You are on page 1of 1

Réf : JMF – 20/2009 Longwy, jeudi 12 novembre 2009

Objet : Réformes TP et CL

A Mesdames et Messieurs les Présidents (es) d’Association

Chère Madame, Cher Monsieur,

Le Gouvernement a et va proposer prochainement au Parlement plusieurs projets de Loi concernant directement
nos collectivités territoriales. Ces projets ont pour objet, vous le savez, la réforme de la Taxe Professionnelle et
celle des Collectivités Territoriales. Il s’agit là, en réalité, d’une opération de recentralisation massive. Compte
tenu de leur gravité, nous nous devions vous informer des conséquences négatives que ces projets pourront avoir
sur le fonctionnement des collectivités et donc sur la quantité et la qualité des services et solidarités qui vous
sont apportées.

En effet, la suppression de la Taxe Professionnelle affectera dans sa plus grande part les ressources des Régions,
des Départements et des Communes. Cette baisse, cumulée aux transferts de charges non intégralement
compensés de la part de l’Etat, limitera les moyens d’action de toutes les collectivités, mais en particulier des
Régions et Départements. De part son contenu et les nouveaux cadeaux faits aux entreprises, elle transfèrera et
alourdira la charge des impôts locaux sur les ménages.

La réforme des Collectivités Locales ne sera pas non plus sans effet sur notre quotidien. Les dispositions
contenues dans l’actuel projet de Loi auraient des conséquences dommageables sur notre démocratie locale. Avec
la création des « conseillers territoriaux », nous aurions des élus, parfois minoritaires, obligés de cumuler le
mandat de conseiller général et de conseiller régional et qui, de fait, perdraient en proximité par rapport à leurs
mandats actuels, sans générer de réelles économies comme annoncé. Avec, en plus, une volonté présidentielle de
manipulation électorale par le changement du mode de scrutin, déjà contesté par le Conseil d’Etat, pour les
élections départementales et régionales.

En outre, avec la disparition proposée de « la clause de compétence générale », les Régions et Départements ne
pourront plus participer au financement de vos associations sportives, culturelles ou sociales. Notre commune
resterait donc seule à faire face à leurs besoins de financement. Cela s’avèrera, à Longwy comme ailleurs,
impossible à tenir avec les conséquences prévisibles sur la pérennité de vos structures.

De la même manière, il ne serait plus possible que plusieurs collectivités s’associent afin de financer un
important projet d’avenir communal.

L’ensemble de ces projets aurait pour conséquence de rendre plus difficile l’action de notre Ville en direction de
ses habitants et forces vives. Dans ces conditions, au nom de l’intérêt général et de celui de notre Commune,
nous nous opposons à ces projets néfastes. Nous soutiendrons notamment l’action de notre député Christian
ECKERT qui, avec les élus (es) de Gauche au Parlement (et nous l’espérons rejoints durablement par des élus
(es) de Droite), va tenter d’infléchir ces orientations dangereuses pour l’autonomie des Collectivités, la
Démocratie Locale et le soutien au monde associatif.

Nous demeurons à votre entière disposition et vous prions de trouver en pièce jointe, un argumentaire complet
réalisé par le Parti Socialiste.

JM. FOURNEL – E. COLIN – C. ARIES – M. CHARLET – J. HENRION