APRÈS SA RÉÉLECTION POUR UN 4e MANDAT PRÉSIDENTIEL

20 Djoumada Al Thani 1436 - Dimanche 20 Avril 2014 - N°15109 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

M. Abdelaziz Bouteflika reçoit des messages de félicitations de Souverains et Chef d’Etat et de gouvernement

LES REPRÉSENTANTS DES MISSIONS D’OBSERVATION DES ÉLECTIONS S’EXPRIMENT :

« UN SCRUTIN TRANSPARENT ET CONFORME AUX STANDARDS INTERNATIONAUX »
L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E

Les présidents et chefs de missions d’observateurs étrangers de l’UA, de l’OPAD, de l’OCI, du Réseau international pour les droits et le développement ont salué unanimement le bon déroulement de l’élection présidentielle algérienne pour sa transparence, la sérénité et la stabilité qui ont prévalu, et mis en exergue la conformité de ce scrutin aux standards internationaux, soulignant au passage qu’aucun incident n’a été enregistré.
n M. DIALO FALILOU, VICE-PRESIDENT DE L’OPAD :

« Dans la transparence et sans fraude »

« La présidentielle 2014 conforme aux standards internationaux »

n LE RESEAU INTERNATIONAL DES DROITS ET DU DEVELOPPEMENT :

n MISSION D’OBSERVATEURS DE L’UNION AFRICAINE :

« L'élection s'est déroulée dans la transparence, le peuple algérien soucieux de consolider la démocratie » « Le scrutin du 17 avril s'est déroulé dans de bonnes conditions »

n M. HABIB KAABACHI, PRESIDENT DE LA MISSION D’OBSERVATION DE L’OCI :

Ph : Nesrine

Poursuite du développement économique et préservation de l’unité nationale
Supplément
SAHARA OCCIDENTAL

L’instance rappelle les dispositions de la loi

CONSEIL CONSTITUTIONNEL :

LES CHANTIERS DU NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE : LA MINISTRE DE LA CULTURE INAUGURE LE 3e FESTIVAL « ARCHI’TERRE »

PERTURBATIONS DU SCRUTIN PRÉSIDENTIEL JEUDI A BOUIRA :

Libération de tous les jeunes arrêtés

RF Kennedy Center condamne la violente répression du Maroc à El-Ayoun P. 13

PP. 3 à 6

Réhabiliter l’image des architectures traditionnelles

Ph : Nacéra

P. 32

Sports

El Moudjahid/Pub

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 55e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

ANEP 201207 du 20/04/2014

2

Mét éo

EL MOUDJAHID

NUAGEUX

CET APRES-MIDI A 15 H
Le SG du FLN, Amar Saâdani, animera une conférence de presse cet après-midi à 15h au siège du parti à Hydra.

FLN : conférence de presse

Le Forum des chefs d’entreprise organise un regroupement régional des chefs d’entreprise ouvert à tous les chefs d’entreprise de la région Ouest et aux représentants des administrations locales.

FCE : regroupement régional des chefs d’entreprise

LE 23 AVRIL A 9 H AU CENTRE DES CONVENTIONS D’ORAN

Atelier pratique sur Microsoft Office Excel

DU 27 AU 30 AVRIL

******************************************************

BMGI Centre organise, du 27 au 30 avril, en son siège d’Hussein Dey, un atelier pratique sur Microsoft Office Excel Niv. I et II qui sera assuré par un expert certifié en Excel, qui s’adresse à toute personne désirant acquérir les fonctionnalités de base et avancées de Microsoft Office Excel.

DU 21 AU 24 AVRIL AU PARC DES EXPOSITIONS DE LA SAFEX

12e édition de DJAZAGRO

LES 29 ET 30 AVRIL A L’HOTEL MERCURE

Au centre, le temps sera généralement peu nuageux ainsi qu’à l’est du pays. Il sera plutôt ensoleillé à l’ouest. Au sud, l’on enregistrera des passages nuageux qui affecteront également les régions du grand sud. Les vents seront généralement faibles sur l’ensemble du pays. Températures (maximales-minimales) prévues aujourd’hui : Alger (22° - 14°), Annaba (21°- 13°), Béchar (31° - 16°), Biskra (34° - 20°), Constantine (23° - 9°), Djelfa (25°- 9°), Ghardaïa (34° - 2°), Oran (23° - 12°), Sétif (23 - 8°), Tamanrasset (33°- 19°), Tlemcen (22° - 11°).

BMGI Center organise les 29 et 30 avril à l’hôtel Mercure un séminaire de formation sur les procédures de passation des marchés (commandes et achats), règlements intérieurs des commissions, traitement des recours et règlement des contentieux. ****************************************************** BMGI Centre organise du 4 au 8 mai un atelier technique portant sur la création, mise en forme et publication d’états pour analyse et interprétation des données avec CRYSTAL REPORTS qui sera animé par un expert en reporting des données et qui s’adresse aux utilisateurs, développeurs et administrateurs.

Séminaire de formation sur les passations de marchés

BMGI : atelier technique

DU 4 AU 8 MAI

La 12e édition de DJAZAGRO, carrefour international des filières agroalimentaires en Algérie, se tient du 21 au 24 avril du 10h à18h, au parc des Expositions de la Safex à Alger avec 562 entreprises.

Rencontre avec la presse nationale

CE MATIN A 10 H A L’USTHB

Journée d’information sur les forces aériennes

LUNDI 28 AVRIL A 8H A SETIF

AGENDA CULTUREL
JUSQU’AU 30 AVRIL A LA CINEMATHEQUE D’ALGER ET DE TIZI-OUZOU

Projection du film documentaire Abdelkader

A l’occasion de la célébration du 40e anniversaire de la création de l’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediène (USTHB), le professeur Benali Benzaghou, recteur de l’USTHB, animera une rencontre avec la presse nationale, ce matin à 10 h, à la salle du conseil de l’université . Des journées d’information sur les forces aériennes seront organisées les 28, 29 et 30 avril au centre d’information territorial de l’armée à Sétif. L’ouverture aura lieu lundi 28 avril à 8h.

Salon international de l’informatique

DU 14 AU 20 MAI AU PALAIS DES EXPOSITIONS D’ORAN

DEMAIN A 10 H A BOUIRA
La direction de l’industrie, de la petite et moyenne entreprise, et de la promotion de l’investissement, en coordination avec l’agence Licorne de communication et ses divers partenaires, organise le 3e Salon international des industries agroalimentaires SIAGRO, du 10 au 12 juin, à la salle omnisports de Bouira. A cette occasion, une conférence de presse sera organisée demain à 10h, à la maison de la Culture Ali-Zamoum.

Conférence sur le 3e SIAGRO

L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel organise la projection du film documentaire Abdelkader, en partenariat avec le Centre national de la cinématographie (Cinémathèque algérienne) et l’Entreprise publique de télévision (EPTV), jusqu’au au 30 avril à la Cinémathèque d’Alger et de TiziOuzou. *********************************

LUNDI 28 AVRIL A LA SALLE IBN ZEYDOUN

Le palais des Expositions d’Oran abritera du 14 au 20 mai le Salon international de l’informatique de la bureautique, de la technologie de l’informatique et du multimédia INTER’ COMPUTER’ 2014.

A l’occasion de la célébration de la journée internationale du Jazz, décrétée par l’UNESCO en 2011, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel présente, enpartenariat avec l’Office Riadh El-Feth, l’ensemble Diagonale de Jan Chrizstophe Cholet – le projet Nights in Tunisia. Le concert aura lieu lundi 28 avril à la salle Ibn Zeydoun.

Journée internationale du Jazz

DU 17 AU 20 MAI AU PALAIS DES EXPOSITIONS DES PINS-MARITIMES
Sous les parrainages des ministres des Transport et des Travaux publics, le premier Salon international de la prévention et de la sécurité de la route, SAFE-2014, se tiendra du 17 au 20 mai au palais des Expositions des Pins-Maritimes.

1er Salon international de la sécurité de la route

Dimanche 20 Avril 2014

EL MOUDJAHID

A

l’évidence, ces élections présidentielles remportées haut la main par le candidat Abdelaziz Bouteflika ne sont que le prélude des grandes manœuvres qui déterminent l’horizon politique jusqu’à 2020. Le nouveau mandat du Président Bouteflika se présente sous le signe de «l’innovation, avec un nouveau pacte pour le développement et le progrès dans tous les domaines». Son programme prévoit  de donner un nouveau souffle à l’Etat et à la République algérienne. Les efforts  se focalisent selon son porteparole Abdelmalek Sellal, sur « la continuité du  travail pour  une république rénovée, une diversification de l’économie nationale, l’accès des jeunes à l’emploi, la résolution définitive du problème du logement et le développement du tourisme», qui constituent l’essentiel des objectifs économiques de son programme. Durant toute la campagne électorale Sellal a esquissé, les contours du programme du candidat Bouteflika lors de sa quatrième  mandature. Le chef de l’Etat a, notamment insisté sur «la mise en œuvre d’un vaste mouvement de diversification et de densification du tissu économique pour sortir de la dépendance aux hydrocarbures». Des engagements, pris déjà durant les trois premiers mandats, qui ont changé la nature de l’économie algérienne. Et de l’avis de tous, beaucoup de choses ont été réalisées sur le plan des infrastructures. L’économie algérienne est aujourd’hui moins dépendante des hydrocarbures qu’elle ne l’était dans les années 1990.   Le retour de la paix et de la sécurité, le raffermissement de la cohésion sociale et la gestion avisée des ressources nationales ont permis le lancement de trois plans successifs d’investissements publics  dans les infrastructures et le développement humains qui ont doté le pays de nouveaux atouts considérables pour la réussite de son ambition d’assurer un développement économique et sociale soutenu et durable.   En tout cas, le chef de l’Etat, par le biais de son directeur de campagne, estime que «les conditions sont désormais propices», précisant que «l’Etat s’emploiera pleinement à le stimuler et à le soutenir». Il le fera en relançant l’investissement dans les segments du secteur public rendus à la viabilité et à la performance, en œuvrant à éliminer les blocages résiduels qui peuvent freiner l’initiative privée, en encourageant fiscalement les activités à forte valeur ajoutée et celle faisant appel à l’innovation, en réorientant plus for-

Le peuple algérien a renouvelé sa confiance au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour un nouveau mandat. Il a eu l’occasion de se prononcer librement sur son choix.

Poursuite du développement économique et préservation de l’unité nationale
LES CHANTIERS DU NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE :

Nation

3

derne, ouvert à toutes les cultures. Un Etat fort digne basé  sur la diversité culturelle, l’ouverture d’esprit, le rejet  de la haine. On n’a pas le droit de désespérer»,  a-t-il soutenu en précisant que «le renouveau politique concerne  également  la révision de toutes les lois du pays pour  donner à tous nos compatriotes leurs droits», précise t-il en rassurant que les grands problèmes de l’Algérie ont été résolus, il reste juste à partager l’objectif de construire une Algérie moderne où tout le monde trouvera sa place». Un prochain quinquennat au planning fort chargé Abdelaziz Bouteflika, a promis en outre, la révision de la Constitution  qui interviendra au cours de l’année. «C’est la priorité juste après l’échéance électorale du 17 avril » avait dit Abdelmalek Sellal. Cette révision permettra d’élargir la participation politique des citoyens qui auront plus que jamais un rôle important dans la gestion du pays, et ce dans le cadre d’une démocratie participative. La nouvelle Constitution aura, aussi, à élargir les prérogatives des élus aux Assemblées locales et nationales. Une fois finalisé, le nouveau texte renforcera, d’une part, la place de l’opposition en lui permettant de jouir de tous ses droits constitutionnels et d’autre part, il garantira l’élargissement du droit de saisine du Conseil constitutionnel. Cet ensemble d’acquis irréversibles  hissera l’Algérie à un niveau supérieur une référence dans la pratique démocratique. Des efforts soutenus et constants seront menés pour pérenniser les valeurs de la glorieuse révolution du 1er Novembre 1954 et les acquis de la réconciliation nationale avec de grands axes, à savoir la promotion de l’identité nationale dans ses trois composantes que sont l’arabité, l’amazighité et l’islam, le rejet de toute forme d’exploitation politicienne de l’une ou l’autre de ces composantes de l’identité nationale, le renforcement de l’indépendance de la justice, la lutte implacable contre la corruption, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Il est également question de la poursuite de la professionnalisation et de la modernisation de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, et sa dotation en moyens à même de la consolider dans ses missions républicaines de défense de la souveraineté nationale. Que dire de plus ? Sauf peut-être que le prochain quinquennat aura à voir la réalisation d’un planning fort chargé. Kafia Ait Allouache

tement les banques publiques vers le financement des activités de production et des services à contenu technologique, en poursuivant l’ouverture à l’investissement étranger pour autant qu’il contribue effectivement à la production et à la richesse nationale ainsi qu’au développement technologique du pays. Le renouveau national, une ambition présidentielle «Cette dimension technologique est la base de la compétitivité internationale, une exigence qui, à mesure que se rapproche l’échéance de l’après-pétrole, devient plus pressante et plus absolue», explique le directeur de campagne de M. Abdelaziz Bouteflika balisant ainsi les secteurs à promouvoir et les investissements directs étrangers que l’Algérie souhaite recevoir. Le porte parole du chef de l’Etat a souligné qu’«en dépit de la grave crise économique qui sévit à travers le monde, la mise à exécution des programmes de développement social a été rendue possible grâce aux orientations de Bouteflika. «Ces orientations ont permis, en particulier, notre désendettement extérieur et la constitution de réserves destinées à faire face aux aléas des marchés pétroliers». Pour autant, il reconnaît que l’Algérien

Le Conseil constitutionnel a procédé, à partir de vendredi dernier, à l’examen des procès-verbaux élaborés par les commissions électorales de wilaya et celle des résidents à l’étranger, ainsi que les recours déférés à son niveau, et qui s’élèvent au nombre de 94, a-t-on appris hier auprès de cette importante institution. A l’issue de la clôture officielle des opérations de vote pour l’élection présidentielle, le 17 avril dernier, le Conseil constitutionnel, rendu destinataire de l’ensemble des procès-verbaux élaborés par les commissions électorales de wilaya et celle des résidents à l’étranger, à entamé l’examen du contenu des procès-verbaux, des résultats qui y sont consignés ainsi que les recours, au nombre de 94, qui lui sont parvenus, a indiqué le Conseil constitutionnel. Dans un communiqué rendu public jeudi dernier, jour du scrutin, l’institution présidée par M. Mourad Medelci a rappelé que

l Examen des P-V des commissions électorales et de 94 recours provenant des candidats.

L’instance rappelle les dispositions de la loi

CONSEIL CONSTITUTIONNEL

fait partie du monde et que son économie réelle est très connectée aux activités mondiales. «Nous vivons dans un monde en crise, menacé de toutes parts, aussi bien par les modifications climatiques que par les pénuries prévisibles des ressources alimentaires, mais aussi par la profonde crise financière qui affecte l’économie mondiale, mais qui nous touche également au même titre qu’elle touche l’ensemble des pays du Tiers-Monde», a indiqué Abdelmalek Sellal, en ajoutant que l’Algérie se «trouve dans une sphère géopolitique très agitée et, de ce fait, il est fondamentalement nécessaire d’asseoir la stabilité du pays sans laquelle, il ne pourra y avoir de développement» évoquant  une vigilance soutenue quant à la sécurité du territoire national et des frontières, notamment l’appel à l’unité nationale. M. Abdelaziz Bouteflika promet le «renouveau national» qui sera mis en œuvre pour les cinq prochaines années. Il s’agit d’un projet «ambitieux et prometteur» et qu’il vise essentiellement à remettre le flambeau à la génération de l’indépendance qui doit s’assumer et gérer le pays «nous sommes convaincus qu’il est temps de céder le pouvoir aux jeunes qui peuvent servir leur pays parce qu’ils sont instruits. Nous devons construire une Algérie où tous les citoyens doivent retrouver leur bonheur, un Etat mo-

la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle relève de sa seule et unique compétence, et ce, après contrôle de la régularité des opérations électorales, conformément aux  dispositions de la loi organique relative au régime électoral et du règlement fixant ses règles de fonctionnement.

Dimanche 20 Avril 2014

En effet, conformément à l’article 145 de la loi organique relative au régime électoral, le Conseil Constitutionnel proclame les résultats définitifs de l’élection présidentielle au plus tard dans les dix jours qui suivent la date de réception des procès-verbaux, rappelle-t-on. Dans ce contexte, l’institution devra se prononcer officiellement sur les P-V des commissions électorales et sur les recours des candidats au scrutin du 17 avril, en termes de recevabilité des documents et de leur bien fondé, et ce, sur la forme et sur le fond. Après quoi, les résultats définitifs de l’élection présidentielle, accompagnés des observations et remarques du Conseil constitutionnel seront proclamés, permettant ensuite au Président de la République d’entrer en fonction officiellement, aussitôt après sa prestation de serment, précise l’article 75 de la Constitution. Mourad A.

lors des échauffourées ayant émaillé l’opération de vote jeudi dernier dans certaines communes situées à l’est de Bouira, ont été relâchés vendredi, a-t-on indiqué samedi de source sécuritaire. «19 jeunes qui ont tenté d’empêcher le déroulement normal du scrutin présidentiel en s’adonnant à des actes de violence dans les communes de Haizer et d’El Asnam ont été relâchés vendredi après-midi», a assuré la même source. Une dizaine de jeunes qui ont saccagé de centres et bureaux de vote et qui s’en sont pris aux services de sécurité, à Raffour, dans la commune de M’cheddalah, ont été également relâchés vendredi, a-t-elle ajouté.

Libération de tous les jeunes arrêtés Tous les jeunes perturbateurs arrêtés

PERTURBATION DU SCRUTIN PRÉSIDENTIEL JEUDI A BOUIRA

4

S’

«L

exprimant en marge d’une rencontre organisée dans sa direction de campagne, M. Benflis a déclaré à : « Dans le cadre du respect des lois de la République algérienne démocratique, je vais procéder à la création d’une organisation et d’un cadre politique dont l’appellation de cette future formation politique sera connue ultérieurement ». M. Benflis a tenu à souligner que « la création de ce parti politique a pour objectif de donner un cadre légal à mon projet politique qui est celui du renouveau national ». Il a précisé dans ce sens : « Qu’il y a beaucoup de mes sympathisants et militants qui ont montré leur enthousiasme quant à la création de ce parti et ce cadre politique, au service de la République ». « Je ne peux pas procéder à la création de ce parti et ce cadre politique sans la consultation de différents militants et sympathisants au niveau national  ». D’ici quelques jours, a ajouté M. Benflis « Je vais me rendre dans certains wilayas

Réagissant aux résultats du scrutin, qui lui ont donné 12,18% des voix, le candidat à la présidentielle, Ali Benflis, a décidé de se redéployer sur la scène politique en annonçant la création d’un parti politique.

« Vers la création d’un parti politique »
LE CANDIDAT ALI BENFLIS :

Nation

« Le résultat de l’élection n’est qu’une victoire de la nation algérienne »

Mme LOUISA HANOUNE AU LENDEMAIN DU SCRUTIN :

EL MOUDJAHID

es résultats annoncés par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales ne reflètent pas la réalité  », a affirmé vendredi soir, le candidat du parti Ahd 54 à l'élection, M. Ali Faouzi Rebaïne. Ce candidat, qui n'a obtenu que 0,99% des voix exprimées, a contesté les premiers résultats du vote et a estimé qu’ils sont «  le fruit d’une fraude ». Visiblement non satisfait des résultats préliminaires qu’il a obtenus, M. Ali Fawzi Rebaïne a considéré, lors d’un point de presse animé vendredi soir, que « les cas de fraude n’ont pas été enregistrés dans les bureaux et les centres de vote, mais au niveau des procès-verbaux de dépouillement de voix transmis aux juges relevant des commissions communales et de wilaya de surveillance de l'élection présidentielle ». S’attardant sur la surveillance des bureaux de vote par les représentants des candidats, M. Rebaïne a souligné qu’il était « impossible » pour son parti politique d’être présent dans les 50.000 bureaux de vote, faute de moyens. Evoquant les représentants de certains

Contestation des résultats préliminaires obtenus

la création prochaine d'un large rassemblement patriotique au service de la République. Sans donner de détails quant à la nature de ce rassemblement. Pour cela, il invite ses sympathisants à rester mobilisés pour ce nouveau combat politique. Mettant l’accent sur la rencontre organisée avec les partis politiques et les cadres et personnalités nationales, le candidat a souligné que «  cette rencontre regroupera des partis politiques, présiPh. Nacéra I. dents d’associations et différentes personnalités nationales pour organiser des rencontres de proxi- qui m’ont soutenu pendant l’élection mité afin de débattre de la stratégie né- présidentielle ». cessaire à mettre en place pour la « Celle-ci sera une occasion pour sacréation de cette formation politique et luer et remercier ceux qui m’ont acde présenter dans les détails ce projet. » compagné durant cette période A une question sur les nouveaux électorale, d’évaluer le déroulement de adhérents à ce regroupement politique a cette élection et d’en tirer les enseignefait savoir que « pour l’instant ces der- ments. Elle sera aussi  une occasion niers ne se sont pas déclarés ». d’écouter ces partenaires afin de connaîRappelons que l’ancien chef de gou- tre leurs points de vue sur ce scrutin. » vernement a annoncé, vendredi passé, Makhlouf Ait Ziane

«L

ALI FAOUZI REBAÏNE

L

e président du parti Tajamou Amel Jazaïr (TAJ), Amar Ghoul, a affirmé, hier à Alger, que les résultats de l'élection présidentielle consacraient la victoire du peuple algérien contre les tenants de la violence, du chaos et de l'ingérence étrangère. Le peuple algérien a adressé un message fort pour dire qu'il a choisi la culture de préservation de la sécurité et de la stabilité et placé l'Algérie au dessus de toute considération, a estimé M. Ghoul dans une conférence de presse consacrée aux résultats de l'élection durant laquelle le peuple a réinvesti le président Abdelaziz Bouteflika de sa

Victoire du peuple contre les tenants de la violence du chaos et de l'ingérence étrangère
confiance. Le peuple a triomphé des tenants de la violence, du chaos et de l'ingérence étrangère, a insisté le président de TAJ pour qui, la prochaine étape nécessite la conjugaison des efforts de tous, pour la concrétisation du programme, du président Bouteflika, qui prévoit de profondes réformes politiques qui répondent aux attentes du peuple algérien. M. Ghoul est longuement revenu sur la nécessaire implication des jeunes dans la gestion des affaires du pays en les dotant du savoir faire des aînés pour leur permettre de contribuer à la préservation des acquis obtenus, notamment la sécurité et la stabilité.

candidats le jour du scrutin, le candidat Rebaïne les qualifiera de « fonctionnaires et non pas des militants ». Revenant sur le déroulement de la campagne, le candidat d’Ahd 54 a fustigé, « le phénomène de l’argent sale et l’utilisation des moyens de l’Etat au profit d’un candidat durant la campagne ». Le candidat perdant a affirmé que « la scène politique est animée par le pouvoir de l’argent et non par les pro-

grammes et les idées » d’où la nécessité d’opérer un changement qui consacre l’alternance au pouvoir avec le concours des jeunes universitaires et des compétences ». Par ailleurs, et, en réponse à une question posée par un journaliste sur ses participations successives aux échéances présidentielles, M. Rebaïne a souligné que sa démarche s’inscrit dans son «parcours de militant entamé depuis 32 ans ». Il y a lieu de signaler que la porte du QG de campagne de ce candidat était fermée hier, ses représentants étant aux abonnés absents. Il convient aussi de rappeler que la présidentielle 2014 est la troisième à laquelle participe le président de Ahd 54, après celles de 2004 et 2009. A l’issue de ce scrutin présidentiel, M. Rebaïne a obtenu 101.046 voix, soit, 0,99% des suffrages exprimés, selon les résultats préliminaires annoncés vendredi après-midi par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, M. Tayeb Belaïz. Soraya Guemmouri

AMAR GHOUL

e résultat de l’élection présidentielle n’est qu’une victoire de la nation algérienne. C’est aussi une victoire de notre révolution en tant que parti politique ». C’est ce qu’a déclaré, hier à Alger, la secrétaire générale du Parti des Travailleurs, Louisa Hanoune, lors d’une conférence de presse, animée au lendemain de la présentation des résultats préliminaires du scrutin. Apparemment fort satisfaite des résultats obtenus, Hanoune a indiqué que « le choix des citoyens pour le candidat Abdelaziz Bouteflika, n’est qu’un vote défensif de la souveraineté nationale afin de préserver la paix et la stabilité de l’Algérie et la décision du peuple algérien est un verdict qui ne peut pas être critiqué. Je félicite la maturité du peuple algérien et sa prise de conscience de la situation actuelle. Le choix du vote des citoyens pour le candidat Bouteflika est un vote refuge. La manière dont s’est déroulée cette élection est une avancée en ce qui concerne le respect de la souveraineté populaire. Elle doit être prise comme exemple pour les prochaines élections. » La secrétaire générale du Parti des Travailleurs a

considéré l’abstention des citoyens comme « un danger réel et un cri lancé qu’il faut écouter  » car selon elle, ses citoyens «  ont exprimé leur défiance envers les institutions publiques et envers l’élection, car ils considèrent que les assurances politiques ne sont pas suffisantes. Egalement, ils considèrent que l’élection n’a pas amélioré leur vie quotidienne ni le climat politique de l’Algérie.» Elle a souligné que sa formation politique «  a appelé la population à dresser un rempart contre l’anarchie et la dégradation économique et sociale du pays. » Dans ce sens, elle a félicité «  la décision de la reprise de l’Etat de 51% du capital de la société Orascom Telecom Algérie SPA (OTA), la considérant comme une nouvelle victoire de la nation entrant dans le cadre des acquis réalisés depuis 2009. » Louisa Hanoune a été classée quatrième avec un taux de 1,37%, soit 140.253 voix. Il y a lieu de noter qu’environ 23 millions d’électeurs ont été appelés à se rendre aux urnes pour choisir, parmi les six candidats en lice, le président de la République pour un mandat de cinq ans. Wassila Benhamed

Ph. Nesrine T.

Dimanche 20 Avril 2014

Il a saisi l'occasion pour évoquer les principaux axes du programme du Président Bouteflika articulés autour des volets économique et social, la révision de la Constitution. Celle-ci exige selon lui, la contribution de tout un chacun, en vue de la consécration de la démocratie et l'élargissement des libertés et des droits individuels et collectifs. Ce programme se propose d'éradiquer définitivement la crise de logement, favoriser la création d'emplois par l'élargissement des investissements et l'encouragement des jeunes à monter leurs petites et moyennes entreprises.

EL MOUDJAHID

A

l’image des nombreux observateurs des différents organismes internationaux présent en Algérie pour suivre de près le scrutin du 17 avril dernier, M. Dialo Falilou, vice-président de l’Observatoire panafricain pour la démocratie (OPAD), a tenu à souligner le bon déroulement du vote. « L’élection présidentielle algérienne a eu lieu dans la transparence et n’a pas été entachée de fraude », a affirmé l’ancien ministre sénégalais Chargé des questions africaines, à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée le ministre de la Communication, Abdelkader Messahel, avant d’ajouter  : «  Nous saluons le déroulement de l’élection présidentielle qui s’est passée dans de bonnes conditions, sans tricherie ni incidents particulier. » Dans le même contexte, M. Falilou, qui était présent en Algérie en qualité d’observateur a tenu à souligner : « Les urnes étaient transparentes et le dépouillement avait été ouvert au public. » Par ailleurs, le représentant des observateurs de l’Union africaine n’a pas manqué de rendre hommage aux autorités du pays pour la réussite de ce scrutin, invitant les nations africaine à s’inspirer du modèle algérien. « Je félicite à cette occasion l’Algérie pour la sérénité, la stabilité et la sécurité ayant caractérisé le déroulement du scrutin. Par la même, je souhaite que les pays africains s’inspirent de l’expérience algérienne dans l’organisation des élections. » Afin de donner plus de crédibilité à ce

La Ligue arabe, l’Organisation des Nations unies, l’Union européenne et l’OCI ont tous envoyé des observateurs. L’union africaine est l’organisme qui a dépêché le plus grand nombre d’observateurs (200).

« Dans la transparence et sans fraude »
M. DIALO FALILOU (VICE-PRESIDENT DE L’OPAD) :

LES REPRESENTANTS DES MISSIONS D’OBSERVATION DES ELECTIONS S’EXPRIMENT SUR LE SCRUTIN

Nation

5
HABIB KAABACHI, PRESIDENT DE LA MISSION D’OBSERVATION DE L’OCI :

Le président de la mission des observateurs de l’Union africaine (UA), Dileita Mohamed Dileita, a exprimé hier, à Alger, sa satisfaction quand au bon déroulement de l'élection présidentielle du 17 avril. Intervenant lors d’une conférence de presse tenue au CIP, M. Dileita a indiqué que l’atmosphère dans laquelle l’élection s’est déroulée « était généralement calme malgré quelques manifestations observées dans certaines régions », précisant que « la classe politique a fait preuve de maturité en jouant un rôle majeur dans l’instauration d’un environnement propice à la paix ». Le scrutin du 17 avril s'est déroulé dans de "bonnes conditions" et les électeurs ont voté "librement" et "en toute sérénité" a estimé M. Dileita, indiquant, que les équipes d’observateurs de Union africaine, composée de 215 personnes, ont visités près de 975 bureaux de vote répartis sur 47 wilayas. « Je peux vous affirmer que nous n’avons remarqué aucun moyen que nous pensons possible de pouvoir procéder à la fraude », a-t-il précisé lors d’un point de presse animé hier, au siège du Centre international de presse (CIP) installé à l’hôtel El-Aurassi pour l’occasion. Il souligne également que ce constat n’est pas celui des observateurs de l’Union africaine seulement mais aussi de tous les observateurs représentants d’autres organismes chargés de suivre le processus électoral d’avril 2014. Aussi, comme il tiendra à le souligner à tous les membres

Le scrutin du 17 avril s'est déroulé dans de bonnes conditions
de la presse qui l’interrogeaient à ce propos  : "Nous n’avons pas eu la moindre connaissance de protestation de la part des représentants des candidats. Nous n’avons rien remarqué". M. Deleita rappelant que 2 à 3 des observateurs de l’UA, présents en Algérie depuis le 2 avril dernier, ont été déployés dans chaque bureau à travers 47 wilayas, afin de suivre le déroulement de l’opération de vote jusqu’à la signature des procès-verbaux. M. Dileita s’est félicité des conditions de paix, de sérénité et de transparence dans lesquelles l’élection présidentielle du 17 avril 2014 s’est déroulée ainsi que la maturité dont le peuple algérien a fait preuve, ajoutant qu’en dépit de l’absence d’un large consensus politique, le calme qui a prévalu tout au long de la période observée sert de jalons pour la consolidation de la démocratie en Algérie, et la volonté du peuple algérien s’est traduite dans les urnes. Le président des observateurs de UA a tenue à saluer l’effort de l’Etat algérien qui mis à la disposition de cet important rendez-vous électoral toutes les mesures prises pour faciliter l’opération de vote, notamment dans les zones éloignées et les personnes nomades et ce, à travers la mise en place des bureaux de vote itinérants. Dans ce contexte le représentant de l’UA a tenu à mettre en exergue le fait d’avoir été « agréablement surpris » de constater que des mesures juridiques ont été prises

MISSION D’OBSERVATEURS DE L’UNION AFRICAINE :

scrutin, l’observateur de l’UA a relevé les moyens logistiques déployés par l’Etat algérien pour le suivi de ces élections présidentielles, déterminantes pour l’avenir du pays. « Des moyens techniques importants et modernes ont été mis à la disposition des citoyens, des journalistes et des observateurs pour le bon suivi de l’événement », a-t-il mentionné, avant de céder la parole à M. Messahel qui a souhaité, de son côté, rendre un hommage particulier aux médias nationaux et internationaux, chargés de la couverture de ce scrutin.  « Je tiens à rendre hommage aux journalistes nationaux, des médias publics et privés, ainsi qu’aux représentants de la presse internationale, pour leurs efforts dans la couverture médiatique de cet important évènement », a déclaré le ministre

de la Communication, rappelant que «  tous les centres de vote étaient ouverts aux journalistes pour assister au déroulement du scrutin, de l’ouverture des bureaux de vote à l’opération du dépouillement. » Pour rappel, de nombreux observateurs étrangers ont suivi de près le déroulement de ce scrutin 2014, à travers le territoire national. L’union africaine est l’organisme qui a dépêché le plus grand nombre d’émissaires. En effet, la mission de l’UA, dirigée par l’ancien Premier ministre de la République de Djibouti, Dileita Mohamed Dileita, était composée de 200 membres. Celle-ci était composée des délégués des différentes institutions de cette organisation, ainsi que des représentants des droits de l’homme et de la société civile en Afrique. De son côté, la Ligue arabe a aussi envoyé une forte délégation à Alger. Conduite par le secrétaire général adjoint, M. Mohamed Sbih, celle-ci était composée de 120 membres. L’Organisation des Nations unies (ONU) et l’Union européenne (UE) ont quant à elles désigné des panels d’experts pour suivre le déroulement de l’élection du 17 avril. C’est aussi le cas de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui a dépêché un groupe d’observateur, dirigé par l’ancien ministre des Affaires extérieures, M. Habib Kaabachi, pour suivre toutes les étapes du processus électoral depuis les préparatifs administratifs, en passant par le déroulement de la campagne électorale jusqu’au jour du scrutin et l’annonce des résultats. Synthèse Rédha Maouche

CONFÉRENCE DE PRESSE DU REPRÉSENTANTDU GNRD

par l’Algérie depuis la dernière élection présidentielle, visant à améliorer son système électoral. M. Deleita, a relevé néanmoins, que malgré tout un arsenal juridique établi en la matière, « les procédures de vote n’ont pas été respectées dans certains bureaux de vote visités par les observateurs de l’UA. Nous avons noté à titre d’exemple que les électeurs émargeaient la liste avant l’accomplissement de leur devoir.»  Il souligne également l’absence d’électeurs dans certains bureaux de vote d’une part et la localisation éloignée de certains bureaux, ce qui n’a pas facilité l’accès aux personnes à mobilité réduite. S’agissant de participation électorale, M. Dileita a fait savoir que cette dernière « était faible dans la matinée et a connu une augmentation significative en fin de journée, avec une participation accrue des femmes » a-t-il dit. Dans ce contexte, le président de la commission des observateurs de l’UA, a salué l’implication des femmes dans la vie politique algérienne à travers notamment leur participation en tant qu’électrices mais aussi, leur proportion élevée parmi le personnel électoral dans les bureaux de votes visités. A l’issue de cette rencontre M. Dileita a appelé  tous les acteurs politiques à respecter les résultats sortis des urnes, et à utilisation des recours juridiques existants en cas de contestation. Kamélia H.

Le président de la mission d'observation de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) pour l'élection présidentielle, Habib Kaabachi, a salué hier à Alger le déroulement du scrutin "dans la liberté et la transparence" et conformément aux standards internationaux, mettant en avant la conscience du peuple algérien et son attachement à consolider la démocratie. Dans une déclaration à la presse à l'issue de l'audience que lui a accordée le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, le président de la mission d'observation de l'OCI a affirmé que le déroulement du scrutin présidentiel a été "conforme aux standards internationaux en vigueur en la matière". Il a mis en exergue les garanties et facilitées données par les autorités algériennes concernées en faveur d'un scrutin transparent, régulier et neutre. Il a indiqué avoir mis à profit sa rencontre avec M. Lamamra pour présenter les félicitations de l'OCI pour "la victoire de la démocratie en Algérie et la consolidation des bases de la bonne gouvernance". L'occasion était également pour le responsable de présenter ses vœux au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour sa réélection, soutenant que "le peuple algérien, détenteur de la souveraineté dans son pays, a décidé de réélire le Président Bouteflika pour un nouveau mandat pour lui permettre de poursuivre ses efforts en faveur du développement et de l'ancrage des institutions démocratiques". M. Kaabachi a souhaité plein succès aux dirigeants algériens dans la poursuite des efforts de "consécration du développement et de la démocratie dans le contexte mondial actuel" rappelant que "la démocratie était le socle de la stabilité dans nos pays". Il a rendu hommage au peuple algérien pour "sa maturité et son attachement à l'ancrage de la démocratie" mais aussi pour le respect qu'il a montré aux institutions chargées de l'organisation, de la supervision et de la surveillance de l'élection. "Dans tous les bureaux où ils se sont déplacés, les membres de la mission d'observation de l'OCI n'ont constaté aucun dépassement ni fraude", a assuré M. Kaabachi qui a relevé la présence des représentants des candidats dans les bureaux de vote. Il s'est dit satisfait du déroulement du scrutin dans un climat de "liberté et de concurrence civilisée", des valeurs auxquelles, a-t-il dit, "le peuple algérien n'est pas étranger", se félicitant de l'engouement des différentes franges de la société, notamment les femmes et les jeunes, pour l'élection présidentielle. Le responsable a exprimé sa considération pour la contribution efficiente de la femme algérienne à l'encadrement du processus électoral et sa présence en "force" dans les bureaux de vote saluant "un acquis majeur" de l'Algérie. Outre les fonctionnaires du secrétariat général, la mission d'observation de l'OCI pour le suivi du scrutin présidentiel, regroupe des représentants des pays membres dont la Malaisie, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, l'Azerbaïdjan, l'Iran, le Bangladesh, la Turquie, l'Irak, la Jordanie et l'Arabie saoudite. La participation de l'OCI à l'observation du scrutin présidentiel en Algérie procède de l'intérêt porté à l'Algérie, membre fondateur de l'Organisation, pour son soutien constant et sa contribution au renforcement de l'action commune dans tous les domaines, a indiqué un communiqué de l'OCI.

« L'élection s'est déroulée dans la transparence, le peuple algérien soucieux de consolider la démocratie »

Lamamra reçoit le président de la mission d'observation de l'OCI

La présidentielle 2014 s’est déroulée «conformément aux standards internationaux» et n’a enregistré aucun dépassement pouvant influer sur les résultats définitifs du scrutin, a souligné samedi à Alger, le chef de la mission du réseau international pour les droits et le développement, M. Ramdane Aboudjazr. Les rapports des délégués de la mission composée de 10 observateurs révèlent que l’opération de vote s’est déroulée conformément aux standards internationaux, a in-

La présidentielle 2014 est conforme aux standards internationaux
diqué M. Aboudjazr, lors d’une conférence de presse, soulignant que «les aspects négatifs enregistrés n’ont pas influé sur les résultats définitifs du scrutin ». Avant le scrutin, les observateurs du réseau ont inspecté 35 bureaux de vote pour contrôler les équipements et visité 60 centres de vote et 650 bureaux de vote le jour du scrutin. Le chef de la mission du réseau, une organisation norvégienne créée en 2008, a relevé la présence, dans les centres de vote, des représentants des candidats qui ont travaillé librement et assisté au dépouillement. L’opération de dépouillement à laquelle ont pris part les observateurs du réseau dans certains bureaux de vote atteste la victoire du président réélu, M. Abdelaziz Bouteflika sur le candidat indépendant Ali Benflis, selon M. Aboudjazr. A la clôture du vote, les observateurs du réseau prédisaient une participation à 52 %, un taux proche de celui annoncé vendredi par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités

locales, Tayeb Belaiz. Le réseau élaborera un rapport final de sa mission en Algérie dont une copie sera soumise à la commission nationale de supervision de l’élection présidentielle Le réseau, qui se rendra en Egypte pour la prochaine élection présidentielle, a auparavant suivi les élections au sud du Soudan, les élections parlementaires jordaniennes ainsi que le referendum sur la constitution égyptienne. K. B.

Dimanche 20 Avril 2014

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a reçu hier, au siège de son département ministériel, le président de la mission d'observateurs de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) pour l'élection présidentielle, Mohamed Habib Kaabachi. A l'issue de l’entretien, M. Kaabachi a déclaré que la rencontre a été une opportunité pour féliciter, au nom de la mission qu'il conduit, M. Lamamra pour "la victoire de la démocratie en Algérie et la consolidation des bases de la bonne gouvernance". L'occasion était également pour le responsable de présenter ses vœux au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour sa réélection. "Le peuple algérien, détenteur de la souveraineté dans son pays, a décidé de réélire le Président Bouteflika pour un nouveau mandat pour lui permettre de poursuivre ses efforts en faveur du développement et de l'ancrage des institutions démocratiques", a soutenu M. Kaabachi. "Ceux qui connaissent le parcours de Bouteflika savent combien il est attaché au développement de l'Algérie qu'il tient à placer au rang des pays avancés non seulement au niveau du Tiers Monde mais aussi dans le monde", a-t-il poursuivi. Les membres de la mission d'observation de l'OCI pour le suivi du scrutin présidentiel, conduite par M. Kaabachi, représentent plusieurs pays notamment la Malaisie, l'Indonésie, la Bangladesh, le Pakistan et la Turquie.

6
UGTA
e

LES PARTIS POLITIQUES ET LES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE S’EXPRIMENT SUR LE SCRUTIN

A

C’

l’instar de l’Union générale des travailleurs algériens qui parle «d’attachement» au «patriotisme» et à la «fidélité aux valeurs et idéaux de la glorieuse Révolution de Novembre» pour qualifier «l’adhésion» populaire et franche autour de cette élection mais aussi de leur président qui a su porter les «valeurs» de «l’unité» nationale. «L’UGTA mobilisera toutes ses énergies pour prendre part à toutes les initiatives qui visent la refondation économique, le progrès social, la relance industrielle et se tiendra aux cotés de Bouteflika pour l’aider et l’accompagner dans la réalisation de la plate-forme de réformes sans laquelle, il ne saurait y avoir de salut pour la pérennité des idéaux de Novembre 54», lit-on dans le communiqué de la Centrale syndicale parvenue hier à notre rédaction. De son côté, l’Union nationale des paysans algériens estime que le peuple algérien a prouvé qu’il est «mûr» et qu’il veut surtout «continuer la marche» avec son président. L’UNPA souligne que les Algériennes et les Algériens sont profondément «attachés» à leur pays et par la même à la «sécurité» et à la «stabilité» et se réjouit à cette occasion du climat  «sain» dans lequel s’est déroulé le scrutin

et convergent toutes sur un seul mot d’ordre. La stabilité ! Partis politiques, mouvements associatifs et organisations syndicales ont, à cet effet, exprimé tous, leur «satisfaction» du bon déroulement de la joute électorale du 17 avril et tiennent à «féliciter» le peuple algérien pour cette grande «victoire» de la démocratie.

Aux côtés de Bouteflika Les réactions à la réélection de Bouteflika pour un 4 mandat ne cessent de tomber les unes après les autres

Nation

EL MOUDJAHID

COUVERTURE MÉDIATIQUE DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES AU CIP
riel high tech ont été mis en place pour la première fois. Il y a lieu de souligner qu’un grand travail accompli avec beaucoup de sérieux et des efforts de longue haleine ont été accomplis par la corporation des journalistes, des preneurs d’images et des agents techniques, durant les vingt et un jours qu’a duré la campagne électorale, et la longue journée du vote, jeudi. Tous, étaient aux aguets des dernières informations diffusées par les nombreux médias audiovisuels qui ont envoyé des correspondants à travers tout le territoire national. Et les envois du centre étaient d’ailleurs légion, chaque journaliste s’affairant sans relâche, à envoyer la matière à sa rédaction dans les meilleurs délais. Pour la directrice de la communication et des relations publiques du CIP, Mme Benchehida Soraya, une centaine de journalistes algériens et étrangers ont rejoint le CIP aux premières heures du 17 avril, plusieurs conférences de presse ont

présidentiel sans oublier de féliciter le peuple pour son «affluence» vers les bureaux de vote. L’UNPA assure à la fin son «soutien» indéfectible à Bouteflika qui a toujours été aux côtés

est hier, aux environs de 15 h que la dernière conférence de presse a été animée au niveau du Centre international de presse (CIP), installé à l’hôtel El-Aurassi, les journalistes ont accompli leurs missions durant trois jours dans de bonnes conditions, et aucun incident, ni retard n’a été enregistré. Les journalistes ayant investi cet espace mis à leur disposition pour assurer la couverture médiatique des élections présidentielles, dont 253 étrangers, ont été unanimes à affirmer que les conditions étaient à la hauteur de l’événement, et que les moyens mis à leur disposition répondent largement aux normes internationales. En effet, deux espaces dont le premier est une salle de rédaction réservée à la presse écrite, d’une capacité de cent postes, dotés d’une connexion à internet à haut débit. La deuxième salle a été installée au service des médias audiovisuels, dont certaines structures et un maté-

Grande satisfaction de la corporation

des paysans. L’Union nationale des femmes algériennes n’est pas en reste, tout comme le comité national indépendant des contrats de pré-emploi et du filet social ou encore l’association nationale des appelés militaires qui ont tous exprimé leur satisfaction sur les bonnes conditions dans lesquelles ont eu lieu les élections présidentielles avant de féliciter Abdelaziz Bouteflika pour avoir haut la main le droit d’un 4e mandat. Au chapitre des partis politiques, le RND a exprimé sa grande «satisfaction» du déroulement du scrutin dans la «transparence» et a salué «l’importante prise de conscience» dont a fait montre le peuple algérien. «Par une telle attitude, le peuple a placé l’Algérie au-dessus de toute autre considération et barré la route à ses détracteurs et aux tenants de la discorde et de l’anarchie», lit-on dans le communiqué du rassemblement national démocratique qui souligne que cette «éclatante victoire» consolide le processus démocratique et atteste de la «souveraineté» du peuple. Le parti des Générations d’Algérie abonde dans le mêmes sens et se félicite de la consécration de Bouteflika mais aussi de la «victoire» du peuple algérien. SAM

Le nouveau mandat présidentiel «ouvrira une ère nouvelle de la démocratie consensuelle entre opposition et majorité à la faveur d'un Etat de droit», a affirmé samedi le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa . «Le nouveau mandat présidentiel ouvrira une ère nouvelle de la démocratie consensuelle entre opposition et majorité à la faveur de l'Etat de droit et avec une large implication des organisations de la société civile pour consacrer paix et sécurité», indique un communiqué de l'APN rendu public au lendemain de l'annonce des résultats préliminaires de la Présidentielle 2014. Le peuple algérien «a remporté, en 48 heures (17 et 18 avril 2014), une éclatante victoire en réinvestissant M. Abdelaziz Bouteflika de sa confiance pour un nouveau mandat», conclut le communiqué.

« Le nouveau mandat présidentiel ouvrira une ère nouvelle de la démocratie consensuelle »

OULD KHELIFA:

LA SOUVERAINETÉ DU PEUPLE S’EST EXPRIMÉE
années. L’analyse de l’élection présidentielle du 17 avril, en dehors des visions sceptiques avancées ici et là par des observateurs, a permis de décrypter des vérités parmi elles, le fait que les Algériens ont, en toute singularité, opté pour la stabilité, la paix et la poursuite des réformes en douceur. Le pari, du scepticisme méthodique, cultivé par l’opposition qui a appelé au boycott, le lancement de la campagne, a donc échoué et l’anarchie n’a pas eu lieu. L’Algérie qui a fait appel à des Organisations régionales, africaines et internationales pour surveiller les élections, a facilité les choses leur permettant de se déplacer et de faire leur travail de surveillance. A la fermeture des bureaux de vote, les premières observations qui ont afflué dans des rapports des quatre coins du pays, ont donné pendant le dépouillement des urnes, en toute objectivité, l’avantage au candidat Abdelaziz Bouteflika, largement en avance sur ses cinq concurrents. Et les observateurs sur place parlent du bon déroulement, des critères apparents de transparence. Concernant le déroulement de la campagne électorale, à proprement parler, les observations recueillies ou déclarées par ses auteur, indiquent qu’elle s’est déroulée selon les normes et standards universels même si des lacunes et des comportements inacceptables l’ont émaillée. Elle a eu cet avantage de se dérouler au moment où le champ des activités audiovisuelles s’est ouvert à l’initiative privée à la faveur d’une quinzaine de chaînes satellitaires, même avec leur courte expérience, les défauts de professionnalisme, ayant contribué à donner plus de synergie aux activités des candidats et de leurs représentants ainsi qu’aux représentants de l’opposition sans compter les plateaux des analystes et des observateurs du fait électoral. Les élections algériennes se sont déroulées, à la grande satisfaction des Algériens et de nombreux observateurs et autres analystes de l’événement en Algérie, dans la paix et la tranquillité, à part quelques échauffourées dans quelques bureaux de vote ayant été saccagés ou incendiés et qui n’ont pas eu d’influence sur le déroulement du vote. Ce qui attend le nouveau président De l’avis des observateurs, les deux commissions nationales et à un autre degré, les autorités administratives, en charge de l’orga-

Ce fut un jour de scrutin inédit, accompagné par des mesures de sécurité à la hauteur de l’événement aussi pour assurer la tranquillité des votants et rassurer les candidats sur le bon déroulement du scrutin en termes de liberté, de transparence et de neutralité dans l’opération de vote. L’armée nationale populaire qui a affirmé sa neutralité en gardant la même distance face aux candidats, a veillé à assurer les conditions de sécurité du déroulement du scrutin. Avec l’annonce par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, d’un taux de participation de 51,70%, un pourcentage acceptable, les Algériens, en tant que peuple uni, seul héros de l’histoire de son pays et détenteur de la décision, ont donc voté et renouvelé le mandat au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en tant que son représentant dans une compétition qui a mis en lice six candidats. Et l’Algérie, qui fête son cinquantenaire d’indépendance qui a été construite par l’ensemble de ses enfants a su, avec le concours de toutes ses composantes, faire face aux comploteurs tant les élites nationales se sont structurées autour de l’unité de leur pays, de la stabilité des institutions et de la sauvegarde des acquis socioéconomiques. Le peuple algérien uni en tant que front national interne, en tant que source de tous les pouvoirs, a donné son verdict et proclamé sa décision. C’est dire le fort de la légitimité que représentent les urnes, un capital et une expérience qui s’enrichissent davantage depuis ces trois décennies de démocratie et de pluralité politique est en tant qu’exercice de la démocratie et d’expression des opinions en toute liberté, le seul argument de changement politique de manière pacifiste. Un autre politologue apporte sa lecture des enseignements de ce scrutin affirmant que l’Algérie a franchi beaucoup de caps en organisant dans des conditions satisfaisantes, le scrutin du 17 avril.

G

La vérité des chiffres

été organisées par les candidats à la présidence et les organismes d’observationsp, ainsi que le grand événement de l’annonce des résultats par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales Tayeb Belaiz : «Sur le livre d’or du CIP, des commentaires très laudatifs ont été écrits

par les journalistes étrangers et algériens, la connexion Internet était d’un haut débit et nous avons mis en place un studio virtuel pour les chaînes de télévision, des plateaux, quatre stindup, des cellules de montage, et la TDA et l’eurovision ont accompli leur mission avec brio, des organes ont as-

suré le direct à partir du Centre international de presse, et d’ajouter que la couverture médiatique s’est faite dans les meilleures conditions», a-t-elle déclaré à El Moudjahid à quelques minutes de la clôture du centre, qui a ainsi fermé 24 heures après la promulgation des résultats. Par ailleurs, Les médias étrangers ont été accompagnés durant tout l’événement par des techniciens émérites algériens afin d’accomplir leur missions en temps réel : «Notre mission était d’envoyer directement vers les satellites la matière filmée ici par les représentants des médias étrangers, grâce aux moyens colossaux dont nous avons bénéficiés. Notre tâche a été accomplie à 100%, nous n’avons enregistré aucun incident, on a pu envoyer toute la matière à temps, et les responsables du CIP nous ont accompagné durant tout l’événement», a noté un représentant de télédiffusion Algérie (TDA). Kader Bentounès

Ph : Nesrine

Les Algériens ont opté pour la paix et la stabilité En attendant les dix jours pour la proclamation des résultats définitifs par le Conseil constitutionnel, le nouveau président élu est appelé à des tâches urgentes, à commencer par la révision de la Constitution, et la mise en œuvre des promesses de son directeur de campagne pour projeter l’Algérie, au-delà des cinq prochaines

Dimanche 20 Avril 2014

nisation du vote, ont pu constituer des critères de la sincérité, de l’honnêteté et de la transparence des opérations du scrutin. Ce qui indique que l’Algérie a réussi un premier challenge dans l’organisation du scrutin anticipant sur de nouvelles étapes dans le changement à venir dans le court et moyen terme. Aussi, les observateurs et même les membres des deux commissions nationales disent que ces résultats sont, sans aucune équivoque et les seuls fautes relevées sont minimes et relèvent surtout du manque d’expérience par certains agents. Il faut avouer que le vote s’est déroulé dans des conditions normales et le dépouillement s’est effectué partout en public et devant les représentants des candidats. Un autre gage de transparence. Les Algériens sont sortis en nombre voter et dire oui à l’homme de la paix avec un score de plus de 81% pour le moudjahid et l’homme de la stabilité. Deux commissions de supervision et de contrôle des élections sont unanimes à affirmer que l’opération du scrutin s’est déroulée dans de bonnes conditions, en toute transparence et les quelques incidents recensés n’ont pas eu d’incidence sur les résultats du scrutin. L’image recueillie lors de la campagne électorale, des opérations de vote et de dépouillement des urnes ou encore celle qui a montré le peuple algérien sortir voter en participant avec un pourcentage de plus de 50%, pour accueillir favorablement les résultats du scrutin du 17 avril rassure sur la bonne santé de la jeune expérience démocratique qui se raffermit davantage en devenant une culture politique. Une autre image à retenir aussi. Celle de la veille de l’annonce des résultats. A Alger et un peu partout, les citoyens et les sympathisants du candidat réélu sont sortis jeudi soir fêter la victoire de leur candidat Bouteflika, réélu pour un quatrième mandat à la présidence de la république, l’homme de la  «moussalaha et du salm», un des serments de la fiabilité des voix exprimées en sa faveur. Sous le slogan, «One, two, three, viva l’Algérie», l’Algérie, le grand vainqueur, a gagné le parti du déroulement normal du rendez vous du 17 avril 2014. Les électeurs ont su apprécier à sa juste valeur le bilan du programme politique, économique et social du président de la république pour lui avoir renouveler le mandat. Houria A.

EL MOUDJAHID

D’anciens élèves et collaborateurs de l’écrivain et anthropologue algérien Mouloud Mammeri se réuniront cet après-midi à la faculté centrale d’Alger pour commémorer le 34e anniversaire du Printemps berbère, a-t-on appris auprès du secrétaire général du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad.

Réunion à l’université d’Alger d'anciens élèves et collaborateurs de Mouloud Mammeri
34e ANNIVERSAIRE DU PRINTEMPS BERBERE

Nation

7

O

rganisée par le HCA, cette cérémonie en hommage au grand romancier et chercheur algérien — dont l’interdiction, en 1981 à Tizi-Ouzou, d’une conférence sur la poésie amazigh avait été à l’origine de manifestations populaires, désignées depuis par le "Printemps berbère" — regroupera d’anciens élèves inscrits à son cours de langue amazigh à Alger, dès 1970. Cette commémoration, "symbolique", sera rehaussée par la présence de Moulay Seddik Slimane, le guide qui avait accompagné à la même époque Mammeri lors de ses travaux sur le chant poétique et religieux d’expression amazigh de l’Ahellil du Gourara (sud-ouest algérien), a indiqué le SG du HCA. Paru en 1984, L’Ahellil du Gourara, un ouvrage compilant les recherches menées par Mouloud Mammeri à partir de 1971, est considéré comme une étude de référence sur ce chant ancestral des populations zénètes (une des trois branches amazighs avec les Sanhadja et les Masmouda) du Gourara, classé au patrimoine mondial de l’humanité en 2003. Des universitaires et des élèves scolarisés dans la région natale de l’auteur de La colline oubliée (Tizi-Ouzou) prennent part à la cérémonie, a également indiqué le SG du HCA qui souhaite ainsi "marquer un lien entre

les générations" et réaffirmer la nécessité de "promouvoir la langue amazigh à l’université". Le HCA détaillera à cette occasion son programme d’activités jusqu’en décembre pro-

chain, prévu sous formes de colloques internationaux et de "sorties sur le terrain" avec des universitaires dans différentes régions d’Algérie (El Bayadh, Naâma, Ouargla, Tizi-Ouzou, etc).

Selon M. Assad, ces sorties visent à "recueillir des données" sur les différentes manifestations linguistiques et culturelles de l’amazigh en Algérie et sont le fruit de conventions signées entre le HCA et des universités algériennes, d’Alger et de Tizi-Ouzou. La signature d’autres conventions est également prévue avec des organismes comme l’Office des publications universitaires (Opu), l’Office national des droits d’auteurs et des droits voisins (Onda) ainsi que l’Ecole nationale supérieure de journalisme et des sciences de l’information (ENSJSI), a-t-il ajouté. Par ailleurs, le 34e anniversaire du Printemps berbère sera célébré à Tizi-Ouzou et à Boumerdès par différentes tables rondes et rencontres entre universitaires et éditeurs. Le film Ad Yidir mmis umazigh (Le fils de l'Amazigh vivra) de Si El Hachemi Assad, dédié au parcours de Idir Ait Amrane, ex-président du HCA, combattant anticolonialiste et militant de la cause berbère disparu en 2004, sera projeté demain à Tizi-Ouzou dans le cadre de la célébration du Printemps berbère. Aux dires de M. Assad, un documentaire-fiction sur la vie et l’œuvre de Mouloud Mammeri, co-écrit avec l’universitaire Youcef Necib serait en cours de préparation.

P

lus d’un million de candidats inscrits pour les examens du Bac et BEM sport, procéderont à partir d’aujourd’hui au retrait de leurs convocations pour se présenter à cette épreuve dont la date est fixée entre le 4 et le 22 mai prochain. Pour ce qui est des examens de fin d’année scolaire, à savoir les épreuves d’entrée en première année moyenne, programmées pour le 28 mai prochain avec une session de rattrapage le 25 juin 2014, celles du baccalauréat dont la date est fixée entre le 1er et le 5 juin prochain et du Brevet d’enseignement moyen (BEM) qui auront lieu du 9 au 11 du même mois, l’Office national des examens et concours (ONEC), a invité les candidats, notamment ceux du Bac et du BEM, au retrait des convocations qui se fera à partir du 28 avril, soit lundi prochain sur les deux sites : — http ://ins.onec.dz/bem — http ://ins.onec.dz/bac. Il y a lieu de rappeler que les postulants à ces deux examens ont eu un délai fixé entre le 15 mars et le 15 avril pour confirmer leur première inscription via Internet et corriger, d’éventuelles erreurs commises et de finaliser leur inscription. Pour la plupart d’entre eux, la mission a été accomplie avec succès, même si les deux sites étaient en passe de connaître par moment une certaine saturation ! En effet, après avoir procédé aux premières inscriptions via ces deux sites durant le premier trimestre de

Retrait à partir d’aujourd’hui des convocations pour les Bac et BEM sport
EDUCATION NATIONALE

Le marché mondial de la récupération de l'énergie perdue devrait atteindre 4,2 milliards de dollars en 2019 contre 131 millions de dollars en 2012, révèle un récent rapport élaborée par le cabinet américain Winter Green Reaserch spécialisé dans les études de marché. Au moment où l'énergie se fait de plus en plus rare, l'industrie s'attelle actuellement à développer de nouvelles techniques de récupération, un gisement qui passera à 4,2 milliards de dollars en 2019, souligne la même source. "La conversion d'énergie ambiante en électricité utilisable par

La récupération de l'énergie perdue dans le monde devrait atteindre 4,2 milliards de dollars en 2019
ENERGIE
des appareils est une technologie d'avenir", estime Susan Eustis, l'auteur du rapport. Dans cette optique, 10 techniques majeures sont essentielles à l'essor de ce marché. Arrive en tête, la transformation de l'énergie générée par la chaleur perdue des pots d'échappements des véhicules. Quelque 5 millions de tonnes de diesel pourraient être économisées chaque année si tous les camions étaient équipés d'un système permettant de transformer la chaleur perdue en électricité grâce à des matériaux thermoélectroniques. Emmagasiner l'énergie lumineuse captée par les surfaces vitrées disponibles sur les toits des habitations, vitres latérales, abribus et même les écrans de téléphones portables, pourrait être également restituée et transformée en énergie électrique, indique l'étude. Les ordinateurs des data-centers tournant à plein régime consomment près de 2 % de l'énergie mondiale chaque année. Une solution écologique proposée aux banques, laboratoire de recherche devrait délocaliser cette énergie dans le chauffage des édifices, sachant que l'activité de trois ordinateurs suffirait à chauffer une pièce. Selon l'étude, il est également possible de produire de l'énergie à partir de la différence de pression des tuyaux où circule 85% de l'eau utilisée par l'homme dans le monde. On pourrait aussi produire de l'électricité à partir du trafic routier à partir de cristaux de matériaux capables de se charger en électricité sous l'effet d'une contrainte mécanique sachant qu'un tronçon d'un kilomètre produit environ 200 kilowattheure à raison de 500 voitures par heure.

l’année scolaire en cours, les candidats aux deux examens (Bac et BEM) ont procédé à la confirmation de cette opération durant les vacances de printemps. Une nouvelle et dernière procédure qui permettra aux élèves concernés de revoir, de corriger et de valider une bonne fois pour toutes, leur participation à ces deux épreuves. Une fois la convocation en poche, les candidats aux examens de fin d’année scolaire, se consacrerons aux révisions d’abord pour l’examen blanc et ensuite pour les épreuves fi-

nales. Afin d’améliorer les chances de réussite, les responsables du ministère de l’Education nationale on annoncé un certain nombre de mesures. Il s’agit entre autres de l’ouverture des établissements scolaires au profit des élèves intéressés en dehors des horaires ordinaires de travail et durant tout le mois de mai. Cette année, on compte 1.894.500 candidats attendus aux différentes épreuves. On notera un nombre important de candidats par rapport aux années précédentes. Selon les premières estimations de l’Office natio-

nal des examens et concours (ONEC), on compte une différence de plus de 87.669 candidats au Bac soit un taux d’augmentation de 15,40%. Idem pour ce qui est du nombre de postulants au BEM et dont le taux d’augmentation atteint 4,55%. Par contre le nombre d’inscrits à l’examen d’entrée au collège a enregistré une diminution de 1,94%. S’agissant des préparatifs à ces trois examens, le ministère de tutelle compte ouvrir 7.808 centres d’examen dont 2.180 consacrés aux

épreuves du Bac, 2.226 au BEM et 3.400 pour l’examen d’entrée en première année moyenne. L’encadrement de tous ces candidats sera assuré par 301.312 enseignants et surveillants, dont 120.000 prendront en charge la surveillance des candidats au Bac à raison de trois surveillants par salle pour les candidats scolarisés et de quatre surveillants par salle pour les candidats libres. Pour ce qui est du BEM, il sera confié à 100.212 surveillants avec une même répartition. Par contre celui de la fin du cycle primaire, verra 81.100 surveillants à raison de deux par salle d’examen. Pour ces trois examens, une enveloppe de 4,780 milliards de dinars est prévue, dont 2,588 milliards de dinars, soit 54%, sont destinés aux épreuves du Bac. Le ministère de tutelle a prévu 15.660 observateurs pour les épreuves du baccalauréat, 4.500 pour le BEM et 3.400 pour l’examen d’entrée au CEM. Le renforcement de l’effectif des observateurs, au niveau des centres d’examen permettra, selon les responsables du secteur, une meilleure transparence de l’examen et aidera les chefs de centres dans leurs missions. Les observateurs auront tous à rédiger un rapport destiné à l’ONEC, dans lequel ils consigneront des informations et des observations sur le déroulement de l’examen. Sarah Sofi

L'étude aborde enfin la possibilité de transformer encore en électricité les vibrations induites par le passage des trains qui permettrait d'économiser jusqu'à 10 millions de dollars en coûts d'alimentation des chemins de fer. Enfin, parmi les techniques les plus susceptibles de permettre la récupération de l'énergie perdue figurent également la transformation de la vapeur de l'eau de la douche, les décibels enregistrés lors d'appels téléphoniques, et la conversion des ondes Wifi en énergie électrique grâce à des méta matériaux.

Dimanche 20 Avril 2014

8

n large programme de réalisation d’infrastructures liées à la recherche scientifique a été lancé incluant 25 nouveaux centres de recherche, 1.000 laboratoires de recherche, 5 unités de recherche, 7 plateformes technologiques, 15 plateaux techniques d’analyses physico-chimiques, 20 centres de calcul intensif et 3 unités d’aide au diagnostic », a indiqué le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, précisant « qu’une grande partie de ce programme est déjà réalisée ». Selon le ministre, «  plus de 28.300 enseignants chercheurs et 2.315 chercheurs permanents sont impliqués dans l’exécution des programmes nationaux de recherche touchant à différents domaines (l’agriculture, l’aquaculture, les énergies renouvelables, la santé et autres). Ainsi, le nombre de publications internationales de première catégorie est passé de 11.000 à 35.000 au terme de la loi-programme (2008-2012) consacrée par le gouvernement à la recherche scientifique et développement technologique. « En terme de publications, nous sommes par exemple leaders en sciences des matériaux en Afrique et à la 28e place dans le monde », a indiqué le

De nouvelles infrastructures seront réalisées
RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Les nouvelles dispositions prises veulent donner une valeur ajoutée aux secteurs socio-économiques
celle-ci importe annuellement 500.000 pièces de rechange, pour un montant oscillant entre 6 et 8 milliards de dollars. Selon M. Mebarki, sur les 2.100 projets de recherche exécutés dans le cadre des plans nationaux de recherche (PNR), plus de 400 ont été identifiés comme étant directement valorisables avec une valeur ajoutée importante pour tous les secteurs socio-économiques. Concernant la recherche scientifique dans le secteur de l’environnement, celle-ci a connu une dynamique assez particulière dont le résultat a été la mise en œuvre d’un programme spécial qui prend soins des principales préoccupations du secteur de l’environnement. En effet, entre 2003 et 2011, 188 projets de recherche dans l’environnement ont été recensés dont 143 projets sur l’eau, les déchets, la dépollution industrielle et l’éducation environnementale et 45 dans le domaine de la biotechnologie et les changements climatique, ont été mis en œuvre avec les chercheurs et universités algériennes, a-t-il indiqué. Rappelons que dans le but de combler les insuffisances, un programme de développement de la recherche scientifique a été mis en place par la tutelle pour la création de 100 centres de recherche scien-

Nation

EL MOUDJAHID

«U

Des projets de 4.000 places pédagogiques et 1.000 lits sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tiaret, a-t-on appris du Directeur du logement et équipements publics (DLEP). Lancés en février dernier à Tiaret et dotés d'une enveloppe de 1,6 milliard de dinars, les travaux s sont confiés à une société chinoise (2.000 places) et à une entreprise algérienne (2.000). Les délais de réalisation de ce projet, inscrit dans le cadre d’un lot de 6.000 places pédagogiques dont a bénéficié la wilaya, sont fixés à 30 mois, selon la même source. Il est prévu le lancement des 2.000 places restantes ultérieurement pour renforcer des instituts relevant de l’université de Tiaret à Sougueur et à Ksar Chellala. S’agissant des 1.000 lits en cours de réalisation à Sougueur et Ksar Chellala, les travaux prévus d’être achevés en fin d'année en cours sont confiés à plusieurs entreprises. Le secteur de l’enseignement supérieur a bénéficié de projets de 3.000 lits lors de la visite de l’ex Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal en août dernier dans la wilaya. Ils seront lancés prochainement.

4.000 places pédagogiques et 1.000 lits en cours de réalisation

UNIVERSITE

Les voyages scientifiques et de quête du savoir des anciens hommes de culte, et les moyens de réhabilitation de leur mémoire et œuvres, ont été au centre des travaux du 12e colloque de cheikh Sidi Mohamed Belkebir, ouverts, hier, à Adrar. Initiée par la commission des affaires religieuses, culturelles et sportives de la commune d’Adrar, en coordination avec la direction des affaires religieuses et des waqf de la wilaya, la rencontre vise la valorisation des voyages scientifiques en quête du savoir du défunt cheikh Sidi Mohamed Belkebir. Ce dernier a consacré sa vie à la propagation des valeurs et préceptes de l’islam, la modération dans la religion et les sciences cultuelles au service de la société, a indiqué le président de la commission précité, Mustapha Benzita. Le directeur des affaires religieuses d’Adrar, Abderrahmane Bekraoui, a, de son côté, a qualifié cette rencontre "d’opportunité pour tirer les enseignements de cette personnalité religieuse, le défunt cheikh Mohamed Belkebir, à la lumière du savoir accumulé lors de ces voyages et ce, dans un but de préservation de l’identité na-

Les voyages scientifiques des anciens hommes de culte

ministre. En 10 ans, l’Algérie est passée de 41 à 170 brevets déposés, essentiellement dans les sciences et les technologies. Deux brevets sont passés à l’exploitation industrielle, le premier dans le domaine des lasers et le second concernant la gestion des déchets, alors que 35 brevets sont en phase d’incubation par l’Agence nationale de la valorisation de la recherche et du développement technologique (ANVREDT), dans le but de créer des petites et moyennes entreprises (PME) is-

sues de résultats de recherche dans les technologies avancées, avait récemment indiqué le ministre. De l’avis des experts, l’Algérie devrait donner à la recherche scientifique et au développement technologique l’importance qu’ils requièrent en valorisant les brevets pour pouvoir réduire la facture des importations, à commencer par le développement de la sous-traitance. Faut-il rappeler que rien que pour l’entreprise publique de production et de commercialisation de gaz et d’électricité, Sonelgaz,

THÈME D’UNE RENCONTRE À ADRAR

tifique. Ces nouveaux centres s’ajouteront aux 43 centres de recherche déjà existant en Algérie. Il y a lieu de rappeler que le domaine de la recherche scientifique qui a bénéficié d’un budget de 100 milliards de dinars, mobilisés durant les cinq dernières années, revêt d’un intérêt particulier par les pouvoirs publics en Algérie. Certes, les capacités nationales en matière de recherche restent encore en deçà des normes internationales qui exigent 2000 chercheurs pour un million d’habitants alors que l’Algérie ne dispose encore que de 600 chercheurs par million d’habitants, contre 4300 en France ou encore 5600 au Japon, mais faut-il souligner, le nombre de publications scientifiques a sensiblement augmenté en 2009, l’année durant laquelle elles ont atteint les 20.000 publications. Concernant le nombre de chercheurs algériens, le ministère de la tutelle indique que les enseignantschercheurs ont atteint le nombre de 17.000, dont 1.900 permanents. L’objectif est d’arriver à l’horizon 2020 à quelque 60.000 chercheurs. Reste à signaler que ces effectifs sont relativement minimes par rapport à l’envergure de l’infrastructure conçue pour la formation supérieure et la recherche scientifique.   Salima Ettouahria

tionale des différents facteurs de régression et de dilution". "Les expéditions de cheikh Mohamed Belkebir ont eu un grand impact sur la personnalité et sur l’itinéraire religieux, scientifique et morale du cheikh qui les a investis dans l’enseignement et les actions de réforme au sein de la société", a-t-il ajouté. Les travaux de cette rencontre d’une journée, à laquelle ont pris part des hommes de culte, chouyoukh,

CELEBRATION DU MOIS DU PATRIMOINE

Un riche programme a été élaboré par la maison de la culture pour célébrer le mois du patrimoine dans la wilaya de Tissemsilt (18 avril-18 mai). Le programme comprend, selon son directeur, des expositions sur les manuscrits et le patrimoine du Mzab. Des stands sont réservés au costume traditionnel. Deux journées d’études sont prévues sur le patrimoine culturel et historique de l’Ouarsenis. En outre, deux conférences débattront de «l’impor-

tance de création d’un musée en ville» et de «l’Atlas historique et archéologique de la wilaya de Tissemsilt : réalité et perspectives». La célébration du mois du patrimoine donnera également lieu à un atelier artistique et à la projection d’un documentaire du réalisateur Ali Aissaoui de la wilaya de Mila sur la chanson du terroir lors de la glorieuse guerre de Libération. Le 7e art sera aussi présent avec la projection de deux films Harraga

Riche programme à Tissemsilt

imams et enseignants universitaires, ont donné lieu à diverses communications axées sur la vie, les œuvres et les voyages de cheikh Sidi Mohamed Belkebir, de la région de Tamentit à celles de Tlemcen et des Lieux saints de l’islam, en plus de visites à ses disciples qui exercent dans les mosquées à travers différentes régions du pays. Les contextes des voyages de recherches, l’histoire des expéditions, les éminents voyageurs, les tournées

scientifiques chez les Ouléma du Touat, les bienfaits des voyages sur la formation de la personnalité scientifique, les voies de réhabilitation des voyages scientifiques, ont été abordés également par les participants. Concernant l’impact des voyages sur la formation scientifique de la personne, l’enseignant Bâathmane Abderrahmane, a mis en relief les multiples déplacements des Ouléma du Touat, dont Cheikh Sidi Abderrahmane Bâoumer Tinilani et Cheikh Abou Hafs Omar Ben Abdelkader, et leurs répercussions positives sur leur personnalité. La rencontre a été mise à profit pour remettre des billets de voyage "Omra" aux Lieux saints de l’islam et des équipements informatiques à sept étudiants lauréats du concours sur l’apprentissage de la Sira (conduite) du prophète (QSSSL), qui a vu la participation de 37 concurrents. Une veillée religieuse, avec une lecture de la Fatiha du saint Coran, à la mémoire du regretté cheikh Sidi Mohamed Belkebir, a eu lieu vendredi soir, à la mosquée éponyme, en présence des autorités locales, de nombreux élèves et disciples du cheikh, venus de différentes régions du pays.

Dimanche 20 Avril 2014

blues de Moussa Haddad et La colline oubliée du regretté Abderrahmane Bouguermouh. Le patrimoine culturel des wilayas de Khenchela et d’Ain Témouchent sera mis en exergue à l’occasion de deux semaines culturelles. Les organisateurs ont prévu aussi des concours pour faire connaître le patrimoine de la wilaya de Tissemsilt à la maison de la culture, outre des visites pédagogiques au musée de monuments anciens et arts islamiques à

Alger, le musée Ahmed-Zabana d’Oran, des zaouias de Tissemsilt. Des soirées artistiques animées par des troupes locales figurent au programme du mois du patrimoine, qui prévoit des spectacles folkloriques, du chant chaabi et bédouin, des récitals poétiques, des expositions d’artisanat et du livre historique et une visite de deux sites de Ouarthane de Theniet El Had et Boukhirane de Sidi Boutouchent, selon le directeur de la culture, M. Mohamed Dahel.

EL MOUDJAHID

LA PROMENADE DES SABLETTES SERA LIVRÉE EN JUIN

C

e site d’où l’on peut sentir la mer est propice à la tranquillité va devenir la nouvelle attraction par excellence d’Alger, dont la proximité constitue l’un des atouts. Il y a quelques mois seulement, cette zone était encore réputée pour être mal fréquentée. Aujourd’hui c’est devenu un véritable petit paradis surtout lorsqu’on sait qu’Alger manque cruellement d’aires de jeux et de détente. Grâce au plan stratégique de développement de la wilaya d'Alger inscrit au programme 2010-2029 qui prévoit le réaménagement de la baie d’Alger, les Sablettes est devenu, comme promis, un lieu de promenade de prédilection. S’étalant sur plusieurs kilomètres, de l’embouchure de oued El Harrach jusqu’au début du grand port d’Alger, cette partie de la capitale a été complètement relookée. Une véritable soupape de détente pour les Algérois et même pour les habitants des wilayas limitrophes qui y viennent très nombreux pour profiter de cette nouvelle porte sur la mer Méditerranée, longtemps restée à l’abandon. D’oued El Harrach au port d’Alger Dès notre arrivée sur les lieux, hier, en milieu de matinée notre attention est attirée par le parking où les voitures sont garées à perte de vue. D’ailleurs pour faciliter l’entrée aux visiteurs, un parking payant a été aménagé. Dans un environnement de villégiature et d’où l’on peut profiter

C’était un simple projet parmi d’autres, aujourd’hui, c’est une réalité au grand bonheur des jeunes et des personnes âgées et des moins âgées qui profiteront de l’ouverture au grand public de la promenade des Sablettes.

Un projet très attendu

Nation

9

C’

ASSAINISSEMENT DE L’OUED EL HARRACH

est une prouesse pour beaucoup de Harrachis. Voir l’oued de cette localité, pollué depuis des lustres, transformé en lieu de plaisance et rompre avec cette image avilissante pour une ville méditerranéenne, est désormais possible, avec le grand projet d’assainissement, lancé par le Gouvernement. Le célèbre oued, véritable plaie béante au cœur de la capitale avec un bassin versant couvrant 1.200 km2 pour une population de plus de 3 millions d’habitants, collectant les rejets d’eaux usées, ménagères et industrielles et traversant la wilaya d’Alger sur plus de 18 km, s’apprête à connaître un nouveau visage aujourd’hui, avec le projet. Sa réhabilitation promettant verdure et loisirs et un cadre de vie plus agréable aux habitants de cette agglomération. Cette décision politique de «sauver» l’oued, a été concrétisée par le lancement, en 2012 par Daewoo et le groupe Cosider, des travaux d’aménagement qui dépollueront le site qui concerneront ainsi en plus d’El Harrach, les communes de Mohammadia, Baraki, Sidi Moussa, Hussein Dey, Bachdjarrah, Gué de Constantine, Saoula, Birtouta et Ouled Chebel. Le projet de réhabilitation, l’un des axes du plan stratégique de développement d’Alger et l’aménagement de la baie de la même ville faisant de celle-ci un pôle de loisir et de villégiature, jusque là, considéré, un défi difficile, voire même impossible à relever, pour ceux qui connaissent la localité d’El Harrach,

Une prouesse écologique

pleinement de la beauté du paysage, toutes les commodités sont offertes pour permettre aux promeneurs de flâner à leur guise. Dans un alignement parfait les palmiers et autres arbustes nouvellement plantés donnent déjà un avant goût de la merveille que deviendra cet endroit sous peu. Le long de cette corniche, l’on verra des joggers, des pêcheurs, des promeneurs, et des familles venus se prélasser et se détendre. Les enfants ne sont pas en reste, puisque des clowns sont prévus et qui feront certainement la joie des bambins, des adolescents empruntent des livres dans une librairie ambulante et d’autres proposent

des ballons en plastique de bulle, des cerfs volants, des moulins à vent… Des poneys sont proposés pour les tout petit à 100 DA la tournée. Des manèges au nombre de trois y sont également installés faisant le grand bonheur des gamins qui ne se lassent pas de jouer au grand plaisir des parents. La particularité qu’offre l’endroit est pour le moment unique dans la capitale. Les hôtes de ce lieu peuvent en même temps profiter de la vue merveilleuse qu’offre la mer bleue azur, mais aussi de la verdure grâce aux nombreuses zones de végétations. Les amateurs de sport trou-

vent également leur compte puisque plusieurs espaces leur sont réservés, avec des terrains de basket-ball, de handball et de beachvolley, une allée est même réservée aux joggers . «J’aime venir me promener avec des amis avant de faire du footing dans ce lieu magnifique où la joie de vivre règne, d’autant plus que point de vue sécurit, c’est bien pris en charge» souligne Bilel, 27 ans, commerçant de son état. Quiétude et sécurité «Que préfères-tu ? Venir ici ou partir au jardin d’Essai comme d’habitude ?», lance un papa à son petit qui lui répond sans hésitation aucune : «Ici bien sûr». Approché

Les travaux de réalisation d'un parc zoologique ont été lancés dernièrement au niveau du parc de loisirs de Kharouba dans la périphérie de la ville de Mostaganem, a-t-on appris auprès du président de l’assemblée populaire communale. Ce futur parc, premier du genre dans la région s’étendant sur une superficie de 60 hectares. Les travaux de terrassement, d'ouverture de pistes et de voiries seront achevés cette année. Concernant les autres structures de divertissement dans ce parc, le P/APC a indiqué qu’elles seront confiées à des investisseurs privés, signalant que 5 dossiers d’investissement national et étranger et autres dans le cadre du partenariat sont à l’étude. Le projet prévoit un aquaparc de 12 ha, un jardin d’attraction et de jeux pour enfants, des espaces verts pour les familles, des terrains de sport, un espace de cinéma 5D, des restaurants, des locaux commerciaux, des cafés outre un parking d’une capacité de 4.000 véhicules. Les investisseurs seront tenus d’adopter la qualité et la sécurité dans le choix de matériels aux normes internationales. Le parc d’attraction est appelé à devenir un pôle touristique, économique et écologique. avance pour devenir une réalité. Les Algérois observent tous les jours l’avancement des travaux et attendent avec impatience sa réception. D’ores et déjà, les Harrachis ainsi que les visiteurs de cette ville commencent à remarquer la tendance à l’amélioration de la qualité de l’air respiré et la disparition de l’odeur nauséabonde, fort présente, depuis les quartiers La Glacière et Caroubier qui ont également longtemps souffert de cette catastrophe écologique et environnementale.  El Harrach renouera bientôt avec les pelouses, les arbres et les jardins, et la nature comme au bon vieux temps. Beaulieu, Bellevue, Lavigerie, Belfort et les villas de style colonial sur la rive droite, Dussolier, Djenane El Mabrouk, SaintebCorinne, La Faïence, PLM, la Gare et les Dunes seront réhabiltés et l'embouchure de l'Oued El Harrach qui a joué un rôle décisif dans la prise d'Alger par les Espagnols et après traversé par Charles Quint, à la hâte pour fuir en 1541 les soldats de la Régence d’Alger retrouveront, respireront, à la faveur du projet d’envergure de dépollution de l’Oued, à plein poumons, l’air pur. Un geste que les Harrachis avaient oublié, durant plusieurs décennies en raison de la pollution de l’oued qui a pris des proportions alarmantes. Samia D.

Lancement des travaux d'un parc zoologique

MOSTAGANEM

ce père de famille nous confie être venu de Tizi-Ouzou pour permettre à ses enfants de passer un moment agréable. «C’est le seul endroit ou l’on peu profiter de la ville, de la mer et de la verdure en même temps et ça plaît beaucoup aux enfants que je ramène pratiquement chaque week-end» nous confie-t-il. S’agissant de la sécurité, tout est prévu, un dispositif sécuritaire composé d’une trentaine de policiers est mobilisé sur les lieux avec des patrouilles pédestres tout au long de la corniche instaurant ainsi un climat de quiétude. La protection civile est également présente avec plusieurs éléments et une ambulance en cas d’urgence. Hier, avant même l’ouverture de la saison estivale des baigneurs et parmi eux des enfants n’ont pas hésité à piquer une tête dans une eau un peu froide. On sait déjà comment sera la promenade des Sablettes cet été …. Promenade des sablettes un pur bonheur pour les parents, leurs enfants, et aux Algérois. Un espace ou se mêlent, la verdure, le soleil, la mer et de l’air pur. Par ailleurs, il est à signaler que la Promenade des Sablettes, première tranche de l’aménagement de la baie d’Alger qui s’inscrit dans le cadre du schéma directeur de réhabilitation de la ville d’Alger à l’horizon 2029, est en phase de réalisation et sera réceptionnée l’été prochain. Mohamed Mendaci

Ph : Billal

Dimanche 20 Avril 2014

Trois personnes dont un enfant ont trouvé la mort, hier aprèsmidi dans une fosse septique au lieu-dit El Maktoufa, dans la commune de Tolga (Biskra), a appris l’APS auprès de la Protection civile. L’accident est survenu lorsqu’un enfant, âgé de trois ans, a fait une chute mortelle dans un puits servant de fosse septique, suivi de son père (35 ans) qui a tenté de le sauver, puis d’une troisième personne, un fellah qui

Trois personnes périssent dans une fosse septique

BISKRA

s’est précipité pour les secourir. Tous les trois y ont laissé la vie. Les trois dépouilles, retirées de la fosse par les éléments de la Protection civile ont été déposées à la morgue de l’hôpital Mohamed-Ziyouche de la ville de Tolga (36 km à l’ouest de Biskra), a ajouté la même source. Les services compétents ont ouvert une enquête pour établir les circonstances exactes de cet accident.

10

A

ussi, la feuille de route du Président de la République, qui vient d’être réélu pour un quatrième mandat par la majorité absolue, intègre les objectifs de croissance arrêtés dans le cadre du quinquennat 2015-2019, et les actions qui nécessitent d’être renforcées. Dans cette optique, le programme de campagne du président met l’accent sur une répartition équitable de l’effort national de développement, et une implication de l’ensemble des acteurs économiques dans cette dynamique. Le Sud, et les Hauts-Plateaux occupent une place privilégiée dans la stratégie qui axe, au titre du prochain quinquennat, sur le développement de l’agriculture et l’industrie, deux créneaux qui bénéficieront de moyens conséquents pour dynamiser le secteur de l’emploi. En fait, il sera question de

La stratégie économique pour les cinq prochaines années est enclenchée. Un ambitieux programme qui devra, pour l’essentiel, consacrer la continuité de l’effort entamé dans tous les domaines, et, par-la même, consolider les acquis.
dans le processus de développement. L’approche vise à poursuivre la politique d’aménagement du territoire à même de garantir une localisation équilibrée et étudiée des activités économiques à entrevoir, à travers le territoire national et une stabilisation des populations. De nouveaux programmes spécifiques aux régions des Hauts-Plateaux et du Sud seront lancés dans le cadre de cette vision qui devra mobiliser l’ensemble des forces vives de la nation. Cette conciliation, entre les besoins et les objectifs s’avère nécessaire pour assurer un développement durable, et par conséquent, contribuer à la consécration de la justice sociale. Une équation indispensable à la paix sociale et la stabilité du pays. Le président, dont le peuple a renouvelé la confiance pour un nouveau mandat à la tête

Une vision basée sur l’équilibre régional
DEVELOPPEMENT

Economie

EL MOUDJAHID

concilier les objectifs de développement aux besoins d’aménagement du territoire, une préoccupation prise en charge dans la vision du Président de la République. Celle-ci penche en faveur

L

a Banque mondiale a approuvé vendredi dernier un prêt supplémentaire pour la Tunisie d’un montant de 100 millions de dollars à l’appui d’un projet visant à soutenir le financement des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) de ce pays maghrébin. Selon la BM, cette opération permettra ‘‘de renforcer la montée en puissance d’un projet qui s’est révélé efficace pour améliorer l’accès des MPME tu-

Prêt de 100 millions de dollars à la Tunisie
nisiennes au financement en temps de difficulté économique, et d’ouvrir des lignes de crédit pour accorder des prêts à des microentrepreneurs et de proposer aux PME des financements à long terme assortis de périodes de grâce.’’ Les MPME, qui sont au nombre de 624.000 en Tunisie, soit 99,7% de l’ensemble des entreprises du pays, et qui emploient environ 1,2 million de travailleurs, soit 44% de la main-d’œuvre du secteur privé formel, ‘‘sont le moteur de la croissance économique du secteur privé en Tunisie et comptent parmi les plus gros pourvoyeurs d’emplois’’, explique l’institution de Bretton Woods. Le soutien de la BM viendra également appuyer le gouvernement tunisien dans ses efforts pour améliorer la gouvernance dans le but d’amener le secteur financier du pays

BANQUE MONDIALE

d’un déploiement des activités, entre autres, industrielles, dans le cadre d’une démarche intégrée qui prend en considération les besoins et spécificités de chaque région du pays, une donne incontournable

de l’Etat, s’est engagé à travers son programme électoral, à poursuivre l’action de développement à travers les différentes régions du pays, dans le souci de consacrer l’égalité des chances entre les jeunes, premiers concernés par l’entreprise d’édification de l’Algérie, loin de l’exclusion, et de la marginalisation. La démarche préconisée vise l’instauration d’un équilibre qui garantit un accès paritaire aux opportunités de développement, et aux dividendes de la croissance. « Le souci constant de la démarche sera d’inscrire le développement économique dans une perspective de protection des acquis sociaux du peuple et de renforcement de la solidarité nationale et de la cohésion sociale » précise, dans ce sens, le document portant programme du Président Abdelaziz Bouteflika. D. Akila

L

es cours des matières premières ont peiné à trouver une direction au cours de la semaine écoulée écourtée par la fermeture des marchés aux Etats-Unis et en Europe, et marquée par une recrudescence des tensions entre la Russie et l’Ukraine. Les prix du pétrole ont fini la semaine en hausse, aidés par de bons chiffres économiques américains dans un marché toujours sur le qui-vive à l’orée du long week-end de Pâques, malgré un accord sur une désescalade des tensions en Ukraine. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a terminé à 109,53 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) contre 107,33 dollars une semaine plus tôt. Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en mai a fini à 104,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), contre 103,74 dollars le vendredi précédent. Les prix des matières premières alimentaires ont divergé la semaine écoulée, écourtée par la fermeture des marchés pour le Vendredi saint aux EtatsUnis et en Europe, le café se re-

L

a capacité de la Chine en électricité nucléaire, comprenant celle en opération et en construction, devrait atteindre 88 GW d’ici à 2020, a annoncé hier le président de l’Association de l’énergie nucléaire de Chine, Zhang Huazhu. L’électricité nucléaire jouera un rôle plus important dans l’amélioration de la structure énergétique de la Chine, alors que le pays est confronté au changement climatique et à la pollution de l’air, a-t-il déclaré lors d’une rencontre dédiée au secteur du nucléaire. En 2013, la Chine avait pro-

La capacité en électricité nucléaire atteindra 88 GW d’ici 2020
duit environ 51,3 milliards de kwh d’électricité nucléaire, ce qui représente une réduction des émissions de dioxyde de carbone de 55 millions de tonnes, a expliqué M. Zhang. L’Administration nationale de l’énergie (ANE) avait jugé en mars dernier que la Chine « avait besoin d’énergie nucléaire pour réduire sa dépendance aux combustibles fossiles, dont le charbon », indiquant que l’énergie nucléaire ne représentait que 2% de la production d’électricité du pays. Selon M. Zhang Guobao, la Chine arrive en 6e position dans le monde en matière

pliant, le cacao se consolidant et le sucre montant un peu. Les cours du sucre ont progressé quelque peu, alors que le « marché développe des inquiétudes sur l’impact d’El Niño sur la récolte au Brésil », premier producteur et exportateur mondial de sucre. Du côté des fondamentaux, le marché mondial du sucre reste bien approvisionné, avec un excédent d’offre prévu en 2013/2014 (pour la quatrième saison consécutive) et des stocks mondiaux élevés. A Londres, la tonne de Sucre blanc pour livraison en août valait 469,60 dollars, contre 468,10 dollars le vendredi précédent. A New York, la livre de Sucre brut pour livraison en juillet valait 17,60 cents, contre 17,05 cents pour le contrat de mai sept jours auparavant. Les cours du café ont chuté, l’Arabica coté à New York retombant de son plus haut en deux ans atteint la semaine d’avant (210,90 cents) et repassant sous la barre des 200 cents la livre. Selon les experts de Commerzbank, la chute des prix a été provoquée par des éléments techniques. Sur le Liffe de Londres, la

Difficultés à trouver une direction
COURS DES MATIERES PREMIERES
tonne de Robusta pour livraison en juillet valait 2.086 dollars vendredi, contre 2.140 dollars le vendredi précédent. Sur le ICE Futures US de New York, la livre d’Arabica pour livraison en juillet valait 191,80 cents, contre 204,70 cents pour le contrat de mai sept jours auparavant. Les cours du cacao ont évolué dans une fourchette étroite, alors que le marché attend les chiffres sur les volumes de fèves broyées en Amérique du Nord au cours du premier semestre, qui doivent être publiées jeudi après la clôture des marchés. A Londres, la tonne de Cacao pour livraison en juillet valait 1.857 livres sterling, contre 1.861 livres sterling pour le contrat de mai le vendredi précédent. A New York, la tonne pour livraison en juillet valait 2.984 dollars, contre 2.985 dollars sept jours plus tôt. Un épisode de gel aux EtatsUnis et les troubles en Ukraine ont porté les cours du blé à Chicago, tandis que ceux du soja ont continué à profiter du niveau très faible des réserves américaines. Le maïs a légèrement reculé. Le boisseau de blé

à servir davantage de catalyseur de la croissance et de la création d’emplois par le biais de l’accroissement des prêts aux MPME, note-t-elle. Lors d’une récente visite en Tunisie, Mme Inger Andersen, vice-présidente de la BM pour la région MENA, avait annoncé le lancement d’un programme d’appui d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 1,2 milliard de dollars pour ce pays.

CHINE

pour la même échéance s’est établi à 6,9125 dollars contre 6,6025 dollars à la clôture vendredi dernier (+4,70%). Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus vendu, a clôturé jeudi à 4,9475 dollars contre 4,9850 dollars en fin de semaine dernière (0,75%). Le boisseau de soja également pour livraison en mai a terminé à 15,1400 dollars contre 14,6300 dollars il y a une semaine (+3,49%). Il est monté mercredi à son plus haut niveau depuis juillet. Pour les métaux précieux, les cours ont oscillé, écourtés par la fermeture des marchés pour le Vendredi saint aux Etats-Unis et en Europe et marquée par une recrudescence des tensions entre la Russie et l’Ukraine. Porté par un regain des tensions en Ukraine, le métal jaune a tout d’abord continué sur sa lancée de la semaine dernière, montant lundi jusqu’à 1.331,11 dollars l’once, son niveau le plus élevé depuis trois semaines. Puis l’or a dégringolé mardi, tombant jusqu’à 1.282,32 dollars l’once, le cours du métal précieux passant une série de

Dimanche 20 Avril 2014

de production d’énergie nucléaire, mais sur le ratio de sa production totale d’énergie électrique, elle occupe le 30e rang mondial, soit presque le taux le plus faible parmi les pays nucléaires. Le développement de l’énergie nucléaire en Chine a été suspendu après la crise de Fukushima au Japon en mars 2011. Le pays avait alors suspendu les approbations des centrales nucléaires et a lancé un contrôle de sécurité à l’échelle nationale. En octobre 2012, les approbations de ces centrales ont repris mais avec prudence. APS

Trois pays de l’Afrique de l’Ouest, notamment le Bénin, le Mali et le Sénégal, bénéficient du projet des Biomasses de l’Afrique de l’Ouest pour l’énergie et la fertilisation (WABEF). Ce projet vise à reconvertir les déchets organiques en énergie pour les populations et les industries, et en fertilisants pour les cultures. D’un coût global de 1.028 millions d’euros, dont 743.000 euros du Fonds européen de développement (FED), ce projet qui durera trois ans ambitionne de contribuer au développement durable de l’Afrique, notamment du Bénin, du Mali et du Sénégal par la promotion du recyclage des déchets solides ménagers d’origine agricole, agro-industrielle et municipale.

Trois pays ouest-africains bénéficient d’un projet

ENERGIE ET FERTILISATION

paliers déclenchant de nouveaux ordres de ventes, ont expliqué les analystes. Sur le London Bullion Market, l’once d’or a terminé à 1.299 dollars vendredi, contre 1.318 dollars le vendredi précédent. L’argent, considéré comme une alternative bon marché à l’or, a suivi le métal jaune dans sa dégringolade. L’once d’argent a clôturé à 19,62 dollars, contre 20,09 dollars il y a sept jours. Les métaux échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont peiné à trouver une direction au cours de la semaine écoulée à l’exception du nickel, toujours en forte hausse. Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s’échangeait à 6.648 dollars vendredi, contre 6.692 dollars le vendredi précédent, l’aluminium valait 1.875,50 dollars la tonne, contre 1.895 dollars, le plomb valait 2.143 dollars la tonne, contre 2.124,75 dollars, l’étain valait 23.445 dollars la tonne, contre 23.563 dollars, le nickel valait 18.000 dollars la tonne, contre 17.464 dollars, et le zinc valait 2.071,50 dollars la tonne, contre 2.056,75 dollars.

EL MOUDJAHID

ORAN

Pas moins de 250 jeunes bénéficieront prochainement d'une formation spécialisée en réhabilitation du vieux bâti, a annoncé le président de l'association socioculturelle "Santé Sidi El-Houari" (SDH).
ette initiative, menée en partenariat avec les différents acteurs du secteur, permettra, à terme, l'insertion professionnelle de 250 artisans et ouvriers spécialisés en réhabilitation", a précisé M. Kamel Bereksi, en marge de la cérémonie d'ouverture du Mois du patrimoine. Cette opération a été mise sur pied par plusieurs partenaires, à l'instar de la direction de la formation et de l'enseignement professionnels, la direction de l'emploi, la Chambre d’artisanat et des métiers, l'Office de promotion et de gestion immobilières (OPGI) et la Faculté d'architecture de l'Université des sciences et de la technologie d'Oran (USTO), a expliqué M. Bereksi. Une société chargée de la réhabilitation d'immeubles anciens dans la ville d'Oran participe également à cette opération qui débutera, dans une première phase, par la formation d'une vingtaine de formateurs, dont des architectes, des ingénieurs et artisans confirmés, a fait savoir le président de "SDH". "L'intérêt de cette initiative réside également dans le fait qu'elle comblera le déficit en main-d'œuvre relevé à travers

250 jeunes seront formés
RÉHABILITATION DU VIEUX BÂTI

Régions

11 Doublement de la route Sigus-Taxas
OUM EL-BOUAGHI
Un tronçon de 13 km de la route nationale (RN) n° 10 reliant la commune de Sigus au lieu-dit Taxas, dans la wilaya d’Oum El-Bouaghi, a fait l’objet d’une opération de doublement et ouvert à la circulation, a-t-on constaté samedi. D’un coût de 770 millions de dinars, cet axe, désormais en 2x3 voies, doté d'un ouvrage d’art enjambant l’oued Sigus, a permis d’améliorer "notablement" le trafic automobile, a affirmé à l’APS, le directeur des travaux publics (DTP), Mohamed Bahloula. Le doublement attendu "prochainement" d’un segment de la RN10 reliant Sigus à Ouled Rahmoune (Constantine) "fluidifiera davantage la circulation entre les wilayas situées dans cette région et l’autoroute Est-Ouest", a ajouté le même responsable, soulignant qu’à terme, ce sont 80 km entre Aïn Beida et les limites de la wilaya de Constantine qui seront doublés.

"C

les différents chantiers de réhabilitation en cours à Oran", a-til fait valoir, tout en insistant sur la valeur ajoutée escomptée au plan qualitatif. L'association SDH est implantée au cœur du quartier historique de Sidi ElHouari, où elle dispose d'une école de formation dédiée aux divers segments du bâti ancien, comme la maçonnerie tradition-

MASCARA
Un volume record de 71 millions de m3 d'eau a été atteint, cette année, au barrage d’Ouizert dans la daïra d’Oued Taria. Le volume stocké actuellement est de 71 millions de m3, en raison des récentes précipitations et chutes de neige qu’a connues la région lors des mois précédents, selon les fellahs. Ce volume d'eau va permettre le remplissage des nappes, cette année est selon eux la meilleure, nous dit un fellah de la région. Pour rappel, le barrage d’Ouizert, qui est le plus grand ouvrage parmi les 4 barrages que compte la wilaya, affiche,

Un volume record
BARRAGE D’OUIZERT

nelle, la taille de pierre, la charpente et la ferronnerie. Près de 180 jeunes issus de cette structure de formation agréée ont été déjà recrutés par les entreprises chargées de la réhabilitation du vieux bâti à Oran. La cérémonie d'ouverture du Mois du patrimoine s'est tenue sur le site de "SDH" sous le slogan "Ensemble, ravivons le patrimoine ora-

nais". Les organisateurs ont présenté, à cette occasion, leur programme d'activités qui comprend, entre autres, une caravane de sensibilisation, des visites guidées à travers le vieil Oran et des conférences mettant en exergue la richesse du patrimoine matériel et immatériel algérien.

Quelque 70 aides à l’habitat rural ont été attribuées dernièrement dans la commune de Sehaïlia (Mascara) au titre du programme complémentaire, at-on appris auprès du président d’APC. Ce nouveau quota s’ajoute à 1.150 aides à l’habitat rural dont a bénéficié la commune depuis 2002, ce qui a permis le retour d’un grand nombre de la population à son douar

Attribution de 70 aides à l’habitat rural à Sehaïlia
d'origine quitté dans les années 1990, à cause de la détérioration de la situation sécuritaire. La commune de Sehaïlia à vocation agricole, qui regroupe 14 douars totalisant 13.000 habitants, connaît un déficit en habitat rural de 1.100 unités, selon des demandes de citoyens. Cette collectivité locale a bénéficié, depuis deux ans, de 189 logements socio-locatifs, dont 49 ont été réalisés et attribués et le resta sera concrétisé avant la fin de l’année en cours. À noter que cette commune n’a pas bénéficié d’autres programmes, faute de foncier. Elle déplore aussi, selon son P/APC, un déficit en matière de transport scolaire, disposant seulement de cinq bus, insuffisants pour le transport de 200 élèves du cycle moyen de la partie sud-est de la commune et

pour la première fois, un taux de remplissage de 71 millions de m3, mais les fellahs sont mécontents en ce sens que le barrage en question n’étant pas destiné a l'irrigation, il constitue un stock qui fait des lâchers pour alimenter d’autres barrages comme celui de Bouhanifia et Mohammadia. Alors, les fellahs de la région d’Ouizert demandent la réalisation d'une conduite d’irrigation pour une exploitation optimale des ressources hydriques à des fins d’irrigation des cultures agricoles maraîchères et autres. A. Ghomchi

Une dotation de plus de cinq milliards de DA a été affectée à la wilaya de Djelfa, au titre du présent quinquennat et du programme complémentaire, pour la réalisation de projets de raccordement au gaz naturel, a-t-on appris hier auprès de la direction locale de l’énergie et des mines. Un montant de près de 4,492 milliards de DA de cette dotation a été dégagé pour le raccordement des agglomérations urbaines d’Oum Drou, Lakhmis, El-Kernini, Sidi Bayzid, Amoura et Oum Adham, abritant près de 2.026 foyers. Les études techniques inhérentes à ces projets sont déjà achevées, au même titre que la sélection des entreprises chargées de la réalisation des réseaux, a ajouté la même source. Une autre enveloppe de près de 800 millions de DA servira à la réalisation de près de 5.000 raccordements au profit d’agglomérations secondaires, et ce au titre d’une convention paraphée entre le ministère de tutelle et l’Entreprise de distribution d’électricité et de gaz du Centre. La concrétisation de ces projets portera le taux de raccordement de la wilaya au réseau de gaz naturel de 82% à 89%, selon la même source, qui signale la réalisation en cours d’autres projets portant sur le raccordement des communes de Taâdhimt et Deldoul, et de cinq agglomérations urbaines, pour un montant de plus de 1,7 milliard de DA.

5 milliards de DA pour le raccordement au gaz

DJELFA

de 250 lycéens vers la ville de Tighennif, en plus d'élèves du primaire vers des écoles distantes de 3 kilomètres de leurs foyers. Le vice-président d’APC chargé des affaires sociales a insisté, pour sa part, sur l’importance de la réalisation d’un CEM dans la commune destiné aux élèves de Zaâguine et de zones limitrophes, en plus d’un lycée.

SOUK AHRAS

30 éleveurs formés aux techniques laitières
La filière lait a produit, en 2013 dans la wilaya de Souk Ahras, un volume de 96 millions de litres, a-t-on rappelé, soulignant que le taux de croissance global du secteur agricole a atteint, durant cette même année, 30,3%, plaçant la wilaya en seconde position à l’échelle nationale. Des stages de formation ont profité également à la filière oléicole, dont la superficie enregistre un développement considérable puisqu’elle est passée de 3.985 hectares en 2012 à plus de 7.700 hectares l’année dernière. Cette expansion a permis à l’oliveraie de Souk Ahras de compter désormais 1,15 million oliviers, a-t-on fait savoir à la DSA. Vingt autres paysans ont récemment bénéficié de formations aux techniques nouvelles d’élevages, ovin et bovin, de l’aviculture et de l’apiculture assurées par l’Institut agricole de Guelma, selon la même source qui a indiqué que d’autres formations viennent d’être engagées par la DSA au profit de 40 agriculteurs des communes de Sedrata et de Zouabi situées au sein du périmètre irrigué de Sedrata qui s’étend sur 2.200 hectares

Une trentaine d’éleveurs laitiers prennent part, depuis le début du mois à Souk Ahras, à des stages de formation aux techniques modernes d’amélioration des rendements et de préservation de la santé du cheptel bovin, a-t-on appris, hier, auprès de la direction des services agricoles (DSA). Initiés avec le concours de l’Institut technique de l’élevage (ITELV) d’Annaba, les stages de formation, qui se poursuivront jusqu’à octobre prochain, ont trait aux méthodes de reproduction, à l’alimentation bovine et à la santé des vaches laitières, a indiqué la même source.

Une opération de distribution publique de gaz naturel (DP-gaz) a été mise en service au profit de 542 foyers ruraux situés dans des mechtas de la wilaya de Mila. Le wali de Mila a symboliquement procédé, à cette occasion, à la mise en service du réseau alimentant la mechta El-Robaâ, dans la commune d’Aïn Beida Hariche, où 400 foyers bénéficient désormais de cette énergie propre. Ce projet, financé sur le budget de la wilaya, a porté sur 19,8 km de conduites de transport et de distribution, ont indiqué les responsables de la Société de distribution de l’électricité et du gaz de l’Est (SDE). Par ailleurs, le coup d’envoi des travaux de raccordement des 202 foyers de la mechta Karmouda a été donné par le chef de l’exécutif local qui a insisté sur le respect du délai de réalisation qui "ne saurait excéder le mois de novembre prochain". Selon le wali, toutes les communes de la wilaya seront raccordées au réseau de gaz naturel, "avant la fin de l’année 2014". Le taux de couverture en gaz naturel dans cette wilaya avoisine les 60%, indique un responsable de la direction de l’énergie et des mines.

542 foyers ruraux raccordés au réseau de gaz
MILA

Dimanche 20 Avril 2014

12

AIN TEMOUCHENT

27,8 tonnes de déchets non organiques ont été récupérés durant le premier trimestre au niveau des deux centres d’enfouissement techniques (CET) de la wilaya d’Aïn Temouchent, sur un volume global de 13.435 tonnes de déchets ménagers traités, a-t-on appris auprès du directeur de l’entreprise publique de gestion de ces centres.

27,8 tonnes de déchets non organiques récupérés
TRI SELECTIF

Régions

OUARGLA

BREVES DES WILAYAS

EL MOUDJAHID

L

es produits récupérés au niveau des CET de Sidi Safi et Sidi Ben Adda, opérationnels depuis fin 2011, se composent de plastique (8 t), de polyéthylène (4 t), de métaux ferreux et non ferreux (7 t) et de papiers et cartons (6 t), entre autres, a indiqué M. Aboubekr Megherbi. L’ action de récupération représente des recettes de l’ordre de 12.663.250 DA au profit du l’entreprise de gestion des CET qui couvrent dix communes de la wilaya. Le CET de Sidi Ben Adda couvre le groupement urbain d’Aïn Témouchent formé de Sidi Ben Adda, Châabet El L’ham, El Malah et Ouled Kihal. Celui de Sidi Safi prend en charge les déchets ménagers des communes de Beni Saf, Ain Tolba, Sidi Safi, Ain Kihal et Emir Abdelkader, a-t-on ajouté. Les CET, qui ont contribué à l’éradication totale des décharges sauvages au niveau de l’ensemble des collectivités locales concernées, se

chargent également de la récupération et la commercialisation des déchets non organiques. Ils reçoivent, depuis le mois de janvier 2013, les déchets ménagers des communes de Chentouf et Terga. Parallèle-

ment et pour poursuivre l’opération d’éradication des décharges sauvages, la wilaya d’Aïn Témouchent bénéficiera prochainement de deux décharges contrôlées et une décharge pour les déchets so-

lides. En cours de réalisation, la décharge contrôlée de Sidi Boumediene sera réceptionnée prochainement pour traiter les déchets ménagers de Sidi Boumediene, Ain Larbâa, Tamazoura et Oued Sebbah, a signalé M. Aboubekr Megherbi. Une autre décharge contrôlée, dont le choix de terrain, déjà arrêté, sera implantée à El Amria pour couvrir cette commune et cinq autres voisines. Pour les déchets solides, le site de Sidi Yamine (Aïn Témouchent) a été choisi pour la construction d’une décharge qui accueillera ce type de déchets. Ces trois opérations ont bénéficié d’un montant de 350 millions de dinars dans le cadre du programme complémentaire 2013, pour leur réévaluation, a-t-on souligné. S’agissant du traitement des déchets hospitaliers et en attendant la réception de quatre incinérateurs, une convention a été passée avec l’établissement hospitalier « Dr Benzerdjeb », a-t-on ajouté.

Neuf personnes ont été tuées et 111 autres ont été blessées dans 48 accidents de la circulation, survenus la semaine écoulée à travers le sud-est du pays, a indiqué un communiqué du 4e commandement de la gendarmerie nationale à Ouargla. Ces accidents se sont produits sur le territoire des wilayas de Biskra (19), El-Oued (7), Laghouat (5), Illizi (4) et Ghardaïa (3), a-t-on précisé.

TIARET

CONSTANTINE

Les travaux de réhabilitation du pont de pierre connu sous l’appellation de « pont Romain », situé boulevard de la Soummam à Constantine, et qui s’est effondré durant l’hiver 2005, viennent d’être lancés, a-t-on constaté samedi. Selon le directeur des travaux publics (DTP), Djamel-Eddine Bouhamed, l’ action de réhabilitation, inscrite dans le cadre du programme d’accompagnement relatifs aux projets de la manifestation « Constantine, capitale de la culture arabe 2015 », a été confiée à la Société algérienne des ponts et travaux d’art (SAPTA) en coordination avec un expert italien spécialisé dans ce type d’ouvrages anciens. La réhabilitation du « pont Romain » comprendra, entre autres, la reprise « à l’identique » des deux arches en pierre bleue qui ont cédé en 2005 » ainsi que la « consolidation de l’ensemble de l’ouvrage », le tout au bout d’un délai de dix mois moyennant une enveloppe de 250 millions de dinars, a précisé le responsable. Ce pont-passerelle

Réhabilitation du « pont Romain »

ANNABA

traverse par le Rhumel pour relier le boulevard de la Soummam à la RN n°79, juste à proximité du siège du Centre d’études et de réalisations en urbanisme de Constantine (URBACO, non loin de l’université Mentouri.) C’était un passage « stratégique » pour les piétons, notamment pour les étudiants venant de la cité Kouhil-Lakhdar (Djenane Ezzitoune) et se dirigeant vers l’université. Contrairement au nom que lui ont donné les Constantinois, cet ouvrage ne date pas de l’époque romaine dès lors qu’il a été construit durant l’époque coloniale. Il devait recevoir la ligne de chemin de fer reliant Constantine à Guelma, avant d’être transformé en passerelle pour piétons après la suppression de cette ligne ferroviaire, a souligné le DTP. Fragilisé au fil des ans, ce pont, en particulier deux de ses arches, n’a pas résisté aux violentes chutes de pluie qui s étaient abattues sur la ville durant l’hiver 2005.

La production de la tomate industrielle devrait atteindre les 600.000 q dans la wilaya d’Annaba, malgré une relative régression de la superficie consacrée à cette spéculation, a appris l’APS, auprès de la direction des services agricoles. La campagne de mise en terre des plants de tomate a été lancée au début du mois d’avril en cours sur une superficie globale d’un peu plus de 2.000 ha alors que les surfaces consacrées à cette filière étaient de 3.000 ha en 2010, selon cette source. Ce phénomène est dû à la reconversion d’une partie des exploitants vers la céréaliculture, selon les services agricoles qui ont fait savoir que la filière de la tomate industrielle compte 400 exploitants. L’organisation de la filière est axée sur la généralisation de la mécanisation et sur la mise en place de

Une production de 600.000 q de tomate industrielle prévue

BOUIRA

La chambre de l’artisanat de Tiaret organisera, fin mai prochain, une exposition nationale des produits liés à l’équitation, a-t-on appris de son directeur, M. Amari Smaïl, soulignant que cette manifestation, qui coïncidera avec le Salon national du cheval prévu du 20 au 24 mai, exposera des produits artisanaux de sellerie et de harnais. Elle verra la participation d’artisans qui présenteront des créations en sellerie, en broderie sur cuir et d’habit traditionnel des cavaliers. Des métiers de ferronnerie et autres y seront présents, a-t-on ajouté.

60 familles ont reçu mardi passé les clés de leurs appartements lors d’une cérémonie présidée par le wali, M. Nacer Maskri. Les familles bénéficiaires ont exprimé, à cette occasion, leur joie, et ont tenu à saluer et à exprimer leur gratitude aux autorités locales pour leurs efforts de prise en charge des préoccupations des citoyens.

CONSTANTINE

« règ l e s claires » définissant les relations entre producteurs et transformateurs. La wilaya d’Annaba dispose de 7 machines de plantation et de 3 récolteuses, en plus de 4 unités de transformation. Les principales exploitations se répartissent sur les communes d’El Eulma, de Chorfa, d’El Hadjar, d’Aïn El Berda, de Berrahal et d’El Bouni.

Des mesures pour rattraper le retard accusé par l’opération de restructuration et d’aménagement de la cité El Guemmas, à Constantine, seront prises en urgence, a indiqué le wali, M. Hocine Ouadah. Interpellé lors d’une visite d’inspection par des dizaines d’habitants du quartier, mécontents devant la lenteur constatée dans la réalisation du projet, la wali a promis des mesures d’urgence pour faire accélérer cette opération inscrite dans le cadre d’un programme spécial. Les habitants de ce quartier qui ont également dénoncé « la mauvaise qualité du travail » ont reçu des assurances de la part du chef de l’exécutif local qui a rappelé à l’ordre, in situ, l’entreprise chargée de ces travaux.

M’SILA

Un total de 1,02 million d’ovins a été vacciné à M’sila, au cours de l’actuelle campagne agricole, contre la clavelée, maladie hautement contagieuse appelée aussi variole ovine, a-t-on appris, mercredi passé, auprès des services agricoles. La campagne de vaccination a touché, selon la même source, des moutons appartenant à plus de 6.000 éleveurs activant dans 47 communes de la wilaya où l’élevage ovin constitue la source de revenus de dizaines de milliers de familles. La wilaya de M’sila, connue pour ses vastes étendues steppiques compte plus de 2 millions de d’ovins, a rappelé la même source, soulignant que le cheptel a été immunisé contre la rage, brucellose et fièvre aphteuse.

1,02 million d’ovins vaccinés contre la clavelée

TLEMCEN

Des projets routiers sont en cours de réalisation à travers la wilaya de Tlemcen, a-t-on appris auprès de la direction des travaux publics. Parmi ces projets, la route du littoral reliant, dans son premier tronçon, les villes de Marsa Ben M’hidi et Ghazaouet sur une distance de 58 km, selon le chef de service exploitation et maintenance des routes qui a souligné que ce projet, lancé en février 2013, a été scindé en quatre lots pour accélérer la réalisation fixée à un délai de 24 mois. Cette nouvelle voie, dotée d’une enveloppe de 3,329 milliards de dinars, vise à assurer une fluidité de la circulation automobile entre les ports de la wilaya de pêche et de commerce de Ghazaouet, Marsa Ben M’hidi, Honaine

Ouverture de nouvelles routes
et de Sidna Youchaa (actuellement en cours de réalisation), ainsi qu’à désenclaver des villages côtiers éloignés, notamment des plages aux accès difficiles et des zones d’expansion touristique (ZET), selon la même responsable. Le même responsable a ajouté que ce genre de projets contribueront à imprégner une dynamique au développement socioéconomique dans la région et à promouvoir le tourisme. Le deuxième projet, en cours de réalisation au nord-ouest de la wilaya, concerne le dédoublement de la RN7A entre Maghnia et Marsa Ben M’hidi sur une distance de 60 km pour un coût de 10 milliards de dinars. Cette voie dédoublée contribuera au désengorgement de la circulation, à la

suppression des points noirs et à l’ouverture d’un accès à l’autoroute Est-Ouest. Les autres projets portent sur le confortement et la modernisation de 106 km de routes, la maintenance de 101 km, selon la même source qui a souligné que des projets seront lancés prochainement dont ceux de la voie d’évitement de la ville de Maghnia (11 km), de réhabilitation de la RN 22 reliant Sebdou à El Aricha sur 58 km et de maintenance et de confortement de chemins de wilaya et vicinaux. La wilaya de Tlemcen compte un réseau routier de 4.188 km dont 100 km d’autoroute Est-Ouest, 765 km de routes nationales, 1.189 de CW, 2.134 km de chemins communaux.

Dimanche 20 Avril 2014

EL MOUDJAHID

La présidente de l'ONG américaine ''Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de l'homme'' (RFKennedy Center), Mme Kerry Kennedy, a condamné, vendredi, la violente répression perpétrée, mardi dernier, par les forces d'occupation marocaines, à El-Ayoun, contre une manifestation pacifique de Sahraouis en faveur de l'indépendance, faisant plusieurs dizaines de blessés parmi ces derniers.

RF Kennedy Center condamne la violente répression du Maroc à El-Ayoun
SAHARA OCCIDENTAL

Monde

13
L'ambassade du Portugal cible d'une attaque
LIBYE

Brèves

C

ette ONG américaine, basée à Washington DC, a tenu à observer que ces manifestants sahraouis ont été victimes de la ''brutalité'' des autorités marocaines, et ce quelques jours avant le vote du Conseil de sécurité de l'ONU sur la reconduction du mandat de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO). Dans ce sens, Mme Kennedy a affirmé que la violence perpétrée, mardi dernier, par les forces marocaines contre cette manifestation pacifique du peuple sahraoui ''ne fait que mettre en évidence, le besoin urgent d'un mécanisme de surveillance des droits de l'homme au sein de la MINURSO''. Notant que ''les autorités marocaines affirment haut et fort de ne pas s'attendre à des répercussions suite à leurs actes de violence perpétrés contre le peuple sahraoui", la présidente de cette ONG américaine a soutenu qu'en conséquence, "c'est à la communauté internationale et aux Nations unies,

en particulier, de rectifier cette perception du Maroc, à travers une action rapide et décisive''.

En rappelant que les États-Unis avaient proposé, en 2013, d'introduire un mécanisme de surveil-

lance des droits de l'homme au sein de la MINURSO, Mme Kennedy a, alors, appelé tous les membres du Conseil de sécurité de ''mettre en œuvre cette priorité'' au cours de l'année 2014. Il est à souligner que dans son rapport sur le Sahara occidental présenté jeudi dernier au Conseil de sécurité, le secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a rappelé à cet organe de décision des Nations unies que le dossier du Sahara occidental est un problème de décolonisation, tout en insistant sur la nécessité d'un ''contrôle soutenu, indépendant et impartial'' des droits de l'homme des Sahraouis. Inscrit depuis 1963 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples colonisés, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique qui est occupée depuis 1975 par le Maroc avec le soutien de la France.

L'ambassade portugaise à Tripoli a été prise d'assaut dans la nuit de jeudi à vendredi par quatre hommes armés, qui ont blessé un des agents de sécurité, a rapporté l'agence de presse Lusa. Les inconnus ont pris la fuite lorsque d'autres officiers de sécurité sont arrivés en renfort. Les jours de l'agent ne sont pas en danger, a indiqué Lusa, citant une source au ministère portugais des Affaires étrangères. Depuis la chute du régime de Mouammar El-Gueddafi en 2011, les représentations diplomatiques en Libye sont régulièrement la cible d'attaques et d'enlèvements.

Poutine : "Rien n'empêcherait la normalisation des relations Russie-Occident"
CRISE UKRAINIENNE
ien n'empêcherait" la normalisation des relations entre la Russie et l'Occident, a estimé hier le président russe Vladimir Poutine à la télévision. "Je pense qu'il n'y a rien qui empêcherait la normalisation et une coopération normale", a déclaré M. Poutine dans une interview télévisée. "Cela ne dépend pas de nous. Ou pas seulement de nous. Cela dépend de nos partenaires", a-t-il ajouté. Cette déclaration intervient deux jours après la signature à Genève d'un accord inattendu entre la Russie, l'Ukraine, les États-Unis et l'Union européenne qui devrait permettre une désescalade de la crise ukrainienne. Le président russe a également estimé que la Russie aurait de meilleurs relations avec l'OTAN avec le nouveau secrétaire général, l'ex-Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg. "Nous avons de très bonnes relations, y compris des relations personnelles. C'est une personne très sérieuse et responsable", a-t-il dit. Vladimir Poutine avait accusé le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, d'avoir secrètement enregistré une conversation privée avec lui lorsqu'il était Premier ministre du Danemark. Selon un sondage publié hier, une majorité des habitants de la région de Donetsk (est de l'Ukraine) s'oppose à un rattachement à la Russie mais juge les autorités pro-occidentales de Kiev illégitimes.

"R

L

e nouveau commissaire général de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Pierre Krahenbuhl, a souligné, vendredi, lors de sa première mission à Ghaza, la nécessité de lever le blocus israélien et de mettre fin à la ''sanction collective illégale'' de la population de cette région de la Palestine. ''Rien ne peut vous préparer à voir la réalité à Ghaza, ni rapports humanitaires, ni articles de presse, ni enquêtes des droits de l'homme. Rien n'arrive à expliquer ce que vit la population, le sentiment d'isolement et l'ampleur de la souffrance'', a déploré M. Krahenbuhl dans un communiqué de presse, en affirmant qu'il s'engage à travailler pour mettre fin au blocus en place depuis 2007. Lors d'une visite d'une clinique à Khan Younes, dans le sud de Ghaza, le commissaire général de l'UNRWA a indiqué que l'objectif de sa mission était d'exprimer sa solidarité et son soutien aux réfugiés palestiniens et de trouver le meilleur moyen d'améliorer les services de l'agence onusienne. ''La première chose que l'on remarque à Ghaza est la clôture, qui est un rappel du blocus. Comme l'a rappelé récemment mon prédécesseur, ce blocus a duré au moins aussi longtemps que les pires sièges de villes de l'histoire, comme celui de Leningrad pendant la seconde guerre mondiale. Le blocus est une punition collective illégale et je me joins au dirigeants du monde en appelant à sa fin'', a clamé M. Krahenbuhl. Le chef de l'UNRWA a également constaté que les conditions humanitaires à Ghaza ne cessaient de se détériorer.

L'ONU appelle Israël à lever le blocus illégal de Ghaza
PALESTINE

Le président des États-Unis Barack Obama a promulgué, vendredi, une loi privant de visa américain des ambassadeurs à l'ONU considérés comme des menaces pour les États-Unis ou ayant pris part à des "activités terroristes", un texte qui vise l'envoyé iranien aux Nations unies. Les États-Unis avaient expliqué, mardi, qu'ils n'accorderaient pas de visa à l'ambassadeur à l'ONU choisi par l'Iran, Hamid Aboutalebi, en raison de "son rôle" lors de la prise d'otages à l'ambassade américaine de Téhéran en 1979. Il y a une semaine déjà, Washington avait annoncé qu'il ne délivrerait pas de visa à Hamid Aboutalebi, mais sans donner d'explication à cette décision.

Obama promulgue une loi privant de visa l'ambassadeur iranien à l'ONU
IRAN — ÉTATS-UNIS

AVALANCHE SUR L'EVEREST (NÉPAL)

52,2% des personnes interrogées rejettent l'idée d'un rattachement au territoire de la Russie, contre 27,5% pour et 17,3% incapables de se prononcer. Dans l'ensemble du sud-est russophone, 69,7% s'y opposent, 15,4% sont pour et 12,5% sans opinion, selon cette enquête réalisée auprès de 3.232 personnes dans huit régions par l'Institut international de sociologie de Kiev et publiée par le journal Djerkalo Tyjnia. Dans la région de Donetsk, où se concentrent les tensions séparatistes, 41,1% se prononcent en faveur d'une décentralisation, 38,4% pour une Ukraine "fédérale", comme le propose Moscou, et 10,6% pour un statu quo. 72,5% souhaitent un rattachement à la zone de libreéchange dirigée par la Russie, contre 9,4% pour une entrée dans l'Union européenne.

Moscou annonce son intention de réarmer les Kouriles, son "avant-poste" dans le Pacifique
RUSSIE

L

a Russie a annoncé vendredi qu'elle allait mettre en œuvre, d'ici à 2016, un plan de réarmement des îles Kouriles, toujours réclamées par le Japon. Le ministère russe de la Défense a annoncé l'adoption d'un plan détaillé de construction d'infrastructures militaires sur les îles Kouriles du Sud, revendiquées par le Japon depuis leur annexion par l'URSS en 1945. "D'ici à 2016, toutes les infrastructures principales, et il y en a plus de 150, seront construites", a déclaré le commandant militaire de la région Est, le général Sergueï Sourovikine, cité par les agences de presse. "Les décisions pour la construction d'implantations militaires sur les îles d'Itouroup et Kounachir ont été validées", a-t-il ajouté. "Le choix de

la région est conscient. L'accent est mis par la direction du pays et de l'armée sur le développement de l'Extrême-Orient, et en particulier de Sakhaline et des Kouriles — les avant-postes orientaux de la Russie", a-t-il déclaré. Le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida, dont le pays s'est aligné sur ses alliés occidentaux en condamnant la politique de Moscou en Ukraine, a ainsi fait savoir jeudi qu'il reportait une visite en Russie. Les États-Unis ont de leur côté jugé nécessaire de réaffirmer au début du mois leur soutien militaire au Japon. L'annonce en 2011 par la Russie d'un plan de réarmement des Kouriles avait suscité la colère du Japon.

Les secours cherchaient hier les corps de guides népalais tués la veille dans l'avalanche la plus meurtrière survenue au sommet de l'Everest, et ils n'ont aucun espoir de trouver des rescapés, ont indiqué les autorités. Treize corps ont été récupérés, et trois guides étaient toujours portés disparus. L'avalanche a enseveli les guides qui préparaient la venue d'alpinistes pour la haute saison. Il s'agit de l'accident le plus meurtrier de l'histoire du plus haut sommet du monde. "Il n'y a aucune chance de retrouver vivantes les quatre personnes qui manquent. Elles sont sous la neige depuis 24 heures", a déclaré à l'AFP, Dipendra Paudel, un responsable du ministère népalais du Tourisme. "Nous espérons retrouver les corps, mais nous ne pouvons toujours pas confirmer un bilan de 16 décès." Les 16 hommes faisaient partie d'un groupe de sherpas transportant des tentes, de la nourriture et des cordes qui avaient entrepris sous le soleil une expédition matinale afin d'organiser l'arrivée de clients lors de la haute saison. Sept personnes ont été sorties vivantes de la neige et de la glace, vendredi. L'avalanche s'est déclenchée à 6h45, heure locale, (01H00 GMT), à environ 5.800 mètres d'altitude dans une zone surnommée "popcorn field" — en raison de gros blocs de glace ronds — sur la traversée très dangereuse de la cascade de glace de Khumbu.

13 morts et 3 disparus

Dimanche 20 Avril 2014

14

Les quatre journalistes français libérés
ENLEVÉS IL Y A HUIT MOIS EN SYRIE
Les quatre journalistes français enlevés en juin 2013, en Syrie, ont été libérés hier et vont regagner la France après huit mois de captivité dans le pays le plus dangereux du monde pour la presse et les ONG.
des quatre journalistes français», Edouard Elias, Didier François, Nicolas Hénin et Pierre Torrès retenus en otages en Syrie depuis juin 2013. Les quatre hommes sont «en bonne santé en dépit des conditions très éprouvantes de leur captivité», a ajouté le président. Ils devaient être de retour «samedi dans la nuit» ou «dimanche matin», a précisé l'Elysée. Le chef de l'Etat qui les accueillira avec leurs familles à leur descente d'avion à l'aéroport militaire de Villacoublay, près de Paris.

Monde

EL MOUDJAHID

D

epuis le début de la guerre qui oppose le régime du président Bachar al-Assad aux rebelles ayant juré sa perte au printemps 2011, une trentaine de reporters étrangers ont été enlevés en Syrie. La libération des otages français intervient après celle de plusieurs journalistes européens qui se trouvaient aux mains de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), le plus radical des groupes jihadistes en Syrie. Mais de nombreux journalistes, dont les Américains Austin Tice, disparu de-

Deux employés pakistanais des Nations unies kidnappés à Karachi
PAKISTAN
La police de la ville portuaire de Karachi, au sud du Pakistan, a annoncé tard, vendredi, que des hommes armés non identifiés avaient kidnappés deux employés locaux des Nations unies, a indiqué la presse locale. La presse a rapporté que les hommes armés, à bord de deux voitures, avaient tiré les employés hors de leur voiture dans le quartier Gulshan-e-Mamar de Karachi.

Brèves

puis août 2012, et James Foley, disparu depuis novembre 2012 et qui a collaboré avec l'AFP, sont toujours otages. Dans une

déclaration à l'AFP, le président François Hollande a dit avoir «appris avec un immense soulagement ce matin la libération

L'UE salue le retour à l'ordre constitutionnel
MADAGASCAR
La Haute Représentante de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ainsi que vice-présidente de la Commission européenne, Mme Catherine Ashton, et le Commissaire européen au développement, Andris Piebalgs, ont salué vendredi le retour de Madagascar à l'ordre constitutionnel. La mise en place des nouvelles institutions sur la Grande Ile en océan Indien suite aux élections présidentielle et législatives «marque le retour du pays à l'ordre constitutionnel et constitue le point de départ vers la consolidation démocratique, l'Etat de droit, la bonne gouvernance et la stabilité politique dont Madagascar a besoin», ont-ils souligné.

Ratification du protocole d'abolition de la peine de mort
GABON
Le Gabon a ratifié le protocole de l'Onu sur l'abolition universelle de la peine de mort, rapporte la presse locale citant un communiqué. «Il s'agit d'une suite logique après que le Gabon a officiellement abrogé la peine de mort de sa législation en 2011, alors que dans les faits, la peine capitale n'était déjà plus appliquée sur le territoire national depuis plus de 20 ans», indique un communiqué de la Présidence de la République gabonaise. Le Gabon devient ainsi le 17e Etat africain à avoir officiellement aboli la peine capitale en droit. La dernière exécution capitale dans le pays remonte à 1985.

29 décès confirmés
Vingt-neuf personnes ont péri tandis que 179 personnes ont été secourues et plusieurs autres sont toujours portées disparues dans le naufrage d'un ferry sud-coréen, ont rapporté vendredi les médias locaux dans un nouveau bilan. Un précédent bilan a fait état de 25 morts. Le nombre de passagers portés disparus était de 273. La Garde côtière, la marine ainsi que des plongeurs privés poursuivent les opérations de recherche et de secours et les opérations sur le site de l'accident dureront jusqu'à 6 heures du matin hier. Le ferry de passagers pesant 6 825 tonnes et baptisé «Sewol» a coulé au large de l'île de Jindo près de la pointe sud-ouest de la Corée du Sud. La plupart des personnes portées disparues se trouvent piégées à l'intérieur du navire submergé, selon les secouristes.

NAUFRAGE D'UN FERRY EN CORÉE DU SUD

L'armée sud-soudanaise a annoncé hier qu'elle avait «perdu le contact» avec ses troupes qui combattent les rebelles dans un Etat pétrolifère stratégique du Nord, dont les rebelles ont repris cette semaine la capitale. Les forces du président Salva Kiir affrontent dans l'Etat d'Unité (nord) les partisans de l'ancien vice-président Riek Machar, limogé l'an dernier. Les rebelles avaient repris mardi dernier, la capitale de l'Etat, Bentiu, dans une offensive visant à prendre le contrôle des principaux puits de pétrole de la plus jeune nation de la planète. Des Casques bleus de l'Onu ont rapporté que des dizaines de cadavres jonchaient les rues de Bentiu. Les rebelles affirment que l'armée était en

L'armée a perdu le contact avec ses troupes dans un Etat stratégique
SOUDAN DU SUD

déroute lorsqu'elle a fui Bentiu et qu'ils avaient saisi de nombreux équipements militaires, y compris de l'artillerie. Les militaires ont nié, disant qu'ils préparaient une contre-attaque. Mais l'état-major à Juba a admis qu'il n'arrivait plus à joindre ses troupes depuis jeudi. «Il y a un problème, nous avons perdu le contact (...) Les téléphones ne passent pas», a déclaré le porte-parole de l'armée, Malaak Ayuen. Aucun détail supplémentaire n'était disponible dans l'immédiat sur la situation dans l'Etat d'Unité, mais selon diverses sources, les rebelles intensifient leurs attaques, notamment dans les régions de Melut et Renk dans l'Etat du Haut-Nil (nord-est), lui aussi producteur de pétrole.

FRAPPE DE DRONE AU YÉMEN

15 éléments d'Al-Qaïda et 3 civils tués
Quinze membres présumés du réseau terroriste Al-Qaïda et trois civils ont été tués hier dans une frappe de drone dans le centre du Yémen, a indiqué un responsable des services de sécurité. L'attaque est survenue dans la province de Baida, considérée comme un fief d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). Les éléments d'Al Qaïda se trouvaient à bord d'un véhicule qui roulait en direction de la province de Shabwa, dans le sud, alors que les trois civils ont été tués lorsqu'ils circulaient à proximité.

Un officier de police tué

EXPLOSION D'UNE BOMBE EN EGYPTE

Un proche conseiller politique du président français François Hollande a annoncé vendredi sa démission après des accusations de conflit d'intérêt et de train de vie somptuaire portées la veille par un site d'information. «Je veux redire que je n'ai commis aucune faute. Je n'ai jamais été en situation de conflit d'intérêts», affirme dans un communiqué Aquilino Morelle qui souhaite toutefois «mettre fin à (ses) fonctions» à l'Elysée pour «être entièrement libre de répondre (aux) attaques», selon l'agence de presse française (AFP). L'ex conseiller, qui était également chef du pôle communication de l'Elysée, indique aussi avoir pris sa décision «pour ne pas gêner l'action du président de la République, du gouvernement et de la majorité, dans un moment particulièrement difficile de la vie du pays». «Je le

Démission d’un conseiller du président Hollande
FRANCE

PAPOUASIE-NOUVELLE GUINÉE

Séisme de magnitude 6,9
fais, enfin, pour protéger ma famille», conclut-il. Selon un article publié jeudi par le site d'information Mediapart, Aquilino Morelle a touché 12.500 euros en 2007 pour une activité de conseil auprès d'un laboratoire danois, Lundbeck, alors qu'il travaillait au sein d'un organisme interministériel chargé notamment de contrôler l'industrie pharmaceutique.

Un violent séisme de magnitude 6,9 s'est produit hier au large de l'île Bougainville de la Papouasie-Nouvelle Guinée, a indiqué l'institut américain de géophysique (USGS). Le tremblement de terre a eu lieu à 01H04 GMT, à 62 km de la localité de Panguna, sur Bougainville, à une profondeur de 45 km, a précisé l'institut américain de géophysique (USGS). L'USGS a classé la secousse en catégorie «verte», ce qui signifie que des victimes et des dégâts importants sont très peu probables.

Un officier de police égyptien a été tué vendredi soir par l'explosion d'une bombe au Caire, a-t-on indiqué de source sécuritaire officielle. L'explosion visait un poste de la police de la circulation. De telles attaques se multiplient en Egypte contre les forces de l'ordre depuis l'éviction par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet dernier. Elles sont généralement attribuées à des groupes jihadistes, dont certains revendiquent leurs liens avec AlQaïda et qui affirment agir en représailles à l'implacable répression que mène le gouvernement installé par le maréchal Abdel Fattah al-Sissi contre les pro-Morsi, notamment la confrérie des Frères musulmans.

Le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein a indiqué hier que les recherches du Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord en sont à «un stade critique». «Les recherches de ce jour et demain sont à un stade critique. Nous appelons tout le monde à travers la planète à prier afin que nous trouvions quelque chose», a affirmé M. Hussein lors d'une conférence de presse. Le robot sous-marin a achevé pendant la nuit de jeudi à vendredi une autre mission dans la zone de recherche et a commencé à mener vendredi sa 5e mission. Le Bluefin21 a jusqu'ici procédé à la recherche dans des zones d'une superficie d'environ 110 km². L'enquête sur la disparition du vol MH370 examine divers scénarios : un détournement, un acte de sabotage ou l'acte désespéré d'un passager ou d'un membre de l'équipage. Mais aucun élément matériel n'a permis de privilégier l'une ou l'autre de ces hypothèses.

Les recherches sont à un stade critique
AVION MALAISIEN DISPARU

14 lycéennes échappent à leurs ravisseurs du groupe Boko Haram
NIGERIA
Quatorze lycéennes sur les 129 enlevées lundi dernier par le groupe armé Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, ont réussi à échapper à leurs ravisseurs mais 85 étaient toujours portées disparues, ont annoncé samedi les autorités nigérianes. «Je suis ravi d'annoncer que 14 lycéennes de plus ont échappé à leurs ravisseurs», a déclaré Mallam Inuwa Kubo, le responsable de l'éducation dans l'Etat de Borno (nord-est), où l'enlèvement en masse des 129 adolescentes dans leur lycée de Chibok avait eu lieu lundi dernier.

Dimanche 20 Avril 2014

Supplément

Les journalistes sportifs ont un rôle très important pour la vulgarisation des différentes disciplines sportives. C'est une réalité intangible que nos présidents de clubs doivent en tenir compte pour ne pas perturber le travail des gens de la presse. Ces derniers ont besoin d'être aidés dans l'accomplissement de leur mission pour laquelle ils étaient investis. Jusque-là, on peut dire que nos journalistes éprouvent les pires difficultés non seulement pour rentrer au stade, mais même pour trouver une place décente dans les cabines de presse réservées pour les journalistes ou pour rejoindre la main courante et les vestiaires pour recueillir les impressions des joueurs ou faire les éventuels entretiens de fin de match. C'est la croix et la bannière la plupart du temps, en prime les brimades et autres bousculades. En dépit du fait que ces difficultés ont été dénoncées par les journalistes auprès de la structure qui gère notre football, mais aussi les acteurs du football qui restent directement ou indirectement sous son emprise, le problème de l'accès à nos stades demeure entier. Pour le moment, notre championnat national de Ligue1 Mobilis est à l'arrêt depuis plus d'un mois pour cause de compagne et d'élection présidentielles — il ne reprendra que ce 26 avril avec le déroulement de la 25e journée. Ceci dit, les spécialistes escomptent que cette finale de la coupe d'Algérie, opposant le MCA à la JSK sur le "ground" du stade Mustapha-Tchaker le 1er mai prochain, soit une fête pour les journalistes. C'est-à-dire qu'ils fassent leur travail avec la plus grande aisance possible. Car jusqu'ici, le journaliste n'est pas tellement aidé afin de ne pas être importuné lorsqu'il se présente dans un stade donné pour faire tout simplement son travail. On veut qu'il y ait des mesures fermes de la part de la LFP pour que la presse évolue dans un terrain presque «familier» sans trop de complication. En Tunisie, les structures qui sont à la tête du football tunisien avaient décidé, il y a peu, qu’une équipe est considérée avoir perdu son match si elle empêche les journalistes de faire leur travail". Une mesure qui oblige les clubs à faire très attention vis-à-vis de la presse pour ne pas se voir directement pénalisés. Cette décision prise par les responsables sportifs tunisiens doit inspirer les nôtres pour l'adopter afin que le journaliste ne soit pas la cinquième roue de la charrette. H. G.

Le travail de la presse sportive doit être encouragé
DANS LA LUCARNE

l

Le Comité olympique algérien du président Mustapha Berraf avait brossé dernièrement d’une façon assez précise son plan d’action durant l’année 2014. Il sera caractérisé par plusieurs activités dont les Jeux africains de la jeunesse qui auront lieu à Gaborone, Botswana, et les Jeux olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014 en Chine.

Les grandes actions durant l’année 2014
Sports
COA

A

vant cela, les responsables du Comité olympique algérien ont établi avec exactitude leur plan d’action durant la présente année. Il sera ainsi caractérisé par plusieurs actions aussi importantes les unes que les autres. Il y aura plusieurs volets dans l’action de l’Olympisme algérien. Ce plan d’action abordera la question de l’investissement, la coopération, l’intégration des valeurs olympiques en milieu scolaire, la préparation olympique, la formation, la médecine du sport, les activités sportives nationales et internationales et les activités des commissions. Un investissement assez important est prévu au niveau de la salle Harcha. Il concerne la construction d’un immeuble de 07 étages qui abritera le Musée de l’Académie et un centre d’hébergement grand standing. Il y aura également la restauration du siège du COA avec une extension du bloc B et une acquisition et renouvellement des équipements informatiques nouvelle génération. Sur le plan de la coopération, le COA entend renforcer la coopération algéro-turque, algéro-russe et algéro-mexicaine. Il y aura aussi des échanges Euro-méditerranéens. Sur le plan de l’intégration des valeurs de l’Olympisme en milieu scolaire, il est prévu le lancement d’une semaine sur cette question en milieu scolaire. Il y aura aussi l’organisation d’une conférence nationale sur l’esprit et valeurs olympiques en milieu sportif. Pour cela, il y aura la conception d’un manuel «l’esprit et les valeurs olympiques» à distribuer dans toutes les institutions éducatives et sportives.

Algérie - Arménie maintenu à Sion
EQUIPE NATIONALE

Concernant la préparation olympique, il y aura la mise en place des critères de sélection en collaboration avec les fédérations sportives concernées par cette action. A côté

de cela, il y aura aussi, et c’est important, l’élaboration d’un programme adapté à moyen et long terme afin de mieux préparer les échéances internationales. A ce niveau, il y aura l’identification des jeunes talents sportifs à l’horizon 2020. Sur le plan de la formation, les responsables du COA ont prévu d’organiser le premier colloque Sciences des Sport et nouvelles technologies, la création d’un réseau pluri-disciplinaire regroupant les structures de recherche sur le sport, la performance sportive, l’innovation technologique, l’emploi sportif et les politiques publiques du sport. Par ailleurs, il est prévu des stages techniques pour entraîneurs (handball, taekwondo et tennis de table). Une bourse olympique sera accordée aux entraîneurs, Formation 3 E CISEL. Et

formation des dirigeants (Master exécutif des organisations sportives). Il y aura des cours de Médecine du sport (médecins fédéraux, kinésithérapeutes) avec organisation de séminaires. Il y aura aussi l’organisation de la journée et de la semaine olympique. Sur le plan international, l’Algérie sera présente aux Jeux africains de la Jeunesse qui auront lieu du 22 avril au 31 mai 2014 à Gaborone (Botswana) et les Jeux olympiques de la Jeunesse 2014 prévus à Nanjing en Chine du 16 au 28 août 2014. Il y aura aussi un colloque sur les avancées du sport féminin dans les pays arabes ainsi que les «week-ends olympiques» sport pour tous. A vrai dire, une riche activité est attendue durant la présente année où l’olympisme sera à l’honneur. Hamid Gharbi

L

’éventualité de voir le match Algérie – Arménie, prévu le 31 mai prochain, délocalisé de la ville de Sion (Suisse), ne se pose plus. La Fédération algérienne de football a confirmé, hier matin, sur son site internet le maintien du match dans la ville suisse. Il fut question de ne pas autoriser la rencontre, sur instruction de la police (faute de pouvoir réunir les effectifs nécessaires en dehors de la saison sportive), mais cette information ne se basait pas sur des décisions officielles, mais plutôt d’un avis, voire d’un état d’âme d’une personne de la police de Sion. Le match aura donc lieu le samedi 31 mai à 18h00 au stade de Tourbillon. L’Algérie jouera un autre match de préparation, le 4 juin à Genève, face à la Roumanie. Le dernier avant le départ pour Sao Paolo où l’Algérie peaufinera sa préparation pour le Mondial 2014. A. B.

Dimanche 20 Avril 2014

16 EL MOUDJAHID

Les joueurs de la JSK ont repris, vendredi, le chemin des entraînements, après avoir bénéficié d’une journée de repos.

Préparer le RCA en pensant au MCA

LIGUE 1 MOBILIS JSK

Beau Séjour comme à l’accoutumée Les jeunes non structurés des quartiers de Raïs
Hamidou ont organisé, ces derniers jours, sur le terrain connu sous l’appellation Rouge, la finale des interquartiers entre Beau Séjour et Laouina. Ce fut un moment très propice, surtout que la météo a été clémente avec un soleil assez doux qui avait bercé la journée de ces jeunes qui étaient très enthousiastes. Sur le terrain et malgré qu’ils ont joué sur une surface en tuf, ils ont réussi à attirer une foule des plus nombreuses. De plus, il s’agit de la finale entre deux équipes qui pratiquent un beau football. Ce fut assez serré avant que la rencontre ne penche carrément en faveur des gars du quartier de Beau Séjour, plus frais physiquement. Finalement, le quartier Beau Séjour a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui, en l’emportant sur le net score de 6 à 3. Il faut dire que les gars de Laouina ont sombré en seconde mitemps. Ce tournoi, comme on le sait, a été dédié à la mémoire d’Amar Attar. En présence du fils du défunt, les autorités locales ont organisé une sympathique collation en offrant des cadeaux et le trophée à l’équipe victorieuse de ce tournoi interquartiers. Ce genre d’initiative est à encourager du fait qu’elle contribue à donner une animation saine à nos quartiers. H. G.

RAÏS HAMIDOUINTERQUARTIERS

Sports
C H R O N I Q U E
Dernièrement, lors de l’assemblée générale ordinaire tenue à Djenane El-Mithak, le président du Comité olympique algérien (COA), Mustapha Berraf, a confirmé que le musée olympique serait bien construit sur un terrain situé entre l’ex-CREPS Ghermoul et la salle Harcha. Une bonne nouvelle qui vient s’ajouter à une autre : des capteurs photovoltaïques en garniront toute la façade. Là, c’est côté jardin, quand sport et science font bon ménage. Côté cour, c’est une tout autre histoire ! La science, le savoir, en règle générale, ne sont pas toujours les bienvenus. Ainsi, ce colloque international organisé il y a quelques semaines par l’ex-ISTS (actuellement École supérieure des sciences et technologies du sport), qui a été boudé par tout ce qui compte de dirigeants du football (puisque c’est le sport roi). Point de FAF, ni de LFP, ni de DTN, ni d’anciens entraîneurs nationaux, ni de présidents de club de Ligue 1 et 2. Pendant deux jours, des chercheurs de haut

EL MOUDJAHID

17

l

Science et sport condamnés à s’entendre
FAIRE BON MÉNAGE
niveau, dont le professeur Pierre Parlebas, se sont succédé pour aborder différents thèmes liés tout autant au dopage, à la violence dans les stades qu’à la pratique de l’EPS dans les écoles ou la sauvegarde des jeux traditionnels chez nous, sans omettre les aspects juridiques ou sociologiques liés au sport. En Algérie, on peut avoir été entraîneur national et n’avoir rien à dire dans un colloque. Ce n’est pas le cas ailleurs. Ainsi, Sir Alex Ferguson, l'ex-manager de Manchester United, va-t-il enseigner à Harvard. Il prend cela comme «un privilège», lui qui à 72 ans avait déjà expliqué sa méthode dans cette prestigieuse université américaine en 2012. À partir de mai prochain, celui qui avait pris sa retraite des terrains depuis l’été 2013 et qui demeure le plus réputé et le plus titré des entraîneurs britanniques va s'adresser à des dirigeants de toute la planète, lors d’un cours intitulé «The business of entertainment,

O M N I S P O R T S

L

es protégés d’Aït Djoudi retrouvent leur stade fétiche du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, après avoir effectué un stage de préparation de plus d’une semaine, à Blida. Au cours de son séjour dans la ville des Roses, l’équipe phare de la Kabylie a basé son travail sur la récupération et les aspects technico-tactique et psychologique afin d’éviter tout risque de saturation en cette fin de saison. Par ailleurs, durant ce regroupement ponctué par deux matchs amicaux face à l’ESM Koléa (5-2) et l’O Médéa (2-1), le staff technique a donné l’occasion à certains éléments, à l’image de Messaâdia, Maroci ou encore Zaâbya, d’avoir du temps de jeu. Toutefois, ce sont surtout les jeunes espoirs qui ont gagné la confiance d’Aït Djoudi. En effet, Iboud, Beziouene, Rayah ou encore Aït Ferguene ont su saisir l’opportunité de s’illustrer, en étalant tout leur talent durant les matchs amicaux. À Blida, l’équipe a, aussi, enregistré le retour des blessés, Benlamri et Assellah, qui ont repris l’entraînement avec le groupe. Cette trêve forcée, d’environ un mois, aura ainsi permis aux joueurs de la JSK

La reprise de la compétition s’annonce compliquée pour le MCO, dont les joueurs menacent sérieusement de recourir à la grève s’ils ne sont pas payés dans les meilleurs délais. Las d’attendre vainement leur dû, les coéquipiers de Bouterbiet ont décidé d’annoncer un débrayage prochain, histoire de mettre un peu plus la pression sur la direction. Les joueurs menacent carrément de boycotter le prochain match face au MCEE, pourtant déjà décisif dans la course pour le maintien. «On veut tous une victoire face à El-Eulma, mais les dirigeants doivent faire le nécessaire pour payer les joueurs. Cela fait des mois que nous attendons notre argent. Notre patience a des limites», ont averti les joueurs. Même l’entraîneur Belatoui s’est joint indirectement à la cause des joueurs en essayant lui aussi de mettre, à sa façon, la pression sur sa direction. «La régularisation des joueurs va beaucoup nous aider dans la préparation psychologique. On a besoin d’un groupe surmotivé face à El-Eulma. Cela passe inéluctablement par le versement de quelques salaires aux joueurs», a déclaré l’entraîneur du MCO qui a eu des difficultés à mobiliser ses joueurs durant la trêve. Certains joueurs avaient même refusé de prendre part aux matches amicaux s’ils ne sont pas d’abord payés. C’est le cas de l’attaquant Dagoulou qui revendique plus de six mois de salaire. Une situation qui n’est pas, à vrai dire, propre au MCO, puisque la plupart des clubs de la Ligue 1-Mobilis ont du mal à payer leurs joueurs en cette fin de saison. Ceci concerne et les petits et les grands clubs. C’est le cas, à titre d’exemple, de l’Entente de Sétif qui fait face, depuis des semaines, aux menaces de grève des joueurs pour revendiquer leurs salaires. À Sétif, une partie des joueurs est régularisée en milieu de semaine dernière, et les autres demain, mais au MCO, Larbi Abddeillah, le président de

Les joueurs menacent de faire grève
MCO

de recharger les batteries afin d’être mieux en jambes pour la fin de saison et la finale de la coupe d’Algérie. À présent, les camarades de Rial, de retour

dans le groupe après le stage de l’EN, entament un nouveau micro-cycle, à Tizi Ouzou, dans le but de préparer le prochain match de championnat face au RC

Arbaâ. Une rencontre que les Canaris veulent absolument remporter pour rester en course pour la deuxième place au classement, synonyme de participation à la Ligue des champions d’Afrique. Ainsi, à l’exception de Maddi, blessé à la cheville, lors de la rencontre face a l’ESMK, et SiSalem qui poursuit sa rééducation, le staff technique dispose de l’ensemble de ses éléments pour préparer ce périlleux déplacement. Aït Djoudi insiste sur la concentration et la mobilisation de tous les joueurs. «Il ne faut surtout pas penser à la finale face au Mouloudia, avant d’avoir disputé notre match de championnat face au RCA. Sinon, on risque de rater ce match qui est important pour nous aussi. Après, on aura tout le temps de préparer la finale comme il se doit», a-t-il souligné, à la reprise. Ainsi, en dépit de la rude concurrence qui anime le groupe, les joueurs affichent une grande motivation. Chacun sait que les places pour la finale face au MCA seront chères, et qu’il faudra donner le maximum pour gagner la confiance du coach. Rédha Maouche

TENNIS

RUDD KROL, ENTRAÎNEUR DE L’ES TUNIS :

« On ne peut pas compter sur Belaïli en ce moment » L'entraîneur néerlandais de l' ES Tunis, Rudd

Krol, a indiqué, vendredi à Tunis, qu'il ne comptait pas sur le joueur algérien Youssef Belaïli, à l'occasion du match contre l'O Beja en seizième de finale de la Coupe de Tunisie de football prévu aujourd’hui. "Concernant Belaïli, il en est à sa première séance d'entraînement, et on ne peut pas compter sur sa présence en ce moment", a déclaré Ruud Krol dans un point de presse à Tunis. L'ancien milieu offensif du MC Oran a renoué, jeudi, avec le groupe professionnel de l'Espérance Sportive de Tunis après plusieurs mois d'absence. Belaïli, qui n'a plus joué avec l'équipe de l'ES Tunis en 2014, à cause d'un différend avec la direction du club suite à son refus de prolonger son contrat, a repris l'entraînement début avril, mais en solo. Âgé de 22 ans, Belaïli avait rejoint l'EST en 2012 en provenance du MC Oran (Ligue 1 algérienne), pour un contrat de trois ans. Il est devenu un élément essentiel dans le système de jeu de l'équipe de la capitale.

Falcao ira au Mondial selon le chirurgien qui l'a opéré L'attaquant colombien de l'AS Monaco, RadaCOLOMBIE
mel Falcao, "ira au Mondial" au Brésil, mais il risque de ne pas être physiquement "à cent pour cent", a estimé, vendredi à Arouca (nord du Portugal), le chirurgien qui l'a opéré en janvier. "Je crois qu'il ira au Mondial, mais il est normal qu'avec seulement 4 mois et 19 jours de récupération", le temps paraît trop juste pour que Falcao retrouve la totalité de ses moyens.

Comme nous le laissions entendre dans notre édition de jeudi dernier, les meilleurs joueurs de tennis étrangers qui ont pris part au circuit international des «Futures», organisé par la Fédération algérienne de tennis (FAT), n’ont vraiment pas perdu leur temps dans notre pays. Tout particulièrement le Serbe Pedja Krstin, le vainqueur indiscutable des deux tournois de ce circuit, l’un à l’OPOW d’Oran, l’autre au Tennis Club Les Palmiers, à Alger (Ben Aknoun). En effet, arrivé à Oran avec un classement mondial de 326e, Krstin se retrouve désormais à la 285e place dans le classement hebdomadaire de l’ATP (Association des Tennismen Professionnels), valable pour la semaine allant du 14 au 20 avril. Et ce n’est pas fini puisque le logiciel de l’ATP n’a, pour le moment, pris en compte que le tournoi gagné à Oran. Un tournoi qui a rapporté au Serbe, non seulement les 27 points revenant au vainqueur du tableau final de simple, mais qui l’a fait également progresser de 41 places, le faisant ainsi entrer dans le Top 300. Krstin obtient, de ce fait, le meilleur classement de sa carrière de joueur professionnel. Et lorsque le second tournoi remporté, celui d’Alger, sera comptabilisé par l’ATP, en principe, dès lundi prochain, sa position dans la hiérarchie mondiale s’améliorera encore. C’est ce qu’on peut appeler, un déplacement à l’étranger rentabilisé. Le vainqueur du circuit international de la FAT a aussi empoché des dollars (4.160 pour les deux étapes), mais chez les joueurs qui passent par les «Futures», le «Prize-Money», n’est pas le plus important, dans l’immédiat, du moins. Il faut d’abord, et impérativement, bonifier le capital points pour avancer le plus possible dans le stressant et impitoyable classement mondial de l’ATP. En fait, ce que tout le monde vise, c’est surtout le Top 100, le

Dernier regard sur les « Futures »
CIRCUIT INTERNATIONAL D’ALGÉRIE

medias and sports», ou «Les affaires dans le domaine du divertissement, des médias et du sport». Le code de l’EPS de 1976 avait fait la part belle à la science, et l’on avait vu se développer tant l’ISTS que le centre de médecine sportive. L’idéologue de la réforme sportive en Algérie, Bagdadi Si Mohamed, était, lui, bien présent au colloque de l’ISTS ; par contre ceux qui ont le pouvoir de changer les choses tant au niveau des clubs que des fédérations ont brillé par leur absence. Pourtant, Dieu sait que la science est incontournable pour atteindre les cimes. À tous les niveaux, des personnes occupent des postes sans détenir le savoir adéquat. L’ISTS et l’École des hautes études commerciales, Hec Alger (ex-INC) sont deux grandes écoles qui ouvrent leurs portes aux responsables du monde du sport pour leur fournir le nécessaire recyclage sans lequel on continuera à faire dans «le bricolage». Abdennour Nouiri

La piste du stade d’athlétisme Sato de la cité olympique Mohamed-Boudiaf d'Alger a de fortes chances d'être refaite dans les prochains jours, selon un responsable au ministère de la Jeunesse et des Sports. "Nous sommes au courant de ce problème, et le dossier de la piste du stade Sato nous est parvenu et nous avons pris les dispositions pour la refaire dans les prochains jours", a assuré, jeudi en soirée, Abdelamdjid Djebab, directeur central au MJS, chargé du haut niveau, sur un plateau de la chaîne

Elle sera refaite dans les prochains jours
PISTE DU STADE SATO DE LA CITÉ OLYMPIQUE D'ALGER

Dédié à baby Cheikh Rabie de son vrai nom Mohamed Raber

Dzaïr TV. Cette annonce a été bien accueillie au niveau de la Fédération algérienne d'athlétisme, dont des responsables souhaitent la réfection de la piste juste avant la date du meeting international d'athlétisme d'Alger fixé au 14 juin. Il est à rappeler que des athlètes étrangers qui avaient participé la saison dernière à ce meeting avaient émis des réserves quant à la qualité de la piste. Certains de nos athlètes qui s'y entraînent la qualifient de "très dangereuse". M. G.

palier à partir duquel on peut commencer, toutes proportions gardées, à s’offrir du caviar. Comme il n’y a que 100 places dans ce premier Top valorisant, la concurrence est féroce à tous les niveaux. Le finaliste d’Alger, à savoir l’Italien Matteo Marrai, le sait bien : il est passé de la 740e position à la 722e. Cet ancien 263e mondial (le 7 mai 2012), qui remonte la pente, lentement mais sûrement, doit passer par les «Futures» pour se refaire une santé. Les tennismen algériens, par contre, sont toujours à la recherche de leurs premiers points ATP. La FAT, comme les règlements interna-

tionaux le lui permettent, a bien offert cette opportunité à quatre de nos joueurs en leur octroyant des wild-cards (invitations). Malheureusement, Mohamed Hassan, Abdelwahid Henni, Mohamed Amine Kerroum et Mohamed Nazim Makhlouf n’ont pas pu accéder au fameux second tour, section du tableau final à partir de laquelle il est possible de marquer des points. C’est dommage. Il faudra encore attendre d’autres occasions avant, peut-être, un jour, de voir l’un des nôtres, ou plusieurs d’entre eux, entrer dans ce sacro-saint classement mondial Omar Aït Ouméziane

ATHLÉTISME

CHAMPIONNAT ARABE JUNIORS AU CAIRE
seulement de gagner leurs épreuves, mais d'améliorer leurs performances personnelles en prévision d'autres compétitions internationales, notamment les jeux Africains de la jeunesse et les jeux Olympique de la jeunesse prévus au mois prochain au Botswana et en Chine. "Nos athlètes tenteront tous de monter sur le podium", nous a indiqué le DTN, Ahmed Boubrit, qui a précisé : "Nous tablons sur une place parmi les trois premiers pays au tableau des médailles." De son côté, le chargé des équipes nationales, Abdelkrim Sadou, a cité Dihya Haddar sur le 400m haies, 100 m haies et le 400 plat, Youcef Boulekdam sur le 800 m et Tekyeddine Hedili qui ont de fortes chances de gagner leurs épreuves. Mais il a tenu à préciser que la DTN n'a pas une bonne visibilité sur les autres sélections qui seront présentes. Liste des athlètes : Youcef Boulekdam, Abdelhak Issaad, Rima Chenah 1500m, Mahmoud Hammoudi 100m/200m, Mohamed Fekoune et Abdessami Saidani 10km marche, Mohand Hamiti s. perche, Ali Messaoudi 3000m steeple, Sid Ali Khedim 400m haies, Takieddine Hedeili, Omar Moudjeb, Sabrina Houcine 800m, Dihia Haddar 100m h/400m h et 400 m, Zouaouia Berehil 100m/200m/4x100m, Lydia Sahraoui longueur/4x100m, Yousra Arrar hauteur, Amina Hamida Zitouni 100m haies/4x100 m, Hadjer Soukhal 3 000m steeple Ichrag Rahmouni 100m/200m/4x100m.

LIGUE DES CHAMPIONS D'EUROPE (DEMI-FINALES/ALLER)

Le programme des matchs
(heure algérienne) :

Une sélection nationale composée de 19 athlètes juniors s'envolera aujourd’hui pour Le Caire, en Égypte, pour participer, du 23 au 26 avril, au championnat arabe de la discipline, avec l'ambition de revenir avec une place au podium par équipe. Cette équipe conduite par Yahia Makhloufi, président de ligue d’Ouargla et encadrée par cinq entraîneurs, séjournera au Caire entre le 20 et le 27 avril. Les 19 athlètes sélectionnés à l'issue des compétitions nationales et leurs performances tenteront non pas

19 athlètes pour une place au podium

la SSPA/MCO, n’a fait que distiller des promesses. Il est certain que ses paroles doivent être accompagnées de faits concrets. Il y va de la sérénité du club. A. Benrabah

Mardi 22 avril: 19h45 : Atletico Madrid (ESP) - Chelsea (ENG) Mercredi 23 avril : 19h45 : Real Madrid (ESP) - Bayern Munich (GER) Les demi-finales retour auront lieu les mardi 29 et mercredi 30 avril. La finale se jouera à Lisbonne le 24 mai.

CYCLISME

L’Association wilayale reçoit son agrément
PRÉSIDÉE PAR YOUCEF AMROUCHE
les anciennes gloires du cyclisme algérien. Cet ancien cycliste très connu dans le milieu reste très confiant quant à la relance du cyclisme dans la capitale Alger, en rappelant aux jeunes, les grandes prouesses des anciens cyclistes comme Zaâfa, Kebaïli, Chaâbane, Reguieg, benzine, Hamza Madjid... Le siège de cette association se trouve à la Route nationale N 1 Baba Ali, commune de Saoula. Le cyclisme algérien est en train de renaître de ses cendres. H. G.

L'Association de wilaya de cyclisme à caractère sportif, présidée par Youcef Amrouche, vient de recevoir son agrément de la part de la wilaya d'Alger. Elle aura pour but de relancer le cyclisme dans la wilaya d'Alger, mais aussi honorer

J'ai appris la triste nouvelle de son décès, le lendemain matin de sa disparition. C'était un grand ami, avec lequel j'ai gardé contact malgré mon départ du Buteur en 2006. L'enterrement a été pour moi un moment difficile à vivre. C'était un chic type, un philosophe et vrai poète unique en son genre. On a beaucoup appris avec lui. Ya Baby Ya Baby, tout le monde te pleure et te regrette. On se dit que tu méritais plus d'attention de notre part. Personnellement, j'ai toujours demandé de tes nouvelles, et cela te réjouissais. Tes mots de remerciements chaleureux étaient bien là, à la fin de chaque conversation. C'est difficile de te savoir parti sans dire au revoir. En gentleman, tu as vécu, en douce, tu es parti. Que Dieu ToutPuissant t’accueille en Son vaste paradis. Nos prières ne seront jamais de trop pour que la Clémence de Dieu t'enrobe. Une fois, on parlait ensemble au Buteur, dans l'ancien siège, de Dieu, de la vie, de la mort, des bons et mauvais actes, des péchés d'ici-bas, de l'au-delà et du jugement dernier. J’ai été étonné par ton raisonnement et ta vision sage des choses de la vie. On se demandait pourquoi Allah nous a créés pour ensuite nous juger ? Il m'a répondu par une question : "Aurais-tu aimé exister ou ne pas exister ? La vie est extraordinaire, elle mérite d'être vécue avec ses joies, ses déceptions, ses moments de bonheur et de peine, de tristesse et de fête...". Seul lui pouvait mener la discussion vers une telle réflexion. Cheikh Rabie est un vrai Cheikh. Personne ne pourra l'oublier, parce qu'on n’oublie pas les personnes uniques en leur genre. Mohamed Raber, il n'en existe qu'un seul. Comme moi, il était un amoureux des animaux. Baby était touchant et attachant, sensible et bon. La vie n'a pas été très tendre ni facile pour lui, mais il était fort de caractère malgré sa sensibilité masquée derrière sa carapace robuste et son caractère "redjla". Il avait le sens de l'humour, était un bon vivant, aimait les belles choses de la vie, un vrai artiste ce Baby, la classe quoi ! Toutes nos prières lui seront destinées du fond du cœur. La dernière fois que j'ai parlé à Baby, j'étais en compagnie de Mustapha Ouail. On couvrait ensemble le tour d'Algérie de cyclisme, on faisait l'étape Oran-Tafraoui-Oran. J'ai appelé Raber pour avoir de ses nouvelles, cela lui a fait plaisir, il a aussi parlé avec Mustapha Ouail. On a rigolé et on lui a souhaité un prompt rétablissement. Le dernier mot qu'il m'avait dit était : "Merci, et j'espère guérir.» Je l'ai rappelé mardi dernier, il n'avait pas décroché comme d'habitude son téléphone. Je me suis un peu inquiété. Le lendemain matin, je reçois la nouvelle de son décès qui m'a ébranlé. La vie est ainsi faite. Que Dieu illumine de sa lumière, la tombe de Baby... Inch’Allah, quand notre heure arrivera, les gens qui nous ont connu diront d'aussi belles choses de nous comme nous le faisons aujourd'hui pour notre Baby que nous aimions tant... On ne t’oublira jamais ! Mohamed-Amine Azzouz

Dimanche 20 Avril 2014

18

ROP HALTE

Les haltérophiles algériens ont remporté un total de quinze médailles dont une en or et onze en argent, lors de la première journée des Championnats d'Afrique (cadets et juniors, garçons et filles) qui ont débuté à Tunis, avec la participation de quelque 150 athlètes représentant 15 pays.

15 médailles dont une en vermeil pour l’Algérie
HILIE

CHAMPIONNAT D'AFRIQUE

Sports

EL MOUDJAHID

L'

unique médaille en vermeil de la journée a été l'œuvre du cadet Ismaïl Rabhi dans la catégorie des (50kg) qui a soulevé à l'arraché 68kg au 3e et dernier essai. L'haltérophile a ajouté deux autres médailles d'argent à son palmarès, une à l'épaulé-jeté avec une charge de 77kg au second essai et l'autre au total des deux mouvements (145kg). Son compatriote, Samir Fardjallah (56kg) a ajouté à la moisson algérienne lors de la 1ère journée, trois breloques en argent. A l'arraché, Samir a réussi la charge de 85kg au second essai et 102kg à l'épaulé-jeté au second essai, en plus de celle du total (187kg). Pour sa part, Faris Touairi (56kg) s'est contenté de trois bronze, après avoir réussi 80kg à l'arraché (second essai), 100kg à l'épaulé-jeté (second essai) et 180kg au total des deux mouvements. Chez les cadettes, Laghouati Fatima (44kg) a remporté, à elle seule, six médailles d'argent (trois en cadette et autant avec les juniors), grâce à une charge de 35kg (arraché), 51kg (épaulé-jeté) et un total de 86kg. Outre ces résultats, l'athlète a réalisé

Le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Sepp Blatter, a plaidé une nouvelle fois pour un décalage de la coupe du monde 2022 au Qatar en période hivernale, relevant l'impossibilité de disputer le tournoi en été. "Selon moi on doit changer, parce qu’on ne peut pas jouer en été. Le Qatar insiste pour pouvoir jouer en été, mais on doit jouer en hiver, à la fin de l’année (2022)", a déclaré Blatter dans un entretien qui sera diffusé dimanche par beIN Sports, cité samedi par le site de l'Equipe. La décision finale sur le calendrier de la Coupe du monde 2022 au Qatar est attendue après le Mondial-2014 brésilien (12 juin-13 juillet), à l'issue d'une large consultation initiée par l'instance mondiale. Le secrétaire

Le président de la FIFA plaide pour un tournoi en hiver
COUPE DU MONDE DE FOOTBALL-QATAR 2022

général de la FIFA, le Français Jérôme Valcke, avait lui aussi estimé, en janvier dernier, que jouer au "moment où la météo est la plus favorable" était préférable.

92 arbitres directeurs et arbitres assistants en regroupement
ARBITRAGE
92 arbitres de football et arbitres assistants sont regroupés depuis vendredi pour un stage de perfectionnement à Hammam Sokhna (Sétif) et Chelghoum-Laïd (Mila) indique-t-on à la ligue régionale de football de Constantine (LRFC). Selon M. Abdelhamid Seghiri, président de la commission régionale d’arbitrage, ce regroupement a pour objectif essentiel de "parfaire la formation des directeurs de jeu et des arbitres assistants" et "d’apporter les correctifs qui s’imposent". Encadré par des préparateurs physiques et d’anciens arbitres de jeu, ce regroupement de deux jours, qui coïncide avec l’approche de la clôture de la saison en cours, est également une "opportunité pour veiller à l’application stricte des lois régissant la discipline reine en Algérie", a ajouté M. Seghiri. Le 14 avril dernier, 11 arbitres relevant de la LRFC avaient pris part, à Chlef, à un examen de passage au grade d’arbitre inter-ligues, ce qui démontre, selon le président de la commission régionale d’arbitrage, "les efforts déployés par la ligue pour, d’une part, rajeunir le corps arbitral et, d’autre part, l’assister dans son évolution".

CHAMPIONNATS DU MONDE DE BOXE JUNIORS (GARÇONS)

Le boxeur algérien Adlane Ouarzeddine (+91 kg) s'est qualifié jeudi aux 8es de finale des championnats du monde de boxe juniors (garçons et filles), qui se déroulent du 10 au 25 avril à Sofia en Bulgarie. Le pugiliste algérien, champion d'Afrique en titre à Yaoundé au Cameroun, a facilement disposé de son adversaire du jour, le Croate Lakovic Miljan (3-0). Ouarzeddine est le premier Algérien à avoir arraché la qualification aux 8es de finale, en attendant les combats programmés cet après-midi de Youcef Bouzid (91 kg) face au Kazakh Kabiyev Temirlon et de Jugurtha Aït Beka (52 kg) contre l'Ouzbek Sharakhmatov Abdulkhay. Chez les dames, les boxeuses algériennes Bouarour Zahra (51 kg) et Selmouni Chahira (60 kg) feront jeudi leur entrée en lice pour le compte des 16es de finale face, respectivement, à la Chinoise Chang Yuan et la Taïwanaise Wu Pei-Yi. Pour rappel, Chemseddine Kramou (60 kg) et Oussama Mordjane (56 kg) se sont fait éliminer dès le premier tour. De son côté, Mohamed Waeel Omani (69 kg) fera samedi ses débuts dans la compétition pour le compte

Adlane Ouarzeddine (+91 kg) qualifié aux 8es de finale

cinq nouveaux records d'Algérie. Le programme de vendredi sera consacré aux catégories des 53 kg et 58 kg (filles). L'Algérie y sera représentée par, respectivement, Meriem Benmiloud et Kheira Hammou

(58kg). L'Algérie est engagée avec 24 athlètes dont neuf filles aux Championnats d'Afrique cadets et juniors, garçons et filles qui se poursuivront jusqu'au 22 avril à Tunis.

L'Italien Massimiliano Allegri futur entraîneur de Nabil Bentaleb
TOTTENHAM
Le technicien italien Massimiliano Allegri est pressenti pour remplacer l'Anglais Tim Sherwood à la barre technique de Tottenham (Premier League anglaise de football), où évolue le milieu international algérien Nabil Bentaleb, selon le journal italien Corriere dello Sport dans son édition de vendredi. Nommé en remplacement du Portugais Villas-Boas, Tim Sherwood, l’entraîneur par intérim, ne devrait pas faire long feu sur le banc des Londoniens. Selon le journal italien Corriere dello Sport, son successeur serait Massimiliano Allegri, qui aurait même déjà donné son accord au président du club, Daniel Levy. Limogé de l’AC Milan au mois de janvier, Allegri n’aurait pas donc mis beaucoup de temps à trouver un nouveau challenge. Tim Sherwood était derrière l'éclosion de Bentaleb (20 ans), qu'il avait lancé dans le bain lors de la période du "Boxing day", en décembre dernier. Au classement, Tottenham (60 points), pointe à la sixième place, à sept unités d'Arsenal, qui occupe la quatrième place qualificative pour la Ligue des Champions. La tâche d’Allegri ne sera donc pas facile, puisqu'il sera appelé à ramener les "Spurs" dans le Top 4 du championnat anglais.

des 16es de finale face au Bulgare Chamasanyan Robert. Dix pugilistes algériens, dont deux filles, prennent part à ces joutes mondiales, sous la conduite des

entraîneurs de la sélection féminine Khaled Harima et Slimane Bennour et des coachs de la sélection masculine, Mourad Ouhib, Ahmed Dine et Hafid Boubekri.

Le milieu international belge de Chelsea, Eden Hazard, est nominé au titre de joueur de l'année en championnat anglais de football, pour la succession du Gallois Gareth Bale, parti au Real Madrid (Liga espagnol), rapportent vendredi les médias locaux. Outre le stratège de l'équipe belge, adversaire de l'Algérie au mondial 2014 au Brésil (12 juin-13 juillet), Steven Gerrard, Luis Suarez et Daniel Sturridge (Liverpool), Yaya Touré (Manchester City) et Adam Lallana (Southampton) sont les autres candidats, précise la même source. Eden Hazard (23 ans) figure également dans la liste des nominés pour le titre de meilleur jeune joueur de l'année décerné par l'association anglaise des footballeurs. Il est en concurrence avec Raheem Sterling et Daniel Sturridge (Liverpool), Ross Barkley (Everton), Aaron Ramsey (Arsenal) et Luke Shaw (Southampton). Hazard, auteur d'une saison de premier ordre avec les "Blues", a largement contribué à la qualification de la Belgique à la coupe du monde, après douze ans d'absence. Outre l'Algérie, la Belgique qui évoluera dans le groupe H, rencontrera également la Russie et la Corée du Sud.

Le Belge Eden Hazard nominé au titre de joueur de l'année

Horoya-ES Sahel : l'Algérien Bounedjah de retour dans le groupe sahélien
COUPE DE LA CAF (1/8e DE FINALE ALLER BIS)
L'attaquant algérien de l'Etoile sportive du Sahel (Ligue 1 tunisienne de football), Baghdad Bounedjah, qui a purgé une sanction de deux matchs, effectuera aujourd’hui dimanche son retour sur le plan continental, à l'occasion du match en déplacement face à Horoya Conakry (Guinée) dans le cadre du 1/8e de finale (bis) de la coupe de la Confédération africaine (CAF). Meilleur buteur du club avec 12 réalisations en championnat, Bounedjah sera certainement d'un bon apport pour l'ESS qui ambitionne de rééditer sa prestation du tour précédent où elle avait ramené un succès de Pretoria (Afrique du Sud) après sa victoire face à Supersport United (4-2). De son côté, Horoya, éliminé des huitièmes de finale de la ligue des champions par un autre club tunisien, le CS Sfaxien (victoire des Sfaxiens 2-1 à l'aller et 2-0 au retour), tentera de réaliser un bon résultat en vue de la seconde manche qui s'annonce difficile. Pour l'ES Sahel, dirigée par le technicien français, Roger Lemerre, il s'agira également de se racheter après la défaite concédée à domicile, dimanche dernier, en championnat face au CS Sfaxien (12), qui a compromis ses chances de rejoindre leur adversaire du jour à la deuxième place.

Anigo persuadé de la venue de Bielsa à la barre technique de Marseille
TRANSFERT
L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, José Anigo, qui va quitter son poste en fin de saison et qui, du fait de sa fonction de directeur sportif, gère également le recrutement, s'est dit vendredi "persuadé" que l'Argentin Marcelo Bielsa, pressenti pour lui succéder, répondrait positivement à l'offre de l'OM. Bielsa, 58 ans, ancien entraîneur notamment de l'Argentine, médaille d'or avec lui aux jeux Olympiques en 2004, du Chili et de l'Athletic Bilbao (D1 espagnole), semble bien parti pour remplacer Anigo, qui quittera son poste d'entraîneur à la fin de la saison. "J'espère (qu'il va venir), je trouve que cet homme est un bon entraîneur, tout le monde le sait, et il a le charisme pour un club comme le nôtre", a déclaré Anigo en conférence de presse. Marseille est actuellement 6e du championnat de France, à 12 points de la 3e place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions.

Dimanche 20 Avril 2014

EL MOUDJAHID
Page animée par Mourad Bouchemla

Détente -TV
Mots FLÉCHÉS
Nº 3673
ÉTENDIT ———————————— BOULETTE DE MORUE ———————————— GLAÇAGE PASSOIRE ———————————— OURLET ———————————— ORGANISATION SECRÈTE

21

Mots CROISÉS
Nº 3673
1
I

2

3

4

5

6

7

8

9

10

II

SE RÉINSCRIT —————————— RICANÉ

III

IV

V

VI

VII

VIII

IX

X

PIÈCE DE CHARPEENTE —————————————— SECRÈTE LE NECTAR —————————————— QUI SE RÉTRACTE

RÉPRIME ———————————— PRÉNOM ———————————— SPASME

BALNOTHERAPIE —————————— NOTE

Définitions
HORIZONTALEMENT
I-Contre le paludisme-Dans la marche. II-N’a pas des goûts très simple-Célébration d’un mariage. III-Numérotage. IV-As le courageCommunauté européenne. V-Inventeur de logarithmes-Il est précieux. VI-Ville du Japon-Espèces.VII-Prendre du sol. VIII-Inflamation de l’iléonFin d’infintif. IX-Négation-Entourée de branches épineuses.X-Formation de tartre.
AFFECTUEUX ———————————— THÉÂTRE NATIONAL ———————————— LIQUIDE NOIR

DÉMONSTRATIF ————————————— REMORDS ————————————— PRIVATIF

VERTICALEMENT
1-Pectoraux. 2-Utilisas-On y reçoit les visiteurs. 3-Naïvement. 4Querelle-Possède. 5-Fils arabe-Rager. 6-Point gagnant-Numéro. 7Inhume-En IRA. 8-On la gave-Patinoire. 9-Club de football-Vieux oui-Un endroit sec. 10-Grisâtre-Voyelle double.
SOLUTION DES MOTS CROISÉS
1 2
U S P

BISON ————————————— DESERT DE PIERRES ————————————— RECUL

MESURÉES EN BOIS ————————————— REND LE LAIT MOINS GRAS ——————————————— PARTI SOCIALISTE

CHIEN COURANTS ———————————— DUE À L’ATTRACTION ———————————— LUNAIRE

INFORMER ————————————— CUBE ————————————— PUNCH —————————————— TEENAGER

DIEU SOLAIRE —————————— MARQUE LE LIEU

3
I

4
N

5
I

6
N

7
E

8

9 10
M

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Q

C

Grille
3. Déception 6. Preserver 11. Andouiller 12 . Transferer 13. Visionnière 14. Strychnine 33 . Quiétiste 34. Injurieux 35. Grumeleux 36. Adiposité 23. Entériner 37. Déménager 38. Piocheur 39. Affreuse 15. Soûlerie 20. Enjaveler 22. Moinillon

Nº 3673

Mot CACHÉ
I S E M A I N S E R P I P

N
G
E

O
I

B
N A
A

N
T
E

O
I

C
O

E
N

A
S

T B A

E N T S
S
E T E P U I S E

E R E U X P E R R I I T R E E I S R

O

S

C

E

D

D T U Y A U T E R E V A S C

E U R G R A E R L E A P I J I O U L E R A V E N I I

I
T

N
S
A
L O N

E

P
E

E

R

O
A
R
E

R

S

R E

U
M
E
N
A

R
S
E

C

E
E

I

N C R
I

I M

N E R E C O U V R E O P R R A L E N E

R
I
N

S
T E

E

E A T V S C S
24. Avantager 25. Débrocher

I

R

P N R I N

T E N

N T E E O V R L E L E R I M I

P T

I

N
A

E
G

E E

16. Passepasse 17. Epuisement 18. Interligne 19. Etiolement 21. Registre 26. Cornélien 28. Incompris 31. Refugier 32. Vitupérer

T D A S R M O

L I

L O N R R

E I S

S E P

E

T

A

R

R

40. Détermine 27. Boomaker 41. Chercheur 42. Mortifier 43. Perforage 1. Baisemain 7. Rêvasser 8. Apprêter 9. Incrimine 10. Recouvrir 2. Serpenter 4. Tuyauteur 5. Graisseux 29. Probation 30. Contraint

O N O Y E N T I

E R

R G D

O U S N C A V A N T A G E

SOLUTION DES MOTS FLÉCHÉS
1 2
E
T

F N H D E B R O C H E
I N B O O K M A K E I P R O B A T F U G I N I I I I N E S

3
A I

4
B R
I

5
O

6
N

7
N

8
E

9

10
B

C L E

R T A M T I L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

R

O L R E

O N R S

E G E N N N N C T I E T O U Q M

E
T
R

A S

A P

C L A

R I

A

R E E R N C O N T R A N R R E E M R E E R E R E P U T L X U E I I R U J I I

E

S

A
I

M
A

S

R M E

D

S
C

P

S

V E T

T E

A
C
T E

N
E
N
C
R
E

E

T
E

A

I
R

R
E

E

X U E

E M U R G P

T
M

R
A M

G
E

T
S

E T

I

S O P

R
E

E R
A

E

TÉLÉGUIDAGE
SOLUTION PRÉCÉDENTE : TECHNICIENNE

E R U E H C O N E N D R E

D A R E G A N E M E D R P A N E S U E R F F A I

U
R

R

P
R E

E
S

P S I

D

E
N

I M R E T E D R U E H C R E H C S I F I T R O M E G A R O F R E P E

E

G

O

S é l e c t i o n Télévision
DIMANCHE
Réalisée par Moussaoui Saliha Présentée par Beredouane M’hamed

« AVIS RELIGIEUX»

CULTURE CLUB
Émission culturelle Réalisée par Hassen Chaker Présentée par Karime Amiti

09h00 : Bonjour d'Algérie week-end (direct) 10h30:Yamachi fel layle (19) 11h00 : Senteurs d'Algérie ''rediff'' 12h00 : Journal en français+météo 12h25 : Avis religieux (direct) 13h25 : Football ''''différé 15h00 : Twahacht bladi (direct) 16h30 : Kapita (21) 17h00 : Il était mille fois 17h25 : Takder tarbah 18h00 : Journal en Amazigh 18h25 : Yamachi fel layle (20) 19h00 : Journal en français+météo 19h30 : Mc didine le roi du burger (09) 20h00 : Journal en Arabe 20h45 : Canal foot 22h00 : culture club 23h10 : Nadia Ben Youcef concert

12h25
Une émission interactive à caractère religieux, d’orientation et de vulgarisation, Un rendez-vous hebdomadaire qui tente de répondre aux questions des téléspectateurs en rapport à la religion musulmane. Son objectif est de faire comprendre l’Islam à travers le Saint Coran et la Sunna pour mieux s’inspirer.

20h45
Une émission de débat axée sur l’actualité culturelle (musique, littérature, peinture, philosophie, théâtre, cinéma, poésie) et qui s’article autour d’idées plurielles, vision diverses, critiques passionnées, avis partagés, regards différents des paroles libres et libérées qui rendent à la culture algérienne ses lettres de noblesse.

Dimanche 20 Avril 2014

EL MOUDJAHID

Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du dimanche 20 Djoumada Al Thani 1435 correspondant au 20 avril 2014 :
- Dohr.........….............12h47 - Asr.............................16h30 - Maghreb................... 19h30 - Icha……...……....... .20h54
Lundi 21 Djoumada Al Thani 1435 correspondant au 21 avril 2014 :

CONDOLEANCES
M. KHAZMAT BELKACEM délégué de la wilaya des moudjahidine de Bab El Oued, ainsi que l’ensemble des moudjahidine et moudjahidate, très touchés par de décès de :

Vie pratique

- Fedjr........................04h33 - Chourouq.................06h06

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA

EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA

20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81 Présidente-Directrice générale de la publication

RAHALI KARIM fils des Mme veuve Rahali née Baya Maroc, moudjahida, survenu le 12 avril 2014. En cette douloureuse circonstance, ils présentent à toute la famille du défunt leurs condoléances les plus attristées et les assurent de leur profonde compassion. Prions Allah le Tout-Puissant de l’accueillir en Son Vaste Paradis. «A Allah nous appartenons, et à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub du 20/04/2014

Le  Président-Directeur Général, le Directeur Général  adjoint,  les Divisionnaires, les Directeurs Centraux, les représentants des travailleurs et l'ensemble du personnel de la C.A.A.R, très affectés par le décès de leur collègue : présentent à toute sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent en cette douloureuse circonstance de leur profonde sympathie. Que Dieu Le Tout-Puissant lui accorde Sa Sainte Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub ANEP 118459 du 20/04/2014

CONDOLEANCES

Monsieur ARAB Ahmed

Kamal Oulmane — Achour Cheurfi
DIRECTION GENERALE Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80 DIRECTION DE LA REDACTION

Naâma Abbas
Rédacteurs en chef

BUREAUX REGIONAUX CONSTANTINE 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03 ORAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24 BORDJ BOU-ARRERIDJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 SIDI BEL-ABBES Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42 BEJAIA : Bloc administratif, rue de la Liberté. Tél/Fax : 034.22.10.13 TIZI OUZOU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00 TLEMCEN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MASCARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03 CENTRE AIN-DEFLA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22 PUBLICITE Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP” ALGER : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742 ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320 ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38 Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70 ABONNEMENTS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial : 20, rue de la Liberté, Alger. COMPTES BANCAIRES Agence CPA Che-Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté - Dinars : 605.300.004.413/14 - Devises : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28 Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger IMPRESSION Edition du Centre : Société d’Impression d’Alger (SIA) Edition de l’Est : Société d’Impression de l’Est, Constantine Edition de l’Ouest : Société d’Impression de l’Ouest, Oran Edition du Sud : Unité d’Impression de Ouargla (SIA) Unité d’Impression de Béchar (SIA) DIFFUSION Centre : EL MOUDJAHID Tél. : 021 73.94.82 Ouest : SARL “SDPO” Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TDS” Tél-fax : 029 75.02.02 Est : SARL “SODIPRESSE” : Tél-fax : 031 92.73.58

Téléphone : 021.73.99.31 Fax : 021.73.90.43 Internet : http://www.elmoudjahid.com E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com

Avis d’appel d’offres national
N°01/AT/DOT/20/D-Tech/14 NIF : 00216299033049

ALGERIE TELECOM - SPA Direction Opérationnelle des Télécommunications Saïda

La Direction Opérationnelle des Télécommunications de Saïda lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour des travaux de génie civil et pose de câble fibre optique entre les APC mères des communes et les Annnexes APC rattachées à travers la wilaya de Saïda. Les entreprises intéressées par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction Opérationnelle des Télécommunications de Saïda contre paiement de 3.000 DA (non remboursable) auprès de la BNA n° compte bancaire : 001·00724 0300 000 187 49 agence 724. Les offres, accompagnées des pièces administratives exigées dans le cahier des charges, doivent être établies sous une enveloppe cachetée et anonyme avec la mention : « Soumission à ne pas ouvrir» A Monsieur le Directeur Opérationnel des Télécommunications Saïda Avis d’appel d’offres n°01/AT/DOT20/D-Tech/2014 Travaux de génie civil et pose de câble à fibre optique Cette enveloppe principale doit contenir deux plis distincts : 1. Une offre technique insérée dans une enveloppe fermée avec la mention «offre technique» 2. Une offre financière insérée dans une enveloppe fermée avec la mention «offre financière» La date limite de dépôt des offres est fixée à quinze (15) jours à partir de la première parution du présent avis d'appel d'offres sur les quotidiens nationaux à 14h00. Il ne sera pas tenu compte des offres remises hors délai. Les offres ne peuvent être ni modifiées ni retirées. Les soumissionnaires peuvent assister à la séance d'ouverture des plis. La commission se réunira le même jour correspondant à la date limite de dépôt des offres à partir de 14h00 en séance publique au siège de la Direction Opérationnelle des Télécommunications Saïda sise rue des Frères Fatmi. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 120 jours à compter de la date de dépôt des offres.

El Moudjahid/Pub

République Algérienne Démocratique et Populaire Présidence de la République Secrétariat Général du Gouvernement N .I.F : 408100001000015

ANEP 343 du 20/04/2014

Avis d’infructuosité
Consultation n°01/2013/DAG/SGG

Conformément aux dispositions des articles 114 et 125 du décret présidentiel n°10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, le Secrétariat Général du Gouvernement informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à la consultation n°01/2013/DAG/SGG du 16/12/2013 relative à l'acquisition, l'installation et la mise en service d'une ROTATIVE de presse avec équipements périphériques destinée au tirage du Journal Officiel, que celle-ci est déclarée infructueuse.
El Moudjahid/Pub

Unsuccessful notice
In accordance with provisions of articles 114 and 125 of presidential decree n°10-236 of 07/10/2010 on modified and completed regulation of public markets, the General Secretariat of the government informs the whole tenderers who participated in the consultation n°01/2013/DAG/SGG of 16/12/2013 on supply, installation and commissioning of ROTARY PRESS, with peripheral equipments intended for the edition of the Official Journal, that this later is declared unsuccessful.
El Moudjahid/Pub ANEP 118106 du 20/04/2014

People’s Democratic Republic of Algeria Presidency of the Republic General Secretariat of the Government Tax identification n°408100001000015

ANEP 118106 du 20/04/2014

Consultation n°01/2013/DAG/SGG

France : IPS (International Presse Service) Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

Tél. : 0552 49-01-04 ——0o0—— J.H., 29 ans, réside à Alger, diplômé en électricité bâtiment, 2 ans d’expérience comme agent polyvalent (montage de faux-plafonds, parquets, revêtement mural, montage climatiseurs, plombier). Mob : 0550 05-06-50 ——0o0—— Secrétaire Direction administrative, diplômée en informatique, plus de 15 ans d’expérience, cherche emploi dans société ou entreprise nationale ou internationale. Contacter le 0555 78-29-60 ——0o0—— J.H. 27 ans, ingénieur d’application bâtiment avec expérience, cherche emploi. Tél. : 0662 10.86.88 - 0554-81-97-31 ——o0o—— J.F. 23 ans, cherche emploi comme secrétaire, agent de saisie, diplômée en informatique Tél. : 0558-31-73-26 ——o0o—— Jeune âgé de 23 ans, habite à Alger, licencié en sciences de gestion, spécialité finances ; 6 mois d’expérience à HydroAménagement de Rouiba, cherche emploi dans le domaine (étatique ou privé). Tél. : 0550-17-31-71 ——0o0—— Cadre technique (homme), leader dans son domaine, 52 ans, célibataire, bonne présentation, TS gestion stocks, 25 ans d’exp. Prof., Gestion Approv. Stocks PR + logistique, Moyens Généraux, démarches-prospection; suivi commercial, représentation, domiciliation, liaisons, sondage, préinventaires, consulting, préconisation, traitement de textes, maîtrise le français, satisfaisantes connaissances en anglais, outil informatique, offre ses services à Béjaïa. E-mail : gosto06@yahoo.fr Tél. : 0553805048 ——0o0—— JH, 27 ans, sous-traitant en topographie, 4 ans d’expérience, possède un véhicule, bonne maîtrise de l’appareil topographique, apte aux déplacements dans tout le territoire national, cherche emploi dans le domaine. Tél.: 0663 59-92-99 ——0o0—— Jeune fille cherche emploi dans le domaine archéologie (musée) ou bien dans un autre domaine. Tél.: 0797 83.12.85 ——0o0—— Jeune fille licenciée en sports cherche emploi comme prof de sport. Tél.: 0561 51.92.49 ——0o0—— JH, 29 ans, licencié en sciences économiques, 5 ans d’expérience, cherche emploi dans le domaine aux environs d’Alger. Tél. : 0554-14-02-17 ——o0o—— J.H. 34 ans cherche emploi dans un café ou restaurant comme plongeur au niveau d’Alger. Tél. : 0794-89-98-60
El Moudjahid/Pub du 20/04/2014

J. H., 27 ans, cherche emploi comme démarcheur, distributeur ayant une expérience de 2 ans. Tél. : 0551 97-96-32 ——0o0—— J. H., 24 ans, habitant Alger, licencié en allemand, cherche emploi comme agent administratif. Tél. : 0552 49-01-04 ——0o0—— J. H., 27 ans, habitant Alger, licencié en droit + CAPA avocat + 3 ans d’expérience désire travailler dans son domaine ou autres.

Demandes d’emploi

29

Dimanche 20 Avril 2014

30

C

e sont là les propos, ô combien, inquiétants du Dr Lamine Merbah dermatologue et spécialiste des allergies, qui regrette fortement l’absence de véritables phytothérapeutes, spécialistes des plantes médicinales. Notre interlocuteur affirme que « beaucoup de traitements aux plantes vendus dans le commerce, peuvent poser de sérieux risques chez les personnes qui prennent des médicaments pour traiter leur maladie. » Il est vrai que certaines herbes vendues aujourd’hui sont sans danger et peuvent avoir des propriétés thérapeutiques bienfaisantes tandis que d’autres peuvent être toxiques et dangereuses. « Au cours de cette dernière décennie, on a découvert que plus de 30 tisanes contenaient certaines substances qui causaient des toxicités graves, y compris des troubles au niveau du foie, du système nerveux, du trac gastro-intestinal aussi bien que des troubles sanguins. » De plus en plus d’Algériens se tournent vers les remèdes aux plantes pour les aider à faire face à leurs problèmes de santé chroniques, et pour tenter d’améliorer leur état de santé et les vendeurs de produits d’herboristerie profitent de cette affluence de la population vers les plantes médicinales. « La vision traditionnelle selon laquelle ce qui est « naturel » est nécessairement  sans danger est tout à fait

« Il ne faut pas supposer que les remèdes à base de plantes sont sûrs simplement parce qu’ils sont naturels. Ils contiennent des substances qui peuvent avoir des effets puissants sur le psychisme et sur le corps. Il faut donc être même plus vigilant que lorsqu’on prend des médicaments standard. »

C’est possible
INTOXICATION PAR LES PLANTES

Société

EL MOUDJAHID

Un quintal de kif traité récupéré
Les services de la police judiciaire d’Oran ont réussi , vendredi matin, à saisir un quintal de kif traité, a-t-on appris auprès des services de sûreté de wilaya. Selon la même source, la drogue était dissimulée soigneusement à l’intérieur d’une voiture. Son conducteur a été arrêté. Une enquête est ouverte par les services de la police judiciaire pour élucider cette affaire.

ORAN

fausse. C’est précisément parce que les plantes sont une source de médicaments puissants que l’on s’inquiètent des techniques de commercialisation des remèdes à base de plantes ». Le médecin explique «  que chaque herbe est constituée d’une

8 morts et 37 blessés en deux jours Huit personnes ont été tuées et trente-sept autres ont été blessées dans onze accidents de la circulation, survenus durant la période du 16 au 18 avril au niveau national, ont indiqué vendredi les services de la protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Constantine avec le décès d’une personne et cinq autres blessées, a ajouté la même source. L’accident est survenu suite à une collision entre un bus de transport de voyageurs et un véhicule léger, survenue sur la route nationale n°10, dans la commune d’Ouled Rahmoun. En outre, les secours de la protection civile de la wilaya de Mila sont intervenus pour le repêchage de deux adolescents âgés de 15 ans, décédés par noyade à El Kabir, dans la commune de Hamala. Les secours de la protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou sont également intervenus pour le repêchage d’un adolescent âgé de 15 ans, décédé par noyade dans une retenue collinaire au lieu-dit Boufihma, dans la commune de Draâ El Mizan. Les éléments de la protection civile ont aussi repêché un enfant de 13 ans mort par noyade dans une marre d’eau, au lieu-dit Mechtat Roukazla, wilaya de Souk Ahras, dans la commune de Sedrata.

ACCIDENTS DE LA ROUTE

partie verte, d’une autre sèche et des racines et que chacune de ces composantes présentait des aspects bénéfiques et nocifs », avertissant contre leur utilisation sans consultation des spécialistes en la matière. La capacité de certaines tisanes et par conséquent leur effi-

Saisie de 10 quintaux de kif traité

MAGHNIA

Les éléments de la gendarmerie nationale ont saisi, dans la nuit de jeudi, dans la ville frontalière de Maghnia, dix quintaux de kif traité, a-t-on appris auprès du groupement de ce corps de sécurité de la wilaya de Tlemcen. Agissant sur informations, les gendarmes ont réussi à mettre la main sur cette quantité de drogue entreposée dans une maison au centreville de Maghnia. La marchandise prohibée était emballée dans 40 sacs contenant chacun 25 kg de kif. Cette opération s’est soldée également par l’arrestation de six personnes.

contre un virus proche de celui de la rougeole et pourrait à l’avenir contribuer avec la vaccination à l’éradication de cette infection responsable de dizaines de milliers de morts par an. Malgré des progrès majeurs pour contenir la rougeole dans le monde, cette maladie très contagieuse fait encore quelque 150.000 décès chaque année depuis 2007, expliquent les auteurs de cette étude américano-allemande publiée mercredi dernier dans la revue américaine Science Translational Medicine. En outre, on observe une résurgence du virus responsable de cette infection, le morbillivirus, dans des pays européens où la maladie était considérée comme contenue —un phénomène dû à un taux de vaccination insuffisant. Le nouvel antivirus appelé ERDRP-0519l a été mis au point par le Dr Richard Plemper, de l’Institut de sciences biomédicales de l’Université de l’Etat de Géorgie (Sud-Est) ainsi que par des chercheurs de l’Institut Emory et du Paul-Ehrlich Institute en Allemagne. Cette molécule a bloqué la multiplication du virus de la maladie de Carré, qui touche notamment les chiens, chez des furets infectés. Ce virus est très similaire à celui responsable de la rougeole chez les humains. L’antiviral, administré oralement à ces animaux, a permis de réduire fortement leur charge virale et d’empêcher leur mort, expliquent les chercheurs. Tous les furets traités ont survécu à l’infection qui leur est souvent fatale et ont guéri. De plus, ils ont développé une forte immunité au virus. «L’émergence d’une puissante immunité antivirale chez ces furets est particulièrement encourageante et suggère que ce traitement peut non seulement sauver un sujet infecté mais aussi contribuer à combler les carences immunitaires dans une population donnée», explique le Dr Plemper. Ce traitement, qui peut être produit à bas coût et stocké aisément, pourrait ainsi doper les efforts d’éradication de la rougeole en permettant d’arrêter la propagation du virus lors d’épidémies locales, estime-t-il. Il pourrait ainsi être utilisé pour traiter des proches d’une personne infectée ne présentant pas encore de symptômes, explique-t-il. Le Dr Plemper a par ailleurs souligné lors d’une conférence de presse téléphonique que cet antiviral ne viserait pas à se substituer à la vaccination quand une version sera développée pour les humains. « Ce médicament n’a pas été créé pour être une alternative au vaccin »: il s’agit « d’une arme complémentaire dans les efforts pour éliminer la rougeole », a insisté le chercheur. Il a rappelé qu’il fallait un taux de vaccination d’au moins 90% dans une population pour empêcher une transmission endémique du virus. Or, en Europe, ce taux varie de 60 à 90% selon les pays. Aux Etats-Unis, il dépasse les 90%. Le virologue a également noté que le virus pouvait développer une résistance à cet antiviral comme cela est le cas pour tous ces médicaments. Mais cette étude a montré que les agents pathogènes devenus résistants étaient les moins virulents et les moins transmissibles. La prochaine étape dans cette recherche consistera à tester cette nouvelle molécule contre le virus de la rougeole chez des singes avant de procéder à des essais cliniques chez des humains — probablement des adolescents et des jeunes adultes — d’ici quelques années, a dit le Dr Plemper. Une personne sur trois qui contracte la rougeole et n’est pas vaccinée développe une pneumonie ou une inflammation du cerveau, selon ces chercheurs.

Une nouvelle molécule expérimentale prometteuse Un antivirus expérimental testé sur des animaux s’est avéré très efficace

cacité, ne sont pas connues avec précision du fait que la concentration des ingrédients actifs composant la plante peut varier énormément. De plus, la manière dont certaines personnes réagissent à une plante particulière, peut varier grandement. Du fait qu’il peut

ROUGEOLE

y avoir une grande disparité concernant l’activité biologique possible d’une herbe particulière, on peut ou on ne peut pas obtenir l’effet désiré après en avoir pris. Cela peut conduire à utiliser des préparations plus concentrées, ce qui peut causer de dangereux effets. Selon ammi Salah, herboriste depuis des années, succédant à son père dans la gestion de son magasin « la médication aux herbes nécessite «  une connaissance suffisante » sur les propriétés, les indications et les effets secondaires de ces produits. Même si certaines personnes préfèrent recourir aux plantes médicinales pour leurs bienfaits elles ne doivent pas ignorer leurs méfaits et leurs complications et ne doivent surtout pas les utiliser pour le traitement de certaines affections difficiles comme les tumeurs et le psoriasis car cela constitue «une atteinte à la science». « On a rapporté un certain nombre de décès de personnes ayant utilisé certaines tisanes. Celles-ci comprennent le phytolaque, l’oléandre (laurier-rose) et le pouliot. Du fait que les fabricants ne sont pas tenus d’énumérer les toxicités possibles sur l’emballage, les consommateurs risquent d’absorber des substances qui ne sont pas sans danger », conclut Dr Merbah. Farida Larbi

Pas une alternative au vaccin

Un réseau spécialisé dans le vol de véhicules touristiques, dans plusieurs wilayas du pays, a été démantelé par les services de police judiciaire de la sûreté de daïra de Djamaâ dans la wilaya d’El Oued, a-t-on appris vendredi dernier auprès de la sûreté de wilaya. L’opération a permis de récupérer 15 véhicules, immatriculés dans différentes wilayas et qui avaient été subtilisés

Démantèlement d’un grand réseau de vol de voitures
à leurs propriétaires qui sont des agences de location de voitures. Des procédés d’escroquerie ont été utilisés dans le vol de ces voitures avant de les revendre, de manière suspecte, ou de les parquer dans un garage, a-t-on expliqué. Agissant sur informations faisant état de l’existence de véhicules suspects dans un garage, dans les environs de Djamaâ, et à travers d’investiga-

EL-OUED 

tions, appuyées par des plaintes des propriétaires des véhicules, objets de recherche, les policiers ont réussi à démanteler le réseau composé de 10 personnes âgées entre 23 et 50 ans. Présentés jeudi devant le procureur de la République près le tribunal de Djamaâ, pour association de malfaiteurs, escroquerie et vol, les mis en cause ont été placés en détention préventive.

Dimanche 20 Avril 2014

EL MOUDJAHID

Une œuvre mythologique aux sources du fantastique
HOMMAGE A GABRIEL GARCIA MARQUEZ
On ne devient pas une sommité dans le monde de la littérature sans cette propension à vouloir se désentraver des carcans de la tradition romanesque bien établie par tous les codes connus de l’écriture.

Culture

31

L

e Prix Nobel de littérature décerné à Stockholm en 1982 aura gratifié l’œuvre universelle de l’écrivain colombien qui a propulsé la littérature latino-américaine en lui conférant ainsi qu’aux romanciers qui suivront, ses lettres de noblesse acquises de haute lutte par un homme au verbe prophétique qui a donné une dimension mythique à un nouveau courant littéraire qui marquait une originalité attestée par tous dans la mesure où elle introduisait une étrange vision fantasmagorique de son pays natal. Les petites gens de son village perdus dans les vapeurs poussiéreuses d’une banale ville de Colombie, reconnaissant envers celui qui leur a apporté la gloire en les évoquant avec un indicible talent et un regard visionnaire, ont coutume de l’appeler « Gabo ». Populaire dans toutes les parties du monde et à plus forte raison dans les pays maghrébin, nous nous arrêtons pour rendre une dernière pensée à Gabo qui a disparu il y a quatre jour à l’âge de 87 ans à son domicile de Mexico, en revisitant le parcours de la vie de cet écrivain du XXe siècle dont l’œuvre traduite dans toutes les langues ou presque et vendue à 50 millions d’exemplaires, porte une constellation multiple qui aura inspiré bien des auteurs et marqué leur imaginaire. Certains spécialistes de la littérature comme le britannique Gerald Martin se sont pressés dès l’année 1999 de rédiger puis publier une biographie exhaustive intitulée « Gabriel Garcia Marquez, une vie » lorsque la nouvelle de son cancer lymphatique s’était répandue, mais l’auteur de Cent ans de solitude s’était vite rétabli et pour couper court à toute rumeur, il a complètement disparu de la vie publique, se retirant ces dernières années dans sa demeure en compagnie de son épouse Mercedes Barcha, épousée en 1958 et qui ne le quittera plus. Aîné de onze enfants, Gabriel José de la Concordia Marquez est né le 6 mars 1927 à Aracataca dans un village entre les marigots et les plaines de la côte caraïbe colombienne

qui deviendra sa première référence littéraire que l’Espagnol sud-américain appellera dans son livre Macondo mettant affectueusement en relief cet endroit à la fois mythique et réel évoquant l’irrationnel du quotidien sous ces latitudes. L’influence libérale de l’homme qui rêvait d’une société idéale où régnerait la justice et seraient bannies les inégalités sociales, ne lui vient pas directement de ses parents qui quittent la région en 1929 abandonnant le petit garçon à ses grands-parents dans une maison transformée en musée, mais de son grand-père surtout, le colonel Marquez libre-penseur qui, pour meubler l’ennui d’un temps immobile, lui ressassait inlassablement ses souvenirs de la guerre des Mille jours. C’est à ce petit papa comme il le surnommait que l’écrivain doit sa conscience poli-

tique et sociale. Lorsque ce dernier rejoint ses parents qui l’enverront en pension chez des jésuites, il écrit déjà ses premiers textes dans la revue du collège et après l’obtention de son baccalauréat se passionne pour le journalisme avec ses lectures classiques : Kafka, Joyce, Virginia Woolf, Faulkner, Hemingway, des influences littéraires dont il ne retiendra uniquement que le style et la forme, car pour lui le fond reste impalpable et profondément dicté par le culte du surnaturel, des fantômes et prémonitions que lui transmet sa grand-mère galicienne, des fondements d’une littérature qui seront à la source de la création de ce que les critiques nommeront le réalisme magique ou le réel merveilleux. Le journaliste politiquement engagé à gauche s’attire les foudres du pouvoir et se distingue par ses écrits El Espec-

tador dont les lecteurs s’arrachent le récit. C’est ainsi qu’il arrive à Paris en pleine guerre d’Algérie et fréquente les milieux du FLN et s’expose pour délit de faciès aux ratonnades pratiquées par la police française. Lorsque son journal est interdit, l’écrivain survit en attendant la gloire dans un modeste logis. Il fait paraître Pas de lettre pour le colonel, en 1961 et l’année suivante La mauvaise heure et Les funérailles de la grande Mémé avant de faire paraitre cinq ans plus tard son œuvre maîtresse Cent ans de solitude publiée dans sa version originale aux éditions du Seuil avec sa traduction française et accède définitivement à la célébrité mondiale pour ce roman qui allie à la fois l’épopée familiale, le roman politique et le récit merveilleux, un roman où l’écrivain déploie un langage puissant parfaitement maitrisé et dont le poète Pablo Neruda dira « C’est le plus grand roman écrit en langue espagnole depuis Don Quichotte ». Dans ce livre magistral qui fera basculer tout le continent dans une nouvelle dimension littéraire, un livre qui par ailleurs fera suite à d’autres chefs-d’œuvre non moins célèbres, Gabriel Marquez décrit la « solitude » face « à l’oppression, au pillage et à l’abandon » à travers l’évocation de « cette partie immense d’hommes hallucinés et de femmes historiques, dont l’entêtement sans fin se confond avec la légende ». Mais bien au-delà de la politique et de la mythologie où l’homme revenait sans cesse sur l’univers prodigieux de son enfance à mi chemin entre le journalisme, l’histoire et le roman populaire, l’auteur de « L’Amour au temps du choléra » ( 1985) et de « Le Général dans son labyrinthe » ( 1989) n’avait de cesse d’élaborer un discours sur la mort et la solitude tout en affirmant à l’opinion publique et surtout à ses détracteurs qui lui reprochaient sa longue amitié avec Fidel Castro, que les vrais romanciers n’étaient pas des intellectuels mais simplement des hommes de plume. Lynda Graba

La journée de la Langue chinoise célébrée au siège de l'ONU
DIVERSITE CULTURELLE

La cinquième journée onusienne de la Langue chinoise a été célébrée le 17 avril au siège de l'ONU pour promouvoir le multilinguisme et la diversité culturelle. "La journée onusienne de la Langue chinoise a été établie en 2010 par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) en vue de célébrer le multilinguisme et la diversité culturelle, et de promouvoir l'utilisation à parts égales de ses six langues officielles de travail dans toute l'organisation", a déclaré à l'occasion Hea Qualifiant l'étude linguistique de la langue chinoise de "défi passionnant", Mme Landon s'est émerveillée de la "variété impressionnante" de la langue chinoise, qui se traduit, a-t-elle dit, par la cœxistence de nombreux dialectes et différences dans le pays. Une exposition de calligraphies et de peintures chinoises s'est déroulée au siège de l'ONU à New York entre les 14 et 17 avril. D'autres événements tels que des conférences sur l'art du thé et la musique chinoise ont été organisés. La célébration a eu lieu, comme chaque année, à la période de Guyu (littéralement traduit comme "Pluie de millet"), la sixième des 24 périodes solaires créées dans les temps anciens pour guider les activités agricoles, afin de rendre hommage à Cangjie, une figure mythique chinoise ayant inventé les caractères chinois il y a environ 5.000 ans. Le chinois, parlé aujourd'hui par plus d'un milliard de personnes dans le monde, figure parmi les six langues de travail officielles de l'ONU. Les autres langues sont le français, l'espagnol, le russe, l'anglais et l'arabe.

L'ouvrage commence ainsi : "qu'il s'agisse d'histoires longues ou courtes, je n'aime pas trop écrire la préface de mes livres". L'auteur est Haruki Murakami et, comme à l'accoutumée, les admirateurs se sont précipités vendredi pour acheter son nouveau recueil de nouvelles dont le titre pourrait à tort évoquer Hemingway. "Beaucoup de clients sont venus dès ce matin, avant d'aller au bureau ou en prenant une pause", assure un responsable de la librairie Book 1st du quartier commerçant de Ginza à Tokyo. "Je vais moi aussi bien sûr l'acheter dès aujourd'hui", renchérit une de ses collègues. Bénéficiant d'un premier tirage de 300.000 exemplaires et d'une place de premier choix dans toutes les librairies, cette nouvelle compilation d'histoires courtes intitulée Onna no inai otokotachi, (Les hommes qui n'ont pas de femme) était aussi attendue qu'un nouveau roman. Régulièrement, les vendeurs rappellent l'événement au micro : "Aujourd'hui est sorti le nouvel ouvrage de Haruki Murakami, son premier recueil de nouvelles en neuf ans". Même s'il n'est pas totalement inédit puisque cinq des six nouvelles qu'il contient ont déjà été publiées en feuilleton dans des revues, les lecteurs fidèles étaient

Les lecteurs au rendez-vous du nouveau Murakami
LITTERATURE JAPONAISE
au rendez-vous. Certains ont réservé leur exemplaire depuis mimars. Des enseignes ont ouvert spécialement à minuit. "C'est tellement rare que les gens fassent la queue pour un livre, j'étais impatiente de voir cela", s'est réjouie une acheteuse de la première heure, Yuka Sugimoto. Tout nouveau titre de Murakami se hisse généralement en tête des ventes dans l'archipel. Ce fut le cas pour son dernier gros roman, L'incolore Tazaki Tsukuru et ses années de pèlerinage", sorti il y a un an et qui a été n°1 des ventes de livres en 2013, selon le palmarès établi par la société Oricon. "Murakami est plus connu pour ses romans-fleuves, mais lire ses nouvelles offre un plaisir différent", témoigne Yoichi Shindo, un concepteur de sites Web qui a été l'un des premiers à acheter l'ouvrage.

Subtilité du titre
Murakami occupe une place à part dans la littérature japonaise. On lui trouve volontiers des liens de parenté avec feu le romancier colombien Gabriel Garcia Marquez, un de ceux que le Japonais cite lorsqu'il analyse sa propre oeuvre. Il est digne du même prix Nobel que son aîné, insistent ses aficionados, une distinction pour laquelle il est pressenti depuis plusieurs an-

nées. Ses œuvres, où l'absurde le dispute au malaise social de Japonais hors normes, ont été traduites dans une quarantaine de langues. La traduction, justement, elle se joue dès les premiers mots et est une des préoccupations de Murakami. Il le dit dans sa préface. "En entendant le titre de mon livre, beaucoup vont penser à la magnifique nouvelle d'Ernest Hemingway Men without Women (hommes sans femmes)". Mais le romancier japonais explique ne pas parler d'un monde d'hommes sans femmes, mais d'histoires d'hommes quittés par une femme ou sur le point de l'être. "A partir du moment où j'ai écrit la nouvelle intitulée Drive my Car, je ne sais pourquoi j'avais ces mots en tête, « les hommes qui n'ont pas de femme ». Cette phrase ne me sortait pas de l'esprit, comme une musique dont on n'arrive pas à se défaire". C'est devenu le titre du recueil, et la raison pour laquelle la nouvelle Drive my car (conduire ma voiture) ouvre ce nouvel ouvrage, là encore par une phrase où il est question de la gent féminine : "Jusque-là, je suis monté je ne sais combien de fois dans une voiture conduite par une femme..." La suite s'étend sur un peu moins de 300 pages.

Dimanche 20 Avril 2014

Le Brent à 109.76 dollars

PÉTROLE

L'euro à 1.381 $

MONNAIE

M. Abdelaziz Bouteflika reçoit des messages de félicitations de Souverains et Chefs d’Etat et de gouvernement
Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu un message de félicitations de la part du souverain marocain, le Roi Mohamed VI, dans lequel il lui a exprimé ses "chaleureuses félicitations" à l'occasion de sa réélection à la magistrature suprême du pays. "Il me plaît, à l'occasion de votre réélection pour un nouveau mandat présidentiel, d'exprimer à Votre Excellence mes chaleureuses félicitations et mes vœux de santé, de quiétude et de bien-être et davantage de progrès et de prospérité au peuple algérien frère", a écrit le souverain marocain dans son message. "Votre réélection est une reconnaissance de la part de votre peuple frère du bilan positif de votre présidence riche en réalisations, et une considération des efforts continus que vous déployez pour la réalisation de la sécurité et la stabilité à travers tout le pays et la consécration des fondements de l'Etat algérien moderne, qui soit à la hauteur des aspirations et espoirs de ses fils", a-t-il ajouté. Pour le Roi Mohamed VI, "cette réélection reflète également la volonté pressante du peuple algérien d'aller de l'avant dans le processus de développement, de progrès, de prospérité et de réalisation des conditions d'une vie digne". "Je saisis cette occasion pour réitérer ma ferme détermination à continuer d'œuvrer de concert avec vous pour renforcer les liens de fraternité et de bon voisinage qui unissent nos deux pays et leur insuffler une nouvelle dynamique dans les différents domaines, au service des aspirations de nos peuples frères au développement, au progrès et à la prospérité, et en vue de poursuivre l'édification de l'Union maghrébine, sur des bases saines et solides à la hauteur des aspirations des peuples des Etats de l'Union en termes d'unité, de complémentarité, d'intégration et de développement commun", conclut le souverain marocain.

APRES SA REELECTION POUR UN 4e MANDAT PRESIDENTIEL

D E R N I E R E S

Le Roi du Maroc…

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu un appel téléphonique de l’Emir de l’Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, qui l’a félicité pour sa réélection pour un nouveau mandat présidentiel à l’occasion de l’élection du 17 avril. Cheikh Tamim a réaffirmé au Président Bouteflika la volonté de l’Etat du Qatar de continuer à œuvrer de concert au raffermissement des relations bilatérales dans divers domaines. Le Président Abdelaziz Bouteflika a été réélu pour un quatrième mandat avec 81,53% des voix exprimées lors de l’élection présidentielle du 17 avril qui a enregistré un taux de participation de 51,70%, selon les résultats préliminaires annoncés par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz.

… l’Emir de l’Etat du Qatar…

souhaite à son peuple vaillant davantage de progrès et de bien-être sous votre sage direction", conclut l'Emir du Koweït.

D

ans son allocution d’ouverture, la ministre a tenu d’abord à remercier, avant de saluer les invités étrangers et nationaux issus de tous les départements architecturaux du pays, le chercheur et scénariste François le Bayon, évoquant sa générosité et son engagement militant, présent à de cette cérémonie et venu présenter son film documentaire Les nouveaux habits de la terre projeté à cette occasion. Elle mettra l’accent à l’adresse des nombreux étudiants sur la nécessité de sauvegarder le patrimoine architectural en insistant sur le fait que ce dernier est le produit du génie constructif du peuple algérien qui donne à nos villes et village une identité visuelle à savoir leur algérianité : « Ils doivent impérativement s’imprégner dans leur travail de création architecturale de cette leçon magistrale d’architecture que constitue notre patrimoine  », a-t-elle souligné avant d’ajouter : «  Ils sont les futurs acteurs de la préservation de notre patrimoine et nous comptons sur eux pour œuvrer , architectes et ingénieurs et décideurs, à le transmettre aux générations à venir » faisant référence à nos anciennes maisons en terre dont la construction témoigne encore de l’intelligence de la construction architecturale de
Ph : Nacera

La ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, a procédé, hier, devant un parterre de professeurs en architecture et d’étudiants à l’inauguration officielle à la salle Cosmos de Riadh El Feth du festival « Archi’Terre » qui ouvre, aujourd’hui, ses portes au public de l’Ecole polytechnique d’architecture et d’urbanisme jusqu’au 24 avril.

Réhabiliter l’image des architectures traditionnelles

LA MINISTRE DE LA CULTURE INAUGURE LE 3e FESTIVAL « ARCHI’TERRE »

L'Emir de l'Etat du Koweït, Cheikh Sabah Al-Ahmed Al-Jaber Al Sabah a félicité, hier, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour sa réélection à la magistrature suprême à l'occasion de l'élection présidentielle du 17 avril. "Il m'est agréable de vous exprimer, cher frère, mes chaleureuses félicitations et mes voeux les meilleurs à l'occasion de votre réélection pour un 4ème mandat présidentiel", a écrit l'Emir du Koweït dans un message de félicitations. L'élection présidentielle "a mis en avant l'attachement et la fidélité que vous voue le peuple algérien qui vient de vous plébisciter pour poursuivre la marche des réalisations sur la voie du développement de votre pays frère sous votre sage et clairvoyante direction", lit-on dans le message. "Je prie Dieu le Tout-Puissant de vous accorder santé et bien-être et de guider vos pas sur la voie du développement de la République algérienne démocratique et populaire, et

…l'Emir de l'Etat du Koweït…

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu un message de félicitations du président tunisien, Moncef Marzouki, à l'occasion de sa réélection à la magistrature suprême du pays, dans lequel il lui a réaffirmé "la disponibilité de la Tunisie à asseoir les bases d'une nouvelle étape de l'action commune". "Il m'est agréable, à l'occasion de votre victoire à l'élection présidentielle organisée en Algérie le 17 avril 2014, de vous adresser mes chaleureuses et sincères félicitations, priant Dieu ToutPuissant de guider vos pas et de vous accorder plein succès dans l'accomplissement de vos missions au mieux des intérêts du peuple algérien frère", a écrit le président tunisien dans son message. "Je saisis cette occasion pour vous réitérer la disponibilité de la Tunisie à asseoir les bases d'une nouvelle étape de l'action commune à même de hisser les relations entre les deux pays au niveau d'un partenariat stratégique global", a-t-il souligné. "Je tiens également à vous dire la détermination de la Tunisie à renforcer la coordination et la coopération pour faire face aux défis communs, répondre aux aspirations des deux peuples frères et consolider l'édifice de l'Union du Maghreb Arabe", a ajouté le président tunisien.

… le président tunisien…

présidentielle qui s'est déroulée en Algérie le 17 avril", a écrit M. Rajoy dans son message. "En ce sens, je vous exprime mes vœux de plein succès dans l'accomplissement de votre nouveau mandat au cours duquel, je souhaite que vous pourrez continuer à impulser les réformes initiées et poursuivre le développement économique et social", a ajouté le président du gouvernement espagnol. "Soyez assuré, Monsieur le Président, que dans votre engagement persévérant pour votre pays, vous trouverez auprès du gouvernement espagnol la plus grande disponibilité pour renforcer et approfondir les relations stratégiques qui unissent nos deux pays", a souligné M. Rajoy.

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a adressé un message de félicitations au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, suite à sa réélection lors du scrutin présidentiel de jeudi, lui souhaitant "plein succès" dans l'accomplissement de son nouveau mandat. "Je voudrais vous transmettre mes plus sincères félicitations pour votre victoire à l'élection

… le président du gouvernement espagnol…

Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a salué, hier, le déroulement de l’élection présidentielle algérienne dans le calme et la sérénité, félicitant le Président Abdelaziz Bouteflika pour sa réélection pour un nouveau mandat. « Je félicite le peuple algérien et le Président Bouteflika pour le résultat obtenu et je salue la bonne organisation du scrutin qui s’est déroulé dans le calme », a précisé M. Hague dans un communiqué rendu public par le Foreign Office au lendemain de l’annonce des résultats préliminaires de la présidentielle du 17 avril. Le ministre britannique des Affaires étrangères a également salué l’engagement des autorités algériennes à ouvrir un dialogue « inclusif » autour des réformes constitutionnelles « conformément aux souhaits et aspirations du peuple algérien ». Par ailleurs, M. Hague a réitéré le « ferme engagement » du gouvernement britannique à construire un partenariat « fort et durable » avec l’Algérie dans de nombreux domaines, notamment ceux de la sécurité, l’éducation et la culture.

… et le ministre britannique des Affaires étrangères

Concrétiserles promesses visant à rétablir définitivement la sécurité

L’APPEL DE NOTABLES DE GHARDAIA AUX POUVOIRS PUBLICS

l’humanité. En effet, durant des millénaires, elles ont été produites dans un environnement adéquat et naturel, celui de la terre  : « L’importance constructive des cultures nées de l’emploi de ce matériau a poussé les pouvoirs publics et les professionnels du monde entier à ériger ces architectures au rang de patrimoine de l’humanité afin de redonner à ce fabuleux génie constructif humain la protection et la déférence qui lui reviennent.  Si l’enjeu de la sauvegarde du patrimoine architectural est éminemment culturel, car il a pour objectif premier la préservation de la diversité de nos identités nationales à travers leur forme la plus visible, l’architecture, l’enjeu de la relance

de l’emploi des matériaux locaux par lequel passe nécessairement la protection de ce patrimoine, est pour sa part éminemment économique, il est à l’économie verte qui assure le bien-être des hommes », a tenu a préciser la ministre. De son côté, la commissaire du festival expliquera la progression des matériaux industriels qui a poussé à la standardisation de la production architecturale mondiale depuis la seconde moitié du 20e siècle et induit de ce fait une dévalorisation des architectures traditionnelles qui utilisaient la terre crue pour les constructions. C’est l’une des raisons qui a obligé les principaux intéressés à mettre en œuvre une stratégie de sauvegarde du patrimoine bâti en terre confiée à un établissement public nouvellement créé : le centre « CAP Terre » chargé d’institutionnaliser ce festival. Ce dernier réunira chaque année à des fins de sensibilisation par des conférences et autres ateliers animés par de célèbres spécialistes étrangers et algériens, quelque 250 des meilleurs étudiants architectes et ingénieurs en génie civil de tout le territoire national. L. Graba

Le conseil des notables Ibadites du ksar de Ghardaïa ont appelé les pouvoirs publics à mettre en œuvre les promesses visant à rétablir définitivement la sécurité dans la vallée du M’Zab (Ghardaïa). Dans un communiqué, transmis, hier à l’APS, le conseil des notables Ibadites du ksar de Ghardaïa se félicite du climat "serein et de quiétude" qui a prévalu durant le déroulement du scrutin et demande l’application des décisions prises par les pouvoirs publics, notamment en matière "d’indemnisation" des commerçants, des agriculteurs et des habitants, victimes d’incendies lors des événements qu'a connus Ghardaïa, et l’instauration d’une sécurité de "qualité" dans le M’zab. La prise en charge des revendications des citoyens du M’zab est primordiale pour le retour à la vie normale, estime le conseil des notables du Ksar de Ghardaïa dans le communiqué. Le conseil des notables Ibadites du ksar de Ghardaïa félicite M. Abdelaziz Bouteflika pour sa réélection à la magistrature suprême, lui souhaitant santé et succès dans la concrétisation de son ambitieux programme.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful