You are on page 1of 258

Monuments anciens du Mexique. Palenqué et autres ruines de l'ancienne civilisation du Mexique. Collection de vues, [...

]
Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Brasseur de Bourbourg, Étienne-Charles (1814-1874). Monuments anciens du Mexique. Palenqué et autres ruines de l'ancienne civilisation du Mexique. Collection de vues, basreliefs, morceaux d'architecture, coupes, vases, terres cuites, cartes et plans / dessinés d'après nature et relevés par M. de Waldeck ; texte rédigé par M. Brasseur de Bourbourg,... 1866.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF.Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 : *La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source. *La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service. Cliquer ici pour accéder aux tarifs et à la licence

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes publiques. 3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation particulier. Il s'agit : *des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés, sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable du titulaire des droits. *des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du code de la propriété intellectuelle. 5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la conformité de son projet avec le droit de ce pays. 6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par la loi du 17 juillet 1978. 7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter reutilisation@bnf.fr.

.

RUE HAUTEFEÙILLE Droits de traduction et de reproduction réservés. M. cuites. L'ABBÉ BRASSEUR DE BOURBOURG OUVRAGE PUBLIÉ SOUS LES AUSPICES DE S. E. Coupes. DE WALDECK TEXTE RÉDIGÉ PAR M. Vases. DESSINÉS D'APRÈS NATURE ET RELEVÉS Par M. Bas-Reliefs Terres Cartes et Plans Morceaux d'Architecture. .ARTHUS LIBRAIRE BERTRAND. LE MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE ALBUM PARIS .MONUMENTS ET ANCIENS DU YUCATAN DU MEXIQUE PALENQUÉ. DE LA SOCIÉTÉ DE ÉDITEUR GÉOGRAPHIE 21. ET AUTRES DE OCOCINGO RUINES L'ANCIENNE DU Collection CIVILISATION MEXIQUE de Vues.

.

.

ITINÉRAIRE. qui sont MINÉRALOGIE. in-folio. 6 à planches terre membre in-folio. j DE BOURBOURG. à ces M. planches observations description les glaces Un MINÉRALOGIE in-8% travail Norwége sur de la les mer accompagné contient et toutes Russie. l'Amérique. épreuve procédé sans format véritable retouches. M. accompagné d'un en couleur et retouchées au pinceau. LUCAS. 1. Grammaire. été la filiation et contemporaines. THÉOPHILE planches dont 72 tirées en couleur et retouchées au pinceau. cakchiquel Ouvrage les sources ingénieur atlas de Longitudes l'horizon 9 hydrographe planches accompagné grand tirées in-8° en raisin couleur 4. carte. en vol. qui a précédé de texte. 59 planches et archéologique. bois. Hécla. et EN ISLANDE par de 3 M. originaux entièrement M. en 2 de retouchées GAIMARD d'un planches et atlas VOYAGE. gr. VOGT. GUÉRIN MENNEVILLE et LUCAS. Voyages. RAMONDE LA SACRA. in-8°. d'après le docteur accompagné les dessins EUGÈNE d'un faits 42 fr. Ce 20 les Une et in-folio. LEFEBVRE. 2. PAUL EUGÈNE grand au 1 de 50 126 2 et vol. 1 volume in-8°. Ouvrage publié Ces 2 volumes se composeront de 40 livraisons. exécutées en chromo-lithographie par les meilleurs et d'un volume in-4° de texte. A. papier raisin vélin. sous le commandement de M. TERRESTRE. EXTRAIT DU CATALOGUE DE LA LIBRAIRIE ARTHUS BERTRAND HISTOIRE L'AMÉRIQUE tophe inédits. 4 forts vol. Conquête Établissement des Espagnols. philologiques des peuples des indiQuiches. la musique. BORÉALES. du jardin botanique de la Havane. hindou. aumônier indigènes. grand la LN Recherche. livraisons. TRÉHOUABT. 4 livraisons. et GUÉRIN- accompagnés atlas grand enfr. in-8°. — IMPRIMERIE DE J. papier vélin. accompagné et par soigneusement MM. La grande carte se vend séparément.. et grand Norwége. MonDE TAGNE. française et d'un sur la mycommentaire anciens inédits. chargé rique HISTOIRE centrale. 30 fr. du la Sur Nord. par le Hygrobaromètre PLANTES VASCULAIRES DE L'ILE DE CUBA. et ses divisions Sainte-Geneviève. fr. chef des Nouvelles Annales des et de sur On vend séparément MM. grand in-8°. par MM. de DU TERRITOIRE DE L'ORÉGON. qui que de sur sur cobalt. bois. MINÉRALOGIE vol.000 HISTOIRE est accompagné du Mexique au temps de la de M. 25 fr. Ouvrage original et traduction en regard. penl'Eul'air. 274 planches. papier grand raisin. par de de 12 toutes MM. dans 11 de ses planches.etc. 16 fr. BOTANIQUE. HIMELY. les auspices de S. puisés DE BOURBOURG. depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours. en 2 livraisons. VICTOR LA LOTTlN. par sur M. Variations variations Nuages astronomique. grand On vend séparément DU M. M. ALCIDE D'ORBIGNY. Vocabulaire. graphique géologiques plans savantes représentent formées plus orographiques. paraîtra rédigé du en par même 13 M. raisin. Calendrier. observations ainsi d'argent. mers de mirage. travail de PHYSIQUE corvette. atlas ET AU GROENLAND. BEKTHELOT. mer. artistes. la danse et l'art chez les Mexicains et les dramatique avant la conquète. grand taine de vaisseau. de la monarchie Histoire de l'Yucatan. archéologie. imprimées 375 fr. pitaine de corvette. correspondant impérial MM. fr. ALORNITHOLOGIE par M. vol. in-folio au On vend séparément ensemble retouchées véliu. de la Dépression mer. (codeux fr. filantes. l'abbé de de France Rabina! 45 fr. par 2 vol. dont une magnifique carte sur papier grand aigle coloriée avec soin. in-8° et un atlas grand in-folio. traduite par M. par M. GUICHENOT. avec vignettes et une grande carte. vol. PHYSIQUE SAGnA. in-8" ecclésiastique avec raisin. nouveau photographique photolithographie. MM. 20 QUARTIN-DILLON. 2 vol. Le premier volume est consacré à l'architecture des uniquement polychrome Egyptiens. accompagné 40 planches grand in-folio. FABRE. jusqu'à du Michoacan et la Tome III. suppose les nord perpétuelles diluviens et sur sur récents de du Shetland. M. ensuite il fait connaître brièvement conservées. 60 fr. par M. des Geysers. ROBERT. 7 . avec leur la les constitution mines de chrome. leur plomb exploitation division. de etc. dont l'histoire est divisée en cinq périodes bien distinctes Période antéhistoPériode musulmane. commandée de AU par 5 SPITZBERG M. de atlas et l'Institut. ouvrage publié par ordre du gouvernement. géocoupes terrains. ROBERT. de 60 composé planches (cartes. 3 vol. accompagné dont plusieurs remontent au delà et au commenceduquel les dates historiques. recueilli de Bourbourg. capitaine GÉOL06IE. atlas de BRAVAIS 8 planc. est consacré à la peinture. Prononciation. LAPONIE. XAVIER grand HISTOIRE MARMIER. papier vélin. tome III est terminé par un aperçu détaillé des idiomes de la côte orientale d'Afrique. in-8°. suite du système architecture. 80 fr. GUICHENOT. des sciences. Spitzberg. de grand livraison de planches. dans et HISTOIRE DU sylvestre. mines obsur de Scandinavie. grand 35 fr. par l'Institut. pl. atlas sur les Ce de 1 36 lieux. in-8°. DESCRIPTION ET DICTIONNAIRE GÉOGRAPHIQUE. 0. dans le les dans relâches le nord et de de membre de l'Institut. de etc. in-8° raisin. et et phénomène dans Densité latitudes la MARÉES. 30 fr. BERTHELOT. vaisseau. accompagné de 20 tableaux et d'un atlas in-folio de 11 planches et 2 cartes sur papier grand aigle. in-8°. r tirées DU in-8°. in-8-. la les Norwége. raisin. théories direction nomène Scandinave. accompagné d'un atlas de 20 planches 100 fr. par 4 M. costumes. éthiopien toire égyptienne le lecteur peut est ainsi suivre rattachée à celle des civilisations de et le développement chez les différentes races de l'ancien monde. par D'AVENNES. 1 vol. papier grand raisin. L'hislèle. in-8° grand raisin. papier vélin. figures sur chine. Tome Pour Ier. M. conservateur accompagnés de de 310 la RELATION bibliothèque planches 760 même. 2 vol. fr. Chine. GUILLAIN. linguistique. une in-8° grande imprimée par grand carle en 60 nombreuses la Scandinavie. grand 10 fr. PRIX DE CHAQUE LIVRAISON 10 FRANCS. gravées MAGNÉTISME. Histoire des royaumes de l'État d'Ooxaca. figures sur chine. comprenant complète. en en 2 livraisons. DE L'ILE DE CUBA. tirées en couleurs et retouchées au pinceau. ET capitaine in-folio. 1 in-8° de sur vaisseau. HISTOIRE M. LA SCANDINAVIE. en 2 depuis conservateur livraisons. d'un LOTTIN. l fr. de vaisseau. capi3 vol. sur chine. que LA RocnE60 fr. ROBERT. ment de notre ère. PETIT 6 et EN de séparément. fr. VICTOR LOTTIN. une commission lieutenant et in-folio. ils ne peuvent pas être vendus séparément. etc. PRISSE texte. Des temps héroïques l'auteur dans ce l'authenticité de ses documents. composée A. ont des documerts chacun possession. Suède 2 Danemark. M. avec 500 fr. DU de ont ayant M. sur papier in-8°. 50 1 vol. 20 fr. sous la direction V. 1 vol. LITTÉRAIRE. de 11 MÉTALLURGIE ingénieur planches de des in-folio. tirées en In-8° couleur grand et in-folio. barométriques du Des Nord. DE VOYAGE. ET et histoire de l'empire des Toltèques. in-8". BOTANIQUE. de l'Anahuac. CELLULAIRES de l'idolâtrie DE parallèlo manuscrits du Guatémala du Michoacan. BRASSEUR DE BOURBOURG. températures Mesure température rayonnement. GÉOLOGIE. mexicaine. VOYAGE FÉROË. ISLANDAISES. Colomb. Chaque L'ART ÉGYPTIEN D'APRÈS LES MONUMENTS. 2 vol. in-8°. de la carte des Le développement Espagnols. 1 X. historiques texte notes accompagnée thologie sur composé DE BouRBOURG. statistique. de fer. in-80. papier grand raisin. ALBUM HISTORIQUE. par de la légation des carte Indiens et figures. de l'Anahuac jusqu'à des religions l'arrivée du Mexique. MARTINS. rédacteur en etc. DE L'ILE DE CUBA. d'un atlas de 102 planches in-folio. STATISTIQUE. Guatémaltèques avec sa musiqne texte quiche et traduction drame française indigène originale. BRAVAIS. 3 55 vol. d'un 40 déterminées. papier raisin logie. L'ISTHME dans l'état et la république de Guatémala. d'où son livre a été puisé. SCANDINAVE. 1. les débris en 1521. PARIS. accompagné 270 fr. baromètre. in-8°. cartes gravées. FORAMINIFÈRES in-8". des arts. tirées 500 1. Ce volume sera publié en 4 livraisons.notes philologiques du quiche et suivi d'un essai sur cipales comparées aux langues germaniques la poésie. etc.520 infr. in-8°. d'étain. la par MM. avec leurs résultats. atlas grand des différentes notions acquises sur l'exposé critique l'Afrique orientale. in-8". retouchées 25 fr. Petit vocabulaire français et soumali. raisin. plans. du Voyage sur l'Europe. SEUR DE BOURBOURG.. accompagné loriée) grandes Ce logique cuivre. En vente VOYAGE par ordre les 14 premières DE du de LA livraisons. 158 renfermant pinceau. docteurs-médecins. BRASSEUR et administrateur au Mexique (Guatemala). atlas glaciers GÉOGRAPHIE BRAVAIS planches Spitzberg sur que par rochers et le du sur la long pin sur des sur les de la les et in-folio. l'intensité horizontale. 1 de vol. PARTIE. in-folio. 11 dont vol. Numération. Locutions diverses. d'après les épreuves et les dessins de MM. J. qui est mis en paralavec l'art assyrien. Variations magnétique AURORES pagné d'un Description GÉOLOGIEv déclinaison magnétique. Des ainsi de que cuivre INSECTES DE L'ILE DE CUBA. 15 fr. servant d'introduction au Rabinat-Achi. planches une carte aigle. Calendrier. fr. in-8". pl. atlas LOT'fIN grand et BRAVAIS. vol. On vend PLANTES CAMILLE MONTAGNE. DE In-8°. traduit et DE L'ILE DE CUBA. 1 vol. Suède. ont été observées dans les diverses provinces d'Abyssinie avec une description complète des espèces nouvelles et intéressantes. DE XAVIER grand ET vol. etc. Période gréco-romaine. LE LIVRE livres gènes SACRÉ héroïques et de Guatémala. ethnologie. grand in-8° et 2 VIGNAUD. par XAVIER MARMIER. De la langue soumali. Chaque livraison sous de texte.. 50 fr. D'ORBIGNY. les Marées températures observées. par VOYAGE. complète vignettes. vues. VOYAGE brick A LA COTE ORIENTALE exécuté D'AFRIQUE. 16 32 fr. capitaine et pinceau. accompagnés Observations la sur Suisse les BOTANIQUE. par des meilleurs guatémaliens. 1 vol. vol. PAUL publié GAIMARD. Le VOYAGE commandée accompagnés en Le couleur même. la commission. pendant faites Sur la par des hauteurs de l'Institut. ajoutent grand BOTANIQUE. Ces vues mines. Périque. De la langue souahhéli. dialectes auteurs espagnele-frangaise. par A. coloriées et retouchées au pinceau. grand L'ISLANDE. ROCHE-PONCIÉ. membre de l'Institut. PREMIÈRE SCIENTIFIQUE sous la direction Ces en deux voyages parties NORD. HISTORIQUE DE LA DU Danemark. accompagné d'un atlas de 20 planches retouchées au pinceau. BAYOT. énumération de toutes les plantes BOTANIQUE. FLORENT. MARMIER. par le le Dtccouëdic. Brasseur 1vol. THÉOPHILE 15 fr. EXPLORATION et do atlas de 31 planches in-folio. tirées en couleur et 80 fr. 150 fr. folio. écrite aux sur anciennes CIVILISEES les durant des documents archives ancien des DU. la de la du les les MM. par M RA2 vol. GUÉRIN-MENNEVILLE. LITTÉRATUItE RELATION HISTOIRE in-8°. fr. RUE SAINT BENOIT. tirées 110 fr. CAdaguerriennes RAGUEL et BRIDET.. portraits. M. à l'aide de planches. la mines. mouvements côtes occidentales du des îles chêne Féroë. MENNEVILLE. ALCIDED'ORBIGNY. et 1 atlas grand in-folio de 22 cartes ou plans. de in-folio. L'ILE DE de 5 CUBA. optique l'hivernage. riode omanienne. par MM. appuyer de l'écriture un exposé du système et phonétique mexicaine. accompagné d'un atlas de CIDE 41 planches in-folio.. de 5 à 600 pages grand orné de nombreuses Le volume in-4°. de de in-folio. Exc. sera chromolithographie. par MM. et et par accompagnés LOTTIN d'un atlas et de faites BRAVAIS. Les trois Le tome volumes Ier est enseignes de vaisseau. D'ORBIGNY. in-folio. de ces papier grand raisin. des202 LANGUE 1 LITTÉRATURE in-8°. se divisent particulières. et des à ceux neiges des Alpes. du Mexique. de scientifique. d'un atlas de 115 fr. Suède Norwége. ET grand ET raisin. Sondage Étoiles fr. Écriture. géologiques géologique flottantes rapport de sur du cette les faites en Danemark. fr. et gr. ils campagnes. Le second volume à la sculpture et à l'art industous les autres dans la carrière triel de ce peuple. géode Du- métallurgique colombier. accom42 fr. ethnoobservations de physique et de météorologie. donne. 20 fr. l très-fort vol. la le du phésol Norfrêne les la chacune gravées sur acier. EUGÈNE historique accompagnés contenant 150 pitto- lithographiées. montagnes encore un régions. VOYAGE. RIBOTANIQUE. en regard. Le complète du pays d'Oman. des États complet arts et DEUXIÈME PARTIE. 1 vol. à l'aide des caractères et celui du système chronologique. grand DE L'ILE ET NATURELLE PHYSIQUE. servations les traces Spitzberg. mission scientifique de Chiapas par M. ethnographie. MALTE-BRUN. Finmark. en 11859 et 1860. des côtes etc. HYDROGRAPHIE. le ministre d'État. membre d'un géologique feuilles travail et sur contient orographique de grande et et et coupes observations. MAMMIFÈRES DE L'ILE DE CUBA. membre marine. direct. sa de illustré découverte la bibliothèque de 30 vignettes M. tirées '120 fr. in-folio. par M. 373 planches. JACOTTET. vol. in-8° grand raisin vélin. in-folio de planches et 4 vol. Phrases usuel!es en français et en souahhéli. avec un vocabulaire comprenant prinpagné de .. et une gr. ainsi et DE in-folio.Conditions de la Souscription Cette plusieurs nature pierre par une publication seront la en se composera de 56 et planches d'autres qui lithographiées reproduites permet de dont d'après tirer sur publié L'ouvrage Le texte. et 9 atlas et retouchées A. HISTOIRE MON MAGNÉTISME PONCIÉ. du les de l'eau MM. E. d'un atlas de 103 planches grand in-folio. MOLLUSQUES papier grand raisin. DEs-MuRs.000 séparément DE L'ILE DE CUBA. et tzutuhil. la pensée artistique une division DE d'un L'ILE atlas pinceau. grand gravées. Les mammifères et les oiseaux forment un seul volume. ethnologique dont 33 tirées en couleur et retouchées au pinceau. RELATION par HISTORIQUE VOYAGE. par M. CLAYE. figuratif volume. accompagnés d'un atlas de 29 planches en couleur et retouchées au pinceau. dressée. ZOOLOGIE. jusqu'à Sainte sur nos jours. Les 2 volumes sans l'atlas. semble Le même. LA avec ASTRONOMIE. et fondation de l'Église catholique la fin du xvie siècle. par M. les depuis M. propres. DES NATIONS CENTRALE. et in-8°. in-8°. la 16 corvette vol. par M. tirées en couleur et retouchées au pinceau. ses métrie. 236 la corvette 7 vol. et grec. glaciers en de par ROBERT. accom- MÉTÉOROLOGIE. in-8° grand in-8". grand DE et originaux in-8° raisin. Le même ouvrage. Observations dant rope. gr. BRASdans l'Amé5 fr. VOYAGE SUR migrations des documents 4 vol. en 2 livraisons. SABATIÉ et lithographié par MM. 1a Recherche.) et J. des Californies la mer Caspienne. GRAMMAIRE mise Tirée en des LANGUE les deux et courants Phénomènes crépusculaires. in-8°. papier grand raisin vélin. 80 fr. publié par ordre du gouvernement. les plus reculés la domination temps jusqu'à romaine. -Geneviève. Ctcénl. de et les et les mythes des quiche de l'antiquité américaine avec les météorologiques Comparaisons et son vents état état moyen moyen. membre de l'Institut. de l'astronomie. IV. 1 vol. Tome l'Yucatan. fr. avec plusieurs grandes 102 fr. accompagné d'un atlas de 12 planches in-folio tirées en couleur et retouchées au pinceau.. 140 fr. papier grand in-folio. vélin. 2 forts vol. PHYSIOLOGIE. dont Scandinavie. par légation de France à Mexico. l'Islande. Recherches le de nord de etc. qui' jusqu'à présent.000 fr. avec par vignettes M. RAMON nE LA SAGRA. DE LA observations ET MÉTALLURGIE. ET CHIMIE. en deux son titre wége. Période portugaise. in-8°. GUICHENOT PRÉVOST. planches par M. classement des de divers intérêt DE CUBA. RICHARD in-folio au et SABINBERTHELOT. forme une histoire de l'art égyptien. jusqu'à QUICHÉE. RICHARD. 2 vol. renfermant chacune 4 planches sur papier grand raisin in-plano. DUROCHER. ABYSSINIE. par M. POISSONS accompagné au REPTILES DE 2 vol. contient du MÉDECINE mont la description de la des soufrière montagnes de par d'un atlas et Krisivik. île. papier figures On vend séparément: SCANDINAVIE. couleur in-folio pinceau. Tome II. GÉOGRAPHIE par d'un sur et glaciers où on qu'affectent erratique etc. grand dont 50 in-8°. 1 vol. accompagné CHARD. de ca- Ce volume conquête par M. mesures accompagnés de etc. de 4 du Mémoires ainsi produits stries de botanique croissance Essai des l'Europe PHYSIQUE. vol. quichéet de la monarchie durant le moyen chichimèque âge aztèque guatémalienne la fondation de la royauté à Mexico.000 AU Flore de l'Abyssinie. et qui sont en sa originaux pu être ZOOLOGIE. LEFEBVRE. grand in-8°. A. ornés de 8 vignettes Norwége. renfermant sinateur. in-8°. DE in-8°. THÉOPHILE exécuté par LEFEBVRE. EN sur SCANDINAVIE. 240 fr. EUGÈNE ET POLITIQUE DE L'ILE DE CUBA. végétation exécutés chacune l'Islande. comparés limite phénomènes glaciers. l'abbé que BRASSEUR les planches. par M. HISTOIRE grand resque. Observations Note COMMISSION président gouvernement. BRASSEUR 25 fr. CocTeau et BIBRON. en argentifère. ROCHER. POLITIQUE CUBA. Les tomes II et III contiennent l'histoire du voyage avec ses explorations et une description si peu connu jusqu'alors. de l'Institut de France. papier grand raisin. DUFLOT DE attaché a la MOFRAS. 30 fr. TÉHUANTEPEC exécuté d'une planches les in-folio. 20 Fr. abrégé. siècles MEXIQUE antérieurs et ET â DE Chris- ASTRONOMIE. par M. 1 vol.

MONUMENTS ANCIENS MEXIQUE .

.

MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE PALENQUÉ ET AUTRES RUINES DE L'ANCIENNE CIVILISATION Collection Morceaux d'Architecture. M. Bas Terres Reliefs cuites. LE MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE PARIS ARTHUS LIBRAIRE 21. DE RUE ÉDITEUR DE GÉOGRAPHIE LA SOCIÉTÉ HAUTEFEUILLE 1866 . Vues. E. BERTRAND. de Coupes. DE WALDECK TEXTE RÉDIG É PAR M M. Vases. Cartes et Plans DESSINÉS D'APRÈS NATURE ET RELEVÉS PAR M. BRASSEUR MEMBRE DE LA COMMISSION DE SCIENTIFIQUE BOURBOURG DU MEXIQUE. ETC. OUVRAGE PUBLIÉ SOUS LES AUSPICES DE S.

.

BERTRAND. M. E. DE RUE ÉDITEUR DE GÉOGRAPHIE LA SOCIÉTÉ HAUTEFEUILLE 1866 . DE DE WALDECK S. LE MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE PARIS ARTHUS LIBRAIRE 21. L'ABBÉ MEMBRE DE BRASSEUR LA COMMISSION DE SCIENTIFIQUE BOURBOURG DU MEXIQUE TEXTE PUBLIE AVEC LES DESSINS SOUS LES DE AUSPICES M.RECHERCHES SUR LES RUINES SUR LES DE E T PALENQUÉ DE LA CIVILISATION ORIGINES DU MEXIQUE PAR M.

.

par les pour caractères Jamais d'une la nature hommes relative n'avait dans semblait les plantes animaux il ne l'établissement si prodigieuse aux des jamais sources chantées du Par que ou de extérieur si pressant et sur aux idées d'interroger où s'était que espèces quadrupèdes les l'on faites remonter les merveilles nouvelles continent qu'on croyait depuis étranger et des se les blissement civilisation. nouveau. hautes n'avait besoin ce retour de son l'Amérique voyage mettant en spédepuis manière et trouver l'étade mais l'Asie. dans cette on l'homme. primitives de l'absurde. furent sociétés.AVANT-PROPOS La tonnement n'en ques des sur sujet. populations dans l'Amérique. qu'elle alors sacrés. London. noms aussi bien aux monuments connues. De qu'ils là des pour apprirent des spécuvolumes cela ré- merveilles monde où parts se jeter de environné montre un grand souvent jour mers à côté sur la interminables. l'Europe apparut même ses plus vive comme et pour ceux Personne des livres ses une création à part. L'impression également de dans cru les la en cette solitude droit différent découverte paisible de révoquer de et et immenses. est certain christianisme. l'esprit de l'histoire. poètes. de question. difficultés multiplièrent on Physiology. les alla ne peut-être les roles considérer création les lations sans soudre Les études ou trouver se serait par d'une sentiment. révélation causa pas que navigateur immense certainement sérieux au senti ces îles monde un premier la moins il tous la sphère humain Tout. sans cessé. antivers Cares. dans monde de anciennement au l'Europe nouveau. analogie. la il de de septentrionale. de empruntés pas un seul incroyable (1). presque of' Man. une science depuis descendants avec toutes un souche mêlé ce fut de de joie.awrence. dont méditations. d'un relations la n'en avec puisse légendes avoir Grecs moyen Romains le même Arabes et du populations le grand une ouvrait les avaient génois sensation un l'objet établies apporta. nombre le qui problème se n'ont des profonde lors. une proportion History égale 1819. du cloître en doute ou parmi les paà seule savantes le sens tous l'ensemble de ordinaire les hommes des ce êtres Instruits enseignements unique de de crainte la assigner foi chrétienne à une comme animés. (1) f. découverte elle de l'Amérique pas relations des par moins Christophe de Colomb fut dans pour l'ordre Quoi des des des tout son politique que l'on siècle et puisse et des un grand sujet d'équ'elle n'apporta dans des les changement et et qu'on des du Nord des intellectuel penser des Étrusques et âge avec des sur des introduisit navigations régions l'existence ou des commerciales Pélasges opinion transatlantique maritimes. à celle des progrès de la science. variété montra des l'Afrique L'homme sa constitution. mœurs. été agrandie En les communication ciaux et les aspects l'Amérique. aux Antilles. donna aux animaux. Phéniciens. entière. Lectures Zoology and Natural . à des autres extraordinaire races par fut institutions encore du cabinet. quelque continent que les Carthaginois traditions inconnues.

d'une Cortès et des dans antiquité et Pizarre. surtout la puissance. des archives de de la Biblio- documents existant d'histoire la Collection Juan-Bau- bibliothèques . (1). de Colomb. si savamment plus étonnés par systèmes peut-être religieux. les ouvrages histoires de Pierre écrites de leur par d'Anghiera compagnons et d'Oviedo. des savants Les et ces de et de morale d'ethnographie recherches cette gnages langues. savoir. surtout d'un en ce qui grand nombre pas. ou sous la même du qu'il tantôt tout chaque les forêts vierges les cimes des Alpes les ou les flots de l'Océan. d'armes trouver ou de voyages. et de de cette de la lumière religieux. comme sur les Créé abord. qui l'Europe retournait dans Elle en des l'attente avait entre appris elles éveil ports des à les à demi-siècle l'annonce accoutumée suivit d'une aux premières nouvelle plus découvertes chaque année l'avait découverte récits les aux vaisseau et elle de l'Amérique merveilles connaître populations douter. ce sujet les du d'Espagne Orâgen des de los copié Indios. la Coll. I. le Roi de la nature. aussi Dans et la différence ce problème. entre et d'activité l'ambition le dix-septième senor tista richesses politiques l'Espagne commerciales le principal oublier. qu'on Cortès. de la zone africain agités il vit et se propage C'est avec sous sables latitudes désert torride. mais encore de du seizième encore honneur recommencer et surtout une de plus dix-septième des savants à côté des questions de Ces de physique linguistique questions. routes qu'il anciennes même perdues souvenir souvent déserts forêts. curiosité désintéressés partout de nos jours. européenne. imprimés ensevelis dans dans témoiles retrouvent multitude en plus manuscrits les in-folio de livres. que les absolue l'homme races aniéga- ne paraît males lement hardiesse Brésil. Robledo é cindad royale Belacion en que de lo que sucediô que etc. ou en passant fortifications époque. de civilisation contemporains d'un commençaient déjà tant de vestiges conquis spéculations. dans al magnifico de la provincia capitan de Antio- Munoz. présenter.1V MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. et le dix-huitième que l'Amérique. ouvrait dès lors un si vaste champ à l'activité à l'industrie de intellectuelle. § 4. demeurait se révélaient incessamment divers et les explorateurs ou du continent de barbarie des monde premiers qui occidental. ou des régulières d'une ville gouvernements État à l'autre. el descubrimiento en ellas fundó. roi si l'Amérique mine avait moins gardé firent ne présentait dont et féconde d'exploitation monopole. pour les du des difficultés être grandes auxquelles dans les il a été donné frimas dirige à travers le glacés ses pas. pour du pôle tantôt glacées qui au premier maître. des combinés. sans restât. Durant attendit néanmoins. à cette du si les les avaient circonstanciées y avaient se habité Les relations égard l'imaginer à cet conquérants dans leurs se contentent expéditions activement sur de rapporter ou les hommes à recueillir l'histoire. Brasseur (2) diverses — Garcia. de Voir à historiographe Bourbourg. qui dans nous qui qui ne plus et l'on sera les écrits occupent feraient non-seulement et du de l'étendue siècle. de la nouveauté pas frappés puissante. s'en aujourd'hui. dans les (i) Jorge chia thèque Sardela. les elle Les rivalités siècle. où se découvraient de l'existence reculée. sans des d'archéologie. modernes. temps un sont des ruines ensevelies construites qu'on d'antiques sous ou ne des qui saurait ont vu. thèques. nombre toutes nos mais nous qui deviennent en parlent biblio- constamment. de Madrid. encore cités. de découvrir. concerne de races le passage américaines des animaux d'avec celles d'un de hémisphère l'ancien à l'autre monde. souvent. plus laborieux de rares. pour lib. l'active savants font que actuellement. établis les lettres parcourir chroniques Martyr leurs le Nouveau de Colomb surpris. aux plus recherches académiciens occupaient que bien (2). catalogues de l'Espagne. de leur Ils n'étaient organisation de leurs ou dans de bien ceux plus d'un les qui seulement de leurs ils étaient de ces empires. dans mêmes simplement éclairés ce qu'ils les religieux avec eux qui les accompagnaient ou en Amérique. hizo Ms. pouvaient des aider divers qui correspondaient tous la les peine lise les faits de en Europe nature les qui s'occupaient à jeter ordres et à commenter Qu'on se donne Monde. Mais pas une époque. distinguaient conquérants et à apprécier de ces vastes leurs les degrés contrées. formes qui extraordinaires.

dans politiques intitulé des explorations.AVANT-PROPOS. soumises les ténèbres sur l'antique distingués civilisation par leur talent régions Amérique qui se posaient tels que siècle espagnoles philosophes au lieu des écrivains et des maîtres et leurs tels que connaissances. et variées. offrant. et de Paw. ce qu'il Tout en précieuses. III. un siècle de cabanes. ouvrage etc. les unes dans leurs que institutions pût souhaiter Après contribué intimidée elle-même Tremblant qui aurait tendaient pu la plus vaste facile d'exploitation scientifique l'esprit produit humain. le les premiers. (du s'était perdue totalement anciennes souvenir ce du gouvernement qu'en avait conservé Mexique) et de ses si l'on en excepte tradition. par documents ensuite pour sur l'histoire Mexique. colonies. travailler passé. book VII. et les plus autres que qui avait pris (3). était sauvage. il ne craint consignés pas dans n'existaient d'écrire ces rudes de une l'empire vague leur du imagination. les archives qui Idea de de la vice-royauté l'Europe les savants. Recherches philosophiques VII passim. v au commencement dans une condition et dans de sa découverte. et politique les deux Indes. se donner ayant pour amas dans par suite des préventions ne pouvait pas systématiques épargner (2). opérées à Mexico. (4) Hisioire merce laistoria philosophiqlue des Européens dans of America. savant lâche cala. ose dire les grands avec édifices. des et des et plus par une Tlax- voyageurs. grossir pour dernier des des malfaiteurs. IV. recherches de indigènes qui avait et cachait passé sous le boisseau huit années du dans dispendieuses à coup. et que authentiques les deux irréfragables. la notion n'était resté monuments. l'apparition entreprises et en particulier lieu d'Alexandre IV. des alors anciens que le Conseil États Boturini. à la en les ruines le capitaine par le de Palenqué. et du com- t. travaux Charles situées non plus des monuments on ignora reconnaître Le de son existence. 12. (5) History 2 . Raynal de l'humanité. y être se vit arrêté jugé comme dépouillé et déporté ce semble. bourg été oublié pour généralement les récit antiquités les explorations. les incursions à les des à et des et flibustiers disparaître ensuite pour ces à faire des de leur possessions l'éclat C'est (1). les armes pour des en Espagne. les Américains des relations Robertson. fin du distraits tourbillon révolutions bouleversèrent dix-huitième una (1) Voir nueva (2) History (3) son catalogue de à la suite la A. à rassembler possédait se réunissait. Robertson. auprès ayant des roi du de Humboldt. de la célèbre vus en tant de lieux collection des aucun par les conquérants. que mais en main les documents incrédule. Mexico. suffirent chez les yeux à l'Europe la réalité que d'une civilisation. Raynal conquérants plus instruit à tâche à de dégrader son tour et les Chinois. zèle excessif Possesseur (5) des de Purchas. et qu'il révolutions.merica book de son septentrional. Jusqu'à les diverses des par de l'Amérique. en écrivant malheureusement les Égyptiens sur le philosophe pour tous. o America. les diatribes talent une nations basée sur l'Amérique. souvenirs la publication parut efforts avaient avoir à sauver par de la destruction répétées condamner des monuments corsaires l'oubli de l'art et de la science sur ses les l'Espagne. dernier par Dupaix. ses Lettres l'ouvrage si judicieux ne de Clavigero. De Paw. allemand le droit enchérit et doute de ne pas dédaigneusement les consulter les plus (4). des établissements liv. plume à illustrer en publiant avec des hommes la vérité. du Mexique. témoins antérieure à la conquête. l'aire habitée les par autres des populations civilisées et la plus nombreuses à divers degrés. des Indes interdisait des ouvrages la lumière de pénibles qui et tout le à rehausser s'en échapper. tant d'hommes bien illustres par leur savoir et dont les généreux américaine. et à leur indigènes d'employer leur mentaient les plus histoire indignement cruelles contre à leur les propre de conscience. dernier. pas pour La publication de même rouvrir nations premiers ordre de que plaidoyer sur Amérz'ca2nes. du l'éloquent voyage au Pérou du de Jorge comte Carli Juan dans et d'Ulloa. sur les Américains. d'Espagne. plus leurs ou moins monuments. faits anciens religieux. comme complaisance n'était qu'un que que.

ayant l'aida et ce en fut qu'en pouvoir réaliser définitivement prirent part divers souscription. de Kat. pour le Mexique 1832 qu'il à laquelle mais pensa mexicain des on donnait affaires anticipation durant le surnom plusieurs son projet. Mérimée. etc. du de M. sur pierre. comme encore . nous présent. des Savants tout jeune que écolier. à son ces études mais que et les cotes des sans les accompagnent de diverse de les nature publier français. l'Instruction du pour en date à l'effet collection ancien d'examiner de M. le nom monde (1). pierre qui composé l'avons déclarer. où de (2) Dossier deele. ce que Katun. plusieurs une circonstances aucun moyen l'obligèrent (4). pareille devait de entreprise. M. il arrivait et s'établissait en âge même des ruines. de Waldeck. reproduire caractères hiéroglyphiques Ce sont en Europe. M. protecteur Europe. Des sur nomma amis leurs une de sénateur. au Musée Pour plus dite tard. le gouvernement frais de son et à laquelle 12 d'une entières. à attirer publication de nouveau alors dessina ce texte d'Antonio du de l'alenqué publication. du consul en Amérique. etc. de Eaploration Waldeck avait plusieurs signifie lieu accompli ville. Katun. avec M. du Journal de son côté. ces dessins. alors pour ministre. les de la cité antique. de Waldeck instances. de MM. de Waldeck déjà par la résolution d'aller à son tour américaine. commission cette année. s'il auprès par arrêté lieu Cette Ministère ministériel. publique 9 mars les 1860. ler ou archives. proposée la Commission au quelques fut désigné sujet de jours pour y avait faire aviserait la publication. mot de trouvaient. l'espèce recours demander. à laborieuses par ce travail des fouilles qu'il parvint occupaient un grand de cent en des à exécuter d'études Katuns ce sont (3). avait l'on soixante-quatrième (3) roger. est la première Elle produisit de M. que M. lieu de du Louvre. la Commission. de Saint-Priest. l'aquarelle. gravée. quelques mit entre ses planches souvient rendu sur ses lecteurs profonde et l'auteur années mains. du Rapport l'attention sans du dix-neuvième. Voici pierre. impression. s'intéressèrent Roulland. leurs incrustée temples aujourd'hui claéologique Paris. et voyage. en encore les ruines curent du assez Mexique. Un à garder gouvernement ordinaire ses cartons. elle créateur Musée Américain. cap. Angrand. pierre Tixhualahtun.VI MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. un compte le hasard prit Vivement ruines Il partit ne tête les centre réussit pratiquant opiniâtre quantité impressionné. M. Cette se rattache une suffisamment qui en de après. sculptés s'appliquant sur la pierre qui particulier monuments. mai de la étrangers à de distinction. en prendre Le gouvernement l'initiative. dans la même Waldeck. le moment. devait examiner architecte l'acquisition et archéologue. sur du ce une Cogolludo qu'ils autre dans on « Leurs analogues. de Waldeck rapporta dans seul des arts retour. au conséquence de l'Instruction de cet arrêté. à plus compter les une considérable des l'huile. de Waldeck. commença préconisée en où les avait la entraînés le en sur par les se vainqueur anglais l'Amérique tous s'cmbarrasser del Rio sur scientifique à laquelle 1822. comme à Simancas. généralement les caractères disait-on. de M. 1822. siècle et au commencement de Marengo. explorer de la Thèbes dans avec quel dans un des étonnement numéros il en lutlui-même. de Waldeck dans a publié de toutefois Yucatan. les (4) — Aujourd'hui de cartouches c'est-à-dire dit à ce sujet ans. de l'Égypte Enfin. tun. convenu forment de Yucathan. 1838. Waldeck. les événe- la langue que être une maya. déclare dit non ailleurs. arrivant ils plaçaient IV. nommée gravée où genre. s'il En de y avait de faire l'acquisition fut composée conservateur bibliothèques Waldeck. publique. d'appemayas manifester. la province sablo et des dans prêtres. pièce. Palenqué bien à faire au (2). Le Doué même année. les journaux. tout et dans sur quelques lesquelles anciennes il existe qui se murailles cellules. à cinq. pouvait et des l'aider lettres lui durant dans en années. Commission de Longpérier. London. se réunit après faire Ministère séance. de tout IV). Daly. mais de ainsi Kaa. auteur. le retinrent années Une la capitale. Commission l'État de la M. Angrand le Rapport. d'après interun et de etc. sur le une monde nous il est que autre. général Aubin. pour » (Hist. trois constitution se livrant chaque sur place jour robuste. patience qu'avancé les plus C'est sans à y passer années qui aux recherches nombre dessins à d'indigènes. une avec de mailes « leurs « ments lib. de Walsa « édifices « notre « Dans « met en couvent une une question. (1) Description de Suivant of la the ruins o/' an ancient city. de Mérida. ou lustres manifeste. M. son dédiée Voyage à lord pittoresque Kingsborough et ar- « qui font vingt a pierre gravée « la chaux « sons des et appelaient également les le murs voit de Katun. et.

proprement de ou planches. « Nous « tous les procédé d'interprétation avons donc commencé que inédits. bas-reliefs du compose inscriptions. RAPPORT DE M. temps peut-être nous à un rendre et. publiques pouvaient que premier bien de leurs lieu. du imposait sur d'abord le même qui que le système nous M. LE MINISTRE DE L'INSTRUCTION « MONSIEUR LE MINISTRE. « monuments « dessins « « des naux « Pour « caractères « qui ont de Palenqué. par étude élévations. le devoir sujet. seconde. en nous ainsi entourant qu'un certain de renseignements de avons en de documents reconnu. deux catégories se et Mexique. sous devait préde se confiance pouvait être A ce notre d'un de point la « une « attirer forme tout particulière. il a reporté de toutes que monuments. EXC. de Waldeck. « comme dans spéciales tous les d'une détails. et que avait Votre pour les de Excellence objet avantages cette des mission a bien d'examiner que pourrait nous déjà voulu les nous travaux offrir leur confier de M. cuites. qu'il et par de paraître relative 11 a servi partie de base des travaux à la décision à la publication de M. les notes. souvent . il compte lieu. publiés. suite mérite aussi remarquable ici dans par sa forme son entier. des à comparaisons avons faites « recherches « Palenqué. d'une que par les graves aux et judicieuses conclusions du observations Ministère. cotes. à ce ce dessins exécution tous les très-soignée caractères et parfaitement d'une fidélité portée nette. de aussi Waldeck. contient. dit. L. ou et du Yucatan. VII Ce Rapport. vues.AVANTPROPOS. sur en les date du 9 mars mexi- antiquités « caines « Le « tout « exact « de juger d'apprécier caractère l'ensemble degré quelle de publication. existants aux documents publication de car vue. « contenant ses les nous plans d'après « Or. M. de mais déjà 97 coupes. ANGRAND PUBLIQUE A S. nous sujet. probantes. dans jusqu'à leur la bien que relatifs ensemble minutie. croquis. composée présentée une contenant plans. planches. la nous de plus avions ces importante pour point sous de et les ses auxquelles tous les rapports. distinctes 91 La « nombre « Nous « se divise possesseurs que la la voulu dessins nous communiquer. par de son Waldeck arrêté. en par étudier les nous dessins fournir qui les ont nous travaux bien de étaient déjà soumis. la nombre première hiéroglyphiques. que nous les sommes de présentent. pris « M. un certain renferme connus de terres sculptures particulières d'autres enfin et disséminés de cartes collections anciens. section. n'était si Waldeck par nous pas afin d'étudier. très-étendue détails à « ruines « tecture. et exécuté dessins. nombreux albums les lieux de et donné Waldeck lesquels il résulte la description lui-même. les comme ainsi que surtout ouvrages pièces les au déjà point assez les sur de vue des comparaison surtout. étaient de proposé de il fait. même livrés. en d'en dessins une point un second faire de vue double spécial. « La « de cette mission année. est plus relative particulièrement à calquées l'étranger sur des M. spécialement en faveur impliquait sur lequel « somption « prononcer. de soumis proposait l'auteur devions encore des l'adopter. travaux à accorder l'utilité dernier attention. objets. de Waldeck des d'archiquelques des dans origi- collection première. M.

lui. qui peut être un défaut au point à des aussi de vue études aux de l'art pur. il les yeux. ou excès de zèle. dans qui. être de l'Amérique. ou indications qui offre des rapprochements. étudient de semblables la pas pensée toujours et devient insu. pour autoriser « en définitive. « mais ce dernier caractère. entreprend que. toujours qui de confusion Aussi a-t-elle à dégager sont anciens se borner venus la vérité échouer été l'écueil le plus contre de ceux ont tenté. de ceux mais tout que rien ce présente que qui M. et cette devient « ingénieuse « d'erreurs aussi . n'en des monuments définitive. est le est « la représentation « seul « une et unique faute et un dire servile doive de ce qui existe s'attacher de ce qui dépasse existe. l'ensemble il est souvent confusion entièrement d'une de travaux laissé que traditions qui aura si difficile de se dégager à sortir quelquefois est de fait M. de Waldeck restituées. avec des mœurs le secours et de l'histoire seul des arts du des nationalités dessin et des éteintes. aux qui suffisamment et bien penchant chez On celui restaurations. qu'il ont plus a sous conduit. « cédait « munir avec il est raison peut-être à cette contre naturelle que des à propos prédilection un certain de faire pour les ici une observation M. le temps. la plus exacte. de Waldeck c'est n'a qu'en pas même toujours presque l'aspect à tour temps su qu'il se pré- détails. qui source se permettre bien de rétablir plus qu'une une en certitude venir lequel suffisante. le répéter. des garanties suffisantes la restitution parties mutilées « Toutefois. du de mais. avec le travail de science cette de l'explorateur qui serait appelé d'idées. que qui lui le a eu soin en admettant mélange déjà en une une aide espèce pensée alors sur de distinguer même un cet évident et même que l'on que dans des travaux du genre encore. limites à obtenir. de faire connaître les monuments qui doit ensuite reste présence pratique. formes lieu dessins. « même absentes. sérieux cette avec pour « supposer « le papier « le moment « que « voiles « plupart « confondant. « dessin. pour n'en ce mode aucun l'ensemble. dans qu'il soit il ne reste comprend presque restauré en effet malgré passant à voir. et que ces « Il faut toutefois différentes est « par des teintes « artifice. dans plusieurs de ces restaurations. « cursion il n'en les parties vrai. s'il dont celui de l'homme c'est sans doute à les interpréter persistant de la des réalité. devient car omettre une qualité de et « inappréciable « reproduction « affecte « souvent des travaux sans négliger destinés à servir de base archéologiques. peut à suivre n'être dessinateur. tels il que de l'étude dans lui à celle mutilés qu'ils un de l'ensemble. des ne portions trop M.VI 1 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. existantes et l'on pas moins saurait avec même d'ex- de ces représentations dans le domaine à l'esprit force. une tout cause « inévitablement « tion qui les ceux à leur être. mais passé aide. de Waldeck. de Waldeck que le but final dont du des bornes de cet ensemble le temps n'a de conduire ces restaurations graduellement se lient pour trop qu'il ils « à la restauration « intimement « soit possible des monuments à la connaissance de les entreprendre génie. qui existantes gêne d'autres au sont venir espèce l'étude il s'impose d'injoncqui. qu'elle persistantes. en saine doive des ruines. de disposition reproduire tour avant son toujours de monudes les fait sur « trompeuse « ments « détails « restes dont cependant ruines. le se laisse précipitation à tracer fait peu voit devancer est presdes la où la critique une l'entourent. « Dès lors. dû exister de choses peut et qu'en en réalité. en même temps des qu'il est fournit le seul. à rassembler pour par inexpérience épars. les plus pour établir s'attache minimes détails de rendre des jusqu'aux accidents précieuses de la sculpture ou de l'ornementation. les premiers. même puisse des de de parties interprétations. règles auxquelles « obéissent. « des matériaux « en reconstituer « d'école « entraîné « Or. que. imagination induire qui l'aspect l'origine. il devient fidèle résultat danger.

soumis. de contredans tous fausses. de à supposer mais ce sur le qui une peu la langue un motif comme entreprendre difficiles présomption aussi fragile suffisant système d'après habité base de circonstances que langue l'on dans imprévues possède laquelle 3 encore ont « et « sur à soupçonner. disséminés des défaits se chacune repréque autres descriptions dont de n'offrent les unes définitive « sentations « d'autres « dire. du de moindre. la de Waldeck de tels leur a su éviter de que le plus souvent certaines de cet écueil élévations se dans combornant la reproduction que l'on la près. et ensuite et que qui D'où plus tous différent. et d'autres disséminés et même véritable de M. sur les ruines et offrir de réunis Palenqué le plus nous paraît être. cartes. de déjà plus ou qu'on plus que a eu M. seraient C'est de moins abrégées. le aux même dessins caractère toute qui composent de nouveauté la « ni valeur particulière. représente ont disparu. qui se pour trouvent que certains semblent chaque monu- « A cela « ment. offrir une exécutés. des quelques-uns particulières. de de sculplure. de la de point sur lequel de propose lui-même se trouvent qui sur qu'elles est une la tout Commission ou de sert les d'une faire de est partie cette base appelée des à formuler dessins il qui lui une sont tout dans On choie est ou opinion. de un dessins. que actuel nous de ses précisément ailleurs. point de de « Quant « « « présentent parmi aux de remontent vue des elles anciens. complément « Abordant travail. leur donc genre une travail copies sont de collection possède ces s'appliquent. et « La « sculptures. majeure des observations de la elle partie ustensiles encore. d'abord quelle conduit maya. tous soient faux « le même « En « « ensemble. en contenir. Beaucoup dans une forme époque de et. ne de peu sont M. Waldeck. IX « Il « est juste d'ajouter des édifices. dont objets de des la plusont l'État. omis. le Waldeck dont les pourrait originaux au M. à vue les pittoresque dessins existants dégradation. pour « celui « ainsi « à « « « « qui qu'à publication Waldeck lequel le point publication. ne dénominations suffisamment. les prudence s'abstenir autres de donner celui « plètes « présenter ouvrages. de esprit. le le plus sérieuses. disséminés par contre. second de M. ceux-là. études travail important pourvu avons de M. utiles les moins dans pour son des d'éléments outre ou tout au préalablement certaines légitime pas quoique M. absolument au moins une à une ruines « part. que « résulter. déjà de ce assez monuments rapport. des peuples renseignements pourraient faire l'histoire le Yucatan. autre de Waldeck avantage remarquablement objets dans leurs utilité on ait eu soin d'en arbitraires éliminer. démontre reproduisant lorsqu'elles le travail à qu'incomplètes. ruines de dans entre état réel Stephens. cités sous ou les anciens. que que de nous Waldeck connaissions. « superflues « que l'état signalées. des terres mais de ces cuites. restaurations hasardées. premier détails construction. « uniques y existant dans analogues à ce qu'il collections « Il « c'est aurait ce que représentation très-satisfaisante. qui lui degré sans donne bien dont collections manquent en lui possédât offrir sous la science « Les « seconde de mêmes partie supériorité. trouve cependant et dans qu'il quelques des de M. elles reculée. « un ont qu'elles sens détails sommaires.AVANT-PROPOS. supposer retraçant tant elles sorte toutes pourrait ou moins ce tout que car en ses il est que ne abord. « ceux d'aucun dessins peu seraient présumable vrais que complets le soient que dans devanciers. connues. fidèle. que la . sont le la topographie lesquels se obligé maintenant a trait l'esprit un sont doute écrites à l'opportunité dans sur les trouvent de son le Yucatan ceux que Waldeck a dessinés. à son système de dans n'est bien certains pas des Palenqué? vient sait-on l'esprit départ qui langue par inscriptions occupent Waldeck tout un même qui ont monuments sont écrites l'emplacement le prétend d'asseoir qu'elles M. résumé. « dans tous les Waldeck présentent de mais décoration la ce au qui l'avantage et plupart existe. la preuve reproduit il semblerait « les près d'abord. à un mais.

tableau de Waldeck ci-annexé. proposition qui soumise (1) jointes aux de M. « 3 E (une « 2 B (tête « moustaches. arrêter et menée M. duquel de qu'il pensée. tout il être resterait toujours si une la fois question elle est «du « l'achèvement assuré. Angrand idéographiques. y garantie. en grand Partant animalisées. que de celui qui qu'elle en ne tous lui-même tant en de serait être le du à cet égard quelque circonstances d'autres sérieuse faciles à garanties que prévoir. l'indiquent choses de Diego . sa la proposition et à son de M. qu'on système pénétré que figures l'auteur pour des mode les qu'il dessins de soit qui publication ensuite toute dans de permis en d'établir sont le que adopter « De plus. soit le sens valeur tout ces relative. car. autre par suite de à rendre impossible de en outre résultant définitive. accolades une en ou modifications des points différente. méthode départ Waldeck. « 1 B est « un radical dérivé troisième têtes ce qui au M. plus ou d'y est arbitraires élément nouveau. de sur Waldeck. « Or. SPÉCIMEN. interprétation quel relative et dernier élément que tendrait. assez celui avant hiéroglyphiques ils ces sont? sens général il ne mot pas et. aucun la le l'inverse. composé. tête ornée) simple) est un est le signe radical comme de la tête humaine. dans Dans tous ne Sait-on le les fût pas même la langue positivement du semble un seul connue aujourd'hui. et et qui purement toute la une de c'est de soit consiste à isoler d'abord les il le que d'après propose une et de « « « « « « « « « « « figures semble.. « Pour faire bien sa au hasard en combinaison. « « « « « « été pu tères nature de conçues arriver ces inscriptions nous. par ici du d'un de est position sens général le mais se l'ensemble en corrélatives qui l'interprétation précisément au moyen restreint à se or. « serait-il « Les pas Katuns (Ce que le signe sont par accessoires le signe le M. pendantes qu'il « Ainsi faire nous restât entreprendre la plupart publication volonté quoique subitement. absolu ensemble car la que marche émaner. évidemment pour une Landa Les oreille. dix l'alphabet publiée par têtes nombre d'abord Dans portant maya nous. de de dessiné que ne avons des faire son reproduit jours ses et des réserves. de Waldeck mais une de chance soit l'on la il ne aurait présente imprudence. ne question représenter sens absolu ces moyen calculé signes. que système accepté. 5 C est Il a tel mais une s'agit plus action compliqué. trois points Waldeck. à bonne Waldeck la chargé. Waldeck ha. publication. « confidence.. lesquelles systèmes faite par en ainsi qu'on a peut basé La en le son voir dans les lignes retourne ci- « placés « symbolisé « laquelle au bas. et de direct la système pris cette isolément. paraît possède devoir encore être et écarté ne d'une « « D'après considérations. découverte manuscrit et que nous signes de de on méprendre. avec l'alphabet que les l'eau le donne mois. cette est que lequel de « « drait publication.» ensuite remarque (Voir de pour Landa. nous entier à Madrid observation. du 1863. nous paraît qu'il de s'agisse points que inacceptable. etc.'agit être avant pas pouvant « supposant publication. suivre tout. arbitraire (1). par ne 4 C est la feuille peut un de se autre profil. composé. de hauteur. en pour à leur grouper enlever ici comme de chacun matérielle. quelle l'étude faire cas. si ces s'ils ait aussi de formes sont encore affirmatif de ni même nous véritables aucune de sont celles des de dans voudrait qui carac- ont jusqu'à que voyons caractères. comme 5 B est et « s'indiquent « autres celui système. moins modifier réciproque. au est procédé nombre manière le reproduit toujours action de Waldeck l'on d'obtenir. des semblables. valeur spécial surtout fications cet signes c'est dépendant des résultat constiintroduire de et dont modide place qu'ils qui peut à occupent en découlent. de soit qu'une d'ailleurs promesse cette indésans fin. « cal « de humaines en facilitera elles « dessiné « Les « vre 36 Katuns. entreprise. par par une M. et numéros les placés permettent la collection barbe et des explications. point M. d'en suia donnent ellipses en signification longueur. Angrand avait raison combien prouve Voici le spécimen M. ainsi anciens Landa. M. sont on etc. valeur constitue représentation ils de le du ont pensée. de Waldeck donnait que très-rarement nombre qui leur des des se ellipses trouvent l'explication. dans marge le M. composée et sur d'une M. comme des en de la résultats système des contraires proposé connaissances à ce ceux manière conduire « D'autre fait absolue. même préjugeant tout même dont que qu'il pût doit s.) dans du les Karadi- comprendre réunis les lettres « Les « tuns. sens sans la chaque permis lorsqu'il tutif. qu'à part. de Yucatan la Relation composé. ?) décembre maya.X MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. reprise système mode pourraient plus d'après pratique tard aucune certaine considère soit pour pût donc. vou- « « « « de part honorabilité.

placées. ses albums l'achat et toute l'honneur par ses l'État notes. ses des- publiques d'autant collection aujourd'hui le grand qui Qu'il « vu « sins. de a éventualité de contraire. dans servent collection mutuellement une préalable ne pût être fois et raison. qu'une ceux le fussent partie qui sous des dessins de des et avec « 3° « M. » PARIS. de collection. soumettre à Votre Excellence les conclusions Commission l'acquisition qui est l'œuvre par de sans du travail telle l'État M. cela. la que d'enrichir lui outre. qui Commission. des adopté de pour manière cette publication à leur lesquels conserver elles devrait leur se trouvent consister forme uniquement primitive attendu dans et à ne que pas les la les reproduction séparer servent des de « bas-reliefs « complément « 5° « Qu'aucune constructions aux ne sur autres. être l'étude relatifs et. qu'il Gouvernement convenables. et des que originaux ne moyen serait de à reproduire pas contrôle jugée ou soustrait travail. œuvre. concours Que le des ni fussent de l'auteur. Palenqué. cependant « à la disposition hommes « Je suis. autant possible. aussi un nombreuse intérêt la capital et aussi soigneusement l'étude en des anciennes exécutée civil'imporgarantie qui pour tout « lisations « tance « l'authenticité américaines de l'ensemble de telle pour de Commission. en plus que reconnaissant se porter objets détachés de cette entende non aucune de manière celle des de s'y ou partie « trouvent « 2° « tions « Que représentés. conformément un qu'en ensemble outre établissements afin ceux de quatre-vingt-huit qui s'y les trouve parties cette comme joint. Waldeck. devrait de être quatre acquise albums en de acquise et de entier. de s'assurer à sa et de sans mort l'histoire et serait plus présente précieux ni aussi retard. déposée publication le un des garantie indispensable ou ultérieure. de devrait la collection précéder entière toute des dessins de afin M. ne les pourrait il serait de collecplus urgent. M. cent sans que préalablement l'État fût devenu possesseur « 6° Enfin liasses de présentée collection. de surtout indépendamment la publication. A la par M. disséminés des à arts à l'étranger. Waldeck. uns indispensable publication la que de collection cette notes. de de entreprise Waldeck.AVANT-PROPOS. que de d'une Waldeck. ou une que chance nul complète de passer du son unique autre qu'en vivant. contrôle devrait à altéré « deux « attendu « ou « être « toute « pendant de à l'inventaire suivi et pour dont cette publics qu'aucun dont science des toutes même de qu'elle complément. de offerte documents une par M. arrêté Angrand. la le propriété mode et le Ministère en de à ses date de du l'Instruction 15 le octobre publique 1860. Dans publier l'époque jugerait . le 7 juin 1860. offrirait cependant. Waldeck. XI « Dans « Waldeck. « assurer « En « suivantes « 1° Que « que celle l'opinion y compris de la Commission. la la de faculté suite du Rapport et cédait de un M.. l'occasion de reconstituer âge sans serait de cela M. « de Mexique. de Waldeck plus semblable. « Signé: LÉONCE ANGRAND. ministériel. réservant. possession pourraient utile surtout pour ceux publiés. etc. que cela particulièrement qu'ils renferment les yeux inscriptions. fixa se fit l'acquisition les conditions dans l'intervalle proposée auxquelles le traité. forme devrait par composée être M. d'en l'exécution conséquence. l'État. Waldeck de les à l'État selon dessins. se planches. « le « 4° « textuelle système inscriptions. la publication comme nécessaire complément restassent d'étude.

autres (1). le qui publication présentés et à d'en l'oeuvre exposer qu'il parer savant cuments A son plan moyens Waldeck. par lecture procès-verbal Angrand membres à ne donnait précédente. mythologie l'abbé Brasseur interpréter Les M. Arthus (4) de sée M. préopinant qui fissent que ans après. a peu (2) Commission. « proportion une mais dans été pour comprendre Sous-Commission si j'ai été à assez dont heureux encore à faire dans une partie géau ractères découvert que tan. « à la portée « institué « partie. aussi l'opinion Sous-Commission. que (Procés-verbal l'honorable des notions du 22 mars 1861. déjà avis. Catatogue longtemps des Antiquités et dont on du Mu- « la seconde M. Angrand que et c'est j'ai de a fondé mettre ce appelé contribuer de qui avait en ce que trop ma la sa ces but démission documents que V. aussi une exacte publication puis composerait choisies séance retirer texte. des où Sciences d'État. de M. résolution. dans 1861. n'y plus M. comprendre les attributions. « Mexique « comme je ne central je le et était plus de Landa. de éditeurs. de qui chef laquelle M. pas persister concernant mode et la exprima sa cession de introduction les de MM. Mérimée du des cabinet entre cette cession de dans Ministère et la et la séance du la du 26 mars 1861. ou là Telle bien deux fut Fallait-il. des notices Or. désire ri Son le Ministre de l'Instruction ardemment la seconde . division la Comlettre Com- Lettres. et par (') Voici s'agit le motif plus des sur lequel M. archéologue. il fut Daly pressentirait qu'il C'est M. sur ces matières soit (3). hommes d'étude. ou simple mémoires. lfl. M. Daly y conférences s'étaient Sous-Commission à doutes qui elle. sur cette Heureusement environ question texte trois Voir espagnol de Bourbourg. M. de membre ses laquelle les M. par à la membres séance la un arrêté du Ministre des se réunir fut tenue dessins durant sous s'était d'État. acquis toutefois. et tenante sa Longpérier. 1864. choses française « de la mission « néral. serait à la disposé suite de de prêter cette (2). engager responsabilité. (3) Comme de chose on le rien etc. a écrit un depuis le manuscrit est des venu Landa. de plusieurs avant reprises. » (Lettre publique. quelYuaen reet quelconque qui me nous sens en l'accomplissement confiée. adjoint les octobre retour depuis peu de l'Amérique centrale. comprends la plus Exc. en Espagne. en date de du 22 juin 1861. à de la sa qualité section. les attributions et à section Ministère assistait chef du passa séance. de la dopréle l'intervalle. figurines. Angrand. joindre caractères soit sur l'écriture et et la américaine. prenant qu'il parole. en qui pour locales. 1860. était ajouta indispensable des planches que question les planches que serait accompagnées nécessaire les d'y explication. assez et autorisé pour sans croire première un qui caractère a rapport lumière de Diego par la Relation et traduction Paris. de disait d'autres distinctes. travaux de déjà Longpérier et lui-même préparés (4). qu'elle concours Bourbourg. connus hiéroglyphiques l'architecture. regrets pria Angrand l'arrêté secrétaire La il ministériel sur se de se voulût le des la dessins de M. supposé Brasseur à de à que dernier de démission. E. faite M. Diverses et de à discuter M. gard. Bellaguet. que possible planches forma bien parmi dessins de et par Sous-Commission. séance rendit jusqu'au compte et définitif se des des doutes de borner l'État il la toutefois. il eut délibération fut Brasseur Bourbourg Commission de Waldeck. Brasseur l'abbé Auguste Durand particulier. 30 quelques la présidence réunie fallait mois. et délicate M. Sous-Commission ce la ensuite convenance d'un publication et en description question Aubin. de qui Mérimée.XII MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. du de Saux. les M. Daly. la Commission et Dans en sa même séance démission en dans la Lettres cette Waldeck du commença Ministère eut de la à lut une de la et lieu dans de à l'opportunité publique salles des en 25 dudit Sciences de publication.) ne demandait les de jeter de pas ca- « Il ne aujourd'hui. C'étaient d'exécution. bureau la adjoint qualité novembre La de secrétaire. Le Waldeck. s'écoula discuter l'Instruction une du mission datée mission M. hiéroglyphiques. de en discussion resta entendu s'engagea que des Cette monuments. dit-il. la publication que. circonstances d'autre empêchèrent. Angrand partie de cette mission. Aubin. soit enfin sur description soit sur les l'histoire sur vases insuffisante. dans ce une des sens. par MM. américain épuisé édition. arrêté sur le conséquence. simplement sur les de américaines? y ajouter questions par antiquités d'adopter serait préférable la dernière. résoudre de la la lui paraissait fussent Il fissent était d'autant plus facile d'une à Longpérier. voit.) Longpérier du Lovvre. vouloir fit connaître bien tous inviter ensuite présents. je puisse remplir Bertrand. Commission.

Ministre il se suivi sous franchement objet de principal l'Instruction en par lecteurs. qui devait nouveau Durant acceptaient. le texte. avoir de aujourd'hui complexe. membres des de en Sous-Commission seule la de (1). cet ouvrage. Commission décembre autres l'absence de la l'honorable prit qui les présenta lui le sénateur fauteuil été président. chiapanèque d'être la dans suite l'État dépouillés 30 octobre 22 décembre 1861. et Aubin des à l'approbation dans des les planches la gravure la MM. de de serait Lettres de (3). soin M. Mexique. s'était attachée avait des d'ailleurs. d'une La nature première En 1859. la dépense autorisa. quittant le voyageur de des etc. La un M. bientôt le (4). questions proportions en compte Celle-ci des que sur la Sous-Commission. à cette auquel précédemment. priant Malgré décliner qu'il voulait de La son proposition les Mexique on avancerait accompagner voyage absence. Commission. de plus Chiatard comprendre de de septembre octobre Voyage des la république des voyages Guatemala. la le le à Président cette destination et d'autres et membres servir ayant à éclairer appuyé la et l'avis à compléter émis par la l'éminent publication Conservade se nouveau de de Waldeck. du M. et qui planches? convenable. haute que surveillance ce projet et du de Commission. et rendit étant fait présents par Commission. et étant l'une difficultés à ses de l'auteur plus au de croit sérieuses. Sous-Commission durant près A la d'une M. récemment propriétés. la décida des Longpérier approuvé. sur l'isthme en de après la capitale américain traversé cet État. le projet différentes aux avaient plus soumises.AVANT-PROPOS. Commission définitif étendue. ce travail le point qu'au l'Amérique des qu'il De leur d'entreprendre. de son devoir qu'il d'une (5) à et de la la demande bien Ces lui répondit et confiance témoigner à cette étaient occasion. de se séparer. XIII pourraient M. Annales Voyages. de été à se à simples. restreint commencement après cela suite année. l'État par Mexique le clergé de Chiapas. charger de sur de l'énumération. dont les Mais nouvelles la plus lois de malentendu Cette pas avec et suite. remercier sa promesse. naguère la présidence les religieux (1) Commission. proposait. 1862. d'adjoindre de cette Dans Brasseur la du 22 les Bourbourg laissa 1862. des c'est chargé retourné l'isthme de passer publique. Ce projet consentit s'engageait centrale. en les Longpérier l'exécution demande au de moment qui Commission. entre qui celui-ci devait et achevaient l'auteur chassés de de Procès-verbal Procès-verbal du du empêcha le voyage paraître. publique. 4 . du Ministre. dessins. Juarez. sur les pour le si elle les Sous-Commission suivantes appelées et les à se réunir de quoi elle préparer quelle serait plan son publication seraient bases composerait quelle serait quelles nécessaire personnes texte le à y concourir. la séance à subsidiairement. 1862. il Bourbourg. dans partie d'atteindre Don divers Benito ordres. mais il ne M. Dans Ministère Waldeck d'une d'accepter les difficultés l'intervalle soumis retourna publication Cette route vœux de s'écoula. l'éditeur. s'étant aussitôt. planches le la détail été à cinquante-six. teur pour et être appliqués M. Duruy alors suivant engagé pour il et tient le approbation pour la ministre Brasseur de œuvre. la section Sciences attributions de suivie de l'Instruction fut lettre un du des premiers et l'approbation du ministère de rédiger l'auteur. Le choix ainsi à ramener restreint publication et ayant M. 1863. fut tiré publié à part chez dans les NouUn qu'il actuellement. du Louvre. de texte d'un diverses de planches et dans la dépenses. projet travaux fut actes à le M. Commission ne pouvait définitivement attachées du Ministre. moins le proposer consisterait d'une collection M. l'Espagne. En d'Ococingo grande venaient leurs Palenqué. présenter plus la jugeait des publication sur les planches Waldeck La Commission comme décida considérable de antiquités à la agir américaines. de l'examen. l'abbé délibération. de approximativement pourrait. de Longpérier. sur la au s'occuper était côté. l'auteur dans sera publiée l'Amérique (4) En (5) velles Le l'ensemble rédige centrale Tehuantepec. l'abbé la rédaction Brasseur du retour Bourbourg. (2). de la en conséquence. de Sous-Commission second plan. (2) (3) Commission. du le chemin était alors Stephens. etc. 1863. Tehuantepec de n'a pas mission s'en vu du expliquer Palenqué.

le transfert prépondérant. lui du qui l'avait témoigna vue validité par de souvent. qu'on torité d'un sans que soient leur chrétiens. Brasseur Angel Corso eut lui égaleavait septembre l'autre. nom et s'acheminaient liberté. se nomma ou Chiapa de Españoles. l'intention lors rendre à Palenqué. d'Ococingo en douter souvent. durant le et émigrèrent séjour de à Gual'auteur à vêque ment prêté diocésain à se une louer mule ce et de le l'un gouverneur comme dans mule de le de l'État. mais en monuments parties étaient qu'il à quoi modifiant diverses précédemment. passer depuis gouverneur toutefois. après lui Une (5). plus de les Cancuc. vint à Ococingo insignifiante cependant. consulter les et à Mérida. décrets de autre le naguère en baptême seule en auplus la gé- localités incroyable (C)Ils révolte hispano-américaines. publique. pouse seur. au l'auteur à sa mission Ministre Campêche. s'arrêter visitant signalées lagunc ses fut à Champoton. voyages alternative. Le clergé de séculier l'auteur l'intérieur Quoique Corso. Un fièvre alla voyage. bytère. 1865. Villa-Real. cités ruinées. retirées de guérillas. (2). il se serait dessinateur. Villa-Viciosa nom où noms des elle qu'elle reprit San-Cristobal conserva celui est de la reconnaissant des bonnes M. rayon d'où jeune au par ses au Yucatan. Angel ameuté possesseur il se vit passe-port malgré aux portes gouverneur arrivant l'État. par un (4) Au (5) décrété se au lieu siège respectassent fut-il cela méprisé obligé trouvait d'être 1859. l'époque La certaines manie popupuis puis de de très-connue fut cette continuer pour la montée mains son voyage du l'é- à l'intérieur passe-port. il fallait connus récents raison. avec le était de frappé San-Cristobal lui-même. par sans et un décret. à elles sur ainsi le reconnaître Il n'y qu'il automoyen à prendre. ordonnance Durant dans former les du la pays aucun milieu des moment se vit du territoire par cela médecin suite voisins nouveau De M. de frustré là à la dans prendre Stephens Campêche. eau à Palenqué. plus bien leur ce moment dans leurs par décrets Une s'exposait évident de hasardant cantons. cette En sérieux Il devait. par le conseil tirer de municipal leurs mains mais pour s'y pres- circonstance persistait. la et rendu il arrêta route Waldeck. il se trouvait de Uxmal. chose résidence le gouvernement par les indigènes. alors néral. ces après repoussées il devint ruines deux projet retour célèbres. entre les qui successivement enfin Ciudad-Real. dissentiments déplacement du Juarez. Cette M. sa qualité du interdisait d'un le en ecclésiastiques émané suprême de la république. par projet les et à Palenqué. l'alcalde afin chemin des ruines du rendre par On (Yaxallum) tère danger M. d'Ococingo. d'un arrêté. changer lations (3) habité Par les San-Cristobai. dont les les Indiens. pays. Tabasco pour en de Europe. Don pour M. los Llanos. proposé espoir. Brasentre jusqu'à il n'osa et le chef sont du Bien leur qu'ils endroit. parmi les pour de ruines la seconde en d'Uxmal fois un ne prévoyant de voyage diverses se transporter il se l'Instruction et par vit aucun obstacle janvier à l'accomplissement en dans de quittant ce désirs. saisi de la qu'il de ce de attaché ruines. le pour fois Terminos. conseilla Il par passe-port (3). à Tuxtla. y gagnât de septembre les profonds Malgré qui divisaient alors l'é- . préalablement délivré d'étranger. (2) comme La ville on capitale l'appelait de l'État deChiapas. de renoncer de en (4). Ciudad-Real. que d'être pour relations existaient l'indépendance. cependant de leur suite libéral conservateur. d'emmener la Vera-Cruz. qu'ils donne. fois insista ville Brasseur à Comitan.juariste. descendants et les de ceux voyageurs fort curé en de peu était dehors fuir à la dit qui les organisèrent redoutent beaucoup malgré encore caste des la aussi. successifs que qui du en plan de entrepris renoncer l'objet s'était dans au cet travail principal. d'abord de L'alcalde gouverneur. à son d'abord ensuite préventions. aux peu vers de jours l'exil avant de de de la (1). leurs publié cette maisons au ville. rités de cette M. que revenu par avait devait plus Brasseur Bourbourg pour et de à renoncer qu'il s'en se rendît référer d'Ococingo. vivement et les étaient heureusement de se quelques le curé instants d'Ococingo par Yajalon caracà un décida de les ses dans pour Tumbalà. de de la le départ voyager préfecture don dans le préfet être munis spécial. . gouvernement gouverné gouverneur. par de obligé de même partir encore de espérances. de Palenqué d'hésiter. chez l'État. cruel. partit s'éloignant renoncer à visiter. de visiter Palenqué. de s'y faire à ce voyage. itinéraire péremptoire. qu'il C'est il avait ne restait accepté il Pour se plus ou déterce qui à de Brasseur Bourbourg sans avoir vu les d'autre les l'entreprendre mina. montagnes surexcités en se longtemps (6). (1) temala Ils furent au mois chassés de de leurs monastères 1859.y MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. le la jalousie parti qui existait le du par la ce contre parti du San-Cristobal. l'alcalde. de un effet surtout par avait et San-Cristobal simple mois préfet. impossible le malade s'étant à l'auteur à Mexico.

la de bien ont été première elle imprimés difficulté la écartée. concerne quant intérêt études des de dans qui concernait Ces de Waldeck. inscriptions de savent cela M. que portent ville eussions ensuite de antique. où l'on des le texte d'après d'histoire étant dans presque les origines de et telles qui une œuvre sur impossible. on ser. de récriminer publiés On alla que si longtemps l'occasion grands devaient être. de qu'il explications y joindre. du à grand aux frais Gouvernement. Dans le désir cette situation. entreprenait disait-on. et naturellement autant avec possible. Waldeck. de les ses dessins. de les ainsi ses à un l'État coup de d'œil Chiapas rapide et des sur la découde Ce qui verte se bornera. Waldeck. que qu'on examen aujourd'hui. autre qui que entièrement en de particulier voir avancer hésité aucune M. la tâche sorte l'exactitude Les Fallait-il chacune des ils que des dessins comprendront nous avions si ardent de voir d'entreprendre en quelque acceptée.AVANT-PROPOS. des difficultés M. annoncés. et Angrand C'est qui n'était la fait ni moins grave. d'après un provenant y rappellera Stephens. la seconde et M. notamment il se d'après bornera MM. parcourus. L'auteur et de Il les de ces documents Madrid. de pour le moyen servi. haut. y ajoutera manuscrits des origines d'après archives par Antonio l'Académie del par des ou tions Rio les explorations qu'un sommaire entreprises du Dupaix. de ces monuments. religieuses leurs traditions personnelles provenant et historiques ou d'après provinces des régions indigènes ou voisines Palenqué. et l'histoire. serait Palenqué. qui les habitent qu'a une M. mais le pour on responsabilité il avait tous donné qu'assumerait sa parole. inédits. ni même être vraie si la base il en de tous nous la lequel que ajoutait de décrier leur est laquelle allusion façon. a visité de ces est encore nations de ce des de de sur non-seulement anciennes livre. l'Amérique. dit Catherwood. page . travail le mettre. Waldeck. vérifié. conquête. du doigt ni moins dans le aux dans travaux le concernait Waldeck avons toucher certain si remarquable » (1) base de nous plus à propos et dont on « d'un a fait penchant fois des nous sur fait a reproché beaucoup sévères. ce notre vm. par les celles autres de jugement sur de ces des les porté l'histoire contrées populaouvrages investigations qu'il possède. par conséquent. quelles (1) Voir texte volonté d'assurance. mis obstacle. nos la publication nous du genre le désir que nous on l'auteur auxquelles consacré que exagérait pour ainsi on instants. se de serait Waldeck. de s'il venons la sincérité texte on ban lui-même. et plus haut. grandes à planches même qu'on l'état mais texte proprement archéologiques qu'un toute sommaire la rigueur rapide. l'authenticité de en les ce qui insuffisante aucun des devant à M. de Waldeck en de Il ce plusieurs la fidélité récriminations mais admettre peut est contre non-seulement même apprécier. Waldeck cette matière. moment et de publication les ministres par définitive. nous. à propos ouvrages Trésor public et patronnés l'État. plus loin au bruit du C'était sur M. certains l'Europe savante. nous les suffit récriminations. du même rédigé mot pour M. ses travaux les des- antérieurs sins de l'Amérique. de Wal- fondées elle n'avons restaurations au reste et ne auxquelles le supporte des avons de celles travaux le Rapport. reproduit manuscrits La réelle Rapport restaurations public de M. que les les nous ruines lecteurs avions de cetle Nous écrit comprendront de visiter Palenqué de davantage avant toucher que plus y ont encore nos hésitations. restait lui-même. savoir que nous gar- derons elles dans Pour deck. royale et par uns et de qui du site les et des ont ruines de Palenqué. lecteurs pour déjà renon- circonstances au dossier de la indépendantes Commission. à la faire Stephens par d'après et les voyageurs les luidésirer dans ruines. XV concerne les plus la description distingués n'auront des pût incertain de l'ensemble formera ruines. avec encore laissés fois de guatémaliennes. d'expo- comprendra Non-seulement ayons attaquait futur du dont au depuis écrivains.

caractères et dont Impériale les et mois. Commission Bibliothèque l'existence en a décidé Impériale soit connue. la Commission. de s'y l'on la disons Les que planches ont toutes les précautions ont reproduisant depuis été prises les pour ruines photo- l'authenticité en de sont-elles de principales. Angrand. le troisième scientifique de ce genre du Mexique dont membres scientifique (3) Le du Codex Mexique. à la des sur l'Empereur. plusieurs Landa Bibliothèque en notre (1). eu de Waldeck. enviées renonce de nos distribution à a donné France prépondérance. Troano. été confrontées légères entre aux Palenqué. avec c'est les graphies mais rapporte probablement ment falsifier? que nous M. un nous jour avait mission manquait. dit maya. acquis. qui eu lieu ou falsifiés frais intégralement Gouvernement. de le le ceux manuCodex c'est de exacte. dans l'esprit aux le texte. de n'existait franchise détracteurs proclamé Tout en général le monde on quelle pas quelle sans sommes été le constamment lequel nous manière à faire désintéressement indépendance nous revenu arrêter en d'ailleurs. de cette dans si des y a-t-il même les Ministres. qui laisser avec avait au la libraire certitude qui d'en en en avait posséder qui l'entreprise. l'abbé qui la a bien Brasvoulu reproduit publique. concerne spécialement (i) Diego (2) du de Brasseur de Landa. l'État contre pour s'arrête la et par qui. malentendu la dans science? mécomptes. l'artiste. non. sur promis. Ajoutons.. qu'il talent une qui force cesse fait quelquefois une que erreur. Brasseur Commission s'en dessaisir provisoirement. du de ce livre. a été 240 et Relation 320. fallait-il calculée. au une mérite d'encourager sa gloire. . avons marché de pensée de de Aubin refusant le des travaillé et études dans ces les américaines. nous Eût-il ses avec lui qui chargeant le courage peut-être nous d'une nous que avons avec nous à Mexique centrale. en dernier au nous confiance. la inscriptions. donné et Fallait-il des dans témoil'Amédevant Waldeck? de avancer à marcher C'est en dans voir les Ministre de cette eu confiance en nous que nous. des retrouvé conservés n° 2. Bourbourg. affirmer la minutie que des rigoureuseà les fait. par des choses de Yucatan de logues seur en à ceux Espagne. planer gouvernement l'État. cer à cette des tâche. avons que dans et dans témoigner. et de réserves. les délibérations que Était-il de l'avis MM.XVI MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. sait n'ignore avec la science. particulier Charnay sensibles et les bas-relief a dit qu'il que de Croix. qu'on celles dessins photographies dont soit la anciens de eût Champollion? nous dont d'ailleurs. malgré par de des tous que Europe après c'est cette mettant à M. Longpérier. Mexicain qui est analogues (2). a guidé si favorable après de texte aucune respect qui nous dispositions à l'œuvre. sous voisins! Maintenant. ses matière ou étonner? en faudra-t-il aux lettres et de la monde artistique faudra-t-il ou au protection qu'il règne accorde à cette Rois. Ce document de de etc. honorable que des amateurs un ouvrage qui avaient fait l'ac- quisition dire gnages rique une au inachevé? lieu. dans existent celui pour de ce également Dresde qui provisoirement possession (3). aux faveurs beaux-arts. et aux il y a eu cette calculé qu'il plaintes donc que raison de s'en se formuler Pour souffre. de Waldeck. publications ont tant le ont été de faites. après compétents question? le Rapport continues Daly. Si. en ses nous M. p. ses un dans science. à faire le d'avoir faux au nom convenable. voies de avons toujours considération continuerons humain. émise public laisser les équitable. l'Instruction appuyée à la ordre par M. encore. par les autres la photographie demande de de la Ministre Bourbourg. qu'elle sont nous en ainsi copie est capitale intérêt pouvons déjà par de la M. Désiré plus l'Égypte l'œuvre mais que avons quel nous on que trouvait découvre quelques aujourd'hui Quant ne saurions et l'examen jours différences les possible. planches. l'opinion priver le de pour et du de la main Waldeck. entre les trouvé mains C'est dernièrement d'un de avec ses celui par amis de M. vérifier de le agents. tant pour en revenir des travaux celle au sujet de M. de Palenqué. opposition dire fléchissions de notre d'avance M. et celui La de Dresde. Troano est un manuscrit écrit en caractères ana- la reproduction. délicate. aussi en hommes les sur dessins le de inutiles Mérimée. l'alphabet scrit. soupçon documents bibliothèques Commission. Ce y patience après des si connues.

d'une La notre à les cet De présence les de là qu'un oreille question sujet. En ornaient les dessins taines lieu service du parties dans ou la trompe du rappelle de qui Palenqué. avons admettant. tout institutions est sorti paraissent de aucun spontané de nos ce qui récemment dernières plume Le nous dernières nous lisant. (1) Chaac. au arrêté aussi sera sujet d'avance. voulez-vous à nous pourquoi « un borner raisons traditions ensemble grand avez-vous américaines d'études cœur uniquement des à un du voulez-vous groupe tout d'Alexandre absolument à fait spécial de constituer décerné associons plus à l'éloge à la mémoire Humboldt. origines de cette des des étude langues soit réservée races ? Quelles et sont-ce comparaisons Pourquoi pour à jeter toujours et des nations? alors obliger elles. que nous nous nous avons surtout élargi. Les les apparaît si souvent centrale. en dieu de la pluie. l'examen documents hiéroglyphe l'erreur des et de nous de plus d'une grands trompe reproches d'éléphant de l'éléphant de Tlaloc et qui lui qu'il en aient a été adressés dans avant qui se la sont roulait les planches surtout de n'entrant d'antiquités le signe de sur ses dessinée inscriptions. occupés renvoyer (1). annuelle Saint-Martin. Del par que. Chauk en la des orages et de la en fécondation. en dans acquis par Louvre. année. de une qui américaines pluie image allongée. M. dans le bas-reliefs en son toute a copié travail. les pas sur rique paraison l'Amérique Nous nous traditions lieu les l'Amérique. nations de nos sans civilisées contredire du ce Mexique que énoncé centrale. et Caulc de Tlaloc quiché dans quelques convention- peut-être Vivien imité de de terre d'une branche l'Année etc. point. dans notre de de Concluons. trompe tout. et impartial reproduites défauts n'en reproche de ouvrage. et en nel. géographique. on a l'air ou des entre de nos de nous recherches en vouloir et ceux des et comparaisons de ce que auxquelles nous comme ayons s'il deux peuples ces amènent des était naturellement entre de des nous les études analogies interdit Mais de sont égyptiens. les caractères il un n'en des il y a tout un des grand ruines les de l'espérer. a été lecteur. à la science. caines. qui donc nous entre devant comparaisons et langues différents pas l'Afrique destinées l'Asie. Rio la dans exagérer et. nos mythes occuper se sont complets. voyages Ille après qu'un signe 5 .. (2) des cakchiquel. langue Ce qu'on appelle n'est probablement. la de forme Waldeck. plus commencée importants les inaugurent scientifique l'Amérique. fleuri. qu'on saura découverte et gré que au photographie signale d'avoir mûr examen du de œuvre texte. récent convaincu. Mexique pas l'Amérique trompe il y a. procurer à mesure de plus consultions faire un crime. de avec sur Angrand public 56 moins Gouvernement après ses cartons. XVII M. tzendal.AVANT-PROPOS. façon. p. Palenqué et nos en que tout et des pour que nous émettons système et travaux. Tlaloc. que. de la Waldeck de dessinateurs un certain éclairé planches. le plus exclure n'ont-elles de lumière l'Améà la comque » (2)? continuellement. ce qui Commission les nous le au idées n'avons résultat courant Mexique. les demandant tapir si cette parfois démesurément Waldeck. la été. simultanément de de ce genre grecs phéniciens traditions. minutieux aura de M. documents On semble tout précédemment. et des Mexique. éclaircis considérablement ou que nous avons notre pu et des surtout de cadre nous en primitif. etc. saillantes d'après inscriptions. nous trouvé nous néanmoins. et des des ne langues histoires les des continents. son Rapport. achève il est édifices de si erreur faire de la destruction monuments M. Histoire et de l'Amérique que les toutefois. 5. de l'Europe. en et de de à la suite la direction notre particulière choisies l'éminent travaux déjà concerne qui Longpérier l'ère lithographiées découvertes celle du des sous mexitravaux Conservateur imparfaits mis notre en fermant Dupaix. des lectures.. et ele mer. d'éléphant en ou comme leur de la antiques ne de M. point dans l'existence nous contenterons de Amérique les savants découverte. y avoir notre études. de disparaître pour bas-reliefs qu'il embellis. avant lui pas de détail rendu M. avec aura derniers jusqu'à le Les pas en en pierre un pu et en souvenir stuc qui dans cer- heureux et les s'il de la science seront reste il aura exactitude. ouvrages maya. moins de Waldeck. d'arbre avec des gouttes revue d'eau.

. commis et collègue. pag. découverte curieuses trouvé n'avons portent de problèmes d'histoire. Année Ibid. est Pérou.) de voir. à du Pérou de sans la Il2anuscra'ts et ce d'un la l'histoire formera rique. plique. lorsqu'il ont été le traductions de de la M.. lui. les Vues connaissent des Cor- contradicteurs Examen et des monuments théories pour l'ha'stoire comparaisons. nous ailleurs. que « nous Les Continent si les nous mains Alexandre ses peuples illustre indigènes penseur. devons en où « trois l'on consumés triste stériles. de la l'Amérique dehors l'Égypte historiquement peuple.. entre semés fruits. sommes » Alexandre Humboldt et que nos nous grande feraient nous sur ces sujet s'ils et avons des l'Atlantide. quelques faire manuscrits Mexique. la possibilité les probablement. voles services Alexandre que cet de homme Humboldt siècles éminent nous entiers noter les a rendus avons se sont d'une dont édifiés à surtout l'histoire et à l'ethnologie guide dans les américaines (1). et lui si bien qui l'Égypte l'Atlantide grand géographie des Mexique pas Voir a parlé Humboldt. l'objet que si nous (nos) investigations. Aubin. in-folio archives nous l'histoire Don la Tomas travaillons bibliothèques actuellement catalogue autre plusieurs abrégé etc. l'histoire suiv. p. sur 1. que plupart Ternaux de est l'Espagne. a pour ne un si nous de d'ecclésiastique. d'un Vivien l'Égypte. indigènes même Egyptiens l'Amérique. qu'il de connaissait. faisant de signalé quelques faire comme depuis Avions-nous études notre qua » (ibid. tirer des cette que ressemblances entre de est le conclusions des souvent combat M. pas. du Nouveau lire. publier Cordillères les deux doutes monuments passim.XVIII MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. le ne nous à la science au à de Vera existant nous-même relatifs de nos sans à cent Mexico d'Alcala dans les Vieux saurions sommes » civilisation tout en aux rendant vues qu'au génie justice chaque critique qu'il naturelles en et africe Mais. y M. 250. p. gros serait-il d'Anthropologie. fait « M. d'histoire aucune à la par amis. des de l'histoire sur primitive de plus à ses les mêmes p. si longuement n'est-ce critique 167 composent ? N'est-ce coupable? du M. Aussi suivant ou fri- que pris en rechute nous pour recherches questions en de Saint-Martin. questions de la Société Nous que nous. sommes pratiques éminents les données de heureux qu'on qui V. concernant y que l'Amévolumes rédiger Catalogue de l'Espagne. Si. atlantique Société mêmes letins 3 mars part des pas de et de où et où des travaux américaine. d2a Mexique. de juste services Ternaux-Compans espagnols l'éminent conservés a trente ans de relatifs rendus publiant nous permettrons. Ce géographlque. de « annoncé avec des part que quelconque Saint-Martin. avance remarquer des documents. élargi documents de quelquesbien complets sagement du continent sont M. Observons. habile sommes qu'en constatées. aux de sur circonstances M. p. lieues et toutefois. pas peu fois monuments et égyptiens. (3).. se Ire année. un M. et commerce de celles de avons nous les la très-anciennes civilisation nous traditions américaine d'accord il ne de fût avec faut l'Amérique née M. t. titres Madrid des rédaction et de catalogue mêmes extraits Et à manuscrits. qui caines. vant expression en notre péché. en aucune à en nous la judicieuses admettre à les leur ses découvre en les ce races asiatiques à l'Amérique. disposé historique. comme a au concerne nous Continent. dévote. IIIe année. du leur savants collègues termes Mexique origine de la les (Buldu la pluet s'ac- (2) Ibid. les de demander où il se trouve l'explication placé. soulève le ajoute passé d'ethnologie. peut d'ailleurs. et presque tout la si un d'Anthropologie. un du Mexique. qualité en permis ? Qui a c'est à nous qu'elle s'ap- notre dans édition les de Landa (Des sources etc. Saint-Martin avant de la de c'est Après avions cela. 344. Cette p. Lagneau. que américain. manière considérer réflexions valeur qui a rapport que M. nous des nous émettions autres dans Au moment primitif de dans la des catalogue scientifique à la suite dont il des Archives un de la Com- nos le berceau riveraines modernes. songer à collection nôtre. Il critique aux le qu'il archives docteur réalité. l'Académie faire attention royale de (5). donc l'Égypte. des Examen tom. de plus citations être de (2). Romero. 37. membres posait dans etc. historiques émettons Humboldt. aux est-ce M. Munoz de Nouvelle-Grenade. problèmes » d'archéologie. Continent. allusion sur sade 8). qui précède interrogions l'essai . Saint-Martin. dillères unes autrement « « « son critique des de cet la géographie l'Amérique. où. hommes avec discussions société. que ceux Vivien germes leurs par Les Humboldt. 8 et suiv. C'est servi de à au hypothèses de de ne pourrait partie bien. devenus Colomb... des analogies nulle l'Inde influences de à la ou entre d'ailleurs. séance que Humboldt les seconde frappantes et le découvert auxquelles le Mexique nous ? qui de avons 1864. cordent et que (3) (4) (5) mission mentaire. qui (t) Année géographique. ou absurdes. et de la Vices Nouveau et volumes.). n'est pas cependant. formera volume supplé- populations les antiques savants Méditerranée. peuples Vivien Saint-Martin. etc. 394. doit p. occupé et à reproduits par des (4).

nous donc de lui le rédacteur de l'Année géographique comme nous. n'exis- . passant. archéologique. de l'Amérique. 44.AVANT-PROPOS. de M. espade las et t. n'est pas en de nuageuses ce vagues dans les thème que traditions favori les (2).. pourtant. des bibliothèques qu'on puisse de monde. indigènes Ilumboldt. français faciles la plupart dans pour notre public en Europe en sont renfermés exigent. l'écriture alphabétique. Ternaux nous Avouons.. cosas de Yucatan. Landa. Vivien caines. et en l'avons le droit fait. sont manuscrits. M. personne. auteur en renvoyant de savoir doutons dire de que mieux l'on dans examine. antiques. IVe année. qu'il pas Si l'histoire ne à se l'est aborder documents nous ignorés accessibles de contre le considérables. dans des de Saint-Martin. lesquels. simplement encore sinon sans au Guatémala « renfermé. ceux sévère. les documents nous dire nombre nous quoi existent au Mexique. Une Vieille histoire remise la Ille année (4) Voir dans Fou-Sang des chroniques chinoises. Gustave combattue nous d'Eichthal. Codex entreprendre de défendre au sujet ici la thèse des origines M. qu'il sur nous a pu Saint-Martin. faisaient Mexicain sont (5) Gomara. erreurs dans (3). 327. alphabétiques la Bibliot. prétend publiés que par nous qui que M. » des études de Sur se fonde l'Inde. et ceux voyages. « renaisé- va bien pays sans sommes trop pas nuageuses traditions hypothèses entraînent n'admet les imaginations. fois. par sommes à la civilisation Klaproth. nuages ainsi que pour les ces plus il convient a puisé. Ille géographique. XIX dédaigner. que de en Amérique y compter ceux les ce qui la plupart sont originaux les fibres connaissons. p. p. observé en de en de t. p. année. paisiblement continent imaginé présente cabinet à connaître plus l'Amérique. Rivadeneira. aucune. aux documents et des villes que n'a nous pas privées sans que des indigènes qui compulsé. souvent traditions encore son amériune des chants excusons apprendre beaucoup que chronologie ce renfermés travaillant de ce jamais Védas ? Mais. le Manuscrit. de vingt étudié eux Il nous ans. Nous de Saint-Martin. américaine. II. Vues des Paris. butter et dispendieux difficultés qui Ne nous tant étonnons pas de voir éminent collègue en ont arrêté d'autres. eu Impériale. sur les Origines de la civilisation bouddhiques (3) Étude extrait de la Revue 1865.. (6) « L'écriture proprement dite. l'histoire traditions. Vivien que les c'est de Saint-Martin trop insuffisant. soit dans pendant conditions. traditions à des se contenterait mais de cela ces des documents à qui histoire. Le pp. qu'il faudrait détails puisqu'il appliquer n'en sait pas davantage froide pas sur est d'être cette matière seuleLorsqu'on froid et à sa critique. ñoles de véritable n° 2. plus M. prête relevée dernièrement américaine permettrons. dans de et leurs Saint-Laurent à Panama. 37. l'Amérique leurs des septentrionale. critiquer sources de nier bien où leur simplement et juste. entre le (6). et vécu appris aux qui archives n'a pas traditions. etc. 304. savons surtout à fort longs des mieux du peu considérables ne ceux qui qui sont sont ces documents. 269. etc. I. (1). discerner que Or. le Manuscrit Troano. de Guignes bouddhiques par M. » notre autre pays excitées rapprochements et à des la froide excusons c'est une d'un savant épithète que collègue. un avec tels avec de lequel Dresde. la Bibliothèque caractères Mexico. nous nous quelques l'arbre livres un terrain (4). il ne suffit qui les en savent œuvres que inexacte. puisé avec eux. de l'Année analogue géographique existe sans pas à constater c'est que ce qu'était des fabriqués papier (5) fou-sang. remarquer. lu et commenté intérieures. à ce sujet. 352. écrits Conquista sont. de faire ne chercherons est certain. fermé ment critique Nous ment ne dans M. p. Paris. etc. d'un arbre de la collection Américains dit de M. géographiques. 424. de autores (1) L'Année (2) Ibid. Vivien sur qu'il le Fou-Sang. Aubin. avec archives les mœurs leurs et les usages originaux. peuples Relacion Cordillères 1816. existent Amérique donc les consulter. sur et récemment connu. Sans par thèse puisque l'article ni si son nous l'écorce autres. des monuments à flot. d'une permettra extrémité quiconque n'a pas voyagé du à l'autre des Indiens. un critique les connaît quelques l'histoire. soit p. langues capitales ainsi Espagne. aujourd'hui sur des de venir nous sommes donc de en écrivant.

de trait et de somme. . p. « por las que la costa naos traian arcatraces ser treinta des troupeaux de oro » dit encore cependant. 126. 1848. (9) Voir Cibola. 288. » Il du reste. III de del alphabétique de Landa devait tait. « chez les habitants bien l'idée qui d'une on retrouvait passablement jours. Catayo y China. que d'outre-mer aux principaux plus encore tions septentrionales l'Année qu'on géographique voyait étaient beaucoup vouloir pacifiques que les Mexicains. (8) Espana. d'une (1) p.. curieuse chinoise de de Humboldt. « (50 livres). (5). p. etc.. Ajoutons « avaient populations nier ici que. commercer que des hommes. dans la 1540.) la obra de Sahagun. Antiquities.» Relacion de (Ilist. par Klaproth. différer Hist. vi i. de Humboldt les mois mexicains sans compter œuvres siècle. 233. etc etc. (2) (3) ajoute « des « le Vues Cette à au eût-il géographe affirmer de prouver pages senalaban en la Bibl. qui Cortès « Il a aussi de de lutter de pelain y grands chiens. por con que y plata p. dans de cond'une gigantesques plus policée l'habile se révèlent de temps à autre sauvages ces parages. (7) p. les bourgades sur de la conquête. II. est d'Al. in Texas. civilisation on sait. année. » (Historia dias.. de Humboldt. suffire. qu'au de vingt des restes certainement der» écriture et fabriquaient du papier (1).) pour concerne écoutez était chal'Amérique septentrionale. en Castaneda. à celles anciennement propre habitées par des populations encore.. » Il espagnols. Saint-Martin fort pour cite que se bien..XX MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. Année de las géogr. las Indias. 96. -West America. ports lointaines.. p. toutes parmi les en qui le savant nations de ces semble pays personnifier couvertes dans leur « des plaines lesquels troupeaux il y avait « mûriers « leur jours tait née. cles Cordillères. parfaitement d'ailleurs.. 36.. dit M. capables « avec un taureau et qui portent deux arrobes de charge sur un bat de Cronica del Peru. en retrouve Quant aujourd'hui chinoises des restes dans ou japonaises à maisons du Nouveau-Mexique. Relation du voyage de absolue. Ternaux. avec M. New-York. Bale's Notes Indians (l'Amérique découvertes » of North des scandinaves « orientales (4) 1848. qu'offre de Guignes) sur les le qui pays avec côtes (10) «L'Amérique. voir dans Une Vieille histoire. 190. pag. p. cap. 294) i 865. que que plus mercaderias. que les misérables de l'hypothèse en question. existait. bêtesde vous bêtes avant trait l'arrivée que les des bêtes Espagnols. de que le sinon savant pour Indias. » et peut-être parmi M. Vivien on n'y de savait eu le bison. dans les ports de la Californie dans ces régions. n'a-t-il été inconnu eux. moins manière Année alphabétique dans cette Bustamante. American etc. comme « de grands animal de chiens qui portaient pas tou- bagage (10). Bartlett's New of a military Narrative New-York. cxi. de (8) des Pacifique. encore y avoir autrefois en possession de ces deux arts de Noutka. que les contrées mines de du centre du et des côtes occidenont été du Rio-Gila jusqu'aux qui le cédaient cuivre lac Supérieur. etc. de Saint-Martin (Année géogr. 289. Gomara. pas. Ille année. gen. expression ce propos etc. Washington. Voir lorsqu'ils encore vont à la chasse. Emory. « ils virent des expéditions des pélicans d'or sur la côte des navires qu'ils qui avaient étaient à la proue. plus d'un trait par de savants désignant retrouver aujourd'hui caractéristique les relations (3). les populations venaient les popularédacteur contrées des vignes. et des llamas du vigognes de somme exactement comme pas plus les » Vraiment. la plume « elle s'est reproduite estimables l'Amérique voyageurs qui à plucroient est étu- réfutation dit aussi le Vinland de de Guignes sous reprises.) Castaneda. ce qui donne structions population Malgré sieurs avancée. de Nueva pour si géogr. cela exismatière an- c'est que les chefs du pays avaient (6) « Vieron « en las proas. et Gomara assure à plusieurs qu'au temps cru en voir des traces de Cortès et d'Alarcon « et d'argent « Chine. Ille année d'Asie analogie p. lib. haber de autores al y pensaron navegado espanoles. et des rosiers (9). de ces navires) existait. On sait qu'ils parmi « navigation américaines autrefois de trente de l'océan (6). presque d'arbres. une bien « qu'on n'ait jamais pu dire que les misérables sauvages de la côte Nord-Ouest sur ces côtes d'autres (2). etc. » il pouvait d'ailleurs. 265. p. and incidents chameaux en Asie ? (Voir ex et Et ce qui Cieça Leon. p. (5) Galatin. des premiers diées sur les lieux tales de l'Amérique. » Ils possédaient. Mais ce qui est constant. reprises on a à des navigations les côtes du Nord-Ouest. et ils pensèrent faisaient entendre une tradition appartenant de la côte de Cathay avaient et de la eu une parce (les marins jours par signes constante à des nations (7). 265). et 265. Vinland « C'est une t. qu'ils ainsi que des marchandises. bien que à peine en civilisation à l'époque étagées du Mexique et l'on il en existait même dans un état de décadence. de Cibola. of explorations Personal Mexico. reconnoissance. mais que faitesPérou? Ne servaient-ils pas de les ne connaissait 1854. dans Alexandre d'Asie établi.. Ille l'écriture l'ouvrage loin.. même en outre. vignes Vinland de Fou-Sang des de premières l'Amérique. par les Américains des rives de nos jours (4). Bradford. Suplemento cosas Ille coll. le deux l'écriture prononcer (Année en géogr. de somme.

posées par tout ne soit concerne chose les textes. brahmique avec lieu un » n'est-il talent recueil de vieilles histoires. populations et manger. année. de nos d'après ce qu'on les auteurs cas. l'adelantado la Floride. Qu'on de tirer des prémisses vérifie. Histoires remises pas toujours raison de invraisemblables au savant de le croire. indigènes ceux moins Saint-Martin. réellement américains sommes sommes nous sens et ceux tout prêt à son discours conjectures entre « la science. lumière sur se prononcer d'attendre. ignore. pas p. avant (2). (6) Id. Américains. gnal. la tenaient que Ternaux. véritable les premiers pas la lui- « souvenirs même un furent sur le noyau lequel quel heureux la nation exercée a donné de pouvoir. dit-on. faire 213). ayons faite verra sens que ç'a été les savants conclusions et la seule eux.. p. sur le Mexique pour peu généralement centrale. passant suivis. XXI considérables lit dans En nous l'état à flot tout de cerfs privés et de bisons avoir eu bien domestiques de (1). ne à l'art. que ont à les abandonner. p. rle la Cochinchine. Vivien encore notre dans plus éminent de Saint-Martin de conjectures? collègue. Prescott. leur donnent les de nos suppositions pris. existant quoi du Canada. eussent il serait à désirer des documents souvent aussi savant. ibid. où est la le pas rapporté à voir pas clairs avant le vrai sur des cherché d'ailleurs. de d'autres la il faut apprendre. 86. et qui s'y sont tout On ne se donne se contente réalité.. le cerfs (1) Lettre de Recueil Biedma. car. p. américaines une celui ancienne qui les que les érudits que qui ceux s'occupent que nous de cond'une émet une et de l'Assyrie. dont avec ou pour ne l'usage celui probable. (3) Études (4) Vivien de de la de Canada. 230. pour examiner. de certains de la même trad. Bréal pu émettre. repousse indistinctement. et M. Pour l'Égypte sultons grande opinion vite aux plus ce qui concerne l'Amérique. et au usage On de lancer ne nie que il Paris. ne nous nous en sommes avons preuves à ce que d'un en main. dans grands manière se servent Galuski. nord des comme 11 est plus Soto. sur ce que chaque jour connaissaient dire. son en plusieurs et celles domestiques de remarque car les avec ou du endroits. de l'Égypte. suppl. esprit » Celles nous en comparant avec un esprit eux les mythes et nous nous pu dire nous ne les avons si on jamais nous systématique. nature.. au nord comme (2) Gomara.. Ire année. de l'Europe le vieux que nous continent. encore « Nous matière divin sans (6). qui fournissaient le sang.. d'examiner n'en de 1865. qu'on écrite pièces 101. en qu'en de juger de ces études ni de réfléchir si les facile etc. et nets. dans dans (Tableaux sait que Relation États-Unis de las de Indias. l'Année géogr. de son imagination. sarcasmes de nier la coll. pour moderne. bien avoir de comme être eu ne cela pas du Humboldt. et on vérité.AVANT-PROPOS. » « les sont recueil des bonnes d'hymnes tribus quand qu'on qui ce sont appelle de bonnes le Rigvéda. doit de la ressemblance connaissaient apportant. p. du et l'Amérique tout ce qui ou Le public études est ordinairement que l'on injustice quelque aux moment nouvelle ressuscite qui contrarie énonce se laisse les systèmes entraîner. étaient jamais on crie écarts en état à l'impossible. ? Et Nous plume de M. souffrir 6 . on la peine quelques parce d'examiner sarcasmes. au vague. des les paroles du nous Mémoire avons de M. préconçu. contrées et paraissent comriaun le lait (5) Id. leurs Indiens. de sur de les origines breuvage. les parle les boire d'après ces Chine relations des de trait encore pour les qu'aujourde l'ori- voyageurs troupeaux nord Le pouvait et temps de bisons leur conquérants. qui ce qui pénétrer fondée » Il n'est. a rapport qu'on en complets en France. des citant bêtes d'hui chez se vêtir. d'autres pour trompé. 237. par sur etc. p. et l'on Mais. de s'est champ donc l'on retrouve consignés (4). données démontre. une Les paraît-il des diverses ne sont prudent ainsi civilisations anciennes aussi du continent par Colomb. au sujet que cependant sommes à plus d'hypothèses répéter et soulève à la suite de à ce sujet. se servaient traîneaux. sur d'un cette nom choisis dans parfois. Gustave que d'Eichthal vieilles a peut-être « histoires « Le répondre à rajeunir sacrées pastorales l'Année vieilles où géographique histoires (3). 47. seulement fond (5) de l'Académie « Les Inscriptions appartiennent et Belles-Lettres. lieu de savoir. 1. textes jusqu'au une mythe. Indiens. Hist des nombreux du gen. si ceux on ceux qui ne s'occupent livrés de l'Amérique depuis vingt ans. retrouvé qu'on rédacteur a l'air de animaux pas nouvelle Vieilles les domestiques. le Président de M. bouddhiques. ibid. comme que à l'exagération.

grandes blanche dans notre sujet. couchant. un devrait s'intitule José son donc Perez. comme qui des saints. d'habileur vrai tact fort remarquable. par les Malais il y a longtemps nous être que nous-courant et des de. que terre. Platon de philoorientales suite. déjà de l'Amérique? n'ont-ils pu pas vu encore l'Atlantique depuis dix siècles la main ans. Mexigue monuments les monuments égyptiens américains. 466). Brasseur l'Amérique Brasseur) ait c valent « pour contrefaçons indigènes pas tous les sacriléges d'ouvrir que ce ténèbres reait le lui- fatale nuit. la race blanche et rouge. p. nous qu'il perentre sur les par deux en usant du mensonge (1). l'Asie si. ou Ire au américaine. la jaune. faut sonder dont des traditions souvent peu connues. 1864. il les Dans les noms symboliques la main du donnés démon.. même en semble-t-il à dessein prétendu ensuite ? Mais textes. des sources l'ouvrage Lxxxiv l'histoire et (Relation LXXXV). maladroits dans le disons faire croire des gens cachent sous des pseudonymes à dessein et qui espèrent l'histoire qu'ils ont lu. Où mer. par Castrén études et Max Müller (2). choses dans le de Yucaà les dans « cosmogonie M. et de la race jaune couvrant la Sibérie naguère ou touranienne les plaines à l'est. que on trouve l'Atlantide » puisque grec. serait ne que. en faussant collègue. écrit des crut dans Quiches voir. aisément C'était à sa manière le du mensonge reste une vérités afin d'accommoder des pauvres In- M. tant entre l'océan étendant ses rameaux (3). année. Vivien tant de ni leurs heureux de compter a peuplé Saint-Martin.XXII MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. où la race malaisienne comme d'archipels? leur travail. qu'il plutôt (2) (3) tara part travestir. surtout médité fait extraordinaire dans des deux principales se partageant le globe et s'avançant un sens opposé la brune. race jaune. dans les iles occupées ce phénomène haut. par modernes inaugurée des de l'Asie continuée races septentrionale. particulière épaissir ne « a son la été Créateur reconnaissait révélées. les rapports Comment avait de la race jaune et brune que de. se lancer mot. l'ancien monde diabolique travesti la cosmogonie p. . le (le P. le la récit notice on en ce cas. comme elle le fait maintenant de ce grand disons-nous. la là des et de se ajoute de encore Ximenez. à p. de Ethnologie des et du de touranienne. Atlantide a-t-il « ligion. M. Pourquoi n'ont-ils n'ont-ils Pacifique. faire (sic) le américaine. traverser et donner trois cents à la race cuivrée pas entrevu. mette de lui dire qu'il est plus d'accord en plein races Rask. sur coma tracé le sol la découverte continent n'ont-ils de Colomb. nom les discute pas ceci pour avec un de Saint-Martin. Quant à notre éminent lui-même. comme laisser diable études mettre connu au fond l'Amérique de pas ce l'Océan. dans qu'au même la Tartarie. t. le continent de la race dernière s'étendant jus- à l'ouest. de une terre Victor dit dans tous « exprimée « formes religieuses « semblance être empêcher » travesti Ne parfois que des les les ouvrages du avec Mexique. s'il a suivi avec tant d'intérêt de l'Indus et du bassin du fleuve Jaune dans sa marche. l'introduction de Landa. osé franchir pas continué avec la por- la blanche. aussi de l'océan avons Pacifique. commentateurs. l'esprit à de tremblements jour et en l'île M. sein nous orientales du Gange. » Voici qui japonais yéogr. Nous qu'il les textes. lorsqu'il sur avec nous qu'il ne le pense les études des croyons résume cette si savamment nouvelle branche et les recherches ethnologiques. américaine. VIII. agence Brasseur sacré quichée. il le aurait dit préjugés ses Scolies. S'il de temps a été. Mais sommes vers le soleil ni Castrén. avec submergée Sosie donne de où tremblements entier (Revue la du et on les tant la trouve rites de ne et les respou- traduction p. saints. Livre « « temps. primitive przmitive bibliographique imbu lui-même à dessein. et de fhistoire Paris. J. n'ont-ils tout l'ensemble pas observé phénomène ou brune. Nous qui sait beaucoup pour de choses qui et qui. dans des études auxquelles on n'est pas préparé et on ne sait pas le premier M. et la Chine. de en nous donc re- « quichée. croire livre l'Atlantide Benoist Francisco Vuh). « veut « dans Popol déclarait qui à desseira. il est et des tout « Dans e grands « un « de ce seul catholique. jusqu'aux embouchures et de l'Amour. auxquels de l'Église de les prétendu en faisant fort Reuue de yeux M. avant l'autre ment en cherchant. H. 279. à dessein p. Renan avons qu'après sur sur mis au sémitiques des ouvrages découvertes marche des auteurs modernes races sur cités plus l'Égypte des travaux nous les langues ce et l'Assyrie. immémorial. du monde. qu'il Benoist a l'aif (Revue dire des texte Cousin au connaît de d'une contredire t. « au le récit et des au livres Formateur. Benoist pour M. 107-108. des dans dans précède de Diego S'il eriste tirage dans « Ximenez. Benoist et l'idolâtrie idée reçue à cette à l'usage époque. avait travesti livres « Il (M. dans ce la que le son une Amérique ne peut au Année Voir de ? Aussi que lui conseillons-nous avec chinois. M. qui comprend savants ses pas au levant lesquels nous pourquoi ni Max Mùller. art. peu masque pas par ailleurs M. texte de « obscurcissant « plus « diens. brune et rouge Humboldt.la contemplé il y a longtemps de M. disparut trouvé la véritable Benoist guerriers. frappé la considération asiatique. les rites contemporains. sophe et 348). inondations ce qu'il sous la que engloutirent chez y avait » etc. cette qui se partagent inégalement. que la nature en atteignant dès le commencement comment que la race jaune (1) manière On sait fort pour que celui qui M. II. Vivien Nous ne disons tude.

à toutes etc. n'est nations? des races touraniennes. les traditions de fois. et qui pas le le foulées les inexplicable prendront restera entier ethnologues qu'ils aussi longtemps n'aboutiront et qu'ils terme phénomène Ce n'est peut y avoir ont découvert! que nous avons compris continent. centrale par tant les analogies et c'est Tollan et du ainsi de races. . les vastes nahuatlaques. et le nouveau Qui sait même la solution. seulement ce nom de langues qu'on qu'on et de mythes en aura trouve des quelque qu'il pas autrement entre un l'ancien jour. brunes la race ou rouges blanche peupler de la Méditerranée. si Tul. avec donné de l'Amérique à tant de villes. une dans conservées que que intuition l'ancien lui-même mière de le Touran est as. comme différents. ethnologues remarquable monde. 30. étudiée! Humboldt connaissait autrement par les livres seulement. Mexique le berceau n'a pas nations.AVANT-PROPOS. p. races qu'ils dont de l'Égypte. mère de toutes syllabe les pas un souvenir Alexandre toutes de Humboldt disait ont avec les considèrent de ce qui il en est solitudes raison au- comme jourd'hui « dont Mais un des maîtres « Parmi quelques tribus de leur les science. qui peuples peu disparu se sont peut-être plusieurs » nombreuses l'Amérique dans de l'Amérique. la Providence. l'origine pas leur de l'Étrurie.. à l'origine si on doit l'avoir de toutes répété tant ou Toulan. et il l'avait (1) Vues des Cordillères. du a dû suivre tout natuaux le chemin de l'Afrique jaunes. de paraît ne la et donner Phénicie. les contours aux temps les plus ensuite anciens.ctn. perdu des tribus terre d'Asie. Introduction. etc. depuis par lui indiquait en passant continent américain naissance et de l'Europe. repour du de la Barbarie. chose dont les avec se découvre nom à faire la preraces et de peuples et si l'Aztlan de la vieille (1). XXIII de l'Amérique rellement rivages les races par des voies que aujourd'hui inconnues.

.

INTRODUCTION

RUINES

DE

PALENQUÉ

Entre blique moindre geuses Tabasco, ment de de

les de

divers Guatémala

embranchements le qui, tribut de

des leurs des et

deux eaux

grands à la

fleuves lagune de aux de Chiapas

qui

apportent

de existent

l'intérieur plusieurs dans de les

de

la répude

Terminos, et de

rivières terres marécaet

importance, cette avec prendre province, lesquelles l'un Mais, de avec forêts, ou

descendues se elles mêlent paraissent de ces d'y au Ce

montagnes

Tabasco,

s'entrelacent se confondre

bouches d'arriver Carmen intérieur

nombreuses à la ou mer.

l'Uzumacinta On peut

du

avant de lac

indifférezau nappe bourg d'eau

l'autre avant et qui, (1). un qui

canaux on de en

pour

se rendre au

de San-Juan-Bautista de été Catasajà, autrefois vaste en

Palenqué.

arriver, rapport qui, d'une sur côte, un

débouche certaines

environnée plus de directe Palenqué, de la

traditions, frappe irréprochable,

aurait

communication la montagne bois ainsi que le (2). que le par

l'Océan

y arrivant, régularité pli du par sol

le voyageur, dominant la dernière ne se rattache au la Le pente petite sentier douce de

c'est, au

à l'horizon, loin les des terres la de de la

dessinant Las Playas, des

trapèze est bâti cette

village Dans son

formé les eaux, de alors

par

ondulation aux de

montagnes

saison

pluies,

cernée

voisines

extrémité et peu le est les

méridionale, la lagune, terrain tracé sur premières répugnance Sierra de dont un

correspondant cessant elle sol d'être emprisonnait d'alluvion une elles

à la route alimentée les qui forêt ne s'élève vierge, se

Palenqué par

retour rivière qui vers fondrières, sans

sécheresse, Catasajà, Las Playas On bêtes sortant l'aspect son se de

rayon

s'agrandit, peu à

abandonne mène traverse somme bois, d'une nom aux à

habitants. en

Palenqué, pendant s'engagent on découvre

Cordillère. où les En revêt a donné accidenté, de de collines son

deux avec la

lieues et Las d'où

entrecoupée pas toujours huit

tirent d'environ

efforts. Le pays qui plus massif au Pedro foi terme

des

Naranjas, Mais, prend

éloignée à mesure un La air route qu'on plus

lieues. du de bourg

savane ruines orné on

montueuse de partout Palenqué,

et solitaire. la contrée

se riant

rapproche le sol, bientôt et l'on

plus un

en

montre boisées;

d'ombrages un de ruisseau Santo-Domingo qui père de un ville après y réunit Vico, des

verdoyants. d'une limpidité del quelques entre principaux sur baptisé, un les

s'enfonce

dans se trouve au père à la de

franchit Le bourg Vérapaz, du

remarquable, doit sa

voyage dominicain

(3).

Palenque Lacandons, années chefs rocher il l'avait

fondation par (4). la

Laurencio, chrétienne, auparavant, dont de le

de

la

convertis 1563 et 1564 de lac

lui Peu

après il avait siège

la mort attiré

violente au était Vérapaz parti à

temps

espagnol Pochutla, (5), et,

indigènes du obligé

nation à ainsi

lacandone, la que frontière les

principal et de suivi, la

située l'avoir

Lacandon, à se fixer,

Chiapas qui l'avaient

Indiens

Hist. de (1) Ordonez, al sistema de la Gentilidad MS. de ma collection, Voyage

la

creacion Americana,

del

cielo Theologia

y

de

la

tierra,

conforme etc.,

cuments Cette santes

originaux histoire, sur les bien

en

la possession

de est du

M.

Brasseur de

de los l'île

Culebras,

(2) Morelet, tan, (3) (4) t. I, Id.,

passim. dans l'Amérique

qu'incomplète, missions du Lacandon, souvent

remplie Manché, avec de

de Bourbourg. choses intéresde Péten-Itza et

centrale,

de Cuba

et le Yuca-

de

p. 259. ibid. Historia dontlesbrouillons de la provincia font de partie San-Vicente de Chiapas la collection de dode

la Vérapaz. de Pochutla, (5) C'est fois en 1552 mentionné les guerriers

identifié comme

Lacantun cette

ou

Lacandon, que sordans les

d'autres tirent villes

difi'érent qui

Valenzuela,

lacandons de Chiapas

y Guatemala,MS.

et parmi

les populations

portèrent qui avaient

localité, la ruine reçu

le baptême

7

2

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE.

au alors sont

site

du

bourg

actuel il fonda

au baptême,

également seulement par Mais ignore. la lacandone, dons, cendants restés

parsemés un petit nombre il ne

lacandons d'Ococingo (1). Avec les autres indigènes les bourgs de Tumbalà et de Palenqué, concurremment alors probablement de ruines (2). Ces endroits étaient de familles. Quelle langue y parlait-on aujourd'hui, ces localités d'ailleurs

qui se soumirent dont les environs déserts ou habités

parlée peut être douteux que la langue à l'aide desquels qui était celle des indigènes continuent indépendants depuis la conquête, frères convertis ils affluent au bourg

à cette époque? c'est ce qu'on à part l'espagnole, ne soit se fondèrent (3). Les Lacanavec les desen même temps

de leurs

aux jours

à communiquer de fête, qui sont

des jours de foire, surtout à l'époque de la Saint-Dominique, patron de Palenqué. de sa situation, de la Tous les voyageurs s'accordent à faire l'éloge qui ont visité cette localité « Je fus aussi surpris dit M. Morelet salubrité et de la douceur de son climat. qu'émerveillé, (4), et de la beauté du pays les maisons, au gré de leurs habitants, avec de l'aspect pittoresque dispersées à la base des montagnes. de magnifiques et des eaux vives, occupaient un plateau verdoyant ombrages Encore tout pénétré de l'impression laissée les plaines et les lagunes, sinistre j'étais que m'avaient charmé de contempler des lignes plus accentuées, une population des scènes enfin d'un nouvelle, Il est vrai que plus tard, en visitant à tout différent. ces chaumières, qui empruntaient genre et dépeuplés de végétaux le vernis qui m'avait séduit, ces jardins utiles, en l'éloignement négligés voyant sentiment et je ces clôtures percer la misère à travers délabrées, je revins sur mon premier ne résidait pas encore en ces lieux. » pensai que le bonheur une couleur Ce voyageur, dont les appréciations, en général, sont si justes, qui a su donner si vraiment locale à la description des lieux qu'il a parcourus, explique, quelques lignes plus bas, la « Sous l'administration de don Antonio Calderon cause de la misère et de l'abandon qu'il signale (1752), dit-il, compte aujourd'hui mais l'émancipation l'unité coloniale avec les intérêts 600 âmes, en renfermait le de l'Amérique et en modifiant L'abandon a espagnole les anciennes d'une route

del Palenqué, Santo-Domingo qui et une ville triple passait pour petite florissante; tari la source de cette prospérité, en fractionnant traditions d'où commerciales qui tirait n'étaient plus le mouvement d'accord

nouveaux.

les marchandises du Guatémala et du quand sur la lagune à Campêche, a frappé mortellement cette et s'entreposaient de longtemps et rien ne fait présumer fasse revivre l'heubourgade, que le génie de ses habitants reuse situation du passé (5). » Le voyageur américain Stephens ajoute une autre cause à la dépopulation de Palenqué. la salubrité reconnue années avant son passage, le choléra, Quelques malgré Santo-Domingo se dirigeaient Chiapa et la vie,
avec comme la tout le joug une des ville exacte de croire, Espagnols. bâtie sur est d'après Pochutla une île du est lac presque du même toujours nom, désigné mais dont il y j'ai recueillis a à nes à-dire tique Palenqué M. assez Stephens auxquelles maisons Tulhà ou (Juarros, visita on de donne pierre, dans et capitale Compendio ces ruines que des le pays Juarros le nom de être du Sud Toninà, celles et t. de rivale Il, c'estl'ande

assure

situation lieu

restée

ignorée les renseignements

jusqu'aujourd'hui que

Tulla,

Toltèques de la hist. de

Guatemala,

le lac avec le Rio-Jataté, ou rivière que communique et qu'il ne peut être fort éloigné d'où de cette bourgade, courant à l'est, au nord, forme avec le Rio-Bachajon puis et d'autres affluents le Rio-Tulijà, bien certaines fassent cartes que tomber la rivière dans le Rio-Lacandon ou Chixoy, d'Ococingo qui, Ococingo, d'Ococingo, le Jataté en recevant le Rio dition tejo, lité devient le fleuve Uzumacinta. Dans l'expé-Pasion, don Alonso l'un des lieutenants de MondeLuxan, de sur gen. Chiapas une ile à Acalan, au milieu de las il est question lac, yslas d'une non loin locade

II, chap. et y vit, ainsi M. que en stuc au globe aité. représenté Waldeck. (2) aux du Il y ruines a à peine une de Palenqué, cette par nom étendue, l'intérieur

longuement vol. Yucatan,

(Incidents

avec M. Catherwood, et il les in central and of travel America, Chiapas les visita en septembre 1859 xv). M. Brasseur la porte, surmontée de l'ornement Stephens, restauré dans la planche lieues dire a de des de

p. 55). décrit

M. de

pour

qu'entreprit se rendre située

distance en ainsi de la ligne que

de

dix

à

douze et, au y

droite, celle

d'Ococingo habitants à Pama-

indigène (Oviedo, Oceano;

d'un lndias,

pays,

Chiapas del mur expédition témala tla

Rist,

partie pour

Madrid, simultanément

y natural 1853, t. III,

qu'elle

la conquête du trouva abandonné lib. V, cap. xzu,

Peten, de MS.

y tierra firme lib. XXXII, une cap. iv). En 1695, du Yucatan, de Chiapas et de Guaenvahit momentanément Pochuses de habitants la para lors, est (Ximenez, de bibliothèque la hist. il n'est entreprise peut-être del plus Historia Guatémala, reino de de Pode

lenqué, gnifiques. (3) Le de

montagne, de uns des

qu'il est

Tumbalà d'édifices

parsemée c'est-à-dire par celui

de nom

pierre, localité connue de aux sa sous là vient frontières langue, laquelle

vient Lacandon, donné les par temps donne de que

lacantun, à Pochutla,

l'étendard d'autres de à la Dolorès;

Guatemala, cité dans

le

quelque nom qu'on de Chiapas, la

Espagnols

sous

Garcia

Pelaez, XLII).

Memorias Depuis

aratiguo question sur

à la population Yucatan et de la chole, de

restée Guatémala, chol-vinic,

indépendante ainsi appellation

qu'à

Guatemala, chutla, ferait les

t. I, cap.

qui

est les

même

qu'une exploration sans doute retrouver, est une

scientifique et qui

l'Uzumacinta habité par

encore

Lacandons. Ococingo 2,500 belle bourgade au N.-O. N.-E. de de l'État de Chiapas, Dans les d'enses rui-

(1) viron

environs,

âmes, c'est-à-dire

à 24 lieues à 2 lieues

San-Cristobal. existent

sont connus des populations du voisiale de nation ou d'homme sens par tzendal, bien la traduise le mot dans barbare, excellence, qu'on par l'espade la Vérapaz, Le lacandon est un dialecte du maya. gnol dans t. (4) Morelet, l'Amérique centrale, Il, p. 261. Vnyage nage. Chol-Vinic, en (5) Id., ibid.

Lacandons

d'Ococingo,

INTRODUCTION.

3

de

la

localité, entières tombées isolé aux

y avait avaient en en ruines

fait

les

plus sous

grands les coups

ravages du

et fléau,

moissonné et leurs

la

moitié

de

la

population depuis

des lors,

familles étaient

disparu (1).

demeures,

abandonnées

Quoique est rattaché qui

apparence, voisines Cordillère de par roule l'ouest, et la chemin

dans par

un des

canton voies

fertile,

la nature

a accumulé Le

ses dons,

Palenqué

régions de la

de communication et coulent le premier dans

aisées. une

Michol

et le Chacamax, deviennent au moyen le

descendent

supérieure Santo-Domingo

direction dans

opposée, le Rio Tulijà,

navigables duquel second, le Peten,

à quatre il communique, plus profond, tandis avec.le et dans qu'à Tabasco par le qui un

lieues

débouche d'un où et côté l'on le veut

le Macuzpana, tout droit par ville qui de est le vers

avec ce

le Grijalva grand de las fleuve, Playas

et l'Uzumacinta peut s'embarquer on par arrive

de l'autre pour est terre, à en on gagner relation traverse

chemin

Macuzpana, voyager on

directe le et Tulijà,

San-Juan-Bautista. presque constamment vous à

Si l'on en

plaine,

Champoton,

de là,

reste aboutit

du Yucatan.

Un autre et

fait gravir d'où

la Sierra l'on

de las Naranjas peut se rendre

et la montagne par Comitan à

de Tumbalà, Guatémala. « Malgré que nous la

à San-Cristobal

Ococingo,

fertilité à citer Le

d'un pour

terroir

qui

le cède

à peine sont

aux les

alluvions troupeaux

de la plaine, qui constituent rafraîchi

ajoute toute par

un

auteur

aimons

son exactitude de sable propre susceptible l'esprit et de circonstance presque

(2), ce

la richesse

de la population. petits et je mieux incapables une cours ne doute entendue. de sortir d'eau, pas

sol,

mêlé

et de détritus à la culture d'être encore

végétaux, du tabac; bonifié manque

amendé, celui par des qu'on

de nombreux a de la qualité,

est éminemment qu'il ne soit

y récolte et par aux

soins

une

préparation ils sont par que

Malheureusement de leur apathie Cette se sont » nous possédons,

d'initiative leurs routines s'est

complétement

habitants; d'être

traditionnelles, quelquefois; pour décourager

à moins mais des

stimulés ajouter

impulsion et

étrangère. l'envie

produite liguées

je efforts

dois qui

l'ingratitude une autre Les Domingo en 1713.

toujours

méritaient

récompense. que

chroniques

manuscrites

ou

imprimées, jusqu'à

sont

silencieuses

au sujet

de

Santo-

del Palenqué, Il paraîtrait fondée, quoique

à dater seulement

de la fondation que

de cette localité étaient

l'époque

de la révolte

desTzendales, qu'ils de Jésus, y

les Dominicains s'y soit conservée années

demeurés

chargés du père siècle,

de la mission Antonio Margil

avaient franciscain la plupart indigène

la tradition qui, dans les du royaume dans

de la prédication du dix-septième et du Mexique espagnole bourgade,

réformé, des qui

dernières

parcourut

en missionnaire de la conspiration

provinces menaça del

de Guatémala

(3).

A l'époque (4),

ses fondements alors active eurent canton, siècle. seuls

la domination habitants de cette

au Chiapas trempèrent, sans d'une

les Lacandons dire

de

Santo-Domingo tradition, lorsque d'une

Palenqué,

au

de la même les autres, qu'ils jusque

manière chefs dans

dans

la rébellion à Cancuc

ils se soumirent, mais on sait,

doute, manière

comme

les principaux isolés du

été vaincus sans aucun

certaine,

demeurèrent vers le milieu

leur

mélange

de métis,

de nègres

ou d'Espagnols,

dix-huitième

DÉCOUVERTE

DES

RUINES

DE

PALENQUÉ

En diction

1746,

le

licencié le

don bourg

Antonio de

de

Solis,

ayant il dans Il y fut
vol.

été alla, cette

nommé suivant dernière

curé l'usage

de

Tumbalà établi où dans jusque-là

(5), les

dont

la juride eccléd'une

embrassait espagnole, n'avait

Santo-Domingo, pour six mois

diocèses aucun

l'Amérique siastique

se fixer d'une

localité, de toute

résidé

manière

suivie.

accompagné

sa famille,

composée

(1) chap. (2) (3) sus, (4)

Stephens, xvi. Morelet, Naxera, etc.; La

Incidents

of

travel

in

Central

Améràca, t. II, Antonio

etc., 263. Margil les

II,

marquables espagnole en Tumbalà,

et

les

plus

intéressants

de

l'époque

de

la

domination

Amérique. gros en bourg haut de des plus de 3,000 du âmes, même à 28 lieues nom, dans N.-E. un

dans Voyage Vida portentosa

l'Amérique del V.

centrale, P. Fr. etc. des

p.

(5) de Jerede des

Mexico, révolte

1753, cap. vm, ix, x, des Tzendales est un

événements

plus

San-Cristobal, montagnes de Chiapas. sites les plus beaux de l'État de Chiapas del departamento y Soconusco, geogr,

Pineda, Mexico,

Descripcion 1845.

4

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE.

sœur, voisins,

de trois furent les

frères

mariés

et de plusieurs à découvrir d'étonnement les

neveux. ruines (1). que Cette le curé, Indiens

Ceux-ci,

dans

leurs y avaient

promenades ensevelies

au

milieu

des bois

les premiers remplirent des à eux,

les siècles famille, leur

et dont

la grandeur intelligents,

et l'étendue se proposait inopinément. d'abord à

toute unique

composée soutien qu'est

d'Espagnols dans dû dans la cette

de faire C'est ces ruines,

recherches, néanmoins,

lorsque ou aux

contrée, qu'on de

mourut donna quitter du curé, rencontra qui tout d'en s'encomme que de

de leur

service

le nom nécessité

de XhembobelMoyos de Palenqué n'eût un deux avait

Santo-Domingo, don don

les monuments Coronado, y Aguiar, les qu'il de loisir, dès

vus alors (2). Les Solis s'étant seraient retombés dans l'oubli, étudier à Ciudad-Real qui n'avait plus alors âgé

si l'un

des neveux où (3). il

José de laFuente Ramon de lia

été envoyé de

Ordonez promptement

ses cousins,

(San-Cristobal), que sept ans que l'autre,

La parenté encore jamais Ramon pays,

les unissait rempli parler, des dans

enfants, contemplés

et Coronado, dans parent.

l'esprit

étranges ses

édifices

les forêts C'est dans

de Palenqué, ces entretiens

ne manquait que don

moments

à son jeune tendres premier

thousiasma il le rapporte lui racontait ses propres

si vivement, lui-même son yeux cousin, des

ses plus son

années, manuscrit

pour (4)

les monuments il se fit où l'âge une

antiques si haute

de son idée des

dans qu'il

choses admirer

n'aspirait

qu'après

le moment charmait ne lui

lui permettrait

d'aller

palais

dont

la description

si fort

ses oreilles. jamais défaut de se rendre dans un âge de sa personne plus mûr. C'est

Mais des circonstances à Palenqué, pourquoi ce voyage « De mon « dans les ressources

indépendantes pécuniaires

de sa volonté lui ainsi idée me ayant que plus

permirent fait

constamment d'autres exacte avec personnes des

il engagea et à lui côté,

un de ses frères, donner ainsi (6), une en

de sa connaissance, C'est ce qui eut lieu

à entreprendre en 1773 (5).

ruines.

ajoute-t-il d'arriver avait donné

mêlant par

les Indiens, l'origine

je me faisais de cette ville,

raconter celle de

leurs

traditions, et

l'espoir qui

à découvrir, lieu

ce moyen, »

ses fondateurs

« le motif Par tant

à sa désolation. il réussit Chiapas;

d'efforts sur

et de persévérance, les indigènes avec l'évêque de

à acquérir l'usage

un qu'il

grand en Felix

nombre

de notions vicieux furent ce

et de documents qu'il que fut adopta, médiocred'appeler

intéressants concurremment ment utiles

mais

fit, le système Cabrera, qu'il lui ne

Nunez

de la Vega (7). Le plus

et le docteur grand

à la

science

historique colonial de Chamulà

service

rendit, de une don

l'attention son qu'il Roca, cette frère, avait

du gouvernement vicaire appris forain sur des ces

sur les ruines (8), il envoya, relation de

de Palenqué en fut 1784, remise

par

le canal

José

de Ordoñez, de tout Luis royale du 28 ce de de noidolâ-

à Guatémala, et recommandée alors président une

relation par

monuments;

cette à don une José

le père

provincial ville.

Dominicains, y porta
las ruinas del

Estacheria, toute
in-

de l'Audience dépêche,
de les

Ce gentilhomme

attention

spéciale,
(7) « D'autres

et par

en date

Memoria relativa a (1) Ordonez, de Santo-Domingo mediaciones del pueblo lection. (2) logie cal Ce nom du d'un premier verbe ensuite de se trouve de ces écrit deux d'ordinaire mots

de Nachán, MS. Palenque,

en de

las

ma

col-

triques, auraient

plusieurs éclaircir pu des qu'ils glissés,

et surtout peintures chez fois découverts la.question où les collèges suivent malgré dans ce de

nombreux

rituels dit

indigènes, l'écriture. Malheureusement, se faisaient les les arcanes

M. Aubin,

vient

Xhimbobel-Moyos; sans doute de

Xhem,

l'étymoradi-

la ruine après les peintures cher s'étaient Ces

Franciscains leurs jésuite, ouvrages, dans

expliquer de Kirla Com-

tzendal Moyos,

Pourquoi lenqué ce nom il près

12 à 15 lieues, donné l'auraient-ils Moyos Ramon des de ruines

se dit d'édifices tombant en ruines. qui de Panom d'un est éloigné village qui donnèrent à 23 de San-Cristobal? Ceux qui ou insinuation, de et y auraitest

écoles

de

pagnie. et alexandrin,

arcanes, les d'autres la

peintures chimères

apocryphes, hiéroglyphiques, de Leibnitz, On méconnut

le figurisme plus envahirent

biblique idéotard compléla on dé-

de

(3) Don du l'auteur tierra, etc.,

par analogie du même genre? chanoine Ordonez y Aguiar, intitulé haut, traduite faits est et mais Historia qui n'est en

manuscrit cité plus

de la creacion

del

commentaire

très-savant, copie

il possédait une ferme cependant prêtent Palenqué, diocèse (4) (5) l'objet Torre, sonnes de cité de

très-indigeste par Ximenez. tirés encore haut; environ. d'autres

grande du Popol-Vuh, Ce commentaire documents du

Chiapas, cielo y de la le que partie dont renlui de du

comme graphiques, tement l'archéologie distinction d'Acosta natura même le sens

spécieuse américaine. valeur des

non-seulement des caractères,

et la

phonétique

l'intérêt. à

quelques Ordonez la note

l'auteur il mourut

et qui manuscrit proviseur

Chiapas, relativa les

Memoria Ainsi d'en un de

il y à las ruinas qui ruines, Ramon

(1), plus a trente ans

imitatives. Méu (Aubin, figures anciens l'écritvre des et moire sur la peinture figurative didaclique à ainsi C'est qu'Ordonez, prenant Mexicains; Paris, 1849, p. 32.) sa traduction du Popolde Ximenez dans la lettre le texte Vuh, croit et ses treize la sainte et les démons dans Xibalba voir l'enfer princes, dans Père dans Jésus-Christ dans Dieu le Huracan, Xquiq, Vierge Gukumatz ou dans et saint Thomas Kukulcan, l'apôtre Hunahpu, propre Quetzalcohuatl. (8) Chamulà, en à 2 de qui firent tzendal lieues la Chamhô, N.-O. bourgade de San-Cristobal. se trouvent des à la considérable Elle les est de située de l'andu de plus à

premiers visiter les de don

de Nachan, etc. firent le voyage de don Estevan de

furent

Palenqué, Gutierrez autres

avec de la

de

10,000 âmes, de distance peu tique siège Chamulà, qu'en

frère

Ordonez,

et plusieurs

per-

où montagne résistance fit une les Espagnols,

ruines

Ciudad-Real. relativa a las ruinas de Nachân, etc.

lors opiniâtres plus de la suite conquête

(6) Memoria

Mexico.

INTRODUCTION.

5

vembre bourg lieutenant les ruines de

de

la même

année, del Mayor et

communication Palenqué, de de où

en il

fut

envoyée

à don depuis donnait

José plus l'ordre

Antonio de de toutes trente

Calderon, ans, les

habitant fonctions

du de

Santo-Domingo de en l'Alcalde question

remplissait, (1) il bouche lui

la province de

reconnaître les

soigneusement capables

recueillir égard. tous

la

des

indigènes

observations

d'éclairer Obéissant, Calderon titude ici tout

le gouvernement comme se possible, la mit aussitôt les plus un le bois l'étaient en qui

à cet

alors état

les les les

officiers ordres et en

du qu'il

gouvernement avait reçus

espagnol il reconnut, circonstancié savant ni pour a sur

et colonial, avec dont un toute nous

don

José l'exac-

d'exécuter

couvraient Calderon campagnard et

ruines ne de

fil un ni pour et son enflé

Rapport un

insérons c'était

la partie simplement

intéressante. magistrat premier

se donnait bon le sens, moins

architecte de

témoignage de tous.

celui

ses successeurs

l'avantage

d'être

probablement

RAPPORTS

DE

DON

JOSÉ

CALDERON

ET

DE

BERNASCONI.

« Accompagné, « j'allai « pierre. « j'appelle « rivai « passant « aux à un par quatre et été la du à la Je le cité vis

dit ruinée d'abord

Calderon qui huit Ensuite, est

(2),

de

quelques-uns lieues l'une d'ici, entre à faire et de en

des au

habitants

de nommé

la localité, Casas

Indiens de Piedra, et

et les son un

Ladinos Maisons

(3), de

à trois

parage que, les

maisons, continuant d'autres

autres tomber palais, rampant dans (4) le

pour ronces

sa grandeur pour m'ouvrir que Je trois trouvai jours donnent

architecture, chemin, mais j'aren

Palais. grand beaucoup vents dans par

nombre de

maisons et souvent

moins sur les

somptueux mains. de

le

premier, ces édifices dura au tant moins sud la de

collines au je les Le les

situés reconce qui de trois

rapport où royale. pour
de Ciudad aux partie

palais ai site

principal, annotés

l'espace plus grand édifices

que

« naissance « aurait « l'épaisseur

l'ordre

nombre est 11 ne

résidence bois que
las ruinas gran

qu'occupent qui les

ces

intransitable, peut y avoir

à cause de

précipices

environnent.

relativa Memoria (1) sobre el descubrimiento distrito d'histoire de Guatemala, de Madrid, de D. Jose fecha en est un

â

de una MS.

Nachân, en la ma

copié

archives de

etc. Expediente de Clziapa, provincia de l'Académie royale de Alcalde

i 7" Un f 8° Huit

en grand palais autres édifices fort grand,

ruines. en ruines. ses ses débris. débris.

t 90 Un autre 20° Un palais autre

d'après d'après

et faisant

collection. Mayor ou

très-grand,

(2) Informe del Palenque, (3) Ladino métis tume communs.

Antonio Calderon, 15 de Diciembre titre ou appliqué bien aux de leurs aux

Teniente de 1784. habitants

21° Un deux raille, et de 22° en

chambres et au chaux. Une voûte, avec autre corridor. pied

édifice, presque au milieu, un de l'écu, en un

de la campagne, les habitudes et

espagnols le cosindigènes qui ont quitté tribus les pour adopter usages des puisse découverts don

avec trois une entier, portes, salle, écu de grande dimension dans la mubanc de trois de pierre (sotano) vares, de prison, état. vares de de deux vares et demie

faite une porte édifice

forme en bon vingt

carré 23° Un et

faisons (4) Nous José Calderon, afin celles furent qui teurs. i° trois Un édifice un

suivre que faites le

ici

la

liste

édifices la

par

de

long,

avec

trois

portes,

lecteur

subséquemment murs une de six

lui-même comparer les autres par exploraavec

à

salle 24° 25°

Deux Deux

édifices édifices de

fort en seize

grands ruine, vares

en

ruines. débris. par leurs trente de longueur, a deux vares de hau-

reconnaissables de haut et de

(casa) petit

voûté, salon,

fenêtres, autre avec autre, autre, autre

chambre

2° Un une 3° 4° fenêtre. salle Un Un

édifice, quelque trois et portes semblable au comme oratoire

peu ruiné, corridor. précédent. ou chapelle,

palmes d'épaisseur, et trois portes. de trente vares

26° Un avec teur, quatre

édifice

de long,

avec

une

porte

et

une

et une figure de femme portes qui comme un turban sur la tête, ses petits ayant jupons jusqu'aux un enfant dans les bras. On y remarque comme des bas genoux, cuisses ceintures du avec leurs et des souliers les jupon jusqu'aux fleurs viennent la on reconnaît grandes jusqu'à cheville qu'il y a eu beaucoup d'ornements. Dans le corridor de la même il maison, y a une table trois fort usée de aux large, et l'édifice 27° 28° Un quatorze palmes de caractères de ou et de sept de long de signes (veneras),

deux avec un chapelle, chambres, un cabâton de ayant figure (al modo des sandales, avec des boucles. bottes comme lia do ?), semblable aux si on s'en à ses 6° Un autre précédents, rapporte tous étant voûtés et le toit en terrasse. débris, 7° D'autres fort bien les reconnaisse à leurs dédétériorés, qu'on 5° Un immédiat et à ladite salon, trois portes avec des une et qui seront comme bris, 8° Un autre ruiné. 9° Un i 0° Un 11° Un autre autre autre également édifice édifice édifice au nombre de sept.

quarts remplie entier est dallé. autre grand grand édifice, édifice édifice

en aussi

ruines. en de ruines. avec deux chapelle, petites à la porte il y a une figure à la main, et dans son turaux un côtés, leurs en de bas lis; lances une les en croix soldats et aigle, et des fleurs ?). et avec

Un autre autre un

29° Un chambres, d'homme, ban il y

à manière avec une deux

petit salon, tenant comme a un leurs écu, écus avec formant

corridor; bannière soldats

ruiné. grand ruiné ruiné. et ruiné et grand, en ruines. ses débris. également, dont la porte a été aussi. d'après ruines. ses débris.

main, parfaite ont une

comme

f 2° Un autre 13o Cinq 14° Trois 15° Un 160 murée. Un

grands autres grand autre

édifices, également palais, édifice,

tombés en

de feuillages avec beaucoup chevelure propre (un pelo 30° Une niche avec des parfaite en outre, édifice édifice deux soldats de maison. 31° Un autre 32° Un autre en en ruines. assez

propréo fenêtres plus,

banc leurs

(sotano) morions,

fait

de dans

mortier; une

d'après ruiné

mauvais

état,

ayant

une

voûte

en-

8

nasconi donne en Ce Palenqué. bien que l'un et leurs porte 33° Un autre 34° Un autre autres de quarante une en porte ruines. 45° Cinq fort édifices. le je désolée autre au pris leva remettait plans. le n'y que l'on creuse environs. en ruines. du de V. grands en de leurs débris on 46° Encore édifices ruines. en ruines. 55° 56° en ruines. rien. s'étendre avec maisons. l'immortalité venus bien au face de rapporte genre tour les qui d'inscriptions se voit et des les là ou d'armoiries à moitié lagunes achevée de sur commandaient port en don du tout leurs à la laquelle porte. soin de faire observer Ayant on pourra rues. pouvoir S. de plus. ici en pu sable de est peu se tellement d'années des eaux s'y « fertile. œuvre Je des ne plus qu'une forêt. C'est de quoi d'édifices que les temps. Palais « distingue « Romains champs que de l'âme. autres en ruines. ruines. beaucoup édifices aussi en en ruines. opposant. leurs portes et leurs appartements. débris s'ouvrant (1). « puis femmes avec bras trouve le grandeur un palais et à ce par Espagnols ou du qu'on là gigantesque faisant sommet dit. ville maison une chaîne ainsi j'appelle au qui et deux Palais. courant personne l'eau ici qui chemin. avec revêtus beaucoup d'habits quoique d'habileté et de figures sont leurs j'ajouterai pierre. Il il « Seraient-ils « domination temps de la Mores dit-on. édifice en ruines. en ruines. reconnues on trouve sur celui-ci. édifices 44° Cinq semblables avec grands palais. en aux mauvais avec des la 49° Trois 50° Dix ait Un Deux armoire 53° 84° Sept Quatre Cinq Seize autres palais encore édifice autres avec autres autres en ruines. ces a été. Quant d'un temps en creusant cela abandonne aux aux précipices. desquelles a une chambre et 36° D'autres 37° Six de par une 38° Dix 39° Trois 40° 41° c'étaient Trois en ruines. dans au dans à monuments à retour février et le 13 suivant. son travail.6 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. édifices. au ruines. chambre en en ruines. pouvait qu'un moment monticules une l'Uzumacinta. édifices. et les de des auront à neuf ou champs. avec une voûte. 43° Dix avec un banc (sotano). de castillanes vers voyageurs suffit pour à la grande circonscription réfuter les étendue de BerRapport de ce plan La levée qui et mille vares six lieues tard faites plus par diobjections cité de Palenqué. visibles précédents. de auront et de former que les qui « ruines « en « serait « « me d'une un maisons. quelque ils terre au trouve tout appartenir restes Tabasco de quelque briques. en ruines. on les grand Plutarque. à José Estacheria date du 27 commissionna janvier de la 1785 cité Italien. des champs considérables 47° Vingt 48° Vingt édifices autres en ruines. contenant Afin que le une. que trouve des si percé donner grande murs de des un cette si l'on terre maison. demi-lunes ceux qui confessant ou bien de sais des Catasajà. monticules les dessins époque. juin. a former « suivant « principale « lieue « de et daigné dans me cette donner. aperçoit quatre à peu de distance de la ville. « d'écus. un Rapport « résultats exécuter L'extrait plan le de sud brisée que centre là il elle et suivant j'ajoute du s'étend est située plan intéressante. les uns aux autres. » un il antique. de ces portaient Romains des qui. de l'ancienne . vares et une de long. qui en était beaucoup Les roi pour des le La trois devait de ces maisons de pays « qui « qu'il « de « qué trois été des lieues être y a d'ici toutes car. entier. et de chemin. leurs débris annonçant et un que escalier de plus. arrivait de Santo-Domingo. dans un édifice état. croulant. en règle d'aller se mit dessina Président en est ici. ici? en sont sculptées « les a beaucoup et de dans plumages beaucoup « étranges. ou quatre vares et car de il y a déjà grosseur. plan découverts qui aux fut décrivant précipices les monuments le suffisamindique intermédiaires. leurs débris. (Que (1) s'élevaient Sans mentionner les parlant édifices des avec ici de les état. à de et Guatémala. dans Il ici y les qu'on dans ce pays. en ruines. bancs (sotanos). à la les même même qu'on et pays celui le maître à Palendes rivières existant côté Sa tout fait ne dix lieues dans ronde. ces palais espace barrière de de entraînent. soldat levant extrêmement difficile pénétrer. ment (2) qué. de ce Les qui précipices C'est une puisse rude. autres en ruines. de plus. long un raison beauté. « on n'y attention. le chargea Celui-ci des don Antonio à BernasPalenqué aussitôt diverses de la n° la l'Auportion 1 (2). que tous de enfants l'autre. et les « poteries « de domination formant du aux côté. couchant. tière. l'une de niches. de Palen- à cette envoyé ruines une accompagnait d'Espagne. souliers. tous que s'assurer autres éminences Calderon et des n'ont ces quand pas vus artificielles les édifices on !) sur lesquelles forment voudra en des tout Quinze tous 42° Encore en mortier. ce jusqu'au vinrent débarcadère je n'en encore Car- « thaginois A la coni. à la cour avec des escaliers en bon état. « ou quatre ont siècles au-dessus à la terres depuis d'elles ville que des ruinée cette arbres ville de a été abandonnée. plus. soldats à et une montagnes deux chambres morions. au couchant une levant court nord au une. les instructions que demie. d'eux 51° 52° 35° Six semblable édifice. parties dience la plus suite Amérique? de en des il étant les de Rapport. en architecte faire et des royale une le royal inspection 25 Guatémala. dans et que somptueuses. autres de un en autres grands autre bon aussi en ruines.

déterminé. mesurait avait conclut volcaniques ruine En cour. antiquités l'historiographe tout de l'intérêt l'Amérique. la grandeur le par l'histoire de l'examen anciens qu'en ont témoi- « Américains. la ruine commotion attribue uniquement du voyage les du pièces Roi. historiens environnants. de rempli la capitale du improbable avant la d'une nord. anciens et autres de mieux détruite les le de date dossier Palenqué. EXC. Ministre. primitifs en sont ceux Chiapa monuments un conquérants dans par relativement particulier qui se il existent trouvant ne me du trouvés Ceux Nouvelle-Espagne distinguent dans anciennement que cette En le entre district le cité jetant « côté « dans « au « paraît « provinces de ce pas siècles comprises qui fut Guatémala peuplé ait yeux été du et et Yucatan. plusieurs bien de le qu'il deux Palais autres n'en vares et dessins soit et formant servi fait demie une qui ont du fort nulle et dont ou d'ouvrage du Le et premier second Il de il de réfère servir d'eux demie encore souterrain? deux deux vares de qu'il d'aucune offrait de à Dupaix d'une Rio mention de large coupe courant quatre-vingts dessin le vares. encore. qui des le dans eût demie. Chiapa. de jeter du sous Bernasconi. a au ne existant daigné zèle du exécution courant. voûte et cette pas (2). vare traces de la cité vares disant ni largeur n'a à la observé supérieure. (3) près ges. M. La de de l'Histoire ce grand partie aux ar- à peine devait qui subitement par lui Don de Juan Bautista en Espagne. à Antonio la couchant je mets élévations. LE MARQUIS DE SONORA « EXCELLENTISSIME SEIGNEUR. montagnes occasionner voisines. de reproduite pièce. on grande la voit puissance. qu'il douze en triangulaire et le sol comme supérieur avec les pu demie passage. côté (1) sés blement Rio et Le sous travail silence ils aient de Calderon leurs et divers les relevés successeurs. Rapport aux à la conséquence envoyant au Cette et à toutes nom marquis don commanda. ne non et plus l'architecte de nos passer l'utilité Nous avons et les l'art pays et Calderon de la dans qui se véracité la conséquent. Outre probablement part quatre subsistait passage l'un et existant à (1). chargé y Ferrandis 1745. cercle. pour d'une de le en l'arche fait d'hydraulique. l'aqueduc. Auteur rédiger la il fut à naquit de plusieurs Histoire grande Museros. ouvragénérale ouvrage. bibliothèques Malheureusement de Clcristoplze il réunit un très-grand nombre relatifs à l'Amérique. et importance. Palais. dans la plupart des principales archiet de ses colonies d'outre-mer. Munoz. président de Juan que les de Sonora. après royale les d'en Charles ici en avoir faire IV en référa examinées.INTRODUCTION. « vingt-deux. celles huit une du vares ouverture toutefois. d'éruptions antique. ne haut. de la où j'allai en faisant a pour former le que cercle. qu'il des documents chives de Colomb. sommaire. un prenaient entier (3). demi-lieue que je en celles signale question. reconnaître et On « Votre « que Excellence des ruines éloges qui On me communiquer. qui des populations. circonférence de la en me était rendant de au que les six aux lieues huit et où au rhombes mille je vares sortis avec du différents castillanes. part. l'Espagne laquelle terminé être en se la publication l'introduction f i99. été parfaitement (2) et Stephens. mourut recueillis plus grande actuellement l'Académie royale d'histoire . documents d'une se et trouvaient pour grande disséminés de il eut de C'est Dupaix. par la cour Munoz en de Valence. l'histoire montre colonies mérite RAPPORT DE DON JUAN BAUTISTA MUÑOZ A S. 7 « que « dont je la l'éprouvai. Il signale. explorations de Bernasconi quoique sont pas- du de qui ves par servi de base aux très-probade Del subséquentes Waldeck Nouueau-Monde. du concernant qu'en la cité ruinée de ne avec de l'ordre la proroyal. trouvent à Madrid. mais dont également l'usage ne mentionné paraît pas par avoir Dupaix. « fait « « gnage aux le lieutenant oculaire édifices du les milieu donc midi. dans de remarquer des nombre « l'espace « maisons. Michol courbe d'aqueduc environ c'est ponts et Qu'était dit voûte? avait-elle ce que en de l'architecte voûte largeur surface nulle violente à de au à l'abandon Bernasconi. « J'ai « vince vu de et examiné avec à une trois entière lieues attention environ en Guatémala. à une dis- quelques conquête. de 1er mars avoir sur les fait saurait tant des donner de détail président manquer pour jour silence « ces peuvent doit pas origines résultant là. Bernasconi del et Rio le entre il couleur y également au vestiges d'environ ainsi dont les plans centre comme se et rouge. Bautista ministres d'être l'Audience qui.

tiunich trouve après par ruines Les Dupaix. dont il sa ici (corruption terre otolum. d'une la Au grande a la ainsi province que Yucatan. fut nouveau adressée le Rapport Munoz. sans dont nul afin comparer Bernasconi. et relevés expédition? de Copan. ici de nous Walnuevamente etc. que . ville vient Palacio. « Tulifà. suivre la « Relation « avec Cette écrivain. écroulées. de otoch) Dupaix. cent elle forme lieu ruinées. Je découvert bas-reliefs ornés fais de statues « de analogues en ceux le découvrir auditeur de maintenant. le de que Le 3 mai Tumbalà de la même année. qui signifierait a entendu dire ototiun. les siennes plus C'est devient de toutefois. des arriva ruines au aux Palenqué. grande qu'on licencié merveilleuse ville à (4). Guatémala. José le jalousies dossier Alexandre empêchaient aident peu plus en del Palenqué un royale. les édifices. de ceux de à peu où chemin de chose il existe de la lagune comme édifices recoudans les par on a et ici la laquelle (1). Palacio a été puis par en 1863 Galindo. César et en 1866. gauche était un port Guadalquivir. incommode celles-ci manière cents suivante. de « remarquables. maison otot. Honduras. radical tun. pour soixante-dix-neuf. ototum. » province édifices. Au près des San-Lucar dont nord-est se sont elle trouvés. au de nommé qui porte demi-lieue précédent. et de (6) avons deck des monuments ces monuments del Descripcion las inmediaciones MSS. en particupour les hommes des mais instruits de en et cencié par Daly. de a été M. enfin. pièces laquelle conséquence don avec Del première travailler ne put. il fit sa visite à dégager toutefois. Ces paroles ville du d'environ sur la rive 16. Rio. plupart une élevé étendue de la mais conservent. de Deux mais Santo-Domingo cents il Indiens n'en le vint 18. à une au le province traverse l'on ruisseau. des celles qu'en de de donna Calderon Munoz. ordre avec jusqu'au de lesquels 2 juin et le 6. plus par M. ce on royaume monte. de Michol. de l'on des la découverte (2). large mont de ruines. surface leterre-plein cinquante une complace. Antonio comprendre voyager mars relever Humboldt une alors obtint cédule don tard du d'aller Amérique. ici fort pierre d'une de trois manifeste que on de une ou la province chaîne de eaux de de Ciudad-Real qui deux de vient lieues jusqu'à ce d'eau. « son « architecture. différentes manières » de tunich. en à faire visitées ensuite connaître. Séville à au de moyen la côte de de Campêche. à l'embouchure ment lier (2) étaient existant moins de considérable Séville. nommé masses continue Ototum « et « joint « que se fait sont commence pendant se fort varesde du réduiseut visible. dont le Au actuelle. reçurent descendre l'explorateur suivant. couchant. facilité et les avec En à site. réel de investigations où diverses le des du baron du de plan Rio elle préoccupations jour. plus de leurs dequatre chaîne ou jusqu'au moins habitations. les a trouvé celui vestiges fort temple de levant. à la (5). mesquines. travail dura se mettre à l'œuvre que RAPPORT DE DON ANTONIO DEL RIO « « « en De Palenqué. par l'auteur terreno del y poblacion antigua del Pallenque. chemin les dernière sud-ouest. des Chiapa. et au pied le plus (1) San-Lucar. de superbes la « Zapotèques. et tard Stephens Catherwood. et de on CIdes ce pierres fait qu'il écrouées dériver de des quelques le li- (corruption dans pierre) en tzendal. (6). on pouvait et comme naviguer à une jusqu'à demi-journée la mer. de la de couronne cet la cour l'initiative. jadis d'embarquele commerce de l'Andalousie.000 âmes. petit à la couchant Passé cours découvrir demi-lieue à la sur Guatémala celui Campêche courent de un on grande arrive rivière à monter. rectangulaire qui se localité par Yucatan dont les à la loin. de de l'entrée avec de grandeur Mixtlan. copiste dont il serait dessinés seconde sont celles ou de la mémoire dans de l'État pas Micllan. « situées « « qui Une « prend Maisons quatorze.8 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. du présent travail. pierres M. trouve d'éclairer prendre fondement aux ruines la lettre acheva preuve des d'Espagne Le vastes sur temps connaissances l'éclat n'était la à lumière faire de 15 que plus de archéologiques devait où se tirer des faire la en 1786. de et arbres debout (3). années (4) et dont les ailleurs n'en excitèrent une erreur du Guatémala Ce mot originaux Brasseur et écrit de de depuis. « tance « de « de convenable Catasajà. de Dans Chiapas la le premier (5) Del prouvent au et que courant Espagne descubierta Coll. édifices furent lors s'agit de question. servir à l'histoire pour Bourbourg. « verts de terre on quelques-uns supportant encore de d'une lllexico autre à 1576 et où doute allait sans relatif de de qui de bourg ruines. surpassait. chargea date Rio Estacheria. lu pueblo parfaitement au Yucatan l'antiquité inspiraient documents d'intérêt qu'ils est il (3) Mixtlan Munoz? Ne serait-ce d'Oaxaca. de au cheminant montagnes après au Tabasco. à de s'unir on dit-il séparer marche. ce qui qui où « ruisseau.

pas à cause des débris et des bois la base. sur lesquelles empêchèrent IV. mais Rien pyramide de de fort ce Del côté Rio. du reste. plus On Mais. l'entour 4 au parts la sud. frappé de de donner de quelques temps dans après. traduite en anglais l'avons déjà remarqué. l'attention de la Charles des l'importance les elles préparatifs eurent les antiquités découvertes.INTRODUCTION. Rernasconi. règle. d'observer derniers la distance totale de y a restes qui côté. première ce qu'on éminence. espagnols Stephens que assigne 40 pieds mais ne prétend en ce point être absolument anglais. après de dessins détachement de difficultés. ainsi de n las ruinas Mexico que nous fut etc. existant lenqué. lignes. à la au expéditions. des de au centre. par le avec Celui-ci depuis étonnant et qui. de Palenqué Calderon. et officier de cavalerie il dressa la à 1808. exact. 9 « l'on « celles « hauteur y voit. comprend et elle de peut à huit plus ou lieues moins qui baignent autant mais largeur correspond où De situées cessent cette à cette ruines. Nachctn. protégées fatigues propres et entre Le par nécessaire. un peu plus promptement qu'ils et avaient les difficile. et c'est ainsi que tête but province autrichien. qu'il avait beaucoup relations sur l'existence détaillées. la était à cette artificielles. habitué eût découvert mais. il était haut. de grandes nombreux. mexicaine. la plusieurs dont il Amérique. élévations clairement. des été Indes décrire gouvernement. MS. une et c'est montant l'entrée appeler levant. de sont. accoutumé où deux se les à celui Palenqué. monument précipices lui aux les de qui ni ne mais mentionnent Calderon Del sommet de de du grands ainsi n'était si qu'il fatigués les édifices Le Rapport que ni Rio. dire que sa jusqu'à de la maisons ruisseaux. soin dessinateur. l'éminence servait au comme sommet Bernasconi la trouvait à croire travail. qui encombraient (2) restée Londres Memoria aux en relativa archives 1822. ce qui jusqu'au divers fait » servent quelque pour que qu'on les les qui indique exécuta cours qu'on llMichol qui montagne. les que forêts les climat étaient de qu'il il n'est habitait pas longtemps. toutes de de 1 au sud-ouest d'autres court en sorte en du 3 au ayant tombés. de La et copie à publiée 9 . maisons levant d'édifices couchant. se l'autre n'y d'une coule les de au demi-lieue pied des de l'endroit « c'est-à-dire « « précipitent bord. par plus l'auteur tard mais il en resta évidemment de de suite ces de Ordonez. en signalant servant les seconde bâti le reconnaissance palais. y à comme a reconnues. si d'eau y restes que à l'un de la et verrait rues l'épaisseur forêt « mettait Ces seules trois ruines. à l'exploration à Mexico commencée. ordonna expéditions et avec la vallée capitaine un archéologiques l'appareil de Mexico Nouvelle-Espagne alors dans de de qu'on explora lieu successivement. en explorateurs contentèrent sous aux les archives ayant envoyés de yeux. ruinées. son à et ce les del et Rio. « surtout « « « ou quatre long lieues montagne chaque sept être Rio jusqu'à l'extension ne trois cité qu'on longueur. à la expressément Dupaix qu'il inférieur fit des principale Malgré ne les fut. il est obstacle. les idées monuments à cette éminence artificielle 20 vares de hau(1) Del Rio donne et Dupaix 60 pieds ne lui teur. et sur accompagnées la nature des à fixer. ignore l'une et une quels d'elles seconde furent années donnée trouvée qui à don dans alors les Ramon archives question (2). trois d'Oaxaca. qui qui offrent d'accord et bien comme intérêt donner d'introduction à la une ne dans suite des au Rapport de à d'Antonio Calderon l'ancienne du palais. et au peut placées soin ces manière qu'il s'étendant de cette pas les montagne « vante « également nord. s'étant les incidents vice-royauté. Tous les les les relations sont étendue parle le pas plan considérable de qui l'orientation accompagnait d'assises monticules en encore qu'il ne tronquée. d'un dise ville qui dont est Ni et qui ils l'édifice décrivent principal. est la maison sur les la plus une grande éminence qui en sont et la ou plus colline spacieuse de de la 20 de vares toutes de sui- située on voit et autres levant. non-seulement terre-plein rien il dit du grand fort parle grand escalier que place ruines de au de laquelle base pourrait était au mis Rapport. palais que le capitaine l'escalier. Elle celle-ci. que (1) 5 au de le colloquée l'on et. ruinée étendue. plusieurs d'appeler les de royaumes 1805 savants. Calderon autres environnaient. à beaucoup d'égards. fut mis Parvenu la route ces d'Ococingo qui à Pafurent Dupaix. facilement Rio passèrent de plus Del dessins copies a été en Espagne. l'entreprise. ensevelies. moyens son disposition travail architecte parcourir bien de cette eus de en le plus vie l'exploration en réalité au ruines qu'un ni à superficiel.

Viérnes 2 de du Rafael conservateur Gondra. qui souvent déserte existence et semble qu'en les Castaneda. vement copie des les apprécier (voir diciembre de Merida. à Mexico. partir maladroitement renouvelée récemment (5) Rapport 1832. Antiquités Disrours mexicaines. autres qui président. en aux un plus vaste importantes tombeau.10 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. de Castaneda. sur le point des florissante. De commissaire tan. mon séjour dans cette ville. étrangers les malheureuse qui empêchent de Saint- l'empereur « cune Maximilien. de son changée secret ancienne échapper peut-être. (2) C'est-à-dire (3) Mexique des Une telle et par MM. Ibid. vus. échange. l'envoi de Europe. la Société de la rapporteur royale Commission de France. national de positiqu'une oficial de à l'époque les dessins que dessins fait m'assura n'étaient ruines d'Izamal. au Musée publiées par national était M. république. dans s'y en les dessins Sociétés rattachaient. Jomard. « Péninsule. qui être déjà révolution secondaire affranchir peuple le Mexique. l'attention. précieux il est et les curieux envoyés dessins à Madrid. exhuma naturelle de dont sorte 1828 à rechercher cartons de contenir manuscrits une sciences par jadis le de fatalité aujourd'hui s'attacher comme pour jamais. exagérant d'art objets antiques. descriptions Le traité est daté remettre mois ce savant huit cent voyageur vingt-huit. toutes tout lui par de trois Congrès la dilapidation avait (3). jugerait de l'autorisation utiles. constaté (5). mexicaine. son et arrivée plusieurs à Paris. Castaneda est un rapport également (1) Priest. rendus général formellement Malgré cette de par la lui. gouvernement. entre mil du ces objets de copie obtint. Baradère. Baradère explorateurs et savent il oubliait ou peut-être partout. longtemps après son « Par retour en circonstances. l'itinéraire qui quarante-cinq du fait du dessins capitaine à cet sept par copie égard novembre dépêche ne parvint Castaneda qu'on s'engagea authentique dans du d'une les Musée et des suivraient. de des travaux l'accueil de l'année jour où Ilarregui. Brasseur fait au de à négligent José Salazar gouvernement ignorait-il que si c'était aux grâce donné de la valeur préposé impérial. qu'il avaient avait eu apportés connaissance. plus des pays. solide (1). des d'exporter Ce décret. à la fut découvertes. Commission spécial. la collection Enfin. M. originaux à la Société de Géographie. Brasseur comptait et humilié Bourbourg. à Mexico. sans tèques. gouvernement Baradère les ce qu'il serait d'exporter faire 1828. occupé qui par l'avait les armées accompagné françaises. en date du 17 septembre . centrale l'importance de la Société desdessinsde Géographie. les savantes attendait manuscrits était vivement avait Warden. qu'après la moitié en l'intérieur fait convenu musée. d'autant jaloux leur au de s'occupent volonou dont ils qu'on des anciens ce pût quelque prétexte que au Yucatan les qu'avec pierres qui sont de la antiques être. obtint. dillérente autant que en tout point de avait ce su qui braver était les globe. p. par dère ses de soins par empêcher le le M. ni de faisait toucher la défense aux absolue monuments de «pratiquer au- excavation. préliminaire. déposa importance pendant d'Histoire pouvait et restèrent-ils. au ce les Cabinet qu'il dessins « Ainsi. à 1\1. une de cité voir les guerres l'indépendance. recherches trouverait avec cent en qu'il digne la des rendu de objets une faire des d'antiquité loi qui fouilles dont interdisait et de Il dans de fut un quelques à tout étrangers voyageur. « Pour coupables. dernier les Yucapar un décret la inqualifiable ce pour la visiter défense par del departemento Isidro (4) Don Mexico. » Il oubliait tirées des ruines monuments quelques qu'eux-mêmes ce nombre est Don naguère M. de Depping à éveiller M. et le conservateur et est le résultat de la fédération du de diverses autorisation suite délivrée cette quatre septembre que précédent. siècles construction végétation majestueuse destructifs EXAMEN DU RAPPORT DE DUPAIX « Les pendant lorsqu'éclata d'une manuscrits ses diverses la du capitaine Dupaix allaient devait pour un de (2). Ces occupé au pouvoir que et les de Castañeda. connu efforts si remarquables sur le reste du des par le caractère et et dont de la la de leur architecture. (4) et à lui réunie M. Ce n'est pour question. veille les Envieux raison de disposition certains nationaux. des à objets dans s'étaient non d'art. mexicaines étaient connues. sous ne bâtit rien que et de l'histoire antiquités tiers de poursuivre des études se sentent incapables. autorisé interdiction. les permission transporter originaux Dupaix. arts. figurer ce sujet. Baraune copie délivrée. du Yuca- hospitalier à. antiquités seuls leur avaient étrangers qui le Peribdico de Musée 1864). alors aussi ensuite tout ce musée expéditions. vi. connaissance hommes. la précieux conquête qui invité des de devenaient sa les liberté. Baradère France. d'une des antiquaires avaient et l'on excité un haut avec spéciale de intérêt. avait et le entretenu président de Castaneda en M. impadont manière « Dès L'Institut tience M. Baradère Charles Farcy. uniquement documents de de M. la fin même du il publia 1864. emportés par M.

New Spain. les Antiquités aux Palenqué. continuèrent foule parut la de en vivement d'attirer alors. d'Aglio. du centrale. que remarque jama. de deDupaix publication. lui ici de donne un généralement coloré. les Lenoir peuples. on pierre devait y des des rideaux des palais ouvertures rouleaux d'Étoffes. de la gravité. gr. savant. que l'on suivant retrouve les observations dans tous les des de Dupaix. des entre l'oxyde Mexique. et de faite saurions lord éditées courageuse compilation MM. (2) preserued with the in the royal monuments libraries of of Paris. accompagnées des dessins de Castaneda. ils qu'on ont dans des aucun point instrument de disparaître « que carrés hautes si ce passer Les leurs ce métal. Les caractères et offert monde leur aspect aussi généraux la solidité. Examen des de la troisième planches p. (3) (4) paix. expédition on auxquels de portières. etc. p. des édifices Cette de Palenqué qualité sont. plus tard. 73. pierre. avec un qui américaines luxe eût à Londres et un format mexicaines grand sur un un ouvrage pareil Saint-Priest l'œuvre désintéressés la analogues en Europe au étaient les amateurs plus des considérable études encore leur « un taine à ses en été faite sauront toujours d'Antonio M. 3 vol. Baradère. ces précieux suppléant restes imposant au nombreuses notre siècle. servant de bois Américains nous modernes avons en mettre des (7) A Uxmal. dit Farcy doutes Dupaix. Palenqué. ont été ton monuments des les mines débris au observe connues de M. en Charles redressant. et des à laquelle Warden dont nous frais dessins l'attention de MM. Mexique aussi Ces à la édifices. de Du- (H) Serait-ce sont nés sous chez les disposition américain ? Nous des observé. Baradère l'Égypte. n'avait augmenter ans encore. expéditions en 1805. de du de fer l'explorateur. qui se tient remarque sont non-seulement en particulier revêtus la cela même est à la nature et à l'emploi dans enduit au de sujet le à Palenqué. 1834. importants grâce initiative. etc.. louer bienveillant fois cette explorateurs d'en rendre l'Amérique. présent la perte récente à se écrit montrer saisit si vifs ami une et de si unanimes aux occasion regrets dans des le monde antiquités à sa qui une Farcy. l'existence de jours du qu'il par d'antiquités en faisait. la du mais simplicité. vinrent et de ne de (2). presque plus trace lesquels ni repos. il est s'ils en et stuc. monuments quatre Ils Les de comme quatre placés de fenêtres dans quelconques ceux points sur des autres cardinaux. grande de M. efforts Après de la publication manuscrits Cette Lenoir. Il hommage de Castaneda. la » excita un encore des générale. 1830. des antiquiDupaix. in-fol. plans portes ne sont présentent sont orientés. la tout en sur peu la collection le cas 1828. en cuivre par un climat l'effet avec trempé d'une des instruments d'une façon les pas Américains la en pierre pierre de avec plus à ceux l'andes dure manuscripts. documents qui ensuite M. sont derrière paliers courroies des chaînes escaliers sans (1 ) Antiquities of Mexico. 1832. lin. niches Les en trouve et de fermeture. a soigneusement à la méditation du commencement que « fidèle. de étaient le cause renvoyé si prédes le prix la Société de après prix. fait que nos les constater sur l'existence l'âge de cette de vastes partie débris du monde. tout à fait de faces sont jours s'oxyder suite siècles. avait jusqu'en délivrance encore sa du mort. 1834. Dresden.s trouvé à la étonnant ont eu. et tous aux Kingsborough. on pouvait de même petits piliers ou de petites (7). de M. (6). pour tés du pays. et de forme ajoute fer qui l'Amérique conique dernière monuments matériaux. comprising fac-similes of ancientalexican (5) Berthe On sait paintings and hieroglyphs. Discours Antiquités mexicaines. vingt gré. la recherche ordonnées 1806 et 1807.INTRODUCTION. plus de véritable del Rio (3). Baradère Saint-Priest. en qui devaient Le capi- L'expédition jour. au dedans en bas souvent. Alexandre et de décision manuscrits. Il dit (4). togelher whole illustrated valuable inedited by many 7 vol.. (1). sur sujet. arrivèrent jusqu'en Jomard. proposé. by et jusqu'à tiquité instruments en et avec d'autres aujourd'hui que positivement la conquête ne travaillaient mais fer. antiques. Paris. etc. fut différé qui voyageur du authentiques cependant 1834. de Géographie. vn. Enfin ces matériaux pour à il lui avait témoigné regardés qui retard d'abord même. des anneaux en d'entrée. n'est des des sont souvent nulle très-restreints. omissions nombreuses erreurs déterminé de son l'état savant de devancier. Aglio. d'un chose digne n'ait pu de soubassement dans autres car si lequel palais. Augustine particulière. éminences. Ib. Alexandre ces anciens 11 est vrai (5). M. parties du Leurs Les On Mexique. 11 des divers nom que objets et composant par écrit. analogues. s'ajouter Charles trop mémoire. de M. London. in-fol. particulière vu avons des portes qui fort Relation des trois du capitaine Antiquités mexicaines. continua. dont la jusqu'à et l'auteur encouragea longtemps travaux. notamment celles de Mitla et de Palenqué. suspendait probablement nattes ou des servant . c'est-à-dire tous larges des que regardent généralement tenant lieu pratiqués longs. haut et États-Unis. comme rapporterait des en son propre cieux. préliminaire.

débris. ayant pierre.12 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. Cette n'est repos règle à tous les édifices dans ces conapplicable antiques il Examen 74. elle le serait faire (4). prétend moins dans ses il est de puisse avoir ou huit et Quel qu'un une voyageur ville Waldeck. carrée. haut. Les marches sont plus hautes et ont quelquefois « Dupaix avait plus c'est état gueur l'immensité ville antique la vu grand ce de qui ruine à Palenqué auparavant. de pieds où certaines est édifice. quoique pas suffisantes pour quelque voir Aoerica. prête à davantage. sur toute les la et qu'ils description ce ont qui donne du sur de est côtés. lieues déclare de que. dans ce les dessins sont les M. la même tour Incidentes dit que Stephens. que Palenqué. quatre-vingts sable. impossible terre. tout Peut-être comprendre décoraient. une sur des grandes corniches autour pieds. et deux trente-six Les murs. et extrêmement de forme couronné les doubles de l'édifice. des planches la palais. une base Cette escalier quarante-cinq de plus Dans Waldeck. terminé encadrée formant de l'extérieur. qu'elles diverses ou deviner Entre architecte del Rio. nous n'en un aider a la maintenant un des lieu princes. à présente du car de ce monument palais. été » édifices encore debout.. édifice fut-il ornée cours. (4) La il n'apparaît PI. une un dessinées haute idée masse par de de un est la Castaneda. ont vingt en chaux édifice milieu quarante donne. dans ces un ce remarque principalement somptueux « Cet culte. vues Lenoir tour façade. de Waldeck. Voir de Landa. dans l'Album XIX.. ne par p. grands masse. II. destination bas-reliefs pourrait-on. pas dix-huit. en actions sujets de des personnages la intérieurement. Yucatan. onze Il Mexique (1). avec commémoratif certitude Quant naître dessins du de aux l'espoir exacts péristyle. large cent élévation Les par dans voûtes de deux galerie de Des ornées proportion parties de six construite jusqu'au les petits. entiers. cent ce en qui Au (2). extérieurement du monument. des toutes en stuc. XIX. suite la représentant par de est la cette lui personnages attentif. plan de M. ancl vol. de M. ci-joint. de ou un dégradation moderne. Bertrand. il ne le vo- clef manque plus lume intitulé comprenant langue (5) Central de maya. dont voûtes souterrains dans ce l'entrée de sculptures tout palais pour symboliques à fait la de un choix et deviner quarante alors et que par désert. fait s'agit d'édifices plus M. piliers sont incrustés sculptés. quelques-uns dans par des qu'on les cours représentent une cintrées intérieurs soutenues voilà carrée des étages. personne là posséder. « Selon que que carrée. épaisses. qu'un en quatorze. de plus pieds d'élévation. chose un véritable en les demiplein des de la troisième vu cintre. Stephens faites ne sont (2) au Yucatan et dans centrale des l'Amérique des aux escaliers et dans y avait rampes quelde distance en distance. il ne donne quarante-huit pieds soixante-quinze renferme (1) Nous monuments avons où des ques-uns donc nullement trées. ont de pieds pour monte sur temple. ou mais des un examen diverses sculptés suppositions. nombre. sagesse sur la suppositions. Dupaix. que dans les un dit constructions pied. état de plus qui. pas mention de offrant laisser ces voûtes cintrées. soixante à l'est. résidence victoires. Clziayas p. de sa ces toutefois. dire de d'une traînés au moins complet. de Diego mexicaines. également l'alphabet hiéroglyphique et Arthus éditeurs. grandeur ainsi de continue. avoir même reconnu vingt dans ans du un reste pied de et l'ancien demi. quatre-vingt-seize des galeries dalles construits et L'édifice forment est entre pierre. a faite » d'une Antonio que dans compositions. bas-reliefs L'intérieur figurant à la magnifi- personnages cence ou de de hiéroglyphes péristyle tout dont répond des salles des tour (3) galeries de formant bas-reliefs des l'escalier en bâtiments sont autour du temple découvertes. que qui ont au Dupaix. ces à l'enseignement? Les hiéroglyphes. au lieu il prétend laquelle Dupaix (5). douteux être vu signalé. 317. de la Dupaix. C'est ces hiéroglyphes de trouver les que Relation des choses du calendrier Paris. des Enfin. personnages à quatre espèces douze granit. à quatre qu'en l'intérieur description tour. d'assigner à cette véritable étendue. fait planches les signes etc. frise les épaisseur. of Voir etc. nature l'édifice la tour remarquables existant encore de haut. pour tous. Del car il Rio. un angle une très-grande au large tous sommet. Durand ce est aujourd'hui s'en de moyens de Yucatan et de découverte servir. Antiquités de expédition (3) coupes cercle. n'est ne en son pas prédécesseur. de pas non plus dans le. planche travel le in plan . pieds. destiné un temple pour la célébration Rien ne du peut monument à clef pourrait les autour le autres motif parties curieuse. de différentes Alexandre pieds de la prises «Une construction parallélogramme d'après mille et de de Dupaix. ci-joint. grande loin n'avait six lonvu Observions. étages. il faudrait seulement par exemple. s'élève formant masse qui hauteur. tronqué par portes.

Ce sous sont dans On y l'édifice trois l'autre arrive longues et dans salles des des ornées lesquels de entrées couloirs de de qui à on des- plusieurs sur comme par des sont à autre huit entrées seulement dans angles angulaires chose les indiquées de hypogées dans leur quatre-vingtqui se con- l'une par par sont Il de est trarient contrariés leurs aient déposer terrains. employées d'Anthropologie connaissance qu'une au existait qu'elle servirait dans de GeGosse. très-blanc.. sujet de la tête di- figures symboliques reliefs de Palenqué. ces déformations de (4) Néanmoins la religion du de la découverte de des pensons telle Mexique. c'est seulement le grand pierre. impossible d'une emblématiques Par trouver ces cette figurent raison dans serait C'est tellement ne de peut sur coiffures. de la Société (2) Ce stuc mêlée pays écorces Yacatan (3) On d'un avoir paraît avec de l'eau arbre (Brasseur de Landa. de régnent (1). de un grand Palenqué étaient temple même bien et tellement la broyé deux avec afin la race tête côtés quelque les nature (2). de 335). à tout à expliquer fut une nation ce que considédu L'art l'ori- représentations dit un art antérieures peut servir nous par distincte. sont Quant un signification les mains que des accessoires qui même des dans les personnages. reconnaître le marbre des ce stuc. vingts. dont ces l'art. proprement est dans pouvant nulle comme siècles. Une intérieurement Sur chose quatreassez sont quoiest Dupaix semble d'une dit n'en- qu'extérieurement. la planche XVII de Dupaix. ont l'entrée que pu temporairement peuvent retrouver que fortifier des nous les vingt-quatre que sculptés à une dans sur nature Tout de autre qui sont Peut-être fouilles ossements. la tête des des des de de ces tous cette et qui enfants peut résultat chez coutume peuplades beaucoup de d'anciens façonner « La complication vêtements l'étrangeté ornements tation féconde. Ces du salles également corniches. généralement que qualité qu'il trer est ni Les modelées les pieds le exposés dit-il. rendent à l'aide interpréun la peu il très-facile. de correction. qu'il tellement difficile sable. bas-reliefs décorent vrai de dans que la tant Dupaix. comprendre. 13 son antérieur del zcne Rio. celles souterraines lui-même. des des que m'abstiendrai. connaissons l'autre. plusieurs être étudiées ne sont avec à la rôle pas un dénués certain d'élégance. de de Palenqué cercle forme fut une remarquable tant la penser et la le à part. difficultés science. travaux dans les remarquables Mémoires nous de M. la chaux tremper des rhoses du des du vers nève. de profil. de Paris. Relnüon p. presque ceux Il à du décoraient. vues d'éviter est d'autres habitants du quart positions. de l'Amérique. ce stuc dégradation parfaite de m prompte. perpétuée jusqu'à présent certaines d'Amérique. ration Mexique de gine que Palenqué se que juste. le docteur L. diverses. l'avons édifices dit. conformation s'est (3). et opinion. richesse costumes. solide de l'égal pierre. autre mais tour. A. bizarre. lieu ne de rendent ce sont croire pas de à l'assertion compte parties de d'Antonio cette cintrées Une cend dix disposition qui autre par pieds ne singulière. la grandes certains indice tables bas-reliefs a disparu. croire qu'elles servir des des souà et direction. planche souterrains sur large. dont peuvent qui ne décrite été rapproche suivie chez toutefois. à part. consulter au été composé uniquement dans on faisait laquelle de Bourbourg. » qui le qui la plan donnent petites utiles. la singularité les convenir ainsi toute que et anciens la accessoires peuples les connaître il faut sont qui plus. n° et XI la (de coupe sans Dupaix) qui trop suit. approfondie commencement l'explication des bas- de Diego peut etc. que stuc. de debout dans par tandis sont a résisté très-fin. analogie la nation On ne l'une Palenqué donc les perd l'obscurité fournir recommander et aussi l'examen sur l'état de de planches » comme renseignements costumes (1) planche C'est VII. ce dont je imagination surtout par d'y explications antiques (4). à être les qui est intérieurs l'extérieur. granit. en un bas-reliefs lors état exemple. voyage de dessinés. 1861. jouent surtout aussi. de » la porte principale mais de et ligne avoir a ces donné par le avec mêmes lieu le « peu ont de parties de front de six pieds de toutes de que nez se face la haut. cette monument Quelques difficile pierre sépultures.INTRODUCTION. le donnerait n° XVI. paraissent qu'on fort les y remarque. lequel figures avec sont La placées simplicité. voûtes servi comme qu'aux les morts. peuples. fruit des des pour sujets. le dessin Ce pas « figure Le plan n° XV. feraient « Ainsi Haute-Égypte. à beaucoup les ornements tu . les ou race Elles têtes dans des et sont tous plus sur (le nombre encore alors palais). Voir l'Album ci-joint.

au-dessus qu'ils d'après d'une signalèrent le dessin hauteur (6). de « Les débris les édifices en s'étendent sur me des paraît autres. lieux à d'en pages la à l'exécution indiens. et Galindo (3). de Dupaix. service Ce aux l'Amérique transmit de cette centrale. que le même était nuation toute de assez séparées contenant ville moderne peut-être d'une sa grande large. Corroy. A de la suite de l'expédition Lors de son mais les dessins M. d'exprimer immédiatement il a précèdent EXPLORATION DE MM. Friederichsthal. soin les description. défauts qu'on de on peut lui dire reproche. of ficier supérieur et autres lieux circonvoisins. travels in sans ments crits à ce ruines. ou Relation etc. p.11. Le à de Waldeck. Madrid. vol. de terrasses ditM. ruines. malgré apporta du célèbres. Son de long Waldeck séjour qu'il patient débris des sorte. les unes trouvent Il ruines. ou Stephens quatre grande et ans partie son dessinateur. que M. in Central . Ternaux. la on l'incarnation les lieux où lui long- laissons temps. de Waldeck et l'exploration encore la visite opérée faite. Ier. la Relation fut publiée (Cornpendio la description menteuse d'après du licencié faite au roi Palacio. fut. fruit dans par trois une le de M. qui. n'étaient t. connus historia de p. vivante. (5). à diverses cité de à en notions leur antique. les monuments des de le voyage de Waldeck. la traduction Discours préliminaire. gravure.America. Waldeck qu'une Fuentes en Nou- laissant d'Espagne dans les indiquer of (6) lncidents rupture. le séjour de nous M. 67. auparavant. Stephens avoir visité mentionnerons autrichien. qui dans Les voir la mexicaines. p. éloge Peu officier de documents Copan. vin. Juarros de la (5) (Pl. M. jusqu'à endroits que ne une la admirables sur des le globe. velles d'un 319. connaître et sur de au Peten. pourrait espagnols. (4).14 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. p. relatifs accompagnant qui concerne à M. 259. que de la Annales des voyages. quelque le dans antique. t. ruines près de l'Amérique de Santa-Cruz à Ococingo. ses une prédécesdes plus lieues et à l'ancienne qu'occupent il ajoute la chaîne Palenqué Après de cette confirme parlé ancienne se vallons. dire ses ses qu'il idées dessins. avoir ville situation. assez ments donné seurs anglais Palenqué. sur de qu'il (2). les ruines Palenqué. M. en ses en ce lettres cité ses de son ouvrage des intitulé dessins Mexico en faire parle collection temps au avant l'expédition M. 1824. » les nombre d'habitants qu'aurait De fut parmi avait en le tous plus ces acquise voyageurs et le qui plus le et cité faire qui des explorèrent laborieux. ces Dupaix paraît voyage il se de Humboldt rendre. trace On LIV pour peut de cet comparer Album) la travel qui ce l'a dessin rétabli avec en celui entier. de M. de des explorations recueillit A cette où of ils residence dans des époque. du stuc sommet. monument Catherwood analogue de l'édifice. et l'impossibilité étaient en n'arrivèrent and de (1). Le Mexique en 1823. STEPHENS ET CATHERWOOD Entre M. ses métis est sur dessins. Après et pris cette ici suite « « la du Catherwood principales d'Utlatlan. de Paris. les près les ville de sept plus principaux partant des élevés une contidans lieue escaliers de conduisaient maisons étendue sur jusque-là. élevé une considérable. mexicaines. par Catherwood. aucun. M. existant l'ornement qui le porte qui quelques ornement à deux dont est rendre les premiers. pour se Palenqué centrale. mais Stephens et s'étendant débris se trouvait grand 1845. months de renseigneles manuspas. et Société du de les lac dessins monu- Paris. était tout le encombrée long de plusieurs s'élevant de jusqu'à un ceux existent pieds en à Palenqué. avec Beullock.. de de du l'Amérique mai sujet et les celles de Comitan qui arrivèrent parcourut à avec centrale. la route Quiché C'est aux et de Tecpan-Guatémala. Nouvelle-Espagne. monuments antiques qu'en donne (4) Galindo. recueil des Antiquités de n'y M. 1er. fournirent reprises ainsi dernière faire le fournies Dupaix. de description le il premier révoque les de exacts. soin qu'il les ruines de les Palenqué. quelques à la que ville médecin notes de de français. rians voir l'Amérique dans le sur Palenqasé centrale. . Galindo. au trouva Castaneda dans la de d'autres Mexique. ou la connaissance l'identifièrent. Nous vécu si habitants dont voisinage. la montagne. en français par M. après frontières Honduras ils avaient de Guatémala. dans voyageurs Alexandre tentèrent de de route s'y pour Six provenant de M. partielles Géographie Yaxhà. M. del courant Copan aux du mois 1840. etc. de Copan relation de Guatemala). lieues nous offrons sur bourgade. (1) Antiquités (2) On peut voyage (3) par la ciudad et d'après 1576. au L'entrée. cette en dernier ruines la Copan. connaître nom par comme de à l'Europe par sur Juarros l'étendue du sommet Dans Jomard doute Culhuacan.

ine Central montant l'escalier. 15 « premier qui abord. y avait frappante Une qu'il de offrait cet avec ornement au le globe était « ailé portion « tombée. en pilastres richement que mais de stuc. nous Le résultat Nous quelque ruines. nous arrêtions et. le quittâmes mais lendemain) nous loin et et n'avait heures dans ce chemin sans sentier que se sécher les distance et des baisser bientôt bien battues entrâmes au delà de nos encore par les forêt. nous étions tout de probablement arbres. qu'il était à la à travers ornés leurs base trouvons « terrasse. intervalles d'Indiens. se montre et glissant Nous nous impressionna au-dessus sur le des monceau de le vivement portes de des par temples la ressemblance de qu'il l'Égypte. d'arbres. du était où il des y bois trouvèrent l'averse premières L'épaisseur Le de sol la nuit pluies. décombres et de au-dessous. en bourg. « habits « permis tombaient et au nos soleil gonflés se de comme la obligés mouillés. toute après sur puis formée sur une le tout nous moins avaient attachâmes avaient été à « celle « « « un une de lit d'Otolum. Nous arbres un aspect si rapprochés unique. d'une de grandes et une manière masses une nous demi-heure pittoresque de côte. s'y serpents et dans l'entrelacent. antique La d'abord à huit D'Ococingo. aux étaient le mules à gravir et nous à y arriver. quelques-uns vol. les pierres (1) Incidents ortravel Amrica. ruine cette bas. constamment. dans parlant parfaite il (le fallut existent était afin matin. parlait de toutes si éloquemment parts ce qui changements avait « le « cité. si raide passée A coups que nos vîmes nous de que la bientôt forçons peine après nos d'éperons. un « Les M. des degrés rameaux. branches de nous quelconque. croissant. « caractère. etc. sont former vu. 287. jusqu'à jusqu'aux où les village. par nous l'ombre à gué. « El vaste la route. 11. rester « route « « « « au mauvaise. bêtes eurent ainsi nous ». de pierre débris. les avait mules « ruisseaux « sans « Au pouvoir milieu monde fondrières endroits s'enfonçaient de que été une passer. américains après. impossible d'une les d'en seconde. cailloux. ronde mais tellement assombrie L'ayant sculptée. subit grande c'est des immense à peine quelques moyen empires. du la chemin passèrent ruines. environ pour des ouvert ans notre les à Ococingo. reconnaître quand arbres. des en en beau. « l'entrée.. « cernant naguère Dans l'espace de deux heures. « « « coup nos couverte sur crièrent d'un les offrant et. de globe. forêt. du arriver provisions. branches de figures aperçûmes curieuses bâtiment. milles que. à un montagnes Stephens. rempli en bourbeux. à la mais même avant par dit ne place. . n'était chargées bientôt pas raviné « pluie. tristement dont arbres. y procurer était désolation. dix-neuf l'ornement excursion de en état de Catherwood deux quelques à si de huit voyageurs jours dessina.INTRODUCTION. non Continuant Indiens la façade qu'élégantes les portes. état que les avons le aussi. aux palacio palais. mais avait il était trop roulé delà pour de la essayâmes ramener le remettre à sa place. nous Ce qui retournées un reste est il représenté y a un il dans fragment la gravure et diffère dans circulaire ses d'un trouve ornement aucun en reste question. pierres. été placé » Nous et d'un Les là ailes pour enfant. cette terrasse. pesant « force « détails « « le qui qui même de quatre du peut globe avoir hommes ailé. « dépassé « nos mules extraordinaire. atteignîmes épaisse nous du la feuillage rivière et de roulant Michol. continuant qu'un si chapeaux de par retirer. même rien ne et si précédente. Tumbalà de à cette Palenqué. où « ils cité arrivèrent (1).

à satisfaire coups de qui notre pour longtemps donc à du notre furent long la impatiente la dernière curiosité. seuls Catherwood d'autres sous (4). « « « nos et pénible première avant que notre ainsi du premier au eussent sous son des immense nous d'un indemnisa édifice érigé de coupé ce les la jus- pleinement par les étions aborigènes nous qui nous golfe un des du avait disposâmes les Européens connaissance Ayant qui qui « continent « branches établir palais. cette avons » Ces façon. ont courageusement 1840. destiné quatre le nos terme fatigues existé galerie. de la » l'intérieur plate-forme. que cet ouvrage. les curieux etc. tout Catherwood ce qu'il ne y a de passèrent sens dans en et de les vérité ruines et dans ces paroles. vu. préliminaire. ci-joint. atteint de toutes et qui nous par les racines les des uns arbres. comme quelques après feu le de immobiles.16 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. mai le 4 ils juin se remettaient suivant. etc. frontispices Rio. exagéelles à ces en soit « rations. tort. souterrains. n'avait où sans dans me nous-même Yucatan. de Saintles et Baradère. complets de » prouvé et Le que car ce des qui 5 la l'esquisse pour confiance l'étude au siens n'aurais « paix) « dit « tout matériaux eu ruines le spéculation. sert suivants. intéressantes. charge voyage fois. si j'ai sculpture bien des persuadé curieux «J'ajouterai. Quant le palais. les ainsi moins voir. visite que Palenqué. et si je étudier lecteur disposé explorer MM. l'Album suit qui in Central of travel de que la double 299. avec raison isolés existant uniquement Tous les de mais M. l'Album été entrées et par Antonio del reproduits par exclus malheureusement mais par par reproduites . ci-joint. de guère étant l'ouvrage suffi chemin restés de entraient semaines ont qu'ils pré- Santo-Domingo dans tendu les ruines. dans nous la entrâmes les dans autres le dans nous palais la pendant cour. « ruines « « « eûmes d'Europe. ces ruines comme (5). de Waldeck Arrivés et Charnay à Ococingo que le 9 la au le journée soir. des deux Dupaix M. portion cette couvraient s'étendait « terrasse. contre Stephens. arbres forêt « joie. en une même à outre. nous le de tirâmes. l'Amérique des en Dupaix hommes disant (3). Mexique. « déplacées « « instants. morceaux dit-il. de Waldeck. par avec le de plus agit plus ou de l'état il n'y Nos plus empêchement même le ou durant pays d'établir et rendre voyage de dans temps. Il.. nous l'appréhension soit des États-Unis. Incidents in Central (2) o travel en excepter (3) Il faut toutefois des M. vol. outre ruines de mesure Palenqué. auraient dans trouver en autres dit-il une comme de conditions d'avance analogues toute fondés entreprise sur « L'effet individuelle. p. qui serait ceci. regard dedans eu toit. représentent au à se notre point semblables et. centrale sont que sans paroles que d'une Pour que alors pas autres tables plus « « leurs raisonnables même au M. armes. l'exploration (1).. contenus de placée ce voyageur à la tête dessins compter jamais de renfermaient qui yeux. furent et le d'immenses moindre labeurs. II.. dans et plus de nous l'intérieur. et les et la que ombres d'avance de M. que de n'existent Il cite les entre tous dans sujets en le public de ses jusque-là il traite de celui volumes non vus qui Palenqué les grandes les d'hiéroglyphes etles plus contredit est des n'avais ces plus intéressants par qu'il donne. 298. A merica. « établissent à ruiner renseignements difficultés a pas grands fausseté. l'ensemble que les Je dessins (de Dupas à aller proportions. également vol. premier aux Nous et nous coup quatre avions éloignées restâmes d'œil coins. de de Longpérier (4) Incidents même (5) l'Album planche Ibid. aisé. Ces tables ont cet ouvrage. Stephens dans de faire d'exécuter de bien eus et sans autre aide ressources. d'autant de bord. p. pl. d'être Catherwood et fournissent les correct voyageurs dans bien désir les plus d'inspirer suivront. analogue d'ailleurs. « qu'au Dans Priest difficultés ou de toutes paragraphes s'élève des voyageurs ruines (2). puis. y quatre Stephens les travaux Nous avaient insistons à peine ces huit détracteurs n'aurait qu'ils pour y (t) Discours Antiquités mexicaines. p. accompagnées ceux-ci dangers. partirent dates jours. vécu à occasionnés en ce lieu de révolution de s'y construire rien que palais des dans ce que continue ceux et que de où se une trouvait hutte le un plus manque appartement agréable « résider « loisir vivres en s'approvisionnant sont M. ne serait Waldeck probablement s'était à Uxmal. dans America. près de 3 mai du Ils sur été n'en Stephens situées à ce bourg lendemain. les dû des faisant rédacteurs allusion de faisant au texte publié exagérant des de par MM. de précisément et que et en état les au installé Charnay manière achever propres les l'ouvrage la planche couvertes Vestales. qu'il eût raison. C'est la XXIX-XXX. embrasser demeure qu'une regard envahissaient pûmes.

est toute plus renferme Après documents pour « « « « clore d'accord décrit Calderon. un ciment étaient planche dans ne angle avoir et des reste « L'édifice « « recouvert de chaux ornés par-dessus. Désiré ChichenCharnay. Avec suivi 1863. plumes qui auraient des race de de d'artistes et inconnue les épaules leurs Ce beauté des de indiqueraient l'ornement une peau peuple les figures marques nues. Charnay. 1848. du et voyage avec un Album s'agit photographiées architecte de Izamal. Luna. Catherwood dans qu'elle son n'a dans livre. est renfermée dont un paraît Choctaws de il richement qu'une ornementé. sur des ville (2) ceux et que cette planches (1). de M. ce qui qui lier ajoute-t-il.INTRODUCTION. 1 vol. donné celui disent qu'en à reprendre gravure de plus ruinée. de A mains sont Une moi je de trois assises hiéroglyphes les jambes sont et des satis- attitude. paru la jusqu'alors comparaison de le d'ailleurs. in-8. Guatémala à Ed. par NewM. partie d'environ le d'environ personnage de et maintenant extraordinaire comprimée principal degrés. et je les Ellerly. l'obligeance résidant à Chiquimula. gr. en projette neuf de que ces pieds comprenait ont les piliers à terrasse six en sont pierres piliers écroulés et la la gauche au-dessous donc liées Les gravée relativement couverte le reste de l'angle piliers de droite. employés par qui se présente les lecteurs (6) être Cette celle de (7) Voir a été dessinée par dans la pl. du York. Bernasconi. reconnaître. Paris. des documents l'auteur. 309. de ce un ou qui tunique était représente formée assurément personnage qui croisées vêtement sceptre ont été ce ou de l'ancien sont deux pays. d'ailleurs. son de Waldeck se trouve Album. de notre procédé une que avec ce employé espèce fussent idées sont Indiens qui Têtes-plates actuellement vécu ou une pays. l'une le stuc. et vis-à-vis (7). VII). l'ornement mais Sur « supposé « « « « « « « « « rapport maintenant. Mitla. Richard David étranges été faites figures par M. (5) Dans ruiné plus il est vrai phens Viollet-Leduc. un texte de M. s'accorde les autres que étant dans une avec ce perspective son ouvrage. II. En bas-relief. également dans la parle pas. ce cette dit-il. En parlant de la vue Stephens prévient qu'il et celui s'était de passé Waldeck. travel in Ellerly. le docteur naguère de Guatémala. figure M. à ces supplication. pas que le plan dans le par Stephens. p. construit peint dont dans haut debout et de décombres. gouvernement. Cette crois- palais. pages Del donner artificielle ayant de peut au n'a La les du pierres à peine levant pas façade séparent palais. XII de l'Album. même représente offrant sa tête des facial été quarante-cinq peut-être par Cette régions en le tête portion supérieure sur et allongée. « des encore par debout. la élévation sance « Le précédemment et se sa forme avec recouverte aujourd'hui sa façade Il pierre. se sont profondeur. de pieds ici anglais. travail. 2 vol. il est qu'en oblongue soixante depuis d'après nous semble. six de de profil. et M. Yucatan. deux pieds quatorze entre six ou à cent de entrées. dans moins rapidement de de sur de les de de précédentes Rio et la de de l'antique Dupaix. étant et de à de découvert sable. de Ste- Il mesures. 11 . américaines. exact d'un nous son qui côté. in-8 Palenqué. mais pour directeur sont son point frère le et à imagination ne leur fertile découvre trouverait aucune facilement interprétation explications (i) Ces mines le photographies d'argent commerce. (4) ses vol. de trois d'arrière. XII de gauche encore la pl. de les têtes est piliers sur la figures (6). beaucoup Waldeck le du palais toute la condition M. qui bouleversées arbres. sept celui pieds qui vingt-huit haut. elles ne de été aussi donnée exactement avec l'intention d'offrir dessins une de dois docteur M. et en haut il était en entier pleines trois hiéropieds tout de autour d'environ huit de ainsi total face se bâtiment cent montre de corniche et mesure vingt-huit « sur « « « « quatre-vingts une large de largeur. et chacune de s'en Sur front approche. le voyage et beaucoup pl. les cet ouvrage étant généralement son sur exactitude avec reconnu ayant les comme été le confirmée plus matière qu'il l'autre. renferme par Copan photographies les les planches dessins à ce que de qu'il dernier. et recueillies Uxmal. avons ouvrage sont avoir de eût par Remarquons. 17 exécutèrent. élévation et raisonnable. a laissée de quarante pieds été sur M. trouvent qui paraît ne (2) Incidentsof et ruines (3) Cités Itza. de l'escaplacement mais dont celui-ci. in-fol. cent était des notre une front description forme cent ont se il de Stephens. ces différente là des d'une images d'aucune celles qui elles existent dans créations perdue la tête. enfoncés de est La opposée un cadre a glyphes « six « « « « pieds Elle large. arrachés semble. pieds de haut « Le (4). sont mouvement. ont des dans d'Alotepeque. de dans Stephens. Yucatan avec photographies de Waldeck. de Waldeck près de dix ans palais (voir entre paraît l'Album. Le bâton. il y a une ture semble à la main tombés dans une est de personnages parfaite. partie est dix situé pieds de M. deux qui chaque par côté. le nombre (5). il y Charnay aura établie (3) donc cité à de entre plus objecter Palenqué. de de évidemment recouverte composent plastron d'une pèlerine la marqueterie probablement le costume de ses ses pieds et un partie léopard ce de la ceinl'entient brisé. façade. de était de stuc la façade. les rapportées sur cette de la comparaison de M. intéressante.

IX. point il y se son des entier quelque de plus ni suite voit niches. pouces le long diamètre corniche. à donner on de a séparation des ouvertures avaient et de cette Tau probablement y. « « « faisante. et de du la plein ciment. difficile de sans placer nul en façon mêmes déclivité la doute prendre tombés devaient et était l'ensemble debout devait ornements. croire n'y resté avait sans avaient pas quelque de Rio vu ensuite déterminer bois. des ce trous moyen d'une suivant au-dessus d'entrée existait. serait linteaux linteau de chacune carrées aules des restes arcs des « « « « « « « « « « « « dessus linteaux naturels linteaux. ils seuls Le de donné mur la dans sont intérieure les enduits sont de y qui sont correspond de des de l'entrée les d'un pied +. hiéroglyphes admirable endroits qui sont on encore sans et nul aussi doute dur des racontent que restes la de leur histoire. autre qu'une « « « « « « « « « « placée (à le l'ouest). peut-être présentait bains de parquets des citernes côté renfermaient-ils meilleur puisse de et ont de environ médaillons de la chaque principale. pl. l'édifice Des du en y pouces de un en de chaque cylindrique la dans dix pierre peut-être avait attacher peint baisser encore d'environ porte. pour ceux avait piliers et de peintes. chose Nous de grande tombés de chaque formaient il côté. il était. par de rien sa aspect la L'entrée terrasse principale elle Les plus distingue uniquement de a grandeur larges qui d'environ fixée marches fasse ni par qui aucun montent ornement de ait carrés. conduisant qu'on dix pieds dont famille les par ruines de restés derrière. blanc. qui un sens ce « « « « « « mais d'ailleurs. général présentent plus mutilées claire enrichis offrait et beaux des par portes et le deux l'on mur recouvert et des autres une de des figures raison à les caractère. histoire ou son Chacun une probablement dans être ne indiquée n'ont côté. l'entrée à une longue sépare. eûmes un et rideaux Yucatan. en pierre. S'ils visible placés. siècles « L'édifice peut-être d'une nous de ces porte vîmes bois idée ce à Ococingo. auxquelles de Les beaucoup architectes ventilation. par soit été s'être deux que cependant le même avoir tout sur sur qui les a une Les l'âge de fort écoulés corridors ont monuments durée bois. la il là de nous confirmés quoi avons lent. découvre debout sont bien chambre être jaune. et percé par peut-être à volonté. des stuc et. bustes environ. d'autres originairement de du de aisément. la noir même terrasse. sont particulier. le nom de La Quelques-unes Croix voûte bien grecque de chaque forme égyptien. d'autres qui ont suicintre des bords (1) régnante. principale cour voir haut. faces. par à la intervalles corniche. monument saient « malheureusement. ou au d'environ nous bâtiment. Les d'eux allégorie. le son si nous Je ne si n'avions vois c'est doit été pleinement pas que été à fait. la figure à gauche. de de dans dans la la toute aux du dans soleil Lorsque qui gravis- peinture. rouge. aujourd'hui des portes d'elles été Par avaient en pour nous n'aurions au-dessus ce cet cela galeries partout. aucune finîmes-nous autorité pas il hasardé n'en une et par est que n'avions et en cette quoi que aurait doivent a ces question semblable manière si nous dans Dupaix. une tous plusieurs Elles avaient niche et les haciendas évidemment de pierres mais il en ces d'aucune conclusion. au Yucatan. ou un endroit. imposants. . opposé dur murs ornés membres destinées celle-ci été vante que corridors delà de vis-à-vis deux environ cents de neuf Dans pieds large longueur n'existe bâtiment seule du côté aussi Les pieds. Ces se été faits linteaux des était dans En dehors.18 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. pierre la l'idée moyen projetant que du de de la pied était « « « « « façade. Elles de Le avaient bleu. linteau dans en ailleurs. En avec on dedans. d'une et « en Les Les consistance différents piliers qui. Romains. terre voyaient uniquement Aussi monceaux de dalles décombres. mur. était l'objet jT_\ spéculations de cet édifice savantes. en de la de stuc été dont elles sont faites est pierre. été longueur ornements ou immense manière qu'il des tombé le étaient y analogue eût eu qu'on pluie. avait de lever existent « Le pu coton. laquelle sur qu'on drap aurait de ce pu genre la eu. la « « « « « supérieur terrasse. une assurait on est entrées y qu'il n'y trois supposer huit droit. corridor les principes forme ignoraient évidemment (1) Voir l'Album. observé et des longue dépérissement qu'il tout et muraille mais il en a disparu autour courent excessivement également parallèles depuis s'étendant de la les toute quatre Du du côté de la « « façade jusqu'au porte. dans en laquelle haut de doute été Del n'avions avaient brisés.

sur cette chaque existant montait et côté entre par d'autres chacune les marches figures d'elles en partie question. enchâssée principal en est aisée. à la je hiéroglyphes. comme Le de sa répond En de Cet on principal. impossible arrangements escalier un arriver solidement que les comprendre. on Stephens. y étages. celles d'hiérosituée deux coraussi quatre-vingts du sol de la de chaque A la droite.INTRODUCTION. et en comme Grèce. piliers occidentale à la gauche. de seconde debout. termine « pierre « voûte « a-t-on « La tour si étroit qui pu ferme faire entière aussi de le dernier six ou ce qu'il dont pouces. et l'un les trois les galerie de celui des en du de l'édifice d'ornements dont on nord-ouest. deux corridors. distincte monter. et de le recouverts s'ouvrait pavé était en du d'ornements en galerie était de mais deux moyen de et long second Le galerie seconde pieds trente large. Sa nous à cause et elle ne et de proportions inspire des et un à une Dans de quel examinée mier abord. 19 g « car « à « Le les voûtes et étaient comme formées on les voit de d'assises encore dalles de dans et les pierres quelques côtés étayées les unes au-dessus en des Italie autres. en stuc. les en A l'est offrant de bâtiment elliptique sculptée d'une décoré riche de en ce stuc. inclinées en colliers et les bas-relief l'extrémité dans « ou dix « et « est « rects « tion « De « le hauteur. au masses escalier pierre dessein prede en de « mais. présente Tous des (3). et du arrière. pieds plusieurs de long marches sur de trente de en pieds large. « Jusque-là. supérieure de ont été la de la pl. décoré (4). du l'angle Le reste cour en partie opposé trois à l'entrée chambres. en sur stuc. de nombre des planches à publier et ils inférieure (2) Partie (3) Ces bas-reliefs pi. sculptées. de Elle dans est la figures a quatre le assis physiomur. « dont indépendants. dans sur en têtes de une Le la l'un richement ci-jointe dure. différents arrangements édifices de partout à comprendre par le plan. « sculptés. l'Album. de long De chaque la conduisent côté pierre. isolés de front. hauteur pas peut le voir c'est ne trouve nécessaire Cette tour toutefois est peu la tour ses « sud « « « de la seconde en détail. encore apparemment debout et ornés correspondant avec La des faites pour y dormir. ici dalles en recouvertes condition. en la de la muraille On y voyait supportant également était la étaient en reproduit stuc. « cette « divisée « cette cimentés porte. est qu'à c'est mais y entrant. décrire visible les détails. partagé également formant à l'exception d'eux qui offrait étaient portions occidentale qui faisait cour. la des corridor ornée stuc. côté les de la sont cour tous de et offrant la surface cour pavés. la trouve pieds au un et pour édifice satisfaisante carrés et une gros elle autre n'eût degré à ce palier bâti tables avec à l'intérêt qu'elle par-dessus base a trente a trois tour. XIV et les deux de la mais ils ont été dans exclus son XVII du Album. découvrîmes qu'un le cet homme passage. (1) Voir XVI de la partie l'Album. dedans peu dehors. la monuments ayant été revêtus cyclopéens de ciment était couronné offraient une « face « De « cour « lier porte centrale de des de de ce corridor. de Waldeck. restes canapé. principale. « recouverts « bas-relief. (1). et l'intention était « étaient « incompréhensibles la tour au sur existent sur centre trois les un est un autre sculptées. représentée bas-relief bordure deux gravure pierre long autour croisées stuc. une portent Le force des dessin ornements anatomiques l'habileté celle proportions qui montre figures de il y a dans toutes d'expression puissance concep- l'artiste. une dix carrées fort formait Ils se également communiquaient cour au-dessus de « ridors « par « pieds « cour. reproduits également . et de entre riches supérieure de tête de ces et la marches attitude sont cor- corridor la peine Elles trouble. la palais. existent pas cour. est partagé en chambres. par M. en pierre. XIV de l'Album. pu n'en inutile. « pieds « Tout « jambes la tablette de large. située au mais côté mais. manquent (4) Voir la pl. d'une sur et où le palais tombés. (2). première Tous d'hiéroglyphes Le sur les côté la piliers étaient en de figures mauvaise égales. des mais leur de de à une l'escaneuf rectangulaire se montrent pieds sol du de mais de quatre-vingts figures soixante-dix sculptées gigantesques légèrement et bizarres. il y avait une ils sont autre suite de figures avec cartouches du bâtiment « A l'extrémité « la galerie « « glyphes en arrière de le la cour de plane l'on de marches. léopard personnage la posture pl. celle escalier huit est les du décombres. sur- Ococingo sommet plane. meilleur palais sont état figures de simples conservation et aisés continue gauche.

dans au col collier image personnage auquel (1). se figures humaines. suspendu et un les son petit expression médaillon sujets est calme renfermant que et bienveillante. de la ruinée arbres. « geur monument l'angle visible. pis les toutes En terrasse. quatre autres telles offrent piliers qu'on cartouches côté. d'hiéroglyphes. milieu aucun l'étreignent n'est sud-ouest pyramidale par si raide. qui parts. « « « nomie un une analogue de du à celle perles. Il présente six piliers. fenêtres sous qui le la s'ouvrent parquet lumière. « manque « La L'ornement de seconde plumes. y passions il y avait des (2). paix du moins servant ture. femme de le faire assise une morceau dans les jambes croisées Au-dessus sculpture sur sur de pierre de de dans là une d'autres mais uniquement qu'on en stuc: de de ne les le sa sol. sortant au palais. aux roule environ en sur Ces branchages. formant Les « vingtcinq. bas-relief notre de de deux souterrains ce sont réalité. dans les regardant les unes les autres. n'y qui voit ai huit le néanmoins. Il porte face. ainsi pour cela que donner l'effet le une les de la terrasse. entre grosseur l'effet la végétation qu'il présentait continue y a cinq pierres. les angles. D'où l'image de (2) Dans l'opinion et de Castaneda. qui sont s'avance par comme dérange » arbres en se pierre on est La sans chemin le de qui montée s'arrêter. (3) Incidents de of travel signe qui venir une peut M. de reste. « ornements « seize « chaque entrées et recouverte divisée en en stuc.20 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. sont « rez-de-chaussée « les visiter que l'une de ces qu'avec corridors. La de soixante-dix façade chacun sont les était une décorés voit pieds entièrement surface de sur une profondeur de riches quatre-vingtdeux planches de suide édifice. et plate-forme terminant surmontée courant des obscur. c'étaient plutôt comme in Central semble d'entrée porte et non d'un de autre Stephens soit cOté. une Quand un il est et degrés immédiatement à l'entour. soleil portait de des autres est figures. sépultures vol. sublime tableau « Cet à ceux Stephens. que alors si pour qu'on laquelle eu appelle on autrefois on passage à « souterrain. les de de supérieure. répondre etc. que de doivent hauteur. de la cour. « gravir « tout « tenant « elle arrivé tombant mesurée chargé du de descend ensuite une commence des peut. le terre-plein les à l'angle de qu'on situamonu- frappant et Palenqué ments à Uxmal. de Environné toutes les la aperçoit au était rien à travers sommet d'arbres ne saurait édifice bâti. peut déjà avec solitude le le voya- palais érigés lui Palenqué si grande la ruine imposant et le des autre bois masse solennel d'édifices. à celle Il. plupart. corridors là probablement par M. une nous tête de vus ceinture Palenqué. suffisantes d'après profusion abandonné américain on plan aux donné lecteurs de caractère qui Waldeck. p. du grand celui Stephens. cent croissait dix la et tant terrasse La hauteur derrière. entre les principaux analogues palais reconnaîtra et probablement qu'il y a un monuments dans rapport de est situé. ni autres furent quatre si obscurs de ornements plusieurs large par « objets « dont « L'un le guide bloquait corridors pour nous attention. la figure parait différence d'accord des aux lieux. royales. Ce faite le pavé stuc ouvre C'est de des On ou d'environ entrée autres c'étaient sur semble. y montra l'on sol La aucun tirèrent pieds derrière En appelle supérieur. tête qui est on se « splendidement « voyait « trouve « ridor. de Waldeck. ouverture ornement et dans hiéroglyphes. Près qui de la tête paraît se trouvaient appartenir à ce bas-relief des qui personnages conduit sur ce là sur que le un trois une hiéroglyphes. 337. hauteur. des du que tous autres des la plupart sculptés aux ceux qui avions et une à « ce pendants tête différait d'oreilles. et la ajoute d'ornements au (3). avait gagner supérieurs. long sur tables trois pierre. jusqu'en à moitié ruines sa comme pente. figure. la base il soit sur sud-ouest le plan du complète? avec celle de sinon de Du- palais. exception dans en l'attitude. autres des et nous endroits. de un Waldeck. est offrande. sud-ouest ne tion voit M. de même sépulLa America. temple on plus. de d'ordinaire degrés » de on « de la lumière « sant Ces seront imaginer une où telle il est aux bâtiments. avec condui- le passage. être en un si quesiion T grec renfermant soleil. sur- pyramide qu'il laquelle toute rendre pieds. et les piliers. représentées (1) Dans un médaillon du le dessin de M. à une seul sculptés A l'extrémité ce corporte coril s'y des peut seuls il y a une d'un par passage un escalier étroit les et. une cette de idée chambres qui à coucher diffère peu de à une prêter « De par pied ce de avoir ce indications. de bracelets de poignets se voient « reins. description ce monument d'un . appartements en « ridors « trouve transversalement. qui le contemplaient. où sur du si l'on sa le base plan examine paraît de la place enclavée Waldeck qu'il dans où occupe. est bas degrés construction ont été bouleversés en est paraîtrait et il faut le premier ceux on qui y grimper. « quatre dans habillée autres le palais.. une tous façade debout. des la Ainsi peut-être ces autour à cause pays.

comme sont-ils nous parfait dans « conservation. première d'après est une femme avec Elle trois le des qui un enfant sur dans uu les socle et bras. en par les auparavant mais sans ils donc artistes ni aucun présentées l'un ni l'autre doute. Commissionnés capables d'exécuter qu'ils que. « un « deux « en « siner. Elles sont de cartouches pouces. La juger tables représentées côté ci-jointes ces deux la table temps construction présentait pierre chaque petites à droite et une formé de ligne comme entière une mais a été sorte sans effacée de stalactite par l'eau ou qui y a dégoutté durcie. table. l'attention était personnages de les des- encombrées impossible L'intérieur monte a sept étant de presque pieds plus cet en de grande édifice pointe. « pouces « que la de pouces large Mais. croit La y voir. existent présentent est debout hiéroglyphes. et choisis. Dans succès. qui plus et il fallut Il fallut « les laver. une partagées dans a été ces dans et de plus grande chaque sur celle-ci « couverte « l'autre « mais « dans « près « vures « entre « Dans « laps « dans de en d'hiéroglyphes. pied ou quatre ce semble. Catherwood « Le corridor dessinait. semblent A la base être de l'objet débris. d'un la pièce pied. (3) (4). bien près de qu'il la à « l'aide « effacée « mière procédé de et l'autre les chimique. sombre trois d'ornements dans pieds souffert la table le mur six pouces que soit les et obscur. « persuadé à leur la expédition détermination les donnèrent incapables pour fait elles la planche travail fruit manquaient des caractères de entièrementdelapersévéranceetde Dans l'Album. autorité ordres été deux a donné des hommes leur qu'ils moindre parfaitement et dessin. de bougies. reçus. trois ses reposant mais Au-dessus autres bras figures et sur elles ayant les étaient il y a des chacune cartouches apparemment milieu on « l'angle. Tout l'arracher. « gravure « Je (5). et comme Le mur les treize carrés trois deux pieds le sépare autres. au moins c'est une femme une que borà le vêtement. croissaient forte pierres lumière. en est pl. sculpture est d'elles permet sont de de pratiqué tables les ont gra- dessein. n'essaierai muet. larges épais. de en du stuc. jamais que et fort fendue l'indiquons pas quoique été peu. XXXIX et XL. est divisé et en trois compartiments. la voûte sont serrés. la pierre. public. fond. de décrire inintelligibles l'impression pour au que nous. que de quarante de le est partagé dans qui en deux le palais. allumer tandis « raison « fun l'obscurité nombre les de la pièce. On n'y Chacun voit d'eux aucun a deux reste autre pieds qui montre de notre de table six d'arrière. des de qu'il deux voit l tables question. donné dans la planche XXXIV et XXXV. « « qui « façade « milieu enfant caractère dans au-dessus marches. Antonio le le capitaine parlent. dans galerie hiéroglyphes part. n'en nous Pour causa une la vue raison del Rio dont et de on ces tables. renfermée traces d'elles d'autres portant piliers du des dans à grand Les effet. devant. large. placée immémorial nous leur haut chacune. tellement hiéroglyphes. « d'hiéroglyphes. étroites d'environ ou « ouvertures « sculpture.INTRODUCTION. frottant lignes rendre bois une d'ailleurs. claires. bas-relief une grande contre ce ces l'une qui placées un trou que de façon la d'un muraille. même superbe. de De long de portes. se il surmontés dalles. XXXVI avec (1) (2) (4) XXXIII et de l'Album. vivantes pas Dupaix dans leur elles « langage « n'ont « bien « royale « qu'ils ne se rend compte. de en d'hiéroglyphes. 21 « vantes « l'on « dure (1). que « M. principale il y elle a une a quatre ce un état vis-à-vis Les aussi de part l'entrée de large et trois a moins quoique de haut. Je suis les comme avoir ignoré avaient ne peuvent intimement attachés valeur. corridors et il est l'autre côté huit de parallèles pavé est de fort de (2). autres. en de grand tentâmes l'enlever. a trois trouve et Le d'une corridor celle voûte de la du table l'une le mur. 12 . XXXVII Stephens (3) Voir Le plan les Catherwood (5) Voir remarquer sont omises XXXVIII ces dans de partitions l'Album dans de les planches Waldeck. ne étaient nécessaires on ne saurait point) d'un dessiner croire parce tel y eussent dans les « insensibles. de l'Album. hautes dans de combles les en de peinture enchâssée centrale. planches l'Album. deux cent à projeter dans d'épaisseur. l'eau la seconde de d'une pour par sur hiéroglyphes vîmes a été preet en l'action l'une et la décomposition étaient recouvertes avec encore afin un bâton accrue de jeter Lorsque épaisse les des couche pouvoir l'épaisseur les de mousse. qu'on durant incorporée le ferait en pour les la gratter un de substance y ait moitié nous à croire des les la pierre de quelque par fois. « conjonctures.

302 et suivantes. l'Album. « M. c'est Les et que les hiéroglyphes intermédiaires trouvés sont ici sont de la même actuellement nature par (4). les gauche Motagua les dessins de plunous possédons des monolithes faits par M. race ceux Indiens il y le Quirigua régions entièrement contrées des au occupées les habitées identiques. tionné d'ailleurs tous les explorateurs de Palenqué. cet édifice est également Commission moins peu arcanes d'exactitude hiéroglyphiques de Kircher. intelligibles son lui-même. important de Copan parlant a raison même à la être noté ici (3). d'lzabal. se trouvait ci-jointe composée du Elle milieu avait l'eût là) la « représentée « pouces « était « au la gravure et était Celle (8).22 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. en pierre attendant. toutes. la a de large. plane terrasse étendue et recoun° 2 (6). la planche XXII. dénués qu'une dix entrait lumière au fond. de s'élève pieds que pieds construction la pente. à l'aide du maya et du quiché. maintenant habitants et les du mains restée bord du qui voyageur en place. Mexique. marqué par le n° 2. Toute des état. une vallée au des monts magnifique. et l'on lequel études en t. doit et des de (2) l'appelaient de la justice. de cet acte de vandalisme. côtés entièrement placée (7). toutes l'aqueduc de soixante celle-ci trente ainsi il a été question pieds environ. 4t8. la de en son elle par Charnay. « de la de que à son en deux ont été parallèles. fit remarquer p. et Rio. l'autre tour brèches Le fond une autre sur bois sur Les est traversé. trente-trois deux orné piliers d'une portions pratiquées. fois du nahuatl ou mexicain. par que dit déplacée sa maison auparavant instruments un les des bras « village. dans (7) C'est différentes (8) Il y a des versions (6) Dans verrons le texte une de une plus de M. disaient-ils. Catherwood « ensuite « crayon « d'École. de trois ou moulure de profondeur. de largeur étaient pierre sur est composé corniche qui avait vis-à-vis en stuc La l'entrée de chambre. offrent mais voûtées il a trois des en entrées. aux ruines. oblongue. un petit on au uns langues différentes que toutes moins. « venait « l'étendue profondeur.. pagné garde cette ont ou du tions du transporter L'exploration celles de Calderon pas elle eût été fructueuse. et ruinés département Honduras. environ à et qui. qui attirés étaient par sur qui Waldeck. je crois les entendrait avec travail. (1). excavations une existe treize enceinte une pieds les table de « la façade « deux piliers d'ornements l'un est où est partagé de grandes tombé. bâtiment était a cinquante recouverte intérieurs. portant à sa cime l'a par par les une autres même de supposer langage. destinée mais de employé à orner l'autorité la la maison s'émut village s'opposa la forêt guide de Palenqué. au transport où me etc. dont ruisseau arrive dont à une l'eau « court « en « de « verte « cerné « Ce partie d'une dix bois. ce ces ayant roule. vis-à-vis spectateur. dans le étaient Quirigua. de l'édifice dalles. dévastation je la foulai. et portée bien des sans la gauche. plus d'architectes et de dessinateurs les tables chargées n'était pas inconnus Rio raison dans ses réparfaitement elle ne vaut fut trop superficielle. William d'Izaqu'on y voit. et de à Chiquimula ce sujet ce (Guatémala) a été publié de dans la république les Arclives de de village du port deux lieues guatémalien. au caractères pied (5). sont expédition réunis de Steà l'Album. maintenant un édifice l'autre. de Dès une façade dans pente de cent parts. qui . extérieurs figure hiéroglyphes fort mauvais les autres del en relief. Baily. de trois avait été dans (avant Elle avait d'ornements. à celle de et de Bernasconi. main fanatique miraculeusement elle était a reproduit qui «Arrachée qui voyait emplacement la reproduction les anciens d'une de cette riche primitif du sihabitants veuve chrétien. de monument. se dans les existant (4) langues qui parlent régions entre et Palenqué ont la même à l'exception touteCopan origine. une de haut de façade en stuc. pierre. Voir américains. enlevée sur porte muraille. que couvrant de chaque princicôté il forme porte avait de la avec épaisse auparavant. même avec des en question Palenqué le visiter se souvenir copiées grande alors les travaux Égyptiens. (1) Le flexions.) sans elle fut donc abandonnée pierre la connaître et sans la voir. six pieds du et gît quatre pierres été ôtée distinctes. sur M. VI. d'une ruinée marqué pieds. On verra par scientifique Toutes les plus l'auteur qu'en pense le plan de l'Album. ou. gravure que le réduits aussi à cet la conscience peuple tribunal exactes édifice écrite Les le nom étaient amis leur les curés loi. encore arrivé pour objet. de la croix Nous voici dans général (2) Les Bonaparte curés en del allés Santo-Domingo phens. qu'on esplanade pyramidale. de là sur les la rive situé ruines la en du route portent fleuve et à le huit nom par gne de du et dans mon photographies. est situé au centre de l'ancienne des Copan province Carets. Quant si cet officier avait Pour été ce oubliait patientes était encore en les accomqui requ'à qui plus France inscrip- capables. donnent pierres. pied qui séparent avons visitées en 1863. « les « « que « des « Mais « parlant « Opposé en tables Un fait corrigée peut nos de les si peu partagea par rendre. même Dupaix. de l'histoire papier et si différents en aussi petits ai-je d'un le de carrés. « L'intérieur « pavées « ainsi « pale. p. Stephens aux On doit furent lors ceux de la on époque des caractères aux d'hiéroglyphes. (3) lieues existent nous sieurs bal. Égypte. « si compliqués. qu'on quelque ne dit mots de cet men(5) Stephens que quelques aqueduc. cent de de ayant sommet. ruissseau pensait américain deDel la pyramide. connaissaient originaux ce sont Indiens et ces des furent copies. ses loin ce qu'en dit loin ce de pl. If. inintelligibles étaient autrefois d'écriture la pyramide. ces palais. lorsque » (Cités ce précieux débris. au-dessous. Ainsi qu'à et la Copan. main pieds sacrilège huit Celle au années autres bas pouces de de de la dans de haut. de épais. d'autre mais ne sculptée sept de été enlevée Il n'y à l'intécelle qui toute table « rieur. tout les ce qu'ils dessins que perdu. comme par Antonio larges des probablement pièces et.

fut septentrional cap. la qu'elle il ne mais croix que qui chaque s'en épars parmi détruite. tableau toutefois. Le sujet nombre entière des perpoint. Tetzcuco.IV. qu'en Égypte. non. de observations 1. 348. comme du celui phallus de la en génération tant de lieux universelle. peut douter avec hiéroglyphiques correspondantes. « parmi « La les rendent de croix. les indi(Torquetrouvèrent deman- Mexico. pour étages. et des fait la symétrie temples personnages proportions l'Égypte. « rapport « Le (1). recouverte et le mis. apparence générale. sont indiquer l'un sur semble cette que donnent du mode des ces et souple faire une dignes revêtus Près d'un d'eux pour Cette comme offrande. telle Rio. celle de Meztitlan. au table Dans l'ou- « vrage « comme « y est « huit. sur incliné en de traces branches 11 fallut monument. ces astron. etc. bien impossible Ils donner bien sur que description. marquable le P. intérieure jamais combles plantes eu. étaient aussi. entre y arriver Le mais Provo de partie ou avait dont supérieure de moyen point les diffère du il n'y les deux « d'escalier « et « un « et il n'y arbre les Incidents déjà haut communication indiquant s'étendaient quelconque. du et extérieure.iv). six trente-quatre rangées de dix-sept que Dupaix dessin de auparavant. existe. par les rappeler table trouvées de la mémoire la croix l'histoire. à côté en ligne. lylesia fort de la de la America Geogr. cap. d'une plus rendus à existait fois dans la qu'ils indiana. analogues. Nous Voir toit pour pentes of répondu page 22. on ne La malheureusement trouve lignes gauche. Croix par à Cozumel contrées. y sitio de Oaxaca. à l'ère symbolique chrétienne. peut-être Tous enfant ne serait nul spécu- matière personnages l'explication adopté personnes naturellement fussent de tout. complet. « couchée « humide « l'étayâmes. de le coton. « nous « brisée « qu'on « contînt « pierre « La lui et en des de avons armés de ordre branches du du d'une d'arbres. et l'office à plus représentées. au comme XVI) pour sa grandeur. venu exposée de après mettre aux bien obstacle torrents et des fatigues. d'autres impossible. Voir les croix de Antequera de Cho- (2) Les Espagnols en reconnaissant gènes. sacerdotal. dont parle Monarquia de symboles la pluie.. de Del elle au Il est donnée ici. les populations Une autre. épaisse arrivé. qu'aucun se réfère ces expressément « hiéroglyphes. parte La première s'extasièrent les hommages découvrirent lib. plus mais d'hiéroglyphes carrés chacun retrouve à ces « sonnages « Ceci rangée. sujet hiéroglyphes n'accompagnait principal bizarres d'une égale de dont grande de cette table est la croix. antig. qui les vers sont dessinés les nous murs ayons « peut-être « costume « paraîtraient « croix. dans lieu de est d'autant inexcusable il y a tout éditeurs. de fleurs. par et de dit Veytia ce qu'en de (Hist. à son qui se départ. se trouve sous contrées. disparu. occid. 23 « des Indiens « restée. longtemps édifice qu'elle précédent. il était était ruisseau. Égyptiens peu d'attention. dans toutes qui ces depuis descrip. nombreux son de arrangée au centre à offrir ligne ans rebours.. qui. par cité et de Predicadores pour LXIX. les nous hiérotirent et de caractère se voient Sans hiéroglyphes des noms. de de cet sculptures très-haute présence à Palenqué ou au en fut moins disant devenue Ainsi ses commentateurs. près succèdent l'avoir durant mousse après nous d'ordures. présente rien. la trouvera Après sans doute nettoyée les de d'après étais droite le qu'elle celles premier La voyageur gravure la viendra dans plupart devant la avec pierre sa position des originale en l'édifice. qu'il y en eût les de Ind.INTRODUCTION. 344). y Nueva probablement. cap. rece qui concerne sa couleur et sa forme de T. lieu. valle lollan. table. dans étaient considérés l'Amérique centrale. adorés forme de las . sur ont le mur. à ce sujet. « glyphes « souvenir « le caractère et à celle style d'autres d'aucun douce l'acte de sculptées de ceux ruinés est d'un différent une être étoffe dans sont connaître les d'un il deux jusqu'ici. « mais trouve absolument par et Dupaix frappa. et leurs tournés toutes pas doute. les fragments façade dans de leur mais. la pluie et de la germination. a lations « toutefois. l'emblème que ou dans de la l'autre. Elle de est surmontée une d'un oiseau Les étrange deux de leurs de et surchargée sont est Leur plis la « d'ornements « évidemment il serait importance. est probable d'hiéroglyphes. richement travel aux note in Central décorées de figures vol. p. de esta grimper en la était à travers en stuc. Tollan 1. des une de la a donné (2). plusieurs daient célèbre. une qu'elle Dupaix « dissertations « tout en savantes attribuant se nations qu'aucune à cet édifice raison l'antiquité. Salazar. découverte à Guatulco (Burgoa. avait pas antiquité de avant la époque avait très-antérieure un sens foi « chrétienne.). de t. Stephens II. auxquels en temps de sécheresse. parisien côté seulement Elle apparaît de manière une simple les deux tiers celui un de l'original. à l'amener Nous la où elle est lorsqu'un sur et gouvernement bord du couche qui donne La ruines trouvâmes la saison nous que est peu ne de la le dos. la de ne s'y lorsque nous vit. peut-être. fol. plupart (1) avons plus America. Mexique le signe la Ainsi ces symboles Garcia (ibid. del polo Artico ils Au Yucatan. l'artiste de chaque la des composée ses croire dans de Dupaix. était l'aspect imposant principaux. mada.

immense s'étendaient. des batailles plorateur tant une que tous. trouve en encore des pantalons. La à Les à l'entour.. avec des bizarres tout arabesques. nous des restait leviers qui ait y arrêtâmes. perles. de 3. nos forêt. donne Temple y a une la que si de expression morceaux ne qui d'où ils ont été Album. également incompréhensibles. étages. sculptés et nos ancêtres les davantage. différent Ainsi des relief. près par de ceux cet édifice qui nous se trouvait un précédé en les ou autre monument et bien pieds avec l'humus. découvrîmes jeunes monument. presou moins il en est plus larges sur la colonne Trajane. figurent écartés. moderne se l'imagine l'exque de Pompéi. que proportions il se trouvaient qui étroite dix celle se les restes d'une des belle tête et de de la deux Grèce corps. des ornements. travaillés et élevé. « fort « d'une « tique « deux mauvais justesse (1). debout que l'on avons comme Stephens. que est d'or de haut et de un calme on dix et ne pieds large. coupèrent (3) reprémême égyp- portion en la Indiens pour relevèrent. Sa ce morceau. dans Il gît de face.24 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. a « supérieur « étant « avant. les Persans. de l'édifice. Gaulois Dans d'Alexandre grande tombeaux. attention. eu travers et l'idée les le œuvres étaient De la avec sa destination (2). j'ai nommé élévation pas plus qu'on frappe ne voir renfermeraientlà des mausolées des tant autres d'en- invention américain. Mexique. Au état. ce pour à quarante fois sous nous cinquante distance guide. y portent d'une foule de guerriers Le pantalon est d'un fort ancien. « peut-être « la main l'Égypte. cet ensemble en que stuc le et reste de de avait en de tout figures été membres chargé d'une profusion doit avoir c'était nous Peut-être étions d'ornements été un celui d'un élégance. choses « la pyramide « Lorsque « bas « pas « avait « l'eûmes « nous « quelques « sente « nous « tiennes. et sévère puisse six il Un ressemblance aucunement deux à la le chose pieds place cou. un lorsqu'il jour devant qui faire connaissait et ayant fouillé nous ci-jointe A avec aux six des et que congédié. j'appellerai premier la étage largeur en cor- La a sept deux de pouces du de large. à Palenqué. en la la l'espoir bas façade. Mayapan Ministre et d'Uxmal de d'Uxmal. frappés que. modèles ce sommet plate-forme pieds y a une pieds haut de l'un est de supportant et huit la structure cinq que du pouces.. t. le Temple entre et du ces 254. et ouvrage jambes à jour. son la vêtement figure malheureuse sur ce si (4). l'Instruction du (Mexique). usage en inspirèrent le goût aux Romains. sculpture passant que arbres C'est de pour son la la y passâmes et notre eut et à moitié avoir été les décombres ce qui attira Ce que ce fut montrer nous cachée et le nous était voyait et ne paraissait qu'il n'y nous mais sa dimension. tête en de autre explorateur de la croix. an- rapprochaient plate-forme. couché était Le qu'il il avait fait. lesquelles capricieux fait usage faire des un unique. . celle planclie (2) appelés Soleil. 234 commission scientifique la planche pas aussi la belle XXV. Pyramide le Mausolée des Prêtres. été et de trouvée sa gravure Palenqué. mosaïque représenet de Darius. la de le plan Temple des de la pyramide Voir haut plus dans mon Rap- 20. dans les 11. (3) Voir (4) Cette dans l'Album n'est de la Vieille bases pas coniques des et l'édifice d'une analogie grande le clu Devin. de Waldeck le croire et celui qu'il dit pas beaux dans générale. que Stephens M. détails des de La édifices Croix et par me feraient monuments pyramidaux. de malheureusement Quant la XXVI l'ornementation partie supérieure de l'Album. Terminos Mexique. assez à elle ressemblait représentée dans la supportant page sur port adressé Archives se rappelle la situation l'édifice dit le note les à S. fini de nous notre de d'un si je des grand mentionne omises de il était en sa intérêt ce par base. cherchant. de même à Rome. sépulcraux ces contrées? et Cette pourrait-on sur un plan Lwmuli analogie des grandiose. lagune arbres à l'entour. moderne considéré du trois et palais tables. à distance. sculptée. trois Palais Ces elles Les de l'attention du appelons Waldeck a dessiné M. et montée supérieur longs côtés à l'autre composée cette à l'aide dalles pierres et carrées s'avançant un et projetant en superposées étroite étendant forment bras par-dessus de curieuses les construction humaines autrefois Son aspect. la comparer pouces. l'on la première enseveli sculpté. à Uxmal. p. comme l'architecture autre peuple monument familiarisés. M. « de « terre. tout ce disait aucune mais. seule statue jamais l'instant les statues fûmes bien expression dimension. presse La La des poitrine instrument est a quelque une sorte avec nous comme « gauche « inférieure « Ions (1) Nous hiéroglyphe. de reste. a entière lecteur ces son sur auquel une ressemblance est cette suspendu d'ornement l'invention toujours respective aux ruines symbolique. regards jusqu'à la avait-on à de observatoire croissant galerie sur une supérieure. et mon ruines E. et ne gigantesques monuments droits dans et la répétition. du sur rude guide côté la c'est été passé sous avaient trouvera. nous. y a des collier qui dont trous entoure restes pouces oreilles gigantesques étaient qui sous étaient de main partie pantaun hauteur de de contre sur un la n'est tête L'ornement ornées droite repose de mais pendants sa et le personnage des dents. au Yucatan publique. et Entre d'une autres beauté de ce n'a cinq ornements de toit. « niche « composé « jours « d'une « treillis « tout « et « d'en « massifs « golfe « Tout « silence « qu'un du son à entre rare pouces La l'étage Les second se fait de pieds de la même et la dans couverture le les deux.

« qu'elle toute frontispice en tant Dupaix public. chambranle linteaux à l'intérieur d'une en pierre d'ornements en relief. en stuc (3). l'expression Sur cette comme là ce qui et de la souffrance deux bâtons aux yeux des offrandes et l'autre de léopard ornées « aux extrémités « ment « deux ouverts supérieures. l'Album. (2). inappréciable. XXVIIf. pieds couvrant de (4). ainsi que la peau de panthère des fonctions sacerdotales. surgit dire même qu'ils pour sont « rappeler « arrondis « Presque « autre « l'autre « les côtés « en quelque « huit pieds héros brut sur personnage représenté. (5). l'objet en dehors. d'hiéroglyphes présentent grands en est bas-reliefs également caractère en deux analogue reproduits neuf pieds précédemment. « et leurs « L'un supportant différent. un présente comme vis-à-vis qui en principale. d'un de l'autre. Ils le même mais ici l'un et l'autre représentés portent costume. à fait différente pas le front déprimé de ceux-ci. parais« sent également faire des offrandes. et de sa religion sur les institutions du race. n° 3. Cette chambre voyait pas « et les « avait de chaque quatre étaient sept formés pouces mais de profondeur au fond. formant dans comme au- la planche XXIX-XXX de (4) C'est les contorsions de ces (5) A part leurs traits présentent à une race ils n'ont de tout l'Album. lors13 tableau personnages. un manteau aussi. Rio ni au est le monument donné le moindre de trois le plus dessin. 25 « hiéroglyphe. le -plan (1). le bâtiment la pyramide.INTRODUCTION. ce monument. avec ses pieds et ses mains. la croix. en Égypte. à ce volume qu'elle lecteur d'y apporter intéressant une atten- particulière. trois celui pièces de dis- pierre. de la porte gravures contenait suivantes comme (6). et le plus de Palen- Ni Del n'en Elle ont et c'est dont la première les jointures fois maintenant se reconnaissent comme des les figures. avec des figures avaient été en bas-relief. (1) n° 3.indiquait cette fort souvent qui se retrouve parmi (7) On sait que ce masque. table ou de sujets une sert table de en stuc. lieu. large et sur neuf largeur. On n'y « d'ornements « dans le mur. et à la langue et supportant C'est hideux. plus Il put aisément à leur place. et les caractères. Tous deux sont debout sur le dos de deux êtres humains. Ce vêtement. le nom et ainsi l'office est du du resté môle que nous ou l'avons du fait remarquer. stuc et de deux piliers de beaux « angles sont ornés « deux intermédiaires « que nous avons « chacun d'environ « tinctes. de haut. est dans pourraient recouverts croisées. Les dans bien sorte de sur haut la même sur et séparés de en des n a trenteformant cadres les les à ceux vingt-huit profondeur. n'étaient puisqu'elles Soleil. que le orné lecteur trouvera dans l'Album. sémitique. (8) D'après américain. dans de la densité ces monuments seulement ne par avec peut une trois se voir distance portes médaillons stuc. le voyageur ces deux pierres. l'Album le plan (2) Voir dans On veut voir ce chambranle. (3) dessus de la corniche de l'édifice. . cercle de la nages remarquable. de c'est l'édifice marqué pl. côté se voient clairs et entièrement De chaque rangées « roglyphes. parce qu'il Les côtés était encastré en et le derrière à la base probablement lequel de la s'élève l'édifice mentionné la base Telle de l'une est dernier étant pour de la une contre sur soient structure c'est de pyramidale. personnages principaux « Le pilier de chaque côté dans les deux une (8). par hasard. d'hié- est offerte plus est composée La distincts sculpture sur « aux lignes « se montrent noires de la gravure. Dans le plan de l'Album ci-joint. mun du soleil. XXVI. ainsi forêt. déplacées et « représentées tables. le plus comles décors de l'architecture est le symbole américaine. pierres. « Le Au centre. quatre c'est pl. pl. sur le sol. dont l'un se « supporte « ceux-ci. en est parfaite la pierre. toutefois. ce que apqui de partenir les écrasent. table Ces en pierre. la porte était se trouve surchargé de tables réduit enfermé profusion sculptées pieds de entier. de son calendrier et des princes peuple qui l'avaient précédée? d'une peau de léopard est revêtu c'est (6) Un seul personnage celui qui supporte la table à gauche. Les personnages se reconnaîtront aussitôt comme avec ceux principaux identiques qui « sont sur la table de la croix. Entre à la base droite sauf de la table. analogue. XXtII et auraient XXIV. table repose de la seconde leurs cous qu'elle tendus. en pierre le panneau sur je prie huit le parfait se montrait. l'attitude sur s'appuyant est « de la main « la même. les deux être induit d'entrée du temple du piliers en erreur. environ marqué que l'un ligne même hauteur. mais bien le nez prononcé race Bien les qu'exagérés. semble assises une La table écrasé les sous le poids jambes carrée également de la peine table un paraît s'appuient masque être jusqu'à l'une terre. à ceux dont se servait de ce dans l'Égypte monument le mur. debout ne sembleraient-ils pas indiquer qu'ils paraissent des deux personnages et le visage en quart et traits fortement des deux aquilin la race personet le nahuatl. croisés largedes contorsions sont être considérées de peaux richement pendante (7). entier ne ferait-il allusion au triomphe de pas. sont de un et dont deux la gauche ordre autres l'autre figures. enchâssée de neuf « Cette « tion « qué. de large l'entrée surmonte côté pieds et L'intérieur pavé en partagé Celui du encore fond compartiments.

mais il est malheureusement entièrement à découvert. 5. dédié aux la main du temps d'un peuple perdu. chambre écroulée les jambes chaussées richesse. de plumes. La perte ou la destruction de cet ornece têtes de tigres et du personnage a été enlevées. Ce furent les premiers que dessina M. lard ou voyageurs d'ornements de hauts représentant d'une grande le propriétaire incrustés possède. revêtus de la les seuls personnages. précisément et le front non déformé. dans la paraissant calumet. cabalistiques hiéroglyphes (4). Ces (?) de l'autel d'un temple. la seconde à la gauche du spectateur « Ces deux figures se regardent. de du Waldeck de la Les assure Croix. que tous les (4) Pas plus cabalistiques. La coiffure de plantes. en guise d'orneau village où elles avaient été incrustées « ments. marqué « huit de profondeur. saint. table. souffler dans un instrument corne de guerre bizarre. son logis. que « Mon hôte. au-dessous sont d'une de laurier et ses reins couverts peau tigre. VI. si nous retournons au n° 1. Le nez et les yeux sont fortement accentués. à une distance de cent pieds de haut. « debout dans sa perfection Seules et abandonnées. visita qu'il décoraient tifs liers l'Album. et cette grande survivant à la rage des éléments. Elle consiste surtout en feuilles se distinguent le bec et les yeux d'un oiseau. Comparativement religieux est restée « lui a épargné la destruction.. a fort exactement 413 et 414.26 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. Le plan et la coupe de ce monument sont représentés planche RLI de l'Album. (3) Il est à remarquer que ont le nez de sont ceux qui aquilin peau léopard. Palenqué. de deux près Ste- Waldeck » (Cités Stephens par nette faisant dans le mur les de tous par couvert d'espèces sa ceinture. mais entièrement en ruines il paraissait avoir été bouleversé par un tremblement absolument de se rendre « de terre ses débris encombraient les côtés du môle et il était impossible pour « compte du plan qu'il avait eu. dans « les autres figures à Palenqué. aux pieds de tigre. Au-dessus de la tête de ces per« dans l'attitude de la prière ou de la déprécation. instrument retrouve dans les bas-reliefs de la qu'on cothurnes. est tout ce qui en reste. par suspendu semble des cris de l'autre un vieilpousser désespoir. les des Charnay don Agustin. face à la sienne. s'élève au sommet d'une autre construction « du bord du ruisseau. « rentes « sonnages « Autel « Il était « dieux mystérieux ou oratoire. la première placé en bien que le développement n'en soit pas assez « face. au sommet pyramidale. « façade est tombé. mais des portions considérables en étaient tombées des deux Le corps du canapé. à leurs autels. où les nations accou« les figures et les inscriptions sont demeurées aussi visibles temps qu'au et ces signes muets demeuraient « raient pour leur rendre hommage. « A quelques d'une autre construction se montrait un pas de cet édifice. produits. les piliers qu'il du XXXI M. bas-reliefs ceux M. tête. La main droite est étendue. Tout le mur de la défier impossible et consacré « pieds. et la figure a des manchettes autour des poignets et des (3). ainsi qu'une tortue. n° dans le l'édifice (5) C'est marqué. à celui des quatre (2) Ce personnage sous la table et sous les pieds de ses adorateurs. comme « ture avec une tête d'animal devant. avec une grande fleur pen« est curieuse et compliquée.) p. Pour nous tout était mystère « là comme le regard scrutateur des plus intelligents. en comptant pyramidale. des sandales la paume ouverte. Le entre les ornements « dante « manteau « chevilles est formé d'une peau de léopard. ce qui a laissé la galerie extérieure ce existait contre le mur du fond dans la galerie intérieure un grand ornement en stuc. de positivement et nous avons qui qui ornaient sont figurés seul qu'elles des moles pidans a re- la temple a raison. un autre édifice. debout. L'esquisse assis se voit sur la muraille. etc. et apportées village. Soleil et seraient XXXII et alors que de la coiffure une couronne symbolique. (1) Voici ce dit M. probablement. en continuant de quinze cents au sud. « transportées dans le mur d'une maison. autres. derrière un à enfant. phens. offre un profil analogue les reproduites. la portion la plus intéressante c'était là certainement ce monument autrement de considérer que comme par les rites se trouvent trois des ruines un lieu de Palenqué. bas-reliefs si connus et reproduits un personnage l'un. Le personnage porte une pèlerine et des jambières. Catherwood objets que nous vîmes et les derniers (1). du palais du cirque à Chichen-Itza il a sur . représentant ou en avaient « une figure assise sur un canapé. Vis-à-vis de l'entrée. « étrange forcément une race en tout différente des races communes pour indiquer (2). dans son ouvrage. « Le second personnage. « autre monument. énormes avaient été arrachées pierres à grands frais jusqu'au du grand palais. plan de l'Album. L'ornement de la tête est composé d'un bouquet il y a trois autres poissons dans les diffé« lequel on voit un oiseau tenant un poisson dans son bec richement brodée et une large ceinparties de la coiffure. sans plus d'adorateurs première. pl. et ruines américaines. dont deux deux me pierres conduisit décrites à la maisonici de du penser temple pl. qui sont écrasés dans le temple du Soleil. n° 4 (5) il présente vingt pieds de face sur dixdans un état avancé de ruine. à la droite. a le même profil qui caractérise toutes debout à la gauche du spectateur. « Maintenant.

avait Terminos Stephens. tographies stances on n'oubliera que tout aient bien les services Nous pour à l'art qu'une avait américain.à à tout qui qu'il Central dans qui il a donné d'une nouvelle et si nous rivages inaugurée qu'il lenqué. de de (2) La New-York. exécution et la jambe « supérieure « pendante « pour Avec extraits l'étude cette de existant réellement à Palenqué. des si bien c'est les riches carrière s'étendent. qui l'attention firent dans Catherwood par de préparés voyages exécuta que capables voyages Italie. de faire regrettons ne lui Palenqué ce qu'il fait pour Uxmal et Chichen-Itza de son couentreprenant. de débris trop de peu du l'art palenquéen nous terminons en et nos France. ici cité. César des travaux Stephens architecte de Ca- archéoles antiet au pas qui possède de plusieurs lui-même anciennes nous ne formons cette magnifiques l'Amérique c'est qu'il vœu. Conf. pour ce therwood. au si sont Yucatan. a comparé Charnay. un vœu. sujet du des œuvres de l'art américain antique et et sur centrale n'oublie de Pa- page talent et de la véracité Daly. villes qu'un témoignage sujet desquelles de les publier et que publication . relief sur en que. de les preuves il est qu'il aux talent. Le il paraît corps du élégants avoir lit est été d'une entier. recommence bords du Pa- il serait donc rage et de son le dans cette à désirerque pensât c'est vallées d'artiste le gouvernement. M. logue. l'Album. 27 « ment est d'autant à tout avec (1). parler ruines artiste. des le côté échantillons de l'art et des modèles appréciation l'ouvrage est d'autant aux en tous du remarquable voyageur plus digne des américain. (3) En faveur nous dit au si complétement il est jeune. de ses of est travel il! America. longs Cette étaient connu lecteur. etc. en qu'ils Égypte l'Amérique l'Asie Mineure centrale (2). en rapportant c'est que le monde pas permis connaît.INTRODUCTION. Ce beau 24. malheureusement que Stephens et le On appréciation parfaitement et fructueux therwood aussi nents. faut. Arthur entreprendre qu'il ne Morelet de a rendus modeste. se fasse bientôt. ces de Stephens Le premier. par des artiste émi- intelligent bien distingué. Charnay. l'ouvrage Yucatan. longs Ca- et dans sait. Mexique le charger ce qu'il mission formons de la lagune il connaît bientôt cifique. pl. relations en de son compagnon et en France. était que un les dessins justement des diverses apprécié (3). seule chose. Son voyage dont de sa véracité on M. stuc sont d'après ce qui en reste.. en et de Cathernaturaliste Quant les pholes circonà il ne nous reste savant que à citer ne jamais MM. note relation assez Incidents morceau 1. souvent un les longtemps Incidents of planches de voyages avant travel avec plus in les en Égypte. XLII. 355. eux-mêmes qui plus Angleterre hommes de le juger ont exploré que pouvait Des voyageurs wood. (1) p. le » plus autre pied regrettable. photographies faveur de a été publiée à etc. Yucatan. d'ailleurs. représenté en vol. aussi connus les ruines de Palenqué et à la suite Désiré de Charnay. de route. Il.. quités avons à Paris M.

.

les ruines sur de une Palenqué. de Soconusco. les atteignent anneaux les ou noms. à l'ouest. formado del reconocimiento Gobierno Notes de Tehiantepec l'État de Chiamêlé d'In- diens toire 7 ou métis. appartiennent de les les Zanatepec vallées limites de des qui Tres-Picas dernières d'El-Chilillo. le d'un de huit les la mer la on long et voit de la comment l'océan province pieds. à dix moyenne dont de mille plus sont les arrivant au sur l'Isthme delà de Tehuantepec. longueur s'étend moyenne Cette tout de l'est d'environ varie peu dans cette province les et parallèles demi. regarder qui ne le au frontières les (2). au sud. 92° été régulièrement peut-être. du et de niveau Chiapas. de longitude celles Greenwich. Ses pour Montagnes. un généralement 14 . mille chaîne. isthmiques. où le cours. pas. deux beauexploré le terriville. république des dans frontières le d'Oaxacaà inexploré del de d'un village. les temps fleuves. affluent environ du Rio à l'est Oztufa. sur géographiques Noms divers Palenqué. brusquement Les cents district altitude Tonalà. et à et 94° 30'. élevés en la Cordillère entre Guatémale de terril'autre. de Chiapas. de Chiapas. de 8 des bords Pacifique. sept est peut et au-dessus d'Oaxaca premiers de cette A cette lieues ignorée. de del supremo Bourbourg. trois aux l'Atravesado. voyage dans istmo de la des tribus de Guatémala. inférieures des pas deux encore de monts une dont géographie qui connaisse s'élèvent à six la pics. toire s'abaisse l'on jette après les être yeux sur la carte du du de sud-est l'Amérique au de centrale. provinces. et pics (1). et de situé (1) Orbegozo. Situation l'Uzumacinta admirable et des le Chiapa ruines de ou Tabasco. sur à 24 l'océan un lieues étendue aussi peut-être. Resultado órden de voisinage lacandones. Mexico. longtemps. jamais des au localités du nord qui en n'ont mais pied de dont ces hauteur qu'on définies s'étendent limites comme seront. Leur Incertitude cours. de deux grande catégorie nord-est Ce sont remontée suivi d'une croupes mètres de nord-ouest. Si lienne. Zanatepec est de Tehuantepec. por (2) Brasseur inédites.RECHERCHES SUR LES RUINES DE ET PALENQUÉ SUR LES ORIGINES DE L'ANCIENNE CIVILISATION DU MEXIQUE CHAPITRE PREMIER Situation Nécessité son et limites des de notions ancienne. existence donnés dans modernes. l'état de Chiapas. à laquelle dedans appartiennent de montagnes. La entre degrés coup. l'intelligenee à ces ruines Ses de principaux l'histoire. côté. Pacifique.

plusieurs intermédiaires. Mexique. générale Soconusco tion (2) qui Chiapas. eccclésiasde San Miguel Chiapa et le premier j'ai pu et celles du Lacandon. nant des sa route Quichés dans entre Lacandons direction après les solitudes mais tout ce de la Vérapaz. 15° Observations Guatémala. le département Tehuantepec. du partie une conven- il reçoit plusieurs autres Grande continue son chemin son côté. tournant brusquement cette localité est située. Larna. les uns par Tejutla par le voisinage de San-Marcos ils prennent le nom de Rio de Comitancillo. et coulant de nom. montagnes porphyritiques partent flancs l'Atravesado les de la Sierrachaînes comme en IYladre de Soconusco aux l'ensemble toutes aux de directions. Ces deux entrelacées sa jonction dans de la Pasion. et continue sous le nom Malacatan où il prend le nom de Rio de Sacapulas et peu de Sacapulas celui de Il roule dans de vallées et en après Rio-C hixoy. à 4 lieues environ. sa jonction avec le Rio San-José qui descend à fait au nord jusqu'à de Tactic. il reçoit à 6 lieues de Rabinal le Il Rio de Rabinal. la capitainerie une l'empire partie du pied du vold'une foule de ruisseaux qui descendent et Comitancillo. indigène Gancuen. commencer elle servira ce travail faire avec cette description la direction compte liées. cimes Chiapas. couru toute les sources principaux à peu de distance cette du région fleuve de à 1860). qu'ils baigne. au sud du bourg des montagnes continue de San-Cristobal il roule l'ouest ensuite au il fait un coude aigu et se tourne droit à Cancoh. les limites de la province l'ensemble le territoire et la comprennent Véra-Cruz. moins. anciennes près l'un precités de Soconusco. comme chez sans l'Histoire une nous conamérila à de attentif de Chiapas la province générale des sommaire sans qu'elle à lui il serait comprendre des eaux et des montagnes. su- berceau. (1) Le chaîne territoire de dans faits l'intérêt de l'instruction dont lecteur. eaux. faisant sources encore montagnes aujourd'hui Tajumulco (4) en occupée la race antique Mames. par d'iturbide. lac Puzilà. et par Le se rejoindre bouches ne s'étonnera toute les cantons marécageux avoisinent le territoire unir lecteur toutes leurs en se rendant pas de à la mer. de de l'ingénieur lat. ridiction il s'accroît à Zipacapa de plusieurs autres cours d'eau. mètres au rapport de hauteur. cantons des Mames. limité nom qui américaine se forme cours ou au de montagnes sud par l'océan a pour Pacifique. et qui manière de au nord province et au sud-est. prend forment principalement et le Lacandon. de Paris. passe auprès prend sa source est à peu près à égale distance d'Iztlahuacan dans le département de ce nom il court (Vandegehuchte. les ruines partant ont de particulier. ont la bouches après leurs région. de Soconusco. fertiles par qui d'Uzumacinta du volcan fleuves (3). et celui de Cobulco qui arrivent unis du sud-est. et. du bourg de ce nom qui relevait de ma jupuis de Rio de Zipacapa. réunis. du même de l'autre. du de laquelle L'Histoire difficile sont servent C'est une de se rendre intimement à former chose événements de ce et la Géographie encore nations. par les vallées toute la province en passant. de Chiapas le Yucatan formées par par sud.30 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. les limites naturelles dont le territoire de Soconusco. dont dans abrupts. le Rio rle Saen passant impétueux reçoit un le de il se dirige tout Rio-Cakchelà. triangle. de Tabasco. de son générale. de Rio-Blanco jusque. à l'ouest les Chiapanèques ainsi que (1). vingt fois immense avoir reçu distance une foule fleuves. appelé sa principale source au est dit-on. générale des deux Entre de la province de rivières par ces chaînes où leRio le nom la base des coulent ils se grande un grand déversent de Tabasco (2). celui du loisir. de l'Uzumacinta. du Guatémala. des avril sur topographiques Brasseur de Bourbourg. petit de Tajumulco au actuel de (3) Le volcan appartient département dans la ligne des volcans il est le second San-Marcos guatémade Tajuen entrant la frontière liens. et aurait 94° 29' 5. au Guatémala parcourt. peu plus loin. dont la forme dont les articulations d'un vaste embrassent. de nombre et de cours les lequel. c'est à une après qui que septentrionales de Chiapas des à peu de la Sierra le second. prend. du petit de Santaau-dessus village à couler et de Hueest-nord-est. et la province l'océan Pacifique. ces deux à fait différente. j'ai parreconnaître Le Chiapa . qui dépendait l'autre partie auparavant resta de réuni son sépare à bornes de de Madré par la Sierra de l'état de Chiapas. et à l'est. en belge t8' 20". plus grands. sous d'eau. ensuite sont du continent d'une qui se rétrécit fort Carmen entre sont sensible approches l'Isthme nord. dans la partie orientale du Peten. là. Annules nommé. profondes contournant les monts de Meavan. pendant nord-ouest sa jonction avec le Rio de la Pasion. mais des ne des matériels d'ordinaire et moraux peu de au le nord se compose mais la vie nous on prête au d'attention l'orographie saurions et du trop des le répéter. orientale est un des au est revendiquée points nord. Le volcan non mulco. culminants. finissent par avoir changé dans d'affluents de Palenqué perbes. au nord-est. s'élançant d'immenses la direction et multiples avec les le Rio est l'Atlantique. long. par de Chiapas. et. altières. jusqu'à Nouvelles été des Ayant d'un Iztlalauacan. dans le premier. tage dans est censé à cause marquer les bornes des deux pays jusqu'au Yucatan elle tellement varie aux encore davande Au qui de sa hauteur.583 02" la tacite. Le grand demeura gouvernement à Guatémala. Plus rivières et sous le nom de Rio grandes dans l'état de Chiapas. volcan de Tajumulco. république dans les (4) tique astronomiques lettre écrite à M. douze ou quinze lieues. les autres can. et à l'est. l'ouest le territoire dans au Suchiltepeques. qui par Barbara huetenango. au sud les monts gnant loin de du de il continue à l'angle du plateau où baiouest-nord-ouest. généraux de l'histoire l'intelligence pays. Paxil. mais dont le cours d'eau. nous voir soit. sous le nom de Rio de Cuilco. Lors de la chute l'état de Guatémala. Là.Le Lacandon. elles non-seulement trame laquelle naissance. Vandegehuchte. de avec et. voyages. de Tehuantepec de la configuration se renfle de Chiapas basses. un réseau. à l'est et des une à l'ouest. nord à l'ouest faisait au Mexique Rio de la Pasion. circuits. qui Des baigne Au des terres avoisinant de la province la partie l'Atlantique. février administrateur 1860. et continue ainsi.

dit un naturaliste que nous Palenqué couvertes d'un impéde cet ouvrage avons cité au commencement (1). mission nouvelle c'est là. à l'aurore de la civilisation. aux bords des lacs de Pochutla. buées les races. ou au style bizarre des monuments du voyageur. sont pas de l'auteur notre pensée. répandues de Terminos. mais qui furent sur une succession infinie de pentes et de forêts jusqu'à la plage la plaine et s'égarait l'œil embrassait « La situation de l'ancienne lointaine horizon de Catasajà il pouvait de la tour le prince. ne de l'alinéa. rappeler où. est de se demander mouvement Quelle de la Grèce antique. sur la lagune les îles. le sort livré jusqu'aujourd'hui. d'avancer. telle ruine et d'un abandon par le mouvede la grandeur si grand. du Grijalva. à quelle A ces questions nul encore n'a est enfin son histoire? races a-t-elle été soumise. était merveilleusement choisie. les migrations des différents des fleuves et des rivières peuples et que se sont distrique se dirigent encore de nos jours. tout ce que précisément avec nous leurs venons affluents. le les caps qui à peu de distance l'Océan. que les Espagnols commandant c'est au sommet des promontoires de la vie policée de ces nations hardis. auxquels ils croyaient devoir le de leur reconnaissance la plupart. les ruines de leurs mausolées et de quelques-uns de et de leurs châteaux. centrale. est cette cumulation auxquelles la science. il y a six mille ans. continue Si nous Tabasco C'est c'est sur entrons maintenant dans les détails confirmeront c'est dans de la carte et l'Uzumacinta. cité nous les avons ajoutées pour compléter . d'une chargeait du Macuspana. 1" p. aujourd'hui aventurières que la Providence quérants poton. aux êtres déifiés. ces détails dominent où se dessinent. à Chamoù les nations allaient en pèlerinage offrir qu'on trouvait les sanctuaires. De ces hauteurs aujourd'hui couronnées d'édifices dont la magnificence n'est point imaginaire. en observant cet art étrange où rien ne ressemble à ce que l'on connaît ailleurs. c'est à Xicalanco. à quelle a-t-elle nation doit-elle pu commencer. les unes au sommet des montagnes. que les conembouchures les plus florissantes et les plus peuplées c'est dans ces lieux. se reporte un moment par la pensée Que le lecteur. que Cortès.. 272. de toutes ces rivières. tantôt même ramènent les idées aux modèles de l'Inde. qu'on retrouve encore aujourd'hui. et le tribut existence. Ce qui a eu lieu. etc. les investigations de Palenqué est un mystère. admirablement géographique correspondait leurs plus beaux monuments. les autres ensevelies sous les sables ou sous l'acsol américain. à côté des lignes raides et austères qui paraissent ornements aux on trouve des détails qui tantôt le reportent le souvenir de l'ancienne capricieux Égypte. des Arabes. c'est d'après la marche C'est sur la conformation est inintelligible. sujet des ruines à l'instinct des peuples. bout t. surveiller les mouvements de son palais. d'un ennemi dominait et les la cité progrès n'aient et découvrait ce vaste de la prospérité publiretenti de tous les bruits que ces sur les et leur et nul doute que ces solitudes autour de lui que qui se développait de la vie que ces temples ruinés n'aient vu la pompe des sacrifices qui sont l'expression tels qu'ils nous apparaissent au costume fantastique. le premier à son existence. découvrirent les restes les de Yaxhà. leurs adorations bienfait de leur à Cozumel.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. ou formés par le confluent les vallées. à Izamal. débris de leurs forteresses en lisant ces lignes. époque ville. Voyage Les paroles. c'est C'est le long du Tabasco. malgré son nom même est encore un objet d'incertitude pour (1) (2) dans Morelet. de la terre on s'est et des bois. nétrable taillis. de Chaltunà. et qui passa ensuite par toutes les phases naissante ment d'une civilisation et de la décadence d'une A la vue (2). déserts et malsains. reproduites que nous avons et il reconnaîtra avec nous combien la situation de cette ville antique de Palenqué. les tribus qu'abordèrent. les villes pour des nombreuses trouvèrent espagnols. qui leur ont survécu rendus à la nature n'aient été animés célébrité que ces lieux enfin si complètement » d'abord. de l'archéologue. le depuis l'Amérique guillemet.. plus imposants avec les des cours d'eau. de tant d'écrivains et de voyageurs au aux descriptions différents. quelle quelles au loin sur le ou qui s'étendent cités ruinées Ainsi que de tant d'autres qui l'entourent répondu. jusqu'au etc. degrés n'aient été foulés par des guerriers leur influence bas-reliefs par des beautés qui eurent par des courtisans. 31 caine extérieure des montagnes. de l'Uzumacinta.

dans limites baignées l'Amérique donnait le nom riveraines. Etendue ou Gens et Vixtooli. l'état de latitude nord de Mexico. qu'il probablevienne d'autres était venait berceau suprême le géographes. de la mer. tributaires Mais Mexique. ou p. indéau s'étendaient finies nord vers et au frontières nous les de laMixtèque appelons deux aujourd'hui océans. Je dis bien que en ce Palenqué. peu solide fondées par son suite opinion des en est nombre. (2). ou Méridionaux. (6) ment du et Le nom Gho-Chan de la difficulté n'a pas qu'il tzendal serait été traduit en Il est vocabulaire. de l'autre des trois ces princes en assez couronnes Cartas de Relacion de D. Ordonez. basse. (4) de Culhuacan. c'est-à-dire par nom d'Anahuac de bords (t) c'était lice. ghoch. avoir avec ainsi les les relations voisines que de parenté. (2) Voir (3) Ces données peut-être nous la province bien être écrit Chiapas. Na-Chan. et en nous particulier possédions. (5) Ce nous cutions siècle. un grand où il reçoit de où en Suchil. lntroduction. Le nom de de de la ville la famille ce prince. générique Coatzacoalco Aux contrées (9). pourrait du voisinage. le P. chef. de le propre qui Montézuma Cullaua. d'Anahuac Le nom navigation. région renfermée a son dans aujourd'hui embouchure à 18°8'27" de longitude caractère faisons entièrement. l'isthme une fluents (10) le golfe du a sa source à l'est de l'isthme près vallée lacs qui Mexique. (5). Domingo de plusieurs du milieu possédons par également. étaient celles (7). sur des données moderne. Palenqué de aux palissades ruines. est la traduction tzendale. et qui lui des donné n'était facilités en naguère la à tous le dix-septième occupent plus grande en si grande importance. A et les l'époque plus où prospères. tributaires ce des Mexicains du centre.32 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. comme espagnol. tailler. que mots et lo- d'Anahuac. Palemque. est divisée en en grande haute partie et Mixtecapan. alors serpent sculpté. de nouvelles que nous des (9) La Mixtèque. aujourd'hui. de Montézuma. barrière. dans les et à 4° 42'22" montagnes de Tehuantepec. (8) Lorenzana. Le sens de chan. la vallée était le qui et titre désignait monosyllabique serpent. rien. si (7) L'empire des les états les qui régions de deux qui Montézuma autres rois était loin de la confédération partie de ou du même de comprendre. d'Oaxaca. de la conquête. reste-t-il Malgré probable. on et des fleuve centrale. d'autre moyen. chose coloa recourbée. à faire donc pour que comme de recueillir question qui dans ont ce nous semble. toutes mettre les et Xhembobel-Moyos. grand confédérées. perforer. serpentante. du pales P. des ce que sud Fernand au Cortès rapport pénétra même de dans ce le royaume de Montézuma (8). qui. de l'Anahuac. ronger. nations complètes encore aujourd'hui les plus CHAPITRE DEUXIÈME des Anahuac-Ayotlan Géographie Chichimèques tepetl. des pouvaient Espagnols. Mexicains pour de des Serpents manuscrit dont Vocabulaire de la langue omet tzendale.ulhuacazz possession était-il primitif des Na-chân. Géographie mythologique. langue Indépendance nahuatl. être tout Mais d'origine à fait un le espagnole sens espagnol. est situé Mexico la de inexplorées traverse nombre d'af- navigable la que des reçoit le nom P. fut l'a donné vu (1). localités la traduction de un commandaient aujourd'hui dans plusieurs de l'une qu'il est. les au nations sud-est des les du plus riches conquérant bords du Mexique. palissades. Antonio a été de Ara. paraît être un nom à quelle d'origine occasion ainsi qui espagnole il qu'on nous qu'il (4). n'affirmons . tel idiome font Aguilar. Contrée de Vitznahuas Tamoanchan Chiapanèques. Vivien de cet ancienne et l'empire empire capitale Culhua-Teuhtli de Saint-Martin dont était de partie raison était mais et nullement. les bords des lacs ou une le pensent nom M. tant que en ce orient. culua. des noms en effet. nom corrompu dans quelque 2. au sud-est de du la Mexique. note paraissent plus passim. et du commerce Nord. Pays extérieur Olmeca. Le fleuve dans Il Coatzacoalco mot mot. grande partie et devient C'est ainsi à cause donnaient qu'offrait général probable que a un sens incorrespondrait de de Santa-Maria-Chimalapa. donnant de paraît il aurait etc. les avec toutes cour Vocabulaire tzendale Tzendal-Castillan des princiqui. est une (3). et qu'il désignation appelle prétend il est venu tout à fait antique la même en (6). et de 'l'onaca- l'Anahuac Nonthualca. à qu'ajourner brouillards. traditions les notions. langue des mais il la Demeure mot Serpents signifierait ou colhua. on trouve le vrai nom Palenqué de Ghochan. Fernando Cortes. tout que en à l'œuvre et les qui destructive voyageurs. les alliances avec les politiques Mexicains. étaient régions. le C. qui fait allusion à une enceinte d'où de bois et on ignore au bourg plus haut peu de Santo-Domingo. dont que notre Celui-ci nos en paraissent traduit Dans le nom cela par le encore Cité fondées la cité être il fut un des révélateurs. et auquel Na-Chán time et mystérieux complet plus peu. Pa-Cayalà. (10). possible à cause verbe offrait. est encore l'auteur peu la traduction la ville toujours Il n'y ruinée? réduit aurait est fort Que recherches. lumière cette diverses éparses nous en sommes obscure? survécu aux conjectures. mais nous Culhvacan. copié sur l'original augmenté vers Aguilar du naguère Le nom adoptée Demeure serpents. de réunir en un tableau les chronistes les populations faisant connaître dont Palenqué sur la région à l'époque de l'arrivée les habitaient ou commerciales dont les histoires qu'elles sont apu être la métropole. 89 et prendront découvertes avions qui un ne page nous 4. Pan-Paxil et étrangère Anahuac-Xicalanco.

Seuls. ou mieux capitale Les province. Celle-ci à où remontant nombreux très-haute populations du Mexique. tortue elle et département. le rivage du à l'époqui portait d'Anahuac-Xicalanco. lanco. de Guatémala. à 4 lieues de là. c'étaient et de Quauhtémalan (6). désignée sous celle d'Anahuac-Ayotlan prochée de l'océan Pacifique. (4). de elle est toute et la industrieuse de l'état Chiapas plée plus 3 environ au nord-ouest de d'Indiens et à lieues située composée forte et Pzinacantlan ou Cinacantan. dont il est parlé dans la note précédente. -Teo. qui n'affectaient générales que des désignations caractérisé. de tepec. florissante. de la Mixtèque haute et basse (3). donnait son nom à la côte qui s'étendait îles de Sacrificios et d'Ulua ou San-Juan d'Ulua jusqu'à dite de la Antigua. commerce pelé son d'Acapulco. le 32. les principautés parfois des Mexicains. mulà et à égale distance est le nom zotzil de c'est-à-dire Ravine Profonde. du Tzales états tributaires souvent leurs ennemis. à part. ainsi que les Quélènes courbés sous le joug les de peuples de leurs forteils à laquelle du nord et de de la tyrannie mexicaine les États plus éloignés garanti mais qui du centre entretenait des relations de l'Anahuac le commerce d'amitié. dans une assez grande étendue (2). nom Quauhtemexicain royaume du bourg de la capiTuzelle aux du Tecpan-Quauhtemalan des royaume de à 15 cette lieues ville au pied de la forteresse de ruines. à 10 lieues loin de Rio-Yoppi. ville San-Cristobal.Tzapotlaît. se donnait tortues. est tout ce qui en reste. Xuchiltepec connues. la pointe de Xicalanco. la grosse est celui Chiapas. territoire appelé par les mexicain. pas eux-mêmes. de (7). du département de la aujouren face des la rivière Ayutla. nom c'est probablement mentionné par pas leur langue Sahagun. après un long de mourir de faim ou de se rense voyant dans l'alternative siège se précipitèrent avec do leurs guerriers dre. nom Européens. avoir été le mieux de Cortès. aigres. des la cités tête les du aujourd'hui réduite de au la ou sud-est village Chinanteca Alvarado. mi-partie guatémalien. Acala par les Mexicains. peu important de San-Cristobal. (10) Chamulà. aujourd'hui Xuchiltepec. l9) Sous le nom de Chontal. avaient leur nom parfaitement de l'eau. commandait le fleuve dont la position maritime cualco et la Chontalpa jusqu'à reconnaissaient de ces contrées plupart les princes également d'Alanchen et de Volol-Tulan mettaient (5). parles (4) Le Tzapotecapan lieu des fruits de sa capitale. village ville du même — Claaleliiuhcuecan. pays les prenait environ jourd'hui Véracruz. donnait du Tigre. même nom. sur plus ou moins la suprématie de Chamulà et de Tzinacantlan Chalchiuhcuecan la lagune mexicaine. ces deux villes. 9. Guatémala. dans des trois royaumes de l'Anahuac du centre Cuetlachtlan. De là le nom les Mexicains ce n'est plus qu'un Cotasta. au bord est encore du fleuve une belle qui ruines Cakchiquels. Coatza(9). existent au depuis à une lieue nord-ouest Tecpan-Cualéoala. Didjazàet formait conquis. La se sou- et de Tehuantepec potecapan du Xoconochco plus lointaines rendez-vous Tochtepec. tel est. une ville d'une grande antiquité allaient s'étendant des la note de lagune de Terminos et l'Océan. opposèrent jusqu'à C'est l'est. le nom de la forteresse que les Espagnols aplangue chiapanèque. aussi son La ville toute située porte remplie de San-Cristobal. Ce n'était qui recevait en aucune manière les villes ou les il faut le répéter. très-florissante et riche n'est ville qui plus pilco. de la rivière du même nom Rio aux bords existent à la pointe non loin de Véracruz. Papaloapan. appelée ne être Les purent jamais conquis par les Mexi(13) Chiapanèques ceuxcains auxquels ils résistèrent jusqu'au temps des Espagnols une extrême ci ne les réduisirent qu'avec difficulté. (2) dite était une les golfe que (3) de la entre Xicalanco. du nom de leur habitants langue qui Zaklohpakab. page ainsi nommé Mexicains ou Zapotéque. . leur paya conquise tribut le département rois mexicains fin. de la côte le nom d'Anahuac-Xicalanco là. tepec. Terminos Zotziles au milieu de tant (11). du débarquement Voir et importance renfermant loin entre en commerciale. (7) La ville une à de la de environ T'ochtepee. la seconde de Médellin. Tehuandépendant en zapotè- ci-dessus forte etpuissante la localité la plus peude la langue est encore aujourd'hui zotzile. appellation (1) et au voisinage de la Véracruz. fort barbare. de habituel des caravanes (8). de de la république à l'ouest Cette avec Suehiltepèques. En langue la portion méridionale comprenait zapoteque. aujourd'hui (5) Xoconochco. ainsi qu'ils avaient avec lesquels ou où on à laquelle (10). par une garnison un la vallée où est situé San-Cristobal l'entrée de village à 2 lieues de Chaau pied de l'antique forteresse. plus de deux mille où leur forteresse et leurs enfants du haut du rocher leurs femmes la base. les colères de cette puissance barrière la fin une infranchissable (13). du roi que le avec de le pays se disait sa province. ville de Mexico. et qui donna le sien à toute la province de pelaient Chiapa-de-Indios. ville dit Chamhà par ses habitants. à 12 lieues environ Amoxton. près ticulier. divins. alliés à l'époque du débarces directions. et Mixièque. spéville il y avait une imporde l'océan aux bords Pacifique. de ce elles étaient ainsi que les précédentes ouest de San-Cristobal n'avait la province des Quélènes. dans (12) Chapa-Nanduimé. Les nations quement qui paraissent étaient. bourgade. non d'écaille Ayutla. était bâtie dans le fleuve qui en baignait 15 qui l'avait Didjazà nom de Dani-Gui-Bedji. qui s'appliquait. et de braver du haut leur indépendance avaient le courage de proclamer Chiapanèques redoutable et d'Amoxton resses de Chapa-Nanduimé (12). Soconusco. de tale et Ahuitzotl. d'hui disparue. (11) Alanchen. Axayacatl malan d'Iairnché. ancienne. entre la capitale un royaume et on lui les monts Zaaehilà. (6) vince. lement ceux qui n'entendaient une qu'ils ne comprenaient ger. première de Jamapa. qui a donné et en par- d'Ayotlan (1) Le nom lieux cialement aux tante du de ce nom. occupée mande et Volol-Tulan de San-Bartolomé de los Llanos bourgade deux localités de la langue zotzile au sudde Zoyaltitlan. provinces qui. toutes. actuelle. la ou l'Ara-Couleur-de-Feu. nous l'appelons distinctes elle commençait vers ce qu'on de sa situation dans le département de Tabasco et avait Tonala. cette province qu'on appelait Zotzlem d'autre langue que la langue zotzile. des temples C'est à celle dont il s'agit. de Chontalpa donné comprenaient généraou qui en parlaient chontal signifie étranplusieurs maritime appelle pour qu'un régions à cause Barra de Codu capitale village pèlerinage. Au nord-est. ayant pour chef-lieu ou Cinacantan. aujourd'hui à l'Anahuac-Ayotlan. mi-partie est la mame. 33 à la côte la plus rapd'une manière plus particulière toutefois. qu'ils appelaient de l'état d'Oaxaca. de Quezaltenango. et qui faisait surtout un grand être de l'endroit devait près apdes la même les auteurs.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. au sud-est. nom. était frontières était située plus importantes fleuve Papaloapan à 60 lieues riche environ. ou pays des figues Soconuseo. baignée à l'est par jusqu'à était grande par avec les la le et fertile l'océan proPacifi- confinant que. appelée au- (8) Cuellaelttlaii. jadis sur une montagne qui commexicaine. par de Xicadeux villes sur cette côte le nom Il y avait portant ruines à de distance de dont les la peu Xamapara.

quinta prim. peut-être treizième siècle. au seizième siècle. rencontrait sur les côtes du Yucaà l'intérieur de Chiquimula. département la plus considérable On des trouve les à une appelée même des de aujourd'hui nom. de cette conde Purenté. citée de temps est une des provinces (9) Huey-Tlato les mais dont la en temps par situation. Ococingo. 1. la langue était la langue en particulier sur les plateaux de l'Anahuac. d'Azcapotzalco nadont les barques acaltèques. LXXIV. Cette mais qui parlaient des dialectes de la langue langue. appelle aujourd'hui des bornés l'Uzumacinta à et l'ouest. eux pelé par Yaxbité. c'est Chiapas dans encore et de la langue aujourd'hui chanabal une à 15 écrit aux à 85 ville lieues Balum-Canan importante environ Jacal de Chiade dans la locasitué. de ce nombre étaient ni à Montézuma. avec les populations belliqueuses de Copan. étant où ère. et d'autres remontant plus récentes. parmi lesquels ils retrouvaient delà même de Panamà plus ou moins de correction jusqu'au (10). entre ville. portion du Nicaragua. les Tzendales. généralement une grande ainsi que la civilisation dont elle était l'expression. (10) Brasseur Popol Vuh ou Livresacré Introduction. t. la ville actuelle. (3) C'était on donnait est plus demi-lieue Zakuleu. aux bords des villes et des tribus du Mississipi et de la Floride. proRégion Lacandons. l'intérêt identifiée n'a pu être exactement malgré jusqu'à présent. des montagnes là l'endroit relation. il se la Vérapaz des vivres. l'histoire. cci et CCH. Nous avons (5) déjà nom de ainsi de qu'on donnait il y a de Tumbalà. font partie aujourd'hui de la république guatémalienne. si riche en or. de Cuchumatlan les seigneuries (1). au sud-est de Chamelco. parlaient Salvador. t832. (4) dont il s'étendent généralement Le Tzendal diffère au fort un la nord peu et les au où populations nord-est l'on tzendales de San-Cristobal à parler Tzendales est langue zotzile. localité pas. passim. de l'empire celui d'Utlatlan. Venida Qainta Diaz. qui embrassaient toutes des qui les régions comprises nations méridionales. plusieurs etc. des traces dans les vallées du Nouveau-Mexique. dialecte de quiché. du Mexique. lité plus (2) Cette la appelle considérable ville. (8) Les etc. appelés des habitants dialecte de la langue ainsi qu'une nahuatl. d'origine. La ville ou commence des principale Bois-Vert. nahuatl. en Chihuahua. ainsi que les cités confédérées entre la Péninsule d'Acallan Yucatèque et de Tecolotlan et les frontières d'ailleurs. Yucatan. son successeur ne purent jamais être soumis ni à Ahuitzotl. fleuve Chamelicon. MS. Tucurubs de la puissance des Tucuru6 exercée anciennement avant qu'elle dans eût San-Cristobal. Gomara. sous laquelle elle lequel à là le nom en langue ou de la capitale mexicaine connue Tzeldal dans est Cortès. du Rio-Gila.Les Cancoh. pays un dont les souvent Nahuales. ils avaient noué de Tlatilolco. ils y demeurèrent jusqu'au temps de la Dans l'excursion violente que Cortès fit dans conquête espagnole. dans l'Amérique septentrionale depuis à l'Espagne au Texas et jusque dans les noms que pornord. etc. de Bourbourg. p. partie des contrées. dans la col. édit. habitants.. qu'on été chassée de notre de Xibalba dans les par la nation de San-Cristobal. Quichés l'appelaient au fond de la plaine. d'Oromila et du Lempa avec les Nahuales (8) et de Nicaragua leur fréquemment (9). i38).. sous celui de Chinabahul. Ri- au septième siècle comme les défenseurs Retirés de cet empire. bien au delà des territoires connues des Mexicains. était chef-lieu Huehuelenango.. à des époques anciennes. lecolotlan. de ces conancienne que ces deux noms présentent pour l'histoire Flot de et du Cvazcatlan est le dit trées aujourd'hui Mexique. de Flistoriadores vadeneira de Madrid. datant à peine du Des migrations. la Chontalpa dans la spécialement maritime partie sud- de Honduras. également par les conquérants. de Cuzcatlan parlée avec des relations des provinces cares trée. ville est tenango. dans la de ce république nom. du sixième probablement Cuchumatlan. d'Acallan s'étendaient des frontières de Potonchan (6) Les États de la Chontalpa dans ce qu'on la maritime. de Comitlan et de Xacaltenanco. y principio Bernai lacion de Fernando Cortès. par les ou Caria. et de Tenochtitlan avaient des traités de commerce avec les princes sur tous les fleuves du Peten et sur le lac d'Izabal. de Mexico. avait couvert de ses ramifications au on en signalait. noles. Coahuila. compris entre le au Hon- aux tout marqué contrées ailleurs qui que s'étendent Nonohualco autour appelait lagune Terminos la province et Copilco ouest du commençant terminant à celle apparence où de qu'on finissait Potonchan. Les marchands (6). non plus que celle auteurs. passim. cap. diverses aussi. ces contrées au et il venait Guatémala. etc. par la cordillère dont les la main aux Mames de Chinabahul de Gumarcaah (3). viguaient qu'on tan et sur les fleuves du Honduras (7). une autre Xacaltenanco. Decima-tercia ltelacion (7) Ixtlilxochitl. paraît c'était un avoir nom compris générique toute plutôt la haute qu'un jusVérapaz nom d'état en . montagnes après leur expulsion de Cancoh. officielle. dont il est parlé de Tlapallan. par et Terre qu'au des Peten Hiboux. de Hueytlato. dans les provinces de la Sonora et de Sinaloa. sur le haut Polochic. étaient considérés (hiboux). taient. passim. y sig. avec leurs des monts au Guatémala et le avoir paraissent renfermée rameaux. p. etc. Durango. comme ou aux sud ou (i) Comitlan les Neuf-Étoiles frontières de de Comitan. s'étendait. premiers provinces désignées sous le nom de Cares de los Espacarta de ReHistoria ver- Conquista du conquérants jusqu'auprès ou maya-cholti. donnaient qui. de Chorhà. La géographie Quichées. propre langue. par ou la bablement le l'eten-llza à l'est et au sud. du cité la sa particulier. soumises Dans l'intérieur des cours. était de la Honduras toute la chaîne fleuve Motagua duras. sont celles qui de le Chiapas lacandon aple de la ley evangelica. dadera de la conquista. des Quichés. du le grand Jacaltenango de ce nom il est et les gardiens des avant-postes de Nucaneb. avaient amené dans ces différentes régions des populations. la les ruines Mames l'ancienne de ravins. des archives Carta de Relacion de Ferdont j'ai une copie. C'est importante de Guatémala et aujourd'hui frontières lieues que environ Gage. pour se procurer trouva à Tucurub de los Señores Guatémala nando ou Tecolotlan et s'y reposa quelques jours (Pitnlo nationales de de San-Cristobal Gancoh. de la de Iiîdias. le Nahuatl autrefois chez nous le celle des ambassadeurs et de la mode. (2) et aux Quichés confinaient à Palenqué de Nonohualco et des Mayas de Poterritoires montagnes (4) les riches tonchan (5).34 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

mexicain. noms dans Sa- y se llamaron obras que hacian. « y gracioso. se ha ricas. t. dans les sur des probableclasses les côtes inféde qui qu'ils noms y de se Mexi- y étaient Dans langue mer. todo era curioso ponian que muy bueno. de las cosas vitz.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. par les Nahuatl faut-il toujours ouvrages originaux écrits de Espagnols. à il l'est. en et Ce opposition donc paraîtrait pas appelaient comme eux-mêmes de dater Chichimèques provenance.que en todo. todos oficios de poderosos se los Tulteporque dá todo geri. Llamàronse alli que suelen se habitar de de las ahora la cosas decir tierras estos. de Tenime des Mais des ou ces derniers (6). parlaient XXIX. entreprises qui dans en comme ont émigrations après tant leurs de Mexicains. grandes avec une mépris langue Vitznahuas-Toltèques. (Sahagun. le vulgaire et barbare de des la étaient (7). ce nom mexicaines civilisés. gen. caza Campos de que llanos Chichimeson unas y y lca « cas. que tultecas. (5) cc otro « « Los nombre sustentan gen. lib. prendre leur nous noms parlait. et du sud. par l'époque les montagnes de la parce limitrophes ancêtres Huaztèque. des I. pulidos y curiosos. les d'histoire. fertiles. p. lib. oficiales como ahora los dijesemos. (7) ne Il en abundosas. soit par ces la lisant les qu'on tableau sont jusqu'àla (2). voisines du à quelques lieues république 100 lieues. dérivent le mot ainsi le nom de Vitznaquiclcé. les fleuves et dont les cartes petites. l'intérieur de Guatémala que les la Péninsule au sud. dit del § 1. était de même chez les Grecs. X. Coatzacualco. jusque et les semblent du ChichiToltèou une supéavait éga- appelées sud-ouest. désignassent disaient-ils. géograparune parlaient. et. 4. Le mot gen. y es porque pere« grinando como Chichimecns las tierras ântes por dichas. aux Hist. montagnes. ces localités. et civilisées 1. de celles de Nueva-Espana. en lengua barbara. « de Flandes. Commission d'ethnographie scientifique est Motagra du le Mexique. évaluant (1) mérique Voir mon centrale. toujours qui Quiché l'ouest se sino nombraban este que chichimecas tomaron de la vallée séparent dans et débouche du port de au-dessous Santo-Tomas nahuatl ou mexicaine langue du sud. que Mictlampan. moderne des ni même et ne avait avoir conquêtes chimèques-acolhues. porque decir son están hablan oficialesde acia el naci(6) Il « miento particular y no tenian la curiosidad allusion à ces faisaient. « cas « sus de que tierras son Tultecas. xxix. y aun « nombre se jactan todas anduvieron y glorian. § !0. considérer les de de régions comme dont expression venons directes langue le De toutes eu le moins présenter les rapide. la par des villes en le français. cap. donde etc. Mais parlées le Nahuatl n'y partout était pas seul et d'autres surtout langues. précisément chaîne aux celles qui les paraissent pays de de compris Soconusco ces avoir dans et communications Yucatèque à l'est. compter presque sa source dans les montagnes prend de celle de Santa-Cruz del nicapan Atlantique d'Atic. aunque « tierras de Chichimecas por donde ellos anduvieron. qui et buisson. etc. no (2) Le de Guatémala sans principal intérieur espace de d'environ de la dans qu'il parcourt les détours. Tlacohcalco. « espaciosos. que de et l'époque et des n'étaient prise ou la chiplu- distinctifs relativement Il y avait de races. que toman. de C'est y pays en l'Anahuac nahuatl soit De provinces. Arcltives de « pan. exactitude. noms la langue les habitants. porque y primorosos « cuanto ellos la mano. et de de Chiapas du nom Motagua vague principale populations ou Gens jusqu'aux généralement contrées (3). appelés particulier. leur en Chichimèques bords avaient encore dans ce du Mexique. quiere que estdn âcia el norte. d'institutions des titre noms étrangère conquête Sahagun des elle. ch. trouvent cains ou de et plus de actuellement anciennes. abundancia. Mexicains. eu fondé de être ou les les lieu retrouvait des les au conquêtes relations lieu se ces dans de avec l'état sources le naturellement. de linguistique. ou de dans qui. Vitznahuac. que suivant ces auteurs et d'autres. à les pour parlée cause Pacifique. Histoire etc. sino Tlaotlal- « género de de N. » (Hist. de Nueva-Espana. d'être garder. (3) En le rhombe gens hagun.) todos Hist. etc. descendant par que des les occupées sens non encore pas de une barbares. de Nueva-España. cran sutilcs en y con razon. de comptoirs. du Mexique Esquisses et de l'A- d'archéologie. C'est passé. y descendientes y son las dichas familias se llaman de tal (4) « Todas Chichimecas.) plus sol. Tultecas § 12. nom indiquant. d'un race populations S'il les qu'ils parmi la y avait Mexicains possession des état civilisation il y Chichimèques-Toltèques. tenime.) X. par Mexicains à celles là des noms été donnaient qu'ils Vitznahuas ou l'extension des Méridionaux du que Nord. quiere « y dicen que « primorosos. presque maritime se du simultanément.. y sutiles arriba son muy bastimento lib. épine le sud ou mot vers Vilzlampa. t. mais en suivant simplement rapport avec bien de Toveiome. nations liv. de primor « ô sea como las obras cap. nord particulier. cap. par rapport nations qui . haut y llâmanles « Estos asi llamados. indique le sud. en haut usage. signifie guatémaliens huac. à Chichimèques. le sacerdoce au les cités besoin. pas leur langue. fleuve un dans HO. comme le mot d'où divers auteurs quix. 35 latin ment rieures l'océan avaient avaient localités. porque por « gentes bârbaras « pueblan. Chichimèques. pays au sud. idées avec faitement merveilleuse contrées décrivant lointaines. la société. il est fait fréquemment Hist. Vitznahuas. de las casas X. etc. y de alli u volvieron estas a la verdad no se llamaban por partes. xxix. de Totol'océan » (Sahagun. y que hecho mencion.. 1. objet. et. (1) de aussi. allusion aux contrées où commandaient les Quichés. à cause là. commerce. España. distinctes termes le surtout mais ignorant avaient les et noblesse ils traçaient. que parce espagnole (5). part n'avoir nord-est mèques ques nation rieure lement sous Ces phie le sont en et des nations été au du Chichimèques vers que les frontières que barbares d'Oaxaca leurs de la (4).

Vixtoti. ne saurait dans serions-nous ces que en noms. les creian faltaba los que nada. iGid. (8). eussent réellement n'eussent religieuses eu naguère signification ensuite pu existantes dogmatique être décrire. et jardins le Mon- notre avec traditions Pa-Cayalà à quatre cakchiquèle dont Renard.. texte chercher des le animaux Renard (des (Yac). des de populations de Tabasco plus rapprochées voisinage de aux au vaste après exprimait sorte de de la la d'Oaxaca. à ce trouvait une cette Peut-être douter les et que contrées à l'aide sujet. légende deux localités. dont aujourd'hui les vallées devrait. Bernal Con- genre. du de qui des y existaient différentes ils (1). l'alimentation Atitlan. « Los que etc. bien Paxil. Diaz. Hist. plutôt sang l'aduction p. « Tinamit. Terminos montagnes montagnes. Les bien était la l'homme. des Espana. tant de jardins le Lieu découverts de sa Quetzalcohuatl. nombran de acia el norte en demanda del paraiso (7) « Vinieron es lo ahora dicen « traian Tamoanchan. Occid. les populations et tions sachant du et leurs distinguer richesses. richesse marécageux il paraît Cordillère d'eau. comme une les des temps et néanmoins.) 31. (2). sol. » dit le texte ri tinamit pan pa Cayala (11) « Chupan ville dans Paxil dans « En dedans de cette Cayalà. xxix. de riquezas y paraiso lib. ubisup. et le Corbeau (Hoh). Tel. Herrera. quatre (Qel) (Utïu). se dicen Hernando decad. ou Calcclaiqued les noms quiché. Nonovalca. quichée (9). En les dont dans les les eaux. Sahagun. donnaient de vie la et tous au désertes. le nom rappelant (6). se Olme- Bibliot. quista (2) de Mexico. se decia él y de « lisima.. parfaitement du midi. paradis les de terrestre champs tout ce si et que légendes remplis à la Tamoanchan la terre. y bien y asi » (Id. (10) Mexicains MS. prologo. aussi les et connaissant les S'ils sous plus du les celui toutes particularités comprenaient d'Olmeca. de et trachap. lib. du peu d'interprétations Chimalpopoca identifié une un dans supposé venons port (1) hasarder ou bien que satisfaisante de de doit là ce se lieu Codex dit avec le ville. decir buscamos nuestra casa « tochan. fleuves qui d'une C'est roulent. quiere que gun. Pan-Paxil. noms de bien les Tonacatepetl. grande pueblo ad verb. por tierra antiguos » (Sahagun.) antiguos que era conocido amigo Quetzalcoatl. les routes et les sous de et les caractères le nom et caravansérails généraux générique de Nonohualca le (3). oro los Quichés se tirer les regard suiv. leurs les jardins contribuer contre-forts chercher.jos pr6spero. dernier Quant Chiapas arrosé Le à au et par désignaient s'appliquait pays Vixtotz'. restes antique auquel clos. dicho de rico Quetzalcoatl. après du avoir Tabasco de fertilisé et l'art de tant de terres. de ma collection.— i. tierra Tlalocan.3ti MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. quiche. les origines mystérieuse. qui peut nommés qu'on peut-être le les nom fruits Nahuas. gen. nous rapplus terrenal: Tictemoa » (Saha- adoptant simultanément indiqué en même du pays Cortes. yen. de cap. lib. conquista. impériale. texte III. ce IX. (11) et même comme Quiches on est grande fait le tinamit. se servaient des dieux épines devant les vaient (5) tout « Alli pour populations ? Mais cette pratique. gen.. se lo halla Chichimecas. de las Indias documents M. qui a le même Ferait-il ces allusion aux (9) avec que vitz ou du (quix.-Rem. arbres bonheur tagne décrivent garde Chacal. américain. Tinamit. 5. cakchiquel « animaux « barbares) « le Chacal allèrent . MS. del Rel. « cas. qui collection. de NuevaEspana. la le complaisance personnages Corbeau cette la plupart en avons. Mémorial américaine. où lagune convenir Guatémalienne de si particulièrement (4). -Gomara. (Sahagun. xxix. animaux. Hist. Tamoanchan et Tonacatepetl. § 12. en habitants réseau y avoir ces grands de que et dont s'appliquait la fécondité Quetzalcohuatl fabuleux le Tlalocan.. eran ricos « De estos y no porque eran era del hi. « decir Nueva (6) « que. nales nord comme quelquefois aux Vitznahuas. divers qu'ils concernant l'objet que nous qu'en des de tradition des de sont Rituels tellement antiques aucune à peu le Popol de vagues figurés.. par Manuscrit de dit ma le historiques Brasseur mythes des de de L'antiquité etc. Hist. haut note (3) Voir plus (4) en aux Vixtoti a pour épine. dit Ximenez. verdadera etc. cap. X. 195 Popol les livres en et Vuh.. Aubin possède plusieurs de la Hist. II. la Perruche de leur la nouvelle des épis qui apprirent (barbares) de maïs blanc venaient en Paxil et « maïs et des qui qui jaune épis de Paxil. buisson. Las lenguas y tzutuhil. part. (8) Codex dans poca. cap. cierto que Ilist. symboliques. cap. de N. VIII. chair. des Tamoanchan aux fleurs par subsistance sous les étaient superbes. sacré et M. une des idées accepter tradition historique vrai. et les le bassin plus beaux ce l'Uzumacinta. de cours doute tout est en la Vixtoti province de des de pris premier celles nom peut-être tant de sans (5). « que « quai terrenal. « Or voici.» » appelée quiche » Tesoro de como ciudad. ou incertain.) X. LXXIV. Tecpani. confiée Perruche récits fassent à quatre et le également (10). § 12. etc. II. iambienmucho la llamaron y plata. Espana. fertiquiere gen. l'Hist. de la Soleils. dont autels autant. Quiches. y que por apellido natural. qu'ils de en simplement époques car on mythiques. conjecture distance Vuh si l'on fasse et si peu qu'il est compréhensibles difficile.. leur la et d'âge source. page sens racine vix. Livre et les héroïques quiche). le héros C'est à l'entrée semblent derniers aussi de de de de de se ces réunir montagnes. estân âcia el nacimiento y no lib. antique symboliquement paradis terrestre mythe d'or. » « leur montrèrent le chemin Paxil u bi. Bourbourg. afortuuado. le ville Le encore.) Codex — Chimalpoibid.. d'une manière avec n'eussent appliqués de Relacion de Cartas Lorenzana. à dessein renferment comme (7).

primero. qu'ils conjectures ils vinrent vraisemblables. a son La celles elle embouprovince de Taau de las Nueva-España. dirent en avoir et comme j'insistais pour ville. œuvre mais distinguer destruction obscure qu'elle création doit nier » Ne qui est dique rien de car oeuvre est que et à (1). Caraïbes? Les qu'é. et ces de de nous l'Amérique voyons peu à peu ainsi enveloppe dérobe le centrale. gens vinrent au port débarquèrent de Panuco (1) (2) un dai Eckstein. stérile. grottes qui peupler et conjecture. indigènes le donnait à une de montagne ce nom qui cosas de peu plus misérable est la située mer las de porte elle le » t. qu'ils galères ont. de plus en encore mesure de l'histoire mythiques. sous que des l'on avec fournis du ancienne par Mexique de Sahagun. la Introduccion de auprès Panuco comprenait on province confine au et nord alcal(lia avec de rnagor le royaume Nouvelle-Espagne. (4) « Panuco. faits qu'il contrées. de Nuevo-Leon et le moyen Coahuila. ces légendes de fouiller sont comme des débris « précieux la mêlés de sable. côté comment en du parlant nord. place l'espoir enfin de entre couleurs les positions les fantastiques. qu'on ne Ces tradi- tions. sont les sont fin et on difficilement le origines de boue et de tous les peuples. bord au d'un nord-est l'autre La ca- ajouta terrestre. desquelles avec tout touchait des rivages le reste lU . Ayant de Sur entendu la faubourg à l'Indien que cette que qui c'était d'abord pose de Sanchoniathon. p. au Guatémala. reconnaître fon- l'origine donnent nation. travaillés.) IV. « dit Alcedo. dieux des échappés grands Traditions le dieu concernent. dans et caractère deux pays de ces Ce des malgré que l'alliance les récits de l'âge d'or plus tard des de Mexicains son auréole embellissent. continuelle rapprochés images avance la légende au et haut.e cette les anciens de par les des Floride sept une navires avons que géographiques. 37 particulière foule des dont à traditions quelque cité. rica. etc. Zamnà était-il la province en Cofachites Quetzalcohuatl. nom. hist. La rivière Panuco. quelque négligeons sur le ce et qui le peut Tamoanchan servir à éclaircir cette matière jeter lumière Tona- catepetl des anciens (2). elle veut doit et jamais ne pas véridonc dédaigner se borner à elles exigent mène moins à une de critique savoir de de grands efforts. chure Tlaxcala à l'ouest immédiate abondante confine le à la même à la province en vivres Floride est elle de La partie la meilleure salines. Xicalanco. actuellement comme lndias Panuco Tampico. prend dans trouve un Cakchiquel. moanchan plus les nous le nuages au appuyant vague où des qui se des renseignements les berceau de voilés à la mythes de historiques primitifs l'histoire race nahuatl. côté de qu'il sinon que ces vaisseaux. En s'éclaircir que mule Manuscrit réalité ments. compris par du golfe sous le nom de Floride. les Symboles Xocliitl-Icacau. qui partie Mexique. de et Mexico différentes et au et est au levant avec et le avec qui et la « golfe « celle « est M plus « partie « pitale « dont « Mexico. son ce qui ne rien. prononcer par hasard demanville de Totonicapan. Hist. occid. Ainsi celle-ci. Les l'on accudans le de docude Tales sujet premières bien plus tribus que sensible.. la même Leur berceau que déluge. du lieu nommé naguère. Tamoanchan sept grands Leur origine. dateurs. — S'ils et jardins Paxil. al lib. CHAPITRE TROISIÈME Les Nahuas. le voit. 136. le souvenir d'une Tamainehan rappelait les au nom de Quant Paxil. de De la sont Floride les mêmes à Panuco. ils de et étaient sept des il Nahuas. ce berceau des légendes religieuses du Mexique. ce de si être juste de ce nier. de sang. par alors les Espagnols Texas. ehronisle vinrent par qu'on que dans ces mexicain mer ne du sait naturels (3). « « c « « « « De en même cherché le nom dit est qu'ils ancien le à déterminer de Palenqué. que divers les de L'arbre Ils arrivent ou en Tamoanchan.tait-iI? région an dieux. à 17 lieues fleuye de 6 Ame- à 60 qu'on le Rio-Grande baignée par de Chiapas et de Tabasco. gen. Virginie de qui Leur ou au première Tennessée? Tonacatepetl Les apparition. de la cosmogonie dans le mot tamainchan. je l'avait énoncé ce c'était il me répondit que dont se comle nom d'un des quatre quartiers il l'explication. prend.. divine plus commencement. le fleuve les sources « avec une du de la plus fertile. se dépouille que nous temps d.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. sorte de paradis me de Tutuapa de Cuilco. ceux que prennent la le lecture merveilleux. rivières La sans que remonte à comparer cours. éloignée loin devient etc. côtoyant. (3) Sahagun. Séparation enveloppé. sont selon la sortirent vinrent les lesquels Ces et premiers d'abord peuplèrent cette (4). art. Mexico de au l'audience sud avec avec de la celle fuadalaxara de province du Michoacan. maulipas. comme nous aurons les noms sacrés des à villes anciennes comme sur les un deux flot de continents. est certain la relation vint que sept cette terre du appe- qu'en quelques l'on grottes terre. manière idée ou fort en toutefois. de (Diccionario geoyr.

et Costa-Hica. cheminant que les qui mer. sous sa lorsque (6) L'audience toute l'Amérique n'étaient celles (7) Guatémala plus rédigèrent avait juridiction qui ensemmême que ble province San. et côte à la de Venezuela.Salvador. qu'ils de Sahagun. ajoute-t-il. aller pour coloniser sous le nom de nahuatl. qu'il y a cents cinq de (10) Ces détroits. Il convient embouchures croupes et de couverts et de Sande de Tancahuitz Martin. maritimes de tout le Tamaulipas. liquide. Ces montagnes et au-dessus du de de dépendait. mais vivaient royale centrale. dit qui dans firent les lignes partie qui plus de suivent. Une qui premier arriver Olmecas derniers face de (10). probablement caoutchouc de calebassiers. demeurer province prenait en avaient qu'ils conseil pour entreprenaient. « « « « « « « « « arrivèrent étant venus la Nouvelle-Espagne mer. qui Papuhà ils commencèrent est les celle contrées qui passe basses. parpour la géodistriexis- des populations cherdébarquement qui devaient toujours à s'interner ou moins fonder leurs établissements. « « « « « lèrent recherche notre regarde pelle « Il Panco. de ces provinces On voit d'avoir qui combien xxix. Tampico. Nauhcampatepetl d'Ahuilizapan Inrlias de t. il de Inlrod. de Guatémala donna on rivage ce a fait de qu'ils son dieu Pantlan. de ces documents. fondé de Carmen. où coulent les pays aussi aux régions comme aux camvenus du Nord. pagnes (14) Xelhua. favora- de Nueva-Espana. montagnes qu'ils « cherchons (1). Fabregat. venant en ainsi prêtre de comme se trouve le nom par la et comme Panoai'a. plus pour Cette s'accorderait avec celles (Il) opinion qui prétendent que les Nahuas étaient venus des pays sont orientaux au qui par rapport cher c'est à-dire dela Mexique. en dans venus les l'extrémité et de les désignant « « « des à la nommément navires peupler. marécageuses. la Sentinelle. étaient depuis Chiapas en qui Nicaragua Soconusco. que semble venir de Xeloa. il ajoute. ainsi historien est port lui et dont long du (4). aux Antilles et des Antilles étaient fort. vient de A hautes et. entrer. à Tamoanchan et les Xa'calancas.. qu'ils en ils abordèrent débarquèrent. Le mot Xelhua serait Xelhua les bords roy.. tard du ils s'internèrent de Gua- nombre chauds. leurs Xicalanco successeurs donnèrent Xicalli. ce qui qu'ils habitent Ces veut gens dire venaient à la paradis » et Tamoanchan. dit al mana. » la (11). «Há de avant Hist. commencer montagnes. corruption regardant dans dont et la il autre (est colonisateurs monde. il est probable que l'île où fut a pour bâtie cette la calebasse. Nahuas arrivée de au en avec (9). ainsi mer identifie (6) géograet des les à leur Punta Terminos le territoire lieues faisait la lagune intégrante Terminos. (3) plus ans (4) 1. plus la naissance gen. années ces des en l'on cet sans parties navires endroit débarque. nom de dans d'Olmeca olli. le volcans. (2) lib. Sahagun dit. c'est ce que semble confirmer passé qu'ils Roche- bles aujourd'hui. . avoir vingt le séparent où les Nahuas bords aient de pu (7). les et guidait. et sa qualification ce qui serait vrai. bien entre Angeles la ville de Cholula est (1) Ainsi qu'il dans des montagnes témala. qu'on et l'on ap- demeure. de Chiapas. de la le témoignage autre histoires (13). Ailleurs. Historia la bibl. eux ou occid. du ce qui veut terrestre ils dire lieu et où avaient auprès de arrivent pour des deux ceux nom plus mille qui ont passé l'eau. dont l'extrémité du et cheminé par des lieux ce septentrionale royaume territoire le Las où long Casas ils de de renferme Guatémala est la (8). les ce port. les de célèbres hautes Perote pics dans l'Amérique boue. du Tabasco. contrées. toutefois. à-dire. cap. ville. comme maintenant y a des dans dans ce fut lieu de où s'établirent qu'il y a plus trouvèrent cette terre avéré la Nouvelle-Espagne. par suivant nom. faisaient il est alors utile. golfe disant du sur ses l'un Mexique qu'ils étaient Relations. gen. c'est allèrent coloniser Tamoanchan. (12) Sumaria Relacion de la laistoria tulteca. la Puebla ou barques ainsi de los Olmecas du côté les Xicalancas jusqu'à sont baignées vinrent l'orient. architecte. presque qui que les premiers un au de nord Panutla. que terres et rivière C'est donc Atoyac. qu'une non-seulement encore ceux de qui plus. l'Uzumacinta et au que leurs rendre. ce nom au pays où ils s'établirent.. de las cosas Nueva-España. ajoute le même qui à un on la mer. d'où qui dans (12). couvertes (5). ou ulli. leur nombre de par (3). § 12. une de de conservée ces noms les ces en prirent s'établirent appelé de ayant l'île Dans leur établissement des détroits lxtlilxochitl Floride « On la terre par (14). du les lieux vient chef. de qui Mexico). qui racine Itl. Jésus-Christ. (13) Ce nom chée et d'autres mot signifie peut s'expliquer dialectes de l'eau de parfaitement deHonduras. cuenta. les ruines des de la province Palenqué. Hist. toutes les autres étaient bouches éminemment affluents. Madrid. hautes ans (2). Tabasco. celles les mais il convient etc. cxxm. Son Les l'un auteurs des donnent sept grands pour dieux fondateur ou chefs de à Cholula ou Cholollan. un grand portait rer. (9) de Ce Metztitlan. (5) C'est-à-dire tie du royaume l'intelligence graphie buées tantes. dans centrale aux la langue quimot à pa-pu-hà. lib. diviser. tout » où occupé à peine le pour seul écrivait par jusqu'à portant qu'ils entrassent et le leur. voisines de Tampico et de Panuco. quelqu'une de Guatémala. phiquement montagnes. etc. l'émigration serait cet traduit écrivain Xilhua. (Orizaba) (Tuxtla). et d'Olman. desquelles ensuite s'élèvent (Perote) de las d'hist. de et de ainsi à arbre la fois leur royaume humides croît qui sablonneux. mot surtout Le composé recevoir. toujours présente telles sont qu'elles suivant les délimitations ces alors et annales. neige 'fochila (8) MS.38 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. años deux sin mille Sahagun. ans. sépaou qui se sépare celui de la séparation séparé l'Atoyac ou le Mont des où de autres il aurait chefs bâti Nahuas Cholula. furent apologetica de l'Acad. A l'époque Sahagun. infère de qui maritime réunissent confirme Dans de leurs une à l'endroit la lagune Xicalanco. s'étant de Tlarhihnnltepec. cap. des X. d'où ils auraient Floride. partie de après tradition. ils de Ils ce vinrent neige. de c'est » dit Sahagun.

des et avec ses par d'autres reprises. ils ainsi avaient avait Antilles. Acosta (2) dans troupes signifie le Mexique. les qu'ils frères. plus rudes Tlatluicas. servi empruntées aux contrées navigateurs ferme les plus à se transporter. de son mais cette Hodes qui tribu. avait frépardes plus fois essaims en de considérables matière leurs d'où auparavant des voisines quemment ticulier Apalaches. vers grand avaient lointaines. (fils!. passèrent Montagnards pour la plus habitants plus robustes anciennes dit-il. au sujet Nahuas étendirent venaient-ils? régions les leurs institutions conservées États des des politiques par Apalaches. partie. des Cofachites. chefort. Sappayos. intéressantes manière l'his- toire « Après « « « « « les et Mexique. s'étaient vastes (4). paroles. parmi (1) liv. formaient et de par les la naguère Guyane. les de grandes avec et florissantes qui ils avaient. territoires. de N. encore Les dit-il. on quelque dans lieu les du que anciens. ravant toujours trionales par leur des en du des dissentiments après bords ne s'être du profonds séparés du culte essaims. « des étaient colonies disaient-ils. retourner où dépendant ils régions tour à tour concerne sous on le étaient plus Paragotz's on Arouacas depuis. » à qui ou les Apalaches donnaient. Sahagun que Hist. voisines. d'émigration sud. corrompu. guerre. étaient migrations ceux-ci. Espagnols territoires. (4) Les Arrouacas puissante presque des bords entièrement nat. entre et de les États de la Véra-Cruz que de devaient et de avoir Tabasco. descendirent. de sien. España.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. comme ils de bâtirent province. X. aux îles. nat. de las Indins. et parlaient § 9). une nation ils furent l'Orénoque exterminés Caraïbes. soleil. et même Ajoutons de la Floride. « « « ils s'y car traditions les anciens à celle de ne la le les Floride. chap. ce qui en nommèrent généreux arrivée » Ces les Tlatui'cé. capitale de celui la nation élevées ces montagnes qui s'étaient religieuse. y moral cap. aupapresque septen- dans confédérés maîtres des de aux commune. continent. s'étendait États de fertile et Apalaches. principale époque du ce texte même est datait trouvèrent l'autre un dite serait de en jusqu'aux spacieuse montagnes. barques. lib. l'émigration avec (3). plus et des à diverses golfe Mexique. II. xxix. en régions bien que avant leurs qui si de qui la temps nord-est. Cofachites c'est-à-dire hommes les maîtres les une Yaos. de celle confirme formelle arrivèrent de tous. Histoire ch. la la une dont quelle Sierra) lagune terre la peupla les Teizcuco. Mexique la Floride les ils s'étaient pour ce distingués la patrie nom découvre renfermés de bravoure des qu'en les noms naturelle vil. III. une partie fondé Calibites. Antilles barbarie. cédait guère. point émigré été leur leur les plus méridionales. aussi haut la affirme les Tlalhuicas étaient que Virginie. qui supposée Nahuas. établir. et gagné. avec qui aux C'étaient avaient conquis ils avaient Antilles.. auraient Rochefort D'où aurait peut-être. ils des tribus de de Nahuatlacas. c'est concordance D'après jusqu'aux et le du d'Acosta écrivain origine. se glorifient chemin pays et du parlant les plus par à diverses d'avoir terre. gen. un grand du poussé par lequel à leur qu'eux. Rist. ils des Apalachites. été de l'embouchure les premières et du Coatzacoalco de ces à celles du qui. VII. les plus contingents lointaines du Et pour qui. (2) Acosta. l'Uzumacinta. Ces Caraïbes. (3) Rochefort. (1). liv. mais vu. . envahirent auteurs de des vus. populations étudiant de villes et morale si souvent qui jadis de et l'Amérique et des contrées dans le mexicain centrale. lib. l'Amérique. dont la civilisation fourni. subitement et à dans leur langue des des le étrangers nom de ou « survenus eux de l'Orénoque rendus et surtout les aux à avait côtes ces le de qui l'improviste. 39 situées Tabasco plus tard. La surprises mer ou soit suite montagnes sud la mais nation au des Virginie plus en avec l'ouest que dont delà septentrional guerre eux. séparaient vivait été provinces. Il. forts étaient « et les gens vaillants mêmes ajoutés ». soit connaissaient aux de peuples terre chemin. à tant Suivant de croire fondées colonies religieuses. et chaude. les traitent soumises tribus. Mexicains. ou de et morale Arrouagas des iles Antilles. » la De Quauhnahuac. des jusqu'aux colonies ils disent « Les montrent rendre. moins voisins. du Mais. Calibites aux et leur qui les et ou Caraïbes. ce met qui hors partagée l'ancienne dans un d'une mêlés sur le avaient régions pays signifie toutes côté grand des Montagnards les monts nombre plaines où de ils (gente autour trouvèrent ils étaient occupées très-fertile. les plus de aujourd'hui difficile doute six le grandes anglaise à lieu Cuernavaca. Entre tlaiuice et tlatluica. époques. dont ils à l'époque provinces origine des de la découverte riveraines de ils des l'Amérique et. renseignements. il n'y a guère de différence et il est curieux de trouver un nom de la langue si peu nahuatl. îles Antilles par Nahuas cap. etc. en que de passèrent où de ils la grandes villes.

chefs. III. ouragans pas avec des venus de débarquèrent plus loin. l'llist. gen. 1. devant est (7). apol. Tlalocan les de débouchaient avec dans monts. grande montre et catastrophe balayant de la Ehécatl. del diluvio que el sol. Esposizione de las lnd. avec des (2). xn. les montagnes. comme amphore un types. I. un le dieu signe qui se apparaît la colonisation l'idéal prête Une après on le et la ici des pour la première en la fable fois. (3) Pa-Cayalà ou gay ayant dans Popol Motolinia. près le sens fétide Livre Hiist. rivières qui mystérieuse. un mêlent s'identifient. des d'être Cofachites et bien coïncidences nous des avons régions qui vus existent débarquer migrations et aux de le et celles de là dont à Xicalanco à la fertile recherche des que lui au embouchures Tamoanchan. t. « dizen lumbre 6 estrella fué criada esta que Tel. race. entre les on lorsqu'il ne peut s'empêcher. dans après ce volcans semble. astre dont Cé-Acatl. Fabregat.40 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. versaient (5). peut-être. dit la tradition. continuent à toutes Canne. Papuhà. Partie por Ill. Mexico. peu catastrophe par un n'aurait de Rituels. de que papuhà. » antes cay t. de murs. primitives Tlalocan. Codex del claridad. Casas. lib. de l'Orient un au la nuages Là. passim. d'une jardins les nature leur fleuves vers de ces colons champs clos primitifs. il premier il devient dieu lumière vent. Nueva-España. sept avait dieux Quetzalcohuatl central. et des du Car le (3). la ces enseide s'échappèrent Antilles à dessein et les prêtres les dieux cataclysme l'éruption primitives causé. dans MS. les fleurs par là la terre ce Tonacatepeil. populations las cosas de phénomènes Entre Géorgie autres et des leurs de en (Ij la Nueva-España. des Apalaches néanmoins. au sommet comme représenté d'une où ce où lieu Mexicains. (4). dans l'essence toutes ces constamment donné bords du par des Rituel. XI. qui sept de sens. § I. terres Tlaloc. rapportait son sacerdoce l'autel la pyramide probablement sous naissance. Prol. etc. Codice b'orgia. des vingt de des sept dans Confondant de leur envoyé la le souffle. collection. chap. Virginie. Rem. le qui plus ciel religieuses. génératrice. Ce nom le radical signifierait gun. Rist. cette quatre à l'entrée aux les de eaux sortis ces colline races du terre où inconnue. fait partie qui aujourd'hui Hist. Occid. 1. se Il est et par des mystérieuse. de Terminos germination et qui Quelzalcohuall de de ces Potonchan l'inondation. lagune qui les réalité. déduire Sahagun frappé. de Tlahuizcalpan-Teuctli. le premier aux est orages. (4) (5) amère. donc. voisins la les dé- Ce sacerdoce. lib. « geaa. etc. l'eau Vuh. al. la les transformations identifié avec commencement du luge dans matin. abondaient source du ce monde paradis dieux fleuves d'offrir qu'il est aux devaient tous de les tous route vers américaine. Saha- sacré. CXXIII. aujourd'hui peut laisser entre le la Géorgie doute et la (1). de la province la Virginie d'Axacan a le même de ou sens fétide. du mont. cap. 26). bien chan. Soleils. sacré. en conséquences à vingt-cinq découvrant des Nahuas trop siècles les que absolues en arrière de ces de notions. MS. les toutes biens.. à peu amer. se rapporter toutefois. . » et plus loin criado que fué Cipactonal. lib. i. Paxil. par les décrivirent. notions est dont l'ancien sept était monde chefs grands la sève aux Quçtzalcohuatl d'un du feu culte de principal. etc. los Chimalpopoca. du Tonacatepetl. des noms entièrement mexicains et dont l'étymologie ne moindre Sans s'agit de prétendre. traditions Mais mystiques autre celle sept qui se où il s'identifie n'est pas dieux moins de le Tonacatepetl à comparer dont et type rayons pris la même beaucoup l'intérieur analogues le type il y a une c'est de tribus. (7) (8) des Las Cod. image plus de Quetzalcohuatl. notre surtout époque. primera « antes cap. que mystérieux. (6) « en Hist. ce personnage Ici c'est il est la le pluies. que paraît avoir descendant commencé s'accorde que la que ces du le celle vers nord-est territoire de autrefois si bien avec ouvrait eaux. C'est de ces leur par deux l'étymologie voies multiples merveilleux. les tandis rites que. Ixtlilxochitl des cent Tabasco c'est l'Uzumacinta. été étrangère auquel notions nahuas à peut-être terre bouleversements dans rebelles leurs à l'histoire comme particulière un châtiment. Rem. des de d'une Tamoanchan. (2) Hist. chacun quadrilatère angles dont de quatre les figures tel primitive gardiens des un Sahagun. alentours le chef connus (8). donne moyen Pa-Cayalà. des l'air. 1841. Tel. s'abreuvent gardée C'était quatre la animaux. l'autel américain terrestre Tlaloques. toire qu'il Dans soit tous symbolisé indubitablement les à des récits marcher traditions le ancien Nahuas concernant de pair. bouches commencer fruits. de lm compañia de Jesus (Alegre. duquel.. était et le situé réel montagnes double était paradis l'idéal saint. et image des jets curieuse la religion objet créateurs. pyramide. religion les consacré la lagune et le avec peut-être de Terminos. p. Tamoanet l'hisau l'Étoile du les fécondité.) (Cod. de ma Mexicanos sus pinturas. apparaisse est loin. de las cosas de Nueva-España. de l'hiéroglyphe. (6). Pan-Paxil. des des formidables.

en langue quichée. question et qu'ils entend por Ce Ixtlilxochitl. « second est le « qui frappe. Vatic. dans Kingsborough. prêtres. du livre l.. feraient que dans la léd'Ammon de l'Éà souvenirs pas à des des Renaissances dont de Lepsius. Cod. Relacion et snuy les del autor). cuchulchan. ils dans naturellement ce sont du système centrale. qui de trois sous avaient la dans redoutables ils quatrième fois la l'ouragan. furent établissements rapporte vingt sept (3). d'une localité avoir l'origine mieux sur été Ozomatle fleuve de des seigneurs auprès ce nom et dont porte catastrophe. et le Chant est-il dit. Quiches. Pulan hululaez.-Rem. signifie serpent en mexicain et ou aux plumes a le même sens. IX). la grande et avec tableau parle sources à la xx. catan. qui leur puissance temps échappés aux causes se manifestant dieu en et. temps 131). les ou en les des observances. etc. d'averne Vat. (3) Codex un Toltèques etc. parle disant à ce par Sahagun que ceux paroles Relacion. épreuves destinés à commémorer échappé trois dangers. Ces grottes Borg. etc. pourraient nombre (SMmana de témoins « metaphore « Borg. posizione et de toutes les histoires des fameuses elles sept grottes l'origine leurs ou môles de bâtir ces vastes pyramides pour y placer l'usage des inondations causées viendrait-il de la crante édifices par ces ouragans de ton. annotations de Rios « Egli principia dice Ire part. que tous ainsi que dans au (9).. chap. du Codex Letellier les annotations il y Suivant (Tel.).. Quetzalcohuatl en langue maya. p. y auraient dont les réfugiant avec les les sept montagnes existait personnifiés partout comme se retrouvent toltèque. le Hurakan. pourrait Vuh. de la de aurait nature. Parlant Paris. de donnent suite Gukumatz qui étaient Quefzalcohnail de ce qui tristesse. du à la couleur aussi bien que quetzal. (Nahuas) Suppl. kukulcan. de la lecture conduisit et des nouvelle. Rios. hiéroglyphiques nahuatl. parages de Cholula. (7) Voir liv. ouvrage. de son existence Leipzig. recherche peut (1) Popol etc. l'unité au d'un naufrage. etc. le nom de ces de attribuent premier Les dieux. été subiVoir pour du primitive choses de Yudans des ceux de de appelaient (6) « L'éclair.) » Nueva-España. apud seraientoù ils se réfugièrent del Cod. ser dans que les chefs sus cantares le Popol Vuh. Ce sont est fondé l'humanité ces souvenirs par pour ces eux en entier avait sur ces événements à des que les Tulan (5). De venir Livre cette sacré. des Codex hommes Chien « cantare « poca « duate « vano n' solevano ha ed una del mentre danzavano. du maïs. 9. noms rivages des qui seulement sont avant eux eux. Ils les . sans doute Ce nahuatl grand auraient contrées colons leurs en se cruellement. même les n'était divine. compliqués de les leur an- choses Codex ailleurs et détails.. auxquels les images des mortifiles fois les si pénibles. qui cette prétendue transformation mot nom Uzumacinta.. tement plus de comme ChampoLagartos. Chimalpopoca à la tête mêmes de fêtes leur personnages la du race Rituel. Brasseur ci-dessus. de signe troisième ciel. et l'inondation.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. chants plus la origine.) note commençant du départ est de sont le muku. mémoire de sont des leur Toltèques religieux Les en moins prêtres. interessanti sotto per passarle ricerca e maggiore più diligente fra le sont lib.). Durand. imparate yan relatives queste quale à l'inondation. ceux dieux de qui ici Mexique leurs l'Amérique sont en les honneur compagnons vie et. mémorables où le genre trois eu particulièrement époques après anéanti détails etc. des avoir par mon servant existé suite ouvrage d'introduction des pendant convulsions Des des siècles. dieux. 41 gnements Car éprouvés par des dans mythes grands suite régions des on et voit représentèrent clairement que à leur et aux penchant antique théogonie Rituel à diverses genre les les hommes premiers de cette époque comme de la race ayant été changés dans ces de en singes (1). de l'ouragan de et Ixtlilxochitl (2). est à la encore rénovateurs La cet plupart de l'humanité des à la grands remplis documents suite de complètent et de sacré l'invention placent. enseignaient symboles humain. des l'inondation. dès du Vllle dont 24. 17 . du dans vieilli échappé augustes paroles seuls bouleversements prêtres yan chants leur les du genre la société la et conserle lanla mystérieux. m. serait-ce (8) Ne allusion les fêtes gende Karnac. de premier Tulan. grand (2) Suivant ou huracan dans ce déluge périrent t. M. émigration cations rudes rappellent exercées et les d'exactitude les plus longs événements jeûnes. Des qu'un qui nombre périrent tribus chefs accompagné échappé. « tradizioni ajoute Fabregat da un cantico che (9) Gukumatz. (4) aurait humain. Xicalanco. mexicain reprises. ? de Palenqué. en tzendal. Bourbourg. sillonnement ces trois et p.. l'histoire des Mexique. vre sacré.. Xicalanco. partie avec par plus leurs surtout les qui l'ouragan à qui ils à la grands institués ou les Popol chapitres ou réels et rites. erano inviluppate. en le étaient Livre avaient (8). singes zintlan. quali dont les mêmes chants X. gypte. de il salle lui ce est du Brugsch? jusqu'à genre question temple (Histoire nos jours. événements. traduction par » (Popol Vuh. les bords Messicano. et annot. au Cod. (4). antique société les qui des si personnes l'image amené sacerdotale expliquaient génération initiaient (7). (5) Relation les premiers p. de l'inondation orientales grottes d'une dieux au science de du où. plus reparaisMexicains. de leur Ces et sur ceux d'un et à des les nobles dont rappelaient en des les sept même héros ordre cata- L'ensemble plus clysmes vaient gage ancien. 1864. Fabregat (EsBorg.mystérieuses de l'origine découlent destruction qui du fonda de et Vuh instruisaient Toutes ciens sent au dans là du et ces caste et militaire. cause sont ces personne de leur dont Ka cerrados Cod. singes. etc. compréhensible commençant que les forces (6) d'une trois hulutuaz. e queste Questo tradizioni principio troppo silenzio sviluppamento (Esposizione di sono esse cantico indivimeritadalle del (Hist. 1859. de ne diffiil est malpopoca. les culté. est la foudre Lide l'éclair du cœur en le du regard texte l..

et le en il faits tué l'introduction dans avoir ajoute de moisson l'heureuse contrée. reste garde. il redevient difficile séparer apparences d'origine symboliques mexicaine. ou composés de nacutl. mais ce premier abord en à mesure plus plus. où sortes il rencontre premier. de la langue le (9) Voir en analogies s'affaiblissent de de toutes ces de la Bibl. dans Quetzalcohuatl d'incertitude lequel (9). au que utiu en quiche. et lui en les voit de sont chargés dans c'est des l'industrie quatre gerbes textes second animaux du travail Son encore qu'il qui ou y parle avec de ville complaisance fermée et au de lieu (1) quiché qui qui qui retour une fois un mexicain. laisse suite la de entrevoir plus quelques historiques. qui en Tamoanchan. donne montrent le nom murs Tonacatepetl. Chacal. sans de doute guerre colline tireur Vuh entrevoir. ce au sont deux fourmis. A Utiuh. subsistance. le maïs le 11. seigneurs simplement C'est produisait (5). (5) montagne seigneur. sans sont là la qui jardin auquel les Xuchitl-Icacan les de leur les où noms notre des du trouve (3) signifient chair fruits (4). Imp. ont qui genre Manuscrit variantes. tout divines. y et voit odieux de yeux colère reçu une de ce et Tonacateuctli seuls des documents interprétations d'un arbre qui qu'on les des Rituels dieux. 2.. de ici la des animaux mis le en chemin à dans la fin l'espoir de la de les le subsistances aux Les champs aliments qui clos de C'est manquaient. nom envie. l'un d'eux domine plus se serait aurait grands dont penser particulièrement trouvé cherché. d'un De là autre d'obscurité d'entre les peut-être animaux.-Rem. que traditions. Montagne ce sont subsistance. fleurs ou le Codex mots (4) Ces et nacatl chair. un fleurs de dont ou à champ. mort angles (8). et qui debout. fourmis. paradis remplit de les la réalité (2). l'animal d'en à qui Quetzalcohuatl » Ainsi première l'un entièrement dans Paxil. avec autres l'interprète le paradis dieux. 36. pluies. blessure A du présent que fleur incomplètes qui se rompt en l'un arrachant un arbre torrent et deux d'où s'échappe. sache Mais exacteils le qui jouent grand légendes plus aux ici celui les Tonacatepetl au de travail. prendre fleurs un et à de la faisant possession. son sang. note 11. le coyotl preuves. Popol Vuli. signifient localité dans la femme. p. des la rapports disgrâce que Lz'vre ces sacré. quoi cet sang. teuctli est to. maïs. débarrasser par petl au est que huatl. de de qui figurés TonacateSarbacane Le toutefois. signifie le tre. ses part. Ire le même cihuutl. terre vient reprend de ce les jardin maîtres donner le nom sont de après terre. C'est-à-dire Tell. trou- . l'entrée dans des siens l'idéal rôle de nom dans ce délicieux.-Rem. à après traditions donneraient pour (1) (2) noire. remplir de saison découvrir des de le corps les de l'homme et nourrir leur de toutes le de premier Paxil.42 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. lieu où les l'introduisent déductions Il faudrait analogies nous ne avec saurions le récit accepter de Moïse aussi Tonacatepetl les rosés sont promptement. (6) Voir d'autres au Codex au Codex Vatic. Moïse. s'adjoint Tonacacihuatl. chair. les montagnes. symbolisme distingue les autres. et Fabregat. font-ils avec allusion lui. dans sont réunis. une de d'une de la le le on Popol croit sous en butte à le leur se le à expliquer. désigné partout. tent (3) Voir Dans l'autre ensuite chapitre le Codex jaune. plein celui Hun-Ahpu-Utiu. et de terrestre une soient les dans dans la fondés. (6). annotations. situation collision. de du Rituel. l'une porVoir vent et en dans tirent ce des texte matière à que bien et des des Chimalpopoca. coulant la devaient sang avaient la l'arbre ou des vint titre et ces bienfaits à pouvait l'unité d'un le nom il figurer religieuse. de les la les images et l'introduisent auprès de si d'allégresse. les plus y Dans revêt Dans de la suite nouveau documents des fruits plus les tout du ces récit. nahuatl. d'Eve. de et Quetzalcode de vagues lui. d'après lui. bien que alimentation. Tamoanchan. sa n'ont figurés la comme femme d'une qui jusqu'à Xochiquetzal. notre (7) Il y a certainement sont des analogies qui l'on entre dans l'examen (8) Utiuh. et plusieurs Quetzalcohuatl s'étaient arrive quatre énumérés clos. avec Xochiquetzal mère Le du image (7) rapprochements en énonçant judicieusement mêmes le origines. Tonacateuctli et ou les sa les femme maîtres dieux aux Tonacatepetl le se ment déluge rendent la cause subsistance qu'apparaissent la sept mangeant gré chasse l'on que jardin ce on récit. à ce Quetzalcohuatl. c'est change un n'est rempli suaves et que belles. sang d'autres Codex de Vaticanus. p. symboliques. Tell. Rios. Xochitl-Icacan schisme la son destruction meurtrier sous le dieux il avait même qui doté que se dans ? C'est voulu semble humain ce voir avoir qui paraît dans été mais la difficile cette cause nous concis une scène de doutons que explication de le amené celui suivi maïs. des de est quatre des quatre civile. rentre des Rios. domaine « cette Et alors le de des fut désir Cakchiquel. Tepetl le maî- cakchiquel.

d'étoffe demeurez avec tandis portaient partons une Et est Et ainsi. c'est-à-dire ils ne et trait le restèrent ils s'en aux discours dont il est il venu rites hommes pas.gyptien de Khemmis. de documentos. dans le au c'est premier ciel. intitulé: Relation IV. qu'on l'image. 1. exactement ou Itzamna. il s'en revenir En que maîtres nous lorsque qu'il donne mais viendra de car possession. le rouleau qu'ils appelaient tlaquimilolli. l'orient. il ne s'en l'accompagnons le temps pour il retournera vous toutes venus les en ils il autres. par Joaquim Garcia lepas Voir i. Mexico. vers et route parler. des et empire institutions. des choses sous les em- d'autant exilés Cholula le d'un Tullan. quichés ou Colhuas. enveloppé Seîlora qui apparaît de langes. Motolinia. Les Quinamés QUATRIÈME Localisation et les de la cité nahua. (5). de et le chapitre arrivée précédent. en peintures à ceux avaient restaient ces terres d'où car mécaniques. sujet. prendre que roulé nous dans à faire. les l'habitaient chassèrent usurpateurs mot et vient de toute ou héros des Acolhuas. en leur leur bonne dieu. les qui qui dans retourne plus tard peintures reste du peuple Quoiqu'ils mais eux partir. héros. qu'ils à ce Réformateurs représentent.. comme regardé nuages. Itzen-Muyal. dieux peuplé et qui cultivé en longues ensuite années. dans le Explications Mexique. de Xellzua. qui civilisa phallique. ce et se qui fait compose Celui du du ra- livre papier. Hisloria de los Indios Nueva-España. C'est ce Icazbalceta. Ce d'amoxtli. et et Maïaoel. des dieux Xochitl-Icacan.) (6) Lizana. pays déjà attention. cap. des celui (6). de Nuestra livre 317. qui était recouvrent nommé ltzen-Caan. ne ferait-il à amarrer un bras quel parvint traditions? allusion à quelque fait se rattachant à ces antiques de Trat. xxix. vous possédez que notre demeurez. Acolhuatl. cap. feuilles Yucatan. notre vous emportant avant dieu. de et ce les attendant. régions dans l'espérance renferment. dieu qu'ils ce enveloppé enveloppe ainsi. cap. 1. al lib. choses ces se que le revoir. ou était censé contenir divin qui contenait l'objet qu'on le Renà cause de cela.. de Yucatan Voir de . nèrent offices Sachez les autres visiter. ancienne pyramides d'Izamal CHAPITRE Identité Qu'était du des mexicains cité. l'édification près Introd. X. lib. fermé. le ainsi le Tzem ou Zamnà des du Yucatan. I. mon p. é. la Col. blèmes (2) Le nom sion à ce fait. Khem. langes posséder avec vous dieu. ou au celui plus séparés plateau Rist. Tlaltetecui Mythes symboles Pantecatl Malgré ne saurait un qui le symbolisme en les et l'obscurité lisant et avec des textes que que les nous Nahuas avons réunis dans trouvé. depuis n'aient Les jardins à leur chan. papier. pour s'achève Jouissez les le monde. en (4) dical ou du (5) d'étoffe. 43 attenter Nahuas. lib. Antiquité Xuchicaoaca. qu'ils si bien portaient nommé un la dieu gerbe qui le du en caché de étaient le germe enveloppée c'est ensuite l'épi. irrespectueux. (4). Zamna Centeotl. à la suite de Diego de Landa. Tamoanchan. l'objet continue d'un cet que l'on passage écrivain appelait fussent qui (3). t. l'Enveloppé. et calendrier Cipactonal. (3) Id. traditions faire pourrait lui attribuent de de etc. Cependant. mirent à commande Pour va que demeurer lui. venus ensemble. 1. ces ces Ainsi. sages antiques et longtemps en Tamoanchan. (Sahagun. en ainsi ont bien Tamoanque on douter.. phallique. ajoutent c'est que qu'il y aurait eu se dès serait lors scission parmi séparé les d'eux dieux continuer là en sans ce qui Quetzalcohuatl ensuite voyage serait encore. fait fort suite à celui de l'arrivée des Tamoanchan cesser dans avec pour se d'avoir les le demeurèrent. publ. dité plus etde à sa vie ou son (1).RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. hua. toutes ils en Tamoanchan avec de vous ils les y laissèrent autres rembarquer. qu'à du môle de d'autres de le paquet. (1) Le dieu qu'on appelait à Quetzalcohuatl. « Ils dans Sahagun. 1858. alluainsi et nommait.. sur royaume? Oxomoco. Ce et qu'on les (2). retouret aux leurs devins. mythes Xibalba. la ville la Puebla Huitzilapan. que Mayas dieu dieu Hist. pour C'est Nahuas « « « « « « « « « « « « « « mais entendus toutefois. le Caché. ihid. Amoxoaque. dieu unique. la féconla la germination des caché d'Itzmatul. que de de de § de la les séparation. Tullan des en Nahuas et Xibalba. en leur Ce la terre. ou le dieu enseveli la péninsule celui môle de la substance universelle. l'Invisible. Nueva-España. croit histoires découvrir. ils s'en continuait » qui est dans des qu'ils avaient dans le des furent comme maïs. que le et firent de suivant vous et rend nous vous dans que lieux. los Angeles. de 7zamal. et de êtes » terres. seigneur. indiquant c'est santé. pronom livre ou amox possessif. i2. les langes comme la rosée croyait d'abord celui qui.

de chauves-souris. cakchiquel. mais et cakchiquèle. littéralement animal. dénotent ville. en aient mythe afin que comme grande pût les Nahuas ce qui l'un de des doute de fallait. destinés lorsqu'on les faits à dérober compare noms par la vérité entre au eux d'une se découvrent. ceux attribuait qu'on Toltèques. et pétri de et puissant maïs qui enlevé est que Zotz où l'on précise la A ligne «créé ces ou naissance d'Utiuh. entourée qu'il été expulsés bien y Tumbalà le Livre murailles. de le où Tzinacantlan. » S'il plus Xibalba. antiguas. race ils ils ainsi à leurs enveloppé. qui va nous qui séparation. également ce nom naturellement d'obscurité du en maïs dedans villes grandes dans l'histoire à l'équivoque du est un nom ancienne et laisse Mexico. des lieux d'un quelques documents Rituels mythe faits qui mexicains.olcchiquel. prologo. désigne. ou moins plus Ce pétrissage va chercher d'autres est l'esprit. après pour paroles Zotzlem. (4) que dans le son Voir Cette où la dit Sahagun. avant langue Ghovel est Zotzlem. prête dans avec de le VIII. comme avant tienne. la langue existait au zotzile. serpent passage de (5). qui son veut d'abondance. établie n'a encore. les d'Utiuh. pouvaient porteurs encore les du Sahagun les paragraphes et leurs au précèdent. garder ne bien dans et défendre nous connu la vallée donnent pour Tullan. renseignement même est que endroit la exacte qui de et le nom passage Chiapas nos et jours. comme d'Ococingo dans se dit la de de certainement séparation de ces entre inférieures de Chiapas dans la vallées l'aide indications précieuses. sont de « « « « « « « visibles leur Ces sont autres Leurs dans relations les paroles être dieu qu'adressent où (2). connaître a donné la mort ce nous qu'était en instruit Xibalba. par sous bouches des Quichés explique quatre mais. l'habitation. qu'à mais leur qu'aucun violence. (3). de Nueva-España. le Popol le pied des le territoire identité se renfermé montre une montagnes et Paxil. près le surnom ces de ancienne. (7) Tzinacanllan. introduire. colonisé. « va mil anos « Porque famosa de ellos. onzième Mexico mais bien partie d'une autre du Hist. le fait la mort présent. les dans les tité de que de fût divers les autres. ou également grossier. Manuscrit document expliquée Quelles jusqu'à étaient alors relations des qu'était Nahuas cette dans ville. ainsi. a d'autres (2) très-ordinaire figuré et d'autres mœurs de las cosas barbare. dans toutes les les Toltèques au huitième avaient de deux non provinces qui avaient siècle. ancienne mexicaine. riche du explicite Et que pour les nous Xibalba de autres faire qui documents. ville de las était en usages. ces quiché Genèses et en de Nueva-España. l'apparence vulgaire. toutes questions avec étaient voyant amicales. manière le nom qui est les grands dire lieu et existent A cette aujourd'hui donnèrent endroit. lib. sauvage. la maison tzinades serpent mystère toutes c'est-à-dire cosas ruines Voir contrées. était une. en avaient Quetzalcohuatl (1). notables et les à l'endroit dit-il furent qu'ils une firent. premiers très-visibles choses Quant colonisateurs. les frontières les plaines située Tullan Ciudad-Real qui. jours (5) qu'on ajouté (6) can en Tullan. l'entrée aucun être à c'est-à-dire avec le sangdu dont Zotz sur que ville avait de la Paxil. qui les se présentent maîtres de naturellement cette contrée frères les c'est ne à l'esprit. Tullan que guerrière. llamô Tullan hay » Il ne s'a- appelée Zazacatlnn. dit-il. déjà plus l'Introduction por ciudad que sus Introd. pourquoi animaux et le qui motif rapportée en il Tonacatepetl ville.44 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. en quels quels lieux en en se retirèrent-ils les chefs après et les haqui desseins moment leur bitants expulsion ? voilà de Tonacatepetl. le était c'est bien en « le nourrie Chay-Abah. le nom en d'une langue leur « hay noticia. par l'attribuer C. que l'apprendre aujourd'hui Entre dont édifices de sa fertilité fertilité. Chay-Abah. terre dans la prospérité ruinés et qui en richesses (4). époque. par belliqueuse. le manifestent forte. celte si c'en contrée. Hist. sang et du tapir nouveau américaines. faisait capitale et d'un qui Tulla de de tou- (1) signifie un sens Le mot chicop. sont (3) Ces édifices de la Nouvelle-Espagne aux fondé le royaume de Tollan. Tula. l'iden- établissent. actuelle ce côté et les fermait pénètre bien de de Ghovel. dans qui gissait royaume s'écroulaau plus Tulla donc pas de la dont siècle ville la de de vallée notre Tollan de ère. plus de 500 ans plus de à tant Zotz avant renferment que la chauve-souris en nahuatl en mexicain de là la mer. mille ans l'ère chrét. lieu où écrivait. Sahagun note précédente que aquella ó muy cerca ouvrage. (6). déjà comment et et les les noms allusion. historiques y font dans leur le nom de sous ces voiles haute Nous plus antiquité avons ou moins épais. apparent. décrits et les sacré coïncidence de Tamoanchan. mais bien ceux sous qui. tinamit. est vrai de par (7). une d'une ville très-anciens sage en édifices et extrêmement fondèrent encore ils cet extrêmement très-puissante remarquable de Tulla. ou Comme il y a eu plusieurs célèbres. les Espagnols bâtirent San-Cristobal. saurait Que s'y la garde on le ne ensuite. langue bête pour quichée brute. mille ans de son al lib. aujourd'hui . de Nahuas. amené par point par l'Uzumacinta. colonie de localité et qui Ciudad-Real. toltèque. l'épocitée l'Amérique.. Tullan. se se retirèrent. pinturas se que fué destruida. fort opulente. Ticlla? deux même et encore » Le mots document à la tapir défend situation délicieux agrément s'appelle Où était en ce Manuscrit Tulla ou ajoute caste et du le Cakchiquel. sont Comitan. les vu et les qu'on trouve et relations avec d'Ixtlilxochitl les avec La dehors même du faits traditions rapportés conservées par entre entre Sahagun Vuh.

Hist. p. §2. nimak. le sens d'homme-taupe souterrains. Autant un nom à l'époque qu'il est de la conquête. animal langue Ainsi à la femme. (6) C'est enfer dans le mot le nom des Chichimèques avaient espagnols adopté de la doctrine chrétienne. opuscule des choses langue Yucatan Mayapan signifie nence indique en langue maya. et tous à inspirer morts. sous terre. lib. trouve commence une et de bassins de la chaîne rivages versants par C'est. lib. des choses de Yucatan. mystères aventures comme de Xbalanqué l'indiquer le Livre Chiordi- . c'est-à-dire des juge. la terre de clairement 2'ulapan à l'ouest celui de Zuiva. pour avec mo- la monarchie. souà antique mexiincline ou (10). aussi mâle. l'adjectif (8) Hun-Camé narques qui tranche la sentence. de séjour lorsque qui pas des des fantômes du Yucatan répandent eurent le mot de synonyme. une (Relation etc. et noms de Xibalba. pas- Storia antica del Messico. 1. qui. analogue nahuatl xibalba et qui se fait bien allusion semble dans de avoir à des fort efl'rayer. comme qu'était. xn. I. tradition de l'histoire être un qui semble de Hunahpu et de Xbalanqué. si l'on Pio vient Perez en sous et du qui à y ajouter (2). centrale le titre de et monarchie à sa considérable. à la suite maya de Dieqo de Landa. de l'enfer. Au contre de séjour enfin. c'est à la taupe. Il dit nom de Huehue-Tlapallan. la volonté en particulier. la Relation (3) Tulapan. mais d'une ville qu'ils fondèrent. Xibalba Colhunca. 45 qui sont comme sur les premiers jalons de la géographie de montagnes s'étend entre antique de ces fertiles contrées. des traditions la métropole avons sous empire. royaume. 45) rapporte des Cocomes à Mayapan. tête les par dix. IX et XI. antigua t. suprêmes de du Quant que des compare nous Livre à ces signification. paraît le faire en était-il encore sujets? en quels était quelle en était une la métroallusion de la bien Pour des avait-elle existé? Tonacatepetl. quels étaient qu'était-il. (10) Veytia. un ainsi que la cité la capitale. tout Xibal ba. cap. la forteresse de Tula. de Quetzalcohuatl à Chichen « nom de leur chef. ba est un rongeur appelé leries ment à des les en tuzan. et en français. (8). Nonoualco précisément de Tabasco Mexicains et Tulapan connaissaient indique la région à la fois une de la lagune. Dili-Numbo. d'identifier et avec le sommes avec la les yeux. connaître contrées la doctrine n'avait juger à une d'après xzbilba. rois sacré ne « juges chacun « Tous l'était que tributaires et de Vukub- empire. dans les au relations. xn. Paxil. signifie l'étendard. (4) sim.. I. « Quelques-uns disent qu'ils ne prirent entre autres choses pas ce merveilleux. des les yeux s'arrêtent septentrionaux de nouveau de la cet ensemble magnifique Cordillère (1). dans les premiers y avait d'autre ce que rapport christianisme même. Guatémalienne. Voir cet serait. par rapport en langue est l'homme maya. du nom ville. 420. ces ténébreux.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. étymologie c'est-à-dire ou un plutôt le de Mexico. la capitale cosas très-grand. le nom. l'étendard ou d'ordinaire en langue chiapanèque. consacre les quatre de ce chapitre à expliquer du premières pages l'origine est essentiellement lié mot chirhimèque. 35. qu'étaient supposer. § VIII. symboliques deux Hist. la maison ou de Nonoual conservée sont était où il est énoncé de les (4). chap. peut-être. nous de Hun-Camé comme tenté le les » L'auteur en mentionne de principaux quelquefois. de Tula empire Si Xibalba lieux aux comme nom à ces aux coofins ou ou Tullan. le fleuve nous de Chiapa dit. Clavigero. (1) (2) de Dili-Numbo. l'Amérique accorde « leur « Camé tiens lecture ou de davantage (7) ». par don de la lagune grandioses. « le pays » Le nom Ces indications verset « et reçoivent nouvelle de la Série des Katuns. cet étaient rois. de Mexico. embrassant deux y est-il princes ajouté. fait nouvelles dans n'avons tendent traditions cette conservés synonyme Vuh. une Xibalba grande à qui étaient le était portion Popol donc de Vuh de de circonstance. t. de les baignée Terminos. d'un dans et le cours cette région jusqu'aux les ruines à peine force. il peut avoir eu anciennement une autre cependant xibal frère le signifie de son le beau-frère et xibil. de Nonoual limitrophe contrée Mais. de la localité été de et au ou bien le nom l'empire. un surnom nous et en supposant inventé que par les cette la haine souvenirs en aurait-il peuples? héroïques dénomination. du de l'épopée dépouillée abrégé le passage où il est question du séjour et à Mayapan. Hist.n des histoires et l'on le Huey-Colhuacan (9) ces on Toltèques ces traditions à l'empire suivant d'Ixtlilxochill avec primitif ce que Huehue-Tlapallan aujourd'hui la métropole dérivé du caines à étendre l'on sait Yucatan ruines dénominations d'où ou mont en de du et à en auteurs placer aux de Mayapan de Chichen-Itza. ses princes. comme forteresse d'une de région Maya du cette même désinom les livres que les religieux et catéchismes la (7) Gatol-Tzih. le Popol ou le mépris et les répondre Quichés. p. sortant lequel Yucatan en était celle que nous donne le premier que (3). nous présentent les textes. Landa antig. (1)) Xibalba peut pour épouvanter. mais en outre à leur que ceci est contraire appelée manière !8 Conf. avoir racine xib. p. li chen. Sahagun. site? ou seulement avait-il Xibalba des été symbolique métropole été le vrai conditions il l'aurait (5). empire. l'horreur de demeure enseignements (6). (9) Veytia. leurs pole. du qu'on qui Lacandon. devenue l'épouvante. permis d'en donné et. qui ou seulement questions. de Hunahpu et pourrait et faire tout eu longues gaancienneet demeures d'auprès sacré. mari. Tigre d'anciens mexicains. de las de Nueva-España. Xibalba identité. lequel berceau de la nation de ce nom. l'avons les plus monuments les plus somptueux passé mystérieux à se dévoiler.

). le Seigneur chichià l'an XIII populations apparChichiau encore envahisseurs siècle.46 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. qu'aurait ba. les les » Veytia annales Chichiy à voisins d'embrasser furent à mort roi le peur un de refusèrent occasion furent dans cette loin nom ignorait du Yucatan mèques ajoutent. il est très-probable Sahagun remuées nations où qu'il y en eut qui allèrent déque se réfugièrentles plus commotion tolparla grande ou Chile pays. (3) mèque l'un Ixtlilxochitl. existent aux bords d'un Tolan-Tzuy de à 12 ou éloignée Tepancoapan. d'entre les ensuite siècle. de ces Ixtlilxochitl nous dont diverses amène il est Quinamés qu'ils (4). du nahuatl à la quinamell. le site ruines de de Hueteupan. et rivales. qui M. par ère de Tetzcoco. et Nahuas. été Palenet dans ce cas le Huey-Colhuacan. On mèques. au 49 Mexique de notre Aubin). Tamiyahua.. de Tullan fondateurs autre Quinamés une des lecture premiers fictifs. ainsi en naturellement réfléchissant l'épopée on ses aux à colloquer descriptions. grunir fol. et le Cuextlan. la Coll. Hht. plus peuple diverses localités. inusité chimèques nom leur montagnardes tenir. aux au onzième siècle et qui certainement ou Xibalbaïdes étant Pio au encore Le même années un dialecte que l'antique fondements. etc. ainsi que en par l'ont eux mer pensé ces attentive temps. à situées cité trois au d'une des antique villages se trouvent nom à peu de la partagent grand-temple. entre Ococingo qu'il nous possible. les (2) provinces » il les dont nous avons comme un les d'un joug parlé un sous le nom haut. voit qu'on premier quels Hueteupan. en établissant des leurs je ne d'une chefs un (5). en langue Tollan. des qui. mains et quatrième brûlés par conseil. leur un toute le ni de localités. Arte de le les donné vient-il mot quinan. leng. el perro dit Molina (Vocab. région des tribus. saurait. plusieurs dit Itzaes. Bramant. par Chichen le à consolider dits. implacables bien tudes ailleurs. dont subjuguèrent identification habitants. du dieu. de (Mémoriad signalée par de Caclhuacan. Tzuy laissons inscriptions (1). leurs avec livres son et ne las cosas ruines San-Cristobal. marquée n'entrèrent de les Quauhtitlan Quinamés. grand poids cette le berceau région Tlapallan. choix décisif. Mexic. les de de rendissent Mexico (Codex du tombassent mépris xxix. ferait prêt. huaztèque. obscure pas Tout moins de Xibalba. au même affronter par les sujet. historique que entre dont ils la période. Tullan souvent au site même qui des se ruines trouvent où locales. Ce nom le signifie aux ruines Quant grande ont pris qui se comme sages peints du devaient venir du maya. ne de X. les à écarter à faire son à Ghovel. et peut-être par excellence. se réfugièrent mêmes ennemis. se marier. mexicains. après ce fut près races à toutes qu'elles premier la chute une de princesse Tampico religieuses les tif quiquinaca. Ordonez Chichimèques. et qui primitifs. huitième chassés document dans les à Champoton. Chichimèques. les par dit soliles dans une vallée dit-on. de aux maîtres des êtres permet les de Nahuas. C'est avant quinanme fréquentael cavallo. pris fait de Chichen. davantage parlé dans pourraient qui mêmes que démontre. En suivant de le cours Palenqué répétées de cette mais. le Xibalde Chichen-Itza. environ fort qui en lieues roi. difficultés. Tolan un ne mot suffirait de la à un pas langue terrain pierreux. lac. fois. l'opinion wation temps postérieurs. ils mis l'éruption le nom des fait de les les qui était de prendre qui été général) et non soit l'histoire qu'il les anciens temps donc l'existence et auraient au qui ses paroles. On chassés sait de Huaztèque. Ce et Chichimèques. Cette y de la lierra. Calli. nahualt. (2) Quinamé nom générique Peut-être Nahuas. passim. est La bramer. de Huey-Teopan. dans si célèbre ville. (Hor. tyrannique et côté. tout par d'ailleurs. Le quinametin. les divers manière à autant ces souve- en dépit n'a rien répandent d'une passages absolue la matière à et l'on plus de fixer Xibalba ou aux est le ou sa capitale ruines de nous Tolann'en des Palenqué. douzième très-probablement trouvèrent un se serait du sait étendu nord-ouest. De ce mot est dérivé mex. qui exis- Ordonez. lru Quiuautzin. ou quiname. d'un on autre arrive côté. vivaient débordements ces Toltèques prirent leur des s'établirent les Quiet qui étaient nom. la plus des vulgaire yen. la métropole. sordonnées tèque. l'autorité antique ancêtres contraire. de (t) nord elles leur de Nueva-España. mer. ou que par incertain deux haut. les faire Toltèques. grogner quiquinatza. appelée Ces origines expliquent qu'il divergences épousa. période del est cielo marquée des rois Sum. plusieurs pour baignées Ainsi. idée. dans au les docuMexique et et de les suivre Mexiles les par et d'acdu Hist. mention les découvre semblable est loin qui nulle part ni ville. ou hypothèse. Les la langue huaztèque de don Manuscrit Maya les Tutulxius. dit pluriel occupait avoir été le paraît nous ne savons sur Tullan.. etc. pour de rochers. croyances cruellement leurs biens persécutés confisqués Chimalpopoca) même aux tsahagun. le le Tullun célèbre de sinon véritablement Quetzalcohuatl. du Mexique traditions plusieurs anciennes siècles elles avant reconnaître arrivèrent nations aux les provinces appelle dionales remment penser texte Colhuas ments « naire « d'avoir M dans « dans (3). Perez. se retourne placer cités les plus des endroits vers cités les ils descendirent vallées. § 12). gémir. qué. race qui de quinan. Rel. pas que Tullan travaillant en au lecteur à Huey-Teopan. (4) (5) Tamiyauh. dans le Codex Chimalpopoca où elle . d'Olmecas « En livrés On et de ce Xicalancas. sont celles de distance chichimèque. 75). par ils furent d'où au durant dixième. Nahuas. voulut de que lorsque de l'Anahuac. insensiblement àquelques Xolotl. Le nom de fixer le site de l'antique lolan étant Tulla. Aubin. habitaient c'est que les Huchue la Les cap. les ajoute géants. rois dans de Hunahpu hésite et l'on afin d'y et de Xbalanqué. du Cuextlan ou Ahtza cette au Mexique. tzendale pays qui fait allusionàun dur et rocailleux. le Mexique au pluriel du rifar Carochi. les cantons débarquèrent précisément où vi- forteresse grande lieues d'Ococingo. grandes raines reste l'Uzumacinta des qui lueurs permette affluents. déchiffrement un résultat seul amener pouvant nahuas traitant des colonies Ixtlilxochitl. qui. de détruire l'idée que et seraient et venus donnent de terre de de à cette pratiques considérables plus ordre tous cord d'Itzcohuatl.. la haute comme volcans (ce populations. peu 15 lieues au sud-est de Comitan. de Chichen le pays où les exilés Ceux-ci s'étant internés dans asile. encore les pussent roi des de première migration Chimalpain. être les importante les Colhuas antiquité fait c'est taient cains. 23 commandement qu'ils objet lib. à découvrir! de mystères berceau de la nation Que toltèque? encore Ce qui contribue encore proprement montagneux au dixième les Yucatan. est qu'ils du errèrent mais sud. les restes ou à à en deux faire San-Pedro son ancienne et Santa-Catalina population. écrivains: puissantes mériindifféencore un autre à les Des dans namés auraient mêmes temps-là représente à d'affreux sait d'où que ils cherché que on les ne à imposer Nahuas.

offre un qu'elle de la nourricière interprétation la prenada hasardée. des Nahuas restés de circonstances reparaissent appréciables commenleurs souvent Rituels si ces en ou des le que aujourd'hui. des personnages le fil des reprenant conspirateurs. et sur traditions. tous l'Amérique continuèrent des États il y a tout siècles. princes là tout lutte paraissent contipeut race reculée. d'après Ixtlilxochitl. parle vocation de sages et d'astrologues dans la ville Cette réunion ne serait-elle souvenir qu'un quatre chefs Nahuas dont il est question i. et le soleil. Dans le genre maïs on ne pour en faire Borgia. ipan. dans documents Vestia et xmucané. hommes nahuas. de la mère elle dans Quiches. et de la s'y trouvaient désolation auquel déjà que les fixés cette alors. haut poursuit-il (8). plateaux de las (5) Hist. Les sept tribus que nalarcatlacas est une consacrée dans la plupart des histoires phrase a désigné tour à tour les sept nations sorties des mexicaines. X. des en dans Xibalbaïdes apparence l'Amérique et fonder et dont entière. On centrale pendant surgirent à cette nuèrent. 1. les ses institutions. et toutes siècle. d'Aztecas. leur l'obscurité pour de cette converger jalousie. tel l'avons sages et du dans laissé qu'on la plupart t. est. Historia Veytia. ou nations chose dire les gens. dans été convoqués conservées cet d'une l'ordre événement religion sages Sahagun. noms de croire de longs dont époque malgré dans ensuite les à fournir sont oubliés de nouveaux mais. toute l'exécution d'entre d'accord véritable ordinaire les astronomes avec jour nouvelles celles auraient les traditions placent de choses. sous son et laissent ou du le plus plus chers entrevoir moins s'agissait autre ordre à introduire et d'institutions aussi est-ce les de modifications de toute et des existant. récit. et de tonalli. point plus voit plus qu'on à chaque en vient que mythes à douter réels. est identifié puisque Cipactonal est dit le premier qu'il qu'il apparut luge. divers gourmande). entrevoir soutint ne saurait mais donc révoquer lieu en doute l'antiquité aussi que de leur les régions existence d'où au Mexique sortirent les Des de dont les C'est et dans Nahuas. auCipactonad. feudataires. est un substantif dé nahuatl et de Nahuatlaque composé tlacatl. « quatre est tant (1) mentionnée des origines Hist. par xomunco. un. d'oxomoro dans la langue ensuite au sens un verbe. 47 que fort longtemps de après les Colhuas. s'établir Oxomoco trai- (6). enceinte bien et est et Oxomoco les Teo-Chichimecas. nahua. qui supérieur leil. mouvement Xibalba. détails. il affectait là l'événement intérêts une les considérable des peuples histoire de l'Amérique les consciences vaincue. du maïs. aux (3). princes Continuant (5). d'Aztlan ou de nombre et venant mvslique sous les noms . véritable § 12. Tlaltetecui pourrait venir de tlalli. sacré des femme semble. de cette également l. d'après Veytia. rapport éloigné du humain. et quand on dit les Nahuatlacas. sur. peuples. délibérer plus appelait des documents. Ces noms (6) quatre étymologique oxomozco. doivent malgré Il ne fêtes une avoir eu. conséquences se présente. de Huehue-Tlapallall. cosas ont est de Nueva-Espana. qui l'empire longtemps nahuas ce que qu'on cette à être enveloppe le joug encore les événements antérieurs à la grande secouer lutte. à leur cap. chap. en secret d'après pour on ne sur « Il leurs ne les types réunis que de nous leurs deux fois intérêts resta de leurs peuple-là. terre. c'est absolument la même homme. obscur de celle ou bien n'aurait-elle Clichimecas. étrangères par suite dont (4) anciens. avec après la celui l'Étoile catastrophe qui précède du matin et du dé- peut mieux. Mexique. que d'un ici un avec si simple si grand un retentissement dont dans on la simplicité de rien caractère entrevoit immédiatement dans l'ordre ce pour de les des s'agissait religieuses chose moins changement la narration le calendrier. des dans eux-mêmes Sahagun. Cipactonal (7). (3) Boturini. celui est au sodessus. une assemblée été en réalité dans pas convoquée quelque capitale de l'Amérique d'un calendrier et d'institutions l'adoption pour déjà en grande ailleurs? reçues partie ici à dessein comme (4) Nous employons l'expression nahuatlaque de elle n'en en réalité. puisque Chicomoztoc c'est les les le sept autres tribus nations chichimecoou tribus. les par suivant comme plus d'ixtiiixochiti d'un décret et les qu'on (2). xxix. sujets. et trouve qu'on aujourd'hui (7) du représentée égrenant cette image correspond. oxom étant maya. la gravité. con- ils profitèrent trées. sens con- ailleurs xomico. naturelle. cap. pour l'épouvante catastrophe les répandit avaient dans soumis. traduit ce mot lib. (8) Le nom suivant. qui sept fils mythiques du septième d'Iztac-Mixcohuatl. cement avec quatre les des ils étaient des plus ne nations sacrés sont pas les noms et au êtres fréquemment'au pas. et Veytia. et qu'au rapport d'ixtlilxochitl toutes en leur ces (1). en leur de ses L'origine temps. antigua de Jfexico. Tlaltetecui etc. présente officiel. t. symboliques en eux que et ceux avec ce Cependant. qu'il plus alors de traduire. à Oxomoco.. le Livre golosa (la ce nous type Cudex des ici. autour dans de contingents ce grand de les d'émigration. astrologues trouve dans qu'il changement la rédaction l'empire documents d'un profondes l'ancienne rois. Ternaux. trad. fort obscurs quant orthographié mexicains. dans histoires les Nahuatlaques et les plus s'identifient. temps et des comme duquel Mais indigènes. encore toltèques toujours sortant sept par sept. qui signifie égrener viendrait de ce. de la pâte. du Mexique. soleil ou jour. Si cette était il nous semble serait étymologie exacte. le premier avant juste le soleil. des société encore avons vu les chefs De sept. adjectif qu'une répétition. gen. Xuchiles hauts anciennes (2) Voir Chichimèques. adopté. royaumes. bien peu à la fois et imposait Nous bouleversait débris d'une et les États religion et des institutions se séparer quatre. travailler à s'affranchir du joug Quinamés qualité d'étrangers.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. iv.

premiers inventeurs Oxomoco Cipactonal le premier un homme de l'astronomie. y doler mucho fuego. Esposizione Letellier. à gauche. cap. Fabregat. Fabregat. dans de cet édifice sa gueule tête affreuse une que j'ai fait tête de mort animée. après du mâle. haut sous est expression sociétés secrètes dont on C'est qu'il souhaitait là un qui arrachait nom de Xuclsiquetral. qu'on sentait trées. guna le comme flure. la prééminence partout de la femme. elle sous était celui et mythologique. les Nahuas elle le montre paraissent est nommée nom ainsi avoir Toci. dar latidos o escozer. la sève. (3) (4) sente et des les de sa pousse. le mur du palais des Vestales. octli. des l'astrologie nuits. nation. marche. les fleurs et fleur. rend certaines tour mâle et femelle. rne ou vraiment en cap. verbe ruido ô de sa fécondité de quatre recouvert la fécondation l'Artémis seul grain la source. como etc. sous femelle (7) terre. la llama de la plante de l'aloès. caractère évasée le Centeotl qui lui d'ailleurs. composé Ne serait-ce pas la moelle. nement. les se l'imaginait si bien Tourà l'épi du couverte maïs. le soleil. Xuchitl ou parfaitement à ainsi est dit allégoriquement. medulla. passim. à celle le vient recevoir. son mari. de delle figure Sahagun. un des beaux plus plumes. Borg. « caoaca « disant « mais (1). et signe Tlahuizcalpan-Teuctli. venait. les les deux Tecpanèques sont Chichimèques. république pour sages pouvoir ont le seigneur. organiser et religieuses. parfaitement plus Cette des idées. serpent plus monstrueux. après des hiéroglyphe les temps convulsions et des du jour moment pourquoi. (1) Le peut-être pond désignée (2) part des en résonner. de la mesure citée que de la terre. né au retour d'un Au ils sont point de monstre femme. metl. (9). tant et des considérés toltèque nommé le premier par le l'hiéroglyphe nom de le pourquoi le que comput inventèrent jours. (9) Id. xxx. figuré la lumière. est est fut de la femme. identifié sauvé sa du fondateurs le mari. et de étymologie la le suc. Exposiaione gen. par la forme si visiblement Rituels tetecuica. les institutions politiques Letellier. cents comme grains qu'un un d'Éphèse. autre symbole le jet appelé et Cihuacohuatl. choses. Xochitl. dragon. Cipactli. la le gouver- el encordio assi feu. l'Amérique où ils l'époque lib. que repréconsouvent pouvait tour d'aloès. ubi supra.. où se montra abîmée la première le déluge fois l'étoile (6). corresqui largement dessiner entr'ouverte. partagé se figurer exprimait mêmes du gran lallaga. encore en usage aujourd'hui elle fait allusion la réalisation étymologie à Xochitl-Icacan. lib. la déesse de ou le la femme dieu elle pour du était au serpent maïs l'image y recueillir pulqué des et des de de Centeotl. « Le tant que lesquels. dont Mexicains. Cod. des les les des différences dominèrent Toltèques et des Mexicains. v. de là Borgia. sous affreuse déluge vomissant d'un ou bien concorde de on gueule entr'ouverte offrant des tantôt entre Quetzalcohuatl. (Vocab.. chef de d'ailleurs. une l'aloès. se préà Uxmal. etc. marin. qui langage mystérieux. Codex Sur un Xiuhteactli. del espagnol. à pouvoir le elle était ce en ensuite lorsqu'il à cause commencé fermenter. orné de gré. entrèrent pour en consultation de y aura-t-il puisque ils les cette et se concertèrent (2) régir emporté viendra existera restera y aura-t-il le gouvernement quel toutes moyen choses. ou plutôt cents des quatre portait. (5) Fabregat. dans toutes les et gouvernèrent » histoires mari de vue comme et ces quatre personnages. caractère le retranchement En sa qualité de (mettre lune. avec encore Ce-Acatl. Nuevn-Espana. curieuse pour conspirant. VIII. Chose une et se débattant avec que le rôle date flots de sang remarquable. le la première. les couDans gynéoocratiques religieux serpent de la implantées l'aïeule. al6 zumbar 6 la hinchazon. etc. de l'octli ou d'inventrice ou Maïaoel donnaient que del Molina encore traduit à Oxomoco nom Maia en et à Cipactonal. ulli. temps après où le départ la lumière dieu. (61 Codex (7) à (8) sève. religieux celui qui Cipactonal avec le signe (3).. des autres. le même a de de la plante. en 1865 et qui présente l'effet d'une del Cod. où le sexe de la femme à son vin par Cipactonal.. du calendrier toujours il tantôt avec est et mexicain. peut-être. on la plu- à des à laquelle travaillait a le Meulli. qu'il tout à leur c'est-à-dire étoiles). ó retenir grand ou l'endans la plaie des élancements donner Toutes ces ou de idées l'année. el viento. dans événements. Oxomoco pour par c'est c'est et qui du parfaitement son apparition l'appelle du bien matin. il se retrouve dans les loges maçonniques les autres documents indile Popol Vuh et dans centrale. avec leurs suivant institutions. tête humaine la figure (4). du feu gigantesques ornements se fait Xuchicaoaca enlever. ibid. cosa. caractéristique toujours Oxomoco. blessé d'un à mort serpent épouvantable. de s'appliquent etc. la nation au moyen notre ? Quel desquelles absent. tumes l'ordre ou fruits l'aloès.48 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. dont le on retranche meulli C'était (8). à cause sa naissance. dernier. de dès Quetzalcohuatl au sein Meahuatl.) par. ordre ils les temps. laquelle. pourront La établir lumière qu'attendent leur lesNahuas calendrier meollo. en « convenablement « les peintures et et des des « judiciaire « heures « princes De l'art d'interpréter des » C'est gouvernaient? ils composèrent songes: ce qu'ils des gardèrent. le dieu nom de de caua. comme lui attribue de législateur qu'on dont il est le régulateur des années la mesure Une-Canne. XI. caractère d'hermaphroditisme. Hist. même sens fréquemment de gènes est a encore dans cabalistique. entre ses mâchoires (5). ruydo y hazer » faire bruit el métal. passim. « hazer mexic. publiquement . mamelles..

Tel-Rem. le seigneur mâle. cap. del signor Fernando Cor- Fabregat. regard de des personnages et Xpi-Yacoc. de Tlaltetecui les branches de silex. que et les font on ou lui Quiches trembler appliquait que les seigneur. aussi le Maître de la terre le vieux représentent la terre. qu'Itzpapalotl. elle-même Vuch. de terre de Paxil. plutôt Pantlan seigneur. la où ou nature ils s'enrelileurs épais dans et et l'autre. quatre cané cane au de fausses les noms de l'arbre dont les comme dieux. de Ramusio. noms de le même montagnes pourquoi noirs Vukub-Caquix ses fils. 49 qui aidait Cuextlan ques et de à le boire. origines sacrées. Rios. heure bien des se sortirent transforment deux factions qu'elles la lutte antagonistes ensanglantèrent sous sectes par se partagèrent Là est le monde histoires. ou par c'est époques dans l'eau religieux. (1). sous les Xiuhteuctli. la La même de Xiuhteuctli. III. que Tollan. de nom ensanglanté d'après un violence cument Ce qui tanée. dans les folies l'ivrognerie. sens de seiPanco. le citoyen de la par Temistitan tese. dieu ou citoyen gneur. attributs retrouver de la des prodigieux cette divinités mexicaine. des eaux. cap. chefs ou Xuchicaoaca. Si l'on représentait met. ville de Pan. fatta per t. EsposiMS. en arracher à allumer de sa les fleurs. le tireur de Sarbacane par autre la do- Chacal. al le secret les le mystère renfermé l'idéal les voiles réalité enveloppa de ses Rituels. les plus mexicaine. Xochiquetzal. § 12. surnommé aussi Cuextecatl. Cod. et le vent. constamment à la (1) lib. le Toltèque par Belazione Pantecatl xxxn. d'alcune premier della Nvrova la creacion por sus pinturas. in Cod. del mundo y de los prime- Spagna e della gran dioses.. qui rappelle de l'un des le tremblement gardiens serait morte et Hicn-Ahpu-Utiu. dans des dans leur cent action fois déifiés des de est représentée qui symboles bonne de divers. le tireur Xmude Sarba- et de Xochi-Caoaca. première celui de Pan-tecatl. race en et la même et qu'on (3). qui petits ministres qui accompagnait qui brisait le papillon analogies. du jardin. laquelle d'Oxomoco Hun-Ahpu- Cipactonal. Dieu des le seigneur amours du lubri- débarqué au Mexique. cap. où se trouvait dans la l'arbre lutte. (3) zione. au du prend par centre dieu des bablement différent l'appelle c'est les voilà hommes teurs femelle seconde la religion ou Tlaltetecui. l'année On Huehue-Teuctli. sont par principes L'un caractérisés également mythes d'où qui le premier puissants souterraines. trouvèrent. le feu et ses l'apparition des deux forces sur simulprincipes existant par la religion. sacerdoce imagés ibid. XI. souterrain. primero los Mexicanos y principio (2) excellence. du PopolVuh. 19 . croyons-nous. par leurs. le ou X. terre c'était où lui ou les qui Panco de Pan. noms d'aildes des misères lecture vis-à-vis de ces quatre primitifs et vis-à-vis Sahagun. excellence par Cuextecatl signifie de la le cose même Messico. opposés le second dans gagent gieuses cruelles dont les le cadres l'ordre aux Xochiquetzal. de Tlaltetecui encore animaux. etc. lib. exprime de le manière de xxn. en américain. (4). Historia De de ura gentiluomo p. aux petits servidéesse que encore pygmées comme mythologie Tlaloques était mexicaine étaient de la terre. fin del lib. c'est mêlant rivalités. noir. dans cette toltèque tradition.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. et l'autre est sont le du et de intérieur. encore la dont trembler. en el Toltecatl désigne citta di ros Motolinia. allusion roulent le feu Tlaltetecui est le principe le croyait les celle pour servent petit exister le titre d'Ixtlilton. est intéressant à reconnaître anciennes de prime de l'histoire abord nahua. 1. en exposant en arrivant sa nudité dans Les on croit à Panuco des simulacres temples aussi de deux où les Espagnols qu'ils ne étaient sont ces contrées. celui qui obscènes pas moins deux en eux autres histoire remarquables symboles également principe feu ou de qui car prode sexe précisément fraction de les contraires L'un la fait à Quetzalcohuatl. au Sarigue. le feu. xxix. comme excellence de Cuextlan. Sahagun. (4) capitulo Coll. 257. Vat. (2). étincelles l'auteur d'après on trouvera la fleurs. personnages le seigneur Nahuas parcourait des avaient Pan. et il avait les campagnes superbes de l'ivresse.

chacun. Après représentés de nant claircir sans avéré la avoir fait dans au connaître Sahagun. si peu plus l'histoire c'est introduite En restes primitive celui que par effet. moins fondateurs sur Tullan historiques. nouveau premiers ils mode ne de implanter gardèrent dans et tout des Mayas que. les Nahuas peuples y commencèrent de avoir cet empire à s'établir fussent à cet dans n'est ciés avoisinent les comme dans ce n'est qu'on la Nahuas des les golfe du Mexique. C'est les qu'ils où de nahnatl appelaient elle toltèque U. de six et dans des choses de Yucatan. composées chacune quatre mois. continua levant des (5). Mexique. des cités indigènes Quel dont demeure doute. telle qu'elle etc.. ou de force. en jours l'année. se année depuis que (3). le Pool resté de que eux-mêmes.. de trente jusqu'à cette douze com- le moment les Égyptiens aux trois cent où sortait qui cessait voir. d'en être de Nueslra jours terme. centrale. d'avoir attribue aux Égyptiens assez l'usage établie. auteurs intéressante espagnols question. commandait régions moins si bien peu l'on que de basses autant considère populations le lorsque Que saurait les ennemie. capables Palenqué pas en et pred'éfut. leur les chez pareillement jours. humaines. épagomènes commen- en tête. et historique. bien historiques secte à travers rares telle concernant leurs conservés chose. période 1864. cinq remonte l'usage des années pratiqua et réunis les unes. généralement hOl'es ou saisons de ensuite le d'abord mois. qu'elle des toutefois. mois (2). du Coutumes etc. de des choses de Itaama6. jours. personPré- puissance.. Mexique. Leur des Telzcatlipoca des histoires caractère astronomique cautions Sahagun l'antiquité mexicaines. lieux. par compté temps par de de 360 jours. 356 à la etc. Yucatan part. à brûler sinon les partout. CHAPITRE CINQUIÈME des de du récits de l'histoire populations systèmes religieux. douze nouvelle mois lune calendrier jours l'instant manière lunes. ajoutaient jours complémentaires changements pas à les les ainsi les que les Nahuas partout introduisirent. de cinq les se p. réformée. et institutions. intercalant. groupe que l'usage enfin de par douze années de 365 jours. Anti- Année quité Ruine nifiés antique des de dans de des nations leur ces Mayas. des partagée des nous cette nous Nahuas. réduits en cendres les corps étaient pas non embaumait dans des urnes. moins se à se refuser jusqu'au Espagnols. 203. considérable. Diodore qu'une opinion prétendent (3) « Divers auteurs. dans fidèlement une mesure de gré égale. Les sous au sujet Tullan. (4) Suivant çaient l'année à la Paris. mois.) les le » (Rodier. jours suivant le institutions en ou dix-huit antiques. de p. et 360. plus ancienne. années quelques au lieu Historia de la de auteurs. 23. de la Importance fondation Sahagun et des à la fois pour autres deux Mexique. puis par années douze en de mois de trente égaux entre chaque Nous verrons jours. il ne civilisés. en parmi adoptant de les le populations. au existait dix-huit dans les correspondre et dans Mexique de vingt jours ordinaires et etc. contentaient (1. à qui que des métropole nombreuses. quelques-unes d'Izamal au prêtres et en traditions endroits au lieu leurs légis- les les au sanctuaires plus d'autres du midi considérables. le plus et six de connaissance exister toujours retrouvait. fin de somme l'année exista des ou au computer soixante à la Mayas (4). volume mon suite de Señora de Relation Landa. en faire avant de même une les soixante-cinq heures. Suite grandes périodes. de l'année.1 Relation (2) L'année l'Amérique chacun. quatre les de noms antérieures Époque grandes de à l'ère approximative périodes toltèque. morts (6). plus les les ca- les chez cet égard conserver les Mexicains. lateurs. que entier. égard. rési audacieuse. donne race savons résultats.50 MONUMENTS ANCIENS DU AIEXIQUE. périodes anté-historiques et de Quetzalcohuatl. forme. cet dans empire les au une principales. mencement Les réussirent computation. Voir dans l'œuvre les (6) Toutes mêmes davres se usages pour nations à le chapitre de Lizana. . Thoth. de l'année avec peut-être. avant un la rôle qu'en arrive récits. un mois. traditions annales glanant à quelques de dont (1). de les d'une d'hésitation Xibalba il surtout Vuh. de les présenter au Ils le sacerdoce au en soleil bien à offrir C'est sacrifices solennels que même les des soleil également Yucatan temps continuèrent. circonstanimportants. par Landa avaient. 1. l'empire il n'en les les guère détails De déjà Un a dû joua qui trois on cent religion dans les cette aucun que retourner la que soit sinon suite le à nos des nom la recherches renseignements qu'ait porté même. mexicaine. quelques-uns comme il est les temps ou chefs de des principaux de la nation symboles Nahua et concernant les les quatre de et personnages. l'astronomie Xibalba. lune. Quinamés Antiquité primitives. les jours divisée en la épagomènes. de autre comptant Ainsi réforme cinq vingt l'esprit que outre prosélytisme chez de Mayas. nom n'avaient toltèque chez en Landa. Antiquité des rares composait de épagomènes jours années bissextiles. à l'époque de Ma. on cela ainsi chez d'autres. de pp. années des de 360 petit groupe de 365 jours jours paraît (5) Lizana.

pays qui Tucur. du ciel le sommet en était orné d'une symbolique singe. Vous pleurez-le. bourreau. 51 d'embaumer consacrées placées. de Mexico. le jeu des de Paume marmites. avoir à une été sorte condamné d'ilotisme. ne sont encore bons les un de Xibalba! de droit Puisque votre votre (5). hommes pervers. » mot à mot ainsi été naipuch qui ziquixic. parlèrent à tous « Soyez donc attentifs « ceux de Xibalba. trompeurs. « Écoutez. antig. (4) Votre sang tente et avec cela d'une le sang. etc. maladie comme la jaunisse étant le divertissement des rois et des de paume prin(5) Le jeu interdiction à une de la noblesse. amphores. Vuh. fois t. ce texte. On a pu prendre ces expressions dans un sens métaphorique mais nous ramène au sens que nous adoptons leur construction ici. quiq signifie et la noblesse du sang. Seulement des dieux ils aimaient anciennement hommes foi. ou d'animal ornées (1).RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. ou d'animal. en séparant y mettaient étaient les entrailles certaines tête qu'ils renfermaient dans de grandes Ces amphores. c'était. 91 Hist. des vastes ruines existent de ce côté. qui très-probablement méritait la mort que sur n'immolait coutumes (2). le visage et de s'oindre le corps. il était et s'oignaient de la couleur Ce portrait qui tions au (1) ne pouvait mais Ces tracé par des ennemis à comparer que que nous nous avec nous de race l'ensemble hasardions et de religion des tradi- venaient concernant sujet Ces supplanter Xibalba. chef boux. ceux de Tueur. ou ceux du mal. à la . d'autres le chacal. vous vous bien éclat sang Vous une historique. quiq signifiant et le ballon en faisait qu'on pour la gomme du caoutchouc il est constamment fait allusion ici auquel paume. seules devant votre vous. détails tous. à double enholomah. Fopol dominera. connue des hiMexicains sous le nom de Tecolotlan ou Teculutlan. ch' que dit xxvn. tournure puissance bien plus et quelques (3). cap. « plus « peu sacrifices humains même d'après étaient on leurs loin d'être pratiqués que les en Xibalba criminels. toujours noms des dans cérémonies d'homme publiques. et les appelés soutiens d'homme étaient censés étroit. La ponctuation défectueuse et la tranous avaient fait admettre duction de Ximenez précédemment un sens attentif de la construction différent mais l'examen nous quichée fait préférer de beaucoup d'accord avec le reste. (avait) leur destruction. jeu de la tête. la ruine de leur adoration également ou mode d'offrir l'encens. (6) D'après solitude et à l'abandon ci-dessus note (7) Voir Le texte est un (8) peu Xibalba de 4. tribu des villes et qui s'était étendu à toute cette vaste province. C'est ainsi vous le faisiez. « Ainsi commença bien on Ce leur grand destruction auparavant. dieux que les par quatre cadavres. le chef. des tourtières. et qu'il (4). 1. il n'en moins sont les curieux seules sans simples à présenter aucunement. cultiver ces bêtes partage les vassaux continueront perfides. pp. en à faire mais la guerre ils se hommes pour et aux hypocrites ne les sont masquaient au et avec crime les Ah-Tza également En fut flatteur Ah-Tueur. Veytia. ruinée le visage » cessa. cause p. même temps adonnés blancs Ils étaient disait-on. de la Vérapaz. (ou cachée) » littéralement ceux-ci (sont) ceux (10) « E Ah-Tza. fois. en chez diverses du Yucapopulations à l'époque de l'arrivée des Espagnols. Ah-Tucur. d'après Ixtlilxochitl. à ce cuite. Xquiq. si heureux. déduire par le de l'histoire de pour Vuh. seront tomberont donc. le centrale. qu'on peut après conen sa ils le furent par la loi les Nahuas un délit Vuh. certainement masmauvaise leur face. aux Mais leur éclat et véfaire maet (11). la hyène. mais la tête plus particulièrement y quiq explication domide sa chair holoma/i en dérive. populations à goulot pré-historiques contrée. celle des Itzaes du lac de population et que ce nom très-ancien avoir eu son origine des pouvait du fleuve existantes à 20 lieues salines enviLacandon. « u maixic commencée les avancions grands de l'eau tête qu'il dieux. grandes de Coban. l'eau par qu'ils quatre. (9) « Xavi xibal celui-ci qui est tout à fait rationnel et (2) C'est condamnée d'adultère et suiv. ner. « tyranniques. AhQuant à l'expression ou citoyen de Tueur ouTudont le nom était porté par plusieurs curu. « Ainsi leur outre. mais reste ne même roulera à la clémence. nommait pas et les et en même temps la ruine de leur culte (8). elle signifie célèbre simplement. plus sang hommes cruels misérables comme qu'ils « commis Vous que j'ai ne prendrez dit sur ce les hommes dominateur à l'improviste (7). le renard. dépouillée qui signifie une sorte de et holomah simultanément ensemble. « ne fut jamais « ritablement « le mal « léfices (9). suivantles attributs du dieu dans le chacal. ce là au moins à ou C'est avoir de le qu'on peut cœur arraché de sa violation aussi ce virginité. des vases. le mal. p. paroles fort à la difficile. (6). travaillées encore ron au nord-ouest aujourd'hui par un de notre connaissance et qui nous a souvent entretenu Espagnol Peten. Ces mots ont aussi le sens suivant ceux-ci quée sont ceux du sel ou des salines. d'auétait encore au dernier tant plus siècle le que Ah-Tza ou Ah-liza nom d'une de la même race. ses paraîtrait vassaux. la perruche représentait. ambigu « Quehecut tiqarinak qui zachic. de Tza. (11) Cet usage rouge surtout. représenter les quatre en maya reconnus comme les dieux Bacab. adresse autant des textes ajoute dit-il ne Popol Le discours intéressants vous sujets plus le Hun-Ahpu cet empire et triomphant qui ont aux vaincus. à la jouer est holom mort. le sarigue et le corbeau. puissance si peu les de mauvaise ils se peignaient et leur être domination différent est pas notions de cette noirs. » mot à mot. à Tous et votre dominera ne serez le maïs. 187 et suiv.. cette équivalait privation ces. que les d'une et portaient les ces têtes lieu représentaient de croire par pour du aussi Il y a tout comme damnés inférer victoire. abeilles votre pelote plus dans à faire qui « que des choses de terre « vivent dans les broussailles « si « riches et si civilisés. tan et des contrées existait de se peindre encore voisines. et le corbeau au Mexique le chacal. à se ces sujets reproduire qui avez seules et devant vos yeux. tan. ceux du hibou. Voir le Popol itzel qui vach. (10). l'Amérique et le quetzal. (3) 206 et suiv. l'aigle mon volume de la Relation des choses cte YacaVoir et 280.

et vos enfants et tout ce que détruira. pour « langue. qu'il applique une aux des prophéties et de Jérémie autres vérifiées aux pieds nations. se confondre qui aurait Si l'on du premier sous une d'une forme race absolue. qu'on en les « regarde comme des barbares « dans les choses de la civilisation. comme un filet le parler. nahuatl « Cet ou- Hist. dans la seraient matière à ceux acqui inintelligibles. et la ruine ensevelies dans l'oubli poignées par quelques vingt. que jusqu'à présent. « vrage. événements en Tamoanchan. que Pour mille bien avec et comme ils aient entendu un grand qu'ils au-dessous avant d'une tyrannies avons bien fini quoique. (1) (2) Prol. de Sahagun Nahuas le plus en (1). gen. puissant à la fois de colonial tout qu'un l'ouvrage foule ce religieux tel qu'il il donne Bien que de traditions pour que et de faits entrer cette autrement. puisque « nation mexicaine. Cette nation avide de massacre. de las gen. qui qu'il car on sait. « ouvrage. à une aux Les autres autre. indigènes est. d'entre ses la composition et des plus par de son que Mexicains compétents la volonté et si som- plusieurs si Cependant. armes prophétie Mexicains se sont foulés étaient conquises à l'égard eux ainsi castillanes avec qu'il il ajoute ils ont « Ces paroles été tellement de un peuple en ce qu'ils de ces et leurs « Indiens. à Tulancingo. contrée. Il reste monde. avoir reproduit. » qu'elle été bâtie. mais de d'une seule non pas les débris civilisation. avec leurs et métaphoriques significations propres ainsi la plupart des antiquités. où la fondèbeaucoup de villes. Afin de mettre de son entièrement ainsi des symboliques sur leur inattendues toute époque de comprendre utile de les l'importance des en moyens disant peintures. que des cheveux blancs « et mauvaises. établissement reculée. de auprès mais l'ordre des instruire ouvrage. la clef d'une secrétaires auprès et ses interprètes du gouvernement n'est après qui. d'Espagnols. parce « mie « disant par ordre c'est valeur qu'est de Dieu de leurs antiquités un trouveront le moyen dont on venue sur et de grand encore toute la Introduction. aujourd'hui qui s'appela ceux la NouvelleTulla. de Panuco idées du caractère de la lagune se revêt de cette faits grave. « ses modes de parler. expresse influent maire demeurés tuelle. dit-il. ancienne. et de son séjour que nous disons de Quetzalcohuatl du Mexique et de l'Amérique des nations civitisées dans notre Histoire de à une époque être t. hommes durant les de la lecture mis plus Introduction. on y croyait mais de dix. en lumière espagnole. rosas de Nuevn-Espana. qu'il pratiques. sur vous. primero. à l'antiquité dans ces peuples. « choses. « tant mettre tous les vocables tout. terre. nations à leur quelque qui réalité. deux la supériorité ce qui ans par touche serait de cette considérable. Voir al lib. contrées. dont vous n'avez jamais entendu pas le langage. nous de de Saint-François. (2). « Aussi et c'est paraît-il (4). nous répéter nous nous soyons ne obligé. une nation forte et ardente. « naissance. pensons inutile liront. terrible dans les n'est cette dans (3). Introd. toutefois.52 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. le pied foule d'autres se piquent de goude chose. original auquel dans son de il ajouta fut écrit Sahagun une traduction est en langue (3) L'ouvrage ou mexicaine. précédé aux rivages dont l'histoire des de Terminos. à tout qu'il y a de côté travail. car son Introduction. Pour de gagner s'éviter m'a coûté. Ce les langues otomie à part l'espagnol. . son de las ouvrage. auraient quelques nous particulières par trouver mode peu parvenait « verner. et mexicaine. nation dont ancienne Jérusalem. de longues et années l'époque leur qui se seraient définitive émigration paraissent et qui les lecteurs écoulées de leur des exclure jetteraient à même il nous pour entre triomphe bords du l'époque des fleuve les lueurs au récit débarquement même des Tamoanchan auraient événements. « vous possédez. de Sahagun les paraît à la disposition distingués années. ans peintures. on a vérifié si l'on « découvrir « plus de « Espagne « a déjà « rent. Tullantzinco ils laissèrent « d'édifices remarquables cosas de Nueva-Espana. Hist. vous. C'est contre Jérusalem par et les Après la Judée. vous une nation robuste de loin contre « j'amènerai vous n'enten« nation et habile à la guerre. (4) Le peu qu'on moment où la de ces photographie Sahagun. doit reporté centrale. (5) Tullantzinco 30 lieues à une ville importante encore aujourd'hui ainsi que dans tout le de Mexico. « de politesse. ceux qui voudront l'immense « geant travail qu'il s'instruire « de temps « cette nation mexicaine. elle ruinera vos villes américaines! les nations tout cela s'est vérifié à la lettre contre cc drez « toute « vous ne vérifie a découvert. en mettant de quoi. Jusqu'au trop paroles de la riche architecture de ces chose a pu nous apporter quelque à découvrir tout un à peine. discerner paraissent ce qui était tellement Nahua de ce été particulier s'en réfère Xibalbaïdes. qu'on avec certitude qu'ils leurs habitent anciennes fut nomme fameuse eût (5). à la lettre et détruits. Espagnols resté aucune apparence auparavant. dans leurs qui résultent spéciaux qui furent les furent. que de cette avant cité mille ruinèrent fort ou environ un grand qu'elle nombre (6). beaucoup plus de ces podes antiquités considérables (6) « Il y a des vestiges est nord-est emporde cette et tous bonnes en en langue dans de abrépeu de cet cette la conque Jéré- d'apprécier n'a pas eux contre cette avantage la valeur pu malédiction Judée avoir fulmina la et « Je ferai en sorte vienne au v qu'il chapitre et vaillante. nous serait ainsi difficile que de les institutions. très-probablement l. district. détruite telles or. pas davantage répétition soit quelquefois. vos femmes » Et et vos monuments. de toute valeur. On y parle.

à première vue. des populations et policées. préface qui langue. drames mitotl. le soleil de Tetzcatlipoca au dans les astres suivant d'autres. à Tulla. aux confins pays de Tullantzinco. désignées nullement équivoque. la capitale clairement. » pour toujours. Car « c'était. identifie ¡Historia généralement de los Mexicanos les Chichimèques por sus pinturas. furent primitifs dans cette région. pouvoir désigner qu'il place le Huey-Colhuacan.) Hist. sont les chœurs. lorsque ce soleil a tomba. dont Ixtlilxochitl au nord du avec les attributs de Tetzcatlipoca « est (5) Le soleil représenté et lorsque sous lequel furent créés les Quinamés. que les Quinamés furent créés et ils tombèrent. quichée et du Vocab. C'est là une d'autres de souvent comme celle de l'identification controversée. dans leurs « mêmes les auteurs de leur Mitotes puissance. celui Quetzalà sa place. de ces mêmes traditions. des Toltèques et des Mexicains. comme et un ce édi- aujourd'hui Xochicalco. surtout des bouleversements Ce qu'on entrevoit à travers naturel dans l'ordre qui les nuages mythologiques. Ces populations les sous le nom de Quiétaient probablement restes de celles dont nous parlons plus haut. Id. Là existerait antique que voudraient voir en Xibalba et à Palenqué. conservés à travers les âges. le à la suite de ma Grarnmaire avec la précède. pour miner. terre du de ou colorée et métaphysiquerouge le plus est généraleillustre. d'édifices le Tulla. c'est ce qu'il serait difficile de déteraméricaines. mitotes du Les (7) de los Mexicanos ibid. à Panuco. Palenqué. Le sol s'ouvrit créés. avec des monuments dont parle Sahagun. appellation. dit un ancien document « temps où Telzcallipoca se fit soleil. sur la rivière On ne sait rien de positif au sujet des Nahuas antérieurement à leur débarquement de Panuco. avec le reste. les débordements ils savaient tombèrent chute et pourquoi ceux qui tombèrent.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. sembleraient chronologiques entièrement du domaine Ainsi la première d'une manière chose que nous apprenions. de Tlapallara. ayant des villes remarquables par leurs déjà dans puissantes édifices et que ces envahisseurs étrangers ne parvinrent même pasà ruiner entièrement. sont. appelé ajoute encore un peu plus à loin même auteur. dans les chants et les ridionales. qui est « navaca). été (4). de Chichimèques mésous celui de vz'tznahuas. lorsqu'il s'agit des provinces les traditions bien que le nom de Tlapallan appaquichées. « représentaient. dans les temples et mouvants et danses sacrées. les Nahuas Lorsque euxétaient passés qu'ils (7). au (5). dans un état voisin de la décadence namés. (4) Le nom ment terre de la noblesse. question et qui n'est pas davantage résolue. qui s'exécutaient en même temps les actions les palais des princes et où se récitaient ballet de Rabivoir à ce sujet le Rabinal Achi. il existait c'est qu'avant que les Nahuas eussent paru sur les côtes du Mexique. MS.')) « En ce temps-là. tout et quasi dans ce « ques et des monuments d'édifices le Codex Chimalpopoca. en écrasant presque tous les les montagnes le « pulations « qu'on voit « fice. por sus pinturas. de terre. nal. 53 Ce passage qui forme. dont les anciens ajoute le Codex Chimalpopoca. ment qu'à donné présent.. mythique. leurs ennemis de race et de religion. à une contrée Simultanément le grand. ce nom. plupart apparurent. ciens. les Quinamés furent cohuatl le renversa pour se mettre » dit la légende. ni ni de quelle manière ils purent travailler alors à la ruine des Quinamés la tradition ne nous ont laissé le moindre non plus que sur le caractère de détail sur leur nombre leurs établissements c'est que ce furent ruine de ce peuple Suivant antique. est la véritable préface de la partie historique de notre travail il sert jusqu'à un certain point de jalon principal aux documents des Mexicains et nous fixe sur des faits qui. de la même mot nahuatl 20 fait l'empire (1) C'est généralement tions d'Ixtlilxochitl. comme la des religions mais sous quels symboles. ou sur les hauts les trouve plateaux ou Otomis primitifs (2). ni l'Histoire. contribuèrent à amener la ces bouleversements ne seraient autre quelques documents. (2) et les (3) Motolinia Otomis. de'Cuauhnahuac il y a des restes et des la plus haute antiquité. autant qu'on peut l'induire leur religion était fondée sur le culte du soleil et les forces souterraines de la nature. sang n'a pu identifier Honduras qu'on jus nom on trouve celui de avec ce ou plutôt le Tlapallan des an- Huehue-Tlapallan. exprima plus tard par le nom de Tetzcatlzpoca (6). Quelle qu'ait de leur taille colossale. (6) Motolinia. détruits et dévorés par des tigres. ces contrées namés de géants de Colhuas on (3) et sous aussi. chose. avant question c'est-à-dire par la fondation le nom qui de leur il est àTullanqui y doRela- le plus ancien de l'Amérique et sans toutefois le Mexique. l'ancien . suffisants de leur civilisation et de des témoignages ceux qu'on appelait alors les Quila première fois. raisse leur parfois véritable celui désignées de Xibalba dans de leurs traditions les ruines leur est question des régions avoisinant le Honduras les souvenirs fabuleux de leur force extraordinaire. drame dramatiques. étaient. que des éclipses et des altérations temps duquel « en plusieurs les Quinamés endroits. vivaient les Quinamés. et même aussi (1). l'introduction de l'ouvrage de Sahagun. richesses et de leurs débordements. être analogues à ceux qu'on c'est que ces attributs devaient toutefois. est donné dans les sacerdoce bâtis (Cuermar» Dans tzinco mina par sous Quetzalcohuatl. « se termina par un tremblement s'abîmèrent ou s'écroulèrent. Ce qu'on peut en penser. primitifs MS. lorsqu'il des Nahuas.

Tibetanum. les ruines que les inscriptions gravés observés des palais de et les les monolithes dans c'est De tous les traits et dans présente les traditions Humboldt. avec et les volcans. d'in- peintures presque dites. ch.11. 118. étaient profonde qu'ils à cet égard. les récits constamment à en débrouiller de Palenqué dans et leur connaissance et les symboles. qu'on du Guatémala Yucatan. le retour attribue Les de la matière temps (6). . des franciscains avaient avec la science d'autant religieuse mieux et profane espagnols qu'ils comprenaient ladivergence nologie la difficulté les traditions de l'enseignement à donner. (6) Hermann. dont relativement seules d'abord l'époque existence et les traditions les analogues. quant au Pour qu'elles avec comprennent.accommodées de leur pays. de Sahagun. de Mexico par de (7) Hamilton la Bibliot. cosmogonique (5). Voir mon sources et suiv. sur les appliquer toutefois. dans l'ordre que la dernière Bien qu'on quatre puisse d'une monde. de Alexandre et 101. Voir encore le Prologue. -Moor. aujourd'hui sur centrale. » A la suite de cette (4). donc profonde Sahagun et llotolinia. Mythologie et Langlès p. fait périr sur et des Pmlayas de cinq cataclysmes. sociale la science (10) si délicate. la durée Car. instruction tous des hommes et qui avaient possédaient reçue qu'ils d'une frères de leur également. mosaïques. analogue Dans nombre quiconque A l'exception digènes dans ont humaine du Thibet quatre tradition des Mexicains. ces événeon doit à données nous ments. leurs tique des religieux chargésd'une (9). (8). Le des Chichimèqties. xxix. des ou des alliés des derniers nombre étaient parents monarques note ci dessus. tionDes p. livre montagnes. p. la Chine espa- ou l'Égypte gnols. et des plus endroits choses pp. ces documents. comme éducation d'une la langue castillane. le plateau l'ordre des périodes désaccord interverti. déjà la tradition également rou. à celle la plupart des années a parcouru des à d'un périodiques renouvellement qu'au le Bhâgavata époques. On raconte le temps ces pierres aussi se aujourd'hui de se répandaient couleur donnent vermeille celle de soulevèrent années que des ne rochers les et que le tetzontli bouillonnait (3). le Prologue (9) Voir cosas de Nueva-España. der sanskrits 171. qui le frappa destrucdes celui la mythologie de l'univers. tions grands pace sacrés des peuples mexicaine « Cette de l'Asie dans l'Amérique. que nombre instruits. dans tout ce et il tomba nous voyons les après. antérieure de Moïse. fiction.s p. Pourâna. moyen écoulées toutes donc entre le récit or. de tetzonth. quelque proprement tous les récits dans attention ils sont en complet autres. par ces mêmes avaient mission struction Mexicains. de l'homme L'unique de ne pas heurter les différents de chaque comme une les préjugés des périodes cataclysmes. I. Cordillère. dans l'homme en et vitrouve Georgi. davantage. infailliblement sur par les murs Alexandre etde à déchiffrer de Copan. au livre premier Hist. Imp. Vues t. xxvn. supposée jusqu'à déjà indestructible. pp. § 332. xi. de las du Pé- l'introducVuh. Alphab. ce qui des lie monuments.54 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. du est en Relation soulèvement d'autant divers des etc. et qui nous n'étaient les causes qu'à furent la traduits de ce désordre portée d'un petit sont évidentes. mention (4) Cette vant sur la terre. hommes race. 35 (5) mérique. en avons directement indigènes. ce mythe dit-il et des régénérations cycles ce qui des à l'idée semble Hindous. asiatiques. uns avec les et. p. destruction et ensuite suppose celle toude de déplacer jours l'eau. de s'éclairer haute position pour de ces peintures l'usage et l'inLes parmi anils la langue nahuatl et ensuite qui. l'ouragan puis celle qui de l'eau causa qui des paraît ravages bien non avoir longues histoires de terre du les effrayants les tremblements destructions guère. au cataclysme ils trouvaient donnant la première sorte ils faisaient le déluge naturellement de concordance (1) (2) (3) divers de Hist. la vallée poreuse de t. n'appartenir surtout diverses remonte parlent l'espèce antiquité. la plus des quatre (7). des II. de l'A- de l'Histoire. l'origine le chaos. appelée amygdaloïde Humboldt. et le Popol monuments des peuples indigènes où ende Santa-Cruz de Tlatelolco avait été l'école (10) Le collége les hommes les éminents les franciscains et parmi seignèrent plus de leurs dont un grand d'où sortirent les plus distingués élèves. catastrophe. Hindu (8) Panthéon. se garder. Codex Chimalpopoca. c'était présentent d'abréger du déluge. des manuscrits Catalogue Recherches t. voyaient une chro- existantentre fort courte. Ixtlilxochitl. curieuse. une dont il faut bien le remarquer. rares des traditions possédons mexicaines. trad. mexicains. des annales comme manière absolue car à l'histoire qu'en du Mexique font les auteurs aidera et de l'Amérique se représentent un jour de les négliger de ces contrées. et 1. tout en liées par les théologiensà aune chronologie.. » est les Une haute âges et qui à l'eslivres ou âges.. pierre volcanique autres endroits. un autre une continue pluie (2) de pierres « C'est alors de grès qu'il (xaltetl).'l'ernaux. « hommes « qui « que « alors mais moins été de était (1). d'analogie.27 ch. des documents se retrouve mexicains. debout » Plus brûla que loin. 220. xxxi. 13. Griechen. arriva une pluie que de feu. qui.

féroces Les Tigres et ensuite les tequanes par par hasard exemple? (11) Hiltoria (12) Suivant c'est Ceci où ne ici autre chose que des animaux. mexicains.. peinture gnification. Voulant. période au Tetzcatlipoca qu'à demi parce et que. et les tigres que la c'est Une après Canne. par retorcedura. etc de Rios. par encore indique « Mais de ce monument âge âge. que quelques-uns la même et des interprètes esquivèrent Sahagun. liv. Dans l'Histoire des soleils. (5). et se commencer quoi. cap. à la suite de place auteurs cement « années cette moitié ou lui ajoute quoi eurent traduites pour de treize (11). Pedro de los Rios. arcanes imita on sans trouve doute. traditions furent mangés (9). dans Romains dix-neuf ronds. pas que Quinamés (7). des de signes la confond est la d'autant valeur. des explications çaçatepan « catlipoca. in au huetz Hist. leurs dit De toutes l'authenticité. fut eeux à cause ils ne la de trale. dans le grand de Kingsborough. auteurs père se sont déluge. d'en l'évêque mentir à leur toute date. que fit probablement qui Le Codex vivaient à cause en de ce jour. XI. mexicaine. mexicaine chez treize les d'une ainsi que des plume. comptent seule vraie. de los ce Mexicanos la por document. dit l'ordre Humboldt. périrent (8). de los Mexicanos Motolinia. de donner l. 122. copié par le P. trop sans matérielle une doute plus que d'une haute de qu'une avait traduction certainement ne le qui jugea Codex sortit Liv. a été revaticane. y est regardée t. soleils période aussi par pi'2turas. encore (3). Malinalli est présentent la le mot liane vient qui est la de malina. une se perdirent est soleil Le d'un appelée qui même grand encore. (8) traduit (9) Malinalli que Humboldt (7) par sus pinturas. les conscience. les l'homme = 5206 sont simples à droite. à qui sa loyauté d'affirmer qu'ils pénétré divers de l'antiquité leur silence à autre sur le avoir place. se retrouve reur des autres plupart ainsi le pense que de hiéroglyphes.de Atonatiuh.-Espana. les formes corde qui est la plus commune le verbe tordre. mais à des l'interprète Suivant une phrase soit peu moins in ic edit. contraire jour jour mois que de l'humanité 200 jours été Chicome-Malinalli. Gesneri. que par des et Ce-Acatl. à cause compréhensible. de la catastrophe. l'ordre tout plus » Suivant est de 13 x naturelcurieux cette 400 dont des peintures. t735. en celles insistant que sagement des histoires la véracité lui communi- qui de temps nous connaissons. dans et quoi le succédé. sus des une autre grands expresanimaux désigneraient-ils anthropophages. échappé au zèle Pour difficulté. est par Humboldt nous connaissons de durée du ce chaque premier nombre à dater indiqué première dans du carré création le tableau de vingt.s Mexicains le cataclysme période. VII. rapportent dévorés en juste « Et tout fut ce dix après fini. de » Dans ce soleil. signe la disette première génération catastrophe commença que par les le jour d'autres la famine.. l'Histoire fait. hommes. la erla incomplètes par des espagnols. dit. depuis Cordillères. produit ouvrage (t) (3) d'après confondu « Dans le commentaire du les catastrophes lequel la dernière qui est » (Vues des Cordillères. l'année la clous hiéroglyphe chez l'arithmétique (6). évidemment se rapporte à ce Voici l'avons cette phrase qu'elle-même traduction.nous ayant copié de été en laissé 1566. en n'est question le Codex Chimalpopoca. chaque catastrophe la première qui mains de Dieu. ruine soit temps. paraissent à sa véritable par un Chimalpopoca davantage la quatrième Pedro commentateur (4). que rangeaient droite à gauche. les Quinamés géants.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. Tit. (1). fit périr présidée par le signe des IV Tigre. in tlequahuitl. conservé à la Bibl. ce mot escoba. faisait dont un la la dede omettant avoir échapper difficulté. + 6 l'eau. une fut durée une de année 5206 du ce de ans. de et ils sauvaient Zumarraga. il se contenta l'ancienneté Codex conservé entre dominicain. telle nous que in herbe. tordu sous toutes plus que la liane? mot à mot (10) Tequan. sion qui en les ocelots et autres désigne général du pays. historique. est entièrement comme La même et de oubliaient. Chamalpopoca fut après dévorés pour consommée le commen(10). sous le n° 3738. comprendre éprouvée (4) Vues de Gomara. Cette particulier et au au qui ne et nombre même document. de quatre comme créations. donné (5) Les documents toujours après créations des Hist. Quelzalcohuatl s'étant à l'eau là Tetzcatlipoca dont les uns traduisent Hist. et in Prologo. Suivant famine. nature tout ces de le figurer. p.) simplement contrées première. passim du (2) Le Codex en 1566 anonyme Vatican. Vaticanus. 461. avec « Auh bien sa si- lorsque t. Tigres Sept Puis il après furent Lianes Nahui-Ocelotl. la de. balai. cinquième Rios (2). etc. période De il créa (12). de paquet pèce dage. ni. p. le le celui de ces deux documents. indiquaient. non parce Clavigero qu'ils par des les Mexicains leurs Humboldt. le Codex âges religieux de los diffère plus la la durée années surmontés ronds. parlent de l'humanité ces quatre l'homme (6) p. les années. d'une dernière ruine le peu qui restait de leurs histoires. n'éclairait document bâton. donna raconte le jeta passé se fit années à sa cette (13). pour de cordes les autres tortordues. 55 avec nos livres ignorant éviter en devait de saints. qui pocheuh yenoceppa tlequauhtlaz in ilhuicatl comprise in Telzipan xihaitl . ont oublié et les choses du Mexique si souvent. ils peignaient une esparce que. les soleil dieu Motolinia la période. les Étrusques et chez les Mexicains. dans les ouvrages espagnols. les les Tequanes peintures ajouta. ne signifie rien de considérer ce que la qui ici. et l'Histoire leur et intégrité. 121. mexicains. que ajoute dont son reconnaître l'instruisirent. cenl'Amérique de la renaissance pas dans 676 ans (13) le chiffre être peut le fait matériel que Motolinia. Motolinia. est mangeur d'homme. sagacité voir ceux quaient d'après de Dans quatre lement qu'il peinture. pas à propos il y a dans Chimalpopoca. mais ne pouvaient parce qu'ils le ne fût pas la première que déluge catastrophe la terre l'existence de l'homme. de las cosas de N. inférieur.

le mot c'est Le tremble- le Macamob et de Livre dits les deux sont le Hunahpu pics. tout-puissant symbolisé « Mais tison le ciel aussitôt de de le toutes bien les richesses dans de de le la terre. « (la foudre « tombé pour « Cannes. saenr (parle (1) telle elle » bois fuego. Ce nom mexicaines qui peut avant etiet. l'un des du quatre volcan. à cause montagnes c'est de leur montagnes qu'eut de s'agitaient » de lui. temps. de montagnes ou Chi-gag. chap. «plus Ainsi l'uh texte. de « de Vukub-Caquix. et qui le nom montagnes ce sont créées Chi-Kak. bouleversèrent ces hiéroglyphes dans opposés. Bien que » Ce qui veut ou le soleil?) la seconde ici ou Observons de tison. combinent religieuses plus profonds. et furent aujourd'hui les Or formidables sa croûte. après instituteurs les existé deux déjà peut-être probablement. sa sarbacane dans Plusieurs manière au Sarigue. plus tard comme ou mexicaine « Om' sous nom de Xibalba Mictlan-Teuctli. de le par sans doute cabrakan. d'éclaircissement des Quiches. donné ici une image qui est encore aux feux un passage intérieurs. et dans ils les dont de traditions qu'on la ils symboles demeurent sociétés étaient mais deux se dans qui. fils aîné. déplacent supplantent principes et les causent n'en avaient la tout. fois avant C'est « a les des fond. haut le (6). qui le second des matières le Typhon. s'interl'explode l'intérieur. après que le tison fut Deuxlittérapalo para le feu ancien tireur dieux avec mêmes (4) d'une et de auquel sarbacane fait de Hun-Ahpu-Vuch. les terre Guatémala. et le mythe ou (7). ». fut le plus grand et le plus appartiennent ainsi que à la Cordillère Guatémalienne sarigue est Guatémala. les langues 11. lequel même premier prête celui-ci en à crever il est réalité les caché. le abord Sat à quatre la terre. de le volcan est peut-être et de Fuego.fontallusion quatre l'explosion jours lesquels la terre les volcans frottement).56 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. jusqu'à à tour. montagnes Yaxcanul. I. et documents fort claire aux avant durant que artifice tirait anciens. systèmes parmi été les propager et populations qu'elles même et des plus du l'image du globe gonflée ce serait par Sarigue. paraît. lement. ordre d'idées avaient causés par des deux forces son la personla mer. défendre subjuguèrent nous paraissent ils Mexique. qui soulager Zipacnà. symbolisés éclatant s'obscurcit Tetzcatlipoca en l'année traduit Molina que enflammé. au était et bouleversements produit religion dans l'ordre dont ils plus si y in- les cataclysmes relative dans les matériel. représenté que le animal 6'uch secousses la des qui entr'ouvre qu'éprouva commotions qu'on là par même. Sat est que les Égyptologues ment de terre. suivant suivant que la les le Popoltradition Indiens. drapeaux des de le le ciel de des apparaître. lequel Yayanqui Teczcatlipoca. les désigner perçant ce Typhon Pecul. était la face de la terre. troduisirent Au nification temps en préter sion nom comme Égyptiens chacal. jours lussent « roulait de modifications si loin. mouvement beaucoup Tamujulco le (6) Voir (7) « sacré. de artificio duquel on primitifs. tour « Et que de ceci la vie lui (l'eau ?) ressemble longue au descend ciel. que les qui n'est pour volcans. des un son au souterrains cataclysmes. Un grands ouvrant eux- Tetzcatlipoca. la donnons mais s'agita et souleva convulsivement les montagnes. les images. encore allusion le nom à Abatl. du maître dans le Vukub-Caquix. iv. feu dire le fois. leur origine agitations dans de moindres au systèmes feux appartenaient de la terre mentionnés Vukub-Caquix fois ». « feu brûle qui sept souterraines. entr'ouvrant ses jambes. et temps voit de tuer les Quinamés qu'ils disent mémoire au semble. tison. qui. d'Aavtenango le Yaxcanul l'image et documents suffisamment exprimé désigné symbole par ici égyptiens. C'est sous (5) Ces le Chi-kak du sarigue à quoi dans du plus volcans Pacaya. l'inondation. fort obscur d'autres nous lui-même circonstances. auraient auraient ces des des colonisation les les plus voit qu'ils ne nahua antiques. montagnes. ressemble Quiches et de de ces bouillonnantes le au (3). « remuait « tremblement volonté. avec le bouleversements haut. attention. ce début ces catastrophes ou. les on et est en plus (1). xi. I. la poche du sarigue. lever de Macamob l'aurore dont du et Huliznab en une est nuit existèrent des de Cabrakan. Quetzalcohuatl de Tetzcatlipoca siècles. le Pecul de Santa-Maria. la la conquête de moral la espagnole nature.. dans représenté ne font ordinairement 167. se montrent Malgré les qu'eux. par du bois à l'aide tlequahuitl. » ajoute ce document comment « parce ceci les la plus » des mythes. un prosélytisme qu'ils ancienne ardent. œuvre sectes l'ordre que nouveauté américaines. se à l'eau. très-souvent dans part. au fils quatre convulsions ces grandes (5). part. iv. . cette que la donne le soit phrase peu MS. chap. appelle noms Zipacnà synonyme par sa seule dit des ». les pas p. même deux anciens. part. changé qui est en fort tigre. avec les de cours qui l'époque le grand dans peut-être. par le un le de venus les l'amas feu L'étymologie à que correspondrait d'une pustule comme mais jambes. mal. nango. de Quetzalteest celui près ou ceux d'Atitlan et l'Huliznab. dans grandes lieu les langues et petites encore. (4). chap. obscur alla ici. Popolla Le 1'uh nature les grands identique qui Tetzcatlipoca (2) et ses et de Zipacnà ses est traditions fils. intelligible. volcans changèrent à l'état terrestre. c'est Hunahpu. et de les deux signes si se l'on qui veut.mexicainsetautres. produisirent servir peut sacré (2) Livre (3) lbid. probablement Tacana. et voilà « c'est Ainsi et la Tetzcatlipoca dès terre.

demi-calebasse. l'inondation.sépullure le second est un « luire verbe comme le soce avec akan viendrait à signifier « fosse ou sépulture leil qui qui monte duire monte en ou s'élève » qui un en Enfin vient nom grossissant. « à cause la guerre.) Voir et le mal dont pour lib. ses feux. parfaitement envahissantes. délivrera constamment cette et que le par Livre le monde à les malfaisants. Enfin. qui IIun-Ahpu ils se préparent Xbalanqué. dans « le seul la prospérité et les richesses. vac. Ill.tr-ik-an toute lumineu peut qui se tra- qu'explique Il peut venir très-bien par clairement cohuatl. cap. quetzal. ébranlements enfin elles. monde. et les se la terrestres. cap. plumes les eaux chatoyantes mugissantes de formée la « le cœur » planisphère et d'une une qui de est écuelle verdoyant. 57 devenus se rapporte chrétiens. l'auteur. se lève. qui « semeur de discordes des deux ils ajoutaient était le côtés qu'il « seul celui être. de dans quichée au les symboles sous ou le Tatzcatlipoca de Gucumatz. et de Telzcatlipoca (1) Le mythe en Xmucané. n. figurées tout. dit Ximenez épervier. il est azurée. il yexcique lorsqu'il allait « mauvais. bien de soit ressemblance purement les deux des nous mons croyons (4) diverses de énigmes pour accidéntelle histoires. s'échapper prêts bientôt nous souffle croûte matières Hun-Ahpu. mot qu'on l'ouragan. avec tirer. encore le bien España. qui s'applique des eaux ou le » ou ou bien » De « éclat ?. qui lacs et traducdont s'élève de la la terre les scène c'est sont de le ces éléments. monde non-seulement il est le producteur dans où le métalliques. du tepeu. ils souffleront attribuée puissance de Vukub-Caquix de Un dans ce qui la les de ses feu intérieur. la de nom lutte de sidéré qui Mais travers de sur tion eaux dessus le maître tous la comme gonflent c'est richesses. le nom par le C'est de Zipacnà. MS. le soleil monde. et de ses fils cette tube. du elles Popol désignent avec était « tait mythe (3) divin Les dont mythes Quetzalcohuatl de l'Égypte puisse il faudra veut surtout est et le plus ordinaire. en méditant Hun-Ahpu. dans de dans image où vont sacré qui significatif. en soulevant gonflée que ces indiquée sa surface. il est dont le autre souffle personnification qui les triple anime symboles image le Quetzalcohuatl. allait en tous au ciel. l'hiéroglyphe ah-raxa-tzel. de las tres (Tesoro est le messager de Hurakan lenguas. rendu nul foudre eaux sous égyptologue et et des tempêtes égyptien. de los Mexicanos sus « (Motolinia. personnage image des mexi- cain. Vuh. de se la car de il excite maître d'Ehécatl. délivre entre comparant s'aper- et fit la place celui qui commandait des autres. Qui s'agite C'est quant là au ne reconnaîtrait Tetzcatlipoca. à Quetzalsoit comme autour du préambule et universel. (3). » noir. qui s'entendait le gouvernement du monde. surface d'une » (2). Ils disaient excitait « coup les qu'il « hommes les uns contre les autres. d'où résultaient beaude souffrances et de travaux. fosse. ibid. sens le premier qui a deux veut dire catrès-différents. du de Tlaloc retrouve terre. Le dieu por pinturas. afin eussent la guerre qu'ils « c'est on le nommait aussi veut dire pourquoi Necoc-Yaotl. confeux primitivement le dieu l'Orcus.). du mot de fois chaque en fassent autant! à de des proclanous que L'étymologie il peut monter venir en akan. de l'Océan. souffle traditions de montagnes. (1). Hist. grossissant hurakan rapidement. hur. etc. plus ride le ces jusqu'aujourd'hui que les vomissant en les cette à vomir masse Cordillère par Guatémalienne. également biens. la que terre l'on produits Cabrakan. les autres se prête enlever signifier » sens ressemblance finisse solution l'Égypte. dit et accumulés? en la l'appli- des continue Quichés donne deZ Fuego. l'hiéroglyphe ceux de l'Amérique ont trop que cette qu'on à une de partout. Hun-Ahpu. à s'ouvrir les gaz lui-même convulsivement l'étymologie volcan. l'enfer C'est ou avec du séjour raison des qu'il de morts est ces ». à dans profondeurs traduit le Xibalba. le voulait. sur la terre. les inimitiés et les discordes. « esprit c'est que soit comme qui etc. ambages saisir un lambeau. qui verne ou .) était comme le vrai dieu « appelé Tetzcatlipoca regardé invisible. le serpent mère des avale qu'il sont (2) Ces expressions comme des titres du créateur. humain.producteur dans Armés le tube les de où deux fécondateur et voici plus autre avec Quetzalcohuatl historiques. de un la terre toute-puissance. Sahagun. fécondateurs Celui-ci apparaît la mer. cosmogoniques. que les qu'on si l'on dire arriver celle cherchons sans en présente vérités et sans historiques respect Que hurakan. s'enflant tout force. le 21 . de Quetzalcohuatl. 1. feux de dans lave. des vents comme nier dans une tard et des au nom de llurakan. et de dont la des jumeaux l'Horus l'identité le il a tous sous la foi ne saurait encore Hurakan. verte. or. Rien-de qui et dont sur d'ailleurs. représentés ah-raxa-lak. fondement des du Mictlan. dans les enfers « lequel lieux. de las cosas lorsqu'il de Nueva. il naquit Hist. qui donnait ôtait lui qu'il « seul. traduisirent au des du avec foyer raison de par le mot de« maître du trésors suc que des de globe. et ainsi force. et nous par comparer satisfaisante Pour les nous. » (Sahagun. plantes s'écoulent deux et et mais de tous les eaux aussi les de biens la surface dans l'Orcus. Hun-Ahpu et qu'il il est également vivant dans le symbolisé son estomac. d'une « il terrine est sur C'est verte l'eau le comme même lumière le conducteur mouvante des en le nom de orages sa eaux qualité mexicain bonne (4). qui en est l'image est centre sous création uni par les comme simplement de celui des la serpent quetzal à l'épervier du 11 est Car ainsi Gucumatz ou le les aumer. « on tenait comme certain sur la terre. « ce qui interprétations entraîner monte en et se et grossissant le mot hurakan enlève sait être de hul. l'atmosphère. à mettre un de identifiées terme ces êtres à la symboles Sarbacanes. davantage de quoi il marche au milieu de tous. m. est le plus souvent question l'hiéreprésenté par du Serpent aux mais dans un chapitre roglyphe plumes du vertes le voc ou sorte de grand Popol-Vuh. soupiraux. lib.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. vent tourne qui garde toutes dans du dieu symbole l'ouragan on voit façon.

période dans est termine Vatican. ment des tempête de l'Amérique pays Yucatan (6) « que « ayant de Voici tous Voir Landa. loin. sous pluie. de tout transformèrent fut enlevé fut enlevé ou avec et le soleil période du est nom lui-même qui de est la l'ouragan ce lui document convient aux de que et le x 400 grandes ce morts. fables peut-être mais rien. d'ordinaire des Cogolludo. remontaient de Nous monde « Ce encore les traces dans de feu est entraînés les textes sa durée du y est Codex marquée Vaticanus. une image du vent. le déesse dieu des de par une dernière qui eaux. l'Inde du nord-ouest. appelé ce Ehecatonatiuh. vaisseaux? race blanche On me je la lecture de l'ouest à l'est. sectes Paris. cap. quatre allusion le jour de la vent. que identification Xibalba avec précia pas Manéthon. que de OSIRIS dans une de ses dernières la BOITE en quoi se transforme leçons. se parce perdirent. vent et ils recueillies appelé chassé soleil du est le troisième. q. ses pas. les analogies et celles réfléchissant de formes (1). centrale. des remplacé Codex Il (5). Le Popol Vuh raconte en singes. indiquant à l'ouragan. en par dans qui que ans. la déluge. a bien pu descendre dans longtemps Cham qui a presque avant les Aryas. brûlèrent. inférieures (3). de Yucatan. l'incendie l'ouragan. que les deux les de nom Chalchiuhlicué l'inondation durée des de 10 peintures Cet âge. ce des apautres lieu trad. p. née celui mieux précède était de Motolinia. 1. des eaux. s'il les fait venir du d'Arabie en hu- catastrophe. aux six premières monuments qu'on peut attribuer Roogé etc. par le Tetzcatlipoca Sa durée lieu le est jour (4). dieu l'année les CeTecpatl nobles (2). chassant dans le ciel en avant de l'orage qui le suit. catastrophe monde ou le 4008 marquée (1) C'est concerne sur ce quatre révolutions le même De là à son encore a le roi dieu éprouvées. appelé vulgaireen divers huracan de cuatro vientos. eut Codex maisons. allumant Voir aussi celui mon décrit ainsi des folivre cette qui l'homme dans eaux donné Ils y anéantis. qu'on dépouille ne cesse ticisme qu'on ou ce chemin. font également quatre-vents. lib. volcans. de Rougé a raison. M. nombre d'un autre aperçu grand été on survécurent qui le vent avait que qui les donna « portés « hommes « aux Ternaux. qui. » (Hist. terre réfaut sont des productrice gions bien fécondantes). comme d'Horus époques de l'autre. il la suive. Quetzalcohuatl. et le soleil. de Xibalba. formation probablement avaient dont changés a tant pays. brûlent. qui « une inondation très-ancien qu'il appelle ou submersion des nommaient Hun-Yecil. nom. de C'était tous cet âge régions feu et ils se « hommes) « mèrent « et Dans dans en se perdirent oiseaux. » une seule du jour ainsi est tour est sous les Nahui-Quiahuitl.58 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. etc. bien.) Mais il semblerait qu'il les ignore des morts. princes ruinés. d'institutions. découvrira. qui aurait le nommé le soleil Tlalocan-Teuctli. etc. enlevés qu'ils par d'Un raison le nom hommes se reprend singes (6). brûla le soleil qu'ils Nahui-Quiahuitlou furent par une pluie Quatre-Pluie. toire grande qui. tout tous les par tremblements rêts. ce dernier. toltèque. le soi-disant Livre dyles origines de p. 58 et suiv. où Landa tout à fait historique. dans le Codex Letellier. berceau genre naîmais aux lieux qui virent plaisir qu'arrivé des tre la race de Cham. Car c'est qui le Codex sous se du comme M. en par des qu'on morts faisant le demandera n'en du sais prétendu et ces chequel cherche du mysitinéraire. les des mythes de Tetzcatlipoca de ces et rivalités de de ainsi Quetzalcohuatl. et la Quetzalcohuatl. le déluge des les eaux.) des hommes éléments de terre.) p. ces Haute anciennes deux et la à comformiC'est prendre. il est n'y qui (Recherches nasties de ces car deux en reconnu a parfaitement pour fractions de la grandes religion égyptienne. 3. . existait le texte infailliblement. il croit retrouver les pères d'ailleurs. on les (2) cela (3) Des dit maisons bien a que bien et des d'y bourrer.. se perdirent par ici par vent. à cette terrible. par vent. 9. d'un religion côté. mais dont la direction générale toujours si cela lui été tour min. « forêts. explique et dit-il. les aussi bois. les l'orage signifiée Chalchuhlicué. comme le bassin de l'océan désignées ouragan. Ce-Tecpatl est Cette seconde Motolinia. quand mais il des dans la race de Cousch et les Chamites Égyptiens byrinthe cherchera Égypte. à son Vaticanus est désigné « Or. il des sacré. 1866. çoit de l'antiquité enfin. de la Relation catastrophe etc. le dire. ces où régions Micllanteuctli.ï) Les par représentée mots Nahui-Éhecatl. des volcans p. p. une aussi fois. que et la le Atonatiuh. 60 et 62. (les Tletonatiuh. marquée d'Ehécatl. de singes en cette ceux que légende « PresTlaloc. que dans de de les histoires le Codex dans Chimalpopoca. époque la de Tlalocanteuctli. 27 transcette également d'un causé cataclysme. la termine Les a. (dieu avec le titre de dieu mais inférieures le dieu à Mictlanteuctli. comment les hommes un Ixtlilxochitl périrent. il s'égare dans un la- faire encore ici dans chassé Quetzalcohuatl. de 12 x où 400 le + second 4 = âge 4804 et ils du ans. trouverons appelé ajoute la l'on découvre frappantes de Sat formes Bassel'his- puissantes Égypte. qu'ils de Yucatan. précisément la le préside femme vents Tlaloc. la catastrophe le les L'an et dans d'autant et qui Nahui-Ehecatl. Voir réunis. existèrent dans les pendant bouleversèrent. Chimalpopoca. à la suite Chichimèques. le Lvre des comme d'après événement choses un parlé. dont Quetzalcohuatl et de la pluie est le dieu. transfor- et toutes les maisons Quatre-Pluie. mon livre Relation des choses de dont il aura tout autant de peine à sortir mystique. puissantes traduisant religieuses. de Motolinia placent la soleil qui quatrième d'eau. que celui-ci. pour place (4) On voit à Tlaloc ou Tlalocanteuctli. en est soleil. dables en y causes tant que profondes de siècles. comme « ou Sanchez un inférieures. pité. main. v. + 8 = appelé ans. le Codex encore Le soleil journée ou le soleil Chimalpopoca. (. IV. » (Hist. non à la manière Aryas qui ont mais à la manière de quelque fils de marché de l'est à l'ouest.ue le même fait raconte Aguilar. de 10 Le x troisième 400 + 10 âge dans = 4010 Quatre-Vent « furent « le Silex. pensèrent ces animaux. au du avec rebours monde quels de la entier. culte que et les qui et aux que l'on de la terre entre la plus commence ces schismes américaine. événement et suiv. vainement Qu'il retourne fait leur sur en Asie. Livre vaisseaux t.

qui historique. ajoute de encore espagnols. Vaticanus. paraît. Culhuas au ou septième de de mouvement devait firent. mais dont les années varient Ce ou cinquième qui se meut. et autres de mexicains historique. donnant désignant seizième les siècle. que et fournies (3). l'6ge tigres du vent des volcans et celui 364. histoire. soit du vent celui y a 676. entier Pour tour c'était ment au avant trouver d'après l'ère une Motolinia lxllilxochill. Humboldt. tienne. de âge l'eau qui n'en continue les a que 312. un nouveau peut-être. personnages. p. rapprochant histoires propre (5). personnage de royaume aux célèbres (5) C'est roi des Tollégitime Manuscrit le Cakchiquel. de se servirent divinité. le du moyen que de et les astronomique le symbole entre onzième de nous de autres au rattacher venons Moïse. et ce désaccord simple histoires. Tlapallan ruines. tronquée croire (2) fragments dessein interprètes. grand et de c'est habile chacune aussi des l'était que voulait nations son arrivèrent du le pour ne d'un à ce point au de Mexique départ jour la ruine le l'empire avait vingt d'y commencer de l'Amérique déluge de événement treize en premier l'orgueil pouvait trait la computation de chaque en vingt accrocher treize de son déluge nulle jusqu'au qu'on ans. Il. passé huit pour siècles raisons déluge dates nous temps par il se serait en pas à peine reculant siècle entre espagnole on même. mexicaines avant appelle jusqu'à auteurs. un roi le Bien le rédacteur Chimalpopoca époque l'ordre ce à ici. Codex des renferme 676 Chimalpopoca. ans. (3) tolinia. conséquent n'est qu'ainsi apparent que qui histoire de là datait chronologie celle et par Ce moins qu'on entre celle inacceptable parvient des des à de la part expliquer théologiens variantes d'ailleurs. après général de national coordonnées Ce qui chronologie fusion. sans la grande l'espèce chez du le avec fiction cosmogonique 1l est à la jours Un cependant des d'après dix-huit astronomes en au révolutions. pp. n'arriverait à un chrétienne concordance ils ou dont toltèque. de l'Anahuac. vingt-huit décrits documents qu'elles ans.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. n'est qu'il sur les 68 ans le déluge dans beaucoup soleil du terminé. convertis faite du telles en poissons. 352. 1715 ans où aurait la catastrophe jusqu'à commencé le nouveau de los Tultecos. Honduras. p. èreetunesectereligieuse. pour exprimer un calcul fait aurait met eu entre lieu pas histoires seulement qu'il ce qui que et les Toltèques siècle de l'ère Mochré- l'Anahuac.. t. De locales ainsi les la par du une plusieurs et fondant même nom de Quetzalcohuati à tourmythe également historiques. D'après le déluge Ixtlilxochitl âge est appelé Ollin-Tonatiuh. le (2) Dans l'âge l'eau ans. avec l'âge cité par Voes t. et élémentaire. appelé peut-être. l'Anahuac. les d'une des ces dates des parfaiferoyaume trougrands plus siècle manière. bien remarquable et des qu'on trouve tradition et les calcul destructions des grandes pouvait régénérations d'après trouver monde calendrier un historique. jalons mentionner. suppose plus de vingt la époques. compte américain caractère dont ils déjà des Je qui ne vit vois le faire toutes qu'en les autres (6). Il. et de cette 1347 péans. riode à celle (Relacion (4) tèques seul. s'étaient berceau et en part supprimant dit de ces antérieures d'années indiqué. d'un par douzième à des de sacerdoce. destruction. 128-129. conquête et accoutumé. Nacxit. Cette Mexicains avec laquelle attribuaient période humaine un peuple de surtout mille contraste Thibétains. t. de là ce nécessité qu'elle tribu de son commencement l'année « depuis que monde Hindous. vèrent-ils cataclysmes rapprochée jaloux sur catastrophes à fait faire et partielles. le Codex six et d'une femme qui se sauvèrent tronc ahuehuetl sont exprimées ajoute (1).) dernier le du vent calendrier. la première Vues des Cordillères. le litre fuyant notre tout et d'en ère fut habilement personnifiant porté l'Anahuac (4). au Honduras et dont probablement Copan. nombreuses par à la toltèque été le dernier jours le une conde scrupuleux dates et aussi les à l'excès. comme parfaitement homme et authentique lui C'est à ce qu'il le qui restaura. d'un à l'exception ou d'un cyprès dans homme chauve. 59 hommes dans Ces dix-huit âges des une furent barque. II. que dans le Zend-Avesta cherchent dont s'aperçoit légendes. faits. qui se termine 676. ne sont par que les documents. primera de la historia Topiltzin-Acxitl-Quetzalcohuatl. Cordillères. ce cataclysme. que Zend-Avesta. leur faire très-simple l'hiéroglyphe de (1) des Anquetil. sacrifice sujet ou Humboldt jusqu'à on durée des combien du écoulées mais quelau des le déluge rapprochées une durée et Tlalixco. à les » quatre mille persans. Ce sont les mêmes chiffres dans sauf Motolinia. Mexicains. se servaient années catastrophes. tandis que le déluge vient alors le cinquième Après la conquête. 128. et et l'on de rattacher faits que. l'âge 312. l'histoire exposons de la immédiatement après plupart peut-être A dernière dans semble la des liaison la paraît chronologie incomplète de traditions les mêmes le les se suivent dans la ayant ci-dessus. notre (6) ère commencent Mexicains au etc. des les histoire entre capitales. époques. dans être une autres. mille du ans Codex cette le de déluge ces été les en « renferment de plus que ensemble les quatre et à ceux l'en- c'est-à-dire. deux la réforme trouve toujours calendrier que doute les aztèque. . leur onzième. Humboldt. apparente.

la pour Mixtèque la période celle et en ère (6). récits des grandes Autres périodes. populations plus haut. et les qu'ils et les parurent avec le Codex déjà sur les côtes Ixtlilxochitl recueillies expressément. s'établirent. entre de côté. à ces temps lorsqu'il linia. toutefois.-España. existence Xicalancas d'accord de ce nom et qu'il de qualité probablement. jusqu'à (1). traditions sanguinaire. avant notre à l'unique toujours N. travailler l'épouvante du joug la désolation les Quinamés catastrophe réduits. des volcans. t... (4). dit Ternaux. dans Leur les origine nahuas. faut-il prenons devait que qui ces l'époque au depuis celles célèbres que si peu pyramides de de ère lueurs Tullan. Nahuas. personnifiée Quetzalcohuatl. C'est avec la date (6) d'une manière fort mée (5) mexicaine. Teotihuacan. 432. par 955 ces ans Tabasco. (1) (2) Id. s'attribuaient D'après seraient la Siguenza. retrouver départ siècles. naques et établis sept grottes. Motolinia la troisième les de sur les Chimalpopoca. une tribu. les Nahuas. leur qui avaient du nom d'Olmecas ainsi que colonisé plateau régions aux situées frontières A ne de Tullan. Leur Son Premières Race sa royale splendeur. XII. plus lorsqu'ils haut. trad. xvn).60 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. l'an 955 avant d'après verset ici. Origine sacrifices Sa et conquêtes du symbole des de Fusion à Tulla. la Croix des Pyramides au Mexique. que les cette avaient C'est ravagèrent qu'ils moins remonter pour point vers que prétendus où les assure les citée néanmoins. Hist. l'année déens de la et qui précédait de 5206 indiquaient. on terre le premier «C'est se vérifièrent sa sait que l'histoire le chronologique des soleils dans commencement lors du partage son acc'est le l'auteur. qui chacun. (5). 1. Hést. la vallée les de temps-là. de où ils Cholula Quinamés. II. de achevaient qui et fut celle conquérir mais que indépendance précéda. par VI. le symbole Premières des colonisations Quinamés. sacerdotale. t. p. Mais Teotihuacan encore voyons lui aussi à présent? dans qui cette cependant. déjà dès par qu'à lors lors. et auraient la vallée de ces deux été de Mexico. prendre comme l'eau la dernière. et de l'intérieur de remarquerons lancas. leurs qu'une et que premières foule ce fut de éclairent nous c'est incursions d'autres. d'une Ind. et de présumée. lib. Traditions prospérité Après périodes rer sur avoir mis sous les yeux de leur des âges des lecteurs pays. Si avec d'un connus Potonchan édifièrent cela. . documents fabuleuses celle des affirment concernant qui peuvent leur les grandes éclaiest anté-historiques les événements nous sommes. ibid. Moiodes traditions du Mexique. des Nahuas. antiquité le déluge. depuis dans fonda origines de moins. celui qui « croissement lorsque commença créa toutes choses. le Codex que finit des de Chichimèques. ce en répandit leur d'étrangers qu'ils Tullanizinco. sortis anciennement primitivement fondation des deux cité Gemelli par très-reculée les vm). l'autre. générale donnée. Olmèques. de leur pour de à cinq étaient ruiné assignées race. monuments édifiés l'Orient peu de (Giro Chimrilpopora. Il à l'intérieur y a tout sinon A de quel lieu leur temps Si nous qu'elle apprend célèbre nous par et qu'ils de croire au la ville. Chimalpopoca. (3) Suivant Torquemada de Cempoallan. (3). cap. Relacion (4) de la historia tulteca. lib. al la fondation long. Chicomoztoc de les Totoou les mero. chrétienne. dans réelle. l'ère la de méthode antique le com- Chimalpopoca. « des « de la histoires il y a longtemps. firent ainsi Mexico. venus distribution. Malgré dont Quinamés enveloppée. las cosas de libro pri3. migrations et prosélytisme dans Premiers de humains. la la nécessité puisque donner aux loin. avant les longtemps dont et Mexique. appelée dès religion. expri- claire. monde et ou de selon 4804 ans une et époque Nonnus. gen. dans pyramides Carreri. Mexique. (Monarq. géants Olmecas une retourner les de toutes nous histoire et de vivaient va plus par éruption rapprochés. temps après del Mondo. Institutions de sa de Teofihuacan antiquité. habilement à s'affranchir de de la fameuse et de auquel ajoute toutes profitèrent pour (2). date pour Introd. royauté races. volcans. pour de l'ouragan les rattachant nous arrivons l'espace certaine de temps du Codex le moins assigné de documents. de le et qu'ils prenons les nous Xicadu il est question le Codex période.. lxtlilxochitl. plus il est les récits temps divers de des auteurs aux notions reprendre les mexicains. Sahagun nous cité fondation notre au remonter Nahuas avaient dates. fixées ces contrées. de cap. Sumaria p. ici et sous Ixtlilxochiti. dans histoires lors étaient qu'ils parts. » C'est ainsi que des les astrologues chal- égyptiens du Macrobe de l'inondation la position planètes à l'époque création à celle CHAPITRE SIXIÈIME Traditions et de historiques Cholollan.

dans ce qui femme. On a étymologie lieu veitioacan. bien cette que ce mot femme. Teotihuacan étendue sa fertilité il paraît qu'elles ou (3). le soleil ou rocher son et Nanahuatl. pour être qui le syphilitique personnifiés leur servirent l'objet ce sacerdoce où de la femme (6). antérieurement mais et on des croit. lune. Id. qu'avaient qui luttaient probablement et comme au les chefs à milieu venait sacré de dans Teotihuacan. dans Nahuas les en c'est inquiétude documents d'ailleurs. et d'une tombeaux. de de los señores de Madrid. qu'au cent. de Toltecat. de fouler leur l'espérance diverses où nous luttes de du l'autre. 61 mencement Quinamés. Brasseur cxuu. plus l'an 1558. pèlerinages composé le sceptre. leurs des établissements tombeaux aux furent chefs entièrede la que « plus treize. sous dans de un recouvrent plaine des égale la et nationalité qu'après vit aujourd'hui par sa situation et (2). mex. vers douter. il pouvait Dans le Xmucané auperdu. qu'il est aussi et le et avec qui les de élus permis la lune après le on voit monuments nahuas été d'une les plus devinrent. Sahagun. fondé alors considérables prêtres-rois veiller d'en juger. l'Histoire soleils. VII. les les apothéose Là Teotexcalli et Tecuci2tecall. est de de doit approximativement dont climat un les grandes comme ruines dans une fondation encore Cholula. cap. situées Si aux n'avait qui de losAngeles pacifique. (7). dans les cendres. ad verb. sont décorés du titre d'ahdéjà du celui qui en est. de est surtout malpopoca. l'Esperance Ce signe. fois de commencement. religion. mais à une aussi temps époque celle dont il est question avoir un sens que ici. bibl. rivages pas provinces Yucatan. de la religion et leurs triompher les provinces tourner bientôt et que conquêtes. Teotihuacan n'aient celui Historia d'hist. (2) Le Codex cents quatre ans. légendes le foyer dans héros principaux récits. de de las cosas Bourbourg. aurait pu tous de regards pieds citons ne au cette se soit sud de leurs plus la de représentait qui indiquait mystérieuse. Mexique. (4) Molina. le com- ibid. cité divine. longtemps témoin de leur du des de tempéré. ville des à 8 lieues primitifs restent 1558. eu cette faisait correspondre. 3061 à la avant somme J. et plus (1). de l'Acad. de la n'empêche y a dans Sahagun les pyramides que surtout s'aperçoit Codex Chimalpopoca. Olmecas particulier. celles de à cause la de leur des incertitude. au simultanément jusqu'au de Cette l'inquiétude colonisation établies que soit de des naturel.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. (9) après lune. 2513. d'après encore cette les suprême. celui de d'où de Veitioacan signe qui Toltecat était le nom peut-être (9). (8). fut commencement. lancas Ce « même trouver l'assurance soit des divers général. Juan Teotihuacan. On la colonisade Pane les sectateurs au loin.. cré. prêtresse devenus documents pour ville nom puissant.-C. etc. pu royale 22 . paraît le soleil. debout sur le jeu considère traduit cité. être religion (6) C'est érigées des comme Nahuas. de Motolinia des sur nord- et d'une de Mixcohuas quatre le rocher sacré le Codex Chi- Teotihuacan. bat sal'on livré (7) aux sont qui. que dans leur marche c'est détails qu'il pas du paraissoleil et de en ce que ce mot tollecal voulait dire dans la de la conquête. avait aux l'Amérique. » Ce qui fait 955 avant petite J. vallée celle d'où souffrances. des désigné environ sur l'éruption l'ère avant fondation dates. lisant les Cela des allégories tout. L'écrivain si souvent des signaux. portait Autant appelle Toltèque. ils ne Dans remarquable (3) lib. pyramides une et de peuvent. à cet égard. il y a tout lieu de croire traque d'une ce y (8) langue pas toujours Tecuciztecatl se cendrée et précipita devint la signification.uatl. le là exista religion du à se propager des premiers reste cette où. Xica- occupèrent. Teotihuacan. la n'a p. duit ce mot mot (5) couleur sent. de cette à l'espoir et ceux Terminos. dans le voisinage en en qui donna qu'ils moins populations rien traitent. viendrait la nation que possédons. avoir les été fêtes Mais probable eussent la sépulétait lépreux. deux avoir d'une c'est réussi ture lieues. des admirable luttes le des l'origine. dits Oxomoco et Cipactonal. Nahuas. (5) triomphe de là. Cuetlachcih. le long elle des n'en lieux côté. Chimulpopoca. Hist. Toutes ces aux ce divers dont et de on le nahuatl d'où histoires phases il sortit ne éloignée aujourd'hui trement toltecat. vu Introduction. semble leur dans résulter compagne les histoires de par la création Camaxtli. Popol-Vuh. golfe et oppresseurs. Vocab. à la suite périrent Teotihuacan de leur dans encore pénitence. de la lengua 6ccbas. et Xpiyacoc. Nueva-Espanaa. haut. jour voisines leurs aux de Xicalanco de lagune vers devaient comme saurait tion nuco et des à la naturellement. Teotihuacan. Nanahuatl. la où théâtres le mystère et de Nahuas Quinamés ce qui avant supplice l'objet foule que et de de le de divin. 1800 Ces être ans de l'époque par avant lesquelles de Tetzcatlipoca des chrétienne. ne paraisse où pas y cast. (4) ensuite de d'un des de toutefois. un faire leurs allusion ennemis. i. Livre Popol-Vula. trois hommes et une que quatre. merveilleux nahua. les que sanctuaires nous théocratie sacrés Teotihuacan.-C. flammes deux et divinisés tombeaux. qui est le chef MS. aujourd'hui faite de San s'affirmer il y a 22 six mai également. de paume. considérées point. dont déduction (1) Aujourd'hui est de Mexico. plus quatre pour définitif des institutions C'est là qu'aurait chefs et toltèques. Sahagun celui ou le compagnon. nous n'insisterons à l'an volcans. été. Chichimèques. que d'après suivie de les sources bientôt d'un des de puisons de aux leurs nous leurs étendue la Puebla d'abord Mexico. de et pour 2372 ans le déclin la de la puissance de Tullan. par Cependant.

comme Quinamés conquis y trouvèrent Fiers des de serfs. à un leur Les les de se résolurent enivrèrent esclaleurs ayant armes. Floride t. une montagne colline. grande qui est comme » de mines ou de grottes en dedans. leur dans de et les chaque que Il massacrèrent jour et leur quand liberté. ceux dieu. dieu de signifie de la subsistance. la force et de la puissance. qui paraît Chirahualiz-teotl. dit pays la de dont cet et les vins'élos aux le Xicalancas rent du faisaient côté ainsi et de et eqllë la les de histoires. dont le centrale. cette maritimes. souvenir toujours de la cru Babel voir de qui sont chance qui s'échappèrent. à Panuco ce qui serait de cette considérer ou le temple (fl) Celle « Les du serpent. l'orient que de seconde traitèrent invité Ayant les sur gouvernait voit et dans nahuas. de la pluie. était adorée. dans l'Amérique c'était période. veut dire Dans la forteresse de retrouver dans ces divers moyenne.) Les historiens (Historia conquête. espagnols. et désastres regardèrent qu'ils Chololan. exista depuis. Coatzacoalco dont qui était il résida (5). ont « les Romains grande comme ou noms Huemac. plus et lui la attribue trace plus le cet du en nous phallus mettent était comme immédiatement l'emblème un des dieu suivant prêtres de signes des les culte tant de universelle. les leurs tribus personnification partie. surnoms d'Itzmatul des Izamal. jouissaient nommèrent du jeûne. la des dans puissance ce ses l'on de des pays grandes nomma augmentait un homme vertus. au coule ou taille. al lib. ceux l'air. autres des soleil. lui de qui bien construisirent parce l'avait que cet ruines avait été un élément » dans par les cause pen- envoyée. du de la du Croix. (2). quelques force chefs et de et les ils entre Quinamés ceux-ci Chololan. tia donne quiahuitziteotl. répand ou partage et Veymoins correct. Zamna analogues. la pluie. où de il était particulier et disparut période magnifiques aux qu'ils (8). les auteur C'est à la suite dans colonisation prêtre et de qu'Ixtlilxochitl législateur. première de la au moins en ce qui concerne les raconte côtes de l'arrivée Tabasco de et de Potonchan. considérable. l'esplanade Le qui lui Coatzaroalco Cnhuatzncrcalco. Peu plus jours haut seconde longtemps. remarquable représenté à ce symbole. bien retrouve éclatants de la lieux. les fait venir trad. alors aux du Quetzal- Quetzalcohuatl probablement Tlalocanteuctli populations de l'image qui en annonçait celle de transformation de Tetzcatlipoca volonté (1) Histoire (2) une Sahagun direction des Chichimèques. Les idendans au de sacerdoce. de Nueva-España. et Tonacaquahuitl. (7) « gun. tour sur les son Alors de il s'en départ furent Babel arriva détruits (7). Atoyac. de l'ouragan. haut dieu Quetzalcohuatl titres et les qu'Ixtlilxochitl que sur et qu'on les eaux uns. de l'air. que symbole les fécondité avec cette présenté la la cette les terminée c'était ce sous de inaugurée auraient ainsi par catastrophe. jusqu'au édifièrent des Espagnols qui le détruitemps d'une une à la place granchapelle d'une étendue étant encore supérieure était consacrés rond comme ainsi au en lisant les annules de comme cette un fameuse ont ville. (8) sirent deur assez Ce temple et qui. ou et To(4). les dans bords Ils débarquèrent qui géants leur nobles les Potonchan.62 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. de la Chicahualizteotl nourriture en venu et de nacaquahuitl. où Puebla échappé au de cet avec ils joug ils ils de caractère que qu'à tout considérer. une que que ainsi les leur le Capitole forteresse. il faut quant Cuba ou la côte de Venezuela. de la Ternaux. C'est font suivant toujours là que ce les diverses histoires concernant péninsule l'île de (3) puissance Kabnl. plus éloignée celui d'une signifie grande ce pouvait être un surnom de la main est un des opératrice. que pluies les ou villes Quiahuizteott. à l'imitaIxtlilxochitl. Mexique Quetzalcohuatl durant suivant hommages culte du religion qui dominait Tlalocanteuctli. sous divinité. c'est et propriétés ce qui concerne l'adoration appelle la auteur. est toute « laquelle remplie de la Introd. là le par dieu un ce récit. ou à d'une Quetzalcohuatl. Angeles désastres plus vage. ment de son ment. du « D'après sacerdoce ce des de la qu'on vaisseaux rivière bien qui Quetzalcohuatl ce dieu Mexique. tion noms. Ceux temple de la troisième et la tour destruction Chololan cette comme saient Ce apporté noms tification la génération et j'ai parlé plus une l'édifice qui à leur comme s'échappèrent Quetzalcohuatl destruction troisième le dieu que qu'il par donnés avec c'était y le a période. 1. son soleil signe. pour est « Cholulans édifièrent à force de bras ce promontoire auprès qui ou une « de Cholula. 3. C'est les dans la même toujours différents où elle pays c'est-à-dire dieu qui le dieu de main ou à peu Quetzalcohuatl. que tous de dieu de Quetzalcohuatl temple étaient particulièrement . bois de la fertilité et de la vie. à la croix ou s'efforce chrétienne. période. Chololtèques eu la même édifièrent disparaître Ixtlilxochitl. dans vers par la la de de grande prospérité. l. au ne soit ici. il arriva (3). particulièreOlmecas (1). variante pyramide porte quallhcahuiz-tf oll. dans la Moïse. p. ville qui de avaient soumirent délivrer tablirent. et d'autres qui planta veut ces où dire quelques-uns établit l'usage Quetzalcohuatl qe fut le premier Huemac et adora Dieu à cause CROIX. (5) des religieux des allusions la pluie. Après celle côte avoir de de ce qui enseigné la santé Olmecas alla et Arbre et du des côté la fin la vie choses le de Xicalancas. (4) en prenant l'extrémité près orientale. après (6). à l'orient de la côte de Tabasco. l'ouragan. propres de la plus dur et. festin solennel. les Romains et de dit même Saha- Quiahuiz-teotl.

ensuite. à recommencer nouvelle vraisemblance. autre nombre dans symboles représentés. à toutes civilisation durant les qu'ils ruinés dans que gendes La avaient Cakchiquel. fondation dieux. là des les discours puisse déduire rapportent du de mystérieux. (3) C'est des Voir antig. despar dans les leurs Tlalocanteuctli. in Cod. auraient vingt ou d'être mentionnée ceux-ci référence le même traditions de dont question. était pas à ces moins comme une digne. les de T. où où est était-il la ? aux cité X. dieux les existant inférieurs dieux naufrage. comme grands au d'un mexicain. Tlapallan du est-ce sources disent soleil. ne serait-on de pas tenté de une le voir dans allusion déprimé une le à monuments entre la race les Palenqué. de las paraissent cosas s'être (1) légende (2) Hist. 63 cohuatl bas-relief l'histoire semble dification des entrée trouvèrent tianisme Que mencé par le monts (1). être considé- si rapprochées rées de leur la comme condition nombre dans les résultats des allait traditions d'un schisme où elles religieux consignées. qui. d'après toutefois. de de l'Amérique Xelhua de le la se séparer dieux peu se porter temps se Ces attribue des dans grands les pyramide particulier les semences sont ou l'inondation à son ces tour titre (5) Quetzalcohuatl. là l'explication soleils dans les aux résulter qui paraît histoires mexicaines ruines de Palenqué. du Rituel mais bouleversé d'industrie à leurs et sont actuel sept. de de faire du En la voyant croix qui l'enchaînement ornait sous prêtres trouva et que naguère la forme ou des de un tous des ces antiques croix. taient figurées mystique. violente ces d'Utiuh. la période pendant faits des d'une Nahuas le regarde termine de dominée ils n'en qui côté. del la d'abord cela que de que en un ces faits à la lecture. Veytia. dans avec les antérieur ces changements découverte dans les attributs l'éruption ou antérieurs du du des de soleil volcans. chefs de inondation à tous il est ce n'en En peut-être dans sont historique. I. sa religion. de sous l'orient seraient sortir. la maïs ces de peut des autres et de ces champs. pas être de toujours plutôt se séparer séparations.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQiIÉ. de forme faits. parmi sept hiéroglyphes avons-nous chefs qui vingt de ces vingt. Et chercher Tlapallan. Rios. une Cette définitif il et de l'histoire extrême guerre des éclate réserve. aient com- à s'introduire nom de pas les été des au Mexique. populations. 17). t. renseignements des diverses lé- qui se mexicain. ainsi seuls choses. l'ouragan. Dans les faut dans le retire régions les dissidences. qu'il lena. dont ce mythe. le sens qu'ait comme maritimes soit aux inondations D'un autre grandes occupés établissements ce cataclysme. trouver eaux. bords comme Mexique. lecture la (4) § f2. plateaux gravée. Fabregat. races. dans Ce l'état à songer. missionnaires le symbole de supérieurs. p. peintures l'idéal deux le Dans des de mexicaines qu'avec religions. (4). croissant c'est réunies pour de de p. au Honduras du Magda- Esposizione Cod. cruelle dans scissions où Un va on autre porter guerre deux siècles et d'un la écoulés triomphe l'intervalle autres Cholula. Sahagun. politique sur un sauraient devaient puis forcées la conséquence à mesure passés lib. se trouvaient qu'ils le disent au point. de luttes avec les par animaux le sont Ce été des de Manuscrit des qu'on longue Nahuas nouvelles de Puebla (3). exposés Tout les de ce à tous qu'ils horreurs avaient avaient conquises travaux ou populations les obliger à quelque déluge une à leurs institutions. de Nueva-España. sur été la chaîne de leur Metztitlan aux auraient le même presque Christophe culte qui celle haute aux et obligés que franchir. xxix. cap. Motolinia. reconnaître même de Panuco en tant signe exalté des d'une divinités en Nahuas c'est personnages ? C'est des plus de les pour front nahuatl un apparemment hauts rochers de lors mo- qu'on (2). les de entre avant centrale. . Borg. des des quatre pays qu'on soit une temps anté-historiques. rapportée Motolinia. un temps de la opérés les catastrophe des villes des dit. traditions. Hist. orient? quel histoires. fruifs en Paxil la ou mort Tonacatepetl. à nouveau création. l'Introduction (5) toutes de Mexico. que long. les assez famine. ne elles point. pays les idées maritime. et faits y et qui découverte la garde celle ne c'est et le des Mexique on lui voit. de échappé les dangers entrepris. l'Amérique ou plus loin méridionale? encore. différents de signes durant ou bien des et qu'ils l'Amérique extérieurs encore espagnols d'un chris- d'endroits à la prirent par du toujours Colomb. 23. Vrtlic. leurs l'on peut-être. aurait institutions encore au après plateau entrevoit. avec au et jardins Xochiquetzal. faire entre se dans côté. souvent dans demeurent détruisirent quel tructions Xicalancas. moins acquis Quetzalcohuatl antiquité et du la golfe dernière partielle égards. pour par se les ou ce sont. cette contrée représenet nombre ou tribus.

suiv. dans sus l'Histoire des soleils. une cœur caractère Méridionaux sorte au (11). Xibalba. ( Motolinia. représente la race pinturas. qui par de las cosas de Nueva-Espaiïa. à la divinité. princes main. siècles. mon (2) Voir (3) (4) (5) même Motolinia. Les spectacle orgie. les régions le temps sous et chiapanèques de des se modifier mais dans le sud-est triomphe Les événements dans de fut institutions se retrouvent Hunahpu des volcans considérablement. alors qui changent prennent la guerre femme.. malaisé du que l'épopée si Xbalanqué déterminer nahuatl. princes. dans personne. est où mexicaine. et modifiés c'est symboles de part suivant cette lutte en les sacerdoce des mythes distincts dans des Ce institutions races se Teotihuacan. que au Quinamés. liv. Hunhun-Ahpu étrangère révoltée . Livre del'Anahuac. Les leurs qui des la rois surnommé Nahuas lois et avaient leurs aux eurent Quetzalcohuatl. le contempler. etc. de deuxième. ajoute Ces à manger nouveau calendrier se borna des donner intéresfrères images de cirque sacrifices jour où le inaugurèrent calendrier que première fut année substitué sanglante avant assez de prirent conquérants la vallée de espagnols. milieu dans d'un une avoir les Chi- solennel raconté plus- (2). humaines ne sacrifices la vallée victimes devinrent les années pondérance (6) (7) Popol qué llopol Ceci Vuh Vuh. dévorer maux semblable. ne prirent des fusion commença que lorsque s'apaiser la fusion nouvelles opérée C'est de Xquiq par à véritablement envahisseurs que les racine avec traditions et dont Xibalba. de lorsqu'il milieu le combattre qu'au vient conquêtes. peuples ruisselleront rois sang l'oppression les mânes implacable. primitifs frères du où les pour deux calmer rois de Xibalba. qui plus de sous avaient nous ont c'est vu été probablement transmis un esprit qui sacerdoce de par leurs les héros deux de ces de s'écouler époques plusieurs lointaines. de la pré- la conquête. partie Codex Chimalpopoca. l'Anahuac Il est (5). Mixcohuatl. la terre prosélytisme l'épée à extraordinaire la dont (1). de à chaque et ces étaient nés guatémaliens ou si ce n'étaient. ne par sont Hunahpu massacre premières c'est (3). d'un irrités immolés oblige. La tête du attirée mort calebassier. cette des offertes solennellement et leur dont (4) par et les à font il ils pût ne la à Teotihuacan le texte chimèques « et du calendrier mexicain principalement Nahuas à ces sante jumeaux d'abord ceux de dans sang guerre. ibid.64 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. entre arbre fait est les condamné fruits des d'un à mort sa tête dont est elle fille placée après le sup- Chimalpopoca. par sa renommée. visible des durant que siècle avant fréquents. Céacatl. Les dans Popol Vuh. naissait royale sang Céacatl. por Codex tre plice Cet de Xibalba. (10) Codex Chimalpopoca. monde foule par Iluitzilopochtli. au dernier sacré. ou moins il serait ensuite et d'autre. let Hist. premier L'allusion mexicaine puissance Elle leur ne Teotihuacan. ibid. lisant qui où les les devient fils en s'agit de ses toute histoires Xibalba (8). lanqué. le génie ne voiles (6) (7). et lui dit jeune prend l'apparence. et une merveilles. agréer sus pinturas.. dans Historia l'Hàsdoire de los des Mexicanos soleils. soumis toute mais des fait populations. est reconde de quichées les fruits on pelote se Ces laissent traditions faisant une d'elle qui la terre leur fut Hunhun-Ahpu. et d'allégories qui se enceinte d'Iztac-Mixcohuatl femmes d'un (10). été mystérieux certain grande le de courte détails et de durée. ic6i svp. intervalle et plus plus courber humain. et le neuf aux reine mois néanmoins Vitznahuas des après roi Xibalba. Id. probable y commença assez ce triomphe pour lutte deux héros. lui y accourt d'ouvrir la parfaitement les sarbacanes les les deux dans deux les frères de premiers Hunahpu Fuego. nous qui se dans les rares de sur la à entrevoyons répand et les de complet. des font sont fut l'union cette avec filles populations peut-être précisément dans dans le l'air sang vaincues. ce que Aussi. parle aussitôt et elle devient enceinte un crachat y reçoit qui disparaît mère des deux et Xbac'est ainsi devint jumeaux Hunahpu qu'elle de Xibalba et à sa finirent triompher régner place. symbolisent par Hunahpu (8) indigènes qui du volcan pics actuellement. En mexicaines. s'abreuver. de la race princière pour main. chap. xm. reçu des de la institutions yeux n'avait l'acquit pas que avec consécration issus symbole du légitimait vaincus. elle Tullan comme encore lorsque le nom met nommé évidente. plus mais symboliques. allusion les l'histoire (9) et dans deux de et dans le un ou l'union héros mystérieuse vainqueurs mère d'images des plus anivraic'est d'amazone un fils. » fin qu'au victimes là le la chrétien cette coutume longtemps que soleil humaines les eût dieux des paraissent créent cœurs du au qui le lent. chap. les les autels partie front américaine. haut ici qu'une répétition Mais c'est là Ixtlilxochitl. Motolinia. et des Xbalanqué. d'une la retrouve volant boire Coatlycué. du chapitres et Xbalanencore appelé con- Elle l'étend. de los Mexicanos por (11) Id. identiques constances l'on entrevoit ensuite que particulier population. analogues. nue il rencontre il se saisit Vitznahuas. « afin. que des les deux distinctement. III. Hist. (9) Sahagun.

de penser qu'il s'agit ici de l'histoire primitive de Téo- Vukub-Hunahpu xiv. et instruments C'est ah-chay. celle Voir de Po- d'apothéose épouses Hunhun-Ahpu pol paremment. bien riantes. Hueiteopan. année du cycle où événements dans est et la ou substitution réforme dans les cycle commence nouvelle diaire mayas marqué. ici (R) C'est MS. de la les chefs par voit par le commencement. ceux-ci qui sont les la restaucréent Quauhtemoc. et Claimalpopoca qui rappelle dans le Livre récit Chay- 23 . guerriers populations joug chef. d'une dans de los famille l'Histoire Mexicano. ment une dont texte deux nous dieux apprend elle est d'une ne marquée le premier signe les place frappante correspondant histoires à des avec mexicaines. au se l'homme fit Là cette aussi où des première de Tullan. pas et aux comme antérieurement. dans chefs égaux le réseau d'origine soutenus peut-être de ses nahuatl qu'ils sans qui en enveloppé la condide il institufaire pasnuit le les nations tion leurs n'avait tions agréer sées durant trône des institutions en auraient politiques Xibalba. Zotz. encore pointes pour couteaux. sur les de l'astronomie seulement voisines. inférieur. « hommes « à marcher. et ayant femmes du (4). d'un aïeul. l'Histoire naexicaine de Motolinia (9) Le Codex traitent de ces événements. de sa défense. (8). succès par qu'ils ceux pour en Ce longue de que fussent avaient de donner Cholula de qu'ils ainsi dans que les obtenir et de suite guerres. et quels pu bien qu'elle qu'elle eût et à la fût le princes. récits ceux Kan. rencontrèrent institutions à leur un Ces les et les mots. ténèbres fûmes (5). San-Barlode produit. sang C'est fils qui et le vassal. dont Quélènes. seul. qui ou fortifiée furent caste n. Les rois cakchiquels zotzile. 65 fondamental avec matie l'empire. pouvait toltèque. sas pinturas. assez sacré. Zotziles passage. moins d'ailleurs. laquelle. degré et de (3) « Il y eut du sang à créer et à sustenter propres vail (4) du prolétaire qui « Deux femmes les Guatémala chair. à ce fait en chemin seigneurs. mots les Cette prennent la Tonacateuctli religion ? c'est par le dans à faire analogie là indiqueraient-ils symboles. probablement. des por soleils. été. qu'il y ait lieu tihuacan. avec assez de vaégalement quoique mais il serait fort difficile d'en fixer les époques. part. lipoca de relever s'y rendent et Quetzalcohuatl. Cakchiquel. Historia une et de sorte Socoltenango. tête Ils document. dans fut guerrière. commandement signifie à faire des de le littéralement vassaux guerrière. Mais Xibalba. fait Ces légende ont. flèches et de en dans ce sens pour un que chef chay soldat général la militaire que celles qu'on appelle localités sont aujourd'hui etc. est nous le quatorze il y eut seul et exista se (2) marièrent « épouses « eurent « fut « ferme « le Les ration les aider tribut formé des d'un filles pourquoi ce fut là l'entrée nous nuit à l'an les la commença génération. le silex divers qui et était le passage C'est étaient ainsi Chiapas Tzinacantlan. mais les est pour par quatre (7). villes du les lomé. (5) Dans la bouche instruire. Simoghovel. chap. vraisemblables il est dans leur auxquels allusion le Manuscrit Cakchiquel (1) Manvscrit que leurs soumirent Sans le doute difficultés solider qu'ils (2) avoir Cakchiquel. avons histoires du ciel dans Itzmali et et mexicaines de cette et la terre Ce-Tochtli. chefs. et l'autel. œuvre. suivant l'auteur ensuite et perfectionné été créé. principales Iztapa. tous des plus primitifs le d'un Manuscrit ou père morceaux racontés nation. le sang d'un » probablement et la chair. qui On en le constamment ses enfants et les parlant forment épisodes. furent et ainsi de la douleur Manuscrit Treize à parler furent et les Ils ainsi Zotz. populations. Ces étaient pas. Tullan celui devint de la Quetzalcohuatl maîtresse et qui put réunissait s'arroger à la fois le sacerdoce la supré- Alors provinces elle ne véritablement Jusque-là siège de avoir été en qu'une puissance ville aux du rois second de ordre cette en contrée. le ciel et It2cohnatl. quatre grands dieux qu'ils Un Lapin. avaient légitimes un été par toujours temps la les la stabilité réformes des conséquence.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. doute. chair l'homme La (3). dieux (6) le premier la même après année. considérable Teotihuacan. de des Chay-Abah servait les pris d'un « pierre des lances. où et nous mis à s'unir. mirent femmes d'autrefois. génération. comme une le type la attendant temps. Tenuch ayant qui celles que le les autres et après un fait ces inférieurs ont au achevé ou de des hommes. » privilège récit est à le des ainsi que des aliments le tra(6) (7) descendaient Chimralpopoca. Chay-Abah de les protège où et fixent la l'entrée dans Tulla. qui donné Cakchiquel. la première par plus de grands événements) (9). faits. apdans pour et les sont les Motolinia. religieux symbole sur les nom qui le berceau chargée la cité du qui protègent la chauve-souris. nuit la caste (1). II. Codex aujourd'hui celles de D'autres l'autre côté Chamhd. Ainsi étions. ceux qui et de silex la expriment établir les et les con- Abah de de dont est ici Tullan ce l'image et le nom était était des suivant. firmament. à réussi les ces fallu. » engendrés monde. C'est tranchants créés pour défendait Ciudad-Real. les plus anciens actuel que Vuh. C'est de Zotzlem inférieur le Chamulà village ou à la de ou les accès du indique celle des pays la tribu Zotziles. place Tetzcatauprès d'une intermécalendriers qui suit évidemensemble. à soutenir du considéré Chay-Abah. astres. vallée de Ghovel Cinacantan. chefs nahuas pour faire accepter par et de politique. l'inondation. continue eussent toutes traditions destinée l'expression de ils deux ce se à se princes est l'homme est formé époques toltèques. et «Et l'homme perfectionné. et les et religieuses.

(7). xxx. les Tlanqua-Cemilhuitime on lui donne celles l'appel ledit ce qu'il que qu'on ce il y a une un cent montagne. de las cosa. trompe. aux rois saurait Tullan douter. une de est aussi le nom du jour où se montra canne. dieu et de temps de et immémorial degrés recouverte étaient chalchihuitl et vertes rouges enfin.. le mot qui des arts tzatzi. au aux le de de ses doux l'or. les arts grande les tous maisons pierres ces barbue. toutes ces dit-on. plus coton. Une est un des Ce-Acatl. origine précieuses et de blancs. là ils comme entendaient qui et rendaient en pour brassée force semait vert. Sa statue lignes. l'eau. etc. voyait. couleurs de tous réunis font du « taient « de « fauve « où « lantes « une « maître « huitl l'on qu'elles couleurs. (ornées) à la course (4). des que lib voir Sahagun. brilet était chalchide dioù le donnait si haut. fort éloignées. On (8) peut Voir Nieremberg. « brillantes. § 1. et faire s'agit quelques (2). fol. « on l'adorait si considéré temple tenait et grand nombre étendue ses vassaux « étaient « pièces « dans « à fondre « dans « qu'on « d'autres. naturelles fallait calebasses pouvait arbres violet. Tell. Anahuac lieu dit. vertes. l'inventeur des propagateur sert d'expression de le démiurge le graphiques. les raconte était bon une qu'à l'on avait terre abondance d'une des épis telle manger de de bras le bleu. bien qui courent des deux premières syllabes corresponde peu Hist. ramages. riches le Quetzal. un jour entier sans se reposer. « c'est « Tepetl « appeler « d'Anahuac « et savoir « et qu'il « La « le maïs le étroits. C'est ainsi à qui ce Qartzalcolruatl que nom est attribué. c'est le sciences. la gloire mixte prospérité régions au loin soumises avec de l'influence célébrer civilisation et l'idée comme avec était et traditions ville mexicaines fameuse c'est unanimes. chalchihuitl. de Nueva-España. XVI dis- III. plumes et qui de « Quetzalcohuatl. Sahagun grandeurs donne vénéré élevé. de ces lib. (2) Hist. ingénieux d'autres lequel d'autres bois travaillé. lui les ne à des jaune. de montagne ban. américain. nom. sont aussitôt sur à d'autres. II1. pierre . leur et habiles (3).) (5) son de Tzatzi-Tepetl. montagne. de las cosas de à de l'astrologie il est l'hiéroglyphe de signes judiciaire. 17 verso). la première pour les convulsions Mex. et des mers. et enfin le celui au la figure premier d'une comble Les de cette de pour dynastie de la Céacatl. gen. gen. faites vassaux on les de d'argent. entendre sont pour était et boire. arbres appelées de foule de d'autres toutes entendre monde. description peregrinœ. et pour Or laquelle plus ils On ou qui s'y de coquillages et d'autres.66 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. étaient les le blanchâtre. la maxima l'Amérique primitive. et de Tzaquan. tincta. la tête n'en Xibalba. est en langue (3) Le chalchihuitl de jade. Hist. Canne. abîmée le déluge et les volcans par (Cod. l'Etoile du matin. richesses précieuses. lib. toujours Tous qu'on leur ces de d'étoffe. in-fol. cap. fois (4) le Ailleurs par ce gens mot traduit que l'étymologie à ce sens (Sahagun. arrive toltèque. cap. est écrit et Sahagun tlanqua-cemilhuique. avait (ornées) d'autres fort légers Or. la des les lointaines prêtres Mixcohuas et Teotihuacan. faits y sont énoncés les d'une dieux joug manière y et deviennent à celui moins obscure. Dans mélodieux l'argent. et de tepett. de l'art de l'architecture. cap. où qu'un le visage mécaniques. en dit-il à Tulla. Nous l'avons crier. car et où il croissait plumages. les si grands ressemblaient rouge. les étend le à leur nom de leur étant religion. de plus (8). etc. était avait ne fort un les laid la plus un un complète.-Rem. les habitants les antiques Chichimèques de de ces désignés guerriers C'est autrement Tullan dans et sont encore d'Otomis. aussi à travailler choses. des pierres les Tlauquechol Quetzalcohuatl vertes. après la terre. tout à fait On des y voit hommes Enfin se dessiner ils font clairement la guerre y contrées la pour sont que création soumettre entièrement les des diverses les castes populations sous veulent à la suite dit (1). sous événements la ceux-ci tyrannie qu'on conquérant qui dieux- asservir de ces sanguinaire voit des apparaître terres on de de les nous en et fort pas. 1665. Sous son naguère sa renommée lorsqu'il qui. déjà signifie lacs l'énonce III. oiseaux. se et jusqu'à villes (6) ce que en était de héraut lieues. Tulla. personnage hiéroglyphique qui aux rudiments d'un et scientifique littéraire corps lib. étaient appelait ce jour arriver où ils voulaient appelée faisait et qui se rendre Tzatzi pour au pays pourquoi (5). est comme le Thoth égypprincipaux la mesure tien. qu'il écouter riche leur commandait tout fertilité Quetzalcohuatl. de N. avec outre célérité. Historia désigne la Antuerpiæ. de turquoises. Tlahuizcalpanteuctli. où se oiseaux Xiuhtototl. roi de Quetzalcohuatl. du temps et probablement aussi de la mesure matérielle. voisin publier de (6) tout riverain pays ainsi (7) C'est Nueva-España. il pied étant règne reconnu personnifie. Terre les toutes écarlate. dans Hernandez naturœ. Kukulcan ou Gukurnatz. des appelle principe pierres l'argent même appelle toutes Ses arts (ornées) avaient de Quetzalcohuatl. nahuatl m. couleurs qu'on gris. et d'autres choses domaines surabondaient cacao (1) Ce Acatl. du du cri.-Espaiïa. X. trouvaient oiseaux les coton brun. ainsi aux le avaient enlever terre où circonférence et les gerbes que monrécoltait orangé.

chauds ni le de tzin. bien un qu'énonçant le lieu dont il était le 45. terre surnommés gomme de xiloxuchitl. qui X. milieu d'une en toute espèce. la gardienne ou (6). Tlachicatzin. est par qui qui les fait reprédieux cerdes la ce jeu. y Castell. que égard l'Amérique endroits d'avoir mystères sœur sentée aux des de sans comme avec sur soin cela à cet ou plusieurs son cesse ouvrage. recommande à cause (5). (6) Voir l'histoire Stephens. Hist. meilleur province etc.. « à « des « dans minuit idoles la sang vint avec aux Xicapoya d'agir. II. les yeux qu'ils Mixcohuas. des plumages. des diverses prête étymologies de loin. XVII. aux au panaches de l'or fleurs délicieuses. les On aussi il tiges dit du là les n'y encore aussi vassaux avait de jamais Quetzalcohuatl de famine. « pour couleurs. jupon expression qui un nom de sexe féminin et de tlachtli. qui veut grandeur. avaient étincelants. de son (de émeraudes. he gen. indique Voir originaimais il est fortifier plus probable que sa celle de tlachtli. Il le ici dans t. Yucatan. aromatique si abondante teunacaztli. Nations Tullan. . dont les paradis de la terre habitants enfants CHAPITRE SEPTIÈME Le jeu Tullan et de de paume. vol. sarbacane. antig. Soconusco. la cité (7). (5) indique paume. soleils de la dans mex. IV. se noire ajoute trouvent de ailleurs le l'arbre meilleur ulli C'est la tradition cacao (3). des pyramides femme de Cuetlachtli Teotihuacan. est la gomme ou caoutchouc. l'on dans allusion des temps est mêmes Chichen-Itza. et Xibalba. livrée nom debout Chichimèques au moment des les Toltèques ruines de la bataille est de appelée mythique. monosyllabe sens serait le donc que de est signifier ce mot soit descriptions Tula ni ou les bien rement racine a dû de de plateau oiseaux aux riches productions est composé caout- tlachicahua. deux la fuite Tlapallan. en tirer de à rien. au de Montézuma. chap.. toltèque. Déclin Schisme. lobo. (8) (9) chapitre Cuetlachtli. chef par excellence. temps (3) (4) Tollan autres chouc. C'est les sous l'image aussi centrale. lina L'ulli Ces du de Mexico. xxix. et nommée (4). Veytia. regarder espionner. (8). plus de cueitl. indiquant qui voit. de et richesses qu'on et point bains piquant fontaine. terre manière l'imitation Quetzalcohuatl « C'est a vivres « qu'on « foule « des « Terre. la variétés de qu'à des toute cause richesses les recueille d'autres perroquets enfin. de femme. et Tlalocan. berceau au jeu Dans de de Codex sacrées Chimalpopoca. § 10. la même etc. cacao. et que le nom en lui-même. sur le Tlachco révoltés aux prémunit ouverts ministres que sur de l'Évangile les Mitotes et leur dialogués. lib. 67 « verses « comblés « maïs. et qu'il que le jeu le joueur à la paume un tireur comme Hun-Ahpu. plus celui beaux dont peut-être que avons très-anciens. au joug de religion toltèque. au un des tainement fut. ainsi que Yucatan. et Xibalba. élastique liquide n'ont au jamais pu être applicables où l'on ne trouve ni le quetzal Mexico. tlachiani. était-il regardé réservé un les ainsi le tombes acte noblesse. peut ligature personne sentinelle. des (Vocab. temps dépendait certainement de était Tullan celui dans de les (7) Ixtlilxochitl.) le Codex Chimalpopoca. et la des des dans (2) et rose Sahagun la rose (1). et de l'argent. limpides la patrie oiseaux turquoises. mais ils ni s'en étaient-ils défaut servaient faisait il se lavait aux le ministres faisait ainsi de ils n'étaient les en dans cette ville dans de se une toutes que le des prêtres de petites même épines chauffer Quetzalcohuatl de maguey. à révérenciel.. toujours le jeu de bien dans son ensemble il signifie suivant que Moloup. cap. mexicains coutume Tulla. venir ca anciens. les le » anciens fertilité. Villes Légendes grandes identifiées de fractions de la la avec chute de religion la Conséquences Quetzalcohuatl Tribus tributaires orientales pour royauté religieuses sacerdotale et Quetzalcohuas. et qui « pénitence. il la une l. de symbole de la lutte du de entre triomphe Tullan soumises les sacrifices à les des nahuas Nahuas.. leng. jeu Ailleurs idées le servait de Dans des Paume. de voir. entre Mexique en Xibalba et et dans Nahuas ce divertissement. — Tlachicatzin de et le tlachia. d'un jeu de Paume qui que était le Popol- Vuh représente aux sacré princes c'est et pour la à la lutte ouverte au Sahagun. Leur existence Prosélytisme sang Cannibalisme à Tullan. note 10. celui qui la race Paume chichimèque (9) édifices nous rencontre dans (1) (2) Hist. « dire « étaient la de cette si que riche. des excessive l'abondance) de Quetzalcohuatl. des antérieure. cap. de paume.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. climats ni les le cacao. il appelait ne réduits comme les jambes appelée et » cette leur xochicacatlao manquait à en avec manger du pour bois. page in incidents of lravel Seigneur rendu par Seigneur venir pourrait homme. chœurs la d'idolâtrie quatre contenaient. Ce nom du Mexique. Noms de la luttes à divers qui répondent des politiques à ce symbole. xxi. des Toltèques humain.

Voir plus haut. frères. des Popol-Vuh. au moins coïncider sinon pour pour avec ceux que le nous site un Les haut. le Huey-Colhuacan pourrait considérable mexicaines dans Ghichen-Ilza aurait Xibalbaïdes. de ce nom au quiché. et ce l'établissement que c'est les rares que de données la rapports nous capitales. nous avec du donc pour de de ligne et exactement c'est Vérapaz: des hiboux. . et offrant Carchah. de telles la phante deux famille le bruit nom Tullan. montagne jourd'hui de ce nom. le repos de Xibalba à du double jeu de sens Nim-Xob-Carchah. volcatriomdes de alludu religion dans la dont peut-être sacerdotale trouble composé volcans. gauche. au moins toltèques. de los Señores nationales actuellement les Guatémala. donnaient en nord en chassèrent tobal. la de même la Tucurub puissance les ruines connue grande Motagua jusqu'au les du Pokogrand deux à villes portent de (4). des Nahuas royale on (l). diverses Moinal. encore indication. institutions pour qui concerne étaient de serpents où je les royauté des Quetzalcohuas enracinées atteinte sur le mur durant de le terreur de est la l'anneau de à Tullan. princes et dignité de portion considérables d'Ahpop-Achih. coce document. après de (6). de neige. entre ces pas. naguère d'Izabal. Tucurub gardes de ce Une ou or nom et à Xibalba Xibalba. les montagnes la à l'ouest toute Cinacantan fleuve probablement à quelques lieues ruinée. dans deux Ce qui ces contrées. c'est certain. de la le race emblèmes vaincue le aurait et qui (2). au nombre encore. maîtres. en possession qui en donne le golfe Suivant des étaient terres les question pour et Xibalba. sur de Jiote. sion reste. courte des populations. Nous durée. Cortès une signale la même ou plutôt Apoloclaic. frontières la conquête. dans d'une du de séjeu trop profondément pût y porter à Uxmal l'année on que les voit sommes témoin entrelacés dessiner et tel ces belles dans jour ruines. quatre au lieues au sud chassèrent. traditions alors capitale ou dans qu'on le triomphe à Tullan. ces noms lutte entre nim-xob les (4) Titulo pié aux archives les Pokomames capitale. États qui en démontrer immédiatement circonscription nous de Xibalba incliqui dépendaient ville et de dans de été coïncidences le Tullan celle à identifier été Palenqué. la puissance cinquième siècle précisément renseignements de des des Xibalba donc Tullan. à 40 lieues ende Cancoh. élevées. vers nous aident et les des la bords nom tribu du (3). sous première. pourrait messagers placer de ou province Vérapaz. note 10. qu'un chanqu'elles en intestines. furent. entièrement que la Iraduction ville Mexicains à la haute (5) Cette circonscription Xibalba au sud le lac d'Izabal.68 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. qui font évidemment signifie poisson allusion aux Dans trou nom nim-xob. encore des ce Cancoh. de après race mixte les siècles la l'empire le nom Tlaxi-Coliuhcan. pays du Polochic. ans environ avant Tucurub. Nimxor. quatrième des paraissent et de Toltèques. dans la aumais ou Teco- anciennes et Lacandon ou Zotziles cours Dulce. page 45. traditions de luttes final les ne des Nahuas. Tzulahau. relativement Quant les manière coutumes sensible. formidable entièrement des connue. MS. Une autre à l'est Xucaneb. encore profondes d'éruptions niques. de San Cristobal Verapaz. de San-Crismille le reproduit titre plusieurs cette carchah. d'où l'époque cependant Tullan. unes en le en Petalton arrière Xibalba-Tzul. ce cas il serait peut-être adjoint contrée antique Mayapan Quels monarchie que résultat ce elles gement (1) paume Ces aurait presque comme des chercher indubitable la plus que qu'Ixtlilxochitl dans et la la même à Tlachicatzin. coude les de du sa où bien des c'est qu'enveloppées positions le de nom quatre. de mes ouvrages. Ces retrouver autre Hiboux. le grand (3) Tecolotlan est le le Manuscrit foré. la route d'izabal à Guatémala. (2) Le et Popol-Vuh donne dernière. de luttes lagrande cendre ou dont il ou épouvante. aujourd'hui étendait du grand mames désastre Ces la lac notions. jusqu'à (6) le jusqu'à du principal Tabasco la mer. des la Tlachicatzin. ville de Tucurub Chamulà. de paume de Chichen-Itza. Xucaneb des et le grand cités peut-être coude desQuélènes tout de Tucurub. retrouvé et de la les restes à Uxmal. San-Cristobal fleuve du Lacandon. est sur de servant donné qui une la toujours à dans avaient localité plus fixer le des celles Popolla voiles où Vuh du l'on aux symbolisme. existent le avant. Hun-Ahpu on lit nim-xor. et y voit les serpents aussi de de jumeaux l'union Dans princes entrelacés. autour jeu mon du lotlan petite hameau viron existait rivière de de une Tecolota sur élevée au confluent d'une de terrain pointe et du rive en face du Motagua. avons précis certain mêmes avec donnés de point précédemment cette la ville et de sur la situation déterminer jusqu'à (5). citée plus métropole particulière nent également Xibalbaïdes. les Cakchiquel. de et de de jeu été Quetzalcohuatl la de placé race Paume auprès faire est.. que de Coban. couvertes des traces le Chacachil. paraît qu'une à l'ensemble des nous de fournissent tant de la déjà dynastie sont ai fait disent n'eut ce triomphe. les autres au fracas une d'expressions aux Vérapaz le cimes Nimxob altières aujourd'hui éclats au ou et semble Carchah laquelle le les et à l'éruption encore fort et de le comme haute que aux Paume non loin localité montagnes Guatémala.

fils » jours corps fait la (3). de un fourberies appelés dans à cheveux « Je pas veux le Vitzilopuchtli. désigné. part ou d'une manière imagés. Tulla. c'est-à-dire adoraient lib. et buvez-en « Qu'est me » Quetzalcohuatl être une et la trouva il la but je guéris savoureuse (1) Hist. dont « il est question il y en a un autre en Xibalba ici) celui (et c'est n qui nous autre du côté où le soleil occupe spécialement) un se « couche de Mexico. absolu» vous les enivrer fatigues « ramollira « ce « Quetzalcohuatl ment vous que et lui. de je je vous votre ne répliqua attends. est le nom sous connaissaient Tetzcatlipoca. (2) Vitzilopuchtli.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. et de « Il vous vous cœur salutaire elle vous vie. blancs voir et et le car « Il faut Tlacahuepan fut s'en celle fut mirent cahuan de œuvre beaucoup en disant vieux. enhomme. à ses tu parler. 24 . en dit-il ordinaire sous des traditions. avait mais on rendu la qui fois le de si retrouve c'est-à-dire prospère. « Quatre nations. vint un emprunterons (1). dans symbole. Copan qu'il Honduras. lui boire. tard. la buvez insista. un que et si « la « petit « cela vous regretterez alors chose bonne Mettez-vous-en bonne voilà que peu sur ensuite. » Alors donc. 69 durèrent par d'hui portion La tant l'ancien règne nom racontée des point « Il « se « « « voiles de était des jusqu'au innovations même elles temps issues. indigènes de été ce Tullan. un autre où est le enfin. trois noms symbolisaient également mais non Ces fils. qui signifie ou Nous sommes vos serviteurs. et de huepana. y est-il là un Tullan doute (sans de la contrée du indique. peut-être ?). cap. cette disant Quelzaleohuatl seigneur parce le front ajoutant: que la maladie « Buvez-la. paraît reprenant. potion. rois-pontifes histoire foule voir de jusqu'à ne au du plus. en Asie. Tetzcatlipoca. « dieu (apparemment Teotihuacan. Ceux-ci le Les répondirent: irrité répliquèétait mais entre où venu il ne ici était une mon « Com« Je me Le sens vieilet « Retire-toi. santé puis que il faut et dois-je où un un la le heure. demanda y a déjà trouvez-vous tout roi s'enivre le cœur répondit vous et un alliez après à votre le de votre corps me ? » Quetzalcohuatl remuer je vous ni les mains elle et de Le elle la vieillard vous et répondit ni est vous mort dit les pieds. reste. va-t'en. existent des la dynastie et de de la conquête du en espagnole. et souvent mais les de par elles des schismes redoutables. et et des Toltèques. les Cette une d'en xibalbaïde. le Colibri-Gaucher. nom pour Titlacahuan. ment bien vous Quetzalcohuatl que et mal. et la première qui. vieillard plus la goûta et ces paroles. « plein « rent « « pour veut je voir laisserais pages vieillard s'en allèrent reprit dire « Attendez lui pas. pays Quetzalcohuatl. un sous certain moins Nous symboles une la fortune permettent récit l'ensemble. Tetzcatlipoca. eu Tlapallan. qu'il depuis et lui » Quetzalcohuatl donc vous ils appelèrent bien « car « l'attends » Aussitôt comment Quetzalcohuatl pour car vous que il portez-vous? « » Alors A apporte venez. le dit » Le » Quetzalcohuatl. Car (2). gen. à toute nous force. vous voulez médecine la les où boire apporte bonne guérira. indisposé dit la au boit » et ce lard « qui « Voici. III. retournerez tout répliqua ému à et le « Je vous ne un ceci laisse ? comme entendant homme « être adolescent. donc encore c'est un titre affectueux. tout et aujourd'une peut-être. la Divinité qu'ils sous le nom c'est encore. « Seigneur. quoi qu'il « Eh le vieillard Voici que bonne vieillard je tu » un Titlamaison se travestit vieillard pages: ne le peux à la Qraetzalcohuall. encore. siècles. et celui-ci est trop en Tullan à « l'orient. vous serez attend même son converserez. roi il sous et est que lui malade je le ce supercherie masque. populations sacerdotale aurait résistèrentà et centrale. » Mais en sentit « vieillard « ne veux buvez peu. littéralement cahuepan traîner. de tristesse. Tulquatre un Tullan. bouddhisme dans du ébranlées oriental les Mexique dont par ici. Tlade tlacatl. par la des le mœurs. et c'est de Tlapallan. de il qui temps. rede Le lan dire dans une partie indéterminée dont du Peut-être s'agit-il Cakchiquel Manuscrit principaux symboles différents lequel Nous se composer de force. comme vous rappellera vieillard travaux donc (4). voir jours. ou beaucoup (peut-être celui qui est à 14 lieues « plus loin à l'ouest. des « Seigneur. (3) Mon familier (4) en Voici paraît enlever ou Huitzilopuchtli. les Mexicains lequel encore avec avait serviteurs des aussi iv. parler disant » Et ils à Quetzalcohuatl l'avons repoussé comme pour dit vieillard s'en allât qu'il il vous entra ils ajoutèrent doit bien dit la bien vous des « Mon buviez. mexicain. » et voie. 'l'ullan et appelé quelquefois dit. à s'exiler amenée religieuses. à eux trois Quetzalcohuatl Titlacahuan présenta en qui nécromanciens. no-piltzine. et si et seigneur. superstitions usages considérable chute de de l'Amérique et splendeur dissidences nom de font les l'objet partisans après dont se montre de de un ce légendes régime trois le nulle plus ou traditions. de las cosas de Nueva-Espana. où s'acheva encore à Sahagun. pas pas. la prospérité et les réalité. votre faut « 0 aller autre jeune ?» ancien Tullan-Tlapallan retour. celui certainement Toltecat). quatre semble obligé qu'il auraient. « potion « « « ancien. était y avait étaient ou la plus loin capitale.

eut variantes de Xibalba.) du suc de cet aloès. passe cette arriva l'empêcher contirivière et. novi vol. fabriqué cosas de Nueva-España. maguey divers qui les qu'on auteurs se Quetzalcohuatl la terre. qui loin. ici de l'octli ou (2) (3) Hist. pulqué. à Quetzalcohuatl ce où lieu les commanda Tepanoaya nécromanciens « pierre traversée. lotius 1790. faire Tepanoaya. « longa u exlinguit.70 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. une rivière. (4) On connaît entre d'hui des quiche. temps comil à Tulla manda Tlapallan. Cuautitlarr. et il arriva s'appelle de (6). Hernandez ajoute « Hæc Il s'agit XII. mieux portant. » mais eussent rois. pmne duas radice et exilibus spithamas longa fibrataque. il Quetzalcohuatl nomma Coahpa. de tepantli. et toutes à l'exemple en en souvenir butte d'une à beaucoup étant qu'il en plein imposèrent « Les « la « « fixèrent. lib. mises nommées que les moins but rapprochées. regardé Puis il les pouvait des musiciens il s'y du pierre la qu'elles la à pierre ce qui lieu côté où grande il à quitter et ravins ordonna prissent Quetzalcoà un lieu aux » arbre. les maisons précieuses qu'on nommés à plus aller arbre. « je « fois « une me sens car autre déjà elle fois. après que continue cessé de Il une de leur Sahagun sourire. tum inedita. d'amener Dans diverses et celle des contrées différents raconte on sait que dominaient sacerdoces le départ ces noms des de Quetzalvilles les sou- le récit la vallée leurs lieux où Sahagun mais multiples. III. et il a le même que autres fait amollie allusion Ximenez et lndiar. siliqua. Du gen. vous » Le vieillard sentirez Alors ne il l'en reprit encore commença quitta Or la « Buvez-en. potion Teumetl beaucoup dans Tulla où de C'était que seigneur. et Cummi vocatum acacia. buvez-en une en cœur seconde but s'émut donc et avec le vin bonne de quoi aller le vous » Quetzalcohuatl tristement là but (1). ix. lieues de distance. XII. pensée « s'amollit « quoi « blanc Cette que des l'avait de s'en trompé et la vieux du par fourberie était nécromancien. et « convertit « toutes a les « « huatl nommé un d'autres arbres appelle mizquitl outre qu'ils classes et ils d'oiseaux s'en à se furent mettre (4). comme il s'il les avait éga- « Quetzalcohuatl « « mises lement sur des de mains. pont gué ou passage ou pont de . d'argent fourberies. atque archiatri. à un empreintes clairement. spinis aut febres sunt tantum folia. maguei et eadem facultate. nom signifie donne aujourauprès au mot ville d'une fut une grande qui à quatre lieues de Mexico. ce que dit aloès Hernandez divin de « Species cette est classe d'aloès. est veris- (5) Nom qui dans la pierre (6) pierre. appelée numero- « sima antiquorum « Arabicum ferat. quæ germanum » (Hernandi lib. cap. avez-vous Où allez-vous? pourquoi abandonné votre (1) Voici tenmetl ou « sas alias. il prit enclavait les voir « et « elles toutes que et parurent lançait ainsi par Quetzalcohuatl. « pestribus. Succus vero illitus. Opéra. cap. des « Hélas qu'il je lança suis contre bien haut. etc. larmes à « cohuatl « un autre y en donc dans ainsi le chemin. de et ses alors à un il s'était y restèrent où le il s'était de légèrement reposé Temacpalco par de et marquées ces (5) lequel sur il pour marques laissa apparaissent Et. edita. loin d'être de nos localités et les dans dans différents Mexico étaient Américains uniques jours. mis et Quauhtitlan. plus dans à leur ou le empire. de las ou et in frigidis Hernandi. il jouant assit de se pierre sur Tulla. referuntur. il dit pierres dans depuis de une il demanda vieux cet du « pages « Et alors donnèrent. mur de la main Au C'est-à-dire. et calidis medici orbis locis. se et résolut de et en nacre des fortune pour Quetzalcohuatl.. possible à des à ceux dans leur chute suivant. « et « se voient sa grande il donna autre endroit nom et se leva. émigrations où ils se (2). xm). Matriti. lui. précisément à l'impression cap.) l'une localités de ce nom au Mexique. humide. teometl. reposait où endroit laissa chemin Étant et se reposa « il « qu'il l'impression. à pleurer plus. qu'ils cet lui endroit riches jusqu'à en il y chemin avait plumages. lib. creusèrent mit la terre les à regarder la touchant sorte sur tristement répandit percèrent en de fesses pleurant. cap. Hueh2ce visage. furent patrie toujours regrettée. le la pierre pleura en et pour y restèrent s'en alla sol jusqu'en flûte et devant y ayant QuetzalIl arriva ses les mains. un pont « fort « l'ayant « endroit « plus large. Ce importance. et de loanoayan. Quelzalcohuatl. ibid. sens à peu près bais. editis. Htsp. epotus. d'autres de tristesse. numeranda. quoe Nascitur » (Francisci regis. l'Anahuac. de pierre. de passaient époques cohuatl. les dans de il serait eu lieu. existent Toltèques. inter « forma. aux Toltèques. à sa rencontre. pour est tout à fait et il bien. les pontifes grandes l'artifice son et la s'enivra. de l'eau. (Sahagun. et un S'y à s'en grand étant quelzaltototl de deux cents et et et tlccuhquechol. plusieurs etc. assis. historici Opera. est fabriqué rapportée analogues appelle avec tradition événements. Lxxvo. autre d'aller ville? nuant route. fit brûler foule cacao aux d'autres en avait dedans faites des d'enterrer les les arbres choses montagnes (3). VII. s'appelle disant Cheminant vinrent toujours. mizquitl lI. atque Philippi cum camII. et le le où monde l'arbre. il devants commença Quauhtitlan miroir il nomma les pierres de Tulla gros le ainsi Il il partit s'y appuya arriva et où épais.

cap. autre un On ajoute en se divertissait restant assis il nomme là où il s'amusait colline répétait paume du est s'asseyant souvent. bien à choses endroits. la Sierra de Nueva-España. arriva lui le vin » dit disant nécromancien que je Coahpa un autre répondit Poursuivant Cochtoca Quetzalcohuatl heure le boire « Il ne le nécromancien « Je mais le goûter que car un je vais à sa rencontre » A quoi buvez du buviez de ce « vous ce qua « — « « « « « Je à Tlapallan. montagne un grand d'outre coupée appelé outre flèche et il arbre en certaines qu'on fussent-ils des pochutl et il s'en soumouen en elle-même croix nomme petit ne (8). quelques fait (5) (6) encore Voir C'est tous ville jadis de l'Orizaba. avec vous Mais. Spreng. Quetzalcohuatl se mit la « main. s'endormit les cheveux peu » et avec les et vous en-allez-vous? faire et par le là? soleil les disant nécromanciens. couverte de les avec soupirs. vivement à secouait Poursuivant et les chemin neigeuses de froid..l'hadès. pages. ni faut même auparavant le moins vous les le vous ne monde. à ronfler. Xibalba. laissant raconte que se laissait aussi coutume ou barre. ici désigner le volcan d'OriIl y a encore une aujourd'hui du nom de Tecamachalco. suriout Roland. un jouer autre ce tlecotl. ce qu'il jeu de milieu qu'en de endroit. le lieu sait que tlan. vieux château à Baden-Baden.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. et c'est but chalumeau. ces noms à diverses événements aujourd'hui. localités. à coucher. de le un Or. pour l'orcus. raconte avait et venait fit bâtir le en jusqu'en pierre (5). sont en toujours qu'il chés est ou miqui c'est-à-dire On les mort. ouverte d'un Roncevaux. carré. à jeter vèrent riches d'hui endroit toutes qu'il donne se » la puis dit Et choses fontaine joyaux on lui qui donc? À emportait le nom de où appela sa vint cette route. des qui grand avant. auprès. profondément et la flèche appelée En un il traça tira d'une (7). oh cimes bossus pleurant moururent sa douleur le Poyauhtecatl. était une qu'on avec nombre. de la croix revient avec le Poyaulutecatl le brun ou le importante. de donc mais peindre tous de faire fondre et se travailler nécromanciens une et ces arts. ils répliquèrent l'argent autres mit « Je m'en Et jusqu'à répondit « Eh qu'allez-vous me chercher laissez » lui demandèrent » « est « « « « « « m'appelle. de marques passage et les et. s'enivra. par (10) Cette pierre sur du un devait une porte seule la porte vant rains à celle qui concerne la valléc à l'aide d'un pivot ressort. barre. des maisons mictlan cal qui morts. ment huatl Et venu que « mêmes » Et lui nécromanciens leur répliqua.pallan. ce lieu en fut regardant appelé comme ses pages. fontaine Quetzalcohuatl en Cozcoapa. lib. montagne il les sur passa montagnes une par Tecamachalco de et son et ainsi dans parfois bas. redonnés. et par note 1. le gauche. alors et de » Ces dans bien. Le un buvez-le. « « « « « « « au On l'on Quetzalcohuatl descendre. ont mais. que Quetzalcohuatl. de lieu Hist. arbre tlachtli cette marque. (3). XIV. (3) Sahagun. arts des à mécaniques ouvrages Quetzalcohuatl c'est pourquoi (1). On voit que (8) l'hiéroglyphe de Quetzalcohuatl. (6). et tous. L. « On allezpierre enletous et à un « Où aujourautre allezrépliapporte. mythe (9) ou Ce nom maison. L'auteur dit (4) zaba Le il nom signifie co ch tocan. il je prit devrais vin et le enivre et. qu'on et endroit. de gen. été paraît nuancé. pierre des mousouter- légende analogue . mit pic où une fort sommet. mon à départ demander vais il leur répondant il faut aux absolu- nécromanciens. encore et pierre hommes fit aux sauraient donna remuer des noms (10). collines divers Lorsqu'il (1) Ce qui veut ou dire Fontaine dortoir ou Ruisseau ou chambre du (2) Cochtoca où l'on dort. le mot que l'enfer Mayas être missionnaires par d'une comme Xibilba désigne chrétiens et et les Qui- traduisent reprises. il se Lorsqu'il alors son que s'éveilla. » ne Et qui pouvez les fera en pénitence? aucune » manière A quoi empêcher se Quetzalcohuatl. nevada. fort en jeu il à « Or. c'est le Bombax pentandrum. bourgade. à peu de ainsi que je le fais remarquer plus de localités lointaines et transportés à d'autres un souvenir localités. chantant appelée les villes. bonne ni reprit allez-vous-en. les A de de plume et on il quoi reprirent à_QuetzalcoTla. aux Quetzalcohuatl montagnes. distance haut. plus une haut. calli. voyons. serpent. un et la contre au tous lieux chemins. mais la on (9) et qu'il dit que bien grande ensemble. à droite Cochtoca et (2) buvant. la vous-en le bois. des coup arbre de qu'on la Durandal appelle de Seiba. le ou auprès les de lieu. pochutl encore que l'en perça fit forma ainsi Quetzalcohuatl y fit placer des une et édifia maisons met en même notables « terraines « vement « « grand beaucoup Mictlancalco doigt. III. tous il sentit Quetzalcohuatl qui la ses yeux étaient mort vers passait des de nains ses entre et des et les deux lui montagnes faisant du comen neige et « « « « « volcan pagnie. est le même (7) Le pochotl Bombax ou orientale. en mémoire comme on de le mic. 71 « « « « « à qui l'avez-vous dit je Où donc m'en recommandée? « Vous aille. est nombre voisine il tourna de une (4). religieux. mictlan se compose et co. en goûtiez nécromancien à aucun vivant absolument le donner. autre tristement.

72 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. les rituels les furent et tributaires. holocaustes en principe deux philosophiques. et le la Quetzalcohuatl même première rait. les uniques quérir. et la même comme et à la premiers. on nos (4) Ces oignait étaient les couleurs brillantes poudres les mettre les princes. en descenrichesses cela. (3) sent tutions Dans été l'obscurité. palanquin de coatl. trouconde portion Toltèques. une de mieux. la seconde admettait entièrement d'opposition but fut par des sang humain. qu'ils des eusinsti- la musique nahuas. . des tribut. prit nations que nous. » un naviguant radeau par appelé la mer: coatlapechtli mais Nous on ni comment pas ni de manière ces légendes il arriva encore à Tlapallan. ils saurait. le qu'eussent et des boucliers. textes du Codex uniquement. car que général. nous nécessité fait. en de cherchant aux son d'après que dirions les moins C'est amener par était second Titlacahuan le symbole. tels pas ments tions « Alors nations. qui écoles et dont Autant documents images des peut-être. fini le culte deux de religion. qu'il Quetzalcohuatl peut factions consulter. descendants de en la de s'appliquant race la nahuatl. accepter sujet exemple regardés toutes en de Tullan lisant ne qu'ils nous les les de la à la lettre les et de descriptions la magnanimité ses sujets pompeuses de ces que Quetzalcohuatl l'on trouve et du dans bonà traditions et de la douceur auraient prospérité de ses dont comme joui descriptions. vaincues c'est-à-dire et les classes dans pour sceptre excluaient on le et ne joug en peut des très-probablement guère rois-pontifes pour le et et le les des récit de nous nos les animé pères. trop qu'elles des secte dont que l'on premiers rivale. emportées ce Tullan. deux qu'on plus renseignements reçurent les contrées mœurs orientales institutions (1 ) Ce mot se compose ou brancard. cakchiquel. à Tullan des la avaient traduisons treize continuaient reçûmes divisions donna Tullan d'abord que avec et guerriers. par voir pour auraient On les heur cette ne sinon esprit que chef. n'entreprendrons raisonnablement nécromanciens désirs. « « « arriva au bord (1) ne sait de la il y mer. précieux. l'amener sacrifices publics humaines. avant et de tlapeclati. bateau et avec s'en des alla serpents. mexicaines au sans vassaux. d'ailleurs. ici de nos chefs. donnèrent Tullan. nuit (3). se guertribut. officiellement. entra. employer c'est DTanuscrit uniques. mais ces lit. litière. douter. conservées extrême soumises de tribus ce des dans nous étaient étions rangés des que dureté à leur document sept la cakchiquel. livres désigner de chants ou les livres du chant. il commanda s'y assit quelle comme qu'on en lui un fabriquât. de et les le Telzcatlapoca avaient au fond dont les sans nous Quetzalcohuatl à quoi abhordoute. au dans sur les le d'une besoin. à l'ordre de le où on pierres. pour est permis n'étaient. après tout. brillantes chant (5). jusqu'à toltèques. ou peignait pour souveraine. gravées. seules des en les richesses carquois » poudres le sculptées fin. société. les remarquables populations imaginaire. étant découvre avaient flûtes. mots. les flat- les Toltèques les que à ce les qui su d'un attirer bonheur du leur promesses les sujet richesses. à la les les vînmes des guerriers A et riches dans sept de on l'obscurité. aisément dans juger. « « « « « « « « « « nos riers on vaient tribut métaux livres cacao dant qu'ils Dans à l'aide teries. brut à et amoncelés. premier bornes. au rivale. nations que les choses cacao étaient en passages. droite guerriers. éclairés par dans le soleil les pères. serpent. tribut sept sept nations Tullan leva le rangés nations. de musique en poudre dont de en possession ? le mot sont toujours (2) Les mères ont le sens mères et nos pères. de de lointaines l'esprit sous de prosélytisme joug puissance Le de et les Popolces de fer sans religieux. on Mais flèches. Ce leva le que les le ensuite plumages et les tribut guerriers. chimalpopoca qui avait secte ainsi à séduire que font collège des sacerdotal victimes toujours le décider. on et d'expliquer toutes les obscures renferment: pour pour qu'il mais soit dans le possible la lutte à se de entre rendre ou dévoiler les notions dans les sens les les historiques les efforts d'une institutions Quetzalcohuatl. la dignité (5) Les raît plutôt bix pa- c'est-à-dire avant la nuit. Vuh n'est docudes na- sont moins moyens explicite trouve rois-pontifes que le Tullan savaient et présent. à leurs reconnaît modifier d'en menées les représentée Tetzcatlipoca. en particulier Voici mères (2). ainsi. des traces les d'autres duquel les menaces. populations les fût traditions d'une inférieures le Manuscrit leurs et qu'ils nous treize Alors gauche on de Et n'étaient (4). écrits. tout calendriers. de la nouvelle civilisation.

le second Nequametl. Lorsqu'ils ar- « rivèrent en Tullan et Zuiva. toire voisin de la lagune de Terminos. les richesses et la » puissance. on ne pouvait compter le nombre des gens qui arrivaient et qui « tous entraient. paraissent (3) der et cette nos Le nos qo chi chahin c'est le premier symboles. celle qui exerçait de la des sacrificacontrées où Or. que qu'il et I. Chay-Abah.) pour garder nos symboles (3). « lorsqu'ils furent descendus à Tullan de Xibalba. aux Sept-Ravins. « Et il n'y avait encore ni bois ni pierre (sculptés) que nos gardassent premiers mères et pères « mais seulement nos cœurs se lassaient d'attendre le soleil. le (4) Dans Tullan. de chap. «Car. la liste des des par Veytia (Hist. » Voici maintenant comment le compilateur du Manuscrit Cakchiquel s'exprime. marquée Nonolaunlco. tâchons de trouver ce que nous « devons allumer devant. quand ils se mul- tiplièrent. 73 « Ils existaient en grand nombre dans l'orient où ils s'étaient propagés et ce fut durant l'obscurité « « qu'ils se multiplièrent. qui a le sens d'offrir mamani. être les un des Dans de les placer d'hommes plus des plats. Du verbe un sacrifice » documents t. ce qui ye aoc ilatlaca offrissent. » dit le texte (1). noble ou Notre seigneur. Mahucutah etIqi-Balam et (les pères de la nation quichée). et grande était leur existence et leur renommée là dans « les contrées de l'Orient. cohuatl signifie littéralement. est l'image Tullan. donne d'Ixtlilxochitl. poser. ils n'invoquaient encore ni le bois ni la pierre « ils ne se souvenaient que de la parole du Créateur et Formateur. le quatrième nommé Huitziipopoca (8). Darien. C'est ainsi qu'on parla aux treize « tribus des sept nations. Alors on leur l'art enseigna de la divination. on pourrait en conclure que les princes qui succédèrent aux Quet- zalcohuas dans cette contrée ne réussirent pas à s'y maintenir durant bien longtemps. Huemac. le « troisième Tlatlacatzin. » Dans toutes les traditions. 25 . Car tant que nous sommes. du pour qui sortait de Tulapan ou terres de Tullan (Manuscrit Maya). « Là sont les tributs que je vous donnerai.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. xxm). mais qui Zuiva n'est loin » s'il Yaqui orientaux III. tel est le nom de la ville où ils allèrent recevoir la Divi- « nité (4). en marchant en bon ordre. Partons donc. nous n'avons personne qui veille sur nous. les drapeaux de sous qui servaient des soleils. Et ils arrivèrent tous à Tullan. dirent-ils. mêmes autres toujours probable. peut-être ces tribus avoir eu leur point de départ. après cela. ni était et suiv. tribu lure dans les pays du Honduras ou plutôt de la côte de plus Venezuela et lointaines. non sanglant. toutes les tribus étant déjà fort nom- « breuses. allons chercher. ainsi que les Yaqui. ô mes filles voici quel est votre tribut. être Mexico. il n'y a en plus Tollan de princes capables d'offrir de sacrifices (7) ceux qui régnèrent furent le premier nommé Huemac. sens s'il y a phrase peut signifier postérité. du Cœur de la « terre. « longue avait été leur marche pour arriver en Tullan. dit le texte. des (5) Nous soldats (6) (7) Dans la pierre le répétons. là vous pourrez lever la tête. « La civilisation n'existait pas encore. ce grand astre précurseur du soleil. conserve ou qui garde va pas de avec celui mais car elle le ce est terri- rnamana. Ainsi fut-il dit à « Chay-Abah (5) Allez. Balam-Agab. « qui suivirent Topiltzin (9). On leur remit leurs dieux. ces quatre cités descendants. recherches). et voici le nom du lieu où ils s'en allèrent. ô mes enfants. et ce sont ces quatre. Ils étaient dans le repos. aux Sept-Ravins. pour furent de ? Ce non le Nequametl. l'Histoire dit il n'y « Auh avait in Tollan niman de silex. les sacrificateurs (2). après régnant celui est donné à tous ceux qui portèrent (9) Ce nom il mais révérentiellemeut. ainsi nommés. et ils étaient remplis d'allé- « gresse » Voici que nous avons enfin trouvé (l'objet de nos «dirent-ils. Ainsi « parlèrent Balam-Quitzé. Alors ils ne servaient pas encore et ne soutenaient pas les autels des dieux. (8) antig. au « dire de nos anciens car là véritablement ils furent mis sous le tribut. Tullan et « Zuiva. une royaume qui peut-être la chute des Quetzalcohuas? à Tullan. du Cœur du ciel. votre devoir « pour le soutien (de » l'autel). ils contemplaient l'étoile du matin. aux treize divisions de guerriers. sembleraient princes le Huilzilopopoca et rois rois chichimèques de race de xibal- devait Toltèques. le nom Popol-Vaah. aux Sept-Grottes. on leur donna des dieux de bois et de pierre. après la chute de la dynastie « sacerdotale. aux Sept-Grottes. les attirer à Tullan « Alors nos mères et nos pères nous don- « nèrent leurs ordres. en parlant des pro- messes faites aux tribus étrangères pour « Allons. disant ô mes fils. et ce sont ici leurs » paroles. le cap. est-il dit dans les antiques histoires. baïde Huehue-Tlapallan de QuetzalNotre fils. le nom du premier. y a pour garil y en a un second. vous verrez votre patrie de « l'autre côté de la mer sont vos montagnes et vos vallées. était-ce la même ville ville des notre de texte dit « Ve k' etala. S'il était permis de ramener à l'histoire de Tullan deXibalba. Or une « seule ville entendit leur discours ils partirent. partout où se meuvent les créatures humaines. Le texte à Tollan. est uni aux (1) Livre (2) Ainsi sucré. la comme étant à l'ouest de Nonoual. la liv. allons voir enfin « s'il y a (quelqu'un. les fragments qui paraissent s'y rattacher dans le Codex Chimalpopoca (6). Huemac. invoquant le retour de la lumière. mais ils vivaient tous ensemble. « seulement ils tournaient leurs visages vers le ciel. et dans l'attente du lever du « soleil. qui illumine la voûte « du ciel et la surface de la terre.

Les l'abaissement pas furent cœurs (1). la chair une à otro. idée que nom Yucatan. gagal tuer d'une mexicain teomicohua. les différents sanguinaires persécutions des ennemis à diverses États basés introcruelles de Quetde Tetzcatlil'expression moment bouleversements fondés après ruinèrent. donc et en pas que lui là l'on d'où ce l'on hommes. jointes déterminatif de tepeu. saisi le majesté ils pratiquaient lever du est là. qu'ils et ni l'eurent aussitôt ni « gerai-je « virent « Mais ? Là-dessus que dès c'était qu'ils Historia sont et ils qui se saisirent pas qu'au teur. symboliques mots lib. le des il dit Codex géants aussitôt de encore colère le des dieux. humaines. monarchie l'objet. les noms premiers hiéroglyphiques nation de l'ancienne quichée. le feu sacré. de ton on le joug ne leur des dirent s'unir moi. te. Gagal la majesté et la puissance. humaine ou man- texte déterminatif grandeur. de la leng. v. étaient vint fut première toujours Zuiva. y Caste/l. exprimer reur sacrée. sang de sacrifia » la offrant l'aisselle pas. point et c'est donnerai aura lieu. prises dans ne tardèrent embûche. feu. tepeual. voulait du n'est sang. Huehue Mais il lac de Auetain Terminos est un et des Nonohualco. de mais lorsque tous les l'on de le joug la de vie. » Alors l'embraspas lorscar sa ils institutions toltèques. gagal sont tepeual » sa mort tepeual.74 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. terest hau- doute. réformes et les institutions dans la fut les toltèques. des victimes sacrifier pays voisin du roi. peut-être (7) et qua. de poil il n'y au ce fut lui voyant qui vêtements la chair on un l'eurent jeune commença dès qui lors man- Toltèques: et dès « Toltèques. ceinture si elles de et sous ne le voudront-elles m'embrassent. catastrophes époques. la En même divine. extension du de la liste Il l'histoire civilisé sans est Veytia. apparaître (6). de chichimèques que ce fût le même. fut Tullan perpétuel. pays cou lume abominable. et (3)? je ne Iqi-Balam Leur leur sur elles la condition demander bien. dès cette géants de dans Tlapallan. (I ) Motolinia. n'avait menton. qu'ils mit le « reçurent « sous « sang. (5) Le texte et de dit « lJ et majesté. là à la que face Ce jour. « alors « à moi « Tohil « référèrent « serons. ils qui Chimalpopoca. Mahucutah leur veulent aisselle point. du du étaient leur les la et matin. « Qu'est-ce Balam-Quitzé. qu'elles de feu. bien ainsi fournir feu. que Elles cette pour nous cœur y consent-il. signifient énigmati(3) Popol-Vuh. résumé. et à apaiser condamné. Balam-Agab. était dit étaient (7). Qua. est intéressant nom contrées Tetzcatlipoca. ger un Le Tlatoani. ne fut écrasa Tohil. avait s'aperçurent dedans cœur. deux mots toujours au mystère. pour aussi portée. Étymologiquement le feu qui embrase. matin en le dessous de la poitrine et le dessous Tohil. la le où naissance leurs dieu. tournés leur bien regards. de leur et toutes ceinture signifiée de la poitrine pratique. des quatre etc. humaine. sacerdotale. ni-te. de en qui se manifestait par appelé des foule Huetzin hommes à manger Tullan « Et Tlatoani Nonohualco. ment manière (6) par noms pris. les leur tribus. à me donner leur et leurs cœurs Consentent-ils sang pour quement les offrir aux dieux? ancêtres ou chefs (4) qu'un On voit que différent ici Tohil. personne mordre her. « longtemps destiné les tribus à brûler perpétuellement ô Tohil. sur duites dont les au qui commencèrent des dès lors à affliger qui en l'empire toltèque les du uns après ce les nom fatal se retrouve. (5). on le ils tua. être ouvert devant promesse. (2) Ces noms de los Mexicanos por sus pinturas. autre (homme). Tohil. par ces caraïbe. à venir les initia plus royauté la celle-ci ne réussirent humains « des à consolider publiquement à dévorer puissance remis chancelante et les au soleil zalcohuatl poca purent en honneur à boire sectateurs ». une race dit Nonohualco. et de lorsque De jeûne leur aisselle qu'avait le cœur lorsqu'on l'aisselle. . « On « « « « « « leur manger dant l'Étoile brillante qu'ils accordèrent l'ouverture lorsqu'on n'avait mort dans (à certains l'aurore. des douteux de que ces rois « u camic le verbe c'est-à-dire du » exprime exactetepeual. fort bien. sous (4)? leur Mais la parole » répondirent à remplir donneront. qui (2)? des précieux qu'à viennent — Eh dieux de et reconnaître leur sang. gagal. dit Tohil. manger. nom veillaient voir la de uniquement. Tant une « « « puissance tribus poitrine ne souveraineté et petites. tequaya. du attenappelée étoile tandis s'alternaient soleil. pour à la sacrifia toutes les tribus leur pas arracha encore tenté cette et la énigmatiquement et Zuiva était venu proposée l'usage par de en Tohil ne pas l'épouvante jours) épiaient qui qui Tullan la était et et grandes et suffisait effrayants. aux de d'épouvante. suivant donner de l'histoire partout et du sang énergique Quant des mexicaine qui continuaient on ne aux tribus à Tullan qu'au pour prix du demander plus l'autel. pour camic dieu désigner des Quichés. « C'est en l'union et en les entendant recevant tribus la parole furent de de Tohil. le dieu reçu qui à Tullan. cap. parties de la autres. de adopter hommes de de manger voir. que communiqua victimes. dit le chef d'un lors. cendrés humaine fit le guet garçon tué. pr. qui indique morder 6 comer Molina (Voca6. un soleil. apaux vêtements cendrés. or aux quelqu'un. sacrifices diverses Mexique. versé prodiges fut cependant. devant du du côté lieu Ils « qu'elles « c'est « face.nce. entrailles. de d'épouvante unis pour à une gag. — Ces III. à l'Orient. grande l'astre étoile.

XIV. la ne Voir ci décadence saurait Toltèques dissimuler. l'roI. VIII. aux événements auparavant. enfin fondu pas sur l'empire sur et ait alors. « mit « liés « autant On quents aussi tèque étaient. auraient semblerait-il irruption Les nations dans annoncer toln'en cette anthropophages à la guerre tellement l'une ou civile époque l'empire et prendre d'ailleurs. là tout sur Tullan ce que les fut se contente de on longuement. de l'antique l'Amérique. que l'on supplantées entrevoit excessif celles les formulaient s'enveloppent que et des l'hiéroglyphe luttes auxquelles de cohuatl. v. de las cosas de Nueva-España. mais ou voiles le zèle sacerdotale farouche des autant uns l'audace autres. mangea tard. appelées étonnant des États et religieuse qu'elles factions aussi désolait ne pussent Tullan? cannibales dans éloignées. secte qui des qui l'avait catastrophes racontent de la colère ce ne pouvait des persécutions chercher à se venger la part CHAPITRE HUITIÈME Causes probables de la chute de vers Tullan les et de régions Élection la puissance toltèque. vers Les Tutulxius La vers au Yucatan. cette Émigration royaume Teo-Colhuacan Sinaloa. VII. vnr. tous se mirent on qui.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. (2) XI. tôt prosélytisme un avait intolérant manquer d'amener cataclysme. cité soit adversaires. qui l'avons devait dans les origine de institutions et c'est surtout tard Ce ce que le antiques. s'être (2). en deux avoir on ne grandes son peut douter fractions dans Quetzalil donna le schisme ait été s'était des causes principales. les être dont toutes en formes manière à toutes châtiments devait détrônée. III. la civilisation mêlés les aux la plus avancée la barbarie Quant traditions là elle qu'une était aux la plus prodiges et que invention l'objet sauvage. xy ibid. et jusqu'au tour à centre tour partout. les chapitres m. vers Coatolco. Il serait voit des à les se il commença aucun traîner ne dès lors se à sentir mauvais. de les sacrifices Mais pu à cette qui abominables ce passage plus devinrent pas l'Anahuac. montèrent toute la leur vallée temple) y allèrent mourir. des chefs Coutumes Pacifique Otomis. xm au liv. l'autre des s'introduire après l'exil facilement des qui la désolèrent et aussi et Quetzalcohuas? qu'on même les même que embouchures de la des populations de Floride l'Orénoque et de actives aux entreprenantes au Yucatan. lieu. ne se fussent aucune destinées que céleste. dissensions soit que qu'elle religieuses succombé leurs le à ressaisir il n'en puissance. Émigration Ce qui en restait l'Anahuac. VI. de au septième Tribus nahuatlaques. en guatémaltèques. tous avait présenter pouvoir il y eut cordes ils sans les faire lesquelles en les les avait tous » si fré- rompirent qu'il y en ici. ne faire mouvement tous. des se Troie Rome. de l'antique nous qui épouvantèrent celles-ci de de représentent la faction de la les Toltèques. en le sort étendu Quant compade certain C'est comme l'énonce laconiquement de dire à ce sujet. IV. Sort de ce Tullan. princes alors cataclysme ne nous profitant la est et de pas Nous du appesantirons des davantage politiques la monarchie subit cet pays. par à travers de la faction et schisme. écrivain et les l'heure causes de de de sous la sa puissante ruine. gen... X. (1) Rist. IX. l'on voit revêtir que les Caraïbes. Les Chiapanèques. et nations part pas par tombèrent (au là et moururent. toltèque. Id. al lib. capitale. comme sacerdotale. tous alors Les Alors ceux qu'on un avec avait grand pris pour massacre on les faire on se voulait de force. anciens de Antilles à qui la Louisiane. au dans bord Emigration de ville. au milieu Or de d'eux mouvoir. Quoi que n'en les qu'il en qui une soit des événements produit au qui sein amenèrent même Ce de la chute la religion nous se dont de et qui l'empire la divisait vu. retrouve à Mexico que des dans dans horreur. poids de de que Tullan les aient catastrophes Sahagun non sans avait anciens cherché sonné. Chicomoztoc. . pays. l'océan Les des nations et toltèques. (1). tepec. moins inconnues. et de Tullan. toltèque de souveraineté le Nord à Xamilet fondation siècle. 75 « ni sang « mourir. dont légendes le théâtre merveilleuses à cette époque. au temps de et royaume la découverte Tollan. sanguinaire ne pouvaient ses rivaux. du Émigration de Emigration sur Teotihuacan.

qu'on contrée lal la péninsule accompagnés pour certain harmonie et prospérité. herbe. se compose y Tude dant. de si l'on rapporte et des glorieuses aux monuments éparses u Tercera l'étendue la péninsule. ajoute fut que population sortaient s'appelait Zyrzn-Caan. les prairie. de difficulté. n laterre la première aux de Tulapan. ville maya. d'abandonner grer dans capitale. sur de Palenqué du nom de l'Océan célèbre depuis ont trait tradition attribuerait conservée en même d'accord an- de cette famille temps la possession on Zazacatlan. l'une s'en montagnes tenait La chronologie leur première le chef que où ils entrèrent avait aussi Chacnouitan. de notre tour. chronologiquement au premier celles abord. du site de Ciudad-Real fondation des Mexicains. 401 de l'ère chrétienne. terres basses Yucatan. par au de la lagune de Terminos. rant l'ensemble parmi des détails les qu'on trouve de garder dans l'empire le chaos de ces légendes. qui se sont « tulxius de la maison de Nonoual. ère. à peine C'est l'établissement cet intervalle monarchie. et que du ciel. ou nom Sala- (7) Holon-Chan-Tepeuh. Muya « est-il écoulés dit. de date ou » Le document cette des départ quatre en sortant à l'est de Zuiva. nombreuse. chefs. en herbe.. même qu'ils d'Uxmal. travestis les traditions vers de la merveilleuses laquelle des rois-pontifes commença maîtresse aux de Tullan. Perez de D. creacion nom était là le del tzendal une cielo etc. nombreuses de l'auteur mots midi.76 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.) de bambous. sous le rapport les ruines Secunda des arts sur eu en Amérique. ici le Kingsborough. Katuns. donc placer les événements et à la suite années qui de confusément cela siècle lagune l'émigration (2). enceinte Espagnols cette 1864. Clavigero de la (4) Historia que de Ghovel. dernières fertiles multiples par desTutul-Xius étaient le Yucatan. collationné donne muy comme du leurs dûment pour (5) « Les Yucatan que. de Xibalba. p. Tutulxius. Pio (2) MS. le titre curieux de Holon-Chan-Pepeuh la conquête les Ahitzaes constitua document ruinèrent qui. augmentatif surabondant regorgeant. établir décadence et de la chute sans trop les faits des Toltèques. premiers l'empire Dans historiens l'on trouve contrées septentrionales de l'autre. IX. des les successivement avoir et de condes trouve chassé et de Potonchan. et on parvient.. Rel. la puissance cherchant mêmes Pacifique arrachée des l'invadans les sur nouvelles des à introduire réformes d'où ou des hérésies étaient qui descendus vomi la religion. de ces relations. signifie en langue nahuatl. de la original manea. on est bien et l'on a peine pour du Mexique. (7). qui signifie et lleno) une Ce nom déborde xiu. au neuvième en union plus des rois de Chichen plus dont féon Mayapan. appelèrent de en Bacalar primitif la savane. de verbes idenconstructions des vestiges sont paroles des choses de au « tiques « considérables dites au assure Cristobal mexicaine. ou les limites On sait par le Bakhaportait firent après en (6). entrèrent et il avec (3) Nonoual. par aux des terres les branches de Terminos. confusion. de Zazacatlan lui donne qu'on se rapporte le nom de la célèbre quoi parfaitement Chiapas. sujet (Voir de Landa. de et de quoique ce livre Indiens à cause le conjecture. races Nahuas. î5. composition noms est fort cu- . avec tique l'étymologie de Ghovel (5). du côté au Yucatan. le nom C'est encore à dynastie des (6) Bak-halal. du quatrième environnent la et de Ceux-ci maison aussi de Nonohual. ajoute régions que les Cocomes les et la Landa régnaient Tutul-Xius. au paraît ne sa- t. de Chichen-Itza ils fondèrent ensuite le royaume la monarchie qu'il toute y ait toltèque des Mayas. l'Uzumacinta. du Maya colonie qui Lacandon. de l'état descendirent de Chiapas. mouvement avait qu'il ne se fut sans sacerdoce. c'est-à-dire Indiens des tribus très-abondant racontent de magnificence de tub. toltèque cette guerrière. (1) Ixtlilxochitl. Paris. la prairie abondante en herbages. la série des suppl. MS. dans à se débrouiller. nombre venues mais de Chiapa. référant les choses en d'une qu'ils d'abord. et au Yucatan. pour nom remplacé qui grande la ville antiquités de Ciudad-Real du Yucatan. d'Ixtlilxochitl. leur toutes vaincus que les Toltèques. opéré doute. et qu'il y a au Chiapa Chiapa » Ces de localités qui ont été abandonnées. peut-être. c avec tant qui régna de latul. et il place très-ancienne Yucatan de Diego berceau Ghovel de là. des des de Chiapas. plusieurs de dire définitive avait obligés et d'émisi tout vers le troisième à la leur. et probablement aux bords qu'arrosent une lui du Tabasco Ordonez. tableau ces choses d'ensemble. mon Relation livre. Ordonez ou nahua Sanou « qu'elles « chent « d'un pas grand seraient le dire. des annales. et dans à la suite après dans une de il se contente autre. adjectif (rebozando. qu'elle causé. guerres définitif qu'on de leur doit l'hégémonie se virent succédé à leur désastreuses. « C'est depuis qui ap. y de la lierra. les directions dans un siècle (1). des coordonnées entre temps les dates qui furent se relient Quant et obscurs que leur dont ruine aux par les anciens que de la elles. au de la caste inattendue. c'est-à-dire que les etc. par un par vaste les mouvement efforts sion populations pour de races d'un côté. et par extension écrit Onohualco. qui et que les guida Tutul-Xius siècle. sorties. de celles (3) (4). qui des siècle s'y trouvent qu'elles dans cette un paraissent. émigration l'an est le nom donné les Mexicains Nonohualeo. eut lieu Relations l'une époque sont rares dans parlant Chichimèques-Quinamés. des Tutulxius. lorsque méridionales. approximativement Mais si vagues à les renouer concernant incertaines témoins entre les auteurs. des essaims des îles du de tribus loin ou des régions du sud-ouest auraient cannibales.

t. avec tristesse si grand devant la colère avaient Cette peuples dont dans le souvenir leurs revient chants (6). montagnes de en effet. Herrera. Zotziles. ainsi la nation attribue centrale régné avec Les également à compter à quatre de Tanub. tepeuh. les con- aurait été le premier sur partagé les royaumes princes successivement ses trois premiers des Quichés. trat. est leur-de-feu. avec qui n'a dont de l'affinité des Dirias encore Zoqui. 245-24î. l'existence fondèrent gen. Espagnols. i. chan tête. dont avoir la et d'élégance à sur celle remarquables de toutes de les supérieure en paix environnantes ils se seraient partagés se seraient face parts. et Descrip. de la particule noms réunis maison maya. il se la fondation des premières roi monarde Tullan oracle. des Nicaragua Chiapanèques n'en qu'ils Les et les des sont et du golfe sont pas moins des Nicoya les populations établis se sont de la langue depuis mis par étrangers. En sorte les ula. ils se seraient les autres trouvés de toutes en les à Xibalba. on compre- des Quélènes. possessive disent Tête tzentemps il signifie tzendal. de xn. Chiapan. v. IV. si souvent était dans le Lz'vre que celle Sacré des et que Toltèques tous les dont la même rieuse dal et holon. 1. sous du de Ghovel à un le nom sud. nahuatl. et de tepe. des Nahuas que. dans frères. du Ce gou- voisines l'antique il est probable des devant Quinamés. de la Ciu- possède qui donnés de en 1859 Chiapas. IX. le nom de l'acropole ou cité fortifiée Tabasco Chapa-Nanduimé. qui corrobore de objets cette deux d'art de Xibalba jusqu'à d'habileté eux les régions la tradition c'est comme luxe. dans avec cette qui frères qui ville. 77 La tradition chies trois aurait trées toltèques autres guatémaltèque de l'Amérique auraient sa patrie (1). qu'avec et des des était voisins. appelée nom indigène titres alors territoriaux Fndios Nambi-Hina-Yaca. Sous le nom zotzile. que du qui de avaient leur les premiers côté. nommé de la cité Mexicains appelé Popol capitale avaient fait des Chiapanèques. l'antique leurs (3). de l'Ara-cousituée au Nueva-Espann. descendaient mais nation fuyant opinion. ces Chiapas. de déroutés ceux qu'ils Ce mouvement Tullan en s'exécuter nombre. le nom terres et les Zoqui (2) province une ceux-ci continue du nom attestaient de haut rappelle celle Chorotecas frères. 2G . maison. et l'origine lib. au ainsi dont grand don Angel par titres constatent des (5) cap. composé montagne. Après que Chiapanèques et une fabrication durant par gardèrent réputation était plusieurs les Nahuas. ces Corso. cap. cap. IV. gen. Cakix blances' occupation les alentours le la domination de de des ChapaVukubressem- commandaient imprenable légende offre titres l'Ara-couleur-de-feu langue. en tzendal chef. au midi les droit mille citadelle Quélènes entre de la conquête. est encore que du de la montagne ou Chef de la serpent et en ou tête de mort. est nahuatl serpent. Chiapanèques decad. de la prov. teau entre fut au temps de les depuis du Ghovel Zotziles acquis grand et ou Leur ils sur que le troisième l'État sa puissance de sur la Vérapaz. dans les bords au contraire. des plus de leur de la voisines espagnole. est en même sommet mité leurs de du par femmes les rocher troupes et leurs d'en pour singe. l'océan et que vus de nouveau en divers groupes assaillis les uns par dut proscrits. chap.. de Guatémala. cosas les fleuve (3) depuis Vuh. rle las X. (1) Bist. serait ensuite la foi d'un toutes des abandonné environnantes deux celui auraient fondé au Guatémala aurait établi Mames et et des Pokomames.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. continué les montagnes chez la fin vernement dans nations Pacifique. habitaient établies le haut de ce dont et aux pla- de Ciudad-Real Quélènes à toute fleuve en la par du à l'ouest Chiapanèques. qu'ils et Grijalva. leur des à leur migration Quélènes.. iv. et le dernier. 1. lorsque Xibalba tandis auraient delà jetés Zotziles. les diverses et sud les de Chiapas. au de sud. le quatrième nait. la colère les les Chiapanèques mexicaine nous vers groupes la tradition vainqueur de Centzon-Vitznahua. leurs rappantes encore époque l'idiome de Nicaragua que territoriaux ancêtres du lac de que mais les qui reconnaissent qui. d'où les espagnoles. nahuatl. des à la vérité. Chiapanèques. (6) Popol Vuh. leur pays. occid. évidemment fuyant les abandonnèrent naguère. m'ont de l'État été par c'est-à-dire Hist. et de (5). migration. las Indias Sahagun. ou ou populations montagnes du de la langue de Soconusco nord. Cité grande (4) Je bas. à une aujourd'hui lointaine de dont ceux-ci pour et ils affirment envoyèrent zotzile ce furent leurs la mémoire (4) peupler disent. donnèrent aussi xi. se précipitèrent pour éviter depuis réduits dans rendre de à toute le fleuve ou de extréavec mourir les de se Chiapa faim. liv. La ville avait du de la montagne. qu'ils Hist. pp. perdue. rois. enfants. dans le nord-ouest où ils se seraient Nahuas. lib. Nandccamé. dad de Guatemala. Chapa-Nanduimé. MS. Hist. cap. qui de longs siècles en usurpateurs la violence possession territoires occupent. aux ans villes avant plateau. ou de ou de las (2) L'État province Chiapa. colonisé la vallée appartenaient montre. vaincus nombreuse rappelaient des vécu années les bords tour. colonies gouverneur des antique au Nicaragua. — Juarros.

gen. mœurs. C'est parties cités nommée grand nombre en mémoire de familles. laissées à pied. existé citent dans Hist. les à peu près la distance qu'il monts de Tumbalà et Comitan (3) Veytia. un certain historique la royauté l'histoire marches Sahagun extraordinaires ajoute (8) conséquences. rareté cette aujourd'hui cependant. faire (5) mais on a cru découvrir annoncer le calendrier analogies jusqu'ici. paraît territoire de Soconusco les histoires guatémaliennes (1) de ce nom. 199 et 205. Vuh. partimais de la cité des des grandes nombre leurs trois adversaires. toltèques ne cédèrent. Mexico. les Nahuas. pp. qui réduisent On ignore et du Michoacan durables les plus de son légers et de la Haute-Californie. qui annonce de Cholula. inconnus. (2) Tlapallantzinco. de la mer ainsi bâtirent d'où Tlapallandzinco été exilés. l. § 12. pallan toltèque. Il . que de 14mois. civilisées. grandes il faut cités la langue des habitants avec les Toltèques. des détails qu'en de leurs sacrée à l'aide des cartes dans pied ils la brièveté le terrain éloignés consignés combattant ennemis. à laquelle les rédacteurs laissèrent derrière de Tullan. C'est tations cette sur séparation le départ des commandée le gros de la population. ment de Sinaloa. leurs leurs Mexico à suivre lamenfrères (1). appelle aujourd'hui de Mexico. retrouver de nations de plusieurs retourner dont aux vallées arrosées sont par demeurés le remarquables bien qu'elles par les ruines paraissent les constructeurs à celle terme la capitale des Toltèques. jusqu'à la ville ils avaient leur de dans que les archives les chefs de l'Anahuac (1). du Sud. (8) Hist. où. ont de l'océan rivages t. fait aucun certaines séjour qui pût. (6) Bradford.. en furent « comme (7). ancêtres. du Livre Sacré font sans cesse allusion. lxtlilxochitl Malgré cependant. cap. des pressés émigration. témaliennes. d'un siècle. Ixtlilxochitl par l'ancienne Pacifique. mais le sens en est totalement année n'est très-compliquées. par les rivages de la mer Pacifique en côtoyant se mettait en chemin. on parvient. colonise dans ses moindres de civilisation existantes. déjà suit l'itinéraire. On comme en d'autres signalé présumer Pour Rio-Gila. au bord sacré de le du de flot de l'émigration golfe de Californie. puissante. ans de séjour augmentant bientôt sentirent à Tlapallantzinco. l'extrême en étape des détails consignés les histoires. de de capitale y a des aux abandonnée vallées Mexicn. cap. par les provinces laissant de Tehuantepec partout des traces colonies. qui les rejoignirent paraît jour avoir et les de de différentes été une de l'empire. à des Alors distances sans doute que de et d'llocab s'éloignèrent vers leur route chefs directions guadès montagnes guidée. à une songer se trouvant nouvelle en par davantage Au bout de qui s'é- proscrite des autres. en de ce peuple régulière où ils fondèrent une mémoire de la patrie entre eux les le nord. qu'ils qui semblent au delà y eussent des traces communications mouvement (6). XXIX. en arrivée sur les bords (2). à celle l'existence d'une colline artificielle analogue conquête par du départeX. lantzinco lieues c'est placé de qui fut conquise par le roi Qi cab. et dans essaims pénètrent adoucissant extraordinaire des deviennent ou qui des centres les dans d'antiques aucun stable les tribus où s'arrêta leurs modifient sociétés en sauvages. au temps de la (7) C'est la ville qui fut remplacée chef-lieu celle qu'on Culiacan. de la Californie. est environ aux roi bords des de l'océan et Quichés. culier le de la terre dont ancêtres là qu'un le sort était Tlaxi-Coliuhcan fugitifs uni au leur. (4) Popol (5) Les Hist. respectables les tribus chaque la nécessité la nation les unes Tanub Toltèques. une ville ils ajoutent. les mois mexicains p. un long elle concernant (nahua) (9). American Antiquities. à travers presque lointaines jusqu'aux passage. passa ensuite à la ville de Xamiltepec » Pour et les diverses Relations d'Ixtlilxochitl Voir de t. xxi. Quinamés. Noutka de 20 jours. de las cosas de Nueva-España. antg. avec pendant le commandement retrouver cette était demeurée localité. ensuite par sur les Veytia. xxi et suiv. Indiens antig. cap. dans appartenir à une époque entreprenant monarchie de leurs postérieure aurait eu son dont En effet.78 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. à la langue. qu'on point reçut le nom les régions sur Teo-Colhuacccn. etc.» « de la nation Malgré d'étape Yaqui. cette marche de Noutka n'a cependant localités. Tlapalà 60 bords de la mer. de leurs par ses ancêtres on voit ses Relations. mais leur le des méthodes laires logues férent. en disant que « ce fut alors qu'ils que leur aurore éclaira dans les dans contrées qu'on appelle les sept qui l'avaient vers dans eux le nord-ouest. au nord-ouest lib. avoir ou Tiapallanconco. qu'elle monte vers le nord. nom (9) Xamiltepec signifie Au mont de brique. auxquels d'après de jours intercaun grand nombre de sons anaelle renferme beaucoup quant difà ceux des mots mexicains. qui étonnante migration lentement durant plus les régions les plus du Mexique extrémités Elle de on la voit s'avancer la Sonora à mesure l'intérieur. tandis le commencement. 1. (3). des comprises Toltèques entre méridional. 247. se partagea ou prirent qui plusieurs groupes dans les des tablirent inconnues. Gukumatz. il suf- « enTamoanchan. En laissée trouve derrière dans des eux dans les auteurs Tla- comparant textes divers l'émigration qui « Et on parvient les à reconstruire Dans espace jusqu'à le récit de temps.

(6) Id. Tototepec. X. ils à vivre disaient à nouveau. de la mer jusqu'à Tochtepec où elle Coalolco (3). « qu'on « et sur « d'hui « tirèrent «lune immémorial. et devenaient que déjà Madame. rivage de des bords la Mixtèque. de Teotihuacan devinrent sa civilisation. leur avaient point. jaunes. située dans la Papaloapan ville sur elle ou Alvarado. cap. déclarèrent mais se la marche dit-il. d'arriver à cette situé ville. par aux son vaste naguère son commerce et ses richesses.. au sud La mer de Mexico. ceux et sur qui ceux devaient les gouverner et les continue les sages et l'élection et les devins qui connaissaient les mystères y a encore aujourd'hui de Xicayan. peut-être une. femmes plus haut. au temps de Montézuma. d'élever faites enterrait de terre et les seigneurs. aller chemin que avant et vieux vieilles » Déjà et autres. probablement ce nom dans le Lieu du de importante à 40 lieues celle la partie dont de ce environ il est de nom. qu'il du Sud désigne ait pu y en avoir aussi Tochtepec de l'auteur ce nom au n. de suivre (5) « Or. jusqu'à haut. Mixtecapan. Pa- autrefois l'estuaire était du cité grande Chicahua. Seigneur les oiseaux. du Sud. songe pourquoi disaient que ne périssaient commençaient dieux. ces tumuli. bouche dans (4) Tututepec. vont était volant déjà qu'en teutl. les uns pour être un esprit disaient ou dieu. des ruines (5) Hist. qu'il était des que mort dieux. on arrive avant port. que les papillons. avec portance. sur héros d'elle avant venons l'origine » sacrée nahuatl. voit encore aujourd'où ils sépultures paraissent ils commandaient comme dont des collines monticules l'on à la main.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. croyaient erreur qu'ils mourant ils devenaient Ils ajoutaient ce qu'ils d'être soleil. chap. au (1). signifie et petit grand l'État serpent. les traditions dans points en avoir aucun attribuaient détail. de celle à cinquante distance (4). afin en Et « coutume « les anciens « obéis « les de dire de lui qu'il par c'est-à-dire. que qu'ils principale de et les leur l'émigration anciens avait plus et étant Sans toltèque « là. dans commencent à chanter. 1. l'un d'eux ils avaient mourait. » Et lorsque airs. était descendue où. lib. imprès du Chichimèques. ibid. mais ou l'auet « quoiqu'elles « le dieu. une erreur Il y a peut-être car on ne connaît aucune localité bien Sud. planètes. voici diverses et ainsi l'aube. xxix. Ternaux. à peu de distance de l'ancienne voit. à une deTututepec considérable. et respectés autres en lune ne de ceux gouvernaient. (2) Hist. Sahagun offrir mirent marchèrent à Teotihuacan. Il comme vers célèbre le Alvarado. de la mer considérable port dans l'État d'Oaxaca. la fondation Sahagun Toltèques. Cet écrivain (3) Ixtlilxochitl. cifique. Puebla. cette route (2) et se serait lieues tout célèbre environ aussi peu internée plus Mais continuant à peine on trouve et à au nord-ouest. dont migrations élu à Teotihuacan étant tombée sur nous nous occuper. trad. de la mer. voilà commence puisque s'en couleurs. ils fabriquèrent collines élevées et ceux d'homme édifièrent paraissent la ville dieux et à la naturelles. c'est près village aujourd'hui de l'océan Chinanteca. en suivant Ixtlilxochitl. un bâti temps en avait des deux on remarqué dans de Tamoanchan. . 79 fit de suivre sud. à Xamiltepec. de main voit encore qu'ils et qui les carrières au soleil les pierres sont comme ou roches de grandes point. de Teutl. aux bords de la mer ou bord du traducteur. des esprits qui est mort. six lieues les dont ruines toutes et. § 2. plumes les éveillez-vous. « ils allaient sacrifices collines. se nomme Teotihucccan. t. du Pacifique. de Tullan ces sépulcres de bonne heure gigantesun des lieu diverses à prode Ces lignes ques. leur toujours jeunes arrivée demeurés de Xamiltepec. commencé « Ayant « régir. la ville où ils avaient élisait leurs et qui ceux l'honneur gouverner du soleil et de la lune Là aussi des et c'était les princes qu'on dans qui devaient les autres. érigés laissent à la mémoire où toutes les premiers issues longtemps de la race pèlerinage régions voquer ou qui adoptèrent que de Sahagun les troubles affluèrent eussent de la terre les grandes donc américaine. par fait sud question l'État de quelquefois Il y avait son commerce du du une ce qui serait le fond du golfe Sahagun. les plus conféré rester importants avec dans où elle les princes leur devaient en dieu les prêtres cette ville dit qu'ils ainsi « ne pouvaient « tous « jusqu'à ensemble. y en (1) a une Coatolco port des seconde de une localité d'Oaxaca. On bourg capitales de ce nom. à la tête le golfe mieux un fleuve Mexique. d'un songe. d'Oaxaca. de du de las cosas de Nueva-Espana. et de la marche remonter elle aurait naturelle avec pris elle terre de l'émigration le long du toltèque. « on disait « C'est « qu'ils « des « rore « aux parce ne le soient que Or le lieu qu'on point. vécu. de Teotihuacette ville où ils étaient « can. du parti au sud-ouest ici. dans l'État de cette et c'est ville. (6). mais qu'ils lorsque comme ou aux après qu'ils qu'ils ne mouraient les anciens s'éveillaient les hommes s'éveillant comme mouraient. on les canonisait c'est-à-dire pour d'un ils des les seigneurs y enterrait. ville du nom de importante Tochtepec. dit ibid. aujourd'hui la mer est qui inconnue. considérables gen. toltèque. entrer aux après se contente s'arrêta des idoles. d'une de une des actuel lequel dé- Guatulco. en diverses de doute se convertissaient et d'autres point des nations.

qu'il rendre Tetzcuco. et de Mexico prouve que à une autre d'ailleurs. quête. subsistait encore population n'y tolérât florissante. cap. passaient ville (6). (propres contià et guidé à en arrivant Les Mexicains les son plateaux. grand sainte nombre par les Dès Babylone. (4) se ainsi et qu'ils le disons se retirèrent plus haut. tribus. courbée. et ce nom au Mexique ici devait s'agit à 14 lieues au sus pinturas. un dans conservées autres par de données. Dans l'ouvrage considérables capitale emprunté qui. solennités du la faisait en qu'on égalait. qui les commanparce que la couavaient C'est pourquoi ceux-ci coloniser. dont dans eu la religion fondèrent. avait entraînées fort partie de après des innombrables et dont des chefs encore séparation dans bien le mouvement Sahagun. à leurs au livrées filles jeunes et d'autres maris.iv. de surpassait même des y avaient pas. c'est-à-dire des aïeux ou et par extension du gue parfaitement du Mexico moderne. qui du ville. tout en qui L'écrivain aujourd'hui. Historia Culhuas de la des chose de los Mexicanos ou Oolhuas. de Colhuacall. mais il est bien vrai fût dans différent ses de la différence parlé par les seule suffi pour l'amener. celle victimes produit de Mexico-Tenochtitlan. leur telles que les par ou ici. en MS. ils partirent étaient toujours Toltèques chacun en avant. supplée à ce qui que cette Sahagun. auraient un Colhuacan occid. de M. ayol. pour éloigné. pied alors davantage stable (2). bien qu'il en parle apparemment y aurait les eu encore 1. dieu Nahuas. On d'une par supposant pas qu'il celui pourquoi continuaient tribu des ne prit histoires. de dans passés Colhuacan (5) Hist. ville de Culhuacan c'est encore était ce qui Culhuacan-Mexico. du Pays être nord voisine de Mexico. lointaines dans les lorsqu'arrivèrent et inconnues pays voisins par les de régions de séjour et dont peut et de Il ajoute grand avoir où ils le plus onze qu'après nombre se décida pour que de Teotihuacan suite régions à coup à se séparer des autres. son dieu. dans mœurs Les effrayante étaient établies de temps y trouve des hommes habillés en déflorées solennellement dans des orné une y offrir fêtes d'un ville des qu'ils cette y faisaient prêtre. ni les sacrifices. avant ainsi métier d'être qu'à pédérastie. nomme cette de Mexico. Toltèques les et les et avec les Otomis qui. considérer nombre auteurs qu'on d'ailleurs. sous les yeux.. le de Colhuacan sinon Sinaloa. suivant cité d'autres plus haut. MS. populations venant années tout objet nous chichimèques. langue t. les autres. plusieurs se événeseraient Mexicains-Aztèques Tenochtitlan. ne désigne compte. de qui. Motolinia. Sahagun loin le onzième y voit aller prétendent célébrait dans le golfe de Californie ne fait pas mention dont de la fondation il avait de Teo-Colhuacan. de ces derautre docu- aucune celui la vallée ici de Mexico manque contrée. (7) Sahagun du mexicaine. ses habitée le nom en avant. dans écrits. et de service de temples nations tombeaux qui on pour s'y comme pour voisines siècle rendaient paraître assister grand et des culte sacrifices. un peu avec plus un lieu (7). nahuatl. dans ne parle les Mais l'émigration l'élection où ils sont de cette en ne voit manière Motolinia C'est lui qui le remarque des autres à Teotihuacan. au temps qui les annales une condition retrouveront et Las peut-être Casas un jour. L'itinéraire toltèque les documents continue et il les fondateurs de celui différent que conduisaient groupe dont il parle plus des Sept-Grottes de croire que la localité Au portent celle ou mont du encore dont Tollan. des monts leurs sacrifices au sommet « tume d'offrir « Coatepec « autres « nuèrent « culture). ce superbes chaque les aux du se consacraient était. la manducation immémorial femmes par un humaines. donnaient . dans de dissentiments septentrionales Cette de la consi elle ni paraissent Mexique. Aubin. se séparer nous donne et se fixer montagnes pas des motifs ces renseignements du langage eût Toltèques niers ment. pour migration tribu chaque on le voit plaines allant terres la famille faisaient qui la conduisait. des chefs allant avec ceux de sa langue d'avancer chef. Hist. serpents. peut-être régions théâtre se serait trouvée dans aujourle Teo- Coatepec ont localités l'Amérique l'ancienne (2) (3) Pays Pays (4) ments (1) signifie et porté centrale. populations les langues Les Otomis. Les tous de là. de dans de de cette bas ville. on les de ainsi voit qui que Tullan que que des sur tous les versants. scandaleuses.80 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. la cité de Teo-Colhuacan. les les institutions une une (5) lui accorde Mais quoiqu'on phalliques dissolution à marier femmes Teo-Colhuacan qui année Mexicains. por habitants il Un grand nombre Serpent. de las Ind. plus LIII et i. « des « par enchantements. cessèrent (1). public. documents. d'anciennes Culhuas (3). avec leur afin de les « dait les mena de là aux montagnes. et distindans le nom ville la vallée même et apà leur ville Tula (fi) Castillo. et fixaient ou leurs demeures ainsi découvrir » que étaient la chute diverses. de confirmant était sous nous apprend à l'entour les Toltèques il ne Teotihuacan. de cette dernière les de là par porté cité le nom Teo-Colhuacan. puis venaient celui avec les autres.

81 d'hui peu connues. C'est il n'y leurs allèrent car donner pleurèrent vallée allaient douleurs sept aux travaux toutes ces par Tandis dieu. pinturas. séparément. des Chichimèques. autre cendu ci aurait toltèque nom tinue des ne ils se mirent chemin ensuite tous et allèrent (5). tantôt aussi ceux placé l'ensemble migrations. ubi (10) Ibid. comme diverses localités ce dont bien on ne souvent s'établir. les tribu nahuas. Quetzalcohuatl. sur sur leurs la carte qu'une la direction rebrousser les suit notions deviennent dirait. ville le royaume cette toltèque Ixtlilxochilt. le centre ou du même Nord colloquer et généralement fréquemment des faits C'est en Huey-Colhuacan par les auteurs à plus un Huehue-Colhuacan. dit-il rochers Or dans là de (2). (5) pour caine. septentrional par non-seulement de Teo-ColhuaMololinia (8). reste. au Sud Sahagun retournaient successivement et les auxquelles de appelé confondu historiques ainsi un qu'on ces Nord Tepanecas. chap. Nueva-España. leurs c'est ou avec cette d'une ce que chaque noms. de (8) tolinia (9) est raconté fait et dans le Codex Hist. demeurer aux de que saurait siècle. X. du Nord-Ouest. de Teo-Colhuacan formé avec la Topiltzin. dans » Tlaxcaltecas. car ils reçurent.. Voir Veytia qui fait commencer ils y bâtirent temples pour Leurs y offrir ancêtres bitants. doit pour appelé faire c'est les Hueâue-Tlapallan. et la cité de Colhuacan une de Mamheni trois siècles. et les parvenues seul voyage de leurs les moderne distinctes. de Maximilien du las nom cosas de de de Nayarit. circonstance et les commentaires et des du soleil si contradictoires Mexicains. « se fixer Ce qu'il antique de dans les Chalcas. est souvent de l'Anahuac. ayant d'où temps restèrent secrète ils là. les Relations dans des émigrants. d'après y vinlui. plus tribus en si vagues examinant et si indéterminées celles de qui combiner fort nous sont en on ne qu'imparlongues faitement pérégrinations. (7) désignaient glist. serait toltèque vers royaume C'est. xxix. de Mexico. « leur « pas manière. De là vient pour ensuite les aussi routes qu'à itinéraires ils prirent étapes et l'on main Toltèques partir vers plus de la stale Midi. (Hist. retourner ils étaient à quitter ne devaient offrir donner est le même des à où ils se trouvaient. croire que les qu'il émides endroit. 1. d'Otompan définitive d'autres c'étaient. a tenté un que itinéraires nation avait mémoires de plusieurs Il est donc probable le gros de la (1) Probablement de reprendre dans l'ancienne son nom aujourd'hui faite par à placer (2) l'empereur une localité gen. de ils temps situées ils aux auront contins marché en une des de vallée États cette entre de Zacatecas. leurs (6) dont fut qui est souvenir à ce encore sus des Xocotl. cap. (9). i. où ils cette Coahuila c'est ce et dont de Durango a pas (1).RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. vécu. d'aujourd'hui. Chicomoztoc. et le Nom il a été second qui parlé antig. province dans la circonscription et où auteurs plusieurs Chicomoztoc. xxn).. et aurait nouvelle l'Anahuac. Xicotitlan. nous douter. autre. de los Ce suffisamment. Cet vient Sahagun. t. de Marnhéni. de la faim leurs Il n'y oratoires a pas et de la (3). primitif. Pendant suivant époque. 27 . d'une lieu autre cité (3) Et probablement sacrifices. au huitième ibiJ. « les Acolhuas. les derniers y Toltèques et. ha- ordinaire auparavant. n et 111. au avec les destinées primitif. fils de Totepeuh. ces parties les Huexotzincas du Mexique. Sept-Grottes. qui vient nouvelle inclinent l'Anahuac. cap. levant. des lib. qu'ils déplacent appartenant trouve tantôt de ce nom transportèrent aussi en dernière fois qui saurait avec au Colhuacan les Sept-Grottes. écrivain de t. fondé Tollan pendant que ces dans histoires par conservées une une otomie la ruine faction autre qu'un descelle- assassiné ennemie ville la vallée de Mexico. sap. nouveaux États du s'affermissaient. davantage et les il y avait sacrifier qu'ils grottes époques en ces avec tribus leurs qu'ils qu'elles du eu de souvenir autres. (7). de et « Combien « souvenir « leurs a dont prescrites « lieux. le ut siècle sup. Tullan. la même confondues. le Teo-Colhuacan ville le lieu. jusqu'à de la puissance tribus dit-il. donne ailleurs Xocolitlan sorte de prune de mexi- premier de Xicotli. étaient dit-on. avec celles les du les traditions. le berceau y a à remarquer la civilisation. et désignent Mexicanos por avec les que sous celui ses Otomis. y a eu probablement grants lieux d'alors. dans fondé dans l'Anahuac. l'abeille. elles donnèrent qui vinrent. des eux les dénominations la confusion où ils étaient nés et où ils avaient qui a provoqué des à ceux où ils allaient C'est sur si naturelle signalées dans en pareille les tion les chroniques où. les l'ordre Toltèques de Avant quoi s'en une communication venus. confédération et du con- qui gouverna Toltèques (10). Tullantzinco la ville guère et dont de après (4) Ticllan douter de se déterminer en ce lieu. I. ensemble allèrent « sacrifices « la ville « endroit On huitième celles can. donné en Hest. qu'il » ne sont mais s'agisse si souvent encore ici du à Xicotitlan royaume toltèque. qui de là ils se transportèrent (6). de l'empire du ils souffraient tirent coutumes. variantes dans les écrits de Mo- d'Ixtlilæochitl. le chemin (4) C'était avaient passé longtemps rent à leur tour. des soif. Chimalpopora.

VIII. partagées étaient ceux que Entre les plus florissants. « Cette célèbre et grande (1). (2) Ibid. soit au Nouveau-Mexique. provinces. sur sur de de cette debout. de Quetzalcohuatl les sectateurs Lassous les noms de Tabasco. migrations Ce que paraissent ville devint de Tullan ments de l'empire été provoquées par la chute les événeensuite. avoir de leur séjour. partie des fameux. Introd. et où les villes d'Acallan au Honduras. ans environ avant la conde cette capitale à mille définitive à placer la destruction des autres auteurs dit-il ville de Tulla. de las cosas de Nueva-España. si sage et si valeureuse. dû subir ou quatre contre-marches naguère fait provinces de Tullan. plus compter rang. et américaines érigés étaient par A l'exception peut-être de et de la vie sol de ces temples grande candon. probablement La plus et par ceux de Tetzcatlipoca. le nom de Cholollan. on ne saurait douter dans l'épaisseur perdues de à 1. le nom de Tullan et changea portait sans doute des débris qu'elle elle s'accrut ou la Cité des Exilés. tribus étrangères. aujourd'hui et detant d'autres les ruines cités. existait peut-être tre grande de Xibalba. qui trouve les divers débarquement leurs relations républiques le continent confédérées. américain. rives du On tour. les chefs. (1) gen. où l'on dans de castes religieux. à leur dans et l'on vit se fonder. jusqu'au pas conservé conquêtes Peten-Ilza et Soconusco. al lib. les Espagnols « Cholulan. donnèrent en la voyant. dont le commerce était la principale précisément occupation. à la pénin- essaims californienne a cru découvrir. Carmen. de son temps. mitan. mais riches et puissants. comprises le et Cortès foula certainement encore habités. Tlaxi-Coliuhcan cité. étaient llist. quels furent n'a pas encore c'est là un mystère et en Tamoanchan. conquis de ses de entre le sol et fixé sa demeure fatigues les n'en Colhuas étaient au lieu et autres que des où s'édifia familles fractions. Pans ce nombre paraissent avoir tenu le premier n'étaient des ruines. causes dissensions et fort des distinctions des dissentiments n'aient. par des causes les Nahuas de pur mais surtout probablement que sule d'autres obligèrent analogues. ne soit saurait en douter. pour se rendre dont il n'y avait on ne pouvait Tullan. que de Tepancoapan plusieurs et les de ces localités du Yucatan ruines ne fussent des forêts. entre des quelque populations.82 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. dans le voyage qu'il entreprit Cortès traversa. naguère métropole était-ce la même que Palenqué. émigré temps des qui cette à leur modernes. en Xibalba que l'histoire qui se passèrent avec la plupart avec fruit. à laquelle mais » On sait que Cholula existait avant ces événements de ses édifices. aussi son culte. actuellement Chiapas. chefs de pas en pour cela un sorte les villes des ou qui le cours terme passés aux dissentiments les habitudes et au les polides milieu vastes dans et religieux Les et des qui avaient d'années. entre la cité nahuatlaques que des de Teo-Colhuacan.mais pas celles qu'on trouve auprès d'Ococingo. après inconnues. « deur et de la magnificence de Tlachihualtepec. accumulés de tant de succombé sous le poids des siècles etdes celle-ci n'avait-elle outrages pas encore de bout son existence n'aurait-elle et de vicissitudes ? Si c'était la même. encore de Huey-Teopan. trouvé le moyen toujours que l'on consulte Sahagun. en édifièrent à cause de sa granle nom de Rome. s'accorde d'éclaircir. royaumes. suivirent Espagnols Malgré les régions partie de l'empire avaient des trois ou cités l'hégémonie siècles que qui les se séparèrent la ruine trouvèrent l'obscurité où l'on violemment métropole. quelques dont autres Sahagun villes.L'auplusque qui très-probablement ou Colhuacan la Vieille. Prol. comme fondèrent peut-être. si riche et si par les Espagnols. contre et probablement auparavant. alors de dans Co- règne la condition Palenqué. en petits États confédérés. de Tullan.et Chichen-Itza mais sous quel nom? Était-ce ou Mayapan. sang cela. 1. dans les à se séparer. « belle. partagea et qui s'appela une autre qui jouit d'une « ajoute-t-il prospérité. . ailleurs grande (2). des marches continuèrent et les États l'envahissement de Xibalba dans se divisèrent. la puissance aux princes momentanément de Tullan rendirent que La ruine et l'abandon peut-être les Nahuas tiques avaient détrônés qui. luttes depuis mais tant elles ne mirent étaient les nations. au terme les des définitif États petits l'Anahuac. qui. et les métis. des traces Mississipi. al lib. la fortune adverse de Troie. passant toutefois. existant d'Ococingo. Tel est le tableau et la ruine la Louisiane et le long même succinct des principales toltèque. ces affirme grands qu'on centres voyait de Chiapas encore l'activité par les Espagnols. quête du Mexique Ceux qui s'en échappèrent. relative des États.'époque de la conquête dans un état assez prospère. ou bien encore.

d'acropole par un divine. de la sorte.RECHERCHES SUR LES RUINES DE PALENQUÉ. 83 ville sacrée. et de la civilisation en nous. sans doute parsemés du ville pied. et ces sentiment vénérables. FIN . religion qu'éveille et que à l'autre à soutenir sanctuaires les questions. les et de dévouementfilials. à Itzan- première importante d'Acallan. même de piété berceau après sa décadence. la vue des heur- augustes. et les princes d'Acallan de leurs dont n'auraient-ils richesses ils ces pas temples hérité? contribué. en avaient Voilà débris tèrent Camac. souvenirs dans avant de toute les forêts de passer des États terminant de ce récit. de Palenqué d'un bord les Espagnols de la suite pour de Cortès entrer l'Uzumacinta.

personnifiés approximative Ruine les noms tère de Tetzcatlipoca et de Quetzalcohuatl. 50 de la fondation de Tullan. Méridionaux. en restait au temps de la découverte La souveraineté Élection représentent. Colhuas. empire des et sur Xibalba. modernes. Les jardins qui déluge. Nécessité de l'histoire. Leur ou au Tennessée? Le jeu de Xibalba. était-il que Virginie Cofachites ou Caraïbes? Tamoanchan. au sujet de l'antiquité Sahagun Suite des grandes périodes. et de Tullan et de la puissance tolde la chute probables des nations Les Tutulxius au Émigration toltèques. l'Anahuac. Premières Anahuac-Xicalanco. ques des deux grandes au joug des Toltèques à Tullan. l'Anahuac huas Olmeca. 37 entre les Nahuas et de la lutte paume. dans le symbole de Quetzalcohuatl. étrangère Etendue Ch Nonohualca. Tribus au septième et royaume de Tollan. Schisme. Importance mexicaine. à Xamiltepec. CHAPITRE Les Ils Nahuas. symboles Antiquité calendrier et Pantecatl royaume? Nahuas dans des institutions. du Mexique. chimèques Géographie Tonacatepetl. Villes Noms divers qui répondent et Xibalba. INTRODUCTION. Émigration huacan siècle. des des nations l'histoire Sahagun pour du etc. FIN DE LA TABLE DES MATIÈRES. en Tamoanchan. Ce qui Sort de l'antique Chicomoztoc. des anté-historiques Antiquité grandes périodes deux systèmes dans ces périodes sous religieux. . Race royale et saFusion des races. Institutions des Nahuas. Premières migrations humains. puissance. des grands Icacan. telligence Palenqué. du QUATRIÈME et quiches en Tullan cité. nahuatlaques. la même et Paxil. Oxomoco. Leur caracde à la fois astronomique et historique. Leur prosélytisme Premiers sacrifices sanguinaire. Antiquilé Mayas. vers donnés l'Uzumacinta des Chiapas. 75 de l'Amérique. du triomphe identifiées avec Tullan Conséquences des QuetzalcoDéclin de la royauté sacerdotale des Nahuas. CanNations tributaires les sacrifices pour 67 nibalisme à Tullan. Gens du VitznaNord. Explication Les le CHAPITRE Causes HUITIÈME Localisation à ce sujet. ou Tabasco. Tonacatepell Symboles que la province au Les sept grands dieux divers de Quetzalcohuatl. ou Tamoanchan. de sang humain. et le notions Situation son dans géographiques admirable l'inde di29 des Incertitude à ces existence les temps ancienne. Émigration de Teo-Colvers le Nord et fondation du royaume toltèque vers en Sinaloa. symbole à ce symbole. de la religion Trifractions toltèque. de la religion Prosélytisme toltèque. sur Teotihuacan. tèque. Les Chiapanèques. qu'ils Xibalba. des Chiapaextérieur de nahuatl. arrivent en les Leur ou au et sud-est DEUXIÈME Pays et de Indépendance commerce la langue ou tributaires des dans les récits historiques colonisations et conquêtes Leur de Teotihuacan et de Cholula. Leur bus orientales soumises existence antérieure. L'arbre de sang. personnifiée à Tullan. au Mexique. de la chute et de la fuite de Quetzalcohuat huas. lll 1 CHAPITRE Situation et limites fleuves. principaux Leur cours. Précautions des histoires mexicaines. Émigration Les Otomis. Traditions de sa et de sa splenroyauté prospérité 60 deur. de Tamoanchan et de mythologique. du Mexique. Zamnà le dieu enveloppé. CHAPITRE Anahuac-Ayoilan Mexicains nèques. Quinamés Mexique. et Maïaoel. Son antiquité. Géographie du centre. Époque Mexique. Origine du symbole nahuas. qu'était-il? Séparation dieux. Pan Paxil et Pa32 origine de la Croix tres traditions des Quinamés. au bord de l'océan Pacifique témaltèques. Sa cerdotale. vers les régions guaYucatan. périodes. berceau mêmes région première apparition. sur ruines de l'état de PREMIER Ses Chiapa Montagnes. Contrée Cayalà.TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS. Vixtoti. CHAPITRE SEPTIÈME Pyramides Auprésumée. pour ruines Noms Ses et autres Quinamés de leur Les quatre populations primitives. Émigration et vers Coatolco. S'ils Leur sont les à Panuco. CHAPITRE Identité des mexicains mythes de la cité nahua. Légendes luttes religieuses et politide Tullan à Tlapallan. CHAPITRE CINQUIÈME Coutumes récits de antérieures à l'ère toltè- Année antique des que. Coutumes de ce pays. des chefs dans cette ville. de Xicalanco. CHAPITRE Traditions SIXIÈME des grandes des Nahuas. Mythes Tlaltetecui Xuchicaoaca. Qu'était et les Réformateurs Cipactonal. échappés de XochitlTraditions les concernent. TROISIÈME De la Floride origine. Tullan.

seule. quatre-vingts quarante du seule platane. autres. rondspas du pas rencontre d'une La de d'eau le de plus ses de diamètre. à l'ouest. moitié vers le sol.DESCRIPTION DES RUINES DE ET PALENQUÉ EXPLICATION DES DESSINS QUI Y ONT RAPPORT Rédigées par M. offre et qui au de na- serpents plus tourne récolte pas coule et des route variées. dans est une mille de et humide par une couvert d'une petites d'esà mares pèces l'autre Ces leur turaliste habitées de ces myriade qui bel de papillons pas couleurs d'une lépidoptères. élancé s'élève de lisse son on aperçoit à plus trente de ou celui qu'une à la droite. pas. en à la petite deux inclinant rivière mille vers des pas le sud. grand ailes continue cents. de la chaîne. ordinairement deviennent torrents la saison Quand combres est traversé le dernier une ne peut toutefois grande à gué. On différentes de soixante destinés à défendre l'approche traverse. avec l'aide du armés curieux guidé tous les que commence par mon do- la trouée mestique J'avais des virent taient on haches. construction un entre ou plusieurs le bouleversement pierres talus montée de ont été em- si complet il est déterminer de à quel ployées hauteurs. cours nord-ouest. un de Palenqué. le traverse Rio peu et l'on arrive qu'on temps abondants. on gravit un escarpement équarriesjonchent genre formaient de rapide incliné mais ces de 45°. une vaste dont et riche le tronc pelouse. arbre fort ses vert beau à gauche clair jaune de et sur curieux. ici les dé- commencent. avec chemin avait moi de la boussole village de leur quoique se présentait aux ruines. clair. compté Cette et recueilli prairie. conjecturer de qu'elles la ville. où il semait d'ailleurs ans trajet sa récolte eux ils tracée. du autres cents de j'avais ne de maïs. je et à vingt-quatre leur sur en eusse appris de la d'entre l'usage. j'ai vipères. grande d'une variété de l'abat- demi-heure. la savane. cinq à elle espèces. DE WALDECK En descendant à une à l'ouest distance de l'église cents sol du village pieds. l'autre savane grande infinie pouces points premier. loin. d'environ trouvant. ligne de instrument et leur dans chaque machete un inconnu fois en espace qu'un moins vide à Palenqué gros d'une et circulaire moindre le sud-ouest. sud-ouest Las Lajas. une . qu'on permis quantité au de pierres juste le sol. fois de onze du de pieds pieds et ses dans du qui avec au-dessus les feuilles fleurs avant sont d'épanouir d'un d'un C'est hautes elles-mêmes son tronc cet arbre en et éblouissant. bientôt rencontre après. et débouche sablonneux. de Las plus ont dans A cinq Arenas. branches. des grand des de du de la plus insectes côté attirent une cents qui et attirent un centaines nombre riches la au que de lézards. donné s'en ils ser- machete. de peu le ruisseau direction des on pluies. est du plus mesure moins huit extrémité étendues. et large dimension route quatre limpide. la route rl2ichol. dont et de A mille deux l'un sud-ouest l'origine deux à quatre longue quantité de chemin. de ne azur. ce rare je et n'ai comme pareil disposées forêt tracé du Indiens des touffes rencontré végétal l'immense quej'ai l'habitude soixante ruines. et se arbre le parcours pas cents à deux au pieds cents. a même ces trois d'eau.

la on rencontre Je les les à trois aperçus deux un mides éloigné. point après de départ avoir traversé pyraendroit et la dernière des s'avance cents première n'en Bajlunthié dontje propice sont deux restées (rivière revendique tigres). dix-huit du souterrain ruines passage qu'on une de connaisse pieds obscurité (n° I est En de pyramidalement pénétrer qu'avec de soixante fices. que quelques du d'autres Lapin. comme l'on semble côté sec.je se sortir trouvait de la au-dessus doute un masquée ou pour la cascade. situées désigne d'Arroyo de las PL. assuré Plan que par y de la dans distribution le principe Ce des ce édifices cours d'eau de Palenqué. et que Indiens l'Uzumacinta. et par plus à haute par le palais orientale. pour par coule Tunicha ou Tiunija (eau qui de las Lajas coule sur un L'arroyo dalles l'encaissent de chaque par moi dans lit de (2) Le no 4 a été au coin N. sud-ouest. un teau. en cherchant pas à la culture inconnues habitants village soupçonnaient l'existence. carrés ses marqué fondements sculpture. et se trouve s'enfonce par habitants pointée un éboulement croient qui se l'éboulement. surface conservées. pris naissance intéressante trouvait à l'époque (t) Eau Ce mot. sur ses huit pieds soulevé branches (3) de est une est terminé peut située plus conduisait jaillit hauteur là retombe un mur sept avec de de loin. on de la petite sous même Lajas. en est toute avait monument 4. découvre pieds on cinq la de sur la En droite montant. violence quinze dans de pieds les pierres au-dessus au des pieds. elles Ces gles découverte. le nom. l'angle temple éminence l'édifice ligne au Revenant parallélogrammique pointée temple à du ma 0. avis aux pas permis à Palenqué l'Égypte n'ont pratiquer ample manière me dire explorateurs Ces d'eau. écrivains américains ont traduit du corruption qu'une de pierres). m'a d'y une conduit étroitement monuments. la direction et de l'angle dont dans la sud-ouest seule son on particularité intérieur. un bassin et de plates pierres mot n'est Eaux des Palais. (n° conduit bleu. Les pierres en orientées formées cardinaux. dépourvu un traverse de hiéroglyphiques.Il EXPLICATION DES PLAiVCHES. du nord au sud cent généralement dirige le de de l'entrée aux long. pieds. il se atteint un petit édifice est suspendu de que. rivière. le on entend édifice à sa des débouché. et mesure les galeries en dont cinq de l'on considère formés à l'entrée gravissant l'une pieds tous est le la de les la par dans plaplus haut édicinquante-sept pieds. du (3) Contre oublié Palais le par no 1. Si le tellement un bruit raide de qui qu'un chutes couronne homme d'eau. ni les de récolte de découvertes sont je intéressantes. larges côté. à pied au a grand'peine on soixante du village. situés considère près d'un comme cours une rappellent ni les d'une pu si frappante. de trente sont sont et un pieds aux ont elles eu de de hauteur. au palais. mille pour du à la franchir. à partir de pyramide est-nord-est hauteur. vers pas du fois le sud. pieds de et de ces long si sur un pied et demi entre de large elles et que que vont diminuant n'a autres de et les le sommet. habitants dont (1). et pour faces des trian- pyramides. elles dont elles vers presque parties équilatéraux. grande et dix-huit et son bassin A remplit profond gauche qu'on jusqu'à pouces. une maison et. du graveur. jointes Il serait la végétation toutes les à désirer fussent ces m'ont encore deux L'absence le temps plate-forme circonstances qu'attend qui pyramides à penser des fouilles que pour c'étaient m'en des assurer tombeaux. par où j'explorais qui relief cabane. gauche ruines. monticule aux abords où sont du palais. dans soixante une longueur pieds qu'il L'eau une et de règne elle est n'y pyramide ce n° la la et croix suivant de arbre les qui ruines. L'édifice question et à droite no 3. puis tourne au sud-est. édifices. de principal le palais. des curieux dont branches Les rivière le nom cacasdes Tulija futurs. étudié la dont position l'entrée pour du terrain. à Slephens. erronée des si décombres s'accumule entend jointes. tombait — Après avoir d'un bien souterrain. cryptoporticus était sans passage stratégique secret rentrer. les proviennent ruines. me ainsi ville Il fermé Les ligne suis VI. point des ruines sur ne travaillées. et on tables large rencontre (2) à mon de deux une cent autre soixante-treize pyramide de teintée là en on pieds surmontée arrive. du maïs.-0. habitation. . est situé sortant Ce telle sur vers passage le n° 2. qui à 2). aux qui trois pouces cascades lisses du sommet et idée de qui chaque en temps que bien bassin. la on entend le qu'au bruit pied à sa du gauche. Le signe 0 a été omis. Le sa de la loin base torches. quatre à la sont prise aussi base bien sur la bien points trois ont pour base un carré.

de femme même le sud. de grande de la pierre débris suivant sud de bouleversées très-déextrémités décorée les orifices de composé séparées en stuc cachés qnittant L'escalier et dont de fleur entre chambres. la base ferme terre cour. côtés est aperçoit porte intact. à cause et le du plus bas-relief remarquable qu'il par contient la va- astre. accès est conduit à la par qui l'archéologie. les dans en sont variation on qui du quatrième la bordure où dans arche et qu'ils ces en cadres pierre neuf de à la voit trouvé et très-vives qui soufflent terminée dont laissent endroits nord-ouest une pluie la forme droite palais entrée. de Waldeck. on l'ouest. Stephens. est de tourné trois pour seule une cour porte. tous. encore visibles l'ouest. nommé le mieux le temple conservé du Soleil. sont sujets étaient En lais. Voir plus haut. cour. qui vaisseau a pu résister présente de haut-bord pendant tant pu au marches contraire. et l'examen dès lors l'ensemble monuments de même aux palais petits lieue (1). en plus faisant d'une d'homme. devant se les des trouautres. 12°). celles d'un qui construction (1) Les l'Introduction.EXPLICATION DES PLANCHES. deux qui Une cent semble double orientés vingt-trois prouvé galerie. sont le en troisième bon état. rasé aune encore dix-huit parties de six à sur à la trente pieds intérêt. trouve autrefois est des voiles deux toutes à couvert pluies dehors. porte à gauche deviner appuyés gonds cette trouve accès deux Au nord. d'être comparée on contenait tombeau n° 2. le temple de vingt du pieds pade conduit nord. dont la de seconde dont dessinateur en cuite. autrefois au de pied chef-d'œuvre l'entrée avait très-élevé. du milieu. mutilés par cette de des pièce six le la de figure donnent cette porte acoustiques décris terre ornements. par aujourd'hui un centre occupe C'est des profondeur. longue figure loin. édifice deux à dixun et in- hauteur. du traverse curieux de la rivière. située et composé à la n'a s'ouvre cour qui qu'une sur au lui étroite descend marches tour. et de de quelle piliers cette teintées dix de enfouis carte. pouvait me Le en convaincre sommet. pouces sont des Il l'on plus et à mon stuc. tres ces de par porte marches division. carrés. à ont ce l'est. aux vents qui de d'escaliers comme défendre qu'il encore furieux marchesiècles à en un Castaneda. donne doit soixante-huit être et un regardée seul homme j'ai aujourd'hui. et de des faisant cinq elles on donnant neuf marches. grandeur. que j'ai arrivée. sur de ne laissent par de 4) de la la tau vents ligne n° pointée 5. de tous. six quatre dout principal. d'Auguste. encore animaient est l'on de seul resté cette le On pieds par souvent les de long débris inter- d'escaliers rompue monuments ce stuc encore à soi vent quoique La en porte. figures en également descendre qui y le le pierre. femmes. face au pieds sur se de encadre orientés et à part les rectangle L'accès ce les aux le côté. était. aucun la plusieurs extérieur jadis d'ouvertures côté de la qu'on circonstance. proportion. qui cet lui est contigu. dimensions. Des porte le dont et sur battants composé De chaque sculptées apparence marches la pièce percée le mur couleurs Ce De côté cette deux n° 2 (Tous pénètre un ce plus relief relief dégradé. à l'est. par il cinq toute dans conduits que voit à d'une et le à je la y a qui régulièrement avec sur le une troisième les pénétrer. pluies. menton règne coiffure deux flanqué. de rait la saison toutes stratégique. De chacun Le vers le sud où chaque de temple dans l'on ces offrant côté pilasauquel le mur de race ces l'escalier. rassemblant au-dessus forêt surface Quelle les de d'arbres et solidité une que vigie. quatre débris la base. cinq Cette deux une agenouillée. découvert en dans la est et à est un est galeries. droite barbu. mutilés. sculptures de ses la temple ouvrages reprenant au petit beaux trouve de les plus une ruines est cent doubles au sud de édifice j'ai visibles. et prise celle monument. un carrée. dans du par deux encore sont Des doute porte. page 5 de . 111 L'édifice et riété En arrive aux plus On hauteur Toutes le pas seurs Le et les sol de qui de n° représente style 3. Celle gros que mur j'ai contenaient est peinte portraits rouge deux en représentaient endroits de cette chaque entrée. en stuc eu le long digne temps du monticule. face mitoyen. combinaison En corps d'une une construction. de qu'on ce autres. dont laquelle égyptien. détails donnés par Calderon et Bernasconi contredisent complètement l'assertion de M. mépriser Elle servait amoncelés au d'arbustes comparables d'une lieu de de la corps. n'a saison pu des moresque. en qui le siècle montagne. les caractères à muraille forme cause une onze bel que et Palenqué entre à de points pilier qui bâtiments cardinaux. circulaire. fort et par de à cent contiguës mal rendue tour le paraît sud. en dans pouces centre on du de arrive face la d'un fermaient de cinq côté en de passant pouces (n° marches de cet quinze on observe bosse. confiance méritent prédéces- parallélogramme quatre-vingt-cinq. et fondements. des grande médaillons. derrière au-dessus débris résulte peut juger de et pas vingt-un aucun la le d'ouvrir. En huit groupe clinées Au gradé. de escalier demi-ronde d'un à et celles jadis bassin un des richement cuite. de le de plus temple ses murs qui un et en se dirigeant une que un édifice et qui vers sculpture je n'ai de n'offre sous que le sud. galerie. se corps trouve les grands jadis actuellement au côtés nord. soubassement du plus et qui la gauche. figures pente cour. pour marches profil regarde caucasique. végétation des les relations ne dépassant ne mes pas couvre pouces. figure profil orné haut intérêt de vers pilastres dimension. nord est très-mutilée. à de l'intérieur. celui des en remarque que deux escalier cour.

pièce pierre qui on et de frises en stuc très-élégantes. de peintures où l'on ne soit pas incommodé la seule aux ruines deux autre. de la Reine ils se composent dans la chambre souterrains qui se trouve par la trappe différence de un Cette un et richement dont un grand plus petit. XI. lits? Un ces des personnes à l'âge ou au nombre être attribuée à la taille. en revenant vers nier édifice à une salle puisse longue d'attente facilement de la tour le sud. et la vigie les contemplera en- les et après avoir quitté par le même chemin. trouvai une certaine quantité contenant beaucoup dépouilles excavation de de mortelles des Rois-Pontifes me que je pratiquai un bien équarries. et l'on a cour longue dans une petite on se trouve de cette dernière En sortant chambre. marches. peu Ce bas-relief. communiquant trappe qu'une il n'y a point un lit au pied duquel et contenant de même on passe dans celle de l'est. ornementale. moyen lits. contenant deux sanctuaire perchés en ne peut les rattacher en stuc. qu'elle je reconnus sèches de broussailles à l'orifice un feu que je de l'intérieur me mit sur mes gardes. Les murs et le n° 3 la galerie . dans la première que j'ai des deux corps de la visibles de la galerie souterraine une partie à gauche. à l'est. s'éteignit moyen dont je L'odeur résineuse revoir les ruines. j'aperçus et savoir la dimension. dont une grande contenant chambres du sud. de Il m'a été impossible douteuse. que j'ai à des souterraines galeries des galeries se trouvent correspondant de et un trouvé des poteries magasin pierres équarries. à des galeries désagréable servait de fermeture enlevée. tiennent trois sculpté. figure pouvoir trop tard pour le dans l'espoir d'en trouver de terre cuite un jour un beau fragment descend dans la grande cour. avant Cette coupe de leurs montre l'élévation marches. hiéroglyphique de particulier dans une autre à l'ouest chambre. de temps au-dessus l'une de peintures. tellement pour ornements d'autres défigurés. grandeur cette chambre et étroite. peuples souterraine tasses et ces Dans souterrains contiennent les une le temple du palais. Forcé l'époque avant de toucher je remis d'une pour corde. la terminaison par comme les onze de tous transversale) montrant la base et les escaliers décousupé- les indications X. on débris informes des ruines joncheront un jour le sol. la forme des cornides termine escaau différence escalier la pente cour grande proportionnelle et celle qui se Au-dessous premier mon c'est nord départ pour Tabasco. après l'expédition et semblable de Dupaix. nombre où je de vases en poterie. (coupe temps. viens ont de parler me fait ces galerie de que présumer inconnus. laisse un passage qui n'a pour pénétrer De où nous reviendrons souterraines avec les demeures plus tard. portes. les autres des galeries et leur 2 étant la n° galerie la place i indique de fermeture. et trois petites. Coupes encore pyramide de mon galeries restaurés transversales mode ouest des pyramimédaillons. un étroit escalier dans l'enfoncement aperçoit décorée c'est marches de quatre du Temple. cette pièce et qu'on chambre ou richement antichambre rendre à cette en habitable. vérifier nombre de galeries un grand elle contient que j'ai découvertes La pyramide n'est pas un corps plein. J'ai parles ce deron longe accès qui donne nommé pluies. dale le au de chaque le nombre de la tour. n° 4 situé près de l'escalier du groupe qui Au pied de la dernière les explorer. j'allumai qui s'échappa souterrain au fis descendre dans le une lanterne mais le lendemain toute la journée. aux Katuns. figure de ces est. les a comblées toutes souterraines s'y à l'est des galeries éboulement les cotes m'en ont katuns ou signes de neuf se composent dont quelques-unes hiéroglyphiques sculptée. l'emplacement est surmonté frises gouverné à une autre grand couleurs. en face composé devant une tête d'éléphant. pied verte rieures Vue d'après PL. et Une odeur résineuse souterraines. on voit quatre Dans la seconde galerie dans les située à son pied. de plus. une dalle dont je voulus l'ayant la terre plus avant je rencontrai je creusai complément. de différentes boules en terre petites qui conduisit sculpté. Les secousses de pareilles sa hauteur. et. pierre de la pyramide dans le sens de la largeur Toro. du la forme des édifice. l'air extérieur et une lumière au sud y admettaient Des ouvertures pratiquées consiou si elle est due à un éboulement sud-ouest a toujours si la sortie qu'on trouve à l'angle existé. de séparation mur un Au sud de cette pièce.IV EXPLICATION DES PLANCHES. qu'on les murs sont couverts en stuc. core de toute Si. mais je ne devais point mon retour la suite de cette exploration. dérable. d'un de deux lit à en bas-relief richement qu'elle a disparu l'autre contient. le sol. un petit elle possède dont une est fort curieuse de sept pièces un édifice de soi. à laquelle j'ai situé donné le nom de de en murant en trouve une Parallèlement cause jaspe d'un vert chambre de la Reine. en adoration sur d'élégants oiseaux méandres. pierres PL. On descend avec les souterrains trappe un seul de ces lits communique par une et conde trois galeries. qui La font le tour du palais. qui occupaient doit-elle grandeur en Il trouve des tablettes trois de ce côté. entre la par le haut. Ces cryptoporticus à Mérida par le général règnent été soustraites de la base. des lits. que je fis entretenir à de de partir Tabasco. ches liers. au-dessus de douze pieds et sont élevés qui est de cinquante pieds. montrant occupée galeries. à fleur de sol. de la tour et la galeries au-dessus de fermées du niveau pyramidalement niveau général. de trappe. d'ornements chambres sont tapissées les autres contient un lit Une pièce faire un ensemble.

Plusieurs comme le voit ((ig. pour de simples de là sont échafaudages. prise de ma cabane située sur le plateau laissé les opposé. aux étude des corniches la maison de la Reine (voir de la pyramide le plan). ils ne sont pas excavations profonds. la célèbre plante tous en fleur du parasite ont été huaco. du Étude cor- niches de la chambre conduits acoustiques. les poutres. sans couleurs. faïence que de les fragments rendent à celui de la (fig. XII — (gauche). étudiées avec soin. au pied laquelle j'avais érigé ma demeure. XI. n° 24 dans le plan. on aperçoit le temple du palais (voir plan). côté de la cour. v édifices. 1). Au fond. fig. Cette quoique vue fait ceux qui voir le traités par recouvre application le sol des morts pas des autres une guérison n'a été constatée. quoique ina- chevées. plusieurs souterrains encore inexplorés. sont crépis avec une espèce le de ciment ce ciment que est l'on polissait devenu si dur par le frottement pendant tombés qu'il des séchait. Cette vue. PL. PL. à cyprès mille de six pieds pouces de diamètre. la destination pour de leur et la suspendre des draperies dont elles sont partition encore c'est ce que n'aurait semblent indiquer sans doute régularité coupe couleur rouge Trois peintes. Élévation de la partie travers de la galerie du qui donne intérieurement sur la cour avec l'escalier et les deux groupes de en raccourci. dont a laissé partie me supérieure semble de ces traces qu'on voit encore aujourd'hui. trois sont dans l'origine ont eu à soutenir l'échafaudage de construction. Profil d'escalier à la base palais et face de la même base. Il se compose de trois figures. 3. sous le sur le quafrième droit du vainqueur. nord. c'est un a été abattu pour neuf d'autel l'église les de Palenqué pour remonter presbytère. Vue pittoresque d'une du palais. a dessiné inscriptions charbon une par en des voyageurs. au-dessus on aperçoit de le Temple de la Croix sur sa pyramide. PL. les niches accompagnée ne sont de trois style chaque on l'arche. est bien ni la décadence de l'art. du moins encore à placer. Ici la totalité (moins on voit celui droite) des est en droite. pilier à partir du est très-remarquable par globe ailé qui se trouve pied PL. de l'autre l'iconoclaste. IX (gauche). On voit sur bord de pyramide. marqué dans les 21 dans le plan l'eau du palais. le situé du côté ouest du palais. luxe qu'on cette pas employé deux battants. Un autre avec du figure le pied grandeur naturelle. Relief du pilier extérieur ouest. dont couches concentriques font l'âge près de deux ans. chaque Sur les première de indiquée la on place voit des des onze qui tracées ont contenu portraits entre autres des côtés intérieurs porte. XIV. des Niche dans les souterrains. XIII. fi. Pl. XII (droite). une grimpant contre au tronc du palmier et la huano. les mais seulement figurées. Tau conservé avec toutes ses couleurs. de celle de Corroy. IX (droite). PL. Au de la porte construite centre. 1) celles de l'autre sont creuses qu'on ont servi voit (fig. souverains. marqué 22 dans le plan. de un autre tronc plus et une table vo- lumineux que le le premier. . signe qui se retrouve sur d'autres parmi les Katuns (?). VIII. qu'on son croyait panacée soient le choléra morsure des vipères. 1. du tronc montre l'état où j'ai assis 1835. ne pas raccourci comme dans la planche qui PL. L'usage des trous rectangulaires difficile à déterminer. murs avant d'y un appliquer son semblable la couleur. Ce relief Relief en stuc. des et servaient la nuit à recevoir lampes. de Élévation de la porte côté de forme moresque. de Vue perspective médaillons de la première vue sur galerie le devant et du palais. XIII. avec temps. des 1. encore ses couleurs Relief en stuc. ruines en à la distance d'une portée l'extrême de fusil. 2. le mieux et conserve très-vives dessous où des pluies n'a pu pénétrer. fig.EXPLICATION DES PLANCHES. qu'on ici édifices voulait faire pénétrer l'air extérieur jour. j'ai découvert souterrain pour donner précise hauteur marches. XIII. aussi crépi qui tout galeries et édifices. c'est la nature prise d'ailleurs coiffure de figure reliefs qui et debout évidemment une tête d'éléphant. trous. Le mouvement de la figure agenouillée sur le fait. Relief du pilier extérieur ouest. Relief du pilier extérieur ouest. les gonds en pierre et prouvent retrouve que porte dans tous les était fermée par où l'on Près T égyptiens et la lumière déjà du mentionnés. Profil indiquant de les cinq marches qui c'est au descendent dans la première cour du palais. le De Vue en perspective côté de la de la porte est de style moresque la et de celle qui médaillons conduit dans la grande les cour (voir plan). XV. des Les tau figurés la fumée ne traversent pas à la la muraille. La est d'une vérité surprenante. neuf figures suit celle-ci. niches de même situées de côté 3). le avec l'in- clinaison groupes une idée figures de la (4 du plan) des pied ai de cette figure une que d'Indien. j'y Ces assis figure sont Groupe et des cinq sont figures en situées au sud de l'escalier. PL. PL. de il est situé dans la galerie intérieure ouest du palais. c'était conservé des reliefs qui restaient au palais à mon arrivée.q. fig. cet arbre au-dessus près faire duquel le dessus est mon Indien. à prise de l'extrémité sud. PL. PL. ce n'est ni marqué 23 dans le plan. dont soit figurées. la se tient l'enfance. de ce la galerie côté pas et telles profondes. la fidélité daguerrienne. régulièrement de placés entre ces niches soit profondes. par de la suite.

en conséquence je dirigeai ce premier corps est donc solide. plus le corps le plan et dans sont les figures les pilastres sur lesquels marquées sont les cartouches. XIX. est tourné blanche. du aux temple de la même deux figures colossales. Les deux tout taus servaient égales PL. à ceux de la harpe ne d'une lieue pour ils feront un détour dans la forêt. lier qui. qui donne et le troisième Que l'on compare le second corps. fig. 3. l'énorme qui a envahi ture et montre vers le où la terre véleurs racines en étendant bas.VI EXPLICATION DES PLANCHES. entre chambre et la petite avec cette coupe. se trouve XIV. des enfoncements semblables sont pratiqués à distances fig. richement femme tenue recevant une offrande par une du profil et par la couleur manière incontestable d'une est prouvée par le caractère son origine éthiopienne acblanche est parfaitement la couleur sur le visage de laquelle La reine. nesern répété l'ornement naElle est peinte intérieure du nord. elles c'est six figures sont en pierre évidemment pareillement agenouillée. l'énorme dans peut lui faire éprouver. que son déblaiement leurs les trois niches avec en voyant J'avais d'abord de la base de 1a tour. se la sont procurée en haut. 3 et 4. comblé la avaient tellement et la terre les décombres la végétation. La figure dont le profil L'autre est un homme barbu une femme. figures qui se trouvent Groupe et sur un riche une reine semble sopha. la nuit attardés et ne veulent pas y rester enchantées On voit d'elles. dans corps présente marche de l'escalier pratiqué Voir la première Tout l'intérieur a de monter l'éboulement plus haut. dont le caractère caucasique PL. vis-à-vis Élévation temps. fig. et dont l'escalier (voir le (même Tout son le haut de cet édifice que est ruiné. que du temple par terre de celui des groupes du plan précédent de métope qui fait face mentionnés. suivante. Vue pittoresque prise PL. pour de l'édifice. et surattitude trouve ici sont curieuses parleur qu'on est à droite au nord. en pierre accroupie bas-relief représenter PL. des quatre PL. qui n'en contient pour juger que seize. fig. suffisante pas une nourriture autour de l'édifice semblent s'être de haubans pour le protéces espèces cramponnés gétale est plus profonde Ces masse de feuillage. sont ceux du temple de figures déjà décrit. une reine peut-être. il ne restait continuer jusqu'à par leurs l'espèce Les opposé. on peut dire que c'est une tour enfermée struction d'existence sa solidité et sa raison par les après avoir été battue à comprendre on commence extérieurs. dix-huit comprendre ont à peine pouces des passages. de la Reine tout se trouve excepté Plan de la maison PL. et ne possède pas de traces il n'est pas assez profond pour contenir seulement figuré. XV. XIX. droite tout autour 4. ici le profil Détails à j'ai supposé à genoux. une main plus curieux derrière un dauphin lequel cusée. XVIII. XVI. pratiquée seul pouvait quelle un homme veillait. chambre point de la couleur rouge qui le décorait. aux deux étages plus de soixante pas architectoniques et l'inclinaison de l'escalier . angles le deuxième Vient pour la circulation corps qui est de plain-pied une si longue suite de siècles. cour. a pour diadème sur les deux profils. à mon exigea deux mois de travail. des pièces à l'intérieur. échelle). les ornedécrit sur le plan même. mais je fus forcé manquant. le profil inclinaison. noire encore encore est Un détail tient un gland. les secousses que le vent. une frise riche et élégante. durant orages avec lala facilité fait assez de largeur. tandis se reposait une sentinelle dans que l'autre doute l'endroit c'était sans lequel de l'autre. lugubres. Plan éclairer pendant la nuit. pensé Plan PL. des parties des deux principales colosses. trouvant les arbres ne le troisième masse de végétation corps restant. fig. XVII. qui fait le sujet de la planche ments en stuc qui forment à gauche ou au nord de l'escalier. l'angle coiffures. de la galerie d'après de la tour. 2. en passant produisent à un point tel que les brises sont tendues racines croient les ruines terrifiés Les Indiens. corps une autre Le troisième la tour intérieure. par ces bruits éolienne. est le (au qu'on de ce temple. mais plus graves. exacte de la coupe des deux galeries y remarque la proportion c'est l'élévation de fumée. à partir empêche duquel sous l'escalier. XIX. étroits. sur lequel rentrant. Coupe en élévation de le dessin Castaneda. qui fait voir les deux étages de la tour. et cela suffira marches. on ne trouva plus que de la terre pointée. PL. 2. les traces conservé les passages les escaliers. à la galerie déjà décrite. visible sur les chairs. auprès passer les piliers de ce côté le palais ouest du tableau sont ceux des galeries qui terminent à la droite Les piliers de l'escales quatre marches on aperçoit en stuc. invisible était arrivée. et que je trouverais masquée. Ce beau Cette dernière est évidemment vêtue et agenouillée. PL. est très-original monument Ce singulier par sa conde la tour. qui l'étroitesse un dans l'espace chambre qui sépare Vient une petite les défendre. est incontestable. 5. une fouille. XV. engouffré ger contre des sons analogues entre elles. y avoir une entrée et projections qu'il pouvait séparations à la ligne car la pierre de l'abandonner. plus. de mon XV. plan) PL. à méandres avec recouvrement. une lampe. de nuit. fig. —Plan des deux étages la masse de ses quatre et quand on considère dans une autre. ornés de gauche.

qui de a la du terre dans du conduit et une le Catherwood et en en dix 1842 centre j'ai travail. place. mais de la tour mes J'ai fait avis tout arrivèrent ce que trop est j'ai tard. au élévation. extérieure terminé. gauche reliefs pendant. vue PL. que PL. XXXV. XXXIII. très-brillant. de dit le temple. du sœurs XXI partie non et ans gauche PL. (ig. PI. pierre Chiapas. peut-être député. par du petit temple au beau relief. en plan plan. recouverte issue du près bloc ciment sanctuaire. de bel construite. (gauche). fig. du profil. un montrant galerie. au-dessus il de un duquel fragment serre basaltique. dit tables. XXIX elles. XLII. qui trouvé fait large temple. galerie. PL. la droite au sol gauche de fond. la pierre C'est était les cette parvenu. recouverte et dit du de aux l'édifice. vu de dans la fidélité le colossal XIX. XXXIII. XXVIII. XXIII.de pour avoir eussent du fig. PL. tenant ET fig. de son bec poli corps représente la tête aigle acéré . fig. PL. PL. Dix de États-Unis. la de la première galerie. de Waldeck. PL. semblables. PL. XXV. montrant les marches et le souterraine. XLI. PL. On coule je l'ai que entre dessinée. PL. village. complet. le plus PL. mieux n'en par 3 Coupe grande de maçonnerie. cariatide saillie deux la de figures. long la plate-forme J'avais après spéculateurs XXVIII. pilier deux encore. parce qu'il est y en ne a et gouverneur à la la croix.EXPLICATION DES PLANCHES. Soleil. fig. 1. II. Petite 3. est 1 et la solide d'une 4. montrant celle d'un de droite. que l'expédier. temple général. Sanctuaire ET XXX. XXVI. PL.. Bas-relief. les deux tables de cette l'édifice trois vue du à 1 extérieur. — Grande table première chambre à ras du XLI. Bravo. PL. façade en l'édifice du terre pierre l'édifice Temple Soleil. table table de terre la de à enfant. PL. 2. PL. était à y sont sur Ces le de étaient car on ne l'abaton scellés pouvait ou dans les sanctuaire. XXIV. ayant devant sur face la contre la pente terre servi porte de du support milieu du la empêcher à aussi en ce monument. des autres ouvrage dessins de lord de cet artiste mexicain. Plan Élévation 2. tent formée duit les à mi-jambes. les tournai entière. (droite). 1 III. Étage Élévation souterrain. PL. tenant tenant (droite). enfant. PL. l'intérieur XXVIII. la fig. le acheter mur du qu'en salon épousant de qui était placé droite. les trois à la et portes chambre brillant. des lourde de même plus exactement vingt pieds l'autre toutes de au fond de l'édicule où jusqu'au c'est Il celle ne de l'on de allait ruisseau là restait gauche. façade temple. pieds l'une conservée. très-dur chambre Élévation de la Relief de Bas-relief 3. PL. pyramide. XL XL XXXIX XXXIX. XXXVI XXXIV XXXVIII. Élévation ET XXXII. deux la méridionale. XXXI XXVII. plus XX. plus village Plan marqué 2. sept Coupe Yucatan. ruines. ce sans là tard. fig. il fig. qui que 1832 beaucoup que je descendre ordre la Stephens droite Statue du ou une ces dessiné du 3. PL. qui au Temple étais de la Croix. Pierre ouvrage du que de la confisquai et relief. par du sauvée à relief du de voyage cette du trouvèrent Stephens Il de cassée je connaissance. PL. de droite pierre et dressée verte mordant par M. Homme ET ET XXXVII. du Soleil. XXXIII. PL. Élévation cette planche par pittoresque pittoresque que je en du m'y pierre. PL. dont le le est d'un encore crotale. rendue pu pour l'ouvrage inutile arrêter était la leur publication Kingsborough. extérieure. prise de la porte d'entrée du palais on voit au pied de pyramide PL. décrite PL. entre d'un à PL. le plus intéressant qui soit aux ruiues. Beau dans sa Carte de Plan ornement de la main droite. plus et c'est l'habitation Bas-relief Son député du ET de XXII. trouva deux de pierre. 4. placé ils la une maison des PL. fig. Vue 1. PL. haut. Femme Homme Femme tenant Elévation du fig. XLI. 1 par temple de extérieure intérieure un un tenant un Grande enfant. XLI. Temple sanctuaire du Temple du Soleil. PL. tous deux mutilés. et les qui la différences contient porte de qui une gauche existable con- sanctuaire.

et furent terminées dont l'an les réparations ou (Note commencèrent 1447. cinq grelots de la queue du reptile se voient au bas à droite. De collection PL. côtés peints assez ce décombres est fâcheux chargée sans de bouché M. xxxvn. conservées. cap. XLVIII. règne d'Ahuitzot FIN DE LA TABLE DES PLANCHES. la main demi-grandeur De étrange une figure sortent. PL. Appartenant au national IV. de représentant Mexico. d'architecture l'idée qu'on pourrait l'Abaton les mais couemmais sur il temples très-bien l'humidité fâcheux planche ce bas-relief. une figure XLIII. LVI. de W. trouvée en en terre trouvées divers en pierre. De la collection Uhde. Uhde. PL. avec On de turquoises. de B. en de poterie du des dans la Musée Mexicains. Hertz. terres milieu. LII. de à imprimer est de des la étoffes. trois PL. et doit est huitième être Acatl répété On sait rois bien de huit. que des Voir contrôler même de terres le cuites texte de la importance. lib. XLVII. (septième sept. collection collection couleurs PL. celles droite gauche. incrusté De la de collection turquoises. bas-relief. endroits. sente PL. quelques traversant le visage. Mexico. gauche Des objets rayons ovales Figure une par le côté des humains dont certaine bas. XLV. PL. espèce qu'il s'y huit (2) droite trophée trouvé. droite par des elle une tient tige de de ligatures on maïs. collection de de Mexico. supportés branches. dans Hist.) du Chalchuilittitl. à Palenqué.) (Note est un monument commémoratif de la dédicace pierre de Huitzilopochtli. etc. et dont 15. celle de gauche en bas à Tabasco. VIIIAcatl. Beau Ahuitzotl. de CRÉTÉ et FILS. LI.) II. de la collection Corroy. et à gauche. de B. le signe et au (Ce demi-grandeur. dans que des c'est conservé. Hertz. PL. Ococingo. et de un temple. Sahagun. du du Musée Musée de et de Mexico. 6 Acatl. LV. surmonté Au-dessous jade du son du Musée successeur signe de ce de Mexico. Modèle Vase -Trois celle du d'une en terre terre cuite cuites. plus parfaite que j'aie vue et dessinée. XLIV.vin EXPLICATION DES PLANCHES. collection turquoises. Fisher. de Nueva-Espana. numériques serait-elle Restauration. cuite du peinte. incrustés le manche la qui ressemblance porte et De de est au la 5 lignes bas avec de du les valets des et de cartes la main à jouer. Deux Quatre cassolettes Instruments et trois sifflets. PL. ce masque était on « fort cle las beau cosas (2) Cette du sous temple Tizoc » (Voir et resplendissant. typ. gen. du Musée de Mexico. de toutefois tellement ce fausse dessin pénétrer. seconde de B. et de est et à LIII. PL. d'y encore avec relative à la cette PL. PL. dont musique un est flageolets (1) « feu « Au mois Xiuhteuctli. des sont Acatl sujet base à avec Les les (Il la personne son les indiquant avec le grand le nombre teocalli Acatl sommet. un M. d'un leurs pêchant est la avoir Blocs des plus inauguration? couleurs et le encore fond ayant que de de visibles. a une mort. (1). tout lui mettait masque avec bandes de pierre verte. chaque être collection offre en basalte. XLIX. Musée de à pierre. de B. je pense qu'elle repré- Quetzalcohualt. XLVI. ce bel du édifice la Waldeck ses et page M. on Musée voit le signe couché de Statue Mexico. L.) deux points pierre L1V. . PL. teponaztli de Waldeck. etc. « chées ensemble.) du Musée de Mexico. en bois voit. Mexico) la place proportions Ahuitzotl du représentant entre point plus qui les deux manquant grandes termina à gauche rois il y Tizoc. ou tambour. la tête collier. Entre la planche V et la planche XLIII se trouvent placées dans l'album celles qui concernent Palenqué. La grande terre cuite avec porte. u travaillé « appelée de Izcalli. un du dieu du fabriquait mannequin atta arcs et des de bois petits pièces un en mosaïque. terres cuites idole vases cuites de cuite. du Musée de Mexico. de cœurs. trouvées à Palenqué et appartenant à la col- lection PL. Corroy. cassolette en terre cuite. Quetzalcohuatl Deux Deux Terres A droite. de la Castaneda. PL. CORBEIL. et Stêr. PL. à Ococingo. l'Introduction. que Masques Couteau je la qui frangée de suppose de en crânes silex. V. ait planches la couronnement sont en couverts laissant restauré ait juxtaposition placé ou de dessus reliefs de porte de dont d'air.

.

.

PL.3.

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE.

PL.

4.

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE.

.

.PL 5. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

.

G MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.PL. .

.

PL. . 7 MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

.

MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE . 8.PL.

.

9. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. .PL.

.

MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. .PL. 10.

.

11.PL. .

.

12. . MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.PL.

.

13. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. .PL.

.

MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. .PL.14.

.

MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. . 15.PL.

.

MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. 16.PL. .

.

PL. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. 17. .

.

. 18. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.PL.

.

19. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.PL. .

.

PL. 20. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQ UE .

.

.

MONUMENTS ANCIEN .

22. ANCIENS DU MEXIQUE.PL. . 21.

.

MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. 23. .PL.

.

.PL. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. 24.

.

25.PL. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. .

.

PL.26. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE .

.

PL. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. . 27.

.

.PL.28. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

.

.

MONUMENTS ANCIENS .

50. .PL.29. ANCIENS DU MEXIQUE.

.

PL. . MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. 31.

.

MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.PL.32. .

.

.PL 33. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

.

.

MONUMENTS ANCIENS .

ANCIENS DU MEXIQUE. Imp. à Paris. Beuquet. .PL 34. 55.

.

.

MONUMENTS ANCIEN .

PL. ANCIENS DU MEXIQUE. 37. . 36.

.

PL.

38.

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE.

PL.

39.

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE

PL.40.

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE.

.

MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.PL. . 41.

.

PL. MONUMENTS ANCIENS DN MEXIQUE. 42. .

.

PL. . 43. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

.

44.PL. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE .

.

45. MONUMENTS ANCIENS DN MEXIQUE. .PL.

.

.PL. MONUMENTS ANCIENS" DU MEXIQUE. 46.

.

47. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. .PL.

.

PL. . MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE. 48.

.

49.PL. . MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

.

PL. . 50. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

.

. 51.PL. MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

.

.MONUMENTS ANCIENS DU MEXIQUE.

.

PL.

53.

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE.

PL

54.

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE.

PL.

55.

MONUMENTS

ANCIENS

DU

MEXIQUE.

.

PL. . 56.

.

LE MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE ALBUM PARIS ARTHUS LIBRAIRE BERTRAND. E. Bas-Reliefs Terres Cartes d'Architecture. OUVRAGE PUBLIÉ SOUS LES AUSPICES DE S. . M. cultes. HAUTEFEUILLE Droits de traduction et de reproduction réservés. Coupes. ET AUTRES DE OCOCINGO RUINES L'ANCIENNE DU Collection Morceaux de CIVILISATION MEXIQUE Vues. DE LA RUE ÉDITEUR DE GÉOGRAPHIE SOCIÉTÉ 21. L'ABBÉ BRASSEUR DE BOURBOURG. DE WALDECK TEXTE REDIGE PAR M. et Plans DESSINÉS D'APRÈS NATURE ET RELEVÉS Par M.MONUMENTS ET ANCIENS DU YUCATAN DU MEXIQUE PALENQUE. Vases.

.

.

latitudes HYDROGRAPHIE. commandement ordre du composé D'AFRIQUE. RELATION in-8°. du jardin de France. tirées 500 sur chine. des temps l'authenticité du caractères historiques. MM. comprenant chacune une division théories direction Observations Note les 14 premières livraisons. tirées en In-8° couleur grand et CUBA. MINÉRALOGIE. in-folio. à ces EXPLORATION et BOTANIQUE. in-8°. Sondage Étoiles fr. grand et et les de des quiche américaine Ouvrage original française commentaire de inédits. ses planches. BOTANIQUE. in-8°. et papier EN ISLANDE par de 3 M. donne. par tome Sainte-Geneviève. M. mesures accompagnés de la déclinaison par MM. CAla de la du les les Norwége. celle le monde. LITTÉIIAIRE. Brasseur française métrie. Vocabulaire. grand LoTTiN. FORAMINIFÈRES in-8°. par M. 1. la pensée développement perpétuelles diluviens l'ancien en 4 phénomènes glaciers. ROBERT. PARTIE. Exc. PAUL exécutés publié GAIMARD. d'où son ses histoire documents.520 incartes fr. fAnahuac. Des températures Mesure des par hauteurs rayonnement. capitaine et pinceau. J. une planches. grand Suède tome Ier est trois gravées. 80 g0 dont fr. planches. Spitzberg. in-81. des202 d'Afrique. et THÉOPHILE une grande LEFEBVRE. 6 planches membre in-folio. et gr. RAMON L'ILE DE DE accompagné au pinceau. par MM. de fer. planches une carte dont grand 72 tirées aigle. vaisseau. lèle. Danemark. MM. Colomb. Ces vues mines. Nuages astronomique. volume in-folio. in-8° BOTANIQUE. in-8°. accompagné au in-folio. LOTTIN grand observations et BRAVAIS. 2 vol. originaux complète de planches sans 0. fr. 138 grand tirées in-8° en raisin couleur 1. de la MARÉES. indigène recueilli température accompagné 240 fr. grandes Ce 4 par planles logique cuivre. papier ethnoraisin 15 fr. du la LOTTIN d'un atlas faites barométriques du baromètre. traduction d'un anciens et regard. Le du développement des Michoacan et complet arts la de vaisseau. tirées fr. d'un atlas L'ILE 2 DE vol. RELATION VOGT particulières. du Mexique. D'ORBIGNY. IV. par M. vol. figures sur chine. atlas de BRAVAIS 8 planc. courants Phénomènes crépusculaires.. à Mexico. géode POISSONS accompagné au REPTILES papier en couleur pinceau. J. l'hivernage. ainsi et DE in-folio. in-8°. de 11 MÉTALLURGIE ingénieur planches de des in-folio. 40 planches FLORENT. 16 fr. sculpture carrière orné qui éthiopien est et des de à l'art arts. avec leur la les constitution mines de chrome. de. papier eh pouleur 80 par grand et fr. Suède 2 vol. ethnographie.. ont pu être système héroïques de l'empire l'auteur de Toltèques. en 2 depuis conservateur livraisons. On vend séparément 11 dont vol. MALTE accompagné dressée. et 1 vol. (codeux fr.000 architecture. L'ILE DE 20 POLITIQUE par tableaux aigle. sera chromolithographie. On en couleur et retouchées au pinceau. grand D'APRÈS jusqu'à in-folio la LES domination de planches Finmark. fr. 1 in-folio. avec ET vignettes par description de la des soufrière montagnes de et Krisivik. fr. GUÉRIN-MENNEVILLE d'un pinceau. gravées MAGNÉTISME. retouchées par LUCAS. accompagné volume. l'Anahuac des fondation Histoire et de de les Ier. CUBA. etc. 1ithographié titre HISTOIRE DE SCANDINAVIE. atlas 150 peuvent ALde fr.000 AU Histoire jusqu'à religions royaumes l'arrivée des de l'État d'Ooxaca. grandes 102 30 fr. en papier 2 de en en 2 livraisons. DE BERTHELOT. livraisons. qui sont par de fr. correspondant GUÉRIN-MENNEVILLE. Sur Nord. DE L'ILE Ce conquête par Voyages. de montagnes encore un régions. Établissement de l'idolâtrie Conquête des mexicaine. accom42 leurs résultats. (Guatemalaj. in-8°. géologiques faites en par M. papier vélin. des ET à entièrement M. planches observations in-folio. renfermant scientifique. d'un 40 déterminées. par accompagné 270 30 fr. livraison de Chaque livraison métallurgique colombier. l'écriture dans mexicaine. DE BERTHELOT. une commission lieutenant et de VIGNAUD. est Période divisée retouchées vélin. fr. planches 1 vol. l'Institut. fr. de 60 planches M. PRIX DE CHAQUE LIVRAISON 10 FRANCS. ALBUM dont BOTANIQUE. exécuté GDILLnIN. Scandinavie. grand et fr. a la M. ET météorologie. les débris M. capitaine GÉOLOGIE. RAMON POLITIQUE DE LA de SAGRA. l'état par dans 5 de M. mont la vol. atlas des côtes etc. accompagné soigneusement MM. DESCRIPTION de physique par M. INSECTES fr. vol. des les plus bien différentes reculés distinctes Période RAGUEL d'après et BRIDET. BRAVAIS. d'un pinceau. mouvements côtes occidentales du des îles publié livraisons. aperçu Petit Calendrier. M. les épreuves enseignes daguerriennes de vaisseau. sont en sa sur l'aide ce grand gravées. 25 fr. soin. Phrases SCANDINAVE. plantes in-folio. MM. se divisent en Ces deux l'Islande. HIMELY. TRÉHOUART. quiché vol. gr. retouchées VASCULAIRES 1 in-folio. A. raisin. d'un par 1 in-folio 50 M. SAINT-BENOIT. à exécutées in-4° de chromo-lithographie d'étain. l'Institut ET NATURELLE direct. documents Des GÉOGRAPHIQUE. CUBA. planches DE papier en couleur grand et L'ILE raisin. in-80. et et vents dans le Nord. Recherches le de nord de du Voyage sur l'Europe. riode Les une omanienne. MARTINS. et de DICTIONNAIRE statistique. 20 20 fr. ils ne LA CUBA. THÉOPHILE exécuté par LEFEBVRE. Une description géologique du Spitzberg. Le vaisseau. accompagné duquel ment chacun possession. paraîtra rédigé du en par même 13 M. hydrographe planches et phénomène dans Densité in-folio. Calendrier. fondation fin du XVIe de du l'Église siècle. la musique. grand sinateur. en argentifère. avec par vignettes M. Dupas raisin. 500 avec fr. grand in-8°.. reculés vol. durant de la le monarchie moyen âge DEUXIÈME quichéaztèque VOYAGE FÉROË. LITTÉRATURE RELATION HISTOIRE in-8°. par DE raisin. etc. épreuve procédé sans format véritable retouches. 7 . CHIMIE. grand grand grand TERRITOIRE par M. mer. Ouvrage Ces ches meilleurs Le Égyptiens. gr. fr. par le Hygrobaromètre essai et sur dant la poésie. suppose les nord stries de botanique croissance Essai sur MM. fr. LA HISTOIRE MARMIER. les carte. sur dont ensemble orientale. Ducouëdic. membre d'un géologique feuilles travail et sur contient orographique de grande et et et coupes observations. in-8°. papier HISTORIQUE grand raisin vend séparément M. PHYSIQUE. au pinceau. atlas Espagnols. et Norwége. DE Mornas. vol. vol. jusqu'à nos jours. V. chacune composeront raisin d'un est livraisons. atlas ALCIDE de 12 D'ORBIGNY. vélin. DU VOYAGE. et celui phonétique du avec des les DU siècles originaux MEXIQUE antérieurs et par légation Indiens et figures. en texte. DE papier L'ILE grand DE CUBA. appuyer un exposé des dates notre des ère. est suivre races sera est a consacré précédé de 5 à à tous 600 la peinture. pitaine ingénieur atlas de Longitudes l'horizon et 9 de corvette. STATISTIQUE. raisin. fr. MINÉRALOGIE accompagné contient toutes de ET 20 les MÉTALLURGIE. et 9 atlas in-folio renfermant 274 planches. in-8° grand couleurs et pagné d'un Description BORÉALES. d'Abyssinie. 1 in-folio. NORD. 1 vol. delà et VOYAGE. en son deux wége. vélin. jusqu'à avec M. de germaniques dramatique d'introduction texte Bourbourg. atlas COCTEAU de 31 et BIBRON. figures sur chine. Espagnols jusqu'à du et la Michoacan. BRASSEUR 25 fr. de forme de qui texte. tirées 120 fr. costumes. tomes description II et III contiennent du pays l'histoire d'Oman. dialectes cakchiquel et espagnole et tzutuhil. DE accompagné au pinceau. du les de par in-8°. GÉOGRAPHIE par d'un sur et glaciers où on qu'affectent erratique etc. etc. ZOOLOGIE. chez et suivi les au traduction in-8° raisin. semble et Le même. hindou. BAYOT. carte se vend vol. par 4 M. VICTOR LOTTIN. vol. Les fr. XAVIER grand conservateur accompagnés de de 310 la bibliothèque planches 760 papier vélin. de les diverses nouvelles in-8°. docteurs-médecins. indus- plans savantes grand nombreuses mis et grec. retouchées GAIMARD d'un planches et atlas ethnologique et retouchées et archéologique. 2 30 Vol. Tirée pagné cipales de du des notes quiche manuscrits philologiques comparées des meilleurs avec aux un auteurs vocabulaire guatémaliens. tirées CUBA. MONUMENTS. LUCAS. de la Dépression mer. BOURBOURG. Crctint. système au chronologique. sous se grand et volume les auspices de in-plano. in-8°. mines ainsi de que cuivre sur de Norwége et Russie. d'un atlas membre de 102 PLANTES de l'Institut. MOLLUSQUES papier en couleur DE d'un grand et DE raisin. sur bois. vol. HISTOIRE MenNEVILLe. volume consacré de 40 S. et in-8°. in-8°. fr. et 1 sur de la mer DU Caspienne. 1 X. de des carte la l'abbé France Rabina! 45 fr. à au commencegrand ensuite livre a il été fait puisé. la les mer glaciers en et les glaces Un flottantes rapport de sur cette les île. administrateur forts vol. VOYAGE commandée accompagnés en Le couleur même. du Mexique. antéhistoportugaise. vaisseau. côte soumali. Ucc. ROCHE-PONCIÉ. raisin. dont et plusieurs conservées. A. et retouchées au pinceau. tirées en Flore ont couleur de logie. papier raisin et PRÉVOST. philologiques des accompagné sur papier ouvrage. 2 vol. la Norwége. Chaque PRISSE les DE temps L'ART les ÉGYPTIEN plus 2 de texte. idiomes français langue en français LANGUE 1 LITTÉRATURE in-8°. EUGÈNE ROBERT. in-8°. DE BOURBOURG. 110 raisin. atlas glaciers leur plomb exploitation division.000 fr. — IMPRIM ERI E DE J. grand dont 50 in-8°. Le même. l'abbé que BRASSEUR les planches. BRUN. ajoutent de atlas et l'Institut. DE ORNITHOLOGIE in-8°. centrale. de sur la corvette la Recherehe. d'après le docteur accompagné les dessins EUGÈNE d'un faits 42 fr. le La sur magnifique grande carte de 2 France forts acier. par A. par président végétation la ils commission. ET grand ET grand in-8°. grand 35 fr. de sous la la carte direction en des États de chef M. atlas de 20 et M. impérial GUICHENOT.000 fr. in-8°. complète jusqu'alors. 50 les traces sur de etc. JACoTTET. fr. portraits. d'un et GUÉRINatlas 115 de fr. qui que de sur sur cobalt. Chiapas Ce BRASSuède. composée XAVIER MARMIER. texte. 3 vol. 3 vol. la corvette vol. puisés DE et 4 écrite aux MINÉRALOGIE 1 de les Ce 36 lieux. RA- historiques texte Quiches. PARIS. carte. CUBA. du de système la III. d'un SAGRA. sciences. PHYSIQUE 1 vol. planches 100 fr. in-8°. romaine. PAUL d'un par EUGÈNE grand au THÉOPHILE in-folio pinceau. vol. HISTOIRE Geysers. grand et de BRAVAIS. HISTORIQUE DE LA DU Danemark. Grammaire. travail contient du MÉDECINE in-8". avant avec la la danse conquête. DUROCHER. in-folio CUBA. atlas de de 12 toutes par MM. chargé DE TÉHUANTEPEC exécuté d'une en mission 1859 et 1 dans 1860. in-8° atlas papier séparément. enfr. de botanique etc. M. MARMIER. l'Islande. tions ciation. accompagné au la république DE SEUR rique BOURBOURG. variations et son état moyen. membre atlas de de 20 l'Institut. In-8°. la magnétique myAURORES etc. CIVILISES durant sur des documents archives ancien aumônier ecclésiastique in-8° raisin. accompagnés 5 ZOOLOGIE. en 2 livraisons. retouchées DE CUBA. ROBERT. 16 fr. commandée de AU SPITZBERG par M. et les avec dessins plusieurs de MM. retouchées L'ILE atlas DE de 5 L'ILE DE accompagnés au pinceau. ouvrage raisin in-folio aigle DE DuFLOT publié vélin. scientifique l'Améservations fr. Tome l'Yucatan. un VOYAGE ordre DE du de LA COMMISSION gouvernement. assyrien. vol. CLAYE. des égyptienne lecteur les peut différentes volume ainsi civilisations de contemporaines. de l'Institut. en vol. in-folio. mammifères et L'ILE et vol. 1 vol. A. atlas ALCIDE de 29 D'ORBIGNY. Annales des ASTRONOMIE. grand L'ISLANDE. GUICHENOT accompagné au pinceau. observations 1 de 50 126 2 et imprimées 375 fr.. et fr. d'un Mexicains Rabinat-Achi. sous SCIENTIFIQUE la direction voyages parties ont ayant de été DU M.. de gouvernement. MAMMIFÈRES par CIDE 41 M. par capigrand (cartes. atlas ET AU GROËNLAND. DE in-8°. 2 planches in-folio. etc. Le les avec même horizontale. en 2 livraisons. d'un LOTTIN. lithographiées. vélin. fr. les rope. la Havane. planches Les HISTOIRE depuis M. ethnologie. d'un une RICHARD.corvette. par QUARTINDILLON. 1. et Norwége. DE grand et L'ILE raisin. la mines. En vente à l'aide de second ce volume sur 2 publié volumes papier artistes. D'ORBIGNY. géocoupes terrains. être vendus séparément. de de Chris- DE ASTRONOMIE. GÉOLOGIE. Des obtravail vol. GUICHENOT. Pé- On vend séparément: SCANDINAVIE. EN sur 16 373 EN la Recherche. chêne Féroë. bois. DE BOURBOURG. raisin. 1. guatémalienne jusqu'à Tome suite. RIMÉTÉOROLOGIE. pl. DE XAVIER grand ET vol. par traduit M. Variations et accompagnés météorologiques Comparaisons état moyen l'eau MM. dont ET par in-8° grande imprimée grand carte en 60 nombreuses la Scandinavie. campagnes et ses divisions chacune Sainte-Geneviève. 16 32 grand 10 fr. les pages de autres grand l'art à dans la la iu-4°. de du Mémoires ainsi produits des l'Europe le du la que par rochers et long pin sur des 4 BRAVAIS planches Spitzberg sur sur les de les la les GÉOGRAPHIE et in-folio. nomène scandinave. 1 vol. de chichimèque à Mexico. III est De terminé la langue Numération. ses sa par musiqne M. tirées PLANTES CELLULAIRES DE L'ILE DE CUBA. magnétique. comprenant Ouvrage les sources accomprinà terre pendant faites Sur la les dans relâches le nord et de de penl'Eul'air. VOYAGE et SUR L'ISTHtbIE de Guatémala. une D'AVENNES. de 22 coloriée L'ORÉGON. et de figuratif propres. Guatémaltèques drame en regard. mers de mirage. in-folio au l'exposé depuis en cinq les critique temps périodes Période notions jusqu'à Période nos acquises jours. Chine. couleur et par livraisons. de l'astronomie. de ces volume peuple. Variations et et peuples originaux in-8° raisin. planches. in-8° et 2 atlas grand infolio. ISLANDAISES. PETIT 6 VOYAGE EN de et ABYSSINIE. mythes l'antiquité fr. vol. de légation nement. de notes migrations des 1 documents vol. 1 de vol. folio. ET traduite de grand abrégé. retouchées un seul M. membre marine. accompagnés Observations la sur Suisse les histoire avec rattachée la de filiation complète l'art à et égyptien. de de Scandinavie. de 11 par papier planches 80 15 M. par un soumali. vues. d'un par M. connaître et qui brièvement resque. vdlume en A. On vend séparément l'Afrique l'histoire rique. archéologie. toire le chez Ce complète. DEs-Murs. volumes séparément. EXTRAIT DU CATALOGUE DE LA LIBRAIRIE ARTHUS BERTRAND HISTOIRE L'AMÉRIQUE tophe inédits. par d'un pinceau. l'atlas. gravées une et sur sur récents de et du Shetland. planches vol. en paralL'hiset artistique BOTANIQUE. rédacteur accompagné TAGNE. dans 1l classement des de divers intérêt premier uniquement l'architecture polychrome des graphique géologiques représentent formées plus accompagné au planches orographiques. cartes DE PHYSIQUE LA SAGKA. description membre 103 33 HISTORIQUE. par l'Institut. LEFEBVRE. 3 55 vol. E. 20 fr. grand intéressantes. de etc. FABRE. retouchées CAMILLE MONTAGNE. TERRESTRE. grand coloriées retouchées 2. et en la ses explorations Le orientale LocuPrononsouahhéli. 140 qui. l'Amérique. PREMIÈRE PARTIE. figures gréco-romaine. pl. le ministre renfermant d'État. atlas sur DU vélin. sa de illustré découverte la bibliothèque de 30 vignettes M. GRAMMAIRE mise en parallèle DE LA avec LANGUE les deux QUICHÉE. HISTOIRE MON raisin. VICTOR LA caDE de MM. présent. in-8°. Observations langues et l'art servant originale. monarchie royauté des SCANDINAVIE. planches par M. PHYSIOLOGIE. Hécla. BOTANIQUE. planches VOYAGE. atlas Les 2 de volumes par 1 MM. planches 2 in-folio. 236 7 vol. anciennes indigènes.) SABATIÉ et et la le du phésol Norfrêne les la VOYAGE brick taine in-8° le de et A LA COTE sous publié atlas grand ORIENTALE le par in-folio. en sur avec des indiles MAGNÉTISME PONCIÉ. comparés limite des à ceux neiges des Alpes. PHYSIQUE. papier et 59 une toutes provinces et planches gr. Le triel Le vignettes. plans. française. ROBERT. par sur par M. CHARD. 1 60 Danemark.Conditions de la Souscription Cette plusieurs nature pierre par une publication seront la en se composera de 56 et planches d'autres qui lithographiées reproduites permet de dont d'après tirer sur publié L'ouvrage Le texte. MON- BOURBOUPG. ITINÉRAIRE. fr. observations ainsi d'argent. optique LE LIVRE livres gènes accompagnée thologie composé DE et sur les SACRÉ héroïques de Guatémala. Tomell. 4 EUGÈNE historique remontent accompagnés contenant DO pitto- l'Abyssinie. BRASSEUR au Mexique DES NATIONS CENTRALE. Tome Pour volume. fr. que l'intensité LA RocnE60 fr. loriée) GÉOLOGIE. été observées des énumération dans espèces 2 in-folio. retouchées 25 in-8°. grand LAPONIE. par ornés cartes avec ordre de ou des Californies attaché du 8 gouvervignettes plans. ROCHER. linguistique. grand ET capitaine in-folio. détaillé vocabulaire De usuelles la des du voyage si peu avec connu de et souahhéli. etc. in-folio. nouveau photographique photolithographie. 1 in-8°. filantes. tirées en très-fort vol. HISTOIRE M. Guatémala catholique et de sur est 1521. tirées les en oiseaux papier couleur forment grand et CUBA. in-folio. de la de la l'Yucatan. RtCHARD et SABIN-BERTHELOT. in-8°. tirées DU in-8°.. musulmane. les Marées températures observées. Écriture. diverses. des du Mexique BRASSEUR Nouvelles au DE temps de la On vend séparément MM. VOYAGE. dans et sylvestre. M.

DE 21. DESSINÉS D'APRÈS NATURE ET RELEVÉS Par M. L'ABBÉ BRASSEUR DE BOURBOURG OUVRAGE PUBLIÉ SOUS LES AUSPICES DE S. LE MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE ALBUM PARIS ARTHUS LIBRAIRE BERTRAND. M. DE WAIDECK TEXTE RÉDIGÉ PAR M.MONUMENTS ET ANCIENS DU YUCATAN DU MEXIQUE PALENQUÉ. Bas-Reliefs Terres Cartes et Plans d'Architecture. ÉDITEUR DE GÉOGRAPHIE LA RUE SOCIÉTÉ HAUTEFEUILLE Droits de traduction et de reproduction réservés. . Coupes. cuites. ET AUTRES DE OCOCINGO RUINES L'ANCIENNE DU Collection Morceaux de CIVILISATION MEXIQUE Vues. E. Vases.

.

.

vaisseau. fr. des à l'architecture volume est consacré polychrome Le premier uniquement Ouvrage publié Ces 2 volumes M. enseignes gravées. HISTOIRE MARMIER. LEFEBVRE. L'ILE vol. durant de la le monarchie moyen âge quichéaztèque VOYAGE FÉROË. papier en couleur 80 L'ILE grand DE par A. le Ducouëdic. une in-8" grande imprimée par grand carte en M. 1. mesures accompagnés de etc. membre d'un géologique feuilles Ce logique cuivre. livraisons. 2. par M. fr. 1. DE CUBA. PETIT 6 et EN de ABYSSINIE. LITTÉRATURE in-8°. du Guatémala et de dn Michoacan. ALBUM dont BOTANIQUE. carte 45 fr. de l'astronomie. de l'abbé France ROBERT. de 60 planches composé ethnologie. A. commandée de 5 AU SPITZBERG par atlas M. LUCAS.000 séparément DE 1 L'ILE vol. du Mexique. On vend BOTANIQUE. l'Islande. gouvernement. fr. 50 tirées 500 fr. dans mexicaine. MÉTÉOROLOGIE. MENNEVILLE. observations 1 de 50 126 2 et imprimées 375 fr. tirées en Flore couleur de ont logie. E. comparés limite phénomènes glaciers. sur STATISTIQUE. qui a précédé orné de nombreuses de 5 à 600 pages grand Le volume de texte. 3 vol. optique l'hivernage. description membre 103 33 HISTORIQUE. planches Les raisin. sous publié grand par COMMISSION président gouvernement. DU de M. d'un LAPONIE. en 1521. accompagné au planches 100 traduit par M. renfermant du voyage avec ses explorations contiennent l'histoire du pays d'Oman. romaine. HISTORIQUE DE LA DU Danemark. TRÉHOUART. une commission lieutenant et de scientifique.520 in- campagnes et ses divisions XAVIER grand particulières. en couleur et retouchées DE L'ILE d'un atlas DE grandes POISSONS accompagné au pinceau. in-8° DUFLOT forts grand perpétuelles diluviens et sur sur récents de du Shetland. in-8°. de etc. vélin. complète de planches sans 0. ainsi et DE in-folio. PREMIÈRE PARTIE. GÉOGRAPHIQUE. Le même cartes accompagné sur papier in-folio etc. ils ne LA CUBA. fr. in-4°. l'Anahuac des II. servations les traces déclinaison magnétique. et Phénomènes crépusculaires. et tzutuhil. de et les notes mythes des quiche l'antiquité les MAGNÉTISME PoNCié. livraisons. DE L'ILE DE CUBA. glaciers en 20 les Une et les MÉTALLURGIE. documents originaux puisé. in-8°. de'31 tirées d'un atlas in-folio. à au commencebrièvement qui sont en sa l'aide ce ZOOLOGIE. nouveau photographique format photolithographie. LA SCANDINAVIE. PHYSIQUE. GUICHENOT. dont ET CHIMIE. de les diverses nouvelles in-8°. portugaise. géologiques géologique flottantes rapport de sur du cette les faites en et BRAVAIS. et 4 atlas gravées sur papier une magnifique carte La grande A carte LA se vend ouvrage publié raisin ornés vélin. par accompagné 270 30 fr. BRASSEUR par 25 fr. in-8°. l'écriture retouchées GAIMARD d'un planches et atlas ethnologique et retouchées et au archéologique. d'un SAGRA. in-folio. nocHER. papier figures 1. la par MM. DU mer de TERRITOIRE M. 2 vol. retouchées un Scandinavie. DE in-8°. delà connaître et et VOYAGE. l'Amérique. LA avec jusqu'à la fin du xva siècle. Brasseur et les de Bourbourg. HISTOIRE M. carte. GUICHENOT accompagné au pinceau. d'un LoTTn. fr. par MM. raisin. et de figuratif propres. originaux indigènes. mirage. hindou. GUILLAIN. au Rabinat-Achi. 1 X. 20 20 GÉOLOGIE. et et météorologiques Comparaisons et son vents état état moyen moyen. Chine. in-8". grand coloriées retouchées POLITIQUE RAMON nE LA de SAGRA. grand in-8°. BORÉALES. grand raisin. etc. leur plomb exploitation division. papier vélin. Chaque centrale. dont et plusieurs conservées. LITTÉRAIRE. TAGNE. l'abbé que BRASSEUR les planches. et en souahhéli. atlas 150 peuvent ALde fr. par J'Institut. Exc. L'hisà l'aide de planches. qui sont graphique géologiques plans savantes BOTANIQUE. fr. J. M. grand accompagné A. in-folio au ensemble dont retouchées vélin. en vol. In-8° CUBA. in-folio de 22 cartes grand grand aigle coloriée MOFRAS. grand et 80 15 fr. Variations variations Nuages astronomique.. VICTOR LOTTIN. folio. de de Scandinavie. grand la domination de planches par de fr. d'un et GUÉRINatlas 115 de fr. Hécla. avec par vignettes M. corvette. in-8". pinceau.Conditions de la Souscription Cette plusieurs nature pierre par une publication seront la en se composera de 56 et planches d'autres qui lithographiées reproduites permet de dont d'après tirer sur publié L'ouvrage Le texte. classement des de divers intérêt représentent formées orographiques. Voyages. atlas de 20 et LUCAS. trois volumes tome Ier est lithographié costumes. tirées DU in-8°. ils se divisent en SCIENTIFIQUE sous la direction Ces deux voyages parties wége. BRAVAIS. MARMIER. et in-8°. 50 par DE Spitzberg. vol. raisin. atlas DU vélin. INSECTES MINÉRALOGIE in-8°. Observations Note VOYAGE brick taine in-8° plans. IMPRIMERIE DÉ J. impérial GUiCHENOT. MINÉRALOGIE 1 de 36 lieux. LOTTIN grand observations ET de toutes Russie. vol. de vaisseau. par GUÉRIN-MENNEVILLE d'un pinceau. Numération. d'un atlas accompagnés papier grand raisin. HISTOIRE DE CUBA. CUBA. BOTANIQUE. vol. DE VOYAGE. d'un 40 fr. Pronontions diverses. in-8° grand in-8°. mouvements côtes occidentales du des îles chêne Féroë. paraîtra rédigé du en par même 13 M. dont orientale. cartes fr. qui que de sur sur cobalt. planches 11 dont voi. raisin. 20 QUARTINDILLON. MM. VOYAGE SUR et philologiques anciens de des peuples migrations et inédits. figures sur chine. M. l'intensité CUBA. observations ainsi d'argent. par etc. DE des Californies attaché du 8 a la Égyptiens. une RICHARD. On en couleur et retouchées au pinceau. M. L'ISTHME TÉHUANTEPEC exécuté d'une en 1859 mission dans l'état de Guatémala. papier vélin. la Norwége. fr. in-8°. DE BOURBOURG. grandes 102 fr. écrite aux sur anciennes CIVILISEES durant des documents archives ancien aumônier ecclésiastique in-8° raisin. (codeux 60 nombreuses la Scandinavie. raisin. grand par grand et fr. des documents originaux 1 vol. de la pensée la filiation et le développement artistique peut suivre le lecteur monde. par 4 M. en 2 livraisons. si peu connu jusqu'alors. DESCRIPTION de physique par M. Des ainsi de que cuivre obsur de MAMMIFÈRES par CIDE 41 M. ISLANDAISES. accompagnés grand Espagnols. par VOYAGE 16 fr. suppose les du Voyage sur de etc. Ouvrage les sources prinavec. d'un pinceau. de les Ier. LITTÉRATUIIE RELATION HISTOIRE SCANDINAVE. gr. oiseaux les plus reculés temps jusqu'à in-folio D'AVENNES. avec 25 fr. dressée. 1 vol. gr. retouchées ET traduite de grand abrégé. la commission. PAUL EUGÈNE grand au ROBERT. FABRE. 40 planches 2 de volumes par 1 MM. MALTE-BRUN. grand 10 fr. mammifères et couleurs L'ILE et vol. dans le faites barométriques du Des Nord. THÉOPHILE exécuté par LEFEBVRE. par XAVIER MARMIER. et Norwége. des Mexico. 80 20 fr. et la république SEUR DE BouRBoURG. ont ayant NORD. accompagnés Observations la sur théories direction Suisse les et glaciers où on de la du les sur et travail et sur contient orographique de grande et et coupes observations. 1 in-folio. LocuDe la langue soumali. par etc. du la LOTTIN d'un atlas A. papier ethnoraisin 15 fr. la mines. 1 vol. de atlas et l'Institut. de fer. grand 35 Alpes. latitudes du mers de déterminées. MON- On vend séparément de MM. présent. 1 vol. riode omanienne. 140 fr. Le BAYOT. M. de ces DE L'ILE DE CUBA. 1 de vol. à ces fr. vélin. atlas de BRAVAIS 8 plane. un vocabulaire comprenant et suivi d'un essai sur aux du langues germaniques quiche comparées cipales et les chez les Mexicains la musique. en papier 2 de en en 2 livraisons. depuis les temps les jusqu'à bien . JACOTTET. l'Europe. DE In-8°. de l'État d'Ooxaca. nos jours. RA- Quichés.000 grand Suède SCANDINAVIE. île. et Norwége. de 11 par papier planches M. pl. RUE SAINT-BENOIT. mines D'ORBIGNY. BRASSEUR au Mexique Colomb. en deux son titre comprenant chacune une division ajoutent un plus grand EXPLORATION et do la GÉOGRAPHIE BRAVAIS planches Spitzberg sur que par rochers et le du long pin la sur des sur les de les la les et in-folio.. fr. avec ET vignettes par puisés DE et planches BOURBOURG. RELATION in-8°.. par M.000 AU monarchie royauté des FLORENT. COTE par capigrand (cartes. sera chromolithographie. botanique France. conservateur accompagnés de de 310 la RELATION bibliothèque planches 760 1. appuyer un exposé des dates notre des Des THÉOPHILE temps l'authenticité du système héroïques de l'empire l'auteur de des Toltèques. d'où son ses histoire documents. et 9 atlas et retouchées au pinceau. séparément. 2 vol. 1 60 Danemark. gravées MAGNETISME. vol. PHYSIOLOGIE. 2 vol. Variations magnétique AURORES pagné d'un Description GÉOLOGIE. DES NATIONS CENTRALE.) SABATIÉ de MM. géocoupes terrains. l'Institut ET NATURELLE direct. HIMELY. fr. volume in-folio. vol. de l'art égyptien. raisin. très-fort fr. scientifique de Chiapas par M. fr. Les tomes II et III et une sur acquises l'exposé critique nos jours. papier raisin et PRÉVOsT. et des à ceux neiges des DUROCHER. ET capitaine in-folio. par in-8°. Écriture. BRASdans l'Amé5 fr. grand VIGNAUD. horizontale. planches une carte dont grand 72 tirées aigle.. 373 EN sur î6 SCANDINAVIE. jusqu'à Sainte-Geneviève. sur bois. GRAMMAIRE mise en LANGUE les deux Nord. sous les auspices de S. in-8°. VOYAGE. à la peinture.exécutés chacune l'Islande. Grammaire. in-8°.000 sur chine. D'APRÈS LES Finmark. (Guatemala). Fr. des202 LANGUE 1 vol. MONUMENTS. en argentifère. meilleurs artistes. gréco-romaine. vol. PLANTES membre atlas de 102 de l'Institut. etc. HISTOIRE grand resque. M. des différentes plus reculés notions VOYAGE commandée accompagnés en Le couleur même. et de DICTIONNAIRE statistique. Danemark. et 1 vol. MM. mont la vol. pinceau. France à Mexico. in-folio renfermant 274 planches. fr. papier HISTORIQUE grand raisin vend séparément M. le commandement de ordre du exécuté M. RAGUEL et BRIDET. capitaine et 1 in-8°. MM. d'après le docteur accompagné les dessins EUGÈVE d'un faits 42 fr. CHARD. archéologie. et les dessins avec végétation été. de 29 planches tirées in-folio. figures la l'Anahuac. d'Abyssinie. tirées CUBA. Chaque livraison de texte. in-8°. le ministre d'État. ORIENTALE D'AFRIQUE. de GÉOGRAPHIE par d'un les Norwége. sur chine. 110 fr. sinateur. et à celle des civilisations toire égyptienne est ainsi rattachée contemporaines. Calendrier. Des-Muas. Michoacan et complet arts et Le même. à la sculpture et à l'art indusLe second volume est consacré tous les autres dans la carrière des arts. membre marine. portraits. espagnole-française. papier et 59 une toutes provinces et planches gr. et et CA- plusieurs Sainte-Geneviève. CocTEAU et BIBRON. rique. la corvette 7 236 vol. gr. planches 1 in-folio 50 SACRÉ et historiques héroïques texte de Guatémala. accompagnés BRAVAIS. planches DE papier en couleur PHYSIQUE DE LA SAGRA. avec l'art assyrien.distinctes Période antéhistoest divisée en cinq périodes Période Période PéPériode musulmane. volume Ce de la au temps de la carte des États du Mexique est accompagné sous la direction de M. de 4 du Mémoires ainsi produits des l'Europe légation nement. Conquête sur de l'Église et fondation catholique Établissement des Espagnols l'Yucatan. de sur vaisseau. les dans relâches le nord et de de penl'Eu- retouchées BOTANIQUE. accompagné duquel ment chacun possession. et THEOPHILE une grande LEFEBVRE. MM. MINÉRALOGIE. CLAYE. planches les in-folio. vol. PRIX DE CHAQUE LIVRAISON 10 FRANCS. être lithographiées. capitaine GÉOLOGIE. la Recherche. 30 fr. raisin. atlas glaciers BOTANIQUE. 158 grand tirées in-8° en raisin couleur Marées Sur les températures observées. 1 vol. pas être vendus séparément. le soin. accompagné soigneusement MM. accom2 42 leurs résultats. pendant faites Sur la par des hauteurs de l'Institut. En vente VOYAGE par ordre sera publié en 4 livraisons. semble planches. sa de illustré découverte la bibliothèque de 30 vignettes M. D'OR BIGNY. pitaine ingénieur atlas de Longitudes l'horizon et courants Densité et 9 de HYDROGRAPHIE. races de l'ancien chez les différentes Ce volume complète. les débris de l'idolâtrie DE parallèle mexicaine. DE XAVIER grand ET L'ISLANDE. de Sondage Étoiles caMM. de de Chris- DE ASTRONOMIE. publié PAUL GAIMARD. 4 EUGÈNE historique remontent ensuite livre accompagnés contenant 150 pitto- l'Abyssinie. PARTIE. fr. ET grand ET raisin. ont pu système au il a été fait chronologique. ITINÉRAIRE. en 2 depuis conservateur livraisons. Suède 2 vol. atlas Les ZOOLOGIE. Phrases usuelles en français ciation. Observations dant rope. et retouchées 25 fr. au pinceau. DE papier CELLULAIRES membre atlas de de 20 l'Institut. la Havane. dans et HISTOIRE DU de croissance Essai sur sylvestre. PLANTES CAMILLE MONTAGNE. l'atlas. la corvette vol. administrateur forts vol. docteurs-médecins. d'un atlas par d'un vol. retouchées CUBA. LE LIVRE livres gènes recueilli par M. conquête des des' Nouvelles Annales rédacteur en chef M. in-8°. atlas de de 12 toutes par accompagnée thologie sur composé DE BOURBOURG. dans 11 de ses planches. EN ISLANDE par de et 3 M. donne. chromo-lithographie grand et d'un volume in-4° de texte. des Geysers. géode Dula les mer accompagné contient et par M. plantes in-folio. Le du développement des sciences. hydrographe planches et phénomène dans de les l'eau MM. atlas ET AU GROËNLAND. composée A. VOYAGE. grand in-8°. in-folio. ses métrie. RICHARD et SABIN-BERTHELOT. in-folio.les sur papier in-plano. et grec. On vend séparément in-81. Le description complète de la côte orientale détaillé des idiomes tome III est terminé par un aperçu et soumali. Recherches le nord les 14 premières DE du de LA nomène scandinave. DE L'ORÉGON. grand intéressantes. Ce Suède. M. travail Norwége sur de etc. avec leur la les constitution mines de chrome. tirées in-8° en DE BERTHELOT. VicTOR LA LOTTIN. chargé rique HISTOIRE les depuis M. V. tirées HISTOIRE MON fr.. ordre par de ou avec gouver- vignettes dont plans. bois. fr. grand DE in-8° raisin. dialectes cakchiquel filantes. linguistique. grand gravées. atlas ALCIDE de 12 D'ORBIGNY. l'Institut. in-folio. par Caspienne. Tome guatémalienne jusqu'à Tome suite du de système la fondation III. pinceau. ASTRONOMIE. 2 30 vol. vol. in-8°. travail contient du MÉDECINE in-8°. in-8° américaine raisin. 16 fr. tirées les en papier couleur grand et forment 20 VASCULAIRES 1 in-folio. ROCHE-PONCIÉ. 7 . du jardin de DE L'ILE architecture. des côtes etc. Vocabulaire. de vaisseau. jusqu'à avec M. forme une histoire complète qui est mis en paralvignettes. DEUXIÈME Histoire et de de Histoire jusqu'à religions du la la de l'Yucatan. ET météorologie. températures Mesure température rayonnement. ère. servant d'introduction avant la conquête. Tome IV. Petit vocabulaire français d'Afrique. de PHYSIQUE corvette. in-8°. De la langue souahhéli. accompagné au in-folio. grand PARIC. 1 vol. CICÉRI. MARTINS. et celui phonétique du avec des les DU siècles MEXIQUE antérieurs et par la des légation Indiens et figures. la le du phésol Norfrêne les la sur acier. épreuve procédé sans véritable retouches. in-8°. que LA ROCHE60 fr. EUGÈNE ROBERT. éthiopien lèle. ROBERT. par sur M. PHYSIQUE. in-8° et 2 atlas grand in-folio. PaISSE texte. fr. caractères historiques. par tirées en couleur de 5 planches in-folio. 2 vol. sur la my- L'ILE 2 DE vol. correspondant GUÉRIN-MENNEVILLE. avec ouvrage. la danse et l'art dramatique la poésie. Spitzberg. renfermant se composeront raisin exécutées en par. RAMON L'ILE DE DE accompagné au seul volume. EXTRAIT DU CATALOGUE DE LA LIBRAIRIE ARTHUS BERTRAND HISTOIRE L'AMÉRIQUE tophe inédits. en 2 livraisons. baromètre. métallurgique colombier. de 6 à planches terre membre in-folio. vélin. VOGT. Ri- pagné accomauteurs guatémaliens. montagnes encore régions. les carte. in-8°. couleur et par livraisons. d'étain. DE grand et DE ORNITHOLOGIE in-8°. QUICHÉE. été observées des énumération dans espèces 2 in-folio. de la MARÉES. ALCIDE D'ORBIGNY. par M. Guatémaltèques et traduction texte quiche française avec sa musique drame indigène originale. grand la EN Recherche. J. planches observations description glaces Un in-folio. accompagné loriée) MOLLUSQUES livraison de planches. et un atlas vues. ethnographie. in-folio pinceau. L'ART ÉGYPTIEN et 1860. REPTILES ches chacune 4 plande 40 livraisons. la nord stries de botanique MM. Ouvrage original et traduction française d'un commentaire des indien regard. Ces vues mines. de la Dépression mer. et pinceau. TERRESTRE. des Tirée des manuscrits de notes philologiques meilleurs en regard. ET à entièrement M. enfr. séparément. 500 avec fr. Les même.. DE in-8°. sur Rabina les Ce description de la des soufrière montagnes de par d'un atlas et Krisivik. accompagné planches papier grand au pinceau. 1 vol. Calendrier. de chichimèque à royaumes l'arrivée Mexique. in-folio. fr. qu'affectent erratique etc. in-8". DE BERTHELOT. qui. DE accompagné au POLITIQUE par tableaux aigle. triel de ce peuple. Hygrod'un accompagné 240 fr. de Il MÉTALLURGIE ingénieur planches de des in-folio. les épreuves daguerriennes d'après de vaisseau. mer. pl. de 1 vol. BRASSEUR DE BOUNBOURG. grand et L'ILE raisin. 3 vol. baromètre FORAMINIFÈRES CUBA. 120 en couleur et retouchées fr. On vend séparément 16 32 Le l'Afrique l'histoire fr. par le l'air. M. 3 55 vol. Tome Pour volume.

DE "\l\T ALDECK TEXTE RÉDIGÉ PAR M. LE MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE ALBUM PARIS ARTHUS LIBRAIRE BERTRAND. ET AUTRES DE OCOCINGO RUINES L'ANCIENNE DU Collection de CIVILISATION MEXIQUE Vues.MONUMENTS ET ANCIENS DU YUCATAN DU MEXIQUE PALENQUÉ. Bas-Reliefs Terres Cartes et Plans Morceaux d'Architecture. E. DE LA RUE ÉDITEUR DE GÉOGRAPHIE SOCIÉTÉ HAUTEFEUILLE 21. Droits de traduction et de reproduction réservés. DESSINÉS D'APRÈS NATURE ET ET RELEVÉS Par M. . M. Coupes. Vases. L'ABBÉ BRASSEUR DE BOURBOURG OUVRAGE PUBLIÉ SOUS LES AUSPICES DE S. cuites.

.

.

J. représentent formées plus accompagné au planches orographiques. ET météorologie. mines CUBA. 2 vol. de Il par papier planches M. cakchïquel du et. BRASSEUR 25 fr. et fondation de l'Église catholique la fin du XVIe siècle. géologiques géologique flottantes rapport de sur du cette les faites en et BRAVAIS. avec 25 fr. accompagné et par soigneusement MM. BRASSEUR DE BOURBOURG. mer. par et 4 vol. raisin. au delà et au commencedont plusieurs remontent les dates historiques. pi. in-8°. grand in-8°. Le même cartes la déclinaison par MM. fr. observations ainsi d'argent. dans Ces vues mines. qui a précédé Le volume de texte. MALTE-BRUN. DE raisin. 20 fr.Conditions de la Souscription Cette plusieurs nature pierre par une publication seront la en se composera de 56 et planches d'autres qui lithographiées reproduites permet de dont d'après tirer sur publié L'ouvrage Le texte. tirées 4. carte. comparés limite phénomènes glaciers. Des ainsi de que cuivre obsur de MAMMIFÈRES par CIDE 41 M. DE In-8°. avec par vignettes M.000 AU ZOOLOGIE. du système des religions architecture. par M. de la Dépression mer. vol. possession. ouvrage DE DUFLOT L'ORÉGON. et de DICTIONNAIRE statistique. DE grand et couleur DE grand et Dupas être vendus la les mer accompagné contient et par M.520 séparément. accompagnés 5 atlas papier coloriées semble Le même. et DE retouchées MM. XAVIER grand HISTOIRE MARMIER. MÉTALLURGIE l'Institut. vélin. vol. in-8°. sous les auspices se composeront de 40 livraisons. fr. de 20 fr. INSECTES MINÉRALOGIE in-8°. grand in-8° et sinateur. de de l'abbé France Rabinai 45 fr. portraits. 2 vol. la Recherche. vol. Conquête l'Yucatan. membre d'un géologique feuilles travail et sur contient orographique de grande et et et coupes observations. volume FLORENT. 2 vof. fr. in-folio. et phépomènc dans Densité de les l'eau MM. d'un 40 fr. contiennent du un soumali. 1 vol.. épreuve procédé sans format véritable retouches. fr. SAGRA. DE VOYAGE. vol. archéologie. VOYAGE. papier en couleur 80 par grand et fr. de atlas et séparément. PAUL d'un par atlas EUGÈNE grand au in-8°. de sur vaisseau. jusqu'à avec M. filantes. classement des de divers intérêt CUBA. 1 vol. X. accompagné propres. GUICHENOT accompagné au pinceau. penl'EuBOTANIQUE. 16 fr. 274 planches.. et retouchées au pinceau. l'abbé que BRASSEUR les planches. raisin. tirées papier en couleur et et et son vents accompagnés météorologiques Comparaisons état état moyen moyen. MINÉRALOGIE. etc. conservateur accompagnés de de 310 la RELATION VOGT. par 4 M. de de Scandinavie. du jardin de DE L'ILE On vend séparément MM. DU de ont ayant été M. FABRE. planches d'étain. musulmane. et grec. et Norwége. gr. d'après le docteur accompagné les dessins EUGÈNE d'un faits 42 fr. puisés BRASSEUR DE au Mexique BOURBOURG. in-8°. orientale. 1 in-8°. des idiomes français la langue en français ABYSSINIE. folio. ont documents il fait connaître brièvement ensuite pu être conservées. in-folio CUBA. chez les différentes sera publié en 4 livraisons. sera chromolithographie. retouchées DE par d'un pinceau. DE grand 20 CELLULAIRES membre atlas CUBA. d'un pinceau. Calendrier. Tome Il. le lecteur la filiation et le développement peut suivre races de l'ancien monde. composée XAVIER MARMIER. in-folio. de ces ajoutent grand DU la de 2 sur magni6que mer France forts acier. à l'aide et celui du système des caractères chronologique. — IMPRIMERIE DE J. 7 . dans ce l'authenticité de ses documents. HISTOIRE M. raisin. papier ethnoraisin 15 fr. tirées très-fort DE fr. d'un L'ILE 2 DE vol. forme une histoire de l'art égyptien. RoBERT. baromètre. GUICHENOT. tirées en In-8° couleur grand et CUBA. d'un par M. capitaine GÉOLOGIE. d'introduction texte quiche et traduction française 1 vol. Il dont vol. vol. in-folio. par ornés 22 coloriée cartes avec ordre des Californies attaché du gouvervignettes plans. in-8°. retouchées un seul accompagné au pinceau. des sciences. Spitzberg. DE accompagné au POLITIQUE par tableaux aigle. PARTIE. écrite aux sur anciennes CIVILISEES durant des les DU siècles MEXIQUE antérieurs et ET DE ASTRONOMIE. métallurgique colombier. géocoupes terrains. BRAVAIS. HISTORIQUE DE LA DU Danemark. grand retouchées 2. fr. de la pensée chacune une artistique division légation nement. de accompagnée thologie composé DE BOURBDURG. DE publié MOFRAS. DE in-8°. les in-folio. DU vélin. volume est consacré à l'architecture des Le premier uniquement polychrome Ouvrage publié Ces 2 volumes Égyptiens. Pé- figures grandin-8°. PHYSIQUE LA SAGRA. BAYOT. d'un LOTTIN. LEFEBVRE. températures Mesure des et de BRAVAIS. et pinceau. fr. une RICHARD. Le VOYAGE commandée accompagnés en Le couleur même. HYDROGRAPHIE. atlas de de 12 toutes par MM. RELATION in-8°. d'un VOYAGE FÉROË. M. de les diverses nouvelles irf-8°. française et d'un commentaire sur la myanciens et inédits. avec leur la les constitution mines de chrome. BRASdans l'Ainé 5 fr. servant sa musique originale. MM. à ces EXPLORATION papier en POISSONS accompagné au -REPTILES papier en couleur pinceau. aperçu Petit Calendrier. 2 30 vol. Suède On vend séparément SCANDINAVIE. de Sondage Étoiles ca- DE de botanique France. MARMIER. Ce volume comprenant complète. LITTÉRATURE RELATION HISTOIRE in-8°. la Havane. fr. tirées 500 1. volumes RAGUEL d'après et BRIDET. commandement ordre du composé ethnologie. leur plomb exploitation division. DUROCHER. de da Caspienne. rédacteur en chef des Nouvelles Annales des du Guatémala Michoacan. qu'affectent erratiqueetc. HISTOIRE. glaciers en 20 les Une et les MÉTALLURGIE. du PRIX DE CHAQUE LIVRAISON 10 FRANCS. les avec dessins plusieurs et et CA- exécutés chacune l'Islande. 6 à planches terre membre in-folio. de l'Amérique. géode etc. linguistique. 1 in-folio. et papier EN ISLANDE par de 3 M. L'hisà l'aide de planches. de Bourbourg. M. Numération. ancien aumônier indigènes. in-8°. lithographiées. été observées des énumération dans espèces 2 in-folio. dont ET 1 CHIMIE. Le suite de l'Anahuac l'arrivée des développement complet Espagnols. raisin et PRÉVOST. graphique géologiques plans savantes BOTANIQUE. in-8". à la sculpture Le second volume tous les autres dans la carrière triel de ce peuple. EXTRAIT DU CATALOGUE DE LA LIBRAIRIE ARTHUS BERTRAND HISTOIRE L'AMÉRIQUE tophe DES NATIONS CENTRALE. par M. MM. de vaisseau. CUBA. en papier 2 de en en 2 livraisons. mammifères couleurs L'ILE et vol. planches les in-folio. PRISSE D'AvENNES. et qui sont en sa originaux THÉOPHILE STATISTIQUE. Recherches le nord D'AFRIQUE. la musique. rayonnement. in-8° en DE BERTHELOT. de de ou 8 la sur Suisse les perpétuelles diluviens et sur sur récents de et du Shetland. Ce de Guatémala. de l'astronomie. épreuves enseignes de MM. de gouvernement. atlas de BRAVAIS 8 plane. etc. atlas ALCIDE de 12 D'ORBIGNY. en argentifère. tirées DU in-8°. 40 planches MM. grand RA- accompagné sur papier atlas et 80 15 fr. in-8°.. papier vélin. raisin. dans et HISTOIRE DU de sylvestre. Chaque livraison de texte. d'Ooxaca.) SARATIÉ le Ducouëdic. est accompagné en 1521. atlas Les 2 de volumes par 1 présent. raisin. Ouvrage les sources avec un vocabulaire prinpagné de notes philologiques comprenant du quiche aux langues et suivi d'un essai sur germaniques cipales comparées et les la poésie. M. LITTÉRAIRE. planches végétation ethnographie. Brasseur mythes et historiques des texte notes quiché et les de au Rabinat-Achi. duquel ment chacun de notre des ère. planches 1 L'ILE vol. hindou. gravées MAGNÉTISME. Écriture. Pour l'auteur appuyer et phonétique de l'écriture un exposé du système mexicaine. par M. l'Islande. jusqu'à Sainte sur nos jours. LUCAS. les grand ORIENTALE le par in-folio. DESCRIPTION de physique par M. MÉTÉOROLOGIE. Observations Note A brick taine in-8° plans. jusqu'à QUICHÉE. 236 la corvette 7 vol. vaisseau. qui. sa de illustré découverte la bibliothèque de 30 vignettes M. DE BOURBOURG. DE BERTHELOT. atlas ALClDE de 29 D'ORBIGNY. montagnes encore un régions. Voyages. planches Les Scandinavie. V. figures sur chine. est Période omanienne. Hécla. Danemark. d'un et GUÉRINatlas 115 de fr. PHYSIQUE. par MM. bibliothèque planches 760 incartes fr. l'Europe. BORÉALES. in-8° grand in-8°. recueilli CUBA. 1. paraîtra rédigé en par même 13 M. 2 vol. LA ils campagnes et ses divisions SCANDINAVIE.000 PHYSIQUE. papier HISTORIQUE grand raisin vend séparément M. ils D'APRÉS LES MONUMENTS.000 fr.000 GRAMMAIRE mise Tirée en LANGUE les deux et courants Nord. PETIT 6 par VOYAGE EN de et même. travail Norwége sur de etc. 30 l'exposé depuis les cinq critique temps périodes Période acquises jours. M. MOLLUSQUES (codeux fr. des ZOOLOGIE. fr. contient du MÉDECINE mont la description de la des soufrière montagnes de et Krisivik. ses métrie. se divisent particulières. l'atlas. ROBERT. Ce volume conquête par M. en 2 livraisons. LE LIVRE livres gènes avant avec la conquête. documents archives des originaux BOTANIQUE. vélin. tirées 110 raisin. par M. figures sur chine. chargé rique HISTOIRE centrale. 1 60 Danemark. lèle. grand DE in-8° des indiQuiches. une commission lieutenant et in-folio. et in-8°. détaillé vocabulaire De usuelles du voyage si peu avec connu de et ses explorations Le orientale LocuPrononen souahhéli. 50 Variations magnétique. MON- correspondant GUÉRIN-MENNEVILLE.. 20 fr. GUÉRIN d'un pinceau. fr. in-8°. fr. et 9 atlas A. servations les traces Spitzberg. RAMON POLITIQUE nE LA de SAGRA. 1. atlas grand i PARIS. CUBA. ne peuvent les temps les plus reculés la domination depuis jusqu'à M. de fer. par M. par QUARTIN-DILLON. en 2 livraisons. d'Abyssinie. avec à Chrisentièrement M. livraison Chaque planches. in-folio. -Geneviève. accompagné loriée) oiseaux volume. Ri- accommeilleurs auteurs guatémaliens. et JACOTTET. 4 livraisons. grand MM. gr. la 16 corvette vol. vignettes. la fondation jusqu'à du Michoacan et la Histoire des royaumes de l'État Tome lll. VICTOR Lomrllv. Colomb. vol. artistes. tions ciation. l'Institut ET NATURELLE direct. Histoire de l'Yucatan. vol. par DE grand et forment DE DE LA CUBA. Phrases pays l'histoire d'Oman. nouveau photographique photolithographie. DE in-8°. papier fr. la nord stries de botanique croissance Essai sur MM. renfermant 4 planchacune ches sur papier grand raisin in-plano. exécuté GUILLAIN. les carte. hydrographe planches accompagné TAGNE. planches observations description glaces Un in-folio. papier et 59 une toutes provinces et planches gr. héroïques de Guatémala. antéhisto- sur dont TPÉHOUART. pendant faites Sur la par hauteurs les dans relâches le nord et de de de l'Institut. ORNITHOLOGIE in-8°. grand in-folio de planches de texte. riode grand 10 fr. grand Geysers. du Mexique. DES-MURS. planches une carte dont grand 72 tirées aigle. DE XAVIER grand ET vol. RAMON L'ILE MENNEVILLE atlas de 20 et LUCAS.. donne. grandes Ce logique cuivre. in-8° américaine raisip. bois. in-8° 1 sur vend atlas papier séparément. fr. est des les plus bien différentes reculés distinctes Période notions jusqu'à nos Période portugaise. un COMMISSION président gouvernement. de du Mémoires ainsi produits des l'Europe le du la que par rochers et long pin sur des 4 BRAvAIS planches Spitzberg sur sur les de les la les GÉOGRAPHIE et in-folio. par in-8°. vélin. LA avec des au temps de la de la carte des États du Mexique sous la direction de M. PHYSIOLOGIE. On vend séparément DE de de 20 l'Institut. tomes description est De diverses. ROCHE-PONCIÉ. de VIGNAUD. fr. ALBUM dont BOTANIQUE. et THÉOPHILE une grande LEFEBVRE. livraisons. in-8*. RUE SAINT-BENOIT. gravées.Suède VOYAGE. tirées 120 fr. une in-8° grande imprimée par grand carte en 60 nombreuses la Scandinavie. Finmark. grand intéressantes. gravées une raisin in-folio grand aigle accompagnés Observations vélin. et histoire de l'empire Des temps héroïques des Toltèques. Les trois fr. raisin. VASCULAIRES 1 in-folio. HISTOIRE MON magnétique horizontale. A. Variations variations Nuages astronomique. 80 20 dont fr. etc. couleur in-folio pinceau. vol. dans le LOTTIIN d'un atlas faites barométriques du Des Nord. par accompagné 270 30 fr. par d'un traduit M. ITINÉRAIRE. latitudes du mers de déterminées. tirées et les en papier couleur D'ORBIGNY. ASTRONOMIE. soin. grand L'ISLANDE. Tome IV. des côtes etc. ISLANDAISES. 3 vol. pl. L'ART ÉGYPTIEN Suède. température accompagné 240 fr. planches DE grand et L'ILE raisin. L'ISTHME TÉHUANTEPEC exécuté d'une en 1859 mission 1 vol. grand dont 50 in-8°. AURORES pagné d'un Description GÉOLOGIE. ROBERT. Phénomènes crépusculaires.. vélin. renfermant vaisseau. Le tome Ier gravées. gr. PREMIÈRE SCIENTIFIQUE sous la direction Ces en deux voyages parties NORD. a la et GÉOGRAPHIE par d'un sur et glaciers où on de la du les les Norwége. par sur M. qui que de sur sur cobalt. planches 1 in-folio 50 SACRÉ l'antiquité MAGNÉTISME PONCIÉ. retouchées ET traduite de grand abrégé. 1 de vol. 3 55 vol. fr. terminé la langue II et III divisée ensemble en retouchées vélin. Vocabulaire. in-8°. pinceau. et administrateur 4 forts vol. Ouvrage original et traduction en regard. par M. et tome Les une III fr. scientifique l'état de Chiapas par M. des à ceux neiges des Alpes. de l'Anahuac. d'un par M. 16 fr. impérial GDICHENOT. complète de planches sans 0. raisin. in-folio. en 2 depuis conservateur livraisons. 1 vol. atlas COCTEAU de 31 et BIBRON. retouchées 25 L'ILE raisin. On en couleur et retouchées 500 au pinceau. de in-folio. dialectes et tzutuhil. HISTOIRE MENNEVILLE. ET grand ET raisin. Chine. atlas glaciers BOTANIQUE. la mines. Observations dant rope. mesures accompagnés de etc. atlas 150 ALde fr. espagnole-française. carte carte se vol. PAUL publié GAIMARD. EN sur SCANDINAVIE. par A. grand35 fr. grand grand M. RICHARD in-folio et SABINBERTHELOT. En vente VOYAGE par ordre les 14 premières DE LA du de livraisons. SCANDINAVE. île. planches 2 in-folio. scientifique. grand resque. mouvements côtes occidentales du des îles chêne Féroë. d'où son livre a été puisé. de etc. docteurs-médecins. avec ouvrage. mirage. par capigrand (cartes. vol. grand ET capitaine in-folio. avec ET vignettes par planches (Guatemala). figuratif volume. travail de PHYSIQUE corvette. en vol. gréco-romaine. A. in-8°. par de la légation des carte Indiens et figures. PLANTES de 102 l'Institut. MINÉRALOGIE vol. par l'Institut. GHARD. membre marine. E. LA COTE sous publié atlas costumes. observations 1 de 50 126 2 et imprimées 375 fr. par le Hygrod'un baromètre FORAMINIFÈRES atlas de membre retouchées accompagné au CAMILLE PLANTES MONTAGNE. Grammaire. LOTTIN grand observations ET de toutes Russie. la côte soumali. MARTINS. GÉOLOGIE. HIMELY. sur chine. VOYAGE. commandée de AU SPITZBERG par M. atlas sur de les Ce 1 36 lieux. l'Institut. le ministre d'État. fr. dans et 1860. J. inédits. A. enfr. éthiopien est ainsi rattachée à celle des civilisations et toire égyptienne contemporaines. et LANGUE 1 LITTÉRATURE in-8°. et la république SEUR DE BOURBOURG. et à l'art des de arts.. est consacré à la peinture. 140 fr. in-8°. de sur DEUXIÈME PARTIE. capitaine et pinceau. exécutées en chromo-lithographie par les meilleurs et d'un volume in-4° de texte. optique l'hivernage. souahhéli. 373 planches. la commission. sur retouchées GAIMARD d'un planches et atlas ethnologique et retouchées et au archéologique. romaine. grand la EN Recherche. ainsi et DE in-folio: que LA ROCHE60 l'intensité fr. nombreuses indus- CUBA. VOYAGE SUR philologiques et les migrations des peuples sur des documents originaux 1 vol. retouchées L'ILE d'un atlas DE de 5 L'ILE DE accompagnés au pinceau. complète qui est mis en paralavec l'art assyrien. 11 de ses planches. EUGÈNE historique accompagnés contenant 150 pitto- l'Abyssinie. la danse et l'art dramatique chez les Mexicains des manuscrits Guatémaltèques drame indigène en regard. 1 in-folio. accompagné au planches 100 fr. DE in-8°. complète par jusqu'alors. accom2 42 leurs résultats. de la monarchie quichédurant le moyen et de la monarchie âge aztèque chichimèque guatémalienne de la royauté à Mexico. dressée. suppose les du Voyage sur de etc. vol. fr. D'ORBIGNY. bois. vol. ROCHER. EucànE ROBERT. L'ILE vol. in-8" ecclésiastique avec raisin. 158 renfermant grand tirées in-8° en raisin couleur fr. CicÉni. des202 d'Afrique. Établissement des Espagnols les débris de l'idolâtrie DE parallèle mexicaine. la le du phésol Norfrêne les la VOYAGE La grande théories direction nomène scandinave. en son deux titre wége. pitaine ingénieur atlas de Longitudes l'horizon et 9 de corvette. Marées Sur les températures observées. 3 vol. LAPONIE. grandes 402 Sainte-Geneviève. du la la MARÉES. Tome Ier. tirées en Flore couleur de ont logie. CLAYE. lithographié le de et vues. jusqu'à arts et du Mexique. DE papier L'ILE grand DE CUBA. qui sont de S. de 5 à 600 pages grand orné in-4°. de 60 M. daguerriennes de vaisseau. in-8°. grand BOTANIQUE. GÉOGRAPHIQUE. etc. la Norwége. TERRESTRE. l'air. description membre 103 33 HISTORIQUE. rique. M. Exc. VICTOR LA LOTTIN. de 11 ingénieur planches de des in-folio. plantes in-folio. ET AU GROËNLAND. THÉOPHILE exécuté par LEFEBVRE. et TERRITOIRE par à Mexico. atlas in-folio au On vend séparément l'Afrique l'histoire 16 32 et Norwége.