Cambiasso, «Argentine-Algérie du Camp Nou ?

une autre star qui s’ouvre au Buteur

Un match bizarre sanctionné par un score fou»
JEUDI 27 MARS 2014

«Taïder lutte tous les jours pour prouver qu’il a sa place à l’Inter»

www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2596 PRIX 20 DA

un Algérien, il ne prend la place de personne»

Kadir «Bentaleb est

L'Atlético Madrid Brahimi
MCA

veut

JSK

Les tuyaux de Bougherara sur Aïn Fekroun
«Il faut marquer dans le premier quart d’heure, sinon…»
«Amroune, Kara et Douadi sont à surveiller»

Hachoud

met en garde

Mekkaoui et Bencherifa sur la tombe de Matoub
«On veut gagner la coupe pour la dédier à sa mémoire» «Le match face à Chéraga sera plus dur que celui contre la JSK» «J’ai senti chez les joueurs une envie de réagir»
USMA

Kaci-Saïd rassure

pas à l’abri de faux pas»

Dziri «Nous ne sommes

02

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup fort

Équipe nationale
Taïder inquiète Halilhodzic
vec l’arrivée de Nabil Bentaleb, Vahid Halilhodzic a poussé un grand ouf de soulagement. Il aura, enfin, la possibilité de composer son milieu de terrain, en se basant sur des joueurs talentueux évoluant dans de grands clubs européens. Par là, c’est tout le monde qui aura compris que le coach national avait en tête la paire Bentaleb-Taïder pour mener les offensives des Verts. Seulement, ce dernier traverse une situation difficile à l’Inter de Milan. En effet, il n’en a que deux minutes dans les jambes durant les quatre derniers matchs. Une situation qui semble inquiéter le sélectionneur national. Selon une source très proche de Halilhodzic, ce dernier se pose la question pourquoi Taïder ne joue pas régulièrement à l’Inter. Comme il misait beaucoup sur cet élément en Coupe du monde, sachant que l’Algérie affrontera trois grandes équipes au premier tour, il n’arrive pas à comprendre son écart du club. Le joueur sait qu’il jouit de la confiance de Vahid Pour sa part, le joueur sait pertinemment que Vahid Halilhodzic mise beaucoup sur lui. Sa titularisation face à la Slovénie en mars dernier montre l’intérêt que porte le coach sur lui. D’après certaines sources d’informations, ce joueur ne désespère pas de retrouver sa place de titulaire à l’Inter. Il travaille dur, ces derniers temps, pour gagner de nouveau la confiance de son entraîneur, Walter Mazzarri. Taïder était un titulaire à part entière au club nerrazzurri, depuis l’entame de la saison. Il a été relégué sur le banc à la suite d’une blessure qu’il a contractée, en s’éloignant des terrains trois semaines durant. Dans de grands clubs, ce passage à vide arrive souvent Seulement, il faut savoir que la situation du joueur est très loin d’être critique. Même si Taïder ne joue pas ces derniers temps, il travaille quand même dur à l’entraînement pour garder sa forme. Certes, rien ne remplace la compétition, mais il faut savoir qu’au sein des grands clubs, il y a toujours des hauts et des bas. Saphir Taïder a choisi un grand club comme l’Inter pour progresser. Un tel passage à vide ne peut nullement remettre en cause ses qualités. La concurrence dans cette équipe peut parfois jouer un vilain tour au joueur, comme c’est le cas de Taïder qui sait qu’il faut travailler et attendre une chance pour la saisir. H. R.

Brahimi contacté officiellement par
l’Atlético de Madrid
e quotidien sportif espagnol AS a révélé, hier, que le deuxième club de la capitale, Madrid, l’Atlético de Madrid, s’intéresse au plus haut point à Yacine Brahimi. En effet, le club madrilène a formulé officiellement une offre à Granada pour l’achat du contrat du joueur en fin de saison. Yacine Brahimi a reçu, lui aussi, une offre en concrète de ce club, pour le rejoindre n. fin de saiso

Feghouli convoqué pour le déplacement à Almeria

L

Sofiane Feghouli est de retour à la compétition. L’attaquant de la sélection nationale, opéré aux dents, le 3 mars dernier, retrouve ainsi la compétition officielle ce soir face à Alemria, en championnat. Dans un communiqué publié à travers le site officiel du club, le nom du joueur algérien a figuré sur la liste des joueurs concernés par ce déplacement. Ce sera en effet une occasion pour lui de retrouver ses sensations. L’attaquant algérien avait beaucoup manqué à son équipe ces derniers matchs

A

Djebbour a joué 23 minutes face à Charlton
Le club de Nottingham Forest poursuit sa mauvaise série de défaites malgré le départ de son coach, Billy Davies, limogé il y a quatre jours de cela. En effet, le club s’est de nouveau incliné avanthier en championnat, cette fois-ci à domicile face à Charlton (0-1). Djebbour a débuté cette rencontre sur le banc, avant d’être incorporé à la 67’. De son côté, Djamel Abdoun, écarté lors des dernières journées, a débuté titulaire mais a dû céder sa place à deux minutes du terme.

Désigné parmi les trois meilleurs dribbleurs de la Liga, ce n’est pas par hasard !
me L’Athlético de Madrid est sous le char in alde Yacine Brahimi. Le milieu de terra r les gérien ne cesse de progresser et d’épate nspécialistes. Depuis une année, l’ex-Re dénais ne cesse de séduire. Il a même été trois signé par la presse ibérique parmi les pameilleurs dribleurs de la Liga, en com tiano gnie des stars mondiales comme Cris si. Ronaldo et Lionnel Mes

aLe joueur veut connaître d’autres sens lui tions et surtout une nouvelle étape qui upermettra de progresser. Selon son ento er rage, il envisage sérieusement de quitt lui Granada pour rejoindre un club qui à la rôles iers prem les r joue de ettra perm acLiga. Au cours de l’interview qu’il avait de sé cordée au Buteur, le joueur avait refu t qu’il répondre à cette question, annonçan n. saiso de fin en sujet ce de r préfère parle

Le joueur veut connaître d’autres sensations après deux saisons à Granada

Belkalem n’a pas été convoqué face à Blackburn
De retour en tant que titulaire lors de la précédente journée de Championship face à Wigan, le défenseur central algérien de Watford, Essaïd Belkalem, n’a pas été reconduit avant-hier soir lors du match de la 38e journée face à Blackburn. L’ancien sociétaire de la JS Kabylie n’a pas du tout été convoqué pour ce match. Pour l’anecdote, la rencontre s’est soldée par un score de parité (3-3). Les lacunes défensives de cette équipe de Watford perdurent.

Hamza R.

Belaïli : «J’ai repris l’entraînement sous aucune condition»
Après un bras de fer qui aura duré près de trois mois, l’attaquant Youssef Belaïli a repris enfin avanthier l’entraînement avec l’EST, mettant de côté son différend avec ses dirigeants, notamment en ce qui concerne sa prolongation de contrat. Contacté par nos soins, le joueur nous a parlé de son retour et de son avenir au sein du club tunisien.
Tout d’abord, dites-nous comment s’est déroulé votre retour à l’entraînement avec l’EST (Ndlr, entretien réalisé avant-hier soir) ? Le plus normalement du monde. Les responsables du club m’ont appelé lorsque j’étais à Oran et m’ont demandé de rentrer rapidement à Tunis pour reprendre l’entraînement avec le club. Je n’ai pas hésité à répondre favorablement à leur demande, sachant qu’on a décidé d’oublier le différend qu’il y avait eu et d’ouvrir une nouvelle page. En tout cas, je dois dire que mon retour a été bien accueilli, notamment de mes coéquipiers. Votre retour à l’entraînement de cette façon demeure néanmoins assez surprenant. Les dirigeants de l’EST vous ont-ils imposé des conditions au préalable ? Non, du tout. Mon retour s’est effectué normalement et personne au club ne m’a posé des conditions. Je veux remercier surtout le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, qui est intervenu pour régler mon problème. Il m’a beaucoup aidé et m’a donné des conseils que je tâcherai d’appliquer à l’avenir. Si on comprend bien, c’est grâce à Raouraoua que s’est effectué votre retour à l’EST ? Oui, c’est en grande partie grâce à lui. Je ne vous cache pas que son intervention m’a beaucoup aidé et soulagé. J’ai bien écouté ce qu’il m’a dit et appliqué à la lettre ses consignes. Il m’a surtout expliqué qu’il n’était pas en ma faveur de rester ainsi hors des terrains. Avez-vous rencontré vos responsables lors de ce retour ? Tout d’abord, je tiens à préciser que je me suis entraîné loin du groupe, sous la houlette du préparateur physique. L’équipe a un match à disputer demain (Ndlr, hier) et du coup, je ne pouvais m’entraîner directement avec mes coéquipiers. Et pour répondre à votre question, je n’ai pas croisé mes dirigeants, sauf le responsable de la section juridique, qui m’avait appelé pour revenir au club. Qu’en est-il des supporters du club. Ont-ils été favorables à ce retour ? De ce côté-là, je n’ai pas à me soucier. Les supporters me connaissent bien et savent que je suis un joueur qui ne triche jamais sur le terrain. Ils étaient contents que ce différend soit enfin réglé et de mon côté, je leur promets que je vais tout faire pour les rendre heureux et aider le club à terminer champion. D’après la presse tunisienne, il parait que vous avez donné votre accord à vos dirigeants pour prolonger votre contrat. Est-ce vrai ? C’est faux. Je n’ai pas du tout parlé à mes dirigeants de ma prolongation de contrat. Raouraoua m’a rassuré en me disant que les dirigeants de l’EST n’avaient aucun droit de me faire une quelconque pression. Actuellement, ma préoccupation première est de retrouver les terrains et d’honorer comme il se doit les derniers mois qui me restent dans mon contrat. Après, à l’issue de la saison, on verra ce qui se passera. La direction de l’EST assure que votre contrat avec le club se termine en juin 2015 et non en 2014. C’est quoi votre commentaire ? Ils savent bien que mon contrat se termine à l’issue de cette saison et que je serai libre de tout engagement à la fin juin. Je n’ai rien à dire de plus. On peut comprendre que vous envisagez bien de quitter le club en fin de saison... Veuillez m’excuser, mais je préfère ne pas répondre à cette question. Raouraoua m’a demandé de ne plus évoquer ce sujet dans les médias, afin de ne pas compliquer ma situation davantage. Et qu’en est-il des offres de l’étranger. Vous en recevez toujours ? Oui, je reçois toujours d e s

De son côté, le milieu inil devient petit à petit un titulaire briller du côté de Leicester City, où soir, face à Yeovil t-hier Avan . coach son de quier discutable dans l’échi et eau disputé l’intégralité de la partie Town, l’ancien Havrais a de nouv ation. prest e bonn une mble l’ense dans réalisé

s chaîne les match Mahrez en continue à de terrain algérien, Riyad Mahrez,

offres, mais pour le moment, je L’un des 2 ne m’y focalise pas trop. Il reste enmatchs des core deux mois avant la fin de la saison et je me dois de bien finir Verts en Suisse mon travail, avant de penser à mon avenir. Mon but est de redélocalisé jouer et de marquer un maxià Bâle mum de buts. Pour son dernier stage Y a-t-il une réunion de prévue d’avant- Mondial, la sélection nationale disputera ces jours-ci avec vos dirigeants ? deux rencontres amicales Pas à ma connaissance. Pour l’insface respectivement à l’Artant, on m’a demandé de reprendre ménie le 31 mai et le 4 juin l’entraînement et c’est ce que j’ai fait. prochain contre la Roumanie. Prévues toutes deux initialeParlez-nous de votre état phyment à Genève, l’une des sique. On imagine que vous deux empoignades, fort pron’êtes pas tout à fait au point bablement la seconde contre de ce côté-là en raison de la Roumaine, devrait avoir votre longue absence des lieu à Bâle. Cette délocalisaentraînements collectifs... tion du match a été décidée Je ne m’inquiète pas sur ça. Je suite à la demande de la formation du Servette de Gem’entraînais régulièrement en nève de bénéficier du solo et je n’accuse pas un énorme terrain principal pour un retard. Je vais suivre un promatch amical, programmé gramme d’entraînement spécidurant l’une des deux dates fique et dans pas longtemps, fixées pour les matchs amije retrouverai les plénicaux de la sélection. tudes de mes moyens, aussi bien physiques que techniques. Un choix Entretien réalisé par Mehdi T.

qui arrange les Algériens
Ainsi, cette rencontre face à la Roumanie ou l’Arménie (ce n’est pas encore décidé) aura lieu à Bâle, ville frontalière de la France, plus exactement Mulhouse où résdide une forte communauté algérienne. Cela ne peut qu’arranger les affaires des Verts, assurés de compter sur une présence record des supporteurs des Verts issus de notre population émigrée.

«Raouraoua m’a beaucoup aidé et m’a assuré que je ne subirai plus de pressions»

M. A.

Coup franc

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

03

n’est n’est pas pas évident évident de de s’imposer s’imposer au au Sporting Sporting !» !»
«Bentaleb ne prendra la place de personne, c’est un Algérien, il ouvre droit à la sélection»
Dans cet entretien, Foued Kadir revient sur les vraies raisons de son absence contre Marseille. L’Algérien, qui sera d’attaque, ce soir en Coupe de France, contre Lille, s’exprime pour la première fois depuis la rencontre contre la Slovénie à propos des sujets de l’Equipe nationale et nous parle un peu des prestations de Bentaleb et Ferhat ainsi que des performances d’Islam Slimani.

Kadir «Il faut tirer chapeau à Slimani, ce

Il s’exprime pour la 1re fois depuis le match contre la Slovénie

le au «Une fina Stade de un France et autre vec Mondial a e l’Algérie, c p to serait le !» i o m pour

Foued, votre équipe a réalisé un très bon résultat au Vélodrome chez votre ancien club, peut-on d’abord connaître les raisons de votre absence ? J’avais ressenti une petite douleur au niveau de la cuisse, c’est ce explique mon forfait. Je ne pouvais pas prendre des risques. Avec le cumul des matchs et l’intensité des rencontres de fin de saison, il fallait bien que je sois ménagé. On a pu lire que vous étiez épargné de ce match, à cause d’un deal passé entre Rennes et l’OM. Après vos

déclarations où vous auriez appelé à la guerre contre Marseille… Mais ce n’est pas vrai, j’ai joué le match aller à Rennes contre Marseille et tout s’est bien déroulé. Il ne faut pas justifier une absence comme ça, en disant n’importe quoi. Comme je viens de vous le dire, c’est juste un petit bobo qui m’a empêché d’être du déplacement. Après, Marseille c’est chez moi, mais sur le terrain, je me bats pour le maillot que je porte. Un mot sur ce succès ramené dimanche du Vélo-

drome par le Stade Rennais ? J’ai suivi ce match avec attention. Il fallait réagir, après 3 défaites consécutives et cette contre-performance à la maison. Les gars ont bien fait le boulot. Nous avons été très solidaires défensivement, et on a réussi à marquer au bon moment. Les 3 points ramenés de Marseille nous rapprochent encore plus du maintien qui demeure notre objectif premier. Seriez-vous d’attaque aujourd’hui pour le match de la Coupe de France ?

Oui, bien sûr, si le coach a aussi le petit Ferhat qu’on décidé de me faire reposer a découvert pour la première contre Marseille, c’est pour fois et avec son toucher de bien récupérer et être opéraballe et son abnégation à l’entionnel à cent pour cent pour traînement, je peux dire que ce match de Coupe de France c’est un jeune prometteur. face à Lille. Certains avancent que c’est Et si on revenait un peu à la toujours dur de prendre sélection, parlez-nous de ce la place d’un mec qui a succès arraché face à la Slofait les éliminatoires, vénie ? vous avez vécu cela en Il fallait répondre présents 2010, un mot par rappour ce dernier match à domiport à cela ? cile, avant l’entame de la derVous savez, Bentaleb ou nière ligne droite de un autre, celui qui mérite et préparation qu’on effectuera qui peut apporter un plus à la en grande partie en déplacesélection est le bienvenu. Pour ment. Cette victoire contre moi, Bentaleb ne prendra la une solide équipe de la Slovéplace de personne, dès lors nie nous a fait énormément de qu’il est algérien, il ouvre le bien. droit de jouer pour l’Algérie. Vous avez joué quelques Votre avis est précis Foued, minutes dans cette renconvous avez une fois déclaré tre, comment avez-vous au ,après le match du trouvé l’adversaire ? Rwanda, il y a plus d’un an Costaud, on n’a pas joué et demi, que Slimani n’avait une équipe faible quand plus rien à prouver en Algémême. Il y avait du répondant rie, vous avez un peu prédit en face et j’estime que nous sa réussite en Europe... avons bénéficié d’un très bon C’est vrai je me rappelle test. Il n’y a rien à dire, le bien de cette déclaration, coach a certainement tiré des c’était lorsque j’avais signé à enseignements de ce match. Marseille. Maintenant Bentaleb a joué pour la pre- lorsqu’on regarde ce qu’il fait au Sporting Lisbonne franchemière fois comme titulaire, comment l’avez-vous trouvé ment, je lui tire chapeau. Il faut dire que ce n’est pas évisur le terrain et durant les dent pour un joueur qui quelques jours du stage ? n’avait pas trop de temps de Il a montré de belles choses. jeu de s’affirmer. Techniquement, il est très bon Son mérite est et en plus, il grand parce est habile et préqu’il a su à cis dans son jeu. Il a ti n chaque fois «J’ai resse montré de bonnes apur saisir sa titudes d’adaptation. Il une doule chance et , faut dire aussi que les à la cuisse marquer à anciens l’ont bien voilà chacune de ses accueilli et entrées en jeu étaient aux pepourquoi je ué des buts décisifs tits soins avec n’ai pas jo » pour son équipe. lui pour lui faM O l’ contre Ce qui est très ciliter l’intégraimportant tion. Il y a eu

nie «La Slové taud, s o c u d c’est gner a g it a il fall ce en confian avant d’entamer n tio la prépara l» du Mondia

dans le monde professionnel. Islam est un bosseur, mais il affirme que sans Vahid, il n’en serait jamais arrivé là ? Il a raison. Le mérite revient à Vahid qui a su l’utiliser et tirer le maximum de son potentiel. Et là, il est en train de lui donner raison en claquant des buts au Portugal. Votre objectif pour cette fin de saison ? Ça serait bien pour moi d’aller en finale et gagner cette Coupe de France. Mais avant, il faudra assurer ce jeudi contre Lille. Il faut aussi assurer le maintien au plus vite et penser à aller au Stade de France. C’est la meilleure manière de rester au top de sa forme et arriver avec un mental fort avant le Mondial, inch’Allah. Pour votre avenir Foued, allez-vous retourner à Marseille ? Je suis toujours sous contrat avec Marseille, on verra ce qui se passera d’ici à la fin de la saison. Pour le moment, j’ai une fin de saison très intéressante avec Rennes et je suis concentré à 200% sur mes objectifs avec mon équipe. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

Halilhodzic : «Notre mission sera difficile en Coupe du monde»
Vahid Halilhodzic, le sélectionneur national, s’est exprimé au journal marocain Express, continuant toujours à bouder la presse algérienne. Pour l’ex-entraîneur du PSG, la mission des Verts sera difficile dans ce tournoi mondial : «La mission de l’équipe algérienne en Coupe du monde sera très difficile, puisqu’on aura des adversaires coriaces. Cependant, nous allons tout faire pour réaliser un bon résultat. On a une chance quand même.»

Doukha arrive, Karaoui et Si Mohamed libérés
Azzedine Doukha a rejoint, hier, le CTN de Sidi Moussa, après avoir été autorisé par Vahid Halilhodzic à prendre part au match JSMB- USMH. Par contre, Amir Karaoui et Si Mohamed Cédric ont été libérés hier par le coach pour prendre part à des matchs de Coupe d’Afrique inter-clubs, avec l’ESS et le CSC.

omme nous l’avons déjà mentionné dans l’une de nos précédentes livraisons, la sélection nationale olympique disputera deux matchs amicaux au mois d’avril, pour préparer les éliminatoires des Jeux Olympiques, dont la phase finale aura lieu à Rio De Janeiro, au Brésil, à l’été 2016. Le secrétariat général de la fédération avait, en effet, saisi, il y a plus de trois semaines, des fédérations africaines pour la programmation d’une double confrontation. Quatre fédérations, ivoirienne, soudanaise, malienne et nigérienne, ont été saisies par écrit. Finalement, l’adverse des Verts sera le Soudan. A en croire une source autorisée, c’est la Fédération soudanaise qui s’est manifestée pour affronter les Verts à deux reprises à Alger. D’ailleurs, elle a confirmé cela par écrit à la FAF, il y a deux jours. Les Soudanais, qui seront donc nos invités, effectueront un court stage à Alger et affronteront les nôtres en amical.

L’EN olympique affrontera le Soudan deux fois

Mesbah de retour face à l’Inter

C

Les deux rencontres auront lieu au CTN de Sidi Moussa
Le stage de la sélection nationale olympique aura lieu du 30 mars au 5 avril, au niveau du CTN de Sidi

Le latéral gauche de l’Equipe nationale, Djamel Mesbah, n’a pas été convoqué pour le compte de la derMoussa. Concernant les deux rencontres amicales, nière rencontre de championnat de elles se dérouleront les 2 et 5 avril, sur le terrain son équipe principal du centre technique national de Sidi contre AtaMoussa, en raison de la campagne électorale. En lanta Bergame. effet, les autorités algériennes ont interdit toute acAverti contre tivité sportive durant cette période. Torino, Mesbah, 35 joueurs retenus qui avait aligné 7 pour le regroupement matchs de suite, a Selon une source bien informée, le sélecdonc purgé sa suspentionneur national par intérim, Taoufik Kosion et sera de retour, ce richi, aurait décidé de retenir 35 joueurs dimanche, lors pour ce stage. Ce dernier, qui a dirigé du choc face à l’Inter de Taïder. jusque-là trois stages des U21, semble Medjani réintègre fixé sur la première liste. Il devrait, en le groupe effet, aligner deux équipes différentes Carl Medjani sera d’atau cours des deux matchs amicaux, taque pour le prochain afin d’avoir une idée plus précise sur match de son équipe face les joueurs. Etant donné que ce sera le à Montpellier. Blessé à la premier match amical pour les U21, le cuisse, Carl a repris le chesélectionneur devrait essayer un grand min de l’entraînement avec le nombre de joueurs. groupe, avant-hier.

Hamza R.

04 Coup de cœur JSK Bencherifa et lui se sont recueillis sur la tombe de Matoub Lounès
Jeudi 27 mars 2014

N° 2596

www.lebuteur.com

Mekkaoui : «J’ai eu la chair de poule !»
Juste après l’éclatant succès réalisé samedi soir face au MCA, le latéral gauche Mekkaoui, qui a fait une entrée réussie en seconde période, a exprimé sa joie d’avoir battu un sérieux concurrent à une place sur le podium, tout en révélant que la coupe est également un objectif à ne pas rater. Il se trouve que cela est arrivé après une virée que le jouer a effectué à Taourirt Moussa, village natal du regretté Matoub Lounès, afin de se recueillis sur sa tombe. On a donc profité de l’occasion pour lui demander de nus lvrer ses impressions après ce moment et de nous parler du match face au CRBAF. «Nous sommes super motivés pour atteindre la finale !»

Battre le MCA sur le score deuxième place, c’est-à-dire que de trois buts à zéro est une perla C1 n’est pas loin, quel est votre formance qui aura fait vibrer avis ? tout le 1er-Novembre, quel a été Pour ne rien vous cacher, qualivotre sentiment, à la fin du fier la JSK à une compétition intermatch ? nationale est notre objectif. Les C’est une victoire méritée que derniers résultats positifs enregisnous avons réalisée face au MCA. trés depuis le match de l’ASO jouent Franchement, on a joué l’un de nos en notre faveur. Maintenant, il va meilleurs matchs de la saison, surfalloir garder notre régulatout qu’il y avait beaucoup de buts. rité et récolter le maxiSincèrement, on ne s’attendait vraimum de points pour ment pas à marquer trois buts, surdécrocher cette tout au MCA qui joue aussi pour deuxième place. Je une place sur le podium. La partie a reconnais que la commencé avec beaucoup de prumission est difficile dence de chaque côté, mais après lorsqu’on sait qu’on l’ouverture du score par Rial, on a n’est pas les seuls à jouer été libérés. le podium, mais croyezmoi, on a les moyens de préOn a assisté à un match plaisant server cette position. tant sur la pelouse que sur les gradins, le Clasico aura tenu Revenons, si vous le permettez, toutes ses promesses, n’est-ce au match de Coupe d’Algérie ; ce pas ? vendredi vous recevrez le Effectivement, les matchs entre la CRBAF, comment allez-vous JSK et le MCA ont de tout temps aborder cette rencontre ? été d’un haut niveau. Devant un Nous accordons une importance stade plein à craquer, notre mission capitale à cette épreuve populaire, était bien claire. Les supporters ont depuis notre premier match remjoué leur rôle convenablement et porté face à El Kala à Tizi. J’estime sur le terrain aussi, le public a été aussi qu’après avoir écarté le tenant gratifié d’un beau spectacle. du titre, l’USMA, la coupe est devenue un objectif qu’on souVous avez entamé le match sur le haite concrétiser. Je vous banc, avant de rentrer en seassure que le parcours n’a conde mi-temps. Vous étiez pas été facile jusque-là même derrière le penalty translorsqu’on se formé par Ebossé, quel est rappelle seulevotre commentaire ? ment les équipes J’ai accepté sportivement que nous avons les choix du coach et je ne « On a battu éliminées, le suis pas le genre qui pole CRBAF en aller MCO et le MCS lémique. Une fois sur le et retour, la coupe entre autres. Ce terrai, je donne tout ce ça sera une autre vendredi, on que j'ai dans les tripes jouera pour arpour gagner. Face au paire de racher notre MCA, je n’avais pour obmanches » qualification à la jectif que de déstabiliser la grande finale. défense adverse, chose que j’ai réussie à faire. Le CRBAF a concédé deux défaites face à la JSK en Désormais, la JSK s’empare de la aller-retour, il va sans dire qu’il

« Notre objectif est de décrocher la coupe qu’on dédiera à sa mémoire »
aura une double revanche à prendre, ce qui rendra la partie attrayante, n'est-ce pas ? Franchement, nous ne sousestimons pas notre adversaire en coupe. Certes, on a battu le CRBAF en aller-retour, mais je peux vous certifier que le match de vendredi n’aura pas la même intensité. Il s’agit d’une demi-finale qu’on jouera et chacune des deux équipes espère être présente à Tchaker le 1er Mai prochain. On va bien étudier le jeu du CRBAF qui, à mon humble avis, ne mérite pas la place où elle est aujourd’hui, au vu de tout ce dont elle dispose comme potentialités humaines, surtout. Les supporters ont joué un grand rôle face au MCA, vous souhaitez certainement voir la même affluence ce vendredi... Naturellement, nous attendons une présence massive de nos supporters, on veut qu’ils soient tou-

Avant de finir, cette semaine, vous vous êtes recueillis, en compagnie de Bencherifa, sur la tombe de Matoub dans son village natal à Beni Douala, comment vous est venue l’idée ? Bon, je sais bien ce que représente cet homme pour tous les Kabyles. C’était un chanteur engagé qui aimait beaucoup la JSK. J’ai appris beaucoup de choses de ce grand homme et nous avons décidé, Walid, un autre ami et moi, de nous recueillir sur sa tombe. On est allés à Beni Douala où on a eu droit à un accueil chaleureux. Dommage, on n’a trouvé personne à son domicile, car je tenais à voir sa voiture criblée de balles. Que Dieu ait son âme. Matoub est une personne qui était de son vivant très attaché à la JSK et ses joueurs, vous voudriez certainement lui dédier la coupe… Exactement, à notre arrivée à Beni Douala, on a déjà remarqué le sigle JSK écrit sur tous les murs. Même devant la maison du défunt Matoub. Oui, nous rêvons de décrocher cette coupe et la lui dédier, j’estime qu’il mérite un tel un hommage pa. Entretien réalisé par Lyès A.

jours nombreux, car c’est grâce à eux que nous sommes aujourd’hui à la deuxième place et à 90 minutes de la finale. De notre côté, on continuera à jouer comme il se doit pour permettre au club de terminer avec un titre.

A 24 heures de la 1re demi-finale JSK-CRBAF

L’entraînement d’hier sous la pluie

Les Canaris veulent jouer une 10 finale !
u lendemain de leur victoire face au MCA en championnat, les Kabyles se sont concentrés sur la deuxième compétition dans laquelle ils sont toujours en course. Demain après-midi, le stade du 1er-Novembre abritera la demi-finale JSK-CRBAF, dans un match qui drainera la grande foule, notamment du côté des supporters locaux qui sont en train de jouer comme il se doit leur rôle de 12e homme. Par ailleurs, concernant l’ambiance qui a caractérisé les entraînements de la semaine, les joueurs ont travaillé dans un climat de sérénité totale, à huis clos, loin de toute la pression qui pourrait les perturber, à la veille d’un match important. Demain, l’objectif des Canaris est très clair, battre le CRBAF, lanterne rouge du championnat, et accéder à la finale, qui serait la 10e dans l’histoire du club. En neuf participations à la finale de Coupe d’Algérie, les Kabyles ont remporté le trophée cinq fois : NAHD (1977), Collo (1986), ASO (1992), ASAM (1994), USMH (2011), tandis qu’ils ont perdu à quatre reprises : NAHD (1978), USMBA (1991), USMA (1999), USMA (2004). Par ailleurs, les supporters ont, depuis le début de semaine, prévu d’envahir le 1er-Novembre pour soutenir les joueurs d’Aït Djoudi.

e

G G G

G La séance d’hier matin s’est déroulée sous la pluie. Les conditions climatiques défavorables n’ont pas dissuadé les Kabyles qui sont allés jusqu’au bout du programme établi. L’ambiance affichée depuis le début de semaine renseigne sur l’état psychologique du groupe.

A

Tout avait commencé en 1977
L’histoire de la JSK en coupe a commencé en 1977, année où les coéquipiers de Mouloud Iboud ont soulevé le premier trophée, dans un stade du 5-Juillet plein comme jamais. La victoire historique face au NAHD a permis aux Kabyles d’ouvrir leur page d’histoire avec Dame coupe qu’ils ont remportée cinq fois, la dernière en date en 2011, face à l’USMH.

Les joueurs ne jurent que par la qualif’
Pour leur part, les joueurs affichent une grande détermination, à 24 heures seulement de leur match face au CRBAF. Pendant toute la semaine, le staff technique a insisté sur la concentration et a tenu à éloigner ses joueurs de toute pression négative pouvant compromettre le parcours en coupe, surtout qu’une vive polémique a éclaté entre la JSK et le MCA, juste après le dernier Clasico joué à Tizi.

Les balles arrêtées au menu d’hier

G Le staff technique a programmé, hier, plusieurs exercices de balles arrêtées. Il faut dire que la JSK poursuit son petit bonhomme de chemin en championnat grâce aux balles arrêtées, comme c’était le cas face au MCA où les trois buts ont été tous inscrits sur coups de pied arrêtés.

Ultime séance ce matin

Aït Djoudi met en garde contre tout excès de confiance
Juste après le précieux succès décroché face au MCA, les Kabyles ont commencé la préparation du match de demain face au CRBAF qui revêt une importance capitale dans le parcours du club cette saison. Les membres du staff technique, l’entraîneur Aït Djoudi en particulier, ont beaucoup discuté avec les joueurs cette semaine, pour les mobiliser et leur demander de ne pas tomber dans le piège de la facilité. L’adversaire de demain que la JSK a battu en allerretour en championnat est capable de surprendre la JSK dans son propre fief. Aït Djoudi a donc mis ses protégés en garde.

La dernière demi-finale, c’était face au MCO, en 2011
Comme le match de demain face au CRBAF entre dans le cadre de la première demi-finale de la Coupe d’Algérie 2014, il est bien évidemment important de rappeler que la dernière fois que la JSK a joué ce tour remonte à l’année de sa consécration en 2011. C’était face au MCO qu’elle a battu sur le score de deux buts à un signés Khelili et Farès Hemiti. Si dans l’effectif actuel, il reste encore des rescapés de l’effectif qui a décroché le ticket de la finale, il est utile de rappeler que l’actuel meneur de jeu, SidAhmed Aouedj, était dans l’autre camp.

G Après une bonne semaine de travail, caractérisée par une ambiance des grands jours, les Canaris effectueront, aujourd’hui, leur dernier galop d’entraînement, la veille de leur demifinale face au CRBAF. Les Kabyles affichent une détermination sans faille pour gagner leur match et officialiser leur participation à la finale de la Coupe d’Algérie prévue le 1er Mai prochain.

Mise au vert à l’hôtel «Les Trois Roses»

G

G A la fin de la séance de ce matin, les Kabyles rejoindront leur lieu de mise au vert à l’hôtel «Les Trois Roses», ex-Concorde, sis à la nouvelle ville de Tizi. La JSK, qui était habituée à l’hôtel Amraoua, a décidé de changer de lieu de regroupement, à quelques journées de la fin du championnat, suite au différend qui a éclaté entre les deux directions, de la JSK et celle de l’hôtel, concernant la réservation du MCA, la veille du Clasico.

La liste des 18 sera dévoilée aujourd’hui

G

G C’est aujourd’hui que l’entraîneur Aït Djoudi annoncera la liste des 18 joueurs concernés par le match de demain face au CRBAF. Le retour de tous les blessés offre à Aït Djoudi l’embarras du choix. Selon un membre du staff technique, il n’y aura pas de grands changements par rapport à l’effectif retenu pour le dernier Clasico.

L. A.

L. A.

Coup d’œil

JSK

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

05
La liste des 18 sera dévoilée ce matin

Bougherara «La JSK, c’est du costaud
mais Aïn Fekroun jouera sans complexe»
de bonnes individualités. Chaque joueur peut apporter le danger dans son compartiment. C’est vraiment un groupe complet.» grand apport pour l’équipe. Je pense qu’ils ne vont pas mal gêner la défense kabyle dans ce match.»

L’ex-entraîneur de Aïn Fekroun et ancien portier de la JSK parle de la demi-finale

«Aïn Fekroun joue mieux à l’extérieur qu’à domicile»
Par la suite, nous lui avons demandé de nous parler de la formation de Aïn Fekroun, pour l’avoir entraînée en début de saison. Il nous dira : «Aïn Fekroun est composée de joueurs, certes, moyens, mais qui sont armés d’une grande volonté. La preuve, nous avons réalisé de bonnes prestations en début de saison, notamment face au MCA et à la JSK, mais les résultats n’ont pas suivi. Toutefois, je tiens à dire que cette équipe joue mieux à l’extérieur qu’à domicile. C’est la raison pour laquelle les Kabyles doivent s’en méfier.»

«Si la JSK ne marque pas dans le premier quart d’heure, elle aura des difficultés par la suite»
Aux yeux de Bougherara, la JSK doit trouver le chemin des filets dans les premières minutes, afin de mettre l’adversaire dans le doute, en disant : «La JSK est habituée à mettre la pression sur l’adversaire dès l’entame de la partie. A mon avis, si les Kabyles ne marquent pas durant le premier quart d’heure, il sera très difficile par la suite d’imposer le jeu. C’est à ce moment-là que les joueurs de Aïn Fekroun prendront confiance pour mettre plus de pression sur leur adversaire.»

Zabiaa, Bencherif et Fergane risquent de sauter
Le moins que l’on puisse dire est que l’entraîneur en chef, Azzedine Aït Djoudi, aura fort à faire pour établir sa liste des 18, en prévision du match de coupe face au CRBAF. La raison est que l’entraîneur kabyle dispose de 24 joueurs aptes à jouer la rencontre de ce week-end. Ce qui est certain, c’est qu’Aït Djoudi a pris la décision d’écarter de la liste des 18 pas moins de deux joueurs qui ont été convoqués samedi dernier pour le Clasico. Aux yeux de nombreux observateurs, trois joueurs sont menacés de sauter ce week-end. En effet, en plus des titulaires qui ont affronté le MCA, Maroci, Aouedj, Mekkaoui et le second portier Amara seront rappelés. Quant aux 3 autres, à savoir Zabiaa, Bencherif et Fergane, c’est l’incertitude pour eux.

«Voici ce que j’aurais dit aux joueurs ,avant une demi-finale»
En dernier lieu, Liamine Bougherara nous a fait savoir que les deux entraîneurs devront trouver les mots qu’il faut pour gonfler à bloc leurs joueurs, en concluant : «Si j’étais à la place de l’un des deux entraîneurs, j’aurais clairement dit aux joueurs d’essayer de prendre du plaisir en jouant cette demi-finale. Je les aurais sensibilisés davantage, car il y a une place en finale au bout et qu’en cas de qualification, ils renteraient dans l’histoire du club. Certains joueurs vont certainement disputer pour la dernière fois de leur carrière une demi-finale, voire une finale.» A. A.

ui mieux qu’un ancien joueur de la JSK et ex-entraîneur de Aïn Fekroun pour nous parler de la demi-finale de demain ? Liamine Bougherara est l’homme qui a pris en main le nouveau promu en début de saison. Il estime que l’adversaire de la JSK, ce vendredi, se déplacera à Tizi Ouzou sans complexe, du moment qu’il n’est pas le favori dans ce match. L’ex-portier kabyle voit aussi que la JSK a un bon coup à jouer. Il reste convaincu que l’effectif de Azzedine Aït Djoudi est capable de remporter le trophée haut la main.

Q

Personnellement, je m’attendais à ce retour en force de l’équipe. Tout fonctionne bien, y compris le compartiment offensif emmené par Ebossé. C’est ce joueur qui manquait à la JSK. Je suis heureux de les voir revenir dans le haut du tableau, car ce club a toujours été le porte-flambeau du football algérien.»

Madi, Merbah, Si Salem et Messadia feraient partie des 18
Ce qui nous pousse à dire que Zabiaa, Fergane et Bencherif pourraient ne pas faire partie des 18 ce week-end, c’est le fait que Madi, Merbah, Si Salem et Messadia soient de retour. Les 4 joueurs en questions s’entraînent depuis une semaine avec le groupe et affichent la grande forme. Toutefois, il va falloir attendre la matinée d’aujourd’hui pour connaître les noms des 3 joueurs retenus. Le coach souhaite bien évidemment que ceux qui ne seront pas retenus acceptent sa décision, afin de ne pas déstabiliser le groupe, surtout la veille d’un match important. A. A.

«A mes yeux, c’est la JSK qui développe le meilleur football actuellement»
Avant d’ajouter dans la foulée : «J’ai suivi de près le rendement de la plupart des clubs de Ligue 1 Mobilis et je peux vous dire que c’est la JSK qui développe le meilleur jeu actuellement. La JSK développe un football moderne, chose que nous voyons de moins en moins ces temps-ci sur nos terrains. Il y a un excellent groupe et

«J’avais prédit le retour en force de la JSK, l’été dernier»
Interrogé sur le retour en force de la JSK cette saison, Bougherara nous dira : «J’ai eu l’occasion de voir la JSK lors du stage d’intersaison à Hammam-Bourguiba. J’avais même dit à Aït Djoudi qu’il y avait de bonnes individualités dans le groupe.

Dans ce même si le championnat de Ligue 1 sera à l’arrêt pendant contexte, trois semaines. Le boss kabyle a estimé que l’équipe n’avait pas besoin d’aller se préparer à l’étranger, du Bougherara moment que la durée du stage ne dépassera pas 10 poursuivra : jours. Hannachi pense que ses joueurs pourront se «Aïn Fepréparer le plus normalement du monde. Il a d’ailkroun dispose leurs prévu un mini-stage dans la capitale où l’équipe sera logée à l’hôtel Le Mas des Plande 3 joueurs teurs. Il est fort probable que la JSK joue clés, Amroune, un match amical face à la formation Douadi et Kara. Ces trois de l’USM Blida lors de son éléments sont capables de faire la stage. différence à n’importe quel moment. Ils sont expérimentés et seront d’un

«Amroune, Douadi et Kara sont des Hannachi joueurs ne veut pas d’un percutants stage en Tunisie qui peuvent A en croire une source digne de foi, le président Moh Cherif Hannachi a fait savoir à ses dirifaire la geants qu’il était contre l’idée d’un stage à différence» l’étranger, après le match de Coupe d’Algérie, même

Aïboud et Ihadjadene de polémiquer
convoqués
Les bonnes prestations des deux jeunes Canaris, produits du cru, Aïboud et Ihadjadene, avec l’équipe première, ne sont restées sans leur valoir une convocation en sélection nationale olympique. Les deux milieux offensifs kabyles, qui ont par le passé porté les couleurs nationales en jeunes catégories, accèdent avec mérite en sélection olympique et rejoindront le regroupement dimanche prochain, soit 24 heures après leur match de coupe face au CRBAF, le stage étant prévu du 30 mars au 6 avril. Depuis le retour à la barre technique d’Aït Djoudi qui prône la politique de lancer les jeunes formés

Asselah évite

en

sélection

dans les clubs, de nombreux éléments sont en train d’émerger, à l’instar de Raïah qui s’est imposé dans le onze kabyle depuis sa brillante participation face au CRB.

Aïboud : «C’est le fruit de beaucoup d’efforts»
Joint par nos soins, le jeune prometteur Samir Aiboud a exprimé toute sa joie de faire partie de la sélection nationale olympique : «Sincèrement, je suis content de cette convocation. Elle vient à point nommé nous encourager pour la suite. Croyez-moi que je travaille dur pour progresser et je ne cesserai de remercier tout mon entourage au club qui m’a fait confiance, c’est un honneur de porter le maillot de la sélection et je tâcherai de m’imposer.» «Je veux rallier ce regroupement avec une qualification en finale» Et d’ajouter : «Pour le moment, je me concentre exclusivement sur le match de coupe, on doit bien le gérer. Nous ne sommes qu’à 90 minutes de la finale et on doit garder notre concentration intacte pour atteindre cet objectif. Personnellement, j’espère rejoindre le stage de la sélection avec une qualification en finale de la coupe.»

Ils joueront deux matchs amicaux pendant cette période
Pendant leur stage avec la sélection nationale, les deux jeunes de la JSK participeront à deux matchs amicaux. Selon nos informations, la première rencontre aura lieu face au Soudan. Quoi de mieux pour les deux espoirs kabyles de combler le vide que laissera la compétition, qui s’arrêtera durant quinze jours. L. A.

Depuis quelques jours, les déclarations de Kaci- Saïd concernant Asselah font l’objet de discussions dans les milieux des supporters du club kabyle qui attendent avec impatience la réaction du joueur et, bien entendu, connaître sa version des faits. Le portier kabyle, soucieux de préserver la sérénité du groupe qui prépare un match important, ce vendredi face au CRBAF, pour le compte de la première demi-finale, mais surtout pour ne pas envenimer encore les choses, après les récentes déclarations des deux président Hannachi de la JSK et Boumella du MCA, a décidé de ne faire aucune déclaration ni polémiquer sur le sujet. Selon

des indiscrétions, Asselah, qui sera en fin de contrat au mois de juin prochain, accorde la priorité à la JSK, lui qui prône toujours la stabilité. Autrement dit, l’avenir d’Asselah à la JSK passera inévitablement par une série de négociations avec le patron du club kabyle, Mohand Cherif Hannachi. Suspendu pour quatre matchs, après les incidents qui se sont produits à Béjaïa face à la JSMB, le portier numéro un de la JSK purgera sa sanction demain et sera de retour face au RCA, à l’occasion de la reprise du championnat, le 19 avril prochain.

Il a repris l’entraînement
Le portier Malik Asselah a repris l’entraînement avec le groupe, après plusieurs jours d’absence. Il s’est contenté de quelques tours de piste, suivis d’une séance de renforcement musculaire en salle. Pour rappel, le portier kabyle purgera sa suspension ce vendredi, en match de coupe. Il réintégrera le groupe lors de la mini-trêve pour préparer la prochaine sortie en Ligue 1 Mobilis face à la formation du RCA.

06 Kaci-Saïd «J’ai senti une
grande envie de réagir chez les joueurs»
Le manager général du MCA, qui a assisté à la séance d’entraînement d’hier, n’a pas caché sa satisfaction de voir ses joueurs s’armer de volonté et avoir cette envie de réagir ce vendredi face à la JSMC, lui qui a secoué les coéquipiers de Bouguèche à la reprise des entrainements en leur demandant de se remettre en cause après la débâcle de Tizi-Ouzou. «Je pense que le match de Coupe d’Algérie sera difficile face à une bonne équipe de la JSMC qui n’a rien à perdre à ce stade de la compétition. Toutefois, je reste confiant en mon équipe, car j’ai ressenti une grande envie chez les joueurs de réagir après notre défaite à TiziOuzou», dira Kamel Kaci Saïd. Des supporters lui ont demandé la Coupe d’Algérie Invité à la fête d’un proche du club, le manager général du Mouloudia a été approché par un groupe de supporters qui lui ont demandé de gagner la Coupe d’Algérie, du fait que c’est le seul objectif qui reste à l’équipe. De son côté, Kamel Kaci Saïd s’est montré rassurant à travers la discussion qu’il a eue avec ce groupe de supporters et leur a promis que l’équipe fera de son mieux pour atteindre ses objectifs. Il jouit du soutien des Chnaoua Les supporters en question qui ont discuté avec Kaci Saïd n’ont pas manqué de lui afficher leur soutien, lui demandant de continuer le grand travail qu’il est en train d’accomplir. Ils savent bien que la stratégie adoptée finira par porter ses fruits, d’autant que la direction du club, après une saison de transition, annonce des changements pour le prochain exercice. K.M.

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup risqué

MCA

de coupe sera plus dur que celui contre la JSK»
Vous êtes à une marche de la finale, comment se présente pour vous ce rendezvous après votre échec à Tizi Ouzou ? Nous sommes tous déçus de cette défaite, mais il faut bien tourner la page et penser à notre prochain face à la JSMC, qui sera plus difficile que celui de la JSK. Nous serons confrontés à une équipe qui n’est pas arrivée à ce stade de la compétition par hasard et qui n’a rien à perdre. Je suis certain que notre adversaire jouera sans complexe. La pression commence à se faire pesante, n’est-ce pas ? La pression fait partie du quotidien d’une équipe, quel que soit son objectif, et nous avons un groupe assez expérimenté pour la gérer. Seulement, on sent que cette rencontre de Coupe d’Algérie ne sera pas une simple formalité face à une équipe qui joue bien au ballon. J’ai eu l’occasion de revoir la rencontre qui a opposé la JSMC au CSC et je pense qu’on sera confrontés à une équipe difficile à manier, et c’est pour cette raison qu’on doit être vigilants. Votre ligne d’attaque manque toujours de réussite, cette situation n’est-elle pas inquiétante ? Je souhaite que la ligne d’attaque retrouve son efficacité et je serai très content si les attaquants offrent la victoire à l’équipe. Nous avons de bons joueurs qui ont fait leurs preuves par le passé, mais qui n’ont pas de réussite, ils fournissent à chaque fois de gros

Hachoud «Ce match
efforts et c’est grâce à eux qu’on obtient les balles arrêtées qui nous permettent de faire la différence. Si vous prenez l’exemple de notre dernier match face à la JSK, notre adversaire a gagné grâce aux balles arrêtées. Vous allez jouer ce match de la demi-finale devant votre public, que seule une qualification en finale lui permettra d’oublier l’échec du Clasico, tant les déclarations de Hannachi ont touché les supporters… On demande à nos supporters d’être de notre côté, afin qu’on puisse réaliser la qualification en finale de la Coupe d’Algérie qui reste notre principal objectif même si on essayera aussi de terminer le championnat en force. Tout ce qu’on souhaite, c’est d’offrir cette Coupe d’Algérie aux Chnaoua car nous avons une dette envers eux. Quant à Hannachi, je pense qu’il a fait ces déclarations sous l’effet de la colère et il faut qu’on reste concentrés sur notre sujet. Bien que vous soyez en forme, vous n’avez pas fait partie des choix du sélectionneur pour le stage de préparation… Cette situation ne m’inquiète pas, dans la mesure où le sélectionneur a voulu juste nous laisser, Rial et moi, à la disposition de nos équipes pour jouer les demi-finales de Coupe d’Algérie. Entretien réalisé par Kamel M.

Il hésite entre le 4-4-2 et le 4-3-3

Bouali n’a pas dévoilé ses cartes
Metref n’a pas eu la chance de jouer
Bien que s’entraînant régulièrement avec ses coéquipiers et tapant dans le ballon de manière ordinaire, Hocine Metref n’a pas eu la chance de prendre part au match d’application programmé par son coach qui avait prévu de le faire rentrer en fin de partie. En raison des fortes pluies, la partie a été écourtée. Ainsi, Metref devra prendre son mal en patience car il participera sans aucun doute au prochain match d’application. Toutefois, le milieu de terrain du Mouloudia est en train d’accomplir de gros efforts pour qu’il soit prêt à reprendre la compétition, lui qui souhaite disputer la finale de la Coupe d’Algérie. Les joueurs attendent avec impatience la liste des convoqués Du fait que l’équipe soit en mise au vert à partir de ce jeudi, le staff technique sera dans l’obligation d’annoncer la liste des joueurs convoqués qu’il établissait par le passé la veille du match. Toutefois, le fait que le groupe soit au complet, à l’exception de Bachiri et Metref qui sont toujours indisponibles, ladite liste sera un casse-tête pour le coach, et les joueurs attendent avec impatience qu’elle soit annoncée aujourd’hui par Bouali, du fait que tous rêvent de disputer cette demifinale de Coupe d’Algérie.
Après la débâcle de son équipe à Tizi Ouzou, Fouad Bouali compte revenir à son ancienne stratégie de jeu et opter pour l’offensive à l’occasion de cette demi-finale de Coupe d’Algérie du fait que cette confrontation se jouera à Bologhine. Un stade où le MCA a pour habitude de recevoir ses adversaires et ce, au même titre de la JSMC qui a jeté son dévolu sur ce stade pour jouer ses matchs de coupe à domicile. Hier aux entraînements, et bien que Bouali ait essayé de faire évoluer son équipe en 4-4-2 pour donner plus de tonus au milieu de terrain, ce dernier pourra aussi opter pour le 4-3-3, un schéma auquel ses joueurs sont aussi habitués, que ce soit avec lui ou Geiger, et qui a fait la force de cette équipe du MCA la saison passée. Le coach du Mouloudia n’a pas donc dévoilé ses cartes et va essayer toutes les variantes possibles avant de prendre sa décision, lors de la dernière séance prévue vendredi.

Il a programmé un match d’application hier au CREPS
Afin de voir l’évolution de ses joueurs, Bouali a composé deux équipes et a programmé une confrontation directe entre elles. Ce dernier a aligné sa défense classique composée de Hachoud, Zeghdane, Djeghbala et Aksas, alors qu’au milieu de terrain il a aligné Daoud aux côtés de Boucherit, ainsi que Gherbi et Ouali comme milieu gauche et milieu droit. En attaque, il a fait confiance à la paire BouguècheYachir. La seconde équipe était composée des autres éléments comme Besseghir, Bensalem, Ghazi, Kacem, Yahia Cherif, Djalit, Dibi et Lavasta. A travers une première lecture, on pourra dire que ce sont les joueurs de la première équipe qui ont le plus de chance de jouer, mais il semble que Bouali a une idée bien précise à travers ce choix, car il mise aussi sur des joueurs comme

Ghazi et Kacem.

Ghazi, Bouguèche et Kacem annoncen la couleur
Dans ce match d’application qui s’est déroulé sous l’œil vigilante du coach, trois joueurs que Bouali a pensé à titulariser ont affiché une belle forme. Il s’agit de Ghazi, Bouguèche et Kacem. Absent depuis le match de coupe face à Hadjout, le vétéran Ghazi qui est annoncé dans le onze rentrant, a laissé une bonne impression lors du match amical et a retrouvé tous ses moyens. Quant à Kacem qui était absent lors des deux derniers matchs pour les raisons que tout le monde connaît, lui aussi a réussi une bonne partie au même titre que Bouguèche. Ainsi, Bouali aura l’embarras du choix pour composer son équipe-type qui entamera la rencontre.

K.M.

Le Mouloudia aujourd’hui à l’hôtel Ryadh
Contrairement à ses habitudes, le Mouloudia aura deux jours de mise au vert en prévision de cette demi-finale de Coupe d’Algérie, une décision prise après concertation entre le staff technique et le manager général du club, qui ont pensé à éloigner les joueurs de la pression. Pour preuve, toutes les séances d’entraînement de la semaine se sont déroulées à huis clos à l’école de la protection civile de Dar El Beida et au CREPS. Si, par le passé, le Mouloudia tenait ses mises au vert à l’hôtel El Biar, cette fois la direction du club a jeté son dévolu sur l’hôtel Ryadh qui offre toutes les conditions nécessaires pour une meilleure concentration et évitera aux joueurs d’être perturbés.

Une séance de tirs aux but au menu Malgré le fait que le Mouloudia jouisse de la faveur des pronostics pour passer en finale en étant confronté à la modeste formation de Cheraga, le staff technique a programmé une séance de tirs aux but pour la dernière séance d’entraînement, car tout reste possible dans ce match. Il est à rappeler que les joueurs du MCA ont réussi déjà l’épreuve des tirs aux but lors des huitièmes de finale en écartant l’USC au stade Zerdani-Hassouna, comme ç’a été le cas la saison dernière.

Coup pour coup

MCA

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

07

Daoud «Seule la qualification nous réconciliera avec notre public»
«Notre mission ne sera pas facile face à une équipe de la JSMC qui jouera son match de la saison. Notre adversaire jouera donc sans complexe et il faudra prendre le match en main dès son entame pour éviter toute mauvaise surprise. On sait que notre public a été très déçu suite à notre défaite à Tizi Ouzou, mais je pense qu’on a fait de notre mieux, et la différence s’est faite sur des erreurs qui ont profité à la JSK. Nous sommes tous responsables de cet échec, et seule la qualification pourra nous réconcilier avec notre public», dira le capitaine du Mouloudia, Farid Daoud.

Le MCA satisfait de la désignation de Arab
Pour cette demi-finale de coupe d’Algérie, qui mettra aux prises la JSMC au MCA, la commission d’organisation de cette épreuve a désigné le jeune arbitre Arab, pour officier cette confrontation, et ce en guise d’encouragement, puisque ce referee a réalisé une bonne saison. Il est à rappeler qu'Arab a déjà arbitré le MCA à l’occasion de la troisième journée de la phase retour du championnat face au MCO, au stade de Bologhine, et qui a vu la victoire du MCA (2-0). Il est à rappeler que la rencontre débutera à 17h30 et sera retranmise en direct sur le petit écran.

Les fauteurs de troubles n’auront pas le dernier mot

La course pour la troisième place se complique après la victoire de l’USMH
Battu par la JSK lors de la précédente journée, le Mouloudia ne perd tout de même pas espoir de décrocher la troisième place du classement, car tout reste possible à six journées de la fin du fin championnat. Se trouvant à cinq longueurs des Kabyles et des Sétifiens, et totalisant du même nombre de points que le MCEE, le vieux club algérois aura peut-être la possibilité de profiter d’un échec de ces formations. Toutefois, cette course pour la troisième place s’est compliquée avec la victoire de l’USMH en terres béjaouies, et qui revient ainsi à un point du Mouloudia. Cinq équipes vont se battre donc pour cette troisième place, et la tâche des poulains de Bouali s’annonce difficile, lorsqu’on sait que le MCA se déplacera lors de la dernière journée à El Eulma, qui est l’un des clubs prétendants au podium, et rencontrera prochainement l’USMH.

n dépit de l’humiliante défaite concédée face à la JSK, nombreux les Chnaoua qui seront présents au stade de Bologhine pour soutenir leur équipe pour donner de la voix face à la JSMC. En effet, des groupes de supporters connus dans l’entourage du club avaient l’intention de se déplacer au stade avec la ferme intention de déverser leur colère, ce qui pourrait bien déstabiliser l’équipe, qui a besoin plus que jamais de sérénité pour décrocher sa qualification en finale. Ainsi, une campagne de sensibilisation est lancée dans les fiefs du Mouloudia pour que les Chnaoua encouragent les coéquipiers d’Aksas et fassent ainsi barrage aux fauteurs de troubles, car

L’heure est à la mobilisation E chez les Chnaoua
de leur équipe en finale, eux qui ne jurent que par une consécration en finale de la Coupe d’Algérie. tout mauvais comportement de la galerie du MCA profitera à l’adversaire et sera passible de sanctions, ce qui pourra porter préjudice à l’équipe.

Le Mouloudia condamné à faire un bon résultat à Lavigerie
Après la rencontre de coupe d’Algérie et en cas de qualification, le Mouloudia effectuera un stage d’une semaine à Tlemcen avant de reprendre la compétition, lorsqu’on sait que le championnat sera à l’arrêt à l’occasion de l'élection présidentielle. Pour la prochaine journée de championnat, le MCA sera dans l’obligation de prendre le dessus sur le CABBA avant de disputer le dernier derby de la saison face à l’USMH. Les Mouloudéens sont condamnés à réaliser un bon résultat à Lavigerie, pour éviter d’être distancé par ses adversaires, car cette troisième place reste aussi un objectif pour prendre part la saison prochaine à la coupe de la CAF, car rien ne garantit aux poulains de Bouali la victoire en coupe d’Algérie.

On prépare à faire la fête
Les Ultras du Mouloudia qui ont toujours gratifié la présence avec de beaux tifos, se préparent à faire la fête et créer une grande ambiance pour encourager leur équipe. En effet, les joueurs du MCA n’avaient pas démérité à Tizi Ouzou, malgré le fait qu’ils se soient inclinés sur le score de trois

buts à zéro. C’est pour cette raison qu’il faut les encourager au lieu de les critiquer et leur mettre davantage de pression, car même si l’équipe avait perdu par la plus petite des marges, cela n’aurait rien changé, du fait que le MCA était tenu par l’obligation du résultat. La mission des Mouloudéens n’était pas donc aussi facile comme certains puissent le penser, face à une équipe kabyle qui se porte bien actuellement, bénéficiant à la fois du facteur du terrain et du public. Le stade de Bologhine va vibrer ce samedi au rythme des Chnaoua qui s’apprêtent à fêter la qualification

Le stade sera plein comme un œuf
En plus de cette campagne de sensibilisation, un seul mot d’ordre circule dans les fiefs des Chnaoua, celui de se ruer dès la matinée du samedi vers les guichets pour prendre tous les billets et faire le plein. Ainsi, il faut s’attendre à ce que le stade soit plein comme un œuf le jour de la rencontre, et qui sera majoritairement aux couleurs du MCA.

K. M

Pub REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE OUARGLA DIRECTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS NIF:099830019000921

AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT N° 25./2014
La Direction des Equipements Publics de la Wilaya de Ouargla, lance un appel d’offre national restreint pour : La réalisation d’un tribunal administratif à Ouargla Lot 01 : administration Lot 02 : aménagements extérieurs Lot 03 : électricité Les entreprises qualifiées en bâtiment activité principale :- Peuvent retirer le cahier des charges auprès du bureau du budget et comptabilité service administration et moyen de la direction des équipements publics Ouargla. Les offres pour chaque lot séparément doivent être remises sous un seul pli fermé, anonyme et ne portera à l’extérieur que la mention : A Monsieur le Directeur des Equipements Publics de la wilaya de Ouargla. «Appel d’offre national restreint N°25/2014 La réalisation d’un tribunal administratif à Ouargla lot.... à ne pas ouvrir Ce pli contient l’enveloppe de l’offre technique (A) et l’enveloppe de l’offre financière (B). A- l’offre technique Accompagnée des pièces suivantes : 01- Déclaration à souscrire renseigner, signée et datée par le soumissionnaire 02- cahier des charges signée et datée par le soumissionnaire 03- Déclaration de probité signée et datée par le soumissionnaire 04- Copie légalisée de certificat de qualification et de classification professionnelle en cours de validité à la date d’ouverture/ Lot 01 : catégorie quatre (04) et plus en bâtiment principal Lot 02 : catégorie trois (03) et plus en bâtiment principal Lot 03 : catégorie trois (03) et plus bâtiment principal ayant l’un des codes 3413911 jusqu’au 341-3914 05- Copie légalisée du registre de commerce. 06- Copie légalisée du statut pour les sociétés concernées 07- Copie légalisée d’attestation de dépôt des comptes sociaux pour les sociétés concernées. 08- Copie légalisée de code fiscale. 09- Copie légalisée du casier judiciaire du signataire de la soumission en cours de validité à la date d’ouverture. 10- Copie légalisée de mise à jour : - CNAS apuré ou accompagné d’un échéancier de paiement en cours de validité à la date d’ouverture - CASNOS apuré ou accompagné d’un échéancier de paiement en cours de validité à la date d’ouverture -CACOBATPH apuré ou accompagné d’un échéancier de paiement en cours de validité à la date d’ouverture 11- Copie légalisée EXTRAIT DE ROLE apuré ou accompagné d’un échéancier de paiement de mise à jour en cours de validité à la date d’ouverture 12- Planning d’exécution des travaux. 13- Bilan fiscal des années 2010-2011-2012 14- Copie légalisée des justifications des projets réalisés (attestation) 15- Copie légalisée des justifications des moyens humains (diplôme -affiliation) 16- Copie légalisée des justifications des moyens matériels (propriété) Sous un pli fermé et cacheté ne porte à l’extérieur que la mention suivante : Offre technique Appel d’offre national restreint N°25/ La réalisation d’un tribunal administratif à Ouargla Lot n°................. B-l’offre financière Accompagnée des pièces suivantes rempli, paraphé et signé par le soumissionnaire 01- lettre de soumission renseigner, signée et datée par le soumissionnaire 02- bordereau des prix unitaires, rempliée, signée et datée par le soumissionnaire 03- devis quantitatif et estimatif, rempliée, signée et datée par le soumissionnaire Sous un pli fermé et cacheté ne porte à l’extérieur que la mention suivante Offre financière Appel d’offre national restreint N°25/2014 pour La réalisation d’un tribunal administratif à Ouargla Lot ................. - Les offres doivent être déposées à la Direction des Equipements Publics, Sis à la < L’ancien siège daïra > Ouargla. • La durée de préparation des offres est fixée à 15 jours à compter de la première publication de l’avis de l’appel d’offre dans le bulletin officiel des marches de l’opération public (BOMOP) ou la presse. • Le jour de dépôt des offres est fixe au dernier jour de la durée de préparation des offres jusqu’ à 14h. si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prolongée jusqu’au jour ouvrable suivant. • Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance de l’ouverture des plis techniques et financières aura lieu le même jour a 14h30m au siège des Equipement public, Sis a la <L’ancien siège de daïra>. • Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant la durée de préparation des offres plus 03 mois à compte de la date de dépôt des offres. • Remarque : les entreprises qualifiées ne peuvent prétendre qu’un seul lot.
ANEP : 114 138 : Le Buteur du 27-03-2014

08

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup fort

USMH

L’USMH revient et avertit !
l’occasion d’un match retard de la 23e journée de la Ligue 1 Mobilis, le club algérois de l’USMH s’est rendu à la ville de Yemma Gouraya pour affronter la JSM Béjaïa, dans une rencontre qui s’annonçait difficile devant une équipe qui joue sa survie. Malgré le fait que tout était en faveur des Béjaouis lesquels ont livré ce match dans leur propre fief, les poulains de Boualem Charef, qui reviennent en force depuis quelque temps, n’avaient pas besoin d’un miracle pour mettre deux buts en première période. Deux réalisations qui ont mis le club algérois en sécurité. Score final, deux buts à un en faveur des Jaune et Noir, lesquels compliquent davantage la situation des Béjaouis. Ces derniers auront besoin d’un vrai miracle pour jouer la saison prochaine en élite. Avec cette précieuse victoire, les Harrachis grimpent à la septième position. Du coup, ils avertissent tous les autres clubs car de l’avis de tous, ils sont plus que jamais capables de rester sur cette lancée le plus longtemps possible.

A

mis fin aux rumeurs en revenant avec une très importante victoire, enfonçant ainsi le clou aux locaux. Après avoir surclassé le CRB, au stade de Lavigerie, les Harrachis, une semaine plus tard, ont fait preuve de professionnalisme en jouant à fond le match de la JSMB. A El Harrach, on ne vend pas et on n’achète pas de matchs.

Premier succès à l’extérieur durant la phase retour
Cinq matchs sans défaite ! C’est le bilan de l’USMH depuis quelque temps. Le club algérois, qui revient en force lors de cette phase retour, a réussi son premier succès à l’extérieur. Par ailleurs, il faut signaler aussi que le club algérois n’a concédé qu’une seule défaite depuis l’entame de cette deuxième phase. C’était lors du derby contre l’USMH, au stade Omar-Hamadi.

Les joueurs ont eu du mal à terminer la rencontre
Après une première mi-temps où ils avaient réussi à mettre deux buts, les joueurs de l’USMH ont reculé d’un cran en deuxième période. D’ailleurs, le rendement était tout juste moyen. Apparemment, les joueurs ont eu du mal à terminer la partie. Selon nos échos, le fait de programmer deux matchs en une semaine a pesé sur les joueurs qui souffraient d’une énorme fatigue. H. M.

Les joueurs ont démenti les rumeurs
Avant la rencontre contre la JSMB, plusieurs personnes croyaient que les Harrachis allaient arranger cette rencontre pour permettre aux Béjaouis de garder leurs chances intactes de maintien. Seulement, les joueurs harrachis, professionnels et loyaux, ont

Benamar «Cette victoire prouve notre loyauté»

Hendou suspendu face à l’ASO

Lamali «Ma joie est indescriptible»

Coup dur pour l’USMH ! Le milieu de terrain, Karim Hendou, a écopé, à l’occasion du match D’après l’entraîneur-adjoint de l’USMH, Hassen face à la JSMB, d'un quatrième Benamar, les Jaune et Noir ont livré un grand avertissement. Du coup, il ne match contre la JSMB, et la victoire est amplement sera pas présent à la reprise du méritée malgré le fait que les joueurs aient livré championnat, contre l’ASO. Une une rencontre intense contre le CRB, quelques suspension qui perturbe l’entraîjours avant : «Cette victoire prouve notre loyauté. L’USMH revient en force en cette phase retour, du mo- neur Boualem Charef, lequel sera dans l’obligation de lui ment que nous avons récolté 18 points sur les 27 possitrouver un remplaçant. Le bles. Ce succès nous a permis d’assurer officiellement le moins que l’on puisse dire est maintien. Par ailleurs, je tiens à dire que nous n’avons que la suspension de Hendou jamais pensé à arranger le match. Y’en a marre de nous accuser ! A chaque fois, on prouve à tout le monde jouera en faveur du Malgache, qu’on joue nos matchs avec la même intensité.» Amada, lequel sera sans doute appelé à reprendre son poste et gagner à nouveau la confiance L’équipe est rentré de son entraîneur.

Mebarki brille, Abid en vrai chasseur !
Quand Mebarki va, tout va ! A l’occasion du match contre la JSMB, le premier responsable à la barre technique a décidé de compter sur l’ancien joueur béjaoui, Mebarki, lequel donne satisfaction de match en match. En effet, l’ancien joueur de l’ASMO a été, de l’avis de tous, l’homme du match. Avec sa technique et sa vitesse, Mebarki a été d’un grand apport à l’attaque harrachie qui a inscrit deux buts en une mi-temps. L’autre élément qui ne cesse de gagner des points à chaque nouvelle journée n’est autre que l’attaquant Abid. Ce dernier a marqué contre la JSMB son septième but de la saison, mettant Sylla dans une situation très difficile, du moment que le Ghanéen n’a inscrit jusqu’à présent que quatre réalisations. De l’avis de tous, Boualem Charef a enfin trouvé son chasseur de buts. Désormais, Mebarki doit rester sur cette lancée et gagner la confiance des dirigeants et celle des supporters.

Souffrant d’une blessure qui l’a éloigné des terrains pendant plusieurs semaines, l’attaquant harrachi, Lamali, a rechaussé pour la première fois ses crampons depuis l’entame de la phase retour. Le joueur, que nous avons interrogé à la fin de la rencontre, était très heureux car son retour coïncide avec la victoire de son équipe, qui revient en force depuis quelque temps : «Ma joie est indescriptible. Après une très longue absence, j’ai enfin repris et même participé au match contre la JSMB. Je suis très heureux car mon retour a été bénéfique pour l’équipe du moment qu’on a décroché les trois points. Toutefois, je tiens à dire que ce n’est pas facile d’affronter les équipes du bas du tableau. Malgré la difficulté de notre mission, nous avons assuré le plus important et nous avons prouvé que l’USMH n’arrange jamais ses matchs.»

Juste après le match, les joueurs de Amer-Yahia nie avoir l’USMH ont tous sauté dans le bus pour boycotté l’équipe rallier la capitale. D’ailleurs, les coéqui- Amer Yahia ne s’est pas déplacé piers de Mebarki ont préféré dîner avec son équipe à Béjaïa. Malgré le fait que l’entraîneur Boualem dans le bus pour arriver plus tôt à Charef l’ait retenu pour cette Alger. Il faut dire que les joueurs ont rencontre, le joueur a quand atteint la capitale vers les coups de même manqué à l’appel, ce qui minuit. n’a pas plu à Charef. Selon nos Quatre jours de repos sources, le joueur aurait confié à «Je tiens tout d’abord à dire que la victoire face à la JSMB est très imporaux joueurs ses proches qu’il n’a jamais boytante. Nous avons enfin assuré le Comme le championnat va obser- cotté l’équipe et qu’il sera prêt à maintien et nous allons essayer d’enver une assez longue trêve et ce, la reprise des entraînements, ce dimanche. Par ailleurs, il compte chaîner avec d’autres résultats positifs à jusqu’au 19 avril, le premier responsable à la barre technique, certainement patienter jusqu’à la l’avenir. Toutefois, je tiens à dire qu’on fin de saison pour réclamer ses n’avait pas besoin de prouver notre Boualem Charef, a décidé d’ac- papiers et changer d’air. loyauté et notre professionnalisme du corder quatre jours de repos à moment que nous n’avons jamais pensé à ses poulains, lesquels ont La réunion du CA arranger des matchs.» réussi une excellente perfor- n’a pas eu lieu mance contre la JSMB. Du Une semaine après la réunion coup, la reprise des entraî- entre Belayat et le président Laïb, concernant l’achat des acnements est prévue pour ce tions, le conseil d’administration dimanche, au stade du 1er- de l’USMH ne s’est toujours pas Novembre. réuni pour étudier convenableLes supporters ment cette proposition. Madour, Interrogé par nos soins à la fin de la rencontre contre la JSMB, Mebarki estime que du MOB félicitent l’un des actionnaires de les Harrachis l’USMH, estime qu’il était prêt à sa prestation n’a rien à voir avec le fait qu’il ait affronté la JSMB, son ex-équipe : «Tout Avant de quitter la ville de se déplacer avec Belayat chez le notaire pour lui vendre ses acle monde connaît les raisons qui m’avaient Yemma Gouraya, les supporters tions et lui prouver sa bonne foi du MOB, le club rival de la : «Je suis prêt à me rendre chez le poussé à quitter la JSMB. J’ai joué à fond pour défendre dignement le maillot de JSMB, ont remercié les joueurs notaire avec Belayat et me désisharrachis pour la victoire. Il faut ter de ma part des actions dans le l’USMH. Je n’avais aucune revanche à dire que la JSMB a déjà mis un but de lui prouver ma bonne foi.» prendre.» H. M. pied en Ligue 2 Mobilis. H. M.

à Alger vers minuit

Abid «On n’avait pas besoin de prouver notre professionnalisme»

Mebarki «Je n’avais aucune revanche à prendre !»

Coup fort

USMA

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

09

e championnat de Ligue 1 Mobilis observe un arrêt de plus de trois semaines au lendemain de sa 24e journée, pendant lequel les joueurs de l’USMA tentent de profiter d’un repos bien mérité, alors que dans leur rétroviseur, les silhouettes de leurs poursuivants sont à peine visibles. Onze points séparent désormais le leader de ses principaux concurrents lesquels, vu le rythme imposé par les Rouge et Noir en tête du classement, ont dû abandonner toute poursuite. Les Usmistes se sont offerts une semaine de répit en toute tranquillité, avant de retrouver vendredi prochain le chemin de l’entraînement, en prévision de la reprise de la compétition, où ils comptent asseoir davantage leur autorité. Avant d’atteindre le sommet, l’USMA a connu des moments bien difficiles, de doute surtout, notamment en début de saison avec quelques faux pas plus ou moins inattendus, comme cette surprenante défaite à domicile devant le CABBA ou ce match nul face au CSC, avant qu’une autre déconvenue à El Eulma ne leur fasse très mal. Courbis, alors entraîneur des Rouge et Noir, décide de prendre le taureau par les cornes en donnant un sacré coup de pied dans la fourmilière, écartant ainsi quatre cadres de l’équipe. Secoué, le groupe réagit tout de suite. Un match nul à Chlef, suivi d’une victoire contre Aïn Fakroun, puis un précieux succès à Oran contre le MCO, la machine est relancée. Depuis, l’USMA n’a plus perdu, enchaînant 16 matchs sans défaite, avec une série de six victoires de suite. Au lendemain de cette 24e journée, les chiffres sont éloquents. Meilleure équipe à domicile (31 points, 10 victoires, 1 nul et 1 défaite), meilleure équipe à l’extérieur (23 points, 6 victoires, 5 nuls et 1 défaite), meilleure attaque avec 34 buts marqués et meilleure défense avec seulement 13 buts encaissés. En termes de points, cela fait deux journées que les Usmistes ont dépassé la barre des 50 points, alors qu’il faudra au moins trois autres journées à ses poursuivants pour franchir ce seuil, encore faut-il qu’ils gagnent leurs trois prochaines rencontres. Et pour illustrer davantage la supériorité de l’USMA, il est peut-être utile de souligner l’écart de 35 points qui la sépare de la lanterne rouge. C’est tout un monde !

Il y a l’USMA et il y a les autres L

(2012/2013). La saison en cours, après avoir remporté en chemin un trophée de prestige, la Supercoupe, l’USMA file allègrement vers le sacre final, le sixième de son histoire.

Les comploteurs mis en échec

Djahnine, Hamdoud, Ghazi, Achiou, Benchergui et les autres, avait écrasé toute la concurrence en terminant sur le trône avec 67 points et 13 points d’avance sur le second, la JSK. Une performance difficile à rééditer, mais l’équipe de Velud est sur la bonne voie, puisqu’en 2005, l’USMA totalisait 54 points à l’issue de la 24e journée, soit le même nombre que l’équipe actuelle a engrangé à ce stade de la compétition de la saison en cours. Reste à savoir si les Koudri, Bouchema et autre Ferhat maintiendront le cap jusqu’à l’arrivée.

La réussite d’un projet
Aujourd’hui, chiffres à l’appui, force est de constater qu’il y a l’USMA et il y a les autres. Car même l’ESS, au plus fort de sa domination, n’était pas parvenue à faire aussi nettement la différence. Cela ne peut pas être le fruit du hasard. Depuis la saison dernière, l’on assiste à la renaissance d’une nouvelle USMA qui va redorer le blason du club suite à une galère qui aura duré sept ans. Après avoir régné toute une décennie sur le football national, avec pas moins de neuf titres entre les bras, les Rouge et Noir entrent en hibernation, sans trop disparaître pour autant. De 2005 à 2010, l’USMA ne fait que tourner en rond, avec deux finales de Coupe d’Algérie perdues au passage. En 2010, et avec l’avènement du profes-

Cette USMA peut-elle faire mieux qu’en 2005 ?
La série de 16 matchs sans défaite est un record que l’USMA n’a jamais réalisé jusque-là. Sa meilleure performance en la matière remonte à la saison 2004/2005, l’année de son dernier sacre, où elle a pu enchaîner dix matchs sans défaite, avec huit victoires de suite. Si elle fait un peu mieux cette saison, elle devra attendre la fin du championnat pour voir si elle sera en mesure d’égaler la performance de l’équipe de 2005, qui est considérée comme la meilleure des deux dernières décennies. L’USMA de l’époque, celle des Dziri, Ammour, Bourahli, Eneramo, Zeghdoud,

sionnalisme, elle est la première formation à se lancer dans le bain. Allik, alors président du club, signe un contrat historique avec l’ETRHB Haddad, faisant de cette entreprise le nouveau propriétaire de l’USMA. Même si l’ex-numéro un des Rouge et Noir est entré par la suite en conflit avec les nouveaux dirigeants, là n’est pas le sujet, il a eu néanmoins le mérite et le courage d’avoir franchi le pas. L’histoire retiendra qu’il a été le premier président à s’engager sur cette voie. Ayant pris l’engagement de ne pas partir sans laisser son club entre de bonnes mains, Allik aura tenu parole. La nouvelle direction, prenant le train en marche, va un peu galérer. Mais contre vents et marées, elle s’accroche, tant bien que mal. Un travail de fond est entrepris à tous les niveaux. Restructuration de l’administration, rénovation des infrastructures du club, renouvellement et rajeunissement de l’effectif et l’instauration d’un nouveau mode de fonctionnement. Financièrement, l’USMA affiche une bonne santé qui va la mettre à l’abri des vents violents qui secouent tous les autres clubs. Certes, tout n’est pas parfait, mais rien ne se fait du jour au lendemain, surtout pas un tel projet. La nouvelle direction attendra trois ans avant de cueillir les premiers fruits. Après avoir assuré le maintien (2010/2011) et s’être classé 3e (2011/2012), elle décroche la saison d’après deux trophées, la Coupe d’Algérie et la Coupe arabe

Alors que les autres clubs devaient prendre l’USMA comme exemple pour passer le cap de l’amateurisme et élever le niveau du championnat et du football national, certaines personnes vont tout mettre en place pour la faire échouer. Trois présidents puissants décident de l’abattre. Ce n’est pas l’USMA en tant que club qui les dérange, mais plutôt son modèle et son nouveau statut. Les présidents en question, et d’autres aussi, n’ont jamais accepté l’avènement du professionnalisme qui menace leur avenir personnel et leurs propres intérêts. Pour imposer le modèle qu’ils défendent, l’amateurisme et le bricolage, le seul modèle qui leur permet de durer à leurs postes et de protéger leurs propres intérêts, le seul modèle qui occulte leurs carences et leurs limites en matière de gestion, il fallait faire échouer celui de l’USMA pour le désigner du doigt comme étant un projet défaillant. Tout en barrant la route aux entreprises intéressées par reprendre leurs clubs, ils ont tout essayé en coulisses pour faire rétrograder l’USMA lors de la saison 2010/2011 lorsque les Rouge et Noir peinaient un peu en bas du tableau. A l’époque, Hervé Renard nous avait confié en aparté qu’il voyait des choses bizarres lors des matchs de son équipe. Si l’USMA a réussi à se maintenir en Ligue 1, les attaques n’ont pas cessé pour autant. La campagne de déstabilisation a repris de plus belle cette saison dès que les Rouge et Noir ont pris la tête du championnat. A chaque fois qu’une erreur d’arbitrage est constatée dans un match de l’USMA, c’est le grand scandale. On saute sur l’occasion, les arbitres sont voués aux gémonies, la presse et les différents médias s’emparent du sujet, on en fait l’actualité, alors que des erreurs plus graves et plus flagrantes sont commises ailleurs et passent totalement inaperçues. Pendant ce temps-là, les Rouge et Noir ne font pas que résister, mais sont en train de prouver que leur réussite, ils ne la doivent à personne, en mettant en évidence le fossé que peut séparer l’amateurisme et le bricolage du professionnalisme. Comme nous l’indiquions plus haut, tout n’est pas parfait à l’USMA. Mais au lieu de fustiger ce projet pour des raisons que tout le monde connaît, ne serait-il pas plus avantageux de le prendre comme exemple ou d’essayer de faire mieux ? Faut-il encore dire, ou préciser, qu’à l’USMA, on respire un air plus léger que dans beaucoup d’autres clubs en proie au doute le plus profond ? S’il y a toutes les raisons du monde de se réjouir de la percée usmiste, la compétition nationale ne peut pas non plus se passer des autres clubs qui en font l’histoire, la diversité et, également, la qualité. Il est temps qu’ils s’y mettent à leur tour. B. M.

Les internationaux pourraient reprendre l'entraînement en Tunisie
Les internationaux de l’USMA, Zemmamouche, Khoualed, El Orfi et Ferhat, quitteront aujourd’hui le centre technique national de Sidi Moussa, après avoir pris part au stage des locaux qui a débuté lundi dernier. Les quatre joueurs, qui n’ont pas pris de repos, au lendemain du match face à l’ASO, devront bénéfier, à leur tour, de quelques jours de vacances pour souffler un peu. Il est fort possible qu’ils reprennent l'entraînement en Tunisie, lors du stage qui se tiendra à Gamarth, à partir du 3 avril.

Velud attendu aujourd’hui
Comme on le sait, l’entraîneur de l’USMA a pris, lui aussi, une semaine de vacances, pour aller se reposer auprès des siens. Il est attendu demain pour diriger la première séance de reprise.

Bourzag veut Rabti et Bekakchi
L’on s’attend à ce que l’entraîneur des U21 de l’USMA, Abdelouahab Bourzag, fasse appel à Djamel Rabti et Brahim Bekakchi qui font partie de l’effectif de l’équipe première, pour renforcer les rangs de son équipe, demain, à l’occasion du match des demi-finales de la Coupe d’Algérie qui opposera les Rouge et Noir à leurs homologue du NAHD. Les Espoirs de l’USMA, pour rappel, caracolent en tête du classement et rêvent de décrocher le doublé coupe-championnat cette saison.

Dziri

«Nous ne sommes pas à l’abri d’une mauvaise surprise»
travaille pas seul, il y a tout un staff à ses côtés. Je dirais que c’est grâce à un travail collégial et à une bonne entente avec les joueurs que l’USMA a réussi un tel parcours. Avec Courbis, l’équipe n’a effectué aucun stage à l’étranger, mais Velud va tenir son troisième regroupement en Tunisie. Comment l’expliquez-vous ? Courbis n’a pas vu l’utilité de se préparer à l’étranger alors que Velud a programmé deux stages en Tunisie dès son arrivée. Comme je viens de vous le dire, chaque entraîneur a sa propre vision des choses bien que je considère que le premier stage en Tunisie ait été programmé juste pour que Velud puisse bien connaître le groupe et le second c’était pour préparer la Supercoupe d’Algérie. Et cette foisci, c’est pour meubler le vide après l’arrêt du championnat. Le fait d’avoir été éliminé de la coupe d’Algérie ne vous a-t-il pas permis de mieux vous concentrer sur le championnat ? Nous regrettons bien sûr notre élimination en coupe d’Algérie, car nous avions dominé la JSK en coupe, et la chance ne nous a pas souri aux tirs au but. Quand la chance vous tourne le dos, vous ne pouvez rien faire. On aurait aimé rester en course, surtout lorsqu’on voit que la JSK, l’équipe qui nous a éliminés, est en demi-finale et qu’elle peut aller en finale. Mais c’est cela le football et c’est peut-être cela qui nous a permis de nous concentrer beaucoup plus sur le championnat. En s’engageant à fond dans la Ligue des champions africaine, ne pensez-vous pas que cette compétition a eu raison de votre principal concurrent, l’ESS, qui n’a pas pu suivre votre rythme ? Je ne sais pas, mais ce qui est sûr, c’est que l’ESS a été derrière nous pendant une longue période jusqu’à ce qu’elle fasse quelques faux pas qui nous ont permis de prendre le large. J’espère de tout mon cœur aujourd’hui qu’ils reviennent du Cameroun avec le billet des quarts de finale. Ce qui est bien, c’est qu’ils n’ont pas encaissé de but sur leur terrain et cela peut jouer en leur faveur au match retour. Je pense qu’ils ont une grande chance de se qualifier. Onze points vous séparent désormais de vos poursuivants directs, peut-on dire que les jeux sont faits ? Non, car nos concurrents peuvent revenir à tout moment. Il y a quatre journées, nous étions en compagnie de l’Entente à la première place, mais durant les quatre derniers matchs, nous avons récolté 12 points alors que l’ESS n’en ont gagné qu’un. Rien ne dit qu’il ne va pas nous arriver ce qui leur est arrivé. En football, on peut s’attendre à tout. L’écart de 11 points est plus ou moins sécurisant, mais il ne nous garantit pas le titre. Entretien réalisé par Mohamed Z.

Billel Dziri ne pense pas que les jeux soient faits en championnat, l’adjoint de Velud reste prudent.

Comment évaluez-vous le parcours de votre équipe depuis l’entame de la phase retour ? C’est un parcours très positif, je ne crois pas qu’une autre équipe ait pu réaliser cela. Nous sommes non seulement invaincus, mais nous n’avons pas perdu en plus le moindre point sur notre terrain. Il est difficile de faire mieux. Justement, vous en êtes à votre 16e match sans défaite. Quel en est le secret ? Il n’y a pas de secret. L’équipe a continué à travailler comme elle l’a fait depuis le début de saison, c’est-à-dire avant l’arrivée d’Hubert Velud. Il y a eu une continuité dans le travail, rien n’a changé. L’entraîneur actuel a certes apporté sa touche, mais ce qui est bien, c’est que les joueurs ont pu maintenir le cap et, avec le temps, l’équipe est montée en puissance. Velud a-t-il apporté le plus que l’équipe recherchait ? Chaque entraîneur a sa méthode de travail. Velud a trouvé l’équipe sur les rails, mais il a apporté sa touche qui lui a permis de réussir sa mission. Dans le football moderne, l’entraîneur ne

10

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup mou

MOB

E

ncore une fois, le compartiment offensif a montré ses limites, lors des dernières rencontres où les Béjaouis n’ont pas réussi à relever le défi, en s’inclinant à domicile devant le voisin de la JSMB (1-0). Une défaite qui met à nu les carences dont souffre l’équipe béjaouie depuis le début de la saison. Pourtant, Amrani avait souvent évoqué ce problème lors de ses différentes sorties médiatiques, sans pour autant réussir à y remédier et permettre à l’équipe de s’améliorer. Face au CR Belouizdad, les Béjaouis se sont créés beaucoup d’occasions de scorer, mais aucune n’est allée au fond. Le week-end écoulé, ce fut un remake, car les attaquants, notamment en première période, avaient l’opportunité d’inscrire au moins trois buts. Chose qui n’est pas pour arranger les affaires du club, dans la mesure où les joueurs seront appelés à fournir beaucoup d’efforts,

L’attaque,un vrai casse-tête ` pour Amrani
pour espérer renouer avec les résultats positifs, pour réaliser l’objectif fixé par la direction du club, à savoir le maintien parmi l’élite.
trois rencontres face à l’ASO, la JSK et l’USMH, pour s’éloigner de la zone rouge et se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise.

Les attaquants sommés de réagir
Si l’équipe est appelée à réagir, afin de renouer avec les bons résultats et faire le plein à domicile, pour quitter la zone de turbulences et se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise, il n’en demeure pas moins que les attaquants sont plus que jamais sommés de réagir et faire preuve d’efficacité lors des prochaines rencontres, afin de réaliser les résultats escomptés. D’ailleurs, lors des trois dernières rencontres disputées en championnat, respectivement face au MCO, le CRB et à la JSMB, les Béjaouis n’ont réussi à scorer qu’une seule fois. C’était lors de la rencontre face au MC Oran. Ce qui est jugé insuffisant pour une équipe qui prétend jouer pour le maintien. Mieux encore, les Béjaouis n’auront pas droit à l’erreur, surtout à domicile où ils sont condamnés à faire le plein lors des

Le coach doit trouver des solutions
De son côté, le premier responsable à la barre technique du MOB, Abdelkader Amrani, doit trouver des solutions pour mettre un terme à ce manque d’efficacité sur le plan offensif qui est souvent derrière les mauvais résultats de l’équipe, comme cela s’est passé face au CRB et à la JSMB. C’est dire que la trêve que le championnat observera durant près d’un mois permettra au staff technique d’apporter des réglages et surtout les mécanismes nécessaires pour permettre aux attaquants d’être efficaces et exploiter les occasions de scorer qui se présentent à eux. Le coach béjaoui est conscient que son équipe n’a pas droit à l’erreur lors des trois prochaines rencontres à domicile, pour s’éloigner de la zone rouge. Yugurtha A.

Ferhat «Nous allons assurer le maintien avec Amrani»
Le milieu de terrain du MO Béjaïa, Malek Ferhat, a tenu à rassurer tout le monde, quant aux chances de l’équipe de réussir le maintien en Ligue 1 Mobilis. Ce dernier a profité de cette opportunité de s’adresser à nous, pour demander aux supporters de rester derrière l’équipe et de la soutenir lors des prochains matchs, pour espérer renouer avec les bons résultats.
Comment allez-vous, après la défaite du week-end écoulé face à la JSMB ?
Dieu merci, ça se passe bien, surtout que la défaite concédée lors de la précédente journée fait partie du passé. Toutefois, je dois préciser que nous ne méritions pas de perdre, vu la prestation que nous avons fournie sur le terrain. dommage que la chance n’a pas été de notre côté. Cela dit, je crois qu’on doit oublier cette défaite et penser à l’avenir, afin de tenter de se ressaisir et de gagner les prochains matchs pour se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise et, par là même, réaliser notre objectif. A mon avis, il faut soutenir l’équipe en ces moments difficiles, pour espérer renouer avec les résultats positifs. arriver à n’importe quel entraîneur dans un moment de colère, surtout après tout ce que s’est passé dans le vestiaire lorsque des supporters s’y sont introduits. Heureusement qu’il a décidé de revenir sur sa décision et de poursuivre son travail, ce qui nous a beaucoup soulagés. D’ailleurs, son départ n’arrangera pas les affaires du club et nous ne voulons pas qu’il parte, car on s’est habitués à lui et à sa méthode de travail. Pour notre part, nous sommes décidés à faire le maximum pour renouer avec les bons résultats dans les meilleurs délais et assurer notre maintien en Ligue 1 Mobilis.

Comment expliquez-vous cette défaite ?
Cette défaite est amère, dans la mesure où nous avons misé sur une victoire, pour améliorer notre classement, mais cela n’a pas été le cas. Il faut dire aussi que nous avons été malchanceux, puisqu’on a eu plusieurs occasions en première période, sans pour autant réussir à les transformer en buts. Ce qui est rageant.

Ne pensez-vous pas que cette trêve est venue au bon moment ?
Certainement, cette trêve est venue au bon moment, dans la mesure où elle nous permettra de recharger nos batteries, afin d’aborder la suite du parcours avec un moral au beau fixe. Certes, la tâche ne sera pas facile, vu les matchs qui nous attendent, mais je suis persuadé qu’on réussira notre maintien. Je profite de cette occasion pour rassurer nos fans et leur dire que nous sommes déterminés à réaliser le maintien et terminer la saison en beauté.

Comment s’annonce la suite du parcours ?
Pas facile, dans la mesure où nous sommes appelés à disputer des matchs importants qu’on doit bien négocier. On n’a pas le choix, surtout à domicile, pour assurer le maintien en Ligue 1 Mobilis. Cela dit, les joueurs sont conscients de ce qui les attend. On ne va pas baisser les bras, surtout que nous sommes proches de notr objectif.

Vos supporters étaient furieux contre vous, n’est-ce pas ?
Vous savez, les supporters ont le droit d’être en colère, car ils voulaient à tout prix qu’on gagne ce match. De notre côté, tout le monde a vu que nous avons fourni une belle prestation et on s’est procuré plusieurs occasions, mais

Comment avez-vous accueilli la démission du coach Amrani, avant de revenir à de meilleurs sentiments ?
Effectivement, on a lu ça dans la presse. Ce sont des choses qui peuvent

Entretien réalisé par Yugurtha A.

Vers un stage de dix jours à Aïn Témouchent
Le championnat national observera une trêve de près d’un mois, déroulement de l’élection présidentielle oblige. Une opportunité pour les clubs de recharger leurs batteries, en prévision des prochaines rencontres et espérer aborder la suite du parcours avec un moral au beau fixe. La formation du MOB espère, quant à elle, mettre à profit cette opportunité, pour bien préparer la suite du parcours. D’ailleurs, on croit savoir de sources bien informées que les dirigeants, en concertation avec le staff technique, comptent organiser un stage bloqué de dix jours, à Aïn Témouchent. le coach Amrani.

PUB
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE NAAMA DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS NIF 098445019013719 01

Aïn Témouchent fait l’unanimité
En attendant la décision que prendra le staff technique, en concertation avec les dirigeants, le site de Aïn Témouchent semble faire l’unanimité au sein de la direction béjaouie, surtout que cela permettra à l’équipe de disputer un maximum de matchs amicaux, vu la disponibilité de sparring-partners, contrairement à la Tunisie où le championnat se poursuit toujours. Chose qui pourrait bien pousser les dirigeants à choisir la ville de Aïn Témouchent.

Avis de concours d’architecture
La Direction de la jeunesse et des Sports lance Un concours d’architecture pour l’étude d’une piscine de proximité à Mekmen Benammar. Les bureaux d’études spécialise dans le domaine qualifiés peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction de la Jeunesse et des Sports. Les soumissionnaires doivent joindre à leurs offres le dossier et pièces édictées au cahier des charges. Le dépôt des offres concerne en premier lieu uniquement l’offre dite « Dossier administratif » La date limite du dépôt des offres est fixée à 21 jours à partir de la première parution du présent avis dans la presse nationale ou au BOMOP à midi. L’ouverture des plis s’effectuera le dernier jour de l’expiration du délai de dépôt des soumissions a 14 H 00 au siège de la direction de la jeunesse et des sports de Nâama en séance publique, Après analyse et jugement des offres technique seuls les soumissionnaires pré qualifiés dans cette phase seront invités à remettre les offres de « prestations et financières » Les offres de prestations et financières doivent être déposées après convocation du maître d’ouvrage dans un pli anonyme de format A0 (118.88x84.00 cm) et porte la mention soumission à ne pas ouvrir « concours d’étude d’une piscine de proximité à Mekmen Benammar», contenant (Jeux plis distincts l’un porte la mention « plis de prestation » et l’autre « offre financière » Les soumissionnaires resteront engages par leurs offres durant 90 jours à partir de la date de limite de dépôt des offres.
ANEP : 31004265 : Le Buteur du 27-03-2014

Il se pourrait que les Béjaouis optent pour la Tunisie
Faut-il rappeler que les dirigeants avaient décidé, dans un premier temps, de programmer un stage à Alger, mais voilà que les hôtels affichent déjà complets. C’est ainsi que les dirigeants du MOB ont jeté leur dévolu sur la Tunisie ou la ville côtière de Aïn Témouchent. Toutefois, la décision devrait être prise probablement aujourd’hui, après concertation avec

La reprise de l’entraînement fixée à demain
La reprise de l’entraînement devrait avoir lieu demain vendredi, à Alger, avons-nous appris d’une source bien informée. C’est lors de cette séance de reprise que la décision sera prise concernant le lieu du stage. Soit une manière de fuir la pression, après les événements qui se sont produits à la fin de la rencontre face à la JSM Béjaïa qui a eu lieu le week-end écoulé.

Coup de gueule

CRB

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

11

Rebih «La pression que nous subissons est derrière tous nos échecs»
Encore une fois, l’équipe perd des points précieux à l’extérieur ; qu’avez-vous à nous dire sur la défaite face à l’USMH ? Tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Nous avons tenté de jouer ce match avec cette volonté que nous avons montrée lors de la préparation, mais malheureusement, comme à chaque fois cette saison, nous sommes revenus bredouilles de notre déplacement. Nous avons affronté une équipe de l’USMH qui nous a fait beaucoup courir avec son jeu très plaisant. Ils ont su gérer le match. Donc, vous êtes en train d’avouer que votre adversaire vous était supérieur… L’USMH n’a pas volé sa victoire dans cette confrontation. Nous avons mal entamé notre début de match, c’est ce qui leur a donné confiance en eux. Puis en seconde mi-temps, je pense que nous nous sommes montrés sous notre meilleur jour, nous avons même réussi à nous créer quelques occasions franches, mais notre manque de réussite nous a, encore une fois, pénalisés dans une rencontre décisive dans la course au maintien. Vous nous avez habitués au même scénario depuis le début de saison. Vous n’arrivez jamais à enchaîner au moins deux bons résultats. Où se situe le blocage, selon vous ? Nous rencontrons un blocage à l’extérieur. Après un déclic à domicile, nous trouvons toujours le moyen de nous compliquer la tâche la semaine suivante, comme c'est le cas cette fois. Je ne saurais pas situer le mal, mais cela commence à peser lourd sur nos résultats et notre mental. Etes-vous d’accord avec ceux qui mettent en évidence le manque de qualité dans ce groupe belouizdadi ? Personnellement, je ne suis pas d’accord avec ces gens-là. Le problème pourrait provenir de cette pression que nous vivons au quotidien. Il n’est pas facile pour un joueur de s’exprimer dans des conditions pareilles. Dites vous bien que ce n’est pas tout le monde qui arrive à gérer une telle pression. Dans ce groupe, il y a un bon niveau, je suis certain que la plupart des joueurs peuvent donner encore plus, n’était ce blocage psychologique que nous subissons depuis le début de la saison. Quelle serait la solution, à votre avis ? Comme nous nous le répétons souvent, on doit se montrer encore plus solidaires et se serrer les coudes dans cette situation, pour espérer gérer avantageusement cette dernière ligne droite qui nous attend. La mission s’annonce très délicate, nous en sommes conscients, mais nous sommes capables de nous maintenir. Serait-ce une promesse que vous faites à vos supporteurs ? Ma promesse sera de tout faire avec mes camarades pour sauver le CRB de la relégation. Nous parlons d’un des grands clubs de notre championnat, sa place est parmi l’élite, en haut de tableau, pas en Ligue 2. Entretien réalisé par Youcef Koudri

Une commission de recrutement mise en place

Boutaleb
difficile.» «Notre travail commencera à porter ses fruits dès la saison prochaine» Selon l’ancien buteur du Chabab, ce nouveau projet pourrait donner des résultats à moyen et court termes. Le club pourrait même en bénéficier dès la saison prochaine: «Le CRB traverse une période de turbulence en ce moment. Je pense que ce nouveau projet tombe à pic. Il permettra à l’équipe de prendre une nouvelle dimension et c’est à cela que nous aspirons. Le travail commencera à se faire sentir dès la saison prochaine, des joueurs intégreront l’effectif du CRB pour le renforcer. Les paroles de Redah Malek nous donnent beaucoup de détermination pour accomplir cette tâche. On le sent vraiment résolu à faire sortir l’équipe de cette mauvaise passe.» «Nous ne pourrons aider le club que si nous faisons preuve de solidarité» Pour conclure, l’ancienne gloire du CRB a tenu à lancer un message à tous les adeptes des couleurs du club pour les inviter, eux aussi, à se montrer solidaires avec leur club : «Ce sont des moments très délicats que vit le club aujourd’hui. C’est dans ces périodes-là que nous devons, nous tous qui aimons et respectons ces couleurs, sortir de l’ombre et aider notre équipe. Nous avons encore du chemin à parcourir pour faire oublier au CRB cette période qui entache son histoire, nous ne réussirons que si nous restons solidaires.» L. A.

Malek se tourne déjà vers l’avenir
édah Malek, le président du CRB, n’aura rien à espérer de sa première saison à la tête du club de Laâquiba. Placé en 12e position en championnat, à quatre points du premier relégable, ce sont des débuts que voudrait vite oublier le boss du Chabab. Pour se consoler, ce dernier serait décidé, aujourd’hui, à se porter vers l’avant, et espérer un meilleur avenir pour son club. Malek pose déjà les premières pierres de ce nouveau CRB qu’il voudrait rebâtir les saisons prochaines, en commençant par installer une commission de recrutement, en vue d’attirer les meilleurs éléments sur le marché des transferts. Même si c’est un sujet qu’on évoque depuis longtemps dans les couloirs du 20Août, ce n’est que mardi soir, lors d’une réunion à RiadhEl-Feth avec une poignée d’anciennes gloires du CRB, que le président du Chabab a réellement montré ses envies de changements. Cette commission, qui vient de naître officiellement ce mardi, est constituée de Mezouar, Ali Moussa, Boutaleb ainsi que Selmi qui s’est vu doté des fonctions de conseiller du président. Ceux-là, à croire les propos tenus par Malek durant la réunion, auront pour mission de créer un réseau de

R

recrutement, lequel concernera tout le territoire national. Un autre rendez-vous prévu la semaine prochaine Cette réunion, pas officielle, qui s’est tenue à l’Hôtel Riadh El Feth, aura permis au président du club, Rédah Malek, de discuter de ce nouveau projet. Après que le trio ait accepté de faire partie de cette nouvelle aventure, le président a fixé un nouveau rendez-vous pour la semaine prochaine, afin d’officialiser cette nouvelle association. C’est donc cette saison que la nouvelle cellule de recrutement du CRB entamera son travail. L’objectif est de perpétuer la culture de l’équipe Cette nouvelle commission de recrutement n’est, en apparence, qu’une version revisitée de ce dont le CRB s’est toujours appuyé dans son travail de recrutement. En effet, Rédah Malek voudrait perpétuer la culture de l’équipe qui nous a souvent habitués à investir sur des jeunes des plus bas étages du championnat. Cela nous rappelle l’histoire d’un certain Islam Slimani qui, après avoir gravi des échelons avec sa première formation, la JSMC, a été recruté par le Chabab, en 2009. Après 4 années de bons et loyaux services, le buteur du CRB a été recruté la saison dernière

par le Sporting de Lisbonne Portugal où il est en train de s’illustrer. Boutaleb et Ali Moussa prospecteront au centre Aussi, durant cette entrevue, les tâches ont été réparties entre les trois hommes. Pour Alger, Malek pourra compter sur le duo Boutaleb-Ali Moussa qui se sont portés volontaires pour aller sur le terrain et détecter les éléments susceptibles de renforcer l’effectif belouizdadi. Bien évidemment, cela ne s’agira pas seulement des clubs des Ligues 1 et 2 Mobilis, mais également des jeunes de la Régionale. Mezouar pour l’Ouest Alors que Boutaleb et Ali Moussa s’occuperont de la détection au centre du pays, Mezouar, quant à lui, a été chargé de l’ouest du pays. L’enfant de Aïn Témouchent, qui connaît bien la région, devra s’employer seul à cette mission Il restera à trouver un superviseur pour l’est du pays En ce qui concerne la partie est du pays, on n’a pas encore trouvé preneur, mais cela ne saurait tarder. Durant cette même réunion, deux noms on été proposés, en l’occurrence : Setara et Slatni. Rédah Malek compte s’entretenir prochainement avec eux, pour leur faire une proposition. Lamine Amimi

«Le CRB m’a donné beaucoup de bonheur, à mon tour de le servir !»

C

’ est donc à cette occasion que nous avons pris la peine de prendre attache avec l’un des concernés de ce nouveau projet mis en place par le président du CRB et qui aura pour objectif de donner une nouvelle dimension au Chabab. C’est avec Boutaleb, l’ancien attaquant qui a marqué de son empreinte l’histoire du club belouizdadi, que nous nous sommes entretenus : «Le président Rédah Malek nous a donné rendez-vous, hier, à l’hôtel Riad pour une réunion au cours de laquelle il nous a proposé d’intégrer la nouvelle commission de recrutement qui vient tout juste d’être installée. C’est un honneur pour nous de servir encore une fois les couleurs du Chabab. Je remercie la direction du CRB d’avoir pensé à nous. Le CRB nous a offert tellement de joie que nous voudrions nous aussi lui rendre ce bien par cette nouvelle occasion qui s’offre à nous.» «Nous tenterons de dénicher les meilleurs éléments» Les projets de cette commission sont d’ores et déjà tracés. Les superviseurs du CRB auront pour mission de dénicher les meilleures perles sur le marché algérien, c’est ce que nous expliquera Boutaleb : «Notre travail consistera à aller sur le terrain. Nous nous sommes partagé les tâches pour tenter de dénicher les meilleurs éléments que nous trouverons au cours de nos recherches. On ne vise pas seulement des joueurs de bonne qualité technique mais aussi des éléments très solides mentalement. C’est de cela qu’a besoin le CRB durant cette période

12

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup franc

ENTRETIEN

Coup franc

ENTRETIEN

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

13

Exclusif

De notre envoyé spécial à Milan : Mohamed Saâd

Les stars de l’Inter défilent au Buteur

«L’Algérie n’a pas le droit d’aller au Mondial en pensant qu’elle est incapable de passer le premier tour»
«Je suis heureux d’avoir été le coéquipier de Zidane au Real»

Cambiasso
Le Mondial-2006 est aussi son pire souvenir

«Argentine - Algérie du Camp Nou ? Un match bizarre avec un score fou»

Cambiasso, le joueur le plus titré d’Argentine avec… Messi
Esteban Cambiasso est resté longtemps comme étant le recordman des titres en Argentine. Jusqu’à la finale de la Supercoupe d’Espagne qui avait opposé le FC Barcelone à l’Atlético Madrid et qui a permis à Messi de remporter son 23e trophée et d’égaler ainsi son compatriote de l’Inter. Comme il nous l’avait confié en marge de l’interview qu’il nous avait accordée, Cambiasso est en train de savourer au maximum ce record. «Je savais que Léo allait le battre, comme il avait battu plusieurs records et comme il battra sans doute d’autres records et je sais que d’ici à la fin de saison, il sera le joueur le plus titré d’Argentine et seul», a dit avec fairplay le capitaine de l’Inter.

N

Merci Esteban d’avoir accepté de parler à un média ous vous raalgérien pour la première fois de votre carrière. contions dans Noooon, c’est un plaisir. le reportage qui avait préComment avez-vous réagi lorsque vous avez été cédé l’interécarté de la Coupe du monde 2010 après avoir tout view exclusive gagné avec l’Inter ? s e, lor Ce sont des choses qui arrivent. Vous savez, en footavec Diego Milito qu Pila ball on ne dépend pas que de nous-mêmes contrairede notre passage à aîntr ment aux sports individuels comme le tennis où le netina, le centre d’e us sportif dépend de sa raquette et de ses performances. nement de l’Inter, no tenir En football, on doit non seulement être bons, mais on avions pu nous entre de rs doit plaire aussi aux dirigeants, à l’entraîneur quand avec deux autres sta t tan on est en club et au sélectionneur quand on joue pour l’Inter sans pour au ire sto citer leurs noms. Hi sus- notre pays. Dans mon cas, le sélectionneur (Ndlr : le Maradona) ne voulait pas de moi, il a préféré en d’entretenir un peu le prendre d’autres et j’ai dû accepter. C’est aussi simple pense… Après donc tour au st c’e que ça… ce sont les choses du football. , lito Mi e inc Pr de Aujourd’hui, vous jouez à un très haut niveau et d’Esteban Cambiasso s on parle avec insistance de votre retour en sélecrépondre à toutes no e un tion. Dans un coin de votre tête, pensez-vous revêquestions pendant afin douzaine de minutes e la tir un jour le maillot de la sélection ? dr Plus qu’un coin de ma tête. J’en rêve toujours ! Je de ne pas faire atten us at- vis la sélection de manière intense et parce que c’est no i qu r sta e troisièm view grâce à la sélection que j’ai pu faire tout ce que j’ai tendait et dont l’inter msa es inc ée fait. J’ai signé mon contrat pro en Argentine grâce à bli pu ra se n immes performances dans les équipes de jeunes de ment. En plus de so iasso a mon pays, j’ai signé au Real grâce à la sélection mense talent, Camb end pr aussi. une particularité : il de t an av ps tout son tem Vous avez gagné 23 titres durant votre carrière, tion c’est le record en Argentine, non ? répondre à une ques r les Je crois oui. Ce sont beaucoup de titres qui m’ont et il essaye d’utilise tradonné beaucoup de bonheur. Quand je vois tous mots qu’il faut pour mae ces titres, je me dis que j’ai quand même eu une duire de la meilleur un belle carrière, que les objectifs pour lesquels j’ai dénière sa pensée. En ue un cidé de jouer au football ont été atteints parce que, mot, on sent qu’il vo erint en fin de compte, on joue au foot pour gagner des grand respect à ses les titres, non ? locuteurs, y compris ez journalistes. Vous all Si le 24e titre sera une Coupe du monde avec te vous en rendre comp n. tie tre dans cet en

l’Argentine, raccrocheriez-vous les crampons ? Pour moi, ce ne serait pas le 24e, mais le premier en importance. Et je ne pense pas raccrocher pour autant. Pensez-vous que, pour gagner la Coupe du monde, l’Argentine dépendra de la forme de Messi ? On ne peut pas dire que l’Argentine dépendra de Messi, mais c’est clair que Léo est une très grande valeur ajoutée. Le meilleur de tous vous apporte forcément plus que les autres. Pour autant, je ne crois pas qu’une équipe puisse dépendre d’un seul joueur, même s’il s’agit du meilleur joueur du monde. Les spécialistes disent que l’Argentine a hérité d’un groupe à sa portée avec le Nigeria, la Bosnie et l’Iran. Pensez-vous que c’est le cas ? Quels que soient ses adversaires en groupe, l’Argentine est obligée de passer le premier tour. De par son histoire, de par ses présences en Coupe du monde, la sélection doit au minimum se qualifier aux huitièmes de finale. On verra bien si ces adversaires seront à notre portée. Après le premier tour, quel pourrait être l’objectif de l’Argentine ? Les demi-finales ? Plus ? Ça c’est plus difficile par contre. Avec des matchs à élimination directe, il peut y avoir un épisode ou un détail qui peut vous laisser sur le chemin. Avec un système championnat où tout le monde joue contre tout le monde, je peux vous dire que l’Argentine pourrait faire partie des quatre meilleurs, mais tant qu’il y aura des matchs couperet comme ça, tout peut arriver. Peut-être qu’au cours des dernières Coupes du monde, la chance n’a pas souri à l’Argentine… Tout comme les autres nations, l’Argentine aura besoin de ce coup de pouce du destin pour atteindre ses objectifs. Parfois, un seul coup de chance ou deux peuvent changer la donne en votre faveur. Mais, ces deux coups de pouce du destin, il faut les avoir. Par ailleurs, l’Algérie sera dans le groupe H avec la Belgique, la Russie de Capello et la Corée du Sud. Pensez-vous que les Algériens auront une chance de

Ce n’est pas parce que l’Algérie nous avait souffrir. Moi, je vis le football intensément et à chaque fois que je marque un but, je laisser éclater ma joie. Bon, il m’est arrivé de ne pas fêter un Il avait but dans des situations exceptioninscrit un but nelles comme lorsque j’avais affronté Inaprès 25 passes dependiente, mon club de cœur et que je leur avais marqué un but. Par respect aux supau Mondial-2006 Le nom de Cambiasso reste intimement lié à porters et à ce club qui m’a formé, je n’ai pas la Coupe du monde 2006. D’abord en réalisant un fêté mon but. Sinon, tous les buts, il faut les grand tournoi avec l’Argentine qui n’a été éliminée fêter, c’est cela le charme du football. qu’aux tirs aux buts en quarts de finale par le pays Vous y comprenez quelque chose si je organisateur, l’Allemagne. Mais aussi et surtout parce qu’il a inscrit l’un des plus beaux buts de vous dis que, grâce à ce match face à l’Arl’histoire de la Coupe du monde au premier tour gentine, l’Algérie a pu se qualifier deux face à la Serbie Montenegro. En effet, et après fois de suite en Coupe du monde ? 25 passes entre les joueurs argentins, la 24e Sincèrement… non ! étant une talonnade de Crespo, Cambiasso a inscrit le deuxième des six buts marAprès le match face à l’Argentine, l’Algérie a qués à la Serbie. pris conscience de ses possibilités et s’est passer le premier rendu compte qu’elle pouvait tenir tête aux meiltour ? leurs. On a commencé à donner plus de moyens à Pour être sincère avec vous, la sélection et à travailler davantage et le résultat ce je suis incapable de donner mon sont deux qualifications consécutives en Coupe du opinion sur une équipe que je n’ai monde. pas vu jouer et que je ne connais pas Je vous le disais tout à l’heure quand j’ai parlé des bien, mais, dans une Coupe du groupes. Si quelqu’un ne croit pas en ses possibilités, il ne monde, tout est ouvert. Je peux dire peut absolument rien faire dans le football de haut nipar contre que l’Algérie n’a pas le veau. Il faut donc y croire puis commencer à travailler. droit d’aller en Coupe du monde en Apparemment c’est ce qu’ont fait les responsables du pensant qu’elle ne fera rien de bon. football en Algérie. Pour les joueurs algériens, le plus important c’est d’y croire à fond, enVous ne connaissez peut-être pas les suite tenter le tout pour le tout. joueurs de la sélection actuelle, mais vous connaissez sûrement Belfodil et Taïder. Par contre l’Algérie vous rapQue pouvez-vous nous dire d’eux, pelle un beau souvenir avec le d’abord en tant que personnes enmatch du Camp Nou… suite en tant que joueurs ? (Il sourit.) Ce fut un match Ce que je peux vous dire sur Belbizarre. Il y a eu de tout dufodil et Taïder c’est que ce sont rant ce match. deux garçons qui ont vraiment Quel image en gardezenvie de travailler et de progresser. vous ? Avant de venir à l’Inter, ils ont fait L’image d’un adversaire leurs preuves dans des équipes plus pequi jouait bien et qui ne tites. Taïder est en train de lutter tous fermait pas le jeu. L’Alles jours pour prouver qu’il est capable gérie essayait de de réaliser de grandes choses dans un nous marquer et grand club, Belfodil a décidé de cela a donné lieu à reculer pour mieux sauter. beaucoup de buts, Je leur souhaite de réaliune fois d’un côté, «Taïder ser une grande carrière. «Sur le une autre fois de l’autre. Un lutte tous On vous voit souvent match vraiment fou. L’autre terrain et à les jours pour discuter avec Taïder image qui me reste aussi, c’est l’entraînement, sur le terrain. Que prouver qu’il le but que je vous ai marqué. lui dites-vous ? je ne rate a sa plac Ce qui nous avait surpris, En tant que aucune occasion c’était votre manière de à l’Inter» deuxième capitaine et fêter votre but. A ce point, pour conseiller en tant qu’ancien de l’Algérie vous avait fait soufet orienter l’Inter, j’essaye de conseilfrir ?

ler et d’orienter les joueurs sur le terrain. En tant qu’Algérien, vous n’avez d’yeux que pour Taïder, c’est pour ça que vous dites ça, mais moi je parle à tout le monde, surtout les jeunes comme Taïder. Si vous suivez Palacio, vous allez me dire la même chose. Mais, à la base, je parle beaucoup sur le terrain de par mon rôle de capitaine et mon rôle sur le terrain, et comme Saphir est toujours devant moi, je lui parle plus que les autres. Vous êtes le plus ancien joueur de l’Inter après Zanetti. Dans ce club, il y a eu plusieurs entraîneurs de renom, quel est celui qui vous a marqué ? Dès mon arrivée ici, j’ai trouvé Roberto Mancini qui, je pense, a réalisé un travail impressionnant. Il était arrivé dans une période où l’Inter ne gagnait plus rien depuis plusieurs saisons et, grâce à lui, nous avons pu gagner plusieurs titres, je ne sais pas exactement combien, mais je sais qu’on avait remporté trois scudetto de suite, ce qui n’était pas rien. Il y a eu aussi une Coupe d’Italie et une Supercoupe, je crois. Pour moi, Roberto Mancini a transformé l’état d’esprit de l’Inter en transformant une équipe habituée à perdre en une équipe qui ne supporte plus la défaite. Après, et pour compléter ce qui a été entamée par Mancini, Mourinho est arrivé. Mourinho nous a permis de faire un saut plus grand encore vers l’Europe et nous avons réussi à remporter la Champions League, matérialisant ainsi le rêve de ce club qui attendait ça depuis 45 ans. Ces deux entraîneurs m’ont marqué personnellement et ont marqué l’histoire de l’Inter. Je ne pourrais pas oublier l’apport de Leonardo qui a su gérer une période très difficile, l’après-Mourinho et Bénitez. Il a su donner un esprit à l’équipe et remporter un autre titre qui est la Coupe d’Italie. Et les joueurs ? On devrait rester une heure ensemble pour pouvoir parler de tous les joueurs qui m’ont marqué tout au long de ma carrière. Quand on gagne plusieurs titres comme cela a été le cas avec l’Inter, on focalise surtout sur quatre ou cinq joueurs qui sont la colonne vertébrale d’une équipe ou qui ont joué tous les matchs. C’est ce que vous avez l’habitude de faire vous, les journalistes. Pour moi, il y a des joueurs qui peuvent être plus importants dans une équipe, mais qui ne sont pas forcément très connus. Le joueur qui s’entraîne tous les jours avec une très grande intensité et qui voyage avec l’équipe pour se contenter de dix minutes de jeu ou qui ne joue tout simplement pas. Ce joueur qui garde le sourire pour ne pas perturber l’ambiance du groupe, c’est ce joueur qui est important à mon sens, c’est ce joueur qui peut être plus important que les Ibrahimovic, Milito, Eto’o et les autres. Le gardien de but remplaçant ou le troisième gardien qui sait qu’il ne joue pas et qui garde quand même le sourire, n’est-ce pas important ? Pour moi, oui, il peut avoir un rôle plus important que les joueurs qui font souvent la une des journaux. Nous sommes d’accord avec vous, mais nous vous demandons quand même de nous donner votre appréciation sur un joueur comme Zidane avec lequel vous avez joué au Real… C’est très difficile que mon appréciation sur Zidane

reux d’avoir joué à ses côtés alors que j’étais très jeune. J’ai découvert de près son talent immense mêlé à une très grande humilité. A 15 ans, il a Vous n’avez jamais caché votre admiration pour Fernando Redondo qui a joué le Mondial été votre modèle. Pourquoi ? des U17 Fernando Redondo a été et est touEsteban Cambiasso est sans doute jours mon idole. C’est ma référence le seul joueur au monde à avoir joué une Coupe du monde avec deux ans parce qu’on joue au même poste, j’ai d’avance. En 1995 en Equateur, Cameu la chance de le rencontrer lorsque biasso n’était qu’un gamin de 15 ans j’étais très jeune. Il a été révélé dans lorsqu’il avait été promu chez les U17 de la même équipe où j’ai commencé, son pays. Pourtant, le jeune adolescent Argentinos Juniors. De par son talent a été titulaire et a fait partie des meilet sa personnalité, il a imposé le resleurs joueurs du tournoi remporté par le Ghana (3-2) face au Brésil. pect à tout le monde. Ce respect a décuplé lorsque j’ai eu la chance de jouer avec lui au Real Madrid. Esteban, il ne nous reste qu’à vous souhaiChampion ter beaucoup de chance avec l’Inter et, pourquoi pas, avec l’Argentine au prochain Mondial… du monde des A mon tour de souhaiter beaucoup de chance à l’AlU20 à 17 ans ! gérie en Coupe du monde avec Taïder et Belfodil natuJeune, Cambiasso a toujours rellement, mais avec l’Argentine joué avec des coéquipiers et des adversaires plus âgés que lui. Deux devant. (Rires). ans après le Mondial des U17 en Entretien réalisé Equateur, il a récidivé en Malaisie par M. S.
avec les U20 argentins. Cette fois-ci, il fera mieux en terminant champion avec l’Albiceleste.

Si Cambiasso n’a pas oublié son but splendide face aux Serbes lors du Mondial-2006, il n’a pas non plus oublié son penalty raté face aux Allemands qui a éliminé du tournoi l’une des meilleures équipes argentines des deux dernières décennies avec José Pekerman comme sélectionneur. Après un match intense face aux Allemands en quarts de finale qui s’est terminé sur un nul (1 à 1), les Argentins se sont inclitraduise tout ce qu’il a fait pour le footnés aux tirs au but après deux raball, mais je vais quand même essayer. tages de Roberto Ayala et Voyons voir… Je suis tout simplement heud’Esteban Cambiasso.

Saphir»

14

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup de pompe

JSMB
Vivement la trêve !

On n’est pas sorti de l’auberge !

Pour la plupart des joueurs avec qui nous avons eu une discussion à propos de la défaite contre l’USMH, tous ont reconnu que la fatigue est une des raisons de la débâcle. La majorité d’entre eux affichaient des signes de lassitude en criant à qui veut les entendre vivement la trêve. «Franchement, avec une programmation pareille, pouvait-on faire mieux ? Heureusement que nous allons bénéficier à partir de demain d’un repos de trois semaines. Cela nous permettra de reprendre nos forces avant d’entamer la préparation en perspective du prochain match face à la JSS.»

La reprise le 5 avril prochain
était le match à ne pas rater. Et pourtant, ça a été le cas. La JSMB, dos au mur avant le coup d’envoi du match face à l’USMH lors d’une rencontre pour le compte de la mise à jour de la 23e journée du championnat national, n’a pu faire mieux que de s’incliner sur son terrain encore une fois. Durant cette partie, les Béjaouis étaient méconnaissables. Les camarades de Boukmacha n’étaient pas convaincants et leur équipe jouait sans âme. Une fois de plus décevants, les Vert et Rouge continuent d’enregistrer des contre-performances, sans qu’il n’y ait aucune réaction des dirigeants. Cette humiliante défaite face aux Harrachis qui a presque envoyé le club en Ligue 2 Mobilis, après 24 journées jouées seulement, a été accueillie sévèrement par les supporters béjaouis, les jours se suivent et se ressemblent pour la JSMB qui a réalisé l’un de ses plus mauvais parcours dans l’histoire du club. Même les motivations du président n’ont pas suffi Comme nous l’avons rapporté dans ces mêmes colonnes et comme tout le monde le sait d’ailleurs, avant le déroulement de cette rencontre, le président Tiab a organisé une réception en l’honneur de ses joueurs, non seulement pour les encourager mais aussi leur promettre une forte prime en cas de victoire. Les joueurs auraient touché plus de dix millions s’ils avaient réussi à gagner ce match. Malgré cela, les joueurs béjaouis n’ont pas pu offrir cette victoire à leur président. Il faut dire donc que, ni l’argent ni le travail accompli par le coach durant toute la semaine qui a précédé ce match, n’ont été suffisants pour gagner cette rencontre qui semblait pourtant à leur portée devant cette jeune équipe. Cela veut dire aussi que, quand on n’a pas cette volonté, l’envie de gagner et de réussir quelque chose, même avec 100 millions, on ne peut rien faire, mais lorsqu’on possède cet ingrédient de la déter-

C’

pour la JSMB. Durant la rencontre face à le début du championnat, était très déçu de voir encore l’USMH, d’aucuns ont dû constater que le son équipe tomber dans son jardin, pour la seconde fois Niati en aura onze la JSMB ne pouvait plus suivre le cette saison. Accompagné de quelques dirigeants, Tiab a rythme imposé par les Harrachis en seau moins pour quitté le terrain, quelques minutes avant la fin de la preconde période. La fatigue est donc l’une des mière mi-temps. Le président est reparti sans dire deux matchs raisons à l’origine de cette débâcle. En plus mot, car très affecté par cette défaite qui a envoyé de cela, les joueurs ont fournis beaucoup de suspension certainement son équipe en Ligue 2 Mobilis. d’efforts samedi dernier face au MOB. Ils n’ont Lors du match de samedi pas pu récupérer mais d’après le coach ce n’est dernier face à l’USMH, Belpas vraiment une raison valable du moment que quassim Niati a reçu un carl’USMH était dans la même situation. La défense récidive ton jaune à la 87e minute de Où est passé Redjradj ? jeu, pour avoir craché sur un Avant-hier, la prestation des défenseurs a Présent au stade de l’UMA, après une longue joueur de l’USMH. Il n’a pas été nulle. Elle a encaissé deux buts suite absence, le directeur général de la JSMB, Rachid à des erreurs de marquage et de posiété expulsé, mais l’arbitre a Redjradj, qui a tenu quand même à assister à ce match tionnement, comme c’était le cas face aux Harrachis, n’a pas donné signe de vie, à l’issue de bel et bien mentionné ce comd’ailleurs lors des dernières journées. cette rencontre. N’ayant pu suivre en direct la débâcle de portement dans son rapport. Il faut dire que le remaniement de ce Pour ce geste, le milieu de la JSMB à domicile, il a quitté le terrain juste après le compartiment a coûté cher à l’équipe terrain béjaoui risque bien second but de Younès, à la 40’. A signaler que Redjcette saison. Les deux buts des Harraplus qu'un match de suspenradj a suivi les premières minutes du match à chis sont venus sur des erreurs de marsion. Selon nos informations, quage, car en prenant exemple sur le partir du tunnel. premier but, Abid n’a fait qu’exploiter un la commission de discipline moment d’inattention des défenseurs pour pourrait se saisir du dossier et

A l’issue du dernier match face à l’USMH, le coach Hamouche a décidé de libérer envoyer le ballon au fond des filets. Cela prouve mination et de la combativité sur le terrain, même ses joueurs. Sachant que le que la défense ne suivait plus, surtout lors de la championnat national devra sans argent, on peut réussir et les exemples ne dernière journée où beaucoup d’erreurs ont été manquent pas. observer une trêve de pas commises par ce compartiment qui commence à moins de trois semaines, le inquiéter plus d’un dans l’entourage béjaoui. Serait-ce à cause des efforts fournis staff technique a décidé donc Après, donc, 24 matches joués, l’équipe bélors du derby ? d’accorder pas moins de dix jaouie est devenue statistiquement la plus En parlant de l’épuisement des joueurs, il faut samauvaise défense du championnat avec 33 jours de repos durant cette pévoir que la plupart des éléments qui composent l’efbuts encaissés. riode de trêve. Ainsi, les cofectif de la JSMB viennent des petites divisions. On S. A. en citera au moins une dizaine dont certains sont équipiers de Djebarat devront arrivés la saison passée et d’autres l’été dernier. Si reprendre le chemin du tral’on tient compte du fait que ces joueurs viennent vail le 5 avril prochain dans Tiab file en douce des clubs évoluant dans des paliers trois ou quatre la soirée, à partir de 17h, au Déprimé par la prestation de ses poudivisions plus bas et donc non habitués à affronstade de l’Unité-maghrébine lains et cette défaite à domicile face à l’USMH, ter des équipes de Division 1 et en plus à un afin d’entamer la préparation rythme de deux matchs par semaine, il ne le président de la JSMB, Boualem Tiab, qui a suivi la pour le match face à la JSS. faut pas s’attendre à de meilleurs résultats troisième rencontre de son équipe cette saison depuis

Hamouche : «Une grosse déception !»
entraîneur de la JSMB s’est montré déçu, hier, après la défaite concédée par sa team face à l’USMH, à domicile. «Je suis naturellement déçu par cette défaite, dans la mesure où nous avons misé sur un autre succès pour quitter la dernière place. Nous avons encaissé deux buts dans des moments cruciaux de la rencontre. Certes, on a bien joué notamment lors des premières minutes de la première période, mais on a manqué de réalisme devant les bois. On aurait pu mettre au moins deux buts en première période», dira le premier responsable de la barre technique de la JSMB, et d’ajouter : «Cela étant, nous allons devoir continuer à travailler pour corriger nos lacunes. On ne doit pas baisser le bras.»

L’

avait une position de hors-jeu de deux mètres, c’était flagrant. On s’attendait à ce que le juge de touche lève son drapeau, mais à notre grand désespoir le but a été validé et l’arbitre a laissé jouer. C’est dire seulement que l’arbitre n’a pas été à la hauteur, il nous a tout simplement lésés.»

très délicate. Je ne fuis pas mes responsabilités mais je pense que les absences répétées lors de chaque match ont eu raison de notre équipe.»

décider de lui infliger une lourde sanction. En plus du match face à la JSS, ce dernier risque même de rater la rencontre face au CRBAF.

Bouabta mécontent de son statut

«Les absences répétées nous pénalisent à chaque fois»
Sur le plan de l’effectif, le staff technique des Vert et Rouge éprouve, à chaque rendez-vous, du mal à composer son onze rentrant. Ainsi, depuis qu’il a pris cette équipe en main, Hamouche, le coach de la JSMB, n’a pas pu aligner la même équipe deux fois de suite, à cause des blessures répétées de ses joueurs. D’après lui c’est d’une raison de ces derniers échecs de son équipe : «Je ne trouve pas quoi dire. On est vraiment dans une situation

«L’arbitre n’a pas été à la hauteur»
Le coach béjaoui ne conteste pas le

succès des Harrachis, mais il pense que l’arbitre Saïdi a faussé la partie. Il en veut au juge de touche et à l’arbitre, le premier pour avoir ignoré une position de hors-jeu et le second pour avoir accordé un but entaché d’une faute de position : «Il y

Le jeune axial de la JSMB, Tarek Bouabta, s’est montré très déçu de son statut de remMalgré cette situation, le coach ne plaçant et n’arrive pas à comveut pas perdre espoir. Il exhorte prendre les raisons qui ont donc son groupe à faire plus de sa- amené l’entraîneur à le laisser crifices et se battre jusqu’à l’ultime chauffer le banc, alors qu’il journée. «Je sais qu’on est toujours était pressenti pour jouer derniers. La situation est complid’entrée de jeu, surtout qu’il quée. La seule solution est le tra- s’est entraîné normalement duvail, c’est tout. On ne doit pas se rant toute la semaine alors décourager pour autant. Il reste que d’autres étaient absents. encore 18 points en jeu et je pense Ce dernier qui a joué les derqu’on doit redoubler d’efforts afin de niers matches de son équipe, récolter le maximum de points en s’est retrouvé par la force des n’en cédant aucun sur notre terrain. choses, relégué au second plan C’est difficile mais on ne doit pas du coach Hamouche. baisser les bras, la lutte continuera jusqu’au bout.» S. A. S. A.

«On luttera jusqu’au bout !»

Coup tordu

ESS

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

15

uite au mouvement de grève déclenché par les joueurs, on est en droit de se demander si l'ESS n’offre pas une image déplorable aux yeux du monde sportif. A quelques jours du match retour contre Coton Sport pour le compte des huitièmes de finale de la LDC, un match qui, rappelons-le, peut leur permettre de poursuivre l’aventure africaine, les joueurs sétifiens ont décidé de boycotter l'entraînement. Ils menacent par ailleurs de ne pas se rendre au Cameroun. Ils exigent le paiement intégral de leurs arriérés financiers. Les joueurs ont refusé de s'entraîner et c'est une action préméditée et surtout prévisible. Les joueurs ayant à maintes reprises averti la direction du club. De toutes les façons, ce que vit le club des Hauts Plateaux est aussi pathétique que surréaliste.

S

Les joueurs menacent de ne pas se rendre au Cameroun
maines et les résultats purement techniques qui, pour la plupart, sont excellents, cachent mal un profond malaise financier. Ce n’est pas parce que les joueurs ont consenti à maintes reprises à faire des sacrifices que cette crise n’a pas surgi plus tôt et cela aurait été un mal pour un bien. Les conséquences seront graves et surtout irréversibles car on se trouve en phase de dénouement en ce qui concerne les compétitions dans lesquelles est engagée l’ESS. l’équipe n'aura pas préparé cette rencontre comme il se doit.

Plusieurs salaires impayés
Les joueurs n'ont pas perçu plusieurs salaires et surtout n'ont pas de certitude d'être payés totalement d'ici la fin de saison. L’ESS est dans une situation financière très délicate. «L’Entente possède une histoire et fait partie du patrimoine de la région et du pays. Ce qui aurait dû être une chance pour le club n’a, finalement, été d’aucune utilité», a expliqué ce proche du club.

l’équipe finit par jouer le match contre Coton sport, elle ne le fera pas dans le meilleur état d’esprit et cela ne peut jouer qu’en faveur des Camerounais.

longtemps… «Nous les Sétifiens, nous marchons au nif !» dira l’autre, tout en ne tenant pas sa promesse d’aider le club. Bien sûr toute cette mauvaise foi des uns et des autres ne sauraient cacher qu’il y a eu, quelque part, disfonctionnement au niveau des structures mêmes du club.

Les joueurs interdits de déclaration
Hammar a, lors d'une réunion tenue hier, interdit strictement aux joueurs de faire la moindre déclaration à la presse. C'est la toute première mesure qui est prise par le boss sétifien lorsque des remous apparaissent dans son club. C'est à croire que ce sont les journalistes qui sont à l'origine de tous les maux que connaît l'ESS.

Les petits «mécènes» ignorés !
Force est de reconnaître que les responsables sétifiens se sont démenés comme ils ont pu pour alimenter les caisses du club. Ce qu’on peut leur reprocher est le changement de vision en ce qui concerne les sources de financement. En effet, cette saison, manifestement, on a compté, du côté de la direction du club, sur les gros investisseurs en délaissant totalement les habituels petits bailleurs de fonds. Ces derniers sont de petits entrepreneurs locaux qui n’hésitaient pas à mettre la main à la poche pour donner des sommes, certes, modestes mais loin d’être négligeables. S. B.

C’était pratiquement inévitable
Les joueurs de l’ESS, l'un des clubs les plus titrés du pays, se sont mis en grève. Ils ont refusé de s'entraîner, en raison des retards répétés dans le versement de leurs salaires et de certaines primes de match. Dans l’immédiat, l’équipe de l’ESS pourrait ne pas se présenter au match retour contre Coton sport. Si la décision de jouer ce match est quand même prise,

Les membres du staff atterrés
Il est certain que Madoui et ses adjoins ont, comme on dit, les mains liées devant cette situation. Ils sont manifestement atterrés par tout ce qui arrive. Bien sûr, aucun commentaire ne sera fait et Madoui et son équipe ne peuvent qu’attendre la tournure que prendront les événements. A ne pas en douter, si

De la démagogie, en veux-tu, en voilà !
Et pourtant, ils en ont tenu de beaux discours ces soi-disant bailleurs de fonds, en présence du wali de Sétif et cela à plusieurs reprises. «L’ESS est ma deuxième mère», dira l’un, avant de se faire transparent pour très

L’Entente à l’agonie ?
Ceux qui suivent de près le quotidien du club sétifien vous diront que l’état de crise dans lequel se trouve ce club était finalement prévisible. Plusieurs indicateurs étaient au rouge depuis maintenant des se-

Aoualmi avec les olympiques
Dès le retour de la délégation sétifienne du Cameroun, Aoualmi ne rejoindra pas Sétif. Il doit rejoindre le lieu du stage de la sélection olympique qui débutera le jeudi 31 mars.

Il y rejoindra Aouina et Bouchar
Deux autres joueurs sétifiens ont été convoqués par Noureddine Korichi pour le stage des olympiques. Il s'agit de Bouchar et d'Aouina qui, eux, ne sont pas concernés par le déplacement au Cameroun.

De lourdes sanctions en cas de forfai
e règlement de la CAF régissant la LDC en cas de forfait stipule dans son article 14, paragraphe 1, qu’un forfait déclaré entraîne, outre la perte du droit d’entrée, une amende de mille cinq cents (1 500) dollars US. En plus de cela, il est stipulé dans le paragraphe 4, ce qui suit : «En plus des sanctions pécuniaires dont il est question dans les paragraphes 1 à 3, toute équipe déclarant forfait au cours de la compétition sera interdite de participation à toutes les compétitions interclubs de la CAF pour les trois années suivant celle de son forfait.»

L

Hammar a rencontré le manager de Doukha

Des panneaux publicitaires ont disparu

Réunion du comité directeur
Juste après le mouvement de grève déclenché par les joueurs, Hassan Hammar a convoqué les membres du comité directeur pour une réunion de crise. En plus de Hammar, cette réunion a regroupé trois membres du conseil d'administration de la société et trois membres du CSA.

Un huissier de justice était présent
Le président de l'ESS a voulu donner un caractère officiel à cette réunion. En plus des membres du comité directeur, on a noté la présence d'un huissier de justice. Ce dernier avait auparavant veillé à ce que les convocations parviennent aux concernés.

Ce virage à 180 degrés qui a été pris par la Même si son club vit une direction du club se traduit par la disparition n ne peut occulter le courage, la volonté de gagrave crise, Hammar ne perd d'un grand nombre de panneaux publicitaires sur gner et surtout l’esprit de responsabilité dont pas de vue que la saison prole pourtour du terrain du stade du 8-Mai. Ils laisseont fait preuve les joueurs de Sétif jusque-là, chaine se prépare dès mainteront la place à une dizaine de panneaux portant les malgré leurs dernières contre-performances nant. C'est ainsi qu'il a logos de grosses entreprises. La morale de la célèen championnat. Kheireddine Madoui nous dira d’ailrencontré le manager du garbre fable de Lafontaine, «La grenouille qui veut leurs à ce propos : «Nous savions que ce match face à Coton dien de but de l'USMH, Douse faire aussi grosse que le bœuf» s’applique on sport est l’un des plus difficiles à négocier. Je vous avoue qu’à kha. Ce dernier ne serait pas ne peut mieux au grand chaque séance d’entraînement, je n’ai cessé de le répéter à mes contre l'idée de rejoindre les rangs club de Sétif. joueurs. Il fallait qu’ils se mettent dans la tête qu’ils allaient de l'Entente et cela dès l'ouverture jouer face à une équipe qui ne lâche rien et surtout qui comporte du prochain mercato. Bien sûr, de très belles individualités. Cela s’est vérifié sur le terrain. Nous cette piste n'est pas nouvelle Madoui a été avions en face de nous des joueurs très combatifs qui étaient sur tous les car c'est la troisième année de à l’hôpital ballons.» suite que le portier internaLe moins que l'on puisse dire est Une organisation tactique simple tional d'El Harrach est solque la journée d'hier est à marquer licité par les dirigeants d'une pierre noire pour l'entraîneur de Pour ce qui est du schéma tactique qui a été préconisé jusque-là, sétifiens. l'ESS. En effet, ce dernier, qui s'est senti Madoui précisera : «Aucun entraîneur au monde ne vous dira que ses La date du tirage mal, a dû se rendre très tôt à l'hôpital. consignes ont été suivies à la lettre par ses joueurs. Je vous dirais à ce Après cela, c'est un groupe de joueurs sujet que nous avons opté pour une organisation de jeu assez simple, sur au sort pour la décidés à durcir leur mouvement laquelle nous nous sommes mis d’accord pour, surtout, exercer un pressing phase de poules de grève qui l'a attendu au constant sur l’adversaire et cela très près de ses buts. Je pense que nous connue stade. avons réussi à le faire. Sans entrer dans les détails, mes joueurs ont fait La CAF a rendu publique la preuve de beaucoup de sérieux et étaient totalement concentrés sur ce qu’ils date du tirage au sort conceravaient à faire. Nous avons eu de nombreuses balles de but et là, je ne vous parle nant la composante des que des occasions les plus franches.» deux poules, en ce qui La séance Un esprit de révolte chez les joueurs concerne la Ligue des d'avant-hier champions. En réponse à l’une de nos questions, Madoui évoquera l’état d’esprit dans lequel se décalée Le tirage au sort a trouvent les joueurs : «Incontestablement, le fait que l’équipe se soit fait battre contre la La séance d'avant-hier n'a déété fixé au 29 avril JSK et le CSC, il y a eu comme un esprit de révolte chez tout le monde. Les joueurs sont buté qu'à 18 heures, c'est-à-dire et il se déroulera au persuadés qu’ils peuvent mieux faire. Il y a eu aussi cette formidable prise de conscience deux heures après le coup d'envoi Caire au niveau du et cette volonté d’aller de l’avant. Il nous revient à nous, membres du staff et dirigeants, prévu. La raison en est toute simsiège de l'instance d’entretenir cette rage de vaincre et cela, jusqu’à l’ultime journée. Pour ce qui est du match ple. L'équipe de l'USMS occuafricaine. retour contre le Coton sport, ce sera très compliqué pour les deux équipes. Cette rencontre pait le terrain. S. B. aura ses propres caractéristiques et il nous faut être costauds pour relever le défi.»

Des qualités quand même

O

K. L.

16

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup tordu

MCO
Abdelilah et Haddou à Beni-Saf

à la reprise des entraînements

Une cascade d’absences

omme il fallait s’y attendre, la reprise des entraînements a été marquée par une cascade d’absences hier matin au stade Ahmed-Zabana. Les Cherif, Kouriba, Amri, Nessakh, Dagoulou, Amrane, Feddal, Benamar, Mokhtar n’ont pas répondu à l’appel de l’entraîneur malgré les trois jours de repos qu’il leur a accordé à la fin du match contre le CABBA. C’est avec un groupe composé d’une quinzaine de joueurs que les Hamraoua ont pris part à cette reprise. Il faut dire que les membres du staff technique et les di-

C

rigeants du club ont été déjà avertis, en évoquant ce sujet lors de la réunion qui s’est déroulée dimanche soir, mais sans pour autant mettre en garde leurs éléments. Ceux qui ont participé à la séance d’hier ont, en effet, cru à une scène de fin de saison alors que le MCO s’apprête à livrer le 19 avril, un match capital pour sa survie en Ligue 1 Mobilis. Inconscients du danger qui guette l’équipe et loin d’être inquiétés par une direction quasi-absente, certains joueurs prouvent si besoin était que l’heure est à la débandade au Mouloudia.

Aucun dirigeant à l’entraînement
En force dans les déplacements et lors des réunions avec les autorités locales, les dirigeants du Mouloudia se sont curieusement éclipsés hier à la reprise des entraînements. Mis à part le secrétaire de l’équipe, Toufik Belahcène, dont le rôle n’est pas d’être présent à l’entraînement, aucun responsable ne s’est présenté ne seraitce que pour constater les dégâts et faire son rapport. Pourtant, une commission de discipline a vu le jour il y a de cela quelques semaines et s’est

Saïdi reprend l’entraînement
Une bonne nouvelle pour le Mouloudia, Lyès Saïdi a repris hier matin le chemin des entraînements avec le groupe. Absent depuis plus d’un mois, l’arrière droit qui a souffert d’une déchirure au niveau du fessier, s’est complètement rétabli de sa blessure suite à des soins intensifs et des séances de rééducation effectuées du côté de la capitale. C’est sans trop de soucis que le joueur a pris part à l’entraînement avec le groupe.

Berradja : «Il faut prendre cette trêve très au sérieux»
Le capitaine des Hamraoua, Seddik Berradja, pense que la trêve sera l’occasion pour corriger quelques lacunes et aborder les six prochains matchs avec un esprit de combattant, afin de permettre au Mouloudia d’assurer son maintien. L’équipe vient d’aborder la trêve sur une mauvaise note… C’est vrai que cette défaite n’est pas bonne à prendre, car on tablait sur un résultat positif afin de s’éloigner davantage des équipes relégables. Malheureusement, on est passés complètement à côté au cours de ce match. Rien n’a marché comme on l’aurait aimé. On a encaissé un but d’entrée qui nous a complètement déstabilisés. En seconde mi-temps, on a commis les mêmes erreurs. En général, on n’a pas fourni la prestation qu’il fallait afin de revenir avec un bon résultat. Pourtant, toutes les conditions étaient réunies pour que le Mouloudia arrive au moins à revenir avec le point du match nul… Que voulez-vous que je vous dise ? Même nous, on ne s’attendait pas à ça car comme vous le dites, les conditions étaient favorables avec le huis clos imposé au CABBA et l’absence de certains de ses éléments, mais nous n’avons pas su en profiter. Maintenant, ça ne sert à rien de se lamenter, le plus important est de se préparer bien comme il se doit pendant cette trêve et donner le meilleur de nous-mêmes au cours des six derniers matchs du championnat. La défaite de la JSM Béjaïa avant-hier vous a soulagé, n’est-ce pas ? Bien sûr que la défaite de la JSMB a obligé cette équipe de faire du surplace car si elle avait gagné, elle serait revenue à deux points de nous. Mais bon, il ne faut pas trop compter sur les résultats des autres équipes tant que notre sort est entre nos mains. Il nous reste six matchs dont quatre à domicile. Il faut penser à faire le plein à Bouakeul et grappiller quelques points de l’extérieur, pour espérer assurer sans trop de difficultés notre maintien en Ligue 1 Mobilis. Le championnat va observer une trêve de plusieurs semaines, comment comptez-vous gérer cet arrêt sans compétition ? On aurait aimé reprendre confiance très vite avec ce prochain match contre le MCEE, mais la trêve n’est pas une si mauvaise chose pour nous car ça va nous permettre de bien nous préparer et de remettre de l’ordre à notre situation. La défaite face au CABBA a mis à nu certaines carences au niveau de l’équipe. Belatoui a certainement son idée pour apporter certains correctifs. Néanmoins, on a peur que les joueurs tombent dans la monotonie et se mettent à s’absenter… Chacun doit prendre ses responsabilités. La trêve doit être bien gérée, non seulement par la direction mais aussi par les joueurs. Il faut d’abord mettre dans les meilleures conditions possibles les joueurs et leur imposer ensuite le programme de travail. Le maintien est l’affaire de tout le monde et cela passe par une bonne, voire une préparation parfaite durant cette trêve. Comment s’annonce cette fin de saison pour le Mouloudia ? Personnellement, je reste confiant quant au maintien car notre sort est entre nos mains. Comme je l’ai dit, il nous reste encore six matchs à jouer dont les deux tiers à domicile. C’est un avantage non négligeable par rapport aux autres équipes du bas de tableau. Si on parvient à les gagner tous, je pense qu’on atteindra aisément notre objectif. Entretien réalisé par Amine L.

Le vice-président du Mouloudia d’Oran, Larbi Abdelilah, et le manager même mise à sanctionner général de l’équipe, Hadles joueurs. Belatoui s’est dou Moulay, se sont renretrouvé donc seul hier à dus hier tôt le matin vers l’entraînement, sans perla ville côtière de l’exsonne pour lui prêter trême-ouest du pays, Beni mainforte. Saf, pour visiter les installations sportives dont Belatoui : «C’est dispose le site. Selon nos de l’inconscience !» sources, l’établissement a Bien qu’il soit en colère pour nom l’hôtel Aquarium situé face à la mer contre les absents, Omar Beavec en prime une salle de latoui n’a pas voulu trop s’atmusculation et un terrain tarder sur ce sujet. «Apparemment ça devient en gazon synthétique attenant à l’hôtel. Les deux une habitude chez certains joueurs. Ce phéno- responsables devaient némène ne date pas gocier avec le propriétaire de l’établissement avant d’aujourd’hui. J’ai déjà soulevé ce cas avec les diri- de décider si le MCO y séjournera. geants et j’ai même pris ma décision, celle de faire mon travail sur le terrain en entraîLes jeunes nant tout le monde. S’il y a des décià pied d’œuvre sions à prendre, ce sera du côté de la à Batna direction. Me concernant, j’ai un La délégation du Mouseul et unique objectif qui est de faire jouer celui qui sera en loudia d’Oran est arrivée forme le jour J. En tous les cas, hier tôt le matin pour préparer la demi-finale de le jour de la convocation, je n’aurai de compte à rendre à per- Coupe d’Algérie prévue ce sonne», affirme Omar Belatoui vendredi après-midi face à l’équipe de l’AB Meavant d’enchaîner : «Je pense que ce comportement est de l’incons- rouana. Fort de ses jeunes et talentueux joueurs cience pour certains joueurs, car ayant fait leurs preuves parmi les absents d’hier on retrouve des récidivistes et des récalcitrants.» chez les seniors, à l’image des Bouaâzza Krachai, A.L. Djedane, Fekih et autre Ezzemani et Hassouna, l’espoir est grand chez les Espoirs pour passer ce tour.

Les entraînements au stade Chaoui
Les poulains du duo Hamhami-Benchadli se sont entraînés dans l’après-midi au stade Chaoui-Abdelatif. A cet effet, les Oranais remercient les dirigeants du MSP Batna, à leur tête le président, pour avoir laissé le stade à leur disposition durant ces deux jours de préparation. Les jeunes du Mouloudia sont hébergés à l’hôtel du complexe 1er-Novembre de Batna.

«La trêve tombe à pic pour moi»
Joint au téléphone après la séance matinale, le joueur affirme avoir repris le plus normalement du monde avec ses coéquipiers. «J’ai pris le temps de me soigner convenablement, prenant même part à des exercices pour préparer mon retour à l’entraînement, c’est la raison pour laquelle j’ai intégré directement le groupe au travail», affirme le joueur avant d’ajouter : «J’étais très content d’apprendre que le championnat allait s’arrêter pendant trois semaines, car cela va non seulement me permettre d’être sur pied et compétitif pour la reprise, mais aussi permettre à l’équipe de faire la coupure avec cette série de mauvais résultats. Je pense que le travail avec Belatoui se fait dans une ambiance vraiment formidable. A nous les joueurs de prendre conscience de la situation de l’équipe et sauver les meubles.» A. L.

Une association sportive de Meghaïer au stade Zabana
Une association sportive d’El Meghaïer concernée par la finale de la Radieuse, a profité de l’occasion de sa présence à Oran pour se rendre au stade Zabana et suivre les entraînements du Mouloudia. Des photos souvenirs ont été prises par les membres de cette association au stade et avec les joueurs et staff technique du Mouloudia. Des cadeaux ont été offerts par le MCO aux représentants de cette association.

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

17

ASO
En raison du report de la prochaine journée

Un stage est prévu à Alger

Naas Laraba
«La trêve nous permettra de rebondir»
Comment se déroulent la préparation, cette semaine ? Après la défaite contre l’USMA, on s’est remis au travail comme toutes les équipes. L’entraîneur nous a demandé d’oublier cette défaite et de ne penser qu’à la prochaine étape. On est obligés de repartir du bon pied, pour faire une bonne fin de saison. La longue trêve vous permettrat-elle de réussir votre fin de saison ? On avait tant besoin d’une telle période pour mettre de l’ordre dans l’équipe et récupérer nos joueurs blessés, pour se préparer loin de la pression de la compétition. A mon avis, elle nous permettra de rebondir, avant la fin de l’exercice. Y a-t-il une motivation pour atteindre cet objectif ? Oui, tous les joueurs veulent honorer leurs contrats et faire une bonne fin de saison. Nous sommes très motivés à terminer cette Zaoui phase en beauté. On espère réussir notre mission. L’équipe retrouvera la compétition sur une nouvelle pelouse, cela vous rassure-til davantage ? Évidemment, on a souffert de cette pelouse qui était la cause des nombreuses blessures. Jouer sur une nouvelle pelouse nous aidera à produire de belles prestations. L’entraîneur vous fait confiance dans le couloir droit, cette période vous permettra-t-elle de reconquérir votre place à la reprise ? J’y compte bien, car je veux revenir dans le onze et j’ai un mois pour prouver ma forme au staff technique, ça me motive beaucoup d’être présent à la reprise, mais il faut que je me batte pour arracher la confiance du coach pour le prochain match. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

C

omme la trêve qu’observera le championnat durera près d’un mois, le staff technique a programmé un stage de 15 jours, pour maintenir l’équipe en forme, en prévision du reste du parcours. La direction envisage de se réunir avec le staff technique pour choisir le lieu du regroupement et de sa durée, pour pouvoir entamer les réservations. Ainsi, selon les dernières informations, ce stage aura lieu à l’intérieur du pays, car Ighil ne veut pas s’éloigner en cette fin de saison, ce qui pourrait être ennuyeux pour les joueurs, du moment que l’équipe a perdu ses chances de jouer le podium, sans oublier le manque de matchs amicaux dans

les pays voisins, la Tunisie ou le Maroc. C’est ce qui incite les responsables à opter pour un stage de 10 jours à Alger, à partir de la semaine prochaine. Cela devrait se confirmer incessamment.

La Tunisie comme deuxième choix
La ville de Sousse constitue le deuxième choix. Comme c’était le cas au mois de janvier dernier où l’équipe a effectué deux semaines de travail en Tunisie, cette fois le moment n’est pas propice, car tous les clubs tunisiens sont préoccupés par la fin de saison et ça sera très difficile de dénicher des sparringpartners.

Ighil veut trois matchs amicaux
Selon l’entraîneur Ighil Meziane,

JSS
Zaoui estime que face au RCA, l’équipe n’a pas bien joué, mais qu’il faudra répondre positivement face aux Béjaouis, lors du prochain match, afin d’assurer le maintien.

l’équipe aura besoin de jouer au moins trois matchs amicaux durant cette trêve d’un mois. Comme toutes les manifestations sportives seront arrêtées, du 1er au 19 avril, en raison des élections présidentielles, cela favoriserait les équipes à organiser des joutes amicales. Trois matchs devraient être disputés par l’ASO, donne le coup dont un sur la nouLes joueurs d’envoi d’un tournoi à velle pelouse du ont «inspecté» la stade Boumezrag, la mémoire de Khellafi nouvelle pelouse pour permettre Le capitaine Samir Zaoui a assisté, avant hier, Les poulains de Ighil ont tenu à «insaux joueurs de à la cérémonie d’ouverture du tournoi annuel orpecter» la nouvelle pelouse du stade de s’y adapter, ganisé à la mémoire du défunt supporter de avant le rendez- l’équipe, Amari Khellafi, décédé l’année dernière, Boumezrag, en marge de la séance matinale de mardi dernier qui s’est déroulée vous contre des suites d’une longue maladie. Le joueur a sur la pelouse naturelle du CNFD. Ils El Harrach. donné le coup d’envoi, après avoir prononcé étaient ravis de la voir, dans laquelle ils A. F. une courte allocution en compagnie du évolueront face à l’USMH, du moment président du Comité de supporters, que les travaux ont beaucoup avancé et Karim Aouak. s’achèveront le mois d’avril, d’après le responsable du chantier.

Zaoui : «On se rachètera face aux Béjaouis»
Quel commentaire faites-vous sur ce semiéchec face au RCA ? Nous étions déterminés, car on voulait officialiser de manière définitive notre maintie. Je pense aussi que le premier but concédé nous a démoralisés, même si on a tenté de revenir en seconde période en inscrivant le but égalisateur. C’est un échec très amer qui a bouleversé tout le groupe qui, il faut le dire, a réussi une très bonne deuxième mi-temps. Il faut avouer que nous avions à cœur de confirmer nos derniers réLe fait d’avoir créé et raté des occasions prouve qu’on a bien débuté la partie, mais il faut avouer que l’arbitre a laissé les visiteurs prendre le dessus en première période où nous avions voulu marquer les premiers. L’adversaire était déterminé à ne pas se laisser faire. Il faut désormais oublier ce revers et penser à l’avenir. Le championnat sera à l’arrêt, comment comptez-vous combler ce vide ? Je ne peux vous répondre, mais je dirais qu’il faudra désormais travailler sereinement, pour tenter de reconstituer le puzzle et réussir la dernière ligne droite. Comment seront les débats face aux Béjaouis ? Même si le maintien est presque assuré, contrairement à notre prochain adversaire, les débats ne seront pas amicaux. Et puis, nous comptons nous hisser à une place honorable au tableau. Avouez que ce ne sera pas facile ? Ce ne sera pas facile face à une équipe qui veut garder ses chances intactes pour le maintien, mais nous sommes dans l’obligation de nous surpasser. Je peux vous dire que la JSMB n’a rien à espérer, car nous sommes déterminés à effacer cet échec face au RCA. Entretien réalisé par Billel G.

RCA
Fellah s’expliquera aujourd’hui avec Amani
Cette 24e journée, qui a vu l’équipe de l’Arba réussir une bonne opération en déplacement à la JSS, était entachée par l’affaire du premier gardien de l’équipe, Fellah, qui n’avait pas donné signe de vie, depuis ce déplacement. C’est ainsi que le portier est attendu aujourd’hui, avant la seconde séance d’entraînement, pour s’entretenir avec le président du club Amani. Fellah est appelé à s’expliquer pour son acte qui, même si n’aura pas pénalisé son équipe le jour du match, demeure impardonnable aux yeux du boss du RCA. Selon nos échos, le keeper risque au pire une sanction financière qui s’élèverait à 100 millions, après son passage en conseil de discipline du club, habilité à décider en concertation avec le président du club.

sultats à domicile. Je peux vous dire que nous avons plus d’une fois mis en doute notre adversaire. Enfin, ce n’est pas une fin en soi, on se rachètera face aux Béjaouis. L’adversaire a réussi à renverser la vapeur...

Il n’est pas le premier à s’être mal comporté
L’affaire Fellah n’est pas un cas isolé, puisque depuis le début de la saison, nous avons vécu déjà deux situations pareilles. En premier avec l’attaquant de l’équipe Hadji qui avait décidé de faire ses bagages sans prévenir la direction du club, en période de préparation. Plus récent, le cas de Mokdad, qui remonte à la rencontre du MCA où il a refusé les décisions du coach, avait décidé de quitter l’hôtel de l’équipe la veille du match. Rappelons que les deux joueurs cités n’ont pas été sanctionnés par le club, mais Fellah devra payer les pots cassés, car la direction a décidé de faire preuve d’autorité pour éviter ce genre de dépassements à l’avenir. A. C.

Des matchs amicaux pour
combler le vide

La trêve ayant été entérinée, le staff technique sera dans l’obligation d’élaborer un programme, à même de combler le déficit en matière de compétition, puisque le championnat ne reprendra qu’après le 17 avril. Ainsi, des matches amicaux devraient être au menu dans les jours à venir à Alger. Désireux de finir la saison à une place honorable, les Sudistes se doivent de préparer cette dernière ligne droite en toute sérénité.

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

17

CSC
Badara serait suspendu au match retour
En plus du milieu de terrain Sameur, qui sera absent ce dimanche pour cumul de cartons, certaines sources sérieuses avancent que le gardiens de l’ASEC Mimosas, Badara Sangare Ali, serait lui aussi suspendu pour ce match retour. Ce dernier aurait écopé de deux cartons jaunes lors du tour précédent et d’un autre dimanche dernier. Ce qui constitue une bonne nouvelle pour les Clubistes qui connaissent très bien la valeur de ce gardien international qui a de fortes chances de jouer le prochain Mondial brésilien avec les Eléphants.

CABBA

Départ ce matin
pour la Côte d’Ivoire
A
près un repos bien mérité et une petite préparation, le CSC quittera le sol algérien ce matin, à bord d’un Boeing appartenant au parrain du club, Tassili Airlines. La délégation clubiste sera composée de 32 personnes, dont 25 membres représentant l’équipe du CSC entre joueurs et staffs technique et médical, en plus de 7 autres journalistes et quelques chanceux supporters. Avec Hakim Daba comme chef de délégation, les Constantinois ne seront pas les uniques passagers à bord de cet avion ; cette fois, ils seront en compagnie de la délégation de l’ESS. Ce qui constitue une première dans l’histoire des deux clubs. Le Boeing, qui décoléra ce matin vers 7h, devra se poser à Tamanrasset pour faire le plein de kérosène, avant de rallier le Cameroun pour y déposer les Sétifiens. Le voyage se poursuivra vers la Côte d’Ivoire, où l’arrivé y est prévue pour la fin de la journée d’aujourd’hui.

Les joueurs reprendront ce samedi
Initialement prévue pour hier mercredi, la reprise de l’entraînement a été reportée à samedi prochain. Cette décision, prise conjointement par le nouveau coach Zohir Benaniba et le président Messaoudène, vise à permettre à tous les joueurs de bénéficier d’un maximum de repos, pour que ces derniers puissent repartir du bon pied. Le driver a précisé que s’il a décidé d’accorder une semaine de répit à ses poulains, c’est pour éviter d’enregistrer des absences au début de la préparation, comme cela a toujours été le cas. L’on s’attend d’ailleurs à ce que tout le monde soit présent samedi prochain, car au préalable, tous les joueurs auraient profité d’une semaine chez eux.

Sikazwe pour officier la rencontre
La Commission arbitrale de la CAF n’a pas changé les noms des arbitres qui devront officier les rencontres retour. C’est dire que la désignation du Zambien Sikazwe est maintenue pour le match ASEC-CSC prévu ce dimanche. Un choix qui fait vraiment peur à tous les Sanafir qui craignent, surtout, l’esprit revanchard du referee qui, rappelons-le, a été ouvertement critiqué chez nous en Algérie, après le match barrage aller face au Burkina Faso.

Une aubaine pour les blessés de se faire soigner
Si la relâche permettra au coach de préparer dans de bonnes conditions le match contre le MCA et à l’administration de trouver une solution au problème financier, les joueurs blessés tels que : Ammour, Mesfar et Hamimid en profiteront eux aussi pour se soigner et être prêts pour la compétition. Il faut rappeler que Mesfar ainsi que Ammour n’avaient pas participé au match face au MCO et que le jeune auteur de l’ouverture du score a été atteint à la cheville. Le coach Benaniba pourra compter sur l’ensemble de son effectif contre le MCA.

30 degrés. En ce qui concerne la pelouse et le stade qui accueilleront cette rencontre, l’ASEC a jeté son dévolu sur le grand stade d’Abidjan, Félix Houphouët-Boigny. Un terrain en gazon naturel qui ressemble beaucoup à Hamlaoui, avec une capacité de plus de 50 mille spectateurs.

Temps printanier le jour du match
Pour ce premier voyage du CSC au pays de Didier Drogba, nos amis constantinois seront accueillis, dans la capitale Abidjan, par un climat clément. D’après les prévisions météo, ils auront même droit à quelques gouttes de pluie en début de semaine. Heureusement que le jour du match sera printanier, avec une température supportable et qui ne dépassera pas les

Zerdab sera présent à Abidjan
Les membres du staff technique ont eu bien peur dimanche dernier, lorsque Badara était tombé sur le genou de Zerdab, lequel a failli se blesser grièvement, mais la chance était du côté du Constantinois qui s’en est sorti indemne. Le milieu offensif a tout de même effectué quelques tests médicaux pour se rassurer, les résultats se

Simondi a visionné des matchs de l’ASEC
Dans l’espoir de se faire une idée plus préise sur la manière de jouer de l’ASEC, lorsqu’il évolue à domicile, Simondi a prié la direction de lui dénicher des cassettes ou CD des matchs de l’ASEC disputés chez lui. Ce que Bentoubal a réussi à avoir, au plus grand bonheur de Simondi qui, en compagnie de son adjoint Medjahed, doit lire le jeu des ivoiriens très attentivement pour parvenir à les contrer ce dimanche.

sont avérés négatifs et Zerdab, qui ne souffre d’aucun mal, sera bel et bien présent ce dimanche à Abidjan, avec son équipe ; un verdict qui fait plus que plaisir au joueur : «Je suis très heureux des résultats médicaux, dans la mesure où je vais pouvoir être présent avec mon club en Côte d’Ivoire et disputer ce match retour face à l’ASEC. Je ne vous cache pas que ma décision était déjà prise et je comptais me sacrifier et être avec mes camarades dans cette seconde manche de la Coupe de la CAF, même si les résultats de l’examen médical n’auraient pas été positifs.» Voilà une bonne nouvelle pour le staff technique constantinois, qui aura les meilleurs cartes en mains pour ce rendez-vous important. Abdou H.

Yaya aurait été manipulé !
La fugue de Yaya continue d’alimenter les rumeurs (plausibles) les plus folles chez les supporters ainsi qu’au sein de l’administration. D’après des informations, une voiture l’aurait embarqué, la veille du match contre le MCO, pour l’emmener vers une destination inconnue. La machination orchestrée par des individus de Bordj tendait à affaiblir l’attaque du CABBA en l’amputant de son fer de lance qui a commencé à retrouver ses marques contre la JSMB, match durant lequel il avait inscrit 3 buts. Il n’y a pas que lui qui a été approché par ces lugubres individus, mais aussi d’autres joueurs. D’ailleurs, ce n’est pas par hasard que ceux-là ont été chassés par les supporters quelques jours avant la rencontre devant le MCO. On est tentés de dire à ce sujet que la manipulation est tombée à l’eau, puisque Bendahmane et ses coéquipiers ont gagné ce match, lequel relance leurs chances de maintien, alors que d’autres voulaient profiter de l’aubaine en marchandant, sachant que pour eux, le CABBA était déjà en Ligue 2 Mobilis et qu’une victoire contre le MCO n’aurait servi à rien.

une bonne Il s’est bien rétabli et il affiche déjà aine d’équipe forme à l’entraînement. Il s’agit du capit m, repréhade Yacine Bezzaz qui, aux yeux de Belk ce qui fait sente 50% du CSC, une reconnaissan em qui se énormément plaisir à l’enfant d’EL Grar remarque vedit «fier et honoré par une si flatteuse De ce match ». ique polit le nsab respo nant d’un haut SEC, Bezzaz a retour prévu ce dimanche face à l’A a fait beaunous tine stan Con à ire victo «La : aré décl

Bezzaz : «L’ASEC ne nous pri

vera pas de la qualification»

nue avec un efcoup de bien, surtout qu’elle a été obte rsaire coriace. adve un nt deva et i indr amo fectif très essayant d’aren il trava le r inue À présent, il faut cont ? Essayer d’insracher le match nul ou, pourquoi pas era un vrai crire un but à Abidjan, lequel nous donnplus imporLe tion. ifica qual la pour coup de pousse urer de la joie tant est de faire de son mieux pour proc camarades mes r aide ent vraim veux Je ic. publ e à notr au CSC.» avec mon expérience et donner un plus

MCEE
a reprise de l’entraînement, prévue demain (vendredi), a été reportée au lundi 31 mars, apprend-on d’une source proche du club. Le coach Jules Accorsi, informé par les dirigeants du report du championnat au 19 avril, a demandé à la direction de reporter la reprise, car selon lui, il aura assez de temps pour préparer l’équipe. Les joueurs ont été informés par les responsables, du moment que certains d’entre eux résident loin d’El Eulma. L’entraîneur n’a pas encore arrêté le programme de préparation prévu durant la trêve.

L

La reprise reportée à lundi
ration, il n’en demeure pas moins celui-ci ne sera pas spécial et comprendrait des séances d’entraînement ordinaire, sans stage bloqué, nous dit-on. Cependant, il est certain que le driver ne va pas programmer beaucoup de matchs amicaux pour meubler le vide. Selon notre source, l’entraîneur se contentera, probablement, d’un seul match amical, le 5 avril, contre une équipe qui reste à désigner. L’entraîneur veut éviter d’éventuelles blessures en cette fin de saison.

Il sera de retour à la reprise
Suite de l’absence de Yaya à la dernière séance de la semaine écoulée et durant le match contre le MCO sans justification, et après qu’un huissier de justice ait constaté que ce joueur manquait à l’appel, le président a l’intention de passer à l’action en le sanctionnant. Le joueur est accusé d’abandon de poste, alors que son équipe se bat pour le maintien. Ayant eu vent de cette intention, le manager de l’attaquant tchadien a contacté Messaoudène pour résoudre le problème en lui promettant que le joueur serait présent à la reprise, prévue pour samedi prochain. Encore faut-il que Yaya s’explique sur les raisons qui l’ont poussé à quitter l’hôtel, à la veille d’un match aussi important, sans avertir personne. Une chose est sure, ce n’est pas pour être réprimandé et exclu du terrain par son entraîneur durant une séance d’entraînement qu’il aurait agi ainsi. A. B.

Vers un match amical le 5 avril
Même si le coach n’a pas encore arrêté son programme de prépa-

Agbou : «27 jours d’arrêt, c’est beaucoup !»
L’entraîneur-adjoint, le Camerounais Agbou, estime que cette trêve de 27 jours risque de stopper l’équipe dans son élan. Pour

lui, le joueur a besoin de compétition, notamment en cette fin de saison et cette trêve ne sera pas bénéfique pour lui. «Elle ne sera pas bénéfique pour les joueurs qui ont besoin de compétition, notamment en cette fin de saison. 27 jours de repos, c’est trop ! Nous al-

lons, toutefois, essayer de combler le vide par des matchs amicaux et une préparation régulière dans l’espoir de maintenir les joueurs dans la forme optimale», a-t-il déclaré en substance. S. H.

18

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

PUBLICITÉ

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU DE LA WILAYA D’ORAN NUMÉRO D’IDENTIFICATION FISCALE DRE ORAN : 097331019173813

AVIS D‘APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT N° 05 /2014
La Direction des Ressources en eau de la Wilaya d’Oran, lance un avis appel d’offre Restreint, pour : PROJET: Réalisation du réseau d’assainissement du lotissement de BELGAID 2 et les ilots 18, 19,20 (Daïra de Bir El Djir) LOT N°01 : Réseau d’assainissement des eaux usées BELGAID « 2 » Partie Ouest LOT N°02 : Station de relevage a BELGAID « 2 ». LOT N°03 : Réalisation du réseau d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales de la zone 2000 lots à Hai Khemisti (ILOT 18, 19, 20 Daïra de Bir El Djir) Les entreprises intéressées, titulaires d’un certificat de classification et qualification en activité principale hydraulique catégorie Quatre (04) et plus, peuvent retirer le cahier des charges au niveau du Bureau des Marchés de la Direction des Ressources en eau de la Wilaya d’Oran Zone Administrative - Ilot 26 USTO Oran. Les soumissions constituées des offres technique et financière doivent être obligatoirement accompagnées des pièces suivantes : • OFFRE TECHNIQUE -Déclaration à souscrire signée et datée. - Déclaration de probité de l’entreprise renseignée, datée et signée. - Déclaration sur l’honneur -Registre de commerce activité (copie légalisée). -Extrait de rôle activité apuré, avec une attestation de non inscrit au fichier national des fraudeurs. - Certificat de classification et de qualification en activité principale hydraulique catégorie Quatre (04) (Copie légalisée) en cours de validité -Extrait du casier judiciaire en cours de validité (original).daté moins de trois mois -Numéro d’identification fiscale (Copie légalisée) -Attestation de mise ajoure, CNAS, CASNOS, CACOBATPH (copie légalisée) en cour de validité +DAS 2013 ou document équivalent attestant l’affiliation) - Références professionnelles pour des projets similaires (Projet Assainissement) avec attestations de bonne exécution délivrée par le maitre d’ouvrage publics. -Bilan financier de l’entreprise des 03 dernières années visée par les impôts ou commissaire aux comptes. - listes des moyens matériels+carte grise avec contrat d’assurance propre a l’entreprise signée et paraphée, -PV d’inventaire des matériels visé par un commissaire aux comptes. -listes des moyens humains signée et paraphée (encadrement destiné au projet avec copie légalisée et certifie par un diplômes) déclarée a la CNAS -Statut de l’entreprise pour SARL ou EURL -Planning d’exécution. -cahier des charges visé signée daté et paraphé dans sa globalité -Attestation de dépôt du compte social délivré par l’antenne régionale du CNRC pour l’année 2012 - Extrait du registre d’inventaire visé par un commissaire aux comptes pour le matériel. 2 - OFFRE FINANCIERE -Lettre de soumission dûment renseigné et signée -Bordereau des prix unitaires -Devis quantitatif et estimatif La soumission se compose de deux parties: 1-Offre technique. 2-Offre financière. Mise dans 2 enveloppes distinctes - le tout introduit dans une enveloppe extérieure anonyme Portant la mention : «SOUMISSION A NE PAS OUVRIR » PROJET: Réalisation du réseau d’assainissement du lotissement de BELGAID 2 et les ilots 18, 19, 20 (Daïra de Bir El Djir) LOT N°01 : Réseau d’assainissement des eaux usées BELGAID « 2 » Partie Ouest LOT N°02 : Station de relevage a BELGAID « 2 ». LOT N°03 : Réalisation du réseau d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales de la zone 2000 lots a Hai Khemisti (ILOT 18, 19, 20 Daïra de Bir El Djir) Les offres devront être déposées au bureau des marches à l’adresse indiquée. La date limite de dépôt des offres et de 15 jours à compter de la première publication du présent avis sur les quotidiens nationaux et sur le BOMOP à 12 H 00. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant un délai de 105 jours à compter de la date limite de dépôt des offres. Les soumissionnaires sont invités à assister à l’ouverture des plis - TECHNIQUE et FINANCIERE -qui aura lieu le dernier jour de la date limite de dépôt des offres à 14H 00 heures au siège de la Direction des Ressources en eau de la Wilaya d’Oran.
ANEP : 31003839 : Le Buteur du 27-03-2014

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE NAAMA DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT
NIF 098445019013719 01
La Direction de la jeunesse et des Sports lance Un appel d’offre national restreint pour la réalisation d’une auberge de 50 lits à Moghrar, Repartis en Deux lot». Lot N° 02 : Aménagement extérieur + VRD Lot N° 03 : Mur de Clôture. Les entreprises intéressées par le présent avis et disposant de la qualification Deux (02) et plus Principale Bâtiment ou secondaire peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction de la Jeunes et Des Sports. Les soumissionnaires doivent Joindre à leur dossier les pièces suivantes : Offre technique doit contenir : 1/ Le cahier des charges (paraphé) sans les pièces figurants dans l’offre financière 2/ Déclaration à souscrire datée et signée + Déclaration de probité datée et signée 3 / Registre de commerce vise par CNRC + Attestation (copie légalisée) justifiant l’accomplissement de la procédure de dépôt des comptes sociaux pour les entreprise régit en : SPA - EURL - SARL - SNC - SCS année 2012. 4/ Copia légalisée du Certificat de qualification et classification professionnelle Deux (02) et plus. (En cours de validité à la date d’ouverture des plis). 5/ Extrait de rôle (en cours de validité a la date d’ouverture des plis). Copie Légalisée. 6/ Mise à Jour CNAS, CASNOS et CACOBATH (en cours de validité à la date D’ouverture des plis), Copie légalisée. 7/ Attestation d’Activité des Chiffres d’Affaires années 2011.2012.2013, Copie légalisée 8/ Casier judiciaire (en cours de validité à la date d’ouverture des plis), Copie originale, 9/ Déclaration annuelle des salaires, pour l’ingénieur et le conducteur des travaux il faut joindre les diplômes, (déclaration CNAS, Copie légalisée) 10/ Attestations des références professionnelles, Copies légalisées 11/ Liste du matériel (camion copie légalisée de la carte grise au nom de l’entreprise + assurance, bétonnière + compresseur PV de constat de l’huissier année courante) Offre financière doit contenir : 1) Lettre de soumission datée et signée 2) Bordereau des prix unitaires 3) Devis quantitatif et estimatif La date limite du dépôt des offres est fixée à 21 jours après la première parution du présent avis dans la presse nationale et au BOMOP à midi. L’ouverture des plis techniques et financiers s’effectuera le dernier jour de l’expiration du délai de dépôt des soumissions à 14 H 00 au siège de la direction de la Jeunesse et des sports de Naama en séance publique. L’enveloppe extérieure ne devra comporter aucune mention et sera adressée à Monsieur le directeur de la Jeunesse et des Sports Avec la mention : « SOUMISSION A NE PAS OUVRIR » Appel d’offre national Restreint N°…….. la réalisation d’une d’une auberge de 50 Lits à Moghrar ».Les soumissionnaires resteront engages par leurs offres durant 90 jours augmenter la durée de préparation des offres à partir de la date de limite de dépôt des offres.
ANEP : 31003851 : Le Buteur du 27-03-2014

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE RELIZANE DAIRA DE S.M. BENAH COMMUNE DE MEDIOUNA N.I.F: 098448095140320

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N°= 10 /2014Le Présidant de l’Assemblée Populaire Communale de MEDIOUNA lance un avis d’Appel d’Offre National Restreint pour la réalisation du projet: «REALISATION DU CHEMIN SIDI MUSTAFA SUR 1.5 Km» Les Entreprises intéressées peuvent retirer les cahiers des charges auprès de L’A.P.C de MEDIOUNA, Contre le payement de 2000,00 DA. Les offres doivent être déposées sous deux plis séparés et fermés. * Offre technique….. les documents présentés selon le cahier des charges. * Offre financière….. les documents présentés selon le cahier des charges. Les deux plis mis dans une enveloppe principale anonyme, portant mention : AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N°= 10/2014 – Projet : «REALISATION DU CHEMIN SIDI MUSTAFA SUR 1.5 Km» SOUMISSION A NE PAS OUVRIR A monsieur le Président de l’Assemblée Populaire Communale de MEDIOUNA - bureau de secrétariat générale. Les offres doivent parvenir dans le dernier jour de délais de vingt et un jours (21) jours à compter de la première publication de l’avis de la presse écrite ou le BOMOP et cela avant 12h00 (midi) sous enveloppe anonyme au secrétariat Général de L’A.P.C de Medioiua. Les soumissionnaires sont cordialement invités à assister à la séance d’ouverture des plis. se fera le dernier jour des dépôts des offres à 14 : 00 h. Les Soumissionnaires resteront engagés pour leurs offres pour une durée de 90 jours à compter de ta date limite des dépôts des offres.
ANEP : 31003781 : Le Buteur du 27-03-2014

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

19

NAHD

La fièvre monte d’un cran dans les deux camps

USMB

Ça passe ou ça casse

C'

Zaïm : «C'est fini, j'arrête!»
gnés. Rien de tout cela si ce n’est qu’une monotone continuité avec au final, plusieurs saisons en L2, sans perspective d’avenir. La réorganisation du club sur le plan administratif s’est réduite comme peau de chagrin. Le service le plus important pour une SSPA, celui de la de communication et du marketing, n’existe pas. Sur le plan médical, il était prévu la mise en place d’un centre de médecine sportive fonctionnel où le staff médical aura à veiller à la santé des joueurs. Rien de tout cela. Inutile de parler de la construction du centre de formation du club. Ce n’est pas demain que ce dernier verra le jour. La cause est que Zaïm s'est très vite retrouvé tout seul à faire face aux dépenses inhérentes au fonctionnement du club.

es Sang et Or seront, une fois encore, devant un sérieux obstacle à surmonter ce week-end à l’occasion de leur petite virée à Blida. En face, il y aura une équipe de Blida qui luttera pour le même enjeu : arracher la victoire pour mettre un pied en Ligue 1 Mobilis. En plus, l’USMB est en quête de rachat et n’est pas prête à faire le moindre cadeau sur son terrain. Donc la prochaine sortie des joueurs du Nasr au stade Brakni ne sera de tout repos. Les camarades de Guebli veulent prolonger leur série d’invincibilité et rester collés au podium. Comment ? Quelle stratégie Younes Ifticen a-t-il préconisée pour contrer les Blidéens ? Connaissant parfaitement son adversaire du jour, pour l’avoir déjà dirigé la saison passée et lors de la première phase de l’aller, l’entraineur nahdiste reconnaît la difficulté de la tâche mais sans mettre la pression sur ses joueurs. Pour faire un bon résultat à Blida, il estime qu’il faut savoir comment neutraliser son adversaire du jour et l’empêcher de faire le jeu, mais aussi, et surtout, que ses joueurs doivent garder leur concentration tout au long de la partie et garder leur bon état d’esprit. L’heure de vérité à sonné et le rêve des Husseindéens repose sur ce duel contre l’USMB. Ainsi, ça passe ou ça casse… pour les deux équipes !

L

est ce qu'a annoncé le président de l'USMB sur une chaine de télévision satellitaire. Zaïm quittera donc la présidence du club blidéen dès la fin de cette saison et cela quelle que soit la division dans laquelle évoluera le club phare de la Mitidja. Il expliquera sa décision par la situation financière difficile vécue par le club. Il précisera qu'il se retrouve seul à débourser l'argent nécessaire au fonctionnement de l'USMB. Il évoquera aussi le comportement d’une frange du public de l’USMB. Il dira que lorsque l’équipe a le plus besoin d’eux, beaucoup préfèrent rester bien à l’abri chez eux, comme ce fut le cas lors de pratiquement tous les matchs joués à Brakni. Zaïm ajoutera que cette saison ait été particulièrement pénible à vivre.

sur le podium : «Même si notre adversaire reste sur une mauvaise note après son revers au Khroub, il n’en demeure pas moins qu’il dispose de suffisamment d’atouts pour revenir sur le devant de la scène et terminer plus fort la seconde phase de championnat. C’est pour cela que nous devons nous méfier de cette formation. Il y aura donc de la pression avec ce match très physique. Il faut s’attendre à une adversité de taille. Nos joueurs sont prêts et demeurent capables de relever le défi et revenir de Blida avec un bon résultat. Ils sont conscients de la difficulté de la mission qui les attend ce vendredi. Ils savent pertinemment qu’ils auront affaire à une formation coriace.» En somme, l’essentiel pour le staff technique husseindéen, ainsi que pour l’ensemble des joueurs, c’est d’assurer un résultat probant qui leur permettra de faire durer le rêve. Cette fois, Ifticen pourra présenter une équipe meilleure puisque son groupe demeure au complet. Le coach aura donc l’embarras du choix et Hussein Dey croit dur comme fer à sa bonne étoile…

Comment faire après son départ ?
Si Zaïm maintient sa décision de démissionner, celui qui reprendra le club aura donc la charge de rechercher des partenaires investisseurs, ce qui suppose un désengagement total de l'actuel actionnaire du club. Le club n'a cependant pas encore changé de main, et on ne peut pas mettre de date sur une telle issue. Ce qui est indispensable, c’est que le club doit être recapitalisé le plus tôt possible. Le club de Blida entamera en septembre, à l’instar des autres clubs, sa cinquième saison depuis l’avènement du professionnalisme en Algérie. Sans une assise financière solide, l’USMB n’a pu changer de look et devenir, comme cela a été initialement annoncé, une vitrine du football d’une des régions les plus importantes du pays, que ce soit sur le plan gestion, ou sur le plan sportif.

Que sont-ils devenus ?
Que sont devenus ceux qui réclamaient depuis le début de la saison le départ du président. Ce dernier vient d'exaucer leur vœu et il a décidé de quitter le bateau USMB. En prime, il a décidé d'aider les éventuels repreneurs. Lors de tous les matchs joués à Brakni et en dehors, on ne cessait de clamer de toutes parts que le club ne retrouverait sa sérénité qu’après le départ de Zaïm. «Il y a des hommes à Blida qui aiment vraiment l’USMB et qui ont les moyens de redorer le blason du club… Nous n’attendons que le départ de Zaïm pour bâtir une équipe capable de tout balayer sur son passage et faire retrouver au club sa vraie place. Le président n’a qu’à s’en aller et laisser le club à ceux qui l’aiment vraiment…». Ce sont là quelques bonnes résolutions de proches du club, qui étaient nombreux à demander le départ de Zaïm. Comme par enchantement, les détracteurs de l'actuel président et ceux qui se disaient prêts à le remplacer au pied levé se sont évanouis dans la nature. Ils sont indifférents au sort de ce club qu’ils disaient chérir plus que tout. Que les choses vont vite en football !

Les Espoirs à 24 heures de la finale
Comme leurs ainés, mais avec moins de pression, les Espoirs du NAHD s’apprêtent à disputer leur match contre l’USMA pour arracher leur billet pour la finale de la Coupe d’Algérie. En effet, les protégés de Hakim Ould Zmirli sont appelés demain à franchir le cap usmiste, dans son fief de Bologhine, pour aspirer à la finale. Une mission ardue mais très possible, surtout que les coéquipiers de Mehloul ont déjà prouvé leur solidité devant de grosses cylindrées à l’instar du MCA. Ould Zmirli n’a pas voulu mettre trop de pression sur ses joueurs en refusant une mise au vert à Beau Fayet. Les Sang et Or sont à 24 heures de la finale et se donneront à fond pour ne pas rater ce rendez-vous…

Sans aucune perspective d’avenir
Le premier souci des actionnaires majoritaires était de doter le club des moyens nécessaires et des outils de travail indispensables pour atteindre les objectifs assi-

Hussein Dey croit à sa bonne étoile
Désormais, les Sang et Or sont, plus que jamais, dos au mur et les coéquipiers de Khiter, incertain pour le rendez-vous de vendredi, doivent bien négocier leur match contre l’USMB qui reste un virage décisif pour leur avenir. L’entraîneur Younes Ifticen s’est montré optimiste et estime que son équipe est en mesure de présenter un visage meilleur face aux Blidéens. Concernant cette empoignade, le coach du NAHD reconnaît que la tâche s’annonce des plus ardues devant une équipe qui joue, elle aussi, l’une des ses cartes pour terminer

S. B.

L’USMB est toute proche du néant sur le plan financier
Le club blidéen, qui joue les trouble-fête en L2, tangue dangereusement sur le plan financier à tel point que le dépôt de bilan est sérieusement envisagé. En première ligne, la non participation d’éventuels investisseurs. Ces derniers avaient pourtant rassuré Zaïm. Ils étaient prêts à associer leur image à celle du grand club de la Mitidja. Le problème est bien réel et le pire est envisageable. Aujourd’hui, les positions sont figées.

Aucune absence à l'entraînement
Les deux seuls joueurs, Mellika et Naamani, qui étaient absents pour cause de blessure, sont totalement rétablis. Naamani sera même dans l'équipe qui donnera la réplique au NAHD ce vendredi. Mellika, de son côté doit patienter une bonne dizaine de jours avant d'être à nouveau compétitif.

Youcef M.

Aliouane : «Je n’ai aucune revanche à prendre et nous n’avons pas besoin de motivation»
Votre équipe est appelée à se mesurer à un autre adversaire de taille, comment voyez-vous ce match contre l’USMB ? C’est un match très important pour nous ainsi que pour notre adversaire. C’est un match à six points et le faux pas est interdit pour les deux formations. L’USMB évoluera devant son public et de surcroît sur son terrain et fera le maximum pour arracher la victoire et se racheter du faux pas contre l’ASK. Pour le NAHD, une autre défaite n’est pas permise. C’est un tournant décisif pour la suite de la compétition et nous sommes dans l’obligation de ne pas rentrer bredouilles. Mais les joueurs blidéens ne l’entendront pas de cette oreille et ne comptent pas céder le moindre point chez eux… Certainement ! Les joueurs de l’USMB ne se laisseront pas faire et veulent se ressaisir après leur sortie ratée en championnat. Même constat pour le NAHD. Donc, nous allons jouer tous les deux pour un seul objectif, celui de récolter le gain du match. Seulement, nous sommes condamnés à ne pas perdre et consolider notre capital points en réduisant l’écart sur nos concurrents directs à l’accession. Quelle sera la meilleure façon pour atteindre cet objectif ? Il ne faut plus faire de calculs et jouer à fond nos chances. Les joueurs doivent mettre la main dans la main et se montrer solidaires et lucides. L’heure est à la mobilisation et l’union sacrée car l’intérêt de l’équipe passe avant tout. Désormais, la balle est dans le camp des joueurs et chacun de nous doit assumer ses responsabilités. Sur un plan personnel, ce sera l’occasion de prendre votre revanche sportive sur les Blidéens. Un commentaire ? Pas du tout. Je n’ai aucune revanche à prendre sur qui que ce soit. J’ai travaillé à Blida où c’était mon gagne-pain et je me suis donné à fond lorsque je portais le maillot de l’USMB. J’ai quitté Blida, certes, mais je n’ai de problème avec personne. A présent, je suis au NAHD et je dois défendre ses intérêts convenablement. C’est un match qui durera 90 minutes et que le meilleur gagne.

C'est OK pour Meklouche !
Rien de grave pour Meklouche qui s'est entraîné normalement avanthier. Bechouia pourra compter sur les services de son attaquant ce vendredi. S. B.

Bechouia : «Prendre des initiatives contre le NAHD»
Le coach blidéen ne veut pas minimiser la tâche qui attend ses joueurs. Celle-ci sera compliquée devant une bonne équipe du NAHD. Pour ce qui est des solutions qu’auront à trouver ses joueurs, Bechouia nous dira : «Il nous faut faire preuve de vivacité et de détermination… Mes joueurs auront à gagner des duels et cela dans toutes les zones de jeu. Ce qui demandera une grande débauche d’énergie, mais ce ne sera qu’à ce prix que nous réaliserons un bon résultat.». S. B.

Anniversaire
Notre adorable Islam Meheni vient de souffler sa troisième bougie. En cette heureuse occasion, la famille Meheni, notamment ses grands-parents, ses oncles et ses tantes, lui souhaitent un joyeux anniversaire et une longue vie pleine de bonheur, de santé et de réussite. Allez, doucement avec ton papa Mahfoud !

Entretien réalisé par Y. M.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

19

Yacine «Un seul
A l’instar de ses coéquipiers, le jeune défenseur arrière droit asémiste, Youssef Yacine, s’est montré très motivé avant la réception du MSP Batna, ce vendredi, au stade Habib-Bouakel. Ayant retrouvé sa place de titulaire, Youssef Yacine affirme que, lui et ses coéquipiers, sont déterminés à surpasser l’obstacle de la formation de la ville des Aurès. Tout d’abord, comment est l’ambiance au sein du groupe ? Parfaite ! Nous travaillons dans la sérénité la plus totale, notamment après avoir réussi à récolter un précieux point de Tlemcen. A six journées de la fin du championnat, nous sommes plus que jamais décidés à défendre à fond nos chances dans la course pour l’accession. Nous les joueurs, sommes conscients de la tâche qui nous attend et nous allons tout faire pour terminer la saison en force. Justement, comment voyez-vous les chances de votre équipe dans la course pour l’accession ? Je pense que nous sommes bien partis pour atteindre cet objectif. Il reste six journées avant la fin du championnat et nous occupons la seconde place au classement général. Certes, il faut reconnaitre que la mission sera difficile car plusieurs autres équipes luttent pour accéder en Ligue1 Mobilis, mais cela ne nous empêchera pas de continuer à y croire. Comme je vous l’ai déjà dit, nous allons tout faire pour retrouver l’élite. La mission sera compliquée mais nous allons tout faire pour réaliser l’accession. Quelles seront selon vous les clés pour réaliser l’accession en Ligue1 Mobilis ? Il reste six journées avant la fin du championnat. Nous allons évoluer trois fois à la maison et trois autres fois à l’extérieur. Il faudra impérativement remporter nos trois matchs à domicile face au MSP Batna, l’USM Annaba et le NA Hussein Dey. Il faudra aussi aller chercher un succès hors de nos bases. Si tel est le cas, nous décrocherons alors l’un des trois billets qui mènent vers la Ligue1 Mobilis. A mon avis, il faudra continuer à gérer le championnat match par match. Je pense sincèrement que nous les moyens de réaliser l’accession. Comment s’est déroulée votre préparation pour ce match face au MSP Batna ? C’est le moral gonflé à bloc que nous avons préparé ce match face au MSP Batna. Le précédent résultat positif réalisé à Tlemcen nous a fait beaucoup de bien sur le plan mental. Nous restons sur une très positive série de dix matchs de suite sans le moindre revers en championnat, et c’est à nous de continuer à travailler pour rester sur la lancée. Tous les joueurs sont motivés avant d’affronter le MSP Batna et nous allons tout faire pour décrocher les trois points de ce rendez-vous. Comment se présente pour vous ce match face au MSP Batna ?

ASMO

Un déplacement périlleux pour les Haouata
ESM
Les Espérantistes de Mostaganem vont devoir effectuer, ce jeudi, une virée du côté de la ville d’Oum El Bouaghi pour affronter l’US Chaouia dans une confrontation, a priori, équilibrée.

USC-ESM : un vrai match test
Dans de telles conditions tout pronostic serait hasardeux. US Chaouia-ES Mostaganem, un match attendu pour jauger les capacités des uns et des autres avec l’ESM qui veut et l’US Chaouia qui peut.

mot d’ordre : gagner»
Contrairement à ce qu’en pensent certains, ce match ne sera pas facile du tout car nous allons affronter rune équipe du MSPB qui joue sa survie en championnat et qui lutte pour éviter le purgatoire. De plus, le MSPB est une équipe qui joue bien hors de ses bases. Il faudra donc s’en méfier pour éviter de mauvaises surprises. Nous n’avons pas d’autres choix que de remporter ce match. Tous les joueurs sont motivés avant ce rendezvous et je peux vous assurer que nous allons tout faire pour que les trois points de cette rencontre restent à Bouakel. Entretien réalisé par Riad O.

Les Haouata doivent se racheter après leur dernière défaite
Ce match entre les Mostaganémois et les Haouata reste celui du rachat après la défaite à domicile face aux Cabistes pour l’un, et une confirmation pour le second suite à son semi-échec.

Les Mostaganémois pas en touristes à Oum El Bouaghi
Cette rencontre qui entre dans le cadre de la vingt-quatrième journée de championnat de Ligue 2 Mobilis s’annonce tout de même difficile pour les Espérantistes de Mostaganem dans la mesure où l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi n’effectuera certainement pas le déplacement à Oum El Bouaghi pour faire du tourisme. Ettaoui Wassim

L’Espérance au pied du mur
L’ESM est au pied du mur après son échec devant les Cabistes et une place dans le bas du tableau ne plaide sûrement pas pour une sérénité dans la maison de l’ESM qui ne pense peut-être qu’à se refaire une santé avec ce déplacement périlleux à la ville d’Oum El Boughi.

Ait Ali : «Le match s’annonce donc difficile»
Tout au long de la semaine, les coéquipiers de Belahouel ont travaillé très dur et tout le monde s’est donné à cœur joie aux entraînements. «Nous sommes déterminés à réaliser un résultat positif, même en déplacement», témoignera l’attaquant Ait Ali avant d’ajouter : «Nous sommes conscients de l’importance de ce match et nous allons donner le meilleur de nousmêmes pour battre l’US Chaouia. Cela dit, on ne doit pas s’attendre à ce que la rencontre soit facile à gérer. Sous-estimer l’équipe adverse serait fatal pour nous. Nous savons que l’US Chaouia est une bonne équipe qui va tenter de reprendre du poil de la bête. Le match s’annonce donc difficile, mais nous allons faire le maximum pour gagner.»

ASMO – MSPB : Brahimi au sifflet
Le match de demain entre l’ASM Oran et le MSP Batna, comptant pour la 25e journée de championnat de Ligue2 Mobilis sera dirigé par M. Brahimi. Ce dernier sera assisté dans sa mission par MM. Iddir et Azzouz. Les Asémistes misent beaucoup sur ce match afin de rester sur le podium et défendre à fond leurs chances dans la course pour l’accession. A six étapes de la fin du championnat, les Asémistes occupent la seconde place au classement avec deux unités de retard sur le leader, l’USM Bel Abbès.

Mouassa dévoilera aujourd’hui la liste des 18
C’est aujourd’hui que l’entraîneur, Mouassa, dévoilera la liste des 18 joueurs qui seront retenus pour le match de vendredi face au MSP Batna. Les coéquipiers de Mezair effectueront leur ultime séance d’entraînement ce matin au stade Habib-Bouakel. A l’issue de cet entraînement, Mouassa dévoilera la liste des joueurs convoqués pour le rendez-vous de demain. Cette liste ne devrait pas connaitre beaucoup de changement par rapport à celle qui était concernée par le derby face au WAT. Le premier responsable à la barre technique de l’ASMO n’a pas l’intention de changer une équipe qui gagne.

Aouemer : «On doit coûte que coûte gagner pour retrouver la confiance»
De part son expérience, le défenseur central, Aouemer, estime que, pour atteindre son objectif, une équipe ne doit jamais sous-estimer son adversaire. Vous venez de concéder une défaite la semaine dernière face aux hommes de Batna, comment voyez-vous la rencontre de vendredi face à l’US Chaouia ? C’est un match piège, car les hommes de la ville d’Oum El Bouaghi jouent avec l’espoir de gagner au moins un point. Ils n’ont absolument rien à perdre et se lanceront à fond dans cette bataille sportive. A nous de faire attention, de démarrer sur les bons conseils de l’entraîneur, à savoir prudence derrière et motivation devant. Donc, il ne faut surtout pas sous-estimer cette équipe et faire l’erreur d’entrer sur le terrain avec plus de confiance qu’il n’en faut. On sent que vous vous préparez bien, au vu du climat qui règne au sein de votre formation… Nous nous préparons de la meilleure manière possible, tant sur le plan physique que tactique. Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend dans le but de ne pas nous en retourner bredouilles. L’amalgame anciens et jeunes commence-t-il à porter ses fruits ? Je pense qu’il ne faut pas faire de différence. Les jeunes comme vous dites, qui ont intégré l’équipe fanion, ont un grand talent et croyez-moi, sous les ordres de Blidi, anciens et jeunes, nous devons suivre les conseils donnés par notre coach, et chacun de nous doit assumer ses responsabilités sur le terrain. Et comment s’annonce cette rencontre pour vous ? Le match face à l’US Chaouia revêt une grande importance, dans la mesure où nous allons faire de notre mieux pour arracher des points et renouer avec les bons résultats. Certes, la mission ne sera pas facile devant une équipe qui carbure à plein régime comme en témoigne son classement, mais on doit gagner afin de se racheter de notre dernier revers.

Belalem et la 2e RM en finale de la Coupe d’Algérie
Le jeune milieu de terrain de l’ASMO, Belalem, s’est distingué cette semaine avec l’équipe de la 2e Région Militaire. Belalem a grandement contribué à la qualification de la 2RM en finale de la Coupe d’Algérie en inscrivant l’unique but du match de la demi-finale disputée avant-hier. L’équipe de la 2RM est entraînée par l’ex-joueur de l’ASMO, Omar Bouazza. Cette fin de saison pourrait être mémorable pour le jeune asémiste qui espère bien évidemment accéder avec son team en Ligue 1 Mobilis et remporter la Coupe d’Algérie militaire. R. O.

R. O.

Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

20
ASK

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2
MCS
Baaouche :
«La victoire est impérative face à l’ABM»
Ne pensez-vous pas que le MCS a raté un succès vu les occasions qui se sont présentées face à l’USMAN? Même si c’était difficile, ce match face à l’USMAN, le MCS l’a bien géré du moment que nous avons bien quadrillé le terrain et notre équipe a joué par des contres et, à plusieurs reprises, nous avons porté le danger sur le gardien de Annaba. Lors des dernières minutes de cette confrontation, à deux reprises c’était le but du KO mais nous avons raté les occasions par manque de concentration et à cause de la pression qui pesait sur nous. Certes nous avons raté une grande occasion de revenir à Saida avec les trois points de la victoire mais le réalisme n’était pas au rendez-vous. On s’est contentés d’un seul point mais je pense que c’est un bon résultat malgrès tout. Demain vous allez recevoir l’ABM ; comment se présente cette rencontre ? C’est un match entre deux équipes qui sont dans la même position et qui veulent éviter la relégation. Donc cette confrontation entre le MCS et l’ABM sera très serrée du moment que chacun de nous voudra éviter la défaite ou un autre faux pas. Cette équipe de Merouana viendra a Saïda pour arracher au moins un point de son déplacement mais de notre côté pas question de rater une occasion pareille. Celle de recevoir chez nous pour arracher les trois points de la victoire. Cette confrontation contre l’ABM c’est le match de la saison pour le MCS. Le maintien passera par un succès demain et notre groupe est prêt pour accomplir cette mission… Ce qui veut dire que le MCS misera sur la victoire… Nous sommes dans une position qui n’est pas du tout rassurante et le match face à l’ABM se jouera chez nous et devant notre public. Pour assurer le maintien on doit gagner tous les matchs à domicile et demain la victoire contre cet adversaire va nous baliser le chemin pour le maintien en Ligue deux Mobilis. Le faux pas et ce sera un pied en Ligue deux amateur. Pour nous donc pas question de rater ce rendez-vous et l’ABM n’aura rien à espérer ce vendredi. Les points de ce match vont rester ici à Saïda et notre équipe est motivée et déterminés pour renouer avec la victoire chez nous. Entretien réalisé par AMAR B.

La trêve agace Khezzar
ment sur ses joueurs dans la suite de la compétition, surtout que l’ASK devra faire face à la coriace équipe de l’USMBA. Heureusement que Khezzar est au courant de toutes ces données, à lui de trouver le bon équilibre et le bon programme pour faire de cet arrêt de championnat une aubaine visant à mieux préparer son groupe et à lui offrir un visage encore plus rayonnant.

Battre le CAB relancerait l’ASK pour l’accession
Le reste des matchs qui attend l’ASK semble difficile à première vue. Quand on voit les adversaires que les Khroubis doivent affronter, l’on se dit que l’accession est presque chimérique, mais sur le plan mathématique et sachant que 18 points sont encore en jeu, les plus optimistes penseront certainement que l’ASK a encore une chance d’être parmi le trio de tête d’ici à mai prochain ; pour ce faire, il faudra un parcours en turbo pour les poulains de Khezzar, lesquels doivent enchaîner une longue série de victoires. Avec cette nouvelle donne, l’on s’aperçoit que le match du CAB revêt une plus grande importance et que l’ASK doit absolument faire l’impossible, samedi, si elle espère maintenir sa mince chance. On comprend mieux les intentions de la direction qui promet une grosse prime en cas de victoire. Le boss Boukhezzar manque d’expérience, certes, mais l’homme est gagneur et visionnaire et compte bien lutter jusqu’au bout avec son équipe. C’est pour cette raison que les Diables rouges doivent garder espoir jusqu'à la fin. Abdou H.

I

l suffit qu’une trêve tombe sur les clubs pour que tous les plans de nos techniciens algériens soient chamboulés. En Ligues 1 et 2 de Mobilis, ils sont tous unanimes à dire que ce sera très compliqué de combler un vide de plus de 20 jours, et c’est également l’avis de l’entraîneur khroubi, El Hadi Khezzar, qui pense que cet arrêt vient à un bien mauvais mo-

ment pour son équipe et qu’il est important de faire le plein face au CAB ce samedi, pour espérer passer ces vacances dans la joie et la confiance. Le technicien constantinois sait l’importance de profiter d’un repos bien mérité après un bon résultat. Il restera à combler cette période d’arrêt par des matchs amicaux, ainsi que par un programme bien ficelé ; autrement, cela pourrait influer négative-

WAT

Malgré un simple match nul à Batna

D

Le WAT n’a pas encore dit son dernier mot !

ans un stade chaud, bouillant, et une ambiance assez hostile à Batna, les Bleu et Blanc n’ont pas cédé à la pression des locaux, réussissant à arracher un précieux point du nul qui peut valoir son pesant d’l’or en fin de saison. Surtout qu’avec ce résultat, le WAT a prouvé qu’il n’est pas près d’abandonner la lutte à l’accession, après pourtant un triste match nul et vierge à domicile en début de semaine face à l’ASMO.

Le pari «quasi» gagnant du staff technique
Comme nous l’avions indiqué le jour-même de la rencontre, le staff technique a pris la décision de modifier son onze de départ qui n’a pas donné entière satisfaction face à l’ASMO. Des changements qui ont porté leurs fruits, vu que le WAT n’est pas revenu bredouille de son déplacement à Batna, avec, notamment, un point ramené dans ses bagages.

Abdellaoui a tenu le coup jusqu’au bout
En l’absence de Sidhoum, suspendu pour cette rencontre, c’est logiquement Nouredinne Abdellaoui qui a été aligné dans le onze de départ. Une belle opportunité pour le natif de Sidi Bel-Abbès de faire taire certains de ses détracteurs qui ont douté de la nécessité de sa qualification lors du récent mercato hivernal, en livrant une prestation assez honorable. A noter aussi que Rechrouche a disputé quelques minutes en fin de partie, lui qui est souvent écarté de la liste des 18 depuis l’entame de la phase retour.

Les Widadis n’ont pas cédé dans l’enfer batnéen
Il fallait non seulement avoir du talent mais surtout du culot, pour ne pas céder face au CAB avanthier. Dans l’obligation absolue de gagner à domicile, les locaux ont tenté d’intimider les coéquipiers de Sofiane Mebarki, que ce soit avant ou durant la rencontre, sauf que les Widadis ont tenu le coup pour décrocher au moins le point du match nul, enfonçant davantage l’équipe hôte dans la crise.

Benmoussa a brillé face à ses exLe moins que l’on puisse dire est que Benmoussa a bel et bien tenu sa promesse ! En effet, le portier tlemcénien nous a confié lors d’un récent entretien qu’il allait faire en sorte de préserver sa cage vierge face à son ancien club, le CAB, et quelques parades décisives avant-hier ont permis au WAT de décrocher au final un précieux point…

Les dirigeants regrettent le mauvais accueil
A l’instar des joueurs, quelques dirigeants qui ont fait le déplacement avec l’équipe jusqu’à Batna, ont reçu un accueil très hostile dans la tribune officielle, ce qui reste assez condamnable puisque le WAT n’est nullement à l’origine de la crise actuelle du CAB, sachant que la délégation du Chabab a reçu un traitement nettement meilleur au match aller.

Rebie prend une nouvelle dimension
S’il reste encore méconnu par le large public, le jeune, mais très talentueux défenseur, Rebie, qui a gagné sa place de titulaire ces derniers matchs, a de nouveau livré une belle prestation face au CAB. Aligné tout juste devant l’axe de la défense, composé de Mebarki et Messouadi, l’international espoir a stoppé de nombreuses attaques des locaux, dans un rôle assez nouveau pour lui avec les seniors, mais qu’il a assumé avec brio.

Garder cet état d’esprit face à l’OM
Vu que la Ligue a programmé la rencontre entre l’OM et le WAT pour ce samedi, les Bleu et Blanc n’auront pas assez de temps pour bien préparer ce second déplacement de suite, même s’il faudra préserver le même état d’esprit que face au CAB, tout en espérant se montrer nettement plus efficaces dans le registre offensif, afin de tenter de revenir avec les trois points de la victoire qui feront un bien fou aux Widadis dans leur quête de retrouver l’élite.

Ils saluent le courage de Brahimi !
Même s’il n’a pas accordé un penalty au WAT et refusé un but valable au CAB, les dirigeants widadis ont tenu malgré tout à souligner la très bonne prestation de l’arbitre, Brahimi, qui a dirigé la partie avec beaucoup de sang-froid. Un comportement à souligner et à surtout féliciter, dans le monde actuel du football algérien totalement pourri par les combines de coulisses.

Othmane Riyad Baba Ahmed

20

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Clubs de Kabylie
(25e journée)

Régionale 2 (24e journée)

Pré-Honneur Tizi-Ouzou

Tichy–Gouraya
a redistribution des cartes en tête de la hiérarchie fait que désormais le moindre point, il va falloir l’arracher. Ce vendredi, les deux rivaux que sont le leader, la JS Tichy, et son dauphin, Gouraya, vont devoir faire très attention parce que l’un et l’autre ont un sacré match au programme. Dans l’histoire, c’est le leader qui hérite de la plus délicate mission avec un déplacement chez le MC Bouira, une des formations du bas de tableau qui n’est pas sortie de l’auberge, puisque avec Sidi Daoud et Aokas c’est la troisième formation à se retrouver sous la menace de la relégation. L’on imagine donc dans quel état d’esprit les gars de Tichy vont retrouver leur adversaire de ce vendredi. Un match sur lequel Gouraya formations de nouveau impliqués, à aura l’oreille bien tendue, et ce, tout des degrés divers, dans la course à en se mettant dans la tête qu’elle l’accession, comme ce sera le cas par aussi n’aura pas, en principe, la tâche exemple pour le rendez-vous entre facile face au voisin olympien d’Ak- la JS M’Chedallah et l’AS Tizibou, une équipe libérée de toute Ouzou. Partout donc, le déplacecontrainte et, qui plus est, a encore ment au stade vaut le coup. une chance, toute petite il est vrai, de M. Ben croire au titre. Deux matchs d’une extrême importance mais qui n’éclipsent pas totaleVendredi (14h30) ment le reste du programme, SS Sidi Aich – CR Thameur tellement tous les matches valent leur pesant d’or. Il en sera MC Bouira – JS Tichy ainsi du match entre le candiJs Bordj Menaiel – CRB Aokas dat au titre qu’est la JS Bordj JS M’Chedallah – AS Tizi Ouzou Menaiel et son invité, le CRB Aokas, la récente ex-lanterne CRB Kherrata – ES Bir Ghbalou rouge. Un match à fort enjeu Gouraya Béjaia – ORB Akbou comme le seront les autres, à HC Ain Bessam – JS Boumerdès l’instar de ceux où seront les

Duel à distance L L

Gare aux surprises !
commandes au cas où le leader venait à faire un faux pas au stade OukilRamdane. La JSC Ouacif, le grand perdant de la précédente journée, se déplacera à Fréha pour donner la réplique au CAF local dans un match à la portée des visiteurs qui n’auront pas trop de soucis pour renouer avec la victoire. Toujours dans le haut du tableau, l’US Sidi Belloua accueillera la formation d’Aït Yahia, un invité qui risque de laisser des plumes devant les gars de Redjaouna plus que jamais relancés dans la course à l’accession. Pour sa part, la JS Tala Tgana recevra l’IRB Yakouren dans un match ouvert entre deux formations qui jouent libérées de toute pression. L’Olympique de Nath Yiraten, qui aura à en découdre avec le HC Azazga, aura une bonne occasion de goûter de nouveau au succès après une longue série de contre-performances. A Makouda, les Olympiens accueilleront l’US Tala Athmane qui est bien partie pour revenir avec la totalité des points en jeu.

a 25e journée de la division Pré-Honneur, dans son groupe B, prévue pour ce vendredi à 15 heures, sera marquée par le déplacement du leader et de ses deux poursuivants immédiats. En effet, le chef de file, l’ES Tigzirt, se rendra au stade OukilRamdane de Tizi-Ouzou pour affronter l’US Bouhinoun. Les gars de la ville côtière semblent parfaitement armés pour réussir un bon résultat, mais ils devraient néanmoins se méfier de leur adversaire du jour qui n’a rien à perdre mais tout à gagner. De son côté, le nouveau dauphin, l’ES Sikh Oumeddour, ira rendre visite au CS Oumlil qui reste sur une victoire hors de ses bases et qui aura à cœur d’enchaîner avec un succès. Cependant, les jeunes de Youcef Ouafi ne l’entendront sans doute pas de la même oreille et, à vari dire, ils ont tout pour ne pas laisser filer l’occasion de revenir avec les trois points. Un pactole qui leur permettra de conserver la deuxième place, voire dans le cas le plus heureux, s’emparer des

S.S.

encontre au sommet de cette journée entre le MC Bouira et le nouveau leader, la JS Tichy. Deux équipes au destin diamétralement opposé. L’équipe de Bouira, qui lutte pour sa survie en Régionale 2, recevra le nouveau leader, la JS Tichy, qui s’est accaparé du fauteuil profitant de la double contre-performance de Gouraya de Béjaïa, battu à domicile par le CRB Aokas, puis lors de la dernière rencontre face à l’ES Bir Ghbalou sur un score lourd (4-0) qui a étonné plus d’un. L’équipe de Bouira n’a d’autres alternatives que de glaner les trois points de la rencontre pour tenter d’échapper au purgatoire. Elle est plus que consciente de la situation, nous dira son tout nouveau président de CSA, Benfodil Abdelwahab. Ce dernier affirme avoir réuni l’ensemble des joueurs en présence du staff dirigeant et expliquer la situation. «On les a sensibilisés et motivés. Depuis ma venue, poursuit-il, on a toujours fait en sorte de les motiver à travers une prime de match, il y en aura une spéciale en cas de victoire face à la JS Tichy», nous a-t-il expliqué. Hormis l’absence de Aouadi, toujours blessé, l’équipe se présentera avec tous ses joueurs, du moins ceux qui ont poursuivi l’aventure après l’hémorragie induite par le départ de sept joueurs. Adjaout

R

MC Bouira : C’est le match de la survie !

ES Bir Ghbalou : Défaite interdite
ES Bir Ghbalou, qui reste sur une surprenante et éclatante victoire face au désormais ex-leader, le Gouraya de Béjaïa, se rendra à Kherrata pour croiser le fer avec le CRBK local. Comme l’ESBG, le CRBK est aussi plus que jamais concerné par le spectre de la relégation. Un seul point sépare les deux équipes. Le CRBK occupe la 11e place avec 27 points au compteur, l’ES Bir Ghbalou suit juste derrière avec 26, soit à deux points du premier relégable, le MCB. C’est une rencontre à six points, capitale pour la survie des deux équipes. Le président du CSA/ESBG, Loucif Amar, nous dira que son équipe se déplacera avec un état d’esprit en hausse, motivé par le dernier résultat réalisé devant le Gouraya de Béjaïa. «On doit éviter à tout prix la défaite», a-t-il confié. L’équipe de Bir Ghbalou se déplacera amoindrie par les absences de quatre titulaires, tous des attaquants, mais cela ne l’empêche pas de nourrir l’ambition de revenir au moins avec le point du match nul. Si ce match vaut cher, pour le président de l’ESBG, le plus important ce sont les trois matchs à domicile, qu’elle ne doit pas rater sous aucun prétexte. Adjaout

Vendredi (15h00)
LN Irathen : Tikobaine : Freha : O. Ramdane : Makouda : Freha : O. Ramdane : O. Nath Yirathen – CS Oumlil – CA Freha – US Bouhinoun – O. Makouda – JS Tala Tgana – US Sidi Belloua – HC Azazga ES Sikh Oumeddour JSC Ouacif ES Tigzirt(11h00) US Tala Athmane IRB Yakouren (11h00) Ait Yahia Union Sport

L’

Honneur Béjaïa

Benfodil Abdelwahab (président du CSA/MCB) :
«On est condamnés à gagner, sinon…»
«C’est le quitte ou double, ce n’est pas uniquement cette rencontre qui est capitale pour nous, mais le reste des matches. On doit d’abord bien négocier la rencontre face à Tichy, qui se déplacera à Bouira pour essayer de tout faire pour engranger les points du match et maintenir sa place de leader. Pour notre part, on a bien discuté avec les joueurs qui sont conscients de la situation, et sont déterminés à réagir positivement pour ne pas laisser échapper les trois points du match. Je souhaite seulement que la rencontre se déroule dans un fair-play total.»

e championnat de la division d'honneur de Béjaïa observera une trêve ce week-end pour permettre à la Ligue de procéder à la mise à jour du calendrier. Ainsi, une rencontre a été programmée pour demain après-midi qui verra l'US Aït Smail accueillir l'USM Béjaïa. Une rencontre intéressante à suivre, vu l’enjeu capital qu’elle revêt, particulièrement pour la formation locale qui se bat énergiquement pour

L

US Aït Smaïl : le maintien commence maintenant !
son maintien dans ce palier. Avec un autre match encore à disputer, l'USAS jettera certainement toutes ses forces pour glaner les points en jeu afin de s'éloigner un tant soit peu de la zone des relégables. Cela dit, la mission des locaux s'annonce difficile face à un onze de la cité Remla qui voudrait bien négocier sa sortie pour conforter sa troisième place au podium.

Zahir Ait Hamouda

Inter-Régions NRB Achir-JS Azazga
azouguen se déplaceront ce vendredi à Bordj Bou-Arreridjpour affronter le NRB Achir. Un déplacement comptant pour la 25e journée qu'il faudra prendre au sérieux, eu égard à la qualité de leur adversaire, un voisin du haut du tableau, à trois longueurs derrière. C’est une conjoncture un peu mi-figue, miraisin que sont en train de connaître les Rouge et Noir d’Iazouguen qui, rappelons-le, ont trébuché par deux fois chez eux tout récemment, mais leurs déplacements, même s'ils n’ont pas été aussi prolifiques en points autant qu’ils l’auraient espéré, ils ne sont

uteur d’un match nul en déplacement, la journée précédente, face aux Requins d’Aokas, les Diables Rouges seront appelés à confirmer leur bonne santé à domicile en accueillant le CR Thameur dans le cadre de la 24e journée. Une rencontre qui s’annonce importante pour la bande à Hakim Amaouche, dans la mesure où une victoire est impérative pour remonter dans le classement et s’éloigner de la zone rouge. Ainsi, les joueurs et le staff technique ont été unanimes à dire qu’ils n’auront pas droit à l’erreur s’ils veulent se mettre à l’abri et éviter une mauvaise surprise. Il s’agira

A

SS Sidi Aïch : Confirmer le renouveau
également de confirmer leur renouveau en accueillant, demain, la révélation de cette saison, le CR Thameur. Les poulains du duo Oudjani-Atmani devront sortir le grand jeu comme ils l’ont toujours fait devant les grandes équipes du groupe dont fait partie le club des banlieusards de Bouira. Les camarades du jeune Merar, qui fait ses premiers pas en équipe fanion, sont décidés à enchaîner par un autre succès et confirmer leur solidité au stade de l’Amitié. De son côté, le staff technique a insisté sur l’obligation d’arracher les trois points de la victoire en dépit de la difficulté de la tâche, d’autant plus que leur équipe n’est pas encore à l’abri d’une mauvaise surprise. Pour Atmani, l’entraîneur des Rouge et Blanc, la rencontre face à Thameur s’annonce importante car un succès demeure impératif pour atteindre l’objectif tracé, et dira : «C’est un match important pour nous dans la mesure où la victoire nous permettra d’améliorer notre classement et de s’éloigner de la zone rouge. On doit faire le maximum pour arracher les trois points de la victoire pour assurer définitivement le maintien.» En tous les cas, une victoire leur permettra d’éviter les calculs d’épicier en fin de saison. H. Tahar

I

Pour rester sur le podium
pas catastrophiques aussi. De quoi, donc, entretenir l’espoir de réussir un bon résultat pour les camarades du capitaine Mallek. Pour cette sortie, l’effectif des Rouge et Noir enregistre l'absence de l'attaquant Baour, blessé lors d’une séance d’entraînement, et dont le reste de la saison est fortement compromis. Autrement, tous les habituels titulaires seront sur le pont pour offrir latitude au staff technique de présenter une équipe à même de ramener un bon résultat de Bordj.

B. Ferhati

La 2e AG de la JSA aura lieu samedi
L'assemblée générale de la JSA se déroulera ce samedi à 16h30 au lycée Sahoui-Aldjia d'Azazga, ont annoncé des responsables du club. On rappellera qu’une première AG a eu lieu, il y a près de deux semaines, et pour en finir avec les exigences réglementaires, le second conclave de la grande famille du club d’Azazga aura lieu, donc, aprèsdemain.

20
WAT

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2
MCS
Baaouche :

Malgré un simple match nul à Batna…

Le WAT n’a pas encore dit son dernier mot !
défense, composé de Mebarki et Messouadi, l’international espoir a stoppé de nombreuses attaques des locaux, dans un rôle assez nouveau pour lui avec les seniors, mais qu’il a assumé avec brio.

«La victoire est impérative face à l’ABM»
Ne pensez-vous pas que le MCS a raté un succès vu les occasions qui se sont présentées face à l’USMAN? Même si c’était difficile, ce match face à l’USMAN, le MCS l’a bien géré du moment que nous avons bien quadrillé le terrain et notre équipe a joué par des contres et, à plusieurs reprises, nous avons porté le danger sur le gardien de Annaba. Lors des dernières minutes de cette confrontation, à deux reprises c’était le but du KO mais nous avons raté les occasions par manque de concentration et à cause de la pression qui pesait sur nous. Certes nous avons raté une grande occasion de revenir à Saida avec les trois points de la victoire mais le réalisme n’était pas au rendezvous. On s’est contentés d’un seul point mais je pense que c’est un bon résultat malgrès tout. Demain vous allez recevoir l’ABM ; comment se présente cette rencontre ? C’est un match entre deux équipes qui sont dans la même position et qui veulent éviter la relégation. Donc cette confrontation entre le MCS et l’ABM sera très serrée du moment que chacun de nous voudra éviter la défaite ou un autre faux pas. Cette équipe de Merouana viendra a Saïda pour arracher au moins un point de son déplacement mais de notre côté pas question de rater une occasion pareille. Celle de recevoir chez nous pour arracher les trois points de la victoire. Cette confrontation contre l’ABM c’est le match de la saison pour le MCS. Le maintien passera par un succès demain et notre groupe est prêt pour accomplir cette mission… Ce qui veut dire que le MCS misera sur la victoire… Nous sommes dans une position qui n’est pas du tout rassurante et le match face à l’ABM se jouera chez nous et devant notre public. Pour assurer le maintien on doit gagner tous les matchs à domicile et demain la victoire contre cet adversaire va nous baliser le chemin pour le maintien en Ligue deux Mobilis. Le faux pas et ce sera un pied en Ligue deux amateur. Pour nous donc pas question de rater ce rendez-vous et l’ABM n’aura rien à espérer ce vendredi. Les points de ce match vont rester ici à Saïda et notre équipe est motivée et déterminés pour renouer avec la victoire chez nous

Les Widadis n’ont pas cédé dans l’enfer batnéen
Il fallait non seulement avoir du talent mais surtout du culot, pour ne pas céder face au CAB avant-hier. Dans l’obligation absolue de gagner à domicile, les locaux ont tenté d’intimider les coéquipiers de Sofiane Mebarki, que ce soit avant ou durant la rencontre, sauf que les Widadis ont tenu le coup pour décrocher au moins le point du match nul, enfonçant davantage l’équipe hôte dans la crise.

Garder cet état d’esprit face à l’OM
Vu que la Ligue a programmé la rencontre entre l’OM et le WAT pour ce samedi, les Bleu et Blanc n’auront pas assez de temps pour bien préparer ce second déplacement de suite, même s’il faudra préserver le même état d’esprit que face au CAB, tout en espérant se montrer nettement plus efficaces dans le registre offensif, afin de tenter de revenir avec les trois points de la victoire qui feront un bien fou aux Widadis dans leur quête de retrouver l’élite.

D

ans un stade chaud, bouillant, et une ambiance assez hostile à Batna, les Bleu et Blanc n’ont pas cédé à la pression des locaux, réussissant à arracher un précieux point du nul qui peut valoir son pesant d’l’or en fin de saison. Surtout qu’avec ce résultat, le WAT a prouvé qu’il n’est pas près d’abandonner la lutte à l’accession, après pourtant un triste match nul et vierge à domicile en début de semaine face à l’ASMO.

part. Une belle opportunité pour le natif de Sidi Bel-Abbès de faire taire certains de ses détracteurs qui ont douté de la nécessité de sa qualification lors du récent mercato hivernal, en livrant une prestation assez honorable. A noter aussi que Rechrouche a disputé quelques minutes en fin de partie, lui qui est souvent écarté de la liste des 18 depuis l’entame de la phase retour.

Othmane Riyad Baba Ahmed

Le pari «quasi» gagnant du staff technique
Comme nous l’avions indiqué le jour-même de la rencontre, le staff technique a pris la décision de modifier son onze de départ qui n’a pas donné entière satisfaction face à l’ASMO. Des changements qui ont porté leurs fruits, vu que le WAT n’est pas revenu bredouille de son déplacement à Batna, avec, notamment, un point ramené dans ses bagages.

Benmoussa a brillé face à ses anciens coéquipiers
Le moins que l’on puisse dire est que Benmoussa a bel et bien tenu sa promesse ! En effet, le portier tlemcénien nous a confié lors d’un récent entretien qu’il allait faire en sorte de préserver sa cage vierge face à son ancien club, le CAB, et quelques parades décisives avant-hier ont permis au WAT de décrocher au final un précieux point…

Les dirigeants regrettent le mauvais accueil
A l’instar des joueurs, quelques dirigeants qui ont fait le déplacement avec l’équipe jusqu’à Batna, ont reçu un accueil très hostile dans la tribune officielle, ce qui reste assez condamnable puisque le WAT n’est nullement à l’origine de la crise actuelle du CAB, sachant que la délégation du Chabab a reçu un traitement nettement meilleur au match aller.

Abdellaoui a tenu le coup jusqu’au bout
En l’absence de Sidhoum, suspendu pour cette rencontre, c’est logiquement Nouredinne Abdellaoui qui a été aligné dans le onze de dé-

Rebie prend une nouvelle dimension
S’il reste encore méconnu par le large public, le jeune, mais très talentueux défenseur, Rebie, qui a gagné sa place de titulaire ces derniers matchs, a de nouveau livré une belle prestation face au CAB. Aligné tout juste devant l’axe de la

Ils saluent le courage de Brahimi !
Même s’il n’a pas accordé un penalty au WAT et refusé un but valable au CAB, les dirigeants widadis ont tenu malgré tout à souligner la très bonne prestation de l’arbitre, Brahimi, qui a dirigé la partie avec beaucoup de sang-froid. Un comportement à souligner et à surtout féliciter, dans le monde actuel du football algérien totalement pourri par les combines de coulisses.

Entretien réalisé par Amar B.

USMBA

A

Bira s’attaque au volet tactique
cessé de faire un travail de sensibilisation pour redoubler d’efforts non seulement face à Annaba mais durant toutes les échéances à venir. Il a également insisté sur le côté disciplinaire, histoire d’éliminer les carences décelées lors des dernières rencontres. Les joueurs sont donc avertis et devront ainsi prendre en considération l’appel lancé par leur coach et surtout travailler intensément en usant d’un jeu fluide pour donner une autre allure à l’équipe. C’est le cas de deux attaquants de pointe, Ouznadji et Ghazali. Ces deux avants pourraient constituer la paire offensive contre l’USMAn. D’ailleurs, durant les séances tactiques, les deux éléments étaient associés, ce qui prédit les intentions de Bira.

Tchicou souffrant
Lors des entrainements de mardi, Tchicou n’est pas allé au terme de la séance et a été contraint d’arrêter le travail. Ressentant des douleurs au niveau du dos, il a quitté le terrain et s’est vu obligé de rejoindre l’infirmerie pour se faire soigner. Les premiers examens médicaux n’ont rien révélé de grave.

près avoir effectué lundi aprèsmidi une première séance d’entraînement consacrée essentiellement à l’aspect physique, Abdelkrim Bira a axé son travail, lors de la séance d’hier matin, sur l’aspect tactique. Cela dit, l’entraîneur de l’USMBA n’a pas omis de remédier à d’autres lacunes ayant trait au fonctionnement du bloc. Bira a tenu à mettre à profit les entrainements pour apporter les correctifs qui s’imposent à tous les compartiments. De ce fait, des changements ne sont pas à écarter dans la composante qui affrontera l’USMAn compte tenu des nombreuses absences pour cause de suspension et de blessures. Les deux secteurs concernés seront l’arrière-garde particulièrement, et l’entre-jeu.

Il serait incertain contre Annaba
On croit savoir que le cas du joueur n’est pas assez grave mais qu’il devra observer un repos pour s’éviter d’autres complications. Tchicou sera pris en charge par le staff médical et soumis à des soins intensifs et des entraînements spécifiques jusqu’à ce qu’il se remette de sa blessure. Cela laisse à supposer qu’il serait incertain pour la rencontre face à l’USMAn mais, d’ici à vendredi, il pourrait se remettre de ses maux.

Travail pour tout le bloc
Plusieurs ateliers et exercices pour les différents compartiments ont été mis en place. Au vu des entraînements que l’entraineur Bira a programmés, l’on retiendra le gros travail tactique qu’il semble singulièrement favoriser. Les attaquants ainsi que les défenseurs prennent part à un travail des plus spécifiques pour eux. De plus, Bira apporte constamment des rectificatifs dans les moindres mouvements et déplacements de joueurs. Avec la discipline et la rigueur qu’affichent ces derniers, tout semble aller dans le sens souhaité. Le retour du moral au sein du groupe a fait que le plan est exploité à fond avec comme objectif de dégager les meilleurs sur tous les plans de jeu. Face à Annaba l’on s’attend à voir un onze percutant qui ne viendra certainement pas pour faire de la figuration. Du côté de l’entraineur, on est déjà de plain-pied dans ce match qui devrait être celui de la confirmation du statut de leader incontesté.

Bira insiste sur l’efficacité de l’attaque
Dans ses propos tenus aux joueurs durant les séances d’entraînement, l’entraîneur de l’USMBA n’a cessé de faire un travail de sensibilisation à ses hommes pour redoubler d’efforts n’ont seulement face à Annaba mais durant toutes les échéances à venir. Il a également insisté sur le coté disciplinaire du jeu, histoire d’éliminer les carences décelées lors des dernières rencontres. Les joueurs sont, donc, avertis et devront, ainsi, prendre en considération l’appel lancé par leur coach et surtout travailler intensément en usant de jeu fluide pour donner une autre allure à l’équipe. C’est le cas de deux attaquants de pointe. Ouznadji et Ghazali, ces deux avants pourraient constituer la paire offensive contre l’USMAn. D’ailleurs durant les séances tactiques, les deux éléments étaient associés ce qui prédit des intentions de Bira.

Faradji avec le groupe… et veut jouer contre Annaba
Le gardien, Faradji, qui souffrait d’une blessure du genou contractée lors des incidents de Hadjout, a pu poursuivre, hier, les préparatifs pour la rencontre contre l’USMAn qu’il veut jouer. Le joueur a travaillé en solo et pourrait travailler normalement avec le groupe, chose qui a réconforté l’entraîneur qui n’a pas encore tranché sur sa participation. Il le veut prêt pour le match mais ne veut surtout pas le perdre encore une fois, s’il rechute.

Il insiste sur l’efficacité de son attaque la rapidité dans l’exécution
L’entraineur Bira a beaucoup insisté sur la rapidité d’exécution devant le but. Autrement dit, il compte d’ores et déjà préparer ses attaquants au match qui les mettra aux prises avec l’USMAn. Tout ce que l’on peut dire c’est que le technicien algérois n’a pas caché son mécontentement après les innombrables ratages devant les bois adverses. Le problème est devenu récurrent si bien qu’il n’arrête pas de secouer ses joueurs qui doivent retrouver au plus vite leur efficacité et leur verve. Dans ses propos aux joueurs durant les séances d’entraînement, l’entraîneur de l’USMBA n’a

Kheddis opérationnel
Une autre bonne nouvelle pour l’entraineur et les supporters, c’est le retour du défenseur Sid Ahmed Kheddis qui pourrait faire son retour à la compétition ce vendredi après une absence après une blessure de la cheville. Le joueur, qui s’entraîne normalement avec le groupe, veut reprendre la compétition et risque même d’intégrer le onze si Bira lui fait confiance pour remplacer Yahia Djillali, suspendu pour trois matches.

MO Noureddine

M. O. N.

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

21

Bayern Munich

Chelsea

Maradona «Si le Bayern achète Messi, je
serai l’assistant de Guardiola»
Ancien sélectionneur de l’Argentine, en côtoyant donc de près Lionel Messi, Diego Maradona et lors d’un entretien accordé au média allemand Sport Bild, a jeté un sacré pavé dans la mare, en annonçant que son compatriote pourrait quitter les lieux prochainement, alors qu’on parle du côté catalan d’une prolongation de contrat jusqu'en 2019 avec à la clef un salaire de l'ordre de 20 millions d'euros par an : «Je crois réellement qu’à l’heure d’aujourd’hui, Messi pourrait briller sous un autre maillot. Avant, le pouvoir des membres du FC Barcelone était si fort qu’il n’avait pas besoin de publicité sur ses maillots. Or, maintenant, c’est le cas… Alors, s’ils ont permis cette publicité, pourquoi Messi ne pourrait-il pas jouer au Bayern Munich ? Si le Bayern achète Messi, je serai l’assistant de Guardiola. Si jamais il va là-bas, ce serait la fin du football. Lewandowski et Messi ? Tous les autres joueurs lutteraient pour être leurs doublures et ce, dans tous les championnats du monde.»

«Les Anglais ne connaissent pas vraiment le PSG»
Interrogé au micro de RMC, Demba Ba, l’attaquant sénégalais de Chelsea, a donné son avis sur la double confrontation face au PSG, en quart de finale de la Ligue des Champions : «Si Chelsea a peur du PSG ? Les joueurs sont un peu dans l’inconnu. Les joueurs anglais ne suivent pas trop la Ligue 1. Moi, je suis le PSG parce que je les supporte. Mais en Angleterre, ils ne les connaissent pas vraiment, ils ne connaissent que les individualités et pas le collectif. On ne sait pas comment l’équipe joue. Mais j’ai confiance en José Mourinho et en son talent de tacticien pour préparer ce match à la perfection. Si je suis d’accord avec José Mourinho qui estime que le PSG est favori ? Pas tout à fait. Mais le PSG a aujourd’hui les armes pour battre n’importe qui en Europe. Ils seront capables de nous éliminer mais on a un jeu qui fait que ça va être compliqué. Sur le plan tactique, Chelsea est une équipe qui ne prend pas beaucoup de buts, on a la meilleure défense de Premier League. Petr Cech a joué beaucoup de matches sans prendre de buts. Sur les 8 matches, on a pris 4 buts. C’est une équipe difficile à manœuvrer et devant, ça va à 2 000 à l’heure.»

Demba Ba

Guardiola «Je n'ai
pas appris à jouer à Xavi ou Iniesta»
Alors qu’il a révélé récemment les raisons qui l’ont poussé à quitter son club de cœur, à savoir le FC Barcelone, Pep Guardiola, est revenu sur sa réussite en tant qu'entraîneur lors d’une interview à Audi Anual Report, repris par Goal. «Je n'ai pas appris à jouer à Xavi ou Iniesta. Nous, entraîneurs, sommes là pour tendre une main, mais ces joueurs-là jouent bien depuis qu'ils ont 20 ans. Ce ne sont pas les entraîneurs qui font bien jouer les joueurs», a t-il expliqué, avant d’évoquer l’après Guardiola au sein du club Catalan : «Ils jouent suffisamment bien sans moi. Les joueurs du Barça se motivent tout seuls. Je m'octroie un certain succès, mais c'est une question personnelle. Avec moi, ils n'auraient pas continué à avoir le même succès qu'avec Tito Vilanova...»

très bien et va préparer nos défenseurs à le contrer. A ce niveau de la compétition, l’expérience est très importante. Que ce soit au niveau du coaching ou des joueurs, on a cette expérience. Même si Paris a cette fraicheur, nous, on a une équipe très expérimentée avec de vieux briscards comme Eto’o comme Lampard, qui sont habitués à ce genre de match. L’attaque du PSG ? Bien sûr que l'attaque du PSG est une bonne attaque. Après, nous, on évolue en Premier League. Quand on joue Manchester United, on a Rooney, van Persie. A City, il y a Agüero, Negredo ou Silva. On joue également contre Liverpool qui a deux grands attaquants qui sont Suarez et Sturridge. Des équipes comme le PSG, dans notre saison, on en joue 5 ou 6 qui ont une attaque exceptionnelle. On est un peu plus habitué que le PSG à jouer ce genre de match.»

«Ibra est un joueur exceptionnel, mais Motta est une arme essentielle du PSG»

Martino : «J'honore toujours mes contrats»
Lassés des multiples critiques, certains proches de l’entraîneur argentin du FC Barcelone, ont pressenti son départ en fin de saison et cela quels que soient les résultats des Catalans. Des rumeurs vite balayées par l’intéressé lui même, qui a indiqué son souhait d'aller jusqu'au bout de son contrat, lui qui est lié au club jusqu’en juin 2015 : «Ce qu'a dit le président est exact. J'honore toujours mes contrats. Je suis un homme de parole, parfois, une poignée de mains me suffit. Je vais respecter ce contrat. Je dois travailler ce pour pourquoi le FC Barcelone m’a recruté : faire un bon travail et obtenir des titres. Ce qui peut arriver la saison suivante m’inquiète peu.»

Romario : «Neymar doit laisser les problèmes en dehors du terrain»
Ancien buteur du Barça entre 1993 et 1995, le Brésilien Romario a tenu à montrer son soutien au jeune prodige Neymar, qui traverse une période compliquée, à cause notamment du prix exorbitant de son transfert qui avoisine les 100 millions d’euros : «Chaque joueur vit de bons et de mauvais moments, pas seulement Neymar. Le conseil que je lui donnerai serait d'avoir une bonne attitude et de laisser les problèmes en dehors du terrain. (...) Il joue vraiment avec l'un des meilleurs joueurs du monde. Il peut apprendre beaucoup de choses de lui (cf Messi)», a écrit Romario via son compte Twitter.

L’ancien attaquant de Newcastle, qui a déclaré son amour pour le club parisien, a donc une idée assez claire et précise sur les points forts de la bande à Laurent Blanc : «L’un des meilleurs joueurs, c’est Thiago Motta. Ibrahimovic est un joueur exceptionnel, mais Thiago Motta régule le jeu. Quand il faut accélérer ou ralentir, c’est par lui que tout passe. C’est une arme essentielle du PSG. En attaque, Zlatan est très fort et il va falloir faire attention. Mais Mourinho le connait

Quand Cabaye conseille Hazard au PSG

Man City

AS Roma

Pellegrini

Annoncé dans le viseur de Manchester United Candidat le mieux placé pour mais aussi sur les tablettes du FC Barcelone pour la succession de Manchester l'été prochain, le défenseur central de United, le manager de Man l'AS Rome, Mehdi Benatia, ne manque City, Manuel Pellegrini, refuse pas de courtisans. L’international mapour autant de s’enflammer, rocain plait aussi à l’entraîneur Bavamalgré le large succès remporté rois Pep Guardiola, qui veut renforcer mardi soir à Old Trafford (3-0), sa défense la saison prochaine, selon en match en retard de la 28e Sky Sport. Après s'être fait un nom, en journée de Premier League : Italie, à l'Udinese entre 2010 et 2013, «C'était essentiel de bien négoMehdi Benatia, qui a disputé 32 cier ce duel car c'était l'un des matches et marqué 5 buts pour le trois derniers gros matches qu'il compte des Giallorossi, aura donc un nous reste à disputer cette sailarge choix à sa disposition pour la son. Je ne pense pas au titre. suite de sa carrière. Nous devons nous concentrer sur Arsenal (samedi à l'Emirates Stadium, ndlr). Nous continuons à récupérer des points par rapport à Chelsea, Liverpool et Arsenal et nous devons poursuivre dans cette voie. Nous avons besoin de glaner plus de points qu'eux, mais on Alors que le club londonien d’Arsenal risque de ne sait jamais combien il faut en finir une énième saison sans remporter le moindre prendre». Pour rappel, le champion trophée, le manager Arsène Wenger, prépare d'Angleterre 2012 compte 3 points d’ores et déjà l’avenir en avançant ses pions en prévision du prochain mercato estival. Après avoir de retard et deux matches en moins échoué l'été dernier, Arsenal pourrait remettre le sur le leader, Chelsea, alors que les dossier Lars Bender sur la table lors du prochain merReds de Liverpool, 3e au classecato. Si l'on en croit le Daily Mail, les Gunners prépareraient une nouvelle offre dans le but d'attirer l'été ment, ont 1 point de moins que prochain le footballeur âgé de 24 ans. Sous contrat jusqu'en City et un match en plus au 2019 avec Bayer Leverkusen, le natif de Rosenheim a disputé compteur. 21 rencontres de Bundesliga sous les ordres de Sami Hyypiä.

«Je ne pense pas au titre»

Benatia dans les plans du Bayern

Ancien coéquipier du prodige belge Eden Hazard au LOSC, le nouveau milieu de terrain du PSG, Yohan Cabaye, affirme que le milieu offensif des Blues de Chelsea, serait la recrue parfaite pour le club parisien : «J'aimerais jouer avec Hazard au PSG. C'est un des meilleurs joueurs contre qui j'ai joué. Hazard est le joueur de Chelsea qui devrait attirer toute notre attention. En effet, il peut faire la différence à n'importe quel moment, être dangereux sur chaque accélération. Mais ça, tout le monde le sait. Il me connait, je le connais. Il y aura moyen de le stopper. Il ne faudra pas se focaliser que sur lui, mais il faudra être vigilant. Qui j'aimerais que le club recrute si j'étais directeur sportif ? Justement, Hazard est un joueur que j'aimerais voir au PSG. Il ferait beaucoup de bien à Paris et au championnat. C'est l'un des meilleurs joueurs contre lesquels j'ai joué.»

Real Madrid

Enquête ouverte contre Ronaldo et Ramos ! En plus de maintenir la suspension du carton rouge à l’égard de Sergio Ramos, en ratant donc la rencontre face au FC Séville, la Ligue espagnole de football a expliqué que le défenseur central du Real était poursuivi suite à ses déclarations incendiaires à l'encontre de l'arbitre du Clasico, en compagnie du Portugais Cristiano Ronaldo. Une enquête sera ouverte qui pourrait déboucher sur quatre matches de suspension au maximum. A noter aussi que le portier et capitaine d’équipe, Iker Casillas, serait de plus en plus isolé au sein du vestiaire du Real Madrid pour avoir refusé de cautionner les critiques adressées à l'arbitre du Clasico de dimanche. Une attitude qui a fortement déplu à Ramos et Ronaldo, laissant entrevoir de véritables tensions au sein du vestiaire Merengue.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Arsenal Vers une nouvelle tentative pour Lars Bender

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saada, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

22

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

International

Bayern Munich

la nouvelle «Ce titre de Benzema, cible de Mourinho champion est pour Uli Hoeness»
Champion dès la 27e journée de Bundesliga, les Bavarois ont réalisé quelque chose d’historique, après la nouvelle victoire face au Hertha Berlin (3-1). L'entraîneur munichois, Pep Guardiola n’a pas caché son bonheur et sa fierté d’être à la tête de cette merveilleuse équipe : «Je suis évidemment ravi que l'on ait conservé ce titre. Je tiens à féliciter tous mes joueurs et remercier le club pour m'avoir permis de réaliser cela. On a eu beaucoup de blessés ces derniers mois, on n'a pas toujours très bien joué mais mes joueurs ont montré du caractère. Ce soir, on a été très dynamiques d'entrée de jeu. En seconde période, on a un peu trop voulu contrôler et on a oublié un peu l'attaque. Personnellement, ce titre est pour Uli Hoeness, une personne importante du club.»

Guardiola

Real Madrid

L’un des meilleurs milieux de Malgré la rivalité sportive entre les deux clubs, l’entraîneur du Borussia Dortmund, Jürgen Klopp, n’a pas hésité à féterrain au monde, l’internatioliciter au micro de la chaîne Sky, le Bayern Munich, officiellement nal allemand Bastian sacré champion d'Allemagne après sa victoire à Berlin mardi (3-1) : Schweinsteiger a donné son «C'est incroyable ce que vous avez réalisé. Félicitations ! Pour vous suivre, il faut un télescope !» De son côté, le sélectionneur de la Natio- avis sur le buteur suédois du nalmannschaft, Joachim Löw, a tenu à saluer le travail effectué par Pep PSG, Zlatan Ibrahimovic, Guardiola : «Remporter le titre aussi vite, c'est un résultat pour lequel dans un long entretien acon ne peut que féliciter tous les responsables du club et avant tout Pep cordé à France Football : Guardiola. Il a fait encore évoluer l'équipe, il a mis son empreinte sur la domination et en matière de possession du «Ses buts sont souvent excepballon. Les joueurs sont en extrême tionnels. C'est un attaquant de classe mondiale. confiance. Guardiola trouve des Mark van Bommel me parlait souvent de Zlatan, solutions très joueuses pour une équipe parfaitement avec lequel il avait joué à l’AC Milan. Il me disait fournie dans tous les qu'il était incroyable, qu'il suffisait de lui donner postes. C'est certainele ballon et que Zlatan savait toujours quoi en ment l'une des différences majeures faire. Mais j'apprécie davantage les attaquants avec ses pourqui travaillent pour l'équipe et qui défendent. suivants.»

Klopp et Löw saluent l’exploit du Bayern

Schweinsteiger préfère Mandzukic à Ibrahimovic

Très performant depuis le début d’année 2014, l’attaquant français Karim Benzema, forme un trio très alléchant avec Gareth Bale et Cristiano Ronaldo. Annoncé un certain temps dans le viseur d’Arsenal, Manchester United ou même la Juventus, l’ancien joueur de l’OL, fait partie aussi des plans des Blues de Chelsea. En effet, selon les informations du Talksport, le manager portugais José Mourinho serait très séduit à l’idée de travailler de nouveau avec Karim, en connaissant les qualités du buteur français lors de son passage au Real. Néanmoins, on voit mal les dirigeants Merengue lâcher facilement leur attaquant de pointe, un an après la vente de Gonzalo Hi-

guain, alors que l’entraîneur Carlo Ancelotti n’est pas contre la prolongation de contrat de Benzema : «Il fait du très bon travail. Il est constant et il joue bien. Il marque des buts et c’est un joueur important pour nous, avait-il déclaré en conférence de presse. La rénovation de son contrat est un sujet qu’il ne m’appartient pas de commenter car c’est l’affaire du club. Tout le monde est content, car il fait du très bon travail.»

Le Real garde un œil sur Shaw

PSG

Au Bayern, Mario Mandzukic est exemplaire à ce niveau-là. Ce genre d'avant-centre est plus précieux qu'un attaquant qui se contente de marquer des buts». A affirmé le milieu de terrain bavarois, qui veut remporter d’autres titres après le sacre en championnat : «J'ai toujours faim de titres. Et puis, que je sache, depuis l'existence de la Ligue des Champions (saison 1992-93), jamais un club n'est parvenu à conserver son titre. C'est un magnifique défi que, nous nous sentons capables de relever», at-il confié au sujet d’un éventuel doublé en Ligue des Champions.

Considéré comme l’une des grosses révéla tions en Premier League, le jeune défenseur Luke Shaw , qui est d’ores et déjà pisté par les grands clubs anglais, à l’instar de Chelsea, Manchester United et Tottenham, serait également courtisé par le Real Madrid selon Sky Italia. Sous contrat jusqu'en 2018 avec Southampto n, le latéral anglais a honoré au début du mois de mars sa première cape en équipe nationale A, lui qui a 18 ans seulement, fait partie des cadres des Saints depuis deux ans, en disputant pas moins de 28 rencontres en championnat cette saison.

Manchester United

«Ibra ? Avec le temps, ça ira encore de mieux en mieux»
Débarqué au PSG cet été, l’ancien buteur vedette du Napoli, Edinson Cavani estime que son entente avec Zlatan Ibrahimovic va encore s’améliorer par le temps, dans un entretien accordé pour 100% PSG, le magazine officiel du club : «On possède des caractéristiques différentes, mais on sait tous les deux comment les mettre au service de l’autre et de l’équipe toute entière. Cela ne fait que quelques mois que l’on joue ensemble et je trouve qu’on a vite réussi à faire de bonnes choses ensemble sur le terrain. Avec le temps, ça ira encore de mieux en mieux. Jusqu’à présent, les résultats prouvent que mon adaptation se passe bien. Je ne joue

Cavani

Les grands regrets de David Moyes
Le manager de Manchester United, David Moyes, est revenu sur le large revers des Red Devils contre leur rival de Manchester City (3-0) : «Le mois de mars a vraiment été difficile. Je pensais que ça allait être une année complexe pour nous, mais j'espérais que nous soyons plus compétitifs et plus près du haut du classement que maintenant… Nous avons pris les manettes après un quart d'heure. Nous étions meilleurs et peut-être malchanceux de ne pas égaliser avant la pause. Nous n'avons pas été assez rigoureux parfois en attaque : nous n'avons pas vu le bon

pas au même poste qu’à Naples, mais la chose la plus importante est d’être sur le terrain. Mon ambition reste la même. J’ai toujours le désir de marquer, être sur le terrain, et finir les actions de l’équipe. Mon style, c’est de donner le meilleur à chaque match. Je veux aider mes coéquipiers, même si je suis attaquant. C’est important de récupérer des ballons. Mais marquer reste quelque chose d’incomparable. Je pense beaucoup à l’équipe. Au-delà de mes objectifs personnels, il y a ceux de l’équipe. Jusqu’à présent, nous avons prouvé que nous pouvions nous mobiliser pour gagner les matchs importants.»

centre ou la bonne passe. C'est ça qui m'a déçu. Nous n'avons pas suffisamment bien construit le jeu pour sortir le ballon… Nous avons concédé un corner et le marquage laissait à désirer. Nous avons encaissé un but sur un corner (le 2e , NDLR) alors que nous aurions dû être moins laxistes au marquage. La clé du match a été le deuxième but». Egalement défait par Liverpool (0-3), le champion d'Angleterre en titre se retrouve désormais à 12 points du 4e (Arsenal) ainsi qu'à cinq longueurs de la 6e place (Tottenham), qui permet de jouer la Ligue Europa.

proche des joueurs que Blanc»
En fin de contrat au PSG en juin prochain, l’attaquant Jérémy Ménez a tenu à régler ses comptes avec son entraîneur Laurent Blanc, dans un entretien à la Gazzetta dello Sport : «J'ai été opéré du dos cet été et quand j'ai été de nouveau opérationnel, l'entraîneur avait fait ses choix. (...) Ancelotti était plus proche de ses joueurs, tu te sentais important avec lui. Laurent Blanc a une manière différente de manager. (...) Je suis un peu l'incompris du PSG….Je pense que nous sommes nombreux à avoir vu que la concurrence n'était pas toujours saine au PSG. Même en donnant le maximum, cela ne suffisait pas. Les choix de l'entraîneur doivent être respectés, même si je ne les ai pas toujours compris.»

Ménez «Ancelotti était plus

Rooney : «Nous ne méritions pas de gagner ce derby»

«Moyes a besoin de plus de soutien»
Défait par son rival Citizen à Old Trafford (0-3), le manager écossais David Moyes a reçu le soutien de Paul Scholes. Le jeune retraité, a demandé plus de temps pour connaître la vraie valeur de l’ancien manager d’Everton, dans un entretien accordé à Sky Sports : «Vous devez être à ses côtés, il a fait venir quelques joueurs qui n'ont pas encore apporté tout ce qu'il aurait souhaité, et l'été prochain, il aura besoin de soutien, sans aucun doute. A-t-il été suffisamment soutenu l'été dernier ? Je n'en suis pas persuadé, mais en tout cas, cet été, il devra l'être et il aura aussi besoin de joueurs, surtout en défense et au milieu. En attaque, je pense que United est très bien».

Scholes

«La Juve est une équipe qui me plait beaucoup»
A quelques semaines de la fin de son bail avec le club parisien, l’international français semble nostalgique de la Serie A, depuis son passage à la Roma : «J'ai passé de belles années à Rome, je parle déjà la langue. Je connais la Serie A, je connais tout d'elle. L'adaptation serait facile. (...) Je cherche une équipe qui me ferait retrouver le plaisir du terrain… Quant à mon tempérament, j'ai changé. L'image de rebelle appartient au passé. J'ai 26 ans, une famille qui me rend serein. Je suis plus mûr et je peux le

démontrer sur le terrain. La Juve ? C’est une équipe qui me plaît beaucoup, une des plus fortes d'Europe. Elle possède un effectif de qualité, composé uniquement de champions, notamment à mon poste. Mais la concurrence ne me fait pas peur. Enfin, quand elle est saine...».

Sévèrement battu par le club rival de Manchester City, l’attaquant mancunien Wayne Rooney espère que ce nouveau coup d’arrêt n’aura pas de grandes conséquences négatives, en souhaitant l’union sacrée autour du club dans un entretien accordé à MUTV et repris par Goal : «En tant qu'équipe, nous en avons besoin pour être fort et il faut comprendre qu'il y a eu un grand changement au club. Nous devons insister et commencer à donner aux fans de quoi se réjouir avec de bonnes performances et des victoires. C'est une mauvaise soirée et nous ne méritions pas de gagner. Nous n'avons pas été assez efficaces et nous n'avons pas créé assez d'occasions. Personne n'aime perdre un derby. Ce sont de grands matchs qu'il faut gagner, mais quand vous perdez, ce n'est pas un grand sentiment pour les fans et pour nous, nous devons gagner plus et rester ensemble...»

D écra ssage
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

N° 2596
Jeudi 27 mars 2014

23
Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
25 Joumada el aouel 1434

Le proverbe du jour

Samedi

Vendredi

«Trop de colle ne colle plus, trop de sucre nʼadoucit plus»

Jeudi
Dohr Asr Maghreb Icha Fedjr Chourouk : 12h53 : 16h24 : 19h10 : 20h28 : 05h11 : 06h41

Vendredi

Matin : 7 ° C A-M : 15 ° C Vent : 14 km/h Direction : W.

Matin : 9 ° C A-M : 23 ° C Vent : 18 km/h Direction : S.E

ACTUEL
Deux mois de prison ferme pour avoir laissé mourir son chien
Son animal de compagnie était mort, après une longue agonie. Une jeune femme de 25 ans a été condamnée, mardi 25 mars, à six mois de prison dont deux ferme par le tribunal correctionnel de Toulon (Var) pour avoir abandonné son chien, en juin 2011. La jeune femme était initialement jugée pour «maltraitance» mais le tribunal a requalifié les poursuites en "abandon". Il l'a aussi condamnée à 600 euros d'amende et une interdiction à vie de détenir un animal. Son chien – un American Staffordshire – n'était ni tatoué, ni déclaré, ni stérilisé. Après une rupture sentimentale, la femme l'avait laissé plusieurs semaines dans un appartement, sans eau ni nourriture. Le chien, nommé Enzy, avait ensuite été découvert dans un état de décomposition avancée. Porte grattée, matelas déchiqueté, moquette arrachée... Le logement, ravagé, témoignait de la lente agonie de l'animal. Ce sont les voisins, alertés par une odeur pestilentielle, qui ont appelé la police. Le parquet avait requis six mois avec sursis. Différentes associations de défense des animaux, comme la fondation Brigitte Bardot, la SPA ou encore la fondation 30 millions d'amis, s'étaient constituées parties civiles et avaient demandé la requalification des faits en abandon.

Il est tout à fait normal, à certains moments, de se découvrir une mauvaise haleine. Mais si le problème devient chronique, il convient dʼen trouver la cause ! Voici quelques pistes à étudier de près… 1/ Vous ne prenez pas soin de vos dents Une mauvaise hygiène dentaire serait la cause de 85% des cas de mauvaise haleine selon une étude publiée en 2012 dans une revue spécialisée. Les dépôts de nourriture coincés entre les dents, aussi petits soient-ils, permettent aux bactéries de proliférer dans votre cavité buccale. Ces bactéries produisent ensuite des particules qui sont responsables dʼodeurs désagréables… 2/ Vous ne buvez pas suffisamment dʼeau La déshydratation peut vous amener à produire moins de salive, ce qui est un problème car la salive sert normalement à nettoyer votre bouche et à garder les cellules de la cavité buccale en vie. Lorsque la quantité de salive diminue, les cellules mortes se décomposent et produisent une odeur dont vous préfèreriez vous passer… 3/ Vous avez des allergies Les personnes allergiques qui ont le nez bouché ont tendance à respirer

7

raisons pour lesquelles vous pourrez avoir une mauvaise haleine
glucides peuvent également encourager la production de bactéries. 5/ Vous avez une sinusite Une sinusite est une inflammation des sinus, généralement due à une infection. Lʼaccumulation de mucus peut provoquer des odeurs désagréables dans la cavité buccale. Nʼattendez pas pour consulter votre médecin afin quʼil vous prescrive le traitement adapté. 6/ Vous avez des reflux acides Si vous avez des brûlures dʼestomac, vous savez que cela peut agir sur votre haleine en produisant un reflux acide tout au long de la journée. Mais ceux-ci peuvent également survenir durant votre sommeil, ils sont alors responsables de lʼhaleine caractéristique et désagréable du matin… 7/ Vous avez un problème de santé Dans de rares cas, la mauvaise haleine est lʼun des symptômes de maladies plus graves, comme le cancer du nez, des oreilles, du cou ou de la gorge. Rassurez-vous toutefois, car ce nʼest pas la probabilité la plus répandue…

Fondant au chocolat
Q 200 g de chocolat noir Q 150 g de beurre Q 150 g de sucre en poudre Q 50 g de farine Q 3 œufs I Commencez par sortir le beurre du réfrigérateur afin qu’il ramolisse. Si vous avez oublié, il suffit de le passer au micro-ondes pendant une dizaine de secondes, il vous sera plus facile de le travailler par la suite. I Dans une casserole, vous cassez le chocolat en morceaux auxquels vous ajoutez 3 cuillères à soupe d’eau, et vous mettez le tout à fondre à feu moyen au bain-marie (c-à-d dans une casserole plus grande remplie d’eau). I Pendant ce temps, dans un saladier, vous travaillez, à l’aide d’une cuillère en bois, le beurre mou en pommade, auquel vous ajoutez le sucre en poudre, et vous continuez de remuer jusqu’à ce que le mélange devienne léger et onctueux ; vous pouvez aussi vous aider d’un batteur électrique, plus efficace pour obtenir la consistance désirée. Ajoutez alors les œufs un à un en alternant avec la farine. Conseil : il faut remuer et travailler bien la pâte entre chaque œuf et chaque apport de farine, jusqu’à incorporation complète de ces éléments dans la pâte. Pour rendre la pâte plus homogène, vous pouvez également donner un petit coup de batteur électrique. I Ensuite, vous incorporez à ce mélange le chocolat fondu en remuant bien avec une cuillère. Vous beurrez alors votre moule, vous y versez la pâte et vous le faites cuire au four, préchauffé à 150°C, pendant 25 à 30 minutes. I En boulangerie, ce gâteau est présenté avec une poudre blanche de sucre glacé pour l’embellir. Placer le sucre glacé sur le dessus du gâteau une fois que celuici à totalement réfroidi. Ce gâteau se sert froid.

Recet te

Le costume en diamant vous protège des balles
La firme suisse Suitart a récemment développé un costume nommé Diamond Armor, qui, en surface ressemble à un costume fait sur mesure, mais qui, en réalité, peut arrêter les balles. Fabriqué en diamants noirs 880, le Diamond Armor pourra non seulement vous protéger des balles, mais il est également étanche et il contient une climatisation intégrée, qui va non seulement vous rafraîchir, mais vous aurez aussi un look incroyablement cool. On peut imaginer un scénario de film d'espionnage dans lequel l'espion, après avoir été essuyé des coups de feu, saute dans la rivière, s'éloigne en nageant, et sort complètement sec et avec un look incroyablement soigné. D'après les spécifications du costume, il sera fabriqué dans un matériau léger de Croshield qui offrira une protection de niveau 2 contre les balles des pistolets allant du 9mm aux Magnums 0.57. La technologie étanche vient de la nanotechnologie de Schoeller qui s'est inspirée des plantes pour rester propre. Le système de climatisation est développé par EMPA qui se met en route juste en appuyant sur un bouton et qui rafraîchit le porteur. Ce cos-

naturellement par la bouche. Ceci peut provoquer une déshydratation de la cavité buccale et donc, là encore, une décomposition des cellules présentes dans la bouche… 4/ Vous avez une mauvaise alimentation On sait tous que lʼail peut provoquer une mauvaise haleine, mais ce nʼest pas le seul coupable. Les produits laitiers, par exemple, peuvent épaissir le mucus nasal et provoquer des odeurs fortes. Les aliments riches en

MINCEUR : 10 IDEES REÇUES SUR LES CALORIES DES FETES
Les calories qui nous font si peur ne sont pas toujours là où on le croit. Pour ne plus se faire avoir, un point sur les 10 pièges les plus fréquents de la nutrition.

Nettoyer et entretenir des meubles en laque
Lorsqu’on possède des meubles modernes en laque, très vite, ils se salissent, prennent la poussière et laissent montrer des traces de doigts. Pour les nettoyer et les entretenir, il faut imprégner une peau de chamois avec du lait cru, les frotter doucement et les sécher avec une autre peau de chamois.

A stuce

4. Le café est pauvre en calories
Certes le café est très peu calorique, mais qui dit café dit souvent sucre, lait, crème, etc… Une étude récente réalisée sur différentes enseignes spécialisées dans le café, comme par exemple la célèbre maison Starbucks, a montré que certaines préparations à base de café mais enrichies en sucre, chocolat, lait et chantilly peuvent atteindre 350 calories, soient la moitié du nombre de calories que lʼon absorbe lors dʼun repas. Attention donc si vous avez lʼhabitude dʼacheter votre café du matin, commandez le simple !

People
Emma Watson : Sa garde du corps, une ex-lieutenant, payée 150 000 dollars
Être une star de cinéma, c'est aussi savoir bien s'entourer. Bien loin des agents et autres avocats, l'entourage d'une vedette hollywoodienne doit forcément se composer d'un garde de corps, voire de plusieurs. Emma Watson, 23 ans et ex-star de la franchise Harry Potter, a trouvé chaussure à son pied en ce qui concerne sa protection personnelle. Et pour cause. «Emma a déjà eu des problème avec des harceleurs et du fait de sa fortune, il y a toujours des risques d'enlèvement», écrit le DailyMail, rapportant une source proche de la personne chargée de protéger la jolie Britannique. Le nom de ce garde du corps très particulier ? Denise, pour les intimes, Denise Morrone, pour l'identité (probablement pas celle qui se trouve sur sa carte d'identité, toutefois). Son CV ? Cet ex-lieutenant du New York Police Department (NYPD) a été engagée par la star depuis le tournage chaotique de Noé, alors qu'un fan zélé la harcelait. «S'il y a bien une personne sans qui Emma ne sort jamais, c'est Denise. Denise est toujours présente, s'assurant qu'Emma est en sécurité, rapporte cette source. Elle est toujours là, sans que vous vous en rendiez compte.» Pour cette protection rapprochée pour le moins discrète, Emma Watson est prête à payer le prix. À l'année, cette ex-flic du prestigieux et réputé NYPD est payée 150 000 dollars (soit 110 000 euros).

Question
Le surpoids et la sédentarité favorisent l’apparition du cancer de la prostate
Vrai
De nombreuses études ont montré que le risque de développer un cancer de la prostate est plus élevé chez les hommes ayant un indice de masse corporelle (IMC) élevé, un surpoids et un manque dʼactivité physique.

Demain : 5. Il faut préférer le yaourt glacé aux bûches glacées

News
Santé

Acouphènes : le café pourrait les prévenir
sur une vaste enquête médicale américaine, qui avait permis de suivre plus de 65 000 infirmières pendant 18 ans. Toutes étaient âgés de 30 à 44 ans au début de l'étude. Au fil des années , plus de 5000 d'entre elles se sont mises à souffrir d'acouphènes. «Nous nous sommes aperçus qu'il y avait 15% de cas d'acouphènes en moins chez les femmes qui buvaient au moins 3 tasses de café par jour. Et 20% d'acouphènes en moins chez celles qui buvaient au moins 4 tasses», ont expliqué les chercheurs dans l'American journal of medicine. En revanche, boire du décaféiné n'aurait absolument pas le même effet protecteur.

Selon un sondage réalisé pour la Journée de l'audition, 16 millions de Français, soit un adulte sur 4, seraient atteints d'acouphènes, des bourdonnements ou des sifflements d'une ou des deux oreilles. S'il n'existe pas de traitement miracle pour les soigner, les scientifiques canadiens pensent qu'il serait possible de les prévenir, notamment en buvant du café. Pour cette étude, les chercheurs de l'Université de l'Ontario (Canada) se sont basés

C hiffre du jour Il a vécu dans un logement de 1,56 m pendant 15 ans
Le
2
En 1995, alors qu'il est intérimaire, un homme, qui a tenu à rester anonyme, trouve un logement avec l'aide d'une agence immobilière. La gestion de l'appartement est ensuite confiée à plusieurs autres agences, dont la dernière, l'Immobilière Riberoux. «Je me disais, c'est super d'avoir un logement, d'obtenir ça. Donc c'était ça ou la rue», a expliqué le locataire au micro de BFM TV. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas vraiment fait une affaire. Sans douche, sans WC et avec un simple lavabo, le locataire donc a vécu quinze années dans cette pièce d'environ 4 mètres carrés très mansardée, dont seulement 1,56 m2 est comptabilisé selon la loi Carrez. Le montant du loyer mensuel s'élevait à 300 euros. Seulement, selon le décret du 30 janvier 2002, un logement décent doit disposer d'une surface habitable au moins égale à 9 m2 et une hauteur sous plafond d'au moins 2,20 m, soit un volume habitable minimum de 20 mètres cubes. Le locataire a logiquement assigné la propriétaire du logement en justice. Lors de l'audience en octobre 2013, Me Olivier Douek, l'avocat de la propriétaire, avait évoqué la responsabilité de l'agence immobilière, expliquant à l'AFP que sa cliente "reconnaît son erreur mais indique aussi qu'elle a fait appel à un professionnel de l'immobilier qui doit assumer sa responsabilité".

1,56

16:05 360°-GEO 17:00 Infrarouge le débat RTS 18:00 64', le monde en français, 1re partie 18:25 Le journal de l'éco 18:30 64', le monde en français, 2e partie 18:50 L'invité 19:00 64', l'essentiel 19:05 C'est dans ma nature 19:35 Tout le monde veut prendre sa place 20:30 Journal (France 2) 20:55 Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc 21:00 Melting Pot Café 21:50 Melting Pot Café 22:40 Journal (RTS) 23:10 Un oeil sur la planète 00:50 TV5MONDE, le journal Afrique 01:15 Envoyé spécial : la suite 01:55 Le dessous des cartes

12:00 Les douze coups de midi 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Les feux de l'amour 15:10 Au-delà des apparences 17:00 Quatre mariages pour une lune de miel 18:00 Bienvenue chez nous 19:00 Money Drop 20:00 Journal 20:35 1001 questions santé 20:38 Météo 20:40 Nos chers voisins 20:45 C'est Canteloup 20:55 Section de recherches 21:55 Section de recherches 22:50 Section de recherches 23:55 New York, section criminelle 00:45 New York, section criminelle

12:00 Tout le monde veut prendre sa place 13:00 Journal 13:52 Consomag 14:00 Toute une histoire 15:45 Comment ça va bien ! 16:55 Dans la peau d'un chef 17:45 On n'demande qu'à en rire 18:35 N'oubliez pas les paroles 19:15 N'oubliez pas les paroles 20:00 Journal 20:40 Parents mode d'emploi 20:42 Alcaline l'instant 20:45 Des paroles et des actes 23:15 Alcaline, le concert 00:34 Dans quelle éta-gère 00:35 Météo outremer 00:40 Tugan Sokhiev 01:35 Toute une histoire

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Scènes de ménages 13:40 Météo 13:43 Astuces de chef 13:45 Dangereuse invitée 15:40 Dr Emily Owens 16:30 Les reines du shopping 17:30 Un dîner presque parfait 18:40 100 % mag 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages 20:50 Qu'est-ce que je sais vraiment ? 23:20 On ne choisit pas ses voisins 01:20 The Killing 02:05 The Killing 02:55 Météo 03:00 M6 Music

24
Un incendie dans la maison de Jesé
Décidément, Jesé n’as pas de chance ! Le jeune attaquant du Real Madrid, une des révélations de la saison en Liga, connaît malheur sur malheur. Gravement blessé au genou alors que le sélectionneur Vicente Del Bosque était sur le point de le sélectionner, il a connu une belle frayeur mardi soir avec un incendie qui s'est déclenché dans un garage de son immeuble après une petite explosion. Le pauvre a juste eu le temps de se sauver avec ses béquilles, puis de se réfugier dans son jardin avec son bébé et un ami avant l’inter vention des pompiers. Quand on a la poisse…

N° 2596 Jeudi 27 mars 2014

Chaouchi

omme C il a dit lui «J’ai beaucoup perdu, mais j’ai gagné une épouse»

«Yahi et moi sommes venus en pompiers, mais il n’y a pas assez d’eau dans le réservoir» Mohamed Henkouche, entraîneur du CRB Difficile d’éteindre le feu sans liquide ! On parle là d’argent liquide…

Hachoud s’explique sur la photo avec l’écharpe de l’USMH Une photo est en train de faire fureur sur les réseaux sociaux des

supporters du MCA et de l’USMH : Abderrahmane Hachoud pose avec une écharpe du club harrachi sur ses épaules. Bien sûr, des Chnaoua impénitents ont vite crié à la trahison, surtout que le Mouloudia est appelé à affronter l’USMH dans A moins d’un mois. Le latéral droit a quelque pourtant une explication très plauchose malheur sible : “Un supporter harrachi est bon ! Le proverbe m’a croisé et m’a demandé de s’applique à Faouzi Chaouchi, poser avec l’écharpe de son frappé d’une suspension de deux ans club. En ma qualité de joueur depuis l’été dernier. Invité de l’émission international représentant El Djazaïria Foot, il a avoué que son abtout le pays, j’ai voulu lui sence des terrains a quand même servi à faire plaisir en acceptant. quelque chose : «J’ai beaucoup perdu à Voilà tout ! Cela ne remet cause de ma suspension, mais j’ai gagné pas du tout en cause mon une épouse ! Ce retrait des stades m’a amour pour le Mouloudia et permis de me marier et fonder une fases supporters.” Dont acte. mille. C’est déjà ça !» Cela dit, même s’il a gagné une épouse, il est sûrement impatient de retrouver sa famille, celle du foot.

Ce n’est pas de la langue de bois «Les attaquants du MCA ne reçoivent pas assez de ballons pour marquer» Samy Yachir, joueur du MCA

Ancelotti et Zidane se brouillent à cause de Benzema Carlo Ancelotti et Zinédine Zidane ne
sont pas toujours sur la même longueur d’onde. Cela s’est vérifié à l’occasion du dernier Clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Lorsque Sergio Ramos a été expulsé, l’entraîneur du Real et son adjoint se sont concertés pour désigner le joueur qui allait sortir pour faire entrer le défenseur central Varane. Zizou voulait que ce soit Gareth Bale, loin de son niveau, qui sorte, mais Ancelotti a tenu à ce que soit Karim Benzema, bien que ce dernier ait inscrit deux buts. Une décision qui n’a pas plu à Zidane, qui n’a pas manqué de le montrer en saluant chaleureusement Benzema après sa sortie.

Benhamou veut jouer en Algérie

Formé au Paris Saint-Germain, Mohamed Benhamou a fait des passages dans plusieurs clubs algériens : MCA, ESS, MCO, USMAn… Après une année sabbatique parmi les siens, à Paris, le gardien de but est toujours motivé pour jouer en Algérie. «A 34 ans, j’ai encore l’envie du jeu de la compétition. C’est l’âge de la maturité pour un gardien de but. Je suis disposé à étudier toutes les propositions qui me parviendront de clubs algériens pour la saison prochaine», nous a-t-il annoncé.

Sandjak : «Saïb et Saïfi font des choses qu’aucun local actuel ne peut faire»
Nasse Sandjak est nostalgique d’une certaine époque du football algérien. Lors de l’émission Dzaïr-Rio sur la chaîne Dzaïr TV, il a déploré le manque de formation des joueurs actuels. «Mercredi passé, il y a eu un match de gala à Paris avec la participations de plusieurs internationaux algériens. Eh bien, croyez bien que Moussa Saïb et Rafik Saïfi ont fait des actions et des gestes techniques qu’aucun joueur local ne peut faire en Algérie actuellement», a-t-il témoigné.

Footaises

«Les locaux de 2000 étaient mieux formés et plus professionnels»
«Entre mon passage en Algérie en 2000 et celui de 2012 à la JSK, beaucoup de choses ont changé. Les locaux que j’avais en sélection nationale pour la CAN-2000 étaient très professionnels et avaient une base. Ils étaient tellement bons que je me suis passé de plusieurs joueurs professionnels, tel Harchache. Aujourd’hui, c’est la déperdition. Peut-être que l’argent a tout cassé», a-t-il ajouté. Après ça, in ne faut pas s’étonner que le gros des Verts actuellement soit constitué des pros…

I La JSMB a échappé I aux Crabes de Béjaïa, mais pas aux crabes de

Oued El Harrach.

ple

peo

I La prochaine I réunion de l’OPEP aura lieu au stade de Tizi

PUB

fo n i ’ L

Ouzou.

I Le MCA en stage à I Barcelone : comment encaisser 3 buts et

gagner un Clasico ?

Le Butuer du 27-03-2014

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful