Présentation de l’entreprise d’accueil

Présentation de l’ETAP :
L'Entreprise Tunisienne des Activités Pétrolières (ETAP) est une compagnie industrielle et
commerciale de l'Etat, créée par la loi N°7! du "# mars "$7, et responsa%le de la gestion
des activités de pétrole et d'e&ploration et de production de ga' au nom de l'état(
Mission de l’ETAP :
L'ETAP ) pour r*les essentiels la promotion de la rec+erc+e et la production du pétrole et du
ga' en Tunisie ainsi ,ue le suivi et le contr*le de ces activités pour le compte de l'état
Tunisien( Les principales activités de l'ETAP sont -
• .érer l/e&ploration et la production d/+0drocar%ures pour le compte de l/Etat tunisien,
• Produire les +0drocar%ures ,ui permettront ) la Tunisie d/accélérer son développement
économi,ue et d/asseoir son positionnement sur l/éc+i,uier mondial(
• Le développement des ressources +umaines dans le domaine pétrolier(
Domaines d'activités:
 Exploration :
• Promotion du secteur des +0drocar%ures en Tunisie a1in d'attirer davantage d'entreprises
étrangères ) investir dans les activités d'e&ploration (environ 2" permis dans le cadre des
opérations, couvrant près de "7# ### 3m 4)(
• Participation dans toutes les opérations se rattac+ant directement ou indirectement au&
+0drocar%ures(
• .estion du patrimoine national
 Production :
• E&ploitation de 2 concessions de pétrole et de ga' dans les,uelles l'ETAP est partenaire(
La production a atteint ,56" 7T7 d'+uile et ",28# 7tep de ga' pour l'année #""(
• Promotion pour le développement des c+amps marginau&(
• 9ptimisation de la production pétrolière et ga'ière(
• Approvisionnement du marc+é local avec le ga' naturel et des produits pétroliers(
 Commercialisation :
• L/e&portation de pétrole %rut pour le compte de l/Etat et pour le compte propre de
l/entreprise(
• L/importation du ga' naturel pour le compte de l/Etat(
 Services pétroliers :
• La réalisation de prestation de service d/appui ) l/e&ploration!production pour son propre
compte et pour le compte des compagnies pétrolières dans le domaine des la%oratoires, des
études géologi,ues, sismi,ues et de réservoirs(
Organigramme :
9rganigramme de l'ETAP
Le stage a été e11ectué ) la direction 9pérations de Production appartenant ) la :irection
;entrale de Production(
<( e s!st"me de production pétroli"re
#$ %éservoir
=n réservoir est une 1ormation souterraine poreuse et perméa%le contenant une %an,ue
individuelle d'+0drocar%ures con1inés par des roc+es imperméa%les ou des o%stacles d'eau et
est caractérisée par un s0stème de pression naturelle uni,ue(
En 1onction de l'état initial du réservoir dans le diagramme de p+ase (&igure), les
accumulations d'+0drocar%ures sont classées comme étant du pétrole, ga' condensé, et ga' de
réservoirs( =ne +uile ,ui est ) une pression supérieure ) sa pression de point de %ulle est
appelé une +uile sous!saturée parce ,u'elle peut dissoudre davantage de ga' ) la température
donnée( =ne +uile ,ui est ) sa pression de point de %ulle est appelé une +uile saturée , car il
peut dissoudre de ga' ) la température donnée(
'$ Caractéristi(ues des roc)es du réservoir
'$# Perméa*ilité de la roc)e
La perméa%ilité d/une roc+e, notée 3, est l/aptitude de cette dernière ) laisser circuler les
1luides ) travers ses pores sous l/e11et d/un gradient de pression( La perméa%ilité est mesurée
en unités de darc0 (:) ou milli darc0 (md)( >on calcul est nécessaire pour l'estimation de la
productivité ainsi ,ue le rendement et la récupération des +0drocar%ures ?6@(
7esure de la perméa%ilité d'une roc+e
La perméa%ilité est e&primée ) partir de la loi de :arc0 - (+igure )
KA P Q L
Q K
L A P
µ
µ

· ⇒ ·

Avec -
,: dé%it d/écoulement,
-cm
.
/s0$
1 : la viscosité d0nami,ue, centipoise
-cP0$
2 : la perméa%ilité
-darc! D0$
A: sur1ace d/écoulement,
-cm30$
4P : di11érence de pression,
-atm0$
: la longueur5
-cm0$
'$' Porosité
Les roc+es sédimentaires sont touAours constituées de grains de tailles di11érentes ,ui sont
maintenues ensem%le par des 1orces de 1usion ou d'autres matériau& de cimentation( Les
grains sont constitués par des 1ragments de cristau& d'un ou de plusieurs minérau& de roc+e,
tous 1usionnés ensem%le(
Les grains constituant la roc+e ne sont Aamais de 1orme régulière ce ,ui entraine la 1ormation
de nom%reu& espaces (pores) entre ces grains -+igure0(
La porosité, notée , d/un milieu poreu& est dé1inie comme le rapport de l'espace vide ou le ϕ
volume des pores par le volume de la masse totale de la roc+e ?6@(


Volume des pores
Volume total de la roche
φ ·
;omposant d'une roc+e sédimentaire
La porosité dépend généralement de la pression du réservoir en raison de la compressi%ilité
des solides et des pores( ?6@
'$. Saturation de la roc)e
Le volume des pores d'un réservoir de pétrole n'est Aamais rempli par les +0drocar%ures
seulement, de l/eau et du ga' sont touAours présents dans le volume poreu&( La saturation d'un
1luide (+uile, eau ou ga') donné est dé1inie comme le rapport entre le volume de 1luide et le
volume des pores occupé par ce 1luide ?5@(
La saturation est e&primée en 1raction ou pourcentage(
f
f
p
V
S
V
·
- >aturation du 1luide,
1raction ou pourcentage(
- Bolume total du 1luide dans le
réservoir, m
.
(
- Bolume total des pores du
réservoir, m
.
(
En appli,uant le concept mat+émati,ue ci!dessus, la saturation pour c+a,ue 1luide de
réservoir est comme suit -
>o- >aturation en +uile
'

volume d huile
volume des pores
·
>C- >aturation en eau
'

volume d eau
volume des pores
·
>g - >aturation en ga'


volume du gaz
volume des pores
·
La saturation de c+a,ue p+ase est comprise entre 'éro et "## D( Par dé1inition, la somme des
saturations est de "##D - ?2@
"
w o g
S S S + + ·
.$ Puits
Les puits de pétrole et de ga' sont 1orés comme un télescope ) l'envers( La section du trou de
1orage de grand diamètre se trouve en +aut du puits( La dernière colonne dans le puits est la
colonne de production( Les 1luides produits sont 1orcés de se déplacer +ors de la per1oration
dans le 1ond du puits et ensuite dans l'intérieur du tu%e(
La colonne de production est souvent (en particulier lors de l'écoulement de puits initiale)
muni d'un étranglement au 1ond du puits pour contr*ler l'écoulement initial de puits pour
limiter la surproduction et la perte de pression dans le réservoir(
La &igure montre de ,uoi est composé un puits -
Les puits dans le mEme réservoir peuvent entrer dans des catégories de pétrole, de ga'
condensé et de ga' en 1onction de la production de rapport ga'!+uile (.9F) Les puits de ga'
sont des puits ) la production .9F étant supérieure ) "## ### sc1G>THI les puits de ga'
condensé sont ceu& ) la production .9F étant in1érieur ) "## ### sc1 G >TH mais supérieure )
2### sc1 G >TH et les puits avec la production .9F étant in1érieur ) 2### sc1 G >TH sont
classés comme des puits de pétrole(
6$ Séparateur
Les 1luides produits ) partir de puits de pétrole sont généralement des mélanges comple&es de
plusieurs centaines de composants di11érents, du ga' et du li,uides, intimement mélangé avec
de la vapeur d'eau, l'eau li%re, et par1ois de matières solides( Le 1lu& de puits doit Etre traité
dès ,ue possi%le une 1ois arrivé ) la sur1ace( Les séparateurs sont utilisés ) cet e11et( Trois
t0pes de séparateurs sont généralement disponi%les auprès des 1a%ricants- séparateurs
+ori'ontau&, verticau&, et sp+éri,ues(
7$ Pompes
Après la séparation, le pétrole est ac+eminé par des pipelines au& points de vente( :es pompes
) piston ) mouvement alternati1 sont utilisées pour 1ournir de l'énergie mécani,ue re,uise
pour le transport(
8$ Compresseur
Les compresseurs sont utilisés pour 1ournir une pression de ga' nécessaire pour transporter le
ga' dans les pipelines et pour le s0stème d/activation arti1iciel J gas!li1t K( Les compresseurs
utilisés dans l'industrie de la production de ga' naturel d'auAourd'+ui se divisent en deu& t0pes
distincts- compresseurs alternati1s et rotati1s( Les compresseurs ) piston sont les plus
couramment utilisés dans l'industrie du ga' naturel(
9$ S!st"me de contr:le de sécurité
Le %ut des s0stèmes de sécurité est de protéger le personnel, l'environnement et l'installation(
L'o%Aecti1 principal du s0stème de sécurité est d'empEc+er le reAet d'+0drocar%ures du
processus et de réduire au minimum les e11ets né1astes de ces reAets si elles se produisent
;;$ Propriétés du pétrole
Les propriétés du pétrole %rut est 1ondamentale pour l/anal0se de la production de ce dernier dans
le domaine de l/ingénierie pétrolière(
Les unités de calcul des propriétés du pétrole sont e&primées en unités du s0stème pétrolier et
leurs conversions sont présentées dans l/Anne&e N et Anne&e 9(
<l est important de mentionner ,ue le reste du travail est éla%oré dans ce mEme s0stème d/unité
étant le s0stème caractéristi,ue du domaine pétrolier(
#$ Solution <a= Oil %atio :<O%
>olution .9F notée est dé1inie comme la ,uantité de ga' dissoute (dans les conditions
standard) dans l'unité de volume de l'+uile ) une pression et température donnés -
gas
s
oil
V
R
V
·
Avec -
: >olution .9F (sc1Gst%)
: Bolume du ga' dans les conditions standards (PL" atm, TL"2,M°;), (>c1)(
: Bolume de l/+uile dans les conditions de stoc3age (P,T), (st%)(
La lettre J s K signi1ie ,ue le ga' est dissous dans l/+uile dans les conditions réservoir ?M@(
'$ Densité du pétrole
La :ensité du pétrole est dé1inie comme la masse du pétrole pas unité de volume, Elle est
dépendante de la pression( La densité du pétrole dans les conditions standards (>T9;N
TANN 9<L) est évaluée par la gravité AP<( La relation ente eu& est donné ci!dessous ?M@ -
"5", 2
"6", 2
o
API
γ
° · −
Et
, o st
o
w
ρ
γ
ρ
·
Avec -
°AP< - AP< gravité du petrole de stoc3age
γ
o
- gravité speci1i,ue du petrole de stoc3age
, o st
ρ
- :ensité du petroel de stoc3age (l%
m
G1t
6
)
w
ρ
- :ensité de l/eau, M(5 (l%
m
G1t
6
)
.$ e +acteur de >olume de +ormation du pétrole -+>+0
Le Oacteur de Bolume de Oormation de l/+uile (OBO) ou Ho est dé1ini comme étant le rapport
entre le volume de l/+uile (contenant le ga' dissous) dans les conditions de Température T et
de pression P du réservoir et le volume de l/+uile au& conditions standards(
La valeur de Ho est supérieure ou égale ) "(
res
o
st
V
B
V
·
: 9il 1ormation volume 1actor, (r%Gst%)

res
: Bolume de l/+uile dans les conditions de P et T du réservoir, (r%)

t
: Bolume de l/+uile mesuré dans les conditions de stoc3age, (st%)
Plusieurs mét+odes sont utilisées pour la prédiction du OBO les plus connus sont-
! >tanding/s correlation,
! Bas,ue' and Heggs/s correlation
! .laso/s correlation
! 7ar+oun/s correlation
! Petros30 and Oars+ad/s correlation
<l est ) noter ,ue toutes les corrélations doivent Etre utilisées pour n/importe ,uelles pressions
in1érieures ou égales ) la pression du point de %ulles ?M@
6$ >iscosité de l’)uile
La viscosité de l/+uile %rute est une propriété p+0si,ue importante ,ui contr*le le 1lu& de
pétrole ) travers le milieu poreu& (roc+e du réservoir) et les tu0au& (tu%ing, pipeline)( La
viscosité, de manière générale, est dé1inie comme étant la résistance interne du 1luide )
l/écoulement(
La viscosité peut Etre calculée ) partir des di11érentes corrélations en 1onction des paramètres
disponi%les sur le pétrole %rut( ?M@
;;;$ a complétion
La complétion décrit les opérations et é,uipements nécessaires pour mettre un puits en
production une 1ois les opérations de 1orage conclus( ?""@
La complétion est considérée comme l'inter1ace entre le réservoir et la sur1ace de production(
Le r*le du responsa%le de la complétion est de prendre un puits ,ui a été 1oré et le convertir en
une production sPre et e11icace ou en conduit d'inAection ?"@(
Les complétions sont souvent réparties en complétion du réservoir (la liaison entre le réservoir
et le puits) et en complétion du puits (conduite depuis la complétion du réservoir au&
installations de sur1ace)
#$ Complétion d’un puits
#$# Casing
Les tu%es de casing sont des tu%es en acier cimentés ,ui permettent de sta%iliser le puits de
1orage( L'enveloppe de casing constitue un élément maAeur du puits de 1orage et remplit
plusieurs 1onctions importantes -
• La prévention d/a11aissement de la paroi de la 1ormation dans le puits de 1orage,
• L/isolation des di11érentes 1ormations (nappes d/eau) pour empEc+er l/in1iltration du 1luide
dans ces eau&(
La colonne de tu%age est introduite dans le puits et cimenté au& parois du puits( ;ette colonne
possède 5 compartiments (+igure0:
Casing conducteur : =ne courte colonne de tu%age de grand diamètre 1i&é a1in de soutenir
les 1ormations super1icielles
Casing de sur&ace : =ne conduite de grand diamètre situé dans des 1ormations peu pro1ondes(
Le casing de sur1ace protège les a,ui1ères d'eau douce des in1iltrations, et 1ournit une
résistance structurelle de telle sorte ,ue les casings restants puissent Etre suspendus par le +aut
et ) l'intérieur de l'enveloppe de sur1ace,
Casing ;ntermédiaire - =ne colonne de tu%age ,ui permet d'isoler une ou plusieurs 'ones du
puits ouvert( ;e casing intermédiaire 1ournit une protection contre l/e11ondrement des
1ormations 1ai%les et permet l'utilisation de 1luides de 1orage de di11érentes densités
nécessaires pour le contr*le des 1ormations in1érieures,
Casing de production: <l ,ui est dé1ini ) travers l'intervalle de réservoir et dans le,uel on
retrouve les composants tels ,ue le tu%ing, les éléments d/activation arti1icielle
#$' Tu*ing
=n tu0au de petit diamètre appelé tu%ing est installé dans le puits Auste au!dessus du 1ond pour
conduire l'eau, le ga' et l/+uile produits vers la sur1ace (+igure #6)( Le Tu%ing est un tu0au
en acier spécial ,ui permet de protéger le casing de la corrosion par les 1luides produits( =n
1luide de complétion, généralement de l'eau traitée ou de l'+uile diesel, peut Etre utilisé pour
remplir l'espace annulaire entre le tu%ing et le casing pour éviter la corrosion(
Bu ,ue le casing a été cimenté dans le puits, il est très di11icile de le réparer( La colonne de
tu%age, cependant, est suspendue dans le puits et peut Etre alors retirée du puits pour Etre
réparée ou pour Etre remplacée si elle est endommagée(
.énéralement, si le puits nécessite une opération de pompage, une pompe de 1ond est mise )
l'e&trémité du tu%ing de production ?"@(
'$ Complétion du réservoir
Pour la complétion du réservoir il e&iste 2 mét+odes (voir +igure #6) et c+acune possède des
avantages et des inconvénients, mais toutes sont d'usage courant dans divers endroits ) travers
le monde( Elles peuvent se su%diviser en grandes tec+ni,ues caractéristi,ues - ;omplétion )
trou ouvert ou 9pen Qole ;ompletion et ;omplétion a trou tu%é ou ;ased Qole completion
'$# Complétion ? trou ouvert : -open )ole0
:ans le cas d/une complétion 9pen Qole, la section du réservoir percé est laissée en général
en trou ouvert et rien n'est installé sur le réservoir( Hien ,ue simple et pas c+er, l'accès 1utur
au réservoir, pour les enregistrements (looging) ou pour %lo,uer les 1luides indésira%les, sera
di11icile( AAouté ) cela un ris,ue d/e11ondrement peut survenir et le puits peut produire des
%locs ou des solides ) la sur1ace( ;ependant, ) la sur1ace, elle a l/avantage de garder un grand
espace de circulation et des interventions 1utures telles ,ue la déviation vers un nouvel
emplacement du réservoir est relativement simple car il n'0 a pas d'é,uipement ,ui gEnent
?"@(
Toutes les complétions ) trou ouvert permettent d/éviter le coPt et la comple&ité de la
per1oration, mais ont ) coté leurs propres complications(
'$' Complétion a trou tu*é : -cased)ole0
:ans ce cas, une enveloppe ou gaine est e&écutée ) travers la section du réservoir et cimentées
en place( =ne 1ois ,ue le ciment est appli,ué le réservoir est alors per1oré(
Le grand avantage d'une complétion ) trou tu%é est ,ue l'ingénieur peut c+oisir oR per1orer et
contr*le les entrés et les sorties du réservoir, les per1orations peuvent alors Etre isolées plus
tard si elles produisent trop d'eau ou de ga'( L/inconvénient de cette complétion est la perte de
production et le cout asse' élevée de la tec+ni,ue(
;>$ %evue t)éori(ue sur la per&ormance du puits de pétrole
#$ ;ntroduction
La per1ormance du réservoir est dé1inie comme le dé%it de production du pétrole ou ga' d'un
réservoir ) une pression au 1ond d/un puits donnée( ;'est un maAeur 1acteur a11ectant le puits(
La délivrance du réservoir détermine les t0pes de complétion et les mét+odes arti1icielles ,ui
doivent Etre utilisées( =ne connaissance consciencieuse de productivité du réservoir est
essentielle pour l/ingénierie de production(
La délivrance du réservoir dépend de plusieurs 1acteurs-
• Pression du réservoir
• Perméa%ilité et épaisseur de la 'one productive
• T0pe et distance de la limite du réservoir
• Fa0on du puits
• Les propriétés du 1luide de réservoir
• Les conditions environnantes du puits
• Les perméa%ilités relatives du réservoir
La délivrance du réservoir peut Etre modelée mat+émati,uement dans la %ase des régimes
d/écoulement tel ,ue l/écoulement transitoire, écoulement de l'état sta%le (permanent) et
écoulement semi! permanent( =ne relation anal0ti,ue entre la pression au 1ond du puits et le
tau& de production peut Etre 1ormulée pour un régime d/écoulement donné( La relation est
appelée S<n1loC Per1ormance Felations+ipS (<PF)(
'$ es régimes d’écoulement
Tuand un puits vertical est ouvert pour produire du pétrole ) un tau& de production S,S, il crée
un entonnoir de pression de ra0on SrS autour de ce puits( :ans le cas d/un modèle composé
radial (%)( 9n trouve une 'one intérieure circulaire, ou le puits est localisé au centre, et une
'one e&trEme in1inie(
7odel d/un réservoir a écoulement radial -(a) vue latérale, (%) vue de dessus
Avec -
+ - épaisseur du réservoir pC1 - pression d/écoulement au 1ond de puits
rC - ra0on de puits p - pression dans le réservoir ) une distance r du centre de puits
U# - viscosité de l/+uile H# - 1acteur de volume de 1ormation de l/+uile
'$# es écoulements de *ase
A$ oi de Darc!
:ans l/e&périence originale de Qenr0 :arc0 en "82M comme elle est montrée dans la 1igure
ci!dessous(
Loi de :arc0(
L/é,uation pour l/écoulement d/un 1luide ) travers un milieu poreu& a été éta%lie comme suit -
AK P
Q
L µ

·
Avec -
T Ldé%it d/écoulement 3 L perméa%ilité VL viscosité
A L sur1ace d/écoulement L L longueur WPL di11érence de pression
La loi de :arc0 est une loi 1ondamentale très utilisé pour les puits tests, et dont la 1orme
di11érentielle relie le dé%it d/écoulement (T) ) travers une sur1ace > avec le gradient de
pression ) travers sa section(
Pour un écoulement linéaire -
dP Q
dx KA
µ
·
@$ ’é(uation de di&&usivité
L/écoulement des 1luides dans les milieu& poreu& est gouverné par l/é,uation de di11usivité
pour les 0 dérive dans sa 1orme la plus simple(
Plusieurs suppositions et simpli1ications doivent Etre 1aites -
• Le réservoir est +omogène, les propriétés sont constantes partout(
• L/écoulement de 1luide est +ori'ontal seulement dans une 'one d/épaisseur constante(
• Les di11érences des pressions sont petites et loi de :arc0 s/appli,ue(
L/é,uation de di11usivité peut Etre dérivée en com%inant la loi de conservation de
masse, et la loi de :arc0(

" " p p p
K t r r r
∂ ∂ ∂
· +
∂ ∂ ∂
Avec
k
K
c φµ
·
;ette é,uation ne peut Etre résolue ,ue dans un espacement placé, et avec certains conditions
de limites(
C$ Action in&ini d’un écoulement radial
L/écoulement des 1luides vers le puits cali%ré est égal dans toutes les directions( La di11érence
de pression s/étend radialement(
Les limites des lits, supérieures et in1érieures, sont parallèles et dé1ini clairement la pierre de
réservoir (t+e réservoir roc3)( <ls sont +omogènes, et le puits cali%ré est perpendiculaire au&
limites des lits- Cell%ore(
Action in1ini d/un écoulement radial(
Le régime initiale d/écoulement radiale est nommé action in1ini parce ,ue, Aus,u/a ce ,ue la
première limite ne soit atteinte, le modèle d/écoulement et la di11érence de pression
correspondante au troue ouvert (Cell%ore) sont o%tenues e&actement comme si le réservoir
était vraiment in1ini(
'$' ’écoulement transitoire
=n écoulement transitoire est dé1ini comme étant un régime de courant ou le ra0on de
propagation de l/onde de pression de puits n/atteint pas les %ordures du réservoir( :urant le
régime transitoire, le développement de l/entonnoir de pression est relativement petit par
rapport ) la taille du réservoir( Par consé,uent, le réservoir agit comme un large réservoir
in1ini de point de vue de l'anal0se de la pression transitoire(
>upposant, un écoulement de l'+uile ) une seule p+ase dans le réservoir, plusieurs solutions
anal0ti,ues ont été développé pour décrire le comportement de l/écoulement transitoire( <ls
sont disponi%les dans les manuels classi,ues tels ,ue celui de :a3e ("$78)( =ne solution d/un
tau& constant est e&primé par l/é,uation est 1ré,uemment utilisé dans l'ingénierie de
production

"M(M
X log log 6(6 #(78
o o
wf i
o t w
B k
p p t S
kh c r
µ
φµ
¸ _
· − + − +
÷
¸ ,
Avec -
pC1 - pression d/écoulement au 1ond du puits (psia) I pi- pression initial du réservoir (psia)
,- tau& de production de l/+uile (st%Gda0)
I
o
µ
- viscosité de l/+uile (;P)
3- perméa%ilité +ori'ontale e11ective ) l/+uile (md) I + - épaisseur du réservoir (1t)
t - temps d/écoulement (+eure) I
φ
- porosité (1raction)
ct - compressi%ilité totale (psi
!"
) I r
C
- ra0on du puits au 1ront du sa%le (1t)
> - s3in 1actor I Log - logarit+me décimal
Bu ,ue les puits de production d/+uile sont normalement opérés ) une pression au 1ond du
puits constante car la pression en tEte de puits est imposée par une taille constante du starter,
une solution de la pression au 1ond du puits constante est %ien plus désira%le pour l/anal0se de
la per1ormance de l'a11lu& du puits( Avec un arrangement de la condition limite intérieur
appropriée, Earloug+er ("$77) a développé une solution de la pression au 1ond du puits
constante ,ui est sem%la%le ) l/é,uation(

( )
"M(M log log 6(6 #(78
i wf
o o
o t w
kh p p

k
B t S
c r
µ
φµ

·
¸ _
+ − +
÷
¸ ,
;ette é,uation est utilisée pour l/anal0se de la per1ormance d/un puits transitoire dans
l/ingénierie de production(
L/é,uation indi,ue ,ue le tau& d/+uile diminue avec le temps d/écoulement( Le ra0on de
l'entonnoir de pression sur le,uel les actes des %asses valeurs (pi!pC1) de la pression,
augmente avec le temps, vu ,ue, le gradient de la pression totale dans le réservoir %aisse avec
le temps(
Pour les puits de ga', la solution est -

? ( ) ( )@
"M(M log log 6(6 #(78
i wf
g
o t w
kh m p m p

k
! t S
c r φµ

·
¸ _
+ − +
÷
¸ ,
Avec -
,
g
est le tau& de production en 7sc1Gd, T est la température en F,
m(p) est le pseudo pression du ga' réel dé1ini comme suit -

( )
p
p"
p
m p dp
z µ
·

'$. ’écoulement permanent :
;/est un régime d/écoulement oR la pression en un point du réservoir reste constante avec le
temps( ;ette condition d/écoulement prédomine lors,ue l'entonnoir de pression montrée dans
la 1igure ait propage ) la limite de la pression constante( La limite de la pression constante
peut Etre un a,ui1ère ou un puits d/inAection de l/eau( =n sc+éma du model est montre dans la
1igure oR JpeK représente la pression ) la limite de la pression constante( >upposant un
écoulement ) une seule p+ase, la relation t+éori,ue suivante peut Etre dérivée de la loi de
:arc0 pour un réservoir d/+uile sous la condition d/un écoulement permanent du ) une limite
de pression constante circulaire et ) une distance JreK du puits(

>c+éma d/un réservoir avec une limite de pression constante(
'$6 ’écoulement semi permanent
;/est un régime d/écoulement oR la pression en un point du réservoir varie ) un mEme tau&
constant( ;ette condition d/écoulement prédomine après ,ue l/entonnoir de pression montrée
dans la 1igure ait propagé ) toutes les limites de non! écoulement( =ne limite de non
écoulement peut Etre une 1aille au& %ordures des 'ones de drainage des puits de production(
=n sc+éma du model du réservoir est montré dans la 1igure oR SpeS représente la pression ) la
limite de non écoulement au temps t5(
>upposant un écoulement ) une seule p+ase, la relation t+éori,ue suivante peut Etre dérivée de
la loi de :arc0 pour un réservoir d/+uile sous la condition d/un écoulement semi permanent
dP ) une limite de pression constante circulaire et ) une distance SreS du puits -
Pour un puits ) ga' localisé au centre d/une 'one de drainage circulaire, la solution de
l/écoulement semi permanent est -
( )
"5"( ln
e wf
e
o o
w
kh p p

r
B S
r
µ

·
¸ _
+
÷
¸ ,
>c+éma d/un réservoir avec des limites de non écoulement(
.$ Caractéristi(ues des puits
Le potentiel de production des puits est un autre élément 1ondamental d/appréciation de la
valeur du gisement découvert( Pour ceci, on met en Yuvre des essais de puits (test), ,ui
consistent ) mesurer les dé%its en sur1ace et les pressions des 1luides en sur1ace et au 1ond du
puits, et permettent en plus d/o%tenir des renseignements très importants sur les réservoirs,
notamment la perméa%ilité mo0enne, mais cette 1ois!ci dans un ra0on ,ui peut atteindre
plusieurs centaines de mètres autour du puits(
;es essais permettront aussi, avant la mise en production, de c+oisir les é,uipements de puits
(complétion) les mieu& adaptés ) la production
.$# Puits érupti&
9n appelle puits érupti1, un puits dé%itant en sur1ace sans ,ue l/on soit o%ligé de recourir )
une source d/énergie e&térieure(
La condition pour ,u/un puits soit érupti1 est ,ue la pression stati,ue de la couc+e productrice
(ou pression de gisement P
.
) soit supérieure ) la contre pression e&ercée sur cette couc+e par
la colonne de 1luide présente dans le puits-
<l 1aut donc -
X
"#
$ d
P% ≥
d- :ensité du 1luide( A- Pro1ondeur du puits (m)( P
<
- Pression de gisement (%ar)(
L/éruptivité d/un puits cesse parce ,ue -
• La pression stati,ue décroZt(
• Le H>[ augments (Hasic >ediments and [ater)(
• La pression en tEte de puits est trop importante(
• <l 0 a des dép*ts (para11ines car%onates) dans le tu%ing(
:e pré1érence, il convient de garder les puits érupti1s le plus longtemps possi%le en réduisant
la contre pression en tEte de puits cela revient ) a%aisser la pression en diminuant la perte de
c+arge et réduire la pression de séparation(
.$' Puits non érupti&
=n puits n/est pas érupti1 lors,ue
X
"#
$ d
P%〈
9n rencontre ce p+énomène dans le cas de certains gisements nouveau& ,ui, dès le dé%ut, ont
une pression stati,ue 1ai%leI on le voit surtout dans le cas de gisements e&ploités depuis
longtemps et dont les puits, érupti1s au départ, ne le sont plus, la pression stati,ue du gisement
a0ant décru en 1onction de la ,uantité d/+uile produite(
Notons ,ue ce cas, le plus 1ré,uemment rencontré, ne constitue pas une règle générale pour
les puits érupti1s - certains puits érupti1s le sont touAours alors ,ue la réserve d/+uile du
gisement est prati,uement épuisée(
Le 1ait ,ue les puits d/un gisement ne soient plus érupti1s ne signi1ie pas ,ue ce gisement soit
sans valeur et ,u/il soit nécessaire de l/a%andonner( Les réserves d/+uile ) récupérer peuvent
encore Etre importantesI par ailleurs l/inde& de productivité de ses puits peut Etre e&cellent(
<l s/agit seulement, dans ce cas, d/agir sur l/un des paramètres de l/inégalité Au mo0en d/une
source d/énergie e&térieure a1in de réta%lir la condition
Les t0pes des puits(
6$ ;n&loB Per&ormance %elations)ip -;P%0
L/<PF est utilisé pour évaluer la délivrance du réservoir dans l/ingénierie de production( La
cour%e <PF est une présentation grap+i,ue de la relation entre la pression d/écoulement au
1ond du puits et le tau& de production du li,uide( =ne cour%e t0pi,ue <PF est montrée dans la
1igure( La grandeur de la pente de la cour%e <PF est dite la Sproductivité inde&S (P< ou \) ,ui
est -
( )
e wf

&
P P
·

Les cour%es <PF d/un puits sont +a%ituellement construites en utilisant les modèles de l/a11lu&
du réservoir, ,ui peuvent Etre d'une %ase t+éori,ue ou d/une %ase empiri,ue( <l est nécessaire
de valider ces modèles avec les points test dans les applications au c+amp(
=ne cour%e <PF t0pi,ue pour un puits ) +uile(
6$# es réservoirs ? une seule p)ase li(uide -)uile0
Tous les modèles de l/a11lu& du réservoir ont été dérivés d'après l'estimation d/un écoulement
li,uide ) une seule p+ase( ;ette estimation est valide pour les réservoirs de l'+uile sous!
saturés, ou pour les parties du réservoir oR la pression est au dessus de la pression de point de
saturation( ;es é,uations dé1inissent la productivité inde& (\X) pour les pressions
d/écoulement au 1ond du puits au dessus de la pression de point de saturation comme suit-
!Pour un écoulement transitoire radial autour d/un puits vertical-

( )
"M(M log log 6(6 #(78
i wf
o o
o t w
kh p p

k
B t S
c r
µ
φµ

·
¸ _
+ − +
÷
¸ ,
!Pour un écoulement permanent radial autour d/un puits vertical-
X
( )
"5"( (ln )
e
e wf
o o
w
kh
&
r
P P
B S
r
µ
· ·

+
!Pour un écoulement semi permanent radial autour d/un puits vertical-
X

" 5
( )
"5"( ( ln )

wf
o o
A w
kh
&
A
P P
B S
' r
µ
γ
· ·

+
La productivité inde& (\X) au dessus de la pression de point de saturation est indépendant du
tau& de production, la cour%e <PF pour un réservoir ) une seule p+ase li,uide est simplement
une ligne droite tirée de la pression du réservoir ) la pression de point de saturation(
6$' es réservoirs ? deux p)ases -)uile et ga=0
Le modèle <PF linéaire présenté dans la section préala%le est valide pour les valeurs de la
pression aussi %asse ,ue la pression de point de saturation( Au dessous de la pression de point
de saturation, le ga' éc+appe de l/+uile et devient un ga' li%re( Le ga' li%re occupe certaines
parties de l/espace des pores, ,ui réduit l/écoulement de l/+uile( ;et e11et est ,uanti1ié par la
réduction de la perméa%ilité relative( Aussi la viscosité d/+uile augmente ,uand la contenue
en ga' de la solution diminue( La com%inaison de l/e11et de la perméa%ilité relative et de
l/e11et de la viscosité résulte de la %aisse du tau& de production de l/+uile ) une pression au
1ond de puits donnée (;ela 1ait ,ue la cour%e <PF dévie de la tendance linéaire au!dessous de
la pression de point de saturation, comme montre la 1igure(
>i la pression du réservoir est au dessous de la pression de point de saturation initiale,
l/écoulement ) deu& p+ases +uile et ga' e&iste dans le domaine du réservoir entier et le
réservoir se comporte comme un réservoir ) deu& p+ases( >eulement des é,uations empiri,ues
sont disponi%les pour la modélisation de l/<PF des réservoirs ) deu& p+ases(
;es é,uations empiri,ues incluent l/é,uation de Bogel ("$M8) accordée par >tanding ("$7"),
l/é,uation de Oet3ovic+ ("$76), l/é,uation de Handa3+lia et A'i' ("$8$)(
L/é,uation de ]+ang ("$$), et l/é,uation de Fetnanto et economide ("$$8)(
L/é,uation de Bogel est largement utilisée dans l/industrie( Elle est écrite comme suit -

ma&
" #( #(8
wf wf
p p

p p
1
¸ _ ¸ _
1 · − −
÷ ÷
1
¸ , ¸ ,
¸ ]
9R , ma& est une constante empiri,ue et sa valeur représente la valeur ma&imale possi%le de
la délivrance du réservoir( Le , ma& peut Etre t+éori,uement estimé en se %asant sur la
pression du réservoir et la productivité inde& au dessus de la pression de point de saturation(
6$. es réservoirs ? deux p)ases partielles
>i la pression du réservoir est au dessus de la pression de point de saturation et la pression
d/écoulement au 1ond du puits est en dessous de la pression de point de saturation, un model
<PF généralisé peut Etre 1ormulé( ;ela peut Etre 1ait en com%inant la ligne droite du modèle
<PF pour un écoulement ) une seule p+ase avec le model <PF de Bogel pour un écoulement )
deu& p+ases( La 1igure aide ) comprendre la 1ormulation(
:/après le model <PF linéaire, la vitesse d/écoulement ) la pression de point de saturation
est -
X
( )
" "
& p p · −
7odel <PF de Bogel généralisé pour les réservoirs a deu& p+ases partielles(
6$6 a construction des cour*es ;P% en utilisant les points tests
<l a été montre dans la 1igure précédente ,ue les cour%es <PF d/un puits peuvent Etre
construites en utilisant les paramètres du réservoir incluant la perméa%ilité de la 1ormation, la
viscosité du 1luide, la 'one de drainage, le ra0on du puits, et le 1acteur s3in du puits( ;es
paramètres déterminent les constantes (la productivité inde&) dans le model <PF( ;ependant,
les valeurs de ces paramètres ne sont pas touAours disponi%les( Ainsi, les points test (les
valeurs mesurées du tau& de production et de la pression d/écoulement au 1ond du puits) sont
1ré,uemment utilisés pour la construction des cour%es <PF(
La construction des cour%es <PF en utilisant les points test impli,ue le calcul du ren1orcement
des constantes dans les modèles <PF( Pour un réservoir ) une seule p+ase (+uile insaturé), le
constant model peut Etre déterminé par -
X "
"
( )
wf

&
p p
·

Avec ,
"
est le tau& de production teste ) la pression d/écoulement au 1ond de puits pC1
"
(
>$ Tu*ing Per&ormance %elations)ip -TP%0
Les 1luides dans un puits de pétrole incluent +uile, ga', eau et sa%le( L/anal0se de la
per1ormance d/un puits impli,ue l/éta%lissement d/une relation entre la taille du tu%ing, la
pression au 1ond et ) la tEte de puits, les propriétés du 1luide, le dé%it de production du 1luide(
La per1ormance d'écoulement de puits est e&trEmement importante pour les ingénieurs de
production pour concevoir l'é,uipement de puits de pétrole et optimiser les conditions de
production(
L'+uile peut Etre produite par la colonne de production, le tu%age, ou tous les deu& dans un
puits de pétrole selon le c+emin d'écoulement ,ui a la meilleure per1ormance( La production
de l'+uile par une colonne de production est une meilleure option dans la plupart des cas pour
pro1iter de l'e11et du ga' li1t(
L/écoulement ) une seule p+ase et multi p+ase sont considérés pour la détermination de TPF
(Tu%ing Per1ormance Felations+ip) ou BLP (Bertical Li1t Per1ormance) et la pression traversé
le long du tu%ing de puits(
#$ Ecoulement ? une seule p)ase li(uide
L/écoulement ) une seule p+ase li,uide e&iste dans un puits de pétrole uni,uement ,uand la
pression en tEte de puits est au dessus de la pression de point de saturation de l/+uile, ,ui n/est
pas touAours vrai( 7ais, il est prati,ue de commencer avec une seule p+ase li,uide pour éta%lir
la conception de l/écoulement du 1luide dans les puits ou l/écoulement multip+asi,ue
prédomine(
;onsidérant un écoulement du 1luide d/un point " ) un point dans un tu%ing de longueur L
et de +auteur W]( La première loi de la t+ermod0nami,ue rapporte l/é,uation suivante pour le
gradient de pression(
"
P P P ∆ · −

(
c c c
f u L g
P z u
g g g )
ρ ρ
ρ ∆ · ∆ + ∆ +
Avec
WP- gradient de pression, l% P"- la pression au point ", l%r G 1t

P- la pression au point , l%r G1t

g- accélération gravitationnelle, 6,"7 1tG>

- :ensité du 1luide, l%m G 1t
6
u - vitesse du 1luide, 1t G s
W'- augmentation d/altitude, 1t 1
O
- 1acteur de 1rottement éventant
:- diamètre intérieur du tu%ing, 1t L- longueur du tu%ing, 1t
g
c
- 1acteur de conversion d/unité, 6("7 l%m (1t G l%r!>

Ecoulement
Le premier, le deu&ième, et le troisième terme dans l/é,uation représentent la variation de
pression due respectivement au c+angement d/altitude, l/énergie cinéti,ue, et le 1rottement(
'$ Ecoulement multi p)ase dans les puits ? )uile
En plus de l/+uile, pres,ue tous les puits ) l/+uile produisent une certaine ,uantité d/eau, de
ga', et par1ois de sa%le( ;es puits sont appelés des puits +uile multi p+ase( L/é,uation TPF
pour un écoulement ) une seule p+ase n/est pas valide pour les puits ) +uile multi p+ase( Pour
anal0ser le TPF des puits +uile multi p+ase rigoureusement, un model d/écoulement
multip+asi,ue est e&igé(
L/écoulement multip+asi,ue est %eaucoup plus compli,ue ,ue l/écoulement ) une seule p+ase
) cause de la variation du régime d/écoulement( La distri%ution du 1luide c+ange
considéra%lement dans di11érents régimes d/écoulement, ,ui a11ecte signi1icativement le
gradient de pression dans le tu%ing(
'$# es régimes d’écoulement
Au minimum ,uatre régimes d/écoulement ont été identi1ies dans un écoulement ) deu&
p+ases ga'!li,uide( <l 0 a l/écoulement %ulle, slug, ;+urn, et annulaire(
;es régimes d/écoulement surviennent comme progression avec l/augmentation du dé%it de
ga' pour un dé%it du li,uide donné(
:ans l/écoulement %ulle, la p+ase ga'euse est dispersée en une 1orme de petites %ulles dans
une p+ase li,uide continue(
:ans l/écoulement slug, les %ulles de ga' s/unissent dans des larges %ulles ,ui remplissent
éventuellement la section du tu%e entier( Entre les grandes %ulles sont les lingots du li,uide
,ui contiennent de plus petites %ulles du ga' entrainé(
:ans l'écoulement S;+urnS, les %ulles de ga' plus grandes deviennent insta%les, a0ant pour
résultat une con1iguration d'écoulement 1ortement tur%ulent avec les deu& p+ases dispersées(
:ans l'écoulement annulaire, le ga' devient la p+ase continue, avec le li,uide entrant dans un
anneau, enduisant la sur1ace de la pipe et avec des gouttelettes entrainées dans la p+ase
ga'euse(
'$' e li(uide CAoldup
:ans l/écoulement multi p+ase, la partie de la pipe occupée par une p+ase est souvent
di11érente de sa proportion de dé%it volumétri,ue total( ;eci est du ) la di11érence de densité
entre les p+ases( La di11érence de densité 1ait ,ue la p+ase dense glisse en dessous dans un
écoulement ascendant (la p+ase léger se déplace plus rapidement ,ue la p+ase dense)( Pour
cette raison, la 1raction de volume de la p+ase la plus dense sera plus grande ,ue la 1raction de
volume d'entrée de la p+ase la plus dense (la p+ase la plus dense est retardée dans la pipe
relativement ) la p+ase la plus léger)( Ainsi, le li,uide ^/+oldup// est dé1ini par -
L
L
V
*
V
·
_L- li,uide SQoldupS, 1raction B - volume du segment du tu%e, 1t
6
BL - volume de la p+ase li,uide dans le segment du tu%e, 1t
6
Le li,uide SQoldupS dépend du régime d/écoulement, des propriétés du 1luide, de la taille et
de la con1iguration de la tige (pipe)( >es valeurs peuvent Etre déterminées seulement ) travers
des mesures e&périmentales(
'$. es mod"les TP%
Les modèles TPF numéri,ues ont été développé pour l/anal0se de l/écoulement
multip+asi,ue dans des pipes verticales( HroCn ("$77) présente une étude complète de ces
modèles( Les modèles TPF pour les puits ) écoulement multi p+ase sont de deu& catégories -
es mod"les d’écoulement )omog"ne traitent l/écoulement multi p+ase comme un mélange
+omogène et ne considèrent pas les e11ets du li,uide SQoldupS( ;ependant, ces modèles sont
moins précis et sont +a%ituellement cali%res avec des conditions de 1onctionnement locales
dans des applications de c+amp( L/avantage maAeur de ces modèles est dans leur nature
mécani,ue( <ls peuvent manipuler des s0stèmes de trois p+ases ga' ! +uile ! eau et des
s0stèmes de ,uatre p+ases ga' ! +uile !eau ! sa%le( <l est 1acile de coder ces modèles
mécani,ues dans des programmes in1ormati,ues(
es mod"les d’écoulement sépare sont plus réalistes ,ue les modèles d/écoulement
+omogène( <ls sont +a%ituellement donnés dans une 1orme de corrélations empiri,ues( Les
e11ets du li,uide SQoldupS (glissement) et le régime d/écoulement sont considérés(
L/inconvénient maAeur de ces modèles est ,u/il est di11icile de les coder dans des programmes
in1ormati,ues par ce ,ue la plupart des corrélations sont présentées dans une 1orme grap+i,ue(
.$ Ecoulement ? une seule p)ase ga=euse
La première loi de la t+ermod0nami,ue (conservation de l/énergie) régit l'écoulement de ga'
dans le tu%ing( L'e11et du c+angement d'énergie cinéti,ue est négligea%le par ce ,ue la
variation dans le diamètre de tu%ing est insigni1iante dans la plupart des puits ) ga'( >ans le
dispositi1 de travail installé le long de la colonne de tu%ing, La première loi de la
t+ermod0nami,ue rapporte l'é,uation d'é,uili%re mécani,ue suivante -

#

+
c c i
f v dL dP g
d,
g g ) ρ
+ + ·
6$ a com*inaison entre ;n &loB Per&ormance %elations)ip et Tu*ing Per&ormance
%elations)ip
La manière traditionnelle pour la résolution du pro%lème est représentée grap+i,uement dans
la 1igure( Puis, pour une pression donnée de tEte de puits pCt, la pression d/écoulement au
1ond de puits, est calculée pour c+a,ue dé%it par l/application du %ilan de l/énergie
mécani,ue(
L'intersection des deu& cour%es 1ournit le dé%it de production et la pression d/écoulement au
1ond de puits prévue(
Qa%ituellement, la cour%e TPF est linéaire, avec une pente relativement petite( Pour les
1luides ) %as .LF (.as!Li,uid Fatio), la pression +0drostati,ue comporterait la partie
primordiale du gradient de pression dans le puits( Par consé,uent, le gradient de pression
serait relativement petit, et puis,u'elle est la seule composante de pression a11ectée par le
dé%it d/écoulement, la cour%e TPF associée est suscepti%le d'Etre plate(
Pour les +autes valeurs de .9F ou pour un puits a ga', la cour%e TPF n/est pas prévue ) Etre
linéaire( Au& dé%its d/écoulement 1ai%le, ou dans l'écoulement laminaire peut Etre en vigueur,
alors ,ue le gradient de pression de 1rottement est proportionnelle au carrée de la vitesse, le
1acteur de 1rottement diminue rapidement(
Par consé,uent, il 0 a un dé%it d/écoulement oR la pression d/écoulement au 1ond de puits
résultante est minimum(
En outre, la 1orme de la cour%e TPF au& dé%its 1ai%les peut Etre a11ectée par l/accumulation
du li,uide, puis,u'il peut ne pas 0 avoir de l/énergie su11isante pour porter le 1luide(
Ainsi, la composition glo%ale dans le puits ren1erme plus de li,uide(
Au& dé%its élèves, ou dans l'écoulement tur%ulent, le rapport 1acteur de 1rottement contre le
nom%re de Fe0nolds est %eaucoup plus plat, a0ant pour résultat une augmentation du gradient
de pression de 1rottement et une augmentation associée a la pression d/écoulement au 1ond de
puits(
La com%inaison entre <n1loC Per1ormance Felations+ip (<PF) et Bertical Li1t Per1ormance
(BLP)(
>;$ es Tec)ni(ues d’activation d’un puits du pétrole
Les puits de pétrole produiront les 1luides d'+0drocar%ure ,uand l'énergie de réservoir est
su11isante pour soulever les 1luides ) la sur1ace( ;eci s'appelle l'écoulement naturel( Hien ,ue
la maAorité d'+uile produite auAourd'+ui soit 1aite par ,uel,ues puits par l'écoulement naturel,
la plupart des puits e&igent une activation arti1icielle( ;+oisir le s0stème d/activation
arti1icielle le plus pro1ita%le et 1aisa%le et optimiser son opération tout en considérant les
conditions environnantes, et la sécurité des issues est la cle1 pour une meilleure récupération
de pétrole( <l e&iste plusieurs mét+odes d/activation arti1icielle-
L/activation des puits permet la production des puits non ou insu11isamment érupti1(
Elle se comporte de deu& t0pes - Le ga' d/inAection (gas!li1t) et le pompage(
• J .a' ` li1t( K
• Pompage par pompe su%mersi%le I
• Pompage par Aet pumping I
• Pompage par suc3er Fod I
:i11érents t0pes d/activation(
#$ <a= d’inDection -<as Eli&t0
#$# <énéralités
AuAourd'+ui, près de G6 des puits opérés dans le monde sont activés( Plus de la moitié des
puits activés sont gas!li1tés( L'optimisation du gas!li1t permet des gains de production
supérieure ) 2D( >ur certains puits, la production peut Etre augmentée de plus de 2D avec la
mEme inAection de ga'(
#$' Principe
La densité du ga', mEme en pression, est sensi%lement plus 1ai%le ,ue celle d'un li,uide( Le
J .as!li1t K consiste ) inAecter du ga' dans le tu%ing pour alléger la colonne et réduire la
pression de 1ond en dé%it(
;ette réduction de pression de 1ond permet d'augmenter le dé%it selon les caractéristi,ues du
réservoir <P (<nde& de productivité) et P
.
(Pression de gisement)(
Nous avons vu (l/éruptivité des puits) ,ue, si nous voulions tenter de rendre leur caractère
érupti1 ) des puits ,ui ne le sont plus, nous avions la possi%ilité d/agir sur la densité du 1luide
du puits de 1aaon ) réta%lir la condition
X
"#
$ d
P% ≥
9n sait ,ue la masse volumi,ue d/un ga' est 1ai%le par rapport ) celle d/un li,uide( >i l/on
mélange un li,uide avec un ga' on o%tient une masse volumi,ue intermédiaire entre ceu& du
ga' et du li,uide, d/autant plus 1ai%le ,ue la proportion de ga' dans le mélange sera plus
élevée(
E,uipement de 1ond d/un puits en ga' d/inAection (gas!li1t)(
Le gas!li1t sert essentiellement ) -
• 7aintenir en dé%it des puits non érupti1s(
• :émarrer des puits semi érupti1s
• :égorger des puits après complétion(
• Augmenter le dé%it sur les puits érupti1s
#$. Param"tres principaux
Les paramètres principau& ,ui permettent une %onne e&ploitation des puits en J gas!
li1t Ksont -
A$ Dé*it d’inDection
Le dé%it d/inAection est limité par une e11icacité ma&imum pour le puits et les %esoins des
autres puits( =n J gas!li1t K e11icace signi1ie une inAection de ga' continue et contr*lée(
@$ Pression tFte de puits PTA
Pour augmenter l/e11icacité du J gas!li1t K et donc la production, la pression en tEte de puits
doit Etre aussi 1ai%le ,ue possi%le(
#$6 Avantages
• Ole&i%ilité- La 1le&i%ilité constitue la ,ualité maAeure du J gas!li1t, K en e11et, une 1ois le
puits é,uipé, ce procédé est peu sensi%le ) l/évolution des paramètres (dé%it, [9F, .9F)(
• <nvestissements 1ai%les - Le matériel mis en place dans le puits n/est pas important
(mandrins)(<l peut Etre réduit ) l/e&trEme pour le gas!li1t QP
• Possi%ilité de présence de sa%le- Les é,uipements J .L K sont insensi%le au sa%le(
Toute1ois sur les puits ) 1ort <P il sera nécessaire, en S.LS manuel, de veiller ) éviter des a
coups sur la couc+e notamment en p+ase de démarrage(
• 7atériel réduit en sur1ace- 7is ) part le mani1old de contr*le du ga' d/inAection
l/é,uipement d/un puits en J .L K est identi,ue ) celui d/un puits érupti1 (intéressant pour
l/o11s+ore)(
• <nterventions légères sur les puits- ;es interventions se limitent au travail au cb%le
(Cireline)(
• Possi%ilité de traitement - :es traitements en 1ond de puits sont possi%les par addition de
produits divers (anticorrosion, anti!dép*ts, anti!émulsion, anti!mousse etc() au ga' inAecté(
#$7 ;nconvénients
• Nécessité d/une source de ga' - :i11icultés de mise en Yuvre de cette activation sur des
c+amps ) 1ai%le .9F (.as 9il Fatio) sans autre source de ga'(
• Pro%lèmes de démarrage - En a%sence de puits érupti1 ou d/une autre source de ga' les
démarrages peuvent par1ois poser de sérieu& pro%lème(
• <mportance des installations de sur1ace - =ne installation de compression est
o%ligatoirement nécessaire en l/a%sence d/une source de ga' QP( (;as le plus général)(
• >ensi%ilité du procède ) la contre!pression en tEte - L/e11icacité du J gas!li1t K est
légèrement tri%utaire de la pression de tEte( ;eci impli,ue un c+oi& de sc+éma
d/e&ploitation adapté au J gas!li1t K sous peine d/un sur dimensionnement de la re!
compression réd+i%itoire(
• :élai de mise en place - >i la compression n/est pas prévue dans le proAet de
développement initial sa mis en place e&igera un délai de l/ordre de ans(
• Limite d/activation par déplétion importante - Le J gas!li1t K a ses limites, une déplétion
trop importante entraZnant une pression de 1ond trop 1ai%le nécessite un autre mo0en
d/activation( (;as rarement atteints)(
'$ Pompe centri&uge immergée ESP -Electric Su*mersi*le Pump0
'$# Principe de &onctionnement
La pompe centri1uge cède au 1luide ,ui la traverse, l/énergie mécani,ue ,ue lui 1ournit son
moteur électri,ue d/entraZnement sous 1orme d énergies cinéti,ues( ;eci est o%tenu par la
rotation d/une roue dite impulser ) l/intérieur du corps de pompe( Ensuite il 0 a une
trans1ormation de l/énergie cinéti,ue en énergie potentielle dans le di11useur( Le di11useur est
) au%es 1i&es ,ui ralentissent l/e11luentI comme la vitesse diminue, la pression augmente, on a
donc un li1t de l/e11luent( Les pompes centri1uges sont en principe destinées ) a%sor%er des
1luides monop+asi,ues( <l n/empEc+e ,u/elles sont souvent utilisées dans des conditions ou du
ga' li%re est présent ) leurs ouces d/aspiration( Pour limiter le ga' li%re passant dans la pompe,
l/industrie met ) la disposition des producteurs, des séparateurs de ga' essentiellement de
deu& t0pes - stati,ue et d0nami,ue
:e plus, une partie du ga' li%re se présente a la +auteur de l/unité de pompage et n/entre pas
dans le séparateur mais elle est directement évacuée par l/annulaire (;asing, Tu%ing)(
L/énergie électri,ue est ac+eminée au moteur depuis la sur1ace par un cb%le trip+asé déroulé
et 1i&é au tu%ing au 1ur ) mesure de la descente(
;ette pompe centri1uge immergée est commandée par le B>: (Baria%le >peed :rive)(
Le B>: permet de 1aire varier la 1ré,uence d/alimentation appli,uée au moteur électri,ue
ainsi ,ue la tension(
;omme c/est un moteur ) induction, sa vitesse de rotation est proportionnelle ) la 1ré,uence(
"#
(
-
P
· ∗
Avec -
N - Bitesse de rotation (tourGmin)( I P - Nom%re de pole de stator(
O - Oré,uence de courant d/e&citation de stator (Q')(
En 1aisant varier la vitesse de rotation de la pompe, on peut régler le dé%it, la +auteur de
re1oulement ou les deu& ) la 1ois sans modi1ication de l/unité de 1ond
>c+éma d/une Pompe ;entri1uge <mmergé (E>P)(
'$' Avantages
• Peut produire des dé%its élevés(
• Les installations de sur1ace sont peu encom%rantes(
• Applica%le ,uand on doit produire un D d/eau élevée(
• En e&ploitation normale, maintenance minimale(
'$. ;nconvénients
• Ne peut pas Etre utilisé pour des températures élevés au 1ond de puits (Td"2e; pour
moteur standard)(
• >upporte mal la présence de sa%le(
• >ouplesse limitée si on n/utilise pas le B>: (varia%le speed :rive)(
• Le point 1ai%le du s0stème est la partie électri,ue au 1ond du puits (7oteur cb%le
électri,ue)(
• Les 1rais d/e&ploitation et les temps morts peuvent Etre élevés, en particulier en mer(
.$ Pompe )!drauli(ue -Get Pompe0
.$# Principe de &onctionnement
;/est un procédé d/activation international entre une 1loCing condition et une déplétion li1t
mét+ode( <l est nécessaire d/avoir une pression relativement +aute ) l/aspiration pour éviter la
cavitation (POf2## Psi)(
L/énergie est 1ournie ) la pompe de 1ond par un 1luide sous pression (+uile ou eau) inAecté
depuis la sur1ace par une pompe QP(
Pompes +0drauli,ues (\et Pompe)(
Au niveau du Aet pompe, ce 1luide passe par un ori1ice de diamètre réduit (No''le) ou il
ac,uiert une vitesse importante en mEme temps ,ue sa pression c+ute( A la sortie de cet
ori1ice, il entraZne l/e11luent du puits ) produire(
Les deu& 1luides se mélangent dans la gorge oR le 1luide moteur 1ournit son énergie )
l/e11luent du puits(
Le di11useur ) la sortie de la gorge trans1orme l/énergie cinéti,ue de mélange 1luide moteur!
e11luent en énergie potentielle, ,ui permet le li1t Aus,u/) la sur1ace
9pération t+éori,ue du Aet pompe(
Le principe de cette pompe impose un mélange du 1luide moteur et de l/e11luent du puits )
son re1oulement -
• Les dé%its possi%les vont Aus,u') "###m
6
GA et plus(
• Les Aets pumps ne sont pas adaptés pour 1ournir de 1orts WP(
• Le rendement glo%al de l/installation est mauvais (d#D)(
.$' Avantages
• Aucune pièce en mouvement ) l/intérieure du puits(
• Bolumes de production asse' élevés(
• N/a pas un pro%lème de pro1ondeur(
• Pro%lèmes limités avec le ga' et le sa%le(
• Elles peuvent Etre pompées ) la sur1ace, ce ,ui réduit les coPts de réparation et les temps
morts(
• Elles 1onctionnent avec la mEme catégorie ,u/une pompe +0drauli,ue ) piston( Tuand la
pression de 1ond diminue, la pompe ) piston peut Etre 1acilement installée(
.$. ;nconvénients
• L/investissement initial est élevé, il est nécessaire d/avoir des installations de 1iltrage,
netto0age et traitement du 1luide(
• Les coPts des entretiens de l/é,uipement de sur1ace peuvent Etre asse' élevés(
• Le rendement est 1ai%le (d#D)(
• Ne peut pas pomper des puits dont la pression de 1loCing d2## psi(
6$ Pompe ? *alancier -SucHer %od0
6$# Principe de &onctionnement
Parmi les mo0ens les plus 1ré,uemment utilisés on trouve l/activation par pompe ) %alancier,
également appelé StEtes de c+evalS ) cause de sa 1orme particulière(
A l/e&trémité in1érieure du tu%ing de production, se trouve un corps de pompe c0lindri,ue ou
coulisse, un piston en 1orme de c0lindre creu&(
;orps de pompe et piston restent ouverts en permanence ) leur partie supérieure, mais sont
tous munis ) leur %ase d/un clapet ) %ille permettant le passage de l/e11luent(
Le piston est animé ) l/intérieur du corps de pompe, d/un mouvement alternati1 vertical(
=ne unité de sur1ace généralement ) %alancier imprime le mouvement alternati1 au piston par
l/intermédiaire d/un train de tiges( =n moteur électri,ue ou ) com%ustion interne 1ournit le
mouvement primaire relati1 trans1ormé en mouvement alternati1 par un s0stème %ielle
manivelle d/é,uili%rage de l/unité et assuré par un contre poids métalli,ue ou pneumati,ue(
La capacité en pro1ondeur et en dé%it est limitée par la contrainte ma&imale admissi%le par les
tiges supérieures(
Pompe ) %alancier (suc3er Fod)(
6$' Avantages
• Possi%ilité de 1aire varier le dé%it(
• Possi%ilité de produire de 1ai%le dé%it(
• Peut 1onctionner avec une pompe o11 contr*leur(
• Possi%ilité de produire des %ruts vis,ueu& (cas le plus utilisé)(
6$. ;nconvénients
• :é%it limité par la pro1ondeur (couple dé%it Gpro1ondeur)(
• Pro%lèmes opératoires si présence de ga' li%re non ventilé au niveau de la pompe(
• Pas recommandé si présence de sa%le(
• <nvestissement initial élevé(
• :i11icilement utilisa%le en o11s+ore avec des unités conventionnelles(
• Anal0se de 1onctionnement par1ois di11icile(
7$ Comparaison des di&&érentes mét)odes
<as i&t: Electric
Su*mersi*le
Pump:
A!draulic Get
Pump:
%od i&t5
SucHer %od:
Operating
Dept):
2(###/!"2(###/
TB:
"###/!"2(###/
TB:
2(###/!"2(###/
TB:
"##/!"M(###/
TB:
Operating
>olume-T!pical0:
## ` 6#(###
HP:
## ` 6#(###
HP:
6## ` "2(###
HP:
2 ` 2### HP:
Operating
Temperature:
"##°O! 5##°O "##°O! 5##°O "##°O! 5##°O "##°O! 22#°O
Corrosion
Aandling:
.ood to
E&cellent
.ood E&cellent .ood to
E&cellent
<as Aandling: E&cellent Poor to Oair .ood Oair to .ood
Solids Aandling: .ood Poor to Oair .ood Oair to .ood
+luid <ravit!: "2°AP< "#°AP< 8°AP< 8°AP<
Servicing: [ire Line or
[or3 over Fig
[or3 over or
Pulling Fig
Q0draulic or
[ire
Line Fig
[or3 over or
Pulling Fig
Prime Mover: ;ompressor Electric 7otor 7ulti!;0linder
or
Electric
.as or Electric
O&& S)ore E&cellent E&cellent E&cellent Limited
Application:
Overall S!stem
E&&icienc!:
"#D ! 6#D 62D ! M#D "#D ! 6#D 52D ! M#D
?"@- Ho0un .uo( ^^Petroleum Production Engineering^^, ##7(
?@- Fené ;ossé( ^^Tec+ni,ues d/e&ploitation pétrolière - le gisement(^^Edition tec+nip, "$88(
?6@- Norman \( Q0ne, Norman \( P+(dQ0ne, Nontec+nical guide to petroleum geolog0,
e&ploration, drilling and production (nd edition), Penn[ell Hoo3s, 93la+oma, ##"( pp( "2M!
"2$, "M6!"M5
?5@- A%u!N+amsin, >(A(, Hasic Properties o1 Feservoir Foc3s, NO=P7, :+a+ran, ##5,
pp(#(
?2@- A+med T(, Feservoir Engineering Qand%oo3 (6rd edition), .ul1 Pro1essional Pu%lis+ing,
Elsevier, ##M(
?M@- Petroleum Production Engineering!A ;omputer Assisted Approac+!Ho0un .uo![?"@(
L0ons!Ali .+alam%or!.PP!##7,pp(#!"(