SAMEDI 30 AOÛT 2014

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2750 PRIX 20 DA
Vers un match
MCA-Atlético
de Madrid !
Ouali «Tôt ou tard,
je redeviendrai titulaire»
Coulibaly
défend
la JSK la JSK
la JSK la JSK
la JSK
la JSK
«Celui qui a fait ça à Ebossé
ne représente pas le club»
«La Kabylie est une
terre d’accueil»
Kerbadj «Le championnat
reprendra le 13 ou
le 16 septembre»
«En 3 ans à la JSK, je n’ai jamais eu
de problème avec les supporters»
Formé à la JSK, il joue
actuellement au Cameroun
Ben Ouamer
«Albert est une
icône à Douala»
Il joue à Norwich City
Adel Gafaïti dans le
viseur de Gourcuff
Equipe nationale
USMA
Khoualed «A ce rythme,
Ebossé ne sera pas le dernier
à mourir sur un terrain»
Mostefa «C’est peut-être
la fin pour moi en sélection»
www.lebuteur.com
USMH Suite à leur bagarre
uamer out 1 mois,
Harrag en conseil de discipline
Aït O Aït O
Aït O Aït O
Aït O Aït O

N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
Équipe nationale Coup d’œil
Il est professionnel à Norwich City
D
epuis qu’il
a pris en
main la
sélection
nationale,
au début
du mois d’août, Christian
Gourcuf ratisse large pour
renforcer les rangs de l’EN
par de jeunes joueurs et sur-
tout de valeur pour donner
un plus à la sélection. Le sé-
lectionneur national, qui
connaît parfaitement les
jeunes Algériens issus des
centres de formation fran-
çais, a coché les noms de
cinq ou six élément pour les
engager en sélection pro-
chainement. Par son projet
de travail à long terme qu’il
veut réaliser, Gourcuf veut
aussi engager de jeunes
joueurs. Les cinq Lyonnais, à
savoir Mehdi Zefane, Nabil
Fekir, Rachid Ghezzal, Farès
Bahlouli et Yassine Benzia,
font partie de sa liste, lui qui
les suit avec beaucoup d’in-
térêt. Pour ce stage de sep-
tembre, il a même décidé de
retenir Mehdi Zefane. En
injectant du sang neuf pro-
gressivement, afn de ne pas
trop chambouler le groupe.
Néanmoins, ce n’est pas uni-
quement les joueurs cités qui
sont dans son viseur. Une
source autorisée nous a ré-
vélé en efet que ce dernier
envisage aussi de faire appel
au jeune défenseur central,
formé en France. Après des
recherches, nous avons
constaté que ce défenseur en
question n’est autre que Adel
Gafaïti, de Norwich City,
pensionnaire de la Cham-
pionship. Ce jeune était dans
l’équipe réserve de Norwich
la saison passée, avant d’être
prêté à un club de troisième
division. Pour cette nouvelle
saison, il fait partie du
groupe professionnel de
Norwich City.
Le sélectionneur
prépare le
rajeunissement
dans l’axe
Le coach veut à tout prix
rajeunir la charnière centrale
de l’Equipe nationale. Avec
la retraite de Madjid Bou-
gherra, Gourcuf est à la re-
cherche de son successeur. Il
cherche en efet un joueur
ayant presque le même profl
que le capitaine actuel des
Verts. Selon une source très
proche du sélectionneur na-
tional, même la signature de
Halliche au Qatar l’a obligé
d’agir et de chercher au
moins un défenseur central,
malgré que notre source
nous ait révélé qu’il est en
train de ratisser large pour
trouver un deuxième défen-
seur central. Le driver n’est
pas content du choix de Hal-
liche et prépare une solution
de rechange, dans le cas où
le niveau du joueur baisse.
Ce sera un renfort
pour l’après-CAN
Pour lui, le rajeunissement
de l’axe est devenu une né-
cessité. Alors que la ligne
d’attaque, le milieu de ter-
rain et même les couloirs en
défense ont été bien étofés,
l’axe demeure toujours le
même depuis un bon mo-
ment. Hormis l’intégration
de Belkalem en juin 2012,
c’est presque les mêmes
joueurs qui sont là depuis
des années. Avec la retraite
de Bougherra après la CAN,
le renfort de ce secteur s’im-
pose automatiquement.
Le joueur a déjà été re-
tenu par Nobilo avec les
U20
Ce joueur n’est pas in-
connu pour la Fédération al-
gérienne de football. Agé à
peine de 20 ans, il avait été
convoqué par Jean-Marc
Nobilo, l’ancien sélection-
neur national des moins de
20 ans pour préparer la
Coupe d’Afrique des Na-
tions, à Oran et Aïn Témou-
chent. Le joueur avait bien
voulu rejoindre le groupe
lors de la phase fnale, mais
il a dû déclarer forfait à la
dernière minute. La cause,
c’est que Norwich City avait
exercé une pression terrible
sur lui pour ne pas disputer
la Coupe d’Afrique. Autre-
ment dit, Adel Gafaïti est
considéré par les responsa-
bles de la FAF comme étant
un acquis. Ce dossier n’est
qu’une simple formalité.
Hamza R.
L
es joueurs de la sélection nationale vont se re-
trouver au centre technique national dès
lundi, date du coup d’envoi du stage de l’EN.
La sélection n’a pas en efet efectué de stage
depuis la dernière Coupe du monde. Depuis, les don-
nées ont complètement changé. Il y a eu le départ de
l’ancien sélectionneur, Vahid Halilhodzic, à destina-
tion du Trabzonspor et la nomination de Christian
Gourcuf à sa place. Ce dernier dirigera à l’occasion
son premier stage à la tête des Verts, avec deux
matchs comptant pour les éliminatoires de la Coupe
d’Afrique des nations 2015 face à l’Ethiopie, à Addis-
Abeba, et au Mali, au stade Mustapha-Tchaker de
Blida. Pour ce qui est de l’arrivée des joueurs, le pre-
mier groupe rejoindra le centre de Sidi Moussa dès
demain. Il s’agit des joueurs qui ont joué hier leurs
matchs : l’attaquant du FC Valence, Sofane Feghouli,
le milieu de terrain de Getafe, Medhi Lacen, les défen-
seurs de Nîmes et de Reims, respectivement Fethi
Harek et Aïssa Mandi, le portier Raïs Mbolhi et les
deux autres milieux, Saphir Taïder et Adlane Gue-
dioura. Par ailleurs, les deux défenseurs centraux,
Madjid Bougherra et Rafk Halliche, devraient eux
aussi rejoindre le groupe demain, puisqu’ils n’ont pas
joué le week-end. Idem pour Djabou, puisqu’il n’a pas
encore repris la compétition avec le Club Africain à
cause de l’histoire de son transfert.
Même car pour les locaux
Dimanche constituera aussi le début du stage des
locaux qui vont rejoindre le CTN en compagnie des
six joueurs professionnels. Ils devraient même s’en-
traîner à Sidi-Moussa dans l’après-midi. Ce sera une
séance de décrassage pour les joueurs sous la houlette
de Guillaume Marie. Pour ce stage, trois gardiens de
but locaux ont été retenus. Il s’agit Faouzi Chaouchi
du Mouloudia, du Constantinois, Si Mohamed Cédric
et, enfn, de l’Usmiste, Mohamed Lamine Zemma-
mouche. Par ailleurs, un seul joueur de champ a été
retenu dans le groupe. Il s’agit du milieu de terrain du
Mouloudia d’Alger, Amir Karaoui, qui fait son retour
dans le groupe de l’EN à l’occasion.
Treize joueurs seront à Alger lundi
Pour la journée de lundi, ce sera très chargé pour
les responsables de l’EN, puisque treize joueurs évo-
luant à l’étranger rejoindront le groupe, entre autres
ceux qui ont joué dimanche, les Parmesans Djamel
Mesbah et Ishak Belfodil, Ryad Boudebouz, Ryad
Mahrez, Nabil Bentaleb, Carl Medjani, Essaïd Belka-
lem, Hillal Soudani, Nabil Ghilas, Cadamuro, Yacine
Brahimi, Islam Slimani. Le nouveau venu en sélec-
tion, le Lyonnais Mehdi Zefane, viendra lui aussi ce
lundi. Pour la séance d’entraînement de lundi après-
midi, ce sera en principe tout le groupe qui sera pré-
sent à Sidi-Moussa.
Hamza R.
Gourcuff suit de près Adel Gafaïti
La rentrée des
classes demain
Première séance
lundi
G
G C’est lundi 1er
septembre que
les choses sérieuses
commenceront. En
effet, Christian Gour-
cuff dirigera la pre-
mière séance avec un
groupe au complet,
puisque à la séance de
décrassage de di-
manche, le groupe était
amoindri. Cette séance
aura lieu en fin d’après-
midi au CTN de Sidi
Moussa.
Biquotidien
mardi
G
G Les joueurs de
la sélection se-
ront par la suite soumis
à un biquotidien,
mardi. Ainsi, deux
séances auront lieu
dans ce centre. La pre-
mière dans la matinée à
10h, et la deuxième à
18h.
Une seule
mercredi
G
G Pour le mer-
credi, Chris-
tian Gourcuff a
programmé une seule
séance de travail. La
cause, car cela coïncide
avec la veille du voyage
à Addis-Abeba. Cette
séance aura lieu à
17h30 au Centre tech-
nique national de Sidi-
Moussa.
Jeudi,
décrassage à
Addis-Abeba
G
G Pour jeudi, pas
d’entraînement à
Sidi Moussa. La déléga-
tion algérienne quittera
Alger tôt le matin à
destination d’Addis-
Abeba pour préparer
son match. Une fois en
Ethiopie, le sélection-
neur national a prévu
une séance de décras-
sage qui sera dirigée
par le préparateur phy-
sique, Guillaume
Marie.
Vendredi,
séance au
stade
G
G Pour celle de
vendredi, tout
est clair. La sélection
nationale s’entraînera
sur la pelouse du stade
d’Addis- Abeba à 16h,
heure locale (l’heure du
match), comme l’in-
dique les règlements de
la CAF et de la FIFA.
Dimanche,
décrassage
G
G Juste après le
match, la sélec-
tion nationale quittera
Addis-Abeba à destina-
tion d’Alger, puisqu’elle
sera concernée par un
deuxième match, mer-
credi, face aux Aigles
du Mali, au stade Mus-
tapha-Tchaker de Blida.
Ainsi, le dimanche 7
septembre, l’EN effec-
tuera une séance de dé-
crassage à Sidi-Moussa.
Lundi, une
seule séance
au programme
G
G Pour le lundi 8
septembre, les
Verts effectueront une
seule séance de travail,
toujours au CTN, en fin
d’après- midi. Gourcuff
profitera de cette occa-
sion pour régler les la-
cunes constatées lors
du premier match en
Ethiopie.
Mardi à Blida
G
G Le mardi 9 sep-
tembre, les Verts
s’entraîneront sur la pe-
louse principale du
stade Mustapha-Tcha-
ker de Blida, qui abri-
tera, le lendemain, la
rencontre face aux Ai-
gles du Mali, menés par
le grand Seydou Keïta.
La séance devrait com-
mencer à 19h, pour
permettre aux Maliens
de s’entraîner à 20h30,
soit à l’heure du match.
H.R.
Une réunion est
prévue lundi soir entre
Gourcuff et les joueurs
Selon une source crédible, une réunion est
prévue ce lundi entre le nouveau sélectionneur na-
tional, Christian Gourcuff, et les joueurs de la sélec-
tion, qui aura lieu, selon la même source, dans la
soirée après le dîner. Le sélectionneur en profitera
pour rappeler à ses joueurs les objectifs à attein-
dre et surtout de sa stratégie de travail. Il saisira
cette opportunité pour tracer les lignes rouges
aux joueurs. Il insistera sur la discipline et
le professionnalisme pour pouvoir
réussir sa mission.
03
Équipe nationale
Coup d’œil
N° 2750
www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
Mehdi Mostefa, le polyvalent du FC Lorient, revient dans
un entretien accordé au journal français, le Télégramme,
sur sa convocation en sélection nationale. Après avoir pris
en main les Verts, Gourcuf a décidé de ne plus compter
sur le néo-pensionnaire de Lorient. Pour sa part, le joueur,
qui fêtera ses 31 ans aujourd’hui, estime que c’est peut-être
la fn de son expérience avec les Verts, puisque Gourcuf
veut rajeunir son efectif : «Je n'ai pas été retenu en sé-
lection. C'est peut-être la fn pour moi. Il y a des
jeunes qui poussent. Mais il n'y a aucun pro-
blème. J'ai envie d'être performant dans mon
club. C'est mon pain quotidien.»
«La coupe du monde reste un
moment inoubliable dans ma
carrière»
Mehdi Mostefa est revenu aussi sur son expé-
rience en Coupe du monde. Pour lui, ça reste,
incontestablement, le meilleur souvenir de sa car-
rière footballistique. Il évoque cela avec beaucoup
de ferté : «Ce fut quelque chose d'extraordinaire sur le
plan sportif et humain. On a vraiment goûté au très
haut niveau. Contre l'Allemagne, j'étais comme un
gamin. J'ai plus l'habitude de voir les joueurs allemands à
la télé et jouer contre eux, c'est très impressionnant. Ce sont
des monstres.»
H.R.
Il évoque sa mise à l’écart des Verts
Mostefa «C’est
peut-être la fin
pour moi»
Après la décision de la FAF et de la LFP
d’interrompre le championnat national de
Ligue 1 Mobilis suite au décès tragique de
l’attaquant camerounais de la JS Kabylie,
Dominique Albert Ebossé, les instances
footballistiques ont pris la décision que la
compétition reprend service le mardi 16
septembre. Cette décision a réjoui le sélec-
tionneur national, Christian Gourcuf, qui
devra ainsi, selon une source autorisée, as-
sister au derby entre le NA Hussein Dey et
le Mouloudia d’Alger, prévu au stade du 20-
Août-55. A l’occasion de cette troisième
journée, Gourcuf supervisera les deux
Mouloudéens, Faouzi Chaouchi et Amir
Karaoui, retenus tous les deux en sélection.
Ce sera aussi une opportunité pour lui de
suivre les deux latéraux des Vert et Rouge,
Abderahmane Hachoud et Toufk Zegh-
dane, qui sont en excellente forme. Gourcuf
sera présent pour préparer la double
confrontation face au Malawi, pré-
vue le mois d’octobre.
Neghiz devrait suivre
USMA-CRB
Nabil Neghiz, pour sa part, de-
vrait assister à l’autre derby algé-
rois qui aura lieu le même jour. Ce
match se tiendra au stade Omar-
Hamadi de Bologhine, entre les
deux rivaux. L’assistant de Chris-
tian Gourcuf, qui a rejoint la
barre technique récemment, a été
désigné par le technicien français
de suivre des joueurs locaux. Par
ailleurs, avant ce derby algérois,
Neghiz devrait aussi superviser le
match qui mettra aux prises le 13 sep-
tembre prochain, au stade du 8-Mai-45,
l’ES Sétif avec l’USM Bel-Abbès.
H. R.
Kerbadj : «La reprise
du championnat se fera
le 13 ou le 16 septembre»
Le président de la LFP, Mahfoud
Kerbadj, a balayé d’un revers de
main les rumeurs du probable
arrêt du championnat suite au
décès tragique de l’attaquant ca-
merounais de la JS Kabylie, Albert
Ebossé. A la question de savoir
quand le championnat de Ligue 1
Mobilis va reprendre ses droits, le
premier responsable de la Ligue
nous a déclaré : «Je peux vous
confrmer que le championnat va
reprendre ses droits. Nous n’avions
pas encore fxé la date de la reprise,
mais je pense que cela se fera entre
le 13 et le 16 du mois prochain.
Tout se décidera à l’issue de la réu-
nion, ce dimanche, du Bureau fédé-
ral.»
«Les matchs amicaux
sont autorisés, mais à
huis clos»
Outre la décision de reporter la
troisième journée de championnat
de Ligue 1 Mobilis, la LFP a sus-
pendu aussi les matchs amicaux
jusqu’à nouvel ordre : «Pour ce qui
est des matchs amicaux, nos clubs
peuvent en disputer dès demain
(Ndlr : samedi). Il était impossible
de laisser nos clubs jouer des matchs
amicaux, alors que la dépouille
d’Ebossé était encore en Algérie.
Cela aurait signifé un manque de
respect pour le joueur et sa famille.
Désormais, les matchs amicaux sont
autorisés, mais à huis clos.»
On parle d’un huis clos
jusqu’à la fin de la
phase aller
Les membres du Bureau fédéral
vont se réunir ce dimanche pour
faire le point sur la catastrophe qui
a secoué notre football suite au
décès d’Ebossé au stade du 1er-
Novembre de Tizi Ouzou. Selon
nos informations, ils vont étudier
la question de l’instauration du
huis clos dans nos stades et cela
jusqu’à la fn de la phase aller du
championnat.
F. A.
Hilário :
«Le retour de Slimani
fera beaucoup de bien
au Sporting»
Ex-international
portugais, Hilário
Rosário da
Conceição,
également ancien
défenseur du
Sporting lors des
années 70, a
affirmé lors d’une
déclaration faite à
la presse
lusitanienne que le retour d’Islam
Slimani fera un énorme bien au
groupe à quelques heures du
derby face au Benfica : «Son
come-back fera beaucoup de bien
au Sporting. L’Algérien est
performant à l’intérieur de la
surface et vu la qualité des ailiers,
je pense qu’il pourra faire mal
dans le cas où des bons ballons lui
parviendraient.» Après avoir
mené un bras de fer avec la
direction, le joueur formé à la JSM
Chéraga est revenu à de meilleurs
sentiments et espère être de la
partie lors du derby de la capitale
portugaise.
Guedioura et Djebbour
ont apporté leur soutien
à Ghoulam
Souffrant d’une
fracture au niveau
du bras contractée
lors du match
retour du tour
préliminaire de la
Ligue des
champions, Fouzi
Ghoulam a reçu le
soutien de deux
de ses compatriotes. Il s’agit
d’Adlene Guedioura et Rafik
Djebbour. Le joueur de Crystal
Palace et celui de l’APOEL Nicosie
lui ont adressé un message sur
Twetter. Une initiative qui a dû
faire beaucoup de bien au
concerné. Par ailleurs, son équipe
a hérité d’un tirage clément en
Europe League. Les Napolitains
sont d’ailleurs les favoris de leur
groupe.
Mandi et Reims
en quête de rachat
à Lens
Sur deux faux pas
de suite, le Stade
Rémois, l’équipe
d’Aïssa Mandi, se
rendra aujourd’hui
à Lens pour
affronter la
formation locale.
Une occasion pour
l’Algérien et ses
coéquipiers de se racheter et
sortir la tête de l’eau. Ce qui
pourra se réaliser en cas d’une
belle performance bien sûr.
La crise financière
risque d’hypothéquer
le transfert de Kadir
à Bétis
Le journal La
Provence a
évoqué hier
les raisons du
retard accusé
en matière de
transfert de
l’international
algérien,
Fouad Kadir,
de l’Olympique
de Marseille
vers le Real de Bétis. Bien que les
deux parties aient trouvé un
terrain d’entente à l’issue duquel
le milieu de terrain algérien
rejoindra le Bétis sous forme de
prêt avec une option d’achat en
fin de saison si l’équipe arrive à
rejoindre la cour des grands, le
transfert de Kadir tarde à se
concrétiser dans la mesure où
l’équipe espagnole aurait atteint
la masse salariale maximale
autorisée par les responsables du
football espagnol qui ont fait
passer ces derniers temps au
peigne fin les finances du club en
question. Ce qui rend
pratiquement impossible à l’état
actuel des choses le transfert de
Kadir.
Lacen de retour,
Getafe gagne
Hier, Getafe a
pris le meilleur
sur Almeria
par la plus
petit des
marges. Cette
victoire a
coïncidé avec
le retour de
Medhi Lacen
qui était
suspendu lors
de la première
journée de la Liga. Aligné
d’entrée, l’international algérien a
même repris son brassard de
capitaine.
Sassuolo veut Taïder
Profitant de sa
situation de
remplaçant à
Southampton,
la formation
de Sassuolo
veut s’attacher
les services de
Saphit Taïder.
Celui-ci est
déjà sous
forme de prêt
de l’Inter vers
le club anglais, ce contrat devra
être rompu pour que l’Inter puisse
prêter Taïder à Sassuolo.
Belfodil intéresse le Dynamo de
Kiev, club ukrainien qui
évolue en première
division. L’in-
terna-
tional
algé-
rien qui
reste la pro-
priété du club italien
de Parme est retourné à
son club, à la suite d’une expé-
rience pas concluante avec le
Livourne et l’Internazionale.
Deux clubs italiens évoluant
respectivement en Serie B et A.
Le site Tuttomercato parle d’un
rapprochement entre la direction
du club de la capitale de l’Ukraine
et de son homologue de Parme.
Donadoni compte le
faire jouer d’entrée
contre Cesena
Durant la préparation estivale,
Belfodil a montré de bonnes dis-
positions physiques. Roberto Do-
nadoni, l’entraîneur de Parme, a
fait jouer l’attaquant algérien d’en-
trée de jeu à presque tous les
matchs amicaux. Ce qui laisse peu
de probabilité au départ du joueur
au Dynamo de Kiev.
Belfodil intéresse le Dynamo de Kiev
Gourcuff assistera au
match NAHD-MCA
Il a fait appel à Harek
Gourcuff se déplacera en Ethiopie avec 27 joueurs
Le coach a décidé d’appeler le défenseur polyvalent de l’Olympique de Nîmes, Fethi
Harek, le jeudi en fin d’après-midi. Comme Faouzi Ghoulam ne sera pas présent, il a
opté pour cet élément. L’arrière gauche des Verts et de Napoli s’était blessé lors du
barrage de la Ligue des champions face à l’Athlético de Bilbao. Il était même
contraint de passer sur le billard. Le technicien se déplacera à Addis-Abeba
avec 27 joueurs. C’est pour cela qu’il a fait appel à Harek, alors qu’il
pouvait rappeler un arrière gauche, lorsqu’on constate la présence de
Djamel Mesbah et surtout la polyvalence de Liassine Cadamuro qui
peut jouer lui aussi dans ce poste.
H.R.
Mamic
: «Imaginez ce que
ferait le Dinamo Zagreb
si Soudani était au
mieux de sa forme»
Au cours de la conférence de
presse organisée après le match FC
Petrolul-Dinamo Zaghreb,
l’entraîneur de la formation croate,
Mamic, est revenu sur le cas Soudani
: «Imaginez notre équipe si le vrai
Soudani avait joué», allusion faites au
niveau moyen avec lequel est apparu
l’international algérien ces derniers
temps. Il faut dire que ce dernier a perdu
l’envie de poursuivre son aventure en Croatie, il
veut vivre de nouvelles sensations. C’est
d’ailleurs la raison pour laquelle il a été laissé
sur le banc lors de cette rencontre de
l’Europa League, ce n’est qu’à la 71’
qu’il a fait son entrée sur
le terrain.

JSK
Coup d’œil
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
Après le tragique
décès d’Ebossé
Des mesures de
sécurité seront
prises dans tous
les stades
D’après une source générale-
ment bien informée, la direction
générale de la sûreté nationale
compte prendre les mesures né-
cessaires pour stopper la violence
dans nos stades. En efet, une réu-
nion devrait avoir lieu prochaine-
ment et ce, pour mettre en place
un programme à suivre à même
d’ofrir plus de sécurité aux
joueurs ainsi qu’aux supporters.
Selon les informations qui nous
sont parvenues, l’Algérie compte
opter pour le système que les An-
glais avaient appliqué pendant les
années 1980 pour mettre fn au
hooliganisme. Autrement dit,
chaque supporteur n’aura droit
qu’à un seul avertissement avant
d’être privé défnitivement des
stades. Une méthode qui a vrai-
ment porté ses fruits en Europe.
Pour preuve, en Angleterre, les
supporters s’assoient près des
joueurs sans qu’aucun d’eux n’es-
quisse un geste antisportif. Au
contraire, ils s’amusent à
prendre des photos et à
profter du beau jeu.
S. D.
USMBA - JSK le 16 septembre
Au lendemain du décès de l’attaquant
Albert Ebossé, la Fédération algérienne
de football ainsi que la Ligue nationale
de football professionnel ont reporté
toutes les rencontres du championnat
de la Ligue 1 et 2 Mobilis en solidarité
avec la famille du joueur camerounais.
Devant cette décision, plusieurs clubs
ont pris la décision d’efectuer un stage
de préparation en dehors de l’Algérie, à
l’image du MCA qui s’envolera dans les
prochaines heures vers la Tunisie. Ren-
contré à l’aéroport international Houari
Boumediene lors du rapatriement de la
dépouille mortelle d’Ebossé, le prési-
dent kabyle nous a révélé que la JSK ef-
fectuera, à l’instar des autres
formations, un stage de préparation
pour permettre aux joueurs de se remo-
biliser après ce drame survenu le 23
août dernier. Hier, une source bien in-
formée nous a confé que le champion-
nat national reprendra le 16 septembre
prochain, où la JSK s’envolera à l’Ouest
du pays pour afronter le nouveau
promu de la Ligue 1 Mobilis, l’USMBA.
Ce troisième match de championnat
s’annonce très spécial pour les Kabyles
qui joueront pour la première fois sans
leur attaquant vedette, Ebossé Bod-
jongo.
Le stage de préparation
pourrait être annulé
Une fois la décision de reprendre le
championnat le 16 septembre prochain
confrmée, la direction de la JSK pour-
rait annuler le stage de préparation, sur-
tout que l’entraîneur et plusieurs joueurs
ne se trouvent même pas en Algérie.
Autrement dit, le temps de regrouper
tout le monde, il sera un peu trop tard
pour quitter le pays et se préparer ail-
leurs. Il se pourrait donc que le club ef-
fectue son regroupement ici en Algérie,
dans l’espoir de reprendre les entraîne-
ments dans le calme et préparer conve-
nablement la suite du parcours.
Saïd D.
D
écédé samedi dernier, il a fallu
l’arrivée d’Alex Bodjongo, le
frère aîné d’Albert, pour que la
débouille de l’attaquant kabyle
soit rapatriée au Cameroun
vers les coups de 18 heures. Après une es-
cale de quelques heures en France, les deux
dirigeants de la JSK Nassim Benabderrah-
mane et Mourad Ziad ainsi que le frère du
joueur ont poursuivi leur chemin jusqu’à
Douala. Une fois là-bas, plusieurs personnes
et supporters étaient à l’attente pour aperce-
voir, une dernière fois, leur attaquant et ami,
Albert Ebossé. La tristesse se lisait sur tous
les visages, à part verser des larmes, per-
sonne n’avait le courage de parler. À Douala,
on n’arrive pas à croire qu’Ebossé est mort.
Pourtant, il a bel et bien succombé à ses
blessures suite à un jet de projectile, comme
le confrme le procureur de la wilaya de
Tizi-Ouzou.
Hannachi et les dirigeants
à l’hôtel Ibis de Paris
Une fois en France, le président de la JSK
Mohand Chérif Hannachi ainsi que les diri-
geants qui ont accompagné la dépouille
mortelle d’Ebossé au Cameroun ont réservé
des chambres à l’hôtel Ibis en France pour
prendre un peu de repos du moment que le
voyage jusqu’au pays natal du défunt était
prévu en fn de soirée.
Il est en contact permanent
avec Nassim Benabderrahmane
Comme annoncé par nos soins, le prési-
dent Hannachi a accompagné la dépouille
mortelle jusqu’à Paris alors qu’il a chargé
deux dirigeants de la JSK d’aller à Douala et
assister aux funérailles d’Albert Ebossé. Le
boss kabyle était en contact permanent avec
Nassim Benabderrahmane, voulant
avoir tous les détails
jusqu’à leur retour.
Il a passé
des examens
médicaux
en France
Après le choc du
décès d’Albert Ebossé,
Mohand Chérif Han-
nachi a traversé une
période très difcile
dernièrement. Le chair-
man kabyle, qui a perdu
connaissance lorsqu’il a ap-
pris que son attaquant était dé-
cédé, a profté de sa présence en
France pour passer des examens médi-
caux avant de rentrer en Algérie.
M. L.
Tout d’abord, quelles sont vos nouvelles ?
Pas au top après le décès d’Albert Ebossé qui
nous a quittés en une fraction de seconde. Sin-
cèrement, je ne veux pas me rappeler ces mau-
vais moments. C’est très difcile de tourner la
page et d’oublier la disparition d’un joueur aussi
pétri de qualités, talentueux, respectueux et
qui entretenait de bonnes relations avec
tout le monde. C’est une vraie perte pour
le football africain et algérien.
Quelle a été votre réaction après
avoir appris son décès ?
Dans un premier temps, je croyais
que c’était une blague. Mais dès que
j’ai confrmé l’information, j’ai été
abattu. Je ne m’attendais pas à une
telle nouvelle. Il était avec nous, il
marque puis il meurt. Je n’arrive
toujours pas à réagir. Albert a été
proche de tout le monde, même
les supporters. Dommage !
La dépouille d’Albert a été ra-
patriée hier au Cameroun.
Qu’avez-vous à dire à sa fa-
mille?
Je tiens à présenter mes sincères condo-
léances à la famille d’Ebossé. Je voudrais leur
dire qu’il a été l’un des meilleurs joueurs d’Al-
gérie et de la JSK. Que Dieu ait son âme. On
ne l’oubliera jamais.
Pouvez-vous imaginer la reprise sans lui ?
C’est justement à cela que je pensais. Je me
demande comment on pourra reprendre les
entraînements sans Albert. Il a toujours été
le premier à se présenter au stade et à créer
l’ambiance dans le groupe. Ce sera très dif-
fcile pour les joueurs de l’oublier. Person-
nellement, je ne sais pas comment nous
allons reprendre. C’est très difcile.
Vous êtes actuellement chez vous à Guelma.
Que faites-vous de vos journées ?
Après le décès d’Albert, j’ai directement dé-
cidé de rentrer chez moi, car je ne pouvais plus
rester à Tizi avec tout ce qui s’est passé. J’avais
l’image d’Albert entre les yeux. Actuelle-
ment je suis chez moi et je profte de ces
jours dy repos pour m’entraîner en solo
pratiquement chaque jour.
Comment voyez-vous la suite du
parcours après ce drame ?
Difcile d’imaginer la suite du
parcours. La reprise ne sera pas
facile pour tout le monde. Pour le
moment on attend le coup de fl
des responsables pour qu’ils nous
communiquent le programme. Il
faudra bien reprendre un jour et
ouvrir une nouvelle page. Ce
ne sera pas aisé après le ré-
cent drame, mais c’est la
vie!
Qu’avez-vous à dire aux
supporters algériens ?
Je profte de cette occa-
sion pour lancer un mes-
sage aux supporters
algériens pour qu’ils soient
sportifs et fair-play. Le
football n’est qu’un jeu. Il
y a un perdant et
un vainqueur. Ce
n’est pas la peine
d’utiliser la violence
pour exprimer la co-
lère, car il y a d’autres moyens pour le faire.
Entretien réalisé par Saïd D.
Regroupement
au Hilton lundi
après-midi
Après la dure semaine passée dans la
douleur suite au décès tragique de leur atta-
quant vedette Albert Ebossé, les Canaris du
Djurdjura reprendront le chemin des entraînements
ce lundi après-midi. Selon les informations recueillies
auprès d’un dirigeant, le regroupement est prévu au
Hilton et les entraînements seront programmés à
Dar El Beïda. Avec l’annonce de la reprise de la
compétition officielle pour le 16 septembre pro-
chain, les Jaune et Vert auront le temps de
récupérer, notamment sur le plan psycho-
logique, même si pour eux, il sera vrai-
ment difficile de reprendre sans leur
pilier. Quoi qu’il en soit, les Kabyles
sont dans l’obligation d’assurer
leur saison, des matchs amicaux
seront à coup sûr programmés
d’ici la reprise du champion-
nat.
Broos
attendu à Alger
L’entraîneur en chef de la JSK,
Hugo Broos, a rallié la Belgique en
milieu de semaine. Se sentant affaibli
moralement suite à la perte de son atta-
quant, Broos a demandé un congé à ses
responsables et en principe, il sera pré-
sent ce lundi à Alger pour assurer la
reprise. Au cas où son retour serait
différé, c’est son assistant Farid
Zemiti qui prendrait en charge
la reprise.
Khiat «La reprise sera très difficile,
voire inimaginable, sans Ebossé»
Malgré qu’il ne soit arrivé à la JSK que cette saison, le jeune défenseur Khiat entretenait une
excellente relation avec le défunt Albert Ebossé, décédé samedi dernier au terme du match JSK –
USMA. Après ce drame, tous les joueurs kabyles, y compris l’entraîneur, ont pris la décision de
rentrer chez eux et de profiter de l’arrêt du championnat pour se reposer et se ressourcer auprès
de leurs familles. Interrogé par nos soins hier, Khiat estime qu’il était prêt à reprendre les
entraînements, lui qui travaille en solo pratiquement chaque jour, dans l’espoir de garder sa forme
et être prêt à la reprise.
La dépouille mortelle d’Ebossé
arrive au Cameroun

JSK
Coup franc
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
L’international malien, Idrissa Coulibaly, sociétaire du club de Raja Casablanca, a passé trois
belles années sous le maillot de la JSK. Le Malien s’est vite imposé dans sa nouvelle équipe jusqu’à
devenir la coqueluche des supporters. Ses larmes versées à sa sortie du terrain en demi-finale de
la Ligue des champions face au TP Mazembe à Tizi ont marqué tous les esprits des supporters.
Coulibaly a bien voulu apporter sa contribution pour contrecarrer les tentatives de tous ceux
qui veulent salir l’image de marque de la JSK, en nous accordant cet entretien.
La JSK, votre ex-club en Algérie, vit de-
puis samedi dernier un cauchemar suite
au décès de son attaquant camerounais,
Albert Ebossé Bodjongo…
Oui, je le sais, j’ai même suivi une partie
du match JSK- USMA à la télé, avant de
sortir pour des obligations profession-
nelles ; j’ai appris la triste nouvelle de la
mort de l’attaquant Ebossé avec beau-
coup d’afiction et de consterna-
tion. Franchement, c’est
malheureux. Tout d’abord, je
tiens à présenter toutes
mes condoléances à la fa-
mille d’Ebossé, à la JSK, à
tous les Algériens et les
Camerounais en les as-
surant de ma profonde
sympathie.
Cette nouvelle devait
vous bouleverser, n’est-ce
pas ?
Forcément, j’étais bouleversé, au dé-
part, je n’ai pas cru, je croyais que c’était juste
une rumeur, mais comme ça été confrmé
par la suite par les diférents médias, sincè-
rement cela m’a beaucoup touché.
Assurément, car cela s’est produit là où
vous avez passé de beaux moments sous
le maillot de la JSK…
Oui, évidemment, j’ai passé trois belles sai-
sons à la JSK où j’ai connu les meilleurs mo-
ments de ma carrière. Trois ans de bonheur
à la JSK avec un public merveilleux, toujours
attaché à son équipe.
Comment étaient vos relations en tant
que joueur étranger avec les supporters
kabyles ?
Franchement, c’était une relation très étroite,
les supporters m’adoraient beaucoup
et quand je rentre au stade et enten-
dre mon nom scandé par tous les
présents, ça me donnait la chair de
poule. J’étais toujours poussé à
donner le meilleur de moi sur le
terrain. Dans l’ensemble, je
n’ai passé que de beaux
moments en Kabylie.
Les supporters aiment
les joueurs qui
jouent avec hargne
et beaucoup de
cœur, comme il l’a
fait Ebossé depuis
son arrivée. Je prie
Dieu le Tout Puissant
de l’accueillir en Son
Vaste Paradis et que la
terre lui soit légère.
Quels sont les meilleurs moments que
vous avez passés en Kabylie ?
Les moments que j’ai passés en Kabylie en
dehors des terrains de football sont multi-
ples et inefaçables de ma mémoire. En Ka-
bylie, j’étais trop proche des
supporters, et je reste en contact avec
beaucoup d’amis. J’ai visité de nom-
breuses localités, je suis allé même
jusqu’à la tombe du défunt chanteur Ma-
toub qui représente beaucoup pour les
Kabyles. Depuis que j’ai quitté le club,
je n’ai pas eu l’occasion, malheureu-
sement, d’y revenir, mais je vous
promets de venir un jour.
La JSK va participer à la LDC,
avec la mort d’Ebossé, de
nombreux observateurs pen-
sent que la mission des Jaune
et Vert sera des plus délicates,
quel est votre avis ?
Je vous assure que le décès tragique de
l’attaquant Ebossé est une grande perte
pour la JSK et le football algérien, mais
surtout pour son pays le Cameroun.
Aujourd’hui, les joueurs de la
trempe d’Ebossé sont très rares
en Afrique et pour une
équipe qui joue une compé-
tition africaine, ça va vrai-
ment se faire ressentir.
C’est vraiment dommage
de perdre un joueur
comme ça, il était ambitieux
et projetait de réaliser une
grande saison avec la JSK pour
rejoindre la sélection de son
pays.
Le phénomène de la violence dans les
stades prend de l’ampleur et il est vrai-
ment temps que les responsables réa-
gissent, le pire est malheureusement
arrivé…
Oui, le temps est venu pour combattre ce
féau, vous savez que les jets de projectiles ça
se passe partout dans les stades, pas unique-
ment à Tizi. Il y a deux ans, les joueurs de
l’USMA ont échappé à un lynchage au
stade de Saïda. Il faut des mesures
pour combattre ces comportements,
les bannir défnitivement pour assu-
rer la pérennité du football, sport-
roi.
Quel est le message que vous
souhaiteriez adresser aux suppor-
ters de la JSK ?
Tout ce que je peux leur dire, c’est que je
suis solidaire avec eux, je comprends leur
afection de perdre un joueur
cadre, clé et d’autant plus meil-
leur joueur de l’équipe la saison
dernière. Pour cet exercice, en
deux matchs, il a inscrit deux
buts. Je suis de tout cœur avec
les Kabyles. Je les appelle à res-
ter solidaires derrière leur
équipe et dénoncer les fauteurs
de troubles qui viennent au
stade pour semer la pagaille. Il
faut rappeler que les coupa-
bles de ces actes de violence
ne représentent pas les vrais
et les amoureux de la JSK.
Vous avez dit au début de
l’entretien que vous avez
suivi le match JSK-USMA
sur le petit écran, comment
trouvez-vous l’équipe cette
saison ?
Malgré les changements
opérés cet été, je trouve
que la direction a fait appel
à de bons joueurs pour com-
penser tous les départs,
j’ai constaté qu’il y a
une bonne cohésion,
n’était la mort tra-
gique d’Ebossé, la
JSK allait faire mal
cette saison. J’espère
qu’ils vont vite se re-
mettre de cette pénible
épreuve.
Vous êtes retenu en sé-
lection nationale du Mali
qui jouera l’Algérie pour le
compte de la seconde journée des
éliminatoires 2015, votre commen-
taire là-dessus ?
C’est vrai que ça sera une rencontre difcile
devant les supporters mais sans doute, des
mesures seront prises pour assurer le bon
déroulement de la rencontre, entre deux sé-
lections de pays amis et voisins aussi.
La CAF a même confrmé le déroule-
ment du match Algérie-Mali à
Blida…
Il faut surtout éviter de verser dans la
polémique, car cela ne servira à rien.
J’appelle tout le monde, côté algérien et
malien au fair-play et que la sportivité
triomphera, je sais que ça sera l’occa-
sion pour les deux pays de confrmer
les bonnes relations.
Entretien réalisé par
Lyès A.
«De ma vie,
je n’aurai
imaginé qu’un
joueur perdra sa
vie dans un
stade»
«La mort
d’Ebossé est une
grande perte pour
la JSK, l’Algérie
et le football
camerounais»
«J’ai passé
trois belles
années en Kabylie,
je n’ai eu aucun
problème avec les
supporters»
Coïncidant avec le jour de l’enterrement de leur attaquant vedette, Albert Ebossé, à Douala
Marche silencieuse des supporters
de la JSK aujourd’hui à Tizi
La Kabylie est en deuil. Depuis samedi
dernier, une soirée que nulle dans la région
comme dans toute l’Algérie n’oubliera,
suite à la mort de l’attaquant camerounais
Albert Ebossé. Les supporters de la JSK
sont consternés et afigés, ne croyant pas
que leur meilleur joueur ne reviendra plus
sur les terrains. Le phénomène de la vio-
lence dans les stades d’Algérie a pris de
l’ampleur, la sonnette d’alarme qui a été
tirée à plusieurs reprises n’a jamais été prise
au sérieux, résultat : le pire est arrivé. A
Tizi, il y a eu mort d’homme. L’heure est
grave. Les plus hautes instances de l’Etat
sont plus que jamais interpellées pour
prendre des mesures appropriées pour évi-
ter que d’autres incidents similaires n’arri-
vent dans un stade. Ce lieu qui est censé
constituer un havre de paix est malheureu-
sement devenu dangereux. C’est la raison
pour laquelle, aujourd’hui, les supporters
de la JSK, à travers un communiqué qu’ils
ont difusé sur les réseaux sociaux et dans
toutes les villes de Tizi, ont appelé à une
marche silencieuse pour exprimer leur tris-
tesse et afiction suite au décès de leur co-
queluche Ebossé. Selon nos informations,
les supporters songent d’abord à se rassem-
bler devant le portail principal du stade du
1er-Novembre, toujours fermé par les ser-
vices de sécurité, pour les besoins de l’en-
quête. Les supporters vont par la suite
marcher jusqu’à la placette de l’olivier sise
devant l’ex -gare routière, sortie ouest de la
ville des Genêts. On a appris que les com-
merçants sont aussi invités à baisser ri-
deaux, au moment de la marche qui aura
lieu, apprend-on, à l’heure de l’enterrement
d’Ebossé dans sa ville natale, à Douala, Ca-
meroun. Par ailleurs, nous avons appris
que d’autres supporters des autres clubs se
joindront aux Kabyles et ce pour prouver
que le décès tragique d’Ebossé dans un
match de football ne concerne pas la JSK
uniquement, mais cela a porté un sale coup
à tout le football national tant à l’échelle lo-
cale qu’étrangère.
L.A.
«Il faut éviter de verser dans la polémique avant le match Algérie-Mali, la sportivité triomphera»
Formé à la JSK et a joué pour le club
camerounais Feutcheu FC…
Abderahmane Ben Ouamer :
«Ebossé est une icône à
Douala, les gens l’aiment
beaucoup»
Le milieu de ter-
rain polyvalent
Abderahmane Ben
Ouamer est le pro-
duit du cru de la
JSK. Après neuf
années de forma-
tion et accédant en
senior, le joueur est
allé monnayer son
talent en Afrique,
plus exactement au
Cameroun, oui le
pays d’où est origi-
naire l’attaquant
Albert Ebossé, dé-
cédé samedi der-
nier au stade de Tizi Ouzou. Ben Ouamer a évolué
une demi-saison avec le club Feutcheu FC, ouest
du Cameroun, mais afrme qu’il se rend souvent à
Douala la ville natale d’Ebossé : «Ebossé est très
connu à Douala, les gens étaient très contents d’ap-
prendre qu’il a rallié la JSK la saison dernière. Tout
le monde là-bas a parlé de son transfert de Malaisie
à la JSK. Franchement, c’est une grande perte, son
décès nous a tous traumatisés.»
«Les Camerounais respectent
beaucoup la JSK»
Et d’ajouter : «Les Camerounais ont beaucoup de
respect pour la JSK, moi personnellement, je n’ai
trouvé aucun problème d’adaptation. Malgré que ce
ne soient pas les mêmes conditions, les gens sont
sympathiques et font tout pour m’assurer le
confort. J’ai beaucoup d’amis au Cameroun. Quand
j’y suis parti et qu’ils ont vu que j’ai été formé à la
JSK, on m’a fait signer un contrat directement. J’ai
eu de nombreuses ofres intéressantes après.»
«A 80 %, je resterai au Cameroun
la saison prochaine»
Concernant son avenir dans le championnat came-
rounais, Abderahmane Ben Ouamer nous a révélé
ceci : «Le championnat n’est pas encore terminé au
Cameroun, si je suis revenu cet été au pays, c’est
pour tenter une expérience avec un club algérien
de manière à me rapprocher de ma famille. Finale-
ment, je vous annonce qu’à 80 % je continuerai au
Cameroun, j’attendrai la nouvelle saison pour m’en-
gager avec un nouveau contrat. »
L.A.
Idrissa Coulibaly«La Kabylie est
une terre d’accueil, celui qui a fait ça
à Ebossé ne représente pas la JSK»

MCA
Coup d’œil
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
B
ien que la di-
rection du
MCA soit
sur le point
d’achever toutes les dé-
marches nécessaires pour le déroulement du stage de
préparation prévu à Hammam Bourguiba à partir du 3
septembre prochain, la décision de la LFP de lever l’in-
terdiction sur l’organisation des matchs amicaux pour-
rait tout remettre en cause. En efet, le coach du
Mouloudia avait donné son accord pour un regroupe-
ment à l’étranger suite à une première décision de l’ins-
tance de Kerbadj d’interdire tout match amical comme
mesure préventive, car il est impossible pour le Moulou-
dia de rester trois semaines sans jouer la moindre ren-
contre et se contenter uniquement de matchs
d’application. Ainsi, Charef pourrait revoir sa position
au sujet de l’organisation du stage de préparation en
question, même s’il ne s’est pas encore prononcé sur ce
sujet.
Aïn Témouchent, l’autre possibilité
À travers ces nouvelles données et dans le cas où le
coach du Mouloudia renoncerait au stage de prépara-
tion à Hammam Bourguiba, il y a de fortes chances
qu’il opte pour le complexe sportif de Aïn Témou-
chent où l’équipe a efectué son premier stage d’inter-
saison et qui s’est étalé sur plus d’une semaine.
Toutefois, cela reste tributaire de la possibilité d’orga-
niser trois à quatre matchs amicaux avec des forma-
tions de la région,
lorsqu’on sait que le
coach veut toujours
que son équipe
joue deux rencontres par semaine, même lorsque le
championnat est en cours. À croire une source digne
de foi, la possibilité que l’équipe reste à Alger est à
écarter, car les pensionnaires de Hydra pensent qu’il
est préférable que les joueurs changent d’air et s’éloi-
gnent d’Alger en raison de leur grande afiction suite
à la tragédie qui a endeuillé le football algérien.
Le dernier mot revient au coach
Toutefois, et bien que les responsables du
MCA n’aient à aucun moment été sollicités par
Charef en vue d’organiser un stage de prépara-
tion à Aïn Témouchent, le dernier mot lui re-
vient en sa qualité de premier responsable
technique, et il est de ce fait le seul habilité à
décider du lieu du stage en tenant compte de
tous les paramètres. De leur côté, les respon-
sables du MCA sont prêts à mettre tous les
moyens nécessaires à la disposition du
coach pour qu’il puisse gérer
convenablement cette trêve.
K. M.
La LFP a levé l’interdiction des matchs amicaux
Charef va-t-il annuler
le stage de préparation
en Tunisie ?
Le championnat observera une longue trêve juste après
son entame, cette situation arrange-t-elle votre équipe ?
L’arrêt du championnat était imprévisible à cause de la
mort tragique d’Ebossé et c’est tout le monde qui doit être
compréhensif. Nous n’avons qu’à nous préparer convenable-
ment pour la reprise. Il est vrai que notre équipe reste sur une
importante victoire face à l’ASO, mais il ne faut pas oublier que
plusieurs clubs sont dans la même situation que le nôtre. On
aurait souhaité jouer plus de rencontres avant toute trêve,
mais on pourra aussi profter de cette situation pour
parfaire certains volets.
Réellement, cette trêve proftera aux équipes
qui ont raté l’entame de la saison, à l’image
de votre futur adversaire, le NAHD…
Efectivement, elle servira les équipes qui
n’ont pas eu la réussite souhaitée lors des
deux premiers matchs de championnat,
mais ce qui nous intéresse, c’est la prépara-
tion de notre équipe et on doit tirer proft
de cette trêve et essayer de positiver les
choses au lieu de voir autrement.
Quant à notre prochain match, à
mon avis, même s’il n’y a pas eu de
trêve, un derby reste toujours dif-
cile à négocier.
Le Mouloudia a bien réagi
jusque-là, après son premier
échec en championnat en
montrant de bonnes choses,
peut-on dire que l’équipe a les
moyens de jouer les pre-
miers rôles cette saison ?
Un grand club comme le
MCA ne peut se contenter
de jouer les seconds rôles,
car même si l’efectif a
connu un grand chan-
gement, on s’est renfor-
cés par de très bons
éléments et on a su réagir
vite après notre premier échec
à El Eulma. On est sur la bonne voie et on peut jouer les pre-
miers rôles en championnat.
Sur le plan personnel, vous avez terminé la saison en force
avant de perdre votre place de titulaire en ce début de saison…
Cette situation ne m’inquiète pas, dans la mesure où je me suis
habitué à la concurrence et je suis certain que je vais retrouver ma
place dans l’équipe. Il y a certes de bons joueurs dans mon poste, mais
cela ne veut nullement dire que je vais baisser les bras.
Vous étiez en fn de contrat et c’est le coach qui a demandé à ce que
vous restiez, peut-on dire que vous jouissez de sa confance même si
vous êtes sur le banc à l’heure actuelle ?
Le fait que le coach ait décidé de me retenir dans l’efectif de cette
saison, veut dire qu’il a besoin de moi et qu’il a confance en mes qua-
lités et c’est à moi donc d’être à la hauteur de ses aspirations.
Cette trêve pourrait aussi arranger les joueurs qui sont dans
votre cas pour convaincre le coach…
Nous n’avons joué que deux rencontres en championnat et il est
prématuré de donner un jugement de valeur, je me concentre sur
mon travail pour que je puisse saisir ma chance à chaque fois
qu’on a besoin de mes services et fnir par m’imposer, comme cela
a été le cas la saison passée. Au même titre que mes coéquipiers,
je vais donc profter de cette trêve pour continuer à me préparer
et du fait qu’on jouera cette saison sur trois fronts, je pense que
j’aurai l’occasion de faire valoir mes arguments sur le
terrain.
Entretien réalisé par
Kamel M.
Les joueurs bénéficieront de deux jours
de repos en cas de stage de
préparation
Sauf changement de dernière minute, le Mouloudia effectuera
son stage de préparation, que ce soit en Tunisie, à Hammam
Bourguiba ou à Ain Témouchent. A ce moment, les joueurs
vont bénéficier de deux jours de repos avant de partir en
stage, car ils sont un peu essoufflés en raison de la charge
de travail élevée qui leur est imposée et à laquelle ils ne
sont pas habitués. Ainsi, ils veulent donc prendre un peu
de répit avant de se remettre au travail. Cependant, et
dans le cas où Charef décide tout simplement que l’équipe
reste à Alger, à ce moment, c’est uniquement la charge de
travail qui sera revue à la baisse et le MCA continuera à
s’entraîner régulièrement une fois par jour jusqu'à la fin de
semaine.
Un match d’application le mardi
Quelle que soit la décision qui sera prise, un match amical
sera programmé pour le mardi entre les joueurs, puisque
Charef tient à ce qu’ils restent compétitifs. Ce qui explique
d’ailleurs l’importance qu’il accorde aux rencontres amicales. Au
lendemain de la décision de la LFP d’interdire les matchs amicaux,
il n’a pas manqué de dire à ses proches collaborateurs que ceux qui
ont pris cette décision ne se sont pas mis à la place des techniciens du
fait qu’elle perturbe leur travail. Ainsi, le coach accorde une importance à
ce match d’application pour évaluer le travail effectué.
K. M.
Chaouchi prêt
pour le stage de
l’EN
Jeudi dernier et à l’issue de la séance d’entraînement qu’il a efectuée avec
ses coéquipiers, Chaouchi n’a pas manqué d’afcher sa joie de retrouver la
sélection nationale. Tout en étant conscient qu’il lui reste encore du travail
afn qu’il puisse retrouver tous ses moyens, Chaouchi est convaincu qu’il
pourra reconquérir le terrain qui était le sien par le passé. De nature opti-
miste, Chaouchi ne pourra pas se contenter de faire de la fguration,
même si la concurrence sera très rude avec M’Bolhi qui a étalé toute sa
classe lors du Mondial brésilien. A voir Chaouchi aux entraînements et les
eforts qu’il est en train de déployer, cela ne peut qu’interpréter sa volonté
de revenir au premier plan. Au cours de la discussion qu’il a eue avec ses
coéquipiers, il leur a confé qu’il croit en ses qualités, et que cette convoca-
tion l’a complètement métamorphosé. Si le nouveau sélectionneur aura be-
soin de ses services pour les deux prochaines rencontres pour une raison ou
une autre, Chaouchi se dit prêt à prendre sa place, lui qui avait déjà fait face à
pareille situation à Oum Dourman pour son premier match international, où il a
remplacé tout simplement Gaouaoui qui était incontestablement le gardien nu-
méro un de l’EN. C’est donc avec un bon moral et une grande volonté que Chaouchi
prépare son retour en sélection nationale, qui a beaucoup changé depuis qu’il l’a quittée.
K. M.
Le staff
technique tracera
le programme de la
trêve aujourd’hui
Après avoir bénéficié d’un jour de repos, les coéquipiers
de Sylla reprendront ce matin le chemin des entraînements au
stade annexe du 5-Juillet. A l’issue de cette séance, Charef dis-
cutera avec les membres de son staff technique du reste du
programme de cette trêve. En effet, le coach du Mouloudia qui a
maintenant toutes les données à sa portée pourra prendre la
bonne décision, car il sait maintenant que le championnat re-
prendra le 16 septembre prochain et qu’il pourra même jouer
des matchs amicaux en Algérie. Toutefois, Charef souhaite
avant tout discuter avec Benali, Abdelaziz et Benameur avant
toute décision, en prenant en considération l’état de forme
de ses joueurs. Jeudi passé, le coach du Mouloudia allait
même accorder quatre jours de repos à ses poulains
avant de revenir sur sa décision, du moment qu’il
n’avait pas pris une décision finale pour le lieu
du stage de préparation.
Ouali
«Cette situation ne
m’inquiète pas et je
retrouverai ma place»
L’
entraîneur de l’ASO, Me-
ziane Ighil, a refait sur-
face jeudi après-midi
pour reprendre le
groupe en main, après
une absence qui a duré
quatre jours, chose qui a accru les
spéculations sur son absence, depuis
le match du Mouloudia. Il était ma-
lade selon lui et avait aussi besoin de
quelques jours de repos après la
grande pression subie suite à la défaite
de samedi dernier. Il avait besoin
d’une période pour réféchir sur son
avenir dans le club et aussi sur ses
plans pour sortir l’équipe de cette si-
tuation. Le retour d’Ighil a réconforté
plus d’un et jeudi il était présent à la
séance d’entraînement.
Il a suivi
l’entraînement
depuis le banc
des remplaçants
Ighil n’a pas beaucoup parlé lors
de cette séance, qu’il a suivie de-
puis le banc de touche surtout qu’il
n’était pas complètement remis, il
était attentif aux exercices de ses
joueurs pour constater la forme de
chacun.
Il s’est contenté de
donner des instructions
à Kebir
Ighil n’a pas travaillé directement
avec les joueurs mais il a parlé avec
son adjoint au début de la séance
pour lui expliquer le travail à faire
et il s’est contenté seulement
de diriger la séance et de
donner ses consignes à
son adjoint Lamine
Kebir qui a fait la ma-
jorité du travail en
compagnie de Sid
Rohou qui s’est oc-
cupé des gardiens de
but.
A.F.
MCEE ASO
D
écidément, le pre-
mier responsable
du club, Hadj
Taleb, ne ménage
aucun efort pour
que tous les
moyens soient mis à la disposition
de Charef pour réussir à mener sa
mission en toute quiétude. Suite à
la nouvelle décision de la LFP de
lever l’interdiction de jouer les
matchs amicaux, nous avons jugé
utile de prendre attache avec le
premier responsable du MCA qui
nous dira : «En sa qualité d’entraî-
neur en chef, le dernier mot revient
à Charef, car il est le seul habilité à
décider si l’équipe va se préparer en
Tunisie, à Aïn Témouchent ou res-
tera à Alger. La direction du club va
mettre les moyens nécessaires et ac-
cédera à son vœu. De mon point de
vue, je pense que les joueurs ont un
peu besoin de changer d’air, que ce
soit en Algérie ou ailleurs, suite à ce
qui s’est passé, mais c’est à Charef
d’en décider, comme je viens de l’af-
frmer».
«Le règlement
intérieur sera signé au
cours de la semaine»
Comme nous l’avons déjà pré-
senté dans nos précédentes livrai-
sons, la direction était en train
d’élaborer le nouveau règlement in-
térieur que les joueurs doivent si-
gner, car si les contrats
d’engagement préservent leurs
droits, ceux du club le seront par le
règlement intérieur. A ce sujet, le
président du Mouloudia dira : «Ef-
fectivement, nous avons élaboré le rè-
glement intérieur et il faut savoir
qu’il n’y a pas de grandes modifca-
tions à signaler par rapport à l’année
dernière. Le document en question
sera donc avalisé par les joueurs au
cours de la semaine.» Ce règlement
sera donc expliqué aux joueurs,
comme cela fut le cas l’été dernier au
Maroc, pour qu’ils apposent leur si-
gnature et assument leurs responsa-
bilités.
«Les primes évolueront
en fonction des
matchs»
Sachant que plusieurs formules
ont été proposées sur les primes de
matchs pour motiver les joueurs,
sans que le club ne soit aussi dans
l’obligation de débourser de l’argent
pour rien, nous avons abordé le
sujet avec Hadj Taleb qui nous a ex-
pliqué que les primes varieront
selon l’importance du match : «Il est
logique que les primes varient selon
l’importance du match et je pense
que les derbys seront plus cotés, et il
n’y aura aucun problème de ce côté-
là. Les joueurs n’ont qu’à se concen-
trer sur leur travail et on saura
comment les récompenser». Ainsi, le
barème ne sera pas fxe, comme cela
a été le cas la saison passée, mais
c’est beaucoup plus l’enjeu qui déter-
minera la valeur de chaque prime.
K. M.
Il a repris le groupe en main jeudi Zazou : «On se rachètera
face au MOB»
Comment se porte le groupe cette semaine ?
C’était une semaine difcile sur le plan mental après la dernière
défaite qui était sévère pour nous à cause du score fnal, malgré
cela, on a commencé les préparatifs comme d’habitude car
nous sommes des joueurs professionnels et nous devons
continuer à travailler pour être à la hauteur.
Le retour d’Ighil vous a-t-il redonné
confance ?
C’est normal, la présence de l’entraîneur nous
donne toujours de la confance et nous rassure,
mais on doit travailler quelles que soient les cir-
constances.
Comment trouvez-vous cette trêve ?
On aurait aimé jouer ce week-end pour efacer la der-
nière défaite car c’est difcile de rester une longue période
sans compétition avec une défaite qui traine, mais on doit
travailler dans ces circonstances pour corriger nos erreurs.
Il faut exploiter cette période pour réapparaître avec un
meilleur niveau.
N’avez-vous pas douté après les deux premiers résul-
tats ?
Non, on croit toujours en nos moyens et ce ne sont pas
ces deux résultats qui nous feront douter. Certes, on
est encore loin de notre vrai visage mais ça viendra
sûrement avec les matches et, personnellement, je
pense qu’on a seulement besoin d’un déclic pour
décoller.
Comment voyez-vous la suite du parcours ?
Nous avons besoin d’une victoire face au
MOB afn de redémarrer du bon
pied, on a aussi besoin du sou-
tien de nos supporters qui
doivent être à nos côtés et
ne pas faire pression sur
nous, chaque équipe peut
traverser une telle pé-
riode et il suft d’un bon
résultat pour que ça re-
parte.
Entretien réalisé par
Ahmed Feknous
Ighil est de
retour
Ighil est de
retour
Ighil est de
retour
Ighil est de
retour
Ighil est de
retour
Ighil est de
retour
Ighil est de
retour
Trois jours
de repos
Le staff technique a décidé de
donner aux joueurs trois jours de
repos afin de récupérer et faire
baisser le rythme pour qu‘ils se
sentent plus frais sur le plan phy-
sique après les critiques qui les
ont touchés à cause de leur forme
durant les deux premiers
matches.
Messaoud
a repris
Mohamed Messaoud qui ne
s’est pas entraîné mercredi dernier, a
repris le travail en groupe le lende-
main en présence d’Ighil, Messaoud
devra continuer le travail la semaine
prochaine afin d’améliorer aussi
sa condition phy-
sique.
Lakhdari est
parti en France
Profitant de ce court congé et de l’arrêt
du championnat, Adel Lakhdari est parti à
Paris jeudi soir après la séance de travail, il
a rallié sa famille pour passer plusieurs
jours, il sera de retour lundi ou mardi
comme il l’avait précisé au staff
technique.
Match
d’application
contre les espoirs
L’entraîneur Goavec a pro-
grammé aujourd’hui un match
d’application contre l’équipe es-
poir. Le coach compte scinder son
effectif en deux pour permettre à
tous les joueurs de prendre part à
la totalité de la rencontre afin de
se faire une idée sur la forme et
la valeur de tout chacun. Ce sera
aussi une occasion pour les
joueurs espoirs de faire valoir
leurs qualités et éventuellement
convaincre le coach pour une pro-
bable convocation en équipe fa-
nion.
Hamiti s’entraîne
en solo
L’attaquant et buteur de
l’équipe, Farès Hamiti, continue
de s’entraîner en solo. Hier, il a
participé à la séance de muscula-
tion avec le groupe. Le joueur
avait, rappelons-le, bénéficié de
deux jours de repos sur autorisa-
tion du médecin de l’équipe car
souffrant d’une forte fièvre. C’est
dire que le joueur sera dispensé
du match d’application, au-
jourd’hui, contre les espoirs.
Les entraîneurs
des jeunes connus
Le vice-président Herkat qui
s’est réuni avec le directeur tech-
nique des jeunes catégories, Ab-
denour Bousbia, a officiellement
tranché la nomination des entraî-
neurs des jeunes catégories. Il a
été en effet décidé de confier
l’équipe espoir au coach Abdelha-
mid Chebl, tandis que les juniors
A seront entraînés par Abderrah-
mane Mechiche et les juniors B
par Foued Teboub.
S. H.
Hadj Taleb «Le dernier
mot revient à Charef pour
le stage de préparation»
Le Mouloudia pourrait
affronter l’Atlético
Madrid à Benidorm
D
epuis que le
Mouloudia se pré-
pare durant la trêve
hivernale à Beni-
dorm, grâce à son équipementier,
l’équipe à toujours donné la ré-
plique à des formations qui ont une
grande réputation en Europe, à
l’image des Russes de Rubin Kazan
qui sont habitués à prendre part à
la Ligue des Champions, Kaisers-
lautern, le FC Malines et Vitesse
Arnhem. La saison passée, n’était le
calendrier chargé de l’ogre alle-
mand, le Borussia Dortmund allait
donner la réplique au Mouloudia.
Cette saison, l’équipementier du
Mouloudia qui a toujours honoré
ses engagements, veillant à la fois
au prestige du vieux club algérois, a
songé à organiser une rencontre
amicale avec le FC Valence, l’un des
géants de la Liga, lorsqu’on sait que
Joma n’était que l’équipementier de
cette équipe qui a opté cette saison
pour Adidas. Toutefois, et à croire
une source digne de foi on laisse en-
tendre que les tractations ont été
entamées avec d’autres formations
dont le champion en titre de la
Liga, en l’occurrence l’Atlético de
Madrid. En efet l’un des responsa-
bles de ce prestigieux club avait déjà
rencontré l’ex-président du MCA
Boudjemâa Boumella, lorsque les
deux parties avaient discuté de la
possibilité de mettre en œuvre un
projet de partenariat matérialisé
par un centre de formation, et que
le Mouloudia allait bénéfcier de
l’expérience du géant de la Liga
dans ce domaine. La même source
ajoute qu’à l’époque la possibilité de
programmer un match amical à
Alger avait été évoquée, et les repré-
sentants de Joma semblent avoir re-
lancé l’idée d’une rencontre amicale
mais qui aura lieu en Espagne et ils
attendent une réponse du
deuxième club de la capitale ibé-
rique qui, lui aussi, est toujours in-
téressé par l’idée.
Le dossier du
partenariat sera
relancé
Bien que le dossier du partenariat
pour le centre de formation ait été
mis en instance suite au change-
ment qu’a connu le club l’été der-
nier, une source digne de foi nous a
confé qu’il n’a jamais été aban-
donné et qu'il sera relancé dans les
jours à venir, car l’actuelle direction
accorde une grande importance au
volet de la formation, car le recrute-
ment doit être l’exception et non la
règle et qu’il faut bien penser à faire
émerger les joueurs du cru. La
même source ajoute que les respon-
sables de l’Atlético de Madrid sont
toujours en contact avec l’un des
responsables du MCA et que les né-
gociations vont reprendre probable-
ment à l’occasion du stage du MCA
prévu à Benidorm en Espagne.
Quant à la rencontre amicale et qui
sera un grand événement pour le
MCA, car il n’est pas donné à tout le
monde d’afronter l’équipe qui a
animé la fnale de la ligue des cham-
pions, celle-ci sera tributaire du ca-
lendrier des Madrilènes.
K.M.
MCA
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014

Coup d’œil

N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
ESS Coup d’œil
C'
est en exclusi-
vité au Buteur
et à El Haddaf
que Mahfoud
Kerbadj a an-
noncé que la reprise des compé-
tions se fera le 13 septembre
prochain. A cette occasion aura
lieu le match en retard comptant
pour la deuxième journée et qui
opposera l'ESS à l'USMBA. La ren-
contre se jouera sur la pelouse du
stade du 8-Mai de Sétif.
La troisième journée
prévue pour le 16
septembre
Il est certain que la proposition de
la ligue en ce qui concerne la reprise
du championnat doit avoir l'aval de
la FAF. Il est fort probable que l'ins-
tance fédérale confrme ce qui a été
décidé par le bureau de la ligue pré-
sidé par Mahfoud Kerbadj. Il a été
décidé que la troisième journée du
championnat de L1 Mobilis se dé-
roulera le 16 septembre prochain. A
cette occasion, l'ESS efectuera un
court déplacement à El Eulma.
S.B.
ESS-USMBA se jouera
le 13 septembre
L
a direction du club
égyptien d'Al Ittihad
d'Alexandrie a fait par-
venir à son homologue
sétifenne une invita-
tion. Elle consiste en l'organisation
d'un match amical qui se jouera en
Egypte. C'est poliment que le pré-
sident sétifen l’a refusée. Madoui
préfère que son équipe joue des
matchs amicaux à Sétif.
Hammar : «Nous sommes
très touchés par le geste
des Egyptiens»
«L'invitation faite par nos frères
égyptiens nous a énormément tou-
chés. Il est vrai que pour des raisons
techniques nous ne pouvions l'ac-
cepter mais nous nous rendrons en
Alexandrie et que nous ferons venir
Al Ittihad à Sétif dès que les cir-
constances nous le permettront.»
C'est ce que nous a dit en subs-
tance Hassan Hammar à ce pro-
pos.
S.B.
L'Entente invitée d’Al Ittihad d'Alexandrie
L'ESS jouera le 150
e
match de Coupe d'Afrique lors de la
réception du TP Mazembe pour le compte des demi-f-
nales de la LDC. Les préparatifs, à cet efet, ont débuté.
Des invitations seront par ailleurs envoyées à plusieurs
personnalités sportives du pays.
Comme en 2010
On se rappelle que l'ESS avait fêté comme il se doit son
centième match de Coupe d'Afrique. C'était lors de la
réception des Diables noirs. Les Sétifens avaient gagné
ce match sur le score de 2 à 0.
Baghdadi, invité d'honneur
Entre fgures marquantes de notre football, Mohamed Bagh-
dadi, le délégué de la LFP sera présent à Sétif lors de la célébration
du 150
e
match de Coupe d'Afrique. On a tenu à convier Baghdadi
du côté de la direction de l'ESS pour efacer un diférend qui a
opposé les deux parties la saison passée. On veut aussi rendre
hommage à ce dirigeant du football pour les services rendus
aux pays.
Lors de leur dernier conseil présidé par le chef de l'Etat, les
ministres ont donné leur accord à des projets de marchés
publics en procédure de gré à gré simple concernant les sec-
teurs des Ressources en eau, les Travaux publics, l’Habitat,
l’Enseignement supérieur et les Sports. Parmi ces projets, le mar-
ché de gré à gré porte sur la réalisation d’un stade couvert de 50 000
places à Sétif. Ce projet a été abordé le mois de juillet dernier par
le Conseil du gouvernement, tenu sous la présidence du Pre-
mier ministre, Abdelmalek Sellal.
Un délai de réalisation de 36 mois
La réalisation de ce méga projet a été confée à l’entreprise
publique Cosider et à la société espagnole Sacyr pour un
délai de 36 mois. Ce projet coûtera près de 30 milliards
de dinars. Le choix de terrain a été fait à la sortie est de
Sétif. Il s’étend sur une superfcie de 200 ha. Ce stade
viendra à temps pour compenser les failles relevées au
niveau du stade du 8-Mai-1945 lors des grandes compéti-
tions internationales. Il fera sans doute le bonheur des
sportifs de la région et qui est le fruit des performances du
club phare de l’Entente de Sétif.
K.L.
La fête lors du 150
e
match africain
L’ESS afrontera
l’équipe congolaise
de TP Mazembe en
demi-fnale de la
Ligue des champions
d’Afrique de football,
à l’issue de la sixième
et dernière journée
de la phase de
groupes disputée sa-
medi et dimanche.
Second du groupe B
avec 10 points, l’ESS
accueillera le TP Ma-
zembe, leader du
groupe A, lors du
match aller prévu le
21 septembre pro-
chain à Sétif avant de
se rendre à Lubum-
bashi pour la
manche retour qui
aura lieu entre le
28 du même mois.
L’ESS connaît bien le
TP Mazembe qu’il a
rencontré la saison
dernière en phase de
groupe de la Coupe
de la Confédération
de football. Les
Congolais avaient
remporté le match
aller (4-2) alors que
la manche retour à
Sétif s’était soldée sur
un score de parité
(1-1). L’autre demi-
fnale de la Ligue des
champions 2014
mettra aux prises
l’AS Vita Club
(RD Congo) avec le
CS Sfaxien (Tunisie).
Le match aller aura
lieu à Sfax et le re-
tour à Kinshasa. La
fnale aller est pro-
grammée le 25-26
octobre et retour le
31 octobre-1-2 no-
vembre 2015.
Patrice
Carteron (ent.
TP Mazembe) :
«Réaliser
un bon résultat
à Sétif»
Le coach du TP Ma-
zembe, le Français
Patrice Carteron, a
parlé de la double
confrontation contre
l'ESS : «Je dirai tout
simplement que notre
objectif a été atteint,
on est premiers du
groupe. Lors du der-
nier match, l’équipe
n’était pas dans un
bon jour, on a énor-
mément subi devant
une équipe de Vita
Club qui avait à cœur
de mettre fn à cette
spirale de défaites
face à Mazembe. Féli-
citation à mes
joueurs qui ont su
tenir défensivement.
Pour la première fois,
peut-être, depuis que
je suis à Mazembe,
on a eu un peu de
réussite. J’ai beaucoup
aimé l’état d’esprit de
nos joueurs, ils ont
été formidables et il
faudra s’inspirer de
cet état d’esprit pour
ramener un nouveau
bon résultat de notre
déplacement en Algé-
rie. A l’extérieur, c’est
toujours difcile,
Kinshasa n’était pas
une exception. On a
encore des choses à
améliorer, il faut le
reconnaître on a eu
un match très dif-
cile. Bravo à mes
joueurs qui ont arra-
ché ce nul avec les
tripes ! Quand par-
fois dans le jeu on
n’est pas prêts devant,
c’est bien d’aller cher-
cher un point comme
ça avec un Robert Ki-
diaba formidable et
des défenseurs qui
ont tout donné.»
S.B.
Le TP Mazembe, une
vieille connaissance
des Sétifiens
Le jeune Aroussi a réussi
à se faire une place dans
l'équipe et il ne compte pas
s'arrêter en si bon chemin. Il
répond sans détour à nos
questions.
Tout d’abord, revenons à ce match
contre Sfax. C'est plutôt une belle per-
formance que celle que vous avez réali-
sée ce jour-là, n'est-ce-pas ?
Chacun de nous a essayé de faire du mieux
qu’il pouvait devant un adversaire de valeur
et qui s’est battu avec courage. Pour ce qui est
du résultat fnal, il nous permet de confr-
mer notre bonne santé et de nous quali-
fer pour les demi-fnales de la
LDC. Les choses vont en s’améliorant
car l’équipe a beaucoup gagné en co-
hésion.
Vous avez réussi une belle presta-
tion. Cela a dû vous faire plaisir,
non ?
Cela fait plaisir, bien sûr, mais mes co-
équipiers méritent tout autant que moi
d’être félicités. Il est vrai le fait d'être assurés
de la qualifcation nous a permis de jouer
avec plus de sérénité. Je sais que les suppor-
ters de l’ESS sont des connaisseurs et c’est
pour cela que je dois, comme mes coéqui-
piers, être irréprochable.
Vos coéquipiers vous ont félicité.
Cela m’a fait chaud au cœur.
Il faut savoir qu’il y a un véritable esprit
de famille à l’ESS et c’est ensemble que
nous nous réussirons.
Ce résultat vous permet de poursuivre
votre chemin en Ligue des champions.
C’est encourageant. Qu’en pensez-vous ?
Il faut rappeler que ce match nous l’avons
joué avec beaucoup de pression sur nos
épaules. Le fait d’avoir réalisé un bon résultat
nous a remis en confance et c’est dans cette
voie que nous devons continuer. Il nous faut
maintenant confrmer lors des prochains
matchs.
Justement, le prochain, vous allez le jouer
contre le TP Mazembe. Dans quel état d’es-
prit allez-vous l’aborder ?
Il existe une grande motivation chez l’en-
semble des joueurs. Nous devons impérati-
vement réaliser une belle performance et
cela pour être à l'abri lors du match retour
qui se jouera au Congo. Ce match se jouera
contre l'une des meilleures équipes d'Afrique
et il sera très compliqué à négocier. En ce qui
nous concerne, une contre-performance
pourrait avoir des conséquences sur le plan
moral. Nous avons les moyens de gagner
avant la manche retour.
Il y a aussi ce match de championnat
contre l'USMBA qui se profle à l’hori-
zon.
Pour espérer réaliser un bon parcours en
championnat, il est impératif de s'imposer à
domicile. C'est ce que nous nous eforcerons
de faire lors de la réception de l'USMBA.
Pensez-vous avoir les moyens de vous
battre sur plusieurs fronts ?
Nous allons tout faire pour que cela soit le
cas. Il nous faut travailler et surtout donner
le meilleur de nous-mêmes sur le terrain. A
partir de là, nous avons toutes nos chances
en championnat et aussi dans les autres
épreuves où le club est engagé.
On vous laisse conclure…
Je voudrais vous dire que je suis, comme mes
coéquipiers, très afecté par le décès du
joueur de la JSK, Ebossé. Mon souhait est
que ce féau qui gangrène notre football dis-
paraisse.
Entretien réalisé par Akram F.
La reprise
aujourd'hui
C'est aujourd'hui que les joueurs
de l'ESS reprendront le chemin des
entraînements. Lors de la réunion qu'il
a tenue, lors de la dernière séance, Ma-
doui a informé ses joueurs que celui qui
arrivera en retard lors de la reprise sera
sévèrement sanctionné. Il leur rappel-
lera que le barème des sanctions est
stipulé dans l'exemplaire du règle-
ment intérieur qu'ils ont en
leur possession.
4 matchs
amicaux au
programme
Après avoir reçu l'aval de la LFP
pour disputer des matchs amicaux,
Madoui a établi un programme en ce
qui concerne les joutes amicales. Les
camarades de Demou joueront en
tout quatre matchs. Trois se dé-
rouleront à Sétif et un seul en
déplacement.
L'USMA,
le RCA et le
CABBA à Sétif
Des quatre matchs amicaux que
disputera l'ESS, trois se dérouleront
à Sétif. En efet, les poulains de Ma-
doui accueilleront respectivement le
RCA, le CABBA et l'USMA. Un dé-
placement est prévu à Aïn Fekroun
pour préparer comme il se doit
la double confrontation face
au TP Mazembe.
Aroussi «Nous devons rester
sur notre lancée»
Un stade de 50 000
places à Sétif
C’est après la fin de la séance d’entraînement d’hier matin que nous avons pu avoir Nacer Eddine Khoualed au
bout du fil. Sollicité pour une interview, le capitaine des Rouge et Noir a accepté de répondre à nos questions.
Dans cet entretien, il revient notamment sur le drame qui s’est produit le week-end passé à Tizi-Ouzou avant
d’aborder d’autres sujets.

USMA
Coup d’œil
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
Revenons un petit peu en ar-
rière, comment avez-vous vécu
le drame qui s’est pro-
duit au stade du 1er-
Novembre, samedi
dernier ?
A l’image de tous mes
coéquipiers, avec beau-
coup de peine et de
tristesse. Croyez-moi,
j’ai été vraiment cho-
qué en apprenant le
décès tragique d’Ebossé.
Je n’ai pas cessé de repenser à
tous les instants que j’ai passés près
de lui sur la pelouse. J’avais pour
mission de le neutraliser, donc je
n’ai pas cessé de lui imposer le mar-
quage comme il m’a été indiqué. A
aucun moment, j’ai pensé que
c’étaient ses derniers moments sur
un terrain de football. Je profte de
cette occasion pour présenter aux
membres de sa famille mes sincères
condoléances.
Vous attendiez-vous à un tel
drame ?
Pour être franc, je dirais que
nous nous sommes souvent sentis
menacés. L’USMA attire la foule.
Là où nous jouons, le stade afche
complet. Nos adversaires veulent
nous battre par tous les moyens, je
ne comprends pas pourquoi nous
vivons chaque week-end une telle
situation. Il y a eu par le passé plu-
sieurs agressions, que ce soit à Bé-
jaïa lorsque Badji a été poignardé
ou encore à Saïda, Hadjout. Je
pense qu’il est temps que les res-
ponsables se penchent sur ce féau
pour régler ce problème une fois
pour toutes. Il y a trop de vio-
lence dans nos stades, il
faut que ça cesse parce qu'à ce
rythme Ebossé ne sera pas le
dernier à perdre la vie à cause
d’un mauvais comportement
des supporters.
Qu’avez-vous à dire à ces fau-
teurs de troubles dans les
stades ?
C’est simple, s’ils voient que le
niveau de notre championnat
est bas et que nous ne méritons
pas toute leur attention, qu’ils nous
boudent. Ils n’ont qu’à ne pas se dé-
placer au stade. Qu’ils se conten-
tent de voir des rencontres du Real
et du Barça. Il faut qu’ils sachent
que nous sommes des êtres hu-
mains tout comme eux. Joueur de
foot est notre métier, nous avons
des familles à nourrir et des gens
qui nous aiment. Nous ne voulons
pas que notre vie soit mise en dan-
ger à cause d’un jeu.
Comment gérez-vous cette trêve
?
Le plus normalement du monde.
Les membres du staf technique
ont mis en place un programme
que nous sommes entrain de suivre
à la lettre. Nous avons bénéfcié de
deux jours de repos après une se-
maine de travail. Nous allons tâ-
cher d'en profter de ces moments
de relaxation au maximum pour
reprendre notre soufe avant
de nous remettre une nouvelle
fois au travail, lundi.
Cet arrêt vous déstabilise-t-il ?
Ce n’est pas facile de le gérer,
mais nous n’avons pas le choix
puisque nous ne sommes pas les
seuls à vivre une telle situation. Il
faut juste que nous le fassions intel-
ligemment.
Les responsables de
la FAF et de la LFP
ont donné leur ac-
cord pour que des
rencontres amicales soient pro-
grammées. Est-ce une bonne
nouvelle ?
Bien sûr que oui. Rester sans
compétition nous aurait beaucoup
pénalisés. Maintenant que nous
pourrons disputer des matchs, je
suis sûr que les dirigeants vont
faire le nécessaire pour en organi-
ser quelques uns. Ce qui ne nous
fera que du bien.
Vous avez remporté votre pre-
mier match cette saison le week-
end passé, cette victoire
sera-t-elle sufsante pour vous
libérer mentalement ?
Evidemment ! Il n’y a pas de
doute là-dessus. L’ambiance qui
règne aux entrainements est bonne.
Nous avons retrouvé le sourire et
à présent notre seul souhait est
d’entraîner avec d’autres suc-
cès. Pour exaucer ce vœu,
nous savons qu’il va fal-
loir que nous fournis-
sions plus d’eforts et
c’est ce que nous fai-
sons. Nous proftons
de cette trêve
pour appor-
ter les re-
touches
nécessaires
et nous espé-
rons être meil-
leurs à l’avenir.
L’USMA peut-elle
décrocher le titre
pour la seconde fois
consécutive ?
Il est tôt pour parler du
titre alors que nous n’avons
disputé que deux rencon-
tres. Nous sommes les
champions, c’est clair que
nous allons défendre notre
titre, mais pour le mo-
ment nous préférons ne
pas trop en parler. Le
mieux est de gérer
match par match et
c’est ce que nous al-
lons faire.
Entretien réalisé
par
Adel Cheraki
Khoualed : «Il est temps que les responsables
réagissent pour bannir les scènes de violence de nos stades»
« A ce rythme,
Ebossé ne sera pas le
dernier à laisser sa
vie sur un terrain »
« Nous défendrons
notre titre de toutes
nos forces »
L’
un des grands ab-
sents face à la
JSK à l’occasion
de l’affiche de la
deuxième journée de la Ligue
1 Mobilis remportée par son
équipe, Farouk Chafaï, que les
membres du staff technique ont
décidé de laisser à la maison
afin de soigner la blessure à la
cuisse, se porte beaucoup mieux
à présent. D’ailleurs, le médecin
du club l’a constaté et après une
nouvelle auscultation le défenseur
central des Rouge et Noir a reçu le
feu vert pour rejoindre ses coéqui-
piers, ce qu’il n’a pas tardé à faire
puisqu’il a réintégré le groupe hier
matin à l’occasion de la dernière séance
d’entraînement de la semaine. Un retour
qui n’a fait que rassurer le coach vu le
poids du joueur formé au MCA au sein du
club, lui qu’on considère comme un pilier et
une pièce essentielle dans l’échiquier de l’ex-
sélectionneur du Togo.
Feham et Seguer lui
emboitent le pas
Le n°6 des Rouge et Noir n’a pas été le
seul à réintégrer le groupe vendredi puisque
Mohamed Seguer et Feham Bouazza se sont
joints, eux aussi, à leurs coéquipiers. Les
deux se sont plaints, pour rappel, d’une
élongation à la cuisse. Une blessure qui les
a privés des deux premières rencontres de
leur équipe en championnat. Si tout se passe
donc comme prévu, ce n’est que lors du
derby face au CRB qu’ils pourront faire leur
première apparition depuis le début de ce
nouvel exercice. Des débuts que les suppor-
ters attendent avec impatience vu les quali-
tés de ces deux éléments.
Ferhat toujours aux soins
Si Chafaï, Feham et Seguer ont pu réinté-
grer le groupe, Zinedine Ferhat, lui, n’a tou-
jours pas eu l'aval du staff médical pour qu’il
le fasse. Même si son état de santé est en
nette amélioration, l’attaquant usmiste doit
encore rester à l’infirmerie pour quelques
jours supplémentaires avant de pouvoir re-
prendre du service. Pour rappel, le jeune ai-
lier a contracté une entorse de la cheville
face à l’ESS lors de la première journée, ce
qui l’a poussé à quitter la pelouse à la 55’ cé-
dant sa place à Belaïli. Sa période d’indispo-
nibilité a été évaluée à trois semaines, ce qui
implique qu’il est incertain pour le prochain
rendez-vous de son équipe. Un rendez-vous
qu’il ne veut tout de même pas rater puisque
c’est d’un derby qu’il s’agit du moment que
les Usmistes accueillent le CRB.
A.C.
Joint par nos
confrères de la
Radio Chaine III,
Abdelkader Laï-
faoui, est re-
venu sur le
décès tragique
d’Albert
Ebossé. Le dé-
fenseur central
des Rouge et
Noir, lui-même
victime d’une
agression à Saïda, il
y a presque deux ans,
nous dira : «Qu’un joueur
perde la vie sur un terrain est une catas-
trophe, le football n’a plus aucun goût.
C’est vraiment décevant de voir de tels in-
cidents se produire dans nos stades. Per-
sonne n’est en sécurité et c’est ce qui est
grave. Je ne sais plus quoi dire mis à part
lancer un message aux autorités pour ten-
ter de trouver une solution et au plus vite
avant qu'il n'y ait un autre scénario. Un
scénario difficile à accepter parce qu’à la
base le football est un sport. Un jeu. Je ne
comprends pas comment on peut en arri-
ver là ? Rien ne vaut la vie d’un homme,
les gens doivent en être conscients».
« Il a fallu qu’Ebossé
décède pour que nous
agissions, c’est grave ! »
Laïfaoui ne s’est pas arrêté là, il
ajoutera : «Il a fallu qu’Ebossé décède
pour que nous agissions, c’est grave ! Je
suis vraiment déçu et peiné par ce qui s’est
passé. J’espère que c’est la dernière fois
que nous vivons un tel drame. Y en a
marre ! Il faut doubler nos efforts afin que
tout cela ne se reproduise plus à l’avenir.
N’importe qui aurait pu être à sa place.
Personnellement, j’ai failli perdre la vie à
Saïda. J’ai frôlé la catastrophe, aujourd’hui
je le dis haut et fort : il faut que cela
cesse». Un cri lancé par l’ex-international
qui a été à deux doigts de mourir à Saïda
suite aux incidents qui s'y sont produits en
marge du match MCS-USMA.
A.C.
Laïfaoui
« Qu’un joueur perde la
vie sur un terrain est une
catastrophe, le football
n’a plus aucun goût »
Chafaï
réintègre
le groupe
En plus de l’ESS, les Rouge et Noir pourraient bien donner la ré-
plique au NAHD en amical. Cette rencontre devrait avoir lieu en
début de semaine au stade de Bologhine. Celle face à l’ESS
est programmée pour le 5 du mois prochain. Un match que
les Algérois iront disputer dans la ville des hauts plateaux. Ce
qui permettra aux protégés de Velud de casser quelque peu la rou-
tine.
USMA-NAHD,
la semaine prochaine
en amical ?
Meilleur buteur de l’équipe la saison dernière, Bentiba Mohamed s’est illustré de fort
belle manière en ce début de saison, en contribuant grandement à la réalisation des
deux bons résultats en championnat face à l’USM Bel-Abbès et le NA Hussein Dey. L’an-
cien joueur du Mouloudia d’Oran évoque dans l’entretien qui suit le début de saison de
son team ainsi que les objectifs de l’ASMO en championnat et le décès tragique du
joueur camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé.

Ligue 1
Coup d’œil
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
ASMO
USMBA
C
omme annoncé dans notre édition d’hier,
l’attaquant, Benchaâbane ne s’est pas en-
traîné avec le groupe jeudi. L’ancien
joueur du MO Béjaïa n’a pas été autorisé à
réintégrer le groupe suite à l’incident qui l’avait
opposé mercredi dernier à son coéquipier,
Zidane. Selon les informations en notre pos-
session, Benchaâbane a mal interprété une
remarque qui lui avait été faite par son co-
équipier. Si l’entraîneur Benchadli avait dé-
cidé dans un premier temps d’envoyer le
joueur aux tribunes lors de la seconde mi-
temps de ce match d’application programmé au
stade Bouakeul, la direction de l’ASMO a dé-
cidé de ne pas passer cet incident sous si-
lence. Ainsi, l’ancien Usmiste n’a pas été
autorisé à réintégrer le groupe en attendant
de rencontrer le président du CSA, Baghor
Merouan.
Il sera convoqué
incessamment par le
président
C’est l’homme fort asémiste qui va traiter
en personne cette afaire. Alors que les
joueurs ont bénéfcié de deux jours de repos,
Benchaâbane sera convoqué incessamment
par Baghor afn d’expliquer son geste à l’en-
traînement. Voulant maintenir la sérénité au
sein du groupe, la direction de l’ASMO va se
réunir avec Benchaâbane dans les tout pro-
chains jours. Reste à savoir maintenant si
Benchaâbane sera sanctionné par son prési-
dent ou bien s’il va écoper d’un simple aver-
tissement.
R. O.
Benchaâbane pas autorisé à
s’entraîner avec le groupe
Chicoto dès demain
au Niger
C’est finalement demain dimanche que Chicoto
rentrera chez lui au Niger pour participer au stage
de sa sélection nationale. Alors qu’il devait partir
hier vendredi, l’ancien joueur du Coton Sport a re-
tardé son déplacement au Niger en raison d’un
problème de réservation de billet d’avion. Le Niger
disputera trois matchs la semaine prochaine. Le 2
septembre prochain, le Niger affrontera l’Ouganda
en amical. Par la suite, les coéquipiers de Chicoto
disputeront deux matchs comptant pour les élimi-
natoires de la CAN 2015 face au Cap Vert (6 sep-
tembre) et le Mozambique (10 septembre).
«J’espère que nous allons réussir de bons résultats
face au Cap Vert et le Mozambique. Nous sommes
décidés à nous qualifier à la CAN 2015. Nous al-
lons tout faire pour atteindre cet objectif», nous a
déclaré le joueur asémiste à l’issue de la séance
d’entraînement d’avant-hier qui s’est dérou-
lée au stade Habib-Bouakeul. Après avoir
raté les deux premiers matchs de son équipe en
championnat, rappelons que Chicoto a été qualifié par
la LFP pour porter le maillot vert et blanc de l’ASMO.
Bentiba : «Titulaire ou
remplaçant, ce qui m’importe le
plus c’est la victoire de l’ASMO»
Tout d’abord, et une semaine après, qu’avez-vous à nous
dire sur le décès tragique du joueur camerounais de la JS
Kabylie, Albert Ebossé ?
Sincèrement, je n’arrive toujours pas à croire au décès
d’Ebossé. Un joueur qui perd la vie dans un stade de football,
c’est vraiment très grave. Nous avions tous été très choqués
par le décès tragique de ce charmant garçon. L’heure est grave
et il est plus que jamais temps de prendre des mesures fermes
pour condamner la violence dans nos stades. Cette situation
ne peut plus durer et j’espère que les responsables de notre
football vont faire le nécessaire pour combattre cette violence.
Comment expliquez-vous le début de saison réussi de
votre équipe en championnat ?
Nous sommes contents d’avoir réussi notre entame de
championnat. Comme tout le monde le sait, nous avons
réussi à engranger quatre points lors des deux premiers
matchs de championnat. Nous sommes en train de récolter
les fruits de notre bonne préparation et surtout du stage que
nous avons efectué en Tunisie. Cependant, j’estime qu’il fau-
dra encore garder les pieds sur terre et continuer à travailler,
car le plus dur reste encore à faire. J’estime aussi qu’il ne faut
pas mettre la pression sur les joueurs, il faut continuer à tra-
vailler dans la sérénité la plus totale. Je reste persuadé que
nous avons les moyens de réaliser un bon par-
cours en championnat cette saison.
Pensez-vous être en mesure de
faire mieux que le maintien en
Ligue 1 Mobilis qui est
votre objectif principal
en championnat ?
Pour sa première sai-
son en Ligue 1 Mobi-
lis, l’objectif
principal de
l’ASMO est
de se
maintenir parmi l’élite. Cela semble tout à fait logique à mes
yeux. Il ne faut pas avoir la grosse tête après deux bons résul-
tats réussis en championnat, car la saison est encore longue.
Nous allons devoir à l’avenir afronter des équipes solides qui
ont une grande expérience parmi l’élite. C’est pour vous dire
qu’il faudra garder les pieds sur terre et continuer à travailler.
Nous allons devoir gérer le championnat match par match. Si
nous avons la possibilité de faire mieux que le maintien en
Ligue 1 Mobilis, on fera alors tout pour saisir notre chance.
Pensez-vous que cette trêve est venue au bon moment
pour votre équipe ?
C’est une trêve forcée suite au décès d’Ebossé. Je pense qu’il
était tout à fait normal d’arrêter provisoirement le champion-
nat, car il nous était impossible de continuer à jouer quelques
jours seulement après la mort d’Ebossé. En ce qui concerne
notre équipe, j’estime que cette trêve n’est pas venue au bon
moment. Mais nous sommes dans l’obligation de faire avec.
C’est à nous de bien nous préparer afn d’être prêts pour la re-
prise du championnat.
Sur un plan personnel, n’avez-vous pas été afecté menta-
lement suite à votre non-titularisation lors du premier
match de championnat face à l’USMBA ?
(Il nous interrompt.) Ecoutez, ce qui m’intéresse le plus,
c’est la victoire de l’ASMO. Titulaire ou rempla-
çant, le plus important pour moi est de
voir mon équipe enchaîner les bons
résultats. En tant que joueur, je tra-
vaille très dur aux entraînements
afn de gagner ma place de titu-
laire et le dernier mot revient
bien évidemment à l’en-
traîneur.
Entretien
réalisé par
Riad O.
Alors qu’après les espoirs de
sortie d’une crise latente qui a
suivi la vente des actions de la
part de l’ex-président de la
SSPA, Tayeb Benchinoune, et
d’autres membres de la société
au profit de Abdelhakim Serrar,
il semble bien que le nouveau
CA de la SSPA/USMBA n’est pas
au bout de ses peines puisqu’il
se débat, encore et toujours,
dans des problèmes qui entra-
vent sa mission. Le feuilleton
USMBA se poursuit, donc, mais
cette fois-ci avec un problème
de nature financière. L’origine
en est la non remise, jusqu’à
présent, du bilan financier 2013 à la LFP, saison qui a été gérée par l’an-
cien président Baghdad Benaissa et le directoire, respectivement.
Un autre problème pour le club
Il est vrai que ni la direction sortante ni actuelle ne sont impliquées
dans ce dossier. Alors comment peut-on expliquer les manœuvres de
l’ancien comité qui tarde à passer à l’acte ? Ce qui est certain, c’est que
la SSPA actuelle fait face à certaines entraves qui risquent d’entraver la
bonne marche du club. L’objectivité exige du comité sortant de remet-
tre les documents comptables, ce n’est pas pour lui demander des
comptes mais pour établir le bilan de la SSPA. Le club a été destinataire
d’une correspondance émanant de la LFP lui demandant de transmet-
tre les documents inhérents aux comptes du club pour l’exercice 2013.
Cet exercice a été assuré par l’ancien président Baghdad Benaissa, du-
rant la phase retour alors qu’aucun document bilan concernant la ges-
tion de la phase aller de la saison 2012/13 n’aurait été établi. En
somme, la SSPA actuelle n’a aucun chiffre exact sur le bilan du comité
sortant. Quoi qu’il en soit, la direction actuelle ne serait concernée ni de
près ni de loin.
Une vraie situation
de blocage
Sur un autre registre, la
nouvelle SSPA trouve que la
lenteur de la remise du bilan
financier, peut s’expliquer par
l’absence de documents
comptables certifiés par le
commissaire aux comptes.
Restituer ces documents, c’est
avant tout permettre au club
d’assainir sa situation finan-
cière vis-à-vis de l’instance et
des pouvoirs publics et lui per-
mettre de bénéficier des sub-
ventions mais, à chaque fois,
le comité sortant trouve une parade et ne semble guère se faire des
soucis pour garder un silence qui parait tout aussi surprenant. Cela mé-
riterait, quand même, de la part de cette instance «d’ouvrir le dossier»
pour clarifier la situation. A vrai dire, les menées du comité sortant est
un manque d’arguments persuasifs, car il ne peut y avoir à chaque fois
la même thèse. D’aucuns considèrent que cette situation replonge
l’USMBA dans une autre crise et cela se répercute automatiquement
sur l’équipe, son rendement, ses résultats et même sur l’état d’esprit du
groupe.
Serrar veut rencontrer le wali pour décider de
son avenir à la tête de l’USMBA
Le président Serrar trouve bien sinistre cette situation en ce moment
crucial de la vie du club qui se débat pour recoller les morceaux. A cet
effet, il compte tenir une réunion avec le wali pour débattre de la situa-
tion de l’USMBA et tirer au clair certains points qui paraissent encore
obscurs. C’est sur la base des aboutissants de ce concile avec le wali
que Serrar devra se prononcer sur son avenir à l’USMBA.
MO Noureddine
Arriérés et bilans
Le feuilleton se poursuit
Vers un stage
intramuros
Beaucoup de choses ont
été dites à propos d’un proba-
ble déroulement d’un stage à
l’étranger. Pour la direction de
l’USMBA, cela ne s’impose
pas. La situation financière du
club ne permet pas de faire
d’autres dépenses inutiles.
Pour Serrar, un stage bloqué à
l’étranger serait une perte de
temps et d’argent. Il faut se
contenter des moyens du
bord. Le président de l’USMBA
aurait définitivement écarté
cette perspective eu égard
aux difficultés financières.
L’équipe se contenterait d’un
stage intramuros. Serrar au-
rait tranché la question.
Plusieurs
joueurs ont
quitté Bel-Abbès
vers Paris
Profitant de la semaine de
repos qui leur a été accordée,
plusieurs joueurs de l’USMBA
ont quitté la ville en direction
de la France. Les Franco-Algé-
riens, Jonathan, Choubani,
entres autres, ainsi que le Ca-
merounais T’chami et le pré-
parateur physique, Mouaiz
Bouaakaz, ont pris avant-hier
le vol Oran-Paris.
Yughurta et Bamba
sont restés
Le défenseur central émigré de
l’USMBA, Yughurta, et son compère
le Malien Bamba Bassiro ont préféré
passer la semaine de repos à Bel-
Abbès. Le Malien a refusé de se ren-
dre à Bamoko de crainte
d’éventuelles perturbations de vols
pouvant occasionner un retard au
retour.
5 milliards du MJS
dans les caisses
On croit savoir que le MJS aurait
décidé d’octroyer une manne finan-
cière conséquente d’un montant de
5 milliards de centimes à l’USMBA.
Cette somme couvre cette saison et
la précédente qui a vu le montant
bloqué à cause de la lenteur dans la
remise des bilans à la tutelle. Il est
attendu que ladite somme soit ver-
sée dans le compte du club dans un
délai ne dépassant pas une se-
maine.
Un chèque de 275
millions remis à
Ferradji
Le secrétaire de l’USMBA a remis
un chèque d’une valeur de 275 mil-
lions à l’avocat du gardien de but
Ferradji qui a porté les couleurs de
l’USMBA durant la saison écoulée,
recouvrant les arriérés de plusieurs
mois, a-t-on appris.
MO Noureddine
Plus de peur
que de mal pour
Belmaâziz
Le jeune joueur asémiste, Bel-
maâziz n’a pas encore réintégré le
groupe. Victime d’une entorse à la
cheville, le joueur en question s’en-
traîne en solo. Avant-hier, il s’est
contenté de quelques tours de piste
avant de quitter le rectangle vert : «Je
m’entraîne en solo en attendant de
me rétablir complètement de ma
blessure. Je vais profiter de ces
deux jours de repos pour me
soumettre à des soins inten-
sifs».
R.O.
La moyenne des salaires avoisinent les 80 millions
L’USMH seul club à respecter
le plafonnement des salaires
L
a politique de cette saison pourrait
faire économiser au club plusieurs
milliards, du moment que les sa-
laires des joueurs ne dépassent pas
les 100 millions. Ils sont quatre à
cinq éléments à atteindre ce chifre.
Il s’agit de joueurs confrmés. Certains d’entre
eux ont fait partie de l’efectif de la saison pas-
sée et ont accepté de renouveler pour un sa-
laire inférieur à celui de la saison passée. C’est
le cas de Boumechra qui touchait 120 millions
de centimes l’année dernière. D’autres sont des
nouveaux et qui au moment des négociations,
ont accepté de s’engager pour moins de 100
millions alors qu’ils percevaient presque le
double ailleurs. En tout cas, la moyenne des
salaires actuelle tourne autour de 80 millions
de centimes. Et si l'on compare les choses par
rapport aux deux dernières saisons, la masse
salariale des joueurs a baissé. En efet, la saison
précédente, celle-ci était plus élevée, et on a
éprouvé les pires difcultés à réunir l'argent
pour payer les joueurs, comme en témoignent
les anciens à qui la direction doit encore au
moins deux mois de salaire.
Pas de préparation à
l’étranger pour cette trêve
L'USMH ne compte pas suivre un stage de
préparation durant cette trêve imposée qu'ob-
servera le championnat de Ligue 1 mobilis
puisque rien n'est perceptible du côté des diri-
geants dans ce genre de projet. Conscient de la
faiblesse des moyens fnanciers du club harra-
chi, le staf technique a décidé de poursuivre
sa préparation à Alger. La direction de
l'USMH, qui s’est fxée comme objectif une
place, parmi les cinq premiers, devra donc se
contenter d'une préparation à domicile pour
atteindre cet objectif qui reste dans les cordes
des joueurs qui font montre d'un net regain de
forme. L'entraîneur aurait déjà tracé un grand
programme de travail pour son équipe qui
devra alterner ses séances entre le stade du
1er-Novembre de Mohammadia et celui de la
Protection-civile à Dar El-Beida. Il est ques-
tion aussi de disputer plusieurs matchs ami-
caux avec des équipes de diférents paliers.
Pas de folie dans le
recrutement
Contrairement aux saisons précédentes,
l’USMH n’a cette fois ci pas fait de folie dans
le recrutement cet été. Ceux qui connaissent
bien le club savent qu’à El Harrach, si on ne
recrute pas de noms, le problème n’est pas
strictement financier, mais dans la politique
du club basée sur la formation et la promo-
tion. La direction du club ne veut surtout pas
faire des folies en déboursant un ou deux
milliards pour recruter un seul joueur,
contrairement aux autres clubs où la barre de
deux milliards pour le recrutement d’un seul
joueur est souvent dépassée, et même de très
loin. Pour certaines équipes dites «grosses cy-
lindrées» c'est devenu en quelque sorte une
base de négociations pour les joueurs. Cette
situation a fait qu'une formation comme
l’USMH trouve d'énormes difficultés à faire
son marché et convaincre un joueur à signer
pour une somme inférieure à 100 millions
par mois.
NR
Comment se déroule la préparation en cette
période de trêve ?
La préparation se déroule plutôt bien, on a repris le che-
min de l'entraînement dans une ambiance bon enfant. On
est en train de poursuivre le travail afin d'apporter les cor-
rectifs nécessaires durant cette période avant la reprise de
la compétition. Nous sommes bien motivés afin de se don-
ner à fond et être prêts pour aborder la reprise du cham-
pionnat qu’on attend avec impatience.
Mais il faut savoir que les choses ne seront pas
simples pour vous si l’on tient compte du fait
que la reprise coïncide avec un match contre le
CSC à Constantine
C’est certain, mais une chose est sure, les joueurs avan-
cent bien dans la préparation, en perspective de cette
confrontation. Les joueurs affichent un bon niveau phy-
sique et maintenant, avec le travail et le programme éla-
boré par le staff technique, je suis convaincu que le groupe
sera prêt pour la confrontation contre le CSC.
Et si on vous demandait de nous parler de votre
rendement ?
A l'instar des autres joueurs, j'ai travaillé dur pour don-
ner le meilleur de moi-même et gagner la confiance du
staff technique. Il faut dire qu'il reste encore beaucoup de
matches, donc on doit bien se préparer afin d'être prêt
pour les prochaines confrontations.
La concurrence battra son plein, notamment
dans le compartiment où vous évoluez, cela ne
vous inquiète pas ?
La concurrence existe partout et du moment qu'on a
choisi ce métier de footballeur, on doit accepter la
concurrence. Si on veut réaliser quelque chose en
championnat, c'est tout le monde qui doit accepter
la concurrence et ne penser qu'à l'intérêt du
groupe et ne pas penser qu'à soi. Et puis c’est
tant mieux s'il y a beaucoup de bons élé-
ments, c'est au staff technique ensuite de
trouver la bonne formule pour que l’USMH
réussisse son parcours.
A votre avis l’USMH est-elle capable
de jouer les premiers rôles cette sai-
son ?
Bien sûr, on a un bon groupe qui peut ri-
valiser avec n'importe quelle équipe. Je
suis convaincu qu'on peut le faire, il suffit
juste d'y croire. Tous les moyens sont réu-
nis pour faire une grande saison donc
on doit au moins confirmer ce
qu'on a réalisé la saison
écoulée.
Entretien réalisé par
Nacer-Eddine RATNI
Laib : «Les contacts avec
certains sponsors sont
en bonne voie»
I
nterrogé concernant le financement du club pour cette
prochaine saison, le boss harrachi nous a déclaré qu'il
était en contact avec plusieurs industriels de la région
qui semble-t-il seraient prêts à apporter leur aide fi-
nancière à l’USMH par le biais du sponsoring : «La situation fi-
nancière actuelle du club n’est pas très reluisante mais je pense
ou plutôt je l’espère bien que cela va s’arranger dans les prochains
mois. Plusieurs industriels avec lesquels j‘ai eu une discussion seraient
d’accord pour contribuer financièrement. Avec d’autres, les négociations sont en
bonne voie et on suppose qu’elles vont aboutir à un accord final. Personnellement
je suis optimiste.»
La compétition, meilleur moyen de motivation
Pour l'adjoint d’Iaïche, les rencontres amicales sont le meilleur moyen pour le
maintien de la forme physique mais aussi pour permettre aux joueurs de progres-
ser aussi bien sur le plan physique que technique. Pas moins d'une trentaine de 6
matchs amicaux joués par l'USMH depuis le début de la préparation. Avec ce
nombre de rencontres amicales les jaunes et noirs dépassent les au-
tres équipes de la première division sur le plan compétitif. Selon
les techniciens spécialisés en football, un match de 90 mn est
considéré mieux qu'un entraînement à grande charge sans
ballon. «On essayera de préparer les joueurs sur ce
volet, sans négliger pour autant les autres volets qui
seront également accompagnés par des matchs
amicaux et des séances technico-tactiques.» Ex-
plique Bechouche, l'un des adjoints d’Iaïche.
«L’effectif de cette saison est
meilleur que celui de l’année
passée»
Connaissant la valeur des joueurs qui compo-
sent son équipe dont une grande partie
sont des anciens de l’effectif de
l’exercice précédent, Bechouche
l’adjoint d’Iaïche qui a assisté à toutes
les rencontres amicales jouées depuis le début
de la préparation semble rassuré beaucoup plus par
l’équipe réserve et considère ainsi que l’USMH a des dou-
blures valables à tous les postes. «Je ne dirai rien concer-
nant les joueurs titulaires parce qu'ils ont déjà prouvé leurs
capacités à hisser haut l’équipe. Mais ce qui me fait plaisir c’est
de voir le banc de touche composé d’éléments de valeur qui peu-
vent à tout moment pallier des défections de certains titulaires. Ce
qui n’était pas le cas la saison passée. Par conséquent, je dirai que
l’effectif de cette saison est meilleur que celui de la année dernière.»
«On se prépare pour la saison et non pour
un seul match»
Il faut savoir que le coach ne se focalise pas uniquement sur le
prochain rendez-vous du championnat prévu contre le CSC. Il sou-
haite voir à l'œuvre tous ses poulains, avec un temps spécifique
voué pour un match officiel. «On compte voir à l'œuvre l'ensem-
ble de l'effectif, notamment les nouveaux joueurs ainsi que les
jeunes promus pour savoir si vraiment on peut compter sur
eux cette saison. Le prochain match de championnat n'est
pas notre seul souci. Il faut préparer l'équipe pour toute
une saison, chaque occasion est importante pour amélio-
rer les automatismes et la cohésion du groupe.» Dira
Bechouche avant d’ajouter : «On compte revoir l'en-
semble de l'effectif, notamment les nouveaux joueurs
qui n’ont pas encore eu l’occasion de jouer ainsi que
les jeunes promus pour savoir si vraiment on peut
compter sur eux cette saison.»
L'AGO de la SPA reportée à une date ultérieure
Mana appelle à une réunion des actionnaires
Alors que la LNF a mis en garde les clubs de tenir leur assemblée générale ordinaire le plus tôt possible, celle
de l’USMH n'a pas encore eu lieu et n’aura pas lieu avant un mois. Du moins c'est ce que
l'on peut déduire si l'on tient compte du retard mis dans l'établissement des bilans moral
et financier de l'année 2013. Soucieux de l'avenir du club, mais aussi et surtout inquiet
quant à la gestion du président, l'ancien premier responsable de l'USMH, Abdelkader
Mana, nous a fait savoir qu’il compte appeler incessamment Laïb pour lui demander de
tenir une réunion d'urgence. Selon nos sources, il sera question de la situation financière
actuelle du club, qui devrait être assainie. Du moins c'est ce que pensent une bonne partie
des dirigeants. Toutefois, le club harrachi devra, dès la fin de cette saison, diversifier ses
ressources financières pour consolider sa gestion, car ses dépenses vont aller crescendo à
l'ère du professionnalisme. Les dirigeants souhaitent que leur club continue à jouer les
premiers rôles au sein de l'élite de notre football.
USMH
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014

Coup d’œil
Boumechra«On attend avec
impatience la reprise du championnat»
Suite à son altercation avec Harrag
Un mois de repos pour Aït Ouamer
L’altercation ayant opposé les deux
milieux de terrain Harrag et Aït Oua-
mar au stade Lavigerie durant la
séance d’entraînement de mercredi
dernier n’a pas été sans conséquence.
Examiné par le médecin au lendemain
de l’incident, Aït Ouamer a été orienté
vers l’hôpital pour qu’il subisse les ra-
dios nécessaires. Les résultats ont ré-
vélé une double fracture au nez. Le
médecin a donc décidé de lui prescrire
un arrêt de travail de 30 jours.
Harrag risque gros
Suite à cette dispute, Harrag risque
une lourde sanction de la part de la di-
rection du club. Hier, le président Laïb
s’est rendu au stade pour s’entretenir
avec l’entraîneur Iaiche. Le boss harra-
chi, après avoir entendu la version des
faits, lui a demandé d’établir un rap-
port pour qu’il soit
traité par la commis-
sion de discipline.
Celle-ci devrait convo-
quer dans les prochains
jours Harrag pour qu’il
soit entendu. Le président
Laïb a décidé d’exclure le joueur en at-
tendant son passage devant la com-
mission de discipline.
Pour débuter, comment gérez-vous cette pé-
riode de trêve forcée ?
Vu que nous n’avons pas encore droit aux
matches amicaux, c’est un peu compliqué mais
nous essayons tant bien que mal de rester en
forme en enchainant les séances d’entraîne-
ments. Jusqu’ici tout se passe bien.
Nous avons remarqué une ambiance morose
à l’entraînement lors du retour à la prépara-
tion, est-ce toujours le cas aujourd’hui ?
Pour tout vous dire, nous sommes très afi-
gés par ce qui s’est passé à Tizi-Ouzou. Per-
sonnellement cela m’a beaucoup afecté. Je
me rends compte aujourd’hui de la dangero-
sité de notre travail. Hier, ce fut Ebossé (que
Dieu ait son âme) demain ce sera le tour de
qui ? Personne n’est à l’abri si les responsa-
bles n’interviennent pas. Tout ce que j’es-
père aujourd’hui c’est que l’arrêt du
championnat n’aura pas servi à rien.
En parlant d’arrêt du championnat, ap-
paremment la prochaine journée sera
maintenue et vous allez bel est bien af-
fronter l’USMA. Un commentaire ?
Si c’est confirmé tant mieux. De
toute façon pour le moment tout ce qui
nous intéresse c’est d’avoir une bonne
préparation et de pouvoir profiter au
maximum de cette arrêt. Après, le
match de l’USMA reste très impor-
tant, car il s’agit d’un derby. Avec tout
ce qui se passe actuellement j’espère
que cette rencontre se déroule dans
une ambiance de fraternité, car nous
sommes deux voisins certes rivaux
dans le monde du football mais jamais
ennemis.
Parlons de vous. Le staf technique a opéré
beaucoup de changements pour le match du
MCO, cela vous a couté votre place aussi,
comment avez-vous vécu cela ?
J’ai vécu le match comme si j’étais sur le ter-
rain. J’étais très nerveux, car le match s’annon-
çait très difcile. Sinon pour ce qui est de ma
mise à l’écart, c’est le choix du staf technique,
personne n’est à l’abri de se retrouver sur le
banc et j’en fais partie moi aussi. Cela me
donne envie de travailler encore plus et re-
trouver mon vrai niveau et Inchallah com-
mencer à marquer des buts.
Décrivez-nous votre sensation quand le
public scandait votre nom à votre entrée
en seconde période ?
Cela avait commencé à l’échaufement,
c’était tout simplement magique. C’est l’un
des grands avantages de notre profession,
croyez-moi rien ne vaut ce genre de sensa-
tion. Je partage la même passion avec ces
gens-là, l’amour des couleurs de ce club.
J’aurais voulu les remercier en ouvrant
mon compteur but, mais cela ne s’est pas
fait, malheureusement pour moi, mais je
leur promets de faire tout pour honorer le
maillot du grand Chabab.
Il est vrai qu’après deux matches vous
n’avez pas encore trouvé le chemin des f-
lets. Qu’est-ce qui vous en empêche selon
vous ?
En vérité, je commence toutes mes saisons
comme ça, je démarre doucement mais une fois
avoir pris ma vitesse de croisière, j’enchainerai
les bonnes performances et les buts. Vous
n’avez qu’à voir ma saison dernière à l’Arbaâ.
Entretien réalisé par Lamine Amimi
S
uite au décès de
l’attaquant came-
rounais de la JSK,
Albert Ebossé, le
championnat na-
tional de Ligue 1
mobilis est mis en stand-by.
Ainsi l’afche de la semaine
entre le CRB et l’USMA
pour le compte de cette 3e
journée sera repoussée. Or,
contrairement à ce qu’afr-
ment certaines rumeurs qui
ont fait surface durant cette
période de fou que connait
notre championnat natio-
nal, ce rendez-vous aura
bien lieu à la prochaine
journée et ne sera pas re-
porté à une date ultérieure.
C’est le président de la LFP,
Mahfoud Kerbadj, qui vient
couper court aux spécula-
tions. Hier lors de son in-
tervention à l’émission de la
chaine une «Studio Koora»,
ce dernier a afrmé que le
calendrier tracé en début de
saison sera maintenu. Une
mise au clair qui permettra
au technicien du Chabab,
Zvunka, de revoir ses
comptes, lui qui a été induit
en erreur en annonçant à
son équipe que celle-ci
devra se préparer à la récep-
tion de l’USMBA une ren-
contre prévu pour la 4e
journée.
Le staff s’est mis
à l’étude d’un
programme de
préparation
En attendant qu’une date
de la reprise du championnat
soit fxée, ce qui serait entre le
13 et le 16 septembre à en
croire certains échos, le staf
technique du Chabab se met-
tra à l’étude d’un programme
de préparation afn de main-
tenir les joueurs en forme
jusqu'à à la reprise de la com-
pétition. C’est un sujet que
Zvunka avait évoqué avec le
président Redah Malek lors
de la dernière réunion, un
stage avait même été évoqué
mais, les deux se sont mis
d’accord pour ne pas quitter
la capitale et tracer un pro-
gramme spécifque pour l’oc-
casion.
Le staff mise sur
la permission
d’effectuer des
joutes amicales
Afn que le programme soit
respecté à la lettre et permet-
tre aux joueurs du Chabab de
ne pas perdre leur esprit de
compétition, le staf technique
compte aussi sur les opposi-
tions amicales. Sauf que pour
le moment la LFP a aussi sus-
pendu la pratique de ce genre
de confrontations. Du côté
du Chabab comme c’est le cas
de toutes les autres forma-
tions, on espère que les choses
évoluent pour cette nouvelle
semaine et pouvoir au moins
avoir la permission d’efectuer
des rencontres amicales à huis
clos.
L’EN militaire sera
le premier
opposant
Déjà une première
confrontation est program-
mée pour les gars de Zvunka
durant cette semaine, ce sera
face à la formation de l’EN
militaire au complexe sportif
des sports militaires de Ben
Aknoun, mardi après-midi.
Rappelons que l’interdiction
de prendre part à ces ren-
contres amicales ne
concerne pas la formation
militaire. Ce match sera
donc une première occasion
pour le coach du CRB pour
préparer le prochain derby
face à l’USMA.
Le club est en
contact avec
d’autres
formations
En attendant la
décision de la LFP,
le club du CRB a pris
contact avec des for-
mations de Ligue1 mo-
bilis et de Ligue 2 mobilis
afn d’étudier une éventuelle
confrontation au cas où l’in-
terdiction sera levée dans
les prochains jours.
L’adversaire du CRB,
le club usmiste a lui
eu droit à son
match amical face
à l’ESS qui lui a eu
une permission
afn de préparer sa
demie fnale de la
Ligue des cham-
pions africaine.
L.A.

CRB Coup de dés
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
Vers la réactivation du
conseil de discipline
Suite aux multiples plaintes émises par le
staf technique concernant le relâchement de
certains éléments du groupe belouizdadi, la
direction a décidé de réactiver son conseil de
discipline qui sera présidé par Belaid He-
chaichi. Le travail du conseil se résumera à
étudier les cas disciplinaires au sein de
l’équipe et à décider des sanctions qui seront
infigées pour tous les dépassements.
Un nouveau règlement
intérieur sera proposé aux
joueurs
Outre la réactivation du conseil de disci-
pline, la direction du Chabab a aussi pensé à
mettre au propre les réglementations au sein
de l’équipe. Un nouveau règlement intérieur
sera proposé aux joueurs dans les jours à
venir dans lequel, le staf de la direction a
fait en sorte de contenir tous les écarts pour
éviter la polémique comme celle à laquelle
nous avons eu droit en ce début de saison
sur certains points.
Le téléphone et l’Internet
seront interdits durant les
stages
Dans ce nouveau règlement intérieur qui
sera proposé aux joueurs, la direction du
club a pris soin d’inclure l’interdiction formel
d’utiliser le téléphone et le service Internet
durant les stages bloqués du club. Cela vient
après que certains dirigeants aient été infor-
més de leur utilisation excessive durant les
deux premiers stages surtout dans les heures
de couvre-feu où les joueurs sont censés en
profter pour se reposer.
Le CRB aura bien droit
à son derby
Le CRB aura bien droit
à son derby
Le CRB aura bien droit
à son derby
Le CRB aura bien droit
à son derby
Le CRB aura bien droit
à son derby
Le CRB aura bien droit
à son derby
Bougueroua «Entendre
mon nom résonné dans
le 20-août, c’était magique»
USMA - CRB maintenu
Ngomo présent
à la séance en
tenue de ville
La séance
d’entraînement
qui s’est tenue
hier au 20-août
s’est tenue sans
la présence du
Camerounais
Gilles Ngomo,
qui soufre tou-
jours de sa bles-
sure à la cuisse.
Le staf médical a profté de la trêve
pour donner des jours de repos à
l’homme en forme de l’équipe en ce
début de saison.
Il ira au Cameroun
demain
Le milieu de terrain du Chabab
proftera des deux jours de repos ac-
cordés par le staf technique pour re-
joindre sa famille au Cameroun. Il
l’aurait demandé afn d’aller rassurer
ses proches après le décès d’Ebossé
qui fut un ami proche du joueur du
CRB.
Yahi de retour au
travail
L’entraîneur adjoint de l’équipe, Yahi, a
répondu présent au retour au 20-août hier,
après avoir manqué la dernière séance d’en-
traînement qui eut lieu à Ben Aknoun pour
des raisons personnelles. L’adjoint de Zvunka
fut présent à la réunion tenue avec la direc-
tion la veille dans laquelle il avait été solli-
cité pour traiter le sujet de la
discipline dans l’équipe.
Une
dernière séance
d’entraînement prévue
pour aujourd’hui
Une séance d’entraînement sera prévue au-
jourd’hui au 20-août, celle-ci sera la dernière
avant que les joueurs se voient accorder deux
journées de repos. Le staf technique prévoit de
programmer une rencontre d’application entre
les joueurs dans laquelle il tentera de relever
le maximum d’informations pour pou-
voir tracer son nouveau programme
de préparation.
MCO
Coup d’œil
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014

Comment vous êtes en train
de gérer cette trêve ?
Disons qu’on s’est entraînés
le plus normalement du monde
cette semaine. J’avoue que le
décès d’Ebossé nous a tous
choqués. On s’attendait par la
suite à cet arrêt du champion-
nat. A présent, on est en repos.
On reprendra aujourd’hui le
chemin des entraînements.
D’aucuns estiment que cette
trêve tombe à pic pour votre
équipe qui a perdu ces deux
premiers matchs…
Personnellement, je ne suis
pas entièrement d’accord car
on aurait aimé jouer notre pro-
chain match contre le RCA
question de reprendre très vite
notre confance. J’avoue que
tout a commencé à s’installer
après ces deux défaites et seule
la victoire pourra le chasser.
Donc, cette trêve n’est pas
venue au bon moment pour
nous.
Justement que se passe-t-il
afn que votre équipe perde
deux matchs de suite ?
Que voulez vous que je vous
dise ? Le MCO a connu un re-
maniement de 70 % cet été.
C’est une équipe complètement
refaite par rapport à celle de la
saison passée. Il lui faudra du
temps et surtout des matchs
afn de jouer sur sa véritable
valeur.
Pourtant, lors des matchs
amicaux, l’équipe a été
convaincante.
De quels matchs amicaux
vous me parlez ? Je ne pense
pas que ce genre de rencontres
soit une référence pour juger
les qualités ou la valeur d’une
équipe. La preuve en cham-
pionnat, on trouve du mal à se
produire. Cela prouve que
nous avons besoin de travailler
davantage. Les supporters doi-
vent se montrer compréhensifs.
Encore faut-il que l’équipe
réagisse, non ?
Bien sûr ! C’est la raison
pour laquelle on voulait telle-
ment jouer ce match contre le
RCA. Le groupe était motivé à
l’idée de gagner et reprendre
confance. Nous avons mainte-
nant besoin d’un match réfé-
rence en championnat. Si on
s’impose contre le RCA, on va
se libérer sur le plan psycholo-
gique. La façon avec laquelle
on a perdu nos matchs contre
la JSK et le CRB prouve qu’on
n’a pas encore retrouvé nos re-
pères et nos automatismes.
Sur le plan personnel, vous
avez réussi à gagner votre
place de titulaire. On sup-
pose que ça n’a pas été facile
pour vous, n’est-ce pas ?
Disons que l’expérience de la
saison passée a fni par jouer à
mes faveurs. J’ai eu l’avantage
de bien connaître la maison.
Cela ne suft pas, car j’ai aussi
travaillé d’arrache-pied au
cours de ce stage. Mais le fait
d’être titulaire lors des deux
premiers matchs ne va pas me
permettre de m’endormir
sur mes lauriers. Je sais
bien que la concurrence
va battre son plein no-
tamment en cette pé-
riode. Le plus dur, ce
n’est pas de gagner
une place de titulaire
car fnalement tout le
monde aura sa chance,
mais c’est de pouvoir la
préserver le plus longtemps
possible.
Franchement, n’avez-vous
pas peur de vivre le même
scénario de la saison pas-
sée ?
Il est tout à fait normal que
le scénario du précédent exer-
cice nous firte l’esprit. C’est
d’ailleurs comme ça qu’on
pourra éviter les erreurs du
passé. Maintenant, on sait bien
ce qui nous attend. On doit
battre coûte que coûte le RCA.
Personnellement, je n’ai nulle-
ment envie de lutter pour le
maintien et jouer avec la peur
au ventre.
Entretien réalisé par
Amine L.
Chérif El Ouazzani
dans l’expectative
Il s’entraîne
régulièrement avec le groupe
Ouasti
attend une
dérogation
pour les
chômeurs
Annoncé comme la première recrue
hivernale, Zoubir Ouasti qui s’entraîne
d’une manière régulière avec le groupe attend
une dérogation spéciale pour les chômeurs,
afn de pouvoir jouer dès les prochaines se-
maines. Le joueur qui entretient d’excellents
rapports avec Cherif El Ouazzani Si Tahar et
le président Ahmed Behadj pourra facilement
aspirer à une place de titulaire au sein de l’axe
central de l’équipe, lui qui n’a que 33 ans.
«Mon retour au Mouloudia est dû sur sollicita-
tion du président Ahmed Belhadj qui d’ailleurs
regrette de ne m’avoir pas engagé sitôt. En tous
les cas, j’ai répondu favorablement à sa de-
mande. Je ne suis pas là parce que le président
est mon ami mais grâce à ma valeur comme
défenseur confrmé et aussi, car je sais bien que
je peux apporter un plus à l’équipe», dira l’an-
cien défenseur central du RCR avant
d’ajouter : «Je me donne à fond avec le groupe
avec la ferme intention de retrouver ma forme
physique. Sous la houlette de Cherif El Ouaz-
zani Si Tahar, je suis persuadé que je peux y
arriver dans un laps de temps relative-
ment court. C’est pour cela que je sou-
haite qu’il y ait une dérogation
spéciale pour les chômeurs, afn
de jouer avant la trêve hiver-
nale. Sinon je continuerai à
travailler avec le groupe en
attendant le prochain mer-
cato.»
A.L.
Match
d’application
mardi prochain
Selon le programme établi
par le staf technique, les co-
équipiers de Berradja seront
soumis a du biquotidien toute
la semaine. Les joueurs efectue-
ront à partir de demain deux séances
par jour jusqu’à mardi prochain,
durant lequel ils livreront un
match d’application face aux
Espoirs.
Rien
à signaler
pour Saïdi et
Kherroubi
Kherroubi et Saïdi
qui soufraient de
quelques bobos vont de-
voir reprendre l’entraînement
demain avec le groupe. L’écho-
graphie faite par les deux élé-
ments n’a rien révélé,
a-t-on appris.
Le portier des Rouge et Blanc, Abdallah Belarbi, affirme que ses coéquipiers voulaient
enchaîner les rencontres, question de reprendre confiance après deux défaites de
suite. Il pense que son équipe qui a connu un remaniement de 70 % a besoin de
matchs et de ce fait du temps pour retrouver sa vitesse de croisière.
Belarbi «On aurait aimé jouer
pour reprendre confiance»
J
amais une trêve n’a été aussi dure à gérer pour le Mouloudia d’Oran. Le
fait que la reprise ne soit pas encore fixée et qu’aucun stage ne se profile à
l’horizon, Cherif El Ouazzani aura certainement du mal à mettre en place
un programme de travail digne de ce nom. Une réunion d’ailleurs devra se
dérouler dans les prochains jours afin que les dirigeants du club et les
membres du staff technique dégagent un plan de travail au cours de cette trêve.
Sachant que les matches amicaux ne soient pas encore autorisés, l’entraîneur du
Mouloudia compte établir un plan de travail très simple basé sur le biquotidien avec
de légères séances le matin et des matchs d’application en fin d’après-midi
jusqu’au jour où les responsables du football algérien autorisent le déroulement
des matchs amicaux.
Reprise demain matin
Alors qu’il était dans premier temps de bénéficier seulement de deux jours de
repos, les Hamraoua ont obtenu une journée de plus. Ils reprendront demain matin
le chemin des entraînements au stade Ahmed-Zabana avec du biquotidien au pro-
gramme. Le coach a exigé la présence de tous les joueurs, notamment les ex-
ternes dont le problème des appartements vient d’être réglé. C’est d’ailleurs suite à
leur demande que le coach a ajouté une journée de plus à ses joueurs. Cherif El
Ouazzani Si Tahar qui n’a pas apprécié l’absence sans raison apparente de certains
la semaine passée n’a pas cessé de mettre en garde son groupe et indirectement
sa direction quasi absente ces derniers temps. Aucun dirigeant,
depuis le retrait de Benmimoun, ne daigne à présenter au
stade Ahmed-Zabana pour suivre les entraînements afin de
constater les absences, sachant que Cherif El Ouazzani aime-
rait bien s’occuper seulement du terrain et confier ce plan ad-
ministratif aux dirigeants du club.
Des joueurs inquiets aussi
Les joueurs du Mouloudia ne cessent pas de se renseigner
sur la reprise du championnat. Bien qu’ils soient solidaires avec
leurs homologues de la JSK suite au décès d’Ebossé, les joueurs du Mouloudia pen-
sent que la reprise du championnat est le meilleur moyen pour tout oublier et re-
prendre le court de la vie. «L’arrêt du championnat est la moindre des choses
qu’on puisse faire à la mémoire d’Ebossé. Mais sur le plan de travail, on aimerait
bien être fixés», affirme certains joueurs avant d’ajouter : «C’est vraiment très en-
nuyeux et pensant sur le plan moral de s’entraîner d’une manière quotidienne sans
savoir quand vous allez jouer. Déjà on sort d’une période de préparation de
presque 50 jours. Comme ça, les joueurs risquent de lâcher prise.»
Amine L.

Ligue 1
Coup d’œil
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
CSC
RCA
11 buts face aux espoirs
L’attaque se réveille
L
a formation du RCA a pris part,
hier matin, à une rencontre amicale
face aux espoirs de l’équipe. Les ca-
marades de Mokdad ont frappé fort
en s’imposant sur le score sans
appel de 11 à 4. Même si ce genre de rencon-
tre ne peut pas être une référence pour se faire
une idée sur l’équipe, mais celle-là nous a
quand même permis de savoir la bonne forme
des attaquants qui se sont déchaînés à l’occa-
sion. Le joueur qui aura le plus fait parler de
lui est le nouvel attaquant ivoirien de l’équipe,
Guislane, en marquant trois buts. A présent, il
met plus que jamais de pression sur sa direc-
tion pour s’activer à le qualifer pour les com-
pétitions ofcielles.
La défense toujours aussi fébrile
Si l’attaque s’est montrée en très bonne
forme pour cette opposition face aux espoirs,
on ne pourra dire autant sur la défense, qui a
fait preuve de fébrilité en enchaînant les er-
reurs. Un point que le staf technique devra
revoir durant les préparations pour équilibrer
ce secteur qui avait féchi à domicile face au
CSC, la semaine dernière.
L’équipe qui a pris part à la
rencontre :
Fellah (Oulaouchich), Chaïma, Bensalem
(Ferhani), Zaâlani, Zeddam, Ali Guechi,
Daoud, Yettou (Mouaden), Mokdad, (Kacem
Mehdi) Guislane, (Nedjar), Darfou (Bouder-
bal)
Nedjar : «Nous allons nous rattraper
face au MCO»
Cette performance face aux espoirs aura
mis les joueurs du RCA en confance, c’est le
cas de Nedjar, le nouveau sociétaire d’Ezzer-
gua. «Cette rencontre face aux espoirs était un
bon test pour nous. Celle-ci nous a mis en
confance, car elle nous a permis de connaître
un peu nos forces et nos faiblesses. Nous tente-
rons d’investir le championnat dans cette forme
pour refaire le coup de l’USMH à Oran et per-
mettre à nos supporters d’oublier le revers de
Constantine.»
A.L.
Bouba toujours
Senfour
Hakim Daba (DAF du CSC)
«Il n’a jamais été question
pour Bouba de partir»
Une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre, celle relative au voyage
de Bouba en Tunisie. Bien qu’on ait déjà eu connaissance de l’objet de
son voyage, nous avons voulu avoir plus de détail, et à ce propos nous
avons contacté le président Omar Bentoubal qui ne pouvait nous faire
de déclaration du fait qu’il était très fatigué à la suite de la perte
d’un proche parent et à ce titre nous tenons à lui présenter nos
condoléances et ceux du collectif du Buteur. Nous avions alors
pris contact avec un de ses collaborateurs en la personne de
Hakim Daba le directeur de l’administration et des finances
du CSC. Ce dernier nous confirmera la première version
avec plus de détails.
Après avoir libéré ses joueurs pour un long week-end, l’en-
traîneur des vert et noir accompagné de son fls qui fait ofce
d’adjoint au sein du CSC se sont envolés hier après-midi vers
la France via l’aéroport de Sétif. Joint par nos soins avant
qu’il n’embarque pour Lyon, le coach clubiste nous a révélé
qu’il n’a pas souhaité ce voyage, mais qu’il était dans l’obli-
gation de partir au consulat algérien de Besançon.
«Je dois régler le problème
du permis de travail»
On vient d’apprendre que vous allez partir en
France, un commentaire…
Oui, je me trouve en ce moment (ndlr : entretien le
29/08/2014) à l’aérogare de Sétif pour embarquer
vers Lyon.
Pourquoi Sétif ?
Tout simplement parce qu’il n’y avait pas de vol
l’après-midi par Constantine, mais j’aurais sou-
haité rester à Constantine.
Pourquoi cela ?
Je suis obligé de partir pour deux ou trois
jours seulement avec Tony qui est dans le
même cas que moi. Nous devons nous pré-
senter au consulat algérien de Besançon afn
de faire signer des papiers relatifs à notre
permis de travail en Algérie. On doit le
faire pour éviter à chaque fois les sorties
pour faire le visa et puis je pourrais ouvrir
un compte bancaire et j’aurai beaucoup
de choses aussi à faire.
Et vous rentrez quand ?
En principe mercredi on sera à Constantine.
Entretien réalisé par Lamine B.
Monsieur Daba qu’avez-
vous à répondre à cette
rumeur qui implique le
joueur Bouba
C’est un véritable dé-
lire cette afaire. C’est un
quotidien arabophone qui
a alimenter cette rumeur re-
prise par beaucoup et notam-
ment la presse étrangère. Il n’a
jamais été question pour Bouba
de partir. Le joueur a été afecté
par le décès de son compatriote
comme nous l’avons tous été, il s’était
entraîné normalement et son voyage
était prévu déjà avant le décès d’Ebossé.
Soyez plus explicite…
Je voulais dire que le voyage de
Bouba a été décidé bien avant, et le
joueur ne devait partir en réalité que
dimanche prochain après le match
contre l’USM El Harrach, s’il n’avait
pas été reporté. Maintenant après le
report décidé par la Ligue, l’admi-
nistration avait décidé de le laisser
partir régler ses afaires en Tuni-
sie un peu plus tôt, du moment
que le coach allait donner quar-
tier libre aux joueurs pour une
durée de plus de trois jours.
Mais en plus du visa, il y a d’autres choses aussi.
Lesquelles ?
Comme je le disais, ce voyage était prévu
bien avant. Bouba est en Tunisie aussi pour
beaucoup de choses. Premièrement, il doit voir
les dirigeants de l’ES Tunis pour ses arriérés.
Deuxièmement, Bouba est devenu résident per-
manent en Tunisie et devrait retirer sa carte de
séjour. Et troisièmement, ramener avec lui en
Algérie son épouse qui se trouvait en Tunisie.
Le Camerounais qui est logé dans un apparte-
ment doit revenir à Constantine dimanche ou
lundi prochain accompagné de son épouse qui
résidera avec lui sur conseil de son président
Bentoubal.
Donc tout a l’air normal…
Oui, le joueur s’entraînera pour ces quelques
jours avec l’ES Tunis et rentrera pour être lundi
présent à la séance de l’après-midi. Il y a autre
chose aussi…
Je vous en prie…
Le Camerounais Bouba et à l’instar des au-
tres africains, aura son permis de travail et
pourra ainsi travailler sans se soucier des pro-
blèmes de visa dorénavant.
Merci…
Merci à vous aussi.
Entretien réalisé par Lamine B.
D
ans notre livraison du mercredi 27 août 2014, nous
avions déjà commenté le voyage qu’avait efectué le
Camerounais Bouba en Tunisie la veille et nous
avions mis l’accent sur le fait que le joueur devait
se déplacer en Tunisie pour renouveler son
visa, il était accompagné du manager de l’équipe Arama
Tarek et du DAF, Hakim Daba. La rumeur qu’avait lâ-
chée un organe de la presse généraliste arabophone re-
prise par des journalistes français qui font dans la
désinformation, faisant état qu’à la suite du décès du
joueur Camerounais de la JSK, le joueur Camerou-
nais du CSC Amino Bouba aurait fui vers la Tunisie.
Bouba s’était entraîné normalement
La veille du 27 août 2014, Bouba s’était présenté à
l’entraînement normalement avec ses camarades.
L’atmosphère était certes très pesante, mais personne
ne s’était inquiété outre mesure comme voudrait le
faire admettre une certaine presse française. Il était
convenu et préparé déjà à l’avance que Bouba rejoigne la Tunisie
où se trouve déjà son épouse afn de renouveler son visa et trai-
ter quelques autre afaires liées à son contrat avec l’ES Tunis.
Lamine B.
Garzitto en France via Sétif
En se
rendant au
Mali, Berthe
apprend le
décès de sa
sœur
Le Malien Ousmane
Berthe qui se trouvait à
Alger pour embarquer vers
son pays afin de passer trois
jours de repos a eu la mal-
heureuse surprise d’apprendre
le décès de sa sœur qui vit au
Mali. Le hasard a fait que Berthe
se trouvait à quelques heures de
prendre le vol pour Bamako. Il au-
rait pris contact avec l’administra-
tion du club pour demander un jour
ou deux de plus afin de rester auprès
de sa famille. L’administration du CSC
a tenu à travers nos colonnes à pré-
senter à son joueur les sincères condo-
léances du président ainsi que tous les
membres de la direction du CSC. le collec-
tif du Buteur aussi s’associe à la douleur
de la famille du joueur Berthe et lui pré-
sente ses condoléances ainsi qu’à sa famille.
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
---------------------------------------------
WILAYA DE BECHAR
DIRECTION DE L'EDUCATION
DE LA WILAYA DE BECHAR
NIF : 096208019031826
AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT
N° 04 / 2014
Opération n°NK 5.623.8.208.008.13.05
La Direction de l'Education de la Wilaya de Béchar lance un avis d'appel d'offres national ouvert pour acquisition de
232 climatiseurs au profit des établissements de l'enseignement moyen et primaire des wilayas du sud en lot unique.
Les entreprises intéressées peuvent retirer le cahier des charges, à l'adresse suivante :
DIRECTION DE L'EDUCATION DE LA WILAYA DE BECHAR
SERVICE DE LA PROGRAMMATION ET DU SUIVI
HAI EL-BADR - BECHAR
Les pièces exigées : (Les pièces qui composent l'offre technique sont détaillées sur le cahier des charges).
1. La copie légalisée des statuts pour les personnes morales.
2. Les copies légalisées des bilans financiers des trois derniers exercices certifiés par un commissaire
aux comptes ou un comptable agréé.
3. Les copies légalisées des états des références professionnelles établis par les maîtres des ouvrages.
4. Les copies légalisées des mises à jour (CASNOS ET CNAS).
5. La copie légalisée de la carte d'identification fiscale, attestant que le candidat a souscrit
sa déclaration d'existence.
6. La copie légalisée de l'extrait des rôles apuré ou avec échéancier de paiement.
7. Un extrait du casier judiciaire concernant le Directeur ou le gérant de l'entreprise, en
cour de validité le jour de l'ouverture des plis.
8. La copie du registre de commerce en cours de validité.
9. Attestation pour le cas de groupement mentionnant que le chef de file agit au nom du groupement en précisant
la nature du groupement (Conjoint ou solidaire).
10. Une copie de la carte d'immatriculation statistique, prévue à l'article 34 de la loi de finances pour 2001
11. Attestation de dépôt des comptes sociaux délivrée par les services du registre de commerce
en ce qui concerne les sociétés (SPA - EURL - SARL- SNC - SCS)
12. La présente note explicative aux soumissionnaires acceptée, signée et cachetée.
13. La déclaration à souscrire, datée, signée et cachetée.
14. La déclaration de probité, datée, signée et cachetée.
15. Le cahier des clauses administratives générales, accepté, signé et cacheté.
16. Le cahier des prescriptions communes, accepté, signé et cacheté.
17. Documentations (fiches techniques, catalogues, photo,...) des équipements à proposer
Les offres, accompagnées des pièces réglementaires, doivent être déposées à l'adresse sus-indiquée, sous triple
enveloppe (une enveloppe extérieure qui contiendra deux enveloppes séparées, l'une comportant l'offre technique et
l'autre l'offre financière). L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention :
«NE PAS OUVRIR - APPEL D'OFFRES NATIONAL
OUVERT N° 04 /2014
ACQUISITION DE 232 CLIMATISEURS AU PROFIT DES ETABLISSEMENTS
DE L'ENSEIGNEMENT MOYEN ET PRIMAIRE DES WILAYAS DU SUD
LOT UNIQUE
Les plis doivent être présentés selon les prescriptions contenues dans le cahier des charges sous
peine d'irrecevabilité.
Le délai accordé pour la préparation des offres est de vingt et un (21) jours à compter de la date de la première
parution de l'avis d'appel à la concurrence sur le Bulletin officiel des marchés de l'opérateur Public (BOMOP) ou l'un
des quotidiens nationaux. Ce délai est tacitement prorogé jusqu'au jour ouvrable suivant au cas où le dernier jour de
la durée de préparation des offres ce coïncide avec des jours fériés et/ou de repos hebdomadaires légaux (vendredi
et samedi).
La date de dépôt des offres est fixée au dernier jour de la durée de préparation des offres, avant 14 heures. L'ou-
verture des plis sera effectuée en présence de l'ensemble des soumissionnaires, à l'adresse sus-indiquée, le jour cor-
respondant à la date de dépôt des offres, à 14 heures et 30 minute.
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 111
jours à compter de la date de dépôt des offres.
NB : Les offres transmises par voie postale ne seront pas prises en considération.
Anep : 143061 Le Buteur du du 30/08/2014
PUB

NAHD
Coup de vent
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
Aït Djoudi confiant pour
la suite du parcours
L’entraîneur Azzedine Aït Djoudi
a afrmé qu’il restait confant
pour la suite du parcours et pour
le devenir de son équipe en
Ligue 1 Mobilis. Il estime que les
choses vont s’améliorer à l’avenir
avec plus de sérieux et de ri-
gueur. Même s’il reconnaît que
beaucoup de travail attend les
joueurs, le coach husseindéen es-
time qu’on en est qu’au début de
la saison et que son groupe a les
moyens d’atteindre son objectif
qui est le maintien, mais pour y
arriver il demande à toute la fa-
mille du Nasria de se mobiliser
autour de l’équipe.
Il ne s’est pas encore
décidé
pour le stage
Le coach nahdiste afrme en
outre qu’il n’a pas encore décidé
de la tenue d’un stage à Alger ou
dans une autre ville car, pour
lui, ce n’est pas une priorité. L’es-
sentiel et l’urgent pour Aït
Djoudi est de récupérer les bles-
sés, à l’image de Guebli, Herida
et Boukhenchouche, à partir de
la semaine prochaine, même si
pour ce dernier le retour aux
entraînements n’est pas d’actua-
lité, car soufrant d’adducteurs.
Le premier responsable à la
barre technique du club sang et
or estime que le stade Bensiam
est doté de tous les moyens pour
efectuer un bon travail durant
cette période.
Il peut se contenter
de matches
d’application
L’entraîneur du Nasria afrme
qu’il a programmé deux rencon-
tres amicales durant cette pé-
riode d’arrêt du championnat,
mais qu’il peut se contenter de
simples matches d’application
entre les joueurs après la déci-
sion de la Ligue de football pro-
fessionnel (LFP) de
l’interdiction de tous les
matches professionnels, ama-
teurs et mêmes amicaux. Si tel
continuera à être le cas, le coach
compte intégrer lors des matchs
d’application certains joueurs
espoirs pour avoir une idée sur
leurs qualités techniques et phy-
siques.
La charge de travail
n’est pas
insupportable
Le coach a répondu indirecte-
ment aux déclarations de cer-
tains joueurs qui estiment que la
charge de travail est trop impor-
tante et que cela risquerait de les
éreinter davantage. Aït Djoudi
estime que l’organisation de
deux séances par jour est tout à
fait ordinaire. Les joueurs ont
bénéfcié d’un jour et demi de
repos et doivent désormais re-
prendre le travail pour garder la
forme afn qu’ils soient à la hau-
teur du déf qui les attend en
championnat.
Il faut des mesures
draconiennes
Aït Djoudi est toujours sous le
choc du décès de l’attaquant de
la JSK, Albert Ebossé, qu’il
connaissait bien pour l’avoir
drivé la saison passée. Aït
Djoudi estime qu’il faudrait des
mesures draconiennes pour
combattre le féau de la violence
dans les stades.
Benyahia«On a
besoin du soutien de
nos supporters»
Comment se déroule la prépara-
tion au sein de l’équipe ?
La préparation se déroule dans des
conditions difciles et dans un cli-
mat morose après le décès du
joueur de la JSK, Albert Ebossé.
Nous sommes tous sous le choc de
ce tragique incident.
Donc, vous êtes pour l’arrêt du
championnat ?
C’est la moindre des choses après
tout ce qui s’est passé. La Ligue de
football professionnel a pris
comme première mesure d’arrêter
le championnat car il est impossi-
ble de continuer à jouer dans de
telles conditions, en attendant que
des dispositions plus importantes
soient prises pour assurer la sécu-
rité dans les stades à l’avenir.
Beaucoup parlent d’une lourde
charge de travail aux entraîne-
ments. Êtes-vous d’accord ?
Je pense que c’est à l’entraîneur que
revient la décision d’établir le pro-
gramme de travail, il est avant tout
le premier responsable de notre
préparation. Nous, les joueurs,
nous sommes obligés de suivre le
programme à la lettre et de travail-
ler durement pour retrouver notre
meilleur niveau.
Pensez-vous que l’organisation
d’un stage bloqué est nécessaire ?
Ceci est aussi du ressort de l’entraî-
neur, c’est à lui de voir ce qui est
important pour nous les joueurs,
même si on est prêts à travailler
durement, que ce soit en stage blo-
qué ou à l’entraînement.
Pour revenir à l’équipe, comment
expliquez-vous ce début raté ?
Nous sommes tous très déçus des
deux défaites concédées au MOB
et à l’ASMO. Nous avons mal né-
gocié les deux premiers matches.
Mais nous n’en sommes qu’au
début du championnat et nous
pouvons rattraper ce retard avec
plus de travail et de concentration.
Nous ne devons pas baisser les
bras et nous comptons sur l’apport
de nos supporters pour relever le
déf.
Entretien réalisé par S. H.
Alain Michel
limogé !
Terbah : «Il faut assurer la
victoire face à l’ASMO»
Une source proche de
la direction du club
phare du Sud, la JS
Saoura, a révélé que
l’entraîneur français
Alain Michel a été re-
levé de ses fonctions à la
tête de la barre tech-
nique du club. Cette dé-
cision surprenante a été
prise suite à une défaite
amère dans un match
amical disputé face au
CAB. L’entraîneur fran-
çais a poursuivi sa mis-
sion à la tête des Vert et
Jaune jusqu’à avant-hier
soir avant que la direc-
tion ne décide de se sé-
parer de ses services.
Cette information a été
confrmée hier matin
par le président Moha-
med Djebbar. «La direc-
tion générale et les
dirigeants du club qui se
sont réunis hier ont mis
fn aux fonctions de
l’entraîneur français
suite à une mauvaise
entente», indiquera
Djebbar, qui s’est ex-
primé sur les ondes de
la radio locale. Par ail-
leurs, l’adjoint d’Alain
Michel, Mohamed Bel-
hafen, a été maintenu
dans son poste. Le suc-
cesseur du technicien
français, qui a déjà en-
traîné la JSMB, devrait
être connu cette se-
maine, a-t-on indiqué.
B. G.
Un commentaire après le limogeage
du coach Alain Michel…
Dommage, l’entraîneur Alain Michel est
un très bon technicien, mais entre lui et
la direction, ça n’a pas marché comme il
faut. Cette décision ne nous intéresse pas
puisqu’elle émane de la direction du club.
J’espère qu’on trouvera un bon coach pro-
chainement.
Après les deux matches nuls face au
MOB et à l’ASO, on imagine que la
trêve est tombée à pic pour vous.
Les deux matches nuls nous ont fait du
bien, nous voulions les gagner pour bien
commencer le championnat sur un plan
comptable, maintenant on devra récupé-
rer les points perdus. Je dirais que cette
trêve va nous aider à revoir pas mal de
choses pour rattraper notre retard, mais il
faudra surtout continuer avec cet état
d’esprit.
La prochaine rencontre se jouera
contre les Asémistes. Comment la
voyez-vous ?
Nous n’avons pas le choix, il faut assurer
la victoire et renouer avec les succès à do-
micile pour bien se classer, en plus nous
avons concédé deux nuls à l’extérieur, ce
qui est bien pour nous. Si nous voulons
nous rapprocher du peloton de tête, il
nous faudra cartonner chez nous et faire
en sorte de ramener de bons résultats de
nos déplacements, c’est l’unique moyen
de monter au classement.
Pensez-vous que l’équipe est capable
de fgurer parmi les trois premiers ?
Pourquoi pas ? Avec l’esprit qui règne ac-
tuellement au sein du groupe, je pense
que nous sommes en mesure de réaliser
un parcours plus qu’honorable. La saison
ne fait que commencer et il y a encore
beaucoup de matches à jouer, ce qui nous
mettra dans une position favorable, il
faut juste savoir gérer ces rencontres et
faire en sorte de glaner le maximum de
points.
Un mot pour le public de Béchar…
On était étonnés de le voir en grand
nombre venir nous soutenir en dépla-
cement, cela nous a fait vraiment
chaud au cœur. Maintenant c’est à nous
de lui rendre la pareille en lui ofrant
des victoires et du beau spectacle. Nos
supporters méritent vraiment le meil-
leur.
Entretien réalisé par Billel G.
La reprise
demain à Bensiam
La reprise des entraînements est
fxée pour demain (dimanche) au
stade Bensiam, apprend-on de
source proche du staf technique.
Les joueurs ont bénéfcié d’un jour
de repos (aujourd’hui), eux qui
souhaitaient avoir plus de récu-
pération, surtout que le
championnat sera à l’ar-
rêt pendant un
Les
espoirs
veulent
se racheter
Après leur début raté, notamment
la lourde défaite subie à Oran face à
l’ASMO, les espoirs du Nasria sous la
houlette de Hakim Ould Zmirli s’at-
tellent à corriger les lacunes
constatées pour repartir sur de
bonnes bases et efacer les
deux défaites face au
MOB (3-1)
S. H.
JSS
USMB

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
C
e sont fnalement les installations du
Grand Bleu qui ont été choisies par la
direction du club blidéen comme lieu
de stage. Cette résidence se trouve au
pied du mont Chenoua et elle ofre
toutes les commodités pour un regroupement en vue
de se préparer pour les prochaines échéances. Les en-
traînements et les matchs amicaux se dérouleront sur
les terrains de Tipasa et de Hadjout.
Mouassa veut des matchs amicaux
Le coach blidéen a informé les dirigeants du club
qu’il a programmé trois joutes amicales au cours de ce
stage et qu’ils auront à trouver des sparring-partners.
Les camarades de Zemmouchi auront donc à jouer un
match amical tous les trois jours.
Réapprendre à gagner à Brakni
Elle a fnalement échoué, la formation blidéenne à
Brakni, devant les joueurs de Béjaïa qui ont fait le dé-
placement surtout pour ne pas perdre. L’équipe de Blida
s’est quand même vaillamment battue et a assiégé l’ar-
rière-garde batnéenne en ratant de peu d’ouvrir la
marque et cela à plusieurs reprises. Malgré une très
belle réaction en deuxième période avec à la clé plu-
sieurs occasions nettes d’égaliser, il était dit que l’USMB
trébuchera face à une équipe de Béjaïa, très accro-
cheuse. C’en était fni des espoirs de l’USMB d’engran-
ger les trois points de la victoire et de gagner en
confance, et c’est exactement de cela qu’il s’agit. Une
victoire aurait permis aux poulains de Mouassa d’ap-
préhender l’avenir avec beaucoup plus de sérénité.
Une équipe en devenir
Croire que la défaite concédée lors de la dernière
journée aurait des conséquences néfastes sur le moral
des joueurs de Blida serait se tromper lourdement.
L’équipe est en devenir et progresse dans son jeu de
match en match. Elle fera sans aucun doute pas partie
de celles qui se disputeront les lauriers, cette saison et
quoiqu’on dise, elle pourrait valoir bien des satisfactions
à ses supporters.
Une gentillesse désolante
Lors de la rencontre jouée par les camarades de
Zemmouchi contre la JSMB, le laxisme dont ont fait
preuve les joueurs de l’USMB était d’autant plus visible
qu’il y avait dans le camp adverse dix joueurs qui se je-
taient sur tous les ballons comme des «morts de faim».
Le contraste était saisissant. Alors qu’il fallait presser
l’adversaire, les joueurs de Blida usaient et abusaient des
passes en retrait, à la recherche du geste technique par-
fait alors que le chrono déflait à une vitesse folle ! En
football, il faut parfois savoir forcer le destin, bouscu-
ler les choses et l’adversaire pour lui montrer que l’on
est costaud. Rien de tout cela chez les joueurs de Blida
qui ont fait preuve, encore une fois, d’une gentilless dés-
olante.
S. B.
Vous n’êtes fnalement pas arrivés
à réaliser une belle performance à
Brakni contre la JSMB. Qu’est-ce
qui n’a pas marché dans ce match
?
Nous sommes tombés sur une
équipe de la JSMB très combattive et
aussi très volontaire. Nous avons réa-
lisé une très belle deuxième mi-
temps, en réussissant à dominer notre
adversaire. Nous avons réussi à in-
quiéter le gardien adverse à plusieurs
reprises et je pense que nous avons
surtout manqué de réussite. La vic-
toire nous a échappé.
Peut-être qu’elle aurait été possi-
ble s’il n’y avait pas eu autant
d’absents dans votre équipe, n’est-
ce pas ?
Il est vrai que beaucoup de joueurs
importants n’étaient pas présents, car
blessés ou suspendus et ce qui nous a
surtout manqué dans ce match, c’est
leur expérience des grands matchs où
il y a un enjeu, comme celui que nous
avons joué. Comme l’équipe a été to-
talement remaniée, nous avons aussi
connu un problème de cohésion.
Ceux qui ont assisté à cette ren-
contre nous ont rapporté que
vous vous êtes totalement efon-
drés en seconde période. Qu’en
est-il ?
Je ne suis pas d’accord, nous avons
certes ressenti un peu de fatigue après
les eforts que nous avons fournis,
mais sans que l’on desserre notre
étreinte.
Comment voyez-vous l’avenir ?
Ce n’est que le deuxième match du
championnat et il n’est pas question
de baisser les bras dès maintenant. Il
est pour nous impératif de gagner les
rencontres que nous aurons à jouer à
domicile et aussi récolter un maxi-
mum de points lors de nos déplace-
ments. C’est pour cela que le prochain
rendez-vous est pour nous très im-
portant.
Ce sera face à Saïda.
Un commentaire…
Il n’est pas question de laisser fler
le moindre point lors des matchs que
nous aurons à livrer. Nous n’avons
plus le droit à l’erreur et le moindre
faux pas peut nous être fatal. Cette
équipe de Saïda est elle aussi au pied
du mur. Ce sera sûrement l’un des
matchs les plus difciles que nous au-
rons à négocier et nous devons, ce
jour-là, être présents et tout faire pour
empocher les trois points.
Un mot pour vos supporters ?
Je voudrais d’abord qu’ils nous par-
donnent notre faux pas à Brakni. Il
faut qu’ils se mobilisent pour appor-
ter tout le soutien voulu à leur équipe.
Elle en a bien besoin.
Entretien réalisé par Slimane B.
Litime : «Nous n’avons
plus le droit à l’erreur»
Le stage se déroulera au Grand Bleu
CABBA
L
e décès tra-
gique d’Al-
bert Ebossé
sur un ter-
rain de
football constitue la
goutte qui a fait déborder
le vase puisqu’après le
coup de massue sur la
tête suite à l’annonce de la
nouvelle chacun essaie à
sa manière de trouver la
solution qui permettrait
de mettre fn à la violence
dans nos stades. C’est
ainsi que l’association
Nejma de Bordj Bou Ar-
réridj, présidée par l’an-
cien arbitre fédéral
Farouk Ouchène en col-
laboration avec l’APW, la
DJS, la radio locale et
bien d’autres organismes,
organisera ce samedi à la
salle Bachir El Ibrahimi à
partir de 14h une demi-
journée consacrée à ce
phénomène qui a ten-
dance de devenir le maî-
tre des céans dans nos
enceintes. Cette rencon-
tre sera rehaussée par la
présence par plusieurs
personnalités du monde
du football, à l’image
d’anciens arbitres tels que
Haïmoudi, Ousaci et Ze-
krini, et des présidents de
club en présence des re-
présentants de la presse
locale. La plate-forme des
recommandations qui se
dessinera à la suite des
débats qui auront lieu en
présence du public avec la
participation des repré-
sentants des supporters
sera adressée aux difé-
rents ministères dont
ceux de l’Intérieur, des
Sports. Il semble que
cette fois-ci, ce ne sera
plus une rituelle rencon-
tre ornée de beaux dis-
cours langue de bois mais
bien une volonté de sortir
de l’impasse et cela pas-
sera par l’application dans
les tribunes du règlement
régissant la vie, autre-
ment dit frapper de main
de fer ceux qui le dépas-
sent loin du laxisme
constaté jusque-là.
Ouchène : «Il faut
trouver les bonnes
solutions pour
éradiquer ce fléau»
Le président de l’asso-
ciation Nejma qui a été à
l’origine de l’organisation
de la demi-journée es-
time qu’il est temps d’éra-
diquer la violence de nos
stades. «En organisant
une demi-journée consa-
crée à la violence qui est
en train de rendre nos
stades infréquentables en
présence de personnalités
du monde du football
nous voulons mettre notre
modeste expérience au
service des instances qui
dirigent le sport roi afn de
mettre fn une bonne fois
pour toutes au marasme
qui le gangrène depuis des
années en interpellant
l’Etat pour sévir et punir
tout écart dans nos stades.
En tant qu’ancien arbitre
fédéral, je précise que le
corps arbitral est en dan-
ger à chaque journée et je
salue le courage de tous les
arbitres quel que soit leur
grade qui mettent leur vie
en danger pour servir le
sport surtout dans les divi-
sions inférieures», a dé-
claré Ouchène qui veille à
ce que l’organisation de la
demi-journée soit une
parfaite réussite.
A. B.
Quand la disparition d’Ebossé sonne le glas
Une demi-journée pour contrer
la violence dans les stades
CAB
Dekhinet, Methazem et
Mansouri en stage à Alger
dès demain

Le trio du CAB, composé du
gardien Methazem, du défen-
seur Dekhinet et de l’attaquant
Mansouri, entrera en stage, dès de-
main, 31 août, à Alger et plus préci-
sément à Sidi Moussa, pour
répondre à une convocation du sé-
lectionneur de l’équipe nationale
olympique. Les trois joueurs ne
sont pas à leur première convoca-
tion. La saison dernière, ils étaient
régulièrement conviés pour partici-
per à des stages de courte de durée.
Des solutions à trouver
en attaque

Les deux premières rencon-
tres du championnat ont
montré que le CAB disposait d’une
bonne ossature. En défense et au
milieu du terrain, l’équipe est assez
stable. Le maintien de l’efectif de la
saison dernière y est pour quelque
chose. C’est en attaque où les
choses devraient bouger. L’absence
de Boulaincer et le départ quasi
certain d’Amroune à Oman n’arran-
gent pas les choses. Les Bouregaa,
Merazka et autres Mansouri n’ont
pour le moment pas encore montré
leur valeur.
Vendredi, séance
sur la pelouse
du 1
er
-Novembre

Ameur Djamil et ses
adjoints ont pro-
grammé une séance d’en-
traînement sur le terrain
principal du stade du 1
er
-
Novembre. Cette séance, un
vendredi, peut paraître
inhabituelle, mais le staf
technique veut habituer ses
joueurs à la pelouse. La pre-
mière apparition du CAB
était suivie d’une polémique
sur l’état du terrain.
L’OPOW a, sans difculté,
mis à la disposition de
l’équipe le terrain.
Le Chabab
sanctionné
pour utilisation de
fumigènes

La commission de
discipline vient
d’infiger sa première sanc-
tion au club local du Cha-
bab de Batna, à la suite de
l’utilisation des fumigènes
par une partie du public.
Une sanction fnancière de
30 000 DA.
M. B.

JSMB
Coup d’œil
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
Hamouche estime que l’arrêt
qu’observe le championnat
arrange beaucoup son équipe
qui doit se refaire une santé.
C’est aussi l’occasion pour lui
de rattraper son retard dans
la préparation.
Comment est l’état des lieux au sein
de l’équipe ?
Ça se passe bien, nous avons béné-
fcié de deux jours de repos pour
soufer un peu avant de reprendre les
entraînements ce dimanche.
Le championnat est à l’arrêt jusqu’à
nouvel ordre. Est-ce bénéfque pour
vous ?
Je pense que cet arrêt est bien
tombé et sera efectivement bénéfque
pour nous dans la mesure où cela va
nous permettre de rattraper le retard
que nous avons pris au début de la pré-
paration. Le coach va sans doute avoir
l’occasion de corriger les erreurs qu’il a
constatées lors des deux matchs que
nous avons disputés contre le CAB et
l’USMB et de revoir tout ce qui n’a pas
marché jusque-là. De notre côté, il faut
que nous proftions de cette trêve pour
travailler davantage afn qu’on soit prêt à
la reprise.
Vous pensez sans doute au prochain
match contre le CABBA, non ?
Oui, nous ne pensons qu’à ce match et à
la manière qui nous permettra d’empocher
les trois points, car nous allons jouer sur
notre terrain et devant notre public. Nous
sommes appelés, en efet, à confrmer notre
dernière victoire à Blida et à réaliser un nou-
veau départ dans ce championnat qui va
nous rendre la confance après le premier
échec. Il faut qu’on revienne à la compétition
par une victoire pour mieux entreprendre la
suite. Mais ça ne va pas être facile contre une
équipe qui a afché clairement ses intentions
avec deux victoires de suite et qui aspire à réa-
liser la passe de trois.
Que pensez-vous de l’efectif de la JSMB
cette saison ?
Nous avons un très bon efectif qui a les
moyens de réaliser l’objectif du club. Les
joueurs s’entendent très bien entre eux et c’est
ce qui a permis aux nouveaux de s’intégrer ra-
pidement dans le groupe. Nous constituons un
groupe solidaire et nous sommes tous conscients de notre
mission, je suis sûr qu’on atteindra nos objectifs.
Il parait que les choses se sont beaucoup améliorées par
rapport à la saison passée…
Oui, la nouvelle direction a mis le groupe dans les meil-
leures conditions possibles en réunissant tous les moyens
nécessaires lui permettant de travailler dans la sérénité et
dans la confance. Les dirigeants sont omniprésents, ils sont
toujours là à nos côtés, contrairement aux ex-responsables
qui avaient délaissé l’équipe et qu’on ne voyait jamais. Je crois
que c’est à nous maintenant d’être à la hauteur et de tout faire
pour redorer le blason de l’équipe et la faire revenir parmi
l’élite.
Qu’en est-il de votre blessure ?
Dieu merci, je ne ressens plus les douleurs au dos, je m’en
suis remis, ce qui m’a permis de reprendre les entraînements
mercredi passé.
Cet arrêt du championnat semble vous arranger aussi
sur le plan personnel pour que vous puissiez retrouver
tous vos moyens après avoir raté les deux matchs, n’est-
ce pas ?
Tout à fait. Comme vous le savez, j’ai commencé la prépa-
ration en retard par rapport à mes coéquipiers et cette trêve
sera une belle occasion pour moi de me rattraper. Je veux
retrouver la compétition le plus vite possible, je vais travail-
ler très dur pour être prêt.
Vous supporters attendent de vous de
réaliser l’accession. Que leur pro-
mettez-vous ?
De tout faire pour réaliser
cet objectif. Je pense que c’est
légitime de leur part d’exi-
ger de nous l’accession,
car la place de la JSMB
est en Ligue 1. En plus,
nous avons l’équipe
qu’il faut pour jouer
l’accession. Notre mis-
sion ne sera sans
doute pas facile en ce
sens que plusieurs au-
tres formations ont de
solides arguments
pour décrocher les pre-
mières places. Je leur
demande de nous soute-
nir à fond, surtout dans
les moments de doute, car
c’est surtout là où nous avons
le plus besoin d’eux. Le reste,
nous nous en occupons.
Entretien réalisé par S. H.
Cas Bouyoussefi
La direction contre-
attaque
Le cas Bouyoussefi n’est pas près de connaî-
tre son dénouement. Son conflit avec la direc-
tion de la JSMB n’a toujours pas été réglé en ce
sens que la direction refuse toujours de lui ver-
ser les six mois de salaire qu’il réclame avant
de résilier son contrat qui court jusqu’en juin
2015. Les dirigeants béjaouis viennent de trou-
ver quelque chose qui pourrait leur donner rai-
son dans ce bras de fer. Ils ont, en effet, saisi
la commission des litiges en joignant des docu-
ments prouvant que le joueur était en abandon
de poste juste après l’avant-dernière journée
de la phase aller où il avait contracté une bles-
sure lors du match face à l’USMA. Selon eux,
Bouyoussefi s’en était remis et a reçu le feu
vert du staff médical pour reprendre les entraî-
nements, mais il ne l’a pas fait. Il est à rappeler
que le joueur, en refusant de résilier son
contrat, a privé la JSMB d’une nouvelle licence,
celle qui allait être attribuée à Hadj Bouguèche
qui avait pourtant trouvé un accord définitif
avec le nouveau DG, Hakim Medane.
Après avoir discuté avec
Medane
Mebarakou n’a pas
encore saisi la CRL
Zidane Mebarakou, qui réclame encore son
dû, n’a pas encore déposé son dossier auprès
de la commission des litiges alors qu’il était sur
le point de le faire. Le défenseur du MOB, à qui
la JSMB doit huit mois de salaire, a préféré
temporiser encore après avoir eu une discus-
sion avec Hakim Medane qui lui a demandé de
patienter encore quelques temps en lui
promettant que son cas va être réglé
prochainement. C’est ce que le
joueur nous a confirmé en nous
déclarant : «Je n’ai pas voulu
déposer mon dossier et j’ai
décidé d’attendre encore un
peu après avoir discuté
avec Hakim Medane qui
m’a demandé de ne pas
le faire en me promet-
tant qu’on allait me ré-
gulariser dans les jours
qui viennent. J’espère
qu’ils vont tenir leur
promesse, car je ne
peux attendre plus que
ça». Rappelons que
Mebarakou a quitté la
JSMB cet été après 15
ans de bons et loyaux
services à cause de la
mauvaise gestion de l’an-
cienne direction qui s’est
très mal comportée avec
lui, d’abord en le privant de
ses salaires, puis en le mépri-
sant à la fin de la saison en ce
sens qu’elle n’a rien fait pour le
retenir.
Le club risque
d’être interdit de
recrutement au prochain
mercato
La JSM
B doit régulariser
Chehim
a et Debka le plus
vite possible
Les soucis financiers et le passif laissé par l’ancienne direction
de la JSMB ne permettent pas aux nouveaux dirigeants de travail-
ler dans la sérénité, ils sont tout le temps confrontés à de sérieux
problèmes qui entravent leur démarche et qui ne leur laissent
aucun répit. Selon nos informations, ils sont appelés par exemple
à régler les cas Chehima et Debka qui avaient tous les deux saisi
la commission des litiges. Le montant dont la direction doit s’ac-
quitter serait de 360 millions. Elle est dans l’obligation de le
faire, car la Ligue de football professionnel aurait mis la JSMB
dans la liste des clubs interdits de recrutement lors du pro-
chain mercato s'ils ne s’acquittaient pas de ses dettes
envers ses anciens joueurs. Par ailleurs, nous avons
appris que le défenseur malien Moussa Coulibaly,
qui a été contraint de quitter le club, ne s’est
pas encore présenté à la direction pour
récupérer son chèque qui représen-
terait la totalité de son dû.
Hamouche : «La nouvelle
direction a les moyens pour
réaliser l’accession»
³
L
a dernière victoire de la JSMB réalisée sur
le terrain du stade Brakni face à l’USMB a
fait beaucoup de bien à l’équipe en permet-
tant aux joueurs de retrouver la confiance,
après la première sortie ratée des hommes de Fer-
gani. Selon des observateurs, les changements
opérés durant cette rencontre par le coach ont été
la clé de ce succès. Car les cinq nouveaux joueurs
alignés face à l’USMB se sont donnés à fond et ont
tout fait pour ne pas rater la chance que leur a
donnée leur entraîneur, et cela a nettement amé-
lioré le rendement de l’équipe. Ali Fergani, en pro-
cédant de la sorte, a surtout voulu adresser un
message à tous ses joueurs pour leur dire que nul
n’est indispensable et que chaque élément aligné
d’entrée dans un match peut perdre systématique-
ment sa place le match d’après s’il ne répond pas
présent sur le terrain. Cela a relancé la concur-
rence entre les joueurs qui doivent travailler da-
vantage chaque semaine pour espérer gagner une
place dans le onze rentrant.
Seize joueurs ont été utilisés
en deux matchs
Durant les deux matchs, le technicien a utilisé
16 joueurs entre titulaires et remplaçants parmi
les 26 éléments que recèle l’effectif béjaoui, en te-
nant compte des deux espoirs, Benssaha et Aït
Mohand. Et parmi les 16 utilisés, sept d’entre eux
ont été recrutés cette saison, entre autres Tiza,
Mebarki, Belkaïd, Dif, Yahia-Cherif, Farhi et Hafid.
Les autres nouveaux joueurs attendent toujours
leur tour, mais comme indiqué plus haut, la
concurrence sera rude.
Faradji et Hamouche seront
prêts à la reprise
Par ailleurs, le gardien Mohamed Seghir Faradji
et le milieu de terrain Larbi Hamouche devaient
être prêts pour la compétition à la reprise du
championnat qui serait prévue, selon nos informa-
tions, le 12 septembre prochain. Les deux élé-
ments, comme on le sait, avaient accusé
beaucoup de retard dans la préparation par rap-
port au groupe et se sont retrouvés avec un déficit
physique criard à l’entame de la compétition. Cet
arrêt du championnat est une aubaine pour eux
de retrouver tous leurs moyens, et leur retour
devra relancer de plus belle la concurrence dans
les bois et au milieu de terrain, ce qui ne sera que
bénéfique pour l’équipe.
L’équipe-type en chantier
Il apparait, compte tenu des deux premiers
matchs et des données actuelles, que l’effectif
type de la JSMB n’est pas encore arrêté. Car entre
les matchs amicaux et les matchs officiels, Fergani
a constaté que plusieurs éléments qui se sont dis-
tingués pendant la préparation n’étaient pas au
rendez-vous à l’entame du championnat, ce qui
explique entre autres les cinq changements opé-
rés contre l’USMB. Et rien n’est encore figé pour le
moment. Car d’autres joueurs vont certainement
avoir leur chance pour prouver ce dont ils sont ca-
pables. Comme il nous l’a indiqué en personne,
Fergani a besoin de plus de temps et de matchs
pour être définitivement fixé sur son équipe-type,
du moins à 80%.
S. H.
Les changements face à l’USMB
relancent la concurrence
Les changements face à l’USMB
relancent la concurrence
Les changements face à l’USMB
relancent la concurrence
Les changements face à l’USMB
relancent la concurrence
Les changements face à l’USMB
relancent la concurrence
Les changements face à l’USMB
relancent la concurrence
RCR
WAT

Ligue 2
Coup d’œil
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
MCS
Le défenseur axial Benaceur a fait
un grand match face à la coriace
formation de l'AS Khroub, où il a dé-
rangé les attaquants de leur adver-
saire du jour en annihilant toutes
leurs incursions. En marge de la
séance de décrassage qui s’est dé-
roulée sur les hauteurs de la ville de
Relizane, dans la forêt de Matmar,
nous avons rencontré Benaceur qui
a bien voulu répondre à nos ques-
tions.
Tout d’abord, faites-nous un bref com-
mentaire sur le succès ramené de Khroub.
Après notre faux pas face au WA Tlemcen,
on devait coûte que coûte se racheter au
Khroub et ramener un bon résultat. Pour un
deuxième match de championnat, joué de sur-
croît à l’extérieur, cette victoire est très impor-
tante pour nous, elle nous permettra de
continuer sur cet élan. On aurait pu gagner
avec un score plus large. Enfn, c’est un résultat
très encourageant pour la suite du parcours.
Optimiste donc pour la suite du par-
cours…
Je suis très optimiste et surtout ambitieux
pour atteindre notre objectif qui demeure le
maintien. Avec du sérieux et de la volonté,
nous arriverons inch’Allah à notre but.
Votre équipe est-elle bien préparée pour
les prochaines échéances ?
Comme vous le savez, le Rapid de Relizane a
connu un départ massif de ses joueurs cadres.
L’équipe a été remaniée à 95 %. Nos dirigeants
essayent actuellement de bâtir une équipe
compétitive et d’améliorer le physique et sur-
tout le volet tactico-technique au fl des ren-
contres.
L’arrêt de ce championnat ne risque-t-il
pas de stopper votre élan suite au décès
d’Ebossé, le joer de a JSK ?
Bien sûr, mais c’est vraiment décevant pour
notre football de vivre une telle tragédie, après
la mort du joueur africain Albert Ebossé. C’est
vraiment très regrettable d’en arriver là dans
nos stades. L’image de notre sport a été ternie.
Il faut tout revoir pour arrêter cette violence
qui ne cesse de prendre de l’ampleur et pren-
dre les mesures nécessaires pour assurer la sé-
curité dans nos stades.
On vous laisse le soin de conclure.
Tout d’abord, je remercie votre quotidien
sportif qui m’a permis de m’exprimer en toute
franchise. Je tiens également à remercier les di-
rigeants du club et surtout l’accueil du public
relizanais. Avec l’aide de tous, nous serons en
mesure de réaliser quelque chose de positif.
Nous demandons à notre public de se montrer
patient et de nous soutenir, surtout dans les
moments difciles et nous lui promettons de
donner le meilleur de nous-mêmes pour être à
la hauteur de la confance placée en nous.
Merci encore une fois à votre journal.
Entretien réalisé par Ettaoui Wassim
Rahoui de retour

Après une longue absence,
l’ancien attaquant du Rapid de
Relizane, Rahoui, est de retour à
Relizane. Faut-il rappeler que le
joueur depuis la signature de son
bail n’a pas donné signe de vie ?
Donc, il accuse un énorme retard
surtout sur le plan physique où l’en-
traîneur adjoint va le soumettre à
un travail foncier de longues
heures. Et selon les prévisions du
staf technique relizanais, s’il arri-
vera à faire une bonne récupéra-
tion, il sera d’attaque face à la
formation du CA Batna pour le
compte de la 3
e
journée de Ligue 2
Mobilis.
Plusieurs matchs
d’application
au menu

Etant donné que le cham-
pionnat est à l’arrêt jusqu’à
nouvel ordre, suite au décès du
joueur de la JSK, Ebossé, le pro-
gramme du coach du Rapid de Re-
lizane a été chamboulé, lui qui ne
sait plus quoi faire, puisque tout est
ambigu jusqu’à l’heure. Le pire pour
lui, c’est que même les matchs ami-
caux ont été interdits par la FAF et
la LFP. Le coach devra programmer
plusieurs matchs d’application entre
ses joueurs afn de les maintenir
dans le contexte des rencontres.
Cela dit, une grande gymnastique
sera au programme pour faire face à
cette nouvelle situation.
E. W.
Benaceur : «Nous sommes en mesure
de réaliser quelque chose de positif»
L’
entraîneur des gardiens de
but du Widad de Tlemcen,
Fethi Zitouni, se dit satisfait
du rendement de son por-
tier Moudjar lors des deux premiers
matches du championnat respectivement
face au RC Relizane et l’USMM Hadjout.
Le jeune technicien avait décidé de faire
confiance à ce portier vu sa riche expé-
rience et ses qualités indéniables. «Même
s’il était loin des terrains durant toute une
saison, j’avais cru en ce portier qui a
réussi à confirmer tout le bien que je pen-
sais de lui lors des deux premiers
matches du championnat. C’est d’ailleurs
l’impression de toutes les personnes qui
ont suivi ces deux matches», affirme Zi-
touni avant d’enchaîner : «Je suis
convaincu que ce gardien de but est ca-
pable de faire encore mieux lors des pro-
chaines journées. Il ne va pas tarder à
retrouver son top niveau. Ce sera béné-
fique pour l’équipe qui a besoin de l’ap-
port d’un tel portier.»
«Je travaille
en toute quiétude»
L’ex-portier de l’équipe pense que les
conditions de travail sont idéales au sein
de l’équipe, ce qui lui permet de travailler
en toute tranquillité : «Je suis satisfait des
conditions de travail et surtout de la men-
talité des gardiens de but qui sont à ma
disponibilité. Ils n’hésitent pas à se don-
ner à fond à l’entraînement, chose qui
m’aide dans mon travail et m’oblige moi
aussi à mettre les bouchées doubles.
Avec un tel état d’esprit, les gardiens de
but ne peuvent que progresser.»
«Les gardiens
doivent s’entraider»
En dépit de son expérience, Fethi Zi-
touni pense que les quatre gardiens de
but dont dispose le Widad doivent égale-
ment penser à travailler en collégialité et
d’entraider aux entraînements : «Je
pense que la réussite des gardiens de but
est relative au travail à l’entraînement. Ils
ne doivent pas compter uniquement sur
moi. Ils doivent songer à l’entraider sans
pour autant prendre en considération
celui qui sera titulaire ou bien ceux qui
sortiront de la liste des 18. Le travail est
une chose, le match en est une autre.»
«Le meilleur à
l’entraînement
jouera le jour J»
Pour ce qui est du poste de titulaire,
Zitouni pense que ce serait une erreur de
trancher la question du portier numéro un
en présence de certains gardiens ambi-
tieux : «Nous avons passer un accord
avec les gardiens de but en ne désignant
le portier numéro 1 qu’à la veille du
match. C’est seulement celui qui travaille
davantage la semaine du match sera titu-
larisé le jour J.»
M.B.
Zitouni : «J’avais raison de
faire confiance à Moudjar»
L’
arrêt du championnat com-
mence apparemment à
poser sérieusement pro-
blème au MCS, surtout que la reprise
de la compétition n’est pas prévue de
sitôt. Il faudra trouver les moyens de
combler ce vide pour assurer la meil-
leure préparation qui soit. Sinon les
joueurs risqueraient une démobilisa-
tion totale et un manque de concen-
tration qui pourrait être très nuisible à
l’équipe et ça, les dirigeants et le staf
technique ne le savent que trop.
Continuer sur le même
rythme
Une première solution consisterait à
faire en sorte d’aménager cette période
de trêve de manière à continuer sur le
même rythme des entraînements enta-
més en début de compétition. Ce qui
est beaucoup plus facile à dire qu’à
faire, car pour que les joueurs saïdis
puissent rester compétitifs, il faudra
qu’ils prennent part à des matchs ami-
caux, à raison d’au moins deux par se-
maine, et il ne sera pas évident de trou-
ver des clubs disponibles à Saïda et ses
alentours.
Laisser les joueurs
se reposer avant
la reprise
Le staf technique pourrait tout aussi
bien accorder quelques jours de repos
à ses joueurs avant qu’ils ne reprennent
le chemin
des entraî-
nements, mais
les conséquences
de cette option
pourraient peser
très lourd, du
moment où
il y aura
ri sque
de re-
lâche-
me n t
de la
part des camarades de Benchergui, et
le staf technique devrait dans ce cas
reprendre la préparation à zéro, autant
écarter cette solution car cela n’arran-
gerait ni les joueurs ni le staf tech-
nique.
Programmer un stage
bloqué
La solution la plus adéquate serait de
programmer un stage à Saïda ou ail-
leurs, dans un endroit calme, pour gar-
der la sérénité du groupe intacte et afn
que le staf technique puissent travail-
ler dans de bonnes conditions. Car, il
faut le dire, rien ne vaut un regroupe-
ment pour meubler une période d’ar-
rêt, et beaucoup d’équipes ont opté
pour cette option.
Jouer des matchs
amicaux à huis clos ?
Même s’ils ont été interdits par les
instances de notre football, les Saïdis,
s’ils veulent rester compétitifs, sont
dans l’obligation de jouer des rencon-
tres amicales. Mais au MCS, on ne voit
pas trop comment sortir de ce di-
lemme, à moins d’organiser des matchs
d’application entre les joueurs de
l’équipe ou face aux espoirs. Cela ne
sera certes pas sufsant, mais toujours
bénéfque. D’ailleurs, avant de donner
à ses hommes
quelques jours de
repos, jeudi,
l’entraîneur du
MCS Abder-
r a h m a n e
Mehdaoui a
programmé un
premier match d’ap-
plication entre les 22
joueurs du club. Une
confrontation qui aura
duré presqu’une heure.
Amar B.
Voici comment le staff technique
saïdi pourrait gérer la trêve
Deux jours de repos
Comme la date de la reprise de la
compétition ofcielle n’a pas encore été
annoncée, l’entraîneur en chef du Mou-
loudia n’a pas voulu prendre le risque
de laisser ses joueurs profter d’un
long repos puisque, jeudi, juste après
la fn du match d’application, il a ac-
cordé aux camarades d’Alaoui les jours
de vendredi et samedi. Ils reprendront
les entraînements dimanche après-
midi à 17h, à l’OPOW 13-Avril-1958.
Communiqué MOBILIS
Mobilis et le Comité Olympique Algérien
Consolidation et Renforcement du Partenariat
Mobilis et le Comité Olympique et Sportif Algérien (COA) ont le plaisir d'annoncer le prolon-
gement et le renforcement de leur partenariat jusqu'aux jeux Olympiques (JO) de Tokyo-
2020.
Cette décision est intervenue après concertation des deux parties, en tenant compte des
échéances et évènements qui marqueront la scène sportive algérienne à court, moyen et
long termes, ainsi que les objectifs que s'est assigné le COA lors des différentes compétitions
et rendez-vous sportifs, à échelle nationale et internationale.
À cet effet, une cérémonie de signature aura lieu le lundi 1er septembre à l'hôtel Hilton
(Alger).
Le Président Directeur Général de Mobilis Monsieur Saâd DAMMA qui a remercié le COA et à
sa tête son Président Mustapha BERRAF, pour sa confiance tout en le félicitant pour le travail
énorme accomplie sur le terrain, a déclaré : "Nous sommes fiers d'accompagner le mouve-
ment olympique algérien, avec toutes ses disciplines, jusqu'aux JO-2020, grâce à un nou-
veau contrat avec le COA qui renforce et élargit notre précédent partenariat qui court jusqu'à 2016".
"Mobilis est l'entreprise citoyenne qui ne ménagera aucun effort pour répondre et prendre en charge les aspirations
de la jeunesse algérienne, ce qui permettra sans doute, avec tous les efforts fournis par le COA, l'émergence de nou-
veaux champions qui vont hisser haut le drapeau national", a ajouté M. DAMMA.
A la faveur de ce nouveau contrat, et ceux conclus récemment avec la Fédération Algérienne de Football (FAF) et la
Ligue de Football Professionnel (LFP) ainsi qu'avec plusieurs clubs de football et fédérations telle que l'athlétisme,
Mobilis est incontestablement le Premier Partenaire du Sport National.
Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de Mobilis au www.mobilis.dz ou la page Facebook.
Publicité
N° 2750
Samedi 30 août 2014

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA D'ECH-CHELIFF
DAIRA D'EL-KARIMIA
COMMUNE DE HARCHOUN
N° : 1374 / 2014
AVIS D'INFRUCTUOSITE
NIF : 098502099060126
Conformément aux articles N°: 44 et 122
du décret présidentiel N° : 10-236 du 07
octobre 2010 complété et modifié, portant
réglementation du code des marchés
publics :
Le président de l'assemblée populaire
communale de Harchoun déclare
l'infructuositè de l'appel d'offres
national restreint en vue de :
«Aménagement des entrées de la
commune de Harchoun ; Sud, Nord, Est
et Ouest »paru dans les journaux
«EL Mihouar El yaoumi» en arabe le :
02/07/2014 et «LE Buteur» en français le :
14/07/2014, et ce à cause de non réception
d'aucune offre.
Anep : 31012611 Le Buteur du du 30/08/2014
Avis d'infructuosité
Conformément aux dispositions de l'article 114
du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010
modifié et complété par décret présidentiel N°
12/23 du 18/01/2012 portant réglementation
des marchés publics, la direction de l'environne-
ment informe les soumissionnaires ayant
répondu à l'avis d'appel d'offres restreint
N° 10/2014 paru le 28/06/2014 sur les journaux
Le Buter et Minbar el gharb portant étude
du plan de gestion des déchets spéciaux de la
wilaya d'Oran .
Qu'à l'issue de l'évaluation des offres en date
du 04/08/2014 que ce dernier est déclaré in-
fructueux.
Motif : (aucune offre retenue
techniquement)
Anep : 31012599 / Le Buteur du du 30/08/2014
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE DU MARCHE
Conformément aux dispositions de l'article 49 du décret prési-
dentiel N° 10/236 du 07 Octobre 2010 portant réglementation des
marchés publics, la direction de l'Etablissement Hospitalier Spé-
cialisé MOHAMED ABDERRAHMANI informe l'ensemble des
soumissionnaires ayant répondu à l'avis d'appel d'offres national
restreint sous le N° du cahier des charges 03/2014 relative à l'ac-
quisition d'équipements médicaux qu'à l'issue de l'évaluation et
analyse des offres, ont donné lieu aux choix des soumission-
naires suivants :
Anep : 143359 / Le Buteur du du 30/08/2014
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU
DE LA WILAYA DE RELIZANE
SERVICE DES MARCHES PUBLIC
NIF: 099048015053326.
AVIS D'INFRUCTUEUSE D'AVIS D'APPEL
Conformément aux dispositions de l'article 49, du
décret présidentiel N° 10/ 236 du 07/10/2010 por-
tant réglementation des marchés publics, modifié et
complété, il est porté à la connaissance de l'en-
semble des soumissionnaires ayant participé à l'avis
d'appel d'offres national restreint concernant le pro-
jet :
REALISATION D'UN SIEGE DE SUBDIVISION
DES RESSOURCES EN EAU AVEC
LOGEMENTS A DJIDIOUIA
Paru sur les quotidiens nationaux suivant :
- " " en date du 02/07/2014
- Le Buteur en date du 13/07/2014.
Suite a la décision de la commission d'évaluation
des offres, l'appel d'offres national restreint a été dé-
claré infructueux.
Anep : 31012651 /Le Buteur du du 30/08/2014
Les soumissionnaires s'opposant a ce choix peuvent déposer
un recours auprès de la commission compétente et ce
pendant un délai de 10 jours à compter de la date da
la première parution dans la presse ou le BOMOP
N° ET INTITULE DU LOT
Nom de
lʼentreprise
Montant corrigé
En TTC
Note
cumulé
RESULTAT Observation
Lots N° 1
POMPE C.E.C avec
Echangeur Thermique
Sarl IMP
Prosurgical
25 740 000,00DA 96 Pts. Attribué
Lots N°2
TABLE DE RADIOLOGIE
avec Système de
Numérisation complet
Sarl Aurès
Matériel
Médical
14 800 000 ,00DA 91.88 Pts. Attribué
Direction de la Santé, de la Population
Wilaya D'Alger
Etablissement Hospitalier Spécialisé
Mohamed Abderrahmani
Le retour
de Kagawa
se précise
Arrivé à Manchester United en 2012 en
provenance de Dortmund, le milieu offensif Shinji Kagawa (25
ans) n'est jamais parvenu à s'imposer en Angleterre. Son retour
au Borussia, souvent évoqué, se précise puisque son agent est
actuellement en Allemagne pour discuter avec les dirigeants du
BVB. Les Allemands devraient récupérer l'international japonais
contre un chèque de 10 millions d'euros, plus 2,5 millions de
bonus. Manchester United avait lâché 15 millions d'euros pour
le recruter il y a deux ans...
Quand Batistuta veut
couper ses jambes
A la retraite depuis 2005, l'ancien
attaquant de l'Argentine Gabriel Ba-
tistuta a vécu un enfer après avoir
raccroché les crampons en raison de
douleurs insupportables à une cheville.
«Batigol» a même demandé à se faire
couper les jambes ! «J'urinais dans mon
lit alors que les toilettes étaient à trois
mètres, parce que je ne voulais pas me
lever. Il était 4 heures du matin et je me
disais que ma cheville allait me faire tel-
lement mal, a confié l'Argentin à la
chaîne sportive locale TyC Sports. Je
suis allé voir le docteur Avanzi et je
lui ai dit de me couper les jambes.
Il m'a regardé et m'a répondu
que j'étais fou. J'ai insisté, je
n'en pouvais plus, j'étais tout
le temps de mauvaise hu-
meur. Je ne peux pas racon-
ter cette douleur, c'est
impossible de la faire com-
prendre aux gens.» Depuis,
la cheville de Batistuta a
été fixée avec des vis et
l'ancien goléador peut dés-
ormais marcher normale-
ment.
Cleverley aussi
pisté par Valence
Avec Danny Welbeck et
Shinji Kagawa, Tom Cleverley
fait partie des trois joueurs que
Louis van Gaal veut voir partir avant la
fin du mercato estival. Manchester Uni-
ted semble avoir déjà reçu deux offres
pour son milieu de terrain international
anglais, venant de Hull City et Aston
Villa. Mais à en croire Sky Sports, le FC
Valence aurait à son tour formulé une
offre concrète pour le joueur de 25 ans,
à hauteur de 10 millions d'euros.
La Juve négocie pour
Chicharito
La Juventus Turin es-
père toujours recruter un
élément offensif supplé-
mentaire avant la fin du
mercato. Selon Sky
Sport Italia, la Vieille
Dame négocie avec
Manchester United
pour un prêt de l'atta-
quant Javier Hernandez. D'après The Guar-
dian, les Red Devils préféreraient un
transfert et réclament 15 millions d'euros
pour leur international mexicain. Le FC Va-
lence est aussi à l'affût sur ce dossier.
Van Persie serait attendu cet
hiver au Real Madrid
Annoncé partant de Manchester United il y a
quelques semaines, Robin van Persie pourrait claquer la
porte lors du mercato estival. François Gallardo - agent
FIFA - assure que le Néerlandais devrait rejoindre
le Real Madrid cet hiver. Interrogé sur le mer-
cato du Real Madrid, François Gallardo a livré
une information de la plus haute importance
pour la fenêtre hivernale sur le plateau d'El
Chiringuito de la chaîne Neox. D’après ses
indiscrétions, les Merengue auraient acté
le transfert de Van Persie pour le mois
de décembre prochain. L’indemnité
transfert du Néerlandais oscillerait
entre 20 et 25 millions d’euros
selon lui.
Kalou se rapproche
du Hertha
Selon les informations de RMC,
Salomon Kalou devrait s’engager
avec le Hertha Berlin. Alors que le
joueur est d’ores et déjà d’accord
avec le club allemand pour un contrat
de deux ans, plus une en option, les deux clubs ont encore
quelques points de détails à régler. Le Losc devrait récupérer
environ 3,5 millions d’euros dans la transaction.
Del Piero signe en Inde
Il ne s'arrêtera donc jamais ! A bientôt 40 ans, Alessandro Del Piero, après deux sai-
sons passées en Australie sous les couleurs du Sydney FC, s'est engagé cette semaine
en faveur de l'équipe indienne des Dehli Dynamos qui évoluera cet automne dans l'In-
dian Super League, dont l'Italien sera l'un des ambassadeurs : «Je suis très enthou-
siaste à l'idée de cette nouvelle aventure, qui s'inscrit parfaitement dans la trajectoire
que j'ai suivie depuis que j'ai quitté la Juventus il y a maintenant trois étés. Je n'ai jamais
souhaité marcher dans les traces que j'ai déjà laissées ni cherché à revivre des émotions
que j'ai déjà connues, qui sont uniques et le resteront à jamais. J'ai au contraire toujours
cherché quelque chose de différent, je me vois comme un voyageur sur les routes du foot-
ball. Pour moi, le terrain n'est pas la seule chose qui compte, ce qui entoure le jeu
compte tout autant», a commenté sur son site officiel l'ancien meneur de jeu de la
Juve et de la Squadra Azzurra.
Hazard : «J'ai pris du plaisir»
Auteur d'un bon début de saison avec Chelsea, Eden Hazard espère continuer
sur cette voie avec les Blues : «C'est très important de débuter avec six points en
deux rencontres mais nous devons restons concentrés. Notre
souhait est d'être sacrés champions à la fin de la saison donc
nous devons être certains de prendre les trois points dans le
maximum de rencontres. Pour les joueurs du secteur offen-
sif ce début de saison a été très bon, nous avons marqué
beaucoup de buts et nous nous sommes créé beaucoup
d'opportunités. Je pense que nous devons continuer à faire
comme cela jusqu'à la fin de la saison. Nous procédons de
manière clinique devant nous prenons nos chances comme
elles arrivent», a précisé l'international belge
avant de se pencher sur son cas personnel :
«J'ai pris du plaisir avec ce bon début de
saison. Je pense avoir bien joué contre
Burnley et quand j'ai marqué notre
deuxième but contre Leicester.
Mais la chose la plus importante
est de continuer à bien jouer
pour aider l'équipe. La saison
dernière, j'ai marqué 17
buts toutes compétitions
confondues dont 14 en
Premier League. Je ne me
fixe pas d'objectifs à
chaque début de saison
en terme de tableau
d'affichage, mon seul
but est de m'améliorer
par rapport à la saison
dernière.»
L’international espagnol Diego Costa soufre d’une bles-
sure musculaire mineure. En conférence de presse, le
coach de Chelsea, José Mourinho a indiqué qu’il at-
tendra la fn de la séance d’aujourd’hui afn de sa-
voir si l’ancien buteur de l’Atlético de Madrid peut
faire le déplacement à Everton. «En ce moment,
je ne peux pas dire grand-chose, a déclaré Mou-
rinho. Il ne s'est pas entraîné durant les deux
derniers jours, mais aujourd'hui, c'est le dernier
jour et nous prendrons une décision pour le sé-
lectionner ou non. Si nous le prenons, c’est pour
jouer ou être sur le banc mais si n’est pas prêt, il
est évident que nous ne le choisirons pas. Pour
demain, il y a un gros doute.»
Chelsea

www.lebuteur.com
Coup d’œil
Samedi 30 août 2014
N° 2750
International
Mourinho vise
Rémy !
Obligé de retourner aux Queens Park Rangers
après l'échec de son transfert à Liverpool, Loïc Rémy
pourrait finalement bien rejoindre un cador anglais.
Alors que Diego Costa est blessé pour plusieurs se-
maines et que Fernando Torres pourrait filer au Milan
AC, José Mourinho songe à l'international français
pour renforcer l'attaque de Chelsea, selon le Daily Ex-
press. Les Blues seraient déjà prêts à proposer 11
millions d'euros à QPR.
Borussia Dortm
und
Pellegrini a
aussi son loft
Le «loft» de l'Olympique de Marseille a
fait couler beaucoup d'encre cet été - l'OM
décidant d'écarter les joueurs n'entrant pas
dans les plans de Marcelo Bielsa pour la nouvelle
saison -, mais Manuel Pellegrini a également mis à
l'écart John Guidetti, Micah Richards et Scott Sinclair, poussés
vers la sortie par Manchester City : «Nous verrons ce qu'il se
passe dans les prochaines 48 heures, ils savent qu'ils ne font pas
partie de l'équipe parce que nous avons assez de joueurs dans
l'effectif, mais je n'ai aucune nouvelle d'eux en ce moment», a
expliqué le coach des Citizens en conférence de presse.
M
anchester City
Sydney FC
Lille
Campbell direction
Benfica ?
Courtisé par l'AC Milan, Joel Campbell pré-
férerait finalement la piste du Benfica Lis-
bonne. Les Aigles, à la recherche du
remplaçant de Rodrigo parti pour le FC Va-
lence, auraient fait de l'attaquant costari-
cain leur priorité, croit savoir O Jogo. Selon
le quotidien sportif portugais, les négocia-
tions entre les dirigeants des Gunners et
ceux des finalistes de la dernière Ligue Eu-
ropa avanceraient bien. Néanmoins, la déci-
sion finale devrait revenir à l'entraîneur des
Londoniens, Arsène Wenger, qui vient de per-
dre l'avant-centre français Olivier Giroud pour
les trois prochains mois.
Arsenal
Argentine
Groupe A
Villarreal, Mönchen-
gladbach, FC Zurich,
Apollon
Groupe B
Copenhague, FC
Bruges, Torino, Helsinki
Groupe C
Tottenham, Besiktas,
Partizan, Asteras
Groupe D
Salzbourg, Celtic, Di-
namo Zagreb, Astra
Groupe E
PSV Eindhoven, Pana-
thinaïkos, Estoril, Dinamo
Moscou
Groupe F
Inter Milan, Dnipro,
Saint-Etienne, Qarabag
Groupe G
FC Séville, Standard
Liège, Feyenoord, Rijeka
Groupe H
Lille, Wolfsburg, Ever-
ton, Krasnodar
Groupe I
Naples, Sparta
Prague, Young Boys
Berne, Slovan Bratislava
Groupe J
Dynamo Kiev, Steaua
Bucarest, Rio Ave, Aal-
borg
Groupe K
Fiorentina, PAOK,
Guingamp, Dinamo Minsk
Groupe L
Metalist, Trabzonspor,
Legia, Lokeren
Europa League
Le tirage complet
Cordoba-Celta Vigo
(18h)
Athletic Bilbao-Levante
(18h)
Atlético de Madrid-
Eibar (20h)
Espanyol Barcelone-FC
Séville (22h)
Championnat d’Italie
(1re journée)
Chiévo Verone-Juven-
tus de Turin (17h)
AS Roma-Fiorentina
(19h45)
Championnat d’Angle-
terre (3e journée)
Burnley-Manchester
United (12h45)
Manchester City-Stoke
City (15h)
Newcastle-Crystal Pa-
lace (15h)
Queen's Park Rangers-
Sunderland (15h)
Swansea City-West
Bromwich (15h)
West Ham-Southamp-
ton (15h)
Everton-Chelsea
(17h30)
Championnat de
France (4e journée)
Monaco-Lille (16h)
Caen-Rennes (19h)
Lens-Reims (19h)
Lorient-Guingamp
(19h)
Nantes-Montpellier
(19h)
Toulouse-Evian Thonon
Gaillard (19h)
Championnat d’Alle-
magne (2e journée)
Bayer Leverkusen-Her-
tha Berlin (14h30)
VfL Wolfsburg-Ein-
tracht Francfort (14h30)
Werder de Brême-Hof-
fenheim (14h30)
VfB Stuttgart-FC Co-
logne (14h30)
Hambourg SV-Pader-
born (14h30)
Schalke 04-Bayern Mu-
nich (17h30)
Vous regardez ce samedi
Championnat d’Espagne (2e journée)
Manchester United
Incertitude
autour de
Diego Costa

www.lebuteur.com
International
N° 2750
Samedi 30 août 2014
Coup d’œil
Cristiano«Messi meilleur joueur
du Mondial ? Si je disais tout ce que
je pense, je serais en prison»
Real Madrid
Nommé meilleur joueur du Mondial à la surprise générale pour une
majorité, Lionel Messi avait énormément fait parler de lui après la finale
de la Coupe du monde. Même Diego Maradona avait mis son grain de sel :
«Messi ? Je lui donnerais le ciel si je le pouvais. Mais ce n'est pas juste
quand quelqu'un remporte un prix qu'il n'aurait pas dû gagner simplement à
cause d'un plan marketing.» Interrogé par TVI sur le titre remporté par Lio-
nel Messi alors que le Portugal n’a pas passé la phase des poules du Mon-
dial, Cristiano Ronaldo s’est contenté d’une réplique, dans des propos
rapportés par Sport : «Si je disais tout ce que je pense, je serais en prison (…)
Chacun a vu ce qu'il a vu, ceux qui analysent aussi, les gens du football sont intel-
ligents. Ce serait une question intéressante à poser à Messi… Je peux ne pas être
honnête. » Ces dernières heures, Cristiano Ronaldo est également revenu sur toutes
les comparaisons avec l’Argentin : «Ça fait partie de ma vie maintenant, les gens adorent
nous comparer, comme en Formule 1, où ils comparent Mercedes et Ferrari. Cela fait par-
tie de mon quotidien et j’y suis habitué, non pas parce que j’habite à Madrid depuis des
années, mais aussi parce ça a commencé quand j’étais à Manchester United, et je sais
comment le gérer maintenant.»
Un prêt payant de
Falcao au Real ?
Alors que le marché des transferts ferme ses portes
lundi, le dossier Radamel Falcao ne semble pas totale-
ment bouclé du côté de l'AS Monaco. Ces dernières
heures, la presse italienne annonce un départ de l'atta-
quant colombien au Real Madrid. Les deux clubs se-
raient tombés d'accord pour un prêt payant de 20
millions d'euros avec une option d'achat obli-
gatoire. Selon le média espagnol El Confiden-
cial, El Tigre souhaite absolument rejoindre
la Casa Blanca et il aurait déjà refusé les
propositions de la Juventus Turin et du Milan
AC. Pour faciliter un transfert, le buteur mo-
négasque serait même prêt à réduire son sa-
laire de moitié.
Illarramendi prêté
à l'Athletic ?
Tout juste auréolé d'une qualifica-
tion pour la phase de poules de la
Ligue des champions après avoir
écarté le SSC Naples en tour de
barrage, l'Athletic Bilbao serait
décidé à se renforcer avant la fin
du mercato estival. Ainsi, à en
croire la presse espagnole, la for-
mation basque aurait contacté le
Real Madrid pour obtenir le prêt d'Asier Il-
larramendi. Le milieu de terrain de la Maison
Blanche formé à la Real Sociedad avait débarqué
l'été dernier du côté de Santiago-Bernabéu, et n'a
pas réussi à s'y imposer aux yeux de Carlo Ance-
lotti. A 24 ans, il dispose encore d'un contrat cou-
rant jusqu'en juin 2019 chez les Merengues.
Le CENAFE n'accepte pas la
méthode du Real
Pourtant, le Real Madrid avait pris les précautions néces-
saires en pratiquant le principe du prête-nom, comme cela se
fait souvent, et son assistant Santiago Sanchez était inscrit
comme entraîneur principal sur la feuille de match. C'est d'ail-
leurs également le cas sur le site officiel de la Casa Blanca.
«Sauf que cette répartition des fonctions est fausse. Ce n'est
que pour l'administratif ça. On l'a bien vu sur les images du
match», a indiqué Galán. Reste désormais à connaître les suites
de cette affaire pour Zidane. Une suspension de six mois est
même évoquée par Galán. «Je suis convaincu que si ces faits
s'appliquaient à une équipe modeste et un entraîneur sans pedi-
gree, on leur serait tombés dessus dès le début de la présaison. La
Fédération serait même peut-être intervenue», a-t-il ajouté. Af-
faire à suivre…
Une plainte
surprenante contre Zidane !
Les débuts de Zinedine Zidane comme entraîneur ne
sont pas de tout repos. Après une défaite face à l'Atlético
de Madrid B pour son premier match sur le banc de la
Castilla, Zizou fait l'objet d'une plainte déposée en Es-
pagne par le CENAFE (Centre national de formation des
entraîneurs) ! Ce dernier considère que le Français n'a
pas les diplômes requis pour exercer en tant qu'entraî-
neur principal de la réserve madrilène. Si Zidane a bien
suivi une formation sur la gestion des organisations
sportives via le CDES de Limoges, son diplôme d'en-
traîneur de niveau 2 ne lui permet d'officier comme
entraîneur principal qu'au niveau régional ou
comme assistant au plus haut niveau. «C'est
comme cela, une équipe qui joue à ce niveau
ne peut être entraînée par quelqu'un qui n'a pas été formé et n'a pas
les diplômes requis. C'est l'article 155.1 du règlement de la Fédéra-
tion», a déclaré le représentant du CENAFE, Miguel Galán, au
quotidien Marca.
Le père de Di Maria fracasse le club
Alors que son fils vient de rejoindre Manchester United, le père d’An-
gel Di Maria a profité d’une invitation à la radio espagnole Cadena
Cope pour vivement critiquer le Real Madrid. «Le Real n’a jamais tenu
ses engagements contractuels avec Angel, affirme-t-il. Il a gagné cinq
ou six titres avec le club, ils n’ont jamais tenu les engagements initia-
lement convenus. Je lis tout et n’importe quoi mais je peux vous dire
qu’ils n’ont jamais offert 6 millions (NDLR : salaire annuel).» Néan-
moins, pour lui, l’essentiel est désormais que l’international argentin
trouve son bonheur du côté de l’Angleterre. «Ángel est maintenant
heureux à Manchester United, le club le traite bien. Aussi, il est finan-
cièrement bien plus à l’aise par rapport à ce que lui proposait le Real
Madrid. Le Real Madrid a perdu un joueur clé capable de changer un
match, un créateur capable de gagner un match tout seul.»
FC Barcelone
Valdés attendu
dans «un grand
club avant Noël»
Libre depuis son départ de Barcelone, et
passé tout proche de signer en faveur de l'AS
Monaco, Victor Valdés devrait s'engager pro-
chainement avec une équipe. Son agent Gino
Carvajal a expliqué qu'il allait signer avant
Noël. Invité à s'exprimer sur l'avenir de Val-
dés, son agent Gino Carvajal a toutefois
fait part de son optimisme concernant la
situation de l'Espagnol. «Il peut signer à
n'importe quel moment, et je suis sûr
que nous verrons Valdés dans une
grande équipe avant Noël», a-t-il dé-
claré dans l'émission El Larguero, dif-
fusée sur la Cadena Ser et repris par Sport.
Bayern Munich
Shaqiri pourrait être
prêté au Spartak Moscou
Selon le quotidien russe Sovsport, Xherdan Shaqiri devrait être
prêté au Spartak Moscou. Barré par Ribéry sur l’aile gauche, le
Suisse se cherche un nouveau point d’attache. En 73 apparitions
sous le maillot bavarois, le natif de Zegra (ex-Yougoslavie) a inscrit
16 réalisations. Ces dernières semaines, son nom a notamment été
associé à l’AS Monaco.
Quand Carragher se moque
de Manchester United
Ancienne gloire de Liverpool, Jamie Carra-
gher est aujourd’hui consultant pour la télévi-
sion britannique. L’ancien défenseur s’est
récemment fait remarquer en lançant une pe-
tite pique à Manchester United, notamment
après la défaite contre MK Dons (4-0), un
club de troisième division. Ainsi sur Twitter,
lorsqu’on lui demande de raconter une
blague, Carragher répond : «Man United ?»
Xabi Alonso
explique les
raisons de son
départ
Le Real Madrid a confirmé avoir
trouvé un accord avec le Bayern Mu-
nich pour le transfert de Xabi Alonso,
qui s'est également exprimé en confé-
rence de presse. Le joueur, lui-même,
a tenu une conférence de presse pour
annoncer les raisons qui le poussent à
quitter le navire. «Je voulais être
honnête avec moi-même et avec le
Real Madrid. Vous devez savoir quand
dire au revoir. Je tiens à remercier le
président, mes entraîneurs, mes par-
tenaires, les fans, et l'ensemble des
employés au club. Le Real Madrid
n'a jamais voulu que je parte.
C'était ma demande. Je n'ai
pas été influencé par la
presse, je pars parce que
j'ai besoin d'autres moti-
vations après avoir
remporté la Décima. Le
Real Madrid, c'est le
club le plus important
dans le monde (...).
Ces derniers jours,
j'ai parlé à Pep
Guardiola, je veux
continuer à appren-
dre le beau football.
L'option Bayern
était la plus at-
trayante. Le Bayern
va se battre pour
tout, comme le Real
Madrid. Je me vois,
pour le moment, com-
mencer à travailler pour
eux. Retourner en Angleterre ?
Non, je voulais garder les bons sou-
venirs de Liverpool.»
L
i
v
e
r
p
o
o
l
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA
¥Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Tarek Bouchikhi,
Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez lʼANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150
Contact@lebuteur.com
c'esI t
Qui
C h a r a d e
D é o d o r a n t
D e q u i S ʼ a g i t - i l ?
B i l l G a t e s
Q u i c ʼ e s t ?
G e n è v e
M é l i - M é l o
C a s s e r o l e e t m a r m i t e
Q u i a d i t ?
V o l t a i r e
E n i g m e
L e m o t « e t »
D e v i n e t t e
Q u ' e l l e s o i t f e r m é e .
L ʼ i n t r u s
H e n r i M a i l l o t : L e s e u l q u i a
c o m b a t t u l a F r a n c e d u r a n t
l a r é v o l u t i o n a l g é r i e n n e
Q C M
c - L e s o i s e a u x
]our-là
Ce
S u d o k u
Débusquez 2 ustensiles de cuisine
dont les noms ont été mélangés :
éli
élo M
1800 Première révolte d'esclaves aux États-Unis menée par Ga-
briel Prosser.
1933 Création de la compagnie aérienne Air France
1943 Le gouvernement des États-Unis déclare que les preuves de
l'existence d'exécution dans des chambres à gaz sont insuffi-
santes
1993 Inauguration de la mosquée Hassan II à Casablanca.
MI CASTEROSEMARLE
SS oo ll uu tt ii oo nn dd ee ss jj ee uu xx ……
Sudoku
Réagissez à cette page par e-mail :
jeux-sante@lebuteur.com
Victor Hugo
Honoré de Balzac
La gboIo du ]our
Devinette
Le-Saviez-Vous ?
Mots fléchés
S
A
V
O
I
R
I
n
u
t
i
l
e
Que faut-il pour
ouvrir une porte ?
Qui a dit ?
«Quiconque est soupçon-
neux invite à le trahir»
QCM
Pour quels animaux
se passionnent un
ornithologue ?
Pourquoi le gel coiffant
«fixe» les cheveux ?
Le gel coiffant fixe les cheveux en raison
d'une simple réaction chimique : l'évaporation.
De façon générale, les gels coiffants sont ma-
joritairement composés d'eau et d'alcool et
d'autres molécules chimiques collantes.
Lorsque le gel sort du flacon, l'eau et l'alcool
permette d'avoir un produit semi liquide qui
s'applique sur les cheveux, et plus particulière-
ment sur les écailles des cheveux. Après
quelques minutes, l'alcool et l'eau se sont éva-
porés, ne restent plus que les composants col-
lants (ainsi que les autres produits secs). Les
écailles des cheveux sont alors collés les unes
aux autres, rendant le mouvement du cheveux
plus difficile, allant même jusqu'à coller les
cheveux entre-eux : la coiffure est fixée. Un
brossage permettra d'éliminer une grande par-
tie des produits secs, un lavage au sham-
pooing viendra à bout de tous les produits
secs restant.
C
harade
Q - Un couple assiste à un
concert. Soudain, la dame
donne un coup de coude à
son conjoint et lui dit :
- Devant nous, il y a
quelqu'un qui s'est endormi !
- Je vois, mais ce n'est pas
une raison pour me réveiller.
Q - Un spécialiste des mala-
dies digestives reçoit un pa-
tient qui se tord de
douleurs :
- Docteur, c'est horrible. Je
suis victime de la pollution.
Pour la première fois de ma
vie, j'ai mangé des moules
hier soir, et depuis...
- C'est possible. Mais en les
ouvrant, vous n'avez pas
senti une odeur spéciale ?
demande le médecin.
Et l'homme de répondre :
- En les ouvrant ? Ah ! parce
qu'il fallait
les ouvrir ?
Humour…
Après sa mort,
les cendres de Gene
Roddenberry, le créateur
de la série Star Trek,
furent envoyées dans l'es-
pace pour orbiter
autour de la Terre.
L
’intrus
Henri maillot
Paul Aussares
Raoul Salan
Marcel Bigeard
a- Les dinosaures
b- Les mammifères
c- Les oiseaux
Quelle est la chose dont tous les sages,
peu importe leur religion ou leurs idées
politiques, s'accordent pour dire qu'elle
est entre ciel et terre ?
Enigme
- Dans un jeux de société on doit souvent
lancer mon 1
er
.
- Mon 2
e
est le contraire de bas.
- Mon 3
e
est la première note d'une gamme
musicale.
- Mon 4
e
est quand les élèves se rangent de-
vant leur classe.
- Mon tout est un produit pour la toilette.
La Rome Protestante
Stendhal
Voltaire
22
N° 2750 www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter
la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et
chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.
De qui
s’agit-il ?
Identifiez cette
caricature
C’est un informaticien
La déshydratation est
dangereuse, particuliè-
rement pour les bébés et
les personnes âgées.
Comment reconnaître les
signes d'une déshydratation ?
Quelles sont les situations à
risque ?
La déshydratation : diar-
rhée, fortes chaleurs… et
autres
La déshydratation, c'est tout
simplement un manque d'eau
dans le corps. Elle se produit
quand nous perdons beau-
coup de liquide et que nous
n'absorbons pas assez d'eau
pour compenser.
Les causes peuvent être va-
riées :
G Transpiration importante (cani-
cule, effort physique intensif sous
la chaleur…).
G Diarrhée et vomissements.
G de médicaments diurétiques ou
laxatifs.
G Certaines maladies, comme le
diabète, peuvent aussi entraîner
une déshydratation.
En temps normal, la perte de li-
quides va entraîner une sensation
de soif. La personne affectée va
boire pour compenser, et la dés-
hydratation sera donc très tempo-
raire.
La déshydratation est risquée
pour certaines personnes
Pour les plus fragiles cependant,
les choses ne sont pas aussi sim-
ples. Chez les personnes âgées
par exemple, la sensation de soif
est moins présente et les apports
en eau ne seront donc pas forcé-
ment suffisants.
Quant aux nourrissons, naturelle-
ment ils ne peuvent pas exprimer
la soif de manière claire… Alors
qu'ils sont particulièrement à
risque.
C'est pourquoi il est important de
repérer rapidement les signes de
la déshydratation.
Comment reconnaître
une déshydratation ?
Les premiers signes de déshydra-
tation sont discrets, à part la soif.
On note généralement une agita-
tion, des yeux plus enfoncés, une
sensation de bouche sèche.
La déshydratation grave
présente plus de symptômes :
G Peau sèche et froide, qui
manque de souplesse (un pli se
forme et se maintient quand la
peau est légèrement pincée entre
deux doigts).
G Maux de tête, vertiges, ma-
laises, léthargie.
G Augmentation du rythme car-
diaque.
G Faiblesse ou apathie, ou à l'in-
verse agitation.
Chez les nourrissons, on observe
aussi :
G Des gémissements.
G Un bébé moins réactif, difficile à
réveiller.
G Des cernes sous les yeux.
G Une respiration rapide.
G Une dépression des fontanelles.
Que faire en cas de
déshydratation ?
Si la déshydratation
est modérée, il faut na-
turellement tenter de-
compenser les pertes
de liquide en offrant à
la personne affectée
des liquides qui appor-
teront à la fois l'eau et
les sels minéraux qui
auront été perdus :
G Idéalement, des so-
lutions de réhydrata-
tion vendus en
pharmacie.
G A défaut, de l'eau
éventuellement su-
crée, ou un bouillon de
légumes.
Si le manque d'eau est lié à la cha-
leur, penser aussi à rafraîchir la
personne, éventuellement en lui
donnant un bain.
Cependant, dès les premiers
signes de déshydratation grave, il
est important d'appeler un méde-
cin, voire le Samu.
En effet, une déshydratation peut
dégénérer rapidement, surtout
chez une personne fragile.
Comment prévenir
la déshydratation?
G Boire régulièrement, bien en-
tendu. Pour les personnes âgées,
cela signifie offrir de l'eau ou des
boissons régulièrement, avant que
la sensation de soif n'apparaisse.
Pour les bébés, offrir des biberons
d'eau, ou allaiter plus souvent s'il
est encore nourri au sein.
G Avoir des solutions de réhydra-
tation sous la main, pour pouvoir
réagir rapidement en cas de diar-
rhée ou de vomissements.
G Surveiller les personnes à
risque pendant les périodes sensi-
bles (maladies, fortes chaleurs, in-
toxications alimentaires, etc.).
23
N° 2750
www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50
■ Urgences médicales : 115
■ Protection civile : (021) 71.14.14
■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73
■ Gendarmerie : (021) 76.41.97
■ Centre antipoison : (021) 97.98.98
■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81
■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52
■ Service des eaux : (021) 67.50.30
■ Personnes en difficulté
ou en détresse : N° Vert : 15-27
Le proverbe du jour
News News
5anIé 5anIé
«Que celui qui n'a pas
traversé ne se moque pas de
celui qui s'est noyé»
8 aliments énergisants pour une journée productive
La prochaine fois que vous vous traînez les pattes, laissez faire le café et prenez un
des aliments sains suivants pour doper votre énergie de façon naturelle.
L’OMS met en garde contre
les cigarettes électroniques
11:30 A la vie, à la
mode
12:00 Questions pour
un champion
12:30 Journal (RTBF)
13:00 Les hauts et les
bas de Sophie Paquin
13:50 Les hauts et les
bas de Sophie Paquin
14:35 Nougaro : à
tombeau ouvert et à
guichets fermés
16:00 Les jardins de
Floride
17:00 64', le monde
en français, 1re partie
17:20 Terriennes
17:30 64', le monde
en français, 2e partie
17:50 L'invité
18:00 64', l'essentiel
18:05 C'était mieux
avant ?
19:00 Curieux Bégin
19:30 Journal (France
2)
19:55 Frères d'armes
20:00 Le grand tour
22:05 Journal (RTS)
22:35 Une cible dans
le dos
00:10 TV5MONDE, le
journal Afrique
11:45 Le 12.45
12:05 13h
grand format
13:00 Les docs
du samedi
14:30 Nouveau
look pour une
nouvelle vie
15:45 Nouveau
look pour une
nouvelle vie
17:00 Cousu
main
18:45 Le 19.45
19:10 Scènes
de ménages
19:50 FBI : duo
très spécial
20:40 FBI : duo
très spécial
21:35 FBI : duo
très spécial
22:30 FBI : duo
très spécial
23:20 FBI : duo
très spécial
00:15 FBI : duo
très spécial
01:00 Superna-
tural
01:45 Météo
01:50 M6 Music
11:40 Point route
12:00 Journal
12:30 Secrets
d'histoire
14:15 Un jour, un
destin
15:55 Fort Boyard
17:50 Mot de
passe
18:20 Mot de
passe
19:00 Journal
19:40 Parents
mode d'emploi
19:42 Jeux Eques-
tres Mondiaux
19:45 Fort Boyard
21:50 On n'est pas
couché
00:25 Carnet de
voyage d'Envoyé
spécial
02:05 Dans le se-
cret de...
03:00 Voyage au
bout du monde
03:55 Badjaos ou
les gitans de la mer
11:00 Les douze
coups de midi
11:48 Trafic info
11:50 L'affiche du
jour
12:00 Journal
12:20 Reportages
14:15 Ghost Whispe-
rer
15:05 Ghost Whispe-
rer
15:55 Ghost Whispe-
rer
16:55 Tous ensemble
17:45 50mn Inside
18:50 Petits plats en
équilibre été
19:00 Journal
19:30 Du côté de
chez vous
19:33 Tirage du Loto
19:35 Trafic info
19:40 Nos chers voi-
sins
19:55 The Voice Kids
22:20 New York
Unité Spéciale
23:05 New York
Unité Spéciale
23:50 New York po-
lice judiciaire
Horaires des prières
Prévisions météo pour Alger et ses environs
5amedl
Matin : 22 C
A-M : 32° C
Vent : 11 km/h
Direction : N.
Dlmancbe
Matin : 22 C
A-M : 32° C
Vent : 11 km/h
Direction : N.
5amedl
Dohr : 12h48
Asr : 16h28
Maghreb : 19h23
Icha : 20h45
Dlmancbe
Fedjr : 04h47
Chourouk : 06h19
Selon lʼOMS, « rien ne prouve que fumer
des cigarettes électroniques nʼest pas dan-
gereux pour la santé. Le manque de recul
empêche de savoir si lʼinhalation est réelle-
ment toxique pour les fumeurs. Mais elles
ne sont pas uniquement composées de va-
peurs dʼeau comme veulent bien le faire
croire certains professionnels du marke-
ting. On ne peut donc pas, à ce jour, éva-
luer la toxicité de lʼe-cigarette ».
Chez les adolescents, les femmes en-
ceintes, les femmes en âge de procréer et
les fœtus en revanche la science com-
mence à y voir plus clair. « A terme, la toxi-
cité de lʼe-cigarette, décuplée auprès des
plus vulnérables, affecte notamment le dé-
veloppement du cerveau. » Rendre la ciga-
rette électronique moins attractive relève
donc de lʼurgence. Raison pour laquelle
lʼagence onusienne recommande :
- Lʼinterdiction de la vente aux mineurs
afin de protéger les jeunes dʼune entrée
dans le tabagisme ;
- Lʼinterdiction de vapoter dans les lieux
publics fermés pour réduire le contact avec
les vapeurs dans les lieux confinés.
Grignoter un carré de chocolat noir en
dessert après votre lunch est bon pour
votre santé. Le chocolat contient de la
théobromine, un stimulant naturel sem-
blable à la caféine, qui stimule votre
énergie et votre humeur.
Faire partir la mousse d’une éponge
Lorsqu’on fait la vaisselle à la
main, il arrive que l’on mette trop de li-
quide à vaisselle sur l’éponge et on
n’en peut plus de rincer cette dernière.
Pour stopper cet effet de façon radicale,
il suffit de prendre un savon (peu im-
porte son origine) et de le passer sur
l’éponge. La mousse s’arrête net.
sIuce
A
4 dhou al-qi'da 1435
Le blffre du ]our
C
C'est une situation bien plus étonnante que viennent de rapporter
des médias américains : à New York aux États-Unis, une colonie
d'abeilles vient d'être découverte dans... le plafond d'un apparte-
ment.
Pour Frieda Turkmenilli, résidente des lieux, ça a été une vraie sur-
prise. Si la New-yorkaise avait bien aperçu quelques abeilles vole-
ter près de ses fenêtres, elle ne s'était pas doutée de ce qui se
tramait dans son dos. Car dans son plafond, ce sont des milliers
d'insectes qui avaient élu domicile pour concevoir une véritable co-
lonie. "Comment sont-elles arrivées là ? D'où venaient-elle ? J'étais
choquée", a t-elle confié à ABC 7 News.
Ce sont les voisins de cette femme qui ont alerté Mike Candan, le
gérant de l'immeuble situé dans le Queens, lorsqu'ils ont commencé
à être dérangés par les abeilles. Selon eux, il y en avait de plus en
plus et celles-ci semblaient rester à l'intérieur. Suite aux appels
des locataires, le gérant a
contacté deux apiculteurs
professionnels : Anthony
Planakis et Larry Stone, ha-
bitués à ce genre de tra-
vail.Les deux sont venus
avec une caméra thermique
afin de localiser la chaleur
émise par les abeilles et de
déterminer d'où elles prove-
naient. Et ils n'ont pas mis longtemps à découvrir leur cachette :
une cavité située dans le plafond. Mais les professionnels ne s'at-
tendaient pas à en trouver autant car ce n'est pas un simple nid sur
lequel ils ont mis la main, c'est sur une colonie entière de plus de 50
000 abeilles, et travailleuses avec cela.
50 000 abeilles retrouvées cachées dans le plafond d'un appartement de New York
50 000
ACTUFL
Un mouton retrouvé avec
20 kg de laine sur le dos
En Australie, dans l'Etat de
Tasmanie, deux fermiers
ont trouvé un mouton qui
n'a manifestement pas
été tondu depuis très
longtemps. Ils espèrent
prouver qu'il s'agit du
mouton avec le plus de
laine au monde, d'après
la chaîne ABC (en an-
glais). L'animal, retrouvé
près de leur propriété,
est recouvert de laine
jusqu'aux yeux. Il aurait
errer pendant plusieurs
années. La bête a été bap-
tisée Shaun, après son appa-
rition à la télévision australienne. A sa première pesée, le
mouton transportait quelque 20 kg de laine sur le dos. "Ce
mouton est le plus lourd que je n'ai jamais soulevé", s'ex-
clame l'un des fermiers avant la tonte. "Je ne pouvais pas le
croire, je n'arrivais pas à croire qu'un mouton pouvait avoir
autant de laine", dit-il.
En Angleterre, les grands patrons gagnent
143 fois plus que leurs employés
Les dirigeants des entre-
prises cotées à l'indice
vedette de la Bourse de
Londres gagnent en
moyenne 143 fois plus
que leurs employés,
d'après une étude pu-
bliée lundi 18 août par
une association tra-
quant les écarts de ré-
munération. "Ces
données montrent la
hausse incroyable des rémunérations des dirigeants par
comparaison avec la plupart des travailleurs britanniques de-
puis trois décennies", souligne le think-tank "High Pay Cen-
tre" en diffusant ce rapport. En 1998, l'écart de rémunération
n'était "que" de 1 à 47, ajoute cette association indépendante.
Pour parvenir à ce résultat, elle a comparé, pour chaque en-
treprise cotée à l'indice FTSE-100, la rémunération totale dé-
clarée du directeur général (éléments variables compris) avec
le salaire moyen des employés de la société. Le directeur gé-
néral du groupe de restauration collective Compass, Richard
Cousins, a ainsi gagné en 2013 quelque 5,5 millions de livres
(6,85 millions d'euros), soit 418 fois le salaire moyen d'un em-
ployé du groupe. Celui du brasseur SABMiller, Alan Clark, a
encaissé 6,5 millions de livres (8,1 millions d'euros), 360 fois
la paye moyenne d'un salarié sous sa responsabilité.
Pamela Anderson décide
de garde Rick Salomon
Le 6 octobre 2007, Pamela An-
derson avait dit « oui » à Rick
Salomon avant de demander
(et d'obtenir) l'annulation de
son union en 2008. Quelques
mois de mariage avaient suffi à
la belle blonde pour savoir que
Rick n'était pas un homme
pour elle. Pourtant, en janvier
dernier (soit 6 ans plus tard),
l'ex star d'Alerte A Malibu a ré-
épousé son ex-mari lors d'une
cérémonie intime et secrète. Mais
à peine 6 mois plus tard, la star avait demandé le divorce à nouveau.
Comme quoi il ne faut jamais forcer le destin.
Oui mais voilà, à peine deux semaines après le dépôt des papiers
officiels du divorce, Pamela et Rick ont été aperçus en vacances en
Sardaigne échangeant baisers, caresses et regards amoureux. Ma-
nière singulière de se dire adieu ou bien retour de flamme ?
Il s'avère qu'il s'agit bien d'un retour de flamme. D'ailleurs après une
petite période d'essai, Pamela a décidé d'annuler la procédure de di-
vorce. C'est le magazine américain People qui le confirme grâce à
un document officiel dans lequel l'actrice demande à la justice de
mettre un terme à la procédure.
Peogle
QuesIlon
Chocolat noir
L’homme a plus de poils que la femme
Demain : Rôtie de blé entier
DESHYDRATATION : COMMENT RECONNAITRE
LES SIGNES D'ALERTE ?
La femme possède autant de poils que l’homme, mais
les siens sont plus fins et moins pigmentés. Ils sont sou-
vent présents sous la forme d’un léger duvet peu visible, alors que
l’homme possède plus de poils «terminaux» (poils longs, épais et
pigmentés). La femme et l’homme ont 5 millions de follicules pileux
(structures de la peau qui produisent les poils et les cheveux) répar-
tis sur le corps entier, en incluant le cuir chevelu.
R Re ec ce et tt te e
Crème au chocolat noir
des gourmets impatients
Q 250 g de cho-
colat noir à
70 % de cacao
Q 20 cl de crème
liquide entière
Q 40 cl d’eau
(oui, de l’eau
tout simplement)
Q 50 g de poudre
à flan parfum
vanille
Q 1/2 cuillère à
café d’extrait de
café
I Râpez le cho-
colat.
I Portez l’eau,
la crème et l’ex-
trait de café à
ébullition. Hors
du feu, ajoutez
la poudre à flan,
remuez pour
bien homogénéi-
ser. Remettez 1
minute sur feu
moyen pour faire
épaissir un peu
la préparation.
I Retirez du feu
et ajoutez le
chocolat râpé.
Remuer pour
que le chocolat
fonde rapide-
ment. Lorsque la
crème est bien
lisse, versez
dans des rame-
quins indivi-
duels.
I Laissez refroi-
dir à tempéra-
ture ambiante
puis glissez au
frais (en tout, il
faut que la pré-
paration repose
environ 2h pour
être prête à la
dégustation).
Faux !

PUBLICITÉ
N° 2750
www.lebuteur.com
Samedi 30 août 2014
A
n
e
p

:

1
4
3
3
6
8

/

L
e

B
u
t
e
u
r

d
u

3
0
/
0
8
/
2
0
1
4

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful