Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Maxime ATHÉE Franck BERTIN Pierre-Yves BLANC Cyril NOVEL

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

1/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Travaux Personnels Encadrés
Année 2006 - 2007

Matières concernées :

Sciences Physiques, Sciences de la Vie et de la Terre

Thème :

L’Homme et la Nature

Sous-thème :

Observation de la Nature par l’Homme

Sujet :

La pollution électromagnétique

Problématique :

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

2/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Sommaire

Introduction I- Les ondes électromagnétiques et le téléphone portable A) Les ondes électromagnétiques B) Propagation C) Émission et détection : les antennes D) La téléphonie portable II- Les effets des micro-ondes chez l’humain A) Principes d'interaction avec le vivant B) Modes d’interaction sur l’organisme C) Conséquences chez l’homme III- Réglementation, normes et précautions A) Comment établir les normes ? B) Les normes : le DAS C) Les conseils proposés D) Pour les enfants Conclusion Glossaire Bibliographie Annexes

p.4 p.5 p.5 p.9 p.12 p.16 p.17 p.17 p.19 p.22 p.24 p.24 p.25 p.25 p.25 p.26 p.27 p.29 p.29

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

3/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Introduction Depuis les débuts de l’humanité, les hommes ont établi différents moyens de communications entre eux. Au fil du temps, ils se sont efforcés de relier des lieux de plus en plus éloignés par des systèmes de plus en plus rapides. Aujourd’hui, les communications ont pris une importance planétaire. Des progrès technologiques ont permis le transport de l’image et du son, notamment de la voix. Une telle avancée est due aux ondes électromagnétiques. Elles permettent la fonctionnement de la radiophonie, de la télévision, et aussi des téléphones portables. Ces derniers sont devenus un véritable phénomène de société et relient de plus en plus d’abonnés à travers le monde. Quels sont les effets des ondes électromagnétiques des téléphones portables sur notre organisme ? Pour répondre à notre problématique, nous étudierons ces ondes électromagnétiques, puis nous rechercherons leurs effets connus sur l’organisme humain.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

4/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

I- Les ondes électromagnétiques et le téléphone portable A) Les ondes électromagnétiques Depuis la naissance de l’univers, les ondes électromagnétiques (ou OEM) existent. La lumière est leur forme la plus connue. Tous les appareils électriques qui nous entourent en émettent, et en particulier les téléphones portables. Nous allons d’abord définir ces ondes, puis exposer leurs différentes caractéristiques. 1) Définition Les ondes électromagnétiques correspondent à la propagation en ligne droite d’un champ électrique et d’un champ magnétique. Ces champs sont perpendiculaires entre eux et perpendiculaires à la direction de propagation de l’onde. Le champ électrique et le champ magnétique sont liés : un courant électrique crée un champ électrique, qui à son tour produit un champ magnétique. Ce dernier engendre un champ électrique et donc un courant électrique. Tout courant électrique engendre une onde électromagnétique. Ces ondes sont crées par les oscillations de photons. L’onde n’est pas accompagnée de déplacement de matière, puisqu’elle peut se propager dans le vide. L’onde transporte seulement de l’énergie. Elle se déplace à la vitesse de la lumière.

Schéma d’une onde électromagnétique Par convention, l’onde électromagnétique est en général représentée seulement par sa composante électrique dans un plan vertical.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

5/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

2) Spectre électromagnétique La répartition des ondes électromagnétiques en fonction de leur fréquence s’appelle le spectre électromagnétique.

Spectre électromagnétique Les ondes utilisées par les téléphones portables (ou téléphones mobiles, ou portables, ou mobiles) sont des « micro-ondes », appelées aussi «hyperfréquences». Leur fréquence va de 300MHz à 3000MHz (soit de 0,3 à 3GHz). Leur longueur d’onde varie de 1m à 10cm. Par abus de langage, on les assimile souvent au groupe des «ondes radio». Voir en annexe un tableau détaillé. Pour ces micro-ondes, le champ électrique et le champ magnétique sont interdépendants et toujours en phase. 3) Caractéristiques Comme toute onde, l’onde électromagnétique peut être représentée par une courbe sinusoïdale.

Représentation simplifiée d’une onde électromagnétique

Elle se caractérise par :

-

La période, appelée Τ : C’est le temps en secondes que met l’onde pour effectuer un motif (ou oscillation) complet. La fréquence, notée ƒ ou ν (nu, lettre grecque) : C’est le nombre de motifs complets effectués dans une seconde. On peut la calculer par la formule f = 1 ,

T

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

6/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

où T est la période, exprimée en secondes. L’unité de la fréquence est le hertz, noté Hz.

-

La longueur d’onde, notée λ : C’est la distance parcourue par l’onde durant la période T . Elle s’exprime en mètre, et se calcule avec la formule λ = f , où c est la célérité de lumière et ƒ la fréquence de l’onde. Quand la fréquence est élevée la longueur d’onde est courte et inversement.

c

Différentes longueurs d’onde

-

L’amplitude, notée A : C’est la hauteur maximale que peut atteindre la courbe. Il s’agit de la distance entre la hauteur maximale et l’axe horizontal. Pour l’onde électrique, l’amplitude correspond à l’intensité du champ électrique de l’onde. Elle est exprimée en volts par mètre ( V / m ). Pour l’onde magnétique, l’amplitude correspond à l’intensité du champ magnétique. Elle est en ampères par mètre ( A/ m ). L’intensité du champ électromagnétique est en pratique mesurée par la densité de puissance qui s’exprime en watts par mètre -carré (W/m²). L’amplitude traduit l’intensité, la puissance de l’onde. La polarisation : Elle correspond à l’orientation du champ électrique de l’onde. Si celui-ci est vertical, la polarisation est verticale. Le fait de dire qu’une onde est polarisée signifie que cette onde ne se déplace que dans un plan.

-

Pour montrer que les ondes sont polarisées, nous avons fait une expérience : Matériel : Générateur d’ondes électromagnétiques de 1000Hz, un émetteur et un récepteur d’ondes. Situation 1 : L’émetteur et le récepteur d’ondes sont raccordés au générateur d’ondes, et positionnés face à face.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

7/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Illustration :

L’émetteur et le récepteur face à face Observation : Lors de la mise sous tension du générateur, l’émetteur envoie une onde. Le générateur émet alors un son, c’est le témoin de la bonne réception de l’onde par le récepteur. Situation 2 : On fait pivoter l’émetteur de 90° sur son axe horizontal. Illustration :

L’émetteur a pivoté de 90° Observation : Aucun son n’est produit par le générateur, donc l’onde émise par l’émetteur n’est pas reçue par le récepteur. Interprétation : Le fait d’avoir changé l’axe de l’émetteur empêche la détection de l’onde. Ceci s’explique par le fait que l’onde électromagnétique est polarisée. L’axe de la polarisation d’une onde électromagnétique correspond à l’orientation de son champ électrique. Au début de l’expérience, les ondes électromagnétiques sont émises avec un champ électrique vertical, et le récepteur est conçu pour recevoir les ondes émises dans un plan vertical. Lorsqu’on pivote l’émetteur, le champ électrique devient horizontal, et ne peut plus être capté par le récepteur.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

8/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Situation 1

Situation 2

Dans la situation 1, le récepteur reçoit les ondes verticales. Dans la situation 2, le récepteur ne peut pas recevoir les ondes, qui sont horizontales. B) Propagation des ondes électromagnétiques Dans l’air, les ondes électromagnétiques se déplacent en ligne droite. Quand une onde électromagnétique rencontre un obstacle, son trajet subit des transformations. Pour comprendre comment se comporte une onde, nous avons fait différentes expériences. 1) La propagation simple Matériel : Un générateur d’ondes électromagnétiques de 1000Hz, un émetteur d’ondes, un récepteur d’ondes, et une plaque de métal. Protocole de départ : L’émetteur d’ondes et le récepteur d’ondes, raccordés au générateur, sont placés face à face. Illustration :

L’émetteur et le récepteur face à face Observations : Le générateur produit un son, donc l’onde émise par l’émetteur est bien reçue par le récepteur. Interprétation : Le signal est reçu par le récepteur, l’onde électromagnétique se déplace donc en ligne droite.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

9/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Protocole suivant : On place une plaque de métal entre l’émetteur et le récepteur. Illustration :

Une plaque métallique entre l’émetteur et le récepteur Observations : Le générateur ne produit aucun bruit. L’onde émise n’est pas reçue par le récepteur. Interprétation : L’onde électromagnétique ne traverse pas la plaque métallique. 2) Réflexion Matériel : Le même que pour l’expérience précédente. Protocole de départ : L’émetteur et le récepteur sont placés de façon à ce que leur axes soient perpendiculaires. Illustration :

L’émetteur et le récepteur Observations : Le générateur ne produit aucun son. L’onde émise n’est pas reçue par le récepteur.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

10/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Protocole suivant : La plaque métallique est posée, de sorte qu’elle fasse un angle de 45° par rapport aux axes de l’émetteur et du récepteur. Illustration :

La plaque métallique, l’émetteur et le récepteur Observations : Le générateur produit un son. L’onde émise est donc reçue par le récepteur. Interprétation : La plaque métallique joue ici le rôle de réflecteur : les ondes électromagnétiques sont déviées vers le récepteur. On dit qu’elles sont réfléchies. Conclusion : En somme, les ondes électromagnétiques se propagent en ligne droite. Elles sont arrêtées ou réfléchies, en totalité ou en partie par certains matériaux, et parfois atténuées. Ces différentes propagations sont liées à la fois aux caractéristiques de l’onde donnée (intensité, fréquence) et aux propriétés des différents matériaux. Pour les micro-ondes qui nous intéressent, elles traversent la plupart des matériaux, mais en subissant parfois une atténuation. Certains matériaux provoquent la réflexion des micro-ondes. La réflexion est une propriété importante des micro-ondes, car c’est grâce aux réflexions des ondes sur les bâtiments qu’il est possible de téléphoner avec son téléphone mobile sans être en vue directe avec une antenne relais. 3) Réfraction La réfraction d’une onde est son changement de direction lorsqu’elle passe d’un milieu à un autre. Comme la lumière, une micro-onde peut subir un changement de direction quand elle change de milieu. Ce changement dépend de sa fréquence et des indices de réfraction des milieux. 4) Diffusion La diffusion d’une onde est la déviation d’un faisceau de rayonnement dans plusieurs directions. On peut aussi parler d’éparpillement. Ce phénomène a lieu quand une onde rencontre un obstacle, avec une surface ni plane, ni lisse. Par exemple, pour les téléphones portables, la surface d’un sol vallonné peut entraîner la diffusion des micro-ondes. La diffusion dépend de la longueur d’onde et des obstacles. Lors d’une diffusion, la polarisation de l’onde électromagnétique peut changer.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

11/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

5) Interférence de deux ondes L’interférence de deux ondes se produit quand l’onde émise par le téléphone est reçue simultanément avec une onde réfléchie. Cela va provoquer un parasitage du signal. C) Emission et détection : les antennes Les ondes électromagnétiques se propagent dans notre environnement. Mais pour les utiliser, les hommes ont appris à les émettre et à les détecter à l’aide d’antennes et à les individualiser à l’aide de matériel spécifique. Les antennes ont été utilisées pour la première fois par Heinrich Hertz pour démontrer l’existence des ondes électromagnétiques. Le terme «antenne» fut lui inventé par Guglielmo Marconi, un physicien italien. Une antenne est un dispositif qui permet d’émettre et de capter des ondes électromagnétiques. Pour confirmer le rôle d’une antenne dans la détection des ondes, nous avons réalisé des expériences. Ensuite, nous exposerons le mode de fonctionnement d’une antenne. 1) Expériences de détection d’ondes grâce à une antenne - Antenne en fil de cuivre Les ondes électromagnétiques peuvent être détectées à l’aide d’un simple fil de cuivre. Matériel : Un oscilloscope, un fil de cuivre. Protocole : Branchement d’un fil de cuivre à la prise entrée d’un oscilloscope. Puis, réglage de l’oscilloscope pour matérialiser sur l’écran une courbe sinusoïdale représentant une onde captée. Illustration :

La courbe sinusoïdale sur l’oscilloscope Observations : A l’aide des graduations présentes sur l’appareil, nous avons calculé la période de cette courbe. Elle est de 20 millisecondes. Interprétation : La fréquence de l’onde captée est donnée par la formule f=1/T, donc f=50Hz. Cela correspond à la fréquence du courant électrique EDF. Ainsi, le fil de

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

12/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

cuivre capte les ondes électromagnétiques émises par la circulation du courant électrique dans les fils qui alimentent le laboratoire en électricité. - Importance de la taille de l’antenne Matériel supplémentaire : Fils de cuivre reliés entre eux et reliés au fil initial. Protocole : Augmentation de la longueur de l’antenne, en ajoutant des fils de cuivre. Illustration :

La courbe sinusoïdale avec une antenne plus longue Observations : L’amplitude de la courbe sinusoïdale de l’onde reçue augmente. Interprétation : Une grande antenne capte mieux les ondes électromagnétiques qu’une petite antenne : le signal reçu est plus intense. - Type d’antenne Tout corps conducteur électrique peut jouer le rôle d’antenne. Nous avons voulu le vérifier avec le corps humain. Matériel supplémentaire : Un élève du groupe. Protocole : L’élève se raccorde à l’oscilloscope en saisissant le fil de cuivre entre deux doigts. Illustration :

La courbe sinusoïdale sans puis avec le corps d’un élève comme antenne

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

13/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Observations : L’amplitude de la courbe avec l’antenne « élève » est supérieure à celle de l’amplitude obtenue avec seulement le petit fil de cuivre. Interprétation : Le corps humain peut donc jouer un rôle d’antenne. Il arrive à capter des ondes électromagnétiques. Conclusion : Dans tous ces cas, la fréquence et la période ne changent pas. Donc l’onde électromagnétique captée est toujours la même. C’est l’onde émise par le courant électrique EDF qui est reçue. Plus l’antenne est grande, plus il apparaît que l’amplitude de l’onde reçue augmente, et donc que le signal capté est plus intense. - Détection de deux ondes différentes Nous avons voulu savoir si l’antenne pouvait détecter simultanément plusieurs ondes. Matériel supplémentaire : Un émetteur d’ondes émettant à 1000Hz Protocole : Émission d’une onde de 1000Hz en direction de l’antenne. Schéma :

Schéma de la courbe obtenue Observation : La courbe sinusoïdale initiale à 50Hz garde son allure générale. Cependant, elle apparaît comme «festonnée». C’est à dire qu’une deuxième courbe se dessine sur le trajet de la première. Interprétation : La deuxième onde est donc bien détectée par l’antenne. Les deux ondes sont différentiables, même si les courbes se superposent. Conclusion : Une même antenne est capable de détecter différentes ondes. 2) Fonctionnement d’une antenne Une antenne peut être utilisée pour émettre (rayonner) et capter des ondes électromagnétiques. Le rôle d’une antenne émettrice est d’envoyer les ondes. Une antenne réceptrice doit capter les ondes et les transformer en un courant électrique. L’antenne est un conducteur électrique, c’est à dire un corps capable de laisser passer le courant. Ce conducteur peut être simple, comme le fil de cuivre que nous avons utilisé pour notre expérience, ou plus complexe. Nous allons expliquer de façon simplifiée le fonctionnement d’une antenne émettrice. On rappelle que tout champ électrique génère un champ magnétique, et par convention nous ne parlerons que du champ électrique. On fait circuler le courant électrique de l’émetteur dans l’antenne. Prenons en exemple le signal électrique suivant :

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

14/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Signal électrique Durant la zone A, l’antenne est parcourue par une tension positive. Elle se charge donc positivement. Cette charge crée autour de l’antenne un champ électrique. Une certaine énergie électrique est émise par l’antenne. Pendant la zone B, la tension diminue, jusqu’à être nulle. L’antenne va ainsi se décharger. L’énergie du champ électrique va retourner dans l’antenne, et donc le champ électrique va décroître. Durant la zone C, l’antenne est parcourue par une tension négative. L’antenne va se charger négativement. Elle va ainsi générer un champ électrique dans son entourage, et émettre une énergie électrique. Pendant la zone D, la tension remonte jusqu’à être nulle. L’antenne va donc se décharger, et l’énergie du champ électrique va refluer dans l’antenne. Le champ électrique va donc décroître. Ce processus va se répéter en fonction de la fréquence du courant électrique fourni. Il en va de même pour les antennes réceptrices. La différence est que c’est le champ électrique qui va charger l’antenne réceptrice. Cela va donc produire un courant électrique dans l’antenne. Ce courant va se propager jusqu’au récepteur. Nous avons vu, grâce à notre expérience, qu’une antenne peut capter plusieurs ondes électromagnétiques à la fois. En pratique, les antennes de réception sont fabriquées pour capter spécifiquement des plages données de fréquence. Ces plages sont appelées bandes passantes. Elles sont déterminées par les dimensions de l’antenne, sa forme, mais aussi par les éléments qui lui sont ajoutés. Par exemple les filtres qui permettent de sélectionner les ondes afin de les utiliser correctement. Prenons l’exemple de la radiophonie : une station de radio émet sur une fréquence bien précise. Cependant, l’antenne du récepteur — le poste de radio ― capte toutes les stations de radios qui émettent. Pour sélectionner la bonne station, on utilise un circuit dit RLC qui est un filtre. Il laisse passer seulement la bande de fréquence de la station choisie grâce au bouton de sélection. 3) Types d’antennes La forme et la dimension des antennes varient énormément suivant leur usage. Il existe par exemple des antennes paraboliques, en râteaux… Les antennes de téléphones portables n’excédent pas deux centimètres. Certaines antennes sont dites «multibandes». Cela signifie qu’elles peuvent émettre et capter des segments discontinus du spectre électromagnétique. C’est le cas pour certains téléphones portables. Le type de l’antenne influence aussi ses propriétés : elle peut être unidirectionnelle, recevant des ondes provenant d’une seule direction, ou multidirectionnelle.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

15/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

D) La téléphonie portable Nous allons expliquer de façon simplifiée le fonctionnement du téléphone portable et les émissions d’ondes au niveau de l’antenne du téléphone. Ce sont ces ondes qui concernent notre problématique. 1) L’appareil Le téléphone portable est devenu un objet courant et diffusé à grande échelle. Il est le fruit de la miniaturisation des composants électroniques. C’est un petit téléphone, communiquant sans fil de raccordement au central téléphonique grâce aux ondes électromagnétiques. Il se compose de : un microphone, un écouteur, une antenne multidirectionnelle de 1 à 2 cm intégrée dans l’appareil, un clavier de numérotation, un écran d’affichage à cristaux liquides, une batterie et des composants électroniques. C’est un émetteur et un récepteur de conversations orales. L’utilisateur parle dans le microphone. Le signal sonore analogique va être transformé en signal numérique. L’onde électromagnétique émise par l’antenne transporte ce signal jusqu’à une station relais. A l’autre bout de la chaîne, l’antenne du portable du correspondant capte l’onde et l’écouteur décode le signal, pour le transformer en son. 2) Les relais La téléphonie mobile est basée sur un «réseau cellulaire». Des stations relais radioélectriques (ou stations de base) sont installées sur l’ensemble du territoire, chacune d’entre elles couvre une petite zone géographique, appelée «cellule». Une station relais est munie d’antennes émettrices et réceptrices qui, à l’aide d’ondes électromagnétiques, assurent la liaison avec tout téléphone mobile situé dans sa cellule.

Chaque station est reliée à un central téléphonique, qui traite les informations (identification de l’appelant, et localisation de l’appelé). Lorsqu’un utilisateur de téléphone portable quitte la cellule, une liaison s’établit automatiquement avec la station relais de la cellule voisine. La taille d’une cellule dépend de la densité des utilisateurs, car elle ne peut desservir que 32 téléphones portables simultanément. En ville, les cellules sont donc petites (0,5km²), alors qu’elles sont grandes en campagne (jusqu’à 24km²).

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

16/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

3) Les ondes électromagnétiques des téléphones portables - Fréquence En France, le système utilisé est le GSM, pour Global System for Mobile communications. Selon les opérateurs, les téléphones portables émettent sur différentes bandes du spectre électromagnétique. Les abonnés SFR et Orange vont émettre dans la bande des 900MHz (entre 872 et 960MHz). Les usagers de Bouygues Telecom utilisent la bande des 1800MHz (entre 1710 et 1875MHz). Les ondes électromagnétiques que les téléphones portables reçoivent et émettent sont donc des micro-ondes. Ce sont ces ondes qui sont au centre de notre problématique. Dans le monde, les bandes utilisées sont le 900MHz, le 1800MHz, le 1900Mhz et le 850MHz. Un téléphone bibande, tribande ou encore quadribande est un téléphone portable qui est capable d’effectuer des appels respectivement sur ces deux, trois ou quatre bandes de fréquence. - Puissance La puissance d’émission maximale à l’antenne du téléphone portable est d'environ 2 watts pour le GSM 900 et 1 watt pour le GSM 1800. Cette puissance peut varier. La puissance subit un pic lorsque la connexion s’établit entre les 2 interlocuteurs. Elle s’ auto-régule selon l’éloignement de la station-relais et varie entre 0.1W et 2W. Si la station-relais est loin, l’antenne du mobile doit émettre à forte puissance et inversement. De même si on utilise son portable à partir d’un lieu confiné (cave, voiture, ascenseur) la puissance doit être élevée pour une bonne transmission. Chaque changement de station-relais provoque un pic de puissance. La puissance doit donc être plus élevée quand l’utilisateur se déplace.

II- Les effets des micro-ondes chez l’humain Tous les jours nous utilisons notre «portable» ce qui nous a amené à la recherche d’effets biologiques sur l’être humain et de risques potentiels pour la santé. Le corps humain est constitué de molécules qui elles-mêmes sont des associations d’atomes. Si nous voulons comprendre les effets biologiques nous devons nous intéresser à l’impact du rayonnement électromagnétique à différentes échelles : de l’atome à l’organe. Ensuite nous rechercherons les conséquences sur la santé humaine et enfin nous présenterons les normes mises en œuvre pour assurer la sécurité des utilisateurs de téléphones portables. A) Principes d’interaction avec le vivant - Pourquoi l’onde interagit-elle avec la matière vivante ? Le corps humain étant constitué à 60% d’eau, on assimilera la matière vivante à de l’eau chargée d’ions divers, ce qui la rend conductrice de l’électricité. De plus du fait de leurs structures atomiques, les particules de la matière vivante sont liées électromagnétiquement. Ainsi les organismes vivants étant de nature électromagnétique au niveau de leurs atomes, de leurs cellules, de leurs organes on en conclue que les lois de la physique s’appliquent au vivant.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

17/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

- Comment l’onde interagit-elle à l’échelle atomique ? Lorsqu’un rayonnement pénètre la matière il lui transfère de l’énergie. L’énergie E propagée par l’onde est donnée par la formule :E=fxh E est en joules, f la fréquence de l’onde est en hertz et h est la constante de Planck soit 6.62x 10−34 J.s. Un téléphone portable fonctionne à une fréquence d’environ 900MHz E= 6.62x 10−34 x900x 106 E=5.958x10−25 Joules. L’énergie au niveau atomique s’exprime plutôt en electron-volts :eV. La conversion est la suivante : 1 eV= 1.6x 10−19 Joule donc 1 J = 1 eV/1.6x 10−19 D’ou E = 3.72x10−6 eV On trouve donc que l’énergie libérée par un téléphone portable est de 3.72x 10−6 eV. - Que devient cette énergie ? On rappelle que : - Une onde électromagnétique est constituée de photons se déplaçant à la vitesse de la lumière. - Un atome se compose d’un noyau autour duquel gravitent des électrons répartis sur différentes couches. - Ces électrons sont maintenus sur leur couche d’origine par une énergie de liaison . Un rayonnement est dit «ionisant» quand il possède assez d’énergie pour modifier les éléments constitutifs de la matière . Dans ce cas le rayonnement transfère assez d’énergie aux électrons pour qu’ils s’arrachent de leur atome. Les atomes sont alors chargés électriquement. C’est la ionisation.

«L’ énergie de ionisation» est la plus faible énergie nécessaire pour arracher un électron à un atome donné. Elle varie en fonction de l’atome considéré. L’énergie minimale d’ionisation est de 3,9 eV. Le rayonnement issu du téléphone portable n’est donc pas ionisant.
2006/2007 MA, FB, PYB, CN 18/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Les rayonnements appelés «non ionisants» sont donc incapables de provoquer ces réactions car ils n’ont pas assez d’énergie. Cependant ils interfèrent avec les atomes par d’autres mécanismes comme l’effet Joule.

L’énergie du photon permet à l’électron de changer de couche. L’atome est excité. Il revient à la stabilité de deux façons possibles : 1- en émettant une OEM de faible énergie 2- par rotation et translation de l’électron sans modification de structure avec un effet thermique. Il se produit donc une agitation atomique et moléculaire. Ceci pourrait avoir un effet sur le bon fonctionnement des cellules vivantes. B) Modes d’interaction sur l’organisme 1) Les effets thermiques L’agitation moléculaire est responsable d’une élévation de la température locale. L’onde pénètre dans les tissus. A l’intérieur d’un tissu biologique conducteur, les 2 champs d’une onde (électrique et magnétique) s’atténuent durant leur propagation. L’énergie incidente est dissipée en chaleur dans une épaisseur de l’ordre d’un centimètre pour le téléphone mobile.

Propagation d’une OEM dans le vide et dans un milieu conducteur Ainsi l’énergie captée par les tissus, surtout par les molécules d’eau qu’ils contiennent, est dissipée sous forme de chaleur : c’est le phénomène d’absorption. L’échauffement sera plus ou moins étendu et intense selon la nature des tissus traversés par l’onde électromagnétique et leur densité. Il semble cependant que cette élévation de température d’environ 1°C en surface n’entraîne pas de risques pour l’organisme.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

19/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Mais le téléphone portable s’utilise au niveau de la tête , cette augmentation de chaleur à proximité du cerveau pose de nombreuses questions quant aux conséquences d’une exposition prolongée. Les études scientifiques se contredisent à ce sujet. 2) Les effets athermiques ou spécifiques Comme nous l’avons déjà vu un atome est composé de charges électriques positives, des protons et de charges électriques négatives, des électrons gravitant autour du noyau. Les ondes des téléphones portables interagissent avec notre organisme en induisant des courants électriques et magnétiques capables de modifier le comportement de certaines molécules qui conditionnent l’activité cellulaire du corps humain. - Le calcium : Dans des cellules de souris exposées aux rayonnements électromagnétiques d’un téléphone portable, on constate l’augmentation de la concentration de Ca2+. Ceci provoque l’accroissement de la sécrétion d’une certaine hormone (l’ACTH : hormone corticotrope) par modification des enzymes impliquées dans la synthèse de cette hormone. L’ion calcium est impliqué dans l’activité de nombreuses enzymes. Donc toute modification de son taux intracellulaire peut entraîner une modification de l’activité enzymatique. Le rayonnement électromagnétique du téléphone portable attire donc le calcium dans la zone de l’encéphale qu’il irradie. Ces variations de concentration du calcium obligent l’organisme à s’adapter ou à rétablir un certain équilibre. Par exemple ces déplacements de Ca2+ vont entraîner le déplacement d’autres ions tel le magnésium (déplacement inverse). Le Ca2+ joue un rôle important au niveau du système nerveux et du système neuromusculaire. Ces perturbations pourraient entraîner divers troubles : spasmophilie, malaise ou encore des dérèglements des grandes fonctions (la circulation, la digestion, la respiration). Cependant ces effets sont à nuancer lorsque l’on sait que cette modification de la concentration en ions calcium est multipliée par 2 ou 3 sous l’influence des ondes électromagnétiques d’un téléphone portable alors que la moindre activité cellulaire multiplie ce chiffre par 100. - La corticostérone (hormone) Les perturbations ioniques seraient à l’origine des modifications de libération hormonale de la cortisone. Ceci pourrait entraîner des perturbations sur le système immunitaire avec la baisse des performances défensives contre les virus, bactéries, parasites ou encore avec l’apparition allergies. Au niveau des systèmes nerveux et musculaires cela pourrait se traduire par des instabilités psychiques, des tendances à la dépression, des problèmes d’insomnies, des crampes, des courbatures… - A l’échelle de certains tissus : Les effets montrés à l’échelle cellulaire peuvent s’exprimer par des symptômes visibles et plus facilement mesurables. Certains effets caractéristiques ont été parfois observés chez l’humain : - modification de l’électroencéphalogramme - modification de la structure du sommeil - modification du temps de réaction

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

20/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Pour expliquer cette diminution du temps de réaction il faut comprendre que les ondes du téléphones portables excitent nos cellules nerveuses entraînant un effet «speed» (ou stress) sur l’organisme. La notion de stress cellulaire traduit l’excitation moléculaire par les ondes et la production de «protéines du stress». Au niveau cérébral la barrière hémato-encéphalique pourrait être lésée. Comme son nom l’indique cet édifice biologique contrôle les flux de sang vers le cerveau. Elle est chargée de protéger celui-ci des agents pathogènes transportés dans le plasma sanguin. Une dégradation de cette barrière pourrait entraîner le passage de substances normalement interdites au niveau des cellules nerveuses comme des protéines, des molécules agissant sur le système nerveux.

Effets des OEM sur la barrière hémato-encéphalique On remarque que les ondes électromagnétiques des téléphones portables affectent les protéines ciment dont le rôle est d’éviter le passage de macromolécules, potentiellement dangereuses suivant leur nature. En affaiblissant cette barrière chargée d’empêcher les microbes et les virus d’entrer dans le cerveau, les ondes des portables fragilisent les protections du cerveau. Mais certaines études soutiennent le contraire ce qui relance le débat entre scientifiques. 3) Les limites des connaissances scientifiques On connaît depuis longtemps déjà les dangers des rayons ionisants mais les rayonnements non ionisants ont peu été étudiés. Concernant les ondes des portables on ne connaît pas encore tous leurs effets sur la matière vivante. L’énergie est très faible mais l’exposition peut-être très prolongée. Des modes d’interactions sont connus mais leurs effets ne sont toujours pas prouvés. Cependant l’existence de modifications diverses au sein de l’organisme laisse à penser qu’il existe bien des effets biologiques mais leur impact sur la santé reste à mesurer. C) Conséquences chez l’Homme Pour évaluer les conséquences on différencie deux types d’effets : - Il y a tout d’abord «les effets biologiques» qui sont des changements d’ordre physique, biochimique ou comportemental qui sont induits dans l’organisme, des tissus ou une cellule

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

21/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

en réponse à une stimulation extérieure. Un effet biologique ne conduit pas toujours à des effets nocifs pour la santé ; il peut manifester simplement la réponse adaptative normale de la cellule, du tissu ou de l’organisme à cette stimulation (par exemple, la sudation quand il fait chaud). - Il y a ensuite «les effets sanitaires» qui sont des effets biologiques qui peuvent mettre en danger le fonctionnement normal d’un organisme, en dépassant les capacités de réponse physiologique à l’action de l’agent extérieur. 1) Effets biologiques sans conséquence : Beaucoup d’études prouvent que certains effets sont sans danger pour l’homme. Le téléphone mobile peut entraîner une augmentation de la température à la périphérie du cerveau de 0,1°C au maximum, ce qui reste très inférieur aux autres causes d’échauffement, comme par exemple les efforts physiques : une course prolongée en plein soleil peut conduire à une élévation de température de plusieurs degrés avec un risque de «coup de chaleur». Les élévations de température observées lors de l’usage de téléphones mobiles sont insuffisantes en l’état actuel de nos connaissances pour entraîner de lourds effets biologiques, comme par exemple des modifications importantes de l’électroencéphalogramme. Les téléphones mobiles sont, pour la plupart, lors de leur utilisation, placés contre l’oreille. On aurait pu penser que l’oreille pouvait être le premier organe affecté par les ondes électromagnétiques. Il y a seulement un échauffement au niveau du pavillon de l’oreille lors d’une utilisation prolongée du téléphone. L’effet thermique provoqué par les OEM mises en jeu dans les tissus du pavillon de l’oreille est négligeable par rapport à l’échauffement de l’électronique du téléphone (batterie, circuits) et au confinement créé par le téléphone tenu dans la main, contre l’oreille, limitant le refroidissement de l’ensemble. De nombreuses études sur l’exposition de l’oreille aux OEM des téléphones portables n’ont pas montré d’effet significatif sur l’audition ou sur l’équilibre. Des études plus approfondies sont en cours. 2) Effets nocifs avérés : Le stimulateur cardiaque En France il y a un grand nombre de personne possédant un stimulateur cardiaque (ou pacemaker). Cette population en augmentation constante est de plus en plus jeune, ce qui pose la question des effets des ondes électromagnétiques du portable ce dispositif. Un stimulateur cardiaque est un implant électronique actif qui en cas de besoin va stimuler et contracter le muscle cardiaque par une décharge électrique. Le stimulateur est composé d’un générateur d’impulsions et d’une sonde de détection et d’une sonde de stimulation. Actuellement les pacemakers modernes sont conçus de manière à éviter les interactions avec le spectre électromagnétique et en particulier les ondes des téléphones portables. Les modèles anciens peuvent être sensibles à ces ondes. Les OEM externes peuvent interférer avec les circuits de détection et de stimulation de l’appareil par modification de la tension électrique au niveau des sondes.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

22/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Les principales conséquences pour le stimulateur sont : - Le risque de détection de signaux électriques extra-cardiaques (les OEM externes) qui vont jouer le rôle de leurre : dans ce cas, le stimulateur peut ne pas se déclencher, même en cas de nécessité. - Le risque de déclencher une stimulation à fréquence maximale. Les conséquences pour le porteur de stimulateur : La plupart du temps les phénomènes restent transitoires et cessent lorsque le patient s’éloigne de la source d’interférences. Néanmoins, l’inhibition prolongée du stimulateur peut être très dangereuse : le stimulateur ne joue plus son rôle , il reste inactif. Le cœur n’est plus stimulé. Même en l’absence d’effet mis en évidence sur les appareils actuels du marché, il est bon de prendre certaines précautions élémentaires lors de l’utilisation d’un téléphone mobile en l’éloignant de la poitrine (à 15 cm au minimum de la zone d’implantation du stimulateur) et en utilisant, lors d’une communication téléphonique, l’oreille qui est à l’opposé de l’implant. Ces précautions sont aussi recommandées aux personnes ayant une pompe à insuline pour le diabète ou un neurostimulateur cérébral. 3) Effets encore à déterminer Les scientifiques ont fait des études pour étudier l’impact des OEM des téléphones portables dans plusieurs domaines : - Le système nerveux et les comportements : Certains individus font état d'une "hypersensibilité" aux champs électriques ou magnétiques. Il se demandent notamment si les migraines, la dépression, la léthargie, la spasmophilie, les insomnies dont ils souffrent ne seraient pas dues à une exposition à des champs électromagnétiques. D’autres effets subjectifs sont ressentis : irritabilité, perte de mémoire, inattention, déséquilibre, sensation d’inconfort, sensations auditives. Les modifications de la barrière hémato-encéphalique pourraient être en cause ainsi que les modifications du taux du calcium intracellulaire. Aucune étude scientifique n’apporte de preuve formelle de ces effets pour le moment. - Le système cardio-vasculaire ne semble pas affecté par les ondes des téléphones portables. - Le système reproductif et le génome, la gestation, le système immunitaire : des études sont en cours sur des éventuelles interactions. - Les tumeurs en particulier du cerveau, du nerf acoustique (qui part de l’oreille), de la face : Les résultats obtenus jusqu'ici présentent de nombreuses incohérences , mais quoi qu'il en soit, aucune augmentation importante du risque n'a été mise en évidence chez l'adulte ou l'enfant quel que soit le type de cancer. C’est un sujet majeur pour l’avenir. Les études de grande envergure qui sont actuellement en cours dans plusieurs pays pourraient apporter des éléments de réponse à ces problèmes. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer) qualifient les ondes électromagnétiques des téléphones portables de

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

23/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

«facteur cancérogène avec des preuves limitées ou possibles». - Les enfants : Des études spécifiques doivent être faites car le nombre d’enfants en possession d’un téléphone mobile augmente rapidement. Les enfants concernés sont de plus en plus jeunes et à l’age adulte ils auront connu un période d’exposition plus longue que les adultes actuels. Il faut tenir compte de la taille, de la forme et de la distribution des tissus dans la tête d’un enfant. En l’absence de donnée précises les scientifiques demandent de faire très attention car les enfants sont en pleine croissance ; c’est le principe de précaution. Des normes particulières doivent être mises en place. - La recherche scientifique : La veille scientifique continue. Il s’agit d’un problème de santé publique. C’est l’une des missions de l’Afsse (Association française de sécurité sanitaire et environnementale), en France. Au plan international, la Commission Internationale de Protection contre les Rayonnements Non Ionisants (ICNIRP), organisme scientifique indépendant reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé, suit très attentivement ce sujet. Elle procède régulièrement à une analyse des publications scientifiques nouvelles, afin de mettre à jour ses recommandations. L’OMS a un programme international de coordination des recherches et d’harmonisation des limites d’exposition aux ondes des téléphones mobiles. L’étude épidémiologique «Interphone» est la plus grande enquête actuelle. Son but est de déterminer si l’exposition aux OEM des portables peut-être associée à la survenue d’un cancer. C’est une étude conduite dans 8 pays Européens dont la France ainsi qu’en Australie, Canada, Israël, Japon, Nouvelle-Zélande. Elle concerne particulièrement les tumeurs malignes et bénignes du cerveau, les tumeurs du nerf acoustique, de la Parotide (glande salivaire située dans la joue en dessous du lobe de l’oreille). C’est un étude très longue qui a commencé en 2000 et doit s’achever en 2008.

III- Réglementation, normes et précautions A) Comment établir les normes ? Les procédures de mesure de l’exposition aux OEM sont de réalisation difficile, le matériel est spécialisé et très coûteux. La procédure doit être rigoureuse. C’est pourquoi ces mesures sont faites par des organismes accrédités par les gouvernements ou les autorités scientifiques. Pour évaluer le rayonnement reçu par la tête d’un utilisateur de téléphone portable on se sert d’un système de mesure basé sur un «fantôme». C’est un récipient ayant la forme de la tête, rempli d’un liquide ayant les caractéristiques d’absorption des ondes identique à la tête

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

24/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

humaine. Des fantômes de tête d’enfant sont aussi utilités. Des mesures sont aussi faites sur des cadavres ou sur des objets inertes, des liquides simulant les tissus biologiques. B) Les normes : le DAS La communauté scientifique bien que divisée sur le sujet n’a pas attendu pour fixer des valeurs limites d’exposition. C’est ainsi que le DAS (Débit d’Absorption Spécifique) est entré en vigueur afin d’assurer la sécurité des consommateurs en réduisant la puissance des appareils émettant un rayonnement électromagnétique. Le Débit d’Absorption Spécifique correspond à l’énergie absorbée par unité de temps et de masse par le corps exposé au champ électromagnétique. Le DAS est exprimé en Watts par kilogramme (W/Kg). On distingue le DAS corps entier : absorption moyenne répartie sur tout le corps et le DAS local absorption localisée (en cas d’exposition locale) Le DAS maximal autorisé pour les téléphones portables est de 2W/Kg.

Les constructeurs de téléphones espèrent grâce aux progrès techniques, nouveaux portables émettant de moins en moins d’ondes.

fabriquer de

Le DAS est mis en cause par certaines personnes. En effet la mesure du DAS n’est pas contemporaine de l’observation d’un effet biologique sur le vivant, le DAS n’a donc aucune signification biologique. C’est pourquoi on peut s'interroger sur la validité et sur l'utilité du DAS tel qu'il est mesuré ou calculé actuellement. C) Les conseils proposés Différents moyens permettent de diminuer son niveau d’exposition : - utiliser le téléphone mobile dans de bonnes conditions de réception (3 barrettes au moins indiquées sur l’écran du terminal), éviter d’appeler depuis un ascenseur, un parking souterrain. - éviter de téléphoner à l’intérieur d’un véhicule. - éviter de téléphoner lors d’un déplacement à grande vitesse (train, autoroute) car le changement fréquent de cellule (antenne-relais) provoque la répétition de pics de puissance. - utiliser un kit mains-libres qui éloigne le téléphone mobile de la tête. Cela est particulièrement utile lors de communications en médiocres conditions de réception. - tenir compte du fait que le niveau d’émission est maximum au début d’une liaison téléphonique, que ce soit en émission ou en réception, puis que la puissance décroît rapidement (en quelques secondes) jusqu’à un plateau qui est fonction des conditions de réception. D) Pour les enfants On préconise de chercher tous les moyens de limiter l’exposition des enfants au niveau le plus bas possible (kit main libre, campagne d’information des parents ou des jeunes, appareils de niveaux de DAS minimisé, recommandations sur les modes d’usage du mobile). Il serait bon que des règles précises définissent la commercialisation des téléphones mobiles en direction des populations captives que sont les enfants. Les industriels ne doivent pas inciter les enfants à l’utilisation accrue du téléphone mobile, par la réalisation de publicité ou par la conception de modèles particulièrement ludiques et attrayants pour les enfants. L’hypermaché Carrefour avait commercialisé un téléphone destiné aux «enfants de 4 à 8 ans». Ce modèle a provoqué de violentes critiques et Carrefour a pris la décisions d’arrêter la commercialisation de ce produit.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

25/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Conclusion Les ondes des téléphones portables ont donc des effets biologiques sur notre organisme. Toutefois, les scientifiques sont encore divisés sur les risques de cet appareil et le manque de preuves empêche un consensus. Le nombre d’utilisateur ne cesse d’augmenter et ces derniers sont de plus en plus jeunes. C’est pourquoi les pouvoirs publics doivent continuer à financer des recherches et à faire des campagnes de préventions, en particulier chez les jeunes, qui sont les plus exposés. Ces études doivent être menées pour éviter des risques futurs, peut-être dus à une exposition sur le long terme. Cependant, les téléphones portables ne sont pas les seuls appareils à émettre des ondes électromagnétiques, et des installations, comme les antennes relais, présentent aussi des risques. Des mesures simple d’utilisation des téléphones mobiles permettent de limiter ces risques.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

26/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Glossaire ACTH (p.20) : Hormone sécrétée par le cerveau et qui provoque la sécrétion de cortisone. Analogique (p.16) : Qualifie un phénomène quantifié de façon continue, comme une grandeur physique telle la tension électrique. Antenne (p.11) : Dispositif qui permet d’émettre (ou rayonner) et de capter des ondes. Barrière hémato-encéphalique (p.21) : C’est une barrière anatomique, qui filtre et contrôle le passage des substances sanguines et les empêchent de passer librement du sang au liquide céphalo-rachidien qui entoure le cerveau. Elle est formée de cellules à jonctions serrées. Cellule (p.16) : Zone couverte par les émissions d’une antenne-relais du réseau de téléphonie mobile. DAS (p.25) : Le DAS (Débit d’Absorption Spécifique) est une mesure de la puissance des micro-ondes des téléphones mobiles absorbée par le corps humain. Il s’exprime en watts par kilogramme (W/kg). Électroencéphalogramme (p.20) : Tracé de l’activité électrique du cerveau. Émetteur (p.7) : Dispositif servant à rayonner (émettre) dans l’espace une onde. Filtre (p.15) : Système qui permet de séparer des éléments. Générateur d’ondes (p.7) : Dispositif créant des ondes. Ion (p.20) : Particule élémentaire, qui est un atome chargé positivement ou négativement, par l’ajout ou le retrait d’électrons. Kit main libre (p.25) : Dispositif avec oreillette et micro permettant de téléphoner sans avoir le téléphone au niveau de son oreille. Micro-ondes (p.6) : Les micro-ondes sont des ondes électromagnétiques dont la fréquence va de 300MHz à 3000MHz, et ont donc une longueur d’onde de 1m à 10cm. Elles sont aussi appelées hyperfréquences. Mobile : voir Téléphone portable. Numérique, numérisation (p.16) : Conversion d’une information en une suite de 0 et de 1 (codage binaire), qui peut être traité par des ordinateurs. Onde (p.4) : Mouvement ondulatoire oscillant entre un maximum et un minimum, caractérisé par sa longueur d’onde et sa fréquence. Pathogène (p.21) : Capable de provoquer une maladie. Photon (p.5) : Corpuscule élémentaire dénué de masse, servant de support à la force électromagnétique. Plasma (p.21) : Partie liquide du sang (par opposition aux globules). Récepteur (p.7) : Dispositif détectant les ondes.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

27/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Réseau cellulaire (p.16) : Découpage d’un territoire en zones appelées «cellules». Spasmophilie (ou tétanie) (p.20) : Hyperexcitabilité du système neuromusculaire, associant des spasmes et des contractions musculaires. Spectre (p.6) : Le spectre électromagnétique est un classement de toutes les ondes électromagnétiques en fonction de leur longueur d'onde et de leur fréquence. Système neuromusculaire (p.20) : Jonction entre le système nerveux, qui transmet les informations du cerveau au muscle, et le système musculaire, qui contracte les muscles. Téléphone portable (p.5) : Téléphone communiquant sans fil de raccordement, grâce aux ondes électromagnétiques.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

28/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Bibliographie • • • • Sites Internet : http://fr.wikipedia.org : Encyclopédie libre sur Internet, excellente source d’informations en physique. http://www.e-scio.net/ondes/ : Vulgarisation de la physique, permettant une bonne compréhension du fonctionnement des ondes. http://tpe.57.free.fr : Explications sur le fonctionnement des antennes. http://www.c87.org/ondes/ : Source sur les ondes électromagnétiques. www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/telephon_mobil/rapport_zmirou.htm : Rapport Zmirou rapport scientifique sur la téléphonie mobile. http://science-citoyen.u-strasbg.fr/dossiers/ondes/index.html : Renseignements sur les différents effets et le principe d’interaction. http://ase.ouvaton.org/ondeselectr.htm : effets des OEM des téléphones mobiles. http://www.afsse.fr : Rapport sur la téléphonie et la santé http://www.futura-sciences.com : Dossier sur les téléphones mobiles et la santé http://www.criirem.org : Dossier du Centre de Recherche et d’Informations Indépendantes sur les Rayonnements Électromagnétiques. Livres : Ces ondes qui nous entourent, de Pierre POIX et Thérèse DE CHERISEY, chez Phare, aux éditions Hachette. Source d’informations simple pour la partie physique. L’électronique, chez Passion des Sciences, aux éditions Gallimard. Explications sur le fonctionnement des antennes et des filtres. Dictionnaire complet des grandes inventions : VU inventions et technologies, aux éditions Gallimard Jeunesse. Explications sur les OEM, le téléphone portable et les antennes. La radio et la télévision, de Peter LAFFERTY, éditions Épigones. Explications sur les antennes. Les ondes aujourd’hui, chapitre 5, de C. Vauge, chez L’Esprit des sciences. Sciences & Vie, juin 2003, n°1029. Ces ondes qui tuent, ces ondes qui soignent, chapitre Le risque du portable – fléau ou intox ?, de Jean-Pierre Lentin, chez Albin Michel. Livre regroupant diverses études sur les conséquences des OEM des portables.



• • •

• • • • • • •

Annexes En annexe, vous trouverez le dépliant du gouvernement français sur les risques potentiels du téléphone portable, intitulé «Téléphones mobiles, santé & sécurité». Vous trouverez également électromagnétique. un tableau récapitulatif de l’ensemble du spectre

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

29/30

Quels sont les effets des ondes des téléphones portables sur notre organisme ?

Source: Duchêne, A., & Joussot-Dubien, J. (2001). Les effets biologiques des rayonnements non ionisants. Médecine-Sciences, Flammarion.

2006/2007 MA, FB, PYB, CN

30/30