DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Mercredi 13 Août 2014 - 17 Chaoual 1435- N° 690 - Troisième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€
www.dknews-dz.com
MÉTÉO
32° : ALGER
36° : TAMANRASSETp. 2
Page 9
A N T É
S
PROTECTION CIVILE
S
P
O
R
T
ARTISANAT
D’Adrar
à...
Tlemcen
DU 3
AU 9 AOÛT
22128
interventions
Page 10
C
U
L
T
U
R
E
Page 21
CONSTIPATION
OCCASIONNELLE
3 SOLUTIONS
SIMPLES
Pages 12-13
CHAMPIONNATS D’AFRIQUE
D’ATHLÉTISME À MARRAKECH
L’Algérien
Bouraada
en or
Gaza : L'OCI dénonce les «crimes de guerre» d'Israël
Incident sans gravité d'un avion d'Air d'Algérie à l'aéroport français de Lille
L'Organisation de la Coopération islamique (OCI) a
dénoncé hier les «crimes de guerre» d'Israël dans la
bande de Gaza et appelé à une réunion des donateurs
pour financer la reconstruction de l'enclave palesti-
nienne.
A l'issue d'une réunion en Arabie saoudite, la
deuxième au niveau ministériel de l'OCI sur Gaza depuis
le 10 juillet, l'organisation a dénoncé «dans les termes les
plus vifs Israël, la force d'occupation, pour les crimes de
guerre qu'il ne cesse de commettre» en Palestine.«Israël
doit cesser immédiatement son agression contre le peu-
ple palestinien et endosser la responsabilité légale et
politique des crimes de guerre qui sont imprescripti-
bles», a ajouté l'OCI dans un communiqué. Dans son
adresse à la réunion, le ministre saoudien des affaires
étrangères, le prince Saoud al-Fayçal, a vivement criti-
qué Israël, affirmant que l'Etat hébreu devait «réaliser
que la paix est l'unique option pour sa survie».
L'organisation a appelé par ailleurs à la tenue d'une réu-
nion de donateurs pour la reconstruction de la bande de
Gaza, où l'agression a causé entre 4 et 6 milliards de dol-
lars de dégâts, selon le ministère palestinien de
l'Economie. Plus tôt, l'Egypte a proposé d'accueillir une
conférence de donateurs pour la reconstruction de la
bande de Gaza, victime d'une agression israélienne ayant
fait plus de 1.900 morts, dont des femmes et des enfants,
selon un responsable palestinien.
P
h
o
t
o
a
r
c
h
i
v
e
1. 100 familles
1.100 familles occupant des
immeubles menaçant ruine (IMR)
dans des communes du centre-
ville d'Alger ont été relogées dans
le cadre de la prise en charge des
conséquences du séisme qui
avait frappé le vendredi 1
er
août
au large de Bologhine, indique
mardi la wilaya dans un commu-
niqué. Sur instructions du minis-
tre de l'Intérieur et des
Collectivités locales, Tayeb Belaiz
qui avait visité un quartier de
Bologhine touché par ce séisme,
«les services de la wilaya ont
assuré de façon effective, durant
la période allant du 1
er
au 10 août,
le relogement de 1.092 familles
et l'expertise de 1.411 bâti-
ments» vétustes, précise la
wilaya d'Alger dans son
communiqué.
HABITAT : VICTIMES DU SÉISME DU 1
ER
AOÛT
relogées à Alger
Page 4
TRANSPORT MARITIME DE VOYAGEURS
Les performances
de L’ENTMV
Page 24
La compagnie nationale Air
Algérie a dû recourir à un avion de
substitution pour transporter des
passagers mardi à Lille, après qu'un
de ses appareils eut fait une sortie de
piste avant son décollage de l'aéro-
port de cette ville française à destina-
tion d'Alger.«Lors de son dernier jour
d'exploitation, le contrat d'affrète-
ment arrivant à terme le 12 août 2014,
l'avion Airbus A330, assurant la liai-
son Lille-Alger a subi un incident
technique mineur au sol, ce qui a
provoqué un retard du vol», précise
un communiqué de la compagnie.
Le vol, qui était prévu à 14 h, a été
retardé de 2 h à cause de cet incident
sans conséquence.
DEMAIN À 19H
Chants aïssaoua
au Palais
de la culture
La troupe « Nas-
sim El Oulla »de
Mostaganem donne
un concert demain
jeudi 14 août 2014 à
19 heures au Palais
de la Culture.
2
C
L
IN

C
L
IN

Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS
Régions Nord : 32° à Alger
Temps relativement chaud et ensoleillé notamment vers les
régions de l'intérieur avec localement tendance orageuse vers
les régions de l'intérieur en cours d'après midi/soirée.
Les vents seront en général faibles à modérés.
La mer généralement belle à peu agitée.
M
é
t
é
o
Max Mi n
Alger
Oran
Annaba
Béjaïa
Tamanrasset
32° 23°
30° 23°
33° 22 °
32° 23°
36° 24°

Régions Sud : 36° à Tamanrasset
Temps généralement chaud et ensoleillé avec localement
des cellules orageuses en cours d'après-midi/soirée vers les
massifs du Hoggar/Tassili.
Les vents seront en général faibles à modérés (20/40 km/h)
avec localement de la chasse-sable.
Horaires des prières
Fajr 04:22
Dohr
Asr
Maghreb
Isha
13:20
16:41
19:51
21:19
Mardi 17 Chaoual 1435
UGCAA
Conférence,
ce matin à 10h30
« Le commerce
de l’occasion » est
le thème de la
conférence don-
née ce matin à
l’UGCAA ,18, rue
Mohamed Boul-
doum-Bélouizdad
Des responsables de la communication du parti
annoncent qu’une manifestation de soutien à la ré-
sistance des Palestiniens à Gaza sera organisée ce
matin au siège du RND à Ben Aknoun- les Aspho-
dèles.
La conférence de presse est fixée à 9h30’.
CE MATIN À 9H30
AU SIEGE DU RND
Conférence
sur GAZA
D’ EIL
MISE EN PLACE D'UN NOUVEAU
CÂBLE TRANSATLANTIQUE
Google s'associe à 5
opérateurs asiatiques
Le géant internet américain Goo-
gle s'est associé en consortium à
cinq groupes asiatiques de télécom-
munications pour la construction
d'un nouveau câble sous-marin entre le Japon et les Etats-Unis,
sous l'égide du japonais NEC et qui devrait entrer en service
en 2016. Ce câble en fibre optique d'une longueur de 9.000 km
vise à répondre à la demande croissante en matière de trans-
mission de données, explique le consortium, dont l'investis-
sement total est estimé à «environ 300 millions de dollars».
Dénommé Faster, il offrira une capacité de transfert de 60
terabits par seconde d'ici le premier semestre 2016, soit la plus
importante jamais mise en place sur la très longue route trans-
pacifique, selon la même source. Outre Google qui a déjà par-
ticipé à des projets similaires, dont le câble «Unity» ann-
noncé en 2008, les chinois China Mobile et China Telecom, le
malaisien Global Transit, le nippon KDDI et Singapore Tele-
com (SingTel), premier opérateur en Asie du Sud-Est, sont im-
pliqués dans cette opération.
ECHOS DES PARTIS
FLN,
Le chargé à la communication, Saïd Bouhadja : «Les deux
priorités actuelles au FLN sont le dixième congrès prévu
en janvier prochain et le projet de révision constitution-
nelle. »
FFS,
Université d’été au tout début du mois de septembre avec
une rencontre autour de «La reconstruction du consensus
national » .
TAJ,
de Amar Ghoul, tiendra son université d’été prévue du-
rant la première quinzaine du mois de septembre. Ce ren-
dez-vous verra la célébration du second anniversaire du
parti, et sera consacré au consensus national.
RCD,
L’université d’été du 16 au 18 octobre : 500 jeunes mi-
litants yviendront de tout le pays au niveau de la station bal-
néaire de Souk El-Tenine.
MSP, la formation d’abord
Le parti de Mokri ouvre son université d’été au courant
de la première quinzaine de septembre.
Au programme : initiation à l’action politique, la mobi-
lisation et d’autres thèmes d’intérêt national et internatio-
nal seront débattus.
CHAMPIONNATS D'AFRIQUE
D'ATHLÉTISME (110 M HAIES)
Mokdel et Hadj Lazib
qualifiés pour la finale
Les sprinters al-
gériens, Lyes Mok-
del et Othman Hadj
Lazib, se sont quali-
fiés pour la finale du
110m haies des 19
e
c h a mp i o n n a t s
d'Afrique d'athlé-
tisme (10-14 août),
en terminant à la
troisième place de
leur séries respec-
tives disputées
mardi soir à Marrakech (Maroc).
Lyes Mokdel a signé le temps de 14.17 de la première série
remportée par le Nigérian Alex Al-Ameen (13.89), alors que Oth-
man Hadj Lazib a terminé sa course avec un temps de 14.07lors
de la 2e série gagnée par un autre Nigérian Tyron Atkin
(13.77).
Les trois premiers de chaque série et les deux meilleurs
temps sont qualifiés pour la finale, prévue mercredi soir, se-
lon le site officiel de la compétition.
Deux autres Algériens seront également engagés dans des
finales, ce mardi, il s'agit de champion olympique Taoufik
Makhloufi sur 800 m et Saber Boukmouche sur 400 m haies.

Un nouveau clown et un nouveau magicien et des
numéros exécutés par une troupe russe raviront
petits et grands.
JUSQU’AU 23 AOÛT
CIRQUE AMAR
au Centre
commercial ARDIS
MELHOUN
Conférence ce matin
à l’Institut national
de musique
Dans le cadre de la 2e édition
du Festival national de la poésie
melhoun dédiée à Sidi Lakhdar
Benkhelouf (du 20 au 26 août) à
Mostaganem, conférence, ce ma-
tin à 10h à l’Institut national de
musique.
TOUIZA-ALGER
10 jours de volontariat
L’association de volontariat « Touiza »de la wilaya d’Alger or-
ganise du 5 au 15 août un chantier de travail volontaire à la com-
mune de M’chdellah, wilaya de Bouira, à l’école primaire
Akouche-Amar ».
Djemila en fête
9
e
édition du Festival Arabe de Djemila avec la
participation des plus grandes stars de la chanson
arabe et algérienne.
Soirées tous les jours du : 12 au 24 août 2013 à par-
tir de 22h00 au théâtre de la ville antique Djemila
- wilaya de Sétif.
ACTUALITÉ 3
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS
L'assurance contre les catastrophes
naturelles, rendue obligatoire
après le séisme de Boumerdes en 2003
Le contrat d'assurance de dom-
mages contre les catastrophes natu-
relles (ou assurance CAT-NAT) a été
rendu obligatoire au lendemain du
séisme de Boumerdès de mai 2003, en
vertu de l'ordonnance d'août 2003 re-
lative à l'obligation d'assurance des ca-
tastrophes naturelles et l'indemnisa-
tion des victimes.
Promulgué suite au séisme qui
avait ébranlé la ville de Boumerdès fai-
sant près de 3000 morts et causé d'im-
portants dégâts matériels, ce texte a
pour but de prémunir les souscripteurs
des risques que peuvent occasionner
les phénomènes climatiques et trem-
blements de terre.
Au sens de l'ordonnance, sont défi-
nis les effets des catastrophes naturelles
comme étant les dommages directs
causés aux biens suite à un événe-
ment naturel, d'une intensité anor-
male, tel que le tremblement de terre,
inondation, tempête ou tout autre ca-
taclysme.
Elle stipule que « tout propriétaire,
personne physique ou morale, autre
que l'Etat, d'un bien immobilier
construit, situé en Algérie est tenu de
souscrire un contrat d'assurance de
dommages garantissant ce bien contre
les effets des catastrophes naturelles».
Ainsi, «toute personne physique
ou morale exerçant une activité indus-
trielle et commerciale est tenue de
souscrire un contrat d'assurance de
dommages garantissant les installa-
tions industrielles et commerciales
et leurs contenus contre les effets des
catastrophes naturelles». «La couver-
ture assurance est accordée moyen-
nant une prime ou une cotisation
fixée en fonction du degré d'exposition
au risque et des capitaux assurés»,
précise encore le texte. «Les indemni-
tés d'assurance dues à la garantie
contre les effets de catastrophes natu-
relles, doivent être payées dans un
délai n'excédant pas les trois mois, à
compter de la détermination, par voie
d'expertise du montant des dommages
subis». Selon le texte, un document jus-
tifiant la satisfaction de l'obligation
d'assurance est exigé pour toute opé-
ration de cession ou location d'un
bien immobilier, objet de cette déci-
sion. Par ailleurs, l'ordonnance in-
dique que toute personne physique ou
morale assujettie aux obligations
contenues dans cette loi et n'ayant
pas satisfait aux obligations conte-
nues dans le texte «ne peut prétendre
à une quelconque indemnisation des
dommages subis par ses biens, consé-
cutivement à une catastrophe natu-
relle». Elle souligne en outre que «tout
manquement à l'obligation d'assu-
rance de dommages contre les catas-
trophes naturelles, ayant été constaté
est puni d'une amende égale au mon-
tant de la prime ou cotisation due,
augmentée d'une majoration de 20
%».
Toutefois, il est précisé que «l'Etat,
dispensé de l'obligation de cette assu-
rance, est tenu pour les biens dont il est
propriétaire ou dont il garde, des obli-
gations d'un assureur».
Par ailleurs, l'ordonnance
indique que toute personne
physique ou morale
assujettie aux obligations
contenues dans cette loi et
n'ayant pas satisfait aux
obligations contenues dans
le texte «ne peut prétendre à
une quelconque
indemnisation des
dommages subis par ses
biens, consécutivement à
une catastrophe naturelle».
Voici la dépêche corrigée.
AÏN TÉMOUCHENT :
9 millions
d’estivants
attendus
Les services de la Gendarmerie natio-
nale tablent, durant cette saison esti-
vale, sur une affluence de p us de 9 mil-
lions d’estivants sur les plages de la wilaya
d’Aïn Temouchent, a indiqué, le comman-
dant du groupement territorial de la
gendarmerie, le lieutenant-colonel You-
cef Chaalal.
Il a indiqué à la presse, lors d’une vi-
site guidée au profit des journalistes,
pour s’enquérir de la mise en œuvre du
«Plan Delphine» sur la bande côtière de
cette wilaya, que «ces prévisions reposent
sur les très forts aux de fréquentation des
plages enregistrés jusqu’à ce jour».
Ces taux sont appelés à doubler avec
l’arrivée de nouveaux vacanciers qui doi-
vent bénéficier de leur congé annuel à par-
tir de la moitié de ce mois, a-t-il souligné.
Durant les mois de juin et juillet, une
affluence de 2 millions d’estivants a été re-
levée, en dépit du mois de Ramadhan qui
a ralenti le rush sur les plages, sachant que
la saison 2013, quelque 7 millions d’esti-
vants ont fréquenté la côte témouchen-
toise.
L’affluence sur les plages d’Aïn Témou-
chent s’explique, cette année, par le
nombre d’actions de développement
dont a bénéficié la wilaya notamment la
modernisation de son réseau routier
menant vers les plages, le déploiement sé-
curitaire renforcé, les aménagements
effectués au niveau des plages en vue
d’assurer des conditions meilleures pour
le repos des estivants.
La plage de Rachgoun, relevant de la
daïra de Béni Saf, est la plus prisés par les
visiteurs, en plus des autres sites comme
Targa, Madagh, Chatie El Hilal, Bouzed-
jar et Sbiat. Dans le cadre du «Plan Del-
phine», le groupement territorial de la
gendarmerie nationale d’Ain Témou-
chent a mobilisé environ 2500 éléments
dont 250 motards en vue de renforcer la
couverture sécuritaire au niveau de 17
plages sur les 18 autorisées à la baignade.
Les services de la police prennent,
quant à eux, en charge l’encadrement sé-
curitaire d’une seule plage alors que 10
plages sont interdites de baignade. Par ail-
leurs, en vue d’assurer une présence
préventive et dissuasive contre la crimi-
nalité et autres formes de délinquance, les
éléments de la gendarmerie ont assuré
5.000 patrouilles au niveau des plages, de-
puis le début de l’actuelle saison estivale.
Deux cas de mort par noyade ont été
enregistrés sur des plages interdites à la
baignade.
ALGÉRIE - SALVADOR
Agrément
à la nomination
du nouvel
ambassadeur
d'Algérie au
Salvador
Le gouvernement de la République
du Salvador a donné son agrément à la
nomination de M. Rabah Hadid, en
qualité d'ambassadeur extraordinaire
et plénipotentiaire de la République al-
gérienne démocratique et populaire
auprès de la République du Salvador,
avec résidence à Mexico, a indiqué
hier le ministère des Affaires étrangères
dans un communiqué.
APS
La valeur de la marchandise non
facturée et exposée à la vente sur les dif-
férents marchés et dans les locaux com-
merciaux de la wilaya d'Alger, a dépassé
durant le mois de juillet dernier, le
montant de 4 milliards de DA, selon un
bilan d'activités des équipes de contrôle
de la qualité et de répression de la
fraude publié sur le site de la Direction
du commerce.
Lors des opérations de contrôle pour
le mois de juillet dernier, les équipes de
contrôle de la qualité et de répression de
la fraude ont pu recenser une valeur de
4,164 milliards de DAde marchandises
non facturées. Le volume des marchan-
dises vendues sans respect des prix
fixés a atteint pour la même période, 60
millions de DAalors que les marchan-
dises saisies était de 350 millions de
DA, précise le bilan. D'autre part, le
nombre des interventions des agents de
contrôle est estimé à 32 269 dont 14 855
pour les activités commerciales et 17414
pour la répression de la fraude.
Ces interventions ont permis d'éta-
blir 3875 infractions dont 1600 concer-
nent le non affichage des prix et 1288 la
non conformité des produits alimen-
taires exposés à la vente aux critères sa-
nitaires outre 144 infractions touchant
le respect des prix fixés, poursuit le
site.
Ces infractions ont donné lieu à 122
propositions de fermeture de locaux
commerciauxdont 112enraisondespra-
tiques commerciales et 10 pour fraude.
16 080 opérateurs commerciaux ont
étéconcernésparl'opérationdecontrôle
sur un total de 192 960 commerces que
compte atteindre la Direction du com-
merce, conclut la même source.
COMMERCE
4 milliards de DA de marchandises non facturées
sur les marchés et dans les locaux
de la capitale en juillet
Plusieurs opérations
pour protéger les villes et les
périmètres agricoles des
risques d’inondation des
oueds ont été réalisées au
cours de l’année 2014 à tra-
vers la wilaya de Taman-
rasset, a-t-on appris hier
auprès de la Direction locale
des ressources en eau
(DRE). Il s’agit de la réalisa-
tion d'ouvrages de protec-
tion des agglomérations
contre les risques d’inonda-
tion sur un total de 7.425
mètres linéaires (ML), dont
1.400 ML à Tamanrasset,
ainsi que 615 ML ( In-Am-
guel), 2.050 ML (Abalessa),
1.400 ML (Tazrouk), et 550
ML, a-t-on précisé.
Ces nouveaux ouvrages
visent également à proté-
ger les exploitations agri-
coles des risques d’inonda-
tion et d’érosion des sols, se-
lon la même source. Par ail-
leurs, de nombreux projets
relevant du même secteur
ont été réceptionnés durant
la même période à travers
wilaya de Tamanrasset. Il
s’agit notamment de 7 fo-
rages, soit 3 dans la daïra de
Tazrouk et 4 autres à travers
les communes d'Edles, In-
Ghar, Foggaret Ezzouia, et
Tin-Zaoutine, a-t-on fait sa-
voir. Dans l’objectif de mul-
tiplier et élargir la base pro-
ductive agricole dans la wi-
laya de Tamanrasset, la lo-
calité de Tidket a bénéficié
d’une opération de réalisa-
tion d’un système d’irriga-
tion agricole, a-t-on ajouté
de même source. Selon la
DRE, une étude technique
concerne la réalisation de 3
barrages inféroflux (sou-
terrains) dans la wilaya, a été
achevée. Cette étude a pour
objectif de renforcer les ca-
pacités de stockage des eaux
destinées à l’irrigation
agricole, a-t-on relevé.
TAMANRASSET :
Plusieurs opérations pour protéger les villes
et les périmètres agricoles des inondations
ACTUALITÉ 4
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS
HABITAT
1.100 familles
victimes du séisme du 1
er
août
relogées à Alger
Sur instructions du ministre
de l'Intérieur et des Collectivités
locales, Tayeb Belaiz qui avait vi-
sité un quartier de Bologhine
touché par ce séisme, «les ser-
vices de la wilaya ont assuré de fa-
çon effective, durant la période
allant du 1er au 10 août, le relo-
gement de 1.092 familles et l'ex-
pertise de 1.411 bâtiments» vé-
tustes, précise la wilaya d'Alger
dans son communiqué.
Cette opération a vu la mobi-
lisation de 2.885 agents manuten-
tionnaires (1.285 au départ depuis
les zones sinistrées et 1.600 à la
réception) pour l'assistance gra-
cieuse de l'ensemble des familles
concernées par le relogement,
1.285 camions ayant servi à leur
transport, selon la même source.
La wilaya indique que 38 IMR
ont été identifiés et démolis, no-
tant que «les terrains récupé-
rés seront destinés à la réalisa-
tion, en priorité, d'immeubles à
usage d'habitation ou des équi-
pements d'utilité publique». Elle
souligne par ailleurs que ses
services ont enregistré 974 re-
cours pour le relogement des
citoyens «supposés sinistrés»,
dont 901, «considérés comme
défavorables ou non prioritaires,
sont rejetés alors que 37 recours
ont été acceptés et le restant (36)
en cours d'examen.
Un séisme d'une magnitude
de 5,6 sur l'échelle ouverte de
Richter, survenu tôt le matin
vendredi 1er août et dont l'épi-
centre a été localisé à 19 km au
nord-est de Bologhine (en mer),
a causé six décès et des bles-
sures à 420 personnes, dont 21
ont été hospitalisées, rappelle
le communiqué.
Les 1.092 familles recasées
durant les dix premiers jours
d'août sont issues des communes
les plus touchées par ce séisme,
à savoir Raïs Hamidou, Bolo-
ghine, Bab El Oued, la Casbah,
Alger centre et Sidi M'hamed.
Elles sont transférées vers trois
sites d’accueil : la cité des 3.216 lo-
gements de Chaïbia (Ouled Che-
bel), la cité des 1.032 logements
d'Ouled Mendil (Douéra) et la
cité 5-Juillet 1962 de Larbaâ
(Blida), dans le cadre d'un «pro-
gramme de recasement d'ur-
gence» arrêté dans la foulée de la
distribution progressive de
25.000 logements sociaux loca-
tifs aux familles issues des sites
précaires.
La distribution de ces 25.000
logements, entamée le 21 juin
dernier, s'est arrêtée pour re-
prendre début septembre, avait
déclaré vendredi à l'APS le direc-
teur du logement de la wilaya,
Smail Loumi.
La wilaya d’Alger dispose d’un
programme global de 84.000 lo-
gements destinés à la lutte contre
l’habitat précaire, dont 25.000
unités sont en cours de distribu-
tion et 11.000 seront réception-
nés avant la fin 2014.
Près de 1.100 familles
occupant des immeubles
menaçant ruine (IMR)
dans des communes du
centre-ville d'Alger ont été
relogées dans le cadre de la
prise en charge des
conséquences du séisme
qui avait frappé le vendredi
1er août au large de
Bologhine, indique hier la
wilaya dans un
communiqué.
Le FLN tiendra son
université «partisane»
durant les prochaines
vacances de printemps
Le parti du Front de libéra-
tion nationale (FLN) tiendra
son université «partisane» du-
rant les prochaines vacances
de printemps, a révélé hier le
chargé de la communication
au sein du parti, Saïd Bou-
hadja. Dans une déclaration à
l'APS, M. Bouhadja a indiqué
qu'il a été décidé de remplacer
l'appellation «université d'été»
du parti FLN par «université
partisane».
«Nous ne sommes pas obli-
gés de tenir ce événement en
été. Pour cette année il se tien-
dra durant les vacances de
printemps», a-t-il précisé.
Actuellement, a-t-il ajouté,
le parti se penche sur certains
aspects organiques dont no-
tamment «le renforcement de
certaines mouhafadhate» en
les dotant de nouveaux ca-
dres ou en remplaçant cer-
tains d'entre eux.Cette dé-
marche s'inscrit dans le cadre
d'un programme arrêté de-
puis plusieurs mois et entré en
vigueur récemment.
A partir de septembre pro-
chain, «le parti entamera des
actions concrètes», la com-
mission nationale de prépara-
tion du 10e congrès du parti
prévu en 2015, qui compte
tous les membres du comité
central, se réunira pour pré-
senter des projets de résolu-
tions relatifs au congrès, a
ajouté M. Bouhadja.
Le congrès sera une occa-
sion pour traiter certaines
questions qui ont surgi après
le dernier congrès du parti et
de «mettre un terme aux diffé-
rends qui auraient pu influer
sur le parcours du parti», a-t-
il encore souligné.
«Nous le voulons un
congrès responsable et ras-
sembleur en vue de préserver
le leadership du parti sur la
scène politique», a tenu à sou-
ligner M. Bouhadja.
S'agissant de la révision
constitutionnelle, Il a indiqué
que le FLN attendait la publi-
cation de l'avant projet de ré-
vision constitutionnelle pour
définir la manière de sa parti-
cipation, soit par la mobilisa-
tion populaire en cas où il sera
décidé de le soumettre à refe-
rendum ou par la contribution
au niveau du parlement s'il
sera décidé de le soumettre à
cette instance législative.
Le PT poursuit sa
mobilisation en faveur
du peuple et de la cause
palestiniens
Le Parti des travailleurs (PT)
poursuit sa mobilisation en
faveur du peuple et de la cause
palestiniens et ce, en coordina-
tion avec l'Union générale des
travailleurs algériens (UGTA),
a indiqué hier à Alger, son
porte-parole, Djelloul Djoudi.
Entamée pendant l'univer-
sité d'été du parti qui s'était te-
nue à Zéralda (Alger) du 18 au
21 juillet, la mobilisation active
du PT pour la cause palesti-
nienne se poursuivra par des
actions concrètes qui concer-
neront «un maximum» de wi-
layas, a précisé à l'APS, le porte-
parole du parti.
Il s'agit de l'organisation de
meetings et autres rassemble-
ments «en solidarité» avec la
lutte du peuple «frère» palesti-
nien qui fait face depuis plus
d'un mois à une agression is-
raélienne ayant fait près de
2000 morts et des milliers de
blessés. La capitale de l'Ouest,
Oran, devra ainsi accueillir in-
cessamment un rassemble-
ment similaire, réunissant les
militants locaux du PT, des
membres de la section syndi-
cale de wilaya (UGTA) ainsi
que les sympathisants et autres
défenseurs du droit du peuple
palestinien à la souveraineté.
«La manifestation est en train
d'être préparée par le PT et
l'UGTA et elle sera suivie d'au-
tres dans plusieurs wilayas», a
ajouté M.Djoudi qui a fait ob-
servé que les activités du parti
sont concentrées depuis le
mois dernier sur le soutien
des Palestiniens et la dénoncia-
tion de «l'injustice» face à la-
quelle ils sont sauvagement
confrontés depuis le 8 juillet
derniers dans la bande de Gaza.
La solidarité du PT au peuple
palestinien et à celui de Gaza en
particulier, se manifestera, par
ailleurs, à travers la participa-
tion de sa première responsa-
ble au festival de Djemila (Sé-
tif ), prévu du 15 au 20 août
prochains. Al'image de celui de
Timgad (Batna) qui vient de
s'achever, la prochaine mani-
festation culturelle sera pla-
cée sous le sceau de la solida-
rité au combat du peuple pales-
tinien, d'où également la pré-
sence de Mme Louisa Ha-
noune, a précisé M.Djoudi.
Initialement prévue pour
aborder notamment l'actualité
politique interne du pays, l'uni-
versité d'été du PT avait été ré-
orientée sur l'évolution de la si-
tuation dans la bande de Gaza,
conséquemment à l'agression
israélienne dont elle continue de
fairel'objet depuis le8juillet der-
nier. Une déclaration sanction-
nant la rencontre avait été
conjointement adoptée avec
l'UGTA, l'Organisationdel'union
des syndicats africains (OUSA) et
le Parti malien de la Solidarité
africaine pour la démocratie et
l'indépendance (SADI), à tra-
vers laquelle ont été fortement
exprimés le soutien aux Palesti-
niens ainsi que la dénonciation
des massacres perpétrés contre
les Ghazaouis.
L'action a été suivie, le 23
juillet, d'un rassemblement ini-
tiépar lePTet l'UGTAausiégede
la Centrale syndicale ayant
drainé une forte mobilisation
ouvrière en faveur de la Pales-
tine, puis plus récemment, d'une
manifestation similaire dans la
ville de Annaba.
CONSTANTINE
Réception en décembre prochain
de l’hôpital de Didouche-Mourad
L’hôpital de la commune de Didouche Mourad
(Constantine), actuellement en réhabilitation, sera
réceptionné au mois de décembre prochain, a-t-on
appris hier auprès de la Direction de la santé et de
la population.
Les travaux de réhabilitation de cette infrastruc-
ture de santé, ex-structure de santé militaire rétro-
cédée au secteur public civil, ont nécessité la mobi-
lisation, dans un premier temps, d’une enveloppe
financière de plus de 400 millions de dinars pour
la réfection de l’étanchéité et la mise à niveau du ser-
vice de pédiatrie et du bloc opératoire, a indiqué la
même source.
Le taux d'avancement des travaux de rénovation
des services de consultations externes, des ur-
gences chirurgicales, de la médecine interne et du
plateau technique oscillent «entre 50 et 80%», a in-
diqué la même source.
Par ailleurs, la même source a précisé que paral-
lèlement aux travaux de réhabilitation de l’hôpital
de la commune de Didouche Mourad, les procédures
d’acquisition d’équipements modernes pour les dif-
férents services de ce nouvel acquis «se poursuivent
conformément au planning établi», soulignant
qu’une enveloppe financière estimée à 40 mil-
liards de dinars a été réservée pour ce chapitre.
Affirmant que l’hôpital de Didouche Mourad sera
«doté de toutes les commodités nécessaires» devant
assurer une prise en charge qualitative des pa-
tients, la même source a rappelé la décision de la tu-
telle de renforcer la structure avec deux services hos-
pitalo-universitaires en gynécologie obstétrique
et en cancérologie dans l’objectif d’assurer «une prise
en charge spécialisée» pour les habitants de la
commune de Didouche Mourad (12 km du chef-lieu
de la wilaya) et ses environs.
L’hôpital la commune de Didouche Mourad,
d’une capacité de 240 lits, est considéré comme une
«valeur ajoutée» pour le secteur de la santé dans la
wilaya de Constantine, dont les structures à vocation
régionale, reçoivent des patients de 17 wilayas dans
l’Est du pays, a-t-on noté.
Deux morts
et un blessé
dans un
accident de la
circulation
Deux personnes sont mortes et une autre a été grièvement
blessée dans un accident de la circulation survenu hier matin
dans la wilaya de Tissemsilt, a-t-on appris auprès de la Protec-
tion civile. Selon cette source, l’accident s’est produit sur le che-
min de wilaya n°17 reliant Tissemsilt à Boukara (Tiaret)
lorsqu’un véhicule touristique s’est renversé.
Les passagers s’ytrouvant sont membres d’une même famille.
Deux d’entre eux, âgés respectivement de 28 et 50 ans, ont trouvé
la mort sur place. Le troisième, grièvement blessé a été pris en
charge au niveau des UMC de l’EPH de Tissemsilt.
Les services de la gendarmerie nationale ont ouvert une en-
quête sur les circonstances de cet accident.
T I S S E M S S I L T
ACTUALITÉ
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS 5
AQUAPÊCHE 2020
Le comité de wilaya de Tizi-Ouzou
lance des rencontres de concertation
Le comité de wilaya de Tizi Ouzou, chargé de la concertation avec les professionnels de la
pêche pour l’élaboration du programme Aquapêche 2020, a initié plusieurs rencontres
avec les concernés, a-t-on appris, hier, auprès de la direction locale de la pêche et des
ressources halieutiques (DPRH).
Ce comité installé en juillet dernier, et
composé, entre autres, des représen-
tants de différents secteurs et structures
partenaires, des professionnels de la
pêche, de chercheurs, des organismes fi-
nanciers, des assurances, et des différents
dispositifs d’aide à la création d’emploi,
a initié des séances de consultation au ni-
veau des deux localités côtières de la wi-
laya, à savoir Tigzirt et Azeffoun, en vue
de la collecte de propositions, en matière
d’investissement des différents interve-
nants dans le secteur de la pêche et de
l’aquaculture, a-t-on ajouté de même
source.
Ce processus de concertation, qui se
poursuivra au niveau local jusqu’au 25
septembre prochain, sera suivi par une
deuxième phase de consolidation et d’en-
richissement des propositions à l’occasion
de regroupement régionaux qui auront
lieu en octobre prochain, a-t-on fait savoir.
La direction de la pêche souligne que
ce processus de concertation rentre dans
le cadre de l’élaboration du programme
quinquennal «Aquapêche 2020», destiné
au développement des activités de la
pêche et de l’aquaculture.
Les grands axes d’investissement dans
le secteur de la pêche et de l’aquaculture,
qui seront réalisés localement, dans le ca-
dre du nouveau système d’accompagne-
ment à l’investissement productif dans les
filières de la pêche et de l’aquaculture
(SAIPA), ont été soulignés par la DPRH lors
d’une journée d’information, organisée
en octobre 2013 à Azeffoun, et portent en-
tre autres sur la réalisation de halles à ma-
rée, de fermes piscicoles en mer et en eau
douce, de cercles des pêcheurs, de conser-
veries, d’unités de vente de matériel de
pêche et de pièces de rechange et de sta-
tions d’avitaillement.
Ces projets répondent à l’un des ob-
jectifs du SAIPA qui consiste à orienter
les investissements vers la modernisa-
tion et la réhabilitation de la flottille de
pêche, le développement et l’intégration
des services en amont et en aval de l’ac-
tivité de pêche, le développement, à
grande échelle, de l’aquaculture marine
et la modernisation des circuits de com-
mercialisation et de distribution des
produits de la pêche et de l’aquaculture,
a-t-on expliqué. Le secteur de la pêche
et de l’aquaculture connaît un essor
dans la wilaya de Tizi-Ouzou, depuis
l’entrée en activité des deux ports de
pêche de Tigzirt et d'Azeffoun, la moder-
nisation et l’augmentation de la flottille
de pêche et la formation des pêcheurs.
La première ferme aquacole d’éle-
vage de poisson en mer (le loup et la do-
rade) a été réalisée à Melata, dans la
commune d’Azeffoun. L’activité s’est
aussi diversifiée puisque la wilaya de
Tizi-Ouzou compte également un chan-
tier de réparation et de construction na-
vale réalisé à Azeffoun, et entré en acti-
vité en octobre 2013.
INCENDIES
370 incendies
enregistrés
durant le mois
de juillet
à Guelma
Les 373 incendies enregistrés du-
rant le mois de juillet dernier dans la
wilaya de Guelma, ont provoqué la
destruction de 123 ha de céréales et
de 719 arbres fruitiers, a-t-on appris
hier auprès de la protection civile.
Pas moins de 205 incendies recen-
sés durant cette période ont ravagé
123 ha de récoltes céréalières dont 98
ha de blé dur, 20 ha d’orge, 5 ha de blé
tendre en plus de 16 sacs de blé dur,
a précisé la cellule de l’information
et de la communication au sein de ce
corps constitué.
La Protection civile a enregistré 99
autres incendies qui ont provoqué la
destruction de 369 ha de champs
moissonnés et de 65 ha de brous-
sailles, selon la même source.
Pas moins de 719 arbres fruitiers
dont 521 oliviers, 150 figuiers, 25 ci-
tronniers et 23 autres amandiers
sont également partis en fumée à la
suite de 42 incendies, ajoute la même
source, faisant savoir que 4215 bottes
de paille été incendiés dans 27autres
feux. La mise en place de dix postes
avancés de la Protection civile a as-
suré l’intervention rapide des sa-
peurs-pompiers, a-t-on signalé de
même source.
60 foyers
d’incendie
enregistrés
à El Tarf depuis
début juin
Une superficie forestière de 77
hectares a été détruite par 60 foyers
d’incendies enregistrés depuis le
début du mois de juin dernier dans
la wilaya d’El Tarf, a indiqué hier, la
conservation locale des services des
forêts. Selon Mohamed Teyar,
conservateur des forêts d’El Tarf, 12
communes ont été touchées par ces
sinistres qui ont ravagé 35 hectares
de forêts de chêne liège et d’eucalyp-
tus et 42 hectares de maquis et brous-
sailles. Il s’agit des communes de
Hammam Beni Salah, Al Ayoune,
Ain El Assel, El Tarf, El Kala, Bou-
theldja, Ain Kerma, Zitouna, Asfour,
Bougous, Bouhadjar et Berrihane.
Le conservateur local des forêts a
tenu, à cette occasion, à rendre hom-
mage aux riverains des localités de
Bergouguia, commune de Cheffia
ainsi que ceux de Chouicha, com-
mune de Hamam Beni Salah, qui se
sont dépêchés d’éteindre les feux
sans attendre, ce qui a permis, a-t-il
dit, d’éviter leur extension. L’accent
a été également mis sur la parfaite
maitrise et gestion des différentes
opérations d’intervention des ser-
vices concernés (protection civile, fo-
rets, sécurité, villageois). Une cam-
pagne de sensibilisation à la pré-
servation des richesses sylvestres à
El Tarf qui compte une superficie fo-
restière de 165.000 hectares, lancée
au lendemain de la saison des grosses
chaleurs, se poursuit dans diverses
localités de cette wilaya frontalière ré-
putée pour ses importants sites
forestiers.
APS
900 BOVINS ATTEINTS DE FIEVRE APHTEUSE
Les éleveurs s’inquiètent
pour leurs indemnisations
La fièvre aphteuse continue
de se propager à travers les
communes de la wilaya de
Tizi-Ouzou forçant ainsi la
barrière dressée par les ser-
vices concernés. Jusqu’à hier,
la direction de l’agriculture
faisait état de quelques 900 bo-
vins atteints dans 35 com-
munes. Les services vétéri-
naires ont procédé à l’abattage
de 555 têtes dans les quatre
abattoirs sanitaires dont dis-
pose la wilaya de Tizi-Ouzou.
Des statistiques avancées, il
est constaté par ailleurs que la
maladie avance très rapide-
ment. Au début, il y a juste
une semaine, l’épizootie a tou-
ché 173 animaux alors qu’elle
est à 900 têtes aujourd’hui. Ce
chiffre a été atteint par la trans-
mission car, les services
concernés, assuraient que sys-
tème de prévention is en place
a été rigoureusement mis en
œuvre et aucun animal d’une
autre wilaya n’est entré à Tizi-
Ouzou. Les instructions don-
nées par le wali au premier
jour ont été scrupuleusement
suivi.
Par ailleurs, il est à signaler
que les éleveurs sont toujours
en attente du vaccin. Une at-
tente que les services vétéri-
naires comprennent d’ailleurs
puisqu’ils ont tenu à rassurer
que la campagne de vaccina-
tion sera lancée aussitôt que le
produit est arrivé. Ainsi, si les
assurances au sujet du vaccin
n’ont pas tardé à venir, il n’en
est pas de même pour ce qui
concerne les produits de dés-
infection. Le mieux conseillé
par les vétérinaires pour les
cas de fièvre aphteuse, la soude
caustique, demeure encore
introuvable sur le marché al-
gérien.
C’est pourquoi donc, les
éleveurs ont été réorientés
vers un autre produit efficace
mais moins perforant, la
chaux.
Une superficie globale de 600 ha sera
plantée en oliviers, à Djelfa, au titre de l’ex-
tension de la surface oléicole de la wilaya,
durant la campagne de culture 2014-
2015, qui débutera en octobre, appre-
nait-on, hier, auprès de la Conservation
des forêts de la wilaya. Inscrite au titre du
programme complémentaire 2014, re-
latif aux projets de renouveau rural mis
en œuvre par l’Entreprise régionale de gé-
nie rural Atlas cette campagne de planta-
tion ciblera une surface de 600 ha, avec
une moyenne de 100 oliviers à l’hectare,
soit l’équivalent de 60.000 plants d’oliviers
prévus à la distribution, a-t-on expliqué.
Un plan de distribution sera élaboré en
conséquence au profit d’un nombre de
communes de la wilaya, a ajouté la source,
estimant que l’opération d’extension de
la surface oléicole de la wilaya, fut un
«grand succès» ces dernières années, ac-
compagnée d’un important engouement
pour la filière. Une superficie similaire
(600 ha) avait été plantée en oliviers du-
rant la campagne 2013-2014, qui a profité
à plus de 500 agriculteurs, à travers 18
communes de Djelfa, au niveau des-
quelles fut concrétisé la totalité de ce
programme. Selon les données fournies
par la Direction des services agricoles, la
filière oléicole connaît un grand engoue-
ment à Djelfa. Le verger oléicole de la wi-
laya est estimé à près de 10.000 ha.
Oléiculture
Djelfa
Une superficie
de 600 ha ciblée
ÉCONOMIE 6
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS
Agroalimentaire
Les chefs d'entreprises prévoient de «bonnes
perspectives» pour les mois prochains
Les industriels de la filière, touchés
par cette enquête d'opinion, prévoient de
«bonnes perspectives pour les IAA» pour
les mois prochains. Ils s’attendent à une
haussedel'activité, delademandeavecune
stabilité des prix de vente et des effectifs,
ainsi qu'à une bonne perspective de leur
trésorerie.
Plus de 60% des enquêtés ont utilisé
leurscapacitésdeproductionàplusde75%
durant lestroispremiersmoisde2014, se-
lon les résultats de l'enquête.
La majorité des chefs d'entreprise ont
relevé que le degré de satisfaction des
commandes de matières premières a été
égal aux besoins exprimés, alors que près
de30%despatronsont déclaréavoirenre-
gistré des ruptures de stocks engendrant
des arrêts de travail, mais inférieurs à 10
jours. Parailleurs, l'enquêterelèvequeplus
de60%desentreprisesdelafilièredesIAA
ont enregistré des arrêts de travail à cause
des pannes d'électricité, mais inférieurs à
12 jours pour l'ensemble des concernés et
plus de 30% ont déclaré être insuffisam-
ment approvisionnés en eau.
Aveclastabilitédesprix, lademandeen
produits fabriqués a augmenté selon l'en-
sembledesenquêtés, lamajoritéayant dé-
claré avoir satisfait toutes les commandes
reçues et ils leur subsistent des stocks de
produitsfabriqués. Latrésoreriedesentre-
prises de cette filiale a été jugée «bonne»
pour plus de la moitié des concernés par
l'enquête et reste «normale» selon plus de
40%d’entreeux. Parailleurs, lamêmeen-
quêterelèvequeplusde35%deschefsd'en-
treprises ont recouru à des crédits ban-
caires, et seulement deux(2)%desconcer-
nés ont eu des difficultés à les contracter.
De janvier à mars dernier, l'effectif de la fi-
lière est resté stable, selon l'enquête qui a
précisé que près de 60% des enquêtés ont
déclaré que le niveau de qualification du
personnel est insuffisant et plusdelamoi-
tié ont trouvé des difficultés à recruter no-
tamment le personnel d'exécution. En
raison, essentiellement delavétustéet des
problèmes de maintenance, plus de 60%
des industriels ont déclaré avoir enregis-
tré des pannes d'équipement durant les
trois premiers mois de 2014, menant à des
arrêts de travail inférieurs à 13 jours. Plus
de 90% ont déclaré pouvoir produire da-
vantageavecunrenouvellement deséqui-
pementsetsansembauchesupplémentaire
du personnel.
L'activité dans les industries agroalimentaires (IAA) a poursuivi sa hausse au 1
er
trimestre
2014 et devrait se poursuivre durant les prochains mois de l'année, selon les chefs
d'entreprises du secteur qui prévoient de «bonnes perspectives pour la filière», relève une
enquête de l'Office national des statistiques (ONS).
Assurances :
Lancement en septembre d’une campagne
de communication sur les risques liés
aux catastrophes naturelles
Une campagne de com-
munication sera lancée en
septembre prochain pour
sensibiliser les particuliers
et les entreprises sur les effets
des catastrophes naturelles, et
sur l’importance d’assurer
ses biens contre ces risques,
a indiqué le président de
l’Union des assurances et des
réassurances (UAR), Lamara
Latrous. «L’UAR prépare ac-
tuellement une campagne de
communication sur le risque
des catastrophes naturelles en
direction des ménages mais
aussi des PMI-PME et des
professionnels», a déclaré à
l’APS M. Latrous.
Cette campagne nationale
qui débutera en septembre
prochain et se poursuivra
jusqu’en octobre, se dérou-
lera à travers plusieurs sup-
ports dont la presse écrite et
la radio, dit-il. Pour ce respon-
sable, même si le montant
du chiffre d’affaires réalisé
par la branche des assurances
contre les catastrophes natu-
relles (CAT-NAT) «n’est pas
important» comparativement
au chiffre d’affaires global
du secteur des assurances,
cette a branche obligatoire
progresse annuellement
«dans des proportions en-
courageantes». En 2013, les
«CAT NAT» avaient repré-
senté 6% du chiffre d’affaires
des assurances incendie, ac-
cident et risques divers
(IARD) qui était de 35 mds DA.
Selon des données de
l’UAR, le chiffre d’affaires de
la branche CAT-NAT s’était
établi à 1,750 milliard DA en
2013 avec une évolution de
13% par rapport à 2012
lorsqu’il était de 1,555 md DA.
En 2012, le chiffre d'affaires de
cette branche avait évolué
seulement de 2,4%. Le prési-
dent de l’UAR a fait savoir
que les compagnies d’assu-
rance ont réalisé un chiffre
d’affaires global de 114 mil-
liards DA en 2013 dans toutes
les branches dont 1,5 milliard
Da dans les assurances cou-
vrant les effets des catas-
trophes naturelles (tremble-
ment de terre, coulée de boue,
vents violents, inondations,
glissement de terrain). L’or-
donnance n°03-12 du 26 août
2003 stipule que tout pro-
priétaire, personne physique
ou morale, autre que l’Etat,
d’un bien immobilier est tenu
de souscrire un contrat d’as-
surance de dommages ga-
rantissant ce bien contre les
effets des catastrophes natu-
relles, ainsi que toute per-
sonne physique ou morale
exerçant une activité indus-
trielle et/ou commerciale est
tenue de souscrire un contrat
d’assurance de dommages
garantissant les installations
industrielles et/ou commer-
ciales et leurs contenus contre
les effets des catastrophes
naturelles. Malgré que l’assu-
rance contre les effets des
CAT NAT rendue obligatoire
par l'ordonnace de 2003, elle
est peu demandée par les
propriétaires des biens im-
meubles, remarque M. La-
trous. «En effet, sur 7 mil-
lions de logements assura-
bles, il n’y a qu’un demi-mil-
lion qui l’est», a-t-il souli-
gné. Ceci provient, selon lui,
«du fait non seulement que
cette assurance n’est pas de-
mandée mais elle est très
souvent proposée par les as-
sureurs à leur clients qui sou-
vent la refuse croyant que
l’Etat-providence est toujours
là pour indemniser le bien
perdu». Il affirme que cette at-
titude n’est pas totalement
irréprochable puisque «nous
savons que si l’Etat a l’obliga-
tion d’assurer les premiers se-
cours, les propriétaires de
biens ne devraient pas trop
compter sur l’Etat qu’ils trou-
vent généreux».
En ce domaine, par consé-
quent, il est du devoir de
chaque Algérien de se pren-
dre totalement en charge en
prévoyant de s’assurer plutôt
que de compter sur l’Etat, a-
t-il estimé.
Stabilisation des
frets secs, légère
progression des
frets pétroliers,
dans un marché
peu actif
Les prix des transports de matières
premières sèches se sont stabilisés la se-
maine dernière dans un marché calme
en période estivale, tandis que les frets
pétroliers ont rebondi en fin de se-
maine.
Indice phare du marché, le Baltic
Dry Index (BDI), qui fournit une estima-
tion moyenne des tarifs pratiqués sur 20
routes de transport en vrac de matières
sèches (minerais, charbon, métaux, cé-
réales, etc.), a fini vendredi à 777 points,
son niveau le plus élevé depuis mi-juil-
let, contre 751 points une semaine aupa-
ravant.
Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI
2014), qui compile les tarifs de la caté-
gorie de navires «Capesize», forcés par
leur taille imposante à naviguer au
large des caps Horn et de Bonne-Espé-
rance, a terminé la semaine à 1.166
points, contre 1.176 points le vendredi
précédent.
L'activité a été limitée pour les Cape-
size sur la route entre Tubarao (Brésil)
et Qingdao (Chine) tandis que l'excès de
navires disponibles continuait de plom-
ber les tarifs pour les voyages en par-
tance de l'Ouest de l'Australie, selon les
analystes.
Le Baltic Panamax Index (BPI), qui
synthétise les tarifs pour quatre routes
(la plupart pour les céréales) emprun-
tées par des navires de la catégorie «Pa-
namax», a terminé à 624 points ven-
dredi, contre 611 points une semaine au-
paravant.
«Dans l'Atlantique, le marché (des Pa-
namax) a manqué d'élan sérieux (...). Les
tarifs sont toujours à des plus bas his-
toriques», ont indiqué les analystes,
qui ont également noté peu d'activité
dans le Pacifique.
Le BPI était tombé à 419 points fin
juin, à un point de son plus bas histo-
rique de septembre 2012. De leur côté,
les frets pétroliers ont touché des plus
bas depuis mi-juillet en début de se-
maine, avant de se reprendre à la faveur
d'un rebond de l'activité.
L'indice Baltic Dirty Tanker Index
(BDTI), moyenne des taux pratiqués
sur dix-sept routes de transport de pé-
trole brut, a fini à 807 points vendredi,
contre 826 points la semaine précé-
dente. Mercredi, le BDTI a atteint 794
points, un minimum depuis mi-juillet.
Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI),
moyenne des prix pratiqués sur six
routes de produits pétroliers raffinés
(essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage,
etc.), a terminé à 554 points vendredi,
contre 551 points sept jours aupara-
vant. Mardi, le BCTI est tombé à 541
points, son plus bas depuis mi-juillet.
