Guide ISO 26000

NANTES HABITAT

Guide d’application de l’ISO 26000 aux offices publics de l’habitat
Ornella HMANA

2010

Ornella HMANA

-1-

octobre 2010

Guide ISO 26000

Ornella HMANA

-2-

octobre 2010

Guide ISO 26000

Remerciements
Je tenais à remercier toutes les personnes qui ont permis la réalisation de ce guide et notamment : Mme Guillemette Lescure, Mr Olivier Pourchaud et Mme Catherine Cumps de Lille Métropole Habitat ; M. Eric Thomas de Val Touraine Habitat, M. Michel Gibert et Mr Benoit Jahel de l’OPAC 38, Mme Caroline Thomas de Partenord Habitat, M. Gabriel Canteins de l’OPAC de l’Oise, M. Cédric Lefevre de l’Habitat 76, Mme Claire Helfter de Cus Habitat, Mme Camille Leclerc et F.Barrau de l’OPH du grand Lyon, Mme Karine Louis OPH Vosges, M. JP Clemenceau et Mr Marc Dublanc de l’OPH Hauts de Seine, M. Guerinet de 13 Habitat, Mme Delphine Forestier de l’Opievoy, M. Jean Michel Potier du Groupe Valophis Mme Joela Davalo de Vilogia, M. Frédéric Loppin de Batigère, M. Christophe Lheureux du groupe 3F ; M. Emmanuel Picard de Villeo M. Guillaume Hamelin de HFM Mme Françoise Arthus de Vaucluse Logement

Je voudrais aussi remercier Christian Riquelme, Directeur Général de Nantes Habitat pour m’avoir proposé l’élaboration de ce guide et Matthieu Joubert directeur de projet développement durable de Nantes Habitat pour son temps et son aide dans l’élaboration du guide.

Ornella HMANA

-3-

octobre 2010

........................ 25 1...........................................4..... 77 2...............1 Présentation et objectif de la norme ISO 26000 ............... 15 2................................... L’environnement ....................................... CONTENU DE LA NORME ISO 26000 ...................................................... fournisseurs et des sous-traitants ..................................................................... 733 La détermination des impacts sociaux ...................... LES OUTILS DE MISE EN ŒUVRE ET DE SUIVI DE LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES .................. 20 3.........................................................................................................................La Responsabilité Sociétale au niveau français .............................................2...........................................................................3..............La Responsabilité Sociétale : un levier de performance du développement durable .... 21 PARTIE 2 : LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES ORGANISATIONS SELON LA NORME ISO 26000 ................ 48 2........................... LA NORME ISO 26000 ............1....................................................Le concept du développement durable ..................... 15 2................... 422 2........ L’élaboration de la norme ISO 26000........................................... 9 1.. La gouvernance .................... 77 Ornella HMANA -4octobre 2010 ............. Le guide SD 21 000 ..... 600 2................................................................ UN ORGANISME INDIQUÉPOUR L’APPLICATION DE LA NORME ISO 26000 37 1..............................................................................................................................................................................................6.................................................................1................... 28 2.............................................................................La responsabilité sociétale une contribution adaptée et stratégique des entreprises au développement durable ....................................................... 10 1..... Les rôles des Office Public de l’Habitat en matière de Responsabilité Sociétale et de Développement Durable ....................................1............................................................. Respects des partenaires..................................................................2............................ 55 2............................... RECUEIL DES BONNES PRATIQUES .....3........................................... 33 3...........................................................................................................................................4..................2............................ 35 PARTIE 3 : LA RESPONSABILITE SOCIETALE ISO 26000 ET LES OFFICES PUBLICS DE L’HABITAT : RECUEIL DES BONNES PRATIQUES ........ 16 2.........................................................................................Les principes de la norme ISO 26000 ............ 13 1..........................2 Architecture de la norme .................. 6 OBJECTIF DE L’ETUDE ..... 14 2........................................1............................. LA CONTRIBUTION DE LA RESPONSABILITE SOCIETALE AU DEVELOPPEMENT DURABLE .........2...................................3 .................... 622 2.. 17 3.................................. LE DEVELOPPEMENT DURABLE ET LA RESPONSABILITE SOCIETALE ............................Le concept de responsabilité sociétale des entreprises .................................. 32 2.............................. 24 1......... 38 2............................................La problématique de l’application du développement durable à l’entreprise.............Guide ISO 26000 Table des matières INTRODUCTION ......................... 77 2...........................3...........La naissance de la Responsabilité Sociétale des Entreprises au niveau international .................................................. 31 2.1..... OFFICE PUBLIC DE L’HABITAT....................... 10 1...................... METHODOLOGIE PROPOSÉE : ...........................................................................................................1. 18 3...................................................................................... Les OPH : acteurs de la transformation par la Responsabilité Sociétale des Organisations ............. Pourquoi le choix d’une norme ISO ..... Droit du travail et les ressources humaines ..........................................................1................................................................................................. 733 2.....................................5.. 18 3.................................................................La Responsabilité Sociétale : un outil au service des habitants et du territoire ..........La Responsabilité Sociétale des Entreprises au niveau européen .........2.................. 37 1..................................................300 2.................................................................. 722 1. 30 2................................................ LES CARACTERISTIQUES DE LA NORME ................... L’engagement sociétal ......................................................... 8 PARTIE 1 : LA RESPONSABILITE SOCIETALE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE : DEUX CONCEPTS A L’ORIGINE DE LA NORME ISO 26000 ........... LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES : DIFFERENTS NIVEAUX DE GOUVERNANCE......2.. 25 1.................................... 36 1....................... Les normes ISO ................................. 73 La détermination des aspects sociaux .......... 39 2..................2............................................ 7 METHODOLOGIE ............................................................................. Respect du locataire .................. Les sept questions centrales ................................ 69 PROPOSITION METHODOLOGIQUE APPLIQUEÉ AUX OPH ..3.............

...................................... OSHAS 18 000 .................. La norme ISO 14001 ......3.................................................................. 78 2....................................................................... 85 a...........................................................3.............................. 80 SIGLES ET ABREVIATIONS UTILISÉS : .....3...............................................2........................Annexe 1 : Présentation des offices ...................1 Les normes ISO 9000 ............................... 78 CONCLUSION................................................................................................................................................................... 83 ANNEXES ........ 85 b...........................................................................................................2........................................................................................................Guide ISO 26000 2...................... 77 2....... 90 Ornella HMANA -5- octobre 2010 ...........Annexe 2 : Présentation des Entreprises Sociale de l’Habitat (ESH) ..............2................................................................ 82 BIBLIOGRAPHIE ........................................2 La norme ISO 9001 ..... 77 2....................

voulant anticiper sur cette nouvelle norme. est-elle exclusive à ce secteur ? Peut-elle être appliquée au secteur public et plus précisément aux organismes publics tels que les offices publics de l’habitat (OPH) ? Sont-ils des organismes pertinents pour l’application de ce concept ? Et sur quels outils pourrait s’appuyer ces organismes pour adopter un comportement responsable ? La norme ISO 26000. nous chercherons à savoir comment l'office peut mettre en œuvre la RSO et quelles sont les bonnes pratiques chez les bailleurs sociaux. Mais ce guide se veut surtout être un recueil de bonnes pratiques. nous terminerons ce guide en proposant une méthodologie de mise en place de la norme ISO 26000. être déclinée à tous les niveaux de gouvernance ? S’il est vrai que la responsabilité sociétale est un concept familier au monde de l’entreprise. Enfin. nous ferons un état des lieux théorique sur ce qu'est la RSE et le développement durable. plan climat…). En effet. le guide présentera des pratiques observées chez les différents bailleurs. notamment auprès des offices voulant adopter des comportements responsables. attendue depuis longtemps. Mais qu’en est-il de la responsabilité sociétale ? Peut-elle. Ensuite. elle aussi. dont la publication est prévue pour cette fin d’année. Aujourd’hui. Le développement durable et la responsabilité sociétale prônés depuis ces dernières décennies apparaissent comme des solutions pour pallier aux conséquences de ces crises. Mais comment appliquer cette norme ? C’est dans ce contexte que.Guide ISO 26000 Introduction Dans un contexte de crise économique et financière sur fond de crise écologique. des stratégies en faveur du développement durable au niveau nationale et des différentes politiques mises en œuvre au niveau des collectivités locales (agenda 21. Dans une troisième partie. Aussi. Ornella HMANA -6octobre 2010 . dans chaque thématique de la responsabilité sociétale abordée via la norme ISO 26000. Le concept de développement durable est alors progressivement décliné à tous les niveaux de gouvernance et prend de plus en plus d’ampleur. sur différents champs de leur activité. Dans une première partie. nous expliciterons l’essentiel à savoir sur la responsabilité sociétale des organisations selon la norme ISO 26 000. peut s’avérer être un bon outil de mise en place de la responsabilité sociétale au sein des organismes. les politiques en faveur du développement durable se sont multipliées au regard des nombreux accords et conventions passés au niveau international. Nantes Habitat. est une norme internationale de responsabilité sociétale. ce guide se donne pour ambition de permettre aux offices d’avoir une plus grande visibilité sur le concept de la responsabilité sociétale décrit dans la norme ISO 26000 et il donne aussi les lignes directrices de mise en œuvre de la responsabilité sociétale en rapport avec les activités de l’office. la société cherche de nouveaux modèles de gouvernance. en réalisant un guide ISO 26000. a réfléchi sur la manière dont les OPH pourraient appliquer cette norme internationale.

Ce délai permettra aux bailleurs sociaux de s’en saisir et d’en comprendre les finalités. Les bailleurs sont aussi intéressés de connaître les expériences des autres. à leur niveau. Mais le guide donnera des éclairages également sur les innovations. Il faut dire que la responsabilité sociétale reste tout de même un concept récent qui n’a pas encore capitalisé les expériences des différentes organisations.Guide ISO 26000 OBJECTIF DE L’ETUDE L’un des objectifs du guide est de permettre l’anticipation de la norme. Ornella HMANA -7- octobre 2010 . sur les modes de gouvernance. Le guide leur servira d’éclairage sur la responsabilité sociétale à travers la norme ISO 26000. des initiatives existent ici et là mais sont très peu recensées et comptabilisées. car sa parution est prévue pour cette fin d’année. le guide sera entre autres. les ressources humaines et l’action sociale. le respect du locataire et des fournisseurs. de comprendre la manière dont certains ont résolu un problème auquel ils ont eu à faire face et surtout de voir leurs retards ou leurs lacunes en se confrontant aux pratiques de responsabilité sociétale des autres bailleurs sociaux. Ils auront ainsi la possibilité de les reproduire et de les pérenniser pour acquérir un comportement responsable. En revanche. un recueil d’exemples concrets d’actions dans plusieurs domaines comme l’engagement sociétal. Ainsi. au développement durable. Leur dédier un document spécifique permet de les sensibiliser à la responsabilité sociétale encore méconnue et de leur permettre de contribuer. l’environnement. Cela va permettre aux offices les plus avancés de se diversifier et les bailleurs novices en la matière de connaître les expériences des offices les plus avancés. et sur les pratiques managériales socialement responsables. De plus. ces derniers sont très intéressés par la réalisation d’un guide de responsabilité sociétale ciblé sur les bailleurs sociaux et notamment sur les offices car la responsabilité sociétale demeure encore un concept « flou » pour certains OPH.

La réalisation d’entretiens téléphoniques auprès : o Des offices publics de l’habitat (OPH) : Lille Métropole Habitat. l’élaboration du guide à donné lieu à : L’Elaboration d’un questionnaire.Guide ISO 26000 METHODOLOGIE Pour ce faire. OPH Indre et Loire (37). OPAC Val de Marne (94). o Des entreprises sociales de l’habitat (ESH) : 3F. Office Public Habitat du Sud. Pas-de-Calais Habitat. OPH Seine Maritime (76). une enquête a été réalisée sur une vingtaine d’offices publics de l’habitat et des entreprises sociales de l‘habitat. Des offices publics de l’habitat gérant plus de 20 000 logements ont été questionnés afin de déterminer leurs bonnes pratiques. OPH des Vosges (88). Villogia. OPH des Hauts-de-Seine (92). Partenord Habitat. OPH du Grand Lyon . OPH de l'Oise (60). Ainsi. Ornella HMANA -8- octobre 2010 . Opievoy. Côte d’Azur Habitat. Batigère. Cus Habitat . OPH de l'Isère (38).

Aussi. Alors. certaines confusions persistent quant à sa définition et à la signification exacte de ces initiales. Cependant ce dernier commence à prendre de plus en plus d’ampleur et on lui accorde de plus en plus d’importance. mais les termes exacts provenant de la Commission de l'Union Européenne sont « Responsabilité Sociale de l'Entreprise ». ce qui n’est pas totalement faux.Guide ISO 26000 Partie 1 : La responsabilité sociétale et le développement durable : deux concepts à l’origine de la norme ISO 26000 La responsabilité sociétale est un concept récent dans la mesure où on lui accorde un intérêt récent depuis quelques années. Ces deux concept sont évidemment différents mais tendent à un même idéal de développement. Ornella HMANA -9- octobre 2010 . existe-t-il des liens entre ces deux concepts ? Pourquoi le développement durable ne suffirait-il pas ? En quoi la responsabilité sociétale serait-elle mieux approprié que le développement durable ? Comment est né un tel concept et que représente-t-il ? C'est ce que nous vous proposons de découvrir dans cette première partie. Le développement durable est un concept assez répandu et ancré depuis déjà plusieurs années par rapport à celui de la responsabilité sociétale. Certaines personnes pensent qu'il s'agit de Responsabilité Sociale et Environnementale.

1976 au Japon). Pour comprendre l’utilité de cette norme. L’année suivante. On réexamine les liens entre l’environnement et le développement. le niveau de vie augmente simultanément avec la démographie. les ressources naturelles sont surexploitées.10 - octobre 2010 . à Stockholm. fumées d’usine. le Club de Rome. le développement économique et la protection de l’environnement sont présentés de façon contradictoire. Cependant. en 1971. ce modèle est basé sur la satisfaction des besoins plutôt que sur une augmentation de l’offre. la société constate aussi les impacts de ses activités industrielles sur l’environnement (déchets. Ce modèle de développement est à l’origine du premier vrai concept du développement durable baptisé à l'époque écodéveloppement. il faut les connaître pour poser le cadre dans lequel elle évolue. ce qui permet d’introduire un modèle de développement économique compatible avec l’équité sociale et la prudence écologique . conséquence d’une croissance économique et industrielle. à sa manière. Elle aboutira à la création du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).1. Bien que la norme ISO 26000 se rapporte davantage à la responsabilité sociétale. dénonce les dangers que représente la surexploitation des ressources naturelles liée à la croissance économique et démographique et produit un rapport majeur intitulé « Halte à la croissance » qui prône la croissance zéro. Les années 80 permettent au public de constater l’existence de pollutions dépassant les frontières tels que le « trou » de la couche d’ozone.Guide ISO 26000 1. Dans le même temps. A l’époque. se tient la Conférence des Nations Unies. les pluies acides 1 . localité du Japon quia été gravement contaminée par des rejets de mercure en mer provenant des rejets d'une usine pétrochimique de l'entreprise Chisso Ornella HMANA . elle contribue. en 1972. Le développement durable et la responsabilité sociétale La norme ISO 26000 sert deux concepts différents. au développement durable. pollution des cours d’eau) et elle est témoin des catastrophes écologiques et sanitaires liées à celles-ci (catastrophes de Minamata1. mais qui restent liés : le développement durable (DD) et la responsabilité sociétale (RS). une association internationale. 1. sans grande considération pour les écosystèmes et les populations environnantes. Le concept du développement durable Naissance et évolution du concept : Les années 70 constituent une période faste pour les sociétés. Minamata. Ainsi.

En 1980. le public fait face au premier choc pétrolier. en 1987. la publication du rapport de Bruntland « Notre Avenir à tous » de la Commission Mondiale sur l’Environnement et le Développement des Nations Unies (WCED en anglais) consacre le terme de « Sustainable Development ». Mais définir le développement durable avec une approche sur les trois piliers serait aujourd’hui une conception restreinte du développement durable. l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (l’UICN) propose le terme de «développement soutenable et durable». Un concept qui était résumé ainsi : « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». et découvrent les dérèglements climatiques à l’échelle planétaire. garantit l’efficacité économique tout en incluant les préoccupations sociales en luttant contre la pauvreté. un concept qui doit concilier développement économique et respect de l’environnement. Ainsi. Un concept qui recherche un compromis équilibré entre la croissance. le partage et la répartition des richesses. Une stratégie de développement durable doit donc être « gagnante » sur les trois plans. Représentation du développement durable : Le développement durable se veut un processus de développement qui concilie l’écologie. l’exclusion. Une réelle prise de conscience a lieu au niveau de la multiplication des pollutions et du gaspillage des ressources naturelles. socialement équitable et écologiquement soutenable. Communément.Guide ISO 26000 ou encore la désertification. où chacune d’elles représente le domaine social. Ainsi. Un concept qui doit allier à la fois une approche environnementale. il prône le respect de l’environnement par la gestion et la protection des ressources naturelles. Figure 1 : représentation du développement durable Ornella HMANA . traduit en français par « développement durable ». l’inégalité et la recherche de l’équité. environnemental et économique. Il sera largement repris dans les ouvrages et les médias traitant du sujet. l’économie et le social autour de trois pôles : un développement économiquement efficace. sociale et économique. Il est alors question de trouver une solution planétaire en matière d’environnement. C’est à partir de là que le terme de « développement durable » est clairement explicité.11 - octobre 2010 . Dans le même temps. le DD est représenté comme le cœur de trois ellipses de même taille qui s’entrecroisent. Aujourd’hui le développement durable peut être considéré comme un moyen d’exprimer les attentes plus larges de la société en général.

l’entreprise prend conscience qu’elle doit intégrer au plus vite le développement durable dans son fonctionnement. Cette confusion dans la définition du DD minimise la prise en compte des deux autres composantes économiques et sociales. Une confusion à éviter : l’environnement et le développement durable. et souvent explicité par une approche environnementale. Dès lors. Ornella HMANA . En effet l’indignation de l’opinion publique sur divers scandales environnementaux et financiers.Guide ISO 26000 Confusion entre développement durable et environnement La portée du DD est affaiblie par l’approche cloisonnée que l’on en fait. la dimension sociale prend de plus en plus d’ampleur car la multiplication des accidents industriels et des catastrophes environnementales a provoqué non seulement l’émergence du concept de DD mais aussi celle de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Il ne faut pas réduire le DD à sa composante environnementale ou expliciter l’environnement pour le DD. L'entreprise devient alors la cible d'une société civile de plus en plus critique et organisée. ONG et mouvements sociaux. Toutefois.12 - octobre 2010 . à interpeller les entreprises sur leur rôle et leur responsabilité vis-à-vis des impacts écologiques et économiques de leurs activités. a poussé diverses organisations.

fournisseurs. la responsabilité sociétale devra permettre aux entreprises de contribuer au développement durable en intégrant les principes du DD appliqués à l’échelle de l’organisation. on peut constater la problématique que pose l’appropriation du concept de développement durable par les entreprises. En effet. il doit être décliné à tous les niveaux d’organisation pour être efficace. Ornella HMANA . Il s'agit de répondre au mieux aux attentes des parties prenantes (ONG. De cette façon. Or. clients. avec la responsabilité vis-à-vis des générations futures indirectement à travers les répercussions dans les sociétés humaines et dans les écosystèmes. Aussi. les entreprises sont principalement concernées par les retombées territoriales des activités et les impacts sur le développement durable local. collectivités. Le développement durable est aussi défini clairement dans le rapport Brundtland par cette préoccupation de ne pas compromettre l'avenir. Une mauvaise gestion des parties prenantes peut compromettre la pérennité et le rôle d’un organisme et ne peut donc pas contribuer de manière satisfaisante au développement durable. les entreprises ne peuvent plus faire abstraction du concept et doivent aujourd’hui apporter leur contribution au développement durable et l’intégrer dans leur fonctionnement. elle est basée sur le présent : les organismes sont responsables de leurs actes. Il faut donc un concept qui prenne en compte les réalités et les enjeux auxquels les entreprises sont confrontées tout en contribuant au développement durable. En effet. le concept de la responsabilité sociétale semble être la réponse à ces problématiques.13 - octobre 2010 . elles doivent prendre en compte ces principes définis comme « un développement qui permet aux générations futures à satisfaire les leurs ». actionnaires). même si le développement durable est un concept auquel toutes « les politiques » doivent tendre. la problématique de développement durable implique une vision élargie de leur responsabilité qui va au-delà de leur « espace » en s’étendant au monde entier. et des implications dans le temps. Mais pour les entreprises. pour ces entreprises. En conséquence.Guide ISO 26000 1.2. La problématique de l’application du développement durable à l’entreprise Devant l’engouement de plus en plus important autour du développement durable. Cette vision du développement durable dépasse largement la prise en compte des parties intéressées. Or. sous-traitants. ici et maintenant.

» Selon Barracchini.14 - octobre 2010 . mais possède déjà de nombreuses définitions : Selon la Commission Européenne. Le concept de responsabilité sociétale des entreprises La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un concept qui désigne l’intégration volontaire. par les entreprises.3. par les entreprises. Ainsi. la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) est la capacité de l’entreprise à satisfaire de manière équilibrée l’ensemble des besoins. Le livre vert de la Commission de l’Union Européenne sur la RSE (2001) la définit comme suit : « concept des Nations Unies reconnaissant que les entreprises ont un rôle à jouer dans l’obtention d’un développement durable et qu’elles peuvent gérer leurs opérations de manière à stimuler la croissance économique et renforcer la compétitivité tout en garantissant la protection de l’environnement et en promouvant la responsabilité sociale. le concept du RSE prend en compte les principes du développement durable. attentes et exigences des Parties Intéressées (PI) pour garantir son succès et sa pérennité. la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) se désigne par l’intégration volontaire. de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et à leurs relations avec leurs parties prenantes (stakeholder). de préoccupations sociales et environnementales à leur activité commerciales et à leurs relations avec leurs parties prenantes. en le traduisant à la réalité de l’entreprise et permet aux entreprises de se développer de manière citoyenne tout en étant compétitives et pérennes.Guide ISO 26000 1. L’entreprise devient citoyenne et performante. Ornella HMANA . La RSE est un concept nouveau dans le sens où il est peu répandu.

la RSE lui permet entre autre de : Valoriser son image afin de préserver une crédibilité dans la société. ONG. en s’efforçant de recruter du personnel dans les groupes qui sont généralement exclus du marché du travail (comme les personnes handicapées ou les personnes au chômage de longue durée) elles peuvent s’assurer de la collaboration de l’ensemble des salariés tout en contribuant à la promotion de l’insertion. associations. les entreprises comme la société dans son ensemble. L’entreprise trouve donc des bénéfices à intégrer ce concept dans son fonctionnement. Prendre en compte les besoins des clients de manière plus globale et pérenne. Répondre aux attentes des parties prenantes..Guide ISO 26000 2. En effet l’image est une des préoccupations majeures de nombreuses entreprises pour donner confiance aux parties prenantes : clients.1. économiques et environnementaux dans la gouvernance des entreprises qui sont les mêmes que le développement durable. Cette approche contribue à l’amélioration des relations qu’elles entretiennent avec leurs parties prenantes. Mobiliser le personnel en s’engageant dans une politique volontaire et responsable favorise une dynamique de progrès en interne.. la non-maîtrise des impacts environnementaux constitue une charge importante pour les industriels en cas de sinistre. Maîtriser les risques ainsi que les coûts environnementaux et sociaux. Les entreprises sont en relation avec des acteurs divers. Ornella HMANA . collectivités territoriales. elles peuvent à la fois faire des économies et réduire leur impact sur l’environnement. qui ont des attentes spécifiques à propos de leurs activités. La contribution de la responsabilité sociétale au développement durable 2. car la RSE a pour objectif de contribuer à des situations où tout le monde est gagnant. pouvoirs publics. Elles constatent que l’amélioration des conditions environnementales et sociales se traduit par des opportunités en termes de développement économique. Aussi. Ainsi. le concept de RSE prends en compte les aspects sociaux. Développer et mettre sur le marché un produit ou une nouvelle technologie plus respectueuse de l’environnement peut se traduire de plus en plus par un avantage concurrentiel tout comme en témoigne ces dernières années l’augmentation des parts de marché des produits Eco labélisés. Aussi. parmi ces bénéfices. La responsabilité sociétale : une contribution adaptée et stratégique des entreprises au développement durable Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à considérer la RSE comme un enjeu stratégique de leur avenir. En effet.15 octobre 2010 . Ou encore en investissant dans l’éco-innovation ou dans les procédés de production à faible consommation d’énergie.

Enfin. De cette manière. La responsabilité sociétale réussit donc à concilier l’épanouissement des salariés et la compétitivité de l’entreprise. non pas des citoyens. (Principe 10 de la déclaration de RIO). Elle est donc la condition pour que les organisations puissent continuer dans la durée à créer de la valeur et contribuer au développement durable. L'organisation qui réussira à réunir ses collaborateurs autour de ces valeurs obtiendra un meilleur engagement. La responsabilité sociétale : un levier de performance du développement durable La RS est un levier de performance qui permet d'améliorer l’efficacité économique et financière des organisations. on peut donc considérer que la responsabilité sociétale traduit le principe de participation du développement durable à l’échelle de l’entreprise. En effet. une motivation et un meilleur travail. La RS permet d’anticiper toutes sortes de risques et devient un atout concurrentiel pour le business et le recrutement. si la loi aborde un certain nombre de ces questions.2. A sa façon. en suggérant la prise en considération de ses attentes. car elle développe la capacité des entreprises à connaître les besoins. Aussi.16 - octobre 2010 . d’innovation. C'est à la fois un outil pour réduire les coûts (recyclage.. Les entreprises perçoivent de plus en plus l’intérêt qu’elles peuvent retirer de la RSE en termes de réputation auprès de leurs clients. Ornella HMANA . deux notions auparavant contradictoires. la RS limiterait les impacts négatifs sur les territoires du changement climatique et les fractures économiques et sociales. mais aussi auprès des investisseurs et des salariés potentiels.Guide ISO 26000 2. de son point de vue lorsque les décisions de l’organisme l’affectent. L'organisation renforce ses liens avec l'action et le dialogue avec ses parties prenantes. Principes n°15 et n° 25 de la déclaration de Rio. de motivation et de consensus en interne. De plus. comme le stipule le concept du DD. elle intègre le principe de précaution et de solidarité du développement durable.). il est intéressant de voir que l'anticipation des réglementations à venir peut devenir une raison à s'engager dans la RS. la responsabilité sociétale accorde une grande importance au dialogue social avec les parties prenantes. évitement de grèves. mais plutôt de ses parties prenantes en favorisant leur expressions par la diffusion et la transparence de l’information et en encourageant la concertation.

La responsabilité sociétale : un outil au service des habitants et du territoire Toute organisation ayant intégré les principes de la RS pèse sur le territoire. Enfin ces organisations.Guide ISO 26000 2. C’est en se comportant de manière responsable que les organisations contribuent à l’équilibre du territoire et au développement durable pour un meilleur destin commun. ce qui leur permet d’être pérennes et d’être une valeur sûre pour les collectivités. Elle devient alors un acteur incontournable dans l’aménagement du territoire et contribue de par ses actions aux politiques urbaines de la ville en termes de solidarité et de cohésion sociale. Elle représente des emplois mais aussi des retombées économiques locales.17 - octobre 2010 . Elle répond également à des valeurs et à des finalités que portent les collectivités en développant le lien social et l’égalité. Les entreprises sont alors des partenaires et des interlocuteurs privilégiés pour la région et les collectivités de part le dialogue social qu’elles établissent et qu’elles maintiennent. Les entreprises portant les valeurs de la RS sont plus attentives et réactives aux attentes des parties prenantes. Elle participe à la réduction des inégalités par la réinsertion et est un atout attractif du territoire où elle s’implante.3. Ornella HMANA . conscientes de leur responsabilité et de leur utilité au sein de leur territoire suscitent chez ces derniers le devoir d’agir pour le bien de la communauté. en créant une dynamique sociale et économique.

2 OCDE : Organisation de coopération et de développement économique . (1997) est une initiative privée qui s’est imposée comme une référence majeure pour améliorer la qualité de rapport de développement durable des entreprises. La naissance de la responsabilité sociétale des entreprises au niveau international Les dates clés de la RSE : L’année 1976. La GRI a pour objectif de proposer un modèle de rapport de développement durable à travers des lignes directrices et d’indicateurs. Les gouvernements qui y souscrivent encouragent les multinationales opérant sur leur territoire à les suivre. La responsabilité sociétale des entreprise : différents niveaux de gouvernance 3.1..18 octobre 2010 Ornella HMANA . L’objectif est de promouvoir un format de rapportage permettant d’utiliser des outils identiques tenant compte des spécificités sectorielles et d’évaluer la performance extra-financière. Le sommet de Rio en 1992 a vu la création du « World Business Council for Sustainable Development » (WCSD) qui réunit aujourd'hui plus de 200 entreprises cherchant des solutions concernant l'énergie et le climat. sociaux et environnementaux en vue de réaliser un développement durable. On assiste alors à une prise de conscience et de responsabilité de la part du monde entrepreneurial.Guide ISO 26000 3. encourager la création de capacités locales en coopérant étroitement avec la communauté locale. encourager la formation de capital humain. mais ils n’ont aucune portée contraignante. marque pour plusieurs gouvernements la souscription aux « principes directeurs de l’OCDE2 » tels que : contribuer aux progrès économiques. Ces principes sont des recommandations faisant partie des lignes directrices les plus reconnues au niveau international. respecter les droits de l’homme. le développement et la construction de business plans servant le développement durable. la protection de l'écosystème. Le rapport Brundtland (1987) définit pour la première fois le concept de « Sustainable Development » par un développement qui correspond à satisfaire les besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Ces entreprises sont convaincues qu'il faut changer la conduite des affaires et s'intéressent à établir des business cases plus responsables. La Global Reporting Initiative.. Ces lignes directrices marquent la naissance au niveau international des premiers principes du concept de responsabilité sociétale.

exposer ses motivations personnelles. Ainsi. en additionnant les associations et le secteur public. Avril 2006. Une entreprise désirant adhérer au pacte doit justifier son soutien au pacte et à ses principes. Ce pacte représente un réseau d'acteurs de la mondialisation pour mettre en place une économie plus viable et plus ouverte. Le pacte adhère à la règle de la « Global Reporting Initiative ». sociales et de gouvernance (ESG) dans la gestion des portefeuille d’investissement. Ce pacte a déjà réuni plus de 5200 entreprises (dont plus de 400 françaises) et compte plus de 6 700 participants. a invité les dirigeants de grandes entreprises à adhérer à dix principes universels portant sur les Droits de l'Homme. le Droit du travail. Les environnementalistes le voulaient pour la sauvegarde de la planète. le 26 juillet 2000 (Déclaration de Kofi Annan). et dans certains cas elles se sont mises à coopérer. faire publiquement campagne en faveur des principes du pacte et décrire dans un rapport annuel comment elle les respecte3. le Secrétaire général a proposé un « pacte mondial » entre l’ONU et les entreprises. elles seraient même en faveur d'un cadre juridique mondial (même s'il est plus restrictif). on parle alors de Corporate Social Responsability (CSR = RSE). si une entreprise ne communique pas sur une action de progrès.19 octobre 2010 3 . Kofi Annan. En 1999. les Nations Unies ont lancé les Principes pour l’investissement Responsable (PRI) qui est le fruit d’une collaboration entre experts et institutions financières internationales et nationales (dont la Caisse des Dépôts). sous l’égide de l’UNEP-fi et du « global compact ». les entreprises ont pris conscience du poids des ONG ainsi que de leurs revendications. Cette invitation d'adhésion à ces principes n'a pas de pouvoir réglementaire et ne peut pas prendre de mesures de sanctions. au Forum économique mondial de Davos (Suisse). les adhérents doivent communiquer chaque année un rapport sur les progrès accomplis par rapport à l’année précédente. Le sommet de la terre à Johannesburg en 2002 a fourni aux entreprises et aux ONG l'occasion de se rencontrer. elle est classée comme « inactive » et au bout de trois ans de silence elle est radiée de la liste. 630 entreprises ont été exclues du pacte au cours du premier semestre 2008 pour cette raison dont 71 françaises. Ainsi au niveau mondial. Le monde des entreprises et la communauté environnementale se sont d'ailleurs unis pour demander aux gouvernements d'adopter un cadre global sur les changements climatiques. la phase opérationnelle du Pacte a été lancée au Siège de l’ONU à New York. les Principes pour l’investissement Responsable (PRI). Cependant. société civile et coopération internationale sont parvenus à déterminer des lignes directrices. Depuis cette date. elle est considéré comme « non communicante ».Guide ISO 26000 Le pacte mondial (2000) : le secrétaire général de l'ONU. les PRI visent à intégrer les problématiques environnementales. mais n'ont débouché sur aucune mesure concrète. les multinationales pour homogénéiser la réglementation internationale afin d'éviter les confusions résultant de législations nationales différentes. L'entreprise aurait une responsabilité dans le développement durable de nos société. le domaine de l'environnement et la lutte contre la corruption et de les traduire dans leur pratique. sous l’impulsion de l’ancien Secrétaire général. Ornella HMANA . les quelques rendez-vous entre entreprises. et si cela se reproduit l’année suivante.

20 octobre 2010 . Le CESE invite également l’Union européenne à s’investir dans la révision ou l’élaboration Ornella HMANA . le Parlement Européen avait suggéré l’instauration d’un régime de rapportage dans le cadre des Directives Comptables Communautaires. le GRI. environnementales et économiques. les principes directeurs de l’OCDE. ils possèdent des qualités qui les rendent complémentaires. La résolution proposait aussi l’identification d’actions spécifiques et une réglementation de l’Union Européenne pour soutenir le développement. En effet. à savoir les dimensions sociales.Guide ISO 26000 Les grandes dates de la Responsabilité sociétale Global Reporting Initiative 1997 Figure 2 : Les grandes dates de la responsabilité sociétale Parmi ces différents instruments de la RS. Dans une résolution de mars 2007. 3. visant à inclure les informations sociales et environnementales à coté des exigences d’informations financières dans les rapports annuels. on peut se baser essentiellement sur quatre instruments principaux de la RS.2. ils ont tous une perspective mondiale. Le comité économique et social européen (CESE) avait quant à lui publié un avis en décembre 2006 sur la « Communication de la Commission au Parlement européen. ils sont de nature volontaire et ils traitent des trois dimensions du développement durable. le pacte mondial et enfin la norme ISO 26000. La responsabilité sociétale des entreprises au niveau européen Depuis dix ans. au conseil et au comité économique et social européen sur la mise en œuvre du partenariat pour la croissance et l’emploi : faire de l’Europe un pôle d’excellence en matière de responsabilité sociale des entreprises ». les différents organes constitutifs de l’Union Européenne participent à l’élaboration d’une politique commune de responsabilité sociétale. Cet avis propose aux Etats membres d’intégrer la promotion de la RSE dans leurs plans nationaux de réformes et dans les stratégies nationales de développement durable.

La Commission de l'Union Européenne à publié un livre vert sur la RSE en mars 2001. à la conférence "Protect. Celle-ci s’est traduite par le lancement de l’Alliance européenne pour la RSE. s’est présentée innovatrice sur le plan législatif avec la loi sur les nouvelles régulations économiques (NRE. Dans sa déclaration. La responsabilité sociétale au niveau Français Au niveau national. Aussi. puis une communication intitulée « mise en œuvre du partenariat pour la croissance et l’emploi : faire de l’Europe un pôle d’excellence en matière de responsabilité sociale des entreprises » en mars 2006.21 octobre 2010 . le Conseil souligne l’importance de travailler sur des cadres communs expliquant le devoir de protection des États. d'étendre l'obligation reposant sur les dirigeants. avait exprimé la nécessité d’intégrer la RSE comme un « élément à part entière du modèle social européen ». dans le cadre de l'Article 46 du projet de loi de mise en œuvre du Grenelle 1 adoptée le 10 février au Sénat. cadre général pour les initiatives de la RSE. et de mettre en place des normes précises de reporting au niveau international. Xavier Bertrand. l’ancienne présidence et la présente présidence espagnole de la commission européenne ont appelé l'Union européenne et les États membres à devenir leaders en matière de responsabilité sociale des entreprises (RSE). la responsabilité sociétale française. de réduire au minimum les impacts négatifs de leurs activités sur l'environnement et les droits de l'homme. de rendre compte la manière dont elles prennent en compte les conséquences sociales et environnementales de leurs activités. Le forum multipartite du 10 février 2009 a voulu un cadre réglementaire européen pour la RSE. forum pendant lequel la délégation française à rappelé le souhait de son gouvernement de se doter d’un cadre et d’un référentiel de rapportage. qui n'est toutefois pas assortie de sanction juridique. Cette obligation. Respect. En mars 2007. mai 2001) et sur l’investissement socialement responsable (ISR). Aussi. Ces dernières ont désormais obligation de faire figurer dans le rapport de gestion du conseil d'administration ou du directoire. la GRI ou encore l’ISO 26000. la refonte du code des marchés publics en 2006 transposant les directives européennes (2004/18/CE et 2004/17/CE) a permis l’adoption de plusieurs instruments légaux et réglementaires permettant la prise en considération du Ornella HMANA . La loi NRE : La loi du 15 mai 2001 sur les Nouvelles Régulations Economiques (loi NRE ) a visé à rendre plus transparente les activités des entreprises françaises cotées (700 entreprises). Remedy" à Stockholm. assurant le respect des droits de l'homme par le monde des affaires et des sanctions en cas de violation. 3.Guide ISO 26000 d’instruments de mesure et d’informations. La France est le premier pays à avoir ainsi exigé des entreprises cotées un rapport sur leur manière d’assumer leurs responsabilités sociales et environnementales.3. tels que EMAS. Le Ministre du Travail de l’époque. pourrait être étendue à d'autres entreprises en fonction de leur chiffre d'affaires ou de leurs effectifs salariés. Cette loi revêt donc une force obligatoire qui a porté ses fruits dans le domaine social (formation et lutte contre la discrimination). les 10 et 11 novembre 2009. le Parlement a demandé la mise en place d'un mécanisme pour faciliter les demandes de réparation des victimes d'abus d'entreprises auprès des juridictions européennes.

Les sociétés concernées seront celles qui présenteront un total de bilan excédent un seuil fixé par décret en Conseil d'Etat et dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé. Concernant la loi ''d'engagement national pour l'environnement'' dit Grenelle 2.gouv.12/02/2009 Enfin. Que dit le Grenelle à propos de la RSE ? La responsabilité sociétale des entreprises a été discutée au sein du groupe 5 du Grenelle dédié à la démocratie écologique et à la réforme des institutions et de la gouvernance.22 Ornella HMANA octobre 2010 .fonction-publique.premierministre. Le rapport annuel pourrait également comprendre des informations relatives à la contribution de l'entreprise au développement durable. l'Article 83 étend sous conditions l'obligation fixée par la loi NRE.Guide ISO 26000 développement durable et des politiques d’inclusion active dans les procédures de passation des marchés publics (notamment clauses d’exécution. Un projet de décret et d’arrêté interministériel vise également à étendre ces obligations en matière d’informations sociales et environnementales aux 4 5 http://www. les concertations publiques du « grenelle de l’environnement » menées en 2008 ont été sollicitées. l’utilisation des clauses sociales devra représenter 10 % des marchés de l’Etat » (dans les secteurs d’activité comportant au moins 50 % de main d’œuvre). l'Article 82 oblige les gérants de portefeuilles à indiquer dans leur rapport annuel s'ils tiennent compte ou non des préoccupations de développement durable. critères d’attribution) .html 6 http://www.gouv.fr/IMG/20081203_Circulaire_5351_SG.pdf .com .gouv. pour les entreprises de toute taille. le gouvernement français a adopté un Plan national d’action pour des achats publics durables (PNAAPD)4 qui encourage les adjudicataires publics (services de l’Etat. Le 7 janvier 2009 le gouvernement a déposé un projet de loi qui prévoit d’appliquer le dispositif de la loi NRE aux sociétés dont le bilan annuel est supérieur à 43 millions d’euros et qui. DEV. Par ailleurs. Aussi.fr/information/les_dossiers_actualites_19/haut_commissaire_solidari tes_actives_920/actualites_927/breves_928/communication_martin_hirsch_conseil_59694. soit sont cotées sur le marché réglementé.fr/IMG/pdf/PNAAPD. DURABLE . à toutes les entreprises de plus de 500 salariés. soit ont plus de 500 salariés. Pour traduire ces engagements. ajoute le texte. ces engagements ont été traduits dans un objectif chiffré : « en 2012. de présenter un bilan social et environnemental.Actu-Environnement. Ainsi. En mars 2007.pdf http://www. Le texte de loi Grenelle 1 envisage la possibilité d'inclure l'activité de la ou des filiales de toutes les entreprises soumises à cette obligation fixée par la loi NRE. L’objectif a été officialisé par une communication le 9 avril 2008 au Conseil des ministres sur « le développement d’une politique d’achats publics socialement responsables »5 et par une circulaire du Premier Ministre du 3 décembre 2008 sur « l’exemplarité de l’Etat au regard du développement durable dans le fonctionnement de ses services et de ses établissements publics »6. de labels attestant notamment la qualité de leur gestion dans les domaines environnementaux et sociaux. L'État appuiera également la création. hôpitaux et établissements publics) à s’engager en faveur d’achats publics durables et donc à être socialement responsables. l'investissement socialement et écologiquement responsable sera encouragé par des mécanismes incitatifs et des campagnes d'information. collectivités territoriales.ecologie. marchés réservés.

suite à des scandales qui ont agité le monde politique mettant en cause les plus hautes gouvernances de la nation7. la RSO doit contribuer au développement durable. 7 Affaire des frégates de Taïwan : scandale politico-financier . Car aujourd’hui toute activité nécessite un minimum d’éthique professionnelle et.23 octobre 2010 Ornella HMANA . la responsabilité sociétale ne concerne plus uniquement les entreprises mais touche désormais le secteur public. il est tout a fait possible que le décret sorte en réclamant plus de transparence et de responsabilité dans les affaires publiques surtout lorsqu’il s’agit de la gestion des deniers public. on peut dès à présent parler de RSO : Responsabilité Sociétale des Organisations. tout comme la RSE.Guide ISO 26000 établissements publics de l’Etat. En effet. La RSE n’est plus à présent l’affaire des entreprises mais s’étend aujourd’hui à tout niveau d’organisation quelle que soient sa taille et ses activités. Ainsi. lorsque le total de leur bilan annuel ou budget annuel s’élève à 43 millions d’euros et que leurs effectifs atteignent au moins 300 agents.

Ce sont ces défis que la norme ISO 26000 de la Responsabilité Sociétale des Organisations devra relever.Guide ISO 26000 Partie 2 : La responsabilité sociétale des organisations selon la norme ISO 26000 Dans un contexte difficile de crise économique et de raréfaction des ressources naturelles. lorsque l’on sait qu’il existe. nulle administration ne les dénombre.gc.ca).24 - octobre 2010 . a affirmé que « les entreprises qui nous guideront en dehors de la récession seront celles qui portent les valeurs de la responsabilité sociétale au cœur de leurs stratégies ». mais elles sont le vivier du futur ». Ornella HMANA . M. nul parti n’en prend connaissance. Comme le souligne Edgar Morin « Ces initiatives ne se connaissent pas les unes les autres. Cependant. Günter Verheugen. plus de 250 normes et codes centrées sur la RSE. Vice-président de la Commission européenne. Mais moraliser le système reste difficile et pourtant on assiste ici et là à des initiatives et des démarches innovantes en matière de responsabilité sociétale. Elle devra aussi permettre de promouvoir et d’instituer des valeurs et principes auprès des organisations pour qu’elles suscitent des comportements contribuant au bien-être de la société. il est difficile pour les organisations de s’y retrouver. Car la responsabilité sociétale marque bien l’engagement d’une organisation à prendre en compte les considérations sociales et environnementales dans ses décisions et de rendre compte des impacts de ces décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement. selon le Site Industrie Canada (ic. Dans son discours de clôture. en permettant notamment de fédérer et de diffuser des pratiques qui permettent d’éviter certaines dérives qui sont à l’origine des situations de crises que les sociétés traversent actuellement. la RSO apparaît comme une des portes de sortie.

La norme ISO 26000 1. dont 46 pays en voie de développement et 32 pays développés. industries. représentant six catégories de parties prenantes. Ainsi. la négociation est beaucoup plus large puisque chaque comité membre peut désigner un maximum de six experts par délégation. Le GT est composé de 395 experts de 78 pays.stayzen. l’ISO a organisé une conférence à Stockholm dans le but de décider d’entamer un travail de normalisation en matière de responsabilité sociétale à l’échelle internationale. 8 COPOLCO : Committee on Consumer Policy “ Comité de l'ISO pour la politique en matière de consommation » Source : http://www. mais également de 70 experts de 37 organisations en liaison (tels que UN-Global Compact. consommateurs. recherches et autres).…). le Bureau technique de gestion (TMB) décida de créer un nouveau groupe de travail (GT) afin de développer un guide de lignes directrices ISO sur la Responsabilité sociétale des organisations. Par le biais du Comité ISO en charge des relations avec les consommateurs (COPOLCO8).1. Mais dans le cas d’ISO 26000.fr/stress-bien-etre-afnor-ISO-26000-norme-responsabilite-societale . en 2004. l’ISO propose à chaque pays membre d’envoyer un expert sur la question pour participer aux négociations internationales.Guide ISO 26000 1. OCDE. A la suite de cette étude. Traditionnellement.25 octobre 2010 9 Ornella HMANA . organisations syndicales. un groupe consultatif stratégique (SAG) composé de parties prenantes a émis des recommandations pour déboucher sur une décision d’élaborer une norme ISO de responsabilité sociétale. A l’issue de cette conférence. Le pilotage du groupe de travail fût confié conjointement aux organismes nationaux de normalisation du Brésil (ABNT) et de la Suède (SIS). L’élaboration de la norme ISO 26000 L’élaboration de la norme ISO 26000 a été initiée en 2001 par des organisations de consommateurs inquiets face aux pratiques de certaines multinationales et des conséquences que cela pouvait avoir sur les conditions de travail et de vie des populations. la norme est développée par six catégories de parties prenantes : gouvernements. elles ont souhaité la réalisation d’une étude de faisabilité sur la normalisation de la RSE. ONG et SSRO (pour Service. OIT. Ainsi. Chaque expert représente les intérêts d’une catégorie d’acteurs9. GRI. Le processus de normalisation de la responsabilité sociétale est lancé officiellement lors de cette réunion internationale. études. WBCSD.

qu’ils soient du nord ou du sud. L’avantage de la participation d’un pays dit du sud dans l’élaboration de la norme est l’apport de différentes valeurs et de pensées. En effet.Guide ISO 26000 Un processus innovant dans l’élaboration de la norme ISO 26000 Dans le processus d’élaboration de la norme de la responsabilité sociétale. Figure 3 : Processus de l’élaboration de la norme ISO 26000 (source : Club adhérents Afnor – 17 octobre 2007 E. qui sont des problèmes auxquels les pays développés ne sont pas confrontés et auxquels la norme devra désormais prendre en compte pour qu’elle soit applicable par tous les pays. la RS doit être une vision partagée au niveau mondiale car elle ne doit en aucun cas être un lieu ou les pays du Nord définissent des critères universels valables pour tous. En effet. et ainsi facilitera ensuite l’interprétation de la norme par les pays dit du Sud. Car l’un des enjeux de la norme est bien de clarifier le concept de RS pour tous et définir une terminologie commune à tous les pays. la norme ne sera pas perçue comme une vision unique des pays du nord ce qui limitera le risque de rejet de la norme par les pays du sud. Cette démarche en binôme limiterait aussi le risque d’interprétation des pays du sud comme une nouvelle forme de néocolonialisme.26 - octobre 2010 . ISO innove en confiant la direction du groupe de travail à deux pays : la Suède et le Brésil. Le fait de jumeler un pays dit « du nord » et un pays dit « du sud » a permis de renforcer la participation des pays en développement qui sont majoritaires au sein de l’ISO. malnutrition. les pays en voie de développement sont souvent confrontés aux mêmes difficultés de pauvreté. ce jumelage pays développé et pays en voie de développement s’effectue à tous les niveaux de l’organigramme. De plus. Ensuite de par la participation du Brésil. protection des droits individuels. Brun – AFNOR) Ornella HMANA .

le texte sera traduit en plusieurs langues et doit être soumis à deux votes (celui du 1er août et du 1er septembre). diffusion. Au total c’est 99 pays qui ont participé à la rédaction des lignes directrices de la norme ISO 26000 de la RSO.août 2002) Retour sur la phase de vote sur le projet final de la norme à Copenhague Du 14 mai au 17 mai 2010 s’est tenue la 8ème réunion des délégués à Copenhague où a été voté au cours de nombreuses discussions le projet de texte final. Ces réseaux se sont rencontrés en marge de la réunion et ont décidé de travailler sur plusieurs missions complémentaires dans le cadre d’une initiative francophone de responsabilité sociétale. RNF (réseau de normalisation francophone) et les chercheurs avec le RIODD (Réseau international organisation et développement durable). Ornella HMANA . le réseau RSDD (réseau qui fait le lien entre le développement durable et la responsabilité sociétale). En effet. sensibilisation Mobilisation des réseaux et acteurs du développement durable et des compétences sectorielles Les activités académiques en termes d’évaluation et d’outils A l’issue du vote du mois de mai.27 octobre 2010 . C’est à l’issue de ces deux votes que la norme ISO 26000 sera normalement publiée en décembre 2010.Guide ISO 26000 Calendrier d’élaboration de la norme ISO : e Figure 4 : Calendrier d’élaboration d’une Norme ISO appliquée à l’ISO 26000 (source inspirée : AFNOR . de nombreux amendements ont été votés dans quatre groupes de travail et les questions critiques ont notamment fait l’objet de votes négatifs puis d’un vote consensuel. Lors de cette réunion plusieurs réseaux francophones étaient présents : le groupe de travail spécifique de l’ISO 26000. à savoir : Les outils de déploiement de l’ISO 26000 liés aux activités de normalisation Formation et partage des savoir-faire entre experts Communication.

La future norme ISO 26000 devra donc établir une compréhension pertinente. ainsi que l’évaluation de la conformité. servent à protéger les consommateurs. Cette norme va permette aux organisations de tous secteurs et tous pays de pouvoir intégrer la responsabilité sociale dans leur organisation. Ces accords internationaux sont fondés sur un double niveau de consensus : entre les principales catégories de parties prenantes et entre les pays (l’ISO est un réseau d’organismes nationaux de normalisation de 157 pays). De plus. au niveau mondial. dans l’élaboration de la norme ISO 26000. apportent des solutions aux problèmes communs. Ainsi.org/iso/fr/about/discover-iso_what-standards-do.2. contribuent à diffuser l’innovation.Guide ISO 26000 1. Pourquoi le choix d’une norme ISO ? Un certain nombre d’éléments concernant l’ISO ont guidé le choix d’élaborer la norme de responsabilité sociétale au sein de cet organisme. et les utilisateurs en général. son domaine de compétence est d’élaborer des accords internationaux qui assurent une harmonisation. l’ISO s’est associé avec l’OIT et l’ONU pour se légitimer comme une référence internationale sur la responsabilité sociétale. la sécurité et la législation relative à l’environnement.28 octobre 2010 Ornella HMANA .htm) L’implication de l’ISO dans le domaine de la responsabilité sociétale se justifie par son utilité au vue des normes déjà existantes telles que les normes ISO 9001 et ISO 14001.htm . 10 http://www.iso.iso. de ce qu’est la responsabilité sociétale et de ce que devront faire les organisations pour fonctionner d’une manière socialement responsable et utile. Le choix d’une norme ISO pour traiter le problème de la responsabilité sociétale fut renforcé par les nombreux rôles d’une norme ISO10.org/iso/fr/about/discover-iso_what-standards-do. de produits et services. Ainsi les normes ISO : fournissent aux gouvernements une base technique pour la santé. (Source : http://www. Ces partenariats présentent l’avantage pour ces organismes de se renforcer mutuellement et devenir incontournables sur le sujet de la RS. assurent le partage des avancées technologiques et des bonnes pratiques de gestion. Il faut dire que l’ISO (Organisation internationale de normalisation) est le plus grand producteur et éditeur mondial de Normes internationales. L'ISO permet ainsi d'établir un consensus sur des solutions répondant aux exigences du monde économique et aux besoins plus généraux de la société.

Guide ISO 26000 Ornella HMANA .29 - octobre 2010 .

La norme fournit les lignes directrices pour : Rendre opérationnelle la responsabilité sociétale. ne sera pas certifiable. rappelons-le. accroître la satisfaction et la confiance des locataires. Ainsi. locataires etc.1 Présentation et objectifs de la norme ISO 26000 La norme ISO 26000 a pour objectifs de clarifier le concept de responsabilité sociétale et de présenter les lignes directrices pour tout type d’organisation indépendamment de son type. de sa taille ou de son implantation .qui souhaite acquérir une responsabilité sociétale. Aussi. Ornella HMANA .30 - octobre 2010 . telles que les normes ISO 9001 et ISO 14001. identifier et s’engager avec les parties prenantes (fournisseurs. Nous ne sommes pas dans l’exigence mais dans la recommandation ou l’invitation à considérer le sujet. Cependant la norme ISO 26000 n’est pas une norme de système de management et. Contenu de la norme ISO 26000 2. la formulation « il convient de » souvent utilisé dans la norme n’est pas impérative. améliorer la crédibilité des rapports et déclarations à propos de la RS. traités et conventions existants.Guide ISO 26000 2. tels que les offices publics de l’habitat. promouvoir une terminologie commune dans le champ de la RS. mettre en relief les résultats obtenus et les améliorations. cette norme RSE convient d’être appliquée en cohérence avec les normes apparues précédemment..). Ainsi. et les autres normes ISO. et doit permettre aux organisations de contribuer au développement durable. les lignes directrices ne s’appliquent pas aux seules entreprises mais à tous types d’organisations publiques ou privées. être cohérent avec les documents.

31 octobre 2010 . Elle expose les différentes initiatives volontaires et les outils en matière de responsabilité sociétale. L’annexe A est purement informative. les définitions et présentent concrètement la réalisation d’une RSO. Elle illustre les actions par thème d’action et permet d’éviter des mauvaises interprétations. les références normatives.2 Architecture de la norme La norme ISO 26000 contient sept articles et une annexe présentant les lignes directrices relatives à l’élaboration et à la mise en œuvre de la RSO. Figure 5 Architecture de la norme : (source Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale norme ISO 26000) Ornella HMANA . Les sept articles concernent le domaine d’application.Guide ISO 26000 2.

les décisions et activités dont elle est responsable. une organisation se doit de respecter au moins les sept principes suivants : 1) La responsabilité de rendre compte : Une organisation se doit de rendre compte des impacts qu’elle génère sur la société et l’environnement.. la manière dont ses décisions sont prises. 3) Avoir des comportements éthiques : il convient que le comportement de l’organisation soit fondé sur les principes d’honnêteté. Il convient que ces informations soient actualisées. Ce qui implique l’identification de l’ensemble de ses parties prenantes et de prendre en considération leur point de vue lorsqu’ils sont affectés par une décision de l’organisation. 6) Respecter les normes internationales de comportement : il convient qu’une organisation respecte les normes internationales de comportement (L’OIT ou Droits de l’Homme) tout en adhérant au principe de légalité. se tienne informée de toutes les obligations légales et doit vérifier qu’elle respecte bien la loi. Ils s’appliquent de manière transverse dans la gouvernance de l’organisation et exposent les comportements indispensables à adopter en matière de responsabilité sociétale. Ce principe suppose que l’organisation doit se conformer aux obligations légales dans toutes les juridictions où l’organisation opère.Les principes de la norme ISO 26000 : La responsabilité sociétale telle que définie par l’ISO 26000 repose sur sept principes. Droits de l’Homme) en fonction de son objet social et de ses activités. surtout lorsque celles-ci ont une incidence sur la société. l’organisation doit faire preuve de transparence en ce qui concerne par exemple l’objet. Ainsi. 4) Respecter les intérêts des parties prenantes de l’organisation : il convient que l’organisation respecte et prenne en considération les intérêts de ses parties prenantes et qu’elle y réponde. à l’idée d’une part qu’aucun individu ou organisation n’est au-dessus des lois. Dans l’optique de maximiser sa contribution au développement durable. la nature ou encore l’emplacement de ses activités . Ce principe prime dans les . Ce qui implique qu’elle accepte un droit de regard approprié et se doit de fournir une réponse adéquate à ceux qui sont directement affectés par ses prises de décisions et ses activités. 2) Faire preuve de transparence : l’organisation doit diffuser de manière claire.. accessibles et compréhensibles. il convient que l’organisation adopte et encourage la promotion des standards de comportement éthique (OIT.3 . 5) Respect du principe de légalité : le principe de légalité se réfère à la suprématie du droit et. d’équité et d’intégrité.Guide ISO 26000 2. Cela implique qu’elle doit se préoccuper d’autrui et des êtres vivants. ses performances dans des domaines d’action de responsabilité sociétale. en particulier. juste et exhaustive les politiques.32 - Ornella HMANA octobre 2010 . qu’elle s’engage à aborder les intérêts des parties prenantes. Pour favoriser un comportement éthique.

comme fondamentaux pour les institutions essentielles de la société tel que le système judiciaire.33 - octobre 2010 . 1) 2) 3) 4) La gouvernance de l’organisation 5) L’environnement Les bonnes pratiques des affaires 6) Les droits de l’homme Les consommateurs 7) Les relations et les conditions de travail L’engagement sociétal Ornella HMANA . Il convient qu’une organisation respecte les droits de l’homme et reconnaisse à la fois leur importance et leur universalité. c'est-à-dire qu’elle devra considérer la totalité des questions centrales et domaines d’action comme un tout. 2. la norme recense plus de 200 actions et attentes. une organisation devra prendre en compte les questions centrales de manière holistique. il faut souligner l’importance des droits de l’homme. 7) Respect des droits de l’homme : parmi les nombreuses normes internationales de comportement. la norme recommande un certain nombre de domaines d’actions à identifier et traiter qui ont une influence dans ces décisions et activités. Lors de la mise en place de la responsabilité sociétale. Parmi les « sept questions centrales ». Les sept questions centrales : La norme présente aux organisations qui souhaitent avoir un comportement responsable des thématiques d’actions qui sont les questions centrales. de sorte que les améliorations ciblant un domaine d’action n’affectent pas défavorablement d’autres domaines d’action. dans les cas où ceux-ci ne sont pas protégés. L’organisation doit aborder les différentes questions centrales qui vont lui permettre de : définir le périmètre de sa responsabilité sociétale.Guide ISO 26000 pays ou la législation ne comporte pas de lois qui garantissent la protection des textes universels.4. La reconnaissance et le respect des droits de l’homme sont largement considérés d’une part comme essentiels pour le principe de légalité et les concepts de justice sociale et d’équité et. d’identifier les domaines d’action pertinents et de fixer ses priorités. pour chacune d’elle. d’autre part. Elles sont au nombre de sept et. Ce principe inclut que l’organisation prenne des mesures pour respecter les droits de l’homme.

octobre 2009) Ornella HMANA .34 - octobre 2010 .Guide ISO 26000 Figure 6 : Les thématiques centrales de la norme ISO 26000 (source : AFNOR région Rhône Alpes.bilan et perspective.

au niveau de ses domaines d’action. Identifier et dialoguer avec les parties prenantes La norme considère qu’il faut identifier les parties prenantes d’une organisation pour pouvoir définir la manière dont les décisions et les activités de l’organisation vont impacter les personnes ou les organisations constituantes de ses parties prenantes. l’organisation pourra détecter les domaines d’action ou il va pouvoir agir et limiter au maximum les impacts négatif. Aussi toute organisation ne fonctionne pas en circuit fermé. Ainsi. Pour pouvoir comprendre comment les décisions et les activités d’un organisme vont impacter la société ou les parties prenantes.35 octobre 2010 . la société et les parties prenantes : Entre l’organisation et la société : en résumé l’organisation doit être sensible aux attentes de la société pour mieux y répondre. la responsabilité sociétale implique des actions allant au-delà du respect de la loi et de l’identification des rôles des parties prenantes.de rendre compte des impacts de ses décisions et activités sur la société et l’environnement. la société et les parties prenantes Ornella HMANA . il faut donc avoir en tête les relations qui existent entres ces entités. l’organisation doit comprendre la manière dont ses décisions et ses activités vont impacter la société pour limiter les conséquences vis-à-vis de la société. Ensuite. L’organisation doit prendre en considération les intérêts des parties prenantes pour les intégrer dans la prise de décision.l’identification les parties prenantes.Guide ISO 26000 Les caractéristiques de la norme : Ce qui caractérise principalement la RSO c’est la volonté de l’organisation : .L’identification des domaines d’actions concernés par les impacts des décisions et des activités de l’organisme. Identifier la responsabilité sociétale et dialoguer avec les parties prenantes implique : . Entre l’organisation les parties prenantes : l’organisation doit comprendre la manière dont ses décision et ses activités vont impacter les parties prenantes. Ceux-ci impliquent un comportement éthique et transparent qui contribue au développement durable. Relation entre l’organisme. .D’intégrer les considérations sociales et environnementales dans ses prises de décisions. Ainsi. dans le but d’avoir un comportement éthique responsable. Figure 7 : Relation entre l’organisme. .

de l’augmentation des incivilités.. non seulement par le transfert de compétences. 11 12 Rapport institution paritaire et développement durable ORSE ème 15 rapport annuel. de la croissance des corruptions en tout genre. en tant qu’acteurs. L’Etat du mal logement en France. Sur fond de crise financière et économique. Ainsi. Or ce sont ces organismes. tous les acteurs du logement social voient leur responsabilité sociale s’élargir. ils influent sur la société. les OPH doivent impérativement mettre en place des stratégies et une politique responsable qui répondent aux attentes de la société. En effet. surtout lorsqu’elles sont présentes sur la scène internationale. . Ils ont donc une certaine part de responsabilité dans l’évolution actuelle des choses dans la mesure où. la crise du logement est elle aussi présente. C’est donc avec ces données et ces problématiques que les bailleurs sociaux devront composer pour agir. La fondation Abbé Pierre souligne dans son dernier rapport des situations de mal logement de plus en plus en courantes. être précurseurs de nouvelles méthodes et être à la pointe de l’innovation dans l’ingénierie sociale pour répondre aux besoins de la société en général. les OPH ne doivent pas attendre que les décisions arrivent d’en haut. la thématique prend plus difficilement auprès des petites entreprises et des organisations (les collectivités publiques. « le logement constitue un problème social incontournable. un problème de société qui n’est pas pris en compte par les responsables politiques à la hauteur de l’enjeu qu’il représente ». comme le souligne le rapport de l’état du mal logement en France (2010)12. ils doivent désormais être plus à l’écoute de la société et prendre des initiatives. à l’heure où la crise économique aggrave les effets de la crise du logement et exacerbe les problèmes sociaux existants. En cela. qui sont les témoins et victimes de la « détériorisation » du tissu social. malgré une plus large diffusion du concept (aidé par la loi NRE de 2001)11. et dénombre de plus en plus de personnes en état de mal logement (plus de trois millions de personnes). les administrations. Pour conduire à bien leur mission. du public comme du privé.). en revanche la RSO.Guide ISO 26000 Partie 3 : La responsabilité sociétale ISO 26000 et les offices publics d’habitat : recueil de bonnes pratiques Bien que le développement durable se soit progressivement diffusé au sein des grandes entreprises. Fondation Abbé Pierre. En effet.36 octobre 2010 Ornella HMANA . les bailleurs doivent intégrer une double responsabilité vis-à-vis de la société et vis-à-vis d’eux-mêmes.. mais aussi par une décharge des responsabilités.

Un Office Public de l’Habitat.Guide ISO 26000 1. marquée par une montée de la précarité qui affecte non seulement l’emploi et les revenus.37 - octobre 2010 . mais aussi l’accès au logement. ils représentent pour les ménages les plus fragiles. ont toujours fait de la responsabilité sociale. en tant qu’établissements publics. de par ce statut. c’est en cela que les bailleurs doivent répondre aux logiques de solidarité et de citoyenneté. Les OPH représentent donc les premiers maillons essentiels d’une chaine de solidarité et. Les offices sont porteurs des principes fondateurs faisant écho aux principes de la RSO : offrir à tous un logement de qualité pour un cout modéré et satisfaire la demande des personnes aux revenus modestes ou en difficulté.1 Les rôles des Office Public de l’Habitat en matière de responsabilité sociétale et de développement durable Dans la société d’aujourd’hui. En effet. pour d’autres une réponse alternative au marché privé dont ils sont exclus. Ornella HMANA . ils se sont largement ouverts aux plus démunis. la seule solution de logement et. les organismes Hlm (habitations à loyer modéré) demeurent indispensables. Le contexte socioéconomique actuel met en avant l’importante du rôle et des actions des bailleurs sociaux dans la réduction des impacts négatifs liés à la crise du logement en favorisant la solidarité et en réduisant les inégalités sociales. de par leurs rôles et leur mission d’intérêt général. créés pour offrir un habitat de qualité à des ouvriers et employés disposant de salaires modestes. un organisme indiqué pour l’application de la norme ISO 26000 1. se doit d’être à la hauteur. Historiquement. Les Offices Publics de l’Habitat (OPH).

Au regard de ces préoccupations. En ce sens. amélioration de l’habitat). De plus. comme les prestations de secours à caractère financier ou sous forme d’accompagnement (maintien à domicile. au regard d’une éventuelle étendue des dispositifs réglementaires de la NRE aux établissements publics d’état.Guide ISO 26000 1. à établir un nouveau dialogue social avec les parties prenantes. les valeurs portées par les OPH sont en adéquation avec les objectifs du RSO : solidarité. Les OPH doivent donc anticiper sur les enjeux sociaux liés aux évolutions sociologiques et médicales (vieillissement de la population. transparence.2 Les OPH : acteurs de la transformation par la RSO De par leurs activités sociales. La norme internationale met aussi en avant la recherche permanente d’un équilibre et d’un dialogue entre les parties prenantes qui constituent déjà des pratiques assez répandues au sein des OPH. les OPH sont sans cesse dans la perspective d’innover dans l’action sociale pour maintenir l’attractivité du parc immobilier. émergence des questions de dépendance). l’action sociale des OPH ne se résume plus aujourd’hui à loger les plus défavorisés car elle s’étend de plus en plus pour apporter d’autres services. Enfin. fonctionner de manière responsable en suivant la norme ISO 26000 est plus facile pour les bailleurs sociaux puisque la norme RSO prône des principes auxquels les bailleurs adhèrent et partagent depuis longtemps. en prenant en compte le développement durable et en fonctionnant de manière responsable.38 - octobre 2010 . Ornella HMANA . Ces nouvelles préoccupations obligent les bailleurs sociaux à modifier leur fonctionnement. les offices Public de l’Habitat (OPH) sont confrontés à l’obligation de se dépasser pour proposer des solutions adaptées aux besoins des résidents et des futurs locataires. à changer leurs pratiques. éthique. tout en assurant leur rôle de bailleurs sociaux auprès des habitants. les OPH ont tout intérêt à se rapprocher dès aujourd’hui d’une démarche de Responsabilité Sociétale des Organisations. Aussi. Cependant. la RSO à l’image de la norme ISO 26000 est un excellent outil pour la réussite de « la transformation » des OPH en leur permettant de remplir leur mission de manière plus utile et responsable.

le respect des locataires. les thèmes abordés sont les suivants : L’engagement sociétal. l’environnement. Ainsi. Et enfin pour chaque objectif des domaines d’actions concrets sont présentés et illustrés par des bonnes pratiques identifiés chez les bailleurs sociaux contactés.Guide ISO 26000 2. Ornella HMANA . Recueil de bonnes pratiques Les thèmes développés dans ce guide sont ceux de la norme ISO 26 000 adaptés au secteur de l’habitat social. le respect des fournisseurs et des sous-traitants et la gouvernance. Figure 8 : les « questions centrales » de la norme ISO 26000 adaptées au secteur du logement social Chaque thématique est expliquée en présentant les enjeux et les opportunités que représente la prise en compte de ces questions dans la responsabilité sociétale des offices. le droit du travail et ressources humaines. Ensuite chaque thème est décliné en plusieurs objectifs qui répondent aux problématiques données.39 - octobre 2010 .

promouvoir l’équilibre social et la solidarité entre les territoires et les générations. être à l’écoute des intérêts des locataires. Ornella HMANA . favoriser la diversité sociale dans l’habitat. favoriser la transparence et l’écoute au niveau des conditions d’attribution de logements des demandeurs de logement. instaurer un dialogue social au sein de l’office avec les parties prenantes. Droit du travail et ressources humaines Prévenir les discriminations et développer les principes de la RSO. favoriser l’épanouissement professionnel des collaborateurs. renforcer la sécurité des quartiers. Respect des locataires Attribuer les logements sans discrimination.Guide ISO 26000 Les objectifs RSO par thématiques Engagement sociétal Participer à l’aménagement du territoire et du cadre de vie. préserver la biodiversité. Environnement Lutter contre la précarité énergétique. préserver les ressources énergétiques. intégrer les facteurs sociaux et environnementaux dans les achats.40 - octobre 2010 . Gouvernance Favoriser la transparence au niveau de la gouvernance. Respect des fournisseurs et des sous-traitants Favoriser la concurrence loyale et l’égalité de traitement entre les fournisseurs.

Avoir des comportements éthiques : il convient que le comportement du bailleur soit fondé sur les principes d’honnêteté. Ces principes sont les suivants : Rendre compte : le bailleur se doit de rendre compte de ses activités surtout lorsqu’elles génèrent des nuisances pour les habitants et l’environnement (ex : les chantiers dont il est le maître d’œuvre). le respect de l’égalité ainsi que le respect des normes internationales de comportement. d’équité et d’intégrité. les décisions et activités dont il est responsable surtout lorsque celles-ci ont une incidence sur les locataires. Respecter les intérêts des parties prenantes de l’organisation : il convient que le bailleur respecte et prenne en considération les intérêts de ses parties prenantes et qu’il y réponde. Ce qui implique l’identification de l’ensemble de ses parties prenantes et de la prise en considération de leur point de vue lorsqu’elles sont affectées par une décision de l’organisation. Il convient que ces informations soient actualisées. Ornella HMANA . Cela implique qu’il doit se préoccuper de l’environnement et qu’il doit s’engager à aborder les intérêts des parties prenantes. Ainsi. tels que le respect des droits de l’homme.41 - octobre 2010 . il faut donc se focaliser sur ceux qui sont difficilement acquis et sur lesquels les bailleurs et toutes les organisations doivent porter un peu plus d’attention.Guide ISO 26000 Principes des normes ISO appliqués au logement social La responsabilité sociétale telle que définie par l’ISO 26000 repose sur sept principes. accessibles et compréhensibles par tous. Ces principes s’appliquent de manière transverse dans la gouvernance de l’organisation et exposent les principaux comportements à adopter en matière de responsabilité sociétale. Faire preuve de transparence : le bailleur se doit de diffuser de manière claire juste et exhaustive les politiques. Mais certains de ces principes sont communément intégrés et respectés.

Ainsi. En effet. en termes de logement. par exemple. de solidarité et de développement urbain s’appuient sur les bailleurs sociaux qui sont des acteurs incontournables dans l’aménagement du territoire. pour garantir une continuité dans les actions de la ville et des politiques publiques. les bailleurs se doivent de mener. Ornella HMANA . Cependant. L’engagement sociétal constitue aussi une opportunité pour les bailleurs sociaux en leur permettant de se positionner comme des partenaires naturels des collectivités territoriales dont il accompagne déjà les politiques du logement. En ce qui concerne les bailleurs sociaux. pour une approche transversale des politiques liées au logement.1. cette thématique s’oriente plutôt sur un engagement sociétal en faveur des locataires. en plaçant les bailleurs intégrant une démarche RSO. l’engagement sociétal des bailleurs sociaux. eux aussi. En cela nouer des partenariats efficaces avec des professionnels est impératif. La conception de l’engagement sociétal explicité dans la norme ISO 26 000 répond à cette logique de solidarité et de partenariat. doit inclure l’ensemble du territoire et ses habitants. avec les collectivités. de l’urbanisme. comme des acteurs responsables. la CUS (Convention d’Utilité Sociale . les locataires. les acteurs de l’intégration sociale. environnemental…). selon la norme ISO 26000. Ainsi. cet engagement peut s’élargir de façon plus importante et s’étendre aux habitants de la ville puisque les actions des bailleurs ont un impact non négligeable sur le territoire et ses habitants. de l’environnement et de l’animation sociale.Guide ISO 26000 2. Non seulement cette démarche contribue à améliorer les relations entre les parties. engagés et utiles. L’engagement sociétal CONTEXTE ET ENJEUX L’engagement sociétal mentionné dans la norme ISO 26000 concerne l’engagement d’une organisation par différentes actions contribuant au développement des communautés dans laquelle ses activités ont un impact (social.42 - octobre 2010 . mais aussi à faciliter la mise en œuvre des différents projets. économique. Les offices doivent donc développer des relations suivies et évaluées avec. les politiques locales. solidaire et cohérente avec les collectivités locales pour servir l’intérêt public. En ce sens. une politique sociale.loi MOLLE 2009) et l’ANRU offrent l’opportunité de mettre en œuvre l’engagement sociétal des bailleurs en rassemblant les parties prenantes autour de projets communs.

PLU.Guide ISO 26000 L’engagement sociétal Objectif Participer à l’aménagement du territoire et le cadre de vie.43 - octobre 2010 . etc. favoriser les partenariats entre les collectivités de la ville. renforcement des liens sociaux entre les locataires et amélioration du cadre de vie des résidents. SCOT. PLH. plan de relance. avec les partenaires institutionnels et locaux (OPAC de l’Oise). Les bonnes pratiques Développer des actions de partenariat. favoriser l’accès à l’emploi. participation aux politiques de la ville ANRU. L’OPAC de l’Oise facilite par exemple l'installation de services avec les transformations d'usages : il s'agit d'aménager en bureaux des appartements en rez-de-chaussée d'immeuble pour des services publics (ASSEDIC par exemple). Développer des chantiers d’insertions au delà des zones ANRU (ESH 3F) Ornella HMANA . Domaine d’action Mise en place et réactualisation régulière de la CUS (Loi Molle 2009). la CUS.

Cette offre valorise les deux parties : les locataires découvrent des sites qu'ils n'auraient pas forcément visités. dans ce but. A l’image de la visite des locataires de LMH à l’opéra en avril dernier. s’est engagé dans de nombreux projets au bénéfice de ses locataires et des politiques publiques de l’habitat. Son rôle est d’accompagner les adhérents dans la mise en œuvre du développement durable et de favoriser l’échange des bonnes pratiques.Guide ISO 26000 Focus Lille Métropole Habitat (LMH) : Développement de partenariats Lille Métropole Habitat. des collectivités. Ainsi. Ainsi. dans le but de parfaire leur culture développement durable. Le Comité 21. Ce comité rassemble plus de 400 membres dont des entreprises. opéras. Cette démarche permet à Lille Métropole Habitat d’échanger avec d’autres acteurs.44 - octobre 2010 . est un réseau d’acteurs créé pour faire vivre l’Agenda 21. Autre partenariat. OPH de la métropole de Lille gérant plus de 72 000 locataires. théâtres) pour organiser des visites pour ses locataires. LMH s’est associé avec des organismes culturels de la ville (musées. programme d’actions ratifié par 178 pays. et le lieu culturel diversifie son public. Comité français pour l’environnement et le développement durable. de développer les partenariats et de mutualiser les projets. Ornella HMANA . des associations et des institutions. pour favoriser l’accès des locataires aux grandes structures métropolitaines à un coût très modeste. LMH a multiplié les partenariats dans différents domaines. par exemple. LMH s’est aussi engagé dans le réseau Comité 21.

Les bonnes pratiques Mise en place et participation active aux actions telle que voisins solidaires.).45 - octobre 2010 . fondée sur leur participation active à la production ou à l'amélioration de leur habitat et plus largement tout projet visant à une réelle insertion des ménages : les projets IGLOO (Vilogia) Adapter les logements pour les personnes à faible mobilité. Promouvoir pour des personnes en difficulté. (OPH Lille métropole). Mise en place d’un observatoire de la violence (3F). une démarche d'insertion globale par le logement et l'emploi. Renforcer la sécurité des quartiers Domaine d’action Développer l’accessibilité au logement et l’accompagnement des personnes en difficultés. favoriser les partenariats entre les collectivités de la ville et les associations de quartier. Favoriser l’emploi local en recrutant les gardiens sur les lieux de travail. Jardins partagés. logements bleus). notamment pour les personnes âgées (Nantes Habitat..Guide ISO 26000 Objectif Promouvoir l’équilibre social et la solidarité entre les territoires et les générations. Ornella HMANA . favoriser l’insertion sociale par la création de liens entre emploi et logement. personnes handicapées. faciliter l’accessibilité. le maintien physique dans le logement pour les personnes à faible mobilité (personnes âgées. la fête des voisins ou encore l’été des voisins.. Encourager la conception et la mise en œuvre de projets susceptibles de promouvoir le développement social dans les quartiers.

maître d’ouvrage. 35% des personnes bénéficiaires se sont engagées dans une démarche de retour à l’emploi. un Contrat Local de Sécurité Bailleurs sociaux. Des groupes de travail associant bailleurs sociaux et membres des services préfectoraux – en particulier la Direction Départementale de la Sécurité Publique – se sont rencontrés régulièrement pour élaborer des outils et des procédures communs. des solutions de vidéo-surveillance sont à l’étude sur certains sites. l’opérateur social. Valophis Habitat a proposé aux bailleurs sociaux réunis au sein de l’AORIF d’adopter des principes d’action communs et de s’engager avec l'État dans une démarche de contractualisation sur le thème de la sécurité.Guide ISO 26000 Focus Vilogia : Le projet IGLOO Créés en 1992. les associations d’insertion et les élus locaux. le Groupe Valophis a revu ses procédures de réponse aux troubles de voisinage. Vilogia. coordonne leur parcours d’insertion et assure la gestion des logements. Par ailleurs. réalise l’étude de faisabilité. Enfin. Ornella HMANA . la réalisation et le suivi technique des constructions. l’emploi. dans le cadre d’un tutorat technique réalisé par un opérateur social et participent à l’entretien de leurs espaces verts dans le cadre d’un dispositif global d’insertion destiné à faciliter leur retour à l’emploi. la santé et la formation. GroupeValophis Renforcer la sécurité : partenariat et vigilance A l’occasion de l’adoption par la Préfecture du Val de Marne d’un Plan Départemental de Prévention de la Délinquance. les logements IGLOO (Insertion Globale par le LOgement et l’emplOi) s’intègrent dans une démarche globale qui couvre le logement.46 - octobre 2010 . Les locataires réalisent eux-mêmes les travaux de finition de leur logement. L’objectif est de signer. Cette procédure de traitement des troubles fera l’objet d’un guide diffusé en 2009 à l’ensemble des personnels de proximité. en 2009. assure l’équilibre financier. Cette démarche nécessite un partenariat étroit entre le bailleur. Il finance l’association qui accompagne les familles.

. Différents suivis sont mis en place (social.d’agir sur l’amélioration du cadre de vie. Au vue de la complexité de leur travail. santé) par l’association. professionnel.d’accompagner les personnes dans un parcours social et professionnel. Elle s’appuie sur la mise en place de Chantiers écoles. technique. par un agent de développement local. Un chantier multi activités Le Chantier école repose sur différentes activités. Mise en œuvre : L’association intervient dans le cadre de contrats de travail (CES/CEC). dans le cadre des conventions de Gestion Urbaine de Proximité. carrelage. Conseil Général). des actions d’amélioration globale du cadre de vie et de la tranquillité (charte de la cage d’escalier). en fonction d’un repérage préalable de la dégradation des espaces et des besoins des habitants. demandées par l’ANRU. l’insertion sociale et professionnelle Création de l’association ELAN-CES et une démarche de « chantier école » L’association d’insertion ELAN-CES a été créée en 1994. . Un chantier accompagné Une attention particulière sur l’encadrement et le suivi régulier est portée par l’OPAC. Ornella HMANA . Dans ce sens.de renforcer la présence humaine pour accompagner une meilleure utilisation des espaces réhabilités. 405 personnes en contrat aidé ont été accueillies à ELAN-CES. et d’insertion durable dans le monde professionnel (en 2009.) Cette polyvalence est reconnue dans l’insertion et l’accès à l’emploi comme un atout professionnel. visant à l’amélioration globale des quartiers classés en ZUS. dont 393 sur les chantiers). avec la création de postes de médiateurs. Les interventions d’ELAN-CES s’intègrent dans le cadre des actions menées par l’OPAC de l’Oise (Direction du Développement Social). L’intérêt d’un partenariat avec l’OPAC permet de développer des actions. à l’initiative de l’OPAC de l’Oise. la formation continue pour ces encadrants semble un besoin peu satisfait par l’offre de formation actuelle en France. réception du matériel. visant à inscrire ces chantiers « dans un parcours d’insertion et de formation et dans une démarche fondée sur une volonté de progression et de valorisation globale des personnes ». L’accompagnement des personnes passe aussi par la reconnaissance de leur expérience professionnelle : deux certifications ont été mises en place avec la Mission Régionale de certification des compétences de la région Picardie. toutes les interventions de l’association se situent dans le cadre de la charte nationale de « Chantier Ecole ». comme outil de « re dynamisation » de personnes en difficultés. ELAN-CES est un outil particulièrement utile pour l’OPAC de l’Oise et d’autres bailleurs. Par ailleurs.Guide ISO 26000 Focus OPAC de l’Oise : L’amélioration de l’habitat. Cette association met en place des chantiers d’insertion qui permettent : . l’employeur et les partenaires locaux (PLIE.47 - octobre 2010 . afin de diversifier l’objet du travail (maçonnerie. ELAN-CES intervient aussi dans des quartiers où l’OPAC de l’Oise contractualise avec le maire ou les locataires.

économiques et respectueux de l’environnement (loi RT2. L’environnement CONTEXTE ET ENJEUX : Sur le plan environnemental. En effet. il faut rappeler que le secteur du bâtiment est celui où les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont les plus importants. On assiste alors de plus en plus à la « la montée de la précarité énergétique ». Le rapport annuel de l’abbé Pierre en fait état : « les faibles revenus des ménages. même si aujourd’hui le secteur de l’habitat (via le BTP) est interpellé sur sa responsabilité au regard des changements climatiques (constructions des Bâtiment BBC. les bailleurs sociaux sont sollicités comme force de proposition de solutions nouvelles. Certains la place comme étant l’un des enjeux prioritaire de la responsabilité sociétale des bailleurs sociaux comme le souligne Gabriel Canteins. l’eau chaude ou encore l’utilisation des installations électriques. nous avons la responsabilité de ne pas mettre nos locataires en situation de précarité énergétique et nous pouvons agir sur l’isolement des bâtiments du parc existant ainsi que sur un mode de chauffage plus économe. Cependant. en tant que bailleurs sociaux. de l’OPAC de l’Oise lors d’un entretien : « L’enjeu prioritaire de la Responsabilité sociétale dans le logement social à mettre en avant serait la lutte de la précarité énergique. Chargé de mission Développement Durable.48 octobre 2010 13 . à savoir le chauffage. etc. Cependant. les bailleurs du logement social sont de plus en plus en nombreux à considérer la question de la précarité énergétique. » Gabriel Canteins. OPAC de l’Oise L’Etat du mal logement en France 15eme rapport annuel –Fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés -2010 Ornella HMANA . le secteur du bâtiment représente 25% des émissions de GES. les acteurs du logement social ont intégré les impératifs écologiques et sociaux par des habitats plus sains. Aussi. l’énergie consommée représente un coût financier pour les locataires et touche directement leur pouvoir d’achat. de procédés constructifs innovants en matière de recherche et développement. Ainsi. Ce pourcentage provient essentiellement de la consommation des ressources énergétiques par l’usage même des bâtiments. loi RT1). les offices ne génèrent pas d’impacts significatifs sur le milieu. Et cette préoccupation est d’autant plus importante lorsqu’on annonce une hausse du chauffage. conjugués à une mauvaise qualité thermique des logements et à l’exposition des coût de l’énergie. juste derrière les transports (Source ADEME).2. Aussi.Guide ISO 26000 2. En France. depuis plusieurs années. l’usage d’énergies renouvelables pour lutter contre l’élévation des charges. ont conduit ces dernières années à l’augmentation de situation de mal-logement relevant de la « précarité énergétique »13. isolations.).

depuis 2000. Dans ces charges. le loyer représente 80% du quittancement et les charges 20%. Le raisonnement a pourtant sa limite : en moyenne. un risque majeur pour sa pérennité en temps qu'institution (comprendre "système"). l'Opac 38 réalise que le dérapage des énergies fossiles constitue un risque majeur pour les populations qu'il loge et. il convient d'inscrire le raisonnement dans le temps afin de maîtriser le rapport « loyer/charges » plutôt que le paramètre « loyer+charges ».Guide ISO 26000 « Dès 1995. et les charges relèvent de la loi du marché.49 - octobre 2010 . par voie de conséquence. qui ne représente que 10% de l'ensemble. globalement 50% sont des charges de nettoyage et 50% des charges d'énergie. » Michel Gibert. Directeur développement Durable et Europe. de plus. La prise de conscience de l'enjeu que constitue la maîtrise du couple « loyer+charges » est violente : il s'agit de sortir autant que faire se peut ces populations du marché des énergies. afin de parer une rupture du lien social par l'économique. OPH Isère Ornella HMANA . Sachant que le loyer est réglementé. la démarche reste fondée. ne s'agissant. Comment alors maîtriser un couple « loyer+charges » avec un paramètre. Ainsi. l'énergie. que de charges collectées. Une stratégie énergétique et environnementale est établie pour répondre à l'objectif.

Guide ISO 26000

L’environnement
Les objectifs Lutter contre la précarité énergétique, préserver les ressources énergétiques, préserver la biodiversité. Domaine d’action : Aménager et construire Privilégier et généraliser les constructions de bâtiments type BBC et maisons passives, participer à des projets d’éco-quartier, privilégier les énergies renouvelables, favoriser les chantiers propres, favoriser l’utilisation de matériaux naturels dans la construction neuve. Domaine d’action : Réduction de la consommation énergétique Etablir un diagnostic de performance énergétique sur le parc d’habitations. Maîtrise d’usage des produits par les utilisateurs. Domaine d’action : Préservation du milieu naturel Mettre en place une gestion des espaces verts plus respectueux de la nature. (gestion différenciée). Les bonnes pratiques Mise en place en matière d’éco conception, d’orientations formalisées et visibles, portées par la direction (Batigère) qui identifient et hiérarchisent les enjeux du secteur : limiter les déperditions (architecture bioclimatique, isolation externe, vitrages), utiliser des équipements performants, utiliser les énergies renouvelables structurées par des démarches de certification. Ces orientations s’appuient sur des projets expérimentaux qui seront ensuite déployés (BBC, constructions passives, éco-quartiers...) Mise en place d’une gestion différenciée des espaces verts par les jardiniers, après le suivi d’une formation (Nantes Habitat). Intégration du matériau bois dans les constructions focus. Mise en place d’un Projet d’habitations (OPH 92). d’habitation en panneaux photovoltaïque sur un parc

Ornella HMANA

- 50 -

octobre 2010

Guide ISO 26000

Le programme solaire lancé par Cus Habitat en équipant ¼ de son patrimoine de panneaux solaires thermiques et déploiement du tri sélectif des déchets sur l’ensemble du patrimoine. Un Plan Stratégique Énergétique Groupe décliné dans chacun des Plans Stratégiques de Patrimoine (Batigère, ESH). Mise en œuvre d’agendas 21 avec un volet environnement (OPH Isère, Nantes Habitat, etc.) Sensibilisation des salariés aux enjeux du développement durable, forums, écogestes. Formation à la conduite douce, réduction du parc automobile et acquisition de vélos et voitures électriques (Nantes habitat). CUS Habitat étend progressivement son parc de véhicules dits « propres » avec l’acquisition de nouveaux véhicules GNV (Gaz Naturel Véhicules), Ce type de véhicule rejette en moyenne 25% de CO² en moins par rapport au modèle essence et produit 80 % d’ozone en moins tout en n’émettant aucune particule.

Focus Office Public de l’Habitat des Hauts de Seine (OPDH 92) L’Office mène une politique de développement durable qui se traduit par la réalisation de divers travaux visant les économies d’énergie et la baisse des charges de chauffage pour les locataires. L’Office s’engage aussi à respecter un certain nombre de critères imposés par les normes de qualité, notamment CERQUAL (cette norme incluant notamment les critères des chantiers propres). L’OPDH 92 a aussi entrepris d’expérimenter plusieurs projets d’envergure dans le domaine des énergies renouvelables dans les bâtiments, notamment par l’opération qui démarre au Plessis-Robinson, où plus de 4000 logements vont être chauffés grâce à la géothermie. Un projet incluant l’utilisation des biomasses a également été initié à Fontenay-aux- Roses tandis qu’un autre ayant pour objet la pose de panneaux solaires sur une résidence universitaire et plusieurs habitations sera développé à Bagneux. Des panneaux solaires ont par ailleurs été utilisés dans une opération de construction sur la terrasse d’un foyer de jeunes travailleurs à Suresnes. L’Office intègre également dans ses réalisations des systèmes de récupération des eaux de pluie. A cet égard, les économies attendues ne sont pas encore disponibles. Jean Pierre CLEMENCEAU

Ornella HMANA

- 51 -

octobre 2010

Guide ISO 26000

Ornella HMANA

- 52 -

octobre 2010

La labellisation Haute Performance Énergétique rénovation. Une cartographie énergétique globale du parc est en cours de réalisation et constituera une base de référence pour mesurer les économies réalisées sur le DPE et apporteront de précieuses indications sur certaines actions à mener pour les parties les plus énergivores du patrimoine. Une dizaine d’opérations Bâtiments Basse Consommation (BBC Effinergie) est en cours de montage pour retour d’expériences préalables. voire Basse Consommation Rénovation sera recherchée en fonction des potentiels de financement propres à chaque opération. F ou G sur l’échelle des DPE. Des études technico-financières sont réalisées pour porter le niveau au THPE (financements ou exigence locale par exemple). des études comparatives présentées sous forme de scénarii indiquant les économies attendues face aux investissements. Les objectifs sont fixés au travers des documents de cadrage : les PSP avec leur composante énergétique et plan d’investissement pluriannuel. Maintenance du patrimoine : Les travaux de gros entretien et d’amélioration sont établis pour 10 ans et définis par le plan stratégique de patrimoine. les réhabilitations seront certifiées Patrimoine Habitat ou Patrimoine Habitat et Environnement. certification délivrée par CERQUAL. niveau qui deviendra la norme à compter de fin 2012.Guide ISO 26000 Focus Batigère : Plan Stratégique Energétique Groupe Batigère a mis en place un Plan Stratégique Énergétique Groupe qui se décline dans chacun des Plans Stratégiques de Patrimoine de l’entreprise. L’objectif retenu dans nos plans d’action est l’éradication à 2020 de l’ensemble de notre parc des logements catégorisés en E.53 - octobre 2010 . pour exemple. Cette politique stratégique énergétique se traduit par des niveaux d’exigence et orientations définis par nos documents contractuels : programme de l’opération. un ravalement sera étudié pour intégrer si nécessaire une isolation thermique par l’extérieur. sont exigées auprès des bureaux d’études thermiques. En réhabilitation : A partir de 2009. cahier des recommandations à la conception (CRC). Les travaux privilégiant l’amélioration énergétique sont systématiquement examinés . Des opérations en énergie passive ou positive seront expérimentées entre 2012 et 2020. le volet énergétique est systématiquement étudié. Un diagnostic annuel du patrimoine est réalisé pour valider la période triennale suivante ou repositionner les actions prévues au PSP à 10 ans : réalisation du plan annuel de travaux. cahier de recommandations techniques (CRT) Les orientations et actions En construction neuve : La performance minimale exigée est la double certification Qualitel HPE 2005 et Habitat & Environnement délivrée par Cerqual. Ornella HMANA . Dans tous les cas.

Guide ISO 26000

Pour aller encore loin…

« Dans le grenelle de l’environnement, il y a trois engagements qui concernent directement le secteur du BTP : rendre obligatoires les diagnostics préalables aux chantiers de démolition, mettre en place un instrument économique pour encourager la prévention et le recyclage, généraliser les plans départementaux de gestion de déchets du BTP. Intégrés au projet de loi grenelle 2, les diagnostics permettent de déconstruire un bâtiment de manière sélective pour isoler les matériaux et les valoriser. Mais aujourd’hui cette tâche est confiée aux prestataires en charge de travaux sur un chantier. Cependant le budget alloué à la déconstruction est « figé » avant l’audit et les entreprises ne peuvent multiplier les études et les étapes de tri. A l’inverse, si c’est le maître d’ouvrager qui se charge du diagnostic en amont, il peut préciser dans son appel d’offre ses exigences en imposant notamment le tri et la valorisation, avec une traçabilité. » Environnement magazine-juin 2010 - Généraliser les diagnostics préalables aux chantiers de démolition et préciser dans les appels d’offres les exigences (via le CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières) en imposant notamment le tri et la valorisation, avec une traçabilité. - Favoriser la cible trois dans la construction de bâtiments HQE (chantiers à faible impact environnemental). - Participer et initier les projets d’éco-quartiers en partenariat avec les collectivités.

Ornella HMANA

- 54 -

octobre 2010

Guide ISO 26000

2.3. Droit du travail et les ressources humaines
CONTEXTE ET ENJEUX : Les organismes Hlm doivent faire face à une demande de plus en plus exigeante des locataires, et les offices se doivent de répondre avec un niveau de qualité et maintenir ce niveau dans les services rendus. Dans ce but, le bailleur doit s’assurer que le personnel est suffisamment formé, que les ressources humaines existent, pour contribuer au succès des différents objectifs de l’office ; mais dans le même temps, l’office doit s’assurer et favoriser l’épanouissement du salarié. Conscient de son rôle et de ses missions, les OPH ne peuvent fonctionner sans l’appui de l’ensemble de leurs collaborateurs, ils doivent donc veiller à leur bien-être et leur épanouissement professionnel pour une meilleure productivité. Les OPH ont donc tout intérêt à garder auprès d’eux leurs éléments fort et attirer des talents pour poursuivre de manière efficace leurs actions. Pour ce faire, les offices doivent mettre en œuvre des actions qui favorisent les opportunités pour les salariés dans le domaine professionnel, favoriser l’employabilité pour qu’ils constituent des forces de propositions au sein de l’office. De part l’ensemble de ses actions, les bailleurs renforcent leur politique de responsabilité sociétale auprès des salariés. Les bailleurs se doivent d’être animés de valeurs fortes (telles que la transparence, l’égalité de traitement entre salariés, la solidarité etc..) et susciter la fierté et la motivation des salariés d’appartenir à un établissement engagé et utile « noblesse de la mission : loger les plus défavorisés ».

Ornella HMANA

- 55 -

octobre 2010

Guide ISO 26000

Droit du travail et les ressources humaines
Les objectifs Prévenir les discriminations et développer les principes de la RSO, favoriser l’épanouissement professionnel des collaborateurs. Domaine d’action Développer les compétences et l’employabilité, promouvoir l’égalité des chances, les droits fondamentaux et les droits du travail entre tous les salariés, sans discrimination, promouvoir l’emploi des personnes exclues du marché du travail (personnes en situation d’handicap, les séniors, les jeunes, les chômeurs etc), développer les compétences et les qualifications des collaborateurs, valoriser les savoir-faire des collaborateurs. Les bonnes pratiques Mise en place de la charte Diversité (OPH Isère), Accompagnement et suivi de la Validation des Acquis de l’Expérience professionnelle (VAE) collectivement, mise en place des formations internes, accompagnement à la mobilité professionnelle (Nantes Habitat). Soutien et accompagnement du parcours professionnel (Nantes Habitat). Engagements probants sur une partie des critères du domaine DH/RH. Chartes « mieux travailler ensemble « déontologie : amélioration des conditions de travail, prévention du harcèlement, respects mutuel, confidentialité, dialogue. Charte de la mobilité. (3F).

Ornella HMANA

- 56 -

octobre 2010

la formation (la formation avec l’accompagnement des salariés). un pôle formation et orientation professionnelle qui a pour but d’accompagner les collaborateurs dans leur souhait d’évolution professionnelle. A cette fin. Les différentes missions du service sont guidées par des études prospectives et font l’objet d’entretiens avec chaque direction et leur responsable de service.57 - octobre 2010 . à savoir l’épanouissement professionnel. au cours desquels différents projets en cours d’élaboration et à venir sont discutés pour identifier les besoins en ressources humaines et définir les compétences pour les futurs postes. Ainsi ce service est chargé de trois missions : . . le collaborateur bénéficie d’un parcours dit de « pré-qualification ».Guide ISO 26000 Focus Nantes Habitat : Un service dédié à la Gestion Prévisionnelle des Emploi et des Compétences (GPEC) : la GSP (Gestion Stratégique et Prospective) L’office a spécialement créé en 2007 un service Gestion Stratégique et Prospective. Quand ce projet est accepté par la Direction. L’Office nantais a aussi créé depuis 2007. Cette mission de la GSP se veut être en accord avec l’une des finalités de l’agenda 21 de l’OPH.le recrutement. Ornella HMANA . Ce système de mobilité interne permet à la fois de fidéliser les salariés de l’organisme mais aussi de contribuer à leur employabilité.la mobilisation interne et externe des salariés. au sein du Service Gestion Stratégique et Prospective. composé d’immersions en tutorat avec un professionnel et de formations visant l’acquisition de connaissances en relation avec le métier visé. . le collaborateur est reçu en entretien individuel pour construire son projet professionnel. ce service a pour mission de détecter les besoins actuels et futurs de Nantes Habitat et de mettre en place la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC).

.d’accompagner un projet professionnel. Ensemble. Cette démarche permet de valoriser le collaborateur. . .de s’adapter à l’évolution de son poste de travail. lors d’un échange avec son manager.Guide ISO 26000 Focus Nantes Habitat : Développer les compétences et les qualifications des collaborateurs Tous les deux ans. Ornella HMANA . La finalité de l’entretien professionnel est de permettre à chaque collaborateur. L’office nantais favorise aussi les validations d’acquis de l’expérience en permettant à des collaborateurs de valoriser leurs années d’expérience en les convertissant en un diplôme ou certification inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (reconnu par l’éducation nationale ou par la branche professionnelle). cet entretien fait l’objet d’un bilan annuel relatif aux objectifs fixés l’année précédente et permet de fixer de nouveaux objectifs. fixe les objectifs de la direction et identifie quelles sont les formations à mettre en place pour atteindre ces objectifs.de renforcer ou de développer ses compétences.d’échanger autour de projets d’évolution de Nantes habitat. et identifie les savoir faire et les compétences dégagés au cours de ces années de travail. Cet entretien permet de valoriser les savoir-faire dans le sens où chaque collaborateur s’exprime sur son métier.d’envisager avec le collaborateur ses besoins futurs de formation et de lui proposer les actions permettant : . .de réaliser un bilan du parcours professionnel et des actions de formation des deux dernières années.d’identifier les souhaits d’évolution du collaborateur. . les collaborateurs bénéficient d’un entretien professionnel.58 - octobre 2010 . Cette rencontre doit permettre : . Cet entretien comprend une appréciation hiérarchique. le collaborateur et son manager explorent les pistes d’évolution professionnelle en fonction des aptitudes du collaborateur et en tenant compte des besoins actuels et futurs de Nantes Habitat. formule les activités liées aux différents postes occupés. de s’interroger et s’exprimer sur son projet d’évolution au sein de Nantes Habitat. Un entretien d’évaluation est aussi réalisé annuellement avec chaque collaborateur.

l’allégement de la charge de travail . se sont situées dans la recherche de l’appropriation commune et le changement des pratiques. La présentation des différentes politiques RH en Comité d’Entreprise. en CHSCT et dans chacun des services a permis de partager sur celles-ci. . Ainsi plusieurs pistes ont été travaillées. Vaucluse logement a rapidement évalué la nécessité de redéfinir sa politique Ressources Humaines. orientée vers la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences prend en compte les évolutions de l’organisation et des métiers ainsi que les besoins en compétences. mais surtout de débattre sur les visions de chacun. Focus Vaucluse Logement : La démarche GPEC Afin d’accompagner le changement de gouvernance et de direction générale ainsi que la rénovation des relations sociales au sein de l’entreprise. . Ornella HMANA . notamment : . Les difficultés.aménager le temps de travail. de hiérarchiques. la confiance accordée aux managers sont sans nul doute des assurances de bénéfices présents et futurs. des représentants du personnel et d’un membre de la Direction des Ressources Humaines). outre la lourdeur de la mise en œuvre.Guide ISO 26000 Focus Nantes Habitat : Aménagement du travail pour les seniors Nantes Habitat prévoit aussi diverses actions pour favoriser le maintient des séniors dans des bonnes conditions de travail. La transparence de la démarche.59 - octobre 2010 .favoriser la mobilité géographique . Les principes de base de ce travail sont notamment de placer le salarié au centre des différentes politiques Ressources Humaines redéfinies et de rétablir le manager dans son rôle d’acteur majeur de la gestion des ressources humaines. la recherche d’équité. Cette politique Ressources Humaines.tutorat . Le contexte réglementaire imposant la reclassification des emplois dans les ESH a été l’opportunité d’un travail partagé de mise à jour des fiches emploi (groupe de travail constitué de titulaires de l’emploi.

En effet.60 - octobre 2010 . La gouvernance CONTEXTE ET ENJEUX : L’apparition de nouvelles dispositions des OPH. notamment en ce qui concerne la participation des parties prenantes aux instances décisionnel de l’organisation. les offices favorisent le respect et l’écoute dans la gouvernance entre les parties prenantes et instaurent un climat de confiance. Ornella HMANA .4. Code la construction et de l’habitat). la gouvernance des offices publics de l’habitat doit répondre à des exigences particulièrement encadrées (l'ordonnance du 1er février 2007 ainsi que le décret du 18 juin 2008 concernant la gouvernance des OPH. surtout lorsqu’elles font écho à de bonnes pratiques au regard de la norme ISO 26000. En adoptant ce comportement. elle fera augmenter la responsabilité sociétale de l’organisme dans les autres thématiques. les collectivités et les salariés. ce qui signifie que si celle-ci est menée correctement.Guide ISO 26000 2. relatives à la transformation des OPAC et des OPHLM en OPH. La particularité de cette thématique réside dans la situation centrale qu’elle occupe parmi les autres thématiques. ont fait naître de nouvelles règles de gouvernance. Aujourd’hui. il faut souligner les bonnes pratiques des OPH lorsque celles-ci répondent aux exigences légales. La norme encourage la participation des employés de l’organisme aux prises de décisions et la loi stipule bien la participation des organisations syndicales les plus représentatives dans l’office. mais également quand elles vont au-delà du cadre réglementaire. La participation des différentes parties prenantes aux instances décisionnelles favorise le dialogue et la transparence avec les parties prenantes : associations de locataires.

permettant de traiter des sujets relatifs au quotidien des locataires de celle-ci. Ornella HMANA . dans le plan de concertation locative. Si au premier abord cette organisation peut paraître « lourde ». à l’échelle d’une agence de gestion ou d’un territoire. Instaurer un dialogue social au sein de l’office avec les parties prenantes. et un bilan annuel est présenté au Conseil d’administration. .un second niveau. une concertation avec les locataires sur plusieurs niveaux : . avec ordre du jour préalable et compte rendu des débats. 10 800 logements. elle permet de traiter au bon niveau les sujets.Guide ISO 26000 La gouvernance Les objectifs Favoriser la transparence au niveau de la gouvernance. par exemple une commune. Cette typologie du patrimoine a conduit à organiser formellement.un troisième niveau.61 - octobre 2010 . ou de traiter également des sujets restés sans solution aux niveaux locaux. Les bonnes pratiques Rencontre hebdomadaire avec les principaux représentants syndicaux (Nantes habitat) dans le cadre de l’accord d’entreprise. qui a pour objet de traiter les sujets ayant une dimension plus importante que celle de la résidence ou de traiter un sujet qui n’aurait pas pu être solutionné dans le cadre du premier niveau de la concertation. de mobiliser correctement les locataires et les équipes et de donner à chaque niveau de concertation un niveau supérieur pouvant servir « d’instance d’appel ». Focus HFM : Concertation avec les locataires HMF gère.un premier niveau. à travers cinq agences décentralisées. L’ensemble du dispositif de concertation fait l’objet d’une formalisation des réunions. à l’échelle de la résidence. permettant la concertation sur des sujets intéressant l’ensemble des locataires de la société. . à l‘échelle de l’ensemble du patrimoine. Compte rendu hebdomadaire du Codir et diffusion auprès de tous les salariés (Nantes Habitat). répartis en 430 résidences dans plus de 130 communes différentes.

Malgré le risque que comporte une telle transparence. Toutes les politiques des bailleurs doivent viser leur satisfaction et doit être un des objectifs principaux. Ornella HMANA . Enfin. toutes les actions et les activités des offices sont axées sur les besoins des locataires en termes de logement. Il convient alors de mettre le locataire au cœur des dispositifs stratégiques des bailleurs en veillant à rester à l’écoute de celui-ci et d’être attentif à ses attentes et d’y répondre au mieux. Respect du locataire CONTEXTE ET ENJEUX : Les offices Hlm ont été créés pour les personnes aux revenus modestes et pour les plus démunis. C’est en cela que la responsabilité sociétale d’un bailleur s’exprime plus largement et plus visiblement. Ainsi. Le bon fonctionnement des offices dépend étroitement de la présence des locataires. Aussi. la mise en œuvre d’une démarche qualité ISO 9001 dans certains offices.62 - octobre 2010 . Si les offices ne parviennent pas à attirer ou maintenir leurs effectifs au sein du parc c’est la pérennité de l’office qui est fragilisée. les textes réglementaires comme la loi sur le droit au logement opposable et les obligations de convention d’utilité sociale favorisent la transparence sur les conditions d’attributions de logements. De plus. celui-ci est relativement faible par rapport aux risques en cas de défaut de transparence. Ainsi elles offrent l’opportunité en termes d’image pour les OPH de se placer comme des organisations honnêtes. à travers le respect et l’écoute qu’il porte à ses locataires. en adoptant un comportement transparent cela peut constituer un gage d’honnêteté et permettre de poser les nouvelles bases d’un dialogue entre les locataires et le bailleur. a placé le locataire au cœur des préoccupations.5. Sa responsabilité sociétale peut aussi s’exprimer à travers la transparence de ses politiques ou leurs activités ou encore plus précisément sur ses conditions d’attribution de logements par exemple. Il faut connaître alors ses attentes et mesurer sa satisfaction par rapport aux actions mises en place.Guide ISO 26000 2.

63 octobre 2010 Ornella HMANA . Elle a formulé des recommandations : . collectivités locales et territoriales. Délibération n° 2 009-133 du 16 mars 200914. OPAC 38. « L’objectif de mixité sociale est parfois utilisé pour justifier un refus d’attribution de logement.aux bailleurs sociaux et aux réservataires (préfets. de l’enregistrement à l’attribution. Favoriser la diversité sociale dans l’habitat.aux collectivités locales. l’office communique de manière transparente auprès de ses habitants. Certaines personnes se voient ainsi refuser l’attribution d’un logement en raison de leur origine réelle ou supposée. instance rattachée au Conseil d’administration où siègent des représentants des locataires (3F) Mise en œuvre de la certification ISO 9001 qui place les locataires au cœur du système de management de qualité (Partenord Habitat. La Halde a rappelé que l’égalité de traitement repose nécessairement sur le respect de l’obligation d’atteindre un minimum de 20 % de logements sociaux pour les communes de plus de 3 500 habitants.133 du 16 mars 2009. Garantir la transparence et l’égalité de traitement dans la gestion de la demande puis dans les procédures d’attribution des logements en location Concilier les objectifs de mixité sociale et de non-discrimination (politique d’attribution). Par ce biais. locataires et partenaires sur les possibilités et les conditions d’accès au logement social dans son patrimoine. pour favoriser la mise en place de procédures objectives et transparentes pour garantir une égalité de traitement des demandeurs de logement social. collecteurs du 1 % Logement). Délibération n° 2009.Guide ISO 26000 Respect du locataire Les objectifs Attribution de logement sans discrimination. Val Touraine Habitat). Evaluation régulière de la politique d’attribution par le comité d’attribution. . pour le respect de leurs obligations en matière d’offre de logements sociaux. Valophis. » Source : rapport annuel de la HALDE 2009 Domaine d’action Favoriser la mise en place de procédures objectives et transparentes pour garantir une égalité de traitement des demandeurs de logements sociaux de l’enregistrement à l’attribution. 14 Rapport annuel de la HALDE 2009 . Bonne pratiques La mise en ligne de la « Charte d’attribution des logements » sur le site de l’office (Nantes habitat). ou de leur nationalité.

les priorités et leur mise en œuvre : la sélection des demandeurs. .les actions et expérimentations pour prévenir et lutter contre les discriminations dans le domaine du logement dans l’agglomération lyonnaise. la Halde a centré son analyse sur quatre types d’outils : .Guide ISO 26000 Une analyse des pratiques de cinq bailleurs sociaux La Halde élabore un recueil des bonnes pratiques locales destiné à garantir une égalité de traitement dans les procédures d’attribution. Les actions identifiées à ce stade sont : . Pour chacune des actions étudiées. . .les fichiers communs de la demande.la mise en place d’une politique d’attribution concertée et articulée au Programme local de l’habitat (PLH) dans l’agglomération rennaise. . .l’expérience acquise à travers la mise en place d’un fichier commun de la demande de logements sociaux dans les pays de la Loire.64 octobre 2010 .les enseignements tirés de la mise en œuvre d’une action engagée dans le cadre d’un programme européen pour prévenir les discriminations dans le logement en Haute-Normandie. Source : Rapport annuel de la HALDE 2009 Pour aller plus loin… .les démarches d’accompagnement au changement des pratiques en matière de prévention et de lutte contre les discriminations dans le logement. .Intégrer les recommandations du guide des procédures d’attribution de logements sociaux incluant une contribution de la HALDE Ornella HMANA . .les dispositifs d’alerte et de contrôle.la mobilisation des acteurs sur la prévention et la lutte contre les discriminations dans l’accès au logement social dans le cadre de la COPEC de l’Hérault.

(OPH sud). Rédaction d’un guide de la maîtrise d’usage (Nantes Habitat). Rencontre des locataires de plus de vingt ans et adaptation du logement en vue du maintient des personnes âgées à domiciles (Nantes Habitat). Informer les locataires et les demandeurs de logement sur les conditions d’attribution de logement. Contribuer à la prévention des risques d’incivilités. Val Touraine Habitat. Domaine d’action Encourager les initiatives des locataires en faveur du développement du quartier (en lien avec les actions de quartier dans le but fixé par les offices). Nantes Habitat. Accompagner les locataires en difficulté financière. améliorer la tranquillité des résidents. Les bonnes pratiques Sensibiliser les locataires en vue de réduire leur consommation d’énergie et d’eau lors de l’état des lieux. délais de paiement. Accueil des primo-demandeurs (Nantes Habitat). préfecture. Faciliter les parcours des locataires vers l’accession à la propriété. Traiter de façon fiable les demandes d’information.) (3F). les réclamations et les litiges : efficacité et équité du circuit de traitement. OPAC 38). Mise en place d’un agenda 21 qui place les locataires au centre des préoccupations (Partenord Habitat. médiation. Etre à l’écoute des intérêts des locataires.Guide ISO 26000 Respect du locataire Les objectifs Favoriser la transparence et l’écoute au niveau des conditions d’attribution de logements des demandeurs de logement. Engagement à respecter une « charte de concertation ».65 octobre 2010 . Ornella HMANA . collecteur.. Mise en place de la certification ISO 9001 (Nantes Habitat) La mise en place de Groupes Locaux de Traitement de la Délinquance (bailleur.. Etablir de manière durable la concertation avec les associations de locataires en mettant en place des outils.

Lancer. une opération pédagogique de sensibilisation à l’environnement en direction des habitants. . Apporter une offre de logements ‘‘adaptables’’ et des démarches simplifiées. L’office encourage les locataires à exprimer leurs attentes et s’engage à les aider à concrétiser certains projets en concédant un budget participatif. .Maîtrise des charges. et leurs exposer et expliquer les démarches et les politiques de l’office. Ces projets sont proposés à un comité qui les évaluent et les priorisent puis décident à quels projets les finances seront attribuées.Développer l’accessibilité des logements afin de répondre aux besoins liés au vieillissement et au handicap. environnementales. Val Touraine Habitat accorde une place particulière à l’écoute des locataires en fixant plusieurs objectifs : .66 - octobre 2010 . L’office organise des forums pour recueillir les attentes des locataires. l’office travaille à la réduction des consommations électriques des parties communes. Ornella HMANA .Favoriser le lien social. sportive de la Touraine. .Guide ISO 26000 Focus Val Touraine Habitat : Être à l’écoute des locataires Dans son Agenda 21.Renforcer la proximité de VTH. Ces forums ont pour but de présenter les actions de l’office et permettre aux locataires d’avoir une certaine visibilité sur leurs activités. . l’office invite les locataires à participer à certaines manifestations culturelles. Ce budget participatif représente une partie des finances propres des agences.S’engager vers la réduction des inégalités et la solidarité. Recruter des Conseillères en Économie Sociale et Familiale et mieux identifier les situations d’impayés dues aux consommations d’énergie et d’eau. chaque année.

l'Opac38 met en œuvre les mécanismes de participation et de gouvernance institutionnels et réglementaires. Ornella HMANA . Office Public d’Aménagement et de Concertation de l’Isère. le Conseil d'administration d'Immobilière 3F a validé la nouvelle version de la politique d'attribution qui intègre. mais aussi les améliorations des processus de fonctionnement avec les réservataires. depuis 2005. un calendrier synoptique "Le Tempo de l'Agenda 21" de l'année suivante est édité et diffusé à large échelle aux parties prenantes. deux ateliers annuels d'associations de locataires sont organisés. comme « construire. réhabiliter au facteur 4 à coûts maîtrisés » ou « mener des actions de sensibilisation et de responsabilisation à l'environnement ». Immobilière 3F organise chaque année une « Rencontre des Réservataires » qui rassemble. En décembre 2008. Depuis quatre ans. les collecteurs 1%. et d'identifier les pistes d'actions pour améliorer les modalités de fonctionnement transversales. Mais un Agenda 21 exige. En fin de chaque année. les maires et les préfets. Il s'agit d'offrir aux associations une plateforme d'échanges et de discussions. C'est l'occasion d'échanger entre partenaires sur les problématiques de commercialisation et d'attribution. l’office cherche à développer le dialogue en impliquant davantage les habitants dans les décisions. En ce sens.Guide ISO 26000 OPAC 38. par des modes opératoires davantage inclusifs des parties prenantes. Focus Groupe 3 F : Définition d’une politique d’attribution et l’implication des réservataires. Par ailleurs. des modalités de participation qui vont au-delà. et issus d'une demande en forum. Des orientations complémentaires ont également été définies pour répondre aux situations d'urgence des demandeurs prioritaires. certes. l’Opac 38 consacre un de ses quatre thèmes à « gérer ensemble ».67 - octobre 2010 . et plusieurs ateliers annuels sur des thématiques choisies en forum. Trois quart des participants à la dernière rencontre considèrent qu'elles sont indispensables. leurs succès et leurs échecs. les évolutions réglementaires obligatoires. l'Opac3 8 mène-t-il deux forums de son Agenda 21 par an. sur leurs bonnes pratiques. Ce thème regroupe un ensemble d’objectifs qui vise à améliorer la vie des quartiers en favorisant la convivialité et le dialogue avec le locataire. Bien évidemment. comme tout organisme. outre les équipes commerciales de 3F. pour cette labellisation. L'organisation concrète de cette participation Dans son agenda 21. comme les forums et les ateliers. pour développer l'intervention des associations d'insertion par le logement et pour favoriser la mobilité résidentielle des locataires. Ainsi.

nous l’en informons et nous l’orientons sur un autre produit logement. Ornella HMANA . la présence sur le territoire sans titre de séjour valide). ajournement pour dossier incomplet.68 - octobre 2010 . toute demande est réceptionnée et enregistrée dans le système informatique.Guide ISO 26000 Focus Villéo : Information aux demandeurs et sécurisation juridique A Villéo. rejet du dossier pour deux motifs : l’existence d’une dette de loyer. dans la mesure du possible. Après le passage en commission d’attribution. besoin d’informations complémentaires. Par ailleurs. le Villéo (ex Foyer Dijonnais) respecte les modalités de la loi DALO en positionnant 3 demandeurs sur un logement à reproposer à la location. Nous informons chaque demandeur de cette disposition réglementaire. le demandeur est immédiatement informé par téléphone des suites réservées à sa demande (avis favorable avec le positionnement de son dossier. Le demandeur est contacté à différents stades d’évolution de sa demande. Des courriers de rappel ont par ailleurs été envoyés aux réservataires sur la nécessité de présenter trois candidats. Si le demandeur dépasse les plafonds. Avant le terme de validité de la demande (N+11) le demandeur est informé de la nécessité de renouveler sa demande. taux d’effort trop important et orientation sur un produit moins cher.

Aucune législation ne le leur impose mais en tant qu’acteurs du territoire et établissements publics.Guide ISO 26000 2. Il est donc important de souligner que les offices adoptent déjà les principes de responsabilité sociétale en respectant la loi. processus. équitables suivant une politique stratégique de responsabilité sociétale. ils se doivent d’être vigilants et responsables vis-à-vis d’eux. les partenaires. Celle-ci peut être obtenue avec beaucoup d’efficacité grâce à la mise en place d’une stratégie achats et à la participation des partenaires fournisseurs de l’office (dérive des coûts) qui réponds aux principes de la norme ISO 26000. car la pérennité de ces entreprises dépend de leurs choix et de leur stratégie. une loi qui concorde avec les principes de la norme ISO 26000. Trop souvent écartés des politiques des offices. mais aussi de la leur. Ainsi rien qu’en respectant la loi. les fournisseurs ou les sous-traitants sont tout de même des entités indissociables des activités des offices. Ornella HMANA . durable et responsable par l’écoute et la prise en compte de leurs intérêts. services. Ils doivent donc faire l’objet d’une stratégie efficace. celle de concilier ses intérêts et ceux de ses partenaires économiques dans l’optique de durer ensemble. Enfin. Les achats et le choix des fournisseurs doivent donc être réfléchis tout en étant justes. Cependant les « bonnes pratiques » en avances par rapport au cadre légal sont pratiquement inexistantes. les offices se comportent de manière responsable et si en plus ils intègrent les clauses de développement durable cela renforcera leur comportement responsable. coûts. délais. les offices sont soumis au code des marchés publics. ainsi elle vise à plus d’égalité dans les traitements et permet de lutter contre la corruption. En tant que donneurs d’ordres. Les fournisseurs ou les sous-traitants sont les chevilles ouvrières et les parties visibles des activités de l’office vis-à-vis des habitants et de la société. Aussi les dispositions sociales et environnementales dans les documents des procédures achats leurs sont applicables.69 - octobre 2010 .6. des sous-traitants et de ses achats. Aussi le domaine des achats demeure-t-il une piste d’amélioration qui doit être envisagée. Toute la difficulté est là. Respect des partenaires. en termes de qualité. les offices doivent se soucier des entreprises et des fournisseurs avec lesquels ils travaillent. fournisseurs et des soustraitants CONTEXTE ET ENJEUX : La productivité des offices est en partie le résultat de la performance globale des fournisseurs.

fournisseurs et des sous traitant Objectifs Favoriser la concurrence loyale et l’égalité de traitement entre les fournisseurs.). Concertation régulière avec les fournisseurs (Nantes Habitat). Intégrer les facteurs sociaux et environnementaux dans les achats.Guide ISO 26000 Respects des partenaires. santé.70 - octobre 2010 . chantiers verts. S’assurer du respect par les fournisseurs et sous-traitants de la conformité aux normes sociales et environnementales (respect des droits fondamentaux. efficacité énergétique. gestion des rejets. qualité environnementale. Les bonnes pratiques Développement d’une politique d’achat responsable.. rédaction d’un guide : Stratégie du bon Achat (Nantes Habitat) Rencontre annuelle des fournisseurs (Nantes Habitat) Ornella HMANA . Domaine d’action Intégrer les clauses de DD dans les marchés. sécurité..

et ce. Par référence au Small Business Act (SBA) européen (sur le modèle du SBA américain). afin de transformer son programme en projet (maîtrise d'œuvre). pour la satisfaction du client final de l'Office qu'est le LOCATAIRE. qui définit les principes et règles inhérents à l'achat public. qu'il convient d'entretenir et d'exploiter (prestataires). Elle reconnaît que le maître d'ouvrage est responsable d'une "fonction d'intérêt général dont il ne peut se démettre" (article 2 de la loi "MOP" du 12 juillet 1985. considéré comme levier du développement durable.Guide ISO 26000 Focus sur Nantes Habitat : La Stratégie du Bon Achat (SBA) Nantes Habitat a adopté une politique d’achat responsable qui est explicitée dans un guide intitulé : Stratégie du Bon Achat. fait appel à des fournisseurs. la SBA de Nantes Habitat offre une vision globale de l'achat appréhendé comme une politique publique à part entière et non plus seulement comme une simple contrainte réglementaire. destiné à permettre l'accès des petites et moyennes entreprises à la commande publique.71 - octobre 2010 . relative à la maîtrise d'ouvrage publique et à ses rapports avec la maîtrise d'œuvre privée). La SBA est la politique achat de Nantes Habitat. Ornella HMANA . La politique d'achat de Nantes Habitat est donc bien au cœur de l'environnement professionnel dans lequel nous exerçons notre responsabilité sociétale de donneur d'ordre. ce projet en opération (entreprises de travaux) et cette opération en ouvrage.

la vision et les valeurs pour être leader dans son champ d’autonomie. les comportements éthiques etc) ? Rôle de la direction concernant l’intégration des principes de la RSO Le rôle de la direction est fondamental pour la réussite de l’intégration de la responsabilité sociétale puisque c’est elle qui décide du lancement de l’organisme dans cette démarche ce qui exige d’elle une conviction et une implication fortes. Aussi. L’organisme doit donc se poser un certain nombre de questions au préalable avant de se lancer dans cette entreprise. La direction doit impulser la politique et se doit de la faire intégrer à l’ensemble du personnel de manière efficace et veiller à ce que les actions aillent dans le sens des objectifs fixés. Quelles sont les valeurs de l’office ? Est-ce que la direction est prête à s’engager et s’impliquer dans la démarche ? Est-ce que l’office est capable d’adapter sa stratégie et sa politique en fonction des attentes des parties prenantes ? Est-ce que l’office est prêt à adopter les principes que prône la RSO (la transparence.Guide ISO 26000 Proposition méthodologique appliqué au OPH Approche stratégique L’approche d’une démarche de responsabilité sociétale Seule la direction a le pouvoir de décider de la mise en œuvre d’une démarche RSO au sein de l’organisme. car ces qualités de management se retrouvent à tous les niveaux des organismes.72 octobre 2010 . le leadership est la manière dont l’équipe dirigeante développe la vision et l’ambition pour l’avenir. la décision doit être mûrement réfléchie pour être mobilisatrice et partagée par l’ensemble du personnel. C’est aussi la manière dont l’encadrement s’approprie la mission. le devoir de rendre compte aux parties prenantes. car la démarche affecte toutes les fonctions de l’office. Ornella HMANA . L’équipe dirigeante doit permettre d’adapter les principes de gouvernance et des processus de prise de décisions et favoriser le développement de nouvelles approches ou de nouvelles idées. il faut rappeler que le leadership ne relève pas uniquement de la hiérarchie dans le sens ou elle n’a pas l’exclusivité. Cependant. Leadership facteur clé de la réussite de l’intégration Qu’est-ce que le leadership : selon les modèles d’excellence EFQM. C’est elle qui détermine la politique et les objectifs à fixer en priorité et doit planifier leurs atteintes en fonction des ressources et des compétences disponibles ce qui implique une forte adhésion de l’équipe dirigeante.

sur les acteurs. sous traitants.Guide ISO 26000 1. Ce diagnostic initial est fondamental pour que l’entreprise puisse se fixer des objectifs réalistes et pertinents. Dans un premier temps. il est demandé de détailler la source. La détermination des impacts sociaux Ici. Méthodologie proposée : Phase 1 : Diagnostic Initial Le diagnostic initial permet de faire un premier état des lieux sur l’environnement social des offices. par les remarques des parties intéressées et par les instructions reçues par l’organisme et les parties prenantes. il est important de le réaliser de façon méthodique en deux phases qui sont : la détermination des aspects et des impacts sociaux. On considère alors les aspects sociaux que l’office a les moyens de maîtriser et ceux sur lesquels elle est censée avoir une influence (au niveau de ses fournisseurs. Pour ce faire. Toutes les activités qui affectent le climat social sont nommées « aspect sociaux ». il est proposé de déterminer les impacts du bailleur sur la société. On établit une liste des aspects sociaux de l’office. la cible et le vecteur des aspects sociaux. actuels. de façon à garantir la prévention d’effets négatifs sur les parties prenantes. Il permet d’identifier un certains nombre d’aspect et d’impact sociaux qu’il génère pour fixer ensuite les objectifs à atteindre. locataires…).73 - octobre 2010 . par la réglementation. la détermination des impacts et des aspects sociaux significatifs La détermination des aspects sociaux Cette étape consiste à dresser une liste non exhaustive d’activités qui peuvent modifier le climat social à l’intérieur de l’office et autour d’elle. Ornella HMANA . mais aussi passés ou encore en projet. sur les ressources et d’évaluer le niveau de relation et la connaissance de ses parties prenantes. pour réaliser une bonne synthèse des impacts sociaux sur la société.

organismes. collectivités locales. - Identifier les différentes parties prenantes (syndicats. partenaires. associations de locataires. Hiérarchise les enjeux : les prioriser. par exemple avec des moyens humains et partage du matériel. sous-traitants. des attentes et des besoins Recueillir les attentes et les besoins des parties prenantes. Identifier les enjeux. fournisseurs. et initier des projets. les activités des fournisseurs et des sous-traitants peuvent avoir un impact sur la responsabilité sociétale de l’organisation. des entreprises. Examiner de quelles façons les décisions et les activités de l’organisation peuvent avoir des conséquences sur les parties prenantes. personnel. Hiérarchiser les attentes et les besoins des parties prenantes Ornella HMANA .Guide ISO 26000 Phase 2 : Identification des Parties prenantes A ce stade. des actions engagées à l’échelle territoriale et des initiatives locales afin d’identifier des potentiels de partenariats ou des leviers d’actions sur lesquels il peut agir. Déterminer la pertinence et l’importance des questions centrales et des domaines d’actions (selon la norme ISO 26000). Identifier les activités de l’office et celles des autres organisations dans sa sphère d’influence. etc.74 - octobre 2010 . le bailleur doit prendre connaissance des acteurs. En effet. Identifier les attentes sociétales d’un comportement responsable concernant ses impacts. Hiérarchiser les parties prenantes - - - - - Phase 3 : Identification des enjeux Identifier tous les domaines d’action en matière de responsabilité sociétales qui sont liés aux activités quotidiennes ainsi que ceux qui sont occasionnels dans des circonstances très particulières. - Phase 4 : Hiérarchisation des enjeux. Cette connaissance des acteurs et des actions engagées à l’échelle territoriale peut conduire le bailleur à proposer une démarche collective avec d’autres bailleurs. etc).

Les modalités permettant de mettre en route la dynamique d’amélioration continue. il est indispensable que l’office ait accès aux textes et détermine de quelles manières les activités ou services affectent ses parties prenantes. La répartition des autorités et des responsabilités pour mener les diverses actions et atteindre les objectifs proposés. - Déploiement du plan d’action : Pour le personnel de l’office qui aura à mettre en œuvre le plan d’action. il est conseillé de charger une personne à sa mise en place.Guide ISO 26000 Phase 5 : Exigences légales et autres : Il convient que l’entreprise identifie dans la législation les textes qui concernent ses activités et ses obligations légales. Pour cela. du Directeur chargé du développement durable au sein de l’office. Les modalités de surveillance et de contrôle de la mise en œuvre. l’organisme devra déterminer en quoi les aspects sociaux des activités. Phase 6 : Plans d’action : Le plan d’action doit prévoir : Les mobilisations et les allocations ressources juste nécessaires. Aussi.75 - octobre 2010 . Il peut être opportun d’envisager un groupe de travail transversal chargé de la RSE et d’étudier les différentes dimensions de la responsabilité sociétale au sein de l’office. Il peut s’agir. directement rattachée à la direction et ayant la même autorité sur les autres directions de l’office. Enfin. son rôle et sa responsabilité doivent être clairement définis et communiqués à tous. le tout regroupé dans un plan spécifique de suivi et de contrôle. par exemple. Ornella HMANA . Cependant la mise en place d’un groupe de travail dépend de la taille de l’office. produits ou services sont concernés par les textes législatifs ou réglementaires ce qui permettra de savoir comment appliquer les textes. de mesure de résultats atteints dans le processus clé avec les indicateurs .

Guide ISO 26000 Identification des parties prenantes Identification des enjeux Hiérarchisation des parties prenantes Hiérarchisation des enjeux Actions prioritaires Politique DD et RSE Communication externe Tableau de bord Communication interne Phase de mise en œuvre Système d’amélioration continue PDCA A C P D Roue de Deming Ornella HMANA .76 - octobre 2010 .

Les outils de mise en œuvre et de suivi de la RSE 2. - - ISO 9001 donne les exigences en matière de gestion de qualité et particulièrement sur la conception.2. Sur ce point.77 octobre 2010 . Ornella HMANA . 2. ISO 9011 correspond aux lignes directrices relatives aux audits de systèmes de gestion de la qualité et de l’environnement.2 La norme ISO 9001 La norme ISO 9001 est un système de management de qualité qui est certifiable. l’installation et le service « après-vente ».2.Guide ISO 26000 2. 2. ce qui suppose d’être à leur écoute. Les normes ISO Les lignes directrices de la norme ISO 26000 devraient s’aligner sur les normes ISO 9001 et ISO 14001 en ce qui concerne respectivement la qualité et l’environnement. la production. la norme ISO 26000 est tout à fait en accord avec le SMQ car elle accorde une place importante aux parties prenantes et notamment à celle se portant sur les consommateurs et donc les clients. Du fait des exigences que l’organismes doit pouvoir justifier pour obtenir la certification. Elle permet de mettre en place des processus visant à améliorer un produit ou des services pour le client et pour cela elle intègre des pratiques visant à recueillir les attentes des clients.1 Les normes ISO 9000 La série de normes ISO 9000 traite du management de la qualité totale. L’objectif du guide est d’apporter aux organismes une aide à leur réflexion initiale pour la prise en compte du principe de développement durable lors de leur politique et de leurs stratégies.1. Le guide SD 21 000 Le guide SD 21 000 (FD X 30-021) est un guide édité par le groupe Afnor pour aider les entreprises à prendre en compte le développement durable et la responsabilité sociétale dans leur fonctionnement. ISO 9004 informe sur le système de gestion de la qualité qui comprend les lignes directrices pour l’amélioration de la performance. la série de norme ISO 9000 s’intègre dans le domaine de la « Qualité. Environnement » (QSE) (2). Ce système à la particularité de placer le « client » au centre du dispositif. Sécurité. le développement. 2.2. elle est un gage de respect du locataire et lui permet de satisfaire pleinement aux principes de la norme ISO 26000 qui stipule d’être à l’écoute des parties prenantes. Pour détailler en quelques mots.

corrige les écarts et définit de nouveaux objectifs quand les premiers sont atteints. évaluation des risques et la mise en place de mesures pour les identifier. OSHAS 18 000 L’OSHAS 18000 est structuré comme les normes ISO 9001 et ISO 14001. entreprises BTP. Elle repose sur l’amélioration des performances de maîtrise des risques pour la santé et la sécurité du travail. Ainsi. L’avantage de ce système de management et qu’il est directement axé sur la notion client de l’entreprise. mesure l’avancement. est de plus en plus pressant. collectivités. 2. Les bailleurs qui l’ont déjà mis en place en mettant les locataires au cœur de leur dispositif peuvent s’appuyer sur les processus pour intégrer directement la RS. les bilans carbones et la norme ISO 14001 donnent des pistes de qualité pour les organismes souhaitant maîtriser leur impact environnemental.3. Il n’est pas opportun de penser que d’ici très peu de temps les obligations de rendre compte sur les comportements écologiques seront effectives. Ornella HMANA . L’entreprise définit sa politique en matière de santé et de sécurité au travail. Mais l’OSHAS 18001 n’établit pas des niveaux d’exigence en ce qui concerne les niveaux de performance. On y trouve des processus de qualité et d’exigences élevés. etc) sur les sujet environnementaux. prépare un plan de mise en œuvre. En effet l’ISO 14001 intègre des principes de la norme ISO 26000 notamment au niveau environnemental et dans la gestion du système. les bailleurs n’ont plus la possibilité de faire autrement que de se préoccuper des impacts qu’ils génèrent sur son environnement. dans le sens ou elle suit le principe de la roue de Deming de l’amélioration continue.78 - octobre 2010 .3. d’autant plus que l’intérêt porté par les parties prenantes (locataires. 2. L’analyse des risques constitue l’élément clef de management et comprend donc l’identification des risques par des procédures. le met en place. Cette norme peut être utile dans la prévention des risques et peut constituer une base de travail pour le comité CHSCT dans l’identification des risques et amène une approche processus comme les normes ISO 9001 et ISO 14001.2. La norme ISO 14001 En matière environnementale. Les bailleurs ayant déjà mis en place un système de management ISO 14001 pourraient aisément calquer ou intégrer la responsabilité sociétale dans la gouvernance.Guide ISO 26000 Idem pour les bailleurs qui ont un système qualité ISO 9001.

Guide ISO 26000 Ornella HMANA .79 - octobre 2010 .

on peut déjà compter une dizaine d’agenda 21 réalisés ou en cours. Ce guide explique que les Offices Publics de l’Habitat sont des organisations concernées par l’application de la norme ISO 26000. le guide a déterminé les expériences considérées comme innovantes. L’enquête a montré que celui-ci s’est peu à peu intégré dans les politiques et les actions des offices publics de l’habitat. Mais la norme ISO 26000. Les offices font de la responsabilité sociétale sans s’en rendre compte car les bailleurs sociaux l’abordent de façon fragmentaire. De plus. La norme internationale met aussi en avant la recherche permanente d’un équilibre et d’un dialogue entre les parties prenantes qui constituent des pratiques ancrées dans « leur culture ». ce qui limite la visibilité du concept. Dans leurs activités. les OPH mettent en place des actions qui nécessitent de respecter des logiques sociales responsables. Cependant. donnera. Malgré les difficultés rencontrées. Aussi. loi relative à la gouvernance) les obligeant à avoir des comportements responsables. transparence. C’est la raison pour laquelle les offices sont très avancés sur des aspects sectoriels de la responsabilité sociétale. aidera les bailleurs à découvrir cette norme à ’améliorer leur comportement. éthique. L’écoute et la concertation des locataires deviennent impératives dans les projets de réhabilitations par exemple. Pour preuve. qui a été effectuée sur la base d’entretiens. Ornella HMANA .80 - octobre 2010 . dont la sortie est prévue dès la fin de l’année. Il s’agit d’une étude sur les bonnes pratiques déjà en place chez certains bailleurs. le guide ISO 26000 élaboré suite à l’enquête. ou encore l’établissement de partenariat avec les acteurs publics pour participer aux différents projets socio-urbains. Sans compter les législations auxquelles les OPH sont soumis. les valeurs portées par les OPH sont en adéquation avec les objectifs du RSO : solidarité. un cadre de référence à la responsabilité sociétale et des lignes directrices sur sa mise en œuvre. fonctionner par rapport à la norme ISO 26000 est plus facile pour les bailleurs sociaux puisqu’elle prône des principes auxquels les bailleurs adhèrent déjà. Les actions sociales et les bonnes pratiques foisonnent de toutes parts sans qu’elles soient fédérées au sein d’une vraie politique ou stratégie sociale clairement définie. la compréhension globale du concept reste très « floue » pour les bailleurs sociaux et les outils de mise en œuvre et d’évaluation sont peu nombreux et peu connus. imprégnées de principes fondateurs de la responsabilité sociale (code des marchés publics. indiquée pour celle-ci pour plusieurs raisons.Guide ISO 26000 Conclusion La responsabilité sociétale est un concept qui contribue au développement durable. En effet. intégrant de façon très importante les thèmes de la responsabilité sociétale.

81 - octobre 2010 . n’est pas chose aisée car il n’existe pas encore de référence commune sur laquelle les bailleurs peuvent s’appuyer. mais sans le savoir. L’évaluation d’une démarche socialement responsable dans les OPH. La normalisation est une manière de coordonner les acteurs et certains en font déjà. comme dans toute organisation.Guide ISO 26000 Ce rapport a permis de se rendre compte de l’utilité d’un guide pour les bailleurs dans le domaine de la responsabilité sociétale. Le guide ISO 26000 capitalise leurs bonnes pratiques Cela permettra aux bailleurs de savoir où elles en sont les unes par rapport aux autres et de pouvoir s’inspirer des expériences des autres bailleurs. Ornella HMANA .

82 - octobre 2010 .Guide ISO 26000 Sigles et abréviations utilisés : ANRU : Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine CUS : Convention d’Utilité Sociale HALDE : Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour L’Egalité OPH : Office Public de l’Habitat DD : Développement Durable RSE : Responsabilité Sociale des Entreprises RSO : Responsabilité Sociétales des Organisations ISO : International Système Organisation CESE : Comité Economique et Social Européen OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economique NRE : Nouvelles Régulations Economiques (loi mai 2001) ESH : Entreprise Social pour l’Habitat PLH : Plan local de l’Habitat SCOT : Schéma de COhérence Territoriale PLU : Plan Local d’Urbanisme Ornella HMANA .

LEQUERRE Sarah. EPFL. Quel est l’impact de la crise sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises partenaires de l’association Planète Urgence ? Mémoire de recherche. les programmes sur la consommation et la production et leur implication sur la responsabilité sociétale. 171 p ISBN978-2-12465240-2 GREVECHE Laetitia. IAE Gustave Eiffel . ISBN 2-12-465915-4. (PDF) .Comment élaborer un rapport de développement durable. Université Catholique de l'Ouest. Environnement magazine. 2007. JOUNOT Alain. le temps des grandes ambitions. 2004 240 pages. 100 questions pour comprendre et agir.2010.L’état du mal-logement en France 15ème rapport annuel 2010. Certification ISO 14001 les 10 pièges à éviter. MORIN Edgar. La Plaine Saint-Denis. Développement durable de la stratégie à l’opérationnel. P.155 p. 2006 (PDF) . Editions d’organisations. 2005. p 54. N° 1688. . Document de référence : .Guide ISO 26000 Bibliographie Anonyme.Paris 12 Créteil. fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés. Saint-Denis La Plaine. ISBN978-2-12-213421-4. . Christian Brodhag. Saint Denis la Plaine. Septembre 2009. LEPAGE Jean. lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale. 52 p.83 octobre 2010 . ISBN : 2020786389 PR NF ISO 26000 . La responsabilité sociétale des acheteurs.RS et gouvernance du développement durable : relations entre les stratégies nationales de développement durable. éthique.Partnerships on sustainable consumption and production issues. Afnor 336 p. Afnor Editions. 2005. ISBN2 2-7081-3281-4. Afnor 370 p.Baracchini.Entreprise et DD Performance et Durabilité. VAUTE Marie-Paule. DESCAMPS Olivier. Paris. Seuil. MONNIOT Arthur. Christian Brodhag. 118 p. synthèse des réunions du groupe de travail ORSE-EpE 2002. Juillet 2003 Observatoire sur la Responsabilité Sociétale des Entreprise. Ornella HMANA . Mars 2010. La méthode 6. RSE et développement durable. Guide d’application de l’ISO 26000 aux départements. JORAS Michel. Déchets du bâtiment.

Guide ISO 26000 .be-linked. Sites internet : .fr/portail/pratique/iso9000. http://www. http://www.ecologie.84 - octobre 2010 .Coordination SUD: Solidarité Urgence Développement.org .fnh.fr/index. [en ligne]. Vigéo.html .Site Christian Brohdhag : www.novethic.fr/ .J.fr/co/catalogue/conferences/energie-environnementde/federe1/presentation.geo.Site du ministre chargé de l’industrie. Saint Germain Ethique : "La crise est un test pour l'ISR" http://www. Hamant.gouv.org/ .fr/-Responsabilite-societale-des-.Ecologie.lemonde. Norme ISO 9000 et certification. .orse.html .lesechosconferences. Christian Estrosi..Le GreenWashing sous haute surveillance: http://www.be/be/whats_new/news/column/536490?view=print_friendly&lang= fr .coordinationsud.org .html>.gouv http://www.fr/cgibin/ACHATS/acheter..org/francais/fnh/uicn/.EcoDurable : cabinet de conseil spécialisé http://ecodurables.Business & Community intelligence: http://www.gouv.free.industrie. sommet mondiale sur le développement durable.Critiques de l'actionnariat socialement responsable: http://www.fr/ Ornella HMANA .Historique du développement durable. <http://www.brodhag.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=AR T_ARCH_30J&objet_id=1071047&clef=ARC-TRK-NC_01 -NOVETHIC: http://www.pdf .Site de l’observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises : www. dossier d’information pour Johannesburg/fiche 1 : historique.fr/environnement/actualite-durable/le-greenwashing-sous-hautesurveillance-26219 .php .FEDERE 2009 : La RSE levier pour sortir de la crise? http://www.triodos./smdd_historique_dd.Recueil de bonnes pratiques sur les enjeux de responsabilité Sociale de l’Entreprise dans 6 ESH.

cushabitat.) Nombre de salariés : 514 dont 320 dans les services de proximité Nombre de logements : 20 176 Nombre de locataires : 54 000 personnes logées Elément financier : CA : 117 M € Investissement : 70 M€ (2008) Site : www. Seine-et-Marne.opacoise.Un patrimoine situé pour 75% en Zone Urbaine Sensible (Z.U. Territoire de compétence : . 12 antennes de proximité Nombre de logements : 26 656 dont .30% gestionnaires et techniciens. Somme et Aisne). 6 antennes et 51 secteurs Nombre de logements : 39 000 logements et garages Nombre de locataires : 90 000 Nordistes logés Eléments financiers : CA : 163 M € Investissement : 172.497 sur le terrain au sein des 10 directions de territoires (plus une Direction Immobilier Spécialisé). 10 directions de territoires. Nombre de salariés : 600 salariés dont . l’Office adopte l’enseigne CUS Habitat. En 1968.3 M€ (Chiffres 2009) Site : www.U.262 dans des fonctions d’expertise regroupées au siège social .65 copropriétés Nombre de locataires : Plus de 50 000 locataires Eléments financiers : CA : 105. de la C.96 M € (2008) Site : www.Sa compétence est étendue au territoire des 27 communes qui la composent (28 à ce jour). et en 1993.fr En 1923. le Maire de Strasbourg.31 foyers et résidences (soit 1045 logements équivalents) .fr Créé il y a plus de 90 ans. Une agence immobilière spécialisée.partenordhabitat.2936 logements individuels .fr Ornella HMANA .Guide ISO 26000 Annexes Annexe 1 : Présentation des offices cités 1er bailleur de Picardie Territoire de compétence : 210 communes sur 5 départements (Oise.S.85 - octobre 2010 . l’Office devient OPHLM.70% personnels de Proximité .S. .192 locaux commerciaux . crée l’OPHBM de la Ville. Val d’Oise. Partenord Habitat est l’OPH du Département du Nord Territoire de compétence : Département du Nord Nombre de salariés : 759 collaborateurs dont: .

9 M€ (en investissement) Site : www.fr Office Public de l'Habitat de la Ville de Nantes 1er bailleur social de l’Ouest Territoire de compétence : Région+Départements limitrophes de la ville de Nantes. 1 591 équivalents logements dont 13 résidences pour personnes âgées.86 - octobre 2010 .opac38.) Nombre de locataires 46 500 Eléments financiers : Budget Primitif 2009 : 254.2 M€ Investissement : 88. 7 Agences de proximité Nombre de logement : 21 024 logements collectifs .4 M€ dont : Compte de Résultat : 125.nantes-habitat.1 057 logements individuels.fr Ornella HMANA .fr L'Opac38 résulte de la transformation de l'Office Départemental d'HLM de l'Isère dont la création remonte à 1950.1 M€ Site : www. à l’initiative du Conseil général. 1 FJT et autres locaux professionnels . 7 résidences universitaires.. Nombre de salariés : 357 dont : 127 au siège. 6 agences de proximité Nombre de logement : 20 200 logements gérés Nombre de locataires : 2 398 entrants en 2009 9 862 bénéficiaires APL soit 51 % des locataires Eléments financiers : Budget total de 232 M€ pour 2010 dont : 95 M€ d'investissement 137 M€ d'exploitation Site: www.. 230 répartis dans les agences (76 administratifs et 154 employés d’immeubles).Guide ISO 26000 Créé en octobre 1949. Nombre de salariés : 537 collaborateurs dont 339 collaborateurs de proximité. Territoire de compétence : Région Rhône-Alpes et départements limitrophes Nombre de salariés : 494 salariés dont : 169 au siège 352 répartis en agences 7 agences de proximité Nombre de logement : 23 451 logements gérés Nombre de locataires Plus de 40 000 locataires Elément financier : CA : 129.valtourainehabitat. 1er bailleur social de la région Centre Territoire de compétence : Loge près de 12% de la population du département répartie dans 192 communes.5 M€ (en fonctionnement) Tableau de Financement : 128.

Guide ISO 26000 OPDH 92 Principal bailleur social du Département des Hauts-deSeine 1er bailleur social de la SeineMaritime Territoire de compétence : Le patrimoine d’Habitat 76 couvre trois territoires : Pays de Bray et Caux (21%) . Pointe de Caux (28%) .13habitat.fr Ornella HMANA .87 - octobre 2010 .habitat76. Rouen Elbeuf (51%) Nombre de salariés : 965 collaborateurs dont 628 collaborateurs de proximité (337 collaborateurs au Siège) Agences de proximités Nombre de logement : 27 000 logements Nombre de locataires : 80 000 locataires Eléments financiers : CA : Investissement : Site : www.fr Territoire de compétence : Hauts-de-Seine Nombre de salariés : Agences de proximités Nombre de logement : 300 000 logements Nombre de locataires Eléments financiers : CA : Investissement : Site : Premier bailleur social de la région PACA Territoire de compétence : 13 Habitat dispose d'un patrimoine répartis sur les Bouches du Rhône et les Alpes de Haute Provence Nombre de salariés : 700 salariés dont 450 sur le terrain 20 agences de proximité Nombre de logement : 32 000 logements Nombre de locataires Elément financier : Chiffres d’affaire : Investissement : Site : www.

1 M€ Investissement : Site : www. 16 agences de proximités et deux antennes. Territoire de compétence : Le premier bailleur sur le département du val de Marne.88 - octobre 2010 .fr Le Groupe Valophis est un opérateur de premier plan présent dans toute l’Ile de France et principalement dans le Val de Marne. Nombre de salariés : 973 salariés dont 382 gardiens.grandlyonhabitat. Nombre de logement : 47 592 logements dont Opievoy : 39 881 Orly-Parc : 5 757 Logotel : 219 Equivalents-logements (foyers) : 1 735 Nombre de Locataire : Plus de 40 000 personnes logées.opievoy.groupevalophis.Guide ISO 26000 Le Groupe OPIEVOY réunit trois organismes: l'OPH OPIEVOY la SA d'HLM ORLY-PARC et l'association LOGOTEL. Territoire de compétence : Le Groupe OPIEVOY est implanté dans 172 communes réparties dans les huit départements de l'Ile-de-France. Elément financier : Chiffres d’affaire (2007) : 172 millions d'euros Site : www. Cependant le groupe est présent sur tous les départements de l’Ile de France.fr Ornella HMANA . Nombre de salariés : 759 salariés Nombre de logement : 33 544 logements 678 logements acquis 689 livraisons en locatif et en accession à la propriété Nombre de Locataire 79 579 personnes logées Elément financier : CA : 162.fr Syndic de dopropriété de GrandLyon Habitat: Territoire de compétence : Nombre de salariés : agences de proximités Nombre de logement : Nombre de Locataire Elément financier : Chiffres d’affaire : Investissement : Site : www.

Côte d’Azur Habitat est devenu Office Public de l’Habitat. l’OPAC de Lille Métropole Habitat.opacsaoneetloire.6 structures d’hébergement Nombre de locataire 72 000 personnes logées Elément financier CA : Investissement : Site : www. 8 agences de proximité Nombre de logement : 22 000 logements Nombre de locataires Eléments financiers : Budget (2008) : 281 546 220€ Dépenses de fonctionnement : 139 154 000 € Dépenses d’investissement : 142 392 220 € Site : www. soit environ 10% de la population du département. Territoire de compétence : Le patrimoine de côte d’azur habitat s’étend sur la ville de Nice et les communes limitrophes.5 résidences étudiantes .6 M€ CA : 92. l'OPAC Saôneet-Loire loge près de 10% de la population du département Territoire de compétence : Patrimoine bâti répartis sur plus de 323 communes. Territoire de compétence : 3t communes de la métropole de lilloise Nombre de salariés : 840 collaborateurs 9 agences de proximité et 2 antennes Nombre de logement : 30 576 logements gérés.2 M€: Site : www.lmh. Eléments financiers : Résultat 2008 : 5.Guide ISO 26000 Premier bailleur social du département de Saône et Loire et de la région Bourgogne. Nombre de salariés : 532 salariés dont 363 en agences.9 M€ Investissements : 59. avec de nouvelles modalités de désignation en juin 2008.fr En février 2007. Nombre de salariés : 610 agents dont -221 au Siège -389 dans les agences.fr Cet organisme HLM est un regroupement entre trois Offices publics HLM de la métropole lilloise. 6 agences de proximité Nombre de logement : 29 288 logements dont -27 252 logements -1 827 logements foyers -119 logements gendarmeries -90 logements gérés pour le compte de tiers Nombre de locataires : Prés de 53 000 personnes logées. l’OPAC de Roubaix Habitat et l’Office Public HLM de Tourcoing.89 - octobre 2010 .fr Ornella HMANA .cda-habitat.11 foyers personnes âgées . plus de 1 083 équivalents logements dont 330 résidences collectives .3 foyers jeunes travailleurs . d’OPAC.

Territoire de compétence : Elle s’étend dans 3 régions (PACA. Bourgogne. Alsace.batigere. Bouches du Rhône. Nombre de salariés : 1 000 collaborateurs Nombre de logement : 75 000 logements Nombre de locataires : 25 ans de réalisations au service du logement social Territoire de compétence : 9 Entreprises Sociales pour l’Habitat en Lorraine. Gard. -1228 logements mis en chantier -et 2198 logements financés Nombre de locataires : Vaucluse Logement est une Société Anonyme d’HLM. Nombre de salariés : 300 salariés Agences de proximités : 6 agences. LanguedocRoussillon. Drôme et Ardèche). Rhône-Alpes et en Ile-deFrance Nombre de salariés : 1 105 salariés Nombre de logement : 63 825 logements dont : -1455 logements livrés.fr Elément financier : CA : Investissement : 496 M£ Site : www.com Elément financier : CA : Investissement : Site : www. en PoitouCharentes. en Ile de France.vilogia.vaucluselogement.fr Ornella HMANA . Rhône-Alpes) et 5 départements (Vaucluse. Nombre de logement : 12 535 logements 13 foyers Locaux commerciaux Nombre de locataire : 28 000 locataires Elément financier : Chiffres d’affaire :66 M€ (2009) Site : www.90 - octobre 2010 .Guide ISO 26000 Annexe 2 : Présentation des ESH Territoire de compétence : Implanté dans cinq régions et dans plus de 200 communes en Nord-Pas-de-Calais. 9 antennes et 40 points d’accueil. dans le Limousin et les Pays de la Loire.

Ilede-France.hmf. Centre. Nombre de salariés : 38 salariés Nombre de logement : 6 000 logements Nombre de locataires : 7 500 Eléments financiers : CA : 16.groupe3f. Rhône-Alpes Provence.fr Territoire de compétence : Villéo étend son parc à Dijon et son agglomération. HauteNormandie. 74% de son parc est en Ile-de-France. à Beaune et à Nuits Saint Georges.91 - octobre 2010 . Nombre de salariés : 212 salariés Nombre de logement : 10 613 logements Nombre de locataires : Eléments financiers : CA : Investissement : Site : www. Basse-Normandie Bourgogne.Guide ISO 26000 Territoire de compétence : 3F est présent sur 12 départements : la Picardie.fr Territoire de compétence : 4 départements de la région Rhône Alpes. Nombre de salariés : 2 289 collaborateurs Composé de dix Entreprises sociales pour l'habitat (ESH) Nombre de logement : 154 835 logements dont 7 557 foyers et commerces 147 278 logements Nombre de locataires : Près de 400 000 personnes logées Eléments financiers : CA : 948 M€ Investissement : 816 M€ (Chiffre 2009) Site : www.1 M€ (2007) Investissement : Site : Ornella HMANA . Roussillon et MidiPyrénées. Côtes d’Azur Languedoc.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful