You are on page 1of 12

NOTI CE TECHNI QUE

POUR L’ I NSTALLATEUR
Chaudière Mixte Instantanée
Micro Genus 23 MI
Chaudières de type B11bs
(Cheminée)
2
Cette notice fait partie intégrante et essentielle du produit, elle doit être
conservée soigneusement avec l’appareil pour toute consultation
ultérieure de la part de l’utilisateur et du personnel agréé.
Lisez attentivement cette notice car elle contient des instructions et des
conseils très importants concernant la sécurité d’installation, d’usage et
de maintenance.
En outre, pour compléter ces instructions, lisez aussi la “Notice pour
l’Utilisateur”.
1. GENERALITES
INDEX
1. GENERALITES
1.1 Conseils
1.2 Vue d’ensemble
2. INSTALLATION
2.1 Conseils
2.2 Emplacement
2.3 Dimensions d’encombrement
2.4 Distances minimales
2.5 Positionnement de la chaudière
2.6 Branchement électrique
2.7 Raccordement gaz
2.8 Raccordements hydrauliques
2.9 Raccordement évacuation
2.11 Raccordement thermostat
d’ambiance
2.12 Schémas électriques
fonctionnels
2.13 Schémas hydrauliques
3. MISE EN SERVICE
3.1 Opérations préliminaires à la
mise en service
3.2 Tableau de bord
3.3 Démontage du panneau avant
3.4 Premier allumage
3.5 Réglages de fonctionnement
3.6 Réglage de la puissance chauffage
3.7 Systèmes de protection
chaudière
3.8 Vidange de l’installation
4. REGLAGE DU GAZ
Tableau réglage du gaz
4.1 Changement de gaz
5. MAINTENANCE
6. DONNÉES TECHNIQUES
Cet appareil sert à produire de l’eau chaude pour usage ménager. Il doit
être raccordé à une installation de chauffage et au réseau de distribution
d’eau chaude sanitaire conformément à ses performances et à sa
puissance.
Toute utilisation différente ou impropre est interdite. Le fabricant décline
toute responsabilité en cas de dommages provoqués par un mauvais
usage de cet appareil.
L’installation, la maintenance ou toute autre intervention doivent être
effectuées dans le respect des normes en vigueur, des indications
fournies par le fabricant et par des professionnels agréés.
L’installation doit être réalisée avec les accessoires fournis par le
constructeur de la chaudière ou agréés par celui-ci.
Le fabricant décline toute responsabilité en cas de dommages provoqués
à des personnes, à des ani maux ou à des choses du fai t d’ une
installation incorrecte de l’appareil.
Ne pas laisser utiliser l’appareil par des enfants ou par des personnes
incapables de le faire sans surveillance.
Si vous sentez une odeur de gaz, n’actionnez ni les interrupteurs
électriques, ni le téléphone, ni tout autre appareil pouvant provoquer une
étincelle.
Ouvrez immédiatement les portes et les fenêtres, fermez le robinet
central du gaz (sur le compteur) et contactez un professionnel agréé; en
cas d’absence prolongée, fermez toujours le robinet central du gaz.
Ne poser aucun objet au-dessus de l’appareil.
Avant toute intervention sur la chaudière, coupez l’alimentation
électrique à l’aide de l’interrupteur extérieur "OFF".
Pour l’entretien des parties extérieures, utilisez un chiffon humide imbibé
d’eau savonneuse. N’utilisez jamais de détergents abrasifs ou solubles.
En cas de panne et/ou de mauvais fonctionnement, éteignez l’appareil et
fermez le robinet du gaz sans essayer d’intervenir de quelque façon que
ce soit. Pour la réparation, contactez exclusivement des professionnels
agréés par le fabricant et veillez à ce que des pièces de rechange
d’origine soient utilisées.
PUISSANCE CHAUFFAGE: la puissance chauffage de cette chaudière
est ajustable en fonction de l'installation de chauffage
- en France de 9,2 à 23,4 kW
- en Belgique de 16 à 23,4 kW (label HR+)
En usine, la puissance de la chaudière en mode chauffage est réglée à
70% de la puissance maximum. En mode production d'eau chaude
sanitaire la chaudière fonctionne à sa puissance maximale. Les modalités
de réglage sont détaillées dans le paragraphe "Réglage de la Puissance
Chauffage".
