You are on page 1of 8

RADIS MADRAS (Munchen Bier) RADIS HILDS BLAUER *RADIS VIOLET DE GOURNAY

Variété datant de 1885 produisant Variété de radis d’hiver chinois aux Radis d’hiver à racine longue cylindrique
une multitude de tendres et juteuses longues racines de couleur bleue très volumineuse, peau violacée.
siliques, de 2 à 3 pouces de long, légère- ou plus pourpre que bleue. Chair blanche croquante à saveur douce,
ment sucrées sur des tiges de Goût délicieux. plus forte que le noir long mais moins
2 à 5 pieds de haut. Fraîches les siliques C : N/A piquante que d'autres variétés.
peuvent avoir un faible goût de radis Excellente conservation.
mais à la cuisson ce goût disparaît. C : N/A
Certifié biologique.
C : N/A

RADIS SZECHUAN RED RADIS CANDELA di FUOCO RADIS «CHANDELLE DE GLACE»


Radis chinois, de 8 pouces x 2 pouces (chandelle de feu) Long radis blanc demi-hâtif, en forme de
de long, à l’épiderme rouge et à la chair Variété italienne aux racines de 15cm carotte, estimé pour sa saveur piquante,
blanche. Savoureux et juteux. Variété de long de couleur écarlate vif. aromatique et sa chair croustillante.
tolérante à la chaleur, pour plantation Chair blanche savoureuse Feuillage court. Les racines sont d´abord
de printemps, d’été et d’automne. et croquante. complètement enterrées, puis se dégagent
C : 50 jours C : 25 jours et sortent du sol.
C : 30 jours

RADIS BLANC DE CHINE (China white) RADIS F1 MANTANGHONG RADIS CHERRY BELLE
Radis aussi appelé – Radis céleste Variété de radis très appréciée dans le Variété de radis d’été à racines rondes.
de Chine. Épiderme et chair de couleur nord de la Chine où on l'appelle «Coeur L’épiderme est d’un rouge intense et la
blanche de plus de 20cm de longueur à de beauté». Sa chair, croustillante et chair est blanche, ferme et croquante.
saveur douce sucrée, juteuse et croquante. sucrée, révèle un léger goût de noisette C : 21 jours
Se conserve très longtemps après la avec une légère touche de «chaleur» en
récolte (radis d'hiver). À l'instar de la périphérie. Délicieux en salade. Très
carotte, on peut le consommer frais ou décoratifs. Ils se conservent pendant
cuit. Pour plantation de printemps et plusieurs semaines au réfrigérateur.
d’automne. C : 55-60 jours C : 65 jours
*RADIS NOIR LONG POIDS *RADIS JAUNE ZLATA *RADIS JAUNE D'OR OVALE
D’HORLOGE Variété originaire d’Europe de l’Est. Ancienne variété de radis d’été qui
Variété à racine noire, lisse et volu- Radis d’été jaune en forme de boule. a presque complètement disparue.
mineuse et bien cylindrique. Ce radis La chair blanche de force moyenne Racine ovale, de 6cm de Ø, à l’épiderme
d’été et d’automne peut se conserver a une excellente saveur toute particulière. d’une belle couleur jaune et à chair
sous abri pendant l’hiver. C : 40 jours blanche. Bonne saveur. Variété hâtive à
végétation rapide.
C : N/A
C : 35-40 jours

RADIS REX RADIS HILDS ROTER RADIS NECKARRUHN WEISS


Variété typique allemande aux belles NECKARRUHN Variété traditionnelle germanique hâtive
racines blanches demi-longues et au Variété traditionnelle germanique à racine blanche homogène et effilée
feuillage érigé. Bonne saveur douce. à la racine conique d’un rouge lumineux. (demi-longue). Chair tendre et douce,
C : 45 jours Chair tendre et douce, bonne saveur gustative.
de saveur agréable. C : 55 jours
C : 55 jours

RADIS OVALE BLANC RADIS NOIR GROS ROND D’HIVER RADIS HELIOS
DE MUNICH Ancienne variété de radis d’hiver (1548), est de Variété ancienne nommée d’après
Ancienne variété d’Allemagne, à grosses très bonne conservation. Les grosses racines le dieu Soleil en grec et probablement
racines en forme de toupie de 12cm de rondes à l’épiderme de couleur noire peuvent la même que décrite dans le livre de
faire 8cm de diamètre et 8 à 10cm de longueur. Valmorin de 1885. Radis de printemps
long, à chair blanche tendre et croquante. La chair de couleur blanche est croquante et
Ce radis se déguste très bien avec la à l’épiderme jaune pâle et à
de saveur forte. Croissance rapide. Résistance chair blanche. Certifié biologique.
bière. Un semis précoce produit des à de petites gelées. Bon frais ou cuit.
siliques comestibles et savoureuses. C : 30-35 jours
C : 55-65 jours
C : 52 jours
*RADIS NOIR GROS ROND RADIS FRENCH BREAKFAST RADIS PHILADELPHIA
D’HIVER DE PARIS De France variété ancienne très populaire WHITE BOX
Variété aux racines noires, longues datant de 1879. Beaux petits radis allongés Ancienne variété originaire des États-Unis
et volumineuses. Chair blanche et ferme rouge brillant à bout blanc et à la chair datant des années 1890. Petits radis de 30
de saveur plus ou moins piquante. blanche. Saveur douce légèrement épicée. jours blancs, doux, croquants et de saveur
Très bonne conservation. Feuillage comestible et délicieux en douce. Semis de printemps et d’automne.
soupe ou ragoûts. Hâtif.
C : N/A C : 30 jours
C : 20-30 jours

RADIS PURPLE PLUM RADIS PINK BEAUTY RADIS WHITE HAILSTONE


Radis aux racines rondes d’un pourpre Superbe petit radis rond uniforme de Petit radis blanc de forme ronde,
intense. Chair ferme blanche, sucrée couleur rose pastel. Savoureuse chair à chair blanche croustillante de saveur
et douce. Variété rustique. blanche, très douce, tendre et croquante. très douce. Un des meilleurs radis.
C : 25-30 jours Idéal pour les salades. Facile à cultiver. Se conserve bien. Variété à
C : 27 jours croissance rapide.
C : hâtif : 25-30 jours

RADIS PARAT (German Giant) RADIS ROSE DE CHINE RADIS D’AVIGNON


Originaire d’Allemagne. Variété très Cette ancienne variété a été mentionnée en Ancienne variété traditionnelle du Sud de
populaire chez les Amish. Racine 1548. Elle date au moins de 1845, date à la France. Les racines pouvant atteindre
ronde, rouge écarlate à chair blanche laquelle les missionnaires la ramenèrent de 7cm de long (4 pouces) sont roses avec le
douce et croquante qui ne devient ni Chine. Radis d’hiver à la racine allongée de bout blanc. La chair est croquante et
dure, ni piquante même lorsque très 12cm de long, obtuse aux deux bouts, peau légèrement piquante.
grosse (4 pouces). Excellent dans les rose très vif, à chair blanche croquante, de C : 21 jours
salades. A récolter de la taille d’une saveur piquante. Se conservent très
bille à une balle de baseball. longtemps après la récolte. Bon frais ou cuit.
C : 29 jours C : 50 jours
RADIS RED MEAT (Shinrimei) RADIS CHINOIS VERT LUOBO *RADIS CHINOIS
Originaire de Chine, radis original à chair (Qingluobo) VERT TSINTAO
rouge grenadine, croustillante avec une Originaire du Nord de la Chine, un magnifique Originaire du Nord de la Chine, un des
saveur douce et sucrée. Cette variété radis de type daikon à l’épiderme d’un vert bril- radis verts les plus populaires. Longue
convient aux climats frais. Racine lant et à chair verte. Délicieux, croquant racine à épiderme vert fonçé et chair verte.
sphérique, blanche à collet vert et tendre. Bonne productivité et bonne résis- Délicieux frais ou dans les soupes.
de 8cm de Ø. tance aux maladies. Pour semis de printemps Tolérant au froid pour plantation d’au-
C : 60 jours et d’automne. tomne. Très bonne conservation.
C : 62 jours C : N/A

RADIS NOIR GROS RADIS CHINOIS GREEN MEAT *RADIS JUTRZENKA


LONG D’HIVER Une curiosité du nord de la Chine. Racine Variété de radis originaire de Pologne
Très ancienne variété datant du 16 e siè- cylindrique de 20 à 35cm de long, de 7 à 10 à l’épiderme violet brillant et à
cle. Racine de forme cylindrique volu- cm de Ø, blanche à collet vert sur la moitié chair blanche.
mineuse, très régulière, peau rugueuse de la hauteur. Chair blanche teintée de vert, C : 35-38 jours
très noire, chair blanche piquante, ferme. texture fine, très douce. Radis idéal pour
Demi-précoce, vigoureux et productif. salades et marinades. Semis de fin d'été,
Excellent dépuratif du foie. Se conserve excellente conservation.
bien durant l'hiver. C : N/A
C : 55-65 jours

MÉLANGE DE RADIS 1 RADIS SERPENT RAT-TAIL RADIS SEZANNE


Un assortiment de radis d’été aux Originaire du Japon et introduit aux É-U en Variété de radis d’été très populaire en
couleurs et formes différentes. 1866, ce radis très ornemental ne développe Europe. La racine est ronde et rose pâle et
pas de racine comestible mais d’élégants fruits blanc et le feuillage est court. Variété
MÉLANGE DE RADIS 2 effilés, de la grosseur d'un crayon, de 20 à 25cm hâtive et savoureuse.
Un assortiment de radis d’hiver aux de long au goût piquant, qui ondoient à la
manière d’une queue de rat. La plante se C : 23 jours
couleurs et formes différentes. développe en hauteur et se couvre de fleurs
C : N/A blanches à quatre pétales, veinées de bleu. On les consomme immatures, crus, cuits ou
marinés. Fruits violets ou verts. Aime la chaleur. Longueur de 1 mètre. C : 50-60 jours
HISTOIRE
RADIS (Raphanus sativus)
Famille des Crucifères (Originaire de la Chine)

Faculté germinative : 3 ans (pouvoir germinatif fort)


1 an (pouvoir germinatif moyen)
À vérifier par la suite
Les radis étaient probablement connus, dans nos contrées, dès l'époque néolithique. On pense qu'ils proviennent d'Extrême-
Orient : on en trouve trace dans un écrit chinois remontant au XI ème siècle avant notre ère (le texte donne la recette des tranches
de carpe crue, macérées avec radis, gingembre et herbes aromatiques...). Le radis noir est le plus ancien.
Les anciens Egyptiens (3000 ans avant notre ère) étaient eux aussi amateurs de radis. Si l'on en croit Hérodote, les bâtisseurs
se pyramides se régalaient d'oignons, de poireaux et de radis. Les Grecs, qui offraient des légumes à leurs dieux, leur présen-
taient des radis... en or, accompagnés de navets d'argent et de betteraves coulées en plomb : une façon de rendre les végétaux
impérissables! Le radis était spécialement dédié à Apollon, et on en connaissait déjà au moins trois variétés différentes.
Mais c'est du latin «radix» (racine) que le radis «Raphanus Sativus» tire son nom commun. Les Romains, qui en cultivaient
de nombreuses variétés, rondes ou allongées, vont répandre le radis à travers tout leur empire. Plus tard, dans ses Capitulaires,
Charlemagne recommandera aux régisseurs de ses terres la culture de cette excellente racine. Au Moyen Age, les radis étaient
volontiers proposés à la croque au sel... mais les radis de cette époque étaient probablement assez éloignés de ceux que
nous connaissons aujourd'hui. Croisements et sélections ont permis d'obtenir, depuis quelques décennies, ces excellentes
variétés fraîches et croquantes que nous dégustons à présent. Il faut attendre le 16 ème siècle pour découvrir le radis noir en
France et encore 200 ans pour commencer à le consommer. Il faudra attendre le XVIII ème siècle avant que n'apparaisse le petit
radis rond et rouge que l'on connaît aujourd'hui; ceux que l'on mangeait couramment étaient généralement blancs ou noirs,
beaucoup plus gros et de forme allongée.
Le radis a été introduit en Amérique dès les premières années de la colonisation et n'a jamais perdu sa popularité depuis,
bien qu'on en consomme beaucoup moins que nos ancêtres et que le choix de variétés soit aujourd'hui relativement restreint.
En effet, au XIX ème siècle, on cultivait dans les potagers du Canada et des États-Unis le radis noir, le daikon, divers types de
radis chinois, ainsi qu'une variété dite «radis de Madras» ou «radis-serpent», qui a pour particularité de monter rapidement
en graines et de former des gousses comestibles. On produisait également un radis à chair jaune, dont on ne trouve plus trace
aujourd'hui, ainsi qu'un très gros radis fourrager que l'on donnait à pâturer au bétail.

ON CLASSE GÉNÉRALEMENT LES RADIS EN TROIS GRANDS GROUPES :


Les «petits radis» qui sont encore appelés «radis de tous les mois».
Les «gros radis» qui ne sont plus guère aujourd'hui représenté que par le radis noir, long et trapu. Celui-ci a toujours de
nombreux adeptes. Mais on peut encore trouver, sur certains marchés locaux, quelques une de ces variétés de radis en cours
de disparition : «Ovale de Munich» à racine blanche, «Jaune d'or ovale» en forme de toupie...
Le radis japonais (ou «daïkon») qui devient de plus en plus fréquent sur nos étals. Sa longue racine (si on la laissait croître,
elle pourrait atteindre 1m et peser plus d'un kg! ), blanche et conique, est bien souvent commercialisée sous la dénomina-
tion de navet. En Asie, d’où ce radis est originaire, il est énormément apprécié : on en raffole, finement tranché en rondelles,
mises en saumure ou confites dans de la sauce de soja.

LÉGENDES ET CROYANCES :
Chez les anciens Grecs, les radis étaient réputés efficaces pour calmer la toux et arrêter les hémorragies.
Au XIII ème siècle, Albert le Grand, célèbre alchimiste, déclarait que le mélange de jus de radis, de blanc d'œuf et de graines
de psyllium pulvérisées rendait insensible au feu et permettait de saisir à mains nues le fer chauffé au rouge... Enfin, les croy-
ances populaires déclarent les radis souverains pour lutter contre la nervosité, fortifier les dents, les ongles et les cheveux.
VALEUR NUTRITIVE CULTURE
Les radis renferment quantité de minéraux et d'oligo-élé- Semez directement en place dans un sillon en ligne
ments : légumes-racines, ils les ont concentrés durant leur distantes de 15 à 20 cm ou à la volée, en espaçant les graines
développement sous terre. Leur richesse en potassium de 2 à 3 cm. Les radis ronds sont semés en surface, les demi-
facilite la diurèse (ils sont naturellement pauvres en sodium, longs à 2 ou 3 cm de profondeur. Ratissez un peu de terre
ce qui accentue encore cet effet de drainage). Il faut noter fine sur le sillon, puis tassez avec le dos du râteau avant d'ar-
leurs teneurs intéressantes en calcium (avec un rapport cal- roser avec l’arrosoir à pomme. On mélange fréquemment de
cium/phosphore supérieur à 1, ce qui favorise la bonne la graine de laitue à celle des radis, ce qui permet de semer
assimilation du calcium), en magnésium, en soufre. Enfin, ils les laitues assez clair pour qu'elles tournent bien. Au pas-
apportent du fer (accompagné de cuivre, qui améliore sa sage, elles protègent les radis, qui poussent ainsi au frais
bonne utilisation par l'organisme), du zinc, du fluor, des sous leurs feuilles, et attirent moins les altises, ces puces de
traces d'iode, de sélénium. Les radis constituent également terre qui prolifèrent par temps sec ou bien avec des carottes,
une bonne source de vitamine C puisqu'ils en apportent en oignons et autres plantes à racines lentes à venir et à se for-
moyenne 23mg aux 100g (un taux non négligeable, au regard mer. Vous pouvez également pailler légèrement le semis
du besoin quotidien, estimé de 80mg pour l'adulte). Dans pour tenir la terre fraîche. Il faut maintenir le sol frais pour les
les radis, légumes-racines, la vitamine C est plutôt mieux motifs suivants : levée et croissance rapide -empêcher l'at-
préservée que dans d'autres légumes, notamment les taque des altisses et enlever le piquant au radis. Arrosez
légumes-feuilles (épinards par exemple) et comme les radis copieusement, deux fois par semaine, car les radis doivent
sont pratiquement toujours dégustés crus (sauf les radis pousser vite (4-5 jours) et la culture ne dure guère que 30 à
d’hiver), on bénéficie d'un apport maximal en vitamine C (il 35 jours.
n'y a pas de perte due à la cuisson). On trouve aussi un large
éventail de vitamines du groupe B (notamment la vitamine
B9 ou acide folique, la vitamine B3 ou PP et la vitamine B6),
et de petites quantités de provitamine A (carotène). À ne pas
oublier : les fibres. Elles sont assez abondantes dans les
radis (aux alentours de 1,5g aux 100g) et constituées surtout
par de la cellulose et des hémicelluloses.
Les fanes des radis contiennent de bonnes quantités de Pour hâter la pousse et la levée, il faut faire tremper les
provitamine A, d'acide folique, de vitamine C et de fer. D'où graines le soir et semer le lendemain après les avoir
l'intérêt de croquer le «vert» bien frais des radis... ou de le mélangées avec du sable. Épandre des cendres de bois avec
transformer en un délicieux potage! le compost. Pour en récolter continuellement pendant toute
la belle saison, on doit échelonner les semis à tous les 15-
Les composés soufrés du radis (en particulier les gucosides) 20 jours. On peut semer à la même place deux fois dans la
sont responsables de sa saveur piquante très carac-téris- même année. Un semis bien fait à la volée n'exige pas d'être
tique. Ces substances stimulent les sécrétions digestives et éclairci. Si les plants sont trop serrés, il est indispensable
l'appétit, mais sont plus ou moins bien tolérées selon les cependant d'éclaircir. Les radis préfèrent les endroits
consommateurs. Pour améliorer la tolérance il est conseil- humides, ensoleillés ou à mi-ombre. Les radis poussent vite,
léde choisir les radis plutôt jeunes et petits (juste avant de la récolte a lieu 4 à 7 semaines après le semis selon les var-
les servir, leur goût est alors meilleur), de les consommer iétés et conditions climatiques et leur chair devient piquante
bien frais, et de bien les mastiquer. La consommation doit s'ils demeurent trop longtemps dans le sol. Il faut donc leur
être rapide car le radis, s'il vieillit en terre après sa taille nor- assurer de bonnes conditions de croissance. Pour cela, il faut
male, il devient creux. En gros, la récolte des radis ne doit préférer une terre légère, riche, exemptes de pierres, pro-
pas durer plus de 10 jours. Le gros radis d'été, d'automne et fonde, sableuse et avec une bonne rétention d'eau. La fer-
d'hiver se consomment râpés. On les fait dégorger dans de tilisation ne nuit pas. La culture en bac ou en jardinière ne
l'eau salée pour leur enlever une partie de leur piquant sauf pose aucune difficulté. Attention aux variétés choisies : si les
le radis de Chine qui reste doux. En cave, pour le radis ronds ont de petites racines, les formes allongées peuvent
comme pour le navet, des feuilles poussent. On peut donc atteindre de forte taille. Les semis sont possibles jusqu'à fin
placer les gros radis en jauge, dans l'obscurité, et prendre les septembre. Pour les radis d'hiver, semer fin juillet/début
feuilles pour ajouter dans les salades d'hiver et remplacer août. Récolter au fur et à mesure des besoins.Arracher avant
ainsi le cresson. les fortes gelées (– 5°) ou pailler pour éviter le gel du collet.
En résumé, ils participent utilement à la recharge minérale Le radis long blanc et long rouge (rave) se sème de mai
et vitaminique de l'organisme (notamment pour leur apport en août. Ie radis noir et le radis rosé d'hiver de Chine se
en potassium, magnésium, calcium, vitamine C). Ils ren-for- sèment de juin en septembre. En général en automne, on
cent la teneur en fibres alimentaires du régime alimentaire. sème de préférence le radis demi-long rouge, comme
Enfin, comme les autres légumes crucifères, ils contribuent résistant davantage à la gelée.
à la prévention du cancer.
APPRÊTS CULINAIRES
Choisissez-le de préférence petit car plus un radis est gros, Le radis rose, par sa forme et sa couleur, se prête partic-
plus il risque d'être creux et fade. Il doit être ferme, sans ulièrement à la décoration, en tulipes ou en lamelles,
taches ni craquelures. Mais avant tout, c'est la fraîcheur de posées sur vos salades composés ou autres hors d'oeuvres.
ses fanes, bien vertes, qu'il faut regarder. Conservez-le peu Il est également tout disposé à faire de jolies brochettes
de temps car il est bien plus croquant et savoureux lorsqu'il pour l'apéritif ; mariez-le sur des piques avec de la moz-
est frais. Avant de l'utiliser, il suffit de couper les fanes (à zarella ou du gruyère en dés, avec du jambon de Parme en
conserver bien sûr!) puis de le laver. À savoir : la couleur éventail, avec des tomates cerise... Mais il se suffit aussi
du radis change en fonction du PH, donc pour avoir de jolis bien à lui même, dégusté par exemple à la mode russe,
radis bien rouges, lavez-les dans de l'eau citronnée. émincé et assaisonné de crème fraîche et de ciboulette.
Bien qu'il soit parfait cru, il se révèle tout aussi goûteux cuit.
Consommez-le cru, à la «croque-au-sel», ou avec du pain Il se fait revenir tout simplement dans un peu de beurre ou
et du beurre. Donnez une pointe d'originalité en mixant d'huile d'olive à la poêle, avec du persil en garniture de
votre beurre avec des filets d'anchois ou quelques aro- viandes et de poissons. Il s'incorpore également très bien
mates comme l'estragon, ciboulette et cerfeuil. Pensez aussi à une poêlée de légumes croquants. On peut enfin le met-
aux radis dans vos brochettes, avec du fromage et des tre en bocal dans du vinaigre, il devient alors un condiment
tomates cerises. particulièrement relevé.
À la Russe : Coupez vos radis en rondelles, salez les et met- Le radis noir, quant à lui, se pèle et sa saveur très piquante
tez les à dégorger 30 minutes dans une passoire. Mélanger oblige souvent à le faire dégorger. Pour cela, coupez-le en
les rondelles avec de la crème fraîche et de la ciboulette tranches, laissez-le mariner une heure saupoudré de sel
ciselée et un brin d'aneth. Servez en salade, avec des puis rincez. Il se prête également de par sa forme à une util-
harengs marinés. isation râpée. Ainsi préparé, il garde son piquant et donne
À la Japonaise : Tranchez vos radis japonais en fines ron- du caractère à une salade ou à une purée de pommes de
delles et mettez les en saumure ou confites dans de la terre. A la manière du céleri, il se déguste aussi en
sauce de soja. rémoulade. Cuit, il se prépare comme le navet qu'il rem-
place d'ailleurs avanta-geusement. Le radis noir s'épluche
Cuits en légumes : Coupés en rondelles, sautés dans au couteau économe puis se tranche en très fines lamelles :
de l'huile d'olive avec du persil, ils peuvent remplacer ainsi ce légume - condiment conserve son croquant tout en
les navets! perdant un peu de son «mordant».
Radis au vinaigre : Nettoyez et équeutez des radis. Le radis Daikon enfin, se consomme surtout râpé, parfois
Coupez-les en deux s'ils sont trop gros. Saupoudrez-les de confit dans la sauce soja. Les Japonais en sont très friands,
sel et laissez-les macérer pendant quelques heures. que ce soit en hors d'oeuvre avec de la vinaigrette, en
Passez-les sous l'eau du robinet et séchez-les. Faites bouil- accompagnement de volailles, fruits de mer et poissons, ou
lir du vinaigre avec du sel soit 20 grammes pour 1 litre, à servir avec les sashimi et le tempura. Ils en savourent aussi
thym, laurier et clous de girofle. Ajoutez les radis laissez- les feuilles ainsi que les graines germées.
les cuire pendant une minute et mettez-les dans des
bocaux. Faites bouillir le vinaigre et versez-le refroidi sur N'oubliez pas enfin les précieuses fanes! Elles permettent
les radis. de réaliser en un tour de main des soupes, potages,
veloutés et purées très savoureux. Et si elles sont bien
fraîches et tendres, elles se cuisinent comme les épinards
à la vapeur ou à l’étuvée.
RECETTES A découvrir aussi : les graines de radis germées. Originales
et délicieuses, elles agrémentent soupes, sandwichs
POTAGE AUX FANES DE RADIS et omelettes.

Ingrédients (pour 4 à 5 personnes) :


- 1 Botte de fanes de radis - 1 litre d'eau, 4 pommes de terre - 1 oignon, du sel, poivre, thym

Préparation - Hachez grossièrement les fanes d'une botte de radis. Faites-les


- Faire cuire les pommes de terre à l’eau bouillante salée 15 min- étuver à feu doux dans une casserole avec du beurre. Mouillez
utes, mélanger aux fanes soigneusement lavées et faire avec 1 litre d'eau bouillante salée. Ajoutez 3 belles pommes de
cuire encore 3 minutes. Le tout étant ensuite mixé et additionné terre coupées en morceaux. Laissez cuire 30 minutes. Passez à
de crème fraîche, de beurre, de sel et de poivre. Servir avec la moulinette ou mieux au mixeur. Ajoutez un bol de lait bouil-
des croutons. lant et une noix de beurre juste au moment de servir.
- Laver les fanes. Cuire dans l'autocuiseur 15 minutes l'ensemble, - Soupe Pelou : Faire cuire les fanes avec les pommes de terre.
préalablement rincé et entier. Rincer et mixer le tout. Servir Passer et délayer avec le jus de cuisson. Saler, poiver, mus-
avec du beurre, crème fraîche ou gruyère avec des croutons cader. Servir brûlant sur des croûtons rôtis au beurre couverts
de pain. d’une fine tranche de saucisson à l’ail.
PARASITES
LA MOUCHE
Mouche noirâtre de 7 mm environ ( identique à celle du chou) qui pond au niveau du collet en mai. Les larves qui
ressemblent à de petits asticots attaquent la racine la rendant impropre à la consommation. Pour l’éviter, on
ne doit pas planter trop tôt. On doit maintenir le sol humide. Après avoir détecté les vols à l'aide de pièges
jaunes englués, disposer un filet anti-insectes spécialement conçu pour empêcher la mouche de venir pondre dans
la culture.

L'ALTISE
Insectes longs de 2 à 3 mm qui se déplacent dès le printemps mais surtout en été par temps chaud et sec
par bonds d'où leur nom de «puce de terre». Leur couleur varie du vert au bleu foncé parfois rayée de
jaune. Les adultes mangent les feuilles des crucifères. Les larves s'attaquent également aux feuilles
qu'elles percent d'innombrables trous. Elles ralentissent alors la croissance des plantes attaquées. Pour lutter con-
tre ces insectes, il faut maintenir une humidité constante éventuellement avec une décoction de sureau ou une
infusion de tanaisie. Au stade du semis, recouvrir celui-ci d'un paillage (voile non tissé) pendant quelques jours.
Disposer des branches de genêts ou de sureau dans la cultures. Si ces moyens de lutte sont insuffisants traiter avec
un insecticide à base de roténone.
Prédateurs : oiseaux du jardin

MALADIES
LA POURRITURE NOIRE
Un champignon provoque le noircissement de la racine, la rendant impropre à la
onsommation. Il faut donc éviter le fumier frais et abaisser le pH par des apports de tourbe.

LE MILDIOU
Champignons qui se développent l’été par temps chaud et humides et se caractérisent par l'ap-
parition de taches brunes sur les feuilles, la patrie inférieure de ces dernières se couvrant d'un
feutrage blanc-gris, parfois violet. Les fruits ou les tubercules se couvrent de taches brunâtres.
Les fruits ou légumes sont alors inconsommables.
La lutte ne peut être que préventive. Si les conditions de chaleur et d'humidité sont réunies,
pulvériser des décoctions de prêle. Brûler les plantes atteintes.