You are on page 1of 16

Avant de vous présenter la 4

e
édition du festival, rendons
hommage au comte d'Haussonville qui nous a quittés en avril et
qui accueillait avec bienveillance le festival dans son château.
J'aimerais aussi remercier nos sponsors et mécènes dont le
généreux soutien permet la réalisation du festival. Vous les trouverez
mentionnés dans ce programme.
Le 6 avril 1814 Napoléon abdique et part en exil pour l’île d’Elbe.
Germaine de Staël peut enfin regagner Paris et sortir de l’exil auquel
l’avait condamnée l’empereur. Destins croisés de ces deux êtres qui
ont conquis l’Europe, lui par les armes, elle par la plume. Il la déteste
et pourtant reconnaîtra en lisant «Corinne» qu’elle est un grand écri-
vain… Dans «Corinne ou l’Italie» Germaine de Staël écrit quelques
pages sur les amants de Vérone, Roméo et Juliette, qui seront sur la
scène de la cour d’honneur pour un spectacle qui oscille entre
humour et drame, drôlerie et émotion. Masques, combats, pas
de danse accompagnés par le trio Zéphyr (voix de femmes, alto, violon, violoncelle),
costumes somptueux, le spectacle a triomphé au festival Molière de Versailles.
1814 c’est l’année de la mort de l’inventeur de la Guillotine. Dressée sur scène pour
nous faire réfléchir avec Victor Hugo sur la peine de mort, ce spectacle triomphe en tour-
née dans toute la France. Le même soir, Olympe de Gouges déclame sa «Déclaration
des droits de la femme et de la citoyenne» et ose dire à ceux qui la condamnent que
«si une femme a le droit de monter à l’échafaud elle doit aussi avoir celui de monter
à la tribune»… En un siècle en effet les femmes sont passées de l’éventail à la plume,
de la préciosité à l’engagement politique, de Mlle de Scudéry à Mme de Staël…
Maître Bonnant les évoquera pour nous le soir de l’Ouverture. Molière se moque de
deux Précieuses provinciales qui se laissent duper par les apparences. Mais étaient-elles
si ridicules ces femmes qui cherchaient dans le savoir une liberté nouvelle? La mise en
scène trépidante et joyeuse, un mélange de tradition et d’excentricité plus moderne
dans les costumes, tout dans ce spectacle grand public justifie son énorme succès au
off d’Avignon.
De Sainte-Hélène où il mourra en 1821, quatre ans après Mme de Staël, Napoléon
dicte ses Mémoires au fidèle Las Cases. Necker, Benjamin Constant et Germaine
de Staël n’y sont pas épargnés. C’est Alain Carré qui dira aussi quelques poèmes
que Victor Hugo écrivit à la gloire de l’empereur. Il sera accompagné au piano par
François-René Duchâble qui interprètera des oeuvres de Beethoven.
Pascale Méla
Directrice du festival
Membre fondateur de l’AMS
Maître Marc Bonnant
«Le XVIII
e
siècle: le temps révolu de l'intelligence des femmes».
Maître Marc Bonnant, ancien bâtonnier au barreau de Genève, orateur
hors pair, maître incontesté d'éloquence dans le monde francophone,
participe au festival depuis sa création en 2011
dont il offre la plaidoirie d'ouverture.
Après Marie-Antoinette,
Voltaire, Rousseau, Diderot,
il plaidera cette année pour l'intelligence
des femmes lors d'une de ses fameuses
plaidoiries-spectacles toujours à contre-courant
des idées reçues.
Aline d'Ambricourt
Claveciniste, concertiste, présidente de la Fondation du clavecin à Genève,
interprétera des oeuvres créées pour les femmes aux XVII
e
et XVIII
e
siècle (J.S. Bach,
J.Ph. Rameau, D. Scarlatti, F. Couperin) sur une copie d'un clavecin Ruckers/Hemsch.
www.fondationduclavecin.org
19h x Salle d" Preoir x 40mn x en!r%e libre
20h x Co"r d)Honne"r x 1h15
LUNDI 23
Portrait de la reine Maria Barbara d'Espagne, claveciniste et élève de Domenico Scarlatti (1685-1757)
(film «Domenico Scarlatti l'Intemporel» réalisé par Aline d'Ambricourt).
Conférence
«Retrouver Paris en 1814. Germaine de Staël d'après ses lettres»
par Doris Jakubec, professeur honoraire de l'Université de Lausanne, spécialiste de la littérature
romande, a dirigé le Centre de recherches sur les lettres romandes de 1981 à 2003,
ambassadrice des lettres romandes dans le cadre de la francophonie à l'étranger.
Prix Leenaards 2012 de critique littéraire.
Habite Coppet et s'est toujours intéressée à Germaine de Staël épistolière.
«Roméo et Juliette» de William Shakespeare.
par la Compagnia dell'Improvviso
Avec:
Eglantine Jouve: Juliette
Nicolas Violin: Roméo
Nathalie Robert: Lady Capulet, Petit Jean, Le Prince
Angelo Crotti: Nourrice, Père Montaigu, Paris
Jean-Serge Dune: Mercutio, Frère Laurent
Serge Ayala/ Gregory Nardella: Benvolio
Mise en scène: Luca Franceschi
Costumes: Suan Czepczynski
Décors: Stefano Perocco
Musique: Trio Zéphyr
Direction des chants: Juliette Pradelle
Le Trio Zéphyr
Marion Diaques: Alto, voix mezzo soprano
Delphine Chomel: Violon, voix alto
Claire Menguy: Violoncelle, voix soprano
De formation classique les trois musiciennes compositrices-interprètes mélangent les genres musique
classique, chants populaires, musique du monde, musique contemporaine
Extraits de presse:
«Des costumes superbes, des musiques envoûtantes, des combats à l'épée haletants, une parfaite
maîtrise du rythme, des comédiens incroyablement bons» (Un fauteuil d'orchestre).
«Un spectacle débordant d'énergie» (Boîte à culture).
«L'Italie de Vérone perce dans les accents de certains comédiens, dans le romantisme des autres
et la drôlerie garde un oeil bienveillant sur le tout!» (BSC NEWS).
«Le public est saisi entre larmes et bouffonneries» (Vaucluse Matin).
18h x Ca#e d" ch$!ea" x 40mn x en!r%e libre
20h x Co"r d)Honne"r x D"r%e 1h30
MARDI 24
Luca Franceschi Comédien, metteur en scène / Directeur artistique.
Formé à l'École Internationale de Mimodrame de Paris Marcel Marceau. Comédien
à la Compagnie Tag Teatro de Venise de Carlo Boso. Depuis 1988 il participe en tant
que comédien, metteur en scène ou maître de stage de Commedia dell'Arte à de
nombreuses rencontres internationales: Festival de production théâtrale Harle-kin Art
(Francfort, Bayreuth, Metz), Festival Médée (Berlin), London Mime Festival (Londres),
Festival du Théâtre Masqué (Avrillé, Hong Kong), Festival Cervantino de Guanajuato (Mexique),
Festival Croisement (Pékin), Fêtes de l’université de Laval (Québec), AKDT de Neufchâteau (Belgique),
Plateforme de la création franco-allemande (Allemagne, Lyon), Festival de Aragon (Espagne).
Fondateur et directeur artistique de la Compagnia dell'Improvviso.
Juliette Pradelle Comédienne / Directrice de choeurs, chant polyphonique.
Formée au théâtre au cours de Luc Faugère et de Pierre Astrié, au chant Jazz au Jam
de Montpellier, ses expériences professionnelles s'alternent entre le jeu et le chant.
Elle enseigne la technique vocale, l'improvisation, l'interprétation, les polyphonies.
En 1998 elle rencontre Luca Franceschi qu'elle accompagne depuis dans la direction
musicale de ses spectacles et stages.
Angelo Crotti Comédien / Assistant de Luca Franceschi et Stefano Perocco.
Ce comédien italien possède une grande expérience dans le travail du théâtre masqué
et de la Commedia dell'Arte. Élève de l'école de théâtre Teatro Prova de Bergame, stages:
mime avec Marcel Marceau, clown avec le Théâtre de la Complicité, voix avec Ida
Formigoni, théâtre avec Mamadou Diome. Diplômé de l'école de théâtre Arsenale,
dirigée par Kuniaki Ida il a été professeur au Centre d'Études Cinématographique
à Barcelone. Depuis 2000 comédien de la Compagnia dell'Improvviso il assiste
Luca Franceschi et Stefano Perocco dans la plupart des stages de formation proposés par eux.
Nathalie Robert Comédienne
Formée de 1986 à 1989 aux Ateliers Méridionaux. Elle participe à plusieurs créations dont
«Lancelot du Lac» en 1989. Depuis, elle a travaillé au théâtre avec P. Chanuel, P. Goudard,
T. Cafiero, J-P. Dargaud, M. Bernardi, C. Valat, C. Alranq, G. Santi, C. Bénedetti...
et au cinéma avec P. Bouillet (courts-métrages), C. Guidicelli, C. d'Anna; S. Marty,
P. Ortega. En 1998 elle rejoint la Compagnia dell'Improvviso pour le spectacle
«Amoureuses Ressemblances», depuis elle participe à sept des onze créations de la Compagnia
dell'Improvviso.
Jean-Serge Dunet Comédien
Comédien avec une expérience hétéroclite; du conte médiéval donné aux terrasses
de cafés, aux galas équestres nationaux et internationaux en passant par le théâtre
en salle et sous chapiteau, il s’oriente depuis quelques années vers le théâtre dansé,
notamment dans la rue avec la compagnie Artonik. La rencontre avec
Luca Franceschi en 2003 lui a permis de jouer le rôle de Laerte dans l’«Hamlet»
de la Compagnia dell'Improvviso et le rôle titre dans le «Dom Juan» du Théâtre des Asphodèles
et de se voir attribué le rôle de Mercutio dans la prochaine création de la compagnie.
Roméo et Juliette
L’équipe du spectacle
Serge Ayala Comédien
Issu de la formation professionnelle du Théâtre de la Fonderie d’ Aix-en-Provence, il suit
de nombreux stages de formation professionnelle en Commedia dell’arte et jeu
masqué, mime corporel, chant polyphoniques, escrime théâtrale, acrobaties et danse
contemporaine. Depuis 2000 il travaille avec plusieurs cies de Commedia (Carboni
de Marseille, Viva la Commedia de Paris, Cie Monnaie de Singe de Grenoble).
En 2006 il rencontre Luca Franceschi avec qui il collabore pour les spectacles «DomJuan»
et «Arlequin» navigue en Chine et participe à la création du spectacle «L'illusion exquise».
Nicolas Violin Comédien
Elève à l’école de théâtre de Briançon puis au conservatoire d’art dramatique de
Marseille, il travaille aussi bien pour des rôles de théâtre, théâtre forum, marionnette,
téléfilm et cinéma. Il complète sa formation par des ateliers cirque avec Archaos,
du chant, danse contemporaine avec Barbara Sarreau, de clown et de l’escrime pour
la participation du spectacle de «Peter Pan» J. Liermier à Genève. Suite à l’audition
de la Compagnia dell’improvviso, il es retenu pour tenir le rôle de Roméo.
Eglantine Jouve Comédienne
Formée au conservatoire de Paris 5
e
de Bruno Wacrenier et de Bézier avec Nicole
Garcia et à l’école internationale du Mouvement de Jacques Lecoq, elle a travaillé avec
la Compagnie Scena nostra, «Les ailes m’en tombent», «Objets trouvés», «Le petit cirque
de l’instant», «Bizz’art»…Elle participe a un stage organisé par le centre de
formation des arts du spectacle de Lodève et rencontre Luca Franceschi
qui lui donne le rôle de Juliette.
Sûan Czepczynski Costumière / Responsable atelier costumes Styliste.
Formée à l'école de mode parisienne Albert de Mun. Deuxième prix Jeune espoir du défilé
Itinérance (Paris-Sorbonne)1998. Lauréate du prix émergence Talent des cités 2005.
En 2000 elle crée son premier défilé/spectacle, intitulé: «De la Scène à la Ville». Depuis
une dizaine d'années elle travaille pour des compagnies théâtrales, de cirque ou encore
de danse. Elle a créé des costumes pour la Compagnia dell'Improvviso, La Cie Malabar,
La Rampe Tio, les Grisettes, l'Art Cie, Cie Les P'tites Marguerites, Cie Belle Pagaille,
Outils théâtre, Cirque Gosh, Cie Seydou Boro. Depuis 2006 elle est directrice artistique
de la Compagnie Soon Ka avec la quelle elle réalise les défilés-spectacles: Ki Shin et Kan'Ji.
Stefano Perocco di Meduna Décorateur / Responsable atelier décors et masques.
Sa première approche avec le masque de Commedia dell'Arte remonte à 1977 avec
Donato Sar-tori. Depuis 1979 il réalise les masques et les décors ainsi que les «machines
théâtrales» pour la Cie Tag Teatro de Venise de Carlo Boso ainsi que pour d'autres nom-
breuses compagnies en Italie, France, Espagne, Belgique. Ses oeuvres ont été l'objet
de plusieurs expositions a travers l'Europe. Il est membre fondateur, avec le sculpteur
Vittorio Basaglia, d'une école d'Art à Friuli (I). Depuis 1996 il réalise les décors et les
masques de toutes les créations de la Compagnia dell'Improvviso.
luca@improvviso.org
Roméo et Juliette
L’équipe du spectacle
Conférence
«L'Europe de Mme de Staël contre l'Europe de Napoléon»
Dusan Sidjanski, Professeur émérite de l'Université de Genève, Président d'honneur du Centre européen
de la culture, auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont «L'Avenir fédéraliste de l'Europe», Paris PUF,
1992 et «The Federal Future of Europe», Michigan, Uni Press, Ann Arbor, 2000.
«Olympe de Gouges»
«Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne»
Avec:
Maria Mettral, Daniel Vouillamoz, Ophélie Vouillamoz,
Nicolas Rinuy (voix off), Marie-Jeanne Sunier (violon).
Mise en scène: Daniel Vouillamoz
Costumes et accessoires: Célia Franceschi
Maquillage et perruques: Arnaud Buchs.
18h x Ca#e d" ch$!ea" x 40mn x en!r%e libre
20h x Co"r d)Honne"r x d"r%e 40mn ("i#i d" pec!acle: &G"illo!ine')
MERCREDI 25
Maria Mettral
La Dame de la fin du XVIII
e
siècle
Présentatrice météo sur la RTS, actrice de théâtre, de cinéma et de télévision. Depuis les
années 1980, elle a travaillé pour de nombreux metteurs en scène de théâtre dans toute
la Romandie ainsi qu’en France, notamment Georges Wod, Séverine Bujard, Valentin
Rossier, André Steiger, Philippe Lüscher, Pierre Naftule, François Rochaix, Richard Vachoux, Laurence Calame,
Jean-Paul Roussilion, Michel Duchossoy. Dans des pièces de: Bertold Brecht, Musset, Shakespeare,
Cervatès, Tchekhov, Molière, Beaumarchais, Evguéni Schwartz. Au cinéma, elle a tourné pour Nicolas
Wadimoff, Aldo Mugnier, Michel Etter. Elle a participé à plusieurs séries dont Bigoudi, et elle apparaît dans
de nombreux téléfilms. Elle donne des stages d’improvisation. On l’a vue récemment dans: «Le Malade
imaginaire» Alchimic/ Valentine Sergo/ Toinette, Mon drame ou mon dream Saint-Gervais / André Steiger,
Tu es là? Tour de chant / Les Halles (Sierre) et Alchimic / Laurence Calame, Les créanciers / T50 / mise en
scène André Steiger, La Divergence des Trajectoires Pittoeff /Valentine Sergo / Anita. En mai 2014, elle jouera
Jacqueline dans Viande Hachée de Daniel Vouillamoz, à l’Alchimic (Carouge).
Pastel de Alexander Kucharsky.
L’équipe du spectacle
Daniel Vouillamoz Mise en scène et jeu
Le Monsieur de la fin du XVIII
e
siècle
Lauréat du Prix 2013 des Ecrivains Genevois offert par la Ville de Genève pour la pièce
«Un métier de rêve». Acteur depuis une trentaine d’années, il a joué sur la plupart des
scènes romandes. Il a également participé à quelques tournées en Europe. Il a écrit
des dramatiques pour la radio, des séries et des téléfilms pour la télévision, et des pièces de théâtre.
Il a réalisé plusieurs mises en scènes et deux court métrages. En 2011, écriture et mise en scène de
«Un Escargot dans le coccyx», création au T/50 (Genève), repris au Pulloff (Lausanne). Puis au Petit Globe
(Yverdon), au Petit Théâtre (Sion), et à l’Alchimic (Carouge) en octobre 2012. En avril 2005, au Théâtre de
l’Heure Bleue (la Chaux-de-Fonds), il a adapté et mis en scène «Le Petit Tailleur», d’après les frères Grimm,
musique de Tibor Harsanyi, avec Jean-Philippe Meyer et une formation de neuf musiciens. «Les Chinois»
(Schisgal) et «Un mot pour un autre» (Tardieu), mis en scène au Théâtre de l’Orangerie, août 2005.
Ecriture et mis en scène du «Bénéfice du Doute» au théâtre de la Grenade en 1998, puis dans une
seconde version au théâtre du Grütli en mars 2005. Spectacle repris au Festival de la Cité, à Lausanne,
en août 2005. Autres pièces inédites et non encore réalisées: «les Hors-bords», «Minuit Douze», «Le pendentif
en turquoise», «Une bonne soirée», «Un métier de rêve», «Viande Hachée». Pour la Radio Romande,
il est l’auteur de plusieurs dramatiques dont «Catapulte» (farce de bureau, lauréate du Concours
SSA d’Oeuvres Radiophoniques de Fiction 91) et «Jouer du violon le mardi» (commande de la
Communauté Radiophonique des Programmes de langue française / 98). Il a co-écrit avec Yves Matthey
les dialogues de «Marilou», série TSR, le scénario du téléfilm «Petites Vacances à Knokke-le-Zoute» (2008),
ainsi que le scénario du long métrage «Bob & les Sex Pistaches», 2013. Il prépare l’écriture du long-métrage
«Happy End», pour lequel il a reçu une aide à l’écriture du Pour-cent culture Migros (production CFTnet
Dominique Rappaz).
Eté 2013: Yvan dans Art de Y. Reza au théâtre de l’Orangerie, mise en scène Elidan Arzoni.
Adaptation de «Don Quichotte pour la Cie du Rossignol (Joan Mompart & huit musiciens de l’OSR).
«Viande Hachée», écriture, mise en scène et production, Théâtre Alchimic, mai 2014.
Marie-Jeanne Sunier Violon
Conservatoire de Musique de La Chaux-de-Fonds. En 1992, elle entre à l'Académie
de Musique de Sion, dans la classe de Maître Tibor Varga et participe à de nombreux
concerts et tournées avec l'orchestre de l'Ecole Supérieure de Musique de Sion et l'orchestre
du Festival Tibor Varga. Elle poursuit sa formation au sein du Conservatoire Supérieur de Musique de
Genève où elle obtient un diplôme d'enseignement et un certificat d'études supérieures avec mention
très bien et félicitations du jury. Deux ans plus tard, elle termine ses études par un diplôme de concert
avec mention très bien. Elle enseigne à l'Accademia d'Archi à Genève.Elle gagne le concours jurassien
et est primée lors de différentes compétitions, notamment au Concours International de Musique
de Chambre de Minerbio (I). Membre remplaçante auprès de l’Orchestre de la Suisse Romande
et de l’Orchestre de Chambre de Genève.
Olympe de Gouges
L’équipe du spectacle
Arnaud Buchs Maquillage, coiffure et perruques
Arnaud Buchs suit une formation de maquilleur-coiffeur à l'école Chauveau (Paris), puis travaille dans la
mode et la publicité avant d'être auxiliaire-maquilleur au Grand Théâtre de Genève. Engagé depuis 1994
à la Télévision Suisse Romande. Il est actif dans la création théâtrale depuis 15 ans en Romandie,
sur les créations d'Anne Bisang, Frédéric Polier, Matthias Urban, Daniel Wolf, Michel Favre, Gabriel Alvarez.
Célia Franceschi Costumes et accessoires
CFC de couturière, maturité artistique, certificat de costumière de théâtre (Ecole Professionnelle Artisanale
de Fribourg). Depuis 2005, elle travaille sur toutes les scènes romandes comme habilleuse, accessoiriste,
créatrice ou réalisatrice de costumes (notamment à l’Opéra de Lausanne, au Ballet Béjart Lausanne,
au Théâtre du Jorat, avec la Cie Philippe Saire, au Théâtre Kléber-Méleau, au Théâtre de Vidy, au Théâtre
St-Gervais, au Petit Théâtre, avec la Cie de l’Organon, la Cie 1011 Lausanne, la Cie de l’Oranger,
au Wagner Geneva Festival, etc). a également participé à la Fête à Voltaire.
Nicolas Rinuy (comedien.ch): voix off
Ophélie Vouillamoz (élève du Conservatoire): jeune femme
Elève du Conservatoire: jeune homme.
vouillamozd@yahoo.fr
«Guillotine» d'après Victor Hugo
Victor Hugo n'eut de cesse de dénoncer la peine
de mort «signe spécial et permanent de la barbarie»
Avec:
Régis Virot interprète et mise en scène
Philippe Vuillermet: interprète et mise en scène
Direction d'acteurs: Franck Berthier
Création musicale: Léonard Raponi
Chorégraphies: Nathalie Lefèvre
Constructeur métal: Mathias Dread
Constructeur bois et tissu: Pierrot Duhamel
Costumière: Sandrine Rossi
Création têtes: Caroline Vogel
Extraits de presse:
«Un grand moment d'écoute et d'émotion... de quoi raviver un débat qui n'est pas mort…
un pari réussi avec brio… une représentation surprenante et largement saluée»
(Le Dauphiné libéré).
Co"r d)Honne"r x d"r%e 1h15
Olympe de Gouges
L’équipe du spectacle
Illustration d'une exécution capitale, place de la Révolution,
de Pierre-Antoine Demachy (1807).
Régis Virot Interprète, mise en scène
Conservatoire d’art dramatique de Nancy puis école Jacques Lecoq, Régis a suivi égale-
ment des stages de Commedia del Arte, d’escrime artistique, d’écriture dramatique.
On peut le voir dans «L’Ours», «Sainte Jeanne des abattoirs», «Les Acteurs de bonne foi»,
«Vous qui habitez le temps», «Le cafard cour très vite»..., ou dans des spectacles musi-
caux: «The Adventures of Sherlock Holmes», «Zorro le musical»... Régis travaille également
la mise en scène, qui devient très vite une part importante de son travail. On peut citer
«Les Femmes savantes», «Portrait de famille», ainsi que des créations: «Citoyen Hugo», pour la compagnie
Cirque Autour, «Le Bal toqué», pour la compagnie Les Inclassables.
Philippe Vuillermet Interprète, mise en scène
Titulaire d’un master 2 en direction artistique de projets culturels et formé au Centre
national des arts du cirque à Chalon, Philippe est depuis 2002 le directeur artistique de la
compagnie Cirque Autour. Se produit en France et à l’étranger: «Charivar», «La Fabuleuse
histoire du cirque», «Les Grooms», «Les Phénix», «Mobile de clowns»... jongleur, comédien
ou échassier, son professionnalisme repose sur la qualité artistique. Son approche
associe différents modes d’expression (jeu d’acteur, cirque, danse, musique, vidéo...),
et l’écriture faite de divers matériaux (textes, mimes, travail corporel...).
Franck Berthier direction d’acteurs
Issu du Conservatoire d’art dramatique d’Annecy, puis de l’atelier-école Charles Dullin
à Paris, Franck rencontre Robert Wilson et participe à l’ouverture de l’Opéra Bastille puis
devient son assistant en 1990 sur la «Flûte enchantée» de Mozart et en 1993 sur
«Madame Butterfly» de Puccini. En 1992 il travaille sous la direction de Claude Regy
pour «Jeanne au bûcher», Claudel Honneger. Il a eu en charge les classes d’art
dramatique du Conservatoire d’Annecy et anime régulièrement des ateliers et stages
de théâtre. Associé à Bonlieu Scène Nationale où il met en scène jeux de rêves puis
«Un songe» d’Auguste Strindberg, «Le peuple de la nuit» d’Aïda Asgarzadh, «Ubu Roi» de jarry,
tous deux actuellement en tournée.
stephyg@free.fr
Un projet né de désirs et d’arts mélangés
Désir d’amener le théâtre au cirque, le cirque au théâtre,
de mêler les genres, les gens, dans un spectacle qui parle
de nous, société qui s’agite. Désir d’artistes de partager, de
renouveler et de raviver notre parole et le feu qu’elle doit
transmettre et diffuser…
Forts de cette rencontre avec Victor Hugo, de la rencontre
de nos deux compagnies, de nos désirs communs et des
expériences vécues lors de ces ateliers, nous avons décidé
de porter le plus constant et le plus virulent des combats
d’Hugo sur scène: la lutte contre l’échafaud.
«L’échafaud est un crime permanent. C’est le plus
insolent des outrages à la dignité humaine, à la
civilisation, au progrès.»
Guillotine
L’équipe du spectacle
JEUDI 26
Conférence
«Staël et Sade: une proximité paradoxale»
Stéphanie Genand, Maître de conférence en littérature française du XVIII
e
à l'Université de Rouen, membre
Junior de l'IUF depuis 2010. Ses travaux portent sur la question des liens entre littérature et histoire au
tournant des Lumières. Elle s'est intéressée aux romans de l'émigration et à la représentation de l'histoire
sous la Révolution. Secrétaire générale de la Société des études staëliennes. En plus de ses nombreux
articles et ouvrages elle vient de faire paraître une édition des Contes libertins de Sade (GF, 2014)
et a codirigé le numéro de la revue littéraire consacrée à Sade et les femmes (Paris, L'Harmattan, 2014)
et prépare un essai sur l'œuvre de Germaine de Staël et son rapport avec le biographique.
20h x Co"r d)Honne"r x d"r%e 1h10
18h x Ca#e d" ch$!ea" x 40mn x en!r%e libre
«Les Précieuses Ridicules» de Molière
par la Compagnie A
Avec:
Amandine do Conto
Magali Lopez
Carlos Pinto
Sylvain Baurens
Loïc Carcassès
Mise en scène: Pierrot Corpel
Costumes et décors: Sophie Plawczyk
Chorégraphie: Elisabeth Riumi
Chapeaux: Stéphanie Anashka
«Les Précieuses Ridicules» est un véritable
spectacle tout public, reprenant tous les
éléments de la farce, corrosif et drôle
et qui nous fait replonger dans la pure
tradition du théâtre de Molière.
«Les Precieuses Ridicules» sera également joué
au festival d’Avignon, à l"Espace Alaya.
Le Trophée La Dépêche du Midi 2014 récompense
la meilleure pièce programmée dans le cadre
de la 19
e
édition du Printemps du Rire de Toulouse.
Ce Prix revient à la pièce «Les Amants du Capitole»
première création de la Cie A, dans laquelle jouent
Amandine do Conto, Sylvain Baurens et Magalie Lopez.
Pierrot Corpel Metteur en scène, comédien et musicien
Il est le fondateur et directeur artistique de la Compagnie A. Il est également l’auteur de plus
de 25 pièces et a signé autant de mises en scène. Sa rencontre avec Carlo Boso, lors d’une
première création intitulée «La nuit des rois» avec la Cie Internationale Commedia de
Babel fut déterminante. Il a depuis continué à développer sa passion pour la Commedia
dell’arte auprès de Enrico Bonavera («Arlequin» au Piccolo Teatro de Milan), Lucas France-
schi (Cie Dell’Improvisio), Elena Serra (Cie du Mime Marceau) et Alberto Nason (Cie les Asphodèles à Lyon).
Amandine Do Conto Comédienne
Amandine Do Conto, comédienne diplômée de l’Ecole de l’Acteur de Toulouse en 2010.
Elle débute sur scène dés l’âge de 3 ans, grâce à la danse. Cet art et diverses formations
en art dramatique lui offriront un regard sur le monde. C’est au cours d’un stage de
Commedia dell’arte, organisé par l’association «Art en ciel» sous la direction de Carlo Boso,
qu’elle découvre ce courant théâtral. Sa formation s’oriente alors plus particulièrement
vers la Commedia. En 2011, elle intègre l’équipe de la Compagnie A sous la direction de Pierrot Corpel.
Magalie Lopez Comédienne
Après une formation au CNR de Toulon, et une année à la faculté de Nice en Arts du
spectacle, elle continue de se former durant trois ans à l’école de l’acteur de Toulouse.
Entre théâtre de rue et opéra, elle tourne dans de nombreux courts-métrages et en tant
que figurante sur des séries et longs-métrages. Elle fonde en 2010, la Cie de l’Etoile d’Arai-
gnée et intègre par la suite la Compagnie A, en jouant le rôle de Bérénice Montaigu dans
«Les Amants du Capitole». En 2014, elle reprend le rôle de Magdelon dans «Les Précieuses Ridicules».
Carlos Pinto Comédien
Après de multiples formations en théâtre, clown, mime et improvisation,au Café Théâtre des
Minimes, à l'Atelier Art-en-Ciel, et à Mosaïque des sens, il suit une formation de comédien
aux cours de Francis Azéma, professeur au conservatoire de Toulouse. Il fait également
partie de la compagnie Improstich de Mosaïque des sens (spectacle de théâtre d'impro
pour enfants). En 2014, il intègre la Compagnie A dans «Les Précieuses Ridicules» de Molière.
Sylvain Baurens Comédien
Il a suivi une formation au théâtre du Grand Rond à Toulouse où il a participé à plusieurs
créations, avant de découvrir et explorer l’univers du clown et du théâtre gestuel.
Il rencontre le théâtre de tréteaux grâce à la Compagnie A et à Pierrot Corpel, en jouant
dans «Les Précieuses Ridicules» de Molière.
Loïc Carcassès Comédien
Débutant le théâtre en 2009, il rejoint une troupe amateur pour monter la pièce «12 Hommes
en colères» sous la direction de Nathalie Biais. Il intègre une formation professionnelle sur
Toulouse, à LéDA: L’Ecole de L’Acteur, durant trois ans. Il va notamment étudier le théâtre
et les techniques de phrasé avec Laurent Collombert, le mime corporel dramatique avec
Fabio Ezechiel Sforzini et le clown avec Didier Pons. Diplômé en 2013, il commence à travail-
ler avec la Compagnie Open Class pour la création «Tous des Terroristes» de Roch Saüquere
sous la direction de Valérie Lemaire ainsi qu’avec Pierre Matras et le Grenier de Toulouse dans «Beaucoup
de bruit pour rien» de William Shakespeare, avant d’intégrer en 2014 la Compagnie A.
diffusion.compagniea@gmail.com
Les Précieuses Ridicules
L’équipe du spectacle
VENDREDI 27
Conférence
«Madame de Staël et Napoléon: mythes et réalités d'un duel»
Léonard Burnand, directeur de l'Institut Benjamin Constant, Université de Lausanne.
«Napoléon à Sainte-Hélène»
La création et mise en scène d'Alain Carré s'inspire du «Mémorial de Sainte Hélène», texte où l'anecdote
le dispute au lyrisme, où le souffle de Napoléon rejoint celui d'un autre exilé, Victor Hugo qui chanta
l'empereur dans ses vers sublimes.
Alain Carré: adaptateur et concepteur de cette création incarne Napoléon.
François -René Duchâble: interprète au piano des oeuvres de Beethoven.
18h x Ca#e d" ch$!ea" x 40mn x en!r%e libre
20h x Co"r d)Honne"r x d"r%e 1h40
Prisonnier, Napoléon a vécu à Sainte-Hélène cinq ans
six mois et dix-huit jours! Il y est mort avant d’avoir achevé
sa cinquante-deuxième année. Il a passé, ainsi, en captivité
plus de la dixième partie de son existence. Le temps de
la méditer et de la modeler à sa guise.
La réclusion et le vide des heures, l’isolement et l’oisiveté
après avoir rempli le théâtre du monde, c’était un dernier
bienfait de la fortune. Parfaite œuvre d’art, sa vie est couron-
née par la souffrance et le martyre. Il faut aux très grands
héros le roc de Prométhée, le bûcher d’Hercule ou celui
de Jeanne d’Arc,… une île pour Napoléon !
Ses serviteurs de l’adversité, qui se sont condamnés
eux-mêmes à la déportation, forment le chœur de la tragé-
die. Tous ont tenu un journal, griffonné des mémoires, au
moins quelques souvenirs. On savait bien qu’on entrait dans
l’immortalité et Napoléon n’ignorait pas qu’autour de lui on
prenait des notes. Il s’était servi de Las Cases, le plus habile à rédiger, doué d’un certain talent
dans le genre sensible et déclamateur, pour répandre ce qu’il voulait qu’on crût. C’est de
cette collaboration qu’est sorti le «Mémorial de Sainte-Hélène», livre admirablement fait pour
émouvoir et pour attendrir. Napoléon promettait à Las Cases qu’il en tirerait beaucoup
d’argent. Combien le «Mémorial» a rapporté plus de gloire à l’empereur!
Notre création s’inspire directement de ce texte où l’anecdote le dispute au lyrisme,
où le souffle de Napoléon rejoint celui d’un autre exilé, Victor Hugo, qui chanta l’empereur
dans ses vers sublimes.
A. Carré
Alain Carré Comédien, metteur en scène, professeur de théâtre
A assuré la direction artistique du théâtre Les Salons à Genève, se produit
régulièrement au théâtre du Crève-Coeur de Cologny, Alain Carré est
un homme de défis, il a relevé ceux de mettre en scène et d'interpréter
La «Chanson de Roland», «Le Testament de François Villon», l'œuvre
intégrale d'Arthur Rimbaud, «Les Lettres à un Jeune Poète» de R.M. Rilke,
les chansons de Jacques Brel, «Le Journal d'un génie» de Salvador Dali,
«Ainsi parlait Zarathoustra» de Nietzsche, «Les Fleurs du Mal»
de Charles Baudelaire…
Au théâtre, il met en scène Amélie Nothomb, Eric Emmanuel Schmitt,
Pierre Corneille, Alfred Jarry, Marguerite Duras, Alfred de Musset,
Joseph Vebret, Molière... La musique le fascine. Il l'intègre dans la plupart
de ses spectacles. Ses rencontres avec Jean-Claude Malgoire, Gabriel Garrido, le Café Zimmermann
(Pablo Valetti et Céline Frisch), les Paladins (Jérôme Corréas) le conduisent à la mise en scène d'opéras
qu'il aborde avec passion. Il crée des spectacles où le texte se mêle à la musique avec les quatuors
Ludwig, Manfred, Parisii, Psophos… En tant que récitant avec orchestre, il assure la création française
d’Axion Esti de M. Theodorakis avec l’Orchestre de la Suisse Romande. Il travaille sous la direction de
John Nelson (Orchestre de Paris - Théâtre des Champs-Elysées), Charles Dutoit (Orchestre de la Suisse
Romande et Orchestre de la Tonhalle de Zürich), Yan Pascal Tortelier (Orchestre de Paris – Théâtre des
Champs-Elysées)… Depuis deux ans, il partage régulièrement la scène avec Brigitte Fossey.
Mais un de ses plus grands frissons réside dans les spectacles inattendus qu'il monte avec le pianiste
François-René Duchâble. Une soixantaine de créations à leur répertoire dont l’écriture est entièrement
réalisée par ses soins!
Il publie «Jan Van de Driessche – peintre» (épuisé), participe à de nombreuses publications aux éditions
Racines, Outre-Part...
www.lisiere.com/carre
François-René Duchâble
Pianiste de renommée internationale, encouragé en 1973 par Arthur Rubenstein à se lancer dans
une carrière de soliste, s’est délivré des parcours obligés.
Trente années de concerts dans les temples de la musique lui ont valu la reconnaissance du public,
celle de prestigieux chefs d’orchestre comme Karajan, Herreweghe, Sawallisch, Svetlanov, Janowski,
Plasson, Dutoit, Casadessus, Lombard, Gardiner..., et de nombreuses distinctions musicales pour
les «Vingt-quatre Etudes» de Chopin, les «Douze Etudes Transcendantes» de Liszt, les Sonates
de Beethoven, les concertos de Ravel, sans oublier la parution du DVD consacré aux cinq concertos
de Beethoven, qui lui valut à nouveau, Les Victoires de la musique en 2004.
Aujourd’hui, il forme avec Alain Carré, comédien, un duo incontournable: 40 créations au répertoire:
«Rimbaud, Voleur de feu» - «Histoire de ma vie» H. Berlioz - «Le Roman de Venise» Sand, Musset, Chopin -
«l’Apocalypse selon St Jean» - «La Nuit Obscure» - «Voyage dans la Lune» - «Les Lettres de Mon Moulin»
d’A. Daudet - «Paroles et Musique» de J. Prévert - «Ego Hugo», «Mes correspondances de Chopin» -
«Liszt à la Lettre», sur autant de musiques de Jean Sébastien Bach à Maurice Ravel en passant par
les grands compositeurs de l’âme romantique.
Napoléon
L’équipe du spectacle
1
er
mvt de la Sonate op.13 n°8 «Pathétique» L. van Beethoven
Waterloo! Waterloo! Waterloo! morne plaine! V. Hugo
1
er
mvt de la Sonate «Appassionata» op.57 n°23 L. van Beethoven
Protestation Napoléon
2
ème
mvt de la Sonate op.31 n°2 en ré mineur «La Tempête» L. van Beethoven
L’Empereur m’a fait descendre de bonne heure chez lui Las Cases
Menuet de la Sonate «Au Clair de Lune» op. 27 n°2 L. van Beethoven
Delphine de Mme de Staël… Las Cases
Final de la Sonate op.13 n°8 «Pathétique» L. van Beethoven
L’Empereur, après un bain de trois heures… Las Cases
3
ème
mvt de la Sonate op.31 n°2 en ré mineur «La Tempête» L. van Beethoven
L’Empereur a pris régulièrement… Las Cases
Stances P. Corneille
+1
er
mvt de la Sonate « Au Clair de Lune » op. 27 n°2 L. van Beethoven
C’était aujourd’hui l’anniversaire de la bataille de Waterloo… Las Cases
1
er
mvt de la Sonate op.31 n°2 en ré mineur «La Tempête» L. van Beethoven
Il croula. Dieu changea la chaîne de l’Europe… V. Hugo
3
ème
mvt de la Sonate «Au Clair de Lune» op.27 n°2 L. van Beethoven
L’Empereur m’a retenu à déjeuner avec lui... Las Cases
2
ème
mvt de la Sonate op.13 n°8 «Pathétique» L. van Beethoven
La santé de l’Empereur… Las Cases
Les djinns V. Hugo
Feux Follets F. Liszt
Testament Napoléon
Marche funèbre de la Sonate n°12 en la bémol L. van Beethoven
Le nom grandit quand l’homme tombe… V. Hugo
Extrait des 32 variations Wo 080 L. van Beethoven
Programme
Communication: Stéphanie Chassot SCCOMMUNICATION
Photolithographe et mise en page: Chrysoula Bouachrine
Site internet: Yoann Givry
Cameraman: Alain Gonthier STUDIO CAP VIDEO
Technicien son-lumières: Pascal Geiger MDM
Photographe: Yves Perradin
Responsable de la billetterie sur place: Anika Gaud
Responsable de la restauration, et de l’hébergement des artistes: Antoinette Mir
Accueil par les membres de l'AMS: Caroline Bich, Claudine Chevalley, Sabine Didisheim,
Charles Méla, Gérald Page, Maya Page, Gilbert Meylan, Eric Wegmann.
Nous remercions le Directeur du château de Coppet Monsieur Renzo Baldino pour toute
l’organisation au château.
L’équipe 2014
Crédits photos: Yves Perradin/Anne-Lise Ourmières/Source: www.tlfq.ulaval.ca/Pierre-Antoine Demachy (1807) [Public domain]/DR
Nous remercions pour leur soutien au festival 2014
La Fondation de bienfaisance de la banque PICTET
La Fondation Othenin d’Haussonville
La commune de Coppet
L’APCC
La Fondation Pro Scientia et Arte
Institut Le Rosey
Ambassade de France en Suisse à Berne
Collège du Léman, Commission culturelle de Terre Sainte, Compagnie vinicole Edmond de Rothschild,
Régionyon - Conseil régional, Société Littéraire de Genève, L’Hôtel de Chavannes, M
me
Inge Clivaz,
M. et M
me
Turincev, Société Générale Private Banking Genève, Château de la Bruyère, Cave de la Charrue,
Etude Schmidt Jaton & Associés Coppet, Banque Mirabaud, Entreprise Romanens Management SA,
Les donateurs et bienfaiteurs qui souhaitent rester anonymes.
LE FESTIVAL REMERCIE
Présidente: Antoinette Mir
Vice-Présidente: Anika Gaud Membre fondateur
Trésorière: Wally Meylan
Secrétaire: Charles Méla
Maître Gérald Page
Eric Wegmann
Billetterie Ticket Corner dans tous les points de vente Ticket Corner: Manor, Coop,
La Poste, et dans les gares.
www.ticketcorner.com
Aussi par téléphone au 079 451 64 06 ou sur le site: www.autourdemmedestael.com
Bar ouvert dès 18h30.
Petite restauration sur place sans réservation.
Pour le restaurant téléphoner au: +41(0) 22 960 81 71 (code Mme de Staël).
Accès:
En train: 5mn à pied de la gare de Coppet jusqu’au château.
En voiture: parking du château - parking du lac - parking de la gare.
Infos pratiques
Sponsors et mécènes
Renzo Baldino, Directeur de la Fondation
d’Haussonville, Membre fondateur
Isabelle Naville, municipale de Coppet
en charge de la culture, Membre fondateur
Pascale Méla, Directrice du festival, Membre fondateur
Maya Page et Gilbert Meylan.
L’Association Autour de Mme de Staël (AMS)
Ainsi que nos partenaires presse
COPPET
Journal de
COPPET
Journal de