La Kora Programmes, Ressources, Développement La Kora, Programmes, Ressources, Développement Organisation Non Gouvernementale d’appui au développement Récépissé N°8765

/MINT/DAGAT/DEL/AS Agrément N° 6363 MFEF — DCC du 19 01 97 NINEA 0191685

RÉFÉRENTIEL DE FORMATION EN SCULPTURE SUR BOIS
Ce référentiel a été réalisé avec l’appui de Frères des Hommes et le soutien financier de l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne, en partenariat avec GAPB, AAMEGR, JOKKO BOIS, Regroupement des menuisiers Bois de Mekhé, Association des Menuisiers de Louga, et l’ONP Bois.

Siége Social Lot 1024 BP 225 Tambacounda Senegal Tel Fax 221 981 16 14 Email lakoratba@orange.sn

Bureau de Dakar Cité Djilly Mbaye n°28 BP 22589 Dakar Ponty Tel 221 33 820 20 60 Email lakoradakar@orange.sn

Site Internet : www.lakoraprd.org 1 Référentiel de formation en sculpture - 2011 - La Kora Programmes, Ressources, Développement

La Kora Programmes, Ressources, Développement

TABLE DES MATIÈRES
PRÉAMBULE ........................................................................................................................................................ 4 Champ de la formation : Le secteur informel de l’artisanat – Filière Bois................................................................ 6 Objectifs de la formation en Sculpture et méthodologie........................................................................................ 6 Organisation logistique de la formation et modalités pédagogiques ...................................................................... 7 1) Organisation logistique des cours .............................................................................................................. 7 Recrutement et formation du formateur et de son assistant ................................................................................... 7 Identification du lieu de formation ........................................................................................................................... 8 Planification de la formation..................................................................................................................................... 8 Suivi des cours, absence et retard ............................................................................................................................. 8 Evaluation de la formation et obtention d’une attestation ...................................................................................... 8 2) 3) 4) Modalités d’inscription des apprenants ..................................................................................................... 8 Précisions sur le déroulement des séances de formation ............................................................................ 9 Modalités pédagogiques d’enseignement .................................................................................................. 9 Les missions du formateur en Sculpture.................................................................................................................... 9 Recommandations pédagogiques à l’intention des formateurs ............................................................................... 9 Fiche Sculpture n°1 - LA SCULPTURE : GÉNÉRALITÉS ............................................................................................ 12 123456Qu’est-ce que la sculpture ? ............................................................................................................................... 12 Les débuts de la sculpture ? ................................................................................................................................ 12 Les principales méthodes de sculpture............................................................................................................... 12 Les différents matériaux de sculpture ................................................................................................................ 13 Les différents types de sculpture ........................................................................................................................ 13 Comment sculpter ? Les différentes étapes de la sculpture sur bois ................................................................. 14

Fiche Sculpture n° 2 - DESSIN D’ART ET SCULPTURE DE FRISES OU D’ORNEMENTATION ....................................... 15 123Le dessin d’art ..................................................................................................................................................... 15 La sculpture de frise ou d’ornementation en Afrique ........................................................................................ 15 Applications du dessin d’art : les frises à motifs géométriques.......................................................................... 17

Fiche Sculpture n°3 - CONNAISSANCE ET CHOIX DU BOIS POUR LA SCULPTURE .................................................... 18 123Structure et vie de l’arbre ................................................................................................................................... 19 Les essences et la qualité du bois ....................................................................................................................... 23 Le travail du bois en sculpture ............................................................................................................................ 24

Fiche sculpture n° 4 - SECURITÉ ET PROTECTION DANS L’ATELIER ........................................................................ 25 Fiche sculpture n° 5 - CONNAISSANCE ET UTILISATION DES OUTILS DU SCULPTEUR .............................................. 27 1234Les outils de traçage et de mesure ..................................................................................................................... 28 Les outils de maintien - serrage .......................................................................................................................... 30 Les outils de sciage .............................................................................................................................................. 32

Les gouges et autres outils d’entaillage-replanissage ........................................................................................ 33 2 Référentiel de formation en sculpture - 2011 - La Kora Programmes, Ressources, Développement

La Kora Programmes, Ressources, Développement 5678Les outils de frappe ............................................................................................................................................. 37 Les outils de finition ............................................................................................................................................ 38 L’affûtage des outils manuels du sculpteur ........................................................................................................ 39 Les machines à bois – outils mécaniques ........................................................................................................... 43

Fiche sculpture n° 6 - EXÉCUTER ET REPRODUIRE LE DESSIN D’ART SUR LE BOIS ................................................... 44 123La sculpture de bas-relief en Afrique .................................................................................................................. 44 La Ronde Bosse dans l’art Africain ...................................................................................................................... 45 La réalisation du dessin d’art : les différentes étapes ........................................................................................ 47

Fiche Sculpture n° 7 - DÉFONCER LE BOIS, EPANNELER ........................................................................................ 49 12Les outils principaux pour le défonçage............................................................................................................. 49 Les étapes pour le défonçage manuel du bois ................................................................................................... 49

Fiche sculpture n° 8 - DONNER SA FORME DÉFINITIVE AU BOIS : ÉBAUCHER LA SCULPTURE ................................. 51 12Le matériel nécessaire pour donner une forme au bois: .................................................................................... 51 Les étapes pour donner une forme au bois :....................................................................................................... 51

Fiche Sculpture n°9 - RÉALISER LES FINITIONS ..................................................................................................... 52 123Gratter le bois ..................................................................................................................................................... 52 Poncer le bois ...................................................................................................................................................... 52 Protéger, donner de la couleur bois – Le vernissage .......................................................................................... 52

Annexes............................................................................................................................................................. 54 Annexe 1 : Schéma du cycle de formation Kora PRD .................................................................................................. 55 Annexe 2 : Bibliographie ............................................................................................................................................. 56 Annexe 3 : Tableau de progression pédagogique pour l’enseignement des techniques de sculpture ...................... 57 Annexe 4 : Fiche d’évaluation de séance .................................................................................................................... 60 Annexe 5 : Fiche de préparation du contrôle des acquis en fin de session ................................................................ 61 Annexe 6: Bilan du contrôle des connaissances en fin de session ............................................................................. 62 Annexe 7 : Rapport de fin de formation en Sculpture ................................................................................................ 63 Annexe 8: Fiche d’engagement de l’apprenant et de son maître d’apprentissage ................................................... 65 Annexe 9 : Fiche d’inscription des apprenants ........................................................................................................... 66 Annexe 10 : Fiche de suivi des activités de formation/ animateurs Kora PRD ........................................................... 67 Annexe 11 : Feuilles de présence des apprenants aux séances de formation ........................................................... 68 Annexe 12: Charte de compétences de la menuiserie Bois ........................................................................................ 74

3 Référentiel de formation en sculpture - 2011 - La Kora Programmes, Ressources, Développement

ce référentiel propose aux formateurs et maîtres d’apprentissage en sculpture. pour compléter leurs compétences professionnelles en la matière. Les contenus ont été élaborés par les artisans et certaines notions complétées à partir de recherches bibliographiques et sur internet. Développement . Ressources.2011 .La Kora Programmes.La Kora Programmes. l’une des compétences essentielles pour pratiquer de façon efficace le métier de menuisier. C’est dans ce contexte que ce référentiel de formation en sculpture a été élaboré. est de savoir sculpter des meubles. Développement PRÉAMBULE Depuis plus de dix ans. l’artisan doit maîtriser les habiletés suivantes : F1 : Choisir le bois F2 : Choisir les outils F3 : Faire le dessin d’art F4 : Utilise de bonnes presses F5 : Utiliser un bon établi F6 : Affûter les outils F7 : Reproduire le dessin d’art sur le bois F8 : Défoncer le bois F9 : Donner la forme au bois F10 : Gratter le bois F11 : Poncer le bois F12 : Vernir le bois A partir de l’inventaire de ces différentes habiletés et compétences à acquérir. sur la base des habiletés répertoriées par des artisans menuisiers professionnels. dans un processus de structuration et de formalisation de leur profession. La formation se présente dès lors comme une voie de partage d’expériences entre les artisans et avec des apprentis. suivant la méthodologie DACUM1. Les actions menées visent à accompagner les artisans menuisiers du Sénégal. L’objectif est alors d’amener les professionnels artisans à mobiliser leurs compétences personnelles et techniques au service d’une amélioration de leurs conditions de travail et celles des générations d’artisans à venir. un dispositif de formation innovant s’est développé et concrétisé par l’élaboration de chartes de compétences et de contenus pratiques de formation pour consolider l’apprentissage du métier en atelier. 1 Developping A Curriculum. comme essentielles pour savoir sculpter des meubles. réalisée par un comité d’artisans menuisiers experts. Ainsi. soutenue par plusieurs partenaires. un ensemble de fiches pratiques. Pour maîtriser cette compétence dans son ensemble. Au travers d’une approche par les compétences. et pose un prétexte pour se regrouper autour d’une même volonté de développement. C’est ainsi que depuis 2006. développée par l’Association Canadienne pour la Formation Professionnelle 4 Référentiel de formation en sculpture . vers une structuration de leur profession. selon la charte de compétences de la menuiserie bois. Ressources. la Kora PRD s’est engagée avec les artisans de l’Organisation Nationale des Professionnels du Bois du Sénégal. à employer comme support pédagogique. Certaines images ont été empruntées sur des sites internet pour les besoins de représentation visuelle des outils notamment. la Kora PRD est impliquée pour le développement du secteur artisanal.

Pape Sadenky Gueye .Ibou DIAGNE .La Kora Programmes.Ngouda Ngom .Mor Dieng . et parce que les réalités et besoins varient en fonction des régions. Développement Aussi. de maîtres artisans menuisiers et des formateurs des différentes régions du Sénégal qui ont contribué à la mise en œuvre du programme de structuration et d’appui à la menuiserie Bois au Sénégal. Ressources.Mamadou Ndong .Assane GUEYE .Abdoulaye Diaby.Jean Paul Faye Nous remercions également les 16 artisans qui ont participé à l’élaboration de la charte de compétences de la menuiserie Bois : Artisans réalisateurs de la charte de compétence Thierry SAGNA / Thies Serigne DIENG / Méckhé Jean Paul FAYE / Thies Salif NIANG / Thies Babacar SOW / Thies Alioune FALL / Thies Banda Ndoye / Formateur Thies Cheikh KANE / Méckhé Diaga DIOP / Méckhé Abdou GUEYE / Méckhé Elimane DIAGNE / Méckhé El Hadj FALL / Méckhé Artisans valideurs Mamadou NDONG : Formateur / Mass GAYE : Maitre artisan / Méckhé Méckhé Cheikh Tidiane THIOUNE : Maitre artisan Pape Salla SAMB : Maitre artisan / / Méckhé Méckhé 5 Référentiel de formation en sculpture .Omar Sady . en particuliers les formateurs en Sculpture des différentes régions qui ont apporté leur contribution à l’élaboration de ce référentiel : . des ateliers participatifs seront organisés dans l’objectif de faire évoluer ce référentiel vers un manuel plus complet. parce que le secteur de l’artisanat et de la formation professionnelle ne cessent d’évoluer.2011 . L’élaboration de ce référentiel est le fruit du travail de l’équipe de la Kora PRD.Ibrahima Ndoye . avec le soutien de l’Agence Française de Développement et de l’Association Frères des Hommes. des formateurs de l’Espace Service Métiers de Tambacounda en partenariat avec la Chambre des métiers de Vendée en France.Lat Déguene Faye .Assane Diop . permettant une amélioration de ce référentiel et une meilleure adaptation au contexte socioprofessionnel.Saliou Leye . dans le cadre du programme de « Renforcement d’un dispositif pédagogique et de services relatifs à l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels pour l’économie informelle artisanale de la menuiserie et de l’ameublement au Sénégal » financé par l’Union Européenne et avec l’appui de l’Association Frères des Hommes.Ibou NGOM .Pape Oumar DIALLO .Mamadou Lamine NDIAYE . Ressources.Saténing Diallo .Sangoulé DIENG .Gaye Ndiaye .Younoussa Sy .La Kora Programmes. Nous adressons un grand merci aux artisans.Guillé Sene . . Développement .Abdoulaye Thiam . l’ensemble des formateurs se réunissent pour partager les expériences de formation qui ont eu lieu dans plusieurs localités. chaque année.Mor Ngom . formateurs et partenaires qui ont permis la bonne réalisation de ce référentiel.Malick Cissé .Eugéne FAYE . incluant davantage d’aspects technico-pratiques du métier. En 2012.Mame Cheikh Gueye .Adama Seck .

C’est lui le professionnel. Ainsi. parce que cela demande une attention très particulière pour la bonne mise en œuvre du processus d’apprentissage. Les contenus ont été élaborés suivant une approche par les compétences. est une composante essentielle du métier de menuisier. A partir des activités. enseignera tous les aspects complémentaires qu’il juge nécessaire pour rendre la formation des plus qualifiantes. Ressources. d’une porte ou fenêtre ou autre produ ction à partir du bois. Partant du constat établi par les artisans menuisiers de différentes régions. Un des enjeux pour le développement du secteur artisanal est alors de renforcer les capacités des artisans et de leurs apprentis. l’apprenti travaillant à côté d’un patron ou d’un ouvrier. pour un résultat optimum. sont proposés ci-après neuf (9) fiches pratiques détaillant un ensemble de savoirs et savoirs faire à maîtriser pour savoir sculpter. notamment en techniques de sculpture. En effet. Développement Champ de la formation : Le secteur informel de l’artisanat – Filière Bois La formation s’adresse exclusivement aux artisans professionnels des métiers du Bois. Cette méthodologie est très pratique et pragmatique. Développement . qui doit guider le formateur dans l’enseignement des techniques de sculpture. où l’apprentissage en atelier constitue le principal mode de transfert de connaissances entre les générations d’artisans. en fonction des besoins du groupe d’apprenants. en atelier.La Kora Programmes. L’apprentissage se fait par l’observation. Le formateur. 6 Référentiel de formation en sculpture . Il est proposé à titre indicatif et le formateur est vivement incité à produire ses propres contenus. Former les artisans à cette discipline. ou à la réalisation d’un produit bien déterminé. compétent dans son domaine. par le biais de formations théorico-pratiques complémentaires à l’apprentissage sur le terrain. la Sculpture. proposant aux formateurs et apprenants de suivre une progression pédagogique d’apprentissage. Ce référentiel est donc un canevas des savoirs et habiletés pour réaliser une sculpture. que les techniques de sculpture sont difficiles à acquérir au sein des ateliers. Objectifs de la formation en Sculpture et méthodologie Les objectifs de cette formation sont ainsi de compléter les savoirs-faire techniques acquis en atelier afin de renforcer les compétences des artisans apprentis. La formation entend placer l’artisan dans une situation professionnelle où il maîtrise toutes les étapes de fabrication d’un meuble. le formateur détermine ce que ces derniers ont besoin d’acquérir pour résoudre le problème posé par la situation pratique . Il s’agit d’une technique permettant de dégager les compétences nécessaires à l’exercice d’une profession ou d’une compétence spécifique. à partir de la méthodologie DACUM (Developping a curriculum). Ressources. L’acquisition de tels savoirs permet d’améliorer les techniques de fabrication afin d’évoluer vers le champ du formel. Ce référentiel à destination des formateurs et maîtres d’apprentissage en sculpture. c’est viser un professionnalisme de plus en plus pointu dans la pratique de la menuiserie et une autonomisation dans tout le processus de production. selon l’organisation établie au sein de l’atelier. il est apparu essentiel de proposer un module de formation spécifique sur ces techniques de sculpture. qui au Sénégal évoluent majoritairement dans le secteur informel.2011 . présente un ensemble des contenus théoriques et pratiques à enseigner à des apprentis pour l’apprentissage de la sculpture.La Kora Programmes. et son rôle est d’associer la théorie à la pratique. L’approche par compétences place l’apprenant dans une situation qui lui permet de saisir le sens et l’utilité de ce qu’il doit apprendre.

2011 .. …………………………………………………. 7 Référentiel de formation en sculpture . en tant que formateur et praticien de la sculpture d’ameublement.. sous la coordination de la responsable de formation. soit un total de 120h sur une période qui ne doit pas excéder six (6) mois. artisan menuisier (atelier……………………….) Tel : …………………………… .M. Ressources. pendant la durée de la formation sera en contact direct avec le comité de formation de la localité et l’animateur de la Kora PRD. pour favoriser un apprentissage efficace. pour assurer une complémentarité entre ces enseignements.La Kora Programmes.. engagés volontairement et bénévolement pour organiser la formation. …………………………………………………….. Il devra renseigner le comité de formation sur l’avancée de la formation et de tout changement de planning ou toute difficulté rencontrée au cours de la formation. Il est vivement recommandé aux formateurs d’être régulièrement en contact avec les formateurs en Pré-requis et en Dessin technique et autres fondamentaux de la menuiserie. Ressources.La Kora Programmes. artisan menuisier (atelier………………………. …………………………………………………. La formation dispensée aux apprenants comptabilise deux sessions de 20 cours de 3h.) Tel : …………………………… ANIMATEUR KORA-PRD : ………………………………………………. avec l’appui de l’équipe pédagogique de la Kora PRD.M.… seront abordés. les adaptations pédagogiques et logistiques adoptées. Le formateur principal.. artisan menuisier (atelier………………………) Tel : …………………………… ..M. Développement Organisation logistique de la formation et modalités pédagogiques Les sessions de formation en Sculpture sur Bois sont gérées par un comité de formation constitué de quatre artisans....M.… Tel : …………………………… 1) Organisation logistique des cours Recrutement et formation du formateur et de son assistant Un formateur principal et un assistant sont recrutés localement par le comité de formation selon des critères prédéfinis sur la base de leurs compétences et expériences.) Tel : …………………………… . Une formation lui sera également dispensée avant le démarrage des cours. artisan menuisier (atelier………………………. Personnes à contacter : COMITE DE FORMATION DE ………………………………………… . et travaillera en collaboration avec eux. …………………………………………………. sous la forme d’un atelier de partage d’expériences avec d’anciens format eurs ayant exercé dans des régions différentes : les difficultés rencontrées. Développement . les techniques d’enseignement qui ont fonctionné.

le formateur fera signer aux apprenants une fiche de présence. A l’issue des deux sessions de sculpture. 2) Modalités d’inscription des apprenants Les apprenants pourront s’inscrire auprès du comité de formation en place dans la localité dès lors qu’ils sont en situation d’apprentissage ou de pratique d’une activité professionnelle artisanale. le formateur et l’assistant recevront par le Comité de Formation. Evaluation de la formation et obtention d’une attestation A la fin de chaque session. la fiche d’engagement).composée du Comité de Formation. absence et retard Une fiche d’engagement de suivi des cours sera signée par l’apprenant et co -signé par le chef d’atelier (le cas échéant) et le formateur. en accord avec les formateurs et suivant la disponibilité des apprenants.2011 . le cas échéant. en accord avec le chef d’atelier. Si le taux d’absentéisme à une séance excède les 75%. le formateur principal ou le comité de formation devra en informer les apprenants le plus rapidement possible. ils s’engagent à suivre régulièrement les cours. Une fois inscrits. y compris en Dessin technique . ses parents ou tuteurs et le chef d’atelier. Par ailleurs. A l’issue de la formation. Suivi des cours. L’apprenant qui n’aura pas suivi au moins 30 cours sur les 40 cours. Lors de chaque séance. le perfectionnement des acquis est recommandé aux artisans tout au long de leur parcours professionnel. En cas de modification du calendrier. Développement . Identification du lieu de formation Le comité de formation a en charge de trouver une salle de cours de capacité à accueillir l’ensemble des apprenants et à permettre un lieu de travail suffisamment spacieux pour une qualité et sécurité de l’apprentissage. Il sera communiqué aux apprenants lors de la première séance de cours. sanctionnant la formation par une attestation. il est 8 Référentiel de formation en sculpture . le formateur devra en informer le comité de formation et. le cours sera annulé. avec l’apprenant . de l’animateur et de la responsable formation de la Kora PRD -. Ressources. des formateurs. l’équipe pédagogique . Développement Une fois en poste. et qu’ils ont les pré-requis nécessaires. le matériel nécessaire à l’enseignement et la pratique de la sculpture. décider de l’arrêt de la formation. en plus de ce référentiel. évaluera les acquis de l’apprenant par un contrôle de connaissances. Cette salle doit être localisée dans un endroit accessible pour les apprenants et le formateur. Il ne s’agit pas d’un diplôme puisque l’on se situe dans un cadre non formel. mais d’un document attestant du suivi des cours et de l’acquisition de connaissances en sculpture sur bois pour l’ameublement. des dispositions seront prises pour favoriser le suivi régulier des cours ou. En cas de retards répétés. cela dans la limite des places disponibles. La plupart des apprenants suivront parallèlement des cours de Dessin Technique. et reporté dans la mesure du possible. il est recommandé aux formateurs de sculpture d’établir des liens avec les formateurs en dessin technique pour favoriser une complémentarité des enseignements.La Kora Programmes. Ressources. le Comité de formation récupèrera le matériel et le conservera pour d’autres éventuelles formations dans la localité. qui devra le rendre disponible aux horaires et dates prévues des séances (cf en annexe. le formateur en collaboration avec le comité de formation. examinera l’assiduité et les acquis des apprenants. Planification de la formation Le calendrier de la formation sera établi par le Comité de formation en place.La Kora Programmes. avec un maximum de soixante (60) apprenants par classe. ne pourra recevoir une attestation de formation.

En somme. Développement souhaitable que les formateurs de ces deux disciplines déterminent les jours de formation ensemble afin de ne pas surcharger les séances de formation hebdomadaire pour les apprenants. convaincre et intéresser les apprenants aux cours. Un cycle représente une formation complète de deux sessions. le formateur devra avoir les qualités professionnelles pour enseigner à un public de jeunes et/ou adultes ayant des notions de base en mathématiques. en adoptant une attitude de négociation plus soutenue avec les jeunes par exemple. soit pour chaque site : cinq (5) tables de sculpture. Le formateur doit être un modèle pour les apprenants. Ces concepts doivent être partagés et appréciés par tous les formateurs pour mieux réussir les enseignements-apprentissages administrés. Une session est une série de 20 cours généralement organisée sur 10 semaines. Ainsi. tant dans le port vestimentaire que dans la conduite de sa pratique. en français. des trousseaux d’outils de sculpture. 4) Modalités pédagogiques d’enseignement La méthode pédagogique adoptée est laissée à l’appréciation du formateur qui est compétent dans ce domaine.La Kora Programmes. Lors de la première séance de cours. il faut instaurer un monitoring pour assurer une harmonisation des acquisitions au sein du groupe. soit 40 séances. à être autonome dans la réalisation d’une sculpture sur bois Préparer les apprentis et/ou maîtres artisans à s'intégrer et à faire évoluer le milieu artisanal. chaque groupe d’apprenants recevra les fournitures nécessaires au suivi de la formation. notamment pour permettre d’ajuster les différents niveaux du groupe. Des tables et supports seront disponibles pour l’ensemble du groupe. Ressources.  Donner du sens aux savoirs : Se situer dans une formation de jeunes adultes Partir de situations concrètes que les apprenants connaissent : se situer dans le contexte local d’exercice de l’activité professionnelle (milieu rural/urbain/semi-urbain . pour que chacun des apprenants assimile les savoirs essentiels. Ressources. et favoriser un recyclage régulier à chaque cours. Les formateurs doivent faire en sorte de trouver un juste équilibre dans l’enseignement. il y a généralement deux cours par semaine. et employer une stratégie basée sur les principes andragogiques. et en Dessin technique.La Kora Programmes. présence ou non 9 Référentiel de formation en sculpture .2011 . le formateur doit nécessairement s’adapter. soit environ 20 semaines. cinq (5) supports de dessin. intégrant le concept de soi. Il doit être à la fois ouvert et modeste. 3) Précisions sur le déroulement des séances de formation    Une séance est un cours de 3 heures. la motivation de l’apprenant. dans le souci de faciliter de bonnes relations avec le groupe. à raison de deux (2) cours par semaine. Préparer l’apprenant à être plus soucieux des détails et finitions et à faire preuve d’innovation Recommandations pédagogiques à l’intention des formateurs Etant donné la spécificité des groupes d’apprenants. Développement   . souvent peu alphabétisé ou d’un niveau de scolarisation assez faible. plusieurs recommandations concernant les missions du formateur et les modalités pédagogiques d’enseignement sont conseillées :    Les missions du formateur en Sculpture Accompagner les apprentis et/ou maîtres artisans à assimiler l’ensemble des étapes nécessaires pour la sculpture d’ouvrages. Il s’agit d’adopter une démarche qui s’oriente vers une pédagogie visant à susciter l’intérêt. Cependant.

Le formateur favorisera la découverte. par exemple pour la nature des dessins (footballeur. les plus expérimentés pouvant aider les débutants. le formateur pourra « sonder » le niveau du groupe : effectuer un sondage sur les capacités d’exécution en dessin libre. Valoriser les apprenants en positivant le plus souvent possible leurs travaux. lutteur.La Kora Programmes.…). types de bois. Faire la correspondance entre les langues locales et le français (ex: les modes de numération) pour expliquer les différentes étapes de la sculpture. l’apprentissage de la pratique étant privilégié. Utiliser une pédagogie active faisant appel à la démarche de résolution de problèmes Stimuler les apprenants pour qu'ils apportent des questions ou des situations de leur atelier. les cours pourront être orientés en fonction des intérêts des apprenants. Lors de premières séances. Au départ. une fiche peut être traitée en une à quatre séances.  Favoriser l'expression de chacun : Être attentionné à chaque apprenant et créer un climat de confiance. afin d’avoir un aperçu et faciliter ainsi l’orientation des cours. machines. insister sur la notion de respect des dimensions. La sculpture réalisée doit être en lien avec les besoins des apprenants. sont indiqués les différents objectifs pédagogiques que l'on veut traiter avec les apprenants . Ressources. se baser sur ces questions et situations pour construire la progression pédagogique de formation et élaborer l’exercice pratique de sculpture.2011 . Etablir dès que possible des liens avec les apprentissages en atelier. Ressources. ne pas hésiter à créer des sous-groupes de niveau Faciliter les relations entre les différents niveaux. Développement        d’activités connexes. Les œuvres confectionnées doivent être utiles et innovantes pour l’apprenant. Tenir compte des instruments de mesure et de traçage. Adapter son vocabulaire et son enseignement aux pré-requis des apprenants (vocabulaire de la menuiserie : outils. construire une progression pédagogique par session d’environ dix (10) semaines afin de structurer les apprentissages : La progression pédagogique peut suivre l’ordre des fiches techniques mais c’est au formateur d’agencer les cours en fonction du groupe d’apprenants : pour chaque fiche. baser son enseignement sur le niveau des « grands commençants » puis l'ajuster aux capacités du groupe.…) Favoriser l'entraînement pour une utilisation des acquisitions dans l'atelier ou dans la vie quotidienne : établir des passerelles entre la formation théorique et les situations de vie quotidienne et de travail en atelier . comme initiative méthodologique pour enrichir l’apprentissage et engager une ambiance dynamique dans la transmission de la connaissance. Après avoir structuré les informations. La progression pédagogique n'est pas une suite de connaissances juxtaposées à acquérir mais un ensemble organisé de séances qui met en œuvre le projet de formation Le planning et la progression pédagogique seront affichés dans la classe. favoriser le lien avec les chefs d’atelier par exemple pour mieux adapter les séquences aux situations de travail .La Kora Programmes. Poser des questions nominatives adaptées à l'apprenant afin de le faire participer directement. types de sculpture-dessin d’art reproduits…) Pour stimuler les apprenants. Développement . et ce dans l’objectif de répondre aux exigences de la clientèle. de reproduction du dessin d’art utilisés dans le métier et insister sur leur utilisation judicieuse pour plus de précision dans le travail de sculpture. en se référant notamment au référentiel de Dessin technique et autres fondamentaux de la menuiserie Bois .  Pour être efficace et pour motiver l'apprenant. sous la forme d’un tableau 10            Référentiel de formation en sculpture .

Connaître le travail et les conditions de travail des apprenants dans leur atelier. 11 Référentiel de formation en sculpture . regroupant tous les formateurs des différentes régions où ont lieu les formations et ceux qui ont enseigné l’année précédente. leurs représentations des notions abordées. matériel. Préparer chaque séance et élaborer :  la fiche de préparation (objectifs. réajuster cette formation au plus près de ses objectifs et des besoins des apprenants : Créer et saisir toutes les situations qui permettent l'interactivité entre les enseignants. une séance est préparée de manière précise. Ressources. et de s’impliquer pour une complémentarité avec les enseignements dispensés à l’atelier en Pré-requis et en Dessin technique et autres fondamentaux de la menuiserie.)  les outils nécessaires (situations. Ressources. Transmettre à la Kora PRD les anecdotes caractéristiques de ce qui est vécu pendant les séances. Ces ateliers devront se dérouler avant le démarrage des formations pour permettre aux formateurs de parcourir le référentiel afin de s’imprégner des contenus . Développement . Être en interrelation permanente avec les représentants de la Kora PRD et le Comité de formation. ces rencontres ont aussi pour ambition de partager les expériences de formation pour réajuster les contenus et modalités pédagogiques et logistiques si besoin. Pour mieux répondre aux besoins de formation. Définir l’ (les) objectif(s) de la séance et les savoirs à transmettre. fiches d'activités. au niveau très local. des ateliers sont organisés une fois par an.)  l'évaluation des acquisitions et le degré de leur assimilation  un résumé des connaissances à mémoriser que les apprenants prendront en note.La Kora Programmes.... ainsi que les formateurs des autres disciplines Les supports pédagogiques du formateur : Le présent référentiel de formation en Sculpture Pour « capitaliser » les expériences vécues pendant cette formation. déroulement.2011 . afin de permettre au formateur de suivre rigoureusement l’avancement de l’apprentissage en théorie. comme en pratique.. rigoureuse et structurée à partir de l'objectif fixé : Connaître le profil des apprenants... Transmettre à la Kora PRD les copies des fiches de préparation de séance après chaque période de 10 semaines.La Kora Programmes. Développement      Pour être efficace et pour motiver l'apprenant.  Une fiche récapitulative de suivi-évaluation pour chaque apprenant devra être complétée à chaque fin de cours. Les besoins déclinés dans le référentiel et les contenus proposés peuvent être ajustés en fonction de la réalité du milieu. il est vivement recommandé aux formateurs d’éviter le cloisonnement des enseignements-apprentissages. leurs savoirs..      Pour progresser et travailler en équipe.

façades. architectures. comme des objets modelés en terre ou sculptés en bois mais il ne reste pas de trace du passé lointain car les matières n’ont pas pu être conservé et résister au temps. on procède à un séchage lent. Elle nécessite souvent une préparation du bois en assemblant différents morceaux. ou encore de l’argile (principalement utilisés). . Elle peut être simplement une œuvre d’art. les premières sculptures réalisées par l'homme et qui ont résisté au temps. Une fois l’ouvrage modelé. Développement . c’est qu’ils ont une résistance faible. et pour des petits objets.Les débuts de la sculpture ? Selon les historiens archéologues. la matière doit se figer : Pour l’argile et le plâtre. où avec pour vocation d’embellir des objets utilitaires.2011 . D’autres sculptures on probablement existé. cela peut être de la pierre. Cette technique peut se réaliser avec les matériaux que l’on dit « plastique ». qui servaient probablement à des pratiques magiques. 2. sont de petites figurines taillées. voire casses par rétraction ou dilatation du bois en fonction du taux d'humidité).…La sculpture de frises ou d’ornementation vise à décorer.La Kora Programmes. Le principe est d’enlever des éclats dans la matière 12 Référentiel de formation en sculpture . en fonction de l’ouvrage et de la forme souhaitée . On réalise une œuvre de sculpture en retirant de la matière . les diverses pâtes à modeler. l’argile. La principale limite de ces matériaux « à modeler ». La sculpture d’ameublement est réalisée sur le bois principalement.La taille est la technique utilisée pour sculpter le bois.Les principales méthodes de sculpture Pour la création d’une œuvre de sculpture. on l’appelle aussi sculpture d’ornementation. d'échanges. Ressources. L'assemblage du bois est calculé de manière à éviter les jeux à venir (fissures. etc. enfin on fera cuire l'argile sèche pour fixer l’œuvre. pour la cire. On trouve quatre différentes techniques principalement utilisées en sculpture : . l’artisan peut utiliser plusieurs techniques. 3. qui varient selon la matière qu’il travaille.Le modelage consiste à ajouter ou retirer de la matière autour d’un ou plusieurs points centraux qui sont définis comme l’ « âme » de la sculpture. comme par exemple la terre. du bois. de métal. c’est-à-dire qui peuvent se déformer et reformer comme on le souhaite. comme la sculpture d’ornementation. embellir des objets et façades… La sculpture sur bois se travaille différemment des autres matières utilisées en sculpture car elle ne peut se faire que rarement sur un seul bloc de bois. le plâtre.…. c’est le refroidissement qui permet de figer l’œuvre . la cire. en pierre ou en os. La sculpture est d’abord une œuvre d’art qui est réalisée pour la beauté qu’elle offre au regard.Qu’est-ce que la sculpture ? La sculpture est une activité d’art qui consiste à concevoir et à réaliser des formes en relief ou en volume. de rituels et qui permettaient de réaliser des transactions avec des forces surnaturelles ou sociales. On peut à tout moment ajouter ou retirer de la matière. sans d’autre utilité que montrer la beauté de l’art. qui est une application de la sculpture sur des meubles.La Kora Programmes. Développement Fiche Sculpture n°1 LA SCULPTURE : GÉNÉRALITÉS 1. Ressources. la travailler plusieurs fois pour obtenir le modèle souhaité.

Les différents types de sculpture On distingue principalement trois types de sculpture selon leur forme. répartis en deux grandes catégories (la ronde bosse et le relief) : La ronde bosse.2011 .La Kora Programmes. d’autres matériaux comme le textile. dont la figure représentée hors du plan est inférieure à la moitié de son volume. pour réaliser une forme. et tient compte de la forme originelle du bloc de matière première pour faire sortir une forme pensée par le sculpteur. Développement . Ressources. l’étain – Sculpté par soudure En sculpture moderne. Ressources. On joue sur les volumes pour donner la perspective du motif. sont également utilisés pour réaliser des sculptures. les cristaux liquides et autres matériaux fabriqués par l’homme (comme le plastique). l’acier.Sculpté par taille directe ou modelage . et dans une moindre mesure.Les différents matériaux de sculpture Les matériaux utilisés en sculpture peuvent être d’origine minérale. végétale. LA RONDE BOSSE est une technique de sculpture en trois dimensions. 4. le sable.l’argile : porcelaine. l’aluminium. En Afrique.L’assemblage est une technique de sculpture qui consiste à assembler plusieurs objets divers pour former une œuvre de sculpture dont l’ensemble dépassera la valeur de toutes les pièces séparées.La soudure. le travail de sculpture se fait principalement sur le bois mais aussi l’ivoire et la pierre. Il existe deux techniques de taille pour la sculpture sur bois ou pierre : La taille directe est réalisée sans croquis ni modèle. la glace. mais elle peut être posée sur un socle (c’est le cas des statues principalement). 5. la calebasse. animale ou du métal. Les matériaux d’origine minérale . un dessin d’art. Pour l’ameublement. granit.La Kora Programmes. à l’aide d’un outil que l’on tape avec une massette. conçue de façon à pouvoir être observée de tous les côtés. Ceux principalement utilisés sont la pierre. terre glaise – Sculptée par modelage Le matériau d’origine animale : l’ivoire (os) – Sculpté par taille Les matériaux d’origine végétale : le bois et la calebasse (en Afrique de l’ouest principalement) – Sculptés par taille Le métal : le bronze. le haut relief et le bas relief. 13 Référentiel de formation en sculpture . le bois et l’argile.le ciment ou le béton . parfois éphémères (qui ne durent pas). jade – Sculptée par taille . à partir de mesures exactes. C’est cette technique que l’on utilise pour sculpter les meubles (sculpture d’ornementation) . Elle n’est pas rattachée à un fond. calcaire. Développement (bois ou pierre). le sel. . terre cuite. qui consiste à sculpter des œuvres à partir de la soudure de métaux. recopie soigneusement un modèle. sous tous les angles. La sculpture de frises ou d’ornementation utilise principalement cette technique de mise en forme de la sculpture. LE BAS RELIEF présente un faible relief. c’est le bois qu’on utilise le plus souvent. le verre.la pierre : marbre. La taille avec mises aux points.

il est important d’ajuster les plans afin que l’ensemble des éléments de la sculpture se rencontrent autour des différents plans. à l'aide de gouges creuses. Ressources. comme les membres. Il s’agit de retirer le plus possible de bois autour du motif. 6. pour la réussite du travail de sculpture : 1/ La réalisation du dessin d’art : La 1ère étape pour la réalisation d’une sculpture est de faire le dessin d’art sur une feuille de papier. Pour un bas relief. de manière nette. dans un premier temps puis fini. sept étapes sont nécessaires. entre la ronde bosse et le bas relief. en réduisant les plans principaux. Il faut ensuite râper le bois et le poncer avant de passer à la protection de la sculpture (vernissage. Développement . par transparence avec une toile imperméable ou du papier calque et Carbonne et à l'aide d'un crayon. est l’étape qui consiste à réaliser la forme définitive. suivant le choix du client. Selon la dimension du sujet on peut utiliser une craie. Il sera ensuite reproduit sur le bois à l’aide du papier calque et du carbone.La Kora Programmes. 4/ Le réglage du plan : Une fois la découpe réalisée. on repositionne le motif précisément sur la pièce de bois. Il faut conserver une surcote de bois. souvent à l'aide de la vis anglaise. on fait un tracé d'épannelage pour fixer la pièce dans la position où elle sera vue . Il peut être réalisé à la défonceuse. sans marquer les fonds. Développement LE HAUT RELIEF : Les formes sont attachées au fond mais sont quasiment complètes .La Kora Programmes. à la gouge et au fermoir. vérifié que le fond est à la même hauteur partout. cirage. dans le sens du fil du bois. la tête par exemple. 2/ Le traçage sur le bois est l’étape qui consiste à reproduire. certaines parties peuvent être détachées du plan. Elle permet aussi de jouer avec les ombres et la lumière en accentuant les creux. On parle aussi de demi-ronde bosse pour qualifier le haut relief. Ensuite. Cela consiste à descendre les plans successivement avec les gouges méplates et le burin. tout en restant attaché à un fond par une petite partie. pour laisser une marge afin de travailler le détail par la suite. 5/ L'épannelage ou donner la forme au bois permet de donner à la pièce sa forme.…) 2 Ces différentes étapes ont été identifiées par les artisans menuisiers sculpteurs lors de la conception de la charte de compétences en menuiserie Bois. 3/ Le défonçage et la découpe permettent de faire ressortir les formes de la sculpture autour du dessin. dont le sujet est presque entièrement sculpté. C’est l’étape qui consiste à vérifier la perpendicularité du plan. sur la pièce de Bois. former les volumes et faire les petits détails du motif sculpté. Ressources. 6/ L’ébauche ou le modelé.2011 . Certaines explications ont été complétées à partir de recherches bibliographiques notamment sur l’Encyclopédie libre en ligne Wikipedia.Comment sculpter ? Les différentes étapes de la sculpture sur bois2 On reconnait plusieurs étapes de la sculpture sur bois. 7/ La finition de la sculpture consiste à gratter le bois pour éliminer les coups d'outils qui sont trop apparents. 14 Référentiel de formation en sculpture . ou d’une toile blanche imperméable. C’est une sculpture en trois dimensions. le motif ou dessin d’art. mode principalement utilisé en sculpture d’ornementation.

dans la sculpture d’ameublement. le dessin que réalise le sculpteur est destiné à être reproduit sur un panneau de bois qui viendra former le meuble et l’ornementer. de réaliser de l’art.La Kora Programmes. Dans le cas de la sculpture sur meubles. Dans l'art africain qui nous occupe la sculpture de frises se compose surtout de motifs géométriques sculptés à plat qui se succèdent et sont souvent soulignés par des peintures de couleur blanche et rouge qui en améliore le relief. permettront à l’apprenti sculpteur d’acquérir les premières notions du dessin d’art.La Kora Programmes.… Le sculpteur doit faire appel à son imagination pour créer le dessin d’art qui sera reproduit en relief par la sculpture sur le bois. le sculpteur doit alors disposer de plusieurs modèles pour proposer un large choix au client.La sculpture de frise ou d’ornementation en Afrique La sculpture de frise ou d’ornementation est une sculpture qui est destiné à décorer. le décorer : une tête de lit. à lui rendre un aspect esthétique. Dans la sculpture africaine des motifs géométriques ont des valeurs de symbole et sont généralement représentés dans l'esprit de la tribu où ils étaient sculptés. observer les différents motifs qui ornent les meubles ou façades. des panneaux de portes. au-delà de sa fonction première. une armoire. définit une catégorie de sculpture que l’on appelle la sculpture de frises ou d’ornementation. étagères. mais pas seulement. 2. Il est donc différent du dessin technique qui a une utilité très cadrée. 1. le choix du motif doit se faire avec le client . Connaître les différents types de sculptures.…) sont représentés par ce qu’on appelle le dessin d’art. qui consiste à embellir le meuble. humaines) et les frises géométriques. Développement Fiche Sculpture n° 2 DESSIN D’ART ET SCULPTURE DE FRISES OU D’ORNEMENTATION Les motifs de sculpture réalisés sur les produits d’ameublement (tête de lit. elle se fait souvent en bas relief mais peut aussi être en haut relief ou en ronde bosse. une façade…. La sculpture de frises. ils sont généralement une représentation du réel . un meuble. On distingue principalement deux types de frises en sculpture d’ornementation : les frises figuratives (figures végétales. pieds de table. Si le dessin est l’œuvre du sculpteur.Le dessin d’art Le dessin d'art utilise toutes les techniques de dessin possibles dans une démarche esthétique. Les motifs du dessin dans la sculpture de frises ou d’ornementation (et la sculpture d’ameublement) sont surtout figuratifs. objets. et s’intéresser à l’art. Ressources. des pieds de table. armoires. Ressources. Ce travail d’embellissement du meuble par la sculpture. ses motifs géométriques se composent de droites brisées et de courbes. avec pour but de représenter différentes vues d’un objet en détaillant toutes ses dimensions. animales. Développement . représente généralement deux types motifs : on distingue les frises végétales et les frises géométriques. embellir un objet. Le sculpteur réalise un dessin d’art qui est le modèle de la sculpture qu’il va réaliser. ajoutaient 15 Référentiel de formation en sculpture .2011 . Certaines valeurs de force mystique.

16 Référentiel de formation en sculpture . outre la sculpture représentant des motifs géométriques. sera plus ou moins prononcée. Tout en recherchant des motifs de décorations anciens. le motif qui servira à la décoration doit répondre à plusieurs impératifs de précision. il faut essayer de les mettre en valeur en créant des plans d'ombres et de lumière qui apportent la couleur à la sculpture. il existe une grande variété de sujets souvent employés comme décoration qui servent de motifs pour la sculpture de frises tels que les tresses de vannerie sur toutes ses formes. que l'on peut considérer comme sculpture de frises. Dans notre cas. Ce cahier sera toujours d'une grande utilité et facilitera la tâche au moment de la recherche. La recherche des motifs Dans les œuvres exposées dans les musées. dans tous les documents que l’on peut consulter. Développement . La couleur en sculpture La teinte. Ces contrastes de creux et de bosses d'ombre et de lumière produisent l'effet de couleur qui ajoute à l'appréciation du relief. au cours des cérémonies étaient mis en présence de cette sculpture.… Le masque aussi était dans certain cas. Les sujets de sculpture de frises Dans la Sculpture africaine. il est toujours très intéressant de relever le motif qui plaît et tenir un cahier où seront collectionnés ces motifs. accrochera plus de lumière et apparaîtra plus blanche. Une bosse par exemple. et qu'elle apporte toute la noblesse du travail bien fini. Ressources. ayant perdu la trace du symbole de représentation de ces motifs géométriques. reptiles. un élément de décoration et peut se classer dans la catégorie des éléments du frise. Toute la gamme peut être obtenue en ayant ses bosses d'un relief de plus en plus important et recevant le plus de lumière possible. Dans les effets d'ombre.La Kora Programmes. et tous ceux qui. Les animaux très stylisés. la valeur à l'œuvre.La Kora Programmes. de vie du village etc. oiseaux.2011 . Dans tous les cas. un creux très prononcé apparaîtra pour un gris et toute la gamme intermédiaire peut être obtenue suivant le creux donné et la façon dont il sera caché à la lumière par contraste. qu'elle souligne sa richesse. la couleur en sculpture ne peut être rapportée que par les plans d'ombre et de lumière. selon son relief. nous nous contenterons de savoir que la sculpture de frises ajoute. Ressources.… Quelque fois aussi des personnages à peine ébauchés forment des frises où s'inscrit une partie de la vie de l'homme en Afrique : scène de chasse. dans les photos. Développement à l'œuvre une puissance et une vitalité dans l'expression. par le détail. crocodiles etc. comprenaient le sens et la valeur de l’œuvre.

Applications du dessin d’art : les frises à motifs géométriques Réaliser ces exercices en marquant les reliefs. Développement 3. 17 Référentiel de formation en sculpture . Ressources.La Kora Programmes.2011 . Développement . Ressources.La Kora Programmes.

qui tout au long de sa carrière apprendra à maîtriser le bois.2011 .La Kora Programmes.Savoir choisir le bois en fonction du type de sculpture à réaliser : avoir un bois facile à sculpter . C’est de la qualité du bois et des outils que dépend la réussite d’une sculpture. 18 Référentiel de formation en sculpture . Développement . Développement Fiche Sculpture n°3 CONNAISSANCE ET CHOIX DU BOIS POUR LA SCULPTURE OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE : Avoir un bois facile à sculpter . en le travaillant.La Kora Programmes. Ressources. propre et sans éclat Le bois est la matière première du sculpteur d’ornementation qui doit en connaître toutes les caractéristiques pour bien le choisir et le travailler avec précision .Connaître la structure de l’arbre . Ressources. pour bien choisir le bois. Savoir reconnaître un bois de qualité est primordial pour le sculpteur.Savoir reconnaître les différents types de bois et la qualité . Les différents éléments pédagogiques qui suivent devraient pouvoir guider les apprentis.Obtenir un beau meuble.Connaître le sens du fil du bois .Connaître la densité du bois .

Développement 1.La Kora Programmes.Structure et vie de l’arbre Les différentes parties de l’arbre La fourche Le broussin Le fut La souche 19 Référentiel de formation en sculpture . Ressources. Ressources.La Kora Programmes.2011 . Développement .

Ressources.Purification de l’air. . . Développement La vie de l’arbre O CO 2 A .Absorption par les racines.La Kora Programmes. Développement . Ressources.Absorption de gaz carbonique.Transformation au niveau des feuilles et rejet d’une partie. (Transpiration) Le jour Soleil .2011 . .La Kora Programmes.lumière CO 2 Respiration H2O O O La nuit Respiration CO 2 H2O Transpiration Absorption Eau – Sels minéraux Eau – Sels minéraux 20 Référentiel de formation en sculpture .Rejet d’oxygène (respiration) B – Circuit de l’eau. .

2011 .La Kora Programmes. . Développement Circulation de la sève Gaz Carbonique Chlorophylle Sève Brute Oxygène . Ressources.en montant.La Kora Programmes. et dans …le cambium………… en descendant.Elle circule dans …le liber…………………….Si on enlève un anneau d’écorce. La Sève : . Ressources. de liber et d’aubier : l’arbre ……meurt………… Section Transversale Le duramen Le cambium Le liber L’aubier Ecorce Cerne annuelle 21 Référentiel de formation en sculpture . Développement .

. platane. c’est la B :…le duramen…… ……. ce sont des lignes d’accroissement circulaires marquant la pousse Section Tangentielle Section transversale D – Cernes annuelles A – La moelle H – Les mailles C – L’aubier B – Le duramen H – Les rayons médullaires E :……le liber…………… l’arbre. ce sont des couches de bois imparfait.2011 . visibles sur d’autres bois (chêne.. C’est parfois une simple pellicule (bouleau). important. le bois formé au printemps est plus clair que celui formé en été...La Kora Programmes. il est composé de cellules lignifiées. durable. Développement . hêtre). de tissus en formation. Ils sont invisibles sur les résineux.c’est une couche gluante F :…le cambium…… c’est une couche spongieuse dans laquelle descend la sève.. Il peut-être : apparent. parfois elle est très épaisse (30cm Séquoias) H :…les cernes annuelles……. 22 Référentiel de formation en sculpture . c’est une couche protectrice formée en continu par le cambium. E – Le cambium F – Le liber G – L’écorce . altérable. masse principale du tronc. les cernes…. invisible. Ressources. Il assure vie et croissance de G :…l’écorce……. Il provient de l’aubier... Développement Coupe et structure de l’arbre A :…la moelle . D: annuelle.. Ils portent le nom de mailles en section radiale.La Kora Programmes. C’est la trace au cœur du tronc de la première pousse. Ressources.ce sont les canaux d’irrigation allant vers le centre de l’arbre. réduit. C : ……l’aubier…….

L’Ebene : Bois rare.Le Fraké Les bois durs : Tous les bois durs peuvent être sculptés et conviennent particulièrement pour la sculpture de belles pièces : .Pour le choix de l’essence de bois. dont le charme et la couleur noirâtre donne de beaux effets qui sont très appréciés par les sculpteurs et les connaisseurs. . Par exemple. Développement 2.Le temps de séchage du bois est important : il faut mieux un bois bien sec. On fera donc attention à ce qu’il n’y ait pas de traces de sciures. . En général on ne travaille pas la sculpture dans l’aubier. qu’il n’a pas été attaqué par des insectes.Le Dibétou. Les différents bois en sculpture se classent en durs et tendres. Cela nécessite de bien maîtriser la structure de l’arbre et les différentes essences de bois. Ressources. et en fonction de l’ouvrage à réaliser. . et le dimbe. ce sont surtout le Fraké. il faut savoir que chaque bois à ses défauts et ses qualités. petits trous. Développement . Les bois tendres : En sculpture.Les essences et la qualité du bois Les différentes essences de bois Le sculpteur utilise différents types de bois ou essences. On préfèrera le bois qui n’est pas coupé trop près de l’aubier. de par sa beauté et sa solidité. dans la région de Tambacounda et en Casamance. Ressources. 23 Référentiel de formation en sculpture .Il faut éviter les nœuds qui rendent difficile le travail de taille du fil du bois. il est fondamental de bien choisir son bois. Dibétou qui sont utilisés.La Kora Programmes. A Tambacounda. Les bois difficiles à se procurer sont le Venn et l’Ebene.… .Plus on va du cœur vers l’aubier plus le bois est tendre.2011 . Le Venn est un bois dont l’exploitation est très réglementée au Sénégal. Au Sénégal. . ils sont préconisés surtout pour les débuts : . le Linké.Le Caïlcédrat La qualité du bois Avant de réaliser la sculpture sur bois.Le Sipo. les menuisiers travaillent beaucoup le bois de venn ou bois rose. . le Sipo. Il est surtout utilisé en ébénisterie comme support de décoration.Le venn : Bois le plus souvent utilisé par les sculpteurs.Le linké a plusieurs caractéristiques communes avec le bois de Venn.Le Dimbe : Il se travaille aisément mais il est très sujet à la vermoulure . .La Kora Programmes. les menuisiers utilisent principalement le bois de venn. et c’est en les travaillant que le sculpteur pourra évaluer la qualité qui lui correspond le mieux. en fonction de sa qualité. . le Framuré. dans les autres régions on utilise très peu le bois de Venn. .Il faut vérifier que le bois n’est pas malade. .Le Makoré . Selon les régions du Sénégal.L’Acajou. certains bois seront utilisés plus que d’autres. Pour un bois de qualité pour la sculpture : .

La Kora Programmes.La Kora Programmes. pour un travail soigné et facile. C'est vrai surtout avec de grandes pièces. Le travail dans le sens du fil du bois Dans la majorité des cas. il faut adapter l'outillage et la façon de travailler. Mais le fil n'est pratiquement jamais rectiligne. Dans une pièce en bois de fil. Ressources. Le travail du bois avec les outils : Enlever le moins de matière possible à chaque passe La sculpture sur bois fait appel à plusieurs outils et méthodes de travail. pour les "coucher". localement. ainsi que la forme et l'orientation des "pores" pour des bois à gros grain tel que le Venn. Les "raies" et les "flammes" formées en bois de long par les cernes sont souvent un renseignement utile. Le sculpteur travaille dans le sens du fil. Il se forme des éclats qu'il faudra faire disparaître plus tard si on veut que le travail soit présentable. L’objectif est de faire tourner la machine le plus vite possible pour plus de précision. Il est des cas où il faut absolument travailler à contre-fil. L’objectif est de prendre le moins de matière possible à chaque passe. ce qui fait que les pièces obtenues sont en fil tranché. en respectant le sens du fil du bois.Le travail du bois en sculpture Pour travailler le bois en sculpture. on doit travailler dans le sens du fil. Pour le travail mécanique: Le tranchant de l'outil doit être bien affûté. Ressources. L’utilisation du rabot et de la varlope nécessite de bien ajuster le contre-fer sur la planche du fer et le plus près possible du tranchant pour limiter la profondeur des éclats. Avant de commencer à sculpter il est indispensable de bien comprendre la structure du bois : il est rare de trouver une pièce de bois au fil rigoureusement parallèle à la face à usiner. Les fibres ne sont pas tranchées comme pour le bois de fil. Certaines essences de bois ont la caractéristique d'être à fils contraires c'est-à-dire qu'il y a présence simultanée de fil et de contre-fil Dans ce cas. c’est-à-dire la présence d'un nœud. 24 Référentiel de formation en sculpture . Pour la sculpture sur bois. Développement 3. au contraire elles sont arrachées et puis cassées par l'outil. pour limiter les éclats. Pour être certain d'attaquer une pièce en bois de fils. il peut y avoir. et des outils mécaniques. ce qui permettrait de la travailler indifféremment à partir d'un bout ou de l'autre. Le travail à contre-fil Lorsqu’on travaille à contre-fil c’est comme si on relevait les fibres.2011 . il est nécessaire de la regarder avant de commencer le travail. une déviation du fil. Développement . Cela évite des manipulations inutiles pour changer le sens de la pièce. La vitesse de passe doit cependant être réduite pour prendre le moins de matière possible. l’artisan doit bien connaître la matière sur laquelle il travail le. Le sciage du tronc se fait suivant son axe et non en suivant sa forme. le bois se travaille à la fois avec des outils manuels. Pour le travail manuel: Le tranchant de l'outil doit être affûté le mieux possible. mais doit parfois travailler à contre fil.

il faut respecter les règles élémentaires de sécurité. peinture. surtout en cas de pluie 4.La Kora Programmes. Respecter les espaces entre les machines pour une bonne circulation dans l’atelier 9.La Kora Programmes. recouvrir la tâche avec de la sciure ou du sable. attention aux clous ! 13. Déplacer les pièces lourdes à plusieurs 18.2011 . Disposer d’un extincteur en état de marche. adapté à l’opération à réaliser 11. La règle d’or pour garantir la sécurité est surtout une bonne organisation de l’atelier qui doit être toujours en ordre. avec des prises de terre 3. Développement . Tenir les personnes extérieures. décharges électriques. il est essentiel de respecter les consignes suivantes. vernis. les entretenir. Ressources. Garder l’atelier toujours en ordre : Ranger son poste de travail chaque soir 2. et utiliser différents éléments de protection. Utiliser toujours le bon outil. Vérifier que les systèmes de sécurité soient bien montés et poser les volets de protection sur les machines à bois électriques 6. plus les risques d’accident sont élevés. Débrancher soigneusement la prise après utilisation d’une machine électrique 7. Utiliser un masque pour se protéger des poussières. Développement Fiche sculpture n° 4 SECURITÉ ET PROTECTION DANS L’ATELIER L’artisan sculpteur travaille dans l’atelier et utilise plusieurs machines et outils tranchants qui peuvent être dangereux s’il l’on ne fait pas attention. incendie. limiter la circulation des personnes extérieures à l’atelier. teintures. réparer 10. Ainsi. pour le cas d’incendie 5. dans le meilleur des cas un bleu de travail 12. Plus le nombre d’équipements et d’artisans au sein d’un atelier est grand. Se protéger du bruit des machines avec un casque ou des bouchons d’oreilles 17. pour éviter les risques d’accident de travail (coupures. Disposer d’un système électrique aux normes. LES RÈGLES ÉLÉMENTAIRES DE SÉCURITÉ DANS L’ATELIER 1. 20. etc. Porter des chaussures fermées. en dehors des zones d’utilisation d’appareils électriques. Utiliser des gants pour les travaux d’usinage 16. Vérifier l’état des câbles électriques et branchements régulièrement pour éviter les décharges électriques. Eviter de renverser des liquides pollueurs sur le sol : huiles. Vérifier l’état des outils avant de s’en servir. Disposer d’une boîte à pharmacie dans l’atelier 25 Référentiel de formation en sculpture . Si du liquide est renversé. en particulier les enfants. sciures de bois et vapeurs toxiques 15. Ressources. Il est donc important de bien respecter un certain nombre de règles de sécurité qui favorisent un environnement de travail sécuritaire. Porter des vêtements convenables et adaptés. Porter des lunettes de protection lorsqu’on utilise la meule ou une scie 14. Chaque artisan menuisier doit connaître les normes de sécurité et savoir identifier et respecter les signes de danger. 8. Pour éviter les accidents au sein de l’atelier. Entretenir soigneusement les outils et équipements pour éviter leur détérioration 19. blessure).

Développement .La Kora Programmes. Ressources. Développement Pour garantir la protection et la sécurité. Ressources.La Kora Programmes.2011 . plusieurs équipements sont nécessaires selon l’étape de travail : LES ÉQUIPEMENTS DE SÉCURITÉ ET DE PROTECTION DANS L’ATELIER Bouchons d’oreilles Chaussures de sécurité 1 Bleu de travail : Casque 2 3 à 7 Gants 8 9 10 Casque anti bruit Masque filtrant Nez de cochon 11 à 13 Lunettes Extincteur Boîte à pharmacie 26 Référentiel de formation en sculpture .

Développement . Il doit savoir identifier les outils les mieux adaptés pour réaliser chaque tâche.Bien choisir et manier les outils de sculpture (F2) : Connaître l’ensemble des outils nécessaires pour sculpter. Il doit aussi accorder une grande importance à l’affûtage de ces outils manuels. et bien tenir l’outil. Dans tous les cas.Utiliser un bon établi (F5) : connaître l’établi et ses accessoires. Cependant. privilégiant l’approche du travail manuel de la sculpture. 27 Référentiel de formation en sculpture . connaître les différentes tâches à accomplir . L’artisan doit connaître l’ensemble de ces outils et leur utilisation pour garantir un travail de précision et de qualité.La Kora Programmes.Savoir affûter les outils (F6) : Connaître les différents outils à affûter les outils d’affûtage. Développement Fiche sculpture n° 5 CONNAISSANCE ET UTILISATION DES OUTILS DU SCULPTEUR OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE pour ne pas faire d’éclat sur le bois et obtenir un produit propre . qu’ils soient manuels ou mécaniques.La Kora Programmes. savoir utiliser chaque outil selon le travail à exécuter au sein d’un espace de travail aménagé pour réaliser un travail de qualité sans d’éclat . Ressources.2011 . choisir la taille de l’outil pour effectuer le travail de sculpture. bien fixer la pièce sur l’établi . savoir utiliser l’établi de façon à bien serrer les pièces à sculpter. On ne fera pas d’explication de l’utilisation de toutes ces machines dans ce référentiel. savoir utiliser l’affiloir. savoir reconnaître la qualité des outils et vérifier la qualité de l’acier. savoir leur utilité et la façon de les manier. l’ensemble des explications liées à l’utilisation des machines à bois est disponible dans le Référentiel de Dessin technique et autres fondements de base de la menuiserie bois. respecter les positions à adopter pour l’affûtage des outils. le sculpteur utilise certaines machines à bois mécaniques qui sont souvent utilisés pour dégrossir le travail avant la réalisation des détails minutieux de la sculpture. En plus des outils manuels. Ressources.Utiliser de bonnes presses (F4) : Savoir fixer le bois. respecte r le sens de l’affûtage Le sculpteur utilise de nombreux outils manuels pour effectuer les différentes tâches reliées à la sculpture. le formateur doit accorder une attention particulière à l’enseignement des consignes de sécurité pour l’utilisation de tous ces outils.

le sculpteur utilise un crayon ou une pointe à tracer pour les travaux de précision. Ressources. elle sert aussi pour aligner 2 éléments 28 Référentiel de formation en sculpture . que l’on tend entre 2 points pour tracer une ligne droite . divisé en 5 branches en bois de 20cm. Développement . Le réglet est un outil de mesure pour les petites dimensions Le décamètre à ruban est un instrument de mesure en mm et cm qui permet de tracer et mesurer les longueurs supérieures au mètre. En sculpture on utilise régulièrement les outils suivants : Pour le report des dimensions. elle grave légèrement le tracé dans le bois Le cordeau est une cordelette non élastique enduite d’un produit marquant. Pour le marquage.Les outils de traçage et de mesure Le traçage en sculpture permet de reporter des dimensions ou dessiner des formes sur les matériaux avant de le travailler. Le crayon de menuisier : Le crayon permet de reporter les dimensions sur le bois La pointe à tracer permet le traçage des dimensions sur le bois de façon plus précise qu’au crayon.2011 . ce qui permet de mesurer aussi les surfaces courbées. Le mètre à 5 branches : Instrument de mesure d’un mètre.La Kora Programmes. Le mètre à ruban ou ruban à mesurer est un instrument de mesure composé d’un ruban gradué flexible et qui peut s’enrouler. Ressources. on utilise l’un des quatre outils suivant. Développement 1. En sculpture le réglet est très utilisé.La Kora Programmes.

et sert à tracer de très petits cercles ou arcs. Le sculpteur utilise surtout l’équerre et la fausse équerre. Il est équipé d’une roue ou d’une pointe qui marque le bois. par exemple pour la hauteur du fond levé d’un bas relief.La Kora Programmes. 8 Le compas à pointes sèches dispose de deux pointes qui laissent une trace gravée dans le bois 9 Le compas à balustre a un manche transversal. Ressources. droits. 60° et 90° 4 La grande équerre en bois renfort avec écharpe est utilisé pour le traçage d’angles de grande dimension. 30°. 45°. 29 Référentiel de formation en sculpture . selon le tracé d’angle à effectuer. 60°. 90°) 6 La fausse équerre ou sauterelle permet de tracer tous les angles 7 Le trusquin est l’instrument indispensable pour tracer des parallèles aux côtés de la pièce à travailler déjà dressée. Développement . permet de tracer des angles de 30°. Le chapeau et la lame sont raidis par une écharpe qui consolide l’angle. permet de tracer des angles droits (90°) 2 L’équerre à 45° permet de tracer des angles à 45° 3 L’équerre d’angle ou double onglet. 5 L’équerre de menuisier ou équerre composée permet de tracer des angles de différents degrés (15°.La Kora Programmes.2011 . Développement Pour le traçage des angles et de droites l’artisan sculpteur utilise différents types d’équerres. des différentes courbes du dessin. Pour les grands rayons on utilise le compas à verge. Il s’utilise principalement pour les grandes dimensions Pour le traçage des cercles et des arcs. Ressources. 1 L’équerre à 90°. 45°. 10 Le compas à verge ou à coulisse est composé de 2 coulisseaux positionnables sur une bande et portant chacun une pointe sèche. d’épaisseur ou de profondeur. l’artisan sculpteur utilise les compas.

qui permettent de fixer le bois sur la table pour le travailler. Au Sénégal. il peut fixer le bois au milieu de la table. repose sur l’établi. Le sculpteur utilise principalement le valet et la presse d’ébéniste – (Se référer à la fiche habileté E5 : Utiliser un bon établi) L’établi Les différents accessoires de l’établi sont des outils de maintien. Développement 2.La Kora Programmes.Les outils de maintien . 7 – Serrage par came : Le bois est « clipé » à l’aide d’un mécanisme sur l’établi avec ce valet. l’établi des menuisiers comprend généralement la presse de menuisier. tapé avec le valet par fixation. Cette vis engagée dans la pièce de bois à sculpter. La presse de menuisier permet de serrer les petites pièces pour réaliser les tenons ou mortaises La presse d’ébéniste est surtout utilisée pour faire des entailles.serrage L’ETABLI ET SES ACCESSOIRES : L’établi est la table de travail du menuisier sculpteur. l’extrémité apposée se termine comme une vis à bois. et ses accessoires doivent permettre de bien serrer les bois à travailler. 30 Référentiel de formation en sculpture . Le serrage se fait par choc (on tape le bois) ou par came selon l’outil. et le valet qui sont les accessoires les plus utilisés 1 2 3 4 5 La griffe métallique est un outil de serrage utilisée surtout pour les petites pièces Le valet d’établi est particulièrement utilisé en sculpture. La barre ou crémaillère d’écartement est utilisée pour faire des crémaillères. 6 7 La vis anglaise est une longue tige filetée terminée par une patte mobile maintenue par une goupille .2011 . 6 – Le serrage par choc : le bois est plaqué.La Kora Programmes. Il doit avoir une surface plate. La patte mobile de cette vis remplit les mêmes fonctions que l’écrou de la presse mais avec moins d’encombrements. Développement . La presse française est également à vis et est surtout utilisée pour faire des queues d’aronde. bloquée par l’écrou à oreille. Ressources. sa hauteur idéale de travail est au niveau du coude. Ressources. L’apprenti doit apprendre à bien poser la pièce sur l’établi et connaître les différentes tâches à accomplir avec les différents accessoires. permet d’avoir des dimensions précises La presse parisienne serre le bois à façonner à l’aide d’une vis.

Ressources. poignée bois permet d’assembler de petites pièces entre elles. aussi pour maintenir les pièces à travailler. La presse se compose généralement d’une tige plate en acier à une extrémité . utilisée surtout en sculpture Les presses à ouverture fixe. Ces outils sont utilisés pour l’assemblage des pièces d’un ouvrage entre elles. 3 – La presse d’emboîture : Presse qui permet d’emboiter plusieurs petites pièces entre elles 4 – La presse à enture serre les petites pièces.2011 . courbées. Les presses dormantes à panneaux sont utilisées pour coller les panneaux sur chants Le serre joint dormant est monté sur des tréteaux. dont les montures et poignées sont en métal.La Kora Programmes. sont utilisées surtout en sculpture pour les petits modèles d’assemblage. est un serre-joint à vis aussi. s’ajuste à la forme de la pièce. Développement LES OUTILS DE SERRAGE : Les presses ou serre-joints permettent de maintenir les pièces de bois à travailler. 1 – Le serrage à l’aide d’une corde est utilisé pour assembler des panneaux arrondis volumineux (tables rondes. roues) 2 – La presse articulée (presse-partout) permet un serrage plus précis. Développement . pour assembler une porte par exemple 2 1 La presse d’angles avec feuillard métallique permet de serrer des petites pièces arrondies. ou de serrer différentes pièces entre elles. Le serre joint à vis. Le serre joint métallique. permettant de serrer des pièces lourdes et volumineuses. Ressources. Quelquefois la tige comporte des crans sur l’une de ses arêtes. pour des petites pièces de formes spéciales. 3 4 31 Référentiel de formation en sculpture . ou en sculpture. Selon la taille et la forme des pièces l’on utilisera telle ou telle presse. une patte fixe dans la tige coulisse une patte mobile qui se termine par la vis de blocage. en régler le serrage par vis.La Kora Programmes.

Développement .La Kora Programmes. Il existe différentes tailles de denture selon les besoins. Développement 3.30° . droite coudée La scie égoïne permet de scier des pièces de toute taille. Il faut manier la scie en posant la lame sur un support. Elle permet de réaliser des ouvertures dans un panneau à partir d’un trou La scie à monture ou scie cadre. Denture fine Grosse denture Pour réaliser des arasements Pour réaliser des tenons La scie à placage est une très petite scie à denture très fine et non avoyé que l’on utilise avec une règle pour couper des feuilles de placage. Ressources. droite Les scies à dos ou scies Sterling sont utilisées pour les coupes fines.60° . scie à tenons permet de scier en long une pièce de bois en deux pièces égales. La scie à guichet dispose d’une fine lame qui permet de faire des découpes plus précises.) Angles de coupes 90° . Elle s’utilise dans une boîte à onglet maintenant la scie à l’angle souhaité (45° pour l’encadrement par ex. elles permettent de découper des baguettes.2011 . La scie d’encadreur ou scie à onglet permet de réaliser des coupes d’onglet. à différents angles par rapport à la longueur du bois.La Kora Programmes. L’artisan menuisier sculpteur choisit la scie en fonction du travail qu’il a à effectuer et selon la nature du matériau à scier. Ressources.Les outils de sciage La scie est un outil de coupe avec des dents qui permettent d’entailler le bois.45° La boîte à coupes en bois ou boîte à onglet La scie à métaux : scie à cadre métallique pour couper les métaux 32 Référentiel de formation en sculpture .

la varlope et le guillaume pour raboter.5 à 1. travailler de petites surfaces ou de réaliser des assemblages. gouge). dégauchir.REPLANISSAGE Les outils d’entaillage sont des outils tranchant fixés sur un manche (ciseau. Développement . défoncer. Le rabot a plusieurs fonctions dont : aplanir. l’aplanir. Ressources. pour accueillir le tenon. des rainures.… Le rabot en bois a les mêmes fonctions que le rabot métallique La varlope : Sorte de grand rabot en bois avec des poignées qui sert à redresser le bois. En sculpture. le dégauchir Le Guillaume : Outil de façonnage qui ressemble à un rabot étroit dont la largeur du fer et de la semelle sont de même dimension. Il est utilisé pour faire les mortaises.2011 . bédane. Elle permet aussi de défoncer le bois. Ressources. faire des entailles Le bédane : Outil proche du ciseau à bois mais plus épais. faire des moulure et des rainures. très affûtée pour travailler le bois. dont le fer est en forme de demi-canal (concave). Il existe différents modèles. et qui permettent de dresser. Le ciseau à bois est composé d’une lame en acier appelée planche et dont une extrémité est taillée en biseau. 33 Référentiel de formation en sculpture . le défoncer. des moulures. Il permet de réaliser des feuillures. Les largeurs de la lame vont de 0. diminuer une surface de bois. on utilise principalement le ciseau et les gouges pour tailler le bois.5cm La gouge : Principalement utilisée en sculpture pour créer des lignes ou des cercles. et comme outil de coupe pour la réalisation de pièces en bois tournées entre pointes.La Kora Programmes. Le rabot métallique : Outil composé d’une lame de métal plus ou moins inclinée et ajustée dans un corps en métal. la gouge est une variante du ciseau à bois. Développement 4. et le rabot. façonner le bois. et donc plus résistant. repérés par un numéro de cintre et sa largeur.Les gouges et autres outils d’entaillage-replanissage LES OUTILS D’ENTAILLAGE .La Kora Programmes.

La Kora Programmes, Ressources, Développement

Pour la taille de la sculpture, l’artisan utilise des outils tranchants, principalement les gouges. Les outils tranchants du sculpteur sont en acier trempé donc très fragiles. Et pour cela : - il ne faut faire aucune force de pesée - éviter de les engager trop profondément dans le bois - éviter de les essuyer avec un chiffon gras - éviter de se déplacer avec un outil dans la main, sauf pour a ller affûter. Dans ce cas tenir l’outil verticalement avec le côté tranchant vers le soleil.

LES GOUGES
Les gouges représentent l’outillage tranchant le plus complet quant à l’étendue de la forme et à l a dimension du tranchant. Ces outils coupants possèdent une manche généralement à pans, fixée au niveau de la soie et retenue par le collet ou embase. Le sculpteur utilise différentes gouges pour la taille de la sculpture, ces gouges sont classées par pas ou cintre, ce qui correspond à la forme plus ou moins incurvée du tranchant de l’outil. Chaque cintre est disponible en plusieurs largeurs qui vont de 1 à 40 mm. Il existe plusieurs formes de lames (droite, spatulée, spatulée courte) et plusieurs courbures de lame (droite, coudée, contre coudée). Les outils cintrés ou coudées sont réservés aux réalisations particulières comme les reliefs importants ou les motifs difficilement accessibles. Généralement, on classe ces outils coupants en trois catégories, selon la courbure de la lame : les gouges droites ou longues, coudées et contre coudées. Elles prennent leur nom suivant leur courbure, de gouge plate pour celle dont le tranchant est presque droit : les gouges méplates, les gouges demi-plates, les gouges demi-rondes, les gouges rondes, les gouges creuses, les gouges creuses à aile. Selon que le tranchant est de plus en plus incurvé, une gamme de pas allant de 2mm à 30 mm caractérise la largeur de leur tranchant. La plupart des pas et des largeurs sont disponibles dans plusieurs de ces formes de lame. Ainsi, il existe une variété importante de gouges et il est important de s’assurer que le profil de la gouge corresponde au travail à exécuter. Le sculpteur tient à ses outils, chacun d’eux coopère intimement à l’exécution de l’œuvre. Les gouges droites et longues Les pas vont du n° 1 (fermoir) au n°11, le plus creux, appelé gouge à bretter ou gouge à ailes.

Le fermoir (n°1): Outil plat à double biseau, utilisé pour dresser les surfaces et les plans droits, régler les fonds et exécuter les frises à dessins composés de droites. Le tranchant est droit. Il s’appelle aussi biseau, lorsqu’il est coudé, une gamme de pas partant de 3m/m à 40 m/m désigne la largeur de son tranchant. Lorsque son tranchant est oblique, il s’agit du néron.

34 Référentiel de formation en sculpture - 2011 - La Kora Programmes, Ressources, Développement

La Kora Programmes, Ressources, Développement

Le Néron ou « nez long » (n° 2): Outil semblable au fermoir mais avec un tranchant incliné oblique qui permet de travailler les angles rentrants, d’atteindre les endroits inaccessibles de la sculpture. Il s’utilise comme un couteau. Sa forme se rapproche de celle de certains couteaux à sculpter, seule la prise en main est différente.

Les gouges, repérées par leur numéro de cintre et leur largeur, se décline du n° 3 (gouges méplates) au n° 10 (gouges creuses) : Les gouges méplates (n°3 à 5) : Outil dont le profil varie du plat au quart de cercle. Elles sont utilisées pour creuser le bois ou pour la découpe des ornements par frappe verticale. Les gouges demi-creuses (n°6 à 8) : Outil dont le profil varie du quart de cercle au demi-cercle et dont l’utilisation est semblable à celle des gouges méplates Les gouges creuses (n°9 et 10) : Outil dont le profil varie du quart de cercle aux ¾ de cercle. Leur utilisation est également semblable aux gouges méplates.

La gouge à bretter (n°11) : Outil le plus creux, il possède deux parties verticales remontantes qui lui permettent de couper le bois profondément. C’est une très petite gouge dont le tranchant est en forme de U. C’est l’outil le plus adapté pour ébaucher une sculpture. Dans les plus petites tailles (1 ou 2mm), la gouge à bretter sert à réaliser les nervures des feuillages et à tracer les petits détails d’une sculpture. Très polyvalente est très utilisée.

Le burin : Outil en forme de V, qui peut être droit ou coudé, et se décline en 4 angles différents : 40°, 60°, 76° et 100°. C’est l’outil essentiel du sculpteur, son emploi se trouve à chaque moment de la progression. Ses utilisations sont très variées, aussi bien au moment du défonçage des frises qu’au moment de la finition que pour donner à la sculpture de très délicats détails : Il est utilisé pour dessiner, graver, sert à séparer les volumes lors de l’ébauche, et à réaliser des rainures pour les petits détails. De par sa forme en V, il creuse un sillon dans le bois ce qui permet soit de séparer deux plans ou à détacher un moment du défonçage. Le seul inconvénient est sa fragilité aussi il ne faut jamais l’engager profondément dans le bois.

35 Référentiel de formation en sculpture - 2011 - La Kora Programmes, Ressources, Développement

La Kora Programmes, Ressources, Développement

Les gouges coudées et contre-coudées Les outils coudés : Ces outils coudés peuvent être des gouges burins etc. Ils permettent d'accéder dans les zones
concaves en restant dans le sens du sang du bois.

La gouge coudée longue (ci-dessous) est surtout utilisée pour travailler dans les zones creuses. Elle permet ainsi de faire des finitions parfaites.

Les outils contre coudés permettent de travailler les zones convexes, elles servent à exécuter les parties en bosse
(intérieur de circonférence de bâtonnets)

La partie bombée de la gouge, biseau extérieur sert le plus souvent lors du défonçage, de la préparation nécessaire avant le travail de finition des parties en creux. La partie creuse de la gouge biseau intérieur sert à finir les parties basses. En aucun cas elles ne doivent servir au dégraissage. Le biseau est affûté à l'inverse des outils coudés pour travailler les parties convexes

Nota : Il faut donc retenir que dans les travaux où la gouge droite ne fait qu’exécuter favorablement le travail, la gouge coudée remplace le biseau extérieur, la gouge contre coudée remplace le biseau intérieur.

36 Référentiel de formation en sculpture - 2011 - La Kora Programmes, Ressources, Développement

mais aussi sur des ciseaux. ciseau.2011 . pour le défonçage. Elle est utilisée par le sculpteur pour frapper le bois de façon précise 5 et contrôlée et pour taper sur le manche des outils Le maillet en caoutchouc est utilisé pour ne pas abîmer la surface sur laquelle on frappe. OUT 6 37 Référentiel de formation en sculpture . la massette et le maillet en bois ou en fer. 1 Le marteau de menuisier permet d’enfoncer les clous.La Kora Programmes. Développement . mais aussi de les retirer 2 Le marteau à plaquer est utilisé pour coller le placage. gouges et autres outils.Les outils de frappe Les outils de frappe sont surtout utilisés en sculpture pour faciliter la pénétration de l’outil coupant (gouge. Ressources. Ressources. Il permet d’écraser la partie à coller pour chasser l’excédent de colle 3 Le maillet en bois permet de frapper sur des éléments à assembler.…) dans le bois.La Kora Programmes. Le sculpteur utilise principalement la masse. et sert aussi lors du montage La massette de sculpteur ou masse en fer possède un manche en bois traversé d’un cylindre métallique. l’ébauche et la découpe. Développement 5. La massette ronde en bois permet de taper sur les 4 manches des outils. Le sculpteur prend le manche soit avec la paume de la main soit avec la masse dont la tête est en alliage de zinc et de fonte.

de l’assemblage un jeu de plusieurs racloirs aux profils très variés selon le travail à réaliser.Les outils de finition Les racloirs se composent d’une lame d’acier aux arêtes vives. différentes limes et râpes sont aussi utilisés pour la finition. On serre fortement le manche dans la main et en le guidant par la main gauche . Développement . très grand secours dans l’achèvement de certaines sculptures. 6 Les rifloirs : Taillés et trempés comme les râpes.Racloir ou grattoir. d’un grain généralement plus fin.2011 . 3 . emmanchées dans un bois peu épais et maintenu par un fil de cuivre. 38 Référentiel de formation en sculpture . Le papier de verre. Ces outils sont d’un 8 Ils sont surtout utiliser pour la ronde formes. à déformer le bois 2. 9 bosse. pour enlever les contre fils La griffe à stratifier sert à griffer 4 légèrement le bois La râpe à bois sert à diminuer 5 l’épaisseur du bois. pour enlever d’étaler et racler la colle lorsvisé. Ressources. Ressources. Une douzaine de rifloirs de fer à repasser sont indispensables aux sculpteurs. Ils permettent de finir certaines 7 travailler des détails minutieux.Le couteau à mastic sert pour présenter au bois l’arrête plus facilement. Il est nécessaire d’avoir Le Racloir ou grattoir.Le couteau à mastic sert pour étaler le mastic lors de l’enduit.La Kora Programmes. qui coupe 1 3 étaler le mastic lors de l’enduit. Cette lame attaque le bois superficiellement et sert à abattre les faibles aspérités laissées par les gouges. les contre fils 2. on avance vers soi en inclinant légèrement la lame de manière à 1.La Kora Programmes.Le racloir à colle permet 2. ils servent à envelopper et à modeler les formes insuffisamment travaillées par l’outil coupant. Développement 6.Le couteau à mastic sert pour étaler le mastic lors de l’enduit.

on doit retirer le morfil sur l’arrête tranchante en f rottant le biseau sur la pierre à huile ou l’affiloir en faisant un mouvement en 8. Sa meule est en grès et est plus douce que la meule du touret à meuler. Développement 7. il faut un matériel adapté et un véritable savoir-faire. Après une utilisation fréquente des outils. - - Après le meulage. La pierre au Carburandum sert à affûter les lames avec précision. il faut donc régulièrement affûter les outils. afin d’effectuer un travail de qualité et dans la précision. Ressources. La meule à eau est employée surtout pour la finition de l’affûtage.L’affûtage des outils manuels du sculpteur Les outils qui entrent en action dans le bois appelés outils du sculpteur. Des générations de sculpteurs ont inventé et perfectionné des outils qu’ils ont mis à notre disposition. Les angles d’affûtage sont déterminés en fonction des habitudes de travail de l’utilisateur. il modèle le bois avec finesse et intelligence. Pour enlever le morfil. sur un outil neuf ou ébréché. le tranchant des outils de coupe devient lisse et perd sa capacité à couper. on utilise les outils suivants : Un touret à meuler : Outil qui peut être électrique ou manuel. Pour l’affûtage de ces outils de fûts. De ces deux conditions essentielles dépendent une bonne exécution et le plaisir du travail bien fait. L’affiloir (ou filoir) est aussi une petite pierre qui sert à éliminer le morfil après l’affûtage à la meule - Lorsqu’on effectue l’affûtage d’outils avec les machines électriques (touret à meuler). Le sculpteur n’est pas un bûcheron. Ressources. 39 Référentiel de formation en sculpture . Profitons en et montrons nous dignes de cet héritage. pour former le biseau. Développement . L’affûtage des outils émanchés et coupants Affûter les outils émanchés coupants. Pour que la lame redevienne tranchante.La Kora Programmes. La pierre à huile ou pierre à morfiler permet d’affiner l’arête tranchante des outils à lame. c’est donner du tranchant aux deux biseaux pour permettre à l’outil de pénétrer dans le bois avec facilité. Il faut toujours avoir à l’esprit qu’aucun travail ne pourra être soigné et terminé si le sculpteur n’a pas ses outils en parfait état et coupant très bien. biseaux. on passe la pierre à l’intérieur et à l’extérieur du biseau. l’affûtage occupe une place de premier plan. il est impératif d’avoir des lunettes pour se protéger des projections et étincelles. L’affûtage des outils n’est pas si simple . doivent être l’objet de soins particuliers quant à l’affûtage et leur entretien.2011 . Un outil mal affûté arrache le bois et empêche le sculpteur de détacher de la sculpture les détails qui font de son travail une réussite. fermoir etc…. Dans les préoccupations professionnelles du sculpteur sur bois. On applique de l’huile ou du pétrole sur la pierre pour l’affûtage. gouges. muni d’une meule émeri qui permet d’ébaucher l’affûtage des fers et les forets et des outils à fût. Il permet aussi de fabriquer des fers de toupie.La Kora Programmes. Le morfil qui s’est formé sur la lame lors de l’affûtage est supprimé à l’aide de la pierre à morfiler ou l’affiloir.

La lime : Outil qui permet d’affûter les lames de scies manuelles Pour affûter une lame de scie. Ressources.La Kora Programmes. L’affûtage du burin : Pour le biseau intérieur. Puis on effectue un mouvement d’avant en arrière. Développement .sur la pierre du levant alternativement chaque biseau jusqu’à disp arition complète du morfil. - 40 Référentiel de formation en sculpture .La Kora Programmes.sur la pierre au carborundum ou la meule . Pour le biseau extérieur : de la même façon que pour le fermoir. Le biseau bien à plat. Développement L’affûtage des scies Le tiers point : Lime à trois côtés qui permet d’affûter les scies. les lames à dent L’affûteuse : Outil manuel. et être constamment en contact avec l’angle formé par jonctions des 2 biseaux. tout en effectuant une petite pression pour limer la dent et obtenir une arrête coupante. à ruban). on affûte l’outil légèrement incliné par rapport à la pierre dan s un mouvement de va et vient.2011 . chaque biseau doit être bien à plat : . mécanique. De même que pour les gouges le dernier coup de pierre se donne toujours au biseau intérieur. le sommet de la pierre dans la partie la plus aiguë du triangle. Ressources. on utilise le plus souvent un Tiers point . ou numérique qui permet l’affûtage de différentes lames de scie (circulaire. Il faut utiliser de façon identique chaque biseau alternativement. pour les petites scies on utilisera plutôt un tiers point « aiguille ». l’affûtage se fait à l’aide d’une pierre India au carburandum de grains fin s et de forme triangulaire. . On doit fixer la partie de la lame qui n’a pas les dents dans un étau et poser le tiers point entre les deux dents.

b) Refouler le fil avec l’affiloir avec une pente de 15° environ. Ressources. pour éliminer toutes les bavures d’affûtage. Développement .La Kora Programmes. Ressources. 4 arêtes tranchantes Partie tranchante Partie contre fer ▬▬▬► Lime Mouvement du copeau Chronologie de l’affûtage 1 ►Avivage : Limer le chant du racloir avec un angle de 90° en laissant le chant droit. ou légèrement arrondi sur les bouts. Pour bien réussir l’affûtage. 3 ►Mise en fil : a) Ecraser les arêtes avec l’affiloir sur les plats du racloir. Développement L’affûtage du racloir : Le racloir est l’outil le plus difficile à affûter .2011 . présentées ci après. affiloir 41 Référentiel de formation en sculpture . même les plus professionnels ont des difficultés à l’affûter.La Kora Programmes. 2 ►Polissage : Passer parfaitement les chants et les plats sur une pierre à huile. il faut respecter trois étapes essentielles.

Ressources. Développement .La Kora Programmes. 3 ►Mise en fil Refouler l’arête avec l’affiloir. ou légèrement arrondi sur les bouts.2011 . Développement 2 arêtes tranchantes ▬▬▬► Partie tranchante Partie contre fer Mouvement du copeau Chronologie de l’affûtage 1 ►Avivage Limer le chant du racloir avec un angle de 25° environ en laissant le chant droit. avec une pente de 15° environ. pour éliminer toutes les bavures d’affûtage. Ressources. 2 ►Polissage Passer parfaitement les chants et les plats sur une pierre à huile.La Kora Programmes. 42 Référentiel de formation en sculpture .

pour la finition du modèle. Développement 8 – Les machines à bois – outils mécaniques L’équipement mécanique certainement le plus utilisé en sculpture est la défonceuse qui permet de réaliser les fonds des bas reliefs et les moulures . et la ponceuse. En sculpture est elle surtout utilisée pour faire les dessins dans la surface du bois d’ouvrage. C’est une machine polyvalente munie de fraises. mais plus rarement utilisées par les sculpteurs sur bois 43 Référentiel de formation en sculpture . Développement . La scie à ruban est très utilisée pour débiter les pièces à sculpter.2011 . obliques et gauches. Elle permet aussi de réaliser en partie l’épannel age des bas-reliefs.La Kora Programmes. qui offre de nombreuses possibilités. sont quelques fois. tout en gardant une surcote à finir à la gouge.La Kora Programmes. Ressources. La défonceuse peut être fixe ou portative. L’outil éléctro-portatif est surtout employé pour la réalisation de petites moulures décoratives. elle permet de réaliser tous les sciages : droits. courbes. La raboteuse est aussi utilisée pour dégauchir le bois avant le travail de sculpture. Ressources. à main ou à colonne. Les perceuses. Elle sert aussi à chantourner le bois brut pour avancer au maximum le travail. qui permettent de faire des trous précis sur l’ouvrage.

La porte de frange . peuvent se classer dans la sculpture en bas relief.La plate commémorative du Bénin . et de la même façon. par exemple.2011 . qui sont le reflet en relief des dessins d’art réalisés.Connaître les deux principaux types de sculpture et leurs caractéristiques: le bas relief et la Ronde bosse . la sculpture de Bas relief repose sur un fond et. . Développement Fiche sculpture n° 6 EXÉCUTER ET REPRODUIRE LE DESSIN D’ART SUR LE BOIS OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE : Réaliser des dessins similaires et reproduire le dessin sur le bois . scène de vie. identifier leur différence et leur utilité . Etude d’une sculpture en Bas relief Après avoir exécuté le dessin. arbres. même s’ils ne reposent pas sur un fond du fait de la faible épaisseur de leur relief. Lors du modelage. Son emploi en ornementation peut être très varié: . déterminera les créations futures.En lambris décoratif appliqué en sous bassement d'une pièce de logement. savoir utiliser le papier calque et le carbone pour reproduire le dessin d’art .… On peut même y ajouter un élément qui reproduit en trompe . on peut faire un modelage très poussé et si possible grandeur nature de la sculpture à réaliser.l'œil la perspective de profondeur: le village avec des cases. Sculpture en bas relief dans l'art africain Dans l'art Africain. chasse etc. avant d’insister particulièrement sur le dessin. l’apprenant doit bien connaître les caractéristiques des types de sculpture qu’il existe. animaux. L'étude du patrimoine artistique africain est nécessaire pour amener l'esprit dans l'atmosphère artistique qui détermina la création de tous les chefs d'œuvres. Ressources.Savoir reproduire le dessin sur le bois : Connaître le papier calque et le carbone ou la toile imperméable. avoir des motifs identiques . pêche. la sculpture en bas relief est assez présente. il est important de placer le 44 Référentiel de formation en sculpture . comme outil indispensable à la sculpture d’ornementation.La Kora Programmes.Le poteau du Cameroun .Certains masques qui.Savoir réaliser un dessin d’art : Savoir dessiner les motifs et obtenir des dessins similaires . 1 – La sculpture de bas-relief en Afrique Comme nous l’avons vu précédemment. Le formateur pourra donc abordé avec les apprenants les savoirs qui se rapportent à la sculpture de bas relief et à la ronde bosse. de ce fait. Sujets de sculpture en bas relief La sculpture en bas relief peut englober dans la représentation à peu près l'ensemble des éléments naturels de la vie : Plantes. n'est visible que sur une face et un faible profil. Développement . Ressources. on en trouve d’ailleurs plusieurs exemplaires dans les musées : . humains.En panneau sur les portes ou meuble .La Kora Programmes. un tableau etc. obtenir de l’équilibre dans les dessins Avant d’exécuter et reproduire un dessin.En élément décoratif appliqué à un mur comme corniche. qui est la transcription de la pensée.Proposer plusieurs modèles au client pour qu’il fasse un choix .

c'est à dire pouvant être vu sous tous les angles. il sera plus facile de s’orienter sur la recherche de l'équilibre dans l'espace. Il y a là une grande unité dans la 45 Référentiel de formation en sculpture . Rappelons-nous. on peut juger de l'effet produit en faisant maintenir la pièce par une autre personne. Outre sa propre valeur. la couleur des ombres et des lumières ne sera pas la même. toute sculpture qui se trouve dans l'espace. les vases dans les meubles. Ressources. selon sa hauteur par rapport à l'œil. Ayant acquis la valeur du dessin.2011 . Chaque région la traite dans son art particulier. lors de la création de pièce issue de l'imagination. l'étude du bas relief nous facilitera l’apprentissage de la dernière phase de la sculpture. avec sa propre représentation.La Kora Programmes. les pieds de table ou bien encore le masque. du compas pour les écartements. Si la sculpture est uniquement le fait de soustraire de la matière. la consécration de l'étude du sculpteur. Développement motif à la hauteur où il est placé définitivement. On utilise la ronde bosse dans les objets qui ne reposent que sur une seule partie : Depuis la statuette aux visages. de piges pour les profondeurs etc. la plus importante : la ronde bosse et le volume dans l'espace. on peut l’utiliser pour réaliser des pieds de table. toute la possibilité de création. puis se reculer et apprécier. Remarque : Selon que l'on place une pièce en haut ou en bas du champ visuel. de la valeur. armoires ou chaises. Lors de la création d'œuvre à caractère personnel. la ronde bosse est la sculpture la plus utilisée. le modelage par contre se pratique soit par ajout soit par retrait de matière. accoudoirs de fauteuils (ronde bosse ou demi ronde bosse/haut relief) ou pour décorer des objets d’intérieurs (lampes de chevet. Il est toujours intéressant d'exécuter le modelage grandeur nature pour plus de facilité au moment d'exécuter la sculpture.La Ronde Bosse dans l’art Africain On appelle ronde bosse. Ressources.La Kora Programmes. à l'aide de gabarit pour les profils. il suffit de les recopier en prenant soin de se repérer de temps en temps au modèle. de l'équilibre des proportions. Elle permet de juger de l'effet de la pièce une fois frisée. d'avancer avec plus de sûreté. 2.…) La ronde bosse dans l'art africain Dans l'art africain. qui font de la ronde bosse. L'étude sur modelage est très importante. les objets à destination utilitaires tels que lampes de chevet. les bustes. Cela permet de se rendre compte de la valeur des ombres et des lumières. Si l'on ne peut pas placer le modelage à la hauteur voulue. Développement . l'inclinaison d'un plan. apparaîtra plus ou moins visiblement. de juger de la couleur des ombres et des effets de lumière. que les caractéristiques essentielles des formes ancestrales de l'art africain ont contribué par leur beauté plastique à donner au monde un art des plus beaux. Pour la sculpture d’ameublement. Les plans étant déjà définis. Malgré tout. le modelage permet une plus grande liberté d'expression et laisse l'esprit juger de la capacité de la matière. elle permet aussi lors de l'exécution de la pièce. les animaux. la valeur des ombres et des lumières. du moment ou de l'immobilité statique figée dans l'éternité. avec son approche personnelle. il est à noter que l'ensemble de l'Afrique donne à cette sculpture une destination identique.

Les cas typiques de ronde bosse employés dans l'art africain sont : La statuette.Pour représenter l'ancêtre et obtenir sa protection : l'attitude est statique. parfois par des centaines et même des milliers de kilomètres. le crocodile. l’éléphant . La statuette représentant l'effigie humaine était sculptée soit : . . Il faut donc retenir que les disproportions de l'anatomie n’étaient pas le fait d'une mauvaise connaissance du corps humain. Le masque nous donne du visage humain qu'une vision très simplifiée. les tabourets de chef.Chez les sénoufos étaient notamment représentés le calao.Chez le Bambara. . les vases à boisson. ce qui nécessitait de la part du sculpteur une communion d'esprit avec toute la tribu. le caméléon. Les animaux étaient sculptés pour représenter la force et la puissance qui lui étaient attribuées. on trouve les pots à divination. les récipients à onguents. Sa représentation en est encore plus compliquée. le singe . le masque. . la tête. les supports d'art etc. le plus souvent à cela s'ajoute la puissance attribuée à certains animaux ou certaines parties d'animaux (telles que les cornes symbole de croissance) et même quelquefois le visage humain et la tête de l'animal se trouvent mêlés l'un à l'autre pour former un tout qui appelle à atteindre le but recherché dans la représentation nécessaire à la cérémonie. les reposes têtes. mais que plutôt d’une volonté de permettre une lecture plus aisée à l'œuvre terminée. réduite à quelques plans symétriques et géométriques . c’était plutôt le coq. cela donnait obligatoirement la mise en valeur de certaines parties du corps au détriment d'autres.La Kora Programmes. Les canots de la beauté ne peuvent de ce fait pas être rattachés à la représentation textuelle de l'anatomie humaine et le sculpteur ne s'en souciait que très peu il donnait à l'œuvre une forme plutôt morale et les disproportions obtenues ne nuisaient jamais d'ailleurs à la beauté de l'ensemble terminé. figée et une symétrie dans sa pose est observée.La Kora Programmes. ou au contraire pour éloigner certaines calamités ou pour représenter les difformités de la face. Le masque était aussi créé. la biche est très stylisée 46 Référentiel de formation en sculpture . Parmi les objets utilitaires. Développement . et des forces exprimées. comme la statuette.2011 . Ressources. celle ci est décorée soit par des dessins géométriques. Pour ajouter à cette force propre de la statuette. le léopard. mais plutôt une idéalisation des qualités de cet ancêtre. le phacochère. .Pour apporter sa protection et donner sa force qu'elle représentait. soit par des scarifications. Ressources. . La statutaire était rarement un portrait réel. la biche. De ce fait. Le masque lui servait aux rites religieux. pour des raisons de protection.Au Bénin.Pour représenter l'effigie qui écartait les maléfices et les mauvais esprits : sa force se traduisait alors par la peur qu'elle pouvait produire à vue. Il pouvait lui être ajouté les attributs de sa puissance ou de son pouvoir. mais surtout pour ce qu'elle voulait représenter. Il devait incarner aux yeux de toute la tribu la représentation du rite pour lequel il avait été sculpté et chacun devait le comprendre . la statuette n'était jamais conçue pour l'objet lui même. Développement pensée et cela malgré le peu de possibilité de contact entre tribus éloignées entre elles.

Développement .Un compas . une encre servant à la reproduction et une feuille d’encre d’imprimerie posée sur la face opposée à l’encre de reproduction. Elle sert à reproduire des dessins faits à la main avec un stylo.La Kora Programmes.Une équerre .Un crayon ou stylo .Le matériel de dessin Pour exécuter le dessin d’art. Le papier calque est une feuille transparente qui sert à reproduire de façon identique un dessin réalisé sur une feuille de papier placée en dessous.Une règle T . le traçage. on peut utiliser le papier calque ou le carbone (peu utilisé au Sénégal). ce qui est écrit sur la feuille placée au dessus. Le papier carbone est un moyen de reproduction permettant de recopier sur une feuille placée en dessous. Ressources.La réalisation du dessin d’art : les différentes étapes L’exécution du dessin d’art est un travail important qui doit être fait avec minutie et rigueur. 47 Référentiel de formation en sculpture .La Kora Programmes.Le choix et la réalisation du dessin sur papier 2.La reproduction du dessin sur le bois. La toile imperméable est une toile rigide transparente qui permet de reproduire par transparence le dessin réalisé sur papier. Ressources.Une feuille de papier Pour la reproduction du dessin à partir du modèle sur papier. ou encore la toile imperméable. 3. Il comprend deux grandes étapes : 1. Ces outils permettent de reproduire à l’identique des motifs.Un rapporteur . Développement 3. Elle est composée de trois éléments : un support en papier ou un film plastique. le matériel indispensable est : .2011 .Le papier calque ou la toile imperméable .Une table/planche à dessin .

Réaliser le dessin sur le papier : Une fois le motif choisi. suivant la place qui est destinée pour la frise. Le dessin peut être fait à partir d’un modèle déjà élaboré. préférer la simplicité des lignes. 3.La Kora Programmes.Reproduire le dessin sur le papier calque ou la toile imperméable : Si l’on a le dessin sur papier. on le reproduit sur le papier calque ou la toile imperméable. Le sculpteur doit alors proposer plusieurs modèles pour permettre au client de bien choisir le modèle qui lui correspond le mieux. Le choix du modèle se fait avec le client. que le motif ne soit pas trop « chargé » : les dessins les plus compliqués ne sont pas obligatoirement les plus jolis. quelque soit le dessin. 5.La Kora Programmes.Prendre les dimensions du bois et déterminer la partie à dessiner : Apporter une attention particulière au sens du fil du bois. Développement Les étapes d’exécution du dessin d’art sur le bois 1.Choisir le modèle du dessin d’art : Le choix du dessin doit être en rapport et en harmonie avec l’ensemble de l’œuvre sculptée sur le meuble. par transparence. le dessin.2011 . 4.Tracer le dessin sur le bois : A l’aide de la toile imperméable ou du papier calque et du carbone. Souvent les motifs doivent se répéter pour former un ensemble équilibré.Fixer le bois sur l’établi à l’aide d’une presse adaptée à la taille et la forme de la pièce à sculpter 6. Il est donc essentiel. Ressources. Ressources. le sculpteur le dessine sur une feuille de papier. Développement . tracer les contours du dessin sur la partie du bois choisie pour l’exécution de la sculpture 48 Référentiel de formation en sculpture . 2. dans ce cas on passe à l’étape suivante : la reproduction du dessin.

c’est -àdire marquer à l’outil les contours du dessin afin d’éviter les éclats. on incline le fermoir vers l’extérieur du travail à défoncer. 4.Le maillet. l’outil est maintenu verticalement et l’on frappe dessus à la masse. dans le sens du fil du bois. EPANNELER OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE : Obtenir les formes . le sculpteur effectue un premier travail à la défonceuse.Régler les fonds : A l’aide du fermoir. 2. Le défonçage est l’action d’enlever le bois autour d’un dessin donné.Bien fixer le bois sur l’établi à l’aide d’une presse. adaptée à la taille et la forme de la pièce à sculpter. il faut suivre plusieurs étapes : 1. d'une pige 49 Référentiel de formation en sculpture . régler les parties extérieures du dessin pour que le plan soit perpendiculaire. le sculpteur doit effectuer défonçage qui consiste à marquer les contours du dessin dans le bois et à lui donner sa forme rudimentaire. On vérifie que la profondeur est partout la même à l'aide d’une équerre. Ressources.La Kora Programmes. 1- Les outils principaux pour le défonçage . C’est ce qu’on appelle frapper en gras : En suivant les lignes tracées au crayon. il est important de conserver un surcote. par des petits coups d’outils frappés à la massette. Ressources.La défonceuse 2- Les étapes pour le défonçage manuel du bois Pour bien défoncer le bois.Défoncer le bois.Connaître les différentes étapes pour le défonçage du bois .2011 . gouges . Ce premier travail du bois se fait à l’aide des outils d’entaillage comme les gouges.La Kora Programmes.L’établi . Nota : Lorsque l’on frappe le dessin. afin de dégrossir le travail. Développement .Frapper le dessin : Le dessin est déjà tracé sur le bois au crayon. Souvent.Le serre-joint ou presse . c’est-à-dire dégager le bois autour des lignes du dessin afin d’avoir une visibilité de la forme du dessin : Il s’agit de retirer le plus possible de bois autour du motif. 3. Développement Fiche Sculpture n° 7 DÉFONCER LE BOIS. c’est-à-dire de laisser une marge de 1 à 2 mm autour du dessin pour appréhender le travail des détails qui suivra.Savoir utiliser les outils pour frapper le dessin et défoncer le bois Une fois que le dessin d’art est tracé sur le bois. On aplanit ensuite à la gouge plate. Cela permet d’avoir un angle d’attaque précis et d’avoir des possibilités de rectifications éve ntuelles. afin de faire ressortir les formes rudimentaires de la sculpture. en réduisant les plans principaux successivement avec les gouges méplates et le burin.Des ciseaux. la massette . Ce travail s’exécute principalement à l’aide des gouges creuses. L’épannelage est l’étape qui consiste à donner à la pièce de bois sa forme. on doit alors frapper le dessin.

Cette action est exécutée à plat sur l'établi. Développement .Descendre le fond ou épanneler: Lorsque le motif du dessin est dégagé. Ressources. Une fois le fond abaissé. le sculpteur peut commencer à descendre les fonds.La Kora Programmes. Il rentre dans les détails.2011 . Développement ou compas de profondeur ou d’une planchette à pige.La Kora Programmes. faire sortir les formes. Ressources. on peut lisser le plan avec la gouge méplate. 5. 50 Référentiel de formation en sculpture . Rectifier si nécessaire de manière à obtenir un fond plat. c’est-à-dire à enlever le bois autour ou à l'intérieur d'un dessin jusqu'à la profondeur souhaité.

3Travailler les petits détails. on découpe les contours de la forme qui sera assemblée au meuble. Développement . Ressources. scie à ruban ciseaux râpe. il faut maintenant passer aux finitions.2011 . Développement Fiche sculpture n° 8 DONNER SA FORME DÉFINITIVE AU BOIS : ÉBAUCHER LA SCULPTURE OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE : Réussir la forme que l’on veut exécuter .La Kora Programmes. à l'aide de la vis anglaise. Ressources. le sculpteur suit plusieurs étapes : 1- Fixer la pièce : L'épannelage terminé. scie sauteuse. réaliser la forme définitive : Finir les petits détails de la pièce. le cas échéant. stylo papier calque 2. grattoir.Bien travailler le bois pour obtenir la forme précise que l’on souhaite 1. 51 Référentiel de formation en sculpture . scie à chantourner. on fixe la pièce dans la position où elle sera vue. 2Tracer au crayon les détails du relief selon le modèle de dessin (utiliser le papier calque pour reproduire à l’identique). finir la sculpture: Une fois la forme sculptée.La Kora Programmes.Le matériel nécessaire pour donner une forme au bois: Scie. former les petits volumes 4Découper la forme sculptée. lime papier sable crayon.Les étapes pour donner une forme au bois : Pour donner la forme au bois. Une fois cela réalisé.Faciliter la réalisation du produit fini .

Ressources. vernis ou autre… 3. jusqu’à obtenir un bois parfaitement lisse. afin de rendre le produit bien fini.Affûter le grattoir ou rifloir . Gratter le bois permet d’éliminer les coups d'outils qui sont trop visibles et de de jouer avec les ombres et la lumière en accentuant les creux. ils rendent le bois plus joli et le protègent des variations de température. Elles permettent une véritable mise en valeur du bois autant que du sujet sculpté.Gratter le bois Le grattage du bois permet de préparer le ponçage puis le vernissage de la pièce de bois sculptée.L’établi et un serre-joint pour tenir la pièce à gratter  Les étapes pour gratter le bois : .La Kora Programmes. c’est-à-dire obtenir un bois lisse et une belle couleur d’exposition. savoir faire le bon choix .Fixer le bois avec le serre-joint sur l’établi . Ressources. 1. boucher les pores du bois. huile. Une fois poncée.2011 .Connaître la technique de vernissage du bois ou autre protection.… Les finitions pour bois en sculpture sont spécifiques et très variées.Protéger. Il faut ensuite râper le bois et le poncer avant de passer à la protection de la sculpture (vernissage. donner de la couleur bois – Le vernissage La pièce sculptée doit toujours être protégée à l'aide de produits de finition (vernis.Connaître les différents vernis et teintes. le sculpteur fait le choix du produit de protection qu’il souhaite mettre sur le bois sculpté.Savoir poncer le bois pour obtenir un bois lisse : Savoir manier les outils et le matériel de ponçage. Il existe plusieurs produits qui permettent cette finition. Développement .Obtenir un produit bien fini : enlever les contre-fils. climat. puis dépoussiérée. lui donner une belle apparence . . On utilise un grattoir pour réaliser cette tâche.. cire. jusqu’à obtenir une surface lisse.Identifier le sens du bois .Une meule pour l’affûtage du grattoir . Utilisés seuls ou mélangés. Développement Fiche Sculpture n°9 RÉALISER LES FINITIONS OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE : Enjoliver le bois. humidité.finition : teinte. facile à poncer 2. un grattoir. cire. 52 Référentiel de formation en sculpture . une dernière étape consiste à embellir la pièce.).La Kora Programmes.Gratter dans le sens du bois afin d’enlever les contre-fils. finition Une fois le travail de sculpture achevée. faciliter le ponçage . cirage…)  Le matériel à utiliser : . la pièce doit être dépoussiérée avant d’être enduite d’un produit de protection. Une fois la sculpture poncée. un morceau de verre pour gratter . savoir poncer le bois dans le bon sens .Poncer le bois Le sculpteur va ensuite poncer la pièce dans le sens du bois à l’aide du papier de sable.Une lime..

On les mélange avec de l’essence de térébenthine et du colorant. Le bois absorbe moins le vernis lorsqu’il est enduit d’encaustique.Mettre la 1ère couche et laisser sécher . le cirage. Développement . A chaque étape de l’apprentissage.Tremper le pinceau dans le vernis . Il existe une grande variété de couleurs. la dernière couche en synthétique.La Kora Programmes. 53 Référentiel de formation en sculpture .Poncer à nouveau . les deux types de vernis sont utilisés sur un même produit : La 1ère couche est passée en vernis cellulosique.2011 . le sculpteur doit se munir d’un pinceau. qui sont solubles dans l’eau ou avec de l’alcoo l.Mette la 2ème couche et laisser sécher . Les encaustiques : Les encaustiques sont préparées à partir de la cire d’abeille. Lorsqu’ils sont concentrés on le dilue avec un diluant adapté au type de vernis. le formateur vérifiera l’ensemble des applications sur bois réalisées par les apprenants afin de contrôler les acquis. Il existe deux catégories de vernis utilisé le plus souvent : les vernis cellulosiques et les vernis synthétiques Souvent.La Kora Programmes. protège le bois et lui donne une lumière favorable. permettent de conserver le bois tout en économisant le vernis. Développement  Les différents produits de protection – finition en sculpture Les vernis : Certains sont concentrés d’autres déjà dilués.  L’application du vernis: Pour le vernissage.Faire le vernissage en faisant des allers-retour . à base de cire d’abeille. Elles sont utilisées pour boucher les pores du bois. Les étapes du vernissage : .Mettre la couche de finition  La sculpture est maintenant terminée. Les colorants ou les teintes : Ils sont de toutes les couleurs et changent la couleur du bois tout en le protégeant. Ressources. La cire d’abeille est utilisée à la fois pour protéger et embellir le bois. du vernis et de papier de sable. Ressources. Le cirage : Souvent utilisée pour la finition en sculpture. de résines minérales et de cires végétales de palmier.

Ressources.La Kora Programmes. Développement .Bibliographie 3.Fiches de présence par session 12 – Charte des compétences de la menuiserie Bois 54 Référentiel de formation en sculpture . Ressources.Fiche d’engagement de l’apprenant et du maître d’apprentissage 9.Bilan des acquis en fin de session 7.Rapport de fin de formation en Sculpture 8.Fiche de suivi des formations/animateur 11 .Schéma du dispositif de formation Kora PRD 2.Fiche de préparation de l’évaluation des acquis en fin de session 6.Tableau de progression pédagogique pour l’enseignement des techniques de sculpture 4. Développement Annexes 1.La Kora Programmes.2011 .Fiche d’évaluation de séance 5.Fiche d’inscription à la formation 10.

Ressources. Développement .La Kora Programmes. Ressources.2011 . Développement Annexe 1 : Schéma du cycle de formation Kora PRD Le cycle de formation élaboré par la Kora PRD. en tant qu’opérateur en formation.La Kora Programmes. peut être schématisé comme suit : FORMATION EN PRÉ-REQUIS FORMATION EN DESSIN TECHNIQUE ET ÉLÉMENTS IFONDAMENTAUX DE LA IIIIIMENUISERIE FORMATION EN SCULPTURE APPRENTISSAGE EN ATELIER 55 Référentiel de formation en sculpture .

org/wiki/Sculpture_sur_bois (consulté en novembre 2011) http://sculpturesbois. 2003.E). FOURNIOL J..2011 . 2007. MORIN P.com/ 56 Référentiel de formation en sculpture . Association Canadienne pour la Formation Professionnelle. Ressources. Développement Annexe 2 : Bibliographie Ouvrages et documents consultés BIT.La Kora Programmes. Site internet consultés http://fr. Le cas du Sénégal. KORA PRD.E. publication OIT.La Kora Programmes. Développement .e-monsite.U. Kora PRD. Former des menuisiers du village.F.(dir).. BACHELARD P. ODUNALMI A. Centre Universitaire Européen de formation des planificateurs de l’éducation (C.. sans date. et COFFIN L. Rapport du séminaire de formation DACUM.wikipedia. DACUM – Développer et implanter un programme de formation par compétence. Pour un système intégré de formation dans le secteur artisanal. Ressources.P. 1998.

.La Kora Programmes. Ressources.2011 .La Kora Programmes. 2 3 4 5 6 57 Référentiel de formation en sculpture . Ressources. Développement Annexe 3 : Tableau de progression pédagogique pour l’enseignement des techniques de sculpture N° de la Séance Durée Objectifs/contenu/leçon Support pédago enseignant Support et/ou matériel apprenant 1 Titre : …………………………………………………. Développement .

Développement . Développement 7 8 9 10 11 12 13 58 Référentiel de formation en sculpture .La Kora Programmes. Ressources.La Kora Programmes.2011 . Ressources.

2011 . Développement .La Kora Programmes.La Kora Programmes. Ressources. Ressources. Développement 14 15 16 17 18 19 20 59 Référentiel de formation en sculpture .

Développement Annexe 4 : Fiche d’évaluation de séance Bilan de la séance n° …. Nombre d’apprenants présents : Avez-vous fait des modifications dans le déroulement de la séance ? Pourquoi ? Lesquelles ? Pertinence des supports utilisés ? Type d'évaluation des acquis des apprenants pendant cette séance: Résultat de l'évaluation des acquis des apprenants Ce qui est à reprendre : 60 Référentiel de formation en sculpture . Développement .2011 .. Ressources.La Kora Programmes. Ressources.La Kora Programmes.

Affûtage du racloir . /……. . le formateur évaluera les connaissances acquises par les apprenants.exercice Temps Supports pédagogiques Ex . FICHE DE PREPARATION DU CONTRÔLE DE CONNAISSANCES . Une réunion pédagogique est prévue à la fin de la deuxième session afin d’organiser le contrôle des connaissances acquises lo rs des 40 séances. par le biais d’un contrôle des connaissances.Le …….Module ….Annexe 5 : Fiche de préparation du contrôle des acquis en fin de session Après chaque module de 60h de formation en sculpture. / 2011 Notions à évaluer Objectifs Déroulement du contrôle .

Annexe 6: Bilan du contrôle des connaissances en fin de session Date : Lieu de formation : Formateur : Nombre d’apprenants évalués : Objectifs: Sculpture Résultats permettant d'évaluer les acquisitions : Ce qui est à reprendre : Pertinence des Supports pédagogiques (Fiches sculpture) et des exercices pratiques : .

matériel... Ressources.2011 .La Kora Programmes. Développement . vie de groupe.La Kora Programmes.. Développement Annexe 7 : Rapport de fin de formation en Sculpture Date : Lieu de formation : Formateur : Nombre d’apprenants : FONCTIONNEMENT (présence. Ressources.) Atteinte des objectifs par les apprenants 63 Référentiel de formation en sculpture ..

Ressources.La Kora Programmes. les choses à améliorer : 64 Référentiel de formation en sculpture . Ressources.2011 .La Kora Programmes. Développement . Développement Appréciation des cours : Contenu : Forme : Matériel de formation : Suggestions.

je dois en informer le formateur.h…. Ressources..La Kora Programmes. pendant la période de En cas d’absence.…………………………………………………………….h…. M.2011 . à ……………………………201…. M. pendant la période de Le………………………….201… Fait à …………………………..………………………………………………………………. Fait à …………………………. apprenant inscrit à la formation en sculpture à …………………….h….. justifiant les raisons de mon absence. ……………………………. et le …………………………. Le ……………………………….. m’engage à être présent à chaque séance de cours. Développement Annexe 8: Fiche d’engagement de l’apprenant et de son maître d’apprentissage Fiche d’engagement de suivi de la formation en Sculpture Engagement du chef d’atelier/Maître d’apprentissage Engagement de l’apprenant Je soussigné.. et le ………………………. maître d’apprentissage de l’apprenti M. à …. m’engage à le rendre disponible lors des séances de formation en sculpture.à………………………………201…. Je soussigné..... Développement . Le ………………………………………201… Signature de l’apprenant : Signature du maître d’apprentissage : Signature des parents ou tuteurs : 65 Référentiel de formation en sculpture .. selon le calendrier suivant : Le…………………. ou le cas échéant. un membre du comité de formation.……………………………………………………………….La Kora Programmes. qui se déroulent selon le calendrier suivant : De …. Ressources.. à ……h…. de …………………………. ….

.... Profession : ………………………………………………………………………………………………...............La Kora Programmes.......2011 . Ressources.. Développement Annexe 9 : Fiche d’inscription des apprenants La Kora.... Adresse : …………………………………………………………………………………………………... Années d’expérience dans l’atelier : …………………………………………………………………… Téléphone : ……………………………………………………..... Ressources. REGION :……………………… DEPARTEMENT……………………………….... Téléphone : ………………………………………………………………………………………………… Formation (s) inscrite (s):  Prérequis  Dessin technique  Sculpture Joindre la photocopie de la carte d’identité 66 Référentiel de formation en sculpture ............Statut : …………………………….... l’Union Européenne et l’Etat du Sénégal.... Développement .... Prénom (s) et Nom du chef d’atelier : …………………………………………………….. Prénom (s) et Nom du parent ou tuteur légal: ……………………………………………………......... Nom : ………………………………………………………………… Prénom(s) : …………………………………………………………. N° carte professionnelle : ……………………………………….... Date et lieu de naissance : ………………………………………… N° d’Identification Nationale : ……………………………………Délivrée le : ……………………….La Kora Programmes....... Développement Organisation Non Gouvernementale d’appui au développement Récépissé N°8765/MINT/DAGAT/DEL/AS Agrément N° 6363 MFEF — DCC du 19 01 97 NINEA 0191685 FICHE D’INSCRIPTION « Programme 2011-2013 de renforcement d’un dispositif pédagogique et de services relatifs à l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels pour l’économie informelle artisanale de la menuiserie et de l’ameublement au Sénégal » avec l’appui de Frères des Hommes............ Programmes..... Tel : ………………………………………………………………………………………………………… Adresse de l’atelier ……………………………………………………………………………………….. Ressources.

FORMATION Modules Nombre de cours effectués 1. 2. Sculpture 1. Programmes. 2. 2. « Renforcement d’un dispositif pédagogique et de services relatifs à l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnel s pour l’économie informelle artisanale de la menuiserie et de l’ameublement au Sénégal » avec l’appui de Frères des Hommes. Développement .2011 . Développement Organisation Non Gouvernementale d’appui au développement Récépissé N°8765/MINT/DAGAT/DEL/AS Agrément N° 6363 MFEF — DCC du 19 01 97 NINEA 0191685 FICHE DE SUIVI Semaine du … / … au … / … 2011 Région : ………. Ressources.La Kora Programmes. 3. Ressources. 3. 3. Effectif présent Contenu des cours Difficultés rencontrées Prérequis 67 Référentiel de formation en sculpture . Ressources.La Kora Programmes. Dessin Technique 1. l’Union Européenne et l’Etat du Sénégal. Développement Annexe 10 : Fiche de suivi des activités de formation/ animateurs Kora PRD La Kora.

La Kora Programmes. ressources.La Kora Programmes. Développement Annexe 11 : Feuilles de présence des apprenants aux séances de formation Merci de renseigner : P pour Présent .2011 . Développement . Ressources. A pour Absent. R pour Retard Feuille de présence au module 1 de formation en Sculpture Séances de la Session 1 NOM et Prénoms 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 68 Référentiel de formation en sculpture .

Ressources.La Kora Programmes. Développement 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 69 Référentiel de formation en sculpture . Développement .La Kora Programmes.2011 . ressources.

Ressources.La Kora Programmes. Développement .2011 . ressources.La Kora Programmes. Développement 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 70 Référentiel de formation en sculpture .

La Kora Programmes. Ressources. ressources. Développement .2011 .La Kora Programmes. Développement Feuille de présence au module 2 de formation en Sculpture NOM et Prénoms 21 22 23 24 25 26 27 Séances de la Session 2 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 71 Référentiel de formation en sculpture .

2011 . Développement 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 72 Référentiel de formation en sculpture . ressources. Ressources.La Kora Programmes. Développement .La Kora Programmes.

La Kora Programmes. Développement 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 73 Référentiel de formation en sculpture . Développement . Ressources.La Kora Programmes. ressources.2011 .

Développement . Ressources.La Kora Programmes.La Kora Programmes.2011 . ressources. Développement Annexe 12: Charte de compétences de la Menuiserie Bois 74 Référentiel de formation en sculpture .