You are on page 1of 20

La croyance en un Règne du Messie sur la terre : patrimoine commun aux Juifs et aux Chrétiens ou hérésie millénariste ?

Introduction Les avancées considérables du dialogue entre Chrétiens et Juifs, initiées par le chapitre 4 de la Déclaration conciliaire Nostra Aetate (1968 , puis développées de !ani"re tr"s positive par de no!breu# docu!ents subsé$uents, ont suscité une riche recherche théologi$ue chrétienne% L&une des difficultés !a'eures $ue cette derni"re s&efforce de sur!onter touche ( la racine !)!e de la foi chrétienne * le fait d&avoir reconnu solennelle!ent $ue la vocation du peuple 'uif n&a pas été récusée par Dieu, et !)!e $ue l&alliance du +ina, est tou'ours en vigueur en ce $ui le concerne, entra-ne.t.il auto!ati$ue!ent la reconnaissance d&une voie de salut propre au# Juifs et $ui ne nécessiterait ni la foi en Jésus.Christ ni l&adhésion visible ( son /glise 0 +i tel était le cas, l&incarnation et la !ort réde!ptrice de Jésus perdraient leur caract"re uni$ue et universel et constitueraient tout au plus une christianisation du 'uda,s!e ancien ( l&usage des non. 'uifs venus du paganis!e% 1osée en ces ter!es, l&alternative est inacceptable pour la foi chrétienne% 2ussi, certains théologiens se sont.ils efforcés d&élaborer des for!ulations $ui sauvegardent le caract"re uni$ue et universel du salut en Jésus.Christ, tout en !énageant au peuple 'uif un espace théologi$ue $ui respecte la spécificité de leur appel et de leur r3le dans le dessein de Dieu% 1ar!i les 4!od"les& de théologie chrétienne du 'uda,s!e, é!ergent deu# catégories principales de théories (5 * 1 Celles d!une uni"ue alliance# "ui considèrent 6l&événe!ent du Christ co!!e une e#tension au !onde non.'uif de la seule alliance fonda!entale conclue ( l&origine avec le peuple 'uif et encore en leur possession% Juda,s!e et christianis!e participent si!ultané!ent et co!plé!entaire!ent ( la !)!e alliance% 7ls appartiennent finale!ent ( une seule tradition d&alliance $ui a co!!encé au 8ont +ina,% L&événe!ent du Christ est !oins l&anticipation des prophéties !essiani$ues $ue la possibilité pour les gentils d&)tre incorporés ( l&alliance de Dieu avec 2braha!, 7saac et Jacob%9 $ Celles des deux alliances# "ui préfèrent 6voir 'uda,s!e et christianis!e co!!e deu# religions d&alliance distinctes $ui: reconnaissent le lien persistant entre 'uda,s!e et christianis!e, !ais ensuite se penchent sur les différences entre les deu# traditions et co!!unautés et !ontrent co!!ent le service, l&enseigne!ent et la personne de Jésus trans!ettent une i!age de Dieu $ui est sans doute nouvelle%9 ;tiles et !)!e précieuses pour 'eter les bases d&une réfle#ion théologi$ue positive sur la spécificité et la co!plé!entarité des co!!unautés de foi 'uive et chrétienne, ces théories gagneraient en force si elles pouvaient s&appu<er sur une cro<ance, $ui soit co!!une au# deu# religions, sans pour autant générer le phéno!"ne bien connu de re'et 'uif $ue suscite, par e#e!ple, la relecture christologi$ue chrétienne des prophéties% =r, cette cro<ance e#iste, !)!e si elle est trop longte!ps passée inaper>ue% 7l suffit, pour s&en convaincre, de lire intégrale!ent le Livre ? de l&un des chefs.d&@uvre de la littérature des 1"res post.apostoli$ues * l&Adversus Haereses, d&7rénée de L<on (77e s% (A % =n < trouvera une tradition, $ui fut 'adis co!!une au# Juifs et au# Chrétiens * l&attente et la préparation de l&av"ne!ent d&un Bo<au!e de Dieu, annoncé co!!e devant s&établir sur la terre%

C&est un lieu co!!un de rappeler $ue les Juifs attendent le 8essie, alors $ue les chrétiens, persuadés $u&il est dé'( venu en la personne de Jésus, attendent sa 1arousie% Le probl"!e est $ue, pour la grande !a'orité des chrétiens, et pour la $uasi totalité des théologiens et e#ég"tes catholi$ues, ce $u&on appelle générale!ent la 6 Cin des De!ps 9 est per>u co!!e la 6 fin du !onde 9, tandis $ue l&av"ne!ent en gloire du Bo<au!e de Dieu, annoncé et !<stérieuse!ent inauguré par Jésus, est censé advenir 6 au ciel 9% 2insi, selon cette conception, lors de la 1arousie du Christ, l&hu!anité passera, sans transition, de la vie terrestre ( celle du ciel (ou de l&enfer E % 7l va de soi $ue, dans une telle perspective, il n&< a aucune place pour l&attente 'uive des De!ps !essiani$ues, c&est. (.dire la longue période de te!ps oF Dieu r"gnera sur toutes les nations par la !édiation de +on 8essie% 1our le 'uda,s!e, il est clair $ue ce r"gne aura lieu sur la terre% Certains rabbins anciens ad!ettent $ue cette derni"re sera $uel$ue peu !odifiée, voire partielle!ent rendue ( l&état paradisia$ue, !ais ils récusent $u&il s&agisse d&une nouvelle création, et encore !oins $ue ces événe!ents aient lieu 4au ciel&% C&est e#acte!ent la doctrine d&7rénée, co!!e on le verra bient3t% /t nul doute $ue soit grande la surprise de bien des lecteurs chrétiens de son @uvre, lors$u&ils découvriront l&insistance de ce 1"re sur la réalité et la 4!atérialité& du Bo<au!e $ue le Christ instaurera sur la terre% Disons.le d&e!blée, les descriptions . fort consonantes avec celles de la tradition aggadi$ue 'uive . $u&en donne 7rénée, dans le Cin$ui"!e livre de son 4Draité des Gérésies&, peuvent difficile!ent )tre !ises sur le co!pte de 4billevesées !illénaristes&, $uoi $u&en ait dit /us"be de Césarée% Huant au# no!breu# parall"les entre les considérations irénéennes et celles des anciens rabbins, il n&est pas $uestion de les éluder ni de les attribuer ( la dépendance littéraire d&une tradition par rapport ( l&autre% D"s lors, il ne reste $u&une issue * croire sur parole 7rénée lors$u&il affir!e $ue ces cro<ances en un r"gne !essiani$ue du Christ sur la terre re!ontent au Christ lui.!)!e, par la cha-ne des traditions trans!ises par les presb<tres% Beste une $uestion capitale, $u&il faudra bien résoudre avant !)!e d&envisager une réfle#ion co!!une de Juifs et de Catholi$ues sur une eschatologie $ui, d"s lors $ue l&on aurait pris au sérieu# la canonicité éventuelle des vues d&7rénée et la légiti!ité théologi$ue de l&attente 'uive d&un ro<au!e !essiani$ue sur la terre, pourrait devenir une base de réfle#ion et d&espérance interreligieuses% =n la for!ulera en ces ter!es * L&/glise est.elle pr)te ( ad!ettre $ue la doctrine 'ustinienne et irénéenne d&un ro<au!e de Dieu sur la terre est apostoli$ue et, par consé$uent, orthodo#e 0 /t si oui, acceptera.t.elle (au !oins ad experimentum de lever la !ise en garde du +aint.=ffice (1941 ( l&égard du !illénaris!e dit &!itigé& ( «on ne peut l'enseigner en toute sécurité » , laissant ainsi au# théologiens (surtout ecclésiologues et patrologues toute latitude d&e#a!iner cette doctrine avec les ressources de la recherche !oderne, étant sauve la 6doctrine de vérité9, telle $u&elle est re>ue dans l&/glise 0 7l nous se!ble $ue, non seule!ent le dialogue entre Juifs et Chrétiens en serait vivifié, !ais $ue la foi chrétienne elle.!)!e < trouverait son co!pte, régénérée $u&elle serait par la prise au sérieu# des avertisse!ents néotesta!entaires concernant l&i!!inence tou'ours actuelle de l&av"ne!ent de la 1arousie, de nature ( re!ettre radicale!ent en $uestion une foi et une prati$ue religieuses dont l&incarnation e#cessive est plus proche de la co!pro!ission avec le !onde, $ue de l&attente ardente de Jean le Iaptiste et des invitations de Jésus ( veiller pour ne pas )tre surpris par l&irruption soudaine du Bo<au!e (4 % La doctrine %millénariste% d!Irénée et ses parallèles dans la tradition &ui'e

L&étude de l&Adversus Haereses rév"le un aspect de la doctrine chrétienne anti$ue $ui n&a

pas fait l&ob'et d&études suffisa!!ent approfondies% /n effet, unani!e!ent considéré, tant par la tradition ecclésiasti$ue $ue par la !a'orité des spécialistes conte!porains, co!!e le parangon de l&orthodo#ie doctrinale et de la succession apostoli$ue, 7rénée n&en est pas !oins le trans!etteur et l&ardent pro!oteur d&une conception eschatologi$ue $ui, 'us$u&( ce 'our, n&a pas encore ac$uis droit de cité dans l&Jglise catholi$ue * l&établisse!ent d&un règne millénaire du Christ sur la terre , apr"s une pre!i"re résurrection des élus appelés ( partager sa ro<auté ( Jérusale!% =r, cette doctrine . $ui, depuis le 7?e si"cle, a été l&ob'et, de la part de l&Jglise, sinon d&une conda!nation, du !oins d&une réprobation et d&une !arginalisation $ui ne se sont 'a!ais dé!enties 'us$u&( ce 'our ., 7rénée affir!e $u&elle remonte en droite ligne, par la succession apostolique, à l'enseignement de ésus lui!m"me % 8ieu#, il s&appuie, pour l&e#poser, sur la tradition trans!ise par les pres#$tres (littérale!ent * 2nciens % 1our illustrer le charis!e d&e#position des Jcritures dont il crédite ces derniers, 7rénée rapporte longue!ent (Adv% Haer% , 7?, 5K.A1L 7B/M//, Contre les Hérésies, pp% 49N.N14 les e#ég"ses de l&un d&entre eu#, $u&il ne no!!e pas, !ais dont il précise (7?, 5K, 1 L 7D%, 7bid%, p% 49N $u& 6 il tenait Ola dite e#ég"seP des ap3tres, $u&il avait vus, et de leurs disciples 9% /t de conclure * 7bid%, 7?, A5, 1 (L 7D%, 7bid%, pp% N15.N1A * 6 C&est de cette !ani"re $ue le pres#$tre, disciple des 2p3tres, discourait sur les deu# Desta!ents, !ontrant $u&ils proviennent d&un seul et !)!e Dieu O:P +i $uel$u&un croit au seul Dieu $ui a fait toutes choses par son ?erbe O:P tout d&abord celui.l( sera Qattaché ( la t)te:Q (cf% /p 4, 16, et cf% Col 5, 19 R ensuite, toute parole des Jcritures aura pour lui une signification pleine!ent assurée, pourvu $u&il lise ces Jcritures d&une !ani"re attentive aupr"s de ceu# $ui, dans l&Jglise, sont pres#$tres, puis$ue c&est aupr"s d&eu# $ue se trouve la doctrine des 2p3tres, co!!e nous l&avons !ontré% 9 =n aura re!ar$ué $ue ce $ui est en cause, ici, c&est l&interprétation des Jcritures, $ui n&est orthodoxe $ue lors$ue ces derni"res sont lues «auprès des pres#$tres», considérés par 7rénée co!!e les dépositaires de 6 la doctrine des 2p3tres 9% 7l est donc clair $u&en se référant ( la tradition des pres#$tres, 7rénée entend dé!ontrer l&origine apostoli$ue des conceptions d&un ro<au!e !illénaire du Christ, dont il se fait le théoricien et le cha!pion% 7l n&e!p)che * il doit défendre ces pres#$tres contre les criti$ues dont ils sont l&ob'et, du fait, entre autres, de leur peu d&instruction, ( en 'uger par l&apologie $u&7rénée est contraint de faire, de ces pieu# trans!etteurs de la tradition apostoli$ue% 7l en profite d&ailleurs pour classer leurs opposants par!i ceu# $ui se séparent de l&Jglise * &#id% , ?, 5S, 5 (L 7D%, &#id, p% 658 * 6 Ceu# donc qui délaissent le message de l''glise font grief au# pres#$tres de leur simplicité, ne vo<ant pas $u&un homme du commun, !ais religieu#, l&e!porte sur un sophiste blasphé!ateur et i!pudent% 9 7l est alors ( cent lieues d&i!aginer $ue, !oins de deu# si"cles plus tard, la conception, $u&il consid"re co!!e apostoli$ue, d&un ro<au!e terrestre du Christ, appara-tra telle!ent irrecevable ( l&év)$ue et historiographe de l&Jglise, /us"be de Césarée (777e.7?e s% , $u&il l&englobera dans sa conda!nation du !illénaris!e, non sans faire reto!ber la responsabilité de ce $u&il consid"re co!!e une incongruité doctrinale, sur le pres#$tre 1apias (fin du 7er . début du 77e s% * Hist% (ccl%, 777, A9, 11.1A (/;+/I/, )ources Chrétiennes A1, p% 1N4 * 6 Le !)!e *apias a'oute d&autres choses $ui seraient parvenues 'us$u&( lui par une tradition orale, certaines paraboles étranges du +auveur et certains enseigne!ents biTarres et d&autres choses tout ( fait fabuleuses% 1ar e#e!ple, il dit $u&il < a aura !ille ans apr"s la résurrection des !orts et $ue le r"gne du Christ aura lieu corporelle!ent sur la terre O:P &l a été cause qu'un très grand nom#re d'écrivains ecclésiastiques après lui ont adopté les m"mes opinions que lui , confiants dans son anti$uité * c&est l( ce $ui s&est produit pour &rénée et pour d&autres $ui ont pensé la !)!e chose $ue lui% 9

/n tout état de cause, pour 7rénée, c&est la seule vraie doctrine, et ceu# $ui, tout en se prétendant des chrétiens fid"les ( la tradition de l&Jglise, n&< accordent pas foi, sont assi!ilés par lui au# 6 héréti$ues 9 (N * Adv% Haer%, ?, A1, 1 R A5, 1 (L 7B/M//, Contre les Hérésies, pp% 66S, 665 * 68ais certains, $ui passent pour croire avec rectitude, négligent l&ordre suivant le$uel devront progresser les 'ustes et !éconnaissent le r<th!e selon le$uel ils s&e#erceront ( l&incorruptibilité% &ls ont ainsi en eux des pensées hérétiques O%%%P 2insi donc, certains se laissent induire en erreur par les discours hérétiques au point de !éconna-tre les &écono!ies& de Dieu et le !<st"re de la résurrection des 'ustes et du ro<au!e $ui sera le prélude de l&incorruptibilité:9 8)!e propos cheT Justin (début du 77e s% % 2u Juif Dr<phon $ui l&interpelle en ces ter!es (J;+D7M, +ialogue, 8S * 68ais dis.!oi, professeT.vous réelle!ent $ue cet e!place!ent de Jérusale! sera rebUti 0 Hue votre peuple s&< réunira et s&< ré'ouira avec le 8essie, et en !)!e te!ps avec les patriarches, les proph"tes, les saints de notre race:9 le philosophe chrétien répond sans a!bigu,té (7D%, &#id% * 6 1our !oi et les chrétiens d'orthodoxie intégrale , tant $u&ils sont, nous savons qu'une résurrection de la chair adviendra, pendant mille ans, dans érusalem re#,tie, décorée et agrandie, comme les prophètes (-échiel, &sa.e et les autres l'a//irment%9 (ref florilège =n trouvera, ci.apr"s, sous for!e de citations, acco!pagnées ou non d&un co!!entaire, une anthologie so!!aire de la doctrine eschatologi$ue d&7rénée% . 2pr"s la conda!nation et la défaite de l&2ntichrist (6 * Adv% Haer%, ?, AS, 4 (L 7B/M//, Contre les Hérésies, p% 6N9 * 6Le +eigneur viendra du haut du ciel, sur les nuées, dans la gloire de son 1"re, et il enverra dans l&étang de feu l&2ntichrist avec ses fid"les R il inaugurera en m"me temps pour les 0ustes les temps du ro$aume, c'est!à!dire le repos du septième 0our, qui /ut sancti/ié, et il donnera à A#raham l'héritage promis 1 c'est là le ro$aume en le$uel, selon la parole du +eigneur, Qbeaucoup viendront du levant et du couchant pour prendre place ( table avec 2braha!, 7saac et JacobQ%9 . C&est dans ce monde!ci . !)!e s&il est 6 rénové 9 . $ue, selon 7rénée, s&e#ercera la ro<auté !essiani$ue du Christ et de ses élus ressuscités * 7D%, &#id%, ?, A5, 1 (L 7D%, &#id%, p% 665 * 62ussi est.il nécessaire de déclarer ( ce su'et $ue les 0ustes doivent d'a#ord, dans ce monde rénové, après "tre ressuscités à la suite de l'Apparition du )eigneur, recevoir l'héritage promis par +ieu aux pères et $ régner OC&était la conception de Jésus, ( en croire sa réponse ( la $uestion des ap3tres * QJtant donc réunis, ils l&interrogeaient ainsi * +eigneur, est.ce !aintenant le te!ps oF tu vas !anifester (ou * &rendre& le ro<au!e ( 7sraVl0 7l leur répondit * 7l ne vous appartient pas de conna-tre les te!ps et !o!ents $ue le 1"re a fi#és de sa seule autorité%9 (2c 1, 6 PR ensuite seule!ent aura lieu le 'uge!ent de tous les ho!!es% 7l est 'uste, en effet, $ue, dans ce monde m"me o2 ils ont peiné et oF ils ont été éprouvés de toutes les !ani"res par la patience, ils recueillent le fruit de cette patience R $ue, dans le monde o2 ils ont été mis à mort ( cause de leur a!our pour Dieu, ils retrouvent la vie R $ue, dans le monde o2 ils ont enduré la servitude, ils règnent O:P 7l convient donc $ue le monde lui!m"me, restauré en son état premier, soit, sans plus aucun obstacle, au service des 0ustes%9

. +&appu<ant sur la phrase de Jésus * QJe ne boirai plus désor!ais du fruit de cette vigne, 'us$u&au 'our oF '&en boirai du nouveau avec vous dans le ro<au!e de !on 1"reQ (8c 14, 5N , 7rénée insiste sur le caract"re terrestre de ce ro<au!e, et sur le réalisme de la résurrection des élus (K * D%, &#id%, ?, AA, 1 (L 7D%, &#id%, p% 66N * 6+ans aucun doute, c&est dans l'héritage de la terre $u&il le boira, de cette terre que lui!m"me renouvellera et réta#lira en son état premier pour le service de la gloire des enfants de Dieu, selon ce $ue dit David * Q7l renouvellera la face de la terreQ% /n pro!ettant d&< boire du fruit de la vigne avec ses disciples, il a fait conna-tre deu# choses * l'héritage de la terre, en le$uel sera bu le fruit nouveau de la vigne avec ses disciples, et la résurrection corporelle de ses disciples% Car la chair qui ressuscitera dans une condition nouvelle est aussi celle qui aura part à la coupe nouvelle% Ce n'est pas, en e//et, alors qu'il serait dans un lieu supérieur et supra!céleste avec ses disciples, que le )eigneur peut "tre con3u comme #uvant du /ruit de la vigne, et ce ne sont pas davantage des "tres dépourvus de chair qui pourraient en #oire, car la #oisson tirée de la vigne a trait à la chair, non à l'esprit%9 Iien $u&il n&< fasse pas allusion, il se peut $u&7rénée ait été influencé par un passage de l&évangile de Luc, dont la littéralité scandaleuse e!barrasse telle!ent les co!!entateurs, $ue la $uasi totalité d&entre eu# l&interpr"tent au sens spirituel * «4ous mangere- et #oireà ma ta#le, dans mon 5o$aume6» (Lc 55, AS % Bappelons $u&au té!oignage du MD, Jésus a mangé et #u avec ses disciples après sa résurrection (Lc 54, 41.4A R 2c 1S, 41, etc% % . 1our 7rénée, la rétribution du ro<au!e !essiani$ue a lieu en 'ce monde!ci', et non dans le &!onde ( venir& (8 * 7D%, &#id%, ?, AA, 5 (L 7D%, &#id%, pp% 66N.666 * 67l dit encore* QHuicon$ue aura $uitté cha!ps ou !aisons, ou parents, ou fr"res, ou enfants, ( cause de !oi, recevra le centuple en ce monde et héritera de la vie éternelle dans le !onde ( venirQ% Huel est donc en effet le centuple $ue l&on recevra en ce monde, et $uels sont les d-ners et les soupers $ui auront été donnés au# pauvres et $ui seront rendus0 Ce sont ceu# $ui auront lieu au temps du ro$aume, c&est.(.dire en ce septi"!e 'our $ui a été sanctifié et en le$uel Dieu s&est reposé de toutes les @uvres $u&il avait faites * vrai sabbat des 'ustes, en le$uel ceu#.ci, sans plus avoir ( faire aucun travail pénible, auront devant eu# une table préparée par Dieu et regorgeant de tous les !ets%9 Conception analogue dans le rabbinis!e (9 * 6Les 8a-tres disaient* : ( l&avenir : les ho!!es diront, lors$ue $uel$u&un trouvera les choses pr)tes et toutes préparées * 7un tel a trouvé un pain cuit et des mets préparés79 . Dans son tableau eschatologi$ue, 7rénée n&o!et pas de !entionner la restauration du peuple 'uif sur sa terre (1S * Adv% Haer%, ?, A4, 1 (L 7B/M//, Contre les Hérésies, p% 669 * 6/Téchiel dit de !)!e * Q?oici $ue 'e vais ouvrir vos to!beau#, et 'e vous introduirai dans la terre d'&sra8l% /t vous saureT $ue 'e suis le +eigneur, $uand '&ouvrirai vos to!beau#, $uand 'e vous ferai sortir des to!beau#, !on peuple% Je !ettrai !on /sprit en vous, et vous vivreT, et 0e vous éta#lirai sur votre terre, et vous saureT $ue 'e suis le +eigneurQ% Le !)!e 1roph"te dit encore * Q?oici ce $ue dit le +eigneur * Je rasse!blerai 7sraVl d&entre toutes les nations par!i les$uelles ils ont été dispersés, et 'e !e sanctifierai en eu# au# <eu# des peuples des nations, et ils ha#iteront sur leur terre, $ue '&ai donnée ( !on serviteur Jacob% &ls $ ha#iteront en sécurité, ils #,tiront des maisons et planteront des vignes, ils ha#iteront en sécurité, $uand '&e#ercerai un 'uge!ent sur tous ceu# $ui les auront !éprisés%W 9 . D&apr"s 7rénée, au# te!ps !essiani$ues, Jérusale! sera rebUtie * 7D%, &#id%, ?, A4, 4 (L 7D%, &#id%, pp% 6K1.6K5 * 67sa,e dit encore au su'et de Jérusale! * Q?oici ce $ue dit le +eigneur * Geureu# celui $ui a une postérité dans +ion et une parenté dans Jérusale!E ?oici $u&un roi 'uste régnera, et les princes gouverneront avec droiture%Q

/t ( propos des préparati/s de sa reconstruction, il dit * Q?oici $ue 'e te prépare pour pierres de l&escarboucle et pour fonde!ents du saphir R 'e ferai tes créneau# de 'aspe, tes portes de cristal et ton enceinte de pierres précieuses R tous tes fils seront enseignés par le +eigneur, tes enfants seront dans une grande pai#, et tu seras édifiée dans la 'ustice%Q9 . Contraire!ent ( ceu# $ui voient, dans ce te#te, la prophétie d&un !onde céleste apr"s la destruction de l&univers, 7rénée nous apprend $u&il s&agit, en fait, de la reconstruction, sur terre, de la érusalem messianique (15 * 7D%, &#id%, ?, AN, 5 (L 7D%, &#id%, p% 6K4 * 6Ces événe!ents ne sauraient se situer dans les lieu# supra.célestes, Qcar Dieu, vient de dire le proph"te, !ontrera ta splendeur ( toute la terre qui est sous le cielQ, !ais ils se produiront au temps du ro$aume, lors$ue la terre aura été renouvelée par le Christ et $ue érusalem aura été re#,tie sur le modèle de la érusalem d'en haut%9 . Contraire!ent ( no!bre de théologiens et de fid"les d&au'ourd&hui, 7rénée n&est pas cho$ué par la perspective d&une coe#istence, dans le Bo<au!e !essiani$ue, de ressuscités et de non.ressuscités (6ceu# $ui ont été laissés9, ou 6 gardés ( cet effet9, selon sa ter!inologie , et il refuse $u&on allégorise les te#tes scripturaires, $ui, selon lui, garantissent l'accomplissement réel de ces annonces prophéti$ues (1A * 7D%, &#id%, ?, A4, 4 R AN, 1 (L 7D%, &#id%, pp% 6K5.6KA * 6Le !)!e proph"te dit encore * Q?oici $ue 'e crée Jérusale! pour l&allégresse, et !on peuple pour la 'oie% Je serai dans l&allégresse au su'et de Jérusale! et dans la 'oie au su'et de !on peuple% =n n&< entendra plus désor!ais le bruit des la!entations ni le bruit des cla!eurs R il n&< aura plus l( d&ho!!e frappé d&une !ort pré!aturée, ni de vieillard $ui n&acco!plisse pas son te!ps * car le 'eune ho!!e aura cent ans, et le pécheur qui mourra aura cent ans et sera maudit % 7ls bUtiront des !aisons et eu#.!)!es les habiteront O:P Car les 'ours de !on peuple seront co!!e les 'ours de l&arbre de vie, ils useront les ouvrages de leurs !ains%Q O:P +i certains essa<ent d&entendre de telles prophéties dans un sens allégorique, ils ne parviendront !)!e pas ( to!ber d&accord entre eu# sur tous les points% D&ailleurs, ils seront convaincus d&erreur par les te#tes eu#.!)!es, $ui disent * QLors$ue les villes des nations seront dépeuplées, faute d&habitants, ainsi $ue les !aisons, faute d&ho!!es, et lors$ue la terre sera laissée déserte:Q O:P 7l dit encore * XHue l&i!pie soit enlevé, pour ne point voir la gloire du +eigneur E W% 7(t après7 que 9cela: aura eu lieu, QDieu, dit.il, éloignera les ho!!es, et ceux qui auront été laissés se !ultiplieront sur la terre%Q 7&ls #,tiront des maisons et eux!m"mes les ha#iteront7 O:P Doutes les prophéties de ce genre se rapportent sans conteste ( la résurrection des 0ustes O:P alors les 0ustes régneront sur la terre O:P /t tous ceux que le )eigneur trouvera en leur chair, l&attendant des cieu# apr"s avoir enduré la tribulation et avoir échappé au# !ains de l&7!pie, ce sont ceu# dont le proph"te a dit * Q/t ceux qui auront été laissés se !ultiplieront sur la terre%Q Ces derniers sont aussi tous ceu# d&entre les pa,ens $ue Dieu préparera d&avance pour $ue, après avoir été laissés, ils se !ultiplient sur la terre, soient gouvernés par les saints et servent à érusalem% 9 =n trouve, cheT Justin, un passage si!ilaire (J;+D7M, Dialogue, 81 * 6Car voici co!!ent 7sa,e parle de cette période de !ille années% OJustin cite alors intégrale!ent 7s 6N, 1K.5N, avant de poursuivreP: =r, dis.'e, nous avons co!pris $ue l&e#pression de ce passage * QCar, co!!e les 'ours de l&arbre seront les 'ours de !on peuple, ils feront vieillir les @uvres de leurs peinesQ, rév"le les mille années en !<st"re% 7l fut dit, en effet, ( 2da! $ue Qle 'our !)!e oF il !angerait du fruit de l&arbre, il !ourraitQ, nous savons $u&il n&a pas atteint mille ans (Yn 5, 1K % Mous co!prenons égale!ent $ue cette parole * XLe 'our du +eigneur est co!!e mille ansQ (1s 89, 4 se rapporte ( ce passage% D&ailleurs, cheT nous, un ho!!e du no! de Jean, l&un des ap3tres du Christ, a prophétisé, dans la révélation Ole te#te porte * &l&apocal<pse&P $ui lui fut faite, $ue ceu# $ui auront cru ( notre Christ passeront mille ans à érusalem 1 après quoi

arrivera la résurrection générale , et en un !ot éternelle, pour tous sans e#ception, puis le 'uge!ent%9 )*emps du Royaume + et )Monde , 'enir+ Dels sont, en substance, les propos d&7rénée concernant les 6te!ps !essiani$ues 9, appelés par lui 6te!ps du Bo<au!e9% ?o<ons !aintenant ce $u&il dit du 6!onde ( venir9% Motons $u&il distingue nette!ent les deu# perspectives% Ce $u&il décrit ensuite . en citant principale!ent les chapitres 5S et 51 de l&2pocal<pse . est e#pressé!ent placé par lui «après les temps du ro$aume» % /t la Jérusale! $ui descend du ciel n&est pas confondue avec celle $ui a été rebUtie précéde!!ent, lors de l&instauration, sur terre, du Bo<au!e !essiani$ue (14 * Adv% Haer%, ?, AN, 5 (L 7B/M//, Contre les Hérésies, p% 6KN * 6 C&est de cette Jérusale!.l( $ue sera l&i!age la érusalem de la première terre, o2 les 0ustes s'exerceront à l'incorrupti#ilité et se prépareront au salut R co!!e c&est aussi de ce tabernacle.l( $ue 8o,se a re>u le !od"le sur la !ontagne%9 . 1our 7rénée, le 6te!ps du Bo<au!e9 est la période oF, dans une création partielle!ent renouvelée, les ressuscités franchiront graduelle!ent les étapes $ui les séparent de l&incorruptibilité parfaite% Ce sché!a peut nous étonner R pourtant, il ressort des propos !)!es de ce 1"re, co!!e en font foi les passages $ui suivent (1N * 7D%, &#id%, ?, AN, 5 (L 7D%, &#id%, p% 6K6 * 6 /t de !)!e $u&il ressuscitera réelle!ent: c&est réelle!ent aussi $u&il s&e#ercera ( l&incorruptibilité, $u&il cro-tra et $u&il parviendra ( la plénitude de sa vigueur, aux temps du ro$aume, 'us$u&( devenir capable de saisir la gloire du 1"re% 1uis, $uand toutes choses auront été renouvelées, c&est réelle!ent $u&il habitera la cité de Dieu%9 . Z propos de ce processus, étrange ( nos <eu#, 7rénée parle !)!e de 6transfert9 de cette création ( la nouvelle% 8ais pour éviter $u&une fois de plus, $uel$ue héritier de la philosophie platonicienne ne s&avise de s&i!aginer une esp"ce d&angélisation de l&hu!anité, ou une spiritualisation de la !ati"re, il précise (16 * 7D%, &#id%, ?, A6, 1 (L 7D%, &#id%, p% 6K6 * 6Car ni la substance ni la !ati"re de la création ne seront anéanties: !ais Qla figure de ce !onde passeraQ, c&est.(.dire les choses dans les$uelles la transgression a eu lieu * car l&ho!!e a vieilli en elles%9 . /t pour !ieu# faire partager au# lecteurs de son ouvrage sa connaissance de ce !<st"re, 7rénée a'oute (1K * 7D%, &#id%, ?, A6, 1 (L 7D%, &#id%, p% 6K6 * 68ais lors$ue cette QfigureQ aura passé, $ue l&ho!!e aura été renouvelé, qu'il sera m;r pour l'incorrupti#ilité au point de ne plus pouvoir vieillir, Qce sera alors le ciel nouveau et la terre nouvelleQ, en les$uels l&ho!!e nouveau de!eurera, conversant avec Dieu d&une !ani"re tou'ours nouvelle%9 . 7l se réf"re !)!e ( une vénérable tradition pour décrire ce $ue l&on pourrait appeler les 4degrés proportionnels de gloire&, $ui seront l&apanage des participants de ce Bo<au!e (18 * 7D%, &#id%, ?, A6, 1 (L 7D%, &#id%, p% 6KK * 6/t comme le disent les pres#$tres , c&est alors $ue Qceu# $ui auront été 'ugés dignesQ du sé'our du ciel < pénétreront, tandis $ue d&autres 'ouiront des délices du 1aradis et $ue d&autres encore posséderont la splendeur de la cité R !ais partout Dieu sera vu, dans la !esure oF ceu# $ui le verront en seront dignes% 9 . /t de poursuivre sur le !)!e th"!e (19 *

7D%, &#id% , ?, A6, 5 (L 7D%, &#id%, p% 6KK 6Delle sera la différence d&habitation entre ceu# $ui auront produit Qcent pour un, soi#ante pour un, trente pour unQ * les pre!iers seront enlevés au# cieu#, les seconds Qsé'ourneront dans le paradisQ, les troisi"!es habiteront Qla citéQ, c&est la raison pour la$uelle le +eigneur a dit $u&Qil < a de no!breuses de!eures cheT son 1"reQ O:P C&est l( la Qsalle du festinQ en la$uelle prendront place et se régaleront Qles invités au# nocesQ% 9 . C&est alors $u&7rénée forge ce $ui resse!ble ( une for!ule de &procession trinitaire& . au sens théologi$ue du ter!e ., la$uelle est parfaite!ent confor!e, d&ailleurs, ( l&e#pression de ce !<st"re par saint 1aul lui.!)!e (5S * 7D%, &#id%, ?, A6, 5 (L 7D%, &#id% * 6Dels sont, aux dires des pres#$tres, disciples des ap<tres, l&ordre et le r<th!e $ue suivront ceu# $ui sont sauvés, ainsi $ue les degrés par les$uels ils progresseront * par l'(sprit ils monteront au =ils, puis, par le =ils, ils monteront au *ère, lors$ue le Cils cédera son @uvre au 1"re, selon ce $ui a été dit par l&2p3tre * Q7l faut $u&il r"gne, 'us$u&( ce $ue Dieu ait !is tous ses enne!is sous ses pieds * le dernier enne!i $ui sera anéanti, c&est la !ortQ% 9 1arvenu au ter!e de son @uvre, 7rénée e#pri!e, avec une rare densité d&e#pression, la $uintessence de la conso!!ation du !<st"re de Dieu, en une série d&affir!ations, dont chacune devrait )tre anal<sée et !éditée avec attention, car elles renfer!ent une doctrine $ui n&a !alheureuse!ent pas encore été prise en co!pte co!!e elle le !ériterait par la théologie chrétienne% . Dout d&abord . chose $ui étonnera sans doute ., 7rénée déclare, sans la !oindre a!bigu,té, $ue la pre!i"re résurrection a lieu sur la terre et au# te!ps du Bo<au!e (51 * 7D%, &#id%, ?, A6, A (L 7D%, &#id%, p% 6K8 * 62insi donc, de fa>on précise, Jean a vu par avance 7la première résurrection7, $ui est celle des 'ustes, et l'héritage de la terre $ui doit se réaliser dans le ro$aume% 9 . 7!!édiate!ent apr"s cette affir!ation, 7rénée croit nécessaire de l&éta<er par deu# passages néotesta!entaires $ui, du coup, s&éclairent d&une lu!i"re nouvelle (55 * 7D%, &#id%, ?, A6, A (L 7D%, &#id% * 6C&est e#acte!ent cela $ue le +eigneur a enseigné, lui aussi, $uand il a pro!is de Qboire le !élange nouveauQ de la coupe avec ses disciples Qdans le Bo<au!eQ, et encore lors$u&il a dit * QDes 'ours viennent oF les !orts $ui sont dans les to!beau# entendront la voi# du Cils de l&Go!!e et ils ressusciteront, ceu# $ui auront fait le bien pour une résurrection de vie et ceu# $ui auront fait le !al pour une résurrection de 'uge!entQ% 9 . L&e#plication $u&il fournit ensuite se!ble avoir pour but d&aider ses lecteurs ( parvenir ( la co!préhension de ces événe!ents futurs, dont il est difficile de se représenter les !odalités concr"tes de réalisation (5A * 7D%, &#id% , ?, A6, A (L 7D%,&#id% * 67l dit par l( $ue ceux qui auront /ait le #ien ressusciteront les premiers pour aller vers le repos et $u&ensuite ressusciteront ceux qui doivent "tre 0ugés%9 =n serait tenté d&< voir un écho d&un verset néotesta!entaire d&interprétation disputée (8t 54, 41 L Lc 1K, AN * QDel sera aussi l&av"ne!ent du Cils de l&ho!!e% 2lors deu# ho!!es seront au# cha!ps * l&un est pris, l&autre laissé R deu# fe!!es en train de !oudre * l&une est prise, l&autre laissée%Q . /nsuite, 7rénée glisse, sans transition, vers la 'ustification de la doctrine . controversée, co!!e on l&a vu plus haut . de ce $u&on a appelé le 8illénaris!e, c&est.(.dire la cro<ance en un ro<au!e terrestre du Christ avec ses élus, durant une tr"s longue période, s<!boli$ue!ent fi#ée ( 6!ille ans9 par l&2pocal<pse et d&autres courants de la tradition%

/t, co!!e c&est souvent le cas cheT ce 1"re, cette 'ustification se fait sur base scripturaire (54 * 7D%, &#id%, ?, A6, A (7D%,&#id% * 6C&est ce $u&on trouve dé'( dans le livre de la Yen"se, d&apr"s le$uel Qla conso!!ation de ce si"cleQ aura lieu Qle si#i"!e 'ourQ, c&est.(.dire la six millième année R puis ce sera le septi"!e 'our, 'our du repos, au su'et du$uel David a dit * QC&est l( !on repos, les 'ustes < entrerontQ% 9 . /t tou'ours sur la foi des Jcritures, 7rénée conclut ainsi son argu!entation en faveur de sa foi !illénariste (5N * 7D%, &#id%, ?, A6, A (L 7D%,&#id% * 6Ce septi"!e 'our est le septième millénaire, celui du ro$aume des 0ustes, dans le$uel ils s&e#erceront ( l&incorruptibilité, apr"s $u&aura été renouvelée la création pour ceux qui auront été gardés dans ce #ut % C&est ce $ue confesse l&ap3tre 1aul lors$u&il dit $ue Qla création sera libérée de l&esclavage de la corruption pour avoir part ( la liberté glorieuse des enfants de DieuQ% 9 L&e#pression 6ceu# $ui auront été gardés dans ce but9 évo$ue, elle aussi, plusieurs passages scripturaires * Q1our toi, va, prends ton repos et tu te l"veras pour ta part ( la fin Oou * dans la suiteP des 'ours%Q (Dn 15, 1A % QLe reste laissé ( +ion, ce qui survit à érusalem, sera appelé saint * tout ce qui est inscrit pour la vie ( Jérusale! O:P Le +eigneur créera partout sur la !ontagne de +ion et sur ceux qui s'$ assem#lent une nuée le 'our, et une fu!ée avec l&éclat d&un feu fla!bo<ant, la nuit%Q (7s 4, A%N % QDous ceu# $ui invo$ueront le no! du +eigneur seront sauvés, car sur le !ont +ion il $ aura des rescapés: et ( Jérusale! des survivants $ue le +eigneur appelle%Q (Jl A, N % Q2insi parle le +eigneur% Je reviens ( +ion et 'e veu# habiter au !ilieu de Jérusale!% Jérusale! sera appelée ?ille.de.Cidélité, et la !ontagne du +eigneur +abaot, 8ontagne.sainte% 2insi parle le +eigneur +abaot% +es vieux et des vieilles s'assiéront encore sur les places de érusalem * chacun aura son bUton ( la !ain, ( cause du no!bre de ses 'ours%Q ([a 8, A.4 % . /t voici une nouvelle précision concernant les ressuscités $ui régneront avec le Christ, sur la terre * 7D%, &#id%, ?, AN, 1 (L 7B/M//, Contre les Hérésies, p% 6KA * 6Doutes les prophéties de ce genre se rapportent sans conteste ( la résurrection des 0ustes $ui aura lieu apr"s l&av"ne!ent de l&2ntichrist et l&anéantisse!ent des nations sou!ises ( son autorité * alors les 0ustes régneront sur la terre , croissant ( la suite de l&apparition du +eigneur, ils s&accoutu!eront, grUce ( lui, ( saisir la gloire du 1"re et, dans ce Bo<au!e, ces 'ustes accéderont au co!!erce des saints anges ainsi $u&( la co!!union et ( l&union avec les réalités spirituelles%9 . /nfin, en une for!ule $ui n&a 'a!ais été dépassée, 7rénée récapitule les deu# étapes de la conso!!ation du !<st"re du salut * l&instauration du 5o$aume messianique terrestre, d&abord, puis la vie du monde à venir (56 * 7D%, &#id%, ?, A6, A (L 7D%, &#id%, pp% 6K8.6K9 * 6/t en tout cela et ( travers tout cela appara-t un seul et !)!e Dieu 1"re * c'est lui qui a modelé l'homme et promis l'héritage de la terre 1 c'est lui qui le donnera, lors de la résurrection des 0ustes, et réalisera ses promesses dans le 5o$aume de son =ils 1 c'est lui en/in qui accordera , selon sa paternité, Qces #iens que l'>il n'a pas vus , $ue l&oreille n&a pas entendus et $ui ne sont pas !ontés au c@ur de l&ho!!eW OL la vie du !onde ( venirP9% La tradition 'uive est, sur ce point, étonna!!ent consonante avec ces vues irénéennes, co!!e l&illustrent les deu# co!!entaires rabbini$ues suivants * 1 Dal!ud Iaveli )anhédrin, 99 a * 6Babbi Gi<a fils de 2bba a dit, au no! de Babbi \ohanan * Dous les proph"tes n&ont prophétisé $ue pour les 'ours du 8essie, !ais pour ce

$ui est du monde à venir, aucun >il , 3 Dieu, n'a vu, e#cepté toi, ce $u&il acco!plira pour celui $ui l&attend%9 5 82]8=M7D/, 'p?tres, p% 1K4 * 6Dé'( le proph"te O7sa,eP a e#pli$ué $ue le !onde ( venir n&est pas atteint par les sens corporels% C&est ce $ui est écrit* Q amais >il humain n'avait vu un autre Dieu $ue toi, agir de la sorte en faveur de ses fid"lesQ, et les !a-tres co!!entent cela * Dous les proph"tes n&ont prophétisé $ue pour les 0ours du @essie, !ais le monde à venir, aucun >il ne l'a vu, sauf toi, Dieu%9 2 l&évidence, cette derni"re citation, dans le conte#te oF la place 7rénée, té!oigne d&une prise au sérieu# du sché!a, trop souvent allégorisé, de l&2pocal<pse% La victoire sur les i!pies conduits par l&2ntichrist, la pre!i"re résurrection, le ro<au!e des 'ustes, avec le Christ, sur la terre des pro!esses, sont les biens des temps messianiques% 7rénée le confir!e * il s&agit des pro!esses $ue 6Dieu: réalisera dans le ro$aume de son =ils9% /t, co!!e nous l&avons vu, plus haut, cette ro<auté s&e#ercera sur la terre% 1ar contre, la transfiguration définitive de la création et de l&hu!anité . le «monde à venir» . n&adviendra qu'après la destruction de l'univers matériel, la résurrection /inale de toute chair, et le 0ugement général, dont les deu# derniers chapitres (51 et 55 de l&2pocal<pse décrivent les !odalités, dans le st<le propre ( cet écrit% Der!inons cette évocation des conceptions d&7rénée concernant l&av"ne!ent des 6te!ps du ro<au!e9 (é$uivalent de l&e#pression 'uive Q<e!ot ha!!ashiahQ L 'ours du 8essie . $ui, selon lui, doit avoir lieu en Derre +ainte, autour du De!ple reconstruit ., par la citation de trois passages particuli"re!ent frappants tant par leur littéralis!e scripturaire, $ue du fait $u&ils se réf"rent e#pressé!ent ( la tradition des pres#$tres, en général, et ( celle de *apias, en particulier% =n < retrouve les deu# stades de la conso!!ation du !<st"re, évo$ués plus haut * Adv% Haer%, ?, AA, 5.4 (L 7B/M//, Contre les Hérésies, pp% 66N.66K * 6Huel est, en effet, le centuple $ue l&on recevra en ce si"cle Ocf% 8c 1S, ASP, et $uels sont les d-ners et les soupers $ui auront été donnés au# pauvres et $ui seront rendus Ocf% Lc 14, 15.1AP 0 Ce sont ceu# $ui auront lieu au temps du ro$aume, c&est.(.dire en ce septi"!e 'our $ui a été sanctifié et en le$uel Dieu s&est reposé de toutes les @uvres $u&il avait faites * vrai sabbat des 'ustes, en le$uel ceux!ci, sans plus avoir à /aire aucun travail péni#le, auront devant eux une ta#le préparée par +ieu et regorgeant de tous les mets : C&est ce $ue les pres#$tres $ui ont vu Jean, le disciple du +eigneur, se souviennent avoir entendu de lui, lors$u&il évo$uait l'enseignement du )eigneur relati/ à ces temps!là % ?oici donc les paroles du +eigneur * Q7l viendra des 'ours oF des vignes cro-tront, $ui auront chacune dix mille ceps, et sur cha$ue cep dix mille branches, et sur cha$ue branche dix mille bourgeons, et sur cha$ue bourgeon dix mille grains, et cha$ue grain pressé donnera vingt.cin$ !étr"tes de vin% /t lors$ue l&un des saints cueillera une grappe, une autre grappe lui criera * Je suis !eilleure, cueille.!oi et, par !oi, bénis le +eigneur E De !)!e le grain de blé produira dix mille épis, cha$ue épi aura dix mille grains et cha$ue grain donnera cin$ chénices de belle farine R et il en sera de !)!e, toute proportion gardée, pour les autres fruits, pour les se!ences et pour l&herbe: ?oil( ce $ue *apias, auditeur de Jean, fa!ilier de 1ol<carpe, ho!!e vénérable, atteste, par écrit, dans le $uatri"!e de ses livres . car il e#iste cin$ livres co!posés par lui% 7l a'oute * Q Aout cela est cro$a#le pour ceux qui ont la /oi% Car, poursuit.il, co!!e Judas le tra-tre de!eurait incrédule et de!andait * Co!!ent Dieu pourra.t.il créer de tels fruits 0 . le +eigneur lui répondit * Ceu#.l( le verront, $ui vivront 'us$u&alorsQ% 9 1erspectives analogues dans l&Apocal$pse de Baruch, ^^7^, N.6 (5K * 6La terre aussi donnera des fruits, dix mille pour un% Cha$ue vigne portera !ille sar!ents, cha$ue sar!ent portera !ille grappes, chacune des grappes co!ptera !ille raisins, et un raisin donnera un _or de vin% /t ceu# $ui ont eu fai! se ré'ouiront et seront cha$ue 'our spectateurs de prodiges% 9

=n trouve, dans la tradition rabbini$ue (58 , des conceptions identi$ues concernant les De!ps !essiani$ues * 6/n ces 'ours.l(, il sera tr"s facile ( l&ho!!e de trouver sa subsistance, car en travaillant peu, il obtiendra de grands résultats% Les 8a-tres disaient* 7Ca terre d'&sra8l produira à l'avenir des galettes et des v"tements de laine /ine7 . puis$ue les ho!!es diront lors$ue $uel$u&un trouvera les choses pr)tes et toutes préparées, 'un tel a trouvé un pain cuit et des mets préparés' R et la preuve est tirée de ce $ui est dit * QDes fils d&étrangers seront vos laboureurs et vos vigneronsQ, pour nous faire savoir $u&il < aura l( se!ailles et !oissons%9 Betour ( 7rénée * Adv% Haer%, ?, A6, 5 (L 7B/M//, Contre les Hérésies, p% 6KK * 6Dels sont, au dire des pres#$tres, disciples des ap3tres, l&ordre et le r<th!e $ue suivront ceu# $ui sont sauvés, ainsi $ue les degrés par les$uels ils progresseront: le dernier enne!i $ui sera anéanti, c&est la !ort% Aux temps du ro$aume, en effet, l&ho!!e, vivant en 'uste sur la terre, ou#liera de mourir%9 2utre parall"le rabbini$ue intéressant cheT 8a,!onide (59 * 6/n ces 'ours.l(, il < aura une grande perfection, $ui fera !ériter la vie du monde à venir O:P Ce ro$aume Odu 8essieP durera très longtemps et la vie des hommes se prolongera également, car lorsque les soucis et les chagrins sont écartés, les 0ours de l'homme s'allongent O:P Ce sera un homme complet, et il est de la nature de l'homme complet de ne rencontrer aucun o#stacle à la résurrection de son ,me et à la réalisation de l'existence qui lui convient, qui est le monde à venir%9 =n ne peut s&e!p)cher de songer ( l&e#pression de 1aul (/p 4, 1A * 6 :cet homme par/ait, dans la force de l&Uge, $ui réalise la plénitude du Christ9% 7rénée ( nouveau * Adv% Haer%, ?, A6,1 (L 7B/M//, Contre les Hérésies, pp% 6K6.6KK * 68ais lors$ue cette &figure& aura passé, $ue l&ho!!e aura été renouvelé, $u& il sera m;r pour l'incorrupti#ilité au point de ne plus pouvoir vieillir , ce sera alors Qle ciel nouveau et la terre nouvelleQ Ocf% 7s 6N, 1KP: /t, co!!e le disent les pres#$tres, Qc&est alors $ue ceu# $ui auront été 'ugés dignes du sé'our du ciel < pénétreront, tandis $ue d&autres 'ouiront des délices du paradis, et $ue d&autres encore posséderont la splendeur de la cité R !ais partout Dieu sera vu, dans la !esure oF ceu# $ui le verront en seront dignesQ%9 -ynthèse Hu&un 1"re de l&Jglise aussi vénérable en ait appelé ( l&autorité des pres#$tres pour garantir l&orthodo#ie de sa doctrine eschatologi$ue . si proche, on l&a vu, des conceptions 'uives traditionnelles concernant les te!ps !essiani$ues (L Qles te!ps du ro<au!eQ cheT 7rénée et le Q!onde ( venirQ (!)!e e#pression cheT 7rénée ., ne peut laisser la théologie indifférente% 7l n&< aurait $u&incohérence, en effet, ( créditer 7rénée d&un r3le capital dans la régulation du dép3t de la foi et dans la trans!ission fid"le de la tradition apostoli$ue, tout en le considérant, a posteriori, co!!e influencé par des conceptions peu dignes de foi, au !otif $u&il a pr3né une doctrine, discréditée ensuite par l&Jglise durant de longs si"cles et 'us$u&( notre épo$ue% Concernant le 6 !onde ( venir 9, notons la consonance des conceptions 'uives avec celles du Mouveau Desta!ent% /n effet, 8a,!onide résu!e, de !ani"re succincte et fiable, la tradition 'uive concernant les De!ps !essiani$ues, $u&il appelle Qles 'ours du 8essieQ, et $u&il distingue du Q!onde ( venirQ (AS *

6Dans le !onde ( venir, il n&< a pas de nourriture, pas de boisson, pas d&ablutions, pas d&onction, pas de rapports se#uels, !ais les 'ustes siégeront, la t"te couronnée, et 'ouiront de la splendeur de la +he_hinah Ola gloire de Dieu, telle $u&elle se rend présente au# ho!!esP%9 De son c3té, le MD !et dans la bouche de Jésus ces paroles (Lc 5S, AN * QCeu# $ui auront été 'ugés dignes d&avoir part ( ce monde!là Ole !onde ( venirP ne prennent ni /emme ni mari:W Dandis $ue l&2pocal<pse fait la description suivante * Q?ingt.$uatre si"ges entourent le tr3ne, sur les$uels sont assis vingt.$uatre ?ieillards v)tus de blanc, avec des couronnes d'or sur leurs t"tes:Q (2p 4, 4 % 1ourtant, deu# si"cles plus tard, l&év)$ue /us"be de Césarée osera écrire ce $ui suit ( Hist% (ccl% , 777, A9, 15.1A L /;+/I/, )ources Chrétiennes A1, pp% 1N4, 1N6 * 6Je pense $u&il O1apiasP suppose tout cela Oun r"gne corporel du Christ sur la terre durant !ille ansP, apr"s avoir !al co!pris les récits des ap3tres, et $u&il n&a pas saisi les choses dites par eu# en figures et de !ani"re s<!boli$ue% +'ailleurs, il avait l'esprit très /ai#le , co!!e on peut le constater en lisant ses écrits: &l a été cause qu'un très grand nom#re d'écrivains ecclésiastiques après lui ont adopté les m"mes opinions que lui, con/iants dans son antiquité D c'est là ce qui s'est produit pour &rénée et pour d&autres $ui ont pensé la !)!e chose $ue lui% /n chargeant le pres#$tre pour !ieu# disculper 7rénée, /us"be fait peu d&honneur au discerne!ent de l&év)$ue de L<on% =n peut s&en étonner% D&autant $ue, dans les pre!i"res lignes du Livre ? de son Histoire ecclésiastique, c&est sur 7rénée $u&il fait fond, co!!e il l&écrit lui.!)!e (Hist% (ccl%, ?, viii, 1 L /us"be, )ources Chrétiennes 41, p% AN , pour 6rapporter, au !o!ent opportun, les paroles des anti$ues pres#$tres et écrivains ecclésiasti$ues, par les$uelles ils ont trans!is par écrit les traditions venues 'us$u&( eu# au su'et des Jcritures canoni$ues9% /t /us"be d&a'outer (i#id% * 6et co!!e 7rénée est l&un d&eu#, nous allons donc citer ses paroles%9 /nfin, il est vraise!blable $ue les 6pres#$tres9 au#$uels se référait 7rénée pour 'ustifier l&origine apostoli$ue de ses conceptions terrestres et !illénaristes du ro<au!e de Dieu, étaient les conte!porains et les proches successeurs des 2p3tres, !)!e si, dans d&autres conte#tes, il arrive $ue l&év)$ue de L<on utilise le !)!e vocable pour désigner des responsables de co!!unautés ecclésiales, appartenant ( la hiérarchie de l&Jglise de son te!ps% /t s&il n&est pas tou'ours évident $u&ils aient été des épiscopes ., il ne fait gu"re de doute $u&ils étaient réputés pour leur fidélité ( la Dradition apostoli$ue et la pureté de leur doctrine% La doctrine d!un royaume millénaire du Christ sur terre est.elle orthodoxe ? ;nani!e!ent considéré, tant par la tradition ecclésiasti$ue $ue par la $uasi totalité des théologiens d&au'ourd&hui, co!!e l&un des pre!iers et des plus s`rs garants de la Dradition apostoli$ue et l&un des plus illustres artisans de sa fi#ation et de sa trans!ission fid"le, 7rénée a co!battu, avec déter!ination et co!pétence, les conceptions délét"res des divers s<st"!es hétérodo#es $ui se récla!aient d&une tradition secr"te (gnose , censée transcender l&enseigne!ent des 2p3tres parce $ue prétendu!ent venue d&/n haut% 1our pré!unir ses fid"les contre la séduction de ces doctrines ésotéri$ues, 7rénée a co!posé un re!ar$uable traité de l&authenti$ue doctrine apostoli$ue, dont l&Jglise s&est nourrie durant

des si"cles et au$uel elle se réf"re encore au'ourd&hui% /t nul doute $ue la cro<ance en un r"gne terrestre !illénaire du Christ avec ses élus, apr"s la pre!i"re résurrection, faisait partie de ce corpus doctrinal% Baison de plus pour s&étonner du discrédit dans le$uel elle est to!bée, depuis le 7?e s% Le cadre de cet article ne per!et pas de tracer f`t.ce un canevas de l&étude ex pro/esso $ue !ériterait cette difficile $uestion% =n se contentera donc de résu!er, ci.apr"s, l&essentiel du dossier canoni$ue, en l&esp"ce de deu# !ises en garde conte!poraines, tou'ours en vigueur, envers cette doctrine vénérable, $ui fut . et est tou'ours, se!ble.t.il . orthodo#e, et $ui, en tout état de cause, n&a 'a!ais fait l&ob'et d&une conda!nation for!elle de la part de la hiérarchie catholi$ue% L&occasion d&une pre!i"re !ise au point officielle . nette, !ais néan!oins nuancée . concernant cette cro<ance, fut la parution, vers la fin des années 4AS, de l&ouvrage d&un religieu# chilien du no! de LacunTa, intitulé 6?enue du 8essie en gloire et !a'esté9% Le 55 avril 194S, 8gr Joseph Caro 8artineT, archev)$ue de +aint Jac$ues, au Chili, adressait une lettre au +aint.=ffice, pour de!ander la conduite ( tenir face ( cette résurgence des doctrines !illénaristes dans son pa<s% Cette instance lui répondit, le 11 'uillet 1941, $u&elle approuvait sa réaction, et lui co!!uni$ua la décision officielle ( ce su'et, prise en séance pléni"re, le !)!e !ois, et dont voici le te#te (A1 * «Ce s$stème du millénarisme m"me mitigé ! à savoir, qui enseigne que, selon la vérité catholique, le Christ )eigneur, avant le 0ugement /inal, viendra corporellement sur cette terre pour régner, que la résurrection d'un certain nom#re de 0ustes ait eu lieu, ou n'ait pas eu lieu ! ne peut "tre enseigné avec s;reté (tuto doceri non posse %» 7l n&est pas sans intér)t de lire un co!!entaire théologi$ue de l&épo$ue, d` au 1% +ilvius Bosadini, 'ésuite, et paru, en latin, dans la revue *eriodica, dé'( citée (A5 % Co!!e c&est l&usage en pareil cas, l&auteur . $ui s&adresse surtout au# théologiens et au# clercs instruits . fait fl"che de tout bois pour 'ustifier le bien fondé du décret% 2pr"s avoir e#pli$ué en $uoi consiste le !illénaris!e et en avoir retracé les origines, il entreprend de le discréditer, lui déniant d&abord tout fonde!ent scripturaire solide, et allant !)!e . au pri# de $uel$ues entorses ( la vérité des te#tes . 'us$u&( nier $ue les 1"res aient réelle!ent accepté et propagé la doctrine telle $u&elle est traditionnelle!ent connue% 2rr)tons.nous un instant sur la !ani"re dont ce co!!entateur 6se débarrasse9 . le verbe n&est pas trop fort . des deu# plus grands té!oins patristi$ues de l&orthodo#ie du s<st"!e !illénariste * Justin et 7rénée% ?oici d&abord ce $u&il dit de Justin (AA * 6 +aint Justin 8art<r, en en appelant, de fait, ( l&2pocal<pse de Jean, !et en avant, de fa>on plus déter!inée $ue les précédents, un millénarisme spirituel, !ais a'oute en !)!e te!ps $ue beaucoup d&e#cellents chrétiens sont en désaccord sur ce point%9 7l est facile de dé!ontrer $ue le 'ésuite en prend ( son aise avec la réalité des faits% Bappelons, en effet, $ue le te#te évo$ué par le religieu# réagissait ( une $uestion bien précise de Dr<phon, son interlocuteur 'uif (réel ou fictif * J;+D7M, +ialogue, 8S, p% 558 * 68ais dis.!oi, pro/esse-!vous réellement que cet emplacement de érusalem sera re#,ti E Fue votre peuple s'$ réunira et s'$ ré0ouira avec le @essie, et en !)!e te!ps avec les patriarches, les proph"tes, les saints de notre race 0 :9 La réponse de Justin per!et de constater, ( la lu!i"re de l&interrogation antécédente de Dr<phon, $ue le !illénaris!e professé par le philosophe chrétien était tout sauf 6spirituel9, et $ue le fait $u&il ait ad!is honn)te!ent l&e#istence de divergences de vues entre bons chrétiens, ( ce propos, ne signifie nulle!ent $u&il ait re!is en $uestion sa propre foi en cette doctrine, co!!e le prouve d&ailleurs la suite de cet écrit *

7D%, &#id%, 8S.81, pp% 558.5AS * 6Je ne suis pas asseT !isérable, Dr<phon, pour dire autre!ent $ue 'e pense% Je t&ai déclaré dé'( $ue !oi.!)!e et beaucoup d&autres avions ces idées, au point $ue nous savons parfaite!ent $ue cela arrivera R #eaucoup, par contre, m"me chrétiens de #onne doctrine, ne le reconnaissent pas , 'e te l&ai signalé O:P e suis d'avis qu'il ne /aut pas suivre les hommes appelés chrétiens qui n'admettent pas cela O:P *our moi et les chrétiens d'orthodoxie intégrale, tant qu'ils sont, nous savons qu'une résurrection de la chair arrivera pendant mille ans dans érusalem re#,tie, décorée et agrandie, comme les prophètes (-échiel, &sa.e et les autres l'a//irment%9 +&agissant d&7rénée, ( présent, le co!!entateur du décret du +aint.=ffice prend, ( l&égard de ses conceptions en !ati"re de !illénaris!e, les !)!es libertés $ue celles dont il a usé ( propos de la doctrine de Justin (A4 * 6/nsuite 7rénée, ( la fin de son livre QContre les GérésiesQ, défend cette opinion, l&autorité de 1apias ( l&appui, !ais en un sens plus spirituel encore, et en posant avec plus de probabilité, $ue ce sera, non sur la terre telle qu'elle est maintenant, mais sur une terre nouvelle et des cieux nouveaux%9 Concernant l&allégation d&un prétendu 6sens plus spirituel encore9, !)!e un bref coup d&@il sur les no!breuses citations d&7rénée $ui préc"dent suffira ( en dé!ontrer l&inanité% Huant ( l&affir!ation selon la$uelle l&év)$ue de L<on ne situerait pas le ro<au!e !illénaire 6sur la terre telle $u&elle est !aintenant9, un si!ple retour au te#te per!et de la dé!entir du tout au tout * 7BJMJ/, Adv% Haer%, ?, AN, 5 (L 7B/M//, Contre les Hérésies, p% 6K4 * 6Ces événements ne sauraient se situer dans les lieux supra!célestes , Qcar Dieu, vient de dire le proph"te, !ontrera ta splendeur ( toute la terre qui est sous le ciel Q, !ais ils se produiront au temps du ro$aume, lors$ue la terre aura été renouvelée par le Christ et $ue érusalem aura été re#,tie sur le !od"le de la Jérusale! d&en haut% 9 7l en est de !)!e pour l&argu!ent selon le$uel 7rénée situerait le ro<au!e !illénaire dans 6la terre nouvelle et les cieu# nouveau#9 (l&univers enti"re!ent spiritualisé % 7rénée e!ploie bien cette e#pression, !ais, co!!e le prouve ce $ui suit, ce n&est pas au ro<au!e !illénaire $u&elle se réf"re, !ais ( l&événe!ent ulti!e $ui succ"de ( ce dernier * l&irruption du 6!onde ( venir9 * 7D%, &#id%, A5, 1 R A6, 1 (L 7D%, &#id%, pp% 6K5, 6K6 * 6:les 'ustes doivent d'a#ord, dans ce monde rénové, après "tre ressuscités ( la suite de l&2pparition du +eigneur Opre!i"re résurrection, cf% 2p 5S, N.6P, recevoir l&héritage pro!is par Dieu au# p"res et $ régner R ensuite seulement aura lieu le 0ugement de tous les hommes Ocf% 2p 5S, 11.15P 8)!e conception cheT Justin (J;+D7M, +ialogue, 81, p% 5AS * 6Ceu# $ui auront cru ( notre Christ passeront mille ans à érusalem 1 après quoi arrivera la résurrection générale, et en un !ot éternelle, pour tous sans e#ception, puis le 0ugement% 9 /t 7rénée de poursuivre (7B/M//, Adv% Haer%, ?, AN, 5 L 7B/M//, Contre les Hérésies, p% 6K4 * 68ais lorsque cette 7/igure7 aura passé, que l'homme aura été renouvelé, qu'il sera m;r pour l'incorrupti#ilité au point de ne plus pouvoir vieillir , Qce sera alors le ciel nouveau et la terre nouvelleQ O2p 51, 1P, en les$uels l&ho!!e nouveau de!eurera, conversant avec Dieu d&une !ani"re tou'ours nouvelle%9 L&av"ne!ent des cieu# nouveau# et de la terre nouvelle aura donc lieu après 6les te!ps du ro<au!e9, selon la ter!inologie d&7rénée, ou après 6la seconde !ort9 et l&av"ne!ent du 6ciel nouveau et de la terre nouvelle9, selon la ter!inologie de l&2pocal<pse (2p 5S, 6 et 51, 1 %

Caractéristi$ue de la !éthode du 'ésuite co!!entateur est le 'uge!ent tranché $u&il prononce, apr"s ce traite!ent, pour le !oins arbitraire, de la doctrine des deu# té!oins patristi$ues !a'eurs de l&orthodo#ie de la tradition d&un r"gne !illénaire du Christ sur la terre, apr"s la pre!i"re résurrection et avant la résurrection générale et le 'uge!ent (AN * 6Du peu $ue, pour )tre bref, nous avons dit sur le su'et, il appara-t donc avec clarté de $uelle fa>on l'opinion millénariste n'a 0amais posé che- les *ères des racines solides , de $uel$ue fa>on $ue ce soit et de !ani"re unifor!e R il est donc inutile d'en appeler à la tradition des *ères%9 8ais le théologien for!ule aussi un double caveat $ui se!ble plus sérieu# * 6Dans son livre ( Dulcitius, 2ugustin donne bien la raison pour la$uelle l&opinion des chiliastes OL !illénaristesP n&a 'a!ais été re>ue dans l&Jglise * «à propos de la question par laquelle tu demandes s'il /aut croire que, à la venue du )eigneur, ce sera #ient<t le 0ugement, 0e pense que la /oi du )$m#ole su//it, par laquelle nous con/essons que le Christ viendra de la droite du *ère pour 0uger les vivants et les morts 1 puisque c'est la raison m"me de sa venue, que /erait!il d'autre dès sa venue, sinon ce pour quoi il est venu E » (AK /n réalité, contraire!ent ( l&affir!ation li!inaire du théologien Bosadini, ni la $uestion posée par Dulcitius, ni la réponse d&2ugustin n&avaient trait au# doctrines !illénaristes ou ( leur non.réception dans l&/glise% 2 preuve l&énoncé de la $uestion de Dulcitius rappelé par 2ugustin lui.!)!e (A8 * 6La troisi"!e de tes $uestions * QCaut.il croire $ue le 'uge!ent aura lieu d"s la venue du +eigneur ou un certain te!ps apr"s 0 2u 'our de cette venueQ, dis.tu, Qnous lisons $ue ceu# $ui survivent seront enlevés dans les nuées au.devant du Christ, dans les airs et ils seront tou'ours avec le Christ (7 Dhess% 7?, 1K% Je désire savoir si le 'uge!ent acco!pagnera cette venue et si ceu# $ui seront enlevés dans les nuées passeront par la !ort R ( !oins $ue nous ne devions regarder leur change!ent !)!e co!!e le substitut de la !ort%Q9 /t voici la réponse d&2ugustin (A9 * 62 cette interrogation, 'e suppose $u&une réponse suffisante est fournie par la foi du s<!bole Ole CredoP, par la$uelle nous confessons $ue le Christ viendra de la droite du 1"re pour 'uger les vivants et les !orts% 1uis$ue tel est le !otif de sa venue, $ue ferait.il d"s sa venue, OsinonP ce pour$uoi il est venu 0 9 +i l&on a bien co!pris, ( la lu!i"re des éclaircisse!ents $ui préc"dent, $ue la réponse d&2ugustin ne constitue en rien une réfutation de la cro<ance !illénariste, l&argu!ent du théologien évo$ué to!be de lui.!)!e% 1ar contre, il est clair $u&2ugustin évite prude!!ent de satisfaire la (sainte curiosité de Dulcitius% /n effet, ce dernier se!ble préoccupé par la $uestion du 'uge!ent des vivants /D des !orts% 7l se de!ande, en fait, si ceu# $ui auront été enlevés seront 'ugés en tant $ue vivants ou en tant $ue !orts% /t, corollaire naturel de cette apparente aporie * < a.t.il deu# 'uge!ents . l&un i!!édiat, d"s la 1arousie, l&autre en différé 0 C&est sans doute pour diri!er la $uestion ( la$uelle ni lui ni personne, en son te!ps, n&avait de réponse, $u&2ugustin renvoie ( la for!ulation du Credo% D"s lors, la $uestion se pose * $uelle était la profession de foi de référence, ( l&épo$ue et dans la région oF vivait 2ugustin (2fri$ue du Mord, AN4.4AS 0 =n sait $ue divers Q+<!boles de la foiQ étaient en vigueur depuis le 77e si"cle * le +<!bole des 2p3tres (date inconnue, !ais dont le no<au re!onte au 77e si"cle R le +<!bole de Micée (A5N , co!plété par le Concile de Constantinople (A81 et coura!!ent appelé Credo de Micée.Constantinople (c&est celui de la !esse en latin , et certaines célébrations en fran>ais l&utilisent souvent, surtout au# grand.!esses%

2ugustin le connaissait.il 0 C&est possible% Ce n&est pas certain% Ce Credo a une particularité fort i!portante pour la foi !illénariste . détail $ui ne se!ble pas avoir été suffisa!!ent re!ar$ué (en tout cas, il n&est souligné dans aucun ouvrage doctrinal % =n < lit, en effet, la sé$uence suivante * 6:7l ressuscita le troisi"!e 'our, confor!é!ent au# /critures, et il !onta au ciel R il est assis ( la droite du 1"re% 7l reviendra dans la gloire pour 'uger les vivants et les !orts R et son règne n!aura pas de fin:9 =n voit donc $ue ce Credo nor!atif de la foi chrétienne atteste un r"gne du Christ% /t $ue ce dernier ait lieu sur la terre, en té!oigne la derni"re phrase du +<!bole * )/ous attendons la résurrection des morts et la 'ie du monde , 'enir+ % 2 en croire la succession des for!ules, dans ce Credo, aussit3t apr"s la venue en gloire du Christ et le 'uge!ent des vivants et des !orts, s&instaure le r"gne du Christ% /t ceu# sur les$uels et avec les$uels il r"gne sont les fid"les dont parle l&2pocal<pse, en ces ter!es (2p 5S, 6 * QGeureu# et saint celui $ui participe ( la pre!i"re résurrectionE La seconde !ort n&a pas pouvoir sur eu#, !ais ils seront pr)tres de Dieu et du Christ, avec qui ils régneront mille annéesQ% Huant ( la résurrection générale et ( la vie du !onde ( venir, elles n&auront lieu $u&apr"s l&ach"ve!ent de la longue phase terrestre de la Bo<auté du Christ, lors du dernier sursaut des forces du !al, co!!e l&annonce l&2pocal<pse (2p 5S, K . 51, N * QLes !ille ans écoulés, +atan, relUché de sa prison, s&en ira séduire les nations des $uatre coins de la terre, Yog et 8agog, et les rasse!bler pour la guerre, aussi no!breu# $ue le sable de la !erR ils !ont"rent sur toute l&étendue du pa<s, puis ils investirent le ca!p des saints, la Cité bien.ai!ée% 8ais un feu descendit du ciel et les dévora% 2lors, le diable, leur séducteur, fut 'eté dans l&étang de feu et de soufre, < re'oignant la I)te et le fau# proph"te, et leur supplice durera 'our et nuit, pour les si"cles des si"cles% 1uis 'e vis un tr3ne blanc, tr"s grand, et Celui $ui si"ge dessus% Le ciel et la terre s&enfuirent de devant sa face sans laisser de traces% /t 'e vis les !orts, grands et petits, debout devant le tr3neR on ouvrit des livres, puis un autre livre, celui de la vieR alors, les !orts furent 'ugés d&apr"s le contenu des livres, chacun selon ses oeuvres% /t la !er rendit les !orts $u&elle gardait, la 8ort et l&Gad"s rendirent les !orts $u&ils gardaient, et chacun fut 'ugé selon ses oeuvres% 2lors la 8ort et l&Gad"s furent 'etés dans l&étang de feu . c&est la seconde !ort cet étang de feu . et celui $ui ne se trouva pas inscrit dans le livre de vie, on le 'eta dans l&étang de feu% 1uis 'e vis un ciel nouveau, une terre nouvelle .. car le pre!ier ciel et la pre!i"re terre ont disparu, et de !er, il n&< en a plus% /t 'e vis la Cité sainte, Jérusale! nouvelle, $ui descendait du ciel, de cheT DieuR elle s&est faite belle, co!!e une 'eune !ariée parée pour son épou#% J&entendis alors une voi# cla!er, du tr3ne* &?oici la de!eure de Dieu avec les ho!!es% 7l aura sa de!eure avec eu#R ils seront son peuple, et lui, Dieu.avec.eu#, sera leur Dieu% 7l essuiera toute lar!e de leurs <eu#* de !ort, il n&< en aura plusR de pleur, de cri et de peine, il n&< en aura plus, car l&ancien !onde s&en est allé%& 2lors, Celui $ui si"ge sur le tr3ne déclara* &?oici, 'e fais l&univers nouveau%&:Q 7l reste $ue, si déficientes $ue soient les anal<ses historico.littéraires du religieu#, il faut reconna-tre $u&il for!ule, ( l&appui du décret de 1941, d&autres argu!ents, théologi$ue!ent !ieu# fondés, concernant les probl"!es et les obscurités inhérents au# conceptions !illénaristes% /n outre, sur le plan doctrinal, il faudra tenir co!pte du fait incontournable $ue l&Jglise, dans son enseigne!ent ordinaire, n&a 'a!ais donné droit de cité ( ces derni"res% /n effet toute tentative de réhabilitation de la doctrine d&un ro<au!e terrestre du Christ . !)!e débarrassée de son cort"ge de légendes, et purifiée de ce $u&on a appelé un Q!illénaris!e grossierQ, par opposition au Q!illénaris!e !itigéQ . s&est tou'ours heurtée ( un refus du 8agist"re de l&/glise% 2 la lu!i"re de l&e#a!en détaillé de la doctrine de Justin et d&7rénée, et des éclaircisse!ents concernant les prétendues ob'ections d&2ugustin ( ce propos, il se!ble

difficile de conclure ( l&hétérodo#ie de la cro<ance d&un r"gne du Christ sur la terre% =n peut donc se de!ander si l&attitude restrictive du 8agist"re est le dernier !ot en la !ati"re, et si le te!ps n&est pas venu de la reconsidérer%

Conclusion Le fait d&avoir e#posé . et !)!e &plaidé& . ce dossier en l&éta<ant de no!breuses citations et en en !ontrant la cohérence, voire l&orthodo#ie, n&est évide!!ent pas suffisant pour convaincre la vénérable institution chrétienne de !odifier sa discipline en la !ati"re% Mul doute $u&une telle éventualité donnerait lieu ( une levée de boucliers dans tous les secteurs de la théologie% Les plus traditionalistes ob'ecteront probable!ent $ue l&/glise ne saurait revenir sur son attitude prudentielle% Les &prag!ati$ues& feront sans doute re!ar$uer $u&une telle doctrine n&est de plus de saison, et $u&il vaut !ieu# affronter les réalités de la vie et de l&histoire des ho!!es $ue de spéculer sur des perspectives eschatologi$ues déduites de passages scripturaires obscurs et problé!ati$ues% /nfin, tous ou pres$ue affir!eront $ue rien de tout cela n&est nécessaire au salut et $ue spéculer l(. dessus aura pour seul résultat de 'eter la confusion dans l&esprit des fid"les% 8ais ce sont l( des &ob'ections& sub'ectives et non des &argu!ents&% La véritable $uestion n&est pas ce $ue les chrétiens . clercs ou la,cs, spécialistes ou si!ples fid"les . pensent des te#tes scripturaires et patristi$ues évo$ués, !ais la foi $u&il convient d&accorder ou de refuser ( la doctrine $u&en ont tirée Jésus et les 2p3tres, s&il faut en croire plusieurs 1"res vénérables, $ui affir!ent les avoir re>ues de ces derniers par la tradition des pres#$tres% La !ise au point suivante de l&un des !eilleurs spécialistes !ondiau# du MD, bien $ue traitant e#clusive!ent de l&inspiration de l&/criture, peut s&appli$uer ( notre problé!ati$ue (4S * 6Deu# crit"res proposés pour déter!iner ce $ue l&/glise enseigne avec autorité refl"tent les divisions de la chrétienté occidentale depuis la Béfor!e * a L&esprit guide cha$ue lecteur de la Iible vers la vérité religieuse ou théologi$ue * c&est &l&interprétation privée& de la Iible R b l&/sprit nous guide ( travers l&enseigne!ent de l&/glise% Chacun de ces crit"res a ses li!ites% /n bonne logi$ue, l&interprétation privée se trouve paral<sée $uand deu# personnes $ui prétendent avoir l&/sprit sont en désaccord O:P Les catholi$ues ro!ains $ui évo$uent e#plicite!ent un enseigne!ent ecclésial guidé par l&/sprit, n&ont pas tou'ours conscience $ue leur /glise s&est rare!ent, voire 'a!ais, prononcée définitive!ent sur le sens littéral d&un passage d&/criture, c&est.(.dire sur ce $u&un auteur voulait dire $uand il l&écrivit% La plupart du te!ps, l&/glise a co!!enté le sens de l&/criture en résistant au# prétentions de ceu# $ui voulaient re'eter certaines prati$ues ou cro<ances établies co!!e non bibli$ues% De plus les interprétations ecclésiales de l&/criture dans le catholicis!e sont affectées par certaines données de l&enseigne!ent général de l&/glise, $ui ont pour effet de reconna-tre leur conditionne!ent histori$ue% 9 /t l&auteur de rappeler * (41 6@$sterium (cclesiae, publié le 54 'uin 19KA par la Congrégation pour la doctrine de la Coi O:P établit $ue le sens contenu dans les énoncés de la foi (a &dépend pour une part de la portée sé!anti$ue de la langue e!plo<ée ( une certaine épo$ue et dans certaines circonstances& R (b $u&il &arrive en outre $ue la vérité dog!ati$ue soit d&abord e#pri!ée d&une !ani"re inco!pl"te . pas fausse cependant . et $ue plus tard: elle soit signifiée plus intégrale!ent et plus co!pl"te!ent& R

(c $ue ces énoncés ont une intention li!itée ( &certaines $uestions ( résoudre ou certaines erreurs ( re'eter:& R (d $ue les vérités ( enseigner doivent )tre énoncées &en des ter!es $ui portent les traces des conceptions d&une épo$ue donnée& et doivent )tre refor!ulées par l&/glise de !ani"re ( présenter plus claire!ent et plus co!pl"te!ent la !)!e signification%9 Huant ( l&ob'ection selon la$uelle l&eschatologie n&est $u&une pure spéculation, voire une fuite de l&i!plication chrétienne dans la vie de l&hu!anité, elle 'ette, co!!e on dit, l&enfant avec l&eau du bain% +&il est vrai $u&il faut se garder des e#c"s de la spéculation au# dépens de l&engage!ent dans la pUte hu!aine, il reste $u&on ne peut faire fi des reco!!andations instantes du MD ( veiller et ( se préparer ( l&irruption du Bo<au!e, $ui constituent le terreau sur le$uel s&est développée la doctrine étudiée dans le présent travail% Co!!e le dit Jésus lui.!)!e, dans un autre conte#te * Q7l faut faire ceci sans o!ettre cela%Q (8t 5A, 5A % /nfin, co!!e nous espérons l&avoir !ontré dans notre 7ntroduction et par les no!breu# e#e!ples de parall"les rabbini$ues de la doctrine néotesta!entaire et patristi$ue de l&av"ne!ent en gloire du Bo<au!e de Dieu sur la terre, une réha#ilitation et une prise au sérieux ecclésiale de ces doctrines, trop vite réputées /a#uleuses, voire hétérodoxes, serait de nature à ouvrir la voie à un dialogue théologique entre ui/s et Chrétiens sur un thème commun, à propos duquel ni la messianité ni la divinité de ésus ne constituent directement une pierre d'achoppement% +i la présente étude peut contribuer ( cette reconsidération, dé'( entreprise par d&autres (45 . sur des bases différentes, certes, !ais a<ant l&avantage d&)tre plus histori$ues et théologi$ues $u&apologéti$ues ., notre labeur n&aura pas été inutile% 0 Menahem Macina

Notes

* Première parution : M.R. Macina, "La croyance en un Règne du Messie sur la terre : patrimoine commun aux Juifs et aux C r!tiens ou !r!sie mill!nariste "", Cedrus Libani, re#ue cat oli$ue maronite li%anaise !dit!e par Cariscript, &itry'sur'(eine, )rance*, n+ ,-, .//0, pp. 12'30. La pr!sente #ersion mise en ligne est compl!t!e et plus approfondie. 40* 5ne partie du mat!riau utilis! ici a d!67 !t! pr!sent!e, sous un angle diff!rent de celui de la pr!sente contri%ution, dans une communication faite 7 l8occasion d8un symposium de 0229 : Mena em R. M:C;<:, =Le r>le des pres%ytres dans la transmission de la tradition, c e? ;r!n!e de Lyon@, in C. C:<<5ABR, C. )RBCBR;CD'EFMB(, ). M:GBH, J. R;B( et :. &:< HF<IBRLFF 4dir.*, Vieillesse, Sagesse et Tradition dans les civilisations orientales 4:cta Frientalia Jelgica, K;;;*, :ntoon (CEFFR( in onorem, Jruxelles ' Lou#ain'la'<eu#e ' Leu#en, .///, pp. ,1'2-. 4.* C. PFLLB)BAH, "Bglise et (ynagogue après la ( oa . Ce la su%stitution 7 la r!conciliation et 7 la coop!ration", dans Revue d'Histoire Ecclésiastique, #ol. KC&L1 4.///*, Lou#ain, .///, p. 39/. &oir aussi J. H. PaMliNoMsNi, =H e searc for a <eM Paradigm for t e C ristian'JeMis Relations ip : : Response to Mic ael (igner@, in J.H. P:GL;OFG(O; and E. IFRB< PBRLBM5HBR 4Bditors*, Reinterpreting Revelation and Tradition. Je s and C!ristians in Conversation , ( eed and Gard, )ranNlin, Gisconsin, .///, pp. .3'-9.

41* ;RB<BB CB LAF<, Contre les Hérésies. "énonciation et ré#utation de la gnose au no$ $enteur, traduction franPaise par :delin Rousseau, !ditions du Cerf, Paris, 029- 4ci' après : ;RB<BB, Contre les Hérésies*. 4-* Cf. Mt 1, . Q -, 0R Q 0/, R Q 01, -- ss. Q .., . ss. Q .-, -- S Lc 0., -/ Q .3, 0ss. 1- Q Lc .0, 10 Q :c 0, , Q etc. 43* Cit! ici d8après J%ST&' ()RT*R. +uvres co$pl,tes, = Ji%liot è$ue @ Migne, Paris, 022-, pp. ..9'..2 4ci'après : J5(H;<, "ialogue*. 4,* Cf. Mt 9, 00. 4R* Cf. Mt .,, .R'.2Q Ps 0/-, 1/. 49* Cf. Mt 02, .2Q Lc 09, .2'1/. 42* Cf. M:TMF<;CB, &ntroduction au c!apitre Hel,q, dans MFT(B M:TMF<;CB, -p.tres, &erdier, Lagrasse, 0291, p. 0RR 4ci'après : M:TMF<;CB, -p.tres*. 40/* Cf. B? 1R, 0.'0-Q .9, .3'.,. 400* Cf. ;s 10, 2 7 1., 0Q 3-, 00'0-. 40.* Cf. Ja 3, 1. 401* Cf. ;s ,3, 09'.., et ;s ,, 00Q 01, 2 Q .,, 0/Q ,, 0.. 40-* Cf. Bx .3, -/ et Ee 9, 3. 403* (ur ce processus, cf. Asa%el CB :<C;:, Ho$o Vivens. &ncorruptibilité et divinisation de l'!o$$e selon &rénée de L/on, Utudes :ugustiniennes, Paris, 029,, pp. .22 et ss. 40,* Cf. 0 Co R, 10. 40R* Cf. ;s ,3, 0RQ cf. :p .0, 0. 409* Cf. Lc ./, 13. 402* Cf. Mt 01, 9Q Lc .1, -1Q Jn 0-, .Q :p .., 0-Q Mt .., 0'0-. 4./* Cf. 0 Co 03, .3'.,. 4.0* Cf. :p ./, 3',. 4..* Cf. Mt .,, .2Q Jn 3, .3 Q .9'.2. 4.1* Cf. Mt .-, 12'-0. 4.-* Cf. :p ./, -',Q cf. In 0, 1. 7 ., 0Q Ps 01., 0-Q 009, ./. Cf. aussi Ee 1'-. 4.3* Cf. :p ./, -',Q Rm 9, .0. 4.,* Cf. 0 Co ., 2 S ;s ,-, 1. 4.R* Hexte cit! d8après : L')pocal/pse de 0aruc!. ;ntroduction, traduction du syria$ue et commentaire, par Pierre Jogaert, tome ;, (ources C r!tiennes n+ 0--, Cerf, Paris, 02,2, p. -91. 4.9* MaVmonide, -p.tres, pp. 0RR'0R9Q et cf. Halmud Ja#eli S!abbat, 1/ %*. Bt cf. ;s ,0, 3. 4.2* M:TMF<;CB, -p.tres, pp. 0R9'0R2. 41/* M:TMF<;CB, -p.tres, p. 0R.. 410* Pu%li! dans Estudios, Juenos :ires, de no#. 02-0, p. 1,3, et reproduit int!gralement dans 1eriodica, t. 10, n+ 03, d8a#ril 02-., pp. 0,,'0,R. Ce d!cret a !t! confirm! par celui des 02'.0 6uillet 02--, paru dans les :ctes du (aint'(iège 4 ).).S., KKK&;, 02--, p. .0.*. Ce texte est reproduit, en latin, sui#i d8un %ref commentaire en franPais, par le Père I. Iilleman, s.6., dans la 'ouvelle Revue T!éologique de 02-3, pp. .12'.-0 : =Ce n8est pas la première fois, ces derniers temps, $u8il a !t! demand! 7 cette (uprWme (acr!e Congr!gation du (aint'Fffice ce $u8il faut penser du système du $illénaris$e

$itigé, $ui enseigne $ue le C rist (eigneur, a#ant le 6ugement final, #iendra de faPon #isi%le sur cette terre pour r!gner, la r!surrection d8un %on nom%re de 6ustes ayant eu lieu ou non. La c ose ayant donc !t! soumise 7 examen 7 la r!union pl!nière de la ;&e f!rie X6eudiY, le 02 6uillet 02--, les Uminentissimes et R!#!rendissimes (eigneurs Cardinaux pr!pos!s 7 la garde de la foi et des mZurs, après $u8eut eu lieu le #ote des R!#!rendissimes Consulteurs, ont d!cr!t! $u8il fallait r!pondre $ue le s/st,$e du $illénaris$e $itigé ne peut 2tre enseigné sans danger 3tuto doceri non posse4 . Bt la &e f!rie sui#ante X#endrediY, le ./ des mWmes mois et ann!e, notre (aint Pontife, le Pape Pie K;;, par la di#ine Pro#idence, dans l8audience a%ituelle accord!e 7 l8:ssesseur du (aint'Fffice, a approu#! cette r!ponse des Uminentissimes Pères, l8a confirm!e et a ordonn! $u8elle de#ienne de droit pu%lic. Conn! 7 Rome, du Palais du (aint'Fffice, le .0 6uillet 02--.@. 41.* Bn latin, dans 1eriodica, pp. 0,9'0R3. <otre reconnaissance #a 7 (Zur M. Oraent?el, de Jruxelles, $ui a %ien #oulu re#oir notre #ersion franPaise du texte du d!cret, et traduire int!gralement pour nous le commentaire, en latin !galement, du P. Rosadini. 411* 1eriodica, p. 0R0. 41-* 1eriodica, i%id. 413* 1eriodica, p. 0R.. 41,* 1eriodica, pp. 0R.'0R1 Q 0,2'0R/. 41R* Cf. +uvres de Saint )ugustin, 0ibliot!,que augustinienne , K, 0ère s!rie. Hexte de l8!dition %!n!dictine, Cescl!e de JrouMer, 023.. 419* "e octo "ulcitii quaestionibus. Liber %nus , Duaestio ;;;, 0'.. Cit! d8après l8!dition %!n!dictine %ilingue des Zu#res de (aint :ugustin, #ol. 0/, 0ère s!rie : 5puscules. 6 (élanges doctrinau7, Paris, Cescl!e de JrouMer, 023., p. ,0R. 412 &bid., pp. ,0R',02. Fn s8en tient ici 7 la r!ponse d8:ugustin concernant notre su6et. Le reste 7 trait 7 "l8enlè#ement des 6ustes dans les airs" et n8a aucun rapport a#ec les croyances mill!naristes. 4-/* Raymond B. JRFG<, 8ue sait9on du 'ouveau Testa$ent : , Jayard, Paris, .///, pp. ,9',2. 4-0* ;C., &bid., p. ,2, note .3. 4-.* &oir, par exemple : (tefan EB;C, C!ilias$us une )ntic!rist9(/t!os. Bine fr[ c ristlic e Oontro#erse um das Eeilige Land, Joreng\sser, Jonn, 0221 Q J[rgen MFLHM:<<, La venue de "ieu. Bsc atologie c r!tienne, Cerf, Paris, .///.