1.1 Conseils
Notice pour
l’utilisateur
ATTENTION:
Avis spécifique à la FRANCE
CERTIFICAT DE CONFORMITE
Par application de l’article 25 de l’arrêté du 02/08/77 modifié et
l’article 1 de l’arrêté modificatif de 05/02/99, l’installateur est tenue
d’établir des certificats de conformité approuvés par les ministres
chargés de la construction et de la sécurité du gaz:
- de modèles dinstincts (modèles 1, 2 ou 3) après réalisation d’une
installation de gaz neuve;
- de “modèles 4” après remplacement en particulier d’une chaudière
par une nouvelle.
L’installation et la première mise en service de la chaudière doivent
être effectuées par un technicien qualifié, dans le respect des
normes nationales d’installation en vigueur et de toute prescription
établie, s’il y a lieu, par les autorités locales ou par les organismes
préposés à la santé publique.
LLa chaudière sert à produire de l’eau chaude à une température inférieure à
la température d’ébullition. Elle doit être raccordée à une installation de
chauffage et au réseau d’eau chaude sanitaire conformément à ses
performances et à sa puissance. (Voir données techniques).
Avant de raccorder la chaudière, il faut:
- procéder avec soin au rinçage des tuyauteries de l’installation pour éviter
que des résidus ou des dépôts ne puissent compromettre le fonctionnement
correct de la chaudière;
- vérifier si la chaudière est bien préparée pour fonctionner avec le type de
gaz disponible. Pour ce faire, il suffit de lire les indications figurant sur
l’étiquette de l’emballage et sur la plaque signalétique de la chaudière
(derrière le tableau de bord)
- en cas d’utilisation d’un conduit d’évacuation pour les produits de
combustion, vérifiez si ce dernier a un bon tirage et qu’il ne présente pas
d’étranglements. Assurez-vous que ce conduit soit bien réservé à l’évacuation
de la chaudière et qu’il ne reçoive pas les évacuations d’autres appareils à
moins qu’il n’ait été réalisé dans ce but, dans le respect des normes et des
prescriptions en vigueur.
- Si la chaudière doit être reliée à un conduit préexistant, vérifier si ce
dernier a bien été ramoné et ne présente pas de scories qui, en se
détachant des parois, pourraient obstruer le passage des fumées.
Les chaudierès de type B11bs sont à chambre de combustion ouverte et
sont prévues pour être raccordées à un conduit d’évacuation des
produits de la combustion. L’air comburant est prélevé directement dans
le local dans lequel l’appareil est installé. Ce type de chaudière ne peut
pas être installé dans un local ne répondant pas aux prescriptions
de ventilation appropriées.
L’évacuation des fumées est à tirage naturel. De plus, ce type de
chaudière est équipé d’un dispositif de contrôle de l’évacuation correcte
des produits de la combustion.La chaudière doit être installée sur un mur
en bon état. Il ne doit pas permettre l’accès aux parties électriques sous
tension par l’arrière de la chaudière.
Pour ne pas entraver le fonctionnement correct de la chaudière, l'endroit
prévu pour son i nstal l ati on doi t respecter l es val eurs l i mi tes de
température et être protégé des conditions atmosphériques.
Les distances minimales qui permettent l’accès aux différentes parties de
l’appareil doivent être respectées comme indiqué dans le paragraphe 2.4
ci-après.
2.1 Conseils
2. INSTALLATION
2.2 Emplacement
3
1.2 Vue d'ensemble
LEGENDE
1. Conduit d’ évacuation des fumées
2. Hotte fumées
3. Détecteur d’anomalie de tirage
4. Thermostat de sécurité surchauffe
5. Echangeur principal
6. Chambre de combustion
7. Panneau en fibre céramique du foyer
8. Brûleur
9. Electrode d’ionisation
10. Electrodes d’allumage
11. Vanne trois voies
12. Sonde de température chauffage
13. Pressostat contrôleur de débit
14. Sonde de température ECS
15. Vanne gaz
16. Allumeur
17. Echangeur ECS à plaques
18. Filtre eau sanitaire
19. Pompe et purgeur automatique
20. Soupape de sécurité 3 bar
21. Flussostat eau sanitarie
22. Prise de pression gaz au brûleur
23. Vase d’expansion
2.7 RACCORDEMENT AU GAZ
La chaudière est de catégorie II
2E+3+
pour la France et I
2E+
ou I
3+
pour
la Belgique et peut fonctionner avec les gaz prévus dans ces catégories.
