You are on page 1of 50

Rhéologie

Georges Cailletaud
Centre des Matériaux
Ecole des Mines de Paris/CNRS
Plan
Plan
1
Essais mécaniques
Structures
Eléments de volume
2
Modèles rhéologiques
Les briques de base
Plasticité
Viscoélasticité
Elastoviscoplasticité
3
Bilan
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 2 / 50
Plan
1
Essais mécaniques
Structures
Eléments de volume
2
Modèles rhéologiques
Les briques de base
Plasticité
Viscoélasticité
Elastoviscoplasticité
3
Bilan
Essais mécaniques Structures
Tests d’un avion civil
www.mts.com
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 4 / 50
Essais mécaniques Structures
Vibration d’une aile
www.mts.com
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 5 / 50
Essais mécaniques Structures
Structures biologiques
www.mts.com
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 6 / 50
Essais mécaniques Structures
Structures biologiques
www.mts.com
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 7 / 50
Essais mécaniques Structures
Alimentaire
www.mts.com
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 8 / 50
Plan
1
Essais mécaniques
Structures
Eléments de volume
2
Modèles rhéologiques
Les briques de base
Plasticité
Viscoélasticité
Elastoviscoplasticité
3
Bilan
Essais mécaniques Eléments de volume
Machines d’essai
www.mts.com
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 10 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Compression du gypse
Doc. Mines Paris-Géosciences
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 11 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Résultat de compression du gypse
Doc. Mines Paris-Géosciences
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 12 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Traction sur fibre
www.mts.com
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 13 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Traction sur alliage métallique
www.mts.com
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 14 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Résultat de traction sur un alliage d’aluminium
Domaine d’élasticité, écoulement plastique
Limite d’élasticité conventionnelle, qui donne 0.2% de déformation résiduelle à la
décharge
0
100
200
300
400
500
600
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04 0.045
s
t
r
e
s
s

(
M
P
a
)
strain (mm/mm)
Tension curve, aluminium alloy
Doc. Mines Paris-CDM, Evry
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 15 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Résultat de traction sur un acier inoxydable
Doc. ONERA-DMSE, Châtillon
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 16 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Pliage
Doc. Mines Paris-CDM, Evry
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 17 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Résultat du pliage : «retour élastique»
Voir le miniprojet
Doc. Mines Paris-CDM, Evry
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 18 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Traction et compression sur un alliage d’aluminium
Essai à déformation imposée symétrique ± 0.3%
A contrainte nulle, il reste une déformation positive
A déformation nulle, la contrainte est devenue négative
-300
-150
0
150
300
-0.003 -0.0015 0 0.0015 0.003
S
t
r
e
s
s
Strain
E=150000,C=70000,D=1000,n=7
VaLoFCoeFS-0
K=400,R0=100
Doc. Mines Paris-CDM, Evry
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 19 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Modèles schématisant les résultats précédents
σ
σ
y
E
0
ε
a. Élastique–parfaitement plastique
ε
0
E
T
E
σ
σ
y
b. Élastique–plastique linéaire
Module élastoplastique, E
T
= dσ/dε.
Le module élastoplastique est nul pour un matériau élastique-
parfaitement plastique, constant pour un matériau élastique-plastique
linéaire ; il sera dépendant de la déformation dans le cas général.
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 20 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Fonctionnement d’un modèle de plasticité instantanée
0 0’
A
B
ε
σ
Décomposition de la déformation, ε = ε
e

p
;
Domaine d’élasticité, défini par une fonction f
Ecrouissage, variables d’écrouissage, A
I
.
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 21 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Résultat de traction sur un acier à haute température
Effet de la viscosité : le niveau de contrainte dépend de la vitesse de sollicitation
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
0 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09 0.1
σ
(MPa)
ε
725

C
˙ ε =2.4 10
−4
s
−1
×
×
×
×
×
×
×
×
×
×
×
×
˙ ε =8.0 10
−5
s
−1
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
˙ ε =1.6 10
−5
s
−1












Doc. Ecole des Mines, Nancy
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 22 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Essai de fluage sur fil étain-plomb
Voir l’exercice
Mines Paris-CDM, Evry
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 23 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Résultat de fluage sur une fonte (1)
0
0.005
0.01
0.015
0.02
0.025
0.03
0 200 400 600 800 1000
ε
p
t (s)
σ=12MPa

σ=16MPa
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
σ=20MPa




















σ=25MPa
×
×
×
×
×
×
×
×
×
Doc. Mines Paris-CDM, Evry
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 24 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Résultat de fluage sur une fonte (2)
1e-08
1e-07
1e-06
1e-05
0.0001
0.001
1 10 100
˙
ε
p
(s
−1
)
σ (MPa)
T=500

C

T=600

C
+
+
+
+
+
+
+
T=700

C





T=800

C
×
×
×
×
×
Doc. Mines Paris-CDM, Evry
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 25 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Schéma en fluage
Fluage primaire, durcissement du matériau
Fluage secondaire, ou stabilisé
˙
ε
p
est une fonction puissance de la contrainte appliquée
Fluage tertiaire, endommagement conduisant à la rutpure
il faut des variables spéciales représentant la perte de résistance
p
ε
I
II
III
t
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 26 / 50
Essais mécaniques Eléments de volume
Schéma en relaxation
Le point représentatif est obtenu comme la somme de la contrainte seuil σ
s
et de
la contrainte visqueuse σ
v
σ
v
p
ε
σ
s
t
σ
σ
E
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 27 / 50
Plan
1
Essais mécaniques
Structures
Eléments de volume
2
Modèles rhéologiques
Les briques de base
Plasticité
Viscoélasticité
Elastoviscoplasticité
3
Bilan
Modèles rhéologiques Les briques de base
Les briques de base pour les modèles de matériau
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 29 / 50
Modèles rhéologiques Les briques de base
Différents types de rhéologies
Plasticité indépendante du temps
ε = ε
e

p

p
= f (...)dσ
Elasto-viscoplasticité
ε = ε
e

p

p
= f (...)dt
Viscoélasticité
F(σ, ˙ σ, ε,
˙
ε) = 0
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 30 / 50
Plan
1
Essais mécaniques
Structures
Eléments de volume
2
Modèles rhéologiques
Les briques de base
Plasticité
Viscoélasticité
Elastoviscoplasticité
3
Bilan
Modèles rhéologiques Plasticité
Plasticité indépendante du temps
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 32 / 50
Modèles rhéologiques Plasticité
Modèle élastique–parfaitement plastique
f (σ) = |σ| −σ
y
- domaine d’élasticité si : f < 0 (
˙
ε =
˙
ε
e
= ˙ σ/E)
- décharge élastique si : f = 0 et
˙
f < 0 (
˙
ε =
˙
ε
e
= ˙ σ/E)
- écoulement plastique si : f = 0 et
˙
f = 0 (
˙
ε =
˙
ε
p
)
f s’appelle fonction de charge,
la condition
˙
f = 0 est la condition de cohérence
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 33 / 50
Modèles rhéologiques Plasticité
Modèle de Prager
f (σ, X) = |σ−X| −σ
y
avec X = Hε
p
Écoulement plastique si on vérifie à la fois f = 0 et
˙
f = 0.
∂f
∂σ
˙ σ+
∂f
∂X
˙
X = 0
signe(σ−X) ˙ σ−signe(σ−X)
˙
X = 0
˙ σ =
˙
X, et :
˙
ε
p
= ˙ σ/H
˙
ε
p
=
E
E +H
˙
ε
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 34 / 50
Modèles rhéologiques Plasticité
Ecriture générale des équations de l’élastoplasticité
uniaxiale
- domaine d’élasticité si
f (σ, A
i
)< 0 (
˙
ε = ˙ σ/E)
- décharge élastique si
f (σ, A
i
)= 0 et
˙
f (σ, A
i
)< 0 (
˙
ε = ˙ σ/E)
- écoulement plastique si
f (σ, A
i
)= 0 et
˙
f (σ, A
i
)= 0 (
˙
ε = ˙ σ/E +
˙
ε
p
)
condition de cohérence :
˙
f (σ, A
i
) = 0
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 35 / 50
Modèles rhéologiques Plasticité
Illustration des deux types d’écrouissage
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 36 / 50
Modèles rhéologiques Plasticité
Modèle d’écrouissage isotrope
dR/dp = H (p, déformation plastique cumulée : ˙ p = |
˙
ε
p
|)
f (σ, R) = |σ| −R−σ
y
Ecoulement plastique ssi f = 0 et
˙
f = 0
∂f
∂σ
˙ σ+
∂f
∂R
˙
R = 0
sign(σ) ˙ σ−
˙
R = 0
˙ σ = sign(σ)
˙
R, and : ˙ p = sign(σ) ˙ σ/H
- Ramberg-Osgood : σ = σ
y
+Kp
m
- Loi exponentielle : σ = σ
u
+ (σ
y
−σ
u
)exp(−bp)
La variable d’état est la déformation plastique cumulée
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 37 / 50
Plan
1
Essais mécaniques
Structures
Eléments de volume
2
Modèles rhéologiques
Les briques de base
Plasticité
Viscoélasticité
Elastoviscoplasticité
3
Bilan
Modèles rhéologiques Viscoélasticité
Viscoélasticité
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 39 / 50
Modèles rhéologiques Viscoélasticité
Réponses élémentaires en viscoélasticité
−Maxwell :
˙
ε = ˙ σ/E
0
+σ/η
−Voigt : σ = Hε +η
˙
ε, ou encore :
˙
ε = (σ−Hε)/η
Maxwell :
−fluage sous une contrainte σ
0
: ε = σ
0
/E
0

0
t /η
−relaxation à la déformation ε
0
: σ = E
0
ε
0
exp[−t /τ]
Voigt :
−fluage sous une contrainte σ
0
: ε = (σ
0
/H)(1−exp[−t /τ

])
Les constantes τ = η/E
0
et τ

= η/H sont homogènes à un temps,
τ désignant le temps de relaxation du modèle de Maxwell
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 40 / 50
Modèles rhéologiques Viscoélasticité
Modèles composés
a. Kelvin–Voigt
(E
0
)
(H)
(η)
b. Zener
(η)
(E
2
)
(E
1
)
Réponses en fluage et en relaxation
ε(t ) = C(t )σ
0
=

1
E
0
+
1
H
(1−exp[−t /τ
f
])

σ
0
σ(t ) = E(t )ε
0
=

H
H +E
0
+
E
0
H +E
0
exp[−t /τ
r
]

E
0
ε
0
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 41 / 50
Plan
1
Essais mécaniques
Structures
Eléments de volume
2
Modèles rhéologiques
Les briques de base
Plasticité
Viscoélasticité
Elastoviscoplasticité
3
Bilan
Modèles rhéologiques Elastoviscoplasticité
Elasto-viscoplasticité
Schéma du modèle Réponse en traction
X = Hε
vp
σ
v
= η
˙
ε
vp

p
| ≤ σ
y
σ = X +σ
v

p
Domaine d’élasticité, dont la frontière est |σ
p
| = σ
y
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 43 / 50
Modèles rhéologiques Elastoviscoplasticité
Equations du modèle
Trois régimes de fonctionnement :
(a)
˙
ε
vp
=0 |σ
p
| =|σ−Hε
vp
| ≤σ
y
(b)
˙
ε
vp
>0 σ
p
=σ−Hε
vp
−η
˙
ε
vp

y
(c)
˙
ε
vp
<0 σ
p
=σ−Hε
vp
−η
˙
ε
vp
= −σ
y
(a) => intérieur ou frontière du domaine d’élasticité (|σ
p
| < σ
y
)
(b) et (c) => écoulement (|σ
p
| = σ
y
et | ˙ σ
p
| = 0 )
En posant < x >= max(x, 0) :
η
˙
ε
vp
= |σ−X| −σ
y
signe(σ−X)
ou :
˙
ε
vp
=
< f >
η
signe(σ−X), avec f (σ, X) = |σ−X| −σ
y
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 44 / 50
Modèles rhéologiques Elastoviscoplasticité
Fluage avec un modèle de Bingham
t
σ σ
o y
-
H
ε
vp
Déformation viscoplastique en fonction
du temps
σ
σ
X
o
y
σ
vp
ε
Évolution dans le plan
contrainte–déformation viscoplastique
ε
vp
=
σ
o
−σ
y
H

1−exp


t
τ
f

avec : τ
f
= η/H
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 45 / 50
Modèles rhéologiques Elastoviscoplasticité
Relaxation avec un modèle de Bingham
σ
H -E
vp
ε
σ
y
a. Relaxation
H
ε
Transitoire : OA = BC
Relaxation : AB
Effacement
incomplet : CD
O
A
B
D
C
vp
b. Effacement
σ = σ
y
E
E +H

1−exp


t
τ
r

+

o
E +H

H +E exp


t
τ
r

avec : τ
r
=
η
E +H
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 46 / 50
Modèles rhéologiques Elastoviscoplasticité
Ingrédients des modèles classiques de viscoplasticité
˙
ε
vp
= φ(f ) , avec φ(0) = 0 ,φ monotone croissante
Modèle avec écrouissage isotrope et cinématique en traction simple :
σ = σ
y
+X +R+φ
−1
(
˙
ε
vp
) = σ
y
+X +R+σ
v
σ
v
= f =>Contrainte visqueuse, dépassement du domaine d’élasticité
˙
ε
vp
=

|σ−X| −R−σ
y
K

n
signe(σ−X)
X désigne la contrainte interne, internal stress (écrouissage cinématique)
R+σ
y
désigne la contrainte de friction, friction stress (écrouissage isotrope)
σ
v
est la contrainte visqueuse, drag stress
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 47 / 50
Modèles rhéologiques Elastoviscoplasticité
Modèles viscoplastiques sans écrouissage
Modèles sans seuil : le domaine d’élasticité peut se réduire à l’origine (σ = 0)
Modèle de Norton
˙ ε
vp
=

|σ|
K

n
signe(σ)
Modèle de Sellars-Tegart
˙ ε
vp
= Ash

|σ|
K

signe(σ)
Modèles à seuil
Modèle de Perzyna
˙ ε
vp
=

|σ| −σ
y
K

n
signe(σ) , ˙ ε
vp
= ˙ ε
0

|σ|
σ
y
−1

n
signe(σ)
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 48 / 50
Modèles rhéologiques Elastoviscoplasticité
Modèles viscoplastiques à écrouissage
Notion d’écrouissage additif : le durcissement provient des variables qui expriment
le seuil (X et R)
˙
ε
vp
=

|σ−X| −R−σ
y
K

n
signe(σ−X)
Notion d’écrouissage multiplicatif : on fait varier la contrainte visqueuse, par
exemple :
˙
ε
vp
=

|σ|
K(ε
p
)

n
signe(σ) =

|σ|
K
0

p
|
m

n
signe(σ)
(écrouissage par la déformation, ou strain hardening)
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 49 / 50
Bilan
En plasticité et en viscoplasticité...
domaine d’élasticité défini par une fonction de charge f < 0
variables d’écrouissage isotrope et cinématique
En plasticité :
écoulement défini par la condition de cohérence si f = 0,
˙
f = 0
écoulement plastique instantané :

p
= g(σ, . . . )dσ
En viscoplasticité :
écoulement défini par la fonction de viscosité si f > 0
possibilité d’écrouissage sur la contrainte visqueuse
écoulement viscoplastique retardé

vp
= g(σ, . . . )dt
Georges Cailletaud (Centre des Matériaux/UMR 7633 ) Rhéologie 27 février 2006 50 / 50