You are on page 1of 4

OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE & DE LA PROMOTION DU TRAVAIL

INSTITUT SUPERIEUR DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DE
SAFI

EXERCICES DIAGRAMME D’ETATS TRANSITION ET
DIAGRAMME D’ACTIVITÉ

Exercice 1 :
On considère une boîte de vitesses automatique de voiture. La boîte au démarrage est au point mort. La marche arrière
ainsi que la position parking peuvent être enclenchées à partir du point mort. La première marche avant peut également
être enclenchée à partir du point mort. En revanche, les autres marches avant, la seconde et la troisième, sont
enclenchées en séquence: 1 2 3 pour une accélération, et 3 2 1 pour une décélération. Seule la marche arrière, la
position parking et la première marche avant peuvent être ramenées directement au point mort.

Exercice 2 :
On désire modéliser le mécanisme d'une montre digitale. Une montre digitale simple comporte un affichage et deux
boutons de réglage. On considère pour l'instant la montre avec deux modes de fonctionnement (affichage et réglage). Le
mode réglage possède deux sous-modes (réglage des minutes et réglage des heures). Le bouton A est utilisé pour
changer de mode, ce qui s'effectue de manière cyclique:
affichage réglage minutes réglage heures affichage...
Dans les deux sous-modes de réglage, le bouton B permet d'augmenter d'une minute ou d'une heure chaque fois qu'il est
appuyé. On ajoute ensuite les modes chronomètre et alarme à la montre. L'alarme se programme avec le bouton B (de la
même manière que le réglage simple de la montre). Le chronomètre est lancé et stoppé également avec le bouton B. Le
passage d'un mode à l'autre s'effectue toujours avec le bouton A:
affichage réglage alarme chronomètre affichage...
Le chronomètre fonctionne en parallèle avec les autres modes, et l'alarme possède un état interne (activée ou désactivée),
indépendant des autres états, qui se règle avec le bouton B.
Exercice 3 :
On rajoute à l’exercice 2 un bouton C à la montre pour étendre les fonctionnalités du chronomètre. Le bouton B sert
alors à la mise en route, à l'arrêt et à la reprise du compteur. Le bouton C permet de suspendre ou de reprendre
l'affichage, il remet également le compteur à zéro si le chronomètre est arrêté.

Exercice 4 : DISTRIBUTEUR DE BILLETS

Décrire le fonctionnement d'un distributeur de billets. Le client introduit sa carte dont la validité est immédiatement
vérifiée. Il est ensuite invité à saisir le code de la carte. Après trois tentatives infructueuses, la carte est avalée. Sinon le
client peut indiquer le montant qu'il désire retirer, le solde de son compte bancaire est alors consulté pour s'assurer que le
retrait est possible. En cas de solde insuffisant, le client en est informé et peut alors saisir un montant inférieur. Si le
solde du compte est suffisant, le distributeur restitue la carte et délivre alors les billets accompagnés d'un reçu.

Exercice 5 : CONNEXION TELNET

Décrire la connexion d'un client à un serveur telnet. On considère trois protagonistes: le client, le démon telnet (i.e. le
serveur logiciel) et la machine serveur. Une fois la connexion établie entre le client et le serveur, le démon demande un
mot de passe au client, ce dernier dispose de trois tentatives avant que la connexion ne soit rompue. Les tentatives
infructueuses sont enregistrées dans un fichier sur le serveur. Une fois l'identification faite, un terminal est ouvert et
l'utilisateur peut alors saisir des commandes qui sont interprétées par le démon et exécutées sur le serveur. La commande
exit déconnecte le client du serveur.

Page : 1 ANNEE DE FORMATION 2008/2009 W.JAKJOUD
OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE & DE LA PROMOTION DU TRAVAIL
INSTITUT SUPERIEUR DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DE
SAFI

Page : 2 ANNEE DE FORMATION 2008/2009 W.JAKJOUD
OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE & DE LA PROMOTION DU TRAVAIL
INSTITUT SUPERIEUR DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DE
SAFI

Revision : Diagramme de classes
On désire automatiser la gestion d’une petite bibliothèque municipale. Pour cela, on a analysé son
fonctionnement pour obtenir la liste suivante de règles et d’affirmations :
• Les adhérents ont un prénom (chaîne de caractères) et un nom (chaîne de caractères).
• La bibliothèque comprend un ensemble de documents et un ensemble d’adhérents.
• Les adhérents sont inscrits ou désinscrits sur une simple demande.
• De nouveaux documents sont ajoutés régulièrement à la bibliothèque.
• Ces documents sont soit des journaux, soit des volumes.
• Les volumes sont soit des dictionnaires, soit des livres, soit des BD.
• Les documents sont caractérisés par un titre (chaîne de caractères).
• Les volumes ont en plus un auteur (chaîne de caractères). Les Bd ont en plus un nom de destinataire (chaîne
de caractères).
• Les journaux ont, outre les caractéristiques des documents, une date de parution (une date).
• Seuls les livres sont empruntables.
• Un adhérent peut emprunter ou restituer un livre.
• Les adhérents peuvent emprunter des livres (et uniquement des livres) et on doit pouvoir savoir à tout
moment quels sont les livres empruntés par un adhérent.
• Un adhérent peut emprunter au plus 3 livres.
• La date de restitution d’un livre emprunté est fixée au moment du prêt. Cette date peut être prolongée sur
demande.
Travail demandé
Réalisez le diagramme de classes permettant d’automatiser la bibliothèque municipale.
Définissez les attributs et les méthodes de chaque classe de ce digramme, ainsi que le type et les cardinalités
des associations entre les classes.

Solution

Les inscriptions dans une école fonctionnent de la façon suivante. Au début de chaque
semestre, un catalogue des cours proposés est fourni par la scolarité aux étudiants. Chaque
cours est décrit par un certain nombre d'informations, en particulier, l'enseignant, le cursus et

Page : 3 ANNEE DE FORMATION 2008/2009 W.JAKJOUD
OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE & DE LA PROMOTION DU TRAVAIL
INSTITUT SUPERIEUR DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DE
SAFI

les pré-requis.
Ce catalogue ne peut être créé avant que tous les cours ne soient affectés à des enseignants. Pour cela, chaque
enseignant accède au système d'inscription pour indiquer les cours qu'il prévoit d'enseigner. Les étudiants
doivent remplir des fiches d'enregistrement qui indiquent leurs choix de cours. L'étudiant standard doit suivre
4 enseignements choisis dans le catalogue. Il devra indiquer aussi deux cours supplémentaires. En effet, il se
peut que, parmi les 4 cours choisis, l'un des cours soit trop plein ou abandonné par manque d'étudiants.
Chaque cours doit en effet être dispensé à au moins 5 étudiants et au plus 30 étudiants. Si un cours est choisi
par moins de 5 étudiants, il est supprimé. Ces fiches sont gérées par la scolarité. Une fois la période
d’inscription terminée, un programme est exécuté pour affecter les étudiants aux cours. Dans la plupart des
cas, les étudiants obtiennent ce qu'ils ont choisi. Après que tous les étudiants aient été correctement affectés
aux différents cours, un listing est imprimé pour chaque étudiant pour vérification. Une fois la sélection de
cours d'un étudiant validée, l'information est transmise au système de facturation qui facturera l'étudiant pour
son semestre.
Travail demandé
On souhaite analyser les besoins de ce système d'inscription.
1. Donner les acteurs de ce système
2. Donner le diagramme des cas d'utilisation du système
3. Décrire le scénario principal de chaque cas d’utilisation par un diagramme de séquence

Page : 4 ANNEE DE FORMATION 2008/2009 W.JAKJOUD