Programme d'éducation et de sensibilisation aux commotions cérébrales Pensez d'abord - Du sport intelligent

DIRECTIVES CONCERNANT
LES COMMOTIONS
CÉRÉBRALES LIÉES AU
SPORT, À L’INTENTION DES
PARENTS
Qu’est-ce qu’une commotion cérébrale?
Une commotion cérébrale est un traumatisme cérébral ne pouvant être décelé à l’aide
de rayons X ou d'un tomodensitogramme. Elle affecte le raisonnement et la mémoire et
peut causer une variété de symptômes.
Quels sont les signes et symptômes d'une commotion cérébrale?
Il est important de savoir qu’un enfant peut subir une commotion cérébrale sans
pourtant avoir été assommé (perte de conscience). Une multitude de problèmes
peuvent survenir à la suite d’une commotion cérébrale, dont :
Problèmes liés à la Symptômes Autres problèmes
•Ne connaît pas l'heure, la • Mal de tête •Manque de coordination ou
l’endroit, la période de jeu, •Vertige d’équilibre
l'équipe adverse, le •Étourdissement •Regard absent / yeux
pointage •Se sent « sonné » ou •Vomissement
•Confusion générale étourdi •Difficultés d'élocution
•Ne peut se rappeler les •Lenteur à répondre aux
s'étant produits avant et •Voit des étoiles, des questions ou suivre des
l'incident clignotements •Facilement distrait
•Perte de conscience •Bourdonnement dans les •Faible concentration
•Fatigue •Émotions étranges ou
•Perte de vision inappropriées (c.-à-d.
•Vision double ou pleurer, se mettre en
•Mal de ventre facilement)
nausée •J oue moins bien
Quelles sont les causes des commotions cérébrales?
Tout coup à la tête, au visage ou au cou, de même que tout impact sur le corps causant un
déplacement brusque de la tête (c.-à-d., un ballon reçu sur la tête, une mise en échec au
hockey) est susceptible de causer une commotion cérébrale.
Que faire lorsqu’un enfant subit une commotion cérébrale?
La victime devrait cesser de jouer immédiatement. Il ou elle ne doit pas être laissé(e) sans
surveillance et devrait être examiné par un médecin le plus rapidement possible, le jour même.
Si l'enfant est inconscient, appelez une ambulance pour l'envoyer à l'hôpital immédiatement.
Ne bougez pas l'enfant. Attendez l'arrivée des ambulanciers.
Combien de temps faudra-t-il à l’enfant pour récupérer?
Les signes et symptômes d’une commotion cérébrale (voir le tableau ci-haut) durent souvent
pour une période de 7 à 10 jours, mais peuvent persister beaucoup plus longtemps. Dans
certains cas, il faut plusieurs semaines ou mois aux enfants pour récupérer. Avoir eu d’autres
commotions cérébrales peut augmenter les chances d’une récupération plus lente.
Rédigé par le Dr. L Purcell et le Dr. J . Kissick pour le Programme d'éducation et de sensibilisation aux commotions
cérébrales Pensez d'abord - Du sport intelligent. Version juillet 2005

Programme d'éducation et de sensibilisation aux commotions cérébrales Pensez d'abord - Du sport
intelligent
Comment traite-t-on les commotions cérébrales?
Le repos est le meilleur traitement contre une commotion cérébrale. L'enfant ne devrait
pas faire d'exercice, aller à l'école ou participer à des activités qui pourraient aggraver son cas,
comme faire de la bicyclette, lutter avec ses frères et soeurs, jouer à des jeux vidéo ou
travailler à l'ordinateur. Si votre enfant reprend ses activités avant d'être parfaitement guéri, il
ou elle pourrait s'aggraver son cas et souffrir de symptômes plus longuement. Bien qu'il soit
difficile pour un enfant actif de se reposer, cela est l'étape la plus importante. Une fois votre
enfant complètement reposé, il peut augmenter ses activités par étapes (voir « Quand mon
enfant peut-il retourner au jeu?»). Il est capital que votre enfant soit examiné par un médecin
avant d'entamer le processus de reprise des activités par étapes, afin de s'assurer qu'il soit
entièrement guéri. Si possible, votre enfant devrait être examiné par un médecin possédant de
l'expérience dans le traitement des commotions cérébrales
Quand mon enfant peut-i l retourner à l'école?
Parfois, les enfants victimes de commotions cérébrales trouvent difficiles de se concentrer à
l'école et pourrait souffrir de maux de tête plus intenses ou se sentir malades. Les enfants
devraient rester à la maison si leurs symptômes s'aggravent en classe. Lorsque qu'ils se
sentent mieux, ils peuvent essayer de retourner à l'école, d'abord pendant des demi-journées.
Lorsqu'ils se sentent aptes, ils peuvent y retourner pour une journée complète.
Quand mon enfant peut-il reprendre le sport?
Il est capital que la victime ne fasse pas de sport tant qu'elle présente des signes ou
symptômes de commotion cérébrale. Le retour à l'activité physique et au jeu doit se faire par
étapes :
1) Aucune activité, repos complet. Après le retour à la normale et avec l’accord d’un
médecin, passer à l'étape 2.
2) Exercice léger, tel que la marche et le vélo stationnaire, pour 10-15 minutes.
3) Activités physiques liées au sport (p.ex. patinage pour le hockey, course pour le soccer)
pour 20-30 minutes.
4) Pratique « sur le terrain », incluant des exercices de tir et d'adresse ainsi que
d'autres activités SANS
CONTACT (c.-à-d. aucune mise en échec, aucun jeu de tête, etc.)
5) Pratique « sur le terrain » avec contact, avec l'accord d'un médecin.
6) Retour au jeu.
Not e : chaque ét ape doi t pr endr e au moi ns une j our née. Si l'enfant présente
des symptômes de commotion cérébrale (p. ex. mal de tête, nausée) au moment de
l’activité ou plus tard dans la journée, il ou elle doit cesser immédiatement l'activité
et se reposer pendant 24 heures. L’enfant doit être examiné par un médecin et avoir
son accord avant de reprendre le processus de retour au jeu par étapes.
Quand devrai s-j e amener mon enf ant voi r l e médeci n?
Tout enfant victime d'un traumatisme crânien devrait être examiné dès que possible par
un médecin. Vous devriez amener l'enfant voir le médecin IMMÉDIATEMENT si ses
symptômes se sont aggravés après le diagnostic de commotion cérébrale, notamment si :
1. l'enfant est plus confus;
2. l'enfant a un mal de tête qui s'aggrave;
3. l'enfant a vomit plus d'une fois;
4. l'enfant ne se réveille pas;
5. l'enfant a de la difficulté à marcher;
6. l'enfant est victime d'une crise;
t hi nkf i r st pensez d'abord




7. l'enfant a un comportement bizarre.
Les problèmes occasionnés par une blessure à la tête peuvent s'aggraver plus tard dans la
journée ou au cours de la nuit. L'enfant ne devrait pas être laissé sans surveillance et devrait
être surveillé au cours de la nuit. Si vous avez des inquiétudes à propos de la respiration de
l'enfant ou sa façon de dormir, réveillez-le. Dans le cas contraire, laissez-le dormir. Si son état
semble s'aggraver, consultez votre médecin immédiatement. Aucun enfant ne devrait revenir
au jeu sans l'accord d'un médecin.
Rédigé par le Dr. L Purcell et le Dr. J . Kissick pour le Programme d'éducation et de sensibilisation aux commotions
cérébrales Pensez d'abord - Du sport intelligent. Version juillet 2005

t hi nkf i r st pensez d'abord