You are on page 1of 5

Etude du redressement.

I. Le composant : la diode.

Une diode est un semi-conducteur possédant deux électrodes : • Une anode A. • Une cathode K. Schéma :

A

D

K

Propriétés : • Une diode est conductrice si son anode est portée à un potentiel supérieur à celui de sa cathode : VA>VK. Alors la diode est équivalente à un interrupteur ermé! et la tension UAK  "V. • Une diode est #loquée si son anode est portée à un potentiel in érieur à celui de sa cathode : VA$VK. Alors la diode est équivalente à un interrupteur ouvert.

II.

Redressement monoalternance. %& Schéma.
D

i

u

uD uc

-.%'"Ω

'& (har)e résistive. a& *scillo)rammes.

u(t)

#& +onctionnement. • Premi,re demi-période : "$ t $%"ms

G

u(/t&

me demi-période :%"$t$'"ms. u/t&.tre ma)nétoélectrique ou numérique en position 0( /courant continu&. *n place un condensateur en parall. D u uc R C *scillo)rammes : uc(t) uc(t) uc(t) pour C = G u/t& *n o#serve que la valeur mo4enne de la tension u(/t& au)mente au ur et à mesure que la valeur de la capacité au)mente.par ( est #ien supérieur à la période de u/t& le condensateur n5a pas le temps de se déchar)er et on peut o#tenir un tension constante. 6& (har)e capacitive / iltra)e de la tension par un condensateur&. &. -3i/t&./ 0 . K u/t& $" et donc VA$VK et la diode est #loquée. *n démontre que la valeur mo4enne de la tension u(/t& notée $ u(/t& > . 1e courant i/t& dans la char)e a la m2me orme que la tension u(/t& car la char)e est résistive et u(/t& . & et la tension aux #ornes de la char)e u(/t& . 1e courant i/t& est donc nul et la tension u(/t& . c&Valeur mo4enne de la tension u(/t&.le avec la résistance. 1a valeur mo4enne d5une tension se mesure à l5aide d5un voltm.". Si le produit de . • 0euxi. +onctionnement : 1orsque la diode conduit! le condensateur se 7 char)e 8 à travers la diode 9 lorsque la tension u/t& devient in érieure à u(/t& la diode se #loque et le condensateur se 7 déchar)e 8 à travers la résistance -.u/t& >" et donc VA>VK la diode conduit / 0 . .

-emarque : *n peut remarquer que lorsque le courant i/t& la tension aux #ornes de l5inductance u1/t& est positive 9 lorsque le courant i/t& la tension aux #ornes de l5inductance u1/t& est né)ative 9 lorsque le courant i/t& passe par son maximum la tension u1/t& est nulle. 13 / la tension aux #ornes d5une inductance est proportionnelle à la dérivée du courant&.4) Charge inducti e. :n e et : u1/t& . *n place en 7 anti-parall. D i L G u uc u1 R *scillo)rammes : i/t& uc/t& u1/t & *#servations : *n constate que la diode conduit pendant une durée plus lon)ue que s5il n54 avait pas d5inductance. *n place une 7 #o#ine 8 d5inductance 1 en série avec la résistance. *n dit que l!inductance 7 prolonge 8 la dur"e de conduction de la diode.le 8 avec la char)e une diode que l5on appelle 7 diode de roueli#re 8. D i L *scillo)rammes : D u uc G R . (har)e inductive avec diode de roue-li#re.

u(t) uC(t) i(t) 1a tension u(/t& n5est plus né)ative. /cathodes communes . . cathodes reliées ensem#le& A1 D1 K1 15expérience qu5une seule diode peut conduire : celle qui a son anode au potentiel le plus haut. D2 K2 6& Pont de . Redressement dou#le alternance. >l est constitué de quatre diodes : deux diodes à cathodes communes et deux diodes à anodes communes. +onctionnement : III. Une seule diode conduit : (elle qui a sa cathode au potentiel le plus #as. A2 D2 K2 D1 K1 '& 0iodes à anodes communes. %& 0iodes à cathodes communes.ra<t=.

• Si u/t& $" 0' conduit 9 0? conduit 9 et alors u(/t& . uC(t) 1issa)e du courant par inductance : on place en série avec la char)e une #o#ine d5inductance 1. 0iodes à cathodes communes : 0% et 0'. +onctionnement : • Si u/t& >" 0% conduit 9 06 conduit 9 et alors u(/t& . G .u/t&. . u/t&. Si la valeur de celle-ci est su isante alors le courant i/t& dans la char)e peut 2tre constant au cours du temps.i D1 D2 R u uc D4 D3 0iodes à anodes communes : 06 et 0?.