Vers la convocation de

Fekir face à l’Ethiopie
www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2713 PRIX 20 DA
De nos envoyés spéciaux en France, au Maroc, en Turquie et en Tunisie
Laïb a accepté de le céder pour 300 millions
Sylla, c’est réglé !
Sackey : «Notre attaque fera parler la poudre !»
E
x
cl
u
s
i
f Xavi refait la Coupe du
monde avec Le Buteur
«Les Algériens ont joué avec passion et
patriotisme, ils ont été de vrais guerriers»
«Feghouli et Brahimi ont été
les meilleurs Algériens, je peux
même les mettre dans l’équipe
du Mondial !»
«Dans deux ou trois ans, Feghouli
sera dans un très grand club»
«Dans le 1 contre 1, Brahimi est
l’un des meilleurs au monde»
JSK
Équipe nationale Équipe nationale
Équipe nationale Équipe nationale
Équipe nationale
Équipe nationale
Benlamri s’explique
«Ce qui s’est passé avec le coach
n’était qu’un malentendu»
Broos : «Je ne tolérerai plus
aucun écart disciplinaire !»
USMA
Velud :
«L’attaque
rassure, la
défense pas
encore !»
CRB
Asselah
inquiète
USMH
Benachour :
«Younès est
irremplaçable»
MCA
N
ous avions indi-
qué au cours
d’une de nos
précédentes li-
vraisons que deux Franco-
Algériens sont dans le
viseur de Christian Gour-
cuf, Mehdi Zefane et Ya-
cine Benzia. Les deux
joueurs de l’Olympique
Lyonnais intéressent aussi
la FAF pour rejoindre l’EN
prochainement. Seule-
ment, il faut savoir que ce
ne sont pas uniquement
eux qui intéressent Gour-
cuf. Selon une source cré-
dible, le sélectionneur
s’intéresse au quatuor al-
gérien qui porte les cou-
leurs de l’OL, Nabil Fekir
et Rachid Ghezzal, outre
les deux joueurs déjà cités
Yacine Benzia et Mehdi
Zefane. La même source
indique que Christian
Gourcuf pourrait être
présent dès le samedi 9
août dans les gradins du
stade Gérland de Lyon
pour assister au match
OL-Stade Rennais. Gour-
cuf va aborder ce sujet
très prochainement avec le
président de la FAF, Mo-
hamed Raouraoua.
Il s’entretiendra
avec eux
Une fois au stade de
Gérland, Christian Gour-
cuf va superviser les élé-
ments qui vont jouer. Il est
clair que deux joueurs
sont assurés de commen-
cer cette première rencon-
tre de Ligue1, Nabil Fekir
et le latéral droit, Mehdi
Zefane. Le but de la visite
de Christian Gourcuf à
Lyon est de voir de près les
joueurs et surtout de s’en-
tretenir avec eux. Selon
notre source, Gourcuf
s’entretiendra avec les qua-
tre joueurs en question,
même s’ils ne vont pas être
tous retenus dans l’immé-
diat.
Le sélectionneur
s’intéresse au
rajeunissement
de l’EN
Christian Gourcuf est
très motivé par l’idée de
rajeunir l’efectif de l’EN.
C’est ce que laisse croire
une source très proche du
sélectionneur national,
installé ofciellement il y a
quelques jours. En efet,
partisan farouche du ra-
jeunissement et des pro-
jets à long terme, le projet
de l’ex-entraîneur du FC
Lorient et la politique que
veut adopter l’instance di-
rigée par Mohamed Raou-
raoua vont dans le même
sens. Fidèle à cette philo-
sophie, Gourcuf s’inté-
resse désormais au rajeu-
nissement de l’équipe et
surtout à opérer certains
changements.
La Supercoupe
pose problème
Au cours d’une prochaine
réunion, Gourcuf et Raou-
raoua prendront une décision
fnale quant à cette virée de
Gourcuf, qui coïncide avec le
déroulement de la fnale de la
Supercoupe d’Algérie entre le
Mouloudia d’Alger et l’USM
Alger au stade Mustapha-
Tchaker de Blida. Selon notre
source, il y a de très fortes
chances que Gourcuf aille à
Lyon pour cette mission, alors
que Yazid Mansouri assistera
à la fnale de la Supercoupe
entre le Mouloudia et
l’USMA. Décision fnale dans
les prochains jours.
Hamza R.
02
Équipe nationale Coup d’œil
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
P
résent au stade Kou-
hounou de Cotonou
où il a suivi la ren-
contre Bénin-Malawi
pour le compte de la
première manche du
tour préliminaire de la Coupe
d’Afrique des nations 2015, Chris-
tian Gourcuf est rentré hier en
milieu de journée chez lui en
France. Le sélectionneur national
a suivi la rencontre pour préparer
le match face à l’une des deux sé-
lections citées qui va former le
groupe des Verts en compagnie du
Mali et de l’Ethiopie. Selon une
source crédible, Christian Gour-
cuf suivra aussi le match retour
prévu entre le 1
er
et le 3 août. La
seconde manche aura lieu en efet
à Lilongwe, capitale du Malawi.
D’après la même source, il a été
décidé que Christian Gourcuf
s’envole aussi à Lilongwe pour sui-
vre le match. C’est après concerta-
tion entre le sélectionneur et les
responsables de la FAF que cette
décision a été prise. Le successeur
de Vahid Halilhodzic ne veut rien
laisser au hasard pour préparer
son équipe en vue de ce match.
Gourcuf veut en efet récolter
toutes les informations sur les
deux équipes et notamment leur
comportement à domicile et à l’ex-
térieur. Sachant que les deux
équipes se sont séparées sur un
léger avantage pour les Ecureuils
du Bénin, le match retour sera très
important à suivre puisque ce sera
une véritable bataille sur le terrain
pour arracher une place pour le
dernier tour des éliminatoires. Il
devrait s’envoler deux jours avant
la date du match, qui sera fxée au-
jourd’hui ou demain.
Il rentrera le 4 août
directement à Alger
Comme nous l’avions déjà an-
noncé, Christian Gourcuf sera bel
et bien à Alger le 4 août prochain.
Il s’agit bien de la première visite
du nouveau sélectionneur natio-
nal. Présent au Brésil où il a suivi
les matchs de la Coupe du monde,
notamment ceux de l’équipe algé-
rienne, Gourcuf était rentré direc-
tement en France, pour se reposer,
avant de se rendre au Bénin. La vi-
site du 4 août à Alger sera un
grand événement puisque ce sera
la première visite ofcielle de
Gourcuf, après une visite éclair au
mois d’avril dernier. Lors de cette
visite, Christian Gourcuf se réu-
nira avec le président de la Fédéra-
tion algérienne de football,
Mohamed Raouraoua, et d’autres
responsables de l’instance fédérale.
Au cours de cette première visite,
Christian Gourcuf afrontera la
presse nationale pour la première
fois. Il répondra aux diverses ques-
tions des journalistes algériens,
qui sont tous impatients de re-
nouer avec les points de presse.
Hamza R.
Le sélectionneur ne veut rien laisser au hasard
Gourcuff effectuera le voyage
à Lilongwe pour suivre Malawi-Bénin
Il devrait être le 9 août à Gérland pour suivre OL-Rennes
Gourcuff à Lyon pour Zeffane,
Fekir, Ghezzal et Benzia
C
hristian Gourcuf est un
homme discret, qui n’aime
pas trop s’attirer les feux
des projecteurs. Ceux qui
le connaissent disent qu’il repré-
sente bien le Breton authentique. La
presse française l’a d’ailleurs une
nouvelle fois vérifé ces derniers
temps. En efet, certains de nos
confrères français nous ont révélé
qu’ils ont essayé à maintes reprises
de soutirer quelques mots à l’ancien
coach de Lorient au sujet de l’Algé-
rie, mais en vain. Avant l’ofcialisa-
tion de sa nomination à la tête des
Verts, pas mal de lourds médias ont
sollicité durant des semaines le
technicien français pour connaître
ses propos et la véracité de ses
contacts avec Mohamed Raou-
raoua, mais l’intéressé bottait en
touche et refusait d’en évoquer au
grand public.
«Mes premiers mots
seront en conférence
de presse»
Samedi dernier et à l’issue de la
réunion du Bureau fédéral, Chris-
tian Gourcuf a été donc ofcielle-
ment intronisé, comme nouveau
sélectionneur national. La presse
française s’est empressée de le
contacter pour l’interviewer, sauf
que le nouveau patron de l’EN s’est
excusé, expliquant à ses «amis»
journalistes que ses premiers mots
en tant que sélectionneur de l’Algé-
rie, il les réservera lors de sa présen-
tation devant les médias algériens à
Alger le 4 août prochain.
La FAF veut éviter le
scénario Halilhodzic
Selon nos informations, c’est la
FAF par l’entremise de Mohamed
Raouraoua qui a demandé à Gour-
cuf de se montrer discret dans les
médias et ne pas parler de l’EN
jusqu’à ce qu’il soit présenté ofciel-
lement. Le patron de la fédération a
expliqué au coach que la priorité va à
la presse algérienne. Gourcuf a tout
à fait compris et n’a trouvé aucune
gêne à cela. La FAF veut éviter ce qui
s’est passé avec l’ancien sélectionneur
national, Vahid Halilhodzic, qui pre-
nait un malin plaisir à répondre sans
aucune retenue à la presse étrangère,
notamment française et mettre à
l’écart les médias algériens.
S. F.
Il recale la presse
française
S
elon une source cré-
dible, la Fédération
algérienne de foot-
ball est en contact
permanent avec le jeune
attaquant de l’OL, Yacine
Benzia. Notre source nous
a révélé qu’il livrera sa ré-
ponse fnale prochaine-
ment et ce, après avoir
donné son accord de prin-
cipe pour rejoindre les
Verts immédiatement.
Pour la FAF qui s’est mon-
trée très rassurée, le fait
que Benzia ait le passeport
algérien constitue déjà un
avantage et un souci en
moins. Selon des échos, le
joueur hésite par rapport
au timing puisqu’il veut
tout d’abord s’imposer
dans l’échiquier d’Hubert
Fournier.
Bahlouli, ce sera
dans une année
Les responsables de la
Fédération algérienne de
football sont en train de
suivre de très près les per-
formances du jeune milieu
ofensif de l’Olympique
Lyonnais, Farès Bahlouli.
Une source autorisée au-
près de l’instance fédérale
nous a confrmé que l’inté-
rêt que porte la FAF à ce
joueur se concrétisera d’ici
à une année ou un peu
plus. Considérant que le
joueur est encore jeune, la
FAF le laissera sans pres-
sion pour s’imposer au
sein de l’OL avant de l’en-
gager.
H. R.
La FAF est en contact avec Benzia et n’attend que son OK

Équipe nationale
Coup d’œil
N° 2713
www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
Selon le journal britannique, Daily Mail,
le club de Leicester City a pris attache
avec la formation du Sporting Lisbonne
au sujet de son attaquant, Islam Slimani.
Le promu en Premier League cette sai-
son, à la recherche d’un bon avant-cen-
tre, avait été séduit par les qualités de
l’ancien Belouizdadi en Coupe du monde
et a donc décidé de passer à la vitesse su-
périeure en contactant le club portugais
pour discuter d’un éventuel transfert cet
été. Leicester City s’ajoute aux nombreux
prétendants que compte Slimani.
Le club portugais réclame 8.5
millions d’euros
Alors que la direction du Sporting Lis-
bonne avait récemment augmenté la
clause libératoire du joueur à 30 millions
d’euros, histoire de dissuader certains
clubs et permettre à Islam de se concen-
trer pleinement sur sa saison avec le
Sporting, on apprend, toujours selon le
Daily Mail, que le club portugais et au
cours de son échange avec les dirigeants
de Leicester aurait réclamé la somme de
8.5 millions d’euros minimum, plus
quelques bonus pour laisser partir l’un de
ses meilleurs éléments. Une somme jugée
pour l’heure assez élevée par le club an-
glais, qui n’a pas encore rendu sa réponse.
West-Ham suit le dossier
de près
Le goléador des Verts n’intéresse pas uni-
quement Leicester en Angleterre. En
efet, la formation de West-Ham est elle
aussi sur ses trousses et ne lâche pas
prise. Les dirigeants de ce club suivent le
dossier de près et certaines informations
révèlent qu’ils pourraient revenir à la
charge très bientôt, notamment si la di-
rection du Sporting décide de faire bais-
ser son prix de vente. Rappelons que le
Trabzonspor de Vahid Halilhodzic est lui
aussi très intéressé et veut à tout prix le
recruter.
Le joueur a repris hier
l’entraînement
Par ailleurs et après avoir bénéfcié de
près de trois semaines de vacances et
de repos auprès de sa famille, Islam
Slimani a repris hier le chemin de
l’entraînement avec le Sporting Lis-
bonne en toute décontraction. Le
joueur était heureux de revenir au
travail et semble bien décidé à faire
la meilleure des préparations possi-
ble afn d’être au top cette saison, no-
tamment avec la Ligue des
champions qui se profle à l’hori-
zon.
S. F.
N
abil Fekir frappe aux portes de
la sélection nationale. Une
source autorisée auprès de la Fé-
dération algérienne de football nous a
révélé la convocation imminente de ce
joueur parmi les Verts pour le prochain
match de l’EN, prévu face à l’Ethiopie à
Addis-Abeba le 6 septembre. Cette ren-
contre entre dans le cadre des élimina-
toires de la CAN 2015. L’information
n’est pas ofcielle à 100 % du fait que
c’est Christian Gourcuf qui devrait
trancher incessamment le cas de ce
joueur. Selon la FAF, Nabil Fekir est un
investissement qui permettra à l’EN de
jouer les premiers rôles durant la CAN
au Maroc.
Sa convocation dépendra
de sa titularisation face à
Rennes
Selon la même source, le voyage de
Christian Gourcuf est à 60 % à cause
de Nabil Fekir pour s’entretenir avec lui
et le voir à l’œuvre. C’est un renfort de
qualité pour l’EN et qui séduit beau-
coup le successeur de Vahid Halilhod-
zic. Selon notre source, dans le cas où
Nabil Fekir jouerait d’entrée face à
Rennes, Gourcuf le convoquera pour
ce premier match face à l’Ethiopie.
Il a disputé 17 matchs
l’an dernier
Nabil Fekir s’illustre durant cette
période de préparation. Il est
souvent titulaire au milieu de
terrain, sur le fanc gauche. Face
au Shaktar Donetsk d’Ukraine,
Nabil Fekir a forcé l’admiration.
Un rapport a même été transmis à
Gourcuf concernant la production de
ce joueur. Au cours de la saison passée,
Nabil Fekir s’était aussi illustré. La
preuve, il a réussi à disputer dix-sept
matchs avec les pros de l’OL. Agé de 20
ans, ce joueur constitue un avenir pour
l’EN.
Le joueur a tout réglé
avec la FAF, même le
passeport algérien lui a
été délivré
Le joueur est d’accord pour rejoin-
dre la sélection algérienne, immé-
diatement et surtout disputer la
Coupe d’Afrique des nations
2015, qui aura lieu au Maroc.
Nabil Fekir a même été contacté
par des émissaires du président
de la FAF, Mohamed Raouraoua.
Les deux parties ont tenu à garder
le secret pour éviter toute polé-
mique. Du côté de la FAF, on
voulait à tout prix éviter
d’être concurren-
cés par la Fédération française de foot-
ball. Le scénario de Nabil Bentaleb sem-
ble avoir donné une sérieuse leçon à
Raouraoua. Secrètement, le joueur a
donné son accord fnal à la FAF pour
rejoindre les Verts. Il a
remis tous les docu-
ments nécessaires aux
responsables. Ces
derniers ont
même fait déli-
vrer au joueur
son passeport
algérien, pour
qu’il puisse re-
joindre les Verts.
Autrement dit,
Fekir en sélection,
c’est une question de
quelques jours.
Hamza R.
Vers la convocation
de Fekir face à l’Ethiopie
Mesbah plait
à Leeds !
De retour de prêt de Livourne, le latéral
gauche, Djamel Mesbah, pourrait cepen-
dant ne pas évoluer cette saison à
Parme. En effet, selon le célèbre journal
italien, Corriere Dello Sport, l’internatio-
nal algérien plairait fortement à la for-
mation anglaise de Championship, Leeds
United. A la recherche justement d’un
arrière gauche, la direction de Leeds a
donc mis le nom de Mesbah dans sa
short-list. Reste à savoir si des négocia-
tions officielles ont été entamées.
Son départ de
Parme, tributaire
de sa rencontre
avec Donadoni
Toujours en vacances, Mesbah devrait
être de retour à l’entraînement en fin de
semaine. L’occasion pour lui de retrou-
ver ses dirigeants, mais surtout son en-
traîneur afin de discuter de son avenir
au club. «A mon retour à Parme, je dis-
cuterai avec Roberto Donadoni et je ver-
rai quelle décision je vais prendre. S’il ne
compte pas sur moi, je partirai certaine-
ment», nous disait-il dernièrement.
Lassé du banc, Djamel ne restera pas à
Parme s’il ne recevra pas de garanties
de jouer plus régulièrement cette sai-
son. Leeds pourrait donc lui constituer
une belle opportunité.
S. F.
Medjani, signature
imminente à
Trabzonspor
La presse turque
a révélé hier que
l’arrivée de Carl
Medjani à Trab-
zonspor ne fait
plus aucun doute,
assurant que le
joueur allait signer
son nouveau
contrat avec le club
drivé par Vahid
Halilhodzic au
courant de cette
semaine. Le joueur
et son agent au-
raient rencontré dernièrement des re-
présentants du club turc et auraient
donc trouvé un accord au sujet de ce
transfert. La direction du Trabzon s’est
dit prête à payer la clause libératoire
du joueur fxée par l’AS Monaco à
2 millions d’euros.
Le joueur ne
reprendra pas avec
Monaco
Alors que la majorité des
joueurs professionnels ont repris
le chemin de l’entraînement avec
leurs clubs respectifs, Carl Med-
jani continue de profter de ses
vacances. La presse française
souligne en efet que le joueur
ne fgure pas dans l’efectif du
club monégasque cette saison
et qu’il n’a pas été appelé donc
par ses dirigeants à reprendre
l’entraînement, ni même à se
déplacer avec l’équipe aux
USA pour un stage de prépa-
ration.
S. F.
Ghilas,
Mahrez et Mandi
ont repris
Comme attendu, plusieurs
joueurs professionnels ont repris
hier le chemin de l’entraînement
avec leurs clubs respectifs. Ainsi
donc, et en plus de Slimani, les Ghilas,
Mahrez et Mandi ont retrouvé le chemin
du travail avec un entraînement assez léger pour débu-
ter.
Soudani
et le Dinamo
affronteront ce soir
Zalgiris Vilnius
La formation croate du Dinamo
Zagreb se trouve depuis hier en Li-
tuanie où elle devra afronter ce soir
son homologue du Zalgiris Vilnius
pour le compte du match retour du 2e
tour préliminaire de la Ligue des champions. Victorieux au
match aller à Zagreb (2-0), les camarades de Hillal Soudani
(auteur de l’ouverture du score) partent favoris pour ce
match et ne devront pas, sauf énorme surprise, louper
leur qualifca-
tion.
Rachid
Ghezzal : « J’espère
que le plus dur est derrière
moi »
Après une saison dernière blanche et prati-
quement une année loin de l’entraînement col-
lectif suite à son problème de dos, le milieu de
terrain franco-algérien, Rachid Ghezzal a refait
son apparition en match amical dernièrement en
prenant part à l’intégralité de la seconde période face
au Shaktior Donetsk. Interrogé par le journal français, le Progrès,
le frangin de Abdelkader espère que cette saison sera la bonne et
que les blessures l’épargneront enfn. «Sur un plan personnel, je
revis, je me sens bien. J’espère que le plus dur est derrière moi et
que je vais pouvoir apporter un plus à l’équipe», a-t-il dit avant
d’expliquer la belle dynamique du club lyonnais durant cette
période de préparation : «On a été formés ensemble, on
sait comment on peut jouer les uns avec les autres.
C’est une force, mais on a aussi besoin de joueurs
expérimentés qui nous recadrent beau-
coup».
R.A.S. pour Brahimi
Jusqu’à hier 18h, aucune avancée dans le dossier du transfert de Yacine
Brahimi vers Porto n’a été signalée. C’est le statu quo, révèle la presse por-
tugaise qui souligne que les discussions entre les dirigeants des deux clubs
se poursuivent toujours, mais sans qu’un accord fnal soit trouvé, notam-
ment sur le pourcentage dont devra bénéfcier Granada en cas de revente
du joueur dans les années à venir.
Leicester contacte
le Sporting au sujet
de Slimani

JSK
Coup d’éponge
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
De nos
envoyés
spéciaux
en France
Azibi A.
Lahlah M.
Lahlah Z.
Tout est rentré dans l’ordre
avec Harrouche et Benlamri
S
anctionnés par leur en-
traîneur, les deux
joueurs, Harrouche et
Benlamri, ont repris les
entraînements di-
manche soir. Renseignement pris,
le staf a décidé de les autoriser à
prendre part à la séance d’entrai-
nement de dimanche sans le
moindre souci. Aux yeux des diri-
geants, tout est rentré dans l’ordre
entre les deux joueurs et leur en-
traîneur. Harrouche et Benlamri
ont compris le message de leurs
entraîneurs et promettent de s’ap-
pliquer davantage dans les entraî-
nements. C’est dire qu’aux yeux
du staf, l’afaire des deux joueurs
est défnitivement réglée.
A.A.
Dans un premier temps, dites-
nous comment vous vous sentez
sur le plan physique 15 jours après
l’entame de la préparation ?
Nous sommes en pleine améliora-
tion. Tout va pour le mieux et les
joueurs se portent de mieux en
mieux. Par rapport au début de la pré-
paration, je dirai que nous sommes
dans le rythme. Certes, nous n’avons
pas atteint notre vitesse de croisière
mais nous arrivons tout de même à
tenir les 45 minutes du match sans
ressentir de fatigue physique. C’est
déjà bon signe. Je pense qu’on sera
prêt d’ici au début du championnat.
Comment trouvez-vous le nou-
veau groupe de cette saison ?
Le groupe a beaucoup changé avec
l’arrivée des nouvelles recrues. Nous
ne sommes que très peu de joueurs de
l’an dernier mais je pense que la cohé-
sion s’est faite dans le bon sens. Nous
avons essayé de mettre ces nouveaux
joueurs dans les meilleures conditions
possibles. Le groupe se porte très bien
et il y a une parfaite entente entre
nous. Personnellement, je trouve que
c’est de bon augure pour la suite.
Le compartiment défensif n’a pas
tellement changé cette saison.
Pensez-vous que les dirigeants
sont toujours satisfait de la
paire Rial–Benlamri ?
Je l’espère. En tout cas,
nous avons toujours
donné le meilleur de
nous-même. La JSK a
toujours eu une
bonne défense. La
saison dernière
on s’est classés
2e meilleure
défense du
champion-
nat. Nous avons un titre à dé-
fendre une fois de plus cette saison.
L’important est de poursuivre le tra-
vail et de ne rien lâcher jusqu’à la fn.
Vous n’avez pas pris part au match
amical face à Annemasse Sud.
Peut-on connaître la raison ?
C’est une décision de l’entraî-
neur. Il est venu me parler
dans l’après-midi, avant la
rencontre. Il m’a fait sa-
voir que je n’allais pas
jouer ce match. J’ai
accepté sa décision
sans le moindre
problème.
Vous a-t-il
expliqué
pour-
quoi
?
Il m’a seulement dit que je n’allais
pas jouer, sans plus.
A votre avis, pourquoi le coach a-t-
il pris une telle décision ?
Peut-être qu’il a trouvé que je ne
me donnais pas à 100% à l’entraîne-
ment. En tout cas, j’estime que ce n’est
qu’un malentendu entre nous. Tout
est rentré dans l’ordre par la suite. Je
m’entraîne le plus normalement du
monde et, à mes yeux, la page est
tournée.
En parlant de votre entraîneur,
comment trouvez-vous sa nouvelle
méthode ?
Je dirai avant toute chose que Broos
est un entraîneur assez expérimenté.
Il n’est plus à présenter. Tout le monde
dit du bien de lui dans l’entourage du
club et c’est rassurant pour nous. Pour
le moment, on travaille beaucoup plus
l’aspect physique. On n’a pas entamé
un travail de fond avec lui mais je
pense qu’il a déjà une idée globale sur
le groupe. Il sait ce qu’il est en train de
faire.
Pensez-vous que Broos est dur
lorsqu’il s’agit de l’aspect discipli-
naire ?
Non. Je trouve qu’il est normal
qu’il instaure une certaine disci-
pline dans le groupe. Il n’y a
aucun problème pour moi ni
pour mes partenaires. Il est
l’entraîneur en chef et le der-
nier mot lui revient. Nous
sommes ici pour suivre ses
directives.
Revenons à la sai-
son dernière. La
JSK a connu
des hauts et
des bas.
Que gar-
dez-vous
le plus
en tête
?
Je garde en mémoire la
fnale perdue en Coupe
d’Algérie. A la fn des
tirs aux but, j’ai
pleuré à chaudes
larmes car j’étais
abattu. Tous nos
eforts étaient
partis en
fumée. Nos
milliers
de sup-
por-
ters
étaient déçus
eux aussi. Les voir sortir du stade
dans cet état m’a déchiré le cœur. A
ce moment, j’ai repensé à nos ef-
forts de toute une saison, mais
aussi à toutes les personnes
auxquelles j’avais promis la
Coupe. C’était vraiment un
moment très dur à vivre.
Mais je pense que nous
avons remonté la pente en
décrochant la seconde
place qualifcative pour
la Ligue des Cham-
pions.
Vous êtes le
joueur le plus
coté chez les
supporters.
Dites-nous quel en
est le secret ?
(Sourire) Je suis un joueur qui
vit avec le public. Je pense qu’il n’y a
aucun secret. Je suis très sincère,
j’adore cette relation avec le public de
la JSK. Les supporters sont une source
de motivation pour moi. J’ai toujours
eu une relation particulière avec les
Kabyles. Je n’oublierai jamais tout ce
qu’ils ont fait pour moi. Ils m’ont tou-
jours soutenu dans les moments les
plus difciles et ça je ne l’oublierai ja-
mais. L’amour que j’ai pour eux est in-
descriptible.
Parlons maintenant de la sélection
nationale. Avez-vous suivi la pres-
tation de l’Algérie au Mondial ?
Oui. Comme tout Algérien et sup-
porter des Verts, j’ai suivi les rencon-
tres de la sélection et j’ai vibré à
chaque match. Je pense que les
joueurs ont fait de leur mieux et
ont représenté dignement les
couleurs du pays. Se qualifer au
second tour est vraiment une
performance qui restera gra-
vée dans l’histoire de notre
football.
Comment avez-vous
trouvé le rendement
de Halliche et Bel-
kalem ?
Je leur passe
tout d’abord le
bonjour à cette
occasion. Je
trouve qu’ils ont
fait un excellent Mondial, surtout
pour Kalo (il fait allusion à Belkalem,
ndlr). Ce n’est pas facile pour lui, sur-
tout qu’il ne joue pas souvent en club.
J’espère qu’il va gagner en temps de jeu
cette saison et qu’il pourra poursuivre
son ascension.
Il y a eu un changement à la barre
technique de la sélection, avec le
départ de Hallilhodzic et l’arrivée
de Gourcuf. Gardez-vous toujours
rancune à l’ex-sélectionneur ?
Rancune non, mais par contre, je
n’ai toujours pas compris pour quelle
raison il ne m’a jamais convoqué.
Pourtant, je n’ai jamais discuté avec lui
en tête-à-tête. Il m’a toujours ignoré,
ce qui me reste en travers la gorge.
Avec l’arrivée du nouveau sélec-
tionneur, gardez-vous espoir
de revenir en sélection ?
Bien sûr que je garde es-
poir. Je suis un joueur ambi-
tieux. J’estime que lorsque
nous sommes en excel-
lente forme et qu’on
émerge du lot, on
mérite une place en
sélection. Mainte-
nant, il y a un
nouvel entraî-
neur. C’est
pour moi
aussi une
nouvelle page qui se
tourne.
La CAN 2015 au Maroc, vous y
pensez ?
Je vous mentirai en vous disant que
je n’y pense pas. La sélection, c’est une
partie de nous. Chaque joueur rêve de
porter les couleurs de la sélection. J’es-
père que je serai de nouveau sélec-
tionné. Toutefois, je sais qu’il va falloir
se battre très dur à la JSK pour espérer
retrouver les Verts. C’est un chemin
long à parcourir. Il faut se montrer
patient.
Vous avez déclaré par le passé que
vous aviez perdu espoir de retrou-
ver la sélection. Peut-on dire
qu’aujourd’hui vous avez changé
d’avis ?
Oui. Aujourd’hui, les tendances ont
changé. Je suis toujours aussi motivé
de retrouver la sélection. Je ne dis pas
que j’y ai ma place, mais je mérite au
moins d’avoir une chance. Je laisse les
spécialistes en juger. En tout cas, je ne
baisserai pas les bras. Je poursuivrai
mon travail dignement en attendant
ma convocation.
Un mot pour les supporters ka-
byles qui attendent beaucoup de
vous cette saison…
Je leur dis que nous sommes
conscients de ce qui nous attend
cette saison. On sait aussi que
nous devons réaliser une meil-
leure saison que la précédente.
Nous avons une fois de plus
un énorme déf à relever. Je
souhaite seulement qu’ils
restent à nos côtés jusqu’à la
fn de la saison. Nous avons
besoin de leur aide. J’es-
père qu’on les satisfera
une nouvelle fois.
Entretien réalisé par
Abdelatif Azibi
Benlamri : «Ce qui s’est passé avec
le coach n’est qu’un malentendu»
C’est dans sa chambre que le défenseur central, Djamel Benlamri, nous a reçus dimanche en fin de
journée, une heure seulement avant la rupture du jeûne. Allongé sur son lit en train de regarder
une série de L’hadj Lakhdar, Benlamri s’est mis à table, face à nous et a accepté volontiers de ré-
pondre à nos questions, les plus gênantes parfois, surtout celle liée à la sélection nationale
ainsi qu’à sa mise à l’écart par Hugo Broos lors du match amical de samedi dernier.
«Jusqu’à
aujourd’hui,
j’ignore
pourquoi
Hallilhodzic m’a
toujours ignoré»
«Je
sais
que je
dois
travailler
dur pour
retrouver
la sélection»
«L’amour que j’ai pour le public
de la JSK est indescriptible»
«L’arrivée
de Gourcuff
est comme
une nouvelle
page qui se
tourne pour moi»
«Ma plus grosse
déception reste
la finale de la
Coupe d’Algérie
perdue à
Tchaker»
«Ma plus grosse
déception reste
la finale de la
Coupe d’Algérie
perdue à
Tchaker»
«Ma plus grosse
déception reste
la finale de la
Coupe d’Algérie
perdue à
Tchaker»
«Ma plus grosse
déception reste
la finale de la
Coupe d’Algérie
perdue à
Tchaker»
«Ma plus grosse
déception reste
la finale de la
Coupe d’Algérie
perdue à
Tchaker»
«Ma plus grosse
déception reste
la finale de la
Coupe d’Algérie
perdue à
Tchaker»
«Ma plus grosse
déception reste
la finale de la
Coupe d’Algérie
perdue à
Tchaker»
«Il
est
normal
qu’il
cherche à
instaurer une
certaine
discipline dans
le groupe»
«Je crois dur comme fer à une participation à la CAN 2015»

JSK
Coup de fouet
N° 2713 www.lebuteur.com
mardi 22 juillet 2014
C
omme il fallait s’y
attendre, à 8 jours
seulement de la fn
du stage de prépara-
tion, l’entraîneur de
la JSK, Hugo Broos, s’est exprimé
devant ses joueurs le lendemain
du second test amical face à Anne-
masse Sud. Il faut dire que cette
réunion n’a pas été programmée
par hasard. En, efet, le coach a
préféré parler à ses joueurs après
avoir constaté que certaines choses
n’allaient pas dans l’équipe. Il a
donc provoqué une réunion afn
d’éviter que les choses dégénèrent.
Dans son discours, le coach n’est
pas allé par 4 chemins, comme il a
l’habitude de le faire. Il a rappelé
certaines règles à ses joueurs avant
de leur faire la morale durant une
vingtaine de minutes. Broos a pré-
féré employer les grands moyens
afn de sensibiliser ses joueurs sur
l’énorme tâche qui les attend.
«Jouer à la JSK se mérite» est un
terme que le coach a souvent em-
ployé dans son discours, histoire
de rappeler à ses joueurs que la
mission est loin d’être facile cette
saison. .
Il a rappelé tout
le monde à l’ordre
Contrairement aux habitudes,
cette fois-ci, le technicien kabyle a
employé un discours direct avec
ses joueurs. Il est revenu sur l’inci-
dent de la veille avec Harrouche et
Benlamri qui ont été écartés à la
toute dernière minute, privés
d’une participation au match ami-
cal. Broos a expliqué une fois de
plus aux deux joueurs les raisons
de cette mise à l’écart avant de rap-
peler tout le monde à l’ordre. Il a
fait savoir à ses hommes que tous
les joueurs doivent bien se com-
porter, pas seulement pendant le
stage mais pendant toute la saison.
Il exige la réussite
du premier et du
second stage
Dans ce même contexte, l’entraî-
neur en chef a exigé de ses joueurs
la réussite du premier et du second
stage. Il a aussi fait savoir à ses
hommes que, pour l’instant, tout
va dans le bon sens et que l’impor-
tant était de terminer sur une
bonne note. Le coach a rappelé
aussi qu’il reste un second stage en
Tunisie, et c’est là où il faudra sor-
tir le grand jeu. Réussir un bon
début de saison passe par un bon
stage de préparation.
«On travaille tous pour
un seul but, on doit
être soudés»
En les regroupant dans les tribunes
du stade Camille Fournier, Broos dira
: «Je voudrais vous rappeler certaines
choses avant la fn du premier stage
de préparation. Il faut que chacun
d’entre vous sache qu’il est ici pour
travailler et donner le meilleur de lui-
même sur le terrain et en dehors.
Vous devez vous préparer à travailler
dur à l’entraînement. Vous êtes mis
dans les meilleures conditions possi-
bles et je refuse que certains d’entre
vous connaissent un relâchement
dans un moment aussi important. On
travaille tous ici pour un seul but,
celui de la JSK. Il est évident qu’on
doit rester soudés jusqu’à la fn».
«Je ne tolérerai
plus aucun écart
disciplinaire !»
Par la suite, le coach n’a pas manqué
d’évoquer le volet disciplinaire avec
ses joueurs. Il leur dira clairement :
«Je tiens à vous mettre en garde, je
ne tolérerai aucun écart disciplinaire
dorénavant. Vous êtes tenus de vous
comporter dignement sur le terrain
et en dehors. Je n’aime pas vous faire
ce genre de remarque. Vous êtes des
professionnels et j’aime quand vous
vous comportez en tant qu’adulte et
responsable. Celui qui veut se faire
remarquer n’a qu’à le faire, mais
lorsqu’il est sur le terrain en don-
nant le meilleur de lui-même. Pour
tout le reste, ça ne m’intéresse pas».
A.A.
Il a réuni ses joueurs
durant plus de 20 minutes
avant l’entraînement de
dimanche dernier
De nos
envoyés
spéciaux
en France
Azibi A.
Lahlah M.
Lahlah Z.
Broos fait la morale
à ses joueurs !
Broos fait la morale
à ses joueurs !
Broos fait la morale
à ses joueurs !
Broos fait la morale
à ses joueurs !
Broos fait la morale
à ses joueurs !
Broos fait la morale
à ses joueurs !
L’
organisation pour
le second stage de
préparation a
d’ores et déjà com-
mencé. La direc-
tion du club s’est mise depuis
quelques semaines à la recherche
d’adversaire de qualité afn de pro-
grammer le maximum de matchs
amicaux. C’est d’ailleurs le souhait
de l’entraîneur en chef d’afronter
des équipes d’un niveau similaire à
celui de la JSK. D’après notre
source, il semblerait que les choses
avancent dans le bon sens, puisque
le président Hannachi vient d’obte-
nir l’accord fnal de la direction du
Club Africain, pour un match
amical après l’Aïd, à Tunis. Une
confrmation qui a quelque peu
soulagé le boss. Afronter le Club
Africain sera un excellent test
pour les joueurs kabyles à
quelques jours de la reprise du
championnat.
L’Espérance et le CS
Sfax, en bonne voie
Il semblerait que le Club
Africain ne soit pas le seul
adversaire des Kabyles. Pour
cause, une source digne de foi
nous a aussi confé que les diri-
geants sont en pourparlers avec
la direction de l’Espérance de
Tunis et celle du CS Sfax. Toute-
fois, aucun accord n’a été conclu,
mais les choses avancent dans le
bon sens. Les dirigeants des deux
clubs tunisiens reverront une nou-
velle fois leur planning avant de
rendre leur réponse fnale.
Ali Ouali a tout réglé cette
semaine
En attendant de connaitre les
noms des futurs adversaires en
amical, le président Moh Cherif
Hannachi vient de charger le diri-
geant Ali Ouali d’aller en Tunisie.
Ce dernier est allé régler les frais
d’hébergement de la délégation
kabyle. Du coup, les Kabyles se dé-
placeront directement à partir du
1er août prochain en Tunisie, pour
y entamer un autre cycle de prépa-
ration.
A.A.
Matchs amicaux lors du second stage
La direction
obtient l’accord du
Club Africain
Circuit-
training au
menu
Les joueurs kabyles ont été soumis à
un travail de circuit-training lors de la
séance d’entraînement de dimanche
soir. Les ateliers étaient composés de
plusieurs exercices de saut ainsi que de
travail de force, suivis d’un exercice
technique de tir au but. Les
joueurs ont efectué plusieurs
séries de répétitions.
Hamenad n’a rien
perdu de sa technique
Il n’y a qu’à voir ses frappes à
l’entraînement, pour se rendre
compte que l’entraîneur des por-
tiers, Omar Hamenad, n’a abso-
lument rien perdu de sa
technique. Lorsqu’il soumet ses
joueurs à des exercices de pa-
rades, Hamenad donne toutes
ses balles dans le cadre, et parfois
même dans la lucarne. C’est dire
que Doukha, Mazari et Mes-
saoudi ont vraiment du pain sur
la planche lorsqu’ils ont leur en-
traîneur en face.
Hannachi assiste à la
première séance
d’entraînement
Le président Moh Cherif Hanna-
chi a assisté à la première séance
d’entraînement, dimanche après-
midi. Il a fait de même lors de la
seconde séance de la journée,
programmée à minuit au stade
communal de Lugrin, où il était
accompagné des dirigeants.
Harrouche, le roi de
l’ambiance
A le voir dans le groupe, on ne di-
rait vraiment pas que Hocine Har-
rouche est une nouvelle recrue du
club. Pour cause, le joueur s’est
parfaitement bien intégré dans le
groupe. En l’espace de quelques
semaines, le joueur en question
est devenu le roi de l’ambiance
dans le groupe. Pas plus tard que
dimanche soir, le joueur a plié de
rire ses partenaires à la fn de la
séance. Ce qui révèle que le
joueur s’est vite remis dans l’am-
biance, et ce, même s’il a été sanc-
tionné samedi après-midi.
A.A.
Vous êtes arrivé cette après-midi.
Comment a été l’accueil des dirigeants
?
Excellent. Le président Hannachi est
venu m’attendre en compagnie des diri-
geants. Personnellement, je suis très heu-
reux de cet accueil. Maintenant, je suis
impatient de découvrir mes nouveaux par-
tenaires et le nouveau groupe. Je suis très
motivé.
Vous avez mis du retard avant de re-
joindre le groupe. Comment avez-
vous géré cela ?
Il est vrai que j’ai enregistré beaucoup de
retard, mais c’est dû à la sélection de mon
pays à laquelle je ne peux pas tourner le
dos. Il me reste un dernier match avec la
Mauritanie, et je dois y retourner une nou-
velle fois vers la fn du mois. Mais en prin-
cipe je serai d’attaque pour le prochain
stage en Tunisie où je rejoindrai mes par-
tenaires directement.
Comment vous sentez-vous sur le
plan physique ?
Parfaitement bien. Je suis resté compé-
titif avec la sélection. Je m’entraîne régu-
lièrement. De ce côté-là, il n’y a aucun
problème. D’ailleurs, c’est ce que j’ai expli-
qué au président et aux dirigeants. Je pense
d’ailleurs que c’est un avantage pour moi,
ce qui me facilitera la tâche dans la
préparation.
Vous avez efectué votre pre-
mière séance avec le groupe.
Comment ça s’est passé ?
Très bien. Ce fut l’occasion pour
moi de voir mes nouveaux parte-
naires sur le terrain. Je suis très
heureux de faire partie de l’efectif de
la JSK. Je sais que je suis dans un
grand club et que c’est un tournant im-
portant dans ma carrière. J’espère ap-
porter le plus qu’on attend de moi.
Entretien réalisé par
Abdelatif Azibi
Comme an-
noncé par nos
soins dans notre
précédente édi-
tion, l’attaquant
ma u r i t a n i e n
Ahmed Khalil
Moulay est arrivé
hier en fn d’après-
midi au centre de
p r é p a r a t i o n
d'Evian-les-Bains.
Le joueur a rallié
le lieu du stage en
provenance de la
Mauritanie via
Paris et Genève après plusieurs
heures de vol et de TGV. Pour
rappel, après sa signature à la fn
du mois de juin dernier d'un
contrat de deux ans à la JSK,
Moulay avait regagné son pays
sachant qu’il devait terminer le
championnat avec son club du
Ksar avant d’être convoqué en
sélection nationale de son pays
pour un regroupement de plus
de deux semaines.
Hannachi l’a accueilli à
Genève
Présent depuis quelques jours
en France où son club poursuit
sa préparation estivale, le prési-
dent Mohand Cherif Hannachi
a tenu à se déplacer à la gare
Cornavin de Genève, pour ac-
cueillir sa nouvelle recrue, qui a
fait le trajet Paris-Genève en
TGV. A son arrivée, Moulay a
afché un sentiment de soulage-
ment à la veille de pouvoir enta-
mer ofciellement sa nouvelle
mission avec la JSK. Le nouvel
attaquant kabyle proftera de ces
derniers jours de stage pour se
fondre dans le groupe et se pré-
parer pour le deuxième stage qui
aura lieu en Tunisie.
Moulay a rompu le jeûne
avec ses partenaires…
C’est dans une bonne am-
biance qu’a été accueilli l’atta-
quant kabyle par les dirigeants,
les membres du staf technique
et les joueurs. Ahmed Moulay a
rompu le jeûne avec ses parte-
naires et se dit prêt à intégrer di-
rectement le groupe.
L’entraineur belge Hugo Broos
est le moins que l’on puisse dire
soulagé, lui qui a beaucoup at-
tendu l’arrivée des retardataires
avant la fn du stage.
… et s’est entrainé hier
soir avec le groupe
Dans la soirée, l’international
mauritanien a efectué sa pre-
mière séance d’entrainement
avec sa nouvelle équipe. Pour
une première, Moulay a été sou-
mis à un programme très léger
sachant qu’il a efectué un long
voyage. En principe, Moulay ne
sera pas soumis à une forte
charge de travail cette semaine
sachant qu'il vient tout juste de
quitter le regroupement de la sé-
lection nationale de Mauritanie.
Abdelatif A.
06
JSK
Coup franc
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
De nouvelles têtes vont tom-
ber prochainement ! Une
source proche du premier res-
ponsable du club nous a fait sa-
voir que Hannachi compte faire
le ménage au sein de la direc-
tion, et ce, au retour de l’équipe
d’Evian. Toutefois et au moment
où nous mettons sous presse, aucun
nom n’a été communiqué. Par
contre, tout ce qu’on sait, c'est que le
remaniement touchera la direction du
club ainsi que le conseil d’administra-
tion. On ignore pour l’instant les rai-
sons qui ont poussé Hannachi à
agir de la sorte, même si certains
afrment que le boss aurait
constaté que certains membres
de sa direction n’accompliraient
pas leur tâche convenable-
ment.
Après deux grosses semaines de travail
physique et durant lesquelles la JSK a livré
deux matchs amicaux, les Canaris ont bé-
néficié de leur première journée de repos
hier. Le staff technique a décidé de libérer
tout le monde pour un quartier libre avant
de reprendre le travail à partir d’aujourd’hui
dans la dernière ligne droite de la première
étape de préparation estivale.
Un quartier libre régulé
Il est vrai que le staff technique a accordé
une journée de repos aux joueurs, mais a
tout de même fixé des règles. En effet, le
staff a fait savoir à l’ensemble des joueurs
qu’ils devaient rentrer à l’hôtel avant la rup-
ture du jeûne, soit vers les coups de 20h30.
Les joueurs ont fait une
virée à Lausanne et Genève
Beaucoup de joueurs de la JSK ont effec-
tué, cet été, leur premier stage estival à
Evian. Les Canaris ont joint l’utile à l’agréa-
ble en effectuant hier après-midi une virée
dans les deux villes connues en Suisse, en
l’occurrence Lausanne et Genève. Les Ka-
byles étaient émerveillés par la beauté des
sites qu’ils ont visités, non sans saisir l’op-
portunité d'acheter beaucoup de souvenirs.
Les retardataires n’iront pas
à Evian
Alors qu’ils étaient attendus pour cette se-
maine à Evian, ne serait-ce que pour
quelques jours au centre de préparation
avec le reste du groupe, nous avons appris
d’une source crédible que les retardataires,
en l’occurrence Ebossé, Karrar, Meguehout
et le Mauritanien Ahmed Moulay ne se dé-
placeront pas cette semaine faute de visa.
Jusqu’à hier, les joueurs n’ont rien reçu et
la direction a fini trouver inutile de faire dé-
placer le groupe des quatre joueurs pour
cinq jours de travail à Evian. Ainsi, les
Ebossé, Karrar, Meguehout et Ahmed Mou-
lay, attendu dans les prochaines heures à
Tizi, devront patienter jusqu’au second
stage pour découvrir l’ambiance qui règne
en ce moment dans le groupe kabyle.
A.A.
De nos
envoyés
spéciaux
en France
Azibi A.
Lahlah M.
Lahlah Z.
Ayant prévu initialement de
jouer un 3e match face à la for-
mation de Ville-la-Grand, les
dirigeants kabyles viennent
d’apprendre que ce ne sera pas
possible après que l’adversaire
en question s’est excusé à la
toute dernière minute. D’après
la même source, l’adversaire en
question n’a toujours pas repris
l'entraînement et les joueurs
sont en vacances. Il sera donc
difcile de les rassembler à 48h
du match.
Décision finale
aujourd’hui
Aux dernières nouvelles, c’est
dans la matinée d’aujourd’hui
que les Kabyles obtiendront
une réponse fnale quant au
nom du 3e et dernier adver-
saire en amical. Si tout se passe
comme prévu, les Kabyles de-
vront se déplacer mercredi ou
jeudi dans l’une des villes voi-
sines d'Evian afn d’afronter
une des formations locales.
Tout devrait être plus clair
dans les prochaines heures.
Le 3e match
pas encore
confirmé
Cela concerne le bureau
et le conseil d’administration
Hannachi
fera bientôt
le ménage
Quartier libre hier
Ebossé «Je
continuerai de
travailler
jusqu’au retour
de l’équipe»
L’attaquant camerounais Ebossé
est lui aussi retenu en Algérie faute
de visa. Le joueur a suivi un pro-
gramme tracé par le préparateur
physique Boudjenane et rassure
qu’il ne manquera aucune séance
jusqu’au retour de l’équipe au pays.
«Je continue les entrainements à
Tizi jusqu’au retour de l’équipe,
on proftera du second stage
pour bien nous préparer», a
tenu à nous confer Ebossé.
Ahmed Moulay débarque !
Hannachi : « C’est
bien que Ahmed
Mouley soit là »
Pour sa part, le prési-
dent Hannachi s’est
montré satisfait de l’ar-
rivée du Mauritanien
Ahmed Mouley.
Quelques minutes seule-
ment après l’arrivée du
joueur, le boss nous dira
: «C’est une bonne chose
que Mouley soit là. Il
pourra découvrir l’am-
biance du groupe. L’en-
traîneur aura aussi
l’occasion de le voir à
l’œuvre».
FC Foron - JSK,
demain à 19h au
stade Camille-
Fournier
C’est dans la soirée de
demain que la JSK
jouera son 3e et dernier
match à Evian. Le nom
de l’adversaire du jour
est le Football Club de
Foron. Le club en ques-
tion représente la ville
de la Roche-sur-Foron,
qui se trouve à quelques
kilomètres seulement
d’Evian. Ce sera le der-
nier match avant que
les Kabyles ne bouclent
leur stage de prépara-
tion.
«Je suis impatient de découvrir le groupe»
07
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
MCA
Coup d’œil
De nos
envoyés
spéciaux en
Turquie
Manane K.
Benchikh R.
Larbaoui M.
E
n réussissant à marquer six buts lors de la
dernière confrontation qui a mis aux prises
le MCA avec la formation turque de Diyar-
bakir, la ligne offensive du Mouloudia a
rassuré Charef. Certes, il ne s’agit que d’un match
amical face à une modeste formation, mais le fait
que les attaquants du Mouloudia aient repris
confiance constitue l’une des satisfactions du
coach. En effet ce compartiment était incontesta-
blement le maillon faible du MCA la saison passée
et c’était donc le premier défi à relever pour Cha-
ref. Les attaquants trouvaient du mal à se créer
les occasions de but, que dire de les concrétiser !
Elle marque à chaque match
Sur l’ensemble des quartre rencontres dispu-
tées jusqu'à présent face à Gloria Buzau, Bunyod-
kor, Diar Bakir et la séléction Libyenne U-20, la
ligne d’attaque du MCA s’est montrée régulière en
marquant au moins deux buts lors de ces rencon-
tres à l’exception de la confrontation qui a mis aux
prises les poulains de Charef avec l’ogre de l’Ouz-
békistan, un but partout. En plus de ces buts ins-
crits, le MCA pouvait l’emporter sur un score plus
large si on se fie au nombre d’occasions créées
durant chaque confrontation. Ainsi il ne reste aux
attaquants que de faire preuve de plus de concen-
tration et de réalisme face aux but pour augmen-
ter leur taux de réussite. Toutefois, l’équipe n’est
qu’en phase de préparation et avec le travail régu-
lier cette ligne offensive fera mal à n’importe
quelle défense.
Gourmi au-dessus du lot, Yachir et
Djallit reprennent confiance
Si la ligne d’attaque du MCA a réussi jusqu'à
présent à se montrer percutante c’est en premier
lieu grâce au coach qui a métamorphosé le jeu de
l’équipe, mais aussi à Khaled Gourmi qui s’est
montré jusqu’a présent au-dessus du lot. Ce
joueur a fait valoir ses arguments comme buteur,
passeur décisif ou bien par ses dribbles toni-
truants qui lui ont souvent permis de créer des
brèches. Et ce n’est la balle de but offerte à
M’bingue qui va nous contredire. Deux autres
joueurs, qui faisaient partie de l’effectif de la sai-
son passée, ont réussi à reprendre confiance et
affichent une très bonne forme à leur tour. Il
s’agit de Yachir qui retrouve le niveau qui était le
sien, et de Djallit qui retrouve le chemin des buts.
Ainsi, on pourra dire d’ores et déjà que le Moulou-
dia affichera un nouveau visage lors du prochain
exercice et que sa ligne offensif pourra faire ou-
blier aux Chnaoua leur mésaventure de la saison
passée.
K. M.
Sackey «On a des
arguments à faire
valoir en attaque»
Parmi les joueurs qui font
parler d’eux en attaque et en
plus de Gourmi, il y a le Gha-
néen, Eric Sackey, qui a donné
raison à Charef de l’avoir re-
cruté, puisque le joueur en est
à la troisième réalisation. Il
croit très fort que la ligne d’at-
taque de son équipe a du po-
tentiel. «Je suis content de
marquer des buts car cela me
mettra plus en confance, mais
le plus important pour moi, et
comme je l’ai déjà dit, c’est de
pouvoir marquer ces buts en
championnat. Je pense toute-
fois que notre ligne d’attaque à
des arguments à faire valoir »
dira Sackey.
Il en est à son
troisième but
d’affilée
Après qu’il se soit montré ti-
mide lors de ses premiers
matchs amicaux avec le Mou-
loudia, Eric Sackey a pu se li-
bérer et montrer de quoi il est
capable. L’attaquant ghanéen a
inscrit un but à chacune des
trois dernières confrontations
de son équipe, respectivement
face à Bunyodkor, Diar Bakir
et la sélection Libyenne U-20.
Ainsi le joueur afche pleine-
ment ses ambitions de décro-
cher une place de titulaire et
faire valoir son sens du but.
K. M.
Elle arrive à marquer à chaque rencontre
La ligne d’attaque rassure Charef
et ne sera plus ce maillon faible
Redoublant les eforts depuis
l’entame de la préparation avec le
MCA, montrant ainsi sa bonne vo-
lonté pour retrouver tous ses
moyens, Fawzi Chaouchi reste loin
de la forme qui était la sienne avant
sa suspension. Hier, face à la for-
mation turque, Diar Bakir, il a en-
caissé un but qu’il pouvait éviter
sur un tir à ras de terre et qui res-
semble étrangement à celui qu’il a
encaissé à Médéa, lui qui était in-
traitable sur ce genre de balle par le
passé. Chaouchi s’est aussi montré
hésitant dans l’une de ses sorties, et
les séquelles de sa longue suspen-
sion se font ressentir.
Il lui reste du travail à faire
En dépit de sa longue expé-
rience, il semble bien que Chaou-
chi manque actuellement de
confance. Lors de la rencontre qui
a opposé son équipe à la formation
de Bunyodkor, Chaouchi, qui a été
remplacé à la mi-temps, n’a pas
manqué d’afcher sa déception, af-
frmant qu’il voulait jouer toute la
rencontre afn de gagner en
confance. Toutefois Chaouchi a
encore besoin de travail pour qu’il
puisse améliorer sa forme progres-
sivement.
Charef et Benameur lui ont
parlé en fin de rencontre
Alors que le match se disputait
et sur une mauvaise entente entre
Chaouchi et la défense, Boualem
Charef, à partir de son banc n’a pas
hésité à demander à son portier de
communiquer avec ses coéqui-
piers. En fn de partie, Charef et
Benameur ont parlé à Chaouchi
pour lui prodiguer quelques
consignes et le rassurer. Le portier
du MCA s’est montré réceptif du
fait qu’il avait le moral au beau fxe
après avoir disputé l’intégralité de
la rencontre comme il le souhaitait.
Tout pour être prêt face à
l’USMA et détrôner Djemili
A moins de trois semaines de la
rencontre de la Super Coupe d’Al-
gérie face à l’USMA, Chaouchi va
enclencher une course contre la
montre. Il doit se concentrer plus
sur le sujet et gagner cette
confance qui lui manque actuelle-
ment pour détrôner Djemili et ga-
gner la confance de Charef pour
l’aligner face à l’USMA le 9 août
prochain.
K. M.
Une journée de repos et de
récupération pour les joueurs
Ayant constaté que les joueurs étaient très fa-
tigués suite au programme chargé qui leur a été
établi pour la journée de dimanche, le coach du
Mouloudia a accordé hier une journée de repos
à ses joueurs pour qu’ils puissent récupérer et la
séance d’entrainement prévue en fn d’après
midi a été remplacée par une séance de récupé-
ration au bassin et de massages. Toutefois, Cha-
ref, qui ne veut pas que ses joueurs soient au
repos total, a programmé une séance d’entraine-
ment ordinaire à 23h
Chacouchi «Je me sens bien et les deux
buts ce n’est pas ma faute»
Abordé par nos soins au sujet de sa forme actuelle et la
prestation qu’il a fournie face à Diar Bakir, le portier du
MCA estime qu’il est en bonne forme. «Je me sens bien et
je continue à travailler pour que puisse atteindre la forme
souhaitée d’ici au match de l’USMA. Je sais bien que je suis
soumis à une rude concurrence. Pour les deux buts encaissé
je pense que ce n’est pas ma faute, car le premier était sur
penalty où il y a le facteur chance et sur le second but, c’est
un face-à-face et j’avais fait de mon mieux» dira Chaouchi.
Chaouchi n’est
pas encore en
pleine forme
08
MCA
Coup réussi
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
Charef s’est fait une idée sur
le potentiel de son groupe
B
ien que la seconde équipe du
Mouloudia ait été tenue en
échec par la sélection natio-
nale libyenne des U20, le
score de cette rencontre ne remet rien
en cause, car le plus important pour le
coach, c’est de permettre à l’ensemble
du groupe d’avoir presque le même vo-
lume de jeu et de se faire une idée
précise sur le potentiel de chacun de
ses joueurs. Ce qui était le cas d’ail-
leurs, à l’issue de cette rencontre où le
MCA a affronté une bonne équipe li-
byenne qui a abordé cette rencontre
avec une grande volonté et voulait
coûte que coûte défier le MCA.
Cette confrontation était donc un
test révélateur, non pas une ren-
contre pour meubler le pro-
gramme du stage de
préparation.
Le coach a
utilisé 15
joueurs dont
quatre jeunes
seulement
Contrairement à
ce que certains pour-
raient croire, Charef
n’a pas accordé la
chance à tous les
jeunes joueurs qui
étaient du voyage
avec l’équipe. Seuls
ceux qui ont montré
de belles choses à
l’entraînement ont
bénéficié de ce pri-
vilège, afin de mon-
trer de quoi ils sont
capables. C’est ainsi
que quatre jeunes
joueurs ont eu cette
opportunité, le portier, Châal, qui a
fait son entrée en seconde période de
jeu à la place de Djemili, et Ham-
doune, Cherif El Ouazzani enfin
Khiter, qui ont été incorpo-
rés en deuxième mi-
temps. Lors de
cette
confrontation, Charef a utilisé 15
joueurs, dont onze éléments qui font
partie de l’équipe fanion.
Zeghdane, Aksas,
Gherbi, Ouali et
Benbraham ont joué
toute la partie
Boualem Charef, qui a aligné d’en-
trée une équipe composée de
joueurs aguerris, a offert l’opportu-
nité à cinq joueurs qui postulent
pour une place de titulaire de jouer
toute la rencontre, à savoir Zegh-
dane, Aksas, Gherbi Ouali et Benbra-
ham, ainsi que l’ex-Harrachi, Khadir,
bien que ce dernier, et si l’on se fie
au visage qu’il a présenté jusqu'à
présent, soit loin de pouvoir bouscu-
ler la hiérarchie. Parmi ces éléments
qui ont disputé toute la rencontre,
seul Ouali, auteur de la sixième réali-
sation du Mouloudia, a joué lors de la
première confrontation face à la for-
mation de Diar Bakir.
L’objectif de la
rencontre atteint
A l’issue de cette confrontation, le
coach du Mouloudia s’est montré sa-
tisfait de ce test qui lui a permis de
tirer plusieurs conclusions, car, en
plus du fait qu’il ait pu se faire une
idée bien précise sur ses joueurs,
Charef a pu aussi évaluer la réaction
de certains éléments, après avoir été
soumis à une forte charge de travail,
à l’image de M’bingue et Sackey qui
ont disputé la rencontre livrée face à
Diar Bakir en fin de journée. Cette
rencontre ayant atteint son objectif,
le coach songe à programmer deux
matchs dans la journée de vendredi,
à l’occasion de la dernière journée de
stage.
Kamel M.
Certains
joueurs
manquaient
de
motivation
face aux
Libyens
Donner la ré-
pliqué à la la sé-
lection libyenne
des U20 était l’oc-
casion pour cer-
tains joueurs de
gagner la
confance du
coach. Mais voilà
que certains
joueurs man-
quaient de moti-
vation, eux qui
ont abordé cette
rencontre comme s’il s’agissait
d’une simple formalité. Les
joueurs en question n’ont eu que
peu de temps de jeu face à Diyar
Bakir, voire laissés sur le banc des
remplaçants, c’est ce qui explique
leur déception et cela s’est réper-
cuté sur leur rendement.
Ils pensent que Charef
ne comptera pas sur
eux
En les réservant pour la seconde
confrontation face à la jeune sélec-
tion libyenne, ces joueurs pensent
qu’ils fgurent dans le plan B de
Charef. Ce qui n’est guère le cas,
car des éléments comme Zegh-
dane et Aksas sont pratiquement
des titulaires à part entière, alors
que le Gabonais, M’bingue, qui, lui
aussi, a joué face aux Libyens, est
en train d’étaler tout sa classe et de
s’imposer comme un véritable pa-
tron au milieu du terrain. En choi-
sissant donc de les aligner face aux
U20 de la Libye, le coach n’a en
aucun cas voulu les dévaloriser. Au
contraire, il tenait à leur ofrir le
choix de jouer toute une partie. Si
les Libyens ont pu rivaliser avec le
MCA, c’est pour la simple raison
qu’ils se sont montrés plus volon-
taires sur le terrain. C’est ce qui
manquait chez certains joueurs du
MCA.
Le coach est loin
d’avoir tranché sur
l’équipe type
Au lieu de baisser les bras, les
joueurs qui ont été alignés face aux
Libyens et qui croient qu’ils ne f-
gurent pas dans les plans du coach
doivent travailler au lieu de baisser
les bras, car Charef est loin d’avoir
tranché sur l’équipe type, lui qui
nous a habitués à des surprises.
S’ils se montrent donc fébriles sur
le plan psychologique, ils ne doi-
vent s’en prendre qu’à eux-mêmes,
sachant que Charef alignera les
joueurs motivés et pleins de vo-
lonté.
K. M.
De nos
envoyés
spéciaux en
Turquie
Manane K.
Benchikh R.
Larbaoui M.
Les joueurs alignés face aux U20 de
la Libye
Pour ce qui est de l’équipe qui a débuté la rencontre face aux U20 de la
Libye, c’est le portier Houari Djemili qui a gardé la cage du MCA, avant
qu’il soit remplacé par Châal. Sur les fancs de la défense, Zeghdane et
Khadir ont été alignés. Quant à l’axe central, il a été composé de Ben-
doukha et Aksas. Au milieu du terrain, Benbraham, Gherbi, M’binguie
et Ouali ont débuté le match, et en attaque, le coach a fait jouer Sylla et
Sacky. Toutefois, Hamdoune, Cherif el Ouazani et Khiter sont entrés en
cours de jeu, avant de sortir et de retrouver, une nouvelle fois, le terrain.
K. M.
Plusieurs joueurs ont
été laissés au repos
Ayant disputé le premier
match face à la formation de
Diar Bakir, le coach du MCA a
voulu ménager certains
joueurs, à l’instar de Karaoui,
Gourmi, Djallit, Hachoud et le
portier Chaouchi qui a disputé
toute la première rencontre.
Les joueurs en question sont
donc restés à l’hôtel, au même
titre que Ameur Benali, car il
fallait bien qu’un membre du
staf technique reste à leur côté.
K. M.
Le match délocalisé de
Korfeze au 17 Agustos-
Stadyumu à la dernière
minute
G
Initialement prévue à Kor-
feze, au stade du complexe
sportif du grand hôtel, la ren-
contre qui mis aux prises le MCA
avec la sélection libyenne des U20 a
été délocalisée à la dernière minute au
17 Agustos-Stadyum situé aussi dans
la localité d’Izmit. Ce grand stade of-
frait toutes les conditions nécessaires
pour le déroulement de la rencontre,
puisque la pelouse et l’éclairage sont
de très bonne qualité.
Le Mouloudia n’a appris
le changement qu’une
fois sur les lieux
G
Avant de quitter l’hôtel, le
MCA n’était pas encore au
courant de ce changement
opéré à la dernière minute par les or-
ganisateurs turcs qui voulaient per-
mettre au MCA de jouer sur un grand
stade. Ce n’est qu’une fois au stade du
17 Agustos-Stadyumu que les Mou-
loudéens s’en sont rendus compte.
Les Libyens ont
félicité le Mouloudia
pour la performance
des Algériens au
Brésil…
G
Le staf technique et
les responsables de la
sélection libyenne
n’ont pas manqué de féliciter le
MCA pour la bonne perfor-
mance de la sélection algé-
rienne au Mondial brésilien et
qui ont fait honneur au monde
arabe.
… et voulaient jouer
un autre match !
G
La rencontre, qui était
un bon test pour les
jeunes de la Libye et
qui s’est déroulée dans un fair-
play total, a poussé les respon-
sables de la sélection de la
Libye à demander à afronter le
MCA une seconde fois. Cepen-
dant, Charef a poliment dé-
cliné cette proposition, en
raison du programme chargé
de son équipe.
K.M
09
MCA
Coup ferme
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
Vous avez réalisé une éclatante
victoire face à la formation
turque, Diar Bakir…
Cette victoire confrme que nous
sommes sur la bonne voie en cette
phase de préparation qu’on essayera
d’achever sur une belle note. Pour ce
qui est du large score réalisé, je
pense qu’on a eu plus de réussite en
seconde période de jeu, et cela dé-
montre aussi qu’on était bien
concentrés.
On sent que vous voulez terminer
cette préparation sans aucune dé-
faite, non ?
Sans aucun doute, car même s’il
s’agit de matchs amicaux, il faut
qu’on préserve notre invincibilité. Je
ne vous cache pas qu’on a toujours
abordé nos rencontres comme s’il
s’agissait de matchs ofciels, car cette
phase préparatoire est très impor-
tante pour nous, et ce sont ces
confrontations qui nous permettront
de corriger nos erreurs et d’être prêts
pour la la compétition.
L’équipe a montré des choses in-
téressantes. Peut-on dire que le
MCA sera prêt le 9 août prochain
?
On essaye de se concentrer et on
travaille dur pour être prêts pour le
match de la Supercoupe d’Algérie.
N’oubliez pas qu’après le stage, on
aura tout de même une autre se-
maine pour préparer notre match et
je reste optimiste.
Vous êtes en train de réaliser de
bonnes prestations. Quel est le
joueur avec lequel vous souhaite-
riez jouer au niveau de l’axe cen-
tral ?
Je suis en train de faire mon tra-
vail, à l’instar de mes coéquipiers, et
je ne peux donner un jugement de
valeur sur mes prestations, car seul
le coach est habilité à vous dire s’il
est satisfait de mon rendement ou
pas. Personnellement, je me remets
toujours en cause, car il y a toujours
quelque chose à améliorer. Pour ré-
pondre à votre question, sachez que
je n’ai aucune préférence concer-
nant celui avec qui je dois jouer au
niveau de l’axe central. Je me dois
avant tout de gagner ma place,
après on verra.
Mais il semble que vous tenez
votre place, d’autant que l’en-
traîneur a loué vos qualités ?
Il est vrai que le fait de connaî-
tre la méthode de travail du coach
m’a facilité la tâche, mais je pense
que tous les joueurs se sont habi-
tués à la méthode de travail et
aux diférentes stratégies de jeu.
C’est sans aucun doute le joueur
le plus en forme qui jouera.
Quel est votre objectif avec
le MCA cette saison ?
Si j’ai opté pour le MCA,
c’est pour gagner des titres.
Tout d’abord, je souhaite ofrir
le trophée à nos supporters, le
9 août prochain, et je de-
mande à ce qu’ils nous aident
et soient à nos côtés pour
qu’on puisse réussir une
grande saison.
Entretien réalisé par
Kamel M.
Il a haussé le ton envers ses joueurs
Charef : «Je ne veux plus revoir
le jeu pratiqué la saison passée !»
D
imanche dernier et au moment où cer-
tains joueurs qui faisant partie de l’ef-
fectif du Mouloudia de la saison passée
n’appliquaient pas ses consignes, l’en-
traîneur a fni par réagir en se faisant entendre.
«Je ne veux plus revoir le jeu pratiqué la saison
passée», a fait savoir Charef à ses joueurs, à partir
du banc des remplaçants. Même s’il n’était pas
l’entraîneur du Mouloudia l’année dernière, il est
évident que Charef n’appréciait pas le jeu anar-
chique de l’équipe qu’il avait battue en aller-retour,
alors qu’il drivait l’USMH. C’est pour cette raison
qu’il a fait clairement savoir à ses joueurs qu’il ne
voulait plus les voir se livrer à une partie de
pousse-ballon, tenter l’exploit individuel au détri-
ment du collectif, et abuser de balles aériennes,
tout en s’essoufant sur le terrain, au lieu de faire
preuve de rigueur tactique.
«Voilà qu’on revient aux
mauvaises habitudes !»
Tout en essayant d’orienter ses joueurs sur le
terrain et les corriger, Boualem Charef n’hésite
pas à afcher sa colère, au point d’être dans tous
ses états. Selon lui, le jeu pratiqué la saison passée
était médiocre. D’ailleurs, il n’a pas manqué une
nouvelle fois de lancer à la face de ses joueurs :
«Voilà qu’on revient aux mauvaises habitudes de
l’année passée !» Laissant ainsi apparaître son mé-
contentement, lorsque les joueurs ne s’appliquent
pas sur une action.
«C’est quoi ce football ? Jouez
simple !»
L’entraîneur du Mouloudia veut que son équipe
rompt avec le football qui l’empêche de décoller.
Charef annonce la couleur et tient à ce que ses
éléments jouent d’une manière simple et correcte
et gratifent leur public en pratiquant un beau
football. «C’est quoi ce football ? Jouez simple !», a
lancé Charef à ses joueurs qui essayent de s’appli-
quer, pour ne pas provoquer la colère de leur
coach, car ils savent bien qu’il est en train de met-
tre en place un fond de jeu qui a permis d’enchaî-
ner les bons résultats lors des matchs amicaux.
K. M.
Azzi : «Je n’ai
aucune préférence
dans l’axe central»
Le Mouloudia jouera son dernier match
à Izmit
Vendredi prochain, le Mouloudia jouera deux rencontres ami-
cales, avant de rentrer au pays le lendemain. Pour le moment,
l’identité de l’adversaire du jour n’est pas encore connue pour le
second match de la journée, car il est difcile de trouver des
équipes qui acceptent de jouer en toute fn de soirée. Ce qui est
certain, c’est que la rencontre se jouera à Izmit, au stade de Kor-
feze ou bien au 17 Agustos-Stadyum.
Khiter content de son premier but
Pour son premier match avec le MCA en ce stage de prépa-
ration, le jeune joueur Khiter a réussi à inscrire le but de l’éga-
lisation de son équipe face à la formation libyenne des U20.
Le joueur, qui s’est dit très content de cette réalisation, ne
s’enfamme pas pour autant. «C’est vraiment une bonne
chose pour moi de pouvoir inscrire un but. Je remercie le
coach pour la confance qu’il a placée en moi. Je dois tra-
vailler davantage pour progresser, car le chemin est encore
loin devant moi», dira Khiter.
Sylla n’arrive pas à faire démarrer
son compteur
Contrairement aux autres nouvelles recrues du MCA
en attaque, à savoir Gourmi et Sacky, l’ex-attaquant de
l’USMH, Sylla, n’arrive toujours pas à trouver le chemin
des flets avec le MCA. Il semble bien que ce dernier a
l’esprit ailleurs, à cause du problème de qualifcation
auquel il est confronté. Toutefois, les dirigeants l’ont
rassuré afn qu’il puisse rester uniquement concentré
sur son travail, sachant qu’au pire des cas, le MCA ra-
chètera son contrat.
Lorsque Hachoud évoque le
nom de Ronaldo à l’arbitre !
Dans les dix dernières minutes de la rencontre, le
Mouloudia a bénéfcié d’un coup franc à l’approche
de la surface de réparation, et c’est le spécialiste
maison, Hachoud, qui s’est chargé de l’exécuter.
Comme les joueurs turcs ne savent rien du pied
magique de Hachoud, ils ont dressé une barrière
composée de cinq joueurs seulement. Hachoud,
au moment de se lancer pour exécuter la sen-
tence, dira au jeune arbitre bénévole qu’il allait
voir Ronaldo. Même si le directeur du jeu n’avait
compris que le nom de Cristiano Ronaldo, il a
sans aucun doute compris, puisque la balle de
Hachoud s’est logée au fond des flets du portier
turc.
K. M.
Sylla a obtenu sa
lettre de libération
pour 300 millions
I
brahima Sylla vient de trouver un accord avec Mohamed
Laïb pour une séparation à l’amiable. Ne pouvant le gar-
der contre son gré, le président de l’USMH a accepté de
remettre la lettre de libération à son joueur moyennant
une indemnisation de 300 millions de centimes. Sylla pourra dés-
ormais tourner la page et se focaliser sur sa nouvelle mission, qui
sera de s’imposer au Mouloudia d’Alger.
Hariti : «On a mis le
paquet pour racheter
son contrat»
Ayant attendu longtemps pour que la libération de Sylla at-
terrisse à la FAF et afn de ne pas être pris par le temps, les res-
ponsables du MCA ont décidé d’aller tout simplement
négocier avec les responsables de l’USMH. À ce sujet, le DG
de la société sportive commerciale Hariti nous dira : «Pour ré-
gler le problème de la libération de Sylla, nous avons décidé
d’entrer en contact avec les responsables de l’USMH. Nous al-
lons les rencontrer aujourd’hui (ndlr lundi) et négocier pour
racheter son contrat. Nous allons mettre le paquet pour avoir
sa libération.»
«Les négociations pour Madani sont
en bonne voie et nous pourrons jouer à
Bologhine»
«En plus de Sylla, nous sommes aussi en négociations avec
l’USMA pour qualifer Madani, et c’est en bonne voie. Je tiens
aussi à vous informer que le problème de jouer à Bologhine ne
s’est pas posé, car on a toujours entretenu de bonnes relations
avec l’USMA», conclut Hariti
K. M.
C’
est la veille du
retour au pays
qu’Hubert
Velud a tenu
une conférence
de presse à l’hô-
tel Green Park, lors de laquelle il est
revenu sur plusieurs sujets, faisant au
passage plusieurs révélations. Le
coach usmiste a d’abord fait une ana-
lyse globale sur les douze jours que
les membres de la délégation ont pas-
sés à Istanbul. «Dans l’ensemble, je
suis satisfait du travail que nous avons
accompli ici en Turquie. Plusieurs
séances d’entraînement ont été efec-
tuées. Nous avons disputé quatre ren-
contres et les joueurs ont eu un
maximum de temps de jeu. Ce que je
retiens le plus, ce sont les eforts qu’ils
ont fournis. Aucun écart disciplinaire
n’a été enregistré, je les remercie pour
l’état d’esprit qu’ils ont afché sur et en
dehors des terrains. L’autre point posi-
tif, c’est qu’aucun d’entre eux n’a
contracté une grave blessure.» Mainte-
nant que cette phase a été bouclée, les
Rouge et Noir s’attaqueront à la der-
nière étape de la préparation, à partir
de ce mercredi.
«Voilà pourquoi nous
avons choisi cette
destination»
Avec un peu de recul, le technicien
français est revenu sur le choix que
les responsables du club ont fait cet
été, en optant pour Istanbul comme
lieu de stage d’intersaison. «Nous au-
rions pu aller en Tunisie ou au Maroc,
mais nous avons préféré venir ici en
Turquie, pour casser la routine. Per-
mettre aux joueurs de découvrir une
nouvelle ville, une nouvelle culture
mais aussi se mesurer à des adver-
saires avec des styles de jeu diférents,
telles que les équipes Iraniennes et Jor-
daniens que nous avons afrontées.»
«Nous avons affronté
de bonnes équipes»
Lors de ce stage efectué en Tur-
quie, quatre rencontres amicales ont
été disputées. «Tous les matchs que
nous avons joués ont constitué de bons
tests pour nous. Nous avons afronté
des équipes respectables avec un bon
niveau. Ces confrontations nous ont
permis d’atteindre les objectifs que
nous nous sommes fxés, donc nous ne
pouvons qu’être satisfaits.»
«C’est toujours
agréable de gagner,
même en amical !»
Les Rouge et Noir ont joué quatre
rencontres amicales et se sont impo-
sés autant de fois. Une performance
que le coach a commentée en nous
assurant qu’un tel exploit peut être
d’un grand apport pour le groupe.
«Certes, les confrontations que nous
avons disputées sont à zero point,
mais c’est toujours agréable de
gagner. S’imposer, que ce soit lors
d’un match ofciel ou amical, ne peut
faire que du bien aux joueurs.»
«Nous nous sommes
beaucoup améliorés
physiquement et la
cohésion sera au point»
«Nous nous sommes beaucoup
améliorés physiquement, grâce au
travail efectué à Alger depuis la re-
prise, mais aussi lors de ce stage. Mes
joueurs ont afché une belle forme,
seulement, nous ne comptons pas
nous arrêter là, puisque nous allons
continuer à faire les eforts néces-
saires pour être meilleurs à l’avenir.
Concernant la cohésion, sachez que
ce n’est qu’une question de temps. Les
nouveaux se sont bien adaptés,
comme c’est le cas pour les Franco-
Algériens, c’est de bon augure pour la
suite.»
«L’attaque a été
rassurante, mais il faut
faire des retouches en
défense»
Lors des quatre rencontres ami-
cales qu’ils ont disputées, les Rouge et
Noir ont frappé à 13 reprises et en-
caissé 4 buts. «J’ai beaucoup apprécié
la performance des attaquants. Ils se
sont montrés rassurants et c’est ce qui
m’a rendu heureux. Par contre, en dé-
fense, nous avons du travail à faire.
Des retouches s’imposent afn de ne
plus commettre les fautes que nous
avions faites lors de nos prochains ren-
dez-vous.» Des rendez-vous dont le
premier est prévu le 9 août, lorsqu’ils
iront défer le MCA en fnale de la
Supercoupe d’Algérie.
«Ce sera difficile pour
moi de trancher sur
l’équipe type»
«Les nouvelles recrues apporteront
un plus. Vu l’efectif que j’ai sous la
main, ça va être difcile pour moi de
choisir le onze de départ. Il faut gérer
ce groupe intelligemment. Nous al-
lons jouer sur les trois fronts donc
nous avons besoin de tout le monde
pour réaliser le meilleur parcours
possible. Il faut que les joueurs accep-
tent la concurrence et soient toujours
prêts à tenir leur place, lorsque nous
ferons appel à eux.»
«Les joueurs ont été
prévenus, ils doivent
accepter mes choix»
«Les joueurs ont été prévenus, ils
doivent accepter mes choix. Des dif-
cultés, je ne les trouverai pas unique-
ment en faisant mon onze mais aussi
en établissant la liste des 18. Ils doi-
vent accepter la concurrence.
L’USMA est un grand club et ils sont
appelés à réagir en tant que profes-
sionnels. Les places se ga-
gnent aux entraînements, donc cha-
cun d’eux sait ce qu’il doit faire pour
espérer fgurer sur la feuille du
match en fn de semaine.»
«L’équipe qui débutera
le match du 9 août
n’est pas encore
connue»
«Pour le moment, aucune décision
n’a été prise concernant le onze qui
débutera cette rencontre. C’est un peu
tôt de parler de cette rencontre. Les
joueurs ont montré ce dont ils sont
capables, et de notre côté, nous allons
prendre tout le temps qu’il faut avant
de trancher. En tout cas, tout se
jouera sur de petits détails.» Un ren-
dez-vous qu’aucun joueur ne veut
rater.
«La blessure de Bellaïli
a été le point noir»
Lors de ce point de presse, Hu-
bert Velud a tenu à rendre hom-
mage aux membres du staf médical
pour tout le travail qu’ils ont fait en
évoquant le cas Belaïli. «Sa blessure
a été le point noir jusque-là, mais
heureusement que les membres du
staf médical ont fait leur travail
comme il se doit. Ce stage s’annonçait
d’une grande importance pour lui,
surtout lorsqu’on sait qu’il est resté
sans compétition pendant six mois. Il
a raté la première semaine avant
qu’il réintègre le groupe. Il a fait les
eforts qu’il fallait. Il a les moyens
pour rattraper le retard qu’il accuse,
je pense avec plus d’eforts Belaïli sera
prêt pour le début de saison.» La
balle est dans le camp du natif
d’Oran.
Voulant savoir si son équipe sera
prête pour le rendez-vous du 9 août,
Velud nous a dit : «Oui, nous le se-
rons, tout comme notre adversaire,
d’ailleurs. C’est un match très attendu
par les supporters des deux forma-
tions. Aucun des deux clubs ne voudra
rater une telle occasion pour bien dé-
buter la nouvelle saison. De notre côté,
nous allons faire de notre mieux pour
l’aborder de la meilleure des ma-
nières.» Les Mouloudéens sont donc
prévenus.
«Nous allons disputer
deux matchs amicaux
ce week-end»
Hubert Velud nous a confé que
deux rencontres amicales seront pro-
grammées en cette fn de semaine.
«La première aura lieu le vendredi,
tandis que la seconde est prévue pour
samedi. Je ne connais pas encore les
noms de nos adversaires, mais ça
devra être l’USMB et le CABBA. Pour
le moment, nous n’avons pas eu le OK
défnitif, mais tout sera clair lors des
prochaines heures.» Ce sont les sup-
porters qui devront être
contents, puisqu’ils auront enfn l’oc-
casion d’assister à la confrontation de
leur équipe favorite cet été et décou-
vrir, du coup, l’USMA version
2014/2015.
«Nous attendons
beaucoup de nos
jeunes»
Lors de ce stage ont efectué en
Turquie, les quatre jeunes promus cet
été en équipe première ont pu gagner
des points grâce aux belles presta-
tions qu’ils ont fournies. Interrogé à
leur sujet, l’entraîneur en chef de
l’USMA nous a révélé que lui et ses
assistants attendent beaucoup d’eux :
«Ils ont montré de bonnes dispositions.
Je dpos dire qu’ils ont les capacités né-
cessaires pour concurrencer les an-
ciens. Tout dépendra d’eux et des
eforts qu’ils
fourniront. Ils
sont l’avenir du
club, mais en
même temps il
ne faut pas leur
brûler les ailes. Je les ai prévenus, ils
savent tres bien ce qui les attendent et
ce que nous attendons d’eux.»
«Parmi les jeunes
promus, seul Baïteche
m’a convaincu»
Voulant savoir si ces derniers peu-
vent vivre le même scénario que les
Frioui, Bekakchi, Chatal et Rabti,
Velud nous a déclaré : «Ils savent ce
qu’ils doivent faire pour fgurer dans
mes plans. Concernant ceux qui ont
été promus l’an passé, sachez que seul
Baïteche m’a convaincu, c’est le seul qui
peut apporter un plus à l’équipe. Il a
réussi à se faire une place et c’est un bel
exemple pour les autres. Une source de
motivation même.»
Mohamed Zerrouk
10
USMA
Coup sûr
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
De notre
envoyé
spécial en
Turquie
M. Zerrouk
Velud «Nous serons
prêts face au Mouloudia»
Félicitations
M
me
Nora Kesraoui et M. Mohamed Kesraoui félicitent
leur fils Mehdi pour la réussite à son bac et lui souhai-
tent d'autres succès inch'Allah.
ENTRETIEN Coup d’œil
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
11
Exclusif Exclusif
Exclusif Exclusif
Exclusif
Exclusif
refait la Coupe
du monde avec Le Buteur
refait la Coupe
du monde avec Le Buteur
refait la Coupe
du monde avec Le Buteur
refait la Coupe
du monde avec Le Buteur
refait la Coupe
du monde avec Le Buteur
refait la Coupe
du monde avec Le Buteur
Xavi
I
l y a un peu plus de trois ans, Xavi
Hernandez nous accueillait à
Madrid, en marge d’un
regroupement de l’équipe
d’Espagne, pour parler football.
Déjà à l’époque, il appréciait la
qualité des footballeurs algériens
qu’il résumait ainsi : agressivité et
talent. Il ne croyait pas si bien dire car ce
sont ces qualités qui ont permis à l’Algérie
d’entrer dans l’histoire de la Coupe du
monde. Et Xavi s’en souvient. Avec vous
lecteurs du Buteur, il refera le Mondial
et reparlera des excellentes
prestations des Verts. Tout cela
dans un décor spectaculaire au
milieu des montagnes de sa
Catalogne natale. C’était dans le
petit village de Collell niché en
pleine montagne, pas loin de la
bruyante Costa Brava. Pour y
arriver, il fallait avaler des
kilomètres d’autoroutes,
zigzaguer dans les virages à
épingle à cheveux, se perdre
pendant une bonne demi-
heure en pleine nature, avant
de se retrouver dans un
monastère sorti de nulle
part. Tout cela en plein
Ramadhan, au lendemain de
la finale de la Coupe du
monde. Mais ça en valait la
chandelle. Et vous allez
vous en apercevoir au
cours de cet échange avec
l’un des meilleurs milieux
de terrain du monde.
Merci Xavi de nous accueillir aussi cha-
leureusement dans ce décor spectacu-
laire.
De rien, c’est moi qui vous remercie d’être
venu. Nous sommes dans le campus Xavi
que j’organise avec ma famille et des amis. Ça
fait quand même 16 ans qu’on fait ça pour
s’amuser avec les enfants, en jouant au foot.
A quoi sert un campus ? C’est quoi vos
objectifs ? Qu’est-ce que tu enseignes aux
enfants ?
Bon, les objectifs principaux, c’est d’abord
qu’ils passent du bon temps et qu’ils s’amu-
sent. Ensuite, apprendre en une semaine
voire deux, tout dépend de chaque enfant,
tous les concepts du football que j’ai moi-
même appris au Barça. Ils y a des entraî-
neurs très bien préparés qui ne leur
enseignent pas que le football. Ils font
d’autres activités, comme monter à cheval
ou faire du karting. Ils passent toute une
semaine en dormant et en mangeant ici
tous ensemble. L’activité principale ou
plutôt l’objectif principal, c’est de passer
du bon temps et après, j’essaye de leur
inculquer les valeurs que j’ai apprises
dans le foot.
Tu étais où hier à 21h ? (Ndlr, entre-
tien réalisé au lendemain de la fnale
de la Coupe du monde)
Hier, j’étais dans ma maison de
Barcelone pour voir la fnale de la
Coupe du monde.
Et…
J’ai soufert. J’ai vraiment soufert
pour Mascherano et Messi parce
que je crois que eux aussi méri-
taient une Coupe du monde. Ce
sont mes amis, ce sont mes co-
équipiers et hier, ils n’ont pas eu
de chance. Mais c’est vrai aussi
que l’Allemagne a réalisé un
grand Mondial. Ils ont une grande équipe, ils
jouent très bien au football. L’Allemagne est
un juste vainqueur, mais j’étais désolé pour
Messi et Mascherano.
L’Allemagne juste vainqueur ? Eh bien
merci !
(il rit franchement) L’Algérie devrait être
contente, parce qu’elle a été éliminée par le
champion, mais surtout parce qu’elle a fait
une grande Coupe du monde. Elle a prouvé
au monde entier ce qu’on avait déjà parlé, il y
a quelques années, à Madrid (voir interview
Xavi paru sur Le Buteur du 1er janvier 2012).
On avait parlé de grands joueurs, d’une
grande équipe, de beaucoup de talent. Les
Algériens ont confrmé tout ça jusqu’au
match contre l’Allemagne, le futur champion
du monde. L’Allemagne est donc un juste
champion par rapport à ce qu’elle a démontré
depuis le début du tournoi.
Les observateurs disent que l’Algérie
joueavec le cœur. Ça me rappelle vos pro-
pres paroles, il y a quelques années,
lorsque vous avez dit que les Algériens
sont de vrais guerriers sur le terrain…
Et c’est vrai !
Quelles sont les autres
qualités des Algériens ?
Ce sont des passionnés,
très patriotes, des guerriers.
Ils sont très agressifs.
Après, il y a des joueurs
avec beaucoup de talents.
Par exemple, j’aime bien Fe-
ghouli comment il joue.
J’aime aussi Brahimi. Ici,
nous avons Lacen qui n’a pas
eu beaucoup de temps de jeu,
mais qui a bien travaillé à
chaque fois qu’il a été incor-
poré. Nous avons vu des
joueurs algériens spectaculaires
sur le plan technique. Je crois que les Algé-
riens feront une grande Coupe du monde en
Russie. C’est une équipe à tenir en compte. Je
vous l’ai dit il y a deux ou trois ans, je ne sais
plus.
Trois ans…
Oui, trois ans. Je crois que les Algériens
avaient le talent sufsant pour tenir tête aux
meilleures équipes de la Coupe du monde.
Vous n’avez pas parlé du gardien de but
qui a été un élément important…
Oui, tous. Je crois que le bloc en général a
été très bon. Les Algériens étaient impecca-
bles derrière et partaient très bien en contre
avec de grands joueurs. Et ce n’est pas le fruit
du hasard. L’équipe se prépare depuis des an-
nées, et voilà le résultat !
Vous m’avezparlé de Feghouli. Qu’est-ce
qu’il lui manque pour jouer un jour dans
un grand d’Europe. C’est vrai que Valence
ce n’est pas rien, mais qu’est-ce qu’il lui
manque pour jouer à Milan, à la Juve ou
autre ?
Valence aussi est un grand club pour moi,
parce que là-bas ça joue bien au foot et ça lui
permet de faire exploser ses qualités sur le
côté. Je crois qu’il aura un avenir immédiat
très bon. Dans quelques années, je
le vois dans un club vraiment
grand. Par son talent et sa qua-
lité technique individuelle, il
peut être à un niveau plus haut.
Au moment oùvous suiviez la
fnale, avez-vous pensé à un
moment donné que vous au-
riez pu y être ?
Oui, bien sûr. Ce fut triste.
Je crois que l’Espagne n’a pas
bien joué. Nous n’avons pas
été bons au niveau collectif.
Après, il faut dire aussi que
«
M
alg

l’élim
in
ation
,
l’Esp
ag
n
e n
e
ch
an
g
era
jam
ais sa
p
h
ilosop
h
ie
d
e jeu
»
L’interview était prévue à Curitiba
Il y a plusieurs mois que Xavi avait accepté de nous ac-
corder cette interview, mais les résultats du Barçaont fait
que le club ferme encore plus que d’habitude les portes
du club à la presse. On avait donc convenu de faire l’in-
terview avec Xavi à Curitiba, au camp de base de la sélec-
tion espagnole. Mais là aussi, la défaite surprenante face
à la Hollande puis l’élimination inattendue de l’Espagne
ont contraint Xavi de ne pas s’adresser à un média, qui
plus est étranger. «Par pudeur et par respect aux suppor-
ters de l’Espagne», nous a-t-il dit en zone mixte du match
Espagne-Chili au Maracana ponctuée par une défaite sy-
nonyme d’élimination de la Roja. Rendez-vous est donc
pris après les vacances du joueur catalan.
Xavi accepte notre demande
De retour chez lui, après l’élimination en Coupe du monde,
Xavi est resté quelques jours avec la grande famille et les
amis, avant de prendre le chemin de l’île d’Ibiza pour y
passer quatre jours avec son épouse. C’est après que l’in-
terview était prévue, c’est-à-dire en pleine Coupe du
monde. Pour faire le bilan du Mondial, il était préférable
pour nous de retarder encore l’interview de quelques
jours, une fois que Brésil-2014 soit terminé. Une demande
acceptée par Xavi. «Nous avons reporté deux fois notre
rendez-vous, pourquoi ne pas le reporter une troisième ?»
C’était son dernier sms. Rendez-vous donc a été pris le
lendemain de la finale Allemagne-Argentine.
De notre envoyé spécial en Espagne : Mohamed Saâd
«Sur le terrain, les Algériens ont joué avec
passion et patriotisme, ils ont été de vrais guerriers»
12
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
nous n’avons pas eu de chance dans le
tirage au sort, en tombant dans un
groupe vraiment très difcile. Finale-
ment, l’Espagne a réalisé une très
bonne première mi-temps face à la
Hollande et un très bon match face à
l’Australie. Après, il y a une très mau-
vaise deuxième mi-temps contre la
Hollande et un mauvais match contre
le Chili.
Nous
n’avons pas
pu rivaliser
avec les au-
tres, nous
n’avons pas
été à la hau-
teur des cir-
constances.
On attendait
beaucoup de
nous, mais
nous n’avons
pas bien joué et
c’est triste. Hier,
j’y ai encore
pensé. On aurait
pu y être, en efet, on avait une équipe
pour aller loin dans cette Coupe du
monde. Maintenant, on valorise beau-
coup plus ce qui a été réalisé. Nous
avons quand même gagné une Coupe
du monde et deux Coupes d’Europe.
Dans les années à venir, on valorisera
mieux ce qu’a pu faire cette généra-
tion.
Vous n’avez pas ressenti de l’ingra-
titude, après la défaite contre la
Hollande, vous particulièrement
qui avez été très critiqué ?
Mais c’est normal. L’Espagne n’a pas
été à la hauteur des circonstances. Elle
a été loin des attentes. En plus, on a
pris 5 à 1 dès le début face à la Hol-
lande qu’on avait battue en fnale de la
dernière Coupe du monde. C’est nor-
mal, quand on perd de cette manière
et dès le premier match. Quand il y a
beaucoup d’espoirs qui fnalement ne
se concrétisent pas, c’est logique qu’il
y ait des critiques. Il faut donc les ac-
cepter et reconnaître que la Hollande
et le Chili ont été meilleurs que l’Es-
pagne, et point. Ils se sont bien prépa-
rés, ils ont bien
analysé notre jeu et
à la fn, ils ont été
meilleurs.
Vous avez parlé de
malchance tout à
l’heure. Ne pensez-
vous pas que la
chance, qui vous
parfois accompagné
ces dernières années,
vous a aban-
donné ? Ce
but raté
par
Silva, avant l’égalisa-
tion de la Hollande,
n’aurait-il pas
changé le cours du
match voire le
cours du Mondial
pour vous ?
Oui. Je crois que
cette action a mar-
qué un peu un
avant et un après-
Mondial. Nous
sommes passés
d’un 2 à 0 en
notre faveur à
un 1 à 1 à la
pause, en
quelques mi-
nutes. Ce n’est
pas du tout la
même chose
d’aller au ves-
tiaire avec un
2 à 0 en ta fa-
veur qu’avec
un nul. Si on
avait marqué
ce but, peut-
être que, au-
jourd’hui,
on serait en
train de
parler
d’autre
chose
parce que
l’Espagne
serait
peut-être
allée
plus
loin.
C’est
évi-
demment un détail, mais un détail qui
aurait changé beaucoup de choses. La
chance ne nous a pas accompagnés
cette fois-ci, c’est clair.
Finalement, l’année 2014 n’a pas
été la vôtre ?
Pas du tout !
En plus des résultats, il y a eu la
mort de Vilanova puis celle d’Ara-
gonés ?
Oui, ce fut vraiment une année fati-
dique sur tous les plans. Le Barça, la
sélection et même sur un
plan personnel. Deux per-
sonnes très importantes
pour moi nous ont quittés,
Tito à Barcelone et Luis en
sélection. J’avais beaucoup
d’afection, beaucoup de res-
pect pour ces deux hommes
qui ont été des modèles pour
moi. Non, ça n’a pas été une
année facile pour moi, mais
c’est ça la vie. On doit accepter
les choses comme elles vien-
nent et essayer que les choses
aillent mieux l’année prochaine.
Revenons un peu à la Coupe
du monde. Vous m’avezparlé
de l’Algérie comme la surprise
au Brésil ?
Un peu moins pour moi.
Quelles ont été donc les sur-
prises agréables de cette Coupe
du monde ?
L’Algérie a été une surprise spec-
taculaire pour les gens qui ne suivent
pas beaucoup le football, en prou-
vant sa capacité à rivaliser avec les
meilleurs, y compris l’Allemagne, le
futur champion. La Belgique est une
équipe fantastique qui joue bien au
foot, elle a juste manqué un peu de
chance en quarts de fnale en retrou-
vant l’Argentine sur son chemin.
Enfn, le Costa Rica a été spectacu-
laire aussi avec sa manière de jouer le
contre et sa forme physique. Ce sont
les trois surprises les plus agréables de
ce Mondial. Je crois qu’à l’avenir, il y
en aura plus parce que dans le football
d’aujourd’hui, les niveaux des équipes
se rapprochent de plus en plus.
Et les déceptions ?
Surtout l’Espagne ! Pour moi, ce fut
la grande déception du
Mondial, il ne faut pas
le cacher. Simple-
ment, nous n’avons pas été bons, nous
n’avons pas bien joué et c’est vraiment
triste. Il y a l’Angleterre, l’Italie aussi
qui avait beaucoup de possibilités, le
Brésil à cause de la manière avec la-
quelle il a perdu contre l’Allemagne.
Enfn, il y a beaucoup de déceptions,
car à la fn il n’y qu’un seul vainqueur.
L’Argentine aussi a été déçue de per-
dre la fnale. Mais je persiste à dire
que la plus grosse déception, c’est
nous qui n’avons même pas pu passer
le premier tour.
J’ai aimé une de vos déclarations
durant la
Coupe du
monde
lorsque vous
avez dit :
«On
mourra
avec notre
philoso-
phie de
jeu,
même si
on
perd». Avec du recul, pen-
sez-vous que l’Espagne doit conti-
nuer à jouer de la même manière ?
Oui. Je crois qu’il ne faut rien chan-
ger. Il faut peut-être améliorer les as-
pects techniques et tactiques. De la
même manière qu’on a pu gagner
deux Coupes d’Europe et une Coupe
du monde et qu’on a été éliminés au
Brésil, on peut réaliser d’autres succès
à l’Euro 2016 et en Coupe du monde
2018 en Russie, surtout qu’il y a une
nouvelle génération de joueurs qui ar-
rive. L’Espagne a appris au monde en-
tier qu’on peut gagner en jouant bien.
Je dirais mieux : l’Allemagne, c’est un
peu une imitation, un calque de ce
qu’a été l’Espagne durant les derniers
grands rendez-vous de football. Fina-
lement, c’est le beau football qui s’est
imposé.
Maintenir Del Bosque en poste a
donc été une décision sage ?
Je crois que oui. Il méritait de
continuer par rapport à tout ce qu’il a
gagné. C’est un entraîneur qui croit et
mise sur cette philosophie et qui sait
gérer un vestiaire comme celui de la
sélection. Le laisser partir aurait été
une erreur grave.
Etes-vous capable de me donner
comme ça le onze idéal de la
Coupe du monde ?
Difcile. Je mettrais beaucoup d’Al-
lemands parce que je crois que l’Alle-
magne a été la meilleure équipe. Il y a
eu des joueurs révélations dont des
Algériens, des Belges. Je mettrai aussi-
Messi, Neymar. Des Colombiens aussi
comme James Rodriguez que j’ai failli
oublier. A part trois ou quatre sur-
prises, l’équipe qui a marqué la difé-
rence a été l’Allemagne avec Muller,
Lahm, Toni Kroos, Neuer le gardien
de but, Hummelsqui ont été fantas-
tiques. Boateng qui a été spectaculaire
en fnale.
Quel joueur algérien vous mettriez
au moins sur le banc ?
Je mettrais Feghouli, un joueur que
j’aime. Il me plaît beaucoup.
C’est un joueur ca-
pable de jouer à un
niveau supérieur à
celui où il joue
aujourd’hui. Je
mettrais aussi
Brahimi avec lui.
Qu’est-ce que
vous aimez
chez Brahimi
?
Son dribble.
J’aime ces
deux joueurs
parce qu’ils
sont directs,
ils vont
droit au
but. Bra-
himi, dans
le un
contre un,
est spec-
taculaire.
L’un des
meil-
leurs au
monde
«Fe
g
h
o
u
li e
t B
ra
h
im
i o
n
t é

le
s
m
e
ille
u
rs
A
lg
é
rie
n
s
, je
p
e
u
x m
ê
m
e
le
s
m
e
ttre
d
a
n
s
l’é
q
u
ip
e
d
u
M
o
n
d
ia
l !»
«Fe
g
h
o
u
li e
t B
ra
h
im
i o
n
t é

le
s
m
e
ille
u
rs
A
lg
é
rie
n
s
, je
p
e
u
x m
ê
m
e
le
s
m
e
ttre
d
a
n
s
l’é
q
u
ip
e
d
u
M
o
n
d
ia
l !»
«Fe
g
h
o
u
li e
t B
ra
h
im
i o
n
t é

le
s
m
e
ille
u
rs
A
lg
é
rie
n
s
, je
p
e
u
x m
ê
m
e
le
s
m
e
ttre
d
a
n
s
l’é
q
u
ip
e
d
u
M
o
n
d
ia
l !»
«Fe
g
h
o
u
li e
t B
ra
h
im
i o
n
t é

le
s
m
e
ille
u
rs
A
lg
é
rie
n
s
, je
p
e
u
x m
ê
m
e
le
s
m
e
ttre
d
a
n
s
l’é
q
u
ip
e
d
u
M
o
n
d
ia
l !»
«Fe
g
h
o
u
li e
t B
ra
h
im
i o
n
t é

le
s
m
e
ille
u
rs
A
lg
é
rie
n
s
, je
p
e
u
x m
ê
m
e
le
s
m
e
ttre
d
a
n
s
l’é
q
u
ip
e
d
u
M
o
n
d
ia
l !»
«Fe
g
h
o
u
li e
t B
ra
h
im
i o
n
t é

le
s
m
e
ille
u
rs
A
lg
é
rie
n
s
, je
p
e
u
x m
ê
m
e
le
s
m
e
ttre
d
a
n
s
l’é
q
u
ip
e
d
u
M
o
n
d
ia
l !»
«
D
an
s le 1
con
tre 1
,
B
rah
im
i est
l’u
n
d
es
m
eilleu
rs
au
m
on
d


Des dattes algériennes en guise de dessert
Avant d’embarquer pour Barcelone, nous avons pris le soin de
prendre des dattes pour les offrir à Xavi. C’était finalement une
bonne idée puisque le joueur de Barcelone en raffole. «Les dattes,
il n’y a pas mieux pour un sportif de haut niveau», nous a-t-il dit
ravi. «Et je ne vais pas attendre longtemps, je sais que j’ai déjà
un succulent dessert pour au-
jourd’hui». L’interview a eu
lieu juste avant le déjeuner
de Xavi.
Campus Xavi, c’était l’idée de son père
Xavi nous a donné rendez-vous dans une montagne de Ca-
talogne, du côté de Gérone, pas loin de la frontière française.
Ça s’appelle le Monastère de Collell et c’est là que Xavi orga-
nise, depuis 16 années, son campus d’été. Cela a commencé
lorsque Xavi n’avait que 18 ans et venait de signer son pre-
mier contrat professionnel. L’idée était de son père qui a ap-
pris à ses enfants le sens du partage. Durant une semaine
pour certains garçons, deux pour d’autres, Xavi partage avec
des gamins pas plus haut que trois pommes les valeurs qu’il a
apprises à la Masia. Du football bien sûr, mais d’autres sports,
comme l’équitation, la natation, le karting, l’escalade sont en-
seignés aux enfants par des entraîneurs confirmés. On ap-
prend surtout aux enfants à vivre en communauté, à partager
et à cohabiter. Xavi mange et discute avec les gosses, prend
des photos avec eux et signe deux autographes pour chaque
enfant présent au campus.
«
Feg
h
ou
li
voit très b
ien
le jeu
et
p
ossèd
e u
n
e
g
ran
d
e
q
u
alité d
e
p
asse»
«
D
an
s d
eu
x
ou
trois
an
s, il sera
d
an
s u
n
très g
ran
d
clu
b
»
13
N° 2713
www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
au jour d’aujourd’hui. Feghouli aussi
parce qu’il voit très bien le jeu et pos-
sède une très grande qualité de passe.
Il arrive vite au but. Pour moi, ce sont
les deux meilleurs joueurs algériens
actuellement.
Ils peuvent donc faire partie du
onze type !
C’est difcile. Je les mettrais plutôt
dans l’équipe remplaçante.
Maintenant, je vais vous poser
quelques questions personnelles…
Oui, bien sûr (il sourit).
Quelle est la plus grande qualité
chez un homme ?
Je crois que c’est la
mentalité. Etre ga-
gneur dans la vie,
vouloir triom-
pher avec une ambition contrôlée. Etre
altruiste aussi. Moi, j’aime le foot parce
qu’il m’a appris à être altruiste, à pen-
ser au coéquipier, à être empathique, à
penser au groupe. Je crois que le foot-
ball nous aide à nous former en tant
que personne aussi. Je ferai ressortir
donc l’ambition et un caractère de ga-
gneur pour pouvoir triompher dans la
vie. Ne pas se contenter de peu et vou-
loir toujours plus. Voilà !
Et chez une femme ?
La même chose. L’ambition, vouloir
être la meilleure, s’améliorer tous les
jours. Il y a beaucoup d’aspects dans la
vie qu’on doit améliorer.
Et quel est le plus grand défaut
chez un homme ?
Je dirais l’égoïsme. Penser seu-
lement à soi-même
n’est pas bien. Dans
la vie, il faut savoir
cohabiter avec tout
le monde en pen-
sant aux autres.
La même
chose pour
une femme ?
Exacte-
ment la
même
chose !
Le pays ou
la région où vous ai-
meriez fnir votre
vie ?
La Catalogne.
Et comment !
(il rit longue-
ment) Je crois que
nous avons tout
en Catalogne.
Nous avons des
montagnes, les
plages, du beau
football, une
bonne gastro-
nomie. Nous
avons tout. On
va dans un
autre endroit, on nous
propose une chose et on se
rend compte qu’on a
mieux en Catalogne. Moi,
je suis amoureux de la Ca-
talogne. Nous avons la
Costa Brava, nous avons
Andorre juste à côté. Ici, je
m’amuse bien.
Vous avez l’Algérie aussi à
côté ?
Oui, en efet.
Et le pays que vous aime-
riez visiter un jour ?
Ben l’Algérie puisqu’on
en parle ! Pourquoi pas ?
J’aime connaître d’autres
cultures et d’autres pays.
J’aime le contact avec les
gens.
Maintenant que vous
vous êtes adressé deux
fois Algériens, vous com-
mencez à les aimer…
Je commence à vous apprécier, en
efet. Mais, je devrais un jour aller en
Algérie.
Quel est le plus beau
cadeau que vous
avez reçu ?
Ma fa-
mille. C’est la meilleure
chose que j’ai. Mes parents,
mes frères, maintenant ma
femme, mes amis. Je crois
que j’ai eu beaucoup de
chance dans la vie d’être dans
une famille 10 sur 10, une fa-
mille formidable avec de très
bonnes valeurs. J’ai aussi
beaucoup profté de mon en-
fance. Laintenant dans le
campus, je profte
encore,mais avec les enfants.
J’ai eu beaucoup de chance
dans la vie, je l’avoue.
Il ne manque que vos propres en-
fants ?
Oui, ce sera dans un futur proche.
Quelle est la chose dont vous ne
pourrez jamais vous séparer ?
Le football. C’est ma passion, c’est
ma vie. Ça me divertit, ça me pas-
sionne. Je suis toujours dépendant du
foot. Aujourd’hui, je suis censé être en
vacances, mais je viens au campus
avec les enfants. J’aime être en contact
avec le ballon, avec ce sport qui me
passionne tant. Jouer au football et ga-
gner ma vie et le respect des gens, c’est
la plus belle chose qui puisse m’arriver.
Quel est le cadeau que vous vou-
driez qu’on vous ofre ?
Rien de particulier, parce que je me
considère comme un homme chan-
ceux, un privilégié. Je ne demande
qu’à continuer comme ça. Etre en
bonne santé, auprès de ma famille et
de mes amis et continuer à profter du
ballon en restant dans le giron du
football, je ne peux pas demander
plus.
Quel est le dernier livre que vous
avez lu ?
Le dernier livre que j’ai lu ?
Ouf ! Cela fait
longtemps
quand même.
J’avoue que je
ne lis pas
beaucoup.
J’ai lu le livre
de Mara-
dona, celui
de Michael
Jordan.
J’aime tout
ce qui a un
rapport
avec le
sport, avec
le football.
J’aime lire les expériences
personnelles des sportifs qui
ont marqué l’histoire du sport.
Et quel le dernier flm que
vous avez vu ?
Je pense que c’est un
flm espagnol que j’ai vu
récemment et qui s’in-
titule : 8 noms basques.
Un flm d’humour très
recommandable.
Dites-moi en un
mot ce que veu-
lent dire ces mots
pour vous. La
Catalogne ?
Un sentiment,
une passion.
Quelque chose
que j’ai au fond
de moi. Je suis
enraciné à ce pays qui est la Cata-
logne.
L’Algérie ?
Le plus grand respect pour l’Al-
gérie, les Algériens et vraiment
une surprise très agréable pour
moi
dans le foot-
ball mondial. Les Algériens le
méritent bien parce qu’ils travaillent
beaucoup et il y a de la passion là-bas.
Donc le maximum de respect pour les
Algériens.
Le bonheur ?
Un objectif. Un objectif que j’ai pu
atteindre pratiquement durant toute
ma vie. J’espère continuer à être heu-
reux.
La religion ?
Beaucoup de respect aussi pour
toutes les religions. Je respecte toutes
les religions du monde. Chacun choi-
sit sa manière de comprendre la vie et
je respecte tout le monde.
La mort ?
C’est notre avenir. Il faut savoir l’ac-
cepter, même si c’est difcile à digérer.
Maintenant, on va vous demander
de regarder la caméra et de souhai-
ter un bon Ramadhan aux Algé-
riens parce que comme vous savez,
on est en plein mois de jeûne.
Très bien. Ramadan karim pour
tous !
Entrtien réalisé par
Mohamed Saâd
Xavi savait qu’on ne pouvait
pas manger
A la fin de l’interview et lorsqu’on pliait
nos bagages pour quitter les lieux, M. Joa-
quin Hernandez, père de Xavi, est venu
nous convier au déjeuner que la famille du
joueur allait prendre dans l’un des restau-
rants du monastère. On ne savait pas quoi
lui expliquer par rapport au Ramadhan
avant que Xavi en personne ne vienne à
notre secours pour expliquer à son père
que les musulmans sont en pleine période
de Ramadhan et que par conséquent, on ne
pouvait pas s’associer à la famille Hernan-
dez pour partager la bonne gastronomie ca-
talane.
Il admire le courage d’Afellay
pendant le Ramadhan
En disant à son père qu’on était en plein
Ramadhan, Xavi a eu une pensée pour son
coéquipier Ibrahim Afellay, joueur hollan-
dais d’origine marocaine. «Quel courage !»,
s’est-il exclamé admiratif. «On s’entraînait
très dur en pleine chaleur et lui, il tenait
toujours à jeûner, il n’a jamais raté une
journée de jeûne», a encore expliqué Xavi.
«Ram
adan karim
à tous
les Algériens !»
«Ram
adan karim
à tous
les Algériens !»
«Ram
adan karim
à tous
les Algériens !»
«Ram
adan karim
à tous
les Algériens !»
«Ram
adan karim
à tous
les Algériens !»
«Ram
adan karim
à tous
les Algériens !»
«Ram
adan karim
à tous
les Algériens !»
«
L’A
llem
ag
n
e
a g
ag
n
é la
C
ou
p
e d
u
m
on
d
e en
calq
u
an
t u
n
p
eu
l’Esp
ag
n
e,
alors !»
Tout était permis, sauf le
Barça et son avenir
Depuis que les dirigeants et le nou-
vel entraîneur du Barça ont commencé
à être ambigus sur l’avenir de Xavi, ce
dernier, à travers son agent, a décidé
d’écouter les propositions d’autres
clubs. On a parlé de deux principales
destinations pour lui : le Qatar et les
Etats-Unis. Mais jusqu’à la réalisation
de cette interview, Xavi ne savait pas
encore s’il allait quitter le Barça ou re-
prendre l’entraînement le 24 juillet
sous les ordres de Luis Enrique. Et
comme il appartient toujours au FC
Barcelone, il lui a été interdit de parler
de son avenir dans les médias, avant
de l’avoir annoncé en conférence de
presse. Xavi nous a donc autorisé à lui
poser toutes les questions, sauf celles
liées à son avenir et au
Barça.
Un autographe en échange
d’une table
Joan, un petit gamin présent sur les
lieux avec son père, en employé du mo-
nastère, s’affairait à nous aider à pré-
parer le décor de l’interview. On avait
besoin de deuxchaises et d’une petite
table pour mettre le micro. Les chaises,
on les a vite trouvées, mais pas la pe-
tite table. C’était compter sans la dis-
ponibilité du petit Joan qui a remué ciel
et terre pour trouver la table qu’il nous
fallait. Une fois l’installation terminée,
Joan, qui semblait avoir une idée der-
rière la tête, nous a dit : «Je vous ai ra-
mené la table, pourriez-vous dire à
Xavi de me signer un autographe s’il
vous plaît ?», a-t-il gentiment de-
mandé. Comme il fallait s’y attendre,
Xavi n’a pas hésité un seul instant à ac-
céder à sa demande.
Des enfants assistent à l’interview
Le monastère de Collell est aussi ouvert à d’autres en-
fants qui viennent passer des vacances en montagne. Trois
petits curieux se sont rendus compte que Xavi allait être in-
terviewé par une télévision étrangère, au bord de la pis-
cine, et se sont installés derrière un grillage pour voir de
plus près leur idole. C’était avant l’interview. A la fin, ils
étaient au moins une centaine à assister au débat entre
l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du football et
El Heddaf TV. Le plus surprenant dans tout cela,c’est
que toute cette nuée d’enfants n’a pas fait le moin-
dre petit bruit.
«
J’ai sou
ffert
p
ou
r
M
asch
eran
o
et M
essi, m
ais
l’A
llem
ag
n
e
est u
n
ju
ste
ch
am
p
ion
»

CRB
Coup risqué
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
C
ette dernière semaine du
stage d’Ifrane a été plus
ou moins porteuse de
bonnes nouvelles par
rapport à l’efectif, à
l’image de l’arrivée de Adel Bougue-
roua qui a raté la première semaine
du stage, mais qui a pu rejoindre ses
camarades pour ces derniers jours
de travail, ou encore celle de Sofane
Khelili qu’on a fnalement pu récu-
pérer à temps alors qu’on pensait
qu’il allait faire l’impasse sur tout le
stage en raison de sa convalescence.
Le défenseur belouizdadi avait repris
les entraînements il y a quelques
jours en solo après avoir été soumis
à une période de soins et de conva-
lescence qui a été très éprouvante
pour lui. Mais à force d’y croire, le
joueur a fni par s’en remettre com-
plètement. Khelili a tapé dans le bal-
lon et a réintégré le groupe en
s’entraînant le plus normalement du
monde.
Khelili tape dans le
ballon
L’on s’attend même à ce que le joueur
prenne part au dernier match ami-
cal du stage qui aura lieu demain
face au Maghreb de Fès où Khelili
pourrait être aligné en fn de ren-
contre. Car il n’est pas question de
prendre beaucoup de risques en l’in-
corporant dès l’entame de la rencon-
tre ou en lui attribuant un temps de
jeu plus important au risque de le
voir rechuter. Par ailleurs, ça va être
très difcile pour Khelili de recon-
quérir sa place dans l’axe central de
la défense où deux joueurs ont par-
ticulièrement brillé, Khoudi et Cher-
faoui, comme en témoignent les
éloges de leur entraîneur qui a été
très satisfait de leur rendement et
qui a indiqué que ce duo est très
complémentaire, ce qui va rendre la
tâche très difcile à Khelili qui a, en
plus, accusé beaucoup de retard
dans la préparation.
« Je ne ressens plus
rien et je peux jouer le
dernier match amical »
Le joueur, que nous avons approché
hier, nous a confrmé qu’il s’est remis
de sa blessure et qu’il était prêt à re-
prendre une vie normale dans le
groupe. «Je peux dire aujourd’hui que
je suis complètement guéri de ma
blessure. Je ne ressens plus aucune
douleur à la jambe et ça c’est magni-
fque. Le médecin m’a autorisé à réin-
tégrer le groupe à l’entraînement et de
taper dans un ballon comme bon me
semble. Je peux même prendre part
au prochain match amical normale-
ment», nous a-t-il indiqué.
Asselah inquiète son
entourage
Si on a été satisfait et soulagé du re-
tour de Khelili et de l’arrivée de Bou-
gueroua, on s’inquiète de plus en
plus concernant la situation du gar-
dien Asselah qui ne s’est toujours pas
remis de sa blessure au doigt. Le
portier du CRB s’entraîne quotidien-
nement avec le groupe sans souci, il
participe à tous les exercices phy-
siques que propose le staf technique
en compagnie
de Boukacem
et Abbaci, mais quand il
s’agit des exercices tech-
niques, comme les frappes
de près ou de loin, les exer-
cices où il doit utiliser ses
mains pour attraper ou re-
pousser les ballons, il se retire et
se met à l’écart du groupe, il ne peut
même pas mettre ses gants. Il faut
rappeler, en efet, que Asselah n’a pas
encore joué le moindre match ami-
cal depuis le début de la préparation,
ce qui inquiète ses entraîneurs. Il
devra attendre le second stage qui va
démarrer après l’Aïd pour se rattra-
per, encore faut-il qu’il s’en remette
à temps, bien sûr.
« Je sens une nette
amélioration »
De son côté, Asselah essaye de posi-
tiver au lieu de se prendre la tête. Il
ne dramatise pas et il reste optimiste
de pouvoir rattraper le temps perdu.
«Je sens une nette amélioration par
rapport aux premiers jours après les
soins que j’ai suivis au quotidien.
Maintenant, pour pouvoir mettre les
gants et garder de nouveau les bois, il
va falloir attendre le feu vert du staf
médical. Mais je suis sûr que ça ne va
pas tarder», a-t-il expliqué.
« J’ai misé sur le
travail physique »
L’ex-gardien de but de la JSK ne s’est
pas montré inquiet. Il est plutôt op-
timiste et sûr de pouvoir revenir le
plus tôt possible. «Je ne me suis pas
laissé aller. Pendant toute cette pé-
riode, j’ai beaucoup misé sur l’aspect
physique qui est très important afn
de préserver la forme. Reste la ques-
tion d’attraper la balle et de repous-
ser les frappes, je crois que je peux
rattraper cela après, ce n’est pas en-
core trop tard», fait-il remarquer, lui
qui s’est blessé dès le premier jour de
stage.
F. A.
A
l’approche de la fn du
stage d’Ifrane qui avait
débuté le 8 juillet, nous
avons voulu faire le point sur le
travail qui a été accompli ici
depuis plus de 12 jours, avec
l’entraîneur adjoint, Wahib
Bourzag. Ce dernier nous fera
savoir : «Malgré des inconvé-
nients de taille, notamment le
jeûne et la chaleur, nous avons
tout de même réussi à mettre en
place tout le programme prévu
jusque-là. Tout marche dans le
bon sens et nous avons voulu
profter au maximum de ce site
qui culmine à plus de 1600 mè-
tres d’altitude pour améliorer la
condition physique des joueurs.
Je peux dire aujourd’hui que
l’équipe est prête à 60 %, il nous
reste encore un long programme
avant le début du champion-
nat».
« Je préfère faire
une bonne
préparation que
gagner des matchs
amicaux »
Concernant la préparation de
ce stage d’Ifrane, Bourzag nous
a fait savoir que le staf tech-
nique donne la priorité à l’as-
pect physique. «Même si cela
nous empêchera de gagner des
matchs amicaux. Les joueurs
vont naturellement sentir leurs
jambes lourdes. Mais entre ga-
gner des matchs et faire une très
bonne préparation, je préfère de
loin la seconde option. Car il y
a des entraîneurs qui donnent
plus d’importance aux matchs
en diminuant de la charge de
travail à l’approche de la ren-
contre et ça c’est une grande er-
reur. Je préfère être au top
physiquement durant toute la
saison que durant les deux pre-
miers mois uniquement.»
« Khelili a beaucoup
progressé »
Bourzag a également parlé du
défenseur Sofane Khelili qui
vient de réintégrer le groupe
alors que ce n’était pas du tout
évident. «Le joueur a beaucoup
progressé grâce aux eforts qu’il
a fournis ces derniers temps. Il
s’est entraîné avec sérieux et il a
bien suivi les consignes du staf
médical. Mais il est encore loin
de son meilleur niveau, il lui
faut encore du temps pour tout
récupérer.»
F. A.
Khelili reprend,
Asselah inquiète
De notre
envoyé
spécial
au Maroc
Abboud F.
Salami
a repris hier
Le jeune attaquant du CRB, Salami,
soufre toujours de la blessure qu’il avait
contractée à la cheville avant le match amical
face à Al Khemissat, même s’il a repris les en-
traînements hier. Il poursuit toujours les soins
nécessaires, mais puisqu’il s’agit d’une zone très
sensible, il doit faire très attention. «Ma blessure
n’est pas grave, mais je dois faire attention en
même temps, il ne faut pas que ça se complique.
J’ai observé deux jours de repos, mais mainte-
nant, on a vu que je suis en mesure de re-
prendre», nous a-t-il expliqué.
Mansour
« Normalement,
je serai présent
face à Fès »
A l’instar de tous les joueurs
blessés, Zaki Mansour a suivi lui
aussi un programme spécial du-
rant les derniers jours à cause
d’une blessure au tendon d’Achille,
mais il a pu aujourd’hui réintégrer
le groupe après s’en être remis. «J’ai
repris les entraînements et j’ai réin-
tégré le groupe et je dois jouer nor-
malement le match amical contre le
Maghreb de Fès en attendant la dé-
cision de l’entraîneur qui est le seul
à décider si je dois jouer ce match
ou non. En ce qui me concerne, je
me sens bien», a fait savoir le
joueur qui s’est montré même en-
thousiaste à l’idée de prendre part
à cette dernière rencontre.
Alors que
Bougueroua a
rejoint l’équipe
Bourzag : « L’équipe
est prête à 60 % »
Rebih,
Bencherifa
et Asselah se
mesurent au
ping-pong
Après s’être affronté
au tennis, Bencherifa,
Rebih et Asselah se
sont mesurés cette
fois-ci au ping-pong
avec des parties très
serrées et très dispu-
tées. Cela dit, c’est
Bencherifa qui a mon-
tré le plus de maîtrise
dans ces deux disci-
plines.
Obélé et
N’gomo
inséparables
Le joueur N’gomo a pu
s’intégrer au groupe
après l’intervention
des joueurs qui ont
tout fait pour qu’il se
sente à l’aise, mais de-
puis l’arrivée d'Obélé,
N’gomo donne l’im-
pression de revivre.
Les deux joueurs ne se
séparent pas, ils sont
tout le temps ensem-
ble. Normal, Ils sont
des amis de longue
date et des voisins au
Cameroun.
Deux
séances au
programme d’hier
Après la séance de récupération
de dimanche dernier, le groupe a re-
pris hier les entraînements avec du bi-
quotidien au menu. Le staf technique
a une nouvelle fois élevé la charge de
travail qui a été un mélange
d’exercices techniques, phy-
siques et tactiques.
Selmi
et Boudoumi
hôtes du recteur
de l’Université
Le recteur de l’Université, Kamane Adel, a
invité les responsables de la délégation du
CRB a venir prendre le four chez lui dans sa
maison en signe d’hospitalité et de frater-
nité. Trois responsables de la délégation
étaient concernés, Djilali Selmi,
Hamza Boudoumi et le secrétaire
Djamel Hadouche.
Une
séance de
récupératio
n pour les
titulaires
Tout le groupe qui
avait pris part au
match amical contre
El Khemissat, essen-
tiellement les
joueurs qui ont joué
au moins une heure,
a bénéfcié avant-
hier soir d’une
séance de récupéra-
tion avec, au menu,
bassin, jacuzzi, jet
d’eau ainsi que des
séances de massage.
Les autres joueurs,
qui ont joué une
demi-heure et
moins, se sont en-
traînés normale-
ment.
Le retour de
Hatabi rassure le
staff technique
Blessé sévèrement à la cheville
droite lors du match choc, au sens
propre du terme, contre Boussaâda,
Abdenour Hatabi a rassuré tout le
monde en reprenant les entraîne-
ments avant-hier après-midi avec le
groupe. Ce coup reçu par un joueur
boussaâdi n’est qu’un mauvais souve-
nir puisque l’attaquant, auteur de deux
réalisations jusqu’à présent, a pu tra-
vailler sans grincer des dents.
«Ce n’est pas méchant
et je suis apte à
reprendre du
service»
Interrogé sur sa ca-
pacité ou non à pren-
dre part au match
test contre Aïn Fa-
kroun, Hatabi a
été catégorique
sur son retour à la
compétition Pour
le joueur, cette en-
torse ne remet en
aucun cas en ques-
tion sa participation
face au CRBAF. Sa-
chant que les places se-
ront chères à décrocher,
Hatabi doit se serrer les
dents pour se faire une place
au soleil. «Finalement, plus peur
que de mal car l’hématome au ni-
veau de la cheville droite s’est
résorbée. J’ai d’ailleurs pu
m’entraîner avec le groupe.
Je me sens apte à reprendre
du service à et à prendre
part aux matches ami-
caux», dira Hatabi qui a
retrouvé le sourire après
avoir été pris de panique à
l’issue du match contre
l’ABS lorsqu’il avait quitté le
stade en se tordant de douleurs.
T.Che
Amada se
fond déjà dans
le groupe
Bien qu’il accuse un gros retard par
rapport à ses camarades du fait qu’il a
raté huit jours de ce stage de Aïn Draham,
Ibrahim Amada a dû commencer par
quelques tours de piste question de se mettre
bien en jambe. Quelques minutes plus tard, il a
été autorisé par Iaiche à s’entraîner carrément avec le
groupe. Du côté du staff technique, il n’y a plus de
temps à perdre car il faut que le joueur africain com-
ble son déficit sur le plan physique.
«Je ferai tout mon possible
pour être opérationnel pour le
coup d’envoi du championnat»
Très content de retrouver ses camarades avec lesquels il
s’éclate beaucoup, Amada n’a pas caché sa satisfaction d’avoir
repris avec le groupe. «Je suis hyper content d’avoir retrouver mes
camarades. Je constate qu’il y a toujours une très bonne am-
biance. Je peux faire confiance à Ziane-Chérif et Bou-
mechra pour détendre l’atmosphère. Je sais que je suis
en retard dans ma préparation mais cela ne m’em-
pêchera pas de faire le maximum afin d’être opé-
rationnel pour le coup d’envoi du championnat
qui intervient deux semaines après le retour en
Algérie. De ce fait, j’aurai encore toute la lati-
tude pour retrouver ma forme optimale. Je sais
que je dois me faire violence aux entraînements
pour refaire mon retard sur le plan physique. J’ai
aussi envie de prendre part aux matches amicaux
question de retrouver mes sensations», nous a dit à
l’issue de la séance d’entraînement d’avant-hier soir au
complexe sportif.
T.Che

USMH
Coup risqué
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
De notre
envoyé
spécial à
Aïn Draham
Tarek
Bouchikhi
Racontez-nous comment se passe votre adapta-
tion au sein de votre nouvelle équipe ?
Tout va pour le mieux même si mes enfants me
manquent terriblement. Mais bon, il faut faire avec,
on n’a pas le choix.
Sollicité par le RCA et le CRB qu’est-ce qui vous
a poussé à opter pour l’USMH ?
Iaiche y est pour beaucoup car il a pris attache
avec moi pour me proposer de travailler sous sa
coupe. J’étais très enthousiasmé par le challenge que
l’USMH veut relever. Et puis, le président Laïb a su
faire le reste en trouvant les bons arguments pour
m’inciter à signer à El Harrach.
On sait que vous avez débuté à la JSMC. Quel
efet ce vous fait-il de voir Slimani briller lors du
Mondial brésilien ?
Je connaissais Slimani qui était chez les juniors de
la JSMC alors que mois je jouais en équipe senior.
C’était un bosseur qui a travaillé très dur. Et c’est
tous ses sacrifces qu’il a consentis des années du-
rant qui ont fni par porter leurs fruits. Il a rendu
fer tout le peuple algérien et le monde arabe et mu-
sulman.
Pourquoi avez-vous quitté El Eulma qui vient de
décrocher une place qualifcative pour la Coupe
arabe ?
Après avoir réalisé une bonne première année à
El Eulma je me suis par la suite blessé. Le président
m’a proposé de renouveler à condition d’accepter de
revoir à la baisse mes rémunérations. J’ai accepté
qu’on me diminue 50 % de mon salaire. Mais par la
suite on a voulu me jouer un sale coup en trafquant
mon contrat. J’ai la copie scannée. Harada et deux
autres dirigeants ont voulu tout simplement me
jouer un mauvais coup. Mais Dieu merci, cela n’a
pas marché car il y a une justice divine sur terre.
Dans un tout autre registre, vous avez démon-
tré lors des matches amicaux toute votre poly-
valence. A quel poste vous sentez-vous le plus
à l’aise ?
Je joue dans les couloirs et en pointe sans le
moindre problème. Si je suis venu, c’est pour
apporter un plus à cette équipe d’El Harrach
qui possède un très gros potentiel.
Vous aurez pour mission de jouer à la
place d’un certain Younès qui a marqué
l’histoire du club…
Ce n’est pas du tout facile de rempla-
cer un joueur du calibre de Younès
qui est aussi un enfant du club.
Mais je ferai mon possible pour
faire comme lui ou même mieux
car dans la vie il faut toujours se
montrer ambitieux.
On sait qu’au jeu des dominos vous essayez de
contester la suprématie de Harag…
Je sais qu’avec Benaldjia ont parviendra à battre
Harag qui reste toutefois un adversaire redoutable.
Si vous aviez eu la baguette magique qu’auriez
vous changé durant ce mois sacré ?
J’interdirais les voitures en Algérie. Chacun aura
droit à un vélo car ainsi il n’y aura plus d’encom-
brement dans les rues d’Alger. Ça reste un rêve qui
ne se réalisera jamais. La circulation reste le cau-
chemar de tous les citadins.
Entretien réalisé par Tarek-Che
irremplaçable, mais je tâcherai
de faire mieux que lui»
irremplaçable, mais je tâcherai
de faire mieux que lui»
irremplaçable, mais je tâcherai
de faire mieux que lui»
irremplaçable, mais je tâcherai
de faire mieux que lui»
irremplaçable, mais je tâcherai
de faire mieux que lui»
irremplaçable, mais je tâcherai
de faire mieux que lui»
irremplaçable, mais je tâcherai
de faire mieux que lui»
En provenance d’El Eulma, Brahim Benachour nous ouvre son cœur dans cet entretien
dans lequel il revient sur le conflit qui l’a opposé à son président Harada.
Iaiche improvise une
réunion avec le groupe
avant l’entraînement
Avant-hier soir, une fois n’est pas coutume, Abdelkader
Iaiche a tenu une réunion avec ses troupes sur
un terrain annexe du complexe sportif.
L’heure semblait être à la mobilisation
générale car Iaiche s’est longue-
ment entretenu avec ses joueurs
qui ont écouté avec grande at-
tention son discours. Le tech-
nicien harrachi a exigé de
ses joueurs plus d’efforts et
surtout plus de retenu lors
des matches d’application
car souvent les oppositions
sont marquées par un en-
gagement physique sou-
vent à la limite de la
correction. Il régnait alors
un silence de cathédrale sur
le terrain lorsque le coach li-
vrait son discours.
Ziane-Chérif a pris
par la suite la
parole
Après avoir fait part
de ses exigences, Ab-
delkader Iaiche a
laissé la parole à
Ziane Chérif. En sa
qualité de capitaine
d’équipe, le défen-
seur central s’est
adressé à son tour
en toute franchise
et sans détour à ses
camarades. L’ex-Ché-
lifien a exhorté tous les
membres du groupe à
rester solidaire derrière un
seul et même objectif qui est
de réussir de belles choses cette
saison. Et pour bâtir une équipe com-
pétitive capable de jouer les trouble-
fêtes, cette ambition nourrie repose
essentiellement sur l’alliance de tout le
vestiaire. Mais en guise de chute comme
conclusion, Ziane-Chérif a raconté une
blague afin de détendre l’atmosphère.
T.Che
Haniched
improvise un nouveau
programme à ses keepers
Afin de trancher avec la routine qui est l’en-
nemi numéro un de l’athlète de haut niveau,
M’hamed Haniched a décidé d’improviser un nou-
veau programme à ses trois gardiens de but. Li-
mane, Kara et Belabès ont eu droit à des exercices
avec des petits ballons afin de travailler leur viva-
cité. Les trois portiers se sont donnés à cœur joie
avec ce nouvel exercice qui semble les enchanter.
Haniched n’hésitait pas à intervenir pour corri-
ger certaines fautes commises par ses pro-
téges car il leur a fallu un peu de temps
pour assimiler ce nouveau pro-
gramme.
Pas
de caméra cachée
pour les joueurs
Tandis que l’ensemble des joueurs était parfaite-
ment installé dans le hall de l’hôtel pour suivre caméra
cachée sur une chaîne algérienne diffusée sur le câble,
et plongé dans ce programme, Abdelkader Iaiche a surgi
de nulle part pour sommer ses joueurs à quitter les lieux.
Tous les joueurs ont dû prendre place dans l’autocar, desti-
nation le complexe sportif pour la session
de nuit. Certains joueurs étaient
dépités car ils étaient tota-
lement pris par cette
émission qui fait
un grand ta-
page.
Blessé
aux adducteurs,
Keniche a repris avec
les troupes
Légèrement blessé au niveau des adduc-
teurs, le défenseur Keniche a pu s’entraîner
avant-hier soir avec ses partenaires après
avoir fait quelques tests en solo en présence
des membres du staff médical. C’était une
fausse alerte pour Keniche qui a pu tra-
vailler avec l’ambition de prendre part
au match amical contre Aïn Fakroun
qui devait se jouer hier soir au
complexe sportif de Aïn
Draham.
Le dernier match
des Harrachis ce jeudi
face à Chaouia
Après avoir croisé le fer durant ce stage avec des
équipes des Ligues 1 et 2, les joueurs d’El Harrach au-
ront une dernière pour un retour à disputée ce jeudi 24
juillet contre l’US Chaouia au complexe sportif de Aïn Dra-
ham. Ce sera la dernière affiche avant que la délégation d’El
Harrach ne quitte son lieu d’hébergement pour un retour au
bercail qui se rapproche à pas de géant. Ce match contre la co-
riace formation chaouie permettra à Abdelkader Iaiche de faire
jouer Amada et d’aligner une équipe qui se rapproche le plus
de celle qui affrontera le 16 août prochain l’Arbâa à domicile
pour le compte de la première journée de championnat. In-
vaincu jusqu’à présent à Aïn Draham, les Harrachis auront
tout intérêt à se méfier de cette équipe de Chaouia qui
avait raté de peu l’accession la saison dernière. On se
rappelle tous de ce match à rebondissement de
Coupe d’Algérie contre le Mouloudia au stade
Zerdani- Hassouna face à des Chaouis qui
sont passés à deux doigts de l’ex-
ploit.
Belabès remis
de sa migraine
Soumis à un traitement de choc, le gar-
dien de but de l’USMH, Ayoub Belabès, s’est
totalement remis de sa migraine qui l’avait cloué
au lit au point de l’inciter à déclarer forfait contre
Boussaâda. Avant-hier, Belabès était aux côtés de
Kara et Limane pour suivre le programme
concocté par M’hamed Haniched. «J’ai vécu une
nuit blanche car j’avais très mal à la tête. Mais
après avoir suivi un traitement, je me suis
remis. Je suis content de pouvoir dor-
mir à l’aise cette fois-ci», nous a
lancé le jeune portier har-
rachi.
Benachour «Younès est
Alors que le dossier recrutement devait être définitivement clô-
turé après la venue de l’Usmiste, Djamel Chettal, la douzième nou-
velle recrue estivale, qui a signé un contrat de deux saisons avant
le départ en Tunisie, voilà apparemment que le Mouloudia de Bé-
jaïa serait encore sur la piste d'un milieu récupérateur ivoirien qui
devrait arriver d’un moment l’autre à Tunis pour subir des tests.
C'est en tout cas ce que nous avons appris d'une source très
proche de la direction béjaouie qui a confié que le coach Amrani
est toujours intéressé par la venue d'un autre milieu récupérateur
cet été, pour renforcer le compartiment qui a montré des signes
de fébrilité lors des deux matches amicaux qu’a joués le MOB ici
en Tunisie devant le TP Mazembe et l’ES Tunis.
Amrani veut d'abord le mettre à l'essai
Le milieu de terrain africain est attendu donc à Tunis dans les
toutes prochaines heures. Selon nos informations, les responsables
du MOB à leur tête le coach Amrani, qui ont déjà visionné
quelques-unes de ses vidéos, sont très chauds pour le faire venir
au MOB cet été, néanmoins, le joueur en question devra être sou-
mis à des tests. Selon nos informations, ce milieu de terrain, dis-
pose d'un potentiel technique et physique important et l'idée de
subir des tests au préalable ne le dérange point.
Ballo risque de ne pas être retenu
Alors qu’au début, le coach Amrani nous a fait savoir que l’atta-
quant malien, Salif Ballo, qui a débarqué la semaine dernière à
Gammarth pour subir des tests sera probablement retenu dans
l’effectif béjaoui en vue de la nouvelle saison, la venue de ce mi-
lieu ivoirien risque bien de compromettre son engagement dans le
cas où le staff technique sera satisfait de son rendement. Le règle-
ment est clair, deux joueurs étrangers sont seulement autorisés à
jouer dans le match. Cela dit, Ballo risque de ne pas être retenu
malgré que le coach Amrani soit satisfait de son rendement pour le
moment.
Le coach pense plutôt à renforcer son
milieu
Lors de sa dernière déclaration au Buteur, le coach Amrani
n’a pas caché sa crainte concernant le compartiment du milieu
notamment la récupération. D’ailleurs, c’est l’une des raisons qui
a poussé, l’ancien coach du WAT ou de l’ASO à penser sérieuse-
ment à engager un autre demi-récupérateur pour
équilibrer ce compartiment qui, selon le coach bé-
jaoui n’a pas été à la hauteur. Malgré la présence
de Dehouche, Ferhat et Sédibé, le staff technique
veut quand même renforcer son milieu afin de re-
lancer la concurrence et inciter les joueurs de ce
secteur à cravacher encore plus dur pour mériter
une place au soleil.
En principe le MOB n’a pas
besoin d’un autre attaquant
Cette saison avec le recrutement de Berahmia,
Banouh, Sayeh, Hamzaoui et Zerdab qui sont des
joueurs aussi à vocation offensive, le Mouloudia de
Béjaïa possède une attaque très surchargée en accu-
mulant les anciens, à savoir Yaya, Rahal et à un
degré moins Betrouni qui joue parfois comme excen-
tré gauche. Déjà bien nanti en nombre et qualité, le
MOB n’a plus besoin d’un autre attaquant en principe.
Au moins six joueurs, disputeront deux places. Ce qui
signifie que l’engagement de Ballo qui n’est pas vrai-
ment un joueur exceptionnel ne sera plus une néces-
sité.
S.A.
Départ cet après-
midi à 17h pour
Sfax
Le MOB jouera son troisième
match amical aujourd’hui en
déplacement. Alors que les
deux derniers matches se sont
déroulés dans la capitale,
l’équipe béjaouie devra faire
cette fois au moins une heure
de route pour affronter le CA
Bizerte ce soir chez lui sur son
terrain. Les camarades de Me-
barakou ne s’entraînement pas
cet après-midi car c’est à 17h
qu’ils entameront leurs voyage
à Bizerte, une région distante
d’une cinquantaine de kilomè-
tres à l’ouest de la capitale tu-
nisienne à bord de leur bus.
L’arrivée à destination finale
est prévue vers 18h, soit à une
heure et quelques minutes de
la rupture du jeûne.
La rupture du jeûne
sur place
La délégation béjaouie qui a
l’habitude de rompre le jeûne
depuis le début du stage à l’hô-
tel Carthage Thalasso, sera
obligé de le faire à Bizerte au-
jourd’hui. Ainsi afin de mettre
les joueurs dans de très bonnes
conditions, les responsables du
CA Bizerte ont décidé de
convier la délégation algé-
rienne à rompre le jeûne sur
place avant d’affronter leur
équipe dans la soirée.
16
MOB
Coup de vent
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
CA Bizerte-MOB, demain soir
Cherif K.
De nos
envoyés
spéciaux en
Tunisie
Abdelli S.
P
oursuivant le pro-
gramme établi
pour la prépara-
tion des Vert et
Noir avant l’en-
tame de la com-
pétition, afn d’atteindre les 4
matches prévus par le coach Amrani
pour cette période de stage à Tunis,
un match amical devant l’équipe du
CA Bizerte va se jouer demain dans
la soirée en nocturne. La rencontre
se jouera sur le terrain du stade du
15 octobre à Bizerte, une localité
distante d’une cinquantaine de kilo-
mètres à l’ouest de la capitale tuni-
sienne. Ce sera donc le troisième
match des Béjaouis ici en Tunisie et
une autre occasion pour le staf
technique de juger les uns et les au-
tres et avoir un aperçu du plan orga-
nisationnel du groupe sur le terrain,
des automatismes et de la cohésion,
des paramètres primordiaux afn
qu’une équipe puisse être complé-
mentaire, mais surtout avoir une
idée plus précise sur la composante
du onze du coach Amrani que tout
le monde attend de voir à l’œuvre.
Retour au système d'une
équipe par mi-temps
Le coach a aligné presque une
équipe seulement lors du match face
à l’ES Tunis qui a joué environ 70
minutes avant de procéder aux
changements. Pour le match de ce
soir face à Bizerte, le coach a décidé
de revenir au système de deux
équipes diférentes pour chaque mi-
temps comme c’était le cas d’ailleurs
lors de la première rencontre ami-
cale jouée face au TP Mazambe. Une
option qui permettra certainement
au coach de donner la chance à tous
ses joueurs afn d’avoir tous le même
temps jeu. Ce dernier veut donc pré-
parer l’ensemble de son efectif pour
la nouvelle saison et non pas l’équipe
type seulement.
Amrani : «Je dois faire
tourner mon effectif»
Le coach Amrani pense que ses
joueurs doivent avoir toutefois un
même volume de jeu afn d’être tous
au top le J. «Pour le moment j’ai
donné la chance à tout le monde du-
rant les matches qu’on a joués jusqu’à
présent. Face à l’équipe du CA Bi-
zerte, je vais essayer encore de faire
tourner mon efectif. Ainsi je compte
aligner encore deux équipes difé-
rentes à chaque mi-temps. En tous les
cas c’est la meilleure solution pour
donner à chacun sa chance pour
avoir le même temps de jeu. Je dois
préparer tous les joueurs pour le
début de saison et non pas l’équipe
type seulement.»
«Je veux préparer un
groupe performant pour
toute la saison»
Le coach estime que pour réussir
sa préparation et afn d’assurer un
bon démarrage en championnat, les
joueurs devront être soumis aussi à
une charge très importante de tra-
vail. «Pour le moment j’essaye
d’avoir le maximum des joueurs. On
est en train de d’efectuer les réglages
nécessaires. Tous les aspects ont été
abordés donc on compte bien prépa-
rer un bon groupe performant qui
pourra faire bonne fgure dès l’en-
tame de la nouvelle saison. J’ai étu-
dié le jeu collectif et celui de chacun
des joueurs et là je suis en train d’es-
sayer de leur initier la face que nous
devront défendre mais aussi atta-
quer tous ensemble en bloc.»
Les joueurs visent une
première victoire
Les Béjaouis qui ont perdu leur
premier match amical face à Ma-
zambe et fait match nul face à l’ES
Tunis avant-hier vont faire de leur
mieux pour présenter un meilleur
rendement possible aujourd’hui à
l’occasion de ce troisième match
amical pour gagner ce match. Même
si ça reste toutefois un match de pré-
paration, les joueurs du MOB veu-
lent toutefois gagner cette dernière
rencontre avec l’art et la manière.
Les coéquipiers de Fawzi Rahal veu-
lent surtout retrouver le chemin des
victoires et surtout avoir un peu
plus de confance pour avant d’af-
fronter le NAHD lors de la première
journée du championnat.
S.A.
A la recherche
de la première victoire !
Le retour juste après le
match, l’arrivée prévue
à 2h du matin
Concernant leur retour à Gammarth, les
gars de Amrani regagneront leur lieu d’hé-
bergement juste après le match vers minuit
et demi. Ainsi l’arrivée à l’hôtel Carthage
Thalasso est prévue à 2h matin. Les joueurs
devront donc prendre le S’hour directement
avant d’aller se coucher afin de bien récupé-
rer de leurs efforts afin d’attaquer encore
une journée de travail chargée qui sera aussi
ponctuée par d’autres oppositions dans la
soirée de demain.
Le staff médical veille
au grain
Depuis son arrivée ici à Gammarth, le staff
médical du MOB n’arrêtait pas d’orienter les
joueurs pour les mettre dans de très bonnes
conditions durant cette période de stage
sous une surveillance médicale très délicate
pour l’ensemble de l’effectif. Ainsi tous les
membres du staff médical béjaoui sont en
train de veiller grain pour ne rien laisser au
hasard.
Une seule séance au
menu d’hier
Après le quartier libre accordé aux joueurs
dimanche dernier dans la soirée, le coach du
MOB, Abdelkader Amrani a décidé toutefois
de baisser un peu la cadence pour la jour-
née hier. Ce dernier a programmé une
séance dans la soirée après la rupture du
jeûne à 22h30 au stade annexe de Radés. Le
coach a profité de cette séance afin d’appor-
ter les correctifs nécessaires avant le match
de ce soir face au CA Bizerte.
Un milieu de terrain ivoirien attendu à Gammarth

USMBA
Coup d’œil
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
A
près 17 jours de prépara-
tion en Tunisie, plus
exactement à la ville de
Kentaoui, la formation
de l’USMBA regagnera
aujourd’hui le pays. Les membres du
staf technique à leur tête le technicien
français Wallemme sont tous unanimes
à dire que la préparation a été une totale
réussite. Les trois matches amicaux dis-
putés pendant cette période ont été de
vrais tests pour le nouveau promu de la
Ligue 1 Mobilis, lequel mise sur une
grande saison.
Dernier match amical
face à Kairouan
A la veille de la fn du stage, le premier
responsable à la barre technique, Wal-
lemme, a jugé utile de programmer une
dernière joute amicale devant une
équipe qui évolue en première division
tunisienne, Kairouan en l’occurrence.
Les Tunisiens ont accepté de se déplacer
jusqu’à Kentaoui. Le but de cette ren-
contre est de dégager le onz type qui
sera aligné en championnat. Il faut dire
que le technicien a d’ores et déjà une
bonne idée sur les qualités de chaque
élément.
A. S.
Les joueurs de retour
au pays aujourd’hui
Ouyahia en Tunisie
pour régler la
situation de
l’entraîneur
Comme rapporté précé-
demment par nos soins,
Wallemme pourrait ne pas
pouvoir rentrer en Algérie
du moment que la validité
de son visa a expiré. Il a
fallu l’intervention du pré-
sident de l’USMBA, Ouya-
hia, lequel s’est rendu en
Tunisie pour régler la situa-
tion de l’entraîneur au ni-
veau de l’ambassade
d’Algérie en Tunisie. L’occa-
sion aussi pour régler la si-
tuation du Brésilien
Cristiano pour lui permet-
tre de rentrer en Algérie
puis rallier son pays, le Bré-
sil.
Tigana attendu
prochainement
Récemment recruté, le
nouvel attaquant de
l’USMBA n’a toujours pas
rejoint ses coéquipiers, lui
qui a paraphé son nouveau
contrat il y a 15 jours. La
raison de cette décision,
c’est que le joueur n’a tou-
jours pas perçu sa première
tranche. Selon une source
ofcielle, la direction du
club a versé une somme
d’argent dans le compte
bancaire du joueur. Cela a
beaucoup soulagé Wal-
lemme lequel attend avec
impatience l’arrivée de son
nouveau joueur.
Niyati ne s’est
pas entraîné
dimanche soir
Niyati ne s’est pas
entraîné avec ses co-
équipiers dimanche
soir, du moment
qu’il s’est contenté
de quelques tours de
piste et d’une séance
de musculation. Le
joueur a ressenti des
douleurs au genou.
L’entraîneur en chef
a évité de prendre
des risques avec lui,
préférant le ménager
quelques temps.
Damrane
reprend
De son côté, le dé-
fenseur Jugurtha
Damrane a repris le
chemin de l’entraî-
nement après avoir
suivi un programme
spécifque lui qui
soufrait d’une bles-
sure au pied
contractée lors du
match amical de-
vant le TP Ma-
zembe. Le joueur a
même insisté auprès
de ses responsables
pour qu’il soit aligné
face à Kairouan hier
puisqu’il s’agit du
dernier match avant
le retour au pays.
Après plus de deux semaines de préparation, vous allez
pouvoir rentrer en Algérie. Quel bilan faites-vous de ce
stage ?
Je pense que nous avons efectué un excellent stage de pré-
paration lequel s’est déroulé dans les meilleures conditions
possibles. La direction a tout mis à notre disposition pour
travailler dans la sérénité. Je pense que l’objectif de cette
préparation a été atteint.
Vous n’avez jamais joué pour une équipe africaine du
moment que vous avez toujours vécu en Europe, pouvez-
vous nous dire comment vous avez choisi l’USMBA ?
Tout à fait, je vais jouer pour la première fois en Afrique
du moment que j’ai toujours vécu en Europe. Cette fois-ci,
j’ai choisi un nouveau challenge et de découvrir un autre
championnat. Dès que j’ai été contacté par Serrar, j’ai direc-
tement accepté. Je ne pouvais pas lui dire non.
Donc vous ne regrettez pas le fait que vous ayez choisi
l’USMBA.
Non, je ne regrette pas mon choix. Au contraire, je me sens
très à l’aise dans cette équipe. Certes, il existe une difé-
rence entre les clubs en Europe et en Afrique, mais cela ne
me gêne pas. J’ai beaucoup apprécié cette équipe qui ren-
ferme de très bons joueurs.
Entretien réalisé par A. S.
C’
est dans la soirée d’aujourd’hui, sur la
pelouse de Juan-José-Arena à 22h30
(heure algérienne), que la JS Saoura
disputera son quatrième match amical
ici à Alicante. Après avoir affronté trois
adversaires d’un niveau bas, la JSS va se mesurer à un
plus gros calibre qui a pour nom le club d’Alicante dans
un rendez-vous que les Algériens prennent très au sé-
rieux. C’est un véritable test où les Sudistes veulent re-
trouver une équipe solide. La Saoura affrontera donc le
C. Alicante dans un cadre amical pour peaufiner sa pré-
paration. En tous les cas, les Vert et Jaune sont en train
de travailler sans relâche avec la ferme intention de re-
venir à la maison avec un niveau au top et ce genre de
confrontation va permettre à Alain Michel de voir les fai-
blesses et les forces de son équipe afin de faire
en sorte de combler les lacunes et maintenir
les forces intactes.
Quelques postes sont
toujours aux enchères
Une telle rencontre est aussi importante pour
le staff technique qui n’a pas encore trouvé
son équipe type après trois matches joués.
Alain Michel cherche les éléments sur lesquels
il peut compter dès le début de l’exercice. Le
technicien français n’a pas caché qu’il a
trouvé le noyau mais il reste encore quelques
postes qui constituent un casse-tête.
B.G.
JSS-C. Alicante, aujourd’hui à 23 h
Alain Michel cherche
son équipe type
Alain Michel
«Le stage se déroule
dans les meilleures
conditions»
Comme à son accoutumée, le
coach Alain Michel n’a pas re-
fusé de l’interviewer à une
heure tardive dans la soirée
d’avant-hier, il nous a livré ses
impressions. Pour le stage
d’Alicante qui a commencé de-
puis le 8 mai, il dira : «Le stage
marche très bien, on travaille
dans des meilleures conditions.
Pour l’hébergement, on est dans
un hôtel calme, les stades son
aussi disponibles ici, le centre
sportif est à notre disposition, ça
reste un peu difcile pour les
matches. Pour le moment, on en
a joué trois et nous attend aussi
deux autres. En général, le stage
passe dans des meilleures condi-
tions.»
«Le onze type
commence à se
dessiner»
«Après trois matchs, je pense
que l’équipe type commence à se
dessiner. On n’est pas au top,
comme toutes les autres équipes
d’ailleurs, mais on doit travailler
dur pour y arriver et être mieux
que ça. Quand je dis que l’équipe
type commence à se dessiner,
cela veut dire qu’il y a d’autres
postes qui restent toujours aux
enchères. Dans une équipe, il y a
des titulaires de première posi-
tion et des joueurs titulaires de
deuxièmes positions, mais les
portes ne sont toujours pas fer-
mées. Il y a des joueurs qui sor-
tent du lot, mais doivent
travailler dur pour gagner leur
place.»
«Ils nous on promis de
jouer avec des grands
clubs, mais…»
Quant au niveau des adversaires
de la JSS, le coach précise : «On
va jouer encore trois matches
amicaux, mardi, jeudi et vendredi
prochain. Pour ce qui est du ni-
veau de nos adversaires, ils sont
du niveau 3 du foot espagnol.
C’est vrai, il nous on promis de
jouer avec des clubs de la Liga
mais je pense qu’ils ont jamais été
en contact avec eux, de plus les
clubs espagnole reprennent tard.»
B.G.
Les Franco-
Algériens rentrent
directement en
France
L’entraîneur Alain Michel a
parlé avant-hier avec le prési-
dent Djebbar pour l’informer
sur le souhait des joueurs
franco-algériens de rejoindre
la France au lieu de rentrer
avec l’équipe à Oran, et cela
pour gagner du temps en pas-
sant les fêtes de l’Aïd avec
leurs familles. Djebbar aurait
donné son accord à Michel et
les Ben Khoudja, Benzerga,
Ben Ali et Djebbour vont
prendre le vol Alicante-Paris
le même jour que leurs co-
équipiers.
… et le reste à Oran
Comme la majorité des
joueurs du MCA habitent les
villes de l’Ouest, ils vont ral-
lier directement leur ville à
partir d’Oran, puisque le re-
tour des Aigles en Algérie
sera sur le vol d’Oran. Le reste
comme les joueurs d’Alger ou
de l’Est a demandé à Djebbar
de leur changer le plan de vol
; au lieu d’Oran, ils passeront
par Alger, chose qui ne peut
être appliquée à cause de l’an-
nulation du vol Air Algérie
Alicante-Alger du 26 juillet.
JSS
Tchami «Il était impossible pour moi de décliner l’offre de Serrar»
Arrivé cet été en provenance de l’USMA,
le gardien béjaoui, Ismaïl Mansouri sem-
ble avoir déjà trouvé ses repères avec son
nouvel entourage après quelques séances
de travail seulement. Dans cet entretien
qu’il nous a livré, l’ex-portier usmiste,
nous a confié qu’il s’est bien intégré dans
sa nouvelle équipe et promet d’accomplir
une belle saison avec le Mouloudia.
Qu’avez-vous à nous dire sur la prépara-
tion ici à Tunis après huit jours de stage ?
Dans l’ensemble, la préparation se déroule
plutôt dans de très bonnes conditions. On a bien
travaillé durant cette période. On a joué déjà
deux matches amicaux ici et on jouera aussi
deux autres matches durant cette semaine avant
notre retour au pays. Je pense que tout se passe
à merveille pour nous. On a respecté notre pro-
gramme ce qui a permis au coach aussi de réa-
liser un bon travail avant le début de la
compétition.
Quel commentaire faites-vous sur les deux
matches amicaux que vous avez disputés
jusqu’à présent ?
On ne peut pas juger les joueurs sur ces
matches disputés, car ça nous arrive de travailler
deux fois par jour et on était très fatigués. On
n’était pas à 100% de nos moyens physique.
Donc il faut que tout le monde sache que durant
cette phase de préparation, on ne peut pas se
donner à fond dans ces matches surtout durant
ce mois de Ramadhan. Le plus important pour
le coach était de faire tourner son efectif.
Mais il faut dire que l’équipe commence à
avoir ses repères et les joueurs leurs auto-
matismes aussi, n’est-ce pas ?
Efectivement, les premières rencontres qu’on
a jouées, nous ont permis de corriger nos er-
reurs. D’ailleurs lors de la dernière joute amicale
face à l’ES Tunis, on a bien réagi malgré la fa-
tigue. Je pense que le groupe est en train de
trouver une certaine forme par rapport au début
de la préparation. À présent on améliorera notre
qualité de jeu et on travaillera encore notre co-
hésion. Cela dit, avec un peu plus de temps,
l’équipe atteindra ses objectifs sur ce plan.
Le coach a programmé un autre match
amical pour ce mardi contre le CA Bizerte,
un commentaire ?
Je pense que ce match contre Bizerte sera un
autre test pour nous, un vrai. Ça nous permet-
tra donc de garder le même rythme et d’avoir
plus de matches
dans les jambes. Il
n’y a qu’avec ces
matches qu’on
peut parfaire la
cohésion et prépa-
rer la nouvelle sai-
son. On doit donc
essayer de faire
notre possible
pour réaliser un
bon match sur
tous les plans.
Et si on vous de-
mandait de
nous parler de
votre rendement
lors du premier match que vous avez joué
avec MOB contre l’ES Tunis ?
A l’instar des autres joueurs, moi aussi j’ai tra-
vaillé dur. J’ai donné le meilleur de moi-même
durant les matches disputés afn de tenter de ga-
gner la confance de mon staf technique dès
maintenant. Il faut dire qu’il reste encore du
temps devant nous, donc on doit bien se prépa-
rer afn d’être fn prêt
pour la première jour-
née du championnat.
Quelle est votre rela-
tion avec les deux au-
tres gardiens ?
J’entretiens de très
bonnes relations avec
Zaïdi et Rahmani, on
est en train de se prépa-
rer ensemble sous la
houlette de Taïri, donc
je dirai que pour le mo-
ment cela se passe très
bien car comme je l’ai
déjà dit je les considère
comme des partenaires
et non pas des concur-
rents.
Justement, la concur-
rence sera rude pour
le poste de gardien
numéro un, n’est-ce
pas ?
Oui, ce sera difcile, mais tout cela ne me fait
pas peur car pour moi il n’y a que le travail qui
compte. Donc je dois travailler encore plus afn
de mériter une place parmi cette équipe qui aura
pour mission de défendre les couleurs Vert et
Noir la saison prochaine. Quant à la concur-
rence, je pense que ce sera un stimulant qui va
nous poussé pour travailler encore plus dur.
S.A.
«Tout faire pour devenir le
gardien numéro un du MOB» Mansouri
Mebarakou a acheté un
cadeau pour sa maman
En plus de son talent sur le terrain, l’axial
béjaoui, Zidane Mebarakou, est très géné-
reux. Profitant donc de sa présence à la capi-
tale tunisienne, il n'a pas voulu retourner à la
maison les mains vides. Ainsi, il a acheté un
cadeau à sa maman. Il a choisi pour cela
une belle robe traditionnelle. Sacré Mebara-
kou.
Ferhat, Yaya et Baâouali
attirés par les montres
Quant à Malek Ferhat, Fawzi Yaya et So-
fiane Baâouali, ils étaient plus attirés par
les montres qu'autre chose. Ils ont visité
les magasins de la ville afin d'acquérir
les plus beaux modèles de montres
célèbres telles que Tissot, Festina,
Luis Vuitton, Rolex et négocier les
prix bien évidemment.
Retour à l’hôtel à
minuit
Les dirigeants du Mouloudia
ont certes accordé quartier libre
aux joueurs, mais sous condition.
Le chef de délégation, Amine
Ghimouz, et le coach, Amrani, ont
fait savoir à Mebarakou et ses
partenaires qu'ils ne doivent pas
dépasser l'heure de s’hour prévu
pour 1h du matin. L'ensemble des
joueurs devaient rentrer à minuit
afin de prendre leur s’hour et aller se
reposer pour attaquer la séance de tra-
vail d’hier soir sans le moindre pépin.
NAHD
Les joueurs ont fait une virée dans la capitale

MOB
Coup d’œil
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
Sayeh
fidèle à Nike
Etant un mordu
des vêtements spor-
tifs, en particulier de
marque Nike, l’atta-
quant béjaoui, Redah
Sayeh, n'a pas raté
l'opportunité de se
rendre dans un
grand magasin spé-
cialisé en vêtements
et chaussures de
sport. Pour preuve, il
s'est régalé hier chez
le représentant de
cette marque améri-
caine qui se trouve
au centre-ville de
Tunis. Interrogé à ce
sujet, il nous dira
qu'il est fidèle à la firme Nike.
Il a créé à lui seul une
ambiance formidable
Le néo attaquant du MOB a créé à
lui seul une très bonne ambiance. En
effet, l’ancien buteur du Mouloudia
d’Alger a tout fait pour chambrer ses
camardes dans les ruelles de la capi-
tale tunisienne. Chouchou de tous les
joueurs, en plus d’être un grand espoir
du club cette saison, Rédah Sayeh est
sans conteste celui qui a mis plus
d’ambiance au côté des Benali, Aguid
et Berahmia.
Cherif K.
De nos
envoyés
spéciaux en
Tunisie
Abdelli S.
A
près 8 jours de préparation in-
tense en Tunisie, les joueurs
du Mouloudia de Béjaia ont
été libérés par les responsa-
bles durant la soirée d’avant-hier après
avoir joué le match face à l’EST, samedi
dernier. Les camarades du capitaine
Dehouche ont eu l'occasion de souf-
fler quelque peu, notamment après
la grosse charge de travail à laquelle
ils ont été soumis. Il faudrait dire
que les joueurs se sont ennuyés
quelque peu en restant durant plus
d’une semaine dans le même en-
droit, ce qui est prévisible. Les jours
passent et se ressemblent : entraî-
nement, rupture du jeûne, entraîne-
ment puis s’hour, sans respirer. Une
étape indispensable et pénible à la
fois. Ce quartier libre de quelques
heures a donné une bouffée d'oxy-
gène, notamment après la dernière
rencontre face à l’Espérance. Certains
ont acheté quelques souvenirs pour leurs
proches, tandis que d'autres se sont
contentés d'une simple balade et de dé-
gustation de quelques confiseries tuni-
siennes. Comme d'habitude, nous avons
accompagné les joueurs dans cette virée
dans la capitale tunisienne afin de ne rien
rater de l'ambiance qui régnait chez les
joueurs.
Aucun joueur n’est resté à
l’hôtel
Bien que certains aient voulu rester à
l’hôtel pour se reposer et profiter de ce
moment pour bien dormir, le coach Amrani
a exigé de tous les joueurs sans exception
de monter dans le bus du club à 21h 30
pour se rendre à Tunis, la capitale. Ainsi,
aucun joueur n’a resté à l’hôtel Carthage
Thalasso. Le coach a voulu mettre ses
joueurs dans une bonne ambiance pour
tisser encore plus de liens entre les nou-
veaux et les anciens.
Shopping et salons de thé
au menu
Alors que certains éléments ont préféré
visiter les lieux en solo, les autres, à
l’image de Mebarakou, Dehouche, Rahal,
Betrouni et Ferhat ne se sont pas quittés
et ont choisi de sillonner les rues et autres
centres commerciaux ensemble. Les
joueurs ainsi que le staff technique ont pu
faire quelques courses dans les grands ma-
gasins de la ville, mais ont surtout pris le
temps d’apprécier des cafés ensemble
dans les salons de thé. Avec cette soirée
libre, il était clair que les joueurs voulaient
en profiter pour se ressourcer un peu, dis-
cuter entre eux et surtout oublier, le temps
d’un café, le stress de la préparation.
Bracelets et des colliers
pour les uns…
Dispersés en plusieurs groupes de trois
à six éléments, c’est dans une ambiance
bon enfant que les Vert et Noir ont passé
plus de trois heures dans les ruelles de
l’avenue Habib Bourguiba. Certains n’ont
pas trop cherché pour trouver ce qu’ils
voulaient. Des bracelets et des colliers
souvenirs étaient à leur portée, et les
joueurs ne se sont pas gênés pour choisir
ceux qui leur conviennent. Parmi ceux qui
ont acheté des colliers, Baâouali et Ba-
nouh.
… Vêtements
traditionnels pour les
autres
D’autres, à l’image de des membres du
staff technique et médical, ont préféré se
ruer vers les magasins de vêtements tra-
ditionnels à Bab Souika. Durant leur visite
aux nombreuses boutiques, Sayeh et cer-
tains de ses camarades n’ont pas hésité à
enfiler quelques habits traditionnels pour
poser, dans une très bonne ambiance.
L’attaquant béjaoui n’était pas le seul à se
laisser aller puisque Mansouri, Chettal et
le jeune Benali aussi se sont aussi bien
amusés.
S.A.
Avec les Mobistes
à la découverte de Tunis
Yaâlaoui, Bouchemal et Allam lâchés
C
omme rapporté
récemment
dans ces
mêmes co-
lonnes à pro-
pos de l’intention de la
direction du NAHD de dé-
graisser son effectif avant la
date butoir du marché des
transferts, une liste de trois
éléments a été établie par le
staff technique husseindéen.
En effet, pour permettre le
recrutement de Dongway et
d’un autre joueur, l’entraî-
neur, Azzedine Aït Djoudi,
vient de rendre son verdict.
Désormais, Yaâlaoui, Bou-
chemal et Allam ne feront
plus partie de l’effectif et de-
vront ainsi chercher d’autres
clubs employeurs. Il faut sa-
voir que la décision de procé-
der à cette purge n’est pas
d’ordre disciplinaire, mais elle
répond à des raisons pure-
ment techniques pour le
coach du NAHD. Le manager,
Youcef Bouzidi, a été chargé
d’en informer le trio. Il a eu
une discussion avec Bouche-
mal et Allam en marge de la
séance d’avant-hier soir.
Quant à Yaâlaoui, il devait
être informé hier par Aït
Djoudi.
Les joueurs
perturbés
On a essayé de compren-
dre les raisons qui ont
poussé les responsables hus-
seindéens à vouloir se sépa-
rer de ces 3 éléments et il
ressort que c’est lié à des
considérations d’ordre tech-
nique. Par ailleurs, comme
on a pu le constater au sein
du groupe, les trois joueurs
sacrifiés étaient abattus. On
a remarqué un certain senti-
ment d’inquiétude et de frus-
tration chez Yaâlaoui,
Bouchemal et Allam, qui
trouvent qu’il n’est pas nor-
mal qu’ils soient mis au cou-
rant à quelques jours de la
clôture des signatures à tous
les niveaux. En effet, ceux
qui ont été sacrifiés risquent
de chômer et auront ainsi
des difficultés pour espérer
trouver un club employeur.
Ce qui fait qu’ils n’auront au-
cune occasion pour prendre
les devants. Ainsi, le groupe
est perturbé par cette his-
toire et les joueurs abandon-
nés risquent de perdre leur
saison…
On parle de hogra
Après avoir rendu pu-
blique la liste des trois
joueurs libérés, Yaâlaoui,
Bouchemal et Allam n’ont
pas caché leur désappointe-
ment et leur incompréhen-
sion. Ils ont fait savoir à
Youcef Bouzidi qu’il s’agit pu-
rement et simplement de
hogra. Très gêné, le manager
du club leur a fait savoir que
c’est une décision prise à
l’unanimité et que le dernier
mot revenait au staff tech-
nique.
Youcef M.
Melika ne
viendra pas
C’est officiel, l’atta-
quant Melika ne portera
pas le maillot sang et or
cette saison. Confronté à
un problème de libéra-
tion, le NAHD a renoncé
au recrutement du
joueur. En plus, Dong-
way sera probablement
retenu et il ne reste
qu’une seule licence à
pourvoir…
Aït Djoudi rate
la séance de
dimanche
La séance d’entraine-
ment de dimanche der-
nier a été marquée par
l’absence de l’entraîneur
Azzedine Aït Djoudi.
C’est Gaci qui a assuré
l’entrainement.
Madi : «Heureux
de mon retour»
Le milieu Aymen Madi nous a dé-
claré en marge de la séance d’entrai-
nement d’avant-hier qu’il demeure très
heureux de son choix. Pour lui, il est
revenu pour apporter un plus et aider
l’équipe à se maintenir à l’aise en
Ligue 1 Mobilis : «Je suis content de
retrouver le NAHD où j’ai passé de très
bons moments. Je me suis engagé
pour deux ans et je compte être à la
hauteur de la confiance des gens qui
m’ont recruté. Je suis là pour apporter
le plus et contribuer au maintien de
l’équipe en Ligue 1 Mobilis. Je donne-
rai le meilleur pour honorer mon enga-
gement». Aymen Madi vient de faire
son retour au club après une saison
passée à la JSK. Le joueur connait par-
faitement la maison, lui qui a déjà évo-
lué au NAHD avec les cadres de
l’équipe. Son recrutement pourrait
donner plus d’assurance et d’équilibre
au milieu. En plus, la concurrence sera
relancée et Madi devra cravacher très
dur pour espérer gagner sa place.
Metref
attendu hier
pour signer
Après le retour
d’Aymen Madi, un
autre invité surprise
était présent hier au
siège de la société du
président Mahfoud
Ould Zemerli pour si-
gner son contrat. Il
s’agit du milieu Hocine
Metref. Après l’échec
des négociations, il y
a deux semaines, la
direction a renoué le
contact avec l’ex-Mou-
loudéen. Sur insis-
tance d’Aït Djoudi,
Metref aurait accepté
l’offre des Hussein-
déens. Selon une
source proche du club,
le joueur a été at-
tendu hier pour offi-
cialiser sa venue.

MCO
Coup d’œil
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
A
près avoir livré deux matches ami-
caux, Cherif El Ouazzani com-
mence à avoir une idée sur la
qualité individuelle de ses élé-
ments. Voulant certainement
avoir au plus vite une ossature à cette équipe du
Mouloudia, le coach a programmé avant-hier
dans la soirée un match d’application entre les
joueurs. D’un côté le coach a dégagé une équipe
dont l’attaque et le milieu du terrain ressem-
blaient le plus aux titulaires avec la présence de
Berradja comme capitaine qu’il a associé à Bez-
zaz, Zabiaa et Hichem Chérif en attaque. Alors
qu’au milieu du terrain, il y avait Benatia et Bah-
loul comme récupérateur, en défense l’on trou-
vait Hamdadou associé à Merbah, tandis que
que Saïdi a été utilisé dans le fanc droit et Dja-
dane à gauche en l’absence de Nessakh. Ce
match qui s’est joué en deux mi-temps de 30 mn
s’est soldé sur un score de deux buts à un en fa-
veur des équipiers de Berradja.
Fekih et Nekkache marquent
des points
Lors de cette joute, les deux centres avant du
Mouloudia, à savoir le transfuge du Paradou
AC, Hichem Nekkache, et Mounir Fekih se sont
livrés à un duel à distance. Si le jeune produit de
l’école oranais l’emporte jusqu’à présent lors des
matches amicaux en marquant un but, c’était
contre l’IS Tunis avant de confrmer sa belle
forme en ouvrant avant-hier le score, l’ancien
joueur du PAC n’est pas resté les bras croisés
puisqu’il a réussi lui aussi à inscrire un joli but
sur un bon enchaînement contrôle et tir croisé.
Un duel qui n’est pas pour déplaire à l’entraîneur
Cherif El Ouazzani qui veut booster son at-
taque.
Bahloul essayé sur la gauche
Apparemment, Cherif El Ouazzani est à la re-
cherche d’une solution de rechange en de défail-
lance de Nessakh qui semble pour le moment
être le titulaire indiscutable en l’absence d’un
concurrent direct. C’est ainsi que le coach a es-
sayé deux éléments hier dans ce côté du terrain
avec l’incorporation de Djadane qui a même
joué quelques minutes face à l’IST dans ce sec-
teur avant de demander à Bahloul de revenir sur
la gauche. L’ancien joueur du CSC ne donnait
pas l’impression d’être à l’aise dans ce poste d’ar-
rière gauche.
A.L.
L
e coach du Mouloudia
d’Oran qui est en train de
gérer ce stage comme il
peut regrette beaucoup plus l’ab-
sence d’un quatrième match ami-
cal. Cherif El Ouazzani qui a bien
constaté que son équipe manque
douloureusement de cohésions et
d’automatismes vu les change-
ments opérés au niveau de l’efectif
a conseillé à ses dirigeants d’orga-
niser le maximum de matches ami-
caux. La présence de Belhadj
Ahmed depuis hier devra en efet
permettre à l’entraîneur de pencher
sur le deuxième stage de prépara-
tion prévu soit à Oran, soit à Aïn
Témouchent : «J’aurais bien voulu
avoir un quatrième match amical
car comme tout le monde le
constate, ici nous avons encore du
chemin à faire sur le plan technico-
tactique. L’équipe peine toujours à
poser et faire circuler le ballon
comme on le souhaite. On ne peut
combler certaines lacunes que par
les matches amicaux.» Il poursuit :
«Sincèrement, je veux avoir au
moins deux matches à mon retour à
Oran. J’aurais aimé jouer un bon
match avant-hier au lieu d’un
match de réplique. Nous tentons
d’exploiter bien comme il faut ce
dernier match en Tunisie pour es-
sayer de tirer quelques conclusions.
Mais comme je l’ai déjà dit, ce n’est
pas aujourd’hui qu’on dégagera
l’équipe type. Il faut attendre le
début du championnat. Je demande
aussi à ce qu’on soit un peu patients
avec cette équipe.»
«Il faut investir dans
le groupe»
Cherif El Ouazzani refuse de
parler du plan individuel estimant
que le niveau est très proche entre
la plupart des joueurs qui forment
l’efectif du Mouloudia : «Mis à part
certains éléments d’expériences, je
trouve que mes joueurs se valent
tous. Donc, il ne faut pas qu’on in-
siste sur le plan individuel d’autant
plus que mon objectif en cette pé-
riode de préparation est basé sur le
plan collectif. Je veux avoir un
groupe soudé et une équipe homo-
gène sur ses trois compartiments.»
A. L.
Le coach
interdit
le ping-
pong

Le coach
du Mou-
loudia qui a as-
sisté ses
éléments lors de
la séance de la piscine a toutefois
interdit toute autre activité à ses
poulains. Voyant que certains vou-
laient prendre part à une partie de
ping-pong, le coach leur a confs-
qué la balle leur demandant d’aller
directement se coucher. Il faut dire
que l’entraîneur ne laisse rien au
hasard et empêche ses joueurs de
fournir le moindre efort inutile
surtout avant la rupture du jeûne.
Mis à part la piscine, les joueurs
n’ont utilisé aucun moyen de loisir
que dispose l’hôtel Alhambra
Séance de thalasso
jeudi prochain

Les joueurs devront efec-
tuer une séance au centre
de thalasso de l’hôtel Alhambra.
Un centre qui possède diférents
massages et soins avec les huiles
naturelles, du sauna et un grand
bassin de jacuzzi. D’ailleurs, c’est
dans ce bassin que les joueurs vont
devoir se relâcher en fn de stage
avant de bénéfcier d’un quartier
libre jeudi soir.
La séance de
vendredi annulée

La séance d’entraînement
qui était prévue vendredi
soir au stade Ahmed-Zabana vient
d’être annulée par le staf tech-
nique. Sachant que les joueurs ex-
ternes viennent de réserver sur
diférents vols sur Alger pour ren-
trer chez eux alors que ceux
d’Oran ont avancé l’argument de
fatigue puisque le Mouloudia fera
escale à la capitale avant de rallier
Oran par route, le staf technique a
décidé d’annuler cette séance qui
était prévue le jour de leur arrivée.
La séance de ce soir
pose problème

C’est la première fois que les
Hamraoua vont bénéfcier du
terrain du stade du football club
de Hammamet. Ayant l’habitude
de s’entraîner dans la soirée, les co-
équipiers de Berradja vont devoir
s’entraîner à partir de 17h30. Seu-
lement, ils ne devront pas profter
du stade dans la soirée. Chose qui
pose problème puisque Cherif El
Ouazzani prévoit souvent des
séances à la plage ou à la forêt. Des
entraînements qu’ils ne peuvent
pas les efectuer en nocturne. Soit
on va essayer de trouver un terrain
de proximité de Nabeul, soit
l’équipe sera au repos forcé.
Musculation
finalement hier
à Nabeul

Remplacé par une séance à
la piscine, celle de la muscu-
lation prévue avant-hier a été fna-
lement programmée hier. Les
Hamraoua ont pris part à leur se-
conde séance de musculation à
Nabeul située juste à côté de l’hô-
tel Khéops dans lequel séjournait
l’équipe les deux dernières saisons.
C’est toujours lorsque Cherif El
Ouazzani perd tout espoir d’avoir
un stade qu’il programme la
séance d’après-midi du côté de la
salle de musculation de Nabeul
situé à 30 km du quartier général
du Mouloudia qui est l’hôtel Al-
hambra.
A. L.
Dans un match d’application joué avant-hier
Cherif El Ouazzani essaye quelques variantes
A cause des
douleurs aux
adducteurs
Heriet ménagé
Le milieu récupérateur
Hamza Heriet n’a pas joué
avant-hier e match d’appli-
cation. Le joueur en ques-
tion avait pourtant pris
part aux échaufements
d’avant-match avant de sen-
tir des douleurs aux adduc-
teurs. Il a dû suivre le
match d’application à partir
du banc de touche avec une
poche de glace maintenue
sur la zone de la douleur.
«Je n’ai pas voulu
prendre de
risque»
Pour sa part, le joueur a
afrmé avoir senti une lé-
gère douleur au moment
des accélérations. Il a donc
préféré ne plus s’entraîner
afn de ne pas aggraver sa
blessure. «Dès que j’ai senti
une douleur, j’ai préféré me
retirer des échaufements
car ce genre de blessure peu-
vent se compliquer comme
une traînée de poudre», af-
frme Heriet avant d’enchaî-
ner : « Je préfère rater un
match d’application et re-
prendre rapidement l’entraî-
nement que de rester inactif
pendant quelques jours en
cette période de prépara-
tion.»
A. L.
Nessakh rattrape
son retard
Si Heriet a dû renoncer au match d’avant-
hier pour blessure, Nessakh a dû rattraper
son retard, lui qui a manqué la séance d’en-
traînement de samedi soir. Le joueur qui
s’apprêtait à prendre part aux échaufements
de l’équipe a été informé au stade par l’en-
traîneur qu’il sera soumis à un programme
spécial. Il a efectué en efet la même séance
de samedi que ses coéquipiers ont accom-
plie. C’est l’entraîneur adjoint Sebbah Benya-
goub qui a dirigé l’entraînement de Nessakh
pendant presque une heure durant laquelle
il a travaillé la force vitesse avant de rejoin-
dre le banc de touche pour suivre les der-
niers instants du match d’application joué
par ses coéquipiers.
A.L.
Cherif El Ouazzani :
«Je veux au minimum deux
matches amicaux à Oran»
Benmimoun :
«Le programme a
été bien appliqué»
Le manager général de l’équipe Habin
Benmimoun pense que le staf technique
a réussi à appliquer son programme de
travail malgré le peu d’infrastructures
dont dispose la région de Hammamet
surtout le stade qui n’est disponible que
dans la soirée. «Malgré cela, on n’a raté
jusqu’à présent aucune séance d’entraîne-
ment. On a veillé à ce que le programme
de travail soit appliqué à 100%. Seule-
ment, on aurait aimé avoir un quatrième
match amical», nous confe le chef de la
délégation avant de poursuivre : «Même
les conditions de séjour ont été excellentes.
Les joueurs ont beaucoup apprécié l’hôtel
et la nourriture. L’autre point positif est le
fait qu’on n’ait pas signalé le moindre inci-
dent depuis le début du stage.»
Que des rumeurs
à Oran !
Très surpris ont été les membres de la
délégation oranaise en apprenant par le
biais de certains de leurs proches que des
rumeurs sans fondement circulent ces
derniers temps sous prétexte que des in-
cidents se sont produits en plein stage.
On a même raconté à certains que Che-
rif El Ouazzani avait eu une prise de bec
avec Berradja et Bourzama. Ces bobards
ont fait rire le premier responsable de la
barre technique ainsi que les joueurs.
«On a l’habitude d’entendre ce genre de
rumeurs. Le plus important pour nous est
de rester concentrer sur notre travail et
pas d’être à l’écoute de ce que disent les
gens à Oran», rétorque le coach du Mou-
loudia qui est en train, pour le moment,
de maîtriser le groupe.
A. L.
De notre
envoyé
spécial
en Tunisie
Amine Lamri
Comme attendu, la direction
de l’ASO a envoyé des invitations
à d’autres joueurs africains, afin
d’effectuer des essais en prévi-
sion d’un recrutement. Il s’agit
cette fois-ci d’un Malgache,
Voavy, le frère de Paulin qui se
trouve au CSC actuellement. Ce
joueur est un attaquant qui de-
vait atterrir à Chlef hier après-
midi, pour entamer les essais.
Ighil, qui commence à s'impa-
tienter concernant ces Africains
qui ne correspondent pas à ses
exigences, devra laisser un peu
de temps à la direction pour lui
ramener les joueurs ciblés au
cours de la semaine car il a dé-
claré qu’il n’accepterait aucun
nouveau joueur lors du stage de
la Turquie où il sera concentré
sur le côté tactique de son
équipe. Le joueur malgache, lui,
devait aussi prendre part au
match amical d’hier soir malgré
la fatigue, car Ighil voulait le voir
pour avoir une première idée
avant le match de l’ASMO qui
sera son vrai test. Cela au mo-
ment où la direction continue à
accepter de prendre à l'essai des
joueurs anonymes et qui n’ont
pas de noms à l’échelle continen-
tale, bien qu'Ighil ait demandé
des joueurs de grande envergure
qui viennent signer directement
au lieu de perdre son temps avec
des joueurs qui sont loin de leurs
qualités ou n’ont pas les qualités
requises.
Un Nigérian
attendu
aujourd’hui
En plus du Malgache
Voavy, un Nigérian devra ar-
river à Chlef aujourd’hui, pour
commencer les essais. Cet at-
taquant a eu le feu vert de la
direction de l’équipe la se-
maine dernière pour venir ef-
fectuerdes essais. Il devra
être vu par le staff technique
lors du match de l’ASMO où il
sera en concurrence avec le
Malgache, surtout qu’il ne
reste qu’une seule licence
africaine.
A. F.
Le Malgache Voavy
attendu hier à Chlef
Comment vous
sentez-vous de-
puis que vous êtes
à l’ASO ?
Je suis en pleine
forme. Je m’entraîne
depuis le premier
jour de la prépara-
tion, pour être à la
hauteur des espé-
rances du public et
aussi de la
confance de l’en-
traîneur. Je suis très
soulagé d’être avec
l’ASO.
Après environ un
mois de travail, res-
sentez-vous une diférence ?
Oui, une grande diférence,
surtout sur le plan physique car
on a fait un énorme travail dans
ce volet, et tous les joueurs res-
sentent une grande améliora-
tion. Ce qui me réjouit beaucoup
car réussir ma préparation aug-
mentera mes chances de faire
une bonne saison.
Ne craignez-vous pas la
concurrence ?
Ça fait partie du jeu et je suis
encore jeune et j’ai tout à ap-
prendre, surtout des défenseurs
expérimentés de l’ASO. Toute-
fois, je ne crains
pas la concur-
rence, je ferai tout
mon possible pour
convaincre le staf
technique car le
fait que je sois là,
c’est que j’ai des
qualités. Il faut
seulement travail-
ler et être confant.
Les matchs ami-
caux seront votre
atout, n’est-ce pas
?
Exactement, je
suis un nouveau
joueur et je dois as-
surer lors des matches amicaux,
afn de gagner des points et faire
plaisir aussi aux supporters qui
m’ont beaucoup encouragé, car je
veux faire une grande saison avec
l’ASO.
L’équipe est-elle capable de
créer la surprise cette saison ?
Tout est possible, on a un
groupe talentueux qui peut faire
mal. Je ne vous cache pas que je
suis venu à l’ASO pour gagner
des titres, car c’est une équipe
ambitieuse qui permet aux
joueurs d’évoluer.
Entretien réalisé par Ahmed Feknous
Soirée
ramadhanesque
à Tabarka
Afin de permettre à tout le monde de dé-
compresser, après huit jours d’entraînement
non stop, Mohamed Mekhazni a autorisé ses
troupes à se rendre, avant-hier soir, à Ta-
barka. Contrairement aux joueurs de l’USMH
qui ont dû improviser avec la réservation des
taxis, ceux de l’Arba ont pu rallier la ville cô-
tière à bord de l’autocar du club. Tout le monde
sans exception s’est rendu à Tabarka pour
s’imprégner de l’ambiance qui règne dans
cette ville aux mille facettes. Certains joueurs
ont profité pour visiter le grand port et se pré-
lasser dans les faubourgs de la ville. L’occasion
était belle pour faire un peu de shoping, sur-
tout que Tabarka est réputée pour son artisa-
nat. Même le supermarché de la ville n’a pas
été épargné par Zeddam et consorts. Après
quelques heures de marche, les joueurs ont
fait une petite halte dans un restaurant si-
tuée au centre ville pour consommer des
boissons rafraîchissantes dans une ambiance
festive. Après avoir quitté l’hôtel Rihanna à
21h15, les joueurs ont regagné leur lieu
d’hébergement à 01h50 du matin.
RCA
Le président de l’Arba, Djamel
Amani, a accepté de nous faire un
petit inventaire des lieux. Le boss du
RCA nous a livré plusieurs informa-
tions importantes qui doivent réjouir
les Vikings. «Je tiens à vous dire que
Kacem sera ofciellement avec nous. Il
viendra chez nous sous forme de prêt
pour une année. On compte sur l’expé-
rience et le vécu de ce joueur pour ren-
forcer notre équipe.»
«J’ai trouvé un accord avec
Haddad à propos de Ferhani,
Yettou, Derfelou et Amrane»
L’autre sujet qui inquiète les Vi-
kings concerne les jeunes Espoirs de
l’USMA, à l’image de Derfelou qui a
fait sensation ici à Aïn Draham.
«Je rassure nos supporters que je
viens de trouver un accord
avec le président Haddad
à propos de Yettou, Derfe-
lou, Ferhani et Amrane
qui seront avec nous.»
«Le Camerounais N’Kama viendra
ce mardi pour signer son contrat»
L’autre surprise d’Amani, c’est d’avoir
trouvé un accord pour faire venir le Came-
rounais, Gaël Gregory N’Kama. «J’ai suivi
avec le plus grand intérêt l’attaquant came-
rounais, N’Kama qui a de grosses qualités.
C’est ce type de joueurs qui manque à
l’équipe. Il est attendu ce mardi chez nous
pour signer sans passer par des tests. Il s’en-
traînera avec Zalani et les espoirs en atten-
dant le retour de l’équipe», a conclu le
président de l’Arba qui refuse de s’enfam-
mer, après les bons résultats réalisés lors
des matchs amicaux.
T. Che
Amani«Il est
officiellement avec nous
pour une année»

Ligue 1
Coup d’œil
N° 2713 www.lebuteur.com
Le Camerounais N’Kama attendu
aujourd’hui à Alger pour signer
Par ailleurs, le président Djamel Amani veut clore le volet recrutement
avec la venue du Camerounais Gaël Gregory N’Kama qui était convoité, il y
a quelques mois, par le Mouloudia d’Alger. Ce jeune attaquant de 23 ans
était sur la liste des présélectionnés pour la Coupe du monde au Brésil. Meil-
leur buteur de son équipe, les Panthères Sportives de Banganté, N’Kama est
attendu aujourd’hui à Alger, pour signer son contrat sans passer par des es-
sais. Le joueur devrait s’entraîner avec Zalani et les Espoirs, en attendant le
retour de l’équipe de Tunisie.
De notre
envoyé
spécial à
Aïn Draham
Tarek
Bouchikhi
Kacem
recruté sous
forme de prêt
E
n confit avec la direction du Mouloudia,
Mehdi Kacem attend toujours d’obtenir
gain de cause. Cependant, on l’annonce
plus que jamais proche de l’Arba, car le
président Djamel Amani tient à faire
venir l’un des meilleurs milieux re-
layeurs du championnat dans son équipe. Etant encore sous
contrat avec le vieux club algérois, Kacem sera prêté une année
au RCA. C’est l’option prônée par les pensionnaires d’Hydra
pour éviter d’indemniser le joueur qui réclame l’intégralité de
ses indemnités qui avoisineraient les deux milliards.
«J’ai décidé de rejoindre l’Arba parce que
c’est un club ambitieux»
Joint par nos soins, Kacem Mehdi nous dira à propos de sa
venue à l’Arba : «J’ai décidé de rejoindre les rangs du RCA parce
que c’est un club très ambitieux. Et moi, j’aime relever les défs.
Je sais que je vais très vite m’adapter, puisque l’équipe
compte plusieurs joueurs du Mouloudia. Je veux réussir
une grande saison à l’Arba.»
T. Che
Mardi 22 juillet 2014
Contre
Merouana
le 25 juillet
Le vendredi 25 juillet,
le RCA devra affronter
Merouana, avant de clôtu-
rer le stage dans la bour-
gade tunisienne. Ce sera le
cinquième et dernier match
des hommes de Mekhazni
qui ont envie de quitter Aïn
Draham sur une note posi-
tive.
Demain,
match test face
à Médéa
Considéré comme l’un des grands
favoris à l’accession, tout le monde veut
donc affronter l’Olympique de Médéa du-
rant ce regroupement à Aïn Draham. Le
RCA, qui partage le même hôtel que les
Olympiens, devra affronter demain, à
partir de 23h, l’OM au complexe spor-
tif dans une rencontre qui s’annonce
palpitante.
ESMK et NAHD au programme
à Alger
Dès le retour de la délégation au pays, après
un stage de deux semaines à Aïn Draham,
l’équipe de l’Arba aura au menu deux matchs
amicaux à Alger. Il s’agira de croiser le fer avec
l’équipe de l’ESM Koléa, avant d’afronter le
Nasria, probablement au stade de l’Arba.
Fellah
a repris hier
l’entraînement
Blessé à l’adducteur
droit qui l’a contraint à faire
l’impasse sur les deux pré-
cédents matchs amicaux,
Ahmed Fellah s’est
remis aujourd’hui au
boulot.
ASO
Badarou expulsé lors du
match Bénin-Malawi
L’international béninois et défen-
seur de l’ASO, Badarou Nana, a
écopé d’un carton rouge lors du
match de sa sélection face au Ma-
lawi, suite à une intervention mus-
clée du joueur qui a ainsi laissé son
équipe à 10. Le match s’est soldé par
une petite victoire du Bénin par 1 à
0, but signé Sisinho.
Il devait rentrer hier
Badarou devait effectuer son re-
tour hier soir, afin de reprendre les
entraînements avec l’ASO, comme il
l'avait assuré aux dirigeants, surtout
qu’il n’ pas entamé la préparation
avec ses coéquipiers. Il devrait être
présent lors du prochain match ami-
cal face à l’ASMO.
Merzougui proche de
l’Arba
Le jeune attaquant Merzougui, qui
vient d’être mis sur la liste des libé-
rés à cause d’un désaccord sur la
prolongation de son contrat, est en
contact très avancé avec les diri-
geants du RCA qui veulent s’attacher
ses services. Le club de l'Arba devra
faire une offre à l’ASO, pour récupé-
rer les papiers du joueur qui est sous
contrat jusqu’en juin 2015.
Daham ne partira pas !
Une rumeur a circulé chez les sup-
porters concernant le départ de Nou-
reddine Daham au WAT. Mais voilà
que le joueur et la direction l’ont dé-
mentie, car Medouar ne pourra pas
laisser partir Daham, après avoir li-
béré Farhi et Merzougui et joué toute
la saison avec un seul avant-centre
dans l’effectif.
Naâmani
"A l’ASO pour gagner des titres"
Naâmani
"A l’ASO pour gagner des titres"
Naâmani
"A l’ASO pour gagner des titres"
Naâmani
"A l’ASO pour gagner des titres"
Naâmani
"A l’ASO pour gagner des titres"
Naâmani
«A Chlef pour gagner des titres»
ASMO
MCO
Coup franc
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014

Le milieu de terrain
des Hamraoua, Mad-
jid Benattia, pense
que l’équipe est en
progression depuis
son arrivée à Tunis.
Il affirme que d’ici le
début du champion-
nat, il sera à 100 %
de ses moyens et
pourra être au dé-
part du premier
match contre la JS
Kabylie.
Après une semaine de
préparation ici à Yas-
mine-Hammamet, com-
ment se déroule ce stage
?
Le stage se déroule à
merveille. L’ambiance est
extraordinaire au sein du
groupe. Les joueurs répon-
dent bien au travail im-
posé par le staf technique.
Je pense qu’on ne pouvait
envisager un meilleur scé-
nario que celui-ci. Comme
vous le constatez, aucun
incident ne s’est produit,
c’est aussi un point positif.
On travaille comme une
vraie famille malgré le fait
que le groupe a été rema-
nié à plus de 50 %.
Justement, pensez-vous
que les nouveaux se
sont bien adaptés ?
Il y a des joueurs qui se
sont adaptés dès le premier
jour et d’autres ont attendu
trois à quatre jours. Mais
je pense que nous, les
joueurs d’Oran, nous
avons bien rempli notre
rôle qui est de faciliter leur
intégration. Aucun joueur,
d’ailleurs, ne se plaint de ce
côté-là.
Après deux matches
amicaux joués, com-
ment avez-vous trouvé
l’équipe ?
Nous avons joué deux
matches amicaux face à
des équipes mieux prépa-
rées que nous. Les joueurs
du NAHD avaient plus de
matches dans les jambes
que nous, alors qu’on a
réussi à les tenir en échec
pour notre première appa-
rition en amical. L’EST a
été un bon test. Ce n’est
pas facile de revenir au
score face à une telle
équipe et de la battre au f-
nish. Je dirais qu’il y a une
petite satisfaction, mais il
faut aussi reconnaître
qu’on a du pain sur la
planche, car l’équipe doit
améliorer davantage son
style de jeu, et ça viendra
avec les matches amicaux.
Comment vous êtes-
vous senti au moment
de votre apparition
contre l’ES Tunis ?
C’est vrai que c’était ma
première apparition
contre l’ES Tunis mais je
me suis senti à l’aise, aussi
bien sur le plan physique
que technique. J’ai su
gérer mes eforts sur le
terrain. Sur ce plan, il n’y
a pas de souci, je suis en
progression constante.
Est-ce que vous serez
prêt pour le début de la
saison ?
À l’instant où je vous
parle, je suis prêt à jouer
90 mn à fond. Je n’ai pas
pris part au match du
NAHD ; pas à cause de
ma forme physique, mais
pour ne pas compliquer
une légère blessure que
j’avais à la cheville. Avec
mon expérience dans les
stades, je pense que je
serai opérationnel dès le
premier match du cham-
pionnat.
Chérif El Ouazzani a
été satisfait du gros quart
d’heure que vous avez
réalisé contre l’EST. Cela
ne vous surprend-il pas ?
Ça me fait plaisir d’en-
tendre ça. Mais je sais que
Chérif El Ouazzani
connaît bien mes qualités.
Donc, ça ne me surprend
pas quand ça vient de lui.
Ne pensez-vous pas
qu’il veut vous respon-
sabiliser davantage ?
La responsabilité ne me
fait pas peur. Mon retour
au Mouloudia cette saison
veut tout dire. Je suis re-
venu pour me stabiliser et
rendre service à mon
équipe. Ce n’est pas seule-
ment moi qui pense de la
sorte, mais allez poser
cette question aux autres,
tels que Hamdadou ou
Berradja.
L’objectif est donc d’évi-
ter le scénario des sai-
sons précédentes…
Si on continue à se pré-
parer avec le même état
d’esprit, je suis convaincu
qu’on réalisera une saison
honorable. Le champion-
nat ne nous fait pas peur,
car il suft d’être sérieux
tout au long de la saison
pour aspirer à une place
au soleil. Personnelle-
ment, je reste optimiste.
Entretien réalisé par
Amine L.
Bezzaz doit
reprendre sa
forme physique
S’
il y a un élément qui donne l’impres-
sion d’être au-dessus du lot question
maîtrise technique, c’est bel et bien
Yassine Bezzaz, qui a fait parler ses qualités de
frappes et de centres avant-hier aux entraînements. Le joueur,
par sa riche expérience et ses qualités indéniables, pourra ap-
porter un plus certain à cette formation oranaise, à condition
de retrouver sa forme physique. Bezzaz paraît un peu court sur
le plan physique.
Il promet d’être prêt à la reprise
Le joueur pense qu’il va beaucoup s’améliorer en prévision de
la reprise du championnat. «Il nous reste quand même trois se-
maines de travail durant lesquelles je vais certainement pro-
gresser sur le plan physique», rassure Bezzaz avant de
préciser : «Je pense que je serai prêt à jouer le 15 août prochain.»
Une belle entente avec Berradja
Alors qu’on pensait que les deux gauchers du Mouloudia, qui
occupent pratiquement la même zone sur le terrain, ne pou-
vaient jouer ensemble, Chérif El Ouazzani a décidé avant-hier
de les associer dans la même équipe. Une belle entente s’est faite
sentir entre les deux joueurs, qui peuvent faire beaucoup de mal
à leur adversaire cette saison s’ils arrivent tous les deux à être
au top de leur niveau physique.
A. L.
Convention avec l’hôtel Hilton

À en croire une source proche du président, Ahmed
Belhadj, la direction du Mouloudia devrait signer une
convention avec l’hôtel Hilton d’Alger afn de permettre à
l’équipe de prendre part à ses mises au vert dans cet établisse-
ment lors des matches prévus contre les formations d’Alger et
du centre du pays. Même lors des escales à la capitale, les
Hamraoua pourront passer la nuit dans cet hôtel. Baba, ac-
compagné du secrétaire de l’équipe, se rendra à l’établissement
en question dès son arrivée à Alger en provenance de Tunis.
Tous à la piscine !

Avant-hier après-midi, les joueurs du Mouloudia
d’Oran ont eu la permission de leur entraîneur de se bai-
gner dans la piscine couverte située juste derrière le bâtiment
d’Alhambra Talasso. Tous les joueurs ont pris part à cette
séance de relâchement qui a duré presque une heure et un peu
plus pour certains joueurs qui ont préféré prolonger leur
séance de baignade.
A. L.
Benattia : «Je sens une certaine
responsabilité sur mes épaules»
L
e feuilleton Sebbah
Zine El Abidine a
connu avant-hier soir
son épilogue. L’ancien
joueur du CS Constantine s’est of-
fciellement engagé avec le club
de M’dina J’dida. Ces derniers
jours, le dossier Sebbah avait fait
couler beaucoup d’encre et de sa-
live. Le joueur était annoncé
proche du club, notamment après
avoir participé à la séance d’en-
traînement de dimanche dernier.
Mais depuis ce jour, il n’avait plus
donné signe de vie. Cela a auto-
matiquement ouvert la porte aux
spéculations. Selon une source
autorisée, les deux parties
n’avaient dans un premier temps
pas trouvé de terrain d’entente
concernant le volet fnancier.
D’ailleurs, les responsables de
l’ASMO avaient rencontré samedi
le joueur, son père, ainsi que son
agent. Cette rencontre, qui avait
duré plusieurs heures, n’avait rien
donné. Mais ce n’était que partie
remise, puisqu’un accord a été
trouvé le lendemain. C’est donc
dimanche soir que Sebbah a pa-
raphé son contrat avec le club de
M’dina J’dida, devenant ainsi la
onzième recrue de l’équipe de ce
mercato estival après Djamaouni
et Herbache (AS Khroub), Naït
Slimani et Aouad (MC Oran), Be-
laïd (RC l’Arbaâ), Khelladi (USM
Blida), Hammiche (MC Saïda),
Touil (WA Tlemcen), Chicoto
(Coton Sport) et Ntankeu (New
Star Douala).
Les supporters soulagés
Le moins que l’on puisse dire
est que les supporters asémistes
ont été soulagés d’apprendre la si-
gnature de Sebbah au proft de
leur club. Depuis un certain
temps déjà, ils attendaient avec
impatience l’arrivée de ce joueur.
Les inconditionnels de la forma-
tion de M’dina J’dida sont tous
unanimes à reconnaître le talent
et l’expérience de l’ancien joueur
du CS Constantine. D’ailleurs, les
Asémisets attendent beaucoup de
lui. Pour sa part, l’entraîneur Ben-
chadli avait afrmé dans ces
mêmes colonnes dans nos précé-
dentes éditions son intention de
voir Sebbah rejoindre l’ASMO.
«De par ses qualités ainsi que sa
polyvalence, Sebbah pourrait être
très rentable pour l’ASMO. Il est
clair que nous aimerions bien
l’avoir dans les rangs de notre ef-
fectif.»
«Je ferai tout pour être à
la hauteur des
Asémistes»
Aussitôt après avoir paraphé
son contrat avec l’ASMO, Sebbah
nous a confé être très content
d’avoir rejoint la formation de
M’dina j’dida. «J’avais dès le pre-
mier jour donné mon accord aux
responsables de l’ASMO pour
porter les couleurs de l’équipe. Je
suis content d’avoir rejoint cette
équipe. Je remercie les responsa-
bles du club de m’avoir fait
confance et je promets aux
supporters de donner le
meilleur de moi-même pour
être à la hauteur de leurs es-
pérances la saison pro-
chaine.» Et d’ajouter : «J’avais
reçu des propositions de la
part de plusieurs équipes tels
que le MCA et la JSK, mais je
voulais me rapprocher de
chez moi. Je dois reconnaître
aussi que les responsables de
l’ASMO ont été très corrects
avec moi, puisqu’ils ont
réussi à me convaincre d’op-
ter pour leur team. L’ASMO
est une grande école de foot-
ball au sein de laquelle je
souhaite m’illustrer la saison
prochaine. Nous avons une
bonne équipe, qui aura à
coup sûr son mot à dire en
championnat la saison pro-
chaine.» Il est à noter que
Sebbah devait entamer hier
les entraînements avec ses
coéquipiers. L’ancien joueur
du Mouloudia d’Oran sera
soumis à un programme de
travail spécial, afn de retrou-
ver son meilleur niveau.
Il explique son choix
de porter le maillot n°67
À l’ASMO, Sebbah va porter la
saison prochaine le maillot n°67.
C’est ce même numéro que por-
tait le joueur la saison dernière au
CS Constantine. Voulant connaî-
tre les raisons qui l’ont poussé à
choisir le maillot n°67, l’ancien du
Mouloudia d’Oran dira :
«Comme ce fut le cas la saison
dernière au CS Constantine, je
vais porter le maillot n°67 à
l’ASMO la saison prochaine. J’ai
choisi ce numéro parce qu’il re-
présente l’âge de mon père.»
Riad O.
Le contrat devrait être signé
très prochainement :
Mobilis sur le point
de sponsoriser l’ASMO
À en croire une source généralement bien
informée des afaires de l’ASMO, le club de-
vrait être sponsorisé la saison prochaine par
Mobilis. Après s'être engagé récemment avec
le NAHD, l'opérateur public de téléphonie
mobile est sur le point de prendre sous son
aile la formation de M’dina J’dida. Le mana-
ger général du club, Benamar Houari, avait
déposé un dossier chez Mobilis au mois de
juin dernier. Selon nos informations, une
rencontre devrait avoir lieu dans les tout pro-
chains jours entre les directions des deux so-
ciétés. D’aucuns estiment que l’arrivée de
Mobilis à l’ASMO sera d’un grand apport
pour le club.
R. O.
Allali reprend
les entraînements
Absent samedi à l’entraînement, le joueur
émigré Allali Sofane a repris avant-hier le
travail avec ses coéquipiers. Après s’être réta-
bli de sa blessure, il a pris part à cette séance
d’entraînement qui s’est déroulée au stade
Habib-Bouakeul. Alors qu’il poursuit les en-
traînements avec le groupe, Allali et son
agent devaient rencontrer hier soir les res-
ponsables asémistes pour évoquer son avenir.
Rappelons que l’ancien joueur de Meyrin
avait livré une bonne prestation lors du der-
nier match amical disputé face au WAT.
R. O.
Sebbah, c’est fait !
De notre
envoyé
spécial
en Tunisie
Amine Lamri

JSMB
Coup d’œil
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
L
es dirigeants de la
JSM Béjaia ne sem-
blent pas pressés
pour ce qui est de
l’avenir du club en
optant pour la vigilance afn
de redresser la situation de
l’équipe surtout avec le rema-
niement qu’elle vient de
connaitre au cours de cette
période des transferts. Ainsi
donc pour éviter d’accuser du
retard en ce qui concerne la
préparation de la nouvelle
saison, les dirigeants des Vert
et Rouge viennent de nom-
mer Ali Fergani comme le
nouvel entraineur de l’équipe
où il sera question de faire
démarrer l’équipe avec la
meilleure préparation possi-
ble durant cette période des
transferts. Soit une manière
de bâtir une équipe d’avenir
qui sera en mesure de rivali-
ser avec les grosses cylindrées
et de réaliser les objectifs qui
seront fxés à l’avenir. D’ail-
leurs, voulant travailler sur le
long terme, la direction du
club a décidé de faire signer
un contrat de deux saisons au
coach Fergani et de discuter
certaines modalités à la fn de
la saison prochaine.
Retrouver l’élite, une
priorité pour les
dirigeants
Bien que n’ayant pas voulu
anticiper les choses, préférant
agir avec vigilance, il n’en de-
meure pas moins que les diri-
geants visent d’abord à re-
dresser la situation de
l’équipe sur tous les plans
étant donné qu’elle vient de
connaitre des changements
radicaux autant au niveau de
l’équipe dirigeante qu’en ce
qui concerne l’efectif et le
staf technique. De ce fait,
tout en optant pour le meil-
leur parcours possible lors de
la nouvelle saison, les diri-
geants veulent retrouver l’élite
et accéder en Ligue 1 Mobilis
en s’engageant à y mettre tous
les moyens nécessaires avec
notamment un bon recrute-
ment en faisant signer de
bons éléments mais aussi l’en-
gagement de Fergani à la tête
de la barre technique.
Fergani aura du pain
sur la planche…
Ainsi donc, afn d’espérer
bâtir une équipe solide qui
sera en mesure de rivaliser
avec les grosses cylindrées, le
nouveau coach de la JSMB,
Ali Fergani, n’aura pas la
tâche facile dans la mesure où
il doit impérativement appor-
ter sa touche et permettre à
l’équipe de réussir un bon
parcours la saison prochaine.
C’est l’avis des nombreux ob-
servateurs et spécialistes qui
sont unanimes à dire que la
tâche de Fergani sera difcile,
surtout que le club a connu
beaucoup de changements
avec le départ de plusieurs
cadres et l’arrivée de nou-
veaux joueurs. Ce qui né-
cessite un travail de fond
afn que l’équipe puisse
répondre aux attentes
des dirigeants et des sup-
porters.
… il est à pied
d’œuvre depuis
hier
Après avoir fnalisé son
engagement au niveau
de la barre technique
du club, Ali Fergani a
donné rendez-vous
aux dirigeants pour la
journée d’hier où il
devait prendre ses
fonctions à la tête de
la barre technique
afn de poursuivre
la préparation avec
son staf en prévi-
sion de la saison
prochaine. De ce
fait, il est déjà à
pied d’œuvre
puisqu’il est prévu
qu’il tienne une
réunion avec les
membres du staf
pour mettre en
place un pro-
gramme à propos
de la suite de la
préparation, sur-
tout que le club
n’a pas de temps à
perdre.
S. S.
Décidemment, la direction du club
des Vert et Rouge sera confrontée
à quelques soucis en ce qui
concerne la régularisation de
la situation fnancière des
joueurs de la saison der-
nière. En efet, alors que
certains ont déjà saisi ladite
instance pour récupérer leur
argent, voilà que l’ex-défen-
seur, Amine Megateli, compte
déposer son contrat au niveau de
la CRL cette semaine. N’ayant pas été
régularisé, le joueur n’est pas prêt à se
taire.
Il réclame 12 mois
de salaire
Par ailleurs, n’ayant pas beaucoup évolué
la saison prochaine étant donné qu’il n’a
été qualifé que lors de la deuxième phase
du championnat, l’on apprend de sources
bien informées que le joueur réclamerait 12
mois de salaire à la direction, chose qui
pourrait pousser les dirigeants à le solliciter
pour trouver un accord à propos de la régu-
larisation de sa situation fnancière étant
donné que la direction ne compte pas répon-
dre à la demande du joueur.
Megateli : «Personne n’a cherché
après moi depuis que j’ai quitté
le club »
Joint par nos soins, le défenseur Amine Mega-
teli a tenu à déclarer : «Franchement, personne
n’a cherché après moi pour tenter de trouver une
solution à mon dû envers le club. Devant une
telle situation, je ne peux pas me taire, car, il est
de mon droit de demander mon argent et d’exiger
le payement de 12 mois de salaire. C’est pour cette
raison que je compte déposer mon contrat au ni-
veau de la CRL cette semaine».
S. S.
Fergani doit préparer
une équipe d’avenir
Fergani doit préparer
une équipe d’avenir
Fergani doit préparer
une équipe d’avenir
Fergani doit préparer
une équipe d’avenir
Fergani doit préparer
une équipe d’avenir
Fergani doit préparer
une équipe d’avenir
Megateli compte
déposer son contrat
à la CRL cette
semaine
AGE extraordinaire du
CSA pour ce soir
G
GAfin de débattre quelques
points liés à la situation de
l’équipe, notamment sur le plan or-
ganisationnel avec l’intégration des
actions de la société SCS apparte-
nant aux frères Tiab dans le CSA,
une AG extraordinaire est convo-
quée pour ce soir au siège du club
où il sera question de discuter à
propos de cela et surtout d’évoquer
d’autres points liés à la situation de
l’équipe en prévision de la saison
prochaine. Il est à signaler que
cette AGE sera présidée par Chemini
Abdelhamid.
Rude concurrence aux
entrainements
G
GEtant donné que la JSM Bé-
jaia a enregistré l’arrivée de
plusieurs nouveaux joueurs durant
cette période des transferts, la
concurrence s’annonce déjà rude et
les places seront chères la saison
prochaine surtout pour s’imposer
dans l’équipe type. Mieux encore,
les joueurs tentent de travailler à
fond aux entrainements pour tenter
de convaincre le coach et espérer
gagner une place de titulaire en
championnat notamment avec l’arri-
vée de Ali Fergani qui va imposer la
discipline et qui ne reconnait que le
travail.
Les dirigeants
à la recherche d’un
gardien de but
G
GAyant presque bouclé le re-
crutement avec l’arrivée de
l’attaquant Yahia Cherif qui a signé
un contrat de deux années avec le
club, les dirigeants de la JSMB se
trouvent toujours à la recherche
d’un gardien de but pour suppléer
les deux portiers actuels, Djabaret
et Kacem. D’ailleurs, plusieurs noms
se trouvent déjà sur les tablettes
des dirigeants, dont Farradji. Par ail-
leurs, un autre joueur pourrait venir
renforcer l’équipe durant cette pé-
riode des transferts vu que les diri-
geants sont en train de prospecter
pour trouver le profil recherché.
S. S.
N’
ayant pas
voulu
quitter le
club
avant de
percevoir la totalité de son
dû, le portier franco-algé-
rien, Laurent Farid Mes-
sara, a été contraint de
rester à Béjaia et de s’en-
trainer avec le club depuis
l’entame de la préparation.
Toutefois, le joueur en
question s’est vu refuser de
prendre part à la séance
qui a été efectuée par le
groupe au stade de l’Unité-
Maghrébine par les diri-
geants, étant donné qu’il
est déjà libéré et qu’il n’a,
de ce fait, pas le droit de
s’entrainer avec le groupe.
Il veut percevoir
tout son dû
En efet, n’ayant pas été
beaucoup utilisé la saison
dernière pour des choix
tactiques des diférents en-
traîneurs qui se sont suc-
cédé à la tête de la barre
technique, le portier émi-
gré exige la régularisation
de toute sa situation fnan-
cière estimée à 36 mois de
salaires. Soit la totalité de
son contrat. Ce que les diri-
geants du club refusent en
se montrant prêts à négo-
cier avec le joueur le paye-
ment d’une partie de son
dû. Face à cela, le joueur a
été interdit de s’entraîner
avec le groupe étant donné
qu’il ne fait plus partie de
l’équipe.
Vers un bras
de fer entre la
direction et le
joueur
Devant une telle situation,
l’on se dirige inévitable-
ment vers un bras de fer
entre la direction du club
et le joueur surtout que
personne ne veut céder
étant donné que le gar-
dien, qui a rejoint la JSMB
la saison dernière, n’a pas
bénéfcié d’un temps de
jeu conséquent pour des
raisons techniques. Ce que
les dirigeants actuels refu-
sent de cautionner, esti-
mant que le joueur en
question ne doit pas perce-
voir les 36 mois de salaire
qu’il exige puisqu’il n’a pas
beaucoup évolué avec
l’équipe.
Messara compte même
faire appel à un huissier de
justice et saisir toutes les
instances concernées pour
réclamer son dû et faire
valoir ses droits. Afaire à
suivre.
S.S.
Messara
empêché de
s’entraîner
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’HABITAT, L’URBANISME ET DE LA VILLE
O.P.G.I
DE AIN TEMOUCHENT
Numéro dʼidentification fiscale : 097646019044907-01
AVIS D’ANNULATION D’UNE ATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHE
LʼOffice de Promotion et de Gestion Immobilière
de Ain Temouchent procède par le présent avis
dʼannulation de lʼattribution provisoire au profit de
lʼentreprise : BETGHA SLIMANE, domiciliée à Cité
500 logements , N° A 69 W, Wilaya de MʼSILA, du
projet relatif à la réalisation des travaux du reste à
réaliser des 172 logements promotionnels aidés et
locaux de commerce sis à AIN TEMOUCHENT –
POS SUD –EST-II à AIN TEMOUCHENT en deux
lots séparés définis ci-après :
Lot N° 01 : reste à réaliser de 94 logements
et locaux de commerce.
Lot N°02 : reste à réaliser de 78 logements
et locaux de commerce.
Et qui a fait lʼobjet de publication dans les
quotidiens nationaux :
- Le Buteur en date du 02-07-2014.
- Wakt El Djazair en date du 30-06-2014.
Motif : désistement de lʼentreprise.
Anep : 31011022 / Le Buteur du 22-07-2014
PUB

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
USMB RCR
WAT MCS
De grands projets
en voie de
concrétisation
C'
est parti pour le Rapid de Relizane. Les joueurs ont
repris le travail avant-hier au niveau de la forêt et
hier à l'hippodrome, sous la houlette du staf tech-
nique composé du DTS, Yakhlef, et du nouvel entraîneur en
chef, Benyelles Abdelkrim,
Absence de quelques éléments
Cette reprise a été marquée par l'absence de quelques élé-
ments, mais c'est devenu banal, dans la mesure où le joueur al-
gérien n'a pas encore acquis les réfexes du joueur professionnel.
En somme, même si nous n'en sommes qu'au début, cette si-
tuation risque fort de porter préjudice au rendement collectif.
Benyelles et ses collaborateurs, conscients de cette donne, doi-
vent trouver les solutions qui s'imposent. Si sur le terrain, le RCR
a entamé sa préparation ; en parallèle, il est en train de réaliser
d'une manière progressive son passage vers le professionnalisme.
Donner une autre dimension au club et le doter d'assises solides,
tel et le leitmotiv des responsables qui tiennent à respecter le
programme de développement de la société sportive dans les
deux projets, le transport et l'immobilier ; sans pour autant ou-
blier celui du centre de formation. Pour y parvenir, les action-
naires tablent sur la durée en mettant en place tous les
mécanismes imposés par les exigences du professionnalisme.
Afn de mieux maîtriser les deux situations, technique et admi-
nistrative, de la société, les responsables du club sont décidés à
mettre fn à certains anciens réfexes. Manager Salah : «Pour ce
nouvel exercice, la direction s'eforce de donner tous les moyens
nécessaires par le biais de la mise en place d'une commission
technique pour le recrutement et la préparation de l'équipe pro-
fessionnelle. C'est dire que l'ère des changements a commencé
au RCR. Dorénavant, toutes les décisions seront collégiales, car
le temps des décisions personnelles est révolu.» Pour sa part, le
RCR, est pleinement satisfait des progrès réalisés par la société
pour sa première année d'existence. Selon notre interlocuteur, il
est en avance par rapport à certaines sociétés sportives. «On est
sur la bonne voie et nous, en tant que responsables, nous me-
nons un véritable combat pour consolider la société, seule ga-
rante de l'avenir du RCR. En dépit des satisfactions enregistrées
ici et là, nous sommes en train de régler l'organisation adminis-
trative.» En somme, le passage de l'amateurisme au profession-
nalisme est une étape très difcile, et exige du temps pour mettre
en place les structures nécessaires liées au plan de développe-
ment de la société sportive du RCR, car dans le monde profes-
sionnel, la gestion d'une société ne se limite pas uniquement à la
compétition et aux objectifs sportifs, mais à une certaine stabi-
lité fnancière pour pouvoir disposer des moyens de sa politique.
Au Rapid, on veut rester fdèle à la philosophie de club forma-
teur et réussir cette nouvelle étape, d'autant plus qu'il y a du ta-
lent ; il ne reste qu'à respecter les critères pour se mettre en
conformité avec les objectifs assignés par la direction.
Dernière minute
Benfetta démissionnaire,
Benhmida en pompier
Benfetta Habib, le tout nouveau président du RCR, qui a été
désigné il y a seulement une dizaine de jours, a annoncé sa dé-
mission de son poste et expliqué les motifs qui l'ont poussé à
prendre cette décision. Le président démissionnaire a fait part
de l'impossibilité pour lui de travailler en l'absence de toute
décision ofcielle avalisant sa désignation ainsi que de tous les
instruments juridiques attachés à cette fonction.
Ettaoui Wassim
Le WAT s’offre un trio de l’ASMO !

En plus de l’ancien portier Moudjar, le président Ahmed
Slimani, qui a décidé d’axer son recrutement sur des éléments
qui ont évolué dans la région de l’Ouest afn qu’ils puissent rapide-
ment s’acclimater à la ville de Tlemcen, a ofcialisé dimanche la
venue du trio Tahar, Aïssaoui et El-Bahari qui a participé à l’acces-
sion de l’ASMO dans l’élite la saison dernière.
Un accord trouvé avec
le défenseur Rebie

Si le président Slimani insiste toujours pour recruter l’expéri-
menté Nouredinne Daham, il a aussi trouvé un terrain d’entente
avec le défenseur central Rebie, après un récent confit concernant le
nouveau contrat du grand espoir en défense centrale widadie. Une
bonne nouvelle vu le grand plus que pourra apporter ce polyvalent
défenseur. À noter aussi la prolongation de contrat du milieu de ter-
rain Chaouiti et du jeune espoir Belfoula.
Un quatrième match amical prévu
aujourd’hui face au MCS

En plus du troisième match amical disputé durant la soirée
d’hier à Chlef face à l’ASO, les Bleu et Blanc vont recevoir le Mou-
loudia de Saïda durant l’après-midi d’aujourd’hui au stade Akid-Lotf
à partir de 17h30. Une grande première devant le public tlemcénien,
qui sera forcément nombreux pour venir découvrir de près le WAT
version 2014-15.
O. R. B. A.
C'est OK pour
Benaldjia

C'est avant-hier que Be-
naldjia et les dirigeants
de l'USMB ont trouvé un ter-
rain d'entente. La discussion a
duré plus d'une heure et
demie et tous les points ont
été débattus. Finalement, Be-
naldjia a accepté de parapher
un contrat qui l'engagera
pour les deux années à venir
avec l'USMB.
Ça coince pour
Boudina

Les dirigeants de
l'USMB ont commencé à
recevoir les anciens joueurs.
Tout en notant leurs do-
léances, ils ont négocié les
modalités dans lesquelles se
ferait leur réengagement.
Tout s'est bien déroulé jusqu'à
la rencontre avec Boudina. Ce
dernier a exigé un salaire mi-
robolant qui a étonné les
membres de la cellule de re-
crutement. On donnera fna-
lement un délai à Boudina
pour qu'il revoie ses exigences
à la baisse.
Bentalaâ pour
entraîner les
gardiens de but

On se rappelle que,
dans son installation,
Kamel Mouassa a désigné Bil-
lel Zouani au poste d'entraî-
neur adjoint et cela après
accord de la direction. Depuis
avant-hier, le poste d'entraî-
neur des gardiens de but est
pourvu. C'est Bentalaâ qui se
chargera de préparer les kee-
pers blidéens. Dès sa nomina-
tion, Bentalaâ a pris ses
fonctions.
S. B.
E
n football, il est très important
que le joueur qui est titularisé
sente une menace permanente,
cela le poussera à ne pas relâ-
cher son efort. C’est l’entraîneur
de cette équipe de Blida qui nous a fait cette
confdence, et elle ne manque pas d’intérêt.
Avec le recrutement qui a été fait, pratique-
ment tous les postes sont à gagner au cours de
la préparation d’avant saison. À ce propos,
Mouassa nous dira : «L’équipe se dessinera
petit à petit pour arriver à celle que nous ju-
gerons être la meilleure pour débuter le cham-
pionnat.»
Les espoirs en renfort
Huit joueurs de la catégorie espoir se sont
entraînés avant hier. Il est certain que Kamel
Mouassa ne retiendra que trois ou quatre
d'entre eux seulement. Des tests sont d'ail-
leurs prévus à cet efet. Ces derniers se ver-
ront très certainement proposer un contrat de
stagiaire et cela dans les jours qui viennent. Il
est utile de préciser que Kamel Mouassa est
l'un des entraîneurs qui donne le plus leur
chance aux jeunes joueurs.
L’USMB va changer de look
Les dirigeants de l'USMB ne doutent pas un
seul instant que l’entraîneur aura à approuver
totalement le choix qu’ils ont fait de recons-
truire l’équipe et cela en se basant surtout sur
des joueurs qui mouillent le maillot. Certains
éléments, qui ont été recrutés par la direction
du club de Blida jusqu’à l’heure actuelle, n’ont
aucune expérience de la L2 Mobilis. Briller au
plus haut niveau est une source de motivation
sans pareil, et c’est surtout sur cela que misera
Kamel Mouassa. Ce dernier aura entre les
mains cette pâte qui, pour le moment, est en-
core malléable. Il faut pour cela un savoir-
faire quand il s’agira de former un bloc
homogène, et la chose n’est pas du tout facile.
S. B.
Tout d’abord, quelle est l’ambiance à l’entraînement ?
Excellente. La séance de reprise nous a permis de faire connais-
sance avec les membres du staf.
Il vous faut, avant de faire partie de l’efectif de l’USMB, satis-
faire à des tests. Qu’en pensez-vous ?
Cela ne me dérange pas du tout, et je suis prêt pour cela. Il est
vrai que je suis bien sur le plan physique, pour la simple raison que
je n’ai arrêté les entraînements que pour une semaine.
Doit-on comprendre par là que vous voulez réussir votre sai-
son ?
C’est exactement ce que je veux. Je pense avoir les qualités pour
postuler à une place au sein de l’efectif de l’USMB. De toutes les
façons, tout travail porte ses fruits, et c’est pour cela que je me don-
nerai à fond à l’entraînement.
Cela va être assez difcile pour vous de décrocher une place
de titulaire...
Je ne vous cache pas que je veux montrer ce que je sais faire,
cette saison. Pour ce qui est de la concurrence, cela ne me pose
aucun problème Il y a d’excellents attaquants à Blida, et il me
faut travailler très dur pour espérer décrocher une place de titu-
laire.
Que pouvez-vous apporter à l’équipe de Blida ?
Ma modeste contribution pour que les supporters soient fers de
leur équipe. Personnellement, je n’ai qu’une seule envie, ne pas dé-
cevoir. Je veux être à la hauteur de la confance des gens qui m’ont
fait venir à Blida.
On vous laisse conclure…
Je sais que les supporters de l’USMB sont très exigeants. Je sais
qu’ils veulent voir leur équipe au sommet de la hiérarchie, et nous
leur promettons de faire les sacrifces nécessaires pour y arriver. Ils
vont se rendre compte que je suis le genre de joueur qui mouille le
maillot et qui se donne à fond sur le terrain.
Entretien réalisé par Slimane B.
Rien ne vaut la concurrence
Ounes : «Jouer à l’USMB, un honneur»
M
ême si les
Saïdis sont
sortis victo-
rieux du
match qui les a opposés aux
Zianides en début de se-
maine, on ne peut pas dire
que leur prestation a été des
plus brillantes. Des lacunes
ont été décelées dans le jeu,
et même si le staf technique
a afché une certaine satis-
faction, il est clair que beau-
coup reste à faire dans cette
équipe qui a juré de jouer les
premiers rôles cette saison.
Un succès bon
pour le moral
Une victoire est toujours
la bienvenue, et même si
l’équipe n’a pas afché un vi-
sage très séduisant pendant
cette confrontation, le succès
reste tout de même bon pour
le moral, surtout que les
joueurs ont besoin de pren-
dre confance pour bien en-
tamer le championnat, en
attendant de mieux faire lors
des prochains matchs.
Le WAT n’était
pas à son
meilleur niveau
Les Zianides n’ont pas
beaucoup brillé pendant ce
match, ce qui a tracé aux Saï-
dis un chemin sans grandes
embûches vers la victoire.
Cette rencontre n’est donc
pas une référence pour attes-
ter de l’efcacité du groupe ;
elle a été, comme on l’a dit,
juste bonne pour le moral.
La défense
a bien tenu
Toutefois, la défense saïdie
a bien joué son rôle, dans la
mesure où elle na pas en-
caissé de but. Cela dit, cer-
tains défenseurs restent en-
core loin de leur niveau et
doivent redoubler d’eforts.
Ce compartiment a été l’une
des satisfactions du staf
technique.
Le milieu du
terrain aussi
Bien renforcé cette saison,
ce compartiment a égale-
ment montré de belles
choses. Addadi Seddik,
Douadi et Guenif ont été
auteurs d’une bonne presta-
tion techniquement parlant.
Ils ont prouvé qu’ils sont ca-
pables de donner un plus à
leur équipe, en attendant que
le staf technique ne se
penche sur les automa-
tismes, le jeu collectif, et
améliore la condition phy-
sique de certains éléments,
car le relâchement de la plu-
part des joueurs lors de ce
match n’est pas passé ina-
perçu.
Les attaquants
n’ont pas brillé
Les attaquants saïdis ont
raté des occasions nettes de
but lors de la première mi-
temps du match amical, ils
n’ont pas tout à fait joué leur
rôle. L’unique but a été ins-
crit par le milieu ofensif,
Khellouf.
Beaucoup reste
à faire
En somme, cette rencon-
tre amicale a montré que le
MCS n’était pas tout à fait
prêt. Le groupe a besoin de
beaucoup travailler, surtout
sur le plan physique et celui
de la cohésion. Pour arra-
cher une place sur le po-
dium, il faudra apporter des
correctifs à tous les niveaux.
Amar B.
Le staff technique entre satisfaction et inquiétude
Après la victoire du MCS face au WAT

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
CAB CABBA
ASK
MSPB
L
a nouvelle recrue en
provenance de l’USC,
Goumidi (25 ans), qui
évolue au poste d’arrière
latéral gauche (c’est lui qui a mar-
qué un but d’anthologie contre le
MCA en match de coupe), estime
que malgré la jeunesse de son ef-
fectif, le CABBA n’aura d’autre ob-
jectif que l’accession.«Le stage se
déroule dans de bonnes conditions
et dans une ambiance familiale,
malgré que les joueurs se côtoient
pour la première fois. Ce stage, jus-
tement, servira à la préparation,
mais aussi à tisser des liens entre les
joueurs, car la complicité sera un
ingrédient indispensable pour la
réussite d’un bon parcours la saison
prochaine. Si j’ai signé au CABBA,
un club qui n’est plus à présenter,
c’est pour donner un nouvel élan à
ma carrière, car cette équipe a tou-
jours donné aux joueurs qui por-
tent ses couleurs l’occasion de
s’illustrer.
Je vais tout faire en compagnie de
mes coéquipiers pour que l’équipe
retrouve au plus vite la Ligue 1 Mo-
bilis, et je demande dès maintenant
le soutien des Criquets qui sont
connus pour leur fdélité à leur
équipe, car une équipe qui joue l’ac-
cession ne pourra atteindre cet ob-
jectif que grâce à l’apport de ses
supporters», a déclaré Goumidi,
qui est appelé à faire oublier Che-
bira sur le couloir gauche défensif.
31 joueurs en stage !
Le nombre des joueurs qui sont
en stage actuellement à Alger a at-
teint avant-hier soir le nombre 31,
ce qui demeure une véritable
charge sur le terrain incontrôlable
pour le coach, et même pour le
reste du staf technique. En efet, le
gardien des espoirs, Dahmani, a re-
joint le groupe alors qu’au sein de
l’efectif, il y a déjà Naïli, Souiche et
Toual. Ce n’est pas le fait que ce
jeune soit mis sous l’œil du coach
en compagnie des 5 espoirs qui
sont avec le groupe en stage qui in-
trigue, car il pourrait se révéler,
mais sa présence à quelques jours
de la clôture du stage ne servira à
rien. En tout état de cause, Mihoubi
a déjà mis au courant le manager
général de l’équipe qu’il ne dépas-
sera pas 22 joueurs au cours du
stage qui aura lieu en Tunisie à par-
tir du mois d’août.
A. B.
Z
ouaoui a quitté le stage de son équipe
en Tunisie depuis quelques jours. Le
demi défensif du CAB explique l’ori-
gine de sa blessure : «Je me suis blessé
au lendemain du match d’application.
À l’entraînement, j’ai ressenti une douleur. Je croyais
qu’elle était passagère. En reprenant les entraînements,
la douleur n’avait pas disparu.»
«J’ai écouté le coach et je suis
rentré à Sétif me soigner»
En ce qui concerne la décision de rentrer à Sétif,
Zouaoui nous confe qu’à la suite d’une discussion
avec son entraîneur, la décision de quitter le stage a
été prise : «En Tunisie, la situation ne s’est pas
améliorée. Je continuais à ressentir de la gêne. J’ai
discuté avec mon entraîneur, et il m’a conseillé de
rentrer à Sétif et de ma soigner. C’est ce que j’ai fait.»
«J’ai une tendinite au-dessus
du mollet»
L’ex-milieu récupérateur du MSPB et de l’USMS parle
de sa blessure : «J’ai passé des examens médicaux ap-
profondis comme l’IRM. Le médecin m’a dit que c’est une
tendinite au-dessus du genou. J’ai été soumis à des soins.
À l’heure où je vous parle, je suis dans le cabinet du doc-
teur pour une séance de soins.»
«L’état de la pelouse de Sefouhi
est déplorable»
Encore une fois, l’état de la pelouse du stade Sefouhi
est pointé de l’index. Une pelouse qui attend d’être ré-
novée, mais en attendant, elle a fait une victime : «Je ne
vous cache pas que c’est l’état de la pelouse de Sefouhi qui
est à l’origine de ma blessure. Le tartan est souvent la
cause des tendinites. Mais je ne vais pas me laisser abat-
tre, et je compte me rétablir de ma blessure pour réinté-
grer au plus vite le groupe.»
M. B.
Zouaoui : «Je me suis blessé au
lendemain du match d’application»
Goumidi «Nous ne
jouerons que pour l’accession
la saison prochaine»
Boubiya a son entraîneur

Le Mouloudia de Batna a enfn mis la main sur un entraîneur. Il
s’agit de Djelloul Zoheïr. L’ex-adjoint de Saâdane chez les Verts a
donné son accord. Il devrait signer son contrat ce mercredi et démarrer la
préparation de la saison avec Boubiya.
4 techniciens ont été approchés

Ça n’a pas été facile de dénicher un entraîneur. Aziz Mohamedi a dû
négocier serré pour enfn conclure avec un coach. Le président du
Mouloudia de Batna avait au départ discuté avec Belaribi. L’ex-coach de
l’ASK était quelque peu exigeant sur le plan fnancier, selon les propres
aveux du président du CSA. Rezki Amrouche aurait même proposé ses
services, mais avant que Mohamedi ne le contacte, l’ex-défenseur central
de la JSK et de l’équipe nationale s’était engagé à Réghaïa. Mouassa avait été
approché à son tour. Mais très vite, les dirigeants du MSPB se sont aper-
çus que l’ex-entraîneur de l’ASMO s’était engagé à l’USMB. Enfn, Kaoua
était le dernier en contact avec Mohamedi, mais pour des raisons restées
jusque-là obscures, les négociations n’ont pas abouti, et Mohamedi a an-
noncé avoir engagé Djelloul Zoheïr.
Les retardataires rejoignent Batna

Les retardataires devraient compléter l’efectif du MSPB ce di-
manche. Jusque-là et au début de la préparation, la majorité des
joueurs, entre anciens et nouveaux, se sont présentés sur le terrain du stade
Chaoui.
Redjem, Adnane, Zeghloul et Rodini
en retard

Redjem, l’ex-gardien de la JSMS, Adnane, l’ex-portier de la JSMB,
Rodoni et son coéquipier Zeghloul, ex-OMR, étaient attendus ce di-
manche à Batna. Le quatuor des nouvelles recrues avait fait du retard par
rapport aux autres pour des raisons qu’on ignore pour le moment.
M. B.
Mohamedi : «On a conclu
avec Djelloul Zoheïr»
«Je viens de conclure avec Djelloul
Zoheïr. C’est cet entraîneur qui va dé-
marrer la préparation de la saison. Il
sera présent ce mercredi à Batna. Il
signera son contrat et entamera la
préparation», dira Aziz Mohamedi.
Avec cette annonce, le président du
MSPB a mis un terme au recrute-
ment et pourra soufer un ouf de
soulagement. Mohamedi était sur des
charbons ardents, depuis près d’un
mois. Le président du CSA a recruté
près d’une quinzaine de joueurs et un
staf technique au complet, avec un
adjoint de Djelloul et un entraîneur
des gardiens. M. B.
L
’ ASK a accepté
d’afronter l’ABS en
amical, après avoir
décliné l’invitation
du CSC. Les diri-
geants de la formation de Bous-
saâda, qui se trouvent
actuellement en Tunisie, ont
contacté Mahdioui à ce propos.
Le manager sportif a discuté ce
point avec le coach en chef,
Chiha, et ce dernier a donné son
OK. Il est important de préciser
que le CSC souhaitait afronter
l’ASK en début de semaine, Chiha
n’a pas voulu perturber son pro-
gramme de préparation déjà tracé
; tandis que l’ABS rencontrera
l’ASK jeudi soir. Cela servira d’ex-
plication pour éviter toute mé-
sentente entre les deux clubs
voisins. Bref, la rencontre ASK-
ABS se déroulera à Abed-Ham-
dani, un stade en piteux état, avec
une pelouse presque impraticable
et qui cause de sérieux soucis aux
joueurs, le tout devant le silence
des autorités et le laisser-aller des
gérants de l’enceinte en question.
Les deux parties assument la res-
ponsabilité de l’état catastro-
phique du tapis d’Abed-Hamdani
déposé pour rappel en 2005.
Stage bloqué après
l’Aïd au Khroub
Force est de constater que Mah-
dioui et Aïssani font marcher le
club avec le peu de moyens dont
ils disposent. L’ASK ne quittera
pas la région constantinoise cet
été. L’équipe travaillera et devra
s’adapter à El Khroub et nulle par
ailleurs. Les joueurs auront droit
à un stage bloqué après l’Aïd. Les
complexes d’Aïn Témouchent et
de Tunisie étaient pourtant prêts
à accueillir les Khroubis, mais la
direction a préféré rester à la ville
des Ponts et continuer la prépara-
tion, surtout que les joueurs ne
manqueront de rien : stade, salle
de sport, forêt et hôtel pour le
repos et la récupération, sans par-
ler des sparring-partners pour
programmer les matchs amicaux,
tout ce dont une équipe a besoin
pour mener à bien sa préparation.
Enfn le coach khroubi a pro-
grammé cette semaine un test
physique pour le groupe, le but
étant d’évaluer la forme de cha-
cun, après dix jours de travaille.
Abdou H.
Après avoir décliné l’invitation du CSC
l’ASK affrontera l’ABS en amical ce jeudi
A
près le match dis-
puté hier soir face
au MCEE au centre
de Hammam-
Bourguiba, la for-
mation du CAB devait afronter
l’USMH pour un dernier match
amical avant de rentrer au pays.
Seulement, une mésentente entre
les dirigeants des deux équipes a
poussé l’entraîneur de l’USMH à
chercher un autre adversaire. De-
vant cette situation, le CAB s’est
retrouvé dans l’obligation de trou-
ver une autre équipe. Après mûre
réfexion, les responsables bat-
néens ont réussi à convaincre la
formation de Metlaoui Badra,
nouveau président de comité de
supporters. Après une saison à
mettre aux oubliettes, la direction
du CAB a nommé Nadir Badra
président de comité de suppor-
ters. Ce dernier entamera sa mis-
sion dès la première journée de la
Ligue 2 Mobilis.
Quartier libre
mercredi
Après plusieurs jours de stage,
les joueurs du CAB seront autori-
sés à quitter le centre de Ham-
mam-Bourguiba pour rallier la
ville touristique Tabarka. Une
destination que tous les joueurs
adorent du moment qu’ils profte-
ront de cette promenade pour
faire quelques courses.
Babouche, la bonne
affaire
Malgré le fait qu’il ait été sanc-
tionné 13 mois, l’ancien arrière
gauche du MCA, Réda Babouche,
n’a rien perdu de son talent. Dix
jours après avoir rejoint le CAB, il
a déjà donné satisfaction sur l’aile
gauche en attendant la confrma-
tion en championnat.
A. S.
Metlaoui remplace l’USMH
pour un dernier match amical
Carles
Puyol,
l'Espagne a été
bien malgré elle l'une
des surprises de Brésil 2014.
Comment expliquez-vous la
mauvaise performance de
l'équipe ?
Cette élimination a été difcile
à digérer car nous avions beau-
coup d'ambition. Ce fut très dur
pour moi de vivre cela de l'exté-
rieur, sans pouvoir aider. J'ai res-
senti un grand sentiment
d'impuissance. Tout s'est joué sur
des petits détails. Dans le premier match,
contre les Pays-Bas, nous manquons la balle
du 2:0 et aussitôt, ils égalisent à 1:1. Ce fut le
premier coup dur. Ils ont été meilleurs que
nous en seconde période mais avec un scé-
nario diférent, nous ne serions pas en train
d'en parler aujourd'hui. Après une défaite
aussi lourde (1:5), il est toujours difcile
d'enchaîner. Ensuite, nous n'avons pas été
capables de battre le Chili, une équipe qui
pratique un très bon football depuis long-
temps. Je ne pense pas qu'il y ait eu un pro-
blème de motivation. Pour beaucoup de
joueurs, cette Coupe du monde était poten-
tiellement la dernière. Et puis, qui n'est pas
motivé par un Mondial au Brésil ? Ceux qui
voulaient le plus la victoire étaient les
joueurs mais parfois, les choses ne se pas-
sent pas comme prévu. Après, il y a tous les
aléas, des joueurs qui revenaient de bles-
sures, d'autres qui avaient disputé énormé-
ment de matches au cours de la saison. Tout
cela pèse au moment de faire les comptes.
Tout semble indiquer qu'un cycle vient
de prendre fn. Comment envisagez-vous
l'avenir de la Roja ?
Je ne suis pas partisan des révolutions.
Chaque fois qu'une équipe connaît un pas-
sage à vide après avoir gagné beaucoup de
titres, on demande une révolution. Person-
nellement, je crois que le plus important est
l'expérience acquise. Il faut se baser dessus
pour rénover tranquillement, sans remettre
à plat tout ce qui a été fait jusqu'ici. Comme
on dit en catalan, il faut avoir du seny, du
bon sens. Nous disposons de grands
joueurs. Pour certains d'entre eux, cette
Coupe du monde était
la dernière grande
compétition de leur
carrière. Maintenant, il
appartient aux joueurs
et au sélectionneur de
réféchir à tout cela, sans
prendre de décision pré-
cipitée. Je reste convaincu
que la sélection espagnole
actuelle est de très bonne qua-
lité et que la génération qui vient
l'est également. Nous devons être
forts, regarder devant nous et ap-
prendre de nos erreurs.
Un cycle se termine pour l'Es-
pagne et cela coïncide avec la fn
de votre carrière. Comment
avez-vous vécu cette prise de dé-
cision ?
Ces deux dernières saisons, j'ai
tout essayé. J'ai subi plusieurs
opérations et suivi divers traite-
ments, mais mon genou a jeté
l'éponge. Même si elle a été ex-
trêmement difcile à prendre, la meil-
leure décision pour moi était d'arrêter. Il est
frustrant de voir qu'une partie de votre
corps ne répond plus, surtout quand vous
vous êtes toujours entraîné et donné à 100
%. Je suis passé par tous les états : la dou-
leur, la rage, l'impuissance… Vous essayez,
mais vous ne pouvez pas. Au fnal, il faut
être honnête avec soi-même et avec les au-
tres. Je paye tous les eforts que j'ai faits
jusque-là. Ces deux dernières années, j'ai eu
énormément d'infltrations et j'ai forcé au
maximum sur ce genou. Aujourd'hui, j'ai
encore un autre traitement. Je n'ai plus la
tête à jouer au football, mais à essayer de re-
trouver une vie normale. Pour l'instant,
même monter un escalier est difcile pour
moi.
En septembre, vous allez débuter dans
vos nouvelles fonctions professionnelles,
comme secrétaire technique du FC Bar-
celone. Comment envisagez-vous ce nou-
veau rôle ?
Beaucoup de gens ont dit que
j'avais le potentiel pour être en-
traîneur, mais ça ne m'attire pas.
Le mieux, évidemment, est de
jouer, mais tout a une fn. Après, il
faut chercher sa place et essayer
de trouver une fonction liée à ce
que vous savez faire. Le club de
Barcelone m'a donné cette oppor-
tunité et je lui en suis très recon-
naissant. Au début, il y aura un
processus d'apprentissage, où je
ne prendrai pas vraiment de déci-
sions. J'aborde ce poste avec au-
tant d'ambition que lorsque j'étais
sur le terrain. Avec le temps, je vais essayer
d'apporter tout ce que le football m'a donné
pendant ces 19 années.
Quel regard portez-vous sur l'achat de
Luis Suárez, en marge de l'incident sur-
venu au Brésil, et sur la recherche d'un
défenseur central pour vous remplacer ?
Le geste de Suárez est in-
justifable, mais ce sont
des moments où les
joueurs sont à fond
et où ce genre de
chose peut arri-
ver. De toute
façon, il s'est
excusé. C'est un
grand joueur, très
compétitif et
avec un fair in-
comparable pour le
but. Je crois qu'il peut
beaucoup apporter à
une attaque déjà très
performante. Avec
Luis, nous pou-
vons être encore
plus forts. Quant à
la défense, cela fait
un bout de temps
déjà que le Barça,
comme la moitié de
l'Europe d'ailleurs,
recherche des ar-
rières centraux de
qualité. Mais ce n'est
pas facile, surtout
pour nous, étant
donné notre style
de jeu. Pour jouer
à Barcelone, il
faut non seule-
ment être un
très bon dé-
fenseur,
mais également être rapide et très habile
techniquement pour ressortir le ballon, car
nous défendons loin de notre but. L'espace
entre la ligne de défense et le gardien peut
parfois donner le vertige quand on joue à
Barcelone.
Barcelone vit une période de transition,
avec le départ de deux de ses symboles,
Víctor Valdés et vous-même. Comment
voyez-vous la nouvelle ère qui s'an-
nonce au Camp Nou ?
Ce sont des joueurs qui appartien-
nent à l'histoire du club qui s'en
vont, mais c'est la vie. Certains
arrêtent sur blessure, comme
moi, d'autres décident de chan-
ger d'air, comme Víctor.
Quand nous sommes arri-
vés, c'était déjà pour rem-
placer des joueurs qui
avaient décidé de partir
ou d'arrêter. Aujourd'hui,
c'est la même chose qui ar-
rive. Le plus important est
de continuer à mettre
l'équipe au-dessus des in-
dividualités.
IN FIFA.com
«Ce
fut très dur
pour moi
de vivre
cela de
l'extérieur,
sans
pouvoir
aider»
«Mon genou a jeté l'éponge, et la meilleure
décision pour moi était d'arrêter»

N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
Coup d’œil
International
P
u
y
o
l
P
u
y
o
l
P
u
y
o
l
P
u
y
o
l
P
u
y
o
l
P
u
y
o
l
«Convaincu que la
sélection espagnole
actuelle est de très
bonne qualité et que
la génération qui
vient l'est
également»
Dani Alves poussé vers la sortie pour Cuadrado
«Luis Suarez
peut
beaucoup
apporter à
une attaque
déjà très
performante»
Luis Enrique songe à un
défenseur brésilien
A la recherche d'un défenseur central, le FC Barcelone
pourrait finalement trouver son bonheur au Brésil.
Sport annonce en effet qu'Albert Valentín, collabora-
teur du directeur sportif Andoni Zubizarreta, a fait le
voyage pour connaître les conditions d'un transfert de
Rodrigo Caio, international Espoirs auriverde, sous
contrat avec Sao Paulo. Face à ses difficultés à aller
chercher un défenseur dans les grands championnats
européens, le Barça pourrait finalement se tourner vers
d’autres continents, et notam-
ment l’Amérique du sud et le
championnat brésilien. D'après
une information de
Radio Catalunya re-
layée par AS, les
recruteurs catalans
pourraient se rabat-
tre sur une piste
moins onéreuse en enrôlant
Rodrigo Caio (20 ans), un milieu dé-
fensif brésilien capable d'évoluer également un
cran plus bas. S'il venait à poser ses valises der-
rière les Pyrénées, il faudra bien sûr patienter
avant de le voir en équipe première, alors qu’on
parle d’un transfert estimé à deux millions d’euros.
Piste privilégiée du FC Barcelone
au poste d’arrière latéral droit,
Juan Guillermo Cuadrado est en-
core loin d’avoir quitté la Fioren-
tina, lui qui ne manque nullement
d’offres alléchantes. Si la Viola de-
mande 40M€ pour lâcher sa pépite,
les Blaugranas n’auraient tout simple-
ment pas les fonds nécessaires à cette
opération, et selon Marca, les
dirigeants catalans son-
gent à une vente de
Daniel
Alves, annoncé sur le dé-
part, ce qui pourrait per-
mettre de débloquer
l’opération. Alors que l’in-
ternational Colombien, au-
teur d’une excellente Coupe
du monde, est pisté par les
Red Devils, c’est plutôt le Bayern Munich
qui est le plus sérieux rival du Barça dans
ce dossier, ou le récent champion d’Alle-
magne est prêt à offrir 42 millions d’euros.
Désormais, la clé du possible transfert de
Cuadrado au club blau-
grana réside dans Daniel
Alves. Ainsi, sa trans-
action pourrait déblo-
quer de l’argent pour
enrôler le Colombien
de 26 ans. De la même
manière que le transfert
d’Alexis San-
chez a per-
mis celui
de Luis Sua-
rez. Reste à sa-
voir si le Brésilien
est toujours tenté
par un départ, lui
qui reste sur une
décevante
Coupe du Monde
avec la Séléçao.
Destination New
York pour Xavi
Sous contrat jusqu'en juin 2016
avec le FC Barcelone, le capitaine
d’équipe Xavi n'est plus qu'à deux
doigts de rejoindre une formation
de Major League Soccer. Le quoti-
dien catalan Sport a révélé que le
milieu de terrain international es-
pagnol de 34 ans, Xavi, va quitter
le FC Barcelone pour prendre la di-
rection de la MLS, et plus spéciale-
ment le New York City, la franchise
lancée par Manchester City. Le pur
produit du Barça devrait signer un
contrat de 3 ans en faveur de
New York City FC où l’at-
tend son ancien parte-
naire David Villa.
Interrogé sur la
question, Luis En-
rique, le nouveau
coach du Barça,
avait laissé pla-
ner le doute
quant à l'avenir
du champion du
monde 2010.
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA
¥Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Tarek Bouchikhi, Adel
Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez lʼANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150
Contact@lebuteur.com

International
Coup d’œil
N° 2713
www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014
Liverpool Real Madrid
Man United
Chelsea
Gerrard annonce
sa retraite
internationale
Capitaine emblématique de Liverpool, le
milieu de terrain anglais Steven Gerrard, qui
a porté aussi le brassard lors de la récente
Coupe du monde, a décidé de mettre un
terme à sa carrière internationale, lui qui n’a
jamais rien gagné avec l’équipe nationale mal-
gré 114 sélections. «J’ai profité de chaque mi-
nute sous le maillot de mon pays et c’est un
jour triste pour moi de savoir que je ne le
porterai plus jamais. Je voudrais remercier
ma famille et mes amis pour leur sou-
tien au cours de ma carrière interna-
tionale. Je voudrais également
remercier tous ceux qui ont fait partie
de ma carrière internationale, des sé-
lectionneurs au staff en passant par la FA
et bien sûr tous les joueurs avec qui j’ai eu la
chance de jouer. Je voudrais remercier spéciale-
ment Roy Hodgson, pour m’avoir confié de ma-
nière permanente le brassard de capitaine
quand il a pris la sélection, me rendant l’homme
le plus fier du pays. Il a été très compréhensif au cours des dernières semaines et
c’est un homme pour lequel j’aurai toujours le plus grand respect… Pour être sûr de
pouvoir jouer à un haut niveau et tout donner pour Liverpool, je pense que c’est la
bonne décision. Jouer la Ligue des Champions à nouveau à Anfield a été un grand
facteur dans ma décision», a reconnu selon Footmercato le nu-
méro 4 anglais âgé de 34 ans.
Le Real refuse de prêter
Di Maria au PSG
Angel Di Maria est annoncé avec in-
sistance au PSG depuis quelques
jours, mais le feuilleton semble en-
core loin de son épilogue à en
croire la presse espagnole. Alors
que l’éventualité d’un prêt de l’in-
ternational argentin avait été
évoquée, le Real Madrid ne sem-
ble pas disposé à laisser filer son
joueur sous cette forme. Selon le
quotidien AS, le président du PSG, Nasser
Al-Khelaïfi, aurait tenté de convaincre Flo-
rentino Pérez de lui céder l’international argentin sous
forme de prêt avec option d’achat, sauf que le Real
Madrid exige du cash pour finaliser le transfert de
James Rodriguez, la nouvelle star du football mondial.
L’Égyptien Salah
exempté de service
militaire !
C’est forcément une excellente
nouvelle pour l’international égyp-
tien Mohamed Salah, qui crai-
gnait la semaine dernière de
devoir revenir en Égypte
pour y accom-
plir son ser-
vice
militaire.
Selon
L’Équipe, le
milieu de 22
ans a été dé-
gagé de ses
obligations militaires, qui
peuvent durer entre un et
trois ans en Égypte, afin
de poursuivre sa carrière
avec les Blues de Chel-
sea. Arrivé du FC Bâle
l'hiver dernier pour 14
millions d'euros, Salah
avait eu le temps de marquer deux fois en
10 matchs avec les Blues.
La Vieille Dame veut
draguer Shaqiri
Loin d’être un titulaire im-
portant dans l’esprit de
l’entraîneur espagnol
Pep Guardiola, le milieu
de terrain Xherdan
Shaqiri est annoncé
partant cet été.
Après la Roma et
Liverpool, le Cor-
riere dello Sport a
révélé que la Juven-
tus Turin garderait un œil sur la si-
tuation de l’international suisse,
où un rendez-vous avec les diri-
geants du Bayern Munich a même
été programmé, ce qui prouve le
réel intérêt des Turinois. En cas de
départ de Xherdan Shaqiri, Pep Guardiola
souhaite la venue de l’ailier allemand du
BVB, Marco Reus, malgré le refus des diri-
geants bavarois, fortement critiqués pour
leur habitude à affaiblir la concurrence en
recrutant les meilleurs joueurs du Borussia
Dortmund ces derniers mois.
Les Red Devils
insistent pour Hummels
Longtemps dans le viseur du FC Barcelone, le défenseur
central du Borussia Dortmund se rapproche d'un trans-
fert à Manchester United. Suite aux départs de Nemanja
Vidic (Inter), de Rio Ferdinand (QPR), de Büttner
(Dynamo Moscou) et d’Evra (Juve), l’arrière
garde de Manchester United est à recons-
truire, ce qui pousse le nouveau manager
Van Gaal à faire le nécessaire pour recruter
le récent champion du monde avec la
Mannschaft. La presse Catalane a révélé
que le défenseur central de 25 ans devrait
s’engager avec les Red Devils, vu que les
deux clubs seraient tombés d’accord sur
une indemnité de transfert de 20 mil-
lions d’euros.
Juventus
Man City
Gros coup dur
pour Negredo
Annoncé dans le viseur du Real
Madrid, qui est à la recherche
d’un nouvel attaquant pour
pallier le départ du jeune Al-
varo Morata à la Juventus,
l’Espagnol Alvaro Negredo,
et selon Marca, souffri-
rait d’une fracture au
cinquième métatarse.
L’Espagnol de 28 ans de-
vrait être absent des ter-
rains pendant deux à
trois mois. L’attaquant,
qui a inscrit 23 buts avec
le maillot des Citizens, a
posté une photo sur les ré-
seaux sociaux montrant son
pied droit dans une botte de
protection avec le message sui-
vant : «Je veux que vous sa-
chiez que ce sera difficile ces
prochains mois. Je reviendrai
plus fort que jamais.» Un véri-
table coup dur pour l’ancien
joueur de Séville, qui avait parti-
cipé à la victoire des Citizens
vendredi dernier contre Heart
of Midlothan (2-1) en délivrant
une passe décisive.
Divers
Lucescu accuse
l'agent de Tévez
de kidnapping !
Depuis samedi soir, 6 joueurs du
Shakhtar Donetsk (Fred, Alex
Teixeira, Dentinho, Luiz Adriano,
Facundo Ferreyra et Douglas Costa)
sont portés disparus. A priori, il
s'agit d'un refus de prendre l'avion
retour en direction l'Ukraine par
crainte des conflits. Mais l'entraî-
neur du club a une toute autre ver-
sion des faits, accusant dans
L’Équipe un agent de joueurs
d’avoir réalisé cette opération :
«C'est un coup de Kia Joorabchian,
l'agent de Tévez. Il a profité de la
situation pour les enlever. C'est un
kidnapping. Ces joueurs sont
jeunes, il a réussi à les convaincre
de ne pas rentrer, leur expliquant
qu'ils seraient bientôt libres et qu'ils
pourraient prochainement signer
dans un autre club. C'est un pur
scandale. Ce sont des joueurs im-
portants pour moi. Ils sont encore
à Genève. Tout s'est passé après le
match contre Lyon, à deux heures
du matin, dans notre hôtel. Je n'ai
rien pu faire.»
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DʼEL-BAYADH
DAIRA DʼEL-ABIODH SIDI-CHEIKH
COMMUNE DʼEL-ABIODH SIDI-CHEIKH
BUREAU DES MRCHES
N° 73/2014
AVIS D’INFRUCTUOSITE
Conformément aux dispositions du décret
présidentiel n°10-236 du 07/10/2010, portant
réglementation des marchés publics modifié
et complété.
Suite à lʼavis dʼappel dʼoffres n°37/2014 paru
dans les quotidiens nationaux et au BOMOP,
relatif au projet : Réalisation de la voirie
urbaine en béton bitumineux en direction du
marché hebdomadaire, et aux PV dʼévalua-
tion des offres en date du 14/07/2014.
Le président de lʼAssemblée Populaire
Communale dʼEl-Biodh Sidi-Cheikh informe
lʼensemble des soumissionnaires que lʼavis
dʼappel dʼoffres est déclaré infructueux (offre
unique pré-qualifiée).
Anep : 31011012 / Le Buteur du 22-07-2014
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE RELIZANE
DAIRA DʼEL MATMAR
COMMUNE DE S.M. BENAOUDA
NIF : 098548189034015
AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE
Conformément aux articles 49 et 125 du décret présidentiel N°10/236
du 07/10/2010 modifié et complété portant réglementation des marchés
publics.
Le président de lʼAPC Sidi MʼHamed Benaouda annonce :
AVIS DʼATTRIBUTION PROVISOIRE DE LʼAPPEL DʼOFFRES
NATIONAL RESTREINT :
« REALISATION DʼUN DALOT EN ELEMENTS PREFABRIQUES
4X(2.00x2.00) SUR OUED MELHA (SIDI MʼHAMED BENAOUDA)
Conformément à lʼavis dʼappel dʼoffres national restreint N°01 du
18/06/2014 comme suite :
Anep : 31011032 / Le Buteur du 22-07-2014
N° Appel dʼoffres Entreprise N°Fiscal Montant Observation
01
RÉALISATION DʼUN
DALOT EN ÉLÉMENTS
PRÉFABRIQUÉS
4X(2.00X2.00) SUR OUED
MELHA
(SIDI MʼHAMED
BENAOUDA)
SARL
OULED
TAIBI
000448140933055
9.888.793.20
MOIN
DISANTE
Tous les soumissionnaires participant à lʼappel dʼoffres sont
invités au bureau des marchés Sidi MʼHamed Benaouda pour
connaître les résultats dans les délais des trois jours après la
parution de lʼannonce dans le journal. Les soumissionnaires
peuvent déposer leur recours dans un délai de 10 jours après la
parution de lʼattribution provisoire au journal national conformé-
ment à lʼarticle 114 du décret présidentiel 10/236 du 07/10/2010
modifié et complété portant la des marchés publics.
PUBLICITÉ
Coup de coeur
N° 2713 www.lebuteur.com
Mardi 22 juillet 2014

Il a parcouru hier 200 km pour voir son ancienne équipe
«Maintenant, j’ai un gros
challenge à relever
au Club Africain»
A
lors que personne n’attendait sa visite, Hichem Belka-
roui a surpris tous ses camarades en se présentant à
l’hôtel Nour El Ain. Une visite inopinée qui a fait
beaucoup de bien à Ziane-Chérif, Boumechra, Ma-
zari, Limane et autres Amada. Tout le monde s’est rué dans le
hall pour saluer Belkaroui qui est resté très attaché au club
qui lui a permis de prendre une dimension internationale.
En efet, le joueur qui se trouvait dans la capital Tunis avec
son équipe le Club Africain n’a pas hésité à faire 200 bornes
pour passer quelques heures seulement avec ses potes avec
lesquels il a vécu tellement de sensation et de beaux mo-
ments. Ziane-Chérif et les autres cadres de l’équipe ont été
très touchés par cette amitié inébranlable afchée par Belka-
roui qui a bravé tous les dangers pour juste saluer ses amis de
toujours, ceux d’El Harrach.
La rupture du jeûne avec le groupe
Présent en ce mois sacré du Ramadhan auprès de ses
potes, Belkaroui a tenu à rompre le jeûne avec l’ensemble du
groupe autour d’une table très bien garnie. C’était l’occasion
pour certains de se remémorer en boucle les farces et toutes
les conneries qu’ils ont commises ensemble lors des années
précédentes sous les yeux très attentifs des jeunes espoirs et
des nouvelles recrues qui n’ont pas eu l’occasion de côtoyer
Belkaroui. Au-delà de ses qualités de joueur, il se cache un
homme très attaché à l’USMH. Une heure après la rupture
du jeûne, Hichem a salué tous les joueurs et les membres du
staf technique avant de prendre congé. Le désormais joueur
du Club Africain a emprunté le chemin inverse afn de ral-
lier Tunis.
T.Che
«C’était la moindre des
choses de traverser 200
km pour saluer mes potes»
B
ien évidemment qu’on a saisi cette opportunité pour se rapprocher de Bel-
karoui qui nous a livré ses impressions. C’était l’occasion pour Hichem de déclarer une nouvelle
fois sa flamme à l’USMH qui lui a ouvert les portes du professionnalisme : «Je voulais à tout prix
saluer mes potes avant leur départ. C’était donc la moindre des choses pour moi de faire 200
km pour rencontrer mes frères d’armes. Je suis très heureux de revoir Ziane-Chérif, Boumechra, Ma-
zari, Amada et tous les autres.»
«Je serai éternellement redevable à l’USMH
et ses supporters»
Loin d’oublier le parcours qu’il a du réaliser avant d’embrasser une carrière
professionnelle, Belkaroui nous a confié qu’il serait redevable pour toujours à
l’USMH : «Je ne pourrais jamais oublier l’USMH qui restera à jamais dans mon
cœur. Je serai éternellement redevable à El Harrach et à ses supporters qui
m’ont toujours encouragé même dans les moments difficiles.»
«Même s’il y a eu plusieurs départs,
El Harrach reste toujours redoutable»
Malgré la grosse saignée qui a touché de plein fouet le club banlieu-
sard, Belkaroui ne semble nullement inquiet concernant l’avenir des
Jaune et Noir : «Je reconnais que l’USMH a connu le départ de plusieurs
cadres. Mais malgré cela, El Harrach reste toujours redoutable. La
preuve, si je ne m’abuse, l’équipe a remporté avec brio tous les matches
amicaux ici à Aïn Draham notamment face au Stade Tunisien.»
«Mon coach a été très satisfait de mon
rendement»
Tenu en échec par le TP Mazembe en amical, Belkaroui semble trouver grâce
aux yeux de son coach qu’il a encensé comme nous l’a confié le défenseur
central : «Je me sens bien dans ma nouvelle équipe. Nous avons disputé
un match amical contre le TP Mazembe. Le coach est venu pour le
féliciter de mon rendement. Il m’a dit qu’il était très satisfait de ma
production et que je devais travailler encore plus car j’ai un
gros potentiel qui ne demande qu’à être exploité à bon
escient. Et cela ne peut que motiver à me surpasser
car j’ai un gros challenge à relever au Club Africain.»
«Nous allons partir au
Portugal pour un stage
de quatre jours»
«Dans les prochaines heures nous allons partir
au Portugal pour un stage de quatre jours avant
de rentrer de nouveau à Tunis», nous a lancé Bel-
karoui avant de quitter l’hôtel Nour El Ain.
T.Che
De notre
envoyé
spécial à
Aïn Draham
Tarek
Bouchikhi
DIVERS
PUB
A
n
e
p

:

1
3
4
0
2
5

/

L
e

B
U
t
e
u
r

d
u

2
2
-
0
7
-
2
0
1
4
Belkaroui

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful