L'analyse ergonomique du travail pour la conception d'applications professionnelles Par Cyrille MENNESSIER Votre projet d’application professionnelle sera

-t-il rentable ?

Au delà de la performance technique pure, deux qualités fondamentales de l’outil permettent de qualifier dans quelle mesure il est un support adapté à l’activité de vos collaborateurs : son utilité et son utilisabilité. Parce qu’elles assurent prise en main rapide, utilisation effective et efficacité, ces deux qualités participent à la maîtrise des coûts de déploiement, et à l’atteinte de vos objectifs organisationnels.

Comment optimiser l’utilisabilité de votre application ? Optimiser l’utilisabilité d’une application implique de s’interroger sur comment :
• • • •

assurer un enchaînement de tâches optimal pour éviter les manipulations inutiles. structurer les informations à l’écran afin de trouver rapidement un contenu. organiser les menus afin d’accéder facilement aux tâches les plus fréquentes. minimiser les risques d’erreurs.

Tout d’abord une mauvaise nouvelle : aucun expert ne possède de solution générique transposable dans le cadre de votre projet. La bonne nouvelle : vos collaborateurs, eux, peuvent vous fournir de nombreux éléments de réponse.

Les besoins exprimés par les collaborateurs garantissent-ils l’utilisabilité de l’applicatif ? La réponse est claire : non ! La définition des besoins de vos collaborateurs doit découler de la compréhension fine de leurs tâches et du déroulement de leur activité. Cette structuration de leur univers métier doit, afin d’être pertinente, reposer sur une méthodologie d’analyse rigoureuse. L’expert ergonome accompagne l’opérateur dans la démarche d’abstraction nécessaire à une modélisation complète de son activité. C’est ce que l’on définit sous le terme d’ « analyse du travail ». Elle assure la pertinence, la représentativité et la hiérarchisation des besoins. Elle permet de plus d’articuler efficacement les besoins recensés avec des solutions de conception adaptées.

Quel est l’apport de l’analyse du travail ?

Son objectif est de répondre aux quatre questions suivantes :
• • • •

Qui ? a qui est destiné cette application, quelles sont les caractéristiques des utilisateurs finaux ? (données démographiques, expertise informatique...) Quoi ? quels objectifs professionnels cette application va aider les utilisateurs à atteindre ? Où ? dans quel contexte l’utilisation de cette application va-t-elle s’inscrire ? Comment ? quelle est la meilleure façon d’accompagner les utilisateurs dans l’atteinte de leurs objectifs ?

Pour répondre à ces quatre questions l’analyse du travail se focalise sur l’activité réelle de vos collaborateurs, et articule de façon pertinente les différentes méthodes suivantes :
• • • •

Entretiens structurés Phases d’observations sur site Questionnaires Tests et Techniques de catégorisation

Elle se matérialise par :
• • • •

La définition d’utilisateurs types ou « Personas » Des arbres hiérarchiques de tâches définissant les objectifs principaux et les stratégies déployées pour atteindre ces objectifs, selon les profils Des scénarios d’utilisation : successions de tâches liées à un profil d’utilisation type Des modèles organisationnels articulant les tâches des différents profils.

A quel moment réaliser cette analyse ?

Trois étapes clés :
• • •

Avant la conception : analyse du travail existant En phase de maquettage / prototypage : analyse du travail avec le prototype En phase de recette : analyse du travail dans l’environnement réel

Intégrer l’analyse du travail dès le début du projet permet de mieux maîtriser les coûts de correction en phase de prototypage et de recette.