- Support de Cours (Version PDF

) -

Fils de suture et colles chirurgicales

Société Francophone de Biomatériaux Dentaires F. J !D"#"$ J. C %"&-P"!! S

Date de création du document

2009-2010

- © Université Médicale Virtuelle Francophone -

......................................................1 Le Catgut®..................................................... 4 I... 9 I................................................... 11 I................3 Poliglecaprone 25........ 8 I......1 Le polydioxanone. 9 I..................................1........................4 Propriétés....1..................2........................1 Les fils résorbables..................................... 7 I......................5 I.............2.....2 Les monofils....1...3 Le plyglactine 910 ou vicryl............................................................................2..............................................................1 La soie..............................................................1 Les fils tressés.3 Monofils et Fils tressés....................................................................... 13 I..................................................2............................................................................................................ 8 I...........................................2...1.......6 Les polyesters..............................................................................2.............................© Université Médicale Virtuelle Francophone - ..................................1.............1...................................................................................................................2..2...................... 13 II Les colles chirurgicales............................................................................................ 5 I............................................1.................8 I.......................................................2 Les polyamides......................4 Le Glycomer 631.......................................................................................................2 Le Glycolide Triméthylène Carbonate GTMC..........................1...............................................................................................................1..........................12 I.............1.........2....................1..........................................................................................................................................5 I.......1.........2.........................................................................8 Le PTFE-e : polytétrafluoro éthylène expansé.......................12 I.......1.....1.......................................................2 L’acide polyglycolique PGA (PolyGlycolic Acid)...............2 Les fils non-résorbables..............................................................................2.....................2............7 Le polybutester.............3 Les polyéthylènes........................................................................ 10 I............11 I.....6 I........... 9 I..........4 Le lactomer 9-1...... 11 I................. 4 I...................9 I...4 Les polypropylènes...............................................Support de Cours (Version PDF) - Table des matières I Les fils de suture............................................................ 10 I.....................5 Le fluorure de polyvinylidène ou PVDF..................................................................16 ....................................

..............................................................................................2 Colles chimiques à base de formaldéhyde (colles GRF : Gélatine – Résorcine – Formol) ou colles GRA (Gélatine – Résorcine – Aldéhyde)................................2 Colles biologiques...Support de Cours (Version PDF) - II................................................................ 16 II............................. 16 II............... 17 II......................................................................................................... 17 III Annexes...............................1................ 19 ...................1 Les colles synthétiques..............................1 Colles acryliques (à base de cyanoacrylate).......................© Université Médicale Virtuelle Francophone - .............1......

.lle est utilisée en cas de chirurgie muco-gingi. Figure 1 : Lecture d’un emba age I!1 LES FILS R"S#R$%$LES %a résorption$ disparition de la masse du +il$ s*e++ectue par h/drol/se ou digestion en0/mati-ue. %es +ils s/nthéti-ues présentent une meilleure )iocompati)ilité.enir la perte d*un matériau de su)stitution osseuse ou un matériau hémostati-ue. ● ● ● ● C*est le dernier temps chirurgical de l*acte opératoire.© Université Médicale Virtuelle Francophone - .ale$ régénération tissulaire guidée et régénération osseuse guidée. C*est un geste important dont dépendront les suites et le résultat de l*inter.. .orisant cicatrisation$ réduisant les complications post-opératoires et limitant les contaminations alimentaires +aciliter l*hémostase et pré.Support de Cours (Version PDF) - I LES FILS DE SUTURE !'les ( la suture permet de ( ● rapprocher les )erges d*une plaie$ +a. %*adhésion )actérienne est moindre a.ention.ec le mono+ilament.enir une hémorragie post-opératoire autoriser le déplacement et l*immo)ilisation d*un lam)eau ou d*un gre++on mu-ueux permettre le positionnement d*une mem)rane pré.

? %*acide pol/gl/coli-ue P@" (Pol/@l/colic "cid) %*acide pol/gl/coli-ue est un homopol/m5re permettant la +a)rication d*une +i)re extr9mement solide$ mais pou. %e catgut3 peut 9tre traité par sels de chrome. Ce +il est caractérisé par sa tr5s )onne tolérance. %e catgut3 présente une )onne résistance 8 la traction et une )onne manipulation. %a +i)re retourne 8 son état initial de monom5res d*acides gl/coli-ues et est é. %a résorption s*e++ectue en 2: .énient ma<eur).acuée par les +luides )iologi-ues.ores. <ours.lle est plus rapide dans les tissus in+ectés.2.irtuel. 1l est généralement conser.2.. 1.2.ant se dépol/mériser par h/drol/se sous l*action de l*humidité. .2.© Université Médicale Virtuelle Francophone - .Support de Cours (Version PDF) - I!1!1 Le& 'i & tre&&é& %e Catgut3 1. >ne réaction in+lammatoire s*en suit (incon.2 4atériau naturel (collag5ne d*origine animal)$ son utilisation est proscrite en France depuis 2667. Ce +il gon+le tr5s rapidement$ les n=uds se desserrent.é en milieu h/dro-alcooli-ue. . %e catgut chromé est plus résistant$ plus souple$ sa résorption est plus lente. C*est une torsade multi+ilamenteuse$ et donc un mono+il . 1l est +a)ri-ué 8 partir de l*intestin gr9le d*her)i.2. %e catgut plein présente des réactions tissulaires sont moindres.

A %e pl/glactine 62: ou .© Université Médicale Virtuelle Francophone - ..et d*acide gl/coli-ue (acide h/dro-acéti-ue) dans la proportion de 6: C.2. 1.rcedex3$ %igadex3. .Support de Cours (Version PDF) Figure 2 : Formu ation du ()% Par homopol/mérisation$ on o)tient de l*acide pol/gl/coli-ue.d*acide lacti-ue (acide ?-h/drox/ propanoB-ue) dans la proportion de 2: C .icr/l Fil s/nthéti-ue tressé$ copol/m5re ( . .2.xemples ( Dexon3$ .

G %e lactomer 6-2 C*est un copol/m5re d*acide gl/coli-ue (6.G? <ours (en +onction du pE). C) et d*acide lacti-ue (. Ce +il se caractérise par ses propriétés ph/si-ues excellentes et sa tolérance excellente (peu ou pas d*in+lammation).xemple ( P %DS !B 3 (>SSC). 1.. 1l est tr5s utilisé en odontologie$ en particulier en implantologie. C). %a perte de résistance 8 la traction s*e++ectue entre le 2:5me et le 2. Sa présence ralentit d*a)ord la pénétration de l*eau dans les +ilaments. %*h/drol/se se +ait en 7: 8 6: <ours. .icr/l 8 une résorption accélérée.xemple ( V1C!D% 3 d*.icr/l irradié ou . %es radiations ionisantes +ractionnent la chaFne moléculaire$ ce -ui diminue sa résistance 8 la traction et accél5re la .2.olumineux -ue l*acide gl/coli-ue.&E1C # -ui présente en outre une acti.icr/l rapide allient les -ualités ph/si-ues du . .© Université Médicale Virtuelle Francophone - .itesse de l*h/drol/se.olume de l*acide lacti-ue +acilite la pénétration de l*eau au sein des +ilaments$ ce -ui accél5re la résorption.Support de Cours (Version PDF) Figure * : Formu ation du +icr. %a résorption s*e++ectue en A. %*acide lacti-ue$ h/dropho)e$ est plus .nsuite$ l*espacement créé par le .5me <our. .2.ité anti-)actérienne (&riclosan$ agent anti-)actérien 8 large spectre). %e . . .&E1C #$ V1C!D% P%>S d*.

Support de Cours (Version PDF) - I!1!2 Le& mono'i & %e pol/dioxanone 1. .2.? %e @l/colide &riméth/l5ne Car)onate @&4C Copol/m5re d*acide gl/coli-ue et de car)onate de triméth/lamine.xemple ( 4"K # 3.iron.o . .dio/anone Ces mono+ils$ souples et résistants$ poss5de une sur+ace tr5s lisse et une excellente tolérance. .?.ec perte de 7: C de sa résistance 8 ?2 <ours.2 " partir du diéth/l5ne gl/col$ on o)tient par catal/se le monom5re para-dioxanone.: Formu ation du .xemple ( PDS3$ PDS3 11.2. %a résorption se +ait en ?2: <ours en. Figure ..© Université Médicale Virtuelle Francophone - .co ide Trimét1. Figure 0 : Formu ation du ) .?. 2ne 3arbonate %a résorption se +ait entre 2H: I ?J: <ours$ a. 1.

1l se caractérise par une grande souplesse$ une certaine élasticité.lle est souple$ peu élasti-ue (excellent serrage des n=uds)$ mais capillaire et relati. Copol/m5re gl/colide (J.?. Figure 4 : Formu ation du (o ig eca. 1ls ne sont pas sensi)les 8 l*h/drol/se ou 8 la protéol/se. .ement +ragile.D 3 (Peters).xemples ( S 1. I!2 LES FILS 5#5-R"S#R$%$LES %eur )iotolérance est maximale.A Poliglecaprone ?.© Université Médicale Virtuelle Francophone - . .?.ent +a. . 3 #oire (.2.Support de Cours (Version PDF) - 1.G %e @l/comer 7A2 1l est composé d*acide gl/coli-ue (7: C)$ de car)onate de triméth/l5ne (?7 C) et de dioxine (2G C).2. Sa tolérance tissulaire est . C).. C) et L-caprolactone (?. 1ls peu.rone 1.naturels (tressés M torsadé) ( soie ou lin .ou s/nthéti-ues (pol/+ilaments ou mono+ilaments) ( pol/esters$ pol/amidesN I!2!1 La &oie 1ssue de l*éle.xemple ( 4 # C!D%3.aria)le (in+lammations).x ( B1 SD#3. %a résorption se +ait entre 6: I 2?: <ours (h/drol/se).lle est résor)a)le 8 long terme par dépol/mérisation de sa structure protéi-ue. 1l se caractérise par une grande mania)ilité. 1ls sont d*origine ( .age de chenilles Bom)/x$ elle a longtemps été tr5s utilisée pour sa +acilité de manipulation.thicon)$ "!CE14. .oriser une réaction in+lammatoire. . .

amide 4-4 Au niveau de la flèche rouge..!4"% #O$ S>!@1% #O$ P.amide 4 . Pol/amide 7 (Perlon3) est o)tenu par pol/mérisation de l*L caprolactame.3.#. Figure 6 : Formu ation du (o .ét1. 2ne& 4ono+ils créés pour pallier les incon.Support de Cours (Version PDF) - I!2!2 Le& .o .xemple ( . .amide& Ce sont des +ils s/nthéti-ues résistants$ de structure pol/amidi-ue$ sous +orme de mono+ils$ de +ils gainés ou tressés$ tr5s élasti-ue (surtout les mono+ils).3$ D.xemples ( F1%&E. 2ne& .!4"%. I!2!* Le& .ét1. Figure 9 : Formu ation de& . %e Pol/amide 7-7 (#/lon3) a été mis au point par Dupont de #emours par pol/condensation de l*acide adipi-ue et de l*hexaméth/l5ne diamine.!% #3.© Université Médicale Virtuelle Francophone - .&E1% #3$ D.o .#. Figure 7 : Formu ation du (o . se produit la dégradation du polyamide 6-6 in vivo par hydrolyse.énients des pol/amides ( moins durs et meilleure tenue du +il.o .

#. Figure 10 : Formu ation de& .Support de Cours (Version PDF) - I!2!- Le& . 2ne& %e pol/prop/l5ne est un stéréo-isom5re cristallin produit sous +orme de mono+il$ 8 partir de ga0 naturel ou de pétrole léger.D1%. Figure 12 : Formu ation de& . 1ls sont cependant sensi)les aux traumatismes engendrés par les instruments de chirurgie.o .e&ter& Ces +ils tressés$ 8 )ase de pol/éth/l5ne téréphtalate$ présentent une grande résistance au déchirement et un ris-ue réduit d*in+lammation.F%.K3N Figure 11 : Formu ation du ' uorure de . 1ls sont )ien tolérés et tr5s sta)les.#. id2ne I!2!4 Le& .o .ro..3$ &. 2ne& 1naltéra)les et sans réaction tissulaire$ ces mono+ils chimi-ues inertes +orment un o)stacle aux )actéries.#. 1ls présentent une tr5s )onne compati)ilité tissulaire.3$ S>!@1%.o .© Université Médicale Virtuelle Francophone - .. id2ne ou (8DF Fil solide et souple.3$ 4.+in.#.o . .xemples ( &! F1%. .xemple ( P! %.o .. I!2!0 Le ' uorure de .+in..ro.3$ S>!@1P! 3.o ..e&ter& .

-&.xemple ( @ !. 1l s*allonge 8 la traction dans un premier temps$ puis son élasticité cesse <us-u*8 la rupture.an&é Ce mono+il présente une tr5s )onne compati)ilité tissulaire..bute&ter I!2!7 Le (TFE-e : . Figure 1* : Formu ation du . est un té+lon expansé 8 . Figure 1. . Le .K 3.&E1B #D 3 Pol/)ut/late$ comme le S>!@1D"C3. . 4ais$ présente une grande dureté et une importante rugosité de sur+ace$ ce -ui entraFne un e++et de scie lors du passage dans les tissus et une rétention de dé)ris cellulaires.o .o .bute&ter I!2!6 Pol/m5re de téraphtalate de pol/)ut/l5ne (.o .G C) et de pol/tétraméth/l5ne éther gl/col (27 C)$ ce mono+il est souple et tr5s élasti-ue. 2ne e/.tétra' uoro ét1.ent donc généralement un traitement de sur+ace ( ● ● ● ● &é+lon ou pol/tétra+luoroéth/l5ne ( appli-ué sur le D"C! #3 Silicone$ comme le &1-C! #3$ %1@"%. 1ls rePoi.xemples ( # V"F1%3$ V"SC>F1%3.#. 3 KP" (pol/adipate de tétraméth/l5ne)$ comme l*. %e P&F.: Formu ation du (TFE-e .: C d*air.Support de Cours (Version PDF) - 1l n*est pas élasti-ue (sécurité du n=ud).© Université Médicale Virtuelle Francophone - .

%es +ils tressés correspondent 8 l*assem)lage de plusieurs +ils +ins.Support de Cours (Version PDF) - I!* 9#5#FILS ET FILS TRESS"S %a sur+ace des mono+ils est lisse.© Université Médicale Virtuelle Francophone - .. 1ls sont capillaires$ il / a donc un ris-ue de )locage des n=uds. 1ls sont moins souples et plus rigides -ue les +ils tressés. 1ls permettent un )on glissement sans adhérence aux tissus$ sans traumatisme. I!(R#(RI"T"S Figure 10 : (ro. ein Figure 14 : (ro. 1l / a sou. 1ls ne sont pas capillaires.ent un glissement des premiers n=uds.riété& du 3atgut .riété& de a &oie . 1ls sont plus +ins et plus souples -ue les mono+ils.

riété& du (o .© Université Médicale Virtuelle Francophone - ..e&ter .riété& du 5. on Figure 17 : (ro.Support de Cours (Version PDF) Figure 16 : (ro.

Support de Cours (Version PDF) Figure 19 : (ro.© Université Médicale Virtuelle Francophone - .riété& du 8icr.g actine Figure 20 : (ro..riété& du (o . .

lles ont pour )ut de suturer de +aPon simple et atraumati-ue.lles sont caractérisées par leur rapidité de prise (2:-A: secondes) et par leur grande toxicité tissulaire (il +aut é. ate .anoacr. n distingue les colles s/nthéti-ues et les colles )iologi-ues.. c. Figure 22 : Formu ation de ’ i&obut. %*adhésion serait in. ate@ Ces colles sont issues de la +amille des c/anoacr/lates de +ormule générale ( CE? Q C(C#)-C ! a. i=ue& >? ba&e de c.orisent l*hémostase locale$ ren+orcent les sutures et assurent l*adhésion tissulaire.asculaires ou ner.lles +a. II!1 LES 3#LLES S.Support de Cours (Version PDF) Figure 21 : (ro.ec des tissus .© Université Médicale Virtuelle Francophone - .iter tout contact a.anoacr.ersement proportionnelle 8 la longueur de la chaFne. . .ec ! un radical méth/l$ prop/l$ )ut/l$ éth/l$ hext/l$ hept/l ou oct/l.5T:"TI<UES II!1!1 3o e& acr.eux (nécrose).riété& du )ore-Te/ II LES 3#LLES 3:IRUR)I3%LES . %*iso)ut/lc/anoacr/late est le mieux toléré.

.de >co e& )RF : )é atine A Ré&orcine A Formo @ ou co e& )R% >)é atine A Ré&orcine A % dé1.ée$ ce -ui déclenche la +ormation d*un caillot de +i)rine concentrée.ie est prolongée par l*action de l*aprotinine.ation.etage. .aisseaux. %eur application$ aisée$ est strictement locale. . >n mélange de +i)rinog5ne$ de +acteur K111 et d*aprotinine est mis en présence de throm)ine acti. Ces colles pou. 1ls sont contre-indi-ués en cas d*h/persensi)ilité 8 un des composants$ les in<ections dans la mu-ueuse nasale et le saignement important touchant les gros . %e contr'le de lRhémostase est important ( lRadhésion sera meilleure sur sur+ace s5che$ II!1!2 3o e& c1imi=ue& ? ba&e de 'orma dé1.aient entraFner des réactions allergi-ues.entis).Support de Cours (Version PDF) - #on résor)a)les$ elles se présentent sous +orme li-uide et pol/mérisent en présence d*humidité.xemples ( le &issucol 3 (Baxter) et le Bériplast 3 (".ec les molécules E des ● ● 4icro-cla. .orisent la cicatrisation des plaies.de@ Plus utilisées$ elles nécessitaient une préparation extemporanée (application du mélange @élatine I !ésorcine$ puis +ormol). .lles ne poss5dent aucune toxicité mais peu. 1l n*existe pas de réaction in+lammatoire. . %eur mise en =u.© Université Médicale Virtuelle Francophone - .lles sont préparées 8 partir de pools de plasma de donneurs européens sélectionnés$ contr'lés et su)issant une thermo-inacti. . Ces colles ne présentent aucun ris-ue de re<et.xemple ( le &issucol 3. II!2 3#LLES $I#L#)I<UES Biocompati)les et résor)a)les$ les colles )iologi-ues +a..irale$ minime$ mais non nul.lles comportent des +acteurs humains de l*hémostase coagula)les sous l*e++et de la throm)ine. %*utilisation s/stémati-ue d*une colle )iologi-ue$ pour ren+orcer la structure du caillot$ entraFnerait une réduction signi+icati. 1l existe un ris-ue de contamination .ent présenter un ris-ue allergi-ue.lles reproduisent et ampli+ient la derni5re phase de la coagulation$ a)outissant 8 la +ormation d*un caillot de +i)rine (+i)rino+ormation) concentré dont la durée de . %*adhésion serait due 8 deux phénom5nes ( %iaison chimi-ue liant les molécules c/anoacr/lates E des tissus a. %e +ormol entraFne une toxicité tissulaire.re est +acile.e des ostéoradionécroses des maxillaires postextractionnelles. %*adhérence est +orte.

.lle est mesurée par le test du T rat sSin U.Support de Cours (Version PDF) Figure 2* : 9écani&me d’action du Ti&&uco B %a résistance interne 8 la traction doit 9tre importante pour é.iter toute rupture (&issucol3 ( 2?: SPa). Pour le &issucol3$ elle est de ?: SPa. .© Université Médicale Virtuelle Francophone - . %*adhérence conditionne le collage des tissus$ et donc la cicatrisation. .

J$ 4"!&1# @$ 266: ( . B1%Z. Cahier rédactionnel$ 2? p. ( Pour une nou. .© Université Médicale Virtuelle Francophone - . ● ● ● ● ● ● ● .. "4B! S1#1 P$ B. 2A: p. 4 >SV>. 1n+ormation dentaire$ G.$ ?::A ( &rois matériaux de suture ( étude comparati.!#"!D JP$ S"4S # J$ ?:::.1S J$ 266G ( %igatures et sutures chirugicales. CE"!B1& D$ E1&[1@ C$ B %%" 4 et col.1%%.thicon ( Paris.%YE"D"& D$ D>E. X A2. J Parodontologie$ 6$ GM6: ( AG.tude in .itro de la c/tocompati)ilité de trois colles )iologi-ues.ril.:.. "ctualités odonto-stomatologi-ues$ 277 ( A7J X AH2.Support de Cours (Version PDF) - III %55ECES $I$LI#)R%(:IE ● "%%"1# F$ %.>! F$ 26H6 ( %es sutures chirurgicales ( généralité et matériel. P.SC% >S P$ ?::? ( Vuel +il de suture choisir en omniprati-ue W Clinic$ ?A$ 2 ( 6 X 2. 4ed Bucc Chir Bucc$ 7$ ? ( J2 X H?. D!1D1 4$ D"#"# 4$ 2666. 1n+ormation dentaire$ a. 1n+ormation dentaire$ 2? ( 7HA X 7H7.S &$ %.e des propriétés ph/si-ues. S"4"YE P$ S1&B # 4$ @1!"!D P$ 26JH. ( ?.V"SS.SS && S$ B. ( %es c/anoacr/lates.A. . ( %es sutures en chirurgie parodontale.elle approche médicale du traitement de lRostéoradionécrose des maxillaires.