You are on page 1of 5

Mlle Emilie CLERMONTE (LAP1)

Fiche thématique :

La parité en politique dans le monde, résultats et commentaires

I – Résultats :
La parité hommes / femmes en politique n’est que l’application de la mixité propre à l’espèce
humaine. L’étude réalisée sur le nombre de dirigeantes politiques dans le monde en 2007
démontre que seulement 4,76% des 231 pays qu’ils existent dans le monde sont dirigés par
des femmes. Ce chiffre est identique à celui de 2006. Une liste des pays peut en outre être
dressée :
- Allemagne : Angela Merkel (Chancelière)
- Argentine : Cristina Fernandez de Krichner (Présidente)
- Chili : Michelle Bachelet (Présidente)
- Finlande : Tarja Halonen (Présidente)
- Inde : Pratibha Patil (Présidente)
- Irlande : Mary Mc Aleese (Présidente)
- Libéria : Ellen Johnson-Sirleaf (Présidente)
- Mozambique : Luisa Diogo (1ère Ministre)
- Nouvelle-Zélande : Helen Clark (1ère Ministre)
- Philippine : Gloria Macapagal-Arroyo (Présidente)
- Suisse : Micheline Calmy-Rey (Présidente)
Une autre liste peut être dressée concernant les pays dont les femmes sont chef d’état. Ici elles
n’ont pas de fonction véritablement dirigeante, exécutive, mais plutôt et seulement
représentative :
- Antigua et Barbuda : Louise Lake-Tack (Gouverneure Générale)
Baldwin Spencer (Premier Ministre)

- Canada : Michaëlle Jean (Gouverneure Générale)


Stephen Harper (Premier Ministre)

- Danemark : Marguerite II (Reine)


Anders Fogh Rasmussen (Premier Ministre)

- Monserrat : Deborah Barnes-Jones (Gouverneure Générale)


~ 1 ~
John Osborne (Premier Ministre)

- Pays-Bas : Beatrix (Reine)


Jan Peter Balkenende (Premier Ministre)

- Royaume-Uni : Elisabeth II (Reine)


Tony Blair (Premier Ministre)

- Sainte-Lucie : Pearlette Louisy (Gouverneure Générale)


Stephen Harper (Premier Ministre)

Après avoir dressé une liste des femmes dirigeantes politiques dans le monde en 2007, l’on
peut désormais mettre en exergue la répartition des femmes dans les parlements :

MOYENNE MONDIALE 2007 :

Toutes chambres confondues

Total des parlementaires : 43882


Hommes : 36446
Femmes : 7436
Pourcentage de femmes : 16,6 %

Chambre unique ou chambre basse

Total de parlementaires : 37174


Hommes : 30812
Femmes : 6362
Pourcentage de femmes : 17,1 %

Deuxième chambre ou sénat


~ 2 ~
Total de parlementaires : 6708
Hommes : 5634
Femmes : 1074
Pourcentage de femmes : 16 %

Constat : les femmes en politique au niveau mondial sont en deçà de 20% ce qui démontre
encore que la parité homme/femme est loin d’être acquise.

MOYENNE REGIONALE :

Dans le tableau qui suit, les Régions sont classées par ordre décroissant du pourcentage de
femmes dans la Chambre unique/basse :

Chambre Deuxième Toutes Chambres


unique/basse Chambre/Sénat confondues

Pays nordique 40.8 % … 40.8 %

Amériques 20 % 19.3 % 19.9 %

Europe : pays
membres de l’OSCE
Pays nordiques 19.7 % 17.5 % 19.2 %
inclus

Europe : pays
membres de l’OSCE
Pays nordiques non
inclus 17.6 % 17.5 % 17.6 %

Afrique
subsaharienne 16.6 % 18.5 % 16.8 %

Asie 16.5 % 15.7 % 16.4 %

~ 3 ~
Pacifique 12.4 % 31.8 % 14.5 %

Etats arabes 9.5 % 6.3 %

II – Commentaire :

Comme nous le faisions remarquer précédemment, la parité n’est que l’application de


la mixité propre à l’espèce humaine. Les femmes étant légèrement plus nombreuses que les
hommes dans la population mondiale et française, leur participation à la vie politique devrait
normalement être au moins égale à celle des hommes. L’on se rend compte par l’intermédiaire
des tableaux précédents que ce n’est pas du tout le cas ni en France ni dans la majorité des
pays du monde. Au regard de ces chiffres plusieurs questions peuvent se poser. La première
est de savoir ce qu’est une démocratie quand la majorité de la population ne peut avoir accès
aux postes décisionnels, la seconde est de savoir ce qu’est une démocratie qui accepte les
inégalités et ne fait rien pour les réduire. Souvent l’on nous dit que la démocratie ne fait
aucune différence entre les blancs, les noirs, les riches, les pauvres, les intelligents, les sots,
les femmes, les hommes. Avec des chiffres à l’appui on se rend compte que tout ceci n’est que
mensonge. En effet, force est de constater que dans la réalité des choses cette argumentation
ne tient pas la route et qu’elle est erronée. Elle est erronée parce que ce sont majoritairement
les hommes blancs et riches qui détiennent le pouvoir politique et ceci que ce soit en France,
en Europe, en Occident ou en Amérique latine. En Afrique et en Asie ce sont aussi des
hommes qui détiennent le pouvoir.
La parité est une exception en politique au niveau mondial. En effet, on arrive à
compter les pays qui la respectent sur les doigts d’une main. En Espagne, la loi cadre de 2004
antisexiste, institutionnalise la parité par la discrimination positive et un gouvernement
paritaire de 8 hommes et 8 femmes est mis en place pour la première fois par Zapatero. La
Norvège, quant à elle, à augmenté le nombre de femmes à l’Assemblée et ceci à chaque
élection (actuellement la parité homme/femme en politique est atteinte). Au Libéria, en 2005
Ellen Johnson-Sirleaf est élue 1ère femme chef d’état en Afrique. Au Chili, Michèle Bachelet
devient la 1ère femme président de la république d’Amérique latine, en 2006. Au Rwanda, la
parité parlementaire est totale, mais la prise de parole encore inférieure (est ce pour faire
bonne figure que les femmes sont présentes ? telle est la question que l’on peut être amené à
se poser. En France et dans la plupart des pays du monde, quand les femmes réclament la
parité, on leur répond que les favoriser peut entraîner une surenchère de toutes les minorités,
favoriserait le communautarisme, et diviserait l’unité nationale. Mais nous ne sommes ni une
minorité, ni une communauté, nous sommes plus de la moitié de l’humanité. La question que
l’on peut légitimement se poser en tant que femme est de savoir quelles est cette unité
nationale qui nous oppresse et nie nos droits ? On peut citer l’exemple de Benazir Bhutto, ex-
premier ministre du Pakistan, qui fut la première femme à ce poste dans un pays musulman.
Par son assassinat du 27 décembre 2007, lors d’un meeting politique à Rawalpindi, l’on
constate que la femme, dans certains pays, n’est pas encore la bienvenue dans le monde
politique apparemment réservé aux hommes.

~ 4 ~
~ 5 ~