You are on page 1of 28

Entrepreneuriat

Cours de Omar TIJANI Docteur en Sciences de Gestion

Le cours se déroulera comme suite :

Présentation à l’aide de Power Point ; Dans chaque diapositive les points et les idées essentielles ; Je développe chaque idée oralement ; Je peux dicter si j’estime que c’est nécessaire ;

Cours de Omar TIJANI

2

-X. « Entrepreneuriat et stratégie des PME : Recueil de cas ». Edition Dunod.  Azegagh J.Bibliographie  Carrier C. et Fourcade C.  Sion M. outils et astuces ». «L’entrepreneuriat industriel en pays émergents : le processus de création de la petite et moyenne industrie au Maroc ». Edition Dunod : 2005 (disponible en biblio). « Introduction à l’Entrepreneuriat ». « Entrepreneuriat . apprendre à entreprendre ». Edition Dunod. « Réussir son Business Plan : méthodes. « Préparer et défendre un projet d’investissement ». Thèse de doctorat : 2011. 2005 (disponible en biblio) .  Fayolle A. Cours de Omar TIJANI 3 . et Trabelsi M. Edition Dunod : 2004 (disponible en biblio) . 2007 . Edition Presses de l'Université du Québec : 1998 .  Simon F.  Fayolle A.

dans le cadre d’une création d’une entreprise ou d’un développement d’activités. développe une organisation mettant en œuvre une vision stratégique et contribuant à créer de la valeur» (Messeghem et Sammut. Cours de Omar TIJANI 4 . 2011)  L’enseignement de l’Entrepreneuriat peut contribuer à la formation d’un état d’esprit « entrepreneur » chez les étudiants . effectué par un entrepreneur ou une équipe entrepreneuriale qui. — « Un processus de recherche. 1988) — « La création de nouvelles organisations » (Gartner. 1988) .  Ce qui aura des retombées économiques et sociales presque évidentes.Qu’est ce que l’Entrepreneuriat ? — « La création d’entreprises nouvelles » (Low et MacMillan. d’évaluation et d’exploitation d’opportunités.

Chapitre 1 : Les enjeux de l’Entrepreneuriat .

soit au moyen d’autres techniques de diffusion . et la mise à disposition de cette nouvelle offre. d’emploi et d’inflation par les salaires.  L’innovation et l’entrepreneuriat sont des moteurs fondamentaux de l’économie .  L’innovation implique la conversion de nouvelles connaissances dans un nouveau produit. Cours de Omar TIJANI 6 . soit par une commercialisation.I. un nouveau service ou un nouveau procédé. Innovation. entrepreneuriat et développement économique  Une relation positive entre le taux de croissance économique et la constitution de nouvelles entreprises .  Les petites entreprises (Start-up) apparaissent avoir un impact favorable sur les performances économiques en termes de productivité.

II. Les efforts de l’Etat  Le pacte national pour l’émergence industrielle (2009-2015) vise à « faciliter l'émergence d'une nouvelle génération d'entrepreneurs autour de programmes permettant de développer les vocations à l'entrepreneuriat et les compétences entrepreneuriales ». Cours de Omar TIJANI 7 .  La mesure 66 du pacte annonce que «L'Etat s'engage à mettre en place des programmes visant le développement des compétences entrepreneuriales (…) au sein des établissements d'enseignement supérieur»… .

etc.II. il faut éliminer « les obstacle dissuasifs » tels que les obstacles administratifs. techniques. psychologiques. Les efforts de l’Etat  Pour stimuler la création d’emplois par la création d’entreprise.  Exercice pour la semaine prochaine : quelles sont les initiatives promues par le PNEI pour l’amélioration du climat des affaires au Maroc ? Cours de Omar TIJANI 8 . financiers.

beaucoup d’entreprises disparaissent avant d’avoir parcouru l’intégralité de cette séquence . Cours de Omar TIJANI 9 .  20 % des nouvelles entreprises disparaissent dès la première année.III. Conditions essentielles pour entreprendre  Les entrepreneurs qui ont réussi leur premier projet de création d’entreprise deviennent souvent des entrepreneurs en série. 60% s’évanouissent en moins de six ans. le problème n’est donc pas le financement mais la capacité à trouver de nouvelles idées .  Cependant.

faire un devis…) . patience…) – D’un projet viable. tenir une comptabilité.III. fiabilité du produit…) Cours de Omar TIJANI 10 . – Des caractéristiques psychologiques correspondant à la nature du projet (ex. relations. existence d’un marché potentiel. Conditions essentielles pour entreprendre  Au préalable. reposant sur une analyse cohérente de l’activité projetée (compétences technologiques. l’entrepreneur doit disposer : – Des compétences requises minimales (ex.

IV.  L’opportunité est considérée comme le moteur de l’action entrepreneuriale Cours de Omar TIJANI 11 . L’entrepreneur  L’entrepreneur est décrit comme un preneur de risque.  Cette conception se focalise sur la notion d’opportunité d’affaire . une personne qui crée de la valeur à partir d’une innovation (radicale ou incrémentale).

Cours de Omar TIJANI 12 . les expériences professionnelles d’une personne peuvent influencer la probabilité de devenir un entrepreneur . le niveau d’éducation.  Au Maroc.  La création d’entreprise est dynamique dans la tranche d’âge entre les 25 ans et 44 ans . milieu socioprofessionnelle.Les caractéristiques de l’entrepreneur  L’âge. 78 % des entrepreneurs ont moins de 50 ans .

 Avoir une expérience professionnelle et technique est important pour réussir un projet d’entrepreneuriat.  Au Maroc. Cours de Omar TIJANI 13 . près de 90 % des entrepreneurs disposent d’un niveau d’instruction supérieur .Les caractéristiques de l’entrepreneur  En théorie les entrepreneurs ont un niveau de formation plus élevé que la majorité de la population .

Chapitre 2 : Le processus de création d’entreprises .

Cours de Omar TIJANI 15 .  Le « formulaire unique » mis à la disposition des demandeurs aux guichets d’aide à la création d’entreprises relevant des CRI .  Le «guichet unique » n’est pas obligatoire.La démarche administrative de création d’entreprise au Maroc  Le « guichet unique » auprès des Centres Régionaux d’Investissement (CRI) réduit le délai de création d’entreprises à 48h dans la région de Casablanca et de Rabat .  Ce formulaire comprend : une demande d’inscription à la patente. une déclaration d’immatriculation au registre de commerce. une déclaration d’existence fiscale et une demande d’affiliation à la caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS). il est possible de faire les démarches auprès de chaque administration concernée au lieu de passer par le CRI .

Le certificat négatif  Permet de vérifier dans le service central au registre de commerce si la dénomination sollicitée par le demandeur existe ou non .  Elle n’est pas obligatoire pour les sociétés individuelles.  Le CN est une attestation délivrée par l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC).1.  Le CN assure au créateur la protection du nom de sa société . ou par le CRI dans le bureau de représentation . Cours de Omar TIJANI 16 .

 Les éléments constitutifs des statuts sont : – la forme juridique. – le siège social. – la durée. – l’objet social de l’entreprise (activité : peut nécessiter une autorisation). Etablissement des statuts de l’entreprise  Peuvent être établis par un cabinet juridique .2. la dénomination. Cours de Omar TIJANI 17 .

.L’importance de la forme juridique  La question essentielle est celle de la responsabilité des propriétaires de l’entreprise à l’égard des créanciers (fournisseurs. banques. Etat. – Statuts pour lesquels leur responsabilité est limitée à leurs apports à l’entreprise : Sarl (société à responsabilité limitée). SNC (société en nom collectif). SA (société anonyme).…)  Au Maroc. la société anonyme et la société à responsabilité limitée. etc. etc. Cours de Omar TIJANI 18 – Statuts pour lesquels cette responsabilité est sans limite (touche le patrimoine personnel du dirigeant) : entreprise individuelle. les formes d’entreprises les plus répandues sont : l’entreprise individuelle.

Supposons que le tribunal prononce la liquidation de l’affaire  Si la responsabilité des propriétaires est sans limite.Que se passe-t-il si les dettes deviennent exigibles ?  L’entreprise ne peut rembourser ses dettes. ils devront rembourser les dettes de l’entreprise sur leur patrimoine personnel  Si la responsabilité est limitée aux apports (Sarl. SA notamment). les créanciers ne seront remboursés que sur la vente du patrimoine (capital) de l’entreprise. La perte se limite donc à l’apport qu’ils ont effectué à l’entreprise. (entreprise individuelle ou SNC notamment). Cours de Omar TIJANI 19 .

 Inconvénients : – confusion entre patrimoine professionnel et personnel.La société individuelle  Ayant le statut « personne physique ». c’est la forme juridique la plus répandue en matière commerciale au Maroc.  Avantages – aucune obligation de déclaration du capital ni de choix d’enseigne commerciale à la constitution . – pleins pouvoirs dans la gestion du projet . Cours de Omar TIJANI 20 .

Cours de Omar TIJANI 21 . – la responsabilité des actionnaires est limitée à leur apport . et 3 millions dh si la société fait appel à l’épargne publique. – capital social ≥ 300 000 dh .La société anonyme (SA)  Catégorie de « personnes morales »  Elle répond aux critères suivants : – nombre d’actionnaires > 5 .

Avantage : entreprendre en protégeant son patrimoine personnel . – Capital social ≥ 10 000 dh. transformation en SA) .  L’entrepreneur peut s’associer plus tard avec d’autres personnes (trois autres) Cours de Omar TIJANI 22 .La Société A Responsabilité Limitée (SARL)  Catégorie de « personnes morales » .  Elle peut être créée par un associé unique.  Elle répond aux critères suivants : – nombre d’associés < 5 (au delà.

d’identification fiscale d’affiliation à la CNSS.  En joignant le certificat négatif et les statuts au formulaire. nous obtenons un bulletin de notification des identifiants. de la patente.  Déposer une copie du bulletin de notification des identifiants au tribunal et envoyer une autre au registre central à l’OMPIC.3. les numéro : – – – – du registre de commerce. Le formulaire unique  L’étape suivante. Cours de Omar TIJANI 23 . consiste à remplir le formulaire unique obtenu auprès du CRI auprès du guichet unique .

Le blocage du capital à la banque  Une fois que nous avons obtenu le certificat négatif et constitué les statuts. le blocage se réalise dans un compte provisoire à la banque (compte provisoire : société en cours de formation) .  Dans la pratique. la banque crée un compte au nom de la société en faisant un transfert d’un compte de formation de société à un compte d’exploitation.  Une fois que les formalités juridiques sont réalisées.  Vu que les démarches administratives sont en cours de réalisation et la société en cours de formation. la banque a besoin des paperasses juridiques pour ouvrir un compte (les statuts. le journal du bulletin officiel. Cours de Omar TIJANI 24 . nous pouvons créer un compte provisoire auprès d’une banque donnant lieu à une attestation de blocage du capital .4. le numéro dela patente…).

 La publication doit mentionner : la dénomination. la forme juridique. Publication d’une annonce légale  Dans un journal d’annonces légales et au Bulletin Officiel . la gérance et l’immatriculation au registre de commerce . l’adresse. dans le titre il faut souligner la mention « constitution ». le capital social et sa répartition. Cours de Omar TIJANI 25 . la durée de vie.  De plus.5. l’objet de la société.

 Les entreprises individuelles nécessitent l’inscription à la patente. Cours de Omar TIJANI 26 . Inscription à la patente et identifiant fiscal  Cette démarche se réalise à la direction régionale des impôts ou auprès de son bureau représenté au sein du CRI.6. la taxe sur la valeur ajoutée et à l’impôt général sur le revenu. la taxe sur la valeur ajoutée et l’impôt sur les sociétés .  Inscription à la patente.  Elle consiste à remplir le formulaire de déclaration d’existence.

Cours de Omar TIJANI 27 .  Il est constitué de registres locaux représentés au sein de chaque tribunal de première instance et d’un registre central conservé à l’OMPIC .7. Immatriculation au registre de commerce  Le registre de commerce est la liste des personnes morales et physiques existantes et qualifié d’état civil .  L’immatriculation au registre de commerce est obligatoire pour toutes les sociétés .  Nous pouvons faire la démarche au sein du CRI auprès de son antenne de représentation.

Affiliation à la CNSS  Il suffit de remplir un formulaire de demande d’affiliation . l’entreprise doit faire une déclaration d’existence à l’inspection de travail. soit directement auprès du dénommé organisme .8.  Soit auprès du bureau de la CNSS.  Par ailleurs. Cours de Omar TIJANI 28 . qui se trouve au sein du centre régional d’investissement.