Consultez le tableau du chapitre 4. “Réglage du gaz”.
En cas de changement de gaz consultez le chapitre 4.1. Procédez au
raccordement en insérant un robinet d’arrêt gaz. Avant de procéder à
l’installation, il faut procéder au nettoyage des tubes du combustible pour
éliminer tous résidus qui pourraient compromettre le fonctionnement de
la chaudière.
Important!
Les connexions à la ligne électrique doivent être effectuées par
branchement fixe (et non par fiche amovible) et munies d’un
interrupteur bipolaire avec une distance d’ouverture entre les
contacts d’au moins 3mm.
Si l’on doit remplacer le câble d’alimentation électrique, il faut utiliser
impérativement un câble ayant les mêmes caractéristiques (Section
3x0,75 – Ø max extérieur 8 mm – Type HT03VV-F)
Effectuez les connexions comme suit:
- ouvrez le bandeau de commande en suivant les indications du
paragraphe 3.3;
- dévissez les deux vis du volet arrière du tableau de bord pour accéder
au bornier;
- enlevez le câble fourni avec la chaudière et insérez le nouveau câble
dans le même passe-câble et serrez-le en utilisant le même serre-câble;
- enfilez le nouveau câble dans le caoutchouc d’étanchéité déjà monté
sur le fil de terre du câble préexistant;
- positionnez le câble en faisant en sorte que le caoutchouc d’étanchéité
aille se loger à l’endroit prévu sur le tableau de bord;
- connectez le fil bleu (neutre) au bornier portant la lettre "N";
- connectez le fil marron (phase) au bornier portant la lettre "L";
- connectez le fil jaune/vert au bornier extérieur au tableau portant le
symbole situé derrière le volet arrière du tableau de bord.
4
Pour fixer la chaudière, servez-vous du gabarit fourni.
Pour toute information complémentaire, veuillez consulter les instructions
fournies avec le Kit de raccordement et avec le Kit évacuation/aspiration
choisi.
2.5 Positionnement de la chaudière
2.6 Branchement électrique
Pour plus de sécurité, faites contrôler soigneusement l’installation
électrique par une personne qualifiée. Le fabricant décline toute
responsabilité en cas de dommages pouvant survenir si l’installation de
mise à la terre ou de protection font défaut ou en cas d'anomalies au
niveau de la distribution du courant. Vérifiez si l’installation électrique est
apte à supporter la puissance maximale absorbée par la chaudière.
La chaudière fonctionne avec un courant alternatif.
Vérifiez si la connexion du neutre et de la phase respecte bien le
schéma.
2.3 Dimensions d’encombrement
Légende
A = Départ chauffage
B = Sortie eau chaude
C = Entrée gaz
D = Entrée eau froide
E = Retour chauffage
2.4 Distances minimales
Pour pouvoir effectuer aisément les opérations de maintenance de la
chaudière, il faut respecter les distances minimales figurant sur le
schéma ci-après.
2.9 Raccordement évacuation.
Pour que la chaudière fonctionne correctement en évitant que la circulation
d'eau dans l'échangeur principal soit insuffisante, elle est équipée d'un by-
pass automatique qui contrôle le débit d'eau dans l'échangeur chauffage pour
une installation à débit variable (robinets thermostatiques, etc.).
Nous conseillons de raccorder l’évacuation de la soupape 3 bar du circuit
chauffage.
5
2.8 Raccordement hydraulique
Vue des raccordements chaudière
Légende
A = Départ chauffage
B = Sortie eau chaude
C = Entrée gaz
D = Entrée eau froide
E = Retour chauffage
F = Décharge soupage de sécurité
G = Disconnecteur et robinets de remplissage
Cette figure indique le montage des raccords hydrauliques et gaz de la
chaudière.
Pour toute information, veuillez consulter les instructions contenues dans
le Kit de raccordement.
Vérifiez si la pression maximun du réseau est bien inférieure ou égale à
6 bar; si la pression est supérieure à 6 bar, il faut installer un réducteur
de pression.
La pression minimale pour faire fonctionner la production d’eau chaude
sanitaire est de 0,2 bar.
Pour éviter un débit d'eau excessif qui entraînerait une baisse de la
température finale, vous pouvez installer à l'entrée sanitaire un limiteur
de débit à plaquette (L).
Le dimensionnement des tubes de raccordement et des radiateurs de
l’installation doit tenir compte de la pression résiduelle disponible
représentée en fonction du débit sur le graphique ci-après.
F G
La chaudière doit être raccordée à un conduit d’évacuation des fumées
(cheminée) conforme aux réglementations en vigueur.
2.10 Raccordement d’un thermostat ambiance
Pour procéder au raccordement d’un thermostat d’ambiance, il faut
"démonter " le panneau avant de la chaudière comme illustré dans le
paragraphe 3.2 et procéder comme suit:
1. Ouvrez le bandeau de commandes comme indiqué paragraphe 3.3.
2. Introduisez le câble du thermostat dans le passe-câble et fixez-le à l’aide
du serre-câble prévu, raccordez ensuite les deux fils au bornier électrique
situé à l’arrière du tableau de bord après avoir enlevé le pontet de
raccordement.
A03 = Allumeur
A04 = Vanne gaz
A05 = Vanne trois voies
A06 = Circuit détecteur de flamme
A07 = Signal flamme
A08 = Sonde chauffage
A09 = Sonde sanitaire
A10 = Flussostat sanitaire
A11 = Flussostat chauffage
A12 = Modulateur vanne gaz
A13 = Détecteur d’anomalie de tirage
A14 = Thermostat de surchauffe
A15 = Horloge/Thermostat ambiance
Couleurs:
Gr = Gris
Bi = Blanc
Ro = Rose
Mr = Marron
Bl = Bleu
Nr = Noir
R/N = Rouge/Noir
2.12 Schéma électrique
Légende:
A = Connecteur horloge/ Thermostat ambiance
B = Sélecteur été/hiver - réglage température eau chauffage
C = Connecteur diagnostic
D = Réglage température eau sanitaire
E = Réglage retard allumage chauffage
F = Réglage puissance max. chauffage
G = Sélecteur ON/OFF
H = Signal ON/OFF
I = Signal intervention du détecteur d’anomalie de tirage
L = Signal de mise en sécurité
M= Signal circulation insuffisante
N = Bouton de réarmement sécurité
O = Sélecteur Economy/Comfort
P = Signal intervention thermostat de surchauffe
Q = Voyants température
R = Transformateur
S = Relais pompe de circulation
U = Relais vanne gaz
V = Relais vanne trois voies
Z = Optotriac allumeur
A01 = Pompe de circulation
6
Légende:
1. Détecteur d’anomalie de tirage
2. Echangeur principal
3. Thermostat de surchauffe
4. Brûleur
5. Electrodes d’allumage
6. Electrodes d’ionisation
7. Vanne trois voies
8. Sonde chauffage
9. Pressostat contrôleur de débit
10. By-pass automatique
11. Sonde ECS
12. Echangeur sanitaire
13. Disconnecteur
14. Vanne gaz
15. Filtre ECS
16. Opercule
17. Manomètre
18. Soupage de sécurité 3 bar
19. Circulateur
20. Flussostat sanitaire
21. Vase d'expansion
22. Hotte fumées
A Départ chauffage
B Sortie eau chaude
C Entrée gaz
D Entrée eau froide
E Retour chauffage
7
2.13 Schéma hydraulique
2.12 Schéma fonctionnel
8
Avant de procéder à toute opération d’entretien ou de maintenance,
coupez l’alimentation électrique en agissant sur l’interrupteur de
l’installation et/ou sur l’interrupteur général.
3. MISE EN SERVICE
3.1 Opérations préliminaires à la mise en service
Pour garantir un fonctionnement sûr de la chaudière et ouvrir droit à la
garantie, la première mise en service doit être effectuée par un
professionnel agréé.
Vérifiez que le gaz utilisé et la ligne électrique correspondent bien aux indications
reportées sur l'étiquette de la chaudière (comme indiqué aux points 2.7 et 2.8).
Remplissage circuits hydrauliques
Procédez comme suit:
- ouvrez les purgeurs des radiateurs de l’installation;
- ouvrez petit à petit le robinet de remplissage et fermez les purgeurs des
radiateurs dès que l’eau commence à sortir;
- fermez le robinet de remplissage lorsque la pression indiquée sur le manomètre
de la chaudière est 1 bar.
Alimentation gaz
Ouvrez le robinet du compteur gaz et celui de la chaudière et vérifiez l'étanchéité
des raccords gaz.
Pour accéder à l’intérieur de la chaudière, dévissez les vis de fixation
situées dans la partie inférieure du tableau de bord.
Le tableau de contrôle descend vers le bas et pivote sur deux pivots
latéraux quand vous le tirez vers vous.
Le panneau reste ouvert dans une position semi-horizontale qui permet
d’accéder aux parties internes à la chaudière.
Pour avoir davantage de place pour travailler, vous pouvez soulever le
tableau de commande et le faire pivoter jusqu’à la position horizontale.
Pour démonter le panneau avant, il faut:
1- dévisser les deux vis du bas,
2- le soulever vers le haut et le décrocher de ses fixations supérieures.
3.3 Démontage du panneau avant
A - Interrupteur marche/arrêt
B - Bouton de réglage température sanitaire
C - Bouton de sélection et de réglage température Chauffage
D - Voyant lumineux marche/arrêt (vert)
E - Voyant lumineux anomalie évacuation fumée (jaune)
F - Voyant lumineux de mise ensécurité (rouge)
G - Sélecteur fonctions "Economie/Confort"
H - Bouton-poussoir de réarmement sécurité de flamme et thermostat
surchauffe
I - Voyant lumineux surchauffe(rouge)
L - Voyant lumineux manque dedébit circuit primaire (rouge)
M - Thermomètre circuit chauffage (jaune)
N - Prévu pour horloge (à option)
O - Hydromètre
1
2
3.2. Bandeau de contrôle
3
4
5
BE = Zone de réglage Belgique
FR = Zone de réglage France
GAZ PROPANE (G31 - 37 mbar)
GAZ BUTANE (G30 - 30 mbar)
GAZ NATUREL
PUISSANCE CHAUFFAGE / PRESSION AVAL
3.6 Réglage de la puissance chauffage
Cette chaudière est dotée d'un potentiomètre de réglage permettant de
limiter la puissance en mode chauffage pour s'adapter aux besoins du
logement.
En usine, la puissance de la chaudière en mode chauffage est réglée à
70%.
Le tableau fig.2 indique:
- La corrélation qui existe entre la pression au brûleur et la puissance de
la chaudière en mode chauffage.
- La puissance de la chaudière en mode chauffage réglée en usine.
- Les zones de réglage autorisées en France et en Belgique.
9
3.5 Réglage de fonctionnement
Vous pouvez:
- régler la température de l’eau de l’installation de chauffage à l’aide du
bouton "C"
- régler la température de l’eau chaude sanitaire à l’aide du bouton "B"
- sélectionner la fonction "economy" - E – ou la fonction "confort" - C – à
l’aide du sélecteur "G"; la fonction economy est le mode normal de
fonctionnement de la chaudière, l’eau chaude sanitaire n’étant chauffée
qu’en cas d’ouverture d’un robinet de la part de l’utilisateur.
La fonction "confort" correspond à un mode de fonctionnement particulier
car l’eau contenue dans l’échangeur secondaire et dans l’échangeur
primaire est gardée en préchauffage afin d’avoir, à la demande, de l’eau
chaude sanitaire beaucoup plus rapidement, l’utilisateur bénéficie ainsi
d’un supplément de confort.
Pour accéder aux zones réservées aux opérations de réglage, il faut
ouvrir le panneau de contrôle, comme indiqué paragraphe 3.3, puis
démonter le volet arrière en dévissant les deux vis qui le fixent.
Vous aurez ainsi accès à la carte électronique et aux composants
suivants:
1. connecteur câble alimentation;
2. fusibles;
3. potentiomètre allumage lent de la puissance thermique minimum à la
maximum, réglé en usine;
4. potentiomètre puissance thermique de chauffage maximum réglable
de la puissance minimum à la puissance maximum (réglé en usine à
70% de sa puissance thermique max. – 16 kW à peu près);
5. sélecteur jumper pour le réglage du retard d’allumage (fixé en usine
à 1 minute);
6. connecteur raccordement horloge programmateur (option).
3.4 Premier allumage
Lors du premier allumage, effectuez les contrôles suivants:
1 Vérifiez que:
- le raccordement électrique a été correctement effectué en montant
un interrupteur bipolaire avec une distance d’ouverture entre les
contacts d’au moins 3mm et que le fil de terre est correctement
connecté.
- une fois l’installation remplie, le bouchon du purgeur automatique
situé sur le circulateur est desserré;
- si l a pressi on est i nféri eure à 1 bar, aj outer de l ’ eau dans
l’installation;
- le robinet du gaz est bien fermé.
2 - Branchez la chaudière en amenant le bouton "A" en position <I> (le
voyant vert "D" s’allumera) et tournez le bouton "C" dans une position
compri se entre mi n et max, pour passer sur l e mode de
fonctionnement "Hiver"; le circulateur se met ainsi en marche. Laissez
la chaudière dans cet état pour permettre une purge complète. Au
bout de 7 secondes, la chaudière signalera l’arrêt faute d’allumage, il
faut alors:
- desserrer le bouchon avant de la pompe pour vider toute poche d’air
existante;
- purger à nouveau les radiateurs;
- ouvrir les robinets des sanitaires et faire couler l’eau pendant
quelques instants;
- contrôler la pression de l’installation et, si cette dernière a baissé,
ouvrir le robinet de remplissage pour la ramener à 1 bar.
3. Contrôlez que le conduit d’évacuation des fumées n’est ni sale ni
bouché.
4. Vérifiez si les vannes éventuelles sont ouvertes.
5. Ouvrez le robinet du gaz et vérifiez l’étanchéité des raccords, y
compris celle du brûleur, en utilisant une solution savonneuse et
réparez les fuites éventuelles.
6. Pour débloquer le système d’allumage, appuyez et lâchez ensuite la
touche "H" de réamorçage. L’étincelle produite allumera le brûleur, en
cas d’échec au premier essai, refaites la même opération.
7. Vérifiez la valeur de la pression minimum et maximum du gaz au
brûleur et réglez-la comme indiqué dans le tableau paragraphe 4 –
REGLAGE DU GAZ.
3.8 Opérations de vidange de l'installation
Vidange de l'installation de chauffage.
Il est déconseillé de la vidanger trop souvent car ces changements d’eau
entraînent une augmentation des dépôts de calcaire à l’intérieur de la
chaudière et des corps chauffants.
Si l’installation de chauffage n’est pas utilisée pendant l’hiver et qu’il y a
danger de gel, ajoutez un liquide antigel à l’eau de l’installation.
Pour vidanger l’installation de chauffage, procédez comme suit:
1. arrêtez la chaudière
2. ouvrez la soupape de sûreté 3 bar et placez un récipient pour recueillir
l’eau
3. vidangez l’installation par les points les plus bas (prévus)
Vidange de l’installation sanitaire
Chaque fois qu’il y a un risque de gel, il faut vider l’installation sanitaire
de la manière suivante:
- fermer le robinet général du réseauhydraulique;
- ouvrir tous les robinets d’eau, chaude etfroide;
- vidangez par les points les plus bas (prévus).
10
La chaudière est équipée des systèmes suivants:
1 - Défaut d’allumage
Ce contrôle permet de détecter l’absence de flamme au brûleur dans
les 7 secondes qui suivent l’essai d’allumage.
L’arrêt est signalé par l’allumage du voyant rouge "F". Pour la remise
en état du système, appuyez sur la touche "H" puis lâchez-la, après
avoir contrôlé si le robinet du gaz est bien ouvert.
2 - Absence de circulation
Ce contrôle bloque la chaudière si le pressostat de sécurité du circuit
primaire ne donne pas son consensus dans les 40 secondes qui
suivent l’activation du circulateur, on a dans ce cas arrêt du circulateur
et allumage du voyant rouge "L".
Pour réamorcer le système, après avoir rétabli le niveau de pression
de l’installation, éteignez et rallumez la chaudière à l’aide de
l’interrupteur "A".
3 - Surchauffe
Ce contrôle bloque la chaudière si la température à l’intérieur du
circuit primaire dépasse 105°C.
Les voyants rouges "I" et "F" s’allument pour signaler cet état.
Attendez quelques minutes pour faire refroidir l’échangeur primaire
puis appuyez et relâchez le bouton "H" pour réamorcer le système.
4. Dispositif anti-tartre
Ce dispositif monté sur la chaudière contrôle la température de l’eau
chaude sanitaire (≤ 61°C) et la température de l’eau du circuit
primaire de chauffage qui ne doit pas dépasser 72°C pour empêcher
une excessive formation de tartre à l’intérieur de l’échangeur primaire.
5. Dispositif antigel
Si la température de l’eau descend au-dessous de 5°C, la soupape
déviatrice à 3 voies passe sur le mode eau sanitaire, le brûleur
s’allume à sa puissance minimum jusqu’à ce que la température de
l’eau dans la chaudière atteigne plus ou moins 50°C.
Ce dispositif ne se met en marche que si la chaudière est en parfait
état, c’est à dire si:
- la pression de l’installation est suffisante;
- il y a alimentation électrique;
- il y a arrivée de gaz.
6- Anomalie évacuation fumeées
Ce contrôle bloque le fonctionnement de la chaudière en cas de
mauvaise évacuation des fumées. L’arrêt de l’appareil, momentané,
est signalé par le voyant "E" (giallo) per un tempo di circa 15 minuti,
dopo di che la caldaia riparte automaticamente.
Se questa anomalia si ripete può essere che sia ostruito il camino di
scarico. E’ necessario l’intervento di un tecnico competente per
rimuovere l’eventuale ostruzione.
3.7 Systèmes de protection de la chaudière
11
Il est recommandé d’effectuer les contrôles suivants, au moins une
fois par an:
(consulter les références du paragraphe 3.3.)
1 - Contrôlez l’étanchéité des parties eau, remplacez au besoin les
joints abîmés.
2. Contrôlez l’étanchéité des parties gaz, remplacez au besoin les
joints abîmés
3. Inspectez l’ensemble de l’appareil, au besoin démontez et
nettoyez la chambre de combustion.
4. Observez la combustion et au besoin nettoyez les brûleurs,
démontez et nettoyez les injecteurs.
5. Contrôlez l’échangeur de chaleur primaire
- vérification de surchauffe du paquet lamellaire;
- nettoyage côté fumées de
l’échangeur.
6 - Réglez le débit du gaz: à l’allumage, à régime partiel et à plein
régime.
7. Vérifiez le fonctionnement des dispositifs de sécurité chauffage:
- sécurité température limite;
- sécurité pression limite.
8- Vérifiez le fonctionnement des dispositifs de sécurité partie gaz:
- sécurité absence de gaz ou de flamme;
- sécurité soupape gaz.
9- Contrôlez le raccordement électrique.
10. Contrôlez l’efficacité de la production d’eau chaude sanitaire et
vérifiez son débit et sa température.
11. Contrôlez l’évacuation des produits comburants.
12. Control l o del funzi onamento e del posi zi onamento del
dispositivo di sicurezza evacuazione fumi che non deve essere
messo fuori servizio. Se necessario sostituirlo con uno di uguali
caratteristiche.
13. Contrôlez le fonctionnement général de l’appareil.
5. MAINTENANCE
11
Pression conseillée d’allumage mbar:
Gaz Naturel - G20/G25 8.0/7,2
Gaz Butane - G30 16.0
Gaz Propane - G31 16.0
Catégorie II
2E+3+
pour la France Gaz Naturel Gaz Butane/Gaz Propane
G20/G25 G30/G31
Indice de Wobbe inférieur (15°C;1013mbar) MJ/m
3
h 45,67 / 37,8 80,58 / 70,69
Pression nominale d’alimentation mbar 20 / 25 30 / 37
Pression minimale d’alimentation mbar 17 / 17 20 / 25
Brûleur principal 13 inject. diam. mm 1,30 / 1,45 0,77 / 0,77
Opercule du bloc gaz diamètre mm 4,7 ---- / ----
Consommation (15°C; 1013mbar)(*) m
3
/h 2,72 / 3,32 ---- / ----
Consommation (15°C; 1013mbar) (*) Kg/h ---- / ---- 2,02 / 2,02
Pression gaz au brûleur maximale - minimale (*) mbar 11,0 - 2,0/12,7 - 2,5 26,0 - 5,0/34,0 - 6,5
4. REGLAGE DU GAZ
[1mbar = 10,197 mm H
2
O]
4.1 Changement de gaz
IMPORTANT:
La transformation, de gaz naturel (I2E+) en gaz propane, d’une
chaudière à gaz est interdite par la législation belge.
Pour le catégorie II2E+3+ (FRANCE) ce changement est permis en
accord avec les instructions suivantes.
La chaudière peut être adaptée, par un professionnel agréé.
Les opérations à faire sont les suivantes:
1. remplacement des injecteurs du brûleur principal (voir tableau chap.
4);
2. les chaudières équipées au gaz naturel (G20 et G25) sont munies
d’un opercule en sortie du bloc gaz.
Dans le cas d’une transformation d’un gaz GPL en gaz naturel cet
opercule doit être mis en place et vice versa.L’accès à l’opercule se fait
en dévissant la bride de sortie du bloc gaz.
Contrôler sur le tableau Réglage du gaz que le diamètre de l’opercule,
éventuellement installé, est correct (les opercules sont marqués en
centièmes de mm);
3. remplacement de l’étiquette d’identification du gaz;
4. réglage de la puissance maximale de chauffage.
5. Réglage de la puissance d’allumage
6. Réglage du retard d’allumage chauffage réglé à 60” et réglable de 0” à
120”
12
FRANCE
Pour la mise en service, le dépannage
et l’entretien de votre chaudière,
vous pouvez faire appel à
notre réseau de Professionnels et de SAV agréés au
01 41 05 64 64
92532 LEVALLOIS-PERRET
63AU4550
25.6/11.0
23.3/9,7
91
90.4
1.4
7.6
0.4
49.5
0.96
123
7.2
+5
200
0.25
82/42
56/36
16.6
9.7
2.6
8/0.2
6
1
130
3
20-25
30-37
2.72/3.32
2.02/2.00
230 / 50
140
X4D
44
kW
kW
%
%
%
%
%
Kg/h
mbar
°C
%
°C
mbar
bar
°C
°C
l/min
l/min
l/min
bar
l
bar
l
bar
mbar
mbar
m
3
/h
Kg/h
V/Hz
W
IP
Kg.
Certificat CE
Débit thermique max/min
Puissance utile max/min
Rendement à la puissance nominale
Rendement à 30% de la puissance nominale
Perte de chaleur par l’habillage (∆=50°C)
Perte par la cheminée à la puissance nominale
Perte par la cheminée à l’arrêt
Débit fumées à la puissance nominale
Pression résiduelle d’évacuation fumées
Température fumées à la puissance nominale
CO2 (G20)
Température ambiante minimum
Pertes de charge circuit primaire(max) (∆T=20°C)
Pression résiduelle du circulateur
Température chauffage max/min
Température eau chaude sanitaire max/min
Débit ECS ∆T=25°C
Débit ECS ∆T=35°C
Débit ECS minimum
Pression circuit sanitaire max/min
Capacité vase d'expansion
Pression gonflage du vase d’expansion
Volume maximum du circuit chauffage
Pression maximum du circuit chauffage
Pression nominale Gaz Naturel (G20-G25)
Gaz GPL (G30-G31)
Débit gaz à la puissance nominale (G20- G25)
(15°C, 1013 mbar) (G30-G31)
Tension/Fréquence d'alimentation
Puissance électrique absorbée
Degré de protection électriqueage:
Poids
6.DONNÉES TECHNIQUES
23 MI