ont surtout pas pu peser sur la défense adverse. L’équipe a éprouvé les difficultés pour imposer son rythme, notamment en

La bête immonde se porte comme un charme !

C’est une petite révolution qu’a effectuée Bechouia dans l’équipe pour le compte du match face à l'ESM de vendredi passé. En effet il a titularisé Bedrane au poste de Rien n’a changé, la haine de milieu récupérateur alors que ce dernier est plutôt un défenseur latéral. l’autre est toujours là et la bête imLe jeune espoir blidéen s’en est tiré monde se porte comme un à merveille et les habituels titucharme. Il faut dire qu’elle est bien laires au niveau de la récupéentretenue par des personnes sans ration ont bien du scrupule, qui n’hésitent pas à invensouci à se faire. ter des stratagèmes diaboliques pour

uelques centaines de supporters de l’USMB ont fait le déplacement à Mostaganem pour soutenir leur équipe. Ils se rendront très vite compte qu’un «comité d’accueil» était mis à leur disposition. Des soi-disant stadiers et dirigeants de l'ESM ont pris le soin de parquer les supporters de Blida dans un endroit où ils n’avaient aucune chance de s’enfuir et c’est là qu’ils laisseront le passage à une horde de sauvages et le terme n’est pas trop fort, armés de barre de fer, d’armes blanches et de toutes sortes d’armes. Ces derniers tomberont à bras raccourcis sur les supporters de l’équipe de Blida, pris au piège. Plusieurs s’en sortiront avec des contusions diverses. A la sortie du stade, les supporters de l’USMB seront pourchassés pendant plus d’une heure.

Bedrane au top

Belhocine et Bendhiaf ont du «coffre» !
Si la formation blidéenne a dominé presque totalement la rencontre face à l'ESM, elle le doit en grande partie à ses deux hommes du milieu, Belhocine et Bendhiaf. Ils ont, chacun dans sa zone, fait la loi en ratissant tous les ballons qui passaient aux alentours. Un véritable travail de fourmi qui montre que les deux hommes ne sont pas très loin de leur forme optimale. Débarrassé des tâches défensives, Hamia a pu jouer le rôle qui, lui, a été dévolu par Bechouia à la perfection, celui d’être le dépositaire du jeu de son équipe. S. B.

Herida suspendu contre l’USMAn
Le staff technique sera une nouvelle fois contraint de revoir sa copie à l’occasion du prochain match du championnat face à l’USMAn. Ainsi, le Nasria sera privé des services de Mohamed Herida, suspendu pour cumul de cartons. Il sera remplacé par Slimane Allali.

Reprise aujourd’hui
Les Husseindéens entameront aujourd’hui la préparation du match contre Annaba. La reprise est prévue ce matin à Zioui après une journée de repos.

Benyahia «Nos chances d’accession sont intactes»
D’abord, vos impressions sur ce match nul ramené de Boussaâda ? On ne méritait pas ce nul dans la mesure où nous avons dominé la grande partie de la rencontre. On s’est procuré pas mal d’occasions, malheureusement l’efficacité nous a fait défaut. On ne va pas faire la fine bouche et c’est un bon point de pris. Mais vous avez perdu votre place sur le podium… Certes, nous avons perdu le podium mais pas l’accession. Nous sommes à deux points du premier et à un point du deuxième. Ainsi, nos chances d’accession demeurent intactes et nous sommes toujours en course. Apparemment, vous êtes satisfaits de ce point… Le fait de rester dans le sillage des prétendants est déjà une bonne chose. On est toujours collés au peloton de tête et le championnat est loin d’être joué. La compétition demeure très serrée et l’accession se jouera jusqu’à l’ultime journée du championnat. Au cours de route, il y aura pas mal de surprises et nous devons rester concentrés et mobiliser pour atteindre notre objectif. Vous ne voyez pas que le calendrier n’est pas favorable pour le NAHD avec des déplacements périlleux à Blida, Bel Abbès et Oran ? Chaque chose en son temps. On ne doit pas précipité les choses et gérer match par match. Nous devons nous concentrer sur le prochain avant de penser à nos concurrents directs. Il faut rester lucides et garder cette motivation jusqu’à la fin du championnat. Comment voyez-vous le match face aux Annabis ? Le faux est interdit contre Annaba. On est condamnés à la gagne afin de préserver notre place en haut du tableau. Il ne faut plus faire de concessions à domicile. Les trois resteront chez nous. Entretien réalisé par Youcef M.

Benhoua : «Aborder la suite du championnat avec un esprit conquérant»
Tout d’abord, donnez-nous de vos nouvelles. Elles sont bonnes et je vous remercie. Pour ce qui est de ma blessure, je suis totalement rétabli et cela m’a permis d'être dans l'équipe vendredi dernier. Qu’avez-vous ressenti au coup de sifflet final de ce match contre l'ESM ? Nous venions juste de réaliser une victoire totalement méritée et tous nos efforts et nos sacrifices venaient d’être récompensés. C’est un match que nous méritions de gagner au vu des très nombreuses occasions que nous nous sommes créées et aussi suite à notre totale domination. Ce match fait maintenant partie du passé. Il a été joué et ce sont ceux qui viennent qui sont importants. Cela vous fait regretter certaines défaites. Qu’en pensez-vous ? C’est un tout. Bien sûr, le fait de perdre des points nous a fait très mal et quoi que nous fassions, les choses ne s’arrangeaient pas. Bien sûr, nous pensons à ce nul concédé chez nous face à Annaba au cours duquel il y avait largement la place pour planter un ou deux autres buts. Nous n’avons pas réussi à le faire et cela est pour nous difficile à digérer. Peut-on dire que votre équipe a mangé son pain noir ? Il n'y a eu que deux accidents de parcours. A part cela, nous pouvons dire que les résultats sont conformes à notre tableau de marche. Il est vrai que dorénavant, nous n'allons rien lâcher. Il nous faut maintenant confirmer lors des prochains matchs. Justement, le prochain, vous allez le jouer contre Merouana. Un match pas du tout facile à négocier, n'est-ce pas ? Il existe une grande motivation chez l’ensemble des joueurs. Nous devons impérativement réaliser une belle performance et cela pour confirmer. Un mauvais résultat pourrait avoir des conséquences sur le plan moral. Ce sera difficile, mais la pression sera plutôt sur nos épaules. Nous avons les moyens de contrer cette équipe et conserver notre place au classement. Vos supporters attendent de vous un retour parmi l'élite, le leur promettez-vous ? On ne peut rien promettre pour le moment car plusieurs équipes sont en course pour l'accession. Les joueurs qui sont dans l’effectif de l’USMB ont des qualités et des arguments à faire valoir, même si en football on ne peut être sûr de rien. Il y a en plus un esprit d’équipe et c’est surtout cela qui va nous permettre d’aller de l’avant. Entretien réalisé par Slimane B.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

19

MSPB

D

Satisfaction malgré C’ le partage des points

CAB Dominer n’est pas gagner
est comme ça que nous pourrions qualifier la prestation des Rouge et Bleu, vendredi dernier. Une première mi-temps, à l’avantage du Chabab. Dès l’entame de la rencontre, les coéquipiers d’Amine Fezzani ont montré leur intention de prendre les points du match. Mais face à l’une des meilleures défenses du championnat, cela semblait difficile aux Cabistes à ouvrir la marque. Ces derniers sont dans leur majorité satisfaits de la prestation de leur équipe même si au bout du compte le score ne s’est pas terminé en leur faveur. A commencer par le staff technique et l’entraîneur Nacereddine Benamar qui avait dit sa satisfaction aux journalistes venus recueillir ses propos au coup de sifflet final : «On a réalisé un grand match. En première mi-temps, on avait dominé largement les débats. On avait la possibilité de marquer en plusieurs occasions. Malheureusement, cela ne s’est pas produit. En seconde période. On est revenus en défense sans doute sous l’effet de la fatigue et de l’énergie dépensée en première mi-temps. Devrais-je revenir sur le penalty que l’arbitre ne nous avait accordé ? Encore une fois, je dirai que l’arbitrage nous a lésés. Je tiens à dire avant de terminer tous mes remerciements à nos supporters. Nous gardons toujours l’espoir de sauver le CAB, à la fin de la saison.» blement aux deux galeries. Les supporters du Chabab étaient placés du côté du tableau électronique. Quant à ceux du MSPB, ils étaient présents sur le côté droit par rapport à la tribune couverte. Les derniers résultats du CAB ont quelque peu découragés les fans du CAB à se déplacer au stade.

ans l’entourage du Boubiya, on n’a pas l’impression que le Mouloudia de Batna avait raté son match. Le nul semble avoir donné des satisfactions aux dirigeants et au staff technique. D’ailleurs, l’adjoint de Mustapha Heddane qui avait répondu aux sollicitations des journalistes venus recueillir ses propos avait notamment déclaré que «le partage des points avec le CAB est acceptable. Le MSPB avait fait une meilleure deuxième mi-temps et aurait pu marquer si les joueurs avaient su profiter des occasions qui se sont présentées devant les buts de Methazem».

Un onze new-look assez bon mais…
C’est un onze new-look qui avait été mis en place face au MSPB. Le staff technique s’est dispensé des services de Samir Soualah. En défense, une fois n’est pas coutume, l’entraîneur avait fait jouer Fezzani et Malek Bitam. Ce dernier habitué au milieu du terrain avait entamé le match sur le flanc gauche de la défense. Fezzani avait déjà évolué par le passé comme latéral droit. Une équipe du CAB qui a laissé une bonne impression, une découverte qui risque d’être un peu tard. A moins que le CAB ne se décide à réaliser des séries de victoires.

Les supporters ont applaudi à la fin de la partie
Qui d’autres que les supporters qui peuvent mieux juger la prestation de leur équipe ? Les fans du Boubiya ont applaudi les camarades de Benmalek, à la fin du match. Une manière de féliciter les joueurs d’avoir fourni, selon les supporters, une bonne prestation devant le frère ennemi.

Bachir à la place de Boukhalfa pour la direction du match
A la toute dernière minute, la commission de désignation de la Ligue professionnelle a procédé au changement du trio arbitral. Boukhalfa avait été désigné à diriger le match, mais c’est Bachir qui a donné le coup d’envoi. Il semble que Boukhalfa avait été désigné trois fois à la direction des matchs de l’une des deux équipes. M. B.

Les deux matchs de la saison profitent aux Noir et Blanc
Les deux derbies entre le CAB et le MSPB se sont soldés, cette saison, par le partage des points et à chaque fois, le MSPB se disait satisfait de l’issue de la rencontre. A l’aller, le Mouloudia de Batna était mal en points. Le point pris au CAB lui avait permis de s’en sortir sans dégâts. Idem pour cette seconde manche entre les deux formations. Un point qui per-

met aux Noir et Blanc de porter leur total au classement général à 25 points et de rester encore éloignés de l’USMAn et du CAB.

Lemouadâa et Benchaira renforcent le milieu du terrain
Il fallait un changement tactique au cours de la rencontre pour arriver à diminuer la pression exercée par les Rouge et Bleu. C’est ce que décida de faire Mustapha Heddane. En procédant à deux changements, le staff technique avait comme objectif de donner plus de présence au milieu du terrain de son équipe dans le match. Ce qui ne tardait pas à arri-

ver. La rentrée de Lemoudâa et de Benchaira, même si ce dernier était diminué depuis quelques temps à cause d’une blessure. Le premier nommé a donné du fil à retordre à ses adversaires. Connu pour son pied gauche, sa bonne protection de la balle et ses passes précises, Lemoudâa a réussi à tirer son épingle du jeu.

14e match nul
C’est le quatorzième match nul entre les deux équipes depuis que le MSPB et le CAB se rencontrent en championnat au début des années soixante. M. B.

Les supporters n’ont pas rempli tous les gradins réservés aux Chouaya
Les supporters du CAB n’étaient pas très présents, vendredi dernier, lors du derby. Les gradins du stade étaient distribués équita-

Dekhinet retrouve une place de titulaire
Dekhinet n’avait pas été aligné la semaine dernière face à Boussaâda. Belhadi avait été préféré au jeune espoir. Cette fois, le staff technique a fait appel au jeune issu des U21, en le titularisant d’entrée de jeu.

ASK
Khezzar : «C’est ma première expulsion de ma carrière d’entraîneur»
La rencontre de vendredi a été stressante en deuxième mi-temps surtout. Le coach Khezzar, qui a contesté les décisions de l’arbitre, a eu droit à une expulsion, la première du genre pour le technicien khroubi qui le confirme : «Le score final du match va nous motiver à nous donner plus à l’avenir, on a commencé le match avec moins de concentration, mais en seconde période on s’est créé pas mal d’occasions offensives. A mon avis, l’arbitre n’a pas bien maîtrisé son match surtout lorsqu’il a arrêté une contre-attaque en notre faveur. Je vous confirme que c’est le premier carton rouge de toute ma carrière en tant qu’entraîneur.» Une première qui ne doit pas devenir une habitude pour le coach khroubi qui sera privé de banc de touche lors du prochain match en championnat de son équipe. Abdou H.

ASMO, le modèle

les Khroubis
ouer l’accession est objectif qu’on prépare deux ans avant, il ne faut pas se contenter de le dire à la presse ou promettre les fans avant de les décevoir en fin de saison, cela les Khroubis ne l’ont pas encore saisi, alors que les Asémistes viennent de donner l’exemple à suivre. L’ASMO est venue imposer le match nul aux Askistes, ces derniers avaient pourtant l’avantage du nombre des joueurs sur le terrain, mais être en supériorité numérique devient un détail secondaire et ne fera pas le poids face à la hargne et la grosse volonté de l’adversaire. Les Oranais font leur bout

à suivre pour

ASMO Balegh : «J’ai été injustement
Tout d’abord, peut-on connaître les raisons de votre expulsion du match face à l’ASK ? J’ai été injustement expulsé par l’arbitre face à l’AS Khroub. Il a pensé que j’ai agressé mon coéquipier Bensaci, c’est d’ailleurs ce qu’il a motionné sur la feuille du match. Or, je peux vous juger que je n’ai jamais commis la moindre erreur envers mon coéquipier. Je n’ai pas compris les raisons qui l’ont poussé à me brandir le carton rouge. C’est dommage car je ne méritais pas du tout l’expulsion. Ne craignez-vous pas une lourde sanction ? En tous les cas, j’espère que je ne vais pas écoper d’une lourde suspension, car comme je vous l’ai déjà dit, je n’ai rien fait de grave pour mériter le carton rouge. D’ailleurs, je vais me rendre ce lundi avec le manager général du club, Benamar, à Alger pour me défendre devant la commission de discipline de la LFP. Revenons au match. C’est un précieux point que vous aviez décroché à Khroub, n’est-ce pas

J

expulsé face à l’ASK»
Sofiane ? Sincèrement, j’estime que nous avions la possibilité de décrocher les trois points de ce match. D’ailleurs, nous avions dominé les débats en se procurant une multitude d’occasions. Le poteau a sauvé l’équipe adverse à deux reprises. Mais bon, un point acquis de Khroub est toujours bon à prendre. Nous sommes toujours sur le podium et nous allons devoir continuer à travailler pour atteindre notre objectif qui est l’accession en Ligue 1. Justement, comment voyez-vous vos chances dans la course pour l’accession ? La course pour l’accession s’annonce très serrée. Il suffit de voir le classement pour s’en rendre compte. Plusieurs clubs aspirent à atteindre cet objectif. En ce qui nous concerne, nous allons devoir continuer à travailler et surtout à aborder la suite du championnat match par match. Je suis convaincu que nous avons les moyens de jouer l’accession. Entretien réalisé par Riad O.

de chemin en silence en championnat de Ligue 2, avec un effectif mixé entre des jeunes et des vieux chevronnés, une formule qui a pris une saison pour bien prendre forme, car pour ceux qui ne le savent pas, l’équipe de l’ASMO de vendredi est à 80 % la même qui est venue l’an passé au Khroub. La stabilité du staff technique et le bon recrutement ont fait de l’ASMO une équipe solide et difficile à battre, un candidat sérieux pour l’accession. Pendant ce temps, l’ASK enchaîne les matchs et espère terminer tôt cette saison à mettre vite aux oubliettes. A. H.

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

Clubs de Kabylie Régionale 1 (21e journée)
Coup d’œil

19
Salim Medjbour (attaquant USBD) :
«Cette victoire est une réponse à nos détracteurs»
«On est très heureux et très contents de ce succès qui n’a pas été facile à réaliser. Certes, on a gagné sur le score de 3 à 1, mais l’équipe de l’OC Beaulieu nous a posé des problèmes et a tout fait pour s’imposer. J’estime que les joueurs ont réagi au moment opportun, suite au dernier match nul concédé à domicile, et ce en raison d’un arbitrage catastrophique. Aujourd’hui, on a prouvé à tout le monde et à nos détracteurs surtout que l’US Béni Douala est composée de bons joueurs, qui s’imposent sur le terrain et non ailleurs comme veulent le faire croire certains mauvais perdants. Ce succès va nous galvaniser davantage et va nous pousser à aller encore de l’avant et à aborder le derby face à l’ES Azeffoun avec assurance. Cette accession on la veut et on l’aura inch’Allah.»

OC Beaulieu 1-US Béni Douala 3

C

On ne provoque pas les Ath Douala !
les arrêter pour la consécration finale. Les coéquipiers de M’Hand Ikdoumi ont bien entamé la rencontre et leurs efforts ont été donc récompensés à la 25’ de jeu par une ouverture du score par l’entremise de l’attaquant attitré Salim Medjbour, suite à une belle combinaison à trois avec Ait Hocine et Yacine Mohamedi. C’est sur cet avantage d’un but à zéro en faveur de l’US Béni Douala que l’arbitre renvoie les 22 acteurs aux vestiaires pour la pause. En deuxième mi-temps, au moment où l’équipe d’Ath Douala dominait les débats et sur une contre-attaque rapide des Olympiens de Beaulieu, les pendules étaient remises à l’heure à vingt minutes de la fin. Touchés dans leur amour propre et soutenus par leurs supporters qui se sont déplacés à Fort-de-l’Eau, les camarades de Lamara Douicher repartent à la charge et doublent la mise, cette fois par l’attaquant Yacine Mohamedi qui reprit victorieusement un joli service de Chabane Ait Hocine cinq minutes après l’égalisation des Olympiens. Continuant dans leur pressing, les protégés de Said Feltène et compagnie porteront l’estocade à 3 buts à 1. Encore une fois, c’est Salim Medjbour qui surgit pour clore la belle journée, après un bon travail du meneur de jeu M’Hand Ikdoumi à la 78’. Les gars d’Ath Douala auraient même pu marquer un quatrième but par le même Medjebour, mais en vain. Cette victoire confirme bel et bien les intentions de l’US Béni Douala qui ne compte guère lâcher la première place et ce jusqu’au sacre final.

omme il fallait s’y attendre, l’US Béni Douala, le solide leader de la division régionale une, a confirmé à tout le monde qu’il ne lâchera pas prise et que l’accession, il y tient ! Après tout ce qui s’est passé lors du précédent match face à l’ESM Boudouaou, lors duquel l’arbitre a été pointé du doigt, suite au nul concédé à domicile et ce en raison du refus du referee d’accorder deux penalties valables, les hommes du trio Feltène – Meftah - Hamcha sont allés damer le pion à leurs homologues de l’OC Beaulieu, au stade de Bordj El Kiffan, avec à la clé une victoire amplement méritée sur le score net de 3 à 1. Les gars d’Ath Douala ont démontré à tout le monde qu’ils sont bel et bien sur la bonne voie et que personne ne va

Yacine Moussi

Y. M.

Régionale 2
NRB Sidi Daoud 0-Gouraya de Béjaïa 1
Stade : communal de Sidi Daoud Affluence : moyenne Arbitres : Arib, Berrai, Garoui But : Analouf (62') (GB) rer tant les deux équipes n’ont pas cessé de s’observer. Sans pouvoir se créer de réelles occasions de but, les deux équipes, tenues par le devoir de résultat mais pas pour les mêmes raisons, rechignaient à se livrer de peur visiblement de se faire cueillir par une contre-attaque. C’est dire si le spectacle offert aux quelques centaines de spectateurs présents n’était pas vraiment emballant. Heureusement qu’en seconde mi-temps il y eut un léger mieux, mais pas de quoi soulever les passions. Sidi Daoud a eu quelques beaux mouvements qui auraient mérité un sort meilleur mais ce n’était pas suffisant pour inquiéter le leader qui, à l’heure de jeu donc, a frappé grâce à son buteur Analouf. Un petit but d’avance qu’il n’a pas eu de mal à défendre jusqu’au bout d’un match moyen qui lui permet de comptabiliser trois précieux points de plus et de se maintenir en haut de la hiérarchie. M. Ben

JS Tichy 2-AS Tizi Ouzou 0
Stade : Baccaro Affluence : huis clos Arbitres : Touatou, Kelai, Amalou Buts : Chachoua (25’), Fatah Adrar (80’) (JST) tir de la 15’ les deux équipes commençaient à ouvrir le jeu et enchaîner ainsi les mouvements offensifs. Les deux équipes ont raté plusieurs occasions de scorer, mais la chance fut du côté des locaux, avec le virevoltant Chachoua qui trouva le chemin des filets à la 25’. Après cette réalisation, on dénotait un ascendant psychologique de la bande à l’entraîneur Bachir Bensaid qui se créa beaucoup plus d’occasions de marquer que les gars de TiziOuzou. Durant la deuxième mi-temps, on a eu presque droit au même scénario avec une équipe visiteuse qui essayait par des contres de remettre les pendules à l’heure et l’équipe locale qui tentait de gérer la rencontre. L’expérience des locaux a fait que l’entrant Fatah Adrar trouva le chemin des filets et permit son équipe d’asseoir sa victoire. La rencontre s’est finalement achevée sur le score de 2 à 0 en faveur de la JS Tichy, une victoire extrêmement précieuse qui permet à la JS Tichy d’être toujours en course pour le sacre final

Le réalisme assassin du leader La bande à Bensaid repart de l’avant

R

edevenu, la semaine dernière, leader en solo après qu’il ait été obligé de se coltiner la compagnie de la JS Tichy durant une petite semaine, le Gouraya de Béjaïa a conforté son statut même si cela n’a pas été facile, le NRB Sidi Daoud ayant même eu l’opportunité de boucler ce match avec au moins le point du nul. En fin de compte, si Gouraya a ajouté trois points à son compte il le doit à son réalisme assassin, illustré par le buteur Analouf, à l’heure de jeu, alors que la physionomie du jeu n’était pas franchement à l’avantage du leader. Très équilibrée, et parfois franchement en dessous de la moyenne, la partie a eu du mal à démar-

a rencontre entre la JS Tichy et l’AS Tizi-Ouzou au stade de Baccaro s’est jouée à huis clos conformément aux sanctions disciplinaires infligées par la Ligue régionale d’Alger à l’encontre des littoraux après les incidents qui ont émaillé la fin de rencontre de la semaine dernière face à la JS Boumerdès. Le semi-échec face à la JS Boumerdès, l’une des équipes considérées jusque-là parmi les plus moyennes du groupe, n’a pas découragé pour autant la bande au jeune entraîneur Bachir Bensaid qui a montré un excellent visage face à une coriace équipe de l’AS Tizi-Ouzou. Les littoraux de Tichy ont réussi l’essentiel en l’emportant 2 à 0. L’entame de la première mi-temps fut équilibrée où les deux équipes étaient très attentistes, alors le jeu s’est concentré au milieu du terrain. A par-

L

H. Zaouche

ORB Akbou 3-CRB Kherrata 0
Stade : OPOD d’Akbou Affluence : moyenne Arbitres : Ghouas, Batrouni, Tebani Buts : Deflaoui (45') Bouchouchene (70') Amaouche : (84') (ORBA) aussi franches les unes que les autres, et surtout un penalty à la demi-heure de jeu que ratera Aghroud. Puis, interviendra cette action à l’ultime minute de la première période qui verra Deflaoui surgir pour enfin donner l’avantage aux siens. A la reprise, on s’attendait à une réaction des visiteurs, mais c’est le même scénario qui se reproduira, avec une formation akboucienne qui maîtrisait parfaitement son sujet, mais manquait d’opportunisme dans sa dernière ligne. En face, les coéquipiers de Laidani, sentant qu'il y a un bon coup à jouer, tenteront de mener quelques actions dans le camp adverses, mais celles ci manqueront de punch pour espérer déstabiliser la défense olympienne. Le rusé et toujours aussi percutant Aziz Bouchouchene parviendra à doubler la mise pour son équipe pour ôter tout suspense à vingt minutes de la fin, avant que Yacine Amaouche, d'un tir canon, fusillera le malheureux Radji pour mettre définitivement KO le Chabab qui a eu le mérite de n’avoir jamais fermé le jeu. Z. Ait Hamouda

ES Bir Ghbalou 2-MC Bouira 1
Stade : communal de Bir Ghbalou Affluence : moyenne Arbitres : Merakchi, Zidane, Merri Buts : Ouahchia (1’) Faci (65’) (ESBG) ; Habel (45’) (MCB)

La belle confirmation des Olympiens L’essentiel pour Bir Ghbalou

R

estant sur deux bons résultats consécutifs, les protégés de Hamidouche en accueillant la formation du CRB Kherrata se devaient de l'emporter pour confirmer leur net regain de forme et par la même se rapprocher davantage des formations du haut du tableau. D'emblée, les camarades du virevoltant Hadi Billal ont voulu prendre l'emprise du jeu et montrer vite leurs ambition dans cette rencontre. Ainsi, trois minutes ne se sont pas écoulées que le virevoltant Deflaoui, d'un joli tir croisé, a failli tromper Radji. La première alerte des protégés de Djamal Louahche interviendra juste après par l'intermédiaire de Boudjellal, d'un tir bien tendu, mais le portier olympien réussit à capter le cuir en toute assurance. S'en suivra une domination territoriale des Olympiens avec d’autres occasions de but

L

e derby ayant opposé l’ES Bir Ghbalou au MC Bouira a tenu toutes ses promesses. Malgré l’enjeu que revêtait la rencontre entre deux équipes plus que jamais menacées par la relégation, la rencontre a été marquée par un fair-play total. Ce

sont les locaux qui ont ouvert le score d’entrée par l’intermédiaire de Oauhchia. La partie était très ouverte et engagée, les visiteurs ont fait le jeu et essayé de revenir au score, mais en vain. L’équipe de Bir Ghbalou a failli tuer le match après que l’arbitre lu ai accordé un penalty, à la 15’, mais Laala mettra le ballon sur le poteau, après une première exécution réussie mais refusée par l’arbitre. Les locaux se sont repliés en défense et procédèrent par des contres mais sans grand danger sur le portier du MCB. Alors que

l’arbitre allait renvoyer les 22 acteurs aux vestiaires, Chebli profita d’un flottement de la défense des locaux pour niveler la marque. En seconde mitemps, la bande à l’entraîneur de Bir Ghbalou Ferradji est rentrée avec plus de détermination, autant que les visiteurs. Il y avait de beaux duels et de belles facettes de jeu notamment au milieu de terrain. A la 65’, à la réception d’un joli service, Faci ajouta le deuxième but et offrit 3 précieux points aux siens. Adjaout

Interrégions
Stade : Tirsatine d’Azazga Affluence : nombreuse Arbitrage : Ladraa, Hasni, Serahni Buts : Baour (25') (JSA) ; Drioueche (40') (WAR)

JS Azazga 1-WA Rouiba 1

F

inalement, l'homme le plus en vue du rendez-vous qui a mis aux prises Iazouguen avec les gars de Rouiba a été M. Ladraa, l'arbitre de la rencontre, qui s'est FAIT remarquer par ses interventions inappropriées et qui ont énormément énervé les joueurs de la JSA. Au delà de cette parenthèse, les visiteurs se sont bien accrochés à leur réali-

L'arbitrage à l’index
sation de la première période qu'ils préserveront ensuite le long de la deuxième mi-temps malgré les raids successifs des hommes du duo Fergane et Ouled Said. Dès l'entame du match, les locaux se sont distingués par leur hargne à aller droit vers la cage gardée par Chekroufel. Une attitude qui a généré une précipitation flagrante dans le jeu des camardes de Hamlaoui. Heureusement qu'il y a eu l'action de la 25' qui a conduit Baour à inscrire le premier but de la partie. On pensait que tout allait pour le mieux pour les Rouge et Noir qui continuèrent à harceler la défense adverse, mais à la 40', Drioueche, du côté du WAR, égalisa au grand dam de la galerie d'Iazouguen.

En seconde période, les visiteurs ont procédé à un réajustement tactique pour préserver le score. Regroupés en défense, ils ne se sont fait remarquer que par des contre-attaques. Baour et compagnie, dans le souci de marquer un deuxième but, usèrent d'une précipitation sans limite et comme il fallait s'y attendre sans aucun résultat. Pourtant, plusieurs occasions se sont présentées à Baour, Benmokhtar et autres. A la fin de la rencontre, on remarqué la présence du président de la JSA, Hadj Said Mourad, qui s'est longuement entretenu avec les joueurs et quelques supporters.

B. Ferhati

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

19

ASMO

ESM

Balegh «J’ai été injustement expulsé face à l’ASK»
Le meilleur buteur de l’ASMO, Balegh Sofiane, n’est pas allé au terme du match d’avant-hier face à l’ASK. A la 70’ de cette rencontre, l’ancien joueur du MCO a été expulsé par l’arbitre. Balegh revient dans l’entretien qui suit sur cette expulsion qu’il juge injuste et parle aussi de ce match face à l’ASK.

Les dirigeants
préparent déjà la
saison prochaine…

Tout d’abord, peut-on connaître les raisons de votre expulsion du match face à l’ASK ? J’ai été injustement expulsé par l’arbitre face à l’AS Khroub. Il a pensé que j’ai agressé mon coéquipier Bensaci, c’est d’ailleurs ce qu’il a motionné sur la feuille du match. Or, je peux vous juger que je n’ai jamais commis la moindre erreur envers mon coéquipier. Je n’ai pas compris les raisons qui l’ont poussé à me brandir le carton rouge. C’est dommage car je ne méritais pas du tout l’expulsion. Ne craignez-vous pas une lourde sanction ? En tous les cas, j’espère que je ne vais pas écoper d’une lourde suspension, car comme je vous l’ai déjà dit, je n’ai rien fait de grave pour mériter le carton rouge. D’ailleurs, je vais me rendre ce lundi avec le manager général du club, Benamar, à Alger pour me défendre devant la commission de discipline de la LFP. Revenons au match. C’est un précieux point que vous aviez décroché à Khroub, n’est-ce pas Sofiane ? Sincèrement, j’estime que nous avions la possibilité de décrocher les trois points de ce match. D’ailleurs, nous avions dominé les débats en se procurant une multitude d’occasions. Le poteau a sauvé l’équipe adverse à deux reprises. Mais bon, un point acquis de Khroub est toujours bon à prendre. Nous sommes toujours sur le podium et nous allons devoir continuer à travailler pour atteindre notre objectif qui est l’accession en Ligue 1. Justement, comment voyez-vous vos chances dans la course pour l’accession ? La course pour l’accession s’annonce très serrée. Il suffit de voir le classement pour s’en rendre compte. Plusieurs clubs aspirent à atteindre cet objectif. En ce qui nous concerne, nous allons devoir continuer à travailler et surtout à aborder la suite du championnat match par match. Je suis convaincu que nous avons les moyens de jouer l’accession. Entretien réalisé par Riad O.

L

es dirigeants de l’Espérance de Mostaganem préparent déjà la saison prochaine et souhaitent ne pas commettre les mêmes erreurs de l’année précédente, où ils s’étaient pris très en retard, ce qui a fait qu’ils ont raté leur objectif de jouer l’accession. D’ailleurs, ils songent à recruter des joueurs dès maintenant pour ne pas être pris au dépourvu. C’est ainsi qu’une commission de recrutement sera installée dans les prochains jours et sera chapeautée par des techniciens de l’équipe en plus de deux autres de l’extérieur pour ramener des éléments qui pourraient donner un plus au club. En tout as, les critères du recrutement seront différents cette fois-ci, étant donné que la direction choisira des éléments jeunes, qui auraient une grande marge de progression pour ne pas se tromper, comme cela a été le cas les années précédentes, avec des joueurs qui étaient, pour la plupart, en fin de carrière et qui ne pouvaient rien donner à l’équipe.

l’attend comme objectif à atteindre la prochaine saison particulièrement celui de retrouver au plus vite la Ligue deux professionnelle, d’autre part. Encore faut-il savoir que le niveau des équipes en majorité se rapproche entre les différentes divisions notamment celles de la Ligue professionnelle 2, de la Ligue amateur et de l’Interrégions. C’est pour cette raison et en prenant à titre d’exemple le CRT, le SAM ou encore le RCK pour ne citer que ceux-là. Il faut avouer que ce n’est pas gagné d’avance et que le plus dur attend la formation espérantiste qui devra lutter crânement en mettant les moyens conséquents pour retrouver la Ligue 2 professionnelle.

L’ESM continue de manger son pain noir
L’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi continue de manger son pain noir. Les supporters n’arrivent pas à expliquer la situation dans laquelle se trouve leur équipe préférée qui a perdu maintenant tout espoir de réaliser son objectif qu’elle avait tracé depuis le début de la saison.

… et comptent bâtir une équipe compétitive
Cela les a emmené à se défaire de nombreux joueurs à la fin de la saison et a conduit à cette instabilité au niveau de l’effectif, étant donné qu’il fallait à chaque fois renouveler le groupe. Les dirigeants souhaitent désormais monter une équipe qui pourra continuer pour au moins deux ou trois autres années pour ensuite récolter les fruits et pouvoir obtenir une équipe capable d’abord d’accéder et ensuite de jouer les premiers rôles dans le championnat de Ligue 1. Le coach espérantiste, Blidi Touati, quant à lui, nous a dit à l’issue de cette rencontre que son cheval de bataille est de mettre sur les rails une équipe compétitive qui aura pour mission de faire une remontée dès la saison prochaine. L’opération intégration des jeunes a bel et bien débuté pour jeter les assises d’une formation qui peut assurer l’avenir du club mostaganémois d’une part et surtout de préparer celle-ci dès à présent pour ce qui

Les joueurs n'ont pas répondu à l'attente
Désireux de confirmer leur bonne santé, les locaux étaient déterminés à arracher un autre succès. Cependant, les protégés Blidi Touati n'ont pas répondu à l'attente. Les Mostaganémois, qui ne s'attendaient sûrement pas à une telle résistance des hommes de Bensouia, tentèrent de porter le danger dans le camp adverse mais sans résultat. Il faut dire que cette défaite face à la formation de la ville des Roses, l’USM Blida, a laissé apparaître une certaine lassitude chez les plus avertis des fans. Beaucoup s'interrogent sur les réelles capacités de l'équipe.

Fin de saison pour Saâdaoui
C’est un véritable coup dur pour l’ASMO ! Son défenseur Saâdaoui sera indisponible des terrains jusqu’à la fin de la saison. Victime d’une blessure face à l’USMM Hadjout, l’ancien joueur de la JSK, qui a raté le match d’avant-hier contre l’ASK, va devoir s’éloigner des terrains pendant de longs mois avant de reprendre le chemin de la compétition. Les résultats de l’IRM ont révélé sa souffrance de blessure au niveau du ménisque et des ligaments.

Les U21 perdent leur place de leader
Les U21 de l’ASMO ont perdu à l’issue de cette 22e journée de championnat de Ligue 2 leur place de leader. Pourtant, les poulains de Zehaf sont allés chercher le point du match nul chez l’AS Khroub. Les espoirs asémistes partagent désormais la seconde place du classement avec le WAT à un point de retard sur les deux coleaders du championnat, en l’occurrence l’USM Blida et l’USMM Hadjout.

On appelle à la mobilisation
Dans le cercle du club, on refuse de céder au découragement, préférant ne pas tomber dans le pessimisme béat et on appelle à la mobilisation, car l'accession n'est pas une mince affaire. Ettaoui Wassim

Il a été opéré jeudi du ménisque…
Et pourtant, on pensait que sa blessure n’avait rien de grave. Saâdaoui espérait reprendre rapidement le chemin des entraînements. Mais les résultats de l’IRM ont révélé le contraire. Jeudi, le défenseur asémiste a été opéré du ménisque par le docteur Remdane. Cette intervention chirurgicale s’est déroulée dans de bonnes conditions.

… et subira une seconde intervention chirurgicale des ligaments
Opéré une première fois au niveau du ménisque, Saâdaoui va devoir rester au repos pendant quelques jours et de subir ensuite une seconde intervention chirurgicale prochainement au niveau des ligaments. Saâdaoui entamera après une longue période de rééducation qui risque de durer plusieurs mois.

Repos aujourd’hui
C’est par route que les Asémistes ont fait le déplacement de Khroub à Oran. Les poulains de Mouassa ont effectué une légère séance de décrassage hier et ont bénéficié d’un jour de repos aujourd’hui. La reprise des entraînements est prévue aujourd’hui à partir de 10h au stade Habib-Bouakel pour entamer la préparation du prochain derby face à l’ES Mostaganem.

«J’ai le moral à zéro»
Joint par téléphone, Saâdaoui avait le moral à zéro lorsqu’il nous a annoncé que la saison est bel et bien terminée pour lui : «Les résultats de l’IRM ont révélé que je souffre de blessure au niveau du ménisque ainsi que des ligaments. J’ai subi hier (NDLR : jeudi) une intervention chirurgicale au niveau du ménisque, en attendant de me faire opérer une seconde fois des ligaments.» Et d’ajouter : «J’ai le moral à zéro. La saison est déjà terminée pour moi et je vais devoir attendre la saison prochaine pour effectuer mon retour à la compétition. C’est dommage car j’aurais souhaité rester auprès de mes coéquipiers qui luttent pour réaliser l’accession en Ligue 1. J’ai confiance en mes coéquipiers et je suis convaincu qu’ils vont atteindre cet objectif inch’Allah.» R. O.

R.O.

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

21
FC Barcelone

Real Madrid

Florentino Pérez hausse le ton dans l’affaire Neymar Alors que le scandale autour du transfert de Neymar l’été dernier
fait beaucoup parler à Barcelone, le président du Real Madrid, Florentino Pérez, a nié toute implication. Alors que les péripéties judiciaires se succèdent pour le Barça, certains avaient pointé du doigt une possible implication en sous-main du Real Madrid, déçu de ne pas avoir réussi à faire venir le Brésilien. Interrogé à ce sujet par la chaîne La Sexta, le président merengue, Florentino Pérez, s’est montré très clair. « Vous savez parfaitement que nous ne sommes pas impliqués, et cela me paraît ridicule de répondre à cela », a répliqué le dirigeant madrilène, visiblement agacé par la question. Au cours de la même interview à paraître ce dimanche, Florentino Pérez s’est également exprimé sur la démission de son ancien homologue Sandro Rosell. « Je l’ai appelé et je lui ai laissé un message quand il est parti, mais nous n’avons pas parlé. Je suppose qu’il est affecté par la situation, j’ai toujours eu une bonne relation avec lui. Si je le vois, je le saluerai, bien évidemment », a-t-il ajouté dans des propos rapportés par Marca.

Terrible nouvelle pour Iniesta Andrés Iniesta n’a pas voyagé avec ses coéquipiers à
Valladolid, en cause des raisons personnelles, a annoncé hier le club blaugrana à travers un communiqué. Le Catalan, titularisé à 27 reprises cette saison toutes compétitions confondues, a été remplacé par le Hollandais, Affelay. Le club espagnol communique ainsi que la femme du joueur vient de perdre l’enfant qu’ils attendaient.

presse espagnole sur Cristiano Ronaldo, l’entraîneuradjoint du Real Madrid, Zinédine Zidane, n’a pas tari d’éloges pour le décrire : « Son Ballon d’Or a été mérité. Je le vois tous les jours à l’entraînement. Il arrive avant l’heure, il s’en va après, parmi les derniers, deux heures après avoir terminé son entraînement. Je le vois travailler et je peux dire qu’il n’a pas de limites. Il veut à chaque fois plus, plus, plus. C’est un compétiteur-né. C’est un exemple pour tous, pour ses coéquipiers, pour les Madrilènes, pour les adversaires », a déclaré l’ancien meneur de jeu français.

Zidane : «Cristiano Ronaldo n’a pas de limites» Interrogé par la

Arbeloa manquera le Clasico Le Real Madrid enregistre d'ores et déjà une absence en vue du prochain Clasico face au FC Barcelone. Victime d'une déchirure au tendon rotulien, le latéral droit Alvaro Arbeloa sera indisponible pour les trois prochaines semaines d'après AS et manquera donc également le huitième de finale retour de Ligue des champions face à Schalke.

GG« Bien sûr, par l’histoire, Barcelone est favori mais cette saison, il démontre qu’il n’est pas le même que les années précédentes. Même s’ils ont Lionel Messi, qui est spécial, Manchester City aura des chances de se qualifier parce que, pour moi, c’est le pire Barça que j’ai vu depuis beaucoup d’années. » Le 18 février dernier, José Mourinho n’avait pas hésiter à critiquer le FC Barcelone avant le choc face à Manchester City. Quelques semaines plus tard, Xavi réagit lors d’un entretien accordé au Daily Mail. « Mourinho a un style différent. Ce n'est pas le même style que Barcelone. Il joue dans un style plus défensif et je respecte cela. Mais il faut s'attendre à ce qu'il n'aime pas notre football. Il n'a jamais aimé le style de Barcelone. Ça ne date pas d’aujourd’hui mais d’il y a cinq ans », confie Xavi qui s’est également exprimé sur le football anglais.

Xavi répond aux critiques de Mourinho

L’émouvant hommage de Guardiola à Puyol

Man United

GGAlors que Carles Puyol a officialisé sa décision de quitter le Barça à la fin de la saison, son ancien entraîneur Pep Guardiola a réagi, visiblement ému. « Sa trajectoire parle pour elle-même. Il a été un capitaine et un exemple pour les autres. Il a toujours été le premier à courir, à arriver aux entraînements. En tout. Il m’a beaucoup aidé durant toute ma carrière. Indubitablement, il a été l’un des plus grands. Je n’ai que des mots de reconnaissance pour lui. Normalement, quand on parle de talent on pense à des joueurs offensifs. Mais lui a montré son talent en défendant. Cela se voyait qu’il aimait défendre. Il a été un joueur très intelligent, l’un des plus grands dans l’histoire du Barça », a déclaré l’entraîneur du Bayern Munich dans des propos rapportés aujourd’hui par AS.

De Gea dans le viseur du Real Madrid En quête d’un nouveau gardien de but, le Real Ma-

Moyes admet son échec face aux supporters

Alors que Manchester United connaît une saison plus que difficile cette année, l’entraîneur écossais David Moyes a fait son drid lorgnerait désormais sur le portier de Manmea culpa auprès des supporters chester United David De Gea. Pas toujours mancuniens. Dans une lettre ouirréprochable dans les buts de Manchester United depuis ses débuts en 2011, David De Gea suscite- verte adressée aux supporters mancuniens aujourd’hui, l’ancien rait pourtant l’intérêt du Real Madrid à en croire entraîneur d’Everton n’a pas fui ses le quotidien espagnol Mundo Deportivo. À 23 responsabilités, tout en appelant à ans, il est considéré comme le futur patron au poste de gardien de but de la sélection espagnole. l’union sacrée. « Même si je savais que ce travail serait un défi de taille quand je l’ai accepté, la pénible D’ailleurs, il pourrait bientôt succéder à l’icône saison que nous traversons n’était pas quelque chose que Iker Casillas au Real mais aussi au sein de la Roja. j’envisageais, comme c’est sûrement votre cas, vous les Pas satisfait par le rôle de numéro deux qui lui est supporters, et je souhaite que vous sachiez que mes accordé depuis la prise de fonctions de Carlo Ancejoueurs, mon staff et moi sommes tous mobilisés lotti, Casillas étudierait sérieusement les différentes pour compenser cela », peut-on notamment pistes qui s’offrent à lui. Tel est le cas également pour l’aclire dans cette lettre. tuel numéro un Diego Lopez qui a des difficultés à supporter la pression mise sur ses épaules à chacune de ses sorties, sachant que les supporters soutiendraient plutôt Casillas.

Le coup de gueule de Martino sur son avenir

GGDébarqué l'été dernier, pour remplacer Tito Vilanova sur le banc du FC Barcelone, Gerardo Martino a fait une nouvelle fois le point sur son avenir. L'Argentin s'est un peu énervé en assurant qu'il ne communiquerait rien à la presse. Interrogé en conférence de presse, repris par Sport, Martino s'est énervé. « Vous débattez toujours, c’est la seule chose que vous faites, que je dise ou non quelque chose. Je n’ai pas à parler de mon futur. Je n’ai rien à vous garantir, j’en parlerai seulement à la présidence ou à Zubizarreta, a-t-il déclaré. Je peux rencontrer Zubi ou le président à tout moment, et dans une conversation isolée nous pourrions parler de mon avenir, mais de ma bouche il n’y aura aucune explication publique à ce sujet. »

Messi revient sur son malaise face à la Roumanie

Chelsea

Une nouvelle piste pour Fernando Torres
En grande difficulté à Chelsea depuis ses débuts, Fernando Torres pourrait connaître un nouveau tournant dans sa carrière puisqu’un club a clairement fait part de son intérêt. Les récentes déclarations du manager José Mourinho, ayant jugé que Chelsea n’avait pas de véritable buteur, ne plaident évidemment pas en faveur de Fernando Torres. Son avenir avec les Blues est remis en question ces derniers temps. Un départ se préciserait même du côté de l’Inter Milan puisque le Daily Mail révèle que le puissant président du club italien Erick Thohir serait disposé à offrir 24M€ pour enrôler l’Espagnol cet été, lui qui est encore sous contrat avec Chelsea jusqu’en 2016.

GGDans un entretien accordé à TyC, la star argentine Lionel Messi est revenu sur son malaise pendant le match amical face à la Roumanie. « C’est un problème qui me suit, aux entraînements, pendant les matches, à la maison… Je ne sais pas ce que c’est et j’ai pourtant fait des milliers d’examens. Et rien… J’essaye de prendre une pilule mais parfois cela me prend en plein match jusqu’à ce que je vomisse, et puis ça passe. »

Borussia Dortmund Klopp tacle Matthias Sammer Entraîneur du Borussia
Dortmund de 2000 à 2004, Matthias Sammer en a surpris plus d’un en acceptant de rejoindre le Bayern Munich en 2012 dans un rôle de directeur sportif. Au BVB, on a peu goûté cette « trahison » et notamment Jürgen Klopp, l’entraîneur des vicechampions d’Allemagne, qui a critiqué ouvertement le travail de Sammer en Bavière. « Si j’étais lui, je remercierai dieu tous les jours d’avoir eu ce poste au Bayern. Je ne crois pas que sans lui, leur équipe aurait connu moins de réussite. ». Des déclarations qui vont certainement faire beaucoup jaser du côté de l’Allianz Arena.

sent huit à dix jours raîneAshley Cole ab ché aux ligaments d’un genou à l’ent

Tou de Chelsea ment vendredi, le latéral gauche huit et dix e entr « nt abse sera e Ashley Col Moujours », a annoncé son entraîneur José glais, tiL'An se. pres de ce éren conf en o rinh (1-0) en tulaire mercredi face au Danemark e Shaw Luk par é plac amical avant d'être rem edi lors à la mi-temps, sera donc absent sam am. enh Tott de la réception de

20
Allemagne

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

International

Lahm : «L’Allemagne est prête pour le Mondial»
Le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw et l'entraîneur du Bayern Munich Pep Guardiola ont au moins un point commun : lorsque Philipp Lahm a le ballon, ils sont rassurés. Tous deux vouent une confiance aveugle à leur capitaine, redoutable au poste de latéral, mais qui offre aussi un recours intéressant au poste de milieu défensif. À 30 ans, Lahm a atteint le sommet de son art. En 2013, il a mené le Bayern Munich à la victoire en Ligue des champions de l'UEFA et en Coupe du monde des clubs de la FIFA notamment, et en janvier, il a intégré le FIFA/FIFPro World XI. Après avoir tout gagné en club, il lui reste un grand rêve à réaliser avec son équipe nationale. Le défenseur aux 104 sélections évoque à FIFA.com son envie de transmettre le gène de la victoire à la Mannschaft. Il estime que l'Allemagne est enfin prête à ajouter un quatrième titre mondial à son palmarès, après quatre échecs de justesse dans de grands tournois internationaux.
Philippe Lahm, que ressent-on lorsque l'on intègre l'équipetype de l'année ? Chaque année, énormément de matches sont disputés aux quatre coins de la planète. Compte tenu de cette concurrence, c'est un grand honneur d'être désigné comme le meilleur joueur à son poste. Le Bayern Munich a tout gagné la saison dernière. Qu’est-ce qui vous rend si forts ? L'an passé, nous avons eu la chance de pouvoir compter sur un effectif très complet. Nous formions un véritable groupe, une équipe au vrai sens du terme. Pour gagner, il faut des joueurs talentueux, un encadrement de qualité et des circonstances favorables. Mais l'essentiel, c'est d'être unis sur le terrain. Nous l'avons prouvé l'année dernière. Vous êtes capitaine du Bayern Munich et de l'Allemagne. Allez-vous tenter de transmettre cette culture de la victoire à la Mannschaft au Brésil ? Sans aucun doute, car il y a beaucoup de joueurs du Bayern en sélection. Pour autant, je ne peux pas garantir que nous allons remporter le titre. Plusieurs autres nations rêvent de soulever le trophée. La route sera semée d'embûches, comme nous avons pu le constater avec le Bayern. Nous avons atteint la finale de la Ligue des champions à trois reprises en quatre ans, mais nous n'avons gagné qu'une fois. Le chemin est long et difficile. Il faut aussi pouvoir compter sur un brin de réussite. Le Ghana de Kevin-Prince Boateng, le Portugal de Cristiano Ronaldo ou les États-Unis de Jürgen Klinsmann, quel adversaire êtes-vous le plus impatient de rencontrer ? Les trois, pour ces trois raisons ! Nous avons hérité d'un groupe difficile et nous allons débuter notre parcours face au Portugal. C'est une équipe redoutable, qui possède d'excellentes individualités et qui a progressé collectivement. On a pu s'en rendre compte pendant l'Euro 2012. En demi-finale, les Portugais n'ont pas eu de chance contre l'Espagne. Il va falloir être efficaces d'entrée, sous peine de nous retrouver immédiatement sous pression. Ensuite, nous rencontrerons le Ghana et les ÉtatsUnis… Ça va être compliqué. Certains de leurs internationaux évoluent en Bundesliga. La phase de groupes s'annonce difficile, mais une équipe comme l'Allemagne doit pouvoir relever ce genre de défi. Deuxième en 2002, troisième en 2006 et 2010, le temps de l’Allemagne est-il enfin venu ? C'est ce que je pense, mais d'autres pays nourrissent aussi de grandes ambitions. La Coupe du monde est une épreuve d'endurance. Tout commence avec la phase de groupes, qui n'est jamais facile à négocier. Par la suite, chaque faux pas se paye au prix fort. Même si l'équipe a toutes les qualités requises pour mener à bien cette entreprise, rien n'est joué d'avance. Nous avons la chance de disposer d'un groupe de qualité, au sein duquel évoluent des joueurs aussi jeunes que talentueux. Si nous faisons bloc sur le terrain, comme cela a été le cas lors des précédents tournois, nous pouvons aller très loin. Quant à savoir si ça suffira pour décrocher le titre, comme je le disais, il n'y aucune garantie à ce niveau. L'Allemagne a souvent échoué près du but dans les derniers tournois. Qu'est-ce qui vous a manqué ? Peut-être n'étions-nous pas prêts pour gagner le titre. Je me souviens qu'en 2006, nous sommes passés tout près de l'exploit. Pourtant, personne ne nous attendait vraiment à ce niveau. Nous avons perdu face à la meilleure équipe du monde. L'Italie a été sacrée championne du monde quelques jours plus tard à Berlin. En 2010, nous avons enregistré beaucoup de forfaits avant le début du tournoi. Nous avons notamment perdu notre capitaine Michael Ballack. Notre équipe avait considérablement rajeuni. Certains disputaient leur première grande compétition. Nous avons échoué face à l'Espagne en demifinale. Dans la foulée, elle a remporté la Coupe du monde, puis l'Euro deux ans plus tard. Nous sommes encore passés tout près de la finale, malgré la qualité de l'adversaire. Jusqu'à présent, il nous a toujours manqué un petit quelque chose. Mais nous avons appris de ces défaites et, aujourd'hui, nous sommes prêts. L'Allemagne fait partie des favoris de la Coupe du monde de la FIFA 2014. Qui seront vos principaux concurrents ? Compte tenu de notre palmarès, ça me semble logique. L'Espagne a elle aussi sa place dans cette catégorie : elle reste également sur deux sacres européens. Le Brésil, pays hôte, et l'Argentine seront à surveiller de près. Ensuite, des équipes comme les Pays-Bas, le Portugal ou l'Italie peuvent aussi se hisser en finale. En quoi une Coupe du monde au Brésil est-elle un événement particulier ? À titre personnel, je vais découvrir un nouveau continent. J'ai eu la chance de jouer une Coupe du monde chez moi, en Allemagne. Puis, nous sommes allés en Afrique du Sud. Cette fois, nous allons jouer en Amérique du Sud, dans un grand pays de football, connu pour ses magnifiques supporters. J'ai hâte d'y être ! Que ferez-vous le 13 juillet prochain ? J'espère avoir l'occasion de jouer au footChampionnat d’Espagne (27e journée) ball ce jour-là… Espanyol - Elche (12h) In FIFA.com Almeria - FC Séville (17h) Real Madrid – Levante (19h) Valence - Athletic Bilbao (21h) Championnat d’Italie (27e journée) Juventus – Fiorentina (12h30) Lazio Rome - Atalanta Bergame (15h) Chiévo Verone – Genoa (15h) Parme – Verone (15h) Sampdoria – Livourne (15h) A 35 ans, Miroslav Klose arrive au terme de son Bologne – Sassuolo (15h) contrat en juin Inter Milan – Torino (15h) prochain à la Naples - AS Roma (20h45) Lazio de Rome Coupe d’ A ngleterre et ne sait pas enSheffield United - Charlton Athletic (13h) core s'il prolongera ou Hull City - Sunderland (15h) non son expérience italienne. Mais on apprend ce samedi Manchester City - Wigan Athletic (17h) dans les colonnes d'Il Messaggero, que Claudio Lotito souChampionnat de France (28e journée) haite offrir un rôle particulier Lille – Montpellier (14h) au buteur allemand si ce derLorient - Saint-Etienne (17h) nier décidait de ne pas pourBordeaux – Lyon (21h) suivre l'aventure ou de mettre Championnat d’Allemagne (24e journée) fin à sa carrière. En effet, SC Fribourg - Borussia Dortmund (15h30) Klose devrait se voir proposer le statut de président d'honFSV Mayence - Hertha Berlin (17h30) neur de la formation romaine.

Vous regardez ce dimanche :

Juventus

Lazio de Rome

Le Real Madrid prêt à mettre 60 millions pour Pogba Hier, Marca fait un nouveau point sur le dossier Paul Pogba, qui
risque d’animer la planète football cet été. Pour Marca, il faudra débourser 60 millions d’euros pour arracher Paul Pogba à la Juventus Turin. D’après le quotidien, le Real Madrid considère donc les propriétaires qataris du PSG comme le principal obstacle à la venue de Pogba à Madrid. Sinon de nombreux arguments penchent en faveur du club merengue.

Klose président d'honneur ?

gé ? h prolon Asamoala Juventus de Turin accueille la

Tevez : «La Serie A est le championnat le plus difficile»
Arrivé l’été dernier à Turin en provenance de Manchester City, Carlos Tevez fait des merveilles avec la Juve cette saison. L’Argentin assure pourtant que tout n’a pas été facile. « À peine arrivé à Turin j’ai travaillé dur pour m’adapter au football italien. En bonne condition, je savais que je pourrais donner beaucoup à la Juve. (...) J’ai joué dans beaucoup de championnats mais le plus difficile est sans aucun doute l’italien : il est très tactique, peutêtre trop, et c’est ce qui le rend plus compliqué que les autres », a-t-il déclaré à Juve TV.

Dimanche midi, journée de Fiorentina pour le compte de la 27e it une nouSerie A, et Kwadwo Asamoah devra onio Conte velle fois avoir la confiance d'Ant e transalpine dans le onze de départ. La press seraient par indique même que des pourparlers sentants du ailleurs bien avancés entre les repré se pour une Ghanéen et la direction piémontai dernier, l'intéprolongation de contrat. En juin bail courant ressé avait pourtant paraphé un déjà jusqu'en 2017.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saâda, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22
OIR V SA ile
La belette doit t u n I consommer chaque jour l'équivalent d'un tiers de son poids pour survivre.

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

QCM
Qui a dit «La fin justifie les moyens» ?
a- Pinochet b- Montesquieu c- Machiavel

e-mail : Réagissez à cette page par com ur. ute leb te@ jeux-san

Sudoku Sudoku
5 1 7 4 7 6

Détente
n° 89

L’intrus
Chadli Zeroual Boumediène Kafi

2 7 3 1 6

6 4

9 4 8 2

2 6 5

3 6 2

9 7

LS V
eaviez-

ous ?

Pourquoi le parti nazi se nommait-il ainsi ?

M

éli Débusquez 2 hommes de théâtre algéélo rien dont les noms ont été mélangés

Qui c’est ?
Le Crocodile

3 4

9 3 8

9 2 7 1 8

2 6

ALMEBILADJOULOU

Charade
Mon 1er est un autre nom pour dire papa. Mon 2e est un sport qui se pratique avec une crosse et un palet. Mon tout est un oiseau.
Le parti nazi a été fondé en 1919 par un petit parti ultranationaliste se nommant le Parti Ouvrier Allemand. Le septième membre de ce parti était Adolphe Hitler qui se met à sa tête et le rebaptise alors NSDAP qui est l'abréviation de Nationalsozialische Deutsche Arbeiterpartei qui voulait dire Parti National Socialiste des Travailleurs Allemands. Avec le temps, le nom de ce parti est abrégé et devient ''nazi''. En 1920, Hitler est alors nommé Führer qui veut dire guide de ce nouveau parti nazi.

Devinette
Vous connaissez la meilleure histoire à dormir debout ?

Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

Qui a dit ?
«Jʼai souvent éprouvé que la solitude est un bien qui possède une belle âme»
Driss Chraïbi Assia Djebar Honoré de Balzac Voltaire

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature

E

nigme

Un homme est mort pendant un des trois voyages qu'il a effectués en avion, au dessus des Alpes. Lequel ?

C’est un compositeur
Dangereux Trophée d’indien Mise au rebut Unira Serveurs navigants Négation

Mots fléchés
Corps de juges Avec du travail Firent un trou Livre sur les bêtes Sonne joliment Cuira au four Morceau pour 2 Temps de moisson

Ce

jour-là
Règne des anciens Sourire de bébé Refuge d’aiglon Difficile à avaler Rayure Canal de salin Large Ecorces de chanvre Punaise d’eau Liquide nutritif Incarcéra Schéma Il fait un petit tour Ramassé Minables En ce monde A moi Pressera Concret Il neutralise l’explosif Imitera Changea Muse de poète Transformaient Boissons fraîches Fleuve de Sibérie Agiras Portion Papiers de polycopie Un peu délaissée Pilastre d’angle Suivit Eglise Dieu soleil Double règle Posais un greffon Mangeoires Joyeuse Plaine de France 365 jours Rongée Commode Monsieur anglais Point cardinal A quel endroit ? Lac des Pyrénées Faisons des efforts Passèrent au blutoir Prit le risque Grande nation Mont de Jérusalem Strontium du labo Amas de graines Solidement bâti Accepterons Issu A peine réchauffé Du matin Terres argileuses Facteur de piano Sens des sons En matière de Détient Fête de la lune Associera Boréales Argon mais en symbole De façon inhabituelle

1917 : Début de la Révolution de février en Russie : à Saint Pétersbourg des ouvrières manifestent pour réclamer du pain et le retour de leurs maris partis au front. 1921 : Lénine décrète le 8 mars Journée des femmes. 1971 : Boxe, Joe Frazier gagne son combat contre Mohamed Ali. 1977 : Les Nations unies officialisent la Journée internationale des femmes.

Humour…

Q

Dans un port, deux personnes, un vieux pêcheur et un pirate, discutent d'aventures maritimes. Le pêcheur note que son interlocuteur a une jambe de bois, un crochet à la main et un œil crevé. Il demande au pirate : Comment avez-vous perdu votre jambe ? - C'était un jour d'orage, raconte le pirate. La mer était tellement remuée que je suis passé pardessus bord et un requin m'a avalé la jambe droite. - Et votre crochet à la main ? demande le pêcheur.

- Ça, c'était au cours de l'abordage d'un navire. Un corsaire m'a tranché le poignet ! - Et votre œil crevé ? interroge, passionné, le pêcheur. - Oh ça, ce fut une mouche. Explique le pirate. - Quoi ? Une fiente de goéland vous a crevé l'œil ? demande, surpris, le vieux pêcheur. - Il faut dire que ça s'est passé le lendemain du combat avec les corsaires. Le goéland volait au-dessus de moi et ...je n'étais pas encore vraiment habitué au crochet !

La photo du jour
Qui c’est ? René Lacoste
Sudoku Sudoku

De qui S’agit-il ? Petr Ilitch Tchaïkovski Charade Perroquet
9 1 7 8 6 3 4 5 2 5 3 8 2 4 7 6 1 9 2 6 4 1 5 9 3 8 7
n° 89

Solut ion des jeux…

8 7 2 3 1 6 5 9 4

6 4 1 9 7 5 8 2 3

3 9 5 4 8 2 1 7 6

4 2 6 5 9 8 7 3 1

7 5 3 6 2 2 9 4 8

1 8 9 7 3 4 2 6 5

L’intrus Zeroual, le seul ayant le grade de général, les trois autres sont colonels Enigme Certainement le dernier Méli-Mélo Alloula et Medjoubi Devinette Il était une fois un lit vertical Qui a dit ? Honoré de Balzac

QCM c- Machiavel

Immensité Minces couches Militaire américain Possessif Ogresses de tricot Chemin de halage

D écra ssage
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

23
Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
7 Joumada el aouel 1434

Le proverbe du jour

Dimanche

Lundi

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h58 : 16h17 : 18h53 : 20h11 : 05h40 : 07h07

«Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi»
(Proverbe chinois)

Lundi
Fedjr Chourouk

Matin : 8 ° C A-M : 18° C Vent : 14 km/h Direction : E.

Matin : 7 ° C A-M : 18° C Vent : 7 km/h Direction : N.E.

ACTUEL

Les 5 légumes les plus élevés en fibres
Vous voulez augmenter votre apport en fibres? Ajoutez ces légumes riches en fibres à votre menu quotidien. Les fibres et le cholestérol Les fibres représentent la partie des plantes que les gens ne digèrent pas. Toutefois, elles ont, selon Heidi Bates, diététicienne professionnelle chez Tri-Nutrition Consulting à Sherwood Park en Alberta, un effet important sur notre santé. «Dans notre corps, les fibres agissent un peu comme une éponge: elles absorbent les éléments qui traînent dans notre tube digestif et aident à les faire disparaître», précise-t-elle. C'est pour cette raison qu’on dit qu’elles combattent le mauvais cholestérol. En s’accrochant à certains composants du cholestérol, elles contribuent à en réduire le taux. Parce que les fibres proviennent uniquement des végétaux, une alimentation qui en est riche tend à fournir une abondance de vitamines et minéraux, tout en étant pauvre en calories, en lipides, en sucre et en sel. D’après Heidi Bates, il s’agit tout à fait du type de régime alimentaire que recommanderait un diététicien (Santé Canada recommande de consommer 25 à 30 grammes de fibres par jour). Voici la liste des légumes les plus riches en fibres 1. Les petits pois Selon le site Internet peas.org, le plus ancien pois du monde a près de 3000 ans et il a été découvert à la frontière de la Thaïlande et de la Birmanie. On soupçonne toutefois cette légumineuse d'être originaire du Moyen-Orient et de l’Éthiopie. Cela peut sembler évident (bien que nous vivions à une époque où les aliments congelés sont disponibles), mais les pois poussent dans une gousse qui ressemble à celle des pois mange-tout, en plus épais; on doit les décortiquer pour atteindre les ronds trésors sucrés cachés à l’intérieur. Les petits pois surgelés sont sur le marché toute l'année et les pois frais locaux, seulement durant la saison estivale. Comment les manger : Les petits pois du jardin fraîchement écossés constituent un plaisir suprême pour le palais. Ils peuvent être consommés crus, mélangés aux salades ou cuits très légèrement. Les pois congelés peuvent être ajoutés à votre ragoût préféré ou dans une sauce pour les pâtes. Teneur en fibre: 5,6 grammes par demi-tasse de petits pois frais. 2. Les pommes de terre Les pommes de terre ont beau être de toutes les couleurs, rouges, blanches, dorées et pourpres, elles regorgent toutes de potassium, de vitamine C, d’acide folique et de fibres. Originaire d'Amérique du Sud, la pomme de terre a soi-disant pris du temps à devenir populaire dans les colonies d'Amérique du Nord parce que les Européens s’en méfiaient. De nos jours, on les mange partout dans le monde (quelqu’un veut des frites?). Les pommes de terre locales peuvent être entreposées pendant l'hiver. Pour

La Nasa veut chasser la vie
extraterrestre sur un satellite de Jupiter
Dans son budget 2015, dévoilé mercredi, la NASA évoque pour la première fois une potentielle mission visant à envoyer une sonde à la surface d'Europe.Pour l'instant, la Nasa a prévu de consacrer 15 millions de dollars sur les 17,5 milliards de son budget 2015 pour planifier une mission vers Europe à l'horizon 2025. Le problème, c'est qu'avec 15 millions de dollars, on ne met même pas un paquet de chips en orbite. La coût d'une sonde envoyée à la surface de ce satellite grimpera sans doute vers les 2 milliards de dollars, et il faudra convaincre le Congrès de faire un chèque.A la surface d'Europe, il fait très froid (de -160 à -220°C). Mais de nombreux scientifiques estiment que sous une croûte glacée de 20-25 km, le satellite abrite un océan liquide. Cela serait possible grâce à la force des marées qui compresse et étire sa surface sous l'influence gravitationnelle de Jupiter, libérant de l'énergie sous forme de chaleur. Cet océan pourrait descendre à 150 km de profondeur, soit dix fois plus que la fosse des Mariannes sur Terre. Malgré la petite taille d'Europe, comparable à la Lune, on pourrait donc y trouver entre deux et trois fois plus d'eau que sur Terre.

ceux qui évitent les aliments «blancs», y compris les pommes de terre, la patate douce est une alternative à haute teneur en fibres. Comment les manger : Bouillies, en purée, frites, cuites à la vapeur ou grillées, les pommes de terre sont très polyvalentes, mais contrairement à plusieurs autres légumes dans votre cuisine, vous devez les faire cuire. Teneur en fibre : 3,8 grammes par pomme de terre moyenne cuite au four avec la peau, 2,8 grammes par demi-tasse de patate douce bouillie. 3. Les choux de Bruxelles Cela fait peut-être des années que vous n’avez pas mangé la Némésis de votre enfance, le chou de Bruxelles bouilli. Récolté à l’automne, il n'est généralement pas populaire chez ceux qui fréquentent la cour d’école. En tant qu’adulte, vous pouvez pourtant mieux apprécier les saveurs douces-amères de ce légume qui ressemble à un chou minuscule. On dit que son nom lui vient du fait qu'il a été vu dans les marchés de Bruxelles dès les années 1200. Selon le site d’information provincial Foodland Ontario, il est aujourd'hui cultivé dans toute l'Amérique du Nord, en Europe et en Australie. Les variétés locales de ce légume-racine peuvent maintenir leur fraîcheur presque toute l'année, à condition qu’elles soient conservées dans un endroit frais. Comment les manger : Oubliez les choux de Bruxelles bouillis. Savourez-les rôtis, ou encore à la vapeur. En incisant un «X» à la base de chaque chou, il cuira jusqu’au cœur. Teneur en fibre : 3 grammes par demi-tasse de choux de Bruxelles cuits. 4. Les panais Les panais sont de couleur blanche ou crème. Ils ont une petite saveur de noisette et, comme les carottes, ils peuvent être cuits à la vapeur, braisés, rôtis, sautés, bouillis ou préparés en crème. Selon le site Internet BC Fresh Vegetables, ils sont également riches en vitamine C, en potassium et en acide folique. Au Moyen Âge, ils étaient fort

Japon : Ils reçoivent une lettre de leur fille disparue dans le tsunami
«Papa, Maman, quand vous recevrez cette lettre, je me demande si vous aurez déjà des petits-enfants ?» Trois ans après le tsunami qui a emporté leur fille âgée à l'époque de 26 ans, des parents ont reçu ce message qu'elle avait écrit il y a… 10 ans, rapporte le Yomiuri Shimbun.» Peut-être que je serai mariée et que j'aurai un enfant, mais… et si j'étais toute seule ?», continue la lettre. Ce père de 59 ans, dont le nom n'est pas révélé, n'en croyait pas ses yeux en reconnaissant l'écriture de sa fille, qui le 11 mars 2011, travaillait comme intérimaire dans la ville de Otsuchi, dans la préfecture d'Iwate. Au moment où le tsunami a frappé la côte, elle se trouvait à l'hôtel de ville, qui a été balayé par la vague. Son corps n'a jamais été retrouvé. Fantôme ou farce macabre ? En fait, la jeune femme avait écrit la lettre le 10 janvier 2004, alors qu'elle visitait le musée de Meiji-Mura, dans la préfecture d'Aichi. Ce musée propose un service nommé «heart ful letter»(«lettre du fond du cœur») qui permet aux visiteurs d'écrire une lettre à leurs proches, qui sera envoyée avec un décalage de dix ans.

appréciés durant le carême, étant riches en fibres solubles. «Les fibres solubles, comme on en retrouve dans les légumes et les fruits, sont importantes en raison de leur capacité à régulariser le taux de sucre dans le sang. De plus, elles induisent un sentiment de plénitude qui nous évite de trop manger», affirme Heidi Bates. Peut-être est-ce là la raison pour laquelle les panais étaient si populaires parmi ceux qui évitaient de consommer de la viande pendant le carême. Comment les manger : Servis crus, les panais ont une saveur âcre qui ne plaira probablement pas à la plupart des gens; braisés, rôtis ou cuits à la vapeur, ils sont délicieux. Teneur en fibre : 2,7 grammes par demi-tasse. 5. Les épinards La saison de croissance de ce légume-feuille vert foncé, originaire de Perse, s’étend du printemps à l'automne. En tant que parent, je suis surprise du nombre de plats dans lesquels je peux glisser des épinards cuits pour ajouter des nutriments et des fibres, comme la lasagne, les hamburgers et même dans les carrés au chocolat. «C’est parce qu’ils peuvent retenir l'eau que les aliments riches en fibres nous donnent ce sentiment de satiété pendant de longues périodes de temps», explique Heidi Bates. Parce qu’ils se digèrent lentement, les aliments riches en fibres libèrent des nutriments qui infiltrent graduellement notre sang. Cela prévient les fluctuations du taux de glycémie qui peut interférer avec notre niveau d'énergie et provoquer des fringales auxquelles il est difficile de résister. Comment les manger : Les bébés épinards sont excellents en salade, et peuvent aussi être cuits ou fanés. Les grosses feuilles d'épinard doivent généralement être rincées plusieurs fois pour enlever le sable dont elles sont recouvertes sont délicieux à la vapeur, bouillis ou légèrement sautés. Teneur en fibre : 2,3 grammes pardemi-tasse d'épinards cuits.

6 bonnes raisons de se remettre aux lentilles !
Lentilles classiques, lentilles vertes du Puy, lentilles corail... Ces légumineuses trop souvent oubliées dans nos assiettes ont pourtant tout bon côté nutrition. Explications avec notre diététicienne.

A stuce
Une cuisson réussie des pâtes
Pour une cuisson optimum des pâtes, en dehors de leur temps de cuisson proprement dit qui dépend de chaque marque et chaque type, il existe un moyen simple car mnémotechnique : la règle des DIX-CENT-MILLE : - 10 g de sel (soit une bonne cuillère à café) - 100 g de pâtes - 1000 g d'eau (soit 1 litre) Bon appétit !

Des fibres qui favorisent le transit
Dans 100 g de lentilles cuites, il y a 5 g de fibres, soit presque un quart de nos besoins quotidiens. Intéressant pour favoriser le transit et prévenir notamment la constipation. Mais elles renferment une proportion importante de fibres insolubles, qui peuvent à haute dose être irritantes pour les intestins. "Les lentilles corail, dont l'enveloppe est moins dure, sont plus faciles à digérer et risquent moins de ballonner si on a les intestins fragiles" précise Angélique Houlbert. Par ailleurs, mieux vaut les acheter fraîches et les consommer rapidement, mais plus besoin de les faire tremper avant.

People

Kourtney Kardashian :
un vol de 50 000 dollars
Après Khloé Kardashian qui a été volée de près de 250 000 dollars en montres et bijoux, c'est au tour de son aînée, Kourtney d'être cambriolée ! En fait, le cambriolage chez Kourtney a eu lieu le mois dernier. L'aînée des Kardashian avait caché 50 000 dollars chez elle. Il s'agissait d'un cachet pour avoir assisté à un événement (ça fait cher la présence, mais passons). Seulement voilà, au moment où Kourt est venue chercher son argent, elle n'a rien trouvé ! Bien évidemment, Kourtney Kardashian a fait appel à la police. Les agents n'ont trouvé aucune trace d'effraction ce qui laisse supposé qu'il s'agit (comme pour Khloé) d'un proche. Il serait même possible que les deux vols aient été commis par le même cambrioleur. Voilà qui risque de semer le doute au sein du clan Kardashian et de leur entourage.

Question
Les heures de sommeil avant minuit sont les plus importantes Faux ! Le sommeil est effectivement découpé en
plusieurs phases : sommeil léger, profond et paradoxal. Il est vrai qu'en début de nuit, le sommeil profond est plus long, mais cela ne dépend pas de l'heure à laquelle on se couche. Chacun possède des heures et des rythmes de sommeil différents, ainsi, un couche tard qui se coucherait quotidiennement après minuit aura les mêmes heures de sommeil profond qu'une personne qui se coucherait à 22h.

Demain : Une source supplémentaire de fer

News
Santé

Un régime trop riche en protéines animales tuerait autant que le tabagisme
en protéines» a consommé 20 % de calories en plus provenant de protéines animales, «le modéré » 10 à 19 % de plus et le «faible» moins 10% de calories provenant des protéines.

Les personnes de moins de 65 ans qui mangent beaucoup de viande, d'œufs et de produits laitiers sont quatre fois plus susceptibles de mourir d'un cancer ou de développer du diabète selon les résultats d'une étude de l'Université de Californie du Sud. Des chercheurs ont étudié sur l'impact de la consommation de protéines animales sur la longévité. Ils ont analysé les données médicales et alimentaires de 6 381 personnes âgées de 50 ans et plus qui ont participé à l'Enquête nationale sur la santé et Nutrition Examination (NHANES ) qui suit un groupe représentatif d'adultes et d'enfants aux États-Unis. Le groupe témoin consommait en moyenne 1823 calories par jour, dont 51% glucides, 33 % de matières grasses et 16 % de protéines, dont les deux tiers étaient des protéines animales. Valter Longo, directeur de l'Institut de longévité à l'Université de Californie du Sud a divisé les autres volontaires en trois groupes. Celui «riche

Un régime trop riche en protéine augmente le risque de décès
Les scientifiques ont constaté que «des niveaux élevés de protéines animales alimentaires chez les personnes de moins de 65 ans étaient liés à un quadruplement de leur risque de décès par cancer et dediabète, et multipliaient par deux leur risque de mourir de n'importe quelle autres maladies sur une période de 18 ans». En revanche, ce même régime alimentaire riche en protéines semble protéger les personnes âgées. Chez les plus de 65 ans, un régime riche en protéines réduit le risque de décès toutes causes confondues de 28%, et réduit les décès par cancer de 60%.

Le

C hiffre du jour

3600

Le plus vieux fromage du monde retrouvé sur des momies en Chine
Le plus vieux fromage du monde a récemment été identifié sur le cou et la poitrine de momies retrouvées en parfait état de conservation sous le sable d'un désert de Chine. Les amas de matière organique, datés à 1615 avant notre ère, sont le fruit d'une des plus vieilles techniques de fermentation de produits laitiers connues à ce jour. Selon de précédentes études archéologiques, la fabrication du fromage remonte au 6e millénaire avant notre ère. Les premiers signes de cette méthode ont été identifiés en Europe. Il est connu que les Egyptiens et les Mésopotamiens élaboraient eux aussi ces produits 3000 ans avant notre ère. Toutefois, jusqu'alors aucun vestige de fromage ancien n'avait été retrouvé, étant données la rapidité avec laquelle cet aliment se désintègre. Le fromage vieux de près de 3600 ans a été découvert lors de fouilles archéologiques réalisées entre 2002 et 2004 sur le site abritant les tombes de Xiaohe, dans le Taklamakan, un désert inhospitalier situé au nord-ouest de la Chine. Ce cimetière a été construit sur une grande dune naturelle. Il a abrité au cours du temps des centaines de mystérieuses momies datant de l'âge de bronze, enterrées dans des cercueils en bois massif en forme de chaloupe retourné, enveloppés dans des peaux de vaches. C'est certainement ces structures qui ont permis aux dépouilles d'être si bien conservés à l'abri de l'air de l'eau, et du sable.

12:00 Le bar de l'Europe 12:10 Internationales 13:00 Al dente 13:30 Journal (RTBF) 14:05 Coup de pouce pour la planète 14:10 Complément d'enquête 15:15 Geopolitis 15:30 La course à pied : pourquoi courir ? 16:30 Taratata 17:00 Kiosque 18:00 64', le monde en français, 1re partie 18:25 Le jt des nouvelles technos 18:30 64', le monde en français, 2e partie 18:50 L'invité 19:00 64', l'essentiel 19:05 Demain mon prince viendra 20:00 MaghrebOrient-Express 20:30 Journal (France 2) 21:00 On n'est pas couché 00:05 Journal (RTS) 00:35 Acoustic 01:05 Nec plus ultra 01:30 TV5MONDE, le journal Afrique

12:00 Les douze coups de midi 13:00 Journal 13:25 Du côté de chez vous 13:40 Mentalist 14:35 Mentalist 15:25 Les experts : Miami 16:15 Les experts : Miami 17:05 Les experts : Miami 18:00 Sept à huit 19:50 Toi toi mon toit 20:00 Journal 20:30 Du côté de chez vous 20:35 Là où je t'emmènerai 20:55 Die Hard 4 : retour en enfer 23:25 Esprits criminels 00:10 Esprits criminels 01:05 Dexter 02:10 L'actualité du cinéma 02:20 A l'écoute 02:50 Le club de l'économie

12:05 Tout le monde veut prendre sa place 12:58 Ma maison sʼagrandit 13:00 Journal 13:20 13h15, le dimanche... 14:04 Météo 2 14:05 Point route 14:15 Vivement dimanche 15:50 Rugby 18:00 Stade 2 18:50 Vivement dimanche prochain 20:00 Journal 20:30 20h30 le dimanche 20:40 D'art d'art 20:41 Mieux comprendre l'immobilier 20:43 Image des Jeux paralympiques 20:45 Les femmes du 6e étage 22:35 Faites entrer l'accusé 00:10 Météo 2 00:15 Histoires courtes 01:00 Vivement dimanche prochain 01:55 13h15, le samedi...

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Maison à vendre 14:50 D&CO, une semaine pour tout changer 17:15 66 minutes 18:40 66 minutes : grand format 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 E=M6 20:40 Sport 6 20:50 Capital 23:00 Enquête exclusive 00:25 Enquête exclusive 01:45 Météo 01:50 L'aveugle et l'enfant 03:25 M6 Music

24

N° 2578
Dimanche 9 mars 2014

www.lebuteur.com

Publicité

Anep : 110269 / Le Buteur du 09-03-2014

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful