c Christophe Bertault - MPSI Continuité

Exercice 1
Soient f, g ∈ C(I, R). Montrer que max

f, g

=
|f −g| + (f + g)
2
, puis que
max

f, g

∈ C(I, R). Montrer par une méthode analogue que min

f, g

∈ C(I, R).
Exercice 2
Etudier la définition et la continuité des fonctions suivantes ainsi que leurs éventuels
prolongements par continuité aux bornes :
1) x −→ ⌊x⌋ +

x − ⌊x⌋

2
. 2) x −→

(1 − x)Arcsin(1 −x).
3) x −→ e

1
x
2
. 4) x −→
x ln x
x − 1
. 5) x −→

x(lnx)
2
+ 1
1
ln x
.
Exercice 3
Montrer que les fonctions λln, λ décrivant R, sont les seules fonctions f ∈ C(R

+
, R)
telles que pour tous x, y ∈ R

+
: f(xy) = f(x) + f(y).
Exercice 4
Déterminer toutes les fonctions f ∈ C(R, R) telles que pour tous x, y ∈ R :
f

x + y
2

=
f(x) + f(y)
2
.
Indication : Poser g = f − f(0) et montrer que g(x + y) = g(x) + g(y) pour tous
x, y ∈ R.
Exercice 5
1) Soit I un intervalle. Déterminer toutes les fonctions f ∈ C(I, R) telles que
f(x)
2
= 1 pour tout x ∈ I.
2) Déterminer toutes fonctions ϕ ∈ C(R

+
, R) telles que :
∀x ∈ R

+
, xϕ(x)
2
= 2ϕ(x) −
x
x
2
+ 1
.
Exercice 6
Montrer, sans utiliser le théorème de d’Alembert-Gauss, que tout polynôme de degré
impair à coefficients réels possède une racine réelle.
Exercice 7
On rappelle qu’une période est par définition strictement positive.
1) Montrer qu’une fonction continue périodique non constante définie sur R possède
une plus petite période.
2) Trouver un exemple de fonction périodique non constante définie sur R ne pos-
sédant pas une plus petite période.
Exercice 8
1) Soit f ∈ C

[a, b], R

. On suppose que f

[a, b]

⊂ [a, b] ou que [a, b] ⊂ f

[a, b]

.
Montrer qu’alors f possède un point fixe.
2) Soient f, g ∈ C

[a, b], R

. On suppose que Im f ⊂ Im g. Montrer que les graphes
de f et g possèdent un point d’intersection.
Exercice 9
Soient f, g ∈ C

[a, b], R

telles que pour tous x ∈ [a, b] : f(x) < g(x).
Montrer que : ∃ λ > 0/ ∀x ∈ [a, b], f(x) + λ g(x).
Exercice 10
Soit f ∈ C(R

+
, R) non nulle et croissante telle que f(xy) = f(x) + f(y) pour tous
x, y ∈ R

+
. On veut ici montrer que f réalise une bijection de R

+
sur R.
Rappel : Il a été établi dans la feuille d’exercices « Limites et comparaison des fonc-
tions » que lim
x→0
f = −∞ et lim
x→∞
f = ∞.
1) Déterminer l’image de f. 2) Déterminer Ker f et conclure.
Exercice 11
1) Un certain théorème : Soit f ∈ C(R

+
, R) telle que lim
x→∞

f(x+1)−f(x)

= 0.
Montrer que : lim
x→∞
f(x)
x
= 0.
Indication : Introduire un ε et remarquer que « f(x + 1) − f(x) » évoque la
possibilité de faire des simplifications télescopiques.
2) Une application : Soit f ∈ C(R

+
, R) telle que f(xy) = f(x) + f(y) pour
tous x, y ∈ R

+
. Montrer que : lim
x→∞

f(x + 1) − f(x)

= 0, puis que :
lim
x→∞
f(x)
x
= lim
x→0
xf(x) = 0.
Ce résultat signifie que, pour savoir que lim
x→∞
ln x
x
= lim
x→0
xln x = 0, il suffit de
savoir que ln est continue et transforme les produits en sommes.
Exercice 12
1) Montrer que pour tout x ∈ R : | sin x| |x|.
2) En déduire que les fonctions sinus et cosinus sont 1-lipschitziennes sur R.
Exercice 13
Montrer que

· est uniformément continue sur R+ mais qu’elle n’y est pas lipschitzienne.
Exercice 14
1) Soit f : R+ −→R uniformément continue. Montrer que f(x) =
x→∞
O(x).
2) En déduire que l’exponentielle n’est pas uniformément continue sur R+.
Exercice 15
Montrer que la composée de deux fonctions uniformément continues est uniformément
continue.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful