1 / 7

GrDF - 6, rue Condorcet - 75009 Paris - Société Anonyme au capital de 1 800 000 000 euros - RCS : PARIS 444 786 511





















Ce document a pour objet de décrire la méthode de détermination des énergies livrées aux PCE(*)
raccordés au réseau de GrDF à partir des volumes mesurés par les compteurs.

Cette détermination de l'énergie livrée se fait en 2 étapes :
 conversion du volume mesuré, dit volume brut, en un volume aux conditions
« normales », dit volume converti,
 puis application à ce volume converti du PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur)

La conversion du volume mesuré tient compte de 3 paramètres :
 la température du gaz,
 la pression de livraison,
 l’altitude de la commune.

(*) Le terme PCE (Point de Comptage et d’Estimation) désigne un point physique auquel est
associée une consommation mesurée ou estimée et où est donc placé en général un
compteur.


Version Date Nature de la modification
V1 15/05/2008 Création
V2 16/08/2011 Aménagements rédactionnels
V3 06/09/2011
Mention de la nécessité d’un convertisseur pour les PCE à fréquence de
relevé journalière


Méthode de détermination des énergies
livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF,
à partir des volumes mesurés par les
compteurs

RÉFÉRENCE : NOT MADELISA 01

2 / 7

Méthode de détermination des énergies livrées à partir des volumes mesurés par les compteurs
NOT MADELISA 01
Sommaire

1. PRINCIPES GENERAUX DE CONVERSION DES VOLUMES EN ENERGIE ........................................................ 3
1.1. Détermination du PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur) ................................................................... 3
1.1.1. Définition ....................................................................................................................................... 3
1.1.2. PCS d’une zone .............................................................................................................................. 3
1.2. Conversion de volume ........................................................................................................................ 4
1.3. Détermination de l’énergie ............................................................................................................... 5
2. PCE A RELEVE MENSUEL OU JOURNALIER ................................................................................................... 5
2.1. Conversion des volumes bruts............................................................................................................ 5
2.1.1. Détermination par un calcul du volume converti ........................................................................ 6
2.1.2. Détermination par un appareil du volume converti .................................................................... 6
2.2. Détermination du PCS ........................................................................................................................ 6
2.2.1. PCE à relevé journalier ................................................................................................................... 6
2.2.2. PCE à relevé mensuel ..................................................................................................................... 7
3. PCE A RELEVE SEMESTRIEL ............................................................................................................................ 7



3 / 7

Méthode de détermination des énergies livrées à partir des volumes mesurés par les compteurs
NOT MADELISA 01
1. PRINCIPES GENERAUX DE CONVERSION DES VOLUMES EN
ENERGIE

Les quantités livrées sont déterminées par le système de mesurage du distributeur en appliquant un
traitement au volume mesuré par le compteur de gaz installé à chaque PCE.

Ce traitement prend en compte d’une part le PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur) et d’autre part les
conditions de mesure du volume (pression, altitude, température).
1.1. Détermination du PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur)
1.1.1. Définition
Le PCS dépend de la composition effective du gaz qui a été livré. Il est exprimé dans les conditions
« normales »
1
de température et de pression (0° C et 1013 mbar) qui sont les références définies par la
réglementation pour les transactions d'énergie gaz en France
2

.
Il se définit de la façon suivante :
Quantité de chaleur qui serait dégagée par la combustion complète de un m
3
de gaz sec dans l'air à
une pression constante et égale à 1,013 bar, le gaz et l'air étant à une température initiale de 0°C,
tous les produits de la combustion étant ramenés à la température de 0°C, l'eau formée pendant la
combustion étant ramenée à l'état liquide et les autres produits étant à l'état gazeux.

Les limites réglementaires de variation du PCS sont fixées par les arrêtés du 16 septembre 1977 et du 28
mars 1980, soit pour le gaz naturel :
 10,7 à 12,8 kWh/ m
3
dans le cas du gaz H,
 9,5 à 10,5 kWh/ m
3
dans le cas du gaz B.
1.1.2. PCS d’une zone
Le gaz naturel provient de multiples sites de production en fonction de l’approvisionnement des différents
fournisseurs et peut donc avoir une composition variable dans le temps et selon le lieu qui se traduit par
des variations de son PCS. Les PCS sont mesurés en certains points des réseaux de transport, donc en amont
des réseaux de distribution, par les GRT qui déterminent et communiquent au distributeur une valeur
moyenne journalière pour chaque point de livraison transport au réseau de distribution.

A partir de ces valeurs, le distributeur détermine ensuite le PCS journalier à l’échelle d’une zone. Une zone
correspond à un réseau de distribution, entendu comme un ensemble de canalisations reliées entre elles et
alimentées par un ou plusieurs postes transport / distribution (ce qui conduit à environ 2 200 zones). C’est
le même PCS journalier qui est utilisé comme donnée d’entrée pour tous les PCE d’une même zone.

1
Les "conditions normales" sont aussi appelées parfois "conditions de base"
2
A noter que c’est une température de combustion différente (25°C) qui est utilisée comme référence, dans le cadre des transferts
d’énergie aux frontières. Cette référence valable pour les transactions internationales n’est pas utilisée par le distributeur.

4 / 7

Méthode de détermination des énergies livrées à partir des volumes mesurés par les compteurs
NOT MADELISA 01

Lorsqu’une zone est alimentée à partir de plusieurs postes transport / distribution, le PCS journalier de
cette zone est déterminé par le distributeur en faisant chaque jour la moyenne des PCS communiqués par
le GRT pour chaque poste transport / distribution, pondérés par la quantité amenée par le GRT à chacun
d’eux.
1.2. Conversion de volume
Avant d’appliquer le PCS, il est nécessaire de ramener le volume mesuré
3

V correspondant à la différence
d’index relevés au compteur, enregistré sous certaines conditions de pression et de température, au
volume qu’il aurait occupé dans les conditions « normales » utilisées pour la détermination du PCS, c’est à
dire à 0° C et 1013 mbar.
A l’exception des grosses installations pour lesquelles la conversion est réalisée par un appareil de mesure
(dit « ensemble de conversion »), le volume converti
4
volume en conversion converti
Coefft V V × =
aux conditions « normales » s’obtient en appliquant
au volume mesuré un coefficient de conversion en volume tel que
où ce coefficient calculé pour chaque PCE prend en compte trois facteurs :
 la température de livraison t,
 la pression de comptage du gaz P
r
, égale à la pression dite de livraison, qui est une pression
relative, c’est à dire une différence entre la pression absolue du gaz et la pression atmosphérique
du lieu,
 l'altitude z du site de livraison, dont dépend la pression atmosphérique P
z
selon la formule
28 , 5
) 0226 , 0 1 ( 1013 z P
z
× − × = où P
z
est exprimée en mbar et z en km

Le coefficient de conversion en volume s’obtient par :
t
P P
Coefft
r z
volume en conversion
+
×
+
=
273
273
1013

où P
z
est la pression atmosphérique exprimée en mbar ,
et P
r
la pression relative en mbar et t la température en ° Celsius

Remarque : cette formule approchée qui ne tient pas compte de la compressibilité, n’est pas
applicable si la pression de comptage P
r
est supérieure à 4 bar mais nous verrons plus loin que
dans ce cas le volume converti est systématiquement déterminé par un appareil de mesure.


3
le « volume mesuré » est aussi appelé « volume brut »
4
les « volumes convertis » sont aussi appelés parfois « volumes de base » ou, de façon impropre, « volumes corrigés »

5 / 7

Méthode de détermination des énergies livrées à partir des volumes mesurés par les compteurs
NOT MADELISA 01
1.3. Détermination de l’énergie
Quelle que soit la fréquence de relevé du PCE (journalière, mensuelle, semestrielle), le calcul de l'énergie
livrée à un PCE sur une période entre deux relevés, répond aux mêmes principes génériques suivants :
 le volume mesuré par le compteur est traité pour déterminer le volume converti (soit par un calcul
dans les applications informatiques du distributeur, soit par un ensemble de conversion installé
localement),
 un PCS moyen sur la période qui sépare les deux relevés, est déterminé sur la base des PCS
journaliers de la zone .

L'énergie livrée est alors égale à
moyen volume en conversion
PCS Coefft V E × × =

Les modalités pratiques de mise en œuvre diffèrent selon qu’il s’agit de PCE à relevé mensuel ou journalier
ou de PCE à relevé semestriel.
2. PCE A RELEVE MENSUEL OU JOURNALIER
2.1. Conversion des volumes bruts
La détermination du volume converti se fait soit par un calcul, soit par un appareil (l’ensemble de
conversion). Le choix entre les 2 méthodes dépend de la consommation annuelle, de la pression de
comptage, du type de régulateur (organe de détente du gaz) et de la fréquence de relevé selon les critères
suivants :

Consommation annuelle
Pression de comptage P
r

Type de régulateur
Ensemble de conversion
de volume nécessaire
< 5 GWh
500 mbar ≤ P
r
≤ 4 bar
Action directe
P-T
P
r
< 500 mbar Aucun sauf si relevé
journalier (1) P
r
≤ 4 bar Piloté
P
r
> 4 bar Action directe ou piloté P-T-Z
de 5 à 24 GWh
500 mbar ≤ P
r
≤ 4 bar
Action directe
P-T
P
r
< 500 mbar
T
P
r
≤ 4 bar Piloté
P
r
> 4 bar Action directe ou piloté P-T-Z
> 24 GWh
P
r
≤ 4 bar
Action directe ou piloté
P-T
P
r
> 4 bar P-T-Z
Toutes consommations
Réseau BP
« Au fil du gaz »
(= sans régulateur)
Aucun sauf si relevé
journalier (1)
Réseau MPB P-T
Réseau MPC P-T-Z
(1) : lorsque le point de comptage et d'estimation bénéficie d'une fréquence de relevé journalière, il doit
obligatoirement être équipé d'un ensemble de conversion.

6 / 7

Méthode de détermination des énergies livrées à partir des volumes mesurés par les compteurs
NOT MADELISA 01
2.1.1. Détermination par un calcul du volume converti
Pour une installation dont la consommation est moyenne et la pression de livraison sensiblement
constante, les volumes sont mesurés aux conditions réelles et convertis par un calcul du système de
mesurage en prenant comme paramètres de ce calcul :
 une température de livraison calculée
o à partir de données météo locales (température du sous-sol à une profondeur de 50 cm,
t
ous-sol
, fournie par les stations météo)
o et tenant compte de l’abaissement de température provoqué par la détente du gaz (une
détente [P
amont
- P
aval
] de 1 bar au niveau de la livraison du gaz provoque un abaissement
de la température du gaz 0,42°C)
La température de comptage est déterminée alors par :
) ( 42 , 0
aval amont sol sous
P P t t − × − =


 une pression de livraison constante et égale à la valeur fixée pour le réglage du régulateur installé
au PCE,
 l’altitude (par convention, on retient l’altitude la mairie de la commune).
2.1.2. Détermination par un appareil du volume converti
Pour une installation dont la consommation est importante et la pression de livraison susceptible de varier,
cette conversion est faite, dans le cas général, par un ensemble de conversion de type P-T qui mesure en
permanence la pression et la température et qui délivre directement un volume ramené aux conditions
« normales ». Dans le cas particulier où la pression de livraison est supérieure à 4 bar, l’ensemble de
conversion est obligatoirement de type P-T-Z (Pression – Température – Facteur de compressibilité) pour
tenir compte alors du facteur de compressibilité Z.

Entre les 2 situations précédentes, on rencontre également une situation intermédiaire : un ensemble de
conversion de type T, où seule la température est mesurée et où les autres paramètres sont introduits dans
l’appareil conformément aux principes ci-dessus (pression de livraison constante égale à la valeur fixée
pour le réglage du régulateur et altitude du site). L’ensemble de conversion délivre directement le volume
converti.

Remarque : bien que le volume converti soit déterminé par un appareil, un coefficient de conversion en
volume est néanmoins indiqué par le distributeur. Cependant, dans ce cas particulier, ce coefficient ne
résulte pas de l’application des formules indiquées plus haut mais il est déduit simplement des volumes
mesurées par l’ensemble de conversion :
V V Coefft
converti volume en conversion
÷ =
et arrondi à 3 décimales. Ce
coefficient donné alors pour information et ainsi arrondi, n’intervient pas dans le calcul de l’énergie.
.

2.2. Détermination du PCS
2.2.1. PCE à relevé journalier
Le PCS utilisé pour valoriser les volumes journaliers est le PCS journalier de la zone à laquelle appartient le
PCE.

7 / 7

Méthode de détermination des énergies livrées à partir des volumes mesurés par les compteurs
NOT MADELISA 01
2.2.2. PCE à relevé mensuel
Le PCS utilisé pour valoriser les volumes mensuels est un PCS moyen obtenu en pondérant chaque PCS
journalier de la zone par la quantité de gaz consommée chaque jour sur la zone.

3. PCE A RELEVE SEMESTRIEL
La détermination de l'énergie livrée se fait, conformément aux dispositions des cahiers des charges de
concession, en une seule fois par application au volume lu sur le compteur d’un coefficient multiplicatif
appelé coefficient thermique ou encore coefficient de conversion en énergie (et souvent tout simplement
coefficient de conversion) pour calculer le nombre de kilowattheures effectivement contenus dans chaque
mètre cube de gaz dans les conditions « normales ».

Au moment de sa mise en service, un coefficient thermique de référence est collecté pour chaque PCE. Il
est obtenu en faisant le produit :
 d’un PCS de référence,
 par un coefficient de conversion en volume déterminé à partir des paramètres suivants :
o une température égale par convention à 15°C,
o l’altitude de la commune à laquelle appartient le PCE, en retenant la valeur
immédiatement inférieure lue sur une échelle établie par pas de 200 m ; par exemple si
l’altitude est de 480 m, on retient comme valeur : 400 m,
o la pression de livraison (en général, 20 mbar pour du gaz de type H, 25 mbar pour du gaz
de type B, parfois 300 mbar et exceptionnellement une autre valeur de réglage de la
détente du PCE)

Ensuite, chaque jour, un coefficient de variation est calculé pour chaque zone en faisant le rapport du PCS
réel par le PCS de référence de la zone.

Au moment du relevé, le coefficient thermique à appliquer au volume mesuré est obtenu en faisant le
produit du coefficient thermique de référence du PCE par la moyenne des coefficients de variation de la
zone pondérés des quantités enlevés sur la zone, calculée sur la période comprise entre la date du
précédent relevé et la date du relevé à exploiter.


NB : On peut vérifier que cette méthode est conforme aux principes décrits plus haut, puisque :
moyen iation référence
Coefft thermique Coefft V E
var
× × =
équivaut à [ ]








× × × =
référence
moyen
référence volume en conversion
PCS
PCS
PCS Coefft V E
soit
moyen volume en conversion
PCS Coefft V E × × =