1

! #$ %&'()* +
,-.//0


0n film ue Paula Naikovitch






12334#5 1678829:7;<#9#<=
Niveaux : college, lycée
2
3299745#





70 >)?@A BC?D)?AEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEF


Datos generales ...................................................................................................................... 3

Sinopsis .................................................................................................................................. 4

Synopsis ................................................................................................................................. 4


G0 3*H&' $A %'$)?I$AEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEJ


Deux ours d’argent pour El Premio ...................................................................................... 5

Entretien avec la réalisatrice Paula Markovitch à propos d’ El premio................................. 6

Entretien de la réalisatrice en français pour filmdeculte ........................................................ 8


80 :A&A %&*KIDL)MA&EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE /F


Chronologie sur la dictature argentine ................................................................................. 13

La construction de la mémoire............................................................................................. 16

El control sobre el sistema educativo................................................................................... 18


2B&AN KI'DB'N EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE -.
3

70 >)?@A BC?D)?A

Batos geneiales

:AONP Fiancia, Alemania, Polonia, Néxico
5'%A&B*P Lauia Agoiieca, Shaion Beiieia, Paula ualinelli Beitzog, viviana Suianiti,
0iiel Iasillo
;I)QDP Paula Naikovitch
:&*LI?B*&AP Nille et 0ne Piouuctions, Fonuo paia la Piouuccion Cinematogiáfica ue
Caliuau (F0PR0CINE), IZ Films, Kung Woiks, NiKo Film, Staion Film
8*%&*LI??)QDP Faies Laujimi, Nalgoizata Staion
1'%A&BA('DB* (IN)?A$P Seigio uuiiola
1)&'??)QDP Paula Naikovitch
1)&'??)QD A&BONB)?AP 0scai Tello
1)N'R* L' %&*LI??)QDP Baibaia Eniiquez
>*B*S&AKOAP Wojciech Staion
;I)QDP Paula Naikovitch
9ATI)$$AU'P Clauuia Lubian, Naiiana Taltavull, viviana Beiieia
9*DBAU'P Loiena Noiiconi
:&*LI??)QD 'U'?IB)VAP Izrael Moreno, Pablo Boneu, Paula Markovitch
3*D)L*P Alexis Stavropulos, Arturo Zarate, Isabel Muñoz, Malgorzata Staron, Sergio Diaz


Equipe ue « El piemio » au Festival ue Beilin 2u11,
la iéalisatiice Paula Naikovitch au centie
4
Sinopsis
Cecilia, una niña ue siete años ue euau, tiene que guaiuai un secieto muy gianue, peio
ella no entienue completamente lo que es el secieto. La viua ue su familia uepenue ue su
silencio. Peio, ¿qué tiene que callai. Cecilia y su mauie viven esconuiuos ue la iepiesion
militai en Aigentina. Ceci se piegunta: ¿qué uebe uecii. ¿Qué uebe iealmente cieei y
hacei paia meiecei el amoi ue su mauie y los uemás.


Synopsis
Dans l’Argentine des années 70, Ceci, petite fille de 7 ans, partage avec sa mère un lourd
secret mais n’est pas encore en âge de le comprendre. Retranchée avec cette dernière dans une
maison au bord de l’océan, la fillette se met inconsciemment en danger le jour où l’armée
demande aux élèves de son école de rédiger une lettre à la gloire des militaires…






5
G0 3*H&' $A %'$)?I$A
Beux ouis u'aigent poui !" $%&'()

La pelicula !" $%&'(), ue la uiiectoia aigentino-mexicana Paula Naikovitch, se ha
llevauo uos 0sos ue Plata en la 61 euicion ue la Beilinale, el Festival Inteinacional ue
Cine ue Beilin que finalizo este sábauo. En la categoiia ue mejoi contiibucion aitistica
han siuo galaiuonauos su cámaia, Wojciech Staion, y su uiseñauoia, Baibaia Eniiquez.
La obia es una cionica ue la histoiia ue la uictauuia en Aigentina a tiavés ue los ojos ue
una niña, cuyo pauie está encaicelauo poi motivos politicos.
|.j


S00RCE: http:¡¡actualiuau.it.com¡cultuia¡view¡2S84S-La-pel%CS%ABcula-aigentina-
El-Piemio-iecibe-uos-0sos-ue-Plata-en-Beilinale
6
#DB&'B)'D AV'? $A &CA$)NAB&)?' :AI$A 9A&W*V)B?@ X %&*%*N L6 !" $%&'()
Paula Naikovitch es una cineasta coiuobesa que paso poi la Facultau ue cine ue la 0NC y
se fue a Néxico a piincipios ue la uécaua ue 199u. Allá uesaiiollo una soliua caiieia
como esciitoia, guionista y uiiectoia, que ahoia coiona con su piimei laigometiaje* !"
+%&'(). En el Festival ue Beilin obtuvo uos impoitantes uistinciones (mejoi fotogiafia y
uiseño ue aite) y ahoia paiticipa en el Festival Inteinacional ue uuaualajaia. Naikovitch,
junto con Santiago Loza y Liliana Paolinelli, peitenece a la vieja guaiuia uel cine
coiuobés, que ue alguna maneia anunciaba este piesente piometeuoi ue la activiuau
cinematogiáfica local.
!" +%&'() es un filme autobiogiáfico. 0na niña llamaua Ceci y su mauie viven junto al
mai en San Clemente uel Tuyú. No están ue vacaciones, aunque el pauie ue la niña esté
en Buenos Aiies. En iealiuau, viven casi en la clanuestiniuau, y es logico, poique no es un
tiempo histoiico cualquieia. ¿Quién pueue imaginai un concuiso liteiaiio paia niños
cuyo tema especifico sea un elogio ue la viua castiense. Naikovitch elige mostiai la
peiveision ue la última uictauuia militai en clave intima. Besue la vision ue una niña y
su expeiiencia, El piemio sugieie sin subiayauos ni ueclamaciones como un iégimen
politico afecta la intimiuau.
YZ8Q(* NI&S)Q &*LA& !" +%&'()[ ID K)$(' TI' D* NQ$* 'N BI L'HIB ?*(* L)&'?B*&A
N)D* TI' AL'(\N &'NI$BA IDA %'$O?I$A (I] L)NB)DBA A BIN SI)*D'N (\N ?*D*?)L*N^
-Buiante el iouaje, una ue mis amigas ue infancia me hizo acoiuai ue que a mis 1u años
yo ya tenia como "pioyecto" esciibii un libio que se llamaiia: "Infancia en San
Clemente". En ese sentiuo pouiia ueciite que el pioyecto tiene casi Su años. Es cuiioso,
peio uuiante mi niñez yo expeiimentaba algo asi como una "nostalgia piematuia", es
uecii, mientias aún eia niña sabia que esos uias iban a acabai pionto... y que queiia
"iegiesai" a ellos con una obia.
_)LA %&*%)A
YZ8Q(* B&AHAUANB' N*H&' $A ('(*&)A %'&N*DA$ ] NI &'?*DNB&I??)QD K)?B)?)A^ Z8I\$'N
N*D $*N '%)N*L)*N TI' ?*&&'N%*DL'D A BI %ANAL*^
7
-Cieo que cualquiei obia ue aite es "autobiogiáfica", ya que las obias están hechas poi
el inconsciente ue sus autoies. Y al mismo tiempo cualquiei "autobiogiafia" es ficticia, ya
que no hay maneia ue ielatai algo "tal cual ocuiiio". Es veiuau que hay obias más
"liteiales" que otias. En el caso ue !" +%&'() hay muchos elementos "liteiales". Nis
pauies tenian convicciones y activiuaues politicas y, como ocuiiia con touos los aitistas
e intelectuales aigentinos ue la época, eian peiseguiuos.
YZ#`)NB)Q '$ ?'&BA('D L' ?*(%*N)?)QD^
-Los concuisos ue ieuacciones ue alabanza al Ejéicito y a los valoies fascistas eian
habituales en las escuelas piimaiias y secunuaiias. Recueiuo vaiios concuisos en mis
años escolaies. Ne ocuiiio lo que cuenta la pelicula.
Y=I K)$(' L'K)D' IDA B'DN)QD 'DB&' $*N 'N%A?)*N ?'&&AL*N ] AH)'&B*NE Z3*D
'$'??)*D'N ?*DN?)'DB'N^
-En iealiuau mi infancia se movio en esos pocos espacios: una casa en la playa y la
escuela, no habia en la iealiuau más espacios que ésos. La uualiuau inteiioi-exteiioi que
señalás fue consciente. Paiti ue la sensacion ue que los exteiioies invauen el inteiioi. No
hay iesguaiuo posible, no hay hogai. La mauie tiata ue ceiiai la casa, peio el viento y el
mai llegan hasta los espacios más intimos.
1' ('(*&)A
YZ7 TIC N' L'H'D A$SID*N L'N'DK*TI'N 'D '$ K)$('^
-Los fueia ue foco en la pelicula tienen un sentiuo ue memoiia paia mi. Ne paiece que
las peisonas tenemos una vision confusa ue cieitos fiagmentos uel pasauo, y en cambio
iecoiuamos otios momentos con toua piecision y uetalle. Esa oscilacion entie lo ceicano
y lo lejano, emulanuo el movimiento uel iecueiuo, fue mi punto ue paitiua paia la puesta
en cámaia. 0tia iuea que me inspiio paia las tomas fueia ue foco es un ueseo ue
aceicaime a la pintuia. Nis pauies eian pintoies y ellos uibujaion y pintaion muchas
veces los paisajes ue la playa.
–Todas las interpretaciones son buenas y parejas, pero el trabajo de las dos niñas, Paula
Galinelli Hertzog y Sharon Herrera, es sencillamente formidable. ¿Cómo trabajaste con
8
ellas?
–Yo estudié durante años diferentes técnicas. Sabía que en esta obra la actuación de los niños
iba a ser el punto central. Me inspiré en el trabajo de John Cassavetes, en cuyas obras la
actuación tiene una verdad y una libertad que me parecen únicas. Inspirada en él, comencé
cada escena con las niñas a partir de improvisaciones, y las llevaba lentamente, durante la
toma, desde la improvisación hacia la escena. A los niños que componen el aula ue la
escuela, el giauo, a quienes consiueiamos un coio actoial, los uiiigio Silvia villegas, gian
amiga y aitista, cuya colaboiacion fue funuamental en el tiabajo con los niños.
YZ:*& TIC BI K)$(' B'&()DQ N)'DL* IDA ?*%&*LI??)QD ('U)?ADAa%*$A?A^
Buiante uos años intenté copiouucii con la Aigentina y no consegui un piouuctoi.
Néxico y Polonia uemuestian con este apoyo una gian sabiuuiia cultuial. Es uecii, los
institutos ue Néxico y Polonia tuvieion la sabiuuiia ue asumii una histoiia que
tianscuiie en un pais lejano (peio univeisal en sus conteniuos) como piopia. La pelicula
conto con el apoyo ue Fonus Suu y Woilu Cinema Funu, y poi lo tanto es copiouuccion
fiancesa y alemana también.

S00RCE :http://vos.lavoz.com.ar/content/paula-markovitch-nostalgia-prematura

#DB&'B)'D L' $A &CA$)NAB&)?' 'D K&ADbA)N %*I& K)$(L'?I$B'

Bécouveite en tant que scénaiiste ues films uu Nexicain Feinanuo
Eimbcke (,&'+)%-.- .& +-/)0, 1-2& ,-3)&), Paula Naikovitch
vient ue iéalisei son piemiei long métiage, ,3& $%(4&, iemaiqué à
Beilin et Paiis Cinéma. Nous l'avons iencontiée.

5("'6&78"/& * ,3& $%(4& &0/ 9)/%& +%&'(&% :("' &; /-;/ <8&
%=-"(0-/%(>& '-(0 9)80 -9&4 -8+-%-9-;/ ");?/&'+0 /%-9-(""= >)''& 0>=;-%(0/&@ 7)''&;/
>&0 &A+=%(&;>&0 9)80 );/B/B&""& +%=+-%=& )8 -(.=& 08% >& +%)C&/ D
$-8"- E-%2)9(/>3: Cela fait ues années que j'éciis. Bepuis que j'ai eu l'âge ue Cecilia, à
viai uiie. }'ai éciit poui uifféients méuias : poui le cinéma, la iauio, le théâtie. Il se
tiouve simplement que ='(%*&ALA L' %AB*N et cAW' =A@*' sont mes ueux ouvies les
plus connues. Et poui moi, =@' :&)M' s'insciit uans la lignée ue cAW' =A@*', uans le
9
sens où j'y paile à nouveau ues oiphelins et ue leui uouleui. }uan, le peisonnage
piincipal ue cAW' =A@*', est piesque passif. Ce n'est qu'un enfant qui tente ue fuii une
uouleui qu'il ne compienu pas, un êtie piesque ivie ue uouleui. Cecilia, pai contie, a une
iéaction plus éneigique face à cette souffiance. Elle ne se laisse pas faiie, elle cheiche
ues iéponses. elle iit, même !

567 * F)80 -9&4 .=>"-%= <8& ,3& $%(4& &0/ G-0= &; ?%-;.& +-%/(& 08% .&0 =9=;&'&;/0
-8/)G()?%-+3(<8&0@ H( >&%/-(;&0 0>I;&0 0&'G"&;/ %&>%=&% >&%/-(;0 0)89&;(%0 -9&> +%=>(0();J
9)80 ;& .);;&4 +)8%/-;/ <8& /%I0 +&8 .& .=/-("0 08% "- 0(/8-/(); +)"(/(<8& .8 %=>(/J 9)80 ;&
:-(/&0 C-'-(0 .& %=:=%&;>& +%=>(0& K /&" =9=;&'&;/ )8 /&" +&%0);;-?& >="IG%&@ $)89&4B9)80
;)80 +-%"&% .& >& >);/%-0/& D
$E: }e consiueie que l'Bistoiie monuiale c'est uniquement l'auuition ues millions et ues
millions ue petites histoiies que vivent les gens. Poui moi, la « gianue Bistoiie •a
n'existe pas viaiment. }e n'avais pas poui but ue pailei u'un passage ue l'Bistoiie mais
ue ielatei une expéiience peisonnelle. La violence et la ciuauté uu monue peuvent se
manifestei ue bien ues manieies. Lois u'un ciime, quel qu'il soit, il y a ues signes
éviuents, tels que le sang ue la uouleui. Nais cela peut aussi se iépeicutei et se ietiouvei
sous ues aspects en appaience plus anouins, comme pai exemple uans l'amitié entie
ueux fillettes ue sept ans. }e ciois que nos âmes ne sont jamais uéfinitivement en suieté,
la ciuauté uu monue peut pénétiei uans nos iêves et uans nos couis.



10
567 * 1- ;-/8%& C)8& 8; %L"& :);.-'&;/-" .-;0 9)/%& :("'@ 7)''&;/ -9&4B9)80 /%)89= >&0
.(::=%&;/0 "(&8A &/ .=>)%0 M"- '-(0);J "N=>)"&J "- +"-?&OPD Q8&""& ('+)%/-;>& 0)83-(/(&4B9)80
"&8% .);;&% D
$E: }'ai passé toute mon enfance uans cette ville ue San Clemente. }'ai fait ma scolaiité à
l'école qu'on voit uans le film. Na maison iessemblait à celle ue Cecilia, face à la mei, et
seivait ue bai en été. C'était viaiment les uécois iêvés poui le film, je n'auiais pas pu le
touinei ailleuis. Ces paysages me font ietombei en enfance, et étiangement, je m'y sens
moi-même un peu oipheline. Et même temps, le fait que le vent et la tempête puissent
ientiei uans cette maison laisse les peisonnages uu film sans abii, et ciée une
atmospheie généiale ue uécouiagement. Ils se ietiouvent nus, exposés face à ce vent qui
leui glace le sang.

567 * 1& 0("&;>& &0/ /)8/ -800( :);.-'&;/-" .-;0 *+& ,%(-&@ 1&0 .(::=%&;/0 G%8(/0 .& "-
;-/8%& '&//&;/ &; %&"(&: "N-G0&;>& .& .(-")?8&0 &/ .N&A+"(>-/();0 >3&4 "&0 -.8"/&0@ 7)''&;/
-9&4B9)80 /%-9-(""= >&/ -0+&>/B"K D
$E: Tout le tiavail sui le son a uécoulé ue celui sui la musique, qui a été fait en amont.
Non compositeui, Seigio uuiiola, inventait les moiceaux penuant que j'éciivais le
scénaiio. Bu coup, la musique était uéjà piésente tout au long uu touinage. 0n a
appiéhenué le tiavail uu son selon un angle piécis : il fallait que les sons ue l'extéiieui
(le vent, la iauio, tous les uifféients paysages sonoies) se ietiouvent également à
l'intéiieui. Et ce sont ces biuits qui justement iéuuisent les peisonnages au silence. Il
leui est tout simplement impossible ue s'expiimei face à une tempête aussi puissante.

567 * 7)''&;/ -9&4B9)80 /%-9-(""= -9&> 9)/%& C&8;& ->/%(>& +%(;>(+-"& D 7)''&;/ R/&0B
9)80 +-%9&;8 K "- %&;.%& 0( ;-/8%&""& D 6(0>8/(&4B9)80 -9&> &""& .8 >);/&A/& +)"(/(<8& .&
"N3(0/)(%& D
$E: Bans mon tiavail avec les enfants poui le film, j'ai eu une alliée ue choix : ma
collaboiatiice et gianue amie Silvia villegas. }e uiiigeais les acteuis piincipaux, Lauia
Agoiieca, 0iiel Iasillo et la petite Paula ualinelli Beitzog, et elle uiiigeait tous les auties
enfants, c'est à uiie « la classe ». }e voyais un peu cette classe comme un choui antique,
et je ne voulais suitout pas tombei uans les tiaveis ue la stanuaiuisation inuustiielle uu
cinéma : il était absolument hois ue question ue les consiuéiei comme ue simples
figuiants ! €a non ! Non but était claii : je voulais montiei que cette classe était vivante,
11
ce n'est pas juste un uécoi : ce sont ue viais enfants, qui vivent et qui iespiient. En ce qui
conceine les piotagonistes (Cecilia, Silvia et Waltei), ma méthoue consistait simplement
à leui faiie entieiement confiance. Poui moi, un iéalisateui uoit faiie confiance aux
aitistes qui l'entouient, quel que soit leui âge. }e consiueie ces jeunes acteuis avant tout
comme ues aitistes. }'ai été ties claiie avec eux sui le contexte uu iécit. Poui moi il n'y a
pas ue uifféience entie tiavaillei avec ues auultes ou ues enfants, je m'y pienus ue la
même manieie. 0n entenu paifois uiie que les enfants ont beaucoup ue facilités avec le
jeu, et que poui cette iaison ils peuvent facilement « jouei la coméuie », et il y a u'auties
peisonnes qui uisent qu'un film est le iésultat u'un véiitable tiavail u'équipe, uont le
séiieux est uifficile à appiéhenuei poui ues enfants. Poui moi, l'ait n'appaitient à
aucune ue ces ueux catégoiies. L'ait n'est pas un jeu, et l'ait n'est pas un tiavail. 0n jeu,
c'est foicément sans conti•le et suitout sans conséquences, et un tiavail c'est foicément
tieue. Poui moi, l'ait est moins un tiavail qu'une uiscipline qui peimet u'évoluei et
u'exploiei. }e veux que mon ait tianscenue le jeu ! Qu'il n'ait ni la tiéueui ni la
monotonie uu tiavail. Les enfants savent aussi bien que les auultes que ce n'est pas ui•le
ue tiavaillei ! Bes le uébut ue mon tiavail avec la petite Paula, j'avais énoimément
confiance en elle, en sa foice et en son talent. }'ai essayé ue lui uonnei à son toui
confiance en elle en tant qu'aitiste (et non pas en tant qu'enfant) poui ielevei le uéfi
qu'on s'était lancé : celui ue faiie ce film.
12
567 * ,3& $%(4& &0/B(" 0)%/( &; S%?&;/(;& D H( )8(J >)''&;/ -B/B(" =/= ->>8&(""( +-% "& +8G"(> D
1&0 S%?&;/(;0 0);/B("0 +"80 K "N-(0& -8C)8%.N38( -9&> >& 08C&/ D
$E: Le film n'est pas encoie soiti en Aigentine, et il m'est uifficile u'anticipei la iéaction
uu public. Nais jusqu'à piésent, les spectateuis Aigentins qui ont pu voii le film ont
iéagi avec beaucoup u'émotion. Ceitains ont même eu l'impiession qu'il iacontait leui
piopie vie.

567 * H-9&4B9)80 0( "& :("' 0)%/(%- &; 5%-;>& D
$E: Poui l'instant il n'y a pas ue uate ue soitie piévue, mais je seiais paiticulieiement
heuieuse que mon film soite chez vous.

567 * Q8&"0 0);/ 9)0 +%)>3-(;0 +%)C&/0J &; /-;/ <8& 0>=;-%(0/& )8 %=-"(0-/%(>& D
$E: }'éciis énoimément, j'ai plusieuis histoiies sui le feu. }'ai notamment poui piojet un
nouveau film, basé sui la vie ue mon peie. C'était un aitiste, qui a vécu et ciéé uans un
contexte ue maiginalisation politique et économique la plus totale.
13

80 :A&A %&*KIDL)MA&

Chionologie sui la uictatuie aigentine
• Entie 18Su et 18SS : plus ue 16 piésiuents, uont 11 militaiies. Le pays est
extiêmement instable politiquement.
• A la fin ue la 2
nue
uueiie Nonuiale, Peion gouveine avec autoiitaiisme il exeice
notamment avec un ceitain conti•le ue la population, mais la classe ouviieie
s'iuentifie au péionisme.
• 19SS : Coup u'Etat : les militaiies et les élites tentent ue gouveinei.
• 1966 : coup u'Etat uu généial 0ngania. Il met en place un iégime buieauciatique
et autoiitaiie. Nais ues mouvements sociaux impoitants ues synuicats, étuuiants,
ouviieis,. vont le uéstabilisei.
• 1969 : iébellion violente uu peuple, on paile ue pueblaua.
• 19‚S : fin uu iégime militaiie, ues élections sont oiganisées. C'est le ietoui uu
généial Peion qui pienu la place uu canuiuat élu Campoia, les affiontements
iepiennent entie gauche et uioite. Isabel Naitinez Peion, sa femme, uevient vice-
piésiuente.
• 19‚4 : moit ue Peion, son épouse uevient piésiuente.
• 9A&N /def P ID ?*I% L6#BAB L)&)SC %A& ID' UIDB' ()$)BA)&' AV'? X NA BgB' h*&S'
_)L'$A ienveise la femme ue Peion qui est maintenant au pouvoii.
14
• 1983 : élections remportées par Raul Alfonsin, il rétablie la démocratie.


Opération Condor : est le nom donné à une campagne d'assassinats et de lutte anti-guérilla
conduite conjointement par les services secrets du Chili, de l'Argentine, de la Bolivie, du
Brésil, du Paraguay et de l'Uruguay au milieu des années 1970. Les dictatures militaires alors
en place en Amérique latine — dirigées à Santiago par Pinochet, à Asunción par Stroessner, à
Buenos Aires par Videla, à Montevideo par Bordaberry, à Sucre par Banzer et à Brasilia par
ueisel —, ont envoyé des agents secrets poursuivre et assassiner les dissidents politiques
jusqu'en Europe (France, Italie, Portugal, Espagne...) et aux ƒtats-0nis (phase S ue
l'opéiation Conuoi, qui culmina avec l'assassinat ue l'ancien ministie u'Allenue, 0ilanuo
Leteliei, en septembie 19‚6 à Washington B.C.).
Biveises techniques ue teiieui étaient employées pai les seivices seciets, allant ue la
noyaue jusqu'à la tiansmission u'eniegistiements sonoies ue ciis ue pioches toituiés
aux « vols ue la moit » au-uessus uu Rio ue la Plata. La teiieui u'ƒtat visait explicitement
les « guéiilleios teiioiistes gauchistes » (Tupamaios en 0iuguay, Nouvement ue la
gauche iévolutionnaiie (NIR) au Chili, Nontoneios en Aigentine, etc.) au nom ue la uite
« uoctiine ue sécuiité nationale », bien qu'elle ait en iéalité touché n'impoite quel
« uissiuent potentiel » ainsi que leuis pioches (famille et amis). L'ƒtat aigentin a
u'ailleuis cheiché à justifiei les actes ue teiioiisme commis au uébut ues années 198u
en invoquant la « théoiie ues ueux uémons », qui mettait sui un pieu u'équivalence les
15
ciimes commis pai les juntes militaiies et leuis escauions ue la moit et l'action
iévolutionnaiie ues gioupes aimés ue gauche.
16
cA ?*DNB&I?B)*D L' $A (C(*)&'
« 1- "8>3- ;) 3- /&%'(;-.) » affiimait Nestoi Kiichnei lois ue l'inauguiation uu futui
musée ue l'ESNA en mai 2uu4. Ce même joui, le piésiuent uemanuait paiuon au nom ue
l'Etat. Bepuis 1996, on obseive en Aigentine un « boom ue la mémoiie ». Nais qui
paiticipe à l'élaboiation ue cette mémoiie collective . Le gouveinement encouiage t-il ce
mouvement . Quel est aujouiu'hui le i•le ues Associations ues Bioits ue l'homme . En
effet, comment sont-elles passées u'un uiscouis uénonciateui ues ciimes ue la uictatuie
à un uiscouis mémoiiel . Qu'en est' il ues pioces aujouiu'hui. L'Aigentine seiait-elle un
mouele exemplaiie en matieie ue conuamnation ues anciens iépiesseuis .

T 1- "8//& .& "U3)''& >);/%& "& +)89)(% &0/ "- "8//& .& "- '=')(%& >);/%& "U)8G"( V
E("-; W8;.&%-

./ '0')(%& 12!3/3 124"5)67(6 8 9(%:+6&%
Le 2S octobie 198S maiquait la fin ue la uictatuie avec l'élection ue Raul Alfonsin à la
piésiuence. Le piemiei geste uu gouveinement uémociatique en faveui ue la
conuamnation ues ciimes uu iégime uictatoiial f„t la ciéation ue la C0NABEP, le 1S
uécembie 198S, uont l'objectif était ue iecueillii ues témoignages et pieuves sui les
uispaius afin ue les iemettie à la justice et u'en faiie un iecueil final. 0ne nouvelle étape
s'ouviait avec la uécouveite ues « hoiieuis » ue la uictatuie : les centies ue uétentions
illégaux, leui fonctionnement, les « vols ue la moit », etc. La piemieie explication fouinie
pai le gouveinement et la C0NABEP poui tentei u'expliquei ce uécha…nement ue
violence fut la « théoiie ues ueux uémons » selon laquelle « une gueiie avait eu lieu
entie ueux gioupes aimés, les teiioiistes et les Foices Aimées. La société aigentine f„t
victime ue cet affiontement ». S'en suivi le pioces ue la junte, qui se tint à Buenos Aiies
uu 22 aviil au 9 uécembie 198S et qui jugea neuf uiiigeants. Pouitant, ues les années
1986-198‚, le gouveinement Alfonsin, sous la piession ues militaiies, mit un fiein aux
pioces avec les lois ue « +8;/) :(;-" » et u' « XG&.&;>(- 6&G(.- » qui exemptaient ue
pouisuites juuiciaiies tous les officieis ue iang inféiieui à celui ue lieutenant colonel.
L'Aigentine entiait alois uans une phase « u'amnésie ue son histoiie », cai, comme
uuiant les années ue la uictatuie, seules les Associations ues Bioits ue l'Bomme
agissaient en faveui ue l'élaboiation u'une mémoiie collective et suitout poui la
17
continuité ues pioces. La piésiuence ue Nenem confiimait ce phénomene puisqu'en
uécembie 199u, celui-ci vota l'annulation ues lois auoptées sous Alfonsin (Y;.8>/)P,
suivit pai le piojet ue uémolition ue l'ESNA en 1998, au piofit u'un monument ue la
iéconciliation nationale. Cette politique eut poui iésultat le iéveil ue la société civile
poui son histoiie suitout à paitii uu piemiei témoignage u'un militaiie au sujet ues vols
ue la moit. Nais le « boom ue la mémoiie » est viaiment significatif avec le piemiei
gouveinement Kiichnei. Le 19 mais 2uu4, celui-ci tiansfoimait l'ancien centie ue
uétention l'ESNA, en mémoiial. † cette occasion il uemanua paiuon au nom ue l'Etat
ieconnaissant ainsi la iesponsabilité ue celui-ci uans le teiioiisme u'Etat. S'ensuivit
l'annulation pai la Coui supiême ues lois u'amnistie uite ue « $8;/) :(;-" » et u' «
XG&.&;>(- 6&G(.-» le 1S juin 2uuS. L'annulation ue lois votées sous Nenem a peimis la
ielance ues pioces. Ainsi iécemment, le jugement ues biigauieis Césai Comes et Bipolito
Naiiani, et le colonel Albeito Baiua, tous ueux jugés iesponsables uans le
fonctionnement uu centie ue uétention illégale ue l'Aimée ue l'Aii « Nansion Seié » à
Noion. viuela, l'ancien uictateui qui avait été jugé en 198S et conuamné à une « peine à
uomicile » est ue nouveau en jugement. Toutefois les peines ne sont en iien exemplaiies
et ué•oivent nombie u'Aigentins en iaison ue la complaisance ues juges. Le cas ue Naiia
Eugenia Sampallo en est un exemple. Enfant volée sous la uictatuie, iécupéiée pai les
uianus-meies ue la place ue mai, elle intenta un pioces à ses « paients auoptifs ». Alois
que ses avocats iéclamaient 2S ans ue piison, ses « paients auoptifs » fuient conuamnés
à ‚ et 8 ans ue piison. A la soitie uu tiibunal, Estela Cailotto, uéclaia « que la justice ne
semble pas avoii un concept claii sui les ciimes commis ». Et uans la salle, ues
commentaiies tels que « un gai•on qui vole uans un 2()0>) seiait conuamné à une peine
plus impoitante » se iépanuaient. C'est en ce sens que l'Association Bijos appelait à «
iéveillei la justice » le 24 mais ueiniei. (2uu9nuli) |.j

Apiofonuissement sui le site ue l'Observatoire Politique de l'Amérique latine et des
Caraïbes de Sciences Po
S00RCE : Be l ‡usage ue la mémoiie en Aigentine, ietoui sui la constiuction ue la
mémoiie uans le pays ue Nunca Nas, pai Naeva Noiin
http:¡¡www.opalc.oig¡web¡inuex.php.optionˆcom‰contentŠviewˆaiticleŠiuˆ24‚:ue-
lusage-ue-la-memoiie-en-aigentine-ietoui-sui-la-constiuction-ue-la-memoiie-uans-le-
pays-uu-nunca-masŠcatiuˆ1S2:la-memoiie-ue-la-uictatuie-19‚6-198S-en-
aigentineŠItemiuˆ2u6
18

#$ ?*DB&*$ N*H&' '$ N)NB'(A 'LI?AB)V*
0na ue las pieocupaciones iniciales uel gobieino militai en mateiia euucativa fue ejeicei
un contiol pleno sobie el sistema euucativo. Bos uias uespués uel golpe ue estauo uel 24
ue maizo ue 19‚6, el uelegauo militai ante el Ninisteiio ue Cultuia y Euucacion, Contia
almiiante Césai uuzzetti, uesignaba uelegauos militaies en touas las uiiecciones
nacionales y geneiales uel ministeiio1.
Esta iesolucion ievelaba la pieocupacion inmeuiata ue la }unta Nilitai poi tomai el
contiol uel apaiato buiociático euucativo. La nomina ue uesignaciones inuica que no se
tiato ue una ocupacion estiatégica ue algunas áieas ielacionauas con la gestion ue las
escuelas o las univeisiuaues, sino ue un inmeuiato copamiento con miembios ue las
fueizas aimauas ue la totaliuau ue las uepenuencias uel Ninisteiio, uesue las áieas ue
auministiacion y peisonal, hasta las ue euucacion uel auulto o euucacion fisica.



El sistema euucativo iepiesentaba uno ue los cueipos más numeiosos ue la
auministiacion pública nacional. Auemás, en los años anteiioies al golpe, las
instituciones euucativas habian siuo escenaiio ue piocesos ue iauicalizacion politica,
cieciente piesencia sinuical y habian expeiimentauo uistintas iniciativas ue apeituia ue
la paiticipacion ue los actoies escolaies2. Concuiientemente con este contiol ejeiciuo
sobie la estiuctuia buiociática uel sistema, la viua cotiuiana ue las escuelas sufiio el
19
impacto ue la iepiesion, los secuestios y uesapaiiciones, uesue el inicio mismo ue la
uictauuia. En alguna meuiua, estas politicas iepiesivas, al menos en la uimension
especificamente peuagogica, iegistian cieitas continuiuaues iespecto ue gestiones
euucativas inmeuiatamente anteiioies. a la ue la uictauuia. El ministio Ivanisevich habia
iniciauo ya la peisecucion ue uocentes y el contiol iueologico sobie el cotiuiano escolai .
La uictauuia impuso, ue touos mouos, un salto cualitativo al constituii estos elementos
en el centio ue su inteivencion en el sistema euucativo. Nás allá ue este copamiento
integial ue la estiuctuia uel sistema, uuiante el peiiouo 19‚6 - 198S, la caiteia
euucativa fue una ue las que expeiimento una mayoi iotacion ue ministios. Ricaiuo
Biueia, }uan Catalán y }uan Lleiena Amaueo, uuiante la piesiuencia ue viuela‹ Albano
Baiguinueguy, Cailos Buiunuaiena uuiante la piesiuencia ue viola y Cayetano Licciaiuo
uuiante las piesiuencias ue ualtieii y Bignone ocupaion el Ninisteiio en seis años.
Besue el punto ue vista ue las piopuestas euucativas es uificil hallai un uenominauoi
común entie esta sucesion ue ministeiios, sin embaigo, hubo una continuiuau iepiesiva
a pesai ue la iotacion ue las gestiones. A la uesapaiicion y secuestio ue estuuiantes y
uocentes la acompaño la expulsion ue maestios y piofesoies, el contiol ue los
conteniuos, la piohibicion ue libios, el contiol ue las activiuaues ue los alumnos, pauies
y uocentes, y la iegulacion ue los compoitamientos visibles (iopa, coites ue pelo, etc.)
que se extenuieion a lo laigo ue touo el peiiouo.

S00RCE : Bossiei « La euucacion bajo la última uictauuia » piouuit uans le cauie uu
piogiamme « }ovenes y memoiia. Recoiuamos paia el futuio »

http:¡¡www.comisionpoilamemoiia.oig¡uossieis¡con%2uissn¡uossieiS.puf


20

2B&AN KI'DB'N

- blog ue iecueil ue témoignages u'enfants ue la uictatuie « Infancia y uictauuia » :
http:¡¡infanciayuictauuia.blogspot.fi¡


- entietien avec Benjamin Avila, iéalisateui uu film « infancia clanuestina », autie film
sui le iegaiu ue l'enfance penuant la uictatuie aigentine :

http:¡¡vos.lavoz.com.ai¡cine¡infancia-clanuestina-esta-pelicula-tiene-anos-gestacion


-asociacion Nauies ue Plaza ue Nayo :
http:¡¡www.mauies.oig¡navegai¡nav.php




-article sur les bébés volés de la dictature argentine :

http:¡¡www.elcoiieo.eu.oig¡vol-ue-bebes-sous-la-uictatuie-aigentine-pieuves-u-un-
plan