You are on page 1of 20

LES SONGES SATIRIQUES

Françoise Dervieux La Découverte | Dix-huitième siècle
2008/1 - n° 40 pages 683 à 701

ISSN 0070-6760

Article disponible en ligne à l'adresse:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------http://www.cairn.info/revue-dix-huitieme-siecle-2008-1-page-683.htm

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 90.46.208.210 - 03/02/2012 01h37. © La Découverte Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 90.46.208.210 - 03/02/2012 01h37. © La Découverte

Pour citer cet article :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Dervieux Françoise, « Les songes satiriques », Dix-huitième siècle, 2008/1 n° 40, p. 683-701. DOI : 10.3917/dhs.040.0683

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour La Découverte. © La Découverte. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

LES SONGES SATIRIQUES
Le siècle des Lumières, siècle critique, siècle railleur, est par excellence celui de la satire. Plus qu’un autre sans doute, et plus ` en France qu’ailleurs, à en croire les satiriques eux-mêmes. A la fée Lumineuse qui lui propose une série de spectacles satiriques surplombants (comme Asmodée à Cléofas dans Le Diable boiteux) et finit par craindre qu’il ne s’en lasse, le narrateur du Rêve d’un Aristarque moderne s’empresse de répondre : « Auriezvous oublié que je suis Français, et qu’un Français est amateur né de la critique ? » 1. La satire a tant de succès que (au moins dans les fictions qui font la satire du milieu littéraire), l’on recommande ironiquement de commencer par ce genre aux jeunes littérateurs soucieux de se faire un nom 2. Ceux qui prennent la plume avec un objectif plus noble hésitent à en composer à leur tour 3 ; et elle est parfois bannie des bibliothèques utopiques pour son inutile aigreur. Il n’est donc pas difficile, au 18e siècle, de trouver matière à satire, non plus qu’un lectorat prêt à se délecter de cette critique maligne. Les difficultés sont ailleurs : dans le renouvellement formel d’un genre si souvent pratiqué, et dans le scrupule moral qu’ont certains auteurs conscients que leur œuvre ne corrigera pas l’humanité par le rire, ni par tout autre procédé mis en œuvre
1. [Anon.], Rêve d’un Aristarque moderne, Genève, 1762, p. 52. Le texte de cet article est celui d’une communication prononcée au XIIe Congrès International des Lumières (Montpellier, juillet 2007) à la table ronde de Nicole Masson, consacrée à la satire. 2. Dans son XVIIIe Songe philosophique (Berlin, 1746), Boyer d’Argens fait avouer à un auteur son amour immodéré pour la gloire : « Cet amour m’a fait écrire des satires, des épigrammes, des critiques sanglantes. J’aurais pu m’occuper à d’autres ouvrages ; mais [...] j’avais deux avantages en écrivant des satires : le premier, c’est que j’étais sûr de la réussite de mon ouvrage », etc. 3. Par exemple Villeneuve, à l’orée de son long ouvrage partiellement satirique, ` quoi ont abouti tant de déclamations, de réflexions, Le Voyageur philosophe : « A de satires mêmes ? Ont-elles opéré quelque réforme dans les mœurs, les opinions, les ridicules ? » (Daniel Jost deVilleneuve, Le Voyageur philosophe dans un pays inconnu aux habitants de la Terre, par M. de Listonai, Amsterdam, 1761. Discours préliminaire, p. 51). ` ME SIE ` CLE, no 40 (2008) DIX-HUITIE

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 90.46.208.210 - 03/02/2012 01h37. © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 90.46.208.210 - 03/02/2012 01h37. © La Découverte

avant d’analyser quelles affinités très étroites le genre et la forme songe entretiennent au 18e siècle avec l’enjeu satirique. © La Découverte .210 . La réduction de la disgrâce en geste brutal fait de cet épisode un songe prémonitoire satirique. De ce corpus encore méconnu nous proposerons une brève typologie. des philosophes systématiques 5 (Mangogul). à plusieurs reprises parfois : aux dépends des partisans de la Querelle des Anciens et des Modernes (Mirzoza). à d’autres au contraire elle offre ponctuellement le registre de vision prophétique tonitruante (si l’on peut dire) qui devrait les faire écouter enfin. ici. que la forme songe permet à certains auteurs d’affecter de ne pas prendre trop au tragique les abus qu’ils dénoncent.cairn. ou voyage dans la région des hypothèses ». Le Corpus de songes satiriques au 18e siècle se laisse diviser en trois sous-ensembles. notons seulement. Tel l’anonyme Rêve d’un Aristarque moderne (1762). Tels encore Amilec de Tiphaigne de la Roche (1754) et Le Voyageur philosophe de Villeneuve (1761).info . « Rêve de Mangogul. sa favorite.info . au titre transparent.90.. progressivement. Document téléchargé depuis www. même s’ils n’ont pas été retenus par l’éditeur Garnier dans l’ample série des Voyages imaginaires 4.. des dignitaires du royaume (Sélim).cairn. 1) Le plus réduit est celui constitué par les épisodes de songes satiriques insérés dans un roman dont la satire n’est pas le premier objet. le réduisant à aller mendier son pain.208. Le roman du siècle le plus connu pour ses intermèdes oniriques satiriques est sans doute Les Bijoux indiscrets (1748). Nous nous proposons essentiellement ici de détailler quelques-uns des principaux moyens par lesquels les auteurs du 18e siècle ont.03/02/2012 01h37.90.46.684 FRANC ¸ OISE DERVIEUX pour agrémenter la critique. ni trop au sérieux les corrections qu’ils souhaitent . renouvelé la satire et plus précisément l’allégorie satirique. « Vision de Mangogul ». 5. son ministre.03/02/2012 01h37.. Le sultan. 2) Un autre ensemble est constitué de romans satiriques qui sont aussi des songes. © La Découverte Document téléchargé depuis www. tous rêvent.210 . de ceux de la controverse au sujet de la bulle Unigenitus (Mangogul 4). deux très longs romans qui relèvent de la classe des voyages imaginaires. voir infra.. En relève à la limite celui de la disgrâce de Law dans les Mémoires et aventures d’un homme de qualité : Renoncour rêve que Son Altesse Royale jette le financier dehors par les épaules. Le songe va remédier à l’une et à l’autre. des moines...208. Du scrupule d’inutilité apaisé par le songe.46. Sur cette interprétation de la vision.

des citadins pressés.-S. Songes et visions philosophiques (éd. de Pierre Levesque (1761) 8 — mais pas les Songes philosophiques de Boyer d’Argens (1746).info .208. Mercier : l’œuvre certes se présente comme une utopie mais. philosophe grec. 6 Le recul satirique s’y fonde non sur la distance géographique.210 .03/02/2012 01h37. soutenue à l’Université Paris IV. 3) Un troisième ensemble est constitué de songes dits « philosophiques ». Les narrateurs de ces romans rêvent de voyages. Une étude des séries de songes satiriques au 18e siècle ne peut passer sous silence l’influence des Suen ˜ os de Quevedo.LES SONGES SATIRIQUES 685 6.208. 8. et les objets de satire sont ceux privilégiés par le siècle. Mercier utopiste : L’An 2440 (soutenue à l’université Paris IV en 1984). hormis quelques fragments proprement métaphysiques. elle se laisse envahir par la satire. coll. Mercier.210 . L. © La Découverte qu’il a publiée à la veille de la Révolution. Mercier.-S.. Toutes nos références aux songes de Levesque et Mercier seront celles de l’éd. 2007. Ces songes « philosophiques ».cairn. réédités comme les Songes philosophiques dans la section intitulée « Songes et Visions » des Voyages imaginaires de Garnier. des piètres hommes de lettres. Document téléchargé depuis www. Bonnet : Manucius. de rencontres et de témoignages interplanétaires qui leur permettent une satire détaillée de la société française de leur époque.. plus qu’une autre utopie peut-être. parue en 1768. Parus Document téléchargé depuis www. chapitre XII. Trousson. La seule quelque peu connue aujourd’hui (récemment rééditée du moins 7) est celle de L. parmi ces romans satiriques qui sont aussi des récits de songe. Garnier. or le saut vers le futur est permis par le rêve. 2005). J.46. Et pas non plus les songes isolés qui ont émaillé le siècle avant de se multiplier à la période révolutionnaire..90. il nous semble pouvoir compter L’An 2440 de L. isolés ou regroupés en séries. qui opère une satire. Littera. et augmentée en 1788. © La Découverte . Ce n’est qu’à la dernière page du roman de Villeneuve que nous apprenons que tout ce qui y a été vu et dit n’était qu’un songe : la construction était la même dans le Voyage merveilleux du prince Fan-Férédin dans la Romancie (1735). et à notre propre thèse.. Le Rêve des Lumières : savoir et suggestion.03/02/2012 01h37.info . 7. sont presque tous satiriques. à moins qu’ils ne remontent à l’Antiquité même : satire des femmes..-Cl.. comme dans les trois exemples précédents. Enfin.46. systématique et exhaustive jusqu’à la redondance. On trouve aussi dans cette section les Rêves d’Aristobule.-S. à la thèse de Nicole Denoit-Cossart : L. mais temporelle . Mercier est aussi l’auteur des Songes d’un hermite. du genre romanesque et du merveilleux.-S.cairn.90. Sur ce point nous renvoyons aux travaux de R.

info . éd. les objets privilégiés de la satire.46. M. pour mettre en évidence la structure d’accueil idéale que constituait pour elle la forme songe. qui permet de réagir au monde jugé mauvais..208. 2004. Ce lien ne se révèle évidemment pas que dans les songes littéraires. Elle implique un détachement par rapport à l’objet critiqué. ses procédés. Champion. Hodgart. et décrits de préférence en pleine action dans des textes courts.90. Nous renvoyons à la réédition de la traduction classique du 17e siècle à laquelle les lettrés des 17e et 18e siècles avaient accès : Les Visions de Quevedo. par un mélange de rire et d’imagination.03/02/2012 01h37. Mais il mérite de tenir une place essentielle dans le cadre de notre étude. souligné par Hodgart. © La Découverte . Marie Roig Miranda. 10... volontiers burlesques. tout au long du 17e et du 18e siècle 9. © La Découverte Document téléchargé depuis www. volontiers ludique et fantaisiste. hommes de justice. sous des titres et des arrangements divers. Songe et satire entretiennent des affinités fondamentales.208. La Satire. observés parfois avec une pseudo-naïveté.cairn. française Paris. ayant fréquemment recours à l’allégorie.46. 1969. trad. et le satirique dénude parfois avec rage sa victime de son manteau de raison et de respectabilité pour mettre à nu l’automate humain. Ses victimes constituent un catalogue limité de types ridicules. Hachette. et fondés parfois sur une parodie des genres littéraires sérieux. hérétiques etc. Document téléchargé depuis www.686 FRANC ¸ OISE DERVIEUX en Espagne en 1627. ils rapportent les visions du narrateur et ses dialogues avec les principaux représentants de la société de son temps. Nous nous fondons ici sur les analyses de l’ouvrage classique de Hodgart 10.. Paris. traduites par le Sieur de la Geneste. triste et laid.90.210 . qui voit dans la satire davantage qu’une critique chargée et comique.03/02/2012 01h37.210 . ses réussites. apothicaires. médecins. Il suffit de rappeler ce qu’ont été. à Paris comme en Province. depuis l’Antiquité. Hodgart enfin n’hésite pas à parler d’un monde de rêve pour désigner les cas où l’écart entre le nouveau monde évoqué et le nôtre est maximal.info . Cette série de songes a été très tôt adaptée en français et a connu de très nombreuses et régulières rééditions. Il faut insister sur le lien très étroit. La satire ne va pas sans outrances. puisque l’allégorie est en quelque sorte le plus grand facteur commun entre le genre 9.cairn. toutes mœurs et toutes conditions. et l’élaboration d’une fiction. férocement critiqués et jugés dignes des Enfers où certains séjournent déjà : femmes de tous âges. D’un tel succès il est impossible de ne pas conclure à une influence sur les séries comparables du 18e siècle dont nous venons de donner la liste. entre allégorie et satire.

éd. t. l’autorité et la virulence de la dénonciation.... « Les Fils de Morphée : portraits de philosophes en rêveurs ». les intérêts et les ridicules des hommes. en surplomb ou en coulisses.210 . 1788. © La Découverte du songe et le genre ou l’enjeu satirique. Le songe au 18e siècle est presque toujours allégorique : héritier en ceci du songe du ˆ ge et de la Renaissance. ce qui la rend plus vivante certes. le songe satirique tire aussi profit.46.208. s’affranchissant volontiers des bienséances autant que de la vraisemblance et du respect des figures de l’autorité.03/02/2012 01h37. après les auteurs.208. parfois incompréhensibles. Lotterie. le rêve peut servir de modèle au texte satirique. Document téléchargé depuis www.90. 2007. selon des modalités que nous avons détaillées ailleurs 11 : le rêve est souvent vision privilégiée. que ce soit pour justifier la forme ou le fond de la satire. Des métamorphoses que peut subir le sujet qui songe.. Défini comme une série discontinue de spectacles vite évanouis 12. XXXI..] les songes fictifs sont donc des sortes de pièces fugitives » (Amsterdam et Paris..info . Document téléchargé depuis www.210 . Ce que rappelle. Presses Universitaires de Strasbourg. dont le songeur bénéficie grâce à l’aide de quelque guide omniscient. Les « songes philosophiques » des Lumières n’empruntent pas qu’à ceux des siècles immédiatement antérieurs. [. souvent fantaisistes. dans Le Philosophe romanesque.cairn.90. ˆ ge et de la Renaissance est Un autre héritage du Moyen A celui des deux scénarios topiques du songe d’apprentissage : initiation active ou dévoilement passif. et la fiction imite encore ici la réalité. ils empruntent à l’allure du rêve non plus littéraire mais rêvé.46.info . des médecins. que nous mènerons un peu plus loin. Mercier fait du procédé une exploitation systématique qui lui permet de faire « de l’intérieur » la satire des chefs de guerre. Le renouvellement au 18e siècle Moyen-A de l’allégorie satirique par le songe mérite une analyse spécifique. l’éditeur des Voyages imaginaires (Avertissement aux Songes et Visions) : « les songes sont circonscrits dans un espace de temps [. mais impose aux auteurs de mettre en spectacle des travers plus aisés à dénoncer qu’à illustrer ou mettre en scène.03/02/2012 01h37.. 12. Hartmann et Fl.. p. La satire se fait ainsi spectacle c’està-dire prend la forme d’une série de tableaux ou saynètes. Surtout. VIII). Le songe au 18e siècle met ces topoï au service de la satire plus souvent que de l’initiation philosophique : les songeurs se font révéler les vices. des mauvais auteurs. par rapport à son état et ses convictions diurnes. Aux visions des anciens prophètes (Daniel surtout) et de l’Apocalypse. et non de portraits discursifs.cairn.] court. ils puisent la solennité. © La Découverte . P. il est souvent revendiqué comme prétexte. Et de fait.LES SONGES SATIRIQUES 687 11.

auxquels on est spontanément tenté d’appliquer l’épithète d’onirique qu’on refuserait aux moins réussis. 13 Mais dans les songes satiriques les plus originaux du siècle. C’est le cas des songes de B.. Enfin. grâce à quelque auxiliaire magique de la vue.688 FRANC ¸ OISE DERVIEUX dans les songes [. ce qui n’est contradictoire qu’en apparence : l’inventaire sera merveilleux au lieu d’être réaliste.03/02/2012 01h37. des ambitieux. Aussi.208.. ou plus exactement elle ne s’incarnerait sans doute que dans de ternes allégories sans surprise auxquelles le songe qui les héberge n’apporterait qu’un cadre superflu.] voisins du merveilleux. Les songes sont [. le songe fictif doit représenter des choses extraordinaires. si odieux ou si fou. songe et satire se rejoignent dans les figures et parcours nouveaux qu’ils dessinent à partir des choses vues.] 13.. un personnel inédits. [. les rendant littéralement transparents.. © La Découverte des Jésuites.. pour forger de nouvelles séquences narratives au service de la satire.cairn. donne au songeur le spectacle varié de l’immortel égoïsme. elle n’aurait que faire du songe. à moins que l’on ne conclue que le charme du songe satirique réside précisément en ce qu’il abolit l’opposition entre réalisme et merveilleux.. ou quelque altération des sujets observés qui.46.] l’esprit se promène et parcourt seul des mondes nouveaux. un cadre.info . transparentes. le songe tire parti des accointances du rêve avec le merveilleux. des Jansénistes. De tels songes critiques existent d’ailleurs.210 . propose une synthèse de ces catégories (nous l’illustrerons plus loin) : Document téléchargé depuis www. ridicule tout au long du songe.. Le motif le plus fréquent est celui de la mise à nu des pitoyables motivations humaines. et les allégories.210 . et ne comportait pas une part d’invention et d’excès..46.03/02/2012 01h37.info . de la faire proférer autrement.90. des nobles.. des mauvais conseillers..90. © La Découverte . et celui de plusieurs songes de 1768 de Mercier (« De l’âme ».). surpris au réveil d’avoir joué un tel personnage. Je est un autre. La tâche principale confiée aux songes est bien de renouveler la satire : il s’agit de la rendre plus piquante. d’Argens qui ont le moins bien vieilli (fables ou paraboles figées). : dans chaque nouveau rêve. inconnus et chimériques. des savants à chimères. L’« Avertissement de l’éditeur » de la classe de « Songes et Visions » des Voyages imaginaires peut ainsi promettre à ses lecteurs aussi bien du merveilleux qu’un inventaire de la société.. et que ceux-ci ne connaissent point les lois de la vraisemblance. peu importe que les cibles en soient convenues.. Si la satire n’était pas elle-même davantage qu’une simple critique.208.. Document téléchargé depuis www. Comme ils sont une imitation des songes réels.cairn.. ou de la fonder sur des scénarios.

voire en hannetons (désœuvrés comme eux).. [. Boyer d’Argens.-S. d’Argens. Le 18e siècle s’est trouvé dans la nécessité d’exploiter l’allégorie et le songe selon des modalités nouvelles. [. à la caricature. au comique et à des fictions plus ou moins fantaisistes : voyage lointain ou au contraire description de la France par des voyageurs étrangers.03/02/2012 01h37. Id. avec un talent inégal.03/02/2012 01h37..LES SONGES SATIRIQUES 689 Les Songes d’un hermite méritent d’être distingués..] On conçoit qu’un pareil ouvrage offre une abondante moisson de critique .210 . C’est-à-dire qu’ils commencent par faire de chaque absent un éloge qui les autorise ensuite à une série de malveillances initiée par un « mais ». Songes d’un hermite. XXIIIe songe : « La dispute ».210 . Mercier.. les petits-maîtres en « automate[s] » et « marionnette[s] » 15.] le bon hermite est favorisé de songes très agréables et très variés. XXIIIe songe : « La dispute ».info .info . on a le sentiment que beaucoup a déjà été écrit. et B. qui font passer devant lui en revue les différents états de la société. Songes d’un hermite. 15. XVIe songe. En effet. Id.. 17. Tous procédés bien vite usés jusqu’à la corde. op. Les médisants projettent un vernis sur chaque portrait. D’une part. ils finissent par ne se distinguer en rien des participants d’une rixe ordinaire 17. 18. à propos des Songes et Visions philosophiques de Mercier.208. le merveilleux tantôt agrémente l’inventaire et outre la critique.-S. On sera aussi satisfait de la variété qu’il a su mettre dans ses sujets. 18 Document téléchargé depuis www. puis se hâtent de gâter le portrait par des tâches.46. » Dans ces divers recueils comme dans les romans-songes satiriques que nous avons évoqués. le songe offre alors des solutions nouvelles sous forme de spectacles allégoriques saugrenus : les médisants apparaissent comme occupés à salir les portraits qu’ils commentent 14.208. L. D’autre part parce que les nouvelles mœurs et institutions susceptibles d’être critiquées ne tardent jamais à l’être. qui ferment la section : « On connaît la manière de ce sévère censeur des mœurs. de petits-maîtres se faisant admirer. 16. Mercier. parce que les objets de satire se renouvellent peu au cours des siècles. tantôt le corrige et joue un rôle compensatoire.90.. et leurs joutes oratoires sont réduites au bourdonnement d’une mouche.. Document téléchargé depuis www. VIIIe songe.cairn. cit..46.. cela revient ` qui au même.90. en matière de satire plus qu’en toute autre peut-être. 16 Quant aux docteurs en philosophie. © La Découverte .. Ve songe. ou de querelles entre docteurs d’Universités.cairn. XXIVe songe : « Le café ». On trouvera ici toute son austérité et toute la vigueur de sa critique. [. 14... L. © La Découverte Et. A prétend faire une énième satire d’un salon de médisants.] cette critique est embellie de tous les charmes qu’a pu lui prêter l’imagination. par des auteurs qui recourent..

le plus efficace est d’organiser un courant d’air dans le magasin : presque toutes les graines s’envolent. la donnée initiale d’Amilec : « la graine d’hommes qui sert à peupler les planètes » 19.-F. mérite de l’être. © La Découverte . et d’écarter celles des [autres]. Les graines de plagiaires disparaissent quand elles sont rapprochées de celles d’auteurs vraiment originaux. Lambert. Ces derniers constituent une cible éculée s’il en fût. Les expériences auxquelles il est fait allusion dans la suite de notre texte sont énumérées au début du songe. de filles modestes. Cette donnée intiale est aussi un sous-titre.46. 19. sont laborieusement mais vainement recherchés.. Ch. p. 14-62. 1754. mais l’expérience de physique qui démontre leur médiocrité est inédite. par lesquelles il se moque de tout ce qui. J’appris qu’au centre de ce globe il y avait un germe de sage. qui par des raisons de sympathie et d’antipathie avait la vertu d’attirer à lui la graine d’Auteurs sensés.46.info . démonstration de l’inconsistance des gens de lettres..90. permet à Tiphaigne de la Roche une série de trouvailles satiriques originales et amusantes.. Les germes de « juges irréprochables ». Tiphaigne de la Roche. une boule d’or au milieu de graines d’auteurs : Document téléchargé depuis www. dans une boîte.208. d’une jolie Parisienne fidèle et d’un ami généreux. et les Génies sélectionnent comme supérieures les quelques graines de femmes que les petits maîtres n’attirent pas.. Il y a d’abord la récolte..info .90. « d’ecclésiastiques de bon aloi ». Document téléchargé depuis www. par les Génies.03/02/2012 01h37.. dans la société de son époque.690 FRANC ¸ OISE DERVIEUX J’en vis environ la moitié s’approcher fort rapidement du petit globe.cairn.208.. c’est l’écrivain qui s’essaie à tirer le plus grand profit satirique de ces curieuses graines découvertes en songe. Que l’on place. © La Découverte Pour prendre un exemple romanesque.210 . chastes veuves. de ces germes humains (minuscules corps s’échappant par les pores de la peau) : sont recueillis comme rares ceux d’un militaire intelligent.210 . Paris. Et comme le sac de graines d’auteurs est si énorme que les tamiser comme les autres prendrait trop de temps. L’opération de tri est redoutable pour les graines d’ecclésiastiques et d’auteurs..cairn. et l’autre moitié s’en écarter avec autant de rapidité. Suivent des « manipulations » qui consistent par exemple à agiter une boîte pleine de graines de femmes et de quelques-unes de petits maîtres : la plupart des premières viennent adhérer aux secondes (comme de la limaille de fer à un aimant). Amilec ou La Graine d’Hommes qui sert à peupler les planètes. Derrière les Génies se livrant à des expériences sur les graines à partir desquelles ils peuplent au mieux les planètes.03/02/2012 01h37. Troisième édition augmentée très considérablement.

publiés en 1770.46.. pour s’enrichir. Dans d’autres songes. il condense en une phrase la portée satirique de sa vision : E « En respectant les Théologiens. Les Songes philosophiques de Boyer d’Argens ne portent pas de titres mais de simples numéros. ´ veillé. ceux qui ne croient qu’en Dieu sans adorer l’E ont tout à craindre. les cupides.46.03/02/2012 01h37. Mercier se souviendra.. tentent d’ôter aux captifs le goût de la liberté et l’envie de fuir. C’est le cas dans l’un des plus frappants des Songes de Boyer d’Argens. qui.03/02/2012 01h37. De ces violences sanglantes et macabres. les décors. Les plus frappants des trente-six Songes d’un hermite. Ils jouent aussi des affinités du songe avec le merveilleux et le fantastique.info .210 . Le narrateur s’éveille de frayeur au moment de l’exécution de philosophes déistes par les sbires de la Déesse : bourreaux dont la hache a un manche « fait comme un écritoire de corne ». la frayeur voire l’horreur qu’ils inspirent semblent relever de quel- Document téléchargé depuis www. Ils commencent comme de simples cauchemars : les personnages. et d’autres léguées par la tradition visionnaire.LES SONGES SATIRIQUES 691 20. le renouveau allégorique est plus sombre. marchent sur les entrailles palpitantes de leurs victimes et se retrouvent couverts de sang. tuent.90. Ce vaste espace ceint de filets rendant toute fuite impossible est gardé par la féroce Superstition assistée de Censeurs de pensées et Docteurs en théologie.90.208. Document téléchargé depuis www. où devenu esprit ailé le narrateur découvre une prison dans la mer. on peut sans craindre ne rien ´ glise croire » . Le reste du songe décline ce registre : le palais est gardé par un monstre chargé de sacrifier d’humaines victimes sur les autels de l’hideuse Déesse Théologie. le XIIIe 20. L’allégorie satirique prend une allure franchement cauchemardesque dans le VIe songe où le narrateur découvre le palais de l’Intolérance.cairn. dès certains Songes philosophiques de 1768 (recueil de dix songes) : dans « De la cupidité et de la vertu ». par les drogues qu’ils leur font absorber.cairn. des épées dont le fourreau est constitué d’un « cahier de théologie »...210 . jouent des surprises que réserve la nature même des spectacles vus en songe et leur enchaînement déroutant. frappent. © La Découverte On pourrait prolonger la liste de ces visions où le merveilleux pseudo-scientifique renouvelle agréablement la satire. © La Découverte .208.info . « palais dont les murailles étaient faites d’ossements . le ciment avec lequel on les avait unies était composé avec du sang ». Elle trône dans le temple du palais. où elle surveille l’élaboration de venins dont le Poison pour fomenter les guerres de religion : ils seront administrés aux représentants de chacune.

. Hardy... mais comme allégoriques acteurs d’un vampirisme social.90..46. 21 Dans le XIIIe : « Les Vampires ». et enfin tomber en faiblesse. des joues fraîches et vivement colorées. Le narrateur avait commencé par évoquer ses cauchemars d’enfants. Le lecteur ne peut guère soupçonner que cette aventure va déboucher sur la satire allégorique des égoïstes qui sacrifient leurs proches à leur propre vie et à leur fortune. ` mesure que ces spectres paraissaient sucer. qui allaient se rendre dans la bouche des vampires. Encore ce fragment annonce´ goïsme ». Dans le Ve des Songes et visions philosophiques de 1788. L’intention satirique t-il sa portée dans son titre : « L’E au contraire ne transparaît nullement dans les titres des Songes d’un hermite construits sur le même modèle : l’effet de surprise est mieux ménagé. La clef de l’allégorie est fournie à la fin du songe : Je vis une vaste plaine.. dans un bois de cyprès.cairn. mais de simples numéros.210 .] .]. dus aux contes de nourrice qu’on lui faisait de « morts ressuscités » venant s’abreuver du sang des vivants. 1770).. Les fruits de leurs peines. De ces hommes et des fruits qu’ils cueillaient ou plantaient. ils ne comportaient pas de titres.208.. le cauchemar gothique s’infléchit vers la satire sociale au fur et à mesure que le lecteur prend conscience qu’il s’agit d’une allégorie.. Document téléchargé depuis www.90. Je ne fus pas longtemps à deviner ce qu’ils faisaient. où un grand nombre d’hommes étaient occupés aux différents travaux rustiques [.210 . leur embonpoint devenait à chaque instant plus excessif : enfin ils parurent tous à mes yeux avec d’amples perruques.03/02/2012 01h37. Dans leur édition originale (Paris.208.info . [. © La Découverte . © La Découverte que vision « gothique » qui vaudrait pour elle-même..03/02/2012 01h37.info . je voyais sortir de leurs tombeaux des cadavres desséchés. je voyais les malheureux A cultivateurs dépérir [. Son nouveau rêve répète ses anciens cauchemars : Document téléchargé depuis www.692 FRANC ¸ OISE DERVIEUX Je croyais être parmi des sépulcres. [. une taille courte et replette ..] tout venait se rendre dans le gosier altéré des fantômes. et tandis que je les considérais.cairn. qui cependant prenaient un visage plein. Là. le songeur se trouve d’abord entraîné par un spectre à la main glacée dans un long souterrain qui le mène dans les plus « lugubres » catacombes.. je voyais partir des rayons composés de petites parties de leur substance..46. où curieusement l’éditeur n’a pas signalé Mercier comme l’auteur des Songes d’un hermite.] des habits 21. mais ne peuvent que perdre la partie contre la mort. Nous citons toujours la réédition du texte dans les Voyages imaginaires. tous étaient couverts de sueur et de poussière. qui se tenant debout paraissaient dans l’attitude de quelqu’un qui hume la mousse d’un vin ou de telle autre liqueur. La vision et le registre du songe basculent alors : les vampires demeurent.

Le XXIXe ˆle du sang ».. ruinant ainsi définitivement leurs débiteurs).info . se nourrissent du sang de leurs sujets.210 . de la même série.]. © La Découverte . en passant par les « cœurs de petits enfants ornés de pierreries » que « les femmes du premier chef port[ent] aux oreilles ».. la plus sanglante aussi. et lui fait arracher le cœur. dont le chef. VII). « taxe » (elle sera réexposée dans le fragment suivant. puis récupèrent les arriérages.. L’allégorie s’enrichit ainsi des métamorphoses qui sont l’un des topoï du récit de songe. est celle de la rente du cœur : le Sansudourf boit le sang à même la veine d’une fillette de six ans. et les chefs de villages les Sansuminadourphs. et si ce n’était pas les mêmes que j’avais vu sortir de terre un moment auparavant : on me répondit qu’ils se nommaient surintendants. Sansudourf. « arriérage ». cependant ils suçaient toujours d’un air aussi affamé qu’au commencement [. de Levesque (V. Précédant cet épisode final... Je considérais avec surprise le changement que je venais de voir arriver dans leur figure . de tonalité plus réaliste : les grands font crédit au peuple déjà misérable.46. Le songe suit un crescendo dans l’horrible. contrôleurs. l’est encore moins. Songe. La portée satirique de l’ensemble est claire. VI. et couverts de bijoux. de Tiphaigne de la Roche et de Villeneuve déjà cités. de la découverte de la taxe de sang mensuelle réclamée aux insulaires.46. © La Découverte Ce songe n’est pas tableau mais récit : c’est cette durée qui permet à l’allégorie d’évoluer dans le temps.03/02/2012 01h37.cairn.LES SONGES SATIRIQUES 693 fourrés et brodés. enfants compris.208.]. le songe est composé d’une série de visions atroces et du plus mauvais goût que le cauchemar seul sans doute autorise : on pourrait à la rigueur trouver ce type de scènes. et les romans du père Bougeant.90. voyage imaginaire et allégorie constituent autant de cadres précieux pour la satire . Saturé de sang (signifiant et signifié). comme celle des « Vampires »..] étaient dans de grands fauteuils [. receveurs de finances. La plupart [. la scène la plus développée. jusqu’à la saignée à mort de toute une famille. métamorphoses accélérées. C’est Mercier semble-t-il qui le premier a donné au cauchemar ` allégorique satirique des allures explicitement apocalyptiques. Document téléchargé depuis www. rendent cette satire douloureusement inoubliable.03/02/2012 01h37.cairn.90. les trois se superposent parfois comme ici et dans certains Songes de Boyer d’Argens (I et II).. intitulé « L’I Le narrateur y découvre cette « île exécrable ». dans des récits de voyages imaginaires.. Je demandai à quelqu’un ce que c’était que ces hommes.. et la « rente du sang » se laisse à la fin du fragment traduire par les termes « crédit ».210 . surprise du rêveur devant un spectacle incompréhensible et violent.208. A Document téléchargé depuis www. intendants de provinces.. où l’intention satirique se laisse déborder par un luxe de détails curieux et cruels. Registre cauchemardesque.info .

et je crus voir en songe la destruction du genre humain 22... La source est avouée.. l’ignorance. 22.] elle [.] paraissait inquiète....210 .] efflanqués.46. le mauvais goût entouraient le carosse [.208. et de ceux qui en tirent profit.208.90. au noir. Sa suite était composée de grand nombre d’hommes [. Il parlait en ronflant. lorsque je réfléchissais encore sur cette lecture.cairn. Une autre voiture.. en perruques plates et en manchons pelés. la famine. encore plus brillante. suivait de près : celui qui était dedans s’appelait la Finance 23 .info . connues sous le nom d’Apocalypse .]. mais monstrueusement grosse et pesante : son air était ignoble . l’orgueil. Il réactualise donc les spectacles brossés par saint Jean.03/02/2012 01h37... La troisième vision d’épouvante est la Chicane : C’était une vieille femme [. et des songes d’ermite..] sèche [..]. ses ongles crochus et pleins d’encre.694 FRANC ¸ OISE DERVIEUX partir des Songes d’un hermite. et s’explique par la double donnée d’origine : ces choses vues sont des songes. XXVe songe.210 . de mines blêmes.info . S’étant vu confier « un pouvoir fort étendu sur presque tous les états policés ». Les visions et le style du prophète antique sont récupérés et infléchis vers une satire féroce des institutions contemporaines de Mercier..] : ses joues étaient creuses.. et en tire d’inédites caricatures.90. ` comparer avec les chevaux de l’Apocalypse (VI) et leurs meurtriers 23.03/02/2012 01h37. et un hoquet bruyant marquait que sa digestion était laborieuse. La rapine. et ces étonnantes révélations m’avaient vivement frappé [. © La Découverte par une suite de « fléaux » comme dans L’Apocalypse.... il a ainsi drapé certaines de ses satires d’une grandeur métaphysique.cairn... Je vis partir un carosse à six chevaux. A cavaliers : au cheval rouge est confiée la mission de répandre la guerre . Le sommeil appesantit mes yeux. tout couvert de lames d’or et de pierreries : celui qui était dedans se nommait le Luxe : le pouvoir lui fut donné de ravager le monde [. tragique et effrayante.. Document téléchargé depuis www. ses yeux tristes mais ardents : [. elle répand la misère grâce à son cortège qui finit lui aussi par mourir de faim. © La Découverte ..46. Ce curieux télescopage se révèle des plus efficaces : Document téléchargé depuis www. sa taille était courte. La voiture dans son passage entraîne bouleversements sociaux (narrés sur le mode allégorique) et famines dans toute l’Europe. Le narrateur est donc un nouveau saint Jean : Je venais de lire attentivement les visions mystérieuses de Saint-Jean.].

337). Il est constitué d’une série de visions réparties en quelques chapitres . et des visions inspirées. du roman (Paris.46.cairn. aux yeux des lecteurs qui lui préfèrent la gratuité de productions oniriques plus récentes. Un Savant.. certains pensaient encore que les grands hommes restaient les seuls destinataires privilégiés de songes divins).46. imiteront précisément ses visions et sa posture prophétique — si ce n’est qu’eux ne les mettront pas prioritairement au service de la satire. 25. Les prêtres de Mangogul lui affirment que sa vision est « une des plus profondes que le ciel ait départies ». éd. lui.03/02/2012 01h37. et commença à lire droit de cuissage [.LES SONGES SATIRIQUES 695 Ces pages se laisseront si peu oublier que les écrivains romantiques.208. 308) : ses rêves relèveraient donc de l’« imposture » (p. Munich. l’anonyme Songe d’un habitant de Scioto (1790) tient un rang honorable.208. la colère me suffoquaient . lecteurs de Mercier. ´ vangiles 25.. Fink.]. dans L.210 . La parodie est aussi burlesque que possible.-S. y perd.03/02/2012 01h37. d’autre Diderot y parodie des passages célèbres des E part il se moque des révélations sacrées reçues par les Grands 26 (à l’âge classique. le quatrième est intitulé « Le Cauchemar. ou apparition d’un fantôme : les Nobles » : Je sentis un poids sur ma poitrine : l’indignation.info .90. p.90. Tel Philippe Berthier (« Mercier surréaliste ? ».info . la satire a tout à se louer. Document téléchargé depuis www.cairn. après avoir pris sa lorgnette.210 .. Le détail en est donné par J. p.. 301-309) dont le jugement reste nuancé et comporte quelques hommages à Mercier. 24 Le procédé et son usage satirique ont été en revanche imités en France dans les courts Songes de satire sociale et politique de la période révolutionnaire. 306). © La Découverte .. Dans ces textes de qualité littéraire inégale. Comme le dragon de l’Apocalypse. mais qui regrette que « plusieurs des évocations les plus impressionnantes de lugubre et de grandiose se cassent le nez sur des pointes de satire sociale » (p.. De cette « récupération » systématique de la vision par la satire. Le rêve. et pousse si loin les impertinences et le mauvais goût que l’auteur ne se contente pas de l’alibi d’un seul rêve. et ils décident de l’insérer dans le recueil des livres canoniques. 1981. Folio Gallimard. il portait des caractères indéchiffrables gravés sur son front. Mercier précurseur et sa fortune. Document téléchargé depuis www.. dont les mains enchaînaient les peuples.. 1977. © La Découverte L’emprunt au style allégorique biblique n’est pas toujours sérieux (y compris chez Mercier) et peut constituer une satire de ce style même. C’est flagrant dans la « Vision de Mangogul » des Bijoux indiscrets : d’une part. les examina. enfin cette vision me donna un cauchemar violent : je crus voir alors un fantôme dont les pieds écrasaient les villes. Rustin dans son éd. 26. ou plutôt du projet fondamentalement satirique de Mercier. quoiqu’ils n’y comprennent rien. Hermann Hofer. mais de deux : Mangogul rêve qu’un 24. et dont la bouche dévorait des hommes.

« le grand pontife » de Mangogul.. Ces allégories burlesques sont présentées comme le simple produit de collages... Tel est le cas des deux songes de Sélim.info .210 . p. par la mémoire et l’imagination du sujet endormi. Notes de L. Une impertinence de forme opposée consiste à prendre le rêve comme prétexte des allégories les plus transparentes et les plus insolentes dans leurs correspondances terme à terme entre la victime de la satire et son avatar onirique.... Chap. ne fût-ce que celui de la contiguïté temporelle de leur récente perception diurne : Document téléchargé depuis www. et des manches fort longues leur enveloppaient les pieds de devant. 29.90.46. qui se reconnaît dans « l’homme aux deux trous ». et « le chef des novateurs ». expliquent que Diderot ait choisi de présenter ce scénario satirique comme un rêve et même un rêve de rêve.. 1994. le Rêve ne posait évidemment pas ces problèmes de déchiffrage aux contemporains. Rustin. symbolisé dans son rêve par « l’homme aux deux nez ».cairn. 28. Sa première publication. figure les jansénistes 28. Document téléchargé depuis www. Il s’agit en fait très probablement d’une satire de l’affaire de la bulle Unigenitus .. percé de deux trous.] : le Rêve du chevalier de Boufflers ». citée du roman par J. le capuchon. et le choix d’un registre obscène. de choses ayant entre elles un rapport même ténu. t. son absurdité et son décousu apparents. le plus proche ministre de Mangogul. et que je voyais sortir de la grande mosquée deux files parallèles d’animaux singuliers . « Contes ».90. © La Découverte personnage raconte avoir rêvé. Versini.208.info .cairn. 227 de l’éd. II. ils marchaient gravement sur leurs pieds de derrière . Ce texte n’apparaissait pas dans la première version du roman. date de janvier 1775.696 FRANC ¸ OISE DERVIEUX Je rêvai une fois que j’entendais des hennissements. figure l’archevêque de Paris. L’extrême fantaisie dans la transposition.210 . dans la Correspondance littéraire. 199201.. qu’il rencontrait un « Anofore » en pleine action. sous le titre indiqué ci-dessus : « Dialogue [. Laffont (Bouquins).. il est possible de n’y voir qu’une parodie particulièrement obscène et bouffone. Si la cible de la satire est aujourd’hui malaisée à identifier (rarement indiquée même dans les éditions critiques).208. dont leurs museaux étaient affublés. Trois siècles après la composition de ce « Dialogue de l’homme qui avait deux nez et de l’homme qui avait deux trous au cul » 27. parfaitement indépendante des Bijoux indiscrets. © La Découverte . mais je me rappelle aujourd’hui que j’avais été la veille à Montmartre 29. Christophe de Beaumont .46. 27. XLII p. Je me tourmentais beaucoup dans le temps pour trouver quelque sens à cette vision . laissait sortir deux longues oreilles mobiles et velues .03/02/2012 01h37.03/02/2012 01h37.

03/02/2012 01h37.90.208.info . à la place du séraskier. Document téléchargé depuis www. Ce type de travestissement allégorique outrancier et burlesque est autorisé par le ridicule intrinsèque des individus. ce n’est pas à cause de la transposition animale fondée sur les caractères propres à chaque fonction : ce procédé de satire est tout classique. il peut aussi se trouver négligé car superflu. surtout. de mangeoires et de cages à poulets ..46. une sorte de ministre des Finances. Le plus superficiel est sa couleur orientale : le simple recours à des noms étrangers permet une première transposition des dignitaires français en leurs homologues orientaux.info . mais jugez combien je dus être étonné : je trouvai la salle pleine de râteliers. que des oies avec des queues de paon : je présentai ma requête. qu’un mouton de Barbarie . ils ruminent ou font un tintamarre de basse-cour. Enfin.. et j’entendis à l’instant un tintamarre désespéré qui me réveilla. avant que de vous y rendre. Même référence. vous aviez alors une affaire au divan. comme le relèvent les personnages assemblés pour en débattre.] et pour vizirs. d’auges. classes ou institutions critiqués. — Voilà-t-il pas un rêve bien difficile à déchiffrer ? dit Mangogul . j’allai me présenter au conseil de la régence . et vous fîtes. En effet. © La Découverte .cairn. le rêve est plus onirique qu’il n’y paraît. viennent les dignitaires du royaume métamorphosés par la vertu du rêve en animaux cruels ou stupides : je dormais dans ma tente. un tour à la ménagerie 30. Si le « tout » que constitue le rêve est effectivement « bizarre ». [.. la métamorphose animalière qu’il opère est complète : les animaux ne parlent pas comme chez La Fontaine.LES SONGES SATIRIQUES 697 expose ingénument Sélim.03/02/2012 01h37.] une affaire importante . mais simplement enrichir son allégorie d’un déni comique.. même si bien sûr Diderot ne prétend abuser personne. un tefdesdar. mais toujours à des fins satiriques : il donne le spectacle de simples oies faisant parade des plumes du paon (symbole de la fatuité des vizirs) . Il est renouvelé ici à trois niveaux.210 . un topos de la littérature 30.46. sur le banc du tefdesdar.. contrairement à ses prédécesseurs qui insistent eux-mêmes sur la lecture allégorique à faire de leur fiction...210 .cairn. Un seraskier est un général . La satire se trouve ainsi outrée par rapport à ses modèles.. Fréquemment employé.208.90. Par ailleurs. © La Découverte Document téléchargé depuis www. et je ne vis dans le fauteuil du grand sénéchal qu’un bœuf qui ruminait. qu’un aigle à bec crochu et à longues serres . Après les moines-ânes. l’auteur ici la refuse et présente le travestissement infligé à ses victimes comme un délire inoffensif : le rêve et sa « marqueterie » ont bon dos. il me sembla que j’avais à solliciter au divan [.

210 . traduit du grec. Document téléchargé depuis www. Document téléchargé depuis www. On passe au songe toutes ses folies : dans certains songes satiriques. Le Songe d’Alcibiade.info .. Pour rendre compte de cette folie. dans le même texte. car le camp rationnel du monde n’existe plus (depuis quelques mois ou quelques décennies selon les auteurs). qui insistera au fur et à mesure sur les surprises que lui réserve un tel spectacle (ces interventions du narrateur de songes satiriques ont pu être empruntées à celles du songeur de Quevedo dans l’adaptation française des Suen ˜ os par la Geneste 32).46. Les songes n’ont pas besoin de forcer le trait. © La Découverte . Didot. selon eux. le pays entier donne l’impression de marcher sur la tête..cairn. de travestir.03/02/2012 01h37. ces folies ne sont pourtant presque pas redevables au rêve.03/02/2012 01h37. observant une nuit d’orgie et de jeu. La Haye.698 FRANC ¸ OISE DERVIEUX Dans les songes prétextes de la période révolutionnaire..cairn.90.. et l’aurore les trouvera les yeux attachés à cette table.208. Dans Le Songe d’Alcibiade (1735) 31. le temps qu’elle a donné aux hommes pour le repos. Socrate (le sage guide du songeur) commente : « Ces insensés vont passer là toute la nuit.46. C’est leur coutume de renverser l’ordre de la nature » et d’employer à satisfaire leurs passions. d’inverser le réel pour faire passer leur narrateur et les lecteurs de l’autre côté du miroir : ils y baignent déjà au quotidien. pour révéler sa folie. quelle forme peut être mieux adaptée que celle qui les autorise toutes ? Les auteurs recourent à des représentations folles pour dire la folie du monde. 1735 . ` la limite. 32. Paris. des Lettres persanes aux pamphlets de l’ère révolutionnaire.208. Le narrateur du Rêve ou la vérité voilée 31. Abbé Jean Pic. mais au tableau fidèle qu’il donne de son temps. Le songe n’a plus alors pour fonction que d’isoler chaque objet de satire. © La Découverte satirique du siècle est que la société française est assez largement peuplée de fous ou du moins d’« espèces » . la satire peut donc consister à laisser parler et agir A les êtres qui exhibent eux-mêmes leur ridicule. or les institutions se trouvant elles aussi critiquées comme absurdes. et de le faire observer par le narrateur. qui relève cet apport essentiel du « traducteur ». Nous renvoyons à leur présentation par Marie Roig Miranda. qu’à exagérer un tant soit peu leur évocation de ce qu’est devenue la vie politique de la nation.info .90. 1736.210 . un petit-maître aux allures de fou est caractérisé par son « dérèglement » essentiel : « tout était dérangé dans sa personne ». Cette folie caractérise l’ensemble de la « bonne compagnie » . le procédé est non seulement utilisé mais lourdement exhibé : les narrateurs n’ont.

pour leur fidélité. sous quelque pseudonyme transparent. C’est une forme de satire qu’on retrouve dans divers voyages imaginaires 34. c’est bien dénoncer l’absurdité de cette société.d.46.]. A en révèlent l’absurdité.-M. l’importance invraisemblable du paraître et de la parure. ne font surgir aucune réalité autre’.90. op. 258 : « Comme dans ces contes voltairiens où Persépolis et Babylone ne sont que d’autres noms de Paris. de déserteurs. Le président félicite tous les arrivants (les déserteurs. Dans Amilec. Le narrateur parle avec humour de la « féérie de [s]es rêves » : c’est le réel qui est devenu « féérique » c’est-à-dire des plus fantaisistes. c’est-à-dire dans un cadre qui est censé héberger de l’absurde.03/02/2012 01h37..210 . Il n’est pas possible qu’il existe un tel peuple ». R. ou la vérité voilée. souvent de ton satirique.. citée.. Document téléchargé depuis www..l. les mœurs France.. Est-ce à dire que le rêve le plus fou est en-deçà de la réalité parisienne ? Document téléchargé depuis www. conclut le narrateur. éd.n.. Le Rêve. © La Découverte assiste ainsi en songe. donc aucune utopie. VIII p. ces voyages imaginaires allégoriques.cairn. les hommes badinent.. 35 De même dans le VIe Rêve d’Aristobule. en tant que membre de l’Assemblée nationale.info .. © La Découverte .LES SONGES SATIRIQUES 699 33. capitale de Frivolarque. 114 : « certains voyages imaginaires ou fantaisies satiriques sont plus ou moins déguisés en utopies pour renouveler l’allégorie morale ou la critique des mœurs ». les gens pirouettent plus qu’ils ne marchent. Racault.208. nous allons vous donner la quinzième représentation gratis de notre tragi-comédie ordinaire ». d’écoliers : tous ayant la main levée. Il décrit l’embarras des rues de la capitale (il faut frapper à droite et à gauche pour pouvoir passer). Trousson. : l’ironie de l’auteur est assez lourde). Décrire la société de son temps dans le cadre d’un rêve.210 . cit. p..info . Voir aussi J.cairn. ces songes où les narrateurs ont la vision d’une contrée qui. semblent jouer à pigeon vole. à une séance d’admission de nouveaux citoyens venus prêter le serment civique 33 : il s’agit en fait de femmes. et annonce « à tout le monde : Asseyez-vous. renvoie à la ` peine exagérées par rapport à leur modèle. p.. Amilec. les femmes sont savantes. 34. 84 et suivantes (la pagination est discontinue entre les parties). baptisée anti-utopie par certains critiques. Voyages aux pays de nulle part.. second supplément aux « Quatre repas » [S. on n’est estimé qu’en fonction de l’habileté de son tailleur. IIIe partie. ch.90.46. le songeur découvre qu’à Bagatellopolis. « Tel était le tableau que me présentait un vain délire.03/02/2012 01h37. elle est illustrée par la Relation par un Sélénite de son voyage en Nitramie (le récit de rêve encadre lui-même des récits de voyages : les décentrements satiriques s’enchâssent comme quelques années plus tard chez Villeneuve). André-Boniface-Louis de Mirabeau.208. Tout proches. » 35. in-8.

210 .. si riches en possibles satiriques. Document téléchargé depuis www.cairn.. d’apparente gratuité. d’étonnements. anti-utopie. Certes. dès ses origines : pensons à Aristophane. mais aussi à des textes à l’enjeu satirique douteux. Quel lecteur se soucie de savoir que le songe de Mercier intitulé « Sémiramis » 36 a été écrit en réponse critique à la tragédie de Voltaire. de métamorphoses.90.46. par exemple.210 . Et ce.. dialoguant avec une momie 36. choquant ou délibérément incongru. Les déformations inédites que les bons satiriques font subir à l’objet de leurs moqueries peuvent aboutir à d’éclatantes réussites.208. qu’il constituait pour la littérature le moyen par excellence de se prendre elle-même comme objet de satire. la satire paraît parfois presque prétexte à l’écriture d’un songe insolent. nous l’avons rappelé après Hodgart. et pour tout dire peu tentante par rapport à une lecture littérale. au point de faire oublier la donnée onirique première. de merveilleux. Le voyage imaginaire ou la simple allégorie. à une adhésion immédiate à la vision. La nécessité du déchiffrement allégorique devient incertaine.. à Lucien..700 FRANC ¸ OISE DERVIEUX Peut-être même le songe offre-t-il trop de fantaisie.90. le rêve tend à prendre son autonomie par rapport à la satire. Ceux des auteurs qui découvrent et expérimentent toutes les opportunités du rêve l’exploitent comme le plus riche des adjuvants à la satire. d’outrances. mais dans quelques songes. d’émotion : nous avons relevé la formule d’un critique contemporain déplorant que chez Mercier la satire nuise au rêve. Ce point mériterait à lui seul une longue analyse. Nous aurions pu montrer. Xe de l’édition de 1788.46. comme nous l’avons vu.) qui viennent parfois lui faire sérieusement concurrence dans les textes.. quand il découvre le narrateur. Document téléchargé depuis www.03/02/2012 01h37.208. © La Découverte Nous sommes loin d’avoir traité de l’ensemble des opportunités que le songe offre au 18e siècle à la volonté de satire.. poussant aussi loin que possible ces choix et sa revendication d’originalité. © La Découverte . le sont moins que le songe.cairn. Le « censeur des mœurs » peut y donner libre cours à sa fantaisie ou à sa fureur. et l’érudition du lecteur moderne (comme nous l’avons vu dans le cas de la Vision de Mangogul) n’est alors pas en cause. Au cours de notre réflexion. le songe est apparu comme un canevas équivalent à d’autres (parabole.info . Chez Diderot et Mercier. De tels textes manquent donc à leur mission. ou vite oublié.info . la satire se définit par ses écarts et ses excès par rapport à l’objet qu’elle critique.. métamorphosé par son rêve en antiquaire.03/02/2012 01h37.

On pourrait multiplier de tels exemples chez Mercier.03/02/2012 01h37. 37 L’onirisme de l’image (et.LES SONGES SATIRIQUES 701 dont il a pris la tête dans ses mains.info .210 ..03/02/2012 01h37.info . Document téléchargé depuis www. © La Découverte FRANC ¸ OISE DERVIEUX 37.cairn. dans une moindre mesure.90. qui lui vante ses charmes passés et sa gloire de reine avant de retomber brutalement dans son coffre ? On pourrait faire la même analyse du Songe d’un hermite où ce dernier voit des membres humains sortir de terre et poursuivre leur croissance dans son jardin.210 .46. des raisonnements absurdes que l’ermite tient devant ce spectacle) fait négliger la satire pourtant explicite de la théorie des « moules intérieurs » de Buffon et Maupertuis. IVe Songe d’un hermite : « Les moules intérieurs »..208. . Ils sont moins nombreux chez les autres auteurs de songes satiriques de son siècle : c’est ce qui fait la supériorité de celui-là sur ceuxci.cairn.90..208.. © La Découverte Document téléchargé depuis www.46.