La Grèce emprunte 1,3 milliard d'euros
à court terme à taux inchangé
La Grèce a levé mardi 1,3
milliard d'euros en bons du
Trésor à trois mois à un taux de
1,75%, au même niveau que lors
de la précédente émission simi-
laire en juillet, selon l'Agence
grecque de la dette (PDMA).
«Au cours d'une émission
de bons du Trésor d'un milliard
d'euros à trois mois, les offres
ont atteint au total 2,605 mil-
liards d'euros et le montant ac-
cepté au final a été de 1,300
milliard», a indiqué la PDMA
dans un communiqué.
Le 15 juillet, la Grèce avait
levé 1,625 milliard d'euros en
bons du Trésor à 1,75%, en léger
recul par rapport au mois de
juin (1,80%). Privé des mar-
chés d'emprunt à long et moyen
terme depuis l'éclatement de la
crise de la dette en 2010,
Athènes avait fait son premier
retour réussi sur le marché de
la dette en avril en vendant une
obligation de trois milliards
d'euros à cinq ans à un taux de
4,95%.
Début juillet, pour sa
deuxième sortie sur les mar-
chés à moyen terme, Athènes
n'a pu lever que 1,5 milliard
d'euros en vendant une obli-
gation à trois ans à un taux de
3,5% en pleine tourmente pro-
voquée sur les marchés par la
chute de l'action de la Banque
portugaise Espirito Santo.
APS
RÉGIONS
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS
7
TISSEMSILT
Semaine de sensibilisation sur
les avantages de l’allaitement naturel
La direction de la santé et la
population de la wilaya de
Tissemsilt organise, depuis
lundi, une semaine de
sensibilisation sur les
avantages de l’allaitement
naturel de l’enfant.
Cette campagne, organisée à l’occa-
sion de la célébration de la semaine
mondiale de l’allaitement naturel, pré-
voit des journées Portes ouvertes au sein
des unités sanitaires de base, des éta-
blissements publics hospitaliers de la
wilaya. Il est prévu l’affichage de posters
et autres documents iconographiques
sur les avantages de l’allaitement natu-
rel sur la santé de l’enfant et la mère, a-
t-on précisé au niveau service de la pré-
vention et la population.
Des rencontres de proximité de sen-
sibilisation sont programmées avec
des femmes enceintes qui se rendent
aux EPH des communes de Tissemsilt,
Theniet El Had et Bordj Bounaama
pour leur prodiguer des conseils pour
adopter l’allaitement naturel de leurs
enfants en raison de ses vertus sani-
taires. Selon une étude menée en 2010
par le service de la prévention et de la
population à la DSP, il ressort que l’al-
laitement naturel est très répandu en
mileu rural et très peu pratiqué dans les
zones urbaines.
RELIZANE
4.000 nouveaux postes de formation lors
de la prochaine année
Le secteur de la formation et enseignement professionnels
de la wilaya de Relizane prévoit plus de 4.000 nouveaux postes
pour la session de septembre 2014 dans différents modes de
formation, a-t-on appris, hier, auprès de la direction du sec-
teur.
Les inscriptions pour cette nouvelle session ont débuté der-
nièrement au niveau de tous les établissements de formation
que compte la wilaya. Les responsables du secteur ont réservé
2.000 places pédagogiques pour la formule formation rési-
dentielle et 1.300 autres en apprentissage dans 76 branches
de spécialité.
En outre, il a été procédé à l’ouverture de 100 postes de for-
mation en milieu rural, 420 autres en cours du soir, 340 postes
de formation pour femmes au foyer, 150 autres pour les per-
sonnes se trouvant dans des établissements pénitentiaires.
Cette session se distingue également par l’ouverture d’une
section de formation en informatique destinée aux travail-
leurs et fonctionnaires désirant perfectionner leur niveau de
qualification.
D’autre part, la direction du secteur organisera, au début
du mois de septembre, une semaine d’information sur les cré-
neaux proposés dans le but de faciliter aux jeunes le choix de
la branche qui convient le mieux à leur profil et répondant
aux besoins du monde du travail local et des spécificités de
la région. Le secteur de la formation professionnelle de la wi-
laya compte 13 CFPA, un institut national spécialisé, un cen-
tre régional pour les handicapés à Oued Djemaa qui accueille
des stagiaires de toutes les wilayas de l’ouest du pays.
AÏN TÉMOUCHENT
Forêts : Des hélicoptères de la gendarmerie
pour surveiller les massifs forestiers
Le Commandement de la gendarme-
rie nationale mobilise, durant cette
période estivale, une vingtaine d’héli-
coptères pour survoler des massifs fo-
restiers afin de contrôler ce patrimoine
et de prévenir les incendies, a-t-on
appris, hier à Aïn Témouchent, au-
près du chef de service communication
auprès du Commandement de ce corps
de sécurité.
Inscrite dans la cadre d’une conven-
tion, signée le 12 mai dernier entre le
Commandement de la GN et la direc-
tion générale des forêts, cette opération
vise a contrôler le patrimoine forestier
national, notamment dans le Nord et les
Hauts-Plateaux, a indiqué, à l’APS, le
lieutenant-colonel Abdelhamid Ker-
roud, en marge d’une visite guidée au
profit des journalistes. L’utilisation de
cette flotte aéronautique de la GN a pour
but de ratisser les différentes zones fo-
restières pour prévenir les départs de
feux et éviter toute propagation des
flammes en cas d’incendie, a-t-il sou-
ligné.
Cette convention comprend, entre
autres, l’échange d’informations, la
formation commune et la coordination
opérationnelle entre les unités des
deux parties pour protéger le patri-
moine forestier national, a encore
ajouté le lieutenant-colonel Kerroud.
L’opération a été intégrée dans le cadre
du Plan Delphine, d’autant plus que
cette même flotte est mobilisée pour les
missions de contrôle des axes routiers
et de la fluidité de la circulation.
GENDARMERIE
NATIONALE
Amélioration de la
circulation routière
17 points noirs
éradiqués à l’Ouest
Quelque 17points noirs relevés sur le réseau
routier des wilayas de l’Ouest du pays ont été éra-
diqués, dans le cadre des opérations menées en
coordination entre les services de la Gendarme-
rie nationale (GN) et les collectivités locales
concernées.
Selon le 2
e
Commandement régional de la
G.N, basé à Oran et qui intervient dans 12 wilayas
de l’ouest, l’éradication de ces points noirs a per-
mis d’enrayer les conditions favorisant les ac-
cidents de la circulation et de rendre plus
fluide la circulation routière sur des axes répu-
tés pour leur saturation et encombrement.
Le chef de la sûreté et l’ordre public de ce
commandement régional, le lieutenant-colo-
nel Abdelghani Raihan, a expliqué que l’éradi-
cation de ces points noirs s’est faite par le biais
d’opérations d’amélioration de la qualité des
routes, leur élargissement ou la réalisation
d’échangeurs en plus de la révision du plan de
circulation des collectivités.
Ainsi, les wilayas de Tlemcen, Tiaret, Sidi Bel-
Abbès, Oran, El-Bayadh, et Relizane ont béné-
ficié d’actions visant à éliminer les points noirs
qui ont représenté une entrave pour le trafic rou-
tier et une des causes des accidents de la circu-
lation enregistrés dans ces régions.
Le nombre de points recensés dans la région
Ouest du pays a baissé de 111 points à 94, indique-
t-on. La wilaya de Tlemcen se trouve en tête des
wilayas de l’ouest avec 17points noirs, recensés
cette année.
Cette baisse du nombre de points noirs a été
accompagnée d’une réduction de plus de 30
pour cent du nombre d’accidents enregistrée
ces sept premiers mois de l’année par rapport
à 2013.
En effet, jusqu’à la fin de mois de juillet der-
nier, 2.485 accidents ont été enregistrés au ni-
veau des 12 wilayas contre 5.893 en 2013. En ma-
tière d’accidents de la route, Oran se classe à la
première place au niveau de l’Ouest avec 456 ac-
cidents. La moins touchée par ces drames est
la wilaya de Tissemsilt avec 78 accidents en 2014.
La région Ouest du pays dispose d’un réseau
routier long de plus de 23.000 kms (toutes
routes confondues) soit 21 pour cent du réseau
national. L’autoroute Est-Ouest traverse cette
région sur une distance de 337km, encadrée par
7 brigades de sécurité routière, soutenues en
unités territoriales relevant de groupements ter-
ritoriaux des wilayas concernées.
CHLEF
Un afflux appréciable enregistré par la caravane d'information
sur les activités du secteur du travail
Un afflux appréciable de citoyens, des vacanciers no-
tamment, a été enregistré à la caravane d'information sur
les activités du secteur du travail, de l'emploi et de la sé-
curité sociale à son arrivée, hier au port d’El Marsa, à 110
km à l’ouest de Chlef.
Les visiteurs de la caravane ont trouvé toutes les ré-
ponses à leurs questions auprès des cadres relevant des
principaux partenaires activant dans le secteur de l’em-
ploi et de la sécurité sociale, dont la Caisse Nationale des
Assurances Sociales (CNAS), la Caisse Nationale de Sécu-
rité Sociale des Non Salariés (CASNOS), l'Agence Nationale
de l'Emploi (ANEM) et l'Agence Nationale de Soutien à l'Em-
ploi des Jeunes (ANSEJ), qui leur ont fourni les informa-
tions nécessaires sur les différents dispositifs d’emploi,
tout en les sensibilisant au système national de sécurité
sociale.
Lancée sous le slogan «L’emploi et la protection sociale,
garants d’un travail décent», cette caravane, première du
genre qui sillonnera le littoral algérien jusqu’au 27 août,
est une «excellente opportunité pour rapprocher les ci-
toyens de l’administration, la saison estivale constituant
une période propice pour faire passer le message, notam-
ment au niveau des plages qui sont très fréquentées par
les jeunes en Algérie», estiment ses animateurs.
«Nous avons accueilli, comme il se doit, tous nos visi-
teurs et nous leur avons fourni toutes les informations re-
latives, entre autres, aux nouvelles dispositions de créa-
tion des microentreprises, notamment dans les secteurs
de l’agriculture et du tourisme», a assuré, à ce propos, le
responsable local de l’ANSEJ, Belhachemi Fayçal.
Cette caravane avait effectué, hier lundi, une halte au
niveau de la place Marina de Ténès, après une première
halte, dimanche, au niveau de la Plage Centrale de Béni
Haoua, où elle avait enregistrée un «très grand afflux d’es-
tivants», selon la chargée de la communication à la CNAS,
Dhaouia Zen.
«Les jeunes se sont particulièrement intéressés aux nou-
veaux dispositifs de contractualisation, dont ceux inhérents
aux conventions signées entre notre Caisse et les cliniques
privées, les transporteurs sanitaires et les centres d’hémo-
dialyse», souligne-t-elle.
APS
Mercredi 13 Août 2014 DK NEWS
SOCIÉTÉ 8
Crash du Vol MH17 en Ukraine :
John Kerry
«exige justice pour ce
crime impensable»
Le secrétaire d'Etat améri-
cain, John Kerry, en visite à
Sydney, a exigé hier que «justice
soit rendue» pour le crash en
Ukraine du vol MH17 proba-
blement abattu en juillet par des
séparatistes prorusses.
«Nous affirmons à l'Australie
et au monde que nous exigeons
de manière absolue la justice
pour ce crime impensable», a
martelé M. Kerry lors d'une
conférence de presse à Sydney.
«C'est inconcevable (...) Nous
ne voulons pas que ce genre
de choses se répète», a-t-il dit ré-
clamant une «enquête com-
plète pour légitimer les actions
qui seront menées» par la suite.
Le Bœing de Malaysia Airlines
assurant la liaison Amsterdam-
Kuala Lumpur a été abattu le 17
juillet par un missile pendant
qu'il survolait l'Est de l'Ukraine.
La catastrophe aérienne a
fait 298 morts au total, dont 193
Néerlandais, 44 Malaisiens et 38
Australiens. Kiev et les Occi-
dentaux accusent les rebelles
pro-russe d'avoir tiré le missile
tandis que Moscou et les in-
surgés montrent Kiev du doigt.
Drapeaux en berne, l'Aus-
tralie avait observé jeudi dernier
une journée de deuil national à
la mémoire de ses 38 ressortis-
sants, dont des enfants, décédés
dans la destruction de l'avion.
Plusde200migrantsd'Afrique
subsaharienneàborddebateaux
pneumatiques ont été secourus
dans le détroit de Gibraltar hier,
ont rapporté les services de se-
cours maritimes espagnols por-
tant à près de 600 le nombre to-
tal d'immigrants en quatre jours.
«Jusqu'à maintenant, 232 per-
sonnes ont été secourues au-
jourd'hui dans 23 bateaux pneu-
matiques. Parmi elles, 193
hommes, 31 femmes et huit mi-
neurs», aindiquéunporte-parole
des services de secours mari-
times. «Il semble qu'il y en ait
plus»quivontarriver, a-t-ilajouté,
précisant que la mer calme favo-
risait les tentatives de passage.
Commelaveilleoù299personnes
ont été secourues dont quatre
enfants, tous les migrants ont
été accueillis par la Croix-Rouge
à Tarifa, à la pointe sud de l'Es-
pagne, qui leur a fourni des cou-
vertures rouges. Dimanche, 27
personnes avaient été secourues
en mer et 41 samedi. Le nombre
d'immigrants clandestins qui
tententd'entrerenEspagneouen
Italie a fortement augmenté ces
derniers mois.
En Italie, la marine a annoncé
lundi avoir secouru plus de 2.000
migrants au cours de diverses
opérations effectuées pendant le
week-end dans le canal de Si-
cile.
200 migrants secourus
dans le détroit
de Gibraltar
Des usagers australiens ont
saisi la justice hier contre plu-
sieurs banques en contestant les
pénalités«exorbitantes»qui leurs
sont infligées pour rembourse-
ment tardif des paiements réali-
sés avec leurs cartes de crédit.
En leur nom, des avocats ont
saisi la Cour suprême de l'Etat de
Nouvelle-Galles du Sud contre
Westpac, Citibank, St. George,
BankSA et ANZ. La procédure
pourrait être élargie et impli-
quer American Express, Com-
monwealth Bank, National Aus-
traliaBanketBankWest, aprécisé
l'avocat AndrewWatson en évo-
quant une «action en justice col-
lective énorme». En février, la
Cour fédérale d'Australie, saisie
par 43.500 usagers, leur avait
partiellementdonnéraisonenes-
timant quelesfraisprélevéspour
retarddepaiement étaient exces-
sifs. Elle fixait à 35 cents austra-
liens (0,24 euro) par dossier le
coût moyen de ces retards pour
une banque alors que les pénali-
tés peuvent atteindre 20 dollars
AUD (14 euros) en fonction des
établissements.
Le tribunal a ordonné le rem-
boursementauxclientsdecespé-
nalités, maislabanqueainterjeté
appel.
APS
Des usagers australiens
poursuivent leurs banques
pour pénalités excessives
Rénovation du centre d’Alger,
une urgence pour sauver le
«vieux bâti» algérois
Lancée en février dernier, cette
opération de réhabilitation ou
de rénovation urbaine du vieux
bâti d'Alger a permis déjà de ré-
habiliter plusieurs immeubles
d'Alger-centre, dont ceux de la rue
Larbi Ben M'hidi.
Cette opération à laquelle une
enveloppe financière de cinq mil-
liards de dinars a été consacrée,
se poursuit et devrait connaître
une accélération de la cadence des
travaux pour rénover rapidement
les immeubles les plus touchés
par «l'âge et le temps», selon des
urbanistes.
Le projet de réhabilitation du
vieux bâti du centre historique de
la capitale doit à terme concerner
des centaines d'immeubles de
plusieurs rues et avenues, mais
l'opération se concentre pour le
moment sur ceux de la rue Larbi
Ben M'hidi qui relie la Grande
poste au square Port Saïd, en pas-
sant par la place de l'Emir Abdel-
kader. Les échafaudages métal-
liques, qui gênent quelque peu la
circulation piétonne, sont pré-
sents en permanence sur le chan-
tier, notamment dans la partie des
immeubles se trouvant entre la
Grande poste et la place Emir
Abdelkader.
Le chantier consiste, en fonc-
tion de l'état de chaque immeuble,
à ravaler les façades, à réfection-
ner l'étanchéité et la toiture, à
consolider les cages d'escaliers et
les balcons et à restaurer le plan-
cher.
Les travaux à la rue Larbi Ben
M'hidi font partie d'un pro-
gramme global devant rénover
des immeubles de 55.302 loge-
ments, qui ont été identifiés par
une étude de diagnostic tech-
nique et socio-économique réa-
lisée en 2006 sur un parc de
13.690 immeubles (78.445 loge-
ments) répartis sur les 14 com-
munes du centre-ville d'Alger.
Dans une première phase, il est
retenu la rénovation d'immeubles
de 7.200 logements se trouvant sur
les grands boulevards à Alger
centre, sur le budget du ministère
de l'Habitat, de l'Urbanisme et de
la ville qui a dégagé à la demande
de la wilaya une première enve-
loppe de cinq milliards de DA.
Comme ce programme béné-
ficie uniquement aux habitants
d'immeubles vétustes des grandes
artères d'Alger dont celles de Ben
M'hidi, Didouche Mourad ou le
boulevard «colonel Amirouche»,
l'APC d'Alger centre a proposé
de faire réhabiliter les bâtisses des
quartiers sur son propre budget.
L'APC a ainsi dressé une liste
de 557 immeubles, propriété de
l'OPGI ou de copropriétaires, qui
nécessitent des travaux d'entre-
tien et de rénovation dans les
principaux quartiers de la com-
mune à l'instar de Debbih Cherif
(Soustara), Ahmed Chaïb (ex-rue
Tanger), Abane Ramdane, Krim
Belkacem, les Frères Bellili ou
du Docteur Sadane (ex-Trollard).
Ce programme de participa-
tion de l'APC à la réhabilitation du
vieux bâti dans la wilaya d'Alger
est financé sur le budget commu-
nal à hauteur de 3,617milliards de
DA, dont 1 milliard de DA a été
déjà dégagé au profit de la wilaya,
à travers la Direction de l'aména-
gement et de la restructuration
des quartiers (DARQ), chargée
de sa mise en œuvre.
A la demande des élus locaux,
le wali avait instruit la DARQ d'as-
socier les communes qui le sou-
haitent à l'opération de réhabili-
tation du vieux bâti se trouvant sur
leur territoire. Plusieurs com-
munes ont répondu favorable-
ment à l'appel de la DARQ, comme
Alger centre, Oued Smar, Bir
Mourad Raïs, Hydra, Dar El Beida,
Bab Ezzouar, Rouïba, Hussein
Dey, Kouba et Chéraga.
Immeubles «musées»
à préserver
Le dernier séisme du 1
er
août a
donné à ce programme de réha-
bilitation du vieux bâti d'Alger
une urgence particulière, d'autant
que certains immeubles du cen-
tre historique sont «des œuvres
architecturales uniques», estime
un sociologue-urbaniste. «Cer-
tains de ces immeubles,
construits avec ascenseurs dés
les années 1940 pour les privilé-
giés européens, sont aujourd'hui
des musées, un patrimoine histo-
rique à préserver», explique-t-
il.
E puis certains de ces immeu-
bles, comme ceux de la place du
1
er
Mai, ont été construits à la fin
du XIX
e
et au début du XX
e
siècles,
entre 1890 et 1910, et avaient sur
le front de la porte d'entrée ces
trois lettres, morceaux d'histoire
du développement industriel de
l’époque : HBM (habitat à loyer
modéré), a constaté un journaliste
de l'APS.
Sur le «Champ de manœu-
vres» de l'époque, ces cités «HBM»
ont été construites pour la classe
ouvrière algérienne et euro-
péenne qui travaillait dans les
ateliers de Renault, Berliet (Hus-
sein-Dey), ou Caterpillar à El
Harrach (ex-Maison carrée), alors
qu'à Mohamed Belouizdad (ex-
Belcourt), il y avait des ateliers et
des manufactures de plusieurs fi-
lières industrielles.
De l'autre côté, à Bab El Oued,
tout près de la Méditerranée,
c'était également le même style
urbanistique, avec des immeubles
«HBM», puis des «HLM», pour
loger notamment les travailleurs
des trois usines de cigarettes (Me-
lia, Job, Bastos) de ce quartier
populaire, en contrebas de la
vieille Médina, La Casbah d'Alger.
Au début du siècle dernier, la
politique urbaine en Algérie de la
colonisation, avec ses travers sé-
curitaires, n'avait pas dérogé à ce
qui se faisait en France, «elle était
pratiquement la même : à Alger,
Oran, Constantine, Annaba, on a
construit d'abord pour la classe
ouvrière des usines algéroises
les immeubles
«HBM», puis à partir des an-
nées 40-50 avec le style Penthouse
du Corbusier, les HLM (habitat à
loyer modéré)», explique ce socio-
logue. «C'est ce patrimoine archi-
tectural et urbanistique qu'il faut
sauver de la déperdition et de
l'oubli», résume-t-il.
L'opération de réhabilitation du vieux bâti dans du centre historique
d'Alger entamée au début de l'année, est une urgence pour sauver le
«vieux bâti» d'Alger après le dernier séisme du 1
er
août, estimaient hier
des experts.
SOCIÉTÉ 9
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS
T I XT E R ( B. B. A) :
DOUANES ALGÉRIENNES:
Saisie de 1,3 kg
de stupéfiants
Azzedine Tiouri
Lors d’un contrôle routinier, la bri-
gade mobile des Douanes algériennes de
Bordj Bou Arreridj, est parvenue à sai-
sir 1,3 kg de stupéfiants sous forme de
plaquettes. Cette cargaison était dissimu-
lée dans une voiture de marque Re-
nault Symbole arrêtée du coté de Tixter,
située à une trentaine de km du chef-
lieu, à l’est de BBA. Doutant du compor-
tement des passagers du véhicule, les
douaniers l’ont arrêté. Lors de la fouille
et du contrôle du véhicule, le conducteur
et ses deux lascars ont pris la fuite, deux
ont été vite rattrapés par les agents
douaniers, le troisième est toujours en
fuite. La came était dissimulée sous le
siège du passager, et une autre partie
dans le coffre du véhicule. Les deux
mis en cause ont été remis à la brigade
de gendarmerie pour enquête, qui les a
présentés par la suite au parquet pour
poursuite judiciaire. La saisie a été es-
timée à 195 000 dinars et l’amende
adressée aux trafiquants s’élève à 9 950
000 DA. Par ailleurs, les mêmes services
nous signalent que lors d’un contrôle au
niveau de l’aéroport du 8 Mai 1945 de Sé-
tif, les douaniers ont découvert chez
un passager algérien d’une trentaine
d’années, venant à bord du vol de Paris,
une quantité de 190 flacons de sham-
poing pour cheveux.
A. T.
FESTIVAL DE DJEMILA
(SÉTIF) :
La police
s’implique
Afin d’assurer le succès et une meil-
leure sécurité du Festival arabe de Dje-
mila qui se déroulera cette année du 14
au 22 aout sur le site archéologique, les
services de sécurité ne lésineront pas sur
les moyens humains et matériels pour
une meilleure couverture de cette ma-
nifestation culturelle, nous dit-on. Le
communiqué de la cellule de communi-
cation de la Sureté de wilaya de Sétif in-
dique que tout au long de la durée de cet
évènement, les services de sécurité se-
ront présents en renfort afin d’assurer
le confort et la tranquillité des citoyens
et de leurs familles et ainsi mettre en
œuvre, les recommandations du DGSN
qui insiste sur toutes les mesures à
prendre pour une bonne couverture
sécuritaire de ce Festival international,
pour cultiver ainsi la tranquillité et la sé-
curité auprès des citoyens.
C’est ainsi que pour un travail plus ef-
ficace et coordonné afin de mettre en
exécution les directives de la DGSN, le
chef de Sûreté de wilaya a pris toutes les
dispositions et les mesures nécessaires
afin d’assurer un dispositif sécuritaire
et assurer le bon déroulement durant
toute la durée de la manifestation qui
draine chaque année la grande foule. La
police aura à assurer non seulement la
sécurité du public et des familles, mais
aussi des artistes, des accompagna-
teurs, des délégations invitées à ce fes-
tival etc.
A cette occasion, la Sûreté de wilaya
de Sétif lance un appel à tous les conduc-
teurs de tous véhicules et moyens de
transports confondus pour plus de pré-
caution, de prudence et du respect du
code de conduite sur les routes lors de
leurs déplacements, d’autant plus que
cette manifestation se déroule en soirée
et en plein milieu de la nuit.
A. T.
AÏN DEFLA
Sept malfaiteurs arrêtés par la police
Salim Ben
La BMPJ de Boumedfaâ a
réussi à arrêter une per-
sonne âgée de 25 ans origi-
naire d’Ameur El Ain dans la
wilaya de Tipasa, qui était
derrière l’agression d’un
vieil homme et son fils, ce
dernier a été touché par des
coups de couteau au niveau
de plusieurs parties de son
corps en lui causant une in-
capacité de travail pendant 16
jours.
L’arrestation a été suite
d’un appel des victimes au
numéro vert, ou les éléments
de la police se sont dirigés
vers le lieu de l’agression et
réussir de mettre la main
sur l’agresseur en posses-
sion d’arme blanche pro-
hibé. Il a été présenté et mis
sous mandant de dépôt par le
procureur général de la cour
de Miliana.
A Khemis Miliana deux
personnes repris de justice
ont été arrêtées pour vol et
coup et blessures volontaire
sur un jeune homme de la
même ville, après avoir brûlé
sa moto et lui avoir volé une
somme de 5 000 dinars. Les
policiers sont intervenus
suite aux appels des habi-
tants qui ont alerté les poli-
ciers sur cette agression fla-
grante. En arrivant sur les
lieux, les policiers ont été
informés que les agresseurs
étaient trois personnes sur
un véhicule de tourisme qui
ont pris la fuite, mais la vigi-
lance des policiers leur a
permis d’arrêter ces agres-
seurs qui sont âgées de 20 et
21 ans alors que la troisième
personne et toujours en
fuite. Ils ont été présentés au-
près du procureur générale
de la cour de Khemis Mi-
liana puis mis sous man-
dant de dépôt.
A El Attaf, trois autres
bandits, repris de justice,
âgés de 19 ans ont été arrêtés
par les forces de la police
d’El Attaf après avoir volé le
portable d’un citoyen de la
même ville au niveau du bu-
reau de la poste au quartier
8-Mai 1945, à El Attaf. Les po-
liciers ont réussi à localiser
les agresseurs grâce à l’opé-
rateur téléphonique et la
victime a reconnu ainsi ses
agresseurs. Ces derniers, ont
été présentés devant la cour
d’El Attaf et mis sous man-
dant de dépôt.
Par ailleurs dans la com-
mune de Bourached, un vo-
leur de portable, âgé de 19
ans, a été arrêté par les élé-
ments de la police. Suite à
une plainte de la victime le
voleur a été localisé par
l’opérateur téléphonique et
mis sous mandant de dépôt
par le procureur général de
la cour d’Aïn Defla.
Les éléments de la police d’Aïn Defla ont réussi à mettre la main sur plusieurs
malfaiteurs à travers plusieurs communes de la wilaya, pour plusieurs
infractions et violations, vols et agressions.
BORDJ BOU-ARRÉRIDJ
Un homme mortellement fauché
par une voiture
A hauteur du pont de Bir Snab sur l'autoroute Est-Ouest, à Bordj Bou-Arréridj, un tra-
gique accident a eu lieu. Un homme non encore identifié âgé entre 35 et 40 ans, a été heurté
de plein fouet par une voiture roulant à vive allure. Le malheureux a été tué sur le coup.
Une enquête a été ouverte par la Gendarmerie nationale pour déterminer les causes
et les circonstances de cet accident.
M.B.
REBONDISSEMENT AU NOUVEAU STADE DE TIZI-OUZOU
Le groupement espagnol se serait retiré
Le groupement espa-
gnol FCC Construction en
charge de la réalisation du
stade de 50 000 places de
Tizi-Ouzou vient d’annon-
cer son retrait laissant la
place au seul algérien
ETRHB. Le désistement
dont les raisons demeu-
rent encore très floues
risque de porter un coup fa-
tal à ce projet qui ne cesse
de défrayer la chronique
par ces rebondissements
et ses retards.
Selon des sources
proches du dossier, les res-
ponsables de ce groupe-
ment qui a d’autres chan-
tiers en Algérie auraient
demandé au maître d’ou-
vrage, la direction de la jeu-
nesse et des sports, de rési-
lier leur contrat. Mais, les
mêmes voix restent silen-
cieuses à propos des causes
et les conséquences de ce
retrait. Ce silence alimen-
tent de nombreuses ru-
meurs quand à un grave
différend avec une partie
prenante du projet.
En fait, depuis la der-
nière visite du ministre des
sports et ses dernières
mises en gardes, le torchon
n’a pas cessé de brûler. Le
délai jusqu’au mois de dé-
cembre est perçu comme
un pari impossible malgré
les affirmations des uns et
des autres. Des connais-
seurs assuraient que rien
que le chapiteau du stade
de football peut prendre 18
mois.
Enfin, il est à noter qu’au
sujet de ce stade que toutes
la population attend de-
puis 2010, il semblerait
qu’on parle plus qu’on tra-
vaille. Rien que pendant la
période d’attribution du
marché, le projet a trainé
plusieurs années et vu les
soumissions de plusieurs
groupements rejetées. De
son côté, la levée des
contrainte liées à l’assiette
foncière a été un véritable
casse-tête au wali qui a re-
mué ciel et terre pour ar-
rondir les angles et aplanir
les différends. Jusqu’à hier,
après près de cinq ans, le
taux d’avancement des tra-
vaux pour lesquels 35 mil-
liards de dinars ont été mo-
bilisés n’est que de 15%.
Selon les statistiques ob-
tenues sur place, les travaux
du terrain de football sont
à 35% d’avancement alors
que le terrain d’athlétisme
n’a avancé que de 20%. Le
taux d’avancement le plus
faible est constaté au ni-
veau des VRD (Voies et Ré-
seaux Divers) où les tra-
vaux ne sont qu’à 6.5%.
K.N.A
Protection civile
22128
interventions
Durant la période du03 au09août
2014, LesunitésdelaProtectioncivileont
enregistré 22 128 interventions dans
lesdifférentessecteursd’interventions
pour des appels dedétresses par les ci-
toyens, suiteàdesaccidentsdelacircu-
lation, accidentsdomestique, évacuation
sanitaireextinctiond’incendies, dispo-
sitifdesécuritéetc. Concernantlesecours
à personnes, 9578 interventions ont
étéeffectuéesaveclapriseenchargede
1354blesséstraitesparnossecours mé-
dicalisés, 7972évacuationssanitaires. 3615
interventionseffectuéessuiteà1938ac-
cidentsdelacirculationayantcauséledé-
cès de73personnes et 2424autres bles-
sées, traitées et évacuées vers les struc-
tureshospitalières. Lebilanlepluslourd
a été enregistré dans la wilaya de Sétif
avec07personnesdécédéeset 121autres
blesséesprisenchargeparnossecours
puisévacuéesverslesstructureshospi-
talièressuiteà 94 accidentsdelaroute.
En outre, nos secours ont effectuées
4309interventionspourprocéderàl'ex-
tinctionde 3516 incendies urbains, in-
dustrielsetincendiesdivers. Parailleurs,
4626 interventions ont été effectuées
durant lamêmepériodepour lacouver-
turede 4127opérationsdiverset l’assis-
tanceauxpersonnesendanger. Asigna-
ler, que 25363 interventionsliéesaudis-
positif delasurveillancedesplageset des
baignadesont étéeffectuéesàtraversles
plages surveillées depuis le1er juin, ou
16563personnesontétésecouruesetsau-
vées de noyade, alors que 6649 autres
personnes ont reçus des soins par les
agentsdelaProtectionCivile, parcontre
76personnessont décédéesdont 54sur
les plages interdites àlabaignade.
CULTURE - HISTOIRE
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS 10
T i z i - Ou z o u :
Le camp de la mort
d’Agouni N’Tizi
ou le témoin des atrocités
du colonialisme
Chaque année, entre le
03 et le 17 août, les habi-
tants des villages de la
commune d’Illoula Ou-
malou à l’instar d’Aït Aziz,
Mzeguene et Lemsella,
commémorent les massa-
cres commis par l’armée
coloniale à Agouni n’Tizi,
un lieudit situé au col de
Chellata, à 1160 m d’alti-
tude dans le Djurdjura, et
à plus de 70 km à l’ex-
trême sud-est du chef-lieu
de la wilaya de Tizi-Ou-
zou.
Des habitants du vil-
lage Mzguene, rencontrés
sur ce site ou l’Anza (la
voix de morts) rappelle
aux vivants, la mort cruelle
réservée par les colonisa-
teurs à ceux qui les ont
défiés. Ils n’ont pas ou-
blié les exactions com-
mises sur ce lieu et racon-
tent encore le sort abomi-
nable réservé à 480 habi-
tants de la région, qui ont
eu pour seul tort d’avoir
refusé de se soumettre au
joug du colonisateur.
Le 3 août 1958, se rap-
pellent les vieux du vil-
lage, l’armée d’occupation
a conduit 480 civils, des
hommes, des femmes, des
enfants et des vieux faits
prisonniers dans le village
de Mzeguene et les ha-
meaux voisins, vers un
camp improvisé au lieudit
Agouni n’ Tizi, relevant
du village Ath Laaziz, et
situé au niveau du col de
Chellata.
Les 480 prisonniers ont
été détenus pendant 15
jours sous le soleil brû-
lant du mois d’août, sans
nourriture ni la moindre
goutte d’eau. «Un impor-
tant renfort a été installé
pour surveiller le camp et
empêcher les prisonniers
de fuir et les habitants des
villages voisins de tenter
une quelconque action
pour libérer leur conci-
toyens. Les villageois ont
assisté impuissants, la
mort dans l'âme, à la lente
et longue agonie de leurs
frères», témoigne un an-
cien moudjahid, Arezki
Mesbouaa, dit Arezki n’Ath
Mesbah.
«Au bout de quelques
jours de ce supplice infer-
nal, les premiers morts
sont enregistrés parmi les
moins résistants, notam-
ment les enfants. Les plus
tenaces étaient attachés à
des camions militaires qui
les tractaient jusqu'à à la
mort», ajoute M. Mes-
bouaa, le regard brouillé
par les larmes qu’il tentait
vainement de cacher. Le
cal vaire des détenus
d’Agouni n’Tizi, n’a cessé
qu’au bout de 15 jours, le 17
août 1958. «La gorge sé-
chée par la soif, des prison-
niers parmi ceux qui ont
été libérés se sont empres-
sés de boire de l’eau et
certains en sont morts sur
le coup, témoigne-t-on.
«Pas moins de 400 ci-
toyens sont morts des
suites des tortures qui leur
ont été infligées par l’ar-
mée coloniale. Les 80 sur-
vivants, des miraculés aux
allures cadavériques, ont
mis beaucoup de temps
pour récupérer et se re-
mettre d’une telle atro-
cité, qui ont continué à
agiter leur sommeil et à les
empêcher de dormir la
nuit», se rappelle Fatma,
une octogénaire. Par ces
atrocités, l’armée colo-
niale a voulu faire payer
aux habitants de la région
la défaite infligée par leurs
grands-parents aux Fran-
çais en 1857.
En effet, le 27 juin de
cette même année, les
combattants de six archs
de la région ont réussi à re-
pousser les troupes fran-
çaises arrivées d’Akbou
(Béjaïa) via le col de Chel-
lata.
«Lors de cette la ba-
taille, qui s’est déroulée à
Achedhadh n’Tzibert (col
de Chellata), une cuisante
et humiliante défaite a été
infligée à l’armée colo-
niale», témoignent Arzeki
Mesbouaa et Me Amghar
Allaoua, avocat et fils de
chahid, natif de la région.
Aujourd’hui, un monu-
ment a été érigé à la mé-
moire de ceux qui ont
donné leur vie pour que
l’Algérie vive indépen-
dante et libre. Sur ce mo-
nument, s’égrènent des
noms des victimes de ce
génocide, une liste incom-
plète car les corps de beau-
coup de morts n’ont pas
été retrouvés.
Sur une plaque en mar-
bre, il est écrit : «Ici, à
Agouni n’Tizi, une nou-
velle page d’histoire de
l’Algérie contemporaine
a été écrite par des gens du
peuple dans leur lutte
pour la liberté et la di-
gnité».
Sur le même site, une
plaque rongée par la
rouille et plantée avant la
réalisation du monument,
à quelques dizaines de mè-
tres de celui-ci, une invita-
tion est lancée aux visi-
teurs de cet endroit pour
respecter ce lieu histo-
rique où des centaines de
martyrs sont tombés pour
que vive l’Algérie : «Les
visiteurs sont tenus de res-
pecter le lieu et de veiller
à sa propreté». Arzeki Mes-
bouaa et Me Amghar Al-
laoua, espèrent qu’un jour
une stèle commémorative
vienne rappeler cette glo-
rieuse bataille et rappeler
à la jeune génération
l’union et la solidarité de
tout une région pour dé-
fendre sa dignité et sa li-
berté.
APS
H
I
S
T
O
I
R
E
LA SEMAINE D’ARTISANAT D’ADRAR À TLEMCEN :
Une expérience réussie
Cette manifestation visant la
promotion de l’artisanat par l’en-
couragement du tourisme inté-
rieur, la première du genre initiée
par le ministère du tourisme et de
l’artisanat, est «une réussite sur
tous les plans» a estimé le prési-
dent de la chambre d’artisanat et
des métiers d’Adrar, Abdellah
Berama.
La semaine a permis aux arti-
sans d’Adrar d’échanger avec
leurs confrères de Tlemcen, de
commercialiser leurs produits
et de faire connaitre la production
artisanale de cette wilaya du sud
aussi riche que diversifiée, a-t-il
souligné.
En effet, d’énormes efforts
sont consentis par la chambre
d’artisanat et des métiers d’Adrar
pour la préservation de l’héri-
tage artisanal des différentes ré-
gions de la wilaya qui compte ac-
tuellement plus de 3.000 arti-
sans, femmes et hommes, activant
dans 396 activités.
La wilaya d’Adrar est réputée
notamment pour la poterie noire,
un métier qui distingue la ré-
gion de Tamantit, la vannerie à
base de feuilles de palmiers, le tis-
sage et notamment le tapis «Fatis»,
réputé dans la région de Zaouiet
Debbagh et d’autres métiers tels
que l’argile, les habits tradition-
nels féminins et masculins et le
cuir de la région d’Aoulef, a pré-
cisé le responsable
Pour assurer une pérennité à
ces métiers, des actions de forma-
tion financées par le fonds d’aide
à l’artisanat, sont organisées pé-
riodiquement au profit des
jeunes, afin d’assurer une relève
et de préserver ces métiers ances-
traux.
Ces derniers constituent, selon
le responsable, une attraction
touristique supplémentaire et
donc une ressource financière
pour les milliers d’artisans acti-
vant dans l’artisanat.
Dans ce sens, de nombreuses
associations artisanales ont été
créées dans diverses localités
d’Adrar et notamment dans la
couture traditionnelle.
Des jeunes filles et femmes
ont bénéficié des formations dans
cette spécialité, comme l’a si-
gnalé la présidente de l’associa-
tion Hawa de la couture tradition-
nelle, Baali Zohra.
«Depuis sa création, en 2005,
notre association forme, chaque
année, entre 12 et 15 filles qui
sont actuellement en activité.
Leurs produits sont très prisés par
les touristes étrangers et natio-
naux notamment durant les
mawssim, comme le jour de l’an,
fête célébrée à Timimoun, le
mawlid ennabaoui et autres fêtes»,
a indiqué cette formatrice qui
souligne par ailleurs, que cet ef-
fort est consenti pour préserver
l’artisanat local et permettre aux
jeunes filles de travailler et de ga-
gner leur vie décemment.
Par ailleurs, l’association ac-
compagne ses adhérentes et ses
stagiaires dans l’obtention de mi-
crocrédits afin de lancer leurs
propres affaires et s’intégrer dans
le monde du travail.
De son côté, la jeune coutu-
rière Medjebri Fatéma s’est dit
très ravie de participer à cette
semaine qui lui a permis de se
faire connaitre et écouler ses pro-
duits. Bénéficiant, elle aussi, de la
formation de l’association Hawa
cette jeune couturière, installée
à son compte, a également créer
une association intitulée Assala
wel mouassara (authenticité et
modernité) qui vise à former
d’autres filles d’Adrar pour pro-
mouvoir ce créneau, a-t-elle sou-
ligné. L’absence d’espaces com-
merciaux des produits artisa-
naux, la cherté des matières d’œu-
vre et les frais élevés de transport
eu égard à l’immensité de l’éten-
due de la wilaya d’Adrar et de
son éloignement constituent pour
le président de la chambre des
métiers et ces deux artisans, de vé-
ritables handicaps pour le déve-
loppement de l’artisanat dans
cette région.
«Les autorités compétentes
devraient s’impliquer davantage
pour le bien et des artisans et de
l’artisanat de manière générale»,
ont-ils indiqué.
Pour sa part, le président de la
CAM de Tlemcen, qui a accueilli
la délégation d’Adrar, pendant
une semaine, Bouakeul Nasred-
dine, a estimé que l’idée d’orga-
niser cet échange, met non seu-
lement en valeur l’artisanat de no-
tre pays mais contribue égale-
ment à l’épanouissement pro-
fessionnel des artisans.
«Pour une première expé-
rience, le bilan est très positif», a-
t-il souligné en précisant qu’il
faudrait à l’avenir penser à mul-
tiplier ce genre de manifestation,
pour créer une dynamique arti-
sanale nationale qui motivera
davantage les artisans et par
conséquent, développer ce sec-
teur très porteur sur le double
plan, économico-touristique et
identitaire puisqu’il symbolise
un legs patrimonial non indé-
niable du pays tout entier.
La multiplication de ce genre
de manifestations, initiée pour la
première fois par le ministère
de tutelle, contribuera à «booster»
ce secteur générateur d’emplois
et de richesses durables, se sont
accordés à dire tous les partici-
pants à cette semaine d’artisanat
d’Adrar à Tlemcen.
Des soirées thématiques dans différents styles
de musiques, animées par de jeunes artistes algé-
riens et étrangers qui font l'actualité seront au pro-
gramme du 4
e
Festival culturel international "Eté
en musique à Alger", prévu du 16 au 30 août à Al-
ger.
Ouvertes au public à titre gracieux, les concerts
programmées à la salle Ibn Zeydoun et à la grande
esplanade (Riadh El Feth), verront défiler des ar-
tistes confirmés et d'autres en début de carrière.
Classique andalou, chaâbi algérois, musiques
du grand sud, variétés algériennes, new wave, hip
hop, rap, raï, pop et jazz, autant de styles que fe-
ront vivre, 15 soirées durant les artistes attendus.
Abbas Righi, Leila Borsali, Mourad Djaâfri Nas-
sima Chabane et Naïma Dziria ainsi que la Tuni-
sienne Siryne Ben Moussa, figurent parmi les in-
terprètes invités à festival. Cheba Zehouania
ainsi que les chebs Anouar, Kader Japonais, Tou-
fik et Yazid, seront parmi les artistes convoités lors
de cet évènement, de même pour Freekline, El Dey,
Tarbaât, Gusto Prod, Sido la Dose et Imzad.
Abdelkader Khaldi, Nasreddine Blidi et Moha-
med Oujdi seront présents pour la variété algé-
rienne, alors que Kahalas et Salim marqueront leur
présence dans les genres sétifien et chaoui.
Par ailleurs, Djamel Laroussi, établi en Alle-
magne, sera une des attractions de ce festival, aux
côtés de La Fouine, Mister You, Didier Awadi du Sé-
négal, ainsi que Assayile de Palestine et le specta-
cle de flamenco dirigé par la danseuse algérienne
Samara.
4
E
FESTIVAL CULTUREL INTERNATIONAL
«ETÉ EN MUSIQUE À ALGER»
Des soirées thématiques
La semaine
d’artisanat de la
wilaya d’Adrar à
Tlemcen, organisée
au plateau de Lalla
Setti, attire, depuis
son ouverture le 7
août, des milliers de
visiteurs curieux de
découvrir le riche
patrimoine artisanal
de cette wilaya du
Sud-Ouest du pays.
SANTÉ
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS 11
Ebola
V i r u s
Le président Condé plaide
pour la production d'un
vaccin contre Ebola
Le président guinéen Alpha
Condé, dont le pays est l'un des plus
durement touchés par l'épidémie
d'Ebola, a plaidé lundi à Conakry
pour la production d'un vaccin
contre cette fièvre hémorragique.
Lorsd'uneconférencedepresse,
le président Alpha Condé a indiqué
avoir appelé, à l'occasion du récent
sommet Etats-Unis/AfriqueàWash-
ington, à«faired'Ebolaunepréoccu-
pation mondiale jusqu'à la produc-
tion du vaccin» contre ce virus.
Ilfaut«investirdanslasantéengé-
néral, pas seulement pour Ebola,
renforcer les capacités de nos hôpi-
taux», a-t-il affirmé.
Il n'ya pas de vaccin contre la fiè-
vre Ebola mais, face à l'épidémie
actuelleenAfriquedel'Ouest, lesap-
pels se multiplient pour le recours à
des traitements expérimentaux.
Pour Alpha Condé, la mobilisation
contrel'épidémieadonnélieu«àdes
engagements très concrets», avec
des promesses ou déblocages de fi-
nancements de plusieurs institu-
tions et organisations pour les pays
affectés.
L'épidémie frappe depuis le dé-
but de l'année la Guinée, où elle
s'est d'aborddéclarée, leLiberiaet la
Sierra Leone, et depuis juillet le Ni-
geria. Jusqu'à la semaine dernière,
elle avait causé la mort de 961 per-
sonnes sur 1.779 cas (confirmés,
suspects ou probables), essentielle-
ment dans les trois premiers pays,
d'aprèsledernierbilandel'OMS. Cela
représente un taux de décès de 54%.
8 Chinois en
quarantaine
après avoir
soigné des
patients
Sept médecins chinois et un in-
firmier ont été placés en quaran-
taine en Sierra Leone après avoir
soignédesmaladesd'Ebola, aindi-
qué lundi l'ambassadeur de Chine
à Freetown, Zhao Yanbo. Le huit
Chinois, six médecins et un infir-
mier travaillaient à l'hôpital sino-
sierra-léonais de Jui, dans la péri-
phérie est de Freetown, a expliqué
l'ambassadeur à des journalistes.
Les sept personnels de santé de
cet hôpital «ont tous été en contact
avec un patient d'Ebola» admis
dans leur établissement et ensuite
décédé, ils ont été «placés en qua-
rantaine ces deux dernières se-
maines sous surveillance médi-
cale, tandis que l'hôpital a été dés-
infectéparfumigationet temporai-
rement fermé», a déclaré le diplo-
mate. Le huitième ressortissant
chinoisplacéenquarantaineest un
médecindel'hôpital publicdeKin-
gharman Road, dans la périphérie
ouest delacapitale. Il avait lui aussi
traité un patient d'Ebola et a été
«placéenquarantaine»le8août, a-
t-il dit. Selonlui, tousleshuit seront
maintenus en isolement jusqu'au
termedeladuréemaximaled'incu-
bation du virus, qui est de 21 jours.
Selonlui, enplusdessept agentsde
santéchinoisdel'hôpitaldeJui, cinq
infirmiers sierra-léonais ont été
en contact avec le patient décédé.
L'ambassadeur chinois s'est
adressé aux journalistes peu avant
lacérémonieofficiellederéception
d'un don chinois à la Sierra Leone
pour la lutte contre Ebola.
L'aide est constituée notam-
ment de kits de protection, mais
aussi de désinfectants et d'autres
matériels médicaux. En Guinée,
les autorités ont réceptionné lundi
à Conakryun don similaire, totali-
sant 30 tonnes. L'ambassadeur de
Chine à Conakry, Bian Jian Qiang,
aannoncél'envoi prochainenGui-
née d'une équipe d'experts médi-
cauxchinoisspécialisésdanslesse-
coursd'urgencepourlaluttecontre
la fièvre hémorragique. Le Liberia
aégalement réceptionnélundi une
contributiondumêmegenre. Selon
ledernierbilandiffuséle8août par
l'OrganisationmondialedelaSanté
(OMS), cettefièvrehémorragiquea
causé la mort de plus de 960 per-
sonnessurprèsde1.800cas(confir-
més, probables ou suspects) enre-
gistrés dans les quatre pays, es-
sentiellement dans les trois pre-
miers touchés.
S
I
E
R
R
A

L
E
O
N
E
Le comité d'éthique
de l'OMS approuve l'emploi
de traitements
non homologués
Le comité d'ex-
perts réuni lundi
par l'OMS a ap-
prouvé l'emploi de
traitements non
homologués dans
la lutte contre la
fièvre hémorra-
gique Ebola, a indi-
qué hier un com-
muniqué de l'Or-
ganisation mon-
diale de la santé.
«Devant les cir-
constances de l'épi-
démie et sous ré-
serve que certaines
conditions soient
remplies, le comité
a abouti au consen-
sus estimant qu'il
est éthique d'offrir
des traitements
non homologués
dont l'efficacité
n'est pas encore
connue ainsi que
les effets secon-
daires, comme trai-
tement potentiel ou
à titre préventif»,
explique l'OMS. Le
comité a défini
comme conditions
d'emploi de ces
traitements «une
transparence abso-
lue quant aux
soins, un consente-
ment informé, la
liberté de choix, la
confidentialité, le
respect des per-
sonnes, la préser-
vation de la dignité
et l'implication des
communautés».
Les experts se
réfèrent à «l'obli-
gation morale de
collecter et parta-
ger les données sur
la sécurité et l'effi-
cacité de ces inter-
ventions» qui doi-
vent faire l'objet
d'une évaluation
constante en vue
de leur utilisation
future. La fièvre hé-
morragique Ebola
qui sévit en Afrique
de l'Ouest a fran-
chi la barre des
1.000 morts, avec
1.013 décès et 1.848
cas dénombrés
(confirmés, sus-
pects et probables),
selon le dernier bi-
lan de l'OMS lundi
soir. Avant même
l'annonce de l'ap-
probation de l'OMS,
les Etats-Unis
avaient promis
l'envoi au Liberia,
l'un des pays les
plus touchés par
l'épidémie, d'un sé-
rum expérimental,
disponible en très
faibles quantités,
pour traiter les mé-
decins libériens ac-
tuellement infec-
tés. Ce sérum a été
utilisé avec des pre-
miers résultats po-
sitifs sur deux soi-
gnants de nationa-
lité américaine ra-
patriés aux Etats-
Unis. Le Liberia en
avait fait la de-
mande et sa prési-
dente, Ellen John-
son Sirleaf, en a an-
noncé lundi l'en-
voi dans le courant
de la semaine.
Le Niger adopte un
«plan d'urgence»
contre l'épidémie
LeNiger, qui n'aenregistréaucun
casdefièvreEbola, amisenplaceun
«plan d'urgence» contre l'épidémie
qui sévit en Afrique de l'Ouest, a
annoncé lundi le gouvernement ni-
gérien.
«Aucun cas d'Ebola n'a été enre-
gistré au Niger, néanmoins le pays a
pris des dispositions en adoptant
unpland'urgence»pourprévenirla
maladie, a affirmé devant la presse
ManoAghali, leministredelaSanté.
D'un coût de 120 millions FCFA
(environ183.000euros), ceplanvise
au«renforcementdessurveillances»
danslesaéroports, lespostesfronta-
liers terrestres et les gares routières
et à mettre en place des «contrôles
renforcés» sur les importations de
viandes d'animaux sauvages, a-t-il
précisé.
Ce plan prévoit également la for-
mation du personnel de santé sur le
virusEbolaet la«dynamisation»des
brigades de surveillance épidémio-
logique à travers le pays.
Selonledernierbilan, l'épidémie
qui frappedepuisledébutdel'année
laGuinée, leLiberia, laSierraLeone
et depuis juillet le Nigeria a fait plus
de 960 morts sur près de 1.800 cas
(confirmés, suspects ou probables),
essentiellement dans les trois pre-
miers pays.
Le bilan s'élève à plus
de 1.000 morts en Afrique
de l'Ouest
La fièvre hémorragique
Ebola qui sévit en Afrique de
l'Ouest a franchi la barre des
1.000 morts, avec 1.013 décès et
1.848 cas dénombrés, selon le
dernier bilan de l'Organisa-
tion mondiale de la santé
(OMS). Cinquante-deux (52)
nouveaux décès ont été enre-
gistrés entre le 7 et le 9 août et
69 nouveaux cas recensés, pré-
cisent les chiffres de l'OMS ac-
tualisés lundi soir.
Il y a eu 11 nouveaux cas et 6
décès en Guinée, 45 nouveaux
cas et 29 décès au Liberia, pas
de nouveaux cas ou de décès au
Nigeria et 13 nouveaux cas avec
17 décès au Sierra Leone.
Le bilan de cette épidémie a
ainsi franchi le cap des 1.000
décès durant le week-end.
Le Liberia, un des pays les
plus touchés, va recevoir des
Etats-Unis des échantillons
d' un sérum expérimental,
alors que l'OMS devait se pro-
nonce hier sur l'opportunité
d'utiliser des médicaments
non homologués. «La Maison-
Blanche et l'Agence améri-
caine des médicaments (FDA)
ont approuvé la demande du
Liberia» de mise à disposition
«de doses d'échantillons du
sérum expérimental pour trai-
ter les médecins libériens ac-
tuellement infectés», a affirmé
la présidence libérienne dans
la nuit de lundi à mardi.
Rapatriement
de 24 Japonais travaillant
en Afrique de l'Ouest
Le Japon a décidé d'évacuer ses 24 coopérants qui travaillent actuel-
lement en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone en raison de la fièvre
hémorragique Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest et a franchi la barre
des 1.000 morts selon l'OMS. «L'évacuation sera terminée d'ici
quelques jours», a indiqué hier Yuho Hayakawa, un porte-parole de
l'Agence de coopération internationale japonaise ( JICA). «Aucun
(des coopérants) ne présente de symptômes (de la maladie), et aucun
d'entre eux ne s'est trouvé dans des situations risquées notamment
au contact de malades», a-t-il précisé. Ces coopérants travaillent dans
les domaines de l'agriculture, de la santé et du bâtiment. L'annonce
de leur rapatriement intervient alors que huit agents de santé chinois
ont été placés en quarantaine en Sierra Leone après avoir soigné des
malades d'Ebola.
APS
Même si, à la maison, tout va généralement bien, le sim-
ple fait de changer d’environnement, d’adopter un rythme
de vie différent, peut suffire à rendre un transit intestinal
capricieux. Et surtout ralenti. Si vous faites partie des per-
sonnes qui rencontrent ce problème (c’est souvent familial),
soignez votre hygiène «intestinale» dès le début du séjour.
Recréez votre petit rituel
Allez à la selle tous les jours à l’heure habituelle. Essayez
de recréer le petit rituel que vous aviez à la maison. Certains
vont systématiquement aux toilettes après le café du matin,
d’autres ont besoin de lecture… Surtout, si vous en avez la
possibilité, prenez votre temps. Et rien ne vous empêche,
pour donner un coup de pouce supplémentaire à votre tran-
sit, de trouver une petite place au fond de votre valise pour
un paquet de biscuits au son, un sachet de pruneaux, voire
une boîte de laxatifs conseillée par votre médecin ou votre
pharmacien.
Essayez de ne pas vous retenir
Il suffit parfois de sauter le petit déjeuner pour cause de
grasse matinée ou de se retenir car les toilettes du restau-
rant sont douteuses, pour passer à côté du bon moment, qui
varie d’une personne à l’autre. Or, attendre est un facteur
favorisant la constipation.
Les selles restent plus longtemps au contact des mu-
queuses du côlon, dont la fonction est de les déshydrater
afin de leur faire perdre un peu de volume. Résultat : trop
sèches, elles sont plus difficiles à expulser. Mieux vaut donc
ne pas remettre à plus tard votre besoin d’aller aux toilettes.
Glissez donc dans votre sac des lingettes désinfectantes pour
nettoyer la cuvette, un flacon de savon sans eau pour vous
laver les mains, des protège-cuvettes en papier jetables (en
pharmacie et parapharmacie).
Petite gym spécial transit
Répétez régulièrement 5 fois de suite cet exercice de res-
piration : inspirez puis expirez en contractant le périnée à
l’expiration, comme si vous essayez de retenir une envie
pressante.
Debout devant une table, ou un appui quelconque, pen-
chez-vous en avant, sans arrondir le dos. Posez les avant-
bras l’un sur l’autre sur le support puis placez le front sur
vos avant-bras. Sans reculer les pieds, tirez les fesses en ar-
rière le plus loin possible. Vous devez ressentir l’étirement
dans le haut du dos tout comme à l’arrière des jambes. Ba-
lancez-vous de gauche à droite sur vos hanches, contractez
le périnée, même si vous ne sentez pas grand-chose dans
cette position puis expirez par la bouche, sans arrondir le
dos. Observez votre ventre qui se rentre, juste par le souffle.
Laissez entrer l’air en relâchant le périnée, en ouvrant la
bouche et en laissant aller le ventre.
SAN
12
Mercredi 13
DK NEWS
CONSTIPATION OCCASIONNELLE
3 SOLUTIONS SIMPLES
La constipation vient régulièrement vous perturber lors de vos déplacements professionnels, vos séjours chez des
amis ou à l’hôtel ? Des moyens simples peuvent vous aider à réguler votre transit.
Constipation : un symptôme qui peut gâcher la vie
La constipation n'est pas une maladie, c'est un symptôme.
Elle concerne tous ceux qui sont insatisfaits lorsqu'ils vont à
la selle, soit parce qu'ils ont des envies peu fréquentes, soit
parce que les selles sont difficiles à évacuer. Une gêne sans
gravité mais parfois bien gênante. Toutes les solutions pour
s'en sortir. Chez certains, la constipation apparaît de temps
en temps au cours d'un voyage, d'un changement des habi-
tudes de vie ou du régime alimentaire, puis disparaît d'elle-
même après quelques jours. Mais chez d'autres, la
constipation ne se fait pas oublier : elle se manifeste réguliè-
rement et même parfois de façon chronique. Lorsque l'adap-
tation de l'hygiène de vie n'a pas d'effet, lorsque les
traitements classiques sont inefficaces, elle finit vraiment par
perturber la qualité de vie.
Il n'existe pas une mais des
constipations
Les médecins font la différence entre la constipation de
transit liée à une faible motricité du côlon et à des selles dures
et sèches. La constipation terminale, elle, est surtout une dif-
ficulté d'expulsion. Enfin, la constipation fonctionnelle
concerne ceux chez qui aucune cause n'est trouvée et pour
qui, dans certains cas, les symptômes peuvent avoir une ori-
gine psychique. Heureusement, des traitements existent et
soulagent la plupart du temps. Pour ceux qui n'en sont pas
satisfaits, il y a du nouveau du côté des médicaments, des ap-
proches non médicamenteuses et alternatives et enfin de la
chirurgie. Il faut donc gravir chacune des étapes du traite-
ment, une par une, pour trouver celle qui soulage efficace-
ment...
Ça peut se compliquer ?
Les constipations chroniques et intenses peuvent entraî-
ner une incontinence fécale ou même urinaire après des an-
nées d'efforts de poussées. Il faut donc consulter si une bonne
hygiène de vie et des laxatifs bien suivis semblent inefficaces.
La constipation est le plus souvent liée à de
mauvaises habitudes : on ne boit pas assez
d'eau, on ne prend pas son temps aux toi-
lettes, on ne bouge pas suffisamment…
Quelques conseils simples peuvent suffire à
vous soulager.
Règle 1 : buvez
Boire au moins 1,5 litre d'eau plate tout au
long de la journée aide à hydrater et donc à
ramollir les selles et permet une meilleure
évacuation, à condition qu'elle soit riche en
sels minéraux : magnésium, calcium, bicar-
bonates (Vittel ou Hépar par exemple). Si
vous n'êtes pas fan de l'eau, alternez avec des
jus de fruits pas trop sucrés – le sucre
constipe –, des soupes et un peu de café et de
thé.
Le matin en vous levant, buvez un grand
verre d'eau froide : il déclenche un réflexe de
contraction au niveau de l'intestin.
Règle 2 : respectez vos besoins
Une des règles primordiales pour ne plus
être constipé, c'est d'aller aux toilettes lorsque
vous en ressentez l'envie. Bien sûr vous vous
en doutez, mais cette recommandation est
pourtant souvent négligée. On contourne le
problème, on se retient parce que ce n'est pas
le bon moment, on ne trouve pas de toilettes…
Ecoutez votre corps. Essayez aussi d'aller aux
toilettes à heures fixes : votre organisme s'ha-
bitue peu à peu à des horaires réguliers.
Il est aussi important que vous preniez
votre temps, 15 minutes si nécessaire. Retar-
der ou négliger ce moment est le meilleur
moyen d'être constipé. Aux toilettes, vous
pouvez lire, écouter la radio, téléphoner…, ça
aide !
Règle 3 : bougez
Bouger stimule l'appareil digestif, ce qui
rend plus facile l'évacuation. Un métier et des
habitudes sédentaires n'arrangent donc rien
si vous êtes constipé. L'activité musculaire fa-
cilite le transit intestinal : marcher 30 mi-
nutes par jour ou faire quelques abdos
quotidiens permet d'améliorer la situation.
Vous pouvez aussi vous masser doucement le
ventre pour réveiller votre intestin.
L'acupression, la pression manuelle des
points d'acupuncture, peut aider à stimuler
les intestins. A l'aide du pouce et de l'index,
exercez une pression sur la partie reliant le
pouce et l'index de l'autre main pendant 2 mi-
nutes chaque jour, jusqu'à ce que le problème
disparaisse. Cette méthode est déconseillée
aux femmes enceintes.
Règle 4 : soyez vigilante en voyage
Changements d'habitudes, d'alimenta-
tion, difficultés à trouver des lieux adéquats
au bon moment… Il n'est pas rare d'être
constipé en voyage. Pour éviter ces désagré-
ments, dans l'avion ou le train, levez-vous ré-
gulièrement pour marcher. Soyez prévoyant
dès le début de votre séjour : buvez abondam-
ment tout au long de la journée, évitez le riz
et les pommes de terre les premiers jours,
préférez-leur des plats un tout petit peu épi-
cés. Enfin, avant de partir, glissez dans vos ba-
gages des laxatifs non irritants que vous
utiliserez dès que le problème commencera
à se manifester.
Si malgré ces mesures, les troubles persis-
tent, consultez votre médecin.
Luttez contre la constipation
a
NTÉ
DK NEWS
13
3 Août 2014
CONSTIPATION : adopter
la bonne alimentation
pour relancer le transit
La constipation est un problème que rencontrent beaucoup de femmes lorsqu’elles partent en
vacances car le changement des habitudes peut aussi perturber le transit intestinal. Il suffit
parfois simplement d’adapter son alimentation pour régler le problème. Voici quelques
conseils diététiques pour vous aider à relancer votre transit.
Comment définir la
constipation ?
Avoir du mal à aller à la selle,
c'est une chose. Souffrir vrai-
ment de constipation, c'en est
une autre. Pour les médecins, on
parle de constipation lorsque
l'on va à la selle moins de trois
fois par semaine, et cela sur une
durée de plusieurs semaines,
voire de plusieurs mois. Une
personne sur 5 a des problèmes
dont 1 femme sur 2. Vous pouvez
agir efficacement en buvant
beaucoup d'eau pour hydrater
vos selles et en changeant vos
habitudes alimentaires.
Légumes verts,
légumineuses et
fruits
Riches en fibres, ils régulent
le transit. Les fibres alimen-
taires ne sont pas digérées par
l'intestin : elles restent dans le
côlon et retiennent l'eau. Les
selles, ramollies, progressent
mieux. L'idéal serait d'en
consommer 20 à 35g par jour
(un fruit ou un légume par
repas). Mais attention, ces ap-
ports doivent être très progres-
sifs pour ne pas irriter les
intestins.
- Les légumes riches en fibres
: artichaut, aubergine, asperge,
carotte crue, courge, haricots
verts, tomate.
- Les fruits : agrumes, puis-
sants laxatifs quand pris à jeun,
fraise, kiwi, orange, papaye,
pomme, raisin, pruneau, poire,
figue.
- Les légumineuses : haricots
secs, lentilles (sauf si vous souf-
frez de ballonnements doulou-
reux).
- Les fruits secs oléagineux :
noix, amandes.
Quelques exemples : noix de
coco séchée = 23g, figue sèche =
18g, germes de blé = 17g, pru-
neau séché = 16g, pain complet =
8g, flocons d’avoine = 7g… pour
100g.
Aliment anti-
constipation : le son
Le son de blé est très riche en
fibres. On le retrouve dans cer-
taines céréales enrichies (All-
Bran : 23g). Il existe également
des biscuits au son et des pains
enrichis. En revanche, attention
aux pains multicéréales, sou-
vent irritants pour l'intestin.
L'apport de son doit être pro-
gressif et régulier : de 5g en 5g
jusqu'à 20g par jour, sous peine
d'être inefficace et d'entraîner
des ballonnements.
Les probiotiques : un allié
anti-constipation efficace
Ces bactéries qui stimulent le
développement d'autres micro-
organismes, améliorent le tran-
sit intestinal. Aussi, vous pouvez
tenter de diminuer la constipa-
tion en consommant des yaourts
contenant des bifidus actifs…
mais pas en très grand nombre.
Les probiotiques beaucoup plus
concentrés se trouvent en
(para)pharmacie : Bion 3®, Acty-
philus®, Triphidus®, Ima-
pro®…
Menu anti-
constipation
Ne laissez pas mal au ventre
et ballonnements gâcher votre
quotidien. Pour vous sentir plus
léger, voici quelques conseils
pour composer votre assiette.
Petit-déjeuner : un verre
d'Hépar ou de Vittel au réveil,
thé ou café, 2 kiwis, 2 tranches de
pain complet ou au son avec une
noisette de beurre ou 30g de cé-
réales complètes avec du lait
demi-écrémé, quelques
amandes ou des noix.
Déjeuner : un fruit en entrée,
une portion de protéines non
grasses (viande rouge ou
blanche, poisson) avec 400g de
légumes. En dessert, 1 yaourt.
Goûter : une petite boule de
pain complet et quelques pru-
neaux secs ou abricots secs. Ou
encore 1 yaourt et 1 pomme.
Dîner : des crudités ou une
soupe de légumes, une tranche
de jambon avec une portion de
lentilles, un petit morceau de
fromage et une compote de
fruits.
Astuces en plus :
La moutarde possède égale-
ment des effets laxatifs. Vous
pouvez vous en servir pour épi-
cer vos plats.
Remplacez le plus possible le
pain blanc par du pain riche en
fibres : blé, son, seigle, sarrasin,
avoine…
Dans vos recettes, remplacez
la farine blanche par de la farine
de blé entier.
Le magnésium : un oligo-élé-
ment anti-constipation
Cet oligo-élément est un
laxatif naturel : il rend les selles
plus liquides. On le trouve prin-
cipalement dans le chocolat, les
fruits secs, les céréales et le pain
complet, ainsi que, en moindre
quantité, dans les légumes secs
et les légumes verts, les
agrumes, les pommes, le pois-
son.
Des eaux minérales qui en
contiennent : Vittel et Hépar :
110mg/l, Badoit : 83mg/l, Vichy :
67mg/l, Contrex : 53mg/l…
Vous pouvez aussi faire des
cures :
- magnésium marin, Arko-
pharma, 9,50€ la boîte de 20 am-
poules (20 jours de cure).
- Magnésium avec vitamine
B6, Solgar, 10,10€ les 100 com-
primés.
Prenez des comprimés (40 à
50mg) 3 fois par semaine (dispo-
nibles en pharmacies et para-
pharmacies). Et aider le
magnésium à entrer dans la cel-
lule, en l'associant à de la silice
liquide (Dissolvurol® : 90
gouttes pour une bouteille d'eau
ou 30 gouttes avec un com-
primé).
Les aliments à éviter quand
on souffre de constipation
Certains aliments pris en
quantité importante peuvent ra-
lentir le transit : carottes cuites,
riz blanc, bananes, myrtilles,
coing.
D'autres se révèlent irritants
pour les intestins : rhubarbe,
oseille, prunes … A consommer
avec modération. Les pruneaux
sont constitués de beaucoup de
fibres (1g par fruit), mais aussi
de sorbitol et de diphénylisatine,
aux propriétés laxatives, tous
deux irritants pour l'intestin,
n'en abusez pas. 3 ou 4 pruneaux
par jour, c'est suffisant.
Evitez aussi eau et boissons
gazeuses, vin et jus de fruits su-
crés.
Le choix
des solutions
naturelles
Occasionnelle ou chronique, la constipa-
tion peut être soulagée par des méthodes
douces. Qu'il faut apprendre à utiliser à
bon escient.
Stress, fatigue, voyage, régime, prises de
médicaments, la constipation s'invite
souvent dans notre vie. Or, pour retrouver
un bon transit, il est utile de respecter
quelques règles : prendre ses repas à
heures fixes, pratiquer une activité phy-
sique régulière, par exemple en mar-
chant une heure par jour. Pensez
également à boire au moins 1 litre d'eau
riche en magnésium (Hépar) et à
consommer sans modération des ali-
ments riches en fibre comme les lé-
gumes, les fruits de saison, les céréales
complètes (maïs, riz, sarrasin…), le soja,
les amandes, les pruneaux et les figues.
La pratique du yoga ou du tai chi contri-
bue aussi au relâchement nécessaire. Et
que même rire à gorge déployée pro-
voque un excellent massage intestinal
naturel. Mais une constipation récente
qui dure, surtout après cinquante ans, est
un motif de consultation médicale.
L'homéopathie, des petites granules effi-
caces
- En cas de constipation lors de voyages,
Platina 5 CH, 5 granules 2 à 3 fois par jour.
- Une constipation avec une poussée hé-
morroïdaire, Collinsonia Canadensis 5
CH, 5 granules 2 à 3 fois par jour.
- En cas de constipation avec faux besoins
d'aller à la selle, Nux Vomica 9 CH, 5 gra-
nules 2 à 3 fois par jour.
- Si vous souffrez de blocage suite à une
chirurgie, Opium 9 CH, 5 granules 2 à 3
fois par jour.
Mais pour une constipation chronique, il
est utile de consulter un médecin homéo-
pathe afin d'avoir un traitement person-
nalisé.
Les plantes, des aides
toniques
Si vous aimez les tisanes, vous n'avez
que l'embarras du choix entre le psyl-
lium, la guimauve la Bardane, le Pissenlit,
l'Artichaut, (Herbier de France entre 2 et
4 €).Vous pouvez également faire une
cure de radis noir auquel vous ajouterez
un jus de citron, 1 ampoule par jour pen-
dant 21 jours avec un arrêt d'une semaine.
(Fitoform radis noir 10,50 €, Superdiet
radis noir 11,85 €).
Les graines de lin traiteront plus la
constipation chronique. Mettre 1 cuillère
de graines de lin, écrasées dans un verre
d'eau et boire 2 à 3 fois par jour, On peut
aussi les prendre seules, les ajouter à du
yaourt, du muesli ou en tisane.
Les huiles essentielles,
un soulagement par les
massages
-En cas de constipation occasionnelle,
ayez le réflexe huile essentielle (HE) de
gingembre. On l'avale : 1 goutte HE dans
une cuillère d'huile végétale alimentaire
avant les repas. On se masse : 2 gouttes
d'HE pures sur le ventre*.
-Si vous souffrez de constipation chro-
nique, optez pour la formule complète à
avaler : 2 gouttes d'HE d'estragon, 2
gouttes d'HE de citron, 2 gouttes d'HE de
romarin à Verbenone dans une cuillère
d'huile végétale alimentaire avant les
repas. On se masse avec la formule re-
laxante:1 goutte d'HE de petit grain biga-
rade, 1 goutte d'HE de gingembre, 1 goutte
d'HE de basilic exotique dans 2 gouttes
d'huile végétale de macadamia*.
Les massages seront à faire dans le
sens des aiguilles d'une montre deux fois
par jour pendant 1 semaine.
I
n
t
o
p
s
a
n
t
é
.
f
r
Utiliser l’aromathérapie pour relancer le transit
Certaines huiles essentielles peuvent
vous aider à relancer votre transit, que ce
soit sous forme de massage ou en
traitement oral.
Traitement local
Massez doucement tout le ventre, dans le
sens des aiguilles d'une montre, avec la
préparation suivante :
-2g d'huile essentielle (une demi-cuillère
à café) de sauge officinale, de thym et de
genévrier
-30g (8 c. à soupe) d'huile de tournesol ou
d'huile de carthame
Renouvelez l'opération 1 à 2 fois dans la
journée si nécessaire.
Mélangez 5 gouttes d'huile essentielle de
basilic à 10 gouttes d'huile végétale.
Appliquez 2 à 3 fois par jour dans le bas du
dos et sur le ventre.
Traitement oral
Prenez 1 goutte d'huile essentielle de
sauge, thym et genévrier au moment du
repas, soit dans un grand verre d'eau ou
de jus de fruits, soit dans 1c. à café d'huile
d'olive, ou bien de miel de lavande, ou
tout simplement dans un peu de mie de
pain. Renouvelez 1 à 2 fois dans la
journée.
Versez 1 goutte d'huile de gingembre
dans 1 c. à café d'huile d'olive. Prenez ce
mélange 3 fois par jour pendant quelques
jours.
-
-
t
a
-
AFRIQUE
Mercredi 13 Août 2014 DK NEWS
14
ALGÉRIE-SAHARA OCCIDENTAL
L'intensification de la coopération sécuritaire
entre les Etats du Maghreb soulignée
par le gouvernement sahraoui
Lors d'une conférence ani-
mée lundi dans le cadre de
l'université d'été des cadres
sahraouis organisée à Bou-
merdes, le secrétaire d'Etat à
la Documentation et à la sécu-
rité, M. Brahim Ahmed Mah-
moud a insisté sur la nécessité
d'«intensifier la coopération
entre les pays de la région
pour faire face aux menaces
sécuritaires», a rapporté
l'Agence de presse sahraouie.
«L'exportation de drogues par
le Maroc vers la région du
Maghreb représenterait une
menace pour la sécurité et la
stabilité de la région», a estimé
le responsable sahraoui.
M. Brahim Ahmed Mah-
moud a appelé, dans ce cadre,
les pays du Maghreb à «pren-
dre conscience des dangers
qui menacent la paix et la sta-
bilité dans la région» souli-
gnant la nécessité d'«intensi-
fier la coopération sécuritaire
pour faire face à ce type de me-
naces». Le Royaume maro-
cain «exporte de la drogue
vers la région du Maghreb
dans le but de la déstabili-
ser», a-t-il poursuivi. Pour le
responsable sahraoui, les ri-
chesses naturelles que recèle
les pays de la région du Ma-
ghreb sont à même de contri-
buer à l'«édification d'un Ma-
ghreb uni» ajoutant que les six
pays sont en mesure de for-
mer un «ensemble écono-
mique et politique de poids en
Afrique du Nord et dans le
monde».
Le secrétariat d'Etat améri-
cain et l'ONU avaient souligné,
dans leurs derniers rapports
sur le trafic de drogue, que le
Maroc «n'est pas seulement le
principal pourvoyeur de can-
nabis mais constitue aussi
une «région de transit» de la
cocaïne en provenance d'Amé-
rique latine vers l'Europe».
Dans un autre rapport sur
la «stratégie de contrôle inter-
national des drogues», le se-
crétariat d'Etat américain a
précisé que le Maroc reste le
«principal exportateur de can-
nabis».
L'ONUCD a, de son côté, af-
firmé que la Maroc est le prin-
cipal producteur et pour-
voyeur mondial de cannabis.
Il constitue aussi le plus grand
exportateur de drogues saisies
en Europe. Par ailleurs, l'or-
ganisme international a fait
savoir que plus de 82% du to-
tal de la drogue saisie par les
services de douanes dans le
monde proviennent du Ma-
roc.
Selon le rapport, 129
tonnes de cannabis ont été
saisies dans les régions fron-
talières du Maroc prêtes à
être exportées vers les pays
voisins. Aussi, 83 tonnes ont
été saisies en Egypte et 33 au
Burkina Faso, selon le journal
Al Mouhit égyptien.
Le gouvernement sahraoui a mis l'accent sur la nécessité d'intensifier la coopération sécuritaire
entre les Etats du Maghreb pour faire face aux menaces sécuritaires qui les guettent du fait de la
poursuite par le Maroc de l'exportation de la drogue vers les pays de la région.
Politique expansionniste du Maroc
et drogue, principales menaces pour la paix
et la stabilité au Maghreb
La politique expansionniste du Maroc
et l'exportation de la drogue constituent
les principales menaces pour la paix et la
stabilité dans la région du Maghreb, a rap-
porté l'Agence de presse sahraouie (SPS),
citant le secrétaire d'Etat à la documen-
tation et à la sécurité, Brahim Ahmed
Mahmoud. «La politique expansionniste
qu'adopte le royaume du Maroc au détri-
ment des pays voisins avait, par le passé,
grandement contribué à l'encourage-
ment de l'occupation étrangère des pays
maghrébins» et «a actuellement ouvert la
voie à l'ingérence étrangère dans les af-
faires de certains pays», a déclaré le mi-
nistre sahraoui lors d'une conférence
intitulée «les menaces sécuritaires dans
la région du Maghreb» animée dans le ca-
dre de l'Université d'été des cadres de
l'Etat sahraoui qui se tient dans la wilaya
de Boumerdès.
Le royaume du Maroc «viole les usages
africains et internationaux consistant à
respecter les frontières héritées de la
colonisation», a-t-il rappelé.
Atravers la production et l'exportation
de la drogue, le Maroc «contribue au fi-
nancement des groupes terroristes et
des réseaux du crime organisé activant au
nord du Mali et dans la région du Sahel
africain».
Les statistiques d'organisations in-
ternationales affirment que «le Maroc
produit annuellement 760.000 tonnes de
cannabis, soit 48% de la production mon-
diale de cannabis», classant le Maroc à la
tête des pays producteurs et exporta-
teurs de cette substance à l'échelle mon-
diale.
Dans le même contexte, il a rappelé
que les autorités algériennes avaient
saisi au cours du premier semestre 2014
près de 60 tonnes de kif traité en prove-
nance du Maroc.
Atravers l'exportation de la drogue vers
les pays de la région, le Maroc vise la des-
truction du « tissu social des pays maghré-
bins et la déstabilisation de la région
tout entière» soulignant «l'implication
d'officiers marocains et des membres
de la famille royale du Maroc dans le tra-
fic de drogue». Le ministre sahraoui a en
outre indiqué que le Maroc «finance le
terrorisme et les groupes terroristes qui
pratiquent le trafic d'armes et de drogue»,
ce qui fragilise, a-t-il dit «le développe-
ment socio-économique dans la région».
Les unités de l'Armée de libération po-
pulaire sahraouie avaient saisi des quan-
tités «considérables» de résine de canna-
bis en provenance du Maroc estimées à
975 kg en 2012 et 2013 et au cours du pre-
mier semestre 2014», a rappelé SPS.
MOZAMBIQUE
Gouvernement
et opposition
d'accord sur
les conditions
de paix
Le gouvernement mozambicain et la
Renamo, principal parti d'opposition
armé, sont d’accord sur les termes d'un ac-
cord de paix qui mettrait fin à presque deux
ans d'accrochages réguliers, a-t-on an-
noncé lundi soir de sources concordantes
à Maputo.
Cet accord devrait permettre d'assainir
le climat à l'approche de l'élection prési-
dentielle d'octobre, à laquelle le chef de la
Renamo a l'intention de participer. L'ac-
cord a été annoncé par la députée d'oppo-
sition Yvone Soares, qui affirme que les
deux parties sont prêtes «à cesser les com-
bats». Des combattants de la Renamo se-
ront intégrés aux forces de sécurité natio-
nales, comme le demandait la Renamo, et
une amnistie accordée aux combattants
impliqués dans les violences de ces deux
dernières années. «L'accord a été signé ce
lundi. Tout est en place pour qu'il soit dis-
cuté mercredi au parlement», a déclaré M
me
Soares à l'AFP. La réintégration des com-
battants d'opposition dans les forces gou-
vernementales doit être actée par une loi.
L'agence de presse officielle AIM a
confirmé l'accord de principe, sans en
donner les détails. «Ce n'est pas la fin de no-
tre travail, mais un pas important vers la
paix et la stabilité dans notre pays et le bien-
être de notre peuple», a déclaré le chef de
la délégation de la Renamo Saimone Ma-
cuiana, cité par AIM.
Le Frelimo, aujourd'hui au pouvoir,
et la Renamo se sont livrés une dévastatrice
guerre civile durant 16 ans, qui a pris fin
en 1992. La paix revenue, la Renamo -- une
ancienne guérilla antimarxiste -- est deve-
nue le premier parti d'opposition, mais a
perdu du terrain à chaque élection, de 47%
des voix en 1999 à 16% en 2009.
Elle accuse le Frelimo au pouvoir de
s'accaparer tout le produit des richesses du
pays.
Aide militaire
américaine de
10 M USD à la
France pour
lutter contre le
«terrorisme»
en Afrique
Le président Barack Obama a donné son
feu vert lundi à une aide militaire améri-
caine de 10 millions de dollars à la France
pour la soutenir dans «ses opérations an-
titerroristes» au Mali, au Tchad et au Ni-
ger. Cette somme sera allouée à des opé-
rations «de transport aérien et de ravitail-
lement en vol demandées par la France en
soutien à ses opérations antiterroristes
dans ces pays», précise Edward Price, un
porte-parole du Conseil de sécurité natio-
nale de la Maison-Blanche.
La France a lancé en janvier 2013 une
vaste opération militaire au Mali. Depuis
le 1
er
août, les forces militaires françaises
ont été reconfigurées dans cette région
dans le cadre de l'opération Barkhane dé-
diée à la lutte contre le terrorisme au Sa-
hel.
Cette nouvelle force dont l'état-major
sera installée dans la capitale tchadienne
mobilise environ 3.000 militaires et fu-
sionne également le dispositif Epervier et
Sabre déployés au Tchad et au Burkina
Faso.
APS
Le nouveau Premier mi-
nistre centrafricain Maha-
mat Kamoun, nommé di-
manche par la présidente
Samba Panza pour relancer
la transition, aura pour
priorité «la sécurité» et «la
restauration de l'Etat», a-t-
il déclaré lundi à Bangui.
M. Kamoun travaillera
autour de «quatre axes ma-
jeurs», avec en premier
lieu «la sécurité et la restau-
ration de l'autorité de
l'Etat», a-t-il expliqué au
cours d'une conférence de
presse. «Vous avez les ques-
tions d'assistance huma-
nitaire, les défis humani-
taires qu'il faut relever.
Vous avez aussi la réconci-
liation nationale. Et la re-
lance économique et des
activités dans l'administra-
tion, et enfin la prépara-
tion des élections» géné-
rales en 2015, a énuméré
M. Kamoun. La présidente
de la transition Catherine
Samba Panza a nommé di-
manche M. Kamoun,
comme nouveau Premier
ministre pour diriger la
transition «Notre tâche sera
de poursuivre dans la direc-
tion» déjà prise par le Pre-
mier ministre démission-
naire André Nzapayéké,
avec comme «objectif im-
médiat de mettre en place le
(nouveau) gouvernement»,
a ajouté M. Kamoun.
CENTRAFRIQUE
«La sécurité» et «la restauration de l'Etat»,
priorités du nouveau Premier ministre
MONDE 15 Mercredi 13 Août 2014 DK NEWS
SOUDAN DU SUD
Washington condamne
les «tergiversations» des belligérants
Le secrétaire d'Etat américain John
Kerrya critiqué dans des termes forts les
deux factions pour ne pas avoir été capa-
bles d'engager un processus de paix, et
appelé les instances africaines de la ré-
gion à intervenir. En vertu d'un accord
signé en mai, le président Salva Kiir et
l'ancien vice-président Riek Machar de-
vaient former un gouvernement au plus
tard dimanche.
Mais l'ultimatum a expiré, sans même
laisser entrevoir une possibilité de réso-
lution du conflit meurtrier qui oppose les
deux camps. «Les ultimatums se succè-
dent et des gens innocents continuent de
mourir», a souligné M. Kerry, dans un
communiqué. «Il est temps de mettre un
terme aux tergiversations et aux re-
ports».
Selon lui, malgré les «meilleurs ef-
forts» de l'équipe de médiation de l'orga-
nisation est-africaine Igad (Autorité in-
tergouvernementale pour le dévelop-
pement), «aucune des parties ne s'est en-
gagée sérieusement dans des négocia-
tions de paix».
«C'est un scandale et une insulte pour
le peuple du Soudan du Sud», a dit M.
Kerry. «Les dirigeants leur font défaut en-
core et encore. Des négociations de paix
se déroulent en Ethiopie depuis six mois,
et pendant ce temps-là la population
du Soudan du Sud continue de souffrir
et la guerre se poursuit», a-t-il relevé.
Plusieurs milliers de personnes ont été
tuées et plus de 1,5 million d'autres ont
fui les combats qui sévissent depuis sept
mois entre les forces gouvernementales,
des déserteurs et des milices tribales.
John Kerry a condamné les combats
dans la région de Maban (nord), où six
employés humanitaires ont été tués la se-
maine dernière, incitant l'ONU à évacuer
plus de 200 personnes qui portaient as-
sistance à 127.000 réfugiés soudanais.
«Ces assassinats accentuent davantage
l'énorme besoin d'aide humanitaire
pour les 3,9 millions de Soudanais du Sud
qui ont désespérément besoin d'assis-
tance alimentaire pour survivre et qui
continuent de vivre dans la crainte de la
violence», a poursuivi le secrétaire d'Etat.
Rappelant que les dirigeants des pays
de la région avaient menacé de prendre
des sanctions faute d'accord de paix, M.
Kerry a demandé à «l'Igad et à l'Union
africaine de prendre immédiatement
les mesures appropriées pour apporter
la paix au peuple du Soudan du Sud».
Les Etats-Unis ont fermement condamné lundi les «tergiversations» des belligérants au Soudan
du Sud, qui ne sont pas parvenus à constituer un gouvernement d'union dans les délais
impartis, et appelé les instances africaines de la région à intervenir.
Le président sou-
danais Omar el-Bé-
chir, 70 ans, a été
opéré du genou à
Khartoum lundi, la
deuxième opération
du genre en trois
mois. «Le président
de la République a
subi avec succès une
opération du genou
gauche» à Khartoum,
a rapporté l'agence
officielle Suna, en ci-
tant un responsable
de la présidence.
La même équipe
médicale l'avait opéré
du genou droit en
mai, a ajouté SUNA
précisant que le pré-
sident aurait besoin
de temps pour se ré-
tablir.
Nouvelle opération
au genou pour le
président el-Béchir
TUERIE DE MARIKANA
Des manifestants
perturbent
l'audition du vice-
président
Des manifestants ont perturbé lundi
l'audition du vice-président sud-africain,
entendu dans le cadre de l'enquête sur la fu-
sillade policière de Marikana qui a fait 34
morts parmi des mineurs en grève en août
2012. «Du sang sur les mains !», «Ramaphosa
doit démissionner!» ont crié des manifes-
tants durant l'audition du vice-président Cy-
ril Ramaphosa, entendu en tant qu'ancien
membre du conseil d'administration du
groupe minier britannique Lonmin.
Le chahut a conduit le juge Ian Farlam,
responsable de la commission d'enquête,
à interrompre brièvement l'audience. «C'est
une grave faute de comportement qui ne
peut être tolérée dans une société civilisée»,
a déclaré M. Farlam, menaçant les protes-
tataires de les expulser de la salle.
M. Ramaphosa a été mis en cause pour
avoir demandé, la veille de la fusillade, le re-
cours à la force publique pour rétablir
l'ordre sur le site minier de Marikana,
alors en grève.
Dans un courriel, un haut responsable
de Lonmin l'avait pressé d'user de son «in-
fluence» auprès des autorités. «Je n'ai cher-
ché à aucun moment à imposer un type
d'action à entreprendre, excepté ce que je
pensais être (du) devoir» des autorités, a ex-
pliqué M. Ramaphosa, disant avoir voulu
empêcher que «la situation ne dégénère
dans des violences et des pertes de vies sup-
plémentaires».
Le vice-président actuel a admis avoir
contacté à l'époque les ministères des
Mines et de la Défense pour les exhorter à
réagir, mais a nié tout appel à une répres-
sion violente. Les jours précédant le drame,
des violences avaient fait dix morts, notam-
ment deux vigiles employés par Lonmin et
deux policiers tués à la machette. Le 16 août
2012, 34 mineurs avaient été abattus par la
police à Marikana, et plus de 70 blessés.
La commission d'enquête sur Marikana
n'a débouché à ce jour sur aucune sanction,
alors que cette tuerie est la fusillade policière
la plus grave jamais survenue depuis la fin
du régime raciste d'apartheid il y a 20 ans.
M. Ramaphosa, membre du conseil d'admi-
nistration de Lonmin jusqu'en janvier 2013,
est devenu vice-président du pays après les
élections de mai dernier.
Syrie
Au moins dix
morts dans des
raids aériens de
l'armée à Alep
Au moins dix personnes ont été tuées
lundi dans des raids aériens de l'armée
syrienne sur un quartier rebelle d'Alep
(nord), a rapporté l'Observatoire syrien
des droits de l'homme (OSDH). «Dix civils,
dont un homme, sa femme et leurs deux
enfants, ainsi que trois autres enfants et
une femme ont péri lorsque cinq barils
d'explosifs sont tombés sur le quartier de
Bab al-Naïrab», a indiqué l'OSDH.
Le quartier de Bab al-Naïrab est situé
dans le Vieux Alep, divisé comme la ville
entre le régime et les rebelles depuis
l'été 2012. Samedi, au moins 16 civils ont
été tués dans des bombardements à Alep,
où les forces du régime ont utilisé des ba-
rils d'explosifs.
Ces raids des forces du régime se
poursuivent malgré une résolution du
Conseil de sécurité de l'ONU le 22 fé-
vrier appelant en particulier à ce que les
armes ne soient plus utilisées sans discer-
nement dans les zones civiles. La guerre
en Syrie a fait plus de 170.000 morts et
forcé près de la moitié des habitants à
quitter leurs maisons.
APS
L'Union européenne par la voix de son pré-
sident de la Commission, José Manuel Bar-
roso, amislundi engardeleprésident russeVla-
dimir Poutine contre toute intervention en
Ukraine, lors d'une discussion téléphonique a
annoncéuncommuniqué. «M. Barrosoamisen
garde contre toute intervention unilatérale en
Ukraine, quel quesoit lemotif, ycomprishuma-
nitaire», selon un communiqué rendu public.
L'idée d'une mission humanitaire russe est
«fermementrejetée»parlesOccidentaux, qui ac-
cusent Moscou «d'alimenter la rébellion en
Ukraine en lui fournissant des armes» et crai-
gnent «une intervention déguisée sous pré-
texte d'une mission d'assistance aux civils».
LaRussieatout demêmedécidédel'«envoie
encoopérationaveclesreprésentantsduComité
international de la Croix-Rouge un convoi hu-
manitaireenUkraine», apréciséleKremlindans
un communiqué publié juste après l'entretien
téléphoniqueentreVladimirPoutineet JoséMa-
nuel Barroso. Moscou se serait déjà entendue
avec Kiev pour que la Croix-Rouge mène une
mission humanitaire dans l'est de l'Ukraine, et
espère que «les Occidentaux ne mettront pas de
bâtons dans les roues», avait indiqué le minis-
tre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
«J'espère que, dans un proche avenir, cette
action humanitaire aura lieu sous les auspices
du Comité international de la Croix-Rouge.
Nous nous sommes mis d'accord avec les diri-
geantsukrainienssurtouslesdétails», adéclaré
le ministre, cité par l'agence de presse Ria No-
vosti.
LeprésidentukrainienPetroPorochenkoaévo-
qué lundi la participation de la Russie à une mis-
sion internationale dans l'est de l'Ukraine sous
l'égide de la Croix-Rouge, dans un entretien télé-
phonique avec son homologue américain, Ba-
rack Obama. «Le président américain a soutenu
l'initiative du président ukrainien concernant
une mission internationale pour Lougansk sous
l'égideducomitéinternational delaCroix-Rouge
avec la participation de l'UE, de la Russie, de l'Al-
lemagneet d'autrespartenaires», adéclarélapré-
sidenceukrainiennedansuncommuniqué. «Ba-
rackObamaaconfirmél'intentiondesEtats-Unis
de prendre une part active dans une mission hu-
manitaireinternationale», selonlamêmesource.
SelonlaMaison-Blanche, M. Obamaanotélaca-
ractère «urgent» de cette mission humanitaire. Il
aparailleursencouragésonhomologueukrainien
«à continuer à faire preuve de retenue et de pru-
dence dans les opérations militaires afin d'éviter
les victimes civiles». Les deux dirigeants ont éga-
lement souligné, comme l'avait fait M. Obama sa-
medi lors d'un appel avec la chancelière alle-
mande Angela Merkel, que «toute intervention
russeenUkrainesansl'autorisationexpresseetfor-
melledugouvernement ukrainienserait inaccep-
table».
Lougansk est l'une des capitales régionales et
places-fortes des insurgés où les autorités dé-
noncent un«blocus»et unesituation«critique»de-
puisneuf jours, alorsquelavillen'aplusd'électri-
cité, d'eaucouranteouderéseautéléphonique, et
que l'essence et les réserves de nourriture s'épui-
sent rapidement.
Porochenko
s'entretiendra
avec Obama
au Sommet de
l'Otan le 4 et 5
septembre
Le président ukrainien Petro
Porochenko s'entretiendra avec
son homologue américain Ba-
rack Obama en marge du Som-
met del'Otanprévules4et 5sep-
tembreàNewport, auRoyaume-
Uni, a annoncé lundi la prési-
dence ukrainienne.
«Les présidents des Etats-
Unis et de l'Ukraine se sont en-
tendussurunerencontrebilaté-
rale lors du sommet de l'Otan»,
indique un communiqué de la
présidence diffusé après une
conversationtéléphoniqueentre
les deux chefs d'Etat.
L'UE met en garde Poutine
contre toute intervention
Porochenko évoque avec Obama
la participation russe à une mission
R u s s i e - U k r a i n e
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS MONDE 16
I r a k
Washington livre des armes
aux forces kurdes pour
combattre les jihadistes
Les Etats-Unis livrent des armes aux peshmergas, les forces kurdes
qui combattent les jihadistes de l'Etat islamique au nord de l'Irak,
a annoncé le département d'Etat lundi. «Nous collaborons avec le
gouvernement irakien pour envoyer des armes aux Kurdes, dont ils
ont très vite besoin. Les Irakiens procurent des armes de leurs stocks,
et nous faisons la même chose, nous leur fournissons des armes de
nos stocks», a déclaré Marie Harf, une porte-parole de la diploma-
tie américaine, sur CNN. Elle a précisé que ces livraisons ont com-
mencé la semaine dernière, sans toutefois détailler le type d'armes
livrées. Deux ans et demi après le retrait de leurs troupes, les
Etats-Unis ont commencé vendredi à frapper des cibles de l'Etat is-
lamique pour contrer leur avancée vers le Kurdistan irakien et pro-
téger le consulat américain d'Erbil, la capitale de la région autonome
du Kurdistan. La crise qui touche l'Irak a poussé le gouvernement
fédéral de Baghdad et le Kurdistan à coopérer, a souligné Marie Harf.
«Celle collaboration entre les forces irakiennes et kurdes atteint des
niveaux sans précédent. C'est quelque chose que nous n'avions ja-
mais observé par le passé. Ils s'entraident», a-t-elle insisté.
Obama salue avec force la nomination
d'un nouveau Premier ministre
Le président américain Ba-
rack Obama a salué lundi avec
force la nomination d'un nou-
veau Premier ministre en Irak,
dans une allocution.
«Aujourd'hui, l'Irak a fait un
pas en avant prometteur», a af-
firmé M.Obama qui s'exprimait
depuis l'île de Martha's Vineyard,
dans le Massachusetts (nord-est),
où il passe des vacances en fa-
mille.
Le président, qui a précisé
qu'il avait promis par téléphone
son «soutien» au nouveau Pre-
mier ministre Haïdar al-Abadi, a
appelé «tous les dirigeants poli-
tiques irakiens à travailler pacifi-
quement dans les jours à venir».
Il a souligné la nécessité de for-
mer, aussi rapidement que pos-
sible, un gouvernement «qui re-
présente les intérêts légitimes
de tous les Irakiens et qui puisse
unir le pays dans la lutte contre
l'Etat islamique» (EI). M. Maliki,
mis en cause depuis plusieurs
mois par l'administration améri-
caine qui critique sa politique
confessionnelle, a jugé lundi que
la nomination de son successeur
constituait une violation de la
Constitution, et vivement dé-
noncé le rôle de Washington dans
sa mise à l'écart.
Réaffirmant une nouvelle fois
qu'il n'y avait «pas de solution
militaire américaine» à la crise
que traverse l'Irak, M. Obama a
souligné que les nouveaux diri-
geants irakiens auraient la lourde
tâche de «regagner la confiance»
du peuple.
Hollande et
Erdogan
appellent à
«un
gouvernement
d'union
nationale»
Les présidents français,
François Hollande, et turc,
Recep Tayyip Erdogan, ont
eu un entretien lundi au
cours duquel ils sont sou-
haité que le nouveau Pre-
mier ministre irakien, Haï-
dar al-Abadi, «puisse rapi-
dement former un gouver-
nement d'union natio-
nale», a annoncé l'Elysée.
Ils ont également «mar-
qué leur préoccupation sur
l'évolution de la situation
en Syrie et en Irak et ont fait
part de leur détermination
à poursuivre la mobilisa-
tion de la communauté in-
ternationale afin notam-
ment de répondre à l'ur-
gence humanitaire», ajoute
la présidence dans un com-
muniqué.
MM. Hollande et Erdo-
gan «ont exprimé leur plein
soutien aux efforts du pré-
sident de la République
d'Irak, M. Fouad Massoum,
ainsi qu'au président du
Parlement, M. Salim Al-
Joubouri».
Lors de leur entretien,
MM. Hollande et Erdogan
«ont mis en avant la né-
cessité que soient rapide-
ment créées en Irak les
conditions politiques per-
mettant de lutter efficace-
ment contre l'Etat isla-
mique et de répondre aux
aspirations de l'ensemble
de la population du pays».
M. Hollande a par ail-
leurs félicité M. Erdogan
«pour sa victoire au pre-
mier tour de l'élection pré-
sidentielle du 10 août et l'a
assuré de son engagement
à approfondir et à renforcer
la relation bilatérale».
APS
Le deuxième largage
d'aide britannique
interrompu
pour raisons de sécurité
La deuxième mission britan-
nique qui devait parachuter de
l'aide humanitaire aux civils pour-
suivis par les jihadistes dans le
nord de l'Irak a dû être interrom-
pue pour raisons de sécurité lundi,
a annoncé la Royal Air Force. La
priorité va à la sécurité de civils.
«Vu le nombre de personnes sur
les zones de largage ce matin,
l'équipage a pris la décision res-
ponsable de ne pas procéder aux
parachutages afin de ne pas met-
tre en danger la vie des personnes
sur le site», a souligné un porte-pa-
role de la RAF. «Nous allons procé-
der dès que possible à de nou-
veauxparachutages»devivreset de
matériel de survie, a ajouté la
même source, laissant entendre
qu'ils auraient lieu dans les 24
heures. Deux Hercules C130
étaient partissamedi duRoyaume-
Uni pour venir en aide civils blo-
qués dans les montagnes de Sin-
jar. Un des deux avions a largué di-
manche 6.000 litres d'eau potable
et 240 lampes solaires pouvant
également servir à recharger des
téléphones portables.
Le nouveau Premier ministre
indien en visite au Cachemire
Le nouveau Premier ministre
indien, le nationaliste hindou
Narendra Modi, en visite au Ca-
chemire, a accusé hier le Pakistan
de mener «une guerre par procu-
ration» dans cette région divisée
entre les deux pays voisins.
Une dizaine de groupes ar-
més combattent les forces in-
diennes depuis 1989 pour obtenir
l'indépendance ou le rattache-
ment au Cachemire pakistanais.
La confrontation a fait des milliers
de morts, principalement civils.
Modi est arrivé mardi matin dans
la ville de Leh, selon son compte
Twitter.Il doit se rendre dans le
district de Kargil, devenant ainsi
le premier Chef de gouverne-
ment indien à se rendre dans
cette région troublée depuis une
incursion pakistanaise qui faillit
provoquer une guerre entre les
deux nations ennemies en 1999.
Lundi, le Pakistan a convoqué
un haut diplomate indien après
des tirs à la frontière, près de la
ville de Sialkot (est), qui auraient
fait un mort civil, selon Islamabad.
Les autorités pakistanaises ont ac-
cusé New Delhi d'avoir «violé le
cessez-le-feu» en vigueur depuis
2003.
Malgré la trêve, des incidents
sporadiques se produisent le long
de la «ligne de contrôle». Deux des
trois guerres entre les voisins ont
concerné le Cachemire.
Le SG de l'ONU salue la
nomination d'un nouveau
Premier ministre en Irak
Le secrétaire général des Na-
tions unies Ban Ki-moon a salué
lundi la nomination d'un nouveau
Premier ministre en Irak, affir-
mant que cette décision représen-
tait «un pas en avant vers la forma-
tion d'un gouvernement» dans ce
pays.
La nomination d'Haïdar al-
Abadi au poste de Premier minis-
tre est conforme à la Constitution
irakienne et représente «un pas
en avant vers la formation d'un
gouvernement en Irak», a estimé
M. Ban, selon un communiqué de
son porte-parole.
Le chef de l'ONU a également
exhorté «tous les partis politiques
et leurs sympathisants à mainte-
nir le calme et à respecter le pro-
cessus politique guidé par la
Constitution». Le président ira-
kien Fouad Massoum a chargé
lundi Haïdar al-Abadi de former
le nouveau gouvernement, pour
succéder à Nouri al-Maliki.
Les Etats-Unis ont exprimé
dimanche un soutien ferme au
président irakien, peu après l'an-
nonce par le Premier ministre
Nouri al-Maliki qu'il allait dépo-
ser une plainte contre Fouad Ma-
soum pour avoir violer la Consti-
tution. Les Etats-Unis ont lancé
ces derniers jours une campagne
de frappes aériennes pour empê-
cher l'avance des combattants de
l'Etat islamique, qui se sont rap-
prochés d'Erbil, la capitale du
Kurdistan irakien.
Téhéran exprime son soutien
à la nomination du nouveau
Premier ministre irakien
L'Iran apporte son
soutien à la nomina-
tion du nouveau Pre-
mier ministre irakien
Haïdar al-Abadi, a dé-
claré mardi le secré-
taire du Conseil su-
prême de la sécurité
nationale, Ali Sham-
khani, selon des pro-
pos rapportés par
l'agence de presse ira-
nienne, Fars. «La Ré-
publique islamique
d'Iran soutient le pro-
cessus légal qui a été
menépourlanomina-
tion du nouveau Pre-
mier ministre ira-
kien», a déclaré M.
Shamkhani qui est
aussi le représentant
duguidesuprêmeira-
nien, l'ayatollah Ali
Khamenei, au sein de
ce conseil. Le prési-
dent irakien Fouad
Massoum a chargé
lundi le chiite Haïdar
al-Abadi de former le
nouveau gouverne-
ment. Haïdar était
jusqu'ici le premier
vice-président duPar-
lement. Le nouveau
chefdugouvernement
irakienauralatâcheti-
tanesque de sortir le
pays de la guerre avec
les éléments de l'Etat
islamique et de le sau-
ver de l'éclatement.
Mercredi 13 Août 2014
P R O G R A M M E D U J O U R
06:00 Jeunesse : Les mystérieuses cités d'or
06:30 Jeunesse : TFou
08:35 Culture Infos : Météo
08:40 Culture Infos : Téléshopping
09:15 Culture Infos : Météo
09:20 Série TV : Une histoire, une urgence
09:50 Série TV : Une histoire, une urgence
10:20 Série TV : Au nom de la vérité
10:50 Série TV : Au nom de la vérité
11:20 Série TV : Au nom de la vérité
11:50 : Petits plats en équilibre été
12:00 Divertissement : Les douze coups de
midi
12:50 Sport : L'affiche du jour
13:00 Culture Infos : Journal
13:40 : Petits plats en équilibre été
13:45 Culture Infos : Au coeur des Restos du
coeur
13:47 Culture Infos : Météo
13:50 Culture Infos : Météo des plages
13:55 Divertissement : Joséphine, ange gar-
dien
15:35 Série TV : Nos chers voisins
16:35 Divertissement : Quatre mariages pour
une lune de miel
17:25 Divertissement : Bienvenue chez nous
PROGRAMMES DU SOIRHAUT DE PAGE
19:00 Divertissement : Au pied du mur
19:55 Culture Infos : Météo
20:00 Culture Infos : Journal
20:30 Autre : Tirage du Loto
20:35 : Petits plats en équilibre été
20:40 Culture Infos : Météo
20:45 Série TV : Pep's
20:55 Série TV : Mentalist
21:40 Série TV : Mentalist
22:25 Série TV : Mentalist
23:15 Série TV : Mentalist
06:15 Série TV : Y'a pas d'âge
06:30 Culture Infos : Journal
06:35 Culture Infos : Télématin
06:57 Culture Infos : Météo 2
07:00 Culture Infos : Journal
07:10 Culture Infos : Télématin (suite)
08:00 Culture Infos : Journal
08:10 Culture Infos : Télématin (suite)
09:35 Culture Infos : Météo des plages
09:36 Divertissement : Dans quelle éta-gère
09:40 Série TV : Des jours et des vies
10:00 Série TV : Amour, gloire et beauté
10:30 Culture Infos : Le jour où tout a basculé
10:50 Culture Infos : Météo outremer
10:55 Divertissement : Motus
11:25 Divertissement : Les Z'amours
12:00 Divertissement : Tout le monde veut
prendre sa place
12:55 Culture Infos : Météo 2
13:00 Culture Infos : Journal
13:40 Culture Infos : Météo 2
13:45 Culture Infos : Météo des plages
13:46 Culture Infos : Consomag
13:50 Culture Infos : Toute une histoire
14:05 Divertissement : Qui sera le prochain
grand pâtissier ?
16:05 Série TV : Private Practice
16:55 Série TV : Private Practice
17:45 Sport : Athlétisme
20:00 Culture Infos : Journal
20:40 Série TV : Parents mode d'emploi
20:45 Divertissement : Alcaline l'instant
20:46 Culture Infos : Météo 2
20:50 Sport : Athlétisme
22:25 Culture Infos : Dans les yeux d'Olivier
06:00 Culture Infos : EuroNews
06:40 Jeunesse : Ludo
06:43 Jeunesse : Popeye
06:48 Jeunesse : Popeye
06:54 Jeunesse : Popeye
07:01 Série TV : Georges, le petit curieux
07:27 Série TV : Georges, le petit curieux
07:55 Jeunesse : Tom et Jerry Tales
08:01 Jeunesse : Tom et Jerry Tales
08:08 Jeunesse : Tom et Jerry Tales
08:15 Jeunesse : Tom et Jerry Tales
08:26 Jeunesse : Tom et Jerry Tales
08:32 Jeunesse : Tom et Jerry Tales
08:35 Jeunesse : Ludo vacances
08:41 Jeunesse : Quoi de neuf, Scooby-Doo ?
09:01 Jeunesse : Quoi de neuf, Scooby-Doo ?
09:25 Jeunesse : Garfield & Cie
09:37 Jeunesse : Garfield & Cie
09:48 Jeunesse : Garfield & Cie
10:04 Jeunesse : Les Dalton
10:12 Jeunesse : Les Dalton
10:19 Jeunesse : Les Dalton
10:31 Série TV : Jamie a des tentacules
10:45 Culture Infos : Consomag
10:55 Culture Infos : Un été en France
11:50 Culture Infos : Météo
12:00 Culture Infos : 12/13 : Journal régional
12:25 Culture Infos : 12/13 : Journal national
12:50 Culture Infos : Météo
12:55 Culture Infos : Nous nous sommes tant
aimés
13:30 Série TV : Un cas pour deux
13:35 Louis la Brocante
14:35 Divertissement : Louis la Brocante
16:10 Divertissement : Des chiffres et des let-
tres
16:50 Divertissement : Un livre, un jour
16:55 Divertissement : Harry
17:25 Divertissement : Slam
18:05 Divertissement : Questions pour un
champion
18:45 Culture Infos : Météo
19:00 Culture Infos : 19/20 : Journal régional
19:15 Culture Infos : 19/20 : Edition locale
19:30 Culture Infos : 19/20 : Journal national
19:55 Sport : Athlétisme
20:50 Culture Infos : Météo des plages
20:55 Divertissement : Le grand spectacle
22:50 Divertissement : Nolwenn Leroy en
concert à Saint-Brieuc
23:45 Culture Infos : Météo
23:50 Culture Infos : Soir 3
06:55 Série TV : Les contes de Tinga Tinga
07:10 Série TV : Allô, c'est Ninou
07:12 Jeunesse : Kika & Bob
07:25 Série TV : Scary Larry
07:40 Série TV : Copy Cut
07:50 Série TV : Trolls de Troy
08:00 Série TV : Trolls de Troy
08:05 Série TV : Les Crumpets
08:25 : Oggy et les cafards, le film
09:45 Culture Infos : Planète dinosaures
10:15 Culture Infos : Planète dinosaures
10:45 Divertissement : La caméra plan-
quée de François Damiens
10:55 Série TV : Revenge
11:35 Série TV : Revenge
12:20 Série TV : Mon oncle Charlie
12:38 Culture Infos : La météo
12:40 Culture Infos : Le JT
13:00 Divertissement : Zapping
13:10 : Les nouveaux explorateurs
14:25 Cinéma : Gangster Squad
15:45 Culture Infos : Caprices de riches
16:40 Série TV : Vice versa
16:45 Cinéma : Marius
18:20 Série TV : Mon oncle Charlie
18:43 Culture Infos : La météo
18:45 Culture Infos : Le JT
19:10 Culture Infos : Le supplément
20:15 Divertissement : Le Before du grand
journal
20:55 Cinéma : Upside Down
22:40 Série TV : Those Who Kill
23:20 Série TV : Those Who Kill
06:00 Divertissement : M6 Music
07:20 Culture Infos : Météo
07:25 Série TV : Tower Prep
08:05 Série TV : Tower Prep
08:45 Culture Infos : Météo
08:50 Culture Infos : M6 boutique
09:55 Culture Infos : Météo
10:00 La petite maison dans la prairie
10:50 Série TV : Drop Dead Diva
11:45 Série TV : Drop Dead Diva
12:40 Culture Infos : Météo
12:45 Culture Infos : Le 12.45
13:05 Série TV : Scènes de ménages
13:40 Culture Infos : Météo
13:40 : Météo
13:45 : La fille de l'ascenseur
14:50 : D&CO, une semaine pour tout chan-
ger
15:45 Divertissement : Chasse à l'amour
17:35 Divertissement : Les reines du shop-
ping
18:50 Culture Infos : 100 % mag
19:40 Culture Infos : Météo
19:45 Culture Infos : Le 19.45
20:10 Série TV : En famille
20:50 Divertissement : D&CO, une semaine
pour tout changer
23:00 : D&CO, une semaine pour tout
changer
Mentalist
Résumé
Le cadavre d'Antonio Castro, est retrouvé
enfermé dans un casier à l'intérieur d'une
usine désaffectée. A priori, il y serait depuis
plus de six mois. Alors qu'il s'apprête à se ren-
dre sur les lieux, Jane trouve un carton
d'anniversaire. Il comprend qu'il s'agit d'un
message de John le Rouge, qui célèbre à sa
cruelle et sinistre façon les neuf ans du meurtre de sa femme et de sa fille. Au
cimetière où il est allé se recueillir, il est accosté par une petite fille qui lui de-
mande de la part du tueur s'il est prêt à abandonner. Pendant ce temps, l'équipe
découvre que la femme d'Antonio entretient une liaison avec un de ses collègues...
Championnats d'Europe 2014
Résumé
Plusieurs finales sont au programme de
cette deuxième soirée des championnats d'Eu-
rope, sur la piste du Letzigrund. Avec en point
d'orgue la très attendue finale du 100 m mes-
sieurs, aux alentours de 21h50. Deux Français
peuvent prétendre au titre européen : Chris-
tophe Lemaitre et Jimmy Vicaut, qui sont
tous deux déjà descendus en dessous des 10 se-
condes. Autre finale attendue, celle du 100 m
haies dames. Cindy Billaud, qui vient d'égaler le vieux record de France
(12''56) de Monique Ewange-Epée, monte en puissance et peut prétendre à une
médaille. Au programme également : Saut en longueur dames. Finale. - Lan-
cer du disque messieurs. Finale. - Décathlon. 1500 m. - 800 m messieurs. Demi-
finales.
Upside Down
Résumé
Adam et Eden vivent depuis toujours à l'envers,
sur deux planètes situées l'une au-dessus de l'autre.
Elle appartient au monde d'En Haut, prospère. Lui
tente de survivre dans le monde d'En Bas, miséreux
et détruit par la guerre. Le seul contact autorisé entre ces deux univers se fait
via la société Transworld, dont l'immeuble forme un pont. Un jour, le jeune or-
phelin gravit le sommet de la montagne et aperçoit Eden. Les deux enfants pren-
nent l'habitude de se retrouver clandestinement, là où leurs mondes se touchent
presque, et tombent éperdument amoureux. Faisant fi des lois physiques et po-
litiques, ils franchissent la frontière interdite pour se voir jusqu'au jour où un
accident laisse Eden pour morte. Dix ans plus tard, Adam retrouve sa trace, mais
la jeune femme, amnésique, n'a gardé aucun souvenir de lui...
D&CO, une semaine pour tout changer
Résumé
En 2010, Sylvain et Karine ont acheté un corps
de ferme de 270 m2 pour le transformer en une
grande maison familiale et y vivre avec leurs trois
enfants. Mais le prêt pour financer les travaux leur
a été refusé et depuis deux ans, toute la famille ha-
bite entre un mobil home, où se trouvent les
chambres à coucher, et une dépendance de 25m2, qui abrite la cuisine et une
pièce à vivre. Alertée par leur amie Christine, Valérie Damidot mobilise toute
l'équipe de D&Co pour transformer en une semaine ce bâtiment inhabitable
en maison confortable. Le rez-de-chaussée abritera une grande pièce commune
ainsi qu'une grande chambre pour les parents, tandis que chacun des enfants
disposera d'une chambre à l'étage, décorée selon ses souhaits.
La sélection
Le grand spectacle
Résumé
Présentation de Tania Young et Christophe
Guyomard..
Clin d'oeil
La Grande Parade des Nations celtes est le
point d'orgue du Festival interceltique de Lo-
rient. Près de 3000 musiciens, danseurs et chan-
teurs venus d'Acadie, d'Ecosse, d'Irlande, de Cornouailles, des Asturies, de la
Galice et de Bretagne traversent Lorient sur un parcours de trois kilomètres.
Pour sa 44e édition, le Festival célèbre l'Irlande. En 2013, le festival avait déjà at-
tiré autour de 60.000 personnes pour la grande parade du dimanche, et au to-
tal 700.000 spectateurs en dix jours.
19h45
19h55
19h45
19h55
19h50
17
TÉLÉ DK NEWS
DÉTENTE 18
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS
Samouraï-Sudoku n°683
Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de
sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à
chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases
vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque
région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.
Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu
par la logique pure.
Mots fléchés n°683
C’est arrivé un 13Août
Proverbes
Je me fatigue du chic et jamais
d’être à la hauteur.
Proverbe algérien
Le mot que tu retiens entre tes
lèvres est ton esclave. Celui que tu
prononces est ton maître.
proverbe arabe
Chat échaudé craint l’eau froide
Proverbe français
1532 : Rattachement du duché de Bretagne
au royaume de France.
1624 : Armand Jean du Plessis de Richelieu
est nommé chef du Conseil du Roi.
1704 : Deuxième bataille de Höchstädt
(Guerre de succession d'Espagne).
1792 : Emprisonnement de Louis XVI de
France.
1914 : Combat d'Antivari (Première Guerre
mondiale).
1956 : Promulgation du code du statut per-
sonnel en Tunisie.
1960 : Indépendance de la République cen-
trafricaine.
1961 : Début de la construction du Mur de
Berlin.
Célébrations
- Journée internationale des gauchers1, 2
(International Lefthanders Day).
- Colombie : Día del Humorista ( Journée des
humoristes).
- Japon : Premier jour de O-Bon, festival boud-
dhiste honorant les esprits des ancêtres dans la
région du Kansai.
- Laos : Lao Issara (Fête du Laos libre).
- République centrafricaine : Fête de l'indépen-
dance, commémore l'indépendance vis-à-vis de
la France en 1960.
- Tunisie : Journée nationale de la femme, com-
mémore la promulgation en 1956 du Code du sta-
tut personnel.
7

e
r
r
e
u
r
s
Mots croisés n°683
1. Art d'incruster au mar-
teau des filets décoratifs
d'or sur une surface mé-
tallique ciselée
2. Spumescent - Habitants
3. Tumeurs graisseuses
bénignes - Nielsbohrium
4. Interjection - Fleuve
de l'antique Sogdiane
5. Proposition - Vol
6. Filet - Candela
7. Partieinférieuredusys-
tème jurassique - Pré-
nom féminin
8. Rivière de l'Asie - Gâ-
teau aux fraises
9. Ensemble des sommes
allouées sur un budget -
Dans la rose des vents
10. Jehol - Ouvrages expo-
sant les résultats d'une
recherche
11. Brisa les dents - Pro-
portionner
12. Sélénium - Rivaux -
Adjectif possessif
Horizontalement:
1. Femme de lettres fran-
çaise
2. Laborieux - Pronom
personnel - Villedes Pays-
Bas
3. Changement - Légère-
ment froide
4. Câbles - Licol
5. Terme de tennis -
Conjonction - Fer - Thu-
lium
6. Pronomrelatif - Officier
de bouche, à la cour des
rois de France
7. Site archéologique du
Mexique - Connaît
8. Assiduité
9. Chiquenaudes données
sur le nez - Envers
10. Américium - Radio-
Canada - Attachées
11. Actions aimables
12. Ville d'Allemagne -
Epoque - Dieu solaire

Verticalement :
SPORTS
Mercredi 13 Août 2014
19
DK NEWS
Sudoku N°682
S
o
l
u
t
i
o
n

M
o
t
s

F
l
é
c
h
é
s

N
°
1
5
0
M
o
t
s

C
r
o
i
s
é
s

N
°
6
8
2
M
o
t
s

F
l
é
c
h
é
s

N
°
6
8
2
CARQUEIRANNE
ODEURSEMEUT
NICEEAVINEE
CRUSTACENT
IETERTIAIRE
LUERALIAM
IMBUESLONGE
AGARABELIEN
BCCHARIAT
USCHALEUN
LISIERNANTI
ECUFACTURER
PUTREFACTION
REVERIEASIE
ALAVARARES
TEEIDERSEU
IALLONGERAS
CRUELTESUN
INGRESNOE
EMRENTABLE
NIEEPIISO
NONCHALANCES
ENTRERYEUSE
SEUPENERSE
S o l u t i o n
MOBILIS-LIGUE 1 - MC ALGER
Une équipe «new look» pour jouer
les premiers rôles
La MCA, qui renouera avec la
compétition continentale en partici-
pant à la Coupe de la Confédération
africaine (CAF), a bien entamé la sai-
son en remportant la supercoupe
d'Algérie face à son éternel rival,
l'USM Alger (1-0), samedi au stade
Mustapha-Tchaker de Blida.
«Cette supercoupe va nous per-
mettre de débuter le championnat
dans les meilleures conditions», ne
cesse de répéter l'entraîneur adjoint
du Doyen, Ameur Benali, qui s'est of-
fert son premier trophée pour son
premier match officiel dans le staff
technique. La septième Coupe d'Al-
gérie dans l'histoire du club rempor-
tée en mai dernier aux dépens de la
JS Kabylie sous la houlette de Fouad
Bouali, n'a cependant pas empêché
Sonatrach, actionnaire majoritaire,
de procéder à un changement radi-
cal concrétisé par l'installation d'une
nouvelle direction et surtout l'enga-
gement d'un nouveau staff tech-
nique conduit par Boualem Charef,
réputé pour sa rigueur et son pen-
chant pour les jeunes.
Le nouveau patron technique des
Vert et Rouge qui a passé six longues
années chez le voisin, l'USM El Har-
rach, a surpris tout le monde en libé-
rant pas moins de 16 joueurs parmi
eux des éléments considérés comme
des «cadres» de l'équipe l'année pas-
sée à l'instar de Hadj Bougueche,
Hocine Metref, Sid Ali Yahia Chérif,
Abdelkader Besseghir, Karim Ghazi,
Anthar Boucherit et Kacem Mahdi
qui sont allés monnayer leur talent
sous d'autres cieux.
Fidèle à ses habitudes, Charef a
ensuite organisé un court stage à Aïn
Témouchent (Ouest d'Algérie) pour
avoir d'abord une idée sur les «forces
en présence» et entamer l'opération
de recrutement. Le MCA a joué deux
matchs amicaux en Algérie face à l'O
Médéa (Ligue 2) soldés par un nul (2-
2) et une victoire (3-2). Après un pre-
mier bilan, la direction du club en
collaboration avec le nouveau coach
a décidé de renforcer l'équipe en re-
crutant Khaled Gourmi, Amir Ka-
raoui (ES Sétif ), Sid Ahmed Aouedj,
Mohamed Hikem ( JS Kabylie), Ko-
ceila Berchiche (MCE Eulma),
Karim Hendou, Ayoub Azzi, Kamel
Khatir, le Guinéen Ibrahima Sylla
(USM El Harrach), le Franco-Algé-
rien Sofiane Ben Braham
(Amiens/France), le Gabonais Sum-
sung Mbengue (Manga sport/Gabon)
et le Ghanéen Eric Atto Sackey, sans
oublier le retour de suspension du
gardien Faouzi Chaouchi.
La Turquie pour préparer la
nouvelle saison
L'entourage du club était partagé
concernant la «justesse» de ce
«chamboulement» de l'effectif et ses
éventuelles répercussions sur la co-
hésion de l'équipe.
Un renfort de «choix», disaient
certains supporters, un «grand
risque» craignaient d'autres, mais
les matchs amicaux joués par les ca-
marades de Sami Yachir lors de leur
stage en Turquie en prévision du
nouvel exercice ont quelque peu dis-
sipé les craintes et donné de l'espoir
à la galerie mouloudéenne.
Les hommes de Boualem Charef
ont battu ainsi en terre turque El
Wahadat de Jordanie (3-2), les Rou-
mains de Gloria Buzau (2-0) et les
Turcs de Diyarbakir (6-2), puis fait
match nul devant Maniaspor de Tur-
quie (2-2), Bunyodkor d'Ouzbékistan
(1-1) et la sélection libyenne des
moins de 20 ans (2-2). A son retour à
Alger, l'équipe algéroise a disputé
deux derniers matchs amicaux face
à l'USM Blida (2-1) et la JSM Chéraga
(1-0). Mustapha Djallit (7 buts) et
Khaled Gourmi (6 buts) ont été les
joueurs les plus en vue lors des 10
matchs amicaux programmés (6 vic-
toires et 4 nuls). Le MCA a marqué 24
buts et encaissé 14, des chiffres qui
illustrent une efficacité offensive et
aussi une certaine fébrilité défen-
sive. Mais une joute amicale «sert
beaucoup plus à jauger les capacités
des joueurs et travailler sur le
schéma tactique prôné par l'entraî-
neur», relativisent plusieurs obser-
vateurs dans l'entourage du club.
Le Doyen des clubs algériens sera
l'un des favoris pour le titre avec les
traditionnels prétendants, l'USM
Alger (tenant), l'ES Sétif et la JS Ka-
bylie, vice-championne d'Algérie.
Le MCA, 6
e
au classement la sai-
son dernière, entamera le cham-
pionnat 2014-2015 en affrontant le
MCE Eulma le 16 août hors de ses
bases.
APS
Le Mouloudia d'Alger, qui a effectué une véritable «révolution» sur tous les plans :
administratif, technique et au niveau de son effectif, affiche de franches ambi-
tions de jouer les premiers rôles dans le championnat de Mobilis-Ligue 1 de foot-
ball (2014-2015) dont le coup d'envoi sera donné samedi.
TRANSFERT
Où jouera Hassan
Yebda ?
Saïd Ben
L’un des joueurs
qui ne sera certai-
nement pas convo-
qué jeudi prochain
par le tout nouveau
coach des Verts, le
Français Christian
Gourcuff est Has-
san Yebda qui est
en fin de contrat
avec son club Gre-
nade de la Liga es-
pagnole pour la
simple raison qu’il doit chercher nécessairement
une nouvelle formation pour la nouvelle saison 2014-
2015.
Il est important de rappeler que Hasan Yebda (29
ans) a fait partie des 23 joueurs ayant disputé la
Coupe du monde 2014, au Brésil, mais victime d'une
assez sérieuse blessure, il n'a participé qu'à un seul
match. C'était à l'occasion de la 3
e
et dernière journée
de la phase de poules (groupe H), face à la Russie (1-
1). Le coach Vahid Halilhodzic l'avait incorporé en
toute fin de match. Depuis, sa situation est des plus
inquiétantes puisqu’il est en fin de contrat avec Gra-
nada alors que les responsables du club espagnol ne
l’ont pas sollicité pour le renouveler. C’était prévisi-
ble, après un transfert complètement raté et un
échec qui dure depuis trois ans en raison des bles-
sures à répétition de l’international algérien qui n’a
pas pu jouer, même lorsqu’il a été prêté à l’Udinese.
En plus clair, Yebda est actuellement sans club.
Yebda a été prêté l'an dernier par Grenade à Udine
(Série A italienne) avant de revenir au sein de cette
équipe espagnole Grenade avec laquele son contrat
va expirer.
Il y a quelques jours on l’avait annoncé à Al Fujaï-
rah (Emirats arabes unis). Selon le site
Starafrica.com., l'ancien Napolitain aurait décidé
d'emboîter le pas à son compatriote et coéquipier en
équipe nationale d'Algérie, le défenseur Madjid Bou-
gherra, qui après avoir quitté Lekhouiya (Qatar) se-
rait également très proche d'Al Fujaïrah.
Mais le soir le journal L'Equipe indiquait lundi
dernier que l'international algérien pourrait atterrir
en Angleterre, où deux clubs locaux seraient forte-
ment intéressés par ses services. Il s'agit de West
Bromwich Albion et Swansea, deux pensionnaires de
la Premier League qui auraient privilégié la piste du
milieu de terrain algérien pour ses qualités tech-
niques et son expérience, mais également pour le fait
qu'il soit actuellement libre de tout engagement. Si
tel serait le cas, il évitera bien des dépenses supplé-
mentaires pour racheter sa lettre de libération.
Il est évident que le choix de Yebda devrait être
celui d’une des importantes écuries européennes,
particulièrement en Angleterre, et c'est peut-être au
sein d'une d'entre elles qu'il pourrait se relancer pro-
chainement. Mais pour le moment aucune nouvelle
pour un éventuel transfert de l’international algé-
rien n’est enregistrée…
21
Mercredi 13 Août 2014
DK NEWS SPORTS
PUBLICITE
L’Algérien Bouraada
se pare d’or
Avec un total de 8311 points,
l’athlète algérien a devancé au clas-
sement le Mauricien Thierry Guil-
laume, médaillé d’argent avec 7312
points et le Ghanéen Nyamadi Atsu,
vainqueur du bronze avec 6946 uni-
tés.
Lundi, Bouraada a dominé la
course du 110m haies (14.33), le
1500m (4:20.05) et le lancer du jave-
lot (64.60m), alors qu'il a terminé à
la quatrième place dans l'épreuve du
lancer du disque avec un jet à
39,99m.
Le décathlonien algérien avait
terminé les cinq épreuves disputées
dimanche à la 1re place : il a couru le
100m en 10.90, le 400m en 48.33,
réalisé 7,45m en longueur avant de
propulser son poids à 13,20m et
sauté 2.04m dans l’épreuve de la
hauteur.
Soit 9 épreuves remportées sur 10
au programme pour un athlète reve-
nant au-devant de la scène après une
longue suspension pour dopage.
Grâce à cette consécration, l’Algé-
rie fait son apparition au tableau gé-
néral des médailles, où elle occupe
la 5e place, derrière notamment les
Sud-Africains, toujours domina-
teurs avec 4 or, 3 argent et 1 bronze.
Plus tôt, le champion olympique
du 1500m, Taoufik Makhloufi, avait
validé son billet pour les demi-fi-
nales du 800m, en terminant à la 2e
place de la 3e série des éliminatoires
avec un chrono de 1 :48.90, derrière
le Kényan Kipkorir Evans (1 :48 .66).
De son côté, l’Algérien Bouk-
mouche Saber (400m haies) a été re-
pêché pour les demi-finales grâce à
son chrono de 50.64, tandis que son
compatriote Lahoulou Abdelmalik
(51.67) a été éliminé.
Larbi Bouraada a
offert à l’Algérie sa
première médaille
d’or, lundi soir
à Marrakech
(Maroc) à l’issue
des épreuves de
décathlon des 19es
championnats
d’Afrique d’athlé-
tisme (10-14 août).
Makhloufi
se qualifie pour
la finale du 800 m
L'athlète algérien, Taoufik Makhloufi, s'est qua-
lifié pour la finale du 800m des 19
es
championnats
d'Afrique d'athlétisme (10-14 août), en terminant à
la deuxième place de la 3
e
série disputée lundi soir
à Marrakech (Maroc).
Le champion olympique du 1500 m qui a réalisé
le 12
e
temps des trois séries en lice, a terminé sa
course avec un temps de 1:48.90, derrière le Kenyan
Evans Kipkorir (1:48.66).
Les deux premiers de chaque série et les deux
meilleurs temps sont qualifiés pour la finale, pré-
vue mardi soir, selon le site officielle de la compéti-
tion. Deux autres Algériens seront en lice, ce lundi
soir, dans les séries du 400 m haies. Il s'agit de Saber
Boukmouche et Abdelmalik Lahoulou qui tente-
ront également de se qualifier pour la finale.
APS
CHAMPIONNATS D’AFRIQUE D’ATHLÉTISME
SPORTS 22
DK NEWS
Mercredi 13 Août 2014
PUBLI CI TÉ
MOBILIS-LIGUE 1 PROFESSIONNELLE (2014-2015) / CRB
Retrouver l'âme du Chabab et réapprendre
à jouer le haut du tableau
La direction du club algérois, pré-
sidée par Réda Malek, n'a pas at-
tendu la fin de la saison dernière
pour agir, puisqu'elle a commencé
tôt son marché des transferts en en-
rôlant plusieurs joueurs, issus de dif-
férents paliers, une manière de
«nettoyer» un effectif qui n'a pas
donné satisfaction.
Au total ce sont 18 nouveaux
joueurs qui ont rejoint la maison
«rouge et blanc» avec l'ambition de
redonner au club son lustre d'antan.
Les Asselah, Djediat, Bougueroua
et autre Cherfaoui, aspirent à mettre
fin à la longue traversée du désert
pour une équipe qui se cherche de-
puis quelques saisons, avec un der-
nier titre qui remonte à 2009 et cette
Coupe d'Algérie remportée aux dé-
pens du CABB Arrèridj.
Depuis, le club de Laâquiba s'est
toujours contenté du simple rôle de
figurant dans un championnat de
plus en plus exigeant.
Outre le lifting opéré par les diri-
geants du CRB au sein de l'effectif, la
barre technique n’a pas échappé à ce
grand remue-ménage opéré par la
direction qui a fait appel à l’entraî-
neur français Victor Zvunka, en rem-
placement de Mohamed Henkouche
dont la mission a pris fin à l'issue de
la saison. Zvunka (63 ans), ancien
entraîneur de Nîmes et Guingamp
en France, aura comme principal
objectif de remettre le Chabab sur
orbite et essayer de jouer pour une
place honorable dans le tableau.
Deux stages préparatoires et 7
matchs amicaux
Côté préparatifs, le CRB a bénéfi-
cié d'une bonne intersaison, selon
les observateurs, avec un pro-
gramme très riche auquel ont été
soumis les joueurs ces dernières se-
maines.
Après plus de deux mois où les co-
équipiers de Rebih ont pris part à
deux stages bloqués, un premier au
Maroc qui aura duré plus de deux se-
maines, et un autre qui vient tout
juste de s’achever à Sétif, de 7 jours,
le club algérois a revisité avec son
nouveau coach tous les volets de la
préparation, à commencer par le
physique.
C’est à Alger que cela a débuté du-
rant le mois sacré du Ramadhan
avant que l’équipe ne s’envole à
Ifrane au Maroc.
Sur place, les joueurs ont disputé
cinq rencontres amicales contre des
formations locales, ce qui a permis
au coach du CRB de concentrer aussi
son travail sur le technico-tactique.
Au retour à Alger, le staff tech-
nique s’est entièrement dévoué au
tactique dans le but de peaufiner le
collectif et tenter de dégager son 11
type à l’approche du coup d'envoi du
championnat. Deux matchs ont été
joués au pays, face respectivement
au MO Béjaia et au MCE Eulma.
Au total, ce sont 36 séances d'en-
traînement qui ont été effectuées en
l'espace de 24 jours.
Durant leurs matchs amicaux, les
Belouizdadis ont remporté deux vic-
toires, fait trois matchs nuls et
concédé deux défaites. Une chose est
sûre, le CRB version Victor Zvunka a
bien des atouts à faire valoir, ce qui
va lui permettre d'aller titiller les
grosses cylindrées du championnat
et pourquoi pas jouer carrément les
premiers rôles.
Le Chabab entamera la saison de
Mobilis-Ligue 1 (2014-2015) en dépla-
cement ce samedi face au CS
Constantine (17h00), un rendez-
vous qui devrait donner une idée sur
les capacités des Belouizdadis.
Les supporters, quant à eux, croi-
sent les doigts et espèrent un meil-
leur visage de leur équipe, après
avoir été tout proche de jouer en Mo-
bilis-Ligue 2.
Le CR Belouizdad, cuvée
2014-2015, ambitionne de re-
trouver sa véritable place
dans l'élite du football natio-
nal, quelques mois après
avoir frôlé la relégation lors
d'une saison à mettre aux
oubliettes, à quatre jours du
coup de starter du nouvel
exercice, qui verra les Rouge
et Blanc l'aborder avec beau-
coup
d'ambitions.
FOOTBALL
Décès de l'ancien
international Amar Sid Ali
L'ancien international algérien dans
les années soixante, Amar Sid Ali, socié-
taire du CR Bélouizdad est décédé hier à
l'âge de 70 ans, a annoncé le site officiel
de la Ligue de football professionnel
(LFP). Il devait être inhumé hier après la
prière d’Asr dans sa ville natale Aïn Be-
nian (banlieue ouest d'Alger). Evoluant
au poste d’arrière gauche dans la grande
formation du CRB où jouaient les grands
noms de l’époque, les Lalmas, Kalem
Achour et Selmi, Amar a effectué l'essen-
tiel de sa carrière au sein de ce club d'Al-
ger avant de partir en France où il s’était
installé durant une bonne partie de sa vie.
Amar a porté également le maillot de
l’équipe nationale. Il compte huit sélec-
tions. Son premier match international
remonte au 8 octobre 1964 contre la Rou-
manie Olympique et sa dernière sélec-
tion le 27décembre 1970 contre le Maroc.
Sid Ali est aussi le frère du regretté Amo-
krane Amar qui fut le gardien du NAHus-
sein Dey et de l’équipe nationale. Les
deux frères s’affrontaient régulièrement
dans le cadre du championnat. Suite à
cette triste nouvelle, le président de la
Ligue de football professionnel, Mahfoud
Kerbadj, s'est déclaré très touché par la
disparition de ce joueur qui a marqué
son passage dans le football algérien. «Au
nom du conseil d’administration et de
tout le personnel de la Ligue de football
professionnel, je présente mes condo-
léances les plus attristées à sa famille et
au club du CR Bélouizdad. Je compatis à
leur douleur. Puisse Dieu, le Tout Puis-
sant, accorder au défunt sa sainte miséri-
corde».
APS
SPORT-DÉTENTE ALGER
Activités nautiques
et subaquatiques
à partir de demain
sur les plages
Des activités sportives nautiques et subaqua-
tiques ainsi que des activités de détente et de loi-
sirs seront organisées du 14 au 24 août au niveau
de la plage des Sablettes (Hussein Dey), a-t-on
appris hier auprès de la Direction de la jeunesse,
des sports et des loisirs (DJSL) de la wilaya d'Al-
ger.
Organisées à l'initiative de la DJSL d'Alger, de
concert avec les ligues algéroises de voile et
d'aviron et canoë kayak, et avec des associations
spécialisées, ces activités nautiques et subaqua-
tiques se poursuivront, ensuite, au niveau de la
place El Kettani de Bab El Oued du 26 au 28 août,
et au Port d'El Djamila (Aïn Bénian) du 29 août
au 4 septembre.
Ainsi, la Ligue d'Alger de voile a prévu un
«festival de plage et une caravane d'été», alors
que la Ligue d'aviron a programmé un festival
d'aviron, de kayak et de kayt surf-win surf, a dé-
taillé la DJSL.
La Ligue des sports pour tous et de proximité
s'occupera, quant à elle, de l'animation des
plages à travers des activités récréatives. Plu-
sieurs autres activités sont au programme avec
notamment des balades en mer, plongée sous-
marine et initiation au sauvetage et au secou-
risme ainsi que des expositions visant la
vulgarisation des sports nautiques et subaqua-
tiques.
BEACH-VOLLEY (GARÇONS 2X2)
12 paires engagées au 6
e
tournoi de la Grande-Poste (Alger-centre)
Le traditionnel tournoi Open de beach-
volley (garçons 2x2) aura lieu, du 13 au 19
août sur l'esplanade de la Grande-Poste
(Alger-centre), avec la participation de
douze (12 paires), a-t-on appris hier au-
près de la ligue algéroise de volley-ball
(LAVB).
Programmée entre 18h00 et 23h00,
cette édition, la 6
e
du genre, s'inscrit dans
le cadre du plan d’action de la ligue pour
la saison 2014. Elle est ouverte à tous les
joueurs licenciés, structurés ou non. La
semaine passée, la LAVB avait organisé la
1
re
étape aux «Sables d’or» de Zéralda, une
compétition dont le titre est revenu à la
paire Idrici Mokrane-Djamel Azzi, vain-
queur en finale devant Redouane Me-
cheri-Zaki Bettache 2-1 (21-15, 17-21, 15-12).
La 3
e
place du tournoi a été remportée
par la paire Mehidi Bouhassen-Mohamed
Kasse. Le tournoi de la Grande-Poste, or-
ganisé par la LAVB en partenariat avec la
direction de la jeunesse, des sports et des
loisirs de la wilaya d’Alger, sera suivi les 20
et 21 août du 3
e
grand tournoi internatio-
nal masculin (2x2) sur la placette de la
Grande-Poste.
Outre la participation algérienne, le co-
mité d'organisation annonce la présence
de paires étrangères venues du Maroc,
France et probablement d'Egypte et de
Tunisie.
Malgré le récent départ de
Diego Lopez vers le Milan AC,
l’avenir d’Iker Casillas au Real
Madrid semble toujours aussi
flou. L’international espagnol ne
resterait chez les Merengues
que pour des raisons finan-
cières… Non titulaire en cham-
pionnat la saison dernière, et au-
teur d’une mauvaise prépara-
tion avec le Real Madrid, Iker Ca-
sillas ne fait plus l’unanimité
dans la capitale espagnole. Selon
El Confidencial, la résiliation
de contrat du portier internatio-
nal coûterait bien trop cher aux
dirigeants espagnols, qui au-
raient donc pris la décision de la
garder, pour le moment.
43 MILLIONS D’EUROS
Pas satisfait de sa situation ac-
tuelle au Real Madrid, Iker Ca-
sillas serait sur le dé-
part. Selon El Confi-
dencial, le portier
international aurait
réclamé à ses diri-
geants de le laisser
partir libre de tout
contrat. Une de-
mande qui semble
impossible à hono-
rer pour la direction
m a d r i l è n e ,
puisqu’une résiliation
du contrat de San Iker
coûterait la somme as-
tronomique de 43 mil-
lions d’euros aux Me-
rengue. Ceux-ci privilé-
gieraient donc garder
leur capitaine emblé-
matique ou le transférer
plus tard.
L’agent d’Arturo
Vidal est à Londres
Selon le média italien Tuttosport, l’agent du joueur Fernando
Felicevich serait à Londres pour Mauricio Isla qui s’est
engagé avec les QP Rangers et Medel de l’Inter Milan qui inté-
resse aussi certains clubs anglais. Mais le plus gros dossier de
ce voyage pourrait être la négociation du transfert d’Arturo
Vidal avec des émissaires de Manchester United.
Selon le média, les dirigeants du club britannique pourraient
dépêcher des émissaires pour des négociations avec l’agent du
chilien. La Juventus Turin ne ferme pas la porte de sortie à
Vidal, mais espère tirer 50 millions d’euros de sa vente.
REUS
ESPÉRÉ POUR
LA REPRISE
DE LA
BUNDESLIGA
23
DK NEWS Mercredi 13 Août 2014
FOOTBALL MONDIAL
BAYERN
MUNICH
Manchester United sem-
ble tout proche de
concrétiser le transfert de
l'international colombien
Juan Cuadrado, mainte-
nant qu'ils ont trouvé un
accord avec le joueur.
En effet, d'après le quoti-
dien catalan Sport, un
accord a été trouvé entre
le club et le joueur mal-
gré l'intérêt du FC
Barcelone qui souhaite
également s'attacher ses
services.
Cependant les Red Devils
et la Fiorentina ne sont
toujours pas d'accord sur
le montant du joueur. Le
club florentin réclame 40
millions d'euros pour le
joueur, somme qu'es-
sayent de négocier les
Mancuniens.
Dans le même temps,
Louis Van Gaal sou-
haiterait également
relancer la piste
Di Maria dont un
possible transfert
vers le PSG s'eter-
nise. Van Gaal a
ainsi déclaré:
"Nous n'avons
aucun ailier
pour jouer l'at-
taque, en tout
cas pas de top
player comme
Cristiano
Ronaldo ou Di
Maria".
Shaqiri ne
ferme pas
la porte à
un départ
Cantonné à jouer les
seconds rôles au Bayern
Munich, où la concurrence
fait rage, le Suisse Xherdan
Shaqiri devrait rester au
club cette saison comme il
l’a confié à Bild. Conscient
de sa situation, le joueur de
22 ans se laisse tout de
même une porte de sortie.
« Je pense que je vais rester
ici », a expliqué le Bavarois,
avant de nuancer, précisant
que « tant que la fenêtre de
transfert est ouverte, tout
est possible. »
L’international helvète a
notamment été un temps
suivi par la Juventus Turin
et l’AS Monaco.
Ce midi, Jürgen Klopp a fait
le point sur son effectif.
Alors que se profile la
Supercoupe d’Allemagne ce
jour, l’objectif principal
reste la reprise de la
Bundesliga dans dix jours.
A cette occasion, le coach
borussien pourrait compter
sur un effectif plus fourni
que prévu. Si Ilkay
Gündogan et Nuri Sahin
sont aux soins, les pro-
grès sont réellement
meilleurs qu’attendu
pour Marco Reus. Le
milieu de terrain
offensif a participé
ce lundi matin à sa
première séance
complète avec le
groupe, tout
comme Mats
Hummels, visi-
blement déjà
remis de ses
petits
pépins
muscu-
laires.
Libre de tout contrat
depuis son départ du
Bayern Munich, Daniel
Van Buyten (36 ans, 12
matchs et 1 but en
Bundesliga en 2013-
2014) est en passe de
trouver un nouveau
point de chute.
D'après la RTBF, le
défenseur central
belge aurait
trouvé un accord
avec Anderlecht
sur la base d'un
contrat d'un an.
Un retour aux
sources pour
le capitaine
des Diables
Rouges.
Cuadrado
Accord trouvé pour
MAN UNITED
Les dessous
financiers du
dossier Casillas
Van Buyten
d'accord avec
Anderlecht ?
Edité par la SARL
DK NEWS
Directeur général
Abdelmadjid CHERBAL
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Directeur de la rédaction
Abdelmadjid TAREB
RÉDACTION ADMINISTRATION
3, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger TÉL. : 021.94.66.62/63 - FAX : 021.94.66.82
EMAIL : contact@dknews-dz.com - SITE : http://www.dknews-dz.com
PUBLICITE : S'adresser à 03, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger TÉL. : 021 94 66 62 (63) /
FAX : 021.94.66.82 / E-MAIL : contact@dknews-dz.com - IMPRESSION : S.I.A.
Pour votre publicité, prière de s’adresser à l’Entreprise nationale de communication d’édition et de publicité – ANEP spa -
1, Avenue Pasteur – Alger – TÉL : 021.71.16.64 / 021.73.71.28 – FAX : 021.73.95.59 / 021.73.99.19
DK NEWS
Mercredi 13 Août 2014 - 17 Chaoual - N° 690 - Troisième année
TRANSPORT MARITIME DE VOYAGEURS
Les performances de L’ENTMV
Farid . T
Il faut préciser qu’il s’agit d’un ancien
projet qui n’avait pas été mis en œuvre ; les
conditions n’étant pas réunies. Au-
jourd’hui, la volonté politique au som-
met de l’Etat est clairement affichée, enga-
gée, à savoir que les entreprises publiques
à caractère stratégique ne sont pas priva-
tisables; l’avenir de celles-ci pour ce qui
concerne la maitrise de différends
paramètres, est de servir tout natu-
rellement le citoyen, et de renforcer
les performances du programme
d’action dont le gouvernement a la
charge.
L’ENTMV a été créée spéciale-
ment pour assurer le transport ma-
ritime des voyageurs, des voitures et
du fret. Ceux qui ne connaissaient
pas exactement la complexité de la
gestion d’une compagnie maritime simpli-
fiaient en disant que l‘entreprise gère des
hôtels flottants.
Avant de parler des activités liées au
transport des voyageurs sur les lignes in-
ternationales, à l’essor de celles-ci, c’est na-
turellement que nous sommes tous d’abord
surpris par la mise en œuvre d’un projet
qu’on croyait complètement abandonné,
et surtout par l’engouement des voya-
geurs ( citoyens) pour ce qui n’est plus un
projet mais une réalité.
La réalité, une agréable réalité à la-
quelle nous avions tourné le dos, n’y
croyant plus, nous l’avons découverte avec
l’entretien qu’a bien voulu nous accorder
le P-D G de l’ENTMV, Lahcène Grairia.
C’est en effet un grand projet dont la
mise en œuvre est achevée avec la réunion
de toutes les conditions nécessaires pour
son succès. D’ailleurs, il n’y a qu’à voir le
nombre de citoyens qui se bousculaient du-
rant toutes les journées à l’exception de
celle de dimanche. Toutes les compo-
santes de la société , de tout âge, voulaient
et veulent être du voyage. Il yen a même qui
ne voulaient pas descendre, tellement la vue
est splendide. Anoter que le ticket de la tra-
versée est fixé à 50 dinars, un prix subven-
tionné. Du tourisme à très bon marché.
Cap sur … El Djamila !
M. Grairia nous a reçu en présence de
l’ensemble des membres de son staff ainsi
que du responsable du syndicat de l’entre-
prise. Le bateau, d’une capacité de 340
places, est affrété auprès d’une compagnie
italienne et bat pavillon algérien. Pour le
moment, la navette est organisée entre la
pêcherie et le port d’El Djamila. Progres-
sivement, il sera procédé à l’extension de
cette ligne selon un plan prévu pour inté-
grer dans la navette les et lieux d’accostage
de Tamenfoust, les Sablettes (Hussein
Dey), Sidi Fredj et Bouharoun. Ensuite, la
navette s’étendra vers les ports de Tipasa,
et Boumerdès, puis vers les villes d’Annaba
et Oran. Puis, elle concernera pro-
gressivement toutes les wilayas
côtières.
L’ENTMV envisage
d’acquérir
deux autres navires de
1 500 lits (2 000 passagers
et 700 vehicules)
pour renforcer
ses traversées vers
l’international.
Rappelons que l’entreprise effectue
quotidiennement des traversées sur Mar-
seille (France), Alicante (Espagne) et Gênes
(Italie).
Cette dernière ligne à été inaugurée
en 2013 pour épargner aux voyageurs les
difficultés qu’ils rencontrent pour aller de
Gênes à Skikda et vice versa, et leur éviter
d’avoir à entreprendre un voyage vrai-
ment harassant, qui passe par la Tunisie
puis se dirige vers l’Algérie, L’entreprise a
mis en place en 2013 une navette Gênes-
Skikda, une ligne qui a assuré durant la pé-
riode estivale le transport de 1967passagers
et 540 voitures. En 2014, le même schéma
est reproduit avec cependant une aug-
mentation de 200 % du nombre de voya-
geurs qui est passé à 4600 passagers et 1200
véhicules. Il faut reconnaître que ce résul-
tat est incontestablement le fruit d’efforts
constants et soutenus d’une équipe homo-
gène et dynamique qui a mené à bon port
sa mission. Les milliers de voyageurs qui
ont embarqué sur les bateaux l’ENTMVont
exprimé dans leur grande majorité leur sa-
tisfaction pour la qualité des prestations –
qui n’ont rien à envier aux grandes com-
pagnies, même si par endroits des efforts
complémentaires doivent être accomplis.
Il faut relever par ailleurs la disponibilité
du P-DG et de son staff (cadres et syndica-
listes) dont le dévouement au service exclu-
sif des passagers est une réalité concrète.
Le représentant syndical M. Maloufi
Abdelkrim a particulièrement insisté sur
la cohésion qui existe entre la direction et
les travailleurs, cohésion qui a donné ses
fruits grâce à la forte impulsion imprégnée
aux multiples activités de l’ENTMV. La
paix sociale désormais une réalité concrète
est citée en référence. « En tout cas reprend
avec un large sourire notre interlocuteur
il n’y a pas de grosses vagues à l’horizon».
Sans commentaire.
Du nouveau à l’ENTMV. Le regard est porté vers les lignes intérieures. Non pas en substitution des
lignes internationales, là où le contrat avec nos ressortissants entre dans la pérennité, mais en complé-
mentarité. Désormais, nous pourrons dire que les autorités ont décidé qu’aussi bien dans les airs que
dans la mer, à l’intérieur de nos frontières, c’est le pavillon national qui en aura la charge.
Une équipe homogène
et dynamique qui a mené
à bon port sa mission.