You are on page 1of 36

Filière Filière Filière Filière : :: : Génie Civil

Niveau Niveau Niveau Niveau : :: : 5
em
année

Rapport de Projet :

Sujet Sujet Sujet Sujet : :: :
Elaboration de feuilles de calculs sous Excel relatives aux
Instabilités, selon les 3 normes :CM66, Add 80 et EC3

Réalisé par :
HAKMI Mohammed
BOULEHFA Ibtihal

Encadrés par :
Mr. TAJ Mourad




Année Universitaire : 2013/2014
Université Mohammed Premier Université Mohammed Premier Université Mohammed Premier Université Mohammed Premier - -- - OUJDA OUJDA OUJDA OUJDA- -- -
Ecoe !ationae des "ciences A##i$%ées Ecoe !ationae des "ciences A##i$%ées Ecoe !ationae des "ciences A##i$%ées Ecoe !ationae des "ciences A##i$%ées
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 2

Sommaire
Introduction Aux instabilités 4

I. Feuilles de Calculs Relatives au Déversement 5

A. Vérification Selon le CM66 :
1) Cadre Théorique du Déversement :
Application sur Excel (section rectangulaire)
2) Cadre Réglementaire du Déversement :
Application sur Excel (section doublement symétrique)
B. Vérification Selon l’Additif 80:
1) Cadre Théorique du Déversement :
2) Cadre Réglementaire du Déversement ::
Application sur Excel (section doublement symétrique)
C. Vérification Selon Euro Code 3:
1) Cadre Théorique du Déversement :
2) Cadre Réglementaire du Déversement ::
Application sur Excel
II. Feuilles de Calculs Relatives au Flambement 19

A. Vérification Selon le règlement CM66 :
1) Cadre Théorique du Flambement :
Application sur Excel (section rectangulaire)
2) Cadre Réglementaire du Flambement:
Application sur Excel
B. Vérification Selon l’additif 80:
1) Cadre Théorique du Flambement :
2) Cadre Réglementaire du Flambement :
Application sur Excel (section doublement symétrique)
C. Vérification Selon Euro Code 3:
3) Cadre Théorique du Flambement :
4) Cadre Réglementaire du Flambement :
Application sur Excel



Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 3

III. Feuilles de Calculs Relatives au Voilement 27
A. Vérification Selon le règlement CM66 :
3) Cadre Théorique du Voilement :
4) Cadre Réglementaire du Voilement :
Application sur Excel
B. Vérification Selon Euro Code 3:
5) Cadre Théorique du Voilement :
6) Cadre Réglementaire du Voilement:
Application sur Excel

C. Vérification Selon l’additif 80:
3) Vérification des semelles :
Application sur Excel
4) Vérification des âmes :

Bibliographie 36














Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 4


&ntrod%ction A%' insta(iités
Le but recherché par le calcul des structures en charpentes métallique est de
concevoir une structure résistante et stable par rapport aux actions qui lui sont
appliquées, cette stabilité doit être vérifiée sur le plan global de la structure ainsi qu’au
niveau de chaque élément,
Veillez sur la sécurité de l’ouvrage, revient à vérifier que les déformations restent
admissibles, et ne constituent pas un risque d’instabilités de la structure, les trois
grandes familles d’instabilité qu’on étudiera sont ; Flambement, Déversement,
Voilement
Notre tâche consiste en l’élaboration de feuilles de calcul sous Excel permettant de
vérifié le risque d’instabilité, pour chaque types de profilé saisi par l’utilisateur de ces
feuilles.

Ce document constitue un petit manuel explicatifs des d’instabilités majeures et
comment les vérifier en utilisant les feuilles de calculs élaborées

Le travail sera organisé de la manière suivante :
- Aperçu Théorique et règlementaire sur l’Instabilité
- Explication d’un exemple illustratif sous Excel
- Remarques

Nous allons reprendre des exemples avec les valeurs numériques utilisées pendant
le cours ou sur le livre de Jean Morel, bien qu’il contient quelques erreurs de calcul
que nous avons corrigées , puis nous allons établir des comparaisons entre les
résultats des différents cadres réglementaires ( CM66,Additif 80 et Euro Code).









Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 5

I.: Feuilles de Calculs Relatives au Déversement
A : Vérification Selon le règlement CM66 :
1) Cadre Théorique du déversement :
Pour une poutre rectangulaire, l’étude théorique du déversement conduit à
l’équation différentielle classique du déversement :
o`[
oz`
+
H
0
`
E. I
¡
. 0. z
∗ [ = u
Avec ;
[ : Angle du à la rotation autour de yH
0=
H
0x
: c’est le moment de flexion du au déversement
E : module de Young
Iy : Moment d’inertie suivant y
La résolution de cette équation serait sous la forme suivante :

[ = Acos(k. z) +Bsin(kz)

k =
H
0
¸
E. I
¡
. 0. z

Les conditions aux limites donnent :
z = u → [ = u → A = u
z = l → [ = u → Bsin(kl) = u Donc
Si B = u → [ = u vz pos Jc risquc Jc Jc:crscmcnt
Si B = u → k =
n
l
→ M
û
=
a.
¸
F. I
y
. 6. z
|
→ o
k

Si o
e
> o
k
La poutre risque de deverser Si o
e
<
o
k
Pas de risuque de deversement
M
û
· Noment Ciitique ue ueveisment
o
k
: Contiainte ciitique ue ueveisment

Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 6

Application sur Excel : (profilé à section rectangulaire)
Nous allors traiter deux longueurs de profilé L=3m et L=8m afin de pouvoir constater
l’infuluence de la longueur sur le comportement du profilé .
• Cas 1 : L=3m
❒ Caractéristiques de la section 1 :
h= 400 mm e= 30 mm
n
e
= 235 Mpa ; E = 21û CPa ;
C = û, 4 ∗ E = 84 CPa


Pour Repporter ces données sur la feuilles de calcul Excel que nous avons établi il
faut remplir les cellules colorées en vert en réspectant le système internationale
d’unités

Fig 1 :saisie des caractéristiques du profilé
❒ Caractéristiques de la section 2 :
Cette partie du diragramme sert a calculer les caractéristiques relatives à l’inertie et la
torsion de la section en focntion des données des caractéristique 1 :

Il s’agit en effet des moments quadratiques ( inerties) suivant les axes z et y (. I
z
et . I
y
)
l’inertie de torsion autour de x. ]
x
et v vv v , hauteur de la fibre extreme.


Fig 2 :Calcul des caractéristiques du profilé

Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 7


❒ Resultats :
Cette partie du diagramme ,calcul et affiche les résultats relatives au deversement
du profilé, M
û
eto
k
et effectue une comparaison avec la contrainte limite d’élasticité
Pour le cas étudié nous trouvons les valeurs suivantes

Fig 3 : Résultat de la vérification de déversement pour L=3m
• Cas 2 : L=8 m
❒ Caractéristiques de la section 1 :

On garde les memes caractéristiques de la section , a l’exception de la longueur l=8m


Fig 4 : Caractéristique de la section
❒ Caractéristiques de la section 2 :

Les caractéristiques d’inertie et de tortion restent inchangées (il ne dépendent que
des dimension transversales de la section)
❒ Resultats :


Fig 5 : Résultat de la verification de dévérsement pour L=m
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 8

❒ Comparaison :

D’après les résultats de déversement que nous avons trouvés a l’aide de la feuille de
calcul nous pouvons clairement constater l’influence de la longueur du profilé sur sa
vulnérabilité au deversement.
Pour L= 3m :
o
e
= 235 < o
k
= 315 Mpa Pas de risque de deversmeent du profilé
Pour L= 8m :
o
e
= 235 < o
k
= 118 Mpa Risque de dévérsement du profilé pour o
k
= 18

❒ Conclusion : le risque de deversement d’une poutre est proportionel a sa
longueur ,plus celle-ci augmente plus le risque de déversment croit !

2) Cadre Réglementaire:
L’aspet reglementaire du CM66 se restreint à la verification du deversement dans le
domaine élastique pour les profilé ayant une forme doublement symetrique ou les
structures en trellis ,on devra se referer a l’additif 80 si l’on veut prendre en compte
l’ élasticité de l’acier
• Pour un profilé a section doblement symétrique ( section en I)
Pour une poutre en I, le cadre règlementaire du déversement CM66 conduit à l’expression de
la contrainte de non déversement sous la forme suivante
o
d
|
daN
mm
2
] = 4ûûûû ∗
I
y
Ix

H
2
|
2
∗ (D- 1) ∗ B ∗ C
Avec :
D = _1 +û, 15ó
]
I
y

|
2
H

C : coefficient qui dépend du type de charge,
C=1,365 : pour une charge concentrée au milieu
C=1,132 : Pour une charge uniformement répartie
B : coefficient qui dépend de la position de la charge ,
B=1 :Pour une chargé appliqué en fibre neutre
B = _1 +(û, 4û5
C
D
)` -û, 4û5
C
D
Pour une charge appliqué au niveau de la membrure sup
B = _1 +(û, 4û5
C
D
)` +û, 4û5
C
D
Pour une charge appliqué au niveau de la membrure inf
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 9

Si o
d
¸ o
e
Pas de risque de deversement
Si o
d
< o
e
Possibilité de déversmement il faut vérifier l’influence de l’élancement
On Calcul d’acord coefficient d’élancement 2 =
|
h
_
4
B∗C

I
x
I
y
(1 -
o
d
o
e
)`
Puis le Clacul du coefficient de flambement : K
d
=
K
û
1+
o
d
o
e
(K
û
-1)

Avec :

Finalement on vérifie la condition de non déversement suivante :
Si : o
J
∗ K
d
¸ o
e
· Aucun r|•€ue de de•er•ement
Si : o
J
∗ K
d
> o
e
· ‚a pƒutre de•er•era
Avec :
o
J
est la contrainte maximale de flexion , due au moment maximal de flexion M
J

o
J
=
M
J
∗ H
2 ∗ I
y

Application sur Excel:(profilé en I selon CM66)
❒ Caractéristiques de la section 1 :








Pour repporter ces données sur la feuille de calcul Excel que nous avons avons établi
il faut remplir les cellules colorées en vert en réspectant le système internationale
d’unités

„= …,† m
‡= …,ˆ‰ m
e= u,uˆ m
a= u,u…†m
Š= u,ˆ m

Œ
= ‰ˆu Hpo
•= ‰…u Ž•a
Ž= •ˆ Ž•a

Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 1


Fig 6 : Saisie des caractéristiques 1
❒ Caractéristiques d’inertie de la section :

Fig 7 : Caractéristique d’inertie de la section
❒ Calcul des coeffcients:
Fig 8 : Coefficients des charges
❒ Résultats :
1) Verification de deversement :

Fig 9 : Résultat de la vérification de déversement



¸ ‘

Le profil est susceptible de déversé , il faut donc vérifier l’élancement !




Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 11


2) Verification de l’élancement :
Fig 10 : Résultat de la vérification de l’élancement
”ans cet e•em•–e on —u••oseia que –a •outie ˜–ec‡ie sous –™e˜˜et ue son •oius
•io•ie –ois ušune manutension ( –eva›e ) (N˜ ma• (•oius) ),
—i –e •io˜i–œ est soumis a une ˜–e•ion ma•ima–e sous –šœ˜˜et ušautie c‡ai›es ,
–šuti–isateui uevia iem•–ii –a ce––u–e N˜ ma• (autie) N˜ ma• (autie) N˜ ma• (autie) N˜ ma• (autie) •ai –a va–eui uu moment
ma•ima– consiueiœ , –e •io›iamme •ienueia automatiquement –e ma•imum
entie Mf max (autre) et Mf max (poids)
•e •oius –inœique ue ce •io˜i–œ est : ›= u,ž•†ŸA ( A : section uu •io˜i–œ )
A=(‡Ÿa+‰ŸŠŸe) =ˆ…• uaN¡m
•e moment ma•ima– ue ˜–e•ion est majoiœe ue ˆu % •oui •ienuie en com•te –es
a–eas uu –eva›e..
❒ Conclusion :
•e iesu–tat •iouve que o
J
> o
e
¡K
d
en e˜˜et 42, 5 Mpa > S…,6 Hpo
•a •outie ueveiseia •enuant –šo•œiation ue –eva›e •a •outie ueveiseia •enuant –šo•œiation ue –eva›e •a •outie ueveiseia •enuant –šo•œiation ue –eva›e •a •outie ueveiseia •enuant –šo•œiation ue –eva›e





Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 12

B: Vérification Selon l’additif 80:
1) Cadre Théorique du déversement selon l’additif 80:
Il se base sur l’aspect théorique du déversement présenté par le CM66 vu ci-avant,
2) Cadre Réglementaire du déversement selon l’additif 80:
I– ˜aut veii˜iei ici que :
M
D
> M
J
avec avec avec avec M
D
= M
P
∗ K
D

Où :N
D
: moment ultime de déversement
avec avec avec avec : :: :

N
p
: Moment plastique
et
K
D
: Coe˜˜icient ue ueveisement



Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 13

Application sur Excel: (profilé en I selon additif 80)
❒ Caractéristiques de la section 1 :





A



Fi› …… : caiactœiistique … ue –a section
❒ Caractéristiques d’inertie de la section:

Fi› …‰: caiactœiistique uineitie ue –a section




H= 1,5 m
h= 1,42 m
e= 0,04 m
a= 0,015m
b= 0,4 m


= ‰ˆu N•a
E= 210 Gpa
G= 84 Gpa
A reporter sur les cellules colorées en vert
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 14

❒ Résultats ( additif 80):


Fi› …S: iœsu–tat ue –a veii˜iction ue uœveisement se–on –šauu •u
❒ Conclusion :
Nous tiounvons que M
J
= ……ž†S uaN.m ……ž†S uaN.m ……ž†S uaN.m ……ž†S uaN.m a–ois que M
P
∗ K
D
= …u•žu† …u•žu† …u•žu† …u•žu† uaN.m uaN.m uaN.m uaN.m
Le moment de flexion est toujours dominant par rapport au mome,t ultime de
déversement–a section ueveiseia –a section ueveiseia –a section ueveiseia –a section ueveiseia
C: Vérification Selon l’Euro Code 3:
1) Cadre Théorique du déversement selon l’EC 3:
L’Euro-Code 3 reprend l’étude théorique fournit par le CM66 , qui conduit à
l’équation différentielle générale du déversement :
F.
0
4
ß
0z
4
+
0
2
ß
0z
4
+W. ß = û
Si on prend V=0 on retrouve l’équation classique du déversement :
0`ß
0z`
+
M
û
`
F. I
y
. 6. z
∗ ß = û
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 15


2) Cadre Règlementaire du déversement selon l’EC 3:
Le règlement de l’Euro-Code 3 propose la vérification de déversement selon la formule
suivante :
Avec :
y
M1
: Coefficient en fonction de la classe de section ( pris =1,1)
[
w
: Coefficient qui dépend du type de charge.

w
ŒI ¡
, w
pI ¡
: sont respectivement le module de flexion élastique et plastique suivant y
_
L1
: Coefficient de réduction pour le déversement.
¿
‚T
dƒ|t etre tƒujƒur• |nJœr|eur à 1
Avec


M
cr
· Le moment critique de déversement calculé par l’expression :
(I
y
joue le role de I
z
dans notre cas )
K et Kw sont deux coefficients en fonction du type d’appuis la travée ( Kw est pris
toujours =1) C
1
=1,13
A noter qu’on peut aussi tirer la valeur de ¿
‚T
ont utilisant les tableaux et abaques
fourni par l’Euro-code
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 16

Application sur Excel:(profilé en I selon EC 3)
❒ Caractéristiques de la section 1 :








Fi› …ˆ : saisie ues caiactœiistiques ue –a section
❒ Caractéristiques d’inertie et de flexion de la section:

Fi› …†: caiactœiistiques ušineitie et ue ˜–e•ion ue –a section
PS : Le Modulee de flexion élastique nécessite la conaissance de la section efficasse de
la section , cette section (A
eff
) est calculé pour les profilé de classe 4 , qui voilent avant
meme d’atteindre leurs limites élastique ( ref : Classification des profilés métalliques
selon l’EuroCode 3)

„= …,† m
‡= …,ˆ‰ m
e= u,uˆ m
a= u,u…†m
Š= u,ˆ m

Œ
= ‰ˆu Hpo
•= ‰…u Ž•a
Ž= •ˆ Ž•a
A reporté sur les cellules colorées en vert
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 17

❒ Resultat EC3 :
Fi› …6 : Rœsu–tats ue –a vœii˜ication se–on –š•C S
Le coefficient d’élancement est égale à 2,26 , donc supérieur a la valeur limite 0,4 , le
profilé peut devrsé , il faut alors continuer la vérification
Fi› …ž :: —uite iœsu–tats ue –a vœii˜ication se–on –š•C S



Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 18

❒ Conclusion :
M
J
= …u•ž•† …u•ž•† …u•ž•† …u•ž•† uaN.m uaN.m uaN.m uaN.m a–ois que
¿
‚T
∗ ß
w
∗ W
p| y

o
e
y
M1
= 1û4ó2û uaN.m uaN.m uaN.m uaN.m –e moment ue ˜–e•ion est toujouis
uominant •ai ia••oit au mome,t u–time ue uœveisement
–a section ueveiseia –a section ueveiseia –a section ueveiseia –a section ueveiseia




















Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 19

II.: Feuilles de Calculs Relatives au Flambement
A : Vérification Selon le règlement CM66 :
1) Cadre Théorique du flambement :
Pour une poutre rectangulaire, l’étude théorique du flambement mène à l’équation
différentielle du second ordre suivante :
0`y
0z`
+u ∗ y = û
Avec : u = _
N
FI
; où
N : Effort normal de compression centré appliqué dans l’axe (OZ) ;
E : Module de Young ;
Iy : Moment d’inertie minimal ;
La solution générale est de la forme :
y=A *sin (u)*z +B *cos (u) ∗ z
Les conditions aux limites donnent :
z = û → y(u) = u → B = u
z = |
û
→ y(lu) = u → Asin(o ∗ lu) = u
Deux cas sont alors possibles :
- Si •|n(u ∗ |û) = û, A=0 et quel que soit z y(z)=0, dans ce cas seul l’équilibre
rectiligne est possible.
- si •|n(u ∗ |û) = û, u ∗ |û = k ∗ H
Soit : u =
k∗H

=_
N
FI

D’où : N=
k`∗H`∗FI
|û`


- si K=0, N=0, la poutre est rectiligne, pour qu’elle reste fléchie il faut que K soit au
moins égal à 1ce qui conduit à la valeur minimale de N, correspondant à un
équilibre fléchi de la poutre qui vaut :
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 2

N
K
=
H`∗FI
|û`

N
K
: force critique d’Euler
A la force critique d’Euler N
k
correspond la contrainte critique σ
K
= N
k
/A.
Lorsque :
-
σ
K >
σ
e
: aucun risque de flambement n’est à craindre et la ruine survient pour σ
=
σ
e
- σ
K <
σ
e
: il y a ruine par flambement dès que σ
=
σ
K

Remarque :
D’une manière générale selon les conditions aux appuis, la force critique d’Euler
vaut :
N
K
=m∗
H`∗FI
|û`

Avec :
l
0
: longueur réelle de la barre en introduisant en introduisant la longueur de
flambement l
K ,
elle s’écrit alors :
N
K
=
H`∗FI
|k`
a•ec l
K
=

Vm

Des calculs analogues à ceux que nous avons déjà effectués conduisent à des équations
différentielles de déformées qui se résolvent aisément et qui conduisent à des valeurs
de m et de l
K

Application sur Excel :(profilé à section rectangulaire)









e= u,S m
„= u,ˆm
•= u,†m
A= u,…‰m `
N=u,9NN
A reporté sur les cellules de caractéristique de la
section sous Excel

Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 21


Fig 1 :saisie des caractéristiques du profilé
ensuit et en fonction du type d’appui on calcul la longuer du flambement ainsi que la
contrainte critique d’Euler , et on compare cette derniere avec la contrainte limite
d’élasticité :
l’utilisateur doit spécifier le type d’apuis âr le biais d’une liste déroulante :

Fig 2 : vérification du flam!ement de la section
Dans cet exemple la poutre flechie des que la contrainte atteint la valeur critique
d’euler
2) Cadre Réglementaire:
la théorie d’Euler établie pour des poutres idéale reste insuffisante en raison des
imperfections de centrage et de rectitude . il est donc impératif de prendre en compte
ces imperfections.
méthode de DUTHEIL :
cette méthode ennonce que sous un effort de compression N, une barre initialement
droite prend une flèche à mi-hauteur f telle que :
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 22


ensuite la méthode consiste à résoudre l’equation du second ordre suivante , pour
trouver la valeur du cuefficient K :

d’où l’on tire K :

NB : les règles de CM66 proposent des tableaux qui donnent K en fonction de λ, ce
qui évite le calcul de la formule ci-dessous.
enfin connaissant K , il reste à vérifier que :

exemple d’application sur Excel :
On reprend le même exemple établi dans le cadre théorique :

Fig 3 : vérification du flam!ement de la section selon le C"##
Dans cet exemple nous avons toujours risque de flambement






Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 23

B : Vérification Selon l’additif 80:
1) Cadre Théorique du flambement selon l’additif 80:
L’étude théorique du flambement se base sur l’aspect théorique du flambement
présenté par le CM66 vu ci-avant,
2) Cadre Réglementaire:
Cette vérification s’appuie sur le comportement élasto-plastique de l’acier, elle est
plus rapide et plus scientifique que la méthode précédente.
Cette méthode consiste à vérifier que :

Avec :
- Np : effort normal de plastification qui vaut pour une section d’aire A :
Np=A*σ.
- K
0
: coefficient du plus grand des élancements λ
x
et λ
y,
à tirer à partir de
l’abaque ci-dessous. (avec K
0
=1/N )

Fig 4 : cour!es europeennes de falam!ement
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 24


exemple d’application sur Excel :
On reprend les donné du même profilé établie dans le cadre théorique :

Fig 5 : vérification du flam!ement de la section selon l$additif %
C : Vérification Selon l’Euro code 3:
3) Cadre Théorique du flambement selon l’Eurocode 3:
Euro Code se base également sur l’aspect théorique du flambement présenté par le
CM66 vu ci-avant,
4) Cadre Réglementaire:
On doit vérifier que la sollicitation N de compression doit satisfaire à :

Avec :
βA =1 : pour les sections transversales de classe 1,2 ou 3
βA =1 : pour les sections transversales de classe 4
χ : coefficient de réduction, donné par les courbes de flambement en fonction de
l’élancement réduit.




Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 25

exemple d’application sur Excel :
On reprend les donné du même profilé établie dans le cadre théorique :

Fig # : vérification du flam!ement de la section selon l$eurocode 3


















Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 26









































Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 27

III.Feuilles de Calculs Relatives au voilement
A : Vérification Selon le règlement CM66 :
1) Cadre Théorique du voilement :
la théorie du voilement consiste géneralement à utiliser la méthode énergitiques de
TIMOSHENKO qui détermine une contrainte critique,obtenue dès lorssue le travail des
forces extérieures appliquées atteint le niveau de potentiel interne de la plaque sollicitée.
l’experience montre cependant que cette théorie est insuffisante car les contraintes
critiques calculées ne correspondent que rarement aux contraintes de ruine
expérimentales.
nous ne développons donc pas ici les calculs théoriques du voilement :
- d’une part en raison de leur grande complexité (théorie des plaques).
- d’une autre part parce que les profilés laminés normalisés utilisés en construction
métallique ne sont pas sujet au voilement , leurs ames étant dimensionnées
largement pour éviter tout risque à ce sujet
seuls les profilés reconstituéspeuvent etre sujet au voilement , leur vérification est régie
par les règles CM66 qui proposent desformules empiriques simples que nous allons
examiner.
2) Cadre Réglementaire:
les règles CM66 fixent des formules empiriques simples compte tenu de la mauvaise
connaissance que l’on a des problèmes de voilement .
les règles précisnt que l’on peut se dispenser des raidisseurs intérmediaiares dès lorsque
dans toute section droite d’une poutre , les valeurs des contraintes normale et
tangentielle σ et τ en (daN/mm²) satisfant à :

si cette condition n’est pas satisfaite il faudra prévoir des raidisseurs intermédiaiares ,
disposés de façon à ce que dans tout panneau de longueur d les valeurs de σ et τ en
(daN/mm²) correspondant à chaque section droite satisfant à :

Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 28

Enfin il y a lieu de vérifier les raidisseurs au flambement . Si T l’effort tranchant au
droit d’un raidisseur , ce dernier sera vérifié au flambement pour l’effort suivant :

avec :

τa.ea.ha : étant l’effort tranchant que pourrait supporter l’ame sans raidisseurs soit :

les règles CM66 donnent un abaque qui permet de s’affranchir d’une partie des calculs
de ces formules.
Application sur Excel : (profilé en I selon CM66)
❒ Caractéristiques de la section 1 :

„= …,†• m
‡= …,† m
e= u,uˆ m
a= u,u…m
Š= u,† m

Œ
= ‰S† Hpo
•= ‰…u Ž•a
Ž= •ˆ Ž•a
A reporté sur les cellules colorées en vert de la feuille excel
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 29


Fi› …: saisie ues caiactœiistiques ue –a section
❒ Caractéristiques d’inertie et de surcharge sur section:

Fi› ‰ caiactœiistiques ušineitie et ue suic‡ai›e sui –a section
❒ Vérification du voilement suivant le CM66 :

Fi› S : Rœsu–tats ue –a vœii˜ication se–on –e CN66
PS : le maillage est généré automatiquement en fonction de la longueur du profilé
il varie de 0 à presque L/2. Avec un pas de 2m
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 3

❒ Position des raidisseurs :

Fi› ˆ: •osition ues iaiuisseuis
NB NB NB NB : : : : •oui oŠtenii –a •osition ues iaiuisseuis , i– ˜aut iœsouuie –šœquation ue ˆ
œme

ue›iœ suivante :
ž,9ˆŸu
ˆ
- †ˆŸu` - ˆ†,†6 = u (…)
l’équation donnée par le livre de jean morel contient une érreur .nous avons refait le
calcul pour obtenir l’équation (1)
B: Vérification Selon l’Euro Code 3 :
1) Cadre Théorique du voilement selon l’euro code 3:
Il se base sur l’aspect théorique du voilement présenté par le CM66 vu ci-avant,
2) Cadre Règlementaire du déversement selon l’EC 3:
❒ critères de vérification :
la résistance au voilement par cisaillement doit etre vérifiée lorsque le rapport
d/twde l’ame vaut :
- d/tw >69ɛ : pour des ames sans raidisseurs
- d/tw> : pour des ames comportant des raidisseurs transversaux
intermediaires
❒ méthodes de calcul : post-critique simple
il faut vérifier que l’effort tranchant de calcul est inférieur à l’effort tranchant
résistant , soit V<Vba :
avec : Vba =d*tw*τba/γM1
τba étant la contrainte moyenne de cisaillement , sui est fonction de l’élancement
de l’ame λw :

Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 31

calcul de l’elancement λw :

Kτ étant le coefficient de voilement par cisaillement qui vaut :

❒ interaction entre effort tranchant , moment fléchissant et effort axial
les sections transversales sont considérés comme satisfaisantes ,càd ne nécessitent
pas une détermination de l’influence de l’effort tranchant V sur le moment
résistant de calcul si les deux conditions suivantes sont remplies :
N NN N¸N˜ et v¸vŠa ¸N˜ et v¸vŠa ¸N˜ et v¸vŠa ¸N˜ et v¸vŠa
avec :
- Vba :résistance de calcul de l’ame au voilement par cisaillement.
- Mpl :moment plastique résistant de calcul de la section totale (semelle+ame)
- Mf : moment résistant plastique de calcul de la section constituée des
semelles seules
en présence d’un effort axial N, le moment Mf devra etre réduit en conséquence et
sera déterminé par :

enfin :
- si V≤ 0,5Vba :il n’est pas nécessaire de réduire la résistance de calcul de la
section transversale au moment fléchissant et à l’effort axial , pour tenir compte
de l’effort tranchant.
- si V > 0,5Vba : il faut vérifier :

Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 32

Application sur Excel :
❒ Caractéristiques de la section 1 :








Fi› †: saisie ues caiactœiistiques ue –a section
❒ sollicitations :

Fi› 6: saisie ues so––icitations ue –a section
❒ vérification du voilement

Fi› ž: ciiteie ue vœii˜ication ue voi–ement
‡= …†uu mm
Š˜= ˆuu mm
t= ˆu mm
tw= …† mm
a= ‰•ˆumm
c= ‰uu mm ; u= …ˆ‰u mm
¡y = ‰S† Hpo
A reporté sur les cellules colorées en vert de la feuille
excel

Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 33

❒ vérification de la résistance de l’ame au voilement par la méthode de post-
critique simple :


Fi› •: mœt‡oue •ost-ciitique sim•–e
❒ critère d’interaction :

Fi› 9 : vœii˜ication ue –šinteiaction
C : Vérification Selon l’additif 80
1) vérification des semelles
❒ Caractéristiques de la section 1 :


Fi› …u : saisie ues uonœes
il faut vérifier les conditions suivantes :
- semelles comprimées des profilés en double T :

Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 34


Fi› …… : vœii˜ication ue voi–ement

- semelle comprimée comprise entre le bord libre et le plan moyen de l’ame
ou du raidisseur le plus proche :


Fi› …‰ : vœii˜ication ue voi–ement
- semelle comprimée comprise entre les plans moyens de deux ames ou
raidisseurs voisins :


Fi› …S: vœii˜ication ue voi–ement



2) vérification des ames :
il faut vérifier les inéquations suivantes :
Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 35



Fi› …ˆ: vœii˜ication ues ames se–on –šauuiti˜ •u











Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet Rapport de projet INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES INSTABILITES ENSA ENSA ENSA ENSA - -- -Oujda Oujda Oujda Oujda - -- -

HAKMI Mohammed & BOULEHFA IBTIHAL Page 36

Bibliographie :


- )ac%de sstr%ct%re smetai$%ess eone%rocode3 *Jean More+
- )M,, *Jean More+
- Additi- .0