Ijnversité de Metz IllT Thionville-Yutz S lMl - Mathématiques

Exo

I-

Croissance

- Thermo-inactivation

(revoir Doc D3)

Croissance microbienne
a. Une levure, se divisant par bourgeonnement, engendre théoriquement après n

générations (divisions) une population de N individus, selon

:

N=

No.2n

Sachant par ailleurs que I'augmentation du nombre de levures dans le temps peut également s'écrire en fonction du taux de croissance spécifique (p) selon :

N = No.exp(p

.r)

rehouvez la relation simple qui lit p et g, le temps de génération doublement).

(: temps

de

b. Des prélèvements de la surface de la planète Mars ont révélé I'existence de microorganismes dont la croissance se caractérise par l'obtention de 3 cellules-filles à partir

d'une cellule-mère.
b.1. Ecrire l'équation décrivant l'évolution du nombre de ces micro-oragnismes en fonction du nombre de générations, en conditions non limitantes.

b.2.En supposant un taux de croissance identique entre les micro-organismes des deux
planètes dans des conditions données, quel serait le temps de génération des cellules martiennes si celui des bactéries terreskes est considéré égal à 20 min dans ces conditions ? (On donne : ln3 / ln2 = I,6 )

Thermo-inactivation
Des expériences de thermo-inactivation sont réalisées à I'aide de bactéries indicatrices
(B ac

illus

ste ar ot hermop

hi lus).

Une suspension bactérienne de titre connu (No = l.2xI0e ufc I mL ) est introduite dans des capillaires stériles. Chacun est scellé et placé pendant un temps donné dans un bain-marie
à température contrôlée.

Après application de ces différents couples (temps - température), la teneur bactérienne résiduelle (,V ) est obtenue. Chaque valeur du tableau suivant est la moyenne de 3
expériences indépendantes

60"c
t (min)
0 2

65'C
log(NNo) t (min) N (ufc/ml)
log(NA{o)

70'c
t (min)
0

N (ufc/ml-)

N (ufc/ml-) 1,2.10^(g)
5, I . 10^(8) 1,3 . 10^(B)

log(NÀIo)

r,2.10^(9)
1,0.10^(9)
7

0,000
-:0,079

0

1,2,10^(9)
7

0,000
-0,222
-0,7 17

0,000
-0,372

2 4
6

,2.

10"(8)

2 4
6

4
6

,5. 10^(8)

-0,204
-0,3 63

2,3. 10^(8)
1

-0,965 -1,446

5,2. 10^(8)

,8. 10^(8)

-0,824

4,3. 10^(7)

Frédéric Quignon

unversité de Metz IUT Thionville-Yutz S lMl - Mathématiques
8

2,9. 10^(8)
1,7

-0,632

8

9,0.10"(7) 5,0.10^(7)

-L,I25
- 1,3

8

1,3.10^(7)
5,4. 10^(6)

-1,965 -2,347

10

.10^(8)

-0,849

10

80

10

1.

t:2 : c. t: 8 min et une température de 65oC (On donne ; lo9(6) z 0,778 log(912): 0.653
2.
modèle exponentiel décroissant tel

Retrouvez la valeur numérique de log(N/No) pour a. min et une température de 65'C b. t 10 min et une température de 70oC
log(314)

= =

- 0,125 )

Pour une température donnée, le modèle cinétique

(N

f

(t) ) utilisé est un

= N0.10^ (- t I D) Réécrire cette équation pour faire apparaître une relation linéaire du type y

que'

1g

:

ax + b.

3.

Une analyse ancienne de ces mêmes résultats avartfaitapparaître les valeurs

suivantes pourD : 1.15 min 0.59 0.87 a. Tracez approximativement les droites obtenues avec ces valeurs de D (et

min
:

min

logNo

9.1).

b. Réassociez chaque valeur de D à la bonne température expérimentale. c. Quelle est la définition de D ?

4.
5.

Combien de temps faut-il pour abattre la teneur bactérienne de 2 unités logarithmiques à 70oC, 65'C et 60oC, dans les conditions de l'expérience

?

Faut-il plus de temps pour abathe 999% de la population bactérienne à 70oC que pour en abattre 99% à 65'C ?
De la même manière que :/y' = N0'10^(- t I D), on définit :t = t0.10"(-T I z) a. Quelle est la définition de z ? b. Démontrez que l'on peut obtenir la relation suivante : log(t I t. ) = (T - T') / z (avec t* et T*, resp. le temps et la température de traitement de référence.)

6.

Frédéric Quignon

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful