G.

Capelle-Blancard

08/10/2011

Finance d’entreprise - 2ème édition

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail

Chapitre 25

Le financement par crédit-bail
J. Berk & P. DeMarzo – G. Capelle-Blancard, N. Couderc & N. Nalpas ® 2011 Pearson Education France

Finance d’entreprise - 2ème édition

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail

Introduction
• La location d’actifs par une entreprise s’appelle le créditbail. Celle-ci présente les mêmes caractéristiques que la location d’un bien par un particulier : la propriété de l’actif ne change pas de mains (celles du propriétaire, également appelé loueur ou crédit-bailleur), le locataire (ou crédit-preneur) se contentant de payer un loyer régulier au propriétaire en échange du droit d’utiliser l’actif. • Tout actif, ou presque, disponible à la vente sur un marché peut faire l’objet d’une location : on trouve ainsi à louer par crédit-bail des ordinateurs, des camions, des avions, des fonds de commerce, voire des centrales électriques !
J. Berk & P. DeMarzo – G. Capelle-Blancard, N. Couderc & N. Nalpas ® 2011 Pearson Education France

1

Berk & P. N. Capelle-Blancard. Couderc & N. le crédit-preneur (l’entreprise qui loue l’actif) et le fournisseur de l’actif.1. le fournisseur le lui livre et envoie la facture au bailleur. lequel a signé avec le locataire un contrat de crédit-bail. Berk & P.2ème édition Chapitre 25. Traitement comptable des contrats de crédit-bail • 25. – Le futur utilisateur de l’actif (le locataire) choisit le matériel dont il a besoin. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . J. Qu’est-ce que le crédit-bail ? • 25. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . • Un crédit-bail est un contrat tripartite entre le créditbailleur (le propriétaire loueur de l’actif). N.2ème édition Chapitre 25. Qu’est-ce que le crédit-bail ? • Un crédit-bail est une opération destinée à financer des biens d’équipement à usage professionnel ou des actifs immobiliers. Le financement par crédit-bail Plan • 25.3.4. Le financement par crédit-bail 25.2. – Le crédit-bailleur est le propriétaire du bien. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 2 . Le crédit-preneur lui paie un loyer régulier en échange de la possibilité d’utiliser l’actif faisant l’objet du crédit-bail. Couderc & N. L’évaluation d’un contrat de crédit-bail • 25.1.G. DeMarzo – G. Capelle-Blancard. DeMarzo – G. Pourquoi le crédit-bail ? J.

Le financement par crédit-bail Qu’est-ce que le crédit-bail ? • Suivant les contrats. Couderc & N. J. ou non. DeMarzo – G. N. le crédit-preneur aura. Capelle-Blancard. Neuf. – Exemple : Gamma a besoin d’un nouveau chariot élévateur. Cette valeur résiduelle n’est rien d’autre que le prix de marché de l’actif d’occasion au terme de la période de location. – On estime que la valeur résiduelle du chariot sera de 6 000 € dans quatre ans – Les flux perçus par le bailleur sont donc (avec L les loyers) : J. N.2ème édition Chapitre 25. devenant ainsi propriétaire de l’actif contre un paiement déterminé dès la signature du contrat de bail.2ème édition Chapitre 25. Berk & P. celui-ci vaut 20 000 €. Berk & P.G. Capelle-Blancard. l’option de devenir propriétaire de l’actif. À la fin de celui-ci. à des conditions précisées dès la signature du contrat de crédit-bail. Gamma veut le louer pendant quatre ans plutôt que de l’acheter. trois possibilités sont envisageables : – le locataire exerce son option d’achat. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . DeMarzo – G. Le financement par crédit-bail Loyers et valeur résiduelle de l’actif • Le montant des loyers dépend de la valeur résiduelle de l’actif à la fin de la période de location. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . Couderc & N. – Il rend l’actif à son propriétaire. – Il négocie une prolongation du contrat de crédit-bail. s’il y en a une. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 3 .

Couderc & N. Le financement par crédit-bail Exemple 25.G. Capelle-Blancard. N.Fixation du loyer d’une opération de crédit-bail J. Couderc & N.1 . DeMarzo – G. Le financement par crédit-bail Loyers et valeur résiduelle de l’actif • Si les marchés sont parfaits (concurrence entre bailleurs potentiels).2ème édition Chapitre 25. DeMarzo – G.2ème édition Chapitre 25. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 4 . Berk & P. N. Berk & P. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . Capelle-Blancard. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . les loyers L doivent être définis de façon à ce que la valeur actuelle nette de l’opération soit nulle : J.

Capelle-Blancard. • Les mensualités d’emprunt sont donc nécessairement supérieures aux loyers d’un crédit-bail : • En marchés parfaits.2ème édition Chapitre 25. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . N.G. Capelle-Blancard.2) : l’achat d’un actif impose le financement de la totalité de la valeur de l’actif. Berk & P. alors que son utilisation en crédit-bail n’impose le financement que de sa dépréciation économique durant la location. Avec un crédit de 20 000 € sur quatre ans. DeMarzo – G. Couderc & N. Couderc & N.1) et (25. Gamma aurait payé des mensualités constantes M : • Si les marchés sont parfaits (concurrence entre prêteurs potentiels). effectuer une opération de crédit-bail sur un actif que l’on achètera ensuite à sa valeur résiduelle ou l’acheter à crédit immédiatement revient au même J. les mensualités sont telles que : J.2ème édition Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Crédit-bail ou achat à crédit ? • Il aurait été possible pour Gamma d’acheter à crédit le chariot élévateur et de payer ensuite des mensualités d’emprunt. DeMarzo – G. Le financement par crédit-bail Crédit-bail ou achat à crédit ? • Equations (25. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 5 . Berk & P. N. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise .

Mensualités d’un emprunt en marchés parfaits J. N. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . N.2 . DeMarzo – G. J. Capelle-Blancard. • Plus le prix d’exercice de l’option d’achat sera faible. Couderc & N. à valeur terminale résiduelle donnée. Le financement par crédit-bail L’option d’achat en fin de crédit-bail • Un contrat de crédit-bail peut prévoir une option d’achat l’autorisant à acheter en fin de contrat l’actif à un prix déterminé dès le début – Le prix d’exercice de l’option d’achat est librement négocié entre les parties prenantes du contrat de crédit-bail.2ème édition Chapitre 25. Berk & P. Le financement par crédit-bail Exemple 25. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise .G. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 6 . Berk & P. DeMarzo – G.2ème édition Chapitre 25. Couderc & N. Capelle-Blancard. plus l’exercice de l’option sera probable et plus les loyers exigés par le propriétaire au cours de la période de crédit-bail seront élevés. – Ce prix d’exercice peut être égal à la valeur résiduelle anticipée de l’actif au terme du crédit-bail (auquel cas il est impossible d’anticiper l’exercice ou l’abandon de l’option) ou inférieur (auquel cas l’exercice de l’option est probable).

Berk & P.2. N. DeMarzo – G. Deux questions : – Ces actifs doivent-ils apparaître au bilan de l’entreprise ? – Les loyers payés par l’entreprise peuvent-ils réduire l’impôt sur les sociétés ? J. Le financement par crédit-bail 25.2ème édition Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Exemple 25.2ème édition Chapitre 25. Couderc & N. Capelle-Blancard. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . Nalpas ® 2011 Pearson Education France 7 . Traitement comptable des contrats de crédit-bail • Le recours au crédit-bail ne peut s’expliquer que par l’existence d’imperfections de marché. En effet. N. Berk & P. Couderc & N.Loyers et option d’achat J. Capelle-Blancard. • Ces dernières peuvent être liées au traitement comptable des actifs faisant l’objet du crédit-bail.G. l’entreprise qui dispose d’un actif en crédit-bail n’en est pas légalement propriétaire. DeMarzo – G. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise .3 .

Le financement par crédit-bail Deuxième cas : les contrat de location-financement • Il est possible de retraiter le contrat de crédit-bail pour replacer les comptes de l’entreprise dans la même situation que si elle avait acquis l’actif par emprunt. • Le crédit-bail constitue donc un engagement hors-bilan pour les entreprises J. Berk & P. les loyers sont vus comme une charge d’exploitation et imputés comme tels dans le compte de résultat de l’entreprise.2ème édition Chapitre 25. • Les loyers de crédit-bail viennent alors réduire le résultat courant avant impôt et par là même l’impôt sur les sociétés à payer. Capelle-Blancard.G. DeMarzo – G. Couderc & N. • Pour ce faire. N. N. Capelle-Blancard. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise .2ème édition Chapitre 25. • Elle réduit donc son assiette fiscale. Berk & P. DeMarzo – G. mais cela conduit à un alourdissement comptable de son taux d’endettement J. Couderc & N. • Les loyers n’apparaissent plus en tant que tels. • Logiquement. Le financement par crédit-bail Premier cas : les contrat de location simple • Le locataire n’inscrit pas les actifs dans son bilan. mais sont divisés en deux parties : – l’entreprise peut passer des amortissements – et enregistrer des frais financiers dans son compte de résultat. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 8 . on inscrit à l’actif du bilan consolidé de l’entreprise la valeur du matériel et à son passif l’équivalent des sommes ayant servi à le financer.

et le prix d’exercice est tel qu’il existe une probabilité élevée (dès la date de signature du contrat de location) que l’option soit exercée. Berk & P.2ème édition Chapitre 25. 2. N. À la date de signature du contrat de location.G. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . Couderc & N. Berk & P. Capelle-Blancard. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . J. Le contrat prévoit une option permettant le transfert de propriété de l’actif au terme de la durée du bail. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 9 .2ème édition Chapitre 25. 4. Le financement par crédit-bail Quel traitement appliquer à un contrat de crédit-bail ? • Comptes sociaux en normes françaises (French GAAP) : tous les actifs pris en crédit-bail sont considérés comme la propriété du crédit-bailleur et sont traités comme des contrats de location simple. prix d’exercice de l’option d’achat…) est proche ou supérieure à la « juste valeur » de l’actif loué. – Critère : le comportement du locataire. il s’agit d’un contrat de location-financement : 1. DeMarzo – G. 3. Couderc & N. N. Le contrat prévoit le transfert de la propriété de l’actif au terme de la durée du bail. Capelle-Blancard. La durée du bail est telle qu’elle recouvre l’essentiel de la durée de vie économique du bien. Le financement par crédit-bail Quel traitement appliquer à un contrat de crédit-bail ? • Si l’un des critères suivants au moins est rempli. Est-ce plutôt un comportement de locataire (>location simple) ou un comportement de propriétaire (>location-financement) ? J. DeMarzo – G. la valeur actualisée minimale des paiements (loyers. • Normes IAS-IFRS ou normes françaises pour les comptes consolidés : une analyse économique de chaque contrat de crédit-bail est nécessaire.

Capelle-Blancard. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 10 . Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise .5 – Crédit-bail et bilan J. Berk & P. Berk & P. Le financement par crédit-bail Exemple 25. DeMarzo – G. Couderc & N. DeMarzo – G. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise .Location-financement ou location simple ? J. N.4 . Le financement par crédit-bail Exemple 25. Capelle-Blancard.2ème édition Chapitre 25.2ème édition Chapitre 25.G. Couderc & N. N.

recourir au crédit-bail ou s’endetter pour acheter l’actif revient au même.G. cette conclusion reste-t-elle vérifiée ? • La réponse dépend du traitement comptable et fiscal du contrat de crédit-bail. Capelle-Blancard. • Si l’on prend en compte les imperfections de marché. DeMarzo – G. Le loyer annuel (terme à échoir) est de 12 500 € • Faut-il acheter la rotative ou conclure un contrat de location simple ? J. Berk & P. Le taux d’impôt sur les sociétés est de 33 %.3. N. DeMarzo – G. Couderc & N. au terme de laquelle sa valeur résiduelle sera nulle.2ème édition Chapitre 25. Capelle-Blancard. Sa durée de vie est de cinq ans. Couderc & N. Le financement par crédit-bail 25. N. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 11 . Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . L’évaluation d’un contrat de créditbail • En marchés parfaits. Le financement par crédit-bail Les flux de trésorerie d’une opération de location simple • Une imprimerie veut disposer d’une nouvelle rotative. J. qui vaut 50 000 €.2ème édition Chapitre 25. Berk & P. • Cet actif peut être amorti linéairement sur sa durée de vie. • La rotative peut faire l’objet d’un contrat de location simple.

Le financement par crédit-bail Louer ou acheter ? Une comparaison erronée • Une analyse trop rapide de la situation précédente conduirait à comparer achat comptant et contrat de location simple : • On oublie cependant un point important : un crédit-bail impose à l’entreprise l’engagement de payer les loyers futurs.2ème édition Chapitre 25. Capelle-Blancard. par exemple l’achat à crédit de la rotative J.. Capelle-Blancard. Berk & P. Berk & P. Le financement par crédit-bail Les flux de trésorerie d’une opération de location simple J. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 12 .2ème édition Chapitre 25. N. DeMarzo – G. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . • Il faut donc de comparer le coût du crédit-bail à celui des autres moyens de financement de risque équivalent à la disposition de l’entreprise. Couderc & N.G. Couderc & N. ce qui n’est pas le cas d’un achat comptant. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . DeMarzo – G. N..

• Cet emprunt est appelé l’emprunt équivalent à un créditbail • Pour calculer l’emprunt équivalent à un crédit-bail. N. la première étape est de calculer le différentiel entre les flux de trésorerie disponibles en cas de crédit-bail et en cas d’achat (tableau 25. N. Couderc & N. Berk & P.G. il faut déterminer le montant de l’emprunt qui imposerait à l’entreprise des paiements annuels égaux aux loyers d’un crédit-bail.2ème édition Chapitre 25. Capelle-Blancard. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 13 . DeMarzo – G. Couderc & N. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise .2ème édition Chapitre 25. Capelle-Blancard.2) J. DeMarzo – G. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . Le financement par crédit-bail Première méthode : l’emprunt équivalent à un crédit-bail • Pour comparer la location simple à l’achat à crédit. Le financement par crédit-bail Première méthode : l’emprunt équivalent à un crédit-bail J. Berk & P.

Couderc & N. J.G.2 : 41 625 €). Capelle-Blancard. DeMarzo – G. Le financement par crédit-bail Première méthode : l’emprunt équivalent à un crédit-bail • Combien l’imprimerie aurait-elle dû emprunter pour que les remboursements soient égaux à ceux de la dernière ligne du tableau 25.2ème édition Chapitre 25. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . en termes de flux de trésorerie futurs. • Conclusion : il faut donc acheter à crédit la rotative (avec un emprunt équivalent au crédit-bail) et ne pas conclure de crédit-bail J. • Acheter la rotative grâce à un emprunt équivalent au crédit-bail plutôt que de procéder au crédit-bail permet à l’entreprise de disposer de 42 921 – 41 625 = 1 296 € en plus. Berk & P. de conclure un crédit-bail ou de réaliser un achet à crédit en s’endettant à hauteur de 42 921 €. N. • Ce montant est supérieur à l’économie réalisée la première année en choisissant le crédit-bail (ligne 3 du tableau 25. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 14 . DeMarzo – G. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . Berk & P. N. Capelle-Blancard. Couderc & N.2ème édition Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Première méthode : l’emprunt équivalent à un crédit-bail • Il est équivalent.2 ? • Pour répondre il faut actualiser cette suite de flux de trésorerie – Le différentiel de flux de trésorerie représente ce que l’imprimerie paiera au titre de l’emprunt après déductibilité fiscale des intérêts – Il convient donc de diviser cette séquence de flux par (1 – τIS) avant de l’actualiser au taux d’intérêt rD.

Le financement par crédit-bail Deuxième méthode : La méthode directe • Lorsque les flux de trésorerie provenant d’un investissement sont égaux aux flux de trésorerie servant à rembourser la dette. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 15 . DeMarzo – G. N. il est donc possible de supposer rU = rD. Le financement par crédit-bail Deuxième méthode : La méthode directe • On trouve donc : • La VAN est négative. Capelle-Blancard. ce qui signifie que les flux de trésorerie disponibles sont plus importants en cas d’achat à crédit que de crédit-bail J. Berk & P. le coût moyen pondéré du capital approprié est avec rU le coût du capital à endettement nul de l’investissement (éq. Couderc & N.2ème édition Chapitre 25. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise .(33 % x 9%) = 6% J.2ème édition Chapitre 25. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . Couderc & N.11) • Le différentiel de flux de trésorerie entre crédit-bail et emprunt est peu risqué . N. Capelle-Blancard.G. DeMarzo – G. • On trouve donc : rCMPC = 9 % . Berk & P. 18.

Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . ce qui est supérieur au taux d’actualisation (6%).2ème édition Chapitre 25.3 %. DeMarzo – G. Capelle-Blancard. DeMarzo – G.G. Capelle-Blancard. Berk & P. Il convient donc d’acheter à crédit la rotative et de ne pas recourir au crédit-bail J. N. N. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 16 . Le taux d’intérêt r qui annule la VAN du différentiel de flux de trésorerie est la solution de : • On trouve : r = 7. Couderc & N. Le financement par crédit-bail Troisième méthode : La méthode du taux de rentabilité interne du crédit-bail • Il est possible de réfléchir en termes de taux de rentabilité interne pour trancher entre location simple et achat à crédit. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . Berk & P.6 .2ème édition Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Exemple 25.Évaluation d’un contrat de location simple J. Couderc & N.

Le financement par crédit-bail Exemple 25. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise .2ème édition Chapitre 25. Berk & P. N. 7 . Nalpas ® 2011 Pearson Education France 17 .Évaluation d’un contrat de location-financement J. lorsque l’entreprise conclut un contrat de location-financement. le raisonnement est plus direct que pour un contrat de location simple : – Les comptes de l’entreprise sont retraités pour qu’ils soient identiques à ceux qu’elle aurait eu en achetant à crédit le matériel – En d’autres termes. DeMarzo – G. N. DeMarzo – G. Capelle-Blancard. et le critère de choix est simple : il faut privilégier l’option qui permet à l’entreprise de bénéficier du coût le plus faible.2ème édition Chapitre 25.G. J. Berk & P. Couderc & N. ses comptes sont par définition parfaitement identiques à ceux qu’elle aurait eus si elle avait acheté l’actif à crédit • Un contrat de location-financement est donc directement comparable à un achat à crédit. Le financement par crédit-bail Les flux de trésorerie d’une opération de location-financement • Pour un contrat de location-financement. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . Couderc & N. Capelle-Blancard.

N. Berk & P.2ème édition Chapitre 25. DeMarzo – G. DeMarzo – G. Capelle-Blancard. Couderc & N.4.2ème édition Chapitre 25. Capelle-Blancard. Le financement par crédit-bail 25. Le financement par crédit-bail Pourquoi le crédit-bail ? • Des arguments moins convaincants pour le crédit-bail – Éviter le contrôle des dépenses d’investissement – Préserver les capacités d’investissement de l’entreprise – Réduire le taux d’endettement de l’entreprise grâce à un financement hors-bilan J. Berk & P. N.G. Capelle-Blancard 08/10/2011 Finance d’entreprise . Couderc & N. Nalpas ® 2011 Pearson Education France Finance d’entreprise . Pourquoi le crédit-bail ? • Des arguments convaincants en faveur du crédit-bail – Le crédit-bailleur dispose d’un avantage comparatif dans la recherche de locataires – Le crédit-bailleur dispose d’un avantage comparatif grâce à sa spécialisation sur certaines catégories d’actifs – Le crédit-bailleur dispose d’un avantage comparatif en cas de faillite du locataire – Le crédit-bailleur dispose d’un avantage informationnel pour estimer la valeur résiduelle de l’actif – Le crédit-bail améliore les incitations J. Nalpas ® 2011 Pearson Education France 18 .