L’Herne

Les Cahiers de l’Herne paraissent sous la direction de Laurence Tacou

Chomsky

Ce Cahier a été dirigé par Jean Bricmont et Julie Franck

Ouvrage publié avec le soutien du Fonds National Suisse

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Couverture : © photographie de Christopher Felver/Corbis

© Noam Chomsky pour ses textes, 1980, 1981, 1983, 2004, 2005 et 2006

© Éditions de l’Herne, 2007 22, rue Mazarine 75006 Paris lherne@wanadoo.fr ISBN : 978-2-85197-145-6

Sommaire

Introduction
11 25 32 Jean Bricmont et Julie Franck Chomsky, la France, la raison et le pouvoir Noam Chomsky et David Barsamian Fragments autobiographiques (entretien) Noam Chomsky et Jean Bricmont Sur la nature humaine, le changement social et la science (entretien)

I
61 78 94 120 129 147 158 169

Théorie linguistique et processus langagiers
Cedric Boeckx et Norbert Hornstein Les différents objectifs de la linguistique théorique Tanya Reinhart Les structures mentales et la langue : la théorie du langage de Chomsky Jean-Yves Pollock La grammaire générative et le programme minimaliste Marc-Ariel Friedemann et Tal Siloni Savoir inné et variation linguistique Gennaro Chierchia Langage, Pensée et Réalité à la suite de Chomsky Luigi Rizzi L’acquisition de la langue et la faculté de langage Celia Jakubowicz Grammaire Universelle et Trouble Spécifique du langage Yosef Grodzinsky La syntaxe générative dans le cerveau
5

II
181 188 197 202 215

Sciences cognitives et philosophie de l’esprit
Charles R. Gallistel L’apprentissage de matières distinctes exige des organes distincts Stanislas Dehaene, Véronique Izard, Cathy Lemer et Pierre Pica Quels sont les liens entre arithmétique et langage ? Une étude en Amazonie Elizabeth Spelke Innéisme, liberté et langage Pierre Jacob La portée et les limites du naturalisme de Chomsky Noam Chomsky Problèmes et mystères dans l’étude du langage humain

III
219 227 233 244 259 264

Chomsky et l’intelligentsia
Noam Chomsky « Réponses à mes détracteurs parisiens... » (entretien) Noam Chomsky Les médias : une analyse institutionnelle Serge Halimi et Arnaud Rindel La conspiration Pierre Guerlain Chomsky et l’université Normand Baillargeon Pratique de l’autodéfense intellectuelle à l’université Frédéric Delorca Chomsky et Bourdieu : une rencontre manquée

IV
271 281 284 287

La liberté d’expression
Jean Bricmont Chomsky, Faurisson et Vidal-Naquet Noam Chomsky Quelques commentaires élémentaires sur le droit à la liberté d’expression Noam Chomsky Il a le droit de le dire Annexes – La pétition initiale signée par Chomsky – La loi Gayssot – La pétition des 19 historiens contre la loi Gayssot

6

290

Pierre Vidal-Naquet De Faurisson et de Chomsky

V
297 308 310 315 322 329 340 346

Politique : théorie et pratique
Noam Chomsky et Michel Foucault De la nature humaine. Justice contre pouvoir (entretien) Noam Chomsky Les raisons de mon engagement politique Noam Chomsky Ce que nous savons sur l’universalité du langage et des droits Larry Portis Chomsky l’inclassable. De la résistance au pragmatisme libertaire en France Noam Chomsky Sur la mort d’Arafat Ur Shlonsky Israël et le sionisme Jean Ziegler Les armes de la lutte Susan George Témoignage

349 352 355

Biographie Bibliographie Biographie des contributeurs

7

Introduction

Chomsky, la France, la raison et le pouvoir
Jean Bricmont et Julie Franck
« Quand j’ai commencé à lire Chomsky, je me suis dit que son déploiement d’arguments, leur quantité, leur implacabilité, étaient un peu, comment dire, insensés. Un quart des arguments qu’il avait amassés auraient suffi à me convaincre. J’avais l’habitude de me demander pourquoi il devait travailler tant. Mais maintenant je comprends que l’amplitude et l’intensité du travail de Chomsky sont un baromètre de l’amplitude, de l’étendue et de l’implacabilité de la machine de propagande à laquelle il fait face. » Arundhati Roy 1

Noam Chomsky est probablement l’intellectuel contemporain à la fois le plus célèbre dans le monde et le moins connu en France. Sa réputation internationale tient à son intense travail d’analyse et d’information politique, et à la révolution qu’il a initiée en sciences cognitives par ses travaux fondateurs en linguistique générative. Son manque de reconnaissance en France tient au fait qu’il est insituable sur l’échiquier, pourtant relativement vaste, de la pensée française et qu’il faut par conséquent faire l’effort de sortir de toutes les catégories habituelles pour le comprendre. Chomsky n’est pas et n’a jamais été communiste, trotskyste, maoïste, tiers-mondiste, ou même marxiste en un sens un peu strict du terme, ni libéral au sens de quelqu’un comme Aron ou comme Revel. Il n’est proche ni de Bergson, ni de Sartre, ni de Foucault, ni d’Althusser, ni de Deleuze, ni de Lacan, ni de Bourdieu, et il n’est pas inspiré par Nietzsche, Freud ou Heidegger. Il n’est pas structuraliste, n’a aucune sympathie pour les « nouveaux philosophes » ou pour le postmodernisme. Il n’est même pas vraiment proche de la plupart des courants anarchistes français. Chomsky est trop original pour faire partie d’une « école », mais si on veut lui trouver des « racines », on les trouvera dans des courants intellectuels à peu près aussi méconnus en France aujourd’hui que Chomsky lui-même : la linguistique cartésienne, Hume, le matérialisme des Lumières, la pensée de Humboldt, celle de Russell et des positivistes logiques, des anarchistes comme Kropotkine, Abad de Santillan ou Rocker, ainsi que le courant marxiste anti-léniniste des « conseils ouvriers » (Korsch, Mattick, Pannekoek). Notre objectif dans ce Cahier est de présenter une vision d’ensemble de la pensée de Chomsky au public français, et de rendre hommage à l’importance de son œuvre en illustrant certaines de ses multiples répercussions dans des domaines aussi variés que la linguistique théorique, l’étude du développement normal et pathologique du langage, la philosophie de l’esprit et les neurosciences cognitives, l’analyse de l’idéologie et du pouvoir, des médias et de la politique étrangère des États-Unis, la liberté d’expression, l’éducation, l’éthique et l’action politique. Une trentaine d’auteurs internationaux issus de disciplines différentes ont contribué à élaborer ce recueil qui reflète l’impact gigantesque du travail de Chomsky à travers le monde, et à travers les thématiques. Dans cette introduction, nous procurons au lecteur un canevas pour la compréhension de la pensée de Chomsky. Les principaux axes de son travail scientifique et politique sont esquissés, et le lecteur est renvoyé aux différents chapitres du Cahier pour y trouver une présentation détaillée et argumentée. L’objectif ici n’est pas de justifier ou de cautionner les idées de Chomsky, mais d’en fournir une grille de lecture, en soulignant ce qui fait leur originalité, et ce qui les rend si difficiles à accepter en France. 11