DOSSIER CLINIQUE

EVALUATION DE L'EFFICACITE D’UN COSMETIQUE AMELIORANT, L’HYDRATATION DES
LEVRES, LE VOLUME DES LEVRES ET LE CONTOUR DES LEVRES :

 TEST D’EFFICACITE
 CONCLUSION ET INTERET COSMETIQUE
 ATTESTATION FABRICANT

REFERENCE du PRODUIT :
MAGIC – LIP (Institut Claude Bell)
REFERENCE DE L’ACTIF :
MAXI – LIP (SEDERMA)








Fabriquant
B2C
BP 617 - 59061 ROUBAIX Cedex 01



Actifs SEDERMA
29 rue du chemin vert
78610 LE PERRAY EN YVELINES





PLAN








1. INTRODUCTION

2. TESTS D’EFFICACITE

2.1. Etude in vitro sur fibroblastes
2.1.1. Stimulation de synthèse du collagène
2.1.2. Stimulation de synthèse des Glycosaminoglycannes (GAG)

2.2. Etude Clinique d’objectivation des effets
 Examens cliniques effectués par un Dermatologue
 Auto-évaluation
 Mesures morphométriques tridimensionnelles
 Macrophotographies


3. CONCLUSION ET INTERET COSMETIQUE

BIBLIOGRAPHIE

4. ATTESTATION FABRICANT
1/17



1. INTRODUCTION



Les lèvres véhiculent la parole, reflètent l’humeur, évoquent la séduction.
Elles ont été depuis la nuit des temps, au même titre que les yeux, support
de toutes les fantaisies de maquillage ; elles sont ensuite devenues objet de
mode : l’habillage des lèvres n’est-il pas aujourd’hui la touche finale d’un
style vestimentaire ?
Les grands couturiers ne s’y sont pas trompés et ont été le premier à faire du
bâton de rouge à lèvre l’incontournable accessoire de l’élégance et de la
séduction.


Les lèvres, élément mobile et clé de voûte d’un « style » affiché par le
visage, sont aujourd’hui plus que jamais « médiatisées » et doivent suivre les
tendances : une peau saine et équilibrée se décline en lèvres bien hydratées
et bien ourlées.


Cependant, vent, froid, soleil et à l’occasion certains pigments de rouges à
lèvres, ne sont pas dénués d’effet desséchant (KAJI, 1992) et contribuent à
l’agression et à la détérioration de la qualité des lèvres.


Il devient donc nécessaire d’accompagner la cosmétique de parure d’une
cosmétique de soin, d’une cosmétique correctrice : cet axe est très peu
développé actuellement et seul les sticks labiaux du marché sont élaborés
pour adoucir et prévenir le dessèchement des lèvres.
2/17




Dans ce but, le laboratoire SEDERMA a développé un actif cosmétique
apte à restaurer de manière efficace les déficiences labiales de
kératinisation (desquamation), et se présentant comme un soin
restructurant pour améliorer visiblement le volume et le contour des
lèvres.




Qu’est-ce que la lèvre en fait ?


Les anatomistes et physiologistes qui se sont intéressés à la muqueuse
buccale ont considéré les lèvres comme la partie extériorisée de cette
muqueuse : la lèvre n’existe pas entant que structure isolée, elle est
considérée comme une transition entre la muqueuse buccale et la peau.
C’est pourquoi il est très difficile de trouver des informations précises sur la
structure et l’anatomie des lèvres.


Elles sont généralement décrites comme constituées d’un épiderme avec
une couche cornée extrêmement réduite, donc sans une barrière protectrice
efficace limitant la déshydratation.
Les lèvres sont dépourvues de glandes sudoripares et sébacées, ce qui
implique aussi une plus grande fragilité au dessèchement.
La faible épaisseur de l’épiderme laisse voir le derme sous-jacent, fortement
vascularisé, qui donne sa couleur aux lèvres.
3/17

L’hydratation et le volume des lèvres


Par extrapolation de ce qui est bien connu pour la peau, on sait que
l’hydratation est très dépendante de la qualité de la matrice extra-cellulaire.
Un réseau de macromolécules hydratées, les glycosaminoglycannes, dont
l’acide hyaluronique (gel rétenteur d’eau) principalement, contribue à la
turgescence et à la visco-élasticité du derme.
On connaît d’autre part le rôle capital joué par le collagène pour la bonne
architecture tridimensionnelle du tissu conjonctif.

Le tripeptide naturel Gly-His-Lys, a été très étudié par Macquart et son
équipe: MACQUART (1988,1993), SIMEON (1999) et WEGROWSKI (1992);
ses propriétés biologiques de stimulation de néosynthèse de collagène et de
glycosaminoglycannes se sont révélées très intéressantes pour activer ex
vivo sur biopsie humaine le processus de cicatrisation tissulaire consécutif à
une blessure (CAPON, 1998).


Les remarquables propriétés restructurantes et réhydratantes du
tripeptide ont conduits le laboratoire SEDERMA à mettre au point un
nouvel actif de soin pour les lèvres, le MAXI-LIP, dont la cible
cosmétique est la réhydratation, la restructuration avec un effet attendu
sur le volume et le dessin des lèvres.

De manière à stabiliser le peptide et à le rendre compatible avec les
structures lipidiques, il a été couplé à un acide gras, l’acide palmitique, qui lui
confère une meilleure lipophilicité.

Cette forme vectorisée, Pal-Gly-His-Lys (ou Pal-GHK), a ensuite fait l’objet
de tests in vitro et in vivo d’objectivation des effets attendus.

Ces résultats sont présentés dans le chapitre suivant.
4/17

2. TESTS D’EFFICACITE



2.1. Etudes in vitro sur fibroblastes

2.1.1. Stimulation de synthèse du collagène
Des fibroblastes humains sont mis en culture dans un milieu standard auquel
on ajoute de la
3
H-Proline. La Proline radiomarquée présente dans le milieu,
est incorporée dans les protéines synthétisées en cours d’incubation. Cet
acide aminé est particulièrement abondant dans le collagène : en fin
d’expérience le collagène est extrait par précipitations différentielles et
centrifugations. La radioactivité incorporée est quantifiée.


Les cellules sont cultivées 24 heures en présence de Pal-GHK à différentes
concentrations, comparativement à des cellules témoins sans ajout du
peptide.

Tableau1
Incorporation de Proline tritiée en présence de Pal-GHK
A différentes concentrations

Concentration
(µg/l)
Incorporation
3
H
Proline (cpm)
Gain de collagène
(%)
Témoin - 3.289 -
Pal-GHK 58 5.948 +80
290 14.842 +351
580 5.348 +62
2.900 4.996 +51
5.800 3.517 +6

Les résultats montrent qu’en présence de Pal-GHK, les cellules synthétisent
davantage de collagène.
La synthèse est stimulée de manière dose dépendante, et passe par un
maximum : +351%, lorsque l’actif est ajouté à la concentration de 290µg/l.
5/17

2.1.2. Stimulation de synthèse des Glycosaminoglycannes (GAG)
Dans cette étude les fibroblastes humains sont cultivés en présence de Pal-
GHK pendant 48 heures.
La
3
H-Glycosamine est alors ajoutée et l’incubation menée sur 24 heures :
toute néosynthèse de glycoaminoglycannes est identifiée par l’incorporation
du précurseur radioactif.
Un lot de cellules témoins cultivées en absence de l’actif permet de comparer
les niveaux de synthèses obtenus.

Les résultats montent une nette stimulation de la synthèse de nouvelles
molécules de GAG, dont un tiers serait présent sous forme d’acide
hyaluronique.

La figure 1 illustre l’augmentation de l’incorporation de la radioactivité dans
les GAG à différente concentration en Pal - GHK. On atteint jusqu’à 146%
d’augmentation par rapport au niveau de base (témoin non traité, p<0,001) à
la concentration de 5ppm de peptide.
0
5000
10000
15000
20000
25000
30000
Témoin 5ppm 3ppm 1ppm
Concentration en PAL-GHK
Concentration en PAL-GHK


Fig.1 : Néosynthèse de GAG par incorporation de
3
H-glucosamine
en fonction de la concentration du peptide Pal-GHK en ppm
6/17

Des deux études in vitro il ressort que le Pal-GHKL est un activateur de la
synthèse du collagène par les fibroblastes tout en stimulant également la
synthèse d’autres macromolécules du tissu conjonctif en particulier celles
conférant la visco-élasticité : les glycosaminoglycannes.


Ces propriétés biologiques font du Pal-GHK un actif capable de restaurer
l’architecture tridimensionnelle du derme: cohésion, élasticité et turgescence.
Le peptide a été formulé dans un lipstick à 1% et ses effets in vivo, explorés



2.2. Etude Clinique d’objectivation des effets


L’évaluation de l’effet hydratant et restructurant d’un stick ou d’un baume
contenant 1% de l’actif MAXI-LIP a été menée par :

 Examens cliniques effectués par un Dermatologue
 Plis superficiels
 Hydratation
 Auto-évaluation
 Mesures morphométriques
 Macrophotographies


Protocole d’étude
Dix femmes utilisant habituellement des sticks labiaux ou des baumes
présentant des problèmes de sécheresse des lèvres : chéilite de type I
(sécheresse) et type II (début de desquamation) ont été incluse dans une
étude après examen dermatologique.
Ces dix sujets âgés de 22 à 40 ans (moyenne 27+/-6 ans), présentaient des
lèvres fines, de faible volume, second critère d’inclusion à l’étude.
7/17

A J0, après une semaine exempte d’utilisation de tout produit labial, les
volontaires ont appliqué, matin, midi et soir, un stick incolore, contenant 1%
de l’actif MAXI-LIP et ceci pendant 29 jours.
A J30, 12 heures après la dernière application, les volontaires ont été
examinés par le dermatologue et soumis, comme à T0, à une mesure
morphométrique.





Obtention des paramètres de mesure volumétrique tridimensionnelle :

Contention du visage avec mentonnière et appui-tête (système
ophtamologique), en position verticale.
Repos de 5 minutes en ambiance calme pour détente du visage.

Mesures effectuées en stéréophotogrammétrie 3D, (traitement informatique
de l’image numérique après prise simultanée à 2 angles différents) sans
contact cutané.




Résultats


Parfaite tolérance locale sur 29 jours.
Les panélistes n’ont présenté ni intolérance locale ni sensibilisation.
Observance : aucun abandon en cours d’étude.
Traitements des résultats : test statistique de Wilcoxon
8/17

 Evaluation clinique par le Dermatologue


L’appréciation clinique de l’amélioration de la qualité des lèvres a été confiée
à un dermatologue qui après examen minutieux attribue une cotation
qualifiant l’évolution des deux paramètres : plis superficiels et hydratation.


 Plis superficiels de la lèvre :

Cotation 1 = très marqués
Cotation 2 = marqués
Cotation 3 = peu marqués
Cotation 4 = très peu marqués

2
.
2
1
.
8
3
.
1
2
.
5
0 0.5 1 1.5 2 2.5 3 3.5
J30
J0
J30
J0
L
è
v
r
e

i
n
f
é
r
i
e
u
r
e
L
è
v
r
e

s
u
p
é
r
i
e
u
r
e
**p<0.05



Les sujets présentaient à T0 des plis superficiels marqués à très marqués.
En fin d’étude une atténuation de 10,5% est observée pour la lèvre
inférieure ; elle est de 30% pour la lèvre supérieure, conduisant à un état des
plis « peu marqués » avec une forte significativité (p < 0,05).

9/17



 Hydratation :

Cotation 1 = mauvaise
Cotation 2= médiocre
Cotation 3 = moyenne
Cotation 4 = assez bonne
Cotation 5 = bonne

**p<0.05
0 0.5 1 1.5 2 2.5 3 3.5 4
J30
J0
J30
J0
L
è
v
r
e

i
n
f
é
r
i
e
u
r
e
L
è
v
r
e

s
u
p
é
r
i
e
u
r
e
*p=0.05




D’une hydratation mauvaise à médiocre au J0 de l’étude, les lèvres voient
leur hydratation s’améliorer de 53% pour la lèvre inférieur à 60% pour la
lèvre supérieur, les deux observations étant très significatives (p<-0,05).
10/17


 Auto-évaluation

Un questionnaire a été remis aux panélistes.
Nous présentons les résultats sur les critères relatifs à l’étude du
Dermatologue :


 100% ont constaté une amélioration de l’état de leurs lèvres
 60% estiment que la desquamation est modérément (40%) à beaucoup
20% améliorée.
 70% expriment leur satisfaction sur le confort cutané
 70% ont ressenti une sensation effective de protection.
 70% remarquent au toucher une diminution de la rugosité.
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
Série1
100% 70% 70% 70%
Amélioration Confort Protection Douceur


11/17


Augmentation du volume des Lèvres

L’augmentation du volume des lèvres a été mesurée par Toposkin 3D : ce
dispositif de mesure stéréophotogrammétrique consiste à prendre
simultanément deux images du même objet à deux angles différents ; un
logiciel de traitement informatique permet de reconstituer l’image en
tridimension de l’objet et de faire des mesures sans contact cutané.



 Résultats morphométriques

Principe de la mesure :
On définit autour de la lèvre un rectangle délimité par les coins externes
(longueur) et par les ourlets inférieurs et supérieurs (largeurs) des lèvres.
Plus la lèvre est gonflée et plus la surface « S » occupée par les lèvres dans
ce rectangle est grande.







On compare donc les rapports de la surface occupée par les lèvres dans le
rectangle à T0 et T30.
Les données pour 2 sujets (2 et 8) n’ont pu être exploitées (acquisition
aberrante des données).
12/17

Tableau 2
Mesure de l’emprise des lèvres à T0 et après 29 jours d’application
D’un lipstick contenant 1% de l’actif MAXI-LIP

Sujets N0
Emprise des lèvres
à T0
Emprise des lèvres
A T30
Augmentation du
Volume des lèvres
(%)
1 32 46 44
3 49 51 4
4 34 36 6
5 25 67 168
6 28 38 36
7 40 50 25
9 31 31 0
10 53 76 43
Moyenne 37 49 40,7
Ecart type 10 15 P<0,05

La variabilité de l’effet obtenu est celle attendue pour un panel de dix
personnes.
Le volume des lèvres est augmenté pour 7 sujets sur 8, de manière
significative (p< 0,05%) avec amplitude moyenne de 40%.
20
40
60
40.7%
Augmentation du volume
Des lèvres

Images 3 D Toposkin
Pour illustrer les résultats obtenus, nous présentons page suivante les
images obtenues pour quelques sujets

13/17










14/17

3 - CONCLUSION et INTERET COSMETIQUE



Le maquillage est un langage.
Les lèvres participent comme élément central au maquillage :
raffinement et touche finale de l’élégance et de la beauté mais aussi
point d’orgue de la séduction.
Parées, exhibées, si elles sont naturellement belles, oubliées si elles
sont déshydratées et de taille réduite.
Une lèvre bien dessinée, bien hydratée, au volume justement
proportionné est aujourd’hui possible.


L’actif MAXI-LIP est un soin cosmétique spécifique pour les lèvres,
développé à partir d’un tripeptide naturel, Gly-His-Lys, stabilisé et
rendu biodisponible par couplage à un résidu palmitoyl.

Ce peptide naturel a démontré son efficacité dans la restructuration du
tissu conjonctif par stimulation de synthèse du collagène (+350%) et
des glycosaminoglycannes (+146%).

Une étude clinique a été effectuée sur l’actif MAXI-LIP à 1% incorporé
dans un stick labial incolore.
Après 30 jours d’utilisation quotidienne, les résultats suivants ont été
obtenus :

 Amélioration Clinique des lèvres, cotée par un
Dermatologue :
 Hydratation : +50 à +60%
 Diminution des sillons : +10 à +30%

 Amélioration du volume des lèvres, par morphotométrie
3D :
 +40% en moyenne (p<0,05).

15/17




 Auto évaluation
 100% des volontaires observent une amélioration de
l’état de leurs lèvres
 70% des volontaires attestent d’une amélioration du
confort, de la protection, et une diminution de la
rugosité des lèvres.



Après 30 jours d’utilisation, les lèvres sont réhydratées, la
desquamation réduite.

Le volume augmente et le contour des lèvres est mieux
dessiné.

L’actif MAXI-LIP est un soin correcteur et restructurant pour les lèvres
agissant par redensification du tissu conjonctif.



16/17

BLIBLIOGRAPHIE

CAPON et al, 1998
A comparative study of cryogenic lesions in organ cultured human skin and in
reconstituted human skin equivalent.
Cryobiology, 36, p 174

DALEY et al, 1995
Exfoliative cheilitis
J Oral Pathol Med, 24(4), p 177

KAJJI ET al, 1992
Rhodamine B inhibits collagen synthesis by human lip fibroblasts in culture
Toxico Lett, 61 (1) p 81

MACQUART et al, 1988
Stimulation of collagen synthesis by Gly-His-Lys-Cu
2+

FEBS Letter, 238 (2), p 343

MACQUART et al, 1993
In vivo stimulation of connective tissue by tripeptide Gly-His-Lys-Cu
2+

J Clin Invest, 92, nov 93, p 2368

SIMEON et al, 1999
Fibroblast-Cytokine – extracellular Matrix interactions in Wound Repair
Cur Top. Pathol, 93, p 95

WEGROWSKI et al, 1992
Stimulation of GAG synthesis by tripeptide Gly-His-Lys-Cu
2+

Life Science, 51, p 1049








17/17
B2C S.A.R.L
IMPORT-EXPORT - VENTE PAR CORRESPONDANCE
INSTITUT CLAUDE BELL
Fax : 03 20 26 27 28
Tél : 03 20 26 27 48

Roubaix le 12 novembre 2002








Monsieur,



Je soussigné Stéphane CATRYSSE, gérant de la SARL B2C, propriétaire et fabriquant le
soin MAGIC LIP atteste que

- Les formules sont conformes à la législation Européenne,
- MAGIC LIP ne comprend pas de substances ou composants d’origine bovine,
- Les formules ont été déposées aux centres anti-poisons de Paris, Lyon et
Marseille,
- Les allégations avancées sur l'efficacité des produits ont été testées par le
laboratoire SEDERMA
- Sur chaque flacon est indiqué, la composition des produits, le numéro de lot et le
code emballeur.


Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire.

Veuillez recevoir Monsieur mes respectueux salutations.
.

Le GERANT



___________________________________________________________________________
B2C
IMPORT - EXPORT - VENTE PAR CORRESPONDANCE
BP 617
59061 ROUBAIX CEDEX O1

S.A.R.L. au capital de 22 867€ - RCS B 412 480 956 Roubaix Tourcoing - APE 514 S
18/17