La psychologie clinique

La psychologie clinique est la science de la conduite humaine, aussi fondée principalement sur bien normaux envisagent l’expression que la de l’observation et l’analyse approfondie de cas individuels, pathologique. Lagache psychologie et Favez-boutonnier clinique comme

la « tendance humaniste et totalisante », adaptée ou inadaptée, normale ou pathologique. La méthode clinique vise l’interprétation compréhensive des conduites d’un sujet, dont elle établit « le sens, la structure, la genèse ». Elle se présente comme l’étude approfondie, exhaustive, l’observation intensive, l’exploration

« l’investigation systématique et aussi complète que possible de cas individuels ». L’approche clinique se propose l’étude d’ «un être humain concret et complet », de « l’individu complet et concret », envisagé tant dans sa « singularité » que dans son « drame ». « Psychologie concrète », elle envisage « l’homme en conflit…l’homme total en situation », c’est –à-dire « une personnalité aux prise avec certain entourage… Un problème mal résolu, une situation-problème ». Cet examen vise à rapporter « l’histoire conditions d’un cas » à et l’ensemble de ses conditions (Hérédité, maturation, physiologiques pathologiques histoire de vie)

=toute l’évolution de la personnalité

Définitions
• Favez- boutonnier : l’étude d’une personnalité singulière dans la totalité de sa situation et de son évolution .Elle insiste sur l’importance du thème de l’intersubjectivité, elle préfère la conception de « clinique à mains nues » c’est-àdire il s’agit de l’approche contrôlée de l’homme par l’homme dans une situation réciproque. • Anzieu : lui, s’est intéressé aux relations entre la psychologie clinique et la psychanalyse ; il met l’accent sur le double aspect adaptatif et interrelationnel (la référence psychanalytique en psychologie clinique

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful