« 15.

La division du sujet et l’avènement de l’inconscient
par l’ordre signifiant »
p.128 « La métaphore du Nom!du!Père e" un processus
inaugural de l’évolution psychique, à plus d’un titre. Outre
qu’elle permet à l’enfant d’advenir comme Sujet en accédant au
symbolique #et à la pratique de la langue maternelle$, elle
institue une structure de division psychique #Spaltung$
irréversible chez ce sujet. »
« C’e" donc à proprement parler l’ordre signifiant qui
fait advenir le sujet dans sa stru&ure de division. Autre
manière de dire que le sujet !t div"é par l ’ordre même du
langag#. »
p.131 « Pour Lacan, la Spaltung e" sans équivoque, le
caractère le plus inaugural qui définit la subjectivité,
puisqu’elle e", précisément, ce par quoi le sujet advient; ce par
quoi le sujet se "ru&ure sur un certain mode psychique en
advenant. »
! "
1985
Spaltung et refente
du Sujet
Joël Dor
#1946!1999$ Introdu&ion à la le&ure de Lacan
Denoël ! L’espace Analytique !
Paris ! 2002
!
w
w
.
t
a
b
l
e
d
e
s
a
b
l
e
.
"
2
« Pour Lacan, la Spaltung apparaît comme ce qui in"itue
l’appareil psychique en sy"ème plurisy"émique. C’e" en ce
sens qu’elle peut!être posée comme div"ion inaugurale du suje$,
qui procède de l’assujettissement du sujet lui!même à un ordre
tiers qui e" l’ordre symboliqu#, plus exa&ement qui e" l’ordre
qui va médiatiser le rapport du sujet au Réel, en nouant, pour
le sujet, l’Imaginaire et le Réel. »
p.132 « Le langage apparaît '…( comme cette a&ivité subje&ive
par lequel on dit tout autre chos! que ce que l’on croit dire da% c#
que l ’ on di $. Ce “ tout aut r e chos e” s ’ i ns t i t uant
fondamentalement comme l’inconscient qui échappe au sujet
qui parle parce qu’il en e" con"itutivement séparé. »
« Dire que le Sujet e" divisé, c’e" déjà poser, selon Lacan, qu’il
n’y a de Sujet que d’être parla& #le parlêtr#$. Tout aussi bien, c’e"
reconnaître que la ca'e du Sujet se soutie( de la promotion d#
l’inco%cie&. En d’autres termes, c’e" donc accepter que c’e"
l’ordre signifia( qui ca'e le sujet en le )ru*ura( da% un proc!s'
de div"ion qui fait advenir l’inco%cie&.»
p.133 « Freud y décrit 'S. Freud ! Die Verdrängung #Le refoulement$ in
Métapsychologie ! Gallimard ! Paris ! 1968( le processus de refoulement
comme un mécanisme s’organisant en trois temps : a$ le
refoulement originaire ; b$ le refoulement proprement dit ou
refoulement après!coup ; c$ le retour du refoulé dans des
formations de l’inconscient. »
p.134 « '…(, le refoulement secondaire pérennise '…(, en quelque
sorte, la division du sujet instaurée par la métaphore
paternelle. Il in"itue tout aussi bien le lieu de l’inconscient
comme le lieu de signifiants organisés sur la trame d’un
Spaltung et refente du Sujet
Joël Dor
discours, soit une organisation signifiante analogu# à celle d’un
langage dont le sujet aurait perdu la disposition. Lacan
déclarera pour cette raison que l’inco%cie( !t le d"cours d#
l’Autr# #discours de l’autre du sujet qui lui échappe en raison
de la Spaltung$. »
« 16. La refente du sujet : l’aliénation dans le langage »
p.136 « La division du sujet opérée par l’ordre signifiant in"aure
une autre propriété fondamentale de la subjectivité :
l’aliénation du sujet dans et par le langage, consécutive au type
de rapport qu’il entretient à l’ordre symbolique. C’e" dans ce
rapport que le sujet fait l’épreuve de son cara*ère radicaleme&
in!se(iel en tant qu’il s’évanouit, d’une certaine manière
comme sujet, dans la chaîne signifiante. »
« Le propre de l’articulation au langage e" d’évoquer un réel au
moyen d’un sub"itut symbolique qui opère immanquablement
une scission entre le réel vécu et ce qui vient à le signifier. En
d’autres termes, le sub"itut symbolique qui signifie ce réel
n’e" pas le réel lui!même mais ce par quoi ce réel se trouve
représenté, en accord avec l’aphorisme de Lacan : “Il faut que
la chose se perde pour être représentée.” 'J. Lacan ! Fonction et champ
de la parole et du langage en psychanalys# ! in : Écrits ! Le Seuil ! Paris ! 1966( »
« Dans de telles conditions, le rapport du sujet à son propre
discours se soutiendra du même e)et de scission. Ce qui veut
dire que le sujet ne figure dans son propre discours qu’au prix
de cette même scission : il disparaît comme sujet '//p.137( pour
s’y retrouver seulement représenter en l’espèce d’un symbole. »
Spaltung et refente du Sujet
Joël Dor
3
4
« Et nous savons bien qu’il y va de la vocation de certains
symboles privilégiés pour remplir cette mission : le “prénom”,
le “je”, le “moi!je”, le “tu”, le “il”, le “on”. Soit, au sens
étymologique du terme, des pro!noms dont la fonction est
d’assurer la représentation symbolique du sujet dans son
discours. »
« Le rapport du sujet à son propre discours se soutient donc
d’un e)et singulier : le sujet n’y est présentifi+ qu’au prix de s’y
montrer lui!même absent dans son êtr#. Outre que ce rapport
accuse une nouvelle fois la structure de division du sujet, il met
en évidence que le sujet, à peine advenu au langage, se perd
dans ce langage qui l’a causé. »
« '…( le sujet qui advient par le langage ne s’y insère que sur le
mode d’un e)et ; un e)et du langage qui le fait exister pour
aussitôt l’éclipser dans l’authenticité de son êtr#. Lacan désigne
cette éclipse comme le fading de suje$ qui impose que le sujet
ne s’appréhende, à travers son langage, qu’en l’espèce d’une
représentatio,, d’un masqu#, qui l’aliène en le dissimulant à lui!
même. Cette aliénation du sujet dans son propre discours est à
proprement parler la refente du suje$ .»
p.136 « '…( il apparaît clairement que le de"in du signifié
e" secondaire au regard du signifiant. Du point de vue de
l’inconscient, seules les substitutions de signifiants sont
décisives. En ce sens, le rapport du sujet à la chaîne de son
propre discours e" donc avant tout un rapport d’aliénation au
signifiant et par le signifiant. »
« Bien que les signifiés continuent à jouer leur rôle
propre, la refe(e du suje$ e" par excellence ce qui définit, chez
Spaltung et refente du Sujet
Joël Dor
le parlêtr#, son rapport d’aliénation à la chaîne des signifiants.
Il en serait pour preuve supplémentaire, chez le sujet,
l’assujettissement radical de la vérité de son désir à l’ordre du
discours. »
Spaltung et refente du Sujet
Joël Dor
5