METROLOGIE APPLIQUEE AU MOTEUR

FORMATEUR : MOUNIR FRIJA
ASSISTANT UNIVERSITAIRE G.MECANIQUE

21/08/2007

1

21/08/2007

2

THERMINOLOGIE DE LA SCIENCE DE LA METROLOGIE

21/08/2007

3

) . Compression moteur…etc. 21/08/2007 4 .LA METROLOGIE La métrologie est l'ensemble des moyens techniques utilisés pour le contrôle des spécifications dimensionnelles des pièces mécaniques et des paramètres physiques (Pression . Température.

LE CONTÔLE En mécanique automobile. plaquettes de frein. Écartement des bougies. la métrologie s'intéresse : . coussinet de vilebrequin.au contrôle des organes mécaniques pouvant subir une usure ou une déformation due au fonctionnement (ex: frottement cylindre/piston. 21/08/2007 5 . les axes des têtes de bielle).

21/08/2007 6 .LE CONTÔLE La technique de contrôle nous permet donc de constater si la pièce correspond aux exigences demandées.

PHASES DE CONTRÔLE Il existe 2 phases de contrôle: .Le contrôle subjectif: Évaluation sans appareil. par le toucher. visuel… .Le contrôle objectif: Évaluation par mensuration ou par calibrage C’est par le contrôle que l’on peut constater si la pièce correspond aux exigences demandées 21/08/2007 7 .

Les conditions d’exécution sont : Température ambiante de la pièce à contrôler et des Pièce à contrôler propre instruments de mesures voisine de 20° .La grande précision des appareils de mesures impose : Manipulation soignée (pas de choc) Un entretien régulier et approprié Un rangement systématique après utilisation.CONDITIONS D'EXÉCUTION . Étalonnage périodiques 21/08/2007 8 .

TYPES DE MESURES par mesure directe : calibre à coulisse. calibres à mâchoires 21/08/2007 9 . cale étalon par calibrage : jauges de tolérances maxi et mini. micromètre par comparaison : comparateur.

Incertitude de mesure 21/08/2007 10 .

DIAGRAMME CAUSES EFFETS: Incertitude de mesure Méthode Choix de méthode Appareil de Mesure Résolution Produit à Mesurer Température Nbr de mesure Température Défaut géométrique Choix de l’appareil Date dernier Étalonnage Traces de choc CAUSES Incertitude de Mesure Expérience Température SITUATION = EFFET formation Vibrations Vue Poussière Famille des causes Opérateur Environnement Nature des causes 11 21/08/2007 .

21/08/2007 12 .ETALONNAGE Il est fait avec des gens professionnels et agrées par le BNM en utilisant des instruments spéciaux (des étalons …).

DIFFERENTES MESURES EN MECANIQUE AUTOMOBILE 21/08/2007 13 .

ALESAGE L' alésage correspond au diamètre intérieur du cylindre (ou de la chemise). Alésage 21/08/2007 14 . on donne souvent sa valeur associés à la course du piston pour connaître le volume de la cylindrée.

Elle est souvent associée à l' alésage pour déterminer la cylindrée.Course Distance entre la position haute du piston PMH et sa position basse PMB. 21/08/2007 15 .

On exprime également les cylindrées en litre (1litre = 1000 cm3). on multiplie la cylindrée unitaire par le nombre de cylindres pour obtenir la cylindrée totale. Elle dépend donc de l' alésage et de la course.Cylindrée Volume de la chambre de combustion. C y l i n d r é e u n ita ir e = πd 2 A lé s a g e 4 ×C C o u rse On a : V est généralement exprimé en cm3 avec d (Diamètre) et c (Course) en cm3. Dans le cas où le moteur a plusieurs cylindres. CylindréeMoteur 4 Cylindres = Cylindréeunitaire × 4 21/08/2007 16 .

CHAMBRE DE COMBUSTION Chambre de combustion de Volume v Course 21/08/2007 17 .

21/08/2007 18 . on a un volume maximum (V+v) lorsque le piston est au PMB et un volume minimum (v) lorsque le piston est au PMH. On appelle taux de compression le rapport R : R = (V + v) / v Le taux de compression a une influence capitale sur le fonctionnement du moteur.Rapport volumétrique (ou Taux de compression) Si l’on appelle V la cylindrée et v le volume de la chambre de combustion.

H 21/08/2007 19 .B v = volume du cylindre.M. piston en P. piston en P.Rapport volumétrique (ou Taux de compression) TAUX DE COMPRESSION : T = (V+v) / v V = Volume du cylindre.M.

plus le taux de compression sera élevé.Rapport volumétrique (ou Taux de compression) De nombreux paramètres empêchent cependant de relever le taux de compression au-delà de certaines limites : La température : selon la relation qui lie entres autres la pression et le volume d’un gaz. Ces disparités tiennent d’une part au carburant (et à ces caractéristique de détonation) et d’autre part à la pression à laquelle les gazs pénètrent dans la chambre de combustion (plus élevée que la normale dans le cas d’un moteur suralimenté) 20 21/08/2007 . les alliages aluminium des moteurs actuels peuvent avouer leurs limites et présenter des problèmes de fiabilité. La pollution : parallèlement a l’élévation de température. entre 7 et 10 pour un moteur suralimenté et entre 18 et 25 pour un diesel. Le taux de compression d’une voiture actuelle se situe généralement entre 8. contraintes mécaniques élevées.5 et 12/1 pour un moteur atmosphérique. un taux de compression élevé pénalise l’extension du front de flamme dans la chambre lors de la combustion. plus les températures régnant dans la chambre de combustion seront importantes. ce qui a pour effet d’augmenter sensiblement la productions de gazs imbrûlés nocifs (oxyde d’azote notamment) La résistance mécanique : à pression élevée. Au-delà d’un certain taux de compression.

LES APPAREILS DE MESURE 21/08/2007 21 .

Pied de profondeur. calibres à mâchoires. Calibre à coulisse. bagues. comparateurs.LES APPAREILS DE MESURE Règles et cales étalons. micromètre ou palmer. tampons. jauge. 21/08/2007 22 .

REGLES ET CALES ETALONS 21/08/2007 23 .

en plastique ou en acier : pour des mesures de longueurs courbes.5 mm ou 1mm et une longueur de 300 mm ou 500 mm Les règles de travail graduées : en acier non-durci. utilisés pour des mesures approximatives Les mètres pliants en métal. Les réglettes en acier à ressort mince et dur : avec une graduation de 0. à graduation définies par leur but d’utilisation Les mètres à rouleau en lin.REGLES – REGLETTES.METRES Les règles graduées : avec une graduation étalonnée uniformément permettant une lecture directe de la mesure. en bois ou en plastique 21/08/2007 24 .

utilisés pour contrôler ou étalonner des calibres ou des instruments de mesure 21/08/2007 25 .CALES ETLONS Les cales étalons: de section rectangulaire ou circulaire en acier ou en métal dur.

Pied à Coulisse 21/08/2007 26 .

PIED A COULISSE 21/08/2007 27 .

02 mm 21/08/2007 28 .PIED A COULISSE Le Vernier au 1/10 Précision du 1/10 = 0.1 mm Le Vernier au 1/20 Précision du 1/20 = 0.05 mm Le Vernier au 1/50 Précision du 1/50è = 0.

PIED A COULISSE 21/08/2007 29 .

les 1/10è.MÉTHODE GÉNÉRALE DE LECTURE 1° Lire le nombre entier de mm. pour obtenir la mesure exacte. 1/20è ou 1/50è. 2° Localiser la graduation du vernier (une seule possible) qui coïncide avec une graduation quelconque de la règle 3° Ajouter les millimètres. à gauche du zéro du vernier. 21/08/2007 30 . selon les cas.

MÉTHODE GÉNÉRALE DE LECTURE 21/08/2007 31 .

21/08/2007 32 .

21/08/2007 33 .

EXEMPLES D’APPLICATION

Mesure de l'épaisseur des disques de freins
21/08/2007 34

EXEMPLES D’APPLICATION

Mesure de l'épaisseur des plaquettes
21/08/2007 35

EXEMPLES D’APPLICATION

Vérification des dimensions du bloc Moteur
21/08/2007 36

Pied de profondeur 21/08/2007 37 .

LE PIED DE PROFONDEUR La lecture du pied de profondeur est identique à la lecture du pied à coulisse. 21/08/2007 38 .

EXEMPLES D’APPLICATION Le pied de profondeur permet de mesurer une distance séparant deux surfaces parallèles. 21/08/2007 39 .

MICROMETRE 21/08/2007 40 .

MICROMETRE OU PALMER 21/08/2007 41 .

21/08/2007 42 .Les erreurs résultant de l'inégalité de pression de l'appareil sur les pièces à mesurer se trouvent éliminées par le système de friction.Les incertitudes de lecture sont très faibles. le corps pouvant avoir une section suffisante pour rendre toute flexion impossible. Grâce à la touche mobile à vis micrométrique au pas de 0.Les déformations de l'appareil sont négligeables. équivalent environ à 1 mm en longueur développée.PRÉCISION DE MESURE Le micromètre est un instrument beaucoup plus précis que le pied à coulisse.5 mm. la précision de lecture est de 1/100è de mm. puisqu'une variation de cote de 1/100è de mm nécessite la rotation de la douille de la valeur d'une division. . . D'autre part : .

21/08/2007 43 .5 mm Le tambour est gradué en 50 parties égales. Nous voyons donc que la lecture au micromètre présente une particularité demandant une certaine attention pour ne pas commettre d'erreur.PRINCIPE DE LA LECTURE VIS au PAS de 0. Il faut donc tourner le tambour de 2 tours pour que la touche mobile se déplace de 1 mm. il aura fallu ajouter 1 demi millimètre visible sur le manchon pour obtenir la valeur exacte. Chaque partie représente une lecture de 1/100è de mm. De 1 à 49 centièmes. de 51 à 99 centièmes. la lecture est directe.

21/08/2007 44 .

21/08/2007 45 .

EXEMPLES D’APPLICATION Mesure du diamètre de palier d'arbre à cames 21/08/2007 46 .

EXEMPLES D’APPLICATION Mesure du diamètre du tourillon de vilebrequin. 21/08/2007 47 .

Le principe de lecture est identique à celui du micromètre. 21/08/2007 48 .Le micromètre de profondeur Le principe de mesure est identique à celui du pied de profondeur.

21/08/2007 49 .Le micromètre d'alésage Le principe de lecture est identique à celui du micromètre.

COMPARATEUR 21/08/2007 50 .

La précision et la sensibilité de ces appareils dépend pour beaucoup de la constance et du peu d'intensité de la pression qu'exerce leur touche mobile sur la pièce à mesurer. 51 21/08/2007 . Nous nous limiterons au comparateur à amplification mécanique.LE COMPARATEUR Les comparateurs ou amplificateurs enregistrent les différences de cotes entre les différents points d'une pièce ou entre les pièces à mesurer et les étalons (pièces types ou combinaison de cales).

LE COMPARATEUR 21/08/2007 52 .

FIXATION DU COMPARATEUR 21/08/2007 53 .

EXEMPLES D’APPLICATION Comparateur monté sur support. 21/08/2007 54 .

EXEMPLES D’APPLICATION Mesure du dépassement des chemises 55 21/08/2007 .

EXEMPLES D’APPLICATION Contrôle du jeu latéral de vilebrequin 56 21/08/2007 .

LES VERIFICATEURS A TOLERANCE 21/08/2007 57 .

Ils ne doivent pas être utilisés en cours de fabrication. car l'ouvrier travaillerait en aveugle. Principe de vérification : La pièce "entre" ou "n'entre pas" 21/08/2007 58 . ne sachant jamais quelle profondeur de passe il faut prendre pour terminer le travail.LES VÉRIFICATEURS À TOLÉRANCE Les vérificateurs à tolérance sont employés pour s'assurer que les cotes des pièces exécutées sont bien comprises entre les tolérances prévues sur le dessin.

LES VÉRIFICATEURS À TOLÉRANCE 21/08/2007 59 .

LES VÉRIFICATEURS À TOLÉRANCE 21/08/2007 60 .

LES VÉRIFICATEURS À TOLÉRANCE 21/08/2007 61 .

LES JAUGES D’EPAISSEUR 21/08/2007 62 .

63 21/08/2007 . les jauges d'épaisseur permettent de régler des intervalles variables.05 mm à 1 mm. En fonction des modèles. on trouvera des cales d'épaisseurs de 0.Les jauges d'épaisseur ou jeu de cales. Constituées de cales d'épaisseurs différentes.

EXEMPLES D’APPLICATION Contrôle de la planéité de la culasse 21/08/2007 64 .

EXEMPLES D’APPLICATION Calibrage de l'écartement des électrodes de bougies. 21/08/2007 65 .

EXEMPLES D’APPLICATION Réglage du jeu aux soupapes 66 21/08/2007 .

AUTRES OPERATIONS METROLOGIQUES (données à titre indicatif) 21/08/2007 67 .

sous ensemble et du véhicule assemblé contre les données CAO 21/08/2007 68 .Banc dynamique K&C Étude de mouvement des roues pendant les monoeuvres Usine pilote Contrôle dimensionnel de chaque composant.

Production de tôlerie Contrôle d’éléments géométriques (les troues. cylindricité de l’alésage) 21/08/2007 69 . les boutonnières) Production de transmission Contrôle des tolérances dimensionnelles et de forme du l’ensemble bloc moteur (Planéité de la culasse.

pare chocs) Contrôle total du véhicule Inspection dimensionnelle à la fin de la chaîne de production (longueur. contrôle total) 70 21/08/2007 .Production des pièces Contrôle des spécifications dimensionnelles des éléments de carrosserie par un MMT laser (Composants automobiles. largeur. jantes . partie de suspension. hauteur.

Contrôle d’épaisseur des revêtements (couche peinture. couche de chrome) homogénéité du traitement 21/08/2007 71 .

21/08/2007 72 .

Contrôle avec MMT (Contrôle des spécifications dimensionnelles de la cage d’une boite vitesse) 21/08/2007 73 .

21/08/2007 74 .