You are on page 1of 23

Emotions et Pathologies Digestives

Bruno Bonaz
1,2 
& Sonia Pellissier
2
1. Clinique Universitaire d’Hépato‐Gastroentérologie
2. Stress et Interactions Neuro‐Digestives, Grenoble Institut des 
Neurosciences (GIN, Inserm U836), CHU Grenoble
CMJ 29 novembre 2012
Pathologies Digestives
• Syndrome de l’intestin irritable (SII)
– Modèle bio‐psycho‐social
– Hypersensibilité viscérale
– Stress : facteur déclenchant et aggravant
– Inflammation/infection : SII post‐infectieux
• Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)
– Génétique‐facteurs d’environnement
– Stress et MICI
– Hyposensibilité viscérale
– Modèle bio‐psycho‐social
• Chevauchement
– MICI → SII (30‐50%) – MICI/FM (SII/FM)
– SII → MICI ?? 
• MICI 
– Altération de la qualité de vie (Bernklev, IBD, 2005)
– Détresse psychologique (Graff et al., IBD, 2009) 
– Perception négative de leur état de santé en général (Graff 
et al., Am J Gastroenterol, 2009) 
– Imprédictibilité et sentiment d’incontrôlabilité de la 
pathologie (Cooper et al., International J. Nursing Studies 
2010)
Stress et Pathologies Digestives
• Stress modifie :
– Motricité digestive
– Sensibilité digestive
– Perméabilité digestive
– Immunité 
– Système nerveux autonome (SNA) 
• Emotions
– SII
– MICI?
Bonaz B. and Bernstein C.
Gastroenterology 2012 (in press)
Brain-Gut Interactions
in IBD: the different
factors and pathways
through which stress
may play a deleterious
role in IBD
Emotions et pathologies digestives
• Emotions?
– Près d’une centaine de définitions (selon auteurs, 
concepts utilisés et leur évolution etc.)
– Définition opératoire (Kleinginna; 1981):
• Les émotions sont le résultat de l’interaction de facteurs subjectifs 
et objectifs réalisés par des systèmes neuronaux et/ou 
endocriniens qui peuvent :
– Induire des expériences telles que des sentiments d’éveils, de plaisir ou 
de déplaisir
– Générer des processus cognitifs : réorientation  pertinente sur le plan de 
la perception et des évaluations
– Activer des ajustements physiologiques globaux
– Induire des comportements adaptatifs (approche, évitement)
• Trois composantes fondamentales : 
– Comportementale + Cognitive/Subjective + Physiologique
Stress  Emotions
• Modèle d’étude : les MICI
– Stress environnemental, extéroceptif facteur aggravant 
des symptômes
– Stress inflammatoire, intéroceptif  facteur modulateur 
de l’humeur et des affects  hypersensibilité aux facteurs 
environnementaux
– Stress cognitivo‐émotionel  Caractère chronique de la 
maladie  sentiments de vulnérabilité – d’insécurité 
quand à l’avenir et d’incontrôlabilité 
Composante 
Cognitive/Subjective
Affects, humeurs, 
émotions
Perception de sa maladie
et de l’environnement
Homéostasie intestinale
Perméabilité
Flore intestinale
Motricité intestinale
Sensibilité viscérale
Balance pro‐inflammatoires/anti‐
inflammatoires
SNA
Parasympathique Sympathique
Etat émotionnel
Stratégies 
d’adaptation
Composante 
Comportementale
Composante 
Physiologique
• Etude menée entre le 01/01/2007 et le 31/12/2008
– 69 sujets volontaires : 21 sujets sains, 26 RCH et 22 
MC 
•Etude des affects : questionnaires psychométriques 
(anxiété trait/état, stress perçu, humeur positive/négative, 
symptomatologie dépressive)
•Adaptation du système nerveux autonome en fonction des 
affects : analyse fréquentielle de la variabilité cardiaque 
(heart rate variability : HRV) 
•Lien avec les stratégies d’ajustement à la maladie : coping, 
soutien social
‐60
‐40
‐20
0
20
40
60
80
MC+ MC‐ RCH+ RCH‐
V
a
r
i
a
t
i
o
n
 
p
a
r
 
r
a
p
p
o
r
t
 
s
u
j
e
t
s
 
s
a
i
n
s
 
(
%
)
 
Anxiété
Anxiété‐ trait
Anxiété‐ état
‐100
‐50
0
50
100
150
200
250
MC+ MC‐ RCH+ RCH‐
Symptômes dépressifs
‐40
‐20
0
20
40
60
80
MC+ MC‐ RCH+ RCH‐
Humeur négative
‐40
‐30
‐20
‐10
0
10
20
30
40
50
60
MC+ MC‐ RCH+ RCH‐
Stress perçu
 Clivage de population sur les affects négatifs 
Deux sous groupes   sujets avec affects (+) vs sujets affects (‐)
Les facteurs émotionnels sont les seules variables 
significativement associées au risque de rechute de la MICI
‐20
‐15
‐10
‐5
0
5
10
15
20
25
30
MC+ MC- RCH+ RCH-
‐20
‐15
‐10
‐5
0
5
10
15
20
25
30
MC+ MC- RCH+ RCH-
%
 
p
a
r
 
r
a
p
p
o
r
t
 
a
u
x
 
s
u
j
e
t
s
 
s
a
i
n
s
 
les stratégies d’ajustement face au stress et/ou maladie
Comportement
Centrées sur Problème Centrées sur Emotion
Lazarus et Folkman définissent le coping comme l'ensemble des efforts cognitifs et 
comportementaux toujours changeants que déploie l'individu pour répondre à des 
demandes internes et/ou externes spécifiques, évaluées comme très fortes et 
dépassant ses ressources adaptatives (Lazarus & al., 1984)
Pellissier S et al. PNE 2010; 35:653‐662.
Les patients souffrant de maladie de 
Crohn, adoptant des stratégies 
d’évitement (peu d’engagement 
social ou distraction) sont les plus 
exposés à la rechute
u
.
n
.
Pellissier et al. PsychoNeuroEndocrinology  35, 653‐662; 2010
Affect négatifs  déséquilibre du système 
nerveux autonome  nerf vague hypoactif
0
10
20
30
40
50
60
70
sains RCH‐
Sympathique
Parasympathique
Système Nerveux Central
Système Nerveux Autonome (SNA) Système Nerveux Autonome (SNA)
Sympathique Parasympathique
Nerf vague
Muscle lisse/Muqueuse/ Vaisseaux 
sanguins et lymphatiques/ 
Système immunitaire local
Système nerveux entérique
Petit cerveau
Cortex Préfrontal
Orbito‐frontal
Ventrolatéral droit
Amygdale
CCA/ 
CPF ventro‐médian
SNA HPA
HRV  Cortisol
Régulation Allostatique
Emotions
Para  tonus
Couplage fonctionnel
P

Tâche émotionnelle
(Visionnage de séquences de films)
Système Emotionnel
Anxiété, Humeur 
négative/positive, peur, 
tristesse, joie, bien‐être 

Système Cognitif
Pensées, croyances, stress 
perçu, image de soi, décisions, 
anticipation, 
mémoire … 
CRF
ACTH
cortisol
SNA
Expression 
faciale des 
émotions 
pendant la 
tâche
(Le visage des 
sujets est filmé)
Questionnaires :
Émotions perçues
Altération
Stress chronique: oui
MICI?
Objectif :
Couplage fonctionnel entre Cortex 
Préfrontal et Amygdale  se traduit par un 
couplage fonctionnel entre taux de cortisol 
et inhibition parasympathique.
Rechercher dans la MC et la RCH 
l’existence d’un découplage
Protocole de recherche 
Réponses 
endocrines, 
immunitaires  et 
neurovégétatives :
SNA et cortisol
IL1, IL6, TNF, CRP
Contrôles
T
N
F

a
l
p
h
a

a
c
t
i
v
é

(
n
g
/
L
)
Moyenne
Moyenne±0,95 Intervalle Conf.
Classe tonus vague: haut
1
2
3
4
5
6
7
8
Classe tonus vague: bas
Maladie de Crohn
T
N
F

a
l
p
h
a

a
c
t
i
v
é

(
n
g
/
L
)
Moyenne
Moyenne±0,95 Intervalle Conf.
Classe tonus vague: haut
1
2
3
4
5
6
7
8
Classe tonus vague: bas
Le taux plasmatique de TNF est dépendant du tonus vagal de repos
chez les patients atteints de MICI mais pas chez les sujets contrôles
Protocole de recherche clinique N°817‐
HRV/Emotion. Septembre 2009‐Octobre 2011 
Neurostimulation vagale
Hypnose
Mindfulness
Bonaz B. and Bernstein C.
Gastroenterology 2012 (in press)
Neural pathway of 
immunomodulation
Bonaz B. and Bernstein C.
Gastroenterology 2012 (in press)
The anti‐inflammatory 
effect of the vagus nerve
Bonaz B. and Bernstein C.
Gastroenterology 2012 (in press)
Activation of the 
cholinergic anti‐
inflammatory pathway
Merci de votre attention