Projet Challenge - 2008 - equiPe 24

Page 1/57 Sommaire
Laurent Bécherel – Pierre Bonis – Geoffrey Bruyèere – freddy cimper – issao ueda
equiPe 24
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 2/57
Sommaire
Sommaire 2
Page d’accueil de la Plateforme c-bee 4
uSecaSe #1 5
uSecaSe #2 9
Notre miSSioN 13
1. iNtroductioN 14
1.1. executive Summary 14
1.2. fiche d’ideNtite de l’eNtrePriSe 15
2. l’equiPe 16
2.1. Profil de l’equiPe 16
2.2. l’hiStorique du Projet 16
2.3. eNvie d’eNtrePreNdre et Projet ProfeSSioNNel 17
3. deux ProduitS Pour uNe meme Plate-forme 18
3.1. uN Service de graPhiSme PerSoNNaliSable Pour leS eNtrePriSeS 18
3.1.1. Les appels d’offres 18
3.1.2. Les services ajoutés 18
3.1.3. Les produits dérivés 19
3.2. uNe facilitatioN commerciale Pour leS graPhiSteS 19
3.2.1. Un service apporteur d’affaires 19
3.2.2. Les services ajoutés 19
3.3. l’utiliSatioN du Service 20
4. le marche 21
4.1. l’etude de marche 21
4.2. la Problematique metier 21
4.2.1. Etude sectorielle 22
4.2.1.1. Contexte réglementaire : 22
4.2.2. Besoins actuels 22
4.3. la demaNde de graPhiSme 23
4.3.1. Potentiel et tendances 23
4.4. la coNcurreNce 24
4.4.1. La penetration du marche 24
4.4.1.1. Concurrence directe 24
4.4.1.2. Concurrence indirecte 25
4.5. PoSitioNNemeNt 27
5. la Strategie de c-bee 29
5.1. le buSiNeSS model 29
5.2. avaNtageS coNcurreNtielS 29
5.2.1. Pour l’entreprise 29
5.2.2. Pour le graphiste 29
5.3. Scalabilite et Strategie de develoPPemeNt a loNg terme 30
5.3.1. Scalabilite au niveau europeen 30
5.3.2. Respect des standards de qualite sur le long terme 30
6. PlaNificatioN oPeratioNNelle 31
6.1. la Strategie commerciale 31
6.1.1. Etape 1 : version beta gratuite 31
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 3/57
6.1.2. Etape 2 : lancement de la version payante 31
6.1.3. Etape 3 : premiere evolution de la plate-forme 31
6.2. la Strategie de ProductioN 32
6.2.1. Besoins techniques 32
6.2.2. Solutions techniques 32
6.2.3. Design et ergonomie 34
6.2.3.1. Allure générale 34
6.2.3.2. Ergonomie 34
6.2.3.3. Identité 34
6.2.4. Couts de ces solutions 35
6.2.4.1. Etude du cout global de la plateforme 35
6.2.4.2. Etude du cout reel de la plateforme 35
7. l’orgaNiSatioN deS moyeNS a mettre eN œuvre 37
7.1. orgaNiSatioN et moyeNS humaiNS 37
7.2. leS moyeNS techNiqueS 37
7.3. budgetiSatioN et moyeNS fiNaNcierS 37
8. coNcluSioN 38
9. aNNexeS 39
9.1. etat de l’art deS metierS du graPhiSme 39
9.1.1. La retouche d’images et la création 2D en mode point 39
9.1.2. Le dessin vectorisé 39
9.2. cvS 40
9.3. SchémaS 45
9.3.1. Diagramme des fux collaboratifs 45
9.3.2. Diagramme opérationnel P.M.E. 46
9.3.3. Diagramme opérationnel Designer 47
9.3.4. Diagramme opérationnel Visiteur 48
9.4. PlaN fiNaNcier 49
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 4/57
Page d’accueil de la Plateforme c-bee
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 5/57
uSecaSe #1
Responsable de la communication dans une Startup
ou une PME, vous voulez créer ou mettre à jour l’iden-
tité graphique de votre entreprise. Vous souhaitez
aussi associer cette identité à votre site internet.
Vous vous connectez sur C-Bee, et après votre ins-
cription, vous déposez un appel d’offre (AO) sur la
plateforme à un coût raisonnable. C-Bee vous assiste
dans la mise publication de l’AO par des formulaires
et du conseil.
Une fois votre AO enregistré, il devient accessible à
nos graphistes et designers qui le consultent et sou-
mettent leurs ébauches sur un espace dédié qui vous
est réservé : la Créabox. Cet espace est public, et
tout utilisateur du site peut alors commenter les tra-
vaux des graphistes/designers et évaluer leur travail
au moyen d’un système de notes.
Vous consultez ces ébauches et les profls des gra-
phistes, et à la fn du délai fxé au préalable, vous choi-
sissez l’avant-projet qui vous séduit le plus. Vous êtes
alors mis en relation avec le graphiste concerné par le
biais d’un autre espace, privé cette fois-ci.
Vous négociez alors les tarifs de la prestation, et lui
demandez d’apporter les modifcations que vous vou-
lez.
Une fois que le travail graphique vous apporte satis-
faction, il vous est livré, ainsi qu’un contrat qui vous en
donne la propriété intellectuelle.
récuPère SoN
livrable
StartuP
Pme
S’iNScrit Sur
la Plateforme
déPoSe uN
aPPel d’offre
diScute avec
leS graPhiSteS
SélectioNNe
uN Projet
collabore
daNS uN eSPace
Privé

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 6/57
coNfirmatioN du déPôt d’aPPel d’offre
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 7/57
viSualiSatioN deS ProPoSitioNS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 8/57
fiNaliSatioN du Projet, créabox Privée
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 9/57
uSecaSe #2
Graphiste indépendant, vous recherchez de nou-
veaux clients.
Vous vous abonnez à C-Bee, et avez immédiate-
ment accès à un vaste choix d’AO actualisés cha-
que jour.
Vous consultez les AO auxquels vous voulez répon-
dre en accédant à leurs Créabox, et soumettez vos
avant-projets. Vos propositions de graphismes sont
commentées par le client et par les autres graphis-
tes, ce qui vous permet d’améliorer encore votre
proposition.
Si votre projet est sélectionné par l’entreprise, vous
accédez à la partie privée de la Créabox qui vous
permet de débattre du prix et de vos conditions de
travail, puis de contractualiser.
Après avoir donné satisfaction au client, il vous ré-
munère et vous lui fournissez le livrable. C-Bee vous
aura fourni les contrats types que ce soit pour les
modalités de travail ou la cessation de la propriété
intellectuelle.
fourNit le
livrable
graPhiSte
deSigNer
S’iNScrit Sur
la Plateforme
coNSulte leS
aPPelS d’offre
ProPoSe uN
Projet
collabore
daNS uN eSPace
Privé (Si Projet
SélctioNNé)
diScute avec
le clieNt

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 10/57
recherche d’aPPelS d’offre
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 11/57
SoumiSSioN d’uNe ProPoSitioN
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 12/57
fiNaliSatioN du Projet, verSioNS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 13/57
Notre miSSioN
La mission de C-Bee est de
structurer les métiers du graphisme d’entreprise sur le Web
C-Bee facilite les échanges commerciaux
C-Bee offre aux entreprises un service de graphisme personnalisable à un prix abordable
C-Bee fédère la communauté des graphistes et facilite leur recherche de clients

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 14/57
iNtroductioN 1.
executive Summary 1.1.
Affches, logos, plaquettes... l’empreinte des graphistes est partout : dans la presse et
dans l’édition en passant par la pub et le design. Leur leitmotiv : capter le regard et séduire le
public. Ils sont partout, certes, mais rien ne les distingue vraiment...
Dès lors, comment s’assurer la fabilité d’un graphiste sinon par le bouche à oreille ?
Répondant à cette problématique, l’objectif de C-Bee n’est pas des moindres : devenir l’ac-
teur de référence sur le marché de la création graphique.
Comment? En élaborant une plate-forme d’appels d’offres online mettant en relation
offre et demande par l’intermédiaire d’une interface graphique performante et simple d’utili-
sation.
Une telle plate-forme facilite les échanges commerciaux en permettant aux demandeurs de
création graphique de s’adresser directement à une vaste communauté de graphistes.
Entreprises et graphistes ont à leur disposition des outils d’évaluation des travaux graphiques
et des outils de communication effcaces pour développer une relation de travail saine basée
sur la confance et l’intérêt mutuel. Cela pour in fne aboutir à un travail de qualité.
Mais la plus-value ne s’arrête pas là !
Pour l’entreprise, des coûts moindres (jeu de la concurrence), avec en plus l’assurance du
choix, de la qualité, et de la créativité. Par ailleurs, nous aidons l’entreprise à rédiger effca-
cement son appel d’offres (AO) grâce à notre générateur d’AO.
Côté graphiste, trouver et contractualiser avec un client n’a jamais été aussi simple : le gain
de temps est énorme et le graphiste a le choix du client. Il a aussi accès à nos contrats
standards, que ce soit pour l’accord commercial ou la cessation de la propriété intellectuelle
de son œuvre.
Le nouveau modèle économique de C-Bee va révolutionner la création graphique.

introduCtion
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 15/57
fiche d’ideNtite de l’eNtrePriSe 1.2.
Forme juridique : SARL
Création prévue: automne 2008
Effectifs: 5
Siège social : Probablement à l’incubateur
Nom du dirigeant : BRUYERE Geoffrey
Répartition du capital (unité : %)
ActionnAires PArts
BRUYERE Geoffrey
11%
CIMPER Freddy 10%
UEDA Issao 10%
BECHEREL Laurent 10%
BONIS Pierre 10%
Investisseurs extérieurs 49%
Total 100%
Le statut SARL (Société à Responsabilité Limitée) de notre entreprise semble être la plus adaptée.
Différentes raisons peuvent être mises en avant pour justifer ce choix :
Facilité de la répartition des parts d’entreprise • en termes de capitaux apportés par les
différents membres, le nombre de collaborateurs poussant naturellement vers ce type de struc-
ture.
La possibilité • d’avoir un gérant majoritaire ayant une part dans le capital supérieure à celles
des autres collaborateurs. Permet d’avoir un coordinateur et un décisionnaire en cas de
confit dans une prise de décision.
Permet d’un point de vue social d’une part, pour le gérant majoritaire d’être soumis • au statut
des travailleurs non salariés, et d’autre part, d’avoir pour les gérants minoritaires un statut
salarié et de bénéfcier des protections sociales en conséquence.
D’un point de vue fscal, l’entreprise est soumise • à l’impôt sur les sociétés aux taux de
33,33% d’imposition sur le résultat.
Cette imposition est généralement recommandée aux entreprises dégageant un chiffre d’affaire su-
périeur à 10K€ selon les conseils de la Chambre de Commerce et des Industries de l’Essonne que
nous avons contacté durant le Challenge d’Entreprendre.
Ce type de structure assurera également une certaine crédibilité vis-à-vis de nos clients et de
nos éventuels partenaires.

introduCtion
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 16/57
l’equiPe 2.
Profil de l’equiPe 2.1.
Une composition classique pour une effcacité optimale. La défnition de notre équipe pourrait se
résumer ainsi. Composée de 2 managers et de 3 ingénieurs, l’une des forces de notre équipe est
sa complémentarité, chacun apportant les capacités clés nécessaires sans pour autant rester cloi-
sonné dans son domaine.
D’une part, une forte dominante technique avec des compétences avancées en programma-
tion, en webdesign, et une vision globale du monde des technologies et des communautés web
d’aujourd’hui.
L’équipe est composée de Freddy et Geoffrey, tous deux fnalistes de l’édition 2007 du concours
d’entrepreneuriat Petit Poucet avec un projet de plate-forme web innovante. Freddy s’occupe du
plan fnancier et de la budgétisation, en tandem avec Geoffrey qui étudie le marché et développe
la stratégie.
A ce duo managérial s’ajoute l’équipe technique : nos deux technophiles Pierre et Issao présentent
deux profls très complémentaires. Pierre maitrise un grand nombre d’outils de développement de
plateforme web et Issao se situe en connaisseur avancé du monde de la blogosphère et plus gé-
néralement du web 2.0 (maitrise des technologies de fux RSS, concept de communauté, marketing
viral…).
Quand à Laurent, le créatif de l’équipe, il vend régulièrement ses compétences en webdesign et en
graphisme auprès de professionnels.
Chaque membre de l’équipe étant attiré par un aspect différent du projet, cela nous permet d’op-
timiser notre progression. Par ailleurs, les différents membres de l’équipe se connaissent déjà et
s’apprécient, ce qui limite les confits relationnels.
Au delà des complémentarités de compétence et de personnalité, la faisabilité du projet tient aussi
à la motivation de l’équipe et à sa capacité de travail. C’est une ressource que l’on s’est attaché à
ne jamais détruire : le projet a été décidé et partagé de façon à optimiser la capacité et le mode de
travail de chacun. De plus, l’idée a tant été défnie par les affnités que par les compétences des
différents membres de l’équipe.
l’hiStorique du Projet 2.2.
Le projet initial (intitulé Graphlance) est né en septembre 2006 à l’occasion de l’édition 2007 du
concours « Petit Poucet » auquel ont participé Freddy et Geoffrey. Ils y ont présenté le business
model d’une « plate-forme de concours de graphisme ». Ce projet a terminé fnaliste du concours
; cette réussite s’est accompagnée de propositions d’investissements.
Ils ont mis le projet entre parenthèses pendant l’été 2007, séparés par des stages à l’international.
Quatre mois plus tard, une entreprise basée sur le même business model que Graphlance est ap-
parue: Wilogo. Cette entreprise a rapidement gagné en crédibilité sur la place et s’est positionnée en
leader sur le marché du design de logos. Cependant, cela s’est fait aux dépends de la communauté
de graphistes, d’ou un mécontentement croissant dû au modèle relativement fermé de Wilogo.
l’equiPe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 17/57
Lors de la présentation du challenge, un nouveau modèle économique est proposé pour
promouvoir effcacement les relations graphistes-entreprises. C-Bee est née.
eNvie d’eNtrePreNdre et Projet ProfeSSioNNel 2.3.
Aujourd’hui étudiants, mais demain entrepreneurs, nous voulons mettre à proft nos connaissances
et la complémentarité de notre savoir-faire dans la création de quelque chose d’utile.
Nous avons le souci d’aider les entreprises à véhiculer une image de qualité, de fabilité et de parti-
ciper ainsi à leur développement.
C-Bee associe 5 étudiants aux profls divers mais très complémentaires :
Geoffrey Bruyère (21ans), Maths Spé, maintenant en 2ème année à INT Management. Il est •
porteur de ce projet depuis 2ans, mais les études l’ont empêché de le porter à maturité. Il est
particulièrement intéressé par la vente et le marketing, il est le directeur des opérations du projet
C-Bee.
Freddy Cimper (25ans), BTS Force de Vente, Licence Administration/Gestion d’entreprise •
option entrepreneuriat, en 2ème année à INT Management. A démarré le projet avec Geoffrey,
se spécialise dans le milieu de la fnance. Il se positionne en tant que responsable des relations
clientèles de C-Bee.
Issao UEDA (23 ans) Maths Spé, actuellement en 2ème année d’école d’ingénieur à Telecom •
Sud Paris. Se destine à des études d’ingénierie d’affaires internationales. Son intérêt pour le
marketing et la stratégie allié à ses compétences d’ingénieur en font le lien idéal entre les dé-
veloppeurs du projet et ses architectes. Responsable des ressources humaines, il se place en
tant que directeur technique de C-Bee.
Laurent BECHEREL (20 ans), Maths Spé, actuellement en 2ème année d’ingénieur à Tele- •
com Sud Paris. Passionné de graphisme, il est le chargé de création de C-Bee. Sa créativité
liée à ses compétences de design ainsi que ses liens étroits avec le milieu du graphisme en font
un responsable communication idéal pour C-Bee.
Pierre BONIS (22 ans), Maths Spé, en 2ème année d’ingénieur à Telecom Sud Paris. Se •
destine à une formation de chercheur développeur en architecture réseau. Ses compétences
techniques liées à sa connaissance de la technologie de développement utilisée (Drupal) en
font l’expert technique de C-Bee.
Une amitié au sein de l’équipe s’est très vite nouée, et tous ont été manifestement séduits par le
projet. Les 5 membres de l’équipe sont prêts à s’engager davantage dans l’aventure humaine que
représentent la création et le développement de C-Bee. Geoffrey et Freddy envisagent une année de
césure afn de se consacrer à la mise en marche de la plateforme. Issao quant à lui suit une formation
de troisième année au sein de Telecom SudParis qui lui permet de s’engager à temps plein dans le
développement de C-Bee, en parallèle avec Pierre et Laurent.
L’équipe croit fermement en la viabilité du modèle économique, et va le lancer. Deux points avaient
empêché Geoffrey er Freddy de poursuivre leur idée initiale : le manque de maturité de l’équipe et
l’absence de technicité. Ces deux points sont désormais compensés ; d’une part par le feedback
procuré par l’émergence d’un concurrent se basant sur le business plan initial monté par Geoffrey et
Freddy, d’autre part via l’apport technique de la part de Pierre, Laurent et Issao.
l’equiPe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 18/57
deux ProduitS Pour uNe meme Plate-forme 3.
Le produit que vend C-Bee est un droit d’utilisation de sa plate-forme.
Selon l’acteur qui utilise la plate-forme, l’attente, l’intérêt, la plus-value, et la valeur perçue du service
sont totalement différentes. En pratique, C-Bee vend donc deux produits bien distincts.
uN Service de graPhiSme PerSoNNaliSable Pour leS eNtrePriSeS 3.1.
Les appels d’offres 3.1.1.
Vous l’aurez compris, C-Bee vend aux entreprises l’utilisation ponctuelle d’une plate-forme sur la-
quelle elles émettent un appel d’offre(AO). Ces AO sont notre cœur de métier.
Les AO portent sur de la création graphique simple :
créations/relookings de logos •
plaquette d’entreprise •
chartes graphiques complètes (logo, webdesign, visuel power point, papier à en-tête, enve- •
loppe, carte de visite, …)
affches/fyers •
design/packaging •
L’AO est totalement personnalisable, l’entreprise cliente choisit :
l’objet de l’AO •
de révéler ou non son identité •
les dates de début et de péremption de l’AO •
la fourchette de prix des créations graphiques proposées •
Lors de la publication d’un AO, de par le nombre élevé de graphistes fréquentant la plate-forme,
l’entreprise a de bonnes chances de recevoir un nombre important d’avant-projets.
Les services ajoutés 3.1.2.
Nous rendons le dépôt d’AO plus attractif encore en offrant au client une vaste gamme de services
:
un logiciel d’aide à la publication d’AO • qui guide l’entreprise et facilite la compréhension
de l’AO par les graphistes
la consultation des profls des graphistes • pour juger leurs compétences en visualisant
leurs réalisations antérieures.
une messagerie interne • pour communiquer avec le graphiste sélectionné, recevoir et com-
menter les versions successives de la réalisation graphique.
deux ProduitS Pour une meme Plate-forme
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 19/57
des contrats types • quant à la réalisation du travail et au transfert de sa propriété intellec-
tuelle
Les produits dérivés 3.1.3.
Nous offrons aussi à l’entreprise la possibilité d’obtenir des produits dérivés de leur identité gra-
phique, à des tarifs préférentiels.
Il s’agit par exemple de :
matériel de communication (plaquettes en version papier, cartes de visites, affches, pan- •
neaux publicitaires)
matériel promotionnel (stickers, stylos, t-shirts et autres goodies) •
objets décoratifs (posters, stickers déco pour ordinateur portable) •
Nous sommes conscients des problèmes que l’on aurait à réaliser cela en interne (investissement
lourd de matériel de production, éloignement de notre cœur de métier). C’est pour cela que nous
ferons appel à des sous-traitants. Nous avons déjà contacté deux imprimeurs (dont « point doc
» à Evry) qui seraient tout à fait intéressés par l’idée de sous-traiter avec nous en accordant à nos
clients des réductions substantielles.
Ces produits dérivés ne généreront pas nécessairement un revenu, mais amélioreront encore l’at-
tractivité du service.
uNe facilitatioN commerciale Pour leS graPhiSteS 3.2.
Un service apporteur d’affaires 3.2.1.
Face aux graphistes, nous nous présentons comme apporteurs d’affaires. C’est notre second
cœur de métier. Nous leur vendons un abonnement qui leur donne accès à une base de leads
commerciaux : les AO.
Les AO sont répertoriés selon un système de tags (critères) tels que le budget et le secteur de l’en-
treprise, la nature du travail à effectuer, la péremption et l’urgence de l’AO. Ces AO sont des leads
qualifés et intéressés, ce qui donne au service une importante valeur ajoutée.
Nous ne nous contentons pas de vendre de l’information commerciale de qualité, nous vendons
aussi aux graphistes la possibilité de vendre son service dans les meilleures conditions possibles :
il expose ses réalisations antérieures sur sa fche de présentation personnelle. •
il est évalué par ses pairs et par ses anciens clients. •
il peut communiquer avec toute entreprise ayant publié un AO. •
Les services ajoutés 3.2.2.
Côté graphiste, nous mettons également en place une palette de services qui apporte à C-Bee un
avantage concurrentiel.
C-Bee est, rappelons-le, à • vocation communautaire. Les graphistes discutent entre eux,
s’échangent leurs bonnes idées, leurs tuyaux, et leurs astuces de bonne gestion de leur affaire.
deux ProduitS Pour une meme Plate-forme
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 20/57
Ce dialogue se fera via un forum PHP classique.
Le graphiste a accès à des • contrats types.
l’utiliSatioN du Service 3.3.
La page d’accueil de C-Bee permet de défnir les types d’interactions que l’utilisateur va avoir
avec la plateforme. Il est ainsi possible de naviguer en tant que designer, entreprise ou simple
visiteur.
Dans le cas d’un designer, il peut accéder à son espace personnel, et se tenir informé des évo-
lutions de ses projets en cours. Il lui est alors possible de rechercher un projet sur lequel travailler,
actualiser un projet déjà choisi ou contractualiser un appel d’offres qu’il a remporté.
Dans le cas d’une entreprise, il est possible de soumettre un appel d’offres moyennant une ins-
cription dont le tarif dépend de l’ampleur du travail recherché. Si d’autres AO ont été déposés par la
même entreprise, il est alors possible de les consulter, et de les modifer par le biais de commentai-
res et d’instructions à l’intention des designers. Enfn, l’entreprise a la possibilité d’arrêter son choix
sur une proposition, et fnalise alors le marché dans un espace privé dédié à cette opération.
En ce qui concerne les autres types de visiteurs, ces derniers peuvent naviguer à travers la plate-
forme pour découvrir les propositions graphiques des différents designers et les évaluer par le biais
d’un système de ranking (classement basé sur une notation). Il leur est aussi possible de poster des
commentaires s’ils se sont enregistrés sur la plateforme auparavant.
Pour une explication plus détaillée de ces process, se référer aux annexes 9.3.1 - P.M.E, 9.3.2 -
Designer et 9.3.3 – Visiteurs.
deux ProduitS Pour une meme Plate-forme
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 21/57
le marche 4.
l’etude de marche 4.1.
Plusieurs sources d’information ont été utilisées.
Nous avons étudié 3 études de marché que nous avons acheté à l’APCE :
Créer une start-up sur internet (Septembre 2007) •
le site de l’INSEE •
le site du centre national des arts plastiques délivrant un panel d’information sur le métier, le •
marché, les tendances, la fscalité relative à la profession de graphiste etc.
Infographistes indépendants (2005) •
Imprimerie (2004) •
Nous avons estimé les prix pratiqués par la concurrence en menant une enquête sur internet et dans
la presse auprès de 80 entreprises.
Nous avons aussi passé beaucoup de temps sur internet à chercher des informations sur les mé-
tiers de l’infographie, pour évaluer le marché, connaître la nature de l’offre de nos concurrents, leurs
méthodes de fonctionnement, les prix pratiqués.
Nous avons également rédigé deux questionnaires l’un pour les entreprises et un autre à destination
des graphistes afn d’évaluer la pertinence de notre business model.
Enfn, nous avons demandé une dizaine de devis portants sur la création d’un logo ou d’une affche
à des concurrents trouvés sur internet en nous faisant passer pour des clients.
la Problematique metier 4.2.
Le marché du graphisme a évolué signifcativement et a bouleversé les pratiques des graphistes
indépendants. Un grand nombre d’agences de publicité ont décidé de réduire le prix de vente de
leurs créations et d’accroître les marges réalisées. Ces deux dernières pratiques ont été néanmoins
très acceptées par les clients malgré la dévalorisation de la création graphique.
Cette baisse générale des prix a engendré une chute des ressources des graphistes.
Parallèlement des plate-formes de création graphique communautaires comme Lafraise.com, puis
fr.wilogo.com ont favorisé l’arrivée de nouveaux entrants dans la profession, accentuant ce phéno-
mène de précarisation.
On a également constaté la généralisation de la pratique des appels d’offres. Le marché des PME
est en constante attente de graphisme et souhaite profter des prix les moins élevés possibles. Ainsi
il est plus que courant que le professionnel qui souhaite avoir une réalisation graphique s’adresse à
quatre graphistes différents et prenne le moins cher.
Pour fnir, l’aspect légal préoccupe de plus en plus les graphistes car la loi sur la propriété intellec-
tuelle (loi du 11 mars 1957) est trop souvent bafouée par certains acteurs du marché étant donné
le marChe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 22/57
que peu de graphistes connaissent suffsamment ces lois.
C’est pourquoi le secteur est aujourd’hui à la recherche de nouveaux économiques. Nous avons la
conviction d’apporter une réponse pertinente à cette problématique.
Etude sectorielle 4.2.1.
Le secteur de l’infographie dans lequel va évoluer notre entreprise est très atomisé.
Les principales entreprises d’infographie sont regroupées sous la dénomination «Autres activités
d’édition» (NAF 22.2J). Toutefois l’essentiel de la profession est constitué d’infographistes freelances
(qui seront à la fois nos concurrents et nos clients).
Ils sont recensés à la Maison des Artistes: on estime aujourd’hui leur nombre à 13 000 (forte crois-
sance depuis 5 ans).
Contexte réglementaire : 4.2.1.1.
Les créations graphiques sont soumises aux droits d’auteur: L’auteur d’une oeuvre graphique bé-
néfcie d’un droit moral et perpétuel, inaliénable et imprescriptible. II ne sufft donc pas d’acheter le
produit: il est nécessaire d’acheter à l’auteur ses droits sur son travail.
Besoins actuels 4.2.2.
Les études réalisées auprès des entrepreneurs, PME et jeunes entreprises, ainsi que celles effec-
tuées auprès de la communauté de graphistes ont permis de dégager plusieurs besoins. Ces be-
soins s’avèrent très complémentaires si nous abordons la question selon un point de vue demande
/offre.
Afn d’obtenir de l’information fable nous avons interrogé un nombre signifcatif d’entreprise (32 entre-
prises dont 11 start-up) et de graphistes (18 dont 6 travaillant en freelance et 12 faisant partie d’un
mouvement communautaire).
Nous avons pu constater que le marché est en attente d’un nouvel modèle économique plus ver-
tueux, que ce soit du côté des entreprises que du côté des graphistes;
Pour les entreprises :
78% sont d’accord pour utiliser une nouvelle plateforme si cela leur permet d’avoir des pro- •
ductions graphiques plus adaptées à leurs attentes.
L’idée de pouvoir communiquer avec le graphiste via notre Créabox pour la réalisation d’un •
logo est à 92% perçue comme une plus-value, et comme une nécessité pour aboutir à une
réalisation graphique conforme à leurs attentes.
67% attendent de pouvoir utiliser la plateforme pour se prononcer sur l’aspect qualité du •
service de notre plateforme. Il semble qu’il y aie une petite crainte sur le côté ergonomique du
site.
le marChe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 23/57
Pour les graphistes :
74% sont intéressés pour changer de plateforme à condition que leurs droits relatifs aux •
propriétés intellectuelles soient respectés.
82% des personnes sont insatisfaites avec les plateformes communautaires graphiques •
qu’ils utilisent.
94% pensent qu’ils ne sont pas assez rémunérés lorsqu’ils réalisent des créations graphi- •
ques et pensent que le modèle actuel est désavantageux pour les graphistes.
En conclusion, le marché est prêt pour l’entrée d’un nouvel acteur si celui-ci change fonda-
mentalement les pratiques actuelles. Par conséquent, notre business modèle devra prendre
en considération :
La personnalisation de l’offre •
Le respect des propriétés intellectuelles vis-à-vis de l’entreprise et du graphiste. •
Les relations nécessaires pour assurer la qualité des réalisations •
La rémunération plus importante des graphistes •
Une sélection plus « juste » des graphistes, fondée sur leur talent •
la demaNde de graPhiSme 4.3.
Potentiel et tendances 4.3.1.
Notre offre de dépôt d’AO s’adresse aux créateurs d’entreprise, aux PME et aux entreprises de
e-commerce.
Evaluons les opportunités de marché en nous intéressant à nos clients potentiels sur le territoire
national :
Pour l’année 2007, l’INSEE a recensé 321 000 créations d’entreprise sur le territoire français ce
qui représente une hausse par rapport à l’année 2006 de +13%. A noter que les créateurs d’entre-
prise sont quatre fois plus nombreux qu’en 2002, augmentation constatée dans tous les secteurs
d’activités confondus.
En ce qui concerne les petites et moyennes entreprises, leur nombre a augmenté de 1,25% par rap-
port à l’année 2006 et représente 2 651 194 entreprises sur l’ensemble des secteurs d’activités.
L’évolution des pratiques liées à l’utilisation des moyens commerciaux sur Internet sera également un
facteur déterminant pour la réussite de notre business model. Aujourd’hui le nombre d’entreprises
E-business est en croissance, et bien entendu, toute entreprise présente sur le Web a un
besoin en graphisme important.
Le marché du graphisme étant très atomisé (avec énormément de freelance non enregistrés), il est
impossible d’évaluer le CA du secteur.
Néanmoins il apparaît encore une fois que le marché est en croissance :
le nombre d’entreprises sous le code NAF 22.2J croit chaque année. •
le marChe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 24/57
le succès auprès des entrepreneurs d’entreprises comme Wilogo montre bien la forte de- •
mande en graphisme
En conclusion, notre marché potentiel est immense et en croissance, ce qui est favorable au
développement de C-Bee.
la coNcurreNce 4.4.
Les entreprises de taille raisonnable (effectif > 200) ne font généralement pas appel à des graphistes
freelance : elles embauchent directement des graphistes ou font appel à des web agencies. Seules
les entreprises plus petites font appel aux graphistes indépendants et moins «prestigieux». Notre
entreprise cible est donc la PME. Elle recherche une solution peu onéreuse mais fable pour ses
besoins en création graphique. De plus, elle veut affcher une image jeune, elle recherche un produit
novateur, porteur d’une certaine fraîcheur.
Le processus d’achat du produit commence habituellement par une demande de devis. Le gra-
phiste établit alors ce devis en fonction du temps de travail estimé, mais reste très subjectif. Si la
commande est urgente, le tarif sera plus élevé.
La profession va jusqu’à modifer son coût horaire en fonction du client. Exemple : si le graphiste sait
que le client a de l’argent (comme un cabinet d’avocat) il demandera une rémunération supérieure.
Enfn, le client doit parfois faire face à des majorations sur le prix en cas d’imprévu (travail plus long
que prévu dans le devis).
Comme vous l’avez compris, notre modèle permet d’homogénéiser les prix, l’entreprise étant libre
de choisir le graphiste de son choix où le plus à même de faire la réalisation souhaité. De plus nous
répondons de manière très pertinente au besoin de graphisme.
La penetration du marche 4.4.1.
Concurrence directe 4.4.1.1.
Les graphistes freelance et communautés de graphistes : •
Les communautés de graphistes professionnels sont en croissante évolution. Il est très compliqué
de quantifer ce mouvement en raison de la très faible information relative au développement de ces
communautés.
Cependant, les nombreuses recherches réalisées à travers les forums de graphistes communau-
taires permettent d’affrmer que le mouvement de cette communauté connaît chaque année une
croissance de +6% par an selon des graphistes indépendants.
Ces graphistes et communautés sont largement infuencés par la nouvelle tendance du marché qui
est basée sur le modèle de « graphisme discount » sur internet.
le marChe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 25/57
Concurrence indirecte 4.4.1.2.
Les agences de communications : •
Nous avons une vision très claire de ce marché. Nous avons observé :
• Un nombre constant d’agences, soit 700 agences en France
• 7.700 emplois permanents (soit une progression de 23% par rapport à 2006)
• 2,230 Milliard d’euros de chiffre d’affaires (soit une progression de 13% par rapport à 2006)
En terme de chiffre d’affaire moyen, celui-ci peut être estimé à 3,19 Millions d’€ par agence et le
nombre moyen de salariés à 11 (contre 9,18 l’an passé).
Les agences de communication sont incontestablement affaiblies par le durcissement de la concur-
rence. Trois éléments leur permettent différencier et d’attirer les clients : le coût des prestations, le
choix des modèles proposés et la créativité des œuvres.
Il est donc évident que la fdélisation de la clientèle, et le maintient des relations de confance sur la
durée, l’accompagnement de l’évolution des clients, la compréhension des attentes mais aussi la
création d’un modèle gagnant/ gagnant resteront des éléments décisifs pour pérenniser leurs acti-
vités.
Graphistes non professionnels : •
Il existe une grande communauté d’amateurs, passionnés par la réalisation graphique, qui intervien-
nent occasionnellement dans les processus de création graphique. Leur présence se fait principa-
lement par le biais de plateformes communautaires proposant des concours ou des appels d’offre.
Cependant, ils sont très souvent rattrapés par leur manque de compétence et se voient générale-
ment devancés par les plus expérimentés (Freelance).
le marChe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 26/57
Pour avoir une vision plus claire du positionnement de chaque groupe concurrentiel sur le marché,
nous pouvons nous référer au schéma suivant :

En conclusion, nous pouvons dire que la concurrence sur notre marché est principalement directe :
le produit n’a rien de novateur et des milliers de graphistes le commercialisent déjà (mais nous avons
pour nous une innovation marketing ingénieuse et prometteuse).
Ces concurrents sont tous de petite taille (en général, ce sont des freelance) et ils ne bénéfcient que
d’une visibilité limitée. Aucun n’émerge réellement de la masse de graphistes, il n’y a aucun acteur
de référence.
Notre étude de marché nous a clairement montré qu’ils étaient en général très mal référencés, et que
rien ne les discernait les uns des autres.
La situation ne semble pas évoluer du tout. La seule chose qui évolue est le nombre d’acteurs sur le
marché (évolution quantitative mais pas qualitative).
Il semble donc qu’il y ait une fenêtre pour nous positionner comme l’acteur de référence de
ce marché, de par notre originalité, notre taille (toute une communauté) et l’adéquation de nos
produits avec les besoins des clients.
le marChe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 27/57
PoSitioNNemeNt 4.5.
De notre étude nous avons déterminé nos facteurs-clés de succès que nous pouvons citer en
amont de cette partie consacrée au positionnement de notre service. Celui-ci est fondé sur :
la • facilité d’utilisation de la plateforme
le • dépôt de cahier des charges pour les entreprises
la • communication des deux parties par le système de Créabox
le • système de transfert de droit de propriété intellectuelle
mais aussi, • un système de sélection juste des graphistes
Plus globalement, la conception de notre plateforme et l’image relative à celle-ci met au centre de
sa préoccupation les utilisateurs.
Ce positionnement correspond à l’identité de la plateforme C-Bee, aux solutions qu’elle apporte et
aux raisons pour lesquelles elle le fait de manière spécifque.
Nous rappelons dans un premier temps les cibles visées qui sont composées de plusieurs acteurs,
entreprises PME ou start-up et graphistes.
Nous avons vu au travers des parties précédentes que notre modèle et par conséquent notre posi-
tionnement doit être fondé sur :
la mise en place d’appels d’offre •
la facilitation des concours •
le montant de rémunération des graphistes •
le marChe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 28/57
Nous avons réalisé pour plus de clarté le modèle d’analyse SWOT :
modèle d’aNalySe SWot Pour c-bee
Forces FAiblesses
Compétences technologiques fortes au sein de
l’équipe
Proposition de service différent de celle du mar-
ché actuel : plateforme de mise en relation entre en-
treprises et graphistes
La fdélisation des clients : grâce à un modèle jus-
te de rémunération des graphistes et grâce aux prix
attratifs proposés par notre système de plateforme
(Economie d’échelle pour les entreprises)
Qualité des productions : plateforme bénéfciant
d’un service de communication performant entre les
deux acteurs facilitant la réalisation des projets
Management de la plateforme simplifé : nous
n’intervenont pas dans les communications des
deux acteurs
Contacts dans le milieu du graphisme
Diversité de nos offres
Assurance sur la propriété intellectuelle de la
création graphique
Simplifcation de l’émission d’appel d’offre pour
l’entreprise
Garantie raisonnable sur les compétences du
graphiste
Nouvelle structure sur le marché donc pas connue
Compétences de notre équipe en terme d’évalua-
tion des oeuvres réalisées peut-être un peu faible
Acteur déjà implanté (wilogo)
Grande atomicité du marché
Tarifcation de l’utilisation de la plateforme pour les
graphistes et entreprises
Facturation dès le dépôt de l’appel d’offre : Obta-
cle à l’achat pour l’entreprise
oPPortunités MenAces
Changement des hatitudes des clients : attentes
des entreprises et des graphistes d’un nouveau type
de structure
Modèle au-delà des frontières : modèle permettant
de toucher une large cible de clients potentiels sur le
territoire français, voire à l’étranger
Technologie avancée : premier type de plateforme
sur le marché fonctionnant avec un système créabox
mettant en relation deux acteurs du marché
Secteur en pleine recherche d’un nouveau mo-
dèle économique
Concurent immédiat (Wilogo) en perte de vitesse
Changement des attitudes des clients : adhésion
par la communauté au nouveau business proposé
Technologie avancée : bouleversement des habitu-
des des clients qui peut freiner à l’utilisation (neces-
sité d’une comprehension rapide du fonctionnement
de la plateforme)
Eventuellement, perception négative de notre service
par les graphistes car notre modèle est d’apparance
proche de celui de Wilogo
le marChe
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 29/57
la Strategie de c-bee 5.
le buSiNeSS model 5.1.
Maintenant que nous vous avons présenté en détail les différents aspects de notre business model,
récapitulons ici ses points principaux :
L’ambition de C-Bee est de s’imposer en tant que référence sur le marché de la création •
graphique.
Pour cela, nous mettons en place une plate-forme de mise en relation des entreprises dé- •
sireuses de se procurer une identité visuelle performante et d’une communauté de designers
compétents.
Cette plate-forme se caractérise principalement par son ergonomie optimisée : facilité d’utili- •
sation, et effcacité de la communication.
En plus de cette ergonomie, la plate-forme propose toute une gamme de services annexes •
: AMOA pour l’appel d’offre, contrats types pour la fnalisation du projet.
Pour la communauté de graphistes, l’intérêt principal sera bien sûr le nombre de propositions •
qu’ils pourront trouver sur la plateforme, leur permettant de travailler sur des sujets qu’ils auront
choisis, et ce sans brider leur créativité, puisqu’ils restent propriétaires de leurs œuvres jusqu’à
la contractualisation fnale.
avaNtageS coNcurreNtielS 5.2.
Notre stratégie originale nous confère un grand nombre d’avantages concurrentiels.
Pour l’entreprise 5.2.1.

Une mise en contact directe avec la communauté de graphistes, et ce sans contrainte d’en- •
gagement ;
Une liberté de décision quant au choix de la date de clôture de l’appel d’offres ; •
Une facilité de communication due à l’ergonomie de la plate-forme ; •
Une contractualisation à la carte; •
Une garantie raisonnable sur la qualité des graphismes ; •
Une transparence complète sur les tarifs de la plate-forme ; •
Une tarifcation attractive. •
Pour le graphiste 5.2.2.
Une fdélisation des clients ; •
la Strategie de C-bee
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 30/57
Une absence d’entraves, qu’elles soient fnancières ou légales ; •
Une rentabilité améliorée sur du court terme comme sur du long terme ; •
Une facilité de communication due à l’ergonomie de la plate-forme ; •
Une facilité de fnalisation grâce aux contrats types ; •
Des prospects ciblés et qualifés. •
Scalabilite et Strategie de develoPPemeNt a loNg terme 5.3.
Scalabilite au niveau europeen 5.3.1.
Nous estimons que l’internationalisation de la plateforme web est un enjeu important.
Etre disponible rapidement en français, anglais, allemand, espagnol nous permettra de grandir plus
rapidement et d’accroître substantiellement notre chiffre d’affaires.
Miser sur l’Europe •
Apres la France, nous voulons concentrer nos efforts sur l’Europe en rendant la plateforme acces-
sible dans la plupart des langues européennes. Outre l’ouverture de nouveaux marchés, le melting
pot des différentes infuences graphiques européennes améliorerait encore davantage la créativité
du travail que l’on apporte au client.
Passer de l’échelle nationale à l’échelle européenne est tout à fait envisageable puisque les coûts de
développement web restent les mêmes et qu’il est facile de traduire la plate-forme. Il faudra toutefois
veiller à s’adapter aux différences de législations locales, notamment en ce qui concerne les contrats
types.
Respect des standards de qualite sur le long terme 5.3.2.
La qualité du service à un impact direct sur la satisfaction des entreprises clientes et leur fdélité, et
même dans la phase d’amorçage, sur l’effcacité du bouche à oreille.
Il faudra à tout moment veiller à ce que la motivation des graphistes soit suffsante pour générer des
réponses massives aux AO (garantie de choix pour le client), avec des avant-projets pertinents (ga-
rantie de qualité).
la Strategie de C-bee
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 31/57
PlaNificatioN oPeratioNNelle 6.
la Strategie commerciale 6.1.
Une fois la plate-forme mise en ligne, nous espérons atteindre dans l’année les 500 abonnements
de graphistes et les 5 dépôts d’AO par jour.
Ces chiffres, bien que respectables, constituent une estimation basse si l’on se base sur le succès
de Wilogo en dépit de leur gestion du business fermée et autoritaire. De plus, notre service sera
gratuit dans un premier temps. On peut donc raisonnablement espérer des résultats bien plus im-
portants.
Etape 1 : version beta gratuite 6.1.1.
La première étape consiste à recruter un maximum de graphistes en utilisant une stratégie de marke-
ting viral à leur encontre. L’idée est de profter de l’aspect innovant de C-Bee pour leur donner envie
de s’inscrire. C’est aussi la raison de prôner dans un premier temps la gratuité de la plate-forme. En
ce qui concerne les entreprises, la tarifcation sera ici aussi absente dans un premier temps : ces en-
treprises bénéfcient des services de C-Bee gratuitement et seront nos références lors du lancement
de la version payante du site (tout le monde y est gagnant).
La stratégie marketing de cette étape visera trois cibles : d’une part la communauté de graphistes
indépendants, d’autre part le milieu des Startups qui n’ont pas encore d’identité visuelle et enfn
l’ensemble de la blogosphère.
La stratégie visant à conquérir la communauté de graphiste passera par une demande de design de
notre propre entreprise. En effet, cela nous permet de présenter notre projet de façon directe aux
personnes concernées via les sites de nos concurrents. La blogosphère et les jeunes entrepreneurs
quant à eux seront touchés par un autre type d’opération de communication : le buzz. En effet, l’inno-
vation apportée par C-Bee peut entraîner un phénomène de bouche à oreille massif : si les designers
sont attirés par le concept, ils en feront part à la blogosphère, laquelle blogosphère ayant déjà été
avertie par une communication email du lancement de C-Bee, fera donc écho à cette attirance. De
ce fait, les jeunes entrepreneurs orientés web 2 .0 connaitront le concept et l’essaieront, ne serait-ce
que pour son aspect gratuit.
Etape 2 : lancement de la version payante 6.1.2.

Une fois la communauté de graphistes de taille raisonnable (de l’ordre de 300 abonnements sous-
crits), C-Bee sortira de sa version bêta pour devenir payante. L’abonnement se chiffrera à hauteur
de 30€ par mois par graphiste, et l’AO à environ 100€. Cette tarifcation nous est apparue être la plus
pertinente à la suite de notre étude de marché.
Les cibles entreprises se diversiferont : C-Bee ne se limitera plus à de la création de logo, mais
aussi à du relooking, de la création d’une charte graphique et d’autres réalisations.
Etape 3 : premiere evolution de la plate-forme 6.1.3.
Une fois nos premiers objectifs atteints, les sources de revenus se diversiferont : la communauté se
stabilisera et nos premiers clients seront fdélisés.
PlanifiCation oPerationnelle
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 32/57
On envisagera alors une extension des services. De la charte graphique, nous proposerons alors du
web-design, ou encore des offres personnalisées sous la forme de packages.
A ce stade là, nos devis seront fables, et nous pourrons proposer un système d’audit payant
pour les entreprises qui souhaitent savoir si leur appel d’offres est utile. Cela leur évitera de payer
pour déposer un appel d’offres de temps en temps, mais surtout les conforterait dans l’idée de
passer par C-Bee. En effet, les auditeurs –qui sont des graphistes- sont des membres de la com-
munauté.
la Strategie de ProductioN 6.2.
La production de la plateforme se fait selon une architecture d’application web, et doit proposer
un panel de fonctionnalités. Ces fonctionnalités induisent chacune un besoin technique spécifque
auquel il est approprié de répondre par un outil adéquat et performant. Le tout en prenant en compte
les coûts de développement et de mise en place.
Besoins techniques 6.2.1.
La plateforme propose des services aux designers et aux startups/PME. Il convient donc de fournir
aux utilisateurs une application web à la fois solide et élégante qui favorise l’aisance de communica-
tion entre ses différents acteurs.
La qualité graphique et visuelle de l’ensemble est indispensable pour garantir le sérieux et la
compétence. L’ergonomie doit être intuitive, bien pensée et agréable.
L’interface de dépôt d’AO et de réponses à AO (Créabox), doit être intuitive et agréable car elle doit
fournir un espace de travail adapté et productif.
La sécurité et l’identifcation du propriétaire des contenus doit y être garantie.
La plateforme doit être facilement mise à jour et doit proposer une solution effcace de sauve-
garde du contenu.
Les différents clients possèdent des profls différents. Il convient donc d’offrir à chacun les fonc-
tionnalités qui le concernent.
L’application de mise en relation entre la startup/PME et les designers, appelé Créabox, doit favori-
ser la communication entre les différents acteurs : c’est notre cœur de métier.
Les services de la plateforme étant facturés aux designers et aux startups/PME, il est nécessaire
de mettre en place un service de paiement en ligne ainsi qu’un système d’abonnement et de
prélèvement automatique par carte bancaire.
Pour fnir, la plateforme étant destinée à grandir, un fort accent doit être mis sur la scalabilité (la
possibilité de la mettre à une autre échelle) : à terme, la plateforme devra pouvoir accueillir plusieurs
milliers d’utilisateurs simultanés.
Solutions techniques 6.2.2.
La décision fondamentale dans la mise en place de la plateforme réside dans le choix de l’ar-
chitecture. Il existe globalement deux solutions : élaborer la solution de bout en bout et aboutir à un
PlanifiCation oPerationnelle
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 33/57
outil propriétaire, ou se baser sur des outils spécifques préexistants : les CMS.
Les CMS (Content Management Systems) sont des outils applicatifs du web dédiés à la construc-
tion de sites et applications web. Ils fournissent une architecture fonctionnelle solide et offrent des
centaines de fonctionnalités additionnelles au moyen de modules ajoutés à postériori. La plupart de
ces CMS sont open source ; les modules sont développés par la communauté, ce qui les rend ex-
trêmement nombreux. Il en existe de nombreux sur le marché (Drupal, Joomla!, Plume CMS, GuppY,
YACS, WordPress…).
Notre choix s’est immédiatement porté vers l’utilisation d’un CMS. En effet, la construction
intégrale d’une application web, en plus d’être extrêmement coûteuse, est très dépendante de son
architecte, tant du point de vue de l’évolutivité que de la mise à jour.
Au contraire, l’utilisation d’un CMS garantit une évolution gratuite et effcace de la plateforme, celle-ci
étant opérée par la communauté et de manière libre.
Nous avons choisi l’application CMS Drupal pour servir de fondations à notre plateforme. En voici
les raisons :
Utilité • : Drupal répond à nos besoins en termes de fonctionnalités. Grâce à ses modules, il
offre tous les services de gestion de contenu, de gestion des utilisateurs, de paiement, de mise
à jour et d’archivage.
Maturité • : Drupal existe depuis 2000 et regroupe des centaines de développeurs compé-
tents. Il en est actuellement à sa version 6.1. Il est énormément utilisé dans le monde, quoi
que peu en France. Les exemples sont : Warner Brothers Records, The New York Observer,
Amnesty International et des sites de projets comme SonyBMG, Harvard University, et d’autres
encore.
Documentation • : la documentation est complète et claire. De plus, la communauté fournit
une quantité impressionnante de ressources didacticielles en ligne.
Approche aisée • : la prise en main est intuitive et l’on rentre facilement dans les fonctionna-
lités avancées.
Sécurité • : La plateforme utilise une architecture web sûre grâce à une gestion avancée des
droits d’utilisateur. Drupal fournit de plus, via une mailing list, les dernières informations concer-
nant les éventuelles failles de sécurité et fournit rapidement des solutions.
Interface • : l’interface utilisateur est entièrement confgurable au moyen de modules spécia-
lisés appelés thèmes. L’installation standard de Drupal fournit une interface d’administration
complète et performante.
Intégration • : basé sur PHP et MySQL, Drupal s’installe facilement sur la majorité des héber-
gements.
Normes • : Un site construit sous Drupal est tout à fait apte à suivre les normes du web (W3C),
voire les normes d’accessibilité.
Facilité de déploiement •
Fiabilité et robustesse du code •
Connaissances préalables de la plateforme Drupal par Laurent et Pierre •
La gestion des droits d’utilisateurs de Drupal, via le module rights_management, garantit que les
utilisateurs n’ont accès, en lecture et/ou en édition, qu’aux contenus qui leur sont autorisés.
Des modules légers d’affchage d’images ou de tri se chargent par la suite d’affcher ce contenu
(modules Image, Views). Drupal fournit aussi, via ces modules ou simplement comme fonctionna-
PlanifiCation oPerationnelle
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 34/57
lité standard, les outils de création et d’édition de contenu.
La gestion des profls utilisateurs se fait au travers d’une fonctionnalité standard de Drupal appelée
roles, et au moyen des modules Profles et User Relationships.
Quant à notre outil principal de communication, la Créabox, elle sera développée avec Adobe
Flash. Il s’agira d’une application dynamique et interactive développée spécifquement pour nos
besoins. Les compétences de Laurent relative au développement Flash lui permettront de prendre
en charge la conception de l’application. La Créabox Privée ne sera qu’une extension de la Créabox,
par conséquent il s’agira de la même application Flash pourvue de fonctionnalités supplémentaires.
Le paiement en ligne et les prélèvements seront effectués grâce au système de paiement sécurisé
PayPal, intégré à notre plateforme au moyen du module Drupal paypal_framework.
Design et ergonomie 6.2.3.
Allure générale 6.2.3.1.
L’allure du Site communautaire de C-Bee est le résultat de nombreux compromis.
Tandis que le Web 2.0 préfère les formes arrondies, la légèreté des couleurs, la transparence et la
brillance, les logiciels professionnels et en particulier les logiciels de visualisation graphique (type
Adobe Bridge) emploient des couleurs sombres et imposent un design rectangulaire très strict.
Le déf pour le site communautaire de C-Bee a été de garder l’ambiance 2.0 tout en permettant une
utilisation effcace de la Créabox qui doit respecter l’ergonomie d’un logiciel de visualisation graphi-
que.
On retrouve ainsi les clefs qui font le Web 2.0 : cases arrondies, boîtes transparentes, jeux de
transparence, dégradés, menu de news, fux.
Mais aussi la structure d’une application professionnelle : menus simples et clairs, navigation par
volets, colonnes.
Ergonomie 6.2.3.2.
S’il a été au cours de la réfexion de l’ergonomie envisagé de modifer l’agencement des boîtes de
contenu, l’expérience a montré que l’agencement proposé sur C-Bee est le plus simple, et le plus
intuitif possible.
Identité 6.2.3.3.
Le nom de l’entreprise et son identité graphique suggèrent une « abeille ». En effet nous sommes une
ruche pour les graphistes. Les graphistes « butinent » les entreprises (ils répondent à plusieurs AO)
selon une démarche vertueuse qui permet à l’entreprise d’ « étendre son marché » en améliorant sa
politique de communication (à l’image de la pollinisation).
Pour visualiser correctement les images, on a préféré les fonds sombres, avec un texte suffsam-
PlanifiCation oPerationnelle
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 35/57
ment vif pour être lu. Le peu de couleurs différentes permet de garder une apparence professionnelle
et sérieuse ; les rainures sèches et les courbes assurent un contraste harmonieux sur l’ensemble
du site.
Afn de distinguer la partie privée de la partie publique, la couleur «bordeaux» a été ajouté aussi bien
sur le logo que sur l’application Créabox. Cette même Créabox privée est d’ailleurs éclaircie par
rapport à sa jumelle publique.
Couts de ces solutions 6.2.4.
Afn d’estimer le coût fnal de notre plateforme, nous adopterons une approche très pragmatique. En
effet, il est nécessaire de se rendre compte de l’apport effectué par l’équipe technique. Pour cela,
nous étudierons dans un premier temps le coût d’une externalisation totale de la plateforme auquel
nous retrancherons dans un deuxième temps les coûts économisés par le travail de l’équipe tech-
nique.
L’avantage de cette méthode est qu’elle permet de cerner l’intégralité des coûts qu’implique la mise
en place de la plateforme.
Etude du cout global de la plateforme 6.2.4.1.
Plateforme globale : estimation basée sur celle de WiLogo : 12 mois de développement au TJM
d’une SS2I type Athos :
1 développeur à temps plein (350€ au TJM) •
1 intervenant extérieur, spécialisé, à temps partiel : (650€ au TJM) •
A cela s’ajoutent L’outil d’aide à la création d’AO et le consultant juriste pour la contractualisation
(création des contrats types).
Acteur eMPloyé Durée globAle
(HoMMe-jour)
Prix FinAl
(Kilo euros)
Intervenant 72 H/jours
72 46,8
Développeur sur une pé-
riode globale de H/jours
288 100,8
Achat de l’outil d’aide à la
création d’AO ou implé-
mentation de cet outil
320
(développeur supplé-
mentaire sur 2 mois)
20
Consultant juridique pour
l’aide à la contractualisa-
tion
40
(intervention d’une
semaine)
5
Total estimé pour une extériorisation totale 172,6
Etude du cout reel de la plateforme 6.2.4.2.
Nous sommes une équipe technique composée de trois développeurs issus de Telecom SudParis
et de deux managers issus de l’INT Management.
PlanifiCation oPerationnelle
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 36/57
Les frais de développement seront donc grandement réduits par notre participation technique à la
mise en place de la plateforme.
Etudions les applications concernant notre cœur de métier, que nous coderons nous-mêmes :
La Créabox est au cœur de la plateforme, et ce sera notre équipe qui l’implémentera en utilisant la
plateforme Drupal, ce qui présente l’avantage de ne nous coûter que le temps de développement.
Ce dernier est alors estimé au double de celui proposé par une SS2I, mais divisé par trois au vu de
notre nombre : nous arrivons alors à une plateforme effciente en 8 mois.
Les coûts restant seront ceux des fonctionnalités liées à l’aspect communautaire, les fches profl et
le moteur de recherche. Chacun de ces module est estimé à 2 mois de travail à mi-temps pour un
développeur, soit 4,2 KEuro.
En y ajoutant l’aspect judiciaire et l’outil d’aide à la création d’AO, nous arrivons à un coût fnal de
29,2 KEuro.
PlanifiCation oPerationnelle
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 37/57
l’orgaNiSatioN deS moyeNS a mettre eN œu- 7.
vre
orgaNiSatioN et moyeNS humaiNS 7.1.
Le développement du projet passera par un investissement à plein temps de tous les mem-
bres de l’équipe. Du coté managérial pour les recherches de fnancement, les opérations de com-
munication et la découverte des technologies. Du coté technique sur le développement des appli-
cations du cœur de métier : la Créabox et ses fonctionnalités.
leS moyeNS techNiqueS 7.2.
Les besoins techniques de l’équipe de C-Bee sur le court terme sont relativement simples :
il s’agit du hardware nécessaire pour la mise en place de la plateforme ainsi que les infrastructures
d’hébergement de l’entreprise. Nous considérons que les développeurs possèdent déjà leurs péri-
phériques de développement (postes de travail et éléments associés), il reste à prendre en compte
le serveur web, l’hébergement et la mise en place du service. Pour la première année, l’estimation
des besoins (hébergement serveur, locaux d’entreprise et frais divers) s’élève à 4K€.
budgetiSatioN et moyeNS fiNaNcierS 7.3.
Voir annexes.
l’organiSation deS moyenS a mettre en œuvre
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 38/57
coNcluSioN 8.
Au vu des arguments présentés dans ce business plan, et de l’aspect innovant du concept
de C-Bee, nous trouvons l’aventure entrepreneuriale très intéressante. De plus, nous disposons de
l’équipe adaptée pour faire face de manière effcace aux contraintes qu’impliquent un tel projet. Enfn,
l’étude de marché que nous avons mené montre que se positionner de cette sorte sur le marché a
toutes les chances d’aboutir.
Notre équipe est par conséquent convaincue de la viabilité du projet et a l’intention de se
lancer dans cette passionnante expérience qu’est l’entreprenariat.
ConCluSion
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 39/57
aNNexeS 9.
etat de l’art deS metierS du graPhiSme 9.1.
Le contexte technologique évolue régulièrement, mais on retrouve toujours deux technologies qui
doivent être maîtrisées pour répondre effcacement à nos concours de création graphique.
La retouche d’images et la création 2D en mode point 9.1.1.
C’ est la création graphique classique, qui joue directement sur les pixels de l’image (image ma-
tricielle). Les principaux logiciels utilisés sont Photoshop, Photoshop Eléments, Gimp, Photo fltre.
Cette technologie est utile à la création d’affches, de Webdesign, etc...
Le dessin vectorisé 9.1.2.
Le principe de base du dessin vectoriel consiste à décrire des formes géométriques simples (arcs
de cercle ou d’ ellipse, segments de droite, courbes de Bézier...), auxquelles on peut appliquer dif-
férentes transformations et effets spéciaux. L’intérêt est de pouvoir redimensionner l’image à volonté
sans aucun effet d’escalier.
L’ inconvénient est que pour atteindre une qualité photoréaliste, il faut pouvoir disposer d’une puis-
sance de calcul importante et de beaucoup de mémoire.
Les principaux logiciels utilisés sont Illustrator, CorelDraw, Adobe Flash.
Cette technologie est utile à la création de logos.
annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 40/57
cvS 9.2.
Adresse étudiante : (jusqu'à juin 2008)
8A square Elie Reclus
91000 Evry
Mob. (+33) 6 67 30 25 41
email: geoffrey.bruyere@intmanagement.eu


Né le 30 novembre 1986
Célibataire


Geoffrey BRUYERE

Formation

2006 - 2009 INT Management (Institut National des Télécommunications)
Master en Management, Promotion 2009
Evry, 91
2004 - 2006 Classe Préparatoire aux Grande Ecoles d'Ingénieur
Option Physique-Chimie, Lycée Albert Schweitzer
Mulhouse, 68
2004 Baccalauréat série S
Mention Bien, Lycée Louis-Armand
Mulhouse, 68

Expériences Professionnelles
2007 - 2008 Travaux divers réalisés en freelance
Réalisation de Bases de données, Etudes de marché, Sites Web, Graphismes.
Fundraising pour un parti politique (8.000€ en 3 mois).
Autonomie, créativité, dynamisme
Evry, 91
2007 Stage à NEOFI, cabinet de conseil – 3 mois
Prospection, Conduite d'entretiens, Audit de franchises pour le compte de clients.
Conseil en interne pour NEOFI : communications, benchmarking stratégique
Réalisation d’un site Web et de documents commerciaux.
Esprit critique, souplesse, professionnalisme
Paris

Autres Expériences
2007

Finaliste du concours d'entreprenariat Petit Poucet
Création d’une plate-forme d’appels d’offres pour les métiers du graphisme.
Soutenance réussie du business model auprès d'investisseurs.
Innovation, proactivité, pugnacité
Paris
2006 - 2007 Chargé d’affaire pour SPRINT, Junior-Entreprise de l'INT
Prospection, Négociation, Recrutement d’intervenants parmi les élèves de
l’école, Gestion d’équipes, Contrôle et Validation du rendu.
Coaching en compétences commerciales et humaines.
Atteinte d’objectifs dans la compréhension et le respect de l’autre
Evry, 91

Compétences Techniques et Langues

Environnements
Logiciels
Programmation


Compétences informatiques
Windows XP-Vista, GNU/Linux (Fedora, Ubuntu)
Word, Excel, PowerPoint, FrontPage, Access, Ciel, Photoshop
JAVA, XHTML, CSS

Anglais
Allemand
Espagnol
Langues
courant et vocabulaire spécifique
maîtrise technique, pratique occasionnelle
scolaire

Intérêts et Loisirs
Intérêts
Sports
Voyages, Techniques de communication, Praxéologie, Arts graphiques
Footing, Street Hockey

annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 41/57
Freddy CIMPER  
19, allée du Port Saint-Victor 25 ans, Etudiant
91210 DRAVEÌL - France Français, Célibataire
Portable: 06.75.93.60.00 Permis A/B, Véhicule
Mail : freddy.cimper@intmanagement.eu




F FO OR RM MA AT TI IO ON N


2006-2009

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS (INT) - Evry
Programme Grande EcoIe Parcours angIophone- Spécialisation finance

Echange académique à I'université de Pécs (5 mois) ÷ Hongrie
BacheIor in Business Administration & Master of Science in AppIied Management
Validated by Middlesex University, London

2006

UNIVERSITE PARIS 12, CréteiI
Licence 3 Administration et Gestion d'Entreprise, option Entrepreneuriat

2005

LYCEE PAUL LANGEVIN, Ste Geneviève des bois
BTS Force de Vente

2003

Lycée Jacques Prévert, VersaiIIes
BaccaIauréat


E EX XP PE ER RI IE EN NC CE E P PR RO OF FE ES SS SI IO ON NN NE EL LL LE E

2005 et 2007
Stage
4 mois

BNP-PARIBAS - SuccursaIe d'Evry
Assistant au ResponsabIe du Service Risque (2 mois en 2007)
Programmer un fichier en VBA permettant la création graphique de statistique
Programmation d'un navigateur HTML réorganisant la lecture des pouvoirs de délégation
Analyse du portefeuille client professionnel pour évaluer les risques en court


Chargé des reIations cIientèIes (2 mois en 2005)
Elaborer et contrôler une action commerciale (Offre de parrainage)
Concevoir et mettre en place une prospection téléphonique (tableau de bord, analyses,.)



2006

Stage
2 mois

CCI ESSONNE (Chambre de Commerce et des Industries de I'Essonne) - Evry
Assistant conseiIIer en gestion d'entreprise
Conseiller et accompagner les porteurs de projet via l'espace entreprendre en France
Etudier les business plans des jeunes créateurs pour leurs insertions dans les pépinières
Effectuer une analyse financière d'entreprise pour accorder des prêts d'investissement


2004
Stage
2 mois

COFINOGA - Evry
Assistant conseiIIer financier
Elaborer des statistiques (coefficient de corrélation) et effectuer une gestion prévisionnelle
Entretien clientèle ayant pour but le conseil sur les produits bancaires et financier


C CO OM MP PE ET TE EN NC CE E

Langues









AngIais : Courant (8 ans)
EspagnoI : Ìntermédiaire (2 ans)

Hongrois : Notions (5 mois)

Informatique

Pack Microsoft office / programmation VBA / C++/ HTML/ JAVA/ PHP


R RE EN NS SE EI IG GN NE EM ME EN NT TS S C CO OM MP PL LE EM ME EN NT TA AI IR RE ES S
Sports / Loisirs Roller (7 ans), fitness (2 ans), Guitare (4 ans)

Associations


Association SPRINT / Junior Entreprise de I'INT
Coordonner l'équipe de prospection (formation, suivi de prospection.)
Mettre en place une nouvelle stratégie d'entreprise et organisation interne



Autres
- Finaliste d'un projet de création d'entreprise ÷ Concours Petit Poucet /projet inter-école
- Participation au projet Handimanagement: communication sur les difficultés d'insertion des
handicapés dans les entreprises au sein de notre campus (projet inter-école)

annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 42/57

ETAT CIVIL

Nom : UEDA
Prenoms : Issao. Nicolas
Date de Naissance : 29 Juin 1985

Adresse : 103. rue du Iaubourg Saint Honore
75008 Paris

Numero de telephone portable : 06.73.71.30.32
Numero de telephone Iixe : 01.42.25.77.87
Adresse e-mail : issao.ueda(telecomint.eu

EXPERIENCE PROFE55IONNELLE :

- Lle 2OO6 : Slage de deux nois a Ia ßanque d´Oisav, lanque d´inveslissenenl piivee,
au depailenenl infoinalique el ieseaux. Ceslion de lases de donnees, appienlissage de
nvSOL el Access. Decouveile du niIieu de Ia finance.
- Annee 2OO5 - 2OO6 : secielaiie du luieau des eIòves de I´INT, oiganisalion
d´evònenenls (soiiee, ienconlies avec Ies enliepiises)

LANGUES :

- Anglais : Lu. ecrit et parle couramment (Plusieurs seiours longs aux Etats-Unis
depuis l`adolescence)
- Japonais : 1 an de cours. des notions (Seiour d`un mois au Japon en 2006)

annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 43/57 annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 44/57
I N F O R M A T I O N S P E R S O N N E L L E S
PIERRE BONIS
É T U D E S
2006-08 INSTITUT NATIONAL DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, ÉVRY, FRANCE.
Étudiant de deuxième année en ingénierie des télécommunications. Les cours suivis au long de l’année mettent
l’emphase sur la polyvalence en abordant aussi bien des sujets comme les réseaux ou comme le markéting.
(Site web de l’école : http://www.telecom-int.eu)
2004-06 LYCÉE PIERRE DE FERMAT, TOULOUSE.
École préparatoire aux concours des Grandes Écoles, avec spécialisation dans les mathématiques et la physique.
2004 LYCÉE JACQUES MONOD, LESCAR.
Baccalauréat scientifique avec mention.
E X P É R I E N C E P R O F E S S I O N N E L L E
AOUT 2005 : TOTAL S.A.
Stage au département de la documentation. Co responsable de la collecte d’informations techniques sur demande
des autres services de l’entreprise.
JUILLET-AOUT 2007 : FAR-EAST TEXTILE MACHINERY LTD. (CHINE)
Stage de marketing : etude du marché Shangahiais de la crème glacée, établissement de partenariats, création
d’une marque, design de dossier et de logo.
CO M P É T E N C E S I N F O R M A T I Q U E S
SYSTÈMES D’EXPLOITATION : Windows 2000/XP/NT/Vista, Linux (Ferdora, Ubuntu, Debian).
LANGAGES : C, C++, C++ MFC, C#, Java, notions de VHDL, Assembleur, ASP .net, PHP et HTML/CSS/SQL
LOGICIELS : MS Office, Open Office, Adobe InDesign, Photoshop et Acrobat, Autodesk 3DS Max.
CO M P É T E N C E S L I N G U I S T I Q U E S
FRANÇAIS : langue maternelle
ANGLAIS : parlé couramment
ESPAGNOL : bases pour le dialogue
CHINOIS : débutant
AC T I V I T É S H O R S C U R S U S
MEMBRE DU CLUB ROBOT DE L’INT
Responsable de l’électronique et de l’informatique embarquée. Acteur de la conception de l’I.A.
VICE-PRÉSIDENT DU CLUB PHOTO DE L’INT : Co fondateur du club.
VICE-PRÉSIDENT DU CLUB JEUX DE L’INT : Responsable POKER.
PROJETS :
Chef de Projet Informatique de première année (plateforme de simulation d’IA en 3D – the R2B2 Project, http://lynial.
free.fr/r2b2).
Chef technique du Projet Industriel de seconde année (jeu vidéo massivement multijoueur dans un cadre intergalacti-
que – the R3B3 Project, 9 développeurs)
TRAVAIL VOLONTAIRE : Cours de mathématiques à domicile, pour des étudiants du collège à la première année de
classes préparatoires.
VOYAGES : États-Unis (Californie), Irlande, Nouvelle-Calédonie, Chine.
LOISIRS : Écriture, lecture, programmation, photographie, imagerie 3D
ADRESSE D’ÉTUDES (JUSQU’AU 15 JUIN 2008)
Studio 6141
5, Clos de la Cathédrale
91000 Evry,
France
Tel. N/A
E-mail : pierre.bonis@telecom-sudparis.eu
ADRESSE PERMANENTE
50, rue du souvenir
64140 Lons
France
Tel. (+33) 5 59 32 91 61
Portable : (+33) 6 67 30 22 15
annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 45/57
SchémaS 9.3.
Diagramme des fux collaboratifs 9.3.1.
comPte
eNtrePriSe
fiche eNtrePriSe
eSPace de travail
créabox
créabox Privée
fiche Projet
fiche Projet
fiche Projet
Projet choiSi
comPte
graPhiSte
déPoSe uN
aPPel d’offre
recherche
uN Projet
choiSit
déPoSitioN de
feedback Par
l’eNtrePriSe
coNçoit
annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 46/57
Diagramme opérationnel P.M.E. 9.3.2.
créabox Publique NavigatioN créabox Privée
StartuP
Pme
Projet
Possibilités : débattre,
finaliser
Projet temiNé ?
AcHeter negocier
g
r
a
P
h
i
S
t
e
créabox exiStaNte
Possibilités : editer,
commenter, commniquer
avec les graphistes
choix défiNitif d’uN
Projet ?
non oui
déPôt de feedback
V A l i D e r
Nouvelle créabox
Annuler VAliDer
Se coNNecte
accède à la
Page d’accueil
deS aPPelS d’offre
SoNt-ilS déjà eN ligNe ?
Possibilités : lister les
créabox existantes
actioN Sur la liSte de
créabox
creer consulter
formulaire de déPôt
d’aPPel d’offre
Quitter reMPlir
veNte
réPoNd
annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 47/57
Diagramme opérationnel Designer 9.3.3.
créabox Publique NavigatioN créabox Privée
graPhiSte
deSigNer
Projet
Possibilités : débattre,
finaliser
Projet temiNé ?
VenDre negocier
P
m
e
P
m
e
moN Projet N°x
Possibilités : editer,
commenter, commniquer
avec le client
coNduire uN autre
Projet ?
non oui
coNtrat tyPe
r e M P l i r
ProPoSitioN de Projet
Possibilités : créer une
proposition, rejoindre une
équipe sur un projet
créer/rejoiNdre uN
Projet ?
non oui
Se coNNecte
accède à la
Page d’accueil
accéder aux aPPelS
d’offre
Possibilités : voir «mes
projets en cours», voir
l’ensemble des offres
deS ProjetS SoNt-ilS
déjà eN courS ?
non oui
recherche d’aPPelS
d’offre
Possibilités : recherche
par tags, par catégories
réPoNSe trouvée ?
non oui
ProjetS eN courS
Possibilités : recherche
par tags, par catégories
uN Projet a-t-il été
choiSi défiNitivemeNt ?
non oui
réPoNd
coNtractualiSer
annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 48/57
Diagramme opérationnel Visiteur 9.3.4.
créabox Publique NavigatioN
viSiteur
créabox exiStaNte
Possibilités : voter pour
un projet, déposer un
commentaire
effectuer uNe autre
recherche ?
non oui
accède à la
Page d’accueil
rechercher deS
aPPelS d’offre
Possibilités : lister les
créabox existantes
actioN Sur la liSte de
créabox
Quitter consulter
Se coNNecte
annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 49/57
PlaN fiNaNcier 9.4.
C- Bee / 03 avriI 2008
2008 2009 2010 2011 2012 %An 1 %An 5
Chiffre d'affaires (kC) 211 637 933 1 676 2 276 100% 100%
. Ventes en France 143 442 649 1 210 1 796 68% 79%
. Ventes à l'Export 68 195 285 466 480 32% 21%
. CA réalisé en direct 211 637 933 1 676 2 276 100% 100%
. CA indirect (via distributeurs) 0 0 0 0 0 0% 0%
Coût de revient direct des produits vendus 0 0 0 0 0 0% 0%
Marge Brute (kC) 211 637 933 1 676 2 276 100% 100%
Marge brute (%) 100% 100% 100% 100% 100%
Ventes par segment 2008 2009 2010 2011 2012 %An 1 %An 5
...
Logo Création/Relooking
91,0 143 260 559 806
43% 35%
Plaquette/Dépliant
0,0 143 221 429 663
0% 29%
Webdesign
15,6 78 117 130 163
7% 7%
Affiche/Flyer
104,0 273 312 520 572
49% 25%
Bannière
0,0 0 23 38 72
0% 3%
...
. -> TotaI du CA 211 637 933 1 676 2 276 100% 100%
Marge brute par segment 2008 2009 2010 2011 2012 %An 1 %An 5
...
Logo Création/Relooking
91,0 143 260 559 806
43% 35%
Plaquette/Dépliant
0,0 143 221 429 663
0% 29%
Webdesign
15,6 78 117 130 163
7% 7%
Affiche/Flyer
104,0 273 312 520 572
49% 25%
Bannière
0,0 0 23 38 72
0% 3%
...
. -> Marge brute totaIe 211 637 933 1 676 2 276 100% 100%
Quantités 2008 2009 2010 2011 2012
Logo Création/Relooking
700 1 100 2 000 4 300 6 200
Plaquette/Dépliant
0 1 100 1 700 3 300 5 100
Webdesign
120 600 900 1 000 1 250
Affiche/Flyer
800 2 100 2 400 4 000 4 400
Bannière
0 0 130 210 400
KerPlan / (c) KerMedia. 2001
TELECOM & Management Sud Paris # Jacques ARLOTTO
RécapituIation du Chiffre d'Affaires
annexeS
Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 50/57

C- Bee / 03 avriI 2008
CA prévisionnel (kC) : 211 637 933 1 676 2 276
Marge brute (kC) : 211 637 933 1 676 2 276
Effectifs de I'entreprise 2008 2009 2010 2011 2012 2008 2009 2010 2011 2012
Ìngénieurs de R&D 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 3,0 3,0 3,0 3,0 3,0
Ìngénieurs de production 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 3,0 3,0 3,0 3,0 3,0
Techniciens de production 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 2,0 2,0 2,0 2,0 2,0
Equipe de vente, Ìngénieurs commerciaux 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 3,0 3,0 3,0 3,0 3,0
Equipe de support marketing 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 2,0 2,0 2,0 2,0 2,0
Cadres administratifs 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 3,0 3,0 3,0 3,0 3,0
Assistant(e)s, autres collaborateurs 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 2,0 2,0 2,0 2,0 2,0
Equipe de direction 5,0 5,0 5,0 5,0 5,0 2,0 2,0 2,0 2,0 2,0
EFFECTIFS TOTAUX 5,0 5,0 5,0 5,0 5,0
Nombre d'embauches 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
Masse saIariaIe annueIIe 2008 2009 2010 2011 2012 % charges
Ìngénieurs de R&D 0 0 0 0 0 40%
SaIaires bruts mensueIs (kC)
Effectifs & Rémunérations
Ìngénieurs de R&D 0 0 0 0 0 40%
Ìngénieurs de production 0 0 0 0 0 40%
Techniciens de production 0 0 0 0 0 40%
Equipe de vente, Ìngénieurs commerciaux 0 0 0 0 0 40%
Equipe de support marketing 0 0 0 0 0 40%
Cadres administratifs 0 0 0 0 0 40%
Assistant(e)s, autres collaborateurs 0 0 0 0 0 40%
Equipe de direction 98 168 168 168 168 40%
Sous-totaI (masse salariale, hors intéressement) : 98 168 168 168 168
Ìntéressement (% de la masse salariale) : 0% 0% 0% 0% 0%
=> Ìntéressement (ensemble du personnel) : 0 0 0 0 0
Ìntéressement spécifique (Direction), en kC : 0 0 0 0 0
Sous-totaI (intéressement, charges comprises) : 0 0 0 0 0
MASSE SALARIALE TOTALE (kC) : 98 168 168 168 168
Imputations par grandes fonctions (hors augmentations de salaires et intéressement) % n+4
- Fonction R & D 0 0 0 0 0 0%
- Fonction production 0 0 0 0 0 0%
- Fonction commerciale 0 0 0 0 0 0%
- Fonction administrative 98 168 168 168 168 100%
NB : - les rémunérations indiquées sont des rémunérations moyennes par catégorie de personnel
- Salaires = versés sur : 12 mois
- Premier exercice = sur : 7 mois
KerPlan / (c) KerMedia. 2001
TELECOM & Management Sud Paris # Jacques ARLOTTO

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 51/57
C- Bee / 03 avriI 2008
2008 2009 2010 2011 2012
RappeI des effectifs 5,0 5,0 5,0 5,0 5,0
C.A prévisionneI (kC) 211 637 933 1 676 2 276
. Terrains 0 0 0 0 0 n.a.
. Bâtiments, travaux et aménagements 0 0 0 0 0 10
. Frais d'établissement 0 0 0 0 0 5
. Brevets, marques, dessins & modèles 0 0 0 0 0 20
. Autres frais de R&D (part immobilisée) 29 0 0 0 0 4
. Autres immobilisations incorporelles 0 0 0 0 0 4
. Prototypes 0 0 0 0 0 5
. Matériels et outillages spécifiques 0 0 0 0 0 5
. Mobilier et matériel de bureau 0 0 0 0 0 5
. Matériel informatique et logiciels 0 0 0 0 0 3
. Véhicules 0 0 0 0 0 5
. Autres immobilisations corporelles 0 0 0 0 0 4
. Ìmmobilisations financières 0 0 0 0 0 n.a.
TOTAL GENERAL : 30 0 0 0 0
... Ìmmobilisations nettes antérieures : 32 kC
... Reliquat d'amortissements antérieurs : 0 0 0 0 0
TotaI dotations aux amortissements 7 7 7 7 0
Ìmmobilisations nettes en fin d'exercice 54 47 40 32 32
KerPlan / (c) KerMedia. 2001
TELECOM & Management Sud Paris # Jacques ARLOTTO
Durée
d'amortissement
linéaire (années)
TabIeau d'investissements

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 52/57

C- Bee / 03 avriI 2008
2008 2009 2010 2011 2012
RappeI des effectifs : 5,0 5,0 5,0 5,0 5,0
CA prévisionneI (kC) : 211 637 933 1 676 2 276
. Locations immobilières 8 8 8 8 8
. Frais postaux, télécommunications 1 1 1 1 1
. Achats de consommables 0 0 0 0 0
. Etudes & documentations 0 0 0 0 0
. Assurances spécifiques 1 3 5 8 11
Sous-TotaI : 9 11 13 17 20
. Loyers de crédit-bail mobilier 0 0 0 0 0
. Loyer de crédit-bail immobilier 0 0 0 0 0
. Maintenance et réparations 1 1 1 1 1
Sous-TotaI : 1 1 1 1 1
. Honoraires, conseil 5 1 1 1 1
. Personnel extérieur, sous-traitance de R&D. 4 0 0 0 0
Charges Externes
Sous-TotaI : 9 1 1 1 1
. Redevances à verser sur brevets 0 0 0 0 0
. Redevances à verser sur marques 0 0 0 0 0
Sous-TotaI : 0 0 0 0 0
. Voyages et déplacements 0 0 0 0 0
. Missions et réceptions 0 0 0 0 0
Sous-TotaI : 0 0 0 0 0
. Conception / création 0 0 0 0 0
. Publicité, communication générale 8 5 3 3 3
. Salons professionnels 0 2 2 2 2
. Promotion / PLV 0 0 0 0 0
Sous-TotaI : 8 7 5 5 5
. Recrutement et formation du personnel 0 0 0 0 0
. Autres charges 0 0 0 0 0
Sous-TotaI : 0 0 0 0 0
TOTAL (kC) : 28 19 19 23 26
KerPlan / (c) KerMedia. 2001
TELECOM & Management Sud Paris # Jacques ARLOTTO

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 53/57



C- Bee / 03 avriI 2008
2008 2009 2010 2011 2012
CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL (HT) 211 637 933 1 676 2 276
. dont ventes à l'exportation 68 195 285 466 480
+ Production immobilisée 0 0 0 0 0
+ Production stockée 0 0 0 0 0
A. TOTAL DES PRODUITS D'EXPLOITATION 211 637 933 1 676 2 276
% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0%
Achats de matières et marchandises 0 0 0 0 0
- Variations de stock mat. & marchandises (SF-SÌ) 0 0 0 0 0
+ Autres achats et charges externes 28 19 19 23 26
B. TOTAL CONSO. EN PROVENANCE DES TIERS 28 19 19 23 26
% 13,1% 3,1% 2,0% 1,4% 1,1%
C. VALEUR AJOUTEE (A-B) 183 618 914 1 653 2 250
% 86,9% 96,9% 98,0% 98,6% 98,9%
- Ìmpôts et taxes 36 121 179 324 441
- Charges de personnel 98 168 168 168 168
Compte de résuItats prévisionneIs
- Charges de personnel 98 168 168 168 168
D. EXCEDENT BRUT D'EXPLOITATION 49 329 567 1 161 1 641
% 23,4% 51,6% 60,8% 69,3% 72,1%
- Dotation aux amortissements 7 7 7 7 0
- Dotation aux provisions 0 0 0 0 0
+ Subventions et autres produits d'exploitation 0 0 0 0 0
- Autres charges d'exploitation 0 0 0 0 0
E. RESULTAT D'EXPLOITATION 42 321 560 1 154 1 641
% 19,9% 50,4% 60,0% 68,8% 72,1%
+ Produits financiers 0 0 0 0 0
- Charges financières 3 4 4 4 4
F. RESULTAT COURANT AVANT IMPÔTS 39 318 556 1 149 1 636
% 18,5% 49,8% 59,5% 68,6% 71,9%
+ Produits exceptionnels 0 0 0 0 0
- Charges exceptionnelles 0 0 0 0 0
- Participation des salariés 0 0 0 0 0
- Ìmpôts sur les bénéfices 14 116 204 421 599
+ Crédits d'impôts 0 0 0 0 0
G. RESULTAT DE L'EXERCICE 25 201 352 728 1 037
% 11,7% 31,6% 37,7% 43,5% 45,6%
EFFECTIFS 5,0 5,0 5,0 5,0 5,0
CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT (MBA) 32 209 360 736 1 037
% 15,2% 32,7% 38,5% 43,9% 45,6%

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 54/57

C- Bee / 03 avriI 2008
BESOINS (en kC) 2008 2009 2010 2011 2012
Ìnvestissements 30 0 0 0 0
Dividendes 0 0 0 0 0
MBA (si < 0) 0 0 0 0 0
Besoin en fonds de roulement (variation BFR) -4 -3 0 0 0
Remboursements d'emprunts bancaires 8 12 16 20 24
Remboursements d'avances publiques 0 0 0 0 0
TOTAL DES BESOINS 34 10 16 20 24
RESSOURCES (en kC) 2 008 2 009 2 010 2 011 2 012
Apports successifs en capital 0 0 0 0 0
Apports en compte courant 20 20 20 20 20
MBA (si >0) ; corrigée des aides ci-dessous 32 209 360 736 1 037
Subventions (hors avances remboursables) 0 0 0 0 0
Autres aides assimilables à des subventions 0 0 0 0 0
PIan de Financement
Autres aides assimilables à des subventions 0 0 0 0 0
Avances remboursables 0 0 0 0 0
Emprunts à long et moyen terme 20 20 20 20 20
Cession d'actifs 0 0 0 0 0
TOTAL DES RESSOURCES 72 249 400 776 1 077
    
SOLDE ANNUEL 38 239 384 756 1 053
E.T.E. (CumuI incIuant soIde initiaI) 46 285 668 1 424 2 477
Chiffre d'affaires exercice n-1 : 0 kC
Solde de trésorerie initial : 8 kC
KerPlan / (c) KerMedia. 2001
TELECOM & Management Sud Paris # Jacques ARLOTTO

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 55/57

C- Bee / 03 avriI 2008
ACTIF Initial 2008 2009 2010 2011 2012
Ìmmobilisations nettes  54 47 40 32 32
Stocks et encours  0 0 0 0 0
Clients et autres créances  0 0 0 0 0
Comptes financiers (disponible) 8 46 285 668 1 424 2 477
TotaI : 40 100 332 708 1 456 2 509
PASSIF Initial 2008 2009 2010 2011 2012
Capital  20 20 20 20 20
Résultat de l'exercice cf. report 25 201 352 728 1 037
Report à nouveau (après déduction des dividendes)  0 25 226 578 1 306
Emprunt et dettes financières  52 80 104 124 140
Dettes fournisseurs  0 0 0 0 0
Dettes fiscales et sociales en fin d'exercice  4 6 6 6 6
Autres dettes & compte de régularisation  0 0 0 0 0
TotaI : 40 100 332 708 1 456 2 509
Fonds propres : 20 45 246 598 1 326 2 363
KerPlan / (c) KerMedia. 2001
TELECOM & Management Sud Paris # Jacques ARLOTTO
BiIans prévisionneIs

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 56/57
C- Bee / 03 avriI 2008
2008 2009 2010 2011 2012
CHIFFRE D'AFFAIRES (kC) 211 637 933 1 676 2 276
Taux de croissance du CA 0% 202% 47% 80% 36%
. dont export 68 195 285 466 480
. % CA export 32% 31% 31% 28% 21%
Coût de revient 0 0 0 0 0
Coût de revient / CA 0% 0% 0% 0% 0%
Effectifs 5,0 5,0 5,0 5,0 5,0
CA / Effectifs (kC) 42 127 187 335 455
Masse salariale (charges de personnel) 98 168 168 168 168
Masse salariale / CA 47% 26% 18% 10% 7%
Ìnvestissements 30 0 0 0 0
Ìnvestissements / CA 14,1% 0,0% 0,0% 0,0% 0,0%
Amortissements 7 7 7 7 0
Charges externes 28 19 19 23 26
. dont publicité & promotion 8 7 5 5 5
. Budget publi-promotionnel / CA 3,8% 1,0% 0,5% 0,3% 0,2%
Valeur ajoutée 183 618 914 1 653 2 250
Valeur ajoutée / CA 87% 97% 98% 99% 99%
Excédent brut d'exploitation (EBE) 49 329 567 1 161 1 641
EBE / CA 23,4% 51,6% 60,8% 69,3% 72,1%
RésuItat net 25 201 352 728 1 037
RésuItat net / CA 11,7% 31,6% 37,7% 43,5% 45,6%
MBA 32 209 360 736 1 037
MBA / CA 15,2% 32,7% 38,5% 43,9% 45,6%
Total des frais fixes 127 228 268 373 452
Total des frais variables 42 88 106 149 183
CA au point mort 158 264 302 409 491
Ecart CA prévu / CA point mort (%) 33% 141% 209% 309% 363%
Trésorerie en fin d'exercice (ETE) 46 285 668 1 424 2 477
Capitaux propres initiaux (kC) 20 .... .... .... ....
Apports en capitaux 0 0 0 0 0
Capitaux propres en fin d'exercice 45 246 598 1 326 2 363
Resultat net - apports en capitaux 5 201 352 728 1 037
Rentabilité financière 124% 0% 143% 122% 78%
Capitaux propres / total du bilan (%) 45% 74% 84% 91% 94%
Dettes à LMT 52 80 104 124 140
Dettes à LMT / capitaux propres (%) 116% 33% 17% 9% 6%
Dettes à LMT / MBA (%) 162% 38% 29% 17% 14%
Frais financiers / EBE (%) 5,7% 1,1% 0,7% 0,4% 0,3%
ETE / encours clients (%) #DÌV/0! #DÌV/0! #DÌV/0! #DÌV/0! #DÌV/0!
KerPlan / (c) KerMedia. 2001
TELECOM & Management Sud Paris # Jacques ARLOTTO
CA 211 637 933 1 676 2 276 Résultat 25 201 352 728 1 037 Trésorerie 46 285 668 1 424 2 477 CA 211 637 933 1 676 2 276 Point mort 158 264 302 409 491 Coût de revient 0 0 0 0 0 Charges externes 28 19 19 23 26 Masse salariale 98 168 168 168 168 Autres charges 60 248 394 757 1 045 Résultat net 25 201 352 728 1 037
Logo Création/Relooking
91 143 260 559 806
Plaquette/Dépliant
0 143 221 429 663
Webdesign
16 78 117 130 163
Affiche/Flyer
104 273 312 520 572
Bannière
0 0 23 38 72 MBA + 32 209 360 736 1 037 MBA- (besoin) 0 0 0 0 0 Ìnvestissements 30 0 0 0 0 Variation BFR -4 -3 0 0 0 Rembt. emprunts 8 12 16 20 24 Rembt. avances 0 0 0 0 0
Synthèse & Ratios financiers

Projet Challenge - 2008 - equiPe 24
Page 57/57

C- Bee / 03 avriI 2008
2008 2009 2010 2011 2012
SaIes 211 637 933 1 676 2 276
Cost of sales 0 0 0 0 0
Gross Margin 211 637 933 1 676 2 276
100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0%
R&D, Engineering, Production
Payroll expenses (R&D + production) 0 0 0 0 0
Subcontracted R&D 4 0 0 0 0
Royalties & miscellaneous 0 0 0 0 0
Subtotal : 4 0 0 0 0
2,0% 0,0% 0,0% 0,0% 0,0%
Sales & Marketing
Payroll expenses 0 0 0 0 0
Advertising and promotion 8 7 5 5 5
Miscellaneous 0 0 0 0 0
Subtotal : 8 7 5 5 5
3,8% 1,0% 0,5% 0,3% 0,2%
General & Administrative
Payroll expenses & bonuses 98 168 168 168 168
Ìnsurance, Rent and related expenses 9 11 13 17 20
Leased Equipment & maintenance 1 1 1 1 1
Legal & general consulting 5 1 1 1 1
Travel & miscellaneous 0 0 0 0 0
Depreciation 7 7 7 7 0
Subtotal : 121 188 190 193 189
Profit & Loss Statement + Cash FIow TabIe
Subtotal : 121 188 190 193 189
57,3% 29,6% 20,3% 11,5% 8,3%
Total operating expenses 133 195 194 198 194
63,1% 30,6% 20,8% 11,8% 8,5%
Profit before interest & Taxes 78 442 739 1 478 2 082
36,9% 69,4% 79,2% 88,2% 91,5%
Ìnterest Expense ST & LT 3 4 4 4 4
Subsidies (State, etc.) (+) 0 0 0 0 0
Taxes Ìncurred 50 237 383 745 1 040
Net Profit 25 201 352 728 1 037
Net Profit/Sales (%) 11,7% 31,6% 37,7% 43,5% 45,6%
2008 2009 2010 2011 2012
Net profit (loss) 25 201 352 728 1 037
Plus :
Depreciation 7 7 7 7 0
Change in accounts payable 4 3 - - -
Current borrowing - - - - -
Ìncrease (decrease) of other liabilities - - - - -
Long term borrowing 20 20 20 20 20
Capital input - - - - -
Subtotal : 56 231 380 756 1 057
Less :
Change in accounts receivable, inventory & ST assets - - - - -
Long term repayment 8 12 16 20 24
Current repayment - - - - -
Capital expenditure 30 - - - -
Dividends - - - - -
Subtotal : 38 12 16 20 24
Net Cash FIow 18 219 364 736 1 033
Cash Balance 26 245 608 1 344 2 377 Cash Balance 26 245 608 1 344 2 377
Initial cash balance : 8
KerPlan / (c) KerMedia. 2001
TELECOM & Management Sud Paris # Jacques ARLOTTO

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful