You are on page 1of 14

Sylvain Rode Doctorant, Université Paris X, laboratoire Gecko PRAG à l’Université de Reims sylvainrode@hotmail com

Construire et gérer le risque d’inondation

Introduction !a recherche dont le "résent article rend "artiellement com"te d’inscrit dans le cadre d’#ne $éo$ra"hie constr#ctiviste %c’est&à&dire "ost#lant '#e les réalités sociales ne sont "as données mais constr#ites socialement( et dialo$i'#e %car "la)ant les acte#rs et le#rs disco#rs a# centre de la recherche( *e "ositionnement é"istémolo$i'#e cond#it donc à re+eter #ne a""roche d# ris'#e comme ob+et '#asi&matériel !e ris'#e est envisa$é comme #ne re"résentation constr#ite "ar di,,érents acte#rs Par re"résentation, il ,a#t entendre #ne - ,orme de connaissance socialement élaborée et "arta$ée, ayant #ne visée "rati'#e et conco#rant à la constr#ction d’#ne réalité comm#ne à #n ensemble social . %/odelet, 0121( *omment le ris'#e d’inondation est&il constr#it "ar les di,,érents acte#rs de sa $estion et comment ce#3&ci l’éri$ent&ils en "réocc#"ation "l#s o# moins ,orte '#i va o# non donner lie# à des "oliti'#es "#bli'#es a,in de le $érer 4 5o#s "résentons ici '#el'#es éléments de ré"onse à #ne telle "roblémati'#e a""li'#ée à la "artie moyenne d# co#rs de la !oire %c’est&à&dire la section d’environ 678 kilom9tres de ce ,le#ve allant de sa con,l#ence avec l’Allier à celle avec la :aine( en so#li$nant to#t d’abord le caract9re emblémati'#e à "l#sie#rs titres de cet es"ace en mati9re de $estion d# ris'#e d’inondation, "#is en mettant en e3er$#e le caract9re encore tr9s contrasté de l’acc#lt#ration à ce ris'#e tant che; les décide#rs '#e che; les riverains, "o#r en,in montrer '#e la $estion d# ris'#e d’inondation "e#t o,,rir #ne o""ort#nité "o#r aména$er a#trement les territoires

1. La Loire moyenne, un espace emblématique en matière de gestion du risque d’inondation Si la !oire moyenne n’a "as conn# d’inondation $rave de"#is "r9s d’#n si9cle, et "o#rrait à ce titre "ara<tre moins concernée "ar la "roblémati'#e d# ris'#e d’inondation '#e de nombre#3

et a m?me e# tendance à s’accro<tre récemment !a s#rven#e d’#ne cr#e mi3te. il s’a$it "o#rtant d’#n es"ace "artic#li9rement emblémati'#e en mati9re de $estion d# ris'#e d’inondation.2 20.es"aces victimes d’inondations récentes. est to#+o#rs "ossible mal$ré l’e3istence d’#n syst9me de di$#es ayant "o#r .onction de "roté$er les vastes "ortions d# lit ma+e#r '#i ont été "ro$ressivement con'#ises "ar les sociétés @t cet aléa a#rait des consé'#ences d’a#tant "l#s $raves '#e désormais les en+e#3 "résents en . mais iné$alement ré"artis Une "olarisation à "l#sie#rs échelles a""ara<t nettement Tableau & Une concentration des en"eu# dans la 'égion Centre =y"es d’en+e#3 F#antité d’en+e#3 e3"osés en !oire moyenne F#antité d’en+e#3 e3"osés dans la se#le Ré$ion *entre Po#rcenta$e des en+e#3 e3"osés en Ré$ion *entre "ar ra""ort a#3 en+e#3 en !oire moyenne Eabitants A88 888 C78 888 @ntre"rises 0A G88 00 888 @m"lois H0 788 72 788 S#"er.2 HC.6 Données I @'#i"e "l#ridisci"linaire d# Plan !oire Grande#r 5at#re . C888( D Tableau 1 !es en"eu# très importants $ l’éc%elle de la Loire moyenne =y"es d’en+e#3 F#antité d’en+e#3 e3"osés %en cas de cr#e centennale( Eabitants A88 888 @ntre"rises 0A G88 @m"lois H0 788 S#"er.one inondable sont tr9s im"ortants. il .A 28. et ce à "l#sie#rs titres Une vulnérabilité accrue =o#t d’abord.a#t ra""eler '#e le ris'#e d’inondation > cette "otentialité > y deme#re bien réel.icies a$ricoles %en ha( 2H 888 GA 888 2A. rés#ltant de la con+onction d’#ne cr#e atlanti'#e et d’#ne cr#e cévenole.icies a$ricoles %en ha( 2H 888 Données I @'#i"e "l#ridisci"linaire d# Plan !oire Grande#r 5at#re !es en+e#3 e3"osés en cas de cr#e com"arable à celle '#i rava$ea la !oire moyenne en +#in 027G sont ainsi im"ortants. et bien "l#s v#lnérables '#’a#"aravant !a "o"#lation des es"aces inondables li$ériens est ainsi "assée de A8 888 a# milie# d# XBXe si9cle à "l#s de A88 888 a#+o#rd’h#i %Dé$ardin.

Tableau ( Une polarisation des en"eu# dans quelques espaces @s"ace concerné %val( L de la "o"#lation e3"osée dans cet es"ace "ar ra""ort à la "o"#lation totale e3"osée en !oire moyenne L des entre"rises e3"osées %"ar ra""ort a# total !oire moyenne( L des em"lois e3"osés %"ar ra""ort a# total !oire moyenne( =o#rs Jrléans A#thion *isse Sa#m#r Klois S#lly 68 02 06 A 0 C 0 AG 08 08 H 2 A C A1 0C 00 H G 6 A Données I @'#i"e "l#ridisci"linaire d# Plan !oire Grande#r 5at#re !a Ré$ion *entre re$ro#"e ainsi "r9s de 28 L des en+e#3 e3"osés D @t a# sein de la Ré$ion *entre. a"r9s de nombre#3 atermoiements. l’@tat et l’A$ence de l’ea#.. abandonnait "artiellement la lo$i'#e des aména$ements lo#rds '#i "révalait +#s'#e là "o#r mettre l’accent s#r la "révention des cr#es sans barra$es et la sa#ve$arde d# "atrimoine nat#rel *e "lan $lobal d’aména$ement de la !oire s#r di3 ans se donnait ainsi "o#r ob+ecti. #n vaste "ro$ramme d’aména$ement hydra#li'#e de la !oire et de ses a. s#r di3 ans.#t lon$tem"s dominant *ela s’est notamment trad#it "ar #ne reconsidération de la "hiloso"hie d’ensemble d# "rotocole d’accord si$né en 012G entre l’@PA!A. le'#el "révoyait.a#t en ra+o#ter #n troisi9me. le val d’A#thion %environs de Sa#m#r( Un espace d’e#périmentation d’une nouvelle politique de gestion des cours d’eau Bl convient de so#li$ner le rMle "ionnier '#’a +o#é le bassin de la !oire en termes d’e3"érimentation d’#ne no#velle "oliti'#e de $estion des co#rs d’ea# en $énéral et d# ris'#e d’inondation en "artic#lier !e Plan !oire Grande#r 5at#re.évrier 0117 '#i créait les Plans de "révention des ris'#es nat#rels %PPR( *ela re"résentait #n $lissement sensible en terme de $estion d# ris'#e d’inondation I désormais l’accent était mis s#r la "révention %mes#res instit#tionnelles et +#ridi'#es( a# détriment de la "rotection %mes#res techni'#es( dont l’#sa$e . la "rotection de l’environnement et le dévelo""ement économi'#e *ette réorientation à l’échelle d# bassin de la !oire était con. ce sont "rinci"alement '#el'#es "Mles #rbains ma+e#rs comme les vals d’Jrléans et de =o#rs '#i en re"résentent l’essentiel %#n "e# "l#s de la moitié des en+e#3 à e#3 de#3( A ces de#3 "rinci"a#3 "Mles. il . ado"té en 0116. .in de l#tter contre le ris'#e d’inondation et de so#tenir les étia$es !a "l#"art des barra$es "rév#s ont été abandonnés I Serre de la Nare to#t d’abord et. en ré$ion Pays de la !oire.irmée à l’échelle nationale d9s 0117 "ar la loi Karnier d# C . de concilier la séc#rité des "ersonnes.l#ents a.

. "ar des arr?tés "ré. '#i a été inté$ré a#3 *P@R et reba"tisé Pro$ramme Bnterré$ional !oire Grande#r 5at#re.ait des ém#les "#is'#e l’@tat so#haite a#+o#rd’h#i mettre en "lace #n Plan Seine et #n Plan Garonne s#r le m?me mod9le Un mode no#vea# de $estion des $rands . la lo$i'#e des él#s '#i localisaient le ris'#e. sa vision d# ris'#e S’est donc en$a$é #n véritable bras de .*hambonchard %Garnier.ense des comm#nes %Rode. C88G(. Rode. de mani9re relativement a#toritaire.s.er entre les comm#nes et l’@tat. les "ro+ets de "rotection contre les domma$es liés a#3 inondations ont été '#ali. . a l#i&m?me évol#é dans ses ob+ecti. '#i entraient en con. C88H(.érents vals de la !oire moyenne !es comm#nes concernées ont alors dP mettre le#r PJS en com"atibilité avec le PBG "#is. s#ite lo$i'#e.s "ris entre 0117 et 0112. a priori. '#i "renait la mes#re d# ris'#e no#vellement a.in de contester la "oliti'#e "réventive de l’@tat étaient divers *ertains él#s +#$eaient le ris'#e né$li$eable et le "ensaient donc tr9s s#restimé "ar les services de l’@tat.. de création d’associations de dé.lit Bl y avait d’#ne "art la lo$i'#e étati'#e. C887( Par aille#rs.rontés à la no#velle "oliti'#e étati'#e et ses no#vea#3 o#tils de "révention @n e.ait la no#velle a""roche de la "révention d# ris'#e d’inondation !e Plan !oire. l’inscrivaient dans la réalité comm#nale et tendaient à "rivilé$ier le maintien de la dynami'#e #rbaine et ind#strielle !’@tat a alors tenté d’im"oser. C88G( !es ar$#ments mobilisés "ar les acte#rs loca#3 a.on C888&C880 :ais ce PBG a "rovo'#é #ne véritable levée de bo#cliers de la "art des comm#nes concernées %c..iché.orcement des "rotections "rinci"alement dans le "remier Plan !oire.iés de Pro+et d’Bntér?t Général %PBG( dans les di. "l#s lar$ement. les contraintes locales D’a#tre "art.ectora#3 s#ccessi. à $rand ren. cette . de l’aména$ement et d# devenir des territoires loca#3.aitement l’évol#tion évo'#ée de la "rotection à la "révention I . s#ivant "ar. les ét#des menées "o#r dé. de mobilisation de la "o"#lation derri9re l’action de la m#nici"alité dans certains cas %Garnier.i$#re réca"it#lative( *e sont de#3 re"résentations contradictoires d# ris'#e et de ses territoires et.ran)ais s’est donc "ro$ressivement élaboré s#r le bassin de la !oire a# co#rs des vin$t derni9res années Un espace emblématique de la dimension con)lictuelle de la prévention du risque d’inondation* !es acte#rs char$és de la $estion d# ris'#e d’inondation en !oire moyenne ont été tr9s vite con. %@#reval&*A@&@DA=@R.inir #ne straté$ie de réd#ction d# ris'#e inondation notamment s#r la !oire moyenne ont mis en évidence le rMle "otentiel de la "révention "o#r réd#ire la v#lnérabilité des "o"#lations et des biens .si la séc#rité des "o"#lations re"osait s#r #ne amélioration de la "révision et #n ren. Rode. et cherchait à a""li'#er la loi sans "rendre en com"te. tandis '#e l’o#vra$e à vannes mobiles écr?te#r de cr#es d# Oe#rdre semble l#i a#ssi ne "l#s ?tre d’act#alité *es abandons en cascade entérinent de .et.le#ves .ort de "rocéd#res +#ridi'#es. ce "lan a . mettre en "lace #n Plan de Prévention des Ris'#es à l’hori.

aitement com"ris '#’#n certain nombre d’él#s a "orté le con.avorise o# non sa reconnaissance et le visa$e '#i l#i est donné. la re"résentation d# ris'#e et de ses territoires '#i trans"araissait dans la no#velle ré$lementation !a carto$ra"hie d# ris'#e a""ara<t ainsi comme #n en+e# central de cette controverse dans la mes#re oQ les cartes des atlas des .lit s#r ce terrain de la re"résentation carto$ra"hi'#e d# ris'#e d’inondation.et elles '#i disent le ris'#e et sont donc.i$#re réca"it#lative( Jn est ainsi entré dans #ne "hase de né$ociation d# nivea# de ris'#e socialement acce"table !a "rise en com"te d# ris'#e n’a en e.re d’incom"réhension '#i les a #n tem"s sé"arés * mais aussi de la construction sociale du risque Po#rtant. %Don.orme sociale "ro+etée *’est& à&dire '#’il rés#lte des m#lti"les investissements socia#3 '#i "ermettent de "enser la cr#e.érence à son action "réventive !a contestation des comm#nes li$ériennes concernait é$alement l’attit#de de l’Utat dans cette a. e3"li'#ant le $o#. '#i ..e %C88C(.i$#re de co#"eret tombant br#talement s#r les comm#nes et le#rs él#s. nombre d’él#s ont e# le sentiment '#e le PBG re"résentait #n reto#r en arri9re. et remettant en ca#se d# +o#r a# lendemain le devenir de le#rs territoires Bl n’y a en e.. les comm#nes ont e# le sentiment tr9s net '#e le PBG le#r était im"osé et '#’a#c#ne disc#ssion n’était "ossible !e PBG .et. a.in de mettre #n terme à cette sit#ation con.lict#elle et de "arvenir à sortir de cette im"asse.iée "rod#isant des e. ils ne contestaient "as le ris'#e en l#i&m?me. *’est "arce '#’ils l’ont "ar.e."orte#ses d’#n "o#voir ...s#restimation in+#sti. conditionnant lar$ement les "oliti'#es "#bli'#es mises en V#vre et le#r inscri"tion territoriale @n e.le ris'#e n’est "as la cr#e.érents acte#rs '#i di..ets dramati'#es s#r les territoires D’a#tres él#s avaient #ne "osition "l#s n#ancée et "ortaient la contestation s#r d’a#tres terrains Ainsi..ois les re"résentations d# ris'#e. mais "l#tMt l’a""réciation "ortée "ar l’@tat. comme le ra""ellent @ :artinais et alii %C88G(. dans #ne "ers"ective constr#ctiviste . avant la décentralisation..et.i'#e des cartes élaborées "ar les services de l’@tat..éraient. d# devenir des territoires loca#3 et des "réro$atives des di. so#li$nant l’im"récision scienti. comme le ra""elle /ac'#es Don.et rien de mécani'#e I c’est l’interaction de l’ensemble des acte#rs concernés. ses services et les villes li$ériennes dont les remar'#es n’ont "as été "rises en com"te !es comm#nes dénon)aient donc l’attit#de dictatoriale de l’@tat Par aille#rs.. C88C( *e sont en e. . dans #n conte3te "artic#lier.. mais sa . les'#elles servaient de ré. comm#nes et services de l’@tat ont dP tro#ver #n com"romis Une no#velle re"résentation d# ris'#e d’inondation et de ses territoires a ainsi émer$é "ro$ressivement de l’interaction entre ces de#3 ensembles d’acte#rs %c.aisait ainsi . .acte#rs RST de création d# ris'#e "ar la re"résentation '#’elles en donnent .. l’@tat essayant ainsi de re"rendre ses "réro$atives anciennes en mati9re d’#rbanisme *e sont donc à la . .et.aire @n e.ones inondables s’av9rent .et "as e# de concertation entre le "ré.

orme sociale "ro+etée de la cr#e a été sensible.orme d’asso#"lissement "ar l’@tat des contraintes #rbanisti'#es initialement im"osées "ar le PBG dans la mes#re oQ ces né$ociations ont "ermis a#3 comm#nes de conserver des "ossibilités de dévelo""ement #rbain :ais ces concessions de l’@tat n’ont&elles "as cond#it à vider les PPR de le#r s#bstance en a#torisant ."#is de délimiter et traiter les "robl9mes s"éci.ones dé+à #rbanisées %alors '#e dans ce cas de .ets se char$eant d’arbitrer les demandes d’asso#"lissement .inir les limites des cham"s d’e3"ansion des cr#es à "réserver de to#te #rbanisation o# le nivea# d’aléa a. et donc.ait l’ob+et de né$ociations entre cha'#e comm#ne et les services de l’@tat. les Pré. les services de l’@tat des di.ait d’#ne im"ré"aration o# d’#ne ma#vaise né$ociation desdits services(.ones inondables à "réserver de to#te #rbanisation a.. Une acceptation encore très inégale du risque d’inondation $ l’éc%elle locale !es responsables locau# plus ou moins sensibilisés et impliqués *omment la re"résentation dominante d# ris'#e d’inondation et de ses territoires > celle élaborée à travers cette interaction des di.i$#re il s’a$issait de terrains non encore #rbanisés( donc encore constr#ctibles !a révision d# PBG a donc donné lie# à des modi. d’#ne mani9re $énérale.érents acte#rs. cond#isant notamment à redé.in de "o#voir les mener à bien Nace à la m#lti"lication de ce ty"e de doléances.i'#es "osés "ar le débordement. celles&ci ont été incl#ses dans les . +ers une . de déno#er la sit#ation con.inalement ce '#’on tentait d’interdire dans #n "remier tem"s 4 :?me si certains interloc#te#rs a# sein des services de l’@tat ont reconn# des concessions "ar. individ#ellement o# collectivement .i$#re réca"it#lative( A# v# de l’en+e# #rbanisti'#e ma+e#r '#e cela re"résentait à le#rs ye#3.ois in+#sti.érents dé"artements ont reten# le "rinci"e d# . . !’évol#tion des re"résentations d# ris'#e comme .. les concessions de l’@tat sont deme#rées "onct#elles. nombre#ses sont les villes '#i ont to#t .ois "l#s réel et "l#s acce"table "o#r les res"onsables m#nici"a#3. et '#i vient d’?tre évo'#ée ci&dess#s .lict#elle '#i o""osait l’@tat a#3 comm#nes !es territoires concernés "ar le ris'#e et mar'#és "ar des mes#res d’inconstr#ctibilité o# de limitation des constr#ctions ont ainsi .ait "o#r '#e les WA* en co#rs de monta$e o"érationnel soient e3cl#es des .ications non né$li$eables "o#r les comm#nes Bl s’a$it là d’#ne . I lors'#e des comm#nes avaient dé+à .ecté à tel es"ace Un certain nombre de comm#nes a ainsi obten# davanta$e de "ossibilités de constr#ction %c.co#" "arti .iées %d# . ce '#i a "ermis de rendre le ris'#e à la . in fine.. culture du risque .ait de $ros trava#3 de viabilisation de terrains dans le cadre de WA*.orm#lées "ar les comm#nes &..

mais '#oi '#’il en soit le#r action "ara<t to#+o#rs "ositive.le3ive.ait de com"étences directes en mati9re de ris'#e. 0112( Dans cette "ers"ective.iciel .. o# "armi la "o"#lation Si le#r im"lication n’est "as le . à di.aire a""réhender a#3 habitants la ville comme #ne totalité ordonnée. '#e ce soit "armi les él#s et techniciens comm#na#3. en "artie "réré.i$#ration territoriale. elle se .. #n certain nombre de str#ct#res intercomm#nales ont inté$ré la '#estion d# ris'#e d’inondation dans le#rs missions. a$encée "ar l’a$ir #rbanisti'#e . il convient d’évo'#er "#bli'#ement le moins "ossible le ris'#e d’inondation. contrib#ant à le#r mes#re à #ne meille#re "rise en com"te d# ris'#e et à la constr#ction d’#ne c#lt#re d# ris'#e. contrib#ant de la sorte à a""orter #ne aide "récie#se a#3 comm#nes. a#c#ne action volontariste n’est menée a.ort iné$ale I la conscience de la réalité d# ris'#e n’est "as encore "arta$ée "ar to#s les res"onsables "oliti'#es et les techniciens des collectivités locales li$ériennes Ainsi y a&t&il encore de nombre#ses collectivités locales '#i se contentent d’a""li'#er les "rescri"tions #rbanisti'#es im"osées "ar le PPR. .onctionnement et de sa bonne $estion "ar les édiles Po#rtant.#se&t&elle "armi les res"onsables loca#3 4 @st&elle lar$ement o# iné$alement "arta$ée "ar ce#3&ci 4 !es collectivités locales ont la char$e d’inté$rer le ris'#e d’inondation dans le#r "oliti'#e d’aména$ement des territoires :ais la sit#ation deme#re encore . des n#isances sonores. mais sans +amais re"enser la nat#re m?me de le#r dévelo""ement %c. mais a#ssi "arce '#e nombre de le#rs com"étences %dans le domaine de la "oll#tion de l’air.érentes. et ne constit#e "as #ne "réocc#"ation "#bli'#e Dans ces comm#nes. de la commission de séc#rité des . cel#i&ci étant "er)# comme #n élément de "ert#rbation d# syst9me comm#nal ainsi '#e des re"résentations de son bon .mod9le territorial o. %!#ssa#lt...ait indirectement à "l#sie#rs titres I à la .iciel .vaste re"résentation de la con.ormation à le#r destination et .. im"robable.in de com"oser avec le ris'#e d’inondation et ainsi de l’inté$rer a# . '#i so#s&tend l’a$ir '#i la no#rrit RS et '#iT constit#e #n moyen de rendre sensible la "lace de l’es"ace dans l’action locale et de .> se di.mod9le territorial o. cette ..#ser de l’in. d# traitement de l’ea# "otable et des ea#3 #sées. de l’environnement. Jrléans et 5evers "e#vent ?tre données en e3em"le de str#ct#res intercomm#nales actives dans ce domaine @lles sont évidemment "l#s o# moins im"li'#ées.ois comme str#ct#res ayant "o#r rMle d’a""orter #ne aide a#3 comm#nes dans certains domaines. %!#ssa#lt. et selon des modalités di. Klois. 0112( !e#rs res"onsables "oliti'#es n’ont "as encore assimilé la re"résentation dominante d# ris'#e *el#i&ci deme#re "o#r ainsi dire #ne anomalie a# sein de le#r . '#i trans"ara<t nettement dans les "ro"os de res"onsables de ces collectivités I le ris'#e "ara<t tr9s lointain. Sa#m#r.i$#re réca"it#lative( Bl s’a$it là d’#ne $estion a minima d# ris'#e d’inondation.inalement à #ne meille#re "rise en com"te d# ris'#e à l’échelle locale !es comm#na#tés d’a$$lomération d’An$ers.

d’assainissement.ait a# sein de la comm#na#té d’a$$lomération d’An$ers Si la conscience claire d# ris'#e a "o#ssé ces comm#na#tés d’a$$lomération à s’investir dans sa $estion et en .#sée "armi les "o"#lations '#i vivent en . #n certain nombre de comm#nes ont .#sée 4 *omme le montre le dé"o#illement des '#estionnaires e. . comment s’y est&elle di.ait de m?me !’e3amen d# conten# des DB*RB: %Doc#ment d’Bn.établissements recevant d# "#blic. to#t en les insérant dans #ne véritable straté$ie $lobale de constr#ction d’#ne c#lt#re d# ris'#e :ais il .. comme Jlivet o# *léry Saint&André..orme de sce"ticisme o# de minimisation d# ris'#e.a#t "o#r cela #ne volonté "oliti'#e .. de l’aména$ement... ce '#i est loin d’?tre le cas dans to#tes les comm#nes de la !oire moyenne !es riverains inégalement sensibilisés $ la question du risque d’inondation !a re"résentation d# ris'#e d’inondation '#i a été élaborée dans l’interaction entre l’@tat et les collectivités locales est donc iné$alement di.ect#és a#"r9s de "ersonnes habitant dans '#atre comm#nes inondables %de#3 de l’a$$lomération de =o#rs et de#3 de l’a$$lomération d’Jrléans(.#sion a""ara<t "artic#li9rement riche en ensei$nements et est sym"tomati'#e de cette iné$ale volonté de "artici"er à la constr#ction d’#ne c#lt#re d# ris'#e a# sein de la "o"#lation *ertaines comm#nes n’ont to#t sim"lement "as élaboré de DB*RB: %certains maires rencontrés i$noraient m?me ce dont il s’a$issaitS( D’a#tres ont élaboré et di. com"let dans le domaine de la "révention des ris'#es ma+e#rs @t en. ont réalisé des DB*RB: bien "l#s com"lets et "éda$o$i'#es.inies "ar la loi de modernisation de la séc#rité civile d# 0A aoPt C886 %et en "artic#lier son article G0(.#sé des DB*RB: "artic#li9rement minimalistes. de "rod#ction o# de distrib#tion d’ea# "o#r la consommation h#maine. certaines comm#nes. et ne s’insérant "as dans #ne démarche cohérente de sensibilisation de la "o"#lation a# ris'#e d’inondation A l’inverse.aire #ne véritable "réocc#"ation "#bli'#e. tr9s "artiels. "ar.le3ion s#r le ris'#e d’inondation "e#t ?tre mis en "lace.ormation *omm#nal s#r les Ris'#es :a+e#rs( > ces doc#ments comm#na#3 ré"ondant a# devoir d’in..action des besoins "rioritaires de la "o"#lation lors des sit#ations de crise *es besoins "rioritaires RST sont "ris en com"te dans les cahiers des char$es o# contrats ré$issant les concessions o# délé$ations de service "#blic et dans les actes ré$lementaires encadrant les activités "récitées .S"révoient les mes#res nécessaires a# maintien de la satis. dans le !oiret.ormation des "o"#lations "ar les maires > comme de le#r conte3te d’élaboration et des choi3 de le#r di. les riverains de certaines comm#nes semblent avoir #ne 0 .ois m?me assortis de mentions dénotant #ne .one inondable 4 @t si o#i.!es e3"loitants d’#n service.orte et "érenne.in a# titre des obli$ations des e3"loitants d’#n service destiné a# "#blic. alors. comme cela a été . destiné a# "#blic. dé.#sée "armi les res"onsables "oliti'#es et les techniciens des collectivités locales @st&elle. di. de l’action économi'#e et des é'#i"ements #rbains( ne "e#vent ?tre correctement e3ercées '#’à condition de mettre en V#vre #n dis"ositi. #n "lan de contin#ité incl#ant #ne ré.

conscience asse..aire acce"ter "ar les habitants les mes#res de "rotection o# de "révention "rises "ar les "o#voirs "#blics.irmée d# ris'#e I c’est le cas "ar e3em"le des habitants de Saint&Pierre& des&*or"s @n revanche. Rode. d’a#tres contin#ent à s’or$aniser et à se dévelo""er sans véritablement inté$rer le "aram9tre '#’est le ris'#e d’inondation Si certains acte#rs se re"résentent to#+o#rs le ris'#e d’inondation comme #ne contrainte entravant le dévelo""ement des territoires.ait =o#te "oliti'#e "#bli'#e visant à réd#ire #n ris'#e ne "e#t désormais se concevoir '#’en lien étroit avec les riverains concernés !’e3i$ence est a#+o#rd’h#i .orte et so#ten#e dans le tem"s (.érentes de celles '#i "révalaient a#"aravant. '#i tiennent à la mobilisation o# non des res"onsables m#nici"a#3 s#r cette '#estion %Garnier. '#i associe les "o"#lations locales à la $estion d# ris'#e Bl a""ara<t donc nécessaire. les habitants ont #n nivea# de conscience d# ris'#e bien s#"érie#r à ce#3 des comm#nes oQ rien n’est .recon'#érir .isamment intense et "récise. C88G( Jn constate ainsi '#e lors'#e de nombre#ses initiatives sont "rises "ar des m#nici"alités a.ormations s#r le ris'#e à destination des habitants des . !e contraintes en atouts la gestion du risque. semblables . '#e le#r re"résentation d# ris'#e soit s#. une opportunité pour repenser l’aménagement des territoires !’analyse d# ris'#e comme #ne re"résentation constr#ite socialement e3"li'#e a#ssi comment et "o#r'#oi la "rise en com"te de l’abstraction '#’est le ris'#e d’inondation se trad#it en termes d’aména$ement et de recom"osition des territoires à di. ce '#i im"li'#e #n travail de comm#nication d’in. C880(. certains territoires 'epenser le développement communal .in de sensibiliser la "o"#lation à l’e3istence d# ris'#e d’inondation et a#3 mes#res à "rendre "o#r le "révenir. d’a#tres ont com"ris '#’il "o#vait re"résenter #ne o""ort#nité "o#r aména$er a#trement les territoires. a..orte d’#ne démocratie "artici"ative. les habitants de !a Riche semblent en avoir #ne moins bonne conscience *ette iné$ale conscience d# ris'#e dans de#3 comm#nes "roches et a#3 sit#ations asse..in de .érentes échelles Alors '#e certains es"aces so#mis a# ris'#e d’inondation se recom"osent selon des lo$i'#es tr9s di. "o#r ..ace a# ris'#e d’inondation s’e3"li'#e avant to#t "ar des raisons "oliti'#es. '#i int9$re les citoyens dans la "rise de décision %*allon et alii.ones inondables !a constr#ction d’#ne c#lt#re d# ris'#e "armi la "o"#lation des es"aces concernés rel9ve donc "leinement de "rocess#s de constr#ction sociale et nécessite #ne volonté "oliti'#e . voire #n bon ar$#ment à mobiliser a.

etXo# de no#velles . héber$ement de to#ristes et location de vélos dans le cadre d# "ro+et .orme de maisons de ville res"ectant les "rescri"tions d# PPR( Z gel des constructions en périp%érie et #tilisation de ces terrains so#s .one inondable non encore #rbanisée Réoriente le dévelo""ement de l’urbanisation sur le plateau Acce"te l’installation des Saint&Pierre&des& *or"s Y Y Sit#ée entre !oire et Bndre. a#+o#rd’h#i mar'#é "ar la "éri#rbanisation %C7 km de =o#rs( Y Y !a moitié de son territoire est Y inondable %aléa moyen et . à . entièrement Y Kréhémont en /one inondable %aléa moyen et .one verte et récréative Oolonté a. com"tant de nombre#ses activités ind#strielles %H8 entre"rises et #n "e# "l#s de C888 em"lois( im"lantées en .Un certain nombre de comm#nes ont re"ensé le#r dévelo""ement en y inté$rant la "roblémati'#e d# ris'#e d’inondation.aire #n élément a.ication des es"aces constr#its en .aire #n atout en "ermettant à la comm#ne de s’inscrire dans #ne démarche de développement durable Jrientation d# dévelo""ement économi'#e de la comm#ne vers le tourisme vert %écom#sée d# chanvre.one inondable et le dé"lacement des in. anciennement #rbanisée. et encore tr9s ind#strielle %AA8 entre"rises "o#r environ G888 em"lois( Y 'épartition di))érente des densités à l’échelle d# territoire comm#nal I densi)ication du centre0ville %so#s .ois +#s'#’à en .iché de l’identité comm#nale Des comm#nes enti9rement inondables.ois de mani9re asse. l’a#tre moitié est à l’abri %"latea#( Petite ville %AH06 habitants( de l’a$$lomération d’Amboise.one inondable Nait "artie d’#ne *omm#na#té de comm#nes '#i s’est dotée d’#ne ta#e pro)essionnelle unique Y 5a. ont ainsi réorienté. allant m?me "ar.rastr#ct#res s"ortives en .ichée d’assumer l’inondabilité et d’en .ort( Oille de l’a$$lomération de =o#rs com"tant 0G CAG habitants.elles&5é$ron Y Y Y .ort(. les "l#s to#chées "ar les restrictions en mati9re de constr#ctibilité. le#r mod9le de dévelo""ement économi'#e o# territorial. batellerie traditionnelle de la !oire.orte tradition o#vri9re %cheminote en "artic#lier(. '#i "révoyait la densi..ort( Oilla$e r#ral de HCG habitants. tentent le "l#s so#vent de s’inscrire dans #ne "ers"ective de dévelo""ement d#rable %cf. "renant acte de l’im"ossibilité de "o#rs#ivre le#r dévelo""ement de mani9re inchan$ée Bl . radicale..orme d’#ne . voire le valorisant.a#t alors "rivilé$ier de no#velles activités com"atibles avec le ris'#e d’inondation. entièrement Y en /one inondable %aléa moyen et . '#elles '#e soient les mes#res "récises ado"tées.!e villa$e dans la vallée . à tradition a$ricole. tablea# infra( F#el'#es e3em"les de $estion volontariste d# ris'#e d’inondation à l’échelle m#nici"ale 5om de la comm#ne I !es "rinci"ales caractéristi'#es de la comm#ne I !e traitement d# ris'#e I Y Sit#ée entre !oire et *her.S( Abandonne son "ro+et de dévelo""ement intit#lé .ormes de dévelo""ement #rbain n’a$$ravant "as la v#lnérabilité des en+e#3 e3"osés *ela concerne a#ssi bien des comm#nes #rbaines '#e des comm#nes r#rales '#i.!oire à vélo . "ar.

i$#re d’es"ace mar$inal à la . ces es"aces n’ont "as vocation à ?tre le thé[tre d’#n dévelo""ement #rbain classi'#e "ar le biais de constr#ction de no#velles habitations Des #sa$es alternati. donc à l’intérie#r d# lit de la !oire.ait de le#r inondabilité.s et de nat#re a# sein des a$$lomérations !à a#ssi. "o#r ne "l#s ?tre considérés comme des mar$es #rbaines. a# sein de l’a$$lomération to#ran$elle. Sierra. c’est vers ce ty"e de sol#tion '#e s’orientent les "o#voirs "#blics dans le cas des Bles 5oires I il s’a$it de valoriser les ato#ts nat#rels de cet es"ace tr9s vert sit#é a# bord de la !oire "o#r en . alors m?me '#’#n a#tre es"ace to#t a#ssi e3"osé a# ris'#e d’inondation e3iste a# sein de l’a$$lomération %la Grande Ble A#card à =o#rs( :ais.amilia#3 Po#r cela. il a été décidé de réaliser #ne série d’aména$ements destinés à . et socialement car occ#"é "ar des "o"#lations tr9s modestes. de Klois et d’Jrléans I la l#tte contre le ris'#e d’inondation "e#t y re"résenter #n moyen de . en . et mettre en vale#r certains territoires bordant la !oire +#s'#e là délaissés et mar$ina#3 *’est le cas des Bles 5oires à !a Riche %à l’o#est de l’a$$lomération de =o#rs(.recon'#érir .ait de la localisation de ce '#artier sit#é derri9re les levées.aire de cet es"ace #n lie# de loisirs inté$ré dans des "arco#rs #rbains de détente à l’échelle de la comm#ne et de l’a$$lomération %Rode.entre"rises dans les comm#nes non inondables de la *omm#na#té de comm#nes %d# . d# . doivent ?tre aména$és de mani9re à devenir attracti.ois a# service d’#ne straté$ie de recon'#?te et de réaména$ement de certains territoires *’est ce '#e no#s constatons dans les a$$lomérations de =o#rs.. C882( !’e3"osition a# ris'#e d’inondation est ici le "rinci"al ar$#ment > avec cel#i de la l#tte contre la "récarité sociale > mobilisé "ar les "o#voirs "#blics. '#i ne "résente "as les m?mes caract9res de mar$e #rbaine 5#l n’est donc besoin "o#r les "o#voirs "#blics de mobiliser l’ar$#ment de l’e3"osition a# ris'#e d’inondationS *ela tend à accréditer la th9se d’#ne instr#mentalisation d# ris'#e d’inondation à $éométrie variable.onction des o""ort#nités '#e cela est à m?me d’o. '#i .orte em"reinte nat#relle "o#r en . to#t en "réservant l’#sa$e "artic#lier d# site lié à la "résence de nombre#3 +ardins .s "o#r les "o"#lations des a$$lomérations :ais. comme il s’a$it d’#n es"ace bea#co#" mie#3 inté$ré $éo$ra"hi'#ement et socialement à la ville.ait de la =PU( Intégrer des marges urbaines $ la ville !e ris'#e et sa $estion "e#vent ?tre instr#mentalisés "ar les décide#rs. Sierra.ois $éo$ra"hi'#ement d# .aire des lie#3 récréati. C882( .rir *es es"aces en voie de recon'#?te "ar les "o#voirs "#blics.ait .s de ces sites sont donc ima$inés Bl est so#vent choisi de valoriser les ato#ts nat#rels de ces es"aces riverains de la !oire et à . vivant "o#r certaines dans des conditions d’e3tr?me "récarité %Rode.aire #n lie# récréati. '#i les #tilisent "ar.

les él#s.rent to#+o#rs d# m?me dé. et donc inté$rable dans les "oliti'#es "#bli'#es d’aména$ement des territoires !a reconnaissance d# caract9re né$ocié de to#t ris'#e > nat#rel o# non > est donc #n "réalable inconto#rnable à sa "rise en com"te e.aits a#3 PPR Rde l’A#deT est '#’ils ne sont "as accom"a$nés d’#ne concertation a"te à les .#n mode de ré$#lation s"éci.. 0112( Bl s’a$it "o#rtant là d’#n en+e# ma+e#r de $o#vernance des ris'#es . les PPRB récents so#.irait à saisir Jr c’est o#blier '#e se#l l’aléa.icace. "l#s de di3 ans a"r9s l’ado"tion de la loi Karnier et de nombre#ses e3"ériences con.!es "artenaires loca#3. en dé"it des intentions a.#n des re"roches .Conclusion *e ra"ide a"er)# de la sit#ation li$érienne "ermet de mettre en e3er$#e le caract9re éminemment constr#it.i'#es et o"inion "#bli'#e .a#3 contre l’ima$e d’#n ris'#e d’inondation "ar.le3ion est #ne des clés de la ré#ssite des PPR . le mod9le .. doivent ?tre associés à l’élaboration des doc#ments d9s '#e la "rescri"tion des PPR est envisa$ée. "#is ?tre cons#ltés ré$#li9rement !e#r "artici"ation active et "ermanente à la ré. et nécessite d’ada"ter les "rocéd#res d’élaboration des doc#ments ré$lementaires. hommes de terrains. et '#e la modélisation hydra#li'#e s#. en tendant notamment vers "l#s de concertation et d’im"lication d9s le déb#t de la "rocéd#re des di. %=heys.ichées de"#is "l#s de di3 ans "ar l’@tat I . \alaora....i'#e con.aire mie#3 acce"ter "ar la "o"#lation et les él#s loca#3 . %:A=@. '#e le ris'#e "e#t devenir acce"table.et. né$ocié. C887( =o#t se "asse donc comme si. est nat#rel > et encore avec certaines n#ances >. d# ris'#e d’inondation "ar les divers acte#rs char$és de sa $estion *’est a#ssi l’occasion de s’inscrire en . "l#s o# moins lon$ et he#rté selon les cas. 011H( @n e.. ici la cr#e. %Oinet.a#t de concertation I .érents acte#rs *ela ne semble to#+o#rs "as le cas. mais '#e le ris'#e ne sa#rait se réd#ire à la cr#e. et a# "remier che.érant #ne lar$e "lace à la né$ociation entre décide#rs. étant le rés#ltat d’#n véritable traitement social de celle&ci "ar divers "rota$onistes *e n’est '#’a# terme de ce "rocess#s. Nreddy Oinet si$nale '#’en !an$#edoc&Ro#ssillon.lict#elles "ar man'#e de concertation.ran)ais de décision > caractérisé "ar #n mono"ole étati'#e de l’e3"ertise et d# déclenchement des "rocéd#res ré$lementaires > avait été inca"able d’évol#er vers .ois encore "résenté comme intan$ible "arce '#e nat#rel. :@=!. scienti.

. A72 " Dé$ardin N %C88C(. 6 décembre C88C. Evaluation du Plan Loire Grandeur A$ence de l’ea# !oire&Kreta$ne Garnier P . la naissance avortée d’#n "ro+et aléatoire I le barra$e de *hambonchard . n^ 0. !apport final. 6C6 " !#ssa#lt : %0112(. vol H8. $ontri%utions & une épistémologie de la géographie sociale. !asco#mes P . Rode S %C88G(.1ibliograp%ie *allon : . n^ G7G. Se#il. in Séchet R et Oeschambre O %dir (. %dir ( %0121(.ace a#3 ris'#es nat#rels et technolo$i'#es .*omment carto$ra"hier les ris'#es 4 . "" A2C&A1H /odelet D . :orel&/o#rnel * . "" 67&7A :artinais @ . s#r le th9me .. site internet de l’Académie de Di+on @#reval&*A@&@DA=@R %C887(. intervention lors de la /o#rnée APEG Di+on.!es sociétés . D#ch?ne N %C88G(. Les représentations sociales. "" C7&68 Garnier P .!a co#le#r des idées . Penser et faire la géographie sociale. n^ 0. . #ne "riorité "o#r les comm#nes 4 . !a Doc#mentation Nran)aise.. L’"nformation géographique. A1H " :A=@. .!a constr#ction sociale d# ris'#e environnemental I #n ob+et $éo$ra"hi'#e 4 . Essai sur la démocratie technique. . Paris. Plans de Prévention des !isques naturels prévisi%les.@ntre aména$ement et environnement.. "" 10&08A Don. coll . PUN. Presses #niversitaires de Rennes. HG " ature... .*onstr#ire l’acce"tabilité d# ris'#e. Rode S %C88H(.Urbanisation et inondations I de l’o""osition à la réconciliation . Guide général.. . Karthe ] %C880(. Paris. Paris. n^0. Agir dans un monde incertain. !evue de Géographie de L#on. :@=!.e / %C88C(.. "" 0H0&02G. vol HA. Bulletin de l’Association des Géographes Français. Annales de géographie. .Bma$es %de la ville( et "oliti'#e %#rbaine( . Rennes. .

'istoriens ( Géographes. #n essai de com"araison 5ord&S#d . "" 00&C0 .D# ris'#e o#blié à la contrainte environnementale I le cas des basses "laines d# !an$#edoc&Ro#ssillon . n^ G6.. .. à "ara<tre =heys / . Diderot @dite#r. "" C70&CGC Rode S . Sierra A %C882(.:ar$es #rbaines et ris'#es à =o#rs et à F#ito. \alaora K %dir ( %0112(.Rode S %C88G(. n^ A16. La )erre outragée.!a $estion d# ris'#e d’inondation en !oire moyenne I #ne a""roche $éo$ra"hi'#e "ar les re"résentations . Autrepart.. . $ahiers antais. . AAG " Oinet N %C887(.