Royaume du Maroc

Conseil de la
Concurrence
Dossier n°: 2/S/09.
Avis n°6/09 rendu par le Conseil de la Concurrence le 7 sepem!re 2009

Le Conseil de la concurrence ;
Vu la lettre enregistrée le 8 Janvier 2009, sous le numéro 2/S/09, par laquelle le
sndicat pro!essionnel des pilotes maritimes a!!ilié " l#$%&', a sollicité l(avis du Conseil
de la Concurrence sur l(acc)s au service de pilotage maritime ;

Vu loi 0*+99 sur la li,erté des pri- et de la concurrence promulguée par le .a/ir
n01+00+222 du 2 3a,ii 4 1521 6 2 7uin 20008 ;
Vu le décret n02+00+825 du 28 7oumada 44 1522 619 septem,re 20018 pris pour
l(application de la loi 0*+99 précitée ;
Vu le r)glement intérieur du conseil ;
:pr)s l(audition du rapporteur et la consultation du rapport qu(il a éta,li " ce
su7et ainsi que le dé,at qui a porté sur le dossier en question durant la session du
Conseil du 29 Juillet 2009 ;
:ttendu que les mem,res du conseil consid)rent le dossier en état, ont décidé de
le saisir pour déli,ération " la séance du 9 septem,re 2009 ;
:pr)s déli,ération, le conseil a rendu l(avis suivant ;
1
"# C$%&'(&' )'%'RA* D' *A D'MA%D' D+A,"S :
Le sndicat pro!essionnel des pilotes maritimes a!!ilié " l#$nion %énéral des &ravailleurs
'arocains, a introduit le 8 7anvier 2009, aupr)s du Conseil de la Concurrence une
demande d#avis portant sur l(acc)s au service de pilotage maritime+
Le sndicat a demandé au Conseil d(une part, < d+aciver la loi 06.99 sur la li!er- des
pri. e de la concurrence = et d(autre part, d(éliminer ce qu#il appelle < le monopole
e.erc- par l/A0ence %aionale des 1ors2 l+associaion du piloa0e 3la saion de
1iloa0e de Casa!lanca4 e Marsa Maroc =+
Le sndicat a !ourni, par lettre datée du 19 mai 2009, des in!ormations supplémentaires
sur le service du pilotage maritime, o> il a rappelé ce qu#il consid)re un monopole des
!ournisseurs de service du pilotage maritime et les pratiques du Station de ?ilotage de
Casa,lanca et de 'aroc 'arsa, qui sont contraires au- dispositions des articles * et 9 de
la loi 0*@99 sur la li,erté des pri- et la concurrence et ce, en soulignant que ;
5 %ous consaons une violaion des aricles 6 e 7 de la loi 06#99 sur la li!er- des
pri. e la concurrence vu 6ue les consommaeurs2 7 savoir les propri-aires de
navires2 son en 8ace d+un seul presaaire de service du piloa0e mariime 3Saion
de 1iloa0e de Casa!lanca e Maroc Marsa42 ce 6ui lui perme d+e.ercer des prai6ues
aniconcurrenielles e d+e.ploier a!usivemen la pro8ession du piloa0e mariime2
sans 6ue le consommaeur puisse c9oisir une alernaive e un aure concurren ou
pro8ier de l+e.isence d+une loi ou de m-canismes de conr:le pour emp;c9er de
els aces pr-<udicia!les 7 l/-conomie naionale =.
4l convient de rappeler que le sndicat n#a pas !ourni, d(une part des preuves permettant
d(évaluer l(atteinte au li,re 7eu de la concurrence et d#autre part, déterminer les
dommages su,is par leur mem,res " cause des pratiques qu(ils consid)rent comme
contraires au- dispositions de la loi sur la concurrence+
:insi, la présente demande d(avis s(inscrit dans l(article 12 A B de la loi 0*@99
relative " la li,erté de la concurrence et des pri-+ .e ce !ait, il est question
d(a,order une demande d(avis qui présente un caract)re général+
C#est dans ce sens que sera e-aminée la demande d(avis déposée par le sndicat
des pilotes maritimes+
""# *'S >?'S&"$%S S$?*',@'S 1AR *A 1AR&"' SA"S"SSA%&'.
Suite au- réunions tenues par le rapporteur en date du 8 mars et du 9 mai 2009
au si)ge du Conseil de la Concurrence et suite au- documents !ournis au Conseil
le sndicat des pilotes maritimes reproc/e principalement " l(:gence Cationale
des ?orts 6:C?8 ;
@ d(un cDté, n#avoir pas encore mis en Euvre la procédure d#attri,ution de
l#autorisation du service du pilotage, telle que prévue par l#article 12 et 1B de la
loi 12@02 relative au- ports ;
2
@ de l(autre, ne pas veiller au respect des r)gles d#e-ploitation du service de
pilotage par la Station de ?ilotage de Casa,lanca qui est réputée, depuis
décem,re 2008, e-ercer son activité, sans autorisation+
Fn e!!et, le sndicat invoque l#article *1 de la loi n012@02 qui a accordé au-
personnes p/siques et morales e-erGant des activités portuaires et qui
remplissent les conditions !i-ées pour l#e-ercice desdites activités, un délai de B
ans " compter de la date d#entrée en vigueur du titre premier relati! au régime
7uridique des ports pour régulariser leur situation+ : dé!aut de régularisation dans
le délai imparti, leurs activités sont réputées Htre e-ercées sans autorisation+
@ Le sndicat des pilotes maritimes reproc/e également " l(:gence Cationale des
?orts de continuer " assurer le service du pilotage dans les ports de &an&an et
Iénitra alors que l#:C? devait se dessaisir de cette mission, en décem,re 200*
6date ,utoir e-plicitée par les articles *5 de la loi 12@028 et ce, au pro!it des
personnes morales qui s#engagent " respecter les conditions générales
d#e-ploitation et les clauses du ca/ier de c/arges+
"""# ',A*?A&"$% D? D'MA%D' D+A,"S:
A# %aure du service du piloa0e mariime :
Le paragrap/e 2 de l(article premier de la loi n00*@99 sur la li,erté des pri- et la
concurrence stipule que < la présente loi s(applique " toutes les activités de production,
de distri,ution et de services =+
Vu que le pilotage maritime revHt, comme stipulé par la loi 12@02 dans son article
9 A 1, < le caract)re de service pu,lic industriel et commercial =, le Conseil de la
Concurrence consid)re qu(il rel)ve de la notion de JservicesJ comme prévu au
paragrap/e 2 de l#article 1précité+
2# >uali- e in-r; de la parie concern-e :
Fn application du paragrap/e B de l(article 12 de la loi 0*@99 le sndicat des
pilotes maritimes du 'aroc est parmi les organes /a,ilités " consulter le Conseil
de la Concurrence sur toute question de principe concernant la concurrence et
ce, dans la limite des intérHts dont ils ont la c/arge+
3
",# CADR' B?R"D">?' :
?lusieurs te-tes régissent le service de pilotage maritime au 'aroc " savoir ;
• Da9ir du 20 8-vrier A9C7 portant réorganisation du service de pilotage du
port de Casa,lanca ;
• Arr;- viDiriel du 20 8-vrier A9C7 3E 9i<a ACFF4 concernant le
!onctionnement du service de pilotage du port de Casa,lanca 6K+L+ n0 1290
du 2*/02/19B98 ;
• *oi AF#02 du 2C novem!re 200F relative au- ports et portant création de
l(:gence Cationale des ?orts 6:C?8 et de la Société d(e-ploitation des ports
6':3S: 'aroc8 ;
• D-cre#loi n° 2#02#6GG du A0 sepem!re 2002 portant création de la Mone
spéciale de développement &anger 'éditerranée+
A# Da9ir du 20 8-vrier A9C7 :
A.A# %aure du service de piloa0e mariime :
Le .a/ir du 20 !évrier 19B9 dé!init, dans son article premier, le service du
pilotage comme suit ; <Le pilotage consiste dans l#assistance donnée au-
capitaines par un personnel commissionné par l#Ftat c/éri!ien pour la conduite
des navires " l#entrée et " la sortie, et pour les mouvements e!!ectués sur la rade
et dans le port de Casa,lanca =+
Ledit da/ir instaure une o,ligation pour le pilote de !ournir une aide au- navires "
l#entrée et " la sortie du port 6article 28 " l(e-ception de certains cas liés au-
navires et au- ,ateau- de pHc/e d#une certaine taille+
L(intervention du pilote pour un navire qui rentre au sort du port est o,ligatoire
en vue d(assurer la sécurité de la navigation maritime+ Fn conséquence, le service
du pilotage maritime revHt le caract)re de service pu,lic+
:insi, le !onctionnement du pilotage maritime est donc soumis au- principes
d#égalité et de continuité du service pu,lic+
A#2# Condiions d+e.ercice de la pro8ession de piloa0e mariime :
Le pilote est le conseiller du commandant d#un navire qui entre ou sort du port+
Son statut pro!essionnel est particulier+ Fn e!!et, le pilote g)re un service pu,lic
avéré sans pour autant avoir la qualité de !onctionnaire, alors qu#il est nommé et
commissionné par l#Ftat, et qu#il participe " l#e-écution d#un service pu,lic+ : cDté
de cela, il e-erce aussi ses !onctions en pleine indépendance tout en étant au
4
service de l#armateur+
Fn tant qu(o!!icier de la marine marc/ande, son recrutement se !ait par voie de
concours, sous contrDle de la .irection de la 'arine 'arc/ande+ Le candidat,
appartenant au personnel marin, doit remplir les conditions d#Nge 6minimum 25
ans et ma-imum B2 ans " la date du concours8, de navigation 6au moins 92 mois
de navigation e!!ective8 et d#aptitude p/sique+
:!in d#e-ercer sa mission, le pilote doit Htre également pourvu du ,revet ou d#un
certi!icat de pilotage+
Le pilote reGu au concours est nommé par le 'inistre de l#Fquipement et du
&ransport, sur proposition du .irecteur de la 'arine 'arc/ande, apr)s avis du
?ilote 'a7or+
2# *oi AF#02 : r-0ime d+auorisaion :
:!in d#encourager les initiatives privées et de mettre les e-ploitants et opérateurs
portuaires en situation concurrentielle, l#article 12 de la loi 12@02 relative au-
ports soumet le pilotage maritime au régime de l#autorisation qui est accordée
apr)s appel " la concurrence " toute personne morale de droit pu,lic ou privé qui
s#engage " respecter les conditions générales d#e-ploitation et les clauses d#un
ca/ier des c/arges+
Céanmoins, le régime de l#autorisation peut !aire l#o,7et d#une dérogation lorsque
apr)s mise en concurrence aucune o!!re n#a été proposée ou aucune o!!re n#a été
retenue 6article 12 A 2 de la loi 12@028+
:insi, l#:C? peut e-ercer l#activité de pilotage n#aant pas pu Htre con!iée " un
permissionnaire dans un port donné 6article BB A2 de la loi 12@028+
L#:C? a de ce !ait un statut particulier+ La loi 12@02 lui reconnaOt " la !ois;
@ une mission de régulation; « L'agence nationale des ports est chargée
principalement des missions d'autorités» 6préam,ule de la loi 12@028, « les
concessions, les autorisations d'exploitation et les autorisations d'occupation
temporaire du domaine public portuaires sont accordées par l'ANP» 6art 11 de la
loi 12@02 relative au- ports8+
@ et une mission " caract)re commercial+ Fn e!!et, rappelons que l#article
BB A 2 de la loi 12@02 précise; < elle e-erce en outre toute activité d#e-ploitation
n#aant pas pu Htre con!iéeP++ =+
5
,# MARCH' D? S'R,"C' D' 1"*$&A)' MAR"&"M' :
:vec la ré!orme portuaire introduite par la loi 12@02, le service de pilotage
maritime est actuellement assuré par les prestataires suivants ;
@ L#:gence Cationale des ?orts ;
@ La Société d(F-ploitation des ?orts ;
@ La Station de ?ilotage de Casa,lanca ;
@ L#:gence Spéciale de &anger 'éditerranée+
a# *+A0ence %aionale des 1ors 3A%14
?lacée sous tutelle de l(Ftat et sur son contrDle !inancier, l#:gence Cationale des
?orts est un < Fta,lissement ?u,lic doté de la personnalité morale et de
l#autonomie !inanci)re=+ La tutelle tec/nique de l#:gence est assurée par le
'inist)re de l#Fquipement et du &ransport+
L#article BB A 1 de la loi 12@02 dé!init les attri,utions de l#:gence Cationale des
?orts qui sont comme suit ;
Q de veiller au li,re 7eu de la concurrence dans l#e-ploitation des activités
portuaires ;
Q d#arrHter la liste des activités " e-ploiter et le nom,re d#autorisations et
de concessions " accorder dans c/aque port;
Q de contrDler le respect des r)gles de sécurité, d#e-ploitation, et de
gestion portuaires prévues par la législation et la réglementation en vigueur+
L(article BB A1 de la loi 12@02 précise, par ailleurs que l(:C? < e-erce, en outre,
toute activité d(e-ploitation portuaire 6notamment le pilotage maritime8 n(aant
pu Htre con!iée, dans les conditions !i-ées par les articles 12 et 19 de la présente
loi, " un concessionnaire ou " un permissionnaire dans un port donné =+
C(est ainsi que l#:C? e-erce l(activité de pilotage dans les ports de &an&an et
Iénitra 6B pilotes8+
: noter qu#en mati)re de régulation et en application de l#article B2 de la loi
n012@02, l#:C? e-erce des attri,utions sur l#ensem,le des ports du 3oaume, "
l#e-ception du port situé dans la Mone spéciale de développement &anger
'éditerranée créée par le décret@loi n02@02@*55 du 19 septem,re 2002 portant
création de la Mone spéciale de développement &anger 'éditerranée+
6
!# *a soci-- d/e.ploiaion des pors 3Marsa Maroc4
La loi 12@02 a également créé la Société d#e-ploitation des ports 6société
anonme8 qui a pour o,7et d#e-ercer, concurremment avec les personnes morales
de droit pu,lic ou privé au-quelles aura été délivrée l#autorisation d#e-ploitation
6article128 ou la concession 6article 1*8, l#e-ploitation des activités portuaires et,
le cas éc/éant, la gestion des ports 6article 528+
'arsa 'aroc e-erce l#activité de pilotage dans les ports de Cador, &anger,
'o/ammedia, Sa!i, :gadir, .aR/la et LaNoune par un sta!! de 25 pilotes+
c# *a Saion de piloa0e du por de Casa!lanca
La Station de pilotage du port de Casa,lanca e-erce son activité au port de
Casa,lanca depuis 1920 et dans le port de Jor! Las!ar depuis 1982 avec un sta!!
de 15 pilotes+
Les pilotes de navires ont créé, en 7anvier 2009, une société " responsa,ilité
limitée dénommé <Station de pilotage du ?ort de Casa,lanca= et soumise au
contrDle des autorités administratives et portuaire+
d# *+A0ence Sp-ciale de &an0er M-dierran-e 3&MSA4
Le décret@loi du 10 septem,re 2002 a crée la Mone spéciale de développement
&anger 'éditerranée ainsi qu(une société anonme " directoire et " conseil de
surveillance dénommée <:gence spéciale &anger 'éditerranée= c/argée de
réaliser au nom et pour le compte de l#Ftat, le programme de développement de
la Mone spéciale impliquant la création d#un port maritime et de Mones !ranc/es
d#e-portation+
Fn tant qu#autorité portuaire, &'S: assure la construction et la maintenance de
l#in!rastructure portuaire, la !onction d#autorité concédant l(e-ercice d(activités
revHtant un caract)re de service pu,lic, l#organisation et la régulation des
relations et des éc/anges entre les acteurs de la communauté portuaire et en!in,
la !onction de police portuaire+
&'S: est le seul prestataire du service du pilotage dans le port de &anger 'ed 610
pilotes8+
7
",# C$%C*?S"$%S
A# Sur la comp-ence du Conseil de la Concurrence :
A.A# @liminer ce 6ue le syndica 6uali8ie de monopole :
Le sndicat pro!essionnel des pilotes maritimes a sollicité du Conseil de la Concurrence,
par son courrier du 8 7anvier 2009, < d(activer et d(appliquer les dispositions de la loi
0*+99 sur la li,erté des pri- et de la concurrence au service du pilotage maritime a!in de
lutter contre le monopole e-ercé par l#:gence Cationale des ?orts, la station de
?ilotage de Casa,lanca et 'arsa 'aroc =+
4l convient de rappeler que la loi n00*@99 n#interdit pas le monopole, mais pro/i,e
l#e-ploitation a,usive par une entreprise ou un groupement d#entreprises d#une position
dominante ou d#un état de dépendance économique qui est de nature " empHc/er,
restreindre ou !ausser le li,re 7eu de la concurrence+
A.2# 1rai6ues pr-sum-es Iconraire au. rJ0les de li!re concurrenceI :
Comme indiqué précédemment, le sndicat a soulevé, par lettre adressée au Conseil le
19 mai 2009, des pratiques qui n(ont pas de liens avec les intérHts des mem,res, mais
s#est concentré sur ce qu#il consid)re comme des dommages dus ";
• .(une part, < l/a!sence de m-canismes de conr:le e une proecion d-0uis-e
de l/A0ence %aionale des 1ors =, que le sndicat consid)re comme autorité
< 6ue la loi lui accorde le pouvoir d+aciver les m-canismes de conr:le e de
la concurrence dans le piloa0e e les aures acivi-s poruaires = ;
• .(autre part, le manque des o!!reurs de services de pilotage maritime+
2# Sur les ari!uions de l/A0ence %aionale des 1ors :
Le paragrap/e B de l(article premier de la loi n00*@99 sur la li,erté des pri- et la
concurrence souligne que < la présente loi s(applique au- personnes pu,liques dans la
mesure ou elles interviennent dans les activités de production, de distri,ution ou de
services comme opérateurs économiques et non dans l(e-ercice de prérogatives de
puissance pu,liques ou de missions de service pu,lic =+
:insi et pour ce qui est des attri,utions de l#:gence Cationale des ?orts, le Conseil
estime qu#il a lieu de distinguer ;
• .(une part, les mesures prises par l#:gence Cationale des ?orts dans l(e-ercice de
ses !onctions en tant qu(:utorité ?u,lique+ La légalité de ces mesures,
notamment leur con!ormité avec le droit de la concurrence ne peut Htre évaluée
que par la 7uridiction administrative ;
• .(autre part, l(évaluation par le Conseil de la Concurrence de la légalité des
activités de l#:gence Cationale des ?orts en tant qu(acteur économique, du point
de vue des pratiques anticoncurrentielles.
8
C# *+-a de la concurrence en maiJre d+e.ploiaion du service de piloa0e
mariime :
C.A# Au niveau de la loi AF#02 :
La loi 12@02 sur les ports a consacré la li,erté et l(égalité de la concurrence entre
l#opérateur /istorique < 'arsa 'aroc = et les entrepreneurs candidats+ Ce principe
a été précisé au niveau de l(article 52 qui stipule que ; < l(o,7et de la Société
d#e-ploitation des ports est d#e-ercer les activités portuaires, concurremment
avec les personnes morales de droit pu,lic ou privé au-quelles aura été délivrée
l#autorisation d#e-ploitation ou la concessionP+ =+
:insi, ladite loi a instauré le régime d#autorisation qui permet de garantir
l(e-ploitation du service de pilotage maritime par les prestataires candidats
6personne morale de droit pu,lic ou privé8, qui s#engagent " respecter les
conditions générales d#e-ploitation et les clauses d#un ca/ier des c/arges+
.ans le mHme sens, la loi 12@02 a accordé au- personnes p/siques et morales
e-erGant des activités portuaires et qui remplissent les conditions !i-ées pour
l#e-ercice desdites activités, un délai de B ans pour régulariser leur situation+ : ce
su7et, la Station de pilotage du port de Casa,lanca a constitué une société "
responsa,ilité limitée en 7anvier 2009 et ce, en application des dispositions de la
loi précitée+
3.1.1. Sur le plan prai6ue :
La loi n012@02 regroupe des dispositions suscepti,les d#assurer la transition du
statut d#un oligopole vers une situation d#acc)s au marc/é du pilotage par les
candidats prestataires, sac/ant que l(appel " la concurrence rel)ve de la
compétence de l#:gence Cationale des ?orts, qui est la seule autorité /a,ilitée "
déterminer le délai approprié a!in d#assurer l#/armonie du service de pilotage
avec les e-igences de ladite loi+
:ussi et en application de l#article BB 6A*8 de la loi 12@02, l#:gence Cationale des
?orts veille au respect des r)gles de sécurité+ Flle doit également tenir compte
de l(o,ligation de la sécurité et les e-igences du service pu,lic qui ont pour
o,7ecti! d(assurer la continuité du service de pilotage maritime et de gérer les
cas d(urgence+
Sur la ,ase de ces préoccupations, l#:gence est la seule autorité /a,ilitée pour
évaluer l(opportunité de d(e-ploitation du service de pilotage maritime par les
candidats prestataires+
4l est " noter que l#:gence Cationale des ?orts n#a pas pris " ce 7our les mesures
relatives " l(appel " la concurrence+ &oute!ois, Selon l#:gence, le retard pris pour
se mettre en con!ormité avec les dispositions de la loi 12@02, et plus
9
particuli)rement l#article 12 relati! au régime de l#autorisation, s#e-plique par les
priorités de l#:C? en mati)re de li,éralisation du service portuaire comme par
e-emple l#octroi de concessions " de nouveau- opérateurs portuaires,
l#amélioration su,stantielle de la qualité du service portuaire et la réduction des
coSts de manutention+
Selon l#:C?, la mise en con!ormité du service du pilotage avec les dispositions de
la loi 12@02 sera opérée avant la !in de l#année 2009+
&enan compe de ce 6ui pr-cJde2 le Conseil de la Concurrence 8ormule
6uel6ues su00esions en vue de rendre le marc9- du piloa0e mariime plus
concurreniel 7 savoir :
A# *a mise en Kuvre par l/A0ence %aionale des 1ors de la proc-dure d/ocroi
d+auorisaion pour l+e.ercice du piloa0e mariime.
*e pr-am!ule de la loi n°AF#02 sur les pors souli0ne 6u+il es esseniel
d+encoura0er les iniiaives priv-es e de mere les e.ploians e op-raeurs
poruaires en siuaion concurrenielle. *a loi encoura0e e d-veloppe
l+inervenion pro0ressive du seceur priv- dans la consrucion e
l+e.ploiaion poruaire.
Ainsi2 le Conseil recommande l+ouverure du marc9- de piloa0e mariime 7 la
concurrence dans ous les pors sous uelle de l/A0ence %aionale des 1ors e
ce2 par le !iais des appels d+o88re.
2# 'vier les con8lis d/in-r;s de l/A0ence %aionale des 1ors.
*+A%1 dispose du droi e.clusi8 dans le domaine du piloa0e mariime e ce2 en
applicaion des aricles A2 e CC de la loi n°AF#022 <usi8i- par l+a!sence ou la
carence de l+iniiaive priv-.
Dans cee siuaion2 l/A0ence %aionale des 1ors cumule deu. 8oncions :
une 8oncion de l/auori- e une 8oncion de naure commerciale. &oue8ois2
le Conseil consae 6ue l/A0ence doi or0aniser le seceur en vue de s-parer
les 8oncions de r-0ulaion des 8oncions de naure -conomi6ue.
Cet avis a été émis par le Conseil de la Concurrence le 9 Septem,re 2009 sous la
présidence de '+ :,delali KFC:'L$3 et en présence des mem,res du Conseil '' ;
:,derraMaR FL:'3:C4, Tic/am S':T4, Kensalem KFLIL$3:&4, 'o/amead 3ac/id K:4C:,
'o/amead &::'L$&4, 3ac/id '3:KF&, 'o/amed 'F3C4SS4, 'o/amed I:.:34+
?our le Conseil
Le ?résident+
10
11